Sponsors

FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Beaucoup des grandes personnalités du monde Amiga étaient à Paris en ce début de Février pour la troisième conférence européenne de développeurs Amiga. Dave Haynie, Bill Hawes, Andy Finkel, John Toebes, Dale Luck, Carolyn Scheppner, Jay Miner, et d’autres noms que nous avons l’habitude de voir sur les programmes ou dans les livres, même si nous n’avons jamais rencontré ces personnes. Trois jours de réunions avec des gens de ce calibre passent très vite. Le but de ces conférences n’est pas publicitaire, mais il nous semble quand même dommage de ne pas en avoir profité pour transmettre au moins une partie de l’enthousiasme Amiga à la presse informatique française. On entendrait peut-être moins souvent la phrase "C'est quoi un Amiga?" Si davantage de journalistes pouvaient participer aux grands rencontres Amigaïstes. Nous sommes reconnaissants à Commodore-France de nous avoir invités, mais nous pensons que l’absence d’autres confrères est une occasion perdue...

Click image to download PDF

Document sans nom TE'E FÜJJ'JJüIIMji publkuilon uM'iiiv pur ¦, uii:-rJa ETÆÏ m oi JS MEMOIRE TIME ROM BER UAROERAME ÙELUZE VIBEO III lü-RIT COMPUTER EMR LES SHELLS: CO PAGESETTERI BUREAUTIQU C, ASSEMBLE VI4584 - 22 - 25, FEVRIER 1990 No.22 3794584025005 ada 4.95 $ , Belgique 145 FB, BUSINESS NETWORK COMPUTERS 165 RUE JEANNE D’ARC 75013 PARIS . METRO CAMPO FORMIO TELEPHONE : 43 36 96 97 . FAX : 43 36 06 46 LE ROYAUME DE L’AMIGA 200 M2 DE MATERIEL EN EXPOSITION SUR 3 NIVEAUX CONFIGURATION I.C.A.O AMIGA 3001 CARTE ACCELERATRICE 68030. 28 Mhz 8 Mo RAM 32 BITS DISQUE DUR 80 Mo 11 Ms SCANNER SHARP JX-300 16 millions
de couleurs IMPRIMANTE COULEUR CANON FP-510 CARTE FLICKER FIXER CONFIGURATION P.A.0 AMIGA 2500 CARTE ACCELERATRICE 68020.14 Mhz 2 Mo RAM 32 BITS DISQUE DUR 40 Mo SCANNER N&B 200 DPI PRINT TECHNIK IMPRIMANTE LASER POSTSCRIPT NEC 890 CARTE FLICKER FIXER MONITEUR MULTISYNCHRO CONFIGURATION M.A.O AMIGA 2000 8 Mo RAM 16 BITS DISQUE DUR CARTOUCHES 44 Mo KORG Ml ROLAND D-50 ROLAND R8 MUSIC X DEMONSTRATIONS UNIQUEMENT SUR RENDEZ-VOUS EDITO Beaucoup des grandes personnalités du monde Amiga étaient à Paris en ce début de Février pour la troisième conférence européenne de développeurs Amiga.
Dave Haynie, Bill Hawes, Andy Finkel, John Toebes, Dale Luck, Carolyn Scheppner, Jay Miner, et d’autres noms que nous avons l’habitude de voir sur les programmes ou dans les livres, même si nous n’avons jamais rencontré ces personnes.
Trois jours de réunions avec des gens de ce calibre passent très vite. Le but de ces conférences n’est pas publicitaire, mais il nous semble quand même dommage de ne pas en avoir profité pour transmettre au moins une partie de l’enthousiasme Amiga à la presse informatique française.
On entendrait peut-être moins souvent la phrase "C'est quoi un Amiga?" Si davantage de journalistes pouvaient participer aux grands rencontres Amigaïstes. Nous sommes reconnaissants à Commodore-France de nous avoir invités, mais nous pensons que l’absence d’autres confrères est une occasion perdue... SOMMAIRE NEWS NEWS NEWS ...4 LATRAME DUYETI ....8 DEUX LIVRES .9 TEST CARTE HARDFRAME 10 EXTENSIONS MEMOIRE .....12 LES SHELLS
-COMPARATIF 16 COINAMAX ...18 IMPRIMANTE MPS 1230 ......18 PAGESETTER II ....19 THE PUBLISHER ..20 ROM KERNEL .26 FRAUG A UN AN ..28 VIRUS TIME BOMBER ..30 UGA ET 17-BIT SOFTWARE 31 INITIATION BASES DE DONNEES 32 MONTAGE BOOT EXTERNE .....34 BASIC
: LES GRAPHIQUES (2) ...36 RAPIDO ASSEMBLEUR .... 38 C ET ASSEMBLEUR ...40 MANIAC MANSION CHASE HQ ..42 BLOCKOUT STARFLIGHT ...43 DOMAINE GRAND PUBLIC .....44 DP SUR DEEP ..47 COURRIER ......48 PETITES ANNONCES ABONNEMENTS 50 Notre Couverture : Dessin crée avec Professional Draw, sortie laser Ce numéro a été mis en page sur Amiga 2000avec 4 mégas RAM (carte A3001 de GVP),
disque dur Quantum 40 mégas (carte GVP), carte Flicker Fixer, moniteur monochrome NEC multisync GS, les logiciels Professional Page, Deluxe Paint lll, Prowrite QED, Dmouse, Butcher, Quarterback et ’ imprimante LaserWriter A-News est édité et publié par NewsEditionSARL de Presse 4 ZABlis,24500 Eyroct- Tél 53-23-76-16 53-58-71-46 FAX53-23-75-35.
Directeur de la Publication.
Bruce Lepper Copyright NewsEdi- llon, 1988. Reproduction inlerdile sans autorisation. Amiga, Amigados, Workbench sont des marques déposées de Commodore Inc. Les articles n'engagent que leurs auteurs Commodore annonce une baisse de près de 20% sur la configuration Amiga 500 avec moniteur couleur A1084 et extension mémoire A501, à 7180F TTC.
L’Amiga 500 seule baisse de 3990F à 3690F, le moniteur A1084 baisse de 3000F à 2500F, et l’extension mémoire baisse de 1490F à 990F. Le nouveau prix pour le Starter Kit (Amiga 500 + Kindwords, Fusion Paint, CrazyCars, Golf, Ski) est de 3990FF, et le nouveau prix pour le Home Office Kit (Amiga 500 + Kindwords2, PageSetter, CaleFonts, Artist’s Choice et Infofile) est de 4290F.
* * * La troisième Conférence Européenne des développeurs sur
Amiga se tiendra à Paris le 7, 8 et 9 de ce mois au Holiday Inn
Hôtel, Place de la République (au moment où vous lisez ces
lignes la conférence sera terminée).
Trois cents personnes sont attendues venant d’Allemagne, d’Angleterre, d’Autriche, de Belgique, du Danemark, d’Espagne, d’Italie, de Norvège, de Suède, de Suisse et..de France.
La version 1.4 de l’AmigaDos sera un des thèmes majeurs, mais d'autres sujets passionants ne manquent pas en ce moment dans le monde Commodore... A part l'Amiga 3000 sous développement, beaucoup parlent d’une console de jeux basée sur la carte mère de l’Amiga 500 mais dépourvue de clavier et équipée d’un lecteur compact laser. Mais ce ne sont que des rumeurs... A-News et Commodore Revue sont invités, à condition toutefois de signer un "non-disclosure agreement".
* * * Amigatex, puissant logiciel de composition typographique,
est distribué en France par Essonne Mailing. Plus qu’un traite
ment de texte, AmigaTex est entièrement programmable et permet
la préparation de documents complexes scientifiques et tech
niques de haute qualité.
Les équations, les tableaux, les formulaires scientifiques, les sommaires, les références, sont simples à spécifier. Il y a un logiciel de pré-visualisation à l’écran.
Latex, et Slitex, un programme de base de données bibliographiques, ainsi que plus de 1500 polices de caractères, le tout sur 10 disquettes.
Le système TEX est totalement indépendant de l’ordinateur. Un fichier préparé avec Amigatex peut être chargé sur un système IBM et traité de manière identique: tous les sauts de pages et de lignes resteront inchangés. Une version de TEX est disponible pour la quasi totalité des micro- ordinateurs ayant une capacité d’au moins 1 Mo.
* ¦ =£ i=2 L J Tex n’est pas un système de PAO conventionnel
et le traitement des graphiques est limité. La documentation
est en cours de traduction, et tout acheteur aura droit à la
documentation française.
Le package principal, au prix de 1600F, comprend Tex, Preview. Latex, Bibtex, Slitex et 1500 polices mais aucun driver d’imprimante. Les drivers, à 800F chacun, sont disponibles pour Postscript, HPLaserjet et séries II, HP Deskjet, QMS Kiss, Smartwritcr, Epson LQ, MX, FX, les NEC Pinwriter, C Ltd Lazer Express, et Image Writer H. (Essonne Mailing, 3 Impasse Jules Dalou, 91000 Evry, tél 64-97-96-54, FAX 69-91-19-25)
* * * Lu dans UseNet: ASD.G annonce la sortie d’une nouvelle
version de son CygnusEd (CEd 2.0). En voici quelques
caractéristiques x
• Fonctions undo redo sans limites
• Interface Arexx totale et accessible à tous
• Lancement de commandes Dos A- rexx possible à tout moment
• Utilisation possible d'autres polices de caractères
• Mode de remplacement ultra-rapide (100 fois plus rapide que
dans la première version)
• Les requesters peuvent être stockés et pilotés à l’intérieur
des macros
• Macro de démarrage
• Méthodes de sauvegardes additionnelles (simple, sûre et
multiple)
• Couleurs de l’écran redéfinissables
• Visualisations en lecture seulement
• Mode d’affichage des valeurs Ascii
• Gestion des mots améliorée
• Option jump-to-byte pour le compilateur Modula 2
• Supporte directement les nouveaux assembleurs CAPE et ARGASM
• Les macros et programmes Arexx peuvent être assignés à
n’importe quelle touche
• Manuel de 250 pages avec index et chaque commande Arexx
illustrée par un exemple
* * * LAMER EXTERMINATOR: Xavier Leclercq fait le point:.
On vous en a beaucoup parlé, et c'est normal, car c’est pour le moment le virus le mieux programmé et le plus dangereux sur notre Amiga. D y a du nouveau, voici des explications supplémentaires.
D existe trois versions connues de ce virus. Le désassemblage réalisé par Cédric (A-News N'20) n’est pas la dernière version en date. En effet la dernière version de ce microbe informatique possède une variante encore plus diabolique.
Le virus pour s’installer sur la disquette procédera au rituel suivant:
- D lira le boot actuel de la disquette et le placera dans un
buffer qu’il a prévu à cet usage.
- D s’installera sur les secteurs 0 et 1 (Maximum $ 400 = 1024
octets).
- PUIS IL RECOPIERA L'ANCIEN BOOT SUR LES SECTEURS 2 ET 3 de la
disquette détruisant ainsi un fichier qui éventuellement
occupe ces secteurs!
