Sponsors

FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Variante des jeux de plates-formes purs et durs, les logiciels présentés ici vous lanceront dans des quêtes infernales. Tout au long de votre chemin, vous serez sans répit poursuivi, attaqué, piégé, et vous aurez besoin de tous vos réflexes pour survivre. La Megadrive est incontestablement la reine de ce type de jeu. Coregrafx, ST et Amiga ne s’en sortent heureusement pas trop mal. Action ! Cette catégorie recouvre des programmes difficiles à classer, dans la mesure où ils présentent un mélange de plusieurs genres : plates-formes, shoot-them-up et beat-them-up. Ce type de jeu est très populaire dans les salles d’arcade et la plupart des programmes de notre sélection sont des conversions ou des remakes des grands succès du genre.

Click image to download PDF

Document sans nom MICRO LOISIRS =TP ¦ û G 1 • f G i y Z-|L,_ G i =
H. ¦ w GAI ¦ - TILT D'OR 90 : Canal + et Tilt vous présentent
les 25 meilleurs jeux du monde • Cadeaux de Noël: 1800 softs
répertoriés, testés et notés ! • Boutiques: 1000 adresses
utiles • Blitz: tous les jeux imi a„.39 d'échecs à moins de
5000 francs • 3615 TILT: 2 Neo - Geo à gagner !
N°85H DECEMBRE 1990.59F. BELGIQUE: 280 FB.LUXEMBOURG: 280FLUX.SUISSE: 12.50 FS. PORTUGAL: T510 ESC. ESPAGNE: 780PTAS. ITALIE: 95001 CHASE HQ II - spécial Criminal Investigati continue là ou CHASE HQ s'était arrêté. Ce jeu d'arcad passionnant vous emmène des lumières de Paris aux terrains arides du Sahara. Votre mission est de trouver, de poursuivre at d appréhende! De SCHWARZENEGGER dangereux • criminels.
TAÎTO g Quaid est hanté chaque nuit par , un rêve qui l'entraine sur Mars.
Il décidé grâce a une agence de voyage spécialisée dans les implantations de fantasmes. Rekall, de réaliser complètement s*es rêves.
LE VOYAGE AU CENTRE DE LA MEMOIRE Voy* deccourirez l'horreur lorsque ¦ le rév de Quaid deviendra un • véritable cauchemar....CJjjM de ses gestes seront ni.imputes par ses futurs vérité est suiumIisIu 4L N’EST PijJR«UTL CROIT pour découvrir votre A, vraiàpentite. Votre mission est un voyage au coajFfl1' l’action avec des mutants bizàifc des . VéhicuÉFiituristes et tout un arsenal à votre dwfesition Des gaullismes superbes et une jouabilité incroySlepoi W le jeu base sur... f LE FILM DE L'ANNEE Un voyage cauchemardesque dans le 21ème siècle ZAC DE MOUSQUETTE, 06740 CHATEAUNEUF DE GRASSE.
TEL: (1)43350675 . PLUS RAPIDE île la puissance'explosive
• vous projette sur divers tegains . • tenez bon ou atterrissez
dans les champ®1 PLUS DUR les criminels marnent • des armes
puissantes - mais vous aussi!
Vous pouvez tirer mais vous devez aussi évité' leurs tirs.
Des échanges de coups de leu. Des camions déchargeas leurs cargaisons sur votre capot... c'est le plus difficile dei jeux de poursuite jamais rgalisès sur micro!
ROBOCÇP 2 n'a que la Justice à Ifsprit:.. une forme de Justice qu'il est le
• seul .
* à pouvoir .défendre!
Acceptez le tléfi du cerveau démoniaque de Detmit el de sa meg holding, l’OCP à travers des ;ènes d'action d’un niveau jamais atteint jusqu'à préseï itroit esl en train de se désintégrer - il est grand temps tout remettre en ordre.
NARC - Un jeu passionnant d'arcade action avec une fin diaboliquerfteni incroyable. Infiltrez les bas» fonds du crime et recherchez le chef de l’organisation criminelle de Mr. Big... enfin, si vous pouvez tenir jusque là.
Il faudra que vous triomphiez de son armée de gardes du corps... Des gangs de costauds en imper, tireur
• • fou à la carrure d'un rhirticéros e! L'haleine d'un bousier,
des tennes de chiens méchants, un clown psychotique ayant un
sens de l'humour diabolique... Vofls allez mouur mais pas de
rire!
TILT MICROLOISIRS 9-11-13, rue du Colonel-Avia,75754 Paris Cedex 15 Tél. : (16-1) 46.62.20.00. Télex: 631345. Fax : 46.62.25.31. Abonnements: tél. : (16-1) 64.38.01.25. RÉDACTION Rédacteur en chef Jean-Michel Blottière Rédacteur en chef adjoint Jean-Loup Renault Directeur artistique Jean-Pierre Aldebert Secrétaire de rédaction Dominique Chauvel, Isabelle Moatti Chefs de rubrique Mathieu Brisou, Dany Boolauck Maquette Christine Gourdal. Marie-José Estevens Photographes François Julienne et Eric Ramaroson Secrétariat Juliette van Paaschen Ont collaboré à ce numéro Acidrit: Bridou, Diabolik
Buster, Eric Caberia, Daniel Clairet, Pierre Fouillet.
Jacques Harbonn, Olivier Hautefeullle, François Hermelin, Alain Huyghues- Lacour, Jean-Loup Jovanovic, Juju, Olivier Scamps. Brigitte Soudakoff, Laurent Toumade. Jérôme Tesseyre, Pierre-Olivier Vincent. Charles Villoutreix.
MINITEL 3615 TILT Chef de rubrique Florence Serpette ADMINISTRATION-GESTION 9-11-13, rue du Cobnel-Avia, 75754 Paris Cedex 15 Tél. : (1) 46.62.20.00 Directeur de la publicité Antoine Tomas Chef de publicité Sylvie Houcix Assistante commerciale Claudine Lefebvre N°85H Ventes Synergie Presse. Philippe Brunie, Chef des ventes.
73 77, rue de Sèvres, 92100 Boulogne.
Tél. : fl) 46.04.88.10. Service abonnements Tél.: (1) 64.38.01.25. France : 1 an (12 numéros) : 229 F (TVA incluse).
Étranger: 1 an (12 numéros) : 316 F (train bateau) (Tarifs avion : nous consulter). Les règlements doivent être effectués par chèque bancaire, mandat ou virement postal (3 volets) BP 53 77932 Perthes. Cedex.
Pour la Belgique, tarif : 1 an (12 numéros) = 2000 FB.
Payable par virement sur le compte de Diapason à la Banque Société Générale à Bruxelles n° 210 0083593 31.
Promotion Isabelle Neyraud Directeur administratif et financier Jean Weiss Fabrication Jean-Jack Vallet ÉDITEUR
• Tilt-Microloisirs» est un mensuel édité par Éditions Mondiales
S.A. au capital de 10000000 F. R.C S. Paris B 320 508 799 Durée
de la société : 99 ans à compter du 19 12 1980. Principal
associé : Ségur Siège social: 9. 11, 13,rue du Colonel Avia,
75754 Paris Cedex Président-Directeur général : Francis Morel
Directeur délégué : Jean-Pierre Roger La reproduction, même
partielle, de tous les articles parus dans la publication
(copyright Tilt) est interdite, les informations
rédactionnelles publiées dans
• Tilt-Microloisirs » sont libres de toute publicité. Les anciens
numéros de Tilt sont disponibles à Tilt Service Abonnements, BP
53, 77932 Pexthes Cedex. Les exemplaires de Tilt peuvent être
conservés sous coffret (80 F port compris).
Règlement anticipé par chèque ou mandat) à l'ordre de : TILT. BP53. 77932 Pexthes Cedex Tirage de ce numéro = 115 000 exemplaires.
Couverture : Jérôme Tesseyre, Imaciel.
Directeur de la publication : Jean-Pierre Roger Dépôt légal : 4e trimestre 1990 Photocomposition et photogravure: 94700 Maisons-Alfort.
Imprimeries : Sima. Torcy-Impression, 77200 Torcy.
Distribution: M.L.P. - Numéro de commission paritaire: 64 671.
Tilt et Canal + décernent aux meilleurs logiciels de l’année les Tilt d’or 1990 ! Sélectionnés par un jury de spécialistes, les Tilt d’or sont le fruit de moult réunions, discussions passionnées pour ne pas dire empoignades féroces. Chacun a, en effet, ses machines fétiches, ses jeux favoris et n’hésite pas à recourir à la mauvaise foi la plus totale lorsqu’il s’agit de défendre un de ses enfants chéris. Heureusement, le rédac-chef veille ! Son immense culture ludique, sa profonde sagesse et sa grande expérience lui permettent de mettre tout le monde d’accord. Bref, voici les
vingt-cinq meilleurs logiciels du monde, voire de la galaxie. Et comme vous avez toutes les veines, vous pourrez même les découvrir en action sur Canal +, du mercredi 5 au mercredi 12 décembre, présentés par l’immense Jérôme Bonaldi himself. C’est dans « Nulle Part Ailleurs», en clair et sur Canal + , à partir de 19 h 25. Yaha- glou honga ! Comme dirait Carali, qui va décidément finir par me coûter cher en bières et en droits d’auteur. Et, bien sûr, si vous n’êtes pas d’accord avec nos choix, vous pouvez toujours vous exprimer sur le 36.15 Tilt, rubrique Forum Tilt d’or, nous écrire ou
nous téléphoner (1- 46.62.21.96). Q Q Vous ne savez pas quel cadeau offrir ou vous faire offrir à Noël ? Tilt, lui, le sait. Nous vous présentons notre sélection des trois cents meilleurs jeux disponibles pour les fêtes. Nous les avons regroupés par thèmes précis : football, tennis, courses de voitures et de motos, création graphique, etc., et nous avons mis en compétition les programmes sur consoles et les logiciels sur micros. Notre but : répondre à la grande question : console ou micro ? Les amateurs de jeux d’aventure ou de simulateurs de vol choisiront les micros, les passionnés
de shoot’em-up acquerront une console. En revanche, que choisiront les amateurs de simulations sportives ?
10 131 1 500 logiciels testés, analysés, notés pour être sûrs de choisir sans vous tromper.
Toute l’année, les testeurs de Tilt jouent, notent, comparent.
Notre grand récapitulatif est l’occasion de réactualiser les notes des logiciels les plus anciens et de présenter les dernières nouveautés. Classés par ordre alphabétique, les titres sont très facilement repérables. A vous de jouer!
4 Q Toutes les machines d’échecs à moins de B 5 000 francs ont été testées par Jacques Harbonn. Quelle est la meilleure? Réponse page 163.
Quel ordinateur, quelle console de jeu- vidéo faut-il acheter? Tilt vous présente les bancs d’essai comparatifs les plus complets, les plus utiles pour choisir en toute connaissance de cause. Prix, fiches techniques, avis d’utilisateurs, toutes les informations essentielles... 167 4 QQ L’index des 300 meilleurs jeux présentés 1 dans ce guide. Indispensable pour trouver rapidement un jeu !
1 000 adresses indispensables pour trouver 1 la boutique la plus proche de chez vous, demander une information à un constructeur, un renseignement sur un jeu. Un travail de titan réalisé par Juliette Van Paaschen.
Code des prix utilisé dans Tilt : A = jusqu’à 99 F, B = 100 à 199 F, C = 200 à 299 F, D = 300à399F,E = 400à499F,F = plusde500F.
Ce numéro comporte un encart abonnement non folioté entre les pages 34 et 37.
Meilleure animation Meilleur outil de création graphique PRINCE OF PERSIA Broderbund ARABESQUE Upgrade 4D BOXING Mindscape THUNDERSTRIKE Logofron CREATOR Applications Systems CANVAS Mlcrodeal Meilleur graphisme BAT Ubi Soft UN REAL ubi Soft MAUPITI ISLAND Lankhor Meilleur outil de création musicale CUBASE ex-aequo SEQUENCE 1000, Steinberg Sarro Fretless BIG BOSS RNS Meilleur simulateur de vol LHX ATTACK CHOPPER Electronic Ans F 29 RETALIATOR Océan SU 25 SOVIET ATTACK FIGHTER Electronic Ans Meilleure simulation sportive INDIANAPOLIS 500 Electronic Arts KICK OFF II Anco Ubi PANZA KICK BOXING
Londei a Meilleur jeu d’action réflexion PIPEMANIA Empire Titus WELLTRIS Mirrorsoft KLAX Tengen Domark Meilleure simulation (hors simulateurs de vol) WOLFPACK Mirrorsoft SILENT SERVICE II Microprose TANK Electronic Arts Meilleur jeu d’aventure MAUPITI ISLAND Unkhor OPERATION STEALTH Delphine COLONEL’S BEQUEST sierra Meilleur éducatif ADI Cokte! Vision THE LIFT Nathan ECRITURES AUTOMATIQUES Jenko Meilleur jeu de rôle CAPTIVE Mindscape THE IMMORTAL Electronic Arts CHAOS STRIKES BACK FTL Meilleur langage AMOS Mandarin Software BASIC 1000D Mon A-DEBOG Arobace Meilleur jeu de réflexion stratégie
FULL METAL PLANET ex-aequo POWERMONGER Inlogrames EA TOWER OF BABEL Microprose Meilleur shoot’em up BATTLE SQUADRON ex-aequo THUNDER FORCE Innerprise Ubi Sega SIMULCRA Microsly e Meilleure conversion d’arcade PAN G Océan GHOULS'N GHOSTS Sega GOLDEN AXE Virgin Meilleur logiciel d’aventure action ADVENTURE OF LINK Nintendo GOLD OF THE AZTECS USGoid PRINCE OF PERSIA Broderbund Meilleure course auto-moto LOTUS TURBO ESPRIT CHALLENGE GreTTÎë SUPER MONACO GP Sega ULTIMATE RIDE Mindscape Meilleur beat’em ail PC KID Hudson Soft LEGENDARY AXE Victor NINJA WARRIORS Virgin Meilleur jeu d’action REVENGE
OF SHINOBI ex-aequo TURRICAN §ega Rainbow F IRE AND BRIMSTONE iwm Prix spécial du jury RAILROAD TYCOON Microprose Meilleur espoir SW IV Sform Graphismes extraordi- ;? naires, rapidité etfluidité des animations, son FM stéréo, 35 jeux à venir- dont l’étonnant ALTERED BEAST, offert avec la console.
Compatibilité avec tous les jeux du catalogue SEGA grâce au Master System Converter.
Liste des points de vente sur le 3615 code SEGA Conçue pour recevoir un lecteur CD-ROM, un clavier et une tablette
- graphique.
Console SEGA Mégadrive 16 bit, on ne joue pas l A avec ces (HJjMV choses-là. _ (lk‘ QUELQUES BONNES REF A VOS BONNES QUES1 GFA BASIC 2.0 ET 3.0 LES GUIDES SOS ïàk u livre des imprimantes ki e BIEN DEBUTER EN GFA BASIC ataki st+stç MIDI MUSIQUE ET SEQUENCEÜRS Âtak, st+st'z BIEN DEBUTER ATA Kl 5T+5T£ MS-DOS 4.0 r £ TRUCS ET ASTUCES PC PC BIEN DEBUTER SUR PC 149 F. 342 p. LE GRAND LIVRE MS-DOS 4.0 199 F. 720 p. LE GRAND LIVRE MS-DOS 3.3 199 F. 660 p. LE GRAND LIVRE DE PC TOOLS Deluxe 6 195 F. 540 p. BIEN DEBUTER dBASE III PLUS 99 F. 190 p. BIEN DEBUTER GW PC BASIC 99 F. 214 p. BIEN DEBUTER
MS-DOS 99 F. 272 p. AUTOFORMATION MS-DOS 4.0 249 F ovec les disquettes (5'1 4 et 3"1 2). 360 p. SOS PC TOOLS Deluxe 6 79 F. 396 p. LE GRAND LIVRE DE WORKS 2 195 F. LE LIVRE DE DELUXE PAINT III 145 F. 450 p. LE LIVRE DES MEILLEURS LOGICIELS DU DOMAINE PUBLIC 145 F. 352 p. LE LIVRE DE FLIGHT SIMULATOR 3 145 F. 314 p. LE LIVRE DU PC BASIC 299 F avec les disquettes (5"l 4 et3"l 2). 756 p. TRUCS ET ASTUCES IMPRIMANTES PC 195 F avec la disquette (5"l 4 ou 3"l 2) 392 p. TRUCS ET ASTUCES MS-DOS 149 F. 244 p. 179 F avec la disquette.
TRUCS ET ASTUCES PC 195 F. 270 p. LA SAGA DES KING'S QUEST 78 F. 168 p. DE LA MUSIQUE o-3 MS-DOS dBASE ni plus J2SE2]2Iue
3. 0 LE LIVRE DU ATAR.I
* GFA BASIC 3.0 ATARI T DEVELOPPER SOUSSUPERBASE PROFESSIONAL
SË MS-DOS Sfr JjJJVRE DE Q&ÜXE PAIN] aMca-PCa A TRUCS ET
ASTUCES ATARI 5T AUTOFORMATION _ GW PC BASIC LE LIVRE DU
LANGAGE MACHINE CD !
à 11 UkLIVRE DE DilUXE PAINWLMEA-PCa I2à L'HISTOIRE DÉ LARRY Ï£S?PC TOOLS Deluxe 6 LE LIVRE DE FLIGHT SIMULATOR LE LIVRE DU DEVELOPPEUR TOME 2 ATARI 5T+ST£ W s LE LIVRE DES MEILLEURS LOGICIELS I 1 §»£ DOMAINE PUBLIC PC k LE LIVRE DES MEILLEURS JEUX tari6T*ste !
LE GRAND LIVRE DE L’ATARI ST ATARI ST LuvrkD MS-DOS 3.3 I LE GRAND LIVRE MS-DOS 4.0 i GEM UP?
Au* MICRO APPLICATION 58 RUE DU FG POISSONNIERE 75010 PARIS TEL (1) 47 70 32 44 AMIGA BIEN DEBUTER 149 F. 336 p. BIEN DEBUTER EN C 149 F. 272 p. L'HISTOIRE DE LARRY 79 F. 192 p. LA BIBLE 340 F 390 F avec la disquette.
LA SAGA DES KING'S QUEST 78 F. 168 p. LE GRAND LIVRE DE L'AMIGA BASIC 249 F. 710 p. 349 F avec la disquette.
LE LIVRE DE DELUXE PAINT III 145 F. 450 p. LE LIVRE DU GFA BASIC 149 F. 392 p. 249 F avec la disquette.
LE LIVRE DES IMPRIMANTES 299 F. 264 p. LE LIVRE DE LA MUSIQUE 199 F avec la disquette. 258 p. LE LIVRE DU LANGAGE MACHINE 199 F. 302 p. LE LIVRE DU LECTEUR DE DISQUETTE 299 F avec la disquette. 347 p. LE LIVRE DE SUPERBASE 169 F. 360 p. LE LIVRE DES MEILLEURS LOGICIELS DU DOMAINE PUBLIC 149 F. 320 p. LE LIVRE DES MEILLEURS JEUX 125 F. 216 p. TRUCS ET ASTUCES 129 F, 248 p. 229 F avec la disquette.
TOOLBOX 199 F le livre et le logiciel.
ONSES IONS.
ATARI BIEN DEBUTER 129 F. 232 p. BIEN DEBUTER EN GFA BASIC 2.0 ET 3.0 129 F. 262 p. BIEN DEBUTER STOS129 F. 288 p. BOITE A OUTILS 299 F avec la disquette. 400 p. DEVELOPPER SOUS SUPERBASE PROFESSIONAL 299 F avec la disquette. 280 p. DISQUETTE ET DISQUE DUR 179 F. 480 p. 279 F avec la disquette.
SOS GFA BASIC 2.0 ET 3.0 99 F. 270 p. L'HISTOIRE DE LARRY 79 F. 192 p. LA SAGA DES KING'S QUEST 78 F. 168 p. LE GRAND LIVRE DE L'ATARI ST 199 F. 424 p. LE LIVRE OMIKRON BASIC 165 F. 432 p. LE LIVRE DE SUPERBASE 169 F. 360 p. LE LIVRE DE 1STW0RD PLUS 165 F. 224 p. LE GRAND LIVRE DE CALAMUS 199 F. 256 p. LE LIVRE DU DEVELOPPEUR TOME 1 199 F. 544 p. LE LIVRE DU DEVELOPPEUR TOME 2 199 F. 370 p. 299 F avec 2 disquettes.
LE LIVRE DU GFA BASIC 3.0 199 F. 928 p. 265 F avec la disquette.
LEUVRE DU GRAPHISME 199 F. 882 p. 299 F avec 2 disquettes.
LE LIVRE DES IMPRIMANTES 249 F avec la disquette. 534 p. LE LANGAGE MACHINE 149 F. 326 p. LE LIVRE DES MEILLEURS JEUX 125 F. 166 p. MIDI MUSIQUE ET SEQUENCEURS 99 F. 184 p. TOS 1.4 ET TOS STE 99 F. 208 p. TRUCS ET ASTUCES 299 F avec la disquette. 346 p. LE PACK ANTIVIRUS 199 F livre et logiciel. 158 p. GFA BASIC 3.0 750 F. MISE A JOUR GFA BASIC 3.5 290 F. ROUTINES GRAPHIQUES ET SONORES EN GFA 345 F. ...ET BIEN PLUS ENCORE SUR 36-15 MICROAPP COMPILATEUR GFA BASIC
3. 0 350 F. GFA ASSEMBLEUR 590 F. GEM UP 299F BIEN DEBUTER 6128
PLUS 78 F. 192 p. uvk OMIKRON BASIC ¦ * PC TOOLS Deluxe
VtHS«NS 51 Et 55 «SGU.DESSOS H TRUCS ET ASTt CES V ¦ 5
1*1*1 ¦ i BIEN DEBUTER LE LIVRE DES IMPRIMANTES DESIGNATION
PRIX FRAIS D’ENVOI*
• 20 f s commande irfoieurc à 250 F 40 F reronvra’idè.
? GRATlirr : je désire recevoir le catalogue MA 91 ? Carte bleue i 85 S EDITIONS MICRO APPLICATION COMME C'EST BON D'ETRE INTELLIGENT IA SAC.A ors KING'S WEST Prince ofPersia Meilleure animation BRODERBUND Prince of Persia, sur Apple II, offrait déjà une animation à couper le souffle.
Sur Amiga, le résultat risque d’entraîner une vague de dépression chez bien des programmeurs. Jamais nous n’avions pu admirer un travail d’une telle précision.
Dany Boolauck, qui a rencontré Jordan Mechner, le créateur du jeu, à San Francisco, dévoile les raisons de notre choix... Prince of Persia : des mouvements très fluides.
• Atari ST, Amiga, PC Une heure déjà que le jury de Tilt délibère
sur le Tilt d'or du jeu ayant la meilleure animation. Les
membres du jury rajustent leurs vêtements déchirés et massent
avec douceur et attention leurs multiples ecchymoses. Oui, le
débat fut animé (ça tombait bien) et chacun a pu donner son
poing... de vue. «Voilà une bonne chose de faite », s'écrie
notre rédac'chef en tentant de remettre un verre un peu fêlé
dans la monture de ses lunettes. Il essuie la goutte de sang
qui perle de sa narine gauche et ajoute d'un ton triomphant : «
Nous avons nos nominés et notre Tilt d'or. » Non seulement
Prince of Persia possède une animation qui ridiculise ses
concurrents, mais en plus, il profite d'une jouabilité
exemplaire. En outre, l'immense plaisir de jeu qu'il procure
fait de lui un beau Tilt d’or.
Prince of Persia, de Broderbund, vient de remporter une récompense dans la compétition la plus enviée de la micro- informatique de loisirs. Les nominés ne déméritent pas puisqu'il s'agit de 4D Boxing de Mindscape et de Thunderstrike de Millenium.
4D Boxing est une simulation sportive où les joueurs peuvent se prendre pour Mike Tyson. Dans ce combat de 4D Boxing : un beau jeu de combat qui, par la qualité des mouvements des boxeurs, donne une autre dimension au jeu. La spectaculaire utilisation de graphismes 3D n'a pas suffi pour détrôner le vainqueur de cette catégorie.
Boxe, les programmeurs ont opté pour les graphismes vectoriels, surfaces pleines.
Ce choix est inhabituel pour un tel jeu d'action mais non dénué d’intérêt. L’animation des personnages est on ne peut plus réaliste. C'est même surprenant de voir à quel point les mouvements sont coulés.
Hélas, tout cela se fait au détriment de la qualité des graphismes. Les formes cubiques et triangulaires qui représentent les personnages ne sont pas très convaincantes. Thunderstrike, en revanche, ne surprend pas.
Il s’agit d'un combat entre vaisseaux aériens dans un monde futuriste. Vous pilotez un vaisseau avec pour mission de protéger vos bases des attaques ennemies. Là encore, les graphismes vectoriels, surfaces pleines, sont à l'honneur. Les Un beau jeu d'action, surtout sur PCI La vitesse et la fluidité de l’animation y sont remarquables. Hélas, malgré sa bonne jouabilité et la qualité de ses graphismes, Thunderstrike ne surpasse pas Prince of Persia.
Britanniques maîtrisent bien les routines de ce mode graphique. Pas étonnant donc que l'animation de ce programme soit à la fois fluide et rapide.
Pour battre ces deux jeux dont les animations sont excellentes, il fallait que le gagnant soit largement au- dessus du lot. C'est le cas avec Prince of Persia. Dans cette arcade aventure, il s’agit pour le joueur de s’échapper des donjons d'un méchant vizir et de sauver une belle princesse captive. Ici, les mouvements du héros sont criants de vérité ! Par exemple, la course du personnage, ses sauts, les combats à l'épée sont d'une fluidité démentielle ! En outre, le soin avec lequel le jeu a été conçu dépasse, et de loin, les meilleurs jeux d'arcade action du moment I Prince of Persia n’est
primé que pour son animation, c'est un fait.
Sachez, toutefois, que le jury de Tilt a pris le soin de ne primer que des jeux capables de vous procurer des heures de plaisir, y compris dans les catégories «techniques» comme celle de l’animation.
Prince of Persia est un superbe Tilt d'or que mérite largement Jordan Mechner, son créateur.
Dany Boolauck LHX Attack Meilleur simulateur de vol Chopper ELECTRONIC ARTS Sacré meilleur simulateur de vol de l’année, LHX Attack Chopper mérite vraiment son titre. Ce simulateur d’hélicoptère est une petite merveille, d’une fidélité hors normes !
A découvrir d’urgence...
• PC Dans les ciels de vos PC, Il est beau, il est souple, il est
avant tout « arcade »! F 29 Retaliator prend la succession de
Falcon, mais d'un handicap certain : ses missions sont trop
brèves et ses terrains de jeu trop restreints.
Atari ST et Amiga, les simulateurs de vol étaient nombreux à concourir pour la palme 90. Nos pilotes ont mené des centaines d'assauts, ont tracé sur toutes les cartes d'état major des trajectoires savantes, visant tout aussi bien à ressentir le frisson de l’arcade que le plaisir d’une stratégie haut de gamme.
Atari ST et Amiga.
LHX Attack Chopper nous a surtout séduits pour l’originalité de son vol et la beauté de sa mise en place graphique. Quel plaisir en effet de retrouver toute la richesse du pilotage hélicoptère, alors que l'on connaît déjà par cœur les réactions des jets de la micro ludique. En arrêt au-dessus de l’objectif, l’appareil pivote sur lui-même, L’escadrille de tête vient de prendre son vol vers le podium de Tilt : en tête de la formation, l'incroyable hélicoptère de LHX Attack Chopper ravit sans problème le Tilt d’or 90 du meilleur simulateur de vol et de combat aérien. Dans son sillage, ailes
contre ailes, le plus récent SU-25 Soviet Attack Fighter côtoie sur PC l’excellent F 29 Retaliator sur vise de son nez meurtrier la cible qu’il va bientôt abattre.
Un plongeon, une rotation qui fait valser le décor sans le moindre à-coup, voilà ce que j’appelle du vrai combat aérien !
LHX développe des vues extérieures 3D à vous couper le souffle, des animations géniales pour peu que l’on possède un PC puissant. Et si le pilotage plus complexe d’un hélico ouvre bien sûr des stratégies nouvelles (comment, aux commandes d’un avion, se cacher, à l'arrêt, derrière une montagne?), on retrouve ici toute la richesse stratégique des grands simulateurs actuels. Rien à dire, c'est un Tilt d’or garanti 100% arcade et simulation !
Entre SU-25 Soviet Attack Fighter et F 29 Retaliator, le combat est plus subtil. F 29 offre bien sûr des écrans plus S'il profite de la même stratégie que tous ses confrères, LHX développe en plus un pilotage hélico passionnant et difficile, ainsi qu’une gestion 3D surfaces pleines géniale sur un PC puissant.
Beaux que son confrère de vol. Ses animations sont coulées, ses paysages d'un réalisme idéal pour l'ambiance d'une mission, de quoi lui concéder la palme de l'aspect «arcade» de la simulation. En revanche, si l’on parle stratégie et suivi des missions, vive la complexité de SU-25, qui détrône même Flight of the Intruder et son vol en formation, comme l'explique plus loin notre challenge.
F 29 manque de répondant dans ce domaine, ses missions sont trop brèves et prennent en compte un terrain de manœuvre trop restreint pour espérer rivaliser avec celles de ses concurrents.
Il faut en ce sens rappeler que SU-25 n’est pas encore disponible sur ST ou Amiga. Comme souvent dans la simulation aérienne, les logiciels sont développés sur PC, avant d'être adaptés sur d’autres machines.
Il en va de même pour LHX Attack Chopper, un Tilt d'or 90 qui ne comblera malheureusement que les possesseurs de PC.
Mais c’est ainsi, les pilotes de l'année doivent admettre que seul le PC peut actuellement offrir une ludothèque simulation vraiment performante.
Olivier Hautefeuille Même si ses menus stratégiques n'offrent pas le célèbre vol en formation de Flight of the Intruder, SU-25 propose des missions passionnantes et graphiquement très bien développées sur PC.
Meilleure simulation Que l'on contrôle les sous-marins ou les destroyers, le mode « construction » de Wolfpack ouvre des stratégies variées. A vous de choisir un jeu essentiellement arcade, ou plutôt une partie « de fond ».
De même qu ’lndianapolis 500 a décroché un Tilt d'or grâce à sa dualité arcade simulation, Wolfpack se hisse au sommet du podium pour les mêmes atouts : la mise en scène de ses combats est splendide et sa stratégie aussi puissante que modulable. C'est LE simulateur de l'année.
Quant aux nominés 90, il s’agit de l'excellent Silent Service II et du superbe Tank, anciennement nommé Abrams C'est le contrôle simultané de vingt tanks qui ouvre une stratégie passionnante.
Toutefois, le contexte graphique et sonore de Tank n'égale en rien celui de Tilt d’or 90. Un programme, attendu sur 16 bits.
Trois très grands jeux étaient en compétition pour le Tilt d’or de la meilleure simulation, hors simulateurs de vol. Wolfpack l’emporte sans contestation possible. Mise en scène splendide et stratégie passionnante le placent en haut du podium.
• PC Aux côtés des softs de vol et de combat aérien, si nombreux
sur le marché qu'ils constituent à eux seuls un genre à part
entière, les simulations micro progressent chaque année vers
plus de réalisme.
En 1990, les programmeurs se sont plus que jamais acharnés sur la beauté visuelle et sonore des jeux, mais aussi et surtout sur la complexité et la souplesse de leurs stratégies.
Wolfpack MIRRORSOFT S üMaaiiHfl * Uiàiüü ; ffumiTïïf
• ï MIMM : OHM ! ImWwx r iMUiai » lïEIUil ¦ ijumawn Détrôner
Silent Service, le pari Battle Tank Simulation.
Ces trois logiciels laissent derrière eux des titres fameux mais de moindre intérêt comme le montre le challenge simulation, tels Das Boot, un soft joli et très «arcade», mais faible en stratégie, ou Sherman M4 dans le domaine blindé.
Wolfpack est un grand simulateur qui allie action et stratégie sur les PC haut de gamme !
Jouer à Wolfpack, c’est enfin retrouver, et en mieux, les frissons jamais égalés jusque-là de l'ancien Silent Service. C'est le premier atout de ce Tilt d'or 90. L’approche d'un navire ennemi, le doux ronron des moteurs et les explosions de feu et de fer qui éclairent l'océan d'un éclat meurtrier créent une ambiance tellement prenante qu’elle surpasse à mon sens tout ce c’est dans la richesse de sa stratégie. Non seulement vous pourrez ici contrôler au choix la flotte sous-marine ou la flotte marine, mais il vous sera également possible de mettre en place vos propres missions, c'est-à-dire de
placer sur la carte du combat un certain nombre de navires alliés et ennemis.
Dans Wolfpack, on peut de ce fait contrôler simultanément plusieurs vaisseaux, ce qui constitue un « plus » des années 90, et que l’on retrouve également dans Tank.
Ce dernier titre est quant à lui excellent, mais développe une stratégie et des qualités graphiques inférieures à celle de Wolfpack. Nominé seulement, il surpasse tous les autres simulateurs de combat blindé.
Voici donc le top niveau de la que l'on connaissait jusque-là, et ce même dans le domaine aérien. La gestion de la carte- son sur PC est en plus l'une des mieux conçues que je connaisse. Musique et bruitages s’y complètent parfaitement.
A la hauteur de son grand frère, sans aucun doute, Silent Service II est aussi beau que Wolfpack.
Mais, même si l'option « guerre suivie » est intéressante, sa stratégie est moins complète.
Ces qualités de mise en scène, Wolfpack les partage avec Silent Service II. En revanche, là où il fait encore plus fort que son confrère, simulation de l’année 90.
Wolfpack est vraiment un logiciel à connaître, même si le combat naval n’est pas votre domaine de prédilection. Plus faibles que le Tilt d'or - côté stratégie pour SilenI Service II et côté graphisme pour Tank -, les deux nominés restent d’excellents programmes.
Olivier Hautefeuille Maupiti Island LANKHOR Tous les spécialistes de l’aventure de Tilt ont été d’accord. Colonel’s Bequest et Opération Stealth sont de superbes logiciels mais Maupiti Island les dépasse. Du graphisme au scénario, de la synthèse vocale à l’interactivité, tous les éléments du jeu ont été peaufinés avec passion. Un immense bravo à toute l’équipe de Lankhor !
Actionné par la souris, le ventilateur coupe tranche à tranche l'air épais comme du manioc... Graphismes haut de gamme, animation et bruitages savants, Maupiti est l’aventure la plus achevée de l'année.
Pouvait assumer un Tilt d'or.
Comme le Manoir de Morteville il y a deux ans, cette enquête est à l’aventure ce que Flight Simulator est aux simulateurs de vol : le top niveau du réalisme, du « sérieux » !
Maupiti island, c'est deux ans de travail pour une équipe de programmeurs haut de gamme. Et cela se sent ! Les graphismes de cette aventure sont superbes, soignés à l'extrême, comme digitalisés... mais il s'agit de dessin ! En plus, sur chaque tableau fixe, quelques éléments viennent sans cesse contrôler l'ambiance et le réalisme de la mission.
Une mouche qui passe, les visages qui s’animent lorsque la synthèse vocale entre en action, une fontaine qui roucoule... C'est beau !
L'interactivité joueur micro est Un premier meurtre, une odeur de cigare et des suspects à la pelle, Colonel's Bequest est la seule production Sierra originale de cette année. Animation 3D et scénario interactif, un grand titre.
Le deuxième atout de ce programme. Le maniement souris de Maupiti Island est à ce point complet qu'il est possible de mener à bout les manœuvres les plus délicates sans jamais toucher au clavier de son ordinateur. Enfin, c’est la construction de l'énigme qui nous a le plus séduits. Pas question ici de se laisser mener par une trame figée par les concepteurs du programme. Le joueur agit comme il l’entend, récolte peu à peu des informations qu'il devra interpréter, des indices ou des déclarations qu’il lui faudra classer, analyser, confronter.
A long terme, aucune autre aventure ne peut faire bouillir vos petites cellules grises aussi bien que ce titre !
Meilleur jeu d’aventure Aux tableaux fixes de Maupiti Island, Colonel's Bequest et Opération Stealth opposent l'aspect plus ludique de leurs animations. Manier son personnage en 3D à l’écran, voici sans doute l'une des mises en place graphiques les plus appréciées actuellement.
Chacun de ces deux softs possède des atouts remarquables. Pour Colonel's Bequest, c’est la non-linéarité de la mission qui comblera les amateurs de Sierra.
Opération Stealth profite quant à lui d’une maniabilité souris exemplaire et d'un contexte graphique et souris très travaillés. Toutefois, votre progression est ici rigide, sous le contrôle total d'un scénario convaincant mais statique. A quand le cumul de toutes ces qualités? Imaginez des graphismes et un scénario à la Maupiti, une animation du joueur à la Colonel's Bequest ou Opération Stealth... Olivier Hautefeuille
• Atari ST, Amiga Si l’on ne tient pas compte des jeux de rôle
qui constituent comme chaque année leur propre rubrique,
l'aventure micro 90 offre bien moins de bons titres que l'année
passée.
Mêlant de ce fait aventures de langues française et anglaise pour un même challenge, les enquêteurs de Tilt n'ont eu aucun mal à couronner les trois plus belles quêtes de ces douze derniers mois.
Opération Stealth, bâti sur le moule des Voyageurs du Temps, un Tilt d’or 89, a séduit toute la rédaction de Tilt pour la vitalité et la logique de son jeu. Une aventure très linéaire mais vraiment bien conçue.
Nominés pour l’année 1990, Opération Stealth et Colonel’s Bequest font tous deux partie de la catégorie la plus représentée du moment, celle de l’aventure animée.
Mais en tête de liste, au sommet des sommets, seul l'extraordinaire Maupiti Island Dans Captive, les monstres sont redoutables et les difficultés diverses et subtiles. La gestion des différents éléments constitutifs des robots apporte une nouvelle dimension, ainsi que le choix de passage de niveaux.
Moments les plus difficiles du premier épisode. S'il n'y a que peu de nouveaux monstres et pas de sorts particuliers à cette suite, en revanche, les pièges sont encore plus vicieux. Les graphismes des donjons sont excellents, ceux des monstres très bien finis et l’ergonomie est véritablement sans reproche. Toutefois, le manque de réelles nouveautés nous a incités à offrir la palme à un autre programme.
The Immortal inaugure pour sa part un genre nouveau. Il mêle avec bonheur action, aventure et jeu de rôle et, surtout, le scénario réserve sans cesse de nouvelles surprises. Les nombreux objets que l’on trouve dans le donjon doivent être utilisés avec précaution, une grande partie d'entre eux Chaos Strikes Back passionnera tous ceux qui ont déjà tremblé dans Master.
Est bien retors et les quelques nouveaux monstres redoutables.
MINDSCAPE Les passionnés de jeux de rôle n’ont pas de soucis à se faire : chaque année voit fleurir de nouveaux softs toujours plus beaux, toujours plus riches. Ultima VI, Chaos Strikes Back, Champions of Krynn, The Immortal, Captive sont autant de logiciels indispensables aux passionnés.
L’un d’entre eux domine pourtant cette sélection : Captive.
Jacques Harbonn explique pourquoi...
• Atari ST, Amiga L'attribution du Tilt d’or 90 des jeux de rôle
a été particulièrement difficile. Ainsi d’excellents logiciels
comme Ultima VI et Champions of Krynn ont finalement été
écartés de la liste des nominés. Ils n'ont pas démérité mais
n'apportent pas suffisamment de nouveauté.
Trois logiciels sont restés en lice : Chaos Strikes Back, de FTL. The Immortal, d'Electronic Arts, et Captive, de Mindscape.
C’est ce dernier qui remporte le Tilt d’or 90.
Chaos Strikes Back est la suite du célèbre Dungeon Master. La barre de difficulté est haut placée et l'on se retrouve dès le début dans les mêmes transes que dans les 14 Captive : des décors différents d'une planète à l'autre.
Révélant des pièges surprenants. Le but même de votre quête va évoluer au cours de l’aventure et vous serez amené à faire alliance avec ceux que vous combattiez naguère ou même à vous opposer à celui que vous étiez censé sauver. La réalisation est superbe avec une perspective isométrique finement travaillée et une animation remarquable, seuls les bruitages laissant à désirer. En fait, le seul point qui a empêché The Immortal d'accéder au Tilt d’or ex- aequo avec Captive est qu’il ne respecte pas la règle d’or des jeux de rôle, à savoir la montée en puissance par amélioration des
caractéristiques de base.
Captive, dernier venu de ces programmes, s’apparente à plus d’un titre à Dungeon Master, mais de nombreux points ont été améliorés. Tout La quête de The Immortal vous mène de surprise en surprise. L’habile mélange d’action, d’aventure et de rôle enrichit l’entreprise.
L’animation est un modèle du genre et le relief excellent.
Un jeu prenant et difficile.
Créatures du domaine de l’héroïc fantasy que de la science-fiction. L’aspect des souterrains varie d’une planète à l'autre et ils sont encore plus beaux que ceux de Dungeon Master. Une ergonomie parfaite, des difficultés plus fines encore que son • modèle » et une ambiance sonore tout aussi riche, Captive mérite amplement son Tilt d'or.
Jacques Harbonn d'abord, l’aventure se déroule principalement en intérieur, les extérieurs n’étant toutefois pas exclus. Les quatre robots que vous contrôlez sont formés d'une série de pièces maîtresses dont l'état conditionne le fonctionnement général. Autre nouveauté : les points d'expérience accumulés peuvent être, utilisés pour améliorer les qualités de votre choix. Les donjons de Captive recèlent aussi bien des automati logiciel aux possibilités permet de créer texte tout s'amusant, bonne invitation à création Vision, a un bel avenir.
Langue écrite. Le lexique qui représente un outil important, en l'occurrence, manque cependant de vocabulaire, c'est pourquoi ce programme n’obtient pas la première place.
Ecritures automatiques, tout à fait original, a pour objectif de produire des textes en s'amusant. Le contenu est dense, les possibilités proposées sont très importantes ; voilà un logiciel qui permet de dédramatiser l'approche tant grammaticale ADI, le dernier-né de l'équipe
• Amiga, Atari ST, Compatible PC Dur dilemne, chaque année
renouvelé, choisir le meilleur logiciel éducatif représente
parfois un casse-tête sans fin, car la concurrence est rude.
Mais, il y a des années où un logiciel sort très nettement du rang et se fait particulièrement remarquer. Alors, évidemment, le choix n’en est que plus facile. Parmi les trois nominés, The Lift de Retz, Ecritures automatiques de Jériko et AD. , de Coktel Vision, le dernier remporta tous les suffrages.
Ces programmes possèdent tous les trois d'incontestables qualités pédagogiques et graphiques. La conception est originale, le contenu élaboré avec soin et la présentation très soignée. The Lift, distribué par Nathan, réunit tous ces avantages et permet d’aborder l’anglais de façon très vivante et colorée grâce à un scénario bien ficelé qui met l’accent sur la compréhension de la Brigitte Soudakoff, notre spécialiste des logiciels éducatifs, a tranché: c’est Coktel Vision qui, cette année, a créé le meilleur soft dans ce domaine. A.D.I. remporte donc le Tilt d’or. Encore bravo !
Que sémantique de la langue.
Bien que primé au concours national de scénarios, il lui manque une dimension graphique importante quand l'on s’adresse à de jeunes utilisateurs, ce qui n'est certes pas le cas d’A.D.I. Plus qu’un programme, AD. , est un concept tout à fait original, d’une facture complément révolutionnaire, bref, une innovation en matière de logiciels éducatifs.
Il a été conçu avec le concours de psychologues, d'enseignants et d’ergonomes.
Toute l'originalité de cet Accompagnement Didactitiel intelligent réside dans la présence d'un drôle de petit personnage, ADI, présent tout le temps pour stimuler, motiver et guider l'enfant au cours de son apprentissage.
Réalisé en 3D, ADI peut prendre toutes les mimiques ADI : un petit bonhomme qui suit l’enfant tout au long de son apprentissage.
L’environnement est convivial et le graphisme très attrayant. Une conception toute nouvelle du logiciel éducatif.
Maths, le français, l'anglais et bien d’autres à venir, et s'adresse aux élèves du CE1 et à la 3e. Chaque matière comporte différents chapitres présentés de façon très colorée avec rappels de cours, aidés de la résolution et outils nombreux disponibles à tout moment.
Une alternance exercices et jeux permet une récréation bien méritée et, une fois le travail terminé, AD. , garde tout en mémoire ce qui permet d'avoir une idée très précise de révolution du travail effectué. Son prix est tout à fait abordable et de plus il est multicompatible Amiga et Atari.
Autant d'éléments qui nous ont donc fait craquer pour ce programme et c'est pourquoi, d'un commun accord, nous lui décernons le Tilt d'or 90 I Brigitte Soudakoff The Lift : l'apprentissage de l'anglais à travers une aventure haute en couleurs.
L’ascenseur est l’élément principal car on y trouve toutes les commandes. Il vous reste à frapper à la bonne porte.
Humaines et intervenir en temps réel en fonction du comportement de l'enfant face à son travail ; celui-ci n'est donc jamais seul, ADI lui apportant une aide personnalisée en toute circonstance. Les applications ou matières sont traitées de façon classique mais néanmoins ludique et graphique.
Ce programme couvre plusieurs domaines dont les a ex-aequo Meilleur jeu de réflexion stratégie Full Métal Planet INFOGRAMES Powermonger A ma droite, Jean-Loup Jovanovic et Jacques Harbonn. A ma gauche, Dany Boolauck. Les deux factions sont sur le point d’en venir aux mains.
Ils ne céderont jamais : si leur jeu favori n’est pas Tilt d’or, ils sont prêts à en venir aux plus terribles extrémités.
Les autres journalistes sont partagés.
Entre les deux leurs cœurs balancent.
Jean-Michel Blottière tranche : Full Métal et Powermonger seront ex-aequo... des sons digitalisés agrémentent le jeu et les petites notes d'humour ne gâchent rien. C'est, à mon avis, le meilleur jeu français de l'année !
Powermonger, au premier abord, ressemble à Populous (il est d'ailleurs réalisé par les mêmes programmeurs). Très rapidement, ce jeu révèle ses vraies possibilités. La simulation est ici poussée au maximum : les saisons Tower of Bobel propose des graphismes 3D surfaces pleines superbes, et des animations d'une grande fluidité. Le jeu est très prenant, bien qu'à mon goût un peu facile.
L’éditeur de niveaux est vraiment génial !
Sous mes yeux : cet univers est d’une richesse exceptionnelle.
Tower of Babel, également très bon, est néanmoins un rang en dessous des deux autres, non pas au niveau de la réalisation - qui est superbe
- mais de l’intérêt et du plaisir qu'il procure. Il s'agit d'un
casse-tête, représenté en 3D surfaces pleines. Onze groupes,
chacun constitué de neuf tours (sur quatre étages)
• Atari ST, Amiga Ce Tilt d’or a sans doute été le plus discuté
de l'année : d'un côté, les fervents partisans de Full Métal
Planete, de l'autre, ceux de Powermonger. Il nous.a été
impossible de trancher tant les deux jeux sont bons ; ils sont
donc ex-aequo et remportent tous deux la palme.
Full Métal est un wargame tiré d'un jeu de plateau, où l'on retrouve les classiques cases hexagonales et les tours de jeux. Débarqué sur une planète instable, vous devez ramasser en vingt-cinq tours le maximum de métal et - si 16 possible - capturer ou détruire les bases ennemies. Vous disposez pour cela d’un certain nombre de véhicules (crabes ramasseurs, tanks, sous-marins...) dont les capacités sont influencées par le terrain. Ce soft permet de mixer librement joueurs humains et contrôlés par l’ordinateur (jusqu'à quatre) ; la rapidité de jeu est son point fort : moins d’une heure par
partie. Les retournements de situation sont fréquents, la difficulté bien dosée et l'ergonomie très soignée. Les graphismes sont bons (moins que ceux de Powermongei), passent, les oiseaux migrent au printemps et en automne, les hommes construisent, pèchent ou inventent de nouvelles armes..., le tout en temps réel. Vous dirigez une armée (au début petite), et vous devez conquérir l'île où vous êtes pour pouvoir passer à la suivante. Chaque partie peut prendre des heures, et vous devez faire attention à tout : votre nourriture, vos relations avec les autres groupes (paysans et armées adverses),
le moral de vos troupes... J’ai eu autant de plaisir à jouer qu'à regarder simplement le monde évoluer forment les 99 niveaux du jeu.
Vous dirigez, selon la tour, de un à trois robots arachnoïdes programmables, chacun ayant sa fonction (pousseur, tireur ou ramasseur), pour résoudre le problème posé : ramasser un certain nombre de Klondikes et ou détruire un certain nombre d'objets, parfois en temps limité. Les options sont nombreuses, et les graphismes superbes. Le jeu possède des niveaux « apprentissage » et un éditeur de tours particulièrement bien réalisé, qui permet, au besoin, d'en renouveler l'intérêt.
Jean-Loup Jovanovic Meilleur ieu d’action réflexion Pipemania EMPIRE Klax et Welltris sont de très grands jeux.
Nous aurions pu sans déchoir leur donner un Tilt d’or. Pourquoi alors donner notre prix à Pipemania ? Tout simplement parce que ce jeu, s’il est aussi stressant et passionnant que ses adversaires, offre une dimension supplémentaire : l’originalité... Pipemania : un cauchemar de plombier cette histoire d eau !
Klax : après Tetris, voici un nouveau jeu d'arcade qui rend fous les joueurs les plus endurcis.
Formez des figures avec des pièces de la même couleur, mais ne craquez pas quand la vitesse de défilement s’accélère.
• Amiga. Atari ST et PC Nous avons eu l'embarras du choix dans
cette catégorie.
Toutefois, Pipemania, Welltris et Klax se sont rapidement imposés comme les meilleurs jeux d'action réflexion et Pipemania a remporté le Tilt d'or de haute lutte, grâce à son originalité.
Ce programme est un véritable cauchemar de plombier. Il n'est vraiment pas évidement de construire de longues canalisations alors que l’eau commence déjà à circuler dans les tuyaux. Vous utilisez les pièces qui se présentent dans un ordre aléatoire et il est indispensable d’anticiper si vous ne voulez pas vous retrouver bloqué très rapidement. Tâchez d’utiliser le maximum de croisements, d’une part en raison des Pipemania : après les problèmes de robinet, voici les problèmes de tuyauterie. L'eau coule déjà dans votre canalisation, alors tâchez de ne pas vous emmêler les tuyaux. Un casse-tête
infernal.
Bonus qu’ils peuvent vous rapporter, mais aussi parce que cela vous permet d’utiliser au mieux l'espace disponible.
On se plante lamentablement lors des premières parties, mais on se régale une fois que l’on maîtrise ce principe.
Les choses se compliquent nettement dans les niveaux supérieurs, avec l’apparition d’obstacles, puis de pièces à sens unique qui vous poseront bien des problèmes.
Heureusement, un système de codes vous permet de reprendre une partie à partir du dernier niveau atteint. On appréciera également le changement apporté par les tableaux de bonus, ainsi que la présence d’une option deux joueurs. Pipemania figure parmi les programmes les plus stressants de l’année mais, à l’instar de Tetris, on y revient sans cesse dans ’espoir d’améliorer son score.
Welltris était un concurrent sérieux dans la course au Tilt d’or d'action réflexion et il faut bien reconnaître que ce programme n’est pas moins passionnant que le précédent.
Si, finalement, le Tilt d’or lui échappe, c’est pour la simple raison qu'il s’agit d'un remake de Tetris. Toutefois, il ne peut être assimilé à un simple clone de son illustre prédécesseur. Cette fois, le récipient est vu de dessus et vous faites glisser les pièces le long des parois. Il faut bien calculer son coup car, si une pièce déborde sur un côté, cette paroi vous est interdite durant un certain temps, ce qui complique sérieusement la vie. Le concept de ce programme n’est pas aussi novateur que celui de Tetris, mais il présente suffisamment d'intérêt pour que l’on ait toutes les peines
du monde à s'en détacher.
Klax, enfin, pouvait également prétendre au titre de meilleur programme d’action réflexion de l'année, dans la mesure où ce jeu d’arcade d’Atari Games est si prenant qu’il a été adapté sur presque tous les formats. Le Tilt d'or lui échappe surtout parce qu'il n'est pas aussi original que le vainqueur, mais également parce que la difficulté augmente trop rapidement pour que l'on puisse vraiment Le créateur de Tetris nous propose Welltris, un nouveau programme infernal, qui est aussi envoûtant que le précédent. Les pièces se suivent et ne se ressemblent pas, mais l’essentiel est de garder la
tête froide.
Améliorer son score. Vous devez former des figures en utilisant les pièces de couleur qui arrivent sur un tapis roulant et plus elles sont compliquées, plus vous marquez de points. Dans les premiers niveaux, on tente de former des diagonales ou des rangées de quatre ou cinq pièces, mais lorsque le rythme s’accélère, il ne faut plus chercher à finasser.
Alain Huyghues-Lacour Meilleur outil de création graphique Arabesque UPGRADE 1990 aura vu fleurir un nombre impressionnant de logiciels de création graphique. Eliminer Dali 3 ou les versions ST et PC de Deluxe Paint nous a posé de réels problèmes de conscience. Finalement seuls Canvas, de Microdeal, Créator, d’Applications Systems, et Arabesque, d’Upgrade, sont restés en lice.
J. H. justifie notre choix.
Doué tout à la fois pour le graphisme bitmap et vectoriel, vous de créer dessins qui ne perdront pas leur finesse lors de l’impression ultérieure.
Adaptation à la résolution de l’imprimante, richesse des déformations, ombrages et dégradés automatiques, Undo à 4 niveaux et module d’animation très performant sont les points forts de Creator.
• Atari ST La lutte a été rude cette année au sein des logiciels
de création graphique.
D'excellents programmes comme les remarquables adaptations sur PC et surtout sur Atari ST du grand Deluxe Paint ont finalement été écartés, tout comme l'étonnant Dali 3. Le choix des nominations s'est finalement porté sur Arabesque .
D'Upgrade, le Tilt d’or 90, Canvas de Microdeal et Creator d’Applications Systems.
Arabesque et Creator sont tous deux dédiés au monochrome tandis que Canvas, au contraire, fait un large usage de la couleur. Il est à noter que ces trois programmes tournent sur ST., ce qui n'a rien d'étonnant vu la richesse de l’offre cette année sur cette machine.
Ces trois programmes dépassent tous le simple cadre du dessin artistique, mais Arabesque s’est détaché du lot en proposant pour la première fois la double possibilité de dessin bitmap et vectoriel accompagné de l’indispensable conversion automatique d’un mode à l'autre.
Les trois programmes disposent d'outils de dessin performants (dessin à main levée, vaste éventail de figures prédéfinies, brosses redéfinissables) et d’un grand nombre'd’outils complémentaires. Ainsi Arabesque offre un spray paramétrable, des trames de remplissage éditables, ce remplissage pouvant s’effectuer dans un sens quelconque, y compris en radial. Les fonctions de blocs aussi la résolution du dessin à celle de l’imprimante et offre des outils puissants comme les courbes de Béziers et le fusain. Ombrages et dégradés sont automatiques et les déformations de blocs se révèlent très riches
aussi. Les fonctions texte sont particulièrement performantes.
Il offre en outre un excellent module d’animation qui détecte même la « nature du sol » pour agir en conséquence.
Ouvrent la porte à toutes sortes de manipulations, en particulier grâce à l’option de remplissage avec ou sans conservation des proportions.
Un mode 3D est proposé en sus. En mode vectoriel, le travail est plus long, mais les possibilités de retouche sont beaucoup plus importantes et l’adaptation à la résolution de l’imprimante ne pose plus aucun problème.
Creator, pour sa part, adapte Dessin 3D (avec un superbe module de visualisation à la manière des logiciels spécifiques 3D), animation de sprites et image en couleurs étendues élargissent encore le champ d'action de Canvas.
Un must pour la couleur.
Quant à Canvas, il réunit de nombreuses fonctions complémentaires. Si les fonctions de dessin classiques sont un peu moins riches que chez ses deux concurrents, il offre en sus un module d’animation de sprites, un module 3D très complet, et un système qui permet de porter à 800 le nombre de couleurs simultanées à l’image. En ce qui concerne l’impression, Arabesque et Creator s’en tirent au mieux du fait de leur possibilité d’adaptation à la résolution imprimante, Canvas restant très classique dans ce domaine.
En conclusion, les capacités & Arabesque dans de nombreux domaines lui valent un Tilt d’or bien mérité.
Un programme complémentaire, Convector, permet même d’affiner le transfert bitmap-vectoriel.
Jacques Harbonn MANDARIN SOFTWARE Les passionnés de programmation ne seront pas surpris : Amos remporte haut la main notre Tilt d’or du meilleur outil de programmation. Largement supérieur au Stos, qui a largement défrayé la chronique en son temps, ce superbe logiciel comblera tous les possesseurs cfAmiga. Alors, si vous rêviez d’un basic parfait, foncez sans hésitation ; Amos est fait pour vous.
Sont d'une étonnante richesse et travaillent sous interruptions pour faciliter la tâche du programmeur.
Tout est prévu pour gérer facilement sprites et bobs (les blitter objets) : banque fournie diversifiée, animation fluide, détection des collisions de tout type, contrôle au clavier, à la souris ou au joystick. La gestion d'écran n’est pas en reste avec le scrolling différentiel sur deux plans, le Doté d'un éditeur performant, d'un débogueur intégré et d’instructions classiques d'excellent niveau, Basic 1000D se distingue encore par la puissance et la diversité de ses fonctions mathématiques de haut niveau.
Amos est doué pour le jeu tout autant que pour la programmation sérieuse. Ses remarquables instructions graphiques rendent faciles la gestion de sprites ou de bobs et les scrollings différentiels.
Complète de l’interface intuition (fenêtres, menus déroulants et en cascade)... Basic 1000D offre aussi un excellent éditeur, avec en particulier un débogueur génial. Ses instructions classiques sont aussi d’un bon niveau. Mais c'est surtout dans le domaine des fonctions mathématiques qu'il se distingue : précision de 1 230 chiffres significatifs, calcul formel, résolution de Meilleur langage Amos : grophismes, animations, bruitages faciles à faire.
• Amiga Pas de grande discussion cette année pour l’attribution
du Tilt d'or à Amos, de Mandarin Software, qui est l'adaptation
très améliorée sur Amiga du Stos de l'Atari ST. Les deux autres
nominés sont Basic 1000D de Mori et A-Debog d'Arobace qui,
s'ils ne déméritent pas, ont un domaine d’action plus réduit.
Amos offre vraiment «tout ce qu'on a toujours rêvé pour un Basic sans jamais oser le demander ». L'éditeur est rapide et dispose de toutes les facilités pour se déplacer rapidement au sein du listing.
Il se passe allègrement des numéros de ligne et offre l'indentation automatique et le repliage des procédures. Les instructions dédiées au jeu A-Debog vous permettra de tracer en un tournemain les routines les plus complexes de vos programmes en assembleur, même si elles tournent sous interruptions. Il peut aussi se révéler utile pour d’autres langages structurés.
Scrolling partiel, les multiples effets d'apparition ou de disparition d'image, le zoom, la rotation des couleurs ou l’effet arc-en-ciel, etc. Les problèmes de clignotement sont élégamment réglés par le recours à deux écrans (gérés de manière transparente pour l’utilisateur) et l’attente de fin de balayage écran. Le son est tout aussi riche avec divers bruitages, synthèse vocale (en anglais), programmation complète du processeur sonore ou restitution d'un échantillon.
Côté programmation classique, Amos se situe désormais au niveau du GFA dont on connaît la qualité : procédures récursives avec variables locales, gestion très complète des chaînes de caractères, appel de routines à intervalles réguliers, gestion systèmes d'équation de degré variable, nombres complexes, factorisation d'un nombre ou d’un polynôme, sans compter des fonctions plus évoluées encore.
A-Debog est quant à lui un superbe débogueur symbolique capable de tracer toutes les routines, y compris celles sous interruptions.
Les multiples fenêtres affichent tous les renseignements utiles et il est possible d'étendre encore le champ des informations en ayant recours simultanément à l’écran du Minitel.
Quelles que soient les qualités respectives de ces deux derniers programmes, Amos l'emporte cependant largement par la diversité de ses fonctions. Un grand bravo donc à son auteur, François Lionet. Jacques Harbonn 19 ex-aequo Séquence 1000 ¦ FRETLESS Cubase STEINBERG SARRO Successeur du célèbre Pro 24, le Cubase est actuellement le séquenceur le plus performant disponible sur Atari ST. Sur la photo, le travail note à note et le contrôle de tous les événements MIDI à la souris.
L ' I I II 1 i 11 l. paiHiniw Deux Tilt d’or ex-aequo pour deux logiciels de création musicale hors du commun !
Leurs noms: Séquence 1000 sur PC et Cubase sur ST. Olivier Hautefeuille vous les présente... disponibles l’un sur PC, les deux autres sur Atari ST. Parmi ces trois titres, deux Tilt d’or à égalité : Cubase (ST) et Séquence 1000 (PC). Le troisième programme s’appelle Big Boss et reste nominé, en deuxième position dans cette compétition.
Un séquenceur est un programme qui permet de mémoriser plusieurs séquences ou pistes, comme le ferait un magnétophone multivoie.
En MAO, lè choix d’un tel logiciel dépend pour beaucoup de la machine que l’on possède. L'Atari ST profite de très nombreux programmes de création musicale. Parmi cette ludothèque impressionnante, seul Cubase parvient à offrir à l’utilisateur un contexte de travail aussi professionnel que facile à prendre en main et à utiliser.
A la base de tous ses atouts, serait difficile de répertorier ici tous les atouts de ce Tilt d’or, le meilleur de sa catégorie sur Atari ST. Mais si ’Atari s’est depuis longtemps imposé sur le marché de la MAO, les PC et compatibles montrent depuis peu une impressionnante efficacité en la matière.
Equivalent de Cubase sur PC, le séquenceur Séquence 1000 profite de tous les atouts de son confrère. Bien sûr, il vous faudra, pour l’utiliser, acquérir une interface MIDI, interface non implantée dans les PC de base. Mais l’investissement global est finalement le même pour les deux ex:aequo des Tilt d’or MAO 90.
Aux côtés de ces deux programmes
• professionnels », le Big Boss nous a séduits par son faible
prix de revient et ses capacités néanmoins convaincantes. Big
Boss n’est
• PC (Séquence 1000) Séquence 1000, ou l'arme idéale de la MAO
sur PC.
• Atari ST (Cubase) Alors qu’il est encore impossible de tenir
compte aujourd'hui des cartes sonores pour tester les bruitages
de nos jeux micro, la MAO ou musique assistée par ordinateur ne
se suffit plus, à l’inverse, des possibilités sonores des
ordinateurs. Si quelques intégrés musicaux voient encore le
jour de-ci, de-là, seule l'utilisation de la fameuse norme
MIDI, et donc des synthétiseurs disponibles sur le marché,
offre en 1990 de réelles possibilités de création sonore et
musicale.
Tilt propose donc, pour le challenge MAO de cette année, trois logiciels MIDI Travailler sa technique guitare, accompagné, grâce à Big Boss, par une basse, une batterie et quelques cuivres, ou encore imprimer la partition d'un futur tube, voilà de quoi motiver plus d'un créateur.
Cubase profite notamment de la vision en clair des pistes.
Chaque mesure enregistrée est concrétisée à l'écran par un petit rectangle que l'on pourra couper, coller, déplacer à la souris. Le travail de tous les éléments est de même très précis. Pour chaque note enregistrée, l’utilisateur va modifier l’attaque, la durée, la hauteur du timbre, etc. Ecriture de partition, transposition, il autre qu'un petit séquenceur de création ou de travail. S'il enregistre aussi bien que ses deux collègues, mais avec- moins de possibilités bien sûr, il se révèle idéal pour travailler son instrument, comme un professeur créatif et dévoué.
Big Boss sera le compagnon idéal de vos premiers pas dans la musique assistée par ordinateur.
En arrière-plan, le module boîte à rythmes du Cubase est un outil de création très maniable, accessible même pour les novices de la musique assistée par ordinateur.
Olivier Hautefeuille ELECTRONIC ARTS Meilleure simulation sportive Indianapolis vainqueur devant Kick Off II et Panza Kick Boxing ! Le combat a été rude et, malgré le soutien inconditionnel du rédac-chef himself, Panza a dû s’incliner devant Indy. Trois très grands jeux mais un seul vainqueur... i m cnn BEH I H D TrflCK ' i il m il ¦ 1 Indianapolis 500, le frisson de la course.
Peloton, comme le détaille plus loin le challenge de notre rubrique sportive.
• Amiga, PC Plus encore que l'an passé, le sport micro a connu,
ces douze derniers mois, un essor remarquable. Pour les musclés
de la rédaction, l’éclate tut complète : course auto, football,
tennis ou sports de combat, les matchs n'ont cessé d'occuper
notre salle de test. Mais au moment du verdict, pour la
nomination des trois meilleures simulations sportives et
l’élection du Tilt d’or 90, tous les testeurs n’avaient qu’un
titre à la bouche : Indianapolis 500, ou la plus fabuleuse
course auto jamais connue sur micro. A ses côtés, Kick Off II
et Panza Kick Boxing remportent d’autre part le titre de
nominés. Un trio multi- genre qui allie réalisme et jouabilité,
trois softs qui sortent très nettement du Accentuer le réalisme
d’un programme sans perdre de vue son aspect « arcade », voici
donc le pari réussi d'Indianapolis 500. Face aux très
nombreuses courses auto-moto qui ont vu le jour cette année,
seul ce programme parvient à donner le grand frisson sur le
circuit, sans omettre de tenir compte de tous les détails réels
de ce type de compétition.
Graphiquement superbe, Indianapolis 500 fait défiler la piste avec tant de souplesse que l’on se surprend vite à pencher la tête dans les virages ! A chaque collision, à chaque dérapage, les débris d’une aile éclatée rebondissent sur le sol, les crissements de pneus donnent Le secret de cette fabuleuse course auto : un subtil cocktail entre action et réalisme, arcade et simulation... Observezle réalisme de la piste, la beauté du tableau de bord !
La chair de poule... C’est de l’arcade ! Mais que cela ne vous empêche pas de prendre garde au type de pneumatiques montés sur votre bolide, au poids de la Formule 1, qui varie selon que le réservoir est plus ou moins rempli, ou encore de visionner au ralenti votre dernier crash !
Aussi convaincant sur Amiga que sur PC, le suivi de la course par vue TV ou satellite, la beauté et surtout la difficulté de ce match nous ont séduits, et pour longtemps... Faire mieux qu'Indianapolis 500, c’est un pari plutôt délicat pour les programmeurs de demain !
Ce cocktail arcade réalisme, Kick Off II et Panza Kick Boxing l’ont également assimilé. Le premier titre est aussi fameux que son grand frère, Tilt d’or 89, avec quelques « plus » notoires : Kick Off II ajoute aux qualités de son grand frère, Tilt d’or 89, quelques atouts notoires. Mais c’est surtout la jouabilité de son jeu qui le place en tête de liste des football 90, devant le très bon International Soccer.
Un mode replay ou la modification des techniques de jeu en cours de match par exemple. Bien sûr, la balance aurait pu pencher vers International Soccer. Mais cette simulation, certes plus originale, reste finalement moins ludique que le nominé
90. Dans Panza Kick Boxing, on découvre sur le ring une animation
hyperréaliste (mise au point à base de digitalisation vidéo),
un choix d'actions varié.
Côté stratégie, c’est l’évolution des L’animation du combat de Panza Kick Boxing est d’un réalisme étonnant, idéal pour contrôler la portée des coups.
Mais, pour contrer ses concurrents, le soft use surtout d’une très juste progression des caractéristiques de vos sportifs.
Champions qui garantit l’intérêt du soft à long terme, puisqu’il faudra entraîner son joueur puis remporter de nombreux matchs avant d’avoir une chance de vaincre le grand champion qui a donné son nom à ce fabuleux programme.
Olivier Hautefeuille Meilleure course auto moto w Lotus Esprit, la première course automobile pour deux joueurs sur micro. Les autres concurrents ne vous font pas de et la route particulièrement dangereuse ; mais vous n'avez pas le choix... il faut foncer.
Formule 1, d'un genre très différent.
Le choix fut très difficile pour départager les trois nominés : Lotus Turbo Esprit, Super Monaco GP et Ultimate Ride.
Nous avons d'abord envisagé de décerner le Tilt d'or à Super Monaco GP, mais nous avons reculé pour des raisons de distribution : en effet, ce programme ne figure toujours pas dans les prévisions de Challenge GREMLIN 1990 aura été l’année des grandes courses de voitures ou de motos. Super Monaco GP, Lotus Turbo Esprit Challenge ou Ultimate Ride sont tous trois exceptionnels.
Il fallait pourtant choisir.
Et c’est Lotus Turbo Esprit qui l’emporte au finish !
• Amiga La publication d'un grand nombre d'excellents jeux de ce
type cette année nous a poussés à créer cette nouvelle
rubrique. Ne vous étonnez pas de ne pas y trouver Indianapolis
500 : ici sont présentés des programmes d’arcade dans lesquels
tout repose sur les réflexes, alors qu'Indianapolis 500 est une
véritable simulation de
o Esprit Ultimate Ride : une grande course de moto en 3D surfaces
pleines, qui vous fera ressentir toutes les sensations des
champions. Réglez les paramètres de jeu à votre convenance et
faites donc une partie à deux.
Travaux. La possibilité de jouer à deux est le second grand atout de Lotus Esprit. C’est la première course de voitures de ce type sur 16 bits et bien des joueurs attendaient un tel programme. Les possesseurs de Megadrive attendent, eux, avec impatience la sortie de Super Monaco GP qui figure parmi les premiers chefs- d’œuvre sur cette console.
L’angle de vue vous choisissiez un véhicule équipé de vitesses manuelles ou automatiques, les commandes présentent une grande souplesse. Si les premiers circuits ne posent guère de problèmes, les choses se gâtent par la suite avec l’arrivée de différents obstacles. Il n’est pas si évident d’éviter les rochers, ou de doubler un autre véhicule alors que la moitié de la route est interdite pour cause de sorties de Virgin, et les quantités de cartouches importées sont trop faibles pour que vous ayez de sérieuses chances de pouvoir vous le procurer. Une fois ce programme mis à l'écart, le Tilt d'or
ne pouvait revenir qu’à Lotus Turbo Esprit Challenge, vraiment passionnant.
Lotus Esprit s’impose par sa jouabilité exemplaire ; que Super Monaco GP : les grands prix de Formule 1 comme si vous y étiez, dans cette superbe conversion du jeu d’arcade de Sega.
C'est très beau et la jouabilité est parfaite, mais pourrez-vous tenir le coup ?
Plus célèbres circuits internationaux. La bande sonore est décevante par rapport aux capacités de la Megadrive, mais c’est bien la seule faiblesse de ce programme magnifique.
Ultimate Ride, troisième nominé, ne manque pas non plus de qualités ; s’il n’obtient pas la palme c’est uniquement que Lotus Esprit lui est légèrement supérieur sur le plan de la jouabilité.
Particulièrement bien étudié offre un grand réalisme et le passage des chicanes est des plus impressionnants.
L’impression de vitesse est parfaitement rendue grâce à une animation excellente. De plus, cette conversion du jeu d’arcade de Sega vous propose de participer au Grand Prix de Monaco, ou de concourir pour le titre de champion du monde sur les Dans ce programme, le paysage bascule lorsque votre moto se penche dans les virages, ce qui est particulièrement réaliste.
Seconde particularité de ce soft : la présence d’un tableau d’options qui permet de modifier la plupart des paramètres de jeu. Ce programme se joue seul ou à deux, ce qui est appréciable.
Alain Huyghues-Lacou Meilleur programme d’aventure action Prince of Persia : la fille du sultan vous aime, mais le grand vizir veut votre perte. Tous les ingrédients des grands films d'aventure sont au rendez-vous dans cette superproduction du de karatéka.
Nintendo et l'on ne voit pas qui pourrait inquiéter cet éditeur sur son terrain de prédilection.
Le roi - ou plutôt la reine - de l’aventure action est, nous l’avons toujours dit, la console Nintendo. Adventure of Link le confirme superbement et pulvérise ses concurrents sur micro... Adventuie ofLink
• Nintendo 8 bits Dans la catégorie aventure action, le choix est
simple entre les trois nominés.
Adventure of Link : digne successeur de Legend of Zelda.
NINTENDO action et, d'autre part, la richesse extraordinaire du jeu.
Il y a tant de choses dans The Adventure of Link : de vastes régions à explorer, de nombreuses énigmes à résoudre, des objets à découvrir, ou encore des lieux secrets. Il faut s'accrocher durant des semaines, voire des mois, avant de terminer le jeu. Heureusement, il est possible de sauvegarder sa l'intérêt de jeu. Ce programme s'inspire des jeux de rôle, ne serait-ce que par l'acquisition de points d'expérience. De plus, le dialogue joue un rôle important dans cette aventure, car vous obtenez de précieux renseignements en discutant avec les villageois. Les deux principales qualités qui font
la supériorité de ce programme sont, d’une part, un parfait dosage entre aventure et personnage est vraiment extraordinaire.
Gold of the Aztecs mérite également de figurer parmi les trois meilleurs programmes de cette catégorie ; il présente un meilleur équilibre entre aventure et action que le programme précédent. Tout au long de l'exploration du temple aztèque qui renferme un fabuleux trésor, vous devez découvrir le moyen de déjouer pointes acérés, ou lors des duels contre de redoutables escrimeurs. Toutefois, il faut explorer chaque secteur avec beaucoup de soin à la recherche de divers objets et découvrir le fonctionnement des dispositifs qui actionnent les grilles.
La qualité de la réalisation de ce programme contribue également à son succès, car ranimation de votre Avec The Adventure of Link, Nintendo démontre une fois de plus son savoir- faire en matière d’aventure action.
Les ingrédients des jeux de rôle sont au rendez-vous, mais les amateurs d’action ne s’ennuieront pas une seconde.
Gold of the Aztecs : aurez-vous assez de cran pour braver tous les dangers qui vous menacent tout au long de cette aventure ? Le trésor des Aztèques est à portée de main, mais le chemin qui y mène est truffé de pièges diaboliques.
En dépit de leurs grandes qualités, Prince of Persia et Gold of the Aztecs sont loin d'égaler la richesse de The Adventure of Link. Bien sûr, les graphismes et l’animation de ces deux programmes sont très largement supérieurs à ceux de leur concurrent mais, en ce qui concerne l'intérêt de jeu, il n'est pas question d’égaler les chefs-d’œuvre de la console Nintendo. Ce genre 1 est vraiment la spécialité de The Adventure of Link est la suite de la célèbre Legend de Zelda, qui demeure le chef- d’œuvre incontesté de l’aventure action. Il est pratiquement impossible de l'égaler, mais The Adventure
of Link n’en est vraiment pas loin. Bien que ces deux programmes présentent de nombreux points communs, The Adventure of Link comporte de nombreuses innovations qui relancent position sur la cartouche. Bref, un must qui mérite largement son Tilt d'or.
Bien qu'il ne puisse se mesurer avec le programme précédent au niveau de la richesse de l'aspect aventure, Prince of Persia n'en est pas moins un programme passionnant. En effet, c’est surtout l'action qui domine. La moindre erreur est fatale lorsque vous sautez au- dessus d’un puits garni de les pièges les plus vicieux, tout en affrontant de nombreux adversaires. Le mode de contrôle très déconcertant risque de rebuter les fans d'arcade. Mais si vous faites l'effort de le maîtriser, ce jeu fort bien conçu vous séduira. Vous n’aurez de cesse d’en venir à bout, ce qui est tout à fait réalisable
grâce à une option sauvegarde.
Alain Huyghues-Lacour 23 Meilleur jeu d’action The Revenge of Shinobi : shurikens et magie ninja.
Turriçon RAINBOW ARTS Revende of Shinobi SEGA Turrican ou Revenge of Shinobi, Revenge of Shinobi ou Turrican ? A. H.-L. n’en dormait plus, le rédac-chef s’arrachait le peu de cheveux - blancs - qui lui restent, lorsque nous eûmes LA révélation. Elle tenait en deux mots : ex-aequo... ex-aequo
• Amiga, CPC et C 64 (Turrican)
• Megadrive (The Revenge of Shinobi) Après une discussion
acharnée pour désigner le Tilt d'or 90, la rédaction n'est pas
parvenue à trancher entre The Revenge of Shinobi et Turrican,
les meilleurs jeux d'action sur leurs machines respectives.
Soit ils se partageaient le Tilt d’or, soit la réunion tournait
au beat- them-up. Nous avons donc prudemment opté pour la
première solution, en désignant deux ex-aequo dans la catégorie
des jeux d'action.
The Revenge of Shinobi, qui n'est pas une conversion d'arcade mais un jeu original, est l’un des titres locomotives de la console la plus chaude du moment. Si le principe du 24 jeu reste le même que celui du programme précédent, les différentes scènes sont nettement plus variées. Selon les niveaux, c'est un jeu de plates-formes, un beat- them-up, ou encore un jeu d’exploration. Mais dans tous les cas, on se prend au jeu et il est quasiment impossible de le quitter avant de l'avoir terminé. Le graphisme comme ranimation sont superbes et l'action est bien soutenue par une bande sonore de
qualité.
On est tout de suite séduit par ce jeu violent, dont l’action se déroule dans les décors très soignés. En dépit d’une construction assez classique, ce programme présente d'intéressantes innovations, comme le double saut, ou encore le passage d’un plan à l’autre. Un programme qui ne serait pas déplacé dans une salle d'arcade.
Turrican est un grand jeu d’action, qui s'inspire des grands succès de la console Nintendo et plus particulièrement de Metroid.
Vous explorez de vastes régions en sautant d'une plate-forme à l'autre, tandis que toutes sortes de créatures vous attaquent sans relâche.
L'action, aussi soutenue que rapide, a de quoi séduire les joueurs les plus exigeants. Le jeu ne manque pas de profondeur grâce à l'utilisation des bonnes vieilles recettes japonaises. Il faut découvrir des bonus ou des armes cachées et c’est un véritable plaisir lorsque votre personnage se transforme en toupie, pour dévaler une pente à toute allure en tirant dans toutes les directions. Ce programme passionnant est servi par une réalisation irréprochable, avec des graphismes soignés et un scrolling multidirectionnel irréprochable. La version Amiga est magnifique et les Turrican : un jeu
d'action époustouflant à la mode japonaise.
Fire and Brimstone : une action prenante, de beaux graphismes, des salles secrètes et des tas d'astuces. Un programme aussi difficile que passionnant, dans la lignée de Ghosts'n Goblins.
Versions CPC et C64 tirent le meilleur parti des capacités de ces machines.
Troisième nominé, Fire and Brimstone est un excellent jeu d’action dans la lignée de Ghosts'n Gobiins, qui bénéficie de superbes graphismes. Là encore, on retrouve quelques emprunts aux programmes japonais sur console : salles secrètes et vies supplémentaires, que l’on obtient en tirant dans le vide è des endroits précis. Si Fire and Brimstone exige des réflexes à toute épreuve, il fau également faire fonctionner se matière grise, en effet, il y a différentes énigmes à résoudre. En dépit de toutes ses qualités, ce programme a dû s’incliner devant les précédents pour deux raisons : d’une part,
il n’offre pas une action aussi frénétique que celle des deux ex-aequo et, d'autre part, le niveau de difficulté devient trop rapidement insurmontable.
Alain Huyghues-Lacoi zy ex-aequo Meilleur shoot-them-up Battle Squadron INNERPRISE Thunderforce III SEGA Les spécialistes du shoot’em up sont aujourd’hui déchirés entre les consoles et les micros. En donnant deux Tilt d’or ex-aequo à Thunderforce II - sur Megadrive
- et à Battle Squadron - sur micro -, nous avons voulu montrer
que les micros peuvent encore être redoutables... Thunder Force
III : un shoot-them-up des plus spectaculaires.
• Amiga (Battle Squadron)
• Megadrive (Thunder Force III) Ce n’est qu'à la suite d’une
longue discussion que nous nous sommes mis d’accord sur les
trois meilleurs shoot- them-up de l’année. Pas de problèmes en
ce qui concerne !rles programmes sur micro, car Battle Squadron
et Simulera flse détachent nettement, mais l'affaire se
complique pour les jeux sur console qui offrent un très grand
choix dans ce domaine.
Finalement, nous avons décidé de partager le Tilt d'or entre Thunder Force III et Battle Squadron, qui sont de grandes réussites.
Si ces deux programmes bénéficient d'une réalisation J rréprochable, c’est Thunder Force III qui est le plus spectaculaire. En revanche, Battle Squadron l'emporte au niveau de l’intérêt de jeu, d’autant plus qu'il présente quelques innovations intéressantes. La décision de placer Simulera en troisième position est due à l’originalité d’un concept qui renouvelle le genre.
Thunder Force III est le shoot-them-up le plus impressionnant de l'année, à tel point qu’il faudrait presque imposer le port de la ceinture de sécurité aux joueurs assez téméraires pour se lancer dans cette aventure. Chacune des cinq planètes sur lesquelles vous affrontez l’ennemi est une petite merveille, avec des décors plus beaux les uns que les autres et des monstres non moins impressionnants.
L'animation est très rapide, avec des accélérations foudroyantes, et on appréciera également les superbes scrollings différentiels, ainsi que la bande sonore très convaincante. Si l’originalité n’est pas le point fort de ce programme, il faut reconnaître que ce shoot-them-up excitant joue la carte de l’efficacité. Un must pour les amateurs de sensations fortes et un Tilt d’or bien mérité !
Sans être tout à fait aussi spectaculaire que Thunder Force III, Battle Squadron est également un grand shoot- them-up qui mérite bien de partager le Tilt d'or avec le programme précédent. Une réalisation aussi soignée vous fait prendre conscience que les shoot-them-up sur micro pourraient égaler ceux sur console, pour peu que les programmeurs s'en donnent vraiment la peine. Graphisme, animation, bruitages, jouabilité : tout est parfait ! En outre, le graphisme est Traquez les aliens en toute liberté dans Simulera, le shoot- them-up le plus novateur de l'année.
La 3D surfaces pleines au service des fous de la gâchette.
Pratiquement en plein écran, ce qui est très rare sur micro.
En plus de la particularité de pouvoir se jouer à deux, Battle Squadron prend l'avantage sur Thunder Force III grâce à de nombreuses innovations, comme les vaisseaux invisibles. Il est intéressant de noter que Battle Squadron fera prochainement son apparition sur Megadrive.
La lutte pour la troisième place fut particulièrement rude entre les grands shoot-them-up de la PC Engine - comme Tiger Heli ou Gunhed - et Simulera. On pourra s'étonner qu’aucun des programmes de la PC Engine n’ait été nominé, alors que cette console est tout particulièrement dédiée aux shoot-them-up ; l'originalité de Simulera a fait pencher la balance de son côté. En effet, l'utilisation de la 3D surfaces pleines offre une véritable liberté d’action, qui nous change de l'habituel scrolling horizontal ou vertical.
Un shoot-them-up d'un nouveau type.
Alain Huyghues-Lacour Kid HUDSON SOFT PC Kid a été élu à l’unanimité. Il faut reconnaître que les aventures que votre héros affronte bille en tête ont largement de quoi déclencher l’enthousiasme des joueurs les plus endurcis... bonne crise de rire en le faisant grimper le long des parois à l'aide de sa
• PC Engine PC Kid est un programme très original, ce qui est
assez PC Kid : un très dans lequel irez de surprise surprise,
car il se quelque chose nouveau à instant. Le est un teigneux
qui massacre ses adversaires à coups de boule.
Est sans cesse relancé par la variété des situations, car il se passe quelque chose de nouveau à chaque instant. Si vous avez envie de nager dans le ventre d'un dragon, de sauter par-dessus des volcans en éruption, de passer de liane en liane, ou encore de grimper sur des arbres qui marchent tout seuls, c’est l'occasion ou jamais. Ajoutez à cela une parfaite jouabilité et vous obtenez un jeu d’action d'une grande richesse, qui domine nettement tous ses concurrents.
Le Tilt d’or de cette catégorie lui revient de droit.
Legendary Axe figure également parmi les grands titres de la PC Engine, mais il faut bien reconnaître qu'il n’est pas aussi original que PC Kid, ce qui lui coûte la première place. En effet, il s’agit d'un remake de Rastan, le célèbre jeu d'arcade de Taito. Les combats se suivent, mais ne se ressemblent pas trop, dans la mesure où vous affrontez des adversaires différents et que chacun d'eux vous oblige à changer de tactique. S’il faut beaucoup combattre, ce programme est également un jeu de plates-formes dans lequel il faut faire preuve de beaucoup d'habileté et de précision. Le passage de la
chute d'eau est particulièrement éprouvant et vous n'en viendrez pas à bout facilement. Si vous vous sentez l'âme d’un barbare, vous craquerez pour ce programme passionnant.
Troisième nominé, enfin, Ninja Warriors, un beat-them-up pur et dur qui a tout pour séduire les amateurs de baston. Vous vous taillez un chemin dans les rangs ennemis en jouant du couteau, ou en utilisant des shurikens. L’action est très soutenue et bénéficie d'une réalisation très soignée, ce qui n'est guère surprenant de la part des créateurs de Silkworm.
Axe : rien un barbare et vos vont à leurs Armé d'une hoche, vous des ravages les monstres et guerriers qui barrent le C'est avec Ninja Warriors que les programmeurs de Sales Curvc ont inauguré la nouvelle technique qui permet de charger les scènes suivantes sans interruption de jeu.
L’action très soutenue ne vou; laisse aucun répit et il faut se donner à fond pour gagner le moindre pouce de terrain.
Cette conversion du jeu d'arcade est particulièrement réussie et l'on peut y jouer à deux. Ninja Warriors figure parmi les meilleurs beat- them-up sur micro, mais il n'offre pas le même intérêt de jeu que les deux programmes précédents.
Alain Huyghues-Lacoi exceptionnel dans ce genre qui ne se renouvelle guère. La seule arme de ce petit homme des cavernes, c’est sa tête.
Quel plaisir de sauter en l'air pour retomber sur ses adversaires, la tête la première ! Car il est vraiment teigneux ce PC Kid qui assomme ses adversaires à coups de boule et se met en colère lorsqu'il mange de la viande. Et puis, on prend une 26 puissante mâchoire. Les concepteurs de ce programme ne manquent vraiment pas d’humour et l’on s'amuse beaucoup tout au long de cette aventure. Un programme qui fourmille de petits détails surprenants, comme les changements d'expression du Kid, ou encore les yeux qui lui sortent de la tête lorsqu'il prend un coup. Et puis, l'intérêt de jeu Ninja
Warriors : une excellente conversion d’arcade réalisée par les créateurs de Silkworm. Les shurikens sifflent et les coups de couteau volent bas ! Un régal pour les amateurs de baston, surtout lorsque l'on joue à deux.
• La sélection des trois meilleures conversions d'arcade n’a pas
vraiment posé de problèmes et l'unanimité s’est rapidement
faite autour de Pang, Ghouls'n Ghosts et Golden Axe. En
revanche, la discussion est devenue plus âpre lorsqu'il a fallu
décerner le Tilt d’or.
Golden Axe s’est rapidement effacé, nous laissant devant un choix déchirant. Il n’est pas du tout évident de trancher entre deux programmes aussi différents que Pang et Ghouls'n Ghosts, car ils sont 'un que l’autre.
Si Ghouls’n Ghosts est bien plus spectaculaire, Pang l'a finalement emporté, car c’est vraiment le programme le plus ludique du moment.
Le second avantage, de Pang sur ses concurrents, c'est que l'on ne s'en lasse pas, alors que les deux autres nominés perdent une bonne part de leur intérêt une fois que l’on en vient à bout.
Les idées simples sont souvent à l'origine des meilleurs programmes et c'est indiscutablement le cas de Pang. Pas besoin de se prendre la tête avec une notice, on rentre tout de suite dans le jeu et on y prend plaisir dès les premières secondes. Il y a des ballons, vous tirez dessus, ils se séparent en deux, vous tirez à nouveau et ainsi de suite jusqu'à ce qu’ils disparaissent.
Dans chaque tableau, vous pouvez récupérer des équipements et des bonus. Il est difficile de faire plus simple, mais c'est largement suffisant pour vous retenir des heures devant votre écran.
S’il fallait définir ce qu’est un jeu, Pang vaudrait tous les plus longs discours. Un principe d’une simplicité enfantine, une réalisation quasiment parfaite et, surtout, un plaisir de jeu infini... Plus ludique, tu meurs ! On s’éclate en solitaire, mais c’est encore mieux à deux. La réalisation est très soignée, avec des graphismes identiques à ceux du jeu d'arcade, mais si ce n’était pas le cas on serait quand même séduit par un jeu qui offre une telle jouabilité.
Ghouls'n Ghosts est un jeu Golden Axe : des barbares, de la magie et des dragons, voilà de quoi combler les fans d’heroïc fantasy. Il n’y a pas à réfléchir dans cette superbe conversion d'arcade, il suffit de frapper dans le tas.
Intellectuels s'abstenir.
Rédaction de Tilt est unanime pour nominer ce programme, il existe des divergences quant à la meilleure version.
Les inconditionnels de la Supergrafx (François Hermelin et Olivier Scamps pour ne pas les nommer) estiment que cette version est nettement supérieure à celle de la Megadrive, alors que je les place au même niveau. Mais une chose est certaine : que vous possédiez l’une ou Ghouls’n Ghosts (Supergrafx) : ce grand jeu d'arcade de Capcom est magnifique sur Supergrafx, mais il n’est pas mal non plus sur la Megadrive. Tout l'univers des films d'épouvante dans un jeu diabolique.
Quelle ambiance !
Meilleure conversion d’arcade l’autre machine, Ghouis’n Ghosts ne vous décevra pas.
Le troisième nominé, Golden Axe, est un grand succès d’arcade de Sega. Les conversions sur Megadrive et Sega Master System sont magnifiques et, ce qui est plus inhabituel, la version Amiga est tout aussi réussie.
C’est cette conversion qui est nominée, pour récompenser Virgin de son excellent travail, d'arcade époustouflant, qui dégage une atmosphère très particulière. C'est le digne successeur de Ghosts'n Goblins, chaque seconde de jeu est un véritable régal. Les conversions sur console sont particulièrement magnifiques et on y retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succès du jeu d’arcade ; chaque niveau fourmille de petits détails savoureux. Si la car on voit de plus en plus rarement des conversions de cette qualité sur micro. Golden Axe est un grand beat- them-up pour deux joueurs, qui vous
emmène dans l’univers de l'heroïc fantasy.
Bien que ce programme soit passionnant, il n'est quand même pas aussi ludique que Pang, ni aussi varié que Ghouls’n Ghosts.
On pourrait penser qu'il y a mieux à faire qu’à passer ses nuits à tirer sur des ballons, mais Pong vous prend tellement la tête que l'on ne peut plus s’en passer. Ne soyez pas égoïstes, jouez avec vos copains.
Alain Huyghues-Lacour 27 MICROPROSE Prix spécial du jury Un « Tycoon », est un super homme d’affaire, un magnat de l’industrie. Railroad Tycoon vous met dans la peau d’un de ces géants de l’économie mondiale. Chargé de diriger une compagnie ferroviaire, vous allez très vite jongler avec des millions de dollars... et jouer avec un des plus grands softs de l’année, toutes catégories confondues !
USA ou Europe, à vous de trancher avant de vous lancer.
Vous êtes souvent confronté aux problèmes que posent les accidents de terrain. Les constructions les plus coûteuses sont les ponts. A vous de choisir de faire du solide ou du provisoire : pont en bois, métal ou pierre.
Question évidente mais que je pose tout de même : qu'est-ce qui fait de Railroad Tycoon un jeu aussi exceptionnel ? Avant de répondre, commençons tout d'abord par un peu d’histoire.
Sid Meier, un des meilleurs concepteurs de jeux chez Microprose découvre Sim City (Maxis lnfogrames). Il est immédiatement conquis par le système de jeu de ce dernier mais regrette toutefois que l’interactivité soit, selon lui, trop réduite.
Sid se met donc à cogiter et trouve bientôt une idée qui lui semble intéressante. Il crée une simulation dont le système de jeu s'inspire de celui de Sim City. C'est ainsi que naquit Railroad Tycoon (RR).
Vous y revivez l'épopée des magnats du chemin de fer. Il faut non seulement créer de A à Z son propre réseau mais aménagements, la population des villes ciblées, les ressources d'une région, et j’en passe, ne sont que quelques exemples des données à traiter.
Nombreux sont les jeux qualifiables de passionnants mais dont la complexité rebut la grande majorité des joueurs ; le résultat est bien souvent que seuls les joueurs patients et méthodiques en profitent (dommage pour les autres). Railroad Tycoon a réussi à surmonter cet obstacle.
Grâce à son système de jeu (maximum de graphismes animés, écrans simples à consulter, etc.), RR, malgré s grande complexité, est très convivial. Quand on commence une partie, on ne peut plus s’arrêter ! On a l'impression d’avoir mille choses à faire et à surveiller.
Et le plus étonnant, c'est Arrivée d’un train en gare ! La taille en est modeste. Un terminal peut traiter le double de marchandises et de Tr ln *1 P'*ri i 2*fîivr n«-,r For»? *4-4-0 HaiMHoAr‘(8,üQû.'
II mph. T-iund for U Havr* ...... £:::- 2} iAchs of Mail from Pc, ru 4«ï (rom Paru
p. PfiJîMttM* from Pan
t) toni of wool 40 wiî of Co u from Pnr»y ŸfuUN ORDEKS » ;• !..
tr* •¦•Sri -1 : 1 aSfejg • - Lt Havr*
• PC C'est avec un immense plaisir que je vois Railroad Tycoon
entrer dans la prestigieuse sélection des Tilt d'or Canal + .
Il faut l'avouer, nous avons eu beaucoup de mal à trouver une catégorie dans laquelle pouvait s’insérer ce programme.
Est-ce une simulation ?
Un jeu de stratégie ?
En fait, il appartient aux deux genres à la fois. Le nommer dans l'une ou l'autre des deux catégories n’aurait eu aucun sens car Railroad Tycoon n'est pas qu'un jeu de simulation, ni simplement un jeu de stratégie.
La catégorie simulation stratégie réflexion n’étant pas encore homologuée par le grand jury des Tilt d'or, nous avons opté pour un Prix spécial du jury !
Passagers par rapport à une station. Notez également les différents types de wagons que vous pouvez acheter.
également résister aux attaques (financières) de vos adversaires (gérés par l'ordinateur). RR se distingue par la richesse et la complexité du jeu. Tous les paramètres ainsi que la moindre action du joeur influencent toute une partie.
La dénivellation du terrain, le choix des types de trains, le tracé de la ligne de chemin de fer, la taille de la station et ses Voici un des écrans qui vous informe d'une manière exhaustive sur les performances de chaque train. C'est i ce stade que le joueur sait si la configuration des wagons s’adapte correctement aux besoins de la ligne.
Qu’on n’est jamais débordé car le programme vous signale (tous les ans) les dysfonctionnements de votre organisation. C'est pratique quand vous gérez plus de vingt trains ! Doté d'une bonne durée de vie, RR devrait faire le bonheur de tous ! Déjà disponible sur PC il sera bientôt commercialisé sur ST et Amiga.
Dany Boolauc STORM Meilleur espoir Nous renouons cette année avec la catégorie du «meilleur espoir».
Choix difficile entre tous que de nommer un jeu non encore terminé.
Sera-t-il vraiment à la hauteur de nos espérances ? Se révélera-t-il digne de la confiance que nous lui portons en le plébiscitant d’avance ?
Réponse dans quelques semaines... SW IV, digne successeur de Silkworm.
Un shoot-them-up qui présente la particularité de se jouer à deux, avec des véhicules différents.
L’hélicoptère offre une plus grande liberté d'action, mais la jeep se transforme en bateau lors de la traversée des mers.
Rait bien être le plus grand shoot-them-up sur micro.
A l'instar de Silkworm, l’un des grands atouts de ce shoot- them-up repose sur la présence d'une jeep et d'un hélicoptère. De plus, cette fois vous échangez la jeep contre un hors-bord lors des séquences maritimes, ce qui apporte une variante très stimulante. Il est toujours très agréable de jouer à deux, mais c’est encore plus intéressant lorsque l’on dispose de deux véhicules différents. Cela oblige chaque joueur à adopter une tactique particulière en fonction de l’appareil que l’on contrôle. Il est indispensable de pratiquer un véritable jeu d'équipe, en gardant en mémoire que la jeep est
nettement plus vulnérable que l'hélicoptère.
Au niveau de la réalisation, SU IV n’a rien à envier aux shoot-them-up sur console. La fenêtre graphique occupe la presque totalité de l'écran, ce qui est particulièrement rare sur micro. Les graphismes sont excellents et on apprécie la présence de nombreux détails d’un grand réalisme, comme les ombres des vaisseaux, le sillage du bateau ou encore les traces que laisse la jeep lors de la traversée d’un champ de blé.
L'animation n'est pas moins convaincante, car les sprites SW IV présente une réalisation irréprochable qui fait honneur aux programmeurs de Sales Curve. Les graphismes d’une grande finesse occupent la majeure partie de l'écran et l’animation est des plus fluides.
Se déplacent rapidement et le scrolling est des plus fluides.
On apprécie aussi la possibilité de circuler avec la jeep sous certaines installations ennemies, ou de bénéficier du couvert des arbres.
SIA IV présente la particularité d'être le premier shoot- them-up à se jouer entièrement de manière continue. En effet, les différents niveaux s'enchaînent sans aucun temps mort et le décor continue de défiler lorsque vous perdez une vie.
Pour terminer le jeu, il faut jouer durant un peu plus d’une heure sans aucune interruption, ce qui doit être aussi éprouvant qu'excitant.
Cela est possible grâce à la technique créée par les programmeurs de Sales Curve, qui fut déjà utilisée dans Ninja Warriors et Saint Dragon. Quel plaisir d'entendre le drive charger la suite du jeu pendant que l’on continue le combat !
Tout est parfait dans ce programme, toutefois nous n'avons pas encore pu juger des bruitages et surtout de la jouabilité. Ce dernier point est fondamental, mais on peut accorder un crédit confiance aux créateurs de Silkworm, exemplaire sur ce plan.
SIA IV, on y croit !
Alain Huyghues-Lacour
• Amiga Silkworm remporta haut la main le Tilt d'or 89 du
meilleur shoot-them-up, SIA IV aurait bien pu faire de même
cette année s'il avait été terminé à temps. Nous avons
tellement été impressionnés par la préversion de SIA Ivqu'il
nous a semblé impossible de ne pas faire figurer ce programme
dans notre palmarès.
SW IV, le premier shoot-them-up qui se joue en continu ; il faut plus d’une heure de jeu sans aucune interruption pour venir à bout de ce programme, un challenge impressionnant qui stimulera les rois de la gâchette.
Le titre de Meilleur espoir est d'autant plus justifié qu'il répond vraiment à une attente du public, qui a été privé de shoot-them-up de qualité sur micro cette année. En effet, il ne s'est pas passé grand- chose dans ce domaine depuis la publication de Battle Squadron il y a un an. Si l’attente a été longue, votre patience devrait être récompensée, car SIA IV pouréquipe de graphistes géniaux et novateurs.
Le meilleur atout de BAT réside dans le fait qu'il met en place des écrans de jeu tout à la fois jolis, originaux et le plus proches possible de l'ambiance de l'aventure.
Dans un monde futuriste, en l’année 2192, un espion du Bureau des Affaires Temporelles part à la recherche W !® m (y BAT UBI SOFT Le Tilt d’or dans la catégorie du meilleur graphisme a été particulièrement difficile à décerner. Nombreux étaient en effet les titres en lice et minimes les différences d’un logiciel à l’autre. Les trois jeux retenus - BAT, Unreal et Maupiti Island - représentent cependant le nec plus ultra. Et, en plus, ils sont tous les trois français !
• Atari ST, Amiga Ils étaient nombreux à se presser face au
podium du meilleur graphisme 1990... Mais alors que l'an passé
c'était l'action qui offrait des décors à faire craquer, les
nominés pour ce Tilt d’or 90 appartiennent tous trois au
domaine de l'aventure ou de l'aventure action. Premier nominé,
Unreal nous a passionnés pour la gestion de son paysage 3D et
surtout les très nombreuses animations qu'il développe. Mais,
plus intéressants encore, la rédaction de Tilt a nominé en tête
de course Maupiti Island et BAT, deux titres qui se sont
mesurés au corps à corps jusqu'à la ligne d’arrivée.
BAT ressort vainqueur de l'épreuve, hissé au sommet du podium 90 du Tilt d’or qui récompense le travail d'une 30 BAT, une aventure complexe et originale.
D’un dangereux agent ennemi.
Les concepteurs de l'aventure ont développé ici plus de mille lieux différents. Les graphismes, travaillés à l'extrême, sont d’une richesse impressionnante. Qu'il s'agisse des vues intérieures ou extérieures, chaque tableau ouvre une multitude de détails.
Des personnages, des objets et des animations se mêlent à l’écran pour créer l'ambiance de chaque scène. C'est superbe ! Mais, plus encore, la gestion même de ces graphismes est aussi judicieuse qu'originale. En effet, l'utilisation de la souris est ingénieuse : le curseur prend par exemple diverses formes selon l'action qu’il va commander. Autre atout, un multifenêtrage savant assure la liaison entre les différentes scènes et conforte l'aspect Le Bureau des Affaires Temporelles vous entraîne dans une mission de longue haleine.
Grâce à sa gestion souris, à son souci du détail et à l’enchaînement de plusieurs fenêtres graphiques, BAT décroche la palme.
Si les décors d'Unreol n’arrivent pas à la hauteur de ceux de BAT ou de Maupiti pour ce qui est de leur précision « pixélienne », la gestion remarquable et l’originalité des paysages animés méritaient la nomination 90.
En matière de graphisme... Tableaux superbes, gestion d la loupe qui grossit un point de détail ou visage animé de; suspects, Maupiti ne développ pourtant pas la même originalité que son confrère, même s'il récolte lui aussi un Tilt d’or cette année. Quant à Unreal, c’est aussi d’originalit qu'il s’agit lorsque l'on plane entre les arbres de ce décor multiplan, ou que l'on découvre le scrolling des scènes suivantes. Un très boi titre, superbe, mais loin de BAT ou de Maupiti quand même. Voici donc les trois hil du graphisme 90, avec un Til d'or pour BAT,. En espérant que l'année prochaine
redonnera sa chance à la ludothèque action, pour un titre plus «fort» que l’invainci Shadow of the Beast, Tilt d’oi de l'an passé.
Olivier Hautefeuil temps réel de l’aventure. Si la version ST de BAT nous avait déjà impressionnés au début de l’année, l'adaptation Amiga qui devrait très bientôt envahir vos ludothèques est encore plus belle... Bravo donc à Olivier Cordoléani et bon courage pour le deuxième épisode de cette géniale mission !
Maupiti Island aurait presque pu rivaliser de génie avec Bai Les tableaux de Maupiti comptent peu d'animations. En revanche, la complexité des décors dénote un fabuleux travail de la part des graphistes de Lankhor.
Mais pas de quoi concurrencer BAT.
LORSQUE VOUS ETES LE MEILLEUR, ILS CHERCHENT TOUS À VOUS EN COLLER UN.
ACE...ACE RATED 973, CU AMIGA...SUPER STAR 95%, C&VG...C&VG HIT 95%, THE ONE...95%, ZERO HERO 93%, GENERATION4...97%, TILT...95% Electronic Arts 11 49 Station Road Langley, Berks SL3 8YN Angleterre Tél: 19 +44 753 49442 Fax: 19 +44 753 46672 S-HOOT'ZMUP__ Mauvaise année pour les possesseurs de micros amateurs de shoot’em up !
L’arrivée en force des consoles a renvoyé les ordinateurs à leurs études: les logiciels disponibles sur ST et sur Amiga ne parlons pas des PC font pâle figure à côté des superbes productions nippones. Faut-il pour autant jeter son micro aux orties et foncer acheter une PC Engine ou une Megadrive ? A.H.-L répond et vous présente sa sélection des meilleurs softs 1990.
La situation est claire sur le front de la guerre contre les aliens : les possesseurs d'une PC Engine (et dans une moindre mesure d'une Megadrive) ont été les plus gâtés cette année. En effet, la PC Engine dispose d'une quantité impressionnante de shoot-them-up de qualité, comme Gunhed, Tiger Heli ou Heavy Unit. De plus, le moindre shoot-thém-up de base sur ces consoles bénéficie du plein écran, d'un superbe scrolling différentiel et, surtout, de commandes aussi rapides que précises, ce qui est trop rarement le cas sur micro.
Bien que les shoot-them-up soient moins nombreux sur Megadrive, des merveilles comme Thunderforce il ou Pheilios satisferont les amateurs d'arcade les plus exigeants, ainsi que quelques autres programmes qui ne manquent pas non plus d'intérêt.
En revanche, il faut bien reconnaître que les shoot-them-up de qualité ont été rares sur micro cette année. Nous avons eu deux chefs-d'œuvre il y a un an (Battle Squadron etX-Ouf) et depuis rien qui puisse vraiment rivaliser avec les consoles. Ce sont les possesseurs d'Atari ST les plus mal lotis car, en l'absence de Battle Squadron et de X-Out (uniquement disponibles sur Amiga), les fans de shoot-them-up n'ont pas grand- chose à se mettre sous la dent. Quant au PC qui est particulièrement pauvre en shoot-them-up, il dispose désormais de l'excellent Thunderstrike.
Ne nous emballons pas, si les nouveautés ont été décevantes cette année, les micros disposent de programmes plus anciens qui n'ont rien perdu de leur intérêt, comme Silkworm, Hybris ou Xénon II. D'autre part, des programmes très prometteurs sont attendus pour la lin de l'année. Tout d'abord le superbe Simulera, qui est indiscutablement le shoot-them-up le plus novateur de l'année, Atomic Robo-Kid et Silkworm IV, ensuite, deux programmes assez impressionnants. Ce dernier, qui présente quelqués ressemblances avec Tiger Heli, bénéficie d’une réalisation qui n'a rien à envier aux consoles et il
est même pratiquement en plein écran. On peut donc dire que si la situation est préoccupante, elle n’est pas désespérée.
En analysant la production 90, on se rend donc compte que les nouvelles consoles surclassent largement les micros pour le domaine des shoot-them-up. Au niveau du graphisme, de l'animation et de la jouabilité, davantage est écrasant en faveur des programmes pour console. Cela est particulièrement manifeste lorsque l'on compare les jeux disponibles à la fois sur console et sur micro. Qu'il s'agisse de P 47, de Mister Heli ou de Darius, les versions console l'emportent haut la main. Attention, cela ne veut pas dire que les versions micro de ces programmes ne peuvent pas vous offrir de bons
moments mais, si vous avez le malheur de voir leur équivalent sur console, vous serez pris d'une i rrésisti ble en vie de balancer votre disquette par la fenêtre.
En revanche, les micros marquent quand même un point contre leurs concurrentes au niveau de l'originalité, ce qui n'est pas négligeable. A l'instar des jeux d'arcade, les shoot-them-up sur console sont de conception très classique et leur intérêt repose essentiellement sur des effets spectaculaires, alors que l'on remarque une évidente volonté d'innover dans des programmes comme Simulera, X- Oui ou Battle Squadron.
En dépit d'une mauvaise année, les micros disposent de programmes de qualité; toutefois, si vous êtes avant tout un fan de shoot-them-up, c'cst la PC Engine qu'il vous faut. C'est vraiment dans cette catégorie (et aussi dans celle des jeux d'arcade plates-formes) que les nouvelles consoles s'imposent face aux micros.
Alain Huyghues-Lacour P47 PC Engine, Amiga, Atari ST. C64, CPC 18 intérêt
* ? ? ? ?
__D graphisme animation_ bruitages _ prix_ Intérêt autres machines Amiga : 15 ST : 14 C64: 14 CPC: 14 votre peau, heureusement vous disposez d’armes supplémentaires, aussi efficaces qu’anachroniques. Dans les versions micros, les deux armes dont vous disposez (le canon et celle que vous choisissez par icône) fonctionnent simultanément quand vous appuyez sur le bouton de tir. Sur PC Engine, chacune des deux armes en votre possession est actionnée par un bouton de tir différent, comme dans le jeu d’atcade. Cette conversion est de loin la meilleure, tant pour le graphisme que l’animation.
La jouabilité est excellente, grâce à des commandes d’une souplesse étonnante. En revanche, divers éléments importants du jeu d’arcade ont été ignorés, alors que ce n’est pas le cas pour les versions micro. Tout d’abord le train de la fin du premier niveau a disparu. Il a été remplacé par un énorme tank, mais ce n’est pas pareil. De plus, la version PC Engine ne permet pas de jouer à deux comme sur ST et Amiga (sur micro, jouer seul est d’ailleurs très difficile). En dépit de ces reproches, P 47 est un jeu passionnant que pas un possesseur de PC Engine ne voudrait manquer. (Carte Aîcom.)
Lors de la dernière guerre mondiale, vous survolez les territoires occupés à bord d’un chasseur P 47. L’armée allemande tient particulièrement à avoir Mr Heli PC Engine, Amiga.
Atari ST, C64. CPC .16 intérêt.
? ? ? ? ?
Graphisme animatlon_ . ? ? ? * ?
Bruitages_ prix_ _D Intérêt autres machines ST : 15 Amiga : 15 C64: 15 CPC:15 7 * i'i ;_ , I *¦ v. . R. r. r '. J ( f * ¦ Ce jeu d’arcade a été réalisé par les programmeurs de R-Type, ce qui est assez surprenant car ces deux programmes ont un look très différent. Ne vous laissez pas abuser par les graphismes assez enfantins : vous allez vite vous rendre compte que ce shoot-them-up n’est pas aussi simple qu’il en a l’air. Vous dirigez un hélicoptère à travers des labyrinthes qui défilent en scrolling multidirectionnel. Au niveau des armes, vous disposez de canons dirigés vers l’avant,
ainsi que d’un stock de bombes. Contrairement aux versions micro, vous ne passez pas alternativement d’une arme à l’autre selon que vous êtes en vol ou posé au sol. Mais il vous suffit d’utiliser les deux boutons de tir du joystick pour passer à volonté d’une arme à l’autre, comme dans le jeu d’arcade. D’autre part, il faut détruire les blocs de pierre disséminés dans chaque niveau, de manière à récupérer les diamants qu’elles renferment. La version PC Engine est excellente, ce qui n’est pas une surprise car ce sont les programmeurs d’Irem qui ont réalisé la conversion de leur propre jeu
d’arcade. De plus, contrairement aux versions micro, tous les niveaux du programme original sont au rendez-vous. (Carte Irem.)
Shoot'zm up Aux commandes de votre vaisseau, vous avez été engagé pour participer à un jeu télévisé futuriste qui se déroule dans une vaste arène. Vous devez repousser les attaques de vos adversaires, qui tentent d’extraire l’énergie de vos générateurs, avant de détruire les générateurs de l’adversaire et d'anéantir tous les vaisseaux ennemis. Il est également important de ramasser les containers qui apparaissent de temps à autre, afin d’améliorer l’équipement de votre vaisseau. Ce shoot-them-up ne manque pas d’originalité, mais son principal atout repose sur la qualité de sa réalisation.
