Sponsors

FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Donc, voilà: non seulement pour ceux qui me l'ont demandé ouvertement, mais aussi pour tous les autres revendeurs Amiga, j'ouvre mes pages et je leur donne la parole. Si je recevais un courrier intéressant, j'en publierai des extraits dans une rubrique spéciale intitulée: "La parole aux Revendeurs". Ecrivez-moi!, je suis impatient de vous lire et connaître votre point de vue sur tout argument touchant à 1'Amiga. The Amiqans The Amigan Apprentice & Journeyman (en abrégé "Ihe Amigan") est la Newsletter officielle du Club "The Amigans" (Hatteras, N.C., U.S.A.). Beaucoup parmi vous m'ont demandé s'il serait possible de recevoir "un échantillon" avant de souscrire. Malheureusement je ne suis pas organisé pour cela. Tous les abonnemments sont expédiés directement des U.S.A. et je dispose seulement de mes exemplaires personnels. Pour le temps (et le coût) il est aussi impensable de la photocopier car chaque numéro fait, en moyenne, environ 60 pages ! Pour votre tranquillité je tiens à vous dire que "The Amigan" est en absolu la meilleure Newsletter existante pour Amiga. (Je le dis en connaissance de cause 'car je suis abonné à plusieurs Newsletters.) Il faut ajouter aussi que Dick Barnes (Président du Club et Editeur de la Newsletter) compte sur un Associated Editor d'exception: John Toebes dont les programmes (commerciaux et Domaine Public) sont appréciés au niveau international. Bref, si vous désirez exploiter à fond votre AMIGA, être à jour sur les nouveautés, lire des product reviews en profondeur', bénéficier de tutorials de première qualité, rassurez-vous: The Amigan vous apportera, tous les deux mois, plein d'informations et de réponses; même celleè pour lesquelles vous n'auriez jamais imaginé poser de questions.