Lorsqu’au prochain reset la disquette fraîchement infectée sera "bootée" le virus se recopiera en mémoire à une adresse différente puis IRA RELIRE LES SECTEURS 2 ET 3 récupérant ainsi l’ancien boot et l’EXECUTANT!
Ainsi il n’y a plus de doute que le boot que vous aviez placé sur votre disquette a été remplacé par le virus puisque l’exécution de l’ancien boot se déroule normalement. De plus le virus une fois en mémoire s’il détecte que vous tentez de lire le boot sur lequel il s’est implanté (par exemple avec ViewBoot) ne vous rendra en échange NON PAS un boot vide ou un bootblock standard , comme avec les versions précédentes, mais bien L’ANCIEN BOOTBLOCK situé aux secteurs 2 et 3!!! L’illusion est parfaite et sans des read-writes incompréhensibles vous ne risquez pas de vous méfier. Le Lamer ne se
manifestant pas par un message ou une action comme la plupart de ses "confrères" (frères je ne sais pas, majs con oui!)
* Et le code assembleur de tout ceci est toujours inférieur à
1024 octets!
Malheureusement cette version du Lamer est différente en certains points par le code et est donc détectable différemment par les ¦Virus Killers et anti-virus. Ce n’est donc pas parce qu’une version est reconnue qu’une autre le sera.
Dommage que l’auteur de ce virus n'ait pas utilisé tant d’énergie à des fins plus nobles... Nous nous sommes trompés en disant le mois dernier (page 21) que Pagestream ne traite pas les dessins vectorisés. E possède en fait un driver pour importer les fichiers d’Aegis Draw. La nouvelle version 1.8 de Pagestream promet des améliorations importants par rapport à la version 1.6 que Patrick a testé...
* * * Vous craignez la méchante bogue de Professional Page? (voir
A-News 21, page
26) . Ne craignez plus. Roméo a découvert qu’en sauvegardant ses
documents en format "Page" à la fin d’une séance de travail
il a pu contourner une attaque par Monsieur Format Message
Incompréhensible (FMI)’.
Ed, quant à lui, a découvert que la version
1. 3 ne peut pas, après tout, récupérer les fichiers FMI créés
sous Ppage 1.2.
* * * Le genlock Omni-Gen 702 d’Omicron Vidéo est importé et
distribué en France par le Groupe Secotech SA. E comprend un
codeur PAL et un générateur de synchronisation à la norme
CCIR rapport 624-1. Une sortie Y C pour le raccordement aux
magnétoscopes S-VHS est prevue d’origine. Le pupitre de
télécommande permet de réaliser les fonctions d’insertion, de
fondu entre l’incrustation générée par l’Amiga et une source
vidéo, et de fondu au Il noir.
L’Omni-Gen fonctionne avec tous les logiciels écrits pour l'Amiga. E comporte une alimentation interne. (Groupe Secotech SA, 63 rue Victor Hugo, 94700 Maisons Alfort, tel 1-48-93-88-93, FAX 1-48-93-01-
31.
* * * Voici un truc envoyé par André Babst de Strasbourg: "Vous
êtes pressé ou trop fainéant pour charger votre traitement de
texte habituel, alors faites sous CLI: Copy
* to Prt: puis rédiger le texte sur l'écran suivi par Return.
Cette routine prend fin avec CTRL V (* est le symbole du CLI
window actuel. Le CLI disparait et il ne reste que le curseur à
l'écran)". C'est encore mieux sous SheU que sous CLI, puisqu'on
peut corriger ses fautes de frappe.
* * * CIS annonce l’A2501, une carte accélératrice asynchrone
16MHz 68030 68882 plus disque dur Quantum 40 Mo type "AT’ avec
interface 32-bits. Au prix de 15900F TTC en 0k c’est une
alternative intéressante à la configuration A2500 de Commodore,
permettant une mise à niveau ultérieure avec des processeurs
plus rapides (28 Mhz, voir plus) et jusqu’à 8 Mo de mémoire
32-bits.
La carte accélératrice de Commodore est de type synchrone, équipée d’origine de 2 Mo de RAM 32-bits, extensible à seulement 4 Mo, et avec des processeurs 68020 et 68881 cadencés à 14 Mhz.
Selon CIS, avant l'adjonction de RAM 32-bits la carte GVP A2501 est entre 20 et 25% moins rapide que l’A2500, mais une fois cette RAM en place elle est bien plus rapide. En attendant, elle est équipée d’origine du contrôleur disque dur probablement le plus rapide disponible .sur Amiga, même en l'absence dé RAM 32- bits.
La même carte cadencé à 25 Mhz est vendu 22850F TTC.
* * * Deuxième nouveau produit chez CIS: la carte contrôleur SCSI
+ RAM GVP SR 8 0, extensible à 2, 4, 6 ou 8 Mo.
Prix avec 2 Mo 6590F, les 2 Mo supplémentaires vous coûteront 2600F.
Voici quelques prix en baisse choisis dans une liste communiquée par CIS: le GVP hard card 20 avec disque dur Seagate 20 Mo, 28ms, baisse de 6590F à 5990F; les hard cards Quantum baissent aussi, le 40 méga de 9450F à 8290F; l’Impact 500 en 30 Mo de 7990F à 7590F (0k), et de 13480F à 11590F (avec 4Mo).
La SC501 (extension interne 512k pour A500) passe de 1090F à 990F, l’IN500 S2 de Spirit de 3590F à 3290F (avec 1 Mo) et de 4850 à 3990F (avec 2 Mo). Un pack mémoire "Chipack" de 512k pour votre Spirit S2 ou votre A590 disque dur baisse de 790F à 590F.
Enfin, CIS annonce que le prix du logiciel Elan Performer est de 590F (voir la Trame du mois dernier).
* * * Le Salon de la Micro 1990 se tiendra sur quatre jours du
vendredi 26 au lundi 29 octobre à la Villette dans l'espace
nord.
L’organisateur, Mountbuild SA, communique que plus de 15000 personnes ont visité le premier Salon de la Micro en automne.
* * * En Suisse, Amiga Show 1990 se tiendra pendant la dernière
semaine de mars à l’Ecole Informatique de notre collaborateur
Raoul Mengis, route de Gravelone 2, CH-1950 Sion.
Voici le programme: Lundi 26 mars, installation et mise en place; Mardi, mise en route des présentations; Mercredi, explications et annonces, possibilité de jouer l’après-midi; Jeudi (journée musique-graphique), cours AmigaDos et PCMS-Dos et Shell (connaisseur), cours Workbench 1.3, démo musique midi, démo dessin digitalisé, Deluxe Paint EU, DigiPaint m Vendredi (journée pro), cours SuperBase Pro, explication de Vidéotexte par les PTT, démo SuperBase Entreprise gestion et facturation (première Suisse), démo ProPage PAO, Questionary et MyPaint (écoles et jeunes de 2 à 8 ans), théorie et
évolution de l’Amiga (avec Commodore Suisse); Samedi (jeunes), démo simulateur de vol, échecs, Populous, SimCity, concours de dessin Paint, concours jeux, distribution des prix.
Possibilité de réunions pour développeurs Amiga. Matériel: Amiga 500, 2000, 2500, 3001, cartes accélératrices, disques durs, modems et vidéotexte, scanner 600 dpi profcssionel, caméra vidéo et genlock, imprimante laser, synthétiseur.
Possibilité d'hébergement (juniors dans un LONDRES: 16 BIT COMPUTER FAIR MW*es«»te;:ïSSi«ïa. S:r Du 12 au 14 Janvier se tenait à Londres le 16 Bit Computer Fair. Etendu sur deux des Royal Horticultural Halls à Victoria, le show regroupait des micros tels que l’Atari ST. l'Archimedes (seulement deux), le PC. Et bien sûr... l’Amiga, qui était là en position de force.
Alors, quoi de neuf docteur?
Le 16 Bit Computer Fair n’avait ni l’ampleur de l’Ami Expo, ni son lot d’exclusivités et de grosses configurations, mais chacun pouvait y faire de bonnes affaires, et c’est le principal. Nombreux sont les kids londoniens à être repartis avec quelque chose, des cordons et switchboxes les plus divers aux drives, en passant par un Hard Driving à £13 ou un Deluxe Paint II, doc + disks, bradé à £10.
Une ambiance sympathique et familiale dont j’ai profilé pour faire quelques emplettes.
Du côté musical, rien de spécial en ce qui concerne le MIDI, mais à l’occasion de l’A.M.A.S. WORLD TOUR, Microdeal présentait son nouveau produit, le Master Sound', un échantillon- neur de plus pour l’Amiga, qui offre cependant des possibilités intéressantes de séquencement de digits sonores en plus des options classiques (fade in out, filtre, analyseur de spectre etc...). Pour rester dans l'échantillonnage, on pouvait apprécier sur le stand de Bytes & Pièces un sampler d’une grande qualité à un prix tout petit: £35. Sound Trop III d’Omega Projects, puisque c’est de lui dont il s'agit, existe
en une seule version pour dortoir à bas prix, adultes hôtel 4 étoiles.)
Ecrire à l’école pour renseignements et inscriptions.
* * * Un nouveau service pour les utilisateurs Amiga a été mis
en place par RCI Réseaux & Communications Informatiques) sur
son serveur CalvaCom; Il s’agit d’un forum Fïsh où l’on
trouvera "une description détaillée du contenu des disquettes
de la collection Fred Fish ainsi qu'un toutes les machines: il
suffit de le brancher dans un sens ou dans l’autre pour
satisfaire votre Amiga500 2000 ou votre Amiga 1000.
B est très petit, dispose d'un passthru pour l’imprimante et est livré avec un logiciel et un tournevis (!).
Ce n’était pas la seule attraction de ce stand où l’on pouvait voir tourner négligemment à l’arrière une démo rappelant étrangement Dragon’s Lair. Spacc Acc?
Que nenni, Dragon’s Lait II: ’Escape from Singe Castle’. Ben oui, parce que c’est pas le tout de rentrer dans le château, encore va t’il falloir en sortir maintenant! La démo, très impression ante, ne nécessitait pas moins de 3 Mo de ram; espérons que la version éditée sera largement moins gourmande.
Un stand qui m'a beaucoup fait rire, outre celui de l'Encyclopedia Britannica qui était là-on ne saura jamais pourquoi, fut celui de Kador. En effet, ces gens là proposaient des claviers Seal’n Type en plastique transparent souple, à travers lesquels on pouvait programmer comme si de rien n'était et qui protégeaient votre machine préférée des poussières, fumées et liquides indésirables. La démonstration consistait en une énorme cafetière déversant son contenu de façon irréversible sur un pauvre petit clavier, heureusement protégé par le Seal'n Type; intéressant aussi sans doute pour pro
grammer sous la douche. Kador proposait aussi la Peace’n Quiet, boite d’insonorisation pour imprimante, conforme aux recommandations de la CEE sur le niveau sonore dans les bureaux!