Si vous disposez d’un PC haut de gamme, vous serez impressionné par la rapidité de l’animation, ainsi que par la souplesse des commandes. De plus, les graphismes sont suffisamment soignés pour que Ton prenne beaucoup de plaisir à évoluer dans cette arène en faisant du rase-mottes entre deux montagnes. Cela est d’autant plus appréciable que les shoot-them- up de qualité ne sont pas légion sur PC ! En revanche, bien que le jeu soit identique, les versions ST et Amiga sont décevantes en raison d’une animation nettement plus lente, ce qui rend l’action moins excitante. (Disquette Millenium.)
Aux commandes du Thunderforee III, vous devez détruire les monstres qui se sont installés sur 5 planètes. Les aliens qui vous attaquent ne sont jamais les mêmes, et c’est à qui sera le plus agressif. De plus, le terrain est particulièrement hostile, car des colonnes de feu peuvent jaillir du sol à votre passage, ou bien les parois se referment de manière à vous écraser. Tout va très vite et il faut disposer d’excellents réflexes pour tenir le coup. A moins d’être très fort, on ne progresse dans le jeu qu'une fois que Ton a mémorisé les séquences d’attaques ennemies afin d’anticiper. Heu
reusement. Vous pouvez vous procurer des armes supplémentaires très efficaces et vous passez de Tune à l’autre à volonté. Thunderforee III ne serait qu’un bon shoot-them-up parmi d’autres s’il ne bénéficiait d’une réalisation impressionnante tant en ce qui concerne les graphismes, l’animation et la bande sonore. Décors somptueux (chaque planète est différente), monstres magnifiques, scrolling différentiel, bruitages convaincants : tout y est pour faire craquer les joueurs d'arcade les plus blasés.
C’est le premier grand shoot-them-up sur Megadrive, mais ce ne sera sans doute pas le dernier. (Cartouche Techno Soft.)
Rainbow Arts, qui a la réputation de faire des remakes de jeux d’arcade, a créé la surprise en réalisant l’un des shoot-them-up les plus novateurs de l’année. En effet, vous disposez d’une somme d’argent pour vous équiper avant chaque niveau. A vous de la répartir à votre guise : vous pouvez acheter trois vaisseaux ou opter pour un unique appareil, que vous pouvez alors suréquiper avec l’argent qui vous reste. Cela est fort intéressant au niveau de la stratégie, toutefois on regrettera de devoir obligatoirement revenir à la boutique à chaque nouvelle partie. Les programmeurs de Rainbow
Arts sont particulièrement à l’aise sur Amiga et Ils le démontrent une fois d plus avec une réalisation irréprochable. L’action se déroule dans de superbes décors aquatiques. A l’exception de l’overscan, X-Out n’a rien à envier aux shoot-them-up sur consoles, ce qui n’est guère fréquent. Il faut préciser que c’est un programme assez difficile, dans lequel il n’est pas facile de progresser. Ceux qui craquent pourront toujours utiliser le cheat mode qui leur permet de disposer des meilleurs équipements dès le début (voir Tilt n° 78. P. 123). La version CPC est également très réussie. Un grand
shoot-them-up. (Disquette Rainbow Arts.)
Gunhed est un shoot-them-up à scrolling vertical, qui étonne par son côté spectaculaire. Dès les premiers instants de jeu, votre vaisseau fonce à toute allure au-dessus d’une base spatiale ennemie, en une accélération à vous couper le souffle. Si vous recherchez des sensations fortes vous allez être servi, car les aliens sont tout aussi rapides et ils attaquent en nombre. On a vraiment l’impression que l’on ne pourra jamais tenir le coup, mais on y parvient grâce à des armes aussi spectaculaires qu’efficaces. Au début, on est tellement fasciné par toutes ces armes que l’on n’arrête pas de
passer de l’une à l’autre. Mais, par la suite, on s’aperçoit qu’il est préférable d’utiliser toujours la même arme à la puissance maximale. Il faut également faire un choix difficile entre les modules qui vous accompagnent en joignant leurs tirs aux vôtres et un écran protecteur qui arrête bon nombre de tirs ennemis. Gunhed est un shoot-them-up dans lequel on va assez loin, grâce à une option continue Illimitée. Mais attention, cela ne veut pas dire pour autant qu’il est facile d’en venir à bout, car la difficulté augmente progressivement et les derniers niveaux ressemblent à une
traversée de l’enfer. (Carte Hudson Soft.)
Battle Squadron figure parmi les rares shoot-them-up sur micro capables de se mesurer avec leurs équivalents sur console. Non seulement la réalisation de ce programme est irréprochable, mais le concept de jeu présente plusieurs innovations particulièrement intéressantes. D’une part, la planète que vous survolez renferme trois souterrains dans lesquels vous pouvez vous engager quand vous le désirez. Le mode d’acquisition des armes supplémentaires est tout aussi original puisque vous obtenez différentes armes selon la couleur des icônes au moment où vous les ramassez. Dernière innovation
d’importance : la présence de vaisseaux invisibles qui sont particulièrement dangereux. En effet, il faut rester très vigilant pour les voir arriver, car ils ne se distinguent que par un léger flou sur le sol. On est souvent surpris... Battle Squadron est un véritable plaisir pour les yeux : de superbes graphismes et un scrolling vertical des plus fluides, qui s’accompagne également d’un déplacement latéral. Ajoutez à cela une bande sonore impressionnante, une parfaite jouabilité, ainsi que la possibilité de jouer à deux et vous obtenez un shoot-them-up de top niveau.
A voir absolument. (Disquette Innerprise.)
Battle Squadron Amiga intérêt--19 graphisme__****** animation-****** bruitages-****** prix- C Gunhed PC Engine _17 intérêt- graphisme .
Animation_ bruitages_ prix- X-Out Amiga, CPC intérêt_18 graphisme ? ? * * * animation_____* ? * * * bruitages ._* * * * ?
Prix_C Intérêt autre machine CPC:16 Thunderforee III Megadrive intérêt_17 graphisme _ ??*???
Animation_****** bruitages_ ****** prix_D Thunderstrike PC, Atari ST. Amiga Intérêt__17 graphisme__***** mlmation_****** bruitages_ * * * orix_C shoot'zmup Ce shoot-them-up à scrolling horizontal est la conversion de Darius, un jeu d’arcade de Taito qui présente la particularité de se derouler sur trois écrans mis bout à bout. Bien sûr cette version est moins spectaculaire sur un seul écran, mais elle est loin d’être triste pour autant. Vous dirigez votre vaisseau à travers de superbes décors sous-marins, tandis que les aliens vous mènent la vie dure. A la fin de chaque secteur vous affrontez
un nouveau monstre marin, qui n’en finit pas d’encaisser vos tirs avant de mourir. Des bulles de couleur vous permettent d’ameliorer votre armement et de vous procurer un écran protecteur. Les différents secteurs sont disposés en pyramide, ce qui laisse toujours le choix entre deux directions et on prend beaucoup de plaisir à varier ses itinéraires d une partie à l'autre. Et puis on est tout de suite séduit par la profondeur du décor, obtenue grâce à une excellente utilisation du scrolling différentiel, ainsi que par la qualité de la bande sonore qui bénéficie des capacités du CD Rom.
Super Darius est un shoot-them-up difficile, mais jouable qui offre une action si prenante que l’on se prend tout de suite au jeu. Efficace .
(CD NEC Avenue.)
Super Darius CD Rom NEC intérêt_- 1 ?
Graphisme _ * * * * ?
Animation_* * * * * * bruitages__****** prix_____D Vous survolez une autoroute futuriste, aux commandes dune sorte de moto volante, quand soudain des appareils ennemis surgissent a toute allure, tandis que des missiles traversent l’écran en tous sens. Le ton est donne il est évident que vos réflexes vont être mis à rude épreuve. Vos ennemis sont très rapides et ils ne vous laissent pas une seconde de répit. Des le début du jeu, il faut s’accrocher pour passer un niveau et cela ne s’arrange pas par la suite. Heureusement, une option continue vous permet de reprendre le même secteur jusqu’à ce
que vous en veniez a bout. Down Load est un programme difficile, mais on progresse en faisant preuve de persévérance, d’autant plus que vous obtenez un code chaque fois que vous parvenez à passer un niveau. Avant de commencer la partie, vous pouvez choisir les deux armes que vous utiliserez et c’est un choix difficile, car elles sont plus ou moins efficaces selon les situations. Il est conseille d uti liser le triple tir face aux aliens et de réserver les bombes pour les monstres de fin de niveau. Down Load bénéficie d’une réalisation soignée, qui surprend par son animation aussi rapide que
précise. Un shoot-them-up stressant, pour ceux que la difficulté ne rebute pas. (Carte NEC Avenue.)
Down Load PC Engine .16
* * * * * _******
* * * * _D intérêt_ graphisme _ animation_ bruitages_ prix--
rww*?*!
Pour son premier shoot-them-up. Microstyle a visiblement mise sur I on ginalité. 11 est vrai qu’il n’est pas simple d’innover dans les shoot-them up à scrolling horizontal ou vertical, mais tout reste à faire dans le domainde de la 3D surfaces pleines. L’intérêt de cette technique repose- sur la totale liberté d’action qu’elle offre. Votre mission consiste a détruire la Matrice, un champ de bataille simulé par un ordinateur défectueux. A bord d’un véhicule blindé, vous circulez sur les plaques qui constituent chaque secteur de la Matrice. Le danger vient aussi bien des tours ennemies que des
tanks ou des vaisseaux qui vous mitraillent. Mais, si vous avez de bons réflexes, vous en viendrez à bout avec vos canons et les quelques missiles dont vous disposez. De plus, il vous suffit de déployer des ailes de chaque côté de votre véhicule pour avoir la possibilité de voler.
Il faut un certain entraînement avant de maîtriser le vol, mais il est indispensable d'y avoir recours pour atteindre certains endroits. Simulera est très prenant et bénéficie d’une réalisation très soignée, aussi bien sur Amiga que sur ST, avec des graphismes colorés et une animation rapide.
Une expérience passionnante ! (Disquette Microstyle.)
Simulera Amiga. Atari ST intérêt__18
* * * * * graphisme
* ***** animation
* * * * * bruitages Iniérêt autre machine Atari ST : 18 Après
avoir réalisé d’excellents programmes sur la PC Engine, Namco
arrive enfin sur Megadrive avec ce superbe shoot-them-up qui
s’inscrit dans la lignée de Dragon Spirit. Il n’y a pas
d’aliens dans ce programme qui s'inspire de la mythologie :
Apollon part délivrer la princesse Artemis qui a été enlevée
par Typhon. Vous chevauchez Pégase, le cheval ailé, et vous
abattez vos adversaires en lançant des boules d’énergie avec
votre épée magique. A la manière de R-Type, vos tirs gagnent
beaucoup en puissance lorsque vous gardez le bouton appuyé
pendant quelques instants avan.
De lâcher votre tir. Ce mode de contrôle très efficace exige un timing très précis. L’essentiel du jeu se déroule en scrolling vertical, mais parfois vous partez dans toutes les directions et la vitesse de défilement s’accélère Les combats se déroulent au-dessus des nuages, ainsi que dans des cha teaux qui flottent dans le ciel. Phellios n’est pas un shoot-them-up parti culièrement original, mais il dégage une ambiance spéciale qui nous change des habituels combats dans l'espace. D’autre part, on est tout d suite séduit par la qualité de sa réalisation (en particulier l’animation) ains que
par la variété des situations. (Cartouche Namco.)
Phellios Megadriue 16 intérêt _ graphisme _- ***** animation ****** bruitages__***** prix___ Quand Taito signe la conversion sur PC Engine de l’un de ses shoot-them up d’arcade, ça décoiffe ! Vous survolez le territoire ennemi aux comman des d'un hélicoptère de combat, tandis que des missiles traversent l’écrai en tous sens. Bunkers, tanks, hélicoptères et forteresses volantes : li comité d’accueil est au complet pour vous en faire baver. Les hélicoptè res sont souvent les plus dangereux, en raison de leur rapidité et de leur mouvements d’attaque imprévisibles. Vous pouvez augmenter votre
puis sance de feu en ramassant des capsules qui apparaissent lors de la des traction des hélicoptères géants. Vous avez le choix entre plusieurs type d’armes, selon la couleur de la capsule au moment où vous la récupérez De plus, vous disposez de quelques super-bombes, qu’il vaut mieux cor server pour les combats contre les énormes machines de guerre de fin d niveau. Tiger Heli est un shoot-them-up d’arcade des plus classiques, mai Il fera le bonheur de tous les maniaques de la gâchette. Le graphisme es agréable, mais c’est surtout la rapidité de l'animation qui rend ce jeu pai ticulièrement
excitant. Ajoutez à cela une parfaite jouabilité et vous obts nez une des meilleures conversions d’arcade sur console. (Carte Taito.
Tiger Heli PC Engine intérêt__18 graphisme _ * * * * * animation_****** bruitages * * * * * prix__D Avertissement A Lattention Des Embarcations Legeres Déroulez les Mitrailleuses M60 doubles et les lances grenades sur les Viet Congs renégats, les rebelles panaméens et le meurtrier cartel de la drogue colombien.
Ils sont tous sur la rivière Waldog. L’animation 3-D, et les graphismes à retransmission-vidéo, vous emmèneront dans la réalité humide de trois zones de combat étouffantes. Vingt missions vous attendent, dans des pays où le mortier est aussi dense que les moustiques.
Gunboat.' Les eaux sont sur le point de s’agiter.
Préparez-vous pour une tempête. Déballés. Gunboat." Huit tonnes de puissance de feu de la Marine Américaine entassées dans une coque de 10 mètres de lQ8§ _, .
V- Les photcs-écrons ont seulement pour but d'illustrer le jeu et non pas les graphiques dont la qualité et l'apparence varient considérablement en fonction des différents formats et qui dépendent des spécifications de chaque ordinateur.
Grimpez à bord d’un patrouilleur de rivière aux détails authentiques (PBR) et obtenez une perspective directe à partir de 4 postes de combat.
L’arsenal le plus rapide et le plus agile ayant jamais parcouru une rivière de jungle à une vitesse 29 noeuds.
T C’est maintenant vous .qui tenez la Ibarre.
T Gunboat.'
Id’Accolade vous permet de faire l’expérience de l’intensité d’un combat mortel de tout près et à plein gaz.
Combat sur rivière, où une ambuscade ennemie vous guette à chaque virage, à chaque canyon ou chaque pont.
rrm nr muLULnuL PC AMIGA SPECTRUM CASSETTE UWSTRAD DISQUETTE Le meilleur en logiciel de divertissement.'
Accolade Europe Ltd, The Lombard Business Centre, 50 Lombard Road, London SW11 3SU Téléphoné 071 738 1391 shoot'zmup Super Star Soldier k i;_ 4“l; Jb PC Engine intérêt 15 graphisme
* ? * ? * animation
* ***** bruitages
* **** nrix D s c ¦ 223Q0 ?
'Il
- C «
- e-fj ¦ _l 1„;« 1 l ¦ 1 ® .
£•1
l. .1 ' Super Star Soldier est la suite de Gunhed et il est
indéniable que ces deux programmes ont vraiment un air de
famille. Cette fois encore, il s'agit d'un shoot-them-up à
scrolling vertical aussi rapide que spectaculaire. Les armes
sont différentes de celles du programme précédent, mais on les
obtient de la même manière ; soit on change d’arme, soit on
conserve la même et on peut augmenter sa puissance. En
revanche, vous n'avez plus de super-bombes pour détruire tous
les aliens présents sur l’écran et on le regrette souvent, car
les ennemis sont aussi nombreux qu'agressifs. La principale
différence entre ces deux programmes provient du dosage de la
difficulté. Alors que l'on avançait sans trop de problèmes
dans Gunhed, c’est déjà un véritable exploit de terminer le
second niveau de Super Star Soldier. Le premier programme est
un peu trop facile et le second est beaucoup trop difficile.
Cela dit. Super Star Soldier est un jeu excitant, qui béné
ficie d’une réalisation aussi irréprochable que celle de son
prédécesseur.
A vous de décider si vous avez les nerfs assez solides pour tenir le coup face à ce shoot-them-up infernal. Sinon vous serez tellement frustré que vous regretterez d’avoir connu ce programme. (Carte Hudson Soft.)
Les shoot-them-up Taito sont généralement spectaculaires et celui-ci n’échappe pas à la règle. Vous affrontez des aliens de toutes sortes qui ne vous laissent pas un instant de répit mais, surtout, vous n’arrêtez pas de vous retrouver face à face avec d’énormes monstres. C’est une véritable galerie des horreurs qui vous attend, plus encore que dans R-Type ce qui n’est pas peu dire- L’action se déroule dans de superbes décors et.
Bien qu’il s'agisse d’un shoot-them-up à scrolling horizontal, le décor défile également vers le haut ou vers le bas dans certains passages. Il se passe quelque chose de nouveau à chaque instant, ce qui est particulièrement motivant. Vous disposez de deux armes différentes pour faire face à vos agresseurs et, non content de pouvoir en augmenter la puissance, vous pouvez même transformer votre vaisseau. Ce jeu exige de vous des qualités de tireur et l’habileté d'un pilote. Une option continue illimitée vous permet de progresser dans le jeu, mais il faut quand même s’accrocher.
En effet, vous perdez vos équipements supplémentaires lorsque vous êtes abattu et 11 n'est pas toujours évident d’affronter certains monstres avec l'armement de base. (Carte Taito.)
Heavy Unit PC Engine intérêt 16 graphisme
* ***** animation
* ***** bruitages
* * * * prix D ¦ . V ! -2*2 e=
- - .'»v - -rf - V i»y - .* »•«» - .-*• intérêt Life Force
Console Nintendo 17 graphisme
* **** animation
* **** bruitages
* * * * prix D I:. ..- .-----. 1 Darius + Atari ST, Amiga intérêt
15 graphisme _
* **** animation
* * * ?
Bruitages
* * * ?
Prix C Intérêt autre machine Amiga: 15 Saint Dragon Amiga intérêt 16 graphisme
* **** animation
* **** bruitages
* **** prix_C Les Cybers se répandent à travers la galaxie, en
massacrant toutes les races qui se trouvent sur leur chemin.
Saint Dragon, un héros mythique, est désormais le seul à oser
encore s’opposer aux envahisseurs. Vous contrôlez un dragon
au corps constitué d’anneaux, dont le dernier peut faire office
d’écran protecteur en arrêtant la plupart des tirs ennemis. Il
est souvent fort efficace de retourner le corps du dragon, de
manière à ce que cet écran protège sa tête, la seule partie
vulnérable. Le fait de contrôler un tel ani- g mal apporte une
intéressante innovation : vous pouvez utiliser les mou- |
vements de son corps à votre avantage. Saint Dragon est un
shoot-them- up difficile. En effet, l’enfer se déchaîne dès
le second niveau, sous la forme j?
De boules qui traversent l’écran en tous sens, ne vous laissant qu’une petite jj marge de manœuvre pour leur échapper. D’autre part, il faut des nerfs £ d’acier pour sortir vivant des affrontements avec les monstres de fin de | niveau. Le taureau mécanique du premier niveau n’est qu’un hors-d’œuvre ; par la suite, vous avez affaire à des monstres très résistants. Lorsqu’ils *j explosent enfin, ce n’est que pour renaître sous une nouvelle forme afin
• de reprendre le combat. (Disquette Storm.)
Ce programme est la conversion sur micro de Darius, le jeu d’arcade de Taito, et un « plus » a été ajouté dans le titre en raison des modifications apportées à la version originale. Aux commandes de votre vaisseau vous I attaquez les différents secteurs d’une planète aquatique. 11 faut naviguer au plus juste entre les parois, ce qui pose quelques problèmes car vous ne disposez pas d’une grande marge de manœuvre pour éviter les appareils ennemis. A la fin de chaque secteur, vous affrontez un énorme poisson métallique, dont vous aurez bien du mal à vous débarrasser si vous ne disposez pas
des armes les plus puissantes. La nouveauté de cette conversion repose sur le mode de contrôle des armes supplémentaires, nettement plus complexe que celui du jeu d’arcade. Vous disposez de trois trappes dans lesquelles vous pouvez stocker les armes récupérées et vous pouvez même définir la position des canons disposés autour de votre appa- reil. Ce mode de contrôle original est très intéressant, mais, hélas, tout | se fait à partir du clavier, ce qui est périlleux dans un shoot-them-up aussi difficile que celui-ci. En revanche, la version console. Super Darius, est nettement plus belle et
plus jouable. (Disquette The Edge.)
Après avoir fait une belle carrière dans les salles d’arcade sous le nom de Salamander, ce programme de Konami a été rebaptisé Life Force sur la console Nintendo. Aux commandes d’un vaisseau spatial, vous pénétrez dans une base gardée par des hordes d’aliens. Non seulement les tourelles de tir et les escadrilles ennemies vous mènent la vie dure, mais la base elle-même se défend. En effet, de nombreux obstacles sont disposés sur votre chemin et certaines parois organiques se dilatent pour vous écraser lorsque vous leur tirez dessus. Alors il ne suffit pas de tirer sur tout ce qui bouge,
mais il faut piloter habilement pour survivre, et parfois même s’abstenir de tirer. Le système d’armement est le même que dans Gradins Nemesis, ce qui permet parfois de disposer d’une impressionnante puissance de feu, mais vous perdez toutes vos armes lorsque vous êtes abattu. Les différents niveaux présentent une alternance entre scrol ling horizontal et vertical, ce qui relance l’intérêt de jeu. Life Force est un shoot-them-up très riche dont on ne viendra pas à bout rapidement, mais la jouabilité est excellente et on a vraiment envie de progresser. Le meilleur shoot-them-up sur
Nintendo. (Cartouche Konami.)
Yc.'t.WKVjt nu IM V HtKU Distribué par UBI SOFT 8-10, rue de Valmy 93100 Montreuil-sous-Bois Tél. (16 1) 48 57 65 52 Compatible avec la carte
- et Compatibles) LE RETOUR DES « BIENTÔT DISPONIBLE SUR : Amiga,
Atari ST, C64, Amstrad et PC DISPONIBLE DANS LES FNAC MÜ ET LES
MEILLEURS POINTS DE VENTE Vous courez, sautez au-dessus du
vide, descendez un étage, remontez, sans pour autant arrêter de
tirer sur les ennemis qui surgissent de tous côtés en évitant
les pièges atroces que des programmeurs sadiques ont cachés
dans les zones les plus improbables, etc., etc. Voilà ce qu’est
un jeu de plates-formes. Alain Huyghues-Lacour les a tous
affrontés. Il est toujours vivant. Voici ses conseils pour
choisir les meilleurs jeux... Après être passés de mode durant
quelques années, les jeux de plates-iormes ont fait un retour
en force sur micro en 1989. Toutefois.
Ils se présentent désormais sous une nouvelle forme, directement inspirée des programmes japonais.
Depuis le triomphe de Super Mario Bros et de ses clones, les jeux de plates-formes sans bonus ni passages secrets ne sont plus légion. Mais qui irait s'en plaindre, dans la mesure où ce style de ieu est nettement plus passionnant que les jeux de plates-formes traditionnels. Des programmes comme Tur- rican. Twinworld, Switchblade ou Apprenties sont tout à fait représentatifs de cette influence japonaise. Il laul reconnaître qu'ils sont très réussis et qu'ils soutiennent honnêtement la comparaison avec la moyenne des jeux sur console, que ce soit au niveau de la réalisation ou de l'intérêt
de jeu.
Quant à la souplesse des commandes, les micros comblent leur retard sur les consoles, avec des |eux comme Turrican ou Apprentice. Parallèlement à ces influences japonaises, les micros disposent également de programmes originaux. Flood, par exemple, est sans doute le jeu de plates- formes le plus novateur depuis longtemps et Venus renouvelle également le genre.
Curieusement, les jeux de plates formes sur console onl diminué en nombre ces derniers temps. Toutefois, chaque console dispose au moins d'un grand jeu de plates- formes récent : Batman sur Game Boy, Son Son il sur PC Engine, New Zealand Story sur Megadrive, Super Marioland sur Game Boy et Psycho Fox sur Sega Master System.
Chacun de ces programmes est un petit chef-d'œuvre qui fera le bonheur des amateurs les plus exigeants. Mais, dans ce domaine, toutes les machines sont satistaisantes, à l'exception du PC qui est largement sous-équipé.
Si l'on se base sur les nouveautés, le meilleur choix se partage entre Atari ST, Amiga, C64 et CPC. Toutefois, si l'on considère l'ensemble de la ludothèque de chaque machine, c'est toujours la Nintendo 8 bits qui dispose des jeux de plaies-formes les plus fantastiques, ne serait-ce que pour les frères Mario. Alain Huyghues-Lacour Tous les amateurs de jeux de plates-formes connaissent bien ce succès d’aicade de Taito, dont l’action se déroule dans un zoo en Nouvelle- Zélande. Kiivi part à la recherche de ses compagnons qui ont été enlevés par un phoque. Il progresse à travers chaque niveau
en sautant sur des blocs, mais il lui faut parfois faire de la plongée sous-marine ou bien encore voler accroché à un ballon. De drôles d’animaux, tous plus bizarres les uns que les autres, tentent de vous arrêter, sans même parler des monstres de fin de niveau qui vous réservent quelques surprises. Pour vous défendre, vous disposez d’un arc, mais heureusement vous découvrirez bien d’autres armes en chemin. En tirant dans le vide à certains endroits, vous ferez apparaître des téléporteurs qui vous permettront d’accéder directement à des niveaux supérieurs. Les deux versions console sont
excellentes, mais on peut accorder un léger avantage à celle de la Megadrive. Toutefois, il convient de noter que cette dernière présente des tableaux sensiblement différents de ceux du jeu d’arcade, tandis que la version PC Engine est rigoureusement identique au programme original.
Un grand classique. (Cartouche Taito, carte Taito.)
New Zealand Story Megadrwe, PC Engine intérêt_I 7 graphisme _ ? ???*• animation__* ? ? ? * bruitages ? ? ? ?
Prix_D Intérêt autre machine PC Engine : 17 Apprentice Amiga intérêt_17 graphisme _ ? ? ? ? ?
Animation _? ? ? ? ?
Bruitages_ ? ? ? ? * prix__C Super Mario Land Game Boy Intérêt_19 graphisme _ ? ? ? ? ?
Animation_***** bruitages_* ? * ? ?
Prix_B Un apprenti sorcier âgé de seulement quatre cents ans doit faite ses preuves avant d’être accepté par les anciens de la Guilde. L’épreuve consiste à traverser le royaume du dragon Fumo et à vaincre ce dernier.
Toutes sortes de créatures, dont un balai enchanté particulièrement teigneux, vont tenter de vous arrêter. Vous n’êtes pas armé mais, heureusement, vous pouvez ramasser l’une des nombreuses caisses disséminées dans chaque niveau, pour les utiliser comme projectiles. Ces caisses jouent un rôle de premier plan dans ce programme, car elles peuvent renfermer des pièces d’or, ou encore vous pouvez les empiler de manière à atteindre des endroits élevés. Ce concept original est très plaisant, mais ce n’est pas la seule innovation de ce programme. En effet, il vous suffit de presser la barre d’espace
pour vous dédoublet. Votre corps d’origine reste sur place, tandis que vous prenez le contrôle de votre double miniaturisé. Celui-ci peut se faufiler partout en raison de sa petite taille, mais ramenez-le à temps si vous ne voulez pas perdre de l’énergie. Les programmeurs de Ralnbow Arts ont parfaitement assimilé l’esprit des jeux japonais, pour notre plus grand plaisir. (Disquette Rainbow Arts.)
Comment imaginer une console Nintendo sans Mario, son héros fétiche ?
Ce n’est donc pas une surprise si Mario est présent pour la sortie du Game Boy et, bien entendu, ce programme ne risque pas de décevoir ses nombreux fans. Super Mario Land présente de très nombreux points communs avec le premier épisode de la série : on retrouve les champignons magiques, les ennemis, les salles de bonus, les passages secrets, etc. Un habitué de Super Mario Bros sera tout de suite en pays de connaissance avec ce programme, mais il y a également suffisamment d’innovations pour créer la surprise. En effet, alors que vous venez de traverser plusieurs secteurs en sautant sur des
plates-formes, vous passez à un shoot-them-up en scrolling horizontal. A bord d’un avion ou d’un sous- marin, Mario va mitrailler des créatures comme d’autres vont casser de l’alien à boid de leur vaisseau spatial. Une fois de plus on reste admiratif devant le savoir-faire de Nintendo dans ce domaine. Essayez donc une partie de Super Mario Bros dans les transports en commun et vous m’en direz des nouvelles, mais sachez que vous courez le risque de rater votre station. (Cartouche Nintendo.)
PiAiz-s-foRms Les auteurs de Rick Dangerous récidivent avec ce nouveau jeu de plates- formes, qui lui ressemble beaucoup au niveau du graphisme. Mais, cette fois, le héros a les yeux bridés et l’esprit du jeu est totalement japonais.
Vous explorez un labyrinthe souterrain, à la recherche des morceaux d'une épée magique. De nombreux ennemis rôdent dans chaque salle et il faut s'en débarrasser avant que votre niveau d’énergie n’en prenne un coup.
Au début, vous ne disposez que de vos poings et de vos pieds, mais par la suite vous pourrez utiliser les armes de jet que vous aurez découvertes.
La puissance du coup porté à un adversaire est fonction de la durée d'appui sur le bouton de tir, ce qui rend les combats très intéressants, mais exige un timing rigoureux lors des corps à corps. Alors que vous parcourez cet immense labyrinthe, n’hésitez pas à donner de grands coups de pieds dans les murs, de manière à faire apparaître des bonus ou à découvrir des passages secrets. L'action est assez répétitive mais on ne s’ennuie pas. Les versions Amiga et ST sont identiques et celle du CPC est également très réussie. Un programme très riche qui soutient la comparaison avec les jeux sur
console. (Disquette Gremlin.)
Les versions Nintendo, Game Boy et Megadrive de Batman sont signées SunSoft, mais elles n’en sont pas moins différentes les unes des autres.
Le scénario est toutefois le même, car il s’inspire du film. Batman affronte le Joker à Gotham City, avec la célèbre scène de l’usine chimique. Ces trois versions sont intéressantes, mais la meilleure est sans conteste celle de la console Nintendo. 11 s'agit d'un jeu de plates-formes dans lequel vous combattez à mains nues, ou en utilisant l’une de vos trois armes tant qu’il vous reste des munitions. Vous disposez également de plusieurs types de sauts, qui vous permettent d’atteindre les plates-formes les plus élevées.
Cette version bénéficie d’une parfaite jouabilité, ainsi que de graphismes étonnants. La version Game Boy est principalement axée sur l’aspect jeu de plates-formes, avec des obstacles particulièrement périlleux. La version Megadrive. Pour finir, hésite également entre jeu de plates-formes et beat-them-up, mais elle présente aussi une scène de poursuite en Bat- mobile. Cette version offre d’excellents graphismes et une animation irréprochable. Quelle que soit votre console, Batman vaut vraiment le détour.
(Cartouche SunSoft.)
Voici encore un jeu de plates-formes sur micro qui s’inspire des jeux japonais et plus particulièrement de Super Mario Bros. Vous explorez de vastes mondes, à la recherche de la clé qui vous permet de passer au niveau suivant. Il faut sans cesse sauter sur des rochers, tout en faisant face aux attaques de nombreux agresseurs. Heureusement, vous disposez de trois armes différentes, mais n’oubliez pas de ramasser des munitions- Vous devez explorer attentivement chaque pouce de terrain pour découvrir de nombreux bonus, ainsi que des salles secrètes et des passages cachés. La plupart du temps
vous évoluez dans des souterrains ou à l’extérieur, mais parfois vous devez franchir des régions envahies par l’eau, ce qui modifie le comportement de votre personnage. Twinworld est un soft d'une grande richesse qui offre de longues heures de jeu et dont l’intérêt est prolongé par la perspective de faire toujours de nouvelles découvertes. Ce programme passionnant offre une bonne jouabilité, grâce à des commandes très précises qui permettent de franchir les obstacles les plus redoutables.
Mais il faut faire preuve de beaucoup d'habileté, ce qui réjouita les amateurs de jeux de plates-formes les plus exigeants. (Disquette Ubi.)
Ce jeu de plates-formes de Sega s'inspire nettement de Super Mario Bros 1 et il sur la console Nintendo, mais qui s'en plaindrait? Vous traversez de nombreux mondes en sautant sur des plates-formes et vous vous balancez sur des mâts, afin de prendre l’élan nécessaire pour atteindre les endroits élevés. Au début du jeu vous ne disposez que de vos poings pour vous défendre, mais heureusement vous avez le bras long (il s’allonge, comme dans un dessin animé, lorsque vous portez un coup). Par la suite vous vous procurez une arme plus originale encore : il s’agit d'une créature en forme de
boule, que vous pouvez projeter sur vos adversaires et qui revient ensuite à la manière d’un boomerang. Cela est fort efficace pour abattre vos ennemis à distance, mais ne ratez pas votre coup, car vous ne disposez plus d’aucun moyen de défense tant que la balle n’est pas revenue. Psycho Fox est un jeu prenant, qui bénéficie d’une réalisation soignée, tant au niveau du graphisme que de l’animation. D’autre part, il est possible de commencer par le niveau de son choix, ce qui est très appréciable. L’un des meilleurs jeux de plates-formes sur cette console.
(Cartouche Sega.)
Psycho Fox Sega Master System intérêt---16 graphisme__***** animation-***** bruitages--***** prix----C Après le triomphe de Rick Dangerous. Voici un nouvel épisode des aventures de ce héros attachant. Cette fois les extraterrestres ont envahi la Terre et seul Rick peut sauver le monde. Comme dans l’épisode précédent, il faut sauter avec beaucoup de précision sur des plates-formes et abattre les ennemis qui rôdent dans chaque tableau. On retrouve également des pièges particulièrement tordus, que l’on résoudra en se creusant les méninges et en faisant preuve d’habileté. Rick Dangerous 11
n est certes pas le jeu le plus original de l’année, car il n’apporte rien de neuf par rapport au programme précédent. Toutefois, il est fort bien construit et demeure aussi passionnant. La principale amélioration apportée au jeu repose sur la possibilité de commencer par le niveau de votre choix. Cela est vraiment appréciable, car il est particulièrement frustrant de tout recommencer depuis le début à chaque nouvelle partie, comme c’était le cas dans le premier épisode. Les nombreux fans de Rick Dangerous seront ravis de découvrir les nouveaux tableaux de leur jeu préféré, mais si vous
recherchez la nouveauté vous serez déçu. Une sortie est prévue sur CPC et C64 dans les mois à venir. (Disquette Firebird.)
Rick Dangerous II Atari ST. Amiga intérêt - 16 graphisme-- animation__? ? ? * bruitages- * * * * prix___C Intérêt autre machine Amiga: 16 Twinworld Amiga, Atari ST Balman Nintendo, Came Boy.
Megadriue intérêt____1S graphisme __****** animation_ _***** bruitages__***** prix_ _D Intérêt autres machines Game Boy; 17 Megadrive: 16 Switchblade Amiga. Atari ST. CPC intérêt_ 1 graphisme _ ? ? * ? ?
Animation__ * ? * ? ?
Bruitages__? ? ? * * prix____C Intérêt outres machines Atari ST: 17 CPC: 17 Son Son II PC Engine Son Son II est un grand jeu de plates-formes signé Capcom, ce qui est assurément un label de qualité. Armé d'un long bâton, vous partez à la recherche de vos amis qui ont été enlevés par un sorcier démoniaque. Tout au long de cette quête passionnante, vos réflexes seront mis à rude épreuve, que ce soit pour sauter sur des plates-formes mobiles, ou bien pour abattre les nombreuses créatures qui vous attaquent sans cesse.
D’autre part, il est indispensable de ramasser autant de pièces d’or que possible, afin de pouvoir acheter divers équipements fort utiles : un bâton plus efficace, ou un gant qui vous permet de détruire certains murs. Il est même possible d’acquérir une amphore qui vous donne droit à une option continue. Contrairement à bien des programmes qui séduisent immédiatement et dont on se lasse assez vite, Son Son II est un jeu qui tient la distance. On n'a de cesse de progresser, d’autant plus que la jouabilité est parfaite et que la progression de la difficulté est fort bien étudiée. Des sprites
de bonne taille et un scrolling multidlrectionnel irréprochable contribuent également au plaisir de jouer. Un grand jeu de plates-formes.
(Carte Capcom.)
A la suite de manipulations génétiques, des insectes mutants se sont transformés en tueurs impitoyables. Qu’à cela ne tienne, il suffit de créer Venus, un super-insecte capable d’éliminer les gêneurs. Vous sautez d’une plateforme sur l’autre en évitant tout contact avec vos ennemis. Ceux-ci vous mènent la vie dure, mais heureusement vous pouvez vous procurer des armes nettement plus efficaces que celles dont vous disposez en début de partie, et il est possible de passer de l’une à l’autre à volonté. Le concept de ce programme ne manque vraiment pas d’originalité, car cet insecte se
comporte totalement différemment qu’un vaisseau spatial, ou même guerrier. En effet. Venus est capable de se retourner et d'avancer la tête en bas, en s’accrochant au plafond. Cela est d'autant plus intéressant au niveau du jeu que les commandes sont alors en partie inversées.
D'autre part, on apprécie la présence d’un tableau de bonus entre deux niveaux, sous la forme d'un shoot-them-up à scrolling horizontal. Venus est une réussite totale, qui allie un grand intérêt de jeu à une réalisation de qualité. La version Amiga est plus belle que celle du ST, mais le jeu est aussi passionnant sur les deux machines. (Disquette Gremlin.)
Turrlcan est l’un des rares jeux de plates-formes sur micro qui puisse soutenir la comparaison avec les grands jeux de console. 11 faut reconnaître que ses concepteurs se sont pas mal inspirés des grands Jeux de la console Nintendo et plus particulièrement de Metroid. Vous traversez une vaste région en affrontant de monstrueux aliens et vous devez également déjouer toutes sortes de pièges. Vous ramassez différents armes au passage et la plupart sont aussi efficaces que spectaculaires. Et puis, vous pouvez vous transformer en toupie, ce qui est souvent fort utile. Il arrive fréquemment
qu'un jeu soit intéressant, ou qu’il soit beau, mais il est assez rare qu'il présente ces deux qualités à la fois. C'est pourtant le cas de ce programme passionnant qui bénéficie d’une réalisation irréprochable.
Après avoir admiré Turrican sur Amiga, on pouvait redouter qu’il perde une bonne part de son charme en passant sur 8 bits. Mais ce n'est absolument pas le cas : les versions CPC et C64 sont magnifiques et figurent parmi les plus belles réalisations sur ces machines. Possesseurs de ST ne vous découragez pas, Turrican est en cours d'adaptation sur votre machine. Un must tous formats. (Disquette Rainbow Arts.)
Délaissant pour une fols les jeux d’arcade aventure et les simulations de combat, System 3 s’aventure dans les jeux de plates-formes. L'essai est transformé, car on se prend au jeu dès la première partie. Vous devez explorer une région à la recherche des créatures qui transportent des parchemins sur lesquels sont Inscrites les lettres qui composent un mot de code. Vous devez obtenir toutes ces lettres avant de pouvoir accéder au niveau suivant. D'autre part, il faut améliorer au plus vite la puissance de votre arme si vous voulez progresser dans le jeu. Mais, avant de pouvoir acquérir ces
équipements, vous devez ramasser autant d’or que possible, soit en abattant des ennemis, soit en pillant les salles de bonus.
Flimbo’s Quest n’est pas un programme très difficile, le problème c’est qu’il ne faut jamais relâcher sa vigilance. A cet égard, il faut surtout se méfier des escargots qui restent immobiles en Imitant la couleur du décor à la manière des caméléons. On a vite fait de perdre une vie en marchant dessus... Ce jeu de plates-formes assez classique doit sa réussite à une réalisation très soignée, ainsi qu’à une jouabilité sans faille. (Disquette System 3.)
Après le génial Populous, Bullfrog fait encore preuve d'originalité avec ce jeu de plates-formes pas comme les autres. D’ignobles mutants tentent d'inonder les cavernes dans lesquelles vous vivez paisiblement et il faut vous échapper au plus vite. Il va falloir traverser plus de quarante niveaux avant d’atteindre la surface et cela ne sera pas une promenade de tout repos, d’autant plus que vous devez ramasser les détritus éparpillés dans chaque secteur. Aidés de toutes sortes de créatures, les Vong tentent de vous arrêter et, comme vous êtes désarmé, il ne vous reste plus qu’à les éviter.
Heureusement, par la suite, vous découvrirez différentes armes, comme un lance-flammes ou des grenades, mais il faudra les utiliser avec précaution si vous ne voulez pas sauter avec. A priori tout cela paraît assez classique, pourtant en jouant on découvre bon nombre d'innovations intéressantes. Vous pouvez grimper le long des murs et même vous déplacer en vous suspendant au plafond. D’autre part, il y a des passages secrets et des icônes dissimulées dans le décor, qui vous permettent d’obtenir des codes d’accès et bien d’autres choses encore. Un jeu d’une grande richesse. (Disquette
Electronic Arts.)
Intérêt 17 graphisme__***** animation bruitages prix ? ? * ? ?
D intérêt Venus Amiga, Atari ST 18 graphisme animation ? ? * ? ?
Bruitages
* ? * * ?
Prix C intérêt Intérêt autre machine Atari ST: 17 Turrican Amiga, C64. CPC 18 graphisme
* **** animation
* ***** bruitages ? * ? * ?
Orix C Intérêt autres machines C64: 18 CPC : 18 Flimbo's Quest intérêt Amiga 17 graphisme
* **** animation
* **** bruitages
* **** prix C intérêt Flood Amiga, Atari ST 17 graphisme
animation
* *** ? * ? ? ?
Bruitages ? ? ? ? * prix C Intérêt autre machine Atari ST: 17 ACTION PlAl&S'fôRM£$ Variante des jeux de plates-formes purs et durs, les logiciels présentés ici vous lanceront dans des quêtes infernales. Tout au long de votre chemin, vous serez sans répit poursuivi, attaqué, piégé, et vous aurez besoin de tous vos réflexes pour survivre. La Megadrive est incontestablement la reine de ce type de jeu. Coregrafx, ST et Amiga ne s’en sortent heureusement pas trop mal. Action !
Cette catégorie recouvre des programmes difficiles à classer, dans la mesure où ils présentent un mélange de plusieurs genres : plates-formes, shoot-them-up et beat-them-up. Ce type de jeu est très populaire dans les salles d’arcade et la plupart des programmes de notre sélection sont des conversions ou des remakes des grands succès du genre.
Par exemple, Legendary Axe ressemble comme un frère à Rastan, et Pire and Brimstone s'inspire nettement de Ghosts'n Goblins. L’arcade est indiscutablement le domaine de prédilection des consoles, ce qui est parfaitement illustré par la comparaison entre les différentes versions de Shinobi et de Ghouls'n Ghosts. Les versions console l'emportent largement' dans les deux cas, que ce soit au niveau du graphisme ou de l’animation. La force de ce type de jeu repose avant tout sur l'utilisation d’effets spectaculaires, ainsi que sur la jouabilité, et il est difficile de rivaliser avec les
Japonais sur ce terrain.
C'est indiscutablement la Megadrive qui dispose des programmes les plus impressionnants, ce qui n'est guère surprenant dans la mesure où Sega maîtrise parfaitement ce type de jeu d'arcade. Pour en être convaincu, il suffit de faire une partie de Revenge of Shinobi, de Ghouls'n Ghosts, de Mystic Defender ou encore de Eswat.
Tout est parfait, le graphisme, l'animation, le scrolling différentiel, la bande sonore.
La variété des situations ou la jouabilité.
Sans être aussi performante dans ce domaine que la Megadrive, la PC Engine présente aussi d'excellents programmes.
PC Kid, par exemple, est un soft particulièrement original qui fourmille d'innovations amusantes. Si c'est ce type de jeu d'arcade que vous préférez, achetez tout de suite une Megadrive, vous ne serez pas déçu. Une Supergrafx pourrait également être un excellent choix, mais il faudrait que sa ludothèque s'étoffe plus rapidement. Côté micro, Y Atari ST et Y Amiga offrent quand même d'excellents jeux de plates-formes arcade, comme Ghosts'n Goblins ou Fire and Brimstone.
Alain Huyghues-Lacour Dans un genie aussi limité que les Jeux de plates-formes, PC Kid s’est imposé comme le programme le plus novateur de l’année. Le héros de ce Jeu est un Jeune garçon vivant à l’âge des cavernes. C'est un monde impitoyable dans lequel il est difficile de survivre, mais notre héros est loin d'être sans défense. Il n’a d’autre arme que sa tête, qui est particulièrement dure, et c’est à coups de boule qu'il se débarrasse de ses adversaires ; cela est encore plus efficace s’il saute avant de se laisser tomber la tête la première sur son adversaire. Mais, non content d’avoir la
tête dure, le PC Kid possède une dentition qui ferait le désespoir de votre dentiste. En effet, il grimpe le long des parois en s’accrochant avec les dents, tandis que vous pressez frénétiquement le bouton de votre Joystick. Et puis, l’action n'est Jamais répétitive. En dépit de sa petite taille.
PC Kid est un athlète complet à qui rien ne fait peur : sauter les obstacles, nager sous l’eau, sauter de liane en liane, grimper dans les arbres et bien d’autres choses encore. Comme tous les grands jeux japonais, ce programme comporte des passages secrets et des vies supplémentaires dissimulées dans le décor. Un must. (Carte Hudson Soft.)
Après le génial Ghosts’n Goblins, le chevalier Arthur revient dans de nouvelles aventures. Dans une ambiance de film d’épouvante, vous vous battez avec acharnement pour gagner chaque pouce de terrain. II faut de solides réflexes pour survivre dans cet univers délirant qui vous réserve bien des surprises. Vous découvrirez des armes puissantes au cours de votre progression, mais il ne faut surtout pas les prendre systématiquement car elles sont plus ou moins efficaces selon les situations. De même, les coffres que vous rencontrez sur votre route peuvent aussi bien renfermer une super-armure
qu’un sorcier qui vous transforme en vieillard ou en canard, si vous ne l’abattez pas sur-le-champ. On est tout de suite séduit par ce grand jeu d’arcade qui bénéficie d’une réalisation très soignée, au service d’une action frénétique. L’humour est au rendez-vous et le jeu fourmille de détails savoureux. Contrairement aux décevantes versions micro, ce programme prend toute sa valeur sur console. La version Supergrafx est légèrement plus belle, mais la jouabilité est meilleure sur Megadrive. Que vous possédiez l’une ou l’autre de ces consoles, vous ne risquez pas d’être déçu. (Cartouche Sega,
carte NEC Avenue.)
Shinobi reprend le combat contre les gangs qui font régner la terreur dans le pays. Vous disposez d’une lame qui vous permet d’éliminer vos adversaires au corps à corps, mais il vaut mieux les abattre avec vos shurikens sans prendre le risque de s'approcher d’eux. Toutefois, vos réserves de shurikens ne sont pas illimitées et il vaut mieux ne tirer qu’à coup sûr. Vos adversaires sont redoutables, que ce soit des ninjas capables de sauter en tous sens, ou bien des tireurs embusqués, sans même parier des monstres qui vous attendent à la fin de chaque niveau. Heureusement, vous disposez de
plusieurs pouvoirs de magie ninja, qui vous aideront dans les moments les plus difficiles. Le dernier est de loin le plus efficace, mais il vous en coûte une -vie chaque fois que vous l’utilisez. L’une des principales qualités de Revenge of Shinobi est de présenter une grande variété d’actions. Les différents secteurs sont très variés et, même s’il faut toujours tirer, selon les cas il faut trouver son chemin dans un labyrinthe ou bien encore sauter avec beaucoup d’adresse en traversant une chute d’eau. De plus, ce savoureux programme bénéficie d’une réalisation irréprochable. Indispensable.
(Cartouche Sega.)
Ghouls'n Ghosfs Supergrafx Intérêt_18 graphisme _ ****** animation_***** bruitages_ ? ? ? ? ?
Prix_D Intérêt autre machine Megadrive : 18 Revenge of Shinobi Megadrive intérêt_18 graphisme _ ****** animation__* * * * * bruitages_ ****** prix_D PC Engine Intérêt_19 graphisme _ * * * * * animation_* * * * * bruitages_* * * * * prix_D PC Kid ACTION 'PbM&5~FôRMeS fft___
- , r* - «
• « t f «.Ulü jULÎ 48 2 &e ÜÛC0S3ÛC Votre famille a été enlevée
par un tyran, aussi vous agrippez votre fusil- mitrailleur et
vous partez à l’assaut de la base militaire ennemie. Des sol
dats foncent sur vous de tous côtés, tandis que d'autres sont
embusqués derrière leur mitrailleuse pour vous accueillir avec
un tir de barrage. Au hasard des couloirs vous tombez nez à nez
avec des tanks, quand ce ne sont pas des machines Infernales
munies de roues qui vous déchiquettent à la première
défaillance. Heureusement, vous pouvez profiter de vos passages
dans l’armurerie ennemie pour vous procurer des armes puis
santes et des munitions. En plus d’un fusil, vous disposez
également d’une arme dorsale assez efficace, que vous actionnez
en pressant la barre d’espace. Un mode de contrôle original
vous permet de tirer dans huit directions différentes, que vous
soyez debout ou en position couchée.
Cette conversion est particulièrement fidèle au jeu d'arcade de Data East.
L’action n’a rien perdu de son punch et la jouabilité est excellente. Les deux versions sont réussies, mais celle de I’Amiga l’emporte nettement au niveau du scrolling et des couleurs, seule cette version permet de jouer à deux. Un programme très prenant. (Disquette Océan.)
Midnight Résistante Amiga. Atari ST 16 Intérêt autre machine Atari ST: 16 Fire and Brimstone Amiga. Atari ST intérêt _ graphisme .
Animation_ bruitages_ prix_ WonderboylllJ Monster Lair CD Rom NEC intérêt 16 graphisme _ * ? ? * ?
Animation__? * * ? ?
Bruitages ??????
Prix__D Mystie Defender Megadriue intérêt _ graphisme animation_ bruitages_ prix_ Legendary Axe PC Engine 18 intérêt _ graphisme animation_ bruitages _ prix_ Ce nouvel épisode des aventures de Wonderboy est la conversion d’un jeu d’arcade de Sega. Alors que le premier épisode de la série est un jeu du plates-formes et le second un programme d’arcade aventure, cette fois il s'agit d’un mélange entre jeu de plates-formes et shoot-them-up. Ivon- derboy 111 présente une alternance entre deux phases différentes : soit vous sautez sur des plates-formes en affrontant de nombreux adversaires, soit
vous chevauchez un dragon volant face à des escadrilles de créatures, dans la plus pure tradition des shoot-them-up à scrolling horizontal. Les ennemis que vous abattez laissent échapper des icônes représentant différentes armes : bombes, tir continu, tir avant et amère, etc. Vous passez donc sans arrêt d’une arme à l’autre, ce qui est très plaisant. L’action est très soutenue et l’intérêt du jeu est relancé par la variété des adversaires. Cettc- converslon très réussie est pratiquement identique au jeu d'arcade et l’action s’accompagne d’une excellente bande sonore, qui utilise bien les
capacités du CD Rom. Un shoot-them-up très prenant dans lequel on n’a de cesse d’améliorer son score, d’autant plus qu’il est possible de le sauvegarder. (CD Hudson Soft.)
A défaut de briller par son originalité, ce programme à mi-chemin entre beat-them-up et jeu de plates-formes est incontestablement très efficace Vous évoluez dans un monde particulièrement hostile où vous devez affronter des créatures démoniaques. Rien ne vous est épargné : vers géants, gargouilles crachant du feu, bébés mutants, etc. Heureusement, au cours de votre progression vous avez la possibilité de ramasser des sorts, qui vous donnent des pouvoirs magiques et vous pouvez passez de l’un à l’autre à volonté. Certains vous procurent un triple tir, ou bien encore une maîtrise du feu qui
fait des ravages chez vos adversaires. Mais, si vous passez le plus clair de votre temps à combattre, il faut également faire preuve d’habileté en sautant d’une plate-forme sur l’autre, notamment dans le monde des gargouilles. Mystic Delender doit beaucoup à sa réalisation irréprochable. Le graphisme d’une grande finesse est digne d’un jeu d’arcade et le scrolling multidirectionnel se montre d’une fluidité exemplaire. De plus, une parfaite utilisation du scrolling différentiel apporte une étonnante profondeur de champ, au niveau des décors. Un des grands jeux de la Megadrive. (Cartouche
Sega.)
Legendary Axe est un remake de Rastan, le célèbre jeu d’arcade de Taito.
Une fois de plus nreroïc fantasy est à l’honneur dans cette histoire de barbares et de sorciers. Armé d’une lourde hache, vous affrontez animaux sauvages. Monstres de toutes sortes et guerriers à la solde de vos ennemis.
Ces derniers sont redoutables : le seul moyen d’en venir rapidement à bout est de récupérer une icône particulière qui augmente la puissance de vos coups. Vos adversaires sont rapides et la plupart d'entre eux sautent en tous sens pour vous compliquer les choses. Seul un timing très précis vous permettra de rester en vie, car, si vous manquez votre coup, vos ennemis ne vous rateront pas. Mais si ce programme présente de nombreux combats. Il faut également franchir différents obstacles en sautant avec une grande précision. A cet égard, la traversée des chutes d’eau, en évitant les monstres
qui jaillissent de l’eau, pose de sérieux problèmes. D’autre part, comme dans Rastan, vous devez fréquemment franchir des précipices en sautant de liane en liane, ce qui nécessite également un timing rigoureux.
Legendary Axe est un programme passionnant qui est réservé exclusivement aux possesseurs de la PC Engine. Un must. (Carte Victor.)
Cet excellent Jeu de plates-formes s'inscrit dans la lignée de Ghosts’n Goblins. Vous tenez le rôle de Thor, un Viking que les dieux ont envoyé combattre une déesse démoniaque. Toutes sortes d’ennemis vous attaquent au cours de votre périple, mais heureusement vous pouvez transporter deux armes à la fois et il est possible de passer de l’une à l’autre à volonté. Il faut tirer vite et juste pour survivre, mais dans certains cas il vaut mieux éviter le combat. Cela n’est pas le seul danger qui vous guette, car votre route est parsemée d’obstacles que vous ne pourrez franchir qu’en sautant
avec beaucoup de précision. Dans chaque niveau, vous devez vous procurer les quatre morceaux de la clef qui permet de passer au niveau suivant. Attention, l’un de ces morceaux est caché dans une salle secrète dont vous devez découvrir l’emplacement. Il vous faudra faire marcher vos méninges, d’autant plus que ce n’est pas la seule astuce du jeu. En effet, comme dans un jeu japonais, vous pouvez faire d'intéressantes découvertes en tirant sur certains endroits précis. Fire and Brimstone est un programme aussi difficile que passionnant et les graphismes sont superbes, tant sur ST que sur
Amiga. (Disquette Firebird.)
AcriON PlAl&5'fôRM£S Un expert en arts martiaux s'attaque aux gangs qui se livrent à un trafic d’enfants- Armé de shurikens. Il affronte de nombreux adversaires qui l'attaquent au couteau ou qui lui tirent dessus. Shinobi peut également combattre ses ennemis à mains nues, avec les diverses armes qu’il ramasse au cours de sa progression, ou bien en ayant recours à la magie ninja. Ces pouvoirs magiques sont obtenus dans les tableaux de bonus qui font la liaison entre deux niveaux. Dans ces séquences en 3D, vous devez abattre les ninjas qui avancent vers vous, avec vos shurikens. Les
conversions ST et Amiga présentent une bonne jouabilité qui fait que l’on se prend tout de suite au jeu. Toutefois, les fans du jeu d’arcade resteront un peu sur leur faim en raison de la médiocrité de la réalisation. En effet, les graphismes ne sont pas particulièrement soignés et l'animation est bien trop lente.
Il est évident que les programmeurs de ce soft sont loin d’avoir utilisé pleinement les possibilités de ces machines. Un programme aussi passionnant que Shinobi aurait mérité un meilleur traitement ; heureusement, il nous reste l’intérêt de jeu et c’est l'essentiel. Les versions 8 bits sont plus réussies, surtout en ce qui concerne l'animation. (Disquette Virgin.)
Shinobi Amiga, Atari ST. PC, C64. CPC 15 graphisme ? ? ? * animation ? * bruitages __ _? ? ? ?
Prix C Intérêt autres machines ST : 15 C64 : 16 CPC: 16 PC: 10 intérêt Shinobi PC Engine 17 graphisme
* **** animation
* ? ? ? ?
Bruitages ? * * ?
Nrix D Le scénario est le même que celui du programme précédent : vous affrontez différents gangs qui se livrent au trafic d'enfants. Mais, contrairement aux versions micro, la version PC Engine prend des libertés avec le jeu d’arcade. Si le premier niveau est totalement identique à celui du jeu d’arcade, cela ne dure pas car cette version est incomplète. En effet, plusieurs scènes du jeu d’arcade ont mystérieusement disparu. Ainsi, les séquences en 3D dans lesquelles on lance des shurikens sur les ninjas sont supprimées. De même, on ne trouve aucune trace du niveau se déroulant dans le
port, avec les hommes grenouilles et l'hélicoptère. Est-ce par manque de mémoire que les réalisateurs de ce programme ont dû faire des coupures dans le jeu ? En tout cas, il faut reconnaître qu’à l’exception des scènes manquantes cette conversion est particulièrement fidèle à l’esprit du programme original et que tous les fans d’arcade y trouveront leur compte. En ce qui concerne la réalisation, il n’y a vraiment aucune comparaison possible avec les versions micro, que ce soit au niveau du graphisme ou de l’animation. L’action est autrement plus rapide, ce qui est fondamental dans ce type de
jeu. (Carte Asmik.)
Grandzort Supergrafx intérêt 17 graphisme _ _ ? * ? * * animation_ _* ? ? * ? * bruitages ? ? ? ? * nrix E Depuis sa sortie, la Supergrafx souffre d’un cruel manque de jeux : trois à ce jour ! Heureusement, Grandzort est un superbe programme qui tire un bon parti des capacités de cette machine. Le robot que vous contrôlez peut prendre trois formes différentes et vous passez de l’une à l’autre à volonté. Vos armes changent au gré des transformations : vous utilisez tour à tour une lance, une épée ou un arc. Mais chacun des personnages dispose également d’un super-pouvoir différent, dont l'usage
est limité.
Vous pouvez voler, faire trembler le sol, ou bien vous entourer d'une bulle protectrice. Il est conseillé de changer de personnage en fonction des situations, mais ce n’est pas indispensable. De manière générale, c’est le robot vert qui se révèle le plus efficace, grâce à son aptitude au vol : vous découvrirez fréquemment des vies supplémentaires en survolant le champ de bataille. Grandzort est un jeu de plates-formes qui accorde une grande importance aux combats. L'action est très soutenue et on progresse assez rapidement, grâce à une excellente jouabilité. La réalisation fait honneur à la
Supergrafx. Que ce soit au niveau des graphismes, de l'animation ou de la bande sonore. (Carte Hudson Soft.)
Eswat Megadriue intérêt 17 graphisme
* ***** animation bruitages ? ? * ? * prix D La mission des Eswat
(des flics cybernétiques) consiste à enrayer la vague de
criminalité qui s’est abattue sur la ville. Vous devez rendre
une justice expéditive, en éliminant systématiquement toute la
pègre. Mais vos ennemis ont de quoi se défendre, d’autant
plus qu'une puissante organisation terroriste dispose des
derniers armements. Vous ne faites qu'une bouchée de vos
premiers adversaires qui sont armés de revolvers, mais par la
suite vous devez faire face à des bazookas, des robots et des
hélicoptères. Heureusement, si vous ne disposez que d’un
revolver au début du jeu, vous aurez bien sûr la possibilité de
vous procurer des armes plus sophistiquées en cours de route.
Vous pourrez même endosser une impressionnante armure qui vous
fera ressembler à Robocop. Eswat est un programme pas-
sionnant qui fera le bonheur de tous les fans d'arcade. On est
tout de suite séduit par la qualité de la réalisation, qui
présente des sprites fort bien dessinés, de superbes décors,
ainsi qu'un excellent scrolling différentiel.
La jouabilité est parfaite et le niveau de difficulté très progressif, mais vous ne viendrez pas facilement à bout des six niveaux de ce programme.
(Cartouche Sega.)
Ghosts'n Goblins Amiga intérêt 17 graphisme ? ? ? ? ?
Animation
* **** bruitages ? * * * * prix_ _C Intérêt autre machine Atari
ST: 16 Il y a quelques années. Elite nous avait offert une
superbe conversion de ce grand jeu d’arcade de Capcom et,
maintenant, voici enfin les versions 16 bits. Le jeu n’a pas
pris une ride, car ce classique qui a inspiré tant de clones
n'a jamais été égalé. Les grandes scènes de Ghosts'n Goblins
restent dans toutes les mémoires : les morts vivants qui
sortent de terre, le chevalier qui perd son armure pour se
retrouver en caleçon lorsqu'il est touché par un ennemi, la
ville fantôme, et bien d’autres situations. La force de ce
programme repose, d'une part, sur l'ambiance très particulière
qu'il dégage et, d’autre part, sur un parfait dosage entre les
aspects shoot-them- up et jeu de plates-formes. Ces versions
présentent une excellente jouabilité, mais il faut beaucoup
de persévérance pour en venir à bout. Toutefois, on regrette
l’absence d’une option continue qui aurait été la bienvenue
dans un programme aussi riche. Les versions ST et Amiga sont
toutes deux réussies, que ce soit au niveau du graphisme, de
l'animation ou de la jouabilité. Toutefois, il convient de
signaler que seule la version Amiga comporte tous les niveaux
du jeu d’arcade, et qu’il en manque un sur ST. (Disquette
Elite.)
JEUX COMPATIBLES NINTENDO Marque déposée WRESTLE GAME 295 KARATE FIGHTER 295 JAWS 295 SHOOT BLOCK 295
A. S.O. 295 EXCITE BIKE 2 345 GHOST AND GOBLINS 295 WAR WOLF 295
FIRST EAGLE CRESTA 295 IKAR11 295 TETRIS 345 FIRE BIRD 295
RYGAR 295 SCHOOL FIGHT 295 BOOBY KIDS 295 HECTOR 87 295 TOP
GUN 295 ROCK MAN1 295
1943. 295 BIRD'S MAN WINGS 295
1944. 295 DRAGON BALL 295 DINGO HARRY LOLO 295 BREAK THROUGH 345
ROBOT COP 345 CITY POWER HQ CHASE HQ 345 GREEN BERET 345
GETAWAY 345 DOUBLE DRAGON 2 345 BATMAN 345 SUPER
CONTRA CONTRA 2 345 IKARI3 345 BUBBLE DOBBLE 2 345 HEAVY
BARREL 345 NINJA GAIDEN 2 REVENGE 345 Console complété pal
Adaptateur 60-72 Adaptateur 72-60 Turbo joystick Turbo gun
Box POUR 16 CASSETTES EURO ? AMEX O DINER O Validité :_
Chèque bancaire français ? Eurochèque ?
T l 85 S CARTOUCHES PAL SECAM FF MARIO 1 195 POPEYE 195 DONKYKONG 1 195 DONKY KONG 2 195 DONKY KONG 3 195 HOGAN'S ALLEY 195 FLIPPER PINBALL 195 TENNIS 245 MAH JONG 2 245 MAH JONG 4 245 F1 CAR RACE 245 URBAN CHAMP 195 BASE BALL 245 ICE CLIMBER 195 EXCITE BIKE 1 245 MAPPY 245 GALAXIAN 245 GALAGA 245 KUNG FU 245 NINJA 1 245 STAR FORCE 245 PAC MAN 245 ZIPPY RACE 245 BATTLE CITY 245 ROAD FIGHTER 245 EXERION 245 KARATEKA 245 WRESTLE 245 CIRCUS CHARLIE 245 MACROSS 245 SKY DESTROYER 245 NEW GAME 245 MACH RIDER 245 NEW GAME 3000 SA Rue Neuchâtel 39 CP264 CH -1401YVERDON Depuis France Tél. :
19.41 24.24.51.51. Fax : 19.41 24.24.56.44. Depuis Suisse Tél. : 024 21.75.07. Fax : 024 22.16.02. Depuis Espagne Tél. : 0741 24.24.56.46. Fax : 0741 24.24.56.44.
1942.
245 BOMBER MAN 245 TWIN BEE 245 NINJA 3 295 GYRODINE
• * 245 PRO WRESTLING 245 B WINGS 245 SPARTAN 245 WRECKING CREW
245 ELEVATOR ACTION 245 FOOTBALL SOCCER 245 SUPER MARIO 1 245
NINJA 2 295 GOONIES1 295 LEGEND OF KAGE 295 ARGUS 295 SEICROSS
295 CHOPLIFTER 295 ARKANOIO 295 MIGHTY BOMB JACK 295 GRADIUS
295 SATAN DEN 295 ATLANTIS 295 STAR SOLDIER 295 HOKUDA 53 295
SOLOMON KEY 295 634 SWORO 295 NORTHERN KEN 295 NINJA 4 345
ADVENTURE ISLAND 345 SPACE HUNTER 295 MAZE KONG 295 MYSTERY OF
COMVOY 295 TIGER HEU 295 MICKEY MOUSE 295 CODE POSTAL :_ VILLE
:_ CH ? FQ EQ TEL. :_ SIGNATURE : Carte de crédit : VISA ?
CHIPS AND DALE 345 FANTASY ZONE 345 BASKET BALL DOUBLE 295 DEVIL IN DARK NIGHT 345 SALAMANDER LIFE FORCE 1 295 ARTHUR ROBIN 395 BUBBLE DOBBLE1 295 FALSION 345 SALAMANDER LIFE FORCE 2 345 ROCK MAN 2 345 DONALD LAND 395 CONTRA 1 295 DRAGON NINJA GAIDEN 1 345 DOUBLE DRAGON 1 345 GUN SMOKE 295 DRAGON SOUL SPIRIT 345 REVOLUTION HEROES 345 RED FROTRESS JACKAL 345 COMPETITION HIGHSCHOOL 345 FROG 345 DREAM SHOP 395 SUPER MARIO 3 395 $ m'£MUP Sous cette rubrique se cachent tous les titres, qui vous mettent aux prises avec des karatékas, ninjas ou voyous de tous poils.
Le scénario est le plus souvent complètement indigent votre fiancée est prisonnière à l’autre bout de la ville ou du pays et vous devez aller la délivrer mais là n’est pas la question. Tout l’intérêt réside dans la variété des coups, le nombre et le violence de vos ennemis, etc. Inutile de le nier: ces jeux sont passionnants et vous obligeront à vous battre dans tous les sens du terme pour les mener à bien.
Olivier Scamps a encore du mal à parler mais il peut écrire.
Voici ses logiciels préférés... En matière de beat-them-up. L’année 1990 aura été caractérisée par le changement dans la continuité. Les bases du genre sont en effet bien posées et les logiciels sortis cette année s'inspirent largemenî des classiques comme Vigilante ou Double Dragon. Peu d'innovation marquante donc, mais ne croyez pas que le genre périclite pour autant. De nombreux softs sont sortis cette année et le flot ne semble pas près de s'arrêter.
Trois tendances se développent qui permettent d'atténuer le côté répétitif inhérent à ce type de programme : le jeu à deux, les armements et le saut, A la suite de Double Dragon, le jeu à deux et la possibilité d'obtenir des armes supplémentaires sont devenus courants.
Golden Axe renouvelle agréablement cette idée en permettant d'emprunter les montures de l'adversaire. L'inclusion du facteur agilité dans les beat-them-up est également une évolution agréable. De plus en plus, frapper fout ce qui bouge ne suffit plus : les sauts deviennent partie intégrante de l'action. Cet élément, présent dans Ninja Spirit, Shadow Warrior ou Legendary Axe (qui, bien que classé dans les jeux de plates-formes, est à mon avis un beat-them- up) devrait rapidement se généraliser tant il renouvelle l'action: le timing est désormais aussi nécessaire que la force brute. Les
beat-them-up cuvée 1990 se démarquent également en renouvelant le cadre de l'action : science-fiction pour Ninja Spirit, héroïc fantasy pour Golden Axe ou film d'horreur pour Splaller House.
Tous les softs présentés dans cette rubrique valent l'achat. Mais s'il fallait faire une sélection impitoyable, je choisirais Golden Axe et Altered Beast sur Megadrive, Splalter House et Ninja Spirit sur NEC PC Engine, Ninja Warrior sur micro et Golden Axe sur Sega 8 bits.
Voici maintenant Laquesiion qui risque de m'attirer de nombreuses lettres d'insultes : l'amateur de baston doit-il acheter une console ou un micro? Si le nombre de sorties est équilibré (7 sur micro, 7 sur console), il faut reconnaître que, au. Niveau qualitatif, les consoles 16 bits NEC et Megadrive l'emportent nettement. Cela est particulièrement visible avec les jeux sortis dans les deux formats. Ainsi les versions NEC ou Megadrive de Tiger Road et Altered Beast écrasent-elles largement les versions ST ou Amiga, tant en terme de réalisation que de .jouabilité. En ce qui concerne le
graphisme, la différence est peut-être moins visible pour Ninja Spirit ou Ninja Warrior, mais c'est cette fois-ci la jouabilité qui permet aux versions NEC de surpasser les versions micro.
Qu'on le veuille ou non, les gros sprites, la grande fenêtre de jeu et la parfaite souplesse des commandes jouent immanquablement en faveur des consoles. Cela ne veut pas dire que les micros ne possèdent pas de bons beat-them-up, simplement que le joueur qui se consacre à ce type de jeu a intérêt à acheter une console 16 bits. En revanche, les consoles 8 bits traînent la patte : à part Golden Axe pour Sega Mas ter System et Double Dragon 'sur Nintendo, il faudra se rabattre sur les softs sortis les années précédentes (par exemple Vigilante. Rastan ..). Olivier Scamps Tiger Road PC Engine.
Atari ST. Amiga. C64, CPC intérêt_15 graphisme _ * * * * * animation_****** bruitages_ ? ? * ? * prix_D Intérêt autres machines Amiga: 14 ST : 14 C64: 13 CPC:13 Moonwalker Megadrive intérêt _ graphisme animation bruitages.
Prix_ _15 _ * * * * *
* ***** ??*???
D Pour lancer la Genesis aux Etats-Unis, Sega n’a pas lésiné sur les moyens en s’offrant l’une des plus riches des superstars : Michael Jackson. Le soft reprend le scénario du film. Des enfants sont détenus en otages par un infâme criminel. Michael parcourt le repaire des bandits en ouvrant portes et fenêtres pour les délivrer. Il doit affronter des gangsters très «années trente», des femmes fatales, des voyous, des joueurs de billard ou des zombies. Le chanteur se défend avec des éclairs de magie ou en envoyant son chapeau boomerang en direction de ses poursuivants. Lorsque sa réserve de
magie est vide, il ne lui reste plus qu’à user de ses poings et de ses pieds. Le jeu est composé de quatre niveaux, eux-mêmes divisés en trois sous-niveaux. Le décor change en fonction du stage : club années trente, ruelles, cimetière, grottes. En revanche, l’action ne varie pas, ce qui rend le jeu un peu répétitif. Pourtant, grâce à une réalisation étonnante.
Moonwalker est un logiciel réellement séduisant. Aux très bons graphismes s’ajoutent; en effet une animation extraordinaire et d’excellentes musiques qui donnent l’impression de regarder un clip. Un soft qu’il faut voir à tout prix. (Cartouche Sega.)
Un petit personnage tout droit sorti d’un dessin animé japonais prend sa hache et s’en va régler ses comptes avec un tyran qui utilise les arts martiaux à des fins maléfiques. Sa quête, commencée en pleine forêt, le mènera dans un temple sinistre. Il peut récupérer des armes (bâton, boulet attaché à une chaîneK mais il semble que rien ne vale l’arme originale.
Tout comme The Plague, Tiger Road greffe à un beat-them-up classique des éléments propres aux jeux de plates-formes. Cela permet de renouveler le jeu et évite une action trop répétitive. Les versions micro, sorties courant
1989. Sont complètement distancées par l’adaptation sur PC
Engine.
Victor Musical Industries, responsable de la conversion de ce jeu de Capcom, a vraiment fait du bon travail. Les graphismes et les animations, assez naïfs, peuvent déplaire mais ce sont les mêmes que ceux du jeu d’arcade. La bande sonore, comme souvent chez cet éditeur, est excellente. Quant à la rapidité de l’action et la précision des coups, il n’y a rien à redire. Sans être révolutionnaire, Tiger Road est très agréable.
Mais attention, vu son niveau de difficulté, cette carte est déconseillée aux débutants. (Carte Victor.)
Splatter House PC Engine intérêt
* **** graphisme _****** animation
* * * * * bruitages Shadow Warrior Amiga, Atari ST intérêt-16 (à
deux) graphisme__****** animation-* * * * * bruitages-*****
prix__C Intérêt autrè machine Atari ST: 15 Le héros de Splatter
House n'a pas de chance. Par un soir d’orage, il a cru trouver
refuge dans une maison hantée. C’est le contraire qui se
produit : sa fiancée s’est fait enlever pendant que des
monstres le défiguraient. Masque sur le visage, il se lance
dans une vengeance sanglante. Ce beat-them- up se distingue du
lot par son ambiance digne des meilleurs films gore.
Les ennemis sont répugnants et vraiment originaux. Géant doté de tronçonneuses en guise de mains, chapelet composé de têtes coupées, monstres en putréfaction, vers géants, pendus, on se croirait dans un horrible cauchemar. Outre les classiques coups de poing ou de pied, le «héros peut se défendre avec une batte, un fusil ou même un hachoir. Si 1 action n’est pas très originale, l’ambiance est vraiment unique. Sanglant! Une superbe réalisation met bien en valeur l’atmosphère de ce programme.
Enormes sprites, beaux graphismes, excellente animation et bruitages réussis, il est difficile de reprocher quelque chose aux programmeurs de Namco. La scène de l’église est un véritable morceau d'anthologie Quant à la jouabilité, elle est, comme toujours sur console, parfaite. Un excellent achat pour tous ceux qui ont le cœur bien accroché. (Carte Namco.)
Ce beat-them-up reprend une trame très classique : deux ninjas doivent combattre des armées de colosses dans les rues d’une ville. Loin de la simulation réaliste, Shadow Wairior mise sur l’arcade. Ainsi la palette de coups est-elle restreinte et sélectionnée aléatoirement par l’ordinateur.
En revanche, vous pouvez exécuter des sauts impressionnants qui vous permettent de jouer sur 2 niveaux. Des pastilles vous revitalisent ou vous permettent d’acquérir une arme. Ce jeu propose quelques innovations séduisantes : le temps est compté et les adversaires réagissent bien plus intelligemment que dans les autres programmes de ce type. Impossible de les affronter un par un puisqu’ils vous attaquent systématiquement en groupe. De plus, le décor fait ici partie intégrante de l’action : vous pouvez vous abriter derrière des cabines téléphoniques et des barils ou vous accrocher à une barre
pour frapper les ennemis. La réalisation est très bonne, aussi bien sur ST que sur Amiga. Même si on peut regretter que des sauts d’écran remplacent le scrolling sur Atari. En revanche, le niveau de difficulté, vraiment excessif, rend ce jeu injouable seul. A acheter uniquement si vous recevez souvent des copains. (Disquette Océan.)
En salle d'arcade, ce beat-them-'up de Taito se démarquait par une représentation sur trois écrans. En cette année 1993, un dictateur sanguinaire s’est emparé du pouvoir en s’appuyant sur l'armée et sur la pègre. Seuls deux robots ninjas peuvent parvenir à son repaire secret et l’anéantir. La clé du succès réside dans la mobilité : très souples, les ninjas peuvent réaliser d’impressionnants sauts périlleux qui leur permettent d’attaquer les adversaires par surprise. Outre une ribambelle de soldats ennemis, ils devront affronter des tireurs, des robots bossus, un ninja et même un tank.
Chaque fois qu'ils sont touchés, les ninjas voient leur aspect se modifier.
Les décors variés et très suggestifs contribuent pour beaucoup au plaisir que l’on éprouve dans ce très efficace beat-them-up. Ninja Warrior est réussi sur toutes les machines. Les versions micro, réalisées par l’équipe de Silkworm, sont excellentes (avec un léger avantage pour l'Amiga qui présente un meilleur scrolling et des couleurs plus nuancées). La version PC Engine offre des graphismes légèrement moins beaux et ne permet pas le jeu à deux mais se rattrape par des sprites de grosse taille et une jouabilité parfaite. (Disquette Virgin, carte Taito.)
Ninja Warner Amiga, Atari ST, C64, PC Engine. CPC intérêt_17 graphisme _ ****** animation_***** bruitages__***** prix-C Intérêt autres machines Atari ST: 17 PC Engine: 17 CPC: 16 C64: 16 PRESS P TO CONTII 15000 GAME 0' Le héros de Walter Scott est habituellement plus coutumier des jeux d'aventure que des softs d’action pure. Mais il peut à l’occasion tâter du beat-them-up comme dans ce jeu d’Ocean. Ivanhoe doit traverser 5 niveaux infestés d’ennemis et, comme toujours, affronter un « gros bras » à la fin de chaque stage. Il élimine ses adversaires avec une épée et se défend avec un
bouclier. Hors de question ici de rentrer dans le tas : il faut au contraire prendre le temps d’affronter chaque adversaire l’un après l’autre.
L’action est assez classique mais le troisième niveau offre un changement agréable : le personnage, juché sur un cheval, se lance dans une chevauchée infernale et en vient à faire la course avec... un fakir. Le principal atout de ce soft réside dans sa réalisation très soignée. Les décors sont remarquables, les personnages ont un look très dessin animé, et le scrolling ne souffre aucune critique même sur ST. En revanche, au niveau de l’intérêt du jeu, il ne fait pas l'unanimité. A.H.-L. l’a énormément apprécié alors que d’autres lui reprochent son action répétitive et un certain manque
de précision dans les coups. Les versions ST et Amiga sont à peu près équivalentes. (Disquette Océan.)
Ivanhoe Atari ST, Amiga intérêt__15 graphisme _ ??????
Animation__? ? * ? * bruitages_ prix__C Intérêt autre machine Amiga : 15 Le maître d’un loup blanc a été lâchement tué. Pour le venger, celui-ci se transforme en ninja. 11 y a vraiment des jours où on se demande où les scénaristes japonais vont chercher leurs idées ! Mis à part son scénario abracadabrant, ce logiciel se distingue des beat-them-up classiques par l'importance accordée à la mobilité. En effet, il ne suffit pas ici de se contenter de frapper tout ce qui bouge. Sauter au bon moment est tout aussi vital. Le ninja peut récolter différentes armes : sabre, crochet, bombes et
shurikens. Il dispose en outre, en avalant certaines pastilles, de la possibilité de se dédoubler, voire de se tripler. Une idée copiée sur Ghouls'n Ghosts mais qui se révèle Ici très agréable. C’est aussi beau qu’efficace.
Malgré la faible taille des sprites, Ninja Spirit dispose d’une réalisation réussie. Les décors traversés sont très beaux et les ennemis plaisants, en particulier en ce qui concerne les monstres de fin de niveau. Malheureusement, les versions micro sont handicapées par une jouabilité perfectible et un manque certain de progression dans la difficulté. Rien de tel avec la version PC Engine qui cumule une très bonne réalisation et une jouabilité parfaite. (Disquette Activision, carte Irem.)
Ninja Spirit PC Engine, Atari ST. Amiga Intérêt__17 graphisme ? ? * ? * animation bruitages ? ? ? ?
Prix_D Intérêt autres machines Amiga: 13 ST: 13 Z& T'ÇMUP Golden Axe Sega 8 bits, Megadrive, PC Engine intérêt__16 graphisme _ ? ? ? ? ?
Animation__* * * * * bruitages - ? ? ? ? ?
Prix__ C Intérêt autres machines Megadrive: 17 PC Engine: 10 Ce hit de Sega s'inspire très largement des aventures de Conan le barbare. Un guerrier, une amazone ou un nain sont chargés de retrouver la hache légendaire. En chemin, ils devront se battre contre une armée de personnages tout droit sortis de l’héroïc fantasy : pillards, géants, amazones, squelettes. Certains adversaires chevauchent des créatures mais peuvent être désarçonnés. Le héros a alors la possibilité d’« emprunter » l'animal pour faire des ravages. Des nains traversent parfois le champ de jeu en lâchant des fioles
porteuses de pouvoirs aussi impressionnants que destructeurs. Avec son ambiance digne des plus grands films du genre Golden Axe est un grand beat-them-up qui ravira les amateurs de castagne. Comme il fallait s’y attendre, Sega a particulièrement soigné les ver- I sions destinées à ses consoles. Malgré certaines limitations, la version Master System capture l'ambiance du jeu et exploite au mieux les capacités de la machine. Mais c’est sur la Megadrive que Golden Axe colle le plus au jeu original, en dépit d’une animation perfectible. Quant à la version PC Engine, l'utilisation du CD Rom
ne l'empêche pas de se révéler très décevante. (Cartouche Sega, carte NEC Avenue.)
Pour délivrer sa fille, Zeus a ramené un guerrier à la vie. Outre une multitude d'ennemis hideux sortis de l'enfer, ce héros sera confronté à un magicien maléfique qui se transforme en différents monstres. 11 n’est heureusement pas dénué d’atouts : des pastilles augmentent sa musculature ou le changent en un animal de grande force (ours, dragon, loup-garou...). Les décors, excellents, varient à chaque niveau : cimetière, grotte... Altered Beast prouve qu'un programme à l’action classique peut se révéler original. En effet, si la trame de ce beat-them-up n’innove guère (frapper sur
tout ce qui bouge), il s’en dégage une ambiance unique qui accroche immédiatement le joueur. Les versions micro, sorties l’an dernier, sont très correctes mais elles pâtissent de la comparaison avec les versions consoles.
Plein écran, gros sprites et jouabilité parfaite, la version NEC procure un grand plaisir de jeu. Mais elle reste inférieure à la version Megadrive qui, non contente d’être livrée avec la console, s’offre le luxe d’être parfaite Seule fausse note dans ce concert de louanges : les versions Sega 8 bits et CPC déçoivent quelque peu en raison d'une animation confuse. (Disquette Activision, carte NEC Avenue, cartouche Sega.)
Allered Beast Megadrive, PC Engine, CPC Amiga. ST. C64. Sega 8 bits intérêt_17 graphisme ? ? * ? * animation
* ? * ? ?
Bruitages ? ? ? ? ?
Intérêt autres machines PC Engine: 16 Amiga: 16 !
CPC: 11 ST: 16 Sega: 13 C64: 14 Aller the War Atari ST, Amiga Intérêt_17 graphisme _ ****?
Animation_*?????
Bruitages * ? * ? * prix_C Intérêt autre machine Amiga : 17 Ce jeu vous plonge dans une atmosphère apocalyptique. Après la guerre nucléaire, la terre est réduite à un champ de ruines. Les hommes se sont transformés en mutants ou organisés en bandes pour manger les autres.
Une atmosphère charmante, on le volt, dans laquelle se débat Jonathan Rogers, le dernier humain intact. Le jeu est divisé en deux parties. La première est un beat-them-up qui vous place dans les rues de la ville. Les ennemis sont féroces. Punks, brutes chauves, policiers dégénérés, roller- skaters. Chiens enragés vous mèneront la vie dure. Heureusement que vous disposez d’une grande expérience des combats de rue. En outre, vous pouvez désarmer certains adversaires et récupérer leur arme. Ce ne sera pas superflu pour affronter le monstre de fin. Le second niveau qui vous place dans les
souterrains d’une base de lancement est un jeu de tir. Vous êtes alors équipé d'une mitrailleuse lourde à la puissance ravageuse. Un système de code vous permet d’accéder directement à ce niveau une fois que vous êtes venu à bout du premier. La réalisation, magnifique sur Atari ST comme sur Amiga. Confirme tout le bien que nous pensons des programmeurs espagnols. (Disquette Dinamlc.)
00129* Ne cherchez pas d'originalité dans Double Dragon II. Ce soft s’inspire en effet fortement du premier volet, dont les principaux éléments son' désormais devenus classiques. Mais c’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures soupes et les amateurs de beat-them-up se régaleront Billy et Jimmy reviennent pour venger Marylin, sauvagement abattue par un gang. Les adversaires sont beaucoup plus coriaces et certains nouveaux venus comme les gladiateurs ou les guerriers en kimono vert vous en feront baver. De plus, le décor vous posera parfois des problèmes ; ainsi la moissonneuse du
champ de blé ou les gouffres du cinquième. Comme dans Double Dragon, il est vital d’éviter de vous laisser encercler. Heureusement, la possibilité d’arracher des armes à certains adversaires et de jouer avec un ami vous sauvera souvent la mise. En dépit d’un son indigent. Double Dragon II dispose d'une réalisation efficace, légèrement meilleure sur Amiga que sur Atari ST. La version CPC est très bonne, la version Nintendo propose des parcours complètement différents mais n’en est pas moins excellente.
(Disquette Virgin,'cartouche Acclaim.)
Double Dragon II Amiga, Atari ST. CPC.
Nintendo, PC intérêt _ graphisme animation.
Bruitages _ prix_
* ? ? * *
* **** ** _C Intérêt autres machines Atari ST: 16 CPC: 16
Nintendo: 16 PC.14 Pour une fois, ce beat-them-up ne met pas
en scène des nlnjas assoiffés = de sang mais un DJ chaussé de
patins à roulettes face à des adversaires tout droit sortis
d'une BD. Ne croyez pas que l'action soit plus facile pour
autant : petites filles en jupe, gros skatters à bretelles et
skins vous mèneront la vie dure et il faudra se battre pour
chaque pouce de terrain. DJ Boy se défend en frappant ses
adversaires avec ses pieds et ses poings, mais plusieurs coups
sont nécessaires pour les achever. Heureusement que des
boutiques permettent de reprendre des forces en échange de piè
ces de monnaie larguées par les ennemis. A la fin de chaque
niveau, un super ennemi vous donnera du fil à retordre : celui
du premier niveau est une grosse mama noire qui envoie des pets
ravageurs. Le principal atout de DJ Boy réside dans ses
superbes graphismes, très « dessin animé », qui tirent bien
profit des capacités de la Megadrive. Mais ce soft n'a pas fait
l’unanimité à la rédaction de Tilt. A.H.-L. l’a apprécié alors
que Olivier Scamps et Banana San lui reprochent son action
répétitive et une animation des personnages peu fluide. C'est
affaire de goût, à vous de juger.
(Cartouche Sega.)
DJ Boy Megadrive _14 Intérêt_ graphisme animation_ bruitages _ prix_
* *****
* *** _***** _D Officier Traitant SERSEC à Enquêteur impérial :
Mission ultraconfidentielle... Ether en pleine guerre civile...
Recueillir à tout prix informations utiles... Explorer
planète... toutes cités, montagnes, déserts, océans...
Anomalies dans comportement faune... Attention ! Relations dé
licates avec factions ennemies mais aussi alliées!
... Objectif : désamorcer la crise... Un monde évolutif en 3D forme pleine avec un nouveau Disponible en Novembre 1990 procédé d'intelligence artificielle où : sur Amiga, Atari et compatibles PC ? Les personnages (plus de 100) : militaires, voleurs, marchands... aiment détestent, aidenfou combattent... Tous ont un comportement particulier et mémorisent faits et rencontres ; .
Les animaux (plus de 80 races) naissent, grandissent, vieillissent et (S. « -» f meurent. Il sont agressifs ou pacifiques entre eux et face aux humains.
Certains peuvent être apprivoisés et utilisés par l'homme ; WiÀ. KiÉMÈlr-- ? Le mode de dialogue est inédit et les visages des personnages sont ffiXH animés en 3D ; np]_ BbjMËÉÉH Vous pouvez vous procurer nos catalogues en écrivant à CVS : 5, Rue Jeanne Braconnier -92366 MEUDON LA FORET CEDEX - s àwwl Très étonnant: dans l’univers des jeux de tir, la Megadrive se retrouve désavantagée par rapport à la PC Engine ou aux micro ordinateurs. Pourtant les programmes qu’Olivier Scamps a sélectionnés pour vous sont réellement passionnants et vous feront passer des heures intenses. Espérons que
les programmeurs japonais se ressaisiront très vite... Genre un peu fourre-tout, la rubrique tir regroupe les jeux dans lesquels le tir constitue l'essentiel de l'action et qui ne mettent pas en scène un vaisseau volant (ce sont alors des shoot-them-up).
On y retrouve un peu de tout : des solts de tir sur cibles à la Opération Wolf, des jeux de type commando et même des produits à la limite du jeu d'action plates-formes comme The Piague. Dans ce genre également, la production est abondante mais peu novatrice : les softs de cette année se contentent de reprendre, en les améliorant légèrement, des idées apparues lors des ¦années précédentes.
Tous les softs de cette sélection sont vraiment accrocheurs et vous feront passer d'excellents moments, Toutefois, si je devais vraiment choisir les indispensables, je conseillerais aux possesseurs de 16 bits de craquer pour Pang, Sideshow, Killing Game Show et The Piague. Sur CPC, c'est Opération Thunderbold (mieux réalisé en regard des capacités de la machine que les versions 16 bits) qui se démarque.
Quant à la PC Engine, tous les jeux présentés ici s'imposent : Bloody Wolf, Red Atert et Opération Wolf sont des modèles du genre que vous seriez impardonnable de ne pas posséder.
Le choix micro ou console se résumera cette fois-ci à un choix micro ou PC Engine dans la mesure où la Megadrive ne possède qu'un jeu de tir (Rambo ), malheureusement assez moyen. Une fois encore, la balance penche en faveur de la NEC. La production est certes plus abondante sur micro mais il faut reconnaître que les meilleurs jeux du genre sont sur PC Engine. Dans le style commando, RedAlert et “Bloody Wolf sont plus beaux el plus riches que tous les commando disponibles sur micro. Quant au tir sur cible, Opération Wolf sur NEC est à la fols plus beau et plus jouable que les versions
Amiga et ST. Il s'offre même le luxe de permettre le jeu à deux. Les consoles 8 bits, en revanche, sont un peu hors course avec un seul titre sur Sega (Opération Wolf, d'ailleurs très réussi) el aucun sur Nintendo.
Olivier Scàmps Palme d’or de l'ambiance à ce jeu loufoque qui prend son inspiration dans les livres et les films de science-fiction des années cinquante. Robots rétro, rayons laser, machines infernales et femmes en petite tenue sont bien sûr au rendez-vous. Les reptiliens ont réduit les habitants d'une base spatiale en esclavage et comptent bien leur faire construire une armée de robots avec lesquels ils planifient d’envahir la Terre. Votre (ou plutôt vos, puisqu’il est possible de jouer à deux) personnage parcourt donc ces paysages métalliques pour délivrer les humains. En plus des robots, il
faudra se méfier de pièges redoutables comme des dalles électrifiées ou des pointes qui sortent du mur. Vous pourrez augmenter la puissance de votre arme en collectant des diamants et récolter, ça et là, des bombes. Ce ne sera pas de trop lorsque, après avoir traversé trois secteurs, vous devrez affronter un reptilion. La réalisation, sans être extraordinaire, est très plaisante.
Le choix de la fausse 3D est une bonne idée et une musique guillerette accompagne l’action. Sans être le jeu de tir de l’année, Escape Irom the Planet est un programme très ludique dans lequel on s’amuse bien, surtout à deux. (Disquette Tengen.)
Escqpe from Ihe planet or the Robot Monsters Atari ST, Amiga intérêt__16 graphisme__***** animation_* * * * * bruitages_ ***** prix_C Intérêt autre machine Amiga: 16 Crack Down Atari ST. Amiga, CPC intérêt_16 graphisme __? ? ? ? * animation_? ? ? ? ?
Bruitages_ ? ? * ?
Prix_ C Intérêt autres machines Amiga : 16 CPC : 15 Pas de dictateur à affronter cette fois-ci mais un savant fou qui, retranché dans sa forteresse, a créé une armée d’humanoïdes dans le but de conquérir le monde. Seul espoir de l'humanité, sous devez vous introduire dans la forteresse et la faire sauter secteur après secteur. Ce jeu de Sega n’est pas sans rappeler l'illustre Gauntlet : on retrouve le même principe de jeu de tir dans un labyrinthe défilant en scrolling multidirectionnel.
Mais il présente d’intéressantes nouveautés. Ainsi, le temps est-il limité.
11 faut placer trois bombes dans différents endroits marqués d'une croix pour faire sauter chaque niveau. Le fait de poser une bombe déclenche un compte à rebours et il faut alors se dépêcher pour poser les deu* autres et filer avant l’explosion. En outre, l’écran est séparé en deux fenêtres afin de rendre le jeu à deux plus agréable. Les munitions limitées obligent le joueur à ne pas tirer à tort et à travers. Ce programme bénéficie d'une bonne réalisation, aussi bien sur ST que sur Amiga. Les sprites sont un peu petits mais le scrolling et les décors sont réussis. En outre, la jouabl- lité
parfaite accentue le plaisir qu'on éprouve à jouer à ce jeu très prenant. (Disquette US Gold.)
The Killing Game Show Amiga Intérêt_18 graphisme _ ***** animation_* * * * * bruitages_***** prix_C LIVE SCORE 00*400 Ne ratez pas le nouveau show télévisé de la chaîne KGS, car il est vraiment saignant et vous en êtes la vedette. Sous la forme d’un robot pourvu de mitrailleuses en guise de bras, vous vous retrouvez au fond du puits de la mort, entouré par des créatures hostiles qui veulent votre peau. Vous devez remonter à la surface au plus vite, car un liquide empoisonné se répand dans le puits et, s’il vous rattrape, vous êtes mort. Au cours de votre remontée, vous devez quand même
prendre le temps de détruire les containers disséminés sur votre chemin, afin de récupérer les équipements qu'ils contiennent. Il s’agit d’armes supplémentaires, ainsi que de divers objets qui peuvent se révéler indispensables dans certaines situations.
Chaque fois que vous perdez une vie, vous revisionnez la scène depuis le début du niveau et vous avez la possibilité de reprendre le contrôle de votre personnage à n’importe quel moment, ce qui est une grande innovation. The Killing Game Show est à la fois un jeu de plates-formes, un shoot-them-up et un jeu de tir et de réflexion ; le mariage entre ces différents genres est très réussi, d'autant plus que la réalisation est superbe.
(Disquette Psygnosis.)
77* A la différence de nombreux jeux d'arcade, l’atout de ce soft ne réside pas dans une réalisation époustouflante mais dans son intérêt. C'est donc le type même de programme dont la conversion sur micro ne pose pas de problème. Comme souvent dans les grands logiciels, l'idée de départ est simple : à l’aide de plusieurs armes, il faut tirer sur différents ballons. Chaque ballon touché se divise en deux parties dont le contact est mortel.
Des bonus et des obstacles pimentent l’action. A la différence de nombre de jeux de tir. La stratégie tient une place importante dans ce programme.
Le joueur primaire qui tire sur tout ce qui bouge sera rapidement encerclé par des balles de petite taille. De même, il convient de choisir les armes supplémentaires avec discernement. Chacune est adaptée à une situation et. Utilisée au mauvais moment, peut avoir des effets négatifs.
On apprécie également la possibilité de jouer à deux, option d’autant plus appréciable que, pour une fois, elle ne rend pas le jeu en solitaire trop difficile. Le graphisme, la vitesse de jeu et la jouabilité de Pang sont calqués sur le jeu d’arcade. Simple et accrocheur, voilà un logiciel passionnant. (Disquette Océan.)
Pang Amiga intérêt-- 16 graphisme __***** animation--***** bruitages-***** prix.--c Fruits de recherches génétiques, des créatures de cauchemar menacent la survie de l’humanité. Mitrailleuse au poing, une espèce de Schwarzenegger blond tente de les exterminer. Si The Plague innove peu. Il a le mérite de proposer une action suffisamment prenante pour motiver le joueur. Le tir à gogo n’est en effet pas le seul moteur de ce soft : 11 est souvent primordial de bien coordonner ses mouvements et d’étudier les déplacements des adversaires pour élaborer une stratégie efficace. L inclusion de
plates-formes, exigeant beaucoup de doigté dans le maniement du joystick, renouvelle agréablement l’intérêt. Comme on pouvait s’y attendre, l’armement est évolutif. Une option continue épargnera vos nerfs et le meilleur joueur pourra dessiner son label qui s’affichera dans les niveaux supérieurs. Le jeu s’appuie sur une bonne réalisation : l'introduction est magnifique et le reste ne déçoit pas. Graphismes attrayants, gros sprites, déplacements souples et fluides, scrolling * smooth ». On ne déplorera que les bruitages, inégaux, et l’absence de scrolling vertical ou de déplacement de plan.
Sans être un must incontournable, The Plague est un soft très séduisant. (Disquette Innerprise.)
The Plague Amiga intérêt___15 graphisme - * * * * * animation- -* * * * bruitages---* * * * prix 8 Comme la plupart des adaptations d’Ocean, ce jeu restitue bien l’ambiance du film dont il est tiré. Les Incorruptibles vous proposent de rejoindre Eliot Ness et ses hommes dans leur lutte contre Al Capone. Précisons que ce n'est plus Brian de Palma qui est à la caméra mais le jeu reste intéressant. Si le premier niveau est un jeu de plates-formes, les stages suivants sont des jeux de tir. Dans les deuxième et troisième, il faut abattre des gangsters dans une ruelle en évitant leurs balles. On
retrouve ensuite la lutte des Incorruptibles contre des trafiquants d’alcool à la frontière. La célèbre scène où Eliot protège un bébé tout en descendant des gangsters est également présente dans le jeu. L’action n’est alors plus représentée en 3D mais vue de dessus. C’est sur les toits que se déroule le sixième niveau. Ce jeu n’est pas facile et il faudra s’accrocher pour voir tous les niveaux, mais la bonne jouabilité et l’excellente réalisation des versions ST et Amiga poussent à tenir bon. Les versions C64 et CPC pâtissent des possibilités graphiques plus limitées de ces machines mais
restent intéressantes grâce à de bonnes animations. Sans être complètement inoubliable. Ce soft est un jeu de tir réussi. (Disquette Océan.)
Les Incorruptibles Atari ST. Amiga. CPC. C64 intérêt-----15 graphisme ._ ***** animation___* * * * * bruitages___***** prix_C Intérêt autres machines Amiga: 15 C64: 14 CPC: 14 Tir sur cible et ambiance de fête foraine pour Sideshow. Huit stands vous sont proposés mais, au début, vos faibles moyens financiers ne vous autoriseront l’accès qu’à deux d'entre eux. Par la suite, les gains que vous réaliserez vous permettront de payer le prix d’entrée d’autres épreuves. Fondamentalement, Sideshow est un jeu de tir très classique, mais les concepteurs de ce soft ont réussi à renouveler le
genre en y incluant de nombreux éléments qui atténuent le côté traditionnellement répétitif de ce type de jeu. Ainsi les épreuves sont-elles vraiment variées. De plus, des éléments stratégiques font leur apparition : cibles à ne pas toucher sous peine de malus, gestion de la faim (gardez toujours quelques sous en poche) et même présence d’un magicien qui vous propose une potion mystérieuse. La réalisation, excellente, exploite bien Vamiga. On comprend que le jeu occupe trois disquettes, fait inhabituel pour un jeu d’action. Pour plus de réalisme. Sideshow peut se jouer avec le pistolet
light phaser. Mais, vu la faible diffusion de ce périphérique datant de 1988.
On apprécie la possibilité d’utiliser la souris, d’autant que le jeu est alors moins difficile. (Disquette Actionware.)
Sideshow Amiga Intérêt___*7 graphisme animation__? * * ? ?
Bruitages__¦*???* prix__ D Red Alert, le meilleur commando de la NEC. Est malheureusement réservé aux possesseurs de CD Rom. Les Necmaniaques moins fortunes se rabattront avec bonheur sur le très bon Bloody Wolf. Comme d’habitude, ce soft vous met dans la peau d'un soldat d’élite chargé d’infiltrer les lignes adverses. Les ennemis sont nombreux et, outre les soldats de base, il faudra affronter de super-adversaires armés jusqu’aux dents, des robots ronds, des parachutistes, des hommes grenouilles et bien d’autres choses encore.
Le mercenaire peut récupérer divers équipements dont une moto et un bazooka. Il doit également penser à délivrer des prisonniers. A la fin de chaque niveau, survient un adversaire très impressionnant (hélicoptère, sous-marin...). Ce jeu, long et varié, propose une action captivante. Le seul reproche que l’on puisse lui faire réside dans son animation perfectible. Les programmeurs semblent en effet avoir eu quelques problèmes avec la gestion des sprites et on assiste parfois à des ralentissements ou à des clignotements. Toutefois cela reste très supportable, d autant que graphismes, bruitages
et jouabilité sont très bons. L’autre grand commando de la PC Engine. (Cartouche HE System.)
Bloody Wolf PC Engine intérêt ___15 graphisme _ ***** animation__- * * * * bruitages_***** prix__D Comme la plupart des softs de cette sélection, Cabal ne fait pas dans la poésie. Ambiance de guerre et action violente sont au programme de cette adaptation de jeu d'arcade. Ce jeu s’inspire fortement du célèbre Opération Wolf, mais ici le personnage est représenté à l'écran et peut se déplacer pour éviter les tirs ennemis. Outre sa mitrailleuse, le joueur peut utiliser des grenades, très efficaces pour réduire en cendre les blindés ou les bâtiments qui encombrent sa vue. Attention
toutefois : il est impossible de tirer en avançant. Les débutants mourront plusieurs fois avant d’assimiler ce principe. Cabal innove également par rapport à Opération Wolf en permettant le jeu à deux. La partie devient alors plus facile et plus agréable mais il est malgré tout très possible de s’en sortir seul. Cette conversion a été réalisée avec soin : le graphisme est bon. L’animation excellente et les bruitages entièrement digitalisés. En outre, la précision des tirs est irréprochable, bien meilleure par exemple que celle des versions micro d’Operation Wolf. Un bon jeu de tir
suffisamment efficace pour vous accrocher dès la première partie et ne plus vous lâcher par la suite.
(Disquette Océan.)
Cabal Amiga. Atari ST, C64 intérêt graphisme animation bruitages TiR.
Le Gunstlck n’est pas vraiment un jeu puisqu'il s’agit du pistolet d’Ubi.
Mais cet accessoire est livré avec six jeux sur CPC et cinq sur PC. Ces softs sont de facture classique mais restent très agréables à jouer grâce à la grande précision du pistolet. Dans Guillaume Tell, vous devez délivrer votre fiancée en abattant de nombreux ennemis, une mission difficile qui ne vous laissera pas le temps de souffler. Target Plus vous propose deux jeux : un tir sur cible un peu banal et un jeu au scénario origi- nal. 11 faut en effet défendre un poulet contre les assauts d’araignées et de mouches particulièrement voraces. Les trois programmes suivants vous plongent en
pleine guérilla urbaine : dans Solo, il faut nettoyer les rues d’une ville des bandits qui l’occupent, Trigger vous plonge dans un parc la nuit, et Mike Gunner replace l’action d’Operation Wolf dans une ville.
Bestial Warrior s'inspire des autres jeux mais il faudra cette fois récolter différents objets pour passer au niveau suivant. Dans l’ensemble, ces jeux bénéficient d’une très bonne réalisation. Malgré un manque certain d’originalité. Cet ensemble à l'excellent rapport qualité prix, s'il ne plaît pas à tout le monde, comblera les amateurs de tir. (Disquette Ubi.)
Dans la jungle sud-américaine, un soldat d'élite doit balayer une armée entière. Sa mitrailleuse et ses grenades seront ses meilleures chances de survie mais attention à ne pas blesser les otages. Ce grand classique n est pas de toute première jeunesse puisque les versions micro datent de 1988.
Mais sa sortie cette année sur NEC et Sega lui donne une nouvelle actualité. Comme souvent en matière de jeu d’arcade, les consoles étonnent.
L'excellente version Sega 8 bits est plus jouable que les versions ordinateur en raison d’une plus grande précision. En outre, la possibilité d’utiliser le phaser est un plus non négligeable dans ce type de soft. Pas de pistolet pour la version PC Engine, mais une superbe adaptation qui écrase les autres tant en terme de jouabilité que de réalisation. Les graphismes sont excellents avec d’énormes sprites. L’animation ultra-réaliste (les adversaires font même des roulés-boulés) et la précision des tirs parfaite. Du grand art, d’autant que, contrairement à ce que nous avions écrit un peu
hâtivement (nostra culpa). Les 6 niveaux du jeu original sont présents : les deux derniers sont simplement cachés et ne s’allument qu’une fois les 4 premiers finis. Un grand jeu de tir. (Cartouche Sega, carte NEC Avenue.)
Le héros d’Operatfon Wolf repart pour une nouvelle mission. Il doit cette fois-ci arrêter des terroristes à tout prix. Face à la difficulté de la tâche, le haut commandement lui a assigné un coéquipier qui sera manœuvré par un deuxième joueur lors du jeu à deux. L’action, parfois représentée en 3D, est plus variée que dans le premier volet. L’absence de viseur déconcertera les habitués : il faut ici juger de la portée de ses coups d’après l’impact des balles. En détruisant des caisses et des animaux, il est possible de récupérer des grenades, des munitions supplémentaires, un gilet
pare-balles ou encore un viseur laser. Ce logiciel n’a pas fait l’unanimité à la rédaction de Tilt : A.H.-L. a craqué à cause de l'action frénétique, mais ce n’est pas le cas de Diabolik Buster et d’Acidric Briztou qui lui reprochent une réalisation Inégale. En effet, si graphismes et bruitages sont très proches de ceux du jeu de café, on ne peut en dire autant de l’animation, très saccadée lors des séquences en 3D. En outre, comme dans la plupart des jeux destinés à deux joueurs, le niveau de difficulté est excessif lors du jeu en solitaire. Un logiciel qui plaira à certains mais qu’il vaut
mieux essayer avant d’acheter. (Disquette Océan.)
Graphisme _ animation bruitages prix Du fait d’un démarrage lent, le CD Rom de la console NEC dispose d’une ludothèque assez pauvre. Pourtant, un jeu comme Red Alert prouve qu’il est possible de réaliser des merveilles sur ce support. Soldat d'élite rescapé de la guerre du Vietnam-vous devez pénétrer les installations militaires d'un tyran qui retient prisonnier vos compagnons d'armes. Si l'action est globalement celle d'un commando classique, le jeu est ultra- accrocheur et les programmeurs ont eu l'idée d’ajouter des éléments qui relancent l’intérêt. Ainsi les armements supplémentaires
qu’on peut sélectionner à tout moment ou des scènes d’anthologie comme celle où le héros rattrape un avion à la course. Red Alert bénéficie d’une superbe réalisation. Les graphismes sont exemplaires, avec en particulier des décors beaux et variés, l’animation étonne par sa rapidité, et la bande sonore est somptueuse. En outre, comme souvent sur CD, vous aurez droit à un très beau dessin animé qui vous explique l’histoire. La souplesse des commandes est également parfaite et il est possible de sauvegarder sa partie. Red Alert est tout simplement le meilleur jeu de commando, toutes machi
nes confondues. (CD Laser Soft.)
KNIGHT Avec ce jeu d Aventure Acton. Partez au fil des époques û la recherche de la pr.ncesse Tarrya '©tenue par Red Sabbat h. un sorcer oémonaquo. Vous devre2 ctîronter de nomoreux ennems atin do trouver dos amulettes Los amulettes collectées vous donneront ’o force nécessaire au combat u.time contre io sorcor Red Sabbcth Plus la po ne do présenter TITAN... Retrouvez. Dans sa vorson intégrale. Se plus fantastique casse-briques jcmats créé La raparté du scroîUng. a auaîrié des graphismes et la variété de ses nrveoux en ont fort une référence Plus qu un casse-br«Ques.
TITAN est un jeu où vous devrez faire preuve dingéruos.'tô Commencez û y jouer, vous ne pourrez plus vous arrêter •»* AvmrüRZ AcrioN Paradoxalement, au royaume des jeux d’aventure action, le roi ou plutôt la reine est borgne. C’est en effet la petite console Nintendo qui domine largement cette sélection. Bien sûr, ses graphismes font pitié si on les compare à ceux d’une Megadrive. Mais là n’est pas l’important: l’intérêt d’un titre comme Legend of Zelda écrase littéralement tous les autres jeux. Explication... et sélection des meilleurs titres sur les autres machines.
Sur console, l'équilibre est mieux respecté : 50 % arcade, 50 % aventure en général.
Tout est donc affaire de goûf.
51 vous privilégiez l'intérêt du jeu à sa réalisation, une machine domine sans conteste le genre : c'est ia Nintendo. C'est vrai qu'avec leurs clignotements de sprites et leurs couleurs baveuses, les jeux de cette console feront rire les possesseurs de machines 16 bits, mais ils offrent une richesse qu'on ne retrouve sur' aucune autre machine. Et ce n'est pas un hasard si le meilleur jeu d'aventure action de la NEC n'est autre que Neutopia, la copie pure et simple de Legend of Zelda, un grand hit Nintendo. Olivier Scamps Suite du célèbre Castlevania, Simon's Quest ne démérite pas. Après sa
victoire dans le premier épisode, Simon pensait en avoir fini avec Dracula. Malheureusement, pour se libérer de la maladie du prince des ténèbres, il doit retourner en Transylvanie et récupérer les cinq morceaux du corps de l’illustre comte. Une longue mission en perspective. Comme dans le premier épisode, notre héros repousse les nombreux monstres qui l’assaillent avec un fouet. Chaque ennemi détruit laisse place à un bonus, qui permet de s’acheter divers objets. Les villageois vous donneront de précieux renseignements, malheureusement en anglais (mais ils sont traduits dans la notice).
La grande Innovation de ce programme repose sur son alternance des jours et des nuits. A vous d’éviter d’affronter les créatures les plus puissantes après la tombée du jour. Comme de plus en plus de softs sur Nintendo, Simon’s Quest se teinte de jeu de rôle : votre personnage voit en effet ses points d’expérience augmenter à mesure qu'il progresse dans le jeu. Graphismes, animation et bruitages sont très réussis. Un très bon jeu d’aventure action, tout à fait digne de la Nintendo.
(Cartouche Konami.)
Shadow of the Beast II Amiga intérêt 16 graphisme
* **** animation ? ? ? ? ?
Bruitages ? ?????
D rix C La réalisation exceptionnelle de Shadow of the Beast lui avait valu un Tilt d’or. Mais il faut reconnaître que la jouabilité de ce soft n’était pas au niveau de ses graphismes et de sa bande sonore. Shadow of the Beast II corrige ce défaut. L'aspect aventure est ici bien plus développé, ainsi, votre héros peut-il dès le début choisir sa direction. Les réflexes sont importants dans ce jeu mais ils ne sont pas suffisants. 11 est vital de réfléchir, de comprendre l’utilité de chaque objet : par exemple le géant ne peut être vaincu que par une arme appropriée qu’il vous faudra trouver.
Des personnages vous aideront en vous donnant des renseignements qui vous seront très utiles. La réalisation de ce programme est légèrement moins impressionnante que celle de son prédécesseur mais elle n’en reste pas moins excellente, avec sa superbe bande sonore et ses scrollings en parallaxe. En prime, comme toujours chez Psygnosis, une séquence de présentation époustouflante vous plongera immédiatement dans l’ambiance.