Click image to download PDF

Document sans nom L’AMIGA» NEWSLETTER DE CUPERTINO CHANGE DE NOM lettre de cupertino u©y-u mm l'mæocm Amiga, Que De Vamiga Dans Votre Premier Journal Dédié AMIGA' Reportage exclusif de la plus grande exposition pour Vamiga à Los i Angeles CaL V ...toutes les nouveautés » américaines
- soft et hard Le Newsletter de Cupertino et toute l’équipe de
Gourou Méditation se trouveront dans noWages chaque imÉ?.
A la une: THW THREE STOO etSCULPT3-D GUERIF VOTR Le Royaume du King (voir page 26) Le magasin GLORIA a le plaisir d’informer son aimable clientèle que pendant le mois d’Avril tous les Samedi de 15.00 à 17.00 Monsieur Giorgio Cupertino sera à votre disposition dans nos locaux pour répondre à vos questions concernant l’utilisation de l’AMIGA Tous sont invités. Pour assister, il n’est pas nécessaire d’étre propriétaire d’un AMIGA, ni de l’avoir acheté chez nous. Tous les intervenants recevront un cadeau sur présentation du présent numéro de "A-News".
GLORIA - 7, rue de Millo - Monte-Carlo (P.té de Monaco) - 93.25.04.86 Horaires d’ouverture : 9.00 - 12.30 et 14.30.- 19.00 du Mardi au Samedi ?a A-News Bienvenue à A-News Dans nos pages se trouvent deux autres publications déjà connues des adeptes d’Amiga - "Cupertino’s Newsletter" et "Gourou Méditation".
La première était distribuée gratuitement depuis deux ans par son auteur, Giorgio Cu- pertino, un développeur Amiga résident à Monaco. C’est aussi la source la plus complète de listes, en français, de disquettes du domaine public disponibles pour l’Amiga.
Le "Newsletter", auparavant bimensuel, devient mensuel et sera publié à l’intérieur d’A- News.
"Gourou Méditation", pour sa part, est plus récent, son premier numéro bimensuel ayant paru en septembre. Fondé à Bayonne en 1987 par un groupe de Jeunes, il a connu un succès immédiat. Comme le Newsletter de Cupertino, il gardera sa propre identité à l’intérieur d’A-News, ses articles étant sous le sigle du gourou.
Que le lecteur ne s’étonne pas qu’un sujet soit traité par deux ou même trois auteurs différents dans un seul numéro - A-News est non seulement multi-tâches, il est aussi multi- opinions.et surtout indépendant.
Néanmoins, nous espérons proposer des rubriques séparées et régulières pour le son et la vidéo. Si vous êtes passionné par l’un de ces deux domaines, vos articles (avec photos, digitalisations ou dessins) seront les bienvenus. En fait, TOUS vos articles et lettres seront appréciés.
Un mot sur la distribution. Le nombre d’Amiga étant encore limité en France (bien moins que le nombre de kiosques), nous ne pouvons assurer la distribution que dans les kiosques importants. Pour être sûr de recevoir chaque numéro, abonnez-vous. Notez enfin que les petites annonces sont gratuites - profitez-en.
Ce numéro d’A-News (à l'exception de la partie "Newsletter"), a été mis en page avec l’Amiga, Professional Page, Prowrite, Di- giview, Deluxe Paint II et l’imprimante LaserWriter d Apple.
SOMMAIRE CUPERTINO L’homme du Newsletter .4 NEWS NEWS NEWS 5 AMIEXPO LOS ANGELES 6-7-8 RENCONTREZ LES GOUROUS ...9 THREE STOOGES Le jeu que tout le monde attend ......10. COMMENT GUERIR DU VIRUS 11 TRANSFERT AMIGA-IBM-ST ......11 CUPERTINO’S ALOHA NEWSLETTER 12 pages .13 KING OF CHICAGO ... 26 TOQUESTFOR 28 FAERYTALE .....29 STARBOARD Mégas supplémentaires pour TA1000....30 AMIGADOS Sous la loupe de
Jean-Pierre .31 WRITE & FILE Traitement de textes et fichiers ; 32 SCULPT 3-D 35 A-News est Édité ci publié par THE - _ NEWS, association loi 1901 à but non- lacratif, à St Aubin, 24500 Eymst.Tâ53- 24-51-61 a56-55-1006.
- ¦ *v A-News L’homme du AiohaNewdetter ?a Amigaville accueille
Vexpo "Mais, qui est-ce, Cupertino?" De nombreux possesseurs
d’Amiga en France ont dû se k demander. D était parmi les
premiers à s'identifier publiquement à la machine, en publiant
- gratuitement - k bimensuel "Cupertino’s Amiga Newsletter".
Ses pérégrinations autour du monde Amiga, d’un styk familier et
souvent amusant, sont vite devenues une source importante de
trucs et astuces pour des centaines d'abonnés.
Los Angeles, lieu de la' deuxième grande exposition américaine dédiée à Pamiga, était un choix naturel pour les organisateurs. C’est une ville phare pour la technologie, et c’est surtout un centre de production vidéo - un champ dans lequel l’Amiga surpasse de loin ses concurrents.
En dehors cfc l’exposition, il existe à Los Angeles une vaste communauté de possesseurs d Amiga, organisée en neuf groupes, lesquels forment k "Southern California Amiga Network". J’ai eu 1 oœasion de me rendre à l’une des réunions organisée par k LAAUG (Los Angeles Amiga Usas Group). Pas moins d’une centaine d'adhérents étaient présents pour écouter un court discours de deux représentants de Commodore Business Machines.
Sert "Menu du Jour" propose des sujets pour tous les goûts, saufi peut-être, les enthousiastes des jeux de commerce. Qu'il s’agisse de publication assistée par ordinateur (PAO), des avantages des (vrais) disquettes double- face, ou encore des problèmes d’interface d’imprimante, Giorgio Cupertino a son mot à dire.
Domaine Public Mais k service qui est peut-être k plus apprécie par ses lecteurs est celui d’organisateur et fournisseur de disquettes du domaine public.
On y trouve de tout; surtout des utilitaires correspondant à un grand nombre de besoins qu’on peut rencontrer au cours d’une utilisation régulière du Command Une Interfax
(CLI) ou même du Workbench. Un exemple typique: GO MF, tueur de
Gourous, qui se trouve sur la disquette Fish 95.
Akxs qui est-il, ce Cupertino? Malgré scs dons pour la communication écrite, Giorgio Cupertino est quelqu’un de plutôt discret, qui préfère travailler derrière les scènes. Il a oublié, par exemple, de nous envoyer sa photo pour accompagner cet artick.
C’est ennuyeux, car physiquement il n’est pas faeik à décrire - un homme de tailk moyenne, plutôt bien présenté, attentif, et tout- à-fait user-fricndly. Il habite avec sa femme Anna-Maria au coeur de Monte-Carlo, non loin du célèbre casino.
Sa profession principale, ccüe d'expert- ccnsesl pour des compagnies financières suisses et autres, est elle-même d'une nature discrète. C’est une profession qu'il partage avec sa femme. Notons toute-de-suite que Madame Cupertino, de nationalité italienne comme son mari, est dirigant de pcrtefeuük (Pcrtfolio Manager) d’une compagnie suisse, et spécialiste dans k marché des Euro- obligations. Ede est passkxmée d’Amiga corn- me son époux, et remplit krôk de secrétaire à la maison depuis 17 ans. Il n’est pas étonnant que Cupertino, capable de se trouver une fem- me pareSk, réussisse k métier
d’expcrt-conseil Dix fois plus rapide Révélation majeure de MJJigginbotlom, Product Manager Marketing: quelqu’un chez Commodore est en train de faire des miracles avec les dnvers d’imprimante. A l’exposition Comdex de Las Vegas, Commodore avait annoncé des vitesses d’impression en mode graphique six fois plus raides sous Workbench vl3. Or, c'est un dix fois qu’on doit attendre.
Malheureusement, je ne crois pas que ma DMP2000 peut aller à cetic viiesse, et Work- bench serait obligé de patienter.
Workbcnch 13 et Kickstart 13, annonçait
M. Higginboaom, serait disponibles en mars.
Kickstart 13 sera en ROM pour l’A2000 et l’A500, et sur disquette pour l’A1000. Les versions ROM et disquette seront identiques. Les prix? "Nous n’allons pas gagner de l’argent avec". La version 12 était vendu environ $ 15 à sa sortie.
E y a beaucoup de manettes nouvelles sur l’écran Préférences, y compris un réglage couleur pour que la couleur sur l'écran et la (selon une compagnk Suisse fl est parmi ks 20 meilleurs).
D y a huit ans Cupertino décida: "Un homme d’affaires qui ne sait pas se servir d'un ordinateur sera bientôt dépasse". D dit à sa femme "nous devons informatiser nous-mêmes, notre bureau de consultation, et nos propres sociétés".
Aujourd’hui il est spécialiste du "debugging", la recherche et identification des défauts dans ks programmes avant leur lancement sur k marché.
Une machine extraordinaire H raconte: "Quand nous avons acheté notre premier adinaieur, un Appk 11+ de 64K mémoire, nous étions étonnés par ses possibilités. Nous avens trouvé k monde cfc l’ordinateur si fascinant que nous avens commencé à apprendre, apprendre, apprendre. Et nous sommes toujours en train d’apprendre."
Les Cupertino, axere fidèles utilisateurs de plusieurs Appk E, ont aujourd'hui une dizain; d'ordinateurs chez eux. Es étaient parmi ks premiers possesseurs de l'Amiga et ont "craqué” devant la beauté et la puissance de la machine.
Son opinion d'expert en Amiga? 'C'est uic machine extraordinaire pour des utilisaleurs extraordinaires. VîvaAmiga!".
Couleur sur l'imprimante s'harmonisent.
La superbe Paint-Jct de Hewlett Packard est parmi ks imprimantes, mais il n’y a pas cfc driver Postscript Higginbottom affirmait que k seul ' avantage d’un driver Postscript serait d'imprimer "de très beaux pixels bien nets et bien camés."
Moniteur haute-résolution Ix moniteur monochrome non-entrclacé tant attendu par les utilisateurs de kgicicls de publication et dessin (PAO et DAO) serait disponible "dans k courant de l’année". D'une résolution de 1000 x 800, il serait capabk d’afficher la moefc haute-résolution sans scintillement. (A propos, à l’Ami-Expo j’ai posé la question de la date de disponibilité de ce moniteur à Mr Fêter Bcczor; Manager de Rclatkms-Clknls de Commodore Business Machines. Sa réponse: "Nous ne sommes pas des fabricants de moniteurs". A vous de déduire ce qu’O voulait me faire comprendre.)
La carte AT pour l'A2Û00 pose davantage cfc problèmes que prévu. Au Comdex la date de disponibilité était janvier. Maintenant c’est la "première moitié de l'armée".
Après une demi-heure de questions venant de la salk ks deux hommes de Commodore ont offickHeroent mis fin à leur interventioa Mais une heure plus taid ils n'avaient toujours pas réussi à quitter k club, étant arrêtés dans l’entrée par une fouk d’adhérents qui avaient encore des dizaines de questions à poser. Je les ai trouvé bien courageux, essayant de répondre à toutes sortes de questions, allant de prbblèmes de claviers en panne jusqu’aux astuces de programmation en C. Pendant tout ce tençs k "kiosque domaine public" écoulait ks dernières trouvailles comme cks petits pains, à trois dollars
la disquette pour ks adhérents et cinq dollars pour ks malheureux visiteurs comme votre représentant.
L’abonnement annuel de la LAAUG est de 25 dollars par an. Ceci donne droit à un journal mensuel, accès au LAAUG-Line BBS (messagerie), des remises dans certains magasins informatiques, et une participation dans ks groupes d’intérêt spécial (SIGs).
La soirée s’est terminée par une présentation de nouveaux logiciels de Sound Quest Inc. de Toronto, Canada Ces programmes améliorent k stockage et la modification de data en provenance des synthétiseurs Roland D50, ¦ Roland MT-32, Yamaha DX7E, Yamaha DX7, Yamaha TX812 DX1CO DX27 et DX21, Casio CZ séries, et Ensoniq SQ8CVESQ sériés.
fendus entre 125 et 175 dollars, tous ces kgkiels peuvent travailler en mulrilælc, au même temps que d'autres logiciels tels ks "se- quencer". Ceci permet de matre au point ks sons du synthétiseur pendant l’opération du sequencer.
On commence par le meilleur: possesseurs de l’A500 vont bientôt pouvoir ajouter un dise dur standard IBM, grâce à l’interface "The Wedge" (en français, une cale ou un coin) conçu par un Canadien, Dave Allen.
F-' 5™. "îî'i: s.:', • “ ” " BIENTOT EN FRANÇAIS Write and File, Publlsher Plus, City Desk, Professional Page, Express Paint, Publlsblng Partner, WordPerfect, Maxiplan, A-Talk, Video Toaster Tous ces logiciels, et d’autres encore, seront bientôt traduits en français; La preuve qu’enfin les éditeurs américains et canadiens ont pris conscience de l’existence des marchés français, belge, franco-suisse et franco-canadien.
C’est là sans doute la nouvelle la plus Importante de l’Ami-Expo à Los An- geles.
Il ne faut pas cependant exagérer l’importance du phénomène. Un représentant de la WordPerfect Corporation disait que leur traitement de texte professionnel serait traduit en allemand, hollandais et finlandais avant d’être transformé dans laiangue de Molière en mars ou avril. Et (suite page 6) A-News NEWS NEWS NEWS NEWS Un modèle pour l’AlOOO est déjà en vente. Prix environ S160. Allen nous assure que la version A500 sera terminée en mi-avril, et prendra la forme d’un boîtier qui s’attache sur le bus. Le prix sera le même que celui de l’AlOOO. D nous promét les détails des deux versions
pour le mois prochain.
Une version A2000 viendra, probablement, plus tard.
* ***** Les organisateurs de l’AmiEXPO nous ont confié qu’ils
prévoient un ou même deux AmiEXPO en Europe. Les dates jie sont
pas encore fixées, mais les lieux seraient l’Allemagne et
l’Angleterre. Il faut un an de préparation pour une AmiEXPO.
Plus près de nous, l’Association Anjou 16 32 prévoit d’organiser à Angers une rencontre Amiga ST sur le plan national. Leur adresse: Rencontre National 88, 1 rue Chef de Ville, 49100 Angers.
* ***** Manque de logiciels sur Amiga? La revue Américaine
AmigaWorld a publié une liste de 665 logiciels couramment
disponibles outre-Atlantique. Répartition des titres entre les
différents catégories: jeu 168, éducation 127, utilitaire 79,
programmation 78, graphisme et vidéo 73, son et musique 45,
commerciale 31, traitement de texte 22, base de données 19,
télécommunication 11, comptabilité domestique 9, publication
assistée par ordinateur 8, et tableur 6. Le nombre elevé des
programmes éducatifs est frappant
* ***** L’Amiga 500 devient la multi-méga- machine la moins chère
du marché français avec l’annonce par Run Informatique de
l’extension mémoire interne Spirit de 1.5M au prix de 4 850F.
Jusque là, Atari était le champion de la "puissance sans le prix", le ST Mega 4 se vendant 15 300F, le ST Méga 2, 11 800F.
En comparaison, l’Amiga 500 2.5M se vend 10 650F, ce chiffre comprenant la somme des prix de l’unité centrale, l’extension mémoire interne 512K de Commodore, l’extension mémoire interne 1.5M de RUN, et un moniteur monochrome.
L’extension mémoire de RUN Informatique est livrée avec notice sur disquette en anglais expliquant la pose (pas de soudure). L’installation d’une telle extension mémoire annule la garantie Commodore.
Pour ceux qui n’aiment pas l’idée de ‘trafiquer’ leur machine, Run propose un service d’installation dans leurs magasins.
* ***** Le 68040, dernier dans la famille de microprocesseurs
68000 de Motorola, sera disponible en décembre. Il dépassera la
barrière de 1000 transistors par puce.
En attendant, Motorola sortira bientôt le 78000, premier dans une famille de microprocesseurs utilisant le système RISC (reduced instruction set computer) à jeu d’instructions réduit. Selon Motorola la vitesse de RISC et les possibilités accrues d’émulation entre ordinateurs permettraient aux fabricants de processeurs de développer les systèmes d’exploitation standards.
* ***** Infomedia annonce Explora , son premier jeu d’aventure
"fait maison" pour l’Amiga. C’est "une course à travers le
temps" aux graphiques mirobolants, qui sortira en avril.
Un "floppy" disquette de 5.25 pouces qui se comporte en disque dur? D suffit d’avoir une interface SCSI sur votre Amiga (et $ 900) pour pouvoir ajouter ce lecteur de 10 Méga-octets, le SupraDrive FD-10. Il peut sauvegarder le contenu de votre disque dur très rapidement, et aussi servir de mémoire "on-line” grâce à son temps moyen de recherche de 80ms.
C’est un investissement particulièrement intéressant pour ceux qui possèdent déjà le disque dur Supradrive, qui comporte en standard l’interface SCSI.
Inner Connection Inc, de Brandy- wine, Maryland, annonce un 20M lecteur Bcmoulli à cartouche amovible pour Amiga 1000 et 2000. Son prix de Si 700 est plus élevé que celui du FD-10, mais sa capacité est deux fois plus grande et son temps d’accès aux informations est de 40ms, ce qui est plus rapide que la plupart des disques durs. Le contrôleur SCSI est intégral, et les cartouches sont vendues $ 99.
Deux grands avantages du Bemoulli sur le disque dur classique: on peut collectionner autant de cartouches de 20M qu’on veut; et le ’head crash’ (atterissage par erreur de la tête de lecture sur le surface de la disque) est impossible.
Pour ceux qui ont beaucoup de data il y a le 25’OM disque dur de Supra ($ 3995), ou le nouveau 800M WORM disque optique de Computer System Associates ($ 5995).
* ***** Demiere estimation de la date de disponibilité en europe
de Workbench version 1.3 - pas avant mai. E n’est pas certain
que les ROMs Kickstart nouveaux seront disponibles au même
temps, mais le nouveau Workbench fonctionnera avec les
mémoire mortes existants dans l’A500 et l’AlOOO.
* ***** Le Starboard de Microbotics (cf l’appréciation de
Philippe page 30) existe depuis peu pour l’Â500. En forme de
boitier externe, il comporte une alimentation et peut contenir
jusqu’à 2 mégas de mémoire.
On peut y ajouter • une carte molti-foncüon ($ 100) ou une carte d’interface SCSI pour atteher des disques durs compatibles Macintosh etc ($ 130).
Pour l’A2000 Microbotics propose un adaptateur Starboard 2000 pour $ 50, et bientôt une carte SCSI a grande vitesse (DMA). Le "HardFrame 2000 sera vendu $ 330.
Suite de la page S- d'autres sociétés hési tent toujours avant d’investir dans la traduction et le marketing pour les régions francophones. Mais en général le bilan est positif, et les utilisateurs d’Amiga dans ces pays auront ' ' grandissant un choix rapidement Relaxe J'ai rencontré un spécialiste de la traduction, Roger Tremblay de Distribution Visipro Inc. de Quebec, qui venait de recevoir une copie de Professional Page, le nouveau logiciel d'édition électronique de la maison canadienne Gold Disc, bien connue pour leur "Page Setter".
La traduction d'un logiciel de ce genre demandera plusieurs semaines de travail à une éqùipe spécialisée.
Dans le cas de Professional Page il y a une tâche supplémentaire - celle de la préparation du manuel de 200 pages en utilisant exclusivement le logiciel lui- même.
Quand on voit le résultat en version anglaise on peut comprendre la valeur publicitaire d'une telle décision.
En comparaison avec la première AmiExpo à New York en octobre, la version L.A. .était plus relaxe, plus détendue.
Pas de grandes révélations (Commodore n'avait même pas un stand) mais de quoi impressionner tout le monde - en confort!
Pas besoin de pousser pour voir les nouveautés, et une réelle possibilité de parler longuement avec les auteurs des logiciels dont on se sert tous les jours.
Publication Assistée par Amiga (PAA) Nouveautés? Beaucoup d’activités côté traitement de texte et publication assistée par ordinateur. Grande surprise - le très performant Publishing Partner Professional de Soft Logik sera bientôt disponible pour Amiga.
A première vue, cfe logiciel offre toute la puissance Professional Page de Gold Disc, mais à moitié prix. Il a l’avantage de s'accommoder des imprimantes matricielles, tandis que Pro Page produit des fichiers Postscript exclusivement.
De plus, ses drivers d’imprimantes incorporent des techniques de lissage qui donnent d’excellents résultats, et son module séparation-couleur est compris dans le prix. Soft Logik, m’a assuré que la version Amiga est bien supérieure à la version ST, grâce en partie à ses capacités multitâches (pas d’attente pour ?a l'imprimante). Je n’ai jamais pensé qu’ils allaient dire le contraire, surtout à l’AmiExpo!