La supra-gamme de supra-périphériques pour Amiga 2000 de Frontier Software était aussi de la partie. Au rendez-vous: le SupraDrive , disque dur 30 Mo (£549.99) ou 45 Mo (£649.99) avec la carte contrôleur WordSync (SCSI,Autoboot...), la SupraRam 2000, carte d’extension mémoire 8 Mo configurable en 2,4,6 et 8 Mo pour des prix s’échelonnant de £399.99 à £999.99 une fois peuplée, et enfin le SupraModem support pour l’utilisateur de cette très importante collection de logiciels."
Un communiqué CalvaCom explique que le Forum Fish se trouve dans un environnement spécialement conçu pour les utilisateurs de l'Amiga; il s’appelle "Amigamanie" et regroupe un ensemble de conférences (Fora) et bibliothèques de logiciels téléchargeables.
Le réseau Calvacom est réservé aux abonnés.
Contacter RCI Service Clientèle, tél (1)47-83-20-30.
2400zi (£169.99) compatible CCITT V21 V22 V22bis et permettant des transferts à 300 1200 2400 bauds. Les gens d’Oasis présentaient quant à eux la carte contôleur HardFrame 2000 MicroBotics (importée par MAD en France et testée dans ce numéro).
Rombo Productions présentait dans son coin le Vidi Amiga, un digitaliseur vidéo temps-réel au prix incroyable (mais vrai) de £99.95. Pour ce prix, vous avez droit à vos 50 images par seconde en 16 couleurs et 320*200. Une version Pal met le 320*256 à votre disposition pour £15 de plus alors que £20 supplémentaires devraient suffir à vous faire basculer dans le monde du HAM. Le logiciel serait paraît-il écrit en HiSoft Basic, ce qui n’enlève rien à sa qualité sans rien ajouter non plus mais devrait faire bigrement plaisir à notre désespérados-maison du basic, CRS.
Ceci mis à part, une option intéressante permet de découper des zones sur l'écran pour ne digitaliser qu’à l’interieur ou à l'extérieur de celles-ci, laissant le reste de l'image intact.
Voilà en gros ce que j’ai retenu du 16 Bit Computer Fair, et je profite honteusement de mon passage à l’antenne pour remercier Westminster Exhibitions d'avoir organisé ce show très culturel dans un si beau quartier, et puis pour faire la bise aux hôtesses des London City Airways, et puis aussi pour salua- nos amis lecteurs d'A-Aews à Londres et plus particulièrement Anthony Zboralski (Junior&Senior) et puis aussi God save the Queen, mais alors pas en DF0:... Nicolas Foumel
- Microdeal, PO Box 68, St Austell, Cornwall, England, PUS 4YB
- Frontier Software, P.O. Box 113, Harrogate, North Yorkshire HG2
OBE.
- Rombo Productions, 6 Fairbairn Road, Kirkton North,
Linvingston, Scot- land El154 6TS AMIGA NEWS Suite à notre
article sur le livre "Comprendre et Bien Exploiter son Amiga"
(A-News N'20, de décembre), l'éditeur Titus Software nous
communique que le prix n’est pas de 249F port compris mais de
249F + 20F de port (Titus, 28 ter Av de Versailles, 93220
Gagny, tel (1) 43-32-10-92)
* * * L’Aztec C de Manx version 5.0a est désormais disponible.
Voici quelques-unes de ses caractéristiques:
• Conformité totale à la norme ANSI, comprenant le prototypage
des fonctions
• Temps de compilation et d'éditions de liens sensiblement plus
rapides que dans les précédentes versions
• Génération de code très optimisé
• Erreurs et wamings du compilateur sélectionnables
• Support pour créer des bibliothèques résidentes écrites en C
• Génération en ligne des appels des bibliothèques résidentes
pour accélérer la vitesse d’exécution
• Support du compilateur pour gérer les interruptions en C
• Documentation nouvelle et complètement réécrite
• Option QuikFix, qui permet au compilateur d’appeler un édi
teur spécifié par l'utilisateur si des erreurs de compilation
sont rencontrées Les utilisateurs désireux de passer de la
version 3.6a à la 5.0a doivent être enregistrés afin de
recevoir la mise à jour. Si ce n’est pas le cas, contacter la
section concernée le plus rapidement possible. La mise à jour
de base coûte S75. Les utilisateurs qui voudraient également
mettre à jour SDB pour la première fois peuvent le faire en
ajoutant S30. ('Téléphones: Aux USA: (800)-221-0440; sinon:
(201)-542- 2121
* * * Business Network Computers (BNC), un nouveau spécialiste
Amiga, ouvre ses portes à Paris. Avec 200 m2 d'espace dédié il
l’Amiga et pas moins de cinq A2500 en configurations de démo
variées, l’utilisateur risque d’y trouver des choses
intéressantes.
D’après Serge Courant, directeur commercial, BNC servira ceux qui utilisent leur Amiga au niveau professionnel ou semi- professionnel, que ce soit en vidéo, musique, PAO, ou multimédia.
(Ed: 'Multimédia est un mot à la mode qui d'écrit un mélange de graphisme, texte, animation et son dans une présentation interactive.
C'est sûrement le concept qui va enfin convaincre tout le monde que Tamiga a son avenir devant lui).
BNC, 165 rue Jeanne d'Arc, 75013 Paris. Tél (16-1) 43-36- 96-97, FAX (16-1) 43-36-06 16.
TRUMPCARD «grandes» en performances «petites» en prix eau: tous les i TRUMPCARD autobootent directement sous FFS et sont compatibles avec les disques durs amovibles SyQuest LES PRODUITS SONT DISPONIBLES CHEZ LES VRAIS SPECIALISTES AMIGA.
TRUMPCARD 500
• Les systèmes catte disque dut SCSI TRUMPCARD 500 sont
assemblés, testés, et fotmattés sous WB 1.3 par IVS ou BUS PLUS
I. V.S. est importé et distribué en France par BUS PLUS 41, rue
Barrault - 75013 PARIS - Tél. : (1) 45 80 05 66 - Téléfax :
(1) 45 88 63 82 Avec les sous que je m'étais fait comme père
noël à la sortie de mon monoprix, j’ai commandé 72 fiches du
commandant Cousteau pour 5 francs. Fort de cette précieuse
documentation, f ai immédiatement ouvert au public l’Institut
Océanographique du Tibet. Grâce à une subvention
ministérielle, nous avons pu récemment acquérir me boite de
véritable maquereaux au vin blanc devant laquelle les
visiteurs aiment à poser pour une photo souvenir. La première
mission de l'institut consistera à acclimater le colin pané
dans notre pays, la deuxième sera de m’offrir un Zodiac et un
moteur Evinrude pour aller couler des baleiniers à la massue
d’assault. Je n’oublie pas que je suis la superbe descendance
d'une famille de plancton nantis.
Vous connaissez tous Dan SILVA mais avez vous déjà entendu parler de Mike POSEHN?? Hélas, tout comme le cycliste belge ou le skipper breton, le développeur génial prend chaque matin le risque d'être le second à cause d'un plus génial que lui ou, plus rarement, à cause d'une météo deguelasse dans le golfe de Gascogne.
Et pourtant, tout avait plutôt bien commencé comme nous lé raconte Ramon PEREZ, balayeur chez Electronic Arts : ”A la début de la Amiga, senôr POSEHN faire souvent plaisanterie à senôr SILVA à la sujet de sa tronche de beatnik". La situation s’envenima des le début de la commercialisation des programmes géniaux de nos deux joyeux compères; Deluxe PAINT se vendait beaucoup mieux que Deluxe VIDEO... Mike POSEHN multiplia les retraites mystiques et se laissa pousser la barbe. E copia les moindres habitudes de Dan et faillit mourir d’une indigestion de totopos.
Quand Dan décida de faire un DPA1NT III, Mike sentit la possibilité de se venger de toutes ces années d'humiliations.
Voyons ça!
La boite de Deluxe VIDEO III en dit long sur la haine de Mike pour Dan : c'est la copie conforme de celle de DPAINT 111 mais le célèbre KingTut de la face avant est affublé de deux écrans télé à la place des yeux ce qui lui donne cet air ridicule des pilotes de l’US air force qui portent des ray ban Le manuel est conçu de la même façon que celui de DPAINT. 250 pages développent impeccablement les possibilités du programme mais en anglais. Je profite de cette dernière remarque pour vous signaler que la documentation de DPAINT III à été récemment traduite en français par UBI SOFT et qu'elle
y perd en look ce qu'elle y gagne en simplicité de décryptage.
Le programme conserve tout ce qui a fait l’intérêt des deux versions précédentes, sa très belle interface utilisateur et ses possibilités de synchro image-son, mais sembla avoir été intégralement reprogrammé.
Halte à la théorie, testons.. Le programme est livré sur 4 disquettes : la première contient le programme principal DVMaker, la seconde un player et un utilitaire de "transport" de vidéos, les deux dernières des fichiers exemples variés. Le programme réclame un méga et accepte de bosser avec deux drives si vous en avez le courage. En fait, et c'est de plus en plus le cas pour ce type d'utilitaires, Deluxe- VIDEO ne sc sent tout à fait bien qu'avec un disque dur et 2 à 3 Mo de RAM. Une fois bien calé sur mon petit DHO:, il tend une icône sur laquelle je m’empresse de cliquer deux fois.
L’interface utilisateur de DeluxeVlDEO est particulièrement agréable: Chaque élément de la vidéo (le produit fini) est défini sous la forme d’une "piste" horizontale représentant le temps sur laquelle on positionne les événements qui sont symbolisés par des boites munies de pointeurs.
Elle a été légèrement redessinée pour la version III et apporte un look très pro au programme. Immédiate à comprendre, elle facilite les premières expériences et simplifie l'organisalion du temps dans une séquence.
On travaille principalement sur l’image (images de tous formats y compris HAM et super-bitmaps, brosses, AnimBrushes de Dpaint III. Fichiers ANIMs) mais aussi sur le son (format SMUS IFF). Le pilotage interactif et le contrôle de périphériques.
DVIDEO peut désormais utiliser la quasi totalité des formats graphiques disponibles sur Amiga et sait les faire coexister à l’écran. Les fonctions d’animation de brosses sont beaucoup plus précises que dans les versions précédentes. Les fonctions de volets et de scroll d’image ont aussi été améliorées mais manquent encore un peu de finesse dans certains cas. La possibilité de travailler avec des grands fichiers bitmap permet d'operer des scrollings de fonds difficiles à réaliser en animation sous DPAINT.
DVIDEO peut piloter directement les fonctions de fondus et d’incrustation du genlock NTSC interne SUPERGEN. Hélas, mis à pan les québécois qui me lisent par millions et qui amigazent en NTSC, peu d'encre nous pourront goûter aux sensations du pilotage dé genlock par logiciel.
J'ai réalisé une petite vidéo-test pour vérifier que toutes les fonctions d'affichage marchaient réellement et tout semble bon.