A l’exception des temps morts agaçants engendrés par le chargement, il n'y a vraiment rien à reprocher à cet excellent programme. (Disquette Psygnosis.)
A l'origine, Rygar était un beat-them-up d’arcade à succès. Son adaptation sur Nintendo aurait pu être une simple transposition, mais Tecmo a préféré remanier complètement le jeu pour le transformer en un programme d’aventure action, bien plus adapté à l’esprit de cette console.
Devant le résultat, on ne peut que louer cette idée. Un roi diabolique a envahi un pays pacifique et emprisonné les dieux qui veillaient sur lui.
Rygar, un héros musclé, est le seul à pouvoir rétablir l’ordre. De la vallée de Garloz, il accède à toutes les autres régions. Au début, il ne dispose que d’un disque mais peut, au cours du jeu, acquérir d’autres armes.
Comme tous les jeux d’arcade aventure sur cette console. Rygar étonne par sa richesse. Le monde exploré est assez vaste et surtout regorge de passages secrets. Pour accéder à certains endroits, il faudra posséder un objet particulier (poulie, grappin, etc.). Les dialogues sont en anglais mais certains sont traduits dans la notice. Ce jeu bénéficie d’une réalisation réussie en regard des capacités de la machine. La jouabilité est bien sur, comme souvent sur console, irréprochable. Un grand jeu d’arcade aventure. (Cartouche Tecmo.)
Rygar Console Nintendo intérêt 17 graphisme
* **** animation
* ? * ? * bruitages_ * * * * * prix_D En matière
d'aventure action, 1990 n'aura pas été une période de grande
innovation.
Aucun soft ne nous a vraiment étonnés et le plupart des titres se contentent de développer des idées apparues dans des logiciels sortis précédemment. On remarque au plus l'inclusion de plus en plus systématique d'aspects venus du jeu de rôle, comme l'expérience et révolution des personnages. Malgré cela, la production est abondante et d'excellente qualité.
Vous pouvez acheter les yeux fermés les titres présentés dans ces pages : ils sont tous très bons. Mais, s'il fallait faire une sélection encore plus impitoyable, je garderais Gold ol the Aztecs et Shadow of the Beast II sur ST Amlga. Neutopia et Walkiry sur PC Engine et Adventure of Link et Rygar sur Nintendo. Quant aux micros 8 bits, le nombre de titres sortis cette année est mince et je ne vois que Tusker sur C64 (non présenté ici par manque de place) et Won- der Boy II sur CPC. Sur la Megadrive. Le choix est simple puisqu'aucun jeu de ce type n'est disponible pour le moment.
En ce qui concerne raventure action, le choix entre micro et console est bien moins évident qu'en matière de jeu d'action pure.
L'esprit des jeux est en effet complètement différent. Sur micro, les softs, souvent très beaux, sont tournés vers l'action, l'aspect, aventure n'étant qu'un élément secondaire.
AvmrvRE AcrioN Ce jeu de Silmaris vous plonge dans un cadre encore trop peu utilisé dans les jeux micro : le western. Un vieux chef indien vous a remis une carte indiquant l’emplacement d’une mine d'or. Celle-ci est malheureusement située en plein coeur d’une région peuplée d’indiens peu accueillants. Les imprévus sont nombreux : rencontre avec des guerriers, escalades, combats contre des loups ou des ours, exploration d’une mine d’or. Le troc est vital et Max Biggle, le colporteur, vous permettra d’acquérir des objets utiles. L’action est le plus souvent vue de côté mais, entre chaque
territoire, il faudra remonter le fleuve dans une séquence 3D. Attention, le soft permet une seule sauvegarde : en effet, chaque nouvel enregistrement annule les précédents. Comme tous les jeux de cet éditeur, ce programme ne dispose pas d’une réalisation des plus impressionnantes. Les graphismes sont certes plaisants mais l’animation et les bruitages auraient gagné à être un peu plus travaillés. Heureusement ce défaut s’efface devant la grande richesse du jeu. Si vous êtes sensible à la magie des grands espaces et si vous privilégiez la profondeur et l’intérêt, Colorado ne vous déce-
vra pas. (Disquette Silmaris.)
Action frénétique pour ce programme tiré d’un dessin animé japonais. Un jeune et beau héros parcourt des immeubles infestés de gangsters. Certains ne sont armés que d’un pistolet mais d'autres utilisent des mitrailleuses ou des grenades. Ils sont secondés par des ninjas qui tombent du plafond ou par des lasers mouvants. A la fin de chaque niveau, un adversaire très résistant devra être vaincu. Pour faire face à tous ces périls, le joueur peut courir mais également utiliser son bon vieux pistolet. Ce soft fait la part belle à l’action mais présente également un côté aventure. Il faudra
mémoriser le plan du building et retrouver les compagnons du héros, ceux-ci lui donneront en effet des objets indispensables. Notre ami étant un dragueur impénitent, il régénérera son énergie en rencontrant une belle infirmière ou des demoiselles en petite tenue. SunSoft a soigné la réalisation de ce programme : les graphismes sont très fins (avec de très belles pages écran lors de certaines rencontres), l'animation rapide et la bande sonore entraînante. Malgré des dialogues en japonais et une action un peu répétitive à la longue, City Hunter est un programme très accrocheur auquel il est
difficile de résister. (Carte SunSoft.)
Beau et vaillant, Fred avait tout pour être heureux. Malheureusement, Ulti- mor, un nain jaloux, ne l’entendait pas de cette oreille. Pour se venger, il transforma le beau chevalier en gnome ignoble. Pour regagner sa forme originelle, il va lui falloir se battre. Les lieux à traverser sont nombreux (50 tableaux) et grouillent d’ennemis. Outre les sbires d’Ultimor, spectres, feux follets, oiseaux, serpents et araignées se mettront sur son chemin- Un petit lutin lui indique la bonne direction et n'hésite pas à lui lancer des cailloux s'il traîne trop. L'action se déroule sur trois plans
différents ce qui déconcerte un peu au début mais se révèle très agréable à l'usage. Ce programme, plutôt tourné vers l’action, demande également un effort de réflexion : pour réussir la quête, il est nécessaire de récolter des objets qui s’affichent dans un inventaire en bas de l’écran. Fred dispose d’une excellente réalisation aussi bien sur ST que sur Amiga : les graphismes, superbes, restituent bien l'ambiance médiévale du jeu et le personnage est animé dans un esprit très dessin animé. On regrettera simplement que le scrolling de la version Amiga soit heurté. Un logiciel bourré de
charme. (Disquette Ubi.)
Neutopia PC Engine intérêt _ 16 Neutopia a un air de déjà vu. Rien d’étonnant puisqu’il s’agit de la copie pure et simple de Legend ofZelda. Mais les possesseurs de NEC ne s’en plaindront pas puisqu’il s’agit de l’un des meilleurs jeux d’arcade aventure de la console Nintendo. Votre personnage parcourt de vastes pays en affrontant de nombreuses créatures agressives. Le secret de la réussite réside dans la collecte d’objets cachés un peu partout qui vous aideront dans votre quête. Le grand atout de ce soft réside dans sa richesse : le monde à explorer est immense et regorge de salles
secrètes. Pour les trouver, il faudra explorer soigneusement chaque pouce de terrain. Des personnages vous donneront des renseignements utiles, malheureusement en japonais. C’est un peu déconcertant au début mais finalement cela n’empêche pas de progresser ; à force de tâtonnements, on finit par s'en tirer. La réalisation bénéficie des capacités de la PC Engine et c’est un vrai plaisir de voir Zelda gratifiée d’un tel lifting. Tout comme le programme dont il s’inspire, Neutopia est un très grand jeu doté d’une durée de vie exceptionnelle. Avec des dialogues traduits, il aurait mérité une
note encore meilleure. (Carte Hudson.)
Araphisme
* ****
* **** bruitages
* **** D Gold of the Axtees Amiga, Atari ST intérêt 2 7 graphisme
.
* **** animation
* **** bruitages
* **** B Intérêt autre machine ST: 17 intérêt Fred Amiga, Atari
ST 16 graphisme
* **** animation
* **** bruitages
* * * * prix C Intérêt autre machine ST: 16 Intérêt Colorado
Atari ST 16 graphisme animation.
* ****
* * * * bruitages
* * * prix C Le dernier jeu de Dave Lawson. Coréalisateur de
Psygnosis et auteur de Barbarian, Obliterator et Brottacos ne
déçoit pas. Vous incarnez Bret Conrad, un aventurier fauché
parti à la recherche d’un trésor caché dans un temple aztèque.
Armé d’une machette ou d’un pistolet, le héros peut exécuter
un nombre impressionnant de mouvements. Ce ne sera pas de trop
pour se tirer des nombreux pièges qui l’attendent. Les Aztèques
ont en effet truffé le parcours de pièges d’une inventivité
sadique ; attention également aux animaux féroces (éléphant,
panthère...) qui surgissent à ['improviste. On meurt beaucoup
dans Gold of the Aztecs, deux ou trois fois par tableau en
moyenne (et il y en a 81 !). A chaque fois, le joueur doit
réfléchir pour trouver le moyen de surmonter les obstacles.
Réflexion et action sont les maîtres mots de ce programme. Sans
être extraordinaire, la réalisation est très convenable. On
peut reprocher l'absence de scrolling mais cela est compensé
par le soin accordé à l’animation du personnage : on voit
même les douilles s’éjecter après un tir. Les versions ST et
Amiga sont très proches. Pour un prix raisonnable, un soft qui
vous tiendra en haleine de nombreuses heures. (Disquette US
Gold.)
City Hanter PC Engine intérêt____14 graphisme _ ***** animation__***** bruitages_ ***** prix_D Av&rnüRE AcrioN Avec plus de 9 millions d’exemplaires vendus dans le monde, Legend of Zelda s’est imposé comme un monument de l’arcade aventure. Sans parvenir tout à fait à l’égaler. Adventure of Link n’en est pas moins un soft Indispensable. Cette fois-ci, Link devra explorer six palais afin de replacer un joyau sur une statue de pierre qui se trouve dans chacun d’eux, puis affronter son ennemi final. Ce soft développe avec bonheur des aspects propres aux jeux de rôle. Ainsi retrouve-t-on le
principe des points d’expérience qui permettent d’augmenter ses caractéristiques. Mais l’aspect arcade n’en est pas négligé pour autant : adresse et réflexion se mélangent constamment pour la plus grande joie du joueur. L’aspect le plus fabuleux de ce programme réside dans son incroyable richesse qui vous rivera des heures et des heures à votre écran. Les dialogues, en anglais, sont traduits dans la notice, et une pile présente dans la cartouche vous évitera de tout recommencer à zéro à chaque fois. Les graphismes, moyens, sont rattrapés par une animation et une jouabilité parfaite.
Adventure of Link prouve une nouvelle fois l'immense savoir-faire de Nintendo en matière d’arcade aventure. (Cartouche Nintendo.)
The Adventure, of Lmk Console Nintendo intérêt__17 graphisme anin brui prix Pour appuyer sa nouvelle console. Sega ne pouvait faire moins que d'y adapter l’un des personnages les plus populaires de la Master System. Tout comme Wonder Boy 11, Alex Kidd in the Enchanted Castle est essentiellement un jeu de plates-formes. Mais il se rapproche par un certain nombre de points des jeux d’arcade aventure, ce qui lui vaut d’être classé dans cette rubrique. Alex se retrouve aux prises avec des ennemis tout droit sortis d’un rêve. Marmottes, voitures, avions, poissons ont en effet une apparence
mignonne. Ils n’en sont pas moins dangereux et un simple contact tuera notre héros. Heureusement, 11 peut se défendre en donnant des coups de poing et des coups de pied. Frapper des coffres et jouer à un jeu amusant lui permettent de récolter des pièces d’or. Des salles secrètes l’aideront à s’enrichir rapidement. Il pourra également acquérir de nouveaux moyens de locomotion : moto, ressort ou hélicoptère. La réalisation, avec ses graphismes enfantins, n’exploite pas réellement les capacités de la Megadrive mais colle parfaitement à l’esprit du soft. Un jeu accrocheur qui séduira
tous ceux qui trouvent les jeux d’arcade aventure traditionnels trop compliqués. (Cartouche Sega.)
Alex Kidd in the Enchanted Castle Megadrive intérêt J5 graphisme _- ? ? ? ?
Animation__? ? ? ?
Bruitages__? ? ? ?
Prix _ Unreal Amiga intérêt__16 graphisme _ ??????
Animation_L-? ? * ? ?
Bruitages_ prix___C Wa kiry PC Engine intérêt_16 graphisme _ ? ? ? ? ?
Animation._? ? ? ? ?
Bruitages_?. * ? * prix__C Super Wonderboy in Monsterland Atari ST, PC Engine, Amiga, Sega 8 bits, CPC intérêt_16 graphisme _ ? * ? * ?
Animation_? ? * ? K bruitages_? ? ? ? ?
Prix_C Intérêt autres machines Amiga: 16 PC Engine: 16 Sega 8 bits: 16 CPC: 14 Avec une production régulière et de qualité. Namco apparait de plus en plus comme l'un des éditeurs phare sur PC Engine. Watklry ne risque pas de ternir cette réputation. Une déesse aux cheveux bleus a chargé une jeune guerrière blonde de chasser les monstres qui se sont établis dans un pays merveilleux. Les ennemis sont nombreux mais elle rencontre également des alliés qui l’aideront en lui donnant des objets ou des renseignements utiles. Les dialogues, en japonais, ne posent pas de problème car le jeu
est suffisamment graphique pour que l’on puisse se débrouiller sans difficulté. Comme dans Son Son 11. L'option continue n’est pas automatique : elle dépend de ce que vous avez fait durant la partie. De toute façon, un système de mot de passe permet de reprendre le jeu au dernier niveau parcouru. Ce soft bénéficie d’une bonne réalisation. Graphismes et musique collent en effet très bien à l’esprit « dessin animé japonais ¦ du programme. Comme souvent sur PC Engine, l’animation est très réussie : c’est un plaisir de voir les nénuphars bouger sous le poids de l’héroïne ou les ailes du casque
bruisser dans le vent. Une excellente aventure action au charme ravageur. (Carte Namco.)
Jeu d'arcade aventure privilégiant l’action, Unreal a été un des produits les plus attendus de cette année. Ce programme vous plonge dans un univers préhistorique revu à la sauce heroïc fantasy. Pour délivrer sa fiancée emprisonnée (original, non ?), le vaillant Berzenius doit traverser neuf niveaux. Certains, représentés en 3D, vous proposent d’éviter des obstacles et des animaux monstrueux ; on se retrouve alors dans un jeu d’arcade proche dAfter Burner. L’animation, saisissante de vérité, compense largement des graphismes un peu confus. Dans les autres phases, on se retrouve dans un
jeu d’arcade aventure aux décors somptueux. Notre héros doit alors franchir des obstacles, détruire des monstres et accessoirement engranger des bonus. Si l’action tient une place prépondérante, les réflexes ne seront pas seuls à compter et il faudra également utiliser votre tête. Ainsi peut-on dévier les pierres qui tombent en direction d'un monstre ou utiliser des bulles d’eau pour éteindre des incendies. On salue le souci du détail de ce soft : par exemple, dans la tempête, la force du vent est prise en compte. Malgré une souplesse des commandes parfois perfectible et un niveau de
difficulté élevé, ce programme vous fera craquer. (Disquette Ubi.)
Réponse de Sega aux grands hits Nintendo, Wonderboy 11 est un mélange particulièrement réussi de jeu de plates-formes et de jeu d’arcade aventure. Le scénario est le suivant : Wonderboy revient pour défaire un dragon qui s’est emparé du pays merveilleux. Une épée lui permet de se débarrasser de la plupart des adversaires mais certains monstres lui poseront plus de problèmes. Au cours de ses aventures, il récolte des pièces d'or qui lui serviront à acheter des équipements très utiles. Il peut soigner ses blessures à l’hôpital et récolter de précieux renseignements auprès de l'aubergiste
ou de la diseuse de bonne aventure. De nombreux tableaux de bonus relancent sans cesse l’Intérêt. Ce soft passe avec succès sur tous les formats. Les versions Stet Amiga, très fidèles au jeu Tarcade, bénéficient d'une réalisation agréable, la version CPC malgré un graphisme monochrome garde l’esprit du jeu et la version Sega 8 bits ne souffre pas de son âge. Mais c'est une nouvelle fois la version NEC PC Engine qui, grâce à son image plein écran et son animation plus rapide, se hisse un cran au-dessus des autres. Un jeu riche qui vous passionnera. (Disquette Activislon, cartouche Sega,
carte Hudson.)
NfS Ê planète. Maintenant, attachez votre ceinture et appuyez sur le champignon car Hard Drlvin' II, io suite, apparaît comme un éclair sur vo*re écran.
Tenez bon en parcourant à toute vitesse quatre nouveaux circuits passionnants, ou concevez votre propre circuit à l'aide de l'Editeur de pistes unique. Une fois te nouveau circuit conçu, une vue générée par l'ordinateur apparaîtra vous V permettant de mémoriser votre itinéraire et ses ¦ risques. Maintenant, vous pouvez tester vos ¦ aptitudes sur une piste vraiment hallucinante) F Et ce n'est pas toutI Reliez votre ordinateur à i l'Amiga, l'Atari ST ou l'IBM PC d'un ami pour courir contre lui jusqu'au bout. Si vous êtes à la traîne, augmentez votre vitesse avec l'injection nitro-qui vous
permettra à coup sûr de griller votre adversaire.
Hard Drivin'llest plus rapide, plus méchant et encore plus beau que l'original lauréat.
Hard Drivin'Il - Drive Harderl , , Hv Disponible sur: Atari ST, Amiga, IBM PC 3.5 & 5.25 "y Programmed by: Jûrgen Friedrich ÿ © 1990TENGEN INC. Ail rights reserved.
Ff m Atari Games Corporation f © 1990 Artwork & Packaging Domark Software Ltd.
Publié par Domark Software Ltd, Ferry House, 51-57 Lacy Road, London SW15 1PR Tel: +44(0)81 780 2224 Photos d'écran sur Amiga & Atari ST j&jxteRQiÆ Même si les consoles ont vu apparaître de superbes jeux de rôle, les micro ordinateurs restent cependant les maîtres incontestés de cet univers. Chaos Strikes Back, Ultima VI ou Champions, of Krynn sont de pures merveilles, desquelles il est bien difficile de s’arracher lorsqu’il faut replonger dans la vie quotidienne. Jacques Harbonn est LE spécialiste français de ce type de programme.
Il vous présente sa sélection.
Plusieurs événements ont marqué le domaine des jeux de rôle cette année. Tout d'abord la sortie très attendue de Chaos Strikes Back et d'Ultima VI, tous deux exceptionnels. Le premier vous replonge dans le monde prenant de Dungeon Master, mais avec une difficulté très nettement accrue. Le second conserve tous les atouts des précédents volets et corrige les lacunes des graphismes et de la bande sonore.
Champions of Krynn est un régal pour les joueurs d'Advanced Dungeons and Dragons ADD), qui risquent d'être surpris par la fidélité de cette adaptation micro. The Immortal a inauguré un genre un peu nouveau, mêlant action, aventure et rôle, le tout dans un scénario original, plein d'humour et de surprises. La longue gestation de Legend ot Faerghail a enfin donné naissance à un excellent produit, styleBard's Taie amélioré. Dragonflight offrira pour sa part une bonne alternative à Ultima VI.
Par ailleurs, les jeux de rôle ont fait leur apparition sur consoles 16 bils (la Megadnve surtout). Seul Ys figure dans cette rubrique mais vous en trouverez d'autres dans les Deadline (PhantasyStarII eiSuper Hydlide en particulier). Ce qui caractérise principalement les jeux sur consoles, c’est la qualité des graphismes (Super Hydlide excepté) et la bande musicale de qualité.
En revanche, on est loin de retrouver l'ambiance d'ADD, présent plus ou moins dans tous les jeux de rôle sur micro (à l'exception encore de Super Hydlide), les bruitages collent moins à l'action et le joystick s'avère moins ergonomique que la souns pour ce type de jeu. De .plus, les versions micro bénéficient en général d'un scénario plus étoffé (elles ne sont pas limitées par la place disponible sur la cartouche).
Les petites merveilles que sont Chaos Strikes Back, Ultima VI ou Champions oi Krynn pour les mordus d'ADD n'ont pas de réels concurrents sur consoles, seul Super Hydlide s'en approchant. Pour le passionné de jeux de rôie, le micro reste pour l'instant le meilleur support. Jacques Harbonn Hound of Shadow sous plonge dans l'atmosphère inquiétante d’un roman de Lovecraft pour une enquête troublante. Bien qu’il se joue a la manière d'un jeu d'aventure, il s'agit tout à fait d'un jeu de rôle. D'ailleurs, la création du personnage est la plus riche qu’il nous ait été donné de voir dans un jeu de
rôle, et surtout les caractéristiques de votre personnage vont interférer en permanence avec le jeu. Ainsi, les descriptions ne révéleront certains détails que si vos capacités vous ont permis de les remarquer. De même, un personnage doué d'un bon sens du bluff sera en mesure de soutirer plus de renseignements à une personne de rencontre.
Le scénario, non linéaire, est passionnant mais très difficile. Les longues descriptions en anglais ne facilitant pas les choses pour ceux qui maîtrisent mal cette langue. Le très riche éventail des actions possibles, servi par un bon analyseur syntaxique, et la variété des conversations contribuent à l’impression de réalité, d'autant que les gens réagissent en fonction de leur caractère et du vôtre. Les graphismes en monochrome sont rares mais très beaux. Un superbe jeu de rôle réservé aux anglophiles.
(Disquette Electronic Arts.)
Hound of Shadow Atari ST, Amiga type_ aventure rôle intérêt_18 graphisme
* ? ? ? ?
Dialogues ? ? ? * * scénario
* ***** langue nrix C Intérêt autre machine Amiga : 18 Swords of
Twilight Amiga type jeu de rôle intérêt 16 graphisme
* * * * + * * bruitages
* * ** prix C Chaos Strikes Baek Atari ST type , feu de rôle
Intérêt 19 graphisme
* ****
* * * * bruitages
* ***** langue anglais prix C Chaos Strikes Back est la suite du
fabuleux Dungeon Master. Sa difficulté Implique de bien
connaître le premier volet. Vos personnages pourront provenir
de Dungeon Master ou être choisis parmi les 24 héros de la
prison. Ce second volet se distingue par plusieurs points. Le
scénario n'est plus linéaire : il n'existe pas de réel point de
départ dans le donjon, des téléporteurs vous transportant au
hasard à différents endroits. Dès les premières secondes du
jeu. On se croirait déjà dans les moments les plus difficiles
du premier volet. Outre des monstres puissants que vous aurez
déjà eu. En grande partie, le plaisir de combattre, vous allez
en affronter cinq autres, tout aussi redoutables. Les pièges
sont encore plus vicieux, les difficultés plus difficiles à
surmonter et les faux murs plus fréquents.
La réalisation est toujours aussi superbe. La représentation 3D des lieux est criante de vérité. Les monstres sont superbement dessinés et bien animés. Les bruitages digitalisés soutiennent parfaitement l'action et renforcent l'ambiance. L’ergonomie de jeu est un modèle du genre, la meilleure, d'ailleurs, de tous les jeux de rôle. Un superbe programme, très difficile. (Disquette FTL.)
Swords of Twilight vous plonge dans un monde d’héroïc fantasy rempli de chevaliers et de magie. Il se distingue d’emblée par deux particularités : il est multijoueur (comme Bloodwych) et. Surtout, le but de votre quête n'est pas connu et il vous faudra apprendre à le découvrir tout seul.
L’éventail des champions proposés au départ est très vaste et chacun y trouvera son bonheur. Si les combats restent importants, ils ne sont qu un des éléments de cette gigantesque quête. Les dialogues avec les personnages de rencontre sont capitaux pour apprendre des indices que vous devrez assembler en un difficile puzzle. Ces dialogues sont très réalistes, les gens vous posant aussi des questions et réagissant à vos réponses et à votre attitude. Ce réalisme se retrouve à d’autres niveaux.
Ainsi le vieux mage sera obligé de s’arrêter pour se reposer après une longue marche. Le monde est extrêmement vaste (chaque région possède son lot de châteaux, de temples et de donjons à explorer) et varié (dans certains cas la magie y est même inefficace). La réalisation d’un bon niveau rappelle un peu Ultima avec des déplacements en vue aérienne. Une aventure intéressante et difficile. (Disquette Electronic Arts.)
J&JtïeROLB Dragon Wars est un jeu de rôle classique dans la lignée de Wlzardry et d'Ultlma. Votre équipe se compose de quatre personnages auxquels pourront se joindre trois autres créatures (aventuriers ou monstres de rencontre). La création des personnages est très riche et prend en compte un grand nombre d'aptitudes complémentaires qui vont intervenir dans l'aventure : bandage, escalade, habitude des souterrains, pistage, capacité è se cacher, persuasion, etc. Le monde de Dragon Wars est vaste et couvre aussi bien des intérieurs (ville, donjon) que des extérieurs. Vous allez bien
entendu faire de nombreuses rencontres qui se solderont souvent par des combats. Ces derniers sont classiques mais riches : permutation des combattants, changement d’armes, attaque rapide ou plus lente mais plus efficace, blocage des coups, tentative de désarmement de l’adversaire. La magie y a bien sûr sa part. Les sorts sont variés et couvrent les différents domaines de l’attaque, de la défense et de l’information. La réalisation est d’un bon niveau et l'ergonomie correcte. Un bon jeu de rôle classique.
La version PC dispose d’une petite bande sonore et est moins coûteuse.
(Disquette Electronic Arts.)
Dragon Wars Apple Ile. PC tvpe jeu de rôle intérêt 16 araphisme ? ? ? * * animation ? * * * bruitages _ langue anglais F Intérêt autre machine Keef the Thief Amiga Keef the Thief combine jeu d'aventure et jeu de rôle. Vous incarnez un étudiant un peu raté, pourtant votre ambition vous pousse à devenir le maître du monde. Vous allez commencer par explorer la ville, en fouillant les maisons à la recherche de quelque trésor. Méfiez-vous du guetteur qui pourrait vous surprendre. Vous pouvez aussi voler dans les boutiques, mais gare si vous vous faites attraper. Les personnages de rencontre
vous fourniront des renseignements, parfois une aide ou des échanges. Certains vous confieront même une mission qui pourra améliorer votre niveau social en cas de réussite. Les combats se déroulent en temps réel, et disposent de possibilités assez étendues : déplacement, choix des armes, magie, etc. La magie utilise un système difficile et original : au début, vous ne connaissez aucun sort et vous devrez les fabriquer un à un grâce aux énigmes trouvées dans un livre de magie. Le monde est vaste, comprenant des étendues sauvages, des villes, des donjons et des souterrains. Les graphismes
sont assez fins et variés et le scénario s’appuie tout autant sur les combats que sur la recherche d'indices. Un bon jeu de rôle mêlé d’aventure. (Disquette Electronic Arts.)
Tvpe aventure rôle intérêt 16 graphisme
* * ? * animation
* * bruitages ? ? ?
Prix C Dragons of Flame Atari ST Dragons of Flame continue la saga des héros de la Lance. Votre groupe de huit aventuriers décide de renverser les forces du chaos. Pour cela, ils vont tenter de se faufiler dans les grottes jusqu’à la forteresse,* puis s’emparer d'une épée mythique qui les aidera à délivrer les esclaves. Ceux-ci pourront alors renforcer les armées du Bien. Vos huit personnages sont très différents, chacun ayant ses points forts et ses points faibles. Les guerriers se montrent redoutables en combats rapprochés mais les magiciens ne déméritent pas par la puissance de leurs
sortilèges. Le monde de Dragons of Flame est assez vaste. La représentation en vue aérienne rappelle celle d’Ultima et vous disposez encore d’une carte pour mieux vous repérer. Vous allez croiser de nombreuses créatures. Certaines se joindront à votre équipe et leur concours vous apportera une aide inestimable. Les monstres sont variés : draconians, nains, guêpes, gobelins, trolls et autres horreurs. Les combats qui ne manqueront pas de survenir se déroulent en temps réel, ce qui ne facilite pas les choses. La réalisation est d’un bon niveau, tant pour les graphismes des monstres que leur
animation.
Un bon jeu de rôle. (Disquette SSL) tvne ieu de rôle intérêt 16 graphisme _ _ ? ? ? ? ?
Animation + ? * ? * bruitages ? * ?
Prix C Tangled Taies Apple IL PC Tangled Taies combine avec bonheur aventure et jeu de rôle. Vous incarnez un apprenti magicien qui, en punition d’une énorme bévue, a perdu son livre de sorts. A vous de le reconstituer pour parvenir au titre envié de maître magicien. Vous commencerez par découvrir seul ce monde.
Comme dans les jeux d'aventure, il faut explorer soigneusement chaque lieu, en ouvrant coffres et tiroirs. Les dialogues avec les personnages de rencontre vous fourniront de nombreux indices utiles. Mais les choses ne seront pas faciles pour autant. Ainsi vous devez trouver de la poudre de diamant. Vous apprenez que la fontaine magique toute proche transforme le charbon en diamant mais vous n'êtes cependant pas au bout de vos peines car le charbon est justement ce qui manque le plus ! Certaines personnes vont se joindre à vous pour vous aider. En rendant service aux autres gens, vous serez
récompensé en conséquence. Vous rencontrerez aussi quelques monstres. Les combats sont assez succincts, les seules possibilités étant fuir, frapper ou lancer un sort. Les graphismes sont excellents et parfois animés. Le scénario intéressant et plein d'humour. Un bon jeu d’aventure rôle. (Disquette Origin Systems.)
Intérêt 17 graphisme
* * * * ?
Animation
* * * * bruitages langue anglais prix E Intérêt autre machine PC
: 15 Dragons Brealh Amiga type_jeu de rôle ivargame intérêt_16
graphisme _ * * * * animation_* * * bruitages_ ****** prix C
Dragons Breath est un jeu original, à mi-chemin entre le jeu de
rôle et le wargame. Il se pratique à trois joueurs, le
programme se chargeant de remplacer les absents. Votre but est
d’obtenir le secret de l’immortalité détenu dans un château
auquel on ne peut accéder que si l'on possède les trois
morceaux du talisman. Le jeu utilise le système de tours de
war- games. Vous ne disposez au début que d’un seul dragon. Or,
pour entrer en possession d’un morceau de talisman, il faut
envoyer un dragon en garder l'endroit. 11 ne reste plus qu’à
mettre en action les couveuses pour faire éclore les nombreux
œufs en votre possession, mais cela coûte très cher et vous
serez donc amené à conquérir des villes pour vous assurer des
revenus conséquents. Bien entendu, vos adversaires n’ont
qu’un seul but : vous détruire pour accéder eux-mêmes à la
puissance. La magie va se révéler très utile dans cette guerre.
Mais la création des sorts est un vrai casse- tête qui
nécessite une bonne dose de patience et la lecture assidue du
manuel. La réalisation est excellente, les graphismes étant
beaux et la bande sonore de grande qualité. Un jeu intéressant
mais difficile. (Disquette Palace Software.)
61 Ce nouveau jeu de rôle innove par sa mise en images originale. Plusieurs fenêtres se partagent l'écran. A gauche, une vue 3D animée révèle ce qui vous entoure. Au centre, la carte en vue aérienne change de rapport selon les déplacements : zoom important pour les petits déplacements précis ou carte moins détaillée lorsque l'on parcourt de grandes distances. Ces nombreux enchaînements d'écrans apportent une grande vitalité au Jeu.
Knights of Legend mise à fond sur les Icônes, ce qui facilite grandement l'ergonomie de ce jeu aux multiples possibilités. Selon la situation, ces icônes changeront pour offrir les choix du moment. Le scénario, classique. Est très solide. Les monstres sont variés et les rencontres nombreuses.'Les combats qui en découlent le plus souvent disposent d'un riche éventail d'options qui ne les rendent pas monotones, loin de là. D’ailleurs, vous aurez intérêt à faire preuve de stratégie et à ne pas vous contenter de combattre à tort et à travers si vous voulez parvenir à vos fins. Le monde est
vaste et le nombre de lieux à visiter impressionnant. La magie, un des moteurs des jeux de rôle, est variée et utilise un système intéressant. (Dis quette Origin System.)
Knights of Legend PC type intérêt graphisme _ animation bruitages .
Langue_ prix _ La monumentale saga d'Ultime continue. Ce dernier épisode corrige les ultimes lacunes des précédents volets. Un effort tout particulier a ete mis sur la qualité des graphismes, de l'animation et des bruitages comme on peut s'en apercevoir au cours de la longue et splendide présentation. Votre groupe se compose au départ de quatre héros, tous visibles a l écran et que l’on peut d’ailleurs déplacer indépendamment. La moitié de 1 écran est dévolue à la représentation de ce qui vous entoure. La vue est tou jours aérienne, mais les graphismes sont désormais très fins et agrémentés
d'une bonne impression de relief. Votre exploration des pièces s appa rente aux Jeux d'aventure. Il faut parfois déplacer des meubles ou ouvrir des tiroirs pour accéder à des objets utiles. Les dialogues avec les per sonnages sont toujours aussi importants. Ils vous permettront de recru ter de nouveaux membres et de glaner d’intéressants indices. Le monde d’Ultlma VI est si vaste que vous ne pourrez mener votre quete qu en mettant à profit vos indices. Les combats sont riches et la magie variée. Un Jeu de rôle d’une richesse fantastique qui ne pèche que par son ergono mie clavier
perfectible. (Disquette Origin System.)
Ulfima VI PC tune _ eu de rôle 19 graphisme _
* **** animation
* * * * bruitage* . * * ** ( * * sans carte) anglais prix__ C
Might and Magie II Amiga, Apple Ile Legend of Faerghail Amiga
_jeu de rôle type 18 graphisme ? * * * * animation
* * * bruitages
* * * * ?
Langue anglais prix C Champions of Krynn Amiga, PC type jeu de rôle 18 graphisme
* ? * ?
Animation
* * * bruitages ? ? ?
Langue anglais prix C Legend of Faerghail reprend les principes de base de Bard's Taie en les améliorant et en les complétant. Votre groupe de six aventuriers est le seul à résister aux forces du Mal. Les héros qui le composent sont vanès, certaines classes étant peu courantes dans les jeux de rôle (forgeron par exemple) et cependant très utiles. L'univers de Legend of Faerghail est vaste et comprend de grandes étendues de forêts au milieu desquelles se nichent châteaux, temples et donjons. La représentation 3D des interleurs est superbe mais celle des extérieurs est un peu monotone. D autres
aventuriers peuvent se joindre au groupe jusqu’à concurrence de huit participants. Le scénario fait preuve d’un grand réalisme : cycle jour-nuit, fatigue de l'équipe, dégradation des armes et armures au cours des combats (11 faut donc les réparer), possibilité de manger les animaux comestibles, etc. Les rencontres avec les monstres peuvent donner lieu a des dialogues si vous disposez d’une langue commune. Sinon, il faut fuir ou combattre. Les combats sont bien gérés avec quatre lignes d’attaque ou de défense, différents types de coups et des sorts variés. La réalisation ei
l'ergonomie sont agréables. (Disquette Reiine.)
Champions of Krynn fait preuve d'une remarquable fidélité a Advanced Dungeons and Dragons (ADD). Le mode de déroulement est assez classique mais un certain nombre de points originaux enrichissent 1 aventure Tout d'abord le scénario est plein de rebondissements. Au lieu de vous investir dans une gigantesque quête, vous devrez réaliser une serle de petites missions dont la réussite conditionne la situation. Dans certains cas.
Il faut utiliser la ruse ou même faire alliance avec ceux que vous combat tiez naguère. Les combats se déroulent sur un mode proche des warga mes où vous pourrez déplacer vos personnages, choisir l'arme et le type de coup (y compris le back stab pour les voleurs), etc. Les monstres sont variés et certains font preuve d’une grande intelligence dans les combats, n'hésitant pas à vous charmer ou à vous retourner vos propres sorts. La magie demande de l’entraînement : un sort mal fait endommagera autant vos troupes que vos adversaires. La réalisation (décors 3D, monstres ani més, bruitages
digitalisés) et l’ergonomie sont d’un bon niveau. Un passionnant jeu de rôle qui ravira les amateurs d'ADD. La version PC offre des bruitages plus réduits. (Disquette SSI.)
Sorti initialement sur Apple II, Might and Magic II est désormais dispom ble sur Amiga. Ce jeu de rôle offre un vaste monde divise en cinq zones, une pour chaque élément et une cinquième centrale. Chacune de ces zones comprend des villes où vous trouverez toutes les boutiques utiles, des souterrains remplis de monstres redoutables et surtout des gens qui vous donneront diverses missions. Contrairement aux autres jeux de rôle, il n’y a pas de quête précise au début du jeu mais une serie de services à rendre aux habitants, ce qui apporte richesse et points d expérience.
Outre les intérieurs, vous explorerez de vastes zones forestières. Ce monde est peuplé de monstres variés, plus ou moins redoutables, ceux des sou- terrains étant de loin les plus dangereux. Les combats offrent de riches options et les sorts, proches de ceux d'Advanced Dungeons and Dragons.
Sont variés. La réalisation est inégale. Si les graphismes sont superbes, l’animation est médiocre et les bruitages absents. De plus, 1 absence de gestion souris ne s'explique pas. Malgré ces défauts, le jeu reste passionnant. La version Apple Ile exploite beaucoup mieux les capacités de la machine. (Disquette New World Computing.)
M À L'ASSAUT Console et accessoires pour 80 jeux passionnants Nintendo' The Immortal Atari ST le Immortal combine tout à la fois jeu de rôle, aventure et jeu d’action tout dans un monde d’heroïc fantasy. Vous incarnez un magicien à Ionie barbe que les années n'ont pourtant pas rouillé pour le maniement ï l’épée. Le scénario vous réserve de nombreux rebondissements. Parti au début pour délivrer votre maître retenu prisonnier dans les niveaux inférieurs du donjon, vous apprendrez par la suite que celui-ci ne cherche qu à profiter de vous. Vous serez même amené à faire alliance avec des gobe-
lins. Au cours de votre exploration, vous serez confronté à de nombreux pièges et à des difficultés diverses ardues à résoudre. Les objets que vous trouverez ne vous aideront pas toujours, certains étant même franchement néfastes. C’est pourtant grâce à eux que vous pourrez recourir à la magie Vous serez amené à utiliser des moyens de locomotion originaux : baril pour descendre une rivière souterraine ou même tapis volant. En revanche, les combats type arcade ne sont pas très riches. Les graphismes 3D en perspective isométrique sont bien dessinés et l’animation est superbe, mais les
bruitages sont très limités. Un superbe jeu, difficile et original.
(Disquette Electronic Arts.)
Jeu d'aventure et de rôle graphique, cette version reprend le scénario de son homonyme sur Sega et le complète d’une seconde partie encore plus riche. Vous devez.retrouver les six livres du savoir afin de délivrer le pays de la malédiction. La représentation des lieux s’apparente à celle de Faery Taies : vue aérienne avec une bonne impression de relief. Ce vaste monde vous invite à explorer montagnes, forêts, volcans, cavernes, ou temples, sans oublier les villes, seul lieu tranquille où vous pourrez faire vos achats, soigner vos blessures, discuter avec les habitants ou encore faire du troc.
Ce troc est d'ailleurs l'une des clés du jeu. Vous allez rencontrer dans les terres sauvages de nombreux monstres et autres pillards. Les combats (de richesse correcte) qui en résultent le plus souvent amélioreront votre expérience et votre bourse. Mais, dans certains cas, il est plus prudent de fuii.
Ne serait-ce que pour laisser le temps à vos blessures de se refermer. Lu réalisation fait honneur au CD Rom : superbe présentation vous mettant bien dans l’ambiance, graphismes et animation excellents et musiques superbes et variées. Un jeu de rôle et d'aventure prenant, riche et difficile. (CD Rom Hudson.)
Battlemaster est tout à la fois un jeu d’aventure rôle, un wargame et un jeu d’action. Votre quête se compose d'une série de missions (nettoyer la région des monstres ou de ses habitants), la réussite vous donnant accès aux villes environnantes. Le choix de votre chef est important car il va déterminer l'importance de votre groupe de départ et les rapports avec les villageois. Vous pouvez modifier la formation de vos compagnons pour l'adapter aux circonstances et choisir votre place au sein de cette forma- tion (à l’avant pour entraîner vos compagnons ou au contraire à 1 arrière pour vous
protéger). L’univers est représenté à la manière de Faery Taies : vue aérienne avec impression de relief. Vous guidez votre chef, vos hommes suivant le plus souvent. Dans les combats, mettez à profit les obstacles naturels pour vous protéger des flèches et faites preuve d une certaine stratégie en n’attaquant que des ennemis isolés. Outre les combats, vous devrez résoudre certaines difficultés : pièges, recherche de clé ou d'issue. De fil en aiguille, votre troupe va grossir et vous contrôlerez jusqu'à seize groupes en fin de jeu. La réalisation est très correcte. Un bon jeu très varié.
(Disquette PSS.)
The Final Battle est la suite de Legend of Sword. Vous devrez cette fois retrouver six cristaux bien cachés. Le système de jeu s’apparente à celui des aventures graphiques. La gestion s'effectue intégralement à la souris, ce qui évite les fastidieuses recherches de mots. La richesse du jeu n’en est pas affectée, certaines actions nécessitant la combinaison de deux objets, présents dans le lieu ou portés. Les lieux sont représentés en perspective isométrique 3D et les images ne sont pas figées, le déplacement ou la prise d'un objet retentissant sur l'image. Le scénario est riche et les
difficultés, si elles sont souvent ardues à résoudre, font toutes appel à la logique. Les gens que vous rencontrerez pourront vous fournir des indices utiles, à l’occasion, ou même se joindre à vous. Parfois les combats sont inévitables : ils sont alors assez succincts, vos seules possibilités résidant dans le choix de l'arme ou du sort. L’aventure se déroule en temps réel et, dans certains lieux, il faut agir vite pour éviter une attaque surprise. Le monde est vaste et vous fera découvrir campagne, forêt, villes et donjons. La réalisation est d’un bon niveau, l'ergonomie vraiment agréa
ble et le jeu prenant. (Disquette PSS.)
Dragonflight est un jeu de rôle proche d'Ultima sur de nombreux points, tant pour le monde que la manière dont se déroule l’aventure. Votre équipe se compose de quatre personnages aux talents multiples. Le monde est représenté du dessus façon Ultima mais les paysages sont peu travaillés et c’est le décor qui scrolle lors des déplacements, votre groupe restani au centre de l'écran. En revanche, les décors 3D des donjons sont assez bien rendus. Dans les villes, vous trouverez les nombreuses boutiques indispensables. Cependant, il faut prendre le temps de visiter aussi les autres maisons pour
soutirer des renseignements à leurs habitants. Tout comme dans Ultima, une fois encore, il est vain de se lancer à l'aventure à l’aveuglette car le monde est bien trop vaste pour être exploré de manière- systématique. Les premiers donjons ne sont pas trop difficiles et seront l'occasion d’acquérir de l’argent, de récupérer des parchemins de sort pour constituer votre livre de magie et de vous livrer aux premiers combats difficiles. Ces combats se déroulent sur un mode proche des wargames (qui mériterait d'être amélioré). Un jeu prenant à la réalisation moyenne. L’animation semble plus
rapide sur ST. (Disquette Thalion.)
Type_aventure rôle action intérêt 19 graphisme
* * * * * animation
* ***** hmltrratx * anglais c YS Console NEC type- aventure rôle
17 intérêt_ graphisme
* ***** animation
* **** bruitages .??**** langue japonais-anglais nrix E
Battlemaster Atari ST. Amiga type aventure rôle intérêt
wargame action 16 graphisme _ ***** animation.
Bruitages
* * * *
* * * C Intérêt autre machine Amiga: 16 The Final Battle Amiga
tune aventure rôle intérêt 17 graphisme
* **** animation - bruitages langue
* * * anglais nrix C Dragonflight Amiga, Atari ST type Jeu de
rôle intérêt 17 graphisme
* * * (donjons : * * * *)
* * * bruitages ? * * ?
Prix C Intérêt autre machine Atari ST: 17 Vous courrez pour les équipes mondialement connues de McLaren, Ferrari et Williams et prendrez part aux Grands Prix plus célèbres.
Ondulez sur les courbes du prestigieux circuit de Monaco. Mettez les gaz sur les lignes droites de l'Allemagne.
Faites rugir votre moteur dans le tunnels du Japon. Battez-vous contre les Ml’-l 4 Iluiut:
11. MX» i-
11. MX» 1* ; *•
* *• «fc- |«i~- différentes écuries de vos rivaux internationaux
qui sont en quête de la même récompense - le titre de Champion
du Monde de Conduite.
Vitesse illimitée. Ivresse déchaînée.
Seul le Grand Prix Circuit peut vous procurer tout cela.
Disponible chez tous les bons détaillants.
Pour plus de renseignements, écrivez à; Accolade Europe Ltd, Unit 17, 50 Lombard Road, London SW11. England.
rrm vnrj rwjuuLnuL The best in entertainment software Spectrum Cassette Amstrad Cassette & Disquette Les jeux d’aventure constituent un des domaines les plus passionnants de l’univers micro. Et, aujourd’hui, on est bien loin des premiers softs aux graphismes affligeants et aux scénarios lamentables.
Maupiti Island, Opération Stealth, Colonel’s Bequest, vous plongent dans de véritables films dont vous êtes le héros.
Olivier Hautefeuille vous présente les meilleurs titres de l’année pour cette catégorie. Indispensables.
L'aventure micro 90 pourrait se départager comme suit: mises en scène 3D et aventures animées. Cette deuxième catégorie, traitée dans ce challenge, fut la plus développée cette année. Elle place votre personnage à l'écran, l'anime et le soumet aux mouvements du joystick. Lancé par la firme Sierra, ce mode de contrôle fait désormais partie intégrante de plus de 50 % des softs d'aventure. Nous avons sélectionné dans cet article les bests de l'aventure animée 90, auxquels s'ajoutent deux programmes non animés, B.A.T. et surtout Maupiti Island. Une aventure unique, mais à laquelle nous ne pouvions
raisonnablement pas offrir un challenge particulier !
La firme Sierra continue à produire en masse des quêtes trop souvent semblables aux fameux, mais parfois lassants, King Ouests. Ainsi, Hero's Ouest. Conques! Of Camelot et Leisure Suit Larry III ne séduiront-ils que les plus purs amateurs du genre. Bien plus intéressants sont en revanche Iceman, Manhunter II et Colonel's Bequest. Le premier donne dans le multigenre et intègre à sa quête des missions de pilotage de sous-marin.
Manhunter II reprend le scénario de son prédécesseur et, avec lui, la judicieuse mise en scène carte et écran fixe qui fit le succès du premier épisode.
Je conseille vivement à tous les aventuriers de se pencher sur Colonel's Bequest. Cette enquête policière temps réel est superbe.
L'ambiance qui s'y développe, le fait que l'on puisse mener l'aventure comme bon nous semble, et surtout le suspens qui se maintient tout au long de la partie font de ce hit un «indispensable».
Quelques éditeurs se sont lancés sur les traces du créateur de Larry. Passons sous silence le bien moyen Search for the King d'Accolade qui copie Sierra sans y adjoindre le moindre plus. Bien plus intéressantes sont les productions Delphine Software. Après le Tilt d'or Les Voyageurs du temps, Delphine nous offre cette année Opération Stealth. Aux novices qui n'ont pas encore attrapé le virus de Larry, je conseille vivement cette mission qui. Si elle utilise le contexte graphique Sierra, favorise grandement la manipulation des actions.
Aucun texte à frapper, tout se passe à coup d'icônes. Quant aux bruitages, ils sont superbes. A ne pas manquer !
D'un, intérêt moindre, les nouvelles versions PC et Amiga de Neuromancer combleront les amateurs de scénario béton et de maniement icônes texte En revanche, méfiez-vous du contexte graphique de l'aventure, trop pauvre à mon goût. Un nouveau titre, plus joli, mais moins puissant quant à son scénario, offre aussi cette dualité aventure icône texte : Secret of the Monkey Island est un soft facile à prendre en main et idéal pour vos premiers pas dans ce type d'aventure (attention, le texte est en anglais). Loom et B.A.T. méritent aussi votre attention, le premier pour l'originalité de son thème
(apprentissage de sortilèges), le second pour son scénario et ses graphismes musclés.
Enfin, nous avons gardé le meilleur pour la fin, Maupiti Island marche sur les traces du Manoir de Morteville. C'est à coup sûr la plus belle aventure de l'année, même si elle ne propose ni exploration 3D, ni personnages animés. Des écrans haut de gamme, des bruitages et des synthèses vocales sans défauts, et surtout un scénario d'une complexité et d'une logique qui écrase tous ses concurrents, tels sont les atouts de cette fabuleuse enquête. Maupiti, c'est l'aventure pure, la mission qu'il faut avoir connue avant de tourner la page du calendrier. A vos loupes ! Olivier Hautefeuille Du grand
art ! Maupiti Island est à mon sens l'aventure la plus aboutie de cette année 90. Après le célèbre Manoir de Morteville. Les passionnes de l’enquête policière repartent à l'assaut d'un scénario plein de rebondissements. Une Jeune fille disparue, une coupure de journal qui parle de traite des blanches, des personnages nombreux et ambigus, des indices à ne plus savoir qu'en faire, Maupiti correspond à des dizaines d’heures de lutte et de plaisir. Lankhor, éditeur de ce grand titre, prouve une fois de plus l’intérêt qu’il apporte à la qualité tous azimuts de ses logiciels. Graphiquement, les
écrans de Maupiti sont de petits bijoux. Les animations sont subtiles et précises. Le Joueur manie à la souris l'intégralité du jeu, qu'il s'agisse de l'utilisation des icônes texte ou des objets que l'on découvre à l'écran. Le module de dialogue est hyper puissant. Sélection des questions, regroupement des notes et synthèse vocale, impossible d’imaginer mieux. Le programme offre meme une option • poursuite » où vous suivrez discrètement un suspect sur la carte de l'île. Maupiti est un titre phare, il montre le chemin de l’aventure de demain. (Disquette Lankhor.)
Maupiti Island Atari ST, Amiga ... ou Bureau des affaires temporelles. Vous incarnez ici un espion, en mission dans l’univers de Selenia, pour une nouvelle aventure micro qu.
Cartonne sur tous les tableaux. Graphiquement, B.A.T. utilise un multlfenêtrage agréable. Les décors sont très réussis, style BD, animes avec soin. Côté son, une carte vendue avec le soft offre de très bonnes musiques. Les bruitages sont superbes mais trop rares. Le maniement de cette aventure, enfin, est très bien étudié. Le curseur prend diverses formes selon l’endroit de l’écran que l’on pointe. 11 peut engendrer une action, un déplacement, une interpellation, etc. Tous les dialogues sont en français, système « icônes textes ». B.A.T. affiche donc une technicité a toute épreuve. Son
scénario est lui aussi à la hauteur de la mise en scène.
Le jeu se déroule en temps réel, ce qui oblige par exemple le joueur a respecter l’horaire des rendez-vous obtenus. Vous possédez d’autre part un ordinateur de poche qui, une fois programmé, peut vous prévenir du danger. Face à cette grande richesse du fond et de la forme, B.A.T. ne souffre que d’un défaut, celui de contraindre le joueur à sans cesse interroger tous les personnages de rencontre. Un hit. (Disquette Ubi.)
Type- intérêt.
Graphisme animation_ bruitages _ prix_ Al &NTUR% i£ON££ Conquest of Camelot PC, Amiga type_aventure animée, texte et souris intérêt--15 graphisme _ * * ? ? ?
Animation--? ? * ?
Bruitages- * ?
Langue_ anglais Sir Arthur empoche sa bourse pleine d'or et de diamants, fait une bise respectueuse à la reine, glane quelques conseils auprès de Merlin, puis prend la route pour une aventure typiquement Sierra. Conquest of Camelot innove quand même face à la grande série des King Quests, dont il réutilise l’ambiance et les décors. Première initiative, le déplacement de votre héros s’effectue par un choix souris sur une carte stylisée. Dans le château, en début de partie, vous allez ainsi pointer les différentes pièces représentées pour collecter les objets et indices nécessaires à la
quête.
Ensuite, la carte géographique vous propulse vers des scènes précises.
Si le joueur peut alors mener des combats, des tournois ou autres épreuves d’action, l'ambiance du jeu souffre quand même un peu de ces déplacements accélérés. Certains lieux sont interdits sans que l’on sache pourquoi. De plus, le découpage des lieux entraîne celui des scènes. Le jeu semble de ce fait plus restreint, moins « ouvert» que ne l'était par-exemple King Quest IV où le joueur pouvait évoluer dans toutes les » directions » de l'aventure. Pour les plus purs passionnés de Sierra, un soft qui manque quand même d’originalité. (Disquette Sierra.)
Prix_ Secret Defense.
Opération Stealth Atari ST. Amiga Le dernier prototype du Stealth a disparu. John B. enquête. Suite superbe du non moins fameux Voyageurs du temps, Opération Stealth est une aventure animée qui s'inspire beaucoup de la mode Sierra. Dans un paysage 3D de bonne qualité, votre personnage évolue grâce à la souris. Mais lorsqu’il s'agit de saisir ou d’utiliser un objet, de communiquer, etc., en trouve ici une souplesse bien supérieure à celle des jeux Sierra. 11 suffit en effet d’appeler le menu action et de pointer à la souris les ordres, les objets, les personnages. Opération Stealth est même
plus souple encore que ne l’était la précédente production de Delphine Software, Les Voyageurs du temps. Par exemple, pour utiliser un objet, il n’est plus nécessaire maintenant de s’en approcher. L’ordinateur gère pour vous ce petit détail! Deuxième plus de cette nouvelle mission, le scénario ouvre une aventure bien moins linéaire. Vous pouvez notamment revenir sur vos pas pour effectuer une action oubliée auparavant. Opération Stealth est à mon sens supérieur aux productions classiques de Sierra, même si le jeu est un peu plus simple et moins long. A noter, sur ST, des bruitages MIDI de
grande qualité. (Disquette Delphine Software.)
Type aventure animée maniement souris intérêt 17 qraphisme
* **** animation
* * * * bruitages
* * * (***** ST MIDI ou Amiga) prix C Intérêt autre machine Amiga
: 17 Parfois surnoté dans la presse par quelques passionnés
dont je respecte les envolées (1). Ce titre est à coup sûr
difficile à juger. D'une part, il affiche un scénario
original et puissant, de l’autre, il ne profite pas d’une mise
en scène à la hauteur de ce que l’on est en droit d’espérer
aujourd’hui.
Neuromancer est un soft relativement ancien. Cette année, deux nouvelles versions ont vu le jour. Sur PC, le jeu n'est vraiment pas une réussite graphique ou sonore. On a l'impression de rejouer la partie Commodore
64. La version Amiga, développée bien plus récemment, est de bien
meilleure qualité. Votre personnage, un pirate
Intersidéral, part à la recherche de ses compagnons
disparus, dans un univers de machines et d’androï- des. Un
monde où l’on peut changer de tête comme de chemise. Graphis
mes et animations n'arrivent pas à la hauteur de ce que l’on
rencontre chez Sierra ou Delphine. En revanche, l’emploi des
icônes ou le choix souris des phrases de dialogue apportent à
l’aventure une grande souplesse. Pour être séduit par une
telle aventure, il faut attacher peu d'importance à la forme
et tomber sous le charme d’un scénario SF bien ficelé,
certes, mais n’exagérons rien ! (Disquette Interplay.)
Neuromancér PC, Amiga type aventure animée rôle, icône souris intérêt__16 graphisme _ ? * ?
Animation
* * * bruitages * langue.
Anglais prix C Intérêt autre machine Amiga: 17 Secret of the Monkey Island PC Dernière production de la société Lucasfilm, Secret of the Monkey Island est une aventure classique qui reprend la mise en scène d’Indiana Jones.
Si elle n’apporte rien de neuf à la ludothèque aventure du PC, cette quête 'est jolie, complexe et surtout maniable. Pour devenir un pirate de renom, votre héros va devoir affronter diverses épreuves. Sur l’écran de jeu, un paysage soigné sert de terrain de manoeuvre au personnage. Celui-ci évolue en 3D. Manié au clavier ou à la souris. Mais, à la différence des softs Sierra par exemple, on utilise Ici des icônes texte pour agir sur les objets ou sur les personnages de rencontre. En bas de l’écran, une fenêtre « action » répertorie les différents ordres disponibles. Grâce à cette sou
plesse. Secret of the Monkey Island s’adresse tout autant aux aventuriers confirmés qu'aux purs novices. Un seul reproche à ce sujet, il vous faudra une fois de plus utiliser l’anglais pour converser avec le jeu. Un handicap fort heureusement léger vu qu’il n’existe ici aucune recherche de vocabulaire. Pas inoubliable, mais suffisamment complexe et maniable, il s'agit d’un logiciel qui prend place dans la moyenne gamme de l’aventure micro pour l’année 1990. (Disquette Lucasfilm.)
- souris icônes texte intérêt 15 graphisme
* * * * animation
* ** bruitages_
* * langue anglais nrix D Loom PC. Atari ST. Amiga type aventure
animée souris intérêt_ _16 graphisme _ ****** animation__* * *
* * bruitages_ * * * * langue_ anglais prix_D Loom est une
aventure animée captivante pour l’ambiance qu’elle développe.
En contrepartie, jamais un scénario n’avait été aussi linéaire
que celui-ci. Tout jeune magicien. Bobbin va apprendre tout au
long de son épopée à maîtriser des sortilèges de plus en plus
puissants. Premier atout de cette partie, un graphisme de
grande qualité. Tous les tableaux sont très bien dessinés. Ils
profitent aussi de quelques animations souvent savoureuses. Le
personnage se déplace, comme il est de coutume, en fausse 3D.
Manié à partir du clavier ou de la souris. Deuxième atout,
l’intelligence et la logique du scénario. Pour utiliser les
sortilèges. Bobbin fait jouer en bas de l’écran une suite de
notes. La mélodie peut ainsi ouvrir un sort de transformation,
de disparition, de changement, etc. Pour chaque circonstance,
il faudra donc découvrir et appliquer le sortilège adéquat.
C’est simple, mais passionnant. Cette partie, finalement assez
taclle, souffre en revanche de sa trop grande linéarité.
Impossible de sortir de la trame conçue par les programmeurs.
Les aventuriers confirmés regretteront sans doute ce manque
de souplesse. Mais pour les novices, pas d’hésitation 1
(Disquette Lucasfilm.)
Colonel’s Bequest est sans doute l’aventure Sierra la plus intéressante de l’année. En effet, si la mise en scène de cette quête est en tout point semblable à ce que l’on connaissait déjà, de King Quest à Larry, l'ambiance et l’interactivité y sont très bien développées. Plutôt qu’une aventure linéaire qui oblige le joueur à vaincre des énigmes successives et ordonnées, Colonel’s Bequest plante son décor, ses personnages et ses secrets pour ensuite vous laisser agir à votre guise. Le colonel Dijon a invité sur une île Isolée une dizaine d'amis et de parents. Il est bien sûr question de son
héritage. Ambiance feutrée d’une vieille demeure anglaise, jardins obscurs et passages secrets, un cri déchire la nuit... Laura, votre person nage, va fouiner de droite et de gauche, collecter des Indices, surprendre des discussions et se méfier de tout le monde. Manié à la souris, le personnage est libre de se mouvoir sur toute l’étendue du terrain d’action.
Quelques scènes animées viennent alors renforcer l’ambiance, ombre furtive qui se faufile derrière une fenêtre par exemple. Superbe, original et ma foi très difficile à vaincre, Colonel’s Bequest est un Manoir de Morte- ville animé. Génial ! (Disquette Sierra.)
Colonel's Bequest PC, Amiga enquête policière intérêt animée souris 18 graphisme ? * * * bruitages langue ? * ?
Anglais C Intérêt autre machine Amiga: 18 leeman est un soft Sierra qui sort un peu du classicisme de la firme, tout comme Colonel’s Bequest. Bien sûr, l’amateur va retrouver dans cette mission le déplacement flèches ou souris et les ordres classiques frappés en anglais... Qu’il s’agisse de la version Amiga ou PC EGA et VGA. Les décors sont intéressants et utilisent bien la fausse 3D (changement de lieux dans la profondeur des décors par exemple), leeman commence comme une classique mission d’espionnage, à mi-chemin entre Opération Stealth et Leisure Suit Larry. Mais, très vite, le héros va
parcourir quelques scènes préprogrammées qui le mèneront vers le cœur de l’aventure : le pilotage d’un sous-marin pour une mission « James Bondesque ». Iceman ressort grandi de cette richesse, de ce mélange entre la tradition Sierra et les nouveautés scéniques précitées. C’est une aventure bien plus riche et attrayante que Conquest of Camelot par exemple. Mais, côté ambiance.
Iceman innove quand même moins que Colonel’s Bequest. Le meilleur titre Sierra sorti cette année d’après moi. Sur PC, comme toutes les récentes productions de la firme. Iceman use de bruitages compatibles Adlib bien peu performants. (Disquette Sierra.)
Leeman PC, Amiga type aventure animée souris texte intérêt__16 graphisme__***** animation * * * * bruitages__* * langue__anglais prix__C Intérêt autre machine Amiga :16 JCEMHN Si la version PC de ce grand titre apparaissait déjà dans les colonnes du guide de l’an passé, Manhunter2 a participé au challenge aventure animée de cette année sur Atari ST et Amiga. Les Orbs ont envahi la Terre dans Manhunter 1. Maintenant, la lutte se poursuit dans les rues et souterrains de San Francisco. Une aventure Sierra originale, ce qui n’est pas chose courante. Aux côtés d’lceman et de Colonel’s Bequest.
Manhunter 2 innove... mais pas plus que son prédécesseur. Outre le scénario tout autant passionnant qu’angoissant de cette épopée sinistre, la mise en scène du jeu est très ludique. Vous rencontrerez de nombreuses scènes sur écran fixe, où l’on agit au curseur souris pour se déplacer et où quelques animations confortent l’ambiance de la partie. On retrouve aussi les déplacements sur plan qui avaient fait les délices des adeptes du premier épisode. Manhunter est un jeu très visuel. Mais les quelques défauts graphiques de la version PC (comme le manque de qualité des scènes arcade) se
retrouvent sur les versions ST et Amiga développées cette année. Novatrice et angoissante, une partie qui s’inscrit quand même au rang des hits
90. (Disquette Sierra.)
Manhunter 2 Atari ST. Amiga, PC type aventure animée souris intérêt-1 6 graphisme _ * * * * animation__* * * bruitages_ * * * langue _ang ais prix__D Intérêt autres machines Amiga: 16 PC: 16 Si Colonels Bequest innove dans son scénario et si Leisure Suit Larry 111 travaille son style graphique, Hero's Quest est, quant à lui. Un produit typiquement Sierra qui semble nous replonger dans les années passées, du temps de la saga des King Quests, par exemple. Ce jeu d’aventure role animé utilise comme toujours le déplacement souris et la frappe des ordres au clavier. Votre personnage va
traverser un paysage soigné. 11 y rencontrera beaucoup de personnages. Les uns lui demanderont de remplir une mission précise, les autres l’entraîneront dans de violents combats. Les assauts que l’on mène dans Hero's Quest sont assez bien traités par une vue 3D frontale. Vous disposez de quatre actions, attaques et parades, et pouvez même parfois éviter le combat en slalomant entre les adversaires. Le graphisme très fouillé de cette quête utilise bien la fausse 3D. Dans la plupart des tableaux, le personnage peut ainsi sortir de gauche et de droite, mais aussi dans la profondeur de
l’écran. Seuls les plus purs passionnés de la Sierra s’intéresseront finalement à cette aventure, trop classique à mon sens pour les nouveaux venus de la micro. Pas d’icônes, dommage 1 (Disquette Sierra.)
Hero's Quest PC, Amiga O File Gane Hcjion__In£grnaUon.
Type aventure rôle intérêt animée souris 14 graphisme
* **** animation
* * * * bruitages
* ** nnqlaîs prix E Intérêt autre machine Amiga: 14 Leisure Suit
Larry III PC, Amiga. Atari ST Leisufe Suit Lai uore: 2 of -4B0O
type aventure animée souris Intérêt__15 graphisme _ ? ? ? ? ?
Animation _? ? ? ?
Bruitages__? ? * langue_anglais prix__C Intérêt autre machine Amiga: 15 Atari ST : 15 Troisième volet des aventures comiquo-érotiques du désormais bedonnant Larry Laffer. Votre héros préféré vient de voir s’écrouler l’univers de rêve qu’il avait mis en place dans le deuxième épisode de cette grande saga. Plaqué par sa femme, viré par son patron, le malheureux retrouve sa juvénilité d’antan et repart à la conquête de la gent féminine. Dire que Larry III innove vraiment serait mentir. Les passionnés retrouveront avec plaisir le maniement souris du personnage et l’utilisation du clavier en ce
qui concerne la frappe des ordres. Si l’on regrette alors, comme à chaque nouvelle production de Sierra, que les dialogues ne soient pas traduits en français et que le jeu n’utilise pas les icônes si maniables d’une Opération Stealth par exemple, on profitera quand même ici de quelques nouveaux atouts. Ainsi, les décors de cette quête sont encore plus précis et détaillés que ne l’étaient ceux de Larry I et II. Le jeu utilise beaucoup la superposition de plans pour inspirer la 3D. De nombreuses vues spéciales enrichissent aussi l’aventure, gros plans, vues plongeantes, etc. Une bonne et
très longue aventure pour les passionnés. Pour les autres, essayez Colonel’s Bequest ! (Disquette Sierra.)
AmrrüR&î 3t Le maître incontesté des jeux d’aventure 3D est sans nul doute le célébrissime- Düngeon Master. Ce qui place bien évidemment la barre très haut pour tous ceux qui veulent développer un titre dans cette catégorie. Les sept jeux présentés ici relèvent le défi.
Et tous, à un degré ou à un autre, s’en sortent avec les honneurs.
O. H. les présente en détail. A vous de jouer... La mode fut-elle
lancée par Dungeon Master? Sans doute! Toujours est-il que
l'aventure 3D est au mieux de sa forme.
Faisant la nique, à toutes les quêtes qui animent un personnage sous les yeux de celui qui tient le joystick, les sept logiciels répertoriés dans cette rubrique offrent un atout de taille : celui de vous dévoiler leur paysage à travers une superbe version 3D.
Cette mise en scène a connu en 1990 un essor formidable.
Il est vrai que c'est la disposition graphique la plus réaliste, la plus efficace pour plonger le joueur dans l'ambiance de l'aventure qu'il mène. Le panel d'aventures sélectionnées pour ce challenge couvre de plus tous les domaines de l'aventure micro : du jeu de rôle pour Drakkhen au tir sur cible de tt Came from the Desert, l'écran de votre ordinateur se confond avec votre regard pour coller à l'aventure au plus près.
L'Amiga et l'Atari ST remportent dans cette rubrique la plus grande part du morceau.
Il y a peu ou pas d’aventure 3D sur. 8 bits (trop faibles capacités de traitement). Sur PC. L'excellent Die Hard mis à part, nous attendons avec impatience les adaptations à venir des titres disponibles sur 16 bits. Les consoles sonl quant à elles absentes du challenge.
Choisir entre ces sept aventures 3D dépend plus de vos goûts et de la machine que vous possédez que de la qualité de chacun de ces logiciels. En effet, tous ces programmes révèlent des atouts séduisants et aucune de ces aventures ne parvient réellement à sortir du peloton.
Sur PC, vous devrez obligatoirement vous procurer en cette fin d'année, si ce n'est déjà fait bien sûr, l'incroyable Die Hard. Cet étonnant programme développe sur cette machine dne 3D qui donne le vertige. Les qualités de l'animation et du dessin des personnages ainsi que des décors 3D sont exceptionnelles. Bien sûr, vous ne profiterez de ces atouts que sur une machine puissante, au minimum un Al configuré en EGA. Die Hard est à ma connaissance le premier programme à offrir une telle ambiance visuelle sur PC.
Xenomorph, disponible sur ST et Amiga reprend tous les atouts de Dungeon Master.
Vue 3D du décor qui vous fait face, mais aussi gestion icône et souris de tous les objets, de toutes les actions: bref, encore un hit à ne pas manquer. Quant à Damocles, il use aussi d'une 3D performante, mais séduira cette fois l'aventurier pour l'étendue de son terrain d'action, l'aspect simulation qu'il incorpore à son jeu et la non-linéarité de son scénario.
Pour ceux qui sont plus attirés par l'exploration, infestation et Castle Master misent à fond sur la découverte d'un univers 3D.
Très précis pour Castle Master, ce paysage 3D surfaces pleines est un délice pour les yeux, infestation est moins soigné, plus « fil de fer », En revanche, il offre une action plus soutenue et des combats style tir sur cible qui ne vous laissent pas une seconde de répit.
Côté jeu de rôle, l'éîonnante progression 3D des quatre personnages de Drakkhen est une nouveauté dans le genre. Vous' pourrez de plus user d'un mode « aventure animée» pour agir sur certains écrans.
Enfin, nous avons aussi sélectionné pour ce challenge l'aventure interactive nommée it Came from the Desert, une mission signée Cinemaware, qui profite d'une vision caméra 3D et à l'ambiance 100 % garantie. Une fourmi géante qui semble prête à sortir du moniteur, de quoi donner le frisson !
Pour conclure, disons qu'il est impossible de sélectionner un vainqueur dans la catégorie des aventures 3D. Toutefois, vous pouvez acheter les yeux fermés chacun des sept logiciels testés ici. Ce ne sont que des valeurs sûres.
Olivier Hautefeuille Au 32e étage d’une tour de Los Angeles, la fête bat son plein. Soudain, une bande de terroristes prend d’assaut la cérémonie... Le héros de cette superbe mission apparaît vu de dos. Sa silhouette hyper réaliste va s’animer dans un décor 3D qui scrolle sous vos yeux comme jamais on ne l’avait vu sur PC. Die Hard est encore plus « action » que Castle Master ou Infestation. Le personnage, dans des mouvements d’une variété et d’une précision qui font penser à de la digitalisation vidéo, avance, saute, boxe, collecte des objets, tire sur l’ennemi, fouille les meubles d’une
pièce, etc. L’animation de Die Hard est un exemple du genre, tout comme la gestion 3D de l’aventure. Et cette action si « travaillée » ne gâche en rien la puissance stratégique du jeu. La collecte des objets que l’on place dans les «poches» du bas de l’écran .et que l’on sélectionne selon la circonstance est très ludique. L’exploration est angoissante, puisqu’un ennemi peut toujours surgir de façon impromptue face à vous, l’arme au poing. Die Hard a ouvert cette année un type d’aventure nouveau. Espérons que ce principe de jeu sera encore développé l’année prochaine. (Disquette Activisïon.)
Die Hard animation ? ? ? ? ?
Bruitages
• A ? -k langue anglais Prix C Xenomorph Atari ST type aventure
3D lcônes Intérêt 17 graphisme .
Animation
* ? ? ?
Bruitages .
Prix_ . ? ? ? ?
D Us sont là, ils sont laids! Globuleux, armés jusqu’aux dents, les extraterrestres qui ont envahi votre base sont des adversaires cruels.
Xenomorph est l’une des rares aventures de cette année à utiliser le fabuleux concept de jeu qui fit le succès de Dungeon Master. Plusieurs fenêtres se partagent l’écran. Au milieu, c’est la vue 3D du décor. En bas, un pavé de flèches règle votre progression. Enfin, de nombreux tableaux vous permettent d’équiper votre héros à la souris. On porte la nourriture sur la bouche du personnage pour le faire manger, on clique le pistolet laser puis la main droite du héros pour l’équiper. C’est simple, direct, hyper-maniable. Le scénario de l’aventure se partage entre une exploration méticuleuse de
toute la base (graphismes variés et toujours très léchés), la collecte d’armes, de nourriture, de vêtements et enfin le combat style « tir sur cible » contre les créatures de l’enfer. Xenomorph n’innove ni dans son scénario, plutôt commun, ni dans son maniement, déjà remarqué dans Dungeon Master, par exemple. En revanche, du cumul de toutes les qualités précitées, il tire une aventure bien plus ludique que bon nombre de ses concurrents. Un must. (Disquette Pandora.)
SIGNATURE 4 Damocles use d’un scénario classique : la comète Damocles fonce sur votre planète. S’il ne découvre et active une bombe, le héros aura echoue dans sa mission. Cette histoire est prétexte a une passionnante aventure qui mêle exploration 3D et résolution d'énigmes. Votre personnage évolué à pied ou en voiture sur le sol de diverses planetes. Il passe de I une à l’autre grâce à des vols spatiaux. Au sol, il rencontre et visite beaucoup de bâtiments où il doit collecter des objets, lire des dossiers, répertorier des indices, etc. Tous les déplacements au sol offrent une vue frontale.
Le paysage défile en 3D devant vous, superbe bien que simplifie a l’extrême. C'est le premier atout de l’aventure. Le deuxième résidé dans la continuité du jeu. Au fur et à mesure que l'on progresse dans le programme, on découvre des indications qui permettent de rouler ou de voler ve.s un nouveau but. Bien que le temps de jeu soit limite ( a catastrophe est imminente), le joueur peut gérer sa mission comme il 1 entend, revenir sur ses pas par exemple. Ajoutez à cela un maniement icône£ souris d’une grande souplesse, une animation fluide et des bruitages efficaces.. Am TÜR 30 Damocles
Amiga. Atari ST type exploration et stratégie intérêt _ 16
* ? * ?
Graphisme
* **** animation
* * * * * bruitages anglais langue prix Intérêt autre machine
Atari ST : 16 Un must d’originalité ! (Disquette Novagen.)
Pour sauver votre âme et celle de votre frère, vous partez à l’assaut des nombreux pièges d'un vaste château. Castle Master utilise, comme Xeno- morph. Infestation ou encore Die Hard. Un contexte graphique 3D pas sionnant. Plutôt que de déplacer un personnage a la mode Sierra, le joueur va visionner le paysage en vue avant. Lorsqu’il tourne sur lui-meme ouqul avance, un scrolling de bonne qualité anime tous les objets 3D surfaces pleines. L’ambiance visuelle est alors plus prenante que Outre le Castle Master Amiga, Atari ST, Amstrad CPC . Aventure action 3D _ 15 type- intérêt _ graphisme
animation- bruitages _ prix_ déplacement du personnage, il faudra aussi utiliser des objets. Par exemple. C’est en jetant une pierre que l’on ouvre le pont-levis en début de jeu.
Castle Master apporte donc, comme les titres cites plus haut, une touche d’action à l’aventure. Mais c’est bien sûr la stratégie qui domine. Chaque tableau ouvre plusieurs énigmes et renferme plusieurs pieges. U tourna tracer un plan des lieux, visiter et fouiller toutes les pièces du château etc. Plus action que Xenomorph, ce logiciel est d une grande souplesse Avec Exploration, c'est à coup sûr l’un des meilleurs titres davem ture exploration 3D qui ait vu le jour cette annee. La version CPC est excellente. (Disquette Domatk.)
* * * * *
* ***
* * * * Intérêt autres machines Atari ST : 15 Amstrad CPC : 14
Infestation vous propose d'explorer de fond en comble une base
infestee par des aliens. Comme dans Xenomorph, les concepteurs
de cette mis sion ont misé à fond sur le rendu 3D du paysage
que vous allez parcourir En vue frontale, les décors qui
défilent devant vous sont de bonne qua lité, même si l’on
souffre parfois d’une uniformité trop grande des cou leur ainsi
que des structures géométriques. Mais si Xenomorph propose en
outre une très importante gestion d’objets, de nourriture et d
armes c’est plus l’action des combats qui l’emporte ici. Bien
sûr, vous devrez collecter des indices, vous servir des
ordinateurs de la base, etc. Mais l’aspect du jeu le plus
présent concerne à coup sur le Ur sur cibles mouvantes, qu’il
s’agisse des robots gardiens de la base ou des œufs alien .
Que vous devez anéantir pour mener à bien cette mission Infestation ne s'adresse par conséquent qu’aux fanas de 3D surfaces pleines, de tir e de combats. Le jeu est très difficile et l’action l’emporte souvent sur la stratégie et sur l’aventure. L’ambiance de cette quete est pourtant garan- tie par un bruitage sommaire mais efficace, et surtout 1 incroyable témérité que nécessite la résolution de cette mission. (Disquette Psygnosis., Infestation Amiga. Atari ST
- ---- i k type exploration 3D A intérêt_ 17 graphisme _
* * * * animation
* * * * m ¦ fm bruitages
* * * prix C Intérêt aurre machine 1 w Atari ST : 17 Voilà que
l’aventure 3D s'intéresse même au domaine du jeu de rôle ! Plu
tôt que d’intégrer ce logiciel dans la rubrique Donjon et
Dragon, il nous a semblé plus représentatif de tenir compte de
sa mise en place graphique. En effet, l’un des meilleurs
atouts de cette mission résidé dans le mode de maniement de
votre équipe, ainsi que dans la gestion icônes des actions. Le
déplacement de votre équipe est vraiment très bien conçu.
Vous pourrez mouvoir chacun de vos quatre personnages sur des écrans fixes, un mode de jeu jusque-là très classique. Mais la grande nouveauté vient du fait que toute l’équipe va pouvoir se déplacer sur 1 île de Drak khen, dans une superbe 3D. Pour ce dernier mode de,?«P‘a.Cfje„Tntnious joueurs ne sont plus visibles. En revanche, le paysage defile devant vous un peu comme si votre vision et celle de vos héros ne faisaient plus qu une.
C’est supetbe et cela rejoint un peu l’ensemble des softs regroupés dans la rubrique aventures animées icônes de ce challenge de fin d annee. Le scénario de Drakkhen ajoute la dernière pierre a 1 edihce de son intérêt.
Complexe, intelligent et logique, il saura vous motiver longtemps. Un très bon logiciel. (Disquette Infogrames.)
Drakkhen Atari ST __aventure animée souris.
Icône et 3D 18 type- intérêt .
* * * * * graphisme animation
* * * bruitages prix Classer Jt Came from the Desert dans l’une
des rubriques de ce guide ne fut pas une mfnce affaire. Tout à
la fois jeu d’action, de stratégie ou d aventure, c’est
finalement l’aspect 3D de sa mise en scene graphique qui a
retenu notre attention. L’aventure commence donc dans une cite
des Etats Unis. Jeune savant étudiant les nombreuses meteorites
tombées du ciel dans cette région, vous faites une découverte
horrible : des fourmis géantes envahissent la planète ! Votre
mission consistera désormais a découvrir les preuves de cet
état de fait pour convaincre le maire de la ville et finalement
mener le combat contre les monstres. Le soft mctenpace des
graphismes superbes. Le scénario ouvre des scenes; de combat
I.tir su .
Cible) mais surtout une importante collecte d indices (dialogue et recher che) et une lutte style wargame où vous dirigez des tanks, des avions, e c. It Came from the Desert est une aventure interactive, un film dont vous êtes le héros, en un mot, un Cinemaware tout crache Rien a voir avec le casse-tête de Maupiti fsland ou l’aspect simulation de Midwlnter. En revanche, comment résister à la beauté cinématique de cette aventure (Disquette Cinemaware.)
It Came from the Desert Amiga tenture interactive multigenre _17 intérêt_ graphisme animation-.
Bruitages _ prix_
* *****
* * * * *
* ***** _D Apres Des I Milliers D Annees, Les Pierres Sont D E
Retour.
M ü I T&e STRATEGIE Utilisez Un Jeu Puissant Pour Amasser Des Points Et Vous Battre Contre La Montre.
Hasard Essayez De Vider La Bourse Et Découvrir Le Secret De 4 Sens INTUITION Laissez Loracle Vous RECOMPENSER De Sa PERSPICACITE Et I REPONDRE A VOS Questions Les Plus Profondes Patience Jouez Avec ELEGANCE.
En Méditant Sur Chaque Coup Avec La Mesure Dun Grand Maître E i : 1 i 1 1 •- 1* _t.r. 13 1 ?
Disponible sur: PC: Us Chinois l'appelait Shih Tao. Les Celtes de l'Antiquité l'appelait Rima futhark, les Mayas l'appelait Kami a hota. Et les Japonais l'appelait Ishido.
Cependant, queiqu'en soit l'origine, une fois traduits ces noms veulent tous dire la même chose, The Ivaÿ of Stones. Dès le premier coup, ce jeu antique, ce merveilleux casse-tête rappelle l'intensité des échecs et la simplicité de Go.
Ishido fera appel à vos capacités de stratégie et de concentration les plus profondes lorsque vous deviez faire correspondre 72 pierres sur un échiquier de 96 cases. Alors que vous recontrerez les innombrables possibilités du jeu.
Vous aurez l'occasion de pénétrer au coeur de l'Ishido, et de découvrir pourquoi, pour certain. The Way of Stones est plus qu'un simple jeu.
Conçu par Michael Feinberg Ecrans-photos actuels des versions IBM PC VGA et Mac ? De ce jeu. Les autres versions peuvent être dlflérentes. Jeu & 1990 Micbael Feinberg et Software Resources International.
Autres matériaux. & 1990 Accolade Inc. Tous droits réservés. Us noms des produits et les raisons sociales sont des marques de fabrique et des marques déposées par leurs propriétaires respectifs. Ishido est une marque de fabrique de Publishing International.
“ £='£r r'g~--- “I % “N "7"*“ ™ ACCOLADE EUROPE LTD.
® _J _ -. The Lombard Business Center.
" v v. __ , 1__50 Lombard Road, London SW11 3SU.
The best in entertainment software.™ Téléphone 071 7ns 1391 MAC 1 t 11 AMIGA EN VENTE BIENTOT!
A V&IWKT5 STRATÉGiE nombreux. Ici, il s Les jeux présents dans cette catégorie sont avant tout de réfléchir vite et bien, de négoc habilement, d’agir aussi si l’on veut survivre er menai a uivn les missions confiées. Midwinter mis à part, les titres présentés exigeront des joueurs le meilleur d’eux-mêmes et rebuteront peut-être les novices. Espérons qu’ils auront le courage de dépasser les premiers obstacles. La suite en vaut largement la peine... Egarée entre l'aventue animée,_ l'un des domaines les plus représentés, et le wargame pur, l'aventure stratégique compte cette année très peu de
bons litres.
Nous avons sélectionné pour cette fin d'année trois logiciels de qualité, il s'agit de Starflight II, de Rings of Médusa et surtout de Midwinter, le grand gagnant de sa catégorie. Développés sur un grand nombre d'ordinateurs, ces trois sotts ne possèdent aucun programme équivalent sur console. Face à la complexité de gestion de telles aventures, ces machines se refusent à ce type de partie.
Slarttight II est sorti sur PC à peu près au même moment que les versions Amiga, Atari ST et Commodore 64 du premier épisode. Cette quête interstellaire complexe est reconnue par un grand nombre de guerriers comme l'un des titres phares de l'aventure stratégie. Slarttight I e Il n'ont de plus pas réellement connu de concurrents réels cette année. Les deux épisodes se ressemblent fort et affichent les mêmes atouts et défauts. En leur faveur : la richesse de leurs scénarios ; contre : un contexte graphique et sonore de bien piètre niveau, comparé à ce que l'on est désormais habitué à voir sur
PC, Atari ST ou Amiga.
Ces softs seront donc réservés aux plus purs passionnés du genre. Les novices seront quant à eux bien plus attirés par les incroyables qualités de Midwinter.. Ce dernier est en effet l'un des softs les plus originaux qui ait vu le jour cette année. Bien que l'aventure stratégie soit la catégorie qui lui convienne le mieux, cet excellent programme traite aussi d'action et de simulation. Sur un scénario wargame entièrement remodelé à chaque partie, le joueur va en effet piloter un deltaplane, skier dans un décor 3D ou encore mitrailler des jets avec autant de plaisir que dans un simulateur
classique. Un grand hit dont on n'a pas fini de parler !
Rings of Medusa, enfin, apparaît dans ce challenge pour la souplesse de son maniement souris et le soin apporté à sa mise en scène. Mais, attention, cette aventure est l'une des plus ardues que j'ai rencontrées. Olivier Hautefeuille Bien que relativement ancien sur PC, Starflight a vu cette année la naissance des versions ST, Amiga et C64 de son premier épisode, ainsi que la sortie de Starflight II sur PC. Ces deux softs d’aventure stratégie usent du même scénario: il faudra coloniser des planètes, faire du commerce, collecter des minerais et, bien sûr, mener de très nombreux combats. Cet
excellent scénario comblera les amateurs du genre, meme si l’on peut lui reprocher la simplicité de son contexte graphique et sonore.
Ainsi. Starflight I et II offrent un décor relativement pauvre ; les animations de la partie ne sont pas exceptionnelles non plus. Quant aux bruitages, ils sont rares et de piètre qualité. Deuxième défaut, le maniement de l’aventure sur PC ne passe en aucun cas par l’emploi du joystick ou de la souris. Il faudra jongler avec les touches du clavier, ce qui est parfois rébarbatif. En fait, c’est vraiment la stratégie qui a motivé les concepteurs de cette saga. Et heureusement qu’elle est à la hauteur ! Un très bon titre, mais qui ne comblera que les plus purs amateurs, ceux qui, par exemple,
avaient autrefois frissonné dans les méandres d'Elite. (Disquette Electronic Arts.)
Starflight I et II l : Amiga, Atari ST, C64, II : PC _aventure stratégique spatiale intérêt graphisme ÎO ? ? ?
* ?
Bruitages ? ?
Longue anfl aîs prix C Intérêt autres machines I: Atari ST : 16 Commodore 64 : 15 : PC : 16 Midwinter Atari ST, Amiga type_aventure multigenre 3D intérêt 18 graphisme
* ***** animation
* **** hruitages
* **** langue analais D Intérêt autre machine Amiga: 18 Rings of
Medusa Atari ST, Amiga type aventure stratégie intérêt 16
graphisme
* **** animation
* * * * bruitages langue
* **** anglais prix C Midwinter emporte haut la main la palme en
matière d’aventure stratégique. En fait, les genres
s’entremêlent dans cette épopee: aventure stratégie, mais aussi
action et simulation, il s'agit d’un titre qui ne doit pas
échapper à votre ludothèque. Vous contrôlez un homme, seul et
perdu dans une île glacée, un territoire contrôlé par des
envahisseurs.
Votre but est de rallier une trentaine de personnages humains et de détruire toutes les bases ennemies. Pour ce faire, Midwinter place entre vos mains divers moyens de locomotion : ski, auto-neige ou même deltaplane. Le graphisme 3D surfaces pleines est un délice de réalisme. U défile devant voue et dénote tous les reliefs du terrain. Le joueur poussera les bâtons pour grimper au sommet d’une colline, dévalera ensuite tout schuss dans un bruitage et une fluidité d'animation réalistes. Outre la surveillance de votre entourage (physique, armement, etc.), vous contrôlerez sans doute bientôt
plusieurs autres personnages. La mission prend alors des allures de wargame, de jeu de rôle, de simulation... C’est sans aucun doute la quete la plus complète et originale de ce challenge, bien supérieure à Starflight ou à Rings of Medusa par exemple. (Disquette Microprose.)
Medusa n’est autre que l'incarnation féminine du sinistre Sauron, 1 esprit noir du fameux Seigneur des Anneaux. Alors que votre pays a été mis a feu et à sang par les forces de l’ombre, vous voilà seul contre tous, quelques écus en poche et du courage à revendre... il en faudra ! Car ce logiciel, aussi puissant et intéressant soit-il à long terme, est dune difficulté à rebuter les plus fines cellules grises. Maniés à la souris, les déplacements de votre héros, et éventuellement de l’armee quil a constituée, sont symbolisés par la progression d’une icône sur une superbe carte vue aérienne du
territoire. Dans les châteaux ou villes, ce soni toujours des icônes qui décideront de vos manœuvres, achats d’équipement, engagement d’hommes, commerce, etc. L ensemble de la partie est donc très maniable. Les textes sont rédigés en anglais, mais sont facilement compréhensibles car peu nombreux. Les bruitages, enfin, sont d’une rare qualité sur Atari ST. Rings of Medusa s’apparente presque au wargame. Mais c’est l’aventure qui l'emporte, par l’exploration des hem et la gestion des capacités de votre personnage ou de votre équipé Dommage que le jeu soit si difficile. (Disquette Starbyte.)
CARACTERISTIQUES
• 8 MICROSWITCHES
• 4 BOUTONS DE TIR
• LAMPE DE CONTROLE TIR RAPIDE
• INTERRUPTEUR TIR NORMAL RAPIDE
• 4 VENTOUSES 2 BOUTONS DE TIR LAMPE DE CONTROLE POUR TIR RAPIDE
INTERRUPTEUR DE TIR RAPIDE 2 BOUTONS DE TIR LAMPE DE CONTROLE
POUR TIR RAPIDE _ BOUTONS E TIR CARACTERISTIQUES
• 6 MICROSWITCHES
• 2 BOUTONS DE TIR
• LAMPE DE CONTROLE TIR RAPIDE
• INTERRUPTEUR TIR NORMAL RAPIDE INTERRUPTEUR DE TIR RAPIDE JONG
RICH S.A. Aüto moto Les courses de voitures ou de motos ont été
encore améliorées en 1990, même si l’on compte peu
d’innovations réelles. ST, PC ou Amiga sont poussés toujours
plus et leurs performances ne sont plus très loin d’éaaler
celles des jeux d’arcade. Du côté des consoles, le choix est
éqalement vaste et de très bon niveau. La Megadrive reste, une
fois encore, la console la plus performante dans ce domaine.
Départager consoles et micros dans cet univers est pourtant
aujourd’hui impossible.., Si le parc des courses auto moto de
la micro ludique est en pleine expansion, on note bien moins
d'innovations dans ce domaine que dans ceux du tennis ou du
foot, par exemple. Mis à part quelques trouvailles, comme les
trois fenêtres de jeu dans Triple Baltle F1 ou le paysage qui
se penche dans les virages d'Ultimate Ride, rien de bien
spectaculaire pour motiver les pilotes de cette tin d'année.
En revanche, la qualité des simulations de cette cuvée 90 est largement supérieure à ce que l'on connaissait déjà. La lutte entre consoles et micros est dans ce domaine relativement égale. Pour preuve, les deux titres forts de cette sélection se partagent entre Amiga et PC pour Indianapolis 500 et Megadrive pour Super Monaco Grand Prix. De la moto à la Formule 1, en passant par l'acrobatie ou la course-poursuite dans les rues de San Francisco, voici le bilan de nos champions.
Pour les passionnés de simulation automobile. Le choix est des plus simples cette année. Deux titres se disputent la palme d'or, j'ai nommé Indianapolis 500 pour la simulation et Super Monaco Grand Prix pour l'arcade. Indi500 est une petite merveille de réalisme. Disponible sur Amiga et PC, cette course est entièrement modulable et profite d'une mise en scène 3D excellente. Mode replay, bruitages géniaux, pilotage aussi précis que celui de l'ancien Test Drive, il s'agit d'un soft parfaitement incontournable. Face à ce réalisme typiquement «micro», les consoles prennent le dessus lorsqu'il
s'agit d'arcade pure. Avec Super Monaco Grand Prix, c'est le frisson assuré. Animation qui décoiffe, bruitages haute fidélité et graphismes superbes, en bref, la Megadrive au mieux de sa forme !
Face à ses deux grands, la simulation auto développe un grand nombre de titres intéressants, mais pas vraiment prestigieux, phénomène équivalent à ce que l'on a rencontré dans le domaine de la simulation aérienne. Triple Baille Ft innove par exemple en proposant trois fenêtres de jeu, pour trois pilotes qui luttent en même temps.
Mais le jeu en lui-même n'est pas digne d'un Tilt d'or. Même chose pour Final Lap (NEC) ou Lotus Esprit Turbo Challenge (Amiga), très «arcade» tous les deux, ou encore HardDrivin' (ST, Amiga, PcetCPC), proche de Indianapolis 500. Mais nettement moins performant que ce dernier.
Pour ceux qu'intéresse plus la course acrobatique, deux bons programmes sont en course cette année. Stunt Car, déjà nominé aux Tilt d'or 89, reste en piste pour 90 avec trois nouvelles versions, Amiga, PC et Amstrad CPC. Seule cette dernière adaptation n'est pas très convaincante. Aux côtés de Stunt Car, le plus récent Days ot Thunder vous propose une course de stock-cars efficace el originale. Dans un tout autre domaine, le pilotage loin des pistes et circuits trouve place dans Vette (PC) pour une épreuve où il faut tout autant prendre garde aux piétons qu'aux feux tricolores, et dans Chase
HQ, une course qui vous oppose cette fois à un gangster et conducteur habile.
Seul domaine qui ne connaisse pas encore vraiment un essor digne des possibilités actuelles de nos micros et consoles, ja course en moto ne propose cette année que deux titres performants. The Cycles (PC, Amiga) est la transposition deux-roues de l'ancien et excellent Grand Prix Circuit.
Mais je vous conseille plutôt Ultimate Ride, le tout dernier programme du créateur de Boulder Dash, une simulation qui innove vraiment.
Dans le domaine de la course auto ou moto, les consoles et les micros restent donc à éaalité, même si la production est plus importante jusqu'à présent sur ordinateur.
Olivier Hautefeuille Indianapolis 500 Amiga, PC type_ course automobile Intérêt___ graphisme__? * * * * animation_* * * * * * bruitages__? ??*¦* prix- Intérêt autre machine PC: 18 SPEEDWAY INCTf CAM Qu’il s'agisse de sa version PC ou de l’adaptation sortie plus récemment sur Amiga. Indianapolis 500 est à coup sûr la meilleure simulation de course automobile disponible à ce jour sur micro. C’est son très grand réalisme qui garantit le succès de cette épreuve. Graphiquement, la du surfaces pleines utilisée pour les décors de cette course offre au pilote un champ de vision très large, très beau
et parfaitement réaliste. Les bruitages sont de même très soignés. Ah, le bruit du moteur de vos concurrents quand ils vous doublent, un vrai délice ! Et ces scratch contre les bords du circuit, quand les pièces du bolide retombent sur le sol dans un bruit de ferraille... Génial! Il y a aussi la stratégie pour motiver les pilotes, sans jamais briser l’aspect ludique de la course. Par exemple. La tenue de route est entièrement fonction du type de pneumatiques et de l’aérodynamisme de l’engin. Plus loin, la voiture roule plus vite... parce que le réservoir, déjà à moitié vide, pèse moins lourd !
Ajoutez encore a tout cela le mode replay qui détaille une partie de la course sous tous les angles... De quoi percer le hit-parade, de quoi obtenir la palme de l'année ! (Disquette Electronic Arts.)
De même qu Indianapolis 500 occupe à coup sûr la première place du challenge - simulation . Auto, Super Monaco Grand Prix rafle quant a lui la palme de la course a arcade ». Directement inspiré du titre qui ht fureur dans les salles de jeu, cette compétition affiche sur la Megadrive une animation à dessouder les plus tenaces, ce qui est normal vu les capacités techniques de cette console. Le contrôle de votre bolide peut etre module selon trois options, boîte automatique, boîte manuelle quatre ou sept rapports. C’est dans cette dernière configuration que le jeu prend toute son ampleur. Votre
Formule 1 enchaîne bientôt les virages dangereux d un paysage superbe. En surimpression sur l’écran très vaste qui dévoilé la route devant vous, le plan du circuit et l’indicateur de vitesse sont les seuls outils stratégiques de cette épreuve. Mais, attention, il faudra aussi prendre garde à ne pas percuter trop d’obstacles ou de concurrents... Voici un hit de grande classe, qui démontre bien la supériorité des consoles dans la simulation arcade. Impossible de retrouver sur micro une telle rapidité d’animation, une telle qualité graphique et sonore. Possesseurs de Megadrive. Un soft
indispensable I (Cartouche Sega.)
Super Monaeo Grand Prix Megadrive course auto 18
* **???
_D type-- intérêt_ graphisme _ animation_ bruitages_ prix_ AÜTo MûTO Triple Baille FI PC Engine NEC _course automobile _17 ha PC Engine s'est dotée cette année d'une excellente simulation de course automobile. Triple Battle FI est en effet la première compétition qui permette à trois joueurs de se mesurer simultanément sur un même citcuit.
Animation et bruitages haut de gamme, une petite merveille pour les amateurs de la NEC... L’écran de cette partie est partagé en trois fenêtres. Chaque joueur peut ainsi observer son propre bolide, et suivre d’un coup d'œil la progression de ses concurrents. Malgré cette complexité technique, les écrans de jeu restent très fluides. Quant aux graphismes, ils sont suffisamment léchés pour que l’on ne perde jamais la boule ! Triple Battle FI use aussi de stratégie : si vous pouvez dans un premier temps modifier toutes les composantes de votre engin et travailler aussi les conditions de
l’épreuve (entraînement, compétition ou tournois, nombre de tours de piste, choix du circuit, etc.), il faudra tenir compte par exemple de la météo et s’arrêter au stand pour changer de pneus s’il se met à pleuvoir !
Aussi riche que ludique, cette course est assurément l’une des meilleures épreuves disponibles sur la PC Engine, même si dans la réalité il est rare de jouer à trois. (Cartouche Human.)
Egalement adaptée des salles d’arcade. Final Lap est l'une des plus grandes courses disponibles sur PC Engine. Souvenez-vous de Pôle Position, ce logiciel en reprend toutes les ficelles. Pour cette épreuve, il va surtout être question de vitesse, de concentration. Les chocs contre vos concurrents ne sont pas pénalisés. Contre un obstacle en bord de piste, votre Formule 1 ne fait que perdre du temps. Rien à voir donc avec le réalisme des courses « simulation ». En revanche, le graphisme est correct et ce programme développe une animation prenante. Le jeu est très rapide et, surtout,
votre engin réagit au quart de poil aux mouvements de la manette.
Que l’on choisisse le mode un ou deux joueurs, l’écran est partagé en deux fenêtres. Quand l’un de vos amis ne contrôle pas le bolide de la fenêtre numéro 2, c’est l’ordinateur qui se charge de vous mettre des bâtons dans les roues, de vous percuter, de vous faire perdre de la vitesse à la première occasion. Choix de boîte de vitesse manuelle ou automatique, choix des épreuves pour finir par un championnat qui compte seize circuits, Final Lap comblera les amateurs de course 100 % arcade. Sortir vainqueur d’une telle partie n’est pas une mince affaire ! (Cartouche Namco.)
Proche de Final Lap, mais sur micro cette fois. Lotus Esprit Turbo Challenge offre une course dont le genre rappelle plus l'arcade que la simulation. L’un de ses meilleurs atouts est la possibilité de jouer à deux simultanément. Le graphisme des paysages qui défilent devant vous est intéressant, mais pas génial. Toutefois la grande fluidité de l’animation et la souplesse de l'engin séduiront les amateurs de slalom. Il vous faudra en effet éviter sans cesse les concurrents qui tentent de vous barrer la route, de même que les nombreux obstacles qui obstruent certains passages de la
piste. Les joueurs choisiront aussi entre les boîtes automatique ou manuelle, et surtout entre cinq niveaux de difficulté qui jouent tout aussi bien sur la complexité des circuits que sur l'agressivité de vos adversaires. En mode championnat, on retrouve toute la difficulté d'un Final Lap.
En effet, pour gagner l’épreuve, il vous faudra obtenir un bon placement à chacune des épreuves. Il suffit que l'un ou l’autre des joueurs loupe l’une des courses pour que soit compromis votre trophée. Lotus Esprit Turbo Challenge ne fait pas partie des * indispensables ». C’est juste un très bon soft. (Disquette Gremlin.)
S’il n’arrive pas à la cheville de l’excellent Indianapolis 500, Hard Drivin’ séduira toutefois les pilotes pour le grand réalisme de sa mise en place graphique. La représentation de la piste utilise une technique de 3D surfaces pleines. Même si l'animation du jeu est alors plus lente que celle du jeu d'arcade dont est inspiré le titre, on retrouve quand même tous les frissons de la compétition. Cette simulation vous propose deux types d'épreuves : après quelques kilomètres de circuit, vous vous retrouverez à un embranchement qui mène soit sur un parcours de vitesse soit sur un parcours
acrobatique. On peut également choisir entre la boîte automatique ou le passage des vitesses au joystick. Sur le tableau de bord, les Instruments prouvent l’aspect stratégique du jeu. Température du moteur, compte-tours et témoins d’essence ou d’huile, rien ne manque à l’appel. Hard Drivin’ propose enfin quelques options de jeu très séduisantes, comme le ralenti qui vous permettra de revoir une partie de l’épreuve pour étudier vos fautes, vos trajectoires... Très bien traduit sur Amiga ou ST, le jeu est séduisant aussi sur CPC où il affiche peu de couleurs mais une animation souple.
Sur PC. Enfin, le programme est très bon. (Disquette Tengen.)
Nominé au Tilt d’or 89 pour la qualité de ses animations. Stunt Car mérite bien de figuier à nouveau dans ce challenge de fin d'année. En effet, il a connu en 90 de nombreuses adaptations Amiga, PC et Amstrad CPC) où il conserve le plus souvent toutes ses qualités. Stunt Car est une course acrobatique originale et très ludique. Pas de simulation, mais surtout de l'arcade, de l’action, des ftissons... Le graphisme du décor est très simple. Mis à part la piste qui slalome devant vous, peu d’éléments dessinent le paysage. En revanche, les concepteurs de cette course ont misé à fond sur la
souplesse de l’animation pour motiver les pilotes. Ainsi, sur PC. Et même si le VGA n’est pas au menu, la course conserve toutes les qualités de la version ST. Sur Amiga, le résultat est encore plus superbe et l’on ne peut qu’avoir le vertige dès les premiers tours de piste. Toutefois. L’adaptation de Stunt Car sur Amstrad CPC est bien moins intéressante. Les graphismes y sont en effet corrects, mais l'animation est bien trop lente pour que l'on retrouve l’angoisse et la concentration des épreuves précitées. Sur ST, Amiga et PC EGA, Stunt Car est un incontournable. (Disquette Micro
Style.)
Type- intérêt - graphisme animation_ bruitages _ prix-- Final Lap PC Engine NEC type- Intérêt- graphisme animation_ bruitages _ prix_ Lotus Esprit Turbo challenge Amiga Hard Drivin' Atari ST. Amiga, PC, Amstrad CPC _course auto ___17 type- intérêt_ graphisme animation bruitages _ prix_ Stunt Car Rater Amiga. Atari ST, PC CGA EGA, Amstrad CPC type_ Intérêt graphisme anlmation_ bruitages _ prix_ tvpe course auto Intérêt 16 graphisme
* ?** animation ? * ? * ?
Bruitages ? * ? * ?
Auto moto Chase HQ NEC. Sega, Amstrad CPC, C64, Atari ST, Amiga type__course auto intérêt---17 graphisme __? ? ? ? ?
Animation_***** bruitages__? ? ? ? ?
Prix___E Intérêt autres machines Sega : 17 Amstrad CPC : 16 C64 : 12 Atari ST : 16 Amiga: 17 Ullimate Ride Amiga type__. Course moto intérêt_17 graphisme--* * ? * animation_ ****** bruitages_* * * * prix__C The Cycles PC tous écrans. Amiga type_. Course moto intérêt_17 graphisme__* * * * * animation__* * * * * bruitages_ * * prix__C Vette PC CGA. EGA type___course auto intérêt-16 graphisme - ? * ? ? * animatlon__***** bruitages__* ? * prix__C Days of Thunder PC tous écrans type_course de stock-cars intérêt_-17 graphisme__? ? ? ?
Animation__***** bruitages __? ? ?
Prix__C Le PC est décidément la machine qui innove toujours en matière de simulation. Days of Thunder est inspiré du tout dernier film de Ton) Cruise.
Passionné de stock-car, vous allez tenter de mener à bien votre nouvelle carrière en participant à diverses courses. Tout commence par un tour d’échauffement, une formalité où l'on peut apprendre à piloter l'engin sans se heurter aux concurrents. Ensuite, il faudra jongler entre les obstacles, percuter des adversaires hargneux... Dans un graphisme agréable, cette simulation est aussi ludique que stratégique. Côté pilotage, le héros manie une boîte cinq vitesses et peut user d'une marche arrière pour se sortir des mauvais pas. Il faudra aussi jouer de la castagne pour handicaper certains
conducteurs et se frayer un chemin de champion 1 Mais, attention, la stratégie de cette simulation vous oblige aussi à visiter les stands d'entretien qui jalonnent la piste. Rééquilibrage des roues, vérification du circuit de freinage ou plein d'essence, à vous de faire la juste mesure entre la nécessité d’une réparation et le temps qu'elle vous fait perdre face à vos concurrents. Originale, bien traitée, une simulation qui s'inscrit en Hit. (Disquette Mindscape.)
Loin de la course sur circuit, Vette vous invite à vous mêler au trafic ¦ intense d'une grande ville, San Francisco dans le cas présent. Pour rallier II deux points éloignés de la cité, vous allez devoir rouler vite, mais il fan- IkV dra aussi tenir compte de la circulation, des piétons qui traversent la tout' , jj des chiens imprudents, des feux tricolores, etc. Vette est très proche de H Test Drive dans la mise en scène de sa conduite. En revanche, l’utilisa- ¦ tion qu'il fait des graphismes « calculés • (par rapport au travail de spr:- Kj tes, utilisé par Test Drive) donne plus de réalisme
aux décors. La strate- gie développée dans cette partie réside essentiellement dans le choix judi- H cieux de votre itinéraire. Sur le tableau de bord, aux côtés des classiques ¦ compte-tours et volant (mise en place là encore semblable à celle de Test ¦ Drive) se trouve une carte qu'il faudra étudier fréquemment. Le niveau de ¦ difficulté des épreuves est modulable. Il est de plus possible de jouer à jM deux par liaison modem ou câble. Voici donc une simulation originale. H très réaliste, mais qui ne trouve son intérêt que sur des configurations ¦ PC puissantes. Pour tous ceux qui ont du
plaisir à doubler un poids lourd ¦ en pleine ville, un hit 1 (Disquette Mirrorsoft.) J Différent des courses classiques, et proche sans doute de Vette. Chase HQ vous fait endosser l'uniforme d'un policier dont le but est d’arrêter un dangereux conducteur. Course-poursuite dans les rues de la ville, carambolages et dérapages, une très bonne simulation, développée de plus sur presque tous les micros de la génération. C’est dans sa version PC Engine que cette épreuve est la plus séduisante. L’animation y est très rapide, même si Ton observe quelques saccades lorsque beaucoup de spri- tes occupent
l’écran de jeu. Le pilote doit, en plus de sa conduite, prendre garde aux indications qui s’inscrivent en haut de l’écran : à chaque carrefour, il faut suivre les flèches pour rejoindre le malfaiteur. Plus tard, il sera nécessaire de percuter l'adversaire, mais sans heurter les voitures qui encombrent la route et lui servent de bouclier. Très convaincante sur ST. Amiga ou CPC. Cette course est intéressante aussi sur Sega où elle écrase littéralement Battle Outrun, une épreuve du même type. Seule la version Commodore 64 ne relève pas le défi : pauvre en couleurs et pas assez rapide, elle n’a
rien à voir avec les hits des autres versions. (Disquette Océan, cartouche Taito.) Voici la toute dernière course de motos sortie cette année sur micro. Ulti- mate Ride est un programme d'un type nouveau. Mis au point par le fabuleux créateur de Boutderdash. Un homme qui ne manque certes pas d'idées, le programme profite de nombreux atouts et innovations. Tout d’abord, les pilotes auront le plaisir de voir se pencher le paysage, et non pas la moto, lorsqu’ils abordent un virage. C’est superbe et vraiment plus réaliste. Deuxième point, si le jeu à deux ouvre deux fenêtres comme cela est
désormais classique, le joueur solitaire profitera d’une vue plein écran.
Enfin, vous pourrez modifier toutes les composantes de la course pour adapter au mieux la difficulté de l’épreuve à vos capacités de pilote. Outre les classiques choix d’engins, de pneus ou de circuit, il est possible de jouer sur les conditions météo, de placer des handicaps originaux (des animaux qui traversent la piste, des virages plus ou moins serrés, par exemple). Pour chacune de ces options, le pilote décide d'un pourcentage de fréquence et sauvegarde ensuite l’ensemble des options pour les retrouver lors de sa prochaine course- Animation excellente, originalité et réalisme, un grand
soft. (Disquette Mindscape.)
Après l’excellent Grand Prix Circuit. The Cycles retrouve toutes les qua lités du titre précité, pour les exploiter cette fois sur un deux-roues. Cette simulation offre un classique choix d’épreuves et d’engins. Mais, plus que tout, c’est le réalisme de sa mise en place graphique qui garantit l'intérêt du jeu. Votre moto, dont vous ne voyez que le guidon et les compteurs W| se cabre en une superbe roue arrière lorsque Ton démarre un peu » pointu » et pique du nez quand on freine sec. Le bolide fait valser le décor aux pre- l miers lacets de la piste, dévoile un ciel superbe lofsque le relief
du ter B rain vous fait le .coup de l’ascenseur .... La progression de la difficulté ¦ de chaque course est de plus très bien dosée. Le pilote va tout d’aborci B s’entraîner sur le circuit, puis entamer les différentes épreuves de quallfi- H cation avant de courir la compétition finale. Ce n’est qu’à partir du troi B sième niveau qu’il pourra enfin contrôler les changements de vitesse I L'adaptation PC de ce programme est superbe. Bons graphismes, anima- ¦ tion fluide, même l'emploi du joystick est travaillé en finesse puisqu’il V utilise les deux boutons du manche, l’un pour freiner, l'autre
pour accélé- M rer. Un hit pour les fanas de la moto. (Disquette Accolade.) I Les créateurs du jeu classique Super Sprint vous présentent Badlands, une conversion fabuleuse du jeu populaire de machine à sous.
Gela fait maintenant 50 ans que se produisit le désastre nucléaire et nn nouveau sport sans pitié s’est développé dans les terres arides du nom de Badlands. Il s’agit de la course de vitesse meurtrière- bataille destructrice entre voitures blindées. C’est une guerre totale sur la piste, les joueurs faisant sauter les voitures téléguidées et se faisant sauter les uns les autres pour finir premiers.
Jeu agressif et dangereux, dans les Badlands, où seuls les impitoyables survivent pour raconter leur histoire. Personnalisez votre voiture de course avec des missiles supplémentaires, de la vitesse, des pneus, des turbocompresseurs et des écrans. Evitez les flaques d'huile et une foule de dangers pour courir sur les huit pistes uniques qui fc S viennent de plus en plus dangereuses au fur et à
- ,,%b mesure de l’augmentation du niveau de difficulté.
'ij Badlands: Pour un ou deux joueurs-c’est sans pitié, destructeur et passionnant!
• wtm.
TEIMGEIXI The Nrnein Coin-Op Conversions TENMÏ Les micro-ordinateurs dominent toujours les courts ! Bien sûr, les consoles sont loin d’être dépourvues de « tennis ». Mais vous ne retrouverez pas avec elles le réalisme et la sophistication offertes par un Tennis Cup sur ST ou sur Amiga. Cela ne veut pas dire que les consoles ne présentent pas d’intérêt pour les amateurs de smashs et de slices.
Simplement, leurs programmes sont davantage des jeux que de véritables simulations... Que choisir ? O.H. vous dit tout.