Ceci dit, Professional Page est en vente depuis début janvier et donne des résultats assez spectaculaires. L’équipe A-News utilise ce logiciel pour l’instant, et nos premières impressions sont favorables.
Nous publierons les résultats de nos "essais en profondeur" ultérieurement. Reportez-vous le mois prochain à nos pages ''IFÎdkœs TfedtonSqtBta" pour des listes détaillées des fonctions de l’un de ces deux logiciels. Attention: Professional Page nécessite 1M de mémoire.
Le demo d’Express Paint de Par Software montrait à quel point on peut mélanger les qualités de texte et de graphisme. Il transforme les textes en pinceaux, et les pinceaux peuvent se conformer à la forme de l'objet à remplir.
Toutes les fonctions applicables aux pinceaux, telles distorsion et rotation, sont également utilisables sur textes. Avec sa capacité d’import export texte et ses fichiers compatibles IFF, Express Paint est un formidable outil de PAO. Rien n'empêche de s’en servir en liaison avec un logiciel spécialisé de mise en page. Et pour les productions PAO moins exigeantes il est capable de tout faire lui- même, avec ses fonctions de mise en colonne, justification, et bientôt compatibilité Postscript. Son prix: $ 100.
Publisher Plus est la nouvelle version de Publisher 1000 de Brown- Wagh Publishing. Les changements principaux sont l'option d’imprimer en langage Postscript et la possibilité d’auto-varier la taille des caractères entre 2 et 120 points.
D est possible de couper-coller les textes, il y a davantage de trames, le programme est plus rapide qu’avant, et il n’y a plus de "dongle" de protection. Le prix est réduit à $ 99.
Et voici d’autres nouveaux venus sur la scène du traitement de texte Amiga.
Qui aurait pensé, U y a seulement quelques mois, que l’Amiga deviendrait l'ordinateur-à-la-mode pour les traitements de texte?
Traitement de texte Avec beaucoup de bruit, WordPerfect Corporation à annoncé WordPerfect Li- bra ry, un groupe d’outils de bureau capable de travailler en multi-tâche avec le W ordPerfect traitement de texte.
On y trouve: Notebook, un carnet de notes qui organise de l’information comme un fichier téléphonique et la sauvegarde dans une forme utilisable en publipostage; Calendar, aide à l’organisation du temps; Calculator, des calculatrices à fonctions financière, scientifique, et programmation; File Manager, pour gérer ses répertoires disquette; et un éditeur de programmes.
Date de sortie prévue: mars. Prix : $ 129. Le prochain projet en route pour l'Amiga chez WordPerfect est PlanPer- fect, un tableur.
A-News AMIEXPO Qui aurait pensé, il y a seulement quelques mois, que P Amiga deviendrait l’ordinateur-à-la-mode pour les traitements de texte?
Beckertext, qui sera vendu aux Etats- Unis par l’éditeur Abacus au prix de $ 150, est de niveau professionnel.
Création d’index, calculs numériques dans le texte? Césure automatique, , jusqu’à 999 caractères par jusqu à graphiques ligne, ugne, jusqu cinq colonnes, et un dictionnaire qui contrôle les mots pendant la frappe. En 'somme, un logiciel qui va peut-être concurrencer WordPerfect. Date prévue de commercialisation: février.
WordPerfect Corporation peut bien se permettre de dépenser grandement sur les lancements
- le prix de la conversion de WordPerfect sur Amiga s’est amorti
en peu de temps et les ventes surpassent toutes prévisions. A
ce propos, un responsable Commodore à révélé que d’autres
"grands" éditeurs du monde PC vont suivre dans les pas de
WordPerfect Corp et préparent déjà leurs premières conversions
pour l’Amiga. Microsoft? Lotus?
Textpro, petit frère de Beckertext, est déjà disponible chez Abacus à $ 80.
Parmi ses atouts: césure automatique, graphiques, 30 touches définissables, formattage rapide UlllIftlHlItlIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIItlIlIIIIIMIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIlIltlIIIIIIIIIJ JJJ . .. *¦ I LA GUERRE DES SUPER-CARTES La guerre des cartes 68020 68881 entre Computer System Associ- Excellence! De Micro-Systems Software n'est pas encore en vente, mais ceux qui ont vu les beta-versions en demo privé à l’AmiExpo étaient très impressionnés.
Ce logiciel se veut aussi puissant qu'un traitement de texte professionel tel WordPerfect et en même temps fournira les fonctions de mise en page et graphisme. A suivre.
3 rapide, et surtout plus compatible avec les logiciels existants "DesignText, le traitement de texte aussi rapide qu’un petit lapin" C’est la fanfaronnade de DesignTech , Business Systems de Vancouver, Canada. Encore un traitement de texte très bien fourni en commandes de formatting, auto- sauvegarde, aide, macros. Publi-postage, ” tri. Calcul (somme, moyenne, pourcentage), graphiques, phrases définies par l’utilisateur, dictionnaire avec "type and spell" (contrôle immédiat de 1 orthographe), etc. Mais à part la publicité, on n'a pas encore vu ce logiciel. Prix prévu: $ 129.
: ciels essayés, AraigaBasic compris, tournent parfaitement 5 avec Hurricane. -V Precisely, de Central Coast Software, bien que pas encore en vente, promet accents, couper coller de colonnes, multitâches, multi-fenêtres, fonction OOPS pour défaire la dernière action, (nous attendons vos idées pour traduire ce mot en français) touches définissables (macros), écran ultra-rapide, et formattage flexible, pour un prix très raisonnable de S8O.Q1 verra.. : t-on donc? ' . I , La nouvelle ve rsion 2 de Prowrite de New Horizons Software contient plusieurs améliorations demandées par les
utilisateurs de ce populaire traitement de texte graphique et couleur. Il imprime bien plus vite qu'avant en mode graphique, et peut lisser des silhouettes des caractères imprimés, dans tout les fonts Amiga, sur imprimantes à haute résolution. Autre nouveauté
- un dictionnaire de 95 000 mots. Tous les détails seront dans
notre rubrique "Mclhsa ?a Gestion de Fichiers Abacus Software
présentait DataRetrieve, puissante gestion de fichiers au
prix modéré de $ 80. H gere un nombre théo riquement illi mité
d’enregistrements d’une taille de 64K maximum.
Il stocke et affiche les champs de data en différents styles et tailles de caractères, crée et travaille avec des sous-ensembles d’une base de données plus grande, reconnaît le RAMdisk, indexe jusqu'à 80 champs différents pour pouvoir y accéder plus rapidement, et travaille avec jusqu’à 8 bases de données simultanément.
DataRetrieve est un logiciel d’Atari ST qui a été entièrement ré-écrit pour l’Amiga. D peut échanger des données avec Textpro, Beckertext et d’autres logiciels pour le publi-postage.
Deux autres nouveautés, Write & File de Softwood et The Works de Progressive Peripherals, sont similaires dans le sens qu'il s'agit d’adaptations de logiciels existants.
Mais Write & File fusionne une gestion de fichiers (Mi-Amiga File) et un traitement de texte, créant ainsi un nouveau logiciel monolithique nécessitant un minimum de 1M RAM, tandis que The Works n’est ni plus ni moins que les trois logiciels Scribble! V2.0, Organize! Vl.0, et Analyze! V2.0, déguisés en "modules", tous sur une même disquette.
Achetés séparément, les trois coûtaient $ 350. Ensemble, et rebaptisés "The Works” (en argot américain, "Le Tout"), ils sont vendus $ 200 - et ils ont l'avantage de tourner en 512K.
C’est le côté de l’Amiga qui décolle à une vitesse vertigineuse.
Les équipes de télévision trouvaient de quoi filmer à l’AmiExpo - les images de couleurs vives, tournant à la même vitesse que la télé, mais cap- turables, transformables, manipula- bles, mêmes intelligentes.
AMIEXPO - suite et fin Graphisme Vidéo - Ca Décolle!
Sur le stand de Very Vivid Inc., de Toronto, Canada, je me suis fait attaquer par un oiseau noir, bien agressif et bien déterminé à ne pas me lâcher.
Il est vrai que je l'avais provoqué.
Digitalisation "Live" d'un couple à l’AmiEXPO. Logiciel: LaserUp!
Nous étions sur le même écran vidéo - moi, filmé par une caméra, lui créé artificiellement par le logiciel Mandata.
Il était bien sage, jusqu’au moment où, en levant ma main, mon image a touché la sienne sur l’écran. Immédiatement il a commencé à répéter un cri rauque et sauvage, comme les oiseaux noirs de montagne, et à attaquer ma main avec fureur. J'avais beau essayer de lui retirer ma main - il la suivait partout.
Bizarre Les gens passant par là qui n’avaient pas encore remarqué ce qui se passait sur l'écran ont sûrement trouvé bien bizarre un représentant de la presse française qui gesticulait étrangement dans l’air pour aucune raison apparente sauf un bruit d’oiseau, tout en essayant de ne pas lâcher ses papiers et d’autres affaires.
C’est ça, la vidéo intéracdve, et pour l'instant les Canadiens de Very Vivid en sont les maîtres. Mandala, vendu $ 395, tourne sur tout Amiga doté de 512K de mémoire. Les animations et les effets spéciaux sont contrôlables par la souris et le clavier seulement - pratique pour les étapes préparatives d'une séquence. Mais une pleine utilisation demande l'adjonction de périphériques tel un digi- taliseur temps-réel comme "Live" d'A- Squared et une caméra vidéo.
?a Les possibilités d'application de ce logiciel sont multiples: performances de musique, dance, théâtre; présentations d'affaires; éducation; sécurité; et surtout des interfaces pour les handicapés. Le corps contrôle tout - graphiques, sons, systèmes de lumière, même d’autres ordinateurs - simplement en "pointant" des objets sur l'écran.
Les digitaliseurs Le kiosque d'A-Squared ressemblait à un comptoir de vente de magnétoscopes - dès que je m’y présentai je pus voir sur un écran, ma belle gueule capturée par une caméra vidéo. Mais c’était loin d’être de banales images télévisées.
En appuyant une fois sur le clavier de l’Amiga, l'opérateur stoppait mon image nette sur l’écran et la sauvegardait sur disquette en format IFF.
A partir de là il était facile de l’arranger avec les pinceaux de Dpaint (ouf) avant de l’envoyer à l'imprimante laser à langage Postscript (à travers le logiciel LaserUp! Print 1.2 de
S. Anthony Studios) et de me présenter une image sur papier d’une
qualité presque photographique. Impressionant.
L’interface de base qui permet tout cela s’appelle Live! ("Vivant!.", ou "En Direct!"), un ’framegrabber' pour l’instant disponible seulement sur A1000 au prix de S295. A-Squared prépare une carte pour TA2000 et un boîtier pour TA500 (date de disponibilité avril-mai). La version 500 coûtera S50 de plus, une alimentation supplémentaire étant nécessaire.
En mode bichrome (15 niveaux de gris), Live! Digitalise et affiche 15 images seconde, ce qui est presque aussi rapide qu'un film Super-8 (18 images par seconde). En mode couleur il traite 12 images de 32 couleurs par seconde. On peut appliquer de la couleur aux images mouvantes pour effets spéciaux. En mode HAM il capture 12 bitplanes d’information couleur 4 fois par seconde.
Pour l'instant, Live! N'accepte que les images standard NTSC, mais vu l'importance du marché européen on peut espérer une version PAL dans le proche avenir.
Pour quand le "Toaster"?
Il y avait du monde au stand NewTek - mais il n’y avait que des demos de futurs super-logiciels. Tout le monde attend la sortie du "VideoToaster", un prodüitqui promet de mettre même "Live" a l’ombre.
Le Toaster est une carte capable de capturer et afficher des images couleurs au rythme de 60 fois par seconde. Le système contient aussi un genlock de qualité diffusion TV et des effets spéciaux pré-programmés pour manipuler l’image en temps réel. Pour $ 800 vous donnez à votre Amiga les fonctions d’un station de travail d’un coût de $ 30 000.
DigiPaint II se prépare chez NewTek.
Ses principales améliorations: tracé d'image 3-d (pour conversion rapide de pinceaux en objets 3-d); rotation, agrandissement et inclinaison de pinceau style dPaint; et possibilité de travailler en 4 096 couleurs sur un écran allant jusqu'à 1 024 x 1 024. NewTek promet un petit prix pour possesseurs de Digi-Paint I. Musique Dr. T's Music Software Inc montrait son nouveau Keyboard Controlled Se- quencer V1.6, avec chronométrage superrégulier. Ce logiciel paraît destiné à devenir un standard en musique MIDI: input MIDI temps-réel; aucun problème de synchronisation, auto-enregistrement
sur 48 pistes, mis au point temps-réel... Avec son environnement Amiga multitâche et d’autres améliorations il surpasse les versions pour ST et Mac. Et l'équipe de Dr T travail couramment sur ces derniers pour (essayer) de les hausser au niveau Amiga.
D’autres produits Dr T attendus pour l’Amiga: MIDI Recording Studio se- quencer et Caged Artist edi- teur bibliothequaire pour les synthétiseurs Roland MT-32 et D50.
Philippe Aitor Emmanuel Jean Piene LES GOUROUS Mai 1986 : Arrivée et démonstration de F Amiga au SIBSO (exposition micro informatique équivalente au SICOB à l’échelle régionale) Juillet 1986 : Un ignoble individu contracte le virus en achetant un des premiers Ami- gas 1000 NTSC disponibles sur le marché français.
Eté 1986 : Les premiers symptômes du virus se font sentir et déjà plusieurs Commodor- istes (64-128) reçoivent leurs premiers chocs.
Décembre 1986 : Trois d’entre eux sont contaminés durant ces fêtes-là, sans doute les plus faibles, alors que les autres essayent en vain de résister, tout en économisant.
Mars 1987 : Laissant tomber Pac Man et Boulder Dash sur son 64, notre photographe franchit aussi le pas.
Mai 1987 : Les derniers craquent et l’idée de la création d’un noyau popr mieux lutter contre la maladie se fait sentir.
Eté 1987 : Création de la Gourou Production et préparation active du premier numéro du fanzine Gourou Méditation.
Septembre 1987 : Sortie du premier numéro le 15 Septembre 1987. A la suite d’une montée rapide à Paris pour le Sicob (grand frère du SIBSO) beaucoup d’espoirs se concrétisent et de nombreux encouragements nous motivent.
Aujourd’hui, nous avons réussi à sortir trois numéros dans les temps, (15 Sept, 15 Nov, et 15 Janv) et à.lancer différents services que nous vous proposons, encore.i: 1° Une disquette de liaison . Celle-ci sert de navette entre vous et les Gourous et contient plusieurs rubriques et programmes du domaine public. C’est par son intermédiaire que vous pourrez nous faire parvenir vos compositions musicales et dessins qui font l’objet d’un concours.
Cette disquette coûte 30F (port compris) et sera remise à jour de façon bimestrielle pour la somme de 10F (port compris).
2° Concours : Les artistes en herbe doivent nous envoyer leurs oeuvres sur la disquette de liaison et accepter les termes du règlement qui y figure. Un cadeau récompensera les meilleurs. Que les intéressés se procurent la disquette.
3° Courrier : Si vous voulez nous faire parvenir vos critiques, demandes en mariage, aides ou questions, (rayez les mentions inutiles), écrivez à A-news les Gourous St Aubin d’Eymet 24500 Eymet Du point de vue graphique, toujours la même qualité. Les images digitalisées ont toutes été retravaillées et l’allure des trois petits personnages est particulièrement comique. Personnellement, j’ai un faible pour le blond dont les pantalons trop long traînent par terre. Cela lui donne une démarche plus qu’amusante. Bref,' l’animation est, vous l’aurez compris, très bien réalisée.
En plus, il y a de véritables séquences animées en images digitalisées.
La zique, quand à elle, est reposante et se fait discrète, à la manière des vieux films en noir et blanc accompagnés au piano. Une partie de la bande sonore est digitalisée.
Que peut-on attendre d'un jeu? Il doit être beau, le côté sonore doit ne pas avoir été oublié, le scénario doit être bien construit et distrayant, l’interface homme-machine doit permettre de laisser le clavier de l’ordinateur dans un coin. Et bien, 'The Three Stooges" (in english in the text), c’est tout cela.
Du même niveau que "The King of Chicago", ce logiciel vous invite à passer quelques heures de détente dans un monde délirant.
Côté scénario, nous avons droit à un orphelinat accablé de dettes. De plus, le banquier réclame le remboursement total avant la fin du mois. C’est là que vous où plutôt que nos trois compères entrent en scène. Je ne vous en dirai pas plus, mais sachez qu’il y aura en autres, des batailles de tartes à la crème et des poursuites en fauteuil roulant (attention aux petits vieux). Tout cela est traité sur un ton très humoristique.
La gestion se fait entièrement au joystick. C’est très sympa, tout les jeux à sortir devraient en faire autant.
En conclusion, une nouvelle fois', Cinemaware lance sur le marché un petit chef-d’œuvre. Je ne saurai que vous le conseiller, comme tout le reste des productions de cette fantastique compagnie.
Vous avez certainement déjà entendu parler d’un virus se promenant de disquette en disquette, mais comment savoir si vous êtes contaminé, et comment enrayer l’épidémie ?
Il faut savoir que le virus n’est en fait qu’un vulgaire petit programme, et qu’il n’existe pas un, mais plusieurs virus agissant de manières différentes. La seule chose que ces 'virus' ont en commun est leur emplacement sur les disquettes. Ils se trouvent en effet sur les secteurs 0 et 1 du cylindre 0, c'est à dire, au même endroit que le boot des disques. Par conséquent, vous ne risquez de contaminer vos disques que lorsque vous avez "booté" un disque déjà atteint, ce qui permettra au virus de se charger en mémoire et d’attendre un changement de disque pour une nouvelle con
tamination.
Les 'virus* sont-ils dangereux ?
Certains programmes n’acceptent pas la présence d'un virus. Par exemple Archon 1 et 2, Test drive ainsi que Crazy cars ne fonctionnent plus une fois le virus installé sur la disquette (pour Crazy cars tapez alors 'main’).
Pour ma part, je n’ai rencontré que 2 virus différents: le virus "SCA" et le virus "Byte Bandit".
- Le virus "SCA " est le plus connu et le plus répandu, et pour
cause, il fut le premier programmé par un groupe de pirates, le
Swiss Cracking Association. Il se manifeste lors de certains
resets (ctrl A A) en affichant le message suivant: "Your Amiga
is alive !! And, even belter, some of your disks are infected
by a Virus !! Anolher masterpiece of the Mega- mighty SCA Il
est implanté en mémoire à l’adresse S7eC00 (protégé du reset),
et il a la particularité de s’autodésactiver lorsqu’on fait un
reset en gardant le bouton gauche de la souris appuyé (l’écran
devient vert lors du reset).
- Le "Byte BanditPlus récent et plus mé- chant, ce virus a pour
sale habitude de bloquer toute la machine à n’importe quel
moment (plus rien à l’écran, et clavier inopérant) ce qui
peut être assez gênant ! De plus, non content de s’installer
sur les disquettes lorsqu'on les insère dans les drives, ce
virus s'installe aussi au moindre accès disque, ce qui le rend
plus difficile à effacer que le SCA. Pour les bidouilleurs, il
se cache à l’adresse $ 7e800 de la mémoire.
Comment s’en débarasser?
Pour le virus "SCA", rien'de plus facile, il suffit de faire un ’install’ (commande DOS) sur la disquette contaminée. Il existe aussi plusieurs programmes qui testent sa présence puis l’effacent. Le virus "Byte Bandit est plus coriace puisque tout accès disque lui permet de se copier (install aussi). Il faut donc avant tout l’effacer de la mémoire (le plus simple est d’éteindre l'Amiga), puis boôter un disque encore sain possédant la commande 'install* et enfin faire "install" sur les disques contaminés.
