Sponsors

FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Compte tenu des possibilités de la machine, l'environnement sonore est réaliste (sirènes, tirs, explosions, etc.). L'adaptation de ce jeu originellement conçu pour Atari ST et Amiga est réussie, exception faite des couleurs. Un jeu à ne pas rater. L'élaboration d'une stratégie s'avère vite pressante pour endiguer la marée putride. Vous pouvez aussi utiliser vos armes à feu. Les « cadavres » tués devront être mis au réfrigérateur. Ça évite les odeurs qui pourraient avoir un mauvais effet sur le moral des troupes. En dirigeant de manière intelligente les membres de l’équipe, vous réduisez les risques lors des actions dangereuses: ainsi, la visite du sous-sol pour enclencher le disjoncteur qui ramène la lumière. Pour échapper aux morts-vivants, différentes stratégies s'offrent à vous. L'une d'elles consiste à choisir l'un des personnages afin de bloquer les trois entrees du supermarché à l'aide de camions se trouvant au rez-de-chaussée (il vous faudra avoir préalablement trouvé les clefs des véhicules). Vous devez dès lors utiliser les membres restants de l’équipe, afin de trouver une corde (les magasins de sport seront alors utiles). Objectif: sauver l'apprenti routier en le hissant hors de portée des monstres. Devant l'imprévisibilité de certains dangers, vous ne serez pas trop prudent en faisant des sauvegardes aux étapes dangereuses.