La grande envolée du tennis micro avait en tait commencé tin 89 avec le Tilt d'or obtenu par Great Courts, le premier simulateur de tennis vraiment performant sur micro. En cette fin d'année, les titres sont bien plus nombreux à se partager le podium. 1990 aura été l'année du tennis.
Diverses tendances mais aussi divers types de machines se disputent la palme d'honneur. Console ou micro, 16 bits ou 8 bits, Amiga ou Atari ST, autant de matchs serrés qui se résolvent dans ce challenge de fin d'année.
Commençons par les 16 bits. ST et Amiga, deux machines sur lesquelles sont développés la plupart des bons tennis disponibles aujourd'hui. Les amateurs du genre devront faire leur choix entre quatre titres prestigieux, Great Courts, Tennis Cup, Tie Break et International 3D Tennis. Les deux premiers logiciels cités sont les plus réalistes des programmes existant sur le marché. Great Courts offre une jouabilité parfaite, tant son animation est souple et son terrain de jeu vaste. En revanche, on peut facilement lui préférer Tennis Cup, ce qui est mon cas. Ce deuxième programme offre en effet un
réalisme plus poussé, tant dans le déplacement des personnages que dans révolution des capacités de votre champion. Tennis Cup fut de même le premier tennis à permettre le jeu en double, premier tennis aussi qui ne laisse jamais ün joueur en fond de court (deux fenêtres de jeu). Enfin, le maniement des coups est bien plus aisé dans Tennis Cup qu'il ne l'était pour Great Courts. Le Tilt d'or 89 a essuyé les plâtres de cette envolée ten- nistique de la micro ludique. Tennis Cup, riche de l'expérience de son prédécesseur, fait encore plus fort I International 3D Tennis et Tie Break, s’ils
s'élèvent aussi au rang des hits, restent en lait marginaux. Le premier offre un panel de vues et de coups impressionnant, mais perd en jouabilité. Le deuxième utilise la vue aérienne, ludique mais peu réaliste. Si vous possédez un PC, seul Great Courts mérite votre attention. Sur CPC, c'est Tennis Cup qui gagne la partie. Enfin, les possesseurs de C64 profiteront eux aussi de Great Courts, le seul vrai tennis disponible sur cette machine.
Il reste à parler des nombreux tennis développés sur consoles. Mis à part la GX 4000 qui_profite de Great Courts et de l'excellent Tennis Cup II, et donc du réalisme « micro », les PC Engine, Sega, Nintendo ou Game Boy ne parviennent jamais à retranscrire le réalisme d'un grand match. Bien sûr, tous les programmes détaillés ci-après ouvrent des menus d'options complets, des panels de coups variés, etc. En revanche, et c'est bien dommage, il faudra comme toujours faire l'ettort de s'accommoder des silhouettes rondouillardes et peu réalistes des champions, des animations fluides mais qui
oublient la justesse du mouvement, et ainsi de suite.
Il m'est impossible de profiter autant d'un tennis sur console que d'une partie sur micro. Mais que les amateurs se rassurent, le Tennis du Game Boy est de grande qualité, tout comme World Court sur PC Engine, qui lui ressemble d'ailleurs comme deux gouttes d'eau. Tennis Ace, disponible sur Sega n'apparaît pas dans ce challenge, vu son ancienneté et le manque de réalisme et de jouabilité de ses parties.
Enfin, pour les passionnés de la raquette, nous avons signalé ici l'existence de Table Tennis, la seule simulation de ping-pong motivante de cette année.
En 1990, le tennis est réaliste sur micro, ludique sur console, et n'oublie pas non plus les PC, Amstrad CPC et Commodore
64. Que demander de plus? Sur le court de Tilt, 90 aura été un
très bon cru !
Olivier Hautefeuille Tennis Cup I et II Amiga. Atari ST. PC, Amstrad CPC. GX4000 type _ tennis intérêt__18 graphisme _ * * * * * animation_? * * * bruitages_ ****** prix_C Intérêt adirés machines Atari ST: 16 PC: 14 Amstrad CPC : 17 GX4000: 17 Great Courts Amiga. Atari ST, PC.
Amstrad CPC tennis 18 _ * * * * ?
? ? ? * *
* ***** __C Intérêt autres machines Atari ST: 18 PC: 18
Amstrad CPC: 13 type - intérêt _ graphisme _ animation_
bruitages_ prix_ Déjà élu Tut d’or en 89 pour sa version Atari
ST, Great Courts devait figurer dans ce challenge 90, d’une
part parce qu’il reste en compétition face à Tennis Cup.
D’autre part parce que l’on a vu naître en 90 les adaptations
Amiga, PC et CPC de ce grand titre. Great Courts, c’est la
jouabilité à toute épreuve. Face à Tennis Cup, le déplacement
des joueurs est moins réaliste (ils marchent en crabe...) mais
plus souple, plus rapide. Le mode de jeu plein écran offre une
meilleure visibilité du match. On peut toutefois reprocher à ce
titre quelques défauts, apparus lors de la comparaison entre
les deux grands du tennis micro. Ainsi, il faudra, pour Great
Courts, apprendre à jouer en fond de court, ce qui n’est guère
pratique. Pour les renvois de la balle, le maniement est plus
ou moins précis, moins facile à manier que celui de Tennis Cup.
Ici, fout dépend en effet de votre posision par rapport à la
balle. Il faut vraiment avoir le coup d’œil pour maîtriser un
tir... Il manque aussi à Greaf Courts le jeu en double (qui
existe sur Tennis Cup). Sur Amiga et sur PC, Great Courts est
très performant. La version Amstrad CPC est quant à elle jolie
mais trop rapide, peu précise. (Disquette Ubi Soft.)
Tennis Cup reste, aux côtés de Great Courts, le plus grand tennis de cette année 90. Face à son concurrent, il affiche deux atouts de taille. Tout d’aboid, l’écran qui ouvre deux fenêtres permet aux joueurs de ne jamais jouer en fond de court. Deuxième atout, l’évolution de vos personnages est très complexe (pourcentage d’efficacité sur chacun des coups) et garantit la continuité de votre progression dans le jeu. Toujours face S Great Courts, Tennis Cup est très maniable. Les différents coups se déclenchent en fonction de ia position de la manettte au moment de l’impact, et non plus en
fonction de la position du joueur par rapport à la balle. Ce maniement est bien plus facile à prendre en main. Tennis Cup ne présente finalement que quelques petits défauts, comme celui de couper le haut de chaque fenêtre de jeu (on ne voit plus la balle à l’engagement) ou encore de ne pas afficher la souplesse de jeu de Great Courts. Très convaincant sur Amiga, Tennis Cup est un peu moins bon sur ST et assez décevant sur PC (trop rapide, pas de recentrage du joystick, pas de maniement souris). Le soft est en revanche superbe sur Amstrad CPC, ainsi que sur la console de même marque. (Disquette
Loriciel.)
TENMÏ Les tennis sur console n’offrent certes pas des graphismes aussi réalistes que ceux que l’on rencontre sur micro, dans Tennis Cup ou Great Courts par exemple. Les sportifs sont ici de petits personnages rondouillards qui traversent l’écran dans un vague flottement... Les amateurs de simulation pure seront bien plus attirés par les jeux sur ordinateur. Mais si l’on possède une PC Engine et que l’on est amateur de raquette, impossible de résister à l’achat de World Court. Ce tennis offre un écran large où il est très aisé de suivre l’action. Les mouvements, s’ils ne sont pas réalistes,
ont l'avantage de toujours rester très souples et de répondre parfaitement au moindre mouvement de la manette. Côté stratégie et préparation du match, cette cartouche offre de même un panel d'options intéressant. 11 est possible de choisir le type de terrain sur lequel on veut jouer, la puissance et le jeu de votre adversaire, le jeu à deux ou en double, etc. Une fois lancé dans la partie, le sportif devra cumuler le placement du joueur par rapport à la balle, le moment du tir et le bouton utilisé pour travailler les nombreux coups permis par la simulation. Un tennis très complet, très
ludique. (Cartouche Namco.)
Très proche de World Court, la meilleure simulation de tennis de la PC Engine, Tennis, use au mieux des possibilités de cette si petite machine qu’est le Game Boy. Le jeu est typiquement « console *. à savoir qu’il s’agit comme toujours de personnages petits et ronds dont les mouvements ne sont pas vraiment réalistes. En revanche, on retrouve ici toutes les options de jeu désormais indispensables à l’élaboration d’une bonne simulation de tennis, choix du nombre de joueurs et surtout dosage de la difficulté selon quatre niveaux. Le maniement des coups est assez délicat puisqu’il faut tout à la
fois contrôler le placement du joueur par rapport à la balle et le moment où l'on presse la gâchette du Game Boy. Mais l’animation est si fluide et le déplacement des joueurs si rapide que l'on parvient vite à contrôler tous les renvois autorisés par cette simulation. Enfin, déjà impressionné par le résultat obtenu sur une si petite machine, le joueur sera heureux d’apprendre que le jeu à deux est au menu de ce tennis. En effet, en reliant deux Game Boy par un câble adapté, deux sportifs auront la possibilité d’échanger quelques balles dans un tournoi.
(Cartouche Nintendo.)
Pour tous ceux qu’effraie la vision d’un terrain de tennis, ce logiciel vous Invite à » sportiver » sur table, à jouer au ping-pong contre un Amiga redoutable. Table Tennis est la seule simulation du genre à avoir vu le jour cette année. Coup de chance pour tous les passionnés de la raquette, le résultat est bon, ludique et réaliste. La mise en place du terrain de manœuvre est classique, en vue 3D semi-plongeante. Les joueurs ne sont pas représentés. Seules des mains vont s’agiter de chaque côté de la table. Le premier atout de cette partie réside dans la souplesse de son animation.
Que l’on joue au joystick ou à la souris, la raquette va d’elle-même se placer dans l’alignement de la balle. Par ailleurs, le joueur profitera d’un panel de coups important pour essayer de surprendre l’adversaire. Si l'engagement est un peu difficile à manier en début de jeu, l'ensemble des actions se mémorise assez rapidement. Du smash aux coups amortis. Table Tennis saura motiver les amateurs de ce sport. A noter enfin que le maniement souris, qui est assez rarement développé pour les simulations sportives sur micro, s'adapte très bien au ping-pong. Un programme à voir.
(Disquette Starbyte.)
Cette simulation de tennis n’a pas reçu un bon accueil dans la presse française. International 3D Tennis n’est en effet pas un soft que l’on prend en main comme Great Courts ou Tennis Cup. Il faudra passer plus de temps à en comprendre toutes les finesses pour en tirer un maximum de plaisir. I3DT utilise un graphisme 3D « fil de fer « qui peut surprendre au début. En revanche, la simplicité et l’aspect dénudé de ses décors ouvrent au programme une grande souplesse dans le choix des vues qu'il propose.
U vous sera par exemple possible de suivre votre prochain match sous tous les angles et tous les grossissements possibles et imaginables. 13DT est de même très puissant en ce qui concerne le maniement et la richesse de ses coups. Si c’est l’ordinateur qui vous place automatiquement dans l’axe de la balle, le$ huit positions de la manette vont décider de l'endroit où l’on désire renvoyer la balle. Très pratique. De plus, vous contrôlerez ici les effets de balles et surtout la puissance du tir, ce qui n’est le cas que dans ce tennis. Voici donc une simulation austère graphiquement mais très
performante. Sur Amstrad CPC, le soft est un peu trop complexe pour la machine. (Disquette Palace.)
International 3D Tennis Amiga. Amstrad CPC type tennis intérêt 16 graphisme
* * * * animation ? ? ?
Bruitages ? * * C Intérèi autre machine Amstrad CPC: 13 type- Tie Break Amiga, Atari ST tennis vue aérienne I 7 intérêt graphisme _ ? ? ? * animation ? * ? ? ?
Bruitages . ***** C Intérêt autre machine Atari ST : 13 Moins réaliste mais tout aussi ludique que ses deux confrères. Tennis Cup et Great Courts, Tie Break offre une vue aérienne du terrain très surprenante. La balle qui grossit lorsqu'elle s’élève est facile à localiser. Les joueurs, qui se placent automatiquement à l'endroit du rebond, n’agissent que sur la direction du coup et éventuellement sur les effets qu'il est possible de donner à la balle. Tie Break est un soft très fluide sur Amiga. En jeu simple ou en double, il est quasiment Impossible de quitter la partie, une fois que l’on
en maîtrise toutes les finesses. Rien à voir bien sûr avec le réalisme visuel d’un Tennis Cup, mais la jouabilité est quand même à l’ordre du jour, sur Amiga tout du moins. Car la version Atari ST de Tie Break n’est pas du tout à la hauteur. L’écran de jeu est bien plus petit que celui de Vamiga. Les animations qui nous avaient tant séduits perdent toute leur souplesse ici. 11 ne reste alors que les animations sonores, excellentes pour les deux versions, et toujours l'originalité de cette étrange partie, surtout lors du jeu en double. Un soft que l’on peut donc se procurer sans crainte,
mais seulement après s'être essayé à Tennis Cup et Great Courts. (Disquette Océan.)
Type World Court PC Engine tennis intérêt 17 graphisme
* * * * animation
* **** bruitages
* * * * nrix E type Tennis Game Boy tennis intérêt 17 graphisme
* * ? ? ?
Apimation bruitages
* **** nrix B Table Tennis Amiga type oino-DOng intérêt 15
graphisme
* *** * animation_
* **** bruitages
* * * * * prix_ C ¦fÔOT Dans l’univers des simulations sportives,
les micro ordinateurs tiennent la dragée haute aux consoles.
Les jeux de foot ne font pas exception à la règle et des
programmes comme Kick Off II ou International Soccer Challenge
sont d’un niveau de réalisme jamais atteint auparavant.
Sur consoles, World Championship Soccer sur Megadrive et Formation Soccer sur PC Engine sont davantage des jeux amusants que de véritables simulations. O.H. arbitre le match.
Il s'est produit en 90 pour le football le même phénomène que pour le lennis. De même que Great Courts avait précédé, fin 89, l'explosion du lennis 90, Kick Off, nominé aux Tilt d'or l'année dernière, semble avoir lancé bon nombre de programmeurs sur ses traces.
Nous avons vu cette année éclore des simulations de qualité, qu'il s'agisse de football classique ou de gestion d'équipes.
En ce qui concerne le choix délicat entre console et micro, le football suit là encore les traces du tennis. Si les plus performantes des consoles possèdent toutes dans leur ludothèque un foot de qualité, il semble impossible de retrouver sur PC Engine ou Megadrive une simulation aussi réaliste que sur Atari ST ou Amiga. Action pure ou jeu évolué, il faut choisir !
Le top niveau de la simulation lootbal- listique se partage cette année entre deux titres. Kick Off II et International Soccer Challenge. Le premier conserve toute la jouabilité de son grand frère. Tilt d'or 89, en ajoutant à son jeu quelques options supplémentaires, telles les modifications de techniques en cours de match ou l'orientation du tir lors des corners.
Kick Off II est une excellente simulation que l'on peut acheter les yeux fermés. Mais, attention, International Soccer Challenge n'est pas mal non plus ! Certes, il s'agit d'un logiciel moins facile à jouer au premier abord mais, à long terme, il me semble plus convaincant, et surtout plus innovateur. La vue 3D arrière, les modes de contrôle des joueurs et les possibilités de tir réalistes sont autant d'atouts qui feront pencher la balance.
Aux côtés de ces deux titres prestigieux, trois logiciels se partagent le domaine du foot «arcade», des programmes à la jouabilité immédiate et exemplaire, mais qui pèchent en contrepartie par un manque de réalisme si on les compare aux deux bests.
Italy 90, disponible sur 16 bits et CPC. Offre un jeu simple et facile à prendre en main.
Mais puisque, sur ST ou Amiga. Vous avez le choix entre ce soft et Kick Off II par exemple, pourquoi investir dans un produit certes bon mais moins complet que d'autres?
Il n'en va pas de même pour World Championship Soccer et Formation Soccer, les foot respectifs de la Megadrive et de la NEC. Ces programmes n'ouvrent pas beaucoup de stratégie, ni même de réalisme, toujours comparés aux deux bests bien sûr. Mais là, on n'a pas le choix, les consoles n'ont que ça à se mettre sous la dent ! Rassurez-vous, il ne s'agit vraiment pas de mauvaises simulations. Il vous suffira de miser à fond sur l'action pour sortir repu et heureux de leurs championnats.
Dans un autre domaine, Player Manager et Manchester United se partagent la palme de la meilleure gestion d'équipe: engagement et entraînement des joueurs, stratégie poussée avant le match, ce travail plus «sérieux» pourra passionner les amateurs. Quant au choix qu'il vous faudra faire entre ces deux titres, sachez que Manchester United est plus puissant en stratégie que Player Manager, mais que, revers de la médaille, les matchs que l'on dispute finalement sont plus performants sur Player Manager (il s'agit en fait des matchs de Kick Off...). La simulation de football micro-ludique a
parfaitement profité de cette année 90, Le clivage console micro reste important mais bien naturel, souplesse de l'action pour les unes, richesse de jeu pour les autres. A signaler enfin que les pauvres possesseurs de PC ou de 8 bits sortent un peu déçus du challenge 90. Peu de bonnes choses à se mettre sous le pied. Il faudra attendre les adaptations des bests cités plus haut.
Olivier Hautefeuille World Championship Soccer Megadrive _football 15 ype_ graphisme _ animation_ bruitages_ prix_ ? * ? * ?
_?**** ? * ?
_D Formation Soccer PC Engine _football 17 type- Intérêt_ graphisme anlmation_ bruitages_ prix_
* * * _D Face à Formation Soccer, le grand foot de la PC Engine,
la Megadrive profite depuis l’été d’une partie intéressante.
Une fois de plus. Le fossé qui existe encore entre micro et
console se fait bien sentir. Inutile d’espérer retrouver dans
World Championship Soccer le réalisme d’un Kick Off ou d’un
International Soccer Challenge. Ce titre mise à fond sur
l’arcade, mais s’en tire très bien par ailleurs. Grâce aux
possibilités graphiques et sonores de la Megadrive, la partie
qui se joue ici est très ludique. Les sprites sont de grande
taille et le terrain de jeu, montré en vue aérienne, scrolle
sans aucun à-coup. Comme toujours, on peut facilement localiser
les joueurs à l’aide du scanner. Quant à la difficulté du jeu.
Elle évolue en souplesse tout au long des nombreux matchs qui
retracent le championnat du monde, but ultime de vos efforts.
World Championship Soccer offre en contrepartie peu de richesse
de coups. 11 faudra Ici jouer à la mode « casse-cou », dans le
plus pur style arcade, sans se soucier des fautes ou pénalités,
toutes deux ignorées par la simulation. Un programme finalement
très ludique, même s’il ne peut en aucun cas être considéré
comme l’équivalent d’un Kick Off console. (Cartouche Sega.)
La NEC PC Engine compte enfin son football de qualité ! Forma tion Soccer pourrait presque détrôner Kick Off II... En fait, si l’on s’en tient au rendu graphique de la partie, la NEC bat à plate couture l'Amiga. Les sprites sont grands, le scrolling multidirectionnel d’une souplesse incroyable.
Seuls les bruitages ne sont pas vraiment à la hauteur. Formation Soccer profite d’un grand nombre d’options de jeu. Premier atout dans ce domaine, quatre joueurs peuvent s’affronter selon diverses combinaisons, 2 contre 2, X contre 3. Etc. Vous pourrez aussi sélectionner pour chacun une équipe (vous avez le choix entre seize pays) dont les caractéristiques sont variables. Lors du match, le joueur va jongler entre les deux boutons de tir et les flèches pour choisir l’un des neufs coups prévus par le programme, de la passe au lob, en passant par la tête, le shoot violent... Pour encore plus de
finesse dans le jeu, il est de même possible de choisir le joueur à qui l’on lance la balle. Munie de cette richesse d’action et de la précision de ses animations, cette simulation est certes difficile à prendre en main, mais finalement se révèle très ludique. C’est un grand hit, à ne pas manquer. (Cartouche Human Technologies.)
¦fôoT Loin de la complexité d'international Soccer Challenge pour le maniement des tirs, de Kick Off pour le contrôle du ballon ou de Formation Soccer pour son niveau de jeu, Italy 90 mise avant tout sur la simplicité de son maniement et la beauté de ses animations superbes pour un Atari ST pour passionner l'amateur de foot arcade. Ce soft est en effet très facile à prendre en main. Le ballon colle à vos pieds et il suffit de comprendre le maniement de la puissance des coups (pression plus ou moins longue de la gâchette du joystick) pour se lancer dans l’offensive. Le choix du niveau
de difficulté de vos matchs dépendra des équipes sélectionnées.
Ensuite, le jeu sur le terrain est avant tout affaire de réflexes et de rapidité. Italy 90 est donc très ludique, si l’on ne regrette pas trop de ne pas contrôler tous les aspects qui font honneur aux titres concurrents. Seule lacune dont on pourra souffrir à long terme : l’absence de scanner, ce qui ne facilite pas la localisation des joueurs pour les passes longues. Il est intéressant de noter que l’Atari ST parvient ici à rivaliser avec la PC Engine au niveau de l’animation. Un titre qui. Faute d’innover, dévoile très vite sa jouabilité. (Disquette US Gold.)
Après le succès remporté par la première version de ce titre fameux, la venue de Kick Off II sur l’écran de vos Amiga avait de quoi attirer l’œil de plus d’un sportif micro. Optant pour la vue aérienne, Kick OU II propose de nombreuses phases d’entraînement. Le contrôle du ballon est en effet très délicat, puisque ce dernier ne reste pas collé à vos pieds comme il est souvent de coutume dans les foots classiques. Il est possible de jouer seul ou à deux contre l'ordinateur, de contrôler le joueur le plus proche de la balle ou de choisir l’un des membres de l’équipe comme unique sportif
humain. La réalisation de cette simulation est excellente. Sa jouabilité exemplaire place d’ores et déjà ce programme au sommet du podium.
Muni d'un choix d’options confortable. Kick OUII compte quelques » plus » face à la première version. Il est désormais possible de moduler la frappe au corner ou au coup franc, de voir en replay certaines parties de l'action, de modifier sa technique de jeu en cours de match, etc. Plus ludique mais moins innovateur que le grand International Soccer Challenge, voilà à coup sûr l’une des deux meilleures simulations de foot disponibles sur micro. (Disquette Anco.)
Il y a ceux qui ne pensent qu’à frapper le ballon, courir au but et remporter la victoire... Manchester United dépasse ce stade de simulation pour vous proposer de contrôler d’un bout à l’autre la progression d’une équipe complète. Ce programme est le premier titre sorti cette année à cumpler ainsi gestion stratégique et jeu sur le terrain. Vous allez créer votre équipe, et surtout la suivre avec beaucoup de concentration. Il faudra par exemple choisir les matchs, entraîner chaque joueur individuellement, acheter ou vendre des champions. Cette phase de jeu stratégique est très bien gérée
par une suite de tableaux précis, maniables et clairs. Ensuite, il vous faudra bien sûr assumer le jeu sur le terrain. La mise en scène développe une vue latérale 3D. Même si l’on n’atteint pas ici la jouabilité d’un Kick OH, l'animation est bonne et la visibilité du terrain, favorisée par le scanner, permet d’échafauder de bonnes techniques d'attaque. Manchester United prend vraiment bien en compte l'état physique de chacun de vos joueurs. Trop ou pas assez entraîné, un membre de l’équipe peut devenir réellement inefficace., Un bon compromis donc, détrôné pourtant par Player Manager.
(Disquette Krisalis.)
Italy 90 Atari ST football .16 intérêt- graphisme AKOlAin:
* * * * * animation
* ****
* * * * bruitages Kick Off II Amiga type__football Intérêt-17
graphisme__. * * * * animation____? ? ? ? ?
Bruitages_* * * * * prix__B Manchester United Amiga, Atari ST type _football et gestion de l'équipe intérêt__16 graphisme _ ? ? ? ? ?
Animation_***** bruitages_* * * * * prix__C Intérêt autre machine Atari ST : 16 Player Manager L‘Entraîneur Habileté de L'équipe Gardien 6 1G Défense 6 1G Milieu 4 1G fittaque 1G 1G Amiga, Atari ST type _football et gestion d’équipe Intérêt__17 graphisme _ ?
Animation_* * ? * * bruitages_ ? ? ? ? ?
Prix_C Intérêt autre machine Atari ST : 16 Player Manager est le seul concurrent de Manchester United. Ces deux softs s’intéressent tout à la fois à la gestion stratégique d’une équipe et au déroulement du match sur le terrain. Là où Manchester United présentait des tableaux stratégiques très précis et maniables, Player Manager accuse, en comparaison, une austérité rébarbative. Moins d’options sont disponibles et cette phase de jeu perd un peu de son intérêt. En revanche, lorsque l’on arrive au match en temps réel. Player Manager fait assurément plus fort que son confrère, et pour cause
: il s’agit en fait d’un Kick Off qui ne souffre que d’un seul défaut, l’absence du mode deux joueurs.
Toutefois, la jouabilité sur le terrain est parfaite. Il est possible de choisir entre deux modes de contrôle, soit que l’on dirige le joueur le plus près du ballon, soit que l’on choisisse un certain sportif qui ne quittera plus le joystick tout au long de la partie. Souvent rébarbative aux yeux des passionnés d’action, la gestion d'une équipe est chose délicate. Mais quand on sait que l’on va finalement jouer à la mode Kick Off, pourquoi ne pas s’atteler à cette stratégie et dépasser du même coup l’intérêt plus simple de l’action ? (Disquette Anco.)
Détrôner Kick OH II, voilà le but de cette excellente simulation de foot.
Son arme : l’innovation complète, tant au niveau de la mise en scène graphique que du maniement même de la balle... International Soccer Challenge profite de trois atouts. Il utilise tout d’abord une vue 3D arrière du terrain. Imaginez une caméra qui suit le meneur du ballon, zoome sur les buts adverses avant de reculer vers le milieu de terrain... L’effet est superbe, même s’il est sans doute plus difficile de suivre un match sous cet angle de vision qu’en vue aérienne classique. Deuxième atout, cette simulation propose un entraînement complet à toutes les techniques de tir et de passes.
Puisque l’on contrôle la puissance du tir, sa direction mais aussi la hauteur de l’envoi, il faudra travailler en solitaire chaque coup de pied. Dans les matchs, le joueur a la possibilité de sélectionner trois niveaux de difficulté, selon qu'il contrôle une, deux ou les trois données précitées. Enfin, ce soft innove également dans le contrôle de la balle, que l’on peut à tout moment laisser à l’ordinateur por le reprendre ensuite.
Excellente simulation finalement, à laquelle il ne manque que le jeu à deux. (Disquette Microprose.)
International Soccer Challenge Atari ST type _ football Intérêt 18 graphisme
* * * * *
* * * * * bruitages
* * * * prix B r Devant l’afflux des simulations de tennis ou de
football, nous avons décidé de traiter chacune de ces
catégories dans des rubriques bien précises. Restaient des jeux
inspirés de différentes activités sportives, sports de combats,
multi-épreuves dérivés des Summer Games et Winter Games,
basket-ball, etc. La sélection a été rude.
Résultat: voici les meilleurs jeux de sports de l’année 1990 sur consoles et micro-ordinateurs.
Dans le domaine des sports, concepteurs et programmeurs se sont tournés cette année vers des disciplines précises et ont créé des dynamiques autour de quelques thèmes particuliers, au détriment de la richesse légendaire de l’un des domaines micro les plus ludiques et appréciés par le public. Si le football et le tennis, par exemple, ont connu en 90 un essor incroyable, en revanche, des domaines comme la simulation d'arts martiaux ou les multi-épreuves sont en complète récession.
En ce qui concerne le match qui oppose consoles et micros en cette fin d'année, le bilan est relativemenl équilibré pour notre catégorie. Les consoles olfrent des simulations très arcade comme Super Real Basketball sur Megadrive ou Super Volley- Ball sur PC Engine. Qualité maximale en matière de graphismes et d’animation, de quoi dérouiller vos manettes... Côté micro, c'est le domaine des sports de combat qui est le plus représenté, même si la production n'a rien à voir avec celle des années précédentes. Voici donc notre sélection pour les «autres sports» de l'année 1990.
Les combats de karaté ou de kendo tleurissaient encore l'an passé comme autant de grains de sable dans un sac d'entraînement. Cette année, peu de softs, mais des programmes de qualité, développés sur micro, et qui usent de ce tait de la puissance « ordinateur » en matière de réalisme de la simulation Budokan otfre ainsi un choix de disciplines variées. Après un entraînement sérieux, vous pourrez combattre au nunchaku un karaté man... le pied! La précision graphique obtenue sur PC par ce programme montre bien que la tendance est désormais au réalisme, plus qu'à l'action 100 % boom boom, ce qui
a trop longtemps été le cas dans le domaine sportif. Bruce Lee Lives et Oriental Games misent quant à eux sur la programmation de macros, des enchaînements d'actions que vous mettez en place avant le match.
Un excellent moyen d'adapter enfin ses propres exigences à celles du programme.
Cette initiative 90 devrait être désormais suivie par tous les programmeurs dans les années à venir.
Dans le domaine des multi-épreuves, on ne retrouve en aucun cas cette année la fécondité des productions 88 ou 89. Fini la grande série des Games d'Epyx ; un seul logiciel intéressant a vu le jour en 90, Track and Field II, développé sur console Nintendo. Cette « petite » console montre bien ici sa suprématie face aux micros : grâce à la puissance de stockage de sa cartouche, la simulation offre en effet quinze disciplines, toutes très bien traitées et qui allient action et réflexion, trépidation du joystick et stratégie. _ Enfin, nous avons sélectionné pour vous l'exceptionnel TV Sport
Basketball, une simulation qui soigne avant tout l'aspect visuel de la partie. Certes difficile à prendre en main, ce programme est le premier à offrir des sprites de si grande taille, animés avec autant de réalisme. Un logiciel qui enterre graphiquement le déjà fameux Beach Volley, même si sa jouabilité est plus délicate.
Pour dégager les grandes tendances, on peut donc dire que le sport micro 90 s'est orienté vers plus de réalisme, ce qui s'est sans doute produit au détriment de sa pluralité. Face aux grands challenges de l'année que connurent le tennis et le football, l'originalité et la richesse de cette catégorie pourtant très ludique a pris un coup de vieux. Espérons que les programmeurs de demain renverseront la vapeur et s'attaqueront de nouveau aux domaines oubliés de cette année, le ski, le base-bail, les multi-épreuves... Olivier Hautefeuille Oriental Games Amiga. Atari STE.
Amstrad 6128 type_ arts martiaux Intérêt___15 graphisme * * * * animation_? ? ? ? * prix _ Track and Field II Nintendo type_sport multi-épreuve intérêt_17 graphisme _ ? * ? ? ?
Animation_ ? * * * * bruitages_? ? ? ? ?
Prix___D Voici encore une initiative qui prouve l’efficacité des consoles en matière de simulation sportive. Sur une seule cartouche, Track and Field II ne vous propose pas moins de quinze disciplines, qui vont de l’escrime au tir au pigeon, en passant par la perche, le canoë, etc. Pour bien démontrer la qualité de cette simulation, il suffira d'annoncer aux connaisseurs qu’elle surpasse largement la série des Games d’Epyx, une référence en la matière.
Cette compétition a de plus le mérite de cumuler énergie (pour les courses, les sauts...) et stratégie (pour le tir, l'escrime...), dans le sens où il ne suffit pas de s’affoler sur la manette pour sortir vainqueur des épreuves. Si les logiciels de ce type se sont taris en cette année 9 0. Alors qu’ils fleurissaient encore l’année dernière, c’est à coup sûr que l'on s’est lassé de ce genre pourtant passionnant. Les consoles vont-elles relever le défi en usant de leurs armes habituelles, qualité arcade et surtout grande capacité de stockage ? Espérons que cette fabuleuse initiative aura des
émules. En attendant, il est impossible pour les possesseurs de la console Nintendo de passer au travers de cette grande simulation, graphiquement simple mais tellement ludique. (Cartouche Konami.)
Aux côtés de Budokan et de Bruce Lee Lives. Oriental Games est la troisième simulation d’arts martiaux de qualité à avoir vu le jour cette année. Là où Budokan présentait un choix de disciplines confortable et Bruce Lee Lives un scénario captivant, Oriental Games innove par la redéfinition complète des actions au joystick et la mise en place de macros.
En revanche, son jeu est moins complet que celui de Budokan. Vous avez le choix ici entre trois degrés de difficulté, l’option combat simple ou championnat ainsi qu'entre trois disciplines, le kendo (combat au bâton}, le kung-fu et le kyo-kushin-kai, deux sports à mains nues. Les combats de cette simulation offrent des animations et des bruitages soignés.
Toutefois, les graphismes ne permettent pas toujours d’apprécier la portée des coups aussi précisément que dans Budokan. Le meilleur atout de cette simulation réside alors dans la redéfinition du joystick. S’il est possible de décider des positions du manche pour chaque attaque ou parade, le module de création permet également de mettre en place des macros, enchaînement de quatre mouvements (comme dans Bruce Lee Lives). Un bon soft, mais inférieur à ses deux concurrents. (Disquette Microstyle. Super Yolleyball PC Engine La PC Engine se donne à fond sur cette simulation de volley. Mise à part
l’absence de musique durant la partie, la réalisation de ce match est excellente. Le terrain est vu de côté, les joueurs sont très grands et le moindre de leurs mouvements accuse un réalisme à toute épreuve. Le jeu est rapide mais jamais flou ou peu précis, tant l’animation est souple et les scrol- llngs bien traités : ils dévoilent la pattie du terrain où se passe l’action.
La précision des tirs et des effets donnés au ballon ne souffrent d'aucun reproche. Le contrôle de vos actions passe par l'emploi de deux boutons de tir, l’un pour frapper la balle, l’autre pour sauter. Le jeu est si réaliste qu’il prend en compte votre placement par rapport au ballon pour décider de l’angle de renvoi. La richesse des coups est alors décuplée. Pas moins de quatre possibilités d’engagement, des smashs et des roulés- boulés à vous couper le souffle, en bref, toutes les qualités de l’arcade « console» au service de la simulation. Un bon exemple pour comprendre que le domaine
sportif s’arrange au mieux des possibilités techniques excellentes des consoles puissantes. Voici un titre qui doit figurer dans la ludothèque des possesseurs de NEC PC Engine. (Cartouche System V.) Alors que l’on était depuis longtemps saturé par les simulations d'arts martiaux, cette année 90 aura marqué un très net ralentissement de la production combat sur micro. Aux côtés de Bruce Lee Lives et d'Orientaf Games, Budokan est le seul soft intéressant à avoir vu le Jour l’an passé.
Cette simulation n'apporte en fait rien de nouveau. Seulement muni d’une qualité toujours plus poussée et d’un choix de disciplines Impressionnant, Budokan est un hit qui proflte bien de cette baisse de production. Première constatation, le résultat graphique de cette simulation est vraiment superbe sur PC VGA. Les mouvements sont précis, les sprltes très grands évoluent dans des décors réalistes aux effets de matières et d’ombrages savants- Le joueur va s’entraîner à plusieurs disciplines distinctes, dont le karaté et l’impressionnant nunchaku. Lorsqu’il contrôle parfaitement les nombreux
coups et parades, votre héros entame les tournois. Il est possible alors de mélanger les différents arts martiaux, d’attaquer au bâton un karatéka ou encore de lancer son nunchaku dans les pieds de votre adversaire désarmé. Disponible sur Megadrive, Budokan est vraiment superbe sur console. (Disquette Electronic Arts.)
Parmi les rares softs de combat développés en cette année 90, Bruce Lee Lives est sans doute le hit des hits, celui qui parvient tout juste à détrôner l’excellent Budokan. Plutôt que de proposer plusieurs disciplines comme son confrère de ring, ce programme ne concerne que le karaté.
Le joueur va s’entraîner contre un sac de sable et y travailler les seize techniques de coups de poing et de coups de pied prévus. Les mouvements sont très beaux, et l’animation n’est jamais saccadée, même si l’on possède un PC de petite puissance. Initiative intéressante, une attaque « macro » pourra être..programmée dans la salle d’entraînement. 11 s’agit en fait de mémoriser un enchaînement de trois coups, par exemple, pas en avant, coup de pied tournant et retraite. Cette option apparaît pour la première fois dans ce type de simulation. Très efficace et ludique, espérons qu'elle sera
plus développée encore dans les prochains combats micro. Enfin, Bruce Lee Lives use d’un vrai scénario, à savoir que vous mènerez ici une suite de combats contre la mort, ce qui se révèle plus motivant que les offensives sur ring de Budokan. Une très bonne simulation à ne pas manquer. (Disquette Software Toolworks.)
TV Sports Basketball est à coup sûr un logiciel original. Plus que tout autre chose, c’est sa mise en scène qui Impressionnera le joueur. Fidèle à son image, Clnemaware développe Ici un jeu très visuel. L’action semble suivie par une caméra. Les mouvements des joueurs sont superbes. Gros plans sur l’action, phases Intermédiaires de présentation, Y Amiga est ici au mieux de sa forme. La stratégie de la mise en place de votre prochaine partie est de même convaincante. Beaucoup d’options, notamment en ce qui concerne la difficulté du jeu, permettent au sportif d'adapter la partie à ses
capacités. Lots du combat, on notera aussi quelques initiatives intéressantes, comme ce témoin qui vous indique en temps réel le pourcentage de chance de chaque passe. S’il est beau visuellement, en revanche, TV Sports Basketball n’est pas facile à prendre en main, pas très jouable à court terme. Impossible de lancer l’offensive sans avoir lu et relu la notice, sans avoir passé de longues heures à louper des passes, des tirs.
N’espérez pas profiter de cette partie dans les premiers temps. Mais si l’on s'accroche, quel pied ! Un très bon titre, original mais dlfflclle. (Disquette Clnemaware.)
La Megadrive commence à offrir une honnête collection de simulations sportives, couvrant les princiaux genres. Ce simulateur de basket joue la carte du réalisme, offrant la possibilité de sélectionner son match et de positionner les joueurs sur le terrain. Mais, comme toujours sur console, le côté ludique n’est pas oublié pour autant : le jeu est rapide et passionnant. Le plaisir du joueur est encore renforcé par une bonne réalisation graphique et sonore. Comme c’est généralement le cas dans les baskets sur console, les programmeurs se sont même offert le luxe de réaliser des gros plans sur
un ou deux joueurs lors de certains tirs ou de l'engagement.
Ce changement de point de vue, véritable suivi caméra, dynamise le jeu.
Au chapitre des reproches, on peut déplorer que l’animation des joueurs ne soit pas un peu plus fluide et que le grand nombre de joueurs par équipe rende parfois le jeu confus. Mais il s’agit d'un défaut qu'il était difficile d’éviter. Pour le reste, il n’y a vraiment rien à redire : c'est du beau travail.
Une très bonne simulation sportive, peut-être pas assez exceptionnelle pour convertir les réfractaires mais qui fera le bonheur de tous les amateurs de sport plxélisé. (Cartouche Sega.)
Type- intérêt_ graphisme animation_ bruitages _ prix_ Budokan PC, Amiga. Megadriue type intérêt.
Graphisme animation bruitages Brute Lee Lives PC tous écrans type_arts martiaux _17 Intérêt _ graphisme .
Animation bruitages _ prix_ TV Sports Basketbatt Amiga _basket-ball 16 type- Intérêt_ graphisme .
Animation- bruitages _ prix_ Super Real Basket Bail Megadriue type basket-ball Intérêt 15 graphisme ? ? ? ? * animation
* * * ?
Bruitages prix
* ? ? * * D Tetris est l’exemple même du jeu d’action réflexion
qui non seulement met vos petites cellules grises à
contribution mais aussi exige des réflexes et des nerfs à toute
épreuve. Les graphismes de ce type de programme sont souvent
d’une pauvreté affligeante mais cela n’a aucune importance tant
leur principe est passionnant. Attention: une fois que vous
serez lancé, vous n’aurez plus une minute de répit.
Ktax. Dans Puzznic, il faut réagir très rapidement en raison du peu de temps dont vous disposer pour terminer un tableau, et, dans Pipemania, c'est le liquide qui s'écoule dans la tuyauterie qui vous met la pression. Dans tous les cas, la constante de ce type de programmes, c'est le stressqu’ils engendrent. Il faut avoir les nerfs solides pour garder la tête froide au fur et à mesure que la tension augmente.
Dans cette catégorie, les micros l'emportent nettement sur les consoles. Les jeux d'action réflexion sont typiquement des programmes micros et les plus grands succès du genre ont été développés sur ces machines. D'autre part, une comparaison entre les versions micro et console ne s'imCet excellent jeu d’action réflexion d’Atari Games s’inscrit dans la lignée du célèbre Tetris. Des tulles de couleur arrivent sur un tapis roulant et vous devez les disposer de manière à réaliser des figures. Plus ies figures formées sont complexes, plus elles rapportent de points, aussi est-il préférable de
rechercher des diagonales et les figures de plus de trois pièces. A l’instar de Tetris, ce programme a fait l’objet de conversions sur presque tous les formats. Les versions Amiga et ST sont fort bien réalisées, mais elles présentent un niveau de difficulté assez élevé en raison de la rapidité de défilement des pièces. Les versions PC Engine et Megadrive.
Sont également très réussies et elles offrent encore une meilleure jouabilité que les précédentes. En outre, la version Megadrive offre l’avantage de permettre à deux joueurs de s'affronter, comme dans le jeu d'arcade. Cette option est particulièrement plaisante dans la mesure où l'on peut vraiment influer sur la partie de son adversaire, ce qui est l'occasion d’affrontements très excitants. Pour finir, la version Lynx est également très réussie, tant en ce qui concerne la réalisation que la jouabilité. (Disquette, carte et cartouche Tengen.)
Ktax Megadriue, PC Engine, Lynx. Atari ST. Amiga intérêt_17 graphisme__***** animation.. _* * * * * bruitages_ . * * * * prix___ D Intérêt autres machines PC Engine: 16 Lynx: 17 ST : 16 Amiga: 16 Délaissant pour une fois les shoot-them-up spectaculaires, Taito a réalisé un jeu d'action réflexion pour les salles d’arcade. Le principe est on ne peut plus simple : vous devez faire disparaître les blocs de couleur que renferme chaque tableau. Il suffit que plusieurs blocs de même couleur entrent en contact pour qu’ils disparaissent, mais il faut impérativement les déplacer selon un ordre
précis si on ne veut pas se retrouver bloqué.
Cela n’est pas toujours évident et il faut bien réfléchir avant de jouer, car chaque tableau est truffé de pièges. Faites vite car le temps vous est compté! Dans les niveaux supérieurs, vous devez également emprunter des plates-formes mobiles et déplacer des pièces très rapidement, ce qui exige beaucoup d’habileté. Les versions PC Engine et CPC sont fidèles au jeu d'arcade et aussi passionnantes l’une que l’autre. En revanche, la version Game Boy présente des tableaux différents qui sont nettement plus faciles que les originaux. D’autre part, vous disposez d’un temps illimité pour résoudre
chaque problème, ce qui ôte un peu de piquant au jeu. Enfin, Il est beaucoup plus difficile de visualiser le jeu en monochrome. (Disquette Océan, carte Taito, cartouche Taito.)
Puzznic CPC, PC Engine.
Game Boy intérêt_17 graphisme Pipemania est indiscutablement l'un des jeux d'action réflexion les plus excitants de l'année. Le principe est très simple : à l’aide de différentes pièces, vous devez construire la tuyauterie la plus longue possible. L’eau se met à couler dans les tuyaux au bout d’un certain temps et le jeu s’arrête lorsqu'elle atteint la fin du circuit. Cela met vraiment la pression, il faut absolument garder son sang-froid. Les choses se compliquent encore dans ies niveaux supérieurs, avec la présence d'obstacles et surtout de tuyaux à sens unique, ce qui vous posera bien des
problèmes. Pipemania présente plusieurs variantes, y compris une option deux joueurs, ainsi qu’un système de codes qui évite de tout reprendre depuis le début à chaque nouvelle partie. Voilà l’un des jeux les plus stressants qui soient, mais il est presque impossible de s’arrêter une fois que l’on met le doigt dans l'engrenage. Les versions PC, ST et Amiga sont quasiment identiques. La version Game Boy (rebaptisée Pipe Dream) est très proche des précédentes, mais elle souffre un peu de la petite taille des pièces, qui rend le jeu difficilement lisible. Quelle que soit la version, voici un
programme indispensable. (Disquette Empire, cartouche Nintendo.)
Pipemania (Pipe Dream) PC. Atari ST, Amiga, Game Boy intérêt_18 graphisme _ ?*** animation_ bruitages_ * * * * prix_C Intérêt autres machines ST: 18 AMIGA: 18 Game Boy : 16 Les jeux d'action réflexion existent depuis longtemps et bien des joueurs se souviennent encore du génial Zenji sur Atari XL et C64. C'est depuis le triomphe de Tetris que ce genre est devenu très populaire. Deux ans après sa sortie, Tetris règne encore sur cette catégorie. Pour s'en convaincre, il suffit de constater que dans notre sélection nous avons les versions Nintendo de ce classique, ainsi que deux remakes:
Weiltris et Block Oui.
Ce type de jeu s'adresse à des joueurs complets, capables de réfléchir rapidement et disposant d'excellents réflexes.
Généralement, vos réflexes sont sollicités lorsque la vitesse de défilement s'accélère, comme dans Tetris et ses clones, ou dans pose pas, dans la mesure où l'intérêt de ce type de jeu repose uniquement sur le concept et que le graphisme et l'animation sont généralement réduits à leur plus simpie expression. Mais le principal avantage des versions micro sur leurs concurrentes repose sur la possibilité de sauvegarder ses score$ . En effet, ces programmes sont vraiment des jeux à scores et le désir d'améliorer ses performances est particulièrement stimulant. Sans sauvegarde des scores, on se
lasse plus rapidement des programmes de ce type Chaque console dispose de quelques titres passionnants, mais c'est sur micro que vous trouverez le plus large éventail de jeux d'action réflexion.
Alain Huyghues-Lacour
- ACTION f&FL&tOM Ce programme qui nous vient de l’Est est
incontestablement ie jeu le plus marquant de ces dernières
années. La recette est efficace : un concept simple, de la
réflexion, ainsi que des réflexes à toute épreuve quand la
vitesse s’accélère. Ce programme génial fait enfin son
apparition sur la console Nintendo, mais aussi sur le Game Boy.
La version Nintendo 8 bits est particulièrement laide, avec
de médiocres graphismes et des couleurs aussi tristes qu’un
matin d'hiver en Sibérie. Mais cela est vraiment secondaire
dans un programme comme celui-ci. Le concept du jeu est
suffisamment fort et prenant pour ne nécessiter aucun effet
spectaculaire ef, du moment que la jouabilité est parfaite,
c’est une réussite. En revanche, la version Game Boy est sans
doute la meilleure à ce jour. En effet, elle présente la
particularité de pouvoir se jouer à deux en connectant deux
machines.
Contrairement à la version arcade, il ne s'agit pas ici de jouer simultanément chacun sur son tableau ; on a la possibilité d’influer sur le tableau de l’adversaire. En effet, chaque fois que vous faites disparaître une ligne, votre adversaire en récupère une, ce qui pimente beaucoup le leu. (Cartouche Nintendo.)
Tetris Game Boy, Nintendo 8 bits Intérêt_19 graphisme__* * * * animation_* * * * bruitages_ ***** prix_B Intérêt autre machine Nintendo 8 bits: 17 Ce programme de Rainbow Arts ne manque pas d’originalité, car il fait autant appel à l’habileté qu’à la réflexion. Vous dirigez une boule à travers trente-deux niveaux truffés de toutes sortes de pièges. Il faut se déplacer avec beaucoup de précision pour passer des barrières d’énergie, des passerelles étroites, des zones de glace, ou encore pour éviter des flaques d’acide. De plus, il convient de se méfier tout particulièrement des aimants et des
ventilateurs qui prennent un malin plaisir à vous précipiter dans le vide. Heureusement, le mode de contrôle à la souris est fort précis. En revanche, il vous faut également résoudre de nombreux problèmes pour progresser dans les niveaux. Par exemple, vous devez disposer des clefs de couleur qui correspondent aux nombreuses portes qui vous arrêtent dans votre progression. De manière générale, vous devez explorer chaque recoin d’un niveau, mais il faut souvent suivre un ordre précis. De plus, vous devez récupérer de l’argent afin de pouvoir acheter différents équipements indispensables, ainsi
qu’un parachute qui peut vous sauver la mise en cas de chute. Rock’n Roll bénéficie d'une réalisation très soignée, ce qui est rarement le cas pour les jeux d’action réflexion. (Disquette Rainbow Arts.)
Rock'n Roll Amiga Intérêt_16 graphisme
* **** animation ? * ? ? * bruitages
* **** prix .C Sokoban PC Engine, Megadriue intérêt 16 graphisme
* * * * animation
* * * ?
Bruitages
* * * * prix D Intérêt autre machine Megadrive : 16 Ce programme
vous fera réaliser que le métier de déménageur est réservé aux
intellectuels. En effet, votre travail consiste à placer des
caisses sur des emplacements déterminés à l’avance et vous vous
rendrez compte tout de suite que c’est un véritable casse-tête.
Vous pouvez seulement pousser les caisses, mais encore
faut-il avoir la possibilité de passer derrière, ce qui n’est
pas toujours évident dans la mesure où les salles présentent de
nombreux coins. D’autre part, il n’est pas possible de pousser
plus de deux caisses à la fois, ce qui ne vous simplifie pas
non plus la vie. Alors il faut bien réfléchir avant de faire le
moindre mouvement, car on se retrouve très facilement bloqué,
mais heureusement vous n’êtes pas limité par le temps. Une fois
que vous vous retrouvez bloqué, vous avez le choix entre deux
possibilités : la première consiste à reprendre le tableau
depuis le départ: la seconde, beaucoup plus originale, vous
permet de revenir en arrière pour recommencer à partir de
n’importe quel moment. Vous appuyez sur le second bouton pour
que votre personnage refasse ses mouvements à l'envers. Les
versions PC Engine et Megadrive ne présentent pas de
différences notables (Carte Media Rings.)
PC intérêt Welltris Atari ST, Amiga 18 graphisme
* **** animation
* *** bruitages
* * * orix C Welltris est l'un des nombreux clones de Tetris ;
toutefois il convient de préciser que ce programme est l’œuvre
d’Alexis Patzhitnov, le génial créateur du Tetris original.
Comme dans Block Out, le récipient est vu de dessus. La
ressemblance entre les deux programmes s'arrête là. Cette fols,
les pièces sont en 2D et vous les faites glisser le long des
parois du récipient. Vous pouvez les déplacer d’un mur à
l’autre et les faire pivoter sur elles-mêmes, mais une fois
qu’elles atteignent le fond du récipient elles continuent
d’elles-mêmes sur leur lancée jusqu’à ce qu’elles rencontrent
une autre pièce, ou le bord du récipient. La plupart des pièces
sont identiques à celles de Tetris, mais quelques-unes, plus
complexes, apparaissent de temps à autre. Lorsqu’une pièce ne
parvient pas à se loger complètement sur le fond, le mur sur
lequel elle empiète est alors condamné pendant un certain
temps, ce qui complique franchement les choses. Le concept de
ce programme est vraiment original et, contrairement à Block
Out, il ne s’agit pas d'un simple remake de Tetris, mais d’un
jeu vraiment nouveau. Les versions PC, ST et Amiga sont aussi
réussies les unes que les autres. (Disquette Spectrum
Holobyte.)
Ce programme reprend fidèlement le principe de Tetris, mais cette fois le récipient est vu de dessus, ce qui complique nettement les choses. En effet, les pièces tournent sur elles-mêmes en tous sens et la 3D multiplie le nombre de combinaisons possibles. Cela implique l’utilisation d’un plus grand nombre de touches, ce qui pose bien des problèmes de prise en main lors des premières parties. Tout s’arrange une fois que l'on commence à maîtriser ce mode de contrôle et on se prend totalement au jeu dès cet instant. De plus, Block Out vous permet de modifier la plupart des paramètres de jeu.
Tout d’abord, 11 est possible de modifier la largeur du récipient, ainsi que sa profondeur. D’autre part, vous avez le choix entre trois jeux de pièces, dont les plus simples sont identiques à celles de Tetris, tandis que les plus complexes partent dans tous les sens. Ces dernières augmentent nettement le niveau de difficulté, car c’est un véritable casse- tête pour les dls'poser correctement. Suivant l’exemple de Tetris, après avoir fait ses débuts sur micro. Block Out est ensuite passé dans les salles d’arcade. Les versions ST et Amiga sont identiques. (Disquette California Dreams.)
Bloek Out Atari ST, Amiga WAR6AM6 Les Wargames sont souvent mal considérés : nombreux sont ceux qui pensent encore que les jeux hautement sophistiqués sont réservés à un petit groupe de spécialistes, passionnés d’histoire, amateurs de conflits napoléoniens. Il n’en est rien. Notre sélection vous fera découvrir ou redécouvrir une palette de logiciels très ludiques, qui ont obtenu au cours de l’année 1990 un grand succès. Full Métal Planet, Oméga ou Austerlitz font partie des jeux que tous les amateurs de micros doivent connaître. Quant aux possesseurs de consoles, qu ils ne se désespèrent
pas : les cartouches existent, mais en japonais... A quand les traductions ?
Armada est un wargame naval basé sur l’aspect stratégique. On peut y jouer contre l'ordinateur ou contre un adversaire humain. Différentes options permettent d’adapter la difficulté au niveau du joueur. Cette bataille navale offre une représentation 3D agréable et précise. Les différents angles de vue autorisent une visualisation rapide de la position des unités. Leventail des ordres possibles est très large et témoigne de la richesse du programme au niveau stratégique : déplacement, engagement au combat ou désengagement, changement de tactique, patrouille, transfert de troupes, etc. Cette
richesse est encore améliorée par la possibilité de combinaisons de plusieurs ordres. De nombreux facteurs sont pris eu compte pour améliorer le réalisme de la simulation. Le principal problème vient de la manière de rentrer ces ordres : il faut utiliser une syntaxe proche des jeux d’aventure, ce qui alourdit le jeu. 11 est bien dommage que les programmeurs n'aient pas mis à profit icônes et souris, améliorant du même coup l’ergonomie du programme. Un wargame réservé aux mordus du genre. L'intérêt du jeu est équivalent sur les trois machines mais la version PC n’offre que le mode CGA 4
couleurs. (Disquette ARC.)
Amiga.
Type intérêt Armada Atari ST. PC . Wargame naval 14 graphisme ? * ? * _ bruitages _ prix B Harpoon est une bataille navale superbement réalisée. En revanche, le joueur voit son champ d'action limité par la stratégie très complexe mise en oeuvre dans les différentes missions. Selon la difficulté choisie, vous contrôlerez une flotte plus ou moins importante (un peu comme dans Armada). L’écran se partage en quatre fenêtres, offrant chacune la visualisation d’un endroit ou d’un rapport différent. Ce système permet ainsi de lire d’un seul coup d’œil les informations les plus importantes Toutes les
actions se choisissent à la souris et leur éventail est varié : choix du cap d’une unité, mission de reconnaissance assignée à une escadrille de jets, etc. Les cartes vous donneront la position de chacune des unités et l’aspect géographique de l’environnement. Les actions spéciales (tirs ou naufrage par exemple) sont elles aussi mises en scène en vue aérienne.
Harpoon se distingue par le réalisme stratégique de sa simulation ainsi que par la beauté et la souplesse de sa mise en image et la qualité de son ergonomie. En revanche, on se sent un peu frustré dans les combats, ceux- ci étant gérés par l'ordinateur sans que le joueur y ait la moindre part.
Dommage! (Disquette PSS.)
Type Harpoon PC warqame naval 14 graphisme _ ? * ??
Animation ? ?
Hrnitnaes ? * ?
Prix C Khalaan Atari ST. Amiga type_wargame commerce politique intérêt 15 ? ? * ? * ? * ?
Bruitages
* ? * ?
Prix C Intérêt autre machine Amiga : 15 Imperium Atari ST type wargame futuriste 15 graphisme ? * ? * animation bruitages ? ?
Orix B Imperium est un wargame futuriste ayant pour particularité de ne présenter pratiquement aucun graphisme. Tout se joue grâce à une série d'écrans options sélectionnâmes à la souris. Ces écrans rappelant un peu ceux de GEM peuvent être à volonté déplacés, rangés dans l’ordre voulu, supprimés, etc. A chaque tour, vous allez prendre des décisions économiques (taxes, impôts, embargo), diplomatiques (alliance, espionnage) ou guerrières (constructions de vaisseaux, mise en place d’armées, attaques, etc.). Vous devrez bien entendu tenir compte de tous les rapports émanant de vos alliés pour
prendre vos décisions futures. De son côté, l’ordinateur ne va pas se gêner pour vous mettre des bâtons dans les roues par tous les moyens possibles. La simulation est très « fidèle », le programme sachant gérer un grand nombre de paramètres et faire preuve d'une stratégie de qualité. Imperium est tout à la fois très complexe par la richesse de ses possibilités et très simple par son maniement (gestion tout souris, multifenêtrage. Graphisme très clair, notice en français). Ce wargame futuriste saura séduire tout autant l’amateur éclairé que le néophyte. (Disquette Electronic Arts.)
Vous incarnez l’un des quatre califes de Khalaan. Opposé dans une lutte sans merci aux trois autres, tandis qu’un cinquième larron, l'envahisseur va se mêler à cette sarabande infernale. La conquête du pouvoir passe par de nombreux moyens bien différents. Vous pouvez par exemple opter pour la lutte armée et conquérir l'arme au poing des forteresses bien gardées.
Ces combats se déroulent éventuellement dans un mode arcade simple mais agréable, tout comme les batailles navales. Le commerce (visite des boutiques, mise en place d’une caravane) a son importance pour accroître vos ressources. La politique n’est pas exclue de cette simulation ; gare aux alliances temporaires, mais aussi aux espions qui tenteront de commettre un attentat, de corrompre une armée ou de recueillir des renseignements. Même la magie trouve sa part si vous mettez la main sur la lampe. Ces riches possibilités permettent à chacun de trouver sa propre stratégie. Les graphismes
mi-dlgitalisés, mi-dessinés, sont superbes et l’ambiance sonore performante. En revanche, l’animation est plus inégale, les accès disques fréquents et les réactions de la souris parfois un peu molles. Un excellent jeu cependant. (Disquettes Chip.)
WAR6AM6 Les grandes batailles napoléoniennes ont toujours attiré les créateurs de wargames. Aussi la grande bataille d’Austerlitz se devait-elle d’en faire partie. Ausferlftz modernise un certain nombre de points par rapport au mode de déroulement des wargames plus classiques. Tout d'abord, le terrain est représenté en trois dimensions, ce qui apporte un réalisme plus important. Cette représentation 3D est d’ailleurs excellente, en particulier au niveau de la clarté, ce qui est loin d’être facile dans ce type de jeu.
Le réalisme de la bataille est renforcé par le déroulement en temps réel.
De même, les ordres (déplacement des unités, attaque, retraite, maintien d’une position, etc.) demandent un certain temps à être transmis. Ils peuvent être mal interprétés ou même tout simplement ignorés dans certains cas. Vous allez suivre la bataille depuis votre quartier général. En conséquence, vous ne pourrez apercevoir qu'une partie du terrain. Pour le reste, vous devrez vous fier aux rapports de vos généraux. Austerlitz est un excellent wargame qui s’adresse surtout aux joueurs confirmés. La notice en français est bien faite et s'accompagne d’une carte du champ de bataille.
(Disquette PSS.)
Full Métal Planete est la version informatisée du jeu de plateau du même nom, combinant exploration, ramassage de minerai et wargame aux vastes possibilités. Le jeu accepte de deux à quatre joueurs, humains ou informatisés. Les adversaires-ordinateur sont variés, utilisant chacun une stratégie propre, mais tous se montrent redoutables. Outre la variété des engins, des modes d’attaque (on peut détruire mais aussi capturer un engin adverse) ou des conditions de victoire (prise de la base ennemie ou stock supérieur de minerai), l’univers est soumis à l'influence de grandes marées qui
modifient en permanence la carte des terres émergées et donc les déplacements des véhicules terrestres et maritimes. L’ergonomie est excellente, le jeu se jouant très facilement à la souris. Le terrain est vu du dessus mais complété d’une superbe Impression de relief. Animation et bruitages sont aussi d’un bon niveau. Full Métal Planete s’avère absolument passionnant et l'on ne peut résister à l’attrait d’une partie supplémentaire pour tenter une nouvelle stratégie. L'ordinateur est vraiment très fort et de nombreuses parties seront nécessaires avant que vous puissiez le battre. (Disquette
Infogrames.)
A la tête de leurs armées respectives, deux princes s’affrontent dans un combat sans merci pour la conquête du pouvoir total. Ce wargame médiéval va vous permettre d’affronter l’ordinateur ou un autre joueur (si toutefois vous disposez de deux machines et d’un câble null modem). Prince est un wargame original qui présente une nouvelle approche du genre.
L’ergonomie de jeu est très soignée. Toutes les actions (déplacements, combats, etc.) s’effectuent à la souris, ce qui apporte un grand confort d’utilisation. Cette simplicité, qui saura séduire le novice, ne s’est pas faite au détriment de l’intérêt de jeu, loin de là. De nombreux facteurs sont pris en compte par le programme dans ses calculs et celui-ci se montre d'ailleurs un redoutable adversaire bien difficile à battre. La réalisation n’appelle aucun reproche particulier. Les graphismes rappellent ceux de Populous et les effets de zoom apportent une certaine variété dans la mise en
images. Les bruitages sont plus restreints, mais cela se révèle de peu d’importance dans ce type de jeu. Un bon wargame qui renouvelle l'intérêt du genre et conviendra aussi bien aux novices qu’aux habitués des grandes batailles. (Disquette ARC.)
Oméga est un wargame gouverné par un concept original. Au lieu de diriger votre tank dans les batailles, vous allez lui apprendre à se débrouiller tout seul grâce à l'intelligence artificielle. Côté engin, vous disposez d’un éventail de dix modèles, que vous pourrez compléter d’accessoires supplémentaires en fonction de votre budget. Vous l’instruirez grâce à un langage simple dérivé du Basic et du Pascal. Vous possédez déjà des modules tout prêts: chercher un ennemi, tirer dessus, etc., mais vous serez amené à affiner la programmation pour combattre des ennemis plus intelligents. De
cette manière, votre tank sera alors à même de choisir ses cibles, de contourner les obstacles au lieu de leur tirer dessus, de réparer les dommages ou même de rompre le combat s'il commence a tourner mal.
Les simulations en situation se font sur le terrain de votre choix. Vous pourrez observer le combat selon le point de vue des différents antagonistes ou à partir d’un mode satellite plus rapide. Si tout va bien, il sera temps de passer les tests d’évaluation qui consistent en une série de dix combats différents. La réalisation est très moyenne mais le jeu est passionnant. Pas de différence entre les deux versions. (Disquette Origin.)
North and South vous invite à revivre la guerre de Sécession, sur fond de décors à la Blueberry. La superbe présentation animée suffit à vous mettre dans l’ambiance. Infanterie, cavalerie et canons sont déplacés sur la carte à la souris. Des combats ont lieu lorsqu’une unité pénètre dans un territoire détenu par l’adversaire. Ces combats se déroulent sur un mode mi-arcade, mi-stratégie et sont joliment traités : graphismes clairs, bruitages réalistes et burlesques dans l’esprit de la BD. Les attaques du train et des forts adoptent une perspective latérale plus classique mais ne le cèdent
en rien au niveau de la réalisation graphique et sonore. North and South souffre cependant d’une réelle faiblesse au niveau du scénario et surtout de la trop faible force stratégique de l’ordinateur. Une fois que l’on maîtrise bien l'usage des canons, on gagne à coup sûr. En fait, le programme ne révèle tout son intérêt que face à un autre adversaire humain.
Ce n'est qu’alors que la résistance sur le champ de bataille, la stratégie d’attaque du train qui transporte l'or de l’adversaire, la défense des forts ou la guerre contre les Indiens prennent toute leur ampleur. Les différentes versions sont équivalentes. (Disquette Infogrames.)
North and South Amiga. Atari ST wargame action _14
* ****
* * * *
* ***** _C Intérêt autre machine Atari ST: 14 type - Intérêt -
graphisme animation, bruitages _ prix_ Prinee Atari ST type
wargame intérêt 15 graphisme
* **** animation
* **** bruitages
* * * nrlx C type intérêt Oméga Amiga. PC création de chars de
combat 17 graphisme
* * * animation
* * ?
Bruitages
* + prix C Intérêt oufre machine PC: 17 full Métal Planete Atari
ST tvoe wargame stratégie intérêt 18 graphisme
* ****
* * * * bruitages
* * * * prix C type Austerlitz Amiga wargame intérêt 16 graphisme
* **** animation .???** bruitages prix D Pm&iON STRA7&5 E Peu de
réelles innovations dans l’univers des jeux de
réflexion stratégie cette année. Les jeux d’échecs s’améliorent
toujours et deviennent enfin capables de réellement faire
progresser les débutants.
Les amateurs de bridge découvriront avec plaisir Bridge Player 2150 Galactica. Quant aux possesseurs de consoles, ils peuvent déjà jouer sur les incontournables Tetris et Populous et découvriront très bientôt Sim City. Bref, tout va bien... Alors que l'année 89 avait été particulièrement riche en nouveautés originales Ar- chipelagos, Bombuzal et surtout Populous et Sim City), 1990 semble marquer un peu le pas. Seul Tower ol Babel est réellement novateur. Outre la perfection de sa représentation 3D surfaces pleines, ce logiciel ravira les amateurs de casse-tête. Une fois que l'on en a bien
assimilé les subtilités, il vous plonge dans un univers prenant dont il est bien difficile de s'échapper.
En revanche, les grands classiques ont été bien servis. Bridge Player 2150 Galactica est le premier programme de bridge sur micro capable de bien jouer, et cela à toutes les phases du jeu. De plus, son cours de bridge intégré est bien fait ettrèsdidactique. Toutes ces qualités font d'autant plus regretter la médiocrité de sa réalisation graphique et de son ergonomie.
Les échecs, le maître-jeu de réflexion, n'ont pas été oubliés non plus avec Chess Champion, qui est une version améliorée de Chess Player 2150, déjà gagnant du championnat anglais des logiciels d'échecs sur micro en 1989. Cette dernière version est encore un peu plus forte, ce qui le place très bien face aux machines d'échecs dédiées, seules les plus coûteuses marquant une nette différence. Mais, surtout, il est le premier à proposer de vrais niveaux pour débutants, ce qui est capital pour pouvoir s'adapter à tous les types de joueurs.
Les consoles commencent à se pourvoir aussi en jeux de stratégie. Pour l'instant, ce sont principalement des jeux d'action stratégie (type Tetris) mais la Megadrive vient de se doter de Populous (jeu en solitaire uniquement). De plus. Sim City ne devrait pas tarder à être adapté et Populous décliné sur d'autres consoles.
Si, en cette fin 90, les ordinateurs offrent le choix le plus large pour les jeux de réflexion stratégie, la situation pourrait fort bien changer en 91. Un dernier mot pour parler de Powermonger qui se rapproche un peu de Populous et risque d'en faire craquet plus d'un à sa sortie. Jacques Harbonn Oil Imperium Atari ST. Amiga type_stratégie commerce action intérêt___16 graphisme__? ? ? ?
Animation__? ? ?
Bruitages_ *** prix -C Intérêt autre machine Amiga : 16 Centrefold Squares Amiga type pseudo Othello strlp intérêt___15 graphisme ????*?
Animation I__ bruitages _ ? ? ?
Prix__C Deflektor II Amiga type- intérêt_ graphisme animation_ bruitages _ prix_ Deflektor II utilise le même principe de jeu que le premier volet. Vous devez dévier un rayon magique à l’aide de nombreux miroirs afin de réaliser un trajet continu entre le laser-source et la destination. Différents éléments vont compliquer le jeu. Tout d’abord, certains obstacles vont s’opposer au passage du rayon et il vous faudra donc les détruire. Votre source laser ne supporte pas de recevoir son propre rayon, qui lui ferait perdre de l’énergie. Dans certains cas, le chemin ne peut être créé qu en ayant
recours à des « téléporteurs ». Chaque tableau se joue en temps limité et, aux niveaux supérieurs, de petites créatures viennent sans cesse tourner vos miroirs et détruire ce que vous aurez eu bien du mal à établir.
La réalisation de ce second volet est bien meilleure. Les sprltes des personnages tournent sur eux-mêmes avec réalisme. Les pièges et les sortilèges sont plus subtils et la bande-son très réussie. De plus un mode éditeur vous permet de créer vos propres tableaux, ce qui prolonge d'autant la durée de vie de ce type de logiciel. Un bon programme, à la progression de difficulté bien menée, qui ravira ceux qui aiment se creuser les méninges. (Disquette Gremlin.)
Cette bataille économique a pour point de mire un sujet d’actualité : ta pétrole. Vous allez affronter un à trois autres joueurs dans une guerre sans merci où les enjeux sont variés : ruiner les autres joueurs, être le plus riche, parvenir à un certain capital, ou posséder 80 % de l’ensemble des sites pétroliers. Oil Imperium mêle habilement stratégie et actions. Il faudra savoir choisir les terrains rentables, prévoir le stockage du pétrole, vendre au meilleur cours et n’accepter que les contrats intéressants. Mais vous devrez aussi mettre vous-même la main à la pâte pour forer, construire
votre pipeline ou éteindre un incendie. Ces petits jeux d’arcade sont simples mais assez bien réalisés et dynamisent l’action. Différents événements, le plus souvent néfastes, vont perturber votre fragile équilibre. Parfois dus au hasard, ils peuvent aussi être le fait des actions de sabotage commanditées par vos concurrents. C’est alors le moment de faire intervenir les détectives ou vos propres saboteurs. La réalisation d’ensemble est correcte, et quelques petites touches d’humour parsèment le jeu. Une simulation prenante où l’on a vite envie de devenir un magnat du pétrole. (Disquette
Reline.)
Sur fond de superbes créatures déshabillées (les digitalisations sont criantes de vérité), Centrefold Squares vous propose une variante originale à Othello. Vos onze partenaires sont de niveau très différents et, si la première n’est pas très difficile à battre, les dernières en revanche vous poseront de réels problèmes. Contrairement aux strip-pokers. Vous n’allez pas voir les différentes phases du déshabillage mais ôter un à un les rectangles qui obturent l’image. Chaque rectangle contient un chiffre qui constitue la limite à atteindre. En effet la partie s’arrête dès que l’un des joueurs a
atteint ce score. Des cases de bonus ou de malus disposées aléatoirement sur le plateau de jeu vont encore compliquer les choses.
En fait, la stratégie gagnante à Othello (mobilité maximale et gain du centre et des coins) n’est plus de mise ici. Il faut quasiment jouer au coup par coup et surveiller sans cesse le taux d’occupation de votre adversaire.
En dernier recours, on dispose même d’un tirage au sort aux effets variés : gain d’un ou deux tours, gain'ou perte de points, changement de camp, etc. Un bon programme pour qui veut se décrasser les neurones (et les mirettes !). (Disquette CDS.)
Pm&ioN srR meiE Mindbender vous propose une excellente variante de Deflektor. Vous devez déplacer un rayon magique, là aussi en faisant tourner les multiples « déviateurs », de manière à détruire les différents chaudrons qui renfer- ment de l’énergie. Ensuite, vous n’aurez plus qu’à diriger le rayon vers la sortie pour accéder au tableau suivant. Pour compliquer le toute, de nombreux objets dotés de caractéristiques très différentes parsèment chaque niveau. Les cinquante tableaux du programme vous donneront bien du fil à retordre. La progression de difficulté est bien menée, la barre étant
cependant placée un peu haut (le second tableau est déjà difficile). La variété des éléments soutient l'intérêt du jeu. Dès que vous avez terminé un tableau, celui-ci est sauvegardé automatiquement, ce qui évite de toujours devoir reprendre la partie au début. L’éditeur de tableaux intégré vous permettra d’échanger vos créations avec vos amis et de prolonger encore la durée de vie du logiciel. La réalisation est très correcte, tant au niveau des graphismes fins, de l'animation ou des bruitages d’ambiance. L’ergonomie est excellente. Un bon programme qui ravira les amateurs de casse- tête.
(Disquette Gtemlin.)
Mindbender Amiga, Atari ST type_réflexion intérêt-15 graphisme _ ? ? ? ?
Animation_? ? ? ?
Bruitages_ ? * ? ?
Prix-C Intérêt autre machine Atari ST : 15 Sim City Amiga. Atari ST, PC, Mac FI oiWi ny Ai*' Disastei' Xoi*nado Ecu* tlinuake iMonstev intérêt_18 graphisme _ ? ? ? ? ?
Animation__? ? ?
Bruitages_* ? * prix_ C Intérêt autres machines Atari ST: 18 PC: 18 Mac: 18 Impossible de ne pas reparler de Sim City, cette superbe simulation Tilt d’or 89. Vous allez construire une ville nouvelle et gérer tous les aspects politiques, économiques et sociaux. Peu à peu votre ville s'anime, les voitures circulent sur les routes, les immeubles se construisent, les avions décollent de l’aéroport, et la foule se rend au stade pour voir le dernier match. Les nuisances d’une grande ville ne vont pas tarder à se manifester : embouteillages, manque de transports en commun, pollution, risque
d'incendie, criminalité élevée, etc., sans compter les multiples catastrophes peu prévisibles. Prenez les mesures qui s’imposent pour que vos concitoyens soient contents de vous. Vous pouvez aussi choisir de présider aux destinées d’une ville célèbre, quelques mois avant une terrible catastrophe qui va la rayer de la carte en partie ou en totalité. Aurez-vous le temps et les moyens de limiter les conséquences du désastre ? Ce jeu fabuleux qui propose un objectif à la fols non violent et éducatif est encore enrichi d’un éditeur de terrain, désormais disponible. Un programme pas
sionnant à la réalisation sans reproche. Toutes les versions disponibles sont équivalentes. (Disquette Infogrames.)
Tilt d'or 89 sur ST et Amiga, Populous se devait d'offrit ses richesses aux possesseurs de PC. Rappelons-en le scénario. Vous incarnez un dieu bon opposé dans une difficile lutte d'influence au mauvais dieu. Chacun de vous doit rassembler le plus de croyants possible pour augmenter sa puissance. Pour cela, un seul moyen au début : améliorer les conditions de vie de vos partisans en aplanissant le terrain. Ils vont alors croître et se multiplier comme des lapins. U est alors temps de former des héros qui défendront vos couleurs et d’enrayer la progression de l’ennemi par des tremblements de
terre, raz de marée, marécages et autres gentillesses.
Des événements extérieurs peuvent perturber le fragile équilibre à haut niveau. On reste sous le charme de ce petit monde qui mène sa vie plus ou moins tranquillement sous vos yeux. L’ordinateur se montre un adversaire redoutable. La réalisation est sans reproche tant au niveau des graphismes et de l'animation que de la facilité de jeu. La disquette complémentaire, The Promised Land, élargit encore l’intéiêt du jeu en apportant des graphismes et surtout des stratégies encore plus variées. Un superbe programme. (Disquette Electronic Atts.)
Popvlous PC. Amiga. Atari ST type_stratégie wargame Intérêt_18 graphisme _ * * ? * * animation_? * ? * * bruitages _ * * * prix_C Intérêt autres machines Amiga: 18 Atari ST : 18 Tower of Babel Atari ST, Amiga type__réflexion Intérêt_19 graphisme _ ?????* animation_? * * ? ?
Bruitages_ ?
Prix__C Intérêt autre machine Amiga: 19 Tower of Babel est le jeu de casse-tête le plus novateur de l’année 90. Dans un superbe univers 3D surfaces pleines très bien rendu, vous contrôlez un à trois robots aux fonctions complémentaires : pousser, prendre ou détruire. Le but de chaque niveau est simple (ramasser des barres d’or et ou détruire des créatures), mais le moyen d’y parvenir est autrement plus ardu. En effet le monde de Tower of Babel est peuplé d’éléments très divers : tourelle de tir ou de rayon répulsif, mines fixes ou à retardement, blocs opaques ou réfléchissants, et bien
d’autres encore. Outre la difficulté du trajet lul-même (U faut changer de niveau en utilisant les ascenseurs), vous devrez éviter ces différents obstacles ou les utiliser à votre profit. Il faut analyser soigneusement chaque tableau avant de commencer, pour enchaîner dans un ordre précis les missions de vos robots. Dans certains cas, tout doit être terminé dans le temps imparti et vous devrez avoir recours à la programmation des robots pour qu’ils agissent simultanément. La réalisation graphique est grandiose avec camétas multiples et zoom de grande amplitude, et l’animation
étonnante. Un jeu de réflexion incontournable. (Disquette Rainbird.)
Wall Street Atari ST. Amiga type simulation boursière intérêt__15 graphisme _ ? ? ? ?
Niovr TILT» ShcsMUm. , tout 1 crsm.
¦«Il JiMB lonttautr ;w( itU. 8om» Chir it.
Lu reucJr.
Animation_ bruitages__ prix_C Intérêt autre machine Amiga : 15 Wall Street est un jeu de simulation boursière qui se rapproche suffisamment de la réalité pour que vous en tiriez vraiment des connaissances utiles.. D’ailleurs la somme qui vous est alouée au départ dépend de vos réponses aux questions à choix multiples portant sur le domaine boursier. Tous les jours, vous allez prendre connaissance des nouvelles, en envisager les implications et décider des mesures qui s'imposent pour y parer ou au contraire en profiter. Vous pouvez à tout moment voir le cours des valeurs, et l’état de
votre portefeuille boursier avec rappel du cours d’achat et du cours actuel. Vous ne disposez que de dix secondes pour les achats et les ventes en Bourse, pour simuler le stress autour de la corbeille. Bien d’autres opérations sont possibles : emprunt à concurrence de la moitié des sommes investies en action, comparaison du portefeuille des différents joueurs, informations boursières diverses et graphiques des fluctuations des cours des différentes actions. La simulation est intéressante et la mise en page claire et assez jolie. En revanche, on peut se demander pourquoi la soutis n'a pas
été implémentée (notice de jeu en français). (Disquette Magic Byte.)
Ç&mtiON STRAlésiE Lost Dutchman Mine vous invite à une ruée vers l'or dans une aventure mêlée d'action et de stratégie. Vous y incarnez un pauvre prospecteur don!
Le but est de retrouver une fabuleuse mine perdue. Pour la découvrir, sou vous explorerez systématiquement toutes les mines, soit plus intelligemment vous tenterez de mettre la main sur les six morceaux de la carte.
Vous allez devoir gérer votre nourriture et votre boisson, pêcher pour man ger. Tamiser pour accumuler un peu d'or, et explorer les mines et les cavernes. De retour à la ville, vous pourrez même vous livrer à une partie endiablée de poker pour plumer votre adversaire qui vous donnera alors un mor- ceau de carte. Dans les déserts que vous traverserez, il est possible que vous soyez attaqué par des serpents, des Indiens ou des bandits. Si vous avez la chance de capturer un bandit recherché, vous aurez le plaisir de toucher la récompense promise. Lorsque vous serez un peu plus riche, vous
serez en mesure d'acheter des mules pour transporter plus d équipement ce qui vous permettra des explorations plus longues et plus lointaines. Bien que la réalisaüon soit moyenne, le jeu est prenant par sa variété. (Disquette Magnetic Images.)
Lost Dutehman Mme Atari ST. Amiga type aventure stratégie action intérêt _ graphisme io
* * * *
* * * bruitages
* ** prix C Intérêt autre machine Amiga: 16 Bridge Player 2150
Galactica est dû à la réunion d'un programmeur et d'une
championne européenne de bridge. Non content d'être un
excellent programme de jeu. Il offre aussi un enseignement
didactique. Four l’apprentissage, le logiciel vous propose cent
mains de difficulté croissante qui vous initieront en douceur
à toutes les subtilités des annonces et des squeezes. Les
annonces ou cartes mal jouées seront refusees et vous pourrez
éventuellement faire jouer le programme a votre place. Pour le
jeu classique, le programme se charge de la gestion des trois
autres joueurs. Les donnes peuvent être entrées manuellement
(très utile pour les problèmes qui disposent en outre de la
recherche du meilleur coup à partir de la huitième levée) ou
tirées aléatoirement. Au niveau du jeu lui-même, le logiciel
est sans reproche. Il connaît les conventions d enchères
classiques (Stayman. Blackwood, Gcrber, Joséphine) et y répond
correctement. Pour le jeu de la carte, il se débrouille tout
aussi bien, grâce à sa maîtrise des impasses, de la
répartition, du squeeze et du retour au mort. En revanche,
l’affichage est indigne du ST et l’ergonomie clavier bien peu
pratique. (Disquette CP Software.)
Bridge Player 2150Jralacnea Atari ST (une - bridge 17 graphisme * _ bruitages _ prix --- C Bloodia est l'un des rares jeux de réflexion action disponibles sur console. Vous allez déplacer des portions de circuit de proche en proche (comme le vieux jeu du pousse-pousse) pour former le circuit complei.
Un mode turbo accélérant la vitesse de déplacement du curseur vous fera gagner des points supplémentaires, au prix bien évidemment d une ditti- culté accrue. Chaque tableau se joue en temps limite, ce qui ne facilite pas les choses. Ce programme rappelle beaucoup Diablo sur Atari SI et Amiga mais s’avère plus réussi que ce dernier. Les tableaux sont très varies et la progression de difficulté bien menée. Certains sont de véritables casse-tête qui feront fumer vos petites cellules grises, tandis que d autres tableaux solliciteront plutôt vos réflexes. Le système intelligent de codes donnés
après la réussite des tableaux vous évite de toujours recommencer le jeu au début. La réalisation graphique n’a rien d exceptionnel mais sa clarté facilite le jeu. La bande sonore d'un bon niveau apporte un plus incontestable. Il s’agit donc d'un programme d'autant plus intéressant qu il comble un manque certain dans le domaine des jeux de réflexion sur console. (Carte Hudson Soft.)
Bloodia PC Engine NEC réflexion action ___15 ? ? ?
Ri ]j F 1 U type-- intérêt _ graphisme animation_ bruitages - prix__ Hoyle Book of Games vous propose cinq jeux de cartes avec leurs variantes éventuelles se jouant contre un ou plusieurs adversaires, et une réussite A côté du huit américain et du ginrami. On trouve des jeux de cartes peu connus en France tels que le Old Maid. Hearts ou Cribbage. Ces jeux sont intéressants et les règles sont fournies par le programme (en anglais malheureusement). Les adversaires proposés par les programmes sont nombreux et d’une grande diversité, tant au niveau de leur visage (il y a même des animaux,
savants à n'en pas douter) que de leur force de jeu.
Si certains ne sont pas trop difficiles à battre, les plus forts en revanche vous donneront bien du fil à retordre. La réalisation est d'un bon niveau, les cartes étant très joliment dessinées et bien reconnaissables. L ergonomie à la souris s'avère aussi très agréable et la « conversation » que vous tiendront vos partenaires renforce le réalisme. On regrettera seulement les temps de chargement vraiment trop longs, d’autant qu ils ne s expliquent guère dans ce genre de jeu. Un programme très agréable pour qui aime les jeux de cartes. La version ST accepte le monochrome et gere les
expandeurs Roland MT-32 et Casio CZ-101. (Disquette Sierra.)
Hoyle Book of Games Amiga. Atari ST type_feux de cartes intérêt__15 graphisme__*?-*¦** animation -- bruitages__ * * * prix__ Intérêt autre machine Atari ST : 15 Extase vous propose de vous insinuer dans les circuits d un androide pour le remettre en état. Pour cela, vous devrez décrasser les circuits pour laisser le libre passage au courant qui pourra se frayer un chemin jusqu au cerveau. Mais de vilains virus sont à l'affût, prêts à faire sauter les fusibles se trouvant sur leur passage. Vous pourrez les détruire en cliquant dessus, mais il faut alors être très rapide. Vous disposez
heureusement d'une usine à fusible qui fonctionne lorsque l’on y amene le courant grâce aux aiguillages. Le temps joue un rôle déterminant dans ce jeu. D une pari, vous ne disposez que d'un nombre limité de charges électriques et. D autre part, il vous faut terminer avant l'adversaire (humain ou ordinateur) qui s'occupe de l'autre côté. Les huit niveaux dont se compose le programme sont bien échelonnés en ce qui concerne la difficulté. La réalisation est de grande qualité. Le graphisme est agréable et la tete de 1 humanoïde s'anime pendant l'action, selon la fonction que vous tentez de
reactiver La bande sonore est superbe, avec une excellente introduction et surtoul une étonnante musique interactive en cours d’action. Un programme prenant. (Disquette Cryo.)
Extase Amiga, Atari ST réflexion action 16 . ? ? ? ?
* * ? * ???*??
_ C type - intérêt _ graphisme animation_ bruitages _ prix_ Intérêt autre machine Atari ST: 16 LMBIKINME AMIGA 2000.. Jour après jour constituez- vous une cagnotte qui a de la mémoire. Dans les ténèbres du labyrinthe vous combattrez des monstres mais aussi d'autres joueurs pour vous approprier leurs trésors. Enfin, au crépuscule, vous délivrerez la princesse et gagnerez AMIGA 2000*.
‘même si vous ne délivrez pas la princesse, vous pouvez gagner grâce à votre cagnotte.
TAPEZ
36. 15 CODE ur recevoir le plan du labyrinthe et vrer le premier
la princesse Zelda, renvoyez ton ci-dessous às 36 15 ZELDA -
SUITE 1024, rue de la Fontaine au Roi 75 011 Paris.
HOROMAG C.P N“71 061
n.
..
nom ....
Age .....|
¦esse ...j
S J mmaoN strat&îie Dames Simulator Atari ST _ dames
françaises 15 type-- Intérêt_ graphisme animation_ bruitages _
prix_ Plotting Amiga réflexion 16 type- intérêt_ graphisme
animation_ bruitages _ prix- _ **?*
* * * * _C X ¦xi Hoyle Book of Games II Amiga (üüfsu :hocki type-
intérêt réussites 15 graphisme ? ? ? * bruitages . * * * *
prix c Colossus Chess X PC. Atari ST, Amiga type échecs intérêt
17 graphisme
* ? ?* bruitages
* * prix D Intérêt autres machines Atari ST: 17 Amiga: 17 Chess
Champion Amiga. Atari ST, PC type- intérêt_ graphisme animation
_ bruitages _ prix_ Intérêt autres machines Atari ST: 19 f PC :
19 Dames Simulator est (son nom le laisse présager) un jeu de
dames françaises. Le programme est assez complet et respecte
toutes les réglés, li offre des niveaux infinis par
détermination du temps moyen ou de la profondeur de
recherche, la possibilité de jouer les Blancs ou les Noirs
(avec retournement du damier), le retour arrière, l'entrée
d'une position pour les problèmes et les pendules pour chaque
camp. La force du programme est plus que correcte et celui-ci
dispose d'une bibliothèque d ouvertures que l'on peut
déconnecter éventuellement. S’il est facile a battre dans les
premiers niveaux, Il se montre déjà un partenaire honorable
avec un temps de réflexion de dix secondes et devient
franchement redoutable lorsqu on lui concède une minute par
coup. Le graphisme 3D est bien rendu et la perspective
légèrement fuyante facilite la visualisation des pièces, tu
revanche, l'entrée des coups est bien peu ergonomique. 11 faut
passer en revue tous les coups possibles pour choisir le sien.
Un contrôle direct de la pièce à la souris, comme aux échecs,
aurait été le bienvenu. Un bon choix cependant, tant pour le
joueur débutant ou occasionnel que pour le joueur de club.
(Disquette Infogrames.)
Plottinq est un jeu de réflexion original ne laissant aucune part aux réflexes. Le principe du jeu est simple : vous devez faire disparaître en temps limité un bloc composé de différents dominos. Pour y Parvenir, vous projetez un domino contre un autre portant le meme symbole. Ce dernier disparaît et vous récupérez celui qui se trouve derrière Ainsi de suite jusqu’à ce qu’il ne reste plus que neuf carrés à l’écran, il est capital de calculer plusieurs coups à l’avance (ce qui est le propre des vrais jeux de réflexion) pour ne pas vous retrouver bloqué. Un joker vous permettra de continuer
mais, attention, leur nombre est limite. La progression de difficulté est bien menée. Si les premiers tableaux sont faciles, en revanche, à haut niveau la disposition des briques pose deja de serieux problèmes et de nombreux obstacles viennent en plus vous gêner. Le jeu a deux apporte une dimension particulière, votre adversaire récupérant les doublés ou triplés que vous ferez disparaître ! Un éditeur de tableau, très agréable d'emploi, prolonge encore la durée de vie du programme. La réalisa tion est d'un bon niveau et l’ergonomie parfaite. Un jeu original et passionnant. (Disquette
Océan.)
Ce second volet de Hoyle Book of Games ne propose que des jeux en solitaire. L’éventail des réussites proposées est vaste puisque le logiciel en réunit vingt-huit différentes. La plupart sont peu connues mais toutes sont Intéressantes. Le « mode d'emploi » de chaque réussite est fourni au sein du programme, en anglais malheureusement. Contrairement a certaines réussites où le facteur chance est prépondérant, celles-ci demandent une stratégie plus ou moins évoluée. Certaines nécessitent meme de prévoir I plusieurs coups à l’avance. La chance a cependant son mot a dire, ce qui permet-de varier
les parties. Un certain nombre d options élargissent le leu Deux niveaux de difficulté sont offerts. A la fin d’une partie, on peut revoir les différents coups pour les analyser et déduire les causes de l’échec. D’ailleurs, rien ne vous empêche de rejouer la meme distribution pour tenter une nouvelle fois de parvenir au but. Vous disposez meme d un mode autoplay pour laisser le programme jouer a votre place. La réalisation est de qualité. Les cartes sont bien dessinées et très lisibles et la musique et les bruitages agréables. Un bon programme pour amateurs de reus- I sites. (Disquette
Sierra.)
Après le Stet Vamiga, Colossus Chess X s’insinue dans les entrailles des PC. Le programme propose une visualisation au choix en 2 et -il) Le mode 3D adopte une perspective agréable. Quatre jeux de pièces sont proposés. Certains étant tout à fait originaux. Les options offertes sont très riches : évaluation des positions et affichage de la ligne de recherche, retour arrière complet, estimation de votre ELO par analyse de vos resul tats à différentes parties, jeu en aveugle, contexte sonore (musique sous interruption ou synthèse vocale), etc. Le choix des niveaux est vaste (tournoi. Courant.
Blitz et temps égal). La bibliothèque d ouvertures est riche et il est possible de la compléter manuellement ou de laisser le programme le faire tout seul. En milieu de partie, le programme est capable de redoutables combinaisons et pratique un jeu positionnel correct. Les tinales sont d’un bon niveau aussi. Un excellent programme d echecs. Meme s il n’est pas aussi fort que Chess Champion. Les versions ST et Amiga disposent de meilleurs graphismes et d’un environnement sonore plus nene.
En revanche, il existe une incompatibilité partielle sur ST avec les anciennes ROM. (Disquette CDS.)
Chess Champion est la version améliorée de Chess Player 2150. Logiciel déjà très performant. L'échiquier est présenté en 2 ou 3D. La perspective 3D est excellente et l’on peut d’ailleurs la modilier. Cinq jeux de P'eces sont proposés, certains très originaux. Les graphismes en sont agréable', sans être aussi beaux que ceux de Chessmaster 2100 ou surtout Bartie Chess. Les options complémentaires offertes sont très riches : évaluation des positions, affichage de la ligne de recherche, évaluation de votre ELU.
Retour arrière complet, etc. Les niveaux de jeu se scindent en deux grou pes débutant ou fort. Dans les dix niveaux débutants, le programme pratique un jeu plus ou moins faible qui conviendra parfaitement aux joueur-, occasionnels. Les niveaux forts sont infinis, grâce au reglage du temps en mode tournoi ou moyenne, plus un mode temps égal. La bibliothèque d’ouvertures est très riche et variée et le programme peut la completel de lui-même. En milieu de partie, Chess Champion est bon tacticien et bon stratège. Les finales sont tout aussi performantes. Un superbe pro gramme qui sait se mettre
aussi bien au niveau du débutant que du joueur de première catégorie. (Disquette Oxford Softwork.)
P. PE MANA est un jeu dore ooo d une g rondo ingéniosité. Simple
et gèmot Avec WPS MANIA, vos réflexes sont mis û l épreuve mas
vous devez développer une stratégie Un faux mouvement, une
simple hésitation et vous serez novô dons un océan de liquide
gluant...
- PiPE MANA est un jeu d arcade s« captivant que celui qui y
touche ne peu p?us s en passer' C & VG du 02 89 Le F B i vous
confie une mission délicate démanteler un réseau de flics
ripoux imptejoés dons un trafic de voilures volées bord de la
mythique F40 de FERRARI, vous portez â travers d états des USA
à la poursuite des renégats. Téte-d-qoeue.
Course-poursuite et barrages pofccers font de ce jeu un MUST‘ ATTENTION!" Cette course folle en 3D pourrai vous être fatale Retrouvez le célébré barbare et la Princesse Manana dans cette aventure arcade héroïque. Après avoir juré vengeance, vous parlez affronter le sorcier Drax dons son domaine préhistorique. Mas io route sera longue, dangereuse et parsemée de monstres ternfiants Larves Géantes. Gnomes de Cave. Bétes Soutiennes.
A?
Plus la perne de présenter TITAN Retrouvez .dans sa verson intégrale, le plus fanîastiQue casse-briques jamais créé • La rapidité du scrolling. La qualité des graphismes et la varété de ses nrveaux en ont fait une référence. Plus au un casse-briques. TlîAN est un jeu où vous devrez fcite preuve d ingénosrtê Commencez à y jouer., vous ne pourrez plus vous arrêter "!
SiMÜLA-mUR5J £ VOL Toujours en pleine expansion, le parc des simulateurs de vol est particulièrement étoffé cette année. Si l'on note peu d'originalité dans les thèmes abordés il s'agit toujours des mêmes mises en scène que l'an dernier la simulation aérienne 90 développe quand même quelques facteurs nouveaux. Ainsi, les avions de combat dédiés aux compatibles PC utilisent désormais au mieux les possibilités de ces machines. D'autre part, sur Amiga ou Atari ST, c'est la dualité arcade stratégie qui est à l'ordre du jour. Mais, il faut bien l'admettre, seul le PC offre un très grand choix
de simulateurs. Quant aux consoles, elles ne proposent aucune simulation réelle. Impossible de piloter un jet sur PC Engine ou Megadrive par exemple !
L'année 90 a'donné naissance à deux logiciels particuliers et de grande qualité.
ESS est un simulateur de navette spatiale qui développe tout autant la simulation (pilotage) que la stratégie (commerce et entretien de satellites). Pour une mise en scène graphique précise, ESS séduira pour son pilotage 3D. Un pilotage similaire entoure le scénario d'UEO, la soucoupe 90 de Sublogic, père du très grand Flight Simulator. Ce programme, très bien réalisé Soyons clairs : les simulateurs de vol sont aujourd’hui sublimes !
Et le mot est faible pour décrire la richesse de ces logiciels qui ne pourront, en plus, que s’améliorer davantage.
L’augmentation de la puissance et de la rapidité des machines, le savoir-faire toujours plus grand des programmeurs aboutissent à des petites merveilles qui ont pour noms F29 Retahator, ESS ou LHX Attack Chopper, le meilleur simulateur d’hélicoptère aujourd hui di pour peu qu'on l’exploite sur un PC haut de gamme, apporte lui aussi un nouveau souffle aux pilotes lassés des missions de vol classiques.
Dernier thème enfin qui s'échappe de la norme aérienne micro, l'acrobatie.et les très belles missions de BlueAngels. Ce soft vous invite à travailler votre style dans plusieurs scénarios de haute voltige. De très complexes menus d'options permettent au pilote de modifier les composantes de chaque épreuve. Si Blue Angeis apparaît dans ce challenge comme le seul logiciel d'acrobatie aérienne édité cette année, il ne parvient pas à détrôner l’ancien Chuck Yeager's, bien plus fluide et précis. Falcon, enfin, se maintient dans ce combat 90. Aussi performant que le plus récent F29 Reialiator, il ne
baisse les bras que sur PC, faute de stratégie très poussée. Voilà .pour les domaines autres que le combat classique Si maintenant vous cherchez missiles à votre pied, Tilt a sélectionné pour vous les huit plus grands simulateurs, le meilleur cru
90. Battle of Britain est un logiciel qui mise plus sur l'arcade
que sur le réalisme pur de la simulation. Un très bon titre
pour les amateurs d'animations souples et ludiques.
Le match est plus serré entre FI9 Stealth Fighter, déjà nominé l'année dernière mais toujours bien placé, Fighter Bomber, F29 Retaliator, A 10 Tank Killer, SU 25, Flight ot the Intruder et LHX Attack Chopper.
Sur PC, F19, Fighter Bomber Intruder et SU25 se partagent la palme d'honneur.
A 10 Tank Killer reste un peu en retrait, surtout si l'on ne possède pas un PC très puissant. Flight of the Intruden quant à lui, propose un « plus », le contrôle simultané de plusieurs avions. En revanche, son jeu est trop difficile et ses graphismes fouillés sont moins précis que ceux d'un SU25 par exemple.
Sur ST ou Amiga, F29 reste sans aucun doute le simulateur de vol et combat aérien le plus beau, le plus fluide à l'écran. En contrepartie, ses missions sont très brèves et ne développent en aucun cas la stratégie d'un FI 9. Reste enfin l'excellent LHX Attack Chopper, le simulateur qui m'a le plus comblé cette année. Le pilotage de cet hélicoptère de combat est d'une souplesse et d'un réalisme extraordinaires. De plus, visuellement, c'est un délice... A vous maintenant de choisir parmi ces hits votre logithèque «simulation» pour préparer vaillamment les combats 91.
Olivier Hautefeuille Aux côtés des simulateurs de vol classiques, ce titre méritait de figurer dans ce challenge aérien. ESS est une simulation spatiale qui profite d une excellente réalisation. Le Jeu se décompose en diverses phases. Vous aile- tout d’abord acheter des satellites, puis les placer en orbite autour de la Terre, à l’aide d’un vaisseau spatial. Mêlant tout à loisir 1 aspect économique, stratégique et le pUotage de votre engin, ESS demande au pilote la même concentration que celle qui est nécessaire au manche d un Flight Simulator. Le pilotage du vaisseau est bien plus
enrichissant, bien sûr, que ne l’est celui d’un avion classique. C’est en jonglant avec la puissance des diverses tuyères que vous pourrez définir et conserver votre trajectoire. Le pilote lutte contre l’inertie, il doit souvent inverser la propulsion pour freiner un mouvement. Il faudra sans cesse s aider de l’affichage des coordonnées (en trois dimensions) pour atteindre un point voulu et effectuer la manœuvre finale. Le graphisme 3D et toutes les animations disponibles dans ce programme sont d’une grande précision et d’une grande souplesse. ESS est à la fois réaliste et ludique. Un soit qui
comblera bien des pilotes. (Disquette Tomahawk.)
ESS Atari ST. PC type _ intérêt graphisme animation_ bruitages prix A mi-chemin entre LHX Attack Chopper et ESS, UFO nous entraîne dans une passionnante mission de pilotage 3D. Une soucoupe repond aux commandes délicates de votre joystick. Si un scénario complexe vous propose de mener ici des combats, c’est sur la qualité et la difficulté du pilotage que repose l’atout majeur de ce logiciel. Vous contrôlez le poussée de divers réacteurs et devez, bien sûr, lutter contre 1 apesanteur Manié au clavier, à la souris ou au joystick, votre engin répond au mieux à toutes vos actions, même si la
complexité du programme souffre des configurations PC de petite capacité. Conçu par l’équipe qui engendra le célèbre Flight Simulator, UFO utilise tous les menus déroulants de son prédécesseur. Ainsi, il sera à tout moment possible de modifier les composantes du jeu dans leurs moindres détails : coordonnées, type d’appareil, conditions de vol. Etc. UFO n’intéressera en aucun cas les plus purs amateurs de simulateurs de vol classiques. De meme, il risque de décevoir les fans de simulations spatiales hyper-réalistes. Pour les autres, ceux qui n’ont pas peur de l’inconnu, c’est un programme à
voir, ne serait- ce que pour son originalité. (Disquette Sublogic.)
UEO PC tous écrans _simulateur de vol spatial stratégie graphisme _ animation bruitages prix yc?L F19 reste l’un des titres phares de la simulation aérienne micro ludique.
Déjà nominé pour les Tilt d’or 89, ce logiciel offre en effet un subtil mélange entre action et stratégie. La préparation des missions est d’une rare précision, de même que le briefing qui accompagnera votre retour à la base, et développe en flash back toutes les phases du combat. Face à F29 par exemple, F19 offre des attaques bien plus complexes, plus longues et mieux construites. F19 profite de même d’une prise en main facile (carton touche) et d’une notice aussi détaillée que précise (rédigée en français). Toutes ces qualités, que l’on retrouve très souvent dans les productions
Microprose, font de ce simulateur l’un des bests sur PC. En revanche, depuis son adaptation sur ST et Amiga, FI 9 a plus de mal à s’imposer face à Falcon, FI 9 ou Fighter Bomber. En effet, les animations de FI 9 sont parfois trop saccadées sur 16 bits. Les graphismes s’y trouvent aussi plus pauvres, moins riches en couleurs, en effets de matière. Ce simulateur reste donc une valeur sûre, surtout sur PC où il vole en première place aux côtés du SU25, un autre titre fameux. Possesseurs de PC, voici un achat qui se justifie toujours. (Disquette Microprose.)
C’est sans doute le plus beau des simulateurs de vol disponibles à ce jour sur ST et Amiga. Très proche de Falcon, le Tilt d’or 89. F29 offre en effet des graphismes très réalistes, tant en ce qui concerne votre tableau de bord que les vues extérieures disponibles lors des combats. Côté animation, le résultat est de même réaliste. Plus que dans F19 ou Bomber par exemple, l’avion tient compte de l’inertie pour tous les mouvements que lui communique le joystick. F29 est donc gagnant pour l’aspect arcade.
Mais le revers de la médaille existe bel et bien. La stratégie est en effet laissée pour compte, toujours en comparaison avec les autres simulateurs disponibles à ce jour. La préparation des missions est très succincte. Tous les scénarios développent des attaques brèves qui prennent place sur un terrain d’action bien trop étroit. Le pilote va, par exemple, sortir de ce champ d’action en quelques minutes de vol. C’est bien peu proche de la réalité ! Réservé par conséquent à ceux qui jugent un simulateur plus sur sa souplesse que sur son Intérêt stratégique à long terme, F29 demeure un très bon
programme, le plus beau en tout cas de touje sa génération.
(Disquette Océan.)
Comme Wolfpack dans le domaine de la simulation sous-marine, LHX Attack Chopper a apporté aux passionnés de simulation héliportée un souffle nouveau. Très souple, hyper-maniable et s’adaptant parfaitement aux machines équipées au minimum d’une configuration AT EGA, ce programme est un Tilt d’or en puissance. La préparation de vos missions est superbe, en tout point semblable à celle que l’on rencontre sur F19 ou Flight of the Intruder. Dès que commence l’offensive, tous les pilotes seront séduits par deux points essentiels : le maniement de l’hélicoptère est réaliste et les graphismes et
animations sont on ne peut plus performants. Avec LHX Attack Chopper, le plaisir de l’hélico dépasse en tout le pourtant déjà fameux Gunship. L’appareil s’élève, tourne sur lui-même, plonge ou se cabre, et ce sans aucune saccade. De très nombreuses vues extérieures, que l’on peut en plus moduler selon tous les angles possibles, dévoilent un graphisme très précis, en 3D surfaces pleines. En conclusion, LHX sait parfaitement cumuler arcade et stratégie et use au mieux des possibilités du PC. Sur cette machine, c’est le simulateur qui m’a le plus comblé cette année. (Disquette Electronic
Arts.)
Souvenez-vous de Chuck Yeager's... Cet excellent programme de simulation d’acrobatie aérienne, qui possédait une souplesse de vol incroyable sur PC, trouve ici un émule. Blue Angels n’offre aucun combat dans ses menus de jeu. 11 s’agit de piloter un « coucou » afin de travailler toutes sortes de figures, du vol libre au plus complexe des vols en formation. Ce soft offre sur PC ou C64 des menus déroulants impressionnants. On peut à tout moment modifier sa mission, choisir un type de vue ou un angle de caméra, revoir tous les vols en mode vidéo, etc. Sur l’écran, les silhouettes 3D sont
très travaillées, de même que les tableaux de bord des différents appareils. En revanche, voici encore un logiciel qui ne se contente pas des petites configurations PC. Seul un 386 vous donnera le frisson des grands espaces. Blue Angels a pour lui l’originalité de son thème.
De plus, il apparaît dans ce challenge car c’est le seul soft d'acrobatie de l’année, mais il ne parvient pourtant pas à surpasser l’ancien Chuck Yea- ger’s. Même s’il dispose en effet de menus plus complexes et d’options de vol très riches, les animations qu'il propose ne sont pas à la hauteur de celles du titre concurrent... (Disquette Magic Byte.)
Ce simulateur privilégie plus l’arcade que la stratégie. Le pilotage de votre avion est très simple. Pas de complexes phases d’atterrissage, on porte tout l’effort sur la visée de l’ennemi, son mitraillage à partir des postes de combat avant et arrière. Sur PC, Battle of Britain offre un décor très soigné. Le tableau de bord compte peu d’instruments (l’essentiel est là !).
Les animations sont d’une grande fluidité et tous vos adversaires évoluent dans une 3D parfaite. Grâce à des menus déroulants bien garnis, le joueur peut modifier bien des composantes de la mission. Par exemple, vous avez la possibilité de mémoriser vos vols pour ensuite étudier vos erreurs. Vraiment superbe en VGA, ce logiciel séduira donc les amateurs de simulation arcade. Certains pilotes pourront lui reprocher en contrepartie la simplicité de son vol et la relative monotonie de ses missions. La version Atari ST propose quant à elle les mêmes qualités « arcade » que la version PC,
même si les animations scmt parfois légèrement saccadées, surtout lorsque beaucoup de sprites évoluent à l’écran. Les graphismes et bruitages y sont toutefois de bonne qualité, très réalistes et ludiques. (Disquette Lucasfilm.)
Blue Angels PC. C64 type _ acrobatie aérienne intérêt-13 graphisme _ * k * * * animation__? * bruitages_* * * prix-C Intérêt autre machine C64: 14 Battle of Britain Atari ST _simulateur de vol « arcade » _15 type_ intérêt_ graphisme animation bruitages _ prix_ LHX Attack Chopper PC tous écrans _simu ateur de combat d’hélicoptère 18 type- intérêt _ graphisme animation_ bruitages_ prix_ F29 Retaliator Atari ST. Amiga _simulateur de vol et combat aérien 18 type_ intérêt _ graphisme animation _ bruitages_ prix_ F19 Stealth Fighter PC. Atari ST, Amiga _simulateur de vol et combat aérien 18 type-
intérêt_ graphisme animation.- bruitages_ prix_ SitfiüimüfiZJÆ ycL- Surpasser F19 de Microprose côté graphismes et animations, voila le plus gros atout de cet excellent simulateur de vol et combat aérien. En revanche, SU-25 mise plus que jamais sur la puissance de votre PC. Une dizaine de minutes seront nécessaires au programme pour remplir une bonne pot tion de votre disque dur. VGA. Carte-son et décompactage de fichiers, les 386 mettent en scène des missions d’une fluidité parfaite. Côté bruitages. Les possesseurs de carte-son vont profiter - une fois n’est pas coutume - d’excellents
bruitages et de musiques dignes des plus grands. Les menus de jeu qui s’affichent en début de partie ouvrent de nombreuses missions. Il faudra que le pilote remporte un certain nombre d'offensives pour qu'il puisse enfin progresser et atteindre un jeu plus complexe. Malheureusement. Cette difficulté est mal dosée à mon goût : même les toutes premières offensives sont trop ardues pour qu’un novice du genre sy retrouve. Configuration PC optimale, maîtrise du manche parfaite, SU-2o est à coup sûr le simulateur des professionnels du missile. Si vous remplissez ces deux exigences, ne tardez
pas à acquérir ce soft, un nouveau best de l’espace aérien PC. (Disquette Electronic Arts.)
50-25 Soviet Atiaek Fighter PC tous écrans type simulateur de vol et combat aérien 17 graphisme
* * ? ? ?
Animation ? ? ?
Bruitages ? * (carte-son) prix___Ô Disponible sur PC. Atari ST. Amiga et Amstrad CPC. Fighter Bomber possède un atout majeur, la richesse et la pluralité de la préparation de ses missions. Le programme ouvre toutefois moins de scénarios distinct';, mais l’on peut désormais investir dans le disque scénario disponible depuis peu sur tous les formats. De plus, il est ici possible de mettre en place ses propres offensives. Sur la carte, vous allez placer vos cibles, tracer votre plan de vol, et bien sûr sauvegarder la mission pour lutter ensuite tout à loisir. C’est un atout de taille qu’il
faut prendre en compte dans votre choix. Comme dans F19. Le pilote peut observer sur carte tous les détails de sa prochaine offensive. En plus, il lui suffit de pointer un site à la souris pour obtenir un panorama 3D de celui-ci. Sur PC. Les animations sont correctes, sans plus. Côté graphismes, c’est la meme chose.
L’essentiel est présent, mais rien à voir avec Falcon par exemple. Lors des combats, le pilote profitera en revanche d’une carte très détaillée et zoo- mée à l’extrême, ce qui manque à F19. La version CPC de ce simulateur, enfin, est très réussie. Le jeu conserve sa richesse stratégique, ses vues multiples, sa carte, etc. (Disquette Activision.)
Fighter Bomber Amstrad CPC, Atari ST, Amiga, PC type_simulateur de vol et combat aérien intérêt____15 graphisme__* ? ? * animation___? ? ? ?
Bruitages___* ?
Prix___B Intérêt autres machines ST: 15 Amiga : 15 PC: 15 Flight of the Intruder PC tous écrans type__simulateur de vol et combat aérien intérêt__1® graphisme - * * * * animation__***** bruitages- * * * prix _ D Le plus gros atout de cette récente simulation réside dans le fait que vous pourrez contrôler ici plusieurs appareils. En effet, l’option de combat « vol en escadrille » permet au pilote de jongler d’un avion à l’autre, d’agir sur un leader en plaçant des appareils sur pilote automatique, etc. Pour profiter au mieux de ces possibilités stratégiques, les nombreuses vues exté
rieures sont entièrement orientables. Le graphisme des silhouettes 3D est très fin. En revanche, le tableau de bord de vos engins, très travaille lui aussi, perd de sa beauté (trop de couleurs, l’ensemble devient flou). L’animation de Flight of the Intrader est performante. Mais, attention, il faudra travailler sur un PC puissant si l’on veut vraiment en profiter. Ce simulateur profite également d’un grand choix de missions et surtout d une préparation au vol aussi complète que maniable. Le pilote use d icônes (souris, clavier ou joystick) pour examiner les détails de sa prochaine mis
sion. Cette phase de jeu est largement aussi performante que la préparation des vols sur Bomber ou FI9. Flight of the Intruder est un best, malgré ses défauts et même s’il s’adresse aux plus « pros », tant son jeu est difficile à vaincre. (Disquette Mirrorsoft.)