Aux dernières nouvelles, il existerait un nouveau virus beaucoup plus dangereux. Ce dernier, efface paraît-il des fichiers sur les disquettes! On se demande vraiment qui peut avoir intérêt à faire ce genre de chose ? Si vous avez rencontré d'autres virus, ou si vous avez des témoignages à apporter à ce sujet, n’hésitez pas à nous écrire.
Antor DOS2DOS : transfert de fichier AMIGA-ATARI etAMIGA-IBM PC Voici dégénérer votre Amiga o.. ------------v.. permet de transférer au tormat AmigaDOS des fichiers de données stockés sur cSsquettes MS-DOS IBM ou GEM-DOS Atari (dont le format est d'ailleurs fortement inspiré du format IBM, compatibilité obligé!) V % Vous pouvez ainsi récupérer le Mickey dessiné sur ATARI (attention, il faudra ensuile convertir le fichier au formai dïmaqe Amiga! Il existe des logiciels pour faire ce travail ingrat .%). Vous pouvez également reprendre la lettre d’amour (ou d'insultes) tapée sut* IBM PC, en
prenant soin toutefois de demander à Dos to Dos (D2D pour les intimes) de supprimer lors du transfert actères de contrôle incompréhensibles pour TAMIGA et ses traitements de textes : il vous faudra probablement remettre en page votre texte et transformer ses caractères en lettres gothiques pour retrouver l'aspect de l'original. F »?
DOS2DOS ne fonctionne que sous ClI: laissez dormir votre souris.
Après avoir lancé le logiciel vous devez indiquer quél lecteur va recevoir la disquette MS-DOS ou GEM-DOS. - * Dos2Dos copie un fichier d'une disquette AmigéDOS siir unettstess, quette MS GEM-DOS et vice versa, mais pas entré deux dis- J * Mi 1 ---...i»*.~,«ll» J™, l'option 720 Ko S- DOS ¦ : S: 5'1 2 simple ou double face, 8 ou 9 secteurs par piste (pour la compatibilité avec les différentes versions de MS-DOS). Le PC
- • '360 Transformer requiert un formai MS-DOS simple face
(3éOKo).
Toutes ces fonctions, excepté le formattage, s'appliquent indifféremment a " DOS, bien sur) (dans les formats acceptés par plus le formai MS DOS 3-1 2 simple face).
Les noms de fichiers ou de répertoires doivent être conformes à chaque système, indifféremment en majuscules ou minuscules.
On peut inclure les caractères de substitution et ? Pour Amiga- DOSj * et ? Pour MS GEM-DOS.
A l'usage, tout fonctionne correctement, mais je n'ai utilisé Dos2Dos qu'avec un seul lecteur et lé ramdisk. La documentation fournie est assez claire et complète, surtout si vous lisez l'anglais...J'ai eu du mal à comprendre l'usage des répertoires courants avant de la lire. | Quelques regrets, à présent!... Si le formattage est relativement rapide, le reste semble réunir la lenteur de l'ATARI et de l’AMIGA en ce qui concerne la gestion des disquettes! D'aufre pari il faut sortir de D2D pour utiliser les autres commandes AmigaDOS, et D2D peut troubler l'exécution simultanée d'autres
programmes: l'utilisation en mode muBitâche est déconseillée dans la documentation, et j'ai pu vérifier que ce n'était pas pour Enfin, les "redirections" d'entrées-sorties sont inutilisables (l'intérêt étant récriture directe de fichiers depuis la console, l'impression directe d'un fichier, et laredirection de l'affichage d'un répertoire: on peut vivre sans mais c'est parfois bien pratique).
Une prochaine version aura peut-être plus de souplesse, sous la forme, par exemple, d'un véritable gestionnaire de périphénque.
Avec en prime l'accès au format Macintosh? Jamais content!
N'empeche que DOS2DOS m’a bien rendu service ... Editeur: Central Coast Software, 268 Bowie Drive, Los Osos, California 93402. Prix $ 55.
Défi relevé, pari gagné!
Cette page de "publicité” que vous êtes en train de lire a été personnellement “offerte" à A- News par Giorgio Cupertino.
Sauf exceptions très rares, une revue a besoin de la publicité pour vivre . Obtenir de la publicité avec la concurrence qui existe n’est pas ta aie; I obtenir pour un premier numéro est encore plus Si, en plus des difficultés normales typiques à la parution de toutes nouvelles revues, l’on tient compte’ que des "forces adverses s opposaient à la sortie de "A-News", il est facile a imaginer les difficultés que l’Editeur a dû surmonter pour arriver a etre en kiosque".
Aussi incroyable qu’il soit, l’opposition à la parution de "A- News" venait de Commodore- France elle- même.
Après avoir pris connaissance de l’initiative et de l’annonce de presse, M Franck Lanne (Directeur Général de Commodore- t-rance), par moyen d’une lettre recommandée, demandait: ...d envoyer un démenti formel à tous les destinataires de votre projet de parution...". Inutile peut- être de penser aux libertés fondamentales garanties par la Constitution Française et la Convention de sauvegarde des Droits de I Homme ; il est suffisant de citer la liberté de la Presse, le droit a la libre initiative, la liberté d’opinion et d’expression.
L’attitude de M Franck Lanne était donc un défi à relever sortir en kiosque un pari à gagner.
J’ai payé cette page pour aider l’éditeur à atteindre le budqet nécessaire pour ".sortir en kiosque". J’avais promis à mes lecteurs qu un jour ou I autre ils auraient une revue dediée à l’AMIGA et je tiens toujours mes promesses... quel qu’en soit le prix.
AMIGAIement Vôtre,
- Giorgio Cupertino - H°»te-Cjilo, le 17* février 1988
GUPERTINO’s ALOHA Newsletter ÎO SH' (franglish version!
Mes Cher(e)s Amigàdos, Cette nouvelle édition de ma Newsletter sera diffusée à dix mille exemplaires. La rédaction de cette page d'introduction n'est pas du tout facile car je m'adresse en même temps à mes anciens lecteurs ainsi qu'à tous ceux qui me lisent pour la première fois, et auxquels j'ai le devoir de me présenter sans en revanche trop me repeter pour ceux qui me connaissent déjà.
I-J En réalité j'aurais plusieurs choses à vous conter; je pourrais vous dire que le français n'est pas ma langue maternelle, que ma Newsletter a toujours été publiée gratuitement, que je développe des programmes aussi pour d'autres machines (et que donc, ma préférence pour 1'Amiga est en connaissance de cause) etc. Dq plus, pendant les deux ans durant lesquels je me suis dédié à 1'Amiga, j'ai développé ma.propre phraséologie en employant des termes d'une façon personnelle. Il setait difficile (et surtout trop long!) De résumer tout ça dans une petite introduction telle que celle-ci. Pour
permettre à ceux qui me lisent pour la première fois de mieux comprendre mon style, je vous renvoie au "glossaire" à la fin de cette Newsletter.
A ceux qui désirent en savoir plus sur moi et comment est intervenue la "transition" de ma Newsletter vers "A-News" dont elle fait maintenant partie intégrante, je conseille l'achat des anciens numéros et notamment des numéros "8b" et "9"; attention: ces deux-ci viennent ensemble et, du point de vue prix, comptent pour un seul numéro.
Je ne désire pas vous retenir plus que nécessaire et, tout en suivant la tradition, je vous annonce le: MENU DU JOUR Aloha! .... .. page 2 Micro-News .. page 2 Miss-Amiga ,. Page 3 Trucs et Astuces ..... .. page 3 MM Les Revendeurs .... .. page 5 The Amigans ... .. page 5 Jumpdisk .. .. page 6 Catalogue PDS . .. page 6 INFOMEDIA . .. page 7 Micro-Application .... .. page 7 Pxoduct Review ... 7 Glossaire et Terminologie . . .
. . Page 8 Amigalement Vôtre .... .. page 8 Annexe: Nouveautés PDS et Bon de Commande La "CUPERTINO's ALOHA Newsletter" (CAN) est une lettre d'information privée publiée à titre individuel et à but non lucratif par Giorgio Cupertino à Monte-Carlo (Principauté de Monaco) et diffusée gratuitement par "A-News".
Les noms, marques et logos cités (reproduits) appartiennent à leurs propres maisons.
CAN - Copyright 1986, 1987, 1988 - Tous droiris réservés - Toutes reproductions et ou traductions même partielles et par n'importe quel moyen, strictement interdites.
?n,Ho 1U xf® lettres précédentes sait que pendant deux ans ma lettre d'information a toujours été intitulée: "CUPERTINO's AMIGA NEWSLETTER". Rmation a Aloha!
"ALoS»VXrSne ™„Ur»AH?G :ent remarqUé qüe danS le tltre actuel la rëma'rque à ï'Êditëufd Tn Dirertear nérzl de Commodore France a fait marquer à 1 Editeur de A-News (et a moi-meme par moyen d'une copie de la lettre) riW ,L îf * V l utilisation du nom AMIGA (tel que n'importe quel autre nom d une marque déposée) est assujettie à une autorisation préalable.
Nié aUmaisSaafïn’ m°ment,0Ù je suis en train d'écrire, n'a été ni donnée, ni L. mai® inAM? ®vlter tous P lemes à l'Editeur de "A-News", j'ai accepté enwi1 •+ ¦ T AM G d“ titre‘ En effet, même pour "A-News"; il’ Javai? été envisage d utiliser le titre "Amiga-News", mais vu les circonstances, elle sortira en kiosque en tant que "A-News" (sauf bien sûr qu'à la dernière minuté..?). S'aCo? ca LGAcômmeicp,,at0HA,,; P°UrqUOi A1°ha? Eh bien P°Ur Prieurs raisons: tout tel oue "AMTfA"Tr i f® termi"e avec un "A" tel que le mot "AMIGA"; toujours mon titre reste donc "inchangé" 'un
point e Ce'esthétique!3" Slmplement "oP e" Etantütrlnnn er "AL0HA" rePrésente le salut AMIGAl dans les îles Hawaii.
wîq “ =?* - - as- - hlen!ipnn2CàafeC P}aisir pue Je salue tous mes anciens lecteurs et que je donne la bienvenue a tous les nouveaux avec: "Aloha, Amigàdos!".
Micro-News CSA (une maison américaine qui est en train de se spécialiser dans la conception et train°de "traCC-n01«BS f î®8 d'extension Pour tous modèles d'AMIGA), serait dC Sr .rîYSégV iusc7ut6 machinas ?nst:néesacheZtee!!AMIGA recherches' A Parlait de 400 Toujours de CSA, une carte à base de 68020 et pouvant être équipé de son coprocesseur numérique 68881 est disponible en deux versions: pouAmïga 2000 eï Amiga ï'éSuiDement°Ute ineadrT’ 16 hér°S de synthèse animé? L'AMIGA fait partie de les loSicîet nécessaire pour la production de cette série animée. Parmi employée? Connus, une
version préliminaire de "GrabANIM" de AEGIS est La "Tish School of Arts" de l'Université de New York a ajouté 1'AMIGA à snn £a?hinem6este emCwe da Telf““Rations". Parmi bien d'autres applications la télévision par câblef production du programme hebdomadaire pour une la société ArtRIsÏAR mn1 1 01'1™ '1031110" 3raPhi1ue P°nr l'informatique), station de îrevaH SUN fonctionnant en réseau local connecté à une Ceci n'est pas un concours mais il pourrait le devenir si l'intérêt est suffisant et si g'arrive à trouver les "sponsors" nécessaires pour vous offrir des primes appropriées.
En réalité on pourrait même organiser deux concours parallèles. Voyons d'abord la première partie.
J'ai toujours dit que 1'Amiga is the first female computer (elle est aussi belle!).
Il est donc normal de lui choisir une mascotte, et qui est plus approprié qu'une jolie femmef?
En réalité il y a trois modèles d'Amiga (500-1000-2000); il est donc logique de penser à trois Miss-Amiga: Miss500 (ou AmiGamine), MisslOOO (ou Miss-Amiga) et Miss2000 (ou LadyAmiga).
Je ne fixerai pas moi-même des créneaux d'âge; je laisse aux participantes le souci d'indiquer dans quelle catégorie elles désirent "être inclues".
Pour participer il faut m'envoyer vos photos avec quelques données personnelles tel que: hauteur, poids, proportions etc.; de préférence envoyez au moins deux photos: un portrait (visage) et une en pied (photos en bikini acceptées, cela ne me gène pas ).
Voilà le concours (intention de): si je reçois assez de pré-adhésions j'étudierai les démarches nécessaires pour transformer ça en un vrai concours (qui pourrait devenir annuel) et arriver ainsi à l'élection de trois. Miss AMIGA '88 (une pour chaque catégorie: 500-1000-2000).
Si'le vrai concours n'a pas lieu, j'étudierai .moi-même une façon adéquate, selon disponibilités et circonstances, de primer toutes les participantes.
Et voici la deuxième partie du concours: imaginez que 1'Amiga soit la femme de vos rêves; eh bien... dessinez-la! Dessinez une femme (visage et ou silhouette entière selon vos préférences) qui, d'après vous, est susceptible de mieux représenter 1'Amiga. Mais... attention!, le dessin n'est pas tout. Vous deviez aussi expliquer pour quelle raison la femme que vous avez dessinée s'identifie, d'après vous, à la machine.'(Pour les primes même discours que plus haut.)
Voyons l'intérêt maintenant d'organiser ces deux concours en même temps. Imaginez qu'une des "Miss" en chair et os ressemble à un des dessins soumis au deuxième concours. Ce serait une coincidence extraordinaire. Je ne sais pas encore dans un cas, pareil ce que l'on pourrait organiser, mais peut-être que vous, mes chers lecteurs, pourriez me donner des idées... Pour, le moment je ne veux pas parler de limites de temps, mais je vous invite à commencer tout de suite à dessiner et à m'envoyer vos photos. Le temps passe vite; agissez tout de suite et n'hésitez pas à me contacter si vous avez des
questions à me poser. VIVA AMIGA ET..., naturellement, Viva Miss Amiga!
Trucs et Astuces La plupart d'entre vous devrait connaître la commande "TYPE". (Si vous ne la connaissez pas encore, lisez le manuel qui vient avec 1'Amiga et ou le manuel de l'AmigaDOS et ou "Clefs pour Amiga".)
Je soupçonne aussi que vous savez déjà vous servir du CLI; dans le cas contraire même discours qu'avant.
• La commande "TYPE" est parmi les plus pratiques et les plus
couramment utilisées car elle permet d'afficher à l'écrarj le
contenu d'un fichier texte.
Les disquettes en effet peuvent contenir plusieurs fichiers texte au contenu- fort intéressant;. ¦ notamment des programmes source en 'C', des instructions, des informations supplémentaires sur les programmes et- leurs auteurs.
La syntaxe est fort simple: type nom_du_fichier her à l'écran son contenu.
Suffit à affic (Mini-Tip complémentaire: pour arrêter le défilement il suffit d'appuyer sur le bouton droit c~ ’- -----' e la souris.)
Normalement îl est possible de reconnaître un fichier texte par son nom et ou son extension; meme s il n'y a pas de règles fixes (l'AmigaDOS vous laisse la plus grande liberté quant au choix de noms de fichiers), voici des exemples parmi les plus couramment utilises par les programmeurs: fichier.c l'extension ".c'| indique normalement un fichier source en langage C fichier.txt indication générique d'un fichier texte quelconque ichier.asm 1 extension ".asm" indique normalement un fichier source en assembleur.
Fichier.doc- l'extension ".doc" est normalement utilisée pour les instructions adMe (ou Lisez-Moi) est utilisé pour des instructions succinctes ou des remarques importantes.
La commande "type" peut être aussi utilisée pour afficher n importe quel genre de ichier. En revanche, s'il ne s'agit pas de texte, vous verrez des choses bien marrantes se passer al écran; clignotement et caractères jamais vus avant, vous laissant perplexes. Si une telle chose vous arrive, il suffit de taper "CTRL-C" pour recuperer la main. K H Tous fichiers peuvent contenir du texte; des commentaires cachés à l'intérieur d'un programme par exemple; mais... comment les lire?!
Voilà l'astuce: il suffit de taper: type nom_du_fichier OPT H (h=hexa) et vous verrez affiche à l'écran les codes hexa du fichier et leur équivalent ASCII (caractères lisibles) s il existe, à leur droite.
Et voila! Vous avez de quoi "fouiller" les messages de vos disquettes, même les plus caches.
Je vous rappelle que la commande de "redirection" est aussi applicable. Si vous desirez donc sortir sur imprimante le contenu d'un fichier il vous suffira de taper, selon les cas, une de ces deux commandes: Type PRT: nom_du_fichier type PRT: nom_du_fichier OPT H Je vous rappelle que 1 AmigaDOS ne fait pas de différence entre minuscules et majuscules; 1 utilisation que j'en fait est pour faciliter la lisibilité des Newsïettêrs ) 3U exemples de redirection ont été publiés dans mes précédentes Je vous rappelle que "nom_du_fichier" indique n'importe quel fichier et sous-entend Parcours complet
(PATH) qu'il faut spécifier afin que l'AmigaDOS puisse le reperer. A titre d exemple: si vous voulez voir ce que donne à l'écran l'affichaqe de la commande "dir" et si vous avez votre disquette du Workbench dans le drive interne tapez cette ligne: type dfO:c dir opt h (saisi la logique?!)
Last Mini-Tip: pour tous vos essais utilisez toujours et seulement des copies de.
Disquettes et jamais des originaux; si vous voulez être encore plus sûrs, laissez le mini tab de la disquette en position protégée contre l'écriture.
Les revendeurs jouent un rôle actif très important. En effet ils représentent le trait d'union entre les utilisateurs et les fabricants; dans notre cas bien précis les utilisateurs Amiga et Commodore-France.
Au niveau de la distribution la qualité des revendeurs qui distribuent une machine aussi puissante et sophistiquée que 1'Amiga est un élément d'une importance primordiale.
Un revendeur qualifié sera toujours en mesure d'assister ses clients et l'image des maisons qu'il représente en ressortira fortifiée.
Même si cela me paraît évident, je pense que je ne pourrais jamais insister suffisamment sur l'importance de bien choisir son propre revendeur habituel.
La raison pour laquelle je parle aussi ouvertement des revendeurs est fort simple: certains d'entre eux m'ont demandé de le faire. (J'ai toujours dit que mes pages étaient à votre disposition; cela que vous soyez utilisateurs, développeurs, éditeurs, importateurs distributeurs ou... revendeurs; je vous le reconfirme.)
Eh réalité il faut savoir que les revendeurs sont soumis à des pressions de tous les côtés et s'ils n'arrivent pas toujours à vous donner pleine satisfaction, ce n'est pas nécessairement leur faute. (Il est vrai aussi que dans certains cas ça pourrait- être "leur" faute et il y a de revendeurs qui, par habitude, mettent leur faute sur le dos de leurs fournisseurs et ou maisons représentées.)
Donc, voilà: non seulement pour ceux qui me l'ont demandé ouvertement, mais aussi pour tous les autres revendeurs Amiga, j'ouvre mes pages et je leur donne la parole.
Si je recevais un courrier intéressant, j'en publierai des extraits dans une rubrique spéciale intitulée: "La parole aux Revendeurs".
Ecrivez-moi!, je suis impatient de vous lire et connaître votre point de vue sur tout argument touchant à 1'Amiga.
The Amiqans The Amigan Apprentice & Journeyman (en abrégé "Ihe Amigan") est la Newsletter officielle du Club "The Amigans" (Hatteras, N.C., U.S.A.). Beaucoup parmi vous m'ont demandé s'il serait possible de recevoir "un échantillon" avant de souscrire.
Malheureusement je ne suis pas organisé pour cela. Tous les abonnemments sont expédiés directement des U.S.A. et je dispose seulement de mes exemplaires personnels.
Pour le temps (et le coût) il est aussi impensable de la photocopier car chaque numéro fait, en moyenne, environ 60 pages!
Pour votre tranquillité je tiens à vous dire que "The Amigan" est en absolu la meilleure Newsletter existante pour Amiga. (Je le dis en connaissance de cause 'car je suis abonné à plusieurs Newsletters.)
Il faut ajouter aussi que Dick Barnes (Président du Club et Editeur de la Newsletter) compte sur un Associated Editor d'exception: John Toebes dont les programmes (commerciaux et Domaine Public) sont appréciés au niveau international.
Bref, si vous désirez exploiter à fond votre AMIGA, être à jour sur les nouveautés, lire des product reviews en profondeur', bénéficier de tutorials de première qualité, rassurez-vous: The Amigan vous apportera, tous les deux mois, plein d'informations et de réponses; même celleè pour lesquelles vous n'auriez jamais imaginé poser de questions.