Click image to download PDF

Document sans nom PARLEZ-VOUS MODEM ?
835 ht 1.490 ht WIN-TALK Répondeur-enregistreur vocal, numérisation et stockage de la voix sur disque ou disquette. V23 (1200 75 bauds).
Full et I lalf duplex.
V23 (1200 75 bauds). Full el Hall' duplex. Appel et réponse automatique. Compatible DC-HAYES Appel et réponse automatique. Compatible DC-HAYES.
2. 990 ht
3. 990 ht WIN-TEL AS 24 V2I (300 bauds). V22 (1200 bauds. Full).
V23 (1200 75 V21 (300 bauds). V22. V22bis (synchrone et asyn-
bauds). Full et Half duplex. Appel et réponse auto- chrone).
V23 (1200 75 bauds). V25. V25bts. Full et Half matique.
Compatible DC-HAYES. Duplex. Appel et réponse automatique,
Compatible DC- IIAYES.
5 o (D O Q. O O C 3 et) s Les cartes MODEMS WIN-TEL sont des cartes courtes qui se connectent dans n’importe quel PC XT AT.
Elles vous permettent de remplacer le minitel, TRANSPAC via le PAV, ou de communiquer de PC à PC.
Elles vous sont fournies avec un cable et une prise gigogne pour se racorder directement sur votre prise de téléphone, ainsi qu’avec le logiciel W1N-COM.
Elles sont agrée par le ministère des PTT.
TD Q En présentation et en vente chez des spécialistes SIE AZ COMPUTER COMPUTER SOLUTIONS MTI .
53 rue Kléber 99 rue Balard 57 rue Lafayette 5 rue des filles du Calvaires 92300 Levallois 75015 Paris 2 rue de Châteaudun 75003 Paris Tél: 47 48 12 00 Tél: 45 54 24 33 75009 Paris Tél: 42 78 50 52 45 54 29 52 Tél: 48 78 06 91 MBC AZAC AQUITAINE AZ COMPUTER PRODIS LeGutemberg 8 rue du Rouet 15 rue St Rémy 39 bis Av. Lacassagne 155 Av. Du Gai. Audeoud 13006 Marseille 33000 Bordeaux 69003 Lyon 83100 Toulon Tél: 91 79 27 29 Tél: 56 51 00 25 Tél: 72 33 06 48 Tél: 94 31 31 22 MD ABC CONSER INFORMATIQUE 59 bis rue Marceau 14 Boulevard Chancel 14 rue Chauffour 37100 Tours 06600 Antibes 68000 Colmar
Tél: 47 61 50 46 Tél: 93 65 94 00 Tél: 89 23 73 33 Publicité réahsee en PAO par PAONGRAPH Tous ceux qui ont acheté Topkey à 990 F ont (ru qu'on avait oublié un zéro... D epuis l'arrivée, début 87, sur le rparchê français de cet exceptionnel générateur d'applications qu’est TOPKEY, des centaines d’acheteurs et de distributeurs se demandent-si nous ne nous sommes pas trompés de prix de vente... Il est vrai que les performances de TOPKEY laissent rêveurs les utilisateurs les plus exigeants.
Le générateur Basic qui donne du génie à votre PC.
?
'ous possédez un PC. Votre PC est équipé d'un système d'exploitation: MS DOS et d'un langage: le BASIC.
Il ne vous manque plus qu’un système d'utilisation universel capable de libérer enfin les ressources illimitées ou presque de votre équipement.
Grâce à TOPKEY, vous allez décupler vos capacités informatiques. Avec une facilité étonnante et en un temps record, vous pourrez mettre en œuvre n'importe quel type d'applications courantes ou complexes dans tous les domaines concernant votre entreprise : production, gestion, mailings, applications techniques, commerciales ou financières... 'e plus, TOPKEY fonctionne sans protection d'éditeur. Vous pouvez donc diffuser vos applications développées au moyen de TOPKEY sans avoir à payer la moindre redevance.
|ÉÉ TopKEY est le premier logiciel capable, à la fois, de générer, de S® valoriser et de protéger l'avenir de votre patrimoine informatique... Il serait inconcevable de ne pas en profiter.
Surtout à 990 F?
Prix H.T. V„, a LA REVUE DE PRESSE DE TOPKEY ‘Ses atouts sont grands : simplicité, une rapidité rarement égalée dans l'écriture des programmes d'application, quelques jours là où il loul quelques mois, ovec un langage traditionnel! • LE POINT - 4 mai 87 "C’est un générateur d'applications totalement ouvert, évolutif et transparent7 • LES ECHOS Industrie - mars 87 "TOPKEY: 990F. Là, l'exploit est de taille, car il s'agit ni plus ni moins d'un atelier logiciel! • L'ENTREPRISE - lévrier 87 TOPKEY es t un outil de grande valeur..."
• SCIENCES & VIE MICRO - mors 87 "Packaging, manuel, masques de
saisie, tout o été repensé dans TOPKEY (...) Ce produit a été
conçu en fonction d'une mise en réseau et soit extraire les
données de tous les types de fichiers!
• INFORMATIQUE & ENTREPRISE - avril 87 "Ce aènêrateur
d’applications est puissant..."
• L'ORDINATEUR INDIVIDUEL - moi 87 "TOPKEY, utilisable sons
ossisfonce technique particulière, est vendu par correspondance
afin d'en abaisser le coût final!
• LE MONDE INFORMATIQUE "T OPKEY permet à des non-informaticiens
de minimiser les coûts de développement et de réduire les
délais de réalisation'.’
• ORDINATEURS - 12 janvier 87 “Il intègre un gestionnaire de
fichiers (...) qui justifie à lui seul l'acquisition du
logiciel:’ • • COMPATIBLE PC - avril 87 "Ce système est
totalement ouvert puisqu ‘un utilisateur ayant développé lui-
même la majeure partie de ses applications peut demander à un
programmeur d’ajouter d'autres éléments qu'il ne peut
analyser et réaliser seul!
M TEMPS MICRO-février 87 "Cette souplesse constitue l'atout majeur de TOPKEY. La maintenance et l'évolution des applications seront facilement assurées en l'absence de leurs auteurs. TOPKEY tient à jour le catalogue des noms des points d'entrée et des variables des programmes qu'il crée!
• DECISION INFORMATIQUE - 2 février 87 "Bien entendu (TOPKEY)
communique ovec tous les fichiers standards, sur micros, minis
et gros systèmes! M 01 INFORMATIQUE -12 janvier 87 TOPKEY:
L’ATELIER LOGICIEL' VITE ! ENVOYEZ-MOI TOPKEY A 990FÏÏ i
Retournez ce bon à TOPTOOL5 - Les Technodes, B.P. 01 - 78931
Guerville Cedex ou téléphonez au 34 77 77 77 I WT Je désire
recevoir : Ma Il | Le logiciel TOPKEY et son guide de procédure
ou prix de 990 F H.T. (1.174,14 FT.T.C.), Ci_jointi mûn
règ|ement por: o *} |_| franco de port en France
métropolitaine, accompagnes d une Facture. Or- u ¦; I I I
Chèque I I Chèque B i | |_| Une documentation complète sur
TOPKEY. |_| bancaire | | postal | ‘ | NOM, PRÉNOM____ I SOCIÉTÉ
_ _ ui I E0 T0PT00LS ArsDcccc ™ * TELEPHONE ORDINATEUR mmm CE
HORS-SERIE EST FAIT POUR VOUS Vous allez acheter un Compatible
PC ? Bravo ! Mais attention : des pièges redoutables vous
tendent les bras. Vous n'allez pas tarder à être englouti sous
des tonnes de documentations, noyé sous les conseils de
vendeurs pas toujours compétents, écrasé par les termes
techniques dont raffolent les revues dites « spécialisées ».
Pour vous aider à survivre, pour clarifier vos idées, nos
journalistes se sont mis exactement dans votre situation : ils
sont partis, vêtus de probité candide et de blocs-notes blancs,
à la recherche de leur PC idéal. Pour chacun, nous avons défini
un profil caractéristique journaliste, écrivain, architecte,
étudiant, etc. correspondant à des besoins bien précis :
écrire, gérer son cabinet ou sa PME, faire un journal
d’association ou d'entreprise, dessiner sa future maison,
jouer... Après avoir visité, sous le couvert de cette fausse
identité, un grand nombre de boutiques, après avoir reçu des
conseils parfois judicieux, souvent étonnants (voir page 128),
nous avons dépouillé des centaines de documents, des dizaines
de dossiers et, finalement, composé vingt configurations
correspondant à des utilisations caractéristiques. En effet, de
même que vous choisissez les éléments de votre chaîne stéréo en
fonction des conditions d'écoute, de la taille de votre
appartement, de la musique que vous aimez, vous devez
sélectionner votre matériel informatique d'après l'usage
principal que vous en ferez (pour ceux qui n'ont pas encore une
idée très précise de ce qu’ils feront de leur micro, nous avons
conçu un questionnaire qui les aidera à mieux cerner leurs
besoins...). Vous avez acheté votre PC ? Ouf ! Le premier pas
est franchi. Mais connaissez-vous tous les périphériques et
tous les logiciels qui existent aujourd’hui, dans des domaines
aussi différents que le jeu, les traitements de texte ou les
simulateurs de vol ? Etes-vous capable de connecter votre
ordinateur avec les banques de données mondiales ou plus
simplement, avec celui de votre adorable collègue de bureau
? Vous trouverez ici, soigneusement classés et d'un accès aisé,
des catalogues critiques et toutes les informations nécessaires
pour mieux utiliser votre micro et découvrir de nouvelles
applications et de nouveaux plaisirs.
Vous êtes un super-utilisateur du PC, un roi de la programmation ? Alors étonnez-vous : c'est vrai, nous avons priviligié tous ceux qui découvrent l'univers des PC ; même lorsque nous abordons des sujets complexes, nous les traitons de manière à ce que tous, initiés ou débutants, comprennent. N’empêche : nous vous avons réservé quelques surprises.
Vous trouverez, au détour d'une page sur les périphériques ou sur les robots, des nouveautés incroyables, que même vous, vous ne connaissez pas encore.
Bref, que vous n'ayez pas encore de micro, que vous soyez un tout nouveau possesseur de PC ou un utilisateur chevronné, ce hors-série est fait pour vous. Et même si vous ne rentrez dans aucune des catégories énoncées, ce n'est pas grave, achetez-le quand même ! Il représente une telle somme d’efforts, de sang, de sueur et de larmes que vous aurez fait votre BA de la journée en soutenant le club des pauvres journalistes micro-informaticiens au cœur solitaire !
Jean-Michel Blottière LES PREMIERS GESTES Ce qu'il faut faire après avoir sorti le PC de ses cartons.
12 SHOPPING Des cadeaux pour votre compatible.
14 SÉRIE NOIRE: PAS DE SAKÉ POUR LE PC L’histoire d’IBM et de ses Personal Computers.
CONFIGURATIONS Nous vous proposons, en exclusivité, vingt configurations clés en main qui correspondent à vingt profils types d'utilisateurs.
DE 18 A 53 18 - QUESTIONNAIRE Pour aller directement à la (aux) configuration(s) faite(s) pour vous, consultez ce questionnaire. Il vous aidera à vous situer.
20 - IBM ET MOI Pour ceux qui ne croient qu'en IBM.
21 - GLOBE-TROTTER Faire le tour du monde avec le Kaypro 2000.
22 - REPORTER Le DG One vous accompagne.
23 - ECRIVAIN Quand le Dynamit PC fait un roman.
24 - JOURNALISTE Le Toshiba 1000 va sur le terrain.
25 - JOUEUR ... pas sans un Amstrad PC 1512.
26 - LA FRIME... ... avec le Compaq Deskpro 386, plus solide, plus compatible, plus cher !
27 - PME Pas de gestion d’entreprise sans PC, ici Commodore PC 20.
28 - MISE EN PAGE Un journal, un vrai, avec le Victor VPC3 286.
Le journal des clubs, des associations, avec Tandy 3000 HL.
32 - GRAPHISTE ... et le Jasmin HQ-20 dessine.
34 - ARCHITECTE Le dessin industriel sur Tandon Pac 286.
36 - DOMOTIQUE Les tâches ménagères sont pour lui, le HDM X5 en redemande.
38 - ARTISTE De l'art graphique sur Donatec GTI PC.
40-MUSICIEN Musique Assistée par Ordinateur sur XTX de IEEE.
42 - ETUDIANT Un Zénith l’aide à apprendre des cours.
43 - PROGRAMMEUR Apprenez à programmer sur Copam PC.
44 - DÉVELOPPEUR Un Olivetti M24 aide à développer des logiciels sérieux.
46 - BRICOLEUR Monter son Kit Pentasonic entièrement compatible !
48 - COMMUNICATEUR En se branchant sur toutes les banques de données avec un Léanord Elan PC.
52 - TABLEAUX RECAPITULATIFS 54 Je hais le PC... mais je ne peux pas m’en passer.
Comment dois-je faire avec mon Macintosh, mon Atari ou mon Amiga ?
DÉCOUVRIR... LES PÉRIPHÉRIQUES DE 58 A 91 JEUX Tous les logiciels de jeux disponibles sur PC sont par thème.
Ils sont de plus en plus nombreux.
58-AVENTURE: mettez un dragon dans votre ordinateur.
64-ACTION: le PC à boulets rouges.
67-SIMULATION: pilote d'avion cherche sous-marin.
72 - RÉFLEXION: partie de miroirs.
78-SPORTS: les crampons sous le joystick.
86 - TABLEAU RECAPITULATIF des logiciels de jeux.
90 - DERNIÈRE MINUTE.
DE 96A 127 AUTRES LOGICIELS 96 - CRÉATION GRAPHIQUE : votre PC a du génie.
102-MUSIQUE: le PC cherche sa voix.
104 - SOFTS GRATUITS : le rush.
106 - DE L’ARCHITECTURE au dessin industriel.
108 PAO : créez votre journal.
110-ROBOTIQUE: les PC parlent aux robots.
114 - EDUCATION: le PC a le blues.
116-TRAITEMENT DE TEXTE: le bon choix.
123 - TABLEUR: le cerveau du micro.
126 GESTION DE FICHIERS: efficacité d’abord.
128 BOUTIQUES Le pire et le meilleur : nous sommes allés enquêter dans neuf boutiques parisiennes.
MIEUX CHOISIR TOUS LES LOGICIELS DE 132 A 152 132 - IMPRIMANTES: indispensables ?
136 - CARTES GRAPHIQUES, MONITEURS: utiles ?
140-MÉMOIRES DE MASSE : un éléphant passe.
144-MODEMS: les PC parlent aux PC.
148 - CARTES: jouez la bonne carte.
1 50 - JOYSTICKS, SOURIS, SCANNERS 152 - TABLETTES GRAPHIQUES S’INITIER... A LA PROGRAMMATION 154 LANGAGES Du Basic à Ada, tout ce qui existe sur PC.
160- KIT Dirigez un bras avec votre PC.
166 - LISTINGS Mon royaume pour un programme.
177 ANNUAIRE Les adresses des éditeurs et constructeurs cités dans ce numéro.
Code des prix dans Compatibles PC-Tilt : A : moins de 100 F, B : 100 à 200 F, C : 200 à 300 F, D : 300 à 400 F, E : 400 à 500 F, F : plus de 500 F. H informatique prend de plus en plus de place dans votre vie de tous les jours. Traitement de texte, gestion des stocks, facturation, jeux et graphisme.. les applications sont multiples et intéressent tous les secteurs d'activités. Compatible PC au standard MS DOS. 512 Ko de mémoire vive extensible â 768 Ko, microprocesseur 16 bits tournant en mode "Turbo" à 10 Mhz, modes graphiques MDA, CGA, Hercules et Plantronics Colorplus intégrés- Le
T016 PCM dispose déjà d'atouts importants, mais ce n'est pas tout. Sa grande originalité ? Le téléphone.
Le T016 PCM esten effetéquipé d'une carte Modem intégrée et d'un puissant logiciel de communication.
Ilsvouspermettrontdedialoguer.detêlécharger.et T016 PCM THOMSON OUVERT A TOUS LES RÉSEAUX d’accéderâ tous les centres serveurs et banques de données. C'est bien mieux qu'un minitel, et en plus vous avez la couleur! Parce que l'important est de pouvoir, à tout moment transmettre, traiter ou recevoir l'information dans tous les domaines et sur tous les continents, le T016 PCM est bel et bien l’outil de communication puissant et performant indispensable à tous, particuliers comme entreprises.
Découvrez le T016 PCM chez votre revendeur Thomson Micro Informatique... et profitez du prix spécial de lancement que vous offre Thomson sur un ensemble de logiciels. Thomson Micro-Informatique : compatible avec tous vos besoins.
THOMSON POLARIS MICRO-INFORMATIQUE OBJECTIF MICRO LES BONS REFLEXES Acheter un PC n’est pas une mince affaire et nous traitons longuement des différentes options possibles, de tous les moyens pour bien choisir, des pièges à éviter, dans les pages qui suivent.
Mais supposons que vous ayez franchi le pas et que votre PC, oui, le votre, soit là, chez vous, encore dans ses cartons. Les premiers contacts ne sont pas évidents. Et les modes d’emploi pas toujours très clairs. Pour vous éviter tout problème au moment du déballage et de l’installation de votre micro, voici les conseils que vous donnent nos spécialistes... Ça y est, il est enfin acheté le PC tant attendu. Il est là, dans les cartons. Un seul PC dans des cartons ? C'est qu'un compatible n’est pas fait d’un bloc. Il est composé, généralement, d’un clavier, d’un moniteur (ou écran), d’une
unité centrale (UC). Chaque élément n’est pas forcément dans un carton. Le plus souvent, le moniteur a le sien et le clavier se retrouve avec l’unité centrale.
Comme tout ce qui est prêt à être déballé, ça mérite d’être très précautionneux. Après avoir délicatement posé les cartons, dans le bon sens de préférence, vidons-les.
On retrouve bien les trois éléments de base de l’ordinateur, mais aussi un manuel d’utilisation, des cordons et au moins une disquette. Le manuel est très ardu. Il ne se lit pas. Il vaut mieux commencer par le feuilleter vite pour repérer les grands thèmes. Plus tard, on le consulte plutôt comme un dictionnaire. Les cordons serviront aux différents branchements.
La disquette contient ce qu’on appelle le «système d’exploitation», c'est-à-dire un programme grâce auquel le PC va comprendre les ordres tapés au clavier et être capable de lire les logiciels et de les faire tourner. Le plus souvent, les PC sont livrés avec ce système, développé par Microsoft et appelé MS-DOS.
Sans lui, rien ne se passe. Les logiciels ne sont pas lus, les ordres ne sont pas compris et la programmation, même en Basic, est Le secteur des prises Autant le savoir tout de suite : pour brancher son PC, il vaut mieux avoir une bonne installation électrique. Une prise ne suffit pas, deux non plus d’ailleurs. La multiprise est indispensable, avec prise de terre bien sûr. A eux seuls, les éléments de base du micro ont besoin de deux prises.
A cela s'ajoutent celles des périphériques (imprimante, modem, scanner, tablette graphique...), de la lampe qu’il faut allumer dès 4 h de l’après-midi en hiver, de la cafetière électrique etc. Après les branchements, s’il reste du temps, ce sera celui de boire le café ! A.-S.D. impossible. Si la plupart des constructeurs le livrent avec le PC, certains le vendent, auquel cas le prix est à compter en plus de celui du matériel.
Pour accueillir le nouveau PC. Il a fallu prévoir un coin de table suffisamment grand.
Procédons dans l’ordre. L’unité centrale d’abord, le moniteur par dessus et le clavier devant. L'unité centrale est la « boîte» qui contient à la fois le microprocesseur - le cerveau de la machine - et des lecteurs pour les disquettes et le disque dur. Différentes configurations sont proposées avec le PC : deux lecteurs de disquettes, un lecteur de disquettes avec un disque dur, deux lecteurs de disquettes avec un disque dur. Les configurations avec un seul lecteur de disquettes sont de plus en plus rares et surtout, on s'en rend compte à l’usage, elles sont impratiquables. Elles
obligent à «tricoter», c'est-à-dire à jongler avec les disquettes : en mettre une première dans le lecteur, attendre qu’elle soit lue, l'enlever, en mettre une autre, attendre qu’elle soit lue, l’enlever, remettre la première, etc. Que c'est long et compliqué I Avec ou sans les lecteurs, de toute façon, les emplacements sont prévus.
Le clavier ressemble à celui des machines à écrire. Il est formé d’un certain nombre de touches, ce nombre variant de 77 à 102 selon les compatibles. Certains ont un pavé numérique séparé, un autre pavé - ou une ligne - pour les touches de fonction, des touches pour les flèches du curseur, etc. D’autres n'ont rien de tout ça, pour économiser de la place (les portables, par exemple). C’est à l'usage qu'on apprécie plus ou moins un grand nombre de touches. En France, un clavier est toujours du type « Azerty », c'est-à-dire tel que les lettres A- Z-E-R-T-Y se présentent dans cet ordre sur la
première ligne. C’est la norme française.
Aux Etats-Unis comme ailleurs (Angleterre, Allemagne...), la norme est au « Qwerty ». Ce qui induit des inversions de touches. C’est une des adaptations obligatoires pour un constructeur américain, par exemple, s’il veut vendre son compatible en France.
Le moniteur ressemble, en moins encom- Les premiers gestes en portable Evidemment, avec un portable, les premiers gestes sont plus simples qu'avec un autre compatible. D'abord, c'est dans sa philosophie. Le portable se veut non seulement transportable, c’est-à-dire facile à transporter d'une table à l’autre, mais en plus il s’utilise n’importe où. On l'emporte pour travailler dans une voiture, un train, un avion ou à l'extérieur. Ce petit micro n'a pas forcément besoin d'électricité. Des batteries rechargeables lui laissent une certaine autonomie (4 heures au minimum, selon le portable),
suffisamment en tout cas pour faire quelque chose de sérieux.
Le portable se présente en un seul bloc.
Unité centrale, clavier, moniteur, lecteur de disquettes se retrouvent ensemble sans qu'aucun branchement ait à se taire de l'un à l’autre. Un seul cordon vers l’extérieur est à brancher: celui de l’électricité, pour une utilisation directe ou pour charger les batteries.
Par définition, le portable prend peu de place : généralement moins de 40 cm de long sur 30 de large et 10 cm de hauteur, pour un poids inférieur à 4 kg. Pour en arriver là, sans perdre ses qualités de compatible PC, il a fallu « tricher ». L’écran d’abord est à cristaux liquides, donc monochrome avec 25 lignes de 80 colonnes. Le clavier est simplifié au maximum : pas de pavé numérique séparé ou de pavé pour les flèches du curseur. Le lecteur de disquettes intégré lit des disquettes de 3 pouces 1 2, donc plus petites que les 5 pouces 1 4 traditionnelles. Enfin, l'unité centrale n’est
pas séparée du clavier.
Pour mettre un portable en marche, il suffit donc, si les batteries sont vides, de le brancher à l’électricité, d’«ouvrir» l’écran et d'allumer avec un interrupteur qui se trouve sur le côté ou derrière. Tout est en place.
Les éléments à ajouter se branchent comme avec un portable traditionnel : l’imprimante généralement au port parallèle, les périphériques au port série, etc. Il reste à insérer la disquette système et en avant pour travailler. Pour jouer aussi !
Brant peut-être, à une télévision. Mais le programme qui s'y donne n’est pas le même. Chaque utilisateur choisit le sien.
Pas de contrainte d'heure, on peut même le regarder la nuit. Et puis le spectateur inactif, ça n'existe plus ici. Il participe à ce qui se passe. Aujourd'hui, un moniteur noir et blanc (ou monochrome), c'est encore à la mode.
Non seufement parce que c'est moins cher, mais aussi parce que pour écrire ou travailler, c’est plus agréable. Bon d'accord, pour jouer, pour dessiner, pour faire des graphiques ou des histogrammes, la couleur c’est mieux. Mais chacun est libre de choisir en fonction de ses besoins. Il reste à procéder aux branchements, les mêmes pour la plupart des PC, mais pas pour tous (sur Amstrad, par exemple, cette phase est extrêmement simplifiée). Du clavier ne sort qu'un cordon qui ira s'enficher directement à l'unité centrale, à l'arrière, sur le côté ou même devant, selon le PC.
Du moniteur, devraient sortir deux cordons.
S'il n'en sort qu'un, l’autre est peut-être encore dans le carton ou par terre quelque part. Ce cordon (de couleur plutôt claire) va du moniteur à l'unité centrale. Le premier (celui-là est souvent noir) va se brancher dans la prise électrique.
Les gestes du futur programme complète MS-DOS en présentant des menus et des messages pour guider l’utilisateur. Il ne reste qu’à cliquer la souris là où on veut aller. Plus d'ordres à taper. A ce jour, Il est livré avec les nouvelles gammes de .Thomson (TO 16), Bull (Mtcral 35), Zenith (eaZy PC).
On savait déjà que la tendance des disquettes allait au format 3 pouces 1 2. Surtout depuis l’arrivée des PS d’IBM. Cette tendance semble se confirmer avec YeaZy PC de Zénith (encore lui !), le 1000 HX de Tandy (qui a même MS-DOS en mémoire morte, ce qui évite toutes les manipulations de son chargement) ou le moins récent Apricot PC.
Si trois cordons sortent du moniteur, c'est que votre PC est un Amstrad. Dans ce cas, deux cordons vont vers l'unité centrale : l'un transmet les données de l’UC au moniteur, l'autre fait passer l'électricité du moniteur à l’UC. De l’UC devrait sortir un cordon d'alimentation électrique. S’il n’est pas là, c’est qu'il faut aussi le chercher dans les cartons ou ailleurs.
Tout est fin prêt pour le démarrage. Enfin presque. Ceux qui ont de l'expérience ont l'habitude de mettre la disquette système dans le lecteur avant d'allumer la machine.
Ça fait gagner du temps, mais c'est plutôt déconseillé pour la longévité de la disquette.
Pour l'allumage proprement dit, il est préférable de commencer par l’unité centrale et d'allumer ce qui l’entoure après. Un bouton sur le côté de l'UC, un autre quelque part autour de l’écran ou à l'arrière. On entend alors le ventilateur se mettre en marche.
Une erreur: des centaines d’heures de travail s’envolent... C’est bruyant mais bien utile: le micro chauffe vite et sans ventilateur, certains composants fondent. Si la disquette avait été introduite avant l'allumage, on voit apparaître à l'écran : A . Sinon, un message plus ou moins clair apparaît pendant lequel l'ordinateur effectue une vérification puis attend l'introduction de la disquette système avant d’afficher le même A . Ce signe signifie que le lecteur A est prêt à recevoir des ordres. Le lecteur A ? Est-ce que ça signifie qu'il y a un lecteur B ? Oui. Une convention veut en
effet qu'avec deux lecteurs dans l'unité centrale, le lecteur de gauche (si les lecteurs sont sur un même niveau) s'appelle A, l'autre s'appelant B et le disque dur, C. Si les lecteurs sont superposés, le lecteur A est celui du dessus. Cette convention s'applique encore lorsqu'il n’y a qu'un lecteur de disquettes (il s'appelle A) et un disque dur (il Apparemment, la tendance est à la facilité.
Les nouveaux PC semblent s’orienter vers la compacité, l'utilisation de MS-DOS Manager et des disquettes 3 pouces 1 2. La compacité était déjà apparue avec le PC 1512 d'Amstrad. Elle semble se confirmer avec les nouveaux CS-40 de Cordata (11 800 F avec deux lecteurs) et eaZy PC de Zénith (6 710 F avec deux lecteurs).
Unité centrale et moniteur sont en un seul bloc : il ne reste donc plus qu'un cordon du clavier à l’UC, un câble pour le secteur et un seul bouton d'allumage. Franchement plus simple !
En outre, de plus en plus de constructeurs choisissent de livrer le PC avec MS-DOS Manager, une merveille de simplicité. Ce s'appelle C). Si un ordre est donné après le message A , il ira donc à la disquette A, mais s'il est donné après C , il ira au disque dur. Le compatible PC avec la disquette système est alors prêt à recevoir tout logiciel.
Le premier réflexe à avoir à ce moment consiste à faire une copie de sauvegarde.
Ce n’est pas forcément précisé dans la notice. Et pourtant, c’est essentiel pour le logiciel et pour chaque fichier créé par la suite.
Une disquette - surtout au format 5 pouces 1 4, le plus courant encore aujourd'hui - est un objet fragile. Pas très fragile, mais fragile.
Elle mérite donc des égards et a le droit de faillir. Et dans ce cas, adieu veaux, vaches, cochons... et fichiers. Si la copie n’a pas été faite, il faut tout recommencer. Et tout, ça peut être le travail de dizaines d’heures. Evidemment, les choses sont différentes avec un disque dur. C’est moins fragile. Mais lorsque le disque est « scrashé », ce qui est beaucoup plus rare, c'est aussi beaucoup plus grave. Ça peut correspondre à des centaines d'heures de travail envolées en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.
Certains habitués copient même systématiquement leurs fichiers à la fois sur le disque dur et sur une autre disquette. Au bout du compte, ils ont des dizaines de disquettes qu'ils n'utilisent pas, mais qui sont là pour le cas où. Et si jamais le cas se présente, ils sont bien contents de l’avoir prévu... Le disque dur va non seulement beaucoup plus vite que les disquettes, mais il contient aussi beaucoup plus d’informations. Avec de nombreux compatibles, les disquettes 5 pouces 1 4 absorbent 360 ko, soit environ l'équivalent de trois cent mille caractères (1 Ko étant égal précisément
à 1 024 octets).
Pendant qu'un disque dur de 20 Mo en absorbe environ l'équivalent de vingt millions.
Deux poids, deux mesures ! Les disquettes 3 pouces 112, plus petites et plus solides que les 5 pouces 1 4, absorbent pourtant deux fois plus que ces dernières._ Certains savent que l'imprimante est très vite obligatoire. Avec un logiciel de traitement de texte, elle transforme le PC en super machine à écrire électronique. Elle fait aussi des copies d’écran, permet de garder des traces d’un programme, etc. Mais une imprimante arrive aussi dans un carton avec ses cordons et un manuel d’utilisation.
Les cordons sont au moins deux : l'un pour le secteur, l'autre plus large pour la prise parallèle de l'unité centrale. La plupart des compatibles PC ont une sortie « parallèle » et une sortie « série ». La première est plutôt faite pour les imprimantes, la seconde pour les autres périphériques.
La souris, ce petit objet qu'on « clique » pour donner des ordres, est utile avec de plus en plus de logiciels. Mais ce petit animal a un cordon qui ne peut être branché directement à l’UC (sauf avec 'Amstrad). Il faut un intermédiaire : une carte multi entrée sortie (multi I O). Cette carte convertit la prise ronde du cordon de la souris en une prise allongée qui ira s'enficher dans la sortie série de l'UC.
Il ne faut pas oublier qu’en plus de ça, pour être prise en compte, la souris doit être dirigée par le « driver» adéquat. Et le driver est un petit programme qui est joint aux logiciels à utiliser avec la souris. Mais il est spécifique à chaque souris et le logiciel ne peut pas contenir tous les drivers du monde. Il faut donc se renseigner.
La manette de jeux, souvent appelée « joystick », ne se branche pas non plus directement sur l'UC. Comme la souris, elle a besoin d'une interface multi I O.
Un modem et voici votre PC transformé en téléphone... Certains veulent utiliser leur PC pour « télécommuniquer ». Le besoin d’un modem se fait alors sentir. Ce « téléphone des ordinateurs » a, à lui seul, trois cordons à brancher : l'un vers la sortie série de l’unité centrale, un autre vers le secteur et le troisième- vers la prise du téléphone. Ainsi branché, le modem convertit les données de telle sorte qu’elles voyagent, selon les normes, du PC à la ligne téléphonique et inversement.
Là, tout y est. Encore que d'autres périphériques peuvent être utiles : le scanner pour lire des textes, le digitaliseur pour photographier des images, le synthétiseur pour faire de la musique, etc. Autant de périphériques qui ont au minimum deux cordons (toujours un vers l’UC et un vers le secteur).
Si on faisait des comptes ? Avec juste un compatible PC, on aura quatre cordons, six branchements à faire et deux boutons à actionner. Si le PC est acheté avec une imprimante et un modem, ça fait neuf cordons, douze branchements et quatre boutons à actionner. Et là, on n’a pas encore commencé à utiliser efficacement le PC... Anne-Sophie Dreyfus DU NOUVEAU POUR VOTRE PC DANS LE CATALOGUE HATIER LOGICIELS 1988!
Vous venez d'acheter un ordinateur PC et Compatible ou vous en êtes déjà propriétaire, rentabilisez au mieux votre investissement en l'utilisant à 100 % pour l'école, le bureau, la maison : faites votre choix parmi les 60 logiciels fonctionnant sur PC.
DES LOGICIELS EDUCATIFS t ET DE FORMATION... EN FRANÇAIS, MATHÉMATIQUES, LANGUES, PHYSIQUE CHIMIE, ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET PROFESSIONNEL, INFORMATIQUE, ROBOTIQUE... DES MICRO-MONDES LOGO, DES KITS ÉDUCATIFS... ...AUX OUTILS DE DÉVELOPPEMENT ET DE PRODUCTIVITÉ.
DES LANGAGES : LE LSE, LE LISP, LOGO PLUS, XILOG V2... DES GÉNÉRATEURS : LE GAP, EXPERKIT, VISA... DES PRODUCTEURS : LITTÉRAL, GERESCO, L’ÉCRIVAIN, LE MONDE EN CHIFFRES... M mm L O G ICI E L S. SHOPPING Vous aimez votre PC ? Alors n hésitez pas : offrez-lui les plus beaux gadgets du monde. Du « handy scanner » qui permet de recopier sans effort des pages et des pages de livres, à la « grenouille » qui protège automatiquement vos fichiers, Tilt vous livre les secrets du PC plaisir... Délicieusement désuète, cette imprimante matricielle à massicot édite des étiquettes en rouge et noir jusqu’à 40
colonnes. Elle se nomme DP 834-CP et c’est une Star !
Prix : 2 835 F (Hengstler).
Pratique, l’écran à cristaux liquides EPC 200 remplace un écran CGA en laissant le bureau libre.
Prix : 10 021 F (Periferic).
Les très myopes apprécieront le rétroprojecteur EPR200, qu'on peut coupler à l'écran EPC 200. Ils pourront enfin travailler ou jouer en mégavision. Prix (avec câble et carte CGA) : 14 825 F (Periferic).
Faire passer des images ou des photos à l’écran, puis les imprimer, c’est un jeu d’enfant avec le Handy Scanner. Cette grosse souris fonctionne en mode Hercules, CGA ou EGA et lit par infrarouges une reproduction de cinq centimètres de large. Elle est livrée avec un logiciel qui permet de trafiquer et de stocker les images enregistrées.
Prix : 3 990 F (Cameron).
Ci-contre : une photo originale et sa digitalisation.
Onduleur autonome, le Tranelec 300 protège le PC contre les surcharges et les perturbations électriques. En cas de coupure de courant, il donne une autonomie de 20 minutes, le temps de faire les sauvegardes nécessaires (et d’aller changer les plombs).
Prix : 3 990 F (Tran).
Des fichiers secrets ou des lettres compromettantes sur disquette ? La grenouille, petite boîte qui engendre à chaque utilisation un nombre aléatoire à taper au clavier, protège contre l’intrusion des cambrioleurs de logiciels ou de données.
Prix: 1 423 F (Mustang Technologies).
MHI WÊÊ WBÊÊL WÊMHÊEÊÊÊÊÊÊ ¦¦¦ Les PC portables avec écran à cristaux liquides ont souvent une carte CGA et peuvent donc afficher la couleur sur un autre écran. Connecté à la sortie RVB du PC, le boîtier Péri 16 utilise la prise Péritel d’un récepteur de télévision pour le transformer en moniteur 16 couleurs.
Prix: 1 293 F (Ditech).
Décidément, en ce début de XXI8 siècle, la vie des privés manque totalement • d'originalité. Jugez-en par vous-même : ma secrétaire, l’accorte Betty, vient de me rendre son traitement de texte ; les affaires sont au point mort ; mon compte en banque frise le million de doublons de découvert ; ma bouteille de whisky est irrémédiablement vide et le bistrot de l’étage me refuse tout nouveau crédit.
Angoisse supplémentaire, mon abonnement à la Gazette des Privés arrive à terme aujourd'hui, avec le numéro posé sur le bureau. Fidèle à la tradition, je m’abstrais des vicissitudes quotidiennes et me plonge dans la lecture des petites annonces. Rien que de très classique : vols, viols, meurtres, adultères... La litanie sans fin des malheurs humains ne m’émeut plus le moins du monde.
Subitement, un entrefilet attire mon regard : « URGENT. L’Institut d'Expérimentation Temporelle cherche enquêteur libre de suite. Forte rémunération. Vidphonez ce jour (IET
1221) pour rendez-vous. Pas sérieux s'abstenir. » Jamais entendu
parler d'un tel institut dans notre douce Mégaris, foi de
SearchFind. L'Expérimentation Temporelle ? Encore une vaste
fumisterie !
Forte rémunération ? Ça mérite bien un petit coup de vidphone. IET 1221... Voilà, c'est parti !
« Institut d’Expérimentation Temporelle, bonjour! Ici SearchFind, enquêteur privé. J’appelle pour un rendez-vous, rapport à l'annonce de la Gazette.
Voulez-vous venir cet après-midi, entre quatorze et seize heures ? Le Professeur Bletas dispose d'un moment. OK pour quinze heures. Et en matière de forte rénumération ? Impossible de vous communiquer le renseignement par vidphone, mais le Professeur vous en parlera. L'Institut se trouve Secteur 7, Niveau A, au 280 Via Gardella. Rendez- I- vous à quinze heures pour l'enquêteur ¦ SearchFind confirmé.
Au revoir. » Enfin le bout du tunnel ? Pas de précipitation. J'empoche mon PL (Pocket Laser, pour les ignares) et vérifie le parcours sur le plan mural. Un long voyage à bord du Tube, des changements exécutés en vitesse, enfin quelques volées d'escaliers montées au pas de charge. Me voilà face à un immeuble pourri, bon pour la démolition. Le hall vaut bien l’extérieur : moquette usée et murs suintants. Une affiche maculée et partiellement décollée vante les mérites de la sobriété, me rappelant les dernières 24 heures sans une goutte de whisky. Derrière la banque, je reconnais la secrétaire
vue au vidphone, nettement plus attrayante que sur écran. « Bienvenue à l'IET, monsieur SearchFind. Le Professeur Bletas va vous recevoir immédiatement. Si vous voulez bien me suivre. » Elle dévoile une ouverture en partie dissimulée par une tenture. Derrière le velours usé jusqu'à la trame, se profile un labo digne des séries Z de science- fiction. Un enchevêtrement inextricable de consoles clignotantes envahit une pièce aux limites indécises. Impossible de trouver mon chemin sans aide. Avant de s'éclipser, la secrétaire me désigne d'un sourire une silhouette penchée sur une série d'écrans
traverses d'équations et de graphiques. Par-dessus le discret murmure électronique, je perçois un marmonnerfient continu. Il provient indéniablement de la tête chenue, couronnée d'une chevelure argentée fantasque. Soudain, le vieillard sursaute et se retourne d’un bloc. D’épais verres anachroniques dissimulent mal le regard enfiévré de l’individu.
A la fin du Xxe siècle, la firme multinationale IBM lança une opération censée lui assurer le monopole du marché des micro-ordinateurs... « Bonjour, Monsieur SearchFind. Je me nomme Gil Bletas. Je dirige et mène seul l'Institut d'Expérimentation Temporelle.
Excusez ma distraction : les derniers réglages du phaseur exigent toute mon attention. » Sans transition, il me délivre un message lourd de présages : « Si l’appât du gain vous attire, fuyez. Si l'insondable vous fascine, restez. La mission apportera plus sûrement la mort que la gloire.
Décidez-vous... » Devant mon manque de réaction, Bletas reprend la parole : « Le voyage dans le temps ne me pose plus aucun problème. Seule, la Théorie du Temps résiste encore à mes investigations. Pour en éclaircir certains aspects, j'ai décidé de tenter une altération du passé. J’ai dépassé l'âge des comics et des savants fous, Professeur. Croyez-moi ! Mes recherches devancent vos rêves les plus fous, mais tout ceci est encore secret. Je compte sincèrement sur votre discrétion.
OK. Continuez votre histoire. Vous connaissez certainement la multinationale IBM. A la fin du Xxe siècle, cette firme lança une opération censée lui assurer le monopole du marché des microordinateurs, opération partiellement réussie d'ailleurs. En quelques années, IBM vendit plusieurs millions d'exemplaires de son Personal Computer (PC) dans le monde, surpassant tous les constructeurs d'alors. Des dizaines de concurrents copièrent le PC, produisant des machines comparables ou supérieures. Aujourd'hui, peu de traces restent de cette glorieuse époque ; pourtant des répercussions
insensibles arrivent jusqu’à nous. Pour démontrer la validité de certaines de mes hypothèses temporelles, il faut découvrir les promoteurs du projet PC et écarter le responsable du projet des recherches.
Pour cela, j'offre 10 Méga doublons. » Je rêve aux 10 Md lorsque, d’un mouvement de prestidigitateur, Bletas extrait une mallette d'un renfoncement obscur.
Rapidement, il l’ouvre et la tourne dans ma direction : « Voici quelques documents de
1987. Ils relatent par le détail comment IBM tenta de briser la
concurrence en lançant une nouvelle génération de micros,
les PS. Le reste de l'équipement vous permettra de vivre à
cette période sans attirer l'attention : passeport,
dollars, permis de conduire, etc. Les pièces d’identité
sont prêtes à l’emploi ? D’où viennent les photos ?
Vous nous avez vidphoné ce matin, Monsieur SearchFind, c'est bien suffisant.
Regardez maintenant : le boîtier de commande logé dans le soufflet dirige les déplacements temporels, uniquement vers le passé. Entrez au clavier la date et l'heure puis fermez la mallette : vous aboutirez directement à l'instant choisi. De préférence, pour éviter tout incident, placez-vous dans un lieu n'ayant pas changé entre les dates de départ et d’arrivée. Pour le retour à notre présent, enlevez la poignée de cette manière. » Un peu abasourdi, je me saisis de l'attaché- case. Distraitement, je feuillette la liasse d'articles, tous extraits de journaux spécialisés. Le vocabulaire
ésotérique propre aux informaticiens émaille le discours, rendant obscurs certains passages : « ...OS 2 sera augmenté d'un module DB DC procurant un SGBD relationnel (SQL)... » Je sens le mal de tête qui arrive au galop. Inutile de s'attarder sur les commentaires techniques, seuls les noms m’intéressent I « Pour un gag, vous l’avez très bien préparé, Professeur.
Qu’avez-vous à perdre en tentant l'expérience ? Si le voyage temporel n’existe pas, vous restez ici et gagnez 10 Md pour la visite. Dans le cas contraire, vous menez l’enquête, réussissez et revenez à votre point de départ, à la seconde près. Si vous le voulez bien, Monsieur SearchFind, prenez place sous la caçje métallique, je vais entamer la procédure de transfert. » Prêt à tenter le pari, je m'installe sous la résille de cuivre.
Un bourdonnement sourd couvre progressivement les autres bruits. Le décor tremblote comme de la gelée anglaise et se recompose. Une puanteur sans nom et un vacarme infernal m'accueillent, sous les frondaisons d’un arbre séculaire. Hébété, je nontemple, sans vraiment les voir, les centaines de véhicules défilant le long d'un Central Park méconnaissable. L’atmosphère étouffante et surchargée d'hydrocarbures mal brûlés me donne la nausée. De l'autre côté de la chaussée, presque hors d'atteinte, un bar m’appelle de ses néons clinquants. Le contact familier du PL me redonne un peu d’assurance.
Accroché à ma mallette, la ?
Démarche vacillante, j'entreprends la croisière censée m’amener aux abords d'un triple scotch bien tassé. La traversée de Park Avenue se révèle plus facile que prévu. A l'entrée du bistrot, un distributeur de journaux me donne l'occasion de vérifier les théories fumeuses de Bletas.
La Lincoln s’arrête, tous feux éteints ; « Monsieur Searchfind, le temps presse !
Abandonnez votre projet et regagnez votre siècle avant de laisser perdre votre vie si précieuse... Allons ! » La simple vue de la date me tourne la tête : 2 avril 1987. Ce dingue m’a bien expédié dans le passé, et moi, encore plus dingue, j'ai accepté de partir pour un misérable paquet de fric. Planqué dans l'angle sombre d'un box, le verre à la main, je parcours les gros titres du New York Times. Le Prof fait bien les choses : la couverture annonce un article sur le lancement des PS d'IBM, en présence du
P. D.G. Opel, et d'un des pères du PC, David Sandrose. La machine
IBM s'apprête à écraser la concurrence de tout le poids de ses
50 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Le département
micro- informatique, d'après le journaliste, pèse à lui seul
10 millliards. Les millions d’unités centrales vendues depuis
le lancement en août 81 ne représentent pourtant pas la moitié
du marché mondial des PC.
Particulièrement disert sur les nouveautés, l’auteur de l’article passe sous silence les origines de la micro chez le géant d'Armonk, baptisé Big Blue par la presse.
Rencontrer Sandrose pourrait singulièrement simplifier ma tâche ; pourtant mon instinct me retient de lui vidphoner tout de suite. Le manque d’informations pèse lourdement sur ma capacité de jugement. Un tour à la bibliothèque municipale devrait arranger cela dans les plus brefs délais. Un deuxième whisky lubrifie définitivement mes neurones. Sur le point de quitter le bar, je jette un coup d’œil à la ronde. Une tablée de touristes asiates m'observe sans vergogne. L’un d’entre eux se prépare même à me photographier.
Je saute dans le premier taxi en maraude, direction la bibliothèque. Un trajet d'une heure dans les encombrements m'énerve au plus haut point. Malheureusement, le Tube n'apparaîtra pas avant une trentaine d'années. Les rues de New York ressemblent à une décharge publique parcourue en tous sens par une meute de rats affamés et aveugles. La foule se précipite, déterminée et indifférente, d'un bus à un métro, d'un bureau à un resto.
Plus vite je finirai cette affaire, mieux je m'en porterai. L'hôtesse de la bibliothèque me met du baume au cœur. Jolie, souriante, elle se propose comme guide dès que je lui annonce ma qualité de chercheur (très) étranger. Efficace en diable, elle m’apporte en quelques minutes un monceau de revues, journaux et autres bouquins, tous traitant plus ou moins des PC. Petit à petit, j’arrive à établir une chronologie précise de l’existence de ces micros. « Présenté au public en août 81, l'IBM PC remporte un succès énorme.
Doté alors d’un processeur 8088, d'une unité de disquettes et de 64 Ko de mémoire, il gère trois systèmes d’exploitation : MS-DOS 1.0, CP M 86 et P-System. A sa sortie, le PC fait montre d'une avance technologique remarquable : gestion de 640 Ko de mémoire vive, stockage de 160 Ko par disquette, clavier professionnel avec touches curseur et de fonction, huit slots d'extension... Dès mars 83, le PC XT améliore les capacités de son prédécesseur, accompagné d’un nouveau système d’exploitation : MS-DOS
2. 0. Le XT apporte un disque dur de 5 ou 10 Mo, des disquettes
de 360 Ko et reconnaît Xenix. Simultanément, des constructeurs
concurrents (Olivetti, Zenith, Compaq, Bull...) annoncent les
premiers micros compatibles. La guerre des prix et des
capacités vient de démarrer. Le PC Jr apparaît en mars 84.
Destiné aux particuliers, il inclut des logiciels en mémoire
morte (ROM) et offre les premières unités de disquettes demi-
hauteur. Cette année-là voit débarquer les premiers clones,
entièrement réalisés à Singapour, Taïwan ou en Corée. Ils
empruntent les noms les plus divers et envahissent le marché
mondial. IBM commence à perdre sa position dominante sur le
marché de la micro. Le premier PC AT arrive dans les boutiques
en août
84. Son disque dur de 20 Mo, ses disquettes de 1,2 Mo et son
processeur 80286 (un vrai 16 bits) révolutionnent une
nouvelle fois le standard. MS-DOS 3.0 simplifie la gestion
des fichiers et ouvre les portes de la communication entre
les PC.
Les compatibles AT ne se font pas attendre. En quelques mois, plus de vingt marques proposent leur AT, qui avec un disque de 30 Mo, qui avec deux unités de disquettes, qui avec des cartes graphiques époustouflantes. Les PC AT2et AT3 suivent, courant 85 et début 86, en compagnie des nouvelles versions de MS- DOS 3.1 (support nécessaire pour la connexion en réseau MS-Net) et 3.2 (supportant les disquettes 3,5 pouces). Là encore, les concurrents asiatiques, européens et même américains ne laissent pas le moindre répit à Big Blue.
Attaqué de toutes parts, le père du standard engage en août 85 une nouvelle recherche avec Microsoft (l’éditeur du MS- DOS) qui aboutit à la création de PS et d'OS 2. Le portable d’IBM arrive en octobre 86, longtemps après ceux des concurrents : Papman, Kaypro et autres Goupil Club. Le constructeur américain le lance sans conviction, déjà entièrement tourné vers son nouveau standard.
Simultanément, Compaq prend un avantage technologique décisif avec le premier PC basé sur un processeur 80386. La firme vend rapidement plusieurs centaines de milliers d'exemplaires de son micro. Ce 386 gère jusqu'à 15 Mo de mémoire vive (RAM), des disques de 40 à 120 Mo et offre, entre autres, un multitâche efficace. A partir de 1987, deux standards vont coexister : le PC, voué à la mort chez IBM dans un délai de deux ans, et le PS».
Abasourdi par les données techniques, l’esprit saturé de dates, je reconnais avec peine l'Asiatique installé face à moi. Le photographe du bar se documente lui aussi : curieuse coïncidence, digne d’une prudence redoublée. Sans bruit, je quitte la table et rejoins l’hôtesse dans l’entrée. Elle se prépare à quitter le travail, la journée enfin terminée. Avant qu’elle ne franchisse la porte, je l'interpelle : « Mademoiselle, s’il vous plaît. Oui ? Oh ! C’est vous... Avez- vous trouvé les renseignements que vous cherchiez ? Seulement en partie. Je pense revenir demain, si je n’ai pas épuisé
les ressources de votre bibliothèque ! Au fait, voudriez-vous dîner avec moi ce soir ?
C’est que... Allons, ne craignez rien !
Faites-moi seulement profiter de votre connaissance de New York. Pourquoi pas ? Ça me changera des repas en solitaire, face à la télé. » Parmi les dizaines de restaurants de Manhattan, Mila choisit un petit établissement spécialisé en gastronomie tex-mex. Le repas et la tequila aidant, elle épanche sa tristesse et me raconte son parcours d’immigrée texane, débarquée à New York depuis sept ans. Sept années à bosser, sans se lier avec quiconque. L'arrivée inopinée d’un groupe de Japonais braillards interrompt ses confidences. Le maniaque du 24 x 36 semble apprécier ma physionomie : un
tête-à-tête s'impose dans les plus brefs délais. Je m'assure discrètement de la présence du PL sous mon bras et propose à Mila de la raccompagner jusque chez elle. Hésitante, elle finit par accepter. Le taxi traverse la ville de part en part avant de s'immobiliser devant un immeuble ancien du Bronx.
Intimidée et rougissante, Mila me propose de partager un drink dans son studio.
J’accepte sans sourciller. Dans le miroir du hall, je remarque la Lincoln s’arrêtant, tous feux éteints, en face de la porte.
Demandant à Mila de m'attendre un instant, je vais jusqu'à la limousine et ouvre violemment la portière. Mon Japonais m’invite à monter à bord.
En entrant dans le hall, j’éprouve un choc : Mila m’attend toujours.
Les femmes réservent parfois de sacrées surprises !
« Monsieur SearchFind, désolé d’interrompre votre soirée si
• inélégamment, mais, si j'ose dire, le temps presse ! Abandonnez
votre projet et regagnez votre siècle rapidement, avant d'y
laisser votre vie si précieuse. Allons... Servez-vous de votre
mallette.
Expliquez-moi avant d'où vous tenez mon nom ? Le Professeur Gil Bletas ne possède pas l’exclusivité du voyage temporel, Monsieur SearchFind. Le groupe auquel j'appartiens avance très vite dans le domaine de la Théorie du Temps.
L’expérience hasardeuse de votre l’adapte à la majorité des micros huit bits.
, La société développe un assembleur pour les 8080 et Z80. Avril 1978 : Intel annonce le premier processeur seize bits : le 8086.
Janvier 1979 : Tim Paterson met au point une carte fonctionnant avec un 8086. Juin employeur risque de plonger la planète dans un chaos indescriptible.
Tout ça, c'est baratin et compagnie.
Dites-m'en plus et j’aviserai.
Intéressez-vous aux origines du Professeur, et vous comprendrez mon conseil. Voyager dans le temps ne pose aucun problème, modifier le passé tient de la folie. Si vous désirez accéder à mes documents particuliers, passez à mon bureau. Voici mes coordonnées. » Je saisis la carte de visite et quittai sa bagnole., En regagnant le hall de l’immeuble, j’éprouve un choc : contre toute prévision, Mila m’attend toujours. Les femmes réservent parfois de sacrées surprises. La nuit promet des plaisirs oubliés depuis longtemps... et tient ses promesses ! Tôt le lendemain, le taxi dépose Mila à la
Bibliothèque avant de m’emmener chez mon mystérieux conseiller. Kawakase m’accueille chaleureusement dans son repaire, au dernier étage du World Trade Center.
« Bienvenue, Monsieur SearchFind.
Installez-vous dans mon bureau, je vous ai préparé une riche documentation et du thé... A moins que vous ne préfériez un whisky ? Le thé suffira à cette heure-ci, merci. Si vous avez besoin d’aide, je suis à votre disposition. » La pile de feuillets, manuscrits ou dactylographiés, dévoile certains des aspects mystérieux de l’origine des PC. Je compulse fiévreusement les annales et retrace petit à petit l’avènement de la micro chez IBM : «1974 : Intel fabrique le premier processeur huit bits, le 8080. Janvier 1975 : La société MITS vend le premier micro (basé sur le 8080), l’Altair. Février
1975 : Paul Allen et Bill Gates créent un Basic pour l’Altair. Février 1976 : Paul Allen, entré chez MITS, appelle Gates à la rescousse pour écrire un Basic sur disquette pour l’Altair. 1976-1978 : Microsoft achète le Basic de Gates et 1979 : Microsoft et Paterson présentent le Basic adapté à la carte 8086. Avril 1980 : Paterson développe le Quick and Dirty Operating System pour son micro. Août 1980 : IBM lance le projet Chess. Pour la première fois de son histoire, le constructeur confie la tâche à une équipe restreinte et indépendante, totalement décisionnaire pour le matériel, le logiciel
et la commercialisation. Eltritch dirige les recherches, assisté de Sandrose, de Gates et d’une dizaine d’autres spécialistes. Ils font appel à Microsoft pour le système d’exploitation. Gates pousse à l’emploi d’un processeur seize bits. Eltritch choisit le 8088, dérivé du 8086. Gates se fâche, préférant le 8086. Rien n’y fait. Pour le compte de Microsoft, Gates crée MS- DOS à partir du QDOS de Paterson.
I« Croyiez-vous prendre le projet « Chess » à votre compte en évinçant simplement El trie ht ? » Février 81 : MS-DOS tourne sur le prototype de PC. Les informaticiens de Microsoft travaillent sur un Fortran, un Cobol et un Pascal. Août 1981 : en moins d’un an, IBM a créé son premier microordinateur. L’annonce publique se déroule à Armonk. Ses premiers clients ? Les cadres d’IBM : ils achètent près de dix mille machines en quelques mois. La production en grande série démarre. Les prévisions de ventes sont dépassées en permanence. Tous les trois mois, Big Blue réévalue les objectifs
(production triplée ou quadruplée) mais n’arrive toujours pas à satisfaire la demande. Le standard PC est né et envahit le monde de la micro professionnelle. » Profondément étonné, je referme le dernier dossier. Une idée commence à se faire jour dans mon esprit.
La réponse de Kawakase conditionnera mes actions futures... dans le passé.
L’élément le plus troublant de la documentation reste la photo de famille prise lors de la présentation du PC au staff d’IBM. Tous les chercheurs entourent amoureusement leur bébé. Un seul se tient en retrait, l’air renfrogné.
Mon hôte confirme mes doutes. Je lui demande la photographie, qu’il me donne en souriant. Saisissant ma mallette, je règle les curseurs sur août 1980 et la referme en douceur. Pour la seconde fois, le décor se brouille, se voile et se reforme sur un décor étonnant. Devant moi, un groupe de cadres BCBG regarde avec réprobation une équipe de scientifiques se congratuler bruyamment. La réussite des hommes d’Eltritch choque profondément le sens inné de la hiérarchie des cadres.
Habitués depuis leur entrée chez IBM à réfréner leurs initiatives, ils n’admettent pas que leur firme ait donné des moyens illimités à des beatniks pareils. En retrait, des joyeux lurons, un seul chercheur ne participe pas à la liesse. La ressemblance dans la réalité est encore plus frappante que sur la photo. D’un geste sec, j’enlève la poignée de l’attaché-case, ainsi que Bletas me l’a montré. Pour la troisième et, j’espère, dernière fois, mon entourage disparaît dans le flou le plus artistique.
J’émerge dans le labo de Bletas à la seconde suivant mon départ, comme il me l’avait promis. Son anxiété le fait trembler des pieds à la tête. La voix chevrotante, il m’interroge : « Alors Monsieur SearchFind, mission accomplie ?
Professeur Gil Bletas... ou devrais-je dire plutôt Bill Gates ? Croyiez-vous sincèrement prendre le projet Chess à votre compte en évinçant simplement Eltritch ? Allons, une vengeance aussi mesquine ne vous apporterait rien de bon, cinquante années plus tard. Trouvez-vous votre place moins enviable que la sienne ?
Lui est mort dans un accident d’avion et vous, vous découvrez encore ! Contactez Monsieur Kawakase de ma part, voici ses coordonnées. Votre collaboration lui serait très précieuse. En ce qui concerne les 10 Md, faites le virement le plus vite possible, mon banquier vous en sera reconnaissant. Au revoir, Professeur. Si vous avez besoin de moi, votre secrétaire sait où me contacter ! » Michaël Thévenet Bibliographie sommaire
• IBM, Histoire d’un Empire, de Robert Sobel. Editions de
l’Homme.
• IBM : Mythes et Réalités, de Peter Halbherr. Editions
Pierre-Marcel Favre.
• The IBM Way, de Buck Rodgers avec Robert Shook. Harper & Row
Publishers.
Editions 1987, Perrennial Library.
• Microsoft Systems Journal, mai 1987.
Merci à Monsieur Treillel el à Madame Elisabeth Laisné d'IBM France pour leur collaboration AMIGAle.
EXCLUSIF : VINGT CONFIGURA TIONS CLÉS EN MAIN Acheter un micro... La plupart du temps, celui qui se lance dans cette aventure se retrouve seul, noyé sous les conseils, écrasé par les termes techniques, submergé par le déferlement de machines aujourd’hui disponibles. Pour vous aider, voici un questionnaire qui vous permettra de préciser vos besoins réels et vingt « configurations » - un ordinateur et les outils dont il a besoin pour remplir sa tâche soigneusement sélectionnées pour répondre à toutes les attentes. Pour choisir sans vous tromper.
Vingt configurations sont livrées clés en main dans les pages suivantes. Elles regroupent tous les éléments indispensables à un profil type d'utilisateur. Le journaliste tout terrain, par exemple, a besoin d'un ensemble facile à transporter : ici, la configuration comprend un compatible portable et léger (le Toshiba T 1000) avec une imprimante très légère (la Diconix 150), un traitement de texte qui existe sur disquette 3 pouces 1 2 (Easy de Micropro) et un petit logiciel d’apprentissage du clavier ( Télé Tu- tor Clavier Jr), car il lui faut savoir taper à la machine avant tout. De
la même façon, d'autres profils d’utilisateurs ont été définis : celui qui ne croit qu'en IBM, l'écrivain, le journaliste, le joueur, celui qui monte sa PME, le graphiste, le musicien, le programmeur, etc. Pour chaque profil, une configuration a été choisie et Yves Halbran, Olivier Hautefeuille, Jean-Pierre Rayeroux, Jean- Loup Renault, Ericïenin, Michaël Thévenet ou Adrien Vanton la présentent dans sa totalité.
Répondez aux dix questions qui suivent.
Reportez-vous alors à la (ou aux) configurations) qui semble(nt) vous correspondre le mieux. Tous les prix indiqués sont des prix publics qui s'entendent toutes taxes comprises (sauf exception, auquel cas ils sont indiqués à la fois hors taxes et ttc). Ces prix indicatifs sont ceux donnés par les constructeurs. Ils changent très vite et sont à la baisse actuellement. En outre, ils varient en fonction des distributeurs. N'hésitez pas à vous renseigner.
1. Quelle est votre situation ?
• Collégien, lycéen, étudiant
• Militaire
• Salarié, fonctionnaire, profession libérale, patron
• Sans profession
• Chômeur
• Retraité En quoi la situation intervient-elle dans l'achat
d’un PC ?Tout simplement dans le fait que de nombreux
revendeurs accordent des crédits... à ceux qui sont capables de
présenter leurs trois derniers bulletins de salaire.
• Collégien, lycéen ou étudiant: vos parents devront demander
un crédit pour vous.
Zénith a tout prévu pour les étudiants en quête d'un micro (page 42).
• Militaire, sans profession ou chômeur : il n’y a pas le choix.
Vous devrez vous débrouiller pour payer comptant. Choisissez
donc plutôt une configuration bon marché (page 43).
• Salarié, fonctionnaire, profession libérale, patron,
retraité, vous n’avez pas ce genre de problème. Vous pouvez
faire comme vous voulez, payer comptant ou à crédit.
Toutes les configurations vous sont ouvertes.
2. A quoi consacrez-vous vos loisirs (autres que la micro, si
jamais vous êtes un mordu) ?
• Sports
• Lecture, écriture
• Peinture (expositions, créations)
• Musique
• Jeux (échecs, bridge, loto, jeux de société)
• Sorties («boîtes», cinéma, concerts, restaurants...)
• Bricolage (travail sur bois, électronique, mécanique...)
• Associations (clubs...)
• Télévision
• Recherches personnelles Vous trouverez au moins une
configuration répondant à vos goûts.
• Sports : du mouvement, de l’action, il faut pouvoir bouger avec
son PC, comme le globe-trotter (page 21 ), le reporter (page
22) ou le journaliste à la Jack London (page 24).
• Lecture, écriture : trois configurations pour journalistes et
écrivains (pages 22, 23, 24), mais aussi pour mettre en page
ses œuvres littéraires (pages 28, 30).
• Peinture: du graphiste de base au graphiste industriel, en
passant par l’artiste, tous sont servis (pages 32, 34, 38).
• Musique : le PC peut s'y mettre à condition d'être bien
dirigé (page 40).
• Jeux : un PC, un joystick avec son interface et de bons
logiciels (page 25).
• Sorties: pour frimer et ne pas perdre de temps, il y a de quoi
faire avec IBM (page 20) ou sans (page 26).
• Bricolage: le PC à monter soi-même existe (page 46).
• Associations : vous pouvez communiquer (page 48), créer un
journal de club (page 30) ou songer à monter une PME (page 27).
• Télévision : il ne vous reste pas beaucoup de temps pour
faire autre chose.
Heureusement, l’ordinateur est là pour surveiller la maison. Il s’y connaît en domotique (page 36).
• Recherches personnelles : vous cherchez à apprendre (page 42) à
connaître la programmation (pages 43, 44) ou à communiquer
avec le plus grand nombre de gens (page 48).
3. Quelles connaissances avez-vous des compatibles PC?
• Aucune
• Quelques logiciels
• Des notions de Basic
• Tout sur MS-DOS
• Aucune: sans aucune connaissance du monde des compatibles, il
est toujours difficile de faire un choix. Commençons par
comprendre ce qu’on appelle « compatible PC». Ce sont des
micros de différentes marques guidés par un même système
d’exploitation (MS-DOS), celui de l'IBM PC, le premier à
s'appeler « PC ». Ce système d'exploitation permet aux
logiciels, programmes ou fichiers d'un compatible d'être lus
par les autres. D’où la possibilité de changer de machine sans
avoir pourtant à changer ses logiciels.
Pour commencer, il faut choisir le plus simple (page 25) ou débuter dans la programmation (page 43).
• Quelques logiciels : gardez-les pour votre prochain PC, plus
sophistiqué.
• Des notions de Basic : vous avez intérêt à programmer (pages
43, 44).
• Tout sur MS-DOS : si vous savez tout sur MS-DOS, vous avez
envie de passer à l'OS 2, le système d'exploitation des PS 2,
lancés par IBM et déjà imités. Le problème, c'est qu’OS 2 n’est
pas encore disponible.
• Savez-vous taper à la machine ?
• Oui
• Non
• Oui : tout va bien pour vous.
• Non : si vous ne savez pas taper à la machine, il n’est
jamais trop tard pour bien faire.
N’importe quel compatible conviendra. Il suffira de vous procurer un logiciel d’apprentissage du clavier (pages 22,23,24). En fait, il faut commencer par là, autant pour programmer que pour écrire ou utiliser d'autres logiciels. C'est vraiment du temps gagné. Et le temps... c’est de l’argent !
5. Etes-vous plutôt :
• manuel
• cérébral Les « manuels savent bricoler leur ordinateur. Ils
n'ont pas peur de regarder ce qui se passe à l’intérieur, en
cas de panne. Les compatibles bon marché leur conviennent
parfaitement.
Les «cérébraux » devront payer plus cher le leur, pour plus de fiabilité.
6. Connaissez-vous la différence entre un PC XT et un PC AT ?
• Oui
• Non
• Oui : si vous avez répondu « oui », bravo !
Vous méritez de vous offrir un bel ordinateur, un Atjustement. Peut-être le Compaq Deskpro 386 (page 26).
• Non : si vous ne connaissez pas la différence, il est encore
temps pour vous de l’apprendre. Un PC XT est un Personal
Computer Extended Technology et un PC AT est un PC Advanced
Technology.
Au départ était le PC. Avec son microprocesseur de la famille 80xx (8086 ou 8088).
Puis vint le PC XT avec un disque dur.
Aujourd’hui, on ne fait plus de différence, les deux s’appellent PC. Enfin, vint le PC AT avec des microprocesseurs de la famille 80xxx (80286 ou 80386). Les différences entre XT et AT sont donc : le microprocesseur et, bien sûr, le prix. Mais tout évolue. On trouve maintenant des PC AT à moins de 20 000 F. Ainsi, le Sanyo 17+ est à 16 500 F avec un disque dur de 20 Mo, GW Basic, MS-DOS, un traitement de texte (France Texte), un tableau (Unicalc), un écran monochrome et une carte CGA. De même, le Micral 35 de Bull coûte 17 990 F. Pour ce prix, il est livré avec une carte CGA, Hercules,
un écran monochrome, deux lecteurs de disquettes, MS-DOS 3.2 et MC-DOSManager (ou Prolog 2.4, les deux systèmes d’exploitation pouvant se trouver ensemble dans la machine).
7. De quel budget disposez-vous pour une configuration complète ?
• Moins de 5 000 F
• De 5 à 10 000 F
• De 10 à 15 000 F
• De 15 à 25 000 F
• De 25 à 50 000 F
• Plus de 50 000 F
• A moins de 5 000 F, il vaut mieux pour vous que vous ayez déjà
le PC. Sinon, vous pouvez patienter en achetant des éléments
qui lui serviront par la suite (imprimante, souris, joystick,
etc.).
• De 5 à T0 000 F, si vous programmez, vous trouverez la
configuration du programmeur amateur (page 43). Sinon,
promenez- vous à travers les configurations et choisissez ce
qui est le moins cher : le PC avec l'écran monochrome de la
domotique (page
36) , l’imprimante de l'écrivain (page 23) ou du programmeur
amateur (page 43), le logiciel d’apprentissage du clavier
du journaliste (page 24) et le traitement de texte du
créateur de PME (page 27). On peut difficilement faire
moins cher.
• De 10 à 15 000 F, les configurations de l’écrivain (page 23),
du journaliste (page 24) ou celles de l'étudiant (page 42)
feront tout à fait l'affaire.
• De 15 à 25 000 F, on trouve de tout, du portable au fixe avec
des imprimantes et des logiciels selon ses besoins (voir globe-
trotter, journaliste, graphiste de base, domotique, étudiant,
grand communicateur).
• De 25 à 50 000 F, on peut même se payer IBM (page 20), être
artiste peintre (page 38) ou musicien (page 40), programmeur
développeur (page 46).
• Pour plus de 50 000 F, on trouvera toujours quelque chose.
Ici, le reporter (page
22) , le « frimeur » (page 26), celui qui monte sa PME (page 27)
ou qui veut créer son journal (page 28,30), l’architecte
(page 34).
8. Quelle est l'utilisation principale que vous faites ou
envisagez de faire avec votre PC ?
• Jouer
• Programmer
• Ecrire
• Gérer votre entreprise (la liste de vos clients, de vos
fournisseurs, vos factures...)
• Pour votre accomplissement personnel (musique, dessin, art...)
• Bidouiller
• Etre dans le coup
• S’initier
• Etudier
• Travailler
• Jouer; la configuration proposée n'est évidemment pas la seule
possible (page
25) . Thomson, Commodore et Atari semblent enfin lancer leurs
compatibles bon marché.
• Programmer: pour commencer (page
43) ou pour développer (page 44), tout est prévu pour les
programmeurs.
• Ecrire : journalistes et écrivains sont soignés (pages 22,
23, 24).
• Gérer : pour monter sa PME (page 27), le plus important reste
le logiciel.
• S’accomplir personnellement ; musique (page 40) ou dessin
(pages 32, 34, 38), les compatibles font de l’art.
• Bidouiller ; on peut monter son micro soi- même (page 46) puis
utiliser des logiciels de CAO (page 34).
• Etre dans le coup : avec les marques les plus prestigieuses,
IBM (page 20) ou Compaq (page 26).
• S’initier : il existe des configurations pour l’étudiant (page
42) ou pour le programmeur amateur (page 43). Le reste est
affaire de logiciels.
• Etudier ; avec des tarifs spéciaux pour les étudiants (page
42).
• Travailler: il faut un disque dur amovible, comme celui proposé
à l’architecte (page
34) , ou un portable comme ceux du reporter (page 22) ou du
journaliste (page 24).
9. Quelle est la fréquence d'utilisation estimée ?
• 8 heures par jour ou plus
• De 4 à 8 heures
• De 1 à 4 heures
• Moins d'une heure par jour
• Moins d’une heure par semaine
• Attention les yeux! A plus de 8 heures par jour, vous ferez le
bonheur des ophtalmologistes et des opticiens.
• De 4 à 8 heures par jour, il vaut mieux trouver un PC avec un
écran monochrome qui écrit noir sur blanc. C'est tout nouveau,
c’est en train de sortir et pourtant Macintosh d’Apple fait ça
depuis qu’il est né. Espérons que ça va se généraliser.
• De 1 à 4 heures, l’écran doit pouvoir être graphique couleur.
• A moins d’une heure par jour, aucun problème.
• Et à moins d'une heure par semaine, le PC est-il encore
indispensable ?
10. Où utilisez-vous votre PC ou pensez- vous l’utiliser?
• A la maison
• Au bureau
• En voyage
• Dans un club, une association, au lycée (école, fac...).
• A la maison : pour utiliser un PC à la maison, il faut lui
réserver une table suffisamment grande et vérifier que
l’installation électrique le supportera avec ses périphéri
ques (prise de terre obligatoire).
• Au bureau, tout dépend si on travaille seul ou avec d'autres.
Dans ce dernier cas, il faut pouvoir communiquer (page 48) ou
avoir des PC aux caractéristiques semblables, pour ne pas faire
de jaloux !
• En voyage, il faut un PC facile à transporter. Dans les
configurations proposées, il en existe plusieurs : pour le
globe-trotter (page 21 ), le reporter (page 22), le journaliste
tout terrain (page 24), l’étudiant avec le Liberty Zénith (page
42).
• Dans un club, il faut pouvoir là encore communiquer (page 48)
mais aussi le transporter facilement et avoir des logiciels.
Il y en a qui nous prennent vraiment pour des chariots. Je n'ai pas l'habitude qu'on me range dans cette catégorie, et pourtant... Tenez, je connais une marque de compatibles PC qui est, à ce qu’il paraît, encore plus compatible que les autres. Eh bien, les machines portant cette marque, si vous leur mettez le traitement de texte Word dans le ventre, elles cafouillent lamentablement Tout ça à cause d'une histoire de ROM dans le clavier. Ne me demandez pas de citer de nom. Pour ma part, je ne connais qu'un PC, le plus prestigieux de tous, le seul vraiment compatible, le vrai,
l'incomparable, l’inimitable... Vous l'avez deviné, c'est I.B.M. Ne vous y trompez surtout pas, je ne suis pas un de ces snobs qui veulent absolument avoir les trois lettres prestigieuses inscrites au fronton de leur matériel. Ce n'est pas cela du tout. Je suis seulement un type prudent et je tiens à ne pas avoir d'ennuis. Je ne suis pas le seul dans ce cas, d'ailleurs. Pourquoi, à votre avis, les entreprises s'équipent-elles systématiquement, en IBM ? Tout simplement parce qu'elles sont dirigées par des gens sérieux, qui ne tiennent pas à se faire remonter les bretelles par leurs
actionnaires si l'informatique tombe en panne. Avec IBM, tout baigne, sécurité garantie dans le fonctionnement, le dépannage et la durée.
Premier constructeur mondial de matériel informatique, et de loin, IBM est peu susceptible d'abandonner subitement la fabrication d’ordinateurs. Si vous n’avez pas la mémoire courte et si vous vous intéressez à l'informatique ne serait-ce que depuis quelques années, amusez-vous donc à dresser l'inventaire des sociétés qui ont fait le grand saut et de celles qui, tout en continuant a exister, ont abandonné presque du jour au lendemain la production d'ordinateurs, laissant leurs clients dans l'embarras que l'on peut deviner.
Qu’est-ce que le PS ?
Je sais, je sais, on va m'objecter le flop du PC Junior. Cette machine « familiale » s’est si mal vendue qu'IBM a dû la retirer de son catalogue. Bon, là-dessus je n'ai rien à dire.
D’ailleurs, ce n'est pas la qualité de la bécane qui était en cause, mais uniquement son échec commercial. IBM sait se vendre auprès des professionnels, mais pas auprès du grand public. Autre objection que j'entends souvent : le prix. Ah oui, le prix ! Parlons-en. IBM, c'est cher. A l'achat, je vous l'accorde, ça ressemble à de l'arnaque.
Après le PC comme Personal Computer, IBM attaque le marché de la micro-infor- matique avec le PS 2, PS comme Personal System. Cette machine, plus jolie et plus compacte que les PC, a été conçue comme un nouveau standard. Elle conserve néanmoins une large compatibilité avec les logiciels des PC. Les nouveautés résident, entre autres, dans le microprocesseur 8086 (un vrai 16 bits) à 8 Mhz, le lecteur de disquettes 3 pouces 1 2 et l’adaptateur graphique MCGA (Multicolor Graphie Adapter) qui permet par exemple l'affichage de 256 couleurs en 320 x 200 points à choisir parmi 262 000
nuances.
Les adaptateurs série, parallèle, souris, clavier, graphiques sont tous intégrés à la carte principale. IBM cherche à se protéger contre les copies en prenant des breL’IBM PC XTSFD au Tiltoscope Microprocesseur : 8086.
IBM ET MOI
• •• Vitesse : 4,7 Mhz.
Mémoire vive : 640 Ko.
Où Anne-Sophie fait preuve de sagesse en choisissant la marque au sigle prestigieux, manque s’étrangler lorsqu’elle découvre le prix de la compatibilité à 100% et se réjouit en pensant que, même si son micro est plus lent et moins efficace que d’autres, il ne la trahira jamais et acceptera tous les softs qu’elle lui offrira... Lecteur de disquettes: 5 pouces 1 4 de 360 Ko.
Disque dur: 20 Mo.
Slots d'extension : 8.
Mais enfin, ne vaut-il pas mieux payer plus cher au départ et avoir la garantie d'un matériel fiable, largement répandu, qui accepte tous les logiciels et dont les pièces de rechange se trouvent partout ? Parce que la pacotille à bon marché venue des pays exotiques ou montée en France avec des pièces de bric et de broc, j'en suis revenu.
En fin de compte, avec les pannes irréparables, les périphériques inadaptables, les programmes qui ne veulent pas tourner, le temps perdu à essayer d’adapter tel ou tel logiciel, il n’est pas évident que l'argent économisé au départ soit vraiment de l’argent gagné. J’ai fait mon choix.
Malheureusement, je ne m’appelle pas Cré- sus et, malgré mon désir de posséder le meilleur, je me suis contenté d’un PC XT.
J'ai quand même raclé les fonds de tiroirs pour m'offrir une configuration avec disque dur. Par rapport à un IBM PC XT avec deux lecteurs de disquettes, ça fait une différence de 5 000 F en plus. Il faut savoir que les machines proposées par IBM constituent une sorte de puzzle dont les pièces s'emboîtent les unes dans les autres. Au centre, donc, l’unité centrale, en l'occurence un XT avec un microprocesseur 8086 tournant à 4,7 Mhz, une mémoire vive de 640 Ko, huit emplacements destinés à recevoir des adaptateurs, un lecteur de disquettes 5 pouces 1 4 et un disque dur de 20 Mo. Mon rêve
eût été un AT3. Ou au moins un XT286, basés tous deux sur un microprocesseur 80286 plus rapide. Hélas, mes fonds de tiroirs n’avaient réellement plus rien à cacher.
Sur l'unité centrale, viennent se greffer tous les autres morceaux, indispensables ou non. Je me suis arrêté au strict nécessaire.
Le clavier est incontournable et se paie 1 928 F. Le moniteur est obligatoire mais là, j’ai dû faire une entorse à mes principes.
Trois possibilités s’oftraient à moi: monochrome, couleur CGA ou couleur EGA. La couleur, il n’en était pas question, toujours vets sur presque tous les composants.
La machine est belle, mais il y a un hic : elle ne fonctionne pas au mieux de ses possibilités. Il lui manque encore un système d'exploitation adapté. Ce système qui a déjà un nom : OS 2 pourra gérer jusqu'à 16 Mo de mémoire vive alors que MS-DOS, le système d’exploitation des PC, ne peut pas gérer plus de 640 Ko.
La première mouture, développée par Microsoft pour Windows, verrait le jour durant le premier semestre 1988. Pour une version spécifique IBM, il faudra attendre encore plus longtemps, peut-être début 1989, allez savoir. Compte tenu de ce handicap, les prix restent peu encourageants : un PS 2 8530-021 avec un disque dur de 20 Mo, accompagné de son clavier et d’un moniteur couleur, ne coûte pas moins de 25 800 F. pour cause de déficience pécuniaire. Carte graphique et moniteur coûtent en effet 6 700 F en CGA et 10 800 F en EGA ! Le moniteur noir et blanc (en réalité noir et vert) s'est
imposé par défaut. Il vaut seulement 1 887 F, mais ne sert à rien sans carte graphique. IBM propose bien, pour 1 858 F, une carte MDA dotée en plus d’une sortie parallèle. Mais elle ne permet d'afficher que du texte. Même IBM n'est pas parfait. Pour le graphisme, je me suis donc adressé à Hercules, la seule société qui propose en monochrome une carte graphique de qualité (720x350 points). Elle comprend, elle aussi, un port parallèle, indispensable pour le branchement de la pièce suivante, autrement dit l'imprimante.
Sans imprimante, un micro-ordinateur est un peu coupé du monde extérieur, il reste rivé à sa place et seul l’écran peut être consulté. Afin d’éviter cette solitude, je me suis encore fendu de 4 612 F pour une imprimante matricielle à aiguilles IBM 4201 et son câble de raccordement. C'est la plus petite de la gamme mais je suis certain qu’elle acceptera tous les caractères graphiques IBM, ce que n'assurent pas toujours les soi-disant imprimantes « compatibles IBM-PC ».
Eh bien voilà, tout y est. Je vais pouvoir... Oh, pardon, j'ai oublié quelque chose. Vous ne voyez pas ?... Mais oui, c'est ça, le système ROCK AR0UND THE GLOBE... TROTTER Soudain, tout l’univers d’Anne-Sophie bascula. Son existence, protégée par les trois lettres magiques IBM, fut prise dans un tourbillon de folie. Pour la première fois, elle doutait : peut-être existait-il d’autres voies que celle de la compatibilité totale ? Sa décision fut vite prise.
Elle partirait au hasard. Baroudeur ou globe- trotter, il lui fallait un micro portable bien sûr, très solide, qui se plie à tous les impératifs du voyage.
La vie d'un globe-trotter comporte bien des avantages. Outre les voyages et les rencontres, il y a les récits et les photos. Et comme le globe-trotter a trouvé un éditeur qui lui achète récits et photos, il perçoit des droits d'auteur qui lui permettent dé repartir dès qu’il en ressent l’envie. Mais son éditeur est impatient, d’autant que la dernière fois, son manuscrit a disparu dans une attaque de train en Gambie. Cette fois, il décide donc de partir avec un ordinateur sous le bras et d'envoyer régulièrement des disquettes... et des photos.
Il sait déjà qu'il doit chercher un compatible PC avec le traitement de texte Epistole, pour que les ordinateurs de son éditeur puissent lire les disquettes qu'il enverra. Le souci du globe-trotter : la surcharge. Impossible pour lui de trimbaler un engin de plusieurs dizaines de kilos pour les beaux yeux de son éditeur. Son autonomie chuterait singulièrement, le transformant, lui le fringuant explorateur, en marcheur hagard. Hors de d’exploitation ! Le MS-DOS 3.2 fait bien partie de la machine mais, encore une fois, il faut payer. 956 F de plus, pour être précis. Et sans système
d'exploitation, rien à faire.
Bon, un dernier chèque et je suis à découvert... mais heureux. J’ai dépensé pas loin de 30 000 F. La sécurité n'a pas de prix !
Je vous quitte maintenant pour aller faire le tour des copains. C’est bien beau tout ça, mais je dois absolument me faire prêter des logiciels pour sortir quelque chose de mon beau matériel tout neuf. Plus question d’acheter quoi que ce soit, mon banquier commence à me regarder de travers... Isidore-Bernard Marteau Le prix de la configuration Unité centrale PC XT: 16 360 F 1 928 F Clavier Azerty 102 touches : Moniteur monochrome graphique : 1 887 F Système d'exploitation (MS-DOS 3.2): _ 956 F Câble Centronics : - 557 F Imprimante IBM 4201 : Total :_ 4 055 F 25 743 F Une carte Hercules, non
lournie par IBM, est indispensable pour obtenir des graphismes. La carte Hercules Graphics Plus, distribuée par Edisoft : _ 2 900 F Total (avec la carte) :_28643 F Selon IBM, les prix indiqués sont les prix maxima. Il est en effet possible d'obtenir des remises.
¦i- question de traîner derrière lui un micro encombrant et malcommode.
Inutile d’hésiter sur la dépense, songe-t-il, c'est aux frais de la princesse ! Mieux vaut quelque chose de fiable et de pas trop repoussant. Son choix se porte alors sur un appareil américain, dont un de ses « collègues» lui avait parlé, il y a déjà un certain temps de cela : le Kaypro 2000. D'une conception assez ancienne (1984) mais avant-gardiste, la machine reluit doucement dans les éclairages indirects de la boutique.
Son boîtier d’aluminium brossé, protégé par de larges bandes de caoutchouc, supportera des manipulations peu prévenantes.
Pesant à peine plus de cinq kilos et demi, le Kaypro 2000 remplace honorablement la vieille Olivetti manuelle qu’il promenait de par le monde. Et que va trouver le globe-trotter, ingénieusement logé dans cette boîte à malice ? Soulevant précautionneusement le couvercle, un écran à cristaux liquides apparaît. Long de vingt-trois centimètres et haut de huit, l'affichage s’étend sur quatre vingts colonnes et vingt-cinq lignes. Le mode graphique, pour sa part, compte 640 points sur 200. Amplement suffisant pour ce qu'il veut en faire.
Dans le fond, une unité de disquettes 3 pouces 1 2 voisine avec le clavier compact, mais complet. Ce dernier enchante le globe-trotter : confortable et ergonomique, il passe de ses genoux à la table (incliné ou plat) ou retourne dans son logement sans la moindre difficulté. Ce détail le confirme dans son choix : c'est décidément la bonne machine à emporter lors de ses périples. Le globe-trotter s'inquiète des possibilités d’impression de ses textes, pour quand il reviendra : aucun problème avec le port série (RS 232 C). A côté, siège un connecteur 100 broches pour le châssis d’extension.
Celui-ci assure la communication avec une unité de disquettes 3 pouces 1 2,5 pouces 1 4 ou un disque dur et offre un port parallèle ainsi qu’un série.
L’alimentation en 220 volts est relayée en cours de déplacement par les batteries internes rechargeables. Le globe-trotter, inquiet de la faible autonomie (4 heures), apprend qu’il peut brancher un capteur solaire pour alimenter sa bête. La solution le ravit ?
Le Kaypro 2000 au Tiltoscope Microprocesseur : 8088.
Vitesse: 4,77 Mhz.
Mémoire vive : 768 Ko. Clavier : 77 touches dont 10 de fonction.
Ecran : cristaux liquides, 25 lignes de 80 colonnes.
Lecteur de disquettes: 3 pouces 1 2, 720 Ko.
Système d’exploitation : MS-DOS 3.2. Alimentation : batterie de 4 h d’autonomie ou secteur.
Pour le désert, mais le doute plane pour son prochain voyage au pôle. Equipé du processeur 8088 d'Intel, le Kaypro est un compatible PC. Avec MS-DOS, il accède donc à la gigantesque logithèque existante. Les 768 Ko de la mémoire ne risquent guère la saturation ! D'office, la machine dispose de MS-DOS 3.2 et de GW Basic. Le globe-trotter ne s'inquiète guère de connaître les arcanes du développement mais se préoccupe plutôt de découvrir son traitement de texte, Epislole. Le manuel est déjà sacrement important ! Mais après un essai, il se rend compte qu'Epistole est assez facile à
utiliser, surtout grâce aux macro-fonctions installées par l'éditeur (Opium) en fonction des besoins qu'il avait exprimés. En outre, ce traitement de texte existe bien sur des disquettes 3 pouces 112. Parfait pour le Kaypro 2000 !
Directement installé à l'intérieur de la ma- Le prix de la configuration Kaypro 2000 :- 13 756 F Modem Kortex :- 1 750 F Epistole Version 4 _ 5 220 F Epistole PC Junior ne dispose pas de macro-fonctions. Il est entièrement compatible avec Epistole Version 4 et coûte 1 180 F. Total:_ 20 726F chine, un modem ouvre la voie de la grande communication au globe-trotter ébahi. Bondissant sur le logiciel fourni avec la carte, il va révolutionner ses rapports avec l'éditeur par la transmission téléphonique. Heureux, comblé, il quitte enfin les cieux tempérés de la douce France. Il se précipite
sur le premier avion en partance, retournant enfin dans ces pays chaleureux où homme rime avec humain... Michaël Thévenet PROFESSION REPORTER Dès sa plus tendre enfance, Anne-Sophie avait été bercée par les exploits étonnants de Tintin et de son chien, Milou. Je n’ai pas de Milou, j’aurai un micro. Je le porterai sans peine, son imprimante sera petite et performante, son écran d’une lisibilité parfaite. Je l’appellerai DG One Modèle 2 et il sera le nec plus ultra du journaliste de luxe.
Vous êtes écrivain dans l’âme ou par nécessité. Vous êtes convaincu qu’utiliser un micro-ordinateur avec un traitement de texte est une méthode efficace et moderne. Le compatible PC est fait pour vous. Vous aimez aussi voyager tout en appréciant un certain confort. Vous passez le printemps à Paris, l'été sur la côte, l’hiver à la montagne.
Il vous arrive de partir en Afrique en passant la nuit dans une case climaiisée plutôt qu'à la belle étoile sous un baobab.
Avec tous ces déplacements, inutile de prendre un compatible encombré d’un moniteur, de câbles et d'accessoires fragiles.
Ce qu'il vous faut, c’est une machine facile à transbahuter d'un endroit à l'autre. Vous n'allez sûrement pas vous contenter de ces micros, portables certes, mais avec lesquels il est impossible de lire le moindre mot, même en changeant l'orientation de l’écran.
Il vous faut une bécane solide avec un écran du tonnerre, un disque dur pour conserver votre prose. Une bécane compacte mais pas trop lourde.
Il en existe plusieurs qui répondent à de telles exigences. Parmi elles, le DG One Modèle 2 réunit toutes les qualités requises.
D’abord, il pèse à peine plus de 3,5 kg. Son cœur est des plus classiques : un microprocesseur 80C88 au pouls régulier de 4,77 Mhz. En option, le coprocesseur arithmétique 8087 pour accélérer les calculs. Il est vrai qu’il n’est pas particulièrement indispensable à l’écrivain. La mémoire vive de 256 Ko suffit pour un opuscule, mais les émules de Tolstoï devront l’étendre à Le complice indispensable du journahste efficace. 64Q Kq e( même ajouter un disque dur pour ranger leurs pages à l'aise. C’est prévu : une des versions du DG One possède, à côté du lecteur de disquettes 3 pouces 1 2
déjà confortable avec ses 720 Ko un disque dur de 10 Mo. De quoi stocker un bouquin assez conséquent. Ce modèle coûte alors 28 500 F. L'aspect le plus intéressant du DG One transparaît avec son écran. Il se présente sous deux formes : des cristaux liquides
(LCD) ou des diodes électro-luminescentes (LED). L’écran à
cristaux liquides, s’il n’est lisible que sous certaines
conditions d'éclairage, est le moins cher des deux et
surtout, il permet de travailler sur batteries avec une
autonomie de 5 à 7 heures. Tout à fait le temps d’écrire
pendant un voyage en train ou en avion !
Avec l’écran à diodes électro-luminescentes, le confort visuel est incomparable : plus de problèmes de contraste. Mais ce confort allonge la facture de 9 500 F et supprime l'autonomie : il devient obligatoire de brancher l’ordinateur sur le secteur. A belle machine, bon traitement de texte. Word 3 de Microsoft (5325 F) n’a besoin que de 256 Ko pour être installé. Mais son correcteur orthographique, lui, a besoin de 320 Ko, donc d'une extension mémoire. Dans ce cas, on peut aussi ajouter, pour 1200 F, un correcteur américain ou allemand.
Pour les courageux, il existe une alternative très sophistiquée, mais également difficile : Epatez vos ami(e)s !
La classe et le bon goût pénètrent petit à petit le monde de la micro. Un monde où, il faut bien l'avouer, l'efficacité prend le pas sur l’esthétique. Même si l'on ne tient pas compte des papiers gras, des restes de sandwiches ou des canettes vides, les tables sont plus souvent encombrées de fils qu'ornées d'objets d'art. L'amoureux des belles choses doit se sentir frustré. Data General s’est associé à Hermès pour réagir contre cet état de fait. Le mélange informatique et maroquinerie donne une superbe mallette emballant le portable DG One Modèle 2, prouvant qu’élégance et technique ne
font pas forcément mauvais ménage. Cette alliance entraîne cependant un supplément de prix de 10 000 F. La classe, ça se paie ! J.-L.R. Wordstar 2000, qui vaut 6900 F. Stade ultime et incontournable de l’écriture : l'imprimante. La qualité laser, c'est parfait.
Mais aujourd'hui, c'est encore lourd et volumineux. Les imprimantes à aiguilles sont bruyantes et le résultat laisse souvent à désirer. Reste les imprimantes à jet d'encre : irréprochables et silencieuses ! Pour se distinguer du vulgaire,'une technologie spéciale s’impose. L'imprimante BJ 80 AP de Canon combine, de manière heureuse, l'originalité, l’efficacité et le faible encombre- Le prix de la configuration DG One Disque dur :-28 500 F Ecran LED:--9500F Word 3 :- 5325 F Logiciel d’apprentissage de dactylographie Télé Tutor Clavier (Totale formation)- 950 F Imprimante BJ 80 AP
:-7 700 F Total : 51 975 F. ment. L'originalité, c'est la technique des bulles d’encre. L'encre, pompée dans un petit réservoir, passe à travers une busê chauffée avant d'être projetée sous forme de bulles sur le papier à imprimer. Cette technique évite les éclaboussures. L'efficacité, c’est la compatibilité PC et une vitesse de 220 caractères par secondes (cps) en impression brouillon et 110 cps en « qualité presque courrier» (Nearly Letter Quality).
Ses dimensions (40 cm x 30 cm x 11 cm) et son poids (65 kg) lui feront toujours trouver une place dans vos bagages. Son prix (7 000 F) n'est pas excessif pour un outil de cette qualité.
Tout est fin prêt, vous possédez un équipement qui pèse moins de 10 kg. Il ne vous reste plus qu'à trouver un éditeur. Ce que, avec votre entregent, vous ne sauriez manquer de faire... Jean-Loup Renault Le DG One Modèle 2 au Tiltoscope Processeur : 80C88.
Vitesse : 4,77 Mhz.
Mémoire vive (RAM) : 256 Ko, extensible à 640 Ko.
Ecran : cristaux liquides (251 x 80 col.), électro-luminescent (en option).
Résolution : 320 x 200 ou 640 x 200 points.* Clavier : Azerty, 80 touches.
Lecteurs de disquette : 1 ou 2 x 3 pouces 1 2 de 720 Ko.
Connecteurs : sortie série RS 232 ; sortie parallèle ; lecteur externe.
Système d'exploitation: MS-DOS 2.11. Modem : V 23 - 1 200 bauds (en option).
Prix : 17 000 F avec un drive ; 19 000 F avec deux drives ; 28 500 F avec un drive et un disque dur.
« ECRIRE... DISAIT-ELLE Lassée de la folie du monde et des hommes, Anne-Sophie, un jour, décida d’écrire. Quel traitement de texte, quelle imprimante choisir? Les explications incompréhensibles jetées par des vendeurs trop pressés faillirent la décourager.
De plus, elle voulait dépenser le moins possible. Elle lutta et, soudain, la clarté se fit en elle... Au « reporter-grand large » s'oppose le « romancier-volets fermés ». A chacun son registre. Joseph Kessel n’est pas Marcel Proust. Il existe des gens dont le mode de vie s’accommode mal du mouvement. Ecrivains d’intérieur, contraints par le progrès ou par leur éditeur d’abandonner la plume d'oie pour un traitement de texte,.ils sont du genre à laisser la poussière s'accumuler sous leur machine peu susceptible dè changer d'emplacement. Les qualités indispensables de cette machine sont
plutôt à ranger dans la catégorie confort. Un grand nombre de compatibles peuvent servir de base.
Avec ses 640 Ko de mémoire vive, un disque dur de 12 Mo, des slots d’extension capables d’accueillir un streamer et un prix raisonnable (7 700 F sans le moniteur), le Dynamit PC 12 D conviendra parfaitement au « romancier-volets fermés ». Dès l'abord, il contient le maximum d’octets gérable par le système d'exploitation MS-DOS. Le disque dur de 12 Mo permet à l'écrivain le plus exigeant d'étaler largement ses états d’âme ou ses descriptions minutieuses. Une alimentation généreuse (135 W) et la présence de huit slots d'extension lui permettront aussi, s'il est vraiment prolixe et s'il
en a les moyens, d'ajouter un streamer pour stocker 40,60 ou 80 Mo. C'est-à-dire des milliers de pages. Le streamer TEAC, par exemple, coûte déjà 4 650 F avec seulement 20 Mo.
Content, aucune hésitation : ce sera une carte Hercules. Le portefeuille sera content lui aussi, parce que le moniteur est moins cher. La société Glaad, qui commercialise Dynamit. En propose à partir de 640 F. Plusieurs logiciels sont donnés avec la machine. Il est douteux que l'écrivain, plus littéraire que technicien, se serve jamais de GW-Basic (Microsoft) ou de TurboPascat (Borland) mais il tirera profit des accessoires de Sidekick (Borland): carnet d'adresses, mini-fichiers, notes, etc. En effet, une fois chargé, Sidekick reste en mémoire et les notes sont accessibles à n'importe
quel moment par un jeu de touches au cla- Pour que l'esprit garde ses rouages en bon état, il ne faut pas qu'il soit perturbé par une fatigue visuelle inopportune. D’où l'importance de l'écran. Le Dynamit est vendu sans moniteur, mais avec une carte graphique à choisir entre une monochrome type Hercules (750x350 points) et une couleur type CGA (320x200 points). Sachant que l'écriture n'a pas besoin de la couleur et que plus il y a de points, plus le nerf optique est vier. Le processus est simple et pratique.
Imaginons que surgisse soudain une idée géniale dans l'esprit enfiévré de notre rédacteur. Clic-clac sur le clavier et aussitôt Sidekickest là. Vite, il note l'idée sur le bloc- notes avant qu'elle ne s'évanouisse. Puis, clic-clac. Il retourne à son texte original.
Plus tard, l'esprit calme, il exploitera ou abandonnera son idée.
Le traitement de texte est à choisir avec soin. Il doit être simple à utiliser tout en étant efficace. A cet égard, Sprint de Borland semble parfait. Des menus informatifs encastrés les uns dans les autres en font un logiciel à la portée des plus rétifs au monde informatique.
Il a surtout deux avantages incomparables pour l’écrivain de fond : la sauvegarde automatique et le correcteur d’orthographe.
La sauvegarde automatique enregistre le texte selon une fréquence définie au départ (toutes les 30 secondes, 2 mn, 3 mn...). Cela évite les pertes inopportunes dues aux coupures intempestives de courant ou aux têtes en l'air qui éteignent leur machine en oubliant d'enregistrer leur travail. Le correcteur d'orthographe propose des corrections dès qu'apparaît à l'écran un mot qui n'appar- • tient pas à son dictionnaire. Que l'amateur de néologismes se rassure, il n'est pas obligé d’accepter les susdites corrections. ‘ Sprinte st un produit tout nouveau et il n’est pas encore possible de
juger de ses performances en toute objectivité. Néanmoins, le rapport entre ses capacités et, son prix (2 000 F environ) semble bon. Pour transformer ou corriger les textes, il est difficile de se passer d'une souris. Pourquoi s'en priver .quand on sait que Néos s’acquierten même temps que le Dynamit. Pour 650 F. Cette souris permet de travailler avec une plus grande souplesse et de se déplacer plus rapidement dans les textes.
Pour être lu, ou se relire, il vaut mieux avoir une trace sur papier. Facile, avec une imprimante. Le fond étant plus important que la forme, la qualité ou la vitesse de l'impression sont secondaires. Le romancier à succès aura les moyens de s'offrir le meilleur, avec une laser. Mais tous les écrivains n’étant pas lauréats du prix Goncourt, ils chercheront plus économique. Distribuée par la même société que le Dynamit. La Citizen 120 D reste à la portée de bourses plus modestes. Elle coûte 1 900 F. Il s'agit d'une imprimante matricielle à aiguilles classique, qui ne devrait pas
poser de problème. Sa technique est au point: elle s’est vendue à des milliers d'exemplaires.
D'accord, elle n'est pas très rapide, 25 caractères par seconde seulement en qualité courrier, mais sa qualité d'impression est tout à fait honnête.
Et puis ça laisse le temps de se recharger ?
Le prix de la configuration Dynamit-PC 12D : 7 700 F Moniteur monochrome : Sprint : 690 F 2 000 F Logiciel d'apprentissage de la dactylographie PC Tap (L'Ordinateur Express) : Souris Néos : 495 F 650 F Imprimante Citizen 120D : Total : 1 900 F 13 435 F l’inspiration en allait taire un petit tour au bistrot du coin pendant que, lentement, noircissent les pages.
Il existe peut-être encore des fidèles de la machine à écrire traditionnelle ou du stylo et du papier. Ils ne doivent pas rigoler tous les jours. Pas seulement à cause de fimpossibi- lité de faire des corrections sans être obligé de tout retaper: Mais aussi ce n'est pas rien parce qu’un manuscrit peut disparaître en un instant, brûlé accidentellement ou volé par un concurrent jaloux.
Tandis qu'avec une disquette, en double de préférence, finies, balayées, les angoisses du créateur I Alors, convaincu ?
Jean-Loup Renault JE SERAI JACK L0ND0N OU RIEN Anne-Sophie rêvait. Elle se souvenait avec nostalgie de son glorieux passé d’exploratrice. Et elle était là, confinée dans sa chambre de bonne... « C’est décidé : je repars ! » Il lui fallait un micro léger, fiable, performant et surtout pas cher si elle voulait, en prime, acquérir l’extension à quatre roues qui lui permettrait d’aller au bout du monde... Le Dynamit-PC 12D au Tiltoscope Processeur : 8088-2.
Vitesse : 4,77 Mhz et 8 Mhz.
Mémoire vive (RAM) : 640 Ko.
Carte graphique: Hercules (720x348 points) ou CGA (320x200 points).
Clavier : Azerty 84 touches.
Lecteur de disquettes : 5" 1 4 de 360 Ko.
Disque dur : 12 Mo formaté.
Connecteur: sortie parallèle.
Système d’exploitation : MS-DOS 3.2. Logiciels : GW-Basic (Microsoft), Sidekick et TurboPascal (Borland).
Prix : 7 700 F. on est pressé : corrections rapides, transferts de paragraphes, stockage sur disquettes impliquant un faible encombrement. Le logiciel de traitement de texte importe peu : Multimate, Wordstar, Wordstar 2000, Easy, Word 3. Epistole PC. Evolution, Word Per- tect, KB Texte. Textor existent tous sur disquettes 3 pouces 112.
Le T 1000 contient des batteries rechargeables qui donnent une autonomie de 4 heures : le temps pour le poète de composer une ode sous les frondaisons ou pour le reporter de taper son papier dans le train du retour. Cette autonomie peut varier selon le nombre des accès disquette, qui pompent beaucoup de jus. Ensuite, il faudra trouver une prise de courant pour se brancher sur le secteur et continuer à écrire tout en rechargeant les batteries.
Une prise Centronics parallèle est située à l’arrière si bien que, rentré à la maison, le texte composé en extérieur pourra être sorti sur n’importe quelle imprimante compatible Epson ou IBM. Il y a mieux. Les partisans de l’indépendance à tout prix s'offriront une imprimante à jet d'encre Diconix 150 qui, grâce à ses piles rechargeables, permet l'impression de 150 pages sans être raccordée au secteur. Notre poète peut ainsi voir son œuvre en entier in situ. Cette imprimante est d'ailleurs si silencieuse qu’il continuera à entendre les oiseaux pendant l’édition de son poème. Nul
besoin d’être un adepte du body-building pour l'emporter avec soi : ultra légère (1,6 kg) et très com- Si Rouletabille ou Jack London vivaient encore de nos jours, ils abandonneraient certainement leur machine à écrire portative pour un micro portable, pas plus gros et beaucoup plus puissant. Petit, léger, autonome. Il les aurait enthousiasmés. Idéal pour se mettre à écrire dans n’importe quelle circonstance, que ce soit sur la plage (faire attention au sable), à la terrasse d’un bistrot (faire attention aux verres renversés) ou au centre des combats dans une quelconque jungle (faire
attention aux balles perdues). J'en ai trouvé un, bon marché, le Papman T 1000 6e Toshiba.
Les écrivains à grosse tête et bras malingres n'auront aucune difficulté à le porter: 2,9 kg pour le poids et 31 cm x 28 cm x Le portable-portable
5. 2 cm pour les dimensions. Il se transporte comme un cartable
avec sa poignée encastrée. Les disquettes 3 pouces 1 2
qu’il utilise à la place des archaïques 5 pouces 1 4 sont
relativement solides et tiennent dans la poche. De plus le
DOS, c'est-à-dire le système qui fait fonctionner la
machine, d’habitude sur disquette, est directement intégré
(en ROM. La mémoire morte). Toujours une Le T1000, comme
l’imprimante Diconix 150, se transportent facilement. Mais les
deux ensembles encombrent les bras. Des malins se sont aperçus
qu’on pouvait les réunir en un seul paquet. C’est ainsi que
Jansens Services propose sous le nom d’Ulysse une mallette en
Samsonite (ma- zette !) Qui contient le micro T1000avec un
modem intégré, l’imprimante Diconix 150 et un bac pour le
papier. Pesant à peine plus de 5 kg, cet ensemble coûte 20 100
F. En remplaçant le T1000 parle T HOOPIus, Ulysse vaut plus de
30 000 F. disquette de moins à trimballer. Pour les
pointilleux, signalons qu’il s'agit du DOS
2. 11 ; la version 3.2, pas vraiment indispensable, peut
s'acquérir en payant un supplément. Avec la seule mémoire
centrale (RAM) de 512 Ko, il est possible de taper un texte de
plus de 200 pages d’un coup en écrivant serré. L’écran extra
plat à cristaux liquides, de couleur bleue, possède une
molette pour assombrir ou éclaircir.
Mais, si l'éclairage est mal dirigé, il devient nécessaire de risquer le torticolis pour lire ce qui est affiché. Cet écran fait apparaître normalement les 25 lignes de 80 caractères que présentent les moniteurs habituels avec une résolution de 640 x 200 points. Comme il est rectangulaire et très allongé, tout est un peu étiré dans le sens horizontal. Ce n’est pas gênant pour les textes, mais les jeux oui. On peut jouer avec ont un aspect bizarre : le cheval d’Histoire d'Or ressemble à un basset et l'entraîneuse du saloon, l'aguichante Suzy, est transformée en grosse dondon.
Inutile ici d'insister sur les avantages d'un traitement de texte pour l'écriture, surtout si La société Govern a repris cette idée à son compte. Cela a donné Philéas, une mallette contenant un T1000 et une imprimante Diconix 150. Cette mallette est spécialement aménagée pour que le papier aille s’insérer directement et sans manipulation dans l'imprimante.
Le modem est en option. Le poids de l’ensemble, avec une bandoulière, ne dépasse pas les cinq kilos et son prix est d’environ 22 500 F. Une version similaire avec le T1100 Plus coûte environ 29 500 F. J.-L. R. Le Papman T10OO au Tiltoscope Processeur: 80C88.
Vitesse : 4,77 Mhz.
Mémoire vive (RAM) : 512 Ko.
Ecran : cristaux liquides (25 I x 80 col.). Résolution : 640 x 200 points.
Clavier : Azerty 82 touches.
Lecteur de disquettes : 1 x 3”1 2.
Connecteurs : sortie série RS 232, sortie parallèle, interface RVB et vidéocompo- site, lecteur externe.
Système d'exploitation: MS-DOS 2.11 en ROM.
Modem : V 23-1200 bauds (en option).
Prix: 11 800 F. pacte (27 cm x 16,5 cm x 5 cm), elle convieni aux bras les moins musclés.
Revenons, à l’écran du T 1000. On l’a vu c'est le côté le moins agréable de la chose. I existe un remède : le moniteur complémentaire. Une carte CGA déjà incorporée et un câble permettent de brancher le T 1000 sur un autre moniteur pour avoir une vision panoramique. Et c'est en couleur I Une touche à frapper au clavier et hop, on passe d’un écran à l’autre, une autre touche et on re vient à l’écran original.
Impossible d’obtenir les deux en même temps, mais ne soyons pas plus royaliste que le roi. Le travail à la maison est encore facilité par l’adjonction, pour 4 600 F, d'un second drive, non autonome, qui permet d’utiliser des disquettes 5 pouces 1 4. Il enlève à la portabilité du T1000. Mais c’est sur des disquettes 5 pouces 1 4 qu’on trouve le plus grand nombre de logiciels. Si vous choisissez un logiciel qui autorise une copie de sauvegarde, il suffira de passer sur 3 pouces 1 2 pour une utilisation ultérieure.
Sinon il faudra se servir du second lecteur.
C’est le cas avec les jeux.
A l'inverse, les fichiers créés originellement sur le T1000 pourront être transférés sur 5 pouces 1 4 et passer sur un autre compatible plus conventionnel.
Complément indispensable de l’écrivain migrateur informatisé, le modem permet de communiquer avec un autre ordinateur et de lui envoyer ses textes. Il suffit de trouver une prise de téléphone. Deux solutions se présentent : brancher un modem externe sur la sortie RS232 qui saille à l'arrière du T1000ou acquérir chez Toshiba un modem intégrable (2 360 F) qui émule le minitel et transfère les fichiers à 1 200 bauds.
Le T1000 est le plus petit d'une famille de portables autonomes qui ont tous des dimensions liliputiennes et des poids à portée de tous. Le T1100 Plus a deux lecteurs de disquettes. 640 Ko de RAM et pèse 4,5 kg (10 773F). Le T 1200. équipé d’un drive et d'un disque dur de 20 Mo (de quoi écrire un vraiment gros bouquin) a une RAM de 1 Mo et, s’il ne pèse que 5,5 kq, il coûte plus de 30 000 F. Mais là, plus besoin de disquette du tout quand on part en balade ou en reportage.
Ce reportage que, du fin fond de la Sibérie, le malheureux Rouletabille devait envoyer à son journal en s'usant les doigts et les nerfs sur la manette du télégraphe, alors que moi, d'un geste nonchalant, il m’a suffi d’enficher mon modem dans le téléphone du palace où je me prélasse pour que mon rédacteur en chef reçoive ce qui précède.
A. S. JOUE ET GAGNE !
Tennis, boxe, football, billard, golf, simulateurs de vol, jeux de réflexes, d’adresse, de hasard, jamais Anne-Sophie n’aurait soupçonné la richesse des softs disponibles sur PC.
Elle sélectionna amoureusement un micro adapté à ses nouveaux désirs et céda à la passion dévorante qui la poussait toujours plus loin dans la quête effrénée du plaisir... Déjà plus de cent cinquante logiciels de choisir se doit d'être peu cher. Il doit aussi jeux sont disponibles dans le commerce pour les PC. C’est amplement suffisant pour justifier l'achat d'un compatible uniquement pour jouer. Simulateurs de vol, wargames, sports, jeux d'action, d'aventure ou de réflexion, tous les types sont désormais représentés. Et les éditeurs poursuivent leurs adaptations. Ce qui n'empêchera pas le
joueur d'utiliser son PC à d'autres fins.
Avant tout, pour être beau joueur, le PC à être muni d'un moniteur couleur pour mieux rendre son éclat à l'aventure graphique, assez rapide pour les jeux d'action et accepter les joysticks sans problème. Le PC 1512 d'Amstrad est un bon exemple de compatible joueur et il répond à toutes ces exigences. Son prix d'abord, 8 170 F avec un seul lecteur et un moniteur couleur, le rend particulièrement compétitif. Quant à la vitesse, l’aventurier de Slarglideren sera sa- Jean-Loup Renault Le prix de la configuration
• Configuration minimale : T1000 :_ 11 800 F _ 5 325 F Imprimante
Diconix 150 :_ Traitement de texte Easy (Micropro) :_ 1000 F
Logiciel d’apprentissage de dactylographie Télé Tutor Clavier
Junior (Totale Formation) : _ 290 F Total : _18 415 F
• Configuration plus évoluée : T 1000 :_ 11 800 F Imprimante
Diconix 150 :_5 325 F Modem Toshiba :_2 360 F Traitement de
texte Wordstar (Micropro) :_4 400 F Logiciel d'apprentissage de
dactylographie Azertyciel 1 (Ord’Assist) :_ 700 F Total : _
24 585 F tisfait. Son vaisseau ne lambinera pas devant
l'ennemi : le PC 1512 est plus rapide que l'IBM lui-même. Il
tourne à une fréquence d'horloge de 8 Mhz, soit presque deux
fois plus vite que beaucoup de ses confrères. Ajoutons à cela
que le DOS-Plus gère les entrées-sorties avec plus de rapidi
té que le système d'exploitation standard.
Un autre atout du PC 1512 : sa carte joystick. Alors qu’avec la majorité des compatibles PC, il faut sacrifier environ six beaux billets de cent francs pour connecter la manette magique, avec le PC 1512 on bénéficie d’une interface joystick intégrée. Mais attention, le problème se pose à nouveau avec les jeux pour compatibles PC qui ne sont pas spécifiquement adaptés au PC d’Amstrad. La politique de la firme est en ce point déroutante. Pour accéder à la ludothèque complète des PC, le joueur devra lui ajouter une carte compatible à son système ! On entend pourtant parler de mon
tages «bidouilles» qui assureraient cette compatibilité pour bien moins cher... Mais restons dans la légalité ! Il s’agit ensuite de profiter des capacités graphiques de la machine. 640 par 200 pixels avec seize couleurs suffisent largement à apprécier les angoisses de Bob Winnerl Pas de carte EGA : elle coûte trop cher et nécessite d’acheter un moniteur adéquat, lui aussi trop onéreux.
Comment ne pas attribuer à Amstrad le développement récent de la ludothèque des PC ? Baisse du prix des logiciels, adaptations de plus en plus nombreuses et efficaces, il reste bien sûr à contrer le problème de la compatibilité. Aucun danger en ce qui concerne les logiciels prévus pour le PC
1512. La difficulté apparaît lorsqu'il s'agit de softs prévus
pour la configuration EGA-é- cran haute résolution,
difficulté souvent contournée par la commercialisation de
différentes versions du programme (Les Passagers du
Vent, par exemple). Signalons tout de même que. Si la carte
Ega est en passe de devenir un standard graphique de base,
les jeux qui utilisent cette configuration graphique sont
encore rares.
Le joueur n’a donc rien à craindre, en principe I II profitera des prix très abordables pratiqués désormais sur le marché du soft PC ludique (entre 200 et 250 F pour des programmes classiques). Mieux encore, il est désormais possible de se procurer une importante ludothèque en « freeware » (distribués par les sociétés VIF, OUF ou AB Soft, par exemple).
Enfin, dans le domaine de la communication par modem, le standard PC offre des possibilités particulièrement intéressantes pour Dernière nouvelle Amstrad sort un nouveau compatible, le PC 1640 ECD (EC D pour Enhanced Color Display). Il se distingue du PC 1512 par trois points essentiels: la carte EGA est montée d'origine, le moniteur graphique est haute résolution (640 sur 350 points en mode EGA), il dispose de 640 Ko de mémoire vive. Le prix de l’ensemble devrait être supérieur de 3 000 F à la version PC
1512. Un investissement intéressant si on le compare à
l’adjonction d'une carte EGA et d'un écran haute résolution
Sur un PC 1512de base! O.H. Le prix de la de la
configuration Amstrad PC 1512 SD couleur 8 170 F 600 F
200 F Carte joystick - Joystick - 8 970 F Total - LE PLUS
BEAU DE TOUS LES MICROS DU MONDE Des milliards de dollars !
Anne-Sophie, grâce au jeu, avait accumulé une fortune
colossale. De Saint-Tropez à Deauville, son nom était sur
toutes les lèvres. Elle n’oubliait pas qu’elle devait cette
gloire au PC et s’était offert le nec plus ultra en la
matière : un Deskpro 386 équipé des softs les plus
puissants. Mais prix élevé rime-t-il avec efficacité ?
Mon sac de voyage, quelques clubs de golf el le coffre de ma 205 Lacoste déborde déjà.
Impossible d’emmener mon ordinateur à Deauville les week-ends. Car mon ordinateur, il en prend de la place. Tous les copains me l'envient. C'est vrai, la vie est trop courte pour «computer» triste. Et puis, comme le temps c'est de l’argent, au moins avec cette bête-là, je suis sûr d'en gagner.
Le mien, c'est le meilleur. Il s'appelle Deskpro 386. C’est Compaq qui le fabrique. Non seulement, il est à l’heure actuelle le plus rapide des ordinateurs compatibles, mais en plus il est le premier à posséder le microprocesseur le plus avancé de sa génération, le 80386 d’Intel. T'as qu’à voir, il tourne à 16 Mhz. C'est deux fois plus que Y Amstrad PC du cousin Antoine, qui est déjà réputé rapide ! En plus, j'y ai glissé toutes les cartes L’Amstrad PC 1512 SD couleur au Tiltoscope Microprocesseur : 8086.
Vitesse : 8 Mhz.
Mémoire vive : 512 Ko extensible à 640 Ko.
Moniteur : couleur, 25 lignes de 80 caractères chacune.
Clavier : Azerty de 82 touches.
Lecteur de disquettes: 5 pouces 1 4 de 360 Ko.
Systèmes d'exploitation : MS-DOSde Microsoft et Dos-Plus de Digital Research.
Carte joystick : intégrée.
Un joueur. Sans acheter la carte Kortex, vendue aux alentours de 1 500 F, il peut utiliser le modem du minitel pour profiter de l'initiative de certaines sociétés. Pour 200 F environ, un câble de téléchargemenl connecte le PC 1512 aux banques de logiciels de ces éditeurs. Les programmes disponibles n'ont certes pas la qualité des jeux vendus dans le commerce. Limitative n'en demeure pas moins très intéressante.
Si la vocation première des PC et compatibles n'est pas le domaine ludique, le PC 1512(et plus généralement les compatibles bon marché) semble avoir relancé les « PC loisirs». Bien sûr, une telle configuration n'est intéressante que dans la mesure où elle offre à l'utilisateur d'autres domaines d'application. C'est le cas avec les compatibles. Le joueur pourra se lancer dans la programmation, traiter ses exercices de maths, s'ouvrir à la création graphique ou musicale, etc. Applications multiples qui vont peut-être transformer notre joueur... Olivier Hautefeuille que j'ai pu trouver à
droite, à gauche. Une Multiméga chez P-Ingénierie pour gonfler la mémoire vive au maximum, ce qu'on fait de mieux dans le genre. Avec ça, en une seule carte, tu dépasses toutes les limites du DOS. Au maximum, tu peux aller jusqu'à 16 Mo. Moi, je me suis arrêté à la Multiméga 4 Mo.
Remarque, j’en avais pas vraiment besoin de cette carte puisque mon Compaq possède déjà 1 Mo de mémoire vive en standard, et qu'en plus grâce à un jeu de cartes jumelles (qui s’enfichent les unes sur les autres), il est possible d’étendre encore sa mémoire à 8 Mo sur un seul connecteur d'extension. En utilisant d’autres connecteurs, on peut aller jusqu'à 14 Mo. Pas mal, non ? Imagine au bureau (oui. Je bosse dans une boite de pub), j'ai mis tous les chiffres de mes plans média dans mon logiciel d’analyse préféré. Et hop, en un tour de main, je sais où il faut que je passe ma pub. Mon
logiciel d'analyse préféré, c'est quoi ? Jave- lin, bien sûr. Difficile de faire mieux pour prévoir, dessiner des graphes, analyser, établir des modèles, etc. Et ça ne coûte que 2 360 F. Une bagatelle !
Bref, reste que sur mon Compaq, mes calculs sont faits tellement rapidement que je garde une longueur d’avance sur mes concurrents. Ben oui, je l'ai équipé d'office d'un coprocesseur arithmétique (80387) : il assiste mon ordinateur à chaque fois qu'il a des calculs à faire. Les autres ressemblent à des tortues à côté !
Dans mon bureau, ils se battent tous pour l’utiliser, mon Compaq. Et pas seulement pour travailler. L'affichage est tout simplement dément. Une carte EGA lui donne une définition de 640 points sur 350 en 16 couleurs. C'est ce qui se fait de mieux dans le genre. Il y en a qui voudraient carrément une carte spécialisée dans le graphisme pour avoir 1 024 x 1 024 points. C'et vrai que le Dekspro 386 est tellement rapide et a une telle capacité en mémoire que ça vaudrait le coup pour faire de la CAO (Conception Assistée par Ordinateur). Mais, pour l’instant, le mode EGA, ça me suffit.
Le Deskpro 386 au Tiltoscope Microprocesseur : 80386 d’Intel.
Vitesse : variable de 4,77 à 16 Mhz.
Mémoire vive : 1 Mo.
Carte graphique : couleur Compaq, type EGA.
Ecran : couleur Compaq, 13 pouces, 640 x 350 points.
Clavier: Azerty, 102 touches.
Lecteur de disquettes : 5 pouces 1 4 de 1,2 Mo.
Disque dur : 130 Mo.
Connecteurs externes : série et parallèle.
Extensions : 6 slots.
Système d'exploitation : MS-DOS 3 (un gestionnaire de mémoire étendue, CEMM, est livré avec la machine) La mémoire de masse ? Alors là, je n'ai pas hésité une seule seconde. J'ai pris tout de suite un disque dur de 130 Mo. Je sais, ça peut paraître un peu ridicule étant donné que MS-DOS, le système d'exploitation actuel du Deskpro 386 est incapable de gérer des disques durs dont la capacité va au-delà de 32 Mo. Mais on peut toujours trouver des subterfuges. En fait, le disque dur de 130 Mo est fragmenté en morceaux de 32 Mo, ce qui permet de dépasser la barre fatidique tout en ne gênant
pas l'utilisateur Rusé, non ?
Avec tout ça, il faut des logiciels canon. Je t’ai déjà parlé de Javelin (distribué par La Commande Electronique), le tableur le plus malin de sa génération. J'ai aussi Wordperfect (distribué par Infologie), mon traitement de texte favori, capable d'écrire en colonnes, de faire des tableaux, des envois personnalisés, etc. Je lui découvre tous les jours de nouvelles fonctions. El puis, comme je.fais aussi des graphismes de gestion, j’ai DHG3 de Adde Marketing. C’est le logiciel de représentation graphique par excellence.
On y fait tout : camemberts, lignes, barres empilées, on peut même écrire du texte à n'importe quel endroit dans le graphe. Là encore, c'est ce qui se fait de mieux. T’imaginais quand même pas que j'allais faire des graphiques au rabais, non ? » Pour la gestion de bases de données, j'ai deux modèles. Le premier, c’est Reflex de Borland. Tu sais ce logiciel qui et un gestionnaire de fichiers, sans l'être tout en l'étant. D'une part, tu peux lui faire avaler un grand nombre de données ; d’autre part il est capable de les traiter en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Son seul
défaut, c’est d’être gourmand en mémoire vive.
Mais sur mon Deskpro 386, t'imagines comme je me régale. Mon autre logiciel de gestion de bases de données, c'est dBase 111+ d'Ashton Tate (distribué en France par La Commande Electronique). Là, j’ai pas pris de risque. Il m'a coûté environ 9 500 F, mais au moins je suis sûr que ça marche.
C’est idéal pour garder la trace de tous mes clients, savoir à qui j'ai vendu quel produit, qui est susceptible d’acheter quoi, etc. Faut pas croire que je m’arrête là. Les logiciels, pour moi, c'est capital. Le dernier truc que je me suis payé, c'est Traveling Sidekick de Borland. Tu sais que je voyage beaucoup. Eh bien, grâce à Traveling Sidekick, j'ai tout sous la main. Ce logiciel est vendu avec un petit classeur et une disquette. Dans ce classeur, on trouve le mode d’emploi bien sûr, mais également tout un tas de renseignements utiles pour le voyageur que je suis : les adresses
de compagnies aériennes, des loueurs de voitures, des hôtels... L’indispensable, quoi. En plus, tu peux y glisser ton agenda et ton répertoire téléphonique. Sympa, non ?
J'ai aussi craqué pour Concordede Franklin Partners. Il est capable de faire des présentations automatiques pour les salons, les expos, etc. Tu peux dessiner toi-même les motifs que tu veux voir défiler à l’écran et Concorde les fait tourner automatiquement, suivant le rythme que tu veux. C’ést super.
Avec tout ça, j'ai heureusement une imprimante de qualité. J’ai choisi le dernier modèle de chez Epson, la LQ-850. Plus silencieuse que les autres, elle n’en est pas plus lente pour autant. En plus, elle me laisse le choix entre treize polices de caractères. J’ai largement de quoi faire.
PC-PME:MÊME COMBAT!
Soudain, les tentacules visqueuses de l’ennui agrippèrent l’âme souriante d’Anne-Sophie. Fini de jouer, dit-elle, je vais créer mon entreprise ». Décision courageuse mais risquée. Il lui fallait les meilleurs atouts avant de démarrer : recherche, comparaison, sélection. Les résultats furent à la hauteur de ses espérances.
Créer une PME, par les femps qui courent, c’est une aventure pleine de dangers, mais néanmoins exaltante. Des personnes mettent en commun des économies pour constituer un capital. Chacun est mû par l’envie frénétique soit de gagner plein de sous, soit d'être son propre patron, soit de créer son propre emploi. Il y faut de toute manière une bonne dose d'inconscience... Le capital permet de faire face à des dépenses comme l'acquisition de locaux, d’installations d’électricité, de téléphone, de mobilier... et de Bon, c'est pas tout ça. Il faut que j’y aille. Je n'aurai jamais trop d’une
semaine pour utiliser toutes ces merveilles. Même à la vitesse du Deskpro 386... Adrien Vanton Le prix de la configuration Compaq Deskpro 386 : _ 66 360 Ecran Compaq-EGA : _ 5 340 Carte Compaq-EGA : _ 3 320 MS-DOS et Basic 3.1 :_830 Coprocesseur 80387 : _ 7 120 Multiméga 4 Mo : _ 12 930 Epson LQ-850 : _ 8 450 Logiciels : • Javelin :_ 2 360
• WordPerfect :_ 6 550
• DHG3 :_ 5 340
• Reflex :_ 1 770
• dBase IIP: _ 9 430
• Traveling Sidekick : _ 995
• Concorde : _ 8 900 Total : ,_ 139 785 Non au PC triste, vive le
PC trime !
Matériel informatique. Il s'agit d’investir avec discernement. Rappelons qu'investir, c'est consentir une dépense significative dans le but avoué d'en retirer un bénéfice conséquent ou tout au moins une économie de fonctionnement. Et c'est là que les choix de matériels informatiques se révèlent payants.
Supposons que « Tiltos Export », SARL au capital de 50 000 F (c’est le minimum obligatoire), vienne de voir le jour. Les parents émus ont rédigé les statuts et défini son objet social. Cette société sera une centrale d’achats destinés à fournir des collectivités ou des chantiers à l'étranger, Elle connaîtra donc les problèmes de crédit clients et fournisseurs, de trésorerie, de change et de réglementation douanière. Et nos camarades gabelous exigent des documents impeccables. Mais notre pauvre « Tiltos » ne peut pas se permettre de se noyer dans la paperasserie. Il doit se vouer à
l’essentiel : la recherche de marchés et de clients, ainsi que le suivi logistique de l’exportation.
Faute de moyens permettant l'emploi d'un personnel nombreux et qualifié, il est nécessaire d'automatiser toutes les saisies pour en réduire le nombre. Il faut ici remplir une foule de documents en répétant chaque tois l'adresse du destinataire, de l'expéditeur, le numéro SIREN, les coordonnées bancaires, etc., et ceci en plusieurs exemplaires I Un travail répétitif et fastidieux, forcément source d'erreurs.
Ce que l'on demande alors à l'informatique ? De réduire le coût de traitement des dossiers, d'automatiser les saisies, de diminuer les risques d'erreurs, de digérer malgré tout l’incontournable paperasserie. C'est donc le choix du logiciel qui va déterminer la suite des événements. Le premier logiciel export a vu le jour en 1984. Mis au point par Cosmos Consultants, cet outil a été développé en liaison avec le CFCE (Centre Français du Commerce Extérieur) selon la procédure Simplexport. Cette procédure réunit un ensemble de normes visant à homogénéiser tous les documents de commerce
international dans leur présentation et leur format.
Ces documents aux normes internationales se vendent par liasses dans les librairies spécialisées. STD Export c’est le nom du logiciel a été conçu à l'origine sous CP M pour fonctionner sur un matériel Digital. Depuis, STD Export a eu des petits frères pour PC et compatibles. Les utilisateurs de ce logiciel ont la satisfaction de voir leur nom associé à celui de grands groupes comme Peugeot ou Beghin-Say. Fort de l'expérience de tels aïeux, Tiltos Export se fait offrir cet outil par ses parrains. Le sacrifice (50 000 F) en vaut la peine. STD Exportait économiser le salaire d’au moins une
personne, en effectuant un travail beaucoup plus fiable.
Mais il lui faut un micro-ordinateur. Le choix d’une machine peut être guidé par les éléments les plus divers, allant parfois jusqu'à l'irrationnel. Notre démarche prendra surtout en compte les critères suivants : la fiabilité, une bonne compatibilité (pour d'éventuelles extensions futures), le prix bien sûr et très important le service après-vente ?
Le Commodore PC 20 au Tiltoscope Microprocesseur : 8088.
Vitesse : 4,77 Mhz.
Mémoire vive : 640 Ko.
Carte graphique : AGA (CGA Hercules).
Moniteur : monochrome.
Clavier : Azerty 84 touches.
Lecteur de disquettes: 5 pouces 1 4 de 360 Ko.
Disque dur: 20 Mo.
Connecteurs externes : parallèle + série.
Extensions : 5 slots disponibles. .
Système d'exploitation : MS-DOS 3.2. (SAV en jargon). Ce serait trop bête de perdre une affaire faute d'être immédiatement dépanné si la bébête se met à tousser.
Commodore dispose justement d'un tel service par l’intermédiaire de la société MIS : réparation sur site dans la journée, pièces et main-d'œuvre comprises. Le contrat de maintenance dont dépend ce dépannage, rapide, revient à 1 250 F la première année et 2 200 F pour les années suivantes. Ça ne vaut pas le coup de s'en passer. Pour la machine elle-même, un disque dur s'impose. On ne va quand même pas recharger un tas de disquettes à chaque fois qu'on veut se servir du logiciel ! Le PC 20 de Commodore est équipé de ce disque dur avec une capacité de 20 Mo, ce qui permet le stockage des
quelques logiciels supplémentaires. Le microprocesseur 8088, à 4,7 A quand l’escargotique ?
FILIPACCHI, HERSANT, BOUYGUES ET MOI... il existe une multitude de logiciels adaptés à des professions bien déterminées, surtout pour les professions libérales : médecins, dentistes, architectes ou cafetiers.
Pratiquement tous les besoins sont pris en compte. Le hic est que plus le créneau d’activité est restreint, plus le logiciel est cher. Si la profession considérée est très rare, il faudra se débrouiller avec les moyens du bord. Rien de spécifique par exemple pour les éleveurs d'escargots !
Quant aux logiciels de comptabilité ou de gestion, il dépendent surtout de la formation et de la compétence des utilisateurs en la matière. SAARI en propose toute une gamme, dont une série spéciale pour PC 1512 Amstrad, à des prix très abordables. Il est à noter cependant que l’on trou ve maintenant, pour pas cher, des logiciels de compta qui, tel Nath Compta, ne demandent (presque) aucune connaissance dans ce domaine particulier et fournissent à l’écran un tableau de bord de l’entreprise.
L’informatisation elle-même ne s’impose pas à tout coup. Il peut s’avérer plus intéressant de continuer à travailler avec stylo et papier. Le mieux est de commencer par s’adresser à un spécialiste pour prendre conseil. J--P- R- Anne-Sophie voulait son journal. A elle. Quotidiens, hebdos, mensuels grand-public ne l’intéressaient pas pour autant. Non, elle désirait, tout simplement, communiquer à l’intérieur de son entreprise, faire connaître à tous les performances de ses sociétés et assurer elle-même la création de sa promotion interne et externe.
Un challenge ambitieux mais tout à fait réalisable pour peu qu’elle se dote des meilleurs outils... Mhz, ne réfléchit pas très vite. Ce manque de rapidité est compensé par une capacité mémoire de 640 Ko. Le reste de la configuration est complété classiquement par un lecteur de disquettes 5 pouces 1 4, un clavier français de 84 touches avec pavé numérique, une sortie parallèle pour l'imprimante, une sortie série et, pour voir venir, la possibilité d'enficher 5 cartes d'extension.
La carte graphique est moins classique. Elle se nomme AGA (Advanced Graphics Adapter) et permet l'adaptation de plusieurs types d'écrans. Si le PC20est livré avec un moniteur monochrome haute définition type Hercules, parfait pour une utilisation professionnelle, la carte AGA autorise, sans adjonction de carte, le branchement d'un moniteur couleur type CGA.
Mais il faut penser à se doter d'une imprimante à la hauteur. En effet, nous avons évoqué le problème des liasses. Lorsqu'une facture export est établie, il en faut souvent quatre exemplaires pour le client s'il s'agit d'une administration, deux pour la douane, une pour le transitaire, une pour le dossier commercial et une ou deux pour la comptabilité. Il est donc essentiel que l'imprimante puisse traiter plusieurs feuilles superposées. Autre nécessité pour ce genre d'exercice. Une mémoire tampon (pour continuer à travailler pendant l’impression). De plus, des considérations
budgétaires nous amènent à décider, tout au moins pour la première année, d'économiser une secrétaire.
L'imprimante sera donc utilisée comme machine à écrire avec un petit traitement de texte pour tout ce qui est lettre type de transmission ou de relance. Forcément, il faudra investir un peu plus pour obtenir une bonne qualité courrier.
Malgré la précision de ces desiderata, nomEcrire, composer, éditer, c'est possible avec un PC-XT. Mais les opérations à effectuer sont longues et complexes. Si vous travaillez en dilettante, qu'à cela ne tienne, une pause est toujours la bienvenue I Mais si vous devez utiliser une station de PAO dans un but professionnel donc rentable , vous allez devoir racler les fonds de tiroirs et, au mieux, dépenser près de 200 000 F. A ce niveau, seules les entreprises peuvent se le permettre. Il est préférable d'opérer à partir d’un PC-AT, beaucoup plus rapide qu’un XT. Prenons, en exemple, le
VPC3 286 de Victor, qui fait parfaitement l'affaire avec son breuses sont les imprimantes qui peuvent convenir. Même si la notoriété de la marque (nécessité de dépannage éventuel oblige) est un must qui restreint les possibilités, le choix d'une Facit en est une parmi d'autres. La B Line 3150 correspond pourtant parfaitement aux besoins décrits : impression de liasses, qualité courrier, buffer de 12 Ko, tout y est. Comme c’est une 136 colonnes. Elle permet en plus l'impression de documents très larges. Sa vitesse, 250 caractères par secondes en mode listing, et son prix 9 950 F ht
sont honnêtes pour une imprimante de cette qualité.
Faut-il se doter d'autres logiciels à présent que les choix les plus cruciaux ont été établis ? La décision d'acquérir un traitement de texte a déjà été prise mais, sa fonction se limitant au courrier, nous allons engager une dépense minimum en tenant compte des critères suivants : prix et simplicité d'utilisation. Machine PC Adalog) ne coûte que 290 F et fonctionne exactement comme une machine à écrire. Un logiciel de comptabilité, même s’il est utile, n'est pas vraiment nécessaire dans les premiers mois de la vie d’une PME. Il vaut mieux user des services d'une société extérieure. Il
ne vous reste plus qu'à vous lancer dans l'aventure.
Jean-Pierre Rayeroux Le prix de la configuration Commodore PC 20 :_
S. A.V. : .11 490 F ftc-9 680 F ht .1 480 F ttc - 1 250 F ht 59
300 F ttc - 50 000 F ht 290 F ttc - 243 F ht STD Export
Machine PC : Imprimante Facit Bline 3150 Total :_ .11 800 F
ttc-9 950 F ht .84 360 F ttc-71 123 F ht microprocesseur 80286
à deux vitesses (6 et 8 Mhz).
La vitesse n’est pas tout. La capacité de la mémoire compte aussi. Surtout lorsqu'on sait qu'une image digitalisée peut avoir besoin d’un volume de stockage d'un Mo. On se doit donc de vérifier que l'ordinateur dispose d'un confortable espace vital. Tout va biçn avec notre Victor. Sa mémoire vive n'est que de 640 Ko, mais c'est la capacité maximum que gère le système d'exploitation MS-DOS. Et elle peut être étendue à 1 Mo directement sur la carte mère. En ajoutant des cartes dans les slots, elle sera même gonflée jusqu'à 15 Mo. Ces cartes de 1,2 et 4 Mo se trouvent dans le commerce.
Ainsi les mémoires additionnelles sont utili-* sées par morceaux, au fur et à mesure des besoins. Ce n'est pas fini. Si un disque dur de 30 Mo permet déjà de respirer tranquille, un second disque dur amovible en forme de cartouche permet, lui. D'être encore plus à l’aise dans ses baskets. Dénommé « Add-Pak », il a la même capacité :30 Mo. Il est en option et coûte près de 6 000 F. Même le lecteur de disquettes 5 pouces 1 4 est spacieux : il peut tasser un Mo d’informations sur une disquette formatée, tout en restant capable de lire les disquettes normales de 360 Ko.
Choisir un logiciel de PAO n'est pas encore trop difficile. Ils ne sont pas légion. Si des nouveaux venus tentent de conquérir le marché (Gem Desktop Publisher, Pléiade.
Iprint, etc.), trois grands noms s'imposent actuellement : Personal Publisher proche Le prix de la configuration Victor VPC3 286 : 29 640 F Add-Pak : 6 000 F Ventura : 9 200 F Sourie 1 ngiteoh - 2 000 F Frran Viking : 23 600 F Scanner Microtek r 25 000 F Autoread : 53 370 F Imprimante Laserjet !
33 000 F Total : 181 810 F du monde de l’imprimerie, est un peu technique ; Pagemaker qui fonctionne sous le système d’exploitation Windows, est un peu lent ; Ventura, tout en restant pratique, est le plus puissanf. C’est ce dernier qui rencontre, avec raison, les faveurs du plus grand nombre. Les prix étant tous du même ordre autour ou un peu moins de 10 000 F , il n’y a pas à hésiter. Pour utiliser au mieux le logiciel, il est indispensable d’acquérir une souris. Comme le monde est quand même bien fait, Victor fournit, contre 2 000 F, la souris Logitech à trois touches, qu'il suffit
d’enficher dans la sortie série déjà présente sur le VPC3 286.
Le moniteur normal de 14 pouces (35 cm), même avec une résolution extraordinaire.
Ne permet de visualiser qu'une partie de la page en cours de composition. On est donc contraint de travailler comme s’il s'agissait d'un puzzle : fabriquer des petits bouts, les coller les uns aux autres, puis faire des essais pour constater et réviser les résultats.
Ce processus long et fastidieux peut être évité en dotant le PC d'un grand écran qui affiche toute la page. Le MDS Genius (Do- natec), avec une définition graphique de 1008 x 736 points, permet de travailler sur une page de format A4. Son prix, 23 600 F, est identique à celui de l'écran Viking h (ISTC) qui, avec une résolution plus grande (1 280 x 960 points), étale côte à côte deux pages simultanément. Pas d'hésitation, mal-" gré son prix, c’est celui-là qu'il fauj. ?
20, rue de Montreuil 94300 ViNCENNES - Tél. : (1) 43.28.00.71 OUVERT DU LUNDI AU VENDREDI DE 11 hsures ô 13 heures et de 15 heures' à 19 heures REVENDEUR OFFICIEL THOMSON Ne divorcez plus pour incompatibilité !
Boutique m
- “PRO" |
43. 28.00.71 boutique ! : 43.23.00.71 ; 4 , ' u DT016
PCXP monochrome ......6690 F ?TQ16PCXP
couleur ....8490F Tous les prix indiqués
sont hors taxes ?TOI 6 PC avec moniteur monochrome . 4990 F
?T016 PC avec moniteur couleur 6790 F ? T016PCM (modem
intég.) Mono 6490 F ? TO16PCM (modem intég.) Couleur 7990 F
Version disque dur (20 MO) : ? TOI 6 PC XP HD monochrome 9990
F - ? TO 16 PC XP HD couleur 11990 F - ? TOI 6 P XP HD
version E.G.A. 13590 F THOMSON TOI 6 PC : compatible avec
tous !
ON DE COMMANDE : Co&è|!eCsJ atticl lésiréfs) ou iaîtëi uneltsiéstir papier fibre. Faites le rotai t fratvdëpor» 2Q f; pour achat inférieur à $ 00 P. 40 F d&SOO F 61000 F 60 F de IOOOÉ: 62000 F et 80F pour roui achat supérieure 2000 F;.
OM--- --- PRENOM . : ...... . . ORDINATEUR .. : ; . : ADRESSE __ : v ode de paiement: ? èque nin mdol Oçontrerembwr*çmBnf ptévbir 20 F ife frais)- envayei le.foui à: ORDIVIDUEL 22 nie de!Monjreuil?4300;VfNCENNES ¦ !
VENTE AUX COLLECTIVITES : numéro réservé 48.86.92.84 Pour recevoir une documentation, cerclez le n° 03. Page 182 Le centre de la chaîne de micro-édition étant ainsi défini, il reste à en verrouiller les deux extrémités. En début, du côté de l'entrée des informations, il y a bien sûr le clavier, par où transitent les textes tapés à la main. Mais un scanner est vraiment très utile. Il décompose en tout petits points des pages entières, texte et image. Les images, sauvegardées sous une forme digitalisée, sont ensuite traitées pour être insérées dans les pages créées par Ventura. On peut faire
mieux. Le logiciel Autoread regroupe tous les petits points des textes digitalisés en des exemples cohérents. Les lettres sont ainsi reconstituées sous une forme reconnaissable que miracle ! le traitement de texte de Ventura peut utiliser.
Plus besoin de faire retaper les textes longs par une personne qui sera toujours plus lente que la machine: Autoread saisit 60 pages à l'heure. Il va falloir faire un gros chèque supplémentaire : 35 580 F (pour saisir les textes dactylographiés) ou 53 370 F (pour traiter en plus les textes imprimés). Au point où on en est, on peut s'offrir le meilleur.
Il faut y ajouter le prix du scanner lui-même.