Par contre, le programme doit avoir sa conception personnelle du temps et il s’avère beaucoup moins précis qu’EIAN Performer, abominablement testé le mois dernier, des qu’il s’agit d’enchaîner rapidement des images.
En résumé rapide, DVIDEO me parait être le partenaire idéal de DPAINT pour tout ce qui à trait à l'animation mais je suis plus sceptique en ce qui concerne son aspect "multimédia" 8 A-News Ca y est, c’est STAR TREK! On est à peine remis du 3 qu’on attaque déjà le 4.
Plus fort que Dpaint El, Dvideo Iü, DigiPaint El, voici Digi-View 4.0, la version toute neuve du célèbre digitaliseur à filtres de NEWTEK. Que les possesseurs des versions précédentes du bidule en question se rassurent au fond d’eux mêmes : seul le programme évolue (la remise à niveau de votre version devrait donc se faire facilement et sans trop perdre de sous).
Le package 4.0 se compose d’un Digi- View GOLD, d’un système de filtres très jolis et de couleurs variées, d'un exemplaire de DIGI-PAINT I et de la toute dernière version du programme de digitalisation.
NEWTEK a annoncé l'arrivée de la version 4.0 dans la presse américaine avec un slogan particulièrement accrocheur : 4096 colors in high resolution. Un nouveau mode d’affichage permet d'afficher des images 4096 couleurs en haute résolution et sans contraintes de proximité (donc mieux que du serviteur que l'Amiga ait eu ces possibilités sans que quiconque ne songe à les exploiter avant ce début 90. Je fis part de mon tourment à mon collègue Rapido qui en arriva à la conclusion qu’il ne pouvait plus s’agir d’un bête bitmap mais plutôt d’une méga coppcrliste. Apres test, il s'avère
effectivement que cela marche (c’est même assez stupéfiant d’efficacité) mais l'Amiga met près d’une demi heure à réaliser ce type d’image et l’affichage utilise intégralement le temps machine (à tel point que le drive se sent mal et qu'un petit mouvement de la souris fait paniquer le système). 11 est donc impossible de modifier ce type d’image et encore moins d’envisager tout dessin dans ce mode. Une belle performance technique.
HAM). Il semblait fantastique à votre C'est par contre une bonne évolution des Heureusement, celte version 4.0 a quand même quelques nouvelles fonctions intéressantes comme la possibilité de digitaliser hors des contraintes des formats d'affichage ce qui peut s’avérer pratique en PAO.
DigiView 4.0 n'est pas révolutionnaire.
Versions précédentes du produit et un outil graphique de base puisque il est désormais livré avec Dldl-PAINT L Merci à C I C I, distributeur NEWTEK pour la France, qui nous a rapidement fait parvenir cette nouvelle version.
.Eric BESANCON m’écrit : "comme vous avez l’air de croire que monsieur Frédéric BOULLIER est le seul à réaliser des animations, je vous envoie quelques unes des miennes". Cette missive un peu amère était accompagnée de 5 disquettes garnies d’animations Sculpt que je vais avoir beaucoup de mal à vous montrer sur cette page mais dont je dirais qu’elles sont d’un bon niveau technique.
Que voulez vous que je réponde à ça ???? Que je parle du travail de Fred BOULLIER parce qu’il prend le temps de m'en parler ? Que j’apprécie le soin qu’il apporte au traitement de la lumière et le choix de ses sujets ? Que je n’ai rien contre personne et surtout pas contre les dingues qui font tourner leurs bécanes 24 heures sur 24 pour faire des images ? Que le Tibet est une région autonome de l'ouest de la Chine, au nord de l’Himalaya, formée de hauts plateaux désertiques dominés par de puissantes chaînes Akai ?
Afin de lutter de façon efficace contre la pernicieuse conspiration médiatique qui tente d’élever le capitaine 1GLO au rang de divinité olympienne, le club des amis de Jacques TREMOLIN, dont je suis un des fondateurs, préconise la consommation auditive intense de "remords et tristes pets”, la première cassette des VRP, un groupe de punk commercial qui puise.
ELYETi primé pour le meilleur "cri terrifianl" au festival d’AVORIAZ 90 DEUX LIVRES lu par Roméo
(1) Amiga Hardware Manual La société Addison Wesley nous a fait
parvenir la version 1.3 du Amiga Hardware Manuel qui est
"revised & updated". Honnis la nouvelle couverture d’un bleu
très "class" et le nouveau logo Amiga, peu de nouveautés. Les
erreurs de la version précédente ont été corrigées et il y a
maintenant plus d’exemples en assembleur pour guider les
programmeurs dans leur quête des informations vitales et
nécessaires lorsque l’on désire explorer les méandres des
coprocesseurs de l'Amiga. Oeuf Corse, tout est en anglais
mais cela ne doit pas rebuter ces aventuriers des temps
modernes que sont les programmeurs des Copper, Blitter et
autres coprocesseurs. (Addison Wesley, De Laires- sestrat 90,
1070 PJ Amsterdam, Pays-Bas, tél 020-717-296)
(2) Advanced System Pro- grammer’s Guide Tant que nous sommes
dans les bouquins, la société Abacus nous a expédié "Advanced
System Programmées Guide for the Amiga”. Comme son nom
l'indique ce livre est en anglais et traite plus particuliè
rement de la programmation des ressources de l'Amiga. En fait
il s’agit pour 60 % du volume de la description des fonctions
des bibliothèques, pour 10 % des explications sur les format
ET (graphismes, textes et sons échantillonnés) avec listings
à l'appui, et pour le reste la programmation des devices.
C’est en fait un mini Rom Kemel mais avec des exemples en C,
simples à comprendre et qui permettent d’exploiter
rapidement toutes les entrées- sorties de l'Amiga. Vous
pourrez ainsi découvrir l’input device ou encore le trackdisk
device et tout ceci avec un minimum d’efforts. Comme la
plupart des livres de cette collection, il existe une dis
quette d'accompagnement qui évite d’avoir à taper tous les
listings. ABACUS, 5370 52nd Street S.E., Grand Rapids, MI
49512, tél: 616 698-0330. Le prix est de
34. 95 S et 14.95 S pour la disquette, frais de port en sus.
A-News TEST DISQUE DUR HARDFRAME FABRICANT: MICROBOTICS USA DISQUE DUR UTILISE: Conner CP-340 25ms, 40Mo CONTROLEUR: SCSI CONNECTEUR SCSI EXTERNE: non AUTOBOOT. Oui PRIX EN FF AU 20 01 90: sans le disque dur: 2650F, avec: 8290F DISTRIBUE EN FRANCE PAR. Modem Applications Développement, 42 rue Lamartine, 75009 Paris (Tel: 48 78 11 65) RESULTATS du program DISKPERF: CREATION DE FICHIERS SECONDE: 16 SUPPRESSION DE FICHIERS SECONDE: 50 RECHERCHE REPERTOIRE SECONDE: 87 DEPLACEMENT SECONDE: 110 TAUX DE TRANSFERT: 512: L 93622, E 28187 4096: L174762, E 137970 8192: L 291271, E 187245 32768: L 524288,
E 201649 CHARGEMENT DE: Professlonal Page v1.2. 16 secondes Prowrite v2:12 secondes Sculpt-Animate 4D: 5 secondes Abasic: 3 secondes La carte HardFrame MicroBotics est une carte contrôleur SCSI supportant l'autoboot (AmigaDos 1.3 et suivants) et s’autoconfigurant sous 1.2 et 1.3. Elle est distribuée en France par la société MAD au prix de 2650 Francs. Je n'ai pas pu vérifier son parfait fonctionnement avec les 2000A mais le problème que Ed: avait eu avec Super Fat Agnus (cf A-News 17) et où l'Amiga se bloquait après une période plus ou moins longue d'utilisation est quant à lui bien résolu.
MAD propose pour 8290 Francs des cartes déjà montées avec un disque dur Conner CP 340 (40 Mo,25ms et incroyablement silencieux...), auquel cas il ne vous reste plus qu’à insérer le tout dans le slot de votre 2000. C’est cette configuration qui a été utilisée pour tester la HardFrame Microbotics. Pour rester compatible avec les tests déjà réalisés, le disque dur a été placé dans les mêmes conditions que ses précédents confrères, à savoir une partition FFS et environ 10 Mo de données (y compris les fonts du Workbench et les fonts de Professional Page 1.2). et ensuite passé à l’abominable
moulinette de DlskPerf. Les résultats des taux de transferts sont particulièrement bons, et pour peu que l’ont ait la possibilité d'ajouter des buffers en Chip Mem où le DMA effectue ses transferts de données, ils deviennent réellement très bons.
La Documentation, traduite en français, est très claire et comporte un glossaire regroupant tous les termes qui facilitera la vie au profane. D’ailleurs il n'y a guère besoin de cette documentation si vous achetez la configuration déjà montée avec disque dur et d’autre part, le logiciel d’installation est d'une simplicité enfantine : on clique d’abord sur une icône en forme de 1 pour réaliser un formatage de bas niveau sur le disque puis sur une icône en forme de 2 pour créer les boots blocks et où l’on peut se contenter de répondre par défaut... La HardFrame, qu'elle soit seule ou
accompagnée du disque Conner, représente donc un bon investissement, surtout si vous cherchez absolument la rapidité, car dans ce domaine elle est des plus performantes.
Nicolas Fournel TRUC EPSON LX800 Possédant un A2000 et une imprimante LX800 sous driver EpsonX[CBM_MPS-l250], je ne pouvais obtenir jusqu’à ce jour, sur l’imprimante, les caractères suivants: @ (code &40) qui était imprimé à (......&5B ....•
V. ......&5C ..ç
I. .....&5D ...§ ......&7B ...é
I. ......&7C ...0 )......&7D ..è
&7E ...ü (sans leu) Voici le remède
(soft) employé:
1. La LX800 est programmée; au niveau du switch 1, de la façon
suivant: SW 1-6 HAUT I SW 1-7 HAUT == Sélection code français
SW 1-8 BAS I
2. Sous Shell: création du fichier IniX (ou un autre nom). Taper
exactement ce qui suit: copy * to IniX Esc (B Ctrl
Attention! Pas d’écho à l’écran.. Esc représente la touche
Esc Ctrl représente la touche Ctrl appuyée pendant le
3. Sauvegarder IniX dans c:
4. Création du fichier d’appel de IniX sous Ed (C’est mon
traitement de tcxlc...si si, c'est vrai...) Taper ed LX800 (ou
un autre nom), puis sous l'éditeur, saisir: copy inix to prt:
Sauvegarder LX800 dans c:
5. Sous ed, introduire dans s starlup-scqucncc, juste avant
Endcli, la commande suivante exécuté LX800
6. On éteint tout! On fait ce que l’on veut pendant au moins 30
sccondcs...puis on relance la machinc...ct ô miracle! Votre
LX800 française est maintenant capable de vous lister un
source C avec scs (...) et scs (..) et autres @..l Le ’Iloi
Line* Epson m’avait affirmé que l'on ne pouvait avoir
simultanément les caractères accentués cl les caractères
spécifiques USA. Et bien si. C'est possiblc..;ct c’est
gratuit..! Il suffit de programmer la LX800, 'hard’ français
et 'soft' USA. Cette astuce peut sans doute rendre service aux
utilisateurs d’imprimantes Epson-.en attendant qu’un
standard unique se dégage. Serge Vonstein.