Tous ceux qui désirent "être avant les autres'» pourront souscrire à "The Amigan" par mon intermédiaire en profitant du bon de commande annexe à ma Newsletter.
(HAGAZine on°diskETTE)l0poijrCAmiga.0S k Sk’ la "gazette c"lèta L ’or °°-u ne pSt1îre ;çrdrsaés c “retq Jumpdisk " rT2rï£5 traditionnelles* lll XÎTü 'F *'“¦ '* toutes les -rste rprxs ÎEK S--. TaW» "Bas?eU%uéUn:ourUp„ re“insSeo“°UB tr°T" 8USS1 deS P™P“"“ » ' e™enolrtaosseî 1 'pubîiëf r ™tor°ïal' "“"ï P8S’ SaCh8Z J«pdiak,a utilisateur Amiqa ne ne,,? L tutor ls aur, trois arguments qu'aucun l'AmigaDOS. ’ P permettre de négliger: le BASIC, le ’C' et êtes Catalogue PDS d’une façon con idé ablef Jluf j mtin rà en d°méine p“blic a augmenté vitesse considérable. Continue a en recevoir
de nouvelles à une ppîuü u ïr i r rle Catalogüe pds et je n,ai p» «’«•*«¦ pages de mise à jou? P continuer a vous envoyer l'ancienne version avec les Je désire vous rassurer sur les points suivants; si: “ gratuU Ke Zlu ïïa -us recevrez 25 possiblT £££* modèle BenriereÇU 16 Catal°9Ue; ™“ re la Pl« tôt disponibilité. Nouveau suivra (toujours gratuitement) dès sa 3 -rLo11otu=nnïdd»s1qauB°dtiso „Uii, reCB“rcZ ¦*" lout de sorte la version. Q disponible, je vous enverrai gratuitement la nouvelle Merci pour votre patience.
Pùbiié ’danf ufnrtdCrj“oh sSi Séros Se Ss-’e T 1° ¦ Sdit supplément.) En tant Pu encart gratuit en INFOMEDIA Par les Amigàdos "INFOMEDIA" est connue en tant qu'éditeur de "FLOOPY", la disquette mensuelle pour AMIGA.
Page'7. - En réalité INFOMEDIA est copnposée d'une équipe sympa et dynamique qui est en train de développer toute une "famille de produits" qui vont sûrement intéresser beaucoup d'utilisateurs.
Parmi les nouveautés disponibles dans l'immédiat il y aura toute une série d'utilitaires pour générer des effets sonofeâ, pour personnaliser le "boot" de vos disquettes, un séquenceur en temps réel,- etc. Nibbly, un jeu d'arcade, est déjà disponible et un jeu d'aventure en Français devrait etre disponible bientôt.
INFOMEDIA fait aussi de l'importation et distribution d'accessoires hard et de périphériques.
J'espère pouvoir tester leurs logiciels et produits dans une prochaine Newsletter.
Entretemps, pour vous garder à jour, consultez leur publicité qui devrait se trouver quelque part dans ces pages du premier numéro de "A-News".
Micro-Application Qui est passionné d'informatique devrait déjà connaître cette maison; ses publications couvrent en effet un large éventail de logiciels, langages et machines.
Pour nous il. Est intéressant de savoir que Micro-Application est en train d'élargir la section AMIGA de son catalogue.
Vous devriez déjà connaître? "Bien Débuter" et "Trucs et Astuces" qui ont été publiés il y a quelque temps. Maintenant vient de paraître "Le Livre du Langage Machine". J'ai eu tout juste • le temps de le feuilleter; a priori il parait très bien fait et j'espère pouvoir vous en dire plus dans le prochain numéro.
Entretemps ie vous annonce aussi, les titres à paraître: "AmigaBASIC", "La bible du Graphisme" (750 pages!) Et "Amiga le FILM". J'espère pouvoir en publier une review très prochainement.
En ce qui concerne les softs je vous pré-annonce la sortie prochaine de: "BECKERtext", "PROFIMAT" et "DATAMAT", tandis que je pense que tout le monde connaît déjà "Superbase", disponible depuis un bon moment. (Je compte dédier à Superbase un article dans' le prochain numéro.)
Tout ce que je viens de vous annoncer est, bien sûr, en langue française.
Product Review J'ai toujours fait le maximum pour faire connaître l'AMIGA et ses extraordinaires possibilités.
Mes pages ont toujours été à disposition des développeurs, des éditeurs, des importateurs distributeurs, dans le but de faire connaître ce qui existe pour notre belle machine.
A partir du prochain numéro de "A-News", je publierai des "Products Review" afin de faire connaître les produits existants en France pour AMIGA.
Toutes les personnes qui diffusent des produits pour. AMIGA et qui désirent profiter de cette opportunité sont invitées à me contacter pour plus de détails.
The first female computer (elle est tellement belle!...) prononcé à l'espagnole avec l'accent sur le a: terme pour indiquer cette race élue et AMIGA Amigàdos AmigaDOS CLI CUPERTINO CUPERTINO MAGAZETTE Workbench KickStart Amigalement CAN privilégiée qui a été capable de saisir les possibilités extraordinaires de cette merveilleuse machine.
Système d'exploitation de 1'AMIGA (descendant du TRIPOS, affinités avec le MS-DOS); puissant et multitâche.
Subset UNIX-alike, avec des Command Line-Interface: une fenêtre CLI vous permet de taper vos commandes sous la forme texte traditionnelle.
Giorgio (c'est moi) ville, ancienne reserve indienne, California (U.S.A.) MAGAZine on diskETTE (ou atelier) définit l'interface graphique utilisée par l'AMIGA à base d'icones, fenêtres et menus déroulants; par extension indique une disquette contenant tous les programmes necéssaires à le "charger".
Si vous n'avez pas une Amiga 1000 vous n'en avez pas besoin; si vous avez une Amiga 1000 vous savez forcément de quoi je parle.
(Vôtre) Depuis longtemps, très souvent je signe mes articles et mes lettres avec la formule Amigalement Vôtre.
Vous êtes en train de la lire (...with CAN you can...) L'on dit que l'imitation est la forme d'appréciation la plus sincère. A juger du nombre des AmigaFans qui utilisent le terme "Amigàdos" et la formule "Amigalement Vôtre", j’ai l'impression d'être très apprécié. En réalité je ne considère pas cela comme une imitation; au contraire je suis très content que ces deux expressions aient plu à tellement de monde et je vous invite tous à les utiliser; ainsi il sera encore plus facile de se reconnaître et d'établir des relations cordiales au tout premier contact. VIVA AMIGA!
Amigalement Vôtre Le dixième numéro de cette Newsletter, qui en effet sortira en kiosque avec le N. 1 de "A-News", est terminé.
Tous ceux qui me connaissent savent déjà que j'ai l'habitude de vous saluer de la façon amigale traditionnelle et de signer "en extenso" en précisant ma qualification de "développeur agréé".
Je profite normalement de ces dernières lignes soit pour vous annoncer ce qui suivra, soit pour ajouter des nouvelles de dernière minute.
Cette fois je me trouve dans l'obligation de vous annoncer que par décision de M Franck Lanne (Directeur Général de Commodore-Frànce), je ne suis plus "Développeur Agréé"; en effet dans sa lettre il écrit "...vous ne cessez de porter des jugements de valeur négatifs sur la politique générale de notre société." Et avant de conclure il m'informe "...que nous rompons le contrat de développeur...". Il est difficile de ne pas voir un lien entre les deux remarques et il est aussi évident que M Lanne n'aime pas les critiques. (D'ailleurs pour quelle raison faudrait-il écouter ceux qui se plaignent si
l'on peut leur couper la langue?!)
Heureusement cela ne change rien pour moi sur le plan pratique grâce à mes contacts aux Etats Unis et ailleurs, mais je suis quand même obligé de changer ma signature!
AMIGAlement Vôtre,
- Giorgio Cupertino - (ex-Développeur Agréé Amiga) PDS stands for
"Public Domain Software". Pour qui me lit pour la première fois
je précise que les disquettes du domaine public contiennent des
programmes que les auteurs (ou leurs respectives maisons de
distribution) ont contribués à la communauté des utilisateurs
afin de faciliter l'échange de renseignements, le debug, les
commentaires etc. Certains programmes ne sont pas domaine
public dans le sens- strict du terme, mais ils sont diffusés
selon la formule du Freeware Shareware.
Avec ce système les auteurs diffusent gratuitement leur programmes et ils s'attendent de recevoir des "donations" ou des "registration- fees" par les utilisateurs qui, après avoir ainsi testé leurs programmes, ont décidé de les- utiliser couramment.
Peu savent que 1'Amiga possède une des bibliothèques des programmes PDS parmi les plus importantes; soit pour la qualité, soit pour la quantité, soit, encore, pour la variété. Moi personnellement, je suis en train de "trier" environ 500 disquettes, tandis que Fred Fish (le "père" des disquettes PDS pour AMIGA) est en train d'en sélectionner 2000!
Le Dcmaine Public de 1'Amiga est une mine d'or et une aide précieuse pour qui, passionné de la machine, désire profiter de ses performances extraordinaires.
Dans le Domaine Public vous trouverez des programmes pour tous les goûts: Slide-Shows, Images digitalisées, Graphisme, Animation, Musique, Jeux, Icônes Animées, Exemples de programmation en 'C' (très souvent avec le code-source!), Utilitaires, Langages, Tutorials, des programmes en Basic ' bien sûr, et... beaucoup d'autres encore.
Environ tous les deux mois j'annonce les nouveautés que je reçois et je les mets à disposition de tous mes amis lecteurs. Notamment j'assure la distribution de la collection complète de la série "FISH" et "AMICUS" ainsi que la meilleure sélection de "The Amigan" et de "Micro Computer Associates". Je cherche aussi de "dénicher" les meilleures démos graphiques aptes à mettre en valeur les possibilités de 1'AMIGA.
Certaines disquettes sont disponibles aussi par abonnement, d'autres uniquement sur abonnement. Il serait impossible de donner chaque fois la description de toutes les disquettes disponibles. Si vous êtes intéressés à voir ce qu'il existe pour AMIGA je vous conseille de commander mon catalogue.
¦Faute de place (et de temps!) Je ne peux pas cette fois, vous donner la description de toutes, les disquettes que j'ai reçues et je limite donc la description aux plus "importantes". Tel que d'habitude je ne vous indiquerai pas le contenu intégral de chaque disquette, mais je me limite à vous indiquer les programmes qui, par eux seuls, en justifient l'achat. Voici la description: AMIGAN 12 AutoPics pour¦automatiser tous programmes de Slide Show (utilisez votre faVori ou les trois qui viennent avec) NewZap3.1 File Sector Editor (very new version) HindowKeys pour.manipuler écrans et fenêtres
sans toucher la souris... AMICUS 23 Disque totalement dédié à la musique: 18120uverture - 18 minutes de musique de Tchaikovsky (attention ce morceau demande plus de 512K et DeluxeMusic Construction Set) 3 Music Players: SMUSPlay pour jouer morceaux de musique en format SMUS; Mstudio2SKJS pour convertir Music Studio song to the SMUS format; MusiCraft2SKJS c'est la même chose, mais pour Music Craft ListINSTR - utilitaire pour obtenir la liste des instruments nécessaires à jouer un morceau de musique.
ATTENTION! Disquette "difficile" non conseillée aux débutants.
(t.s.v.p.) (...suite...) CkjickFlix - Nouveau programme pour SlideShow AMICUS 24 AMICUS 25 AMICUS 26 AmiBUG - Pour voir les bugs à l'écran... (hack program) MonoLace - pour vérifier les préférences choisies à partir du CLI Boing Machine - Superbe Demo graphique avec son (mouvement perpétuel "à la Boinq " VirusCheck - différents programmes pour assainir disquettes et mémoire machine SnowFlakes - créâtes snowflake designs in AmigaBasic Nemesis - Demo graphique Kill.fastdir - enlève le fastdir créé par CLIMATE.
PWJJtility - pour changer marges et "Fonts" sous ProWrite.
HBLace - pour passer en interlaced sans passer par "Preferences".
SOBackup - pour faire le back up d'un disque dur sur disquettes CLA2 2.0 - pour imprimer images IFF et IFF HAM sur imprimante LASER PostScript .Pr°.9.raTm! 6n AmigaBasic pour créer ssins du genre tissu écossais SCRIBBLE. - Utilitaires pour le Word Processing Scribble!
mâtionk9rOUnd mUSiC Pl3yer‘ P°Ur j0U8r Un0 mUSiqUe de f°nd P8ndant un slide-Show ou une ŒX - pour analyser des Text.files (nombre de mots, de phrases etc.) ShowPointer - pour visionner des pointers (attention aux bugs) FISH 111 FISH 112 FISH 113 FISH 114 GAUGE - continuously displays memory gauge Mandel - un autre programme de Mandelbrot Génération.
PopLife - jeu de la vie qui "POPs to LIFE" votre écran WB Beach Birds, Bully, Hagen Demos - trois démos graphiques Viacom, WaveBench, DropShadow - trois "hacks" AmiCRON - simple UNIX style "CRON" utility M2Amiga - version démo d'un compilateur Modula2 (petites démos avec source) Cdecl - English to C translater for C déclaration and »ice-versa. Utile aux progra-eurs en FISH 115 Marketroids, Killers - deux démos graphiques FI5H '116 Rav-Tracino: sont ies -1 - - AkWLDano - démo d'une Image IFF en 32 couleurs et large 2400 Pixels. A VOIR!!!
Txpjjemo - version démo de Express Paint l.l FISH ÿ 117 FISH 118 ü«o"„U°de f disq“etts= FISH sus-indlquées contiennent des dé»s gui, pour tourner, ont leur contenu Vous US’ T** aV8Z Seulement 512K vous Pourrez profiter seulement d'une partie de .ans 102 ~
- ssr à~:r r tt r“é sTi- * - nwïïLrpas'TJ' ffT6' ““ P°“ 1 *“*•
solt P°“ l'“«U=atlon des disquettes PUS technique par t ctït"
Pl“S “ PD5 - Public Domain Software, Deveiopers Diskettes and
Other Services (liste des titres et autres services disponibles
- 17 Février 1988) Envoyez votre commande à: Indiquez ici votre
nom et votre adresse: Giorgio Cupertino Boite Postale 17 98001
Monaco Cedex Principauté de Monaco
(93. 50.02.84) (Best time to call:
10. 00 13.00 or 14.00 15.30)
* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
S. V.P., indiquez au dos les disquettes de votre choix soit en
"cerclant" leur référence, soit en écrivant leur numéro de
référence (FISH par exemple). Reportez le nombre total de
disquettes commandées aux endroits appropriés et
multipliez-le(s) par le prix correspondant.
Abonnements aux disquettes PDS:
- FISH (12 disquettes) (start with
360.
330.
210.
210.
- PDS-MIX (10 disquettes)
- The BEST of... (6 disquettes)
- AmiGraph - DemoPicAnim (6 disquettes) Tous ces abonnements
offrent la garantie: "Satisfaits ou remboursés!"
(au- pro-rata des disquettes non encore envoyées) a Disquettes PDS (port et duplication compris) 35. x (disquettes certifiées Double-Face - grandes marques) b Disquettes PDS (port et duplication compris) 30. x (disquettes garanties Double-Face - dégriffées) c Abonnement à "The Amigan" (1 year - 6 issues) 290. (The best newsletter for the Amiga; environ 60 pages) d Abonnement à Jumpdisk (magazine on diskette!)
(6 issues: 350 F.; 12 issues: 600 F.) (envoi by Air-Mail) e CAN (Newsletter 5,6,7,8, 8b+9) (cerclez celle(s) choisie(s)) (1 = 20 F.; 2 = 35 F.; 3 = 50 F.; 4 = 60 F.; 5 = 70 F.) f Catalogue PDS (22 Avril 1987 + mises à jour) 20. x g AmigaLibDisk 0 (Catalogue "FISH" sur disquette) 25. (avec coupon-remise de 25 F. sur abonnemment FISH) h AMIGA Stickers (Etiquettes autocollantes 1.00 F.chacune) 1. x i Supplément pour envoi recommandé 15. (envoi non recommandé: le risque incombe au destinataire) j Frais administratifs (quel que soit le montant de la commande et l'article choisi)
10. Montant total de la commande: Pour le moment le service de
distribution des disquettes PDS est offert sans but lucratif
exclusivement de-particulier à particulier.
Prix valables jusqu'à fin Mars 1988 ou jusqu'à parution d'un nouveau catalogue ou jusqu'à un taux de change du dollar dé 6,50 (whichever cornes first) (Ce catalogue remplace tous les précédents avec effet immédiat.)
VOICI LA LISTE DES DISQUETTES DISPONIBLES Indiquez les disquettes de votre choix soit en "cerclant" leur référence, soit en écrivant le numéro voulu (pour les FISH par exemple).
Public Domain Software:
- FISH (1 à 128)
- AMICUS
(1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12-13-14-15-16-17-18-19-20-21-22-23-24-25-26)
- Advantase (1-2-3-4-5) (Great!)
The Amigans (5-7-9-10-11-12) ( 11 avec 60 mouse pointers) - - - Augmçnt il 1 - Freeware (des programmes en basic nouveaux et anciens) French PDS il 1 et il 2 il 2 = Créations Eric Dasque)
- GoMoko + Paint-1 (in AbasiC - ready to run)
- P0LY83-123 (beaucoup d'utilitaires et autres choses + PopCLI)
- RAY-TRACING (DBW-RENDER VI.0) (exceptionnelle mais...
débutants s'abstenir...)
- MANDELBR0T (Charles Vassallo)
- DICMANDEL1 (à utiliser avec la précédente)
- MCA (AD 4 - GD 13 - GD 14 - MS 1)
- CS-PREST0N i 21 - (MachMouse plus utilitaires et programmes
divers) Démos - Slide-Shows - Personal-Software:
- GAC (1-2-3-4-5) (Slide-Shows du concours: "Say it in Colors")
- . Amiga Slide Show (une suite d'images digitalisées)
- Slidéshow (organisé par Gauthier Groult)
- . Slide Show Météo
- Sunshine (Changez la rotation du globe sur trois axes!)
- J.Santos D.LeNouaille (première disquette française de
Slide-Show)
- New Workbench Demos
- New Instruments for Music Demos
- New Boing! With Screen Dump and Jukebox
- Georges de Vaucorbeil (moirages + cycling!) (PS - Freeware)
- JUGGLER (le‘robot animé - une pièce de collection!)
- Mandelbrot Variations (Philippe Schuller) (PS - not PDS) r
MANDEL_HIRES (Slide-Show of-Hi-Res fractals by Charles
Vassallo)
- . Farrah."COSMOS" (PS - not PDS)
- Farrah "Poivre Sel" (PS - not PDS)
- DEM0 "VideoScape 3D" 5'suPerbe demo animée - une pièce de
collection!)
.Sculpt-3D Animation Demo (trois belles démos animées) Developer's Diskettes:
- AmigaBasic with BitMaps (load save convert pictures IFF +
ACBM) (1.1)
- Rom Kernel Manual Examples - Iff Sources - Print Spooler -
Errata vol 1.1
- 1.1 Goodstuff
- Mount Command (pour configurer tout genre de drive et
disque-dur) (1.1) SerTools (pour gérer le port série et le
device TIMER)
- Block Slide il5 (used by US Commodore for Service Training)
- FlamDP-II (NewFLAM liaison-Minitel) (Mouse-hack,
PrinterStealer, Record Replay) Prmter Helper (pnnter driver
generator et fichiers de test pour imprimantes)
- Amiga Programmer s Suite (by RJ Mical) Si vous'commandez des
disquettes "développeur", je supçonne que vous n'avez pas
besoin d assistance; donc... no support provided!)
Reportez au dos (ligne "a" ou "b") le nombre total de disquettes choisies.
GLORIA Concessionaire A g r ë ë Commodore - Amiga Vous trouverez chez nous une gamme etendue pour votre AMIGA
- Large choix de logiciels et progiciels.
- Sélection des meilleurs périphériques:
- Drives et Disques- durs
- Imprimantes (Matricielles, Lasers, Marguerite)
- Digitaliseurs Videos (Fixe et temps réel)
- Digitaliseurs de Son
- Bibliothèque spécialisée française et étrangère (livres,
revues, documentation technique) Amiga 500 et Amiga 2000 en
démo permanente GLORIA - 7, rue de Millo - Monte- Carlo (P.té
de Monaco) - 93.25.04.86 Horaires d'ovvertere; 9.00 - 12.30 et
14.30 - 19.00 d« Mardi a» Samedi xmm C NEMAW YRTË.
Mémoires de Georges HARRIS, journaliste au Chicago Globe.
Octobre 1931 Mon rédacteur m’avait chargé de mener une enquête sur les personnalités les plus importantes trainant dans le milieu du grand banditisme... Inutile de vous préciser que si mon patron m’avait demandé de faire des recherches à ce sujet, c’est qu’une certaine activité ébranlait la ville au lendemain de l’incarcération de celui que l’on appelait "Scarface": Al Capone. Quel pourrait bien être son successeur?
La première personne intéressante était, sans nul doute, Pinky Callahan. Ce malfrat, parti du bas de l’échelle, n’avait pas hésité à abattre de sang froid son employeur connu dans le milieu sous le surnom du.
"vieil homme". Depuis, Callahan n’avait cesser de grimper, mais il suffisait de s’attarder sur son entourage pour s’en persuader.
Qui faisait des recherches sur Callahan tombait inévitable-ment sur Ben, son bras droit: ancien fidèle du "vieil homme", Ben n’avait pas hésité à rejoindre l’assassin de son patron, qu’il assistera pendant plusieurs années. Callahan était connu pour ses conquêtes féminines et sa compagne du moment s’appelait Lola, une trop jolie blonde habituée à vivre dans le. Luxe, un genre bien répandu chez les femmes de l’époque.