Microtek, une garantie de sérieux, va nous fournir son MS 300 A un haut de gamme avec 14 niveaux de contraste pour 25 000 F. Tout au bout, pour juger du résultat de nos efforts, une imprimante laser s’impose. Sans aller jusqu'à payer 150 000 F MON PC ? MATIN, QUEL JOURNAL!
Anne-Sophie avait dépensé une véritable petite fortune pour créer son journal d’entreprise. N’y avait-il pas cependant des solutions moins onéreuses, davantage à la portée de tous ceux qui rêvaient de doter leur club, leur association, leurs comités, d’un outil de communication simple et efficace ? Réaliser des tracts, des affiches, des brochures sans recourir aux professionnels, était-ce désormais possible ? La réponse fut pour le moins ambiguë : oui, mais... Contrairement aux apparences, micro-édition ne signifie pas édition en réduction. Il s’agit en fait de la réalisation d'un journal à
l'aide d'un micro-ordinateur. Ce journal peut se réduire à une seule page ou se transformer en tract ou en affiche. Autrefois, fabriquer un journal exigeait un équipement très onéreux et des connaissances techniques.
Désormais les clubs, les comités de locataires, les génies du journalisme, les mégalomanes peuvent s'équiper et travailler sans l'aide de spécialistes. Qu'on ne s’y trompe pas, ça devient plus facile, mais ce n’est pas encore la panacée. Même en réduisant le plus possible les frais, ça coûte encore très cher. Le minimum indispensable se compose d’un ordinateur et de son écran, d'un logiciel adéquat et d'une imprimante laser.
Vous pouvez vous équiper en achetant les morceaux nécessaires chez différents Le Victor VPC3 286 au Tiltoscope Processeur : 80286.
Vitesse : fréquence réglable 6 et 8 Mhz.
Mémoire vive (RAM) : 640 Ko.
Carte graphique : définition 720 x 348 points.
Ecran : vert, ambré ou noir et blanc, 14 pouces.
Clavier : Azerty, 102 touches.
Lecteur de disquettes: 5 pouces 1 4 de 1,2 Mo 360 Ko.
Disque dur: 30 Mo.
Add-Pak 30 Mo (en option).
Connecteur externe : sortie parallèle sortie série RS 232.
Extensions : 6 slots disponibles.
Système d’exploitation : MS-DOS 3.2. pour une Lzr 1330 (à la technique Toshiba, elle sort 26 pages minute), une Laserjet Série Il de Flewlett-Packard (sa capacité mémoire va jusqu'à 4,5 Mo, la définition est de 300 points par pouce et les polices de caractères sont téléchargeables) combine la puissance et la sécurité. Son prix varie de 33 000 F avec une RAM de 512 Ko , à 53 000 F, dans la version 4,5 Mo. Et voilà, c'est tout bon. Il n’y a plus qu’à passer à la phase la plus délicate : remplir les pages !
Jean-Loup Renault constructeurs. Mais certains fabricants, sentant qu'il y a là un marché prometteur, proposent des stations d'édition complètes à base d'un compatible PC.
Tandy, entre autres, s’est lancé dans la bagarre de l’édition. Sa configuration la moins chère coûte 65 000 F. L'unité centrale est Des stations Donatec propose aussi toute une gamme de stations PAO clés en main. Toutes sont basées sur une unité centrale PC-ATavec un lecteur 5 pouces 1 4 de 1,2 Mo, un disque dur de 20 Mo, un écran monochrome 14 pouces avec carte graphique Hercules.
La plus simple comprend, outre une imprimante Laser Kyocera F 1010 d’une définition de 300 points par pouce et d’une vitesse de 10 pages minute, une souris un Tandy 3000 HL avec une mémoire vive de 640 Ko et un disque dur de 40 Mo. Une telle puissance et une telle capacité de stockage sont nécessaires pour utiliser à plein les possibilités de la PAO (Publication Assistée par Ordinateur), grosse bouffeuse de mémoire et d'espace. Le microprocesseur, un Intel 80286, beaucoup plus rapide que les 8088 ou 8086 des compatibles habituels, lui donne la vitesse de calcul et de traitement sans
laquelle le logiciel se traînerait comme un troufion au retour d’une marche forcée. Pour une activilé où la précision des traits et des textes se doit d’être d’une grande finesse, il faut une carte gra: phique appropriée. Tandy a sagement opté pour une carte multimode. Elle intègre le mode Hercules qui. En monochrome, offre la meilleure définition possible (640 x 200 points) pour un prix abordable. Un moniteur vert 12 pouces complète l’aspect visualisation. Ceux qui ne peuvent se passer de la couleur trouveront une carte et un écran EGA (320 x 200 points en 16 couleurs ou 640 x 200
points en 4 couleurs), mais ils seront alors délestés de 8 000 F supplémentaires. Sans compter que, l’imprimante ne traitant pas la couleur, un tel écran ne sert pas à grand-chose. Le côté matériel esl Le Tandy 3000 HL au Tiltoscope Processeur : 80286.
Vitesse : fréquence réglable 4 et 8 Mhz.
Mémoire vive (RAM) : 640 Ko.
Carte graphique : multimode (dont Hercules).
Ecran : vert 12 pouces (640 x 200 points).
Clavier : 84 touches et pavé numérique.
Lecteur de disquettes : 5 pouces 1 4 de 360 ko.
Disque dur: 40 Mo.
Connecteur externe : sortie parallèle.
Extensions : 7 slots disponibles.
Système d’exploitation : MS-DOS 3.2. complété par une souris, extension indis pensable pour qui veut manier avec aisance ce qui est le cœur de la station de micro-édition, le logiciel.
Tandy ne s’est pas moqué du monde avec le programme de PAO incorporé. Il aurait pu choisir un logiciel déjà usé et racheté à bas prix ou un petit module pour rigolo. Eh bien non, on a droit au dernier-né, celui qui a la meilleure cote, j’ai cité Ventura. Pas besoin d’avoir suivi une longue formation aux techniques typographiques, ni d'être un spécialiste en informatique pour le prendre en main. Il fonctionne sous GEM, un système très visuel qui transmet les commandes par l’intermédiaire de la souris, au travers de menus déroulants. Evidemment, un logiciel clefs en main Microsoft et le
logiciel Ventura. Son prix : 7 375 F. La plus sophistiquée remplace l’imprimante F1010 par une F 2010 plus évoluée (1,5 Mo de RAM au lieu de 1 Mo, bac trieur, etc.) et ajoute aux autres éléments un scanner à plat Microtek 300 points par pouce et un moniteur Viking 1 double page (1280 x 960 points) avec son contrôleur. Il en coûte alors près de 174 000 F. J.-L. R. de cette classe est WYSIWYG (What You See Is What You Get). En d'autres termes, ce que vous voyez à l'écran apparaît sur le papier. Ventura exécute aisément ce pour quoi il est conçu : textes en colonnes, intégration de dessins et
de graphiques issus d’autres logiciels tels Auto CAD. GEM Draw.
GEM Paint, Lotus 1-2-3, etc., récupération de textes provenant de Word, Wordstar, WordPerfect, et de tout fichier au format ASCII (tout bon traitement de texte peut être sauvegardé sous cette forme).
Bref, Ventura effectue des mises en page sous toutes les formes possibles et imaginables. Particulièrement adapté aux longs textes, il peut aussi réaliser des documents d'une seule page, des affiches ou des invitations. Ecrivains ou chercheurs apprécieront de telles capacités : il peut gérer 64 chapitres de 100 pages avec numérotation des pages et indèx automatique.
En bout de chaîne, se trouve l'imprimante.
Ce ne peut être qu'une imprimante laser, car elle seule a la qualité nécessaire pour rendre la finesse des découpages que permet la micro-édition. Tandy propose une OKI Laserline 6, au standard normal de 300 points par pouce, ce qui correspond à une définition de 144 points par millimètre carré.
Elle imprime 6 pages à la minute. Elle dispose de 15 jeux de caractères résidents, mais il existe quatre cartouches additionnelles (Prestige Elite, Gothique, proportionnel et Courrier Légal). On dispose ainsi d'une palette de caractères pour varier la présentation des textes.
La configuration est presque complète. Il n'y manque que la possibilité d’y intégrer directement des images. Pour cela, il faut un scanner. Il digitalise une image à partir d'un support papier. Cette image peut alors être sauvegardée et intégrée au traitement de texte. Tandy a prévu une configuration spéciale avec le scanner AST TurboScan couplé à l'imprimante AST Turbolaser. Pour faire bonne mesure, un grand écran de 19 pouces est ajouté à l'ensemble qui prend ainsi un aspect professionnel encore accentué par le prix : 150 000 F. Mais il n'est pas nécessaire de dépenser autant
d'argent pour réaliser ce qui s'avérera n'être qu’une feuille de chou, au moins au début. Le Handy Scanner, un scanner baladeur qui ressemble à une grosse souris, suffira au début. Il ne coûte que 4 000 F, au lieu des 10 ou 12 000 F minimum d'un scanner normal.
Si l'affaire est rentable, il sera toujours temps d'investir plus tard.
Jean-Loup Renault ?
Le prix de la configuration La configuration comprend en plus une souris, l'imprimante laser OKI LL6 512 Plus et le logiciel Ventura. Prix : 65 384 F. La même configuration avec carte et écran EGA coûte 73 686 F. PHILIPS NMS 8250
- 128 KO DE MEMOIRE VIVE UTILISATEUR
- 128 KO DE MEMOIRE VIVE VIDEO LECTEUR DE DISQUETTE 3-1 2 DOUBLE
FACE CLAVIER DETACHABLE LIVRE AVEC : TRAITEMENT DE TEXTE
GESTION DE FICHIER TABLEUR AGENDA MSX DOS 2 990 F T.T.C.
PHILIPS NMS 8255 MEMES CARACTERISTIQUES QUE LE NMS 825QAVEC 2
LECTEURS DE DISQUETTES 3 490 F T.T.C. IMPRIMANTES SONY PRNC 41,
TABLE TRAÇANTE 4 COULEURS _ 990 F PRN 09, IMPRIMANTE
MATRICIELLE QUALITE COURRIER, 75 CPS _ 2 690 F PHILIPS VW010 _
690 F NMS 1421 _ 1 990 F SONY JS 75 « INFRA ROUGE » 249 F
QUICKSHOT 5 _120 F HYPERSHOT (KONAMI) _99 F JOYBALL (HAL) _190
F SVI2 TIR AUTOMATIQUE _125 F CANON VJ 200 _125 F PLUS DE 100
TITRES EN CARTOUCHES HAL & KONAMI NOM PRENOM ADRESSE Bon de
commande à découper ou à recopier puis à retourner accompagné
de votre règlement à : MAUBERT ELECTRONIC, 49, Bd
Saint-Germain, 75005 PARIS Quantité Référence Prix unitaire
Prix total TPI •
* 35 F pour les logiciels 90 F pour les ordinateurs Frais de port
* Chez les dessinateurs, on distingue les professionnels et
les amateurs. Les professionnels en vivent. Pas les amateurs.
Ils devront donc choisir un matériel pas trop cher, comme
certains PC. Mais les PC ne sont pas vraiment des machines
destinées au graphisme. Si la carte Hercules propose une haute
résolution graphique, elle reste malgré tout monochrome. En
dessin pur. La résolution n'est pas la principale qualité d'une
carte graphique. Ce serait plutôt le nombre de couleurs. Les
amateurs ont donc tout intérêt à se diriger vers la carte
couleurs EGA. De plus, pour stocker les dessins, il est
préférable d’avoir un disque dur lors des phases de création,
d’innombrables croquis ei brouillons étant nécessaires à leur
élaboration. Pour faciliter la transposition, une souris au
moins s’impose.
Le constructeur français Tran propose justement un PC. Le Jasmin Turbo HO (Haute Dualité) avec un disque dur et une souris.
On ne pouvait pas tomber mieux. Il existe cinq versions de Turbo HQ (2, 20, 22, 30 et
32) . Nous avons choisi le HO 20. Comprenant un lecteur 5
pouces 1 4 et un disque dur de 20 Mo. Extérieurement, le
Jasmin HO se présente comme nombre de ses confrères. Sur la
partie droite de l’unité centrale, se trouve superposés le
lecteur de disquettes et le disque dur. Sur la partie gauche,
on trouve le témoin d’alimentation et l’interrupteur de
mise sous tension. C’est en l’occu- rence un « petit plus »
pratique quand on sait que. Sur la majorité des PC. Cet
interrupteur se situe sur les côtés de l’unité centrale,
voire à l’arrière. Le boîtier est métallique et s'ouvre par
le haut. Le clavier 84 touches possède un pavé numérique, un
pavé de touches de fonctions et des indicateurs lumineux :
« Caps lock » et « Num lock ». Il est Azerty comme le commun
des PC vendus en France. A l’intérieur, les Jasmin Turbo HO
sont équipés d’un microprocesseur 8088-2 fonctionnant à deux
vitesses (8 Mhz et 4,77 Mhz), vitesses commutables au cla
vier. La mémoire vive est de 640 Ko. Huit slots (prises de
connections pour diverses extensions) sont présents dans
l’unité centrale. Deux de ces slots sont déjà occupés par
une carte vidéo et une carte multi I O (entrée sortie).
En standard, le HO 20 n’est pas muni de la carte EGA, mais d’une carte CGA Hercules (modes couleur et monochrome). Le mode texte est de 40 ou 80 caractères sur 25 lignes en 16 couleurs. Le mode graphique est, lui, de 320 x 200 points en 4 couleurs ou de 640 x 200 points en 2 couleurs. Cette carte CGA est munie d'un connecteur pour crayon optique et d’une sortie vidéo composite.
Une carte EGA peut toutefois se connecter au sein de l’unité centrale. Tran prévoit, dans un futur très proche, de livrer des Jasmin HO 20 équipés d’office avec carte et moniteur EGA, ce qui portera la définition graphique à 640 x 350 points avec, dans le meilleur des cas, 16 couleurs à choisir parmi 64. Pour l'instant, il faut s’adresser ailleurs pour obtenir ces compléments indispensables si l’on veut un minimum de couleurs. Pour donner un exemple de prix, sachez que le Vismo, le distributeur parisien de Tran, propose la carte et le moniteur EGA pour 5 290 F. Le Turbo HO est
livré en série avec une souris à trois touches : la Jasmin Mouse.
Cette souris est bien souvent le premier pinceau des graphistes .sur PC. Ouasiment tous les logiciels de création graphique de base font appel à elle. La plupart du temps, un logiciel de dessin accompagne la souris dans son coffret. C’est le cas de PC Mouse par exemple, avec laquelle on découvre PC PaintBrush. Avec la souris Microsoft, ce sera WindowPenou WindowDraw. A l’inverse Clickartest un logiciel autonome sans achat de souris.
Le crayon optique, voilà un outil autre que la souris, qui possède la qualité de dessiner directement sur la surface de l'écran. La Le Jasmin Turbo HQ 20 au Tiltoscope Microprocesseur: 8088-2.
LE PC VOIT ROUGE VERT, BLEU... Après avoir beaucoup travaillé, Anne-Sophie se rendit compte que son pauvre cerveau ne fonctionnait plus qu’à coups de points, de pourcentages, de stratégies commerciales. Elle en conçut bien évidemment quelque amertume et décida de s’orienter vers des activités plus artistiques. Alléchée par le dossier « création graphique » publié par un célèbre magazine d’informatilt (pardon : tique), elle découvrit alors que son PC avait tout simplement du génie... Vitesse : 4,77 et 8 Mhz.
Mémoire vive (RAM) : 640 Ko.
Carte graphique : CGA.
Lecteur de disquettes: 5 pouces 1 4 de 360 Ko.
Disque dur : 20 Mo.
Extensions : 8 slots.
Connecteurs : sortie série RS 232 C. sortie parallèle.
entrée joystick.
Système d’exploitation : DOS-Plus et MS-DOS 2.11. carte multi I O comprend une horloge calendrier permanente sauvegardée par une batterie auto-rechargeable (à chaque fois que l'ordinateur est mis sous tension). Cette carte possède également une entrée joystick au format IBM. Une sortie parallèle pour l’imprimante et deux ports série RS 232C. Le joystick, déjà appréciable pour les jeux, peut l’être aussi pour le graphisme, si le logiciel en tient compte.
Les logiciels graphiques proposent un peu tous la même chose. Grâce à des menus déroulants ou par l’intermédiaire d’icones, ils permettent de tracer des cercles, des carrés, des rectangles (pleins ou au trait) et, plus rarement, des arcs de cercle. De nombreuses tailles et formes de pinceaux, ainsi que des jeux de trames de remplissage sont redéfinissables. Ils ont enfin des fonctions de déplacement et de couper coller. Plus rares sont les fonctions de rotation, de symétrie, de miroir ou de déformation. L’association Intellog propose, dans son catalogue, une bonne vingtaine de
logiciels graphiques pour PC à très bas prix: 100F seulement. Chacun a ses spécificités propres : générateur de « sprites ». Dessin au clavier, dessin en Basic, création d'icones.
Etc. Le catalogue peut être obtenu sur simple demande. Si. Pour une raison quelconque, le programme ne veut pas fonctionner.
Intellog le remplace gratuitement par un autre. Un seul de ces logiciels, Les graphismes sur le PC, est plus cher : 180 F. Plus généraliste que les autres, il dispose d’un tas de fonctions graphiques qui en font un bon outil de départ.
La reproduction du dessin sur imprimante, surtout en. Noir et blanc, sera presque toujours décevante pour l'artiste. L’imprimante ayant tendance à « écraser » les dessins, il ne retrouvera pas toujours sur le papier les formes réalisées à l’écran. Malgré tout, ne serait-ce que pour garder des traces ou faire son « book», une imprimante est nécessaire. Elle doit être « compatible IBM- Copie d’écran facile L’imprimante B 1100, récemment sortie des ateliers de Facit, aura sûrement des adeptes chez les artistes pressés. Elle est en effet étudiée spécialement pour sortir de façon automatique
des «Hardcopy» d’écran, c’est-à-dire qu'elle imprime tout ce que montre l’écran au moment où on le lui demande. Ses caractéristiques sont peu ou prou identiques à celles de la MT 80 PC et son prix, très acceptable : un peu plus de 3 400 F. YH- tant qt jL y aar-ia 00s laêrms,,.
BOB WINNER : Une superbe production sur fond d'images digitalisées. D’innombrables obstacles se dresseront sur le chemin du Temple sacré. Il faudra combattre et encore combattre sur la route des volcans et des marais sauvages où se trouvent les sables mouvants et les guêpes géantes.
SAPIENS : Il y a mille siècles, le soleil se levait sur l'aventure humaine qui commençait. Après avoir saisi sagaîes et lourde hache, il faut partir en quête de nouveaux horizons. Mais les loups et tribus ennemies sont à l'affût... Plus de 3 millions de différents grâce à la mise au point d'algory- thmes de vision fractale en perspective.
PC », pour reproduire les caractère graphiques et semi-graphiques du PC.
La MT 80 PC de Mannesman Tally est matricielle à aiguilles, pas très rapide (60 caractères par seconde en double impression), mais à un prix honnête : 3 800 F. Elle devrait suffire aux premiers tirages. Pour une meilleure qualité, toujours chez Mannesman Tally, il faut dépenser plus. A 6 900 F, la MT 90 est à jet d'encre, beaucoup plus rapide (110 caractères par seconde) et plus silencieuse. La matrice d’impression est surtout beaucoup plus fine : elle se compose de 18 x 24 points, alors que celle de la MT 80 PC n’est que de 9 x 9 points.
Il n’en reste pas moins que le résultat visualisé à l’écran sera toujours meilleur que celui reproduit sur le papier. L’artiste doit en tirer les conséquences : montrer ses œuvres directement sur écran ou en faire des photos.
Une nouvelle forme d’art ?
Yves Halbran Le prix de la configuration 12 790 F _5 290 F _________ _3 800 F « Les graphismes sur le PC » : -180 F Total :_22 060 F Jasmin Turbo HQ 20 : _ Carte + moniteur EGA : Imprimante MT 80 PC : MON PC, ARCHITECTE DE L’UNIVERS Du graphisme au dessin en 3 dimensions, il n’y avait qu’un pas. Anne-Sophie le franchit allègrement.
Architecture, conception de voitures, d’avions, études de formes, les capacités de son nouveau PC, choisi bien sûr en fonction de cette utilisation précise, la captivèrent. Elle créait sans s’en lasser des profils étranges, aux reliefs saisissants, les animait, les faisait pivoter, suivait fascinée, les jeux d’ombres et de lumières... La Conception Assistée par Ordinateur (CAO) requiert de la part de l’ordinateur trois qualités principales : la vitesse de calcul, la taille mémoire et des capacités graphiques évoluées. Ce domaine de l’informatique est réservé surtout aux architectes,
chercheurs, physiciens, etc., tous ceux qui ont besoin de simuler des objets en trois dimensions. Sur PC, les logiciels de CAO sont nombreux. Il faut d’abord choisir le micro. Il devra être rapide, avoir une grande capacité mémoire, un disque dur pour sa rapidité d’accès aux fichiers, et de nombreuses prises pour brancher les différents périphériques indispensables (tablettes graphiques, imprimantes, tables traçantes, etc.). Justement, le Tandon Pac 286 possède toutes ces caractéristiques. Comme un rasoir électrique, il a deux vitesses. Il est muni d’un microprocesseur 80286 (d'où son
nom) qui tourne à six ou huit MFIz. Ajoutons qu'il est muni d'une horloge calendrier sauvegardée par pile. Les calculs, outre qu'ils demandent à être effectués rapidement, occupent parfois énormément de place mémoire, sans parler des objets et dessins de la CAO. Il faut donc au minimum 640 Ko. Le Pac 286 a 1 Mo de mémoire vive dans le ventre, soit plus qu’il n'en faut. Encore que... cupés, l'un par l’adaptateur vidéo et I autre par un contrôleur de disque dur.
L’idéal en CAO est d'avoir de nombreux nœuds mis à la disposition de l’utilisateur.
Ces nœuds, qui sont autant de points, obligent le PC à un affichage dans la plus haute résolution possible. La carte Plercules dont il est muni permet une résolution de 748 x 350 points, mais elle est monochrome. Certaines pièces sont plus expressives en couleur.
Comme la majorité des PC, le Tandon autorise l'adjonction d'une carte couleur de type EGA. Le clavier du Pac 286 possède 102 touches. Curieusement, Tandon propose en option un clavier 84 touches.
Avec quel logiciel de CAO peut-on utiliser le Pac 286? A priori, avec tous, sachant néanmoins qu’il ne tourne pas aussi vite Ce méga-octet est extensible à 5 Mo avec une carte d'extension.
La CAO réclame aussi l’utilisation de toutes sortes de périphériques. Pour les connecter, il faut des connecteurs d'entrées sorties.
Pas de problème, le Pac 286 possède dès le départ une sortie parallèle et une sortie série RS 232C. Pour d'autres éventuels branchements, cinq slots tendent les bras. Deux d'entre eux sont malheureusement déjà oc- Le vocabulaire de la CAO Les logiciels de CAO, en deux ou trois dimensions, font appel à une conception graphique différente des logiciels classiques de dessin. Ce sont seulement trois paramètres qui sont pris en compte : un segment, les sommets et la nature du segment. Les sommets ou nœuds reliés entre eux par des segments forment des objets. La vitesse de calcul est
primordiale lorsqu'un objet possède d'innombrables nœuds et que l'utilisateur souhaite le voir effectuer une rotation par exemple.
Les logiciels de CAO permettent la conception de dessins à base de nœuds et de segments. Mais la plupart du temps, les dessins ou pièces sont aussi conçus à partir de plusieurs objets que le logiciel va chercher sur des fichiers-objets pour les assembler et former une pièce totale. Ces fichiers se trouvent soit sur disquette soit sur disque dur. Y.H. qu’un PC-AT, et qu'il serai! Idiot de faire de la CRO (Conception Ralenlie par Ordinateur).
Il en existe plusieurs à des prix acceptables : AutoCAD (le premier module, 4 000 F), Grafpad (deux dimensions) ou Turbo CAD 3D. La version complète de AutoCAD, avec ses trois modules, coûte plus de 35 000 F. Elle n'est pas utile pour débuter.
Avec Turbo CAD3D, après que l’on ait entré les coordonnées, l'écran affiche ce que verrait l'utilisateur à travers le viseur d’une caméra parfaitement autonome. Turbo CAD 3D devient alors un logiciel d’animation dans l’espace. Ce logiciel est édité par Flanshake au prix de 990 F. Le Pac 286 se distingue du troupeau des compatibles PC par son unité centrale très spéciale. Seulement, il y a un hic ! Le Pac 286 ne possède ni lecteur de disquettes, m disque dur, en version d'origine. Placé en position verticale, il est muni de deux logements ou « racks » dans lesquels peuvent prendre place
deux disques durs amovibles de 30 Mo. Comme une cassette de magnétoscope, on présente le disque dur à l’entrée du logement et il est avalé. Aucun branchement n'est nécessaire, tout se fait automatiquement. Et à quoi sert un disque dur amovible, à part frimer devant les amis? La réponse : vendu avec son jumeau, un Pac 286à la maison, l’autre au bureau et le disque dur fait la navette entre les deux.
Il y a une lacune dans le système. Imaginons un beau dessin réalisé avec un programme de CAO et stocké sur le fameux Data Pac. Comment faire pour aller le mon- Le Pac 286 de Tandon au Tiltoscope Microprocesseur : 80286.
Vitesse : 6 et 8 Mhz.
Mémoire vive (RAM) : 1 Mo (extensible à 5 Mo).
Carte graphique : Hercules (748x350 points monochrome).
Moniteur : monochrome.
Clavier : Azerty 102 touches.
Connecteurs : sortie série RS 232 C. sortie parallèle.
souris (option).
Extensions : 5 slots.
Système d’exploitation : MS-DOS 3.2 (avec GW Basic).
Savoir utile A TOUTES LES PAGES.
S"V MICRO APPLICATION 13 rue Sainte-Cècile 75009 PARIS Tél. (!) 47 70 32 44 réf.
Désignation prix - Total TTC ? Mandat ? Chèque ? Carte Bleue chèques à l’ordre de Micro Application EDITIONS MICRO APPLICATION XÉÊTi: Date d'expiration :.
Il I 11 I I I I I I cm*wÿü*o Diffusion Librairies : u ÉDITIONS RADIO ~ Distribution : _c Suisse : MICRO DISTRIBUTION S.A. Genève-Tél. : (0221 41.26.70.
- • e • tiasv r.nMPirmtr; EDITIONS 1 IICRO IPPLICATION Un livre
pratique sur l'utilisation des lecteurs de disquette et
disque dur, pour éviter de perdre vos données et détruire ainsi
des heures voire des jours de travail. Gagnez du temps (un PC
c'est fait pour ça !) : sachez préparer une disquette, créer
vos répertoires, copier et supprimer vos fichiers, organiser
vos données, et même récupérer une disquette abîmée. De
nombreux trucs pratiques et ntilitaires vous permettront
d'identifier les éventuels problèmes et d'y remédier. Une
disquette contenant tons les programmes est intégrée à chaque
livre.
(Réf. ML 296) 269 FF le livre et la disquette. 370 p. Le livre du GW & PC Basic Découvrez le monde de la programmation en GW & PC Basic.
Ce livre vous donne un aperçu des formidables possibilités de ce langage et en explique la syntaxe et les différents paramétrages. C'est une introduction pour le débutant et un aide-mémoire complet pour l’utilisateur. Contient de très nombreux exemples ainsi que des utilitaires.
(Réf. ML 170) 149 FF. 326 p. Hardcopy cercle rectangle.
Cinq titres pour vous simplifier la vie. Des informations, des exemples clairs et précis vous permettant d'éviter les pièges et pertes de temps.
Bénéficiez d'une expérience et d'un savoir indispensable dans l'utilisation quotidienne de votre PC.
DISQUETTE ET DISQUE DUR SUR PC DANS CE LIVRE: LA DISQUETTE Le grand livre du MS DOS Pour bien utiliser son PC, il est essentiel de bien connaître son système de fonctionnement, le MS DOS et ses nombreuses commandes. Cet ouvrage didactique et pratique comporte une introduction pour les débutants et couvre toutes les commandes du DOS jusqu'à la version 3.2. (Réf. ML 192) 149 FF. 375 p. Le livre du Basic 2 Amstrad PC Le Basic 2 est le langage standard sur les Amstrad PC : il fonctionne sous GEM et en exploite pleinement les capacités. Grâce à cet ouvrage découvrez Basic 2 et ses nouveaux
concepts. Programmeurs de tous niveaux, retrouvez facilement l'information recherchée et profitez des conseils, trucs et astuces accompagnant chaque chapitre, facilitant apprentissage et programmation en Basic 2.
(Réf. ML 177) 179 FF. 360 p. Les indispensables PC Le langage machine sur PC.
(.Réf. ML 189) 199 FF. 180 p. Ecrans et fichiers en langage C. (Réf. ML 182) 199 FF. 300 p. (Réf. ML 282) 299 FF avec la disquette.
Développer en langage C. (Réf. ML 198) 349 FF. 400 p. le livre et la disquette.
Programmation avancée en GW & PC Basic.
(Réf. ML 190) 199 FF. 470 p. (Réf. ML 290) 319 FF avec la disquette.
Trucs et astuces pour Turbo Pascal.
(Réf. ML 133) 149 FF. 255 p. (Réf. ML 233) 269 FF avec la disquette.
Collection Amstrad PC Trucs et astuces (Réf. ML 179) 179 FF. 240 p. Bien débuter (Réf. ML 178) 149 FF. 283 p. Le livre du GEM (Réf. ML 180) 199 FF.
Trer à l'ingénieur qui doit me dire si le dessin lui convient alors que lui, l'ingénieur, possède un PC traditionnel ? Bonne question.
Pas à dire, il faut une imprimante ou même mieux, un traceur. Ce dernier présente l’avantage d'introduire la couleur dans la représentation sur papier.
Benson sort tout juste de ses ateliers un nouveau traceur appelé aussi «plotter» qui, avec ses quatre plumes, reproduit un dessin en quadrichromie à la vitesse de 56 cm par seconde. Le 1032, c’est son nom, est en outre doté d’un buffer de 128 Ko, qui stocke rapidement l’image à tracer et laisse l’ordinateur libre pendant l'impression. Le COMPATIBLE, SWEET COMPATIBLE Le PC, chez Anne-Sophie, faisait tout. Enfin, presque. Bien sûr il avait fallu qu’elle jette ses meubles que le robot ménager refusait obstinément de contourner, qu’elle prenne l’habitude de boire un café tiède et mal filtré,
qu’elle escalade une fenêtre pour rentrer chez elle, sa porte étant définitivement bloquée par le PC, sécurité oblige. Comme elle le disait : un PC à la maison, ça transforme votre vie... prix de cette machine est d'environ 24 000 F. L'ingénieur pourra dire si le dessin lui plaît ou non I Yves Halbran Le prix de la configuration 16 830 F Pac 286 de Tandon : Lecteur de disquettes 4150 F 5 pouces 1 4 à 1,2 Mo : Disque dur (Data Pac) 30 Mo : 3 300 F Auto CAD (T” module) :- 4 700 F Turbo CAD 3D : - 990 F 24 000 F 53 970 F Traceur Benson 1032: Total :- choix entre une carte Hercules (mono
chrome) et une carte CGA (couleur). Un disque dur (20 Mo) est fort utile, même s'il faut ajouter 3 495 F. Il apporte des capacités de stockage et une rapidité de chargement qui facilitent la création d'un système de gestion de la maison.
Bricoler l’installation domotique qui vient s’accoler au HDM X5 devient presque un jeu d’enfant avec le système C 1000 de Créatic. Au départ, un coffret modulaire qui se relie au micro-ordinateur.
Sont indispensables ensuite au minimum une carte d'entrées, pour mettre le microordinateur au courant de ce qui se passe à l’extérieur, et une carte de sorties, pour qu'il agisse en fonction des événements ou de la programmation. Ces nouvelles cartes viennent s'intégrer au coffret de base. Il en existe toute une gamme aux capacités diverses, les prix variant de 700 à 1 577 F. Le HDM X5 au Tiltoscope Microprocesseur : 8088-2.
Vitesse : 8 et 4,77 Mhz.
Mémoire vive : 256 Ko ext. à 1 Mo.
Carte graphique : Hercules + port parallèle.
Clavier : Azerty 84 touches.
Lecteur de disquettes : 5 pouces 1 4 360 Ko.
Slots : 8.
Extension : carte multi I O.
Système d’exploitation : MS-DOS 3.21. Logiciel : GW Basic.
En latin, Domus signifie maison. D'où le néologisme domotique. Derrière ce terme se cache l’ensemble des nouvelles technologies qui commandent ou gèrent tout dans la maison. Ça fait rêver ! Le café au lit, le repassage automatique, l’aspirateur intelligent, la cuisine au petit poil, tout ça sans lever le petit doigt ! Mais le rêve se heurte à la dure réalité. Si des installations domotiques commencent à voir le jour, elles sont souvent frustes ou trop compliquées.
En sécurité chez soi Les systèmes existants sont basés sur un ordinateur et n'en ont donc pas besoin d'un supplémentaire. Mais vous pouvez utiliser un PC pour réguler les éléments de votre maison. Il faut alors un tempérament bricoleur, pas mal d’habileté et quelques notions de programmation. Il faut surtout un PC très ouvert avec un maximum de slots. Le HDM X5 présente cet avantage primordial. Ses huit slots d’extension offrent autant d’ouvertures sur l’extérieur. Basé sur un microprocesseur 8088-2 à 4,77 et 8 Mhz, il n'est doté à l'origine que de 256 Ko de mémoire vive, mais peut aller
jusqu’à 1 Mo. Une extension à 512 Ko, bien suffisante, n’augmente le prix que de 350 F. Il est vendu avec le clavier, un lecteur de disquettes 5 pouces 1 4 d’une capacité de 360 Ko, une carte graphique avec un port parallèle, MS-DOS 3.21 et, en cadeau, GW Basic qui aura son utilité pour la programmation. L'ouverture sur l’extérieur est facilitée par une carte multi I O (plusieurs entrées sorties) comprenant un contrôleur, deux ports série RS 232, un port parallèle, une horloge et un port joystick.
Une telle configuration ne coûte que 5 490 F. Il faut, bien sûr, lui adjoindre un moniteur monochrome. C’est suffisant. A 890 F, ce n’est pas une dépense insurmontable. La carte graphique ne pose pas problème puisque, pour le même prix, l'acheteur a le La domotique insiste aujourd’hui sur la sécurité. A preuve le nom donné par Thomson à son Installation : le Securiscan. Il s’agit d’un système d’automation de l'habitat basé sur trois axes principaux : la sécurité, cela va de soi, l’automatlon de la maison et la télécommunication.
L'axe sécuritaire comprend la détection des étrangers avec dissuasion sonore ou visuelle, la simulation de présence et les appels téléphoniques. L'automation met en marche le four, le magnétoscope, ouvre les portes, enclenche le réveil avec café et toasts, programme le chauffage ou l’arrosage des plantes vertes, etc. Les transmissions à l’intérieur de la maison s'effectuent soit par radio, soit en utilisant les câbles du secteur. L’installation de base coûte de 17 Ce n’est que la base. Il faut y ajouter des capteurs pour les entrées de données et des actionneurs pour les commandes de
sortie. Il y en a toute une flopée chez Créatic.
Ça va du bouton-poussoir au moteur pas-à- pas en passant par les détecteurs de choc, les contrôleurs de secteur, les potentiomètres, les thermomètres intérieurs, extérieurs, étanches ou à sonde, les pompes, les buz- zers, les sirènes, les voyants divers, sans compter les convertisseurs, les alimentations, les raccordements et câbles de liaison de tous acabits. Tous ces bidules sont généralement bon marché et dépassent rarement les 500 F, certains s’échangeant pour moins de 40 F. Langage et Informatique propose, de son côté, un système un peu identique basé sur une carte d’extension
courte appelée Omnibus (2 965 F + 50 F de port) qui s'introduit dans l'un des slots du PC. S'y raccordenl à 24 000 F pour un appartement de taille normale. Plus récent que le Securiscan, le Domotronic d’Océanic fonctionne plus ou moins selon les mêmes principes. Son prix de base est de 10 à 12 000 F. Le Mastervox (KPSP) est différent. Il reconnaît la voix de son maître, obéit à des ordres prononcés à haute voix et répond de sa voix synthétique. Pratique pour les allergiques du clavier. Un capteur permet de savoir si un intrus s’est introduit dans la maison et met alors en branle toute
une série d’actions dissuasives. Des boîtiers commandent, qui une lampe, qui la télé, etc. Selon le constructeur, Mastervox est connectable à un PC, mais nous n'avons pas pu le vérifier. Il coûte 10 900 F + 590 F par boitier de contrôle. J-"L-R- MbANK: le cerveau de votre gestion Gestion bancaire, budget; trésorerie.
Nouveau, MBANK est un logiciel compatible PC toutes configurations (à partir de 384 Ko) qui répond aussi bien aux exigences professionnelles qu’au cadre familial :
• rapprochements bancaires avec gestion de dates;
• analyse budgétaire par poste, histogramme de répartition;
• fonction d’archivage automatique;
• 4 comptes, 20 postes, 12 rubriques, nombre d’opérations
illimité, clé d’accès, libellés paramétrables, recherche
multi-critères;
• grand confort d’utilisation : fenêtres, calculatrice,
bloc-notes.
Prix de lancement 620 F iusqu’à fin novembre 1987.
Pour obtenir MBANK, adressez-vous à votre revendeur habituel ou expédiez votre commande + chèque de 620 F à MICTEL LOGICIELS 4, rue André Chénier 78000 Versailles •
(1) 39 51 99 88 Revendeurs : nous consulter.
SERVICE APRES-VENTE AMSTRAD-THOMSON VOTRE MICRO MERITE LE MIEUX MICROTELEC Pour,recevoir une documentation, cerclez le n° 07 oage 182 CENTRE TECHNIQUE AGREE AMSTRAD ET THOMSON
• MICROTELEC, c’est la réparation de votre Amstrad ou de votre
Thomson, quel que soit l'endroit où vous l'avez acheté.
(Gratuitement pendant la période de garantie).
• MICROTELEC, c’est une réparation rapide, faite par des
électroniciens connaissant parfaitement tous les matériels
Amstrad et Thomson.
• MICROTELEC, c'est la sécurité d'un service ayant l’agrément des
constructeurs.
Etablissements scolaires : nous consulter. Service Revendeurs.
I MICRO I mmim GROUPE MI C T ET 4, rue André Chénier - 78000 Versailles - (1) 39.49.46.06 une série de cartes entrées sorties et de machineries diverses allant jusqu'au robot manipulateur.
Il ne reste plus qu'à imaginer et réaliser les applications. Les alarmes, les détecteurs d'incendie ou d'intrusion et les réglages du chauffage viennent tout de suite à l'esprit.
Mais rien n'empêche de créer des automatismes plus raffinés : l’allumage des lampes en fonction de l'heure et de la luminosité, l'arrosage du jardin selon la température, le degré d'humidité et de pluviométrie et ou l'heure, l'allumage progressif de la chambre du bébé s’il se met à crier, la création de réflexes pavloviens chez les poissons rouges de l'aquarium, etc. Les idées réalisables sont innombrables. N'oublions pas les applications ludiques sur les trains électriques.
Acheter un Pcdans l'intention d'en faire un outil domotique est une idée à réserver aux petits inventeurs méconnus. A leurs risques et périls ! Jean-Loup Renault METAPHYSIQUE, TU VAS PRENDRE FROID Pourquoi suis-je sur cette terre ? Quel but donner à mon existence ? Anne-Sophie allait mal. D’incessantes questions sans réponses la déchiraient chaque jour un peu plus. Elle avait tout ce qu’elle pouvait désirer et pourtant sa vie lui semblait plus creuse qu’une boîte de fer blanc. L’art allait la sauver, il lui fallait vite, très vite, découvrir le PC idéal pour dessiner, peindre, sculpter,
digitaliser... L’artiste de base se contente de logiciels de création graphique peu onéreux, souvent fournis avec la souris qu'il achète.
Le dessin artistique n'est pas toujours une création de toutes pièces. Il peut s’agir d’assemblages (collages à la Braque ou à la Picasso) ou de transformations (retouches sur photos). Certains périphériques, tels les digitaliseurs ou les scanners, permettent ce type de création. Pour les connecter, il est nécessaire de posséder un PC avec une bopne capacité mémoire, des bus d'en- tréès sorties, un disque dur, pour faciliter le stockage des images et surtout une carte vidéo couleur de bonne qualité.
Le Donatec GTI PC propose, entre autres, une version avec carte multistandard : MDA, Le Donatec GTI PC au Tiltoscope Microprocesseur : 8088.
Vitesse : 4,77 et 8 Mhz.
Mémoire vive (RAM) : 640 Ko.
Carte graphique : CGA Hercules EGA.
Moniteur : EGA (640 x 350 points).
Clavier : Azerty 102 touches.
Lecteur de disquettes : 5 pouces 1 4 â 360 Ko.
Disque dur : 20 Mo.
Connecteurs : sortie série RS 232 C, port parallèle.
Extensions : 8 slots.
Système d’exploitation : MS-DOS 3.2. Le prix de la configuration HDMX5:.
5 490 F Moniteur monochrome 12 pouces : 890 F Disque dur 20 Mo :- 3 490 F Extension à 512 Ko : - 350 F Total :_ 10 220 F Cette configuration n’est que l’une des nombreuses possibles. Pour ne donner qu'un exemple, la carte Hercules peut être remplacée, sans changement de prix, par une carte CGA.
Système C 1000 (Créatic) : Coffret :_ 2 164 F Carte CM 2980 : - 2 150 F Carte 8 entrées tout ou rien :-718 F Carte 6 sorties à relais : - 866 F Total :_ 16 118 F Ce prix est vraiment un minimum. En effet, s’y ajoutent celui des capteurs, des actionneurs et des câbles. La liste est trop longue pour être publiée.
CGA, Hercules et EGA. C’est cette dernière EGA (Enhanced Graphie Adapter) qui intéresse le plus le dessinateur. Elle dispose d’une résolution de 640 x 350 points et d'un choix de 16 couleurs utilisables simultanément parmi une palette de 256 couleurs. La carte EGA de Donatec dispose en effet de 256 Ko de mémoire vive (RAM), à l’inverse de certaines autres qui, n'ayant que 64 Ko de RAM, offrent seulement 4 couleurs. Il existe des cartes graphiques couleur encore plus performantes. Citons la carte PGA d'IBM (640 x 480 points en 256 couleurs). Il va sans dire que cette carte est très
chère et exige un moniteur spécial qui augmente encore le prix. Elle est, d'autre part, assez difficile à trouver.
Le Donatec GTI PC est équipé d’un microprocesseur 8088 comme beaucoup de ses petits camarades. Il fonctionne à deux vitesses : 4,77 et 8 Mhz. Ces deux vitesses sont commutables au clavier ou par programmation. Le choix de 8 Mhz accroît d’environ 70 % la rapidité d’exécution des commandes. La mémoire de base est de 640 Ko extensible à 8 Mo par l'adjonction de cartes de type EMS (Expanded Memory System).
C'est avec une petite merveille que nous allons découvrir le graphisme du Donatec GTI PC : le Handy Scanner. Il s’agit en fait d’une «souris scanner», accompagnée d'une carte et d'un logiciel. Après avoir lu ou décrypté une image, cette merveille la restitue à l’écran. L'image peut être recopiée à partir de presque tous les supports : photos, journaux, etc. Toujours est-il que le résultat obtenu à l’écran est superbe. C’est malheureusement en noir et blanc, dans un écran de 640 x 350 points.
Comme l’image a été « scannée » au standard EGA, il n’y a aucune difficulté à la colorier. Il suffit pour cela d’aller la rechercher là où elle a été sauvegardée, à l'aide d’un logiciel de création graphique aux normes EGA.
Cette opération effectuée, l’attribution de couleurs à certains pixels (points) noirs ou blancs n’est plus qu’un jeu d’enfant. C’est ainsi qu'une photo monochrome prendra des couleurs. Sans oublier que le logiciel de création graphique permet d'effectuer des retouches ou encore d'ajouter des éléments de dessin n’existant pas sur le document original.
PC Paintbrush, distribué par ISE-Cegos, effectue toutes ces opérations sans problème.
Le logiciel seul coûte 2 250 F et peut parfaitement être piloté à partir des touches du clavier. Mais il n’est rien de plus exaspérant que d’aller chercher les uns après les autres des points à l’écran en frappant de façon convulsive sur les touches curseur du clavier. Si on veut une plus grande souplesse d'utilisation et une plus grande rapidité d'exécution, une souris est la bienvenue. Un petit mouvement de poignet avec la souris sur la table, un petit clic sur l’un des boutons et hop ! C’est terminé. Ce n’est donc pas entièrement par hasard si PC Paintbrush est aussi vendu avec une
souris la souris Microsoft. C’est certes un peu plus cher : 4 250 F. Mais c’est tellement plus agréable !
Le GTI PC contient un lecteur de disquettes 5 pouces 1 4, placé au centre et un disque dur de 20 Mo, situé à sa droite. Les disquettes peuvent contenir 360 Ko d'informations. L’interrupteur de mise sous tension se trouve sur le côté droit de l’appareil, vers l'arrière. Le clavier Donatec, à 102 touches, a la particularité d’être doté de quatre touches curseur indépendantes du pavé numérique. Ce détail est loin d’être inintéressant pour le graphiste impécunieux qui n’a les moyens de s'offrir ni joystick, ni souris, ni crayon optique, ni tablette graphique.
A l’arrière de la machine, on distingue huit emplacements pour les huit slots d'exten- LE RESEAU PROFESSIONNEL A UN PRIX GRAND PUBLIC 1* Réseau local PC1512 et compatibles PC XT AT utilisant MS DOS3.1 et au dessus.
AMSNET II est un réseau local haute performance à coût adapté à la nouvelle génération de machines compatibles.
Débit de 1 million de bits par seconde sur câble téléphonique 1 paire torsadée.
254 stations connectées au maximum sur le réseau sans serveur dédié.
Pour recevoir une documentation, cerclez le n° 08, page 182 Chaque interface possède son propre micro processeur qui soulage le PC de la gestion du réseau. Une ROM peut-être ajoutée pour booter directement sur le serveur.
Un puissant utilitaire permet de gérer la connexion et l'accès du réseau ainsi que le contrôle du bon fonctionnement.
Une messagerie inter machines est disponible.
En plus, l'AMSNET NETBIOS* par sa compatibilité avec le PCTOKEN RING Network* offre à l'utilisateur la possibilité de faire fonctionner sur son réseau les applications développées pour cet environnement.
Une émulation du NETBIOS NOVELL* sera bientôt disponible.
• Marque ou modèle déposés Maintenance Electronique
Reconditionnement Construction Informatique Rue Ampère Z.I.
Ingré 45140 SAINT-JEAN-DE-LA-RUELLE - ® 38.43.11.83 sion. Deux
d'entre eux sont déjà occupés, l’un par la carte graphique,
l’autre par un port série RS 232. C’est à ce port série que se
branche un nouvel appareil qui reproduit l'écran, comme un
appareil photo. Une imprimante, si perfectionnée soit-elle,
est toujours source de distorsions.
Il existe un périphérique qui produit des photos couleur de l'écran, directement sur diapositive ou sur papier, sans objectif ou téléobjectif : le système Palette Polaroid. Il est vendu environ 21 000 F et comprend un logiciel de pilotage. Sa résolution maximale théorique est de 920 x 700 points, ce qui suffit amplement puisque, rappelons-le, la JE SUIS PC TENDANCE MAO, ET VOUS ?
Après la peinture, Anne-Sophie venait de découvrir la MAO, Musique Assistée par Ordinateur. Comme d’habitude il lui fallut les meilleurs softs, les périphériques les plus performants. L’expérience lui avait montré que, pour obtenir de bons résultats, il valait souvent mieux investir tout de suite dans des outils de qualité au lieu de mégoter pour être finalement déçu. Et là, personne ne fut déçu !
La micro-informatique a longtemps attendu avant de s’atteler au fabuleux domaine de la musique. Elle y entre enfin avec un ensemble de périphériques et de logiciels. Sans oublier un élément essentiel : l'interface MIDI. C’est elle qui traduit les sons en codes informatiques compris par les micro-ordinateurs et en particulier les PC. Ces derniers peuvent alors aider les musiciens, tant dans la création que dans l'exécution musicale.
Carte EGA ne fait que 640 x 400 points. Le plus étonnant reste que les diapositives obtenues grâce à ce système sont plus riches que ce que peuvent donner les cartes CGA et EGA ! Yves Halbran Le prix de la configuration Pr.nnfo'. nri or. ¦ .18100F Logiciel PC Palntbrush 4- cmirle • 4 250 F Handy Scanner: - 3 990 F 01 nnn p Palette Polaroid : Tnlal • .À i UUU r ,47 340 F Une nouvelle discipline fait donc son entrée dans le monde de la micro : la MAO, musique assistée par ordinateur.
Avant de se lancer dans la composition musicale, il faut choisir son compatible. Il devra disposer d'une mémoire d'éléphant! Le stockage des données MIDI est en effet très gourmand. Un seul « événement MIDI »(une note !) Contient plusieurs indications : la fréquence, la dynamique du son... De ce fait, il occupe à lui seul plusieurs octets de la mémoire. Et puisque l'installation du séquen- ceur, programme qui gère les données musicales, bloque également une place mémoire importante, le système doit posséder 640 Ko de mémoire vive (aussi appelée RAM) pour fonctionner efficacement.
Un autre élément garantit la souplesse du travail : le disque dur. Il est très rapide lorsqu’il s’agit de manier une masse importante de données. Ce qui facilite la création. On peut même installer le séquenceur sur le disque. Le système est alors parfaitement autonome.
Une précision : le séquenceur que nous avons sélectionné ne fonctionne qu’avec une carte graphique Hercules ou EGA. Plus pratique que technique cette fois, le musicien doit penser au transport de.son ordinateur. De studios en salles de concert, le micro devient un instrument à part entière. Il doit donc être transportable et relativement autonome. Le choix du compatible idéal est | dès lors très réduit puisque la grande majori- = té des unités portables ne possèdent pas de k gestion d'écran compatible avec le séquenceur choisi, ni de « slots » (des emplacements pour les cartes
d’extension sur la carte mère de l'unité centrale) libres pour la carte Hercules ou la carte MIDI.
MIDI en musique Pas de musique sur micro sans une Interface MIDI (en français, MIDI signifie interface digitale pour instruments de musique). C'est elle qui traduit les sons créés par un synthétiseur en codes compris par l'ordinateur. Ces codes contiennent les données qui régissent le son (hauteur de la note, intensité, etc.). Le rôle de l’ordinateur.
Est alors simple. Il stocke, associe, mélange les codes de la même façon qu'il gère les caractères d'un traitement de texte ou les fiches d’une gestion de fichiers.
Le programme qui gère les données musicales provenant du synthétiseur s'appelle un séquenceur. Il est communément comparé à un magnétophone multipiste.
Contrairement à un appareil d’enregistrement classique, Il peut enregistrer plusieurs pistes puis les superposer à l’écoute.
O. H. Finalement, le compatible qui semble remplir le mieux les
conditions est celui proposé par IEEE, le XTX. Cela ne
signifie pas que ce compatible soit un spécialiste de la MAO,
mais pour le musicien qui veut un PC, il est le plus
approprié. Il est disponible en version disque dur, avec 640
Ko de mémoire vive et une carte Hercules. Une souris complète
l'ensemble pour faciliter l’emploi des programmes musicaux.
L'interface MIDI, la MPU-IPC de Roland la meilleure... as
sure la liaison synthétiseur ordinateur. La configuration
centrale est désormais en place, il ne reste plus qu'à lui
adjoindre un synthétiseur et des softs de MAO.
Sans entrer dans l'étude détaillée des synthétiseurs, il est bon d'en noter les principales orientations. Grâce notamment au DX 7, la société Yamaha s'est imposée dans le domaine de la synthèse musicale amateur... et professionnelle, bien sûr.
C’est un peu pour cela que de nombreux programmes de MAO, entre autres les éditeurs de sons (ils permettent de modifier les sons d’un synthétiseur à partir de l'ordinateur), sont conçus pour travailler avec les synthétiseurs de Yamaha. Pour nous lancer dans la création, nous avons donc choisi un Yamaha (DX 7, 7X7 plus clavier, TX81 Z, etc.). Il existe cependant quelques programmes sur Pcqui gèrent la création sonore sur d'autres marques de synthétiseurs. Ils ne sont malheureusement pas toujours de bonne qualité.
Premier élément de travail, le séquenceur.
Nous avons choisi Texture pour notre configuration. Sa souplesse est remarquable. Sur • un tableau de travail clair et précis, on peut modifier les notes d'une séquence enregistrée, les effacer, chaîner les diverses par- - ties, etc. C'est actuellement le programme i ¦ r-, r i KI "s ni ir PT Le prix de la configuration Unité XTX IEEE (carte Hercules) : 11 240 F nion..o H,,r • 4100 F Souris :- Imprimante IEEE CP Interface MIDI MPU Séquenceur Texture Editeur de partition Editeur de son librai TX Voice Manager : Total : 480 F 160: 2 500 F IPC Roland: 2 900F 3150 F Copyiste PC : 1 750 F le
DX et 1600 F 27 720 F LA COULEUR C’EST LA VIE MERCITEL Les 8 CotULEUES du MINITEL sur PC 1512 AMSTR PCI “GRAND PUBLIC”
• COULEUR les 8 couleurs du Minitel
• Emulation Minitel
• Mailing à partir de l’annuaire électronique
• Le câble de liaison au Minitel F TTC
• Le logiciel
• Le livre d’initiation PC2 “MATRA + M.E.R.C.I La Puissance II
• COULEUR les 8 couleurs du Minitel
• Annuaire personnel avec codes postaux
• Mailing à partir de l’annuaire électronique
• Procédures de connexion automatique
• Accès au réseau Transpac - Télex via serveur
• Calcul des temps de communication
• Compatibles Hayes - Transfert fichier avec Open Access,
Symphony, Framework II, Crosstalk, Xmodems, etc... Maintenance
Electronique Reconditionnement Construction Informatique Rue
Ampère - Z.l. Ingré - 45140 ST JEAN DE LA RUELLE ® 38.43.11.83
Voice Manager complète le travail de Texture. C’est un
éditeur de sons. Il permet de modifier ou de créer les sons
sans passer par la fastidieuse utilisation des peu pratiques
touches du synthétiseur. Il offre aussi une banque de sons
oarticulièrement intéressante, utilisable sur DX 7. Vient
ensuite Copyist PC, un éditeur de partitions qui permet
d'imprimer les partitions musicales de vos futures créations.
L’emploi d’un tel éditeur nécessite bien sûr l’achat d’une
imprimante. Un modèle classique et peu onéreux doit suffire
ici.
Voilà donc tous les composants d’une configuration musique. Les trois programmes choisis travaillent en parfaite harmonie: Voice Manager est résident en mémoire (d’où la possibilité de choisir un son pendant que l’on travaille sur Texture) et la compatibilité entre Texture et Copyist PC est sans reproche ! Le prix de l’ensemble est hélas très élevé. Cette configuration, aussi efficace soit-elle, est plus onéreuse que son équivalent sur Atari, par exemple. Elle permet néanmoins de profiter de toute la bibliothèque de logiciels, ludique ou « sérieuse », du PC. Olivier Hautefeuille LE
LENDEMAIN, ELLE ÉTAIT ÉTUDIANTE Reprendre mes études, améliorer mes performances, apprendre l’anglais et le tadjikisanais... Anne-Sophie débordait d’enthousiasme. Encore fallait-il qu’elle trouve micro à son cerveau. Aucun problème, pensait-elle, les ordinateurs destinés aux étudiants doivent être légion. Erreur ! Il lui fallut dépenser une énergie considérable pour sélectionner le micro le plus adapté à ses besoins et à ses moyens.
Las I Pas le moindre espoir de ce côté. Seul un jeune cadre dynamique peut espérer émouvoir ces professionnels de la vente.
Pourtant, le ciel ne peut attendre la fin de ses études pour le gaver de puces.
Une fois le bac en poche, l'étudiant pénètre dans le monde des campus, un monde envahi progressivement par les ordinateurs.
L’étudiant veut donc en trouver un, vaille que vaille. Il erre souvent le long des vitrines alléchantes des vendeurs costard-cravate.
Par conséquent, il recherche du côté des Les Zénith au Tiltoscope ---• Liberty Lauréat 8088 Winny 8088 Master 8088 Pro-f 8088 Microprocesseur Vitesse olloo 4,77 Mhz 4,77 et 8 Mhz Mémoire vive 256 Ko 512 Ko Carte graphique CGA CGA CGA CGA et Hercules CGA et Hercules Ecran cristaux liquides 25 lignes x 80 colonnes monochrome 340 x 200 points Lecteur de disquettes deux lecteurs 5 pouces 1 4 deux lecteurs 5 pouces 1 4 un lecteur 5 pouces 1 4 un lecteur 5 pouces 1 4 deux lecteurs 5 pouces 1 4 Disque dur 20 Mo 20 Mo Clavier 63 touches Azerty 74 touches Azerty
• 1 oint 1 1 clnlc 3 slots Extensions Système d'exploitation 1
FsOI MS-DOS 3.1 Le prix des configurations ~~ Ordinateur
Composant? ¦ _ Liberty Lauréat Winny Master Pro4 10 840 F 7 960
F 11 800 F 16 850 F 12 040 F Imprimante Zénith 2 760 F 2 760 F
2 760 F 2 760 F 2 760 F Multlplan Junior, Word Junior et Turbo
Pascal 1 600 F 1 600 F 1 600 F 1 600 F 1 600 F Total 15 200 F
12 320 F 16 160 F 21 210 F 16 400 F Le plus grand choix est
proposé par Zénith, seul concurrent d’Apple sur les campus
américains, qui tente une percée dans les facs françaises. Pas
moins de cinq configurations attendent l'étudiant de pied
ferme, à des prix... étudiés ! Des cinq modèles proposés,
lequel convient le mieux ? Du Lauréat au Liberty, du Winny au
Master ou au Pro +, le choix implique une réflexion poussée,
digne du brillant cerveau de l’étudiant.
Tous fonctionnent avec un processeur 8088 d’Intel et gèrent un port série et un port parallèle. Hormis le Liberty qui est portable, les autres disposent d’une horloge à deux vitesses, 4,77 et 8 Mhz. Les logiciels les plus connus fonctionnent allègrement en 8 Mhz, gagnant en efficacité. Un atout non négligeable pour des impatients comme les étudiants ! Lauréat, Pro + et Liberty comptent deux unités de disquettes 5 pouces 1 4.
Winny et Master s’offrent un drive et un disque dur de 20 Mo. Les moins fortunés se contenteront des premières configurations.
Ils y perdront. De plus en plus, le disque dur s'avère indispensable. Son confort et sa rapidité d’utilisation incomparables font du Winny et du Master deux machines particulièrement attirantes. Le clavier, commun à quatre modèles (le Liberty se distingue là encore), ressemble rigoureusement à celui de l'IBM PC. Les dix touches de fonction s’étagent sur deux colonnes à gauche.
Les soixante-quatorze touches de l'Azerty et du pavé numérique forment un bloc gigantesque. Suffisamment souple, sans excès, le clavier mérite des éloges : d'une solidité à toute épreuve, il supporte sans sourciller les pires outrages des utilisateurs distraits ou maladroits.
Celui du Liberty comporte quelques astuces pour réduire son encombrement. Les touches de fonction et d'opérateurs arithmétiques, touches sensitives, se placent près de l'articulation du clavier. Après un minimum de pratique, elles se révèlent aussi accessibles que sur d'autres claviers. La partie mécanique, comptant 63 éléments, présente un Azerty standard et un pavé curseur étalé à droite de la barre d'espace.
Le Lauréate t le Winny ne cachent qu'un slot d’extension pour carte longue. Ceux qui destinent leur compatible à des utilisations complexes requérant des cartes se rabattront sur les Pro + ou Master. Ces derniers recensent trois slots libres. Enfin un peu de place pour installer des extensions hard !
Lauréat, Winny et Liberty disposent d'une carte graphique compatible CGA et de 512 Ko de mémoire (sauf le portable : 256 Ko).
Les deux autres disposent d'une double compatibilité : CGA en couleur et Hercules en noir et blanc. L’étudiant se contente d'un écran monochrome, au moins pour commencer. Les 640 Ko de mémoire vive de Masler et Pro + autorisent l'utilisation de toutes les applications du marché.
Zénith s’y connaît pour convaincre. Non content d'offrir des configurations abordables financièrement (8 à 20 000 F), la société américaine propose de compléter l'achat par une imprimante parallèle fort correcte : matricielle 80 colonnes, 200 caractères par seconde (cps), bi-directionnelle. Pas trop bruyante, elle assure l’impression de quelque dizaines de millions de caractères avant de regimber.
Dernière touche de compréhension de la part des commerciaux de la boîte : Multlplan Junior, Word Junior et Turbo Pascal accompagneront les cartons de matériel pour moins de 1 600 F. Une offre plus qu'intéressante: dans n'importe quelle boutique, comptez le double... Mais si vos copains possèdent déjà un PC, inutile de s'endetter à l'excès ! Plus chers que les clones asiates, les micros de Zénith tenteront les étudiants confiants dans le matériel provenant d'ou- tre-Atlantique. Nul ne saurait le leur reprocher : même l'administration américaine préfère les compatibles de Zénith aux
ordinateurs IBM. Michaël Thévenet DECOUVREZ LA PHIL0-ANNE-S0PHIE Or donc, Anne-Sophie, après mouli péripéties et moult déboires se retrouva complètement ruinée. Elle entendit parler de Pascal, découvrit la philosophie et finit par se lancer dans la programmation. Son but avoué : devenir milliardaire ou, au moins, s’initier aux subtilités du Basic. Facile ? Pas tant que ça : le programmeur débutant, souvent financièrement démuni, attend beaucoup de sa machine... A peine sorti de l'école, le programmeur amateur ne'pense plus qu’à oublier l’ennui profond des longues heures de cours. Un seul
refuge : son micro. Malheureusement, son Machbro 21 vient de rendre l’âme. Notre héros, amateur de programmation, part donc en quête de l’ordinateur de ses rêves. Après avoir fait le tour du marché, il se décide pour un compatible PC. Un clone. Ses avantages : le prix, l’ouverture sur le monde pro-, fessionnel (un monde qu'il faudra bien aborder un jour), la capacité d’accepter une très large gamme d'imprimantes. Il aura ainsi plus de chances d’en trouver une d'un bon rapport qualité-prix, pour tirer ses listings.
Parcourant gaillardement les allées des boutiques les plus luxueuses ou les plus sordides, il contemple avec envie des machines rutilantes. Las ! Pas une n'entre dans son budget 10 000 F le micro avec l’imprimante sans ressembler à un sandwich sans jambon.
Interminablement, les vendeurs l’assaillent de cartes d'extension, de « drivers », de « spoolers », de périphériques et autres modules... Pas un ne comprend son ignorance ?
Pour recevoir une documentation, cerclez le n0 10, page 182 AMSTRAD PC 1512. Disque Dur HD 20.
Monochrome 11.845 P TTC couleur 14.100 F TTC AMSTRAD PC 1512. SD.
1 lecteur, monochrome 5.499 P TTC couleur 8.170 P TTC AMSTRAD PC 1512. DD.
2 lecteurs, monochrome 7.450 P TTC couleur 9.710 P TTC DISQUETTES AB CLUB Fichier Directcryi JftT 490Frtc Framework B o 5C0 F ttc DboseSPC 3W 1030FHC FrameworkI iW 1030Ftlc Divers SuperCalc 3 2 J» 795 F ttc Wordstar 1512 MT 795 F ttc WordJr J44T 840 F ttc Fiighl Simuiafor -S«r 340 F Itc Abilrty Plus ÜW 1435 F Itc D de nombreux autres disponibles en boutiques Sestion
A) ie»rII(compiaiJS9r 1710 FIK Cresuinfpae) J9W I680F1K
tar-cl«5(aock) wrr loooFnc Arrota iXr 2315 F K Compta SAAB
Jtfff W5FIK Fod Stock FASSi 1995 F île Gestion LPC Me 4270 F
IK Borland Turbo Pascal Turbo Prolcg Bétel (1512) Turbo Bouc
Eurêka M«T 930F1K JtetT 930 F ttc
• *r 895 F ttc xm- 930 F ttc ImtT 930FRC
Otrevataûlc.uunîLUlimikumywti Uupxucto Pus uovm c litre rnecqtd
pmvïw élre mâtinés «s peoni I Nom: Adresse C post BON DE
COMMANDE à envoyer PRICE Computer 11 rae Clapeyron 75008 Paris
Règlement cor chèque tancaue. CCP à l ordre de ftice Computet
oupcrCaneBletier? I_ Daie d erptraten _ DafealsgRffluie Prénom
___ DESIGNATION até PRIX TTC CATALOGUE ET TARIFS GRATUIT Frais
d'envoi'à ajouter -?
TOTAL TTC Frais d'envoi (France et DOM TDMj S: Total TTC ' intérieur o 2 000 F tOF ’ supéneurà2000Fou Etranger appeieïie(î;43 67 5125 13989 HT 16590 F TTC CONSOMMABLES Accessoires ipl fler.MeflelOîaWe 33F77C 6eileÂar«j0menipcurMiisq 5p| 4 55 F TTC 5pl.‘4CFKJtnWede 10 SSFHC ICCdisq 5p ! « 221F TTC Mflsq SpL'iDfüDett ederanccnent 255FTTC Belle?argemen!pc-j40dsq 25p IZFTTC ilpSFDSenb-edelv :»PTÎC «CduqîSp 14îr TTC
3. 0 p DFDD en aie de 10 I70FTTÇ Tape tours UouseWoj' ICFTTC PRIX
CHOC Un ensemble explosil !
• AMSTRAD PC 1512 avec 640 Ko RAM
• Un drive 360 Ko.
Un disque Dur 30 Mo
• Carte et écran haute résolution E.G. A De nombreux uttivnres
|eux. Programmes sur chaque disquette avec manuel en Irançcu
Pqxpub&c ISSFTTC r*» "r-rve- IWFTTC crasse des subtilités du
monde PC.
Et pourtant ! Loin de l'agitation et des frasques, un importateur courageux propose à qui veut l'entendre des machines complètes prêtes à l'emploi. Constitués d'éléments divers, issus des chaînes extrême-asiatiques, les Copam gagnent immédiatement la confiance de l’amateur.
A. S. DEVIENT PR0-PR0 ET AIME ÇA Toujours plus loin avec
Anne-Sophie. La fière devise s’étalait sur le fronton du PC
géant dans lequel A.S. habitait. Depuis qu’elle était devenue
programmeuse professionnelle, la diva du PC s’était
somptueusement équipée : son micro faisait fantasmer tous les
informaticiens fous. Un jour, eux aussi, ils auraient un
ordinateur aussi grandiose que le sien.
Foin des configurations exsangues. Le Copam PC brille de mille feux, à juste raison, pour l'amateur nouvellement converti. Le microprocesseur 8088 d'Intel ressemble trait pour trait à celüi qui équipe les machines du père du standard. Voilà qui rassure notre amateur bien peu au fait des clonages réalisés en grande série. La mémoire vive de 512 Ko évoque d’énormes programmes à son imagination enfiévrée. Enfin, il peut espérer ne plus apercevoir sur son écran le désespérant message « Memory Full ».
Encore sous le choc de cette révélation, l’amateur rate en partie la suite des explications. Il comprend avec stupeur que sur les huit slots d’extension prévus sur la carte- mère, trois possèdent déjà un locataire.
Premier et vital occupant, le contrôleur d’unités de disquettes. Capable d'assumer jusqu'à cinq drives simultanément, il se contente d'animer à bon escient les deux unités (de 5 pouces 1 4 à 360 Ko) installées sur la façade de bon métal du Copam. Des deux autres cartes, notre amateur unique et préféré retient leur rôle respectif. L'une s'occupe de gérer l’affichage graphique, de manière fort honorable : 320 points sur 200 ; avec trois modes : TTL, composite et RGB.
L'autre, joyeusement baptisée carte d’interface, mérite des louanges répétées. Elle Le Copam PC 512 K au Tiltoscope Microprocesseur : 8088.
Vitesse : 4,77 Mhz.
Mémoire vive : 512 Ko extensible a 640 Ko.
Carte graphique: IVDC (Intelligent Video Display Card), compatible Hercules et CGA.
Moniteur: monochrome (ambre, vert ou blanc).
Clavier : Azerty 88 touches.
Lecteurs de disquettes : deux fois 5 pouces 1 4 de 360 Ko.
Connecteurs externes : parallèle et serie.
Extension : 8 slots, dont 5 libres.
Système d'exploitation : MS-DOS 3.2. comprend des ports parallèle, série, joystick et crayon optique. Impossible de ne pas s'en contenter!
L’écran monochrome proposé avec la machine surprend l'amateur par son vert agressif. Exprimant ses craintes avec hésitation au vendeur, ce dernier lui sourit largement en lui présentant la même chose... en ambre. Voilà notre sympathique ami pleinement satisfait. Loin de dépasser le budget alloué généreusement par sa mère, l'amateur se penche avec intérêt sur les imprimantes. En effet, comment écrire le moindre programme si l'on ne peut le déboguer sur le papier ? Même ses copains les plus doués n'y arriveraient pas, alors lui... L'amateur verse une somme que nombre de boutiques
ayant pignon sur rue jugeraient ridicule (1 990 F). Il se trouve alors propriétaire d'une Citizen 120 D prête à lui rendre les multiples services qu’il en attend. CharTout petit déjà, le Programmeur Fou (P.F.) triture dès calculettes à en perdre haleine.
L’âge aidant, il grimpe dans la hiérarchie des matériels. Les best-sellers de la micro- informatique ZX 81 de Sinclair, C 64 de Commodore, Apple II - sont passés entre ses mains. Il doit en choisir un aujourd'hui et se décide pour un compatible PC, un ordinateur très bien introduit dans l’univers professionnel partout dans le monde. Désormais, ses productions pourront submerger la planète entière et le reste de l'univers... Le PC qu’il cherche doit être totalement compatible, rapide et accepter tous les types de cartes (longues, intermédiaires ou courtes) pour les programmes
utilitaires ou scientifiques qu'il envisage de développer.
Ce micro devra aussi disposer d’un clavier agréable à pratiquer vu le grand nombre de Ko que notre programmeur sait avoir à taper et posséder en outre suffisamment de touches de fonction pour être plus à l'aise lors des développements. Pour lui, les clones asiates ne valent guère mieux qu’un IBM authentique.
Après maintes recherches, notre programmeur fou finit par se décider : Olivetti le séduit. Pas le moindre battement de cils ne trahit sa détermination. Il achètera un M24 Spou rien ! Déjà son cœur bat au rythme de l’horloge interne. Le 8086, véritable 16 bits vibrant à 10 Mhz (pas comme le pitoyable
8088) , administre brillamment les 512 Ko de mémoire vive et les
16 Ko de mémoire morte : de quoi développer quelques appli
mé, ravi, il trépigne d’impatience à l’idée de réaliser son
premier Pac Man sur PC. Sur le départ, il entend à peine le
vendeur le rappeler. Ce dernier, amusé par son client,
lui offre généreusement un exemplaire de Turbo Basic
(Borland).
Après quelques hésitations, l’amateur empoche la disquette et fourre le mode d’emploi au fond du carton de l’imprimante. Ainsi paré, il se prépare mentalement à battre un record personnel : écrire un programme Basic de plus de 359 Ko !
Michaël Thévenet Le prix de la configuration Copam PC 512 K monochrome : 7 413 F Imprimante Citizen 120 D :-19?2E Total :___9 313 F cations hors du commun ! La demi-mesure n'évoque rien dans l'esprit survolté du P.F. : l'extension à 640 Ko de la mémoire vive va de soi... et directement sur la carte-mère.
L’unité de disquettes de 360 Ko contenterait largement les blaireaux... Mais le P.F. ne saurait travailler dans d'aussi mauvaises conditions. Le M24 SP accueille un disque dur de 20 Mo dans le boîtier prévu à cet effet. Voilà de quoi stocker les applications et les utilitaires.
Le clavier décompte cent deux touches, dont dix-huit de fonction étalées horizontalement au-dessus de l'Azerty. Avec notre
P. F., elles né chômeront pas ! Les curseurs, sortis de la masse,
s’insèrent à gauche du pavé numérique. La prise souris
(indispensable pour utiliser Windows ou Gem) s’offre à
l’avant du clavier. Celui-ci, inclinable en L’Olivetti M24 SP
au Tiltoscope Microprocesseur : 8086.
Vitesse : 10 Mhz.
Mémoire vive : 512 Ko extensible à 640 Ko.
Mémoire morte : 16 Ko.
Clavier : Azerty, 102 touches dont 18 touches de fonction.
Lecteur de disquettes: 5 pouces 1 4 a 360 Ko.
Disque dur: 20 Mo.
Connecteurs externes : série et parallèle Extensions : 7 slots.
Système d’exploitation : MS-DOS.
PR.OHŒIVON ILS ONT JURE D'AVOIR TA PEAU !
Le n° 13, page 182 ARCADE Disponible sur : AMSTRAD CPC 464, 664,6128 D IBM PC ET COMPATIBLES ATARI 520 1040 ST THOMSON T08 - T09+ THOMSON M06 cassette N FOG RA M L SjÆ « w INFOGRAMES - 79, rue Hippolyte-Kahn 69100 VILLEURBANNE - Tél.
78. 03.18.46 trois positions, émet un signal sonore à chaque
enfoncement des touches. Le P.F. s'estime satisfait de la
sculpture de ces touches et de leur douceur à l'enfoncement.
Les seize nuances grisâtres de l’écran monochrome fatiguent inutilement de pauvres yeux larmoyants. Au diable, l'avarice. Seize superbes couleurs sont distillées par la version polychrome, profitong-en. Diffusant au choix quarante ou quatre-vingts colonnes de texte sur vingt-cinq lignes, l’écran passe la vitesse supérieure en graphisme. Jusqu’à 640 points sur 400 apparaissent simultanément. De quoi supporter allègrement les programmes graphiques les plus évolués.
La carte graphique intégrée exploite à fond les capacité du moniteur et vice versa. D'ailleurs, cette fameuse carte apporte des fonctions graphiques nouvelles qui ravissent totalement le P.F. ANNE-S0PHIE DECLARE : «JE SUIS UN GÉNIE» Connaissez-vous les « bidouilleurs-créateurs de génie » ?
Anne-Sophie ne sut que répondre. Faisait-elle partie de cette secte au nom étrange ? A quels impératifs fallait-il obéir pour entrer dans cette prestigieuse confrérie ? La voie d’accès était simple : il suffisait de construire soi-même son PC. Que qaqnait-on dans l’opération ? Elle allait le découvrir... Un port série (RS 232 C) et un port parallèle (Centronics) ouvrent la bécane aux périphériques. Par ailleurs, question extension, le M24 SP répond tout à fait aux besoins du programmeur. Les sept slots d'extension accueilleront chaleureusement toutes les cartes du marché, les plus longues et
les plus épaisses, comme il le souhaitait.
Le P.F. ne manque décidément pas de ju- geotte. Il sait qu'un bon ordinateur n’est rien sans une imprimante, surtout pour ce qu’il veut faire. Après de multiples hésitations, il abandonne aux Italiens un chèque conséquent (28 458 F) et passe à l’Est ! Les japo- naiseries l'attirent : un simple coup d'œil sur la Nec P6 l'a convaincu. Les trois têtes d’impression, la qualité courrier réellement superbe, la vitesse d'impression, la compacité du modèle... Tous les arguments s’enchaî- Complément ou remplaçant Dès cet automne, on devrait voir apparaître un PC d'Olivetti complémentaire ou
remplaçant ? du M24. Son nom : M240.
Ce que I on sait d’ores et déjà de cet ordinateur, c’est qu’il sera construit autour du même processeur le 8086 à 10 Mhz que le M24, et qu’il lui ressemblera beaucoup physiquement. D’après les propres termes d’Olivetti, il en sera « un peu l’évolution naturelle avec des caractéristiques de souplesse et de configurabilité accrues ».
On attend de voir... M.T. nent et s'empilent. Le P.F. craque et se fend d'un nouveau chèque (7 700 F).
Le voilà paré ? Que nenni ! D’un bond prodigieux, il arrive à côté des logiciels. Une brassée de langages: C, Pascal, Prolog (tous de chez Borland, le P.F. semble y posséder quelques actions), des disquettes vierges et le voilà en route pour la gloire.
Pourtant, son sixième sens le titille sur le chemin du retour.
Grands dieux ! Où avait-il la tête ? Redémarrage en trombe et arrivée en force chez Olivetti. Le P.F. hurle, crie, supplie, se lamente. Il obtient enfin les épais volumes sans lesquels il ressemble à la brebis égarée loin du troupeau.
La mémoire morte étale alors sans vergagnait- Monter son PC soi-même n'est pas une utopie, certains s’y sont risqués. Il leur a fallu du doigté, de la patience et une certaine connaissance de l'électronique. Mais il est faux de croire qu'on peut aujourd'hui monter son PC pour moins cher qu’un compatible du commerce, à moins d’avoir les pièces gratuitement. Il y a plusieurs raisons à cela. D'abord, les composants sont plus chers et pas seulement parce qu’ils sont achetés en plus petites quantités. Les chaînes de montage ont en effet des moyens de contrôle qui leur permettent
d’utiliser des composants ayant des marges de tolérance de 1 % ou moins.
Les moyens de contrôle de l’amateur sont plus réduits : il est contraint d'utiliser des composants plus élaborés capables d'accepter des différences de 20 % ou plus. Ces gogne sous ses yeux éblouis les moindres de ses secrets. Encore un ultime passage chez le libraire pour acquérir les « Clefs du MS-DOS» (PSI) et voici enfin notre programmeur fou sur la route de la gloire.
Michaël Thévenel Le prix de la configuration Olivetti M24 SP couleur :-33 905 F Imprimante Nec P6 :-7 700 F Langages = C : 1 550 F 1 200 F .1 200 F 185 F 45 740 F. Turbo Pascal :- Turbo Prolog : Livre : Clefs pour MS-DOS (PSI) : Total :.
Composants, achetés dans des boutiques spécialisées, ont été testés et fonctionnent généralement sans défaillance. Mais il y a toujours des risques de fausse manœuvre lors du montage et la possibilité de griller un circuit. Il faut alors en acheter un nouveau Pour éviter ces déboires, un minimum d'outillage est nécessaire. Or, l'équipement du parfait constructeur n’est pas donné. Passons sur les tournevis et les pinces que, de toute façon, chacun possède dans son placardé Mais le multimètre indispensable fait rarement partie de la trousse à outils familiale et représente un
investissement de 1 000 F. Le pire, en cas de réel problème de montage, c'est l’oscilloscope. Et pas n'importe lequel. Il doit avoir une bande passante d’au moins 25 à 30 Mhz pour être ?
UN COUP DE GENIE SUR L’AMSTRAD PC 1512*1 L’ENSEMBLE GRAPHIQUE COULEUR E.G.A. Voici enfin la possibilité d’utiliser pleinement la résolution graphique de vos logiciels de dessin, de CAO, ou de traitement de texte sur l’AMSTRAD PC 1512*. L’ensemble graphique couleur, constitué d’un moniteur PX 22 de marque A.D.I. et d’une carte E.G.A. permet d’obtenir les caractéristiques suivantes : Marques déposées.
• Haute résolution : 640 x 350.
• 16 couleurs parmi une palette de 64.
• Caractères texte de grande qualité : 8 x 14.
• Compatibilité E.G.A. et C.G.A. Note : GENIE S.A. est
importateur officiel et centre de maintenance agréé des
moniteurs A.D.I. ENIE S.A. 8, rue Proudhon • 93210 LA PLAINE
ST-DENIS • TEL: (1) 48.20.23.06 • Télex: 231 906 lisible. A 8
ou 10 000 F, il vaut mieux alors s’en faire prêter un.
Le seul vrai avantage du « do it yourself », c'est l'étalement des dépenses dans le temps. Car le compatible PC en kit existe. Il s'appelle Pentasonic, fonctionne à partir d’un microprocesseur 8087 à deux vitesses (4,7 et 8 Mhz) et sa mémoire vive peut aller jusqu’à 640 Ko. A la base, une carte-mère coûte 310 F, à charge pour l'acheteur de se procurer les composants, puis de s'user les yeux à les fixer aux endroits prévus à cet effet. Ceux qui n’apprécient pas trop la soudure et le câblage peuvent acquérir la même carte toute câblée pour 1 070 F. Les morceaux suivants se présentent, de la
même manière, soit en kit, soit déjà montés.
C'est le cas des cartes et de la mémoire vive. L’alimentation, le clavier, le lecteur de disquettes, le disque dur ne sont pas livrés en pièces détachées. Cependant, comme il faut du temps pour mettre tout en place, il n'est pas nécessaire d'acheter tout en même temps. Et puis, il y a la récupération : des composants au fond d'un tiroir ou un moniteur qui traîne dans un coin. C’est toujours ça d’économisé.
La personnalisation du Pcpeut aller jusqu'à la fabrication du boîtier, contreplaqué pour les fauchés, miroirs pour les coquets, bois des îles sculpté pour les ébénistes, etc. Les possibilités sont infinies.
L'appareil une fois en état de marche, on passe à la deuxième phase : son utilisation.
Les routes divergent alors entre ceux qui aiment réaliser des circuits électroniques et mécaniques, et ceux dont le plaisir suprême consiste à taper des programmes. Les premiers vont fabriquer des cartes, des interfaces, des robots divers. Le port série, pour communiquer avec l'extérieur, leur est indispensable. Des revues spécialisées, comme Elektor, leur proposent régulièrement des plans de cartes. C'est un chemin ardu, qui ne convient qu’à ceux qui ont une réelle connaissance de l’électronique.
ANNE-S0PHIE DEVIENT LE MAITRE DU MONDE Désormais, les choses étaient claires. Le vent de mégalomanie qui soufflait sur les alpages avait légèrement perturbé Anne-Sophie. Un PC, dix PC, vingt PC ne lui suffisaient plus. Il lui fallait avoir accès à toutes les banques de données mondiales, dialoguer avec les informaticiens de tous les pays... Dans cette optique, son nouveau PC était imbattable.
La seconde voie, celle de la programmation, est, sinon plus aisée, du moins plus ouverte.
Un esprit très logique et bien organisé comme celui du bidouilleur qui a monté son PC suffit avec, quand même, de bonnes notions sur les algorithmes.
Le débutant commencera par apprendre à programmer. Le choix d'un langage est primordial. Le Basic est déconseillé par les professionnels. Il est simple à apprendre et permet de réaliser très vite de petits programmes. Mais, trop peu structuré, il donne de mauvaises habitudes: on part sur les chapeaux de roues, on réalise un bout de programme, puis on rajoute des bouts ici et là et on s’aperçoit en fin de compte qu'on s’est engagé dans une impasse. Il est nettement préférable de commencer tout de suite par un langage structuré. De tels langages sont plus exigeants intellectuellement et
demandent une préparation, un plan de travail. Les programmes ainsi conçus se présentent sous forme de modules indépendants. Le langage C est parfait, mais un peu compliqué pour un débutant. Ils se rabattra alors sur le Pascal, qui, tout en restant très performant, est plus facile à maîtriser.
Mieux même, le Turbo Pascal offre l’avantage supplémentaire de la compilation.
Le langage machine est particulier. Il s’adresse directement au microprocesseur sans passer par une « traduction ». C'est pour cela qu’il a la faveur de ceux qui réalisent des programmes destinés à tester le bon fonctionnement ou les capacités de leur micro. Pour converser de cette manière directement avec le microprocesseur, un éditeur, pleine page de préférence, s’avère indispensable. Personal Editor et surtout Professional Editor, tous deux chez IBM, figurent parmi les meilleurs. Très à la mode, les langages d’intelligence artificielle (Prolog, Ada, Lisp, etc.) représentent un
territoire encore inexploré où le bidouilleur de génie devrait pouvoir s'ébattre à son aise avec le Pcqu’il a monté lui-même. Pour ne donner qu’un exemple, il semblerait qu’on attende toujours un logiciel de gestion écrit en Ada, un langage qui possède toutes les qualités requises pour être efficace dans ce domaine.
La demande est très forte et la programmation ouvre d’immenses débouchés aux aventuriers autodidactes. Tous les espoirs leur sont permis. Qu’on se souvienne que Philippe Kahn a fondé la société Borland et sa fortune grâce à un logiciel qu’il a élaboré lui-même : le fameux Turbo-Pascal.
Jean-Loup Renault Le signe " signifie que le produit est livré en pièces détachées à monter soi-même.
Ces prix sont des prix minima pour une configuration avec un drive et un moniteur couleur. Mais d’autres possibilités sont offertes. En voici quelques exemples : Carte Hercules + parallèle :- 780 F Boitier--567 F Drive Nec 5 pouces 1 4,360 Ko : 1 290 F Disque dur + carte et contrôleur : 5 Mo : __ 1 990 F 10 Mo :- 4 990 F Moniteur monochrome :- 995 F 1 180 F 1 200 F 1 580 F cœur de la machine et plus particulièrement son microprocesseur est amovible.
L'avantage de cette méthode, c’est que l’on Thomson PC communique Le constructeur français Thomson a lui aussi conçu son PC: le TO 16. Parmi les quatre versions qu’il a présentées de ce compatible, il en est une qui intègre une carte modem et son logiciel, le Modem TO 16 PC. Il est bâti autour d’un microprocesseur 8088-1 à deux vitesses (4,77 et 9,54 Mhz), avec 512 Ko de mémoire, un lecteur de disquettes 5 pouces 1 4 à 360 Ko (une fiche extérieure permettant de connecter un deuxième lecteur, 3"1 2ou 5”1 4), MS- DOS 3.2, MS-DOS Manager et GW Basic.
Sa carte modem intégrée devrait permettre à ce PC de communiquer facilement. Il coûte environ 7000 F dans sa version monochrome. E.T. Le Pentasonic en kit au Tiltoscope Microprocesseur 8087-2 à 4,7 et 8 Mhz.
Composants Prix kit Prix monté Carte mère RAM 640 Ko Alimentation Carte 2 ports série Carte parallèle Carte graphique CGA Carte Fioppy Clavier Drive Taïwan 5”1 4, 360 Ko Moniteur couleur CGA 310 F* 891 F 590 F 280 F 210 F 232 F* 155 F* 867 F 850 F 3950 F 1070 F 891 F 590 F 280 F 210 F 720 F 340 F 867 F 850 F 3950 F Total 8335 F 9768 F Logiciels : Turbo-Pascal (Borland) : - Personal Editor (IBM) : Professional Editor (IBM) : 34 rue de Turin Conditions générales u-t, iuc ue iuiiii de vente par correspondance : 75008 PARIS pour éviter les trois de contre-remboursement, Tél. (1) 42 93 47 32 nous
vous conseillons de regler
- . n vos commandes intégralement Métros : Rome, Lieqe, (y
compris frais de port).
| FORFAIT DE PORT 40 F bt-LaZaref rloce v lichy. (jusqu'a 5 Kg, au-delo nous consulter).
Ouvert du lundi au samedi de 10 h à 19 h sans interruption GARANTIE : 1 AN PRIX TTC
• marques déposées, photos non contractuelles PROMO 'COMPATIBLE
PC-XT* 3620F m (avec port , carte écran, Dos, 10 disquettes
GOLDSTAR en cadeau) voir page squws Gwpmont 390'« voit page»
LIQUIDATION TOTALE!
DISQUES DURS 10 Mo CARTES COULEUR CARTES MULTIFONCTIONS ... CARTES ENTRÉE SORTIE .... CARTE MÈRE COMPATIBLE XT* COFFRET + CLAVIER + ALIMENTATION fins de séries, matériel déclassé ou nécessitant certains réglages, pannes éventuelles, sans garantie.
S 42 93 47 32 . 400 F 250 F * 360 F . 100 F 1 530 F 750 F üjHH 1 PROMO IMPRESSIONNANT!
IMPRIMANTE SAKATA' 1890L-JI 4293 47 ttc SSÈHj 'A voir page I Disquettes IEEE GOLDSTAR CIS GOLDSTAR- 5" 1 4 DF DD 48 TPI boite de 10 . 7,00 F GOLDSTAR- 5" 1 4 OF HD 96 TPI boite de 10 . 21,50 F GOLDSTAR- 3" 1 2SF DD 135TPIboîlede 10 15,50 F GOLDSTAR* 3" 1 2 DF DD 135 TPI boite de 10 18,00F CIS- 5" 1 4 DF DD boite plastique de 10..... CIS- 5" 1 4 DF HD boîte plastique de 10 ..... CIS- 3" 1 2 DF DD boite plastique de 10..... lu a iuo a 100 1000 3,70 F 3,30 F 3,10 F 3,90 F 3,50 F 3,30 F 5,40 F 5,00 F 4,50 F 90 F 11,30 F 10,60 F 9,90 F 12,50 F 11,80 F 11,10F 110F 24 F 23 F 22 F 10 à 100 100
4 500 DFDDP 5" 1 4 DF DD boîte plastique ... CtEANS 5" 1 4 disquette de nettoyage . 90 F MAC! 3" I 2SF DD135TPI ...... 11,30 F 10,40 F 500
4. 50 F 5,90 F 5,50 F 15,90 F 15,00 F 13,50 F
14. 50 F 14,00 F 14,00 F THI48 CoHretd'expédition pour5disk5" 1 4
. 15 F TH144 Coffret pour 10 disquettes S"
1 4 ..... 25 f IH170 Coffret pour 70
disquettes 5" 1 4 ..... 140 F TN174 Coffret
pour 104 disquettes 5" 1 4 .... 105 F THI77
Coffret pour 140 disquettes 5" 1 4 .... 225
F IHI75 Coffret pour 10 disquettes 3" 1 2
..... 49 F IHI72 Coffret pour 40 disquettes
3" 1 2 ..... 130 F THI76 Coffret pour 90
disquettes 3" 1 2 ..... 195 F | PROMO
Coffrets + disquettes KIT7S 100 Oisk 5" 1 4 SF DD + 1TH177 =
370 F soit le disquette 1,45 F KIT7D 100 Disk 5" 1 4 DF DD +
1TH177 = 420 F soir le disquette 1,95 F HT4S 50 Disk 5" 1 4
SF DD + 1TH174 = 275 F soit lo disquette 1,80F HMD 50 Disk 5"
1 4 DF DD + 1TH174 = 310 F soit lo disquette 2,50F HTMC1 20
Disk 3" 1 2SF DD + 1TH172 = 280 F soit lo disquette 7,50F
HTMC2 20 Dsk 3” 1 2 DF DD + 1TH172 = 300 F soit la disquette
8,50 F HTMIN 10 Disk 3" DF DD + 1TH175 = 255 F soit lo
disquette 20,40 F Logiciels D0531 Dos 3. Lover documentation
. 700 F DOS32 Dos3.2 +
bosicavecdtxumenration ...... 1920 F DS3T TRUE BASIC-un
super bosit DS3A ALADIFf-base de données
relationnelles .. ) D51M MULTI ILLUSTRATEUR' prg DA0
evet souris ...... ( nous D51P PCMUSICIAN* prg de musique
. PACK1 Plus de 20 programmes; nous consulter
... 499 F L’Elan PC au Tiltoscope Microprocesseur :
8088.
Vitesse : 4,77 et 8 Mhz.
Mémoire vive : 256 Ko (extensible à 640).
Carte graphique : CGA avec sortie parallèle pour imprimante.
Ecran : monochrome, 320 x 200 points avec quatre niveaux de gris, 640 x 200 en monochrome.
Clavier : 83 touches, Azerty.
Lecteur de disquettes : une unité 5 pouces 1 4 à 360 Ko.
Disque dur : 20 Mo.
Connecteurs externes : série et parallèle.
Extensions : 4 slots libres.
Système d'exploitation : Elan MS-DOS.
Peut modifier tout ou une partie pour améliorer les performances de son micro. Pour Léanord lui-même, la vie est simplifiée puisqu'il suffit d’interchanger la carte mère d'un micro fonctionnant à une vitesse d'horloge de 8 Mhz en 16 Mhz pour en faire un des appareils les plus rapides du marché. Ceux qui ne souhaitent qu’une console, c’est-à- dire un ordinateur avec juste un « cerveau », peuvent acheter un tel modèle sans carte mère. Fort de ce principe, c’est donc tout naturellement que nous avons choisi cette marque astucieuse pour communiquer.
On se borne ici à une configuration de base avec un disque dur : une unité centrale bâtie autour d'un microprocesseur 8088 à 4,77 et 8 Mhz ; 256 Ko de mémoire (extensible à 640 Ko) ; un lecteur de disquettes 5 pouces 1 4 d'une capacité de 360 Ko ; un clavier de 83 touches, Azerty (pour un produit français, ça semble assez normal !) ; une carte CGA avec une sortie parallèle pour une imprimante. Reste à choisir si l'on souhaite de la couleur à l’écran ou non. Pour commencer, la couleur n'est pas indispensable. En revanche, un disque dur s'impose, avec 20 Mo.
L’ensemble revient alors à 11 400 F. On est prêt alors à entrer dans le monde de la communication. Pour être « douce », cette entrée doit se faire par le biais de minitel et de logiciels. En effet, minitel, c'est très bien pour communiquer. Il offre gratuitement un modem. Mais il est dépourvu de mémoire. Les informations ne peuvent pas être stockées. Celui qui veut conserver les horaires de train ou le déficit de son compte en banque devra les recopier à la main ou les imprimer. Par exemple, avec Edith d’Epson, un écran minitel est recopié en 30 secondes (1 990 F). On ne peut plus
alors utiliser les données pour faire des calculs ou pour créer un fichier.
Avec l'Elan PC, plus de problème. Il existe des logiciels spécifiques. Par exemple, Mémotel tie Goto Informatique. Il récupère automatiquement les adresses de l’annuaire électronique des PTT (les 3 premières minutes sont gratuites, par le 11 ; les suivantes sont taxées à raison de 0,73 F toutes les deux minutes) avec rapidité et précision. Il est capable non seulement de stocker les adresses, mais en plus de chercher les codes postaux correspondants. A u rythme d'environ sept cents adresses à l'heure, Mémotel stocke tous les médecins du Bordelais ou tous les avocats du Charentais, selon la
demande. L'heure de connexion revenant environ à 22 F, c'est assez imbattable. Reste tout de même que la chasse 50 aux codes postaux retarde passablement le processus.
Mais Mémotel est suffisamment" intelligent » pour apprendre, au fur et à mesure qu'il les consulte, les nouveaux codes postaux qu’il rencontre : économie de temps et donc d'argent appréciable. Précisons que Mémotel est fourni avec un câble miracle dont le but est d'éviter l’achat d’un modem en profitant de celui du minitel. En effet, ce câble relie l’ordinateur à n'importe quel minitel grâce à une prise que les PTT ont bien voulu laisser libre. Le logiciel avec le câble coûte 3 440 F. Un autre produit du même type, LCE-Câbte, offre un champ d’investigation plus réduit. Il est moins
facile à utiliser dans la mesure où il impose un peu de programmation. Son principal avantage est d’être livré en standard avec des applications toutes faites : gestion de compte en banque par minitel, consultation de valeurs boursières, etc., le tout d’une simplicité à toute épreuve. LCE- Câbte comprend un câble et un logiciel, LCE-Com. Il effectue alors toutes sortes d'opérations en un tour de clavier ! Normalement, pour accéder à un serveur, il faut attendre la page d'accueil, taper un premier mot de passe, attendre une seconde page de présentation, taper un numéro de code guichet et
enfin, voir apparaître les informations convoitées. Avec LCE-Câble, l'enchaînement a lieu automatiquement, en une seule touche.
A condition de l'avoir programmé dans ce but auparavant. LCE-Câble est cependant capable d’apprendre tout seul à partir du moment où on lui montre une fois. Son coût, 890 F, est vite rentabilisé, si l’on compte que toutes ces opérations doivent être répétées plusieurs fois par jour.
De plus en plus exigeant, le grand communicateur voudra un jour une carte-modem, pour avoir le modem directement dans son ordinateur. Et justement, Léanord en fait une: Toplan Mtel. Elle permet d'entrer en communication avec un autre PC, de se connecter au réseau Transpac (pour avoir accès à diverses banques de données), de se mettre en mode Vidéotex (celui du minitel) et donc d'avoir accès à Télétel 1,2 ou 3 et aux serveurs privés. Pour 5 640 F, la carte est fournie avec un logiciel de communication et de la documentation.
Il ne manque plus qu'une imprimante et le communicateur sera pleinement satisfait. Il lui en faut une avec une interface vidéotex.
La Star NL-10 V dispose d'une telle interface. Cette imprimante matricielle pourra ainsi imprimer à partir du PC ou du minitel, indifféremment. Son prix : 4 700 F. Le grand communicateur est équipé pour entrer en relation avec le monde entier ou avec le PC de son voisin. Il existe de multiples réseaux capables de faire circuler les données entre les appareils (Starsystem, Novell, etc.). Mais il est aussi possible de se connecter aux sites centraux, autrement dit aux grands ordinateurs. La solution RSN, par exemple, de la société AST, ne permet pas de rejouer « Wargames », mais de parti
ciper à ce grand élan de solidarité entre ordinateurs. Si tous les micros du monde voulaient se donner la main... Eric Tenin Le prix de la configuration 1 èanord Flan PC : 9 480 F MS-DOS et documentation : 500 F Disque dur 20 Mo : 1 900 F ICF-Oâhle: 890 F Toplan Mtel: 5 640 F Star NL-10 V: 4 700 F Total : 23110 F 34, rue de Turin S±e ™ ndc„ce : 75008 PARIS pour éviter les frais de Sntrol T'I fl io n o a _ _ contre-remboursement, Tél. (I) 42 93 4 32 nous vous conseillons de regler «, • . R. ... vos commandes intégralement iViGmOS Kome, LiGQÔ, (y compris frais de p (y compris frais de
port).
FORFAIT DE PORT 40 F c* I ni I I FORFAIT DE PORT t Dt-Lazare, rloc© C-Iichy. (jusqu'à 5 Kg, au-del ouvert du lundi au samedi de 10 h à 19 h sans interruption GARANTIE : 1 AN PRIX TTC 'marques déposées, photos non contractuelles f ORDINATEURS COMPATIBLES IBM-PC XT AT 386 i-ï :n - A : J Compatibles de table PC XT*
• Coffret et clavier AZERTY.
• Alimentation 150 Watts.
• Carte mère TURBO équipée 256 K.
• DOS ovec manuel en français.
• Lecteur 360 K et contrôleur.
3620 F
• Carte couleur graphique.
Réf. : IEEETX AT 286*
• Coffre! El lo«er A2ERTY.
• Alimentation 165 Walts.
• Cône 512 KBABYTURBO10 Mût.
• Lecteur 1.2 Ho HEC* + conlrôleut.
• Port parallèle.
• Carte couleur graphique.
Réf. : IHEAX 7590 F 31900 F AT 386*
• Coffret, davier et Alim.
• CortB mère BABY 16 Hhi 512 K.
• Lecteur 1.2 Ho NEC’ + contrôleur.
• Poès série et parallèle.
• Corie couleur graphique.
• Ecran monochrome 12".
Réf. : AX386 ACCESSOIRES STDUC Support vertical pour systèmes ..... 480 F STDCA Tiroir amovible pour davier 630 F COVER Copol de protection pour davier .... 170 F CLOCK Code horloge pour XI* ovec batterie 290 F MOUSE Souris graphique ovec soft pour XT’ou AT* 390 F JSKIBX Joystick autocentreur pour XI* ou AI* ... 190 f PC XT*
• Coffret ÀBS, davier el Alim.
• Ecran 9’’ intégré.
• Carte mère TURBO équipée 640 K.
• Carte couleur graphique.
• Lecteur 360 K el contrôleur.
• Disque dur 30 Mo -i contrôleur.
• Ports série, parallèle, joystick.
• Horloge calendrier.
Réf. : IEEEPX 13990 F AT 286*
• Coffret ABS, davier el Alim.
• Ecran 9" intégré.
• Carte 640 BABY TURBO 10 Mhz.
• Carte couleur graphique.
• Lecteur 1.2 Mo NEC* + contrôleur.
• Disque dur 20 Mo el contrôleur.
• Ports série et parallèle.
Réf. : IEEEPA 19990 F AT 386*
• Coffret ABS*, dovier el Alim.
• Ecran 9” intégré.
¦ • Carte mère BABY 16 Mhz 640 K. i • Carte couleur graphique.
• Lecteur 1.2 Mo NEC* + contrôleur.
• Disque dur 20 Mo et contrôleur.
• Pons série et parallèle.
Réf. : 386PA 37990 F LOOK Coffret mêlai look AX* (pour IEEETX) ...... j. 300 F FDI2 VCMNG Corte type HERCULES* (reprise CCLRG) ..... .., + 250 F ATMIO VCAS Clavier étendu avec curseurs séparés ..
- t- 300 F DS VCEGA Carte EGA’ (reprise CCLRG)
.. + 1050 F DOS32 VCMIO Corte multifonction
ovec reprise CCFDD (pour IEEE TXI .. + 700 F TLD12 FD50I Drive
360 K supplémentaire .. + 990 F TLD14 FD200X
Disque dur 20 Mo + carte (pour IEEE IX) .... + 3290 F
EGA 14 FD200A Disque dur 20 Mo + carte (pour IEEE AX)
.... 4100 F MOUSE 4090 F JSKIBX EXT640 Extension à 640 K
(pour IEEE TX) ... 640 F ST40X EAT12 Extension à
1 Mo (pour IEEE AX) 820 F 5T40A OPTIONS
Portables LCD compatibles PC XT*
• Coffret ABS‘, dovier el Alim.
• Ecran plot LCD 640 * 200.
• Carte mère TURBO équipée 640 K.
• Corte couleur graphique + LCD.
• Lecteur 360 Ko et contrôleur.
• Disque dur 30 Mo -1- contrôleur.
• Ports série, parallèle, joystick.
• Horloge colendrier.
Réf. : IEEECX 16700 F AT 286*
• Coffret ABS’, dovier e» Alim.
• Ecran pial LCD 640 ? 200.
• Corie 640 KBABY TURBO 10 Mhz.
• Carie couleur graphique + LCD.
• Lecteur 1.2 Mo NEC* + contrôleur.
• Disque dur 20 Mo et contrôleur.
• Ports série et parallèle.
Réf. : IEEECA 24400 F AT 386*
• Coffret ABS*, davier et Alim,
• Edon plat LCD 640 * 200.
• Carte mère BABY 16 Mht 640 K,
• Corte couleur graphique t- LCD.
• Lecteur 1.2 Mo NEC* -t- contrôleur.
• Disque dur 20 Mo et contrôleur.
• Ports série et parallèle.
42390 F I • Réf. : 386CA Dtive 1,2 Mo supplémentaire ... 1620 F Carte I O (RS 232 + parallèle pour IEEE AX) .. + 550 F Dos 2.11 -t-GWBASIC’ -t- manuel fronçais .. + 490 F Dos 3.2 + BASIC + 1490 F Moniteur 12" Bifréquence (type HERCULES* + composite).. .. + 990 F Moniteur 14" Bifréquence (type HERCULES* + composite).. + 1790 F Moniteur 14" couleur EGA * ... + 3990 F Souris graphique .. + 390 F Joystick métal .. .. + 190 F Streamet 40 Mo (Archive pour IEEE TX avec cable el soit).... + 4990 F Streomer 40 Mo (Archive pour IEEE
AX ovec côble et soit)____ + 5590 F Réseau multipostes, compatible PC-IAN* el NOVELL*, permettent le partage de tout programme sous MS-DOS*. Il peut s'installer sur IBM PC XT AT 386’ 7nî u?"'8 jusqu’à 9 postes. Choque poste possède su mémoire (de 256 à
* ) •* microprocesseur (8088 à 6,7 Mhi| ainsi que deux ports
série niïïïl li E"i'le,e'1 ,mion """"sdirome (LINKH) ou couleur
graphique i l- *a jl P 0'1 P°ur choque station un écran ainsi
qu’un tlovier.
* Le kit comprend une tarte équipée 256 K. deux câbles de 8 mètres, un boîtier de connexion ovec les ports série et parallèle, un logiciel d'eiploilation.
Réf.: UNKC .5100 F Réf. : LINKH .5400 F pcrgo II 15, page 182 Les configurations choisies pour ces tableaux, uniquement des PC-XT,sont composées sur la base de l’unité centrale avec une carte graphique e un mon'ieur.
On n’a pas pris en compte celles à un seul drive. Elles ne sont plus très utiles, les seules exceptions étant les portables. Dans tous les cas de figure, le moins cher est le Winner’s avec carte Hercules ! Derrière lui, le plus souvent eni tete est le qui, luifesHiwé avec GW-Basic, TurboPascal ou TurboBas.c et S.dek.ck, et a 640 Ko de mémoire vive. Le XTX de IEEE n’est pas mal place non plus. Les plus chère sont chez IBM - est-ce une surprise ? - et Data General, mais le DG One est portable. Le champion des logiciels est le Jasmin avec au minimum GEM, G-Manager, TurboPascal et Mastermin, suivi
de Dynamit et de Sanyo.
Tableau des compatibles PC classés par ordre alphabétique Prix HDC en F Prix HDM en F Prix DDCen F Prix DDMenF RAM en Ko Vitesse en Mhz Portable Processeur 14 100 11 848 9 713 7 460 512 8086 Nouv.
Nouv.
Nouv.
Nouv.
512 4,77 8 4,77 10 18 000 14110 11 620 8 950 512 8088 8 990 7 450 640 4,77 8088 12 990 11 490 640 4,77 8088 16 400 11 850 9 780 6 490 512
4. 77 8 8088 13 500 11 800 512 4,77 8 8088 27 500 (2) 18 000 512
4,77 7,16 80C88 14 220 11 848 11 1' 8 776 640 4,77 8 8088 10
785 9 140 7 500 5 856 640 4,77 8 29 057 21 941 22 534 15418
640 10 8086 11 680 9 880 9170 7 370 256 4,77 8 8088-2 26 918
23 945 21 770 18 797 640 4,77 13 990 (3) 11 990 640 4,77 8 10
584 9 184 7 784 6 384 256 4,77 8 14 020 11 874 512 4,77 12 120
9 974 256 4,77 17 790 14 232 13 995 10 436 640 4,77 8 21 757
18 970 15 827 13 040 256 4,77 8088 12 452 10 220 9 796 7 685
640 4,77 8 10 19 415 11 045 512 4,77 8 8088-2 14 215 11 843 11
036 8 664 4,77 8 8088-2 17 778 14 226 256
4. 77 11 504 8 895 384 4,77 7,16 i8-2 14 000 4,77 7,16 768 NEC
V20 10 069 7 934 512 4,77 9,54 14 800 12 800 512 4,77 9,54
8088-1 11 800 512 4,77 80C88 14 800 640 4,77 80C88 30 780 1000
4,77 80C88 12 430 10 280 9 440 7 290 256 4,77 8088 15 290 13
490 10 390 8 590 640 4,77 8 26 092 20 755 20162 14 825 640
4,77 8088 14 220 9 476 512 4,77 7,16 8088 11 934 8 975 9 734 6
775 4,77 8 10 094 7 994 7 366 5 266 256 4,77 8 8088-2 9 686
6710 512 7,16 NEC V40 10 433 7 626 512 4,77 8 19 323 13 046
640 4,77 8 8088 14 500 9 962 640 4,77 8 14 273 11 065 512
4,77 8 8088 LEANORD ELAN PC LEANORD ELAN PC~ NICOMACHUS
DONATEC GTI PC DYNAMIT PC GOUPIL G5 S86 THOMSON T016XPHD
COMDIS TURBO PC XT THOMSON T016XPDD COMMODORE PC 10 TOSHIBA T
1000 (1) COMMODORE PC 20 DG ONE Modèle 2T TOSHIBA T 1100+ COR
DATA CS 40 TOSHIBA T 1200 TANDY 1400 LT TANDY 1000 SX OLIVETTI
M 19 COPAM PC 401 ATARIC PC TOTO PC IEEE TX HDM X5
P. S.E. AMSTRAD PC 1512 REPTEC PC 8088-2 TRAN JASMIN HO TANDON
PCX 20 TRT-TI P 3102 IEEE PT XTX SANYO 16+ IBM PC XT Nom
VICTOR VICKI WENDY TURBO XT WINNER’S TURBO XT ZENITH EAZY PC
ZENITH LAUREAT ZENITH MASTER ZENITH PRO+ ZENITH WINNY Gem,
Turbo Pascal, Mastermin,
G. -Manager (+ GW-Basic et Supercalc 3 avec disque dur) GW-Basic
GW-Basic, Sidekick, Turbo Pascal ou Turbo Basic GW-Basic,
France Texte, Unicalc MASM-Basic, Nathalie I Docile Gem
Desktop et Paint. Basic 2 GW-Basic, Personal Deskmate
GW-Basic, Dos-Manager GW-Basic. Windows Logiciels tournis
Palantir, PC Tutor GW-Basic, Gem GW-Basic GW-Basic GW-Basic
GW-Basic GW-Basic GW-Basic, Dos-Manager Tableau des
compatibles avec deux drives en monochrome Tableau des
compatibles avec un drive et un disque dur 20 Mo en monochrome
NOM CARTE GRAPHIQUE RAM en Ko PRIX en F ttc WINNER'S TURBO XT
HER 256 5 266 DYNAMIT PC HER 640 5 856 IEEE XTX CGA 256 6 384
COPAM PC 401 CGA HER 512 6 490 ZENITH EAZY PC CGA 512 6 710
WENDYTURBO XT CGA 256 6 775 TOTO PC HER 256 7 290 HDMX5 CGA
256 7 370 COMMODORE PC 10 AGA 640 7 450 AMSTRAD PC 1512 CGA
512 7 460 ZENITH LAUREAT CGA 512 7 626
P. S.E. HER 640 7 685 THOMSON T016 XP DD CGA HER 512 7 934 TRAN
JASMIN HQ CGA 640 8 590 SANYO 16+ CGA 256 8 664 DONATEC GTI PC
HER 640 ,8 776 TANDY 1000 SX CGA 384 8 895 COMDIS TURBO PC XT
HER 512 8 950 VICTOR VICKI CGA HER 512 9 476 ZENITH PRO+
CGA HER 640 9 962 LEANORD ELAN PC CGA 256 9 974 NICOMACHUS HER
640 10 436 REPTEC PC 8088-2 HER 512 11 045 CORDATA CS 40 Sp
640 x 400 CGA 512 11 800 TOSHIBA T 1000 CGA 512 11 800 IEEE PT
XTX CGA 640 11 990 OLIVETTI M 19 CG A Sp Parad ise 256 13 040
TANDY 1400 LT CGA 768 14 000 TOSHIBA T 1100+ CGA 640 14 800
TRT-TI P 3102 CGA Sp 640 x 400 640 14 825 GOUPIL G5 S86
HER CGA EGA 640 15418 DG ONE Modèle 2T CGA 512 18 000 IBM PC
XT MDA 640 18 797 NOM CARTE GRAPHIQUE RAM en Ko PRIX en F ttc
WINNER’S TURBO XT HER 256 7 994 WENDY TURBO XT CGA 256 8 975
DYNAMIT PC HER 640 9 140 IEEE XTX CGA 256 9 184 ZENITH EAZY PC
CGA 512 9 686 HDMX5 CGA 256 9 880
P. S.E. HER 640 10 220 TOTO PC HER 256 10 280 ZENITH WINNY CGA
512 11 065 COMMODORE PC 20 AGA 640 11 490 SANYO 16+ CGA 256 11
843 AMSTRAD PC 1512 CGA 512 11 848 DONATEC GTI PC HER 640 11
848 COPAM PC 401 CGA HER 512 11 850 LEANORD ELAN PC CGA 512 11
874 THOMSON T016XPHD CGA HER 512 12 800 ZENITH MASTER CGA HER
640 13 046 TRAN JASMIN HO CGA 640 13 490 CORDATACS40 Sp 640 x
400 CGA 512 13 500 IEEE PT XTX (2) CGA 640 13 990 COMDIS TURBO
PC XT HER ou CGA 512 14 110 VICTOR VICKI CGA HER 512 14 220
TANDON PCX 20 HER 256 14 226 NICOMACHUS HER 640 14 232
OLIVETTI M 19 CGA Sp Paradise 256 18 970 REPTEC PC 8088-2 HER
512 19 415 TRT-TI P 3102 CGA Sp 640 x 400 640 20 755 GOUPIL G5
S86 HER CGA EGA 640 " 21 941 IBM PC XT MDA 640 23 945 DG ONE
Modèle 2T (1) CGA 512 27 500 TOSHIBA T 1200, CGA 1000 30 780
(1) - Disque dur 10 Mo
(2) - Disque dur 30 Mo Tableau des compatibles avec deux drives
en couleur Tableau des compatibles avec un drive et un disque
dur 20 Mo en couleur NOM CARTE GRAPHIQUE RAM en Ko PRIX en F
ttc WINNER'S TURBO XT CGA 256 7 366 DYNAMIT PC CGA 640 7 500
IEEE XTX CGA 256 7 784 COMMODORE PC 10 AGA 640 8 990 HDMX5
CGA 256 9 170 TOTO PC CGA 256 9 440 AMSTRAD PC 1512 CGA 512 9
713 WENDY TURBO XT CGA 256 9 734 COPAM PC 401 CGA HER 512 9
780
P. S.E. CGA 640 9 796 THOMSON T016 XP DD CGA HER 512 10 069 TRAN
JASMIN HO CGA 640 10 390 ZENITH LAUREAT CGA 512 10 433 SANYO
16+ CGA 256 11 036 DONATEC GTI PC CGA 640 11 148 TANDY 1000 SX
CGA 384 11 504 COMDIS TURBO PC XT CGA 512 11 620 LEANORD ELAN
PC CGA 256 12 120 NICOMACHUS CGA 640 13 995 ZENITH PRO+
CGA HER 640 14 500 OLIVETTI M 19 CGA Sp Paradise 256 15 827
TRT-TI P 3102 CGA Sp 640 x 400 640 20 162 IBM PC XT MDA 640 21
770 GOUPIL G5 S86 HER CGA EGA 640 22 534 NOM CARTE GRAPHIQUE
RAM en Ko PRIX en F ttc WINNER'S TURBO XT CGA 256 10 094 IEEE
XTX CGA 256 10 584 DYNAMIT PC CGA 640 10 785 HDM X5 CGA 256 11
680 WENDY TURBO XT CGA 256 11 934 TOTO PC CGA 256 12 430
P. S.E. CGA 640 12 452 COMMODORE PC 20 AGA 640 12 990 LEANORD
ELAN PC CGA 512 14 020 AMSTRAD PC 1512 CGA 512 14 100 SANYO
16+ CGA 256 14 215 DONATEC GTI PC CGA 640 14 220 ZENITH WINNY
CGA 512 14 273 THOMSON T016XPHD CGA HER 512 14 800 TRAN JASMIN
HQ CGA 640 15 290 COPAM PC 401 CGA HER 512 16 400 TANDON PCX
20 CGA 256 17 778 NICOMACHUS CGA 640 17 790 COMDIS TURBO PC XT
CGA 512 18 000 ZENITH MASTER CGA HER 640 19 323 OLIVETTI M 19
CGA Sp Paradise 256 21 757 TRT-TI P 3102 CGA Sp 640 x 400 640
26 092 IBM PC XT MDA 640 26 918 GOUPIL G5 S86 HER CGA EGA 640
29 057 Les compatibles sont classés par ordre de prix.
Indications des tableaux : HER = Hercules - SP = Carte spéciale du constructeur.
JE HAIS LES PC... ... mais je ne peux m’en passer ! Vous voulez avoir accès à tous les logiciels du PC mais vous adorez l’Atari ST, à la technologie et au rapport qualité-prix séduisants, vous rêvez de l’Amiga aux performances époustouflantes et fantasmez sur le Macintosh, si parfaitement réussi. Vous pouvez aujourd’hui transformer ces différents micros en PC tout en leur conservant leurs qualités propres. A quel prix ? Est-ce un choix raisonnable ? Comment est-ce possible ? Tilt répond... Qui affirmerait sans rire que. Même nouveau-né, le PC d'IBM fut une merveille, un nec plus ultra de la
technique, un sommet de l’art informatique ? Aujourd'hui plus que jamais, je jette volontiers la première pierre à qui ose comparer un Pcordinaireà un bel Amiga, un splendide Atari, un superbe Macintosh. Serais-je pétri de parti pris et ignominieusement subjectif ? Sans aucun doute, cher lecteur. Mais ne comptez pas me faire changer d’avis, fût-ce sous la torture! La copie d’une bonne idée celle-là même qui fit le succès de Y Apple II présida à la conception du PC: un bus ouvert et de nombreux slots d’extension qui inspirèrent déjà en leur temps les imitateurs. Chacun s’accordait à
dire que les PC n’étaient pas aussi géniaux qu’on l’espérait : graphisme médiocre, sons quasi inexistants, système d’exploitation insuffisant, capacité mémoire limitée, etc. Les développeurs de hard se mirent à l’œuvre sans tarder pour fournir les cartes d’extension susceptibles_ de pimenter l’usage quotidien de la bête et d’en contourner les limites.
Tous rivalisèrent d'ingéniosité pour améliorer ce qui pouvait l’être : mémoire vive gonflée à bloc (de 256 Ko, la mémoire vive maximum s'élève aujourd'hui à 640 Ko), interfaces diverses autant que variées, cartes (Wordstar, dBase...), distillaient jour après jour des nouveautés géniales inconnues des petits micros à 8 bits. Maintenant, il n'est plus possible d'ignorer cette galaxie de dizaines de milliers de logiciels qui contient à coup sûr celui dont on a besoin ou celui dont on rêve.
Désormais, IBM se prononce « compatible » et chacun se doit de Lotusser 1 -2-3 » sans remords, de « Turbo Prologuer » à l’aise, de «Wordstarer» avec enthousiasme. Mais que faire quand on est resté allergique à la machine, alors que tous ces logiciels tendent des bras attrayants et parfois idéalement musclés ?
Même si les logiciels professionnels qui tournent sur PC s’avèrent souvent les plus performants, les Amiga, Atari, Macintosh sont pourtant plus séduisants... Moi, je suis resté de marbre devant le rejeton de la famille compatible. Mais pas devant ses logiciels. Je préfère la puissance de Y Amiga, la convivialité du Macintosh, la performance et le modernisme des ST. Et je que les PC ont au mieux un « 16 bits » (le
8086) .
Du coup, ils y perdent en puissance et en rapidité. De même pour les capacités de la mémoire : le 520 ST est doté de 512 Ko à l’origine, le Mega ST dispose de 1,2 ou 4 Mo selon la version, le Mac II atteint jusqu'à 2 Go. Nous sommes loin des 640 Ko que le système d’exploitation MS-DOS peut gérer normalement sur un PC.
Et puis, il y a d’autres critères. L'esthétique, par exemple. Il y a du bon et du mauvais. Du mignon Mac SE, juché sur un coin de bureau, jusqu'à l'affreux Amiga aux allures d'armoire normande (ceux qui pensent que le galbe et la sveltesse des PC sont un modèle du genre ne seront pas trop dépaysés !). Autre critère : le prix. Du génial 7 000 F pour le 1040 ST avec un ensemble de logiciels à l’inabordable 77 000 F pour le Mac II couleur et 2 Mo de mémoire.
Ces machines si attachantes ont un point commun de taille pour moi qui souhaite avoir accès à l'univers MS-DOS : elles sont capables d'émuler un PC, plus ou moins bien certes, mais elles peuvent le faire!
Emulation logicielle seulement (sur Atari) ou à base matérielle (sur Amiga).
Je n'ai donc plus de complexes à préférer ma machine moderne. Je reste sans regraphiques qui font une résolution de I é- cran de plus en plus élevée (la carte MDA ne fait que du texte sur 25 lignes de 80 caractères en monochrome ; avec la carte Hercules, la résolution graphique, toujours en monochrome, atteint 720 x 348 points), cartes accélératrices, disques durs de plus en plus petits avec de plus en plus de capacité mémoire et j’en passe... Et voilà que les éditeurs de logiciels, adaptant d'abord sur PC les grands classiques voudrais profiter de l'univers MS-DOS. Tout en restant
loin du blason de Big Blue. Atari, Macintosh ou Amiga, ces machines ont en commun d’être dotées d'un système d’exploitation et d'une structure logicielje de communication homme-machine infiniment plus sympathiques que ceux du PC avec son MS-DOS. Sans parler de leurs capacités graphiques.
Le microprocesseur qui les équipe est soit un « 16 32 bits », soit un vrai « 32 bits » alors grets allergique au PC, l’essentiel étanl que j’aie accès aux logiciels.
Le dernier produit haut de gamme de Commodore, Y Amiga 2000. Offre quatre connecteurs d'extension. Ils bénéficient de la liaison directe au bus du 68000 (le micropro-; césseur 16 32 bits qui équipe tous les| Amiga) et ça semble normal. Mais ils pré- sentent aussi l'avantage de la liaison au bus d'un 8088,8086 ou 80286 (les processeurs qui équipent les PC et AT). Deux de ces connecteurs sont au format 16 bits, style PC AT. Les deux autres sont au format 8 bits des PC XT. Mais ils sont facilement transformables en 16 bits si vous le désirez : quelques soudures prévues par les ingé
nieurs de Commodore et le tour est joué !
Une carte d’extension dite « carte Passerelle A 2088 » est d’ores et déjà disponible, développée sur la base d'un microprocesseur 8088. Elle est capable de faire fonctionner des logiciels sous MS-DOS dans l'environnement multitâche de l’Amiga. Les avantages, sans les inconvénients.
Faut-il préférer I’Amiga au PC ? La question ne se pose plus depuis que vous pouvez acheter deux micro-ordinateurs dans une seule boîte.
L’exécution des applications MS-DOS est visualisée dans une fenêtre de l'écran, au même titre et en même temps que les autres applications en cours. Une carte d'émulation plus puissante est prévue pour la fin de l’année 1987. Elle est élaborée cette fois autour d’un microprocesseur 80286, plus rapide et plus performant, qui permet d'obtenir l'émulation PC AT. La carte Passerelle A2088 actuelle contient un processeur 8088 qui tourne à 4,77 Mhz, une mémoire morte compatible Bios IBM de Phoenix Technologies (une référence en la matière !), un contrôleur de disquettes capable d’accueillir
quatre lecteurs de 5 pouces 1 4, 512 Ko de mémoire vive, un support de coprocesseur mathématique, etc. Autrement dit, un vérilable PC sur une seule carte ! Le problème du format des disquettes (3 pouces 1 2 en standard sur Vamiga) est résolu avec la présence d'un lecteur 5 pouces 1 4 à I emplacement prévu dans le boîtier de Vamiga à cet effet.
Son fonctionnement est original. La carte PC est enfichée dans Vamiga. Elle travaille alors de façon quasi autonome de son côté et envoie les résultats de ses travaux dans une sorte de boite aux lettres. Cette dernière est une zone de mémoire vive d'une capacité de 128 Ko où le 68000 vient récupérer périodiquement les résultats. Bien que les échanges se fassent à vitesse élevée et à grande fréquence, l'exécution est un peu hachée et apparaît essentiellement lors des affichages écran.
Sur le plan de la compatibilité, les logiciels standard tableurs, gestions de fichiers, traitements de texte ou même jeux fonctionnent tout à fait normalement, graphismes et couleurs'compris. Le mode graphique Hercules qui demande 720 pixels, alors que l'écran de Vamiga n'en offre que 640, oblige à formuler quelques restrictions. La solution : un second moniteur Hercules en parallèle avec l’écran standard 1 Cet ensemble matériel était déjà connu et adapté, sous une autre forme, à la précédente version de Vamiga. Son nom : Sidecar.
Les performances de l'ensemble sont sensiblement équivalentes à celles d'un IBM PC de base. On aurait pu attendre mieux compte tenu du fait que la carte d'émulation MS-DOS, disponible actuellement, n'est équipée que d'un 8088 assez lent. Il faut également préciser que le disque dur dont Vamiga est éventuellement pourvu peut être partitionné à volonté : une zone est réservée au DOS standard de Vamiga. Une autre à MS-DOS.
Enfin, notons que le prix d'un Amiga avec un disque dur de 20 Mo et un moniteur couleur est comparable à celui d’un compatible IBM, sensiblement moins performant! Ici, le plaisir est en prime... Achetée séparément, la carte Passerelle A2088 complète coûte 5 400 F, avec un lecteur de disquettes 5 pouces 1 4 standard de 360 Ko, les vis, les câbles de connexion, le logiciel MS-DOS et toute la documentation indispensable. A ce prix-là, on peut obtenir un petit compatible PC monochrome.
Mais n'oublions pas que Vamiga offre en prime une souris, la haute résolution en couleurs et un disque dur. Que d’avantages supplémentaires pour le même prix! La carte A2286, quant à elle, sera disponible pour 7 800 F avec un lecteur 5 pouces 1 4 type AT de 1,2 Mo et tous les autres accessoires. A vous de choisir : les PC AT à ce prix sont encore extrêmement rares !
La recherche de la machine idéale passe peut- être par ce que l’on appelle un « émulateur ».
Les « vieux » Macintosh ont été remplacés par plus forts qu'eux. Plus chers aussi. Apple entre dans le monde MS-DOS avec les nouveaux Mac. D'abord, avec le Mac SE, l'adjonction d'un lecteur 5 pouces 1 4 au format IBM et de son contrôleur autorise la , récupération de fichiers créés sous MS- DOS. Il ne s'agit pas là d’une émulation IBM au sens propre, puisqu'il n'est pas possible de cette manière de faire tourner sur le Mac SE un logiciel MS-DOS. Le logiciel de transfert de fichiers. Interfile (distribué par Apple), sera utilisé conjointement avec le lecteur 5 pouces 1 4 et son contrôleur
pour, par exemple, lire un fichier Lotus 1 -2-3 élabore sur PC et l'utiliser ensuite sur le Mac.
Autre possibilité : l'insertion d'une carte d'émulation contenant un 8086 ou un 80286.
Ce type de cartes n'est pas développé par Apple. Certaines sont déjà disponibles aux Etats-Unis. La société AST Research en propose une grâce à laquelle les applications MS-DOS tournent sur le Mac SE dans une fenêtre d'écran. Utiliser dBase 3 ou Lotus 1-2-3 devient alors possible sur Mac1 Le Macintosh II (Mac II pour les intimes) est équipé d'un microprocesseur 68020 un vrai 32 bits qui tourne à 16 Mhz. Capable de gérer jusqu'à 2 Go(2 milliards d octets !), on comprend qu’il ait de la puissance à revendre. Il est en outre équipé de connecteurs d’extension au format Nubus, norme
élaborée pour le dialogue des systèmes utilisant des microprocesseurs différents, de 8 à 32 bits. Vous comprenez que l'émulation IBM est dans l'air... AST Research a annoncé pour lui deux cartes d'émulation capables de le transformer en PC ou en AT. Attendons de voir ! Au moins, le Mac II. Plus que le Mac SE. Semble avoir été conçu pour attirer la planète IBM vers le monde Apple. A moins que ce ne soit le contraire... l’inconvénient de la lenteur (extrême et terrible I), mais fonctionne correctement avec GW Basic. DBase II. Turbo Pascal ou autres.
Les modes graphiques standard des PC (monochrome et couleur) sont bien émulés, mais gare aux logiciels qui exigent une carte EGA ou Hercules : avec eux, les résultats sont souvent fort discutables ! Dans le doute, il vaut mieux essayer avant d'acheter... L’imprimante liée au Stcontinuera à fournir ses services habituels à condition de posséder le jeu de caractères IBM. Dans le cas contraire, quelques caractères seront oubliés. Le prix de ces deux émulateurs pour Atari ST est assez moyen (environ 800 F), mais la grande difficulté sera de les trouver chez un revendeur. Le monde IBM ne nous
est donc pas définitivement interdit, à nous qui n’avons pas voulu succomber à ses charmes désuets. On peut profiter du plaisir d'utiliser une machine plus graphique et conviviale tout en grapillant de-ci, de-là, ce que l'univers logiciel de MS-DOS met à votre portée. Joindre l’utile à l’agréable, voilà une bonne philosophie ! Fi de l'allergie et de tous les complexes !
Jean-Pierre Lalevée La décision prise par Atari de se lancer sur le marché des compatibles bon marché est sans aucun doute pour quelque chose dans son choix de ne pas développer d'émulateur IBM pour les ST. Mais le nombre de ST vendus est susceptible d'encourager des développeurs indépendants. Quelques produits existent, nous en avons découvert INDICATIONS SUR LE TABLEAU: ___ RÉSOLUTION MONO : Résolution écran standard monochrome (en points) RÉSOLUTION COULEUR : Résolution écran standard couleur (en points) MEM : Taille mémoire vive standard FOR CAP : Format en pouces et capacité disquette
SYST : Système d'exploitation_____ deux: MS.EM, édité par la société américaine Paradox et MS-DOZ Emulator (avec un Z I) d'origine anglaise, édité par Robtek (déjà connu pour son émulateur de Macintosh, Magicsac).
Le coût de l’opération est-il largement compensé par les bonnes performances obtenues ?
Tous deux ne sont que des émulateurs logiciels. Avec eux, pas de lecteur de disquettes, format IBM PC, 5 pouces 1 4 connectable sur les ST, ni évidemment de contrôleur. Le premier problème est par conséquent de transférer sur le support magnétique de I Atari, les logiciels MS-DOS qu'on souhaite utiliser. Ce n’est souvent pas une mince affaire : le transfert direct depuis un Pcou un compatible par la voie série est une solution. Dur !
Toutefois, si vous avez à votre disposition un PC équipé de disquettes 3 pouces 1 2, avec tous ses logiciels dans ce format, vous pourrez les faire avaler au ST. sans autre forme de procès. Ce dernier reconnaît tout naturellement le format IBM, émulateur ou pas I L'émulation logicielle intégrale présente MIEUX CHO... TOUS LES LOGICIELS Une gigantesque vague de logiciels déferle aujourd’hui sur les PC.
Simulations sportives, jeux d’action ou d’aventure, simulateurs de vol, le loisir, longtemps parent pauvre d’un univers trop professionnel, arrive en force. Sans oublier, bien sûr tous les softs aux applications plus « sérieuses » : tableurs, traitements de texte, éducatifs... Pour vous aider à vous y retrouver et à faire le bon choix, suivez le guide !
P. 58 - Jeux d’aventure
P. 64 - Jeux d’action
P. 67 - Simulations
P. 7 2 - Jeux de réflexion P- 7 8 - Sports
P. 86 - Tableau récapitulatif des logiciels de jeux
P. 90 - Dernière minute
P. 96 - Création graphique
P. 1 02 - Création musicale P- 1 04 - Freeware
P. 1 06 - CAO (Conception assistée par ordinateur) P- 1 08 - PAO
(Publication assistée par ordinateur) P- 110- Robotique P- 1
14 - Educatifs
P. 1 1 6 - Traitements de texte P- 1 23 - Tableurs
P. 1 26 - Gestions de fichiers Bob Winner METTEZ UN DRAGON DANS
VOTRE ORDINATEUR Tusqu’ici réservés à une poignée de
passionnés, les jeux d’aventure ont conquis, qrâce aux
ordinateurs, un public enthousiaste qui ne cesse de Q1™
Dragons, elfes, lutins, tout droit sortis du Seigneur des
Anneaux de Tolkien, truands et jeunes filles de vertu légère,
monstres nés au cœur de planètes effroyables, prêtres fous et
sacrificateurs sanguinaires : des personnages issus de tous
les univers imaginables viennent peupler les reves et les
cauchemards ! des mémoires de nos micros.
Pour vous faciliter l’accès à ces univers mythiques, Tilt a sélectionne les meilleurs softs aujourd’hui disponibles. Certains logiciels seront parlaits pour un premier contact, d’autres exigeront de longues semaines de patience.
Mais, soyez-en sûr : tous vous passionneront... CAUXTOISLAND LES PASSAGERS DU VENT Un graphisme digne de la B.D. Roman informatique ou jeu d'aventure? Découvrez les célèbres Passagers du vent, aux graphismes somptueux.
Inspirée de la célèbre bande des- sinéede François Bourgeon, cette saga remplit bien son pari : graphismes proches de la BD, scénario et ambiance garantis. Il ne s'agit malheureusement pas d'une aventure trop difficile.
La conduite de la mission est un peu particulière. En effet, vous allez procéder ici à divers choix qui vont décider, à chaque étape, de votre progression dans le jeu. Ce maniement nécessite une parfaite concentration.
La BD à l’origine du programme est fournie avec le logiciel. Les graphismes et bruitages ont été prévus avec brio pour concrétiser ce voyage imaginaire. Un nouveau genre de roman informatique qui peut cependant donner à certains aventuriers l’impression de ne pas vraiment les laisser agir. (Disquette Infogrames.)
Enquête policière sur fond de téléportation : un classique de l’aventure... Autre aventure des plus traditionnelles, Calixto Island s'appuie sur une logique classique. Sur fond d’enquête policière (un vol dans un musée), vous suivez la trace du célèbre professeur Lagarto, un spécialiste de la - téléportation ».
Il s'agit bien sûr de collecter, dans un premier temps, tous les indices visibles. Muni d’un équipement complexe, il ne vous reste plus qu'à découvrir le laboratoire du professeur afin d'y actionner le téléporteur!
Calixto Island bénéficie d’un graphisme animé suffisamment réaliste pour motiver le joueur. Le dialogue avec l'ordinateur est Mais où est donc mon téléporteur ?
Quant à lui assez simple. Outre quelques fonctions particulièrement pratiques (•¦ take ail » ou « put ail », liste du vocabulaire, etc.), la syntaxe reste relativement rigide.
Rien de bien exceptionnel, pour conclure. (Disquette Microdeal ) TERA Créez votre personnage (intelligence,force, habileté...) et partez à la conquête d un mystérieux royaume.
Un des quelques jeux de rôle disponibles sur PC. Tera est assez classique dans sa conception.
Vous allez répartir les points disponibles sur les diverses facultés de votre personnage. L’aventure met en scène neuf guerriers qui vont agir à vos côtés.
Quant au scénario, il reste également assez classique. Pour un contexte graphique réduit (les écrans sont beaux mais plutôt répétitifs), vous profiterez d’une carte afin de toujours vous repérer sur l'étendue du royaume. Rien de bien extraordinaire donc, juste de quoi motiver les fanas de l’a- venture rôle. (Disquette Loriciels.)
THE LEATHER GODDESSES OFPHOBOS Un soft « hard » dans tous les sens du terme. Mais subtil, passionnant et indispensable dans votre ludothèque... Ce jeu est particulier: il s'agit d’une aventure uniquement « textuelle » qui comporte des descriptions et des scènes plutôt" hard »... Réservé aux âmes peu sensibles et anglophones de surcroît !
Pour ne pas sombrer dans l'esclavage sexuel, les habitants de la terre lancent une contre-offensive à rencontre des déesses de Pho- bos. Il s’agit en fait d’une course- poursuite, de planète en planète, qui doit mener à la découverte de certains indices.
La prise en main d’un tel logiciel n’est pas facile. Le joueur, habitué aux graphismes de ses sagas héroïques, devra ici se pencher sur un vocabulaire complexe, des descriptions longues et précises. Mais pour peu que l'on apprécie ce type d'aventure, on ne peut qu’admirer la finesse de la partie, sa logique et... sa difficulté! A noter également la superbe présentation du logiciel : bande dessinée 3D plus lunettes relief, notice imposante, etc. (Disquette Infocom.)
Des meilleurs jeux de rôle du marché. Pas étonnant alors qu'il soit adapté aux PC et compatibles pour les passionnés de donjons !
La représentation graphique de votre épopée se compose de deux phases de jeu : le voyage, tout d’abord, qui fait évoluer votre personnage sur une carte stylisée, les étapes enfin, qui déploient à l'écran des décors plus réalistes.
EDEN BLUES Le scénario s'inspire fortement du fameux thème du Seigneur des Anneaux : il faut venir à bout d’un pouvoir maléfique... Plus élaboré que les versions précédentes, Ultima III met en scène quatre personnages. Combat, repos, équipement ou utilisation des sortilèges : une gestion plus délicate (il faut manier chacun des équipiers de façon indépendante...) mais bien plus passionnante aussi. Un classique à placer dans votre ludothèque! (Disquette Origin System.)
Simplicité et efficacité pour un logiciel qui mêleaventure et action. Vous incarnez un prisonnier qui choisit la liberté et fera tout pour sortir de sa prison.
Animation de qualité, réalisme du personnage, Eden Blues est un logiciel d'aventure action simple mais attachant.
Muni d’un coefficient vital qui s'épuise à chaque effort, vous reposez sur la couche d'une prison. Au loin, une plainte vous tire de votre léthargie... Il faut agir sans tarder.
Coup de pied contre la porte de la cellule, en route pour la liberté!
Sur un décor bien conçu, la progression de votre personnage s’effectue à travers un important et complexe labyrinthe. Vous venez à bout de la plupart des obstacles à coups de pied et certaines boissons et aliments divers vous re- donnent régulièrement la force de combattre.
La gestion du temps est ici très importante. Selon l'heure affichée par la montre, certains passages seront ouverts ou non, plus ou moins dangereux en tout cas.
Eden Blues mêle action et stratégie avec bonne humeur... (Disquette Ere Informatique.)
SEA SEARCH Découvrez l’aventure avec un classique du genre... A la recherche d’un trésor.
Une plage déserte, une île qui ouvre la voie à diverses grottes et souterrains, une bonne occasion de mettre à profit vos petites cellules grises. Sea Search séduira les ¦ routiers » de l'aventure. Syntaxe efficace, graphismes animés et variés, une aventure qui s'inspire des lois essentielles du genre ! La mission est énoncée clairement dès le début.
Il suffit en effet de pousser le rocher pour découvrir la grotte aux trésors... A vous de la Femplir jusqu’à ce que votre score atteigne son maximum !
Ce type d'aventure risque bien sûr Sous le rocher : les trésors !
De décevoir les assoiffés de sensations. Il est vrai que de telles histoires semblent désormais bien « rigides », par rapport aux jeux interactifs notamment. Sea Search profite fort heureusement d'un contexte graphique et d’un scénario bien conçus. Avis donc aux amateurs d'énigmes traditionnelles ! (Disquette Mark Data.)
221 B. BAKER STREET SABOTEUR II ticipants vont partir à l’assaut de l'une des énigmes présentées. Sur un décor en trois dimensions, très « cartes de jeu de société », les personnages évoluent selon un jet de dés, tiré par l’ordinateur.
Pour jouer en solitaire, il suffit alors de visiter tous les bâtiments visibles et de tenir à jour son petit carnet de notes. Par contre, lorsque plusieurs participants partent simultanément à l’assaut de Londres, la course devient vite une poursuite ! Dans tous les cas, il faut déchiffrer un message mystérieux, collecter des clefs et apprendre à manier les dés de façon à agir avec rapidité.
Servie par un graphisme et une animation très ludiques, l’aventure risque malgré tout de décevoir les classiques aventuriers de la micro.
Les autres y trouveront, surtout dans le jeu à plusieurs personnages, une excellente raison de faire travailler leurs petites cellules grises ! (Disquette DataSoft.)
Lancez le dé et l'enquête démarre.
Jeu de société ? Soft d’aventure ? Qu’importe le flacon... Une trentaine d’énigmes pour Sherlock Holmes. A la manière d’un simple « cluédo », 221 B. Baker Street vous plonge dans le brouillard londonien. Une aventure bien conçue, même si elle ne peut séduire que les amateurs de ce type d’énigmes.
Ce logiciel est plus un jeu de société qu’une aventure graphique sur micro-ordinateur. Quatre par- ULTÊMA III Inspiré du Seigneur des An- neaux, Ultima III est un des meilleurs logiciels d’aven-
* iV e. Disponibles aujour- , hui. Vos personnages évoluent en
fonction de leurs caractéristiques et de vos cnoix. Etonnamment
vivant, i out comme ses précédentes versions (et Ultima IV.
Bien sûr...), ce
• ogiciel est sans aucun doute l'un line héroïne de choc pour un
soft plus proche de l’action que de la réflexion.
Ce logiciel d’aventure action est assez simple. Seuls ses décors et son animation méritent de l'attention. Votre mission : venger votre frère Ninja, tué dans une précédente aventure (Saboteur , non disponible sur PC...) et du même coup découvrir les fragments d'une bande magnétique classée " top secret » !
Arrivée en deltaplane, notre belle héroïne (eh oui, il s’agit bien d'une femme !) Atterrit sur une passerelle. Il faut dès lors arpenter les échelles, sauter par-dessus les précipices et visiter tout l’édifice ennemi. L'espionne peut marcher, sauter ou encore frapper ses adversaires. L'animation du personnage est de bonne qualité. Les mouvements sont amples et réalistes et de magnifiques sauts périlleux mettent au mieux en valeur son agilité.
Le deuxième atout de l'aventure, ?
Un décor précis et varié : toute une architecture complexe de salles, couloirs ou échelles dont il faudra au plus vite mémoriser le plan.
Côté stratégie, le but de la manœuvre est de collecter des armes et de localiser vos principaux adversaires... Simple mais tout de même délicat.
Bien plus proche de l'action que de l’aventure, cette mission profite d'un réalisme convaincant. Un logiciel d'« ambiance ¦ . (Disquette Ubi Soft.)
Admirez la perfection du geste.. PORTAL Sophistiqué, Portai déroule sur trois disquettes une fantastique aventure de science-fiction. Une bonne connaissance de l’anglais est cependant indispensable.
Portai n'est pas une aventure comme les autres... Il s'agirait plutôt d'une histoire contée par l'ordina- nateur biologique dont il faudra explorer les mémoires afin de comprendre la raison de cet état.
Plus proche du roman informatique que du simple logiciel d’aventure, Portai peut séduire ou irriter... Avec peu de graphismes (un système d’icones et de fenêtres de texte), un dialogue en anglais et A l'aide de la souris ou du joystick, vous allez pouvoir sélectionner divers icônes ainsi que les çbjets et personnages qui apparaissent à l'écran. Pour saisir un objet, par exemple, il suffit de le pointer avec le symbole correspondant.
Un vrai plaisir... L'aventure est quant à elle servie par des graphismes de qualité. De par sa simplicité d'emploi, elle permet d'explorer l’univers de Tonetown. Et donc de saisir assez SRAM Graphismes séduisants, ambiance médiévale très bien rendue, Sram vous met au défi de rendre à la paix et à la bonté un royaume déchiré.
L'aventure demande une stricte logique et une imagination fertile pour vaincre les difficultés de votre périple.
Chevauchée moyenâgeuse dans le pays de l'imaginaire, Sram vous propose une aventure graphique classique mais très convaincante.
Premier atout, un contexte graphique de qualité. Les tableaux sont clairs et colorés, explicités par de brefs messages (en français...). La mission est périlleuse : il s'agit de donner le pouvoir au futur souverain du royaume afin de rétablir l'ordre et la bonté ! Au cours de la lutte apparaissent un grand nombre de personnages et d'indices.
Le maniement du jeu est simple et efficace. Les objets saisis seront par exemple reportés sur les côtés de l'écran et, par conséquent, tou- rapidement la stratégie gagnante Côté scénario, la logique est classique. Les dix sauvegardes acceptées simultanément par le programme permettent d'opérer en même temps diverses tentatives.
Autant d’atouts qui séduiront les aventuriers du PC. Qu'ils soient initiés aux lois de l'aventure micro-informatique ou bien simples enquêteurs débutants... Un bon programme. (Disquette Activision.)
Jours visibles par le joueur.
La logique de l'aventure est très simple. Il s'agit d'un enchaînement d’actions qu’il faudra effectuer dans un ordre strict. La mise au point d’une potion, par exemple, vous oblige à découvrir tous les ingrédients avant de poursuivre votre périple. Cette conception bien traditionnelle semblera sans doute trop simple aux yeux de certains. L’aventure mérite malgré tout d'être vécue, pour peu que vous appréciiez les voyages et légendes anciennes. (Disquette Ere Informatique.)
ROBINSON CRUSOE sur l'île, l'ordinateur vous donne la parole. Il n'est pas question malgré tout de chercher son vocabulaire. A chaque étape, le programme vous offre le choix entre plusieurs actions distinctes. Le raisonnement à suivre est alors par- Un soft conseillé à ceux que rebutent les recherches de vocabulaire: les choix d'action sont proposés par le jeu.
Inutile de rappeler le scénario de cette aventure. Après une brève séquence qui retrace votre arrivée Rencontrez les maîtres du mystère... teur. Le but du joueur : découvrir peu à peu le sens du récit, retrouver les traces perdues d'un monde disparu, englouti par le temps. En l'an 2093, vous retrouvez votre planète après un voyage de plus de trois siècles dans l'espace, li ne reste malheureusement plus rien de votre vie passée, juste un ordi- une histoire qui se déroule sur trois disquettes de programme, Portai n'est vrai ment pas desti né à tous les publics. Mais, pour peu que l'on accepte
sa conception originale de l'aventure, le logiciel est à même d'offrir à l'imagination de longues heures de plaisir et de réflexion. (Disquette Activision.)
Je ne reposai» nangeai et organisai non canpenent.
T ASSUME IN TONETOWN Arpentez l'étrange cité de Tonetown à la recherche de votre génial grand-père porté disparu de votre époque.
Une affaire de famille qui vous mène vers l'étrange cité de Tonetown. Votre grand-père avait sans doute découvert quelque chose d’important. Le voici disparu de la planète. Vous errez dans la cuisine, puis dans le laboratoire du savant. Un coup de téléporteur et en route pour l'aventure !
Tasstime est des plus maniables.
Seul, sur une Ile inconnue. Prudence : la mort est omniprésente... ticulièrement logique. Construire un abri, par exemple, avant l'orage, se méfier de tout ce que l’on ne connaît pas encore : rien que de très classique.
Ce mode de jeu possède de bons et cfe mauvais côtés : agréable puisqu’il évite de longues et fastidieuses recherches de vocabulaire, il enlève quand même au jeu une grande part de spontanéité et de mystère. Fort heureusement, la MEURTRES EH SÉRIE Une enquête subtile, un univers clos, des témoignages contradictoires, un temps limité, ce soft a été conçu avec un soin particulier. Le résultat est impressionnant.
Un meurtre vient d’être commis dans la petite île de Sercq. T rente- deux habitants, trente-deux suspects pour notre inspecteur! Un jeu subtil, maniable et surtout très mort due à une fausse réponse n'oblige pas le joueur à dérouler à nouveau l’intégralité de l'aventure.
L'ordirtateur vous replacera automatiquement au point où vous avez commis l'erreur fatale.
Le contexte graphique et sonore de l'aventure est correct. Robin- son Crusoéapparaît dès lors comme une simple mais belle histoire contée par l’ordinateur. (Disquette Coktel Vision.)
Progrès et préparer la prochaine offensive !
Vous partez donc à pied, bien décidé à couper à travers champs ou à trouver un moyen de locomotion plus rapide. Le maniement de l’aventure est très simple. Outre votre déplacement, quelques rares touches vont vous permettre de regarder (superbes décors, aussi réalistes que possible), de fouilIl faut alors troquer ou acheter des indices et définir au plus vite l’importance exacte de ces derniers.
La mission, relativement monotone dans sa phase action, repose essentiellement sur l’ambiance de l'aventure.
L'intérêt naîtra de l'obscurité des messages captés sur votre radio et du contexte général du jeu. La notice reste à ce sujet confuse et ambiguë. A vous de découvrir le but réel ! Il est ainsi de nombreux codes à connaître, notamment pour échapper aux satellites de surveillance.
Si de nombreux tunnels s'ouvrent à vous, un seul itinéraire voi sure le succès. Un logiciel nal... (Disquette Activision.)
Tci Banque 1 a été le vol d'une plaquette de $ ri chocolat à lép i car i e. . . Ici per- sonne ne ferne des portes à cleF.