A10 Tank Killer PC tous écrans type_simulateur de vol et combat aérien ntérêt___ 15
* ? * ? * (VGA)
• aphisme i imation
- uitages Spécialisé dans l’attaque air-sol. Ce simulateur vous
offre un nombre confortable de missions. Qu’il s’agisse de
bombarder des Installations ennemies ou de traquer un convoi
de blindés, A10 Tank Killer profite d’un pilotage très
dépouillé. Les concepteurs de ce soft ont plutôt favorise la
stratégie. Ainsi, il sera impossible de remporter les
missions complexes sans tenir compte des reliefs, d’un choix
d’armes précis et d’un plan de vol strict.
Les graphismes d’AIO Tank Killer peuvent être à la fois attrayants ou décevants selon que l’on travaille en VGA ou dans un autre mode graphique.
Comme Flight of the Intruder, ce simulateur opte en effet pour des graphismes très fouillés. Les effets de matières seront alors très bien rendus par le VGA. Mais en EGA, ou pire, en CGA, le résultat est tout a fait désastreux. Même chose en ce qui concerne les animations. Sur un 386, le vol est souple et agréable, mais dès que l’on joue sur AT ou XT, il est difficile de supporter les saccades de l’affichage. Voici donc un simulateur reserve aux configurations PC musclées. Pourtant, même en utilisant ces dernières, A10 ne parvient pas à détrôner les bests de la simulation aérienne.
(Disquette Dynamics.)
Comment passer sous silence la qualité de ce fameux simulateur de vol, qui fut Tilt d'or 89 et, surtout, à l’origine de la plupart des simulateurs plus actuels. Innovateur, comme l’a été FI8 Interceptor il y a trois ans ou Flight Simulator il y a plus longtemps encore, Falcon possède désormais deux disques scénario. Et si l’on compare ses qualités arcade a celles, plus récentes, de F29 Retaliator, par exemple, les différences sont vraiment difficiles à saisir. F29 est souple, certes, mais plus souple que Falcon ? A peine. Côté stratégie, les deux disques scénario disponibles sur ce dernier
titre offrent un choix de missions plus diversifié que ne 1 est celui de F29. En fait, tout comme F29, Falcon se heurte plus à des softs très stratégiques comme Flight of the Intruder (un chef d’escadrille cor trôle plusieurs avions) ou même le plus ancien FI 9 Stealth Fighter. En effet, les missions de Falcon sont plus brèves que celles de tels simulateurs. Si l’arcade l’emporte dans les combats (animation, graphismes, brui tages), la stratégie est un peu en deçà. Falcon reste donc en course dam* le challenge 90. Les possesseurs de ce grand hit peuvent encore lui rester fidèles, sauf sur
PC. (Disquette Mirrorsoft.)
Falcon Amiga, Atari ST, PC, Macintosh type simulateur de combat aérien intérêt__18 graphisme _ ? ? ? ? * animation_?•*?*** bruitages_? ? ? ? ?
Prix__C Intérêt autres machines Atari ST: 18 PC : 14 Macintosh: 16 SODIPENCi PC EN Cil Ntt POUR NOËL JE VEUX JOUER! !
? PAPA ? MAMAN ? GRAND MERE n X OFFREZ MOI: f ? SUPER GRAFX + 1 JEU 1990 Frs* j ? CD ROM+CORE GRÀFX+1 JEU r 3990 Frs* L ? CORE GRAFX + 1 JEU y V 1290 Frs* ? CD ROM J V 2990 Frs* S APPELEZ LE (16)99.08.95.72 POUR CONNAITRE LA BOUTIQUE PC ENGINE LA PLUS PROCHE DE CHEZ VOUS PLUS DE 100 JEUX DEJA DISPONIBLES DE 299Frs A 399 Frs!
COMPATIBLES AVEC LA CORE GRAFX LA SUPER GRAFX LA PC ENGINE GT "LA SUPER GRAFX EST INCONTESTABLEMENT LA CONSOLE DU FUTUR” TILT supp.No83 "...LA VEDETTE DE L’ANNEE 91" JOYSTICK Juillet 90 IMPORTATEUR DISTRIBUTEUR SODIPENG 'Prix publics conseillés.
TOUTES NOS CONSOLES SONT EQUIPEES DU BOITIER AUDIO VIDEO PLUS Distributeurs à l’étranger: ESPAGNE: TOUR VISION SA BENELUX: JJ ELECTRONICS SUISSE: LOGJCOSOFTWARE (16)99.08.89.41 358 55 86 (02)720.93.80 212 65 212 HOT LINE( 16)99.08.95.72 CORE GRAFX, SUPER GRAFX et CD ROM2 sont des marques déposées par NEC.
Disponibles dans les meilleurs points de vente, AUCH AN, BOULANGER, CARREFOUR, CONTINENT, FNAC, MAJUSCULE.PLE1N CIEL, VIRGIN MEGASTORE... SmVLAlBURÎDZ TANkS Au jeu de la guerre des tanks, les micro-ordinateurs explosent les consoles. Véritables simulations, les programmes que nous vous présentons vous mettent aux commandes des blindés les plus performants de la décennie. Précision des graphismes, véracité du pilotage, richesse des missions, il n’y a pas à hésiter, vous devez découvrir ces merveilles qui ont pour noms M1 Tank Platoon, Sherman M4, Conqueror ou Dark Century... 1990 aura été
l'année du «tank-boom »J Les plus importants éditeurs ont trouvé dans ce nouveau type de simulation le moyen d'exprimer de nouvelles techniques de programmation et de nouveaux types de misé en scène.
Seuls les micros sortent victorieux du combat. Aucun simulateur de char n'est disponible sur console, ce qui est tout à fait normal vu le nombre d'options stratégiques nécessaires à ce type de jeu. Pour Titus, Dark Century fut l'occasion de travailler à fond la technique du ray tracing. Quant à Microprose, Loriciel ou Mirrorsott, ce nouveau créneau leur permit de développer un aspect stratégique jusque-là délaissé de tous : le contrôle simultané de plusieurs engins dans une simulation de combat.
Abrams Battle Tank, premier simulateur de combat blindé réellement performant, est encore dans la course de cette cuvée 90.
Son exploitation du relief, la richesse de ses missions et le pilotage blindé tourelles développent un jeu très séduisant. De plus, ce simulateur ne met en scène qu'un seul engin blindé, ce qui peut favoriser la concentration du joueur A ses côtés, Steel Thunder mise plus sur l’arcade. La très juste continuité des missions et la progression régulière de leur difficulté sont ludiques. En revanche, la version PC n'offre pas un univers graphique très convaincant. A noter enfin que ce logiciel est disponible sur C64.
Plus haut sur le podium, trois titres se partagenl le top niveau de la simulation blindée. Il s’agit de M1 Tank Platoon, M1 Abrams Tank Simulation et Sherman M4.
Ces trois logiciels restent pourtant différents, et il sera aisé, à la lecture de ce challenge, de faire votre choix. Sherman M4 est le soft le plus « beau » de la sélection. Entre lui et ses deux acolytes, on retrouve un peu les différences qui séparent F19 de F29 pour la si mulation de combat aérien. Sherman M4 est très réussi graphiquement, très ludique et «arcade». Toutefois, son jeu est sans doute moi ns corn plet en stratég ie q ue dans M1 Tank Platoon et M1 Abrams Battle Tank.
Entre ces deux derniers titres, les différences sont bien moins sensibles. Ml Abrams vous donne le contrôle d'une vingtaine de chars, auxquels s'ajoutent des unités légères ou aériennes. Stratégique, mais très complexe à gérer pour un pilote novice. Ml Tank Platoon est plus intéressant : vous n'y contrôlez que quatre blindés. La préparation des missions et le suivi sur carte des offensives en font l'un des hits de l'année.
Deux softs, enfin, offrent des jeux plus originaux. Conqueror et Dark Century misent avant tout sur des mises en place graphiques «new look». Pour Dark Century, c'est l'effet de ray tracing qui donne aux sprites des reflets d'un réalisme dément. La stratégie aussi y est originale, puisqu'il sera possible de programmer entièrement toutes les actions d'un char pour ensuite suivre à l'écran son offensive (un ou deux joueurs). Quant à Conqueror, ce programme s'inspire de la mise en scène de l'ancien Virus sur Archimedes. En vue extérieure, le char évolue sur une surface ludique à. 100 %.
Voici donc la sélection de Tilt pour cette année : Conqueror et Dark Century pour les amateurs de prestations graphiques et de jeu ludique avant tout, Ml Tank Platoon ou Sherman M4 pour les plus purs adeptes du réalisme de la bataille, le premier pour sa stratégie très perfor- manle (notamment sur carte), le second pour la beauté de ses paysages et de ses scrollings. A vous de choisir maintenant.. Olivier Hautefeuille Abrams Battle Tank PC type simulateur de combat blindé 17 intérêt _ graphisme _ animation bruitages prix Steel Thunder Commodore 64. PC simulation de combat de chars __15 type_
intérêt graphisme _ animation_ bruitages_ prix_ Abrams Battle Tank fut le premier simulateur de combat blindé réellement intéressant sur PC. Déjà répertorié dans le guide de l'année dernière, ce titre fameux méritait bien de figurer à nouveau dans ces colonnes. En effet, s'il ne propose que le contrôle d’un seul blindé (face à Ml Abrams ou a Ml Tank Platoon), si ses graphismes ne sont pas aussi léchés que ceux d'un Sherman M4, ce titre reste bien placé sur le podium des combats blindés cuvée 90. Les atouts majeurs de cette simulation sont, d’une pan.
Le réalisme du relief de votre terrain d'action, d'autre part, le réalisme du pilotage de votre char. Quelle que soit la mission que vous avez choisie sur les complexes menus stratégiques, votre engin va tout à la fois s aider et souffrir du relief accidenté du paysage qu’il rencontre. L animation des graphismes extérieurs et des silhouettes ou constructions ennemies esl très souple, pour peu que l’on joue sur un PC puissant. Côté pilotage, c est le double maniement de l’orientation du char et de la tourelle qui ouvrira des stratégies de tir passionnantes. Abrams Battle Tank est enfin plus
simple à gérer que ses confrères (un seul char et des missions très précises). (Disquette Electronic Arts.)
Steel Thunder est un simulateur de combat blindé à la mode Accolade.
Plus basé sur l'action que ses confrères de combats, facile à prendre en main mais sans doute moins complet qu'un Battle Tank, ce logiciel offre finalement moins d'intérêt que ses quatre concurrents directs. Sur PC.
Les graphismes extérieurs qui vont défiler derrière la vitre de la cabine sont relativement peu précis, même en mode EGA. En version Commodore 64 le résultat est de même assez décevant, mais 11 faut bien tenir compte des possibilités de la machine... Les animations sont très fluides sur C64 et sur les PC de bonne puissance. Steel Thunder gère enfin très bien les réactions du tank au relief du sol sur lequel vous évoluez. L'écran tremble, oscille de haut en bas, bref, traduit de façon très réaliste la progression de l’engin. Côté stratégie, ce simulateur vous invite à mener des missions de plus
en plus complexes, au fur et à mesure que votre expérience s’enrichit. Les scénarios y sont variés et attrayants. Steel Thunder est finalement bien réalisé mais moins complet, et donc moins prenant a long terme, que les bests du genre testés dans cette même rubrique. (Disquette Accolade.)
SMVlATWR} J)& TANKS M7 Tank Platoon Seul Abrams Battle Tank avait séduit les amateurs de combats blindés de l’année 89. Pour ce challenge 90. C’est à coup sûr Ml Tank Platoon qui arrive en tête. Ce simulateur s’ouvre sur un choix complexe de missions. Très semblable à celui de presque tous les simulateurs de vol de la société Microprose. Vous choisissez votre niveau de difficulté, le type d'ennemi affronté, avant d’appeler la carte stratégique. Dans Ml Tank Platoon, le pilote contrôle simultanément quatre blindés. Il passe de l’un à l’autre par une simple touche du clavier, et lance par
exemple l’un des tanks en contrôle manuel tandis que les trois autres suivent des programmes décidés par le joueur l’instant d’avant sur la carte. Cette façon de cumuler stratégie et action est passionnante. Le logiciel développe en plus des graphismes haut de gamme, surtout en ce qui concerne la représentation des tanks, des avions qui patrouillent pour vous telle ou telle région, des jeeps qui partent en reconnaissance... Pour l’instant disponible uniquement sur PC. Ce simulateur profite du mode VGA, ce qui n’est pas le cas de son concurrent direct, Ml Abrams Tank Simulation. Un best.
(Disquette Microprose.)
PC tous écrans type simu afeur de combat blindé Intérêt_18 graphisme _ ? * ? * ?
Animation_? ? * ? ?
Bruitages_? * prix.-D Ml Abrams Tank Simulation Face à Ml Tank Platoon. Ml Abrams Tank Simulation développe une stratégie bien plus complexe. Le jeu offre de nouvelles options de combat... Mais c’est en fait le nombre de blindés sous vos ordres qui est le plus en cause. Pour cette simulation, vous voici à la tête d’une vingtaine d’unités. Sur la carte tout d’abord, puis sur le terrain, le joueur va se heurter à un véritable casse-tête. En effet, dès que l’on sélectionne un niveau de jeu un tant soit peu délicat, la complexité des situations risque de désarçonner les meilleurs pilotes.
Une seule solution alors, se faire aider d’un copilote ! Face à son confrère, ce titre propose plusieurs atouts supplémentaires. Ainsi, le niveau de jeu peut être modulé en finesse et la stratégie du jeu en mode « carte » offre bien plus de possibilités d’action. Pour le pilotage, l’emploi du clavier est de même très complet, mais bien difficile à prendre en main en début de jeu. Enfin, on regrettera ici l’absence du jeu VGA. Ce soft est plus complet que Ml Tank Platoon. Mais peut- être moins ludique aussi car trop complexe. Il s’agit vraiment d’un programme réservé aux plus purs
stratèges de la micro blindée. (Disquette Minorsoft.)
Sherman M4 est à Ml Tank Platoon ce que F29 est à F19... Il s’agît d’un simulateur de tanks plus beau, plus « arcade » que son confrère, mais bien moins complet ou techniquement réaliste. Sherman M4 reprend toutes les ficelles de Ml Tank Platoon. Même contrôle sur carte ou sur le terrain de quatre chars, choix du blindé piloté, progressivité des missions, etc. En ce qui concerne le pilotage, les graphismes extérieurs sont supérieurs à ceux des autres simulateurs du même type (sur ST ou Amiga). Le défilement des arbres, l’approche des reliefs 3D et les explosions sont très bien traités. En
revanche, il est impossible ici de tourner la tourelle sans modifier son cap. De choisir une vue externe au char ou encore de reconnaître sur la carte tous les détails dont profitait Ml Tank Platoon par exemple.
Il s’agit bien d’un soft * arcade » avant tout, plus « fluide » mais moins complet que d’autres. A noter enfin que la version CPC de ce programme est très bien traitée au vu des possibilités de la machine. Pour les possesseurs d'Amstrad, c’est actuellement le seul simulateur de combat blindé disponible. Pour ces derniers, il représente un investissement obligatoire !
(Disquette Loriciel.)
Dark Century n’a rien à voir avec la série de Ml ou Abrams Battle. Plus proche de Conqueror. 11 mise sur la 3D et une stratégie complexe. Ce simulateur est tout autant intéressant pour son jeu que pour la technique de programmation qu’il a nécessitée. Dark Century utilise en effet le ray tra- cing, une technique qui permet ici d’accentuer le réalisme des effets de matières en incorporant aux sprites des ombres et des reflets. Ce combat offre par conséquent des graphismes et des animations particulièrement beaux. Bien sûr, les décors extérieurs sont d’une très grande simplicité.
La stratégie de Dark Century est très développée. Vous pouvez diriger entre deux et six blindés. Comme il est de coutume dans ce type de mise en scène, l’utilisateur va contrôler tout à tour chacun des chars, et placer les autres en mode de pilote automatique. Un important module de programmation permet alors d’enregistrer un grand nombre d’ordres qui seront exécutés par la suite. Deux joueurs pourront alors programmer leur offensive pour ensuite assister au conflit sans intervenir. En conclusion, nous avons ici un programme original, complet et graphiquement séduisant, pour les amateurs
du genre. (Disquette Titus.)
Face aux simulateurs de combat blindé « classiques *, Conqueror développe un jeu fondamentalement différent. Toute l’action est mise en scène en vue extérieure. Votre blindé évolue sur.un décor assez simplifié, mais en revanche très riche au niveau du relief. Le pilotage du tank est on ne peut plus simplifié. En maniant le cap du char et l’orientation de la tourelle. Le pilote va rejoindre et détruire ses ennemis, repérés bien sûr par un radar. Conqueror offre donc un jeu arcade très prenant, original et usant d'une 3D de toute première qualité. Mais n’allez pas croire pour autant que la
stratégie soit absente du jeu ! Lorsque l’on sélectionne la carte et que l’on dirige plusieurs chars, les missions deviennent sacrément complexes. A la souris, le chef d’escadrille peut à tout moment passer d’un blindé à l’autre, mener une offensive ponctuelle pendant que ses autres unités sont en mode de contrôle automatique. Conqueror n’a pas toujours reçu de bonnes critiques dans la presse micro ludique. Je crois que c’est surtout parce qu’il dérange, parce que son fonctionnement et sa mise en scène sont très originaux. Pour ma part, je pense qu’il s’agit d’un soft à ne pas manquer.
(Disquette Ubi Soft.)
PC CGA EGA :ype simulation de blindés intérêt_17 graphisme _ * * ? ?
Mlmation_? ? ?
Iruitages__* * * irlx D Sherman M4 Atari ST. Amiga.
Amstrad CPC type .
Combat de blindés Intérêt 16 graphisme
- k ? ? ? * animation_
* **** bruitages ? ? * prix B Intérêt autres machines Amiga: 16
Amstrad CPC: 15 Dark Century Atari ST. type combat de
chars stratégie Intérêt__16 graphisme _ ? ? ? ? * animation_? ?
? ? ?
Bruitages_? * ? * * prix_C Intérêt autres machines PC : 15 Amiga : 16 Conqueror Atari ST type '_ combat de chars 3D Intérêt_16 graphisme _ ***** animation_***** bruitages_ * * * * prix_B ÿMVIATtONÏ NAVAIÆ% 1990 aura été une année faste pour les amateurs de simulations en tout genre. Vous sont présentés dans ce numéro : les simulateurs de vol avions, navettes spatiales ou hélicoptères et les simulateurs de combat de chars qui vous permettent de piloter des tanks et autres engins blindés. Ici, ce sont les logiciels qui vous mettent aux commandes de sous-marins ou de destroyers.
Les ambiances remarquablement reconstituées, l’action, la stratégie (bref la richesse de ces jeux) les rendent indispensables.
Voici les meilleurs.
Voilà bien un domaine micro ludique en pleine expansion. Bien sûr, face au nombre important de simulateurs de vol développés chaque année, les sous-marins sont encore les pièces rares de l'échiquier de la simulation 90. Six titres se partagent pourtant ce challenge.
Développés pour la plupart sur PC, ces sous-marins et destroyers proiitent tous d'une réalisation soignée. Sur 8 bits, les adaptations sont plus rares, ce qui est normal pour des programmes qui nécessitent, de par leur complexité, des capacités machine étendues. Quant aux consoles, elles ne participent pas encore à cette lutte navale. Si certains logiciels, comme Silent Service II ou Gunboat, pourraient à mon sens trouver place dans la ludothèque d'une Megadrive ou d'une PC Engine, le marché n'est pas encore ouvert. Faute de programmeurs ou faute de public intéressé par ce type de jeu ?
Quoi qu'il en soit, le match se déroule bien sur micro, et il est serré, surtout entre les deux grands de la simulation sous-marine que sont Silent Service II et Wollpack. Un .
Peu en retrait, 688 Sub Attack, Red October et Red Storm Rising s'affrontent pour les « deuxième classe ». Enfin, Gunboat innove avec une simulation très arcade.
Silent Service II contre Wolfpack, le combat des dieux... Le premier a tenu le haut du pavé pendant plusieurs années. Depuis sa première parution, cet excellent titre n'avait jamais connu d'adversaire sérieux.
Aujourd'hui, et alors qu'il nous propose enfin sa deuxième version, le doyen des sous-marins micro affronte un adversaire de haut niveau, le désormais célèbre Wollpack. Qui choisir de ces deux grands hits? La question est épineuse... Ce qui a fait tout le succès de Silent Service, c'est le juste dosage qu'il offre entre action et stratégie. Silent Service II révèle les mêmes qualités que son grand frère pour séduire l'utilisateur. Côté arcade, le joueur profite en effet de vues très nombreuses (périscope, pont, carte, etc,), toutes animées avec soin, Les silhouettes ennemies se rapprochent de
vous sur une mer houleuse. Lors des jets de torpilles, une vue 3D montre le submersible en vue extérieure. Toutes les animations sont intéressantes. Appuyées par des bruitages réussis, elles développent une ambiance que l'on ne retrouve jamais dans 688 Sub Attack, Red October ou Red Storm Rising.
Mais Wollpack fait tout aussi bien! On retrouve chez lui toutes les vues précitées, aussi claires, précises et réalistes qu'elles l'étaient pour SS2. Un plus pour Wollpack : l’utilisation de la carte Adlib donne accès à des explosions, des musiques, des vrombissements à faire pleurer... de bonheur !
Quasiment à égalité sur la mise en place graphique et sonore, les deux grands hits sous-marins se départagent bien plus en ce qui concerne la stratégie. Si Silent Service II reprend le principe de jeu de son grand frère (plusieurs missions distinctes qu'il réunit ensuite dans une campagne générale), Wollpack offre quant à lui une stratégie digne des meilleurs wargames.
Tout d'abord, il vous propose de piloter au choix des submersibles ou des destroyers, les uns opposés aux autres bien sûr. De plus, il peut placer sous votre contrôle plusieurs bâtiments. Comme dans Flight of the Intruder (aviation) ou Tank (combats blindés), le commandant de l'escadrille prendra tout à tour le contrôle de chaque bâtiment, soit pour programmer ses trajectoires et ses actions de combat, soit pour le piloter en direct. Un mode de jeu complexe, mais sj bien mis en place qu'il séduira l'amateur comme le professionnel de la bataille navale et du wargame.
Autre atout qui fait encore pencher la balance stratégique vers Wolfpack : la possibilité de mettre en place vos propres missions. Libre à vous de disposer sur une carte vierge vos unités, puis celles de l'adversaire, pour un combat personnalisé.
Génial ! Aux vues de tous ces atouts, c'est assurément Wolfpack qui gagne le challenge, même s'il me fut impossible de résister à l'achat de Silent Service II, par respect pour tout le plaisir que me procura pendant plusieurs années le premier épisode de la série.
Face à ces deux grands submersibles, 688 Sub Attack, Red Storm Rising et Red October font alors pâle figure. Mais, attention, chacun de ces simulateurs possède sa spécialité et son intérêt propre.
Pour Red Storm Rising, c'est la richesse des missions et le nombre impressionnant d'options de jeu. En revanche, aucune vue «action» ne vient étayer la partie. Red October profite surtout de son adaptation sur Mac. Quant à 688 Sub Attack. Il offre un graphisme hyper précis sur PC et Amiga et mise à fond sur l'emploi d'instruments de bord savants. Dernier gagnant de ce challenge 90, Gunboat pour l'originalité et l'aspect arcade de sa simulation, le pilotage d'une vedette rapide dans les rivières encaissées du Vietnam.
Deux titres, pas encore disponibles au jour où j'écris cet article, risquent de relancer le challenge. On attend beaucoup de Das Boot (sous-marin 3D) et d'Opération Spruance, une bataille navale de grande qualité. Affaire à suivre en 91... Olivier Hautefeuille 688 Sub Ailack Amiga. Atari ST. PC tous écrans type- intérêt_ graphisme anlmatlon_ bruitages _ prix_ Bien que relativement ancien, ce simulateur de combat sous-marin reste en course pour ce challenge de fin d’année. Comparé aux deux grands de la lutte navale, Silent Service II et Wolfpack, 688 Sub Attack penche plus vers la stratégie que
vers l’action. Mises à part quelques animations, pour le lancement des torpilles par exemple, le joueur observe sur son moniteur de très nombreux écrans « carte des tableaux qui résument 1 emploi de sonars, des instruments de communication radio, etc. La prise en main du logiciel est de ce fait relativement complexe et les amateurs des deux titres précités souffriront de ne plus voir s’approcher la silhouette d un bâtiment ennemi, de ne plus connaître l’angoisse et la vigueur de 1 action.
En revanche, que les amateurs de wargames dressent 1 oreille ! 6SU bul Attack est vraiment un délice de stratégie pour qui prend le temps de se pencher sur l’analyse des multiples missions proposées. Ce simulateur est graphiquement très séduisant, qu'il s’agisse de la version PC Çtous écrans et catte-son) ou des versions ST et Amiga désormais disponibles Un bon wargame, donc, bien en deçà malgré tout des deux grands du genre. (Disquette Electronic Arts.)
5ifWlATtON£ mVAU5$ Face à Silent Service II ou à Wolfpaek, ce simulateur de combats maritimes fait bien pâle figure au premier abord. Le pilote ne peut pas accéder ici à toutes les vues extérieures que possèdent les jeux concurrents. Presque tous les postes de combat prennent en effet la forme de tableaux ou d’écrans radar. Les graphismes sont très moyens et stylisés. Red Storm Rising n’accorde pour ainsi dire j5as de place à l’arcade (on profitera seulement de quelques animations pour le lancer des torpilles ou les attaques ennemies). En revanche, côté stratégie, cette simulation est
tout aussi complexe et réaliste que les plus grandes du genre. Beaucoup de missions, un grand nombre de manœuvres clavier (un « carton touche » facilite la prise en main), on rencontre dans Red Storm Rising tous les cas de figure d’une réelle bataille navale. Les versions ST, PC et Amiga de ce programme sont très semblables. Sur C64, on ne souffre jamais de la faiblesse relative de la machine puisqu’il n’y a pour ainsi dire aucune animation complexe à gérer. Un bon simulateur pour qui est plus attiré par la stratégie que par l’arcade. Mais rien à voir avec Wolfpaek ou Silent Service II.
(Disquette Microprose.)
Red Storm Rising PC. Amiga, Atari ST, C64 type simulateur de combat sous-marin Intérêt_15 graphisme _ ? ? ?
Animation_*** bruitages_* ? * prix_C Intérêt autres machines PC: 15 ST: 15 C64: 15 The Hunt for Red Ocfober Apple II GS. Macintosh type simulateur de combat sous-marin intérêt_15 graphisme _ * ? ? ?
Animation_* ?
Bruitages_ prix_D Intérêt autre machine Macintosh: 15 Ce soft est sans doute le plus ancien des simulateurs de combat sous- marin qui restent en course dans ce guide. Si les versions PC, C64, ST et Amiga s’affichaient déjà dans les colonnes du Guide Tilt 89, Red Octo- ber a profité cette année de deux nouvelles adaptations, l’une sur Apple Il GS, l’autre sur Macintosh. Proche de Red Storm Rising, ce simulateur mise bien plus sur la stratégie que sur l’arcade. Les graphismes des nombreux postes de combat qu’il met en place sont pourtant plus léchés que ceux du titre précité. Le résultat est
superbe sur GS, plus austère sur Mac. Red October colle de très près à la réalité. Son scénario est original : un navire soviétique tente de passer à l’Ouest, et lutte donc contre les deux grandes puissances à la fois... Le pilote va traiter un grand nombre de tableaux, des cartes mais aussi des radars, des instruments de reconnaissance sonore complexes. Le maniement « icône » de cette simulation, disponible aussi bien sur Mac que sur II GS, facilite grandement la prise en main du logiciel. Voici donc un soft de grande qualité, mais qui, une fois de plus, ne «tient pas la route» face
à Wolfpaek ou Silent Service II. Pour les stratèges uniquement. (Disquette Datasoft.)
Wolfpaek PC tous écrans (carte son) type simulation de combat naval i ffaasEgœa « garons * ireia r»ai » i-iataffisgB • sî&iTiH ¦ | «no | u;w EflWWjt iFfimxo» n of *f*r*iN ImcecM:: cmwi lMWKSf| : a* CTUBI* Intérêt_18 graphisme _ ??????
Animation_? ? ? ?
Bruitages_? ? ? ? ?
Prix_C Wolfpaek fut la plus grosse surprise de cette année en matière de simulation sous-marine. Alors que les passionnés n’espéraient qu’en la deuxième version de Silent Service, la société Mirrorsoft a comblé les espoirs de tous les capitaines de vaisseaux. Wolfpaek associe la beauté et le réalisme « action » de Silent Service à une stratégie très complexe. Vous pourrez diriger ici un ou plusieurs vaisseaux, contrôler soit des sous-marins, soit des destroyers, et même définir vos propres missions en positionnant vous- même les unités sur la carte. En ce qui concerne la richesse des
missions, voici donc le plus complet des softs en challenge cette année. Et pour les graphismes, le réalisme des paysages ou des vaisseaux, Wolfpaek fait tout aussi bien. Explosions, approche de l’adversaire, vue 3D périscope, rien ne manque à l’appel des grands fonds. Seulement disponible à ce jour en version PC tous écrans, ce simulateur est aussi l’un des premiers à user au maximum des cartes son PC (musiques et bruitages superbes). Dernier atout, enfin, une maniabilité «souris» haut de gamme... Wolfpaek est en tête de la croisière 90, suivi à quelques brasses par Silent Service
II. (Disquette Mirrorsoft.)
Silent Service II aurait conquis la première place du challenge sous-marin de l’année 90 s’il n’avait eu comme concurrent le superbe Wolfpaek. Malgré ses nombreuses qualités, il n’obtient en fin de compte que la deuxième place... Le réalisme des combats est ici poussé à l’extrême. Le rendu graphique de la mer et des vaisseaux qu’il vous faut combattre est superbe, surtout en mode VGA ; ce deuxième épisode surpasse d’ailleurs largement le premier pour ce qui est des graphismes. On retrouve ici les nombreux postes de combat qui nous avaient déjà séduits dans la première version.
L’emploi du clavier et notamment des touches de fonction et touches numériques facilite grandement la prise en main du soft. Côté stratégie, les missions sont suffisamment nombreuses pour que l’on ne se lasse jamais. L’option « guerre continue » couronne le tout puisqu’elle offre au joueur des heures entières de lutte entrecoupées de phases de ravitaillement. Uniquement disponible sur PC à ce jour, Silent Service H n’offre pas la même richesse stratégique que Wolfpaek. C’est un excellent titre par ailleurs, un indispensable pour les mordus, et qui devrait être très prochainement disponible
sur Atari ST et Amiga. (Disquette Microprose.)
Silent Service II PC tous écrans type simulation sous-marine Intérêt_17 graphisme _ ? * ? ? ?
Animation_* *** bruitages_? ? ? ?
Prix_C mmi Si ce titre apparaît dans notre sélection de fin d’année, c’est surtout grâce à l’originalité de son thème. Dans Gunboat, vous dirigez un navire de combat léger. Il vous faudra manœuvrer le bateau dans les méandres d’une rivière dangereuse et venir à bout de toutes les unités ennemies postées sur les berges. La simulation est très réaliste. Lorsqu’il pousse les gaz au maximum, le capitaine voit l’avant du navire se lever. En vue arrière ou dans les virages les plus serrés, l’écume du sillage accentue encore le réalisme de votre progression. Côté stratégie, les missions sont
suffisamment variées. Les divers postes de combat, avant, arrière ou milieu du navire, peuvent être maniés par le micro ou par le joueur ; le principe de visée est très réaliste puisqu’il tient même compte de la hausse du canon.
L’ambiance de cette lutte est finalement très convaincante. Imaginez votre vedette qui débouche d’un passage étroit, évite de justesse une mine flottante pour apercevoir au dernier moment le poste ennemi... Gunboat mise plus sur l’aracade que sur la simulation. Les modes EGA et VGA sont très bien traités. Seul regret, la faiblesse des bruitages porte préjudice à l’ambiance de cette mission. (Disquette Accolade.)
Cunboat PC tous écrans type_combat naval Intérêt_14 graphisme _ * * * * animation_***** bruitages_* * prix :_C M TiON GRAPHIQUE L’année 1990 aura été fertile en logiciels de création graphique et d’animation. Grandes tendances: le ST se professionnalise toujours plus Sur Amiga, les digitaliseurs dominent. Quant aux PC, ils disposent enfin de Deluxe Paint III et de bons logiciels d’animation.
Et les consoles ? Elles restent totalement hermétiques à la création.
Tant pis pour elles... L’année 1989 avait été marquée par la richesse et la qualité des logiciels de dessin et d'animation couleur sur Atari ST et Amiga. Cette année en revanche, les choses se présentent diftéremment selon les machines.
Sur Atari ST. les logiciels de traitement d'images et dessins monochromes dominent, tous plus ou moins dédiés à une impression ultérieure. Image Partner ou Retouche offrent tous deux de puissantes fonctions qui modifient automatiquement l'image en fonction de certains critères. Ils proposent en outre des outils de dessin monochrome très performants. Creator, pour sa part, permet tout à la fois le dessin classique, l'adaptation de la résolution du dessin à celle de l'imprimante et ranimation. Arabesque ne lui cède en rien au niveau des performances et innove en offrant à la fois le mode bitmap,
le mode vectoriel et la conversion d'un mode à l'autre.
La couleur n'a pas été oubliée avec Dati Pro, un étonnant logiciel programmé en GFA, performant et rapide, et Deluxe Paint, qui a fait son entrée sur Atari Si dans une adaptation irès réussie qui offre même des fonctions nouvelles. Il serait dommage de passer sous silence Canvas. Son originalité ne tient pas tant aux fonctions proposées qu'à leur diversité: dessin classique, module 3D complet (avec une visualisation très performante), animation de sprites et même dessin en palette étendue (changement de palette en cours d'image pour accéder à 800 couleurs simultanées !).
L'univers PC, jusque-là un peu mis à l’écart, a été marqué par l'arrivée d‘Anirnator, un logiciel très pointu d'animation, et par une superbe conversion de Deluxe Paint III.
Toutefois, ces logiciels requièrent une configuration lourde. Sur Amiga, pas de grande nouveauté logicielle. En revanche, on a vu fleurir les digitaliseurs de tout type : temps réel et Hatvl (4 096 couleurs).
Le domaine de la création graphique est encore totalement fermé aux consoles, et il ne semble pas exister de projet pour remédier à cet état de choses.
.Jacques Harbonn Vidi Amiga est un digitaliseur temps réel. 11 se compose d’un boîtier de faible dimension se connectant au port parallèle et au port joystick de l’Amiga, ainsi bien entendu qu’à une source vidéo Secam. Le boîtier dispose de potentiomètres de réglage pour la luminosité, le contraste et la synchronisation verticale de l’image. La digitalisation est au format 320 X 256 points en 16 couleurs (en fait ce sont des dégradés qui sont proposés). Elle s’effectue en temps réel, c’est-à-dire sur des images en mouvement, plusieurs Images pouvant être stockées à concurrence de la mémoire
disponible. Cependant la transmission des images à l’ordinateur ne peut dépasser quelques images par seconde, ce qui ne permet pas d’enregistrer une séquence complète d'animation. Il est possible de définir une fenêtre de digitalisation indépendante de l’écran principal. Le logici -1 offre en outre une manipulation facile de ces images. Un second programme, Vidi Chrome, permet de combiner trois digitalisations filtrées (par filtre gélatine ou électronique) d'une même image fixe pour obtenir une image couleur HAM, c’est-à-dire en 4 096 couleurs. Un bon digitaliseur au prix compétitif.
(Disquette Rombo.)
Vidi Amiga Amiga e digitaliseur temps réel érêt__16 ’sentation__* * * ;essibilité _ ****** tentialité__* * * * x__F Becker CAD Atari ST type_dessfn vectoriel de précision intérêt__ 16 présentation _ * ? * * * accessibilité__* * * potentialité_* ? ? ? ?
Prix___F Deluxe Video III Amiga type animation desktop vidéo Intérêt__I présentation__***** accessibilité__* * * potentialité__***** prix____F Deluxe Video III couvre le domaine du desktop vidéo (vidéo assistée par ordinateur) et de la création d’animations complexes sonorisées. Le programme tourne dans toutes les résolutions de l’AMIGA et accepte les modes HAM et Overscan. Il travaille sur le principe du story board, contenant les différentes scènes de l'animation, la sonorisation et les contrôles. Les niveaux inférieurs permettent d’affiner tous les éléments constitutifs de la création. La
gestion de la synchronisation et du timing s’effectue très simplement en positionnant les scènes à leur temps respectif. Les nombreuses possibilités de couper-copier-coller accélèrent la mise en place de scènes similaires. Le programme travaille en conjonction avec Deluxe Paint III pour les dessins, l’animation et les brosses animées qui peuvent ainsi être intégrées directement. On dispose d’un vaste éventail d'effets d’apparition ou de disparition d'image, de scrolling, d’animation, etc. Ces options sont presque toutes redéfinissables, ce qui élargit encore leurs possibilités. L’intégration
de sons et de bruitages est très aisée. Un bon programme, un peu ardu au premier abord en dépit du manuel très clair. (Disquettes Electronic Arts.)
Becker CAD est un logiciel de dessin de précision travaillant en mode vectoriel. Différents formats de page sont proposés, couvrant des domaines divers (normalisé, architecture, industriel). On peut aussi redéfinir l’échelle, l’unité de mesure ou les options d’affichage. Le programme travaille selon le système des calques multiples superposes.
Comme il est possible d’appeler les calques de son choix, il devient facue de réaliser, par exemple, différents ameublements de la même pièce que l’on pourra ensuite comparer rapidement. Becker CAD offre de nombreux outils de dessins prédéfinis ainsi que d’autres outils de finalisation. Le changement d’échelle facilite l'assemblage d’éléments variés. Le programme est livré avec un vaste échantillonnage de symboles concernant l’architecture, l’électricité ou l’électronique. Ceux-ci verront leur taille s’adapter automatiquement en fonction de l’échelle de travail.
La création de macrocommandes passe par un langage de description de page orienté pile. Outre les imprimantes à aiguilles et laser, le programme gère les tables traçantes. Un bon programme, difficile d’accès toutefois, en dépit du manuel clair. (Disquette Micro Applications.)
ùf&TiON GRAPHIQUE Paint Designer est un logiciel de dessin monochrome sur Atari ST. L’écran de travail est particulièrement surchargé et demande un certain temps de prise en main. Les fonctions de dessin sont riches. Outre les figures prédéfinies classiques (acceptant les paramétrages GEM), on dispose des B-Splines et courbes de Béziers, système très agréable pour les courbes.
Le programme offre 78 motifs de remplissage, la moitié étant redéfinissables. Les brosses possèdent leur propre éditeur. On retrouve le zoom, le spray, les options texte, mais aussi un estompeur et un éditeur de symboles. Les effets de déformation d’images sont riches et nombreux : brouillage, dégradé automatique, pixélisation, scrolling, déformation, rotation, etc. Si la puissance est au rendez-vous, en revanche l’ergonomie est à revoir. 11 faut passer par une série d’écrans de contrôle pour définir certaines fonctions. Paint Designer peut travailler en conjonction avec un second
programme, Basic Designer. Ce Basic, dédié à la gestion des images, dispose d’une impressionnante bibliothèque d'effets de transition d’images (volets vénitiens, spirales, scrolling différentiel, puzzles, chute de liquide, etc.). (Disquette Esat.)
Paint Designer Atari ST type_dessin monochrome Intérêt_16 présentation_ accessibilité_ *?* potentialité_* * * * * prix-E Creator Atari ST type_dessin monochrome et animation Intérêt_18 présentation _ ***** accessibilité_ * ? ? ? * potentialité_?????* prix_F Creator est un logiciel de dessin monochrome pour Atari ST, qui adapte la résolution du dessin à celle de l’imprimante et dispose en outre d’un excellent module d'animation. Creator utilise le système classique de l’écran virtuel et permet aussi de travailler en mode pleine page. On dispose des outils de dessin habituels complétés
d’autres outils moins courants tel que le fusain (qui « s’use »), les B-Splines ouvertes ou fermées à douze points d’ancrage,, ombrage et dégradé automatiques mode clip- ping. Les blocs (définis par rectangle ou tracé libre avec détourage) peuvent être utilisés comme brosse et sont transférés automatiquement dans un presse-papiers qui en accepte 36. Les effets de déformation sont riches et ont l’énorme avantage de s'effectuer en temps réel. Les options texte sont très complètes aussi. Côté animation. Creator ne déçoit pas non plus : établissement simple des mouvements à la souris,
animations multiples (jusqu’à 32), gestion très originale du décor qui va conditionner l’animation, etc. En conclusion, il s’agit d’un grand programme, aussi à l’aise dans le dessin monochrome classique ou destiné à l’impression que dans l’animation. (Disquette Application Systems.)
Animator PC 286 VGA type_dessin et animation Intérêt_18 présentation _ * ? * ? * accessibilité_ ***** potentialité_? ? ? * ?
Prix_F BFF'-V ERUîH-SlZE INK ÏH CÏRCU18R PfiTTERN.
SET SPEED AltO Ml DTK fiStON.
FILL ’ILL ¦ILLTO SPSftV IliMH Animator est un logiciel de dessin et d’animation qui nécessite une configuration PC assez lourde : 286 ou 386 VGA. Les écrans de travail sont d’une grande souplesse et d’une clarté parfaite. Le module de dessin dispose de toutes les options classiques de tracés et de remplissage ainsi que de diverses possibilités de manipulations de blocs et de déformations.
Le menu texte n’est pas oublié non plus. La palette de couleurs bénéficie, outre de la qualité du mode VGA, d’une grande variété de dégradés faciles à manier. L'animation utilise le système classique de succession rapide d'images fixes donnant l’illusion du mouvement. La mise en place de cette animation est facilitée par des outils bien pensés. L’ergonomie du programme est excellente, tant par le large recours aux icônes et menus déroulants que par la gestion à la souris ou à la table traçante. Animator permet même, pour peu que l’on dispose d’un genlock, de transférer la séquence
d’animation sur support vidéo. Le volumineux manuel vous initie pas à pas et donne tous les détails pour une utilisation avancée. Un excellent logiciel de dessin et d’animation pour qui dispose d’une configuration lourde. (Disquettes Autodesk.)
Canvas est un logiciel de dessin en palette étendue, complété d’un module d’animation de sprites et d’un module 3D. Canvas offre, outre les outils de dessin classique, le spray, l’ombrage automatique et le mode cllpplng.
On regrettera l’absence des B-Splines et de la pulvérisation de blocs. Les options texte sont assez complètes. Le cyclage des couleurs fonctionne à la visualisation et pendant le tracé. Les déformations, définies par blocs (rectangle ou lasso), s’exécutent rapidement et sont variées : angulation, retournement, rotation, pixélisation, déformation selon un axe. Le module 3D (sans calcul des faces cachées) fonctionne selon le principe peu pratique des lignes constituantes, en revanche, la visualisation de ces objets 3D est très correcte. Le module animation accepte de travailler sur 32
séquences de sprites. Ce module se contente de montrer l’animation sans aide véritable pour la créer. Le dernier module de palette étendue permet de changer de palette toutes les quatre lignes (soit un total de 800 couleurs simultanées sur STE). En conclusion, Canvas révèle son originalité par la diversité de ses modules, chacun d’eux n’étant cependant pas exceptionnel. (Disquette Microdeal.)
Canvas Atari ST type_dessin en palette étendue, 3D et animation intérêt_17 présentation _ ? ? ?
Accessibilité_ ? ? ? * * potentialité_? ? ? ? ?
Prix_E PolÿgonlSegnent Mark Mindow Shadow |Ol Hatched Un do Arabesque Atari ST type_dessin bitmap et vectoriel intérêt_18 présentation _ * * ? ? ?
Accessibilité_ ***** potentialité_* * ** * prix_F Arabesque est le premier logiciel de dessin sur Atari ST à offrir à la fois le mode bitmap et le mode vectoriel. Il permet même le transfert d’une image d’un mode à l’autre. Le mode bitmap dispose de toutes les facilités de travail : fonctions classiques de dessin avec leurs paramétrages GEM, utilisation de l’une des 24 brosses redéfinissables, spray pouvant pulvériser des motifs, trois jeux de 36 trames de remplissage, dégradé de sens quelconque (y compris radial, ce qui est très rare), gomme réglable.
Le remplissage accepte les blocs, qui seront intégrés soit totalement avec déformation, soit uniquement en partie. La loupe temps réel accepte toutes les options de dessin. Notons encore le clipping, les manipulations de blocs complétant les possibilités de déformation, ainsi qu’un mode 3D (sans calcul des faces cachées). Seules les options texte sont un peu moins puissantes (taille fixe). En mode vectoriel, chaque élément constitutif du dessin peut être manipulé indépendamment. On y retrouve la quasi-totalité des fonctions du mode précédent en dehors de l’outil 3D.
Le manuel en français fournit toutes les indications utiles. Un programme performant et novateur. (Disquette Upgrade.)
Cj&ifiON 6PAPHÏQUE Deluxe Paint Alan ST. PC type_dessin et animation intérêt_19 présentation ? ? ? ? * accessibilité _ ? ? * ? ?
Potentialité_? ? ? ? ?
Prix___C Intérêt autre machine PC: 19 Deluxe Point est l’adaptation sur ST du célèbre Deluxe Point tll tournant sur Amiga. Tout comme lui, il dispose de nombreux outils de dessin, y com- pris les courbes de Béziers. Le spray peut pulvériser des brosses et surtout modifier la couleur de pulvérisation en fonction des quotas définis. Ce système permet d’obtenir un feuillage multicolore très naturel. Le remplissage est tout aussi puissant avec, en particulier, un dégradé sur le registre de couleurs de son choix et le paramétrage de la diffusion de ces couleurs.
Autres possibilités : déformations multiples utilisant des blocs définis par rectangle ou main levée, estompage réglable des contours, cyclage auto* matique des couleurs au tracé ou encore plus puissant à la visualisation (avec paramétrage indépendant de quatre registres couleur). Les options d’animation permettent de réaliser automatiquement rotation, déplacement, agrandissement. Il est dommage de ne plus retrouver les brosses animées si pratiques et l’ergonomie aurait pu être améliorée. Un puissant programme de dessin et d’animation aux fonctions originales. La version PC offre les brosses
animées, en revanche, la configuration est lourde si l'on ne veut pas trop ramer pour l'animation. (Disquette Electronic Arts.)
Superpic est un digitaliseur couleur temps réel doublé d’un genlock fonctionnant sur Amiga. 11 travaille en standard Pal et dans toutes les résolutions de l’AMIGA, en monochrome (64 gris), 32 couleurs ou HAM (4096 couleurs). Toutefois, on ne peut accéder aux hautes résolutions qu’en étendant la mémoire de l'Amlga et de Superpic. L’appareil dispose d’un réglage de la luminosité, du contraste et de la saturation des couleurs. La capture des images vidéo s’effectue en temps réel. L'un des très gros avantages est qu’il n'est donc pas besoin ici de procéder à trois filtrages pour obtenir
une image couleur. La qualité de ces digitalisations est déjà surprenante en basse résolution. Elle peut même être encore améliorée pour des images fixes en procédant à de multiples captures pour éliminer les « bruits de fond ¦- Un certain nombre d’options logicielles complètent les capacités de Superpic : quatre banques mémoire de stockage, sauvegarde d'une zone sélectionnée de l’image, traitement assez complet des images monochromes (déparasitage, modification de la netteté, etc.). Un superbe produit à la qualité professionnelle et au prix qui ne l'est pas moins, malheureusement. (JCL
Business Systems.)
Superpie Amiga type_digitaliseur couleur temps réel et genlock intérêt___18 présentation _- * * * * accessibilité _ ****** potentialité _****** prix___ Retouche est un logiciel destiné au traitement des images en vue de l’impression. Le programme travaille sur des images 640x400 en 256 nuances de gris, mais l’affichage est limité à 64 niveaux de gris. Les possibilités de retravail sont très complètes. Certaines agissent de manière globale comme le choix du nombre de gris ou de la courbe luminosité- contraste. D’autres travaillent de manière plus sélective : effet de contours, modification
de structure, délavage, adoucissement, aspect plus grossier.
Ces effets sont souvent paramétrables. On peut limiter la zone traitée à l'aide du mode bloc qui sert aussi à différentes manipulations. Retouche propose aussi ses propres outils de dessin, assez particuliers. Si le crayon est assez classique, le pinceau, la craie et le tampon en revanche permettent d’obtenir des effets très originaux. De plus, leur tracé peut n'affecter que certaines « teintes » de l’image. D’autres instruments complètent cet éventail : le doigt pour étaler la couleur et l'eau pou délaver une zone. La gomme dispose d’un mode original qui restaure la zone d'image corres
pondante de l'écran Undo. Un programme performant doté de nombreuses fonctions originales. (Disquette ALM.)
Retouehe Atari ST type_traitement d'images intérêt__17 présentation - * * * * accessibilité _ ***** potentialité ___***** prix___F iode.
Image Partner est un logiciel de dessin monochrome dédié à J'impression.
Qui permet de travailler directement dans la résolution de l’imprimante.
Le programme utilise deux modes complémentaires : un mode Flash pleine page et un mode normal où l’écran ne représente qu’une partie variable de l’image complète. On dispose bien entendu des outils habituels de dessin (avec le paramétrage GEM). Mais aussi des B-Splines et des courbes de Béziers (courbes définies par un certain nombre de points d’ancrage, le déplacement de ces points modifiant l’aspect de la courbe).
Certains outils sont spécifiques d’un mode. Ainsi le mode normal offre l'ombrage automatique paramétrable, tandis que le mode Flash dispose pour sa part des brosses (capturables par la méthode classique du rectangle ou au lasso), du spray, d'une loupe et de l’Undo. Le mode Clip ouvre la porte à toutes sortes de trucages : inversion, miroir, rotation, inclinaison, masque, etc. Les différentes trames permettent de varier les résultats, au prix toutefois d'un temps de calcul parfois un peu long. Le manuel en français est complet et très didactique. Un bon programme pour qui veut imprimer
ses dessins. (Disquette Upgrade.)
Image Partner Atari ST type_dessin monochrome haute résolution Intérêt___16 présentation _ * * ? * ?
Accessibilité__? ? ? ?
Potentialité_? ? * * ?
Prix__- £ Dali 3 Atari ST type ._ dessin intérêt_18 présentation _ * ? ? * accessibilité _ ? ? ? ? ?
Potentialité_? ? ? ? ?
Prix_E Dali 3 est un programme de dessin fonctionnant dans les trois résolutions de l’Atari ST (1 Mo minimum) et exploitant les 4096 couleurs des STB 11 travaille selon deux modes complémentaires (crayon et brosse) et utilise pleinement les possibilités du GEM. Les outils de dessin classiques sont présents, ainsi que les courbes de Béziers (de tracé raPjjjc-, soulignons-le). Le remplissage des figures fermées accepte les trames GEM monochromes, des trames redéfinissables multicolores ou encore des dégradés paramétrables en direction, type ou amplitude. On dispose encore de la gomme, du
spray, du zoom d'amplitude variable, et d'options texte complètes. Le menu couleur offre toutes les facilités pour la création de palettes de couleurs personnalisées. Les manipulations de blocs (rectangle ou lasso) autorisent de nombreux effets : modification de taille, permutation, rotation, torsion, déformation en cylindre ou sinusoïde, contours. Une dernière option étonnante transforme le tracé des rectangles et polygones en tracé de volume (mais sans calcul des faces cachées). La version light de Dali accepte de tourner sur 512 Ko mais est alors amputée de nombre de fonctions
intéressantes. (Disquette ALM.)
08 CHARLEVILLE : INFORMATHEQUE 8 rue du Petit Bois 13 AUBAGNE: AUCHAN Route de Gcmenos 13 MARSEILLE: VIRGIN MEGASTORE 75 rue Saint Férréol 27 EVREUX : PETREL INFORMATIQUE C.C. Cap Caer Normanville 31 PORTET SUR GARONNE: CARREFOUR Bld de l’Europe 33 BORDEAUX : VIRGIN MEGASTORE 15 19 Place Gambetta 33 MER1GNAC : BOULANGER Route de l’aéroport 45 SARAN : HYPERMEDIA Zone Franck Lieu Dit les 100 Arpents 56 LORIENT : LA BOUQU1NERIE 17 rue du Port 59 HAUÇOURDIN : BOULANGER ENGLOS C.C. Englos les Géants 62 ST OMER : MAMMOUTH C.C. Maillebois route d’Arques Longuencsse 65 IBOS : LIBRAIRIE DU MERIDIEN
C.C. Leclerc route de Pau 67 VENDENHE1M : HYPERMEDIA Route de Strasbourg 69 ST PRIEST: AUCHAN ZAC du Champ du Port 73 CHAMBERY : BOULANGER C.C. Chaumond 1097 av. Des Landiers 74 ANNECY : AUCHAN La Balme de Sallingy Z.I. de Mandalla 3 75 PARIS 8' : VIRGIN MEGASTORE 52 60 Av. Des Champs Elysées 77 TORCY : CONTINENT Route de Croissy 77 DAMMARIE LES LYS : HYPERMEDIA C.C. Villiers 77 DAMMARIE LES LYS : CARREFOUR C.C. Villiers en Bière RN 7 78 CHAMBOURCY : CONTINENT RN 13 78 PLAISIR LES CLAYES : AUCHAN Route départementale 161 78 PLAISIR : BOULANGER C.C. Plaisir chemin départemental 161 83 LA GARDE
: LA BOUTIQUE S.I.A. C.C. Grand Var Est 83 TOULON LA VALETTE: PHONOLA C.C. du Grand Var 92 PUTEAUX : AUCHAN LA DEFENSE C.C. Les Quatre Temps 93 BONDY : CONFORAMA RN3 53 av. Galliéni 94 FONTENAY SOUS BOIS : AUCHAN Avenue Charles Garcia 94 ORMESSON SUR MARNE : CONTINENT Carrefour de Pince Vent 94 RUNGIS : B.H.V. Belle Epine C.C. Régional Thiais Belle Epine 95 ERMONT: CORA Av. G. Pompidou 95 ST BRICE SOUS FORET : CONTINENT Avenue Robert Schumann La MAO, musique assistée par ordinateur, a atteint aujourd’hui sa pleine maturité. Les «petits » softs des premiers jours ont cédé la place à des outils
puissants, adaptés aux besoins des amateurs comme à ceux des professionnels.
L’Atari ST est en France le roi incontesté de la création musicale. STE ou STF, peu importe: aujourd’hui tout passe par la prise MIDI. L’ordinateur pilote synthétiseurs ou expandeurs qui ont des capacités sonores autrement plus poussées que les siennes propres.
Mais foin de discours, place à l’action : voici les meilleurs softs musicaux 1990 sélectionnés par Olivier Hautefeuille... Tout avait commencé par de petits intégrés musicaux, des softs comme Music Studio ou Deluxe Musique Construction Set, qui vous permettaient d'enregistrer des œuvres sur plusieurs pistes et d’en modifier ensuite des paramètres... Ces premiers pas, la MAO les a depuis longtemps oubliés.
Avec la sortie de Vatari ST et de son interface MIDI intégrée, la musique assistée par ordinateur a pris un essor aujourd'hui comparable à celui de la PAO par exemple.
Si Jean-Michel Jarre pilotait, il y a peu, son show avec quelques Atari, on ne compte plus les studios de musique équipés d'ordinateurs dédiés «son».
Lassés par les faibles qualités sonores de nos micros, les concepteurs de softs grand public se sont tous désormais orientés vers la musique MIDI. Connectez un synthétiseur à votre micro chéri, et en avant pour la course aux décibels !
Les sons MIDI prennent le relais Création musicale, orchestration ou apprentissage, les logiciels de MAO ont donc pris le pas sur les premiers intégrés musicaux des années passées. Bien sûr, il ne s'agit plus aujourd'hui du même investissement. En s'équipant d'un micro, d'une interface MIDI (si elle n'est pas intégrée à la machine...), d'un ou de plusieurs synthétiseurs et finalement d'un séquenceur MIDI multiposte, l’utilisateur devra investir au minimum 15 000 francs dans sa passion musicale... Quand on aime, on ne compte pas !
En cette fin d'année 1990, la MAO suit deux tendances. Ce sont tout d'abord les softs à vocation éducative qui colonisent les devantures des revendeurs spécialisés.
L'affrontement des deux grands de la MAO 90, Atari ST et PC, résume d'autre part la seconde tendance de cette épopée sonore.
En sélectionnant les cinq logiciels répertoriés dans ce challenge, Tiit vous dévoile les plus intéressantes productions de l'année. Du soft pro (Cubase ou Sequence 1000) aux logiciels pour petits budgets (Big Boss ou Notator Alpha), en passant par les éducatifs (Répétition), voici le bilan d’une année de MAO.
Atari ST ou PC. Quelle machine faut-il acheter si l'on veut se lancer dans la musique assistée par ordinateur? Pour répondre à cette question certes épineuse, il vous faudra réfléchir aux points suivants.
PC ST l’affrontement Si vous possédez déjà un micro... Les possesseurs de PC auront tout intérêt à investir dans une interface MIDI, plutôt que d'acheter un autre micro, un ST en l'occurrence. Les interfaces MIDI coûtent entre 1 000 et 2 500 francs selon leurs performances. Le Sequence 1000, le meilleur séquenceur MIDI PC disponible à ce jour, est vendu à bon prix, avec une inierface. Les possesseurs d'Atari ST vont de même travailler sur leur machine, qui a de plus l'avantage de compter une interface MIDI interne. Mais attention, si vous ne possédez qu'un Atari 520, il faudra sans doute
investir dans une machine plus puissante. Un PC peut-être... Vers quel genre de travail désirez-vous vous orienter ? Le PC offre bien peu de softs MAO, comparé au ST. Puisque l'on n'est pas aux USA (où le PC est le roi de la MAO...), les musiciens qui s'orientent vers le choix d'un compatible devront dire adieu à bien des voies de création. C'est en contrepartie le plus gros atout de l'Atari ST qui compte un nombre impressionnant de softs de tout genre, éducatifs, séquen- ceurs, etc. Pour le futur... le PC risque à coup sûr de rattraper son handicap et de se forger une logithèque
confortable. En attendant, le choix ST est conseillé, sauf si vous possédez déjà un PC.
Parlons maintenant des logiciels forts de cette année. Du côté des séquenceurs haut de gamme (4 000 francs environ chacun), le Cubase sur ST et le Sequence 1000 sur PC se partagent le podium. Ces deux logiciels sont très puissants. Ils offrent tous deux la vision en clair des pistes enregistrées (chaque mesure est un petit rectangle que l'on peut couper, coller, déplacer à la souris). De même, les deux programmes vous permettront de modifier en interne toutes les données MIDI. Ces deux softs proposent la gestion et l'impression des partitions complètes de vos œuvres. Egalité donc, pour deux
machines différentes, du rapport qualité prix entre Cubase et Sequence 10001 Signalons également que le Cubeat, version simplifiée du Cubase, permettra aux bourses plus petites de s'attaquer quand même à la MAO professionnelle.
Prix en baisse, puissance en hausse Big Boss offre un travail bien moins poussé que les deux titres précités. En revanche, il affiche un prix modeste pour des qualités essentielles, telles la gestion de partition, la facilité de prise en main souris, l'approche didactique de sa création. Dans une gamme de prix similaire, le Notator Alpha nous a aussi séduits cette année. Il s'agit en tait d'une version simplifiée du célèbre Notator, un séquenceur très puissant en ce qui concerne la mise en place des partitions.
Enfin, parmi les très nombreux softs de MAO éducative en course actuellement, Répétition est assurément l'un des programmes les plus performants et novateurs. Ce professeur dévoué vous permet de jouer la partition qui défile à l'écran. Il corrigera sur des tableaux très précis la moindre de vos erreurs.
Aux côtés de cette sélection des bests de l'année, de nombreux programmes de qualité devraient voir le jour l'année prochaine. De plus en plus, les concepteurs MAO tentent de faciliter rapproche de la musique assistée par ordinateur. En oubliant chaque jour un peu plus le jargon informatique, pour ne plus utiliser que la souris et des icônes qui sauront parler aux musiciens, les éditeurs ont pour but de vous séduire. Un pari qui se réalise un peu plus chaque année !
Olivier Hautefeuille OimiON MQÏICAIÆ Successeur du célèbre PRO 24, le Cubase est sans aucun doute le séquenceur le plus abouti que l’on connaisse aujourd’hui. Pour qui possède un Atari ST et un ou plusieurs synthétiseurs, la MAO trouve en ce soft souplesse et puissance. Bien sûr, le prix d’une telle configuration (soft et matériel) n’est certes pas accessible aux novices. Cubase décroche donc la palme de la MAO de haut niveau, aux côtés de Sequence 1000 sur PC et compatibles. Lorsqu’il a pris la succession du Pro 24, le Cubase a apporté à la MAO un atout de taille. Désormais, quand vous
enregistrez une séquence sur une piste, elle se symbolise à l’écran en autant de rectangles qui correspondent à chacune des mesures mémorisées. Résultat, on pourra d’une part visionner d’un seul coup d’œil l’ensemble d'une création, mais aussi modifier le morceau (couper coller) à la souris sans jamais faire appel à des compteurs de mesures difficiles à traiter. Cubase édite de même les partitions, gère une option boîte à rythmes et ouvre de très complets menus de gestion de tous les codes MIDI. Sans trop entrer dans les détails, sachez finalement que le Cubase is the best de la MAO Atari
de l’année. (Disquette Steinberg Sarro.)
Cubase Atari ST type_séquenceur MIDI intérêt_ï 9 présentation _ ? ? ? ? ?
Accessibilité _ ? * * * potentialité_???*??
Prix-F Sequence 1000 PC type_séquenceur MIDI Intérêt _19 présentation _ ? * ? ?
Accessibilité _ ? * ? ? ?
Potentialité_???*?* prix_F Si sa première version, commercialisée au printemps 1988, avait déjà lancé le Sequence 1000 vers les sommets de la MAO grand public, ce séquenceur affiche en cette fin d’année des possibilités et une souplesse qui le placent sans contestation possible au même rang que le célèbre Cubase. Entre ces deux séquenceurs. Il n’y a qu’une différence : Cubase conforte la réputation de l’Atari ST en matière de MAO ; le Sequence 1000 démontre quant à lui qu’il est aussi possible de faire de la MAO de qualité sur PC. Pour moins de 4 000 F, le programme et l’interface MIDI (non
intégrés aux PC de base, au contraire des Atari) offrent un contexte de travail souris très facile à prendre en main. Le Sequence 1000 dernière version a de nombreux atouts supplémentaires. Outre la gestion de tous les contrôles MIDI de vos synthétiseurs à partir du PC, ce soft développe une table de mixage très précise et un module de PAO qui vous permettra d’incorporer des paroles à l’impression des partitions. Plusieurs interfaces MIDI sont actuellement disponibles sur le marché PC. Elles sont en outre plus « intelligentes » que celle du ST. La MAO fait désormais partie intégrante du
patrimoine PC. Un must. (Disquette Fretless.)
Big Boss Atari ST Face aux deux grands de la MAO d’aujourd’hui, Cubase sur ST et Sequence 1000 sur PC, le Big Boss offre un agréable compromis. Ce logiciel est un séquenceur MIDI de faibles capacités si on le compare aux deux titres précités. En revanche, pour un investissement bien inférieur, il sera le compagnon idéal des musiciens qui veulent composer et surtout s’initier à la MAO ou travailler leur instrument. Big Boss utilise bien sûr la souplesse souris du ST. Sur un tableau de travail très bien conçu, le créateur va entrer, pour chaque piste, diverses versions d’un thème, d’un accom
pagnement. Le programme développe en temps réel la partition enregistrée, mais aussi tous les modes de transpositions, de modifications d’instruments, etc. Ensuite, il est possible de faire jouer l’ensemble de la création en choisissant, pour chacune des pistes, l’une des versions stockées en mémoire. Pour travailler son instrument, le musicien profitera alors d’un orchestre de poche judicieusement conçu. Quant au choix des versions de chaque partie, il permet de doser la progression du travail. Initiation à la MAO professionnelle ou travail, Big Boss offre un très bon rapport
qualité prix. (Disquette RNS.)
Type séquenceur Intérêt ... 16 présentation
* ? * ? ?
Accessibilité ??????
Potentialité ? * ? * prix F Nofator Alpha Atari ST tvne séauenceur MIDI.
Gestion des partitions intérêt 17 présentation .
? ? ? ?
Accessibilité .
_ ? * ? * potentialité ? ? ? * ?
Prix F Répétition Aiari ST type éducatif MAO, interprétation de partitions intérêt 17 présentation
* * ? ?
Accessibilité _ ? ? ? ?
Potentialité ? ? ?
Le Notator est depuis longtemps l’un des logiciels les plus performants en ce qui concerne l’impression des partitions. Réputé du même coup comme l’un des meilleurs séquenceurs des années passées, ce programme nous offre en 1990 un cadeau de taille : le Notator Alpha n’est rien d’autre qu’une version simplifiée du soft de base, beaucoup moins chère mais toujours très performante une bonne raison pour les possesseurs de ST de se lancer dans la MAO. Si l’on ne s’intéresse qu’à son aspect séquenceur, le Notator Alpha ne profite pas des derniers acquis du Cubase par exemple. Il vous faudra
en effet jongler ici avec des compteurs numériques pour vous localiser sur une piste. Un mode de gestion peu souple et rébarbatif. En revanche, pour ce qui est de gérer à l’écran et finalement sur le papier les partitions de vos œuvres, ce programme reste en tête du challenge 90. Le Notator Alpha prend en compte l’iconographie musicale dans ses détails les plus pointus. L’utilisateur pourra récupérer des créations issues d’autres séquenceurs MIDI ou enregistrer à même le soft.
Ensuite, c’est à la souris qu’il finalisera le score final de son oeuvre. Un best. (Disquette C-Lab MPI.)
Utilisé depuis plus de deux ans dans des conservatoires ou écoles de musique, ce fameux logiciel de MAO éducative est encore en course dans le challenge en cette fin d’année. Original et puissant. Répétition utilise un concept de travail novateur. Vous allez ici travailler l'interprétation piano (ou tout autre instrument MIDI, pourvu qu’il soit interfacé) d’une œuvre préprogrammée. L’Atari ST, sur un menu très clair, affiche la partition du morceau et la fait défiler sans sauts de pages désagréables. L’utilisateur va alors jouer en même temps sur son clavier ce qu’il déchiffre ou lit à
l'écran. L’ordinateur fera ensuite le bilan du travail... Ce parfait professeur, docile et très résistant (!), tient compte de toutes les nuances musicales nécessaires à l’interprétation d’une partition. Changement de tempo, mais aussi nuances et travail séparé main gauche main droite. Répétition nous a offert cette année une toute dernière version pleine d’avenir.
Sachez enfin que les concepteurs de ce produit peuvent, à la demande, saisir pour vous le morceau de votre choix! Un bon rapport qualité prix pour un éducatif MAO plutôt « sérieux » mais vraiment très bien conçu.
(Disquette Motet Octet.)
IAÎÙTAIF& môRAMMTlPM Les passionnés de programmation n’ont pas à se plaindre de 1990.
Que ce soit sur ST ou sur Amiga, les nouveautés sont légion.
De Basic 1000 D à Amos en passant par A-Debog, les nouveaux langages ou aides à la programmation sont d’un niveau impressionnant. Et, en prime, ils se mettent toujours davantage à la portée des débutants. Programmer?
C’est aujourd’hui facile et ça peut, pourquoi pas, rapporter gros... En 1989. Atari ST disposait déjà d'une grande variété de langages et d'utilitaires.
Pourtant Basic 1000D et A-Debog ont réussi à créer la surprise. Pour sa part, l'Amiga a étendu son champ d’action grâce à Amos. Il s'agit de l’adaptation sur Amiga du Stos, le basic dédié au jeu du ST. Tous les défauts du Stos ont été corrigés sur Amos qui bénéficie d'un éditeur performant, d’un éventail complet de fonctions puissantes (procédures récursives, gestion des fenêtres et menus déroulants, gestion des librairies internes).
Au niveau graphisme, animation et son, Amos dépasse encore Stos, déjà très performant. Il devient véritablement très facile d’animer de nombreux sprites ou bobs, sur fond de scrolling différentiel, sans aucun clignotement et à bonne vitesse, sans oublier la musique ou les bruitages d'accompagnement. Il ne reste plus qu'à attendre le compilateur dédié et l’adaptation d’Amos sur Atari ST. Les deux autres progammes sont d’un usage beaucoup plus spécifique. Basic 1000 D est un basic mathématique sur Atari ST, qui se permet une précision de 1 230 chiffres significatifs, le calcul fractionnel, la
résolution directe de systèmes d'équations de degré quelconque et du calcul formel en général, sans oublier un tas d’autres fonctions mathématiques de haut niveau.
Bien des utilisateurs de PC ou de Mac risquent de loucher sur le ST. A-Debog, ensuite, est une petite merveille de débogueur symbolique (pour corriger un programme en assembleur). Il permet de tout tracer (y compris les routines sous interruptions), est entièrement paramétrable et peut mettre à profit l'écran du Minitel pour afficher simultanément deux écrans différents.
En ce qui concerne les consoles, il n’existe rien sur le marché français (et les possibles projets pour la console Nintendo au Japon sont encore très flous) qui permette de les programmer ou de les utiliser à des fins sérieuses. Les ordinateurs restent donc le seul choix possible dans le domaine de la programmation.
Jacques Harbonn Le GFA-GUP est un ensemble de routines complémentaires en basic GFA, destinées plus spécialement à la gestion du GEM. Le programme agit comme une couche interface supplémentaire qui intercepte et gère automatiquement un grand nombre d’événements GEM. La gestion des fenêtres multiples, écran virtuel, ascenseurs, boîte de dialogue, menus déroulants et sélection d’une entrée au sein d’une fenêtre s'en trouve réellement facilitée. Cela ne vous dispense bien évidemment pas d’un effort de programmation, ne serait-ce que pour bien assimiler la nouvelle philosophie de programmation
sous GFA-GUP. Cette facilité se paie cependant par un certain nombre de contraintes. Certaines instructions du GFA deviennent caduques ou interdites. La plupart trouvent heureusement leurs équivalents dans les nouvelles routines- Autre contrainte : les paramètres utilisés par les procédures sont des variables organisées en tableaux, ce qui ne facilite guère leur mémorisation. Mais, en fait, le principal problème concerne le manuel, vraiment peu pédagogique (aucun exemple explicatif). Malgré ces défauts, le GFA-GUP apporte une aide appréciable au programmeur travaillant sous GEM.
(Disquette Micro Applications.)
GFA-GUP Atari ST type__complément GEM au GFA Basic intérêt_14 présentation - ? * accessibilité - * * * potentialité_? ? ? ?
Prix __C Craft Atari ST type_shell type Unix Intérêt_15 présentation _ * * * * accessibilité __* * * * potentialité_? ? ? ? * prix__E Seuck Atari ST, Amiga type _ création de shoot-them-up intérêt_17 présentation _ ? * ? ? ?
Accessibilité _ ****** potentialité_* * * * prix_F Craft est un shell, c’est-à-dire un environnement qui se substitue au bureau GEM du ST. Il tourne dans toutes les résolutions. Avec Craft, adieu la souris, les Icônes et les menus déroulants. Mais, en contrepartie, il autorise des opérations Impossibles ou fastidieuses sous GEM. L’éditeur très complet dispose du pliage des blocs de texte, d'un couper-coller avec huit buffers à sa disposition et enrichi d’un mode colonne. L’interpréteur de commandes traite plus de cent instructions diverses et puissantes. La syntaxe des instructions se
rapproche de celle du C. On y trouve les éléments indispensables à un bon langage : variables shell, branchements conditionnels, boucles de différents types, instructions d’aiguillage, boucles de comptage ou de répétition monoligne, chronomètre, etc. Le chaînage des commandes permet d’en construire d’autres plus complexe s. Les entrées-sorties peuvent être redirigées vers le périphérique de son choix. Craft dispose en outre d’une mémoire-cache pour les accès disque, d’un spooleur d'imprimante et d’un disque virtuel. II est compatible avec la plupart des assembleurs et compilateurs du marché.
Le manuel en anglais est excellent. (Disquette Arobace.)
Shoot'em up Construction Kit permet de créer des Jeux de tir à scrolling vertical ou à tableaux fixes sans la moindre notion de programmation !
Le programme se compose de multiples menus permettant de définir les composantes du jeu. Tout d’abord, les sprites disposent d’un éditeur de performance moyenne mais qui autorise tout de même quelques transformations. L’animation des sprites s'obtient en combinant jusqu'à dix-huit sprites différents. Vous pourrez régler la vitesse d’animation, le pointage en avant, automatique ou non, après un déplacement latéral, ou l’animation différentielle en fonction des mouvements du joystick. Les décors sont constitués de blocs de la taille d’un sprlte, juxtaposés pour définir le paysage. Les bruitages
ne sont pas en reste avec un éventail de cinquante bruitages prédéfinis et Ton peut en créer d’autres en redéfinissant les paramètres de réglage. Il ne reste plus qu’à mettre en place ces divers éléments et à définir les multiples options des ennemis et des joueurs. Les résultats sont d’un excellent niveau. Contrairement à ce qui se passe sur ST, l’animation est ralentie sur Amiga lorsque les sprites sont trop nombreux à l’écran. (Disquette Outlaw.)
UVÜVtiRÇ? fRüôRAMMATioM Avec Spack, sans avoir la moindre notion de programmation, vous pouvez mettre au point facilement de superbes démos utilisant pleinement les capacités du ST. L’image de fond va subir différents scrollings : général pour animer l’ensemble du décor, ou partiel pour sélectionner une bande horizontale ou verticale et l’animer selon l’une des deux directions.
Le sprite dispose du choix du plan et de sa trajectoire. Différentes trajectoires sont proposées : circulaires, droites, courbes ou même librement définies. Une option particulière multiplie le sprite, permettant ainsi d’animer une foule à partir d'un seul élément. Bien entendu, vous pourrez combiner différents sprites qui seront ainsi animés selon des parcours divers.
Les textes bénéficient de différentes fontes et de divers scrollings. Des effets particuliers tels que le clignotement, la rotation, les dégradés, enrichissent encore la démo. Le contexte sonore sera fourni par un échantillon issu d'un digitaliseur ou un morceau provenant de Muslc Studio ou de House Music System. Le travail est facilité par des modules d’aide intégrés. Un bon programme qui exploite les capacités sonores du STE (échantillons sous DMA). (Disquette Esat.)
Atari ST création de démos 15 PKWlEntttE : «TîffcüUE Intérêt présentation accessibilité .taiuj. potentialité
* **** Cette nouvelle version 3.5 du GFA Basic enrichit ce
langage déjà très performant. Le pack comprend le nouvel
interpréteur, le compilateur correspondant et un manuel
restreint qui ne détaille que les nouvelles fonctions.
11 est donc obligatoire de posséder aussi le GFA Basic 3.0. L’éditeur a été encore amélioré, en particulier au niveau du scrolling arrière plus rapide, des tabulations plus complètes et de la possibilité de replier aussi les fonctions. L'interpréteur dispose de quelque quarante nouvelles fonctions qui portent principalement sur le calcul matriciel. On peut ainsi effectuer initialisation, inverse, opérations arithmétiques, transfert et copie de matrices, etc. Les autres possibilités concernent les factorielles, le calcul des combinaisons et permutations et la redéfinition des pointeurs
des zones de données. Ce langage montrera toute sa puissance pour le calcul vectoriel ou la gestion d’objets 3D. Le compilateur a été revu et corrigé et gère bien évidemment les nouvelles fonctions. La très grande majorité des bogues sont désormais fixées, en dehors de l’instruction Line Input. Pour conclure, nous avons ici affaire à un basic de référence sur ST. (Disquette Micro Applications.)
Le Basic 1 000 D est un basic particulier dédié au calcul algébrique et mathématique en général- L’éditeur rappelle celui du GFA et offre même un débogueur génial. Basic 1 000 D peut travailler jusqu'à la précision étonnante de 1 230 chiffres significatifs grâce à une simple instruction.
Il est aussi à même d’effectuer directement des calculs formels, c'est-à- dire de développer des polynômes ou de les factoriser, de calculer des dérivés ou des intégrales, ou de résoudre un système d’équations à plusieurs inconnues de degré quelconque. Les fonctions gérant le calcul mathématique sont tout aussi complètes : nombres complexes, factorisation d’un nombre, calcul du plus grand commun diviseur ou du plus petit commun multiple, arithmétique fractionnelle. Certaines fonctions sont d'un haut niveau : indicateur d'Euler, résolution modulaire, symbole de Legendre, algèbre de Racah,
etc. La programmation plus classique n’est pas oubliée : instructions complètes de boucles et de tests, traitement étendu des chaînes de caractères, procédures récursives, gestion des graphismes, des sons, des routines du GEM et de la souris. Un étonnant basic utile aux chercheurs et aux étudiants. (Disquette Mori.)
Amos est la conversion sur Amiga du Stos. Cet étonnant basic dédié au jeu sur ST. Cette conversion s’est d'ailleurs accompagnée d'améliorations spectaculaires. L’éditeur est aussi riche que celui du GFA. Dans le domaine de l’animation et des bruitages, Amos est roi grâce à son mode de travail sous Interruptions. De nombreuses Instructions simples gèrent les écrans (multiples effets d’apparition ou de disparition, arc-en-ciel, etc.), les scrollings (général ou différentiel) ou la synchronisation d'affichage.
Amos offre les sprites et les bobs (blitter objets) et dispose d’instructions variées pour leur animation, la détection des collisions, ou l’élimination des problèmes de clignotement. Pour les sons, Amos propose des bruitages divers, la restitution d’échantillons, la programmation du processeur sonore ou encore la synthèse vocale. Les instructions de programmation plus classiques sont tout aussi riches : procédures, gestion complète des chaînes de caractères, gestion des fenêtres et menus déroulants et en cascade, accès aux librairies DOS, Exec, Graphics et Intuition, etc. Un superbe
basic, aussi à l’aise dans le Jeu que dans la programmation sérieuse. (Disquette Mandarin Software.)
CFA Basic 3.5 Atari ST programmation baslc 18 Itéré!
Résentation ccessibilité
* *****
* ***** otentialité_ rix_
* ***** OH «EH» h .OOP
* St£BlM ccnpie'.er nv MUT SPS(ES(21J;CWlS(7 J»-p":''COnPtErfB IE
MtfiL65UE";CI«î(2?)*-C* MIDI MUT $ PRtlS(2S)
:,"CÛHJR01,*‘R£TURHI F«R SPJ»EIIR" fflTHT
SPWJllWî-'COHTROtH'SMFr RETUfî»' POCR nOOIFIERlft OBMÇBE E»"»
BUT 5P*CES(ll;",MH?R0l’• '*lJEfilMTE‘*'PE1WH' P01P. EFFOCER l«
0»«lOE l»R p*nr ,RtPtRT Basic 7 OOO D Atari ST baslc
mathématique _ 18 intérêt
* ***** _***** présentation twlrex.le lontro « tOPitloaî
accessibilité potentialité
* ***** F E*X*Ϋ-2=15 .
Feemrtj l èau-Uis» ouiers 2 ihwi»-:.- h«-X«ï‘7*E=-l fcpnlrex 1 *£QU lttca niarero 3 UHPHT «IflJff 1* SoUtion Amos Amiga basic dedie au jeu 19 r'~~j7ÿT C-l T«*»-«IT» tMy-163728 rm-*8K« Ziir. T»»U13_K.»
- lïiZLL&Jïi___________ Ç trffe?" :R»» «*««« Ve i~J» R*« Haï a
lai?
* xi EolVTÏ’Ht Ç*I I] m; «»t * * v« Wî ’: ****: * "ÉîFülÇti ai,
: »w» intérêt présentation accessibilité potentialité prix
* *****
* ***** F A-Debog Atari ST débogueur symbolique type intérêt _
présentation accessibilité .
Potentialité _ prix_ 19
* ***** _ *****
* ***** _F :U7"rasi M--M;*CMK5w Mît ti&2 BiîS Mil 0?8i EUE KC:
!".K tJU jî: Sumoobsm m:e sin kîs mm 4te: i « ko: *k* «:
ui*ia"5 susse* «11 ut: aata iaia îa? «se ojî: km i
• t- û: B9B3HM S87! 014Î C3E8 ÏSM BÎSÎ I»E KK M* Ut :«•' «WMS1
UMKIK UN S172 74W B8» Mît MB MB ?*-« îîit
• V ïlllcSSS S5:«353S?0K UN S1T2 Ml MM 3SHB «51 MM 7W «t*.
:i: flS M:»MSÎSfîa I63C 1234 T.’K Î1M MU JBC «U W :; ! «OKIM v.nmun ûîdi mi eus km km »* wm tom j*:*nw :* $ ?:»scfliF7H mm îms ceoe mm sim mm am mm lrt‘:»8gWtfM ngtf.» UEB4JI___ lîiflSMi* sa rwtta.:’” fffSTfî Û«ï Ü» KASi f' CUI.U "ÎB2I SfiiSWB* 7ÎK Sia M »!« »: :?.JP m MKàîM MU 35IÏ 3* yt-lffl rsotie.1 «î HNWK «JJ g* t!f MflWFîi Sif îS.raoJUU 2SHÏÎ US U=5 -Ù V-.-r-,, l II! ÎÎÔÏSfSi ntt JÎ1C S 1- m$ F«rtuiU_î *W â£K3!&33 'X SiJSzêfC CM 9t,mil«.I ÏJÎ3KEC BÎK *3v «* SeSUM RIS ISUH FS UU •£* CMS CM B»T. Ktt.u ¦l.JJJUI.M.UI JKHE* ÎSÎ ?L OMS Btl «Vit U,»7 6ÏSS4MB j£ 5 JOJ WW W «Î S W CT _I liËSgg
«M *¦¦- fi tSltr «0!'.!.**& ïftirgc »s 55 DitOU.
A-Debog est un débogueur symbolique, c'est-à-dire un programme capable d'analyser et de tracer le code exécutable par le processeur. Les noms des labels et variables sont mis à profit pour clarifier le listing. A-Debog peut être lancé à partir du bureau, en accessoire, automatiquement à l'apparition d'une bombe ou même à partir d’une cartouche pour économiser l’espace mémoire. A-Debog n’a recours ni au GEM, ni à la souris, cela pour échapper aux détournements de routines. Il utilise en revanche pleinement le multifenêtrage pour afficher en temps réel la valeur des registres d’adresses et
de données, le compteur ordinal, le désassemblage du programme et sa représentation hexadécimale et Ascii. II est même possible d’avoir à la fois sur votre moniteur les résultats du programme en cours d’analyse et sur votre Minitel l’écran d’A-Debog. Ce logiciel dispose d’un jeu complet d’instructions pour se déplacer au sein du listing, placer des points d’arrêt, avancer pas à pas, lancer la simulation d’une routine, etc. 11 permet même de tracer un programme sous interruption ou de changer de résolution en cours de travail. Le manuel en français est un modèle du genre. (Disquette Arobace.)
'TftftiïzneNTj £ ma PAG Aurait on pu imaginer en 1989 qu’un traitement de texte sur Atari ST surclasserait les meilleurs logiciels tournant sur Macintosh et PC ? C’est pourtant chose faite avec les nouveaux programmes sortis cette année.
Et lorsque vous saurez que les logiciels de PAO ont suivi la même évolution, vous n’aurez plus aucune excuse pour ne pas vous lancer dans l’écriture et, pourquoi pas, la création de votre propre journal... Alors qu'en 1989, Atari ST et Amiga ne disposaient d'aucun traitement de texte capable de rivaliser avec ceux du monde Mac et PC, il en va différemment en cette fin. 90.
Quatre traitements de texte sont sortis coup sur coup sur ST, lous graphiques, multifontes et multitailles. Scripte t Graai Text sont déjà deux excellents produits, mais CalligrapherProet, plus encore. Le Rédacteurs apparaissent comme des produits à la puissance hallucinante, capables même de battre sur certains points les meilleurs progiciels sur PC ou Mac : fonctions PAO puissantes et simples d'emploi pour Calligraphier qui offre en outre un bon dictionnaire; vitesse de traitement ultrarapide, dictionnaire très complet et intelligent, complété d'un excellent module de césure pour Le
Rédacteur 3. Ces deux programmes disposant de la création automatique de tableaux, d'un gestionnaire de formules et de fonctions de recherche ultraperformantes. Cette augmentation de puissance nécessite en contrepartie une configuration plus lourde: 1 Mo minimum (Le Rédacteur3 ne se sentant d’ailleurs à l'aise qu'avec une mémoire encore plus étendue), un second lecteur ou un disque dur étant fortement recommandés.
L'Amiga, pour sa part, se voit doté d'Excellence version 2 (voir la rubrique Dead Line) aux capacités excellentes aussi : multipolice, fonctions de calcul, correction orthographique à la frappe, mulli-colonnage, génération de sommaire et d'index, publipostage, etc. Côté PAO (publication assistée par ordinateur), c'est l'arrivée de Publishing Partner Master 1.8 qui domine les nouveautés. Si cette version n'apporte que des améliorations de détail par rapport à la précédente version ST. en revanche sur Arrvga, elle comble une lacune de taille, cette machine ne disposant principalement jusque-là
que de Page Setter assez rustique, ou de Proiessionnal Page, puissant mais un peu dépassé et surtout très coûteux.
Les consoles ne disposant toujours pas de clavier, I es ordi nateu rs res tent donc la seu le alternative possible pour le traitement de texte et la PAO. Jacques Harbonn Traitement de texte multîfonte et multitaille, Calligrapher s’enrichit en outre de fonctions de PAO. Grâce à son bureau modifié, il permet de travailler sur sept documents. Il dispose de cinq polices et l’éventail des tailles des caractères est impressionnant. Outre les attributs habituels, on trouve un mode contour et un mode biffé (pour inclure des commentaires).
La vitesse d’affichage est le point faible du programme ainsi que l’absence de césure automatique. En revanche, les fonctions PAO sont riches : règles multiples, multicolonnage, filets horizontaux ou verticaux, encadrements aux multiples options, feuilles de style. Les graphismes peuvent être retravaillés. Calligrapher gère les hauts, bas et notes de bas de page de manière complète. Les fonctions de recherche passent par un système de codes peu pratique mais s’avèrent très puissantes. Le dictionnaire orthographique est riche de 500 000 mots. Processeur d'idées, création de tableaux et de
formules mathématiques viennent compléter ce programme déjà riche. II offre encore la pré visualisation du document avant impression et le publipostage. L’impression sous GDOS est excellente et le manuel complet. (Disquettes Upgrade.)
Calligrapher Atari ST 1 Mo type traitement de texte PAO intérêt_18 présentation _ ?***?* accessibilité _ ? ? ? * potentialité_* ? * ? * prix_F a P; » nuit «ccn fan-m j.-i-rc
- ; isjsmuc;.
Le Rédacteur 3 conserve la vitesse de la version 1, mais apporte de nombreuses fonctions supplémentaires. Il requiert un minimum de 1 Mo et ne se sent à l’aise qu’avec une mémoire supérieure. Cette nouvelle version est désormais capable de combiner différents types de polices, de tailles (limitées à 24 points), de formats, de style, etc. Les fonctions de recherche- remplacement sont d’une incroyable richesse tout en restant très simples d’usage. La césure automatique, très rapide, reconnaît tous les pièges de la langue française. Le dictionnaire orthographique est tout aussi rapide et comprend
le Larousse, le Robert et le Bécherellel On dispose des graphismes, des hauts, bas et notes de bas de page et des commentaires non imprimés. La création de tableaux, de formules mathématiques ou d'index est facile. Les macros sont présentes et récursives. Le programme- est entièrement reconfigurable et dispose de son propre sélecteur de fichiers très performant. Un grand nombre de modules complètent le programme : module d’impression graphique, éditeur de polices et de dictionnaire, utilitaires divers. Le manuel de 600 pages détaille chaque fonction. Un programme parfait pour les gros
documents. (Disquettes Eplgraf.)
Le Rédacteur 3 Atari ST 1 Mo type_traitement de texte intérêt_ 19 présentation _ ??*???
Accessibilité _ ? ? ? * * potentialité_ *???*?
Prix__F Publishing Partner Master 1.8 Amiga. Atari ST type_PAO intérêt_18 présentation _ ****** accessibilité _ ***** potentialité_***** prix_F Intérêt autre machine Atari ST : 18 "..Vvvv Yfiïi »*jQ'pcctitIv ««il» t*SV "«h Futlùhttf Fitirtt Rii » VI" c! MC «fsreet-vay*: l'ijlwu' bytrantftttfcif. Le jcmt- » wo|t. « l»WVi îiuj ci pjç«. ¦ ... v- Of fcÿv*VMtly :«f tte liycul.cc Mèr ««WMef.je jeu H*V* » mw«. » • . . . V v-;j . W« alvil* yé«j, «jpcoilly m tfs.« tetjrto-nlBj, .c'** .*h« f.J ttvik» i ; lut ch cr ifce paJVïcq pUn W «««* «il Up M oc iü« awt. I xcic ik«tch a. ccn»tlma. rt ticci
citir r.tÇ Publishing Partner Master 1.8 comble une lacune importante dans le domaine de la PAO sur Amiga. 11 est possible de travailler simultanément sur plusieurs documents, la seule limitation étant la place mémoire. Les fonctions de création de gabarit sont puissantes et les feuilles de style facilitent le travail. La visualisation des documents offre toutes les facilités : pages multiples, page entière ou en réduction variable, zoom de grande amplitude. Le menu style est tout aussi riche avec 22 polices diverses, des corps allant de 3 à 216 points, et des effets variés (miroir, contour,
ombré, renversé, etc.). On dispose bien évidemment de toutes les possibilités de formatage du texte : alignement, justification totale sur caractère ou sur mot, marges intérieures, etc. Citons encore en vrac les macros, la césure et l’habillage automatique, le groupement ou la séparation d’objets et le changement dans l’ordre de superposition. La version 1.8 améliore les modules d’importation, le confort d’écriture, la gestion des polices et certaines options gagnent en rapidité. L’impression est d’excellente qualité et le manuel exemplaire de pédagogie. Un excellent programme de PAO.
(Disquettes Upgrade.)
ZZIdée Atari ST type _processeur d'idées intérêt-15 présentation _ ***** accessibilité _ ***** potentialité_* * * * prix-E ".EtfitUr. ConHju.’ ïigiT Otcfiuuit ¦ ’1: ':W ; i' triture est vt«taue ,, , : • les eslsitim et les fvrsms a* ! Wwtm'svMiôim fcfrmiiSr4 t u,«i eesM ««*;,«. Nttm air ffijtfÿS iSSrEplfKIK CIWIRt L'Wir IBBSEHS9KS ¦III . .
FiWft?»•ttMPMM ; ., ’Jl'Æ lu ttifitr s fWMWt 1 ¦ ¦ ¦ - ¦¦ :¦ _ 77 Idée est un processeur d'idées dans la lignée de Thlnk Tank sur Mac.
Les processeurs d’idées montrent leui utilité dès que l'on doit traiter des documents nécessitant un plan rigoureux. Le programme est entièrement sous GEM, et dispose d’un éditeur performant. U fonctionne selon le principe d’idées mères auxquelles sont rattachées des idées filles, pouvant être à leur tour mères d’autres idées, un peu comme un arbre généalogique. Bien entendu, on peut aussi mettre des idées au même niveau, qui seront alors sœurs. La numérotation des chapitres et des sous-chapitres va pouvoir s’effectuer automatiquement par le programme, grâce à une vaste batterie de
divisions (chiffres arabes, romains, lettres majuscules ou minuscules, rappel de la numérotation du chapitre dans un sous- chapitre), de styles (gras, souligné, italique) ou de modes d’action (global, n(veau, génération, ligne). Lorsque Ton décide de remodeler le plan, le paragraphe correspondant va se placer au bon endroit, avec toutes ses ramifications et ses textes correspondants, et la numérotation s’ajustera aussi automatiquement en conséquence. Un bon produit à la notice claire.
(Disquette Human Technologies.)
The Publisher est un pack de logiciels dédiés à la mise en page. 11 comprend un traitement de texte, un logiciel de PAO, des fontes, et des dessins au trait. Le programme de PAO est la version 1.2 de Page Setter. Le logiciel a été entièrement francisé, en particulier au niveau des caractères accentués. L'éventail des fontes proposées est assez vaste mais leur taille est limitée à 64 points. Les fonctionnalités de Page Setter sont de puissance moyenne (on est loin de Publtshlng Partner Master) mais, en contrepartie, son abord est relativement simple. Un utilitaire de dessin rudimentaire
complète le programme. Heureusement, l’une des disquettes contient déjà un grand nombre de dessins monochromes. Le traitement de texte. Kindword 2.0, appelle les mêmes commentaires que Page Setter. S'il est simple d'emploi, il est aussi un peu limité (pas de notes de bas de page, de documents multiples ou de multicolonnage). Il dispose cependant de l’inclusion de graphismes, de la césure automatique et d’un dictionnaire français correct. En conclusion. The Publisher est parfait pour de petits travaux de PAO, mais trop limité pour des mises en pages plus conséquentes. (Disquettes The
Disk Company.)
The Publisher Amiga type pack PAO intérêt 14 présentation accessibilité potentialité
* ****
* **** ? ? ? * prix F Wordup Atari ST type traitement de texte
intérêt 14 présentation
* **** accessibilité
* * * potentialité
* * * * prix .
F :ir?T iH ippiiiirinn 1 IwfUW 1 Lariurl S.tEfj lu Hntnr! 11.858 in ? L«ttr* - 8.5" x U“ ? Mil - 8,5" x 14* ? Uni u »U1«I • J" X1" ? (apte Ctmirclili - X.S" x ? Kixnl - 5.5" x 8,5" ? •4 - 81m x H.7M ? 88 • 14.201 x 25.7m Wordup est un traitement de text WYSIWYG doté en outre de certaines fonctionnalités de PAO. 11 permet de travailler sur quatre textes simultanément avec transfert d’informations de l’un à l’autre grâce aux fonctions de bloc. A la manière des autres traitements de texte récents (Le Rédacteur3 ou Calllgrapher, entre autres), Wordup traite le texte non comme un seul bloc, mais
comme une suite de paragraphes. Chacun de ces paragraphes pourra disposer de sa forme propre (Justification, marges, interlignages, type de police et taille de caractères). Wordup permet aussi d’insérer des graphismes au format Degas, Neo ou GEM, le texte suivant automatiquement le cadre de l’image. Le programme met à profit la notion de page-maître, chère à la PAO. Tout ce qui est défini pour cette première page apparaît sur les suivantes, avec possibilité de dissocier pages paires et impaires. Wordup est ouvert au publipostage, grâce aux liaisons avec Superbase, DB Master-One, Data Manager
ST ou même Dbase III sur PC. S’il est assez puissant. Wordup pèche cependant par la lenteur de son affichage, l’absence de correcteur orthographique et la relative complexité de sa prise en main. (Disquettes Neocept.)
Script Atari ST ¦¦tmilUil Ja’.u;, fomat âe.BW ... ! I«t de MPI» ...
• InprMllM ... .j Brihtr ... ichlor Eflller Fwitai fe*tu
Htrlhuti ...y..¦..•iiaxws,SB. type_traitement de texte
intérêt_15 présentation _ ***** accessibilité _ *****
potentialité_* * * * prix_ F Script est un traitement de texte
multifonte et muititaille. Il requiert 1 Mo de mémoire et un
écran monochrome. Le programme permet de traiter jusqu’à
quatre textes simultanément. Chaque paragraphe dispose de ses
propres attributs : Justification (y compris en police
proportionnelle), tabulations diverses, choix de la police, de
la taille et des attributs des caractères. Script dispose de la
même banque de polices que Signum, ce qui lui ouvre l’accès à
près de 700 polices, comprenant entre autres les langues *
exotiques ». La vitesse d’affichage est excellente (juste sur
passée par Le Rédacteur 3). En revanche, 11 est regrettable de
ne pouvoir disposer des accents circonflexes et des trémas en
touche morte, ceux-ci étant accessibles par le clavier
numérique qui leur est dédié. Les options classiques sont
présentes : couper-coller, haut et bas de page, note de bas de
page, facilités d’édition. En revanche il y manque le
dictionnaire et la césure automatique. Script accepte de
charger des Images dans différents formats. L’impression est
excellente grâce au mode graphique double densité et double
passage. Le manuel est clair et bien documenté. (Disquette
Applications Systems.)
Graal Text Atari ST type__traitement de texte Intérêt_16 présentation _ ***** accessibilité _ ***** potentialité_***** prix_ F Ht8*n» Carmêrw Hli nu ficeler T lï? IMâciEÎi DE Tu PU'$ '.RHC! SHISli m - nie ctwwlr : I» - - un ««tlonwlrc 3e bm de flouâtes : 6.B8SE ; V - - «a i*blnr : s_cfttc ; ; « - - *o détisioMMlre : 6_W« i «II - - ne traitaient de t*»te : 6.IEI1 ; WU - - «a» fmratMP 3e s*stftne e«pert ! B.XPER. U r “ *« Ut ante pemaoente ; I--|(i5W5 l'il« et.de oroteettae.
« - Sjttt «u - iï BestiwomwE de msc de bowees nu - Sa Hlnaote :
* W - - «un&re tfe nwtjuw de saisie car Base Hlifiltt.
W “ Sa souplesse de structure : m - Sa Bta»de variété de lar**ts : WI - .Sa forte d'exaloitatior des donne» : nm -Loïc Graal Text est un traitement de texte graphique fonctionnant sous GDOS.
Il tourne indifféremment en moyenne ou haute résolution et se contente de 521 Ko. Outre la police système, il offre deux autres polices proportionnelles déclinées en sept tailles. Quatre documents peuvent être ouverts en même temps. La frappe est ralentie par GDOS. En contrepartie, formatage et césure sont automatiques. La mise en page utilise le système classique des règles, chacune définissant les nouveaux attributs du texte. La recherche-remplacement offre différents Jokers mais le retour chariot y est absent. Les hauts et bas de page peuvent inclure des graphismes. Graal Text offre
encore les cadres, les macro-instructions, le publipostage automatisé et la création facilitée d’un index. La création d’une table des matières est automatisée et les modifications dans son agencement se répercutent directement sur le texte. En revanche, pas de dictionnaire, de glossaire ni de notes de bas de page. L’un des points très particuliers de Graal Text est de disposer d’un Undo qui peut revenir sur cinquante opérations successives. L'impression sous GDOS est excellente. Un bon produit assez complet. (Disquette Profil.)
GùUCAT rs Mal-aimés de nombreux joueurs, les logiciels éducatifs sont souvent rejetés en bloc. C’est dommage. Leur objectif n’est pas de remplacer un shoot’em up de choc. Aujourd’hui, les éducatifs sont d’une richesse impressionnante. Pour les tout-petits, ils valent tous les jeux d’éveil du monde. Pour les adolescents, ils peuvent réellement apporter une aide scolaire efficace. Reste à bien les choisir. Brigitte Soudakoff vous y aide... Lorsque l'on feuillette les pages de la presse micro-informatique, et pjus spécialement les pages de noire cher journal Tilt, on constate qu'en matière de
jeux le lecteur a plutôt le choix des armes. Console ou ordinateur, qu'il s'agisse de charger une cartouche ou une disquette, de toute façon une image apparaît à l'écran. J'ai même entendu dire que la guerre des consoles faisait rage autour de nous.
Alors là, voici un conflit auquel je ne prendrai aucune part pour la simple raison que je ne peux donner aucun avis sur la question. En effet, le monde des éducatifs n'est absolument pas touché par le problème el pour cause ! Qu'il s'agisse de choisir entre le micro et la console ou entre telle et telle console, pour ce qui nous concerne, le choix est vite fait.
Etant donné qu'au jour d'aujourd'hui aucun programme ne tourne sur console, le micro reste donc le support privilégié de tous les programmes d'apprentissage. Mais cela ne signifie en aucun cas que les choses ne bougent pas dans ce domaine, les logiciels éducatifs évoluent avec leur temps et les éditeurs savent adapter les nouveaux programmes. En effet, il n'y a pas si longtemps, vous pouviez toujours chercher un éducatif qui tourne sur Amiga. C'était introuvable, en tout cas en France. A présent nous voyons de plus en plus d'éditeurs développer des programmes sur cette machine. On peut donc se
consoler en se disant que tout n'est pas perdu I Les éducatifs savent s'adapter à l'évolution du marché et du matériel, lémoins les changements qui se sont opérés dans la plupart des programmes. Ceux-ci deviennent de plus en plus graphiques et colorés. Certains concepteurs n'hésitent pas à nous présenter de grandes aventures éducatives, avec un scénario et une énigme bien ficelés. Bien entendu, les personnages s'animent et parlent, ils ont une mission à remplir, des indices- à rassembler, des monstres à affronter, ce qui ne nuit en rien au contenu pédagogique à proprement parler. En témoignent
certains softs tels Le Labyrinthe d'Errare ou Le Labyrinthe aux mille calculs qui, sous couvert de grand jeu d'aventure, permettent une approche très sérieuse du français el des mathématiques. Et là, vous en trouvez des épreuves et des vilaines bébêtes à affronter avant de parvenir à votre fin ! The Lift, logiciel d'apprentissage d'anglais, ne lésine pas non plus sur le graphisme et l'aventure. A croire que tous les prétextes sont bons pour donner envie de travailler dans la joie et la bonne humeur.
Education rime désormais avec animation et c'est tant mieux !
Autant profiter des possibilités qui sont offertes. Les micros se perfectionnent, les logiciels suivent la même courbe. Il serait en effet dommage de ne pas exploiter les qualités graphiques et sonores de certaines machines pour créer des programmes d'apprentissage.
Certains éditeurs, cependant, ne s'inscrivent pas dans cette lignée. Ils pensent qu'il ne faut pas tout mélanger et que ludique ne rime pas forcément avec didactique. C'est pourquoi ils préfèrent exploiter les possibilités des micros pour concevoir des logiciels spécifiquement éducatifs, avec banques de données conséquentes, entraînement intensif et exercices très diversifiés. Il esl bien entendu qu'il en laut-pour tout le monde et que ce type de programmes présentent beaucoup de qualités, que ce soit à la maison ou pour l'utilisation en classe.
Alors nous pouvons conclure en disant que les éducatifs ont encore de beaux jours devant eux et que, finalement, il est plutôt positif d'avoir la possibilité de choisir entre des programmes aussi différents que ceux qui sont à l'heure actuelle à notre disposition.
Brigitte Soudakoff Apprends-moi à lire I Compatible PC. T08, T09 Amstrad CPC, Atari ST matière_ Intérêt _ les Castor juniors dans la forêt Atari ST. Compatible PC, Amiga matière sciences de la nature Intérêt_18 contenu pédagogique ? * ? * ?
Graphisme _ ? ? * ?
Animation__ bruitages__. prix_C Premier volet d’une série de deux programmes destinés aux petits.
Apprends-moi à lire propose d’initier aux joies de la lecture les enfants à partir de quatre ans. Projet audacieux quand on sait la difficulté de la mise en place des pré-requis nécessaires à de tels apprentissages. Mais le résultat est là : six activités se subdivisant en sous-activités de difficulté* croissante composent l’essentiel de ce logiciel. La présentation est soignée, les consignes clairement énoncées et les sujets multiples et variés : reconnaissance de formes et couleurs, mise en correspondance de deux moitiés de forme, repérage et discrimination visuelle d’objets et enfin
mémorisation sous forme de jeux de memory. Chaque séquence comporte plusieurs niveaux et correspond à une étape importante de la mise en place de l’apprentissage. La différenciation des formes et des couleurs est un prélude à la discrimination des lettres. De même, le repérage dans l’espace selon un certain rythme, l’observation et la mémorisation représentent autant d’étapes nécessaires. Le tout abordé de façon très graphique et conviviale correspond tout à fait à la population visée et représente une excellente entrée en matière. (Disquette Nathan.)
Les célèbres personnages de Walt Disney, Rirl, Fifi et Loulou, nous emmènent via ce logiciel à travers un grand jeu de piste éducatif. C’est donc l’occasion pour les 7 10 ans de partir à la découverte de la forêt et de ses habitants et, ainsi, d’enrichir leurs connaissances sur la faune et la flore. Ce programme se présente comme un jeu auquel un, deux ou trois joueurs peuvent participer. Alors petits scouts, à vos machines et en route pour l’aventure ! Celle-ci vous conduit en six étapes à travers la forêt. Que vous soyez seul ou à plusieurs, vous avez le choix de votre itinéraire, lequel est
jalonné de questions concernant tous les sujets se rapportant à la forêt.
Mais heureusement, en cas de panne sèche, le fameux manuel des Castors juniors est disponible à tout moment. Grâce à une banque de données assez conséquente, il évite de rester bloqué sur une question. L’ensemble est vivant, laisse toute initiative à l’enfant. Les questions sont variées et font autant appel à la connaissance qu’à la réflexion et à l’observation.
Le jeu d’aventure haut en couleurs donne vraiment envie de travailler seul ou à plusieurs. Une idée originale donc pour découvrir le monde de la forêt.
(Disquette Coktel Vision.)
GùUCATirs tPMâlS montai»» iflviitgnller) Uleâu fty'.iqr Ecritures automatiques Compatible PC. Nanoréseau matière_____français Intérêt-17 contenu pédagogique ? ? * ? * graphisme___ animation__ bruitages__ prix__D Primé au concours national de scénarios, Jériko nous propose avec Ecritures automatiques un logiciel tout à fait intéressant et d’une conception très originale. Le but est de produire du texte tout en s’amusant. Lorsque l’on entre dans ce programme, on est immédiatement séduit par la densité du contenu et le nombre de possibilités différentes. Tout d’abord, l’enfant crée de
petites bases de données par thèmes, formées de groupes de mots classés grammaticalement. Une fois le thème choisi parmi les quatre proposés (montagnes, déserts, vacances ou cirque), l’ordinateur propose une analyse grammaticale des phrases saisies afin de créer des fichiers pouvant être modifiés à tout moment. Enfin sonne l’heure de la production. En mode automatique, on voit apparaître un texte qui peut être tout à fait fantaisiste et original. Mais, là encore, il y a possibilité de modifier et de réagencer le récit à sa guise. Nous sommes ici en présence d'un logiciel très riche et
permettant de dédramatiser l’approche tant grammaticale que sémantique de la langue. En outre, grâce à la diversité des thèmes proposés, finie l'angoisse de la page planche, bonjour l’inspiration et vive la création ! (Disquette Jériko.)
Un petit tour du côtéde la Renaissance sur fond d’histoire avec une énigme à la clef? Tel est le programme de ce logiciel qui couvre six périodes : 1422, 1461,1483, 1515, 1547 et 1589. Correspondant à des périodes de règnes. Vous pouvez donc vous promener dans les châteaux de l’époque et visiter des sites illustres tels que Chinon, Amboise, Langeais ou Cham- bord. Une fois votre lieu choisi, en interrogeant les différents personnages que vous pouvez rencontrer, rois, villageois ou paysans, vous pouvez obtenir tout un tas d’informations nécessaires pour avancer dans l’énigme et répondre aux
diverses questions posées. Celles-ci concernent des domaines aussi différents que la poésie, les arts, la vie quotidienne (vêtements, mobiliers, nourriture) et les événements importants de l'époque.
La démarche ludique est intéressante dans ce sens que chaque bonne réponse vous permet d’obtenir des indices nécessaires à la découverte de l’imposteur. Il ne faut pas perdre de vue. En effet, que ce dernier menace, par un attentat, de modifier le cours de l’histoire. Cette épopée haute en couleurs permet donc de pénétrer dans l’histoire grâce à des graphismes très réalistes. (Disquette Coktel Vision.)
Intrigue à la Renaissance Atari ST. Compatible PC.
Amiga matière_histoire intérêt_ 14 contenu pédagogique ? * ? ?
Graphisme _ * ? * ? * animation___ bruitages___ prix-C The Lift Atari ST. Compatible PC.
Amiga matière _ anglais intérêt___ 18 contenu pédagogique ? ? ? ? ?
Graphisme _ ? ? * ? * animation__ bruitages prix__ C Votre mission, si vous l'acceptez, se situe dans un building de neuf étages et son ascenseur sophistiqué. M.Troutman cherche un expert pour assurer la bonne marche de l’appareil et aussi pour mener une enquête.
Ne cherchez pas, vous êtes bien dans un programme d'anglais destiné aux 13 16 ans. L’ascenseur joue le rôle principal : c’est à l’intérieur que se trouvent toutes les commandes permettant d’aller d’étage en étage pour rencontrer les locataires qui vous confieront toutes sortes de tâches et d’indices utiles à la bonne marche de votre mission. A vous donc d’être attentif et d’avoir le bon réflexe car vous rencontrerez beaucoup d’embûches et vous devrez vous montrer astucieux autant que bricoleur. L’intérêt de ce logiciel est d’être intégralement en anglais et de faire porter le travail
essentiellement sur la compréhension de la langue écrite. Un lexique reste à disposition tout au long du jeu. Le score qui augmente ou baisse rend bien compte de la compréhension des consignes. Voici donc un programme vivant, on se laisse facilement prendre au jeu et on désire vraiment aller jusqu'au bout de ce soft qui représente un excellent outil pour aborder la langue de Shakespeare. (Disquette Nathan.)
Nous attendions la suite des aventures de notre jeune ami Rody. Voilà qui est chose faite. Le petit bonhomme et son fidèle compagnon nous entraînent de nouveau dans une histoire bien périlleuse. C'est bientôt Noël et jouets et sapins ont disparu ! Mais que fait donc le Père Noël ? Si vous désirez le sauver et réussir une fête joyeuse, tous à vos machines, Rody vous attend pour résoudre cette nouvelle énigme. Juché sur sa bicyclette, notre héros ne sait où se diriger et la forêt est bien grande. Il doit donc trouver le bon chemin pour rencontrer les personnages qui lui permettront de réunir
les indices nécessaires. Construit comme son prédécesseur, ce programme mobilise toute l’attention et le sens de l’observation de l’enfant qui doit répondre à une ou deux questions au choix pour avancer dans le jeu. L'environnement graphique et sonore est très bien réalisé. Ce qui permet aux plus petits de disposer du logiciel dans la plus grande autonomie et de s’adonner en toute liberté aux plaisirs du coloriage grâce à une option de dessin savamment étudiée. C’est donc toujours avec le même plaisir que nous retrouvons ces deux personnages bien sympathiques I (Disquette Lankhor.)
Rody et Mastico II Atari ST. Amiga. Amstrad CPC éveil _ 18 contenu pédagogique ? * + ? ?
Graphisme
* * ? ? * bruitages
* * ? * prix B L'Oreille en pointe Atari ST matière éveil musical
intérêt contenu pédagogique 10 graphisme
* ? ? * * animation bruitages . ? * * ? ?
Prix C I imÆûîsXm f r ... . .
J m t *i* .nm .
T s»-» ® 11 I Un programme de musique tous publics qui propose de travailler de façon ludique et originale l’éveil et le développement de l'oreille musicale, voici qui constitue un événement en soi. La première partie est consacrée à la reconnaissance auditive et visuelle des notes ainsi qu’à leur mémorisation. Il s’agit de reconnaître la note jouée en mettant le petit bouclier devant elle. Il faut ensuite la mémoriser dans un contexte musical en plaçant le diapason sur chacune des notes composant le morceau proposé.