Il se disait dans le milieu que, malgré son poste important, Callahan n’hésitait pas à se mettre à l’ouvrage (On parle entre autres de la tuerie de l’hôtel Michigan, fait tristement légendaire de la guerre des gangs, à laquelle il aurait pris part), et il vouait, parait il, une confiance absolue en ses deux lieutenants Peepers et Bull, reconnaissable à son visage balafré.
Mais la véritable assurance-vie du malfrat était située à l’hôtel de ville de Chicago et s’appelait Alderman Burke. Il parait que Burke aurait demandé à' Callahan, en pleine ascension à l’époque, de truquer les élections afin qu’il arrive au poste tant convoité de maire. J’avoue qu’on ne saura certainement jamais la vérité à ce sujet mais plusieurs preuves accumulées pendant mon enquête m’ont permis de me faire une idée à ce sujet.
L’autre monstre du milieu était un poulain de Capone: Tony Santucci. Nettement plus âgé que son ennemi Callahan, Santucci avait sous son aile la majeure partie de Chicago avant que n’arrive celui-ci. Dès lors, chacun souhaita la mort de l’autre, vu les enjeux et les bénéfices que retirerait celui qui aurait mainmise sur la ville.
On parle aussi d’une liaison qu’aurait eu Lola avec Santucci. Celui-ci n’hésita donc pas à envoyer par l’intermédiaire de Guido, son bras droit, des tueurs professionnels qui seraient en mesure de le débarrasser une fois pour toutes de Callahan et de son gang.
La mitraillette Tommi crépita à tout bout de champ; De nombreuses bombes explosèrent dans les quartiers Nord, lieu du quartier général de Callahan et dans la partie Sud, domaine de Santucci; Les attentats contre les deux personnes se multiplièrent durant cette période importante où se décida lequel serait roi de Chicago... L’arlésienne du programme de jeu est enfin arrivée: depuis le temps que les journaux anglo- saxons en parlaient, il fallait bien qu’elle finisse par arriver sur notre territoire. Cinemaware, avec ce soft, autant le dire tout de suite, ne trahit pas sa réputation: c’est
tout simplement (mais cet avis n’engage que moi le meilleur jeu sur Amiga et certainement sur toutes machines confondues. Par où com- rrjencer?
Le scénario (car n’ou- blions pas qu’il s’agit d’une véritable superproduction dans la lignée des Incorruptibles ou de Scar- face) est détaillé quelques lignes plus haut, de même que les personnages. Je ne reviendrai dessus que pour insister sur le soin apporté à sa conception dans la grande tradition des films noirs: alliances, règlements de compte, et intervention surprenante de la petite amie et de... la mére du héros, gangster au grand coeur, dans des scènes dramatiques et poignantes.
Ce soft se situe dans la grande lignée des softs interactifs; les actions se font par le choix des pensées de Pinky :, le joueur joue en quelque sorte le rôle de sa conscience et retient une idée sur deux ou trois en cliquant sur la bulle correspondante.
Difficile de faire plus simple et le clavier devient donc entièrement inutile tout au long du jeu. Il est possible (et obligatoire) de s’occuper de la comptabilité de votre affaire: montant des salaires, revenue des paris et divers rackets... Bien entendu, vous prenez part personnellement aux différentes attaques contre vos ennemis, ce qui nous permet de parler de l’animation. Ce programme regorge de différentes scènes d’action (reproche que l’on pouvait faire à Defender of the Crown, première réussite de Cinemaware).
Je ne vous les dévoilerai pas toutes (poursuites en voiture, jeux, attentats à la bombe...) mais je m’attarderai sur l’assaut du Q.G adverse que vous menez, mitraillette Tommi au poing. Le principe rappelle Prohibition: il faut éliminer les gangsters qui vous tirent dessus par les fenêtres ou dans la me. Les balles sifflent autour de vous, les hommes hurlent lorsqu’on les abat: on s’y croirait. Un bon conseil, n’abattez aucune femme à la fenêtre ou vous découvrirez bien assez tôt que même à Chicago, on respecte encore la justice. Réussite, donc, dans l’animation, malgré le fait que cela
sente bon l’Aegis Animator... Pour finir, une petite question: quel est le petit plus des logiciels de Cinemaware? Allez, je vous aide: stéréo, quatre voies. Là, vous y êtes: la musique. Aujourd’hui, Jazz à l’affiche. Comme toujours, c’est un petit chef d’oeuvre du genre et je précise qu’elle vous accompagne tout au long du jeu à la condition que vous avez une extension mémoire. En effet, le méga apporte quelques améliorations (musiques en plus, écran Intermission et apparition cinéma du journal) et il est recommandé pour bien apprécier ce jeu d’avoir deux lecteurs de disquettes: non
indispensable mais tellement mieux!
Jusqu’où iront-ils chez Cinemaware? C’est la question que l’on est en droit de se poser au moment où sort The Three Stooges et se profile déjà à l’horizon Rocket Ranger, qui semble lui aussi sublime. En attendant, the King of Chicago est le programme idéal pour vous faire patienter: je ne saurai alors que trop vous le conseiller.
Les Gourous ?a Cette rubrique sera destinée aux aides sur les jeux d’aventures (ou trucs sur des jeux d’actions) sur AMIGA. J’ai choisi ce titre, qui vient de FAERY TALE ADVENTURE, car pour moi, ce jeu est le plus fantastique jeu d’aventure qui ait été conçu sur micro. C’est pourquoi je l’ai aussi choisi comme solution du mois. Mais revenons en à la rubrique: Elle est conçue pour vous décoincer, vous noble aventurier courageux prêt à risquer votre vie pour libérer la princesse du terrible dragon, tuer le magicien ou retrouver la mémoire... Ainsi, je 1 espère, se créera un lien entre tous les
esprits et nous vaincrons les forces ténébreuses qui hantent nos vies. Pour être invincible, il faut que la communication entre les aventuriers de la terre et d autres mondes soit possible et grâce à cette association d’intelligences, nous démêlerons les intrigues élaborées par les programmeurs fous, qui inventent de nouveaux monstres qui pourraient nous mettre en échec mais THE LIGHT SIDE OF THE FORCE IS WITH US. Faites que ce lien entre tous les AMIGADOS soit universel et puissant.
Envoyez vos solutions, aides et questions à l’adresse des GOUROUS à la section AVENTURE. En attendant vos aides, je vous donne des renseignements sur certains jeux.
MOEBIUS: Quand on attrape le pendant, il faut prendre une touffe de ses poils (objet magique). Pour changer d’espace, il faut emmener les deux prêtres dans leurs temples (en haut à gauche et en bas à droite) et tuer les deux servants du mal.
Le tyran a une épée démon qui multiplie les dégâts. Le portail spatial est dans l’île du milieu qui a l’entrée sur le mur du bas bloqué par une roche: il faut la briser avec le HAMMER.
BARBARIAN: Utilisez le saut en arrière avec le bouclier devant le magicien pour réfléchir son tir et le tuer.
KING’S QUEST H: Tout d’abord, allez lire l’inscription sur la porte. Allez dans la maison du gnome prendre les boucles d’oreilles qui sont dans le coffre. Puis allez chercher le trident sur la plage.
Alors, donnez les boucles d’oreilles à la sirène puis "RIDE SEAHORSE". Rendez le trident à POSEIDON, prenez la clef.
Retournez à la porte puis "UNLOCK DOOR" "READ SIGN" et maintenant à vous de jouer.
KARATE KID H: Appuyez sur la touche "P" pour changer de tableau.
GOLDRUNNER: Pour celui-ci appuyez sur la touche "I" pour changer de tableau Maintenant j’attends vos solutions, vos aides, vos questions à l’adresse des GOUROUS car ce journal est le vôtre et l’union fait la force, alors QUEST FOR THE LIGHT....GOOD LUCK !!!!
FAERY TALE était une fois un amigados qui passait ses nuits à empêcher son frère de programmer. Enfin après des heures, des jours, des nuits, des semaines, il libéra la contrée d‘ Holm des forces du mal en tuant le nécromancer et en lui reprenant le talisman protecteur du village.
Ce jeu, qui au premier abord semble avoir un scénario classique, devient une seconde vie pour le joueur. Une vie qui devient rapidement plus forte et supplante votre vraie vie: tel est votre destin, à vous, pauvre aventurier fou qui osez vous attaquer au jeu du siècle. Car il ne suffit plus de taper nord sud est ouest et de voir les tableaux les plus importants.
Maintenant à vous de vous y rendre, un peu comme Ultima ou Moebius avec un scrolling fantastique et des graphismes et musiques presque aussi gigantesques que l’univers.
Vous voici dans votre paisible village d'HOLM (1).
Fouillez toutes les maisons. Ensuite allez à WATCH TOWER (2) prendre le coquillage. Puis allez à GRIND WOOD
(3) où vous attend un immense labyrinthe pour tuer la sorcière
dans sa citadelle et prendre le lasso en or. Allons, courage,
ce n’est que le début. Utilisez la tortue, qu'on appelle
avec le coquillage, pour aller à SWAN ISLAND (4) prendre
l'oiseau magique.
Volez vers les montagnes de l’Est sauver votre bien- aimée, qui se morfond dans sa prison (S), mais avant d’aller la voir, rendez-vous au temple (6) un peu à l’Ouest du cachot.
Là, prenez le SUN, puis allez quérir votre belle et par magie, vous serez téléporté au château paternel (7). Puis, fouillez la cité; là, un sage vous remettra une des cinq statuettes en or.
Puis allez au massacre ( 8 ), prendre la statuette à un cond'un labyrinthe d’ou même Thésée avec son fil n’aurai pu sortir.
D’abord, il faut passer le dragon de bronze en le paralysant avec un GOLD RING, on ne peut le tuer, seulement l’assommer. Dans ce dédale, vous découvrirez une baguette magique qui s’utilise comme l’arc. Puis, ressortez à l’air libre pour retourner sous terre, dans le tombeau de l’ancien roi (10) où se trouvent ses os au plus profond de ce souterrain, ainsi qu’une autre statuette. Ensuite allez voir la bonne sorcière dans son château de cristal (11) qui vous donnera sa statuette.
Au sud de la cité du roi dans un OLD CASTEL 12) se trouve la dernière statuette. Puis, à minuit, allez dans la crypte (13) faire une partie de troc avec le fantôme contre un cristal. Après, allez dans le désert chercher la cité de AZAL (14) qui est maintenant visible grâce aux cinq statuettes. Là, est cachée la rose qui permet l’invulnérabilité au magma. Enfin allez à la citadelle du côté obscur (15). Là, passez le portail spatial et suivez le chemin stellaire jusqu'à trouver le nécromancer et tuez-le enfin. Ramassez le but de votre quête et comme les images parlent mietSc que les mots,
regardez et rêvez.
Je remercie le développeur de cet extraordinaire jeu qui m’a fait passer de merveilleuses heures et je ne regrette qu'une chose, c’est de l’avoir fini.
Alors, j’espère que Microlllusions en _ sortira la suite ou un semblable.
IFYsdterikE I Oui, je profite de ces prix de lancement! Je m’abonne pour une durée de "iV (; WS un an (12 numéros) .180F r ; deux ans (24 numéros) 360F Nom ..Prénom ... Adresse ... Bon à découper et à adresser a vec votre règlement à : A-NEWS Diffusion, 24500 Eymet _______________Etranaer_+ 60F STFRBDFFC Pour toutes les personnes possédant à l’heure actuelle un Amiga 1000, le prix dés extensions mémoires n’est pas très
abordable. Pratiquement personne ne s’occupe de cette machine qui a servi à essuyer les plâtres.
Il y a tout de même la possibilité d’acheter du Hardware ailleurs qu’en France. La solution qui apparait pour le moment la plus rentable est la Starboard 1 ou 2 de chezJVficroBotics.
Examinons donc cette solution pas à pas. Pourquoi 1 ou 2? Et bien, 1 pour 1 méga de RAM et 2 pour 2 mégas de RAM. Physiquement, on a rajouté à l’intérieur de la Starboard 2 une carte supplémentaire qui recevra 1 méga supplémentaire.
L’INSTALLATION L’installation est d’une simplicité enfantine. Le Starboard s’enfïche sur le bus externe de l’Amiga.
Celui-ci se retrouve de l’autre côté de son boîtier, ce qui permet d’y connecter un autre Starboard ou alors une tablette graphique par exemple (N’est ce pas NONO?). Le boitier repose sur deux petits pieds en caoutchouc qui lui permettent une très bonne assise.
Après avoir vu son extérieur, voyons un peu ce que cette boîte à la couleur blanc cassé de l’Amiga nous cache.
LES RAMCHIPS Le Starboard 2 contient donc quatre rangées prêtes à recevoir les chips qui vous permettront enfin de donner un peu de liberté à votre machine. Chaque rangée est prévue pour contenir dix huit Ramchips, soit en tout, 512 Ko.
Un Ramchip est de type 256 k-bits. Il faut savoir que deux vitesses de transmission sont disponibles, 150 nanosecondes ou 120 nanosecondes. Les Ramchips de 120 ns sont bien sûr en conséquence plus chers que les autres. Les chips sont les mêmes que ceux se trouvant dans les IBMs et autres compatibles.
Prix, de ce fait, très intéressant.
Voici un tableau des différents Ramchips que l’on peut utiliser dans le Starboard.
Marque 150ns 120ns Hit Texas Mitsubishi Fujitsu Samsung HM50256-15 TMS4256-15 M5M4256-15 MB81256-15 KM41256-15 HM50256-12 TMS4256-12 M5M4256-12 MB81256-12 KM41256-12 Vous pouvez donc configurer votre Starboard 2 en 512Ko, 1 Méga ou 2 mégas. Pourquoi n’est-il pas possible de se configurer en 1 méga et demi? Parceque le Starboard possède un système de commutateur qui lui permet de savoir à l’avance, quelle est la situation de la mémoire et que ce système ne prévoit pas 1 méga et demi. Bien sûr, la mémoire du Starboard se rajoute à celle de la machine et peut donc atteindre au maximum 2 mégas
et demi avec une Starboard. Rien ne vous empêche, je le répète, d’en monter plusieurs en série.
Si vous le désirez, vous pouvez ne pas installer la carte supplémentaire contenant 1 méga et la remplacer par une carte contenant le fameux co-processeur Arithmétique 68881. Vous serez alors aux commandes d’une machine à fabriquer, entre autres, des images de synthèse en moins de temps qu’il ne faut pour le dire (Merci Monsieur MOTOROLA).
Pour ce qui est des problèmes qui surviennent maintenant à cause de votre extension mémoire, ceci est une autre histoire.
LES PRIX Les prix varient, mais je peux vous dire qu’une Starboard 2 avec 512 Ko d’installé coûte moins de 2500F aux USA. Vous pourrez la remplir tranquillement ensuite en France et son coût total sera d’environ 4000F. La Starboard 2 complète, c’est à dire avec les deux mégas déjà installés coûte en France environ 6000F.
La prochaine fois, nous parlerons d’extensions mémoires pour Amiga 500. Bye...... AM XGADO S X y Le DOS (Disk Operating System) est un système d’exploitation. L’AmigaDos est le système particulier à_1’AMIGA, dérivé à la fois d’Unix, tournant sur minis et gros ordinateurs, et du MS-Dos, fonctionnant sur PC et compatibles.
Après cette brève présentation, nous allons explorer ce monde de l’AmigaDos, que vous pouvez ne pas utiliser, ( en effet, dans presque tous les. Cas, les programmes sont basés sur les icônes et l’emploi de l’atelier) mais que vous ne devez pas ignorer.
Allons-y ! ! !
Les commandes de l’AmigaDos sont écrites en langage C et ne sont pas résidentes en mémoire ou sur une piste particulière de la disquette. Elles sont stockées dans un répertoire C (nous reviendrons sur l’architecture du disque) et comprend un certain nombre de commandes.
Cette particularité ralentit les accès disques et alourdit un peu les manipulations pour un utilisateur n’ayant qu’un lecteur, mais apporte plusieurs avantages. Tout d’abord, un disque peut tourner sous sa pleine capacité de 880 Ko. Aucune place n’est perdue par une piste système. De plus, le système n’est pas bridé et s’adapte à tous les besoins.
En effet, en fonction du contenu du disque, vous pouvez mettre ou pas le tiroir C, ou plus généralement, y mettre les commandes que vous souhaitez et qui vous serviront dans ce disque. Ensuite, si vous trouvez que certaines commandes ne conviennent pas à vos besoins, vous pouvez toujours créer vos propres commandes, quelque soit le langage source et les intégrer dans le tiroir C de votre disque.
Cette souplesse s’explique par le fait que les commandes DOS ne sont qu’.une série de petits programmes, écrits en C pour la plupart, et assignés par défaut dans le répertoire
C. Lorsque vous entrez une commande, l’AmigaDos ira la chercher
dans la racine du disque, ainsi que dans C. Le disque peut
être comparé à un arbre avec une racine et toute une série de
branches, elles mêmes pouvant comporter d’autres branches. Si
vous désirez voir le contenu d’un disque, vous pouvez faire un
LIST ou un DIR, et vous verrez alors apparaître les fichiers
et les sous directories avec un (dir). Pour bien comprendre
l’architecture du disque, essayez un DIR ?, l’AmigaDos vous
ouvrira alors tous ses tiroirs et vous en affichera le
contenu.
Voyons donc plus en détail la structure d’un disque Amiga, et sa lecture séquentielle dès l’insertion dans le lecteur.
Tout d’abord, le système lit la piste 00, secteurs 0 et 1, pour y chercher un BOOT (démarrage automatique). C’est à cet endroit qu’il vérifie si le disque est DOS, non DOS, (disque KICKstart pour les A1000) ou si la piste 00 comporte une anomalie, ou quelque virus étrange (cf article Vinis).
Cèrtains logiciels, comme Crazy-Cars de chez TiTus, démarrent directement à l’insertion du disqüe par une séquence programmée sur cette piste. Si aucune instruction particulière n’y figure, si ce n’est l’installation normale du disque et la mention DOS, le système d’exploitation cherche la séquence de démarrage nommée s startup-sequence et l’exécute.
Si celle-ci est inexistante, le DOS attend vos ordres dans la fenêtre AmigaDos par 1 . Dans l’autre cas, elle exécute les commandes qui figurent dans ce fichier texte, dans l’ordre séquentiel.
Si vous désirez voir à quoi ressemble ce fichier particulier, mettez votre disque WorkBench, tapez CTRL-D pour arrêter TYPE S STARTUP-SEQUENCE. Ne vous effrayez pas, vous en ferez bientôt d’aussi belles.
?a A-News ESSAI: WRITE & FILE Fichiers et textes ensemble
- mais il faut un méga L’idée répandue est que l’Amiga souffre
d’un cruel manque de logiciels. Cette opinion mérite d’être
quelque peu révisée. En effet si l’on accepte de faire quelques
concessions à la langue de Shakespeare, l’utilisateui* d’un
Amiga se retrouve devant une logithèque croissante de plus de
six cents produits! De plus ces logiciels sont pour la plupart
réputés pour leurs qualités et leur facilité d’utilisation,
Write & File ne contredira pas cette affirmation. WRITE & FILE
est un traitement de texte doublé d’un gestionnaire de fiches
du type de MiAmigaFilelI. En fait ces deux progammes sont tous
deux édités par SoftWood et le programmeur de MiAmigaFile_n a
contribué pour une large part au développement de Write & File.
WRITE & FILE nécessite un mégaoctet de mémoire vive pour fonc
tionner et détecte automatiquement si l'écran utilisé est en
standard PAL ou NTSC Pour ce qui est facilités d'utilisation et
prise en main, WRITE & FILE est un modèle du genre. Point n’est
besoin de se plonger des heures durant dans la lecture du
manuel avant de sortir trois lignes sur l'imprimante. Pour les
familiers de la machine quelques mouvements de souris, et le
driver d’imprimante approprié est en place, après environ une
minute d'efforts (les possesseurs de compatibles ap
précieront). Pour les autres, le manuel en anglais indique très
clairement les deux opérations à effectuer.