Ai Moi, je Ferne tout de nene le coF Te-Fort !
Les graphismes fidèles recréent l'atmosphère de l'ile anglo-normande.
Original. Pour sortir des classiques aventures graphiques, rien de tel qu'une balade dans l'île de Sercq.
Sur l'écran, la carte vous montre les principaux lieux à visiter ainsi que les routes d’accès. Un seul problème : vous n'avez que huit heures pour résoudre l'énigme.
Cependant, à l’heure où il vous faut reprendre le bateau, vous pouvez tout de même passer le • test de compréhension » de l'énigme.
Un moyen sûr pour visualiser vos 1er, interroger, etc. Il s’agit donc de réduire vos déplacements (pour gagner du temps) et de rester vigilant tout le long de la route afin de ne manquer aucun témoignage.
C'est surtout l'originalité de la partie qui confère au programme tout son intérêt. Et même si les moyens d’action sont relativement restreints, le réalisme des graphismes et la logique de l’aventure motiveront les détectives du PC. (Disquette Cobra Soft.)
THE CREAT ESCAPE HACKER Sous-marin, souterrain, tunnels obscurs, mission impré- ®l*o, un épais mystère entoure Hacker. Réussirez-vous
• le percer?
Mission d’espionnage très origi- nale, Hackervous lance dans une aventure passionnante : un voyage a travers le monde pour retrouver les indices nécessaires au succès.
Aux commandes d'un module sous- marin ultra-perfectionné, vous partez à la recherche des différents objets. Votre terrain d'action : la terre. Vos armes : la stratégie et la patience.
Il s'agit dans un premier temps de localiser les multiples tunnels qui vous donnent accès aux principales capitales de la planète. C’est dans ces villes que vous allez rencontrer des indicateurs précieux.
Une des meilleures adaptations sur PC d’un hit de l'es- pionnage-micro. Ne manquez cette aventure sous aucun prétexte.
Nouvelle mission pour les rescapés d'Hacker. La base ennemie renferme de très importants documents. Le service d'espionnage a mis à votre disposition un module radioguidé, un système de surveillance et de pilotage. Mission périlleuse et captivante.
La présentation graphique de cette aventure est très originale : quatre écrans vidéo vont vou£ permettre d’examiner la base afin d'y diriger votre module. Premier travail, il s'agit de régler les différents moniteurs sur des canaux précis. Le tableau de commande est complet : synchronisation verticale, réglage du canal de réception ou enregistrement vidéo, le réalisme est poussé à l'extrême. Pour réussir cette mission, il faut avant tout chronométrer la ronde du gardien, localiser les caméras de surveillance et trouver l'emplacement des bureaux et des coffres.
S’évader d’une prison trop bien gardée n'est pas si facile. Heureusement, vous pouvez prendre tout votre temps pour peaufiner votre plan !
Emprisonné depuis déjà bien longtemps dans un camp surveillé, vous avez décidé de mettre au Le facteur temps est primordial.
Quatre Écrans pour tout contrôler.
Hacker II reproduit à merveille l'ambiance « angoisse feutrée »des aventures d'espionnage. Le maniement du MRU (votre module) ajoute à la stratégie de superbes phases d'action, telle la poursuite de votre engin par un élément de surveillance !
Angoissante et subtile, très originale surtout, cette aventure est fort bien adaptée au PC. Graphismes, animations et bruitages vous tiendront sans aucun doute en haleine pour de nombreuses tentatives passionnantes ! (Disquette Activision.)
Point un plan d'évasion. Mission délicate qui allie avec bonheur aventure et action.
Lever à sept heures, petit déjeuner et balade entre les baraquements du camp, la routine de cet univers carcéral va vous permettre de préparer votre fuite... Le personnage répond au joystick. Il est dès lors possible de tromper la vigilance des gardiens pour commencer la recherche d'indices nécessaires à votre plan.
Le programme présente à ce propos de nombreux atouts. Tout d'abord, le joueur devra tenir compte de l'heure affichée sur l'écran pour respecter les impératifs journaliers (repas...) et ne pas éveiller la surveillance des geôliers. L'étendue du camp est source d'intérêt, elle aussi. Il comprend de nombreuses salles qu’il faut le graphisme reste assez confus sur PC. Les trois dimensions du décor compensent fort heureusement ce handicap.
The Great Escape est ce que l'on pourrait appeler un logiciel d'« ambiance », original et captL vant à souhait. (Disquette US Gold-Océan.)
Fouiller discrètement, des objets que le personnage peut pousser, examiner ou emporter avec lui.
Même chose pour les portes fermées à clef, les canalisations de cheminée, etc. Tout un ensemble d'éléments qui confèrent à l'aventure une ambiance captivante ! Un seul reproche, HISTOIRE D’OR KARMA lettres du mot pour que celui-ci s'affiche à l'écran... Cette souplesse se double malheureusement d’une absence chronique de message d’erreur : seule la notice (accessible à l'écran) pourra alors vous venir en aide.
Le logiciel possède enfin un scénario riche et logique. A part quelques lacunes, la stratégie profite pleinement du dialogue avec les multiples personnages du jeu.
Bonne humeur et originalité sont les armes essentielles de cette chasse au trésor attachante. (Disquette Cobra Soft.)
Un jeu bien agencé pour joueurs confirmés ou non.
Décor bien peu habituel que celui de cette aventure. Votre cheval vous dépose aux portes de New Hole City, épuisé et ruiné. Il faudra se servir d'un «six coups», jouer aux cartes ou séduire... Une aventure bien conçue.
Classique, Histoire d'Or bénéficie à la fois d’un graphisme précis et d’un vocabulaire riche. Très maniable, le jeu permet de se déplacer à l’aide des touches fléchées.
Pour les commandes « texte », il suffit de taper les deux premières ORPHÉE Aidé d’un dragon et de nombreuses sauvegardes, il n'est pas trop difficile de venir à bout de l'aventure.
Un logiciel qui décevra cependant les blasés de l'aventure graphique classique. Les autres seront séduits.
(Disquette Loriciels.)
Implacablement logique, Orphée séduira les débutants et ceux qui aiment les histoires bien construites.
Le but de votre mission : découvrir le repère de Satan. Une aventure des plus classiques qui bénéficie fort heureusement d'un THE TRACER SANCTIOH contexte graphique de qualité. Orphée s’appuie sur une gestion des dessins claire et pratique.
Outre la fenêtre réservée au décor, divers cadres indiquent avec précision le lieu traversé ainsi que les personnages ou objets visibles. Vous devez, bien entendu, tracer le plan de ce nouvel univers pour découvrir très vite les premiers indices. La logique du scénario est inébranlable. Pas de mauvaises surprises pour peu que l'on reste attentif à son environnement.
TOP SECRET Scénario directement issu des meilleures séries noires, graphismes percutants, dialogues complexes, Top Secret traduit une excellente maîtrise dans la conception des jeux d’aventure.
Développé par Loriciels, Top Secret possède une gestion graphique équivalente à Orphée. Son scénario est plus intéressant et plus complexe que celui de son confrère.
Pour mettre un terme à un coup d'état, vous quittez précipitamment votre chambre. Coup de sonnette chez la voisine et en route pour l'aventure ! Ce scénario « série noire » séduira les passionnés d'espionnage. Le dialogue avec l'ordinateur bénéficie d'une syntaxe relativement complexe. Et, puisqu'aucune indication n’est donnée sur le vocabulaire employé, il faudra faire preuve de beaucoup de patience.
Sophistication et complexité sont les maîtres mots de Karma, jeu passionnant et redoutable s'il en fût... La particularité de cette aventure est qu’elle nécessite 512 Ko de mémoire vive pour fonctionner... C'est tout dire de sa complexité !
Vous partez à l'assaut de six planètes et de 3 500 lieux d’angoisse et de danger !
Première phase de l’aventure, la sélection de votre personnage.
Toutes les castes de la galaxie sont représentées au grand conseil. Magicien, marchand, bonze, cyborg, etc., un choix plutôt difficile. Pour être guerrier, il faudra passer un test d’habileté au combat (phase arcade...). Pour le reste, le courage suffit !
Ayant opté pour l'un des dix niveaux de difficulté disponibles, votre personnage va donc partir à l'aventure, muni bien sûr des fameux points de vie, de force ou d’intelligence, de pièces d'or, etc. Le décor mis en place est assez soigné. De forêts en montagnes, vous atteignez bientôt un premier village, protégé hélas pour vous par un valeureux guerrier.
Combat, retraite, la suite appartient à votre scénario !
Arriverez-vous à mettre un terme aux agissements d’un bandit diabolique? Dialogues et scénario sont remarquables. Un soft à ne manquer sous aucun prétexte.
Fiction et réalité se mêlent ici pour une mission longue et périlleuse.
The Tracer Sanction possède plusieurs atouts : graphismes de qualité, scénario complexe, syntaxe élaborée et maniabilité exemplaiLes graphismes de Top Secret rappellent étrangement ceux de Harry et Harry. En noir et blanc et très - fouillés •• ! Même ambiance « polar » ; les personnages et leurs répliques ne manquent pas de piment ! Côté stratégie, il n'existe le plus souvent qu'une seule voie pour aboutir au succès. Un seul reproche à ce propos : le joueur va peut-être ressentir la monotonie des trop nombreux allers et retours vers la prison. Il est bien sûr possible de sauvegarder la
partie, mais que de temps perdu ! (Disquette Loriciels.)
Karma met en place un dialogue joueur ordinateur aussi complet que maniable. Il suffit en effet de taper au clavier l’initiale d’un mot pour avoir accès à l’action concernée (celle-ci varie aussi en fonction du contexte). Il est de même Tout n'est-ll qu’apparence ?
Possible d'appeler la liste du vocabulaire, la carte du terrain traversé ou le tableau d'état du personnage. Pratique... Et pour parler enfin du scénario, sachez seulement qu’il est complexe au possible. La taille de votre champ d’action et la richesse des différentes phases de jeu (voyages interplanétaires, phases d’action...) promettent une longue, très longue partie ! (Disquette Loriciels.)
Re. Un seul reproche : il vous sera ici nécessaire de maîtriser l'anglais et le clavier QWERTY.
L'espace interstellaire donne asile à un fabuleux bandit, le sinistre « Wing ». Pour mettre fin aux agissements de ce pirate du futur, vous devez quitter la base de la planète Mongo à l’aide d'un engin diabolique. Première nécessité, vous munir de tout l'équipement nécessaire. Le responsable de la
S. I.A. (organismed'espionnage...) vient de vous confier mille
sols, la monnaie du pays. De quoi acheter du carburant, une
carte, et de partir à l’aventure.
Le contexte graphique est bien conçu. Mieux encore, c'est le scénario complexe de la mission qui s'avère le plus captivant. Il utilise MINDSHADOW Classicisme mais efficacité pour un soft signé Activision.
Mindshadow. Une production d'Activision, est fort semblable à The Tracer Sanction du même éditeur. Mêmes graphismes, même syntaxe en anglais et toujours le Condor pour vous venir en aide lorsque tout semble perdu. La seule différence, bien sûr : le scénario1 Abandonné sur une île déserte et amnésique de surcroît, vos chances de survie sont bien minces. Plus classique, la stratégie vous oblige ici à collecter un nombre important d'indices.
L'atout de Mindshadow : son graphisme coloré... Son principal han- une syntaxe de dialogue proche du langage réel et se manie aisé- mentà l'aidedes touches de fonctions du PC.
Enfin, l'aide de votre ange gardien, un condor nommé Condor, vous permettra peut-être de saisir le but réel de votre mission. Difficile ! (Disquette Activision.)
SPACE OUEST Les jeux d’aventure deviennent aussi sophistiqués que des films. Space Quest en est la parfaite illustration, avec des graphismes, des bruitages et un suspense à couper le souffle.
Très proche de King Ouest pour son animation, Space Ouest vous envoie sur le système planétaire de Ernon. Votre mission : résister aux pirates qui attaquent la planète Xénon et sauver du même coup un générateur... Difficile !
La mission profite là encore de la dualité action aventure. Les dialogues y sont riches et bien gérés.
Mais c'est sans doute le contexte graphique et sonore du logiciel qui mérite un coup de chapeau.
Le décor en trois dimensions de la base met en place un enchaînement de salles superbes. Dehors, le paysage « lunatique » (ou plutôt xénotique...) est aussi bien rendu.
Quant à votre personnage, il va évoluer dans les différentes sal- THEHOBBIT Indispensable aux fans de Tolkien... et aux autres, ce soft tire superbement parti des capacités du PC.
Inspiré avec rigueur de l'œuvre de Tolkien, The Hobbit profite d’une ambiance et d'un scénario éprouvés. L'adaptation au PC y apporte fort heureusement ses propres qualités : des graphismes superbes, une syntaxe de dialogue intéressante et surtout, une souplesse qui permet de remporter l'aventure avec plus ou moins de brio.
I nutile de rappeler le but de l’aventure, bien connue des « fans » de Bilbon... Il est en effet indispensable (ou presque) d'avoir lu Tolkien pour espérer venir à bout de la mission. De même, face à la riles, emprunter les ascenseurs et mettre en marche les instruments de contrôle de la base... La stratégie vous met dès lors en relation avec divers autres personnages.
Vos coéquipiers sont malheureusement presque tous morts. Quant aux ennemis, il vaut mieux les fuir dans un premier temps ! Le bruitage participe fortement à l'ambiance du jeu.
Mécanismes spéciaux, apparition de l'adversaire... Ainsi, vous serez bientôt plongé dans une aventure aussi angoissante qu’efficace. Un très bon programme ! (disquette Sierra On Line.)
Chesse de la syntaxe employée, une bonne connaissance de l'anglais sera nécessaire à la compréhension de l'épopée. • La logique s'attache tout particulièrement ici aux relations que vous allez entretenir avec vos compagnons de route. Pour peu que l'on manque à certains usages, il sera impossible soit de mener à bien la mission, soit d'y obtenir le score maximum.
Les aventuriers courageux pourront revivre l'exaltation de la quête du trésor et le danger de la découverte de l’anneau. Un titre qui doit figurer dans votre ludothèque PC, surtout si vous avez déjà Tolkien dans votre bibliothèque. (Disquette Melbourne House.)
KING QUEST Action, aventure et rôle : un cocktail détonant... L action prend place dans cette aventure, sans toutefois amoindrir la stratégie et la finesse du jeu... Les trois logiciels King Ouest I. Il et lit mettent en place une mission animée qui permet à votre personnage d'évoluer dans un décor superbe.
Chaque version de King Quesl profite d'un contexte graphique éloquent et très réaliste : animation, couleur et effet de relief, l'ambiance est au rendez-vous.
De plus, l'ensemble du royaume, disséminé sur de multiples écrans, est disposé avec logique. Côté stratégie, on frappe sur le clavier des ordres classiques.
Cette dualité dialogue action donne à l’aventure une couleur captivante, à mi-chemin entre le |eu de rôle et l'aventure action.
(Disquette Sierra On Line.)
Chez Bilbo, par un clair malin... LE PC A BOULETS ROUGES Pas de pitié pour les PC ! Sous leurs faux airs de pères tranquüles se dissimulent en fait de redoutables guerriers, d’impitoyables combattants de l’imnossible Tilt a traqué les meilleurs jeux d’action enfin adaptes aux compatibles Les « pan-boum-boum,, des premières années du jeu nucro sont bien loin. Ici, action rime avec sophistication... _ LE MYSTÈRE DE PARIS TOP CÜN tant pour bientôt vous remplir d'angoisse.
La conception et le maniement de ce logiciel sont très originaux.
Ceci ajouté au réalisme graphique et sonore de l'aventure, voilà de quoi motiver le joueur pour d'épuisantes minutes de combat !
(Disquette Infogrames.)
BOULDER DASH Prenez les commandes d'un hélicoptère et empêchez les avions ennemis de mener à Le tableau de jeu est assez dépouillé. Deux fenêtres ouvrent sur bien leur mission de mort.
Top Gun est à mi-chemin entre l'action et la simulation. Sa représentation graphique est cependant trop subjective pour le placer dans la catégorie des simulateurs de vol. Deux joueurs vont se lancer dans un combat aérien tout à la fois simple et complexe : simple puisque le pilotage se résume au manipmpnt fin mrinchfi à bâldî.
BnHP, tlU'BlIl!
Si 11 ld 11 ICI 1 ICI 11 VJ U niai lui IV c* complexe malgré tout puisqu'il est très difficile de centrer l’ennemi dans son viseur.
Votre prochaine victime est en vue. .
Un ciel sans étoiles. A l'aide du radar, vous faites face à l'adversaire pour bientôt lancer votre première offensive. Seul atout du contexte graphique : la représentation en trois dimensions de l’appareil ennemi, assez réaliste.
Pour le reste, on regrette la violence des commandes (viragesou piqués trop brutaux...) et l'extrême simplicité du décor. DommaWÊ ge, pour une fois que deux joueurs pouvaient piloter côte à côte... Faites-vous aider d'un copilote.
Oeil de lynx et réflexes parfaits vous permettront d’échapper aux tirs de plus en plus nourris de vos adversaires. Un principe simple mais une conception réussie.
Retour sur terre pour une simulation action d’un tout autre genre.
Prohibition plonge dans les bas- fonds de New York. Tireur isolé devant la façade d’un immeuble, vous devez affronter de nombreux assaillants qui apparaissent aux fenêtres ou aux portes du bâtiment. Le seul moyen de rester en vie est de viser juste et vite.
Le décor de l'aventure est fort heureusement de très bonne qualité. Le scrolling qui vous permet de garder un œil sur tout le bâtiment est très souple. Il sera au début assez facile de repérer l’adversaire. Mais la fréquence de son apparition augmente à chaque ins- PROHIBITION Qui veut faire sauter Notre- Dame ? Et pourquoi ? James Debug n’aura pas trop de tout son talent et du vôtre !
pourenrayer le mécanisme mortel et empêcher l’explosion. Haletant... James Debug se lance dans une mission. Classique aventure action qui profite d'un contexte graphique et d’une stratégie de qualité. Le but de votre quête : rejoindre la cathédrale Notre-Dame pour y stopper un mécanisme infernal. L'aventure a pour cadre un décor soigné.
De la rue aux toits de la ville, de Mineur maudit, vous allez affronter les pires galeries jamais imaginées. Effondrement, lave en fusion, ce soft ne vous laisse pas un moment de répit. A découvrir... Ancêtre de l’action stratégie, paru dans quatre versions distinctes. Boulder Dash creuse vos écrans comme au premier jour... très nombreux paysages vont vous permettre de découvrir divers indices : cordes pour monter aux balcons, seaux d'eau pour éteindre les feux, armes, etc. Il n'existe à chaque partie qu'un seul chemin possible pour vaincre le sort !
La stratégie de ce Mystère de Paris est intéressante dans le sens où elle met en place des éléments aléatoires. Ainsi, d'une partie à l'autre. James ne retrouvera pas nécessairement les mêmes indices. La quête est de ce fait très difficile, suffisamment en tous cas pour ne jamais développer la monotonie. (Disquette Coktel Vision.)
Son scénario a déjà fait ses preu ves, son animation est rapide e précise. Joysticks et PC partent!
L'assaut des diamants.
Le principe du jeu : affronter uni suite de tableaux. Avec le premiej vous comprenez vite votre mal heur. Le temps de chaque missioi est limité par un chronométrag précis. Aucune chance de réussi sans un entraînement sérieux !
Le principal reproche que l'on puisse faire à cette version est qu'il est impossible de redéfinir le jeu. L'enchaînement des caves est automatique et au fur et à mesure de la progression, la partie devient bien plus difficile. Graphisme et bruitage sont fort heu- reusementde bonnequalité. Même sur des machines tournant à 4 Mhz, l'action est suffisamment vive pour passionner... les passionnés !
(Disquette First Star.)
Mies. Tirs de mitraillette et lancers de grenades ; les plus rapides atteignent déjà la porte qui donne accès au deuxième niveau. Passionnant, oui ! Mais que dire de la représentation graphique ?
ZAXXON La fenêtre de jeu, tout d'abord, est si petite qu'elle engendre plus la monotonie que la passion. L’évolution du personnage manque du même coup de réalisme.
Dans un paysage réduit, il est difficile de savoir où l'on va, de prévoir les attaques ennemies pour mettre au point une quelconque stratégie. Dommage, la partie avait de quoi tenir en haleine les plus difficiles ! (Disquette Data Est.)
Un parcours du combattant vous attend, avec échelles, barres fixes, poutres et, bien évidemment, obstacles fixes ou mobiles. Un classique indémodable.
Bien sûr, le scénario de ce logiciel est vieux comme le monde. Mais auel plaisir de repartir à l’assaut que difficile : cent cinquante tableaux de difficulté croissante !
Et pour ne pas risquer la monotonie, Lode Runner ouvre la porte à la création. Par simple positionnement d’éléments sur un écran vierge, vous allez pouvoir mettre en œuvre vos pièges préférés sur une seconde disquette I MÀRBLC MADNESS Difficile d'éviter des pièges qui entravent la progression de votre vaisseau spatial.
Mais pas impossible.
LODERUNNER Eh oui, Zaxxon vous met bien en présence de ce très ancien combat contre les forces du mal. Scrol- ling classique, vaisseaux et cités futuristes, une aventure agréable pour peu que l'on apprécie les » Oldies but Goldies ».
Zaxxon est arrivé sur PC comme l'un des précurseurs de l'action.
Que demander de plus à cette partie si ce n'est le classique frisson du • tir à gogo » ? L'atout du programme: un graphisme clair, vif et relativement varié ! Un seul chemin pourveniràboutdel'ennemi : Votre tâche : maîtriser les mouvements d'une bille d’acier qui roule dans un dédale de collines et de vallées. Remarquable.
Virage à gauche, plongeon à droite, la boule roule sur une mince passerelle, évite une affreuse bille noire pour rebondir vers le ¦ but » du premier niveau. Fans d'inertie, à vos joysticks I Marble Madness arrive sur PC.
La qualité de ce programme tient essentiellement à la précision de son animation et de son décor. Le PC profite admirablement bien des possibilités du programme.
L’animation est vive, le décor en Un challenge attachant mais ardu.
Il faut survoler la base, emprunter le tunnel de la mort pour enfin attaquer le cerveau du mal. Pas génial, non. Simplement attachant et... difficile ! (Disquette Sega.)
3D très réaliste. Bien sûr, les machines qui tournent à"8 Mhz vont rendre fous leurs utilisateurs.
Le jeu est des plus difficiles. Pour parcourir chaque tableau, le joueur possède un temps limité. Certains passages sont particulièrement dangereux : soit trop étroits, soit comportant de très nombreux virages. Il faudra également éviter les adversaires qui s'opposent à votre progression et tentent de lancer votre boule dans le vide.
Logiciel superbe et varié, Marble Madnesssait retraduire à merveille ce que l'on attend de l'inertie et de la pesanteur. Dur ! (Disquette Electronic Arts.) ?
Lode Runner possède deux atouts : son scénario (pour les passionnés, bien sûr...) et sa maniabilité.
Le nombre de vies du joueur, la vitesse du jeu (utile pour les compatibles qui tournent à 8 Mhz !) Ou le tableau parcouru sont modifiables à tout moment. De quoi s'amuser ! (Disquette Broderbund.)
Des plates-formes de Lode Runner'. Le programme est performant et... redéfinissable.
Rien à dire sur le thème bien connu de l’aventure. C’est la qualité de l'adaptation qui mérite d'être soulignée ici. Graphismes et animations vont vous lancer dans une mission aussi passionnante COMMANDO Remarquable dans ses autres versions, ce soft souffre d’être adapté au PC. Les amateurs de ce type de jeu s'en satisferont-ils ?
Commando a déjà séduit bon nombre de passionnés des jeux d'action. L'adaptation au PC de ce fameux titre est malheureusement bien décevante. Bien sûr, le scénario de cette mission regorge d'une vitalité captivante. Le scrol- ling continu vous pousse toujours plus loin dans les lignes enne- BOB WINNER Encore un parcours semé d’embûches: les graphismes superbes et l'animation concourent au plaisir du jeu.
Tour à tour simple « quidam » ou dangereux cow-boy, Bob Winner arrive sur les PC et compatibles.
L'adaptation est de bonne qualité, sauf en ce qui concerne les bruitages... Superbe animation que celle qui vous conduit à l'écran. La démarche souple et réaliste, Bob évite un tonneau et une guêpe géante pour découvrir son premier indice. Avec les chaussures adéquates, il se transforme en champion de boxe française. Le graphisme digitalisé de l'aventure est superbe. Quant au scénario, il INFILTRA TOR Simulateur de vol, logiciel d’action, jeu de stratégie In- filtrator est tout cela a la fois. Aucune raison donc pour bouder son plaisir... L'action, c'est bien. Mais quand la stratégie entre
dans la danse, quand le pilotage d'un hélicoptère vous mène droit vers les dangers d’une aventure animée, ça devient carrément génial ! Infiltrator ne possède ni le réalisme de Flight Simulator ni la richesse de King Ouest. L'équilibre entre action, piNINJA Ninja est l’exemple même d’un soft conçu en rassemblant des éléments qui font d’habitude recette : enchaînement de I ieux plus ou moins piégés, ennemis nombreux, etc. Manque hélas ce qui fait le succès d’un logiciel : un zeste de création originale... comporte divers pièges subtils qui corsent à merveille le jeu.
Aussi varié pour son graphisme que pour ses différents modes de combat ( savate», karaté, duel au «six-coups», etc.), Bob Winner intéressera surtout le joueur pour son contexte graphique éloquent.
(Disquette Loriciels.)
Lotage et stratégie y est cependant aussi subtil qu'efficace.
Première phase de la mission : vous devez rejoindre en hélicoptère la base ennemie. La représentation de votre engin est superbe.
Les mains actionnent à l'écran les deux manches à balai avec un réalisme saisissant. Les diverses stratégies mises en place (messages radio, combat, orientation...) sont captivantes.
Une fois la base découverte, vous allez vous lancer dans une mission d'aventure action. Entrez dans la base, évitez les gardes et visitez tous les bureaux de l'édifice. Il faudra vous servir de faux papiers, lancer des grenades et finalement photographier des documents classés « top secret ».
Le graphisme de l'aventure est riche et varié. L'animation du joueur et la pluralité des phases Donnent à la mission une continuité et un réalisme dignes des meilleurs James Bond ! Difficile alors d'abandonner l’épreuve avant lesuc- cès final... (Disquette US Gold.)
Un temple plein à craquer d’ennemis, un enchaînement de pièces et des objets à collecter.
Une mission classique qui, bien que très vive, manque d'originalité et s'avère à la longue quelque peu monotone. Première constatation : il est assez facile de tuer ses ennemis. Combattu à coups de pied et coups de poing, l’adversaire ne résiste pas longtemps à votre assaut.
Bien sûr, au fur et à mesure que vous progressez dans ce nouvel univers, la difficulté du combat devient de plus en plus évidente.
Pas suffisante malgré tout pour vous motiver de façon durable.
Le graphisme mis en place est assez répétitif, les bruitages bien trop simplistes. Alors, comment ne pas souffrir de cette monotonie ? On risque vite d'abandonner la partie. (Disquette Mastertronic.)
BRUCE LEE une trappe secrète. Le temple que vous parcourez est particulièrement complexe. De salles en donjons, les graphismes variés et précis stimulent votre ardeur. Mais la force ne suffit pas.
Tous les talents du karatéka vous seront indispensables pour mener à bien une mission subtile et amusante.
Adaptation tardive sur PC. Bruce Lee n'en perd pas pour autant sa vigueur et sa sagesse.
Pour retrouver la liberté, il faut décrocher toutes les chandelles Il faut aussi comprendre le mécanisme du tapis roulant, éviter les rayons mortels ou les bains d'a eide qui jalonnent les galeries.
Très classique quant à son scénario, Bruce Lee a l'avantage de respecter la tradition « action » : à la fois vivacité du jeu, précision graphique, difficulté et bonne humeur de la mission. Rien de tel pour rajeunir les combattants blasés du laser et des mondes futuristes 1 (Disquette Datasoft.)
D’un temple maudit. Une partie classique et attachante. Tout d'abord, vos deux ennemis surgissent : un Ninja aussi gras que dangereux, un guerrier aussi menu que rusé. Vous êtes, bien entendu, un expert des arts martiaux. Coup de pied à gauche, coup de poing à droite, vous agrippez la première échelle pour bientôt découvrir STARGLIDER En cas de succès, l'ennemi se désintègre alors en une multitude de débris. Splendide !
S'il s'agit avant tout d'action, la stratégie n'est pas en reste. Peut- être aurez-vous en effet accès à la base de ravitaillement. Il est possible de choisir votre arme (laser ou missile) selon la puissance de l'ennemi.
Starglider comblera les adeptes de combats spatiaux et d’animation 3D. (Disquette Rainbird.)
Un classique combat spatial sublimé par des animations inoubliables, en trois dimensions s’il vous plaît !
Voici l'une des meilleures adaptations « action «disponiblessur PC.
Starglider vous invite à une mission spatiale mouvementée. Il s'agit comme toujours de détruire une armée hostile, à l'aide d’un laser. Mission classique qui bénéficie fort heureusement d'une magnifique animation graphique en trois dimensions avec des graphismes « vectoriels ».
Aux commandes de votre vaisseau, vous découvrez un univers peuplé d'engins meurtriers, oiseaux géants ou robots intersidéraux. Il s'agit bien sûr de tirer sur (presque) touteequi bouge. Mais quelle sensation de relief ! La vision du cockpit fait défiler météorites et étoiles. Face à l’adversaire, il faut réduire la puissance des réacteurs et centrer le viseur. Plusieurs faisceaux laser sont généralement nécessaires pour abattre votre cible.
Un des meilleurs logiciels de notre sélection : votre vaisseau glisse dans l’espace aérien d’une étrange centrale à la recherche d’un cerveau diabolique. Inoubliable.
Décor glacé, inertie des mouvements, MGTcumule action et stratégie pour une mission périlleuse : découvrir le cerveau de la centrale et le détruire.
Loin des combats sauvages que nous offrent bien souvent les logiciels d'action, cette aventure s'adresse plus à votre habileté qu'à la puissance de votre joystick. Une seule chance de survivre ici : manier le MGT avec souplesse et précision, ne jamais perdre son sang-froid.
L'animation est à double tranchant. Précise, elle facilite l'orientation du module et son déplacement. Par contre, l'inertie qui entraîne le MGT dès qu'il prend de la vitesse risque de placer les novices en fâcheuse posture !
Au niveau de la stratégie, le programme met en place tout un mécanisme de portes verrouillées et Un décor en •• pseudo 3 D» réussi.
De blocs magiques. Les premières ne sont ouvertes qu'à l’aide de clefs spéciales. Quant aux blocs, il suffit de comprendre leur mécanisme et d'apprendre à les différencier. Ainsi, si certains élèvent votre vaisseau vers des passerelles d'accès, vous pouvez rester bloqué contre une paroi ou bien finir écrasé sous la masse en mouvement. De nombreux ennemis interviennent également pour freiner votre progression. Il faudra un jour ou l'autre tirer parti de leur désagréable présence !
Le graphisme de cette mission est de bonne qualité. L'adaptation sur PC conserve la froide mais subtile ambiance du décor.
MGT Les bruitages, enfin, sont simples et convaincants. Pour un classique scénario d'action labyrinthe, MGT a su trouver l'équilibre entre action, aventure et stratégie pour le plus grand plaisir du joueur.
(Disquette Loriciels.)
PIL. D’AV.
Vous trouvez étrange qu’un pilote d’avion cherche un sous-marin ? Vous n’avez donc pas encore découvert les simulateurs de vol, de pilotage de destroyers et autres navettes spatiales... Une lacune à combler d’urgence !
Voici les softs les plus intelligents de l’histoire de la micro... SUBBATTLE SPACEMAX Superbe simulation pour un soft passionnant... Prise en main difficile que celle de Sub Battle. L’ennemi est juste devant vous ! Il faut agir au plus vite, plonger et regagner des eaux plus calmes pour prendre connaissance du vaisseau et de ses capacités. Une simulation réaliste servie par de superbes graphismes. Tableau de bord complet, périscope, carte ou radar, les performances favorisent avant tout l'ambiance de la partie.
Côté graphisme, la représentation de votre entourage est particulièrement réaliste. Les navires ennemis se profilent à l'horizon et changent de cap sous vos yeux.
Le relief de ce décor reste convaincant. Il permet de mieux localiser l'adversaire et de mieux orienter les tirs. Le tableau de bord bénéficie du même réalisme. La moindre de vos manœuvres est confirmée par un message écrit (émanant de l'un des matelots...). Sub Battle vous propose une très longue mission, difficile et dangereuse à souhait... Il faudra apprendre à connaître la puissance des différents navires ennemis ainsi que celle de votre propre armement pour atteindre, de grade en grade, le succès final !
(Disquette Epyx.)
PYLONRACER Une mission spatiale suppose, pour être pleinement réussie, une logistique impressionnante que le grand public connaît en fait assez peu. Ce logiciel, en trois disquettes, vous permettra de découvrir tout le cheminement qui aboutit au lancement d’une navette et de mettre vous-même en place votre programme deconquê- te de l’espace.
Qu'on ne s'y trompe pas, Space Max n'appartient pas vraiment à la catégorie des simulations de vol.
Ce programme rend justice à la dimension économique de la conquête spatiale, généralement occultée par les images spectaculaires qui nous sont offertes lors de chaque mission. La complexité de la gestion et de l'organisation des programmes spatiaux n’a en effet rien à envier à celle des techniques mises en œuvre.. La trajectoire professionnelle de l'auteur, qui a développé un système informatique de gestion de ressources au Jet Propulsion La- boratory, n’est pas étrangère au choix de cet angle d'attaque. Il ne faut donc pas s'étonner, après chargement d’un logiciel réparti sur trois
disquettes, de se retrouver face à des écrans évoquant Une simulation réaliste, hélas handicapée par un contexte graphique et sonore de fort piètre qualité.
Complet et réaliste en ce qui concerne le pilotage, Pylon Racer davantage des tableurs que la cabine de pilotage d’uhe navette spatiale.
Le volumineux manuel d'utilisa- Le résultat d'heures d'efforts... tion décrit tous les aspects de la mission et explique comment tirer le meilleur parti des différents rapports financiers que vous avez à connaître.
Vous restez cloué au sol à assurer l'intendance pendant que les éléments de la station orbitale, entraperçus entre deux tableaux de chiffres astronomiques, gravitent en orbite. Cette simulation originale et réaliste a le mérite de faire toucher du doigt l'importance des enjeux économiques de la conquête de l'espace et de la construction de stations orbitales. (Trois disquettes Final Frontier Software).
J. -P. D. souffre d’une gestion graphique lente et saccadée. En
outre, le PC n’émet avec ce logiciel que de maigres bruitages.
Aucun son de réacteur, par exemplé.
Pylor Racer propose un double ?
Ce logiciel compense ses graphismes répétitifs par un scénario original. La diversité des scènes et ja complexité des ordres à donner à votre équipage rendent cette mission passionnante.
Pour venir au secours de deux amis prisonniers, vous partez F 15 STRIKE EAGLE faite concentration.
La mission est particulièrement difficile. Fort heureusement, les membres de votre équipage vont sans cesse vous prévenir de l'approche du danger, Il faudra alors sélectionner un nouveau cap ou choisir son armement.
Sans doute plus stratégique que ludique, cette simulation lutte contre la monotonie de son contexte graphique par la richesse et l’originalité de son scénario. (Disquette Mindscape.)
Teur de vol classique, le pilotage d'une navette spatiale offre aux passionnés de nouvelles sensations. Orbiter n’en reste pas moins très ludique.
Pour approcher au mieux le réalisme d’une mission spatiale, le programme a fait appel à toutes les possibilités de la machine.
Scénario: entraînement au vol et combat aérien. Il permet aussi de jouer à deux, par modem interposé. Autant de possibilités qui ne trouvent malheureusement aucun appui au niveau du contexte graphique et sonore de la mission.
Si les bonnes simulations s'adaptent à merveille aux possibilités graphiques d'un PC ou d'un compatible de base, celle-ci prend des allures d’ancêtre.
A éviter dans la mesure du possible I (Disquette Mind System.)
Pour une dangereuse croisade sous-marine. Cette simulation manque parfois de variété au niveau des graphismes. Son maniement et sa complexité sont en revanche tout à fait captivants.
Le poste de pilotage de votre vaisseau apparaît à l'écran. Assis sur votre siège, vous surveillez les divers instruments de contrôle. Les plus importants : lesonarquivous indique la profondeur actuelle et l’écran radar qui détecte les mines.
Le maniement de votre submersi- Piloter une navette spatiale : un rêve impossible pour la plupart d’entre nous jusqu'à l’arrivée des micros. Le PC trouve ici l’occasion d'utiliser toute sa puissance pour vous lancer dans le cosmos.
Passionnant.
Bien plus complexe qu’un simulable est par ailleurs assez complexe. Il faut en effet entrer les ordres comme suit : une lettre pour l'action, suivie d'un chiffre pour sa valeur (ex : F3. Soit F pour avancer et 3 pour la vitesse). Ce mode de commande, s'il reste peu maniable, a l’avantage d'ètre très précis et d'obliger le joueur à une parte poste de pilotage précis et suttisamment complet pour manœuvrer.
SUR MISSION Graphisme inacceptable aujourd'hui !
ORBITER Inutile de ce (ait d'espérer profiter de toute la finesse du logiciel sans un disque dur et une mémoire conséquente capable de recevoir un disque virtuel. Muni de cette configuration, le joueur accède à la rapidité et au réalisme « top niveau » de cette simulation.
Orbiter est un programme très complexe. L'imposante notice (en anglais) est bien conçue. Sa lecture et l'assimilation de ses données sont bien sûr indispensables au maniement de la navette. Votre mission va ouvrir un grand nombre de menus et sous-menus, ainsi que de nombreuses fenêtres de contrôle.
Qu'il s'agisse d'un simple vol d'essai ou de la délicate récupération d'un satellite endommagé, le pilote est ici amené à contrôler de multiples phases de pilotage. La représentation graphique des tableaux de bord est fort heureusement très précise. Il est aussi pos- JET Le simulateur de combat le plus vivant ? Peut-être... Jet exige une concentration et des réflexes à toute épreuve.
Avec les meilleurs, parmi les meilleurs.,. Tout à la fois ludique et réaliste.
Jet bénéficie d’une bonne gestion graphique. La simulation est aussi rapide que difficile. De nombreuses options de jeu vont compléter l’intérêt de la partie. Que vous soyez débutant ou non, votre première mission va vous permettre de choisir entre deux modes de combat : départ d’une base terrestre ou attaque dirigée depuis un porte-avions. Après avoir défini l’armement de votre appareil, vous poussez les gaz au maximum pour tester vos réflexes.
Simulation de combat aérien, F15 ne vous initiera pas au pilotage d'un avion. Par contre, il vous séduira par la vivacité des déplacements et le réalisme des combats.
Développé sur un grand nombre de machines, F 15 Strike Eagle s’adapte fort bien aux PC et compatibles ! Il s'agit en fait d'un programme bien plus ludique que réaliste. A la faiblesse des- mani- Le F15, redoutable engin de mort... pulations de pilotage (pas d'instruments de bord excepté le radar...) répond une importante vivacité d'action. Inutile de s'attarder sur les paysages au sol. Pauvres et assez dénudés. La représentation graphique des adversaires est bien plus intéressante l'avion signalé par le radar est bientôt devant vous, paré à lancer l'un de ses missiles.
La principale stratégie de cette mission consiste à décider rapidement du type d'arme à employer face à ces différents adversaires.
Il est ainsi possible d’envoyer des leurres ou encore de virer sur l'aile pour éviter le missile ennemi. Les possibilités étonnantes de ce jet F 15 sont très bien rendues par le programme. Vitesse de vol ou maniabilité, de quoi désarçonner les plus audacieux.
Ce type de simulation se passe difficilement de l'interface joystick et d’une bonne définition graphique. Il s'agit d’un programme plus ludique que stratégique, qui repose davantage sur ses qualités graphiques ou sonores que sur la valeur de son scénario et le réalisme de son maniement. (Dis- auette Microprose.)
Un pilotage complexe et fascinant.
Sible de moduler la vitesse de déroulement du jeu ou d'interrom pre la simulation pour analyser clairement un problème.
Le maniement d'Orbiter est une mission de longue haleine. Superbe de réalisme et de complexité (justifiée...), le logiciel se vil comme une aventure à part entière, bien sûr périlleuse, mais que l'on quitte toujours à regret ! (Disquette Spectrum Holobyte.)
Pas de doute, ce jet de combat est des plus rapides. Il tourne sur lui- même à la vitesse de l'éclair, effectue loopings ou rase-mottes avec autant d'aisance qu'il est possible.
Les commandes permettent de stopper tout mouvement ascensionnel ou transversal par simple pression d'une touche.
' HÜSr- • ¦ G3Q31123E3H LfiiH ¦ ‘'ÜSP* ' ' W [-- r ia: i. i •: .* ÉSQL12Ü3B" C2BL: ggEBi-.-nma Bien que peu réaliste, cette particularité laisse faire d’impressionnantes manœuvres. Pour un pilotage proche malgré tout de la réalité, Jet tire son intérêt des nombreuses options de jeu. Citons par exemple les six vues extérieures (vues haut et bas comprises). La possibilité de visionner à tout instant l'appareil à partir de la base de contrôle ou encore le saut en parachute qui clôture vos plus cuisants échecs !
Cette complexité relative nécessite bien sûr un sérieux entraînement ainsi que l'emploi conjugué du joystick et du clavier. Etayée par de superbes graphismes (celui du pont suspendu par exemple...), l'adaptation de cette simulation sur Pcest une totale réussite. Une seule ombreau tableau :1a représentation des appareils ennemis reste très subjective. L'imagination comblera sans doute cehandicap I (DisquetteSublogic.)
Rien de tel pour voir du pays et apprendre à lire une carte !
Outre son rôle de précurseur, Flight Simulator a également ouvert la voie des airs à de nombreux pilotes en herbe. L’excellent manuel d'utilisation qui accompagne le programme permet à chacun de suivre un véritable cours de pilotage, de repérer ensuite son vol sur des cartes très réalistes.
SOLO FLIGHT I ET II Ce « professionnalisme », doublé d'une grande simplicité de maniement, assure la longévité du programme. Je ne saurais trop le conseiller aux amateurs de sensations fortes... (DisquetteSublogic.)
Alliant action violente et stratégie subtile, Destroyer entraîne le joueur dans une succession de combats navals sans merci.
Vous avez déjà connu l’angoisse des grands fonds ; Destroyervous invite maintenant à traquer vous- même un submersible ennemi. Ce n'est certes pas la seule mission Un graphisme simple mais clair.
Du programme : attaque de convois, surveillance d une zone alliée ou réponse anti-aérienne, la stratégie s'appuie ici sur un graphisme précis et réaliste.
La prise en main du logiciel est- quelque peu délicate. La notice ne fournit pas de tableau récapitulatif des commandes, comme c'est souvent le cas des simulateurs de combat. Maniée au joystick et au clavier, l'aventure ouvre pourtant une dizaine de postes de pilotage distincts : carte, tableau de commandes. Radar, pont, etc. Après FUCHT SIMULATOR Simulateur riche et varié, ce soft s’adresse à tous, débutants ou joueurs confirmés et reste, à ce Jour, inégalé.
Flight Simulator est sans aucun doute le précurseur des simulateurs de vol. Son réalisme et sa maniabilité n'ont pas encore été égalés. Côté scénario, la deuxième fous les instruments indispensables... avoir sélectionné l'une des sept missions prévues par le programme, le joueur novice ne pourra vaincre l'ennemi qu'à condition d'avoir suivi une longue phase d'entraînement préalable.
Le réalisme de la mission tient essentiellement à la précision graphique des tableaux. Un graphisme aussi clair que possible, suffisamment fouillé et • pointu » pour motiver le joueur. Il s'agit par exemple d'actionner les manettes de la salle de commande, de définir sur la carte sa trajectoire ou encore de régler l'angle de tir des différents armements. Autant de manœuvres aussi complexes que captivantes !
Le graphisme extérieur est également de bonne qualité. La représentation des navires amis ou ennemis est superbe. Même chose en ce qui concerne le tir de torpilles, le lâcher de mines ou encore le tir mitrailleur contre l'aviation adverse.
Pour finir avec la stratégie. Destroyer profite de nombreuses et complexes situations de jeu. Telles la reconnaissance du navire •• base », la détection sonar des sous- marins ou le tir anti-aviation. Une phase « arcade » plus que mouvementée ! Unique en son genre (sur PC et compatibles...), ce programme tient à la fois du wargame et du simulateur. C'est dire qu'il mêle avec aisance action et stratégie. (Disquette Epyx.)
Version du programme (couramment appelée PS II) s’est enrichie de nouvelles aires de combat.
Une lutte passionnante qui reste malgré tout très accessible aux débutants. Tableau de bord complet. Piste en trois dimensions qui défile devant le cockpit, la prise en main du logiciel est on ne peut plus facile. C'est en fait la grande variété de scénarios et de situations de vol qui séduit l'utilisateur de PS II.
SUENT SERVICE Tour à tour simple touriste ou courageux combattant des airs, le pilote est ici confronté à toutes les astuces de la navigation aérienne.
Pilotage aux instruments, utilisation des balises, vol par mauvais temps, impossible de se lasser d'un tel programme. Avec l'arrivée de disquettes pleines de scénarios supplémentaires. FS II couvre environ une centaine d'aéroports.
Solo Flight vous met aux commandes d’un avion qui évolue devant vous et offre à son pilote de longues heures de plaisirs. Superbe!
DESTROYER Tout aussi attrayant à mon avis que Flight Simulator, Solo Flight aborde la simulation de vol d'une façon fondamentalement différente. Votre avion va évoluer devant vous, comme s'il s'agissait d'un modèle réduit.
Peut-être moins réaliste, cette disposition permet cependant de visualiser au mieux les manœuvres. Une nouvelle ambiance aussi ludique que pédagogique.
Les passionnés de modélisme connaissent bien ce type de pilotage. Pour les autres, il suffit de mettre les gaz et de tirer le manche pour constater la maniabilité de l'appareil. Le Ryan STA prend son envol sur un paysage stylisé et agréable. Sur le tableau de bord, les classiques instruments de contrôle vont amener le joueur à se servir des balises VOR. Du système d'atterrissage guidé et du vol Un sous-marin est mis à votre disposition par votre PC favori. La prise en main est facile, les missions qui vous incombent le sont beaucoup moins... Le plus complet des logiciels de simulation
sous-marine sur PC!
Riche en graphisme et en stratéaux instruments. Aucune lacune en ce sens, le pilotage reste précis et particulièrement maniable.
Plus que l'action, c’est ici la stratégie de la mission qui nécessite le plus d'attention. Il ne s'agit pas, en effet, de combattre contre un éventuel ennemi. Engagé par l'aéropostal de l'un des nombreux aéroports représentés, vous allez acheminer le courrier, puis confirmer votre expérience et... vos gains! Stimulé par le choix des conditions de vol (quantité de courrier, destinations ou conditions météo), vous êtes bientôt engagé dans une longue et passionnante mission.
C'est assurément l’atout majeur de Solo Flight, un programme qui, grâce à votre témérité et aux nombreuses sauvegardes effectuées au fil des jours, dévoilera pendant longtemps de nouvelles sources d'intérêt. Le réalisme de la simulation est, en ce point, tout aussi enrichissant que celui de Flight Simulator'. (Disquette Microprose.)
Gie, Silent Service bénéficie d'une prise en main facile pour un jeu finalement très difficile à vaincre.
Premier atout : le graphisme de votre mission. A l'intérieur du sous-marin, tout d'abord, chaque poste de travail comporte un décor complet et réaliste.
En position d'attente, le capitaine ?
Apparaît devant son périscope. Ce dernier offre bien sûr la classique vue •¦jumelle». Il vous est enfin possible de sélectionner la carte, le pont, la salle des machines ou le tableau des dommages.
A l'extérieur, le paysage est aussi précis que possible. Si la représentation de vaisseaux ennemis est fort similaire à celle de Sub Batlle, le lancer de torpilles est ici bien plus spectaculaire! Il faut ajouter à l’ensemble un bruitage simple mais convaincant qui contri- bue à l'ambiance de la partie.
La stratégie repose quant à elle sur une complète redéfinition de votre mission. Vous pouvez en effet sélectionner diverses épreuves d'entraînement (tir, approche, fuite, etc.), affronter ensuite de courtes séquences de combat pour enfin plonger dans l’enfer d'une guerre complète !
Dans les deux premiers cas, Silent Service propose au capitaine de THE DAMBUSTERS Judicieux mélange d’action et de stratégie, ce logiciel vous lance dans une mission redoutable contre les barrages de la Ruhr. Votre bombardier attend sur la piste... Cette simulation de combat aérien avait déjà séduit les possesseurs de C64. Le PC entre depuis peu dans la course. Détruire trois des plus importants barrages de la De l'intérêt de beaux graphismes !
Modifier l'armement du submersible, de définir les conditions météorologiques ou bien encore la présence éventuelle de divers facteurs de difficulté supplémentaires (réglage de l'angle de tir des canons ou habileté de l'adversaire, par exemple).
Ces différents menus sont très appréciables : ils permettent au joueur d'adapter la simulation à ses propres capacités, bref de ne pas partir- à l'aveuglette » vers un péril trop grand !
C'est en dernier lieu l'ambiance du combat qui séduira les passionnés de stratégie. Vos adversaires vont réagir clairement à votre approche, fuir s'ils sont en minorité, attaquer si leur puissance de tir est supérieure à la vôtre.
C’est en « faisant le mort » tandis qu’un destroyer ennemi passe juste au-dessus du bâtiment que l'on ressent le plus le sentiment du danger. Un vrai plaisir ! (Disquette Microprose.)
Ruhr, une sacrée mission ! Votre but : traverser les lignes ennemies, survoler les bases adverses pour atteindre sans dommage l'un des plus gros barrages du pays.
The Dambuslers vous place dans le cockpit d'un bombardier Lan- caster. Il est dès lors possible d'accéder à plusieurs postes de contrôle. Il faut tout d'abord observer avec attention la carte du CHUCK YEAGER’S territoire survolé. Toutes les unités ennemies y sont consignées.
Le joueur apprendra à en connaître les forces respectives afin de trouver l'itinéraire le moins dangereux pour cette traversée. Le pilotage met en place trois vues distinctes : cockpit avant, arrière et tourelle de tir.
L'adversaire vous a déjà repéré. Il faut alors lutter tout à la fois contre les avions ennemis, les barrages de dirigeables et les tirs de DCA... Le contexte graphique de l'ensemble est captivant. Les projecteurs de la DCA cisaillent le ciel. Il faudra ti rer à la base du faisceau pour détruire l'unité. Mais votre but ultime apparaît bientôt à l'horizon.
La destruction du barrage est sans aucun doute la phase de combat la plus difficile et la plus captivante. Vous devez trouver l'axe d'approche idéal, réduire la puissance, voler à 230 miles heure, GATO 7 Encore une mission sous-marine qui pèche par des graphismes et une sophistication moins poussés que ses concurrents directs. Ce soft mérite cependant toute votre attention.
Gafoest l'une des plus anciennes simulations de sous-marins. 11 pose les données du problème, assume un combat long et difficile sans pour autant rivaliser avec les programmes plus récents tels Sub Battle ou Silent Service.
Première particularité, il n'est pas possible ici de sélectionner sa première mission. L’aventure vous plonge directement" dans le bain », sans vous permettre d’effectuer la moindre manœuvre d'entraînement.
La représentation graphique de votre tableau de bord est efficace.
Par contre, on regrettera le nombre limité de vues extérieures. Pas de périscope, pas de « pont d'observation », la seule vue de surface prévue met en place une mer qui manque de relief. Le maniement du sous-marin est aisé : piloté à l’aide des flèches du clavier, votre submersible apparaît bientôt sur la carte. Il s'agit alors de Remarquable par la richesse des scénarios possibles et par la finesse des graphismes et de ranimation, Chuck Yeager’s est aujourd’hui, un, voire « le » simulateur que chacun doit posséder... Tout dernier-né de la grande fa- milledessimulateursdevol,
Chuck Yeager's vient détrôner Flight Simulator. Ses qualités sont multiples: superbe animation, choix des options de vol très complet, contexte graphique remarquable.
Un programme qui n'a pas-fini de faire parler de lui !
Le tableau de bord de l'appareil est simple mais complet : un altimètre, un compas, un cadran de ouvrir les soutes de largage et., viser juste ! La charge va rebondir sur l'eau et, peut-être, percuter la | cible au bon moment ! Le graphisme et ranimation de cette der- nière opération sont particulière- | ment réalistes (vue en trois dimensions, gerbes d’eau, etc.). Tout au long de la mission, la stratégie profite également des nombreuses options de pilotage. Dans le poste de commande, il vous est possible de contrôler le régime de chaque moteur, de surveiller leur surchauffe et
d'éteindre d'éventuels incendies dus aux tirs adverses. Difficile alors de penser à tout sans perdre le nord ! ; Servi par un graphisme agréable » The Dambuslers est stratégiquement passionnant ! Une simulation aussi «technique» que ludique.. (Disquette US Gold. Ce logiciel est inclus dans la compilation PC 1512 Hits.)
Repérer l’ennemi, de l'approcher pour enfin lancer l’offensive. La stratégie de ce programme est de bonne qualité. Il faut fréquemment observer le tableau des dommages subis afin de rejoindre le navire de réparation en cas d’urgence.
La difficulté évolue ainsi au fil du jeu pour une mission longue et intéressante. Gato n’est certes pas le meilleur programme du genre disponible sur PC. Ses principaux atouts (écran radar réaliste, maniabilité et stratégie) ne suffi- sent pas toujours à contrer la simplicité des graphismes et le nombre restreint des vues extérieures.
(Disquette Spectrum Holobyte.)
Vitesse relative, un indicateur de vitesse verticale. A cela s'ajoutent l’horizon artificiel et trois manettes : freins, « flaps » et train d'atterrissage. Le maniement de l'avion est très classique. Clavier, joystick ou souris, on choisit son « manche » préféré.
Pour votre premier vol, sélectionnez un parcours simple sur Cessna. Quatorze appareils sont à votre disposition. Les bruitages, silhouettes ou conditions de vol varient sur chacun d'entre eux. Dès la mise en route de la simulation, le programme vous invite à prendre connaissance des différents modes de jeu. Tout d'abord, vous allez déterminer le point de dè- LA GUERRE DU 21 ème SIECLE: APACHE GUNSHIP DISPONSII LAWCHE.. ’tüiseul estçapable de vaincfële&'ï., pires ermemiÿîanks, infanterie, avions grâce son matériel et alternent hautement sophistiqu|?3| Rayons UV, capiéra vidéo,
carrons lance roquettësrS?
Radars perfectionnés, le tôutsous contrôle ordinateur’?
Ses graphismes révolutionnaires en 3-Dvods i -S • transporteront en des lieux étonnants. . !
MICROPROSE FRANCE: 50, Rue part, qu’il s'agisse de décoller du hangar ou d’être déjà à 3 000 pieds d’altitude. Vous pourrez ensuite modifier ce qui apparaît à l’écran.
Outre les classiques vues avant et arrière, on peut observer l’appareil de la tour de contrôle, de derrière (mode de jeu proche de celui de Solo Flight) ou encore d’un satellite (vue aérienne «plate»)!
Ajoutez à cela différents « zooms », des messages radio, etc. Voici sans doute la simulation de vol la plus complète du marché !
Passé le premier stade d’entraînement, vous allez accéder à une nouvelle suite de menus aussi complets qu’intéressants. Vous choisissez alors de slalomer entre des reliefs, de vous lancer dans une course contre la montre ou dans différentes épreuves d’acrobatie.
Chacune de ces simulations admet des options très ingénieuses comme l’enregistrement du vol et de sa reconstitution, un mode « éducatif» qui vous communique de nombreux conseils ou encore le dessin des trajectoires du vol idéal.
Mais que deviendraient toutes ces possibilités sans une animation précise ? La simulation profite ici d’un réalisme captivant. Le décor, tout d’abord, est constitué de blocs et pyramides qui défilent dans un somptueux effet en trois dimensions. Les réactions de l’appareil (plus ou moins vives selon le modèle piloté...) sont très bien gérées. Un seul reproche, l’appareil ne projette aucune ombre sur le sol. Un détail assez gênant puisque les vues autres que celle du cockpit avant ne permettent pas de surveiller le tableau de bord !
Chuck Yeager's est finalement aussi réaliste que ludique. Ce logiciel s'adresse à tous les pilotes, débutants ou professionnels. La notice fournie avec le programme, bien conçue et relativement claire, est un véritable cours de vol et d'acrobatie. Comparée à Flight Simulator, cette simulation à l'avantage de présenter des options de vol inédites et captivantes. Il lui manque peut-être, en contrepartie, la continuité des scénarios. En tout cas, la course aux .. Tilt d’Or» lui est ouverte. (Disquette Electronic Arts.)
PARTIE DE MIROIRS Un titre légèrement abscons mais que les amateurs de mots croisés n auront aucun mel à décoder. Tout cela pour vous présenter échecs, bridge et autres jeux de cartes hé oui, le strip poker demande aussi un cerveau bien fait , wargames ou simulations économiques, bref tous les jeux de réflexion... STRIP POKER Suzi et Mélissa, sont mignonnes à croquer... Strip Poker est un logiciel particulièrement maniable. Les cartes sont de bonne taille et les différentes stratégies (mises, changements de cartes, etc.) s'obtiennent par simple pression des flèches du clavier. En
bref, une partie pleine d’ambiance qui nécessite bien sûr, pour conserver tout son attrait, une parfaite honnêteté de votre part ! (Disquette Artworx.)
Un soft sympathique qui donne vraiment envie d’avoir le plus vite possible des graphismes à ultra haute définition et... en relief !
Peut-être moins « sérieux » que le bridge mais sans doute plus riche en sensation, le Strip Poker a de nombreux adeptes. Ce logiciel est un des meilleurs du genre.
Si les graphismes sont ici loin de la qualité obtenue sur Vamiga par exemple, les deux partenaires, personnalité en répondant à une longue mais judicieuse suite de questions. Un jeu spécial mais' très bien conçu.
Le programme s’étale sur trois disquettes et existe en version «homme» ou «femme»... Il est vrai que le pari est de taille. Après avoir choisi vos origines et diverses autres conditions d’étude, vous Un soft remarquable, proche de l’analyse psychologique : votre personnage est créé à partir de questions sur votre comportement et réagit ensuite comme vous !
Particulièrement original, Alter Ego vous propose de mener une nouvelle vie. Vous n’avez qu’à redéfinir votre caractère et votre H Photos non contractuelles i IMPRIMANTES EXPEDITIONS TRES RAPIDES FRANCE ENTIERE partir de (HT): 4992F (sans remise) soi 1 I COMPATIBLE • la QUALITE VICTOR • VRAI 16-BIT (8086) 6*»0K RAM Sorties série, imprimante.
Plusieurs modèles à partir de (HT):
7. 600F MANNC5MANN VPC 3 et V-286 COMPATIBLE AT»
- 10% CHANGE D’ADRESSE le 15 octobre 1987 Imprimantes Grandes
Marques à partir de (H.T.):
1. 599F Olivetti PERSONAL COMPUTER
- 30% sur H 19 Monochromes OKI COMPATIBLES Plusieurs Modèles à
partir de (H.T.) : PC: 3490F AT: 15 000F Hsppf: data Systems
NEC PORTATIFS GRANDES MARQUES à partir de 9135 F H.T. Streamers
10 Mega Grande marque à partir de (H.T.) 4780F Exposition
Matériel Micro : 150 M2 Maintenance : 10 techniciens à votre
disposition ; contrats de maintenance (sur site ou non)
Location Configurations complexes. Installations Catalogue
Parking privé gratuit prOmOtiQue CENTRE PROFESSIONNEL
MICRO-INFORMATIQUE PRIX CAMPUS -5% Etudiants Enseignants
$ SANYO RAPPORT QUALITÉ-PRIX INÉGALÉ!
Ani est tre sar po En ter co Si ce du eu pa (D «solitaire» (un joueur), plusieurs concurrents vont pouvoir s’entraider pourvenirà boutdu damier. Il existe bien sûr de multiples stratégies pour vaindre le sort. Puisque certains des dominos sont superposés, il sera judicieux par exemple de chercher à éliminer d’abord ceux qui sont au-dessus.
Le jeu qui rend fou ! Les symptômes de la contagion sont clairs: le malade cherche désespérément à s’isoler avec son micro, il a les yeux rouges, légèrement hallucinés, et reste tard au bureau le soir, s’il a réussi à y introduire Shanghai... Voire destin va se dérouler Implacablement devant vous.
Allez répondre à de multiples questions pourvoir peu à peu évoluer un nouveau personnage, le votre naturellement !
Cette aventure, uniquement textuelle, est très intéressante. Tout à la fois sérieux et subtil, le programme trace au vu de vos réponses un destin nouveau et parAMACRACK Tous les passionnés de jeux de lettres joueront avec plaisir avec ce logiciel à la recherche des anagrammes les plus sophistiquées.
Anacrack est un « jeu de lettres » calqué sur le Scrabble. Seule différence avec ce dernier, les anagrammes trouvées ici ne seront pas imbriquées entre elles mais seulement prises en compte pour le score final de la partie.
MAITRE DES MOTS ticulièrement complexe.
Bien sûr, l'interprétation de certaines réponses peut apparaître sujette à caution... Mais qu’importe, la partie est dans son ensemble très ingénieuse, si originale enfin que l’on ne peut qu’apprécier cette résurrection ! (Disquette Activision.)
Lie 1 p ru les set Sîfi PLMl 2 à3 £
- fo U2N 5 S £ Éï i] 5ry | ¦ X !
IL If ** ** £ 77i| Se a 1 ec ti 1 0:î 5 15 £ 555 Hi 3?
X: l £ ; i ià* _ î 4* 55 55 1 rsa l 1 !
S î î : ¦ i4 1,« I l i ] Kl i: I 55 il t- I=« l'i v= Æ 1,1 u 4b É î’«,s
* »•* r : .à 5:Ia îii 1 jfil WÇi £ |;î= 5:1 »? 5 » 1 » i V- »=»
i 5 5 ~s.
& » ... rii tef es t : .44 il H £ -V & J * Iri i:l -= & X E M Eftn r 555" x:i Hi ï s 7 üï H* | -’JT | HUM | | , : Présentées sous forme de menus déroulants, les différentes options vous offrent plusieurs possibilités de travail. L’« analyseur » vous permet par exemple d’afficher toutes les anagrammes d’un certain groupe de lettres (pratique pour tricher au scrabble...). Anablitz et Anabingo vous demandent quant à eux de découvrir ces anagrammes. Temps limité, points de pénalité pour les essais infructueux, il est possible de jouer à plusieurs, de choisir la donne ou d’en laisser le
choix à l’ordinateur. Anabingo permet en outre de parier sur le nombre d’anagrammes existantes et donc de profiter de bonus supplémentaires !
Pour un contexte graphique clair, et de ce fait favorable à la concentration, Anacrack est particulièrement séduisant. Et même s’il ne présente en aucun cas les qualités d’un véritable scrabble (pas d’association entre les différents mots trouvés), il sera le compère infatigable de tous les passionnés de «jeux de lettres». (Disquette La Commande Electronique.)
Des pièces Inspirées du mah-jong, Inspiré d’un très ancien jeu chinois, le mah-jong, Shanghai met en place un damier composé de cent quarante-quatre dominos ou figures. Ces derniers appartiennent respectivement à plusieurs catégories: les «dragons», les «saisons», etc. Le but du jeu : faire disparaître tous les dominos.
Ils s’éliminent par deux, pour peu qu’ils soient semblables et que chacun d’eux soit dégagé à droite ou à gauche.
Affaire de patience et surtout d observation, Shanghai définit différents modes de jeu. Outre la partie qui vont envahir votre exlstence... On peut également faire disparaî tre d’un coup plus de deux figures semblables, tous les dominos de « saison », etc. Une telle partie trouverait encore plus de véracité sur une table de jeux réelle. Cependant, la bonne représentation graphique du damier et l’aide de l’ordinateur (vérification du jeu, chronométrage des parties ou disposition aléatoire des figures), justifient tout à fait l’emploi de la machine.
Un bon jeu de réflexion, réserve bien sûr aux passionnés. (Disquette Activision.)
Encore des jeux de lettres, qui s’adressent, cette fois, a des joueurs confirmés. Austérité et difficulté sont en effet les deux maîtres mots de ce logiciel.
Ce logiciel offre quatre jeux distincts, tous liés à la recherche d’anagrammes ou de mots croisés.
La présentation des différentes parties est assez austère et le jeu, même au plus faible niveau, est assez difficile. Pas de bruitages, des tableaux pratiques mais qui manquent d’ambiance, on donne ici dans le sérieux ! Seul atout du programme: un nombre varié d’épreuves et un marathon qui accepte dix joueurs sur l’ensemble des disciplines.
COMPUTER DIPLOMACY Les épreuves ont toutes trait à la recherche de mots. « Lettre placée» est un classique Master Mind, difficile à souhait. Pour les Wargame de qualité, Computer Diplomacy vous lance dans de subtils conflits. A vous de savoir exactement doser pressions diplomatiques et i nitiati ves tactiques.
Stratégiquement vôtre... Réservé aux fins et patients stratèges, cette mission est aussi efficace que « professionnelle » ! Computer Diplomacy est un wargame de qualité. Sans doute austère puisqu'il ne comporte aucune phase «action», il ne séduira que les passionnés du genre.
Première étape, le choix des ar- rsmfSaBST
• DES DOSSIERS POUR MIEUX CREER
• LE FILM D’UN PRO DECORTIQUE!
• TOUTES LES VIDEO NEWS
• DU COURRIER ET PETITES ANNONCES
• DES DOSSIERS POUR TOUT SAVOIR SUR LA TECHNIQUE
• TOUS LES MATERIELS AU BANC D ’ESSAI
• TOUTES LES ASTUCES EN VENTE CHEZ TOUS LES MARCHANDS DE JOURNAUX
A PARTIR DU 12 OCTOBRE La qualité de ce programme provient à
la fois de la complexité de son scénario et de l'efficacité de
son maniement. Dans le vaisseau, les divers membres de
l'équipage vont en effet attendre vos premiers ordres.
La communication s’établit à l'aide de menus et sous-menus très maniables. Mise en place de la trajectoire, étude scanner d'un ennemi, choix des armes, le scénario ouvre ainsi la voie à de nombreuses techniques de jeu. Bien sûr, les premiers essais seront le plus souvent voués à l'échec. Il faut quand même persévérer... Outre le ciel étoilé qui défile derrière le hublot du cockpit, le joueur appréciera tout particulièrement la représentation ingénieuse des membres de l'équipage ainsi que la complexité des messages et tableaux de bord produits. Un programme de qualité, difficile à
vaincre mais très agréable à utiliser... (Disquette US Gold.)
ECHEC 3D BALANCE OF POWER déterminer les conséquences de vos actes.
Exclusivement stratégique, cette simulation profite d'un maniement avec la souris très efficace (contexte « Windows », disque dur in- Un jeu très actuel : on y parle « aide », « guérilla », « déstabilisation». Superbe pour les amateurs et riche en émotions fortes !
Balance ofPowerest un wargame un peu particulier. Manié à la souris, le jeu propose une carte du monde et de nombreux menus déroulants. Ardu mais passionnant.
La guerre froide qui oppose les deux «super grands», l'URSS et les USA, se joue à coups de déstabilisations politiques, guérillas et «aides» aux pays en voie de développement. Pour prendre part au conflit, vous allez tout d’abord étudier à fond la carte du monde dessinée à l'écran. Chaque pays peut y être sélectionné, puis étudié. Les zones d'influence des deux grandes puissances se colorent. Pour agir, définissez votre but puis sélectionnez votre action. Aide militaire, mouvements de troupes ou soutien financier : de nombreux états (journaux, communiqués, etc.) vont bientôt CHESS
MASTER2000 l’univers impressionnant de l’économie et des finances. Face au marché actuel, votre petite société ne pèse pas bien lourd. Premier conseil d'administration, pre- . Mières mesures : mise au point des prix de vente, des conditions de distribution, etc. L'aventure mise ici sur le réalisme.
Enchaînements de tableaux, comptes rendus, bilans ou faillites, la progression de votre société ne saute aucune des étapes de la dure réalité !
La représentation du jeu est fort Passionnés d’économie et futurs gestionnaires d’entreprises : voici un soft fait sur mesure pour vous... Venture's Business entre très certainement dans la catégorie des logiciels de réflexion. Plus « outil » professionnel que simple jeu, ce programme nécessite en effet de sérieuses connaissances en économie, ou tout du moins une forte volonté de les obtenir... Avant de devenir le «self made man» abouti (la route est longue...), vous allez plonger dans Un excellent logiciel d é- chec* »ur PC, qui deviendra vite le compagnon indispensable des amateurs
confirmés. Nombreuses options, lisibilité graphique, puissance de jeu : génial !
Très semblable à Echec 3D pour la qualité technique de son jeu, Chess Master 2000 profite d’un choix d’options astronomique... Les menus déroulants sont au rendez-vous pour un confort de jeu première classe !
Parlons graphique tout d’abord avec une représentation en trois dimensions qui prête parfois à confusion. Les pièces semblent se chevaucher dans certains cas et les professionnels opteront souvent pour l'échiquier en deux dimensions. Le dessin des pièces est malgré tout très réussi.
Côté stratégie, Chess Master2000 n’a pas son semblable. Niveau de difficulté, aide surun ou plusieurs coups, inversion de l'échiquier, couleur, temps de réflexion, etc. Toutes les options sont propo- mes : vous sélectionnez le nombre de joueurs ainsi que les pays représentés. La mission va ensuite enchaîner de longues phases diplomatiques et tactiques. A l'aide d’ordres tapés au clavier, chacun va orienter son offensive, grossir son armée, décider d'une attaque ou d’un repli.
Très maniable, le jeu communique une carte mondiale qui couvre plusieurs écrans. Visionnée par un scrolling précis, cette carte vous permettra de cerner sans difficulté le danger et de comprendre au plus vite la progression de vos amis et ennemis.
La stratégie de Computer Diplo- macyest d'excellente qualité. Alternant alliances et trahisons, le assez bien graduée. Pour amateurs et débutants.
Echec 3D est une simulation d’échecs. Représentation graphique correcte, niveau de jeu de qualité, un programme agréable et efficace. Ce logiciel se manie très facilement. Il vous suffit, pour bouger une pièce, de marquer cette dernière à l’aide des flèches et de désigner ensuite la case d’arrivée.
Un seul reproche pour la présentation graphique: les cases ne sont pas numérotées.
Echec 3D possède les classiques options d'analyse des Echecs Assistés par Ordinateur: demande d’aide, visualisation des précédents coups, etc. Par contre, il faudra sortir du tableau de jeu pour accéder à toutes ces précieuses manipulations. Le tableau d'aide communique heureusement un écran de contrôle. L’é- chiquier y est cependant trop petit pour que l'on prenne plaisir à jouer de cette façon.
La représentation graphique 3D (2D disponible...) du tableau de jeu est bien conçue. Les pièces ne se chevauchent jamais et aucune ambiguïté ne trahira jamais votre stratégie.
Echec 3D possède enfin une vingtaine de niveaux de jeu, du novice à l'amateur confirmé... Un bon programme. (Disquette FIL.)
Sées. De quoi satisfaire les plus difficiles ! Et si ce choix est complexe, son maniement est assez simple. Les touches de fonctions vont en effet dérouler leurs menus et sous-menus. La plupart des aides sont accessibles par certaines touches directes. Le luxe !
Très beau graphiquement, maniable et d'un niveau de jeu très performant, Chess Master 2000 sera
s. ans aucun doute le compagnon idéal des passionnés d’échecs sur
PC (Disquette Electronic Arts.)
Jeu est subtil, difficile mais passionnant. Notons enfin que des cartes vierges sur papier sont vendues avec le programme pour la notation de vos parties. (Disquette Avalon Hill.)
Chandelle----- bout des étoiles... Le marché interplanétaire de ces années futuristes n'est vraiment pas de tout repos. Aux commandes d'un vaisseau ultra-perfec- Paa facile de devenir riche avec le commerce interstellaire ! Liais le jeu en vaut la : la fortune est au PSI 5 TRADING COMPANY Votre terrain de jeu: le monde... dispensable...), et d’un réalisme effrayant. On y décèle à merveille la stratégie malheureusement familière de cette guerre des ombres. Une aventure à vivre comme un documentaire! (Disquette Mindscape.)
VENTURE’S BUSINESS SIMULATION L'AMIGA 2000 vous ouvra de nouveaux horizons! Il possède les fondions, les taradérisllques d'un PC liées aux qualités exteptionnelles de l'AMIGA.
C'est tout l'environnement MS DOS que vous continuerez d'utiliser en protégeant votre investissement PC: logiciels, périphériques, formation, tout en développant de nouvelles applications (cartes d'extension AMIGA, PC, XT).
C'est l'ouverture sur le monde AMIGA DOS:
- Une unité centrale puissante (Motorola 68000).
- Une interface utilisateur soignée (souris, icônes, menus
déroulants et multifenêtrage). MÊi
- De hautes qualités graphiques fTï Eb couleurs) et sonores j I
hétiseur intégré) Jffî J uchant sur des applications |§H fl
Vidéo, PAO, etc... |
- Des possibilités de calcul f m permettant des applications
sdentifiques. F ¦ C'est deux ordinateurs en un:
- Il permet l'échange de données et le transfert de fichiers d'un
logiciel PC à un logiciel AMIGA et inversement.
- Vrai multitâche, il sait dérouler simultanément un travail sous
MS DOS et sous AMIGA DOS.
Alors, super PC ou super AMIGA?
Un vrai phénomène, en tout cas, l'AMIGA 20001 Commodore UNE TECHNOLOGIE POUR LES PROFESSIONNELS «Ht»'s KIHK An Executive ïninmj Tool Ibii Renu of Oftins 1 jjïi IÏ8 JûflMài - [ni iâVÇ Enter Ckice ?
Heureusement très fiable. Les tableaux sont clairs, tous les documents imprimés si on le désire, et l'accès aux nombreux menus et sous-menus suffisamment rapide pour ne laisser aucune place au hasard. De par la complexité de son réalisme, Venture's Business GRAND SLAM BRIDGE Les bridgeurs acharnés entreront directement dans ce soft. Les autres décou v riront avec bonheur la superbe notice fournie avec le logiciel.
Grand Slam Bridge vous plonge dans une partie de bridge aussi réaliste que maniable. Un jeu clair et très visuel qui profite en outre d'un contexte sonore de qualité.
Attention, il est inutile d’entamer la partie si l'on ne connaît pas les règles essentielles du bridge. La première chose à faire consiste alors à lire la superbe notice livrée avec le logiciel! Un menu vous donne ensuite accès à trois options de jeu.
La démonstration est sans doute trop rapide pour vous venir en aide. Par contre, le menu «option » ouvre la voie à de nombreuses mises en place. Il est par exemple possible de fixer les conventions relatives aux enchères, l'agressivité des joueurs « ordinateur », la présentation graphique (couleur, typed'écran, son, etc.), et bien sûr le niveau de jeu.
Du simple «practice» au grand tournoi, toutes ces options, présentées comme autant de menus Simulation ne s'adresse très certainement qu'aux joueurs avertis.
Signalons quand même que la notice, véritable cours d’économie et de gestion, permettra peut-être au commun des mortels de se lancer dans la course... (Disquette Electronic Arts.)
Et sous-menus, restent d'une clarté remarquable. La complexité de cette mise en place permettra même aux professionnels d'adapter la partie à leur terrain de jeu favori.
Le contexte graphique et sonore ( de l'ensemble est de très bonne qualité. Le bruitage imite à mer-
* ¦ *r 11 M® ggü 1 Un soft qui dialogue en anglais.
Veille la distribution des cartes.
L'écran superpose quant à lui différentes fenêtres pour montrer clairement tous les éléments du jeu. Cette simulation est ainsi à la fois ludique et réaliste. Deux atouts essentiels à la réussite ! (Disquette Electronic Arts.)
DES CRAMPONS SOUS LE JOYSTICK « Les loueurs hurlent, les micros tremblent, les moniteurs sont sur le point d’exploser... » Direct du Parc des Princes ? Pas du tout, simple résumé de ce qui va vous arriver lorsque vous aurez lu les pages qui suivent... WORLD KARATE CHAMPIONSHIP jeu. Utile pour les compatibles qui tournent à 8 Mhz ! Il s’agit ensuite de choisir votre adversaire, ordinateur ou humain.
Le maniement des joueurs se passe difficilement de joysticks. Il existe en effet une douzaine d’actions différentes (position du manche et gâchette) pour envoyer des chassés tournants, des chassés bas ou sautés et autant de coups de poing que possible.
Si la richesse de l’animation accentue le réalisme de la partie, les mimiques du perdant participent aussi à l’ambiance. Il n'est pas question ici de stratégie. On s'appliquera cependant à mettre en place de savants enchaînements, étudiés bien sûr face à un adversaire immobile... (Disquette Epyx.)
Un des meilleurs softs disponibles. Richesse de mouvements, rapidité des dépla- cements, les karatékas retrouveront l'ambiance des tatamis, les autres découvriront les Joies des coups de pied dans la figure et autres atémi. Mais ne vous laissez pas abattre: vous aussi, un iour, vous serez capable d affronter les différents ennemis envoyés à votre rencontre. Bon courage... World Karaté est aussi classique qu'efficace. Dans un contexte graphique agréable, il propose un nombre impressionnant d'attaques et de parades. Le menu de sélection permet dans un premier temps de modifier la
vitesse du PROMO PROFESSIONNELS DANS LES 2 MAGASINS HYPER-CB quantité limitée 16 985F ht PAC ID JîfPOMBÏl Le PAC 286 de Tandon est une roactane compacte dans un coffret attrayant qui économise jusqu'à 42 % de place par rapport aux systèmes AT traditionnels.
Le PAC 286 comporte «nstan dard l'Unité de Gestion de Mémoire PAC 286 TANDON Le PAC 286deTAN00Nestun ofénaieu» personnel qui associe la compatibilité 18M PC AT el une mémoire de masse têvofowinoaire le Data Pac de Tandon, le Oala Pac est une umtë de ifowie Winchester amovible de 30 Méga-octets. Son faible entombiemeni permet de lëm porter partout avec «us, dans une simple malette CARTE DISQUE DUR TANDON 2 520F ht CX 20 ...... 7500 F CA 40 ...... 13500 F CA 70 ...... 16990 F PROMO PC 1512 lan dort IMPRIMANTES 80 COLONNES PROMO TIC HT LIST COUR 120 0 1999’ 1685’ 100 25 LSP
10 2999 ’ 2520’ 120 25 MSP 10 3999’ 3360’ 160 40 MSP 20 4 999’ 4210’ 200 50 IMPRIMANTES 136 COLONNES PROMO MSP 15 4 590’ 38701 160 40 MSP 25 5 999 ’ 50601 200 50 MQP 45- 8500 ' 7170’ 200 95 PROMO PC 1512 AMSTRAD AVEC CARTE DISK DUR TANDON PC 1512 T SÉRIE 1 TARGET 20 TARGET 1 19 9901 ÏIARGET 30 [ 22995' il_ SÉRIE PAC PAC 14190’ | PAC 10 16985’ PAC 2D 19870’ PAC 10 - F 20485’ 1 PAC 20 . F 23280' AMSTRAD EN STOCK DISPONIBLE IMMÉDIATEMENT IMPRIMANTES AMSTRAD NOUVEAU CHEZ HYPER CB NOUVEAU POUR LA CARTE BLANCHE PAO POUR PCW LOGICIEL SEUL 350f LOGICIEL • SOURIS B50' I0GICIEL-SCANNER 850‘ L'ENSEMBLE
LOGICIEL
- SOURIS - SCANNER 1 650' 512Ko-DRIVE 360Ko DMP3000 2 290F ttc |
Livré avec moniteur MONO COUL SD 1 DRIVE 4997' 6890' 00 2 DRIVE
6290' 8190' H0 DISK 0UR 20 Mo 9490' 11 390' CARTES KORTEX
SPECIAL AMSTRAD KXTEL - KXCOM2 TOUS LES COMPATIBLES KORTEX 1200
• KXC0M2 KORTEX 2400 . KXCOM2 CADEAU : 7 logiciels gratuits
POUR TOUT ACHAT PC 1512 COMPLEMENT A L'EQUIPEMENT KXMAIL2
(MAILINGl KXSERV - KALIOP TRAITEMENT DE TEXTEf
REPONOEURMINITELKORTEX 2 990‘ht 1 10 87 votre carte blanche
HYPER-CB est jumelée avec la carte aurore Cetelem *f
¦i|Hfiri)niüaiM"FrT* CPC 464 COULEUR ... 2990F CPC 6128
MONO ..... 2990f CPC 6128 COULEUR .. 3990r
DD1-LECTEUR DISK 1990f FOI -2e LECTEUR .... 1 590F DMP
2000 .. 1690F DMP 3000 .. 2290f DMP
4000 .. 3990f PCW 8 256 PCW 8512 3987'e.i 4740'
tic 4997'h.i. 5 926' ru I Jusqu’à 50000 F de crédit permanent
immédiat, à votre nom* avec la coite blanche jumelée carte
aurore, vous bénéficiez de tous les ovantages de la carte
aurore.
Renseignez-vous chez hyper-CB ‘ Après acceptation du dossier par Cetelem.
DEMANDE DE CARTE BLANCHE A retourner i HYPER-CB. 183 rue St-Ctiailes 75015 Pans NOUVEAU TRAITEMENT DE TEXTE j 1 PCW 9512 Pour recevoir une documentation, cerclez le n° 11, page 182 Je soussigné, désue recevoir une Carte Blanche HYPER-CB et ouvrir un compte crédit permanent Nom s Prénom S Code postal Vdle téléphone DISPONIBLE FIN OCTOBRE PRIX N.C. POUR C0MMAN0ER PAR CORRESPONDANCE OU A CRE0II ENVOYER CE BON A 2 MAGASINS HYPER-CB CB 20, rue de la Pépinière 75008 Paris 16 (1) 42.94.94.04 ouverture du mardi au samedi de 9 li 30 à 13 h de 141i ? 19h30 davantage exploité par les programmeurs?
Mystère... 10th Frame prononcez Tenth Frame est le seul bowling actuellement disponible ! Encore un thème qui n'inspire guère les concepteurs de programmes ludiques. Le jeu est malheureusement trop simple ici pour donner entière satisfaction. Rien que de très classique : la salle est montrée en trois dimensions, le joueur se place, définit ensuite l'angle de son lancer avant de balancer le bras. Bruitages et graphismes sont trop simples ici pour créer une ambiance réaliste.
10th FRAME La monotonie risque vite de briser votre effort. Un tel programme aurait eu plus de sens s’il avait été inclus dans un ensemble d'épreuves sportives du même genre. Le plaisir est ici de bien courte durée... (Disquette Access Software.)
Un des seuls bowlings aujourd’hui disponibles. Trop simple, il laisse le joueur sur sa faim. Pourquoi un tel concept de jeu n'est-il pas PRO-GOLF cis mais bien moins • fouillé » que celui des autres logiciels de golf, Pro-Golf met entre vos mai ns treize clubs classiques.
Bien plus sommaire que d’autres simulateurs de golf, ce soft est d’un emploi sans problèmes. Est-ce suffisant pour s’imposer?
Un programme simple et efficace.
Le menu vous donne la possibilité de jouer seul, à deux, ou de vous entraîner sur un trou particulier.
Dans un contexte graphique pré- Vous en choisissez un, réglez l'angle de tir et observez la force du vent. Très maniable, ce programme s'avère toutefois trop restreint quant à ses possibilités de jeu.
(Disquette Mastertronic.)
SUPER SUMDA Y un jeu qui manque parfois d'ambiance et de dynamisme !
Engagement, première mêlée, premier arrêt surimage... Super Sun- day fait plus appel à votre stratégie qu’à votre joystick. Il faut, pour chaque offensive ou défense, choisir son mode de jeu, définir le rôle respectif des joueurs et prévoir une stratégie précise. Le maniement de ces données est fort complexe. Il faudra dans un premier temps assimiler les règles CHAMPIONSHIP BASKETBALL Une excellente sjmulation qui fera bondir, voire rebondir (!) De joie les amateurs de basket et convaincra tous les autres. A découvrir toutes affaires cessantes.
Au contraire de Super Sunday, ce logiciel reste essentiellement ludique. Animation de qualité, parfaite vision du terrain et de l’action qui s’y déroule. Une partie passionnante et réaliste !
Quatre joueurs vont se disputer le match. Maniée au clavier ou au joystick, cette équipe restreinte a l’avantage de répondre à merveille à la moindre des commandes. Le joueur, assez grand à l'écran pour que l’on puisse bien observer ses mouvements, peut courir dans toutes les directions, dribbler ou protéger sa balle. Côté stratégie, le 500 CC GRAND PRIX secon------ Les simulations de courses autos ou motos sont assez rares sur PC.
500 CC Grand Prix est heureusement disponible aujourd’hui. Pré- cise et réaliste, la course permet à deux joueurs de lutter côte à côte en moto.
Les premiers menus de sélection vous laissent le choix entre les modes un et deux joueurs, une douzaine de circuits et une phase d’entraînement qui précédera la course. Le maniement de la moto est complet : quatre vitesses, accélérateur et freins. La course est de ce fait très réaliste. Bien sûr, les écrans de contrôle sont assez pe- essentielles (avec une notice en anglais...). Ensuite, prendre son temps et observer avec assiduité les réactions de l’équipe adverse.
La même remarque s'applique au contexte graphique de la partie. Si le nombre et la disposition des joueurs sont respectés à la lettre, l'action reste à l'écran assez « brouillonne » et il est souvent difficile de suivre la balle ! Un logiciel à ne pas mettre entre toutes les mains... (Disquette Avalon Hill.)
Jeu reste complexe. Après le choix de l'équipe, vous sélectionnez diverses techniques de défense ou d’attaque.
Enfin, une périoded'entramement vous permettra de travailler votre style seul face au panier.
Fort bien réalisé, ce logiciel présente un judicieux équilibre entre réalismeetplaisirludique. Lepro- gramme séduira de ce fait tant les amateurs que les professionnels.
(Disquette Activision.)
Tits (moitié de l'écran). Ils vous permettent cependant de visualiser la forme du circuit, votre position par rapport aux cinq autres concurrents, l’essence disponible ou la vitesse engagée.
L'animation des motos, enfin, est très bien rendue. Virages penchés, slalom entre les adversaires, une véritable épreuve sportive! 500 CC Grand Prix a peu de concurrents directs sur PC. La simulation n’en est que plus appréciable.
Un excellent programme! (Disquette Microïds.)
Le football américain a décidément du mal à s'imposer en France. Ce soft ne dévoile ses charmes qu'après une longue pratique.
PITSTOP II Le football américain est un sport plutôt mouvementé. Pour respecter le réalisme de la partie, les auteurs de ce logiciel ont pris en compte les nombreuses interruptions de jeu prévues par la règle internationale.
Bilan : une partie plus proche de la simulation que de l’arcade pour Un programme agréable mais qui laisse un goût de frustration : ce soft aurait pu être génial, il est correct... Une course sur quatre roués cette fois. Pitstop II est moins réaliste que 500 CC Grand Prix. Son meilleur atout, la gestion des crevaisons et des « pleins » de réservoir.
Deux joueurs vont s’affronter pour cette première course d’autos.
Trois niveaux de difficulté sont accessibles. Ils diffèrent en fait par la vitesse de pointe de votre engin. Les circuits sont au nombre de quatre.
Le réalisme du pilotage est ici sujet à caution. Il est en effet impos- HORAIRES: LUNDI 14h30 - 19h DU MARDI AU SAMEDI 10h30 - 13h et 14h - 19h COPAM PC 512K
• Microprocesseur 16 bits 8088C • Carte CPU • Emplacement pour
co-processeur mathématique 8087 • Vitesse d’horloge 4,77 Mhz •
Mémoire RAM 512 Ko-extension 640 Ko • Interfaces parallèles
(Centronics) et série (RS232) • Spéciales pour crayon optique
• Sorties RGB, TTLetcomposite»5 ports d’extension (slots) •
Clavier Azerty 88 touches avec flèches séparées • Cartes
monochrome, couleur et graphique incluses • Moniteur 14” vert
bifréquence • Système d’exploitation MS DOS 3.2 • Manuel
d’utilisation en français » Strictement compatible.
• Microprocesseur 16 bits 80286» Carte CPU
• Emplacement pour co-processeur mathématique 8087-2 • 3
vitesses d'horloge 6,8 ou 10 Mhz • Mémoire RAM 512 Ko -
extension .
1 Mo • Interfaces parallèles (Centronics) et série (RS232) • Spéciales pour crayon optique • Sorties RGB, TTL et composite • 8 ports d’extensipn (slots)» 1 disquette 5"1 41,2 Mo
• Disque dur inclus 20 Mo ¦ Clavier Azerty 88 touches avec
flèches séparées • Cartes monochrome, couleur et graphique
incluses
• Contrôleur pour 2 lecteurs de disquettes et 2 diques durs •
Moniteur 14” vert bifrê- quence • Système d’exploitation MS DOS
3. 2 • Manuel d'utilisation en français • Strictement
compatible.
Jeux F15 Strike Eagle Flight Simulator II Infiltrator Silent Service Starglider Subbatte SummerGames fi Ultima III World Games 230 F. 410 F. 225 F. 230 F. 190 F. 270 F. 160 F. 190 F. 250 F.
T. T.C
T. T.C
T. T.C
T. T.C
T. T.C
T. T.C
T. T.C
T. T.C
T. T.C DEMANDE DE CRÉDIT Je desire recevoir 1 Matériel:-------
pour la somme totale de : ... ...... Frais de
port softs 20 F. matériel nous consulter Montant de la
commande _______ Nombre de mensualités (de 4 à 24)
: Je pns à ma demande le versement comptant
chèque C ccpQ Signature : . at-lettre ?
Chèque C mandat C carte bleue G Date e*p. Signature Signature: - .... Date :
• Microprocesseur 16 bits 8088-2 • Carte CPU • Emplacement pour
co-processeur mathématique 8087-2 • 2 vitesses d’horloge 4,77
Mhz 8 Mhz • Mémoire RAM 640 Ko • Interfaces parallèles
(Centronics) et série (RS232) • Spéciales pour crayon optique •
Sorties RGB, TTL et composite • 8 ports d’extension (slots) •
1 disquette 5”1 4 360 Ko • 1 disque dur inclus 20 Mo • Clavier
Azerty 88 touches avec flèches séparées • Cartes monochrome,
couleur et graphique incluses
• Contrôleur pour 2 lecteurs de disquettes et 2 disques durs •
Moniteur 14” vert bifré- quence ¦ Système d’exploitation MS DOS
3. 2 • Manuel d'utilisation en français • Strictement
compatible.
Autres configuration possibles.
Consultez-nous.
Périphériques Carte EGA 2150 F. T.T.C Moniteur EGA 4 590 F. T.T.C Moniteur + mococh. 14” TTL bi-fréquence avec socle orientable 1290 F. T.T.C mprimante EPSON, FX 1000 6190 F. T.T.C Imprimante CITIZEN 120 D 1990F. T.T.C BON DE COMMANDE : à retourner à MICR0ST0RY 14, rue de Poissy, 75005 PARIS Je, soussigné, M ...... Prénom ..... Adresse ..... commande le matériel suivant .
Logiciels utilitaires et professionnels. Nous consulter.
Monochrome + 1 lecteur 5”1 4 360 Ko 4630 F. H.T Monochrome + 2 lecteurs 5” 1 4 360 Ko 5470 F. H.T Couleur + 2 lecteurs 6790F.H.T Disk dur 20 Mo avec carte contrôleur et câble Imprimante Epson LX 800 180 cps, NLQ 2 690 F. T.T.C Imprimante Star NL10 Version IBM 2 590 F. T.T.C Moniteur couleur Thomson CGA 2 550 F. T.T.C marche du matériel , Un partage d'écran astucieux.
Sible de passer les vitesses (boîte automatique) et l’emploi de l'accélérateur et du frein manque parMACADAM BUMPER Un des musts de l’année. Tilt d’or, il a déjà séduit des milliers de joueurs.
Pas d’erreur, il s'agit bien d’un logiciel de sport action. Paru sur un grand nombre de machines, Macadam Bumper profite pleinement de son adaptation sur PC et compatibles. Dans un contexte graphique et sonore de qualité, l’action est vive, précise et... redéfinissable. Un logiciel qui «doit» faire partie de votre ludothèque! Le premier menu offert permet de choisir entre diverses options: pays, configuration, écran, utilisation de la souris, touche “panique», etc. Il suffit ensuite d’insérer la pièce, de pousser le bouton et... c'est parti !
Le maniement du jeu est simple. Il fois d’attrait. Mais ce handicap est toutefois comblé par la stratégie des pannes techniques : vos pneus vont par exemple changer de couleur au fur et à mesure de leur usure.
Il faudra donc effectuer de nombreux arrêts dans les garages. Ici encore, c'est à vous de déplacer les garagistes afin de changer de roue ou de faire le plein du véhicule. Un réalisme agréable mais qui coûte un temps précieux aux novices !
Pitstop II est un programme efficace qui aurait supporté un bonus de réalisme... (Disquette Epyx.)
Encore accentuer l'ambiance «.café » de la partie.
Mais c’est sans aucun doute la phase « construction » qui mérite le plus d’être retenue. L'emploi de la souris est ici bienvenu. Au cla- SUPER TENNIS rebonds. Dès la première partie, il est en fait possible de sélectionner le tableau des options. Quarante fonctions sont ici prises en compte, comme par exemple l'inclinaison du flipper, la valeur de l’inertie, le nombre des balles mises en jeu, etc. Le menu est très complet et, s'il ne donne pas accès à la redéfinition graphique des tableaux, il permet tout de même de modeler la partie au gré de vos ambitions. Même s'il est moins
maniable et moins complet que Macadam Bumper dans sa phase de redéfinition, Night Mission Pinball est aussi attrayant que réaliste. (Disquette Sublogic.)
S'opère soit au clavier, soit à la souris. Deux poussoirs pour les flips, une touche pour malmener la « bête », le tout pour un jeu plus que réaliste. En configuration standard, la partie est superbe de vivacité. Le graphisme et l'animation des sprites sont sans défaut.
Les bruitages réalistes viendront vier, il suffira cependant de manier avec aisance les dix touches de fonction de la machine.
Première manœuvre : vous mettez en place ou modifiez le tableau de jeu. Il suffit ici de sélectionner les éléments puis de les positionner. Coup de peinture sur l'ensemble, il ne reste plus qu'à définir la stratégie. Vous pouvez modifier l'obtention des bonus ainsi que les forces qui agissent sur la boule (rebond, inertie, vitesse, etc.). Sauvegardés sur disquettes, vos tableaux pourront être de nouveau changés à tout moment.
Macadam Bumper est un excellent programme. Complexe quant à ses possibilités de jeu, il reste d’une maniabilité exemplaire. De quoi assurer la bonne humeur de vos futures parties. A ne pas manquer ! (Disquette Ere Informatique.)
Le temps est bien loin des premiers « pongs », les jeux vidéo qui mettaient en scène deux petites barres blanches en guise de raquettes et un carré en guise de balle. Les simulations de tennis ont fait de grands progrès. A vous d'en juger... Seul tennis de qualité disponible sur PC, ce logiciel a bien sûr la partie facile. Un jeu réaliste et complet, une gestion graphique efficace, un programme qui séduira les pros et les novices de la raquette.
Super Tennis a déjà connu le succès sur bon nombre de machines.
Le PC ne fait pas exception à la règle. Le décor 3D met en place tous les éléments nécessaires à l'action. Du public aux ramas- seurs de balles, chacun joue son rôle avec passion. Les joueurs sont maniés au joystick (jeu au clavier difficile...). Leur animation est très réaliste: course sur le cours, passage du revers au coup droit, il est impossible d’imputer MIGHT MISSION PINBALL Idéal pour travailler son revers !
Un quelconque échec à la précision du graphisme ! Ainsi, malgré les repérages toujours délicats en trois dimensions, le joueur peut très vite centrer la balle sur sa raquette. Il est dès lors possible de placer passing-shot, lob, smash ou amorti, de monter au filet, bref, de revivre l'émotion d’un match réel. Côté prise en main, vous modifierez le niveau de jeu et pourrez même ralentir ou accélérer en cours de partie. Un logiciel qui « doit » prendre place dans votre ludothèque. (Disquette FIL.)
Flipper digne d'éloges mais impossible à modifier.
MEAN 18 Ce flipper est aussi célèbre que Macadam Bumper. Aussi complet en ce qui concerne les options de jeu, Night Mission Pinball ne vous permettra pas cependant de modifier le graphisme des tableaux.
Le joueur insère la pièce, valide la partie et tire sur le ressort. Le réalisme de la partie est convaincant.
Sur un bruitage tapageur (combat aérien I), l’animation graphique respecte à merveille l’inertie des Tilt d’or 86, ce logiciel est f idèleaux conditions réelles du golf. Indispensable.
Mean 18 est une des plus belles simulations de golf actuellement disponibles sur PC. Tout à la fois réaliste et simple à manier, ses possibilités ne vous lasseront certainement pas de sitôt.
Le programme vous invite à concou- rir sur trois parcours. Pour chacun d’eux, il est dès lors possible de travailler son jeu sous trois phases d’entraînement. L’option « tee » place le joueur sur un terrain avec des distances échelonnées. C’est la meilleure façon d’apprendre à connaître la puissance directement : 50 20 79 85 Amstrad r'S American iont dis* (Genève) vement des balles est régulier et continu (pas de saut d'image ou d’arrêt trop brusque pour être réaliste...). La gestion des chocs est parfaite. Cette simulation est à mon avis supérieure à bien des programmes tournant sur
d’autres machines (mis à part, peut-être, le Macintosh). Un seul reproche, il est impossible de jouer ici au billard français... Dommage! (Disquette HES Ware.)
Modifier les données relatives aux mouvements des boules. Force des rebonds, inertie ou frottement, PC Pools Challenges peut bien vite se transformer en un sport futuriste, le plus souvent injouable d'ailleurs !
Parallèlement à la richesse de ses options de jeu, le programme se démarque également par la précision de ses graphismes et le réalisme de son animation. Le mouUn choix infini de possibilités... règle graduée. Un logiciel à la fois simple et efficace.
Dernier atout de cette simulation, Mean 18 permet au joueur de remodeler son parcours, de modifier l’apparence des arbres, la composition du terrain (sable, eau, etc.) bref, d’imaginer de nouveaux décors. Tout comme les parties inachevées, ces parcours seront par la suite sauvegardés sur disquette. Une très bonne simulation qui séduira les passionnés et communiquera aux novices le virus d’un sport passionnant.
(Disquette Accolade.)
WINTER G AMES I ET II SOMMER GAMESI et II WORLD GAMES d'épreuves : celles sans risques et cellesqui présentent certaines difficultés et quelques dangers.
Parlons des premières. Ce sont des disciplines liées à la course ou au saut. Il s’agit dans ce cas de manier le joystick avec précision et rapidité, de trouver le rythme Une série de softs qui a marqué toute une génération de joueurs. Epy x s’est en grande partie forgé une réputation de qualité grâce à ses loflj- rents sports. A vous de les découvrir. Vous serez sûrement séduits... C'est à Epyx que nous devons le plus riche ensemble de compétitions sportives. Sans compter celles qui vont encore apparaître.
Selon un même type de fonctionnement, chacune d'elles va nous offrir un large éventail d’épreuves.
Ski ou bobsleigh pour les sports d'hiver, course et saut pour l’été, équitation ou haltérophilie pour World Games. En fait, huit disciplines par logiciel.
On peut différencier ici deux types est complexe. L'écran, séparé en deux fenêtres, propose deux vues du terrain : une vue aérienne et une vue 3D.
Le maniement du club est très réaliste. Il est possible de modifier la position des pieds sur le sol et de choisir entre différents tirs, selon que l'on balance tout le corps ou seulement les bras. Un coup de chapeau à l’animation du joueur.
Le mouvement est lent et décomposé avec précision, superbe en tout cas de réalisme !
Le même soin a été apporté au choix de votre équipement. Tandis que vous sélectionnez quatorze clubs emportés, sur un total de dix-huit disponibles, l'ordinateur dessine à l'écran la forme de ces derniers ainsi que leurs performances respectives.
Trop complexe pour les non initiés, Championship Golf sera le compagnon idéal des professionnels. (Disquette Activision.)
Propre à l'accélération du champion. Ces épreuves sont malgré tout assez semblables et de ce fait moins passionnantes.
Par contre, quand il s’agit de piloter son kayak dans les rapides, de slalomer sur des skis ou de rivaliser avec les plus grands acrobates du monde, l’intérêt entre dans la compétition ! Il est ainsi un certam nombre de disciplines superbes de réalisme. Le contexte graphique et l'originalité du sport chassent la monotonie.
Tion respecte les règles du jeu, qu’elle soit suffisamment souple et réaliste pour reconstituer l’ambiance de la partie. PC Pools Challenges remplit bien son contrat. Le jeu y est rapide, les graphismes et l’animation précis.
Enfin, il vous est possible de modifier les règles et les données de la partie pour en corser encore la difficulté.
Ce programme permet dans un premier temps de comprendre et d’assimiler la dure loi du rebond.
L'ordinateur est à même de vous communiquer la trajectoire de tir la plus favorable et ce, quels que soient la position des balles et le niveau de jeu choisi.
En ce qui concerne la difficulté de l'épreuve, il vous est possible de respective des douze clubs disponibles. Deuxième étape, vous allez travailler sur le green de l’un des trous. Ensuite, il sera possible d’effectuer chacun des •• trous » avant de commencer la compétition.
La disposition graphique de ce logiciel est très appréciable. Le décor réaliste vous permet de parfaitement localiser la disposition du parcours. Une vued’ensemb e est disponible à tout instant. Elle communique le trajet déjà parcouru. A rapproche du drapeau, enfin, c’est une vue aérienne qui vous montrera le green. Cette précision graphique est d'autant plus agréable qu’elle se double d'une animation sans reproche.
Le maniement du joueur est quant à lui très simple. Le choix du club et l’orientation du tir sont issus de la manette de jeu ou du clavier.
Cette orientation se fait par scrol- ling de l'ensemble de la vue, ce qui permet de ne jamais perdre le nord ! Il ne reste plus qu’à moduler la puissance du coup. Pour cela, il faut stopper au bon moment le curseur qui se déplace sur une fi :: T. 4-4!
U r • - _N * 1_ Contrôlez tous les paramètres.
Un logiciel très complexe qui s’adresse avant tout à ceux qui ont une bonne connaissance du golf. Les autres devront travailler leur swing... Cette autre simulation de golf est fondamentalement différente de Mean 18. Plus professionnel et Plaisir garanti avec cette simulation de billard, une des meilleures adaptations aujourd’hui disponibles.
Le billard est un sport passionnant. Encore faut-il que la simula- «• j *•
• ' « 1»
• o*|
- • « PC POOLS CHALLENGES CHAMPIONSHIP GOLF donc plus ardu à
manier, le jeu séduira les connaisseurs. La mise en place
graphique des parcours Ah I la joie d'un trou en trois
bandes... 84 DYNAMIT COMPUTER (ÉLU COMPATIBLE PC XT ® DE
L’ANNÉE PAR LE JOURNAL DE LA PRESSE INFORMATIQUE
PROFESSIONNELLE « DÉCISION INFORMATIQUE » POUR SON RAPPORT
QUALITÉ PRIX) PROMOTION ÉDUCATION NATIONALE (réservée aux
étudiants enseignants) Fht (3 556,82 TTC) L’ORDINATEUR
COMPATIBLE IBM-PC®, LE « CK-PC » (Clown KILLER-PC) incluant :
Boîtier métal pro, carte mère Turbo 8 slots, 4,77 8 Mhz équipée
de 512 Ko extensible à 640 Ko, BIOS légal SIGMA DESIGN (USA),
AWARD (USA) carte contrôleur de lecteurs de disquettes, carte
monochrome graphique imprimante, ou carte CGA imprimante TURBO,
lecteur de disquette japonais et assemblé au Japon,
alimentation 135 W. UL FCC (Normes USA), clavier Azerty 84
touches mécanisme CHERRY ALLEMAND. GARANTIE.. OPTIONS :
MONITEUR TTL ou VIDÉO COMPOSITE .... 716,70F
HT (850,00F TTC) SOURIS ESPRIT (TAIWAN)
. 244,52F HT (290,00F
TTC) SOURIS NEOS (JAPON) la meilleure du marché ...
548,06F HT (650,00F TTC) MS-DOS 3.21 (Manuel français) + GW
BASIC ...... 450,00F HT (533,70F TTC) BOITE DE 10
FREEWARE (sur diskettes RPS) 84,32F HT (100,00F
TTC) BOITE DE 10 DISQUETTES
SF DD ...... 23,61F HT ( 28,00F TTC)
PROMOTIONS EXCEPTIONNELLES (QUANTITÉ LIMITÉE) IMPRIMANTE
OLIVETTI DM-100
...... 1264,76FHT
(1500,00F TTC) DISQUE DUR 20 Meg + Contrôleur
(USA) . 2445,20F HT (2900,00F
TTC) FAITES VOS ADDITIONS ! ET PAS DE VENTE FORCEE DU TYPE Vos
disquettes à 0,50F si vous m’achetez ma boîte de rangement au
prix de son poids en or !!!
FOURNISSEURS DES GRANDS COMPTES FRANÇAIS, CAISSE CENTRALE DES BANQUES POPULAIRES, CNRS, FACULTÉS, ÉCOLES D’INGÉNIEURS, SG2, CULLINET, CEGOS, SLIGOS, PHILIP MORRIS MARLBORO, etc. NOTRE QUALITÉ N’EST PLUS À DÉMONTRER, NOUS N’AVONS QUE DES CLIENTS HEUREUX ET... DES PRIX... À FAIRE PLEURER LES CROCODILES RECHERCHONS MONTEURS CÂBLEURS, TECHNICIENS ÉLECTRONIQUE, INGÉNIEURS kuii a MIT AAIIDIITED 54 rue de Dunkerque - Métro : Gare du Nord Anvers U 111A mil UvmrUICn 75009 PARIS-Tél.: 42,82.17.09 25-Télex: 643295F HEURES D'OUVERTURE : MARDI AU VENDREDI 9 h 30- 13 h 14 h- 19 h- SAMEDI 10 h- 13 h 14
h 30-18 h La stratégie est aussi à l'ordre du jour. La compétition bénéficié d'une souplesse d'utilisation très appréciable. Il est par exemple possible de sélectionner une discipline particulière et de s'y préparer avant l’épreuve finale. Cette dernière est passionnante. Elle autorise un nombre important de joueurs (huit au total) et elle gère les classements des différents pays représentés.
Face à cette richesse et à l’originalité de certaines épreuves, il est difficile de résister longtemps à la tentation. Quant au choix entre ces programmes, il dépend bien sûr de vos goûts. Sachez cependant qu’aucune discipline n'y apparaît en double. (Disquettes Epyx.)
Ces cinq logiciels offrent des pages d’écrans superbes, des animations qui ne laissent que peu de place à la chance... Tout est question d'entraînement !
KARATEKA Un soft superbo qui allie graphismes poussés et danger de l’action. Les mouvements familiers des karatéka sont bien rendus.
Pour allier stratégie et action, Karatéka donne un but à votre mission : délivrer la femme de vos rêves ! Cet enchaînement d'épreuves est superbe de réalisme. Atout principal du jeu, la taille du joueur à l'écran est telle qu’il est possible d'y voir tout le réalisme de son animation. Il ne s’agit pas ici de frapper à tort et à travers.
Votre premier adversaire vient d’apparaître devant vous. Il faut marcher jusqu'à lui et lancer l'offensive. Les deux combattants possèdent un certain nombre de points de vie. Votre objectif : affaiblir et tuer l'adversaire avant qu'il ne soit trop tard.
Les différents coups sont superbes de précision, tout comme la course qui vous pousse plus loin à l'intérieur du temple. Les mouveBOP’N WRESTLE Difficile d’adapter le catch au micro. Cette simulation en fait l’amère expérience.
Reste cependant une bonne humeur et quelques figures dignes d’intérêt. A connaître tout de même.
Bien plus rare que le karaté, le catch est un sport difficile à adapter au micro-ordinateur. Bop'n Wrestle essuie les plâtres : riche ments sont assez lents mais d'une souplesse profitable à la concentration. Les adversaires, enfin, au fur et à mesure de votre progresmoment idéal, sinon : au tapis I tapis avant d’avoir vu les yeux de son adversaire !
Peut-être aurait-il fallu mettre au point une phase d’entraînement, ou encore renoncer à la vue en relief au profit d'une vue aérienne plus précise. Dommage, le programme développe quand même une bonne humeur motivante !
(Disquette Mindscape.)
En plus féroces.
Ajoutez à cela quelques faucons mortels ou autres raffinements et vous comprendrez'qu’il n'est pas toujours facile de retrouver celle que l'on aime ! Un très beau logiciel. (Disquette Broderbund.)
De possibilités et de bonne humeur, l'action est trop confuse cependant pour rester réaliste.
Un ring en trois dimensions accueille nos deux champions. Pas un instant à perdre : vous agrippez votre adversaire pour l'envoyer contre les cordes. Plus facile à dire qu'à faire !
Le maniement de ce logiciel est particulièrement délicat. Tout d'a- Déclenchez vos actions au bord, il est parfois difficile de voir exactement la position réelle des joueurs. La 3D est agréable mais peu pratique en ce sens.
Quant aux fameuses « prises » magiques, elles ne seront efficaces que si vous les déclenchez au bon moment. Le joueur risque bien vite de ne pas suivre le déroulement du jeu et de se retrouver au TAG TEAM WRESTUNG Plus proche de la réalité que le précédent, Tag Team perd cependant un peu de la bonne humeur de son confrère.
Cette simulation de catch est graphiquement plus claire que Bop'n Wrestle. Malheureusement, le jeu y perd un peu de sa bonne humeur. La représentation graphique y est assez précise. Le ring en 3D accueille nos champions pour un match mouvementé. Vous tournez autour de l’adversaire, puis le saisissez à bras le corps.
Il s’agit dès lors de choisir votre prise : il existe ici huit possibilités d’attaque, classiques mais relativement faciles à mettre en œuvre.
L'animation et la taille des joueurs favorisent en effet le repérage sur le ring.
Le jeu profite également de quelques phases succulentes de cruauté : attaque d'un second ennemi par exemple ou lutte hors des limites du ring I On ne trouve malheureusement pas ici l'humour de Bop'n Wrestle : pas de mimiques comiques et peut-être un peu moins de vitalité.
Le jeu reste cependant agreable, réaliste et surtout original... (Disquette Data East.)
Olivier Hautefeuille LOGICIEL ÉDITEUR TYPE GRAPHISME ANIMATION BRUITAGE INTÉRÊT PRIX 10th FRAME Access Soft Bowling
* ** ?** ?* 10 C 221B BAKER STREET Datasoft Cluedo
* **
* ?*
* ?* 14 c 500 CC GRAND PRIX Microid Course motos
* **?
* *?
17 c ACROJET Microprose Simulateur de vol A paraître en novembre c CONSTRUCTION SET Electronic Générateur d’aventures Nouveauté B ICPNSTHUl 1 IL N OC l ALEX HIGGINS Linden Soft Billard Nouv eauté ALTER EGO Activision Rôle et réflexion ?** 17 D INTÉRÊT La Commande Electronique Anagrarçmes ANACBACK Stratégie réflexion Electronic Arts ARCHON Combat de chars Electronic Arts ARTIGFOX Aventure graphique ASTÉRIX Wargame stratégie Mindscape Electronic Arts Epyx BASKET BALL Stratégie action rrwiây.
Aventure animée Sierra on Line BLACK CAULDRON BLUEBERRY ET LE SPECTRE AUX BALLES D’OR Aventure- action Action-stratégie BOBWINNER Catch BOP’N WRESTLE Mindscape First Star Labyrinthe BOULDER DASH - BOULDER DASH II Labyrinthe Bridge BRIDGE 4,0 Championshlp Basketball Bridge PLAYER 2000 Echelle Epyx Sports multiples Aventure graphique Activision Grandslam Bridge Electronic Arts Electronic Arts Simulateur de vol Action guerre Wargame Wargame Microprose Ere Informatique Aventure action Coktel Vision Course motos Flight Simulator Microprose Simulateur combat naval Epyx ECHEC 3D Ere Informatique
Aventure Action EDEN BLUES Simulation combat F15 STRIKE EAGLE Microprose Chess Masler 2000 Simulateur de vol Sublogic Simulateur de vol Sublogic Aventure espionnage .i Spectrum Holobyte Simulateur sous-marin Stratégie action SSI Action stratégie
* *** **** Electronic Arts Bridge Destroyer INTÉRÊT BRUITAGE
EDITEUR LOGICIEL GRAPHISME Aventura action
* *** GREAT ESCAPE i™D_ GULF STRIKE Wargame Avalon Hill Nouveauté
Simulateur Microprose GUNSHIP Aventure espionnage
* ***
* ***
* *** Activision HACKER Aventure espionnage
* ***
* **** Activision HACKER II Combat aérien
* ** Microprose HELLCAT ACE Aventure graphique
* *** Cobra Soft HISTOIRE D'OR Aventure graphique Melbourne House
* *** HOBBIT (THE) Action avent. Strat.
Simulateur de vol Karaté et aventure
* **
* ***
* *** INFILTRATOR
* ***
* **** Sublogic
* **
* **** Broderbund KARATEKA Loriciels Aventure animée Aventure
textuelle
* ***
* ** Sierra On Line KING QUEST LEATHER GODDESSES OFPHOBOS__
Infocom
* **
* ****
* *** Echelle Broderbund LOOE RUNNER Greaf Escape Simulation
spatiale Flipper redétimssable Spectrum Holobyte
* *** LUNAR EXPLORER Ere Informatique
* ***
* ****
* **** MACADAM BUMPER Nouveauté Aventure Coktel Vision Jeu de
lettres Loriciels MAITRE DES MOTS Action inertie
* **
* ***
* *** Electronic Arts MARBLE MADNESS Golf redéfinissable Aventure
policière
* *** Accolade MEURTRES EN SÉRIE_ Cobra Soft Action
* **** Loriciels
* *** Scrabble Simulation économique- Aventure graphique MICRO
SCRABBLE Nouveauté Sierra on line MILLIONNAIRE II Activision
Arcade aventure
* *** Loriciels MISSION Nouveauté Combat aérien MISSIONS EN
RAFALE Action stratégie MYSTÈRE DE PARIS (LE) NIGHT MISSION
PINBALL
* **** Coktel Vision
* ***
* *** Sublogic Combats et arts martiaux Mastertronic Nouveauté
Football NUMÉRO 10 Nouveauté Wargame Origin System Nouveauté
Basket-ball Electronic Arts Simulateur navette spatiale
* *** pectrum lolobyte ORBITER Loriciels ORPHÉE Nouveauté
Atarisoft Aventure graphique Pacman Aventure graphique
PASSAGERS DU VENT (LES) PASSAGERS DU VENT II (LES) PC POOLS
CHALLENGES Infogrames Aventure graphique Nouveauté Infogrames
* ** Billard HES Ware Nouveauté Flipper Electroçjc Arts
ISTRUCTION SET
* **
* **
* ** Course autos PITSTOP II Aventure policière A paraître nov.
déc. 87 Coktel Vision POLAR Roman Informatique Golf Activision
PORTAL
* ** Mastertronic PRO GOLF
* ** Infogrames PROHIBITION PSI 5 TRADING COMPANY Commerce
interstellaire
* ***
* *** LOGICIEL EDITEUR TYPE GRAPHISME ANIMATION BRUITAGE INTÉRÊT
PRIX PYLON RACER Mind Systems Simulateur de v®l
* ** ** *• 10 C RACTER Mindscape Conversationnel Nouveauté D
ROADWAR 2000 SSI Jeu de rôle ?*?* ?** *• 13 C ROBINSON CRUSOE
Coktel Vision Aventure graphique
* *** ?**
* ?** 14 C SABOTEUR II Ubi Soft Aventure action ?***
* ****
* ?* 14 C SARGON III Hayden Software Echecs Nouv eauté D SCENERY
DISK 1 A7 Sublogic Sept Odmptéments
* *?
- - 17 B chacun SEA SEARCH Mark Data Aventure graphique
* ***
* ** - 13 C sas™ Electronic Arts Aventure Nouveauté B SHANGHAI
Activision Réflexion ?**?
- - 14 C SILENT SERVICE Microprose Simulateur sous-marin
* ***
* ***
* ** 17 C SOLO FLIGHT I ET II Microprose Simulateur de vol
* ***
* ****
* *** 17 C SPACE MAX Final Frontier Software Simulation
économique
* ** - * 15 E SPACE OUEST Sierra On Line Aventure animée
* **?
* ??*
* ?* 17 C SPITFIRE ACE Microprose Combat aérien **
* ** *?
10 C SRAM Ere Informatique Aventure graphique
* *** - *?
13 C SRAM 2 Ere Informatique Aventure graphique Nouveauté
n. c. STARFUGHT Electronic Arts Aventure espace Nouveauté C
STARGLIDER Rainbird Combat spatial
* ****
* ****
* ** 15 C STRIP POKER US Gold Strip Poker
* *** - *?
15 C SUB BATTLE Epyx Simulateur sous-marin
* ***
* *** ** 15 C SUB MISSION Mindscape Combat sous-marin
* **
* ?*
* *** 14 D SUMMER GAMES Epyx Sports Multiples
* **?
* **** 16 C SUMMER GAMES II Epyx Sports multiples
* ***
* *****
* *** 16 C ' SUPER SUNDAY Avalon Hlll Football américain
* ** ?** *?
13
• D SUPER TENNIS Fil Tennis
* ****
* **** 18 C sas.
DataEast Catch
* **
* *?* *?
12 C TASSTIME IN TONETOWN Activision Aventure graphique
* ****
* *?
* *?
15 D sût Epyx Jeu de rôle Nouveauté
n. c. TERA Loriciels Jeu de rôle
* ?* - ?** 13 D TOP GUN US Gold Combat aérien ?**
* ** ** 12 C TOPSECHET Loriciels Aventure policière’
* **** - - 14 C TRACER SANCTION Activision Aventure graphique
* **** ** - 15 D TRIVIAL PURSUIT Ubi Soit Jeu de société
* ** *
* ** 14 C ULTIMA III Origin System Jeu de rôle
* ***
* **
* ** 17 D ULTIMA IV Origin System Jeu de rôle Nouveauté
n. c. ULTIMA V Origin System Jeu de rôle Nouveauté
n. c. UNIVERSE II '-- Omnitrend Software Simulation spatiale
* ** - - 14 D VENTURE'S BUSINESS SIMULATION Electronic Arts
Simulation économique
* **** - - 15 D WHKEIN THE WORLD ISCARMEN SANDIEGO Broderbund
Aventure policière ?* - * 14 C WILDERNESS Spectrum Holobyte
Aventure graphique
* ** - * 12 C WINTER GAMES Epyx Sports Multiples
* ?**
* ****
* *** 16 c WINTER GAMES II -- Epyx Sports multiples ?*?*
* ****
* ?** 16 c WORLD GAMES Epyx Sports multiples
* ?**
* ****
* ?** 16 c teSoS Epyx Karaté
* ***
* **
* ** 14 c [WORLD TOUR GOLF Electronic Arts Golf Nouveauté
n. c. [ZAXXON Sega Combat spatial
* **
* **
* ** 12 C Tracer Sanction Win ter Games Shanghaï Space Ouest
DERNIÈRE MINUTE Lunar Explorer Bien plus ludique que réaliste,
cette simulation de navette spatiale déroutera les habitués
du pilotage. Les effets de la faible pesanteur amplifient la
moind re impulsion des réacteurs. Pilotage assez visuel pour
des missions variées : alunissages, rendez-vous en orbite.
Etc. font bon ménage avec une animation tout à fait réussie.
(Dis- quette Spectrum Holobyte) D.b. Type : _ simulation
spatiale Intérêt: XX** Graphisme: - **** Animation:--****
Bruitage---~ Prix:---h Universe II A mi-chemin entre la
simulation économique et le wargame, ce logiciel vous invite
à gérer une station orbitale afin de commercer avec divers
mondes futuristes. Une prise en main relativement ardue pour
une mission de longue haleine. Le jeu se manie à l'aide de
multiples tableaux et ne s’adresse, de ce fait, qu’aux
passionnés du genre.
(Disquette Omhitrend.) O.H. Type: _ gestion spatiale Intérêt:--14 Animation:-- Graphisme :--*** Bruitage:-- Prix:---D Gulf Strike actualité est un peu chamboulée dans îtte version de la guerre du Golfe. Les tats-Unis, alliés à l’Iran, doivent faire lier les Irakiens appuyés par l’URSS.
B but est de déplacer les troupes ame- caines et d’engager le combat pour lire cesser une guerre dont on ne voit lalheureusement pas la fin. Le gra- hisme est simpliste. La psychologie ussi. (Disquette Avalon.) J.-L.R. ype: _ stratégie itérêt: 21 iraphisme:--** ,nimation:--** Iruitage :-- Présidant Elect Vous dirigez la campagne électorale d'un candidat à la Maison Blanche et devez tout faire pour qu'il soit élu.
Cette simulation de qualité porte sur l’ensemble des Etats de l’Union et permet de suivre l'évolution hebdomadaire des sondages. Bien réalisé, ce pro- gramme s'avère fort attrayant mais possède le défaut de ne pas avoir été traduit. (Disquette SSI.) M.B. Type : _simulation politique Intérêt:--14 Graphisme : -***** Animation : - Bruitage :--* Prix :___£ Gettysburg Les gris sont les Sudistes, les bleus sont les Nordistes. Les premiers ont pris la pâtée pendant la guerre de Sécession à Gettysburg. La reconstitution minutieuse de la bataille, carte à l'appui, est une occasion d’exercer
ses talents de stratège et de laisser enfin gagner le fameux général Lee. Les graphismes ne sont pas fameux. (Disguette SSI.) J.-L.R. Type: _stratégie Intérêt:___12 Graphisme: ** Animation :--* Bruitage :- Pr x:--- r Scenery Disk 7 De logiciel représente le douxième du territoire américain, ici de Washington à Miami, pour que vous puissiez le survoler avec Flight Simulator II, le Fught Simulator de Microsoft ou Jet. T ous les détails sur chacun des aéroports de la zone figurent dans la documentation très complète. Vous volez au-dessus du paysage réel mais simplifié. (Disquette Sublogic.)
O.S. Type : paysage pour simulateur Intérêt:___tJI Graphisme :--* * * Animation: celle du programme Bruitaqe :_ celui du programme Prix : _ C Bridge 4.0 I mpossible de se servir de Bridge 4.0si on ne connaît ni les règles du bridge, ni l'anglais. Le mode d’emploi, une feuille volante, est succinct ; le graphisme est inexistant et les donnes sont toujours laissées au hasard. Cette austérité peut plaire aux amateurs de problèmes abstraits, tels qu'ils sont habituellement posés dans les revues spécialisées.
(Disquette Artworx.) J.-L.R. Type : _ jeu de cartes Intérêt : - 10 Graphisme : - * Animation : - Bruitage:- ; Prix :--C Galaxian déal pour retrouver les joies passées Jes premières consoles TV, Galaxian l’est rien d'autre qu'un classique . Space Invaders». Le PC supporte sependant mal cette « nouvelle » adaptation : graphismes sans prétention, scénario éculé, bruitages insipides... L'intérêt de ce logiciel ? Rien d’autre qu'une pièce de collection ! (Disquette AtariSoft.) O.H. Type:--action Intérêt: -- ?
Animation : - *** Graphisme:-- Bruitage :--* Prix : - 6 Arcticfox La guerre des glaces se mène contre des ennemis invisibles, cachés parleur formidable armement, chars anguleux et rutilants, avions véloces. La simulation en trois dimensions, étonnante de rapidité, la variété des commandes et des manœuvres constituent l'intérêt de ce logiciel glacial. Grande variété des niveaux d’entraînement. (Disquette Electronic Arts.) D.S. Type: _ combat de chars Intérêt:--15
* ** .***** Graphisme : Animation: .
Bruitage : Prix : - Wilderness Bien au chaud devant votre micro, vous laisserez-vous convaincre par cette simulation d’opération de survie, paramétrable comme un jeu de rôle ?
Rien n'est laissé au hasard : sous un climat dur pour l'homme comme pour la bête, faisant fi des dangers, vous de- vez chasser, vous orienter, installer des campements... (Disquette Spectrum Holobyte.) J.-P.D. Type : _aventure graphique Intérêt: J2 Graphisme : -¦*"** Animation:-- Bruitage : * Prix:---c Chess Les jeux d’échecs ont beaucoup inspiré les programmeurs. Celui-ci est de bonne facture. La présentation, en deux ou trois dimensions au choix, est agréable. L’animation est bien faite, les mouvements faciles à exécuter. Les amateurs peuvent s’amuseravec les recons-
* *** graphisme : Where In tha World... )e la Hongrie à l'Egypte,
des Balkans a Amérique latine, vous traquez un gang
iternational spécialisédans le vol d’ob- Bts d'art.
L'ordinateur vous livre des ndices et vous permet d’interroger
le ichier d'Interpol. Le dialogue par choix ments. La
sophistication du scénari compense la simplicité du graphismf
(Disquette Broderbund.) J.-P.t Type: _ aventure policier
Intérêt: - J Graphisme: - *' Animation:-- Bruitage :---
Prix:--- Dungeon Système Un « Donjons et dragons » normal est
un jeu de longue haleine. Il en est de même pour cette version
informatisée.
Il faut prévoir de longues heures pour créer une équipe de personnages, puis les lancer dans l'aventure. Tout y est, mais les passionnés regretteront l'absence de l'ambiance du jeu réel. Une bonne initiation pour les autres. (Disquette Coconuts.) J.-L.R. Type: _aventure Intérêt: - 13 Graphisme : Animation Bruitage : Bridge Player 2000 Une section apprentissage apporte une aide directe aux annonces et au jeu. A la fin, cette section présente une page entière de commentaires. Les choix multiples du jeu permettent, aux mauvais perdants de ne recevoir que de .
Bonnes cartes. Les cartes dessinées rendent le jeu agréable, mais on regrette l'absence d’un manuel en français. (Disquette CP Software) J.-L.R. Type : _ jeu de cartes Intérêt : _ 15 Graphisme : _* * * Animation : _ Bruitage:_ Prix: ._C Roadwar 2000 Vous devez amener huit chercheur dans un laboratoire où ils pourror créer un vaccin contre une terrible ma adie. Plus facile à dire qu'à faire : mu jants, cannibales et bandits sont autan d obstacles à surmonter. Graphisme moyens et bruitages discrets, bref tou
• ms éléments caractéristiques des jeu ; de rôle. Pour ceux qui
aiment... (Dis ’ guette SSL) M.E , Jype : _ eu de rôi ‘
Intérêt: ___ 1 ¦ Graphisme: _ ? **i ' Animation : _**i
* Bruitage :_1 c prix : _ r tionnaire sert de référence.
Graphisme adéquat et mode d'emploi en français.
(Leisure Genius.) J.-L.R. Type : -jeu de société Intérêt: _ 13 Graphisme: _1 ***?
Animation : _*•** Bruitage:_ Prix : _C Businessman Les simulateurs d'entreprise sont de plus en plus courants et de qualité très inégale. Businessman se distingue du lot grâce à un grand réalisme des rapports, aux dépens de joueurs peu au fait d'un vocable technique plus hermétique qu'un Tupperware. Et ce n'est pas la présentation Spartiate de l'ensemble qui rassurera les novices ! (Disquette FIC International). M.B. Type : simulation économique Intérêt : _15 Graphisme : _ Animation :_ Bruitage : _ Prix: _F Mission Reprise du thème de MGT pour une nouvelle mission « labyrinthe
”... Votre personnage évolue dans un décor 3D futuriste, tire sur ses ennemis, emprunte les monte-charge et collecte des indices. Le jeu est intéressant, surtout en ce qui concerne la stratégie. Malheu- reusement, il manque ici l'« inertie » qui fit le succès de MGT. (Disquette Loriciels.) O.H. Type : _ action stratégie Intérêt:_ 13 Animation: _**?
Graphisme: _ **** Bruitage:_?*** Prix: _ C Crusade in Europe Micro Scrabble Les fanatiques du scrabble ont un adversaire é leur mesure : le PC. S’ils le trouvent trop fort, ils peuvent lui donner un handicap en le forçant à répondre très vite. Les temps de réponse sont modulables de façon indépendante pourchaque joueur. Un important dic- Crusade in Europe reconstitue les étapes de la reconquête de l’Europe par les Alliés, du débarquement de Normandie, en juin 44, à la bataille des Ardennes, en décembre 44. L'aspect historique est très fouillé. Le mode d'emploi, copieux, est hélas en
anglais.
Les amateurs de paradoxe peuvent essayer de changer le cours de l'histoire.
(Disquette Microprose). J.-L.R. Type : -stratégie Intérêt: _ 12 Graphisme: _ *?
Animation : _* Bruitage:_ Prix: _ F Les Passagers du vent 2 Tiré d'une bande dessinée de F. Bourgeon, ce deuxième album fonctionne selon le même principe que le premier : les personnages se trouvent face à des situations souvent désagréables. Il faut les en sortiren faisant des choix. Même en version EGA, le graphisme sur PC n'atteint pas la qualité de l'Atari ST ou même des Thomson. (Disquette Info- grames) J.-L.R. Type : -aventure graphique Intérêt: _ 15 Graphisme: _ ?
Animation: _ ** Bruitage :_* Prix : _C The Fourth Protocol Cette passionnante mission d’espionnage utilise un menu d'icônes très maniable. Pour les trois phases de l'aventure, vous allez fouiller, interroger vos collègues, téléphoner, consulter, classer des rapports, etc. The Fourth Protocol est un jeu qui fait plus appel à l'imaginaire qu'à l'action, difficile à vaincre mais absolument passionnant (Disquette Ariolasoft.) O.H. Type : -aventure espionnage Intérêt:__15 Animation : _?** Graphisme: _ **** Bruitage :--*** Prix : _c Trivial Pursuit La transcription sur micro du célèbre jeu
de société ne lui fait pas perdre son intérêt. Sachez tout sur tout. Intéressant ou purement anecdotique. Vous rentrez seulement « oui » ou « non » dans la machine, selon que votre réponse (orale) était exacte ou non ! Des aisqueites ae données sont également prévues pour les boulimiques. (Disquette Domark.) D.S. Type - jeu de réflexion Intérêt: _ 14 Graphisme: _*** Animation : _* Bruitage :_*?* Prix : _C Archon Un grand classique mis à la mode PC.
Le graphisme y perd un peu. Mais l'intérêt reste entier. Archon est un compromis entre le jeu de réflexion il faut déplacer des pièces sur un échiquier et le jeu d'action : les rencontres provoquent des batailles homériques, A découvrir absolument par les nouveaux venus à la micro-informatique. (Disquette Ariolasoft.) J.-L.R. Type: _action réflexion Intérêt: _ 14 Graphisme : _*** Animation : _*** Bruitage:_ ** Prix : _C Conflict in Vietnam Reconstitution élaborée de cinq grandes batailles de la guerre du Vietnam, de 1954 (Dien Bien Phu) à 1972 (Quang Tri). Réservé aux
anglophones, le super mode d'emploi donne tous les détails sur les troupes en présence et la façon de les commander. Emules de Clausewitz, vous pouvez diriger les combats, dans l'un ou l'autre camp.
(Disquette Microprose) J.-L.R. Type : -stratégie Intérêt: _ 12 Graphisme : _ *?
Animation: _:_* Bruitage:_ Prix: , C 3 Mallette jeu PC : Échecs 3D, Infiltrator, Numéro 10 PC et compatibles 295 f Disque Suspense, action, peur, frisson, simulation, victoire, bagarre, match, vitesse, espace, espion, stratégie : à vos manettes !
• LE HIT PARADE DES LOGICIELS EST ARRIVE VENEZ TOUS VOTER POUR
VOS LOGICIELS PREFERES ET PROPULSER LES EN TÊTE DU CLASSEMENT
• SUR LARUBRIQUE JEU : LA NOUVELLE FOLIE C'EST DECODEZ LA PHRASE
MYSTÈRE LE PLUS VITE POSSIBLE.
MAIS ATTENTION... VOUS N'ÊTES PAS SEUL SUR L'ENIGME... LA COMPÉTITION SERA RUDE... ET LES LOTS NOMBREUX.
Mallette jeu Amstrad N° 2 : Canadair, Dwarf. Starglider, Star raider II.
Amstrad CPC.
De 149F- à 195F‘. Cassette ou disquette.'
Amstrad N° 1 : Tai-Pan, fmtb hJll FRANCE IMAGE LOGICIEL Les prix FIL sont imbattables.
! PC 1512 Amstra Quand vous achetez un micro-ordinateur, vous vous retrouvez souvent tout nu.
C’est à dire sans le nécessaire pour pouvoir l’utiliser.
Avec Amstrad, tien de tel-, le PC1512 est fourni complet, avec 512 Ko de mémoire, son écran graphique haute résolution, sa mémoire de stockage (3 versions : simple disquette, double disquettes, ou disque dur 20 Mo), son clavier azerty, sa souris, ses interfaces série et parallèle, l’intégrateur GEM, GEM Paint, le Basic 2, les deux systèmes d’exploitation MS-DOS et DOSPlus, sa documentation complète en français.
'Jusqu’au 31 décembre 1987, toutes les versions du PC 1512 Amstrad sont livrées avec “l’Intégrale PC” un logiciel intégré professionnel tournant dans l’environnement GEM comprenant :
• Evolution Sunset, l’un des plus puissants traitements de texte
sur PC et certainement le plus convivial,
• Superbase, l’extraordinaire base de données relationnelles et
graphiques,
• Calcomat, l’excellent tableur graphique.
Tous ces logiciels utilisent l’intégrateur GEM qui leur permet de communiquer ensemble et d’exploiter toutes les ressources de la souris et des menus déroulants.
J : 4997f*h.t. tout habillé !
L’Amstrad PC 1512, c’est la compatibilité PC à partir de 4.997F
- F T.V.A., programmes compris.
L'offre est limitée au 31 décembre 1987.
Dépêchez-vous! Un cadeau surprise vous attend: un pack de 4 jeux best-sellers du hit parade permettra aux plus sérieux de se détendre.
'Prix public généralement constaté 5926,44F T.T.C. CRÉATION GRAPHIQUE VOTRE PC A DU GENIE ______Jnnnmnr? UftllP rl’oUÛ7 n3C tOllPbP 3 1111 CT3VOU Vous ne savez pas dessiner ? Vous n’avez pas touché a un crayon ou à un pinceau depuis des miüénaires ? Qu’à cela ne tienne, vous etes prêt pour découvrir la création graphique sur PC. L’ordinateur pardonne toutes les erreurs vous effacez un trait malhabile ou changez de couleur en moins d’une seconde et sait parfaitement aider les _ débutants avec sa palette de formes préprogrammées. Le plaisir du dessin est, enfin, mis à la disposition de
tous..._ Logiciel graphique, Vectoria 3D cree des objets » en trois dimensions, à partir de dessins en deux dimensions. Pour ce faire, il les considère selon trois angles de vue : de face, de profil et de dessus.
VECTORIA 3D La vue de face d’un objet est un choix arbitraire d'où découlent les deux autres.
La vue de dessus, placée à l’écran sous la vue de face, est celle que l'observateur voit quand il se trouve a la verticale de l’objet. La vue de côté ou vue de gauche se situe à droite de la vue de face. C’est celle que l’observateur voit lorsqu’il se trouve placé à gauche de l’objet. Le logiciel propose, en bas et à droite de l’écran, une représentation en perspective de l'objet. Un menu propose alors une série de sous-menus : création, outil, translation, rotation, zoom, cercle, etc. Le pavé numérique avec les touches de fonction ou la souris permet l'utilisation de toutes les commandes. A
tout moment, il est possible de se déplacer à l’écran de l’une à l’autre des vues. Si on GRAFPAD H OU III menus de commandes sont : traits et crée un rectangle, il apparaît dans la case réservée à la vue de face (menu création) puis dans la case « vue perspective ».
Dans les cases vue de côté et vue de dessus, il n'est plus qu’une ligne.
La vue perspective de Vectoria 3D peut changer de position. Ceci à l'aide des commandes de rotation ou de translation.
Malheureusement, quand la pièce opère l'une de ces deux fonctions, le dessin des trois vues (face, dessus et côté) garde le même axe et l'objet soudé à sa base reste désespérément statique. Pouvoir déplacer la pièce dans les trois plans de création aurait l’avantage de découvrir la vue de droite de l'objet ou même sa vue de dessous et sa vue arrière.
Mystérieusement, la fonction zoom agit sur toutes les vues. C’est une fonction intéressante. Elle permet ainsi de travailler plus efficacement dans les parties surchargées de traits et de nœuds (sommets des arêtes).
Une autre fonction importante : le grand écran. Sous « grand écran », les trois vues planes disparaissent. La vue perspective est agrandie pour occuper la totalité de l'écran. La création en « grand écran » est malheureusement impossible. Les seules retouches possibles consistent à supprimer telle ou telle arête. C’est pourtant là assurément qu’on aurait Logiciel de création graphique, Gratpad III est livré avec une interface, une tablette graphique et un manuel. Tout ça, pour dessiner en deux dimensions. Ce logiciel qui a besoin d’au moins 192 Ko de mémoire fonctionne avec les cartes
graphiques CGA, EGA ou Hercules, mais aussi avec le PC 1512 d'Amstrad.
Agréable à utiliser, il fera des prouesses, pourvu qu’il soit bien guidé. La carte interface se branche dans l’un des connecteurs d’extension interne à l’ordinateur. La tablette, elle, se loge dans le connecteur à quinze broches de la carte. Un « crayon » est connecté à la tablette, il possède un bouton interrupteur.
Il est muni d'une pointe fixe que l’on promène sur la surface de la tablette.
L’interrupteur a pour tâche de commander l'exécution ou la fin d’une commande.
Dans son fonctionnement (avec des menus de commandes du logiciel), la tablette graphique a un air de tablette « professionnelle ». La surface est recouverte d'une feuille sur laquelle sont dessinés les icônes ou le nom des commandes. Pour en sélectionner une, il suffit de poser la pointé du crayon dessus et de cliquer sur l'interrupteur. Les divers souhaité travailler. Car il est certain que l’approche d’un volume par le dessin en deux dimensions sur trois axes n’est pas à la portée de tous.
Vectoria 3D n’est compatible qu’avec lui- même. Les objets tridimensionnels créés à partir d’autres logiciels comme Turbo Cad 3D ou Autocad, par exemple, ne peuvent rentrer dans la bibliothèque de Vectoria.
Les deux types d'écran peuvent être reproduits sur imprimante mais sans aucune annotation écrite. La fonction texte est inexistante. Vectoria 3D demande encore à évoluer. D’ailleurs l’éditeur
(MMC) se propose d'échanger les anciennes versions contre la plus
récente.
Les utilisateurs actuels y trouveront des qualités que n'offre aucun logiciel du même prix (il coûte environ 800 F).
Points, zoom, texte, grille, cotation, taille, déplacement, orientation, fichiers, etc. La fiche de menus est disposée tout autour d’un rectangle blanc qui représente la surface utile du dessin. Au départ, juste après avoir lancé le logiciel, c’est un plein écran que représente cette surface. Le clavier du PC, lui, n’a aucune utilité : les touches sont dessinées sur la tablette et directement utilisables à partir de celle-ci.
Gratpad est un système qui se situe à cheval entre la création graphique et le dessin d'architecture. Sa fonction « épaisseur de trait » (indispensable en architecture) n’est utilisable que pour les sorties sur traceurs ou imprimantes. Alors qu’il possède de nombreuses fonctions inconnues des logiciels graphiques, telles la création de cercles ou d’arcs de cercle selon trois points, ce logiciel est incapablt de remplir une zone autrement que par hachurage. Cela tient essentiellement à son mode de fonctionnement (nœuds et segments) comme Turbo Cad ou Vectorii Grafpad utilise trois types de