Vingt et un niveaux de difficulté permettent une approche très progressive. La seconde partie concerne la fameuse dictée de notes qui se compose de vingt notes. Il s’agit d'écouter une dictée puis de la refaire, avec ou sans le nom des notes, sur la portée ou sur un clavier à deux octaves.
Les trente niveaux permettent de créer ses propres dictées, de qui accroît le nombre d’exercices que l’on peut faire. En outre, une option analyse permet de rendre compte de la dernière dictée effectuée. Autant dire que nous avons affaire à un programme très bien construit et qui permet un apprentissage efficace de la musique dans sa globalité. Futurs mélomanes à vos machines ! (Disquette Caraz Editions.)
UCATirs Organiser une réunion au sommet des grands chefs de quatre planètes au château de Briselalune. Voilà qui n’est pas une mince affaire ! Mil, diplomate intergalactique est chargé de cette délicate mission et quatre ambassadeurs bizzaroïdes, chacun spécialisé dans une matière étudiée à l'école, sont là pour l’aider. Tel est le décor de cette aventure galactlco-éducative destinée aux élèves de cours élémentaire. Mais, avant tout. Mil doit identifier les quatre ambassadeurs et mettre de l'ordre dans la cour du château, ce qui constitue les premiers exercices de repérage. On
enchaîne ensuite sur la correction de la lettre de Super B.B. qui représente un exercice de relecture active. La mémoire auditive est également testée dans un Jeu d'identification d'ombres qui bougent en fonction du son qui l'accompagne. Se rendre chez les voisins, ranger la bibliothèque, consulter les livres ou préparer le grand festin sont autant d’étapes importantes dans le déroulement de l'histoire et font appel aux notions de repérage dans l'espace, à la compréhension de consignes, au français, aux maths, à l’observation et à la mémoire. Le tout,.abordé de façon ludique et gra
phique, constitue un bon logiciel. (Disquette Coktel Vision.)
Horizon CEI Atari ST. Compatible PC, Amiga matière_français mathématiques intérêt__15 contenu pédagogique ? ? ? ? ?
Graphisme _ ? * ? ?
Animation__?*** bruitages__? ? ? ?
Prix__C Partir à la recherche de l’enchanteur Grévisse et de son manuscrit sacré, voilà votre mission si vous décidez d’affronter Errare le sorcier et de le suivre dans les multiples salles de ce labyrinthe infernal I Pas d’erreur, ceci est un éducatif qui, construit sur le mode du jeu de rôle, propose aux élèves de collège de se perfectionner en orthographe. Au départ, vous possédez un capital de 20 points de vie ; votre quête vous conduit à travers un dédale de salles. Vous y rencontrez toutes sortes de personnages bizar- roides qui vous questionnent soit sur l’orthographe, soit sur la
grammaire.
Une mauvaise réponse entraîne une perte de points mais, en revanche, vous gagnez une règle de grammaire qui explique l’erreur commise. Une bonne réponse donne des points et un petit rappel de la règle concernée.
Attention, le labyrinthe est peuplé de tout un tas de bêtes qui voudront se battre contre vous. Affrontez-les, elles peuvent vous donner des clés utiles pour délivrer Grévisse. Telle est la trame de cet excellent éducatif vivant, captivant, qui donne envie d'aller Jusqu'au bout et qui, de surcroît, sait doser avec brio culture et aventure ! Encore une fois la preuve que ludique peut rimer avec pédagogique ! (Disquette Retz.)
Le Labyrinthe a'Errare Compatible PC5, PC3, ST, Amiga, CPC matière-français intérêt_18 contenu pédagogique **?¦** graphisme _ * * * * animation-- bruitages_ prix.___C Joker micro orthographe grammaire 6e Compatible PC. Atari ST matière_François intérêt_16 contenu pédagogique * * * * * graphisme _ animation__. bruitages -- prix__C Le français du 'brevet Compatible PC, Amstrad CPC français intérêt 16 contenu pédagogique ? * * ? * graphisme animation _ prix C Le Labyrinthe aux mille calculs Compatible PC5, PC3, ST, Amiga, CPC matière_mathématiques contenu pédagogique * * * * * intérêt_18
graphisme _ * * * animation__*?* bruitages___ prix__C Premier-né de la nouvelle gamme de logiciels éducatifs lancés par Bo, das, ce programme s’inspire directement du fascicule d’exercices corrigés Joker Bordas. Pour couvrir la totalité du programme, une multitude d'exercices sont proposés, sous forme très diversifiée. Une interface graphique avec multifenêtres et menus déroulants confère au logiciel un cou- fort d'utilisation et une clarté appréciables. Les exercices sont conçus de façon à éviter un travail trop répétitif. On trouve les mots croisés, selon le principe bien connu, les
taquins où l’enfant doit remettre en ordre mois ou phrases, les puzzles constructifs, les QCM fléchés, l’enfant devant choisir la bonne réponse dans celles proposées, et les QCM « poubelles » où il faut éliminer les mauvaises réponses. Pour chaque exercice, deux essais sont autorisés, il y a aussi la possibilité de faire appel à une aide. De plus, un lexique des règles de grammaire est à disposition à tout moment. Enfin, l’enfant peut suivre l’évolution de son travail au jour le jour grâce à des diagrammes qui figurent dans le carnet de notes. Tout cela fait de ce programme intelligemment
conçu un outil facilement utilisable en classe.
(Disquette Bordas.)
Pour tous ceux qui auraient besoin de se rafraîchir la mémoire, et plus spécialement pour les élèves de collège, Hatier revient au hit des éducatifs avec ce programme de grammaire. Vous désirez vous entraîner, réviser ou bien apprendre, ce logiciel est fait pour vous. Sa vocation première étant de préparer aux épreuves de français du brevet, ce programme pro- pose une kyrielle d’exercices répartis en onze rubriques. Hormis les habituels chapitres consacrés aux participes passés et à l'emploi des modes, on peut aborder des notions telles que la ponctuation, les accents, et faire tout un
travail sur le style et l'utilisation du vocabulaire. Dans tous les cas, vous pouvez choisir une série d'exercices progressifs et clairement présentés. Contrairement aux autres programmes de ce type, les phrases sur lesquelles vous travaillez sont souvent extraites de poèmes célèbres ou d'articles de presse, ce qui confère un côté vivant aux exercices. En cas de panne, une aide est à disposition et, bien qu’il en coûte des points, elle permet de ne pas rester bloqué et de bénéficier d’une résolution guidée. Des explications claires, des exercices variés et intéressants : en conclusion, un
logiciel intelligent. (Disquette Hatier.)
Construit sur le mode du jeu de rôle, ce qui est plutôt rare pour un logiciel de mathématiques. Le Labyrinthe aux mille calculs vous emmène dans une folle aventure dans laquelle Bossedémaths, le savant fou, terrorise son monde. Bien sûr, votre mission consiste à le neutraliser avec l’aide du noble Eurêka et de sa fille Dulcinéa. Evidemment, de nombreuses épreuves vous attendent avant de pouvoir parvenir dans le labyrinthe, antre de notre persécuteur. Mais voilà, pour triompher du savant fou il faut répondre à un certain nombre d’énigmes qui représentent autant de problèmes mathématiques à
résoudre. A vous donc de faire fonctionner vos petites cellules grises ! Destiné aux élèves de collège, ce logiciel aborde les propriétés du parallélogramme, les exercices de numération et de logique, les solides et les volumes, et la proportionnalité. Le tout est savamment distillé dans des exercices variés qui ont pour avantage de reprendre sous forme de résolution guidée les notions mal assimilées par l’enfant, en l’incitant à réfléchir. Un scénario bien ficelé, une mise en scène vivante et très graphique, tous les ingrédients sont réunis pour stimuler l'envie de travailler et dédra
matiser l’approche des maths. (Disquette Retz.)
KUUK LEO eIMTAN IO A rAKIIK UC O ANO rêve aventure observation réflexion coloriage PODY &
* °P.Y & MASTICO. MASTICO II RODY & nU D’OR MEILLEUR LOGICIEL
EDUCATIF EN 1988 ST STE AMIGA et CPC MASTICO III ST STE et
AMIGA Mi Çi ’’ U ' 'tu. Toi WW ST STE AMIGA CPC et PC Ï&ajd Mar
aiue " Une aide ?
Une question ?
Des news ?
Une compilation pour tous les âges : 3 à 8 ans RODY & MASTICO 9 à 14 ans TROUBADOURS et plus 4 ans MORTVILLE MANOR £&anklun' BUC 00 84 bis, avenue du Général-de-Gaulle 92140 CLAMART - Tél: (1) 46 30 33 03 WMFWONÏ Les compilations sont rarement mises en valeur dans Tilt où nous préférons privilégier les nouveaux jeux. C’est une erreur que nous nous attacherons à modifier dès les prochains numéros. En achetant une «compil», vous disposez en effet de trois, quatre jeux voire dans certains cas de beaucoup plus pour le prix d’un seul programme. Bien sûr, les titres rassemblés ne sont plus de
toute première jeunesse. Ils n’en restent pas moins passionnants pour tous ceux qui n’ont pu se les procurer lors de leur sortie. Jean-Loup Jovanovich, nouvelle recrue de la rédaction, a fait une sélection impitoyable et donne son avis sévère mais juste sur la valeur réelle des jeux présentés.
Les Justiciers I Atari ST. Amiga, Amstrad CPC Dragon Ninja : 17 (n° 66, Hit) Robocop: 15 (n° 67, Hit) Rambo 111: 12 (n° 63. Hit) _C (16 bits), B (CPC) prix_ Cartoons CPC. Amiga, ST Super Wonderboy in Monsterland: 18 Tom & Jerty 2: 3 Dynamite Dux : 14 (n° 71, Hit) Toobln : 13 (n° 61b. Dossier) Buggy Boy: 19 (n° 57. RS) _C (16 bits), B (CPC) prix_ Heroes Atari ST. Amiga, CPC, C64 Permis de tuer: 11 (n°71, SOS) Barbarian II : 16 (n° 70, RS) Running Mon : 13 (n° 68. RS) Star Wars : 16 (n° 59, Dossier) Clap Ciné Amstrad CPC Back to the Future : 4 (n° 49, RS) Ghostbusters : 15 Vivre et laisser
mourir: 14 (il° 65, Guide) Wonder Boy : 12 (n° 49, RS) Quartet : 7 (n° 52.
RS) Permis de tuer: 10 (n° 71, SOS) Aliens: 16 (n° 42) Tuer n’est pas jouer : 8 (n° 47, RS) Staring Charlie Chaplin: 13 (n°57, Rapido) Eidolon : 12 (cassette, n ° 30).
Prix_B Dragon Ninja est sans doute la plus fidèle conversion d’arcade réalisée à ce jour sur micro. Pur beat-them-up où vous incarnez un ou deux nlnjas qui doivent sauver le président qui a été pris en otage, ce jeu bénéficie de graphismes superbes (la taille des sprltes 1) et d’un scrolling horizontal très souple. Vous pouvez ramasser des armes (couteau ou nunchaku) et les cinq niveaux sont variés, avec à la fin de chacun d’eux un « grand méchant • différent. Le seul défaut est la relative lenteur du jeu. Maie un micro n’est pas une console d’arcade ! Robocop, tiré lui aussi d'une borne
d’arcade, vous permet d’utiliser diverses armes pour traverser cinq niveaux, entrecoupés d’une séquence «bonus-stage» différente (retrouver un criminel d’après son portrait-robot, faire un exercice de tir sur cibles animées, etc.). Les niveaux sont très différents les uns des autres, et le jeu très distrayant. Rambo 111 vous place dans une 3D isométrique où vous dirigez Rambo en pleine base ennemie. Vous ne disposez au départ que d’un couteau, mais vous pouvez ramasser par la suite arc et flèches, lunettes à infrarouge, détecteur de mines... Le graphisme est assez joli mais les combats sont
répétitifs et le jeu sans imprévu. (Disquettes SFMf.)
Super Wonderboy (cf. Le Monde des Merveilles) est très réussi, quelle que soit la version. Tom & Jerry est... nul, quelle que soit la version! Les graphismes des deux héros ont beau être mignons comme tout, le jeu manque totalement d’intérêt. Dans Dynamite Dux, vous contrôlez un ou deux canards qui doivent combattre des chaussures carnivores, des saucisses enragées, à l’aide d'armes variées (et généralement cocasses).
Le jeu est plein d’humour « cartoon », mais la gestion des sprites est aléatoire. Toobin sous met (seul ou à deux) sur une chambre à air avec laquelle vous devez descendre une rivière particulièrement mal fréquentée : tout est fait pour vous empêcher de passer. Du chasseur qui vous prend pour cible au crocodile qui vous court après, rien ne vous sera épargné. Distrayant. Buggy Boy, enfin, est une simulation de conduite de buggy (très bien) adaptée de l’arcade. Plus jeu que simulation, II vous permet de choisir cinq parcours, eux-mêmes composés de parties que vous devez finir avant la fin du
temps limite et en récoltant le maximum de drapeaux. Très réussi, d'une jouabilité parfaite, ce classique qui date de 1987 n'a pas vieilli d’un poil. (Disquettes Ubi Soft.)
Permis de tuer, s’il est bien fait, est un jeu difficile (cf. Clap Ciné). Dans Barbarian II, la suite de Barbarian de Palace Software, vous dirigez un (ou une) barbare dans le château de Drax peuplé d'une multitude de monstres, muni de votre épée. Pour passer de niveau et pour vaincre finalement Drax, il vous faut ramasser des objets répartis sur le parcours. Les graphismes sont très réussis, et les monstres variés. En revanche, le nombre de coups possibles est plus limité que dans le premier épisode. Dans Running Man vous incarnez Schwartzy et vous devez échapper en direct à de nombreux
monstres. Vu de profil, vous devez courir, sauter et frapper avec les armes que vous ramassez au long des niveaux. Les graphismes sont quelconques, l’animation aussi. Stars U ars est la copie conforme du jeu de café : il vous met, dans une 3D fil de fer très réussie, aux commandes du ailes-X de Skywalker. Vous devez d’abord approcher de l’étoile noire, puis traverser les défenses de surface avant d'entrer dans la base et la détruire. Après chaque cycle complet, vous changez de niveau. L’animation est très fluide (normal !) Et les voix et sons digitalisés sont bien rendus. Use de force.
Luke. (Disquettes Domark.)
Dans Vivre et laisser mourir, vous pilotez un off shore dans des voies d’eau.
Rapide et bien fait. Les Ghostbusters doivent... capturer des fantômes.
Pas beau mais très ludique, ce jeu mêle gestion et arcade. Aliens est un jeu original où vous dirigez six personnages du film, passant de l’un à l’autre d'une touche. Vous devez explorer la base en tuant le plus d’aliens possible, pour trouver la reine. C’est difficile, mais l'angoisse est bien rendue. Dans IvonderBoy, jeu de plates-formes, vous dirigez un bambin à travers une jungle hostile. C’est joli et maniable, mais peut-être un peu facile. Permis de tuer vous met aux commandes d’un hélicoptère, puis vous fait courir et ramper dans la base ennemie avant de devoir monter sur un avion en
fuite, et l'arrimer à votre hélicoptère. Les graphismes sont réussis, mais le jeu est difficile. Staring Charlie Chaplin vous propose de devenir réalisateur de films muets avec, comme acteur principal. Chariot.
Vous choisissez le thème, puis filmez avant de montrer le résultat au public. Vous déplacez Chariot au joystick, le faites frapper les méchants.
Malheureusement, les raisons qui font qu’un film est réussi ou pas me sont restées obscures. (Disquettes Ubi Soft.)
WnPilATiONÏ Une compilation aérienne avec Chuck Yeager AFT, qui vous permet de choisir entre une douzaine d'avions, du Came) au XRH-4 MadDog (avion fusée expérimental) en passant par le F16 ou le Spitfire. Ici, rien que du pilotage, mais quel pilotage ! Au menu, cours avec un instructeur, figures acrobatiques imposées, courses avec d'autres avions, vol d’essai (vol libre).
Les graphismes sont superbes, l'animation rapide. A la fols programme d’initiation et programme de jeu, ATF permet d'apprender à piloter sans s'ennuyer. Un très bon jeu. Dans Ace vous devez, aux commandes de votre avion, détruire les tanks et les avions ennemis, si vous résistez à l'ennui... Ace 2, suite du précédent, est presque aussi laid. En revanche, il est plus rapide, et permet à deux pilotes de s’affronter. Plusieurs missions peuvent être sélectionnées. L’ergonomie en revanche est discutable (j'aurais aimé pouvoir redéfinir les touches...). Strike Force Harrier vous met aux commandes
d’un Harrier, l’avion à décollage vertical anglais. De nombreuses missions (guerrières) vous sont proposées. Les graphismes sont bons, et l'animation un peu lente sur un 8088 (mais très fluide sur un 3861) Sympa, sans plus. (Disquettes Ubi Soft.)
Les Dieux du Ciel PC EGA CGA Chuck Y e âge r Advanced Flight Traîner: 19 (n° 46) Ace : 4 Ace 2: 6 (seul), 14 (à deux) Strlke Force Harrier: 12 (n°37) prix- C Les Géants du sport Atari ST. Amiga, PC, CPC Kick Off: 19 (n° 68, Hit) Great Courts : 16 Football Manager 11: 13 (n 0 57, RS) prix_C Le Monde des Merveilles Atari ST, Amiga, Amstrad CPC New Zealand Story: 17 (n° 69, Hit) Rainbow Island : 18 (n° 77, Hit) Super Wonderboy: 18 (n° 73. Hit) Bubbïe Bobble : 18 (n° 55, RS) prix_C (16 bits), B (CPC) Super Quintet Atari ST. Amiga, PC Les Passagers du vent 1 et 2 : 16 (n“'48 et 42) Bivoic: 14
Bubble Ghost: 15 (n°4 9, RS) Wharlock’s Quest: 12 (n° 55) prix_C SimulAction Atari ST, Amiga, PC North & South : 16 (n° 71, RS) Tintin Objectif Lune : 10 (n° 64) Huit: 17 (n° 67, SOS) Purple Saturn Day : 17 (n° 61b, Hit) prix C Dans cette compilation sport, deux très bons classiques et un jeu plus « moyen ». Kick Off est (à mon avis) la meilleure simulation de football disponible (je ne parle pas de Kick Off 111). Malgré un graphisme dépouillé, des joueurs minuscules et des sons inexistants, ce jeu est rapide et maniable et offre l’émotion d'un match de foot. Les options sont multiples, mais
il est regrettable que l'extension extra time, supplément à Kick Off, ne soit pas fournie avec. Great Courts est une simulation de tennis très bien réalisée, qui permet de jouer en tournoi seul ou à deux. Le mode tournoi vous permet de progresser dans le classement au fur et à mesure de vos matchs. Les graphismes sont somptueux et l’animation très bonne. Un gadget original : un lance-balles programmable. Football Manager 11 vous met dans la peau du gérant d’une équipe anglaise de 4' division. Vous pouvez acheter ou vendre des joueurs, les placer où bon vous semble et contrôler (peu)
l'entraînement. Selon votre classement, vous obtenez plus ou moins d’argent des publicitaires, ce qui vous permet d'acheter des joueurs plus coûteux. 11 est regrettable que l'on ne puisse pas intervenir pendant la séquence match. (Disquettes Ubi Soft.)
Génial : que des hits du jeu de plates-formes ! New Zealand Story, très bonne conversion du jeu d’arcade de Taito, vous fait sauter, voler, nager et utiliser de nombreuses armes pour sauver vos amis kiwis, le tout dans un scrolling multidirectionnel et des graphismes super mignons. Rainbow Island, suite de Bubble Bobble (on joue seul), où vous devez utiliser vos arcs-en-ciel comme arme ou comme escaliers. Les monstres vous laissent de nombreux bonus. Dans Super Wonderboy, proche de Mario Bros, vous devez traverser les niveaux en tuant les monstres, qui vous laissent alors de l’argent vous
permettant d’améliorer votre équipement ou d’acheter des armes spéciales. Ces trois jeux sont aussi variés que réussis. Enfin, Bubble Bobble, grand classique du jeu de tableaux, est plus ancien mais sa qualité ne dépareille pas ; il vous permet de jouer à deux simultanément, associés pour passer de niveau en niveau (il y en a cent !), en capturant tous les monstres de l’écran dans des bulles (votre seule arme !), puis en les transformant en fruits en les heurtant violemment. De nombreux bonus pour passer quelques niveaux, courir plus vite ou tuer tous les monstres du niveau.
(Disquettes Océan.)
Les deux épisodes des Passagers du vent sont aussi réussis l’un que l’autre.
Il s’agit de jeux d’aventure en mode graphique (pas de texte à taper) et en français, où vous incarnez les héros de la bande dessinée. Vous cliquez sur la personne que vous voulez faire parler et choisissez ce qu’elle dit parmi plusieurs propositions. Les graphismes sont superbes, très proches de la BD, et de bonnes musiques accompagnent le jeu. Bivoic est (à ma connaissance) la seule simulation d'escalade sur micro. Vous devez escalader une montagne et vous avez le choix entre plusieurs voies. Vous choisissez votre équipement (celui que vous avez au départ n’est pas adéquat une
enclume !). Les graphismes ne sont pas fantastiques, mais le jeu est agréable. Dans Bubble Ghost vous dirigez un petit fantôme qui souffle sur une bulle à travers un dédale de salles mal fréquentées, ta bulle explose au moindre contact. Les graphismes sont mignons et le jeu réussi.
Enfin dans Warlock’s Quest vous dirigez un petit magicien qui doit parcourir un monde empli de monstres. Vous devez ramasser un certain nombre d'objets pour achever votre quête. Ce jeu d’arcade dispose de jolis graphismes. (Disquettes Infogrames.)
Rien que des jeux français. North & South est un jeu d’action avec des touches de wargame où vous contrôlez un des deux camps (nordiste ou sudiste). Après le déplacement des troupes sur la carte, se déroulent les parties arcade : rencontre entre deux armées, attaque d’un fort ou d'un train. Les séquences d’arcade sont amusantes mais répétitives et un peu trop rapides. Heureusement, vous pouvez les éviter. Les dessins sont très proches de la bande dessinée Les Tuniques bleues dont est inspiré ce jeu.
Tintin... est un jeu d’arcade qui illustre l’album du même nom. Les graphismes sont très proches des dessins de Hergé, mais le jeu n'est guère intéressant. Kult, jeu de rôle aventure, se déroule dans un monde où les pouvoirs psy sont développés. Les graphismes sont superbes, le jeu passionnant. Purple Saturn Day, enfin, vous offre de participer à des jeux olympiques « galactiques ». Quatre épreuves variées pour ces sports futuristes : un slalom dans l'anneau de Saturne, un * foot » réinventé où il faut ramasser les morceaux de la balle après l’avoir fait exploser, un exercice de tir et
un jeu bizarre où il faut aider des impulsions électriques à atteindre leur but. (Disquettes Infogrames.)
Xénon est... un classique. Dans ce jeu d’arcade à scrolling vertical, vous pilotez un vaisseau transformable soit en tank, soit en avion. Vous devez traverser quatre niveaux, d’une difficulté (très) rapidement croissante. Les graphismes sont somptueux, l’animation exemplaire, il y a même des digits vocales. Superbe ! Silkworm est un shoot-them-up à scrolling hori zontal où vous dirigez un hélicoptère et une jeep face à l'armada ennemie. La maniabilité est très bonne, mais les couleurs auraient pu être mieux choisies. Gemini Wings est aussi un shoot-them-up. Vous dirigez un vaisseau spatial
dans un scrolling vertical face à des hordes d aliens Ces derniers vous laissent parfois des bonus » à usage unique » qui vous permettent d'utiliser des armes spéciales. Les graphismes ne sont pas transcendants, mais l'animation est rapide et le jeu prenant. On peut jouet à deux simultanément. De même dans Double Dragon, un jeu de com bat, à mains nues ou avec les armes laissées par vos adversaires. L action est vue de profil, mais vous pouvez vous déplacer perpendiculairement au scrolling. Les graphismes sont horribles (vraiment 1) mais l’animation rapide et le jeu amusant. (Disquettes Virgin
Games.)
Edition One Atari ST. Amstrad CPC.
Amiga Double Dragon : 13 (n° 64, RS) Xénon: 17 (n° 52) Silkworm : 15 (n° 69, RS) Gemini Wings : 14 (n° 70, RS) prlx_ UMFWONÏ Pac Mania est un Pac Man en 3D isométrique. Il vous propose, au long de quatre niveaux, de ramasser tous les points qui les recouvrent, en evi tant les fantômes. Des « pac gommes » sont réparties sur les niveaux. Vous permettant pendant quelques secondes de manger les fantômes. Les graphismes sont agréables, la musique très réussie, mais le jeu est trop facile Star Ivars est un jeu de combat spatial en 3D fil de fer (cf. Heroes). Pour Strike Force Harrier, voir les
Dieux du ciel. Ikari Warriors est un jeu de guerre style commando, mais en mieux (sur ST en tout cas !) : vous pou vez utiliser des tanks, des avions... On peut jouer à deux, les graphismes et l’animation sont bons. Skateball est une simulation sportive futuriste où le hockey sur glace est devenu un sport de combat particulièrement violent. Après avoir formé votre équipe (le choix de joueurs est important) vous devez, contre la machine ou un autre adversaire humain, marquer des buts et... éliminer les joueurs adverses. Il faut pour cela les pousser sur des boules couvertes de piquants et
autres gadgets amusants, varia bles selon le niveau. Le jeu est distrayant, mais les graphismes sont laids et la maniabilité imparfaite. (Disquettes Ubi Soft.)
Siiver Collection Atari ST, PC Pac Mania : 15 (n° 62, Hit) Star Wars : 16 Strike Force Harrier : 12 fn° 57) Ikarl Warrlors : 14 (n° 55. RS) Skateball : 13 prix_ Les Justiciers II Atari ST. Amiga, Amstrad CPC Ghostbusters 11: 15 Cabal : 14 Opération Thunderbolt : 8 _C (16 bits). B (CPC) Les Aventuriers Atari ST, Amiga, Amstrad ndy Action : 8 (n° 49, RS) The Strider : 17 (n° 70, Hit) Vigilante: 8 (n° 68, Hit) Forgotten Worlds : 16 (n° 67, Hit) prix_ Ail Time Classics PC Serve and Volley: 14 (n° 63, RS) TKO : 5 (n° 64, RS) Rack'em up : 8 Steel Thunder: 17 (n° 70, RS) .4 f 'ÏH!
Éf * î ¦ J") •«!
Tmr j &«' * m. Jtl y «r-£c oas ïSbflê cfcfife * |V-TIKS 058-02; vy % Ghostbusters II est un jeu d'action reprenant trois moments marquants du film. Vous devez d’abord traverser un tunnel vertical en évitant ou en détruisant les fantômes et autres ectoplasmes qui pullulent, puis conduire la statue de la liberté dans New York pour enfin combattre le grand méchant et sauver le bébé de Sigoumey Weaer. Les graphismes sont somptueux (particulièrement dans la dernière partie), la difficulté bien dosée et le jeu très agréable. Dans Cabal, jeu de tir adapté de l'arcade, on dirigi- deux personnages
vus de dos. Qui doivent au long de plusieurs tableaux tuer de nombreux ennemis. Vous disposez au départ d’un pistolet mitrailleur et de grenades, mais vous pouvez ramasser d’autres armes plus puissantes. Pour éviter les tirs ennemis, vous faites des roulades et vous pouvez vous cacher derrière des murs. L’animation est rapide et le jeu agréable. Opération Thunderbolt est l’adaptation du jeu d’arcade du même- nom. Vous devez tuer les ennemis qui progressent face à vous dans un scrolling en profondeur. Malheureusement, on ne retrouve plus grand chose de l’original ; l’animation est hachée, les
sprites mal gérés, le jeu guère captivant. Décevant. (Disquettes Océan.)
De l'action, rien que de l’action, avec Indlana Jones and the last crui sade action, où vous dirigez Indy dans quatre scènes tirées du film. Plutôt laid, trop difficile, ce jeu présente peu d'intérêt. Strider est une très bonne conversion de l'arcade, où votre personnage, armé d’une épee laser, doit trucider de nombreux monstres pour traverser les différents niveaux Les graphismes sont dépouillés mais l’animation est fine et très fluide.
Très maniable, il vous fera passer de bons moments. Forgotten Worlds vous permet de jouer à deux (seul il est trop difficile !) Pour traverser un monde ravagé. Les monstres laissent des crédits qui vous permetteni d’améliorer votre équipement dans des magasins, au milieu de chaque niveau. Complexe à manipuler au début (vous pouvez tirer dans toutes les directions en tournant sur vous-même 1), il devient rapidement pas sionnant. Bien qu'assez difficile. Enfin, Vigilante vous met dans la peau d’un « vigile » qui doit délivrer sa fiancée dans la ville de New York. Pur beat-them-up. Il vous permet
d'utiliser des armes de corps-à-corps variées pour venir à bout des voyous qui infestent cette ville. Les graphismes sonl moyens, l'animation poussive. (Disquettes US Gold.)
TKO (on commence par les mauvais) est une simulation de boxe laide ei mal faite. L'écran est divisé en deux parties, vous en haut, l’ordinateur ou un autre joueur en bas. Et vous frappez. Dans Rack’em up, tous les billards classiques sont présents, 8 bail, snookers. Etc. (sauf le français).
Vous choisissez sur une vue de dessus la boule que vous visez, puis sur un autre écran l’effet et la force du coup, et pan. Il y a beaucoup mieux comme billard sur PC. Serve & Volley est aussi laid et lent que les précédents mais, au moins, il est original. Dans cette simulation de tennis, vous ne dirigez pas le joueur, mais vous choisissez le coup qu'il va faire et l'endroit où il l'envoie. En fonction de ces paramétres, de vos caractéristiques et de la précision du coup de l’adversaire, vous avez plus ou moins de chance de renvoyer la balle dans le court. Steel Thunder, enfin, est une
simulation de tanks. Vous avez le choix entre quatre tanks américains et entre plusieurs missions (selon votre niveau). Les graphismes sont asse2 réussis, mais l’intérêt vient surtout de la possibilité de donner des ordres à vos coéquipiers - pilote, tireur... - ce qui vous permet de vous consacrer au jeu. Très bien fait. (Disquettes Accolade.)
COMMANDES TELEPHONIQUES (1)4016 04 02 » CARTE BLEUE OU VISA ACCEPTEES COMMANDES par courrier CCM 37, RUE DES MATHURINS 75008 PARIS SPECIAL NOËL LE PACK UTILE Tout ce cjue vous avez besoin pour commencer Pas de gadgets ni softs périmés rien que de Futile LE PACK COMPREND 1 AMIGA 500 Avec extension 512K (Switch et Horloge) 2 Joysticks à microswitches 2(1 Disquettes MF 2DD Tapis souris PRIX CCM SANS MONITEUR
3690. 00 Prise pérîlcl Comprise AVEC MONITEUR HR COULEUR 5690.00
UNITES CENTRALES SEULES NOUS CONSULTER AMIGA SCHOOL KIT
AMIGA STARTER KIT AMIGA HOME OFFICE KIT 3790 FRS Nous vous
offrons en Plus 2 Joysticks -1 Tapis Souris 10 disquettes
Domaine Public AMIGA HOME VIDEO KIT SansDigiView 4490FfS
AvecDigiview 5990Frs Rajoutez 690Frs et le DISKMAN SONY EST
A VOUS AMIGA MUSIC 1 Sans LE DISKMAN 4790Frs AVEC LE
DISKMAN SONY 5690Frs MERCI DE NOUS CONSULTER POUR LA
COMPOSITION DES PACKS DISQUE DUR POUR A500 LE A590 HD de 20
Mégas et extensible de 2 Mégas en Ram Sans la RAM 2990FrS
Avec 2MO ram 3690Frs CREDIT RAPIDE Nous pouvons vous
proposer des formules de Crédit à partir de 250 Frs par
mois Réponse dans les 45 Minutes N’attendez plus pour vous
offrir l’ordinateur ou l’extension dont vous avez besoin
maintenant.
STOP UN WALKMAN LASER POUR NOËL Dans ses Packs CCM vous offre avec ou sans participation un DISKMAN SONY DU Un compact Disc Portable avec Ecouteurs batteries etc.. A la qualité de l’Amiga nous ne pouvons qu’offrir la Qualité LES "CLASSICS" EXTENSION MEMOIRE Pour A500 Horloge et Switch 530 FRS LECTEUR EXTERNE 3 1 2 (A2000 & A500)avec Switch 690 Frs EXTENSION MEMOIRE POUR A2000 (2 4 6 8 MO) A PARTIR DE 1790 Frs (La Carte Peuplée de 2MO) DISQUETTES MF 2DD Avec Etiquettes Ces disquettes sont de qualités (Ni bulk Ni déclassées) 250 Frs 470 Frs 890 Frs Par 50 Disquettes Par 100 Dsiquettes Par 200
Disquettes (A partir de 100 disquettes Trais de Port 60 Frs » Au delà de 200 Disquettes Nous consulter PACK ETUDIANT CCM Vous propose le Travail et les Loisirs AMIGA 2000 avec Kit Pc Moniteur Couleur HR Excellence! 50 Disquettes Tapis Souris - Joystick LE DISKMAN SONY AVEC KIT XT = 10990Frs AVEC KIT AT = 13990Frs SUPER ETUDIANT UNE CONFIG COMPLETE AMIGA 2000 avec Kit Pc Moniteur Couleur HR Imprimante Citizenl20+ Works Platinum LE DISKMAN SONY AVEC KIT XT = 12380Frs AVEC KIT AT = 15380Frs VOUS PREFEREZ L’AMIGA 2000 SEUL SANS MONITEUR 5990Frs AVEC MONITEUR 7990Frs LE DISKMAN SONY AVEC???
Ajoutez une participation de 990Frs DISQUES DURS POUR A2000 Carte SCSI avec place pour 2MO Ram 1890 Frs CARTE SCSI MICROBOTICS 1490 Frs DISQUE DUR QUANTUM 4ÜMO avec Microbotics et le DISKMAN 5600 Frs CARTES ACCELERATRICES CARTE 68020 AVEC 2MO 32BITS 4390FRS CARTE 68030 AVEC MEMOIRE ET LE DISKMAN SONY 10000 Frs NOUS CONSULTER POUR LES EXTENSIONS SPECIALISEES (Gcnlocks, Splitters etc...) Imprimantes, Softs, Scaners... Note Importante: Nous assurons nous même le SAV Nous livrons les dernières versions des Logiciels ou Micros Disponibles NOTRE CATALOGUE NE SF. LIMITE PAS A LA PAGE CI-DESSUS. MERCI
DE NOUS CONSULTER POUR.LES DETAILS Conditions Générales de Vente.
VENTE PAR CORRESPONDANCE UNIQUEMENT Pour les Commandes par Courrier Joindre le Règlement plus 40 F rs de participation aux frais de port. Par Téléphone Cartes Visa bienvenues Les Colis de plus de 6 Kg sont expédiés en contre remboursement pour le port.
GARANTIE ET SAV: TOUTE DEMANDEDE GARANTIE DOIT FAIRE I.'OBJET D’UN NUMERO DE RETOUR Toute demande de reprise de matériel sera acceptée par un avoir, ou un remboursement avec 20% de frais de restockage.
J m UN£ Un Guide comme celui que vous tenez entre vos mains ne s’écrit pas en un jour. Nous en avons commencé la conception début octobre ! Nombre de jeux arrivés en novembre n’ont donc pu trouver place dans les rubriques qui les concernaient, ce qui nous a poussés à créer ces pages. Vous y trouverez, en vrac, les dermeres nouveautés et, il faut bien l’avouer, quelques jeux qui avaient échappé à la vigilance de nos testeurs. Bien sûr, nous avons, comme dans les autres rubriques, sélectionné les softs qui nous semblaient les plus importants, les plus dignes de figurer dans votre ludothèque
idéale... oilà bien un titre qui va contribuer au succès de la toute dernière-née les consoles, la GX 4000 d'Amstrad. Pang développe un principe de jeu lUSSi simple que ludique. Votre personnage se déplace au sol de gauche i droite. Muni de difiérentes armes, il doit crever des ballons qui ebondissent devant lui. Qui se départagent à chaque impact en deux balles jlus petites. Un seul impact avec l'un de ces objets et c’est la mort. Ajoute i cela quelques créatures volantes très dangereuses et surtout une kyriellc- ie bonus pour vous venir en aide (bombe, laser multitir. Etc.), on retrouve ci
toute la vitalité d'un classique de l'arcade. Mélange de Space Invaders t d'Arkanoïd. Cette partie d’action pure conserve sur la console GX 4000 toutes les qualités du jeu micro. Bien sûr. Les graphismes sont assez «impies et surtout statiques. Mais l'animation du personnage et la précision de son déplacement sont vraiment très agréables. Impossible de compter alors sur la chance. Seule votre dextérité et la mémorisation des différents tableaux vous permettront de progresser dans l'aventure Pang possède des bruitages très classiques, dans le plus pur style console r _ : J«¦¦¦¦ «ré f-vkulmiv
lGartmirho flrpun O- H. Pang GX 4000 type action 17 graphisme _ ?** animation
* * * b rnitnge.s
* * * prix C Cette superbe simulation de course automobile
s’inspire de Test Drive.
Surtout en ce qui concerne le maniement de votre voiture. Le pilote suit la piste à travers le pare-brise. Devant lui. Les compteurs, témoins et boîte de vitesses lui permettent de doser la puissance du moteur pour éviter la surchauffe. Sur un PC-AT minimum et en mode VGA ou EGA. La simulation est superbe. Les décors sont variés et les scrollings suffisamment souples pour que l'on plonge très vite dans l’ambiance de la compétition. 4D Sports Driving profite de plus d’un grand chois d'options. Si l'on peut modifier le mode de contrôle du véhicule (clavier, souris ou joystick), il est aussi
possible de voir en 3D les différentes voitures disponibles, de sélectionner une piste ou un concurrent. Ce logiciel ne surpasse certes pas l'excellent Indianapolis 500. Tilt d'or 90 En revanche, il profite de quelques « plus » avantageux. Un mode replai vous permet de visionner une épreuve, arrêt sur image ou lecture arrière à la clef! Quant aux bruitages, les possesseurs de cartes sonores compatibles Adiib vont en prendre plein les oreilles. Plus simulation qu’arcade, un titre fort! (Disquette Mindscape.) O. H 4D Sports Driving PC tous écrans James Pond a beau être un agent secret, il n'en
est pas moins une grenouille. Alors, bien sûr. Les missions qui lui sont confiées se déroulenl dans le monde aquatique cher à Cousteau. Tantôt il s’agit de libérer des langoustes prises au piège, tantôt il faut remonter les lingots d’or que renferme une épave échouée au fond de la mer. Mais notre grenouille a également des préoccupations d’ordre écologique : elle doit sauver des poissons menacés par des déchets nucléaires et elle n'hésite pas a faire sauter des plates-formes de forage à la dynamite, pour lutter contre la pollution. James Pond est très ludique et offre une excellente jouabilité
On se met tout de suite dans la peau de ce drôle d'agent secret, d’autan!
Plus que le programme ne manque pas d’humour. La présence de nombreux bonus pimente le jeu et il est même possible de toucher le jackpot en récupérant toutes les lettres qui composent le nom de 1 agenl secret. Et puis, on est tout de suite séduit par la qualité de la réalisation, qui présente d'excellents graphismes et une animation fluide. De très bons moments en perspective pour ceux qui aiment les bons jeux d'action, aussi simples que ludiques. (Disquette Millenium.) A.H.-L James Pond Amiga type___action intérêt-17 graphisme__***** animation_***** bruitages__***** prix___ Panza Kick Boxing
Atari ST. Amiga, PC tous écrans. CPC Le plus gros atout de cette simulation de boxe thaïlandaise, c’est la souplesse et le réalisme de l’animation des combattants. Mises au point par digitalisation d’une vidéo réelle, les attaques et parades sont superbes Vous encaissez les coups en rentrant le ventre, pivotez sur vous-meme pour relancer l'offensive, sans aucun à-coup. En plus de cette qualité .technique., Panza Kick Boxing use également d’une stratégie très soignée. A l'image de Tennis Cup dans le domaine du tennis, cette simulation vous permet en effet de suivre au plus près l'évolution de
votre champion. Il est possible de choisir en début de jeu les caractéristiques de votre boxeur. Ensuite, ce dernier verra évoluer, au fil des matchs ou des phases d’entraînement, sa résistance, la rapidité de ses réflexes, etc. Bien sûr. Les amateurs d’arcade pure regretteront le côté statique du ring et l’absence de scènes à la Bruce Lee Lises. En revanche, les puristes de la simulation sportive suivront de très près les nombreux rounds de Panza Kick Boxing, l’un des meilleurs programmes de ce type disponible sur micro. Amiga. Atari ST. CPC ou PC. Toutes les versions existantes sont de la
même qualité. (Disquette Loriciel.) O- H
- PZAbUNE U ings vous propose de vous engager dans la RAF lors de
la Première Guerre mondiale. Votre objectif est de rester en
vie jusqu’à la fin de la guerre et ce n’est pas si facile car
230 missions vous séparent encore de l’armistice. Avant de
rejoindre votre unité, vous devez triompher des tests de
sélection pour pilotes débutants. Ensuite, tout devient très
simple : on vous demande de mitrailler les lignes ennemies,
d’affronter les as allemands, ou encore de descendre un
ballon d’observation. Si vous en revenez vivant, vous passez
à la mission suivante. Heureusement, vous pouvez sauvegarder
votre partie à volonté, car il serait épuisant d’exécuter
autant de missions d’affilée. Délaissant pour une fois
l’aventure action, Cinemaware nous offre un jeu 100 %
shoot-them-up. Les différentes séquences sont aussi réussies
les unes que les autres et on se prend au jeu dès la première
partie. Les scènes de combat aérien, qui mélangent habilement
sprites et 3D surfaces pleines, sont particulièrement réussies.
La réalisation est toujours aussi soignée, avec les superbes graphismes habituels à cet éditeur. Les animateurs d’action pure et dure seront ravis.
La grande classe ! (Disquette Cinemaware.) A.H.-L. Ce jeu d’arcade de Konami joue un rôle très important dans l'histoire des shoot-them-up. En effet, c’est dans Nemesis que les armements supplémentaires et les monstres de fin de niveau firent leur apparition. Ces innovations ne sont pas passées inaperçues. La preuve en est que de très nombreux shoot-them-up reprennent ces deux éléments. Konami, à qui l’on doit bon nombre de chefs-d’œuvre sur Nintendo, est parvenu à réaliser une conversion étonnante de son hit d'arcade. On est vraiment surpris de retrouver tous les niveaux de programme
original sur Game Boy ainsi que toute la panoplie des armes supplémentaires qui figuraient dans le programme d’arcade. On appréciera particulièrement la possibilité de commencer par le niveau de son choix, ce qui permet de profiter totalement du programme. De plus, de nombreuses options sont disponibles : nombre de vies, deux niveaux de difficulté, tir automatique ou non, etc. Les graphismes sont suffisamment clairs pour compenser la petitesse de l’écran et l’animation ne manque pas de précision, ce qui offre une excellente jouabilité. Toutes ces qualités font de Nemesis un grand
shoot-them- up de poche. (Cartouche Konami.) A.H.-L. Pour qui possède un PC haut de gamme, AT minimum et muni si possible d’une configuration VGA et d’une carte son compatible Adlib, Dos Boot est une simulation de combat navale qu’il est difficile d'ignorer. Ce programme associe plus que jamais arcade et stratégie. Si l’on retrouve dans le pilotage de ce sous-marin tous les postes de combat qui ont fait le succès de Silent Service I et II ou de Wolfpack, l’action de Das Boot vous permettra de mitrailler les attaques aériennes ennemies dans une souplesse 3D exceptionnelle. Les vues
sous-marines de cette simulation sont de même passionnantes. Votre submersible plonge sous vos yeux. Dans la brume nébuleuse des grands fonds, la silhouette de l’ennemie est un délice... Frissons garantis ! Très soigné quant à la stratégie et au maniement de toutes les données du combat (radio, chargement des torpilles, étude de la carte), Das Boot reste quand même en deçà de Wolfpack lorsqu’il s'agit de mener des offensives de grande envergure. L’enchaînement des scènes est certes rapide mais on peut à long terme souffrir de la trop grande simplicité de certaines phases du jeu, comme le
lancer des torpilles ou le tir au «gun ». (Disquette Mindscape.) O. H. En adaptant Tennis Cup sur la console Amstrad GX 4000, Loriciel a gommé le plus gros défaut de cette simulation. En effet, s’il était difficile de suivre l’engagement dans les versions micro (la balle sortait de l’écran...), les amateurs de raquettes pourront ici opter selon leur convenance pour un écran partagé ou non en deux fenêtres de jeu. Dans le premier cas, on évite le difficile jeu en fond de court qui pose problème à Pro Tennis Tour par exemple. Dans l’autre, on profite en contrepartie d’une meilleure
visibilité du terrain. Tennis Cup utilise un maniement très efficace et facile à prendre en main en ce qui concerne les renvois de balle.
Il suffit d’orienter la manette à droite ou à gauche pour choisir sa trajectoire. C’est précis, agréable... Enfin, le suivi des joueurs est ici très bien conçu. Pour chaque coup, engagement, revers, etc., les capacités de votre sportif vont évoluer en fonction de vos victoires ou de l’entraînement machine. Rien de tel pour motiver vraiment le joueur à long terme. Voici donc à mon sens le meilleur tennis disponible sur la GX 4000, un tennis bien plus convaincant que tout ce qui se fait sur les autres consoles. (Cartouche Loriciel.) O.H. Nemesis Game Boy shoot’em-up 18 type - intérêt_
graphisme animation _ bruitages _ prix_ Tennis Cup II GX 4000 type tennis intérêt 17 graphisme k k k k amination k k k k bruitages ? * ? ?
Prix C type Wings Amiga action intérêt 18 graphisme k k k k k k animation ??????
Bruitages ? ?? *?
Prix C Das Boot PC tous écrans type.
Combat naval intérêt 17 graphisme _ _ ??????
Animation bruitages_ _k k k k (carte-son) prix _ D type Strider Megadrive arcade intérêt 17 graphisme k k k k k animation k k k k k bruitages k k kk k prix D Strider est le meilleur guerrier que la Terre ait connu et son agilité est légendaire. Il exécute des sauts particulièrement acrobatiques et il est même capable d’escalader les parois les plus lisses. Ces qualités lui seront utiles pour réussir la mission qui lui a été confiée : traverser toute l’Eura- sie pour renverser le tyran qui y règne par la terreur. Dans chaque région vous affrontez aussi bien des monstres mécaniques que des
dinosaures.
Vous taillez vos ennemis en pièces à l’aide d’une épée-laser des plus efficaces et vous pouvez parfois vous faire aider par un robot que vous prenez à vos adversaires. Ce programme offre des niveaux très variés, ce qui relance sans cesse l’intérêt du jeu et on ne se lasse pas de faire virevolter Strider dans les airs. Il est d’autant plus agréable de redécouvrir ce grand jeu d’arcade de Capcom sur la Megadrive que cette conversion est vraiment la meilleure. La réalisation est particulièrement soignée avec des sprites de bonne taille et des décors assez fouillés. On regrettera quand même
la présence de quelques clignotements de sprites, mais cela s’oublie vite dans le feu de l’action. Encore un jeu d’arcade qui se sent à l’aise sur la console de Sega l (Cartouche Sega.) A.H.-L. Golden Axe Amiga arcade intérêt
* * * * * graphisme animation
* **** bruitages_ Phantasy Siar II Megadrive jeu de rôle type
intérêt
* * * * *
* * * ?
Graphisme animation
* .**** anglais D bruitages_ langue .
Prix-- Alpha Waves PC tous écrans (sauf VGA) type exploration 3D, inertie intérêt_!___J 7 graphisme _ * * * * animation__* * * * * bruitages ? ? ?
Captive Amiga, Atari ST jeu de rôle Intérêt
* ***** graphisme
* * * * * animation
* **** bruitages Intérêt autre machine Atari ST: 18 Super Hydlide
Megadriue _jeu de rôle animé _ 17 type-- Intérêt _ graphisme
animation_ bruitages __ prix_
* ** *
* * *
* * * * a youna iiri is battüna a tiant démon, i am close bv. But
can't move or speak! Ail 1 can do Un barbare, une amazone et un
viking ont décidé de se venger de l’ignoble Death Adder dont
les armées ravagent la région. Vous choisissez 1 un de ces
trois personnages et le carnage commence. L’action est passion
nante que l’on joue seul ou à deux, mais on progresse plus
facilement en équipe. Vous frappez vos adversaires avec votre
arme (une hache ou une épée), mais vous pouvez également les
soulever à bout de bras pouf les projeter sur le sol. La
mobilité est la clef de la survie car. Si vous restez à la même
place, vos ennemis en profitent pour se jeter sur vous, ou pour
vous encercler. De toute façon, ils ne vous feront pas de
cadeaux. Il convient de se méfier tout particulièrement des
amazones, des squelet tes et des dragons cracheurs de feu.
Heureusement, vous pouvez vous emparer de ces dragons après
avoir désarçonné leurs cavaliers, et les uti liser alors à
votre avantage. Virgin a parfaitement réussi la conversion de
ce jeu d'arcade de Sega, car on y retrouve tous les détails qui
font le charme du programme original. Il n’est pas si fréquent
de découvrir des conver sions de ce niveau sur Amiga et aucun
amateur de beat-them-up ne voudrait rater un massacre aussi
excitant... (Disquette Virgin.) A.H.-L. MoU, une des trois
lunes du système d’Algo, est en plein émoi : des monstres
mutants ont envahi sa campagne et y font régner la terreur.
Mother Brain, l'Ordinateur qui contrôle la vie. Serait-il
devenu fou ? C est a vous d'aller récupérer la boîte noire du
bio lab pour comprendre ce qui s est passé. Vous commencez
l'aventure seul mais, peu à peu, des hommes ei des femmes
viendront vous rejoindre. Dans les villes, le dialogue avec les
habitants vous apprendra de nombreuses choses utiles. A1
exception de la phase de création des personnages, Phantasy
Star 11 incorpore la plu part des éléments d’un jeu de rôle
micro. Il évite également l'un des écueils des jeux dekrôle sur
console en offrant des combats complexes, mémo si on peut
reprocher l’impossibilité de positionner ses personnages. La
réalisation, dans le plus pur style dessin animé japonais, est
vraiment excellente et fait honneur à la machine. Quant à
l’utilisation, elle est très agréable, une fois tous les
sous-menus maîtrisés. Il n'est pas évident de trouver ce soft
non encore importé par Virgin. Mais l'un des meilleurs jeux de
rôle sur console mérite bien que l’on fasse quelques efforts
pour 1 acque rir. (Cartouche Sega.)- Voici sans aucun doute
l’un des programmes les plus originaux de 1 année.
Vous allez diriger un module dans un décor 3D constitué de multiples plates-formes situées à des hauteurs différentes, comme les marches disjointes d’un escalier. Dès qu’il atteint une marche, votre module rebondit dessus et s’élève de plus en plus haut, prêt à bondir sur la marche suivante d’une brève poussée de réacteur. Ainsi, en prenant garde de ne jamais manquer une plate-forme, le joueur tâchera d'atteindre la porte de sortie de chaque tableau... C'est la qualité du contexte et de l’animation 3D qui développe toute l’ambiance de cette partie. On peut orienter la vue que l’on a du
terrain de jeu selon tous les angles. En vue plongeante, on prend repère sur l’ombre du module portée au sol pour mieux viser la prochaine plate-forme. Très vite, le joueur tentera des bonds fabuleux pour brûler les étapes et peut-être éviter un ennemi volant... La fluidité de 1 anima- tion est alors exemplaire. Alpha Waves répond à un principe de jeu simple mais captivant. Les graphismes sont en revanche assez répétitifs el seuls les amateurs d’étrange, d’inertie et de casse-tête se lanceront dans l’aventure ! ’ Captive est un jeu de rôle dans la veine de Dungeon Master. Vous allez
contrôler quatre robots. Chacun se décompose en une série de pièces mai tresses dont l’état va conditionner le fonctionnentent du robot. Outre l’écran de visualisation principal qui affiche une excellente représenta tion 3D de l’environnement, cinq autres écrans complémentaires Infor ment de vues spécifiques des robots et de la caméra. Vous allez explorer une vaste galaxie formée de 64 régions, chacune contenant en moyenne une planète et son satellite. L’exploration s’effectue principalement en intérieur, mais les extérieurs sont aussi présents. Les donjons sont varies et recèlent passages
secrets, pièges et monstres divers. Pour recharger votre énergie, vous devrez recourir aux prises électriques qui vous fourni ront aussi une arme puissante. A mesure de votre progression, vous allez acquérir de nouvelles capacités mais, en contrepartie, les monstres et les engins sont plus dangereux et les prises se font plus rares. Les marchands vous permettront de réparer et de compléter votre équipement. L ergonomie est aussi bonne que Dungeon Master, ce qui n’est pas un mince corn pliment. Un superbe jeu de rôle. (Disquette Mindscape.) J-H Sur console, la plupart des programmes se
réclamant du jeu de rôle pren nent beaucoup de liberté avec les règles du genre et s’apparentent en fait bien plus à des jeux d’aventure avec des éléments de jeu de rôle. Super Hydlide se démarque sur ce point : à l’exception de la gestion d une équipe et de la complexité des combats, on retrouve tous les éléments d un jeu traditionnel. Le poids, l’écoulement du temps ou la nourriture sont par exemple pris en compte. Côté scénario, on retrouve la traditionnelle his tolre du jeune héros qui. Appelé par une prophétie, doit débarrasser son pays du mal. Sans atteindre la complexité des poids
lourds sur micro.
Super Hydlide est un des meilleurs jeu de rôle sur console. Le gros repro che qu'on peut lui faire vient de sa réalisation indigne d une Megadrive : il n’y a même pas de scrolling multidirectionnel. Ce qui est un peu fort pour une machine sur laquelle le déplacement d’écran est programme dans les ROM. Les amateurs de jeux complexes qui privilégient la profondeur à l’habillage craqueront pour Super Hydlide. A signaler que cette cartouche. Non importée par Virgin, ne peut se trouver que dans quelques bou firmes. Icartouche Sevsmic.) T, î -
- P&&UNE Sliders Amiga type _ action intérêt _16 graphisme _
***** animation_****** bruitages_***** prix_ C Voici un
programme original qui vous propose une rencontre sportive dans
laquelle vous affrontez soit un autre joueur soit l’ordinateur.
La rencontre se déroule sur différents terrains munis d’un but
à chaque extrémité. Vous contrôlez une boule pourvue d’un
aimant qui lui permet d’attirer la balle lorsqu’elle passe à
proximité. Une fois celle-ci capturée, votre boule s’immobilise
et il ne vous reste plus qu’à ajuster la direction et l’angle
du tir. Mais il faut faire vite, car vous êtes vulnérable
durant ce laps de temps et votre adversaire peut en profiter
pour venir vous percuter, ce qui a pour résultat de vous faire
perdre la balle. Mieux qu’un scanner, une flèche pla-' cée
au-dessus de votre boule indique en permanence la direction de
la balle. Il faut également tenir compte du relief du terrain,
mais aussi de certaines dalles qui ont un effet particulier sur
le déplacement de votre boule. Chacun des joueurs peut suivre
les mouvements de sa boule sur l’un des deux écrans disposés
Pun au-dessus de l’autre, mais vous avez aussi la possibilité
de passer en plein écran lorsque vous affrontez l’ordinateur.
On se prend au jeu dès la première partie, surtout si on joue à
deux.
(Disquette Microids.) A.H.-L. Excellence 2.0 Amiga type_traitement de texte intérêt 18 présentation _ * * * ? ?
Accessibilité _ ****** potentialité_? ? ? ? * prix_F Cette seconde version d’Excef ence comble une importante lacune dans le domaine des traitemenfs de texte sur Amiga. Graphique, multifonte, multitaille et WYSIWYG, elle offre en outre de nombreuses et puissantes fonctions complémentaires. Chaque paragraphe dispose de ses caractéristiques propres. Haut, bas et notes de bas de page sont gérés complètement. Le multicolonnage (jusqu’à 4 colonnes) est automatique. Un Undo original permet de revenir sur l’ensemble des modifications apportées à un paragraphe. Excellence est livré avec onze
polices et peut charger l'ensemble des polices du Worckbench, le programme en acceptant un total de 250 par document. Ces polices peuvent être mélangées au sein d’un paragraphe ou même d’une ligne. Les options de recherche sont assez complètes. Le dictionnaire riche de 136 000 mots fonctionne à la frappe ou en correction finale, mais assez lentement. Parmi les options complémentaires, on note la création facilitée de sommaire et d’index, le tri alphanumérique et même la possibilité de calculs simples en colonnes. Au total, un excellent traitement de texte permettant un usage
professionnel. (Disquette Micro Systems Software.) J.H. Pire and Forget II Amiga. Atari ST. Sega 8 bits type_auto shoot-them-up intérêt ; 15 graphisme _ ***** animation_****** bruitages_ ***** prix_C Action non stop pour le dernier jeu de Titus. Une arrivée de terroristes a décidé de faire échouer le congrès international de la paix. Leur arme : une bombe atomique qu’ils amènent par route sur les lieux du colloque.
Le convoi, composé de cinq camions, est protégé par une kyrielle de 43 ennemis aux comportements variés. Chargé de les arrêter, vous pilotez le Thunder Master, une voiture de combat ultra-rapide disposant de deux sortes de missiles différents. Pour contrer les ennemis volants, elle peut également se transformer en chasseur. Malheureusement, cette opération consomme du kérosène et il faudra la réserver pour les moments désespérés. Une excellente réalisation, surtout sur Amiga, ajoute au plaisir que l’on éprouve dans ce Roadblaster amélioré. Toute la rédaction de Tilt n’a pas apprécié les
versions micro de ce soft : j’ai vraiment aimé son action frénétique typiquement console et son excellente réalisation. Olivier Hau- tefeuille ou Dany trouvent le soft répétitif et d’un intérêt un peu mince.
A vous de voir. En revanche, tous s’accordent sur la qualité de la version Sega 8 bits : scrolling différentiel, belles couleurs et 3D rapide, on ne voit pas ça tous les jours sur cette machine. (Disquette Titus.) 0.8. FI Circus PC Engine Sous des aspects anodins, FI Circus se révèle être un très bon soft, à mi- chemin entre la simulation et l’arcade pure. En ce qui concerne l’aspect simulation, vous pourrez décider de votre nombre d’années d’expérience en conduite, reconfigurer complètement votre voiture (suspensions, volant, aileron, frein, pneu et vitesse) et choisir si les vitesses se
passent en automatique ou en manuel. Si vous le souhaitez, il est même possible de sélectionner une option météo aléatoire qui vous oblige à adapter votre conduite. Si vous ne vous sentez pas encore capable de vous qualifier pour le grand prix, entraînez-vous d’abord en free run ou en practice. Une fois en course, l’arcade reprend le dessus. Ce sont alors les réflexes qui permettent d’éviter les obstacles. Et des réflexes, il en faut, vu la vitesse introyable du scrolling : sensations fortes garanties ! Des panneaux vous indiquent les virages et des drapeaux vous signalent divers dangers.
Lorsque le volant de panne s’allume, faites un tour au garage. Un mot de passe permet d’interrompre la partie et de la reprendre plus tard. Comble de bonheur : jusqu’à quatre joueurs peuvent jouer. Un soft ravageur, surtout à plusieurs. (Carte Nichibutsu.) O.S. Prince of Persia Amiga type_aventure action Intérêt_19 graphisme _ ? ? ? ?
Animation_*?????
Bruitages_? * ? * ?
Prix_C Au pays des mille et une nuits, le grand vizir veut épouser la princesse pour devenir calife à la place du calife. Ce scénario cher à Iznogoud est le prétexte de ce grand'jeu d'aventure action. Vous êtes emprisonné au fond d’un sombre donjon et vous ne disposez que d’une heure pour libérer la princesse. La première chose à faire consiste à partir à la recherche de votre épée, sinon vous ne ferez pas de vieux os face aux gardiens qui vous attendent dans certaines salles. Ceux que vous affrontez dans le donjon ne posent guère de problèmes, mais attendez de rencontrer les soldats
d’élite qui gardent la tour dans laquelle la princesse est enfermée.
Ce n’est pas la seule difficulté qui vous attend, car il faut également découvrir le fonctionnement de certaines dalles qui vous permettent de passer d’une salle à l’autre. De plus, il faut sauter avec beaucoup de précision si vous ne voulez pas vous empaler sur des pointes acérées. Prince of Persia est un programme qui doit beaucoup à sa réalisation. Les graphismes sont assez simples, mais on est impressionné par le réalisme de l'animation, car chaque mouvement de votre personnage est un régal pour les yeux. (Disquette Broderbund.) A.H.-L. Le héros de ce shoot-them-up d'arcade est un
sympathique petit robot qui affronte des hordes d'aliens déchaînés. Vos ennemis attaquent dans toutes les directions et ils ne vous laissent pas une seconde pour reprendre votre souffle. Pour survivre, il est indispensable de se procurer des armes supplémentaires au plus vite. Celles-ci s’obtiennent en ramassant des cris- taux et vous pouvez ensuite passer de l’une à l’autre en fonction des cir- constances. Il est indispensable de disposer de l'arme qui est vraiment adaptée pour franchir certains passages difficiles. Les différents niveaux sont variés et il faut sans cesse modifier sa
tactique en fonction de chaque type d'adversaire, sans même parler des traditionnels gardiens de fin de niveau qui vous poseront bien des problèmes. Atomie Robo Kid n est pas un shoot-them-up pour débutants, car le niveau de difficulté est assez élevé, mais les fans d’arcade - les vrais professionnels - y trouveront un challenge à leur mesure. Ce programme signé Activision bénéficié d une réalisation assez soignée, en dépit d'un scrolling différentiel quelque peu saccadé. Une bonne conversion d’arcade, dans la lignée de Mr Heli. (disquette Activision.)
Atomie Robo Kid Amiga type_arcade Intérêt -16 graphisme _ ? ? * * ?
Animation_* * * * bruitages_ * * * * * prix__C Wintexi Ligbt é rutiler rdUlon Bechirrrliél [ÊfTSÎandiâr fortuoU notumtn!’ oille Coroctèrev Couleur de cüructerr Couleur de fond Macintosh type_traitement de texte Gras ÂO Itiil tfUP Souligné *u Û&OB0.
0ÜÜXK3 Intérêt_ * 7 graphisme__ Définir un àlyle.
Stljlev P'MSÜTDTI?
Animation.___" bruitages- prix E fjiptmml Indice Imécnble Pour la première fois depuis longtemps, un traitement de texte pour Mac passe sous la barre des 1 000 F. L’arrivée des Mac abordables serait-elle en train de modifier le marché du logiciel pour cette machine ? Outre les fonctions habituelles d’un tel logiciel. Wintext Light dispose de puissantes possibilités de recherche, d’un dictionnaire orthographique en français et permet le mailing. On peut également créer ses styles de caractères personnels, ce qui évite de refaire dix fois les memes manipulations.
En outre, le fait qu’il s’agisse d’une version d'un logiciel existant depuis longtemps garantit une bonne fiabilité. Wintext Light n’est pas parfait : j’ai regretté l’absence d’un compteur de signes et le fait que les possibilités de communication avec d’autres logiciels soient un peu réduites. Mais, pour un prix sans équivalent dans le monde Macintosh, il offre tout ce dont a besoin un utilisateur personnel. Un achat intelligent. S’il vous faut un ensemble bureautique plus complet, vous pourrez l’acquenr avec une bonne gestion de fichiers (Winfile Light), un gestionnaire d idees (Win- view
Light) et un logiciel d’apprentissage de la frappe ( Wintype Light) pour moins de 3 000 F. (Disquette Winsoft.) O Volumm 4D est un modeleur, logiciel destiné à la création d’objets an relief. Le programme se compose de trois modules indépendants. Le premier, qui ne permet que la représentation fil de fer. Est dévolu à la création proprement dite. Cette création peut s’effectuer de trois manière!. : primitives variées, tour pour les objets à symétrie axiale et le classique extrader pour les formes libres. Les objets disposent de leurs propres attributs : couleur, mapping, diverses
textures et rendu (lisse ou anguleux).
Ces attributs ne seront cependant visibles que grâce au second module.
On peut encore modifier les lignes constituantes de 1 objet, les lier, les couper. Les dupliquer ou les reproduire en miroir. Le second module permet de régler les lampes et calcule le rendu final de l’objet (ce qui peut prendre deux heures pour les objets les plus complexes) ainsi que les images intermédiaires de l’animation. Le dernier module est dévolu a la visualisation de l’animation obtenue avec réglage de la vitesse. Un excellent produit aux capacités professionnelles, qui ne prend cependant tout son sens qu'avec une mémoire étendue et une carte accélératrice ou un AMIGA 2500 ou
3000. (Disquettes Volumm.) J Volumm 40 Amiga Type_ création et animation d’objet 3D intérêt___ présentation --* * * accessibilité _ * * * potentialité__****** prix ___F The Light Corridor Atari ST type___casse-briques intérêt___* 7 graphisme ***** animation__* * * * * bruitages __* * * * prix__C Murders in Space Atari ST type_aventure policière Intérêt__17 graphisme _ ***** animation__.? * ?
Bruitages_ * * * prix__C Une nouvelle génération de casse-briques vient de naître. Dans un interminable couloir 3D semé d’embûches, vous allez renvoyer, à 1 aide de votre raquette, une boule (calculée en raytracing et vraiment superbe). Celle-ci va avancer jusqu’à heurter un obstacle quelconque qui la renverra. Vous allez vous-même parcourir ce couloir à vitesse réduite ou rapide selon votre choix. En cours de chemin, vous pourrez récupérer des bonus classiques : raquette double, élargie, collante, etc. Les obstacles, en revanche, sont beaucoup moins classiques. Au début, il ne s’agit
que de simples petites cloisons fixes. Celles-ci vont ensuite s’agrandir pour ne plus laisser qu'un petit interstice par lequel il vous faudra passer, votre boule et vous. Les obstacles se compliquent encore : cloisons mobiles, horizontales ou verticales, pans de cloisons occultant temporairement le couloir. D’autres surprises vous attendent à haut niveau: portes qui ne s’ouvrent que lorsque l'on touche le bouton d’ouverture, porte a marteler, cloisons suivant le déplacement de votre raquette, raquette « ennemie.
Très difficile à tromper, monstre, etc. La réalisation est d un excellent niveau et le jeu prenant. (Disquette Infogrames.) •»-*¦• Vous êtes chargé d'enquêter dans une station spatiale sur une tentât ve d’assassinat Vous allez évoluer dans un univers clos, et rencontrerez les huit membres d'équipage de nationalités diverses. Il faudra faire preuve de doigté pour éviter les incidents diplomatiques. Le jeu se déroulé en temps réel selon un système assez particulier. Les personnages se déplacent et effectuent leurs actions à chaque nouvelle heure, vous laissant entretemps l'occasion de
travailler. Vous pourrez heureusement taie»"' ou même stopper le déroulement du temps pour faciliter votre tâche.
L'exploration des lieux garde une certaine importance mais c est surtout grâce aux différentes conversations que vous ferez avancer votre enqueie.
Il ne faut pas laisser passer la moindre occasion, celle-ci pouvant ne pas se reproduire de sitôt. Pour sauver l’équipage, vous serez amene a utiliser différents appareillages : MMU (pour se déplacer dans l’espace), bras manipulateur, télescope solaire, module Cliss (hibernation) et Cops (communication avec la Terre). L'enquête est passionnante, la réalisation d un bon niveau et les différents petits jeux d’action enrichissent encore I aventure. (Disquette Infogrames.)
J m UNE Pro Tennis Tour GX 4000 tennis 17 type graphisme _ ? * ? ?
_ ? ? ? ?
? * ?
C animation_ bruitages_ prix_ Blue Max PC type action Intérêt 17 graphisme
* **** animation
* **** prix C NMK£ Navy Seals GX 4000 type action plates-formes y
âf- ‘ L, =J r V intérêt .. 17 graphisme ? * ? ? * animation. ?
? ? ? ?
KslDSKBTn' î-'TïTC*TT*r r-
• ?7Jznrr-i :
- TT-r ?-'• v bruitages * ? * ?
Prix C itQîBiTnra'r’ jî.rr tcïnrTr.-r.
• ' a m m 000300 • =. : - rïôsfïV- Rody et Mastieo III Atari ST.
Amiga, Amstrad CPC, Compatible PC _éveil 18 matière__ intérêt _
contenu pédagogique ? * ? ? ?
Graphisme _ ? ? ? ? ?
Animation__ bruitages_ **?* prix__B Image Atari ST type_dessin monochrome en image virtuelle 16 intérêt_ présentation .
Accessibilité potentialité _ pris_
* ****
* *** _E Pro Tennis Tour est l’adaptation du célèbre Great Courts
sur la console GX 4000 d’Amstrad. Cette simulation de tennis
est une réussite dans le sens où elle conserve tout le réalisme
des versions micro. Tout comme Tennis Cup, également disponible
sur la GX 4000, Pro Tennis Tour met en scène des joueurs de
bonne taille dont les mouvements sont bien plus prenants que
ceux des tennis des consoles Sega, Nintendo ou Game Boy.
Il est de même possible de s'entraîner sur la machine, de jouer bien sûr contre l’ordinateur ou contre l’un de vos amis. Face à son concurrent direct. Tennis Cup, cette simulation profite d’une animation plus rapide et d’un très vaste terrain de jeu. En contrepartie, il faudra apprendre ici à jouer en fond de court, ce qui n’est pas toujours facile. Personnellement, je préfère également le maniement de Tennis Cup, où il suffit de pencher à la manette à droite pour renvoyer la balle... à droite ! Ici, c’est de la position de votre joueur que dépend la trajectoire du renvoi. Cela se révèle
bien délicat à manier, même après de nombreux matchs. Cette adaptation réussie contribuera sans aucun doute au succès de la toute récente console Amstrad. (Cartouche Ubi Soft.) O. H. Si vous avez envie d'éprouver les sensations d’un pilote de la Première Guerre mondiale, voilà l’occasion ou jamais de réaliser votre rêve. Après avoir choisi entre plusieurs authentiques coucous d'époque, vous partez accomplir différentes missions dans le ciel français : patrouilles, bombardements, missions défensives, destruction des ballons ennemis ou missions de reconnaissance pour photographier des
objectifs précis. Blue Max ressemble à un simulateur (avec notamment un grand choix de vues différentes), mais ce n’est qu’un jeu d’action particulièrement réaliste. Il sous suffit de diriger votre avion le plus simplement du monde, sans avoir recours à de complexes manipulations du clavier, et sans se préoccuper des décollages ni des atterrissages. De plus, le contrôle s’effectue indifféremment par l’intermédiaire du clavier, de la souris ou du joystick. Blue Max présente bien des points communs avec le Wings de Cinemaware, mais ici toutes les séquences se déroulent en 3D. Ce qui fait
surtout la force de Blue Max, c'est la possibilité de jouer à deux. Dans ce cas, vous pouvez soit accomplir des missions ensemble, soit vous affronter dans un duel à mort. Une réussite. (Disquette Mindscape.) A.H.-L. Voici actualisée la triste situation du conflit du golf... Un hélicoptère américain est abattu, et deux otages se retrouvent enfermés dans les bases de l’ennemi. Vous allez explorer sept niveaux de difficulté croissante, tous servis par des graphismes de haut niveau. IVooy Seals est l'un des premiers softs « arcade » réellement performant sur la GX 4000. Les décors de cette
mission sont aussi beaux que variés. Mais les deux points forts de l’aventure sont surtout l'animation des personnages et la complexité des techniques de combat. Côté animation, les personnages profitent de mouvements variés et très réalistes. Le héros se trouve suspendu le long d'une rambarde, grimpant à la corde ou escaladant des caisses... Toutes les actions de votre personnage sont décomposées avec précision. Côté stratégie, il faut bien sùr tenir compte des nombreuses armes disponibles.
Mais il sera aussi très important d'analyser chaque situation pour trouver la meilleure approche de l’ennemi. Navy Seals associe de ce fait la vitalité des combats à l’intelligence des stratégies. II ne s’agit pas d’un bête beat-them-up, mais réellement d’une partie où biceps et cellules grises se partagent la tâche. (Cartouche Océan.) O. H. Le Rody nouveau est arrivé et c’est toujours avec le même plaisir que nous retrouvons notre jeune héros flanqué de son fidèle acolyte. Dans quelle périlleuse aventure nous emmène-t-il cette fois-ci ? C’est à la montagne que l’action se situe. Pas de
doute, notre jeune ami est sur ses skis et il n’est pas au bout de ses peines car il doit partir à la recherche d’un monstre bizarre qui se permet de retarder l’arrivée du printemps. Rody s'élance donc sur les pentes neigeuses, il rencontre tout un tas de personnages qui lui fournissent des informations et des aides pour affronter le Badedon. Il doit en outre faire preuve d’observation et d’astuce et reconnaître les animaux de la montagne ainsi que les instruments de musique.
Ces derniers tiennent une place importante dans cette nouvelle aventure car, si vous parvenez à rendre au monstre ses Instruments, le miracle se produira et le printemps reviendra. Le scénario est digne des meilleurs contes pour enfants, le graphisme est vraiment très beau et nous retrouvons toutes les options accessibles en cours de partie, dont l’option dessin qui permet toujours avec la même facilité de s’adonner aux Joies de la peinture et des couleurs I (Disquette Lankhor.) B.S. Image est un logiciel de dessin monochrome travaillant dans la résolution de l’imprimante. Le programme
accepte de nombreux formats dont les classiques Neochrome et Degas, GEM IMG (bitmap), GEM Line Art (vectoriel), GEM Fontimage (fontes GEM) ainsi que le format GEM particulier de Calamus. Les images couleur sont converties selon deux méthodes aux performances complémentaires. Les outils de dessin sont assez riches mais on regrettera l’absence des courbes de Bézlers. Les trente brosses sont toutes redéfinissables, un second Jeu étant fourni. Le remplissage dispose d’une option pour remplir directement tout l’écran. Trente- six motifs sont proposés, tous modifiables, et quatre jeux
supplémentaires sont disponibles. Le spray pulvérise des motifs et la loupe dispose d’un fort grossissement fixe. Le mode dégradé, assez particulier, travaille sur l’ensemble des motifs de remplissage mis bout à bout. 11 permet de définir l’étendue de la palette et le sens du dégradé. Quelques manipulations, par bloc ou sur l’ensemble de l’image, complètent le programme. Bien qu’assez classique. Image dispose de fonctions intéressantes et son prix ajusté le rend très compétitif. (Disquette Arobace.) J.H. L'ESSENTIEL DIJ] DIVERS CONSOMMABLES 30 F 70 F Tapis pour souris Tapis fluo pour
souris (couleurs variées) 150 F 50 F 50 F 190 F Support imprimante 200 Etiquettes pour disquettes 5" 1 4 (couleurs varices) .
100 Etiquettes pour disquettes 3" 1 4 (couleurs variées) Rangement tiroir pour 3" 1 2 et cartouches numériques Rangement tiroir pour 5" 1 4 et disques laser 249 F 65 F 45 F 15 F 65 F 45 F 15 F 39 F BOITES DERANGEMENT 5" 1 4 par 100 5" 1 4 par 50 5" 1 4 par 10 3" 1 2 par 80 3" 1 2 par 40 3” 1 2 par 10 MICRO 15-3" 1 2 “FANCY” MOUSE LA NOUVELLE SOURIS PAS COMME LES AUTRES Avec son driver en 5" 1 4 et 3" 1 2, 400 DPI, compatible 100 % microsoft ou PC Mouse par switch PRIX UNITAIRE TTC 270F seulement PC S 18 vous informe que la Disquetterie est ouverte NOUVEAU SOURIS OPTIQUE résolution 100 à 800
DPI. 3 vitesses 695F ne NOUVEAU TRACKBALL 395 TTC DISQUETTES NEUTRES garanties 100 % sans erreur livrées avec étiquettes, stickers et pochettes.
Prix unitaire TTC. TVA 18,6 % incluse.
Par quantité de 10 3,00 F 8,70 F
1. 85 F 4,40 F Disquette 3" 1 2 720 ko Disquette 3" 1 2 1.44 ko
Disquette 5" 1 4 360 ko Disquettes" 1 4 1.2 ko Par quantité de
100 2,90 F 8,50 F
1. 80 F 4,20 F Disquette 3" 1 2 720 ko Disquette 3“ 1 2 1.44 ko
Disquette 5" 1 4 360 ko Disquette 5" 1 42 1.2 ko Par quantité
de 600 2,801 Disquette 3" 1 2 720 ko Disquette 3" 1 2 1.44 ko
, 600 DISQUETTES 3" 1 2 1.44 Mo SEULEMENT 4250 F Ttc
1. 75 F 3,90 F Disquette 5" 1 4 360 ko Disquette 5" 1 4 1.2 ko
PIECES DÉTACHÉES Tous nos prix sont toutes taxes comprises
sauf si spécifiés.
CARTES MÈRES AT80286-12ext. à4mo 1000F AT 80386-16 ext. à 8 mo 2750 F AT 80386-20 ext. à 8 mo 5100 F AT 80386-25 ext. à 8 mo 6500 F (64 ko de mémoire cache) AT 80386-33 ext. à 16 mo 9 500 F (64 ko de mémoire cache) MONITEURS 14" VGA couleur 2500 F 14" Multimode couleur 3 500 F 14" Multisynchro couleur 4 3 0 F 14" Multisynchro couleur SONY 5 350 F DISQUES DURS PROMOTION NOËL DISQUE DUR 20 MO 40 MS MFM 990 F 1TC 40 Mo 28 MS MFM AT Bus 2 280 F 80 Mo 28 MS SCSI 4500 F 160 MO 16 MS ESDI 6 900 F 180 Mo 16 MS ESDI 7250 F COPROCESSEURS INTEL 80387-16 sx 2 350 F 80387-20 2 980 F 80387-25 3 850 F
80387-33 4 230 F LECTEURS DE DISQUETTES 550 F 550 F 5: Il F 5 D f 5" 1 4 360 Ko 5" 1 4 1.2 mo 3" 1 2 720 ko.
3" 1 2 1.44 Mo IMPRIMANTES De la marque STAR avec câble parallèle LC10 1 650 F LC 10 Couleur 2100 F LC 15 3200 F LC 24-10 2 590 F LC 24-15 3 990 F FR10 42.0 F FR15 5130 F XB 24-10 5 3.0F XB 24-15 6350 F Laser LP 811 (garantie 1 an sur site) 13 890 F Mais aussi, des imprimantes Citizen et Canon HARDWARE » C S 386 sx-16 PC S 386-33 PC S 18 jîtier baby AT, alimentation 200 W ocesseur 80386 sx à 8 16 Mhz nplacement pour coprocesseur 80387 sx mo de ram extensible à 8 mo jntrôleur 2 FDD 2 HDD (AT BUS) ¦cteur 5" 1 4 1.2 mo ou lecteur 3" 1 2 1.44 mo ports série, I port parallèle isque dur 40 mo 28
ms (AT BUS) irte VGA 16 bits 256 ko (ext. à 512 ko)
• ran VGA couleur 14" (640 x 480) lavier 102 touches azerty
irantie 1 an pièces et main d'œuvre RIXHT 9 950 * (11800,70
TTC) ’C S 386-25 DÎtier tour, alimentation 230 W ocesseur 80386
sx à 8 25 Mhz émoire cache nplacement pour coprocesseur 80387
mo de ram extensible à 16 mo jntrôleur 2 FDD 2 HDD (AT BUS)
Lecteur 5" 1 4 1.2moET 1 lecteur 3" 1 2 1.44 mo ports série, I
port parallèle isque dur 40 mo 28 ms (AT BUS) irteVGA 16 bits
512 ko pniteur multimode 14" couleur (1024 x 768) lavier 102
touches azerty os 4.01 et GW BASIC avec manuels en Français'
arantie I an pièces et main d'œuvre Même configuration que le
PC S 386-25 avec Processeur 80386 à 8 33 Mhz PRIX HT 19100 F
(22 652,60 TTC) PC S 286-12 Boîtier baby AT, alimentation 200 W
Processeur 80286 à 8 12 Mhz Emplacement pour coprocesseur 80387
1 mo de ram extensible à 4 mo Contrôleur 2 FDD fl HDD (AT BUS)
Lecteur 5" 1 4 1.2 mo ou lecteur 3" 1 2 1.44 mo 2 ports série.
I port parallèle Disque dur 20 mo 40 ms (AT BUS) Carte MGP
Moniteur monochrome 14" Clavier 102 touches azerty Garantie 1
an pièces et main d'œuvre prix ht4 974,70 F (5 900 TTC) PC S
286-16 Même configuration que le PC S 286-12 avec Processeur
80386 à 8 16 Mhz Carte VGA 16 bits Moniteur VGA monochrome 14"
PRIX HT 6 323,70 F (7 500 TTC) 16 500 F (19 569 TTC) RIX HT BON
DE COMMANDE A retourner à : PC S 18 - 5, rue J-F. LEPINE -
75018 Paris Modèle Prix unitaire ne Prix total ne Je vous prie
de bien vouloir noter ma commande référencée ci-contre.
Nom Société Adresse Code postal Ville _ Livraison consommables Livraison chrono Paris et Région parisienne Je désire régler par : ? Chèque ? Carte bleue N° I I I I I I 1 1 250 F 450 F Livraison province en 48 h Date de val. _ Total Toutes les marques citées sont déposées.
Prix modifiables sans préavis.
Ti 85S PC S 18 Date Signature 5, rue J.-F. LEPINE - 75018 PARIS Tél. : 42 05 96 66 - Fax : 46 07 97 60 3615 TILT DECROCHEZ LA LUNE GAGNEZ VOTRE NEO GEO ET UN JEU ON VOUS DONNE 2 CHANCES: du 5 décembre au 26 décembre 90 du 27 décembre 90 au 16 janvier 91 1er prix : 1 NEO GEO ET UN JEU pour les suivants, 2 platines laser, des échiquiers électroniques... Dès le 5 décembre.
* valeur 3490 F + 1990 F L'ARCADE CHEZ VOUS Arrêtez de rêver et
passez à l'action !
Ce mois-ci TILT vous offre ce qui se fait de mieux en matière de console : la fabuleuse NEO GEO accompagnée d'un jeu. Avec cette petite merveille, c'est l'arcade qui entre chez vous.
Alors donnez-vous les moyens de mener la grande vie en vous connectant sur notre grand jeu de réseau "Torpilles dans le Pacifique". Le premier décrochera ce petit bijou.
Ce n'est pas tout ! Avec le Jackpot Gagnez une NEC et son CD ROM 20 montres Tilt 20 pochettes "range-disquettes" 20 porte-clés TILT Ils ont gagné !
Jean-Philippe LOSLIER remporte l'Atari ST et la console NEC Dominique BRUNSON gagne la Megadrive Un jour, sans crier gare, heures après, encore assis, l'œil tant sur le service. Puis, ce pro- alors que j'émerge de ma rivé sur mon petit écran, en train gramme vous propose de proté- torpeur habituelle, Flo- de pianoter sur mon clavier, ger votre pseudo en créant un mot rence, notre chef de rubrique du « Mortellement ennuyeux ! » dit- de passe secret. A partir de ce service Minitel me propose de tes- elle en souriant. Autant pour moi, moment, votre pseudo devient ter son nouveau jeu de réseau sur
j'ai effectivement sous-estimé les votre drapeau de guerre, votre Minitel. La moue qui se dessine possibilités que peut offrir un jeu signe de reconnaissance. En sur mon visage ne passe évidem- de réseau. Ici, plusieurs per- avant toutes ! Taïaut ! Banzaiiii... !
Ment pas inaperçue. Sous le feu sonnes se connectent, en utilisant et tous les autres cris de guerre roulant des questions que me leurs ordinateurs ou terminaux que j'oublie ! Ah ! L'écran du jeu pose Florence, je lui réponds fi- (ex. : le Minitel). On peut aussi y apparaît, votre sous-marin est en nalement qu'un jeu sur Minitel ne entrer via modem ou par câble, surface. Vous êtes dans le m'intéresse pas ! « Pourquoi ? » Dans le cas du Minitel, les joueurs kiosque, c'est le nom donné à la (Je savais qu'elle me dirait ça). Je se branchent en prise directe sur tourelle qui surplombe tout sous-
lui explique que je suis trop habi- un programme central. Le princi- marin de bonne famille. Votre tué à jouer sur des bécanes telles pal intérêt de ce système est de écran se divise en deux. La partie que Y Amiga, le PC ou le ST. Tout le permettre à tous les protagonistes supérieure est réservée à un point monde connaît la différence entre d'évoluer, à tout moment, dans le de vision subjectif de la mer. Un les performances de ces ordina- même univers. Le jeu de réseau affichage de toutes les teurs et un Minitel. La lenteur de qui nous intéresse se nomme Tor- commandes et les panneaux de
l'affichage sur un écran Minitel pilles dans le Pacifique. Chaque contrôle mis à votre disposition, doit rendre un jeu de réseau mor- participant commande un sous- occupent toute la partie infé- tellement ennuyeux! Florence marin qui évolue dans un monde rieure. Ces commandes sont on ne n'en démord pas et je finis par aquatique parsemé d'îles pré- peut plus simples. Vous pouvez accepter l'expérience, sans cieuses. Le but de la manœuvre : mettre les machines en marche ou grande conviction, il faut le dire. « dégommer » le plus de des- les arrêter, virer à bâbord ou à J'allume mon Minitel et
compose troyers et de sous-marins pos- tribord. Les deux seules le 36 15 Tilt. Un coup d'œil sur le sible. Une partie commence par commandes offensives sont celles sommaire du service et je repère une page de présentation où l'on du lancement de torpilles et le tarie 17 : jeu de réseau. Allons-y! Vous demande votre pseudo, qui gage des mines. Vous pouvez Florence me laisse seul avec mon peut-être différent de celui que également plonger (fallait-il le Minitel pour me retrouver, deux vous avez utilisé en vous connec- préciser), activer le radar et mm consulter le sonar pour identifier
l'ennemi. Les panneaux de contrôle, quant à eux, affichent et réactualisent en permanence les données vitales pour une bonne navigation. Ainsi, vous connaissez à tout moment votre cap, la position de votre sous-marin, sa vitesse, le niveau de votre carburant, le nombre de torpilles et de mines disponibles à bord. Pour finir, un panneau vous indique la résistance de votre sous-marin qui est de 100 unités quand il est intact. Etre touché par une torpille ou heurter une mine et c'est 10 unités de résistance qui s'envolent. Dès que la partie commence, mieux vaut se mettre en mouvement
immédiatement car l'endroit où le programme vous « parachute » est infesté d'autres sous-marins qui veulent en découdre autant que vous !
Tenter de repérer visuellement les vaisseaux ennemis, en surface, est efficace mais risqué. Et, très souvent, vous prenez une torpille dans le dos ! Plonger présente l'avantage d'une certaine sécurité au détriment de votre vitesse de croisière qui chute de 40 à 25 km h. Le radar est votre meil- leur allié car il vous signale la présence des sous-marins et des îles. Vous devez ruser en optant pour la meilleure tactique et descendre le maximum de sous-ma- rins et destroyers avant d'être à court de carburant et de munitions. Chaque victoire vous rapporte de l'argent qui vient s'ajouter à
votre capital de départ qui est de 1 000 crédits. Pour vous ravitailler, il vous suffit d'accoster une des îles pour y acheter ce dont vous avez besoin : torpilles, mines, points résistance, gas-oil, etc. Un bon chasseur peut rester dans une partie pendant des heures puisque ses victoires alimentent sa bourse. Il peut se déconnecter et reprendre le combat avec ses acquis de la partie précédente. Ma première partie fut un véritable désastre ! Il faut le dire, les combattants, garçons ou filles, qui se retrouvent dans le Pacifique, se transforment en tigres, une fois à bord de leur
sous-marin ! Tous aspirent au titre suprême d'Amiral. Quelle agressivité ! Je me suis fait couler en quelques minutes et, vexé dans mon amour propre de joueur, je suis reparti avec la ferme intention de « casser » du sous-marin. Je lance un message à tous les connectés : « Je vous aurai tous » ! Mille sabords, ils vont bientôt frémir rien qu'en voyant le message qui apparaît à chaque nouvelle connexion : « Death vient d'entrer dans le jeu ».
J'avoue avoir totalement oublié les contraintes que vous impose le Minitel. Par exemple, quel que soit l'ordre que vous lancez, vous devez impérativement le valider en appuyant sur la touche Envoi.
Mais ce léger handicap s'oublie dans le feu de l'action. L'affichage est long, c'est vrai, mais qu'importe cela ne nous empêche pas de vivre pleinement nos combats.
L'essentiel est de savoir qu'il y a plusieurs personnes qui veulent « s'éclater » ensemble dans le cadre d'une compétition. Personnellement, je recommande Torpilles dans le Pacifique à tous ceux qui affectionnent ce genre d'activité ludique. Certes, il vous faudra du temps et de l'expérience avant de mériter le titre d'Amiral mais le jeu en vaut la chandelle !
Dany Boolauck 1500LOGICIELS Une année de jeux micro Voici la Bible des logiciels. Tous les softs de l’année 1990, testés par Tilt, ont été répertoriés, analysés et ont vu leurs notes réactualisées en fonction de l’arrivée des nouveaux jeux.
Notre but: vous fournir un catalogue qui vous permette en quelques secondes de savoir ce qu’il faut penser d’un programme.
A vous ensuite de vous reporter à votre collection de Tilt ou aux comparatifs et aux fiches de ce numéro qui répertorient les meilleurs softs 1990. Autre point fondamental : vous trouverez peut-être nos notes trop sévères. C’est le résultat d’un constat: sur nombre de jeux édités, seule une infime partie mérite d’être achetée. Bon choix !
LOGICIEL MARQUE ORDINATEUR TYPE INTÉRÊT GRAPHISME ANIMATION BRUITAGES PRIX PARU DANS N° A 10 TANK KILLER Dynamix Amiga Simulation de vol 17
* *****
* ****
* * * C 84 RS A 10 TANK KILLER Dynamix PC Idem 15
* ****
* * *
* * D 78 HIT A-DEBOG Arobacc Atari ST Débogueur symbolique 19 “ -
F 85 S A LA RECHERCHE DE CARMEN SANDIEGO Broderbund PC Aventure
éducative 12
* * * * D 81 SOSC ABRAMS BATTLE TANK Electronic Arts PC
Simulation combat blindé 17
* ****
* *** ** C 84 CHA ACTION FIGHTER Mindscape Amiga Shoot-them-up
moto et vaisseau 14
* ****
* ****
* * * * C 68 RS ACTION FIGHTER Microprose Amstrad CPC Idem 14
* ****
* ****
* ** * B 70 RS ACTION FIGHTER Firebird Atari ST Idem 15
* * * *
* ****
* ** * B 73 RS ACTION SERVICE Cobrasoft Amiga Action sntraînement
militaire 16
* * * *
* ****
* **** C 63 RS ACTION SERVICE Cobrasoft Amstrad CPC Idem 16
* * * *
* ****
* * * B 73 GUID ACTION SERVICE Cobrasoft PC CGA EGA Idem 15
* ****
* * * *
* * C 63RSS ADVENTURE OF LINK (THE) Nintendo Nintendo 8 bits
Arcade aventure 17
* * * *
* ****
* * * * D 79 HIT ADVENTURE OF LOLO (THE) Nintendo Nintendo 8 bits
Action réflexion 14
* * *
* * * *
* * * * D 83 RS AFTER BURNER Actlvlslon Amiga Action 5
* *
* * *
* **** C 66 GUID AFTER BURNER Activision Amstrad CPC Idem 12
* * * *
* * * * ? ** B 64 RSS AFTER BURNER Actlvlsion Atari ST Idem 2
* * * *
* * * ? * C 64 RS AFTER BURNER Activision Commodore 64 Idem 10
* * *
* * * *
* *** B 64 RSS AFTER BURNER Sega PC Idem 12
* * *
* * * *
* * B 77 GUI AFTER BURNER Activision Spectrum Idem 15
* * * *
* *****
* * * * B 63 RS AFTER BURNER II Sega Megadrive Idem 13
* * * *
* *****
* **** D 81 GUI AFTER THE WAR Dinamic Amiga Action 17
* ****
* ****
* **** C 77 RS AFTER THE WAR Dinamic Atari ST Idem 17
* ****
* *****
* **** C 76 HIT LOGICIEL MARQUE ORDINATEUR TYPE INTÉRÊT GRAPHISME
ANIMATION BRUITAGES PRIX PARU )ANS N° 81 Ci )l AIR DIVER Asmik
Megadrive Shoot-them-up 8
* ***
* *?
* **** 70 RS AIRBALL Microdeal Apple II GS Action Inertie 14
* ****
* ****
* * * * gn Rs 1 AIRWOLF Acclaim Nintendo 8 bits Shoot-them-up 12
* ***
* * * *
* **** u ALEAZAR Motet Octet Atari ST Création musicale 11 - c 04
RC ALEX KIDD IN THF Fnf'HANTFO fASTlf Sega Megadrive Action
plates-formes 15
* ***
* **?
* * ? ?
ALL TIME CLASSIC Accolade PC Compilation 14 » ' 81 Gl ALL TIME FAVORITES Accolade Atari ST Compilation sport 18 ‘ ALL TIME FAVORITES Accolade PC Idem 18 C ALLEMAND 4 3 Micro C PC Educatif : allemand 15 “ C y ftiL ALLEMAND 4 3 Micro C Atari ST Idem 15 c ALLEMAND PRIMAIRE Micro C Amstrad CPC Educatif : allemand 12 " c OU I U ALLEMAND PRIMAIRE Micro C Atari ST Idem 12 “ " C OU l IL ALLEMAND PRIMAIRE Micro C PC Idem 12 “ c OU KIU 74 sncr ALPHAKHOR Loriclel Amstrad CPC Aventure icône 14
* * * * ? * 71 HIT ALTERED BEAST Acti vision Amiga
Aventure action combat vue latérale 17
* ****
* **** ALTERED BEAST Activision Atari ST Idem 17
* *** *
* ****
* **** 78 Rc ALTERED BEAST Sega Commodore 64 Idem 14
* * * *
* **** H ? * * * ALTERED BEAST Sega Megadrive Idem 17
* ****
* ****
* **** u 8? G? •!
ALTERED BEAST Sega PC Engine Idem 16
* ****
* * * *
* **** ALTERED BEAST Sega Sega 8 bits Idem 13
* ****
* * * *
* **** C c 80 RS AMC Dinamic Amiga Action 15
* ****
* ****
* **** AMC Dinamic Amstrad CPC Idem 13
* ***
* ****
* * * * D AMERICAN CIVIL WAR II Electronic Arts PC Wargame 14
* *** c 70 R' AMERICAN PRO FOOTBALL Sega Sega 8 bits Sport :
football américain 15
* ****
* ****
* **** AMIGA AUDIO DIGITISERS Trilogie Amiga Interface de
digitalisation sonore - “ u AMOS Mandarin Amiga Programmation
de jeu. Basic 19 n 83 Gin ANARCHY Psyclapse Amiga Shoot-them-up
13 13 ? * *
* * *
* ****
* ****
* ** B 81 RS ANARCHY ANCIEN ART OF WAR AT SEA Psydapse Broderbund
Madntosh Wargame 17
* ****
* ?**
* * ** E 71 RS ANGLAIS PRIMAIRE Micro C Amstrad CPC Educatif :
anglais 12 “ ' C O MU ANIMATOR Innelec PC Création graphique,
animation 18 " r ANNIVERSAIRE DE BOBBY (L' Carra?
Amiga Educatif : éveil 18 ” C ANNIVERSAIRE DE BOBBY (L Carraz Amstrad CPC Idem 18 ~ C y isu ANNIVERSAIRE DE BOB£Y (L* Carra?
Atari ST Idem 18 “ C ANNIVERSAIRE DE BOBBY (L’ Carraz PC Idem 18 “ C y ml» ANTAGO New Deal Art of Dreams Atari ST Réflexion damier 11
* * * *
* * * D noa APACHE STRIKE Activision Commodore 64 Action
combat hélico 3D 8
* * *
* **
* * * D 70 R1- APACHE STRIKE Adlvlsion PC CGA EGA Idem 6
* * *
* * *
* * APB Do mark Amstrad CPC Action course auto 11
* * *
* * * * -
* * * * D APPRENDS-MOI A LIRE 1 Nathan Amstrad CPC Educatif :
éveil 18 “ C APPRENDS-MOI A LIRE 1 Nathan Atari ST Idem 18 c o
rvli- APPRENDS-MOI A LIRE 1 Nathan PC Idem 18 “ c o MU
APPRENDS-MOI A LIRE 1 Nathan T08, T09 Idem 18 - ' c 76 KlU
APPRENTICE (THE) Rainbow Arts Amiga Action plates-forme 17
* ****
* ****
* **** c 82 Hii AQUANAUT Additive Software Atari ST Action 12
* * *
* ****
* * * c o n- ARABESQUE Upgrade Atari ST Création graphique mode
bitmap 18 “ ' E ARCADE HITS Loridel Atari ST Compilation actior
17
* ****
* ****
* **** B O oUI ARKANOID II Sierra on Une Apple 11 GS Action :
casse-briqu ?s 16
* ***
* ****
* **** c 70 RS 1500 mgmels SIGNATURE 6 LOGICIEL MARQUE ORDINATEUR
TYPE INTÉRÊT GRAPHISME ANIMATION BRUITAGES PRIX PARU DANS N°
BATMAN Sunsoft Megadrive Action 16
* * ** *
* **** D 83 RS BATMAN Sunsoft Nintendo 8 bits Idem 18
* *****
* ****
* **** D 82 RS BATMAN THE MOVIE Océan Amiga Action multi-épreuves
17
* *****
* *****
* ***** C 71 HIT BATMAN THE MOVIE Océan Amstrad CPC Idem 17
* ****
* ****
* * * * B 74 RSS BATMAN THE MOVIE Océan Commodore 64 Idem 17
* ****
* ****
* **** B 74 RS BATTLE CHESS Electronic Arts Atari ST Echecs 3D
animé 17
* *****
* *****
* ***** C 69 RS BATTLE CHESS Interplay Commodore 64 Idem 13
* * * *
* *****
* * * C 75 GUID BATTLE OF BRITAIN (THE) Lucasfilm Atari ST
Simulation de combat aérien 15
* ****
* * * *
* * * * C 83 RS BATTLE OF BRITAIN (THE) Lucasfilm PC Idem 15
* *****
* ****
* * C 76 RS BATTLE OUT RUN Sega Sega 8 bits Action 15
* * **
* ****
* **** c 77 RS BATTLE SQUADRON Innerprise Amiga Shoot-them-up 19
* *****
* *****
* ***** c 74 HIT BATTLE VALLEY Hewson Amiga Shoot-them-up 12
* * *
* * * *
* * * * c 70 RS BATTLEMASTER PSS Amiga Wargame aventure rôle 16
* ****
* * * *
* * * c 83 S BATTLEMASTER PSS Atari ST Idem 16
* ****
* ***
* * * c 83 S BATTLESHIPS Elite Amiga .Jeu de société 10
* * * * -
* * * * B 79 GUI BEACH VOLLEY Océan Amiga Volley-ball 16
* ****
* ****
* **** C 69 HIT BEACH VOLLEY Océan Atari ST Idem 15
* ****
* ****
* * * * C 75 RS BEBALL Hudson PC Engine Action réflexe 11
* ****
* ****
* * * * D 81 GUI BECKER CAD Micro Application Atari ST Création
graphique vectorielle 16 F 76 CrfA BEVERLY HILLS COP Tynesoft
Amstrad CPC Action multiscène 12
* ****
* *
* ** B 77 RS BEVERLY HILLS COP Tynesoft Atari ST Idem 13
* ****
* ****
* * * C 75 RS BEYOND DARK CASTLE Activision Amiga Action
stratégie 8
* ****
* ****
* **** C 73 GUI BEYOND ICE PALACE Elite Atari ST Action 15
* ****
* ****
* * * * B 79 GUI BIG BOSS RNS Atari ST Séquenceur MIDI 18 - " E
82 CRL A BLACK LAMP Atari Atari XL XE Plates-formes 13
* ****
* ***
* * * * A 76 RS BLACK MAGIC EAS Amiga Action échelles 14
* * * *
* * * *
* *** C 70 RS BLACK TIGER Capcom Amiga Arcade 12
* * * *
* * * *
* * * * C 79 GUI BLACK TIGER US Gold Amstrad CPC Idem 7
* * *
* * *
* ** B 80 GUI BLACK TIGER US Gold Atari ST Idem 13
* * **
* * * *
* * * * C 78 RS BLOCK OUT Rainbow Arts Amiga Action réflexion 17
* ***
* ****
* * * C 76 Hll BLOCK OUT Rainbow Arts Atari ST Idem 17
* ** *
* ****
* * * * C 81 GUI BLOCK OUT Rainbow Arts Macintosh Idem 16
* * * *
* ****
* * * D 82 GUI BLOCK OUT Rainbow Arts PC Idem 16
* * * *
* ****
* * C 76 HIT.
BLOOD MONEY Psygnosis Amiga Shoot-them-up deux joueurs 18
* *****
* *****
* ***** C 67 HIT BLOOD MONEY Psygnosis Atari ST Idem 17
* *****
* **** c 71 RS BLOOD MONEY Psygnosis PC Idem 16
* ****
* * * *
* * c 76 RS BLOODIA Hudson Soft PC Engine Action réflexion 15
* * * -
* * * * D 78 RS BLOODWYCH Image Works Amiga leu de rôle icône 3D
(anglais)deux joueurs 14
* * *
* * * ** c 71 SOSt.
BLOODWYCH Image Works Amstrad CPC Idem 15
* ****
* ****
* * * B 81 SOS'.
BLOODWYCH Image Works Atari ST Idem 17
* * *
* * * ? * C 71 SOSH BLOODWYCH DATA DISK 1 Image Works Atari ST
Jeu de rôle 16
* * * * ? * * *
* *** C 76 SOSC BLOODY WOLF HE System PC Engine Action tir 16
* ****
* ***
* **** D 85 S BLUE ANGEL Magic Bytes Amiga Réflexion 14
* * * *
* **** C 74 RS BLUE ANGEL 69 Magic Bytes PC Réflexion 12
* * ?
~
* ?
B 77 GUI BLUE ANGELS Accolade Amiga Simulation de voi acrobatique 15
* ****
* * * *
* ** C 81 RS BLUE ANGELS Accolade Commodore 64 Idem 14
* * * *
* * * *
* *** C 76 RS BLUE ANGELS Accolade PC Idem 13
* * * *
* *
* ** C 76 RS BLUE BUNK Hudson PC Engine Action plates-formes 13
* * * *
* ****
* * * * D 82 RS 1 LOGICIEL MARQUE ORDINATEUR TYPE INTÉRÊT
GRAPHISME ANIMATION BRUITAGES PRIX PARU DANS N° blue thunder
Encore Commodore 64 Action 2 ? *
* * *
* * * A 70 GUID BMX 2 SIMULATOR Code Masters Spectrum Action
vélocross 12 ? * * *
* *?*
* * A 73 GUID BMX FREESTYLE Code Masters Amstrad CPC Simulation
sportive vélo II ? ** *
* ****
* * * * A 67 GUID BMX FREESTYLE Code Masters Spectrum Idem 14
* **?
? * * *
* **** A 73 GUID BOMB JACK Encore Amiga Action 14 ? * * * *
* ****
* **** B 81 GUI "BOMB JACK Encore Atari ST Idem 14
* * * * *
* ****
* *** B 81 GUI BOMBER DGL Macintosh Simulation combat aérien 12
* ****
* * *
* *** C 79 GUI "BORODINO Arc Atari ST Wargame 13
* * * * - - C 77 GUI BORODINO Arc PC Idem 15
* **** ~ C 75 RS BOULDERDASH First Star Amiga Action réflexion 6
* *
* * * *
* * * C 75 RS BOUNCING BLUSTER Fantasia Software Apple 11 GS
Casse-briques 15
* ****
* ****
* **** B 76 RS BOURSIER (LE) Ordoncws Atari ST Aide â la décision
financière 14
* * * - _ C 82 TJ BRAINACHE Code Masters Spectrum Action 13
* ****
* ** ** A 73 RS BREACH 2 Impressions Atari ST Wargame rôle 12
* * ?

* * * C 82 RS BRIDGE PLAYER 2150 GALACTICA CP Software Atari ST
Bridge 17 * - ~ C 78 HIT BRUCE LEE UVES Mlndscape PC Simulation
d'arts martiaux 16
* *****
* ****
* ** C 76 HIT BUBBLE + Infogromes Atari ST fction 13
* * * *
* * * *
* * * c 79 RS BUBBLE BOBBLE Taito Nintendo 8 bits Arcade 17
* ****
* ***
* * * * D 84 RS BUDOKAN Electronic Arts Amiga Arts martiaux 16
* **** 1
* ****
* * * * C 79 RS BUDOKAN Electronic Arts Megadrive Idem 18
* ****
* *****
* *** D 83 RS BUDOKAN Electronic Arts PC Idem 15
* *****
* ****
* * * C 74 HIT BUGGY BOY Encore Amiga Action course buggy 16
* ****
* ****
* * * * A 80 GUI BUGGY BOY Encore Amstrad CPC Idem 15
* * * * ? **
* * * * A 76 RS BUGGY BOY Encore Atari ST Idem 16
* ****
* ****
* *** A 80 GUI BULLFIGHT Cream PC Engine Simulation sportive 11
* * * *
* * * *
* * * D 82 GUI BUTCHER HILL Gremlin Amstrad CPC Action 10
* ****
* * *
* * * * A 70 GUI CABAL Océan Amiga Arcade tir sur cible 16
* ****
* ****
* **** C 85S CABAL Océan Atari ST Idem 16
* ****
* **** C 73 HIT CABAL Océan Commodore 64 Idem 16
* * * *
* ****
* * * * B 75 RS CADAVER Mirrorsoft Atari ST Aventure action 15
* ****
* * ?
* * * B 83 HIT CALCUL CM1 Hatier Atari ST Éducatif : calcul 15 ”
' B 78 KID CALIFORNIA GAMES Epyx Amiga Sport d’été
multi-épreuves 14
* **** ? ***
* * * * C 64 RSS CALIFORNIA GAMES Epyx Apple II GS Idem 13
* ?*
* * *
* * ?
D 64 RS CALIFORNIA GAMES Epyx Atari ST Idem 13
* ****
* ****
* *?* C 73 GUI CALIFORNIA GAMES Sega Sega 8 bits Idem 15
* ****
* ****
* **** C 69 RS CALUGRAPHER Upgrade Atari ST (1 Mo) Traitement de
texte 18 - ~ “ F 80 CREA CANVAS Microdeal Atari ST Création
graphique et animation “ ' F 79 CREA CAPTAIN BLOOD
Ere lnfogrames Macintosh Aventure spatiale icône 15
* ****
* ****
* ***** D 80 RS CAPTAIN COMIC Color Dreams Nintendo 8 bits
Beat-them-all plates-formes 12
* ****
* ****
* * * C 82 GUI CAPTAIN TRUENO Dinamlc Amstrad CPC Action 13
* ****
* ***
* * * * B 80 RS CARRIER COMMAND Rainblrd Amstrad CPC Stratégie 15
* ****
* ****
* * * * B 71 RS CARTOONS Ubl Soft Amiga Compilation 15 ~ ' C 85S
CARTOONS Ubi Soft Amstrad CPC Idem 15 - ~ " C 85S CARTOONS Ubi
Soft Atari ST Idem 15 “ “ C 85S CASTLE MASTER Domark Amiga
Aventure 3D 14
* ****
* * ?
* ** * C 81 GUI CASTLE MASTER Domark Amstrad CPC Idem 15
* ****
* **** ** c 79 SOSC CASTLE MASTER Domark Atari ST Idem 15
* ****
* ****
* * c 79 SOSC CASTORS JUNIORS DANS LA FORET (LES) Coktel Vision
Amiga Educatif, sciences de la nature 18 c 75 KID LOGICIEL
MARQUE ORDINATEUR TYPE INTÉRÊT GRAPHISME ANIMATION BRUITAGES
PRIX PARU DANS N° CASTORS JUNIORS DANS LA FORET (LES) Coktel
Vision Atari ST Éducatif, sciences de la nature 18 ” ¦ C 75 KID
CASTORS JUNIORS DANS LA FORET (LES) Coktel Vision rc Idem 18
" C 75 KID CAVEMAN UGH LYMPICS Electronic Ans PC CGA Sport :
multi-épreuves 10
* *
* * *
* * C 70 RS CD GAMES PACK Code Masters Commodore 64 Compilation
30 jeux 14
* ?**
* ****
* **** c 80 GUI CENTREFOLD SQUARES CDS Amiga Réflexion pseudo
othcllo strip 15
* *****
* * * c 73 HIT CHAIN REACTION Encore Amstrad CPC Aventure action
11
* * * ?
* * * *
* * * B 74 GUID CHALLENGE OLYMPIQUE Epyx Amstrad CPC Sport,
compilation 13
* ***
* * * *
* * * C 75 GUID CHAMBERS OF SHAOLIN Grandslam Amiga Arts martiaux
13
* * * *
* ****
* *** c 74 RSS CHAMBERS OF SHAOUN Grandslam Atari ST Idem 13
* * * *
* ****
* * * * c 74 RS CHAMBERS OF SHAOUN Grandslam Commodore 64 Idem 13
* ****
* ****
* **** B 77 GU!
CHAMPIONS OF KRYNN SSI Amiga (1 Mo) Aventure rôle 18
* * * *
* * *
* * * C 81 SOSi i CHAMPIONS OF KRYNN SSI PC Idem 18
* * * * "
* ?