Il est possiblede fixer l’état du programmé à sa mise en routei par une option du menu "system". On choisit de démarrer sur le traitement de texte, sur le - gestionnaire de fiches ou sur la fenêtre de gestion du disque La présence d’une fenêtre "préférence" permet de préciser au programme où il devra chercher ses différents fichiers (dictionnaire, etc..) et le fait que le produit ne soit pas protégé à la copie rend l’installation sur disque dur des plus triviales.
Le traitement de texte est du type "WYSIWYG" et reprend toutes les fonctions que l’on attend de ce genre de produit. "Coupé-Collé" à l’intérieur d'un même texte ou d’un autre présent dans une autre fenêtre, sont un jeu et la souris est omniprésente.
Une origininalité de ce programme réside justement dans la représentation du pointeur de la dite souris qui change de forme en passant sur les différents "gadgets" présents sur une feuille de travail.
En effet celui-ci se retrouve alors accolé à un petit rectangle où se trouve expliquée la fonction du "gadget" (photo).. L'utilisateur dispose en outre d'un ensemble toftteodUnt» 1 file Mr lüJilLïtntiXi]mT»T11-'.J! _ - ¦¦ ¦ Tslrl (FirsO (List) (AMrfss) ci tv . stm Dur (First).
Iliink yoa for tbe mtegntrd di [First [lut 1 iHttlr williim 2 Srnick ) Jim» j*l _ } lira ÎKrskiBilr Hrv' UéHK I IM U. Lin
• a S. Jes» ÎS?3 W. Ptvlx- 1431 S. Elvi 3?.
EtCHJS* Rritt ir.i ditibii» tur.» do M i 1 nirg». I thr rouir.
- F11e bis both a nord prccriscr »r m on» rrogran, it iî msv to
’s îs fisy îs s frn dicks of 1 ...L’inclusion d’informations en
provenance de la base de données au sein d’une lettre type. .
...coupé-collé à l’intérieur d’un même texte , ou d’un autre
présent dans une autre fenêtre sont un jeu... très complet de
règles pour positionner son texte ainsi que d'un système
original pour s’y déplacer. En plus des habituels ascenseurs,
on dispose ici d’un système analogue mais par page. Très
pratique!
Une des possibilités intéressante du programme est de permettre l’inclusion d’informations en provenance de la base de données au sein d’une lettre type. Publipostage, facturation, étiquettes et enveloppes se font en un clin d'oeil. On peut utiliser le traitement de texte pour personnaliser une liste de fiches de la base de données. D est aussi possible d’inclure automatiquement la date et la pagination, de définir des hauts et pieds de pages gauces et droites, d’imprimer des feuilles droites, gauches ou recto-verso: des petites sophistications qui deviennent vite indispensables.
Voyons maintennant les possibilités du gestionnaire de la base de données.
Les utilisateurs de MiAmigaFile_n avance ront en terre familière car nous sommes en fait en présence d’une version améliorée de ce programme. Les données sont toujours présentées sous la forme d’un tableau et toutes les anciennes fonctions sont présentes. H est par exemple possible de définir un calcul au sein d’un champ comme dans un tableur. Les possibilités de tri comportent dorénavant autant de niveaux que de champs dans une fiche, à savoir trente deux, et la sélection de fiches pour traitement a gagné en souplesse. Il est maintenant possible d'incorporer des images et des sons
dans un champ, pourvu qu'ils soient sous la forme de fichiers IFF!
Un détail amusant: si vous pointez un numéro de téléphone dans une fiche et que vous le "shift-cliquez" vous avez une seconde et demie pour appliquer votre combiné sur le haut-parleur de votre moniteur et l'Amiga compose votre numéro.
Pour finir voici quelques raffinements qui dans la version anglaise sont particulièrement bien exécutés, à savoir:
- Une fenêtre qui fournit des statistiques sur le texte en
cours. Longueur moyenne des mots, paragraphes, nombre de
lettres y sont affichés ainsi que d'autres informations du même
style.
Une information peu courante vous indique en outre lé niveau de difficulté du texte que vous venez de composer. Cette note utile pour le corps enseignant provient d’un algorithme issu des dernières études effectuées par des chercheurs dans le domaine de la lisibilité des textes.
- Un correcteur orthographique qui peut utiliser trois types de
lexiques: le lexique de base de 100.000 mots, le lexique
usuel qui comporte environ 1.500 mots parmi les plus courants,
et des lexiques construits par l’utilisateur. Les lexiques
utilisateurs ont eux pour but de permettre d’intégrer au
programme le vocabulaire propre à certaines professions ou à
une utilisation très particulière. Les impatients pourront
s'en servir pour se constituer un correcteur en français Je
dis impatient car le programme est en cours de traduction! Donc
irréductibles francophones patientez encore un peu et guettez
l'arrivée de ce produit qui espérons le ne perdra rien de ses
qualités durant sa traduction.
[Prix $ 99]. - LF Fiche TeehmqHe„....ft©Write 2.0 Notre rubrique "Fiche Technique" donne les informations communiquées par les sociétés annonçant des produits nouveaux, mais ne saurait être confondue avec les essais de logiciels New Horizons Software d’Austin, Texas, annonce une nouvelle version de ProWrite, traitement de texte graphique couleurs Principales caractéristiques nouvelles: Imprime jusqu'à dix fois plus vite en mode graphique. En général, le document est imprimé à la vitesse maximale de l'imprimante.
Lissage des caractères imprimés permettant une vraie "qualité courrier", mais uniquement avec une imprimante capable de haute résolution. Même les jeux de caractères (fonts) graphiques Amiga devien- I nent "qualité courrier".
Imprime de côté (sideways) en option, et peut être configuré en 132 colonnes.
Dictionnaire de 95 000 mots incorporé, possibilité d’ajouter son propre dictionnaire.
Publi-postage en créant un patron (template), une lettre par exemple, et un fichier data, utilisé avec la corn- I mande "Print Merge".
Changement des dimensions de graphiques chargés dans ProWrite.
Lecture des graphiques HAM (hold and modify mode) crées par DigiPaint, etc. Tri de paragraphes en ordre alphabétique, pour création de tables ou pour la préparation d’une dictionnaire. 1 Manipulation de paragraphes, nouvelles options pour espacement d'une ligne et demie, hauteur fixe de ligne, auto ligne vide avant paragraphe.
Informations concernant les documents - nombre de caractères, de mots, de lignes, de paragraphes, de tableaux et de pages.
Configuration définie par l'utilisateur pour jeux de caractères, formattage-ligne, espacement et couleurs.
Multiples fichiers Préférences.
Couleurs de l'écran réglable pour accorder avec l'imprimante ou pour réduire le scintillement dans la version haute-résolution de ProWrite.
D’autres améliorations: une commande pour sélectionner le document entier pour formattage, etc., des méthodes simplifiées pour chargement de fichiers ASCII et de tableaux, nouvel affichage de règles, | et une utilisation mémoire plus efficace. L'espace-mémoire utilisé pour documents en cours de rédaction est diminué de 50%.
Fiche TechmqoeooooooPubHslimg Paurtoer Ftofessioml Notre rubrique "Fiche Technique" donne les informations communiquées par les sociétés annonçant des produits nouveaux, mais ne saurait être confondue avec les essais de logiciels Soft Logik Corporation de St. Louis, Minnesota, annonce un concurrent pour Professional Page de Gold Disk.
Publishing Partner, bien connu dans sa version pour l’Atari ST, se voit poussé en versions professionelles pour ST et Amiga. Le programme tournait sur Amiga à Pami-Expo de Los Angeles en janvier, et la commercialisation est prévue pour le mois de mars aux Etats-Unis.
Fonctions prévues: Traitement de texte Frappe de textes directement sur la page, sans changement de module.
Fonctions standards: retour automatique en fin de ligne, tabulation, justification gauche ou droite, centraqe, justification de mot ou caractère, coupé collé.
Correcteur d’orthographe.
Auto-flow - le texte coule autour des graphiques - même ceux de forme irrégulière.
Auto-césure. Avertissement en cas de cinq lignes terminant en trait d'union.
Chaînage de textes colonne-à-colonne et page-à-page, manuel ou automatique. Cliquer une fois pour visualiser les mailles de la chaîne.
Chercher remplacer individuellement ou globalement des mots, styles d’écriture, tailles de caractères, etc. Tout jeu de caractères peut être rendu dans ces styles: gras, italique, penchant vers la gauche (backslanted), souligné, double souligné, léger, miroir, profil, ordre inversé, ombre, grand, large, inverse et autres.
Graphisme Choix de taille de crayon jusqu’à 72 points (un pouce) en unités de 1 50ème de point.
Un dessin créé sur la page ou importé peut être tourné, en unités d’un degré minimum, ou entortillé, pour donner un effet 3-d.
Fonctions polygone, ellipse, carré, remplissage (fill) avec 40 trames pré-définies ou trames créées par utilisateur.
Contrôle de la taille, dimensions et placement d'un objet graphique en utilisant la souris ou le clavier.
Couleurs limitées seulement par mode écran. Définir jusqu’à 40 couleurs en utilisant les valeurs RVB. Fond couleur ou nuance de gris pour textes.
Fonctions boîte, cercle, ligne horizontale ou verticale, arc. L'option "Grid-snap" assure le positionnement exact d'objets pour faciliter la création de formulaires, etc. Zoom pour voir de près.
Relier objets en groupes pour déplacement de l’ensemble. Pour la sécurité, les éléments graphiques peuvent être “verrouillés" sur la page.
Réduire, aggrandir, ou déformer tout objet graphique.
Interface utilisateur Vue du document à 50%, plein largeur, pleine page, multiples pages, grandeur réelle, 200%, ou choix libre entre 15% et 999%.
Numérotage de pages automatique, commande "défaire’’ (undo), multiples fenêtres, coupé collé entre fenêtres, choix de souris ou clavier pour la plupart des commandes.
Importation de textes et graphiques Compatible IFF, importation de graphiques de la majorité des logiciels graphiques Amiga pour imprimer en couleur ou nuances de gris.
Images digitalisées, môme à 300 dpi.
Fichiers texte en ASCII ou IFF. Fusion de textes (merge).
Imprimantes Interface Postscript. ' Technique spéciale pour lissement de caractères à toute échelle. Six jeux de caractères, d’autres disponibles au prix de $ 30 les trois. L’éditeur de fonts Soft Logik est disponible dans le domaine public.
Drivers spéciaux pour imprimantes matricielles pour résolution maximale. Série ou parallèle.
"Font cache” pour vitesse d’impression Imprime la page aggrandie à 999% ou réduite à 15%. Envoie du fichier imprimante sur disquette.
Imprime en couleur et en mode séparation couleurs.
Imprime vertical (portrait) ou horizontal (landscape).
Typographie Dimensions à partir de 1 50ème de point jusqu’à 1310 points (18.2 pouces), unités de 1 50ème de point.
Commande d’espacement entre lettres (kerning), et entre lignes (leading), manuel ou automatique.
Options de mesure: points, picas, inches, cm, mm, ciceros, didots, ou unités de 1 3600ème pouce.
QUAND VOTRE AMIGA DEVIENT (encore plus) INTELLIGENT Si vous possédez un Amiga depuis quelques temps, vous vous êtes sans aucun doute bien habitué à sa façon de faire, c’est à dire le multitâche, les menus tout-à-la-souris, la rapidité du 68000, etc... etc... Mais que diriez vous d’un programme grâce auquel vous n’auriez qu’à donner des directives à votre machine pour que celle-ci vous crée d’elle même des objets ou de superbes images?
Imaginez la scène suivante: Vous êtes face à votre Amiga et vous lui dites "Dessine une sphère, je veux qu'elle soit brillante, et de couleur rouge. Je veux que le sol soit vert-clair, le ciel dégradé du jaune au rouge.
Maintenant je place une lampe bleue un peu au dessus de la sphère, et une autre jaune sur sa droite. Je veux une image plein écran en haute résolution avec une vue prise au grand-angle en me positionnant légèrement au dessus de la sphère". Puis vous partez faire un tour et lorsque vous revenez, l’image que vous vouliez avoir est sur votre écran en 4096 couleurs.
Ce n’est pas entièrement de l’utopie car votre ordinateur est tout à fait capable de faire tout cela, mis à part qu’il faudra lui donner toutes les informations sous une autre forme que verbalement. Bien entendu, tout va. Se passer avec la souris. En fait, quand je dis 'bien entendu’ ce n’est pas si évident que cela, car il existe d’autres programmes qui prétendent faire du dessin en 3D, mais qui sont loin d'arriver à la cheville de Sculpt- 3D.
Une fois chargé, l’écran nous propose trois fenêtres qui vont nous permettre de dessiner en 3 dimensions. Pour ceux qui ne sont pas familiarisés avec ce type de travail, je vais essayer de faire un rapide tour d’horizon de la chose: Pour créer un objet et le placer dans un décor, il faut donner pour chaque point de cet objet, trois valeurs qui sont respectivement sa longueur, sa largeur et sa position par rapport à l’observateur, c’est à dire s’il est proche ou lointain.
C’est là que nous faisons intervenir la fameuse ’3ème dimension". C’est pour cela que Sculpt nous offre 3 fenêtres qui sont donc ces mêmes trois plans. Elles ne sont pas intitulées X,Y,Z mais correspondent chacune à la vue que l’on aurait si l'on se plaçait au dessus de l'objet, face à lui, ou bien de profil par rapport à lui. D suffit de placer un. Point dans une des fenêtres pour le voir se dessiner automatiquement dans les 2 autres.
Sculpt-3D construit des objets à partir de polygones, c’est à dire de surfaces élémentaires. Ainsi une sphère peut être décomposée en une multitude de facettes, un peu comme un diamant. Plus vous mettez de facettes pour définir votre objet, et plus celui-ci sera précisément reproduit. Malheureusement, plus cela demande de mémoire, et avec 512K, il est bien difficile de faire quoi que ce soit... Il reste juste de quoi faire une sphère et mettre 1 ou 2 sources d’éclairage. C’est bien frustrant.
La surface élémentaire la plus simple est le triangle (trois points suffisent pour définir une surface). Sculpt travaille donc avec des triangles comme polygones. La création de ces surfaces n’est pas très conventionnelle car le maniement de la souris est très particulier. En effet, dans les programmes conventionnels de dessin, il suffit de bouger la souris pour que le pointeur suive, et d’appuyer sur le bouton de gauche pour dessiner. Dans Sculpt, il faut appuyer sur le bouton de gauche pour faire apparaitre un pointeur en forme de croix, et ensuite d’appuyer sur le bouton de droite (tout en
maintenant toujours l’autre enfoncé) pour poser un point sur l’écran.
En effet, on ne dessine pas avec Sculpt, mais on pose des points qui seront les sommets de polygones. Les points posés sont colorés en jaune et cela veut dire qu’ils sont activés. On peut désactiver les points grâce à un gadget situé sur le côté de chaque fenêtre, symbolisé par trois points formant les sommets d’un triangle.
Une fois posés trois points, il faut les relier entre eux pour former une surface élémentaire. Pour cela il existe un gadget sur le côté de chaque fenêtre, symbolisé par un triangle, qui relie trois points activés. Vous avez ainsi créé votre première surface. A ce niveau, vous pouvez travailler sur les points de cette surface, les. Déplacer, les effacer, les copier, etc.. Une multitude d’outils D existe une multitude d’outils et d’effets à votre disposition. A chaque fois que vous sélectionnerez une option, celle-ci ne sera active que sur les points activés, donc en jaune à l’écran. Il
existe un outil qui permet de sélectionner plusieurs points simplement en passant sur eux. Sinon, il faut se positionner sur le point choisi et cliquer dessus pour l'activer ou le désactiver.
Les effets les plus intéressants sont bien sûr ceux qui permettent de choisir la matière de l’objet ainsi que sa couleur. Vous avez le choix entre mat, brillant, lumineux, miroir et verre. Pour la couleur vous avez accès à un tableau de contrôle qui vous laisse libre de jongler avec ses curseurs puisque Sculpt travaille en 4096 nuances!
Il existe une bibliothèque d’objets élémentaires prêts à être utilisés, et qui sont bien pratiques pour commencer à créer une scène, quitte à revenir dessus plus tard pour les modifier, les supprimer ou les déplacer.
Les options Vous avez la possibilité de choisir le style d’environnement, c’est à dire les couleurs du ciel, du sol, sa luminosité, son aspect (solide ou à damier), et à chaque fois, vous sélectionnez vos couleurs grâce à un tableau à curseurs qui vous permet d’ajuster les valeurs de rouge, de vert et de bleu, comme dans Dpaint.
Pour chaque objet que vous définissez, vous pouvez décider s’il sera colorié normalement ou avec l’option smooth qui donne un effet d’aérosol.Une fois les objets placés et l’environnement défini, il reste à placer des sources de lumière, exactement comme vous placeriez un point sur l’écran, toujours tout à la souris. Vous cliquez à l’endroit où vous voulez créer une lampe, et vous choisissez l’option correspondante dans les menus.
Vous avez encore la possibilité de choisir sa luminosité (nombre de 0 à 10000) et sa couleur, toujours sur le même principe. Vous pouvez mettre autant de lampes que vous voudrez, en sachant que le temps de calcul en est intimement dépendant.
Avant de lancer le calcul du dessin, il faut encore définir l’endroit où l’observateur se situe par rapport aux objets, ce qui se fait en moins de 10 secondes, toujours grâce à la souris et aux 3 fenêtres. Ensuite vous choisissez la taille de votre dessin, le mode graphique qui vous intéresse (lo-res, entrelacé, med-res ...), le style de prise de vue, et le type de dessin.
Pour la taille vous pouvez aller du Small qui doit faire environ 3 cm sur 3 cm, au Jumbo qui est même légèrement plus grand que l’écran. Ceci permet par exemple de se faire une idée du dessin en demandant un calcul rapide en Small avant de lancer un calcul final grand modèle qui peut prendre plusieurs jours. De même vous avez le choix entre le mcide ’fil-de-fer' qui permet d’avoir une appréciation de votre cadrage, le mode ' painl- ing' qui donne en 30 secondes un aperçu des couleurs (il se borne à colorer simplement chaque surface sans prendre en compte tous les paramètres de matière ou
de réflexion), le mode 'snapshot' qui lance un calcul définitif donc long, et enfin le mode 'photo' de loin le plus complet puisqu’il ajoute toutes les ombres sur le sol ou les objets euxmêmes.
Le calcul Une fois le calcul lancé, celui-ci peut prendre de 1 heure à plusieurs jours selon le nombre d’objets et le nombre de sources lumineuses. La matière des objets compte également puisqu'il est terriblement plus long de calculer une sphère niate qu’une sphère en verre, du fait même de toutes les réflexions et transparences à prendre en compte.
Sculpt-3D affiche une image en 4096 nuances, mais travaille en fait sur une palette de 16 millions de couleurs, puis les adapte à l’Amiga. Ceci nous donne une idée de sa puissance de calcul !!! Le programme est entièrement multitâche, et pour peu que vous ayez suffisamment de mémoire, vous pourrez continuer à faire votre correspon-’ dance ou à mettre à jour votre fichier ou votre comptabilité, sans être bloqué par ces calculs pendant 3 jours.
En résumé, un splendide programme plus'difficile à décrire qu’à utiliser, tant il est aisé de maniement et logique dans sa conception. Et comme je vous le disais en début d'article, il apporte l'intelligence et la création à votre ordinateur. Du beau, du bon, du solide, bref mon programme préféré... Nmrflwtt Imprimé à Eeymet par Ariane Prini 1 démos graphiques extraites du concours "Badge Killer Contest".