coordonnées : absolues, relatives et polaires. Les coordonnées absolues utilisent les longueurs horizontales X et verticales Y pour déterminer un point. Le point 0,0 est usuellement situé sur le coin inférieur gauche du dessin. Le point .
Supérieur droit d'un rectangle de 100 sur 50 sera très exactement situé à 100 et 50 du point 0,0. Les coordonnées relatives permettent de construire le même rectangle de 100 sur 50 n'importe où dans la feuille de dessin en déplaçant son point de départ, le point 0,0. Enfin, les coordonnées polaires permettent de définir la position d'un point par rapport à la dernière position du curseur en donnant la distance et l'angle formé par le nouveau point et l'ancienne position.
Avant de commencer un dessin, l'utilisateur doit définir un format de page (aux standards internationaux) de AO à A5 ou un format prédéfini AX. De même que le format, c’est au début qu'il faut définir une échelle 1:5,3: 2... Une fonction trame ou grille redéfinissable n’autorise les déplacements du curseur que sur les intersections de la trame. Cette trame peut être déplacée de façon à être ajustée au dessin. Les coordonnées sont relatives à l’unité de l’échelle utilisée. Une ligne horizontale de 10 aura une longueur de 50 pour une échelle de 5: 3 (10 x 5).
GEM DRAW Le logiciel fait les calculs sur sept chiffres maximum et en affiche six. Les calculs d'angles se font sur cinq chiffres mais les angles eux-mêmes sont restreints aux nombres entiers (de -360 à +360). Les cercles et arcs de cercles sont dessinés comme des polygones constitués de six à cent cinquante côtés.
Grafpad propose deux modes de création graphique. Le mode continu permet de dessiner comme avec un crayon, à main levée. Le mode vectoriel propose lui le tracé de deux ou plusieurs points qui seront ensuite reliés par des segments.
Création graphique, dessin 3 D., architecture LOGICIEL EDITEUR OU DISTRIBUTEUR GENRE OUTILS PRIX Clip Art 1 et 2 Springboard Sivéa Création graphique Souris 580 F PC Draw Microsoft Création graphique Crayon optique 980 F PC Palntbrush Microsoft ISE Cegos Création graphique Souris 980 F Gem Draw Digital Research Création graphique Souris (livrée avec) 2180 F Gem Paint Digital Research Création graphique Souris (livrée avec) 1 77QF* Grafpad ll lll Hegotron Sémaphore Architecture 20 Tablette graphique 2 120 F Mouse Paint Microsoft Création graphique Souris 640 F Publlsher’s Palntbrush
Z. Soft Création graphique Tablette, souris
N. a Vectoria 3D MMC International Dessin en 3D Souris 880 F '
Gem Paint est livré avec les logiciels Gem et Gem Work.
Il existe six modes de tracé : tracé d'un point, tracé d’une droite à partir de ses deux extrémités, tracé d'une succession de droites ou ligne brisée, tracé d'un cercle grâce à son rayon (deux points), tracé d'un cercle à partir de son périmètre (trois points tangents au périmètre), tracé d’un arc de cercle (centre et extrémités de l'arc de cercle).
Il existe aussi une quinzaine de types de lignes. Si les traits sont d'égale grosseur en mode actif, ils possèdent des niveaux de pointillés différents.
Une originalité, Grafpad possède des calques. Au nombre de quinze, ils sont activables indépendamment les uns des autres. Le dessin est tracé sur le calque supérieur activé (le premier de la série).
Chacun occupe la surface totale de la page. Ce sont des feuilles transparentes ; ainsi leur dessin est visible en sous- impression du calque supérieur.
Le grossissement ou la réduction n'altèrent absolument pas la forme générale du dessin, grâce au procédé vectoriel (nœuds et segments). Il est intéressant de signaler que le logiciel permet de coter le dessin. Ces cotes sont réalisables non seulement horizontalement et verticalement, mais aussi selon n'importe quel angle. L’emplacement des nœuds (ou points) ainsi que leur mode de construction sont gardés en mémoire.
Grafpad n’a plus qu'à calculer et afficher les segments (ou traits). Une fonction Delete (ou effacement) met en lumière ces calculs. S’il est possible d’effacer la Gem Draw laisse toute sa liberté au dessinateur. Après chargement, Ce logiciel affiche une pleine page de dessin.
La partie supérieure de l'écran est réservée pour les diverses commandes.
Elles ressemblent de loin à celles de Mac Draw. On y trouve ainsi : un crayon, une gomme, un pot de peinture, une paire de « ciseaux »... Le crayon effectue presque tous les tracés. Il se manie grâce à la souris.
Le bouton commande simplement l’arrivée d'encre ou son arrêt. Différentes tailles de crayon sont disponibles (plus épais, rond...). Il est également possible de tracer des cercles, des ellipses, des carrés et des rectangles. Plusieurs outils de dessin tels box (rectangle), disk (cercle), etc. sont disponibles.
Des formes, comme les rectangles ou les cercles, peuvent être représentées seulement par leur périmètre ou bien être totalement remplies de couleurs. Gem Draw, lorsqu’il est utilisé avec une carte monochrome, propose diverses trames (ou gris) redéfinissables par l'utilisateur.
Les « ciseaux » ou « lasso » font partie du mode couper coller. Après avoir choisi une partie de dessin, cette fonction la « colle » à une autre place ou la copie dernière action (un point ou un trait), il est également possible de revenir plus en arrière au rythme des actions successives qui ont permis d’élaborer le dessin.
Une fonction zoom permet d'agrandir une partie du dessin. Toutes les fonctions de dessin restent alors utilisables.
Même le « scrolling ».
Après avoir sélectionné une partie du dessin dans une fenêtre, il est possible de changer sa taille, de lui faire effectuer une rotation puis de la replacer ailleurs. Enfin, un mode texte permet d'annoter le dessin. Mais aussi de créer de nouveaux caractères.
Grafpad est un superbe logiciel de création graphique légèrement axé vers l’architecture ou la création de plans (carte informatique, maisons...). Sa facilité d'utilisation et ses nombreuses capacités font de lui un logiciel de création graphique tout à fait agréable à utiliser à la maison.
Sans la déplacer, pour l'incruster ailleurs.
A l’intérieur de la fonction couper coller, des sous-menus autorisent l’agrandissement, la rotation ou la translation des objets découpés.
Finalement, on retrouve dans tous les logiciels de création graphique les principes et outils de l'artiste devant sa toile. Là où l’informatique profite, c'est essentiellement dans les fonctions de zoom (loupe) et de couper coller.
Ce n'est pas rien.
Yves Halbran CARTES DE COMMUNICATION 790 F RS 232,2 ports et parallèle pour AT 350 F asynchrone RS 232, 2 port (1 optionnel) 1 550 F asynchrone RS 232, 4 ports avec câble 1 800 F asynchrone RS 232, 8 ports avec câble 1 795 F Modem KX-TEL minitel et transfert de fichiers 7 450 F Modem KORTEX 1200 2400 KX-TEL et compatibilité Hayes) 3 290 F Modem MISSOURI minitel, semeur, mailing, compatibilité Hayes 4 690 F Modem NIAGARA V21.V22.V23 2 250 F Réseau local 64 postes, liaison RS 422,1 Mb S, accès CSMA CD, topologie en bus comprenant carte TOP NET et câble „ 1 950 F Logiciel et manuel, 1 seul
nécessaire installation CARTES DE PROGRAMMATION 1 590 F d'EPROM (2716 à 27256) 1 790 F 4 EPROMS simultanément (2716 a 27256) 3 290 F 10 EPROMS simultanément (2716 à 27512) 3 800 F de PAL (MMI, NS, Tl„.)
3 800 F de PROM (MMI, NS, Ti, S...) 2 800 F de 87xx (41 A, 42, 48H, 49H) AUTRES CARTES 190 F Carte prototype avec trous métallisés pour XT 250 F Carte prototype avec trous métallisés pour Al 690 F Carte Slot d'extension (X3) et prolongateur pour XT AT CIRCUITS IMPRIMÉS NUS 190 F Carte mère TURBO 1 Mb 80 F Carte contrôleur de drives 80 F Carte monochrome simple 100 F Carte monochrome graphique printer VII 100 F Carte graphique couleur 80 F Carte parallèle imprimante 80 F Carte RS 232 2 ports 90 F Carte multifonctions 384 K 100 F Carte Multi I O 200 F Carte programmateur d ephum MONITEURS 890 F
12" PHILIPS ambre ou vert, entrée vidéo composite .
1 290 F 12" AOC MM211 ambre, socle onentable entres TTL, haute résolution 1000 lignes au centre 2 690 F 14"PHILIPScoul. 600x285.PitÇh0,42, inchn.
4 590 F 14"AOC CM 312coul. EGA CGA, haute résol.
720 x 350 pitch 0,31, anti-reflet, socle onentable 6 200 F 14" PHILIPS PGA EGA CGA coul, haute résol.
850 x 480, pitch 0,31,15.75 Khz à 35 Khz, inclin.
CLAVIERS, SOURIS 790 F Clavier AZERTY 5060, look AT comp. XT AT 1 250 F Clavier AZERTY 5161 102touches. Curseurs séparés. 12 touches de fonctions, comp. XT AT 190 F Kit de cabochons QWEFtTY pour 5060 ou 5161 990 F Souris comp. Microsoft RS 232, sans alim. Ex.
LECTEURS DE DISQUETTES, DISQUES DURS SAUVEGARDES, DUPLICATEURS 990 F Lecteur de disquettes 360 K MITSUBISHI 1 490 F Lecteur de disquettes 1,2 Mb MITSUBISHI 2 990 F Disque dur 20 Mb COGITO ou SEAGATE 5 990 F Disque dur 40 Mb SEAGATE ST251 9 900 F Disque dur 80 Mb 28 mS SEAGATE 5 900 F Kit sauvegarde Interne 60 Mb pour XT AT avec contrôleur 6 500 F Kit sauvegarde externe 60 Mb pour XT AT avec contrôleur 5 990 F Duplicateur de disquettes 5”1 4 260 F Cartouches pour sauvegarde 20 Mb 290 F Cartouches pour sauvegarde 60 Mb IMPRIMANTES MANNESMANN TALLY 2490F MT 80 PC, 80 col. 130 cps 3 800 F MT 85,80
col. 180 45 cps, avec int 4 990 F MT86.132 col. 180 45 cps, avec int 5 500 F MT 87,80 col. 200 50 cps. Introducteur frontal 7 200 F MT 88,132 col. 200 50 cps, Introducteur frontal 5 580F MT 90,80 col. 220 110 cps, à Jet d’encre 5 900 F MT 280,132 col. 200 50 cps 29 000 F MT 910, à laser 10 pages minute EPSON 2 990 F LX 800,80 col. 180 30 cps, T F 6 790 F EX 800,80 col. Option coul. 300 50 cps 6 700 F FX1000,132 col. 240 35 cps 8 950 F LQ1000,136 col. 180 cps, 24 aiguilles 12 425 F LQ 2500,136 col. 324 108 cps 17 600 F SQ 2500, jet d'encre, 136 col. 540 150 cps 25 900 F GQ 3500 laser, 6 ppm
NC Rubans et options CONSOMMABLES & ACCESSOIRES POUR IMPRIMANTES 235 F Listing 80 col. 2500 feuilles 11” 295 F Listing 132 col. 2000 feuilles 11 390 F Data swilches parallèle 1 2, réversib e 590 F Data switches parallèle 1 4, réversible 390 F Data switches RS 232 1 2, réversib e 590 F Data switches RS 232 1 4, réversible CONNECTIQUE 10 F Cinch-Cinch pour moniteur vidéo composite 80 F pour 2 lecteurs de disquettes HE9 ou HE10 150 F pour disque dur (la paire) 225 F Kit pour AT (3 câbles) 75 F Prolongateur pour clavier 150 F pour imprimante parallèle (1.80 m) 275 F pour imprimante parallèle (3.60
m) 150 F pour imprimante RS 232 _ ___ 50 F 2e port série de la carte Multi I O ou RS 232 90 F Adaptateur DB9 DB25 pour carte RS 232 parallôle AT 60 F 2e port série de la carte RS 232 parallèle AT 150 F Centronics Centronics pour Data switches 90 F Gender Changer RS 232 M M, M F F F 90 F Gender Changer Centronics M M, r r 150 F RS 232 mini testeur PIECES DETACHEES 6 ACCESSOIRES 5 300 F 7 500 F NC 990 F 1 250 F 1 980F 550 F 790 F 1 290 F 8F 8F 250 F Onduleur 300 VA avec sauvegarde de 15 mn Onduleur 500 VA avec sauvegarde de 15 mn Onduleur 1 KVA avec sauvegarde de 10 mn Alim. 150 W side switch
SEASON C pour_XT Alim, 180 W side switch SEASONIC p. BABY AT Alim. 220 W side switch SEASONIC pour AT Boitier métallique -llft-up- pour XT Boitier métallique -lift-up- pour BABY AT Boitier métallique -lift-up- format AT Cache plastique 1 2 hauteur pour face avant Cache métallique p. carte périphénque (les 10) Joystick, auto-center, micro adjus, comp IBM, Apple II + . Ile Joystick pour XT 160F DISQUETTES & BOITES DE RANGEMENT 15 F Boite de rgmt 10 disq. 5" 1 4 145 F Bote de rgmt 100 disq. 5 1 4àcham, avec clé 125 F Boite de rgmt 40 disq. 3" 1 2 à Çharn. Avec clé 5" 1 4 Rhône Poulenc FIRE BALL
(bte de 10).
70 F DFDD, 48 tpi 210 F Haute densité pour AT 3” 1 2 Rhône Poulenc FIRE BALL (bte de 10) : 235 F 5‘M 4 neutre gde marque DFDD 48 tpi (sac. 10) 65 F 5" 1 4 couleur DFDD 48 tpi (bte plastique de 10)
• HDM X5P : 9 950 F version portable du X5-2
• HDM AX6P : 16 950 F version portable du Axb-i COPROCESSEURS
ARITHMÉTIQUES 1890 F 8087-2 (8 Mhz) 2 900 F 80287-8 (8 Mhz) 3
450 F 80287-10 (10 Mhz) 6 390 F 80387-16 (16 Mhz) MÉMOIRES
DYNAMIQUES 20 F 4164 120nS 40 F 41256120nS EXTENSIONS 159 F
8250 (pour second port série XT) 250 F 16450 (pour second port
série AT) 7 F 1488,1489 190 F NEC V20 LOGICIELS 890 F DOS 3.21
MICROSOFT HDM et GWBASIC en fr.
2 990 F Multiplan 3 3 290 F Chart2 4 950 F Word 3 1090 F Qulck Basic _ , , 7 800 F Comptabilité SAARI MAJOR, module 1 1 270 F Module 2 (comptabilité analytique) 2 850 F Module 3 (pointage des cpts banque, gestion des effets, déclar. TVA, interface tableur) 5 720 F Pale GIPSI major multisoclétés 10 900 F Gestion comm. Major (stock, fact.. BL, relance) 4 390 F TEXTOR traitement de texte 2 290 F BASOR gestion de base de données 990 F SUPER CALC3 tableur, graphiques et fichiers int.
995 F FIL mallette practi comprenant : ____ Practibase, Practitexte, Practicalc, Practigraphe 190 F Serveur Vidéotex!, se connecte direct sur minitel 1 150 F Turbo Pascal 1 150 F Turbo Basic 1 490 F Turbo C 4 790 F Lotus 1-2-3 8900F Dbase 3 + NC MEMSOFT LIBRAIRIE MICRO 250 F Clefs pour PC et comp. Avec version DOS 3.3 90 F MS DOS facile COMPATIBLES APPLE 3 500 F HDM 2e : 64 K, clavier multi-langage pavé numérique, fonctions Basic 1 250 F Lecteur de disquettes pour Ile 1 350 F Lecteur de disquettes pour Ile 160 F Joystick autocenter 990 F Carte büffer grappler + 990 F Carte 128 K HD
MicroSystèmes 42 42 55 09 67 Rue Sartoris 92250 La Garenne Colombes. Télex 614260 12 Rue Michel) du Crest 1205 Genève 0 (022) 81 28 44 M1 ¦ ¦! I w. Tarit revendeur micros et composants sur demande.
Commandes administratives acceptées, rix TTC modifiables sans préavis.
Apple est une marque déposée par Apple Computer Inc. 'est une marque déposée par IBM Corp. QUALITE; Pour recevoir une dot MicroSystèmes 42 42 55 09 QIIAÜTEl minutes de la Défense spécialiste du compatible APPLE et IBM.
Du lundi au vendredi 9 h 30 à 12 h 30 & 14 h à 19 h 30 fermeture à 18 h CARTES MÈRES 19 900 F AT 386,16 Mhz, format XT, 2 Mb RAM, ext à 8 Mb sur la carte 4 900 F TURBO AT 8 8 10 Mhz, 1 Mb RAM avec 512 K 1 890 F TURBO XT 4. 77 8 Mhz, 1 Mb RAM avec 256 K RAM 1 590 F TURBO XT 4. 77 8 Mhz, 640 K RAM avec 256 K RAM CARTES D’AFFICHAGE 690 F Monochrome graphie printer courte 720 x 34B et port 590 F Graphique couleur 640 x 200 1 590 F Graphique couleur EGA courte 600 x 350 64 couleurs comp EGA CGA MDA, 256 K RAM 2 590 F Graphique couleur PGA courte. 600 x 480 comp. PGA EGA CGA Hercules, 256 K RAM
132 col, programmable par soft CARTES D’EXTENSION MÉMOIRE 990 F 128 K courte pour AT sans RAM 690 F 576 K courte avec 576 K sans RAM 1 490 F Multifonctions 640 K (1 II, 1 RS 232, horloge, port joystick) avec câbles, sans RAM 1 290 F 2 Mb |X)ur XT, avec 2 Mb sans RAM 1 590 F 2.5 Mb pour AT, avec 2.5 Mb sans RAM 1 790 F 3 Mb multifonctions pour AT sans RAM Livré avec MS DOS 3.21 et GW BASIC en français.
Garantie 1 an.
«i» ta«Hio kd 1 I17I ijLi.IqI txrisolûl ïtwiflliïP Etna
• HDMAX6-1 :14 900 F Cade mère Turbo 6,8 ou 10 Mhz 8 slols
d’extensions. 512 K RAM ext. à 640 K 1 Mb Contrôleur
floppy disque dur Lecteur de disquette 1,2 Mb MITSUBISHI Disque
dur 20 Mb Cogito.
Cade graphique couleur CGA ou MGP Cane RS232 (2 pods) et parallèle Clavier Azedy 102 louches camp: AT3 Alimentation Seasonic 180 W. Manuels.
• HDM AX6-2 avec disque dur 40 Mb
• HDM AX6-3 avec disque dur 80 Mb
• HDM AX7 386 : 37 900 F 2 Mb RAM, ext à 8 Mb sur la cade autres
caractéristiques identiques à AX6-2 BON DE COMMANDE à retourner
à HD Microsystèmes 67 rue Sartoris 92250 La Garenne Colombes
• HDM X5-1 : SUPER PROMO Cade mère Turbo 8 4,77 Mhz 8 slots
d'extensions. 256 K RAM ext. à 1 Mb Lecteur de disquette 360 K
MITSUBISHI Cade contrôleur. Cade graphique couleur CGA ou MGP
Clavier Azedy 84 touches comp. XT AT Alimentation Seasonic 150
W. Manuels
• HDM X5-2 avec cade multi I O
• HDM X5-3 avec cade multi I O et disque dur 20 Mb CARTES
D’ENTRÉES SORTIES 990 F Multi I O (1 II, 2 RS 232, horloge,
joystick.
Contrôleur de drives) avec câbles 890 F I O plus II coude (1 II, 2 RS 232. Horloge, joystick) 450 F Horloge calendrier sauvegardée par batterie 490 F Extension joystick 2 pods 250 F Parallèle type Centronics 950 F Entrées Sodies (8255), 48 E S 3 timers 2 290 F AD DA 12 bits, 8 voies CARTES CONTROLEURS 490 F de drives 360 K pour XT, avec câble 790 F de drives 360 K 720 K 1.2 Mb pour XT AT avec câble 1 990 F WESTERN DIGITAL floppy (1.2 Mb 360 K) disque dur 10 à 70 Mb pour AT, avec câble 1 390 F WESTERN DIGITAL de disque dur 20,40 Mb, avec câble 990 F disque dur 10,20,40 Mb, avec câble (Taiwan) 1
290 F disque dur RLL, 20,40 Mb, avec câble (Taiwan) Nom ..... Prénom Société Fonction Désir Nombre gnation CARTES INDUSTRIELLES HQ POUR XT, AT, 386 2 950 F 3 sodies D A 12 bits, 8 entrées A D 12 bits 1mS voie 3 370 F idem version 4 20 mA 4 700 F 8 entrées A D. 12 bits, 35 uS voie. 12 bits 4 870 F Idem version 4 20 mA 2 140 F 16 sodies sur contacts relais Reed 1 725 F 16 entrées isolées par opto-coupleur 1 660 F 16 sodies isolées par opto-coupleur 1 990 F 64 entrées sodies TTL 1 970 F 8 modules E S (solid State relay) pour cade 64 BS TTL Forfait port jusqu'à 5 Kg (au dessus
nous consulter) Total Ci-joint mon règlement de Contre remboursement : Irais de CR et port en sus J Je désire recevoir une documentation complète, je joins 10 F en timbres MUSIQUE : LE PC CHERCHE SA VOIX Dans le concert des micros musiciens, le PC a bien du mal à faire entendre sa voix. Des softs aux performances étonnantes existent pourtant.
Hélas ils sont encore difficiles à trouver en France. Michel Maliarevsky fait le point sur les différentes pistes à suivre... L'informatique musicale commence a faire sonner les trompettes de la renommee. Si ce phénomène est orchestré par des ténors comme le Commodore 64,1 Atari ST ou le MSX de Yamaha, il n’en est pas de même des PC et compatibles avec lesquels les musiciens font encore la sourde oreille. Les logiciels pour PC ne représentent qu’une modeste clique.
Pourtant à travers la jungle musicale, on perçoit déjà de bonnes nouvelles portées par les tam-tams de la rentrée. Les PC vont-ils à leur tour swinguer dans les chaumières ? C’est en tout cas ce que Adagio ma non troppo e molio espressivo.
Violino cresc.
Violino Viola.
Violoncelle.
Cresc.
Cresc.
Cresc.
Cresc.
Laisse espérer le Salon de la Musique qui s’est tenu à Paris au mois de septembre.
Pour l’instant, la musique vibre à l’unisson du Macintosh. Atari a parfaitement réussi sa percée au niveau du grand public et s’est étendu progressivement vers les professionnels en fournissant des logiciels très élaborés : Pro 24 de Steinberg, Sync- Track d’Hybrid Art, Creator de C-Lab. Ce dernier apparaît probablement comme le premier séquenceur fonctionnant en temps réel. Cette réussite tient à la prise en compte d’éléments spécifiques comme la prise MIDI qui équipe ces micros. Sur Ludwig van Beethoven (1826) cresi les PC en revanche, la musique ne s’est pas avérée être un marché
suffisamment porteur. Il aura fallu qu’un concepteur de synthétiseurs, Roland, s'intéresse de plus près au problème en créant une interface MIDI pour que les PC se mettent timidement au diapason. Très timidement d’ailleurs puisque ces interfaces importées au compte-gouttes font quasiment office d’Arlésienne : on n’en trouve presque jamais. Il y a de quoi décourager les éventuels curieux. Second obstacle, leur prix : environ 3 000 F. Outre un coût global plus éleve, le PC ne semblait pas approprié à la musique en raison de sa philosophie plus utilitaire qu’artistique et d’une ergonomie moins
bien adaptée. Mais les chiffres sont la : le parc de PC dans le monde se composerai actuellement de 9 millions d’unités pour 300 000 Atari. Tous les possesseurs de compatibles vont-ils se lancer dans la musique ? C’est encore peu probable dans la mesure où les logiciels musicaux sont complexes et nécessitent une mise en œuvre suffisamment fastidieuse pour rebuter les dilettantes. Aujourd'hui, les logiciels musicaux pour PC s’adressent aux professionnels en raison du coût du système complet : plusieurs synthétiseurs MIDI sont souhaitables. Ce qui signifie qu faut disposer de plusieurs dizaines
de milliers de francs indépendamment du matériel informatique. Pourtant révolution en micro-informatique est très rapide : avec les compatibles PC, on est passe d’environ 30 000 F à 10 000 F, sans imprimante bien entendu. A ce sujet, les musiciens qui veulent déposer leur œuvri sur partitions doivent savoir que les transcriptions sur imprimante sont maintenant acceptées par la SACEM. Ce qui ne nécessite pas l’achat d’une imprimante très sophistiquée telle que celle au laser.
L’évolution technologique a beau etre spectaculaire, pour être tenu au courant de ce qui se fait sur PC dans le milieu de musiciens, il n’existe encore que la vieille méthode du bouche à oreille. Certains utilisateurs bidouillent dans leur coin en gardant jalousement leurs secrets. On trouve quelques logiciels très intéressan ' (voir tableau) mais qui les connaît ? On vend environ un logiciel pour PC contre cent pour ST. C’est fort peu d’autant que presse spécialisée reste encore très discrète sur ce sujet en France.
En fait le cercle est vicieux. Les logiciels musicaux pour PC sont bien implantés aux.
Etats-Unis. Il faut donc les importer, les ' tester et les faire connaître. Ce processus est encore très artisanal. Il consiste pour certains aficionados à se débrouiller pour séparer le bon grain de l’ivraie, puis à écouler le produit. C’est ce que font les sociétés Numéra et M.P.I., reprenant les vieux schémas des pionniers oü des découvreurs, en rêvant secrètement que la presse prendra le relais.
Caractéristiques des principaux softs disponibles en France LOGICIEL MARQUE • TYPE IMPORTATEUR CARACTÉRISTIQUES MATÉRIEL NECESSAIRE PRIX TEXTURE Dr. T Séquenceur Numéra Séquenceur : 2304 séquences.
72000 noies. 96 patterns de 24 pistes. Compatible avec le Copyist.
PC ou compatible, 256 Ko RAM minimum. Carte monochrome, graphique, DOS 2.0 ou plus. 1 interface Midi.
3150 F THE COPYIST Dr. T Editeur de partition Numéra Plus de 100 symboles dont symboles personnalisés.
Importe exporte les fichiers des séquenceurs Midi. Texture, Séquenceur+.
PC ou compatible. 256 Ko Ram minimum, Carte monochrome (type Hercules) ou graphique, DOS 2.10 ou plus.
1 750 F PERSONAL COMPOSER Jim Miller Séquenceur Editeur de partition Edition Librairie DX TX MPI ou Numéra Séquenceur 50 000 événements.
32 pistes polyphoniques.
Enregistrement en temps réel, pas à pas. Editeur de partition (propres symboles, système de macro-commandes). Edition- Librairie. 800 sons sur disque.
PC ou compatible, 640 Ko Ram minimum, Carte monochrome (type Hercules) ou graphique (EGA), DOS 2.0 ou plus, Interface Midi.
4 500 F VOICE MANAGER LIBRARIAN Bacchus Edition Librairie DX TX Numéra 2240 sons par disque. 2 banques actives simultanément. T ri alphabet automatique.
PC ou compatible. 256 Ko Ram minimum. Carte graphique (Hercules ou EGA), DOS 2.10 et plus.
1 600 F VOICE MANAGER Ouick Edilof Bacchus Edition Numéra Compatible avec le Voice-Manager. Affichage de l'algorythme. Copies d'enveloppes, opérateurs d'un même son ou différent.
PC ou compatible. 256 Ko Ram minimum, Carte graphique (Hercules ou EGA) DOS 2.10 et plus.
1600F TX81Z Graphie Edlllng System Bacchus Editeur de son. Editeur de performance.
Numéra Editeur de son : multifenêtre, icônes, souris, etc. Editeur de performance : 8 instruments indépendants PC ou compatible, 384 Ko Ram minimum. Carte monochrome (Hercules) ou graphique (EGA ou WY-700), DOS 2.10 ou plus.
2 400F Les prix des logiciels lonl Irémir. Il est vrai que la plupart d'entre eux s’adressent à des professionnels à la recherche des meilleurs outils.
Saluons en passant l’arrivée d'un nouveau confrère : le magazine Keyboards, spécialisé dans l’informatique musicale et il la musique digitale.
Les créateurs de logiciels de musique sont américains ou canadiens. On trouve peu de créations européennes comme le C-Lab conçu par l’allemand Gerhard Lengeling. En France, les logiciels pour PC dignes d’intérêt se comptent sur les doigts de la main. Et pourtant, le paysage semble 3 se développer lentement face à un marché difficile à cerner. Les logiciels disponibles sont du type séquenceur, éditeur de sons ou librairie de sons axés sur les claviers Yamaha DX et TX.
Certains modèles, comme la série Voice Manager de Bacchus, sont conçus pour être corésidents en mémoire et peuvent donc être rappelés à tout moment. La s vedette est sans conteste le Personal ; Composer de Jim Miller utilisé par Jean- Michel Jarre lors de son spectacle à Houston. Ce séquenceur de 32 pistes permet entre autres de visualiser ts instantanément une séquence musicale sous la forme de partition écrite.
De plus toutes les fonctions sont en temps ¦ If réel et pas à pas. Ce logiciel affiche nettement ses préférences : elles vont aux professionnels de l’écriture musicale plus qu'aux chercheurs improvisateurs néophytes. Ce logiciel nécessite également l’adjonction d’une interface Roland MPU 401 et d’une interface l.'B.M. Ces logiciels sont donc bien ciblés. On a la plus grande chance de les trouver, à Paris, chez Numéra ou chez M.P.I. Durant le Salon de la Musique, de nouveaux logiciels pour PC et compatibles ont été présentés. L'effort principal a porté sur une meilleure information du public.
Ainsi, pour Adrien Gosset et l’équipe de MPI, la musique sur PC existe au même titre que sur ST. Leur premier objectif : bien faire connaître le fameux Personal Composer en trouvant une solution ergonomique fiable grâce à un savant package. Oyez, braves musiciens : pour la relativement modique somme de 20 000 F, vous disposez d'un système global performant, le tout sur disque dur. Fini les adjonctions laborieuses, les piratages hasardeux. Time is money. M.P.I. a également présenté un séquenceur, éditeur de partition et éditeur DX en « direct access » (la bagatelle de deux millions d’événements
sur un disque dur de 20 Mo). Ce logiciel baptisé Tiff vient des Etats-Unis.
Du Canada, un séquenceur de synthèse additive, le logiciel Lear. Citons encore un séquenceur 64 pistes, le Voyetra + 3. Un nouveau venu également, qui risque de faire « du bruit dans le Landerneau » : un logiciel éducatif (enfin !) Qui se présente sous la forme d’un juke-box avec deux mille chansons en mémoire. Le public disposera ainsi d'un catalogue retraçant l’histoire de la Rock-Music qu’il pourra disséquer et analyser. A nous les subtils arrangements à la Lennon-Mac Cartney, les riffs sauvages de Jimi Hendrix. Les célèbres compositions pourront faire l’objet de modifications ou
d'interventions personnelles. Michael Jackson deviendra- t-il le roi du paso doble dans les foyers français ? Ce type de logiciel, inexistant en micro-informatique musicale PC, pourrait . être capable de permettre au PC de trouver le bon tempo. Ce synthétiseur à 9 voix sera doté d’une boîte à rythme.
Autre bonne nouvelle : I.B.M. et Yamaha ont planché collectivement pour proposer une interface MIDI intégrant le générateur de son FM de Yamaha, le « sound generator FBOI », le tout pour environ 3 000 F. Le Salon a également été l'occasion de découvrir un prototype du logiciel Personal Composer 2.0, non encore commercialise aux Etats-Unis.
Signalons encore un nouveau séquenceur, le Sequencer + et, ô miracle, des interfaces MIDI Voyetra.
On a pu aussi admirer un logiciel d’édition compatible avec le C-Lab Creator. Celui- ci, probablement disponible en décembre, sera de la même veine que le séquenceur.
Le concepteur semble préférer peaufiner un produit aussi compétitif, quitte à en retarder la sortie. A l’occasion de ce Salon, informaticiens et musiciens ont uni leurs compétences et leur talent pour mitonner d'alléchantes démonstrations. Pour les PC et compatibles, une excellente vitrine de la micro-informatique musicale s'est ouverte, grâce à MPI par exemple. On serait tenté de reconnaître que c’est une première en France dans ce domaine. Le moyen de lever un coin du voile... Mais il faut que les musiciens sur PC sachent être patients. Les produits présentés là ne sont pas forcément
disponibles immédiatement. Plus la demande sera importante et plus les choses iront vite. Qu’on se le dise !
Michel Maliarevsky Freeware, shareware, de drôles de mots pour qualifier des logiciels. Le premier désigne les logiciels gratuits et d'accès libre, c'est-à-dire qu'il n'est pas nécessaire de faire partie d’un club pour se les procurer. Quant au « shareware », il qualifie un logiciel d’accès tout aussi libre mais pour lequel l'utilisateur ne paie qu’après essai et si ça lui plaît. Pour simplifier : conquis, vous envoyez la monnaie ; pas conquis, pas de dollars. En outre, le logiciel en shareware fait sa promotion lors de l'exécution : des pages écran demandent à l’utilisateur de faire tourner
le logiciel devant d’autres. Une plus large diffusion est ainsi assurée !
SOFTS GRATUITS : LE RUSH Des logiciels gratuits ? Impensable ! Et pourtant... ce phénomène lancé aux Etats-Unis déferle aujourd’hui sur la France.
Des softs de grande qualité sont ainsi proposés aux utilisateurs qui les testent librement freeware ou payent s’ils en sont satisfaits : shareware. Où se les procurer ? Comment les utiliser ?
Voici toutes les pistes à connaître... Cher Ware ?
Combien coûte un logiciel sur PC? Mis en vente dans le circuit commercial normal, le prix des programmes s’échelonne de 400 à plus de 30 000 F. Les logiciels en freeware ou en shareware se trouvent à partir de zéro franc pour atteindre au maximum la somme de 200 F. Les clubs : 0 F plus une adhésion.
Les réseaux : 0 F ou payant !
Les serveurs : unité PTT + serveur.
Ls revues : 20 à 30 F. Les groupes d'utiisateurs : 70 à 90 F la disquette.
Certaines boutiques : 200 F environ.
Prix des • Shareware » : 5 à 200 $ (1 300 F étant le maximum rencontré).
Mais où trouve-t-on ces logiciels gratuits ?
Les réseaux : sans être officiels, ils assurent une grande part de la diffusion des logiciels en freeware. Ces réseaux se constituent dans les écoles, les lycées, les grandes surfaces, les boutiques de micro et même les entreprises ou sociétés équipées de PC. Pour pénétrer dans un tel réseau, il suffit d’en parler autour de soi.
Le logiciel ne coûte alors que le prix de la disquette vierge.
Les clubs : l’endroit idéal pour se procurer ces fameux logiciels. Les clubs sont souvent approvisionnés par leurs propres membres. Les plus doués, et c’est leur rôle, conçoivent des programmes qu'ils mettent à la disposition des adhérents. De plus, l’échange entre clubs permet une large diffusion des meilleurs softs. Prix : celui d’une adhésion. Gufih est l’un d'entre eux, club officiel de GEM. OUF propose à ses adhérents une lettre mensuelle et des programmes (adhésion annuelle : 270 F).
Les revues : elles sont encore peu nombreuses en France à publier des programmes pour PC. On en trouve parfois dans Tilt ou SVM. L’inconvénient de ces programmes gratuits, c'est qu’il faut les recopier avec le lot d’erreurs de frappe à la clef.
Les serveurs : de plus en plus couramment, les logiciels en freeware ou en shareware sont diffusés par des serveurs. Il faut alors « télécharger » les programmes. Cette opération consiste à se connecter à un serveur (avec minitel ou un modem et un logiciel de communication) et à suivre les instructions à l’écran. Le programme proposé entre alors, via le minitel ou le modem, dans le PC. Il est ainsi téléchargé. Les serveurs sont privés mais accessibles à tous. Les seules notes à payer sont celles du téléphone. Calvacom, longtemps dédié à l’Apple, a ouvert ses lignes aux PC. OUF, un groupe
d'utilisateurs, est lui-même résident sur Calvacom. Il propose ses propres services de téléchargement, OUF TEL et OUF LOG. Des revues comme l'Ordinateur individuel ou Soft et Micro proposent aussi, sur leur serveur, un grand nombre de programmes en freeware à télécharger.
Les groupes d’utilisateurs : ce ne sont pas nécessairement des clubs. Ils sont à la base formés de passionnés d’une machine. Ces utilisateurs se réunissent ou ont des contacts téléphoniques. Ils forment en quelque sorte un « club » privé.
Certains de ces groupes plus entreprenants que d'autres récoltent, répertorient, testent, trancisent, corrigent... des programmes de leur conception ou venus d'ailleurs.
Souvent ils éditent un catalogue. Ensuite, ils diffusent les logiciels dans le domaine public. Ces programmes ne peuvent être comparés, en termes de finition et de documentation, à des produits de type commercial (encore que, pour certains...). Leur prix varie de 50 à 190 F la disquette.
Attention, le logiciel est gratuit. Le prix comprend l'achat de la disquette et les différents services de collecte, de mise en forme, etc. Parmi ces groupes d'utilisateurs, on retrouve Gufih (qui n'a pas pour seule vocation son club GEM) et VIF, l’un des plus structurés.
Quels types de logiciels trouve-t-on dans le domaine public ? Tous ou presque. Des jeux, des utilitaires et langages, des logiciels de création graphique, des applications professionnelles, des bases de données relationnelles, des logiciels de création musicale, des logiciels éducatifs (VIF propose, par exemple, un ensemble de cours pour apprendre à programmer en Pascal), des logiciels inclassables (Chef gère plusieurs centaines de recettes de cuisines), etc. Les logiciels en freeware ou en shareware se comptent par milliers. Ils ne sont pas tous forcément bons ou originaux. Mais ils ont le
mérite d'exister.
Ils sont encore pour la plupart en anglais, venant d'outre-Atlantique. Néanmoins, les Français se mettent au travail et leurs produits arrivent. PSI a eu la bonne idée d’éditer un livre, » 100 logiciels du domaine public sur PC». Cet ouvrage explique les commandes des principaux logiciels en free ou shareware.
Que faut-il retenir sur ces logiciels ? Tout d’abord, c’est un état d’esprit différent du monde de l’édition. La copie de ces logiciels est non seulement autorisée mais surtout recommandée pour prolonger la chaîne et les diffuser le plus largement possible. Enfin, ces programmes ne sont pas toujours très performants. Ils sont perfectibles mais leur rapport qualité-prix est imbattable.
Yves Flalbran Adresses utiles : Clubs: Gufih : 37, boulevard St-Jacques, 75014 Paris, (1)45.65.10.11. OUF: 10, rue St-Nicolas, 75012 Paris,
(1) 43.44.82.65. Groupes d’utilisateurs : Gufih (voir Clubs).
VIF : 5, rue de Bassano, 75116 Paris,
(1) 47.40.09.11. Serveurs : „ Calvacom : 87, boulevard de
Grenelle, 75015 Paris, (1) 47.83.20.30. L’Ordinateur
individuel par le 3615, code d’accès 01.
Soft et Micro par le 36 15, code d’acces AK+SOFT.
OUF (Voir Clubs). _ La Solution d'Avenir Q rix: 790 F TTC.
»n&rc et compatibles PC Recherchons programmeurs indépendants, nous consulter.
Bon de commande à adresser à Télésoft :
B. P. 112,75749 Paris Cedex 15 Code postal L H S PC j Ville:
Participation aux frais de port : 20 F. Terme on ne peut plus
galvaudé, CAO (CAD en anglais, soit Concept Aided Design)
recouvre d’innombrables applications. La Conception Assistée
par Ordinateur a vu le jour lors de l'apparition des premiers
mini-ordinateurs. Depuis, les logiciels suivent la pente de
l'intégration sur un rythme semblable à celui des progrès
hardware.
L’architecte, le designer, l’ingénieur, le dessinateur industriel, le mécanicien, l'électronicien.,. Tous ont troqué la table à dessin contre l’ordinateur. Finies les longues nuits de « charrette » à produire et reproduire des plans sur calques gigantesques. Maintenant, un simple « couper-coller» évite de longs grattages hasardeux à la lame de rasoir.
DE L’ARCHITECTURE AU DESSIN INDUSTRIEL La CAO, Conception Assistée par Ordinateur, a révolutionne le dessin industriel. Etudiants, ingénieurs, électroniciens ou architectes ne peuvent plus s’en passer. Découvrez à votre tour un outil fabuleux... La Conception Assistée par Ordinateur assimile l’écran à une feuille de calque et le périphérique d'entrée (souris, tablette graphique, clavier...) à un crayon. La genèse d’un plan passe par différentes étapes aussi cruciales qu'essentielles. La saisie des coordonnées impose une rigueur extrême au dessinateur de l’ancien temps. L’appel à l’outil
informatique transforme ses cauchemars en douces occupations : la rigueur formelle prend possession du plan. Le logiciel de CAO remplace la table à dessin. Ainsi l’utilisateur retrouve à l’écran l’ensemble des outils habituels à son travail. Les softs imposent de considérer la CAO d’un point de vue très terre à terre puisqu'on deux dimensions. Mais dans ce domaine, les informaticiens approchent la perfection !
Les épures de technologie vous assomment ? Votre papa veut agrandir la maison ? La décoration de votre chambre a mal vieilli ? Autant de problèmes que la CAO aide à résoudre sans crise de nerfs !
Il reste à déterminer le type d'outils disponibles sur le marché, en pleine expansion, de la CAO.
D’abord réservés aux bureaux d’études richissimes, les logiciels de CAO atteignent aujourd'hui des prix seulement astronomiques. Un produit, développé par la société américaine Autodesk, s'impose sur le marché mondial : AutoCAD. Ce petit bijou coûte la modique somme de 25 000 F (réservé uniquement aux gagnants du loto sportif).
Pour cette somme considérable, tout propriétaire d'un PC (XTou AT) se trouve à la tête du meilleur outil de CAO actuellement disponible. Les innombrables fonctionnalités du programme nécessitent une formation intensive de plusieurs semaines. La maîtrise 6'AutoCAD assure du travail à n’importe quel informaticien de génie... s’il possède de solides bases dans des domaines aussi variés que l’architecture, l'électronique ou la mécanique.
Inutile de se lancer dans une telle entreprise pour le plaisir. AutoCAD s'adresse aux professionnels uniquement.
Autodesk a produit, à l’intention des particuliers désireux de sacrifier au dieu CAO, une version simplifiée ü’AutoCAD: Autosketch. Comme son grand frère, Autosketch compte de nombreuses fonctions puissantes destinées à faciliter la création précise de plans. Entièrement interfacé pour la souris, il présente un look Macintosh indéniable, réalisé par les développeurs d'Autodesk. La barre de menu et les menus déroulants permettent l'accès à toutes les manipulations classiques aux logiciels de dessin. Les commandes propres à la CAO complètent ces capacités de base : calcul des coordonnées,
vectorisation de certaines parties du dessin pour le déplacement multidirectionnel, zoom à volonté sur toutes les parties du plan... Pour 1 500 F, voici donc le meilleur soft de dessin de plans. Mais la concurrence pointe son nez sur le marché. Generic CADD, meilleure vente actuellement aux Etats-Unis, se présente sous la forme de modules indépendants. Le module de base vaut largement Autodesk (moins la facilité d’emploi malheureusement) et coûte 1 530 F. A celui-ci, vous ajoutez à volonté des modules d’extension.
Face à Autosketch, Generic CADD possède quelques arguments de poids : non protégé contre la copie, il offre des tarifs dégressifs pour les achats en nombre. De plus, une assistance se déroule en permanence par le biais de la messagerie Calvacom. De son côté, Autosketch propose un Puissance 4, fort remarquable par sa nullité, pour se délasser de l’ennui provoqué par l’excès des accès disque.
Face à l'envahissement des programmes professionnels ou assimilés, des développeurs s'attaquent résolument au marché de la CAO avec des arguments nouveaux. Les uns jouent la carte de la facilité d’emploi (Drafix 1), d’autres se lancent résolument sur des créneaux vierges (Turbo CAD). Tous espèrent remporter une part de l'énorme gâteau en jeu. Avec Drafix 1, la société Foresight Resources Corporation ouvre la porte à la CAO deuxième génération. Inutile de passer par des opérations longues et ennuyeuses pour zoomer sur un détail du plan : le multi fenêtrage résouci en grande partie les problèmes
d affichage rencontrés par les autres softs.
La convivialité fait enfin son entrée dans le monde de la CAO.
De son côté, Turbo CAD (Hand Shake, 1 180 F) ouvre les portes de l’animation 3D en temps réel. Contrairement à l'ensemble des logiciels du marché, ce produit 100 % français (développé dans une chambre de bonne) ne sert pas à dessiner des plans.
Un module de dessin inclus dans le programme (30 Ko de codes machine) permet de créer les objets que le module d’animation traitera à son tour.
Destiné à la présentation d’objets Première prise en main pour la CAO La maison de vos rêves dessinée sous vos yeux, l'agencement précis au millimètre des outils dans l’atelier, le tracé à la française des allées du jardin, l’organisation du parking pour le mariage de la fille, l’épure du premier planeur construit par le fils... Autant de projets irréalisables sur le papier sans une longue formation de dessinateur technique. Jetez crayons et règles à la poubelle ! La CAO vient à votre aide, chevauchant sans vergogne la mémoire de votre PC. Mais comment démarrer lorsque l’on possède comme
information ce seul article ? Passez donc chez votre libraire !
3D et Vrai Relief Images de Synthèse, aux Editions Radio. Voilà de quoi découvrir l’univers impitoyââââble de la CAO. Complet et bien présenté, il forme à lui tout seul une excellente initiation à la CAO et au DAO (dessin assisté). Pour les futurs consommateurs d'AutoCad, Sybex importe Masterlng AutoCad, disponible en français à la fin de l’année. M.T. imaginaires, Turbo CAD vise un créneau fort différent des classiques softs de CAO.
Aucun logiciel performant n’offre de troisième dimension efficace. Pour mémoire, Personal Designer Soft (Computervision) calcule des images en couleur avec faces cachées dénombrant plusieurs centaines de milliers de points en de nombreuses heures (parfois une journée entière). Turbo CAD ne tente pas de rivaliser avec de tels produits. Son module d'animation permet de tourner autour d'un objet en modifiant à volonté le point de vue et la perspective. Les différentes phases du mouvement sont mémorisées à volonté pour s'afficher ensuite en boucle. Chacun pourra ainsi intégrer à son programme des
séquences animées créées par Turbo CAD. Enfin un outil de CAO digne de passionner les particuliers !
La position de quasi monopole acquise par AutoCAD ces dernières années a rendu un fier service aux utilisateurs de logiciels de CAO. AutoCAD génère des fichiers de type DXF. Un fichier DXF décrit l’image sous forme d'ordres graphiques avec leurs paramètres. Le type DXF tient maintenant le haut du pavé dans le domaine de la CAO. Aucun développeur sain d’esprit ne se permettra de commercialiser un logiciel ne reconnaissant pas ce type de fichier. Ainsi, la quasi totalité des softs du marché échangent leurs fichiers sans la moindre modification. La solution résidera donc dans l'achat de petits
logiciels spécifiques et performants plutôt que d’un monstre squattant sans vergogne la totalité de la mémoire disponible. Particulier, individualiste en diable et ennemi des notices longues de quelques kilomètres, vous ressentez le besoin impérieux de manipuler un logiciel de CAO. Grand bien vous fasse, mais évitez de sombrer dans les affres d’un programme incapable de répondre à votre attente. La convivialité et la souplesse d’emploi comptent plus que les capacités extraordinaires de produits comme AutoCAD. Laissez-vous tenter par un soft simple, comme Autosketch ou Generic CADD, et prenez
Turbo CAD en complément. Vous aurez ainsi sous les doigts deux utilitaires capables de répondre à l’ensemble de vos besoins : représentation précise en deux dimensions de plans et manipulation aisée d'objets en trois dimensions. Le standard DXF assurera la portabilité des dessins d’un logiciel à l’autre.
Les logiciels de CAO pour PC Nom Editeur Importateur Prix Auto CAD Autosketch Drafix 1 Generic CADD Personal Designer Turbo CAD Autodesk Autodesk Foresight Resources Corp Generic Software Computervision Hand Shâke Unie Systèmes Unie Systèmes Info Tech Computer vision France 25 000 F 1 500 F
N. C. 1 530 F 59 300 F 1 180 F Modules d’extension de Generic
CADD : Auto Dim, Auto Convert, Dot Plot, Outils de Dessin 1,
Symboles Electroniques 1. Chaque module coûte 770 F. Michaël
Thévenet La Publication Assistée par Ordinateur jouit d’autant
de noms de baptême éditique, micro-édition, PAO, DeskTop
Publishing, édition personnelle... que de chantres de la
révolution éditoriale.
Historiquement, Paul Breinard, pere de PaqeMaker, baptisa la nouvelle activité DesKTop Publishing (DTP) le 28 janvier 85, lors de l'Assemblee Générale des actionnaires d'Apple.
La micro-édition recouvre l’ensemble des activités, matériels et logiciels nécessaires à la production d’un document écrit de qualité quasi professionnelle. Son rôle s'étend de l’écriture des textes et la saisie des illustrations jusqu’à l’impression finale des pages sur imprimante. Destinée à priori aux professionnels, l’édition assistée par ordinateur investit progressivement les domiciles des dingues de la présentation, les clubs, les associations, les lycées, etc. D’anciens hits des ventes servent à merveille les hobbyistes. Ainsi, Newsroom d’Arioiasoft souffre de son grand âge.
Pourtant, beaucoup apprécient sa souplesse et son efficacité pour de courts documents. Idéal pour un début en PAO, Newsroom cède du terrain face à son petit frère Newsroom Pro. Ce dernier, pas encore francisé, ne reconnaît malheureusement que les textes sans caractères accentués.
PAO : CREEZ VOTRE JOURNAL La Publication Assistée par Ordinateur déferle sur 1 univers de la micro-informatique. Elle permet à tous ceux qui touchent de près ou de loin à l’édition clubs, associations, etc. de publier brochures affiches, tracts, journaux d’entreprise avec des moyens dérisoires... Il n’en reste pas moins un outil d’apprentissage efficace. Doté de fonctions puissantes comme la vision du travail en pleine page, trois pleines L’initiation à la PAO par les livres Editer régulièrement la lettre d’information du Bloc C de la Cité Radieuse des Huit Mille, publier quotidiennement
le Rapport de la Concierge, distribuer les tracts de SOS Fumeurs, décorer les placards politiques de dazibaos vengeurs... Si vous n’êtes pas encore équipé en éditique, laissez tomber les projets tumeux et lancez-vous dans le financement de votre informatique.
Ensuite, prenez le temps de lire « La Micro- Edition selon Seybold » (le seul théoricien de la PAO) écrit par Seybold et Dressler, publié chez Dunod.
Superbe ouvrage, sans le moindre manquement à la théorie, « la Micro-Edition selon Seybold » éclaircit, en moins de 300 pages, le ciel sombre et mystérieux de l e- dition. Tout et le reste trouve son explication au fil du discours généreux des deux auteurs. LA BIBLE ! • disquettes de graphismes et de logos attendent l’utilisateur. La création du titre, la mise en page, l’intégration de texte avec cinq polices de caractères et de dessins placent Newsroom Pro en tête des applications domestiques de micro-édition.
Les logiciels « Wysiwyg » arrivent sur le marché et n’ont pas fini de provoquer des remous. Définissons pour commencer !
Wysiwyg, abréviation de What You See Is What Yout Get, signifie grosso modo : vous obtenez sur le papier ce que vous voyez à l’écran.
Ce terme désigne génériquement les logiciels capables d’afficher une page (au moins) de format A4 (21 x 29,7 cm) à l’écran. Attendus depuis la sortie de PageMaker sur Mac, les softs de PAO sur PC n’envahissent le marché que depuis le début de l’année. Encore dans les limbes, Fleet Street Editor de l’anglais Mirrorsoft (distribué en France par Fil) joue les coquettes et se refuse aux boutiques.
Pourtant les premières publicités achetées par l’éditeur remontent au printemps 86 !
Heureusement, les éditeurs américains pensent à nous, pauvres utilisateurs européens. Que ce soit Aldus Corporation (Page Maker), Xerox Ventura), Digital Research (Gem DesKTop Publisher) ou Software Technologies (Personal Publisher), tous proposent des programmes hauts de gamme.
Tous ces logiciels jouent les intermédiaires entre le traitement de texte, le tableur, l’utilitaire de dessin, d’une part, et, d’autre part, l’imprimante laser ou la photocomposeuse.
Remplaçant avantageusement la table surchargée du maquettiste, l’écran de l’ordinateur fournit une surface de travail idéale. Presque tous les logiciels travaillent de façon similaire, modulo quelques astuces, grâce au Wysiwyg. Le principe de base consiste à récupérer du texte et des images et à les mettre en page. La manipulation s’effectue sur une ou deux pages de format A4, placées en vis-à-vis.
Chaque partie de texte change à volonté de typographie, la taille et le dessin du caractère variant à volonté. Les images subissent les mêmes transformations, au gré de l’utilisateur. A tout moment, le document apparaît sous différentes tailles : taille réelle (Wysiwyg) ou agrandi. Or, il faut noter que l'agrandissement sert la précision : une portion de page visualisée à 200 % ( Ventura, PageMaker, Gem DesKtop Publisher) mettra alors en évidence les petits défauts d’ajustement d’une photo ou d’une ligne de texte.
Un document ne compte que rarement un nombre de pages restreint. Du coup les softs de micro-édition gèrent allègrement des rapports comptant plusieurs dizaines de feuilles. Pour réaliser un tel exploit, les techniques varient. Sous PageMaker ou Gem Desktop Publisher, l’utilisateur détermine un format type pour les pages de gauche d’une part et celles de droite d'autre part. Il intègre ensuite son texte dans le document et effectue les modifications page par page. Avec Ventura ou Gem DesKtop Publisher, l’utilisateur définit une feuille de style.
Celle-ci mémorise les typographies à mettre en œuvre pour les différents niveaux de texte (titres, sous-titres, en tete de rubrique...) Lors de l’importation du texte dans le document, le soft se réfère a la feuille de style et le met aussitôt automatiquement en page. Cette opération terminée, l’utilisateur modifie à volonté la feuille de style, les corrections s'effectuant immédiatement dans l’ensemble du texte.
Personal Publisher prend le contre-pied des logiciels précédents. Son traitement de texte intégré accueille les bras ouverts les fichiers provenant d'autres traitements de texte. L’opérateur travaille alors de la tête. Il introduit dans le corps du texte les codes de commande destinés à l'imprimante ou à la photocomposeuse.
Cette mise en œuvre se rapproche énormément des techniques employées en édition. Cette méthode de mise en page se destine aux professionnels exclusivement. L'option de visualisation Wysiwyg n’est pas d’un grand secours pour le néophyte. Les erreurs apparaîtront en évidence, mais les corrections a apporter font appel à une connaissance parfaite du logiciel. Point commun indéniable à ces quatre logiciels, les futurÿ utilisateurs passent des semaines voire des mois en formation. Impensable donc de s’attaquer à la micro-édition à cette échelle sans nécessité professionnelle absolue. PageMaker,
Ventura et Gem DesKtop Publisher répondent à la totalité des problèmes posés par l’édition régulière de documents. Le goût de l'acheteur autant que les capacités des programmes, équivalentes au demeurant, détermineront l’achat. Gem DesKtop publisher comme son nom l'indique, fonctionne sous Gem. PageMaker tire parti de Windows alors que Ventura dispose de son propre environnement. Les trois utilisent à fond la souris, les menus déroulants et les icônes. Page Maker et Ventura se révèlent un peu plus rapides que Gem Desktop Publisher.
Les trois logiciels assurent le multi colonnage, la césure des mots, la réservation d’espace pour les illustrations, le foliotage (numérotation des pages), l'insertion ou la suppression de pages.
Ventura ou Gem Desktop Publisher satisferont pleinement les personnes devant éditer des documents très longs (livres, rapports). La feuille de style associée au fichier garantit la rapidité des corrections. La souplesse de mise en œuvre des pages sous PageMaker lui donne l’avantage pour les productions artistiques de faible volume. Le format spécifique pour les pages paires ou impaires limite la taille globale du document pour éviter les corrections répétitives trop longues. Comme Personal Publisher, PageMaker ne connaît aucune limitation sur la taille de la page.
Ventura propose, pour sa part une dizaine de formats standards, comme Gem Desktop Publisher Destinés à devenir les outils éditiques de l’avenir, les traitements de texte intégrant des fonctionnalités de mise en page se multiplient. De l'aveu même de Steve Jobs (l'un des deux fondateurs d'Apple), les logiciels spécifiques de mise en page ne riment à rien. La solution d’avenir se situe plutôt du côté des intégrés, traitement de texte- PAO.
Evolution, travaillant sous Gem, importe des dessins de Gem Paint et les intègre dans ses pages. L’option Wysiwyg Les logiciels de PAO sur PC ô LOGICIEL EDITEUR IMPORTATEUR PRIX Fleet Street Editor Mirrorsoft Fil Pas encore disponible au PC •o & !
• Digital Research JT Diffusion 4 200'F 1 Print (nouveauté)
Indigo Software D3M 5 920 F News Boom Sprlngboard Ariolasoft
900 F PageMaker Aldus Corporation ISE Cegos 8 250 F Personal
Publisher ' • . • Software Technologies Sopftware technologies
10600F Pléiade (nouveauté) SOFRIG - 13 050 F Ventura Ventura
Corporation Rank Xerox 13 700 F disponible dans ce programme
facilite grandement le travail. Lotus, avec Manuscript, se
situe sur le même segment du marché. Ce traitement de texte
adapté aux longs documents d'images. L'option Wysiwyg, non
interactive, offre de vérifier le contenu du document page par
page.
Dans une lignée identique, Write (fonctionnant sous Windows) et Word 3 donnent quelques-unes des fonctions de micro-édition en plus de leurs capacités de traitement de texte. Enfin, Borland présente Sprint comme un outil digne de .
Piquer quelques clients à PageMaker ou Ventura. Comprenant le langage Postscript (standard pour la majorité des photocomposeuses), il permet de connecter son PC directement sur une photocomposeuse.
COMPAREZ GAMME TANDON A l'avantage des traitements de texte new look, ces programmes comportent des correcteurs orthographiques et laissent une liberté suffisante à l’utilisateur pour sa mise en page. Write arrive en tête dans cette catégorie : les fonctions comme « Cherche-Remplace » fonctionne même en mode Wysiwyg. Pour un particulier, ces logiciels apportent sans aucun doute des réponses suffisantes à son besoin en micro-édition. Les indépendants produisant des documents à maquette variable, Page Maker conserve la palme.
Ceux voulant écrire un bouquin ou un rapport technique s'intéresseront davantage à Ventura ou Gem DesKtop Publisher. Les fêlés de la technique se rabattront sur Personal Publisher. Grand bien leur fasse !
Michaël Thévenet NOS SERVICES Compatibles XT PCX 7995 PCX 10 8995 PCX 20 10995 Compatibles AT PCA 15445 PCA20 16195 TARGET 286.20 18995 PAC 286 + 30 M. 15900 PAC 286 + 30 M. + 1 DRIVE 19200 L'AFFAIRE DU MOIS PCX 20 + traitement de texte WORD + imprimante 120 cps OLIVETTI JUSS' 1= 13995 et encore Carte EGA 1700 Disque 20 M. + Carte 3100 Business Card 3695 Data PAC 30 M« 2700 TOUS NOS PRIX SONT H T. NOS PRIX COMPATIBLE IEEE 1 unité centrale 640 K + 1 alimentation 155 W + 1 drive 360 K + 1 carte couleur + 1 écran monochrome =5400 F imprimante Citizen 160 cps 3100 imprimante Brother 1109 2300
Manette de jeux 190 Souris 490 Moniteur 12" ambre 990 Moniteur 14" EGA couleur 4000 CADEAUX Grand Prix 500 (jeu moto] pour achat d'un PC •f Turbo Basic pour achat d'un AT PHASE 2e étage 48, RUE SARRETTE - 75014 PARIS 45 45 73 OO Pour recevoir une documentation, cerclez le n° 26, page 182 LES PC PARLENT AUX ROBOTS Les robots arrivent ! Invasion timide, certes, mais riche de possibilités nouvelles. Découvrez avec Tilt un univers passionnant, peuple de bras articulés capables des manipulations les plus délicates, ou de robots de reconnaissance des formes aux jugements infaillibles.
Devinette : quel est le point commun entre un outil industriel de précision et une grue en Mécano ? Ils peuvent tous les deux être pilotés par un PC. On les appelle alors « robots » et les logiciels qui les guident s’appellent des « logiciels de robotique ».
Les robots pilotés par PC prennent des formes très diverses et rarement humaines. C’est ce que nous allons voir.
Pour fonctionner, une voiture a besoin d'énergie (essence, gaz...) et de commandes (volant, changement de vitesse, pédales...) mais aussi d’un pilote.
Pour un « robot», il en va de même.
L'énergie la plus usitée est le courant (batteries ou secteur). Les commandes sont rassemblées dans l’interface. Le pilote, c'est le PC et un logiciel. Certaines interfaces sont intégrées au robot. Dans ce cas, ce dernier est raccordé au micro par l’une des sorties (parallèle, série, etc.) de l’unité centrale.
Produit par Multisoft Robotique, le Gamma est un bras articulé de haute précision. Il s’utilise seul ou connecté à un calculateur.
C’est là que peut intervenir le PC. Les bras articulés possèdent la plupart du temps une pince de préhension à leur extrémité.
Cette pince, par l’effet des diverses rotations et translations du bras, est capable de se placer dans quasiment toutes les positions. La capacité de charge du Gamma est de 1 kg et le maximum de sa vitesse de déplacement en charge de 3 m s. Le Gamma en version standard coûte 60 000 F. Le Micro-Robot jeune frère du Gamma est entièrement démontable (avis aux Les robots pilotés par les PC Nom Constructeur Fonction Prix G2001 Multisoft Robotique Tour à commande numérique 42 000 F Gamma Multisoft Robotique Bras articulé de haute précision 60 000 F Interface Universelle Créatic Coffret d’éléments
robotiques 2200 F Micro-Robot Multisoft Robotique Bras entièrement démontable 7 à 10 000 F Premiers pas vers la robotique Langage et informatique Mallette d’initiation 500 F Robotarm Spectravideo Bras articulé 690 F Ulysse II Multisoft Robotique Robot de reconnaissance des formes 20 000 F amateurs de mécano). L'interface est vendue séparément mais les plans sont fournis gratuitement avec le Micro-Robot.
Les électroniciens en herbe n’ont plus qu'à se procurer un fer à souder. Moins évolué que le Gamma (vitesse de déplacement, charge, précision moindres), il est également moins cher. Son prix en fonction de diverses options (programme, câbles de connection, interfaces...) varie de 7 000 à 10 000 F environ.
Voici quelques années l'Electronique Serge Dassault utilisa un bras similaire pour tester ses distributeurs bancaires. Le bras répétait 24 heures sur 24 les mêmes mouvements (enclenchement de la carte, pianotage sur les touches et prise des billets). Cela pour dire qu’un robot qui coûte moins de 10 000 F n'est pas nécessairement un jouet.
Le Robotarm a été développé par Spectravidéo le constructeur de manettes de jeux. Ses premiers pilotes furent les MSX. Puis une version PC vit le jour. Le Robotarm est un bras articulé. Alors que le Micro-Robot coûte près de dix fois moins cher que le Gamma, le Robotarm, lui, coûte près de cent fois moins (690 F). La majorité de ses éléments sont en plastique. Ce qui peut expliquer ce prix (un programme qui le guide vous est proposé dans ce numéro, page 160).
Le robot de reconnaissance des formes.
Ulysse II, est bien loin de ressembler à un quelconque humanoïde. Il se présente sous la forme d'une grosse boîte. Ce système est autonome mais peut également être connecté à un PC.
Le Robotarm, un bras articulé aux applications multiples qui vous communiquera le virus de la robotique à un prix abordable.
Il possède un clavier, un mini-écran à cristaux liquides, un microprocesseur et surtout une mini-caméra. Le système se charge de « visionner » un objet et de le régler s’il n'est pas conforme. La caméra, pas plus grosse qu’un paquet de cigarettes, est de type CCD et possède une matrice de 32 x 30 pixtels. Ulysse II est utilisé pour l’inspection des produits manufacturés, par exemple (taille, forme, présence, absence, position...). Ce « robot de reconnaissance des formes peut être couplé à un bras articulé. La caméra, positionnée à l’extrémité du bras et dans l'axe de la « pince », commande par
exemple l'arrêt du « robot-bras » après s’être aperçue de l'absence d’une quelconque pièce. Le prix d'Ulysse II, fabriqué par Multisoft Robotique, avoisine les 20 000 F. L’interface, la pièce maîtresse qui se situe entre le PC et le robot est souvent vendue séparément. Celle-ci très orientée quand elle est destinée au pilotage d’un robot bien précis peut aussi être multifonction.
Créatic propose une interface « universelle ». Celle-ci peut être utilisée dans des domaines aussi divers que le pilotage de bras, de traceurs, d’automates, de maquettes, de magnétoscopes, etc... Elle se présente sous la forme d’un coffret (ou panier de 9 connecteurs) comportant des alimentations, des cartes entrées- sorties (jusqu’à 8) et des capteurs et actionneurs divers. L'ensemble du système est pilotable en Basic. Le boîtier se raccroche au micro soit sur la prise Pour recevoir une documentation, cerclez le n° 27, page 182 BON DE COMMANDE LA REGLE A CALCUL 65 Bd Saint-Germain BP 30 0
75228 Paris Cedex 05 Tél., (1) 43 25 68 88 Télex, RAC 201 324 F Nom . Prénom...... Adresse .... Code postal Ville..... Participation aux frais d’expédition ,
- pour le Kit disque dur RAC HD 30, 35 F
- pour le PC 1512 , ÎOO F d'extension soit sur la sortie série
(RS 232C). Dix coffrets peuvent être raccordés sur la même
sortie d’un micro-ordinateur pour constituer un réseau. Le prix
du coffret est de 2 200 F. « Premiers pas vers la robotique »
est une mallette de Langage et Informatique. Il ne s'agit pas
là de faire de la « robotique », mais plutôt d'illustrer
comment l'ordinateur focalise le fonctionnement d'un montage
qu’il pilote. La mallette comprend un intervalle indispensable
pour adapter les signaux entrant ou sortant du micro. En
entrée, on dispose de différents capteurs ouvrant ou fermant
des circuits : bouton poussoir, interrupteur à mercure,
interrupteur à lames souples, capteur détecteur de lumière...
L’interrupteur à mercure se déclenche lors de chocs ou de
changements de positions (comme certaines alarmes de voitures).
En sortie, la mallette comprend un petit moteur électrique, une
ampoule et son support ainsi qu’un haut-parleur. Quelques
listings de programme en Logo la complètent.
Cette mallette coûte 500 F. Le G 2001 n'a rien à voir avec un quelconque film de science-fiction. Sous cette appellation, se cache un tour à commande numérique. Le tour à main du fraiseur-tourneur quand il est asservi par ordinateur devient tout simplement un robot. Un PC, un moniteur, un logiciel, une interface, un tour à commande numérique, de bons plans et voilà une caméra 16 ou 32 millimètres fabriquée (sans les optiques bien sûr). Ne riez pas, l’un de mes amis l'a fait et sans aucune qualification de tourneur. Il faut préciser que le G 2001 distribué par Multisoft Robotique coûte tout de
même près de 42 000 F. Concevoir une caméra à ce prix-là tient de la déraison ! Mais, le G 2001 ne demande qu'à en construire beaucoup d'autres ainsi qu’une multitude d’objets en tout genre.
Ce robot est plutôt destiné à un usage professionnel et scolaire (lycée technique) que familial. Tout comme, d’ailleurs, Gamma et Ulysse II.
La plupart de ces robots sont livrés avec les programmes qui les guident. Pour le Robotarm, vendu actuellement sans logiciel, nous vous proposons un programme (page 160).
Yves Halbran EN EXCLUSIVITE à “La Règle à Calcul” KIT DISQUE DUR 30 Mo SPECIAL POUR AMSTRAD PC 1512 Caractéristiques techniques du Kit RAC HD 30 PC 1512 Faible consommation, système 4 plateaux, 4 têfes, vitesse d'accès moyenne de 60 ms. MONTAGE GRATUIT EN 15 mn GARANTIE 1 AN BONNE RENTREE!!!
L’espace AMSTRAD le plus micro de Pans!... £ V x .Y fiSC* pEs VIDEO SHOP chez vous A bord des camions exf VIDEO SHOP vous rend visite pour vous présenter la nouvelle gamme.
Déplacement sur simpl appel téléphonique.
Exceptions» Arsène (Emul. Minitel) ...... 590 F Mercite! I (RS232+câble + soft) PCW . 1410 F Mercrtel II (Mercutel I + modem).. 2290 F Imprimante OKIMATE 20 ... 2290 F Imprimante Epson LX' 800 2990 F Digitaliser .... 1150F Tuner TV .... 1390 F Graphiscop II ...990 F Multiface 2 .... 590 F Synthé. Technimusic ... 490 560 F Gestion GP II ... l Datamat PCW . 690 F PCW Greph .... 395 F Discology ..... 350 F Rotate
PCW .... 350 F Exbasic PCW ... 250 F Tele Tutor Clavier ... 490 F La Solution ..... 950 F Super Paint .... 395 F Space Moving .. 295 395 F Turbo Pascal Graphics ...... 940 F Jeux d'aventure (id.)..... '29 F Bible du programmateur (id) . 249 F Langage Machine (id.) ...... 129 F Graphisme et sons (id) .. 129 F Peeks et Pokeslid.) ...99F Livre du lecteur de disquettes 149 F Bible du graphisme . 199 F Introduction à DBASEII ..... 188 F
Le grand livre du PCW ...... 179 F Le Pacte (D) ...- 22JÏ F Grand Prix 500 CC (C D)...... 149-195 F Green Beret (C D) 89-149 F Thomahawks (C D) ...... 89-139 F Winter Games (C D) .... 89-139 F Pack Jeux Fil (C D) ..... 145-195 F Infiltrator (C D) . 99-149 F BlueWar .. '29 F Bob Winner .... 195 F Fer et flammes . 290 F Top Gun .. 99-149 F Gauntlet ... 99‘14? ï Silent Service ... 99-149F Scooby Doo ... 99-149 F Trivial
Poursuite CPC PCW 249-290 F PERIPHERIQUES C D Lecteur 5 1 MKo+ câble ... 1990 F Lecteur de disquettes FOI ... 1590 F RS 232 ICI 8256 690 F Souris AMX .... 690 F Souris PCW 8256 ... 1*90 F Lecteur K7+ câble «664-61281 390 F Stylo Optique 8256 .. 690 F Extension 256 Ko 8256 ..... 490 F RS 232 (C» .... 590 F UTILITAIRES Multiplan D 6128-8256 ..... 499 F D Base II 10) 6128 8256 .... • 790 F Tool Box 10) ....740 F Quick Mailing 8256-8512 ..... 490 F
Comptabilité Alienor 8256 .. 1050 F Pocket Wordstar ITI Texte) .. 890 F Stock-Facturation .. 1750 F Turbo Tutor .... 345 F Paie Logicys ... 1150 F BIBLIOGRAPHIE Le livre de l'Amstrad PC ......99 F 102 programmes CPC 464 IPSO) 120 F Super jeux Amstrad IPSI) .... 120 F Trucs et astuces (Micro-Appl) 149 F Programme Basic (Micro-Appll...... 129 F Basic aux bouts des doigts (id.)...... 149 F Amstrad ouvre-toi lid.) ......99 F Communication Modem .....179 F JEUX C D 3D Clock Cbess 8256 ...... 150 F Bridge
Player 8256 .. 220 F Bat Man 8256 . ... 190 F Bruce Lee IC D) 89 149 F BadMaxIC) .... ’29 F 3D Voice Chess (C D) ... 129-149 F Match Point (C DI ..... 99 185 F Scrabble (C D) .. 195-249 F 3D Grand Prix IC DI .... 99-149 F Sapiens IC DI..: ..... 139-100 F Maracaibo (C D) ...... 139 180 F Bactron (C D) . 139-180 F
M. G.T. IC DI . 139-180 F Coût total du crédit avec
assur.
Mensua lités Apport compt.
Produits CPC 464 Monochrome .. '990 F CPC 464 Couleur 2990 F CPC 6128 Monochrome . 2990 F CPC 6128 Couleur ...... 3990 F PCV 8256 .. 4740 F PCV 8612 . 5926 F Lecteur DDI .. '990 F Lecteur FD2 '690 F Imprimante DMP 2000 .. 1690 F Chaîne LASER CD 1000 . 4490 F Chaîne LASER CD 2000 . 4990 F Magnétoscope AMSTRAD VHS 3990 F
(1) Prix au 01.09.87 sous réserve de baisses éventuelles (21
T.E.G : Taux en vigueur au 01.09.87 + 1 pack dfl 4 jeux :
Laader Board. World Gantas, ArkinoTd. Super Tennis. _ Crédit
CREG 90 Jours PRIX CLUB 10 ° o. Nous consulter.
DISQUETTES AMSOFT 3" LES 10 : 249 F OFFRE LIMITEE.
Ou lundi au samedi de 9 h 30 à 19 h.
50. Rue de Richelieu 75001 Paris-Tél. : (1) 42.96.93.95 - Mét :
Palais-Roya 251, boulevard Raspail 75014 Paris - Tél. : (1)
43.21.54.45 - Mét. : Raspail la gamme PC 1512 est livrée avec
"LTNTtBRALE PC" comprenant
- TRAITEMENT DE TEXTE "EVOLUTION SUNSET"
• TABLEUR "CAIX0MAT"
• BASE DE DONNÉES "SUPERBASE’ l’espace AMSTRAD le plus micro de
Paris BON DE COMMANDE à adresser à VIDEOSHOP, Département VPC,
BP 105, 75749 Paris Cedex 15 PORT 15 F L0CICIELS __? Je vous
adresse la commande suivante : PORT 100 F MATERIEL Nom- PRIX
TTC DÉSIGNATION Prénom .
Adresse.
Code Postal_ Ville _ Téléphone Montant total TTC ? À crédit' L Je désire recevoir une documentation sur :.
Joindre 3 timbres à 2.20 F pour Irais d'envoi.
U Je possède un micro ordinateur : ? Je choisis la formule de règlement : ? Au comptant ? Je vous pins mon règlement par : n H Chèque bancaire T CCP ? Contre remboursement (100 F en sus).
• (Joindre : photocopie carte d'identité. RIB. Dernière tiche de
paie, quittance EOF.)
LA DIVISION PROFESSIONNELLE DE VIDEOSHOP rnée assurée.
U!
1 2 j°u Leasing- 47, rue de Richelieu, 75001 PARIS Tél. : 42.96.93.95 pièces et ËMSTRAD compatible PER,PHER,QUES K PC 1512 PROMOTION SPECIALE ! MALETTE PRACTI 990 F Quantité limitée Le matériel est garanti 2 ans C|TIZEN IzJ-p main d'œuvre f * iiDUFnimiPQ i ' Disque dur20Mèga Tandon .4990 cartes KORTEX 14® Extension mémoires 790 Imprimante Laser ......26200 HT
- Imprimante OMP 3000 ..... 2290
- Imprimante CITIZEN 1132 colonnes).. 3990 Imprimante DMP400X132
colonnes! 3990 UTILITAIRES :
- EVOLUTION . 990
- GEM WRITE .990
- TEXTOMAT . 790
- WORD JUNIOR ... 1150
- WORD STAR 890
- CALCOMAT .790
- MULTiPLAN JUNIOR......690
- SUPERCALC III .....890
- COMPTABLITE ALIENOR II . 1950
- COMPTABLITE LPC 1150
- COMPTABLITE MEMSOFT 1990
- COMPTABLITE SAARI.... 1990
- D BSE II PC . 1150
- DATAMAT .. 790
- FRAMEWORK PREMIER.. 1150
- REFLEX + WORK SHOP.. 1490
- SIDEKICK 350
- VES YOU CAN II ... 1150
- OUICK MAILING ... 790
- FACT -STOCK ..... 1990
- GESTION LPC ..... 4950
- GEM DRAW .990
- GEM GRAPH 990
- GEM WORDCHART 990
- PRINT SHOP 490
- TELE TUTOR CLAVIER.. 490
- SUPERBASE 990 Pour recevoir une documentation,
cerclez le n° 28, page 182 PC 1512 950 950 950 950
- TURBO TUTOR 345
- TOOL BOX ....690
- QUICK BASIC .990 JEUX :
• V.V.* 33îï m:
- KARATEKA ... 290 LES PASSAGERS DU VENT 299
- ORBITOR ..... 390
- SILENT SERVICE ..249
- SOLO FLIGHT . 199
- WINTER GAMES ..229
- BALANCE OF POWER .....290
- BLACK CAULDRON 349
- CHESS MASTER 2000 ..... 490
- ECHEC 3D .... 199
- FLIGHT SIMULATOR ...... 590
- INFILTRATOR . 260 MATERIEL :
- PC 1512 SD Monochrome... 4997 HT (5926,44 TTC)
- PC 1512 SD Couleur ...... 6890 HT (8171,54 TTC)
- PC 1512 DD Monochrome . 6290 HT (7460,00’TTC)
- PC 1512 DD Couleur ......8190 HT (9713,34 TTC)
- PC 1512 HD 20 Méga 'Monochrome ... 8990 HT (10
662 TTC) J- PC 1512 20 Méga Couleur ......10890 HT (12 915 TTC)
¦ NOUVEAU : AMSTRAD 1640 EGA COULEUR = 13 390 HT (15 680 TTC)
BIBLIOGRAPHIE : Livre de l'Amstrad PC (Micro
applicationl .99 Bien débuter Micro
application) 149 Livre du Basic II (Micro
applicationl 179 Trucs et Astuces (Micro
applicationl 179 Livre du GW Basic .
(Micro application» 149 Manuel des références techniques.. 249 Guide du Basic 2 (Sybexl ... 128 Guide de Dos + (Sybex) ... 128 MSDOS - PCDOS (Sybex) ..248 MSDOS Approfondi (Sybex) 278 Assembleur 8086 - 8088 (Sybex).... 220 Du lundi au samedi de 9 h 30 à 19 h 47, rue de Richelieu - 75001 Paris Tél • (1) 42.96.93.95 - Métro ; Palais-Royal INTELC0M Nom... Prénom BON DE COMMANDE à adresser à INTELCOM, 47, rue de Richelieu, 75001 Paris POUR TOUT REGLEMENT PAR CHEQUE, ECRIRE A L'ORDRE DE VIDEOSHOP.
..... 1 Je vous adresse la commande suivante : Adresse . Code postal ... Ville..... Téléphone ...... ? Je désire recevoir une documentation sur :.
Joindre 3 timbres à 2,20 F pour frais d’envoi.
PORT 15 F LOGICIELS PORT 100 F MATERIEL ? Je choisis la formule de règlement : ? Au comptant CI A crédit* ? Je vous joins mon règlement par : ? Chèque bancaire ? CCP ? Contre-remboursement (100 F en sus).
* (Joindre : photocopie carte d'identité, RIB, dernière fiche de
paie, quittance EDF).
ÉDUCATIONS LE PC A LE BLUES Logiciels peu nombreux, développeurs sans enthousiasme, boutiques réticentes, l’univers du PC s’ouvre difficilement aux logiciels éducatifs. Les éditeurs spécialisés ne désespèrent pas pour autant et leurs efforts sont parfois couronnés de succès. En témoigne cette sélection ¦ fit Ci • 151___ 1 an ri Informatique familiale, personnelle, dans les écoles... Nombreux furent les créateurs de logiciels à parier sur les possibles vertus éducatives des micro-ordinateurs.
Depuis 1980, les logiciels à prétention didactique se multiplient. Dans leur grande majorité, ces programmes ne méritent pas le nom, très prisé et snob, de didacticiel.
L'arrivée progressive de compatibles dans les collèges, les lycées, les facs et même les entreprises favorise grandement le développement de nouveaux produits.
Distribués de manière anarchique, sans catalogue réellement mis à jour, les logiciels éducatifs échouent souvent sur le rayon du haut, au fond de la boutique. La qualité médiocre de la grande majorité des softs incite à perpétuer cet état de fait.
Les écoliers et les étudiants, public privilégié de l’éducation, ne bénéficient pas seuls des volontés pédagogiques des éditeurs. Les attributs de professeur accordés au micro concernent l'ensemble " S a.s î m i.5 Acide Faible Base Foute C (wol l :llHfle |C C»1X1 ®
* »=! -----1 Copie i»priaaiite 0 H) Ph, logiciel de chimie
destiné aux élèves de première S, demande de bonnes bases.
De la population en contact avec l’informatique. Que deviendrait le cadre sans le logiciel de formation fourni avec son intégré ? Une partition grossière de softs éducatifs sépare ceux directement liés au programme scolaire distillé par l’Education Nationale de ceux destinés à l’auto-formation des utilisateurs de micros.
Les premiers complètent le cours des enseignants, les autres apprennent à l’utilisateur les finesses d’une machine ou d’un soft. Du fait de la mauvaise implantation des compatibles dans le milieu enseignant, les créateurs consacrent la grosse part de leurs efforts à d’autres micros (Thomson ou Amstrad, par exemple). Les heureux propriétaires d’un PC ne peuvent assouvir simplement leurs pulsions d’apprentissage. Le programme scolaire, du primaire à la faculté, se réduit comme peau de chagrin une fois passé à la moulinette des éditeurs, . , Loin des piles de produits destines aux ordinateurs
concurrents, les parents soucieux et les bûcheurs acharnés errent d’un logiciel à l’autre. L’essentiel des titres aujourd’hui dans les boutiques se chargent d’une assistance à l’apprentissage des langues. Les mordus de physique, de maths ou d’histoire attendent patiemment la bonne volonté des auteurs. Le domaine toujours controversé des langues étrangères provoque bien des échauffourées chez les éditeurs. De Coktel Vision à Assimil, de Langage et Informatique à Hatier, tous tentent d’attirer à eux les petits étudiants.
Chacun travaille sa tactique d’approche.
Les uns accompagnent leur logiciel d’une bande audio, les autres misent sur le professionnalisme de la présentation, d’autres encore sur l’éminence du nom de l’éditeur.
Généralement conçus avec l’aide d’enseignants, ces programmes multilangues reprennent à l’écran des méthodes pédagogiques remontant à Mathusalem. Qui oserait de nos jours distiller un cours d’anglais en promettant alternativement carotte ou bâton ?
Personne, c’est certain. Pourtant, des créateurs croient encore aux qualités d’un enseignement basé sur les QCM (Questionnaires à Choix Multiples).
Le Nouvel anglais sans peine d’Assimil ou Computhink d’Hatier donnent un excellent aperçu des didacticiels à éviter.
Dépourvus de toute notion d’humour, ils assènent à longueur d’écran des phrases à compléter par l’« apprenant « (néologisme extrait de la notice Hatier, bravo la valeur éducative !). Avant de s’attaquer au marché de l’éducation assistée par ordinateur (EAO), ces braves gens devraient réviser leurs classiques.
Un peu plus réalistes, les auteurs de Coktel Vision se dirigent sur la bonne voie.
Enigme à Oxford ou Madrid, Balade à Munich ou au pays de Big Ben invitent les élèves à travailler la langue sans vraiment en prendre conscience. La base ludique de ces logiciels charme plus facilement les réfractaires de l’EAO. Encore loin des ŒBœetmrDEK] scénarios tordus des jeux d’aventure, ces quatre programmes recensent l’ensemble des connaissances à posséder après deux ans d’étude de la langue : anglais, allemand ou espagnol. Les productions de Coktel Vision jouissent encore de deux avantages. Leur prix fort correct (moins de 300 F par logiciel) ne rebutera personne.
Accompagnant le logiciel (en guise de synthèse vocale), une bande audio apporte la dimension sonore si importante pour l’apprentissage d’une langue. Dans la même lignée de produits bien conçus, Totale Formation attire dans ses rets tous les adultes désirant se replonger dans l'étude de l’anglais ou de l’allemand. Hors de prix, la méthode mérite quand même plus qu'un coup d’œil. Composés de disquettes et de cassettes, ies cours dispensés par Télé-Tutor s’appuient sur des extensions matérielles. Deux magnétophones synchronisés et connectés au PC, un casque et un micro transforment votre machine
en laboratoire de langues. Toutes les manipulations de la bande passent par le PC, vous laissant vous consacrer à l'étude en toute quiétude. L'entraînement se déroule tant par l’écrit (par le clavier) que par l’oral.
Trois niveaux d'enseignement à disposition en anglais, un cours spécialisé en vocabulaire commercial en allemand et en anglais, un cours d’anglais informatique enfin, composent la panoplie complète du fan de Télé-Tutor. Seul dispositif d’EAO réellement complet et instructif, il nécessite une cotisation de tous les membres de la famille (y compris l’oncie d’Amérique) : comptez 20 000 balles pour le matériel pro et les premiers cours.
Les langues, bien qu'en tête des hit- parades de la production, ne monopolisent pas complètement l'activité des éditeurs.
Mathématiques, physique, chimie ou français sont autant de sujets où l'EAO prépare une percée. Actuellement, pour .
Notre plus grand malheur, la majorité des logiciels souffrent des mêmes inconvénients que leurs collègues linguistes. Peu attrayants, ils ressemblent diaboliquement aux ouvrages pédagogiques des années 50. Les exercices se suivent et se succèdent, sans prétendre à modifier le rapport élève enseignant. L'ordinateur décharge le prof de la tâche fastidieuse de la correction, sans plus. Que de regrets à formuler à considérer les Apprenticiels Maths de Langage et Informatique ! Bien programmés, ils n’apportent rien de nouveau. Pire ! Dans certains cas, l'usage du PC ne suffit pas : les exercices de
factorisation proposés dans le cours de mathématiques demandent directement le résultat, sans se soucier des étapes intermédiaires du raisonnement. Pas un prof de maths ne supporterait la vue d'une horreur pareille. Comment un élève peut-il comprendre les différentes étapes d'une démonstration sans les écrire ? Dans PH, un programme de chimie destiné aux élèves de série S, seul un surdoué comprendra le fonctionnement du logiciel sans perdre des heures à tâtonner.
Le Verbe apprend à l'utilisateur les conjugaisons. Difficulté fondamentale de la langue française, les règles de conjugaison sont aussi rébarbatives à l'écran que dans un bouquin. Décidément, les auteurs évitent de comprendre comment exploiter au mieux les capacités graphiques et sonores des micros.
Conjuguer de Robert ne vaut guère mieux, quel dommage ! Seul Nomenclature, toujours de Langage et Informatique, sort du cadre bêtement défini par les autres produits de l’éditeur. Destiné à enseigner les principes de composition des molécules, le soft propose de manipuler les formules semi-développées ou développées. La carte graphique joue pour la première fois un rôle essentiel. Les exemples fournis en démonstration éclairent judicieusement les principes régissant le programme. Aline Naudin mérite l'oscar de l’EAO.
Les logiciels éducatifs disponibles pour le PC.
La liste est encore courte. Elle devrait s'allonger notablement d’ici la fin de l'année solutions ; du logiciel le plus général à l’application la plus pointue. Le paumé de première chargé de se colleter avec les outils bureautiques se précipitera sur Initial d'Hatier (distribué par ACT Informatique).
Bien documenté, le soft dévoile en quelques étapes les attraits, le rôle et le mode de fonctionnement des tableurs, gestions de fichiers, traitements de texte et autres minitels. Erreur fatale : l'installation du logiciel exige de l'utilisateur une connaissance correcte de son ordinateur !
L’intellectuel qui vient d'échanger son stylo Mont Blanc à plume or contre un PC va patiner dans la semoule pour taper ses textes. L'Ordinateur Express [PC Tap), Totale Formation (Télé-Tutor Clavier e t Télé-Tutor Clavier Jr), Adalog (Dactyl'Aid), Ord'Assist (Azertyciel 1 et 2) ou PC-Touch (logiciel en Shareware) : cinq noms pour une seule application, l'apprentissage de la dactylographie. Plus ou moins performants, ces produits plus que similaires résoudront le problème rencontré par notre intello de service. Bien connaître le DOS ne passe plus forcément par les bouquins. Total Learning
Service dévoile les moindres subtilités d'emploi grâce à un didacticiel intelligemment programmé (rare et cher : 750 F). Pour les suréquipés multimédia, une cassette VHS produite par les Editions de l'Organisation remplace à point nommé le logiciel de TLS. Enfin, des programmes spécifiques Comme annoncé au début, l'EAO ne se limite pas aux programmes scolaires. Les innocents confrontés pour la première fois à un compatible ressentent une panique bien compréhensible. Pour leur venir en aide, de nombreux éditeurs vantent leurs s’adressent aux utilisateurs de certains softs du marché. Le plus
célèbre reste le Tutor de Borland destiné aux utilisateurs de Turbo Pascal. Au travers d’exemples bien décomposés, une formation complète à la programmation en Pascal leur est offerte. Les étudiants bénéficient d’ailleurs d’un prix canon pour l’ensemble Tutor et Turbo Pascal (470 balles). Microsoft, encore moins rat que Borland, offre gracieusement un Tutor avec des logiciels comme Multiplan ou Word.
De grands noms de l’édition informatique, comme Cedic-Nathan ou FIL préparent une arrivée tracassante sur le. Marché PC dès le mois d'octobre. Malheureusement, pour la plupart des titres, il ne s’agit que d’adaptations réalisées à partir des softs tournant sur Thomson ou Amstrad. Malgré tout, les créations de FIL dépassent sans problème le niveau médiocre de la production actuelle. L’accord signé entre Larousse et Borland va changer les rapports des Français avec leur langue.
Le premier logiciel, Alpha, comporte un correcteur orthographique et un dictionnaire des synonymes. D’autres dictionnaires devraient suivre rapidement.
Seule certitude dans ce domaine en mouvance perpétuelle, la logithèque à venir devrait doubler d'ici la fin de l’année.
Espérons qu’à la production de masse, les éditeurs préféreront là qualité.
Michaël Thévenet TRAITEMENT DE TEXTE LE BON CHOIX Un choix pas si facile que ça ! Si les traitements de texte font désormais partie de l’équipement de base du possesseur de micro, s’ils sont désormais égaux en performances brutes, leur accès n’est pas toujours des plus simples. Précisez donc soigneusement vos besoins avant de sélectionner celui qui deviendra un de vos compagnons les plus familiers. Vous verrez que vos efforts seront rapidement récompensés et vous vous demanderez comment vous faisiez, avant, sans traitement de texte... Aussi indispensables que l'étaient les machines à écrire en
leur temps, les logiciels de traitement de texte ont acquis leurs lettres de noblesse avec l'avènement des imprimantes dites « qualité courrier».
Ils sont à eux seuls une bonne raison d'acquérir un PC.
Une lettre type à envoyer à ses clients, à ses fournisseurs ou à son entourage, un document administratif à corriger, un article à rédiger pour un journal ou une facture à établir, autant de papiers pour lesquels un logiciel de traitement de texte est indispensable. Concrètement, un tel Wysiwyg Wysiwyg, c’est l’abréviation de l’expression anglaise « What You See Is What You Get ». Autrement dit : • ce que vous voyez (à l’écran) est ce que vous obtenez (sur la feuille de papier). » Cette abréviation bizarre est en train de devenir un adjectif qui qualifie certains traitements de texte. On
se demande alors : « Tel traitement de texte est-il Wysiwyg?». C’est-à-dire, est-il capable d’afficher à l'écran ce qui apparaît sur la feuille imprimée. En fait, bien peu de logiciels en sont capables. La plupart se contentent d'indiquer la disposition du texte (son centrage, l'espace occupé, etc.) sur la feuille de papier.
Malheureusement, le résultat dépendra beaucoup de l'imprimante employée. C'est elle qui modifiera l'aspect du document selon les types de caractères qu'elle utilise.
Certains logiciels, comme Word de Microsoft, disposent d’une option qui permet théoriquement de visualiser à l'écran le résultat de l’impression. Ce n’est pas toujours probant.
Pour être assuré d'avoir sur le papier ce qui apparaissait à l’écran, il faut utiliser un logiciel de traitement de texte dit «graphique», comme Windows Write ou Gem Write. Au lieu d’envoyer des codes à l’imprimante pour lui dire d'imprimer une lettre, le traitement de texte graphique lui envoie le dessin du caractère. Le document à l'écran est donc rigoureusement identique à celui que l’on obtient sur une feuille. Seul défaut : l’imprimante graphique est nettement moins rapide dans ce mode que dans le mode texte. E.T. logiciel propose une sorte de feuille de papier « cathodique »
l'écran, en d’autres termes sur laquelle s'inscrivent les caractères tapés au clavier.
L'avantage principal, par rapport à une machine à écrire conventionnelle, c'est qu'avant même d’imprimer, vous relisez le texte à l'écran, vous repérez les fautes et les corrigez immédiatement. En outre, vous pouvez déplacer un paragraphe, remanier une table des matières, aller directement en début de texte, changer de justification, etc., avant de demander l'impression. Avec une machine à écrire classique, la simple pression sur une touche provoque l'impression immédiate du caractère correspondant. Le droit à l'erreur est alors limité. Si on se rend compte tout de suite que le caractère est à
corriger, on peut revenir en arrière.
Mais si l’erreur est repérée lors de la relecture, il faut tout recommencer ou corriger à la main. Avec un traitement de texte, tout apparaît à l’écran et n’est imprimé qu'à la demande. Vous avez donc tout le temps de relire et de repérer fautes de frappe ou d'orthographe et erreurs en tout genre. Vous évitez ainsi de gaspiller du papier, du liquide correcteur et du temps. Ce n’est que lorsque l'aspect du document à l’écran vous satisfait que vous en commandez l'impression, Vous avez ainsi la garantie de produire un document aussi impeccable que possible.
Robot soumis, le couple ordinateur-logiciel de traitement de texte est infatigable pour tout ce qui concerne l'aspect répétitif d’une correspondance. Une invitation à lancer auprès de vos amis ? Avec un tel logiciel, il suffit d'écrire l’original une bonne fois pour toutes puis de l’associer à la liste des noms et adresses de vos relations que vous aurez préalablement enregistrée.
Plus simplement, vous pouvez par exemple conserver sur une disquette de l’ordinateur une lettre type que vous adapterez selon les circonstances.
Pratique pour répondre à la Sécurité sociale, à votre assureur ou au service des contraventions de la préfecture ! Les logiciels de traitement de texte sont également capables de prouesses lorsqu'il s’agit de localiser rapidement un mot ou une expression. Si vous écrivez un roman par exemple, le programme vous retrouve en un clin d’œil le passage où vous avez employé le mot « gangster » ou bien le paragraphe traitant des « mers du Sud ».
Mieux, il peut remplacer automatiquement dans tout un document le mot « dépense » par le mot « investissement ». Ce qui est fort appréciable. Il ne faut pas négliger non plus sa capacité de déplacer, supprimer ou recopier très facilement n'importe quel extrait de texte. Vous pouvez ainsi ajouter un paragraphe ou une phrase à l'endroit de votre choix. Le document final ne laisse rien apparaître de ces manipulations.
Essayez donc de faire ça avec la machine qui dort au fond de votre placard, vous m'en direz des nouvelles.
Grâce aux logiciels de traitement de texte • et à leurs options typographiques, vous vous sentirez même à certains moments l’âme d’un imprimeur. Ce qu’on y trouve de plus : l’enrichissement des caractères (le gras, le souligné, l’italique, etc.), la justification totale, au centre, à droite, à gauche, etc. (l’alignement d’un texte par rapport aux marges de droite et de gauche). Cet alignement est obtenu en jouant tout simplement sur l’espace qui apparaît entre deux mots. Il peut arriver que le résultat soit disgracieux, les espacements étant trop importants à cause de la longueur et du nombre
de mots de la ligne. Pour y remédier, certains de ces logiciels possèdent une fonction de césure. Comme son nom l’indique, cette fonction coupe un mot entre deux syllabes avec un trait d’union, selon les règles imposées par l’orthographe française.
Comment choisir son traitement de texte ?
Sous réserve que vous possédiez l'imprimante adéquate, certains logiciels de traitement de texte sophistiqués, comme Word ou Wordperfect, sont également capables de jouer sur l’échappement, autrement dit la largeur que prend chaque caractère. Ainsi, les lettres « i » et « I » occupent moins de place en largeur que les lettres « b » ou « m ».
Sur une machine à écrire traditionnelle, chaque caractère prend la même place, quelle que soit sa largeur. Les traitements de texte capables de faire la différence s’occupent également de modifier la justification. Ce qui est très difficile.
D'autant que le texte apparaissant à l’écran est radicalement différent de celui qui est imprimé. En effet, les caractères de l'écran entrent dans une matrice de points, sans tenir compte de l’échappement défini par le traitement de texte. Il n'apparaît alors que sur le document imprimé. Il est donc impossible de contrôler à quels endroits auront lieu les changements de page, les sauts de ligne, etc. Seuls les logiciels de traitement de texte dits » graphiques » montrent exactement ce qui apparaîtra sur la feuille de papier. On les qualifie alors de « Wysiwyg », What You See Is What You Get.
Leur principe ? Au lieu d’afficher à l’écran la ou les polices de caractères de l'ordinateur, ils en font une eux-mêmes. Lorsque vous lapez « a » au clavier, aussitôt la lettre correspondante apparaît à l’écran. Si la police de caractères ne vous plaît pas, tant pis pour vous. Elle a été décidée une bonne fois ! 'FUUCMK (UeiJUlKiX WCIÎIKJK8
• : .. }; . : ¦ ntsuuK BwiwifcTTczvm : ftUWHf'fflîZnPlBIZK*
58IA,_*4,i825?9Mtr !MM kgl g** «StTiïUœCSf IN7
AW53î 1J!« îîlFWOUTF KJQiWRFf SFKQ!lJiJI(UAIJH.lJtK liHTril’ifi
KD3WWÏ! ZS$ ;Hffl©W!.:!0Y68l fMKWSl.if* j
¦*ti Ih.W£!K2£mSfia40Blü46 Détruit Effac* ferait Sun* !r«îç
lit&rit Fous pouvez corriger voire texte à volonté.
Quelques questions à se poser avant d'acheter un logiciel de traitement de texte.
• Avec quelles imprimantes ce logiciel tonctionne-t-ll ? Ce n'est
pas toujours le logiciel qui pose le plus de problèmes, mais
l'imprimante qui va avec. Faites donc attention, avant
d'acheter cette dernière, à ses capacités typographiques,
souvent données par le constructeur. Ainsi, les polices de
caractères sont en règle générale désignées par le nom de
leur inventeur: Pica, ?idot, etc. Les jeux disponibles sont
l’italique, les petites capitales, le gras, le souligné,
etc. On parle également d’espacement proportionnel, l'espace
entre les lettres dépendant alors de la place occupée par
chaque lettre.
Autre point à soulever: l'impression des accents, et plus particulièrement des accents circonflexes. Pour les imprimer correctement, l'imprimante doit être « guidée » par le logiciel. Ce dernier doit comporter ce que l’on appelle un «driver d’imprimante », autrement dit un petit programme de gestion d'impression spécifique.
La plupart des traitements de texte sont capables de faire fonctionner les imprimantes compatibles avec les PC (Epson, Nec, etc.). Si vous possédez un autre modèle, vérifiez que le logiciel dispose bien du «driver» adapté.
• Quelle est la longueur maximum d’un texte acceptée par le
traitement de texte ? ' Tous les traitements de texte ne sont
pas capables de traiter un texte de n’importe quelle longueur.
Ils obligent alors à scinder le texte, à le couper en
morceaux pour traiter chacun d’eux séparément. C’est par pour
toutes par le constructeur. Vous pouvez d'ailleurs vous en
rendre compte en essayant des matériels de marques différentes
chez un revendeur. De même lorsque vous lancez l'impression, le
logiciel envoie un code à l'imprimante et la lettre imprimée
correspond à la police choisie par le fabricant d’imprimantes.
En conséquence, le « a » de votre écran n'a que très peu de chances d’avoir la même forme que celui de votre imprimante. Pour y remédier, et pouvoir proposer plus de polices que celles des fabricants d’ordinateurs et d'imprimantes, certains éditeurs de logiciels ont mis au point des programmes graphiques indépendants des standards du matériel.
Leur principal avantage, c'est qu’ils affichent une quantité importante de polices différentes. Mieux, certains de ces iogiciels peuvent être complétés a posteriori par de nouvelles polices. Autre énorme avantage, ils acceptent de mélanger, dans un même document, textes et graphismes. C’est vraiment l’idéal pour écrire des rapports comprenant des schémas graphiques de gestion avec leur commentaires. Ces logiciels n’ont pas que des avantages. Au chapitre des doléances, on regrettera qu’un texte s'imprime alors à une allure d'escargot.
En moyenne, deux fois moins vite qu’en impression normale. En effet, chaque caractère est pris comme un petit dessin et l'imprimante est impérativement mise en mode graphique, ce qui en ralentit considérablement l’impression, Autre défaut, la qualité est souvent moins bonne qu'avec les logiciels habituels. Chaque exemple le principal défaut de Textor.
Bien sûr, si la longueur maximum des documents que vous concevez ne dépasse pas une ou deux pages, alors le problème ne se pose pas.
De même pour la quantité de texte que l’on peut déplacer d'un endroit d’un document à un autre. Easy, le logiciel le plus simple de Micropro ne peut déplacer le texte que par page environ, ce qui est très peu. A proscrire également, si vous projetez d’écrire vos mémoires en douze volumes : les logiciels ne fonctionnant qu’en mémoire vive, comme PC Type, la mémoire vive maximum des PC étant de 640 Ko.
• Quels sont les différents types de justification possibles?
Un logiciel de traitement de texte digne de ce nom doit au
minimum être capable de justifier un document à gauche, au
centre et des deux côtés en même temps, gauche et droit.
Beaucoup alignent également une phrase ou un paragraphe sur la marge droite uniquement. Autre élément important : pouvoir observer cette justification à l’écran.
Avec Wordperfect, un logiciel pourtant haut de gamme, c'est impossible.
• Peut-on se déplacer rapidement d'un endroit du texte à un autre
? C’est un élément auquel il faut être attentif. Il est très
irritant de devoir attendre longtemps pour passer du début à la
fin d’un document.
Il faut donc veiller à ce qu’une touche ou une fonction soit disponible qui permette ce passage et d'autres rapidement. Le champion dans sa catégorie, c'est indéniablement Word de Microsoft. La lanterne rouge, Ouill de Psion. ' E.T. caractère est un graphique dont la .définition est moins bonne que celle des caractères d’origine de l’imprimante. Ce défaut disparaît avec le laser, mais l'investissement dépasse alors le cadre domestique. Les deux traitements de texte « Wysiwyg » graphiques, les plus répandus sur PC, sont Gem Write de Digital Research et Windows Write de Microsoft.
Dans un autre ordre d'idées, signalons des traitements de texte capables d’effectuer des calculs simples. Sur Wordperfect e t la dernière version de Word, par exemple, il suffit d’inscrire des colonnes de chiffres pour obtenir les sommes sur la ligne du bas. Plus amusant qu'utile.
En revanche, visualiser un texte dans différentes fenêtres est beaucoup plus important. Sur les longs documents, il est en effet pénible de devoir se déplacer d’un bout à l’autre du texte pour vérifier si l’on a bien abordé un sujet. La plupart des traitements de texte offrent cette possibilité d'ouvrir plusieurs fenêtres en coupant l'écran en différentes parties afin d’avoir en permanence sous les yeux les extraits de texte qui nous intéressent. On peut même visualiser deux documents distincts dans chacune des fenêtres et « transvaser » du texte de l'une dans l'autre. Autre fonction de plus
en plus souvent rencontrée : la correction orthographique. Si vous vous demandez si « occurrence » prend un ou deux« r » ou bien si « temps » est invariable, n'hesitez plus. Il vous faut le correcteur orthographique. Selon leur degre de sophistication, la correction est automatique dans ce cas, l'ordinateur émet un son à chaque fois que vous écrivez un mot erroné ou elle se fait a posteriori : une fois que le texte est écrit, le correcteur pointe les mots qu'il ne reconnaît pas. Certains vous proposent de choisir l'orthographe parmi une liste de mots qu'ils considèrent comme voisins,
d’autres vous laissent chercher par vous- même la bonne orthographe d'un mot comme avec un dictionnaire. Dans un cas comme dans l'autre, ils ne sont malheureusement pas capables de détecter une faute d’accord ou de syntaxe.
Pour cela, il faudra attendre encore quelques années l’avènement de l’« intelligence artificielle » et des « systèmes experts ». _ .
Eric Tenin Quel traitement de texte choisir ?
Quel prix ? Quelles performances en attendre .
Perfectionnés, simples, chers, bon marché, on ne compte plus le nombre de logiciels de traitement de texte pour IBM PC et compatibles. Le meilleur rapport qualité prix (moins de 1 200 F) à notre avis, c’est Word Junior, une version simplifiée d'un logiciel vedette de la société Microsoft. La version haut de gamme (Word 3) vaut plus de 3 600 F mais possède correction orthographique, feuilles de style, etc. Pour rester dans le haut de gamme, signalons Wordperfect (distribué en France par Info- logie) dont la dernière version vient de faire son apparition. Extrêmement puissant
(écriture en colonnes, publi-postages, calculs intégrés, etc.) et pourtant assez simple d’emploi, il est d'un usage avant tout professionnel. D'ailleurs, il coûte plus de 7 200 F. Pour la maison, on préférera PC Type+ du Réseau Planétaire, le seul logiciel offrant pour moins de 1 200 F un correcteur orthographique. Si la correction des fautes d'orthographe n'est pas votre angoisse majeure, choisissez la version junior de PC Type+. Elle ne coûte que 340 F. C’est donné !
Simple et professionnel, c’est en deux mots la description complète de Easy de Micropro dont le prix (1 800 F) et la facilité d’emploi en font le traitement de texte idéal de celui qui entend passer plus de temps à écrire qu'à compulser la documentation du logiciel. Nous déconseillons à ce dernier Wordstar 2000, un logiciel hyper- sophistiqué mais très difficile à apprendre en raison des nombreuses commandes qu’il faut connaître sur le bout des doigts.
Pour ceux qui souhaitent avant tout acheter français, Textor, de la société Talor, fut le premier en son temps à parler la langue de Rousseau. Seul défaut, il ne sait pas traiter les documents trop imposants. Importé par KA L'Informatique Douce, Quill vaut par sa simplicité. Ce traitement de texte peut être acheté seul (2650 F) ou dans un ensemble de quatre logiciels, X Changequi comprend aussi un tableur, un grapheur et une base de données (7100 F).
Sans intégrateur, X Change devient PC Quatre et ne coûte plus que 1200 F. Toujours édité par PSION et distribué par KA L’Informatique Douce, cet ensemble est très performant. Il n’a qu’un défaut : il est len*- , Le petit dernier est bon marché (moins de 1 800 F), astucieux et simple. Il répond au nom de Sprintet porte l’estampille Borland International, ce qui est en soi un gage de qualité. Ses principales qualités ? Il sauvegarde automatiquement de façon continue vos textes, en évitant ainsi les pertes dues aux coupures de courant. En outre, il vérifie votre orthographe en même temps
que vous écrivez. E.T. NOUVEAU!!! Les meilleur logiciels DE JEUX SONT ENFIN DISPONIBLES.
Les dernières nouveautés parmi les plus grands jeux d'arcades, d’aventures. M Vite contactez-nous!... fc-I PC USER C ENTER' 42 46 42 68
- Mctw: Gare de l'Est Prix indiqués TTC Demandez nos tarifs
promotionnels sur les produits de grand? Qualité.
100, rue du Fbg Sl-Denis - 75010 Paris Vente par correspondance: B.P. 284 - 78104 St-Germain-en-Laye Cedex Crédit - Leasing - Détaxe à l’exportation APRICOT - TANDON - VICTOR - STAR - EPSON - CORVUS - SANYO - COMPATIBLES IBM comme Sidckiclc ©
- 6 995 F 450 F 495 F 450F 495 F _ -395F
- 1095F Démarrez sur disque
- 3 595F
- 6 995 F
• FILE-CARD. Disque dur 21 Mo intégré sur la carte.
N’occupe que la place d’un Slot, rien en façade.
Touscompatiblcs.faibleconsommation---- IMPRIMANTE : promo star nl io 120 eps 801136 col., qualité courrier, graphique TOUS MODÈLES EPSON sur demande.
EXCLUSIVITÉ: la comptabilité jupiter 56, difficile de faire plus facile. Adoptée par de nombreux cabinets comptables. Plus d’impayés, plus de contentieux grâce au lettrage.
Pourtousbcsoins.Seulement----- LES MEILLEURS SOFTS AMÉRICAINS: D1REC-TRF.E©: Le complément indispensable du disque dur.
Organise et dessine l’arborescence de votre disque dur.
Remplace toutes les fonctions spécifiqucsdu DOS. L’outil idéal pour-- CAO DAO GENER1C CADD: Le logiciel de dessin qui a bouleversé les U.S.A. Compatibilité assurée avec Autocad.
Possibilité d’utilisation avec imprimante matricielle ou table traçante.
Le meilleur rapport qualité prix---- SCOUT: Votre organisateur de disque dur résident mémoire.
Toujours prêt, ultra rapide sans quitter votre application---
- 5 990F PC WRITE: Version française Nathalie 495 F 995 F 295 F 3
349F
- 6525F Bon à retourner à: B.P. 284 - 78104 St-Germain-en-Laye
Cedex Pour mure commanda on demande d information et catalogue
495 F 1530F 995 F vous sera offert avec chaque configuration à
disque dur " Pour recevoir une documentation, cerclez le n° 29,
page 182 SERVICE DE MISE À JOUR DE NOS LOGICIELS: Copy 2 PC et
PC Tools sont disponibles, pour bénéficier de la demicre
version de nos logiciels, contactez le 45 85 14 95 PC PRIX
D’AMIS: 71100 programmes à 39.95 F la disquette.
? Carie : CB VISA Amex Dirters Eurocard.
Adressez votre commande sur papier libre avec le bon ci-dessus. Joindre votre règlement.
PC TOOLS ©: Outil NORTON © avec . Undelete, votre police d’assurance MENU SYSTEM : Failes vos menus à la carte- COPY n PC: Protégez votre investissement en DÉSASSEMBLEUR: MASTER CROSS REFERENCE LANGAGES NEVADA SOFTWARE: COBOL_995F BASIC PASCAL_495 F FORTRAN- EDITEUR_495 F PROLOG Clefs pour c par François Piette - 304 pages - 220 FF La grande portabilité du langage C a permis de concevoir un ouvrage tournant sur PC, Atari et Amstrad PC.
Après une présentation complète du langage, l'auteur traite de deux versions très répandues de ce langage : le Lattice et le Digital Research C. De nombreux exemples'de programmes illustrent les différentes notions abordées : l'auteur traite des constantes, des instructions de contrôle, des opérateurs et expressions, du Lattice C, etc. Voici un livre pratique et simple d'utilisation. Sa reliure spirale permet au lecteur de laisser le livre ouvert à la page désirée.
NTRÉES-SORTIES EN C PC, AT et compatibles par Jean de Brabandt -112 pages -145 FF Ce livre s'adresse aux utilisateurs qui connaissent déjà ce langage et qui désirent s'informer sur les entrées-sorties en C. Cet ouvrage traiie successivement de la manipulation des fichiers, de g la gestion des sorties sur écran, de la communication par le port - série RS232 en utilisant les différentes fonctions d'entrées-sortie g, offertes en standard par la plupart des compilateurs C sur PC, AT ou compatibles.
De plus, l’auteur apprendra aux utilisateurs comment maîtriser les communications avec le clavier de leurs PC.
Les programmes sont écrits en Microsoft C et utilisent des fonctions communes à tous les compilateurs du marché.
Rogrammer en c CÏrSBHCHlWS par Claude Nowakowski -134 pages - 95 FF Ce livre s'adresse aux utilisateurs de micro-ordinateurs qui maîtrisent bien un langage et qui veulent s'initier au langage C. Cet ouvrage peut être utilisé comme une méthode de programmation ou comme une illustration des règles de syntaxe présentées par des exemples et des exercices.
Programmer en C permet de se familiariser avec la structure synthétique de ce langage évolué, proche du Pascal, étroitement lié au système d'exploitation UNIX.
O SUR ATARI ST f par Claude Nowakowski - 216 pages -165 FF | C sur Atari ST s'adresse aux possesseurs d'Atari ST qui souhaitent g s'initier ou se perfectionner au langage C. Cet ouvrage propose d’abord une initiation très progressive au lan- c gage C à l'aide de nombreux exemples. Il permet ensuite de constituer J une bibliothèque d'application efficace et bien adaptée à l'Atari. § Voici un livre structuré, modulaire et simple d'utilisation. G MTWfS-SORTIES __ IRC C SUR ATARI ST Consultez les livres P.S.I. sur minitel au 36.15. Tapez 0.1. puis P.S.I. C ET SES FICHIERS* par J. Boisgontier et
J.-P. Lagrange 184 pages -170 FF Voici on livre pour découvrir un aspect méconnu et mal exploité de C : la gestion de fichiers.
Cet ouvrage aborde les principales notions du langage, les fonctions d'ouverture, de fermeture, d'écriture et de lecture d'un fichier ainsi que les fichiers à accès direct et séquentiel.
La dernière partie est consacrée à des méthodes pratiques : méthodes simples (tri, allocation dynamique, etc.), accès indexé et base de données.
Attention ! Pour lecteurs avertis en C. Bibliothèque MATHÉMATIQUE EN C* par Claude Nowakowski - 324 pages -175 FF Ce livre contient une bibliothèque de programmes et son but est de fournir des outils mathématiques prêts à l'emploi.
Tous les différents
* Une disquette contient les programmes de ce livre. Gagnez du
temps, commandez-la dès maintenant à P.S.I. au prix de 150 FF
(en vente par correspondance).
LES BONNES ADRESSES.. ALPES MARITIMES AZUR COMMUNICATION TELEMATIQUE (LEM) Spécialiste AMSTRAD pour toutes applications professionnelles Conseil - Vente - Formation Réalisation de logiciels spécifiques 58, avenue Saint-Augustin 5e étage 06200 NICE - Tél. : 93.21.16.32 Informations sur Minitel 93.21.19.19y SORBONNE INFORMATIQUE Le PC de NICE Rue Piétonne 93 88 31 32 40, Rue Gioffredo 93 85 17 55 CANNES 7, Rue des Belges 93 99 10 13
A. . MSTRAD à
Z. .ENITH en passant par les autres BOUCHES DU RHONE DOUBS
CALVADOS COMMODORE î!
Tel 91 47 01 79 infoiogs lîlarseSiE il Bd BAILLE 13006 Loisir INFORMATIQUE 14 SPECIALISTE AMSTRAD ATARI AMIGA et COMPATIBLES PC et AT DEMONSTRATIONS ETUDE DE PROGICIEL 39 rue de l’Oratoire 14000 CAEN Tél. 31.85 18 77 PROFORMA - PSI cpc m et ri l pc PCW TOUT POUR AMSTRAD 3, rue de Lorraine 25000 BESANCON Tél. 81 82 24 51 MICROSTYLE 3, rue Noirot 70000 VESOUL Tél. 84 76 50 73 LOIRE ATLANTIQUE micromanie LA COMPETENCE AVEC LE SOURIRE LA MANIE du MICRO TOUTE LA GAMME AMSTRAD PC LES IMPRIMANTES EPSON 2 magasins dans la Région Nantaise Centre Commercial le Sillon 44800 St HERBLAIN Tél. 40 63 07 22
10, place des Carmélites 44000 NANTES Tél. 40 89 61 22 PYRENNEES ATLANTIQUES AMSTRAD -'ATARI ¦ COMMODORE • LEANORD ¦ TANDON ¦ THOMSON etc... BASE 4 11, rue Samonzet 64000 PAU Tél. 59.83.78.78 PYRENNEES ATLANTIQUES HAUTE SAVOIE BAS RHIN IBL MICRO INFORMATIQUE PROFESSIONNELLE MICRO INFORMATIQUE PERSONNELLE ATARI - AMSTRAD - AMIGA Résidence du Centre 64600 ANGLET
T. 59 31 96 05 71, Bld d'FTaussez 40000 MONT DE MARSAN
T. 58 06 03 48 PALAIS Centre Commercial Place des Halles
Strasbourg Tél.88.22.05.88 Revendeur agréé AMSTRAD PC 1512
Imprimantes : EPSON - BROTHER - AMSTRAD GRAND CHOIX DE
LOGICIELS Familial + Professionnel "L’adresse que nous vous
conseillons” MONTAIGNE INFORMATIQUE Rue du Pré-Bénevix - 74300
CLUSES Tél.50.98.85.12 AMSTRAD - SANYO - COMMODORE JASMIN HQ -
THOMSON - EPSON - etc... PARIS VIDEOSHOP l’espace le plus
micro de Paris Du lundi au samedi de 9 h 30 à 19 h. 50, rue de
Richelieu 75001 Paris - Tél. : (1) 42.96.93.95 - Mét. :
Palais-Royal 251, boulevard Raspail 75014 Paris - Tél. : (1)
43.21.54.45 - Mét. : Raspail US BONNES ADRESSES... YVELINES
SEINE MARITIME CONSEIL COMPUTER (Spécialiste AMSTRAD) GAMME
COMPLETE AîicxohoLie j , les spécialistes.
_l_mm me h i_ AMSTRAD - ATARI - COMMODORE LEANORD - THOMSON MATERIELS - LOGICIELS - FORMATION - MAINTENANCE 75009 - Paris - 40 bis, rue de Douai - (1) 48 78 76 77 78000 - Versailles - 4, rue André Chénier - (1) 30 21 75 01 78100 - St Germain en Laye - 34, rue des Louviers - (1) 34 51 71 11 Multiposte AMSTRAD
* ** AM1GA 20-21, quai Cavelier de la Salle 76100 ROUEN (Rive
gauche) YONNE VAUCLUSE YVELINES
S. D.I. RC ELECTRONIC (Distributeur agréé) PHILIPS TRT
COMPATIBLES PC COPAM LE LEADER DE L'YONNE du PC 1512 FIN
OCTOBRE OUVERTURE D’UN NOUVEAU MAGASIN au Centre Commercial ST
OUENTIN VILLE ' 53, rue Victor Hugo 84100 ORANGE Tél.
90.34.60.23 SERVICE APRES-VENTE ASSURE 25, Route de Montargis
89300 JOIGNY Tél. 86.62.06.02 Centre Commercial Vélizy II
Niveau bas Tél. : 34.65.18.81 Retrouvez cette rubrique dans le
prochain HORS SERIE » « Sortie le 27 Novembre TABLEUR : LE
CERVEAU DU MICRO Qu’est-ce qu’un tableur ? Sous ce nom se
cache l’un des alliés les plus efficaces et les plus puissants
de l’« homo micro-informaticus ».
Capable de résoudre les calculs les plus complexes, il sait aussi prendre des décisions et vous offre de remarquables facultés d’analyse.
Un adjoint de poids, à choisir avec soin... Conçus pour assister l'homme dans ses calculs, les tableurs ont purement et simplement propulsé les micro-ordinateurs au sein des entreprises. Désormais banalisés, on les retrouve sur tous les ordinateurs et même dans ceux qui sont dans les foyers. Leur fonction principale ?
Assister l'homme dans toutes ses opérations de calcul, d'analyse chiffrée, de prise de décisions, etc. Si vous êtes un jeune cadre dynamique, c'est un « must » et même si vous n'êtes ni cadre ni dynamique, vous apprécierez certainement leurs étonnantes capacités de calcul. L'histoire du tableur est à la croisée du génie et de la fainéantise. A l’origine de ce merveilleux instrument, deux étudiants (américains évidemment) las d'aligner systématiquement tous leurs chiffres en colonnes bien rangées afin d'en obtenir la somme. La solution passait certainement par un logiciel. C’est ainsi que
naquit le premier tableur de l'ère chrétienne : Visicalc ! Le principe général de cette petite merveille était tout simplement de reproduire, de façon électronique, l'habituelle feuille de papier quadrillée façon écolier. Souvenez-vous : Quel tableur acheter ?
Difficile de faire la part des choses parmi le nombre impressionnant de tableurs disponibles pour l'IBM PC et ses compatibles.
Rares sont les éditeurs qui n’ont pas voulu profiter de leur fantastique expansion. En France, les deux leaders sont 1-2-3 de Lotus et Multiplan de Microsoft. 1-2-3 est souvent considéré comme un logiciel intégré dans la mesure où il regroupe représentation graphique et gestionnaire de fichiers simples. Mais nous le recommandons surtout en raison de sa rapidité de calcul et de la faible place qu'il occupe en mémoire. Seul défaut, il coûte relativement cher (environ 4900 F).
Le remède consiste à acheter un des « compatibles » 1-2-3 dont les prix se situent entre 1 200 F et 1 800 F. Parmi eux, citons VP-Planer de Softissimo, le plus compatible : il lui ressemble comme deux gouttes d'eau. De même pour Farsight dont le principal atout est d'être plus facile d’accès pour le débutant. Enfin, en marge de ces produits, le logiciel Déjà ! De la société Aleph 2, qui a la particularité de permettre la création, la modification et la suppression de fichiers dBase III, tout en restant dans 1-2-3.
Pour demeurer dans le chapitre des éco« je pose 11 et je retiens 1 qui font 32 ».
Dans Visicalc c'est presque pareil sauf qu’il suffit d'introduire les chiffres les uns en dessous cles autres (ou à côté des autres) et de faire calculer son opération au logiciel (par exemple une somme, une soustraction, un produit, etc.). L'avantage principal de cette technique, c'est qu’on obtient un résultat toujours juste même si l'on modifie un des chiffres faisant partie du calcul.
Concrètement un tableur se présente comme un rectangle de la taille de l’écran, limité à gauche et en haut par des repères servant à désigner des cases. On aura par exemple, sur la ligne horizontale du haut, une série de lettres, et sur la ligne verticale de gauche, une série de chiffres comme sur une grille de mots croisés. A chaque intersection de ces deux repères, se trouve une case à laquelle on se réfère de la manière suivante : A1, B12, C16, etc. A l'origine (en haut à gauche), on trouve par exemple la case A1, puis juste en dessous la case A2, à droite la case B2, etc. Si l'on veut par
conséquent calculer la somme de deux nombres, il suffit de mettre dans les cases A1 et A2 ceux que l'on souhaite nomies, citons Multiplan Junior de Microsoft qui, pour moins de 600 F, offre, Il est vrai, un tableur assez pauvre et lent, mais idéal pour se faire la main. En revanche, la dernière version de Multiplan (Multiplan 3) possède de nombreuses fonctions intéressantes. Elle se paie aussi quatre fois le prix de Multiplan junior. En outre, elle ne «graphe» pas immédiatement n'importe quelle colonne de chiffres. Il faut passer par un programme annexe appelé Chart.
Parmi les autres produits du même genre, signalons Supercalc 4 distribué par Computer Associates, dont le prix public est à notre avis trop élevé pour justifier son achat (4700 F). Enfin, Javelin édité par Ashton Tate (et distribué en France par La Commande Electronique) ne peut pas vraiment être considéré comme un tableur. Il remplit pourtant les mêmes fonctions, de façon plus performante. La baisse de son prix (moins de 2400 F) en fait un outil idéal pour ceux qui ne souhaitent pas aborder les tableurs sous un angle conventionnel.
Il en est de même pour Reflex de Borland International dont le prix (environ 1800 F) et la qualité sont sans aucun doute imbattables à l’heure actuelle. E.T. additionner (par exemple 115 et 235) puis, dans la case A3, la formule de calcul choisie, en l’occurence A1 + A2. Cette
• opération provoque l'affichage de la somme (350) dans la case
A3.
Simple non ? Pour faire plus fort, vous pouvez également utiliser des formules toutes faites et particulièrement puissantes : calcul de l’écart type, de la moyenne mobile, repérage du plus grand nombre parmi une liste, du plus petit, etc. Difficile d'énumérer toutes les formules d’un tableur tant elles sont nombreuses.
En fait, c'est un peu comme si vous aviez une feuille quadrillée dans laquelle chaque carré possède les fonctions d'une calculatrice scientifique.
Chacune des cases accepte trois types de données : des données numériques, c'est- à-dire des chiffres, des données alphanumériques autrement dit des lettres ou des signes non mathématiques, et des formules. Vous pouvez par conséquent reproduire à la perfection les tableaux que vous faites habituellement sur des feuilles de papier. La seule différence, et elle est de taille, c'est que chaque fois que vous modifiez une valeur dans une colonne ou une rangée, le résultat est aussitôt automatiquement recalculé dans la case où est la formule. Il est d'ailleurs fréquent que l'on utilise cette faculté
du tableur à des fins d’approximation. Admettez, par exemple, que vous souhaitiez connaître jusqu'à quel niveau d'endettement vous pouvez aller avant d'être vraiment gêné.
Grâce à un tableur et quelques formules simples de calcul de cumul d'endettement, vous voyez à l’écran quelle est la part de vos emprunts par rapport à votre budget total. Vous pouvez, par I i in mn i:n;î nu? Jmx- £'¦¦¦ «tt™ : ***&& îîshîs v.‘awa . S»g : :*, fe- 1 45W35 «5*5W’ Î*MB è-SSTSrï si&ij iii : - .
Mh «««"a» üü €1 i 11 lll ,; faits F;-'*;; .-5S 'nr.-fê liij.ç'r.ïzw. ¦; HeKtf;} Sortie :r ; «rs Kteffé ZkrfssKfe sa*: ftiafe ¦: « c:!»i i-; Ky. ?:':•« rrr; _] QnishSî! «e o-’ii®! '--’ ;',:--' LI3CÏ 1iop Toutes les commandes sous les yeux de l’utilisateur.
Exemple, répondre à des question du style « que se passe-t-il si je prends un crédit supplémentaire pour acheter une voiture un appartement ? Une chaîne stéréo ?... » A chaque nouvel emprunt envisage le tableur permet de voir, à la lois en chiffres et en pourcentages, quelle influence cela a sur le revenu global.
Bien sûr, ce principe vaut pour tous les calculs dont on ne connaît pas le résultat précis et dont on souhaite faire une approximation. Les brillants économistes s'en servent, par exemple, pour savoir comment le chômage va évoluer en fonction du taux de croissance. Les banquiers l'utilisent pour calculer en un clin d’œil quel découvert ils peuvent accorder à tel client, selon son salaire annuel. Les créateurs d’entreprises savent ainsi à partir de quel chiffre d’affaires leur entreprise devient rentable, etc. C’est là que réside le véritable avantage du tableur : sa faculté à simuler toutes
sortes de situations. Les spécialistes appellent ça, la modélisation. On parle en effet de modèles dès lors que l’on relie plusieurs cases entre elles à l’aide de formules plus ou moins sophistiquées.
Un modèle de compte d’exploitation par exemple, c’est-à-dire un tableau dans lequel sont répertoriées les recettes et les dépenses, peut être réalisé une fois pour toutes et exploité par différentes personnes. Il suffit de créer le modèle, puis de le remplir avec les nombres à analyser pour voir apparaître les résultats. C’est particulièrement pratique pour unifier les comptes d’une société qui possède de nombreuses filiales. Mais même si vous ne vous en servez que pour calculer vos impôts, les tableurs vous étonneront par les options qu’ils possèdent et qui leur permettent de faire gagner un
temps _ précieux à l’utilisateur. Tous copient à l’infini des colonnes et des rangées entières de chiffres. De plus, ils ne se contentent pas de recopier des chiffres mais également des formules en les adaptant à leur nouvel emplacement.
Imaginons par exemple que dans la case A3, vous posiez l’addition suivante : A1 + A2. Si vous recopiez cette formule simplissime, il est vrai dans la colonne d’à côté, le tableur la traduira automatiquement par B1 + B2, et ainsi de suite. Le système fonctionne également avec des formules plus complexes. En outre, chaque formule peut être modifiée, arrangée, complétée selon votre bon vouloir. Tout est alors recalculé immédiatement. C’est plus difficile avec du papier et un crayon !
Certains de ces tableurs touchent à la perfection. 1-2-3 de Lotus, par exemple, vous transforme en un clin d’œil n’importe quelle colonne de chiffres en un superbe graphique prêt à épater la direction générale de votre entreprise. Une fois encore le principe est simplissime : vous mettez en valeur le ou les chiffres dont vous souhaitez tirer une représentation graphique. Vous choisissez parmi de nombreuses options le type de représentation que vous désirez (camembert, histogramme, lignes brisees, etc.) et le tour est joué. Suivant le degré de sophistication du logiciel, vous pouvez ajouter des
légendes, du texte, colorier l’ensemble, etc. Ainsi, grâce aux tableurs, non seulement vous disposez d’un outil puissant pour traiter les nombres, mais également d’une aide visuelle beaucoup plus facile à interpréter.
Autre particularité de certains (dont Lotus 1-2-3) : la possibilité de gérer des fichiers.
Imaginez, par exemple, que vous disposiez d’une liste de gens avec leurs noms, prénoms, numéros de téléphone, etc. Grâce à un tableur, vous allez les rentrer successivement, les uns en dessous des autres. Si vous le voulez, le logiciel pourra les classer par ordre alphabétique, par numéros de téléphone, etc. C’est un bon outil surtout pour de petits fichiers.
Dernier point : les macro-instructions.
Ce sont des raccourcis de commandes servant à accélérer les opérations.
Par exemple, si vous voulez recopier une colonne de chiffres dans une autre, vous utilisez une instruction de recopie en appuyant sur la lettre « R ». Vous indiquez alors les limites de la colonne à recopier et l’endroit où vous souhaitez la voir apparaître. Si vous devez répéter cette opération plusieurs fois dans un modèle, c’est fastidieux. C’est là qu’intervient la macro-instruction. Une seule Louche exécute la suite d’instructions voulue.
Bien sûr, c’est à vous de programmer au préalable le tableur, afin qu’il apprenne la ou les macro-instructions qui vous intéressent. Si vous ne devez acheter qu’un seul logiciel pour votre PC, choisissez un tableur. A plus ou moins long terme, il remplacera à la fois la machine à calculer, la calculette, les feuilles volantes et les crayons.
Eric Tenin Pour bien choisir un tableur C’est souvent après une longue période d’utilisation que l’on se rend compte des lacunes et des défauts d’un logiciel. Pour vous aider à gagner du temps, voici quelques questions à vous poser avant d’acheter un tableur.
• Peut-on entrer autant de données que l’on veut dans une feuille
de calcul ? Heureusement pour leur rapidité d’exécution et
malheureusement pour leur capacité, les tableurs ne sont
capables d’accueillir des données que dans la limite de la mé
moire vive du PC.
Même si vous possédez un ordinateur avec le maximum de mémoire vive disponible, soit 640 Ko, la place réservée aux données sera limitée. Pour y remédier, deux solutions : acquérir des cartes de mémoire vive supplémentaires au prix fort ou choisir un logiciel qui consomme peu d’octets et laisse donc plus de place pour travailler.
Supercalc 4, par exemple, de Computer Associates, est très performant, mais il occupe beaucoup de mémoire lorsque vous le chargez. C’est autant de moins pour les données.
• Le tableur fait-il automatiquement la différence entre du
texte, des valeurs numériques et des formules ? C’esf le
moins que l’on puisse demander. Et pourtant, avec certains
tableurs, il faut frapper une touche spécifique avant
d’introduire du texte. Ce qui arrive souvent dans les fenêtres
du cadre, en tête de colonnes ou de lignes. C’est à notre
avis un gros défaut de Multlplan qui Impose d’appuyer sur la
touche «Alpha» avant chaque entrée de texte.
• Peut-on sélectionner colonnes et rangées à l’aide des seules
touches de direction du pavé numérique ? Lorsque l’on dé
sire recopier, déplacer, supprimer une colonne ou une rangée de
chiffres ou de formules, il est indispensable de pouvoir faire
ressortir la ou lesdites colonnes.
Quand on peut le faire avec les seules touches de direction, la zone à changer apparait d’une couleur différente (ou en vidéo inverse sur les écrans monochromes).
Cela permet de savoir exactement ce que l’on fait.
Malheureusement, sur des tableurs comme Abacus de Psion, on est obligé d’indiquer en clair les références des extrémités de la zone à traiter. Sans autre indication. C’est un défaut indéniable.
• Combien de formules préétablies contient le tableur? Cette
question n’a bien sûr d’importance que dans la mesure où vous
envisagez de réaliser des modèles suffisamment complexes pour
avoir besoin de formules sophistiquées. Cependant, qui peut
le plus peut le moins. Il est toujours rassurant de savoir que
« pour le cas où », telle ou telle formule existe en mémoire.
Nous vous conseillons de bien vous renseigner sur la présence
de formules logiques et spéciales comme « Select », «
Choose », « If », etc.
• Existe-t-il une option de représentation graphique ? Après les
tableurs, sont apparus des logiciels qui transforment les
données introduites dans les tableaux en superbes
graphiques. Aujourd’hui, il vaut mieux acquérir un tableur
disposant à l’origine de fonctions graphiques. C’est tel
lement plus agréable de visualiser immédiatement à quoi
correspondent les colonnes de nombres. Et ça permet de
tellement mieux analyser. E T- AMSTRAD, APPLE, ATARI, BROTHER,
CANON, CENTRONICS, CITIZEN, COMMODORE, HEWLETT PACKARD,
HONEYWELL BULL, EPSON, IBM, MANNESMANN, MITSUI, NEC, OLIVETTI,
OKI, PANASONIC, RITMANN, SANYO, SEIKOSHA, SHARP, SMITH CORONA,
STAR, TANDY, WANG... SUPINFO ZI Est de Revoisson rue Calmette
BP209. 69740 Gênas GESTION DE FICHIERS EFFICACITÉ D’ABORD
Rapidité et facilité d’accès : deux qualités essentielles à une
bonne gestion de fichiers. Elle ne doit pas rebuter ses
utilisateurs par des tableaux trop ardus ou par des écrans trop
complexes. Tilt vous aide à choisir un logiciel tout à fait
indispensable et encore souvent trop peu utilisé : ses
applications sont multiples et dépassent largement une
utilisation professionnelle.
Vous voilà devenu depuis peu trésorier principal de l'association des pêcheurs de votre village et c’est à vous qu'incombe la lourde tâche de garder la trace de tous les adhérents, de vous assurer qu'ils ont bien payé leur contribution, etc. Difficile de repérer les mauvais payeurs en moins d'une seconde quand on ne dispose pas d'un ordinateur ave un logiciel de gestion de fichiers. On peut bien sûr les rétrouver à la main, auquel cas il vaut mieux s'armer de patience... Dans la pratique, les logiciels de gestion de fichiers ne font rien de plus que de remplacer les habituelles fiches en
carton sur lesquelles vous écrivez toutes les informations qui vous intéressent. Une application immédiate de ce type de logiciels est le répertoire téléphonique. Chacun y est inscrit avec son nom, son prénom, son adresse et son numéro de téléphone. A chaque fois que vous recherchez quelqu’un, son adresse ou son numéro de téléphone, vous ouvrez à la page correspondant à l’initiale de son nom. Il est là, quelque part, à vous de le repérer. Le logiciel en fait autant, à ceci près qu'il va beaucoup plus vite, avec un plus grand nombre de données et qu'il pointe directement l’individu recherché.
Pour mieux comprendre le fonctionnement des gestions de fichiers, il faut connaître le vocabulaire qui leur est particulier. Ainsi, les endroits où les données sont inscrites sont appelés des « champs ». Des « rubriques » ou des « zones ». On parle alors de la « rubrique nom » ou du « champ adresse ». Le correspondant d'une fiche d’un fichier cartonné s’appelle un « enregistrement» dans un logiciel de gestion de fichiers. Par exemple, dans un répertoire, un enregistrement correspond à l'ensemble des informations se rattachant à un nom. Il serait injuste de comparer un logiciel de gestion de
fichiers à un fichier cartonné : ses prouesses sont tellement plus remarquables... Il classe, selon la demande, dans l'ordre alphabétique croissant ou décroissant d’un champ. Dès qu'un nouvel enregistrement est inséré, il le range automatiquement à sa place, en respectant l'ordre alphabétique. Mieux, il sait retrouver très rapidement généralement moins d'une demi-seconde n’importe quel enregistrement. Le plus remarquable reste sa capacité à retrouver des personnes dont on ne se souvient par exemple que de la ville dans laquelle ils demeurent. Il suffit pour cela de demander Quelle gestion
de fichiers choisir ?
Entre une gestion de fichiers et une gestion de bases de données, le choix dépend évidemment de ce que l’on souhaite faire.
S’il s'agit seulement de classer les données d'un fichier selon un certain critère, une gestion de fichiers suffira. La plus simple sera la meilleure. Classifiche d’Adalog en est un exemple. En plus, elle ne coûte pas cher : à peine plus de 300 F ! Directory de BVRP Software est aussi un modèle de simplicité comprenant à la fois une gestion de fichiers et un traitement de texte. Son prix : environ 2 000 F. Il existe encore peu de logiciels de gestion de bases de données pour PC. Le premier sorti est aussi le plus vendu. Apparu pour la première fois en France sous le nom de dBase II (d’Ashton
Tate, distribué en France par La Commande Electronique), il poursuit aujourd’hui sa course avec des mises à niveau régulières. La dernière version s’appelle dBase III+ et constitue le nec plus ultra en la matière. En fait, ce logiciel nécessite une phase préalable de programmation. C’est pourquoi il est souvent considéré comme un langage de programmation (évolué) spécialement orienté vers la gestion de fichiers. Si vous ne comptez gérer que de petits fichiers, dBase n’est pas fait pour vous. Il vous serait inutile d’apprendre à le programmer pour si peu, d’autant qu’il est cher
(environ 9500 F pour dBase III+).
Dans le même genre, moins connu, on trouve également Archive, un SGBD (système de gestion de bases de données) très puissant. Son éditeur, la société anglaise Psion, essaye de lui donner une nouvelle jeunesse en le proposant à un prix défiant toute concurrence : moins de 1 200 F. Pour ce prix, il est accompagné d’un traitement de texte, d'un tableur et d'un grapheur. Son principal défaut : il devient lent lorsque l’on développe des applications complexes. En revanche, c’est un excellent outil qui peut gérer autant de fichiers qu’on le désire (distribué en France par KA L'Informatique Douce).
Pour ceux que les manipulations informatiques rebutent, il existe une gestion de fichiers, O & R, distribué en France par PC Technologie, à laquelle on ne s'adresse que dans la langue de tous les jours. Q&R répond à des questions simples du style « Donne-moi la liste de tous les clients qui me doivent de l’argent. » C'est plus amusant qu'utile et surtout, c’est cher (6 000 F).
D'autant qu’une longue phase d’initiation du logiciel est indispensable pour chaque fichier. Foxbase+ d'AB Soft est idéal pour faire des économies. Comme VP Planner avec Lotus 1-2-3, ce logiciel est une réplique exacte de dBase 111+ qui se paye le luxe d’être plus performant sur certaines opérations et coûte moins de la moitié du prix de dBase III.
Une nouveauté performante : Superbase, distribué par Micro Application, se différencie des autres par sa capacité de stocker aussi bien du texte que des images. Fonctionnant sous l'environnement Gem (celui qui est livré en standard avec l'Amstrad PC), il permet de digitaliser des images ou de dessiner des écrans puis de les stocker.
C’est un bon moyen de se créer une bibliothèque d’images. Sa manipulation est très aisée. Il vaut un peu plus de 1 000 F. C'est donc l’outil idéal pour un usage domestique de haut niveau. On peut encore citer Anadoc (chez Alpes Diffusion Logiciels), un logiciel de gestion documentaire extrêmement bien conçu. Son prix : 1100 F. Enfin, Reflexde Borland est un compromis entre le tableur et la gestion de fichiers.
Malheureusement, il ne travaille qu’en mémoire vive. Mais c'est un formidable outil d’analyse (1 800 F, Reflex l'Analyste). E.T. Le logiciel de gestion de fichiers ou de bases de données qui vous conviendra dépendra bien sûr de vos besoins. Pour vous aider à le choisir, voici quelques questions à poser.
• A quelle vitesse le logiciel retrouve-t-il une ou plusieurs
informations? Une des fonctions les plus importantes des logi
ciels de gestion de fichiers consiste à devoir retrouver une
fiche en un minimum de temps. Certains le font en passant par
une recherche indexée, d'autres par une recherche non
indexée.
Dans le premier cas, il s’agit de retrouver un nom dans une liste classée par ordre alphabétique. Ça ne devrait pas dépasser la seconde. Dans le second cas, le logiciel doit lire toutes les informations une à une avant de retrouver l’élément recherché. Il est très difficile, dans ce cas, de juger des performances d’un logiciel de gestion de fichiers.
• Est-il facile de dessiner un masque de saisie ? Un masque de
saisie est la réplique informatique d’une fiche cartonnée avant
remplissage.
Elle contient par exemple les mentions: nom, prénom, adresse, tél., etc. Un bon logiciel de gestion de fichiers ou de bases de données doit vous permettre de dresser le masque que vous voulez, en disposant les rubriques où bon vous semble. Reflex de Borland est un modèle du genre.
à voir tous les enregistrements contenant telle ville dans le champ correspondant.
Ainsi, on retrouve celui que l’on recherchait, sans même se souvenir de son nom. Avec un fichier classique, on ne peut pas le faire. A moins d’être prêt à tout lire, depuis le début. Avec d’autres types de fichiers, le logiciel permet de retenir les fiches qui répondent à des critères précis.
Par exemple, dans le fichier des adhérents de l’association, on retrouve très vite ceux qui n’ont pas payé leur cotisation. A condition bien sûr d’avoir prévu un champ « cotisation de l'année ». Il ne reste plus alors qu'à envoyer un rappel aux retardataires, grâce à des étiquettes éditées par le même logiciel. Aujourd'hui, lés gestions de fichiers ne s'arrêtent pas là. Elles font bien d’autres choses encore, comme calculer ou dessiner. C’est le cas de Reflex de Borland qui, non seulement, garde en mémoire un grand nombre d’informations facilement retrouvables mais fait aussi toutes sortes de
calculs, en fonction des données introduites. Ainsi, avec les résultats d’une entreprise chiffre d’affaires, bénéfices des dernières années, Reflex peut aider à faire des courbes prévisionnelles.
Un gestion de fichiers classique traite les fichiers indépendamment. Il existe des logiciels qui mettent en relation des fichiers différents. On les appelle « gestions de bases de données ». Ce terme, sujet à controverse, désigne généralement l’ensemble des fichiers qui composent une application. Imaginons par exemple que, pour votre association, vous ayez constitué deux fichiers distincts : celui des adhérents et celui des produits que vous leur proposez. Dans le premier, on trouve les noms, prénoms et En revanche, Archive de Psion (distribué en France par KA L’Informatique Douce) est plus