D 77 SOSC CHAMPIONSHIP JET SKI SIMULATOR Code Masters Amstrad CPC Action scooter des mers 10
* * * *
* * * A 73 GUL CHAOS STRIKES BACK FTL Games Atari ST Aventure
rôle 3D 19
* ****
* ***
* ***** c 74 HIT CHARIOTS OF WRATH Impressions Amiga Action
multi-jeux 13
* * * *
* ****
* * * * c 70 RS CHARIOTS OF WRATH Impressions Atari ST Idem 14
* * * *
* * * *
* * * c 70 RSS CHASE H Q Océan Amiga Arcade course auto 17
* ****
* ****
* **** c 74 HIT CHASE H Q Océan Amstrad CPC Idem 16
* ****
* ****
* **** F. 77 GUI CHASE H Q Océan Atari ST Idem 16
* * * *
* ****
* * * * c 75 RS CHASE H Q Océan Commodore 64 Idem 12
* * * *
* * *
* * * * B 75 RSS CHASE H Q Taito PC Engine Idem 17
* ****
* ****
* **** E 77 RS CHASE H Q Taito Sega 8 bits Idem 17
* ****
* ****
* **** D 81 RS CHESS CHAMPION Oxford Softworks Amiga Échecs 19
* ** * “ c 82 HIT CHESS PLAYER 2150 CP Software Atari ST Échecs
19
* **** -
* * * C 73 HI7 CHESS SIMULATOR Infogrames Amiga Échecs 18
* ***** “
* * * * C 84 RS CHESS SIMULATOR Infogrames Atari ST Idem 18
* *****
* * * * C 84 RSS CHESSMASTER 2000 Ubi Soft Amstrad CPC Échecs 17
* * * * ~ " B 82 RS CHESSMASTER 2100 Software T oolworks Apple H
Idem 18
* **** " E 76 GUI CHESSMASTER 2100 Software Toolworks PC CGA EGA
VGA Idem 18
* *****
* * *
* * * * C 71 HIT CHICAGO 90 Microids Amiga Action stratégie
course auto 8
* * *
* * + * * B 74 RSS CHICAGO 90 Mlcroids Amstrad CPC Idem 14
* ****
* * * * ? * * B 68 HIT CHICAGO 90 Microids Atari ST Idem 8
* * *
* * *
* * * B 74 RS CHICAGO 90 Microids PC Idem 12
* * *
* ?**
* * B 75 RS CHUCK YEAGERS AFT Electronic Arts Macintosh
Simulation de vol acrobatique 16
* ****
* * * *
* * * D 81 GUI CIRCUITS EDGE Infocom PC Aventure 13
* * * * “
* * * C 81 SOSC CITADEL Electric Dreams Commodore 64
Action réflexion 17
* ****
* ****
* **** C 70 HIT CITADEL Postcraft International Macintosh Idem 15
* * * * “
* * E 81 SOSC CITY HUNTER Sun Soft PC Engine Arcade aventure 14
* ****
* ****
* **** D 78 RS CLAP CINE Ubi Soft Amstrad CPC Compilation 16 - “
B 85S CLOUD KINGDOMS Millenium Amiga Action stratégie 14
* ****
* ****
* * * * C 80 GUI CLOUD KINGDOMS Logotron Atari ST Idem 14
* ***
* * * *
* * ** C 79 RS CLOUD MASTER Sega Sega 8 bits Shoot-them-up 12
* ****
* ****
* *** C 73 RS CLOWN O MANIA Starbyte Amiga Action 13
* ?**
* ****
* *** c 78 RS COLLECTION CODOROUTE Franklin Partners Atari ST
Éducatif : code de la route 17 “ B 80 KID COLONEL’S BEQUEST
(THE) Sierra PC aventure policière animée 18
* *****
* ***
* * * c 77 SOSH COLONEL'S BEQUEST (THE) Sierra Amiga Idem 18
* ***
* *
* * * * D 83 SOSC COLONY Mlndscape Amiga Aventure 3D 17
* * * *
* ****
* ** C 79 GUI COLONY Mindscape Macintosh Idem 17
* ****
* ****
* **** E 81 GUI i&QQ S&ÿS€9mS LOGICIEL MARQUE ORDINATEUR TYPE
INTÉRÊT GRAPHISME ANIMATION BRUITAGES PRIX PARU DANS N° DAY OF
THE VIPER Accolade Atari ST Arcade aventure 14 ? ? * *
* ****
* * * * C 73 RS DAYS OF THUNDER Mindscape Amiga Sport : stock-car
17
* * * *
* ****
* **** C 83 HIT DAYS OF THUNDER Mindscape PC Idem 17
* * * *
* *****
* **** c 83 Hl DEAD ANGLE Sega Sega 8 bits Arcade 12
* * * *
* ****
* *** c 75 RS DEATH BRINGER Telenet PC Engine Aventure rôle 5
* * * *
* * * *
* * * * B 83 GUI DEATH TRACK Activision PC Action stratégie 10 ?
? * *
* * * * * C 79 RS DECLIC LECTURE Micro C Amstrad CPC 6128
Éducatif : évcll lecture 14 “ ~ C 79 Kir- DECOUVRE LES PAYS DU
MONDE Esar Software Amiga Éducatif : géographie 15 - ~ ' C 81
KID DEEP BLUE NEC PC Shoot-them-up 7
* * * *
* *****
* **** D 76 RS DEFENDER OF THE CROWN Ubi Soft Amstrad CPC
Aventure stratégie action 18
* *****
* ***
* * * * B 74 RS DEFLEKTOR II Gremlin Amiga Réflexion 15
* ***
* * *
* **** C 73 RS DELIVRANCE Hewson Amstrad CPC Shoot-them-up 14
* *****
* ****
* * * * B 83 RS DELUXE PAINT Electronic Arts Atari ST Création
graphique (équivalent DP3) 19 - C 85S DELUXE PAINT ANIMATION
Electronic Arts PC Création graphique et animation 18 “ ~ " E
82 CREA DELUXE PRODUCTION Electronic Arts Amiga Animation el
effets spéciaux ~ " 70 CREA DELUXE STRIP POKER CDS Amiga
Strip-poker 12
* **** -
* ** B 76 RSS DELUXE STRIP POKER CDS Atari ST Idem 11
* ***** ~ * C 76 RS DELUXE VIDEO 3 Electronic Arts Amiga Création
graphique animation vidéo 17 - " ' F 77 CREA DEMON S WINTER SSI
Atari ST Jeu de rôle (anglais) 16
* * * '
* * B 70 GUI DEMON'S WINTER SSI PC CGA EGA Idem 16
* * * “
* * B 70 GUI DESTINATION MATHS Génération 5 Amstrad CPC Educatif
mathématiques 18 ~ ' B 65 KID DESTINATION MATHS Génération 5
Atari ST Idem 13 ~ ' B 78 KID DEVIL CRUSH Naxat PC Engine
Flipper 15
* *****
* ****
* ***** D 82 HIT DICTEE (LA) Carraz Amiga Éducatif : orthographe
14 - - ' C 79 KID DICTEE (LA) Carraz Atari ST Idem 14 - C 79
KID DICTEE (LA) Carraz PC Idem 14 - " C 79 KID DIDOT ALM
Atari ST Utilitaire, éditeur de fontes pour Calamus “ ~ “ F
76 CREA DIE HARD Activision PC Aventure action 17
* ****
* ****
* * * C 77 HIT DIE HARD Activision PC Engine Idem 17
* ****
* ****
* *** c 85S DIEUX DU CIEL (LES) Ubi Soft PC EGA Compilation 15 ”
“ ' c 85S DISCOSCOPIE Esat Amiga Utilitaire, gestion de
disquette “ ~ ' F 75 CREA DISCOSCOPIE Esat Atari ST nouvelles
ROM Idem ' D 69 CREA DIZZY TREASURE ISLAND Code Masters
Spectrum Aventure action 16
* ****
* ****
* **** A 73 SOS' DJ BOY Sega Megadrive Arcade 14
* *****
* * * *
* **** D 82 RS DOGS OF WAR Elite Amiga Action 6
* **
* ****
* * * C 73 RS DOGS OF WAR Elite Atari ST Idem 6
* **
* ****
* ** C 73 RSS DOMINATOR System 3 Spectrum Shoot-them-up 13
* ***
* ****
* * * B 70 GUID DON T GO ALONE Accolade PC EGA Jeu de rôle 10
* *** ** - C 74 SOSC DONDOKODON Taito PC Engine Action 14
* * * *
* ****
* * ** D 81 RS DONE SPORT Naxat PC Engine Sport : balle au
prisonnier 14
* ****
* ****
* * * * D 81 RS DORAMON Hudson Soft PC Engine Action 13
* ****
* ****
* **** D 76 RS DOUBLE DRAGON Melbourne House Amiga Combat échelle
vue latérale 15
* ****
* ****
* * * C 63 RS DOUBLE DRAGON Melbourne House Amstrad CPC Idem 14
* ****
* ****
* * * * B 73 GUID DOUBLE DRAGON Melbourne House Atari ST Idem 14
* ***
* ****
* * * * C 64 RSS DOUBLE DRAGON Melbourne House Commodore 64 Idem
11
* * * *
* * * *
* * B 64 RSS DOUBLE DRAGON Acdalm Game Boy Idem 16
* ****
* ****
* **** B 83 RS DOUBLE DRAGON Melbourne House PC Idem 14
* **?
* ****
* * C 64 RS DOUBLE DRAGON Sega Sega 8 bits Idem 15 ? ** *
* ***
* **** C 64 RS LOGICIEL MARQUE ORDINATEUR TYPE INTÉRÊT GRAPHISME
ANIMATION BRUITAGES PRIX PARU DANS N° DOUBLE DRAGON 2 Virgin
Games Amiga Action combat 16 ? * * * *
* ****
* * C 74 HIT DOUBLE DRAGON 2 Virgin Games Atari ST Idem 16 ? * *
*
* ****
* * * C 74 HITV DOUBLE DRAGON 2 Virgin Games PC Idem 14
* * * *
* ****
* * * c 76 GUI "DOUBLE DRIBBLE Nintendo Nintendo 8 bits Arcade 16
* ****
* ****
* * * D 78 RS DOWN LOAD Nec Avenue PC Engine Shoot-them-up 16
* ****
* *****
* * * * D 81 HIT "DR DOOM’S REVENGE Empire Amstrad CPC Action 8
* ****
* * *
* * * B 79 GUI DR PLUMMET’S HOUSE OF FLUX Microillusions Amiga
Action inertie 15
* * *
* * * *
* * * * B 77 RS DRAGON BALL Bandai Nintendo 8 bits Arcade
aventure 13
* * * *
* ****
* * * * D 82 RS "DRAGON SPIRIT Tengen Amiga Arcade 15
* ****
* * *
* * * * C 74 RS DRAGON SPIRIT Tengen Amstrad CPC Idem 10
* **** ? ***
* ** B 74 RS DRAGON SPIRIT Tengen Atari ST Idem 13
* ** *
* * *
* * * * c 74 RS DRAGON STRIKE SS1 PC Arcade 14
* ****
* **** ? * * c 81 HIT "DRAGON WARS Interplay Apple Ile
Aventure rôle 16
* ****
* * * * F 74 SOSH DRAGON WARS Interplay Commodore 64 Idem 11
* * *
* * * B 76 SOSC DRAGON WARS Interplay PC Idem 15
* ****
* * **
* * D 78 SOSC DRAGON'S LAIR Readysoft Inc. Amiga Action dessin
animé interactif 15
* *****
* *****
* ***** E 64 HIT DRAGON'S LAIR Encore Amstrad CPC 4dem 7
* * * *
* * *
* * A 79 GUI DRAGON’S LAIR Readysoft Atari ST STE Idem 13
* *****
* *****
* **** E 81 RS DRAGON’S LAIR Sullivan Bluth PC Idem 13
* *****
* *****
* * * E 78 RS DRAGON’S LAIR SINGE CASTLE Visionary Amiga Arcade
Interactive 13
* *****
* ****
* **** D 79 RS DRAGON'S LAIR SINGE CASTLE Encore Amstrad CPC Idem
7
* * * *
* * *
* * ** A 80 GUI DRAGONBALL Bandai Nintendo 8 bits Arcade aventure
13
* ***
* ****
* *** D 81 GUI DRAGONFLIGHT Thalion Amiga Aventure rôle 17
* * *
* * *
* * * * C 83 SOSH DRAGONFUGHT Thalion Atari ST Idem 17
* **
* * *
* * * * c 83 SOSH DRAGONS BREATH Palace Amiga Aventure icône
stratégie 16
* * * *
* * *
* ***** C 76 SOSH DRAGONS OF FLAME SS1 Atari ST Jeu de rôle 16
* ****
* ****
* * * C 75 SOSH DRAGONSCAPE Software Horizons Amiga Shoot-them-up
7
* ****
* ****
* * * * c 74 GUID DRAGONSCAPE Software Horizons Atari ST Idem 12
* * * *
* ****
* *** c 66 RS DRAKKHEN Infogrames Atari ST Jeu de rôle animé 18
* ****
* *****
* ?* c 75 SOSH DRIVERS Microïds Amstrad CPC Action 14
* ***
* ****
* ** B 80 GUID DRIVIN’FORCE Digital Magic Amiga Action course 14
* * * *
* ****
* **** C 76 RS DROP ROCK Deco PC Engine Action casse-briques 13
* * * *
* ****
* **** E y Ko DUNGEON QUEST Image TCH Amiga Aventure graphique
12
* **** “
* **** B 77 SOSC DYNAMITE DUX Activision Amiga Arcade
beat-them-up 16
* ****
* ****
* **** c DYNAMITE DUX Sega Amstrad CPC Idem 15
* ****
* ****
* * * * B I Hl 1 DYNAMITE DUX Activision Atari ST Idem 16
* ****
* * * *
* **** C I rlll DYNASTY WAR Capcom Amiga Arcade 14
* ****
* * *
* * * * c oU ni 1 DYNASTY WAR Capcom Atari ST Idem 13
* * * *
* *? *
* *** C 81 GUI DYTER Reline Amiga Action 12
* * * *
* ****
* * ** c 77 RS E ANGELS 69 Magic Byte PC Réflexion 12 ? * *
* * B 77 GUI E-MOTION US Gold Amiga Action inertie précision 17
* ****
* ****
* **** B 77 HIT EMOTION US Gold Amstrad CPC Idem 16
* * *
* ****
* ** B 80 RS EMOTION US Gold Atari ST Idem 17
* **
* ****
* *** B 80 RS EAGLE'S RIDER Microïds Amiga Action aventure 11
* ***
* *** ? * * * C 80 GUI EAGLE'S RIDER Microïds Atari ST Idem 14
* ****
* ****
* **** C 77 RS EAST VS WEST BERLIN 1948 Rainbow Arts Amiga
Aventure icône 13
* * * *
* ** B 82 SOSC ECHOLANGUES Jeriko PC et Nanoréseau Educatif :
anglais 17 D I r lU ECRITURES AUTOMATIQUES Jeriko PC et
Nanoréseau Educatif : français, anglais 17 ' D 73 KID LOGICIEL
MARQUE ORDINATEUR TYPE INTÉRÊT GRAPHISME ANIMATION BRUITAGES
PRIX PARU DANS N° EDITION ONE Virgin Games Amiga Compilation 16
- ~ C 85 S EDITION ONE Virgin Games Amstrad CPC Idem 16 " C
85 S EDITION ONE Virgin Games Atari ST Idem 16 - “ C 85 5
ELECTRON Dom Pub Macintosh Action 13 * ? *?
* * A 83 GUI ELLIPSE EAM Atari ST Création de serveur minitel - ”
“ F 77 CREA EMLYN HUGHES IS Audiogenic Amiga Sport : football 9
* * * *
* * * *
* * * ?
C 81 GUI EMPEROR OF THE MINES Impression Atari ST Simulation économique 8
* * * *
* * * ?
* ?* C 73 RS ENIGME A OXFORD Coktel Vision Atari ST Educatif :
anglais 16 “ ~ ¦ c 71 KID ENIGME A OXFORD Coktel Vision PC Idem
16 c 71 KID ENTERPRISE ARC Atari ST Action stratégie spatiale
13
* * * *
* ***
* * * * B 77 RS EQUINOXE WARRIOR Namco Coregrafx Beat-them-all 5
* * * *
* * *
* ***** D 81 RS ESCAPE FROM HELL Electronic Arts PC Aventure rôle
12
* ***
* * * c 81 SOSC ESCAPE FROM THE PLANET Tengen Amiga Arcade combat
16
* ****
* * * *
* **** C 80 RS ESCAPE FROM THE PLANET Tengen Amstrad CPC Idem 15
* ****
* * * *
* * * B 81 GUI ESCAPE FROM THE PLANET Domark Atari ST Idem 16
* ****
* **** C 78 HIT ESKIMO GAMES Magic Bytes Amiga Action 2 *
* *
* * * A 73 GUID ESPRIT Application Svstem Atari ST Action
stratégie 13
* * * *
* *****
* **** B 83 GUI ESS Tomahawk Atari ST Simulation
pilotage stratégie 16
* ****
* ****
* ** B 75 HIT ESS Tomahawk PC Idem 16
* ****
* **** ** B 75 H1TV ESWAT Sega Megadrive Arcade 17
* *****
* *****
* **** D 83 HIT EUROPEAN SUPERLEAGUE CDS Amiga Simulation de
football 8
* **** ~
* * * C 78 RS EXTASE Cryo Amiga Action reflexion 16
* * * *
* ***
* ***** C 79 HIT EXTASE Cryo Atari ST Idem 16
* * * *
* ***
* ***** C 81 RS EXTASE Cryo PC Idem 16
* ****
* * * *
* * * * C 81 GUI EYE OF HORUS Logotron Amiga Action aventure 15
* ****
* ****
* *** B 75 RS EYE OF HORUS Logotron Atari ST Idem 15
* ****
* ****
* **** C 73 SOSC EYE OF HORUS Logotron PC Idem 15
* * * *
* ****
* * * C 75 RSS F16 COMBAT PILOT Digital Commodore 64 Simulation
de combat aérien 16
* * * *
* * * *
* **** B 80 RS FI 6 COMBAT PILOT Digital PC CGA Idem 16
* * * *
* * * *
* * B 65 HIT FI 9 STEALTH FIGHTER Microprose Amiga Simulateur de
vol et combat aérien 17
* ****
* ***
* * * C 82 RS FI 9 STEALTH FIGHTER Microprose Atari ST Idem 17
* ****
* * * *
* * * C 81 HIT FI 9 STEALTH FIGHTER Microprose PC Idem 18
* ****
* ****
* * D 62 HIT F29 RETALIATOR Océan Amiga Simulation combat aérien
18
* ****
* *****
* * * * B 79 HIT F29 RETALIATOR Océan Atari ST Idem 18
* ****
* ****
* *** C 81 HIT FI 5 STRIKE EAGLE II Microprose PC CGA EGA VGA
Simulateur de vol et combat aérien 18
* ****
* * * *
* * * C 70 HIT FAERY TALE ADVENTURE (THE) Microillusions
Commodore 64 Jeu de rôle action (anglais) 1 ?
* *
* * B 61B SOSC FAERY TALE ADVENTURE (THE) Microillusions
Macintosh Idem 15
* ****
* * * *
* * * * D 83 GUI FAERY TALE ADVENTURE (THE) Microillusions PC EGA
Idem 13
* **
* **
* * C 73 SOSC FALCON MISSION VOL 1 Minorsoft Amiga Scénario pour
simulateur de vol 16
* ****
* ****
* **** C 70 RS FALCON MISSION VOL 1 Mirrorsoft Atari ST Idem 16
* ****
* ****
* **** C 70 RS FALLEN ANGEL Screen Amiga Beat-them-up 10
* ****
* ***
* * * * C 76 RS FANTASY ZONE Nec Avenue PC Engine Arcade 12
* ****
* ****
* **** D 76 RS FAST BREAK Accolade Amiga Simulation : course auto
13
* * *
* * * *
* * * C 70 GUI FAST BREAK Accolade Commodore 64 Idem 14
* * *
* * *
* * * B 65 RS 1 FAST BREAK Accolade Macintosh Idem 13
* * **
* * *
* * E 77 GUI FAST BREAK Accolade PC Idem 15 - - - 65 RSS FAST
FOOD Code Masters Amstrad CPC Action 3 ? *?
* * * *
* ** A 73 GUI FAST FOOD Code Masters Spectrum Idem 13
* ** *
* * * *
* * * * A 73 GUI 150 i&gkieb LOGICIEL MARQUE ORDINATEUR TYPE
INTÉRÊT GRAPHISME ANIMATION BRUITAGES PRIX PARU DANS N°
FORGOTTEN WORLD Sego Megadrive Arcade 15
* * * * *
* ****
* **** D 82 RS FORMATION SOCCER Human Technology PC Engine Sport
: football 17
* * * *
* *****
* * * D 81 HH FORMES ET COULEURS Carraz Amiga Educatif : éveil 16
~ ' " C 74 KID FORMES ET COULEURS Carraz Atari ST Idem 16 ~ " C
74 KID FORMES ET COULEURS Carraz PC Idem 16 ~ C 74 KID FOURMI
STORY 16 32 Atari ST Action 7 ? **
* * *
* * * * c O oUl 4 TH AND INCHES Accolade Macintosh Football
américain 10 ? * *
* * *
* * B 80 GUI 4 TH AND INCHES Accolade PC CGA EGA Idem 12
* * *
* * * *
* * B OO OUI FRANÇAIS CM1 Hatier Atari ST Educatif : français 15
" B 78 KID FRANÇAIS DU BREVET (LE) Hatier Amstrad CPC
Educatif : français 16 “ c 74 KID FRANÇAIS DU BREVET (LE)
Hatier PC Idem 16 C 74 KID FRED Ubi Soft Amiga Arcade aventure
16 ? * * ? *
* **** |
* ? * * c 78 RS FRED Ubi Soft Atari ST Idem 16
* ****
* **** c o ni i FREDDY HARDEST Dinamic Amiga Beat-them-up 8
* * * *
* * * *
* * * * c 76 RS FREE LIGHT JAPANESE Freelight Soft Macintosh
Educatif 8
* * * * “
* **** | F 83 GUI FREEDOM FIGHTER Sega Sega 8 bits Shoot-them-up
8
* ***
* ****
* **** C 81 GUI FRUIT MACHINE SIMULATOR Code Masters Spectrum
Machine à sous 10
* * * *
* * * *
* * * * A 73 GUI11 FULL METAL PLANET Infogrames Atari ST
Stratégie wargame 18
* ****
* ***
* * ** C 76 HIT FUN FACE Human Technology Atari ST Création de
portrait-robot “ ~ " D 70 CREA FUN SCHOOL Educationol Software
Amstrad CPC Educatif, éveil 15 - " C 75 KID FUN SCHOOL
EducatJonal Software Atari ST Idem 15 ~ “ " C 75 KIT) FUN
SCHOOL 3 Database Amiga Idem 16 ~ C 83 KID FUN SCHOOL 3
Database Atari ST Idem 16 C 83 Hrr FUTUR SPORT Actual
Screenshot Amiga Action combat 13
* * * *
* * * *
* * ** c 76 GUI FUTUR SPORT Actual Screenshot Atari ST 'dem 13
* ***
* **** ? *** c 71 RS G + PLUS Arobace Atari ST Utilitaire,
gestion du Gem - " D 76 CREA GALACTIC CRUSADER Bunch Games
Nintendo 8 bits Shoot-them-up 10
* * *
* * *
* * * c 82 GUI GALAGA Nintendo Nintendo 8 bits Arcade 3 **
* * * *
* * C 73 RS GALAGA 88 Namco PC Engine Arcade 15
* ****
* ****
* **** D 76 RS GALAXY FORCE 2 Activision Atari ST Arcade 10
* * * *
* * *
* * * * C 74 RS GAME GALORE Mandarin Atari ST Action 14
* * * *
* * *
* * * C 75 GUII GAMES SUMMER EDITION (THE) Epyx Amiga Sports
d'été multi-épreuves 14
* ****
* ****
* * * * c 73 GUI GAMES SUMMER EDITION (THE) Epyx Atari ST Idem 14
* ****
* ****
* *** c 71 RS GAMPURA Hudson PC Engine Jeu de dominos 8
* * **
* **
* * ** D oo uUi GAUNTLET Mindscape Macintosh Arcade 8
* ** *
* ** * D 73 GUI GEANTS DU SPORTS (LES) Ubi Soft Amiga Compilation
15 - - c 85 S GEANTS DU SPORTS (LES) Ubi Soft Amstrad CPC Idem
15 - ~ C 85 S GEANTS DU SPORTS (LES) Ubi Soft Atari ST Idem 15
- - “ C 85 S GEANTS DU SPORTS (LES) Ubi Soft PC Idem 15 _ ~ C
85 S GEMINI Station Atari ST Utilitaire, gestion de bureau 13 ~
" A 82 TJ GEMINI W1NGS Virgin Amstrad CPC Action 13
* * *
* * *
* ** B 70 GUI GEMINI WINGS Virgin Atari ST Idem 13
* * * *
* ****
* * ** C 70 RS GEMINI WINGS Virgin Commodore 64 Idem 10
* * * *
* * * * ' C 70 GUI GEMINI WINGS Virgin Spectrum Idem 11
* * *
* ****
* *** A 70 GUI GENEDIT Hybris Arts Atari ST Edition de sons MIDI
- " F 79 CRE.
GEOGRAPHIE, ATLAS ELECTRONIQUE ASDE Ubi Soft Atari ST Educatif : géographie 14 - D 80 KID GFA GUP Micro Application Atari ST Complément gem au GFA Basic 14 - ~ " C 85 S GFA BASIC 3.5 MA Atari ST Programmation 18 - C 79 CREA 7500 togitièls LOGICIEL MARQUE ORDINATEUR TYPE INTÉRÊT GRAPHISME ANIMATION BRUITAGES PRIX PARU DANS N° GUNBOAT Accolade PC Simulation navale combat 14
* ***
* ****
* * C 79 HIT GUNHED Hudson PC Engine Shoot them up 17
* ****
* *****
* ***** D 85S GUNSTICK (LE) Ubi Soft Amstrad CPC Pistolet et jeux
17
* ****
* ****
* * * * D 75 HPI GUNSTICK (LE) Ubi Soft PC Idem 15
* ****
* ****
* * * D 75 HITV
H. A.T.E Gremlin Atari ST Shoot-them-up 9
* ***
* ****
* * * C 71 RS HALLEY EAM Atari ST Serveur monovoie - “ " F 77
CREA HAMMERFIST Activision Amiga Action 15
* ****
* ****
* **** C 80 HIT HAMMERFIST Activision Atari ST Idem 14
* ****
* ****
* ** C 80 HITV HARD DRIVIN Domark Amiga Arcade course auto 18
* ***
* *****
* **** C 75 RS HARD DRIVIN Domark Amstrad CPC Idem 18
* ***
* *****
* * * B 75 RSS HARD DRIVIN Domark Atari ST Idem 18
* ****
* *****
* **** C 74 HIT HARD DRIVIN Domark PC Idem 16
* ***
* **** ? * ?
C 77 GUI HARDBALL 2 Accolade PC Base-bail 15
* ***
* ****
* * D 77 RS HARLEY DAVIDSON Mindscape Atari ST Simulation
sportive stratégie 15
* * * *
* ***
* * * * C 82 RS HARLEY DAVIDSON Mindscape PC Idem 12
* * * *
* * *
* * C 77 RS HARPOON PSS PC Wargame naval 14
* * * *
* *
* * * C 78 RS HARRICANA Loridel Amstrad CPC Action course moto
neige 5
* **
* ***
* * * B 79 RSS HARRICANA Loriciel Atari ST Idem 10
* **** ? **
* **** C 79 RS HARRIER ATTACK Encore Commodore 64 Action 7
* * *
* * *
* * * A 73 GUID HAWAUAN ODYSSEY SCENARY DISK Sublogic Macintosh
Disque scénario pour Flight Simulator 16
* ****
* ** ? * * C 79 GUI HAWAIIAN ODYSSEY SCENARY DISK Subiogic PC
Idem 17
* ****
* ***** * C 75 HIT HAWKEYE Thalamus Atari ST Action 12
* * *
* ****
* * * * C 70 GUID HEATWAVE Hewson Amstrad CPC Compilation 16
* ****
* ****
* *** B 73 GUID HEAVY METAL Access Amiga Action combat de char 10
* **
* * * *
* **** B 80 RS HEAVY METAL Access Amstrad CPC Idem 12
* * * *
* ***
* * * B 80 RSS HEAVY METAL Access Atari ST Idem 13
* ***
* ***
* ** C 80 RSS HEAVY METAL Access PC EGA Idem 11
* ***
* * * * ** B 80 RS HEAVY UNIT Taito PC Engine Arcade 16
* *****
* *****
* ** * D 76 HIT HELL EXPLORER Taito PC Engine Action
plates-formes 13
* ***
* * * *
* ***** C 82 RS HELL RAISER Exocet Amiga Combat vue latérale
plates-formes 15
* ****
* ****
* * * * C 75 RS HELL RAISER Exocet Atari ST Idem 13
* * * *
* ****
* * * * C 69 RS HELLFIRE Sega Megadrive Arcade 14
* ***
* ****
* * * * D 84 RS HELLRAIDER ARC Amiga Action 12
* ****
* ****
* *** C 77 RS HELLRAIDER ARC Atari ST Idem 12
* ****
* ****
* *** C 77 RSS HELLRAIDER ARC PC Idem 12
* ***
* **** ** C 77 RSS HEREWITH THE CLUES Actual Screenshots Amiga
Aventure policière 10
* **** - ~ C 82 SOSC HERO’S QUEST Sierra Amiga Aventure animée 14
* * * *
* * *
* ** * c 80 GUI HERO’S QUEST Sierra Atari ST Idem 14
* * *
* * *
* * * c 82 GUI HERO’S QUEST SieiTa PC Idem 14
* ** *
* * * *
* * E 74 SOSH HEROES Domark Amiga Compilation 14 - C 85S HEROES
Domark Amstrad CPC Idem 14 " c 85S HEROES Domark Atari ST
Idem 14 _ c 85S HEROES Domark Commodore 64 Idem 14 - " c 85S
HIGHWAY PATROL II Microids Aiari ST Course auto stratégie 15
* ***
* ?**
* * * B 75 RS HILLSFAR SSI Amiga Rôle action 16
* *****
* ?**
* ** C 75 SOSC HILLSFAR SS1 Atari ST Idem 16
* *****
* * * *
* ** C 75 SOSC HIT SQUAD (THE) Code Masters Spectum Action
aventure 14
* * * * * A 73 RS HOBBIT (THE) Beam Software Macintosh Aventure
12
* * ' D 82 GUI f 4 _ 150 0 LOGICIEL MARQUE ORDINATEUR TYPE
INTÉRÊT GRAPHISME ANIMATION BRUITAGES PRIX PARU DANS N° HOME
OFFICE KIT Commodore Amiga Pack Amiga 500 + logiciels ~ “ “ - F
74 CREA HONEY IN THE SKY Face PC Engine Shoot-them-up 5
* ?
* ****
* * ** D 76 RS Khopping mad Encore Amstrad CPC Action 11
* *?* ? *?*
* ** A 79 GUI HORIZON CE 1 Coktel Vision Atari ST à Educatif :
français mathématiques 15 - “ - C 81 KID | HORIZON CE 1 Coktel
Vision PC Idem _ - C 81 KID r HORSE RACING Mindscape Amiga
Course de chevaux stratégie 13
* * ** *
* * * *
* * * * C 77 RS [HORSE RACING Mindscape PC Idem 13
* * * *
* * * *
* * C 77 RSS T HOSTAGE Infogrames Macintosh Simulation guerrière
15
* * ? *
* ****
* ** * C 81 RS | HOT ROD Activision Atari ST Action course auto 5
* **
* * * *
* *** c 79 GUI | HOUND OF SHADOW Electronic Arts Amiga
Aventure rôle 18
* * * *
* ****
* ***** c 77 SOSC HOUND OF SHADOW Electronic Arts Atari ST Idem
19
* * **
* ****
* ***** c 73 SOSH HOUSE MUSIC SYSTEM Esat Amstrad CPC
Digitalisation sonore synthèse vocale “ - - - F 70 CREA HOYLE
BOOK OF GAMES Sierra on Une Amiga Réflexion : six jeu de cartes
15
* **** -
* * * C 78 RS HOYLE BOOK OF GAMES Sierra on Line Atari ST Idem 15
* **** -
* * * c 83 GUI HOYLE BOOK OF GAMES Sierra on Line PC. CGA, EGA,
VGA Idem 13
* ?**
* *
* ** c 71 RS HOYLE BOOK OF GAMES 2 Siena on Line Amiga Réflexion,
jeux de cartes 15
* *** -
* * * * c 83 GUI HOYLE BOOK OF GAMES 2 Sierra on Line PC Idem 13
* * * * ~ ** c 82 GUI HUNT FOR RED OCTOBER (THE) Software Toolbox
Apple II GS Simulation sous-marine 15
* * * *
* * “ D 73 GUI HUNTFOR RED OCTOBER (THE) Software Toolbox
Macintosh Idem 15
* ****
* * *
* * * D 73 GUI HURRICANE Sega Megadrive Arcade 14
* ****
* **** ? * * * D 81 RS ICEMAN Sierra on Line Amiga (1 Mo)
Aventure animée 17
* ***
* * * *
* * * C 82 GUI ICEMAN Sierra on Une PC Idem 17
* ****
* * * *
* * D 79 SOSH IKARI WARRIORS Elite Amstrad CPC Arcade 15
* ****
* ** *
* *** A 77 GUI IKARI WARRIORS Elite Atari ST Idem 15
* ****
* ****
* *** B 79 GUI IKARI WARRIORS Nintendo Console Nintendo Idem 13
* ***
* ****
* *** D 71 RS IMAGE FIGHT Irem PC Engine Shoot-them-up 10
* * *
* *****
* * * * C 82 RS IMAGE PARTNER Upgrade Atari ST Création graphique
monochrome 16 - F 73 CREA IMG SCAN Ladbroke Computing Atari ST
Utilitaire scanner - - ~ - F 75 CREA IMMORTAL Electronic Arts
Atari ST Aventure rôle action 19
* ****
* ***** * C 82 SOSH IMPERIUM Electronic Arts Atari ST Wargame
futuriste 15
* *** - ** B 81 RS IMPOSSAMOLE Gremlin Amiga Action plates-formes
15
* ****
* **** - C 79 HIT IMPOSSAMOLE Gremlin Atari ST Idem 15
* ****
* ****
* * * * C 79 RS INCORRUPTIBLES (LES) Océan Atari ST Shoot-them-up
tir sur cible 15
* ****
* ****
* **** C 73 HIT INDIANA JONES ACTION Lucas film Amiga Aventure
animée (anglais) 16
* ****
* ****
* *** C 69 HIT INDIANA JONES ACTION Lucasfüm Amstrad CPC idem 15
* ****
* * * *
* ** B 69HITV INDIANA JONES ACTION Lucosfilm Atari ST Idem 18
* ****
* ***
* * * C 71 SOSC INDIANA JONES ACTION Lucasfilm Commodore 64 Idem
15
* ****
* * * *
* *** B 70 RS INDIANA JONES ACTION Lucasfüm PC, CGA, EGA, VGA
Idem 18
* ?**
* * * *
* ** C 70 SOSH INDIANAPOLIS 500 Electronic Arts Amiga Simulation
de course auto 18
* ****
* ****
* **** C 82 HIT INDIANAPOLIS 500 Electronic Arts PC Idem 18
* ****
* *****
* **** c 74 HIT INFESTATION Psygnosis Amiga Aventure action 18
* ****
* * ** c 77 SOSH INFESTATION Psygnosis Atari ST Idem 18
* ****
* **** ** c 79 SOSC INSECTOR X Taito Megadrive Shoot-them-up 13
* ****
* ** *
* *** D 83 RS INTACT Sphinx Software Amiga Shoot-them-up 14
* ****
* * * *
* * * B 79 RS INTERFACE MIDI Trilogie Amiga Création musicale
interface MIDI ~ - “ - E 76 CREA INTERNATIONAL 3D TENNIS Palace
Amiga Sport : tennis 3D orientable 16
* * * *
* * *
* ** C SORS INTERNATIONAL 3D TENNIS Palace Amstrad CPC Idem 15
* * *
* * **
* **** B 82CHA INTERNATIONAL SOCCER CHALLENGE Microprose Atari ST
Simulation de football 3D 18
* ****
* ****
* *** B 82 HIT LOGICIEL MARQUE ORDINATEUR TYPE INTÉRÊT 3RAPHISME
ANIMATION BRUITAGES PRIX PARU )ANS N° INTERPHASE Image Works
Amiga ction stratégie 3D 18
* ****
* *****
* **** C o ni 1 INTERPHASE Mlrrorsoft Atari ST Idem 18
* ****
* *****
* **** C INTRIGUE A LA RENAISSANCE Coktel Vision Atari ST
Educatif : histoire 14 " c 16 t JL 7d HIT INTRUDER Ubi Soft
Atari ST Shoot-them-up 16
* ****
* ****
* * * * ?
7fi SOSC IRON LORD Ubi Soft Amiga Aventure 14
* ****
* * * *
* * * * IRON LORD Ubi Soft Amstrad CPC Idem 17
* ****
* **** ? *** B * oUor.
IRON LORD Ubi Soft Atari ST Idem 14
* ****
* * * *
* * * * C o oUOL ISHIDO Accolade Amiga Réflexion stratégie 16
* ****
* * * C rr CAME FROM THE DESERT Cinemaware Amiga Aventure
interactive 3D 17
* *****
* ****
* ***** u ITALY 90 US Gold Atari ST Sport : football 16
* ****
* ****
* * * ?
C y Mil IVANHOE Océan Amiga Beatthem-all 15
* ****
* **** 1
* **** c IVANHOE Océan Atari ST Idem 15
* *****
* ****
* **** C o ni i JACK THE NIPPER Kixx Amstrad CPC Action 13
* ****
* ****
* * * * JACQUES NICKLAUS GREATEST 18 HOLES Accolade Amiga Spori :
golf 16
* ****
* ****
* * * c 70 d i* JAWS Screen 7 Amiga Action stratégie 16
* * * *
* ***
* **** JAWS Scrcen 7 Amstrad CPC Idem 16
* * * *
* ***
* * * * B U ÇjUI Ie, Gl M JET Sublogic Macintosh Simulation de
combat aérien 12
* * * *
* **
* * JEU D’IMAGES Carraz Atari ST Educatif : éveil 16 “ “ C 83 KID
83 KID JEU D’IMAGES Carraz PC Idem 16 JOHN MADDEN FOOTBALL
Electronic Arts Commodore 64 Football stratégie 12
* *
* *
* ** B 77 GU1D JOKER MICRO ORTHOGRAPHE GRAMMAIRE 6 Bordas Atari
ST Educatif : français 16 “ C 01 rJU ri Kin JOKER MICRO
ORTHOGRAPHE GRAMMAIRE 6 Bordas PC Idem 16 ' JUMPING JACK SON
Infogrames Atari ST Action stratégie 15
* ****
* **** |
* **** D JUSTICIERS 1 (LES) SFMI Amiga Idem 15 " C Obo JUSTICIERS
1 (LES) SFMI Amstrad CPC Idem 15 c JUSTICIERS 1 (LES) SFMI
Atari ST Idem 15 ' C ObO JUSTICIERS 2 (LES) Océan Amiga
Compilation 13 JUSTICIERS 2 (LES) Océan Amstrad CPC Idem 13 " L
JUSTICIERS 2 (LES) Océan Atari ST Idem 13 ' C Obo KARATEKA
Broderbund Amstrad CPC Arts martiaux 15
* ****
* ****
* ** B OC Ko KARATEKA Broderbund Atari ST Idem 10
* ***
* * * C 66 RS KAYDEN GARTH EAS Atari ST Stratégie action 9
* *?*
* *
* * * C 74 RS KEEF THE THIEF Electronic Ans Apple II GS Aventure
rôle 11
* * * * C KEEF THE THIEF Electronic Ans Amiga Idem 17
* * * *
* *
* * * KENNY DALGLISH SOCCER MATCH Impressions Amiga Sport
football action 6
* * *
* **
* * C 75 RS KHALAAN Chip Amiga Wargame commerce politique 15
* * *?*
* ** *
* *** c ou Ko KHALAAN Chip Atari ST Idem 15
* ****
* *?
* * * ?
L KHALAAN Chip PC EGA Idem 14
* ***
* * * *
* ?** c OU Koo KICK OFF Titus Amiga Football vue aérienne 16
* ****
* ****
* **** c W KO KICK OFF Titus Amstrad CPC Idem 16
* ***
* ****
* ** B KICK OFF Titus Atari ST Idem 16
* ****
* *****
* **** C KICK OFF Anco Titus Spectrum Idem 15
* * *
* ** * A b LjUIU KICK OFF II Anco Amiga Idem 17
* * * *
* ****
* * * * b KID GLOVES Logotron Amiga Aventure action 12
* * *
* **
* * * C 78 RSS KID GLOVES Logotron Atari ST Idem 12
* * *
* * *
* *?
B O Ko KILUNG GAME SHOW Psygnosis Amiga Action plates-forme réflexion 18
* ****
* ****
* **** C 83 HIT KING OF CASINO Victor PC Engine Jeu de hasard 13
* ****
* ****
* **** D 79 RS KING OF CHICAGO Cinemaware Atari ST Aventure
animée (anglais) 14
* ****
* * *
* ** C 71 SOSC LOGICIEL MARQUE ORDINATEUR TYPE INTÉRÊT 3RAPHISME
ANIMATION BRUITAGES PRIX PARU DANS N° LEISURE SUIT LARRY ni
Sierra on Une Amiga Aventure animée 15
* ****
* ****
* * * C LEISURE SUIT LARRY IU Sierra on Line Atari ST Idem 15
* * * *
* * *
* * * L LEISURE SUIT LARRY III Sierra on Line PC Idem 15
* * * *
* **
* * C o LEPRECHAUN Shodan Macintosh Plates-formes 10
* **
* * *
* ** D IjUI LHX ATTACK CHOPPER Electronic Arts PC c
Simulateur de ombat d’hélicoptère 18
* ****
* **** ** C o ni [ LIFE AND DEATH Software Toolworks Macintosh
Simulation chirurgicale 17
* ****
* ****
* * ?
F LIFE AND DEATH Software PC CGA EGA VGA Idem 17
* ****
* * * * u LIFE FORCE Konami Nintendo 8 bits Arcade 17
* ****
* ****
* * ** D l'à Kb LIFT (THE) Nathan Atari ST Educatif : anglais 18
- “ C 77 KID UFT (THE) Nathan PC Idem 18 C ML) RI fit : LIVE
AND LET DIE Encore Amiga Action 10
* *** ? * * *
* * * LIVE AND LET DIE Encore Atari ST Idem 10
* *?*
* * *
* * * LIVINGSTONE II LIVINGSTONE II Operasoft Operasoft Amiga
Amstrad CPC Action plates-formes Idem 13 13
* ***
* **** ? * * *
* ****
* * *
* * * B 78 RS LIVINGSTONE I!
Operasoft Atari ST Idem 13
* * * *
* ***
* * C 80 LODE RUNNER Broderbund Atari ST Action réflexion 15
* * *
* * * *
* * * * LODE RUNNER Broderbund Macintosh Idem 13
* *
* **
* * L LODE RUNNER Broderbund PC Engine idem 12
* * *
* ** ? ??
LOOM Lucasfilm Amiga Aventure animée 16
* ****
* ****
* *** C 83 SOSC LOOM Lucasfilm Atari ST Idem 16
* ****
* ****
* *** C LOOM Lucasfilm PC Idem 16
* *****
* ****
* * * * u o ni : LOST DUTCHMAN MINE Magnetic Image Amiga
Stratégie aventure action 16
* ***
* * * *
* * * * C ol Kb LOST DUTCHMAN MINE Magnetic Image Atari ST Idem
16
* * * *
* * *
* * * c n: ' OO QfjCf LOST PATROL Océan Amiga Aventure action
13
* *****
* ***
* * * * LOTUS ESPRIT TURBO CHALLENGE Gremlin Amiga Sport : course
auto 17
* ***
* ****
* **** c oo ni.
LOW BLOW Electronic Arts PC Sport : boxe 14
* ***
* ****
* * QA (~HA Ml TANK PLATOON Microprose PC Simulation combat
blindé 18
* ****
* ****
* * MAD PROFESSOR MARIARTI Krisalis Atari ST Action plates-formes
11
* ****
* * * *
* * * * C oo UUI MAFFIA Cosmic Software Amstrad CPC Action 10
* * * *
* **
* ? * b MAN HOLE Activision Macintosh Découvertes 15
* *****
* * * *
* **** D MANHUNTER 2 SAN FRANCISCO Sierra on Une Amiga Aventure
animée 15
* * *
* * *
* * * D 80 GUI MANHUNTER 2 SAN FRANCISCO Sierra on Une Atari ST
Idem 17
* ***
* * *
* ** D 71 MANHUNTER 2 c Afsj FRANCISCO Sierra on Une PC CGA EGA
Idem 17 MANCHESTER UNHED Krisalis Amiga Simulation sportive
football 16
* ****
* ****
* **** C ni I MANCHESTER UNITED Krisalis Atari ST Idem 16
* ****
* * * *
* **** MANHUNTER IN NEW YORK Sierra on Line Amiga Aventure animée
16
* ***
* ***
* ** C 67 GL1 MANHUNTER IN NEW YORK Sierra on Une Macintosh Idem
15
* ***
* * * *
* ** E 77 GL'I MANIAC MANSION Lucasfilm Atari ST Aventure animée
15
* ***
* * *
* * * * 7R SOSC MANIAC MANSION Lucasfilm PC Idem 15
* ***
* * * oq r;[ il MANIAC PRO WRESTLING .
Lucasfilm PC Engine Sport : catch 9
* ***
* * *
* * * RR MAN IX Millenium Atari ST Action stratégie 12
* * *
* ** ?
* * * MASTER CHU AND THE DRUNKARD HU Color Dreams Nintendo 8 bits
Beat-themall 13
* * * *
* **?
* * * D OZ OUI MASTER COLLECTION Ubi Soft Amiga Compilation
action et sport 14
* * * *
* ****
* * * * C u ou MATCH rr Grandslam Amiga Réflexion 11
* **** '
* *** C y ko MATH EX VTA PC Educatif : mathématiques 12 C 77 KID
MATRIX MARAUDER Psygnosls Amiga Action stratégie 13
* ***
* ****
* **** C 82 RS MAUPITI ISLAND Lankhor Amiga Enquête
policière icône 18
* ****
* * *
* **** * C 80 RS MAUPITI ISLAND Lankhor Atari ST Idem 18
* ****
* * *
* ***** c la bUbn l LOGICIEL MARQUE ORDINATEUR TYPE INTÉRÊT
GRAPHISME ANIMATION BRUITAGES PRIX PARU DANS N° MAZEMANIA
Hewson Commodore 64 Action stratégie 14
* ****
* ?** B 75 RS MAZEMANIA Hewson Spectrum ‘ Idem 15
* * * *
* ****
* * B 70 RS MECHWARRIOR Activision PC EGA Action stratégie 16
* * * * **
* *** D 79 RS MEGA PACK Loricicl Amstrad CPC » Action 12
* * *
* ***
* * * B 76 GUID MEGAMAN Nintendo Nintendo 8 bits Plates-formes 15
* * **
* ****
* * * * D 78 RS MEGANOID Software Direct Amiga Editeur de
casse-briques 10
* * *
* **** ? *** C 82 GUI MEGATRAVELLER Paragon Software PC Aventure
rôle animée 15
* **
* ** * D 83 SOSH MEMORY MATE Broderbund Loriciel PC Classement de
notes “ “ E 74 CREA METAL FIGHTER Color Dreams Nintendo 8 bits
Shoot-them-up 12
* * *
* **
* * * C 82 GUI METAL GEAR Nintendo Nintendo 8 bits
Arcade aventure 17
* ****
* ****
* **** D 78 RS MICROPROSE SOCCER Microprose Amiga Sport :
football 16
* ****
* ***
* **** C 69 RS MIDNIGHT RESISTANCE Océan Amiga Arcade 16
* ****
* ****
* * * * C 83 RS M1DNIGHT RESISTANCE Océan Atari ST Idem 15
* * **
* ****
* * * * C 82 HIT MIDWINTER Rainblrd Amiga Aventure action
stratégie 18
* *****
* ****
* **** D 80 RS MIDW1N l'EK Microprose Atari ST Idem 18
* *****
* ****
* **** C 76 HIT MIG 29 SOVIET FIGHTER Code Masters Spectrum
Simulation combat aérien 14
* ***
* ****
* * A 73 RS MIGHT AND MAGIC II New World Computing Amiga Aventure
rôle 15
* **** ** “ C 79 SOSC MIGHT AND MAGIC R New World Computing Apple
11 Idem 17
* *****
* ***
* * E 66 SOSH MIKE READS POP QUIZ Forme Amstrad CPC (K7)
Réflexion qulz 5
* * * * “
* * A 83 GUI MINDBENDER Gremlin Amiga Réflexion 15
* ***
* ***
* *** C 74 RS MINDBENDER Gremlin Atari ST Idem 15
* ***
* ***
* * * C 76 GUI MISSION JUPITER Code Masters Spectrum
Shoot-them-up 8
* ***
* ***
* * A 73 GUID MISTER HELI Firebird Amiga Shoot-them-up 15
* ****
* ****
* **** C 71 RS MOBILEMAN Loriciel Amstrad CPC Action labyrinthe
10
* ***
* * *
* * * B 82 GUI MON ORDINATEUR A DESSIN Carraz Amstrad CPC
Educatif : dessin 14 - B 78 KID MONDE DES MERVEILLES (LE)
Océan Amiga Compilation 17 - - - C 85S MONDE DES MERVEILLES
(LE) Océan Amstrad CPC Idem 17 - - C 85S MONDE DES MERVEILLES
(LE) Océan Atari ST Idem 17 - - “ C 85S l MONTE CARLO CASINO
Code Masters Amstrad CPC Réflexion casino 12
* ** *
* * * ?
? * * * A 73 GUI ' MONTE CARLO CASINO Code Masters Spectrum Idem 13
* ** *
* * * ?
* ?** A 73 GUI MOONWALKER US Gold Amiga Action 12
* * * *
* ***
* *** C 76 GUI MOONWALKER US Gold Amstrad CPC Idem 12
* * * *
* ***
* * * C 75 GUI MOONWALKER US Gold Atari ST Idem 12
* * * *
* ****
* **** C 75 RS MOONWALKER Sega Megadrive Idem 15
* ****
* *****
* ***** D 83 HIT MOT Opéra Soft Atari ST Action 12
* *****
* * * *
* * * C 77 RS MOT Opéra Soft PC EGA Idem 14
* ****
* ****
* * B 75 RS MOTHER GOOSE Sierra Macintosh Aventure animée 14
* * *
* * * *
* ** E 79 GUI MOTO ROADER NEC PC Engine Course automobile 11
* **
* ** *
* **** D 76 RS MR DO RUN RUN Electrocoin Amiga Arcade 12
* * * *
* ***
* * ** C 82 RS MR DO RUN RUN Electrocoin Atari ST Idem 12
* ***
* * * *
* + * * C 82 RS MR HEU NEC PC Engine Arcade 16
* ****
* ****
* **** D 76 RS " MUSCLE CARS Accolade Amiga Disque scénario pour
Test Drive II 10
* ****
* ****
* **** B 75 GUI MUSIC STUDIO Activision PC CGA EGA Création
musicale éditeur de partition “ “ ~ “ F 70 CREA ¦ MYSTERY OF
THE MUMMY Rainbow Arts Amiga Aventure icône 15
* * * * * C 73 SOSC MYSTIC DEFENDER Sega Megadrive Action 17
* *****
* *****
* **** D 80 HIT MYTH System 3 Amstrad CPC Arcade aventure 14
* * * *
* ***
* * * * B 76 RS NAVY MOVES Dinamlc Amiga Action 14
* ****
* ****
* * * * C 70 RS NAVY MOVES Dlnamic Atari ST Idem 13
* ****
* ****
* *** C 70 GUI LOGICIEL MARQUE ORDINATEUR TYPE INTÉRÊT GRAPHISME
NlMATION 3RU1TAGES PRIX PARU )ANS N° 70 CI !l NAVY MOVES
Dinamic Commodore 64 Action 13
* ****
* ****
* **** NAXAT OPEN Naxat PC Engine Sport golf 14
* * * *
* ****
* * * * D O Ko NECRIS DOME Code Masters Spectrum Aventure 13
* **** A NECRON APTOR QUEST
16. 32 Atari ST Aventure icône 10
* **
* *
* *** B uU!
NEUROMANCER Electronic Arts Amiga Aventure animée 15
* ***
* .**
* * * C NEUROMANCER Interplay Apple II GS Idem 18
* ****
* **** * u NEUROMANCER Interplay Commodore 64 Idem 18
* * * ?
* ***
* * * * u NEUROMANCER Interplay PC Idem ' 16
* * *
* * * * C ** OuoL NEUTOPIA Hudson Soft PC Engine Arcade aventure
16
* ****
* ****
* **** D 77 RS NEVERMIND Psygnosis Amiga Action réflexion 13
* * * *
* * * *
* * * * C 77 CI ü NEVERMIND Psygnosis Atari ST Idem 13
* ****
* **** |
* * * * NEW ZEALAND STORY Océan Amiga Arcade 17
* ****
* ****
* * * * NEW ZEALAND STORY Océan Atari ST Idem 17
* ****
* **** 1
* * * * NEW ZEALAND STORY Océan Commodore 64 Idem 17
* ****
* ***** D R? RS NEW ZEALAND STORY Sega Megadrive Idem 17
* ****
* ****
* * * * NEW ZEALAND STORY Taito PC Engine Idem 17
* ****
* ****
* **** 74 GUI NIGHT HUNTER Ubi Soft Amstrad CPC Arcade aventure
14
* ****
* **** NIGHT HUNTER Ubl Soft Atari ST Idem 14
* * * *
* ****
* * * * C oo Ko NIGHT HUNTER Ubi Soft PC Idem 14
* ****
* ****
* * * * L NIL DIEU VIVANT Chip Amiga Action commerce et jeux de
rôle 17
* *****
* ****
* **** NIL DIEU VIVANT Chip Atari ST Idem 16
* ****
* * * *
* *** C u ni i NINJA SPIRIT Activision Amiga Arcade 13
* * * *
* ****
* * * * c «U Koo NINJA SPIRIT Activision Atari ST Idem 13
* * * *
* ****
* * * * c 80 RS NINJA SPIRIT Irem PC Engine Idem 17
* ****
* *****
* * * * u NINJA WARRIOR Virgin Amiga Arcade combat 17
* *****
* ****
* **** c 75 HIT NINJA WARRIOR Virgin Atari ST Idem 17
* *****
* ****
* **** c NINJA WARRIOR Virgin Commodore 64 Idem 16
* ****
* ****
* **** B 76 RS 78 RS NITRO BOOST Code Masters Amiga Course action
11
* * * *
* * *
* * * ?
NORTH AND SOUTH Infogrames Amiga Wargame et action 14
* ****
* * *
* ***** C NORTH AND SOUTH Infogrames Atari ST Idem 14
* ****
* * * *
* ***** C NUCLEUS Mlcrotec Amiga Shoot-them-up 11
* ****
* * *
* * * * c 73 HIT',1 OIL IMPERIUM Reline Amiga Action stratégie
commerce 16
* * * *
* **
* * ?
011. IMPERIUM Rellne Atari ST Idem 16
* * * *
* * *
* * * c 73 HH OLIVER AND CO Tomahawk Amiga Action 11
* ***
* * ?
* ** B OUVER AND CO Coktel Vision Atari ST Idem 12
* ****
* ***
* **** B IO KO OMEGA Origin Amiga Stratégie, création de char 17
* **
* * * ** C o bUori OMNI-PLAY BASKETBALL Mindscape Amiga Sport :
basket-ball 15
* ****
* ****
* * * * C 70 RS OMN1CRON CONSPIRACY Mlrrorsoft PC Aventure 15
* ***
* * **
* * * D O oUorl ONSLAUGHT Hewson Amiga Stratégie action 13
* ****
* ****
* **** o ONSLAUGHT Hewson Atari ST Idem 13
* ** * *
* ****
* * * * C l1* Koo OOZE Linel Atari ST Aventure graphique
(anglais) 15
* ***** “
* *** OPERATION THUNDERBOLD Océan Amiga Arcade 14
* *****
* * * *
* **** C 75 HIT OPERATION THUNDERBOLD Océan Amstrad CPC Idem 14
* ****
* ****
* * * B o rtl i v OPERATION WOLF Océan Amiga Action tir sur
cible 19
* *****
* *****
* ***** C 62 HIT OPERATION WOLF Océan Amstrad CPC Idem 16
* ****
* ****
* * * * B b s rtl l v OPERATION WOLF Océan Atari ST Idem 17
* **** *
* *****
* * * * C 62 HITV OPERATION WOLF Océan Commodore 64 Idem 15
* ****
* * * *
* **** B 62 HITV OPERATION WOLF NEC Avenue PC Engine Idem 16
* ****
* *****
* * ** C 83 RS LOGICIEL MARQUE ORDINATEUR TYPE INTÉRÊT GRAPHISME
ANIMATION BRUITAGES PRIX f PARU DANS N° roPERATION WOLF Sega
Sega 8 bits Action tir sur cible 16
* ****
* ****
* * * * C 80 RS r OPERATION WOLF Océan Spectrum Idem 18
* ****
* ***** ? * * * B 63 HIT r ORDYNE Namco PC Engine Shoot-them-up
15
* ****
* ****
* **** E 74 RS r OREILLE EN POINTE (L') Carraz Atari ST Éducatif
: éveil musical 18 " ” C 77 KID ORIENTAL GAMES Microstyle Amiga
Arts martiaux 15
* ***
* ****
* * * * B 84 RS | ORIENTAL GAMES Microstyle Amstrad 6128 Idem 15
* *? *
* * * *
* * * B 84 RS ORIENTAL GAMES Microstyle Atari STE Idem 15
* * * *
* ****
* ** * B 84 RS | OVERLANDER Elite Amiga Course auto shoot them-up
15
* ****
* ****
* **** C 77 RS [oveRlander Encore Amstrad CPC Idem 10
* ***
* * * *
* * * A 79 GUI I OVERLANDER Encore Atari ST Idem 8
* ?**•
* ***
* ?* * B 81 GUI I OVERLANDER Elite Commodore 64 Idem 14
* ****
* * * *
* **** C 61 RS r OXXONIAN Time Warp Amiga Action réflexion 16
* ****
* ****
* **** B 74 RS P47 Firebird Amiga Arcade 18
* ****
* * * *
* **** C 78 RS P47 Flreblrd Amstrad CPC Idem 14
* ****
* ****
* * * * B 76 HITV P 47 Firebird Atari ST Idem 14
* ****
* * * *
* * * * C 76 HIT P 47 Rrebird PC Engine Idem 18
* ****
* ****
* **** D 85 S P 51 MUSTANG Bullseye Macintosh Simulateur de vol
12
* ?
* * * *
* * * D 82 GUI PAINT DESIGNER Esat Atari ST Création graphique 16
- E 77 CREA PALADIN Omnitrend Atari ST leu de rôle wargame
(anglais) 14
* * *
* * ** C 61B SOSC PALADIN Omnitrend Macintosh Idem U
* * * ** * C 75 GUI PAN G Océan Amiga Arcade 16
* ****
* ****
* **** C 82 HIT PANZER BATTLES Stratégie Studies group Commodore
64 Wargame 13
* * * * - - B 77 RSS PANZER BATTLES Stratégie Studies Group PC
Idem 13
* * ** C 77 RS PAPER BOY Elite Atari ST Action 11
* ****
* ****
* * * * C 71 RS PARANOÏA Naxat Soft PC Engine Shoot-them-up 12
* * * *
* ****
* **** E 79 RS PARIS DAKAR 90 Coktel Vision PC Simulation
sportive 10
* * * *
* * * *
* ** C 77 RSS PAWN (THE) Rainbird Macintosh Aventure 13
* * - - D 75 GUI PC GLOBE 3.0 Comwell Systems PC Géographie
relationnelle 17
* **** - E 74 HIT PC KID Hudson Soft PC Engine Action 19
* ****
* ****
* **** D 75 HIT PERMIS DE TUER Domark Amiga Action stratégie 15
* ****
* ***
* * ** B 69 HIT PERSIAN GULF INFERNO Magic Bytes Amiga Action 11
* * *
* * * *
* **** C 79 GUI PGA TOUR GOLF Electronic Arts PC Sport : golf 15
* * * *
* * * *
* * * C 81 RS PHANTOMAS Code Masters Spectrum Action aventure 12
* * *
* ** ** A 73 RS PHELLIOS Namco Megadrive Shoot-them-up 16
* ****
* *****
* *** D 83 RS PICTIONNARY Domark Amiga Jeu de société 12
* **
* *
* * B 74 RS PICTIONNARY Ubi Soft Amstrad CPC Idem 12
* * * ** ? * * B 76 GUI PICTIONNARY Domark Atari ST Idem 14
* **
* * * *
* * * D 74 RSS PICHONNARY Domark PC Idem 12
* * *
* *
* * B 74 RSS PINBALL MAGIC Lx riciel Amiga Flipper multi tableaux
16
* ****
* ****
* ***** C 75 HIT PINBALL MAGIC Loriciel Amstrad CPC Idem 14
* ?**
* ***
* * * B 78 RS PINBALL MAGIC Loriciel Atari ST Idem 14
* ****
* ***
* * * B 78 RSS PIPE DREAM Nintendo Game Boy Action rRéflexion 16
* *** -
* ** B 83 GUI PIPEMANIA Empire Amiga Réflexion action 18
* * * * -
* * * * C 77 HIT PIPEMANIA Empire Atari ST Idem 18
* * * *
* *** C 79 RS PIPEMANIA Empire PC Idem 18
* *? * ~
* * * * c 79 RSS PIRATES Microprose Amiga Simulation, aventure et
action (anglais) 18
* ****
* * * *
* **** D 78 SOSC PIRATES Microprose Atari ST Idem 16
* * * *
* * * *
* * * c 70SOSH PIRATES Microprose Macintosh Idem 15
* ***
* * ? * c 65 GUI ANIMATION GRAPHISME INTERET TYPE ORDINATEUR
MARQUE LOGICIEL B 15 Beat-them-all Amiga Innerprise Software
PLAGUE (THE) Educatif, primaire Atari ST PLANETE CONNAISSANCE
Sport, gestion d’équipe et match Amiga PLAYER MANAGER PLAYER
MANAGER Sport :football américain Broderbund PLAYMAKER FOOTBALL
Amiga PLOTTING Aventure animée (anglais) Amiga Sierra on Line
POLICE QUEST II PC CGA EGA VGA Sierra on Une POLICE QUEST II 66
SOSC Jeu de rôle animé Apple II POOL OF RADIANCE 77 SOSC
Macintosh POOL OF RADIANCE 65 SOSC PC CGA EGA POOL OF RADIANCE
Action réflexion Infogrames Stratégie simulation Amiga POPULOUS
idem Electronic Arts POPULOUS Megadrive Electronic Arts
POPULOUS POPULOUS Scénario pour Populous Atari ST POPULOUS DATA
DISK Aventure icône Amiga Legend Software PORTES DU TEMPS (LES)
Legend Software PORTES DU TEMPS (LES) Action course de bateau
Amstrad CPC Code Masters POWER BOAT SIMULATOR Spectrum Code
Masters POWER BOAT SIMULATOR Arcade course auto Amiga POWER
DRIFT POWER DRIFT 81 RS POWER DRIFT PC Engine POWER DRIFT Sport
: base-bail PC Engine POWER LEAGUE BASEBALL III Sport action :
offshore Commodore 64 Accolade POWERBOAT USA Simulation de
course spatiale 3D Amiga POWERDROME Electronic Arts POWERDROME
Electronic Arts POWERDROME Aventure rôle stratégie Amiga
Electronic Arts POWERMONGER Shoot-them-up Amiga Wargame 73 GUI
Sport : ski Spectrum Code Masters PROFESSIONAL SKI SIMULATOR 70
Hr
* ***** Aventure action 3D Commodore 64 PROJECT FIRESTART Action
football futuriste Amiga PROJECTILE Electronic Arts PROJECTILE
81 RS Shoot-them-up Coregrafx PSYCHO CHASER Action
plates-formes Sega 8 bits PSYCHO FOX Traitement de texte et PAO
Amiga Disc Company PUBL1SHER (THE) 83 CRFA Utilitaire : PAO
Amiga (1 Mo) Upgrade PUBLISHING PARTNER MASTER Atari ST 1040
Upgrade PUBLISHING PARTNER MASTER 80 CREA Atari ST (1 Mo)
Upgrade PUBLISHING PARTNER MASTER 1.8 74 RS Amiga Amstrad CPC
PUFFVS SAGA PUFFVS SAGA PUZZNIC 85 S Game Boy PC Engine PUZZNIC
82 R?
PUZZNIC ÏSM fepfdfefs LOGICIEL MARQUE ORDINATEUR TYPE INTÉRÊT GRAPHISME ANIMATION BRUITAGES PRIX t PARU DANS N° [ PYRAMAX Are Atari ST Action 7
* **
* * *
* *?
C 84 GUI r qix Nintendo Game Boy .
Action réflexion 14
* *
* ***
* **** B 83 RS | QUATERSTAFF Infocom Macintosh Jeu de rôle
(anglais) 18
* **** -
* * ** - 71 SOSC I QUARTH Konami Game Boy t Arcade 16
* * * *
* ****
* *** B 82 RS | QUARTZ Firebird Amiga Shoot-them-up 16
* ****
* *****
* **** C 74 HIT | 4D BOXING Mindscape PC Sport : boxe 15 **
* ***'**
* *** C 83 RS QUATRE SAISONS DE L'ECRIT (LES) Génération 5
Amstrad CPC Educatif : français 16 - - C 71 KID QUATRE SAISONS
DE L'ECRIT (LES) Génération 5 PC Idem 16 “ - - C 71 KID 90
ITALY SOCCER Simulmondo PC Sport football 2
* * **
* ** C 82 RS QUESTMASTER Miles Computing PC Aventure 10
* * *
* * *?
C 82 SOSC
R. C. GRAND PRIX Sega Sega 8 bits Course automobile 11
* ***
* ****
* *** C 78 RS RAILROAD TYCOON Microprose PC Simulation économique
17
* * * *
* ***
* * * D 79 HIT RAINBOW ISLANDS Océan Amiga Arcade 19
* ****
* ****
* **** C 77 HIT RAINBOW ISLANDS Océan Amstrad CPC Idem 18
* ****
* **** ? ?** B 77 HIT RAINBOW ISLANDS Firefird Atari ST Idem 17
* ****
* ****
* **** C 69 HIT RAINBOW ISLANDS Océan Commodore 64 Idem 18
* ****
* ****
* **** B 78 RS RAINBOW WARRIOR Microstyle Atari ST Action
plates-formes 15
* ****
* ***
* * * * C 70 RS RALLY CROSS Titus Atari ST Action course auto 6
* * *
* *?
* * B 75 GUI RALLY CROSS Titus Spectrum Idem 5
* ** ? ** * A 75 GUI RAMBO III Océan Amstrad CPC Action combat
labyrinthe 16
* *****
* ****
* * * * B 63 HIT RAMBO III Océan Atari ST Idem 16
* ****
* ****
* * * * C 63 HIT RAMBOm Sega Megadrive Idem 14
* ****
* ****
* **** C 82 RS RAMBO m Sega Sega 8 bits Idem 15
* ****
* ****
* * * * C 64 RS RANK XEROX Ubi Soft Atari ST Arcade aventure 10
* * * *
* ***
* *** C 82 RS RASTAN SAGA 11 Taito Megadrive Beat-them-all 5
* * * *
* *
* ** D 83 RS RASTAN SAGA II Taito PC Engine Idem 5
* * * *
* *
* ** D 83 RS REAL TIME SOUND PROCESSOR Adept Development Amiga
Création d'effets sonores - - - F 71 CREA RECONNAIS-MOI
Carra?
Amiga Educatif : éveil 16 - - - B 74 KID RECONNAIS-MOI Carraz Amstrad CPC Idem 16 “ - - B 74 KID RECONNAIS-MOI Carraz Atari ST Idem 16 - - B 74 KID RECONNAIS-MOI Carraz PC Idem 16 - " - B 74 KID RED ALERT Hudson PC Engine CD Rom Action 18
* ****
* *****
* ***** E 78 HIT RED HEAT Océan Amiga Action combat 12
* ****
* ****
* **** C 70 RS RED HEAT Océan Atari ST Idem 13
* ****
* ****
* * * * C 70RSS RED STORM RISING Microprose Amiga Simulation de
combat sous-marin 15
* **
* **
* * * * C 83 GUI RED STORM RISING Microprose Atari ST Idem 15
* ****
* * * *
* ** C 74 RS RED STORM RISING Microprose Commodore 64 Idem 15
* **** ? ***
* * * B 63 RS RED STORM RISING Microprose PC CGA EGA Idem 15
* ****
* ***
* * * C 69 RS REDACTEUR RI (LE) Epigraf Atari ST (1 Mo)
Traitement de texte 19 - - F 80 CREA REGGΠJACKSON BASEBALL
Sega Sega 8 bits Sport : base-bail 13
* ****
* ****
* ***** C 70 RS RENAISSANCE Impressions Amiga Action 15
* ****
* ****
* * * * C 76 GUI RENAISSANCE Impressions Atari ST Idem 12
* * * *
* ***
* *** C 79 GUI RESOLUTION 101 Millenium Amiga Action 3D 13
* ****
* **** B SORS RESOLUTION 101 Millenium Atari ST Idem 13
* ****
* ****
* ** B 80RSS RETOUCHE ALM Atari ST Traitement des images 17 ” F
83 CREA RETROGRADE Thalamus Commodore 64 Shoot-them-up 15
* * **
* ****
* **** B 83 RS RETROUVE L'HISTOIRE Carraz Editions Amiga
Educatif. éveil 12 “ - B 76 KID RETROUVE L’HISTOIRE Carraz
Editions Amstrad CPC Idem 12 - “ - B 76 KID PRIX BRUITAGES
INTÉRÊT ANIMATION GRAPHISME TYPE ORDINATEUR MARQUE LOGICIEL B
Educatif. éveil Atari ST Carras Editions Carras Edifions
RETROUVE L'HISTOIRE RETROUVE L'HISTOIRE Megadrive Sega REVENGE
OF THE SHINOBI (THE)_ Utilitaire : switcher Atari ST REVOLVER
Action stratégie plates-formes Amiga Microprose RICK DANGEROUS
Amstrad CPC Flrebird RICK DANGEROUS Action plates-formes Amiga
RICK DANGEROUS 2 Idem Atari ST Flrebird RICK DANGEROUS 2
Aventure stratégie Amiga Starbyte RINGS OF MEDUSA Starbyte
RINGS OF MEDUSA 74 RS Nintendo 8 bits ROBO WARRIOR Action
combat vue latérale Amiga Shoot-them-up Nintendo 8 bits Color
Dreams ROBODEMONS Shoot-them-up PC Engine HE System ROCK ON
Simulation aventure Amiga ROCK STAR ROCK STAR Réflexion
management Commodore 64 Spcdrum ROCK STAR ATT MY HAMSTER ROCK
STAR ATE MY HAMSTER Action réflexion Amiga ROCK’N ROLL
Action stratégie Apple H GS ROCKET RANGER
* ***** Atari ST ROCKET RANGER Educatif : aventure Amstrad CPC
RODY ET MAST1CO Educatif : éveil Amiga RODY ET MASTICO II RODY
ET MASTICO II 81 KID RODY ET MASTICO II Adlon course Amiga Tyne
Soft ROLLER COASTER RUMBLER Atari ST Tyne Soft ROLLER COASTER
RUMBLER Sport : base ball PC Engine CD Rom NCS ROM ROM STADIUM
Wargame PC SSG Electronic Arts ROMMEL Action inertie stratégie
Amiga Shoot-them-up stratégie Amiga ROTOX US Gold US Gold ROTOX
70 HIT Action combat échelles Nintendo 8 bits RUSH’N ATTACK 70
RS Simulation : course de motos Amiga Microprose RVFHONDA 80
HIT Arcade aventure Nintendo 8 bits Création musicale rythmique
Atari ST RYTHMAC 70 GUI Adion échelles Commodore 64 SABOTEUR 2
83 HIT Amiga SAINT DRAGON 73 GUI Spectrum SAS COMBAT SIMULATOR
Adion échelle Amstrad CPC Atari ST
* ***** Arpstrad CPC 69 HH Atari ST 78 CREA Editeurs de fontes
Atari ST SCARABUS Application Systems Educatif : sciences
Amstrad CPC SCIENCES PRIMAIRES Shoot-them-up Sega Grandslam
Amiga SCRAMBLE SPIRITS Amstrad CPC Sega Grandslam SCRAMBLE
SPIRITS LOGICIEL MARQUE ORDINATEUR TYPE INTÉRÊT GRAPHISME
ANIMATION BRUITAGES PRIX PARU DANS N° 'SCRAMBLE SPIRITS
Sega Grandslam Atari ST Shoot-them-up ii
* * *
* * *
* * * B 78 RS SCRAMBLE SPIRITS Sega Sega 8 bits • Idem 14
* * * **
* ****
* **** C 75 RS SCRIPT ppication Systems Atari ST Utilitaire,
traitement de texte 15 - - - F 78 CREA SEARCH FOR THE KING
Accolade PC (carte son) » Aventure animée 14
* ***
* ***
* * * D 82 SOSH SECRET AGENT Dynamics PC Aventure interactive
action 12
* ***
* *?* ** D 79 RS SECRET DEFENSE : OPERATION STEALTH Delphine
Amiga Aventure animée icône 16
* ****
* ***
* **** C 81 SOSC SECRET DEFENSE: OPERATION STEALTH Delphine Atari
ST Idem 18
* ****
* * * *
* **** C 80 SOSH SECRET OF MONKEY ISLAND Lucasfilm PC Aventure
animée icône 15
* ***
* * * ** C 82 SOSH SECRET OF THE SILVER BLADES SSI PC Aventure
rôle 14
* ** * * C 83 SOS SECTION Z Nintendo Nintendo 8 bits
Shoot-them-up 15
* * * *
* ****
* ?** D 78 RS SENTINEL WORLDS I Electronic Arts Commodore 64
Action stratégie rôle 14
* * * *
* *
* ** B 77 GUI SENTINEL WORLDS I Electronic Arts PC Idem 16
* ****
* * ?
* * * C 63 SOSH SEVEN GATES OF JAMHALA Grandslam Amiga Aventure
action 14
* ****
* ****
* ** * B 75 RS SEVEN GATES OF JAMHALA Grandslam Atari ST Idem 14
* ****
* ****
* ** * B 75 RSS SHADOW OF THE BEAST Psygnosis Amiga Aventure
action 17
* *****
* ***** - C 71 HIT SHADOW OF THE BEAST Psygnosis Atari ST Idem 10
* ***
* ***
* * * C 84 RS SHADOW OF THE BEAST Z Psygnosis Amiga Arcade
aventure 16
* ****
* ****
* ***** C 82 HIT SHADOW WARRIOR Océan Amiga Arcade combat 16
* *****
* ****
* **** c 81 HIT SHADOW WARRIOR Océan Atari ST Idem 15
* ****
* ***
* * *?
C 82 RS SHANGAI U Hudson NEC CD Rom Réflexion 14
* * * * -
* ** * D 82 RS FSHERMAN M4 Loriciel Amiga Simulation combat
blindé 16
* ****
* ****
* * * * B 80 GUI SHERMAN M4 Loriciel Amstrad CPC Idem 15
* * **
* * * *
* ** B 82 RS SHERMAN M4 Loriciel Atari ST Idem 16
* ****
* ****
* * * B 75 HIT SHINOBI Virgin Amiga Arcade combat 14 - - - C 71
HIT SHINOBI Virgin Atari ST Idem 15
* ****
* ****
* * * * C 73 RSS SHINOBI Virgin Commodore 64 Idem 16
* ****
* ****
* **** B 73 RSS SHINOBI Virgin PC Idem 10
* ?*
* * * *
* * * C 80 GUI SHINOBI Asmik PC Engine Idem 17
* ****
* ****
* * * * D 76 RS SHOCK WAVE Digital Magic Software Amiga Réflexion
action 14
* * * *
* ****
* * * * C 84 RS SHOGUN Infocom Amiga Aventure graphique (anglais)
17
* ****
* **** - C 69 SOSH SHOGUN Infocom Macintosh Idem 17
* **** - - E 83 SOSC SHOOTEM UP CONSTRUCTION KIT Outlaw Amiga
Utilitaire, création de shoot-them-up 17 - - - D 75 CREA
SHOOTEM UP CONSTRUCTION KIT Outlaw Atari ST Idem 17 ~ D 75 CREA
SHUFFLEPUCK CAFE Broderbund Amiga Sport : jeu de palette 16
* ****
* ****
* **** C 71 HIT SHUFFLEPUCK CAFE Broderbund Amstrad CPC Idem 13
* ****
* ****
* ** B 75 RS SHUFFLEPUCK CAFE Broderbund Atari ST Idem 16
* *****
* ****
* *** C 71 HIT SHUFFLEPUCK CAFE Broderbund Macintosh Idem 16
* ****
* * * *
* * * * D 73 RS SHUFFLEPUCK CAFE Broderbund PC Idem 16
* ****
* **** ? * C 75 RSS SIDE ARMS US Gold Amiga Shoot them up 10
* * * *
* ****
* *** C 64 GUI rSIDE ARMS Capcom PC Engine Idem 15
* ****
* *****
* **** E 77 RS SIDE ARMS SPECIAL NEC Avenue PC Engine
Shoot-them-up 12
* * * *
* *? *
* **** D 83 GUI 'SIDESHOW Actionware Amiga Tir 17
* ****
* ****
* **** D 76 HIT SILENT ASSAULT Color Dreams Nintendo 8 bits
Beat-them-all 12
* * * *
* * * *
* * * C 82 GUI SILENT SERVICE U Microprose PC Simulation
sous-marine 17
* ****
* ***
* *** C 82 HIT f SILVER COLLECTION Ubi Soft Atari ST Compilation
14 “ - - C 85S SILVER COLLECTION Ubi Soft PC Idem 14 - - - c
85S SIM CITY Infogrames Amiga Stratégie et simulation 18
* ****
* * *
* ** B 74 RS SIM CITY Infogrames Atari ST Idem 18
* * * *
* * * ** B 81 GUI ANIMATION INTÉRÊT GRAPHISME TYPE ORDINATEUR
MARQUE LOGICIEL
* ***
* ** Macintosh SIM CITY 80 GUI Disque scénario pour Sim City
Amiga Infogrames SIM CITY TERRAIN EDITOR 81 GUI Macintosh
Infogrames SIM CITY TERRAIN EDITOR Nintendo 8 bits SIMON'S
QUEST 85S "85S~ Compilation Amiga infogrames SIMULACTION Atari
ST Infogrames SIMULA CTION PC Infogrames SIMULACTION 82 HIT
Shoot-them-up 3D Amiga Microprose SIMULCRA Microstyle SIMULCRA
79 RS 79 GUI Aventure action Amiga Ubi Soft SIRFRED Simulation
sous-marine Amiga Electronic Arts 688 ATTACK SUB PC CGA EGA VGA
Electronic Arts 688 ATTACK SUB Sport : Skatebord multi-épreuves
Apple 11 GS Electronic Arts SKATE OR DIE Nintendo 8 bits SKATE
OR DIE PC CGA EGA Electronic Arts SKATE OR DIE 82 RS 79 RS
Sport : ski multi-épreuves Commodore 64 Electronic Arts SKI OR
DIE SKI OR DIE Action course acrobatique auto Mindscape S KID
MARKS SKIDOO Action course moto neige Amiga Gremlln SKIDZ Atari
ST Gremlin SK1DZ Simulation sportive Sega 8 bits SLAPSHOT 70 RS
Shoot-them-up Atari ST SLAYER 71 SOSC Aventure action Amiga
Empire SLEEPING GODS UE Lynx Epyx S LIME WORLD Atari ST SLY SPY
74 RS Atari ST The Edge SNOOPY Action . Combat aérien PC EGA
Epyx SNOW STRIKE Compilation football Amstrad CPC SOCCER SQUAD
(THE) 70 GUI Idem Commodore 64 SOCCER SQUAD (THE) 70 GUI
Spectrum SOCCER SQUAD (THE) Megadrive Media Rings SOKOBAN PC
Engine Media Rings SOKOBAN 81 GUI Shoot-them-up Macintosh Ben
Haller SOLARIAN II Shoot-them-up Atari ST SOLDIER 2000 73 RS
Atari ST Opéra Soft SOLEIL NOIR Action réflexion Nintendo 8
bits Tecmo SOLOMON'S KEY PC Engine SON SON 2 79 GUID Amiga
SONIC BOOM 81 CREA Carte sonore comp.
Adlib Midi Creative Labs SOUND BLASTER 75 HIT Compilation shoot-them-up Amiga Ready Soft SPACE ACE 65 GUI Commodore 64 Gremlln 65 HIT Action 3D vue frontale Amiga SPACE HARRIER 76 GUI Amstrad CPC SPACE HARRIER Shoot-them-up Atari ST Grandslam SPACE HARRIER II 83 GUI Megadrive Sega SPACE HARRIER II 78 RS 73 SOSC PC Engine SPACE INVADERS 90 Aventure animée Amiga SPACE QUEST III BRUITAGES ANIMATION GRAPHISME INTÉRÊT TYPE ORDINATEUR MARQUE LOGICIEL 83 HIT D
* ****
* **** Simulation de combat aérien Electronic Arts SU-25 SOVIET
ATTACK FIGHTER_ _ Course automobile Amiga Gremlin SUPER CARS
Atari ST Gremlin SUPER CARS Shoot-them-up PC Engine CD Rom NEC
Avenue SUPER DARIUS Spectnjm SUPER G-MAN Shoot-them-up
scrolling vertical Amiga Uamasolt SUPER GRID RUNNER Atari ST
Llamasoft SUPER GRID RUNNER Sport : course de moto Amiga SUPER
HANG ON Macintosh (double lace) SUPER HANG ON Megadrive SUPER
HANG ON Aventure rôle animée Megadrive Sevsmlc SUPER HYDUDE 81
RS Action plates-formes Game Boy Nintendo SUPER MARIO LAND
Sport : golf Megadrive Sega SUPER MASTERS Action PC Engine
SUPER MOMO 82 HIT Arcade course auto Megadrive Sega SUPER
MONACO GRAND PRIX Compilation Amiga Infogrames SUPER QUINTET
Infogrames Infogrames SUPER QUINTET SUPER QUINTET Sport :
basket-ball Megadrive Sega SUPER REAI- BASKET-BALL Action
plates-formes Amstrad CPC SUPER ROBIN HOOD Spectrum Code
Mastere SUPER ROBIN HOOD Action course de camion Amstrad CPC
SUPER TRUX Simulation volley-ball PC Engine System 5 SUPER
VOLLEY-BALL Arcade Amiga Activision SUPER WONDERBOY IN
MONSTERLAND_ Amstrad CPC SUPER WONDERBOY IN MONSTERLAND Atari
ST SUPER WONDERBOY IN MONSTERLAND PC Engine SUPER WONDERBOY IN
MONSTERLAND_ 73 RS Stratégie gestion football Atari ST
Impressions SUPEHLEAGUE SOCCER 83 CREA Digitalisation graphique
Amiga (1 Mo) JCL SUPERPIC 82 HIT Shoot-them-up PC Engine
SUPERSTAR SOLDIER 74 HIT Action plates-formes Amiga
SWTTCHBLADE 76 SOSC Aventure action SWORD OF THE SAMOURaT
Microprose 73 SOSH Aventure rôle Amiga Electronic Arts SWORDS
OF TWIUGHT 70 GUI Amstrad CPC SYGMA 7 76 RS Simulation sportive
Amiga Starbyte TABLE TENNIS 77 GUI Atari ST Starbyte TABLE
TENNIS 77 GUI Simulation sportive PC Engine TAITO MOTOBIKE 70
RS Sport : catch PC CGA EGA TARE DOWN 76 RS Amiga TAKE EM OUT
76 RS Arcade PC Engine TALES OF MONSTER PATH 76 SOSH
Aventure rôle Apple 11 Origin System TANGLED TALES 78 SOSC PC
Origin System TANGLED TALES 78 HIT 79 SOSC” PC EGA Mirrotsoft
Aventure rôle Macintosh TASKMAKER 76 RS Réflexion et
action réflexe Atari ST TELLER (THE) 81 RS Sport : tennis Game
Boy TENNIS 71 RS 77 HÎT Sport : tennis Sega 8 bits Sega TENNIS
ACE Tennis Amiga TENNIS CÜP LOGICIEL MARQUE ORDINATEUR TYPE
INTÉRÊT GRAPHISME ANIMATION BRUITAGES prix PARU DANS N° TENNIS
CUP Loriciel Amstrad CPC Sport : tennis 17
* ***
* **
* * * B SORS TENNIS CUP Loriciel Atari ST Idem 16
* ****
* ***
* **** C 79 RS IENNIS CUP Loriciel PC Idem 14 ? * * * * ? ***
* * * c 83CHA IENNIS CUP n Loriciel GX 4000
- 1_ Tennis 17
* ****
* * **
* ***** c 85S TERRA COGNITA Code Masters Spectrum Shoot-them-up 7
**
* * ** ? ** A 73 GUI TERRVS BIG ADVENTURE Shades Amiga Action
plates-formes 14
* ***
* ****
* * * * C 75 GUI lERRY’S BIG ADVENTURE Shades Atari ST Idem 13
* * * *
* * * *
* ? * C 73 RS IEST DRIVE 2 Accolade Amstrad CPC Simulation
pilotage auto 14
* * *
* ?* ? * * B 76 GUI IEST DRIVE 2 Accolade Macintosh II Idem 15
* ****
* * *
* **** C 82 RS TEST DRIVE 2 Accolade Macintosh SE Idem 12
* ****
* **
* **** C 82 RS TETRIS Spectrum Holobyte Amiga Réflexion et
réflexes 18
* ****
* *****
* **** C 64 RS TETRIS Nintendo Game Boy Idem 19
* * * *
* ***
* **** B 81 RS TETRIS Nintendo Nintendo 8 bits Idem 17
* * *
* ****
* **** D 83 RS THANATOS Encore Amstrad CPC Action 12
* * * *
* ****
* * * A 74 GUI THEXDER Sierra on Line Apple II Shoot-them-up 13
* * *
* **** ?
D 76 GUI TH1RD COURIER (THE) Accolade Amiga Aventure 12
* *** **
* * C 79 SOSC THIRD COURIER (THE) Accolade Atari ST feiem 13
* * *
* * * * C 80 GUI THRILL TIME Elite Amstrad CPC Action 12
* * **
* * * *
* * * B 76 GUI
• THRILL TIME Elite Atari ST Idem 15 ? * * *
* ****
* * * * C 75 GUI THRILL TIME Elite Commodore 64 Idem 12
* * *
* ***
* * * B 73 GUI 1HUNDER CHOPPER Sublogic PC Simulation de combat
en hélico.
16
* * * *
* * * *
* * C 69 HIT 1HUNDERBIRDS Grandslam Amiga Aventure action 12
* * * *
* * * *
* ** C 70 RS THUNDERCATS Encore Amiga Beat-them-all 15
* ****
* ***
* ** * A 80 GUI THUNDERCATS Encore Atari ST Idem 15
* ****
* * * *
* * * * A 80 GUI THUNDERFORCE II Sega Megadrive Shoot-them-up 12
* ****
* ****
* **** D 81 GUI THUNDERFORCE m Techno Soft Megadrive Idem 17
* *****
* *****
* ***** D SI HIT IHUNDERSTRIKE Logotron Amiga Shoot-them-up 3 D
13
* * * *
* * *
* ** B 82 RSS IHUNDERSTRIKE Logotron Atari ST Idem 13
* * * *
* **
* *** B 82 RS IHUNDERSTRIKE Logotron PC Idem 17
* ****
* ****
* * * C 80 HIT I1E BREAK Starbyte Amiga Sport : tennis vue
aérienne 17
* ***
* ****
* **** C 79 HIT TIE BREAK Starbyte Atari ST Idem 13
* * **
* *
* ** C 82CHA TIGER HELI Taito PC Engine Arcade 18
* ****
* *****
* **** D 77 HIT ITGER ROAD Capcom Amiga Beat-them-up échelle 16
* ****
* ****
* * * * C 66 HIT IIGER ROAD Capcom Amstrad CPC Idem 14
* ****
* ****
* *** B 65 RSS IGER ROAD Capcom Atari ST Idem 15
* ****
* * *
* * * * C 67 RS riGER ROAD Capcom Commodore 64 Idem 14
* ***
* ****
* **** B 65 RS glGER ROAD Victor PC Engine Idem 15
* ****
* *****
* * * * D 78 RS IGER ROAD Capcom Spectrum Idem 13
* ***
* ?** ** B 65 RSS TIME Empire Amiga Aventure icônes 17
* * * *
* * * * ** C 75 HIT pME Empire Atari ST Idem 17
* ***
* * ** ? * C 75 HIT ÎÏME SCANNER Activision Commodore 64 Action
flipper 14
* ***
* **
* ** B 70 GUI TIME SCANNER Elite Spectrum Idem 14
* **?
* * * *
* *** B 70 GUI TIME SOLDIER SNK Atari ST Shoot-them-up 14
* ?**
* * * *
* * * B 80 RS titan Titus Amiga Action : casse-briques 13
* ***
* ****
* **** C 65 RSS TITAN Titus Amstrad CPC Idem 15
* * *
* ****
* ** B 63 HIT JTTAN Titus Atari ST Idem 13
* **
* ****
* ** C 65 RS ITAN Titus Commodore 64 Idem 14
* ***
* ****
* * * * B 66 RS I1TAN Titus Macintosh double face Idem 10
* ****
* *?
* **** E 75 GUI LOGICIEL MARQUE ORDINATEUR TYPE INTÉRÊT GRAPHISME
ANIMATION BRUITAGES PRIX ' PARU DANS N° TYPtfON Broderbund
Amiga Action 18
* ****
* *****
* **** C 79 RS TYPO FLASH Nathan Logiciel PC PAO apprentissage -
- - - D 79 CREA
U. N. SQUADRON Capcom Amiga Arcade 8
* * * *
* * * *
* *** C 84 RS UFO Sublogic PC Simulation soucoupe 3D 17
* * * *
* * *
* * * D 73 HIT ULTIMA V Origin Atari ST Jeu de rôle 17
* * * *
* **
* *** D 77 GUI ULTIMA V Origin PC Idem 18
* ****
* * * - C 65 SOSC ULTIMA VI Origin PC Aventure rôle 19
* ****
* * * *
* *** C 78 SOSH ULTIMA! F GOLF Gremlin Amiga Sport : golf 15
* ****
* ****
* *** C 79 RS i ULIlMAIt üuLf Gremlin Atari ST Idem 15
* ****
* ****
* *** C 80 GUI IJLTIMATE GOLF Gremlin PC Idem 14
* ****
* ****
* * * C 81 GUI UMS 2 Rainblrd Atari ST Wargame 15 ** - f C 82 RS
UNREAL Ordiiogic Amiga Arcade aventure 16
* *****
* ****
* **** C 80 HIT UNTOUCHABLES (THE) Océan Amiga Action 16
* ****
* ****
* **** C 76 RS UNTOUCHABLES (THE) Océan Amstrad CPC Idem 13
* * * *
* ****
* ** * B 76 RS j UNTOUCHABLES (THE) Océan Commodore 64 Idem 13
* ****
* ****
* * * * B 75 RS USA PRO BASKETBALL Aicom PC Engine Simulation
sportive 16
* ****
* *****
* **** E 76 RS VAMPIRE Code Masters Spectrum Action 13
* * * *
* * * *
* * A 73 RS VEIGUES Hudson PC Engine Shoot-them-up 5
* ***
* ****
* * * * D 81 GUI VENDETTA System 3 Amstrad CPC Action 1
* * * * - B 81 GUI VENUS Gremlin Amiga Shoot-them-up 18
* *****
* ****
* **** C 81 HIT VENUS Gremlin Atari ST Idem 17
* ****
* ****
* * * * C 82 RS VERMINATOR Rainbird Atari ST Action échelle et
stratégie 14
* * * *
* * *
* ** B 70 RS bl 1b Mlrrorsoft PC EGA Course automobile pilotage
17
* ****
* **** ? ** C 74 HIT VIDI AMIGA Rombo Amiga Utilitaire
digitalisation vidéo 16 - - - F 75 CREA WDI ST Human
Technologies Atari ST Digitaliseur vidéo - - - - - 70 CREA
VIRUS Firebird PC CGA EGA Action, pilotage et combats 3D
aériens 16
* ****
* ****
* * B 71 RS VOLFIEV Taito PC Engine Arcade 14
* * *
* * * *
* * * ?
E 77 RS VOLLEY SIMULATOR Time Warp Atari ST Sport : volley-ball 11
* * *
* * * *
* * * C 73 RS OYAGEURS DU TEMPS.
MENACE (LES) Delphine Software Amiga Aventure animée 18
* ****
* * **
* **** C 70 SOSH VOYAGEURS DU TEMPS.
MENACE (LES) Delphine Software PC (carte son) Idem 17
* ****
* **
* **** c 82 SOSC WJLCAN Cases Computer Simulation Amiga Wargame
14
* * -
* ** * c 70 RS [WALKIRY Namco PC Engine Arcade aventure 16
* ****
* ****
* *** B 83 RS WALL STREET Magic Byte Amiga Simulation boursière
15
* * * * - - C 77 HIT WALL S1KF-ET Magic Byte Atari ST Idem 15
* * * * - - C 77 HIT WANDERER 3D Elite Amiga Arcade stratégie 14
* ***
* ****
* * * *• B 82 GUI WANDERER 3D Elite Amstrad CPC Idem 14
* ***
* ****
* * * * B 68 GUI WANDERER 3D Encore Atari ST Idem 14
* * **
* ****
* ** B 82 GUI WARHEAD MPH Amiga Aventure stratégique spatiale 14
* * * *
* ?*
* * * * B 79 RS WARHEAD MPH Atari ST Idem 14 ? ***
* **
* * ** B 79RSS ARP Grandslam Amiga Shoot-them-up 11
* * *
* * *
* ** B 76 RS ATARU Hudson Soft PC Engine Plates-formes 15
* ****
* ****
* **** E 77 RS WATCH OUT MBC Amiga Action stratégie 15
* * *
* ?**
* **** B 71 RS iVElRD DREAMS Rainbird Amiga Action aventure 15
* ****
* *****
* **** C 75 RS WEIRD DREAMS Firebird Atari ST Idem 13
* ****
* *****
* * B 68 HIT WELLTRIS pectrum Holobyte Amiga Action réflexion 18
* * *
* * * *
* * * * C 81 HIT WELLTRIS pectmm Holobyte Atari ST Idem 18
* * *
* * * *
* * * * C 85S WELLTRIS pectrum Holobyte Macintosh Idem 17
* ***
* * * * ** C 83 RS WELLTRIS Infogrames PC EGA Idem 18
* ****
* * * *
* * * C 83 RS ANIMATION GRAPHISME TYPE ORDINATEUR MARQUE LOGICIEL
D
* *? * Action, tir sur cible Ipistoletl PC CGA EGA Loridel WEST
PHASER Aventure éducative Macintosh Broderbund WHERE IN THE
WORLD IS CARMEN SANDIEGO_ Shoot-them-up Megadrive WHIP RUSH
Shoot-them-up Spectrum Code Mesters WHITEHEAT Amiga WILD LIFE
77 RSS Atari ST WILD LIFE Beat-them-all Amiga WILD STREETS
Amstrad CPC WILD STREETS WILD STREETS Simulation de surf Amiga
Silmarils W1NDSURF WILLY Atari ST Silmarils WINDSURF WILLY
Silmarils WINDSURF WILLY 77 SOSC Aventure action Atari ST
Origin WINDWALKER 77 GUI Origin WINDWALKER Shoot-them-up 3D
stratégie Origin WING COMMANDER 82 HIT Simulation action Amiga
WINGS 76 RS Shoot-them-up Amstrad CPC WINGS OF FURY 81 GUI
WINGS OF FURY Amiga WIPE OUT Simulation combat marin et
sous-marin WOLFPACK 76 RS PC Engine Hudson Soft WONDERBOY II
Arcade aventure PC Engine CD ROM WONDERBOY III 71 HIT Sega 8
bits Sega WONDERBOY m Traitement de texte Atari ST WORDUP Sport
: volley-ball PC Engine WORLD BEACH VOLLEY Sport : football
Megadrive WORLD CHAMPIONSHIP Sport : golf Macintosh WORLD CLASS
LEADERBOARD 76 RS Simulation sportive PC Engine WORLD COURT 81
RS Sport : football Atari ST Virgin WORLD CUP SOCCER 75 RS
Sport multi-épreuves Sega 8 bits Epyx WORLD GAMES 79 RS 75 Hi-r
Sport : catch Nintendo 8 bits WRESTLEMANIA Amiga Rainbow Arts
Atari ST 76 GUI Apple 11 GS Micro Révélations XENOCIDE 79 SOSH
Aventure 3D icônes Atari ST XENOMORPH 71 RS Shoot-them-up Amiga
Image Works 75 GUI 73 RS~~ Arcade Amiga Microstyle XENOPHOBE
Arcade Nintendo 8 bits Idem PC Engine Shoot-them-up Amiga
Tengen XYBOTS Amstrad CPC Tengen 69 HIT Atari ST Tengen
Commodore 64 Tengen 82 GUI Atari ST Logotron Aventure action 82
RS Megadrive Sega Organisation et gestion d'idées Human
Technologies ZZ IDEE Digitalisation graphique Human
Technologies ZZ MIXIMAGE Le succès des échecs Si les
ordinateurs ont réalisé d’immenses progrès dans le domaine des
échecs, ils ne peuvent pas encore remplacer le plaisir et les
performances que procurent les machines d’échecs proprement
dites.
Jacques Harbonn a sélectionné les meilleurs plateaux à des coûts raisonnables. Il vous dit tout ce qu’il faut savoir avant d’acheter un jeu d’échecs électronique et vous aide à mieux choisir votre futur partenaire.
Usqu a ces derniers mois, les logiciels d'échecs sur micro-ordinateur ne pouvaient guère rivaliser avec les machines d'échecs dédiées, aux programmes nettement plus performants. Mais aujourd'hui, les choses ont changé avec la sortie sur Atari ST, Amiga et PC de Chess Champion.
Dont les performances ELO (force du programme) se situent au même niveau que les bonnes machines à prix raisonnable.
On peut donc se poser la question : « Est-il toujours judicieux de se tourner vers un ordinateur d’échecs ? » La réponse est en fait un peu normande.
Si vous possédez un ST, un Amiga ou un PC, que vous ne comptez pas jouer aux échecs hors de votre domicile et que la représentation écran vous suffit (la meilleure J vue 3D est loin d’être aussi claire qu'un vrai plateau de jeu), un ordinateur d'échecs ne s'impose pas. Dans tous les autres cas, en revanche, il se montre irremplaçable. Les six marques du marché proposent un choix de près de quarante machines, sans compter les nombreux échiquiers de poche et les différentes sous-marques de distribution occasionnelle.
Il est important de connaître un certain nombre de points pour ne pas se tromper au moment du choix. Tout d'abord, contrairement à une idée fort répandue, la force d’un programme n'est absolument pas su- perposable au nombre de niveaux de jeux proposés. L'estimation ELO de la machine est beaucoup plus fiable, bien qu'elle ne soit pas toujours indiquée. Toutefois, l'ELO américain (le plus souvent utilisé) gratifie la machine d'une centaine de points supplémentaires par rapport à l'ELO français, les fabricants ayant aussi tendance à se montrer optimistes. Une décote de 150 à 200 points sur
l'ELO américain vous rapprochera plus de la réalité. A titre de comparaison, l'ELO moyen des joueurs de clubs français se situe à 1 750, le joueur occasionnel est lui dans les 1 400, une différence de 100 points ELO entre deux adversaires étant considérée comme difficilement surmontable. Ces ELO sont calculés en mode tournoi classique (quarante coups en deux heures puis vingt coups à l’heure), les performances étant inférieures en parties rapides, les plus prisées des joueurs en général. Un autre point important à considérer est votre progression probable au cours du temps,
alors que votre adversaire informatique se montre particulièrement statique. Tous ces facteurs font que vous devrez choisir une machine se situant entre 200 et 300 points ELO de plus que vous. Une machine trop faible vous ferait vite regretter votre achat et une machine trop forte ne vous laisserait aucune possibilité de la battre.
5i l'éventail des niveaux ne peut permettre de juger de la force du programme, il contribue en revanche à une certaine variété de jeu. Il existe ainsi plusieurs types de niveaux : temps de réflexion moyen par coup, réflexion jusqu'à une profondeur donnée de recherche (ce qui peut amener le programme à réfléchir de longues minutes, voire des heures, dès que l'on dépasse quelques coups), mode tournoi classique (tant de coups en tant de minutes) ou moderne (temps pour l'ensemble de la partie), mode temps égal où le programme tente de calquer son temps de réflexion sur le vôtre. Les
amateurs de problèmes disposent presque toujours de deux modes supplémentaires: recherche infinie où le programme calculera jusqu'à ce qu'on le force à jouer ou qu'il ait trouvé une séquence de mat, et recherche de mat en un nombre donné de coups avec proposition éventuelle de solutions multiples.
Il faut aussi prendre en compte la taille de l'échiquier, qui doit être suffisante pour que l’on distingue parfaitement les pièces sans fatigue. Cela amène donc à bannir d’emblée les échiquiers de poche qui ne permettent pas une bonne vision du jeu et ne sont souvent dotés que de programmes très bas de gamme.
Le système d’enregistrement des déplacements a une grande importance dans le confort de jeu. Deux méthodes principales se partagent le marché. Pour le système semi-sensitif, il faut appuyer sur la case de départ puis sur la case d'arrivée de la pièce concernée. Le système est maintenant bien au point et ne nécessite qu'un appui raisonnable. L’ordinateur répond en allumant des diodes.
Deux systèmes pour l’enregistrement des déplacements
- -ur les appareils les plus économiques, il n’existe que deux
rangées de diodes horizontales et verticales, correspondant
aux _ _ coordonnées de la pièce. Si le système est moins
pratique, il reste parfaitement lisible, d'autant que les
erreurs d’interprétation sont refusées. Le mieux est ce
pendant d’avoir directement une diode par case, la lecture
étant directe.
L'autre système de déplacement est dit auto-répondeur. Chaque pièce est pourvue d’un petit aimant qui permet au programme de reconnaître automatiquement ses déplacements. Toutefois, dans la plupart des cas, le système peut se planter si l'on fait glisser la pièce au lieu de la soulever pour la placer à sa nouvelle position. La machine répond là encore par un système de diode, le plus souvent une diode par case.
Le mode d’alimentation a son importance aussi, en particulier si vous projetez d emporter votre ordinateur d'échecs pour vos vacances en camping. Les machines actuelles, grâce à la large utilisation de composants CMOS de faible consommation ont une excellente autonomie avec un jeu de piles alcalines (plusieurs centaines d’heures en général). Toutefois, prévoyez quand même un adaptateur secteur pour jouer chez vous. La plupart des machines disposent de la sauvegarde de la derniere position ou même de l’ensemble de la partie pour les plus puissantes.
Retour arrière : un minimum de 8 demi-coups est indispensable Cette sauvegarde dure longtemps et vous pourrez ainsi reprendre une partie même après un arrêt de plusieurs mois.
Un certain nombre d’options complémentaires complètent les choix de base.
Le mode professeur suggère le coup que le programme aurait joué à votre place.
Cette option peut être très utile aux débutants. Cependant, il faut savoir que la justesse de ce coup dépend beaucoup du niveau sélectionné et de la force du programme.
Toujours pour les débutants, certaines machines rappellent l'ensemble des déplacements légaux d'une pièce sélectionnée ou même sont en mesure de vous signaler qu’une de vos pièces est en prise. Le retour arrière permet de revenir sur un coup malheureux. Il existe de grandes disparités dans ce domaine en fonction des machines, certaines ne permettant que quelques demi-coups et d'autres offrant le re- tour complet jusqu'au début de la partie, ce qui autorise d'ailleurs de la rejouer à des fins d’analyse. Disons qu'un minimum de huit demi-coups est indispensable, de manière à pouvoir
revenir sur le coup réellement générateur de l’erreur. Il est important de vérifier aussi que les pièces capturées sont rappelées dans cette reprise pour éviter toute méprise.
La présence d’un écran LCD ouvre un champ d’action nouveau : pendules pour les deux camps (avec seulement temps total ou également temps intermédiaires), visualisation de la ligne de recherche du programme (séquence des coups prévus, profondeur de la recherche, nombre de nœuds envisagés) et évaluation des positions (le plus souvent en fraction de pion).
Passons maintenant à l’analyse des programmes eux-mêmes. Le jeu d’échecs se décompose en trois phases : ouverture, milieu de partie et finale. La bibliothèque d’ouvertures permet au programme de jouer des coups préprogrammés, plus sûrs et qui lui font gagner du temps. Plus elle est vaste, plus les programmes pourront aborder sainement le milieu de partie et plus les parties seront variées.
Le milieu de partie comprend deux aspects complémentaires. L'analyse tactique recherche les combinaisons qui amèneront un gain matériel.
La présence d’un écran LCD ouvre un nouveau champ d’action C’est dans ce domaine que les ordinateurs d'échecs sont les plus forts. L’analyse stratégique, pour sa part, tente d’asseoir une position forte qui devrait se révéler gagnante. Les machines sont souvent d’une grande faiblesse dans ce domaine. En finale, il faut savoir concrétiser son avantage par un mat rapide. Rares sont les programmes capables de résoudre le difficile mat du roi adverse avec roi, fou et cavalier.
oyons maintenant une sélection des principales machines en fonction des différents niveaux de , jeu. Nous avons limité cette sélec- 1 tion aux machines dont le prix ne dépasse pas 5000 F. On y trouve déjà un vaste choix. De plus, il faut savoir que les programmes des machines les plus chères (20 000 F et plus) sont adaptés après que - ques mois sur des machines de coût bien plus raisonnable.
Joueurs débutants et occasionnels
• Yeno 416 XL Cet appareil doté d’un plateau semi-sensi- tif est
d’aspect agréable. Je n'en dirais pas autant des pièces en
plastique maléable qui jurent un peu avec le reste. Le 416XL
offre certaines facilités supplémentaires pour l’apprentissage
des échecs. Un volumineux manuel explique pas à pas les
règles et les principales stratégies à connaître, grâce à 320
exercices commentés.
Ces exercices sont aussi mis en mémoire dans la machine. Le joueur dispose de deux essais pour trouver le bon déplacement, après quoi le programme reprend la main pour fournir la solution. Le score que vous obtiendrez à différents exercices permettra d’estimer votre ELO. Le 416XL est aussi un ordinateur d'échecs classique. Il offre la mémorisation de la dernière position et le retour arrière sur dix demi-coups (mais sans rappel des pièces capturées malheureusement). Le mode professeur est très complet. En effet, outre les propositions de déplacement, le programme vous signale si vous
êtes en menace de mat ou si l'une de vos pièces est en prise.
Il va même jusqu'à vous révéler vos fautes graves. L’éventail des niveaux de jeu est vaste (64) avec de nombreux niveaux dédiés aux joueurs débutants ou faibles. La bibliothèque d'ouvertures est de faible importance (2 000 positions avec des lignes peu étendues) mais permet cependant de varier suffisamment le jeu. En milieu 'de partie, le 416XL révèle un jeu très agressif (voire trop car il échange à tout va) mais est à même de mettre en place de bonnes combinaisons. Son jeu positionnel n’est en revanche qu'embryonnaire. Les finales sont correctes, ce qui n'est déjà pas si mal.
Echiquier semi-sensitif de design moderne, il offre une mise en mémoire de la dernière position pendant deux ans avec de bonnes piles alcalines. Le retour arrière est limité à huit demi-coups, ce qui est tout juste suffisant. 17 niveaux de jeu sont proposés, couvrant les domaines du tournoi et de l’entraînement. Le mode professeur est assez complet. Il signale les erreurs tactiques et les menaces de prises. L'analyse des réponses à 64 problèmes permet au programme d'évaluer votre force. Le Team- mate offre en outre l’évaluation des positions (de manière un peu grossière) et la
possibilité de connaître le prochain coup envisagé par le programme. La bibliothèque d’ouvertures, riche de 5 000 positions, est assez variée, cependant le programme est incapable de reconnaître les transpositions en ouverture qui le feront ' alors sortir prématurément de sa bibliothèque. En milieu de partie, son sens tactique est correct, mais il révèle de grandes lacunes stratégiques. Les finales sont sans grand génie.
• Mentor (Novag) Il s’agit d'un échiquier semi-sensitif d'as
pect très classique. La mémorisation de la dernière position
est assurée par les piles.
Le retour arrière autorise une reprise de dix demi-coups, sans rappel des pièces capturées, malheureusement. Le programme offre un mode professeur classique et la possibilité de rentrer une ouverture manuellement. Les 48 niveaux offerts couvrent bien les domaines de l'entraînement, du tournoi, du blitz et de l'analyse de problèmes. La bibliothèque d’ouvertures est riche de 5 000 positions mais les transpositions en ouverture ne sont pas reconnues.
En milieu de partie, le programme est. à même d'élaborer d'habiles combinaisons mais peut aussi commettre de grosses fautes stratégiques. En finale, ses connaissances sont limitées aux règles de base.
Joueurs moyens et bons
• Supremo (Novag) C'est un échiquier semi-sensitif de design
agréable. Il dispose de la mise en mémoire de la dernière
position et peut se connecter à une imprimante dédiée. Le
retour arrière n’est quasiment pas limité (62 coups) et
s'accompagne du rappel des pièces capturées. L’écran LCD
informe des temps pour chaque camp, de la ligne de recherche
et de l'évaluation des positions.
Les 48 niveaux de jeu proposent un éventail complet de parties de tout style.
La bibliothèque d’ouvertures comprend 15 000 positions, avec des lignes clas
• Yeno 532 XL Il s'agit d’un échiquier semi-sensitif disposant
d’une diode par case. La mise en mémoire de la dernière
position est assurée même sans pile. Les 30 niveaux couvrent le
mode tournoi et le mode profondeur d’analyse. Grâce à ses
deux écrans LCD, il est en mesure d'afficher les temps partiels
et totaux pour chaque camp, la variante principale, la
profondeur d'analyse, le meilleur coup trouvé, l’évaluation des
positions et le comptage des coups. Le retour arrière non
limité s’accompagne du rappel des pièces capturées et d'une
option pour rejouer directement la partie depuis le début. La
bibliothèque est d'importance moyenne (3 000 positions) mais
les transpositions sont reconnues. En milieu de partie, le pro
gramme est très agressif et capable de superbes combinaisons.
En revanche, son jeu stratégique est médiocre. En finale, il
maîtrise correctement la règle du carré et l'opposition mais se
révèle incapable de sacrifier une pièce pour aller à
promotion.
Voici un bel échiquier auto-répondeur en bois. Ses deux écrans lui permettent d'afficher pendules, évaluations des positions, ligne de recherche, etc. Le retour arrière non limité rappelle les pièces capturées et offre une option complémentaire pour rejouer les coups repris. Ses 32 niveaux lui permettent de s’adapter à diverses situations : entraînement, tournoi, et blitz. La bibliothèque d’ouvertures comprend plus de 500 lignes variées, à la fois classiques et modernes. En milieu de partie, il se montre moins agressif et moins bon tacticien que ses concurrents mais en revanche il pra
tique un meilleur jeu positionnel. Les finales sont de niveau correct.
• Galileo (Kasparov) C’est un échiquier en bois auto-répondeur de
grande taille. Le retour arrière s'effectue sans limitation
mais sans rappel des pièces capturées. Il peut garder de nom
breuses parties en mémoire. Ses 32 ni- des pendules et indique
le nombre de coups joués, l'évaluation des positions, la
profondeur et la ligne de recherche. Le retour arrière n’est
pas limité et rappelle les pièces capturées. Les 56 niveaux
couvrent les domaines de l'entraînement, du tournoi, du blitz
et du mode profondeur de recherche. La bibliothèque de 8 000
positions comprend 1 200 lignes classiques et modernes et
peut être complétée de 1 000 positions supplémentaires. En
milieu de partie, le programme est bon tacticien et a quelques
rudiments stratégiques. Les finales sont correctes.