Click image to download PDF

Merci pour votre aide à l'agrandissement d'Amigaland.com !


Thanks for you help to extend Amigaland.com !
frdanlenfideelhuitjanoplptroruessvtr

Connexion

Pub+

31% 
18.6% 
5.7% 
5.4% 
4.9% 
4.2% 
2.9% 
2.1% 
1.7% 
1.3% 

Today: 52
Yesterday: 75
This Week: 750
Last Week: 669
This Month: 2544
Last Month: 2931
Total: 63612

Information cookies

Cookies are short reports that are sent and stored on the hard drive of the user's computer through your browser when it connects to a web. Cookies can be used to collect and store user data while connected to provide you the requested services and sometimes tend not to keep. Cookies can be themselves or others.

There are several types of cookies:

  • Technical cookies that facilitate user navigation and use of the various options or services offered by the web as identify the session, allow access to certain areas, facilitate orders, purchases, filling out forms, registration, security, facilitating functionalities (videos, social networks, etc..).
  • Customization cookies that allow users to access services according to their preferences (language, browser, configuration, etc..).
  • Analytical cookies which allow anonymous analysis of the behavior of web users and allow to measure user activity and develop navigation profiles in order to improve the websites.

So when you access our website, in compliance with Article 22 of Law 34/2002 of the Information Society Services, in the analytical cookies treatment, we have requested your consent to their use. All of this is to improve our services. We use Google Analytics to collect anonymous statistical information such as the number of visitors to our site. Cookies added by Google Analytics are governed by the privacy policies of Google Analytics. If you want you can disable cookies from Google Analytics.

However, please note that you can enable or disable cookies by following the instructions of your browser.

Visitors

Visite depuis
03-10-2004
Visite depuis
23-02-2014