difficile à manœuvrer. Dans tous les cas, un masque de saisie standard vous est proposé. Le plus souvent, il vous satisfera amplement.
Disquettes Pc et compatibles
• Combien de fichiers peut-on ouvrir simultanément ? Cette
question ne se pose réellement que pour les gestionnaires de
bases de données (et non pour les simples gestions de
fichiers).
La première version de dBase par exemple ne pouvait gérer simultanément que deux fichiers. Archive n'est pas limité dans ce domaine, théoriquement. En fait, la limite est atteinte lorsque l’on désire en ouvrir plus de vingt, car le système d’exploitation actuel des PC (MS-DOS) ne peut aller au- delà.
• Quelles sont les limites du logiciel?
Outre le nombre de fichiers à gérer simultanément, déux choses sont importantes avec une gestion de fichiers : d’une par» le nombre maximum d'enregistrements ; d'autre part, la longueur maximum d'un enregistrement.
En règle générale, la limite fatidique se situe autour de 65 000 enregistrements, ce qui es» très satisfaisant. A ce niveau, la question ne se pose que pour des applications professionnelles. Pour un usage domestique, les limites sont bien souvent loin d'être atteintes. E.T. coordonnées des adhérents et dans le second, les noms des produits, leur prix, les quantités restantes, la description de chaque article, etc. Cet ensemble constitue une base de données. Et grâce à un logiciel de gestion de base de données (dBase III par exemple), ces deux fichiers peuvent être reliés. Comment ? Tout
simplement en faisant correspondre chaque nom d’adhérent avec les produits qu’il a commandés. On dispose ainsi, pour chaque commande, à la fois des coordonnées complètes de l’adhérent et de la description des produits commandés. Simplification de la formulation, simplification de stockage des informations, etc. Grâce aux logiciels de gestion de bases de données, éditer une facture ou tenir des stocks devient alors un jeu d’enfant... à condition toutefois de l’avoir programmé auparavant pour qu’il donne de tels résultats !
Eric Tenin Les prix indiqués s'entendent ttc et peuvent varier d'un point de vente à l'autre.
Pour Bien choisir son gestionnaire de fichiers m 199f o JL Nous avons créé pour vous une nouvelle collection regroupant "Les meilleurs Logiciels du Domaine Public VIF".
Chaque package regroupe 3 disquettes classées par thème avec une notice en français.
Pack Professionnel 3 programmes indispensaOles à tout décideur : FreeCalc : tableur de 250 lignes X 50 colonnes.
FreeWord : Traitement de texte avec déplacement de bloc, recherche et remplacement.
FreeFlle : Gestionnaire de fichier permettant la création de bases de données contenant Jusqu'à 2 milliards d'enregistrements, avec calcul et tri.
Réf: 35901 - 3 disq. 199 frs Pack Jeux 15 jeux d'ercades et d'aventure : Striker. Flightmare, Wizard. Soviet, 3-Demons, Gbert, Dragons, Abm. JanltJoe.
Frog, Brick, Plnball, Space II, Keno et Round 42.
Réf: 31901 -3 disq. 199 frs Pack Utilitaires Spécial Développeur. Ce package contient 3 langages de programmation : Chasm : macro-assembleur permettant d'utiliser des routines en langage machine avec le Basic et le Turbo Pascal.
Viaible Pascal : un compilateur Pascal avec visualisation de rexécutlon des routines.
UniForth Sampler : langage Forth possédant un éditeur complet des commandes du 8088.
Réf: 33901 - 3 disq. 199 frs Pour recevoir une documentation, cerclez le nü 31, page 182 Pack Education Spécial Initiation au Pc . 3 programmes pour s'initier au PC et à la programmation.
Tutor : un EAO aux concepts du PC, Basic Prof : un EAO pour apprendre la programmation en Basic, LadyBug : langage Logo sur Pc.
Réf: 32901 - 3 disq. 199 frs Veuillez retourner ce bon accompagné de son règlement par chèque à : VlF DP 50 rue Benott Malon 94257 Gentilly Cedex j Nom : I Prénom : I Adresse : j Code Postal; Ville : Commande les packs : | [31901 ?32901 I 133901 I 135901 i Règlement par chèque Joint.
: Port 15irs à ajouter au total dû. Rét. 170001 Avant d’acheter un PC, il faut se renseigner.
Mais où ? Le plus simple, pense-t-on souvent, c’est de trouver une boutique et de demander les renseignements au revendeur présent. L’expérience semble prouver que ce n'est pas la meilleure solution. En effet, trois journalistes de la rédaction de Tilt ont joué les néophytes et sont partis à la recherche d’un compatible PC. Leurs consignes : ne pas dépenser plus de 15 000 F, ne pas en savoir trop sur les PC, se renseigner sur les services proposés. On attendait évidemment quelque chose de ces visites.
Nos espoirs n'ont pas été déçus. Les boutiques visitées ont été choisies au hasard dans Paris. C'est là qu’est sise la rédaction de Tilt. Nous nous sommes donc limités à cette ville, conscients de « défavoriser » la province. Il fallait choisir.
BOUTIQUES : LE PIRE ET LE MEILLEUR Une enquête toute simple et pourtant lourde de conséquences Trois journalistes de Tilt sont allés de boutique en boutique avec une mission claire : se présenter comme des acquéreurs de PC. Un budget de quinze mille francs maximum, une naïveté de bon aloi et des questions précises, leur rôle était simple à jouer. Les résultats sont riches d’enseignements. Malheur à celui qui ne connaît rien à la micro : malheur à celui qui est trop pressé et ne prend pas le temps de tout comparer... Coconut En vitrine, un seul PC. En grosses lettres sur la vitre, les noms de
Amstrad, Atari et Commodore. J'entre. L’unique vendeur essaie de se dépatouiller avec un client anglo- saxon qui veut acheter un joystick. Je constate avec plaisir que son catalogue n’est autre que le dernier numéro de « Tilt ». Enfin, c'est à mon tour : « Voilà, je cherche à acheter un PC... ».
La réponse est telle que je l'attendais. Il n’y en a pas. Mais, si je reviens pendant le mois de septembre, il y aura des PC Atari. Comme je ne veux pas avoir entièrement perdu mon temps, je cherche à me renseigner sur les PC. Le jeune vendeur me demande tout d’abord si c’est un IBM que je désire acquérir.
Ma réponse négative s’appuie sur le prix, incompatible avec mes finances. J'insiste : « Que me conseilleriez-vous comme autre PC ?». La réponse me stupéfie : « Ce que vous voulez, mais surtout pas un Amstrad.
Ah ! Et pourquoi donc ?
Parce qu'Amstrad a décidé d’arrêter la production. Dans quinze jours, ce sera fini ».
Et d'évoquer des problèmes d'alimentation défectueuse et d'incompatibilité avec un grand nombre de logiciels. Je sors content.
Je sais au moins une chose : il ne faut pas que j'achète un Amstrad.
Computerland Revendeur professionnel, Computerland sait parfaitement mettre en confiance l'acheteur potentiel que je suis. Accueilli par quelqu'un de fort sympathique, j'explique ce qui m’amène. «Je cherche un compatible PC dans les 10 à 15 000 F avec une imprimante et un traitement de texte ». Le revendeur me répond angéliquement : « Non, euh... ah oui ! Écoutez, un compatible PC, ça veut dire un compatible à IBM ».
Interloqué, je le questionne du regard. Il me dit que désormais IBM fais le PS qui est une très bonne machine pas chère et que c'est l’avenir et que c'est ce dont j’ai besoin si je veux faire un investissement à terme, et voilà, et il fait beau et vous ça va ? Il semble omettre cependant que le PS est un piètre compatible PC... Il a toutefois l'honnêteté de me dire que si mon investissement n'est que ponctuel, il serait plus à propos de prendre un Amstrad PC 1512 et de le revendre un peu plus tard.
L'offre qu'il me fait contient donc : un PS modèle 8530 (le bas de gamme livré avec deux lecteurs de disquettes et un écran monochrome), une imprimante IBM 4201 et un programme IBM nommé Writing Assistant en guise de traitement de texte. Le tout pour la modique somme de 23 542,10 F ttc.
Et malgré la petite remise qui me serait peut- être accordée, mon budget est largement dépassé. Mais, je ne me décourage pas et aborde la question du service après-vente.
J’apprends alors que le matériel est garanti un an, qu'en cas de problème les réparations se font sur place et que les PS sont très fiables : moins de 0,03 % de retour d'après ce vendeur. Question : cette estimation basée sur une période de commercialisation inférieure à 3 mois peut-elle être prise au sérieux? Personnellement, je ne le crois pas ! Ce qui m'a semblé le plus amusant, c'est que, pour me convaincre d'acheter un PS, ce revendeur est allé jusqu’à dire que.
Ces machines se revendaient bien sur le marché de l'occasion ! Contrairement à l'Amstrad... Ne m'avait-il pas dit plus tôt que je ferais peut-être mieux d’acheter un PC 1512 pour le revendre un peu plus tard ? En sortant du magasin, je songe aux particularités de certains commerciaux en informatique. De deux choses l'une : ou ils oublient ce qu’ils ont dit cinq minutes avant, ou ils n'y connaissent rien. J'écarte la seconde solution car elle est impensable... FNAC (Etoile) Il faut attendre son tour au comptoir. Et l’attente est longue. On s'occupe enfin de moi.
Je dis ce que je cherche : un compatible PC pour taper un mémoire de 50 pages. Le vendeur m'énumère la totalité du parc PC pour me donner le choix : « Amstrad, Zénith, Sanyo, Olivetti, vous voulez une machine simple drive, monochrome ? ». Pour ne pas perdre de temps, je lui indique que je dispose d'un budget d’une dizaine de milliers de francs. « Ah ! Un Amstrad PC 1512 monochrome, double drive, coûte 7 450 F et une imprimante DMP 2 000, 2 200 F. Vous avez aussi le Zénith monochrome avec un double drive 7 950 F et une imprimante Epson LX 800, livrée avec son câble et du papier, à
3100 F ». Je constate avec plaisir qu'il ne me dirige pas uniquement vers une solution Amstrad.
Sans que je le lui demande, le vendeur m'invite à assister à une démonstration des qualités d'écriture de la LX 800 dans un local attenant au nôtre (accessible aux clients).
Entre deux crépitements d'imprimante, je reçois une foule de renseigmements. J’apprends ainsi que l'Epson marche en feuille à feuille ou en continu (informations importantes pour qui veut taper un mémoire) et qu'on peut changer de police de caractères.
Visiblement, le vendeur est lui aussi un mordu de la micro. Ses marques préférées : Zénith et Olivetti. « Ce sont des « professionnels» qui se sont mis au familial, et non le contraire ». Enfin quelqu’un qui a des idées précises sur la question et qui semble savoir de quoi il parle !
FNAC (Montparnasse) Une jeune et charmante employée me propose tout de suite les différentes configurations de PC 1512. Je lui fais alors part de mes hésitations entre les versions couleur ou monochrome (pour taper un mémoire, la version monochrome serait plus adaptée).
« Ça ne dépend que de vous ça ! ». La réponse me laisse perplexe.
J'insiste alors sur le fait que j'en ai besoin pour écrire un mémoire. « Nous avons le PCW 8256 pour le traitement de texte ». Je me vois obligé d’insister sur la nécessité de la compatibilité (échange de disquettes entre étudiants).
S'ensuit un étrange flottement dans la conversation où ma vendeuse ne semble pas très bien s’y retrouver entre les différents formats de disquettes : je dois lui indiquer de visu le format pour qu’elle soit sûre que c’est un Pcqu'il me faut. Elle interpelle une de ses collègues et lui transmet l’objet de ma quête.
« Le PC 1512est très bien, il a un bon traitement de texte et surtout, il est moins cher que les autres». Notre première vendeuse revient à l'attaque. Visiblement pour elle, il y a confusion entre PCW8256et les compatibles PC. « Il fait 4 000 F, le tout avec deux disquettes ».
Elle me suggère finalement le PC 1512 et une imprimante Epson LX 800 (le chargeur feuille à feuille non obligatoire coûte 850 F).
« Le PC 1512 est beaucoup plus puissant que ie PCW... Euh ! Je ne sais plus combien.
8256 ». Sa collègue m'apprend que l'Amstrad est fourni sans traitement de texte mais avec un Basic et un logiciel de dessin (Gem Paint). « Au niveau du rapport qualité-prix, la Fnac c’est le plus intéressant puisque vous bénéficiez de la promotion Amstrad et de la promotion Fnac » [PC Tape et une boîte de disquettes). Je demande alors une démonstration de la machine. « Non, on ne fait pas de démo. Même si je voulais, j’en serais incapable. Vous vous rendez compte si tout le monde nous le demandait ? On ne ferait que ça, à la Fnac ! » Pour les questions de traitement de texte et de crédits,
je suis orienté vers les services Fnac compétents (respectivement logithèque et service crédit). Notre vendeuse m’avoue que c’est son baptême du feu dans le rayon micro. Du coup, je lui pardonne tout !
Galilée Informatique C’est grand, très beau, très clean, tout neuf, divisé en petits boxes ouverts où se trouvent des micro-ordinateurs. Un jeune homme se lève de son bureau et s’approche de moi, tout sourire : « Que puis-je taire pour votre service ? ».
Moi de répondre que j'aimerais acheter un PC, mais que je ne voudrais pas y laisser ma chemise. Et le charmant jeune homme de se précipiter pour me proposer un « IBM-PC 8530 avec clavier, moniteur couleur haute définition et un disque dur de 20 Méga en promotion pour 14 628 F au lieu de 25 000 F ».
Je lui réplique alors que si le prix peut, à la rigueur, me convenir, il doit englober une machine complète, une imprimante, un traitement de texte et un « truc pour gérer des fiches ».
Visiblement étonné de ma demande, mon vendeur réfléchit un instant. Soudain, son visage d’éclaire : « Vous connaissez Amstrad ? » Impossible de nier : « J’ai déjà entendu le nom, oui. » Il m’invite alors à m’asseoir face à son bureau, s’éclipse un moment et revient avec un gros dossier. S'ensuit alors une longue conversation entrecoupée d'appels téléphoniques d'où il apparaît que je peux acquérir un PC Amstrad monochrome avec deux lecteurs de disquettes pour 7 500 F. Je suis quand même prévenu que la machine n'est pas complètement compatible, qu’aucune entreprise n’en possède,
mais que « pour une utilisation personnelle », elle convient parfaitement. Une imprimante Amstrad à 2 715 F complète la configuration. Je suis en plus garanti un an et une demande de crédit ne me serait pas refusée. Par contre, il m'est impossible de procéder à des essais, la boutique n'étant qu’agent revendeur et n’ayant aucun PC Amstrad en exposition.
Les logiciels semblent poser des problèmes.
Je me vois d’abord proposer Wordperfect à 5 500 F ou, peut-être, Textor à environ 2 000 F. Mais le vendeur, honnête, n'est pas certain qu’ils fonctionnent sur un PC Amstrad. Il se renseigne par téléphone.
J’ai alors la surprise de ma vie : il m’annonce que le PC Amstrad peut être livré avec un traitement de texte spécial appelé PCW qui coûte 4 740 F. Manifestement, il s'est emmêlé les pédales et il a confondu avec le micro-ordinateur PCW d'Amstrad, qui n’a rien d’un PC. Moi, je le sais, mais me garde bien de le détromper. Il me propose ensuite, pour 1 000 F, la gestion de fichiers Alienor (un logiciel que je sais être destiné au PCW).
Quand je le quitte enfin, c'est donc avec la proposition d'un PC et d'une imprimante Amstrad accompagnés d’un traitement de texte (qui est en réalité une machine non compatible PC) et d’une gestion de fichiers (qui ne peut pas fonctionner sur un PC), le tout pour la somme globale de 15 500 F !
La Secrétairerie Heureux de me faire passer pour ce que je ne suis pas, je pénétrai à la Secrétairerie.
Une commerciale (jeune et charmante) s'informe sur ma personne. Elle me fait alors une offre : un NCRPC4iavec écran couleur intégré, carte vidéo CGA, 640 Ko de RAM, un lecteur de disquettes 5 pouces un quart à ?
360 Ko, un disque dur de 10 Mo plus une imprimante Citizen LSP120 D contre 18 500 F ttc. Du fait d'un dépassement de mon budget, elle me fait une seconde offre constituée d’un PC venue du sud-est asiatique avec un magnifique clavier à 102 touches, une carte Hercules et un moniteur monochrome, une LSP 120 D, MS-DOS 3.1 et le Basic. Le tout pour 16 639 F ttc et sans détails supplémentaires (nombre de slots, capacité mémoire, etc). . .
Ne voulant point trahir ma parfaite maîtrise des choses informatiques, je ne peux quémander ces informations, ô combien nécessaires, et suis réduit, comme un modèle, à sauter du coq au vin à l’anesthésique.
Ceci afin d’endormir sa vigilance... Je lui demande donc quel programme de traitement de texte elle me conseille d’acquerir.
Démasquant la manœuvre, elle me répond que le prix de la configuration précédemment citée pourrait inclure un programme nommé PC Type. En d’autres termes : un logiciel largement suffisant pour le travail que je dois fournir à mon professeur d’université et qui ne nécessite pas de formation.
Feignant la surprise et l’intérêt, je dérive sur la garantie du matériel. De durée variable en fonction du matériel, cette dernière est prise en charge par les techniciens de La Secré- tairerie. Selon ses dires, les délais sont plus que raisonnables : deux journées en cas de panne réparable sur place ; deux ou trois longues semaines en cas de retour chez le constructeur. Rassuré, je prends un malin plaisir à lui rappeler que sa proposition était cependant bien coûteuse pour une bourse d’étudiant gérée par un banquier inquiet. A la manière d’un atout, elle abat alcrrs sa dernière proposition
: un NCR PC4i(écran couleur, deux lecteurs de disquettes) avec une imprimante Citizen LSP 120 D pour seulement 14 000 F ttc. Quel soulagement de savoir qu’une offre compatible avec mes moyens m’est faite. Remuant le couteau dans la plaie, je la questionne pour savoir si dans ce cas l’étonnant PC Type me serait toujours remis gracieusement. La réponse négative ne m’étonne guère !
En marche vers la station de métro la plus proche, je médite longuement sur l’attitude des commerciaux. Visiblement, ils se désintéressent de clients qui rechignent à dépenser plus de 10 000 ou 15 000 F pour acheter un matériel informatique. Or n'est-ce pas une partie importante de la clientèle ?
Mises en garde
• Logiciels pirates : pour attirer le client, certaines boutiques
font des « offres ».
Pour tout achat d’un PC par exemple, elles donnent un ou des logiciels. Facile ! Surtout quand on sait que le logiciel en question n'est qu'une version piratée d'un logiciel en vente dans les rayons. Ne soyez pas dupe. Les seules offres valables sont celles faites en accord avec les éditeurs. Les logiciels sont alors fournis en français avec leur manuel. A chacun de vérifier.
• Service après-vente : certaines boutiques sont distributeurs
exclusifs de la marque X de compatibles. Elles l'importent en
France et vendent à des particuliers ou à d'autres revendeurs.
En cas de panne, le compatible X n’est réparé que chez l’im
portateur, et seulement si X a été acheté directement chez lui
! Un vrai casse-tête.
Microstory Aucun PC n'est en exposition. Il n’y a là que des ST et un Amiga 500. Le vendeur ne tarde pas à m’éclairer. Bien qu’il n’y ait pas de PC exposés, je suis bien chez un revendeur de compatibles (cette situation étant probablement due au manque de place). La personne qui s'occupe de moi me propose une gamme de Pcaux prix attractifs. « Dans la gamme des PC Copam nous avons une unité centrale de 512 Ko, double drive, monochrome, avec horloge et calendrier à 7 490 F. Il vous faudra ajouter 2 890 F pour une imprimante Star NL10. Nous avons aussi un compatible XT Turbo de la même marque
à 640 Ko de RAM avec un disque dur de 20 mégaoctets, un drive et un écran monochrome pour 12 990 F. Dans le haut de gamme, nous avons un AT Turbo. Mais ça n’est pas tout à fait dans les moyens ni dans les besoins d’un étudiant faisant un mémoire ». L’écran monochrome m’est conseillé, car moins fatiguant pour les yeux.
Quant à la couleur, elle a plus d’intérêt pour les applications indiquées. Enfin quelqu'un capable de me donner un des avantages de ce type d’écran !
La version à disque dur ne m’est pas conseillée: elle n’est pas indispensable pour un mémoire de 50 pages. « Une configuration double drive vous suffira complètement, le simple drive étant pratiquement inutilisable car il nécessite un nombre monstrueux de manipulations ». Concernant le type de traitement de texte, mon interlocuteur me conseille de me fournir auprès de mes collègues étudiants... Pour une démonstration, il m’est alors conseillé de passer la semaine prochaine : la machine qui sert à cet usage sera disponible.
Quant aux conditions de crédit, elles sont toujours aussi allergiques aux étudiants.
NASA (avenue du Maine) Un vendeur s'arrache de la télé où passent des dessins animés et s’approche. Je lui exprime mes désirs : dépenser entre 10 000 et 15 000 F pour avoir un compatible PC.
Une imprimante, un traitement de texte et une gestion de fiches. Je suis bien tombé. Je m'entends dire que, s'il n’y a chez NASA que deux compatibles PC. Ils correspondent exactement à mes desiderata. Tous deux ont 512 Ko de mémoire vive, un moniteur monochrome, deux lecteurs de disquettes.
D’un côté, le PC 1512 Amstrad avec une souris et une imprimante DMP 3 000. De l'autre, un Copam avec une imprimante Citizen 120 D. A 500 F près, les deux valent le même prix, autour de 10 000 F. Tous sont garantis un an avec un petit avantage à la Citizen qui est garantie deux ans. J'hésite et demande conseil. Je retrouve là des réticences concernant la compatibilité d'Amstrad. Mon conseiller insiste sur le fait que le Copam est plus facilement susceptible d’accueillir de futures extensions et me fait remarquer que, si on enlève l’étiquette, il est absolument identique à un IBM.
Deux solutions de crédit me sont offertes. La première est un crédit gratuit (sans intérêts) sur quatre mois. La seconde est un report de paiement : je paie 25 % maintenant, et quatre mensualités après janvier 1988. Pour les logiciels, je dois voir le catalogue. Le vendeur m’avoue ne pas être un utilisateur de PC. Faute avouée est à moitié pardonnée... NASA (Boulevard de Sébaslopol) Je me présente : étudiant, néophyte en micro, je cherche un ordinateur pour taper un mémoire de 50 pages. « Je vous conseillerais une machine spécialisée dans le traitement de texte: l'Amstrad PCW 8256».
Voyant là l'ombre d'un quiproquo, je redresse le tir en insistant sur le fait qu’il me faut un compatible PC. « Ah ! Vous voulez un compatible ? J’ai ce qu’il vous faut : le compatible Amstrad PC 1512. Avec ça, vous pourrez déjà faire quelque chose !.» (Le PCW 8256 ne suffirait donc plus ?).
Concernant les modalités d’installation de la machine à mon domicile, le vendeur me fait comprendre que même un enfant en bas âge y parviendrait (je me sens alors envahi d’un étrange sentiment de culpabilité). Fauché, comme tout étudiant respectable, je m’enquiers des conditions de crédit. «Si vous voulez obtenir un crédit, il vous faut amener deux fiches de paye, un R.I.B., une carte nationale d'identité, une quittance EDF ou PTT, un chèque annulé. Les organismes de crédit demandent des garanties ». Deux fiches de paye ? Où vais-je les trouver si je suis étudiant ?
Je demande pour finir une démonstration des logiciels. Impossible aujourd’hui (samedi), « en début de semaine si vous voulez ». Et pourtant, aucun client n'attend derrière moi ! Conclusion : il vaut mieux entrer dans une boutique en sachant précisément ce qu'on veut. A moins que l'on sache précisément ce que valent les vendeurs de ladite boutique!
Enquête : Mathieu Brisou, Eric Caberia et Jean-Loup Renault DECOUVRIR... US PERIPHERIQUES Un ordinateur sans périphérique est un cerveau sans bras ni jambes, isolé sur une île déserte : il peut réfléchir, voire travailler mais ne peut jamais concrétiser les résultats de son effort, ni les communiquer à d’autres. Imprimantes, écrans, modem (système de connexion sur le réseau téléphonique), sont donc très vite indispensables.Mais ils coûtent cher et doivent être choisis avec soin. Nous vous y aidons...
P. 1 32 - Imprimantes P. 1 48 - Cartes
P. 1 36 - Moniteurs P. 1 50 - Joysticks, souris
P. 140 - Drives et disques durs P. 151 - Scanners
P. 144 - Modems P. 1 52 - Tablettes graphiques VOYAGE AU CENTRE
DES PÉRIPHÉRIQUES Un ordinateur sans périphériques est un
cerveau sans bras ni jambes. Evidence ?
Voire. Certains se mordent les doigts de n’avoir pas estime a leur iuste valeur leurs besoins réels et les coûts des extensions nécessaires lut lait le point sur les performances et les prix ! Pour choisir sans vous tromper.
IMPRIMANTES : INDISPENSABLES ?
Qualité listing ou brouillon, la tête d'impression ne passe qu'une fois sur le papier : le résultat, s’il n'est pas très joli, a l'avantage de la célérité tout en restant lisible.
En qualité courrier, prudemment abrégée dans les publicités en NLQ (Near Letter Quality), la tête d’impression effectue un deuxième passage. Si le résultat est plus agréable à l’œil, il est aussi beaucoup plus lent. Attention, la vitesse annoncée ne correspond pas toujours à la réalité car elle ne tient pas compte du temps de.non impression, saut de ligne ou de page, ou même, dans certains cas, temps d'accès à l’unité centrale pour aller chercher des informations. Pour les imprimantes laser, de conception différente, on oublie les cps et on passe aux pages par minute.
Le nombre de caractères par ligne sera décisif pour ceux qui veulent imprimer des tableaux. Il est en général de 80 par ligne en mode normal et peut dépasser les 200 en mode condensé. Ceux qui privilégient l'es- thétisme du texte seront attirés par le nombre de polices de caractères, c'est-à-dire le Le choix d’une imprimante dépend d’abord de la qualité d’impression souhaitée. Mais d’autres paramètres entrent en ligne... Si vous ne vous servez de votre compatible PC que pour jouer, vous n’avez probablement jamais eu besoin d’imprimante. Pour les autres usages d’un micro, vous êtes
amené à éditer des textes, des tableaux de chiffres ou des dessins sur papier. Il vous faut donc une imprimante. Mais avant, il faut la choisir. Elles n'ont pas toutes les mêmes caractéristiques. Les imprimantes à marguerite, par exemple, sont incapables d imprimer un dessin. .
Pour vous guider dans votre choix, nous vous présentons certains critères de sélection « objectifs ». La vitesse d impression, facilement vérifiable, en fait partie. Elle se mesure généralement en caractères par seconde (cps). Les moins rapides se traînent à 20 cps, les imprimantes turbo volent à plus de 200 cps. Il se trouve cependant que la plupart des imprimantes ont deux qualités d’impression : listing ou courrier. En Convivialité ?
Une série de switchs ce sont de minuscules boutons réglables sur 0 ou 1 servent à rendre l’Imprimante compatible avec un type d'ordinateur ou avec l'accentuation spécifique d'une langue (anglais, français, espagnol, etc.). A l'achat, ils ne sont pas toujours convenablement réglés et, de toute manière, on doit parfois changer leur position si on veut utiliser l'imprimante avec un autre ordinateur. On cherche alors dans le mode d'emploi lesquels doivent être mis à zéro et lesquels à un.
Au moment de passer à l'acte, vous vous apercevrez que les constructeurs, vicieux, les ont presque tout le temps placés dans un endroit inaccessible qui exige des contorsions, de l'habileté et même parfois le démontage du capot.
Et où croyez-vous qu'est situé le connecteur servant à relier l’imprimante à l’ordinateur ? Sur le côté qui fait face à l'ordinateur ? Vous n'y êtes pas du tout En fait, il se trouve presque toujours sur la face arrière, contraignant à faire se croiser le câble qui apporte les informations et le papier qui va les recueillir, les emmêlant, bourrant le papier, bref, créant les distorsions fatales au bon fonctionnement de l'appareil tout comme au bon moral de l'utilisateur. J.-L. R. n'est pas le Pérou : environ 30 cps. La qualité est irréprochable, mais pas question de faire du
graphisme. C'est leur principal handicap avec le prix qui, dépassant les 8 000 F, les écarte du marché familial.
Les imprimantes matricielles à aiguilles sont les plus répandues. La tête d’impression est constituée d’aiguilles qui viennent frapper un ruban pour former des lettres ou des points sur le papier. Ce système permet toutes les combinaisons de points, donc tous les graphismes. La plus ou moins bonne qualité du résultat tient au nombre d'aiguilles: avec 9aiguilles, les combinaisons sont moins nombreuses qu'avec 24.
Le malheur et la logique veulent qu'une matricielle 24 aiguilles coûte plus cher qu'une 9 aiguilles. Les vitesses d'impression sont tout à fait honnêtes, dépassant les 100 cps, et parfois même les 200.
L’éventail de prix des matricielles est aussi large que celui du nombre des aiguilles : de moins de 1 000 F à (parfois beaucoup) plus de 10 000 F. Leur popularité est due à leur bon rapport qualité prix. Mais attention au bruit : il agacera les oreilles sensibles.
Les Imprimantes thermiques sont, comme les imprimantes matricielles, basées sur le principe d’une tête d'impression composée d’aiguilles. Mais c'est en chauffant sélectinombre de formes de lettres disponibles. La plupart des imprimantes sont capables de mettre les différents caractères en italique, en élite (une forme de lettre un peu plus petite que la normale) ou en condensé.
Faites donc attention aux publicités qui annoncent un nombre élevé de polices de caractères en incorporant abusivement l’italique, l'élite et le condensé à chaque police.
Le prix, critère important s'il en est, est très variable selon le type et les possibilités de l'imprimante.
Il faut souvent y ajouter des accessoires indispensables comme le câble de raccordement. En ce qui concerne son prix, la plus grande anarchie règne. Cherchez bien pour trouver le moins cher. Il s'agit presque toujours d'un câble Centronics qui transmet les données en parallèle. La transmission en série, quand elle existe, est le plus souvent en option.
Le papier avance dans l’imprimante soit par friction (deux rouleaux serrent le papier et le font avancer), soit par traction (des petits taquets, les picots, placés de chaque côté d'un rouleau entraînent le papier en venant se placer dans des trous latéraux régulièrement espacés). L'entraînement par traction, utile pour les très longues impressions, exige un papier spécial. La friction, bien pratique pour le courrier, accepte tous les papiers. Les imprimantes font souvent les deux, mais un chèque supplémentaire est nécessaire pour acquérir un tracteur ou un accessoire qui permet
d’introduire facilement les feuilles volantes. Il existe plusieurs types d'imprimantes : Imprimantes laser Malgré leur apparition récente, il existe déjà plus de cinquante Imprimantes laser. En voici quelques-unes parmi les moins chères. La mémoire, Indispensable pour un fonctionnement efficace, est toujours Importante. Elle est extensible dans certaines limites ; une extension d’un Mo vaut généralement dans les 4 000 F. La vitesse d'impression est exprimée en pages par minute. Il faut néanmoins tenir compte lors de la mise en route d'une période plus ou moins longue de préchauffage de
l'imprimante. La définition graphique est la même pour tout le monde : 300 points par pouce.
Les imprimantes à marguerite sont les plus anciennes. Des lettres taillées en relief viennent frapper le papier à chaque fois que l'ordinateur leur en donne l’ordre, comme avec une machine à écrire quand on frappe la touche correspondante. Elles vont plus vite qu’une dactylo professionnelle, mais ce vement les aiguilles que les caractères viennent se former sur le papier.
Lentes, d'une qualité médiocre, utilisant presque toutes un papier sensible spécial (plus cher et plus rare que le papier usuel), qui a tendance à s’effacer avec le temps, ces imprimantes ne retiennent généralement l'attention que de ceux qui sont vraiment fauchés. Leur prix est en effet à la hauteur de leur qualité : assez bas. Elles sont cependant relativement silencieuses et de nouveaux développements techniques laissent espérer pour bientôt des imprimantes thermiques couleur.
Les imprimantes à jet d'encre, restées longtemps sur la touche, reprennent du poil de la bête. L'impression se fait à partir d'une cartouche d’où sont expulsées violemment des petites gouttes d'encre qui viennent s'écraser sur le papier aux endroits voulus pour former des lettres ou des graphismes.
La technique a été longue à mettre au point.
Dans les débuts et pour des raisons balistiques, les gouttes n'atterrissaient pas exactement au bon endroit.
L’impression n’était pas toujours très nette, les gouttes avaient tendance à projeter des gouttelettes tout autour. Pour régler ces problèmes, il a fallu inventer des systèmes sophistiqués qui faisaient monter le prix de ?
Lors de l’achat d'une imprimante, de fixer son choix sur une compatible IBM-PC. Pour plus de sécurité et comme les annonces publicitaires ne correspondent pas toujours à la réalité, demandez impérativement une démonstration à partir d'un PC, sans oublier les caractères graphiques. J.-L. R. PRIX POL POIDS C L COU VIT TYPE NOM MARQUE 4 000 F DMP 4 000 9 kg 132 45 200 Amstrad 2 700 F
3. 5 kg 80 25 100 Sro.ther : M 1109 7 700 F 6 kg 110 220 BJ 80
Canon 4 720 F 7,5 kg 30 140 A 40 Canon 3 000 F 5 kg 120 D
(Geveke) 80 25 120 . Citizen 4 700 F 5 kg 40 50 160 MSP10E
Citizen 5 900 F 5 kg 80 200 MSP 20 Citizen 5300 F 1,7 kg 80 80
150 150 J M .
Diconix 3 400 F 6 kg 80 180 25 LX 800 Epson 8 900 F 10 kg 250 50 EX 1 000 Epson 3400 F 132 9 kg 60 120 B 1100 Facit 7 000 F 80 8 kg 220 45 DX 2 100 Fujitsu 8 800 F 10 kg 136 220 45 DX 2 200 Fujitsu 6 300 F 4 20 (Geveke) 8 kg 80 200 40 Honeywell 4 800 F 9 kg 80 40 200 9x6 4 201 IBM 5 kg 80 160 33 9x9 IEÈE M CP 160 180 9,5 kg 18 Mar CP 100 IEEE 6 kg 80 480 12x 16 CP 480 IEEE MT 20 (Geveke) 10 kg 132 Mannesmann Tally 20 Mar 6 kg 110 Mannesmann Tally 220 18x24 80 10 kg 130 60 Mannesmann Tally 9x9 11 kg 60 220 9x7 NEC 4,5 kg 80 120 20 9x9 OKI 3 kg 80 25 120 9x9 M Olivetti 4 kg 35 160 9x9 Olivetti
14 kg 132 240 50 9x7 Panasonic 5 kg 22 30 120 9x9 Seikosha 5 kg 120 9x9 Star 7 kg 80 220 24x27 M Star I kg 80 70 220 24 x 12 M. Toshiba ces imprimantes. Mais avec le temps les prix ont baissé et atteignent maintenant des niveaux très acceptables, parfois moins de 5 000 F. Les avantages des imprimantes a jet d encre sont de deux ordres : d’une part, une qualité graphique qui peut, dans les meilleurs cas, soutenir la comparaison avec les imprimantes laser; d'autre part et surtout, une discrétion en cours d'impression qui rend le sourire à tous ceux qui connaissent le bruit infernal des
imprimantes matricielles. L’introduction de cartouches diverses permet dans certains cas d’obtenir une impression en couleur.
Les imprimantes laser sont les dernières nées. Elles utilisent une technique équivalente à celle des photocopieuses : un rayon laser dessine les caractères sur le papier en y laissant une charge électrique. Une poudre d'encre vient ensuite se déposer sur les endroits chargés électriquement.
Quelques secondes suffisent pour impressionner une page. Les moins rapides impriment 6 à 8 pages par minute, mais les plus sophistiquées vont jusqu’à 26 pages à la minute I La finesse d’impression, toujours de très bonne qualité, se mesure en dpi (dots per inch), ce qui se traduit en français par ppp, points par pouce.
La norme la plus fréquente est de 300 ppp.
Cela fait 12 points par millimètre: il faut vraiment regarder à la loupe pour voir la différence avec une impression typographique traditionnelle. Le prix des imprimantes laser est très élevé, supérieur à 20 000 F dans les meilleurs cas. On prévoit toutefois, dans un avenir proche, des lasers à 15 000 et même à 10 000 F. L'imprimante laser couleur est techniquement au point mais son prix fait que vous risquez peu d’en voir une dans le magasin du coin.
Quelle que soit votre imprimante, ne croyez pas qu'il suffit de la brancher pour que tout s'enclenche automatiquement. En principe, toutes se connectent sur un PC. En fait, le résultat ne correspond pas toujours à ce qu’on attend. Il faut savoir que si IBM a déterminé un standard pour les ordinateurs, il ne s'est pas soucié d'en fixer un pour les imprimantes.
En pratique, celles-ci répondent a une norme imposée par Epson, norme à laquelle se sont soumis tous les fabricants. Cette norme concerne le transfert des caractères de l'ordinateur vers l'imprimante, mais pas la forme des caractères eux-mêmes, si bien qu’une lettre peut fort bien avoir une forme a l'écran et une autre sur le papier. C’est d ailleurs ce qui permet d'avoir plusieurs jeux de caractères. , , Concernant les caractères, en général, il y aura peu de problèmes. Les textes seront quasiment toujours lisibles, même si des trucs bizarres se passent pour certaines lettres comme les «
ç » ou les « à ». C'est au niveau des contrôles qu’il peut y avoir des incompatibilités : si la séquence de contrôle de l'ordinateur pour une fonction donnée ne correspond pas à celle de l’imprimante pour la même fonction, c'est le clash. Vous demandez par exemple une impression avec un double espace après chaque ligne et vous obtenez quelque chose d'autre, une demi-page ou des caractères qui n’pnt rien à faire là. Les mêmes ennuis vous attendent avec les caractères graphiques.
Certains logiciels vous demandent quelle imprimante vous possédez et adaptent leur séquences de contrôle en conséquence.
Windows de Microsoft, par exemple, propose un choix entre une vingtaine d'imprimantes. Mais la plupart des logiciels supposent que votre imprimante est aux normes Epson, avec caractères de contrôle et graphiques IBM. C'est pourquoi, il est conseillé, INDICATIONS SUR LE TABLEAU: awr* TYPE DE L’IMPRIMANTE : M= Matricielle à aiguilles ; Ma- Marguerite, J- Jet d encre.
AIGUILLES : nombre d’aiguilles verticalement et horizontalement.
VIT : vitesse d’impression en qualité listing.
COU : vitesse d'impression en qualité courrier (NLQ).
Les vitesses sont mesurées en caractères par seconde (cps).
C L: nombre de colonnes par ligne en impression normale. . , .
POL : nombre de polices de caractères résidentes (possibilité d en ajouter sous forme de cartouches).
Imprimantes Les imprimantes se comptent par centaines. Cette liste présente les marques les plus représentatives.
AIGUILLES P 321 SL 2 500 F 7 050 F 7 000 F 6 500 F 4 000 F 3 600 F 8000 F 4 000 F 7 400 F 9x6 9x6 2 • NB 24-10.
3800 F 6 900 F 4 300 F 18x24 NL 10 11 x9 9x6 9x6 SP 1 200 A KXP 1 595 DM 280 DM 100 4 600 F 3 700 F 2 500 F ML 182 9x6 8x8 P6 MT 80 PC MT 90 9x9 9x9 9x9 9x7 9x7 11 x!
C'est aussi la THOMCARTE : la carte de fidélité qui donne droit à 5 % de réduction.
I 990 F ?
I 990 F ?
I 990 F n 990 F ?
890-F n 350 F n 120 F ?
290 F ?
290 F n 220 F n 215 F n 220 F n 225 F n 225 F ?
200 F ?
200 F n 200 F ?
395 F n 395 F ?
690 F ?
795 F ?
395 F u 595 F u 215 F n 260 F ?
245 F n 245 F n 245 F ?
295 F ?
225 F ?
MATERIELS * : Unité centrale T09 + 1 990 F 490 F 550 F 120 F 2 950 F 180 F 250 F T09+ et moniteur couleur 36cm HR _ T09 + , moniteur mono, imprimante haut de gamme 80 colonnes, souris et câbles T08,moniteur couleur 36cm HR et drive 640K .
Unité centrale T08_ Souris T08 9 9 + et M06 .
Crayon optique _ 350 F ?
LOGICIELS* : Les passagers du vent (D) T08 9 9 + _ Les passagers du vent 2 (D) T08 9 9 + .
L'Héritage II (D) T08 9 9 +_ Dakar 4x4 (D) T08 9 9+ _ Dakar Moto (D) T08 9 9 + 295 F 225 F 225 F 225 F 220 F 220 F 225 F James Débrig : le grand saut (D) T08 9 9+ .
The way of the tiger (D) T08 9 9 +_ Avenger (D) T08 9 9 + Missions en rafale (D) T08 9 9 + .
Year Huong Fu II (D) T08 9 9 + _ Paragraphe (D) T08 _ Fiches et dossiers (D) T08 _ Multiplan (D) T08 320 F 320 F 320 F 320 F ?
320 F ?
320 F ?
?
?
?
Comptabilité générale (D) T08 9 9 + Colorpaint (K) M05 6 T07 8 9 9 + _ Colorpaint + studio (K) T07 8 9 9 + .
Astérix et la potion magique (D) T08 9 9 + L'affaire Sydney (D) T08 9 9 + Carte du ciel + super tennis (D) T08 9 9 + .
Numéro 10 + Beach head (D) T08 9 9+ .
Vol solo + La nuit des Templiers (D) T08 9 9+_ HMS Cobra (D) T08 9 9+_ Les dieux de la glisse (D) T08 9 9 4_ LIVRES : Manuel techniques des T08 M06 et T09 + 102 programmes pour T08 M06 et T09 + _ Super jeux pour T08 M06 T09+_ 145 F ?
135 F ?
140 F ?
Ainsi que tous les logiciels, matériels, périphériques, etc ... disponibles en boutique.
D : disquette K : cartouche VIDEO 32 est ouvert du mardi au samedi, de 14h à 20h et le dimanche, de 15h à 19h.
Maths CM2 6ème_ EDUCATIFS BELIN : (Disquette T08 9 9 +) Histoire Géographie Français 1 Français 2 Maths 1 _ Maths 2 NOUVEAU CHEZ VIDEO 32 „ La THOMCINQ : la carte - 5% La THOMDIX : ia carte -10% Elle n'est utilisable que par son propriétaire.
UTHOMCINQ valable 2 ans :500 F La THOMDIX valable 2 ans*50F_ Lecteur de disquette 640K 3"' ? _ Contrôleur de drive 640K T07-70 M05 6_ Lecteur enregistreur de K7 T07-70 8 9 9 + .
Manette de jeux Mad dog (D) T08 9 9 + TNT (commando) (D) T08 9 9 + EDUCATIFS VIFI NATHAN : (Disquette T08 9 9 + et livre) Français CP CE_ Français CM C’est aussi le parrainage : pour tout parrainage supérieur à 2.000 F., un logiciel gratuit pour le parrain.
Les cavernes de ténèbres (D) T08 9 9 + .
Kung-fu (D) T08 9 9 +_ Erébus (D) T08 9 9+'.
Imprimante PR90-612 haut de gamme 80 col.
Câble imprimante T08 9 9 + Boite de 10 Quick Disk 2" 8 vierges Boite de 10 disquettes vierges 3"'h, double face, double densité _ Français CM2 6ème.
Maths CP CE_ Maths CM_ Green beret + Monopoly + Super tennis + Runway (D)T08 9 9+ _ Stone zone (D) T08 9 9 + ? Je désire acquérir la THOMCINQ. Ci-joint le règlement supplémentaire de 500 F (je déduis donc 5% des logiciels commandés).
? Je désire acquérir la THOMDIX. Ci-joint le règlement supplémetaire de 850 F (je déduis donc 10% des logiciels commandés).
Nom ..... Prénom .. Ci-joint mon règlement : total de ma commande : Adresse ..... ChèqueDCCPD mandat ? F Ville ...... Code Postal .... Sianature + frais de port (30 F Téi . Configuration . = .F Date .... No THOMCARTE
..... " remise si carte THOMCINQ ou THOMDIX (voir ci-contre) - % Livraison effectuée sous 15 jours, sauf rupture de stock. .F VIDEO 32 - 32, rué de Lancry - 75010 PARIS VIDEO 32 II - 39, rue de Lancry - 75010 PARIS Métro : J. Bonsergent Téléphone boutiques : 42.00.14.63 Minitel : 42.06.88.87 CARTES GRAPHIQUES, MONITEURS s UTILES !
Moniteur parfaitement lisible et carte graphique sont les garants d’un travail sans fatigue. Un choix délicat et primordial.
La communication entre l’hommeet l'ordinateur est essentiellement visuelle: qu'il s’agisse de textes ou de dessins, qu’ils proviennent de la machine ou de l’utilisateur via le clavier , tout passe par l’écran. Et la netteté des messages affichés dépend au premier chef d'une carte graphique qui, la plupart du temps, est déjà dans l’ordinateur.
Excepté certains cas particuliers, il est possible d'ajouter une autre carte permettant une définition plus fine de l'image.
La définition d’une image, c’est le nombre de points qui la composent. De cette carte dépend l’écran, appelé moniteur dans le jargon des informaticiens. En effet, à la définition permise par la carte doit correspondre une résolution (nombre de points affichables) du moniteur. En clair, si le moniteur n'est pas capable d’afficher le nombre de points demandé par la carte, il cafouille. A cela, il faut ajouter la compatibilité des logiciels qui, s’ils sont souvent adaptables à plusieurs types de cartes graphiques, ne le sont pas obligatoirement à toutes. Voyons maintenant la chose plus en
détail.
, » mnnnrhrome Vikinq, pour 22500 F, affiche sur grand écran (19 pouces) une Image de Le moniteur est presque Indispensable pour la CAO et la PAO.
Quand IBM lança son PC, il était livre avec une carte monochrome, la carte MDA (Monochrome Display Adapter). Cette carte ne permet d’afficher que du texte en 80 colonnes sur 25 lignes, chaque caractère étant défini par une grille de 14 x 9 points.
Aujourd’hui encore les PC d’IBM ne sont livrés qu'avec la carte MDA. Visant le marché professionnel, IBM considère apparemment que la gestion est une activité sérieuse qui ne doit pas faire appel au graphisme.
Interdit de jouer dans les bureaux !
En option, et ceci dès les premiers PC, IBM proposait une carte couleur graphique, la carte CGA (Colour Graphie Adapter). Cette carte, de qualité moyenne, accepte les graphismes en couleurs, comme son nom l’indique. Ses performances sont loin de déchaîner l’enthousiasme : parmi 16 couleurs de base, elle est capable d'en gérer deux en 640 x 200 points ou seulement quatre en 320 x 200 points. En mode texte, elle permet d’afficher en 16 couleurs, 25 lignes de 80 caractères, chaque caractère étant contenu dans une matrice de 8 x 8 points. Cette carte est la plus courante. Elle a souvent
été copiée et elle est directement incorporée sur pas mal de compatibles, tels ceux d’Amstrad ou de Tandy, par exemple.
Du temps, donc, où n’existaient que les cartes MDA et CGA, sont arrivés des logiciels faisant appel aux capacités graphiques de la machine, comme Lotus ou Framework. Les limites de la carte CGA éclatèrent, si l’on peut dire, aux yeux de tous: couleurs limitées, résolution inefficace, etc. C’est alors que la société Hercules, flairant la bonne affaire, se mit à faire des cartes graphiques qui, bien que monochromes, étaient plus performantes et adaptées aux nouveaux logiciels qui arrivaient sur le marché. La résolution graphique était de 720 x 350 points (au lieu de 640 x 200 pour la
carte CGA) et le mode texte (toujours 2b lignes de 80 colonnes) offrait alors poui chaque caractère une matrice de 14 x 9 points. Avantage supplémentaire de ces cartes : les modes texte et graphique pouvaient être utilisés simultanément.
Hercules : des performances dignes d’un illustre nom Le succès fut tel qu’on en arriva à parler d'un standard Hercules et que des fabricants de compatibles introduisirent la carte Hercules dans leurs configurations de base A ce jour, la carte Hercules reste encore le meilleure pour ceux qui ne disposent que d'un moniteur monochrome.
Cette première carte Hercules a depuis été améliorée avec la Graphie Card Plus qui permet, en plus, de définir ses propres polices de caractères en faisant varier leur définition entre 4x8 points et 16 x 9 points.
IBM qui n’a pas l'habitude de se laisser Vaste gamme de moniteurs chez Philips ; le CM 8832, à 3200 F, est un bon choix pour une carte CGA.
Marcher sur les pieds, réagit en lançant fin 1984 une nouvelle carte qui, à ses yeux, devait couper l'herbe sous les pieds d’Her- cules, la carte EGA (Enhanced Graphie Adapter). Cette carte offrait plus de couleurs, la qualité en était meilleure et la résolution graphique plus haute.
Cartes graphiques MARQUE CARTE TYPE FORMAT DÉFINITION NETS COULEUR Nb COUL PRIX . AST Preview .H.E«..... L 720x348 I -, 1 800 F La Commande Electronique EGA Wonder EGA CGA HER I 720x348 640x350 16 4 000 F Donatec IF129 $ L 720 x 348
1. 160. F Donatec IF165 . ; CGA C 640x200 320x200 1080 F
Oonatec ..... I FI 98 CGA EGA C 640 x 350 | 640 x 350 16 2 600
F Donatec IF170 EGA CGA HER L 720 x 348 .640 X 350 16 3 400 F
Dynamit I 720 x 348 - : - . 690 F . Dynamit L
- . - . ,320x200 4 590 F
- ;- L “ ¦¦¦: 640 x350 -f--• 16 1350 F .
Edisoft Hercules Graphics L L udU X I 04U X. ooü 720 x 348 - 16 1 950 F 1 400 F Edisoft Hercules Plus -L 720 X 348 640 x 200 4 2 500 F.;' Edisoft Hercules InColor I 720 x 348 720 x 348 16 4700F' Edisoft Vega Deluxe C 720 x 348 752 x 480 16 4 300 F ¦ 12 Super EGA C 1056 x 352 16 4 600 F Micro Connection Modular Graphics i' CGA L 640 x 200 320 x 200 4 4 500 F Paris Sud Electronique PS11 J CGA L 640 x 200 320 x 200 - 725F.
Paris Sud Elec.
PS 20 .7;:,. HER : L 720 x 348 - : 1000F y, Couleur Graph Print 7;Cs :-0 L 640 x 200 320 x 200 - ¦600 F T2I B 430 CGA , : L 640 x 200 320 x 200 3 400 F Thomson GB100 CGA EGA C 720 x 350 | 640 x350 16 2 300 F- Thomson GB 200 CGA'EGA HER C 720 x 350 640 x 480 16 3500F Thomson G8 300 CGA HER EGA L 1 024 x 768 I 640 x 480 64 env.
11 700 F INDICATIONS SUR LE TABLEAU : TYPE = HER : Hercules FORMAT : L : longue ; C : courte ; I : intermédiaire NB COUL : Nombre de couleurs affichables Qu’on en juge : seulement 4 couleurs pour une résolution graphique de 640 x 350 points avec une carte de 64 Ko de RAM ou, dans le meilleur cas, 16 couleurs à choisir parmi 64 avec une carte disposant de 256 Ko de RAM. En mode texte, deux possibilités : 25 lignes de 80 caractères de 14 x 8 points chacun ou 43 lignes de 80 caractères de 8 x 8 points chacun, le nombre de couleurs, 4 ou 16, dépendant de la RAM de la carte. L'utilisation de
cette carte impose la possession d’un moniteur particulier qui doit avoir une fréquence de 21,85 Mhz.
Carte EGA : le standard couleur qui fait rêver vos compatibles Comme les autres, cette carte fut rapidement copiée et améliorée, d'autant que la carte IBM était hors de prix. En dehors du fait qu’elle ne disposait le plus souvent que de 64 Ko de RAM, imposant ainsi seulement 4 couleurs, elle posait des problèmes avec quelques couleurs (les gris et le blanc) et ne disposait pas de port entrée sortie. On trouve maintenant des cartes EGA qui, tout en restant moins chères que la carte IBM, proposent d’afficher 256 couleurs en 640 par 480 points. Il faut noter que la plupart de ces cartes sont
capables de s’adapter aux modes CGA, Hercules et même MDA.
Tout récemment, Hercules, encore, a contre- attaqué avec la carte Hercules InColor qui offre, en 16 couleurs à choisir parmi 64, une définition de 720 x 348 points. Cette carte Pixels Picsou La qualité et la finesse d'une image sont fonction de la combinaison entre la carte graphique et l'écran. La taille d'une image se mesure en pixels. Le pixel (picture élément) est la plus petite surface affichable sur un écran. La carte graphique détermine un certain nombre de pixels horizontalement et verticalement : on obtient ainsi la définition graphique.
Bien entendu, plus il y a de pixels, plus la carte est onéreuse. Le moniteur, ou l’écran, permet de son côté d'afficher un certain nombre de points : on parle alors de résolution graphique.
Il est évident que la définition doit correspondre à la résolution. Si un écran est limité à 400 points horizontaux, il refusera une définition de 640 pixels. Il est donc très imest compatible avec les logiciels qui fonctionnaient auparavant avec les cartes Hercules monochromes. Ils n'apparaîtront cependant qu'en deux couleurs. De telles cartes nécessitent un moniteur multifréquence. Inlassable, IBM propose maintenant sa dernière née, la carte PGA (Profes- portant d'avoir une carte adaptée au moniteur, et vice versa.
Tion à un homme de métier.
Les différences de prix entre des cartes du même type ne proviennent pas toujours de la gourmandise des revendeurs accrochés à leur marge bénéficiaire : certaines cartes sont multifonctions. Elles peuvent alors être dotées d’un port parallèle et ou d’un port série, d’une prise pour crayon optique et de dieu sait quoi encore. La liste qui suit est loin d’être limitative. Le nombre des cartes disponibles en France dépasse largement la centaine, sans même parler des cartes à très haute définition, Notre sélection a porté évidemment sur les moins chères.
Heureusement, la plupart des cartes graphiques à haute définition sont capables de gérer aussi des définitions plus basses et de fonctionner avec un moniteur basse résolution. L’inverse n’est pas toujours vrai. Seuls les moniteurs multisynchrones pourront prendre en compte les différents modes graphiques. Pour plus de sécurité, il est conseillé de faire installer la carte par un professionnel et de lui faire vérifier son bon fonctionnement.
Ultérieurement, lors de l'achat d'un logiciel, il sera indispensable de vérifier s'il est bien compatible avec votre configuration graphique. Ceci pour éviter les mauvaises surprises et les plantages. J.-L. R. sional Graphie Adapter), à la qualité graphique encore supérieure aux précédentes (256 couleurs à choisir parmi 4 000 avec une résolution de 640 x 480 points), mais à un prix dissuasif. De toute manière, elle ne fonctionne qu'avec un moniteur roulant à 31 Khz et elle reste difficile à trouver chez les distributeurs.
On attend maintenant l'arrivée de cartes graphiques à très haute résolution (1 024 x 1 024 ou 2 048x1 024 points). Elles existent déjà, bien sûr, mais ne fonctionnent pas directement sur le PC. Elles exigent un « driver», c’est-à-dire un logiciel de type GEM, qui sert d'interface entre le « Hard » (la bécane et sa carte) et le «Soft» (le logiciel qu'on veut utiliser). Si leur résolution est élevée, leur prix l’est aussi. En outre, elles sont le plus souvent réservées à un usage et à un logiciel bien précis (dessin, architecture...). Les autres logiciels, non prévus pour ce type de
carte, apparaîtront à l'écran, dans le meilleur des cas, comme si la carte n'était qu'une vulgaire EGA.
L’évolution est .en marche vers une définition graphique de plus en plus haute et le ?
Match reste ouvert entre les fabricants.
Ceux qui possèdent un moniteur monochrome seront à coup sûr contents de la carte Hercules. Avec un moniteur couleur, une carte CGA semble être indispensable et la quasi totalité des logiciels l'acceptent.
Une carte EGA offre plus de satisfactions esthétiques mais, outre qu'encore relativement peu de logiciels fonctionnent avec elle (surtout des jeux), elle oblige à posséder un moniteur spécial. Il existe cependant des cartes qui sont en même temps CGA EGA Hercules.
En tout état de cause, il faut éviter de mettre la charrue avant les bœufs. Rien ne sert d'acquérir une carte permettant une définition graphique ultra-sophistiquée si vous ne possédez aucun logiciel capable de I utiliser. A l'inverse, une fois que vous aurez porté votre choix sur une carte, il faudra faire attention lors de l'achat d'un nouveau logiciel et bien vérifier sa compatibilité avec la carte en question.
S'il existe des logiciels ne fonctionnant qu'avec un type de carte bien défini, la plupart sont multicartes. Ils se divisent en deux catégories d’importance inégale. Un petit nombre existe en plusieurs versions adaptées à chaque carte. C'est le cas, par exemple, du jeu Les Passagers du Vent. Plus nombreux sont ceux qui, dotés d’une interface logicielle, s’adaptent à plusieurs cartes.
Ce système d'adaptation automatique s’appelle un «driver». Très simple à mettre en Moniteurs La plupart des compatibles PC sont vendus avec un moniteur. Il peut s'avérer utile pourtant d'être au courant du marché.
D'abord parce qu'il y a quand même des compatibles sans moniteur et qu’il faut alors absolument en acquérir un. D'autre part, vous pouvez avoir envie d'augmenter les capacités graphiques de votre bécane et, là encore, il faut sortir son carnet de chèques ou sa carte bleue.
Pour les écrans monochromes, pas de problème, ils sont légion et leurs prix ont chuté, passant sous la barre des 1 000 F. Il en est de même pour les moniteurs couleur de type CGA, qu'on peut trouver aux alentours de 2 000 à 2 500 F. Les moniteurs haute résolution, pour afficher le mode EGA, sont plus rares et plus chers. La bande passante doit être à 18 Mhz. Les moniteurs bifréquencesou multifréquences œuvre, il se présente à l'écran sous forme de questions concernant votre équipement et auxquelles il suffit de répondre.
Les traitements de texte constituent un cas un peu particulier. Certains usent du mode graphique, d’autres pas. Dans la mesure où ils obligent généralement à fixer longuement l'écran, c'est à chacun de choisir selon ses desiderata. Certains préféreront des écrans couleurs, d'autres des écrans monochromes. Verts ou ambrés. Faites des essais et votre œil choisira ce qui lui convient.
Vous vous changez, changez de moniteur Le choix d'.un moniteur est directement fonction de la carte graphique (ou vice versa). Certains compatibles ne vous offrent pas d’alternative. Par exemple, les portables ont obligatoirement un écran à plasma ou à cristaux liquides. D'autre part, certains fabricants contraignent à acheter un type de moniteur précis pour que vous profitiez de prix intéressants.
Malgré tout, même et surtout dans le cas des portables, vous pouvez ajouter un second moniteur. Le cas extrême est celui du PC 1512 Amstrad dont le moniteur contient l’alimentation et la carte graphique. Il est impossible d'en changer.
Les moniteurs se définissent par deux cn- s'adaptent automatiquement au mode de la carte graphique employée dans le micro-ordinateur. L’entrée des signaux peut être analogique (RGB), numérique (TTL) ou les deux à la fois.
La qualité d’un moniteurse jauge à la taille de l’écran, laquelle se mesure bizarrement en pouces dans la diagonale (14 pouces 36 cm). Le pitch, c'est-à-dire l'espace entre deux points affichés, doit être le plus petit possible. En ce domaine, la norme la plus courante est de 0,31 mm pour un écran EGA. Mais un pitch plus grand (0,40 mm) est largement suffisant en mode CGA. La résolution graphique des moniteurs présentés est toujours suffisante pour passer des images EGA. Certains critères de qualité sont trop subjectifs pour être mesurés : la forme, l'esthétique, l’adaptation oculaire.
Un seul conseil : essayez avant d’acheter.
Types d’entrée des moniteurs
1) Péritel: ce mode fonctionne avec une prise composée de 21
broches qui transportent les signaux de l'ordinateur au mo
niteur en faisant varier les niveaux de couleurs RVB (Rouge,
Vert, Bleu). Ce système ne fonctionne pas en principe sur les
PC, sauf à acquérir un adaptateur idoine.
2) Composite : tous les signaux composant l'image à afficher
(synchro, lumines- ' sont transmis en même cence, couleurs)
temps sur une seule broche.
3) TTL (Transistor Transistor Logique) : les ordres d’affichage
sont composés d’octets, lesquels sont divisés en 8 bits. Le
bit, qui est donc l'unité d'information de I peut prendre les
valeurs 0 ou 1.La t ' logie TTL codifie deux types de pour
représenter la valeur des bits. Pour qu’un tel type d’entrée
fonctionne sur un moniteur couleur, les couleurs doivent être
numérisées. J--L. R- tères principaux : le type d'entrée (voir
encadré ci-dessus) et la fréquence de balayage. L’écran
d’un moniteur est une surface vitrée recouverte, à
l'intérieur, de phosphore. Cette surface est balayée à
grande vitesse par un faisceau d’électrons qui font luire le
phosphore. C'est ainsi que l'image se forme. Tous les points
se mettent à briller selon qu'ils ont été atteints par un
électron ou non. Les électrons se baladent donc sur l'écran en
suivanttoujours le même chemin, de gauche à droite (en
regardant le moniteur) et de haut en bas.
Lorsque le faisceau est arrivé en bas de l'écran, il revient au début et recommence.
Tout ceci se passe à une vitesse telle que l’œil humain perçoit tout ce processus comme une seule image. Ce balayage de l'écran s'effectue selon une certaine fréquence, définie par KiloHerz (KHz). Les récepteurs de télévision utilisent en France une fréquence de 50 Khz et aux Etats-Unis une fréquence de 60 Khz. Les PC ne font hélas pas usage de ces fréquences. Il faudra donc un moniteur adapté. Ce n’est pas tout : à chaque carte correspond un type de moniteur. Il existe cependant des moniteurs bisynchrones qui permettent l'usage alternatif de deux types de cartes différents et des
moniteurs multisynchrones, dotés de plusieurs fréquences de balayage, qui s’adaptent automatiquement à la carte employée.
Un autre aspect important des moniteurs est la trame. Elle se définit par le nombre de points affichables sur une ligne en un temps donné. Ce nombre de points affichables est important car il ne peut être inférieur au nombre de points demandés par la carte graphique. Citons a ce propos les cartes dites DoubleScan, c'est-à-dire à double balayage, qui permettent une définition double Le principe est celui de l'image décalée Avec une carte CGA, par exemple, il es possible d’afficher 320 points horizontaux Une seconde image légèrement décalée par rapport à la première permet d'en afficher 640.
Il faut, bien sûr, que le moniteur ai une résolution adéquate. Le mot « pitch désigne l'espace qui sépare deux points su l'écran. Plus il est petit, plus l'image aura ur aspect uni. A l’inverse, s'il est grand, on ob tiendra une impression de quadrillage ou de pointillisme. J--L. F GAGNEZ UW COMPAIWIC PC REMPLISSEZ LE QUESTIONNAIRE CI-DESSOUS ET RETOURNEZ-LE AVANT LE 25 OCTOBRE 1987A : SPECIAL PC EDITIONS MONDIALES ENQUÊTE LECTEURS 2, rue des Italiens 75009 PARIS POUR PARTICIPER AU GRAND TIRAGE AU SORT QUI VOUS FERA PEUT-ÊTRE GAGNER UN COMPATIBLE CONFIGURATION COMPLETE
2) QUE FAITES-VOUS?
A) Secteur d'activité BanqUe Assurance ?
Bâtiment ?
Profession libérale ?
Administration Services Publics ?
Informatique Micro informatique ?
Electronique Electrotechnique ?
S.S.C.I. O.E.M. ?
Education ?
4) VOUS UTILISEZ VOTRE PC AU FOYER POUR Travailler ? Eduquer
?
Jouer ? Autres ?
5) VOUS ET VOS LOGICIELS
A) Quels logiciels utilitaires utilisez-vous ?
Gestion de fichier ? Tableurs Traitement de texte ? Pédagogique L_ Comptabilité ? PAO-CAO ?
Gestion familiale ? Autres ?
B) QUELS LOGICIELS DE LOISIRS UTILISEZ-VOUS ?
Action O Aventure D Simulation D Création graphique 1 Création musicale ?
Autres____D
6) VOUS VENEZ DE LIRE CE «SPÉCIAL PC» QU'EN PENSEZ-VOUS? (vos
appréciations n'influenceront en aucun cas le tirage au
sort...)-
1) QUI ETES-VOUS?
A) Vous êtes do sexe : masculin ?
Féminin ?
B) Vous êtes âgé(e) de : moins de 15 ans ?
de 15 à 24 ans ?
de 25 à 34 ans ?
de 35 à 49 ans ?
de 50 à 64 ans ?
65 ans et + ?
3) VOUS ET VOTRE MATÉRIEL
A) Possédez-vous un PC OUI ?
Si oui, do quelle marque ? _
B) Sinon, avez-vous l'occasion d'utiliser un PC Au travail ?
Au lycée ou à la fac ?
Chez des amis ?
Si oui, do quelle marque ?- NOM_ ADRESSE_ CODE POSTAL Recherche ?
Industrie ?
Ingénierie ?
Autres ?
Fonction Direction ?
Cadre ?
Ingénieur ?
Profession libérale ?
Technicien ?
Enseignant ?
Etudiant ?
Employé ?
Autres ?
NON ?
Mil VILLE MÉMOIRES DE MASSE s UN ÉLÉPHANT PASSE !
La carte i disque, qui se glisse discrètement dans l'un des slots d exIens on rassemD e en un . , ,e contrôleur et le disque dur. On distingue bien ces deux éléments sur la Turbo Disk Card d I.E.F. lient à l’unité centrale, soit classiquemen- par un câble, soit en venant se glisser dans un logement prévu à cet effet. Dans les deu Gas, vous perdez l’usage d'un slot d’exten sion, qui sera occupé par la carte du contrô leur. Ce dernier sert d’interface entre l'ordi nateur et le disque dur. La plupart des PC possèdent une version avec disque dur df 10 ou de 20 Mo. Si donc vous pensez er avoir
besoin, il est préférable d'acquérir ur PC avec un disque dur d’origine.
L’idée la plus originale en ce domaine vien de Tandon avec son PAC 286. Il s'agit d’ui PC--4Tqui a la particularité de posséder ui disque dur amovible de 30 Mo. Cela perme uis les disques durs ont maintenant atteint les prix qui les rendent accessibles à tous : Omo pour 3 000 francs ou 20 Mo pour
000. C'est ce que coûtaient les lecteurs de lisquettes il n'y a
pas deux ans... Il existe iussi dès disques durs avec des
capacités le 40,60,80 et même 180 Mo. Mais les prix le ces
derniers les feront probablement lormir encore longtemps
dans le placard les désirs inassouvis.
Sans entrer dans des détails anatomiques iuperflus, voyons ce qu’est un disque dur : il j’agit d'un ensemble disquette-tête de lec- ure complètement fermé, pour éviter les Doussières et les différentes projections sa- Drive, disque Winchester, strea- mer, CD-ROM, Worm, RWM : les techniques pour conserver les informations après l’extinction de l’ordinateur sont aussi diverses que les noms sont barbares, cna- que système a ses avantages et ses limites. Sachez vous y retrouver, choisir en fonction des possibilités de votre machine, de vos besoins et de vos moyens.
Le stockage est nécessaire aux ordinateurs. Leur mémoire vive la RAM (Ran- dom Access Memory) redevient vierge a chaque fois qu’on leur coupe le jus et, pour la leur rendre, il faut l’avoir conservée quelque part, sur des disques, des disquettes, des cartouches, etc. On appelle cette mémoire en conserve la mémoire de masse.
Elle peut être beaucoup plus importante que la mémoire centrale.
Le PC y a accès par morceaux et ne va y chercher que ce qui l'intéresse, un peu comme nous quand nous utilisons une encyclopédie. Si la mémoire centrale d'un PC atteint au maximum 640 Ko. Les mémoires de masse atteignent fréquemment les 20 Mo.
Voire les 40 Mo avec des disques durs. Les disques optiques du futur atteindront les 800 Mo et même plus.
Les drives : le lecteur-enregistreur de disquettes, encore appelé drive, est le moyen de stockage des données le plus courant. Il en existe de deux types.
Le plus ordinaire aujourd’hui est celui qui utilise des disquettes 5 pouces 1 4. Le drive équipe IBM et presque tous les compatibles du marché. Leur capacité varie fortement d’une machine à l’autre, de 320 Ko à 2 Mo.
L’avantage des disquettes 5 pouces 1 4 est leur prix, souvent inférieur à 5 francs l’unité.
En cherchant bien, on peut même en trouver à 2,50 F. Elles sont cependant fragiles et n’apprécient pas la chaleur, les chocs violents, les liquides et une foule d’autres choses encore.
Le drive 3 pouces 1 2 est plus fiable, plus Pour obt€ taire o mieux vai acheté vo brlcant pr adaptés à empêche leurs. Vol étonné pe disques technique Disques durs ¦nir un disque dur supplémen- u un lecteur de disquettes , it vous adresser là où vous avez Ire micro-ordinateur. Chaque fa- opose en effet des périphériques son matériel. Mais rien ne vous d’acheter votre disque dur ail- ci quelques noms. Ne soyez pas ir les différences de prix pour les ayant les mêmes capacités : la ! évolue et les prix avec.
Uane AT 20
• 20Mq i rn* 13000 F Nie | 05126 H 2°M°.....I 7 000 F Hitachi !
TEAC Seagate . Tand°T Tandon DK301-2 SD520 ST225 TM925-2 TM926-2 ü 4 200 F 3 500 F 3 900 F 3 500 F 4 500 F costaud, plus pratique. On le trouve d'origine chez quelques rares constructeurs, tel Apricot, et sur pas mal de portables. Il fait aussi une percée en force chez IBM, qui en a doté sa nouvelle gamme, celle des PS 2.
Tous les compatibles possèdent au moins un lecteur de disquettes. L’achat d'un second lecteur externe se justifie surtout par la possibilité de lire des disquettes d’un autre format. Les portables sont principalement visés, les logiciels étant plus faciles à trouver sur des disquettes 5 pouces 1 4 que sur des disquettes 3 pouces 1 2.
Les disques durs: ceux qui veulent augmenter les capacités de stockage de leur machine ont, de nos jours, intérêt à se tourner vers le disque dur. Un disque dur de 20 Mo est capable d'emmagasiner le contenu de 60 disquettes standard. Il simplifie surtout la tâche car il réduit considérablement les manipulations. Ceux qui possèdent un PC avec deux drives ne me contrediront . A fortiori s'ils n'ont qu’un seul drive ! Et Mesures de capacité La quantité d’informations que peut stocker une mémoire se définit en octets. Un octet correspond habituellement à un caractère, c'est-à-dire une
lettre, un chiffre ou un signe. On emploie plus couramment les multiples d’octets : le kilo-octet (en abrégé Ko), soit environ mille octets, et le mégaoctet (Mo), soit environ un million d’octets.
En réalité, 1 Ko est égal à 1 024 octets (2'» octets) et 1 Mo à 1 048 576 (22° octets).
Pour vous donner une idée de ce dont vous avez besoin, sachez qu'une page dactylographiée en double espacement contient environ 2 000 caractères. Une disquette de 320 Ko stocke donc approximativement 160 pages. J.-L. R. lissantes. Le formai de la disquette incluse peut être 5 pouces 1 4 ou 3 pouces 112. Ce dernier format devient le plus fréquent, car il prend moins de place. La capacité étonnante des disques durs vient d’une technologie appelée Winchester. Vous trouverez d'ailleurs le terme «disque Winchester» souvent employé dans les revues spécialisées en lieu et place de disque
dur.
Les disques durs se présentent sous forme de boîtes parallélépipèdoïdales qui se re- d'utiliser un ordinateur à plusieurs, chacun apportant puis emportant son disque dur sous son bras. A l'inverse, il est possible d'emmener son disque dur dans son entreprise ou chez un copain à condition qu'un Pac 286 s'y trouve aussi.
IEF a eu la même idée et fournit des réceptacles : 2 places pour 6 900 F hors taxe ou une place pour 4 900 F et, pour les remplir, des disques durs de 21 Mo (6 450 F) à 64 Mo (16 900 F).
Cartes à disque Le tableau suivant n'est qu'un petit échantillon de ce que vous pouvez trouver dans les magasins. Les constructeurs sont nombreux et chacun propose une copieuse gamme de cartes, de 10 Mo pour les plus malingres jusqu'à 80 Mo pour les plus étoffées. N'ont été répertoriées que les moins chères, en y ajoutant toutefois quelques cartes à grande capacité pour vous donner une idée de leur ordre de prix.
FABRICANT CARTE CAPACITÉ PRIX
I. E.F Turbo Disk Card 20 Mo 8 200 F
I. E.F Turbo Disk Card 64 Mo t, 20 000 F
L. C.E Hardcard 20 M 20 Mo 9 800 F
L. C.E. Hardcard 40 M 40 Mo ;. 13.000 F Plus Dévelopt Hardcard 10
10 Mo 7 500 F Plus Developt Hardcard 20 20 Mo ... 8000 F
Scoatec King card 2211 20 Mo 6100 F Scoatec King card 230' 30
Mo 7000F Tandon Business card 20 Mo 5 500 F Western Digital
Filecard 10 10 Mo 4500F Western Digital Filecard 20 20 Mo 5
000 F ‘ Les King Cards existent aussi en versions spécitlques
au PC 1512 d'Amstrad, lequel, pour une vulgaire question
d’alimentation, ne peut recevoir les cartes à disque normales.
Les cartes à disque : plus récentes que les disques durs, les caries à disque ont les mêmes fonctions qu’un disque dur. Elles se présentent sous forme de cartes qui regroupent un disque dur 3" 1 2 (c'est moins gros qu’un 5" 1 4) et son contrôleur. Cette carte se glisse dans des slots d’extension présents sur tout PC normalement constitué. Il est cependant obligatoire de posséder un logiciel d’installation pour la mettre en œuvre. Assurez-vous bien que ce logiciel est vendu avec la carte, il vaut quand même dans les 1 000 F à lui tout seul.
L’avantage des cartes sur les disques durs est qu’elles prennent moins de place et que Streamers Juste quelques noms pour situer le marché et les prix. N’oubliez pas qu’il faut acquérir les cartouches à insérer dans le streamer et qu’à chaque fois 500 F environ vont tomber dans l'escarcelle du marchand.
Fabricant Nom Capacité Prix Donatec Archieve 5 240 40 MO
- * 6900 F TEAC MT-2ST45 45 MO 7 000 F TEAC MT-2ST 20 MO 6 500 F
Quadram Quadtape 60 Mo 14 400 F Interdyne 6020 20 Mo 4 900 F
leur installation dans l'ordinateur est facile : nul besoin de
connexions particulières et donc nul besoin d'un spécialiste
pour la mise en fonction. Ces cartes sont surtout
indispensables sur des machines qui ne possèdent pas
d’emplacement pour un disque dur normal.
De plus, alors qu'un disque dur consomme de 20 à 25 watts, ce que certains PC ont du mal à fournir, une carte à disque ne consomme que de 10 à 15 watts. Vérifiez bien toutefois l’épaisseur de la carte car certaines sont trop épaisses et interdisent l’introduction d'une autre carte dans le slot voisin.
Les streamers : la grande salle pleine de meubles où l'on voit tourner incessamment des bandes magnétiques fait partie de la mythologie des ordinateurs. Les gros systèmes sont encore largement équipés de cette façon. Par contre, sur les micro-ordinateurs personnels, la sauvegarde sur bande magnétique a tendance à disparaître.
Il est certain que le disque est beaucoup plus pratique. Le temps d’accès est incomparablement plus rapide. En effet, la tête de lecture de la disquette va se placer directement à l'endroit de l’information requise.
Avec une bande magnétique, il faut tout dérouler pour accéder aux données qui se trouvent de façon linéaire les unes derrière les autres. Ce déroulement peut prendre beaucoup de temps.
Malgré leur lenteur, des mécanismes de sauvegarde sur bande existent encore, sous le nom de streamers. Leur prix est élevé, de 5 000 à plus de 15 000 F ; leur capacité aussi : de 20 à 1 00 Mo. Ils peuvent stocker sur une seule bande la valeur de 60 à 300 disquettes. Mais un disque dur, aujourd'hui, fait la même chose pour le même prix sans avoir l'inconvénient du temps de déroulement. Cependant, si le streamer coûte cher, les bandes sont très bon marché et, si vous en employez beaucoup, le prix d'achat initial est vite amorti.
Le streamer est donc plutôt utilisé par ceux souvent des entreprises qui stockent des masses importantes d’informations dont ils n'ont un besoin qu'occassionnel. Le particulier. Ayant rarement de tels besoins, aura tout intérêt à se tourner vers le disque dur ou la carte à disque. Si toutefois vos besoins d'archivage sont tellement importants qu’ils vous incitent à acquérir un streamer, ne le faites qu’après moult réflexion et comparaisons : aucun standard n'a été fixé et chaque constructeur fait ce qu'il veut.
Les disques optiques : ils ont une grande capacité de stockage : on arrive dans le domaine des Giga-octets (Go), c'est-à-dire des milliards d’octets. S’ils paraissent promis à un grand avenir de par leur capacité, les disques optiques ne sont pas encore arrivés à un niveau de développement tel qu'ils puissent pénétrer largement le marché du grand public.
Le CD-ROM (Compact Disc-Read Only Memory) est le plus avancé de ces systèmes. Il n’est accessible qu’en lecture ; impossible de l’utiliser comme sauvegarde.
C’est le futur support des encyclopédies, des annuaires et des bases dé données.
Son format (4 pouces 3 4) est déjà normalisé et des produits sont en développement un peu partout dans le monde. L'année qui commence va les voir déferler.
Le WORM (Write Once Read Many) est un disque optique numérique sur lequel on ne peut écrire qu’une seule fois. Il ne faudra La carte i disque King Card (20 ou 30 Mo) existe aussi en version spéciale pour Amstrad PC 1512.
Donc jamais se tromper et bien réfléchir à ce qu’on veut y inscrire avant d'entamer le processus, car les données seront ineffaçables. La durée de d’un WORM étant garantie 30 ans, il fait déjà saliver les archivistes. Actuellement en pleine phase d'organisation, le WORM attend une normalisation. Si un standard 5 pouces 1 4 semble émerger, il en existe de toutes sortes, allant du 3 au 16 pouces.
Mais déjà le disque optique réinscriptible est en vue. Il s'appelle le RWM (Read and Write Many) et existe aujourd'hui à l'état de prototype. Susceptible d'être réécrit 200 fois, il ne peut stocker que 50 Mo par face et, comme il coûte 20 fois plus cher que le WORM. Ce RWM est encore loin de pouvoir concurrencer le disque dur. J.-L.R. ?
NOUVEAUX PRODUITS : 10 D’UN COUP DANS LES POINTS DE VENTE JASMIN !
LA QUALITÉ PROFESSIONNELLE A PARTIR DE 3990 Frs!* POINTS DE VENTE JASMIN 75 - PARIS Usma - VISMO - 4338 60 00 - PARIS 19ème - D.F.I. - 42 49- 24 61 - PARIS 1er - VIDÉOSHOP - 43215446 - 75 - PARIS - LE MONDE EN MARCHE - 47 07 97 03 - 01 - OYONNAX - MICRO BOUTIQUE - 74 739518 - 03 - VICHY - AUVERGNE INFO - 70 59 69 98 - 03 - MOULINS - MOULINS MICRO - 7020- 56 34 - 03 - MONTLUÇON - ÉLEC- TRONIC BURO - 700502 79 - 05 - GAP - MICROMÉGA - 92517606 - 06 - VALBONNE - SOPHIA - 9365 4310-06-WCE-SII-93 962596- 10 - TROYES - MICROPOUS - 25 73 28 49 -11 - CARCASSONNE - DELHOM - 68 47 08 94 -12 -
MILLAU
- HUET - 65610390 - 13 - MAR- SEILLE- L'ORDINATEUR DIFFUSION
- 91543336 - MAXITRONIC - 9134 49 79 - TOILOGIC - 9108 05 49
- 13 - MART1GUES - SOMEOI - 42 812612 -13 - AIX EN PROVENCE
- 42 26 29 20 -13 - CABRIÉS - MICRO SOLUTION - 42 69 0103 -14 -
CAEN - LOISIR INFO - 318518 77 - 14 - USIEUX- L'ÉRE BINAIRE -
31 62 89 75 - 14 - HEHDOUV1LLE - L'IMPULSION - 3147 5388 - 16
- AN- GOULÉME-FMIC-456929 74-17
- TONNAY-CHAR ENTES - INFOTEL - 46 68 40 46 -18 - V1EHZON - BURO-
HQUE 2000 - 48 71 84 60 -19 - BRI- VE - SCRIPT BUREAU - 55 74
43 23 - 20 - AJACCIO - CI M - 95 22 54 55 - 22 - LANNION - IO D
- 96 46 57 32- 23- GUEHET-IGL- 55528611 - 25 - BESANÇON -
PROFORMA PSI - 8182 24 51 - 26 - BOURGLES VALENCE - E C A -
76431338 - 26 - VALENCE-SCR-7541 5220-27- BERNAY - AGIR CONSEIL
- 32432805 - 29 - QUIMPER - PLANÈTE INFO - 98532552 - 30 -
NIMES - BUREAU TECHNIQUE - 66 67 49 94 - 31 - TOULOUSE - MI
CRO DIFFUSION - 616387 59 - MG BUREAUTIQUE - 61 596565 - 33 -
BORDEAUX - FORUM MICRO INFO - 569185 45 - 34 - MONTPELLIER-
MICRO'OCCASE - 67 72 98 44 - MICROPUS - 6792 5883 - 34 - BE-
23ERS - MARCELEC - 67 3137 65 - 3» - SETE - PUISSANCE 7 - 67
741212 - 35 - RENNES - MICRO STORE - 99793652 - A S C - 99 79
52 20 - 36 - CHATEAUROUX -1 D M - 54 2713 40 - 37 - CHAMBHAY
LESTOURS-LIM-47 27 29 00 - 38
- ST MARTIN OH ERES - 76513330
- 38 - VINAY - CRI-76647551-39
- ST CLAUDE - MICRO BOUTIQUE - 84452313 -41- ROMORANT1N - C
TV-54760610-42-STET1ENNE- FRANCE DISQUETTE - 77 2126 28 - 44 -
NANTES - PC CASH - 40353999 - STAND BY - 40692260 - 45 -
ORLEANS - CAVALIER - 38 53 23 32 - 46 - CAHORS
- BUREAU SYSTEME 46 - 65353414 - 47 - VILLENEUVE S LOT -
COUTURIER - 53 70 5076-49
- CHOLET - HOME INFO - 41583260 - 51 - REIMS - CT1 - 2640 39 31 -
53 - LAVAL - MIL - 4349 0825 - 57 - METZ - MICRO BOUTIQUE -
8775 41 56-57 - SAR- REBOURG - BUROTIC - 87 23 60 36
- 59 - VILLENEUVE D’ASCO - MICROPUCE - 20 4718 57 - 59 - LILLE
- SPOT DIFFUSION - 20 57 6733 - 62 - LENS - INFOGRAPH - 2142 05
50 - 83 - CLERMONT-FER- RAND - NEYRIAL- 73 93 94 38 - 64 - PAU
- BASE 4 - 59837878 - 88 - PERPIGNAN - ABC INFORMATIQUE -
68672612 - 67 - EHSTE1N - FFUTSCH -88 980361-67 - STRASBOURG
- INFORMATIQUE + - 88366608 - LOGI + - 88601760 - 69 - LYON -
JCR LYON COMPUTER - 78 611639 - FRANCE DISQUETTE - 7601
7963-ACCES INFORMATIQUE
- 78 52 43 51 - 69 - LYON - ORDIE- LEC - 78 27 8017 - 73 -
CHAMBERY
- INFOGRAPH - 79853881 - 74 - CLUSE - LIBRAIRIE MONTAIGNE -
50984985 - 78 - ROUEN - CONSEIL COMPUTER - 35 63 36 06 - 76-
LE HAVRE - LOISIR INFORMATIQUE
- 3543 51 54 - 79 - NIORT - TURBO PC - 49 24 23 23 - 80 - AMIENS
- IFO MICRO - 22 9194 47 - 81 - ALBI - INFO 2000 - 63475663 -
83 - TOULON - ARGONAUTE - 9491 2514 - PSIE - 94 931120 - 83 -
LA VALETTE
- PHONOLA - 94 7517 65 - 83 - SIX- FOURS - M+ INFORMATIQUE - 94
34 2648 - 84 - AVIGNON - SCR - 9032 55 46 - 84 - ST MARTIN DE
BRASQUE - WILD WEST EUROPE - 90776136 -84 -AVIGNON -JPC- 90 85
69 51 - 85 - DOMP1ERRE- SO- RAM - 513419 22 - 88 - 8MAHVES- GNT
- 49 37 52 94 - 87 - LIMOGES - SOMIF - 55346419 - 90 - BEL-
FOHT - POLLEN INFORMATIQUE - 84 22 84 44 - 91 - VILLEMCHSSON -
ICV - 69 04 04 50 - 94 - ALFORTV1L- LE - ELF1E - 46937283 - 97
- LA REUNION - BIS - 267 27 9315 - 99 - MONACO - MCC - 93 25
3186 Cette liste n'est pas limitative.
MS DOS 3.21 - Dos Plus - GEM - G-MANAGER (Traitement de Texte relié à une base de fiches à accès multicritères) - GW BASIC - SUPERCALC 3 - TURBO PASCAL - Logiciel TÉLÉMATIQUE (Micro Serveur) SOURIS JASMIN. CES LOGICIELS ÉT ACCESSOIRES SONT INCLUS SELON LES MODÈLES.
* Prix HT du TURBO FIRST au 01 09 1987 Photo non contractuelle.
Et aussi directement chez T.RAN. S.A. (Capital 2.040.000 Frs) AV. LAVOISIER Z.l. LES FOURCHES, LES ESPALUNS, 83160 LA VALETTE Tél. 94.21.19.68 NOUVEAUX PRODUITS AVALANCHE DE PRODUITS NOUVEAUX CHEZ TRAN LE FABRICANT DU JASMIN LE COMPATIBLE FRANÇAIS LE PLUS VENDU ACTUALITES Michel ROY La Société TRAN, vous connaissez ? Le concepteur, fabricant des compatibles Jasmin Turbo HQ se diversifie et enclenche la vitesse supérieure en augmentant son catalogue de 10 nouveaux produits d'un coup.
10 produits proposés à des prix TRAN bien sûr. Vous connaissiez déjà les HQ 2 et HQ 20 pour leur rapport qualité prix inégalé. TRAN baisse encore les prix avec le HQ First, augmente la capacité avec le HQ 30, augmente la vitesse avec le SUPER SPEED 30 (comptabible XT avec processeur 80286) également avec le turbo AT 32 un authentique compatible PC AT d'une» conception bien particulière.
UN PC A MOINS DE 4 000 F !
Plus exactement 3 999 F HT pour un compatible PC XT complet. Le Turbo First équipé d'une carte mère Turbo Double vitesse 4,77 MHZ et 8 MHZ commutable au clavier. 256 K de RAM extensible à 640 K. Un lecteur 5" 1 4 360 K. Une carte monochrome graphique de type HERCULES.
Sortie imprimante parallèle. Clavier Azerty professionnel 84 touches. Alimentation ventilée de 150 W permettant une évolution sans problème du système (adjonction de disque dur, cartes, etc...). Une agréable surprise, même à ce prix le Turbo HQ First est livré avec le système d’exploitation DOS-plus de Digital Research, du langage structuré le plus vendu au monde : le TURBO-PASCAL DE BORLAND et bien entendu la garantie étendue de CGEE ALSTHOM.
Lycéens, étudiants à vos FIRST !
10 MEGA OCTETS DE PLUS POUR MOINS DE 1 000 F Le HQ 30 utilise la nouvelle technique de codage appelée ''RLL" à la place de la technique classique "MFM' Ce qui permet de stocker plus de 50 % d'informations supplémentaires sur un disque dur de 20 Mo c'est pourquoi le HQ 30 offre plus de 10 Mo supplémentaires pour une différence inférieure à 1 000 F par rapport au prix du HQ 20. Pour mémoire, je rappelle que les HQ 2-20-30 sont équipés d'une carte Turbo
(4. 77-8 MHZ) 8 ports d'extention.
640 K de RAM - Carte couleur graphique CGA - la carte Multi I O - Alimentation ventilée 150 W Clavier professionnel Azerty 84 touches - Souris Haute Définition 3 touches et respectivement 2 lecteurs de disquette + 1 disque dur de 20 Mo ou 30 Mo ils sont bien sûr accompagnés du système d'exploitation DOS plus, GEM, TURBO PASCAL, du logiciel bureautique G. MANAGER et du logiciel télématique MASTER MIN. DES XT A LA VITESSE DE L’AT.
La Sté TRAN estime que la piupart des XT ne sont pas suffisamment rapides. La solution ? La carte SPEEDER
286. 15 minutes d'installation et votre PC fonctionnera désormais
à la vitesse d'un AT.
Quelques exemples : Avec dBase III, Le tri de 770 000 colonnes de données nécessite près de 38 minutes de traitement (PC XT à 4,77 MHZ). Seulement 5 minutes avec la carte SPEEDER 80286. Sans commentaire !
Avec'Lotus 1 - 2 - 3, la carte SPEEDER 286 équipée du coprocesseur 80287 permet à votre PC de fonctionner 25 à 30 fois plus vite : là aussi sans commentaire.
SUPERCALC 3 : Idem ! Bien entendu, la compatibilité reste totale.
Ces performances sont tout simplement obtenues par l'utilisation du Micro-processeur de l'AT, le 80286 et d'une mémoire cache qui permet des accès réels à 16 Bits et non à 8 Bits.
Indice NORTON 6.6 au lieu de 1.
Cette carte ne peut s'installer que sur les compatibles XT pouvant fonctionner à 4.77 MHZ.
A quoi bon revendre votre XT pour un AT ?
D'autre part, pour les fanas de vitesse qui ne veulent pas payer le prix d'un AT, TRAN propose, pour moins de 13 000 F, le SUPER SPEED 30.
Même configuration que le HQ 30 équipé en plus de la carte 286 SPEEDER.
UNE NOUVELLE PHILOSOPHIE : L’AT 32 Différent des autres : LAT 32 est équipé d'un disque dur de 30 Mo au lieu de 20 Mo classique. Il fonctionne à 6 ou 12 MHZ commutable au clavier, et non pas 6 et 10 MHZ comme les autres AT. Un bonus important, il est pourvu d'un lecteur 5"1 4 de 1.2 Mo et d'un lecteur de 360 Ko (Format XT) ce qui lui permet d'être aux normes de l'AT tout en ayant un accès facile aux logiciels édités au format le plus courant de 360 K, et une écriture fiable dans ce format.
Une particularité, il est livré avec MS DOS 3.21, GW BASIC et le puissant tableur SUPERCALC 3 de COMPUTER ASSOCIATE. Nouveau clavier professionnel AZERTY 102 touches avec curseurs séparés. Prix inférieur à UN ONDULEUR A MOINS DE 4 000 F ÇA EXISTE Ne vivez plus dans l'angoisse de la coupure de courant. A ce prix, ne prenez plus le risque de perdre votre travail, vos fichiers et même d'endommager irrémédiablement votre matériel. Compact (une fois n'est pas coutume) i'onduleur TRANELEC au "look" PC s'intégre harmonieusement à votre système. Capacité 300 V.A. Filtre antiparasite.
Batterie sans entretien, alarme coupure secteur sonore et lumineuse. Autonomie environ 20 minutes pour un HQ 20 + écran couleur et imprimante.
C'est le premier onduleur de cette capacité commercialisé à ce prix.
Serait-il désormais raisonnable de travailler sans cette assurance ?
CADEAU POUR LES BIDOUILLEURS Qui ne rêvait depuis longtemps d'un analyseur logique pour la conception de cartes électroniques. Hélas, investir 60 000 F n'est pas à la portée de tout le monde. Avec l'analyseur logique AL-50 de TRAN ce n'est plus un problème, il s'installe aisément dans un PC. Il possède 24 voies à 50 MHZ.
C'est un vrai bijou qu'il serait trop long à décrire en quelques lignes. Rendez- vous donc à un prochain article. Son prix : accrochez-vous : 8 000 F TTC.
RESEAU TOPNET TRAN fait son entrée dans le monde du réseau local avec TopNet.
De type RS 422 Top Net permet de relier jusqu'à 64 PC XT ou AT pour le partage des ressources sur disques et peut gérer jusqu'à 15 imprimantes réparties. TopNet fera également l'objet d'un prochain article.
PRIX INDICATIFS au 01 09 87 HT TTC Désignation TURBO FIRST JASMIN HQ 2 JASMIN HQ 20 JASMIN HQ 30 JASMIN Superspeed 30 Renvoi 1 1 + 2 1 + 2 + 3 1 + 2 + 3 1 + 2 + 3 3 988,20 4 730,00 6 483,98 7 690,00 10 784,15 12 790,00 11 627,32 13 790,00 13 145.03 15 590,00 Renvois : 1 Dos Plus, Turbo Pascal. 2 Souris Gem G - Manager, Master Min 3 Ms Dos 3,21, GW BASIC, SUPER CALC 3 CARTE 80286 SPEEDER 2 521,08 2 990,00 TRANELEC 300 3 364,25 3 990,00 ANALYSEUR LOGIQUE AL 50 6 745,36 8 000,00 LOGICIELS SUPERCALC 3 497,47 590,00 SUPERCALC3 + G-MANAGER 666,11 790,00 G-MANAGER GEM 413,15 490,00 MSDOS 3.21 + GW
BASIC 834,74 990,00 Documentation complète, tarifs, liste des points de vente : s'adresser à TRAN Z.l. Les Fourches, les Espaluns - 83130 La Valette.
Tél. 94 21 19 68.
Les PC communiquent par téléphone. Mais plus performants, ils s’adressent des images et peuvent même organiser des meetings en se transformant grâce aux modems en serveurs minitel.
A moins d’être reliés les uns aux autres par un réseau, les micro-ordinateurs sont des entités indépendantes les unes des autres.
Ils ne peuvent donc pas se passer de nous, pauvres mortels, pour échanger des informations. Pour ce faire, le moyen le plus fréquemment utilisé est la communication indirecte. On charge des données sur une disquette à partir du PC n° 1, on reprend la disquette et on la fait lire par le PC n° 2. Ce moyen est évidemment le plus économique, mais il prend du temps et implique des déplacements. Comment faire si le PC n° 1 est à Paris et le n° 2 à Saint-Jean-de-Luz ?
Le second moyen consiste à relier les deux machines par un câble pour y faire passer les données. C’est plus rapide, mais les deux ordinateurs ne doivent pas être trop éloignés l’un de l'autre. Même si le prix du câble est abordable au mètre, il devient inaccessible au kilomètre. Imaginez un câble de communication entre Paris et Saint- Jean-de-Luz ! Or, il existe un réseau de câbles qui couvre la presque totalité du globe : celui du téléphone. Autant en profiter.
La transmission des signaux par modem : c’est «bauds» Mais la transmission de la voix n’est pas la même que celle des signaux d’ordinateurs.
On a donc inventé un dispositif qui traduisait les signaux binaires de l’ordinateur en signaux reconnaissables par les récepteurs téléphoniques. On lui donna le nom de modem, contraction de modulateur-démodulateur. Le modulateur transmet, le démodulateur reçoit. La transmission s'effectue à une vitesse précise qui se mesure en bauds. Il est à noter pour la petite histoire, que c’est Emile Baudet (1845-1903), inventeur mé- Le PC bavard Un PC peut faire mieux qu'un répondeur téléphonique. P.N.B. va mettre en vente un répondeur-enregistreur de messages couplé à un PC, le «PC bavard».
Première étape : introduire la carte modem Amazone (7100 F) dans votre compatible.
Deuxième étape : charger le logiciel d’émulation ICOM fourni avec la carte. Dernier mouvement : mettre en état de fonctionner le « PC bavard » (1 000 F).
Bien sûr, comme sur un répondeur normal, vous devez enregistrer votre réponse à l’avance. La différence provient du fait qu’il est possible de prévoir plusieurs messages.
Votre interlocuteur éventuel, muni d'un code d’accès personnel que vous lui aurez préalablement communiqué, pourra prendre connaissance d'un message à lui seul destiné. Un autre correspondant, avec un autre code, aura accès à un autre message.
Les correspondants non privilégiés devront se contenter de la routine et attendre le bip sonore. J.-L.R. connu du télégraphe imprimeur, qui a donné son nom à cette nouvelle unité de mesure.
Pour rester simple, on admettra qu’un baud correspond à une vitesse de un bit par seconde. Sachant que huit bits font un octet, il faudra huit secondes pour transmettre un octet à cette vitesse. Une page dactylographiée contenant environ 2 000 caractères, soit 2 000 octets, serait donc transmise en près de cinq heures.
Heureusement, les modems pédalent un peu plus vite. A 300 bauds, ils mettent moins d'une minute pour effectuer le même travail et à 1 200 bauds, vitesse assez habituelle, ils n'ont plus besoin que d’une vingtaine de secondes. Le téléphone se paie à la durée.
Donc, plus la communication est rapide, mieux c’est.
Il y a cependant des limites à la vitesse de transmission, au-delà desquelles les risques d’erreurs deviennent trop importants. Avec votre téléphone, il n’y a pas de problème jusqu'à 2 400 bauds. Si vous voulez aller plus vite, jusqu’à 19 200 bauds (moins d'une seconde pour la page donnée en exemple), il faut une ligne directe pour éviter les ennuis. Pour simplifier le vocabulaire, les vitesses de transfert de fichiers ont été normalisées. Les normes les plus courantes sont V21 (300 bauds), V22 (1 200 bauds) et V23 (Vidéotex). Cette dernière est la norme du minitel. Les messages sont
émis à 75 bauds et sont reçus à 1 200 bauds. Un dernier point pour clarifier les choses : les modems sont partagés en deux catégories, les « full duplex » qui transmettent et émettent alternativement, et les « half duplex » qui émettent en même temps qu'ils reçoivent.
L’un des premiers avatars de la transmission des données par téléphone, le coupleur acoustique, est en perte de vitesse. Il se présente sous la forme d'une boîte percée de deux trous où viennent se loger les deux bouts du téléphone. Tant que les combinés étaient normalisés, tout allait bien. Mais depuis l'arrivée de téléphones aux formes biscornues, les coupleurs acoustiques ont disparu des bureaux. On en trouve encore quelques-uns, bien pratiques pour accompagner un micro portable. On peut en effet s'en servir très facilement dans une cabine téléphonique.
Le plus courant de tous les dispositifs employés par les PC pour se téléphoner est la carte modem. Elle se glisse d’un côté dans un slot de l'ordinateur et va se relier au réseau par une prise identique à celle du téléphone. Une carte modem ne serait rien sans LES PC PARLENT AUX PC son (ou ses) logiciel(s) : programme d’émulation minitel, bien sûr, sauvegarde et impression de pages-écran, filtrage des caractères spécifiques Vidéotex, composition automatique des numéros de téléphone, gestion des répertoires.
Ces fonctions sont des fonctions minimales d’un logiciel de ce type. On trouve aussi des curiosités bien intéressantes ou utiles : affichage en demi-écran, l'autre partie de l'écran étant consacrée aux messages d'aide (Sitintel), générateurs de macro-commandes (commandes spécifiques) pour l’accès à des services à l’intérieur des arborescences (3X-Com, Kortex...), programmation horaire (3X-Com), autre logiciel résident affecté à une tâche de fond, mise en état de veille, etc. Si votre PC est déjà équipé d'une sortie série, il n'est pas nécessaire d'acquérir une carte modem. Des
modems externes se connectent sur cette sortie. Parfois moins chers qu'une carte, ils ont le double inconvénient d’encombrer un peu plus votre espace vital (sans compter les fils inesthétiques) et de contraindre à l'achat complémentaire d’un logiciel.
Ainsi, le modem Olitec, à moins de 2 000 F, est d'un très bon rapport qualité prix. A cet égard, Digitelec présente une gamme qui permet à chacun de trouver son bonheur.
Si on utilise une carte modem et un ordinateur pour faire la même chose qu’avec un minitel, ça ne sert à rien. Autant demander l'appareil aux PTT, il est gratuit! L’intérêt réside surtout dans la transmission de messages personnalisés, soit à l'adresse d'un correspondant équipé lui-même d’un minitel, soit à l'adresse d’un autre ordinateur.
C’est cette fonction particulière qu'on appelle serveur. Si vous utilisez votre PC et sa carte modem comme serveur, vous émettrez à 1 200 bauds et recevrez à 75 bauds, vous conformant ainsi sans le savoir à la norme V23 bis, norme inverse de celle du minitel. Les modems à la norme V23 sont (presque toujours) capables de se conformer à cette norme. C'est le cas du minitel lui-même.
En partant du principe selon lequel le modem le moins cher est celui qui est contenu dans le minitel, des boîtiers adaptateurs ont été conçus, qui permettent l’utilisation directe de ce minitel grâce à une prise prévue à cet effet. Le plus connu est le coffret Convertel, composé d'un câble de raccordement au minitel et d’un logiciel serveur.
Convertel permet l'échange de données avec d'autres PC à une vitesse de 1 200 bauds et ne coûte que 780 F. Convertel + autorise en plus le décrochage automatique (1 250 F - Polylog). Le même principe est utilisé par le logiciel KX Serv (1 950 F) qui « retourne » la carte Kortex KX- 1200 et transforme votre PC en serveur monovoie. Il prend la ligne en cas d’appel et transmet des pages Vidéotex. Disponible également : un logiciel de composition de pages.
Du micro au minitel : serveur!
Un modem... Computer Concept propose le logiciel Pcystel qui crée un monoserveur télématique à partir de n’importe quel modem V23 bis. Il a l’avantage de rester en veille pour des appels tout en laissant le PC disponible pour travailler... ou s'amuser.
Le multiserveur ressemble au monoserveur, mais il autorise plusieurs accès simultanés.
En raison des temps de calcul, il vaut mieux posséder un AT pour utiliser efficacement les ensembles transformant les PC en mul- Modem pas rose Laisser l'accès libre aux services du minitel à tous les PC ? Oui pour travailler, pas pour s’amuser. Les PDG anxieux peuvent se rassurer. La Commande Electronique a conçu une carte minitel « bridée », la LCE- Tel Version X. Enfichée dans un PC, cette dernière donne accès à tous les services du minitel... sauf au 3615. Ce numéro, souvent appelé «kiosque», propose des services de loisir et des messageries roses.
Leur consultation finit par coûter cher.
Faites le compte : 0,74 F les 45 secondes, ça fait environ 1 F la minute, soit 60 F de l’heure. Une fois, ça va. Tous les jours pendant un mois, ça finit par compter. Mais si la LCE-Tel Version X fait faire des économies sur la facture téléphonique, elle n’est pas gratuite : 3 000 F. Le même prix que la version normale, non bridée celle-là.
Tiserveurs : de deux à trente-deux (ou même
64) accès simultanés selon les cas. Principales fonctions
utiles de ces serveurs multivoies : journal cyclique,
messagerie, gestion des arborescences, Forum (pour dialoguer
à plusieurs minitels). Et là, ça devient vraiment pro.
J.-L. R. ?
Impossible de citer toutes les cartes, Il en existe une cinquantaine. D'autant que certaines d'entre elles sont étudiées pour ne s'adapter qu’à un type donné de micro-ordinateur, surtout des portables.
Toutes ces cartes sont livrées avec des logiciels spécifiques et différents, ce qui explique (en partie) des écarts de prix considérables. Ces écarts sont aussi dus à des fonctions (autocomposition des numéros par exemple) ou à des capacités de mémoire supplémentaires.
• Kortex : KX TEL (V 21, V 23) : 2 000 F ; 1 500 F pour PC 1512.
Kortex 1200 (V 21, V 22, V 23) : 5 900 F. Il est impossible de ne pas citer le nom de Kortex à propos des cartes modem. Ayant fabriqué les deux tiers de celles qui sont installées actuellement dans les micro-ordinateurs, Kortex est en position hégémonique. Avec ses cartes, Kortex offre le logiciel de communication KX COM qui, seul, coûte 450 F. D’autres logiciels plus spécifiques peuvent s'acquérir en sus : KX Mail permet de constituer des mailings à partir de l'annuaire électronique et KX SERV permet de transformer le micro-ordinateur en serveur monovoie. Chacun de ces deux logiciels
vaut 2 300 F.
• Anderson Jacobson : AJ 2212 (V 21, V 22, V 23) : 5 870 F. A J
2412 (V 21, V 22, V 22 bis, V 23) : 7 650 F. Ces cartes sont
livrées nues mais fonctionnent en principe avec n'importe
quel logiciel de communication. Anderson Jacobson en propose
trois de son cru : Cross- talk, Sptelel 3XComm. Chacun d'eux
coûte dans les 700 F. A ajouter à la facture. Anderson
Jacobson dispose aussi d'un certain nombre d’autres cartes
modem que leur aspect trop professionnel a fait écarter de
cette liste.
• La Commande Electronique : Carte LCE Tel (V 23) : 2 900 F La
carte LCE Tel est livrée directement avec un logiciel, nommé
subtilement LCE Com. Celui-ci permet l'émulation minitel et
également les transferts de fichiers entre les compatibles PC.
• PNB : - Missouri (V 23) : 4150 F Niagara (V 21, V 22, V 23) :
5 900 F Niagara (Modem externe) : 6 350 F La carte Missouri
est fournie avec trois logiciels : Mycomm (communication),
Kltlel (serveur) et un programme de mailing qui utilise
l'annuaire électronique du minitel.
La carte Niagara, capable d’émettre à plusieurs vitesses, existe en plusieurs longueurs de façon à s’adapter sans forcer aux ordinateurs portables. Livrée seulement avec Mycomm, il vous en coûtera 500 F de plus pour obtenir le logiciel de mailing. Niagara existe aussi sous forme de modem externe.
A signaler aussi chez PNB toute une gamme de cartes modem adaptées aux principaux portables (Compaq, Toshiba, DG One, Grid, Zenith, Tava Flyer).
• MERCI: PC1 (câble minitel) : 890 F PC2 (carte modem) : 3 500 F
Les produits MERCI sont pour l'instant réservés exclusivement
au PC 1512 d’Amstrad. Il est toutefois prévu qu’ils soient
disponibles pour les autres compatibles PC d’ici la fin de
l'année. Le PC1 se compose d’un câble de liaison entre le PC
1512, via la sortie RS 232, et le minitel, dont il utilise le
modem. A cela s'ajoute le logiciel Merci- lel (émulation
minitel, transfert de fichiers, etc.) qui, fonctionnant sous
GEM, se sert de la souris et d'icônes.
Modems et cartes modem Le PC2, doté d'un logiciel un peu plus sophistiqué (connexion automatique, calcul du prix de la communication, etc.), est basé plus classiquement sur une carte modem.
• Olitec : Olitec PC (V 21, V23):1 980 F La carte Olitec PC, qui
fonctionne aussi bien avec un moniteur couleur qu'avec un
monochrome, est accompagnée du logiciel Olitel PC. Emulation
minitel, serveur vidéotex, transferts de fichiers, applica
tions personnalisées, etc. sont quelques- unes de ses
possibilités. Son utilisation est facilitée par l'usage de
menus en forme de fenêtres qui s'ouvrent à la demande.
Quant aux modems externes, avec la baisse de prix des cartes, leur intérêt s’amenuise, surtout pour une utilisation personnelle qui n'exige aucune performance extraordinaire. Quelques fabricants proposent cependant des matériels point trop onéreux. A charge pour vous d’acquérir en sus le logiciel qui permet de les exploiter.
Olitec est le moins cher. Son modem ne vaut que 2 000 F. Digitelec, Sec trad et Attel proposent chacun une gamme de plusieurs modems aux capacités diverses et dont les prix s'échelonnent de 2 000 à 6 000 F. 1 1 _ «?; l *‘ !»M i»»?® VI « II LÜ " «jfSSî OV O oHOtOJ- qQ Ç '•••• msbb Prénom Adresse Chèque à libeller à l'ordre de MEDIA SYSTEME EDITION 53, Avenue Lénine 94250 GENTILLY Signature ? Chèque bancaire ? Chèque postal Full aux as (par les rois) SH d Avoir un bon jeu de cartes pour son PC resprésente un atout non négligeable. Mais leur valeur dépend de la partie engagée : les rè
gles ne sont pas les mêmes pour la communication, le calcul, la vitesse, la puissance, etc. Les PC et compatibles sont, à l’instar des bons vieux Apple, des machines ouvertes.
Cela signifie que leur capot est amovible et qu'on peut y ajouter des trucs et des bidules.
Des logements sont prévus à cet effet. On les nomme des slots. Dans ces slots viennent s’enticher des cartes.
Il en existe une flopée, chacune ayant sa vocation. Certaines ont une action sur l’ordinateur lui-même, accélérant son fonctionnement, lui ajoutant de la mémoire ou des capacités d’un type particulier, mathématiques par exemple.
D’autres permettent la communication avec l’extérieur : écran, lecteur de disques, imprimantes, téléphone, etc. Toutes ne sont pas indispensables. Heureusement, car le nombre de slots n’est pas illimité. Il est d’ailleurs très variable d’un compatible à l’autre : de zéro pour certains portables jusqu’à huit, qui semble être le nombre maximum.
Encore faut-il savoir que le nombre de slots annoncé par le vendeur ou la pub des fabricants ne correspond généralement pas à la réalité. La plupart du temps, l’un de ces slots est déjà occupé par une carte de contrôle dirigée vers le lecteur de disquettes ou le disque dur. Assez souvent, un autre est déjà « squatté » par une carte graphique de communication avec l’écran.
A l’inverse, certains compatibles sont équipés dès l’origine sur la carte-mère, d’extensions qu’il n’y aura pas lieu d’acquérir plus tard : carte graphique, modem ou contrôleurs divers.
Dans tous les cas, le nombre des slots disponibles ne permet pas d’héberger tout le monde. Ce n’est pas grave, dans la mesure où, d’une part vous n’avez pas besoin de tout, et d’autre part si vous êtes collectionneur (et riche !) il est toujours possible de retirer une carte pour la remplacer par une autre. De plus, il existe des cartes multifonctions qui sont capables de contrôler simultanément plusieurs éléments.
Connecteur court cherche carte courte Il faut tenir compte de la taille des cartes : il en existe des courtes et des longues. Et tous les PC ne peuvent pas recevoir les cartes longues. L’épaisseur a aussi son importance. Certaines cartes sont tellement épaisses qu’elles débordent sur le slot adjacent et le rendent inutilisable.
Les cartes vraiment nécessaires au fonctionnement de l’ordinateur sont, d’une part la carte de contrôleur de disquette ou de disque dur (aussi appelée carte disque dur), et d’autre part la carte vidéo monochrome et ou carte graphique. Ce sont justement celles qui, pas tout à fait par hasard, sont souvent incluses dès l’origine dans les compatibles. Les cartes modem, assez particulières, font l’objet d’un chapitre à part.
Quant aux autres, il en existe plusieurs centaines. Voyons les principales.
Carte d'extension mémoire : La mémoire centrale d'un ordinateur, la RAM (Random Access Memory) correspond à l’espace de travail disponible à tout moment. Elle est mesurée en kilo-octets (un Ko est environ égal à 1 000 caractères). Quand vous achetez votre bécane, cette mémoire est de 256 Ko (de moins en moins souvent), 512 Ko (souvent) ou bien 640 Ko. Cette dernière capacité représente le maximum que vous pourrez obtenir.
Il y a une raison à cela : le MS-DOS. Le MS-DOS (Microsoft Disk Operating System) est le système d’exploitation adopté par IBM pour gérer ses PC. C’est le MS-DOS, appelé parfois PC-DOS, qui dispatche les ordres que vous lui donnez par l’intermédiaire du clavier.
Il existe plusieurs versions du MS-DOS, allant chronologiquement de 1.0 à 3.21 (chez Microsoft), chaque version étant un peu plus puissante que la précédente. Il est important de savoir quelle version vous possédez car certains logiciels exigent un DOS plus ou moins récent. Mais il est encore plus important pour notre propos de savoir qu'en aucun cas, le MS-DOS ne peut gérer une mémoire centrale de plus de 640 Ko. Le futur système d’exploitation OS 2 des IBM- Psen sera capable. Hélas, il ne pourra pas s’appliquer aux PC, lesquels sont condamnés à ne pas dépasser les 640 Ko de mé
moire centrale.
Si donc votre PC possède déjà ces 640 Ko, vous pouvez passer à un autre chapitre. Ce qui suit ne vous concerne pas. Par contre, s’il n’en a que 256, vous êtes intéressé au plus haut point.
JOUEZ LA BONNE CARTE Il se trouve que certains logiciels demandent plus de mémoire que d’autres et vos 256 Ko risquent d’être alors insuffisants.
C’est là qu'intervient la carte d’extension mémoire. Directement adressable par le microprocesseur, elle augmente la taille de la mémoire centrale. Les observateurs auront remarqué que les versions de base des PC ont des capacités qui sont des multiples de 64. De la même manière, les cartes d’extension sont vendues avec des paquets de mémoire de 64 Ko.
Carte d'expansion mémoire : On vient de le voir, le maximum de mémoire que peut gérer MS-DOS est de 640 Ko. Or, il peut s'avérer utile de disposer de plus de mémoire pour emmagasiner des données ou des programmes. De là, l’idée de la carte d’expansion mémoire qui, contrairement à la carte d'extension, n’est pas directement adressable par le microprocesseur. Une telle carte est une banque de mémoires commutables.
Comme dans une banque, il y a des coffres avec des numéros et, selon les besoins, on ouvre un coffre pour prendre ce qu’on y a mis, puis on le referme et on en ouvre un autre au fur et à mesure des besoins. Ce principe évite de recourir aux autres mémoires de masse (disquettes, disques durs) et fait gagner du temps.
Ces cartes peuvent atteindre des capacités de plusieurs millions d’octets. Elles ne sont utiles que si vous avez besoin de beaucoup d'espace pour stocker des données rapidement accessibles. C’est assez rarement le cas à la maison et après tout, même si vous perdez quelques secondes, un disque dur fait le même boulot.
Carie accélératrice : Le cœur du PC (ou du compatible) est son microprocesseur. C’est lui qui régule tout.-Il reçoit des informations, effectue les calculs demandés et renvoie les informations ou les résultats vers la mémoire ou un périphérique (écran, disque, imprimante, etc.). La rapidité de ce processus dépend principalement de deux facteurs : le bus d'entrée sortie et la fréquence. Le bus, c’est la porte qui ouvre le microprocesseur sur l’extérieur.
Plus elle est large, plus la circulation des données sera fluide et donc rapide.
Comme les informations circulent par octets de 8 bits, il faut un minimum de 8 lignes pour les véhiculer. Le processeur 8088, qui équipe une bonne partie des compatibles PC, possède justement un bus avec 8 lignes. Mais le processeur 80286 en a 16 et le 80386 en a 32. Ils sont donc capables de traiter dans le même temps deux ou quatre fois plus d’informations.
D’autre part, la vitesse de traitement des opérations est fonction de la cadence de vibration d’un quartz. A chaque vibration, le microprocesseur effectue une opération. Le 8088 vibre à 4,7 Mhz. Le processeur 8086.
Qui tourne à 10 Mhz, possède en outre un jeu d’instructions plus évolué. Ce processeur est installé d’origine sur certains compatibles. Le microprocesseur 80286, qui est installé sur les PC-AT, a une vitesse de 7. 8 ou 10 Mhz. Le plus rapide de tous est le 80386 qui, à 8,10 ou 16 Mhz. A fait du Compaq 386 le « supermicro » de sa génération.
L’idée simple qui vient tout de suite à l'esprit est qu’il suffit de remplacer le microprocesseur d'un ordinateur par un autre plus évolué pour transformer par exemple un PC-XT en PC-AT.
C'est en effet ce que font les cartes accélératrices. Mais ça né suffit pas, car si le nouveau microprocesseur possède un bus 16 bits par exemple, et que toute l'architecture environnante a été conçue pour un 8 bits, il y aura comme de l’engorgement dans les rouages. C'est pour éviter ce genre d’ennuis qu’il faut une carte régulatrice avec le nouveau microprocesseur.
L'inconvénient est que l'accélération pratique ne sera pas égale à ce que peut théoriquement prétendre le nouveau microprocesseur. Une carte à base de 80286 améliore considérablement les performances d’un PC-XT à base de 8088 ou de 8086, sans pour autant le transformer entièrement en AT. Une carte supportant un 80386. Ce qui est encore rare, ne peut être installée, pour être efficace, que sur un AT". Notez que certaines cartes permettent de conserver le microprocesseur d’origine et de continuer à l'utiliser en alternance avec le nouveau par un jeu de commutation à partir du clavier.
Ce perfectionnement est nécessaire avec certains logiciels, surtout des jeux, qui risqueraient d'être trop rapides.
Carte parallèle et série : Comme on l'a vu précédemment, les données d'un ordinateur se baladent par ensemble de 8 bits. Une sortie parallèle transmet ces huit bits sur huit fils parallèlement, d'où son nom. C'est le moyen de communication le plus courant vers les imprimantes.
Cette sortie, appelée aussi Centronics, est présente sur presque tous les compatibles sans qu’il soit besoin de se la payer en plus.
La sortie série, au lieu de transférer les informations par paquets de huit bits, transforme les informations de façon à pouvoir transmettre les huit bits les uns derrière les autres à la queue leu leu.
L avantagèrent à ce que tout passe par un seul fil, alors que les informations transmises en parallèle exigent un fil par bit. La sortie série est, de toute manière, obligatoire pour les transmissions à longue distance, celles qui utilisent le téléphone par exemple.
Une norme internationale a été définie pour que toutes les sorties soient compatibles les unes avec les autres : la norme RS232 (Re-_ commanded Standard 232).
Malgré cette normalisation toute théorique, il vous faudra bien vérifier, si vous acquérez un périphérique à brancher sur la sortie série (une souris par exemple), que les connecteurs sont bien identiques.
Il en existe plusieurs modèles et vous serez bien marri si d’un côté vous avez un connecteur 24 broches et, de l’autre, un connecteur • 9 broches. Rien ne sera perdu cependant.
On trouve des adaptateurs pour passer d’un type à l’autre, mais il faudra encore payer !
La sortie série n’est pas toujours incluse dans les compatibles et, si le besoin s’en fait sentir, il faut alors l’ajouter. Ces deux types d’entrée sortie sont souvent présents ensemble sur la même carte.
Carte réseau : A moins que vous ne vouliez installer un ordinateur dans chaque pièce de votre appartement, il est peu probable que vous ayez besoin de ce genre de carte. Les cartes réseau servent à relier entre eux plusieurs ordinateurs de façon à mettre toutes leurs ressources en commun.
Cela permet par exemple d’aller' fouiner dans le disque dur du PC d’à côté ou d'utiliser en commun la même imprimante. La carte est bien sûr livrée avec un câble, de longueur variable, pour que la communication puisse avoir lieu.
Les réseaux, souvent réservés aux AT, coûtent cher. Une exception cependant : le réseau Easylan ne coûte que 1 500 F ht par ordinateur connecté et peut relier jusqu’à 18 postes. Il utilise les ports série, donc pas besoin de carte. Vitesse : 19 Kbits par seconde pour un XT, mais il ne permet pas le partage des bases de données.
Carte de liaison synchrone : Typiquement professionnelle, cette carte sert à relier un micro-ordinateur à un gros ordinateur, appelé Mainframe. Le micro est alors transformé en terminal et va chercher dans les entrailles de l'ordinateur central ce dont il a besoin.
Carte horloge temps réel : Une batterie incorporée permet à cette carte d'afficher l'heure à l'écran dès la mise sous tension. Il suffit de la régler une fois pour toutes et vous saurez toujours quelle heure il est. Incorporée en standard sur certains compatibles comme le Jasmin, l'horloge temps réel est bien souvent combinée à d’autres fonctions d'entrée sortie (série- parallèle par exemple) en une seule carte.
Carte d’acquisition numérique : Il s’agit d’une interface analogique digitale, c'est-à-dire d'un mécanisme qui transforme un signal analogique en un signal digital.
Un signal analogique est un signal électrique normal dont on peut mesurer la variation de tension.
Un signal digital est un signal numérisé. La fonction d’une carte d’acquisition numérique est donc de traduire en chiffres (que peut utiliser l’ordinateur) des variations de tension électrique (inutilisables directement).
Dans ce sens, la carte sert d’instrument de mesure. Dans l'autre sens (numérique analogique), elle peut faire varier une intensité électrique à partir de données chiffrées. On devine des utilisations robotiques.
Coprocesseur arithmétique : Si vous regardez avec attention la carte mère qui couvre le fond de votre unité centrale, vous repérerez dans un coin un emplacement vide destiné à accueillir un petit microprocesseur. C’est là que, délicatement, vous enfoncerez le coprocesseur arithmétique (8087 ou 80287).
Il s'agit d'un collaborateur qui travaille avec le microprocesseur.central, le déchargeant des tâches de calétil, tâches pour lesquelles il est conçu. Il ne sait d’ailleurs que calculer très vite et il joue en quelque .sorte le rôle d’une calculette. J.-L.R. ?
Analogiques ou digitaux, les joysticks, vite indispensables, sont soumis à rude épreuve. Une bonne raison pour bien les choisir.
Il y a un an à peine, une petite poignée de jeux, dont l'inévitable FlightSimulator, constituait toute la ludothèque PC. Dans ces conditions, l'acquisition d’un joystick équivalait à jeter l’argent par les fenêtres. L’intrusion massive des compatibles bon marché a eu comme corollaires le développement et l'adaptation d'un tas de jeux qui existaient sur d'autres types de micro-ordinateurs. S'il n’est pas encore vraiment indispensable à l’amateur de jeux, le joystick devient au moins hautement souhaitable II est plus aisé de déplacer un point, un objet ou un personnage à l’écran
avec une manette qu’avec les touches curseur. Surtout avec des jeux d’action.
Les joysticks se divisent en deux grandes catégories : analogiques et digitaux.
SOURIS Les joysticks analogiques sont en fait des potentiomètres qui envoient au micro-ordinateur une tension dépendant de la position de la manette. Deux potards affectés l’un aux déplacements horizontaux, l'autre aux déplacements verticaux, sont synchronisés.
Il s'ensuit qu’un déplacement de la manette envoie simultanément deux tensions vers le micro-ordinateur. Ce dernier les reçoit en pleine poire et, pour ne pas disjoncter, s'affaire aussitôt à transformer ces tensions en nombres, lesquels seront compris par le logiciel, si ce dernier est prévu pour. Ce système présente l’avantage d’être très précis.
Le revers de la médaille est l’obligation pour le PC d’être équipé d’un convertisseur analogique digital chargé de la traduction en nombres des valeurs des tensions.
Les joysticks : des manettes qui tournent à la broche Le joystick se prolonge par un câble qui se termine par une prise à 15 broches mâle Pour la connexion, il faut bien sûr un convertisseur doté d’une prise femelle. Rares sont les PC qui possèdent une telle prise en standard. Le 1000 EX de Tandy en fait partie. Il pousse la générosité jusqu'à offrir deux prises ! Mais... ce sont des prises 6 broches.
Ce qui contraint à acheter des joysticks spéciaux fabriqués par Tandy lui-même et qui, évidemment, ne fonctionnent pas sur les autres PC. Il est à noter, à la décharge de Tandy, que le prix de ses manettes (248 F pièce) n'est pas excessif et que les possesseurs d'un 1000 EX feront l’économie d’une carte munie d'un convertisseur. De telles cartes, souvent multifonctions, offrent en plus du port joystick des trucs du genre horloge avec pile, port parallèle et port série.
Mais leur prix est rarement inférieur à 800 F. Une carte joystick simple est avantageuse dans la mesure où elle présente souvent deux ports joysticks, pratiques pour jouer a deux. En outre, elle coûte moins cher (de l’ordre de 400 F).
Les prix des joysticks varient de moins de 200 F à plus de 400 F. Tout dépend de leur sensibilité et de la qualité de leur finition.
Les joysticks digitaux, au lieu d'envoyer une tension au micro-ordinateur, lui adressent directement un chiffre. La technique est très simple : la manette, en se déplaçant, appuie sur un interrupteur qui envoie le chiffre 1 à chaque contact. Le défaut de contact se traduit par le chiffre 0. Il y a autant de contac- teurs que de directions. De tels joysticks sont relativement bon marché (généralement moins de 100 F), mais ils s’usent très vite, les contacteurs ayant tendance, après un certain temps, à rester bloqués. Les micro-switches sont un tout petit peu plus cher (entre 100 et 150 F).
Ils ont une durée de vie plus longue car leurs contacteurs sont dotés de ressorts de rappel. Tous se connectent au micro-ordinateur par une prise femelle à 9 broches, dite prise Atari, du nom du constructeur qui a réussi à imposer La souris déclenche les passions : les réfractaires sont incapables de la manier, les convertis ne jurent que par elle et ne peuvent s’en passer. Reste un outil très pratiquequi permet de gagner beaucoup de temps. Encore faut-il qu’il réponde à des critères précis... Le PC 1512 nous fournit une transition naturelle pour aborder les souris. Celle d’Amstrad
fonctionne sur le même principe que le joystick, elle ne fait que doublonner avec les touches curseur. Comme le joystick, elle peut être utilisée avec des logiciels qui ne la prévoyaient pas. Ce n’est pas toujours conseillé. En effet, les mouvements générés à l’écran par la souris sont identiques à ceux du joystick, mais ils exigent cependant une finesse de manipulation qui se marie mal avec la rapidité et les réflexes demandés par certains jeux.
Les mouvements effectués par la souris sont transmis par une bille située sous elle et qui, en roulant sur une surface plane, fait tourner deux petits cylindres, perpendiculaires l'un par rapport à l’autre. Il existe d’ailleurs des souris sans bille. Les deux cylindres sont alors directement en contact avec Le standard des muridés La souris est un animal extrêmement prolifique. Il suffit, pour s’en persuader, d’essayer Windows sur son PC. Lors de son installation, ce logiciel, basé sur un système de fenêtres, en propose une trentaine. En tête de tous ces rongeurs, celle de
Microsoft fait figure de standard. Recommandée par IBM, elle fait partie des options d’un grand nombre de logiciels et son mode de fonctionnement a été copié par d'autres constructeurs. Elle existe en deux versions, 6.0 série et 6.0 parallèle.
Accompagnée du logiciel de dessin Paint- brush, chaque version coûte 2 000 F. La première se connecte au port RS 232. La seconde est vendue avec une carte à insérer dans un slot d'extension. Une troisième version (6.10), valant elle aussi 2 000 F, est destinée au PS 2. J.L. R. son standard. Mais malheureusement, si ces joysticks s'adaptent directement sur les Commodore, Amstrad CPC et autres Atari, ils ne fonctionnent pas sur les PC. Pourquoi alors en parler ?
JOYSTICKS Parce que, évidemment, il y a une exception.
Cette exception est, vous l’auriez deviné, le PC 1512 Amstrad, lequel est doté d’origine d'une prise joystick digitale. Attention cependant, il ne s'agit pas d’une vraie prise joystick. Ce port est en réalité relié en parallèle aux touches curseur du clavier. Pour utiliser la manette de jeu sur le PC 1512, il faut donc bizarrement sélectionner l'option clavier. L’option joystick implique l'introduction d’une carte et la connexion d'un joystick analogique. L’avantage du système Amstrad est double. Il permet d’abord d'utiliser n'importe quel joystick digital, donc moins cher. Il permet
ensuite de se servir de la manette sur un tas de logiciels ludiques ou professionnels pour lesquels elle n'est pas prévue à l'origine.
La surface plane, légèrement de biais pour éviter les torsions. C’est le mouvement tournant de ces cylindres, l’un de droite à gauche ou vice versa, l'autre d'avant en arrière ou vice versa, qui détermine le mouvement du curseur à l'écran. Mais, comme pour les joysticks analogiques, les déplacements doivènt être traduits en nombres pour être compris par le micro-ordinateur.
Cette opération est effectuée par un circuit imprimé situé à l’intérieur même de la souris.
Le câble qui transmet ces données se connecte à la sortie série RS 232 du micro.
Un petit problème peut alors se poser : le port série existe en deux versions : 9 broches et 25 broches. De même pour le câble de la souris. Si la souris et le port série ne sont pas au même format, rien n'est perdu. Il suffit d'acquérir un adaptateur. On peut aussi trouver des souris sans circuit imprimé qui exigent l’adjonction d’une carte spéciale dans un slot d’extension. Une telle souris, si elle occupe un slot qui pourrait être utilisé à autre chose, laisse libre le port série. La souris série, à l’inverse, bloque la sortie série mais libère un slot.
Dernier point, et non des moindres : il faut prévenir le micro-ordinateur qu’une souris Balayage et enroulement : les deux mamelles de la digitalisation Le scanner à plat se présente exactement comme une photocopieuse : on pose la feuille à reproduire sur une vitre transparente et c’est la barrette qui se déplace par- dessous pour balayer la page. Cela permet la recopie de documents épais ou durs. De tels documents ne peuvent pas être insérés dans un scanner à déroulement, qui fonctionne comme une imprimante. La barrette de balayage reste fixe et c'est la feuille à reproduire qui,
entraînée par friction, vient s’enrouler ligne après ligne devant la tête de lecture. Le document se doit alors d’être souple.
Est branchée et qu’il peut s'en servir. Pour la souris Microsoft et ses émulations, le fichier MOUSE.COM du DOS effectue l'opératiofi.
D’autres souris, Torrington par exemple, exigent un logiciel d'installation particulier, fourni sur une disquette d’accompagnement.
La plupart des souris sont vendues avec un ou des logiciels graphiques utilisant leurs spécificités. C’est assez heureux. En effet, ? Un grand nombre de logiciels graphiques refusent de les prendre en compte. Il est donc préférable de vérifier ce détail avant La souris RS 232 (Cameron), aérodynamique, d’acheter une souris... se branche directement dans le port série.
Plus les points pris en compte sont petits, plus l’image est proche de l’original. Selon le scanner, la définition varie de 200 à 400 points par pouce (on dit dots per inch ou, en abrégé, dpi). La norme s'établit généralement à 300 dpi. Ce qui correspond à 140 points par millimètre carré. Le balayage d’une page entière format A4 (21x29,7 cm) dure, selon les cas, de 10 à 40 secondes.
Le scanner transmet les données ainsi recueillies, soit en parallèle, soit en série, via une carte à insérer dans un slot d'extension.
L’image est ensuite affichée à l’écran, puis mise en mémoire ou stockée sur disque pour un traitement ultérieur. Elle pourra alors être trafiquée par un logiciel graphique ou intégrée à un logiciel de PAO pour finalement être imprimée. Cette dernière étape exige une imprimante laser si l'on veut respecter la définition offerte par le scanner.
Par un hasard assez naturel, la norme des imprimantes laser est la même que celle des scanners : 300 points par pouce.
L'intérêt d'un scanner ne réside pas seulement dans la reproduction d’images et de dessins. Il recopie aussi du texte. Mieux encore, le texte « scannérisé • peut être relu et révisé par l'intermédiaire d’un traitement de texte. Mais ça ne se fait pas tout seul. Il faut d'abord un logiciel capable de traduire les dessins de lettres en caractères compréhensibles par le micro-ordinateur, puis par le traitement de texte. Il en existe qui réali- Panorama des principaux fabricants de scanners Avec le développement de la PAO, de nombreuses sociétés même IBM se sont mises à fabriquer des
scanners.
Microtek tient sa position de leader des ventes du fait qu'elle fut la première société à commercialiser des scanners et qu'elle a su conserver cette place. Sa gamme actuelle comprend trois machines, toutes avec une définition de 300 dpi. Deux d’entre elles sont à enroulement, le MS 300 C (17 000 F) et le MS 300 A (24 900 F). La différence de prix s'expliquant par la possibilité d’avoir plus de niveaux de contraste et de luminosité avec le MS 300 A. La troisième est un scanner à plat, le MSF 300 C, et son prix est de 20 600 F. SCANNERS Fini le papier calque :avec les scanners,
quelques petites commandes au clavier et, comme par miracle, l’image est transférée à l’écran, puis sur imprimante.
Le scanner est un périphérique qui transfère une image sur papier à l’écran d’un microordinateur. Il utilise pour cela la technique du balayage (c'est d'ailleurs le sens du mot anglais scanning). Le principe de fonctionnement est un peu similaire à celui d'une photocopieuse. Une tête de lecture située sur une barrette passe en revue tous les points de la ligne située au-dessus de la barrette et attribue à chaque point une valeur (1 pour noir et 0 pour blanc).
Quand tous les points de la première ligne ont été balayés, un dispositif permet à la barrette de passer à la ligne suivante, et ainsi de suite jusqu’à la fin de la page. C'est ce dispositif qui différencie les deux grands types de scanners : on distingue les scanners à plat et les scanners à déroulement.
Outre des imprimantes laser, Canon se devait de fabriquer des scanners. Il propose le moins cher de tous, le IX8, pour 11 600 F. Si la définition graphique de ce dernier (240 dpi) semble insuffisante, on peut toujours se rabattre sur le 1X12 qui, pour 13 750 F, offre une définition de 300 points par pouce. Agfa tient le haut du pavé avec le scanner disposant d'une mémoire tampon de 512 Ko et d’une résolution de 400 dpi. Son prix, 30 000 F, est à la mesure de ses capacités. Hewlett-Packard, présent sur ce créneau, vise uniquement le marché professionnel. Des scanners couleur
commencent timidement à apparaître.
Pour l'instant, seuls Sharp et Ricoh s'attaquent à ce marché encore un peu expérimental. En effet, l'utilité de tels scanners dépend de la disponibilité d'imprimantes laser couleurqui ne sont pas encore au point.
Sent ce tour de force. Vu leur prix, ces logi- , ciels sont réservés aux entreprises : Aulo- read(ISTC) coûte, selon les versions, entre 30 000 et 45 000 F, et Readslar (Innovatic) entre 36 000 et 43 000 F. Et ce sont des prix hors taxes !
Consolation pour les amateurs, le Handy Scanner de Cameron. Il ressemble à une grosse souris et digitalise une image sur une petite largeur (cinq centimètres) mais sur une longueur indéfinie. Les images ainsi emmagasinées peuvent être étirées, allongées, tassées, tordues, mélangées, etc., par un logiciel fourni avec la bête et appelé Gra- fik. Le stockage sur disquette permet de les amalgamer ensuite dans un autre programme. Le prix de cette petite merveille : 3 990 F. ?
TABLETTES GRAPHIQUES Dessiner avec une souris ou avec les touches curseur, ne présente pas, doux euphémisme, que des avantages ! La tablette graphique remet le crayon dans la main des artistes et des ingénieurs... Les tablettes graphiques sont des dispositifs de saisie qui reportent à l'écran des dessins ou des plans. Elles fonctionnent selon différents principes, mais le mode opératoire est toujours le même : un stylo optique repère un point sur la tablette et envoie ses coordonnées (x et y) au micro-ordinateur.
Le sfylo peut être remplacé par un dispositif un peu plus élaboré : le curseur, qui consiste en une loupe avec une croix au centre. C'est plus précis que le photostyle. L'éventail de précision de ces tablettes est très large (de un à cent points par millimètre), ce qui permet d’expliquer les différences de prix.
La tablette renvoie les artistes aux champs... magnétiques Les tablettes les plus étonnantes sont celles qui fonctionnent aux ultra-sons : un boîtier envoie alternativement de haut en bas et de gauche à droite un train d'ultra-sons. Le stylo, muni d'un micro, est relié au même boîtier qui sait donc toujours le temps mis par les sons pour lui parvenir. Ce temps est ensuite transformé en distance et en chiffres (par un convertisseur analogique digital) transmis ail Pcnar le bus série RS232. Les tablettes électromagnétiques les plus courantes comportent à l'intérieur un croisillon de fils
créant un champ magnétique. La mesure de ce champ donne la position de tous les points de la tablette. La connexion avec le PC s'effectue soit par l'intermédiaire d’une carte analogique digitale, soit directement par le port série.
En réalité la seule fonction d’une tablette graphique est de repérer des points sur une surface plane et d'envoyer leurs coordonnées au PC. Reste maintenant à utiliser cette transmission. C'est la fonction du logiciel, indispensable. Il existe des tablettes sans logiciel. Seul un petit programme d'initialisation de deux lignes à taper soi-même permet de synchroniser les points de la tablette avec les points de l'écran. Mais ça ne suffit pas et la tablette reste toujours aussi inutile. Il faut lui adjoindre un programme utilitaire du genre Autocad qui saura, lui, se servir des
coordonnées transmises pour tracer des traits ou former toutes sortes de figures. Une feuille de papier, plaquée sur la tablette elle-même, laisse libre la surface qui sert à dessiner et présente, à la périphérie, des petits carrés représentant les différentes options du logiciel : point, trait, cercle, « save », etc. Celui-ci met en concordance les coordonnées de ces carrés avec ses fonctions spécifiques, ce qui évite le recours au clavier.
Ce type de tablette graphique est généralement assez cher, d'autant qu’il faut ajouter au prix d’achat celui d'un logiciel. Les tablettes Calcomp en sont un bon exemple : la tablette Calcomp 23120, avec une surface permettant de travailler sur format A4 (21 x29,7 cm) et une précision de 40 points au millimètre, coûte déjà 6 600 F, à quoi il faut ajouter le curseur (1 300 F) et différents câbles et accessoires. Je vous laisse imaginer combien peut valoir une tablette format A0 (0,84x1,19mètre)!
Les tablettes graphiques avec logiciel sont dotées dès l’origine d’une grille de fonctions.
Elles s'utilisent de la même manière que les autres, la différence étant qu'un logiciel de dessin est fourni. On peut donc s'en servir sans dépense supplémentaire. L'inconvénient provient du fait qu'elles n'acceptent généralement pas les autres programmes, inconvénient compensé par un prix plus abordable. La Gratpad II de Flegotron, distribuée par Sémaphore, en est un exemple typique. Avec son crayon, sa carte et son logiciel, elle ne coûte que 2 120F et est directement exploitable. Dans la pratique, une tablette graphique présente trois grands axes d’intérêt. Les deux premiers, profes
sionnels, sont, d'une part, la reproduction et la correction de plans et, d'autre part, la CAO-CFAO (Conception-Fabrication Assistée par Ordinateur). Troisième possibilité, à la portée de tout un chacun : le dessin sur ordinateur sans utilisation du clavier. Par rapport au dessin traditionnel, les corrections éventuelles sont plus aisées. En plus, ça use moins de papier.
Jean-Loup Renault Les prix indiqués dans les pages consacrées aux périphériques sont les prix publics ttc généralement constatés. Ils peuvent cependant varier considérablement d'une boutique à l'autre.
S'INITIER A... LA PROGRAMMATION Les langages de programmation, comme les langues, s’apprennent.
Ils sont, heureusement, beaucoup plus simples, et ceux qui les découvrent ne doivent pas se laisser rebuter par une complexité qui n’est qu’apparente. Voici les principaux d’entre eux.
Et aussi des listings en Basic, le plus simple des langages, d’une qualité étonnante et, pour les pros, un programme pour diriger un robot...
P. 154 - Les langages
P. 1 60 - Bidouille sur le Robostar
P. 1 66 - Programmes PROGRAMMER ?
FACILE !
Trop souvent présentée comme une activité réservée à quelques initiés, la programmation est loin d’être aussi ardue que beaucoup le pensent encore. Outre l’atout professionnel qu’elle représente, elle permet de créer soi-même ses propres logiciels : jeux, carnet d’adresses, petite gestion de fichier, ou de résoudre des problèmes mathématiques ardus. Encore faut-il savoir quel langage apprendre, du Basic, le plus simple d’entre eux, au Fortran, indispensable aux scientifiques... Basic C’est actuellement encore le plus populaire de tous les langages. Créé au collège de Dartmouth aux Etats-Unis
vers 1960 par John Kemeny et Thomas Kurtz, il n'est pas le plus performant. Il doit son succès à sa grande simplicité et à sa facilité d'apprentissage. Quelques heures de pratique suffisent à écrire un programme digne de ce nom. Par exemple, pour sortir un message à l'écran, il suffit d’utiliser l’instruction PrlNT: PRINT « Ceci est un message ». Les caractères entre guillemets constituent une chaîne de caractères. L’instruction PRINT suivie de guillemets fait apparaître le message à l'écran.
L'ensemble des caractères utilisables pour écrire des programmes en Basic se compose des lettres minuscules (de a à z), des majuscules, (de A à Z), deschiffresde0à9 On associe souvent au mot « informatique », les mots « ordinateur » et « programmes ». Et qui dit programmes, dit langages de programmation. Avant d'en arriver à ce qu'ils sont aujourd'hui, iis ont subi de nombreuses évolutions. Sur les premières machines, les programmes étaient entrés par mot-mémoire et bit par bit, au moyen d’un pupitre. Plus tard, des langages de programmation évolués apparaissent. Ils s'appellent
Fortran, Cobol, PL 1, Basic, etc. Aujourd'hui, on en est aux langages de cinquième génération comme Prolog, un langage très évolué.
En fait, le langage est l'intermédiaire entre l'homme et la machine. Le programmeur transmet des instructions au processeur qui les exécute. Ces instructions sont traduites par un compilateur en instructions machine.
Même si des progrès considérables ont été accomplis dans le domaine de la compréhension du langage naturel, il est encore difficile aux ordinateurs d’analyser des phrases. Le vocabulaire trop étendu, les règles de grammaire, les différents sens d'un même mot rendent les choses complexes. Par exemple, « Christiane revêt une belle robe pour Eric » et • Christiane revêt une grande importance pour Eric» ont la mêmestructure grammaticale. Mais le mot « revêt » a une signification différente dans chacune de ces phrases. Ces difficultés font que l'utilisation de la langue est restreinte à