SPECIAL AMIGA TOUS LES SAMEDIS DU MOIS DE FEVRIER, PRESENTATION DES NOUVEAUTES: DELUXE VIDEO III PERFECT SOUND 3.0 CALIGARIPRO DIGIVIEW 4.0 AMIGATeX DISQUE DUR A500 PRIX PROMOTIONNELS SUR CES PRODUITS JUSQU’AU 28 FEVRIER CATALOGUE SUR DEMANDE AU 64.97.96.54 CE N’EST SANS DOUTE PAS UN HASARD SI PARMI NOS REFERENCES FIGURENT DE GRANDES ENTREPRISES: AIR FRANCE GROUPE HACHETTE AGENCE SYGMA EN EXCLUSIVITE CALIGARI LE LOGICIEL DE CREATION D’IMAGES DE SYNTHESE EN TEMPS REEL SUR TOUTE LA GAMME AMIGA SPECIALEMENT DESTINE AUX PROFESSIONNELS DE LA VIDEO DISQUETTE DEMO: 100 F amigatex LE LOGICIEL DE
COMPOSITION DE L’IMPOSSIBLE : FORMULES MATHEMATIQUES COMPLEXES, TABLEAUX, FORMULAIRES, ETC.... DISQUETTE DEMO 50 F REQUESTER CHANGER CREEZ VOUS-MEME, VOS PROPRES REQUESTER EN FRANÇAIS, AVEC LES EXPRESSIONS QUE VOUS SOUHAITEZ VOIR APPARAITRE DANS LES FENETRES DISQUETTE AVEC NOTICE EN FRANÇAIS 44 F (en chèque ou timbres) MIAMI (abonnement 150 F) LE MAGAZINE AMIGA PUBLIE PAR NOS SOINS OU VOUS TROUVEREZ TOUTES LES INFOS SUR VOTRE BELLE MACHINE tout abonne a 10% de remise sur notre catalogue Qu’on se le dise !!!
ESSONNE MAILING distributeur et centre technique agréé COMMODORE 3, impasse Jules Dalou 91000 EVRY
64. 97.96.54 Extensions mémoire internes pour Amiga 500 Roméo
teste la carte Mini-Max Plus et la compare avec les cartes
Spirit menter votre capacité mémoire par pas de 512 Ko en
rajoutant des circuits sur la carte et ce jusqu’à 2 Mo
puisque celle ci est munie de supports qui permettent
d'ajouter ou de retirer de la mémoire suivant vos revers de
fortune. Toutes les configurations sont sélectionnées en
positionnant des jum- pcrs sur la carte et la platine de Gary
et sont "Full Autoconfig”, c'est à dire que une fois
"programmée", votre extension mémoire est détectée
automatiquement par le système. .
Ce mois ci j’ai installé dans mon 500 la MiniMax Plus.
Cette extension mémoire interne permet de "gonfler" l’ordinateur à 2.5 Mo, dont 1 Mo de mémoire CHIP si votre 500 est, comme le mien, équipé du Big Agnus.
Tout d’abord il vous faut un Amiga 500 équipé d’un Big Agnus capable de gérer 1 Mo de mémoire Chip.(Ed.- Big Agnus est un autre nom pour le SuperFat Agnus).
Si votre 500 ne le possède pas, ne désespérez pas, vous pouvez quand même utiliser la MiniMax Plus mais vous aurez seulement 2.3 Mo supplémentaires (voir plus loin) ou alors vous pouvez faire une mise à jour de l’A500. Cette modification n’étant pas limitée au remplacement de l'ancien Agnus nous vous conseillons de la faire faire par un centre technique agréé Commodore, ou quelqu’un de compétent, (mais dans ce cas vous perdrez la garantie si vous l’avez encore).
Installation Passons à l’installation. Le manuel indique clairement (en français) les opérations à effectuer. 11 suffit d’ouvrir le 500 (6 vis), de débrancher le clavier et d'enlever le tole de blindage pour pouvoir accéder à la carte mère. Enlever délicatement le 68000 et Gary de leurs supports en repérant leur sens puis les enficher sur les supports fournis avec l’extension mémoire. Il suffit alors d’enficher ces supports sur ceux de la carte mère et de les relier par une petite nappe de fils. Il ne reste plus qu’à enficher l’extension à la place prévue à l’origine pour l'ASOl et à
relier celle-ci à la platine de Gary par une autre nappe de fils.
Rebranchez le clavier et, après avoir vérifié toutes les connections, refermez le 500.
Si elle n’est pas compliquée, l’installation demande un minimum de délicatesse et d’attention puisque il faut enlever le 68000 et Gary de leur support et les replacer dans le bon sens sous peine de griller la machine (ou du moins les circuits en question).
Allumez le 500 et charger le WorkBench, qui doit vous afficher plus de 2000000 d’octets.
Les Etapes La Gigatron MiniMax Plus est la seule extension mémoire commercialisée en France qui permette d'avoir 512 Ko de mémoire Chip supplémentaire et 1.5 Mo de mémoire Fast en une seule extension dans un 500 équipé de Big Agnus (sinon il y a la combinaison d’une A501 ou équivalent et une carte Spirit, autre marque largement distribuée en France).
Une autre solution: on peut aussi utiliser une A501 et un disque dur avec extension mémoire type A590, GVP 500 (CIS), IVS TrumpCard 500 (Bus Plus), ou Double- Disque (Chouette Informatique).
Remarquez que suivant vos moyens vous pouvez, pour commencer, vous contenter des 512 Ko de Chip supplémentaires puis aug- Les Confîgs Si vous ne possédez pas Big Agnus vous pouvez quand même utiliser la MiniMax Plus mais elle ne vous ajoutera que de la mémoire Fast. De plus au lieu de 2 Mo d’extension mémoire vous n’aurez que 1.8 Mo à cause d'un conflit entre la partie compatible A501 et les 1.5 Mo restants.
C'est en fait le même problème qu'avec une Spirit ÜN500 et une A501 (pour plus de détails consulter l'article du N‘ 8 p 12 ou Tropic vous dit tout sur les extensions mémoire Spirit): en configuration 1.5 Mo on n’a que 1.3 Mo de mémoire à cause de ce conflit entre la partie de la mémoire réservée à l'A501 et l’extension mémoire.
Le problème est résolu avec Big Agnus car la A501 est alors déplacée pour être conti- gtle aux 512 Ko de base, il n’y a donc plus de problèmes d'autoconfig.
D faut cependant noter qu’avec une Spirit IN500, ce problème n'apparait qu'en mode autoconfig, cette extension possédant la particularité de pouvoir être "désactivée".
__ EsrsËsw : 0 o9 oie s ' i super manette a tapis souns AMIGA 500 AMIGA 500 AMIGA 500 + PACK CADEAU ou 50 DISQUETTES 3" 1 2 3 590 F + MONIT. CÛUL. 1084 + PACK CADEAU ou 100 DISQUETTES 3" 1 2 6 390 F
- 122255 AMIGA 500 AMIGA 500 + EXTENSION 512 K 3 990 F +
EXTENSION 512 K + MONIT. COULEUR 1084 6 790 F PERIPHERIQUES
LECTEURS BM MINI AMP 3 255 F 3' 1 2 externe 840 F MINI AMP 5
785 F 5' 1 4 externe 1430 F EXTENSION VIDÉO BHH DIGIVIEW GOLO
1. 660 F MÉMOIRE GENLOCK GSÎ 30XF 1 3.900 F 512 Ko 840 F GENLOCK
GST GOLC 1 5.000 F 512 Ko + horloge
1. 010 F HOME VIDÉO KIT
3. 950 F DISQUES DURS HUM MINI GEN
1. 660 F A 590 20 Mo
4. 496 F faut-ii + I Mo mémoire
1. 190 F SCANNERS PRINITECHNICK A4
4. 490 F MONITEURS HANOY SCANNER 4
2. 690 F 1084 P
2. 540 F PHILIPS 8832
2. 110 F TABLETTES SON H LUI GRAPHIQUES Beli?l INTERFACE MIDI BUS
490 F CRPA4
4. 240 F PERFECT SOUND 807 F CRPA3
7. 200 F AMAS
1. 090 F SOURIS DIVERS BH11 CONTRIVER 315 F MOUSE MASTER 220 f
CORD LESS 799 F LOGICIELS fanai sur les prix indiqués
ci-dessous.
EXTRAIT DE NOTRE CATALOGUE TWIN WORLD 240 IRON LORD 280 SIM CITY 290 DRIVIN'FORCE 220 STUNT CAR 240 SHADOW OF THE BEAST 290 GHOSTBUSTERS II 260 STRYX 210 LES VAINQUEURS 330 GIANTS 260 LES JUSTICIERS 260 CRAZY SHOT 200 PINBALL MAGIC 249 TENNIS CUP 249 DRAKKEN 280 CHESS PLAYER 2150 260 VOYAGEURS DU TEMPS 290 BATMAN 270 SPACE ACE (1 Mo) 430 OPÉRATION THUNDERBOLT 270 LES PRIX INDIQUES SONT CALCULES REMISES DÉDUITES EN FEVRIER su? L&s réHrfiMr*s de -10 % à - 30 % COMMANDEZ
43. 57.48.20 LES , lus f v’aMiE
• GARANTIE 1 an constructeur 1 1 an Garantie AMIE
• ESCOMPTE 2 % pour paiement comptant
• CRÉDIT 4 mensualités sans intérêt*
• REPRISE Votre vieil ordinateur repris à 50 % de sa valeur**
• REMISES aux collectivités et comités d’entreprise.