• Turbo King (Kasparov) Echiquier semi-sensitif de taille
moyenne, il offre la mémorisation de l'ensemble de la partie
pendant deux ans. L'afficheur LCD fournit de nombreux
renseignements : pendules pour chaque camp, profondeur de la
recherche, variante principale, nombre de positions examinées,
évaluation des positions. Le retour arrière non limité
(jusqu'au beaucoup plus belle. Ces machines offrent toutes les
facilités habituelles : le retour arrière complet, la
présence d’un écran LCD pour voir les pendules, la ligne de re
cherche, l'évaluation des positions, etc. La mention 2265
présente sur l'appareil correspond à la cotation ELO
américaine, l’ELO français n'étant lui «que» de 2050 points, ce
qui est déjà loin d'être négligeable. La bibliothèque est
riche et couvre les ouvertures classiques et modernes. En
milieu de partie, il effectue de redoutables combinaisons et
possède quelques bases de raisonnement stratégique. Les
finales sont d’un bon niveau.
Après ce tour d’horizon des principales machines, il ne vous reste plus qu'à analyser vos désirs et le contenu de votre bourse. Jacques Harbonn 36 15 TILT Gagnez une NEC et son CD ROM !
Veaux couvrent les tournois, les blitz et les mats jusqu'en vingt coups. La bibliothèque ne comprend que 5 000 positions et les transpositions ne sont pas reconnues. En milieu de partie, il pratique un jeu agressif mais fait des fautes positionnelles. Les finales sont correctes.
Cet appareil peut être complété de deux modules qui améliorent la force du programme, étendent considérablement la bibliothèque, élargissent le choix de niveaux et le dotent d'un écran LCD.
• Sphinx Galaxy, Sphinx Commander et Sphinx Dominator Voilà trois
versions du même programme en échiquier semi-sensitif ou
auto-répondeur. L'écran LCD permet la visualisation début de
la partie) s'effectue de manière naturelle (il suffit de
reprendre tout simplement le coup sans qu'il soit nécessaire
d’appuyer au préalable sur une touche de fonction) avec rappel
des pièces capturées. En conjonction avec le mode analyse,
il permet aussi de faire rejouer la partie directement depuis
le début. Les 64 niveaux proposés offrent un éventail complet
de parties de blitz, d'entraînement. De tournoi, de niveaux
spéciaux pour débutants, et bien d'autres.
La bibliothèque d'ouvertures comprend 100000 positions et contient des lignes variées classiques et modernes s'étendant suffisamment loin. Cette vaste bibliothèque peut encore être complétée de 4 500 positions supplémentaires programmables. De plus, les transpositions en ouverture sont reconnues. En milieu de partie, il élabore de redoutables combinaisons et est à même d'effectuer de profondes recherches de mat. Il est doté en outre de quelques rudiments de stratégie. En finale, il maîtrise bien la règle du carré et de l'opposition et n'hésite pas à faire un sacrifice pour aller à
promotion. Le module de finale complémentaire améliore encore cette phase de jeu.
Formations : pendule, évaluation des positions, nombre de coups joués et de positions examinées lors de la recherche, visualisation de la ligne principale, etc. Le retour arrière non limité rappelle les pièces capturées. Les 64 niveaux de jeu offrent un assortiment complet de parties variées.
Les problémistes ne sont pas oubliés avec la possibilité de recherche de mat jusqu’en 14 coups. La bibliothèque d’ouverture de 32 000 positions est constituée de lignes assez longues, classiques, modernes et hypermodernes. En milieu de partie, il révèle un jeu très agressif basé sur de stupéfiantes combinaisons mais son jeu stratégique est plus défaillant. Les finales sont d'un bon niveau.
• Mach III Designer (Fidelity), Elite Sous un échiquier
semi-sensitif un peu quelconque, se cache Mach III, un pro
gramme de grande force. La présentation Elite (échiquier en
bois auto-répondeur) est Atari ST Hsfrst.
Inutile de chercher à le cacher : 'Atari Stfait partie de mes machines t _ préférées et cela pour de multiples raisons.
Côté hard, le STE est bien placé avec son 68000 cadencé à 8 Mhz, le même que sur Mac ou sur Amiga pour les ordinateurs et sur Megadrive ou Neo-Geo pour les consoles. Un ordinateur évolué se doit aussi de soulager le processeur central d'une partie de ses tâches grâce à une„série de coprocesseurs. L'Atari ST en fait un large usage, que ce soit pour la gestion du clavier, de la vidéo, du son, des périphériques ou des accès mémoire.
Au niveau du graphisme, les trois résolutions proposées couvrent la plupart des besoins courants. La palette étendue à 4 096 couleurs des STE commence à être mise à profit par un bon nombre de logiciels de dessin et même par certains jeux. Les Mega ST, quant à eux, ne disposent que de l’ancienne palette de 512 couleurs. La possibilité de disposer de 16 couleurs en basse résolution permet déjà d'obtenir de bonnes images, bien que, en ce domaine, [Amiga se montre supérieur, tout comme le mode VGA des PC et les consoles 16 bits. Le choix d’un moniteur spécial pour la haute résolution monochrome
est un peu contraignant. En contrepartie les moniteurs monochromes Atari sont de grande qualité.
Côté son, les choses sont très différentes selon que l'on envisage le son interne ou le son MIDI. Disons-le tout de suite : le processeur son Yamaha du ST est indigne de cette machine. Ses capacités sont limitées et le rendu très « synthétique », au mauvais sens du terme. L'écart est ici important avec [Amiga et plus encore l'Apple It GS et les consoles 16 bits. Pour les sons digitalisés en revanche, le STE est excellent grâce à son nouveau processeur complémentaire qui autorise la restitution d’échantillons sonores sous DMA. La possibilité de raccord sur une chaîne hi-fi grâce aux prises
Cinch des STE renforce cette qualité. En ce qui concerne la musique sous MIDI, la présence des ports MIDI en standard a favorisé la naissance d’une flopée de logiciels de MAO d'excellent niveau et à des prix raisonnables.
Le système d’exploitation a bien sûr son importance. Les changements successifs de TOS ont fait couler beaucoup d’encre et ont été responsables des incompatibilités d'humeur entre logiciels et nouvelles ROM.
Toutefois tous les logiciels récents fonctionnent parfaitement sur STE. Le GEM apporte un grand confort d'utilisation. Le TOS 1.6 du STE a corrigé un grand nombre de défauts des versions précédentes et est désormais correctement débogué. Le blitter intégré accélère grandement toutes les opérations de manipulation de fenêtres. L’un des autres apports importants du STE est la grande acilité d'extension mémoire, du fait de l’usage de barrettes SIMM. En revanche le clavier des STE reste de médiocre qualité, seuls les Mega ST offrant un clavier au toucher professionnel.
_e STE dispose en standard de nombreuses ’nterfaces : port second lecteur de disquettes, nterface DMA pour connecter disque dur ou mprimante laser, interfaces série et parallèle, Le ST est une machine puissante et moderne. C’est l’ordinateur idéal pour celui qui veut jouer mais aussi faire de la musique, de la PAO, du traitement de texte, de la programmation, etc. Sa logithèque abondante et de grande qualité lui permet aujourd’hui de lutter pied à pied avec ses concurrents qui ont pour noms Amiga, compatibles PC et... Macintosh prises joystick et souris (très mal placées
malheureusement), complétées de deux nouvelles prises pour joysticks supplémentaires et crayon optique, port cartouche ek prises MIDI et sorties son stéréo dont nous avons déjà parlé. Les Mega ST sont privés de ces sorties son et des prises joystick complémentaires mais disposent en revanche d’un bus complet et d’une horloge permanente. Tous deux sont dotés d'une souris et d'un lecteur de disquettes intégré double face, d’une capacité de 720 Ko formaté (format IBM pour le STE).
Une machine à son aise dans tous les domaines De nombreux autres périphériques et extensions hard sont proposés. Pour les mémoires de masse, on a le choix entre les disques durs DMA (ACSI) Atari ou compatibles et les disques durs SCSI qui nécessitent une carte d’interface. Les grands écrans sont disponibles, les digitaliseurs sonores abondent et les digitaliseurs vidéo sont assez performants et peu chers. Certaines nouveautés, comme la carte Chili aux impressionnantes capacités graphiques, ouvrent la porte du domaine très fermé du Desktop Vidéo. Les émulateurs PC XT, PC AT et Mac sont légion.
Pour ce qui est des logiciels, le ST est à son aise dans tous les domaines. Dans le domaine du jeu ; la gamme offerte est particulièrement vaste, que ce soit au niveau des jeux d'action, de réflexion, d’aventure, de rôle, de simulation... Même si les versions Amiga de ces logiciels sont parfois un peu meilleures, les versions ST sont souvent excellentes. Les applications sérieuses ne sont pas en reste.
Les éducatifs sont nombreux et variés. Cette année a vu fleurir un grand nombre de logiciels d’aide au dessin monochrome ou couleur ; citons la remarquable adaptation de Deluxe Paint et l’étonnant Arabesque qui J’AIME:
- là logithèque «universelle»
- la richesse des ports d’extension
- la facilité d’extension mémoire des STE JE N’AIME PAS :
- le processeur, son déplorable du ST
- le clavier mou des STE
- l’emplacement des prises joystick et souris combine dessin
bitmap et vectoriel, sans oublier Dali Pro ou Canvas. Le
domaine des traitements d'images en vue d'impression est bien
couvert lui aussi avec des programmes de la qualité d’image
Partner ou de Retouche.
L’animation est un peu en retrait, tout au moins sur le plan des nouveautés (Deluxe Paint seulement), mais Cyberpaint pour la 2D et toute la gamme Cyber Studio pour le dessin et l'animation 3D sont encore très performants.
La programmation est reine sur ST et il faut être bien difficile pour ne pas trouver son bonheur au milieu des nombreux basic (GFA
3. 5, Omikron, Stos, Basic 1000D), assembleurs (DevPack 2,
Metacomco ou GFA), C, Pascal, Modula 2 et autres. Les
logiciels de musique MIDI sont toujours plus performants et
plus variés et, là encore, le choix est très vaste tant au
niveau des possibilités que du prix.
Les traitements de texte ont fait un grand pas en avant cette année avec deux produits phares : Calligrapher Pro et surtout Le Rédacteur 3, véritable usine à gaz, plus performant sur certains points que les logiciels vedette des PC et Mac. La PAO est tout à fait envisageable sur ST grâce à Catamus et à Publishing Partner Master, même si le Mac et les PC haut de gamme conservent encore leur avance dans ce domaine. La gestion de base de données et les tableurs sont présents à l'appel, en restant toutefois moins performants que leurs homologues sur Mac et PC.
Encore un mot pour parler du TT, le petit dernier de chez Atari : processeur 68030 (32 bits) cadencé à 32 Mhz avec mémoire cache, nouveaux modes graphiques, nouveau TOS très performant et bientôt ouverture sur Unix par une interface conviviale, interface SCSI en standard, bus d'extension VME, interface réseau, 8 Mo de RAM extensibles à 26. Son prix raisonnable et ses capacités le positionnent en concurrent direct des PC 836, Mac II et autres Amiga 3000. De plus, il reste compatible avec la grande majorité des programmes respectant les directives Atari (progiciels surtout).
En conclusion, si d'autres ordinateurs sont capables de prestations supérieures dans certains domaines, l'Atari STE est à mon sens le plus polyvalent (pour un prix raisonnable) au niveau des performances et de la gamme de logiciels.
Jacques Harbonn FICHE TECHNIQUE Origine: USA Connexion moniteur : Périlel (couleur) ou spécifique fmonochrome) Microprocesseur : 68000 cadencé à 8 Mhz ROM : 256 Ko RAM : 512 Ko à 4 Mo, selon le modèle Interface graphique : GEM Modes graphiques :
- basse : 320 x 200 en 16 couleurs
- moyenne : 640 x 200 en 4 couleurs
- haute : 640 x 400 en monochrome Palettes : 512 couleurs pour
les Mega, 4 096 pour les STE Son : 3 uoies -t- bruit ;
processeur son DMA complémentaire pour les sons digitalisés (en
stéréo) sur Mémoire de masse : lecteur de disquette 3,25
pouces, double face (format IBM pour le STE) Prix : environ de
3 300 F à 14 000 F selon le modèle Importateur : Atari France
LJ Amiga est avec l'Atari ST le seul ordinateur puissant à
moins de 3 500 francs. Il dispose comme processeur d'un 68000,
cadencé à un peu plus de 7 Mhz.
Ce 16-32 bits est un des grands ténors du marché, on le retrouve d'ailleurs sur ST, Mac et les consoles les plus prestigieuses : Megadrive et Neo-Geo. Rien à voir avec le processeur poussif des PC d'entrée de _ gamme. Ce 68000 est soutenu par une serie de coprocesseurs très puissants (Denise, Agnus, Paula) qui le soulagent de toutes les tâches subalternes.
L'Amiga est vraiment très bien doté au niveau des capacités graphiques. En mode overscan haute résolution, on accède à la résolution impressionnante de 768 x 580 pixels. Et tout cela avec une débauche de couleurs : de 32 en mode normal à 4 096 en mode HAM avec conflit de proximité. Seuls la Neo-Geo et le Mac II peuvent se targuer de capacités réellement supérieures... En contrepartie, la haute résolution s'accompagne d'un clignotement assez désagréable de l’écran, a moins de disposer d’une carte Flicker-Fixer et d'un moniteur multisynchro, ce qui grève lourdement le budget.
Richesse du son, mémoire extensible... En ce qui concerne l'animation, I’ Amiga dispose depuis toujours de l'équivalent du blitter des Atari STE (le coprocesseur qui
• accélère les transferts de blocs, très utile pour ranimation).
Bien programmé, il permet d'obtenir de superbes scrollings
différentiels.
Côté son, on retrouve la même richesse : quatre voies en stéréo et surtout un coprocesseur de qualité qui offre de multiples possibilités et un son d'une grande pureté.
Rien à voir avec le désolant processeur Yamaha du ST ou le bip poussif des PC.
J’entends une voix qui dit : « Et l'Apple II GS avec ses 16 voies ?» Oui, c’est vrai, mais ce ne sont pas les trois douzaines de GS ( présents en France qui risquent de porter ombrage à l’Amiga bien implanté. En revanche, les consoles 16 bits sont des concurrentes plus sérieuses dans ce domaine.
Le système d’exploitation de I Amiga a ses bons et ses mauvais côtés. Le fait qu'il soit sur disquette évite les mésaventures rencontrées sur Atari lors des changements successifs de ROM. Le Workbench avec son fonctionnement multitâche, ses icônes variées, ses menus déroulants et en cascade, sa souris et ses fenêtres multiples est bien plus convivial que les commandes MS-DOS. Mais il n'est pas exempt de défauts : absence de tri, de case d'ouverture maximale, et surtout obligation de repasser sous CLI (interpréteur.
De commandes à la manière du MS-DOS) pour certaines opérations. Tous ces défauts sont corrigés sur le Workbench 2.0 de l'Amiga 3000, qui ne devrait pas être trop difficile à adapter aux 500.
Le clavier est d’excellente qualité. La mémoire de masse est constituée d'un lecteur intégré de 3,25 pouces double face, d’une capacité de 880 Ko.
Amiga Le match Amiga-ST est vraiment passé de mode. Avec raison ! Si les deux machines conservent leurs avantages et défauts, elles sont toutes deux de mieux en mieux pourvues en logiciels de tous poils, Jacques Harbonn, qui fut - et reste - un inconditionnel du ST, s’est également offert un Amiga et a tout de suite été enthousiasmé par la machine. Voici ce qu’il en pense... Cette grande capacité s’est malheureusement faite au détriment de la vitesse de lecture.
Cette lenteur n'est d'ailleurs pas due au matériel lui-même mais à la structure des disquettes et au système d'exploitation.
L'Amiga offre en standard un certain nombre d’interfaces : lecteur de disquettes externe (jusqu'à quatre au total en comptant celui qui est intégré, les ST et Mac classiques étant eux limités à deux), interfaces série et parallèle, prises joystick et souris correctement accessibles (pas comme sur STE I),prises cinch pour connexion stéréo sur chaîne hi-fi.
On dispose en outre de deux connecteurs supplémentaires sur l'Amiga 500. Le connecteur d'extension mémoire interne est le plus utilisé car les applications sérieuses demandent un minimum de 1 Mo pour travailler (et souvent plus pour les animations).
Il devient possible de gonfler son Amiga 500 en interne jusqu'à 2 Mo pour un coût raisonnable. Une nouvelle carte, la KCS PC Power Board, qui se connecte toujours sur le port d’extension interne, apporte 512 Ko, horloge et surtout émulateur PC-XT de bonne puissance. On peut augmenter encore la mémoire en ayant recours au connecteur externe (qui fournit tous les signaux _ contrairement à celui du S7) ; jusqu’à 8 Mo pourront être ainsi installés.
L'Amiga 2000 avec ses multiples connecteurs d'extension élargit d’autant les possibilités de branchements de cartes variés (émulateur PC-XT. Atet Mac, cartes d’entrées-sorties, contrôle de processus, etc.). Au chapitre des périphériques, les disques durs sont bien représentés, ainsi que les digitaliseurs sonores ou vidéo (dont le remarquable mais coûteux Superpic, temps réel et les plus accessibles Vidi Amiga, temps réel, ou Digi-View Gold, HAM). Les genlocks sont aussi à l'honneur, l'Amiga s'étant taillé une place de choix dans le domaine du Desktop Vidéo.
J’AIME:
- les remarquables capacités graphiques
- la qualité du processeur sonore
- le clavier franc JE N’AIME PAS :
- la lenteur de la gestion disquette
- les lacunes de l’interface graphique
- le manque de logiciels professionnels de bureautique La
logithèque de l'Amiga est maintenant bien étoffée et l'année
1990 a beaucoup apporte dans certains domaines professionnels
un peu défaillants jusque-là. Le jeu est très bien représenté
et toutes les catégories sont abordées : jeux d'action,
d’aventure, de réflexion, de rôle, de stratégie action, de
simulation. Les jeux d'action sur Amiga sont vraiment superbes
avec des graphismes très colorés, une animation d'une fluidité
impressionnante et des bandes sonores d'enfer. Ici nul besoin,
comme sur PC, d avoir une configuration lourde et coûteuse (il
faut un 386 VGA avec carte sonore pour surpasser l'Amiga dans
ces domaines). C Amiga est sans aucun doute la seule machine à
pouvoir concurrencer au moins en partie les consoles 16 bits
dans le créneau des jeux d'action (penchez-vous un peu sur
Battle Squadron...). Jeux, graphismes, animations, PAO En outre
l'Amiga est bien plus qu’une console de jeu. Dans les domaines
graphisme et animation, Deluxe Paint III et Photon Paint II
sont absolument remarquables. Si vous ne devenez pas rapidement
un Léonard de Vinci, c'est que vraiment vous n'êtes pas doué !
Le Desktop Vidéo est roi lui aussi. Des logiciels comme Deluxe
Video III permettent des présentations superbes (animées et
sonorisées) pour un travail somme toute facile.
L'arrivée d'Excellence 2.0 pour les traitements de texte, de Pubiishing Partner Master pour la PAO et d’excellents et multiples programmes de MAO permet enfin à I’Amiga de jouer dans la cour des grands.
En revanche, tableurs et base de données relationnelle sont moins bien représentés. On peut trouver cependant des produits intéressants pour de petits travaux. Un pas vers l’avenir a été franchi avec l'Amiga 3000 : processeur 68030 (32 bits) avec son coprocesseur 68881 cadencé à 16 ou 25 Mhz Workbench beaucoup plus puissant, très haute résolution (1 280 x 512), 4 connecteurs d’extension 32 bits et 2 connecteurs AT, etc. Il vise le même créneau que le TT d'Atari mais son prix apparaît un peu moins compétitif.
En conclusion, l'Amiga 500 est un excellent ordinateur, particulièrement à l'aise pour le graphisme et l’animation, mais disposant auss maintenant de bons produits de bureautique.
Jacques Harbonn FICHE TECHNIQUE Origine : USA , Connection moniteur: Périlel ou câble spécial pour moniteur Amiga , Microprocesseur: 68000 cadencé â un peu plus de 7 Mhz ROM: 256 Ko RAM : 512 Ko à 1 Mo, extensible a S Mo Interface graphique : Intuition Modes graphiques : de la basse résolution (UZU x
200) à la haute résolution (768 x 580 en mode ouerscan
entrelacé), te tout en 32 couleurs. 64 couleurs
(demi-teintes) ou 4 096 couleurs (HAM) Palettes : 4 096
couleurs Son : 4 uoies en stéréo _ Mémoire de masse :
lecteur de disquettes d,2t pouces double face, au format
particulier Amiga Prix : A 500: 3 500 F : A 2 000: 6 000 F
enmran Importateur : Commodore France Révolutionnaire lors
de sa sortie, le Mac a su évoluer en douceur et reste,
aujourd'hui encore, une machine à * part. La politique
commerciale d'Apple le réservait malheureusement aux
entreprises et à quelques riches passionnés.
Avec le regain d'intérêt d’Apple pour les petits budgets, le Mac devient accessible à l'amateur de micro loisir.
Mais qu'est-ce qui rend donc cette petite machine unique ? On peut citer, au premier plan, une souplesse d'utilisation sans précédent. Ordinateur qui popularisa la souris et les menus déroulants, le Mac reste de loin la machine la plus conviviale. Grâce à son système d'exploitation et à ses routines en ROM, il s'adapte si facilement à l'esprit humain qu'on oublie parfois qu’il s'agit d'un ordinateur. Certes Windows 3.0 permet aux PC de se rapprocher dangereusement du Mac mais il reste lent et peu de softs lui ont, pour le moment, été adaptés. En outre, le système
7. 0 révolutionnaire (attendu pour janvier) devrait creuser
l'écart.
La seconde force de Macintosh réside dans son environnement logiciel et périphérique.
De nombreux atouts : le SAV, les prix, la puissance Grâce à ses capacités, l'enfant chéri d'Apple s'est imposé comme l’ordinateur idéal pour le traitement de texte, la PAO, le graphisme, l'hypermédia et la musique. Il dispose dans ces domaines de logiciels d'une puissance inégalée (X-Press, Photo Shop, Macromind Director...). Le Mac dispose également de périphériques de très bonne qualité couvrant les besoins les plus courants comme les plus pointus. Apple, c'est également un grand sérieux dans la fabrication et le SAV ainsi que, depuis peu, la possibilité de transférer et de lire des fichiers
PC grâce au lecteur de disquettes compatible IBM qui équipe désormais l'ensemble de la gamme.
A ces atouts intemporels du Mac s’ajoute, depuis octobre, l'attrait du prix. La gamme Apple a en effet subi de profonds réaménagements qui la rendent enfin attractive d'un point de vue financier. En entrée de gamme, on trouve désormais le Classic. Ce SE recarrossé est une excellente machine pour la plupart des applications dont peuvent avoir besoin les particuliers, les professions libérales ou les commerçants. La version de base, avec lecteur de disquettes, est proposée à 6 500 F environ mais nous vous conseillons plutôt d'opter pour la configuration 2 Mo de RAM et disque dur à près de 10 000
F. Pour un peu plus cher (environ 16 000 F avec un moniteur couleur 12 pouces), le Mac II LC devrait en faire craquer plus d'un. Cette machine, qui s'inspire du Mac II originel, présente en effet deux avantages sur le Classic : la vitesse et la couleur. En ce qui concerne la vitesse, le 68020 cadencé à 16 Mhz permet encore des prodiges en dépit de son âge, il s'agit quand même d'un 32 bits.
Quant aux couleurs, le Mac II LC en affiche 16 ou 256 parmi 16,7 millions mais l'ajout d'une extension de mémoire vidéo vous permet de Macintosh Le Macintosh dans Tilt ? Hé oui !
Les spectaculaires baisses de prix de la petite merveille d’Apple la mettent désormais à la portée de - presque - toutes les bourses. Mais quelles sont les raisons qui font craquer pour un Mac alors qu’un ST, un Amiga ou même un PC vous tendent les bras. Olivier Scamps, un passionné de la première heure, explique pourquoi le Mac reste, selon lui, irremplaçable.
Passer à 32 000 ou à 256 000. Les possibilités sonores sont également excellentes et un micro, fourni avec la machine, vous permet de digitaliserJ:ous les sons que vous voudrez. Le LC est la machine qui s'impose pour les graphistes, les musiciens ainsi que pour ceux qui veulent se livrer à des applications trop lourdes pour un Classic (PAO, gestion...) Ne vous précipitez pas chez votre revendeur : la machine ne sera disponible qu’à partir de janvier.
Réservé aux plus fortunés, le SI est une machine de rêve : 68030 à 20 Mhz, 2 à 5 Mo d’origine, gestion d'un nombre plus important d’écrans, mémoire vidéo étendue d'origine, possibilité d'avoir 16,7 millions de couleurs en simultané (carte 24 bits) et connecteur d’extension, c'est la machine idéale pour toutes les « grosses applications». Son prix qui approche les 30 000 F peut effrayer mais il reste raisonnable, compte tenu de la puissance de la machine. Les Mac II LC et SI sont livrés avec une carte graphique intégrée et acceptent deux moniteurs couleur différents : le tout nouveau 12 pouces
affichant 512 x 342 (3 400 F environ) et le bon vieux 13 pouces offrant 640 x 480 (5 000 F environ).
Pour les applications vraiment .rès pointues comme les images de synthèse, il y a encore plus puissant dans la gamme Apple mais les Mac II Cl et FX sont vraiment trop chers pour nous, pauvres mortels. Si vous en avez envie, vous pourrez également acquérir un SE 30 mais cette machine n'est plus très compétitive face au LC, certes un peu moins rapide mais qui gère la couleur en standard.
Alors, le Mac machine exceptionnelle ? Oui. Le Mac machine ultime ? Pas tout à fait. Si la Ï- la qualité des softs et des périphériques
- la facilité d’utilisation "les capacités graphiques et sonores
- les possibilités de communication avec l’univers PC
- les nouveaux tarifs
- le sérieux du SAV IE N’AIME PAS:
- la faiblesse de sa ludothèque
- le prix des softs et des périphériques
- la difficulté de programmation plupart de ses défauts (prix,
isolement) ont été ÿf corrigés, il subsiste malgré tout
quelques problèmes qui peuvent dissuader certains. Ce n'est
tout d’abord pas la machine idéale pour ¦ I s’initier à la
programmation. Les conflits avec les nombreuses routines
contenues en ROM Ijf,.
Font en effet de la programmation sur Mac un « sport » de pro. Et avant de maîtriser la machine, il faudra avoir peiné pendant longtemps. Ensuite, le Mac est loin d'être l'achat idéal pour le fou de jeux. Sa ludothèque est en effet bien inférieure, tant en qualité qu’en quantité, à celle d'un Amiga.
D'un ST ou d'un PC. Il y a certes d’excellents j||; jeux mais la plupart privilégient la réflexion (simulations, jeux de rôle ou d'aventure), l'action étant très rare.
En outre, si les softs développés spécifiquement sur cette machine sont souvent .. bien réalisés, on ne peut en dire autant des , adaptations de succès d’autres machines.
A quelques exceptions près (Bard's Taie, Grand Prix Circuit...), celles-ci sont souvent faites à la va-vite et, de ce fait, peu adaptées à la machine. Néanmoins, les nouveaux prix et j l'irruption du Mac dans les foyers devraient, comme sur PC il y a quelques années, changer cette situation. Le marché du jeu s'élargissant, les éditeurs manifesteront plus d’intérêt pour l'ordinateur de Cupertino.
LA machine personnelle par excellence Dernière réserve, le prix des logiciels est assez „ .
Exhorbitant : autour de 800 F en moyenne pour un utilitaire, 2 500 F pour un traitement % de texte, et plus de 5 000 F pour un bon logiciel de dessin ou de PAO. Même si la puissance de ces softs n'a aucun rapport avec ifjf ce que l'on trouve sur ST ou Amiga, il faut ; ¦ reconnaître que l'addition est salée. Là encore, m il est probable que la diffusion des Mac dans : les foyers entraînera la naissance, en marge f|| des « poids lourds » destinés aux entreprises, d’un marché du logiciel bon marché (les éditeurs savent très bien que, dans le cas •« contraire, le piratage sera le seul
bénéficiaire de l'augmentation des ventes de machines).
Que ces réserves ne vous dissuadent pas : si pour vous un ordinateur n'est pas qu'une console de jeu et si vous ne souhaitez pas apprendre à programmer, le Mac est LA machine personnelle par excellence, l'ordinateur après lequel il est impossible de v|: revenir à une autre machine. Il n’est qu'à voir ;V l'amour absolu que lui portent ses utilisateurs.
Olivier Scamps ÿk FICHE TECHNIQUE Origine : USA Microprocesseur : 68 000 (Classic) : 68 020 (LC) ; 68030 (SI) RAM : 1 ou 2 Mo extensibles â 8 (Classic), 2 Mo extensibles à 16 (LC, SI) ROM: 512 Ko Résolution graphique : 512 x 342 (Classic) 512 x 342 ou 640 x 480 (LC, SI) Nombre de couleurs: 2 (Classic), 16, 256 ou
16. 7 millions parmi 16,7 millions (LC, SI) Son : 4 canaux de
digitalisation (stéréo sur LC et SI) Drive : lecteur 3"l 2 de
1,44 Mo (compatible IBM) Prix (avec écran) : enuiron de 6500
à 10000 F (Classic) ; 16 000 F (LC) : de 30 000 à 38 000 F
(SI) Popularisés par Amstrad et ses 1512, les PC domestiques
sont aujourd'hui répandus. Ces Personnal Computers, créés par
IBM et considérés pendant longtemps comme des machines
uniquement professionnelles, se sont implantés rapidement
dans les domaines du jeu et de l'utilisation personnelle. Ils
ont en ce domaine de nombreux atouts : des performances en
amélioration constante, une compatibilité ascendante totale
(un AT peut utiliser tous les programmes développés sur
PC XT, etc.), des prix en baisse rapide et une logithèque
impressionnante. Cela ne veut pas dire que le PC soit la «
machine » idéale. De nombreuses limitations subsistent : la
compatibilité des cartes vidéo est souvent approximative, les
deux standards de souris ne sont pas toujours respectés, les
cartes d’extension prévues pour un PC XT ne peuvent pas être
utilisées sur AT, celles développées pour PS 2 sont
spécifiques (et plus chères)... PC Les meilleurs outils de
programmation Comme tous les micros, les PC correspondent à
un besoin précis et ont beaucoup de mal à sortir de leurs
fonctions primitives. Ils permettent d'utiliser de nombreux
programmes professionnels : tableurs (Excel, Lotus 1-2-3),
bases de données (Paradox, Dbase), traitements de texte
(Word, Wordstar, Sprint) et programmes «verticaux» (gestions
de stock ou de cabinet médical, par exemple) qui sont souvent
les plus performants du marché. Dans le domaine de la
programmation, ils offrent de loin les meilleurs langages et
les meilleurs | environnements (de nombreux jeux pour
consoles sont développés sur PC, à l'aide d'émulateurs). Les
jeux de rôle, de réflexion I et de simulation sont nombreux
et de très bonne facture : Ultima VI, Bard s Taie I et II (et
bientôt Bard's Taie III), Indianapolis 500, Flight Simulator
VI, Welltris, Railroad Tycoon, tous les Sierra on Line... En
revanche, les jeux d'arcade sont rares, et leur qualité est
loin de valoir celle des jeux sur consoles.
Cette situation est compréhensible : une configuration PC jouable (286, disque dur, VGA couleur) est, du fait de son prix, réservée à des utilisateurs plus âgés (et plus fortunés), souvent attirés par des jeux plus intellectuels et désireux d'utiliser leur ordinateur à d'autres fins.
. La sobriété de l'interface MS-DOS est sans doute aussi pour beaucoup dans l’atmosphère professionnelle qui entoure cette machine, ce malgré les interfaces graphiques (Windows 3, GEM...) qui apportent un appréciable confort d'emploi.
Le DOS est pourtant un des points forts des PC : il est à la fois plus rapide et plus puissant que, par exemple, GEM sur ST Le domaine sonore est rudimentaire : le petit haut-parleur (une voix) des PC est 170 Les compatibles, aux Etats-Unis, sont tellement répandus que la plupart des logiciels qui nous arrivent d’outre-Atlantique sont d’abord développés pour les PC.
L’Europe est encore loin d’avoir atteint le taux d’équipement des USA mais en prend tranquillement le chemin. Jean-Loup Jo- vanovic explique pourquoi les PC peuvent représenter, aujourd’hui, un bon choix.
Ridicule face aux possibilités musicales d'un Amiga ou d’un ST, et il est souvent plus agréable de couper le son. La seule carte d’extension sonore disponible actuellement en France est la Sound Blaster (à plus de 1 000 F I), mais d’autres sont attendues pour Noël (Adlib,...). Les graphismes PC ont, avec l'apparition des cartes VGA (640x480) et super VGA (800x600), rattrapé et largement dépassé Stet Amiga, ce qui donne lieu actuellement à l’apparition de jeux superbes (Das Boot) et de très bons programmes de dessin (Deluxe Paint Ile...). La vitesse est un point important sur PC : les AT et
PS 2 à base de 386 (et maintenant 486) sont trente ou quarante fois plus rapides que le PC IBM de référence (8088 à 4,77 Mhz). Cette rapidité est particulièrement vitale pour certains jeux : Ultima VI est agréable sur 386, supportable sur 286 mais trop lent pour être jouable sur 8088 ! A l'inverse, Vixen est trop rapide sur 386. Il est certes possible de ralentir un ordinateur (il existe de nombreux programmes du domaine public pour cela), mais pas de l'accélérer !
En conclusion, l’achat d’un PC, d’un AT, ou d'un PS 2... est envisageable dans les cas suivants.
- Vous désirez utiliser le côté « professionnel » : vous
trouverez sans difficulté un programme convenant à vos besoins.
- Vous aimez les jeux de réflexion, de rôle, d'aventure. Il ne
manque guère que Dungeon Master, annoncé pour bientôt...
- Vous aimez les simulations : les plus belles sont
indéniablement sur PC (LHX, Indy 500, FS 4...). J’AIME :
- le nombre et la qualité des programmes
- les possibilités d’extensions
- l’affichage VGA la vitesse des PC à base de 80386 JE N’AIME
PAS:
- l’absence de jeux d’arcade
- le prix d'une configuration suffisante »
- Vous voulez programmer : tous les langages sont disponibles,
souvent en plusieurs versions (par exemple, vous avez le choix
entre Microsoft C, Turbo C, Zorland C, Lattice C...). Les PC
sont déjà «anciens», ce qui leur permet d’être (presque)
exempts de bogues et d'être bien documentés.
La configuration minimale pour jouer est assez chère
- Vous avez les moyens I Lin AT est indispensable pour jouer à la
majorité des jeux récents, l’affichage VGA est devenu un
standard et le disque dur une nécessité (Ultima VI fait sept
disquettes : Turbo C Protessionnal : 15 disquettes...). Une
telle configuration dépasse allègrement les 10 000 F, ce qui
n'est pas à la portée de toutes les bourses !
Un PC « bas de gamme » (comme le
1512) ne permet d’utiliser que des jeux anciens et ne me paraît
pas être un bon choix pour une utilisation ludique : ce
n'est pas sans raisons qu'IBM a lancé son PS 1, ordinateur
familial basé sur un 286, qui propose l’affichage VGA en
standard... Il est assez cher, mais certains concurrents
offrent une configuration similaire à un meilleur prix.
- Vous n’aimez pas les jeux d'arcade !
Ils sont rares sur PC et généralement pas très bons.
Si vous désirez un PC et aimez les jeux d’arcade, le mieux est d’avoir - aussi - une console ; mais il s'agit là aussi d un problème de moyens.
Jean-Loup Jovanovic FICHE TECHNIQUE Microprocesseurs : famille 80 x 86 Intel Iclassés par puissance croissante I PC XT et PS 2 8530: 8088 ou 8086 AT. PS 2 8550... : 80286 PS 2 8555sx : 80386sx (de puissance intermédiaire entre le 80286 et le 803861 AT 386. PS 2 8580... : 80386 Mémoire: uarioble. De 256 Ko à plusieurs Mo (64U Ko recommandés) Mémoire de masse: , _ disquettes de 3"l 2 ou 5"1 4, de 360 Ko à 1.44 Mo disques durs jusqua plusieurs centaines de Mo Affichages : MDA : texte 24 lignes de 80 colonnes CGA : 640 x 200 mono et 320 x 200, 4 couleurs Hercules : 720 x 350 mono EGA : 640 x 350,
16 couleurs parmi 64 MCGA (PS 2 modèle 30) : 320 x 200, 256 couleurs parmi plusieurs milliers VGA : 640 x 480. 16 couleurs, même palette que le EVGA : 800 x 600 ou 1024 x 768. (standard VGA étendu. ¦ non officiel• ) il existe une compatibilité ascendante : la carte bUA émule le MDA et le CGA, la carte VGA émule tous les modes ;usqu a 640 x 480, y compris le mode Hercules Sons : , haut-parleur intégré, une uoix ; ongtemps absentes du marché français, les cartes sonores arrivent maintenant en force 850|ouches (PC et XT) ou 102 touches (AT et PS 2) Souris : il existe deux standards, Microsoft et
Mouse System, toutes les souris étant sensées être compatibles avec l'un d'eux Le marché de la micro familiale semble devenir l'un des thermomètres les plus fiables du dynamisme de l'informatique grand public. Cette fin d’année 90 ne saurait nous démentir, puisque les plus grands constructeurs investissent massivement un secteur du marché qui jusqu'alors semblait laissé pour compte. Devant l'agressivité des IBM, Apple. Atari et autres Commodore, Amstrad l’un des poids lourds de la micro familiale ne pouvait rester inactif. Avec un parc de 800 000 CPC rien que pour la France, Amstrad se devait
de garder le bénéfice de l'environnement logiciel déjà existant.
Amstrad (PC De ce fait, au grand dam des fous de nouveautés technologiques, les nouvelles machines reprennent les caractéristiques de l'ancienne gamme en leur apportant des améliorations dans tous les domaines où les CPC faisaient l'objet de critiques.
Les CPC 6128+ et CPC 464+ reprennent la catégorisation de l’ancienne gamme : un modèle avec lecteur de disquette interne et l’autre avec un lecteur de cassette interne.
Sitôt sorties de leurs emballages, les nouvelles machines frappent par la qualité de leur esthétique Bio design. Fini en effet les arêtes aiguës des anciens boîtiers et les allures «arlequines» du clavier du modèle 464 dues à ses touches multicolores. C'est dans une livrée beige au look très ST-Amiga que se présentent les deux nouveaux CPC.
De nouvelles machines aux caractéristiques anciennes La procédure d'installation des machines ne dément pas la réputation de simplicité de mise en œuvre qui a été en grande partie à l’origine du succès des CPC. Comme à l'accoutumée, c’est en effet le moniteur qui contient l'unité d'alimentation. Les branchements se limitent donc à l’alimentation et au câble vidéo. Le moniteur est désormais le même pour les deux types de machines.
Concernant les périphériques de mémoire de masse, le lecteur de cassette garde les mêmes caractéristiques que l'ancien modèle.
A noter cependant la disparition du petit compteur analogique du magnétophone. Le modèle à lecteur de disquette garde le format (de plus en plus marginal) 3 pouces pour d’évidentes raisons de compatibilité citées plus haut. Les puristes observeront, au sujet du lecteur de disquette, une anomalie ergonomique : la diode d’activité de ce dernier est située à gauche de la machine alors que le lecteur est à droite. En ce qui concerne les interfaces, les CPC disposent du nécessaire et même du superflu.
On remarque l’apparition à l’arrière de la machine d’une interface parallèle entièrement compatible Centronics. Le traditionnel bus d'extension garde le même brochage mais adopte un connecteur plus professionnel, il n'en est cependant plus question de brancher vos anciens périphériques si vous ne disposez pas du type de connecteur. On note aussi la présence d'un port de branchement pour un drive supplémentaire.
Pour ce qui est de la ludothèque, tous les Les Amstrad CPC ont conquis un public immense puisque plus de 800 OOO machines ont été vendues à ce jour. Les CPC + gomment la plupart des défauts des anciens CPC. Ce «lifting» sera- t-il suffisant pour lutter contre les ST, PC et Amiga d’un côté et les consoles de l’autre ? Eric Cabe- ria esquisse une réponse... f domaines de jeu sont abordés : action et arcade majoritairement, aventure, réflexion... Les CPC ayant surtout acquis leurs lettres de noblesse dans le domaine ludique, on ne peut qu'apprécier la désormais surabondante présence des ports
joysticks, deux au standard Atari et un troisième à transfert analogique (qui nécessitera toutefois des jeux spécialement écrits à cet effet). Les amateurs de pistolets et de crayons optiques n’ont pas non plus été oubliés puisque le CPC intègre désormais un port à cet usage.
D’autre part, avec l'apparition d'un port cartouche sur le côté gauche des machines, on ne peut s’empêcher de penser que les CPC lorgnent du côté des consoles. Les machines peuvent en effet recevoir des jeux développés pour la console Amstrad GX 4000.
A noter que le basic traditionnellement en ROM sur les anciennes machines est désormais livré en standard sur une cartouche qui supporte simultanément le basic Locomotive Software et un jeu de course de voitures. La formule peut s’avérer intéressante si, dans l'avenir, le constructeur décide de diffuser un basic plus performant ; pour le moment cela constitue plutôt une contrainte, puisqu'en cas de perte de la cartouche, impossible de programmer.
En ce qui concerne les performances audiovisuelles, les CPC+ présentent quelques améliorations par rapport aux anciens modèles. Bien que disposant toujours d'une sortie audio sur trois voies, les machines disposent désormais de possibilités stéréophoniques : le moniteur est en effet pourvu de deux haut-parleurs. La restitution sonore est bien meilleure que sur les anciennes machines, les haut-parleurs du moniteur étant de meilleure qualité que le petit J’AIME :
- ta simplicité de mise en œuvre
- les qualités esthétiques de la nouvelle gamme
- la taille de la logithèque (problèmes d’incompatibilité mis à
part) JE N’AIME PAS :
- les problèmes d’incompatibilité 'Ÿ ' des logiciels : - le
manque d’innovations technologiques
- le peu d’ergonomie de la manette fournie avec la machine
haut-parleur intégré dans l’unité centrale des anciens CPC.
Les machines gardent les mêmes modes graphiques que les anciens modèles, c’est-à- dire 160x200 en 16 couleurs, 320x200 en quatre couleurs, 640 x 200 en deux couleurs.
La principale innovation dans l’affichage graphique réside dans une extension de la palette de couleurs disponible qui passe de 32 couleurs (théoriques) à 4 096 couleurs. Il ff n'est malheureusement pas possible d'accéder directement à cette palette étendue en basic Locomotive Software (il ne vous reste plus qu'à vous mettre à l’assembleur).
Comble de l’horreur, si d'aventure un programmeur décidait d'y accéder pour enjoliver son Space Invaders avant commercialisation, il encourrait les foudres d'Amstrad qui réglemente l'accès aux nouvelles routines. Pire, si ce programmeur persistait à commercialiser un jeu disposant de la nouvelle palette, il serait obligé de le sortir sur support cartouche dont Amstrad a le | monopole de fabrication. En terme de coût, l'opération risque tort d'être désastreuse pour |j le pauvre programmeur puisque les cartouches dont Amstrad a l'exclusivité de production coûtent 65 F pièce contre 5 F pour |ï
une disquette... Des jeux, oui, mais sur 8 bits... La nouvelle gamme CPC, c’est évident, dispose d’améliorations intéressantes, néanmoins les choix technologiques qui ont || présidé à sa conception peuvent laisser sceptique. En effet, à l’heure où tous les constructeurs se dirigent vers des machines à ¦ microprocesseur 16 bits voire 32 bits et des | méga-octets de RAM, l'électronique des CPC+ peut paraître un tantinet désuette. On •, pourra objecter que la nécessité de rester compatible avec l'énorme quantité de logiciels Ê déjà produits justifie le choix d'une technologie 8 bits ;
malheureusement, à l’usage, une grande quantité d'anciens logiciels s'avèrent incompatibles.
Les CPC+ constituent sans aucun doute d'excellentes machines d'initiation à la programmation, cependant les fanas de jeux risquent fort de ne pas y trouver leur compte, car malgré les quelques améliorations apportées par le constructeur, les jeux fournis ¦ sur ces machines ne pourront en aucune manière concurrencer ceux issus des machines à technologie 16 bits.
Eric Caberia x: FICHE TECHNIQUE Origine : Grande-Bretagne Connexions moniteur : spécifique Amstrad Microprocesseur : Z80A RAM : 64 Ko pour le 464+ et 128 Ko pour 6128+ Modes graphiques: 160x200 en 16 couleurs, 320 x 200 en 4 couleurs, 640 x 200 en 2 couleurs Palette graphique : 4 096 couleurs Son : 3 voies en stéréo plus un canal de bruit Mémoire de masse: disquette 3 pouces de 160 Ko Prix : CPC 464 + monochrome : environ 2 000 F. CPC 464+ couleur. CPC 6128+ monochrome : environ 3 000 F. CPC 6128+ couleur: environ 4 000 F Importateur : Amstrad France La gamme NEC est désormais constituée de
deux machines : la PC Engine et la Supergrafx. La première, rebaptisée Coregrafx. Reste la plus grande réussite de NEC. Cette petite console au look ravageur a connu (et connaît toujours) un succès certain au Japon. Ses trois ans d'âge se font légèrement sentir mais ses performances restent bonnes. 65C02 à 7.2 Mhz assisté de coprocesseurs, 256 x 216 pixels en 256 couleurs parmi 512, 6 voies stéréo sur 8 octaves et 64 sprites simultanément, on a deja vu pire. La PC Engine dispose de trois atouts majeurs. En premier lieu, un prix très raisonnable vu ses qualités : d’abord vendue comme console
«haut de gamme», elle est, depuis la rentrée, proposée à moins de 1 300 F avec un jeu. Ce prix la positionne en milieu de gamme, entre des machines nettement inférieures NES, SMS, GX 4000) et des consoles plus puissantes mais plus chères (Megadrive, Neo Geo). On appréciera que le prix des cartouches ait suivi cette baisse : il s'échelonne désormais entre 250 et 350 F (en grandes surfaces).
PC Engine : une ludothèque riche et de qualité Second atout : sa formidable ludothèque. Plus de 150 jeux, et, avec une moyenne de 10 nouveautés par mois, le flot ne semble pas prêt de se tarir. Si les conversions d’arcade sont majoritaires, tous les genres sont _ 1 représentés : sport, aventure, rôle et même wargame. Cette ludothèque est également d’excellente qualité. Des jeux comme Formation Soccer, Tiger Heti, Splatter House, Super Star Soldier. Vigilante, Opération Wolf ou Ys sont des musts absolus, toutes machines confondues. Les programmeurs commencent à maîtriser à merveille la machine
et cela se 1 sent vraiment. En outre, les capacités ' graphiques inférieures de la machine sont souvent compensées par des animations bien plus soignées et une jouabilité meilleure que sur des machines plus puissantes. On en arrive même à des paradoxes : After Burner II, un jeu Sega, est largement aussi bon sur PC Engine que sur Megadrive.
Dernier atout de la petite NEC : la possibilité d'y connecter un CD ROM, malheureusement doté d’une ludothèque un peu maigre.
Mais la PC Engine présente également des C:'. Défauts dont le plus gênant réside dans | l’absence de distributeur officiel. Sodipeng I remplit très bien ce rôle pour le moment.
I Malheureusement, les consommateurs sont à ¦ ’. La merci de NEC qui pourrait (et même risque PC ENGINE J’AIME :
- sa petite taille
- son prix
- la qualité et la variété de sa ludothèque
- la possibilité de connecter un CD ROM
- la possibilité de jouer à cinq JE N’AIME PAS :
- la présence d’un seul port joystick
- l’absence de distribution officielle Adversaire redoutable de
la Megadrive de Sega, la Coregrafx de NEC offre, pour un prix
nettement plus abordable, des jeux d’une qualité pratiquement
égale. La Supergrafx, compatible avec sa petite sœur, est
pour sa part handicapée par le manque de jeux. Alors, que choi
sir? Olivier Scamps répond... fort, d’après certaines rumeurs)
importer la Turbografx, version US de la PC Engine,
incompatible avec la console vendue actuellement. Il faut quand
même signaler que.
Vu le parc installé en France (entre 5 000 et 10 000 unités pour l'instant) et le faible nombre de jeux disponibles sur le formai américain, l'importation de cartouches et de consoles japonaises continuera sans nul doute. Comme les acheteurs de Megadrive japonaise, les possesseurs de NEC nippones ne seront certainement pas privés de nouveautés. Autre conséquence de cette absence d'importation officielle : un certain nombre de jeux sont en japonais, ce qui est très gênant dans le cas des jeux d’aventure et de stratégie. Certes, on commence à voir apparaître des jeux permettant de choisir entre
anglais et japonais (Klax, JB Harrold), mais ce mouvement reste encore marginal.
PC Engine Supergrafx .. 1.1 _ -i_ Ru» - l'nnp ries consoles Le cas de la Supergrafx, la console haut de gamme de NEC, est plus complexe. Lancee il y a un peu moins d'un an pour concurrencer FICHE TECHNIQUE PC ENGINE Origine : Japon Microprocesseur : 65 C02 à 7,2 Mhz + 4 coprocesseurs RAM : 8 Ko RAM vidéo : 64 Ko Résolution : 256 x 216 Couleurs : 256 parmi 522 Nombre de sprites simultanés : 64 Capacités cartouches : de 256 à 522 Ko Son : 6 voies stéréo sur 8 octaves dont I voie FM Prix : près de 1 300 F avec 1 jeu ; environ 4 000 F auec le CD ROM et 1 jeu la Megadrive, cette machine est très
séduisante. Les mauvaises langues qui disent qu'il ne s'agit que d’une PC Engine à peine améliorée ont tort. Car, si le processeur principal et les capacités sonores restent les mêmes, les améliorations apportées sont suffisamment importantes pour permettre à la SGX de surclasser une machine comme la Megadrive. La résolution graphique est aussi importante que celle de la machine de Sega, la palette supérieure (4 096 couleurs), et l'ajout de coprocesseurs supplémentaires permet à cette machine d'être aussi rapide, si ce n’est plus, qu’une «vraie» 16 bits.
De plus, le scrolling sur deux plans, les déformations d’images ainsi que les zooms et les rotations pour la 3D sont en « hard », ce qui facilite le travail des programmeurs. La possibilité d’afficher 128 sprites simultanément et la RAM vidéo de 128 Ko enfoncent le clou et permettent à la SGX de s'imposer comme ,’une des consoles les plus douées pour les animations. Sans oublier une capacité cartouche supérieure (1 Mo) qui permet d'inclure plus de graphisme, d’animations et de faire des softs plus riches. Les premiers jeux développés spécifiquement sur cette machine montrent bien ses
potentialités : ainsi la version SGX de Ghouls'n Ghosts offre des graphismes et des animations supérieurs à ceux de la version Megadrive. De même les scrollings de Grandzort sont parmi les plus beaux jamais vus sur console (Neo-Geo exceptée). Quant aux adaptations de Strider et de Galaxy Force It sur lesquels travaillent les programmeurs japonais, elles risquent, au vu des photos d'écran, de casser la baraque.
Acheter une Supergrafx, c’est parier sur l’avenir Alors la Supergrafx machine ultime ?
Malheureusement non, car cette superbe bécane souffre d'un grave défaut : la pénurie de softs : quatre jeux (logiquement autour de six à la fin de l’année), c'est peu quelle que soit leur qualité. On peut d'autant plus le déplorer que le fautif n'est autre que NEC, visiblement peu décidé à faire de l'ombre à la PC Engine. La sortie de la Superfamicom au Japon devrait toutefois remuer un peu ce géant frileux et l'obliger à soutenir sa nouvelle machine. Le résultat pourrait alors faire mal mais, pour l'instant, acheter cette console revient à faire un pari sur l'avenir et à se résigner à
l'utiliser le plus souvent comme une PC Engine (ce qui n'est déjà pas si mal...). _ Les machines NEC ne sont pas parfaites, c est certain, mais elles ont suffisamment de qualités pour séduire l'amateur de micro loisir.
Si vous en avez les moyens, la raison impose certainement d'acheter une Megadrive, officiellement distribuée en France, mais la passion peut vous suggérer le contraire. Un grand nombre de journalistes de Tilt, moi le premier, ont craqué pour cette console et ne reqrettent pas leur choix, loin de là.
Olivier Scamps SUPERGRAFX J’AIME:
- sa puissance en matière de graphisme et d’animation
- la qualité des jeux disponibles
- la compatibilité totale avec la PC Engine JE N’AIME PAS :
- son look
- le faible nombre de jeux spécifiques dédiés
- un seul port joystick
- l’absence de distribution officielle FICHE TECHNIQUE SUPERGRAFX
Origine : Japon Microprocesseur : 65 C02 à 7,2 Mhz +
coprocesseurs PC Engine + nouueaux coprocesseurs RAM : 32 Ko
RAM vidéo : 128 Ko Capacités cartouches : de 512 à 1 Mo
Résolution : 320 x 244 Couleurs : 256 parmi 4 096 Capacités
sonores : 6 voies stéréo sur 8 octaves + 1 voie FM (ajout de
filtre pour améliorer le son) Prix : près de 2 000 F avec 1 jeu
La console 16 bits de Sega devrait faire des ravages ces
prochaines années. Il est évident que la Megadrive est ,
attendue par bon nombre de joueurs et ceux qui ne la
connaissent pas encore risquent tort de craquer, lorsqu'ils
découvriront les magnifiques programmes dont elle dispose.
Megadrive Sur le plan des performances techniques, la Megadrive surclasse largement toutes les autres consoles de notre sélection, à exception de la Supergrafx. Sur une machine aussi impressionnante, le moindre petit jeu arésente des scrollings différentiels à couper e souffle, de superbes graphismes et des jruitages étonnants. De plus, la Megadrive bénéficie d’un look très agréable. Il est egrettable qu'une console de cette qualité ne dispose que d'une seule manette, ce qui vous oblige à en acheter une seconde si vous voulez jouer à deux, mais c'est le seul reproche que l'on puisse lui
adresser.
Du côté des accessoires, Virgin distribue un adaptateur, qui permet de faire fonctionner la Vaste ludothèque de la Sega 8 bits sur une Megadrive. Bien sûr les nouveaux venus sur iSega ne seront pas très intéressés par cet ¦accessoire, mais bien des anciens lossesseurs de la console 8 bits seront ravis le retrouver leurs programmes préférés. Cet iccessoire ne gâche en rien le look de la Megadrive, grâce à son agréable design, et il s’emboîte dans le port cartouche sans la moindre difficulté. Sega envisage de commercialiser un lecteur CD ROM qui se onnecterait sur la Megadrive, mais aucune date
de sortie n'a encore été avancée.
’our ses débuts, la Megadrive a la chance de jouvoir bénéficier des structures de la Master System. Si vous êtes membre du club Sega, vous pouvez donc téléphoner à Maître Sega iour obtenir des aides de jeu, mais Virgin ne répondra qu’aux questions portant sur les rrogrammes distribués en France, à vous de rous débrouiller pour les jeux en import.
J’autre part, le serveur Minitel Sega comporte déjà une rubrique Megadrive.
Virgin distribue la Megadrive dans toute la France mais, vu l'accueil enthousiaste que ¦reçoit cette console, il n'est pas exclu qu’elle soit manquante dans certains points de vente à l’approche des fêtes. Virgin ne distribue actuellement qu’une vingtaine de programmes, sur les soixante jeux disponibles au Japon. Il ne faut pas oublier que si la Megadrive arrive seulement dans notre pays, elle est sortie depuis plus d'un an au Japon. Il serait suicidaire pour Virgin de commercialiser autant de programmes d’un seul coup. Alors, il y aura un décalage entre les sorties au' lapon, et en France
pendant un certain temps it si vous voulez les fantastiques Super 'onaco GF et Thunder Force III, il vous iaudra encore attendre quelques mois. Ce lécalage devrait avoir disparu à la fin de l'année prochaine et d'ici là, Virgin est bien lécidé à réaliser des sorties simultanées avec le Japon pour les gros titres à venir, ette fois, Sega semble bien décidé à ne pas nouveler la même erreur que pour la Master
• tem et, d’entrée de jeu, la Megadrive est Pour l’instant, la
Megadrive jouit d’une situation privilégiée: elle n’a pas de
concurrente directe.
La Famicom, console 16 bits de Nintendo, n’est pas encore disponible et ne le sera pas de sitôt, à moins que Nintendo ne décide un changement stratégique de dernière minute. Reste la NEC, beaucoup moins chère.
A. H.-L. vous donne son opinion... ouverte aux éditeurs
extérieurs. De nombreux éditeurs américains et anglais croient
en l'avenir de cette console et ils se sont déjà mis au
travail. Certains des meilleurs éditeurs sur micro, comme
Electronic Arts, Microprose ou Tengen ont déjà publié
plusieurs titres sur la Megadrive. Elle peut également compter
sur des géants de l'arcade comme Namco ou
T. aito, qui développaient déjà des programmes sur la PC Engine.
Bien d'autres éditeurs vont se joindre à eux très
prochainement, ce qui devrait fortement dynamiser la
ludothèque de cette console.
Une ludothèque top niveau pour la Rolls des consoles Globalement, la ludothèque de la Megadrive présente la même orientation que celle de la Master System. La plupart des genres sont abordés, avec une prédominance sur les jeux d’arcade. Bon nombre des jeux d'action réalisés par Sega comportent un tableau d'options qui vous permet de modifier le niveau de difficulté du jeu, ou encore de changer les fonctions des boutons. Cela est très appréciable, sans même parler des divers cheat mode que l'on découvre par le bouche à oreille. Les premiers titres développés sur cette console, comme Super
Thunderblade ou Space Harrier II, sont déjà dépassés par les derniers jeux. Les programmeurs ont fait de gros progrès et ça fera sans doute très mal lorsqu'ils sauront exploiter au maximum les capacités de cette machine.
La ludothèque de la Megadrive est particulièrement riche en jeux d'action, qu’il s’agisse de conversions d’arcade ou de créations originales, Ghouls’n Ghosts, Golden Axe, Altered Beast, Forgotten Worlds, New Zealand Story et Eswat sont d’impressionnantes conversions. L’esprit de l’arcade souffle également sur les créations originales de Sega. The Revenge of Shinobi ou Mystic Defender sont de petites merveilles qui ne seraient pas déplacées dans une salle d'arcade et Batman, de Sunsoft, est excellent.
Il convient encore de citer le superbe Moonwalker qui, même s'il n’offre pas un grand intérêt de jeu, fera craquer plus d’un joueur pour l'extraordinaire qualité de sa réalisation. Regardez donc Michael Jackson danser parmi les morts-vivants sur une musique percutante c'est un grand moment !
La Megadrive offre ce qui se fait de mieux dans le genre et aucune autre console ne peut rivaliser avec elle sur ce terrain.
Les shoot-them-up ne sont pas encore très nombreux sur la Megadrive, mais on trouve déjà quelques petites merveilles comme Thunder Force III (Tilt d'or 90). Il y a également Phelios, de Namco, un grand shoot-them-up dans la lignée de Dragon Spirit, ainsi qu’une bonne conversion de Hallfire. Aux côtés de ces grands titres on trouve quelques shoot-them-up moins connus, comme Wipe Rush ou Truxton, qui ne manquent pas non plus d'intérêt.
Côté sports, l'affaire est en bonne voie. La simulation de golf est vraiment excellente et les amateurs de basket ou de football ne seront pas déçus par Superial Basketball et World Cup Soccer.
Les jeux d’action réflexion n’ont pas été oubliés, avec à leur tête une version deux joueurs de Tetris, le classique du genre. Klax est également présent avec une excellente version pour deux joueurs. Columns est une passionnante conversion d’un jeu d'arcade qui est une variante de Tetris.
A l’instar de la Master System, la Megadrive s'ouvre aux jeux de rôle. On retrouve une version de Y’s, ainsi que de nouveaux titres très intéressants, comme Phantasy Star II ou Sword of Vermillion. L’arrivée de nouveaux éditeurs venus de la micro permet à la Megadrive d’aborder des genres qui ne sont représentés sur aucune autre console. Ainsi, on découvre les premières simulations sur console. Nous verrons arriver prochainement F 15 Strike Eagle et 688 Sub Attack. La porte est ouverte également à des jeux très originaux jusqu’alors réservés aux micros, comme le génial Populous d'Electronic
Arts.
Avec de tels programmes, la Megadrive est indiscutablement la consolç qui offre la ludothèque la plus complète.
La Megadrive est en concurrence directe avec la PC Engine, mais elle pourrait l’emporter sur cette dernière grâce à ses capacités supérieures et à la qualité de sa ludothèque.
Toutefois, la PC Engine est nettement moins chère, ce qui n'est pas négligeable. La Supergrafx pourrait l’inquiéter... si sa ludothèque comportait plus de trois titres ! La Megadrive devrait s'imposer aux dépens des autres machines, à moins que la Famicom... Alain Huyghues-Lacour FICHE TECHNIQUE Processeur : 68000 Cadence : 7,6 Mhz Résolution : 320 x 244 Couleurs : 522 Son : classique, FM et PCM Capacité maximale des cartouches : 512 Ko Prix : 1 900 F environ Prix moyen des cartouches : 350 F Une borne d'arcade à domicile : c'est tout simplement ce que vous propose la Neo Geo, la petite
merveille de SNK. Distribuée depuis l’automne par Guillemot, cette machine est en effet la console la plus impressionnante du marché.
Neo Geo Ses capacités techniques la placent loin au-dessus de la mêlée. Architecturée autour d'un 68000 cadencé à 12 Mhz assisté pour les opérations sonores d’un Z 80, cette machine peut afficher 4 096 couleurs choisies parmi une palette de 65 536.
Côté animation, avec son méga de mémoire vidéo, ses 380 sprites affichables simultanément et son scrolling sur trois plans «câblé», elle surclasse largement la Supergratx, sa concurrente la plus proche en ce domaine.
Quant aux capacités sonores, elles feront rougir de honte la Megadrive : tous les sons, musiques et bruitages sont en effet restitués en numérique avec une qualité CD.
Des jeux d’arcade au pixel près Côté mémoire de masse, rien à craindre non plus : les cartouches Neo Geo actuellement disponibles font en effet entre 5 et 7 Mo (soit autour de 7 fois plus qu’une carte Supergrafx et 14 fois plus qu’une cartouche Megadrive) mais leur capacité maximale atteint le chiffre astronomique de 41 Mo. Non, vous ne rêvez pas, c'est autant qu'un bon disque dur ! Le manque de place mémoire ne risque de brider ni les graphismes ni les bruitages.
Ces performances ne sont ni plus ni moins que celles des machines d'arcade de SNK.
Résultat : les jeux de la Neo Geo ne sont pas proches de l'arcade, ce sont les jeux d'arcade au pixel près.
Graphismes, animations et bruitages n'ont donc rien à voir avec ce que l'on trouve sur toutes ies autres machines. Pour s'en convaincre, il suffit de'voir un jeu comme Magician Lord : les sprites sont grands et nombreux, les couleurs superbes, la bande sonore somptueuse, les scrollings multidirectionnels en parallaxe et, bien évidemment, il n'y a aucun ralentissement ni clignotement de sprites. Vraiment impressionnant ! Quant à Nam 75, un Cabal amélioré, ou le Baseball, ils proposent des digitalisations sonores renversantes. Après cela, il y a de quoi regarder sa console préférée d'un œil
vraiment désabusé.
Isp ' ' s ' m :. : Outre ses capacités, la Neo Geo dispose également d'un atout de poids : son excellent joystick. Cet accessoirë, presque aussi gros que la console, est en effet le meilleur que nous ayons jamais vu. Ergonomique, précis, solide et doté de quatre boutons de tir, il accentue encore le plaisir que l'on â à jouer, aux jeux de la Neo Geo.
Enfin, les fans d'arcade pourront acheter une carte compatible avec tous les jeux de café SNK, qui leur permettra de reprendre le jeu où ils l'avaient laissé. Malheureusement, vu le faible nombre de bornes SNK disponibles en France, cette option n’a qu'une faible utilité.
Avec de tels atouts, rien d'étonnant à ce que 174 La Neo-Geo préfigure ce que sera la console de demain. Graphismes époustouflants, animations délirantes, lorsque vous avez joué avec une de ces petites merveilles, vous avez vraiment tendance à trouver que votre console ou votre micro ont pris un coup de vieux. Reste son prix, prohibitif aujourd’hui. Environ 3 500 F pour la console et 2 OOO F pour les jeux. Délirant!
Et même si un système de location des cartouches et de la console a été mis en place, la Neo- Geo reste du domaine du rêve.
Excepté, bien sûr, pour ceux qui auront la chance de gagner une des deux Neo-Geo sur le 3615 TILT!
SNK commercialise également des versions de la Neo Geo destinées aux salles d’arcade.
Pourtant, malgré ses qualités, cette machine n'est pas «tout simplement parfaite» comme l'affirme la publicité de Guillemot. On peut tout d’abord lui reprocher la faiblesse de sa ludothèque : huit jeux, c'est peu, quelle que soit leur qualité ! Mais il est vrai que les nouveautés arrivent régulièrement et que la machine devrait disposer dans un futur proche d’une ludothèque respectable.
Plus gênant est le fait que les seuls jeux disponibles pour l'instant soient des jeux SNK, marque très peu présente sur le marché français de l'arcade.
Les joueurs français ne pourront donc pas trouver les hits sur lesquels ils se sont acharnés dans les arcades puisque ce sont en majorité des jeux Sega, Taito, Capcom ou Atari. Là encore, la situation pourrait s'arranger puisque SNK suit l'exemple de Sega et envisage de racheter les licences de jeux d’autres éditeurs.
Le prix des cartouches, un inconvénient majeur On peut également regretter qu’un seul joystick soit fourni avec la machine. Si vous voulez jouer à deux, il va falloir rallonger la note. Il est certain qu'il s’agit là d’un point de détail mais je trouve que c'est la moindre des choses sur une machine de ce prix.
J’AIME:
- ses extraordinaires capacités graphiques et sonores
- son joystick
- le système de location JE N’AIME PAS
- le prix des cartouches
- le faible nombre de jeux disponibles l’absence de jeux d'autres
éditeurs
- la présence d’une seule manette Mais la critique majeure, la
seule critique vraiment dissuasive que l’on puisse faire à la
Neo Geo, vient de son prix : près de 3 500 F c’est déjà cher
pour une console mais vu sa qualité, on peut l’admettre ; en
revanche, les prix des cartouches sont bien moins acceptables :
ils approchent la barre des 2 000 F, c’est beaucoup trop I Ce
prix résulte certainement de la quantité de ROM contenue dans
une cartouche Neo Geo Mais, si la cartouche est un support trop
cher pour des jeux aussi riches, peut-être aurait-il été plus
sage de doter la machine d'un lecteur de CD ROM. Car n’oublions
pas que, quelle que soit sa beauté, un jeu d'arcade reste un
jeu d'action dont on se lassera forcément un jour ou l'autre.
Et à ce prix-là, hors de question de racheter une cartouche
tous les mois. Sans compter qu'on n’a alors pas le droit à
l'erreur : ceux qui ont acheté Ninja Combat et l’ont fini avec
horreur au bout de quelques jours apprécieront... Une
alternative intéressante : la location Pour pallier cet
inconvénient majeur, Guillemot met au point une structure de
location, semblable à ce qui existe au Japon. Là-bas. La
plupart des possesseurs de Neo Geo n'achètent pas de jeux et se
contentent de les louer, comme c'est le cas avec les
magnétoscopes. En France, à raison d'environ 100 F par semaine,
louer un jeu revient à un peu moins de 400 F par mois. Cette
formule financièrement bien plus raisonnable, permet de changer
souvent de jeu.
En revanche, il faudra se résigner à ne posséder qu'un jeu à la fois, ce qui est souvent frustrant. Que ceux qui n'ont jamais eu envie de s'aérer un peu d'un shoot- them-up en s'adonnant à une simulation sportive (ou vice versa) me jettent la pierre.
En conclusion, en dépit de ses incroyables performances, notre opinion sur la Neo Geo est très mitigée. Si vous êtes riche ou que vous faites réellement partie des piliers de salles d’arcade, n'hésitez pas ! Courez en acheter une.
Mais dans le cas contraire, nous vous conseillons plutôt d'opter pour une machine plus abordable (NEC ou Megadrive) qui vous procurera déjà beaucoup de plaisir sans vous obliger à pointer aux Restos du cœur. Et lorsque vous voudrez vous faire un petit plaisir et vous amuser avec cette superbe machine, rien ne vous empêchera de la louer : avec un jeu, cela ne vous coûtera que 300 F environ pour une semaine.
Olivier Scamps FICHE TECHNIQUE Origine : Japon Processeur : 68 000 âl2 Mhz + Z 80 à 4 Mhz RAM : 64 Ko + 68 Ko de disque virtuel RAM vidéo : 1 Mo Résolution graphique : n.c. Couleurs : 4 096 pormi 65 536 Nombre de sprites simultanés : 380 Capacité cartouches : de 5 â 41 Mo Son : générateur de son FM + PS G + PCM Prix : 3 500 F environ sans jeu Distributeur : Guillemot Après la Nintendo 8 bits, on attendait la Famicom (la console 16 bits de Nintendo), mais c’est le Game Boy qui » st arrivé. Nintendo a créé l'événement en lommercialisant la première console de jeu portable et le succès remporté
par cette rtachine est assez surprenant, elle triomphe déjà au Japon comme aux Etats-Unis et tait jne percée remarquée en Europe.
Game Boy Sur un plan technique, le Game Boy n’est pas oarticulièrement révolutionnaire car ses capacités sont assez limitées. Cette console bnctionne avec quatre piles de type walkman, (gui lui offrent une autonomie d’une dizaine d'heures. Son écran monochrome n’est pas Tés différent de ceux des bons vieux jeux à cristaux liquides et, à ce niveau, la machine est bien loin des performances de la Lynx. De dIus, la luminosité de l'écran est si faible qu'il est indispensable de jouer à proximité d’une bonne source de lumière pour y voir quelque hose. Cela dit, le Game Boy est une véritable onsole
portable, car ses dimensions sont larfaites. Elle tient dans la main, elle tient fans la poche ! Très bien conçue à cet égard.
Ile offre un excellent confort d’utilisation. En lus d'un petit haut-parleur incorporé dans la nachine, vous disposez également l'écouteurs, qui vous permettent de profiter u son stéréo sans gêner votre entourage. Le lame Boy est une machine conviviale, car ille dispose d’un câble permettant de relier leux consoles. Cette possibilité intéressante Test pas un simple gadget, la majorité des irogrammes disponibles sur cette console lomportant une option deux joueurs. Faites lonc une partie de Tetris à deux et vous ;erez convaincu.
Options 2 joueurs, accessoires innovateurs... En dépit de sa jeunesse, le Game Boy iispose déjà d’une large panoplie ('accessoires. Hormis les écouteurs et le âble de raccordement, qui sont fournis avec a console, on peut se procurer diverses boîtes de rangement qui permettent de ransporter la console et quelques jeux en oute sécurité. Un adaptateur secteur qui évite 'utiliser des piles est également disponible, nais l’accessoire le plus important est sans ponteste la loupe qui compense les faiblesses de l’écran. Il existe déjà plusieurs modèles, le meilleur étant sans conteste le Light Boy,
qui ne se contente pas d'augmenter la taille de écran par un effet de loupe, mais qui fournit également un éclairage d'appoint grâce à deux ampoules situées de chaque côté de la loupe. Cet accessoire élimine totalement les iroblèmes de luminosité et il vous permet même de jouer dans l'obscurité totale.
Le Game Boy est largement distribué dans toute la France et il bénéficie d'un prix de ÿente très abordable. En revanche, Bandai ne listribue encore qu'une très faible partie de la Jdothèque de cette console, mais ce sont d'excellents programmes. Une cinquantaine de titres sont disponibles en import direct.
Micromania s'est imposé comme le Spécialiste de cette machine qui devrait faire Le Game Boy de Nintendo est la console portable la plus intéressante - à défaut d’être la plus performante d’un point de vue technique - du moment. Ne vous laissez pas rebuter par son écran monochrome : la qualité des jeux est époustouflante et répond aux standards de qualité Nintendo.
Quant à son prix, il est à la portée de toutes les bourses.
F un malheur durant les fêtes.
Côté environnement, le Game Boy bénéficie de la structure de SOS Nintendo (voir l'article sur la Nintendo 8 bits), ce qui est un avantage non négligeable pour une nouvelle machine.
Cela est appréciable dans la mesure où de nombreux jeux*comportent des astuces mais, attention, vous n’obtiendrez sans doute que des renseignements concernant les jeux distribués par Bandai.
A l'instar de la Nintendo 8 bits, cette console est ouverte à tous les éditeurs... moyennant un droit d’entrée qui n’est pas à la portée de toutes les bourses. On retrouve les mêmes éditeurs que sur la NES: Konami, Sunsoft, Taito, etc. Cela a pour effet de dynamiser la ludothèque de cette machine et le rythme des sorties s'accélère. Les jeux réalisés par Nintendo ne sont pas encore nombreux, mais ils figurent parmi les meilleurs programmes sur cette machine.
Parlons maintenant de la ludothèque. A défaut d’être spectaculaires, les programmes du Game Boy présentent un grand intérêt de jeu.
Si la plupart d'entre eux sont des reprises des grands succès de la NES, ils disposent généralement d'une option deux joueurs qui ne figure pas sur le jeu original. Par exemple, la version Game Boy de Tetris est la seule à offrir une option deux joueurs, dans laquelle votre adversaire récupère les lignes que vous complétez. Les versions Game Boy peuvent être identiques à celles de la NES (Nemesis Paper Boy, etc.), ou bien il peut s’agir d'un jeu entièrement réécrit (Castievania, Batman..). Mais dans tous les cas, on ne risque guère d'être déçu.'
La ludothèque du Game Boy est particulièrement riche en jeux d’action réflexion, ce qui est évident dans la mesure où les programmes de ce type offrent un grand intérêt sans nécessiter des effets spectaculaires. On retrouve la plupart des classiques du genre : Tetris, Puzznic, Plotting, J’AIME:
- sa petite taille et son ergonomie
- son autonomie
- la qualité de sa ludothèque
- la possibilité de connecter plusieurs Game Boy JE N’AIME PAS :
- la faible luminosité de l’écran Gix, Pipemania et bien
d'autres. Mais le Game Boy dispose également de programmes
originaux qui ne sont pas moins intéressants Puzzle Boy, Dr
Mario ou encore Ishido.
Le Game Boy propose également des jeux de plates-forme passionnants, avec des bonus à profusion et des passages secrets. Bien sûr, Mario Bros est au rendez-vous avec le génial Super Marioland. On retrouve avec plaisir le héros de Castievania dans de nouvelles aventures, toujours aussi passionnantes.
Batman affronte une fois de plus les hommes du Joker, dans un programme très accrocheur. Les amateurs de beat-them-up ne seront pas déçus, d'autant plus que bon nombre de programmes de ce type sur Game Boy offrent à la fois un jeu normal et une option qui permet de combattre un second joueur. C’est le cas de Double Dragon, un programme passionnant mais difficile. Les célèbres tortues mutantes sont également présentes, dans un grand beat-them-up nommé Teenage Mutant Ninja Turtles. On retrouve aussi Spiderman, qui fait le coup de poing dans Amazing Spiderman.
Des jeux bien conçus dans tous les genres Les simulations sportives ne manquent pas non plus. Le Tennis est très excitant, surtout lorsque l'on joue à deux. Le Golf est fort bien conçu et il vous permet de sauvegarder vos parties. Boxing est une excellente simulation de boxe. Enfin, Motocross Maniacs vous permet de faire d'incroyables acrobaties sur différents circuits.
Les shoot-them-up sont moins nombreux mais les fans du genre ne seront pas déçus par l’excellente version de Nemesis, qui comporte tous les niveaux du jeu d'arcade original, mais qui est assez difficile. Si vous n'êtes pas un spécialiste du genre, vous passerez de bons moments en compagnie de Solar Stricker, un shoot-them-up classique mais efficace.
Actuellement, la Lynx d'Atari est la seule autre console portable sur le marché. Si le Game Boy est loin de rivaliser avec sa concurrente sur le plan des performances techniques, il ne dispose pas moins d'atouts pour l'emporter sur sa rivale.
Tout d'abord, son prix est autrement plus attractif que celui de la Lynx, ce qui en fait un cadeau idéal. D’autre part, la ludothèque de la Lynx tarde à s'étoffer, alors que de nouvelles cartouches arrivent chaque mois sur Game Boy. Et ce n'est pas qu'une question de quantité, car les jeux du Game Boy sont aulrement plus passionnants que ceux de sa concurrente. Quant à la Gamegear de Sega et à la Turbo Express de NEC, leur prix nettement plus élevé ne devrait pas les mettre en concurrence avec le Game Boy.
Alain Huyghues-Lacour FICHE TECHNIQUE Processeur : 8 bits Mémoire écran : 64 Ko Résolution : 144 x 160 Couleurs : monochrome Son : stéréo Prix : moins de 600 F Prix moyen des cartouches : moins de 200 F La Nintendo 8 bits est un véritable phénomène qui a révolutionné l’univers des jeux vidéo ces dernières années.
Après s’être imposée au Japon, cette console a déferlé sur les Etats-Unis avec la puissance d'un raz de marée. Le public américain a tellement craqué pour cette console que celle-ci est devenue un phénomène de société et que bon nombre de magasins offrent désormais une Nintendo 8 bits aux clients qui achètent un téléviseur. C’est de loin la console la plus vendue dans le monde et il est indiscutable que c'est son fantastique succès qui est à l'origine du regain d'intérêt pour les consoles et de l’arrivée de très nombreuses nouvelles machines.
Techniquement, la Nintendo 8 bits n'est pas particulièrement performante et l'on peut même dire qu’elle présente des capacités inférieures à celles des autres machines. Cela est dû au fait que c’est la console la plus ancienne (à l'exception du VCS 2600 d'Atari, bien sûr). Il ne faut pas s'attendre à trouver de superbes graphismes, des scrollings différentiels, ou des animations sonores impressionnantes sur cette machine. La seule innovation technique repose sur la possibilité de sauvegarde sur cartouche, dans certains jeux comme Legend of Zelda. La technique est une chose, mais l'intérêt
d'une ludothèque en est une autre et cette console est irréprochable sur ce plan, mais nous y reviendrons. Cette faiblesse se fait sentir sur les anciens jeux de la Nintendo, qui présentent des sprites assez imprécis et plutôt troubles.
Console ou micro ?
Nintendo 8 bits Le succès aidant, les programmeurs ont fini par apprendre à tirer le meilleur parti possible de cette machine ; les derniers titres sortis sont nettement plus réussis et un programme comme Batman illustre bien cette amélioration au niveau de la réalisation.
SOS Nintendo : un SAV ludique Si cette console dispose d'une large gamme d'accessoires au Japon, seul le pistolet est disponible en France ; il est très plaisant, mais on peut regretter qu’il ne fonctionne qu’avec de rares programmes. Gumshoe, qui est excellent, est le seul programme fonctionnant avec le pistolet qui ait été publié ces deux dernières années.
On attendait beaucoup de l'arrivée de la Nintendo sur lé marché français en 1987, mais le succès fut très relatif dans un premier temps. En dépit de ses qualités et d'un bon accueil de la presse spécialisée, elle ne parvint pas vraiment à s'imposer comme une machine de premier plan. Les joueurs lui préféraient nettement le ST, le CPC, Y Amiga, ou même la Sega 8 bits aussi bien en France que dans le reste de l’Europe. En fait, cette.
Machine n'a vraiment commencé à décoller que deux ans plus tard, lorsque Bandai a décidé de se positionner sur un marché grand public, à l’aide d'importantes campagnes de pub télévisées et d’une distribution principalement axée sur les grandes surfaces | et les magasins de jouets. Désormais cette i console figure parmi les machines qui montent Reine incontestée des consoles aux USA et au Japon, la Nintendo 8 bits est également en train de faire un malheur en Europe. Pour un prix très abordable, elle vous donne accès à une ludothèque d’une richesse fabuleuse. Reste l’éternelle question :
entre Nintendo et Sega, que faut-il choisir ? Alain Huyghues-Lacour vous donne tous les éléments de réponse.
Et cette progression ne devrait pas ralentir de sitôt. En ce qui concerne les cartouches, il est regrettable que Nintendo ait adopté une politique consistant à publier les nouveautés avec un décalage de deux ans environ sur le Japon et les Etats-Unis. Cela dit, il faut reconnaître que les titres publiés en 90 sont généralement excellents et que, s’il arrive que certains jeux soient manquants pendant des mois, cela est moins fréquent que pour les autres consoles.
Reprenant une politique qui a beaucoup contribué au succès de la NES aux USA et au Japon, Bandai a créé SOS Nintendo, un numéro de téléphone que vous pouvez appeler pour obtenir toutes sortes d'aides de jeu, ce qui est un plus non négligeable pour les joueurs. Cette sorte de service après-vente ludique fonctionne très bien et les appels sont d'autant plus nombreux que les jeux fourmillent d'astuces et qu’il est très agréable de découvrir de nouvelles salles ou de recevoir une aide lorsque Ion est bloqué dans un jeu.
Réaliser des jeux pour cette console est le rêve de tous les éditeurs car, du fait de sa diffusion, un hit sur cette machine obtient des scores impressionnants, sans commune mesure avec les ventes d'un hit sur micro.
Cette prédominance de Nintendo lui permet d’attirer les meilleurs, éditeurs, qui obtiennent à prix d'or le droit de développer un jeu sur cette console. Cela assure le renouvellement permanent de la ludothèque, avec des titres de qualité. Des éditeurs comme Capcom, Sunsoft et surtout Konami, réalisent de nombreux petits chefs-d’œuvre pour cette console. Mais on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même et les programmeurs de Nintendo ont démontré leur savoir-faire depuis longtemps, avec par exemple Legend of Zelda ou encore la série des frères Mario.
La ludothèque de la NES est riche en jeux J’AIME :
- les chefs-d’œuvre de l’aventuré actiôn
- les notices avec les traductions des textes à l’écran a JE
N’AIME PAS :
- le prix trop élevé des cartouches I
- attendre deux ans avant de voir arriver les nouveautés
d’action, avec une très nette dominance des programmes
d'aventure action. Il existe vraiment un style de jeu Nintendo,
souvent imité mais rarement égalé. L'un des principaux atouts
de cette ludothèque provient du fait que ses jeux touchent un
public très large. C’est la machine idéale pour un premier
contact avec les jeux vidéo et, que ce soit des jeunes enfants
ou des adultes qui n’ont jamais joué, tout le monde prend
plaisir à faire quelques parties, tant les programmes sont
attrayants.
Quant aux joueurs chevronnés, s'ils surmontent les faiblesses du graphisme, ils seront conquis par la richesse des programmes disponibles sur cette machine.
Une ludothèque pour tous publics
- o CD O Aux côtés de Legend ofZetda, le chef-d'œuvre incontesté
de l'aventure action, on trouve bon nombre de programmes
passionnants, comme The Adventure of Link, Rygar, Metroïd,
etc., auxquels on joue durant des mois.
Fleureusement, il est toujours possible de reprendre la partie à l'endroit où l'on s’était arrêté, soit en sauvegardant sa position sur la cartouche, soit en obtenant des codes. La NES dispose également de magnifiques jeux de plates-formes, comme Super Mario Bros I et II, Kid Ikarus, Batman... Ces chefs-d'œuvre du genre comportent des ingrédients d’aventure action, avec des bonus, des salles cachées et des passages secrets. La NES n'est pas aussi riche en conversions d arcade, bien qu’elle dispose quand même de grands titres comme Gradius, Life Force, Ghosts'n Goblins ou Rush'n Attack. En
dépit de la présence que quelques simulations sportives de qualité (Track'n Field II ou Fighting Golf), cette catégorie est encore le point faible de la NES. L'action réflexion est également sous- représentée sur cette console, mais les fans du genre peuvent s'éclater avec les excellentes versions de Tetris et de Solomon s Key. La NES dispose désormais de la première simulation sur console. Il s'agit du célèbre Silent Service, qui n'a rien perdu de son intérêt au passage sur console.
Etant positionnée sur un marché grand public, la NES n'entre absolument pas en compétition avec des consoles comme'la Megadrive ou la PC Engine, plutôt réservées aux hobbyistes.
Ses concurrents directs sont la Sega 8 bits e; aussi la GX 4000 d'Amstrad. La lutte est serrée avec la Sega 8 bits, mais si vous préférez les grands jeux d’aventure action, vous choisirez la NES. Quant à la GX 4000, son prix nettement plus élevé et l’actuelle faiblesse de la ludothèque font qu'elle n'a • guère de chance d'inquiéter la Nintendo 8 bits dans l’immédiat. Alain Huyghues-Lacour FICHE TECHNIQUE Processeur: RP2A03 Cadence : 1,9 Mhz Résolution : 256 x 240 Couleurs : 64 Mémoire écran : 32 Ko Sprites affichables : 64 Son : 3 uoies en mono Capacité maximale des cartouches : 128 Ko Prix :
700 F environ Prix moyen des cartouches : moins de 400 F La Sega 8 bits a été commercialisée au Japon après que la Nintendo 8 bits se soit imposée sur ce marché, mais ces deux ' onsoles sont arrivées en même temps en urope. Si la Master System a remporté un ertain succès, Sega n’est pas parvenu à ombler son retard sur la NES au Japon et ux États-Unis. En revanche, la Master System longtemps fait jeu égal avec sa concurrente n Europe, sans doute parce que ces deux onsoles ont été commercialisées imultanément.
Sega 8 bits lien qu’elle soit loin d’égaler les nouvelles onsoles sur un plan technique, la Sega 8 bits st sensiblement plus performante que la Nintendo 8 bits. Elle présente des graphismes ilus colorés et une meilleure animation que sa oncurrente. Au niveau de la qualité des êalisations sur cette console, la Sega Master ystem se situe entre le CPC et le ST. Sur un ilan esthétique, elle bénéficie d’un design lettement plus agréable que celui de la NES.
l’instar de la NES, la Master System dispose l’un pistolet, le Light Phaser, très plaisant, nais avec lequel peu de cartouches sont rompatibles. Cette année, les possesseurs du jght Phaser n’ont vu arriver qu’un seul louveau programme : l’excellent Opération Volt. La Master System dispose également l’un second accessoire... qui n’est présent sur lucune autre machine. Il s'agit des lunettes ID, qui vous permettent de bénéficier d'un iffet de relief, avec des programmes ipécialement conçus à cet effet. Parmi les juelques jeux compatibles avec les lunettes ID, on appréciera tout
particulièrement Maze
- tunter et Space Harrier 3D. Ces lunettes sont ès performantes
et l'effet de relief obtenu est raiment convaincant. Toutefois,
il convient de réciser que le port de ces lunettes se révèle ès
vite fatigant pour les yeux. Un excellent ccessoire... à
utiliser avec modération, bus pouvez obtenir des renseignements
sur )s prochaines nouveautés, ainsi que des ides de jeu en
composant le 36.15 code ega sur votre minitel. Les membres du
club ega peuvent également téléphoner à Maître lega pour
obtenir de précieux renseignements ur leurs programmes
préférés. Ce service l'est pas aussi important sue le SOS
Nintendo e Bandai, mais il devrait s'étoffer dès le ébut de
l’année.
Lôté distribution, Virgin assure une très large istribution de la Master System dans toute la îrance. En ce qui concerne les cartouches, ce listributeur suit une politique plus dynamique |ue Nintendo, dans la mesure où il ne écoule rarement plus de deux mois entre la ommercialisation des nouveautés au Japon et lur arrivée dans notre pays. Toutefois, comme iour les autres consoles, certains titres à uccès sont parfois en rupture de stock durant uelques mois.
Usqu’à cette année, la Master System était îrmée aux éditeurs extérieurs, Sega se servant l’exclusivité de réalisation des jeux ur cette console. Mais Sega a fini par îdmettre que cette politique n’est pas ayante, sans doute en constatant que [ouverture vers les éditeurs extérieurs avait Qu’il est difficile de trancher dans le match qui oppose la Sega 8 bits à la Nintendo. Prix des consoles et des cartouches très proches, marché visé identique, il est fort ardu de faire un choix. Alain Huyghues-Lacour y arrive pourtant et vous aide à trancher. Votre achat sera tributaire avant tout, non
des capacités et des performances techniques de chaque machine, mais bien plutôt de vos préférences personnelles pour tel ou tel type de programme... largement profité à la ludothèque de la NES.
Ces derniers mpis, nous avons vu arriver les premiers programmes extérieurs : Fire and Forget II de Titus et l’excellente version de Chase HQ réalisée par Taito. De nombreux éditeurs devraient suivre et quatre titres réalisés par US Gold seront commercialisés très prochainement. Cela dit, il faut préciser que Sega dispose d’un très grand nombre de programmeurs de talent, ce qui lui a permis de maintenir un rythme de sorties assez soutenu sur la Master System, sans que la qualité de ces programmes n’ait à en souffrir.
La console 8 bits la plus axée sur l’arcade La ludothèque de la Master System est assez diversifiée, car tous les genres sont représentés, à l'exception des jeux d’aventure et des simulations. Toutefois, c'est la console 8 bits la plus axée sur l’arcade. En ce qui concerne cette catégorie on retrouve la plupart des grands succès de Sega : Thunderblade, Altered Beast, Choplifter, Dynamite Dux, Outrun, Space Harrier, Wonder Boy, Galaxy Force, ou encore Golden Axe. Mais la Master System dispose de conversions de jeux d’arcade d'autres éditeurs, comme R-Type, Vigilante, Rastan, Shinobi, Chase HQ
ou Opération Wolf. Cette liste impressionnante démontre nettement que l'arcade est le point fort de la ludothèque de la Master System.
Sega ne joue pas uniquement la carte de la quantité : la plupart de ces conversions sont particulièrement soignées et cette ludothèque comporte des petits chefs-d'œuvre du genre.
Aux côtés de ces jeux d'arcade, de nombreux jeux d’action originaux, moins réussis que les précédents: Alex Kidd in Miracle World et Psycho-Fox feront la joie des amateurs de jeux de plates-formes. Parmi les jeux les plus J’AIME :
- la richesse de sa ludothèque
- ses jeux d’arcade
- ses accessoires JE N’AIME PAS :
- les clignotements de sprites passionnants, on peut encore citer
Zillon II, Captain Silver, ou encore Alex Kidd in Shinobi
World. Si les simulations sportives ne sont pas aussi bien
représentées dans cette ludothèque, la Master System reste la
console 8 bits la plus riche en ce domaine. Tennis Ace est un
programme très réussi, qui offre une grande jouabilité. Il faut
également mentionner la simulation de volley qui figure parmi
les meilleures adaptations de ce sport. Ceux qui apprécient les
sports typiquement américains trouveront leur bonheur avec
d’excellentes simulations de baseball, de golf, de hockey sur
glace ou de football américain. Les sports californiens sont
également présents avec le California Games d'Epyx.
Si les jeux d'aventure action ne sont pas très nombreux sur cette console, les quelques programmes disponibles sont excellents. Wonder Boy III (très différent du jeu d’arcade du même titre) est encore plus réussi que Wonder Boy in Monsterland.
Golvellius est un programme dans la lignée des jeux d'aventure action de la console Nintendo et Zillon est un chef-d’œuvre qui ne manque pas d’originalité. La Master System fait une percée remarquée en direction des jeux de rôle, contrairement à toutes les autres consoles. Ces jeux de rôle sont généralement très réussis, qu'il s'agisse de Y’s, de Phantasy Star ou de Miracle Warriors. De plus, la Sega 8 bits dispose désormais 6'Ultima IV, l'un des épisodes de la mythique série de Lord British.
Il est intéressant de constater que ces jeux de rôle remportent un franc succès, ce qui est assez étonnant sur une console particulièrement dédiée à l'arcade.
De par son prix, la Master System n'est pas en concurrence directe avec la Megadrive ou la PC Engine. Il serait également une erreur de penser que cette console souffre de l'arrivée de la Megadrive chez le même distributeur, car Virgin lui donne encore la priorité et Sega ne ralentit nullement le rythme de sortie des jeux. Le principal concurrent de la Master System est la Nintendo 8 bits. Dans la lutte très serrée qui oppose les deux consoles, la Master System présente l’avantage de pratiquer des prix moins élevés sur les cartouches. Mais, là encore, ce sont vos goûts en matière de jeux qui
doivent influencer votre choix et par exemple si vous êtes un fan d'arcade c’est la Master System qu'il vous faut. La GX 4 000 pourrait représenter une concurrente de taille si la qualité des logiciels attendus se confirme. De plus, la Master System lui est aujourd’hui supérieure au niveau de l’animation et du son même si les choses peuvent changer dans un futur proche... Alain Huyghues-Lacour FICHE TECHNIQUE Processeur : Z80 Cadence : 3,8 Mhz Mémoire vidéo : 16 Ko Résolution : 256 x 192 Sprites affichables : 64 Son : 3 uoies sur 4 octave s en mono Capacité maximale des cartouches : 256 Ko
Prix ; 750 F environ Prix moyen des cartouches : 250 F. Dominante de la ludothèque: arcade Couleur gris clair, look aérodynamique et manette à la japonaise, la GX 4000 se lance sur le marché des consoles avec autant d'atouts que de handicaps. Face aux consoles Sega et Nintendo très bien implantées en France, et surtout devant les capacités et la ludothèque des consoles 16 bits, la petite dernière d Amstrad aura certes du mal à enlever sa part du gâteau.
La GX 4000 est vendue avec deux manettes style console japonaise, une alimentation et un câble de liaison péritel. Sa mise en place est rapide. Il vous sera possible d’utiliser le moniteur Amstrad dédié à la console, et raccordé par deux cordons avant, à la mode CPC. Pour l'utilisation d'un moniteur péritel ou d'une télévision, le branchement s'effectue par un câble ordinaire. Sur la face avant de la console se trouvent les deux prises manette, ainsi qu'une prise joystick analogique (style manette PC). A gauche de ces prises, une fiche jack permet de raccorder la GX 4000 à un casque ou à une
chaîne hifi, son stéréo bien sûr. La face arrière de la console dévoile la prise péritel, les raccordements pour le moniteur Amstrad et l'alimentation externe de la machine, fournie dans le package. Les logiciels sont disponibles sous forme de cartouches. La notice détaille en plusieurs langues toutes les manipulations de bases et le joueur s'essaiera vite à la course de Burnin1 Rubber, livré dans le package.
Console ou micro ?
La GX 4000 profite de très bonnes possibilités graphiques et sonores, capacités qui enterrent en tout cas ses deux concurrentes directes, les Sega et Nintendo 8 bits. Le microprocesseur de la GX 4000 est en effet deux fois plus rapide que celui de la console Nintendo. Face aux 32 couleurs sous 4 096 teintes de la console Amstrad, les Sega et Nintendo 8 bits n opposent qu'une faible palette de 64 nuances. Côté son, l'avantage va encore à la GX 4000. Avec 3 voix 8 octaves stéréo contre 3 voix mono pour la Nintendo et 3 voix quatre octaves mono pour la Sdga.
Autre remarque importante, les cartouches de jeu de la GX 4000 peuvent stocker 512 Ko de données, bien plus que les 128 Ko de la Nintendo ou que les 256 Ko de la Sega. La GX 4000 profite, enfin, de sa prise joystick analogique pour l’emploi des manettes de type PC standard, ainsi que de l'utilisation d'un stylo électronique, si toutefois ce dernier périphérique est pris en compte par les programmeurs de demain. Cette console se positionne donc techniquement bien au- dessus de ses collègues 8 bits. Mais attention, elle ne peut en aucun cas concurrencer dans le domaine sonore ou graphique les
possibilités des consoles 16 bits.
Prise en main e1 qualités techniques mises à part, c'est de la jouabilité et de la richesse'de ses programmes que dépend bien sûr le succès de la GX 4000.
Face aux ludothèques de la Sega 8 bits ou de la Nintendo, la GX 4000 possède bien sûr peu de titres en cette fin d’année. Pourtant, tous les éditeurs français semblent s'intéresser très fortement à cette machine, et pour cause ! Le marché console limite les risques de piratage 178 GX4000 A moins de 300 F de la NEC, à plus de 300 F des Nintendo et Sega, la GX 4000 est source de nombre d’hésitations. Nous- mêmes, au vu des premiers jeux, avons été sévères avec cette machine. Les nouveaux programmes arrivés modifient notre opinion : comme l’avait annoncé Amstrad, ils sont très proches des
versions ST et Amiga... et il est bien agréable de ne plus se heurter aux rudes lois japonaises en matière d'adaptations de titres fameux.
La dynamique Amstrad, si les éditeurs suivent... Les premiers softs disponibles sur la GX 4000 sont essentiellement des adaptations de jeux déjà disponibles sur micro. Pour le futur, les programmeurs annoncent une deuxième génération de programmes conçus pour la GX
4000. Et en exploiteront de ce fait toutes les possibilités. Pour
l'heure, les softs disponibles sur cette machine s'imposent
déjà sur le marché ludique, surtout lorsqu'il s'agit de .
Simulations.
L’exemple le plus marquant concerne les simulations de tennis : Tennis Cup et Pro Tennis Tour (adaptation de Great Courts) ne mettent plus en scène des joueurs à la mode arcade. Ici, les sportifs sont réalistes, leurs _ mouvements aussi proches de la réalité qu’ils l'étaient sur ST ou Amiga. Posséder une console et profiter quand même de la richesse jusque-là réservée aux micros (entraînement machine, réalisme des animations, évolutions des caractéristiques physique de vos joueurs), voici un atout de taille qui me fait personnellement pencher pour l’achat de la GX 4000. Dans le domaine action,
le choix est moins clair. Bien sûr, les anciens possesseurs de CPC seront séduits par les qualités graphique et sonore de la console Amstrad. Changer son CPC 464 contre une GX 4000, c'est retrouver les frissons «arcade” d’un Si ou d’un Amiga. De même, face aux consoles 8 bits, _ Sega et Nintendo, les graphismes développés par la GX 4000 sont de bien meilleure qualité.
En revanche, l'animation est souvent plus J’AIME :
- les programmes de type « simulation »
- le graphisme et les couleurs
- la compatibilité des cartouches avec la gamme des CPC Plus JE
N’AIME PAS :
- l’absence d’overscan
- l’animation trop lente
- un rapport qualité prix moins performant que celui de ses
concurrentes lente sur la console Amstrad et l'on regrettera
que le mode overscan ne soit pas de la panie (la fenêtre de jeu
n'utilise pas toute la surface de l'écran...). La GX 4000 peut
donc à mon sens s'imposer sur le marché des consoles 8 bits, si
les programmeurs poursuivent bien sûr l'effort qu'ils ont mis
en œuvre pour le lancement de la machine, effort qui consistera
à utiliser à fond les possibilités de la GX 4000 et surtout à
développer des softs plus originaux que ce que l'on connaît
déjà sur console. La GX 4000 pourrait être le compromis entre
les consoles «classiques” essentiellement action, et les
micros. La console Amstrad aura loutefois beaucoup de mal à
détrôner les consoles 16 bits. En effet, elle ne coûte que 300
F de moins que la console PC Engine. Là encore, si vous restez
un fidèle adepte de l’action, de l'arcade, il sera difficile de
ne pas opter pour la NEC et la rapidité de ses animations, la
beauté de ses graphismes. Seule une ludothèque de grande
qualité pourrait donner sa chance à la GX 4000. Actuellement,
tout porte à croire que les grands éditeurs français vont faire
le maximum. La GX 4000 compte déjà une bonne douzaine de titres
fameux. Côté sport, le tennis est très bien représenté par
Tennis Cup et Pro Tennis Tour, très bien adaptés sur la GX
4000. Pour l’action réflexion, l’excellent Kiax profite ici
d'une adaptation convaincante. Dans le domaine de l'arcade
enfin, la liste s’agrandit de jour en jour. Aux côtés de
Barbarian II, Batman ou Pire and Forget II, Pang, Navy Seals.
Robocop 2 et Plotting seront très prochainement disponibles.
Annoncés aussi pour cette fin d'année. No Exit et Kougar Force,
Mysticoi Prohibition II et Tintin, Crazy Cars II, Wild Streets,
Dick Tracy, Battle Storm, Super Soccer II et Spiderman.
La GX 4000 va sans doute s'imposer en France comme une console avec laquelle i faut compter. Soutenue par les plus grands éditeurs, profitant de la réputation de sa marque et proposant des qualités graphiques et sonores de bon niveau, qu’importe alors qu’elle n'offre pas un excellent rapport qualité prix, du moment qu’elle ne supporte que des bons programmes et continue à motiver les programmeurs européens. Ne serait-ce que pour ses adaptations sportives de haut niveau, il y a de quoi réfléchir !
Olivier Hautefeuille FICHE TECHNIQUE Marque : Amstrad, France Connexion moniteur : péritel ou moniteur Amsfmci Microprocesseur : Z80 cadencé â 4 Mhz RAM: 64 Ko ROM : cartouche de 512 Ko maximum Son : stéréo, 3 uoix, 8 octaves Affichage graphique :
- trois modes graphiques, de 4 à 16 couleurs parmi 4 096 feintes
(possibilités d’affichage de 32 couleun
- affichage maximum de 16 objets graphiques Contrôle: manette ou
joystick analogique (type PC) Connexions supplémentaires :
- une prise jack 3,5 mm pour le raccordement à un amplificateur
externe
- un connecteur de type téléphone pour l'utilisation d'un stylo
électronique Prix de la console : moins de 1 000 F Prix moyen
des cartouches de jeux: 260 F D'abord développée par Epyx, la
Lynx a été rachetée par Atari dans le but d’en faire son cheval
de ataille pour reconquérir sa place sur le larché des
consoles, est vrai que cette machine est très jduisante. Son
premier atout saute imédiatement aux yeux. Il s'agit en effet
de )n superbe écran LCD. Seize couleurs sont tichables
simultanément, un nombre tout ste correct, heureusement
compensé par ne palette importante (4 096 couleurs). Il sera
ossible de réaliser de superbes dégradés. En utre, l’écran est
rétro éclairé, ce qui permet e jouer dans le noir et évite de
se faire mal ux yeux. A la différence de la Game Boy, il st
possible de bouger l’écran dans le feu de action sans que tout
s'assombrisse, in apprécie également quelques « gadgets »
jpplémentaires comme l'option flip qui ermét d'inverser la
console aour les gauchers) ou le fait que certains jeux lax,
Gauntlet) puissent l'utiliser ans le sens de la hauteur.
Des avantages : vitesse, routines, mémoire... ourtant la supériorité de la Lynx sur ses oncurrents ne s'arrête pas à l'affichage. La lachine est en effet d'une puissance upérieure à celle de toutes les autres onsoles de poche. Jugez plutôt : le rocesseur, un bon vieux 65C02 est cadencé 16 Mhz (en comparaison, celui de la Turbo :xpress tourne à 7,2 Mhz et celui de la lamegear à 3,58). Comme si cela ne suffisait as, il est épaulé par deux coprocesseurs raphiques. Cette architecture, qui a fait ses ireuves sur NEC ou Amiga, permet de oulager la tâche du processeur principal et anscende les
possibilités de la machine, l’autant que les ingénieurs d'Atari ont retenu îs leçons des Japonais : un certain nombre l’opérations fréquemment utilisées comme les ooms ou les déformations de sprites sont léjà inclues en ROM. Ainsi, pour réaliser des crollings ou des effets 3D, les programmeurs l'ont qu'à faire appel à une routine et sont ertains d'avoir un bon résultat. Avec sa itesse et ses routines en ROM. La Lynx n’a onc aucun souci à se faire pour les inimations. Un jeu comme Blue Lightning, vec ses paysages 3D ultra détaillés et ses hasseurs animés de manière très réaliste, nontre bien le
potentiel de cette console.
:n revanche, les possibilités sonores ipparaissent moins révolutionnaires (on egrettera en particulier l'absence de stéréo), riais elles n’en restent pas moins lonvenables, d’autant que la place mémoire iisponible sur les cartouches permet d'inclure noultes musiques et digitalisations. Les cartes .ynx peuvent en effet contenir jusqu’à 1 Mo de némoire, une des plus grosses capacités iisponibles sur console. Comme la Game 3oy, un câble permet de relier pluisieurs hachines pour le jeu en groupe. D'un point de rue technique, la Lynx est donc une superbe nachine, surpassant la plupart des consoles
lortables. La Game Boy et la Gamegear sont J’AIME: la puissance de la machine l’écran rétro éclairé et en couleurs la possibilité de relier plusieurs Lynx son look N’AIME PAS le prix la faiblesse de la ludothèque l'autonomie l’avenir incertain Lynx La Lynx va-t-elle enfin obtenir le succès qu’elle mérite ? Après des débuts difficiles - prix élevé, peu de jeux -, elle voit son prix baisser - pas assez selon nous - et des éditeurs, toujours plus nombreux, se rallier à sa cause.
Les nouvelles cartouches arrivent encore au compte-gouttes mais la situation devrait évoluer favorablement. Il n’est que temps! Les consoles portables de Sega et de NEC ne sont pas loin. Et elles disposeront, elles, de logiciels nombreux et d’excellente facture... * complètement distancées et seule la NEC Turbo Express peut égaliser grâce à une résolution et à des capacités sonores supérieures. Cette console portable est même plus puissante que nombre de consoles « de table». Pourtant, elle présente un nombre important de défauts qui font que nous vous conseillons de bien réfléchir avant
d'acheter la dernière-née d’Atari.
Car la Lynx n'est pas parfaite, loin de là. Le premier problème qui se pose réside dans sa faible autonomie : deux heures selon les plus pessimistes, quatre heures pour les optimistes (en fait cela dépend du type de pile et de la fréquence d'utilisation), c’est peu. C’est vrai que cette forte consommation résulte en grande partie de la qualité de la machine (couleurs, processeurs) mais c’est assez gênant pour une console avec laquelle on est censé jouer partout. En fait, ce problème d'autonomie allié à la taille pour le moins imposante de la machine ne prédestine pas la Lynx au jeu dans le
métro. C'est plutôt une machine qu'on emporte facilement en vacances ou en week-end et avec laquelle on joue branché sur le secteur.
On peut également lui reprocher son prix élévé pour une console d'appoint. Près de 1 500 F, cela se tient face aux autres consoles portables en couleurs (même coût environ pour la Gamegear, et bien plus pour la NEC) mais ce n'est pas donné. En passant largement au-dessus de la barre psychologique des 1 000 F, la Lynx se positionne sur le même marché que la PC Engine ou la Megadrive. A la différence de la Game Boy, qui à moins de 600 F s'apparente à un jouet, ce n'est pas une machine que l'on achète sur un coup de tête.
La plus grosse faiblesse de la Lynx réside dans la faiblesse de sa ludothèque. Pour marcher, une console a besoin de jeux. Or il faut bien reconnaître que, de ce côté-là, il ne s'agit pas de la machine la mieux pourvue : huit titres à l'heure où j'écris ces lignes. C’est peu, d'autant que tous les jeux ne valent pas le détour. En effet, malgré une superbe réalisation, l’intérêt de Gales of Zendocon ou d'Electrocop n’est pas majeur. En revanche, Klax, Gauntlet, Chip Challenge, Slime World, Blue Lightning et California Games sont vraiment bons.
Console ou micro ?
Désavantages : prix élevé, ludothèque réduite On remarquera également que cette ludothèque manque d'adaptations de hits d’arcade. La concurrence est bien mieux lotie sur ce plan. Ainsi la Game Boy dispose-t-elle, grâce à son succès au Japon et aux Etats- Unis, d'un nombre effarant de softs parmi lesquels une multitude de titres porteurs ( Tetris, Super Marioland, Double Dragon, Casttevania...). La NEC portable enfonce également la Lynx sur ce plan : sa compatibilité avec la PC Engine lui assure une ludothèque riche (plus de 150 titres) et de qualité. Si la Gamegear possède pour l’instant peu
de jeux, le nom de son constructeur lui assure un énorme potentiel que ne possède pas la machine d'Atari. Il est vrai qu'un grand nombre d'accords de développement ont été signés et que les programmeurs américains et européens développent désormais sur la Lynx.
Parmi les jeux attendus figurent de nombreux titres connus (Hard drivin', Rygar, Paperboy, Road Blaster...) qui devraient rendre bien plus attractive sa ludothèque. Mais pour l’instant, les nouveautés arrivent au compte-gouttes.
En fait, acheter une Lynx peut se justifier en raison de ses incontestables qualités techniques. Mais ce n'est certainement pas le choix de la raison : acheter la machine d’Atari aujourd'hui revient à faire un pari, celui que la machine se vendra bien et que le nombre de jeux s'étoffera. C’est vrai que cette console est suffisamment puissante pour avoir ses chances mais, cette fois-ci, Atari ne se bai plus contre Commodore. Ses rivaux se nomment Nintendo, NEC ou Sega, c'est-à-dire des géants passés maîtres dans le domaine de la console de jeu. La Lynx peut-elle permettre à la firme américaine
de damer le pion aux firmes japonaises ? Malgré ma grande estime pour cette machine, j'avoue avoir quelques doutes.
Olivier Scamps FICHE TECHNIQUE Origine : Etats-Unis Processeur : 65 C02 à 16 Mhz + coprocesseurs RAM : 64 Ko Capacité des cartouches : jusqu a 1 Mo Résolution : 160 x 152 Couleurs : 16 parmi 4096 Capacités sonores : 4 uoies mono Prix : près de 1 500 F avec un jeu Distributeur : Atari France Avant l'arrivée des micros, le VCS 2600 e st entré dans la légende comme la première console permettant de jouer à domicile. En dépit de son âge avancé, ce vénérable ancêtre réalise encore des scores de ventes impressionnants, grâce à un prix très attractif (moins de 400 F la console et des cartouches
entre 90 et 140 F). Son prix et sa ludothèque en font un cadeau idéal pour les enfants désireux de s’initier aux jeux vidéo.
Dans la même lignée, Atari se prépare à commercialiser la 7800, une variante du VCS qui présente quelques améliorations notables.
Atari compte ainsi compléter sa gamme de consoles avec cette machine qui se positionne entre le VCS et la Lynx.
Console ou micro ?
VCS2600 Atari 7800 Il ne faut pas attendre de performances spectaculaires de la part d'une machine aussi ancienne que le VCS. Il ne serait pas raisonnable de le comparer avec les autres consoles du marché, car autant discuter des mérites respectifs d'une brouette et d’une voiture moderne... Il en va de même en ce qui concerne le design du VCS, en effet cette console présente un look particulièrement austère. Quant à la 7800, elle est nettement plus performante que le VCS sur le plan technique, ce qui donne une très nette amélioration au niveau du graphisme et de ranimation des jeux. Toutefois,
les capacités de la 7800 restent inférieures à celles de la Nintendo 8 bits ou de la Sega 8 bits.
Les premiers accessoires pour console ont fait leur apparition sur la Coleco, mais un tel luxe n’était pas envisageable à l’époque du VCS (début des années 80) et la 7800 n'est pas mieux lotie à cet égard.
Pas d’environnement non plus pour ces deux consoles. D'une part, ce type de club est une création purement japonaise et, d’autre part, les jeux de ces consoles ne comportent pas d'astuces, en outre il ne sert à rien de rechercher des aides de jeux lorsque tout se passe au niveau des réflexes.
Pour ce qui est de la distribution, Atari assure une très large distribution du VCS dans toute la France, avec une diffusion principalement axée sur les grandes surfaces et il devrait en aller de même pour la 7800. Il n'y a aucun problème pour se procurer des cartouches, car la pl