un sous- ensemble élémentaire de mots. Pour écrire des programmes, il faut alors respecter des règles strictes, réunies dans ce qu'on appelle la grammaire du langage. Une seule règle non respectée - à la virgule près -entraîne inévitablement un « Syntax error ».
Ceci s'explique très bien quand on sait comment s'effectue la compilation d'un programme. Elle se fait en trois phases : l’analyse lexicale, l'analyse syntaxique, la génération de codes. Certains compilateurs vont jusqu’à entreprendre une quatrième phase : l'optimisation du code généré. Cette phase améliore l’exécution du programme, essentiellement en vitesse et en pJace mémoire. Durant l’analyse lexicale, les mots rencontrés sont classés de manière à reconnaître les mots clés du langage, ies identificateurs de variables, les symboles spécialisés et les mots qui n’appartiennent pas
au langage. L'analyse syntaxique donne alors la structure grammaticale du programme. Enfin, la génération de codes génère les instructions du langage machine qui correspondent à celles du langage évolué dans lequel est écrit le programme.
Basic structuré Le Turbo Basic (développé par Borland) est un très bon exemple de Basic structuré.
Commercialisé à moins de 1 200 F, ce compilateur offre un environnement complet de programmation comprenant un éditeur, le compilateur (fort heureusement), un éditeur de lien (c’est le programme qui complète votre programme Basic avec certains modules déjà écrits), une bibliothèque (ensemble de programmes utilisables) et une documentation complète de plus de 400 pages.
Ce langage est typiquement un Basic moderne structuré : la numérotation des lignes n'est pas obligatoire, véritables appels de sous-programmes.
WHILE -1 FOR n=1 TO 4 READ a$ PRINT a$ " NEXTn PRINT RESTORE WEND DATA TILT,is,the,best et de certains caractères spéciaux Selon leur place dans la phrase, ces derniers caractères ont des significations différentes. Par exemple, A = 3 signifie : donner la valeur 3 à la variable appelée A. Il s'agit d'une affectation. Si la phrase suivante du programme est PRINT A, alors le contenu de A, soit 3, s'affiche à l’écran. Ce type d’affectation s'applique aussi aux calculs. Ainsi, la formule SURFACE = 3.14’ (RAYON 2) affecte la valeur de l'aire d'un disque à la variable SURFACE.
Pour introduire des informations lors du déroulement d’un programme, Basic dispose d'une instruction : INPUT. Dans un programme, INPUT A attend que l’utilisateur entre une valeur au clavier. Pour faire répéter un traitement, on fait appel à une « boucle ».
Elle est créée grâce à l’instruction FOR... NEXT. Et pour faire exécuter un traitement à une certaine condition, on utilise l’instruction IF... THEN... ELSE. Avec GOTO suivi d’un numéro de ligne, le programme se rend immédiatement à la ligne indiquée. Bien d’autres instructions (REM, GOSUB, RE- TURN,...) aussi faciles à comprendre forment le Basic. Il en est même qui permettent de faire de la musique, de dessiner, etc. L'essentiel étant de savoir les lier pour construire quelque chose.
Si Basic est très bien adapté à l'initiation, il pose des problèmes de lisibilité. Les programmes sont difficiles à mettre au point.
Apporter quelques modifications à un programme écrit il y a un certain temps - ou par quelqu'un d'autre - devient un véritable sport. On ne comprend plus ce que l’on a écrit et il faut un long moment avant de pouvoir modifier quelques instructions à peine. Un vrai régal ! Vous vous arracherez d’autant plus les cheveux que vous aurez le GOTO facile. C’est cette instruction qui est une des principales responsables des problèmes de lisibilité du Basic.
On a souvent reproché à ce langage son manque de professionnalisme. Les uns se plaignent de la faiblesse des ressources en matière de traitement de fichiers. Les autres déplorent le manque de structure de contrôle. Ces problèmes courants sur les premiers Basic sont maintenant jugulés avec l’avènement des nouveaux Basic structurés. Ils illustrent à merveille l'évolution de ce langage. D’abord, ils introduisent des instructions structurées. Ensuite, ils apportent des améliorations au niveau de la lisibilité : plus de numéros de lignes obligatoires, les structures de contrôle sont
massivement utilisées. La métamorphose se poursuit avec l'adoption véritable de la notion de sous-programme.
Fortran Le langage Fortran est sans doute l’un des langages les plus répandus encore de nos jours dans les milieux scientifiques et industriels. Il était à l'origine destiné à faire du calcul scientifique. Fortran est la contraction de FORmula TRANslator. Sa naissance remonte à 1954, année de la publication par
I. B.M. d’une description préliminaire d’un système de
FORmulation mathématique TRANsposée. C'était la première
tentative de définition d'un langage évolué tournant le dos à
ceux trop proches de la machine. On ouvrait ainsi la voie aux
non spécialistes en informatique, qui à cette époque étaient
en majorité des scientifiques. Ce sera le début des travaux
d'élaboration d’un compilateur.
Le premier manuel de référence qui définit Fortran I paraîtra en 1956 ; la version Fortran II, en 1957 ; Fortran III, défini en 1958, restera interne à la compagnie. En 1962, c’est Fortran IV qui va prendre le relais. Ce langage n’utilise que les 72 premières colonnes d'une ligne. Les colonnes 7 à 72 contiennent l’instruction. Les colonnes 1 à 5 reçoivent un numéro qui servira d'étiquette.
Si la colonne 1 contient un C, la ligne est ignorée. Elle contient un commentaire. Les colonnes 73 à 80 sont ignorées par le compilateur (on pouvait y mettre un numéro d’ordre lorsque les cartes perforées étaient encore utilisées). La colonne 6 indique (quand elle contient un caractère autre que 0 ou un blanc) que l’instruction de la ligne précédente se poursuit sur cette ligne.'En général un programme commence par des déclarations suivies par le bloc d'instructions et se termine par END. Les échanges LIBERTE DE CHOISIR, DE PARTAGER, D’ECHANGER... L’INFORMATIQUE!
Les Commutateur: de liaison NEOL vous permettent de :
- partager votre imprimante entre plusieurs utilisateurs
- connecter plusieurs imprimantes à un seul ordinateur
- libérer votre ordinateur de la gestion de l’imprimante en
combinai son avec nos PC-BUFFER
- interconnecter équipements série et parallèle à l’aide de nos
interfaces universelles
- optimiser le rendement et le coût des équipements.
NEOL vous propose également : PC-BUFFER - Interfaces V24 Centro- nics et IEEE-488 Centronics - Amplificateurs de lignes - Interfaces pour C64 128 - Imprimantes - Ecrans à cristaux liquides interfacés V24.
4a rue Nationale - 67800 BISCHH d’informations avec l'extérieur se font principalement avec les instructions READ (lire) et WRITE (écrire).
Elles sont suivies par FORMAT qui décrit au compilateur la structure des données à lire.
Fortran n'est pas un langage structuré. Il permet des branchements conditionnels, avec l’instruction IF (condition) action, mais aussi des boucles avec DO... CONTINUE.
On peut faire des sauts avec le GOTO, exactement comme en Basic. Fortran V (ou Fortran 77) offre des améliorations par rapport à Fortran IV. En effet, les instructions structurées font leur apparition. Fortran a rendu l’ordinateur accessible à des millions d’utilisateurs dans le monde et dans le milieu scientifique en particulier. Ce qui explique qu’il est encore fortement implanté et probablement pour longtemps: les programmes en Fortran IV sont acceptés par les compilateurs Fortran 77. Fortran V apparaît surtout comme une version raieunie de Fortran IV qui souffrait de quelques
lacunes.
Pascal Ce langage a vu le jour dans les années 70.
11 fut créé par Niklaus Wirth un professeur de l’école polytechnique de Zurich, en Suisse.
Le nom de ce langage a été choisi en hommage à Biaise Pascal qui fut l’un des précurseurs en matière d’informatique. En effet, il avait conçu en 1642 une machine arithmétique à roues dentées et à reports automatiques qui est considérée comme l’ancêtre des calculateurs. Le Pascal est un langage structuré et complet. La conception a été considérablement influencée par Algol 60 qui fut, dans les années 60, le premier langage algorithmique. En outre, la conception rapide de compilateurs a largement contribué à la diffusion de Pascal. Dans ce langage, un programme est divisé en deux
parties. La première décrit les objets utilisés, la seconde spécifie les traitements à effectuer. La mise en page est libre. Seule la forme du programme doit respecter une certaine structure.
Ce langage permet d’appliquer à merveille la technique de la programmation descendante (topdown design) qui consiste à concevoir un programme par niveau, en allant d’une description générale vers une description détaillée des traitements.
Celui qui découvre Pascal après avoir toujours programmé en Basic doit s’attendre à quelques (et c’est peu dire) nouveautés.
Obligation est faite ici de déclarer explicitement toutes les variables utilisées dans un programme. Ainsi, lorsque le compilateur analysera une déclaration (attention ! Une déclaration n’est pas une instruction), il saura quelle place réserver en mémoire pour chaque variable et comment organiser sa structure. Les données sont de différents types : entier, réel, booléen, caractère. Ce sont des types standard.
Les entiers varient dans un intervalle qui dépend du nombre de bits utilisés pour les représenter. Par exemple, sur 16 bits, ils pourront prendre toutes les valeurs entre
- 32768 et + 32767.
Les booléens ont deux valeurs : true (vrai) ou false (faux). D’un autre côté l’utilisateur peut définir des types intervalles. (Par exemple : type MOIS = 1 ..12), ou des types énumérés (par exemple, type couleur = (rouge, vert, bleu). Les types standard et ceux définis par l’utilisateur forment des types scalaires. En les combinant, on obtient des types structurés, définis par leurs composantes et leur structure.
Pascal en offre quatre : le tableau, l’enregistrement, l’ensemble et le fichier. Le tableau est constitué d’un nombre fixe de composants du même type. On le déclarera par Pascal et la récursivité Un des aspects de Pascal est de pouvoir programmer des algorithmes récursifs.
Une définition est récursive lorsqu'elle définit un mot à partir de ce même mot. Par exemple, une définition récursive de n! (fac- torielle n) est donnée par n! = nw (n-1)!
Soit : la factorielle de n est égale à n multiplié par la factorielle de (n-1).
En Pascal, une procédure est dite récursive lorsqu’elle s'appelle elle-même. Un exemple de programme récursif est justement celui qui calcule la factorielle de N. program Essai; var Nombre : integer; function fact(Val : integer) real; begin if val=0 then fact:=1 else fact:=Val*fact(Val-1); end; begin read(Nombre); writeln (Nombre.'KfacUNombre)); end.
Les différentes structures de contrôle en Pascal Structures de contrôle Un programme écrit en Pascal se conçoit par niveau, en allant d’une description générale vers une description détaillée des traitements. Le schéma des structures de contrôle illustre cette conception de programmation descendante.
If S I °.L then :.c & M else KO 1 ro Séquence Décision Répétition exempte de la manière suivante : type Jour = (Lun, Mar, Mer, Jeu, Ven, Sam, Dim). , var Semaine : array [1 ..7] of Jour Un enregistrement est une structure constituée d’un nombre fixe de composants appelés champs. Ces champs peuvent être de différents types. Chacun porte un nom qui sert à le sélectionner.
Les programmes rédigés avec soin sont très lisibles (il est toutefois possible d’écrire des programmes « cochons » en Pascal. Un ensemble est une collection d’objets de même nature appelés éléments. Alors qu’en mathématiques, il n’y a pas de restriction sur les éléments d’un ensemble, en Pascal ils doivent tous être du même type. Il sera possible d’effectuer des opérations d’union, d'intersection, de différence, de comparaison, d’appartenance.
Standard Le programmeur organise ainsi les données de façon optimale pour chaque problème à traiter. Pascal permet une conception modulaire qui facilite la mise au point. Chaque module est indépendant des autres, et peut être modifié sans que l’on doive réécrire l'ensemble du programme. Un module se représente comme une boîte, avec une entrée et une sortie. On l'appelle une procédure. Pascal est un langage algorithmique : il permet d’écrire un programme à partir d’un algorithme en conservant la même structure. Une séquence d'instructions délimitées par « BEGIN » et « END » s'appelle
un Toutes les variables utilisées en Pascal doivent être déclarées. Le programme leur réserve ainsi une certaine place en mémoire et les organise pour qu’elles entrent dans la structure qui leur correspond.
Les types de données et leur forme dans un programme Pascal Types de données Scalaire Structuré Pointeur Défini par l'utilisateur PARTENAIRES M.E.R.C.I DATACOM AVENIR INFORMATIQUE MAISON DU COMPATIBLE M' JEANNOT Mme LEDOUX A" A T f- t 1 a 78390 BOIS D’ARCY BP 50609 PIRAE TAHITI CASTELLA
(1) 30.58.57.37 POLYNESIE FRANÇAISE Mme IBOS 31000 TOULOUSE
CELLEX CEM INFORMATIQUE
61. 23.24.24 M' DELBARRE VILLIERS SOUS ST LEU 60340 85 rue
Raymond Bergone 95400 ÀRNOUVILLE IGL INFORMATIQUE M' BOCAGE
M' CHOLET OISE VAL D'OISE SEINE ST DENIS LOGIMICRO 35100
RENNES
44. 56.66.58 51100 REIMS
99. 79.03.60 FRANCE DISQUETTE
26. 47.44.14
D. E.I.A. M' REVERCHON PROFORMA PSI 33031 BORDEAUX (69008 LYON
25000 BESANÇON
56. 91.15.81
78. 01.79.63
81. 82.24.51 M' LAVENA INFO PUB STE RICHER 39170 ST LUPICIN M'
CHAPUIS M' RICHER
84. 42.11.03 93800 EPINAY SUR SEINE 59400 NEUVILLE ST REMY
48. 41.51.51.
27. 78.04.88 DECIBEL 74000 ANNECY GUADELOUPE INFORMATIQUE
C. C.P.R.
50. 57.56.18 - 50.57.70.41 Mr CLARET- M' MALICIEUX Résidence
Belle Allée N°2 97322 CAYENNE GUYANNE LOGITEM 97118 ST
FRANÇOIS
19. 594.30.29.77 M' DEBORD 56000 VANNES Q7 in nfi 1 .HU.JU.JO i
Pour recevoir une documentation, cerclez le n° 47, page 182
bloc. On peut considérer un bloc comme une super-instruction.
Bien que l’instruction «GOTO» existe, il est vivement recom
mandé de ne jamais l'utiliser. Les structures de contrôle le
permettent.
Tous les aspects séduisants de Pascal lui ont assuré un succès dans les milieux universitaires et scientifiques où il est presque devenu un standard. Il tend même à s’imposer dans certains milieux professionnels où seul Basic avait droit de cité jusque là. Pascal a donc encore de beaux jours devant lui.
LangageC A la pointe de la technique, les langages évolués - C, Prolog, Ada - sont moins connus du grand public. Le langage C est intimement lié au système d’exploitation Unix qui connaît actuellement ses heures de gloire. Ce langage est destiné à produire des logiciels système ou des logiciels de base. En 1972, Ken Thomson travaillait sur un langage interprété élémentaire, le B, dérivé du langage BCPL qu’avait développé Martin Richard. Une nouvelle version de B vit le jour sous le nom de NB (new B). Pour finir D M. Ritchie en fait un compilateur, le C. C’est ainsi qu’en 1973, Unix se verra
redéveloppé en C. Aujourd'hui son usage s'est étendu à l’écriture de logiciels d’analyse numérique, de base de données, de traitements de texte, de C.A.O.. de traitements d’images... C peut être considéré comme un assembleur de haut niveau. Il manipule des objets élémentaires : caractères, nombres, adresses que l’on va combiner avec les opérateurs arithmétiques et logiques usuels. Aucune instruction n'est prévue pour traiter des objets composés tels que les chaînes de caractères, les ensembles, les listes. Enfin C ne fournit aucun mécanisme d’entrée- sortie qui lui soit propre.
On pourrait donc penser que ce langage souffre d'une déficience chronique. Avec le recul, on perçoit certains de ses avantages. Tout d'abord, il s’apprend rapidement du fait de sa relative Au menu de Prolog En Prolog, tout se passe comme pour un client devant son menu au restaurant. Les objets qui l’intéressent sont les mets qu’il peut consommer. Une première série de relations donne une classification de ces mets en hors-d’œuvre, plat et dessert. Cela constitue une petite base de données.
Hors_d_oeuvre (artichauts).
Hors_d-oeuvre (tomates).
Viande (steack).
Viande (poulet).
Poisson (raie).
Poisson (dorade).
Dessert (poire).
Dessert (glace).
Ce type de règles énonce de simples assertions. On peut poser des questions du genre : est-ce que les tomates sont un hors- d'œuvre ? Nombre d’applications de Prolog traitent les langues naturelles. Pour cela, on définit d’abord une grammaire et on écrit en Prolog l’analyseur correspondant.
Ensuite on définit la sémantique sous forme de formules logiques. On est alors en mesure de réaliser une interface en langue naturelle.
La longueur d’une chaîne en C En C, on peut fabriquer des fonctions. Ainsi, « strlen » appliquée à une chaîne de caractères donnera la longueur de cette chaîne. Elle se programme de la manière suivante: strlen (s) char s[ l; ( int i; i =0; while (s[i) != ' 0') ++i; return(i); } pauvreté. Et puis, il est à la fois simple et compact. Il est vrai que C ne fait pas de vérification du type des variables, ni du nombre des arguments des procédures, ni des bornes des tableaux. Mais on gagne énormément en efficacité, car C fournit un code rapide et concis. Un programme est formé de blocs. Le bloc
principal s'appelle « main ». Chaque bloc comporte en général des déclarafions de variables.
Certains opérateurs apportent une nouveauté : le décrément et l’incrément.
Ainsi, pour ajouter 1 à une variable, on écrit habituellement 1 = 1 + 1. Avec C, ++I ; suffit.
De même, l’opérateur décrémente d’une unité.
On écrit indifféremment ++I ; ou I ++ ;. Une expression du style x -= équivaut à l’instruction x = x - y. Ces opérateurs permettent une forme d’écriture très concise des programmes. Quant aux opérateurs logiques du langage C, ils’n'opèrent que sur des chaînes de bits représentant des valeurs entières et effectuent une opération bit à bit.
Prolog Prolog (PROgrammation LOGique) fait beaucoup parler de lui. Surtout depuis que les Japonais ont décidé de le retenir pour leurs ordinateurs «intelligents», ceux de la cinquième génération (en 1981). Prolog a été conçu en 1972 par le groupe de recherche en intelligence artificielle de l’Université de Marseille Luminy. Ce langage est destiné aux applications de l'intelligence artificielle : interrogation de bases de données en langue naturelle, démonstration automatique de théorèmes, systèmes experts. Prolog est parfaitement adapté au traitement de problèmes non numériques. C'est
Alain Colme- rauer qui dans le but de créer un nouveau langage pour la programmation des problèmes d’analyse et de compréhension de la langue naturelle, a été conduit à utiliser la logique et la démonstration automatique de théorèmes. Cette logique, mise sous forme de clauses et munie d’une règle d’inférence (raisonnement) convenable est devenu le langage de programmation efficace qu'est Prolog.
Les langages tels que Basic, Pascal, C... sont des langages « procéduraux ». C'est-à- dire qu’un programme s'attache à décrire pas à pas la démarche à suivre par la machine pour arriver au résultat. Au contraire, Prolog est un langage «déclaratif». Pour écrire un programme, on se contente de décrire le problème posé, en termes d’assertions (affirmations) et de règles portant sur les objets concernés. Cette description étant très précise, la machine résoud le problème sans autre intervention. La structure tripartite de Prolog - base de faits, base de règles, et moteur d'inférence - permet
de trouver les enchaînements nécessaires à l’établissement d'un raisonnement. Le premier interpréteur fut écrit en Fortran en 1973 par P. Roussel.
Prolog a l’avenir devant lui. Il permet le passage de la programmation algorithmique à la programmation en logique. Cette évolution est sans nul doute une révolution dans la pensée informatique. Il ne s’agit plus de compter, de trier, mais plutôt d’énoncer des connaissances, de poser des problèmes et de déduire des solutions. Cette démarche reste toutefois peu accessible.
Ada C’est à la suite d’un appel d'offres international du département de la défense américain, premier consommateur mondial de programmes, que fut défini le langage Ada.
Ada sur les PC Depuis septembre 1986, le compilateur Ar- tek Ada est distribué en France par Eura- tec. Pour la première fois, un véritable compilateur Ada existe sur PC. Il a le mérite d'être proposé à un prix abordable : moins de 6 000 F. Dix-sept organismes se trouvèrent en compétition pour proposer une solution. Quatre d’entre eux parvinrent à l’étape finale : les américains Softech, Intermetrics, SRI International et le français Cll-Honeywell-Bull.
Les noms des sociétés étaient cachés derrière une couleur (rouge, vert, bleu, jaune) afin de garantir l’impartialité des juges. C'est finalement le projet de l'équipe CII-HB (vert) dirigée par Jean Ichbia qui fut retenu. Ce nouveau langage a été appelé Ada en hommage à Lady Ada-Augusta Byron comtesse de Lovelace (1815-1852) fille de Lord Byron et assistante de Charles Babbage, concepteur dé la machine analytique.
C’est en février 1983 que le manuel de référence du langage Ada sera accepté par l’ANSI. Le but était d’obtenir des programmes fiables et faciles à maintenir, avec des compilations séparées, une structuration en modules, des procédures génériques, des tâches parallèles. Ada est un langage « typé ». Cette notion de type permet au programmeur de définir des objets dont les propriétés sont uniquement liées au problème traité et non à la machine utilisée.
Ada apporte des notions nouvelles dans la programmation : le paquetage, le temps réel, la gestion des processus parallèles. Ce langage est maintenant adopté par le département de la défense américain, l’OTAN, la défense allemande, la défense anglaise, dans le projet Eurêka, certaines banques, l’Education nationale... Jean Lecante Les outils surdoués Printer Adapter 890 F « Adaptateur universel et spooler d'imprimantes AdaptezTOUTES Iss imprimantes existantes ou à venir à un IBM PC XT AT (ou compatible) en fournissanl tous les caractères accentués de l'alphabet français et la totalité des
caractères graphiques du PC.
Par exemple. L'ImageWritor d'Apple ou les Epson sans ROM IBM, etc. Une fois installé, il est invisible mais les impressions se font correctement quels que soient les programmes utilisés.
Printer Adapter 3 est proposé avec un spooler d'imprimantes, logiciel permettant de retrouver l'usage complet du PC tandis que l'impression des documents s'effectue toute seule !
Zip-Graph 890 F - Graphiques de gestion Automatique et permanent LE logiciel GRAPHEUR résident (disponible en permanence sur sollicitation d'une touche) qui permet instantanément d'obtenir une représentation graphique sophistiquée de chiffres directement saisis au vol sur n'importe quel autre logiciel : tableur, traitement de textes, base de données, télécommunications, ou même simplement tapés au clavier.
Quelques secondes suffisent pour décider de réaliser un graphe et... pour le faire ! Précisez directement sur l'écran les valeurs à représenter et choisissez parmis les Histogrammes, Courbes, Camemberts ou Icônes personalisées, la représentation graphique la plus adaptée.
Avec mémorisations, impressions, relief et 3ème dimension. Zip-Graph : encore plus...!
Tàénéa 890 F « Généalogie Généalogie assistée par ordinateur : facile d'utilisation, permet l'enregistrement dynamique des informations essentielles caractérisant des individus et des familles (31 rubriques d'information, généalogie ascendante et descendante), les recherches, les listes, etc. Construit et imprime automatiquement l'Arbre généalogique quel que soit son Importance.
Screen Maker 415 F» Ecrans et masques en TURBO PASCAL Utilitaire de définition d'écrans texte et de gestion de masques de saisie. Produit du code source Intelligent" directement utilisable et manipulable par le programmeur. Concevez votre écran au caractère près, couleurs, figures compliquées (boîtes, cadres ou fenêtres). Indiquez les zones d'entrées sorties et le type de variables que vous voulez y traiter. Produisez un "full- screen" ou Une fenêtre. Aide "en-ligne" pour les 150 commandes disponibles. Librairies : VIDEO, CLAVIER, FENE-TRES, E S, récupérables pour vos besoins propres... et
sans redevances !
Mtel 3 1345 F- Minitel Intelligent Un |eu d'anfant : le PC devient un Minitel couleur.
Quelques touches suffisent pour stocker des pages, les traduire en "texte", l'envoyer sur une messagerie, automatiser une connexion, etc. Sans modem : juste le câble spécial Mtel et un Minitel.
Redoutablement efficace : doté d'un véritable langage de programmation, il peut contrôler totalement une communication télématique, appeler un serveur, récupérer des messages, envoyer des Télex, prendre des décisions, tester l'écran, etc. Mtel propose des dizaines d'instructions et constitue un véritable système de développement pour écrire des programmes sophistiqués, procédures, branchements, tests conditionnels, étiquettes alpha, variables numériques et alphabétiques, variables d'état (position du curseur, Minitel connecté, gestion complète des erreurs, nouveaux essais, etc.). MailTel 2945
F- Annuaire électronique MailTel décuple les possibilités en matière de prospection commerciale en permettant de transférer sur votre IBM-PC toutes les adresses de l'Annuaire électronique des PTT et de constituer des étiquettes pour mailings ou gestions de fichiers. Il connaît et utilise tous les critères de l'annuaire électronique : sélections multl-critères, recherches par départements, régions, France entière, professions, secteurs d'activités, etc. Livré avec le logiciel Mtel 3.
TinyTel 415 F « Emulateur Vidéotext... 500 logiciels gratuits !
Avec l'émulateur Minitel et ses utilitaires, accédez à un gigantesque réservoir de logiciels gratuits : Téléchargez sur l'OI et SM1 !
TinyTel est un émulateur Minitel qui peut recevoir les programmes pour PC et compatibles des serveurs Ol et SM1 (3615). En quelques minutes, gratuitement, sur votre PC les programmes de votre choix. Fourni avec le câble de connexion au Minitel. En plus du téléchargement, TinyTel permet l'accès à tous les serveurs, les mémorisations, Impressions de pages et envois de textes.
PC-Com 3 890 F - Télécommunication en caractères français Enfin I Le premier et le seul des logiciels de télécommunication (Modem, Minitel, etc.) pour IBM-PC qui permette de lire à l'écran et taper toutes les lettres françaises (accentuées, signes spéciaux).
Avec macro-commandes (mots-de-passe, etc), transmission de fichiers de texte ou de programmes (protocole Xmodem), mémorisation de pages, impressions, accès à toute commande DOS, etc. Logiciels pour IBM-PC et compatibles Logiciels et Médias Vente par correspondance uniquement Logiciels et Médias 125 rue de Saussure 75017 Paris Tél.: (16 1) 46 36 91 17 Documentation sur demande (cocher la case souhaitée) Bon de commande (livré FRANCO de port) Printer Adapter 3 ..890 F (1097,05 F ttc) Q Zip-Graph .890 F (1097,05 F ttc) Q Généa ,'.e ...890 F (1097,05 F ttc)
Q Screen Maker ......415 F (492,19 F ttc) Q Mtel 3 ....1 345 F (1595,17 F ttc) ?
MailTel ..2 945 F (3492,77 F ttc) [ j TinyTel .....415 F (492,19 F ttc) Q PC-Com 3 .890 F (1097,05 F ttc) Q Nom Sté Adresse - CP Ville- =; x GO Ci-joint mon règlement. N Bons de Sociétés et toutes Administrations acceptés.
¦ VOTRE PC A LE BRAS LONG Le PC a été, à sa naissance, doté d’une intelligence remarquable mais de moyens physiques limités. Handicap ? Plus maintenant ! Des robots de plus en plus nombreux arrivent qui vont lui permettre, enfin, d’ouvrir et de fermer les portes, d’allumer les lumières, de déclencher une sirène d’alarme, de préparer le café... « Et pour le sucre ? », direz-vous.
No problem, nous vous présentons un bras robot hyper performant avec, en exclusivité mondiale, les programmes qui permettent de le faire obéir au doigt... et au clavier !
Jusqu'à présent, son prix prohibitif ne permettait pas au commun des mortels de se lancer dans la robotique pour le plaisir Les configurations économiques et dites « pédagogiques » descendaient rarement en dessous des 10 000 F, Aujourd’hui, il est possible de trouver des robots bon marché. Plusieurs sociétés onl développé des produits capables de répondre à cette demande sans cesse croissante pour un prix abordable. Le bras Robotarm de Spectravidéo, société déjà connue pour ses consoles de jeu, fait partie de cette nouvelle catégorie de robots.
Commercialisé en version MSX dans un premier temps, Robotarm est maintenant disponible pour les PC et compatibles équipés d'une interface parallèle. Malheureusement, à l’heure actuelle, cette version est vendue sans logiciel. Nous allons remédier à ce handicap afin que ce robot composé de cinq articulations puisse attraper des objets à l'aide de sa pince, tourner son bras ainsi que son avant-bras et également pivoter sur son socle.
Le robot est alimenté par quatre grosses piles. L'autonomie de l’ensemble est relativement faible ( pour y remédier, voir encadré «L’alimentation du robot»). Equipé d'une pince, d'une pelle et d’un aimant, ce robot est un « jouet » très amusant. Pour peu que l’on s'intéresse à sa programmation, il ouvre la porte à de nombreuses applications.
Puisqu'elle ne joue aucun rôle annexe dans cette application, la taille de la mémoire vive peut se limiter à 256 Ko. Il en est de même pour le disque dur, pratique et pas indispensable ici : une fois chargés, les programmes vont résider en mémoire.
Par contre, un compilateur Basic est conseillé si vos applications utilisent beaucoup de graphismes En effet, ce compilateur compense les ralentissements du micro-ordinateur au cours des nombreux cycles de rafraîchissement de l'écran.
Une interface parallèle est indispensable pour piloter le robot ainsi qu'un lecteur de disquettes de 360 Ko. L'interface et les deux Cette dernière est composée d'un connecteur parallèle allant sur le micro, de deux cordons à relier au robot ainsi que de deux fils apportant + 5 volts à l'électronique de l’in- joysticks doivent être des modèles pour PC et compatibles, différents de la norme Atari.
Le robot, quant à lui, sera relié au micro-ordinateur par son interface de puissance A utres applications ci-dessous. Une autre application Intéressante consiste à utiliser des résistances fixes fournissant une valeur constante aux variables AX, AY, BX et BY.
On crée ainsi une clef électronique autorisant l’ouverture d'une porte munie d’une serrure électrique. Moyennant une légère modification, le programme permettrait une reconnaissance de la personne désirant entrer.
Devant cette souplesse d’utilisation, les applications ne sont limitées que par l’iNous avons vu comment envoyer des données au port parallèle. Par la même technique, on peut remplacer le robot par des moteurs électriques montés sur une table à dessin. Les relais servent alors à éteindre ou à allumer des lampes, commander une cafetière électrique ou une sirène d'alarme.
Dans ce cas, les interrupteurs des joysticks seront remplacés par des capteurs magnétiques spéciaux vendus dans les boutiques spécialisées sous le nom « d’interrupteurs à lame souple » (I.L.S.). Le détail du montage est donné dans la figure
R. D.S. cable de l'interface de puissance cable tension g *5
uolts
I. L.S. fixes sur le nur ainants fixes sur les„portes face aux
I.L.S Figure 1. D’autres applications du programme : ce
montage permet d'éteindre ou d'allumer des lampes, de
commander une caletière ou une alarme.
Terface. Les cinq articulations du robot sont commandées à l'aide de cinq moteurs. En inversant le sens de rotation de chacun d'eux, on obtient le mouvement avant-arrière ou la rotation gauche-droite. Il faut noter que la petite lampe située sur l’avant- bras s'allume lors du mouvement de la pince. Avec cette configuration, nous allons pouvoir donner vie au robot de deux manières : à l’aide du clavier ou bien grâce au joystick.
Le programme n° 1 n'utilise que des instructions Basic simples et ne permet que des manipulations au clavier. On utilise l’instruction « OUT » du Basic pour envoyer sur le port parallèle les données à transmettre au robot. La variable « Y » va contenir les données du mouvement. C'est l'instruction « INKEYS» qui détermine le code de la touche du clavier. Une fois le programme chargé, un simple « RUN » vous permet la manipulation immédiate du robot. Le programme n° 2 transmet les ordres de la forme «TG », pour tourner à gauche et « BA », pour pencher le bras en avant. Dans ce cas, il est
nécessaire de vérifier que le robot ne va pas venir en butée, pour ne pas trop user les engrenages. La précision n’étant pas très grande, il faudra sûrement répéter plusieurs fois les instructions avant de parvenir à saisir un objet posé à terre. La lourdeur des manipulations occasionnées par l’utilisation du clavier peut être simplifiée par les joysticks. Le Basic utilisé ne possédant pas d’instructions de lecture de la position des manches (par exemple, l’instruction « STICK »), il a fallu lui inclure une routine en assembleur. A ce niveau, aucune inquiétude à avoir, puisque le
programme Basic (programme n° 3) contient et chargé automatiquement cette routine (dans programmes ncs 4 et 5) sous la forme de DATA. Ainsi les personnes ne connaissant pas l’assembleur pourront l’utiliser sans aucun problème. Cette routine se compose de trois grandes parties : la lecture du joystick A, la lecture du joystick B et la lecture des interrupteurs des deux joysticks. Les deux premières parties sont identiques, seules les variables de lecture diffèrent.
Le Basic se compose, lui, de trois programmes : JOYBOOT.BAS (programme n° 3), JOYPOS.BAS (programme n° 4), JOY- ROBOT.BAS (programme n°5). JOYBOOT va permettre de lier les deux autres à l’aide de l’instruction « CHAIN ». JOYPOS va contenir la routine en assembleur et permettre une première lecture en position neutre des manches. Une fois cette opération effectuée, il va envoyer à JOYROBOT les variables lues. JOYROBOT va se charger de transmettre ses ordres au robot. Ces trois programmes auraient pu être regroupés.
Mais leur division permet une approche plug claire et une modification plus rapide lors d’applications différentes. Les variables AX et AY sont attribuées au joystick A, BX et BY au joystick B et enfin la variable C contient l’état des interrupteurs des deux joysticks.
Ensuite, libre au programme de convertir les données lues, en mouvement de robot. Attention : Robotarm n’étant pas pourvu de détecteurs de butées, il vous sera possible d’utiliser les interrupteurs inutilisés comme sondes pour arrêter les mouvements.
Dans ce cas, il faudra les fixer sur le bras puis les relier en parallèle avec les interrupteurs du joystick.
Rosario de Sanctis Programme N° 1 10CLS 20 PRINT TOUCHES OU PAVE NUMERIQUE 1,2.3 0 AUTORISEES I" 30 XÎ-INKEY$ :IF X*-" THEN 30 40 Y=ASC(XÎ)-48 50 IF Y-0 THEN Y-10 60 OUT 888.Y 70 OUT 888,0 80 IF X$ =- THEN 100 100 Z$ =INKEY$ :IF Z$ -”” THEN 60 110 Z-ASC(Z$ M8 120 IF Z-0 THEN Z-10 130 OUT 888.Z 140 OUT 888,0 150 GOTO 30 PACTYL'Airr Ne regardez plus votre clavier, et tapez avec tous vos doigts! DACTYL'AID t le seul produit qui vous laisse vous entraîner I i votre rythme, même quelques minutes par jour. ) v Vous apprenez avec les exercices fournis ou vos propres textes si vous le préférez.
Comporte un "dactylomètre” pour suivre vos progrès.
_0G ADALOG 115 av. Du Maine 75014 Paris Appelez le catalogue AdaLog au (1) 43 20 69 79.
VISITRAP Pour recevoir une documentation, cerclez le n° 37, page 182 MACHINE PC Ne gardez plus une machine à écrire à côté de votre ordinateur! Ce programme le | transforme en machine à écrire perfectionnée J avec ligne d'édition, correction, caractères gras et soulignés. Indispensable, même si vous avez un traitement de texte, pour les lettres rapides ou le remplissage de formulaires.
Vous voulez comprendre les interruptions de M S DOS? VISITFtAP vous ' permet de les expérimenter en mode plein écran, sans taper de formules magiques soi DEBUG. Modifiez les registres, appelez finterruption, et voyez le résultat!
Une fenêtre ouverte sur les appels au système d'exploitation.
Pour IBM PC et tous compatibles Bon à renvoyer à AdaLog avec votre règlement. ~ Les logiciels professionnels à prix grand public Garantis contre les erreurs de programmation Venez les essayer au salon Amstrad !
Puüis a jns leqoe inoi jnod neapeo ua nef ufj Commande: DACTYL'AID CLASSIFICHE MACHINE FC VISITFTAP MODIFICH Nom: ... Société ... Adresse: ... CLASS1F1CHE Le système de gestion de fiches le plus naturel, donc le plus simple à utiliser.
Vous l'utilisez comme vous avez l'habitude de| faire avec des fiches en carton, mais qui seraient toujours triées et que vous pourriez retrouver instantanément! Idéal pour remplacer les cahiers et calepins qui encombrent votre bureau.
Programme N° 2 10 CL 5 130 INPUT"Commande de dépiacement";D* 1 40 I F D$ = 'LISTE" GOTO 350 1 50 IF D2 = 'FIN' GQTC 340 1 60 I F D$ = ¦TG" THEN Y - 2 1 70 IF D* = ' T D " THEN Y= 1 1 80 I F [ $ = " BA" THEN Y = 3 1 90 IF [l$ = "BR" THEN Y = 4 200 IF DS = "A A" THEN Y = 5 210 IF D$ = "AR" THEN Y t.6 220 I F D$ = "PG" THEN Y~7 230 IF D* = "PD" THEN Y = 8 240 IF D$ = "MO" THEN Y:9 250 I F D4 = "MF" THEN Y = 1 0 260 I F D* = n » GOTO 1 30 270 INPUT" Nombre de pas" ; E 290 FOR 1 = 1 TO E S T E P .01 LISTE DES COMMANDES AUTORISEES 300 OUT £183, Y 310 OUT 888,0 320 NEXT I 330 GOTO 130 340 END 350 CLS
340 PRINT" 370 PRINT" 380 PRINT" 390 PRINT" 400 PRINT" 410 PRINT" 420 PRINT" 430 PRINT" 440 PRINT" 450 PRINT" 460 PRINT" 470 PRINT" 480 PRINT" 490 PRINT" 500 GOTO 1 510 END T G = S 0 C L E TOURNE A GAUCHE TD=50CLE TOURNE A DROITE BA= BRAS PENCHE EN AUANT BR-BRAS PENCHE EN ARRIERE AanAUANT-BRAS PENCHE EN AUANT AR=AUANT-8RAS PENCHE EN ARRIERE PgrPOIGNET TOURNE A GAUCHE Pdr. POIGNET TOURNE A DROITE MO-MAIN OUUERTE MF = MAIN FERMEE Programme N° 3 10 CLS 110 PRINT "RECHERCHE ET AFFICHAGE DES VALEURS AX,AY,BX,BY,C PATIENTEZ S.V.P." 120 FOR 1=1 TO 9000 130 NEXTI 140 CHAIN"joypos.bas" 150 PRINT
“chargement du programme de gestion du robot PATIENTEZ S.V .P." 160 CHAIN '’joyrobot.bas"„ALL 170 END Programme N° 4 10 CL 5 20 RIM .... KO REM 40 REM - PROGRAMME D ‘ AF FICHAGE ' 50 REM 60 REM • DES VALEURS DES JOYSTICKS 70 REM * =============== * 80 RE« “ 90 R£H •copyr i Oht 1987 TILT.P. MENANTEAU et R. DE SANCTIS" 100 Aeh ..... I 10 REH 120 REM définition du segment rénoire de travail 130 DEF SEGr SH2000 140 REM localisation des différentes routines de lecture des joysticks 150 SUBRTA=0 160 SUBRT B=fiH45 170 SUBRTC:8H87 180
GOSUB 420 190 REM appel de la routine de lecture du Joystick A 200 CAI.L SUBRTA 210 AX=PFEK 256) 220 AY=PEEK(259 230 REM appel de la routine de lecture du Joystick B 240 CALL SUBRT B 250 BX = P E E K(2601 240 BY = P£ E K(242) 270 CALL SUBfifC 280 REM appel de la lecture des interrupteurs des Joysticks A et B 290 C=PEEK(244) 300 PRINT"Hettez vos joysticks en position neutre S-U.P ..... h 310 PRINT "Puis appuyer sur une touche pour continuer ...... 320 24=INK E YS: I F Z* = "" GOTO 320 330 LOCATE 9, 1 :PRI NT " |f ' ' ~ 340llLOCATE 10,1s PR INT "Il AX"," AY",
'* BX”," BY"," C ||" J50 LOCATE 11,1 :PRINT " ===== 360 LOCATE 12,2:PRINT AX , AY . BX , BV , C sLOCATE 12,1 sPRINT "||'-:LOCATE 1 2 . 62 i PRINT" ||" 370 LOCATE 13,I:PRINT “ l‘ - ' ~ 380 FOR 1= 1 TO 5000 390 NEXT I 400 CHAIN" joyboot,150,ALL 410 GOTO 200 420 REM chargement en mémoire octet par octet des routines assembleur 430 FOR 1=0 TO 156 440 READ J 450 POKE I,J 460 NEXT 1 4 70 DATA 8 h Ie,6h65.*h89.1 he5,& hbb,ShOO,8h20,Shee,6hdb.Ihba.IhOl.4h02,*hee,8hec,8 h24,8h03,8h3c.8h03,4h75,8hf9,8hb4,âhOO,8 hb9,8 hff,shOO,8 hec,ihOB,8he0.8h*8,IhOI,8 h7S.BhOd 480 DATA
8hbb.8h00.8h01,8h88,8h0f.8h80,8hcc,8h01.ShtüO,8hfC,8h03.8h74.8h13.8ha8,8 h02,8h75,8h0 l,8hbb.8h02,8h0l , 8h88 . 8 hOf , 8h80 , 8 h c C . 8 h02 , 8 h80 , 8 hf C , 8 h03 . 8h74 . 8h02 .8 he2,8hd9,8h5d,8h1t,Ihca.8h00,8h00 490 DATA Shle,8hS5,8h89,8he518hbb,8h00,ah20,Sh8e,8hdb,8hba,Sh0l,8h02,8hee,*hec.8 h24,8hOC,8h3c,8hOc,Bh75,8hf9,Shb4,âhOO18hb9.8hff1JhOO,8hec18hO0,8heO,8ha8,8hO4,8 h75,8hOd L’alimentation du robot n résistance 1 kilo ohn ZUatts T_ ! ! !
Enplÿerient j iiNaijuUfiioal LdMiyMmonni risistinos
- 1 kilo ohn ZIfattâ desjpiles f 5 volts nas» Figure 2. La
tension du cordon de l’unité de disquettes est adaptée au robot
: elle passe de 5 à 2,5 volts.
500 Ufiffl Shbb.Bh04.gh01.*h88.ShOf,BhOO,S hcc,Sh04,Sh80,8hfc,ShOc.Bh74.1 h 13.Xha8,S h08.Sh75.Sh0i1.8hbb.Sh06.Sh0l . Sh90 . ShOf , Sh80 . Shcc , Sh08 , ShOO . Shf c . ShOc , Sh74 , Sh02 . 6 he2,Shd9,Shcb.Shb» 510 Uftro Shle.Sh55,Shyy,8he5.Shbb.Sh00(Sh20,Shec.Shdb,Shba.8h0l,8h02.Shec,Sh24,S hfO,Shbb.Shoe,ShOl.S h86.Sh07.Sheb.Sha3 ê 520 RtTURN Programme N° 5 10CLS 130 REM appel de la routine de lecture du joystick A 140 CALL SUBRTA 150 AX-PEEK(256) 160 AY-PEEKC258) 170 IF AX 230 AND AX 100 THEN Y-0 180 IF AX 100 THEN Y-1 190 IF AX 230 THEN Y-2 200 REM envoi de la valeur correspondante sur le
port parallèle 210 OUT 888,Y 220 OUT 888,0 230 IF AY 230 AND AY 100 THEN Y-0 240 IF AY 100 THEN Y-4 250 IF AY 230 THEN Y-3 260 OUT 888.Y 270 OUT 888,0 280 REM appel de la routine de lecture du joystick B 290 CALL SUBRTB 300 BX-PEEKC260) 310 BY-PEEKC262) 320 IF BX 230 AND BX 100 THEN Y-0 330 IF BX 100 THEN Y-8 340 IF BX 230 THEN Y-7 350 OUT 888,Y 360 OUT 888,0 370 IF BY 230 AND BY 100 THEN Y-0 380 IF BY 100 THEN Y=6 390 IF BY 230 THEN Y-5 400 OUT 888.Y 410 OUT 888,0 420 REM appel de la routine de lecture des interrup teurs des joysticks A et B 430 CalL SUBRTC 440 C-PEEKC264) 450 IF C-240 OR
C-192 OR C-48 THEN Y-0 460 IF C-224 OR C-176 THEN Y-10 470 IF C-208 OR C-112 THEN Y-9 480 OUT 888,Y 490 OUT 888,0 500 GOTO 140 La liste désassemblée de la routine comprise dans les lignes de DATA du programme n*4 est donnée dans les pages suivantes, avec un dump de la mémoire.
CALCULATRICES ORDINATEUR DE POCHE SCIENTIFIQUES CASIO FX 82 ...116F SHARP EL 506P 150F TEXAS TI30 ....109F FINANCIERES » CASIO BF 100 ..270F “CANON “financial” ... .280F aSHARP EL731 ..270F EL733 ...450F PROGRAMMABLES CASIO FX180P ..178F FX4000P .420F SHARP EL512 ....220F CANON F73P .....250F HEWLETT PACKARD HP11C ..380F HP15C ..749F HP41CV 1430F HP41CX 1890F PC 1247 - 4Ko - 390F PC 1402 - 10Ko - 890F scientifique PC 1403 -8Ko - 940F SHARP Pour tous les autres modèles de la
gamme, nous contacter CASIO PB 1000 8Ko - 1900F extensible à 40 Ko X07 - 16 Ko - 1490F extensible à 24 Ko livré avec interface vidéo (Péritel) CANON S HEWLETT PACKARD 2 HP 12C 910F - Programmable ' HP 18C 1390F - Programmable MACHINES à ECRIRE ELECTRONIQUES CANON S200 - 1980 F SHARP | CASIO FX 7000G .... 860F FX8000G .....1100F SHARP EL 9000 950F HEWLETT PAC KART HP 28C .....1950F GRAPHIQUES Bof de COMMANDE à découper ou à recopie puis à retourner accompagné di votre règlement par chèque bancaire i MAUBERT ELECTRONIC 49, Bd St Germaii 75005 PARIE PA3100 -
2200F PA1050 - 2590F S61 - 1980F S70 - 2480F Nom ... Adresse Désassemblage de la routine placée entre les lignes 470 et 510 du programme 4. Les valeurs de la 3ème colonne correspondent à celles des lignes de DATA.
2000:0000 1E PU5H 2000:0001 55 PU5H 2000:0002 89E5 MOV 2000:0004 BBÛÛ20 MOV 2000:0007 8EDB MOV 2000:0009 BAQ102 MOV 2000:000C EE OUT 2000:000D EC IN 2000:000E 2403 AND 2000:0010 3C03 CMP 2000:0012 75F9 JNZ 2000:0014 B400 MOV 2000:0016 B9FF00 MOV 2000:0019 EC IN 2000:001A 08E0 OR 2000:0010 A801 TEST 2000:001E 750D JNZ 2000:0020 BB0001 MOV 2000:0023 880F MOV 2000:0025 80CC01 OR 2000:0028 80FC03 CMP 2000:0028 7413 JZ 2000:002D A802 TEST 2000:002F 750D 1 JNZ 2000:0031 BB0201 MOV 2000:0034 880F MOV 2000:0036 80CC02 OR 2000:0039 80FC03 CMP 2000:0030 7402 JZ 2000:003E E2D9 LOOP 2000:0040 5D POP
2000:0041 1F POP 2000:0042 CAOOOO RETF 2000:0045 1E PUSH 2000:0046 55 PUSH 2000:0047 89E5 MOV 2000:0049 BB0Q20 MOV 2000:004C DS 2000:004E BP 2000:0051 BP, SP 2000:0052 BX,2000 2000:0053 DS, BX 2000:0055 DX,0201 2000:0057 DX, AL 2000:0059 AL, DX 2000:0Q5B AL, 03 2000:005E AL, 03 2000:005F OOOD 2000:0061 AH, 00 2000:0063
CX. OOFF 2000:0065 AL, DX 2000:0068 AL, AH 2000 :Q06A AL, 01
2000:006D 002D 2000:0070 BX,0100 2000:0072 CBXD,CL 2000:0074
AH, 01 2000:0076 AH, 03 2000:0079 0040 2000 :G07B AL, 02 2000
:Q07E 003E 2000:0081 BX,0102 2000:0083 CBXD,CL 2000:0085 AH,
02 2000:0087 AH, 03 2000:0088 0040 2000:0089 0019 2000:0Q8B
BP 2000:008E DS 2000:0090 0000 2000:0093 DS 2000:0094 BP
2000:0096 BP, SP 2000:0099 BX,2000 2000 :Q09B 8EDB MOV DS, BX
BAQ1Q2 MOV DX,0201 EE OUT DX, AL EC IN AL, DX 240C AND AL, OC
3C0C CMP AL, OC 75F9 JNZ 0052 B400 MOV AH, 00 B9FF00 MOV
CX. OOFF EC IN AL, DX 08E0 OR AL, AH A804 TEST AL, 04 750D JNZ
0072 BB0401 MOV BX,0104 880F MOV CBXD,CL 80CC04 OR AH, 04
80FC0C CMP AH, OC 7413 JZ 0085 A8Q8 TEST AL, 08 750D JNZ 0083
BB0601 MOV BX,0106 880F MOV CBXD,CL 8ÛCC08 OR AH, 08 80FCQC
CMP AH, OC 7402 JZ 0085 E2D9 LOOP 005E EBB9 JMP 0040 1E PUSH
DS 55 PU5H BP 89E5 MOV BP, SP BB0020 MOV BX,2000 8EDB MOV DS,
BX BA0102 MOV DX,0201 EC IN AL, DX 24F0 AND AL, FO BB0801 MOV
BX,0108 8807 MOV CBXD,AL EBA3 JMP 0040 Dump de la mémoire
après introduction de la routine 2000:0000 1E 55 89 E5 BB 00
20 8E-DB BA 01 02 EE EC 24 03 .U 2000:0010 3C 03 75 F9
B4 00 B9 FF-00 EC 08 EO A8 01 75 OD .u 2000:0020 BB
00 01 88 OF 80 CC 01-80 FC 03 74 13 A8 02 75 .t. . .u
2000:0030 OD BB 02 01 88 OF 80 CC-02 80 FC 03 74 02 E2 D9
2000:0040 5D 1F CA 00 00 1E 55 89-E5 BB 00 20 8E DB BA 01
D. ....U. . .
2000:0050 02 EE EC 24 OC 3C OC 75-F9 B4 00 B9 FF 00 EC 08 ,..$ . .u.. ...... 2000:0060 EO A8 04 75 OD BB 04 01-88 OF 80 CC 04 80 FC OC . . . U...... 2000:0070 74 13 A8 08 75 OD BB 06-01 88 OF 80 CC 08 80 FC
t. ..u..... 2000:0080 OC 74 02 E2 D9 EB B9 1E-55 89 E5 BB 00 20
8E DB ,t......U. 2000:0090 BA 01 02 EC 24 FO BB 08-01 88 07 EB
A3 ____$ ..... CAMERON HANDY SCANNER HANDY, c’est aussi une
nouvelle façon de saisie pour tous les logiciels graphiques
tels que Paint Brush (de Microsoft) ou Dr Halo.
Vous serez êW oduimz des 'Tiares avlc un scanner 9raphde 150 grammes!
à CAMERON S.A.R.L. - 55 av. Jean-Jaurès - 75019 PARIS - Tél. : 42.40.58.48 Télécopieur: 42.38.39.44 a retourner ou a recopier Télex : 612 259 F Prochainement chez : MAJUSCULE, FNAC, AUCHAN, GENERAL VIDEO.
En démo chez : ORDIVIDUEL.
Distribution professionnelle : SETI 1 rue Michelet - 92200 IVRY-SUR-SEINE Tél. : 46.70.36.41 - Télécopieur : 45.21.09.28 Envoyez-moi d'urgence : CAMERON HANDY SCANNER pour IBM et compatibles au prix de 3 990 F t.t.c. Nom ___ Disponible sous huit jours en remplissant le bon de commande ci-dessous.
BON DE COMMANDE : Adresse _ Ville_ .Code Postal.
L’BXMNSKM INFORMATIQUE ? Chèque NOUVEAUï CAMERON HANDY SCANNER HAÜup.o son logiciel) CAMERON HANDY SCANNER est l’outil idéal de saisie par digitalisation de photo, dessin, texte ou article de presse.
HANDY, associé à son logiciel d’exploitation vous permet de saisir facilement, en trois secondes, votre document.
CARACTERISTIQUES CAMERON HANDY SCANNER CONDITIONNEMENT Une souris scanner Une carte interface IBM Un logiciel d’exploitation sur disquette 5” 1 4 Un manuel mode d’emploi DIMENSIONS : 90x125 x 28 mm MECANISME DU SCANNER Largeur du scanner : horizontal 8 pts mm vertical 8 pts mm Points ligne : 512 Couleur, noir et blanc Contraste : ajustement manuel Vitesse du scanner : 3 ms ligne pour 360 lignes sur écran en moins de deux secondes Alimentation : 12 V ± 10 % 360 mA Pour recevoir une documentation, cerclez le n" 39. Page 182 Prix unitaire 3 990 F Quantité Montant total Frais de port 35 F Ci-joint
chèque total Tél. Obligatoire _ Mode de paiement ? Contre-remboursement supplément 20 F MON ROYAUME POUR UN PROGRAMME Superbes listings ! Que tous ceux qui parcourent ces pages d’un œil dédaigneux 1 passent leur chemin. Ici, seuls ont droit de cité les amoureux des programmes bien construits, des astuces subtiles. Le résultat est à la hauteur des efforts déployés : les jeux sont géniaux, tout simplement... Yam's Cameroun Il ne connaît ni quintes ni full mais se révèle cependant fort distrayant grdce à une présentation soignée. Notez que le bruitage est très utile pour les 6... 100 1 10 120 130
140 150 160 '* 170 180 YAM'S CAMEROUN La compilation d'un programme pallie les imperfections du Basic. Elle permet d'accélérer la vitesse d'exécution et de lancer directement un programme sans passer par le Basic.
Pour compiler vous devez posséder le compilateur (BASCOM.COM), un linker (LINK.EXE) et un fichier d'exécution (BRUN10.EXE ou BRUN20.EXE). Pour la mener à bien, vous devez sauvegarder ce dernier sous forme de fichier ASCII.
Pour cela, tapez: SAVE “NOM. BAS",A.
Retournez sous MS Dos et tapez: BASCOM NOM.BAS. Ignorez les options en faisant un retour chariot. A la suite de cette opération le fichier NOM.OBJ est créé. Tapez alors. LINK NOM et ignorez les options proposées par un retour chariot. Le programme compilé exécutable est alors créé sous: NOM.EXE. Il requiert la présence de BRUNIO.EXE ou BRUN20.EXE pour fonctionner correctement.
N'ChygaJ.
* ***************************** 190 KEY OFF 200 ’
****************************** 210 '* DECLARATIONS * 220
******************************* 230 DIM TD 5),COL 9,2) 240
PAS3E=0 250 COLOR 6,0 260 WIDTH 40 270 CLS 280
’****************************** 290 '* DESSIN GRILLE * 300
******************************* 310 COLOR 6,0 320 LOCATE
1,1:PRINT * CHOIX DE LA COLONE A SAISIR : : 330 COLOR 7,1 340
LOCATE 2,1:PRINT * 123 4 5 6 7 8 9 350 COLOR 5,0 360 LOCATE 3,
l-.PRINT '* Pour IBM PC & COMPATIBLES '*
- C-1987 TILT N’CHYGA J i i i i r 460
****************************** 470 '* DESSIN TAPIS + DES 480
'***************************** 490 COLOR 0,2 500 FOR 1= 14 TO
22 510 LOCATE I,13:PRINT STRINGS 27,1 6) 520 NEXT I 530 LOCATE
15,16:PRINT " 540 LOCATE 16,16:PRINT ' 550 LOCATE 17,16:PRINT *
560 LOCATE 15,32:PRINT * 570 LOCATE 16,32:PRINT * 580 LOCATE
17,32:PRINT ’ 590 LOCATE 17,24:PRINT * 600 LOCATE 18,24:PRINT *
610 LOCATE. 19,24-.PRINT * 620 LOCATE 19,16:PRINT * 630 LOCATE
20,16:PRINT " 640 LOCATE 21,16:PRINT ’ 650 LOCATE 19,32:PRINT .
660 LOCATE 20,32:PRINT " 670 LOCATE 21,32:PRINT ‘ 1 1 680 ******************************* 690 ’* MESSAGERIE DU JEU * 700 ******************************* 710 COLOR 7,1 720 LOCATE 14,1:PRINT ".- 730 LOCATE 15,1 SPRINT ‘ JETER 740 LOCATE 16,1:PRINT " ARRET 750 LOCATE 17,1 SPRINT " MARQUER 760 LOCATE 18,lsPRINT ¦ BONUS 770 LOCATE 19,1 SPRINT " TOTAL 780 LOCATE 20,1 SPRINT * REJOUER 790 LOCATE 21,1sPRINT " FIN 800 LOCATE 22,1sPRINT "I- 810 COLOR 15,4:L0CATE 23,13: PRINT
• PASSE MAXI 10 : * ;PASSE 820 '******************************
830 '* JETER Des * 840 ’****************************** 850
COLOR 14,4:LOCATE 15,2sPRINT * JETER " 860 REM BOUCLE 870
TD 1)=INTCRND*6)+1:TDC2)=INTCR ND*6)+1:TDC3)=INTCRND*6)+1 :TDC
41 = 1N TCRND*6)+1 ;TD 5)=INTCRND*6)+1 880 CHANCE=INT RND*15):
IF CHANCE=1 3 THEN TD 1)=6:TD 2)=6:TDC3)=6:TD 4 )=6:TD 5)=
6:SOUND 400,3 890 COLOR 15,1 :LOCATE 16, 17:PRINT TDC1): SOUND
40+TDC11.1 900 COLOR 15,6:LOCATE 16,33:PRINT TD(2 :SOUND
40+TD 1),1 910 COLOR 15,3:L0CATE 18,25:PRINT TDC 3):SOUND
40+TDCl),l 920 COLOR 15,4:LOCATE 20,17:PRINT TDC 4):SOUND
40+TD(l),l 930 COLOR 15,5:LOCATE 20,33:PRINT TD 5):SOUND
40+TDC11,1 940 Rt = INKEYt: IF RS=CHRS 13) THEN 960 950 GOTO
860 960 ’***************************** 970 '* ARRETER Des * 980
****************************** 990 COLOR 7,1 :LOCATE 15,2:PRINT
¦ JETER ’ 1000 COLOR 14,4:LOCATE 16,2sPRINT
• ARRET " 1010 FOR 1=100 TO 70 STEP 10 1020 SOUND 1,1 1030 NEXT I
1040 ***************************** 1050 ’* MARQUER * 1060
***************************** 1070 COLOR 7,1 :LOCATE I6,2:PRINT
" ARRET ¦ 1080 COLOR 14,4:LOCATE 17,2:PRINT ¦ MARQUER ‘ 1090
SOUND 312,2:SOUND 728,1 1100 LOCATE 1,35sPRINT ¦ * 1110
M*=INKEY*:IF M* = "" THEN GOTO 1110 1120 LOCATE 1,35:PRINT Mt
1130 COLOR 15,0 1140 IF COLCVALCM»),1 =1 THEN GOTO 1330 1150 IF
M*»"l" AND COLC1,11=0 THEN CGL(1,11=1:FOH 1=1 TO 5:C0LC!,2)=C
OLC1,21+C- 1*CTD 11=1)1:NEXT I 1160 IF M =“1“ THEN LOCATE
11,2:PR INT USING" ";COL 1,2)sSOUND 620,2: GOTO 1350 1170 IF
M*="2" AND C0L(2,1)=0 THEN C0L 2,11 = 1:FOR 1 = 1 TO 5 :COLC
2,2)=C 0LC2,21+C- 2* TD 11 = 2)1 :NEXT I 1180 IF M*="2" THEN
LOCATE 11,5:PR INT USING" ";COL 2,2): SOUND 620,2: GOTO 1350
1190 IF M ="3" AND C0L 3,1)=0 THEN C0L 3,11 = 1:FOR 1 = 1 TO
5:COLC3,2) = C OLC 3,21 + - 3* TD 11=3)1:NEXT I 1200 IF
M*="3" THEN LOCATE 11,8:PR INT USING" *; COL 3,21 :SOUND
620,2: GOTO 1350 1210 IF M ="4" AND C0L 4,1)=0 THEN
COLC4,11=1:FOR 1=1 TO 5:COL(4,2)=C 0L 4,2)+ - 4* TD I1*4)1:NEXT
I 1220 IF H*=-4- THEN LOCATE 11,U:P RINT USING" * ;
COL(4,2):SOUND 620,2 .-GOTO 1350 1230 IF H*="5" AND C0L 5,1)=0
THEN COL 5,11=1:FOR 1=1 TO 5:C0L(5,2)=C 0LC5,21+C-
5* TDCI)=5)):NEXT I 1240 IF M* = "5" THEN LOCATE 11,14:P RINT
USING" *:C0LC5,2):SOUND 620,2 sGOTO 1350 1250 IF M*=*6* AND
COLC6,1)=0 THEN C0LC6,11=1:FOR 1=1 TO 5:COLC6,2)=C 0LC6,21+C-
6*CTDCI 1=6)1:NEXT I 1260 IF M*=*6* THEN LOCATE U,17:P RINT
USING’ .* ; COLC6, 2) : SOUND 620,2 sGOTO 1350 1270 IF M*="7*
AND C0L 7,1)=0 THEN COLC7,11 = 1 :COLC7,2 =TD(11+TDC21+TD
C3)+TD 4)+ TDC5) 1280 IF M*="7* THEN LOCATE 11,27:P RINT
USING" *;COLC7,2): SOUND 620,2 sGOTO 1350 1290 IF M*="8" AND
C0L 8,1)=0 THEN GOSUB 1620 :COLC8,11=1 1300 IF H*=*8* THEN
LOCATE 11,30:P RINT USING* *;C0L 8,2): SOUND 620,2 sGOTO 1350
1310 IF M*=*9" AND COL 9,1)=0 THEN GOSUB 1730 :COLC9,11=1 1320
IF M$ = *9* THEN LOCATE 11,33:P RINT USING* *;COLC9,2): SOUND
620,2 sGOTO 1350 1330 PASSE=PASSE+1: IF PASSE)10 THE N GOTO
1110 1340 COLOR 15,4:L0CATE 23,13: PRIN T "PASSE MAXI 101
:";PASSE 1350 '**************************** 1360 '* AFFICHAGE
BONUS S TOTAL * 1370 '**************************** 1380 COLOR
7,1:L0CATE 17,2:PRINT " MARQUER " 1390 COLOR 14,4:L0CATE
18,2:PRINT * BONUS " 1400 TOT=0 1410 FOR 1 = 1 TO 6
:T0T=T0T+C0L C1,21 : NEXT I 1420 IF TOT= 60 THEN B0NUS=30+C TOT
- 601*5) 1430 IF T0T= 60 THEN LOCATE 11,24 :P RINT USING" ";
BONUS : SOUND 1000,2 1440 LOCATE 11,20:PRINT USING" ";
TOT:SOUND 810,2 1450 ***************************** 1460 ’*
AFFICHAGE TOTAL GENERAL * 1470 '****************************
1480 COLOR 7,1 :LOCATE 18,2:PRINT " BONUS " 1490 COLOR
14,4:LOCATE 19,2:PRINT " TOTAL " 1500
TOTAL=COL 1,2)+C0LC2,21+COLC3, 21+COLC 4,2)+C0LC 5,21+COLC
6,2)+C0LC7 ,21+COLC8, 21+COLC 9,21+BONUS 1510 LOCATE
11,36:PRINT USING" "; TOTALsSOUND 1200,1 1520
*************************** 1530 '* REJOUEZ ??? * 1540
*************************** 1550 COLOR 7,1 :LOCATE 19,2:PRINT "
TOTAL " 1560 COLOR 14,4:LOCATE 20,2:PRINT " REJOUER " 1570
REJ=0 1580 FOR 1=1 TO 9:IF COLC1,11=1 THE N REJ=R£J+1:NEXT I
1590 IF REJ=9 THEN GOSUB 1780 1600 SOUND 200,4 1610 GOTO 710
1620 ***************************** 1630 '* TEST VERACITE CARRE
* 1640 '**************************** 1650 FOR 1= 1 TO 5 1660 IF
TDC 11 =TD 11 THEN TESTATES Tl + 1 1670 NEXT I 1680 FOR 1= t
TO 5 1690 IF TDC 2)=TD 11 THEN TEST2=TES T2 + 1 1700 NEXT I
1710 IF TEST 1=14 OR TEST2= 4 THEN C0LC8,21=40 ELSE C0L 8,2)=0
1720 RETURN 1730 ’**************************** 1740 ’* TEST
VERACITE YAM'S * 1750 '**************************** 1760 IF
TDC1)=TD 2) AND TDC1)=TD 3 1 AND TDC1)=TD 4) AND TDC1)=TDC5) T
HEN COLC9,
2) =70+ TD 11*4) ELSE C0LC9,2)=0 1770 RETURN 1780
'**************************** 1790 '* NOUVELLE PARTIE 0 N *
1800 ’**************************** 1810 COLOR 7,1:LOCATE
20,2:PRINT " REJOUER " 1820 COLOR 31,2:LOCATE 21,2:PRINT "
AUTRE 0 N" 1830 FIN*=INKEY*:IF FINS="" THEN GO TO 1820 1840 IF
FINS="0" OR FINS="o" THEN R UN 1850 IF FIN =*N' OR FINJ = ‘n!'
THEN E ND 1860 GOTO 1820 1870 RETURN ,1880
***************************** 1890 ’* FIN DU LISTING * 1900
***************************** Un programme qui programme? Hé
oui, ça existe! Gengraph permet de créer des dessins avec les
caractères graphiques du PC. Mais à la place d'une image il
sauvegarde un programme Basic qui une fois lancé reproduira
fidèlement votre oeuvre.
10 ********************************
* *********** 20 '* * 30 ’* * 40 '* * 50 ’* Générateur de
programme gr aphlque * 60 ’* * 70 ’* -C-1987 TILT N’CHYG A J *
80 '* * 90 ’*******************************
* *********** 100 *******************************
* ************ 110 '* DECLARATIONS *
* ************ 130 KEY 0FF:CLS:WIDTH 40:COUL=1 : CAR A=219 140
GOSUB 940 150 DIM CARACTS(760) 160 FOR 1=1 TO 760 170 CARACTS(
I ) = "0,1,0‘ 180 NEXT I 190 PL=12:PC=12 200
*******************************
* ************ 210 ’* GESTION DU CURSEUR DESSI NATEUR * 220
’******************************
* ************ 230 COLOR COUL,0:LOCATE PL,PC:PRINT CHRS(CARA) 240
R$ =INKEY*:IF RS = " THEN 240 250 IF RS=‘2‘ AND PL 18 THEN
PL=PL* 1 260 IF RS=‘8‘ AND PL 1 THEN PL=PL- 1 270 IF RS=‘6‘ AND
PC 39 THEN PC=PC+ 1 280 IF RS=‘4‘ AND PC 1 THEN PC=PC- 1 290 IF
RS=‘C‘ OR RS="c‘ THEN COUL=C OUL+l: IF COUL 15 THEN C0UL=0 300
IF RS=*+‘ THEN CARA=CARA+1 : IF C ARA)240 THEN CARA=0 310 IF
RS=‘-‘ THEN CARA=CARA-1 : IF C ARA 0 THEN CARA=240 320 CARACT*
( PL*40)+PC)=STRS( CARA) + ¦ , ¦+STRS COUL)+‘,0‘ 330 IF
ASC(RS)=27 THEN GOTO 370 ELS E GOTO 230 340
'******************************
* ********* 350 '* GENERATION DU PROGRAMME D ESSIN * 360
*******************************
* ********* 370 COLOR 11,OrLOCATE 24,4 380 INPUT ‘NOH DU DESSIN
MAX 8car : ‘;ND$ 390 IF NDS = ‘" OR LEN(NDS) 8 THEN GO TO 370
400 GOSUB 460 410 GOSUB 570 420 GOSUB 680 430 GOSUB 770 440
GOSUB 520 450 END 460 *******************************
* ********* 470 '* OUVERTURE DU FICHIER.
BAS * 480 *******************************
* ********* 490 OPEN ‘R‘, 1,NDS+- BAS’,79 500 FIELD J,7 AS
NUMLIGS,72 AS LIG PRG* 510 RETURN 520
*******************************
* ********* 530 ’* FERMETURE DU FICHIER BAS * 540
*******************************
* ********* 550 CLOSE 1 560 RETURN 570
’******************************
* ********* 580 '* GENERATION DEBUT DE PROG RAMME * 590
*******************************
* ********* 600 FOR 1 = 100 TO 130 STEP 10 610 LSET NUMLIGS=STRS
I) 620 READ TAMPON* 630 LSET LIGPRG8=TAMP0N8+CHRS(13 +C
HR*(10) 640 PUT 1 650 NEXT I 660 RETURN 670 DATA 'COLOR
7,0-,CLS,KEY OFF,‘D IM C(760,3)¦ 680
*******************************
* ********* 690 ’* GENERATION MILIEU DE PRO GRAMME * 700
'******************************
* ********* 710 FOR 1=1 TO 760 STEP 4 720 LSET
NUMLIGS=STRS(I+130) 730 LSET LIGPRG*=“DATA -+CARACT* I) +
¦,-+CARACTS( I +1 + ‘ ‘+CARACTS( I + 2 ) + ¦ "+CARACT
* (I+3)+CHRS(13)+CHRS(10) 740 PUT 1 750 NEXT I 760 RETURN 770
*******************************
* ********* 780 ’* GENERATION FIN DE PROG RAMME * 790
*******************************
* ********* 800 FOR 1=900 TO 980 STEP 10 810 LSET NUMLIG*=STRS (
I ) 820 READ TAMPONS 830 LSET LIGPRGS=TAM?ON*+CHRS 13)+C
HRS(10) 840 PUT 1 850 NEXT I 860 RETURN 870 DATA -WIDTH 40"
880 DATA FOR 1=1 TO 760,"READ C I,1
),C(I,2),C(I,3)‘,‘L=INT((I-l) 40)+l
* ,‘Y=I-(40
* L-1 " 890 DATA ’LOCATE L,Y",‘COLOR CCI,2) ,C(I,3)‘,‘PRINT
CHRS(C(I, 1 ) ) ; ‘ 900 DATA NEXT I,END 910
’******************************
* ********* 920 ’* AFFICHAGE UTILISATION CR AYON * 930
'******************************
* ********* 940 COLOR 12,1 950 LOCATE 20,1:PRINT ‘|- 960 LOCATE
21,1:PRINT Changer •+ S¦-S caract re 'CS couleur I 970 LOCATE
22,1:PRINT ‘| ‘4 8 6 2S pour dplacer le curseur |‘ 980 LOCATE
23,1:PRINT *| • Esc S p our gnrer un programse I" 990 LOCATE
24,1:PRINT - 1000 RETURN 1010 ******************************
* ********** 1020 '* FIN DU LISTING * 1030
******************************
* ********** Le manoir du mystère Arriverez-vous à résoudre ce
jeu d’aventure? C’est probable mais à la condition de ne pas
vous décourager devant les nombreuses embûches. Bonne chance!
ÎO CLS:L=9:DIM AC27 ,BC27),VSC69),B S 66),I(33),0SC33),0(33),L$ (37),M(3 , 37) ,D 3, 37) :SCREEN 0:WIDTH 40.-KEY OFF:RANDOMIZE VAL(RIGHTS(TIME*, 2) : LOCATE 11,11,0:PRINT"LE MANOIR DU M YSTERE*:LOCATE 20,4:PRINT"Tradu1t p ar Jerome CRETAUX."
20 FOR X=1 TO 33: READ I(X),08(X),0(
X) :NEXT: FOR X=1 TO 37 :READ LS(X : N EXT:FOR Y=1 TO 37:FOR X=1
TO 3:READ M(X,Y),D(X,Y):NEXT X:NEXT::FOR X=1 TO 3:READ
PS(X):NEXT:FOR X=1 TO 8: READ VE(X):NEXT:FOR X=1 TO 3:Z=INT(
89*RND 1 ) +11:N(X)=Z:NEXT: FOR X=1 T 0 3 30 Z=INT 3*RND 1))
+1 : IF SQ(Z)=Z THE N 30 ELSE S(Z)=N(Z):SQ(Z)=Z:NEXT:FO R 1=1
TO 68:READ VS(I):NEXT:FOR 1=1 TO 27 :READ A(I) :NEXT: FOR 1 =
1 TO 63 :READ BS I):NEXT: FOR 1 = 1 TO 27:READ B I):NEXT 40
CLS:LOCATE 12,2:.INPUT"voulez-vou s reprendre un jeu? ‘,AS:IF
LEFTS A S,1)=‘0‘ OR LEFTS(AS,1 =‘0“ THEN GO SUB 8300 ELSE GOTO
1000 60 PRINT:LOCATE 25,1:F=0:PRINT‘Comm ande :‘s 70
I*1:V=0:B=0:Z=1 :TS = “ : FOR 11 = 1 T 0 10: AS = INKEYS
:C$ (I1) = ”: NEXT : LOC AT E 25,12:PRINT CHRS(219);‘ ‘j:A8=-‘:
FOR J=1 TO 28 80 RS = INKEYS: IF RS=‘‘THEN 80 ELSE I F
RS-CHRS(13JTHEN 140 90 IF ASC(RS)=8 AND J 1 THEN J=J-2:
AS=LEFTS(AS,J):LOCATE 25,12:PRINT A SjCHRS(219);‘ ‘;:GOTO 120
100 IF(RS=‘'"OR R$ =- ‘OR RS=‘-‘)AND 1=0 THEN AS=AS+RS:LOCATE
25,12:PRI NT A8 ; CHRS-( 219);: GOTO 120 110 IF RSCA-OR
RS ‘Z‘THEN 80 ELSE A*=A$ +RS:LOCATE 25,12:PRINT AS;CHRS
(219) ; 120 IF RIGHTSCAS,1) ‘A‘THEN 1=1 ELS E 1=0 130 NEXT 140
PRINT:PRINT:PRINT:PRINT:IF AS=" ‘THEN 60 ELSE LOCATE
25,12+LEN(AS): PRINT" ¦:LOCATE 21,1 150 G=LEN(AS): IF
RIGHTSCAS,1) ‘A‘Th EN AS=LEFTS(AS,LEN(AS)-1):IF AS="1 HEN
GOTO 70 ELSE GOTO 150 160 ON G GOTO 250,70 170 FOR 1 = 1 TO
G:RS=MIDS(AS,I,1 : Iï RS = ‘ ‘OR RS = ‘-‘OR RS = " ‘THEN
CSCZ) =LEFTS(AS,I- 1): AS=RIGHTS(AS,G-I):Z= Z+l:G=LEN(AS):
1=1 180 IF LENCCS(Z-1)) 3 AND Z 1 THEN 2=z-1 190 NEXT:IF
AS( "THEN CS(Z)=AS 200 FOR U=1 TO Z:A=ASC(CS(U))-64:FC R
J=A(A)TO A(A+1): IF MIDS(CS(U),2,1
EN(VS(J))-2)=LEFTS(VS(J),LEN(VS(J)
- 2)THEN A=VAL(RIGHTS(VS(J),2)):GOTI 220 210 NEXT:NEXT:A=0:GOSUB
4220:F=!:R!
TURN 220 IF U =Z THEN RETURN 230 FOR D1=U+1 TO Z:B=ASC(CS(D1))- 4:FOR K=B(B)TO B(B+1)-1:IF MIDS(CS D1 ,2,LEN(BS(K))-2)=LEFTS(BS(K),LEi (BS(K))-2)THEN B=VAL(RIGHTS(BSCK), )):RETURN 240 NEXT:NEXT:B=0:GOSUB 4300:F=1:R TURN 250 IF AS=‘N‘THEN A=1:B=42 ELSE IF AS = ‘S‘THEN A=1 :B = 44 ELSE IF AS = ‘0" HEN A=1:B=43 ELSE IF AS=‘E‘THEN A= :B=16 ELSE IF AS=‘I‘THEN A=27 ELSE IF A$ =-H‘ THEN A=22 ELSE IF AS=‘B‘ THEN A=9 ELSE IF AS=‘D‘ THEN A=18 LSE GOTO 60 260 RETURN 1000 RANDOMIZE VAL(TIMES :VIEW PRI T:CLS:PRINT:COLOR 12,7 :PRINT'Lleu ‘:COLOR 7,0:PRINT LS(L):PRINT:COLO 0,7:PRINT‘Dlrectlons :‘:COLOR 7,0
FOR X=1 TO 3:GOSUB 5010:NEXT:PRINT COLOR 0,7:PRINT-Objets visibles :' COLOR 7,0:LOCATE 15,1 1070 IF (L=30 OR L=31)AND 0(13)00 THEN 1190 1085 FOR X=1 TO 33:IF 0(X)=L THEN P RINT 0* X » 1087 NEXT:GOSUB 5210:VIEW PRINT CSR LIN+1 TO 25 1190 V=CSRLIN:IF V=25 THEN V=24 1191 GOSUB 60:IF F=l THEN F=0:GOTO 1191 1220 IF A=24 THEN 2030 1225 IF A=28 AND B=31 THEN 3640 1230 IF A=28 THEN 2190 1240 IF A=27 THEN 2350 1260 IF A=21 AND B=32 THEN 2395 1270 IF A=22 AND B = 3 THEN 2540 1280 IF A=21 AND B=15 THEN 2600 1290 IF A = 25 AND B=30 THEN 2650 1300 IF A=21 AND B=4 THEN 2680 1320 IF A=21 THEN 2750 1360 IF
A=13 THEN 3000 1370 IF A=1 AND B=10 AND L = 32 THEN 3950 1380 IF A= 18 THEN B=46:G0T0 3030 1390 IF A= 1 THEN 3080 1400 IF A=14 AND B=29 THEN IF V=0 A ND L=18 THEN 6200 ELSE GOTO 1990 1410 IF (A=31 AND B=29)OR(A=17 AND B=33)THEN 3150 1430 IF A=2 AND B=1 THEN IF 0=2 AND 0(127=0 OR 0(1 2) = L THEN 0(4)=2:G0T 0 1000 ELSE GOTO 1990 1435 IF A=22 AND B=1 THEN 3800 1450 IF A=35 THEN 3210 1470 IF A=3 AND L=10 THEN 2060 1475 IF A=24 AND B=39)0R(A=33 AND B=32)THEN 3250 1490 IF A=33 AND B=30 OR CS='OUVRIR PORTE TOURNER CLE"THEN IF L=16 OR L=20 THEN 3305 ELSE GOTO 1990 1495 IF (A=33 AND B=2)OR(A=33 AND B
* 30 0R A=29 AND B=25)OR(A=16 OR A=3
8) 0R(A=33 AND B=25)THEN 2850 1510 IF A=33 AND B=8 THEN 7000 1540
IF A=43 AND B=5 THEN 3350 1550 IF A=43 AND B=3 THEN 3380 1560
IF A=45 AND B=3 THEN 3380 1570 IF A=22 AND B=3 THEN 3460 1590
IF A=29 AND B=34 AND F=1 THEN 7200 1605 IF A=29 AND B=26 THEN
3900 1610 IF A=39 AND B=23 THEN 8400 1990 PRINT'Je ne vous
comprend pas !*:GOTO 1190 2030 IF B=33 AND L=29 AND 0(10)00
THEN PRINT'Elle vous glisse des mai ns.'.-GOTO. 1190 2035 IF
B=27 AND L=16 THEN PRINT'Tr op precleux.“:GOTO 1190 2040 IF
L=10 THEN PRINT'Icl on aohe te on ne prend paS.":GOTO 1190
2045 IF B=36 AND L=37 THEN PRINT'El le est fixée au sol.':GOTO
1190 2050 IF S*1 THEN 6000 2055 IF 1=4 THEN PRINT'Vous Stes tr
op charge !.":GOTO 1190 2060 IF B=27 THEN 6150 2065 IF B=31
THEN 6100 2070 FOR X=1 TO 19:IF B=I(X) AND 0( X =0 THEN
PRINT'Vous avez déjà cet Objet.-:X=19:HE=1:G0T0 2110 2100 IF
B=I(X) AND 0 X)=L THEN 0(X) =0:1=1+1:X=19:HE=2 2110 NEXT X:IF
HE=1 THEN HE=0:G0T0 1190 ELSE IF HE=2 THEN HE=0:G0T0 10 2120
IF B=29 AND 0 30)=L THEN 6210 2130 IF B=2 AND L=14 THEN
PRINT'Bea ucoup trop lourd pour vousf:GOTO 1 190 2140 IF B=9
AND 0(26)=L THEN PRINT" Pas soif.‘:GOTO 1190 2150 IF B=8 AND
0(25)=L THEN PRINT" Le coffre est cellé au aur.":GOTO 1 190
ELSE GOTO 1990 2190 FOR X=1 TO 19:IF B-I X AND 0
X) =0 THEN P=X:X=19:HE=1 2220 NEXT X:IF HE=1 THEN HE=0:X=P:G OTO
2240 ELSE GOTO 1990 2240 IF X=8 AND(L=28 OR L=29)THÈN 0
(8) =5:I=I-1:COLOR 23,0:PRINT'Le bat eau dérivé!":FOR X=1 TO
3000:NEXT X :COLOR 7,0:GOTO 1000 2270 1=1-1 2280 IF L=28 THEN
0 X)=30:G0T0 1000 2290 IF L=29 THEN 0(X)=31:G0T0 1000 2300
0(X)=L:G0T0 1000 2350 FOR X=1 TO 19: IF 0 X)=0 THEN P RINT
0 (X) 2370 NEXT:GOTO 1190 2395 FOR X=1 TO 8:IF VE(X)=L THEN H
E=1:X=8 2405 NEXT X:IF HE=1 THEN HE=0:G0T0 2415 ELSE GOTO
1990 2415 IF 0(8)=0 AND R=1 THEN PRINT P
* (2 :G0T0 1190 2420 FOR X=1 TO 4:IF 0(X)=0 THEN PR INT
P* 2 :HE=1:X=4 2430 NEXT X:IF HE=1 THEN HE=0:GOTO 1190 2450 IF
L=13 AND C1=0 OR L=14 AND C 2=0 OR L=17 AND C3=0 OR L=18 AND C4
=0 THEN PRINT PSC1):G0T0 1190 2485 IF W=0 THEN PRINT'Vous pesez
t rop lourd.":GOTO 1190 2490 IF L=13 AND C1=1 THEN L=21:G0T 0
1000 2500 IF L=14 AND C2=l THEN L=24:G0T 0 1000 2510 IF L=17
AND C3=l THEN L=26:G0T 0 1000 2520 IF L=18 AND C4=l THEN
L=27:G0T 0 1000 ELSE GOTO 1990 2540 IF H=0 THEN PRINT'Il n’est
pas prêt pour un vol.":GOTO 1190 2550 IF L=8 THEN L=34:GOTO
1000 2560 IF L=36 THEN L=5:G0T0 1000 2570 PRINT'Je ne trouve
pas.":GOTO 1 190 2600 IF L 5 THEN 1990 2610 IF 0(8)00 THEN
PRINT’Vous ave z besoin de quelque' chose pour flot ter.":GOTO
1190 2630 IF R=0 THEN PRINT"Le bateau es t dégonflé.":GOTO 1190
2640 L=28:GOTO 1000 2650 IF L=16 AND K=0 THEN PRINT’La porte
est fermée.*:GOTO 1190 2655 IF L=20 THEN L=16 :K=1:GOTO 100 0
2660 IF L=16 THEN L=20:G0T0 1000 EL SE GOTO 1990 2680 IF L 9
THEN 1990 2690 FOR X=1 TO 19:IF 0(X)=0 THEN H E=1:X=19 2710
NEXT X:IF HE=1 THEN HE=0:G0T0 1 190 2720 L=10:G0T0 1000 2750 IF
B=28 AND L=9 THEN L=12:G0T0 1000 2760 IF B=28 AND L=1 THEN
L=17:G0T0 1000 2770 IF B=22 AND L=9 THEN L=11:G0T0 1000 2780 IF
B=35 AND L=31 AND 0(13)=0 T HEN L=32:GOTO 1000 2790 IF B=11 AND
L=4 THEN COLOR 23, l:PRINT"Vous glissez et tombez.“:F0 R X=l TO
3000:NEXT X:COLOR 7,0:S=1: L=1l:G0T0 1000 2800 IF B=19 AND L=8
THEN PRINT'Tro p escarpé pour risquer une escalade .':G0T0 1190
2810 IF B=12 AND L=36 THEN L=37:G0T 0 1000 ELSE GOTO 1990 2850
REM G=LEN(CS)-5:Q*=MID*(CS,6,G ) 2860 FOR X=1 TO 33 2870 IF
B=I(X) AND 0(X)=L THEN HE=1 :X=33:G0T0 2880 2875 IF B=I(X) AND
0(X)=0 THEN HE= 1 :X=33 2880 NEXT: IF HE=1 THEN HE=0:G0T0 29 00
ELSE GOTO 1990 2900 IF B=6 THEN PRINT P*(3):N(1):G OTO 1190
2910 IF B=20 THEN PRINT PS(3);N(2): GOTO 1190 2920 IF B=36 THEN
PRINT'Posée dessu s une note avec le chiffre *iN 3 :G OTO 1190
2930 IF B=9 THEN PRINT'Une boute 111 e a été oubliée.':GOTO
1190 2940 IF B=25 THEN 6550 2950 IF B=2 AND 0(13)=40 THEN PRINT
'A l’Intérieur vous trouvez un masq ue de plongée.':GOTO 1190
2960 IF B=30 AND 0(19)=40 THEN PRIN T'A l’intérieur vous
trouvez un tub
a. ':G0T0 1190 2970 IF B=27 THEN PRINT"Derrière le portrait vous
trouver un coffre.': E=1:GOTO 1190 2980 PRINT'Rlen A
signaler.*:G0T0 1 190 3000 IF 0(11)00 THEN PRINT'Vous av ez
besoin de chaussures.*:GOTO 1190 3010 IF L 9 THEN PRINT"Vous
ne pouv ez courir lcl.':GOTO 1190 3015
W=l:PRINT'Oualht...c’est fait.
':GOTO 1190 3020 IF L=28 THEN L=5:G0T0 1000 ELS E GOTO 1990 3030 IF S=1 THEN PRINT'Pas bon.':GO TO 1190 3040 IF L=21 AND C1=0 THEN PRINT PS
(1) :GOTO 1190 3050 IF L-24 AND C2=0 THEN PRINT PS
(1) :GOTO 1190 3060 IF L=26 AND C3=0 THEN. PRINT PS
(1) :GOTQ 1190 3070 IF L=27 AND C4=0 THEN PRINT PS Ç1):GOTO 1190
3080 IF A=1 AND B=16 AND L=18 THEN 6 300 3090 FOR X=1 TO 3
3100 IF B=M(X,L)THEN L=D(X,L):HE=1 : X=3 3110 NEXT X:IF HE=1
THEN HE=0:GOTO 1000 3120 PRINT-Quelle étrange direction
.':GOTO 1190 3150 IF V=1 THEN 1990 3160 IF L 18 THEN 1990
3170 IF 0(14)00 OR L( 18 THEN PRIN T'Vous n’avez pas de
nourriture.':G OTO 1190 3180 COLOR 23,0:PRINT'L’ours prends
la truite et s’en va !": IF 0(14)=0 THEN 1=1-1 3185
V=1:0(14)=40:0(30)=40:F0R X=1 TO 3000:NEXT X:COLOR 7,0:GOTO
1000 3210 IF L=8 AND 0(8)=0 AND 0(19)=0 THEN
0(8)=5:1=1-1:L=30:COLOR 23,0:P RINT'Le bateau dérivé.':FOR
X=1 TO 3000:NEXT X:COLOR 7,0:GOTO 1000 3215 IF L=29 AND
0(8 =0 AND 0(19)=0 THEN 0(8)=5:I=I-l:L=3i:COLOR 23,0:
PRINT-Le bateau derive.":FOR X=1 TO 3000:NEXT X:COLOR
7,0:GOTO 1000 3220 IF L=28 AND 0(19 =0 THEN L=30: GOTO 1000
3225 IF L=29 AND 0(19)=0 THEN L=31: GOTO 1000 3230 IF L=28 OR
L=29 THEN PRINT'Vou s avez besoin d’un tuba.'-.GOTO 1190 ELSE
GOTO 1990 3250 IF L= 13 OR L=21 THEN C1 = 1:60T0 1000 3260 IF
L=14 OR L=24 THEN C2=1:G0T0 1000 3270 IF L=17 OR L=26 THEN
C3=1:G0T0 1000 3280 IF L=18 OR L=27 THEN C4=1:G0T0 1000 ELSE
GOTO 1990 3305 IF L=16 AND K=0 THEN PRINT'La porte est
verrouillée de l’intérieu
r. “ : GOTO 1190 3310 PRINT'O.K.”: GOTO 1190 3350 IF L 5 THEN
PRINT'Pas lcl.':G OTO 1190 3360 IF R=1 THEN PRINT'Déjà gonflé.
": GOTO 1190 3370 PRINT”O.K.”:R=1:GOTO 1190 3380 IF L 8 THEN PRINT’Pas ici.”:G OTO 1190 3390 FOR X=l TO 6:IF 0 X)=0 OR OCX) =8 THEN HB=HB+1 3400 NEXT: IF HB=6 THEN 342.0 3410 PRINT"II n'est pas pret.”:HB=0 :GOTO 1190 3420 FOR X=1 TO 6:IF 0 X)=0 THEN 1= 1-1 3430 OCX) = 40:NEXT:H= 1"GOTO 1000 3460 IF H=0 THEN PRINT'Pas prêt.":G OTO 1190 3470 IF L=8 ÜR L=S6 THEN PRINT”Il f aut d'abord y monter.”:GOTO 1190 3480 IF L=34 THEN 3500 3485 IF L=35 THEN 3570ELSE GOTO 199 0 3500 CLS:Y=0:F0R H=6 TO -6 STEP -1: Z=ABSCH):Y=Y+2:GOSUB 6420:NEXT HrCL S: L=35:GOTO 1000 3570 CLS:Y=29: FOR H=6 TO -6 STEP -1
:Z=ABSCH):Y=Y-2rGOSUB 6420:NEXT:CLS :L= 34 : GOTO 1000 3640 IF OC 19)00 THEN PRINT"Vous ne l’avez pas.'rGOTO 1190 3650 IF L 27 AND LC32 THEN PRINT"Vo us l’attraper prestement:GOTO 119 0 3660 OC19)=L:I=I-1:G0T0 1000 3800 IF L 2 THEN 1990 3810 COLOR 23,0:PRINT'Vous tombez !
.”: FOR X=1 TO 3000:NEXT X:COLOR 7,0 :S=1 :L=11 : GOTO 1000 3900 IF OC9)=0 OR 0C9)=L THEN PRINT “Le message dit :un emplacement app ropr1*.”:G0T0 1190 3910 PRINT'Vous ne trouvez rlen.'rG OTO 1190 3950 IF OC19)=0 THEN 3080 3960 PRINT”Vous avez besoin d’un tu ba.”:GOTO 1190 4220 H1=H1+1:0N H1 GOTO 4230,4240,4 250,4260,4270,4280,4290 4230 PRINT'Desole mais mon auteur n e m'a pas apprisa faire cela.‘:RETU RN 4240 PRINT'Essayez un synonyme et j e serais peut- etre plus efficace.
”:RETURN 4250 PRINT'Quel dommage que je ne p uisse faire celapour vousRETURN 4260 PRINT”Vous connaissez visiblem ent plus de motsque moi !”:RETURN 4270 PRINT’Cette commande appartien t peut-etre a unautre jeu...":RETUR N 4280 PRINT'Quel dommage que je ne s ache pas ”+CS 1 ) +.' . ' : RETURN 4290 Hl=0:PRINT"Je ne connais pas 1 e verbe ";C$ Ci)+" ,":RETURN 4300 H1 = H1 +1:0N H1 GOTO 4310,4320,4 330,4340,4350,4360,4370 4310 PRINT'Very vach’tement sorry m ais j’entrave rien a ton baratin.
':RETURN 4320 PRINT'Perseverez et nous finir ons bien par nous comprendre R ETURN 4330 PRINT'C’est en forgeant que 1 on devient for- geronRETURN 4340 PRINT'DEFCINTCEI *SQR CPOKEC PEEK CCHRS)))))*ENTt JOYCABSCBINS)) . Vou s voyez bien que moi aussi je peux etre incomprehensibleRETURN 4350 PRINT”Peut-etre poétique mais pas franchement efficace ici !”:RET URN 4360 PRINT'Cent fois sur le metier tu remettras tonouvrageRETURN 4370 H1=0 :PRINT'Je pense que vous 1 e faites exprès pour me mettre en c olere.”:RETURN 5010 IF MCX,L)=0 THEN RETURN 5020 IF MCX,L)=46 THEN PRINT”Sortir RETURN 5030 IF
MCX,L)=42 THEN PRINT'Nord': RETURN 5040 IF MCX,L)=16 THEN PRINT'Est”:R ETURN 5050 IF MCX,L)=44 THEN PRINT'Sud":R ETURN 5060 IF MCX,L)=43 THEN PRINT'Ouest' :RETURN 5070 IF MCX,L)=40 THEN PRINT'Haut": RETURN 5080 IF HCX,L)=37 THEN PRINT'Bas':R ETURN 5210 IF OC 13) = 0 AND L=31 THEN PRINT 'Un tunnel sous-marin':RETURN 5220 IF L=13 OR L=14 OR L=17 OR L=1 8 THEN PRINT'Trou” 5230 IF L=13 AND C1=1 OR L=14 AND C 2=1 OR L=17 AND C3=l OR L=18 AND C4 =1 THEN PRINT'Trou bouché.':RETURN 5270 IF H=1 AND L=8 OR L=36 THEN PR INT'Une mongolfiere.':RETURN 5280 Z=INTC10*RNDC1))+l 5290 IF L=6 AND Z=1 THEN
PRINT“Le m aitre d’hotel avec deux bâtons de d ynamite ! ! ! ???':RETURN 5300 IF L=3 AND Z=3 THEN PRINT'Un d omestique avec une meute de chiens.
':RETURN 5310 IF L=7 AND Z=5 THEN PRINT'Un j ardinler au travai1':RETURN 5320 IF L=33 AND Z 5 THEN PRINT'Une chauve-souris passe.':RETURN 5330 IF L=27 AND Z 3 THEN PRINT'Vou s avez des toiles d’araignées dans les cheveux.”:RETURN 5340 IF L=25 AND Z 3 THEN PRINT'Un rat vous frôle la Jambe.”rRETURN 5350 IF L=4 AND Z=7 THEN PRINT'Un c rapaud saute dans 1’èau.”rRETURN 5360 IF L=8 AND 0C14)=0 AND Z 5 THE N PRINT'Une mouette affamée vole da ns le ciel."rRETURN 5370 IF L=2 AND Z=6 THEN PRINT'Un e cureuil vous observe de la cime d’u narbre.”rRETURN ELSE RETURN 6000 S=OrGOTO 1190 6100 IF OC 19)= 0 THEN
PRINT'Vous ave z déjà cet objet.':GOTO 1190 6115 IF 0C19) = 40 AND 0C7)=0 THEN OC
19) =OrI = I + Ir GOTO 1000 6120 IF OC 19) = 40 AND OC7)=L THEN
OC
19) =0r1=1+1rGOTO 1000 6130 IF OC19)=L THEN OC 19)=0rI=1 + 1r
GOTO 1000 ELSE GOTO 1990 6150 IF OC 13) = 0 THEN PRINT'Vous
l’a vez déjà.': GOTO 1190 6160 IF OC 13) = 40 AND L=14 THEN
OC I3 ) = 0 rI=1 + 1rGOTO 1000 6170 IF OC 13)=L THEN OC
13)=0: I = I + 1 : GOTO 1000 ELSE GOTO 1990 .
6200 REH 6210 COLOR 23,1rPRINT'Vous avez jus te assez de fbrce pour partir."rFOR X=1 TO 3000:NEXT XrCOLOR 7,0:S=1:L =11rGOTO 1000 6300 IF V=0 THEN PRINT'L’ours ne vo us laisse pas partirGOTO 1190 6310 L=19 rGOTO 1000 6420 LOCATE Z+1,Y:PRINT SPCC10):LOC ATE Z+2,Y :PRINT' |-1 6425 LOCATE Z+3,Y-1:PRINT' Ç 6430 LOCATE Z+4,Y-1 :PRINT' - 6440 LOCATE Z+5,Y-1 :PRINT' Ç 6445 LOCATE Z+6,Y:PRINT” Ç 6450 LOCATE Z+7,Y + lrPRINT" j 6455 LOCATE Z+8,Y+lrPRINT' | | 6460 LOCATE Z+9,Y+1 :PRINT” [ , 6470 LOCATE Z+10,Y+1 :PRINT” *** 6480 LOCATE Z+11,Y+1 :PRINT” '1 ”:LOCATE Z+12,Y-1 :PRINT” 6490 RETURN 6500
FOR X=1 TO 20 : PLAY”o6d64”: FOR Y=1 TO 50 :NEXT Y,X :RETURN 6550 CLSrPRINTrPRINT TABC5)’Commen construire une mongolf1ère ?” 6570 PRINT :PRINT TABC8)” 1 Ballon' 6575 PRINT TABC8)” 2 Source de cha eur” 6580 PRINT TABC 8)” 3 Fuel” 6585 PRINT TABC8)' 4 Panier” 6590 PRINT TABC8)' 5 Cable ou cord 6595 PRINT TABC8)” 6 Allumettes ou br iquet” 6600 PRINT 'A construire dans un 1 eu approprié.'
6605 LOCATE 25,8 :PRINT'Une touche our cont inuer...”;:CS = INPUTSC1 :GC 0 1000 7000 IF E=0 THEN PRINT'Pas trouvé.
RGOTO 1190 7030 IF L 16 THEN PRINT'Pas ici.'
GOTO 1190 7040 PRINT”Combinaison :' 7050 INPUT'Entrez le premier nombr - ,FC 1 ) rGOSUB 6500:IF FCDOSCUl EN PRINT'Mauvais”rGOTO 1190 7070 INPUT"Entrez le second nombre
- ',FC2)rGOSUB 6500:IF FC 2)C SC 2)T1 N PRINT'Hauvais”rGOTO 1190
7090 INPUT”Entrer le dernier nombr ,FC3) rGOSUB 6500:IF
FCSJOSO): EN PRINT”Mauvais”rGOTO 1190 71 10. F= 1 : PRINT' Cl i
ck ! ...... ...à l’intérieur i1 y a un testant t-” : GOTO
1190 7200 CLS:LOCATE 6,1rPRINT”, - 7225 PRINT”|”;SPCC37);”I'
7230 PRINT”) TESTAMES 7235 PRINT'|”;IpCC37 ;'I” 7240 PRINT'|
Moi,Mr. CRETAUX,leg tous biens |' 7245 PRINT”| a qui ouvrira ce
cof e- r 7250 PRINT”| 7255 PRINT'I”;!pCC37);'|' 7260 PRINT'L---
7265 PRINT' FELICITATI S ':KEY ON:END 8000 DATA 3,Un
ballon météo dégon é,3,28,Un petit po§le à bois,1,29 n grand
panier d’osier,12 8010 DATA 7,Des bûche s,40,45,Un r leau de
corde,17;46,Des allumette 15 8020 DATA 30,Un sac de toile, 18,5
n bateau gonflable,1,26,Un messag 8 8030 DATA 18,Un
filet,7,38,De s ch ssures de sport,10,41,Une hache,1 8040 DATA
27,Un masque de plongée 0,33,Une truite saumonée,29,20,Un
obelet en argent,19 r 8050 DATA 6,Une bouteille vide de c habl
is, 33, 25, Un 1 i vre , 1 4, 27, Un port, rait of Mr. Stone,16
8060 DATA 31,Un tuba,40,28,le Manoi r du Mystère,9,28,Le Manoir
du Myst ère, 1 8070 DATA 12,Une vieille cabane aba
ndonnée,36,36,Une table en bois,37, 2,Une credence en bols, 14
8080 DATA 8,Un coffre,40,9,Une cais se de Chabl1s,18,1,Des
arbres,2 8090 DATA 30,Une porte,20,30,Une po rte,16,29,Un ours
sauvage,18 8100 DATA 4,Le Grand Bazar,9,17,Un
escal1er,19,22,Un•hopltal,9 8110 DATA Dans la cour,Dans une zon
e boisée,Dans une prairie,Le long d 'une crique glissante,Au
bord d'un lac,Dans la lande,sur un chemin cai llouteux 8120
DATA Au bord d'une gorge,Dans la rue principale,Dans le
bazar,Dan s 1’hopital,Dans le theatre.Dans un petit salon 8130
DATA Dans une etude,Dans un ba lcon.Dans une tribune,Dans un
atriu ?,Dans la partie ouest d'une cave A vin,Dans la partie
est d’une cave à vin 8140 DATA at top of an air way,A la sortie
d'un conduit,A un tournant du conduit,Une intersection de cond
uits,A la sortie d'un conduit,a un tournant du conduit 8150
DATA A une sortie du conduit,A la sortie du conduit,Sur le
lac,Da ns la baie sud,Sous la surface du 1 ac.Sous la surface
du lac 8160 DATA Le long d'une rivière sou terraine.Dans une
grotte,Dans un ba lion,Dans un ballon,Sur un plateau.
Dans la cabane Neg;?oSîin°S HORS-SERIE AMSTRAD 8170 DATA 43,2,44,4,0,0,16,1,44,3,4 2,9, 42, 2, 16, 4,0,0,43,3, 16,5,42, 1,43 ,4,0,0,0,0,44,9,16,7,0,0,43,6,16,8, 0,0 8180 DATA 43,7,0,0,0,0,44,2,42,6,0, 0,46,9,0,0,0,0,46,9,0,0,0,0, 46,9,44 ,13,0,0,42,12,16,14,‘44, 17,43, 13, 16, 15,44, 16 8190 DATA 43,14,0,0,0,0,42,14,43,17 ,0,0,46,1,42,13,16,16,16,19,0,0,0,0 ,43, 18,40,20,0,0,37, 19,0,0,0,0,46,1
3. 44.22.0.0.42.21.16.23.0.0 8200 DATA 43,22,42,24,44,25,46,14,4
4. 23.0.0.42.23.43.26.0.0.46.17.37.2 7, 16,25,46,
18,40,26,0,0,46,5,44,29, 0,0,42,28,0,0,0,0 8210 DATA
40,28,44,31,0,0,40,29,42,
30. 0.0.16.31.43.33.0.0.16.32.0.0.0, 0,
16,8,0,0,0,0,46,36,0,0,0,0,0,0,0, 0,0,0,46,36,0,0,0,0 8220
DATA Le trou est bouché.,Quelq ue chose est trop gros.,Il y a
un p apler avec un numéro.,13,14, 17, 18,2 1,24,26,27 8230
DATA LLE01,VANC01,BATTR02,CHET
03,IDE04,TTRA05,LLUM06,TTA07,VEC08, AS09,0110,RI SE
11,OUGE12,OUR13,ARESS 14,0UP02,ONST15,ASSE11,HERC16,ONNE1
?,EHOR18,ECEL19,ECR0C20,NTRE21,XAM1
?,MBAR22,ST23,MMEN24,NLEV24,RANCH25
,0UILL16,ABRIQ15,AIRE15,AIS15 sortie prévue le: 27novembre
8235 DATA ERME26.0NF43,AUT22.NVE27,
NSPE16.ETE28,IRE29,IS29,AISS28,ONTE
22,OURR31,ORD32,UVR33,UEST34,TE24,R
END24,0SE28,ASSE25,LONGE35,AS36,ARL
E37,ARTI18,ARS18,OUSSE12,EGAR38,AUV E39,UD40,ORTI18,ORS
18,OURN41,TILIS4 2,OLE22,OIR38,OIS38 8240 DATA
1,10,14,20,24,30,36,37,38 ,40,40,41,44,45,47,50,59,59,60,64,6
5,66,69,69,69,69,69 8250 DATA RBROI,RM0I02,LLUMET46,ALL
003,AZAR04,UFFE02,ATEA05,OUTEI06,UC
HE07,AS37,REDE02,OFFR08,AISS09,HABL
I10,RIQU11,ABANE12,AILLOI3.0NDUIT14
,HAUSS38,OUVE39,0RDE45,IRIG03,EH0R4 6,AU
15,ST16,SCAL17,ILET18,ORGE 19,OB
EL20,R0TTE21,0PIT22,AUT40,ACHE41,EU
23. AC24 8252 DATA IVRE25,0NG003,AGA04,EUBLO
2,ESSA26,ASQ27,ANOIR28 8255 DATA OTE26,ORD42,URS29,ÜEST43,
0RTE30.LACA02,APIER26,0RTRA27,LAGE1
1,0ELE28,ANIE29,AC30,UD44,UBA31,ROU
32,RUIT33,ESTA34,ABLE27,OILE27,UNNE L35,ABLE36 8260 DATA
1,4,11,22,24,27,28,31,34, 34,35,35,37,43,45,47,54,54,54,56,64
,64,53,53,52,52,52,52 8300 OPEN"i",1,-FIC.JER-:INPUT 1,L,
W,S,I,F,H,R,K,E,V,C1,C2,C3,C4,NSC] ,NS 2 ,NSC3),SS
i),SS(2),SS 3):FOR X=1 TO 3-3:INPUT 1,0(X :NEXT:CLOSE !
:RETURN 8400 OPEN"q“,1,"FIC.JER":WRITE 1,L, W,S,I,F,H,R,K,E,V,C1,C2,C3,C4,NS 1) ,NS(2),NS(3),SS 1),SS(2),SSC3):F0R X=1 TO 33:WRITE 1,0(X :NEXT: CLOSE 1 :CLS:KEY ON:END Réflexe Un simple jeu d'arcade diront certains.
Certes, mais il montre comment tirer parti des capacités des PC pour la création d'un programme de jeu en Basic.
100 COLOR 7,5 110 CLS 120 REM ************************* 130 REM * * 140 REM * REFLEXE * 150 REM * * 160 REM * IBM PC & COMPATIBLE * 170 REM * * 180 REM * -C- 1987 TILT N’CHVGA * 190 REM * * 200 REM ************************* 210 REM ************************* 220 REM * PRESENTATION * 230 REM ************************* 240 WIDTH 80 250 COLOR 6,3: L0CA.TE 6,35:PRINT "RE FLEXE' 260 COLOR 3,6:LOCATE 9,28:PRINT "-C
- 1987 TILT N’CHYGA J" 270 COLOR 1,0:LOCATE 12,32:PRINT CH RS
219)+" = 50 Points" 280 COLOR 4,0: LOCATE 14,32':PRINT CH RS (2
1 9) + " = * 1 VIE- 290 COLOR 14, 3 .-LOCATE 16, 27: PRINT “
Autre couleur = - 1 VIE' 300 COLOR 7,0 :LOCATE 22,28:PRINT "
Pressez une touche 310 COLOR 0,5:LOCATE 19,22:PRINT "P ressez
SPACE pour arrêter * baladeu r " 320 REM 330 RD = RD+1 :1 F
RD 250 THEN RD=1 340 RDS = INKEYS : IF RDSO" THEN 380 ELSE 220
350 REM ************************* 360 REM * DECLARATIONS * 370
REM ************************* 380 DIM PF 494,3) 390 RANDOMIZE
RD 400 VIE=6:INDIC= 2 : JEU=JEU+1 :CTAB =I0 00 :BN=0 :SC=0 410
REM ************************* 420 REM * MASQUE DE JEU * 430 REM
************************* 440 GOSUB 840 450 REM
************************* 460 REM * PIECES FOND * 470 REM
************************* 480 INCREM=0:REP=0:REJ=0 490 FOR 1=3
TO 21 500 SOUND INCREM+200,1 510 FOR J=3 TO 28 520
INCREM=1NCREM+1:INDIC=INT(RND*6 530
PF INCREM,1)=INT(RND*7)+8:IF PF INCREM,1)=14 THEN
PF(INCREM,1)=9 540 IF PF INCREM,1)=12 AND INDIC=2 OR INDIC=3
OR INDIC = 4 OR INDIC=5 0 R INDIC=6 ) THEN PF(INCREM,1 )=6 550
PF INCREM,2)=1 560 PF(INCREM,3)=J 570 LOCATE
PF INCREM,2),PF(INCREM,3 ):COLOR PF(INCREM,1),0:PRINT CHRS(2
19) 580 NEXT J 590 NEXT I 600 REM ************************* 610
REM * POGRAMME PRINCIPAL * 620 REM *************************
630 INCREM=0 640 FOR 1=3 TO 21 650 FOR J=3 TO 28 660
INCREM=INCREM+1 670 SOUND INCREM+200,2 680 LOCATE
PFCINCREM,2),PF INCREM,3 ):COLOR 15,4:PRINT '*' 690 KS=INKEYS
700 IF KS( " " THEN GOTO 710 ELSE GO TO 780 710 IF
PFCINCREM,1)=12 THEN VIE=VIE +1 : FOR K=1 TO 3:'S0UND 450,3:
SOUND 450,2: SO UND 450,1: NEXT : GOTO 730 720 IF
PFCINCREM,I)=9 THEN SC=SC+50 ELSE VIE=VIE-1 : FOR K=1 TO 3:
SOUND 450,2: SO UND 550,2: SOUND 500.2: NEXT 730 SOUND 500,2:
GOSUB 1070 740 PFCINCREM,1 =14 750 IF ASC C KS = 27 THEN
END 760 IF REP=1 THEN GOTO 400 770 IF REJ =1 THEN GOTO 480
780 REM PFC(CCPL-3)*26)+PC-2 ,1 =PF (INCREM,1) 790 ks = ” 800
LOCATE PFCINCREM,2),PFCINCREM,3 ):COLOR PFCINCREM,1),0:PRINT
CHRSC2
19) 810 NEXT J 820 NEXT I 830 GOTO 630 840 REM
************************* 850 REM * CADRE DU JEU * 860 REM
************************* 870 ’VIE=VIE SC=SCORE ÉN=BONUS H
S=HIGTH SCORE JEU=N• DE PARTIE 880 KEY OFF:WIDTH 40:AVP=0:ARP
= 6:CO LOR AVP,ARP:VIE=6:CLS 890
LC=28:HC=21:LD=2:FS=CHRSC219):C D=1:GOÔUB 950 900
LC=8:LD=2:CD=31:FS=CHRS(32):GOS UB 950 910
LC=6:HC=1:LD=4:CD=32:FS=CHRS(21
9) :GOSUB 950 920 LD=8:GOSUB 950 :LD=12 :GOSUB 950: LD=16:GOSUB
950:LD=20:G0SUB 950 930 GOSUB 1010 940 RETURN:’*** RENVOI AU
JEU *** 950 LOCATE LD-1,CD:PRINT CHRS (201)+ STRINGS(LC,CHR* C
205))+CHRS( 187) 960 FOR I=LD TO HC+LD 970 LOCATE I,CD:PRINT
CHRSC186)+STR ING*(LC,FS)+CHRS(186)
• 980 NEXT I 990 LOCATE LD+HC,CD :PRINT CHRS C 200) +STRING*C
LC,CHRS(205) +CHR*C188 1000 RETURN 1010 COLOR AVP,ARP:LOCATE
2,33:PRIN T -POINTS' 1020 LOCATE 6,33:PRINT "BONIFS" 1030
LOCATE 10,34:PRINT "VIES" 1040 LOCATE 14,33:PRINT "PARTIE" 1050
LOCATE 18,33:PRINT "HIGTHS- 1060 LOCATE 22,33:PRINT "SCORES"
1070 COLOR 14,0 :LOCATE 4,33:PRINT USING" ";SC 1080 LOCATE
8,33:PRINT USING’ ¦;BN 1090 IF SOCTAB THEN CTAB=CTAB+1000
:BN=500:REJ=1 :RETURN 1100 COLOR 15,0 1 1 10 LOCATE 12,33
:PRINT " 1120 IF VIE 0 THEN GOSUB 1190:REP=1 :RETURN 1130 IF
VIE 6 THEN VIE=6 1140 LOCATE 12,33:PRINT STRINGSCVIE ,CHRS(2 )
1150 COLOR 14,AVP 1160 LOCATE 16,33:PRINT USING" •; JEU
1170 LOCATE 20,33:PRINT USING" • ;HS 1180 RETURN 1190 REM
************************* 1200 REM * NOUVELLE PARTIE * 1210 REM
************************* 1220 IF SC+BN HS THEN HS=SC+BN 1230
RETURN 1240 REM ************************* 1250- REM * FIN DU
LISTING * 1260 REM ************************* Tue mouches Vous
devez trouver sous quelle tapette est la mouche. Si vous
réussissez, vous l'écrasez et récoltez des points. Facile, non?
10 ****************** 20 •** TUE MOUCHE ** 30 ’***************** 40 ’ 50 CLEAR 52 ’ON KEY(10) GOSUB 9000:KEY(10) 0 N 60 GOSUB 1730 70 SCREEN 1 80 KEY OFF 90 CLS 100 COLOR 0,0 110 OPTION BASE l 120 DEFINT X,Y 130 DIM F0(21),F1(21),F2(21 140 DIM SUAT(714) 150 DIM X(3),Y(3) 160 DELAI=3000 170 ’ 180 ’ DESSIN DE LA MOUCHE 190 BODYS="c1u5beld6r1u6bfld5" 200 URWINGS = "c3bu3brle 3rlg3rle 3" 210 ULWINGî='bg3bl7h311f31lh3" 220 DRWINGS="c3br6h311f31lh3" 230 DLWINGS= "bl5g311e31lg3" 240 DRAW BODYS+URWINGS+ULWINGS 250 DRAW -bd20br6‘ 260 DRAW BODYS+DRWINGS +DLWINGS 270 GET (131,91 -(152,103),FO 280 GET (
151,91)-(172, 103),FI 290 GET (151, 105 -(172,117),F2 300 ’ 310 • IMAGE DE LA TAPETTE 320 * CLS 330 LINE (0,50)-(75,135),3,BF 340 FOR X = 5 TO 65. STEP 10 350 FOR Y = 55 TO 125 STEP 10 360 LINE (X,Y)-(ÎC + 5,Y+5),0,BF 370 NEXT Y,X 380 FOR Y = 106 TO 135 390 IF Y 111 THEN CLR=3 ELSE CL 0 400 DRAW -c=clr; bmO,=y; m+25,25 25,0 a + 25,-25 " 410 NEXT Y 420 LINE (30,136)-(45,199),1,BF 430 GET (0,50)-(75,199),SWAT 440 * 450 * DESSIN DU BORD 460 CLS 470 LINE(0,0)-(319, 199),,2,BF 480 LINE(9,9)-(310,190),3,BF 490 ’ 500 ' PROCHAINE MOUCHE 510 LINE(15,15)-(304,184),0,BF 520 FOR I = 1 TO 7+5*RND 530
FLY=INT(3*RND+1) 540 BRUIT=0 550 SOUND 47,0 560 SOUND 63+7*RND,999 570 WHILE BRUIT DELAI 580 PUT(74*FLY., 67 ), F1 ,PSET 590 PUT(74*FLY,67),F2,PSET 600 BRUIT=BRUIT+99 610 WEND 620 SOUND 47,0 630 PUT(74*FLY,67),F0,PSET 640 NEXT I 650 ' 660 'LES TROIS TAPETTES A L'ECRAI 670 FOR SWIPE = 1 TO 3 680 SOUND 999,1 690 PUT (87*SWIPE-51,35),SWAT 700 NEXT SWIPE 710 ' 720 ' REPONSE 730 KS = INKEYS 740 IF KS "" THEN 730 750 LOCATE 3,7 760 PRINT "Sous quelle tapette C ,3) ?* 770 KS=INKEYS 780 IF KS = -" THEN 770 790 IF KSO" 1 " AND KSO"2" AND K- "3" THEN 770 800 JERO=VAL(KS) 810 LINE
(87*JERO-51,35)-(87*JER( 4,184),0,BF 820 IF JERO ‘FLY THEN 1260 830 ' 840 ’ 850 DELAI=.7370001*DELAI 860 GOSUB 1490 870 LOCATE 3,7 880 PRINT -MORTE ! ! ! ‘ ;TAB(37); 890 SPOT=74*JERO+9 900 FOR I = 0 TO 40 910 FREQ=99*SIN(2.1-1 17 '3+678 920 SOUND 99,0 930 SOUND FREQ,2 940 IF I MOD 3=0 THEN DRAW "bm ot;,67" 950 CLR=INT(3*RND+1) 960 DX=INT(9*RND-4) 970 DY=INT(9*RND-4) 980 DRAW "c=clr; n+=dx;,=dy;" 990- NEXT I 1000 LINE (15,15)-(304,184),0,BF 1010 IF RK=99 THEN 1620 1020 IF RK ( 11 THEN 1100 1030 ’ 1Û40 ’ PASSAGE AU DEUXIEME N1VEA 1050 RK=1 1060 LINE 15,15)-(304,184),0,BF 1070 LOCATE 12,4
1080 PRINT "Vous n’Btes plus un teur 111- 84, bd Beaumarchais - 75011 PARIS Métro : Bastille ou Chemin-Vert Tél : 43.38.60.00 LA BOUTIQUE DU COMPATIBLE U a - . ...» J 1 J 4.n* Nos ordinateurs sont vendus avec certificat de test Descriptif technique commun aux JASMIN-TURBO CLAVIER MÉCANIQUE DE QUALITÉ
- Typé AZERTY (français) 84 touches.
Liidicatimis lumineux pour les touches "CAPS LOCK" el "NUM LOCK' SYSTEMES D'EXPLOITATION DOS PLUS de Digiial Research inc compabbicCRi'M86et MS.00S2.tl.
- GEM, gestionnaire d'enviroinieinunl graphique (Graphie
tnvîronnsmenl Manager» de (lignai Research.
- MS D0S.3X le système d'exploitation standard Mut IBM PC iXT PC
AT ou compatibles de Mtcrosoli LANGAGE
- TURBO PASCAL Dt BORLAND. |j vendu au monde
- GW BASIC de Miciosatt.
LOGICIELS G-MANAGER DE T.R.A.N. intégrateur bureautique corn portant traitement de texte relié à une base ce fiches à accès multl-critères. G-MANAGER fonctionne sous GEM ¦ MASTER MIN. logiciel télématique
- SUPER CALC 3 de Compute* Associais puissant et lapide tableur
gestionnaire de données. Visualisation dus résiii- tais sous ia
larme de 7 graphiques différents SOURIS ¦ KkiÊD i' Vît y .'.'i
e sirnclur* le plus
• JASMIN TURBO FIRST 256 K RAM Carte MGA Compatible HERCULES -
Une sortie parallèle - DOS PLUS - TURBO PASCAL - Alimentation
150 W - 1 lecteur 5" 1 4.
4730 F TTC
• JASMIN TURBO HQ 20 640 RAM - Souris - DOS PLUS - GEM • TURBO
PASCAL - MASTER MIN - MS DOS 3.x - GW BASIC SUPER CALC 3 ¦
Alimentation) 50 W-1 lecteur 5" 1 4 -1 disque dur 20 MB rapide.
12790 F TTC
• JASMIN TURBO HQ 22 Semblable au HQ 20 avec 2 lecteurs 5" 1 4.
13990 F TTC JASMIN AT 32
• Compatible IBM AT 512 Ko, double vitesse commulable au clavier
6 Mhz et 12 Mhz.
• Carte monochrome compatible Hercules.
• 2 ports imprimantes, 1 port série
• 1 lecteur 1.2 Mo et 1 lecteur 360 Ko.
• 1 disque dur de 32 Mégaoctets
• Clavier AZERTY PRO 102 louches avec flèches séparées MS-DOS
3.3. + GW BASIC.
• Tableur SUPERCALC 3 de Prix indicatu ttc au 01 07 8? Photo non
contractuelle Pour recevoir une documentation, cerclez le n"
48, page 182 13790 F TTC 14990 F TTC 15590 F TTC 17750 F TTC
16790 F TTC TRANELEC 300 3990 F TTC TENEZ-VOUS AU COURANT
Caractéristiques techniques :
- Signaux : cartes adaptées aux micro-ordinateurs.
- Capacité : 300 VA.
- Batteries : 6 AH X 2.
- Autonomie : exemple : 20 mm pour JASMIN TURBO HQ 20 avec écran
couleur.
- Commutation rapide : 6 millisecondes.
- Sorties : 2 prises aux normes françaises en face arrière.
RESEAU TOP-NET Le réseau local TOP-NET permet de relier jusqu'à 64 PC AT ou AT pour partager les ressources des disques durs, des disques souples.
Il peut, en outre, gérer jusqu'à 15 imprimantes reparties sur le réseau.
Très facile â installer sur une boucle allant jusqu'à 1 300 mètres, sans répétiteur, qui n’altère en rien la vitesse de transmission des données, de I Mégabit seconde.
TOP-NET sélectionné par les spécialistes de reseau pour ses performances est aussi accessible à tous par sa simplicité d'emploi et nos prix très raisonnable.
RESEAU TOP NET STARTER KIT pour 2 postes comprenant 5 m de câble, logiciel et 2 interfaces CARTE par poste supplémentaire TOP BIOB DRIVER LOGICIEL + MANUEL CABLE SPECIAL équipé (le mètre) 6490 F TTC 3000 F TTC 990 F TTC 29 F TTC Tous ces produits bénéficient de la garantie étendue d’un an dont la maintenance sera assurée par te réseau national de laboratoire CGEE-ALSTHOM L’analyseur logique AL 50 24 voies, 50 Mhz 8000 F TTC Etonnant, non ?
- Fonctionne sur IBM PX XT ou AT et COMPATIBLES.
- Permet de visualiser 24 signaux simultanément.
- Fréquence d'échantillonnage jusqu'à 50 Mhz sur les 24 voies.
- Permet d'utiliser une trêquence d'échantillonnage externe.
- Sauvegarde des relevés sur disquettes et imprimantes.
- Conditions de déclenchement réglables en fonction des états
binaires des 24 signaux.
- Facilite la réparation ou la conception des cartes
électroniques tout en permettant de vérifier la fiabilité des
signaux logiques.
L’outil indispensable aux électroniciens A toute vitesse sans se serrer la ceinture ?
Carte 80286 SPEEDER La vitesse d’un AT dans votre XT pour 2990F TTC Multiple jusqu'à 7,5 lois la vitesse de votre PC tout en lui conservant sa compatibilité originale.
Microprocesseur 16 bits 80286 (le même que celui de l’AT).
Mémoire cache intégrée, accès mémoire plus rapide 16 bits à la fois au lieu de 8.
Possibilité d’utiliser le coprocesseur arithmétique 80287 pour multiplier encore la vitesse de vos calculs.
UNITE CENTRALE H O. pour Haute Qualité. Chaque moflùte est équipé O'uiio carte JASMIN-TURBO. Des caries ‘CGA“ el "Multi 10” (saut TURBO FIRST».
• Cane JASMIN-TURBO Microprocesseur 808B-? Ronchonnant r. la
vitesse TURBO fi MH? Ou à A.77 Mhz (vitesse d'IBM PC XT),
vitesse commutables au clavier
- Mémoire vive centrale Ce 640 klio-oclets directement sm ta
caite principale.
- 8 connecteurs longs d'extension au (armai IBM
- Emolaiemetil pièvu par t'adjoncticn de co-pioiesseui 8087
protection de t'uliiisation du Reset par cie
• Carte 'CGA" (Couleur Graphique Adaptateur). Adaptateur au
standard IRM monochrome ou couleur, mode texte 60 ou 8G
caractères sur 25 lignes, 16 couleurs, mode graphique 320 x
2Gû points (J couleurs) 640 x 200 points i?
Couleurs).
- Connecteur pour ‘Stylo optique" sm la carie
- I sortie vidéo composite couleur, t sortie vidéo composite N ei
B.
- I sortie RVB
• Carte MGA (Monochrome Graphie Adaptateur) : rèsclu- lion
graphique 720 x 348. Mode texte 4.0 ou 80 caractères sur 25
lignes.
- I sortie monochrome Haute Résolution 19 mornes)
- 1 sortie pour ‘Stylo optique*.
- 1 sortie imprimante ;25 broches
• Carte Muiti I O :
- Hoiloge 'Caiencnef permanent sauvegardé par batterie
auto-rechargeable
- 2 poils série RS 232-Cdont un équipé. La place est prévue cour
te rajout du 2e poit directement sur la même carie 1 sortie
parallèle CENTRONIC par imprimante.
‘ 1 entrée joyslick au slandard IBM ' Alimentation ventilée à découpage 150 W Boîtier métallique à ouverture rapide vers le haut donnant accès facile aux cartes électroniques
• JASMIN TURBO HQ 2 640 K RAM - Souris - DOS PLUS - GEM - TURBO
PASCAL - MASTER MIN - Alimentation 150 W - 2 lecteurs 5" 1 4.
7690 F TTC JASMIN TURBO HO 2 transformé on analyseur logicue par adjonction de la carte AL 50.
I090 PLAY‘MF 03 T200 L5 MS cde.cffc
d. cde.cf fcd..." l100 IF RK 12 THEN 1180 1110' 1120 ' PASSAGE
AU TROISIEME NIVEAU 1130 RK = 2 DES LISTINGS POUR VOTRE PC Si
vous cherchez de nouveaux programmes en Basic pour votre PC,
vous en trouverez dans le prochain Micro Jeux de Tilt, à
paraître début janvier
1988. Il contiendra de nombreux programmes pour tous les
compatibles PC (160 pages de listings).
N’hésitez pas à nous écrire si vous souhaitez en voir paraître régulièrement dans Tilt ou dans Micro Jeux.
1140 LINE 15, 15)- 304, 184),0,BF 1150 LOCATE 12,4 1160 PRINT'WOW! Vous Btes un pro !"
1170 PLAY'MF 03 T200 L5 MS CC9.CC9. e fgedccf fcd 1180 LINE (15,151-C304,184),0,BF 1190 LOCATE 12,4 1200 PRINT'Oh oh! Une mouche supers on ique ..." ; 1210 FOR I = 1 TO 999 1220 NEXT I 1230 GOTO 510 1240 ' 1250 ' RATE 1260 DELA 1 = 1.47*DELAI 1270 IF DELAI 3000 THEN DELAI=300 0 1280 GOSUB 1490 1290 LINE (87*FLY-51,35)-C 87*FLY + 24 , 184),0,BF 1300 LOCATE 3,7 1310 PRINT "Whoops, elle s'en va."; TABC37); 1320 SOUND 57,47 1330 FOR I = 1 TO 100 1340 PUT 74*FLY,67),F1,PSET 1350 PUT (74*FLY,67),F2,PSET 1360 NEXT I 1370 LINE C 15,15 -C304, 1841,0,BF 1380 LOCATE 12,7 1390 IF DELAI = 3000 THEN
MS="I1 en vient une autre ..." 1400 IF DELAI 3000 THEN M$ =’I1 en vient une plus lente ..." 1410 PRINT MS; 1420 IF VITE 9000 THEN RK=I 1430 IF VITE 8000 THEN RK = 0 1440 FOR I = 1 TO 999 1450 NEXT I 1460 GOTO 510 1470 ' 1480 ' CALCUL DU SCORE 1490 VITE= 3000-DELAI *10 3 1500 IF VITE 0 THEN VITE=0 1510 LOCATE 25,5 1520 PRINT USING "Vitesse = ";V I TE; 1530 IF VITE RECORD THEN REC0RD=V ITE 1540 LOCATE 25,22 1550 PRINT USING "Record = » ";RE CORD; 1560 IF VITE 8000 AND RK 1 THEN RK= 1 1 1570 IF VITE 9000 AND RK 2 THEN RK= 1 2 1580 IF VITE 9999 THEN RK=99 1590 RETURN 1600
' 1610 ’ Meilleur score possible 1620 LOCATE 10,5 1630 PRINT "VOUS L’AVEZ FAIT !! AUC UNE ERREUR ! ! ! * 1640 LOCATE 12,5 1650 PRINT "Bienvenu dans la profes slon !"
1660 PLAY "T169 L9 MS abcdefgacegec acgfedfdfdgdccedabbcaegfc" 1670 BGD = INTCRND * 6) 1680 PLT = INTCRND * 2) 1690 COLOR BGD,PLT 1700 GOTO 1660 1710 ’ 1720 ’ TIRAGE ALEATOIRE 1730 RANDOMIZE VALCMIDSCTIMES,4,2)+ RIGHTS(TIMES,2)) 1740 RETURN Café Vous connaissez tous le jeu des allumettes, ici le principe est identique mais avec des grains de café.
1 00 REM****»*'***** *****************
* ***** 110 REM* 120 REM* CAFE * 130 REM*
* • 140 REM* Pour IBM PC & Compatibl es * 150 REM* 160 REM* -C-
1987 TILT N’CHY GA * 170 REM* * 180
REM****************************
* ***** 190 REM 200 REM****************************
* ***** 210 REM* DECLARATIONS * 220
REM****************************
* ***** 230 DIM ALUCNA) 240 CLS 250 COLOR 0,7;GOSUB 810 260 GOSUB
610 270 GOSUB 740 280 RANDOMIZE H 290
REM****************************
* ***** 300 REM* PROGRAMME PRINCIPAL * 310
REM****************************
* ***** 320 NA=INTCRND*37): IF NA 9 THEN GOT 0 320 330 GOSUB 540
340 COLOR 15,5:LOCATE 11,10:PRINT " COMBIEN VOUS EN
PRENEZ":PJS=INKEYS 350 PJ=VAL(PJS :COLOR 15,2:LOCATE 1
2,20:PRINT PJS 360 IFPJ 3 OR PJ 1 THEN GOTO 340 370 NA=NA-PJ
380 GOSUB 540 390 REM**************************».
* ***** 400 REM* TESTS * 410 REM***************************
* ***** 420 RA=NA-5:RA=RA 4 430 IF NA =1 THEN GOSUB 540: LOCATE
14, 15 : PRI NT "J’AI PERDU “:PG=PG+1:' OSUB 1080: GOTO 260 440
IF NA 5 THEN TEST=NA-1 450 IF NA 5 THEN NA=NA-TEST:LOCATE
10,10:COLOR 15,0:PRINT "JE PRENDS ; TEST ;' GR AIN CAFE": GOTO
500 460 IF RA-INT(RA)=.25 THEN NA=NA-1 LOCATE 10, 10:COLOR
-11,0:PRINT "JE RENDS 1 GR AIN CAFE" 470 IF RA-INT(RA1=.5 THEN
NA = NA-2: OCATE 10,10:COLOR 12,0:PRINT "JE P ENDS 2 GRA INS
CAFE" 480 IF RA-INT(RA)=.75 THEN NA=NA-3 LOCATE 10,10:COLOR
14,0:PRINT "JE RENDS 3 GR AINS CAFE“ 490 IF RA-INT(RÂ)=0 THEN
NA=NA- 1 :L CATE 10,10:COLOR 11,0:PRINT "JE Pfi NDS 1 GRAI N
CAFE" 500 IF NA = 1 THEN GOSUB 540:L0CATE 4,15:PRINT "J’AI
GAGNE ...":G0SUB 080:PP=PP+ 1:G0T0 260 510 FOR 1=1 TO 5:SOUND
234,2:NEXT 520 LOCATE 10,10:PRINT " 530 GOTO 330 540
REM***************************
* ***** 550 REM* AFFICHAGE GRAINS CAFI * 560
REM***************************
* ***** 570 COLOR 0,14:L0CATE 7,10:PRINT ' RAINS CAFE
RESTANT:";USINGNA 580 LOCATE 18,2:PRINT STRINGS C 37,!
) 590 LOCATE 18,2:PRINT STRINGî CNA, : 600 RETURN 610 REM****************************
* ***** ' 620 REM* CADRE PRINCIPAL * 630
REM****************************
* ***** 640 KEY OFF:WIDTH 40:C0L0R 13,0:CLS 650 LC = 38:HC = 21
:LD=2 :FS = CHRS(32): CD =1:GOSUB 670 660 RETURN 670 LOCATE
LD-1,CD :PRINT CHRS 201)+ STRINGS(LC,CHR$ 205) +CHRS 187) 680
FOR I=LD TO HC+LD 980 PrlNT "I -C- 1987 690 LOCATE I,CO:PRINT
CHRS(I86)+STR INGS LC,FS)+CHRS(186) 700 NEXT I 710 LOCATE
HC+2,CD :PRINT CHRS 200)+ STRINGS(LC,CHRS(205))+CHRS( 188) 990
PRINT "| TILT 720 COLOR 6,1:LOCATE 21,9:PRINT "pr endre 1-2 ou
3 grains" 730 RETURN 1000 PRINT "I N'CHYGA I IW 740
REM****************************
* ***** 750 REM* AFFICHAGES SCORES * 760
REM****************************
* ***** 770 COLOR 15,1:LOCATE 3,10:PRINT "P ARTIES GAGNEES : *
;USING" ";PG 780 COLOR 15,4:LOCATE 5,10:PRINT “P ARTIES
PERDUES : ",;USING“ff " ;PP 790 RETURN 800
REM****************************
* ***** 810 REM* PRESENTATION AVEC CODES A SCII * 820
REM****************************
* ***** 830 PRINT:PR!NT 840 PRINT " |- 850 PRINT "| * CELUI QUI
PR END LE DERNIER GRAIN DE CAFE A PERD U * 860 PrInT " 870
PRINT " Chacun s on tour on prend 1-2 ou 3 grains 880 PrInT 890
PRINT 0 0 o 900 PRINT " O 0 o 910 PRINT i mm 920 PrInT II mm
Iiiiyiiii J*e e'IJUli yjjyUijt INT ’llllll "PI 1040 AS=INKEYS
1050 H=H+1 : IF H 100 THEN H= 1 1060 IF As="" THEN GOTO 1040
1070 RETURN 1080 REM***************************
* ****** 1090 REM* ATTENTE SAISIE TOUCH E * 1100
REM***************************
* ****** 1110 COLOR 2,6:LOCATE 16,10:PRINT “ APPUYEZ SUR UNE
TOUCHE" 1120 ATS = INKEYS: IF ATS = "“ THEM GOTO 1 120 1130
RETURN 1140 REM***************************
* ****** 1150 REM* FIN DU LISTING * 1160
REM***************************
* ****** PC Jocker Un petit mobile doit récupérer des figurines
3Yec ses oreilles tout en veillant 0 ne pas en recevoir sur le
crâne. Facile?
Essayez pour voir... 1 *********************************
* *** 2 '* PC JOCKER * 3 ' * * 4 '* Jeu d'arcade pour compatibles
PC * 5 * * avec carte graphique * 6 ' * * 7 '* -C-1987 TILT
N'CHYGA 8 ' *********'A**********************
* *** 9 ’*** Présentation *** 10 WIDTH 40:KEY OFF 11 COLOR
15,9:CLS:LOCATE 2,14:PRINT "PC JOCKER" 12 COLOR 10,9:LOCATE
5,13:PRINT "R?
Gle du JEU" 13 COLOR 12,9 :LOCATE 7,10:PRINT CHR S 3)*" "+CHRS(4)*“ " *CHRS C5 + " "+CH RSC6) 14 COLOR 13,9:LOCATE 7,18:PRINT "= 100 Pts" 15 COLOR 14,9:LOCATE 9,2:PRINT CHRS
CI) +" Un jocker" 16 COLOR 13,9:LOCATE 9,14:PRINT "= 100 Pts +
500 Pts BONUS" 17 COLOR 15,9:LOCATE 13,1:PRINT "BO NUS O 5000
O Nouveau tableau + 1 vie" 18 COLOR 4,9:LOCATE 15,1:PRINT
"Réc eption avec les capteurs clignotan ts" 19 COLOR
14,9:LOCATE 17,i:PRINT "At temion la c "+CHRS ( 2 )'+" te
sinon -1 vie capi tal " 20 COLOR 14,9:LOCATE 19,1 :PRINT "Dé
placement mobile avec touches '4S ' 6S " 21 COLOR 15,4:LOCATE
21,1:PRINT “ LENT '2S MOYEN "1S NORMAL '0 S " 22 COLOR
15,9:LOCATE 23,23:PRINT ",F aîtes votre choix" 23 HAZ=HAZ*1
:1F HAZ= 200 THEN HAZ= 1 24 ES = INKEY S : I F ES = "" THEN
23 25 IF ES " 2 " AND ESO"l" AJ D ESO" 0" THEN 23 26
RANDOMIZE HAZ 27 ’*** Déclarations * ** 28 ’ 29 D1M
U(4),OS(4,28) 30 U 1)=12:U(2)=2:U 3)=5:U(4)=9:HS= 0
:SC=0:MARG = 5000 31 JEU = JEU + 1 :MARG = 5000: COL-20 :
VIE=6 : IF SC+BN HS THEN HS = SC+BN 32 SC=0:BN=0 33 - 34 '***
Nouveau tableau
* ** 35 ’ 36 SC=SC*BN:BN=0:GOSUB 102 37 GOSUB 77 38
HZC=INT(RND*28)+I:VZC=INT RND*4) + i 39 • 40 '*** Affichage du
mobile
* ** 41 ' 42 LOCATE 22,COL-1 :COLOR 29,0:PRINT CHRSl16) 43 LOCATE
22,COL:COLOR 14,0:PRINT C HRS 2) 44 LOCATE 22,COLt1 :COLOR
29,0:PRINT CHRS 17) 45 COLOR 14,0 46 IF DES 17 THEN DES =
DES+1 ELSE DE S=1:GOSUB 67 47 LOCATE 5+DES,HZC+1 :COLOR UCVZC),
0:PRINT OS(VZC,HZC) 48 FOR TEMPS=1 TO SLOW:NEXT TEMPS 49 LOCATE
5+DES,HZCH:PRINT " "i 50 GOSUB 55 51 GOTO 42 52 ' 53 '***
Déplacement du mobile
* ** 54 !
55 RS = 1NKEY S 56 1F RS " " THEN LOCATE 22,COL-1: PRINT " 57 IF RS=-4- THEN C0L=C0L-2:1F COL 3 THEN COL = 3 58 IF RS = "6" THEN C0L=C0L+3:IF COL 28 THEN COL = 28 59 IF DES =17 AND C0L-1=HZC THEN VIE = VIE- 1 :GOSUB 91 60 IF DES=17 AND (COL=HZC OR C0L-2= HZC) THEN SC=SC*I00:LOCATE 4,33:PEI NT USING • ";SC:S0UND 600,1 ELSE 63 61 IF OS(VZC,HZC)=CHRS(1) THEN BN = B N+500:LOCATE 8,33:PRINT USING " ";BN:S0U ND 300,2 62 IF BNOMARG THEN RETURN 36 63 RETURN 64 ’ 65 '*** Tirage au sort JOCKER
* ** 66 ' 67 HAZARD=INT(RND*2)+1 68 IF HAZARD = 1 THEN
OS(VZC,HZC) = 69 IF HAZARD = 2 THEN OS VZC,HZC)= C HRS(l) 70
LOCATE VZC+l.HZC+l:COLOR U(VZC), 0:PRINT OS(VZC,HZC) 71
VZC=INT(RND*4)+1:HZC=1NT RND*28) + 1 72 IF OS VZC,HZC) = " '
THEN 71 73 LOCATE VZC 1,HZC11 :COLOR U(VZC), 0:PRINT - • 74
RETURN 75 ’ 76 ’*** Paramétrage des atouts
* ** 77 ' 78 L 1S = " ":L2S=“":L3S=“”:L4S = "" 79 FOR 1=1 TO 27
STEP 2 80 0S(1,I)=CHRS(3):0S(2,I)=“ ":0S 3
,I)=CHRS(4):0S(4,I =" " 81 NEXT I 82 FOR 1=2 TO 28 STEP 2 83
0S(1,I)=- -:0S(2,I)=CHRS(5):0S 3 ,I) = " ":0S(4,I)=CHRS(6) 84
NEXT I 85 FOR 1=1 TO 28 86 L1S = L1S +OS(l,I):L2S =
L2S+OS(2,I : L3S =L3S +0S(3,1):L4S=L4S+OS(4,1) 87 NEXT I 88
COLOR 12,0:LOCATE 2,2:PRINT LIS: COLOR 2,0:LOCATE 3,2:PRINT L2S
89 COLOR 5,0: LOCATE 4,2-:PRINT L3S:C OLOR 9,0:LOCATE 5,2:PRINT
L4S 90 RETURN 91 ' 92 '*** Affichage VIES
* ** 93 ’ 94 LOCATE 12,33:PRINT " 95 LOCATE 12,33:COLOR
14,0:PRINT ST RINGS(VIE,CHRS(2)) 96 FOR K=1 TO 15: SOUND
450,.5: SOU ND 550,.5: SOUND 500,-5: NEXT 97 IF VIE=0 THEN
RETURN 31 98 RETURN 99 ' 100 '*** Initialisation écran
!0i*VIE=VIE+l:IF VIE 6 THEN VIE=6 102 ’ 103 KEY OFF:WIDTH
40:COLOR 0,4:CLS 104 ' 105 '*** Cadre principal
* ** 106 ' 107 LC=28:HC=21:LD=2:FS=-|-:CD=1:G0 SUB 132 108 • 109
’*** Cadre marque
* ** 110 ’ 111 LC=8:LD=2:FS=- ":CD=31:GOSUB 13 2 112 'CADRE SCORE
PARTIE 113 LC = 6:HC=1 :LD=4:FS = ¦ |" :CD=32 :GOS UB 132 114
'CADRE BONUS PARTIE 115 LD=8:GOSUB 132 116 'CADRE VIES 117
LD=12 :GOSUB 132 118 'CADRE PARTIE 119 LD=16:GOSUB 132 120
'CADRE MEILLEUR SCORE 121 LD=20:GOSUB 132 122 COLOR 14,4:LOCATE
2,33:PRINT "P OINTS" 123 COLOR 1,4: LOCATE 6,33:PRINT ”B0 NI
FS" 124 COLOR 2,4:LOCATE 10,34:PRINT "V I ES " 125 COLOR
7,4:LOCATE 14,33:PRINT "P ARTIE" 126 COLOR 3,4:LOCATE
18,33:PRINT "H IGTHS" 127 LOCATE 22,33:PPINT "SCORES" 128
RETURN 129 ’ 130 '*** Dessin cadre
* ** 131 ' 132 LOCATE LD-1,CD :PRINT "p"+STRING S(LC,¦-¦) + "¦."
133 FOR I=LD TO HC+LD 134 LOCATE I,CD:PRINT " | "+STRINGS(L C, FS) + " I " 135 NEXT I 136 LOCATE LD+HC,CD: PRINT "i-"+STRIN GS(LC," ")+"J" 137 COLOR 14,0:LOCATE 8,33:PRINT US ING" ";BN 138 COLOR 14,0:LOCATE 12,33:PRINT S TRINGS(VIE,CHRS(2) 139 COLOR 14,0:LOCATE 20,33:PRINT U SING" ";HS 140 COLOR 7,0:LOCATE 16,33:PRINT US ING" "; JEU 141 COLOR 0,4 142 RETURN 143 ' 144 '**.* Fin du listing
* ** 145 ' Les images fractales envahissent les écrans de nos
ordinateurs. L'utilisateur ébahi a cependant du ma) à saisir
les mystères qui les engendrent. C'est pourquoi nous vous
conseillons fortement de modifier les variables de ce listing.
De cette manière vous pourrez acquérir une connaissance
intuitive des principes utilisés pour les créer.
10 'FRACTALES PAR JEROME CRETAUX 20 DIM X(l),Y(l),L(ll),A(ll),B(ll) C 11),D 11),E 11 :SCREEN 1 30 HT=200 'HAUTEUR ECRAN 35 PI=ATN(1 ) *4 'CALCUL DE PI 40 JE= 30 'PARAMETRE D'AFFICHAGE 42 FOR K= 2 TO 6 'NOMBRE DE FI.GURES DE BASE 45 CLS 'ON PEUT SUPPRIMER LE CLS 50 N = 9 60 X(0)=0:X(l =HT 'LIMITE DE L'ECRA N EN X 70 Y(0)=HT 2:Y(1)=Y(0) 'LIMITE DE L 'FCRAN FN Y 80 L(0)=1 3:L(1)=1 6:L(2)=1 3:L(3)= 1 6 'FORMES DE LA COURBE 85 L(4)=1 6:L(5)=1 3:L(6)=1 6:L(7)= 1 3: L(8)= 1 3 90 A(0)=0:A(1)=PI 2:A(2)=0:A(3)=-P 2 95 A(4)=-PI 2:A(5)=-PI:A(6)=PI 2:A
7) =0:A(8)=0 100 D(7)=1 105 GOSUB 2000 108 NEXT K 1 10 FOR K= 1
TO 8 :CLS 120 N=3:CR=30 130 X(0)=0:X(1)=HT 140
Y(0)=HT 5:Y(1)=Y(0) 150 L(0)=.5:L(1)=L(0):L(2)=L(1) 160
A(0)=PI 3:A(1)=0:A(2)=-PI 3 170 B(0) = 1 :B(2)=I 175 GOSUB
2000 178 NEXT K 180 FOR K= 1 TO 6:CLS 190 N = 7:JE=0:CR = 0
200 X(0)=0:X(1)=HT 210 Y(0) = HT 2:Y(1) = Y(0) 220 L(0) = .5
:L(1)=SQR(5) 6:L(2) = 1 3 225 L(3)=2*L(1):L(4)=1 3:L(5)=L(1)
LC6)=L(0) 230 A(0)=0:A(1)=ATN(2):A(2)=PI 235 A(3) = -A( 1 ) :
A ( 4 ) = P I : A ( 5 ) = A ( 1 ) : ( 6 ) = 0 240
C(l)=l-C(3)=l:CC5)=l 245 GOSUB 2000 248 NEXT K 250 FOR K= 2 TO
4:CLS 260 N=7: 270 X(0)=HT 9:X(l)=8*HT 9 280
Y(0)=HT 5:Y(1)=Y(0 290 L(0) = SQR(1 7): FOR 1 = 1 TO 6:L(I
=L(0):NEXT 300 A(0)=-ATN(SOR(3 25)):A(1)=A(0) PI 3 305
A(2)=A(0)+PI:A(3)=A(0)+2*Pl 3 308
A(4)=A(0):A(5)=A(0)::A(6)=A(3) PI 310 B(1)=1:B(2 =1 :BC 6) = 1
320 E(1) = 1:E(2 =1:E(6) = 1 330 GOSUB 2000 350 NEXT K 400
END 1900 'SOUS-PROGRAMME PRINCIPAL DE ESSIN 2000 XD=X(0):YD=
Y(0):XA=X(1):YA-Y( ) 2100 XO=XD:YO=YD 2300
X1=INT(X0):Y1=INT(Y0) 2400 PSET (X1+JE.Y1-CR) 2500 IF XA XD
THEN AO=ATN((YA-Y ) (XA-XD)) ELSE AO=PI 2*SGN(YA-YD) 2600 IF
(XA-XD) 0 THEN AO=AO*PI 2700 LO=SOR((XA-XD)*2 + (YA-YD)-'2)
2900 1=0 3000 IF DN'K-l THEN 7000 3100
LL=L0:AA=A0:BB=1:CC=0:EE=I:TI I 4000 FOR J=K-1 TO 0 STEP -1
4100 R=N*J:T2=INT(T1 R) 4200 IF EE=1 THEN T3=T2 ELSE T3=N-
- T2 4300 AA=AA+BB*EE*A(T3):LL=LL*L(T3 4400
BB=BB*(1-2*B(T3)):CC=C(T3) 4420 DD=D(T3):EE=EE*(1-2*E(T3)) 4430
T1=T1-T2*R 4450 IF CC=1 THEN 4700 4500 NEXT 4700
XO=XO+LL*COS(AA :X1=INT(X0) 4800 Y0=Y0+LL*SIN(AA):Y1=INT(Y0)
4900 IF DD=1 THEN PSET (XI+JE.Yl- ) 4950 IF DD=0 THEN LINE
-(Xl+JE.Yl R) 5000 IF CC=1 THEN I=1+K ELSE 1=1* 5100 GOTO 3000
6000 'FIN D'UN DESSIN 7000 FOR 11=1 TO 20:AS=INKEYS:NEX 8000 A*
= "":WHILE AS = "":A$ = INKEYS: ND:RETURN
A. .. L’ANNUAIRE Indispensable ! Sans adresses, sans numéros de
téléphone, ce guide n’aurait plus de raison d’être et serait
voué avec raison à l’enfer de l’inutile Absolu. Voici donc
l’annuaire le plus complet de l’univers PC. Pour trouver le
logiciel de vos rêves ou la boutique la plus proche de votre
domicile... & I Annuaire AB SOFT, 13, rue Lacordaire, 75015
Paris,
(1) 45 75 55 66.
ACCESS SOFTWARE, voir US Gold France.
ACCOLADE, 1, Omston Lodge Old Farm Road (Middlesex), TW12 3 RM Hampton, Grande- Bretagne.
ACTIVISION, voir LORICIELS.
ADALOG, 115, av du Maine, 75014 Paris,
(1) 43 22 44 50.
ADDE MARKETING, 27, rue des Vignes, 75016 Paris, (1)45 27 9017.
AGFA-GEVAERT, 8, av. Ampère, BP 313,78054 St-Quentin-en-Yvelines, (1 ) 3043 95 00.
ALEPH 2, 33, av. Du Maine, 75014 Paris,
(1) 45 38 70 98.
AMERICAN ACTION, Box 10090, 200 43 Mal- mo, Suède -AMIE, 11, bd Voltaire, 75011 Paris,
(1) 43 57 48 20.
AMSTRAD, 72-78, Grande Rue, BP 12, 92312 Sèvres Cedex, (1)42 26 34 50 - ANDERSON JACOBSON, 86, av. Lénine, 94250 Gentilly,
(1) 46 57 1210.
APPLE FRANCE, ZA Courtabceuf, av. De l'O- céanie, 91944 Les Ulis, (1)69 28 01 39.
ARIOLASOFT, 44-46, rue de la Bienfaisance, 75008 Paris, (1)42 89 00 21.
ASSIMIL, 11, rue des Pyramides, 75001 Paris,
(1) 42 60 40 66.
AST, 22, rue du Clos Feuquières, 75015 Paris,
(1) 48 56 00 90.
ATARI FRANCE, 9, rue Senton, 92150 Sur- esnes, (1)45 06 60 60.
ATARISOFT, P.O. Box 61657, CA 94086 Sun- nyvale, USA.
ATTEL, 74, rue de la Fédération, 75739 Paris Cedex 15.
AZUR COMMUNICATION TELEMATI, 58, av.
Saint-Augustin, 06200 Nice, 93 21 16 32.
B. .. BASE 4, 11, rue Samonzet, 64000 Pau, 59 83 78 78.
BENSON, 48, rue des Vignerons, 94300 Vin- cennes, (1)43 7412 72.
BORLAND INTERNATIONAL, 65, rue de la Garenne, 92310 Sèvres, (1) 45 07 15 11.
BRODERBUND, voir ARIOLASOFT.
BROTHER, 8, rue Nicolas Robert. BP 141, 93623 Aulnay Cedex, (1) 48 69 96 16.
BULL, 121, av. De Malakoff, BP 193 16, 75764 Paris Cedex 16, (1 ) 45 02 90 90.
BVRP SOFTWARE, 18, rue Clapeyron, 75008 Paris.
C. .. CALCOMP, 40, rue Jean-Jaurès, Les Mercuriales, 93176
Bagnolet Cedex, (1)43 62 31 31 CALVACOM, 87, bd de Grenelle,
75015 Paris,
(1) 47 83 20 30.
CAMERON, 83, rue Michel-Ange, 75016 Paris,
(1) 46 51 29 77.
CANON (SCANNERS) = ASAP, 2, av. Des Chaumes, 78180 Montigny-le-Bretonneux,
(1) 30 43 82 33.
CITIZEN, voir GEVEKE.
COBRA SOFT, 32, rue de la Paix, BP 155, 71104 Chalon-sur-Saône Cedex, 85 93 20 01.
COCONUT INFORMATIQUE, 41, av. De la Gde-Armée, 75016 Paris, (1 ) 45 00 69 68.
COCONUTS S.E.C.I., 14, rue A. Legros, 21000 Dijon, 80 55 25 55.
COKTEL VISION, 25, rue Michelet, 92100 Boulogne-Billancourt, (1) 46 04 70 85.
COMDIS, Av. De l’Océanie, BP 90, 91943 Les Ulis Cedex.
COMMODORE, 152, av. De Verdun, 92130 Is- sy-les-Moulineaux, (1)46 44 55 55.
COMPAQ, 5, av. De Norvège, 91940 Les Ulis,
(1) 64 46 36 25.
COMPUTER ASSOCIATES, Immeuble le Doublon, 11, av. Dubonnet, 92407 Courbevoie Cedex, (1)49 04 44 28.
COMPUTER CONCEPT, 21, rue Tournefort, 75005 Paris, (1)47 07 5715.
COMPUTERLAND, 122, av. De Malakoff, 75116 Paris, (1)45 00 03 02.
COMPUTERVISION FRANCE, Tour Galliéni 2, 36, av. De Galliéni, 93175 Bagnolet,
(1) 43 60 01 57.
CONSEIL COMPUTER, 20-21, quai Cavelier de la Salle, 76100 Rouen, 35 63 36 06.
COPAM (BG DIFFUSION), 16-18, rue de la Mouche, 69540 Irigny, 78 50 58 52.
COR DATA, 23, rue Linois, 75724 Paris Cedex 15, (1)45 75 5215.
COSMOS CONSULTANTS, 5, rue Blanche, 75009 Paris, (1)48 7814 00.
CP SOFTWARE, 15, Lespard Road, N 19 5 N, Houdan, Grande-Bretagne.
CREATIC, 7, rue du Chant des Oiseaux, 78360 Montesson, (1)39 76 51 23.
D. .. D3M, 3-5, rue de Solférino, 92100 Boulogne- Billancourt, (1
) 46 09 03 11.
DATA GENERAL, 30, rue Grange Dame Rose, 92366 Meudon Cedex, (1) 46 30 24 30.
DICONIX, voir I2L.
DICTIONNAIRE ROBERT, 107, av. Parmen- tier, 75011 Paris, (1) 43 57 73 13.
DIGITAL RESEARCH, voir INNELEC.
DITECH, 59, av. Victor-Hugo, 75016 Paris,
(1) 45 00 58 04.
DONATEC, 118, rue Marcel Hartmann, 94200 Ivry-sur-Seine, (1) 45 21 44 77.
DYNAMIT, voir GLAAD.
E. .. EDISOFT, 11, rue Villaret-de-Joyeuse, 75017 .Paris, (1)46
22 71 71.
ELECTRON, 117, av de Villiers, 75017 Paris,
(1) 47 6611 77.
ELECTRONIC ARTS, 1820 Gateway Drive, California, CA 94404 San Mateo, USA.
ELEKTOR, BP 53, 59270 Bailleul.
EPSON, 114, rue Marius Aufan, 92300 Leval- lois-Perret, (1) 47 57 31 33.
EPYX, 3-5, rue de Solférino, 92100 Bouloqne
(1) 46 0903 11.
ERE INFORMATIQUE, 1, bd Hippolyte Marques, 94200 Ivry-sur-Seine, (1) 45 21 01 49.
F. ..
F. I.L. (France Image Logiciel), Tour Galliéni 2, 36, av. De
Galliéni, 93175 Bagnolet Cedex,
(1) 48 97 44 44.
FACIT, 308, rue du Président S. Allende, 92707 Colombes Cedex, (1) 47 80 71 17.
FIRST STAR, voir AMERICAN ACTION.
FNAC ETOILE, 26, av. De Wagram, 75008 Paris, (1)47 66 52 50.
FNAC MONTPARNASSE, 136, rue de Rennes, 75006 Paris, (1)45 44 3912.
FRANKLIN PARTNERS, 41-43, av. Marceau, 92400 Courbevoie, (1) 43 34 50 50.
FUJITSU, 207, rue de Bercy, 75012 Paris,
(1) 43 42 3515.
G. .. GALILEE INFORMATIQUE, 41, rue Galilée, 75016 Paris, (1)47
23 33 30.
GAME’S, Centre Commercial Vélizy II, 78000 Vélizy, (1)34 65 1881.
GENAPL, 68 bis, rue Réaumur, 75003 Paris,
(1) 42741657. ?
GENIE, 20, passage de la Bonne Graine, 75011 Paris, (1)48 20 23 06.
GENIE S.A., 8, rue Proudhon, 93210 La-Plai- ne-St-Denis, (1)48 20 23 06.
GENIUS SOFTWARE, 53, bd des Batignolles, 75008 Paris, (1)43 87 73 39.
GEVEKE ELECTRONIQUE, 2, rue des Peupliers, 92000 Nanterre, (1) 47 80 96 96.
GLAAD, 25, rue du Landy, 96210 La-Plaine- St-Denis, (1)48 00 29 33.
GOTO INFORMATIQUE, Centre Mercure, 445, bd Gambetta, 59976 Tourcoing, 20 36 32 23.
GOUPIL (SMT), 3, rue des Archives, 94000 Créteil, (1)43 991515.
GOVERN, 31, rue Etienne Marcel, 75002 Paris,
(1) 42 36 84 27.
GUFIH, 37, bd St-Jacques, 75014 Paris,
(1) 45 651011.
GUILLEMOT INTERNATIONAL SOFTWARE, BP 2, 56200 La Gacilly, 99 08 90 88.
H. ..
H. D.M. (H.D. MICROSYSTEMES), 67, rue Sar- toris, 92250 La
Garenne Colombes, (1) 42 42 55 09.
HANDSHAKE, 2, rue de l'Epine prolongée, 93541 Bagnolet Cedex, (1 ) 48 58 47 41.
HATIER, 8, rue d'Assas, 75006 Paris, (1) 45 44 38 38.
HAYDEN SOFTWARE, 600 Suffolk Street Lo- well, MA 01853, USA.
HENGSTLER, 94-106, rue Biaise Pascal, 93602 Aulnay-sous-Bois Cedex, (1 ) 48 66 22 90.
HES WARE, 150 North Hill drive, CA 94005 Brisbane, USA.
HEWLETT PACKARD, av. Du Lac du Bois Briard, 91040 Evry Cedex, (1) 60 77 83 83.
HITACHI FRANCE, 95-101, rue Charles Michel, 93200 Saint-Denis, (1) 46 21 60 15.
HONEYWELL, voir GEVEKE ELECTRONIQUE.
HYPER CB, 183, rue St-Charles, 75015 Paris,
(1) 45 58 28 35.
I. .. I2L, 40, rue des Vignobles, 78400 Chatou, (1) 30 71 30 20.
IBL, Résidence du Centre, 64600 Anglet, 59 31 96 05.
IBM Tour Franklin, 101, quartier Boieldieu, 92800 Puteaux, (1 ) 47 76 43 43.
IEEE CONTROL RESET, 34, rue de Turin, 75008 Paris, (1) 42 93 47 32.
IEF,217, quai Stalingrad, 92130 Issy-les-Moulineaux, (1) 45 571414.
INFO TECH, 10, rue Saint-Nicolas, 75012 Paris, (1) 43 44 06 48.
INFOCO, 7, rue des Pinsons, 78990 Elancourt,
(1) 30 51 37 30.
INFOCOM, 125, Cambridge Park Drive, MA 02140 Cambridge, USA.
INFOGRAMES, 79, rue Hippolyte-Kahn, 69100 Villeurbanne, 78 03 18 46.
INFOLOG, 41, bd Baille, 13006 Marseille.
INFOLOGIE, 36, rue des États-Généraux, 78000 Versailles, (1)39 51 10 11.
INFORMATION MONTAIGNE, 8, rue Pré-Be- nevix, 74300 Cluses, 50 98 85 12.
INNELEC, 110 bis, av. Du Général-Leclerc, bloc 1, 93506 Pantin, (1) 48 91 00 44.
INOVATIC, imm. «Les Quadrants» 3, av. Du Centre, 78180 Montigny-le-Bretonneux.
INTELLOG, 37, rue Doudeauville (Boîte 7), 75018 Paris, (1) 46 06 04 26.
ISE CEGOS, 27-33, quai Le Gallo, 92517 Boulogne, (1) 46 84 49 84.
ISTC, 3, rue Sainte-Félicité, 75015 Paris, (1) 45 32 80 01.
J. .. JANSENS SERVICES, 15B, av. Pierre-Nugues, 71100
Chalon-sur-Saône, 85 41 16 80.
JAPY HERMES PRECISA, 83, bd de Port- Royal, 75013 Paris. (1) 43 37 14 69.
JASMIN, voir TRAN.
JBG, 163, av. Du Maine, 75014 Paris, (1) 45 41 41 63.
JT DIFFUSION, 145, av. De Malakoff, 75116 Paris. (1) 45 00 00 01.
K. .. KA L'INFORMATIQUE DOUCE, 14, rue Magellan, 75008 Paris,
(1 ) 47 23 72 00.
KAYPRO FRANCE, 15, av. Victor-Hugo, 75016 Paris, (1) 45 00 45 41.
KORTEX, 71, rue Archereau, 75019 Paris, (1) 40 05 04 64.
KP SP, 15, av. Victor-Hugo, 75116 Paris, (1) 45 02 18 00.
KYOCERA, voir JAPY HERMES.
L. .. LA COMMANDE ÉLECTRONIQUE, 7, rue des Prias, 27920
Saint-Pierre-de-Bailleul.
32 52 54 02.
LA SECRÉTAIRERIE, 43, rue Beaubourg, 75003 Paris, (1) 42 77 85 00.
LANGAGE ET INFORMATIQUE, 14, bd Las- crosses, 31000 Toulouse, 61 23 25 08.
LEANORD, 221, bd Davout, 75020 Paris, (1), 43 64 46 57.
LOGIC STORE, 92, rue du Chemin-Vert, 75011 Paris, (1) 43 38 52 49.
LOGICIELS ET MEDIAS, 125, rue Saussure, 75017 Paris, (1) 46 36 91 17.
LOGITEC, 126, av. Victor-Hugo, 92100 Boulogne, (1)48 251325.
LOGITECH, 1111 Romanel Morges, Suisse.
LOISIR INFORMATIQUE, 39-41, rue de l’Oratoire, 14000 Caen, 31 85 18 77.
LORICIELS, 81, rue de la Procession, 92500 Rueil-Malmaison, (1) 47 52 11 33.
LOTUS, 6, rue Jean-Pierre Timbaud BP 219, 78051 Saint-Quentin Yvelines (1) 30 58 91 19.
M. .. MANNESMAN TALLY, 8-12, av. De la Liberté, 92000 Nanterre,
(1) 47 29 14 14.
MASTERTRONIC FRANCE, 83, rue Michel- Ange, 75016 Paris, (1 ) 46 51 29 77.
MAUBERT ÉLECTRONIQUE, 49, bd Saint- Germain, 75005 Paris, (1 ) 43 29 35 89.
MCC, 2, bd Rainier III, 98000 Monaco, 93 25 31 86.
MELBOURNE HOUSE LTD, Castle Yard Hou- se, TW 10 6TF Richmond, Grande-Bretagne.
MERCI, rue Ampère, ZI Ingre, 45140 Saint- Jean-de-la-Ruelle, 38 43 11 83.
MÉTROLOGIE, Tour d'Asnières, 4, av. Lau- rent-Cely, 92606 Asnières, (1 ) 45 90 62 40.
MGV ÉLECTRONIQUE, 7, rue Geoffroy-Saint Hilaire, 75005 Paris, (1) 43 36 80 80.
MICRO APPLICATION, 13, rue Sainte-Cécile, 75009 Paris, (1) 47 70 32 44.
MICRO CONNECTION, 4, rue Diderot, 92150 Suresnes.
MICRODEAL, 41, Truro Road, PL 25 5JC, St- Austell (Cornwall), Grande-Bretagne.
MICROFOLIE'S, 4, rue André-Chenier, 78000 Versailles, (1) 40 221 75 01.
MICROID, voir LORICIELS.
MICROMANIE, centre commercial Le Sillon, 44800 Saint-Herblain, 40 63 07 22.
MICROPRO FRANCE, 10, rue Navarin, 75009 Paris, (1) 42 80 58 84.
MICROPROSE FRANCE, 50, rue de la Lou- damine, 75017 Paris, (1) 45 22 57 01.
MICROSOFT, 519 Local Quebec, 91946 Les Ulis Cedex, (1) 64 46 61 36.
MICROSTORY, 14, rue de Poissy, 75005 Paris,
(1) 43 25 51 52.
MICROTEK (M.T.E), 69, rue Henri-Barbusse, 95100 Argenteuil, (1) 39 61 82 28.
MINDSCAPE, 3444 Dundee Rd., IL 60062, Northbrook, USA.
MPI, 17, rue Duperre, 75009 Paris, (1) 42 82 06 36.
MUSTANG TECHNOLOGIES, 144, rue du Théâtre, 75015 Paris, (1) 45 77 73 59.
N. .. NASA, 31, bd de Sébastopol, 75001 Paris, (1) 42 33 74 45.
NASA, 88, av. Du Maine, 75014 Paris, (1) 43 21 94 30.
NEC, 182, av. Charles-de-Gaulle, 92200 Neuil- ly-sur-Seine, (1) 47 47 51 09.
NÉOL, 4a, rue Nationale, 67800 Bischheim, 88 62 37 52.
NICOMACHUS, 241, av. D'Argenteuil, 92270 Bois-Colombes, (1)47 6008 96.
NUMERA, 11, rue Primatrice, 75013 Paris, (1) 45 87 17 56.
0. .. OCÉANIC ÉLECTRONIQUE, 97, av. De Verdun, 93230
Romainville, (1) 48 43 43 43.
OKI, voir MÉTROLOGIE.
OLITEC, 20, rue Remenauvilie, 54000 Nancy, 83 35 00 65.
OLIVETTI, 91, rue du Faubourg-Saint-Hono- ré, 75383 Paris Cedex 08, (1) 42 66 91 44.
OMEGA ÉLECTRONIC, 20, rue Matabiau, 31000 Toulouse, 61 63 99 02.
OMNIUM PROMOTION, 110, av. Marceau, 92400 Courbevoie, (1) 47 88 54 42.
OPIUM, 61, rue de l’Arcade, 75008 Paris, (1) 42 94 01 61.
ORDIVIDUEL, 22, rue de Montreuil, 94300 Vincennes, (1) 43 28 22 06.
ORIGIN SYSTEM, voir US GOLD France.
OUF, 10, rue Saint-Nicolas, 75012 Paris, (1) 43 44 82 65.
P. ..
P. INGÉNIERIE, 226, bd Raspail, 75014 Paris,
(1) 43 21 93 36.
PALAIS DE LA TV, Centre Commercial Place des Halles, 67000 Strasbourg, 88 22 05 88.
PANASONIC, 139-141, av. Charies-de-Gaulle, 92521 Neuilly-sur-Seine, (1) 47 47 11 06.
PARADOX, voir BORLAND.
PARIS SUD ÉLECTRONIQUE, 9, rue Salvador- Allende, 91120 Palaiseau, (1) 69 20 66 99.
PC USÉR CENTER, 100, rue du Faubourg Saint-Denis, 75010 Paris, (1) 42 46 42 68.
PENTASONIC, 13-10, bd Arago, 75013 Paris,
(1) 43 36 26 05.
INDICE NORTON 13,3 à 12,5 Mhz RECORD ABSOLU !!!
L’Fil ÉM AUTOTURBO laisse ses concurrents loin derrière Qu'est-ce que l’auto-turbo ? Il s’agit-d'un système de commutation automatique, exactement comme la transmission automatique d une voiture. Chaque fois que nécessaire votre ordinateur commute automatiquement et momentanément du mode TURBO
12. 5 Mhz au mode normal 6 Mhz. Quel intérêt , Garantie 2 Ans
ALSTHOM + 2 Drives + Disque Dur 20 MB + Souris + 1MB RAM
Rester dans le meilleur rapport de vitesse. Avec un AT Turbo
classique 6 8 Mhz (pour ne pas parler des 10 12 Mhz encore
très peu répandus! Vous risquez de vous planter très vite car
la plupart des cartes additionnelles sont conçues pour
travailler sous 6 Mhz et ça coince au-dessus !
15. 500 F H.T. Avec l'ABACUS AT 20 AUTOTURBO vous ne connaîtrez
pas de tels problèmes puisque vous passerez automatiquement
et MOMENTANEMENT sous 6 Mhz et cela vous assure A LA FOIS une
COMPATIBILITE TOTALE BIOS légal PHOENIX et la garantie d une
VITESSE CONSTANTE 13 FOIS PLUS RAPIDE QUE LE PC DE
REFERENCE.
2) La machine a aussi subi des tests rigoureux dans les
Laboratoires de CGEE ALSTHOM qui en assure la maintenance.
ABACUS, c'est un système complet : moniteur 12" ambre ou vert orientable et inclinable, microprocesseur 80286 8-12,5 Mhz. Turbosélectable clavier, touche reset. Emplacement pour co-processeur mathématiques en option. 1 MB RAM extensible à 3 MB, double sortie parallèle, sortie série, carte graphique monochrome couleurs. 1 clavier ergonomique 101 touches. 1 lecteur 1,2 MB. 1 lecteur 360 KO. 1 souris compatible Microsoft. 1 disque dur 20 M8. Alimentation 200W pour 15 500 F HT. Avec disque dur 40 MB 18 900 F HT. Trouvez mieux si vous pouvez !!! - ABACUS VOUS DONNE EN STANDARD CE QUE LES AUTRES
VOUS FONT PAYER.
ABACUS XT-20 AUTOTURBO Autres modèles 8 Mhz 20 MB 640 K RAM avec disque dur et deux lecteurs 360 KO souris, double port parallèle, sortie série garantie 2 ANS 11 500 F HT.
Modèles portables : ABACUS XT-P turbo avec moniteur ambre ou vert 9" 640K RAM alimentation 135W autocommutable. Poids 14 kg 2 lecteurs de 360 KO. Double sortie parallèle, sortie série, écran déconnectable de l'exténeur. Prix : 9 490 F HT.
ABACUS XT-20 P avec 2 drives et disque dur 20 MB : 13 490 F HT.
ABACUS LP : écran LCD 27 cm 649X200 pixels rétro-éclairé 640K RAM 2 drives 5.25". port moniteur externe alimentation 160W 5 slots dèxtension, poids 8 kg 13 000 F HT.
ABACUS L 20 P avec carte disque dur20 MO : 16.490 F HT.
Option couleurs carte CGA + moniteur 14” + 1 750 F H.T. Carte EGA + moniteur EGA 14' 4- 4 500 F. H.T. Garantie 2 ans pièces et main-d'œuvre dans toute la France par les 22 stations laboratoires du réseau CGEE Alsthom ' Garantie sur site 2 ans + 4 500 F HT. Prix variables en 'onction des circonstances du marchés. Revendeurs régionaux recherchés.
Pour tous renseignements ABACUS COMPUTERS 15, rue Erard 75012 PARIS. Tél. : 43.42.58.70. DEMONSTRATIONS SUR RENDEZ-VOUS SEULEMENT_ Pour recevoir une documentation, cerclez le n° 44. Page 182 RÉDACTION Rédacteur en chef : Jean-Michel Blottière Directeur artistique : Jean-Pierre Aldebert Rédactrice en chef adjointe : Anne-Sophie Dreyfus Secrétaire de rédaction : Catherine Bourrabier Rédaction : Jean-Loup Renault Ont collaboré à ce numéro : Mathieu Brisou.
Eric Cabéria, Jean Chagny. Jean-Philippe Delalandre. Rosario De Sanctis, Pierre Fouillet, Yves Halbran, Olivier Hautefeuille, Imagex Fabien Lacaf, Jean-Pierre Lalevée, Jean Lecante, Michel Maliarevsky, Bernard Martinez. Hugues Mayeux,
P. Menanteau, Alain Mirial, Sophie Piolet, Jean- Pierre Rayeroux,
Denis Scherer, Eric Tenin, Tera Conseil, Michaël Thévenet.
Maquette : Françoise Richard Secrétariat : Catherine Van-Cauwenberghe PUBLICITÉ Tél. : (16) 1.48.24.46.21 Directeur de la publicité : Dominique Bovio Chef de publicité : Anne Postel Exécution : Philippe Castagne Assistante : Brigitte Bessette ADMINISTRATION-DIFFUSION 2, rue des Italiens Tél. : (16) 1.48.24.46.21 Ventes : SOC, Philippe Brunie, 24, bd Poissonnière, 75009 Paris Tél. : (1)45.23.20.60 Tél. Vert: 05.21.32.07 (gratuit) Promotion : Bernard Blazin, Isabelle Neyraud Réalisation : Jean-Jack Vallet. Pascale Bruxelles EDITEUR Ce Hors-Série “ Compatibles PC-Tilt » est édité par Editions
Mondiales S.A. au capital de 10.000.000 F
R. C.S. Paris B 320 508 799 Durée de la société : 99 ans à
compter du 19 12 1980 Principal associé : Ségur Siège social :
2, rue des Italiens, 75440 Paris 9' Cedex Président-Directeur
général : Francis Morel Directeur délégué : Jean-Pierre Roger
La reproduction même partielle de tous les articles parus dans
la publication (copyright Tilt) est interdite, les
informations rédactionnelles publiées dans ce fascicule sont
libres de toute publicité.
Couverture : Jérôme Tesseyre (illustration), Patrick Verpeaux (photo) Compatibles-PC Tilt 2, rue des Italiens 75440 Paris Cedex 09 Tél. : (16) 1.48.24.46.21 Télex : 643932 Edimondi Tirage de ce numéro : 80.000 PERIFERIC, 26-28, rue Jean-Jaurès, 94350 Villiers-sur-Marne (1) 43 04 96 35.
PGM, 34 bis, rue Sorbier, 75020 Paris, (1) 43 49 48 48.
PHASE, 48, rue Sarrette, 75014 Paris, (1) 45 45 73 00.
PHILIPS, 5, square Max-Hymans 75740 Paris Cedex 15 (1) 43 2015 02.
PNB, 2-4, allée des Sources, Quai Galliéni, 92150 Suresnes, (1) 42 04 21 18.'
POLAROID FRANCE, 4, rue Jean-Pierre Tim- baud, 78390 Bois d'Arcy, (1) 346061 66 - PROFORMA PSI, 3, rue de Lorraine, 25000 Besançon, 81 82 24 51.
PSI DIFFUSION, BP 86, 77402 Lagny Cedex,
(1) 60 06 44 35.
Q. .. QUADRAM, 136, rue Perronet, 92200 Neuilly- sur-Seine, (1)
47 22 58 20 Raia RAINBIRD, voir INNELEC.
RANK XEROX, 12, place de l’Iris, 92071 Paris La Défense, (1) 47 62 10 38.
RC ELECTRONIC, 53, rue Victor-Hugo, 84100 Orange, 90 34 60 23.
RÈGLE A CALCUL (LA), 67, bd Saint-Germain, 75005 Paris, (1 ) 43 25 68 88.
REPTEC, 24, bd Anatole-France, 92190 Meu- don (1) 45 34 76 47.
RÉSEAU PLANÉTAIRE (LE), BP 3, 43260 Saint-Julien-Chapteuil, 71 08 73 49.
ROBTEK, Unit 4 Isleworth Business Complex, TW 7 GNL Isleworth, Grande-Bretagne.
RUN INFORMATIQUE, 62, rue Gérard, 75013 Paris, (1)45 81 51 44.
S. .. SAARI, 37 bis, rue de Villiers, 92200 Neuilly- sur-Seine,
(1)47 581242.
SANYO, 8, av. Léon-Harmel, 92160 Antony,
(1) 46 66 21 62.
SCOATEC, 26 bd Paul-Vaillant-Couturier, 94200 Ivry-sur-Seine, (1) 45 21 15 50.
SDI, 25, route de Montargis, 89300 Joigny, 86 62 06 02.
SEGA (MASTER GAMES SYSTEME), 170 quai de Jemmapes, 75010 Paris, (1 ) 42 40 58 48.
SEIKOSHA, 4-1-1 Taihei Sumida Ku, 130 Tokyo, Japon.
SEMAPHORE LOGICIELS, La Plaine, 1283 Genève, Suisse.
SHARP SBM, 53, av. Du Bois-de-la-Pie, 95948 Roissy Charles-de-Gaulle (1) 48 63 82 00.
SIERRA ON LINE, P.O. Box 485, CA 93614 Coarsegold USA.
SIVEA, 13, rue de Turin, 75008 Paris, (1) 45 22 70 66.
SOFRIG, 27, rue Léon-Loiseau, 93100 Mon- treuil, (1) 48 58 91 48.
SOFTISSIMO, 13, rue du Caire, 75002 Paris,
(1) 42 33 7710.
SOFTWARE TECHNOLOGIES, av. Des Andes, ZA de Courtabceuf, 91940 Les Ulis, (1) 64 46 4849.
SONY, 33, rue Madame de Sanzillon, 92110 Clichy, (1) 47 39 32 06.
SONY DIVISION ENTREPRISES, 15, rue Floréal, 75017 Paris.
SORBONNE INFORMATIQUE, 7, rue des Bel- qes, 06400 Cannes, 93 85 17 55.
SPECTRUM HOLOBYTE, voir INNELEC.
SSI, 1046 N av. Mountain View, CA 94043.1 Rengstorff, USA.
STAR, voirHENGSTLER.
SUBLOGIC CORPORATION, 713 Edgebrook Dr, IL 61820 Champaign, 217 359 8482.
SUPINFO, BP 210, 69740 Gênas, 78 90 22 74.
SYNATEL, 47, av. De Lorraine, 78110 Le Vési- net, (1) 39 76 07 68.
T. .. T2I, ZA de Courtabceuf, 91942 Les Ulis Cedex
(1) 69 28 85 50.
TALOR, 70, bd Flandrin, 75116 Pans.
TANDON, 165, bd de Valmy,92706 Colombes
(1) 47 6019 00.
TANDY, BP 147-CC Les Trois-Fontaines 95022 Cergy-Pontoise, (1 ) 30 73 10 15.
TATUNG, 33, av. Du Maine, BP 146, 7575e Paris Cedex 15, (1 ) 45 38 68 36.
TEKELEC AIRTRONICS, rue Charles-Verne BP2, 92130 Sèvres, (1) 45 34 75 35.
THOMSON COFADEL, 19, av. Dubonnet, BP 25, 92403 Courbevoie Cedex (1 ) 47 88 51 45.
TOEI, voir TRADI SON ELECTRONIQUE.
TOP TOOLS, Les Technodes BP 01, 78931 Guerville Cedex (1) 34 77 77 77.
TOSHIBA, 7, rue Ampère, BP131, 92804 Pu teaux Cedex, (1 ) 47 28 28 28.
TOTALE FORMATION, 114, av. Charles-de Gaulle,92200Neuilly-sur-Seine, (1)46 37 56 40 TOTO PC, 34 bis, rue Sorbier, 75020 Paris (1 43 49 48 48.
TRADI SON ELECTRONIQUE, 3, av. Du Ml Deveau, ZI Orly Nord, 91550 Paray-Vieille Poste, (1) 46 87 23 23.
TRAN, av. Lavoisier, ZI Les Fourches, 83161 La Valette, 94 21 19 68.
TRT TI, 5, square Max-Hymans, 75015 Paris
(1) 43 2015 02.
U. .. UBISOFT, 1, rue Félix-Eboué, 94000 Crétei
(1) 43 39 23 21.
UNIC SYSTEMES, 108, bd Richard-Lenoii 75011 Paris. (1) 48 05 63 80.
US GOLD FRANCE, BP64 Cité 3, rue de l’Arri vée, 75749 Paris Cedex 15, (1) 43 35 06 75.
V. . VICTOR, 296, av. Bonaparte, 92500 Ruei Malmaison, (1) 47 52
22 22.
VIDEO 32, 32, rue de Lancry, 75010 Paris, (1 42 0014 63.
VIDEO TECHNOLOGIE, 58, rue Clebert, 9230 Levallois-Perret, (1) 69 01 19 70.
VIDEOSHOP, 50, rue de Richelieu, 75001 P ris, (1) 42 96 93 95.
VIF, 5, rue de Bassano, 75116 Paris, (' 47 40 0911.
VISMO, 84, bd Beaumarchais. 75011 Paris. (’ 43 38 60 00.
W. .. WENDY, voir PENTASONIC.
WESTERN DIGITAL, 12, rue Auber, 75009 Pi ris, (1) 42 6610 20.
WINNER'S, voir VIDEO TECHNOLOGIE.
Y. .. YAMAHA, 1, av. Fief, 95310 Saint-Ouen-l'Ai mône, (1) 30 36
91 23.
Z. .. ZENITH DATA SYSTEMS, 167-169, av. P F casso, 92Ô00
Nanterre, (1) 47 78 1603.
Il est certains distributeurs sans lesquels numéro n'aurait pas pu être réalisé. Ils noi ont prêté des logiciels. Nous tenons à remt cier Electron, Genius, Guillemot Internation Software, Innelec, JBG, Numéra, Run Infc matique et Vidéoshop.
Ce numéro comporte un encart non folioté en pages 99 et 100 et un encart Enquête lecteurs non folioté en pages 181 et 182.
Directeur de la publication : Jean-Pierre Roger - Dépôt légal : 3 trimestre 1987 - Photocomposition : Composcop.e 75009 Pans - Photogravure : Chromo Graphique, 92400 Couftevoie - Imprimerie : Sima, Torcy-lmpression, 77200 Torcy - Distribution . N.M.P.P. Numéro de commission paritaire : 64671.
TILT MICROLOIS sonna lecteurs LE SERVICE LECTEURS TELEMATIQUE POURQUOI FAIRE?
Vous voulez obtenir une documentation, plusieurs documentations ou des renseignements complémentaires sur des produits annoncés dans ce numéro, utilisez les cartes réponses ci-contre du service lecteurs ou le service lecteurs Télématique TILT COMMENT FAIRE?
Chaque publicité comporte un code service lecteurs.
Si vous n’avez pas de Minitel ( voir ci-contre service lecteurs Télématique) alors suivez la démarche : Passez directement votre demande de documentation avec votre Minitel.
Pour utiliser le service lecteurs Télématique de TILT Microloisirs, composez le 36-15 code d'accès ADG, puis envoi; tapez TILT, puis envoi.
R TILT MICROLOISIRS HS PC COMPATIBLES 287 SERVHX LECTEURS - CARTE REPONSE 01 07 13 19 25 31 37 43 49 55 61 67 73 79 85 91 97 02 08 14 20 26 32 38 44 50 56 62 68 74 80 86 92 98 03 09 15 21 27 33 39 45 51 57 63 69 75 81 87 93 99 04 10 16 22 28 34 40 46 52 58 64 70 76 82 88 94 05 11 17 23 29 35 41 47 53 59 65 71 77 83 89 95 06 12 18 24 30 36 42 48 54 60 66 72 78 84 90 96 à remplir en capitale (lettres majuscules) Nom :_ . Prénom Adresse :_ Code postal :_ .Ville:. (!)
CERCLEZ... Cerclez sur l'une des cartes ci-contre les numéros des publicités qui vous intéressent ( cadre 1 ).
IDENTIFIEZ- VOUS... Remplissez le cadre 2 : le seul moyen de recevoir les documentations demandées.
REMPLISSEZ... Remplissez complètement le questionnaire du cadre 3 : il permettra aux annonceurs de mieux vous connaître.
DETACHEZ .
Détachez la carte împlie grâce aux perforations. Timbrez-la et postez- la le plus rapidement possible.
3) Possédez-vous un micro ordinateur?
Si, oui, de quelle marque?
Amstrad ? IBM ou compatible Atari ? Thomson Commodore ? Sinclair ?
?
?
?
X Apple Macintosh L . Prénom:.
3) Possédez-vous un micro ordinateur?
Si, oui, de quelle marque ?
Amstrad Atari Commodore Apple Macintosh ?
?
?
?
?
IBM ou compatible Thomson Sinclair Autres ?
?
?
?
X 01 07 13 19 25 31 37 43 49 55 61 67 73 79 85 91 97 02 08 14 20 26 32 38 44 50 56 62 68 74 80 86 92 98 03 09 15 21 27 33 39 45 51 57 63 69 75 81 87 93 99 04 10 16 22 28 34 40 46 52 58 64 70 76 82 88 94 05 11 17 23 29 35 41 47 53 59 65 71 77 83 89 95 06 12 18 24 30 36 42 48 54 60 6 72 78 84 90 96 mettre une croix dans les cases correspondantes 1 ) Etes-vous abonné ? Oui ? Non ?
2) Quel est votre âge ?
- 12 ans ? 30 -39 ans ?
12-15 ans ? 40-49 ans ?
16-20 ans ? 50-64 ans ?
21 - 24 ans ? 65 ans et + ?
25 - 29 ans ?
Mettre une croix dans les cases correspondantes 1 ) Etes-vous abonné? Oui ? Non ?
2 ) Quel est votre âge ?
- 12 ans ? 30- 39 ans ?
12-15 ans ? 40- 49 ans ?
16 - 20 ans ? 50- 64 ans ?
21 - 24 ans ? 65 ans et + ?
25 - 29 ans ?
TILT MICROLOISIRS HS PC COMPATIBLES 287 SERVICE LECTEURS - CARTE R&ONSE à remplir en capitale (lettres majuscules) Nom :_ Adresse :_ Code postal ? Autres ?
.Ville:. TILT MICROLOISIRS SBIVia LECTEURS POURQUOI FAIRE?
L£ SERVICE LECTEURS TELEMATIQUE Passez directement votre demande de documentation avec votre Minitel.
Pour utiliser le service lecteurs Télématique de TILT Microloisirs, composez le 36-15 code d'accès ADG, puis envoi ; tapez TILT, puis envoi.
Vous voulez obtenir une documentation, plusieurs documentations ou des renseignements complémentaires sur des produits annoncés dans ce numéro, utilisez les cartes réponses ci-contre du service lecteurs ou le service lecteurs Télématique TILT COMMENT FAIRE?
Chaque publicité comporte un code service lecteurs.
Si vous n’avez pas de Minitel (voir ci-contre service lecteurs Télématique) alors suivez la démarche : EDITIONS MONDIALES TILT MICROLOISIRS SERVICE LECTEURS 2, rue des Italiens 75009 PARIS CERCLEZ... © Cerclez sur l'une des cartes ci-contre les numéros des publicités qui vous intéressent (cadre 1 ).
IDENTIFIEZ- VOUS... Remplissez le cadre 2 : le seul moyen de recevoir les documentations demandées.
REMPLISSEZ.. Remplissez complètement le questionnaire du cadre 3 : il permettra aux annonceurs de mieux vous connaître.
EDITIONS MONDIALES TILT MICROLOISIRS SERVICE LECTEURS 2, rue des Italiens 75009 PARIS ® DETACHEZ... Détachez la carte remplie grâce aux perforations. Timbrez-la et postez- la le plus rapidement possible.
Et si on montait le son?
1
- Un seul drive. (2) - Disque dur 10 Mo. (3) - Disque dur 30 Mo
DDM = double drive monochrome 2 L'alimentation de l'interface
de puissance : l'interface de puissance étant alimentée en
+ 5 volts (une des tensions utilisées par les lecteurs de
disquettes), il suffit de souder une prise mâle sur le cordon
de l’interface prévu à cet effet. Cette prise est disponible
dans les boutiques délivrant les composants électroniques.
Une fois cette opération exécutée, on utilise un des cordons du floppy resté libre.
• L'alimentation externe du robot : les moteurs du Robotarm
étant alimentés par une tension de + 3 volts, il faut adapter
la tension du cordon des unités à disquettes. La technique
employée est celle dite du • diviseur potentiométrique ». Ce
n'est pas ia meilleure au niveau du rendement et de la
stabilité, mais c'est de loin la plus simple.
Il faut se munir de deux résistances (valeur 1 kilo-ohm, puissance 2 watts). Le schéma de montage est illustré en figure 2. Cette méthode porte les tensions de sortie à 2,5 volts au lieu des 3 volts requis. Les moteurs tourneront un peu moins vite, ce qui ralentira les mouvements du bras. R.D.S.