• Apres acceptation du dossier
* * Pour tout achat d’une unité centrale de plus de 5000 f ATARI
11, bd Voltaire 75011 Paris
43. 57.96.89 AMIGA
11. Bd Voltaire 75011 Pans
43. 57.96.18 PC
19. Bd Voltaire 75011 Paris
43. 3B.18.09 SERVICE TECHNIQUE
13. Passage du Jeu-de-Boule
43. 57.82.05 OCCASION 75011 PARIS MARSEILLE LOISIRS 69, cours
Lieutaud 13006
(16) 91.42.50.42 MARSEILLE PC
69. Cours Lieutaud 13006
(16) 91.47.74.11 B-132221 AMIGA 2000 AMIGA 2000 + PACK CADEAU 8
900 F + MONIT. COUL. 1084 + PACK CADEAU 10990 F I2Z5S3 AMIGA
2000 AMIGA 2000 + ÉMULATEUR XT + MONIT. COULEUR + PACK
CADEAU 12 990 F + ÉMULATEUR AT + MONIT. COULEUR + PACK
CADEAU 16 990 F PERIPHERIQUES -15% PROMO EXCEPTIONNELLE
LECTEUR INT. 3-1 2 1.190 F EXTENSION 2 Mo 5.770 F DISQUE OUR
30 Mo 5.090 F DISOUE OUR 45 Mo 6.200 F DISQUE OUR 20 Mo
3.850 F ÉMULATEUR XT 3.850 F ÉMULATEUR AT 8.250 F
CONSOMMABLES ET ACCESSOIRES -15% DISOUETTES 3" 1 2 OF-DD -
GARANTIE 100 95 PAR 10 6,40 F l'unité PAR 50 5,90 F l'unité
PAR 100 5.50 F l'unité BOITES DE RANGEMENT - 15 % Pour 40
disquettes 3' 1 2. Avec clé Pour 90 disquettes 3‘ t 2, avec
clé 63 F S 85 F | IMPRIMANTES -12% EPSON CITIZEN 120 D SWIFT
24 1490 F LX 800-400 2370 F 4 200 F LQ 500-400 3 510 F
MANNESMAN TALLY MT 81 1540 F STAR LC 10 LC 10 Couleur LC
24-10 1 750 F COMMODORE 2190 F MPS 1230 1400 F 3 070 F MPS
1500 couleur 2200 F rr A RETOURNER A : AMIE VPC II, BD
VOLTAIRE 75011 PARIS ADRESSE VILLE_ COOE POSTAL L I I I I
TÉL.
MON ORDINATEUR.
Tc*j soi peu sont TTC, les pramotioas se sont pas cunulabies).
DESIGNATION QUANT paix MONIANT [RAIS 0 ENV0I- POSIE 25 f TRANSPORTEUR 80 F TOTAL ? CHEQUE ? CCP ? CARTE BLEUE ? CARIE CLUB AMIE I I I II DATE D'EXPIRATION 1 1 1 I I 1 1 I I 1 I 1 1 I 1 I I DATE SIGNATURE ?
Elle n’est alors pas reconnue par le système et il suffit de lancer sous CLI la commande addmem qui est fournie avec la disquette d'installation pour profiter pleinement des
1. 5 Mo supplémentaires (ce qui peut être fait en
Startup-Sequence).
Pour les possesseurs d’une A501: la MiniMax se logeant à l’emplacement prévu pour celte extension il faut la retirer du 500 et comme les circuits utilisés ne sont pas les mêmes, il est impossible de récupérer les Chips de l'A501 pour les mettre sur la MiniMax.
UA590 ne boot pas A l’utilisation, la MiniMax remplit pleinement son rôle d’extension mémoire mais il existe cependant un problème. En effet au dessus de 512 Ko, lorsque cette extension est combinée au disque dur Commodore A590, celui ci refuse obstinément de booter (en autoboot comme en boot "manuel"), alors que tout fonctionne parfaitement en mode 512 Ko de même qu'avec d'autres types de disque durs en mode 2Mo.
Si vous désirez acquérir un A590, ou que vous en ayez déjà un, il sera donc plus judicieux de peupler l’extension mémoire de l'A590 et d’utiliser conjointement une A501 (ou compatible). Mr Dietrich de Chouette Informatique nous dit qu’"il s’agit en fait d’un problème de ’timing' avec ce périphérique qui est du à une eneur de conception de Commodore et non pas à un défaut de la carte Gigatron.’' D ajoute: "Nous avons branché huit disques durs de marques différentes, ils marchent tous. D n’y a que l’A590 qui ne marche pas".
Spirit a rencontré, et résolu, un problème similaire avec les périphériques utilisant le DMA, y compris l’A590. La documentation Spirit explique aux possesseurs de l’A590 comment relier au circuit Gary un fil à pince fourni pour permettre l’A590 de fonctionner normalement.
Un tour d’horizon Pour finir nous allons faire ensemble un tour d’horizon des différentes cartes internes disponibles pour Amiga 500.
Tout d'abord la carte A501 de Commodore et ses "compatibles", avec horloge calendrier sauvegardée : Les expansions type A501 ? La A501, prix 1490 F ? La A500 SE 512 Ko de Gigatron (D: distribuée par Chouette Informatique) 849F ? La SC501 de Spirit Technology (USA: distribuée par CIS) 990 F ? La MicroMegs de MAST technology avec horloge sauvegardée par pile bouton (montre) (USA: distribuée par BUS +) 1090 F ? La petite dernière de chez Tvilogic (GB: distribuée par BUS+) dont nous vous reparlerons le mois prochain et dont le prix devrait être légèrement inférieur à 1000 F 11 en existe sûrement
d’autres qui sont toutes plus ou moins semblables.
Pour ce type d’extension il n’y a pas de problèmes car la technologie employée est des plus simples, elles sont donc théoriquement toutes compatibles à 100% avec une A501.
Les extensions de plus de 512 Ko ? La MiniMax Plus de Gigatron (Chouette Informatique) de 512 Ko à 2 Mo avec horloge, se loge à la place de l’A501.
Version 512 Ko 1699 F, version 2 Mo 3099F.
? La Spirit IN500 de 0 Ko à 1.5 Mo, avec horloge en option, s’intercale entre le 68000 et son support. Version 1.5 Mo 2990
F. Option horloge pour ceux qui n'ont pas de A501 390 F. ? La
Spirit IN500S2 de 0 Ko à 2 Mo, pas d’horloge, s’intercale
entre le 68000 et son support Version 0 Ko 2390 F, 512 Ko 2980
F, 1 Mo 3290 F, 2 Mo 3990 F. Les extensions Spirit IN500 et
IN500S2 n’ont pas d’horloge mais peuvent fonctionner
conjointement avec une A501 ce qui permet d’être à l’heure et
d'atteindre 3 Mo avec une IN500S2 contre 2.5 Mo pour une
MiniMax. Il est même possible de mettre 2 IN500S2 dans un 500
ce qui le "pousse" à 5 Mo en interne, mais il est par contre
impossible de mélanger une IN500S2 et une MiniMax car
physiquement cela ne rentre pas: soit qu’il est impossible de
mettre le support de Gary de la MiniMax, soit que le clavier
repose sur l’IN500S2 et la fasse basculer en la déboîtant du
support du 68000.
Comme la MiniMax Plus, les Spirit sont totalement compatibles avec le nouveau Big Agnus et fonctionnent parfaitement avec lui. Si vous désirez utiliser un disque dur A590 avec une extension interne de plus de 512 Ko, il est préférable de choisir une Spirit IN500 S2 qui fonctionne parfaitement avec ce disque dur et tous ceux que nous avons pu tester à ce jour. Dans tous les autres cas vous pouvez choisir entre Gigatron et Spirit. En règle générale, renseignez vous auprès de votre revendeur afin de vous assurer qu’il n'existe pas de problème de compatibilité entre l’extension mémoire (ou le
périphérique) que vous désirez acheter et votre configuration.
Enfin, il faut signaler que l'installation d'une extension type A501 n’annule pas la garantie de votre 500 alors que l’installation de tout type d'extension nécessitant le démontage du 500 (Spirit comme Gigatron) annule la garantie. Cependant si celle-ci a été installée par un centre technique agréé par Commodore France, cette garantie est maintenue (sources Commodore).
Voilà nous avons fait le tour de ce qui est disponible actuellement comme extensions mémoire internes pour 500. Bien sûr comme toujours n'hésitez pas à me poser vos questions par courrier ou sur le 36 15 DEEP, bal ROMEORAPID.
La Chouette aime les souris...... HOUETTE Informatique N SIHET: 352 323 281 00019 Tél.: (33) 88 895 241 Fax.:(33) 88 895 230 Boite Postale 42 F-67340 INGWILLER La branche aux bonnes affaires.
Drive 3 "1 2 externe Super-silencieux, équipé d’un interrupteur de mise en hors fonction, auto-configurable en DPI, DF2 ou DF3, habillage en métal aux couleurs de l’AMIGA, il mesure 25mm en hauteur. De plus le Bus Floppy est transposé pour rattacher un nouveau lecteur Réf.0O24 999 Frs Drive 5" 1 4 externe Super-silencieux, équipé de deux interrupteurs, l’un pour la mise en hors service, l’antre pour permettre le travail en 40 ou 80 pistes (très intéressant pour votre carte XT AT) l’habillage étant en métal aux couleurs de l’AMIGA, son Bus est transposé pour permettre le rajout d’autres
lecteurs. Il est auto-configurable en DPI, DF2 ou DF3. Û est garanti 1 an.
Réf.0025 1299 Frs 5EE3°i sE3b= (Iliutlll Ullllllli. •***!
¦ ¦¦¦¦¦ma llllllilli.
Sjggîsggl THITTniT 5 I Désignation Prix M I n 1 M A A étendne à 1 MO) Référ. J 0004 Carte mémoire pour A 500 CICATQON MiniMAX A500 1 MO (peut être étendue à 1.8 MO)
1949. 00 regardez autour de vous... Vous ne 0005 A500 SB 512 KO
(non exîcnsMc)
849. 00 trouverez pas 0014 MiniMAX Plus 1 MO (extensible à 2MO -
Kick. 1.3 néces.)
2149. 00 mieux..... 0016 MiniMAX Pins étendue à 2 MO (nécessite
le Kickstan 1.3)
3099. 00 MiniMAX 0028 Kit d’extension o 1 contenant une MiniMAX
PLUS étendue à 1MO (svec horloge), le Kickstart 1.3 et le
Big AGNUS. Peut être étendue à 2 MO...
2599. 00 type 0 0018 Carte mémoire A 2000 2MO (extensible à 8 MO)
3980. 00 Réf.0027 512 KO 0019 Double-Dieque - Combiné externe
Dieque-dur
- Carte mémoire de 2 MO (Continuation du Bus) 20 MO + mémoire 2
MO (sans RAM)
4399. 00 extensible 2 MO 0020 40 MO + mémoire 2 MO (sans RAM)
6799. 00 avec 0021 20 MO + mémoire 2 MO (avec RAM)
6399. 00 0022 40 MO + mémoire 2 MO (avec RAM)
8799. 00 horloge... 0010 Divers Big AGNUS (pour A 500 et A 2000)
555. 50 Garantie 1 AN 0023 Lecteur 3“l 2 interne ponrA2000 (même
qualité que l'externe)
859. 00 Notre souris assure une parfaite prise en main, de par
scs formes arrondies. Elle vous permettra de travailler
d’une manière plus précise, offrant un travail moins
fatigant.
Bile est équipée de Micro-interrupteurs (plus de problème de menu déroulant ne tenant pins, le bouton gauche de souris étant enfoncé...). Elle est disponible pour l’AMIGA (Réf.23) et pour PC du type XT et AT (compatible Microsoft (RS 232)) (Réf.5003]. Voici les caractéristiques techniques de la souris: Système mécanique de précision - CPU 4bits - Résolution 0.13mm par impulsion - poids 170 gf - Tension employée 5V (25 mA). Vitesse maxi = 200mm s - 2 Touches à Micro- interrupteur - Garantie 1 AN - la version PC est livrée avec adaptateur Canon 9 broches et disquette de DRIVER.
Vous avez bien lu.... MiniMAX est une carte d'extension modulaire... La première en FRANCE utilisant en plein la technologie européenne pour un tout petit prix. A partir de la MiniMAX type 0 vous pourrez passer à la MiniMAX A500, pour ceux disposant du KICKSTART 1.2 ou 1.3 et du FAT AGNUS. Par contre les chanceux, ayant la nouvelle version 1.3 du KICKSTART et le BIG AGNUS, pourront passer à la MiniMAX PLUS -première extension mémoire pouvant atteindre 2MO et exploitant les possibilités du BIG AGNUS! Pas de chance pour les premiers? Que nennil Car grâce au Kit d’extension (réf.0028) il leur est
possible d’acquérir la ROM 1.3 et le BIG AGNUS. Encore une exclusivité CHOUETTE INFORMATIQUE pour un prix super chouette de 2599 Frs (comprenant la ROM 1.3, le BIG AGNUS, une Platine minimqx... 0= £fl Pfi3@[RfùB É(f § @§SÈ@[rî) )fi®[fî) [nfî) É[nfi)®8(r@ IÈR)® !y[!®B(r@c00oDo.
Réf. 0023 312 Frs Réf. 5003 458 Frs N’écoutez pas les corbeaux.... nos produits sont chouette... De pins CHOUETTE INFORMATIQUE est depuis Janvier 1990, le seul importateur en Belgique. Revendeurs Belge, prenez contact avec ASAC 157 rue Mathieu de LEXHY 4330 Grâce Hollogne (Belgique). Amis Suisse, nos produits sont distribués par DATATRADE à RTEDEN BADEN. En France nos produits sont aussi distribués par MICRO-VIDEO Nancy. BAB MICRO (BAYONNNE), ZIOMM (STRASBOURG),La Boita à Imago (ROANNE), CHRONO-BURO (S( ETIENNE), et bientôt à MULHOUSE, REIMS, MONTPELLIER, LYON, etc.... L’esprit chouette *
répand.... Clients tenez nous au courant de cette évolution..... Bon de commande à renvoyer ou à recopier .....Date: Nom ...... Prénom: .... Age: demeurant ..«..... CP: ....Commune: ..... exemplaires référence n .. O Chèque joint (pas de frais de port) 0 Contre-remboursement (+frais de port et C.Remb.) Signature obligatoire (du représentant légal pour les
Mineurs) ...... Je dispose de 7 jours pour résilier ma commande (lettre recommandée avec AR) Signature obligatoire (du représentant légal pour les Mineurs) ...... ?a A-News L’Echelle des Shells (1) par Zorglub Cette série d'articles se propose de vous présenter différents Shells qui tournent sur V Amiga. Sans donner encore de définition d’un Shell, disons que cette amélioration de l’environnement utilisateur en mode "CU" (par opposition au mode Workbench) est d'une grande utilité à tous ceux qui manipulent de
grandes quantités de fichiers, qu'il s'agisse de graphistes, de musiciens, de ceux qui font de la P.A.O, et bien sûr les programmeurs.
Cette dernière catégorie d’utilisateurs a la caractéristique de connaître nécessairement l’AmigaDos à fond, et d'être capables de reconnaître facilement les caractéristiques d'un Shell qui les intéresse. C’est pourquoi je vais commencer par satisfaire leur besoin ainsi que celui des utilisateurs connaissant bien l’AmigaDos et ayant éventuellement l’expérience d'un Shell donné, grâce à un tableau comparatif établi par Edwin Hoogerbeets, et trouvé sur Usenet par Cédric Beust.
Je me suis inspiré de ce tableau en le modifiant , pour y faire apparaître séparément l'AmigaSheli, et y ajouter le Shell ASH qui accompagne la bibliothèque ARP.
Dans un certain nombre de cas, j’ai substitué à l’information " Oui Non " une information plus détaillée. Je n’ai vérifié le contenu du tableau, et établi les colonnes ajoutées, qu’au vu des documentations et par un nombre limité d’essais . D restera toutefois des ambiguités, vu que dans certains domaines, le comportement de l’ensemble dépend de la combinaison COMMANDES EXTERIEURES + SHELL + GESTIONNAIRE DE CONSOLE. Sachant qu’au niveau des commandes extérieures, on dispose des commandes Commodore standard ou des commandes ARP, que les commandes encapsulées dans les shells sont encore
différentes, et que l’on dispose de 3 gestionnaires de console, soit CON: , NEWCON; , et CNC:, sans compter l'effet sur tout cela de la présence ou de l'absence de ConMan, on se rend compte de ce qu’un tableau parfaitement exhaustif ne se représente peut-être même pas en 3 dimensions. Ne vous étonnez donc pas de trouver çà et là des différences avec ce que vous avez pu lire ou expérimenter par ailleurs. J'espère toutefois que ce tableau vous sera utile car il met tout de même en évidence des différences qui peuvent avoir une imponance pour vous.
A partir du mois prochain, celte série d’articles présentera ces différents Shells en suivant une approche plus didactique, et plus détaillée dans certains domaines (documentation, installation, avantages spécifiques, exemples, pièges etc.). Dans le numéro de Mars, nous étudierons, en référence avec l'AmigaSheli, les améliorations apportées par la bibliothèque ARP et son shell ASH en Avril, nous examinerons Wshell, le plus puissant des Shells conçus dans le style Amiga, et enfin en Mai nous nous occuperons de Csh et de Sksh, deux shells conçus dans le style UNIX.
Pour l'instant, voici le tableau comparatif évoqué ci-dessus, et rendez-vous dans le prochain A-News.
Remarque préliminaire: Le Shell de Mat Dillon figure dans ce tableau à titre de référence, Csh (sur Amiga) étant en fait ce shcll modifié par Carlo Burreo et Ccsarc Dieni; les shells de UNIX sont donnés à titre de référence pour les utilisateurs d'Unix en ce qui concerne les caractéristiques de Csh et Sksh. Les informations sur les Shells d’UNTX proviennent en partie du tableau d’origine, et en partie du manuel d’utilisation des SHELLS de HP-UX, version d'UNIX tournant sur les systèmes Hewlett- Packard 9000 . Il convient d’ajouter que les shells d'UNIX offrent certaines possibilités non
reproductibles sur Amiga. La colonne AmigaShell + ARP concerne un AmigaShell fonctionnant avec les commandes ARP mais conservant le Shell-Seg et le gestionnaire NEWCON: . La colonne ASH concerne le cas des commandes ARP associées au gestionnaire ASH et au gestionnaire de console CNC: associé à Conllandler, avec élimination de Shell-Seg et de NEWCON:.
16 A-News Explication des sigles: Scripts: exécutables par le simple appel de leur nom S: par le bit S SX: par addition d’un suffixe ex: myscripLsh A: par une autre méthode Boucles: P: pseudo-boucle via skip et skip back C: boucles complètes (for - donc, while - done) L: boucles limitées (foreach, forever) Historique: conserve dans une pile l’historique des commandes S: simple pile accessible par touches curseur A: historique affichable C: fichiers d'historique via ConMan H: fichiers d'historique CD implicite: le fait de taper un chemin change automatiquement le répertoire courant Commandes
encapsulées: nombre de commandes encapsulées dans le shell, et que le système cherche dans le shell avant d'aller dans C: Commandes résidentes: P: résidentes dès l’exécution de la commande RESIDENT ou similaire I: chargées en mémoire seulement si invoquées OS: par l'Operating System, pas une fonction du shell Substitution des commandes: pour les habitués d'UNIX: backtick B: par backtick ‘commande args' S: par$ S(commande args) PIPES P: pipe vrai T: pipe via fichiers temporaires Modifications de la ligne de commande en cours: S: standard par touches de curseur A: possibilités additionnelles
(ex: Wshell effacement du mot à gauche ou à droite par F7 et F8) L: limitée E: par éditeur Caractères génériques : liste les caractères génériques disponibles Indicatif modifiable, barre de titre modifiable: A: chaîne ASCII uniquement E: couleurs ou autres effets via séquences d’échappement M: fonctions multiples, par exemple substitution de commandes Shells toiga Shells Fonction AmigaShell Seul +ARP ASH Hshell Shell
(8) Dillon Csh Sksh
(1) csh ksh Scripts S S S S SX SX S A A Boucles P P P P,C
(2) P L C L C Complète le non d’un fichier (3) N N N N H
(4) N 0 0 0 Historique S,C S,C s,c S,C A,C A,H A, H A A, H
CoHMandes Multiples sur une ligne N N N N 0 0 0 0 0 CD
iMplicite N N N 0
(6) N N H N N CoMMandes encapsulées 1 1 14 19 48 71 55 19 48
CoHMandes résidentes P P I P P P N OS OS Substitution des
coHMandes N N S N N N S t S Pipes I T P P I I T P P
Modification des lignes S,A S,A S,A S,A N S,A S,A L E Caract.
Génériques reMplaceMent classe négation «?
I?» f 1 « i?x [ 1 V ? [ 1 n ? j ?x 1 1 t ? 1 1 1 ? 1 1 ? 1 1 !
Variables locales N N 0 N 0 0 0 0 0 Indicatif Cprowpt) Modifiable A,E A,E A,E A,E,M A A,E A,E - - Barre de titre Modifiable A A A A,C,M N A A - - Définition des touches F1-F1B par l’utilisateur N N N N N 0 N - - Place MéMoire 7 7 8 12 35 28 72
(7) Notes générales :
- Tous les shells examinés permettent des ALIAS.
- tous offrent la redirection ( ) et la redirection avec ajout (»
"append"); seul l'AmigaShell est restrictif quant à
l’emplacement dans la commande
- tous sauf ASH ont un script auto-exécutable pour le démarrage
d'un process shell Renvois:
(0) Il s’agit du ASH de la bibliothèqye ARP et NON du ASH de
Steve Koren, paru sur Fish 279
(1) Sksh a plusieurs autres caractéristiques intéressantes non
listées dans ce tableau
(2) Boucles complètes via AREXX (voir note 5)
(3) En anglais " File Completion
(4) Certaines versions modifiées seulement
(5) Par contre une ligne de commande peut être constituée d'une
suite de commandes AREXX
(6) Plus un très intéressant "PathMan" , voir plus tard dans
l'article sur Wshell
(7) C'est la taille du code spécifique à chaque shell, soit
respectivement de Shell-Seg, Ash, wshell.library, Shell
(Csh) et Sksh Cette valeur n’est qu’indicative, les articles
suivants donneront l’encombrement mémoire total "en
service".
Où trouver ces Shells ?