Click image to download PDF

Merci pour votre aide à l'agrandissement d'Amigaland.com !


Thanks for you help to extend Amigaland.com !
frdanlenfideelhuitjanoplptroruessvtr

Connexion

Pub+

52.8% 
11.7% 
4.7% 
3.6% 
3% 
2.3% 
2.2% 
1.5% 
0.9% 
0.8% 

Today: 3
Yesterday: 101
This Week: 297
Last Week: 665
This Month: 2739
Last Month: 2920
Total: 72349

Information cookies

Cookies are short reports that are sent and stored on the hard drive of the user's computer through your browser when it connects to a web. Cookies can be used to collect and store user data while connected to provide you the requested services and sometimes tend not to keep. Cookies can be themselves or others.

There are several types of cookies:

  • Technical cookies that facilitate user navigation and use of the various options or services offered by the web as identify the session, allow access to certain areas, facilitate orders, purchases, filling out forms, registration, security, facilitating functionalities (videos, social networks, etc..).
  • Customization cookies that allow users to access services according to their preferences (language, browser, configuration, etc..).
  • Analytical cookies which allow anonymous analysis of the behavior of web users and allow to measure user activity and develop navigation profiles in order to improve the websites.

So when you access our website, in compliance with Article 22 of Law 34/2002 of the Information Society Services, in the analytical cookies treatment, we have requested your consent to their use. All of this is to improve our services. We use Google Analytics to collect anonymous statistical information such as the number of visitors to our site. Cookies added by Google Analytics are governed by the privacy policies of Google Analytics. If you want you can disable cookies from Google Analytics.

However, please note that you can enable or disable cookies by following the instructions of your browser.

Visitors

Visite depuis
03-10-2004
Visite depuis
23-02-2014