ARP 13 et ASH : - en téléchargement sur FLAM 39 55 84 89
- également sur les disquettes du bouquin "Comprendre et bien
exploiter son Amiga - Titus"
- à ma connaissance pas sur une Fish WSHELL : William Hawes, PO
Box 308 Maynard, MA 01754 ou distributeurs américains ConMan:
Fish 165 Shell de MatDülon: Fish 169 Csh : Fish 223 Sksh:
trouvé sur Usenet; est apparemment sorti sur une disquette Fish
récente (291) A-Max, l'émulateur Macintosh pour Amiga, fera
beaucoup pour la communication entre les deux mondes Amiga et
Mac. Le Micro Club de Tours, qui a toujours réuni un sain
mélange des fans des deux ordinateurs, se trouve du coup bien
placé.
Dans l'édito du journal du club, le P’tit Pommier (No 14), le rédacteur en chef Amiga, Jurd, note que "maintenant avec A-Max les amigamen sont comblés et auront plus de travail: il leur faudra lire le P’tit Pommier en entier. " Cette remarque n'est pas aussi dure qu'on pourrait le croire: 26 des 32 pages du Pommier sont consacrées à 1*Amiga, avec d’excellents articles traitant de Graphisme et Fantaisies (Silicon Spy), Animation (Jean- Pierre), Initiation Assembleur (Frédéric Fouchet), etc. Voici quelques lignes extraites des expériences du club avec A-Max: "Nous y avons quand même rencontré
des restrictions: certains softs ont besoin de plus de mémoire ou ont un problème d'adressage qui entraine la visite d'un gorou, qui pour le Mac se solde par une bombe.
Notons tout de suite un cas particulier, c’est Excel 1.51, le célèbre tableur, nous oblige à n'utiliser que 512k (choisir l’option No user.
Filemaker, Selfbudget plantent carrément le système. Illustrator 88, Canvas demandent plus d’1 méga de mémoire ainsi que Cartographie et Imagestudio. Sinon tout le reste fonctionne normalement, citons entre autres: Macwrite II, Word III, Ready Set Go 4.5, X Press, Free Hand 2.0, Mac Draw 2, Superpaint, Swivel, Mac3D, Works
2. 0, Cricket Draw, Maestria + et Cosmic Works. Sachez aussi que
certains programmes comme Fullpaint, Word 4, ne sont utili
sables qu’avec disk dur (ils ont plus d’1 méga).
Si vous avez une carte d’extension de Fast RAM et la mémoire à ScOOOOO (la plus communément utilisée sur les A2000 et les A500 gonflés), le mode mémoire No ScOOOOO mettra le code système en fast RAM, ce qui vous donnera un Mac plus rapide. Ceci est particulièrement important pour les cartes 68020 étant donné que la mémoire, là, est souvent une RAM 32-bit.
La mémoire à ScOOOOO sera disponible en RAM. Mais A-Max ne fonctionne pas si votre ROM Kickstart à été copiée en RAM avec le logiciel SetCPU.
La RAM du Kickstart de l’Amiga 1000: il existe quelques extensions mémoires internes pour le 1000 qui ne fonctionneront pas quand la Kickstart RAM est "modulable" (on peut écrire dessus). La plupart du temps ça concerne les extensions 512k-1.5MB sur la carte mère du 1000. Si ça plante quand vous utilisez la commande ADDMEM pour ajouter votre extension mémoire au système (i.e. vous avez une extension mémoire qui n’est pas autoconfigurable), vous allez devoir virer le bootblock de la Startup du disk A-Max. Installer un bootblock normal avec la commande Install du CLI.
Selon le manuel les problèmes avec la cartouche A-Max en lisant les ROM et utilisant le drive Macintosh proviennent souvent de processeurs CIA défectueux dans l'Amiga.
Il est possible que les drives 3.5 Amiga continuent de fonctionner même quand ces chips sont défectueuses, la cause étant la (dé)connection d’un périphérique au port du lecteur externe alors que l’Amiga est allumé. Si vous avez des problèmes avec votre système A-Max il est souvent utile de vérifier la cartouche sur un autre Amiga quand c’est possible."
Tours Micro Club, BP 168,37001 Tours Cedex, tél 47-51-12-11. Abonnements P’tit Pommier 60F 4 numéros.
Depuis quelques mois vous êtes nombreux, par l’intermédiaire du courrier, à nous poser cette question: Quelle imprimante pour l’Amiga.
Tout d'abord il faut évaluer vos besoins.
Pour une application professionnelle il faudra vous tourner de préférence vers une imprimante à jet d’encre ou laser. Les plus fortunés achèterons une imprimante matricielle 24 aiguille et la grande majorité cherchera le prix le plus bas pour une qualité satisfaisante.
Réjouissez vous car Commodore a pensé à vous. L'imprimante MPS 1230 est une matricielle 9 aiguilles qui présente un des meilleurs rapports qualité prix du marche.
Elle ne coûte que 1690 F et permet des sorties de bonne qualité.
En plus de son prix celte imprimante est compatible avec toute la gamme Commodore depuis le C64 jusqu'a l’Amiga, en passant par les compatibles PC.. De plus, fini les configurations à base de microswitch, la MPS 1230 est entièrement programmable et garde en mémoire, même si elle est débranchée, les paramètres enregistrés. Jusqu'à présent on ne trouvait ce type de configuration que sur les imprimantes de haut de gamme. Décidément ils on fait fort chez Commodore, et cela méritait d'être signalé.
Si comme moi vous avez besoin de tirer des listings et de faire du courrier "propre" sans vous ruiner, elle répond parfaitement à vos besoins. Au fait, un dernier détail, elle utilise le driver EpsonX et permet de faire des sonies sans problèmes avec ProPage, PageStream ou DeluxePaint. Bien évidement avec Dpaint, en noir cl blanc, les images perdent beaucoup, mais ce n’est pas la faute de l’imprimante.
Roméo Rapido.
Spécifications techniques Roméo aime sa MPS 1230 Imprimante bi-directionnelle à 9 aiguilles Vitesse d'impression: Qualité ordinaire 120 eps Qualité courrier 25 eps Polices de caractères: Pica 10 epi (caractère pouce). Elite 12 epi, Micro 15 epi, Condensé 17,1 epi, Pica compressé 20 epi, Elite compressé 24 epi, Micro compressé 30 epi. Dilaté, Italique, Double frappe, Gras, Indices supérieures, Indices inférieures.
Hauteur 94mm, largeur 370mm, profondeur 253mm. Poids 4.2kg. Ruban cartouche, 800,000 caractères.
Possède en standard une Interlace série Commodore (C64 128) et une interface parallèle Centronics (A500 2000, PC).
PAGESETTER II Prlnt to Dot Matrix Fi-um Pau» 10 ~i To Pa»o 11 1 11 Copips:|l | O Current Pjgn ® Dociuient @J Eject Pas» Q Proof ¦t . Driva**: EpsonXtCBM_MPS-125B1
- !© lO Donsitj.: 0 © (3) ® (5) [B] (?) DPI: C12B, ?2Î .
IS 3.'. Output Seal»: X| 1.86 | VI l.flS 1 Mit "P Black S Hlilte O Cirai* îicale _ Ul if Dither: (§) Ordored O Halftono O Floyd-Steinbere .ÉM"G : ( " OK ) ( Cance 1 allov t±LC £ thou invol prodi nsive use of . KvwCvw CcvCCCvCv1* typical; FÿiiSiiSiSSiiŸSiiii™ newsletters, i : jchures, and jj: :jj iteiials, for _r_-rr rrrr zi Au Canada Gold Disk présente PageSetter II, un logiciel de mise en page qu’il aurait pu appeler Professional Page Junior. Ce logiciel a beaucoup plus en commun avec Professional Page qu’avec PageSetter, (un logiciel de mise en page vendu en version française par
Disk Company voir lest page 20).
Pagesetter II pèse 295k contre 385k pour Professional Page et 165k pour Pagesetter. 11 tourne sur un Amiga avec 1 méga de mémoire, mais en cette configuration il faut conserver un maximum de mémoire en utilisant un nombre limité de graphismes.
Pagesetter II utilise les mêmes fonts à contour AGFA Compugraphic que Professional Page, ce qui assure une sortie d’excellente qualité sur les imprimantes supportées par Preferences (matricielle, jet d’encre, laser non-postscript). Comme son grand frère il peut importer des dessins vectoriels de Professional Draw mais il ne peut pas utiliser les fonts du Workbench, sauf importés en forme de bitmap.
La grand différence entre PageSetterll et Professional Page est l’absence d'un interface Postscript, langage de description de page qui demande la présence d’une imprimante ou photocomposeuse équipée par le système d’Adobe. D est certain que Postscript est LA différence entre pro et non-pro en matière de publication assistée par ordinateur (PAO), mais l’interface Postscript est utile pour les non-professionels qui ont la possibilité d’envoyer leurs disquettes à un bureau équipé en postscript. On peut supposer qu’un utilitaire équivalent à Laserscript pour PageSettcr sera rapidement
disponible.
N n'y a ' pas de menu "couleur" dans PageSetterll, mais en contrepartie ce logiciel propose une nouveauté très intéressante - la possibilité de remplir le texte avec des trames définies par l’utilisateur.
Voici une partie de la liste des caractéristiques techniques annoncés par Gold Disk pour PageSelter II:
• Taille de page jusqu'à 8.5 x 14 pouces
• Loupe à 4 niveaux
• Règle, colonnes, marges
• Importer texte de votre traitement de texte
• Chercher remplacer, coupé-collé
• Importer tout graphisme IFF et Pro- Draw
• Modification de la taille et échelle des graphismes
• Outils pour tracer lignes, ellipses, rectangles et polygones.
Le prix aux Etats-Unis est $ 130, avec possibilité de mise à jour au prix réduit pour les possesseurs de Pagesetter.
FrtN Pas» O FureD- (H Autanatically fini: Colunns S1h:!8.5I0 ! X 111.888 1 ¦§ Standard Qm 0 Lésai 0B5 Harainsl leftfl.888 : top 11.888 riiktfjJN 1 bot.11.881 ColuwisiTl finit»: ,181 1 ( OX | ( Cancel ] Actuellement, The Disc Company, oui a entre autres édité KindWords, vendent un package, nommé "THE PUBLISHER" comportant 6 disquettes toutes tournant autour du thème de la micro édition.
En fait, dans une belle boîte blanche de la grosseur de notre dictionnaire national Larousse (!), vous aurez à votre disposition, ce bon vieux KindWords 2.0 que l’on ne présente plus (cf l’article de Bruce dans A-News n°16), PageSetter, dont je vais m'empresser de vous parler, LaserScript, et 2 grandes librairies typographiques CaleFonts (35 polices de caractères mais en comptant toutes les tailles, on arrive à 62!) Et Artist’s Choice (216 dessins black and white!), le tout agrémenté par une documentation de 180 pages.
Précision très très importante, TOUS est en FRANÇAIS!! (à l’exception de quelques fichiers exemples sur les disques). Encore un logiciel qui va irriter la concurrence... Commençons par la doc : un seul mot: SUPEEEER. J’ai eu l’impression de lire celle de Dpaint, la traduction étant déjà faite!. Elle résume parfaitement l’ensemble du package, et est bien étudiée pour les débutants: juste ce qu’il faut sur l’utilisation de la souris, des exemples d’écrans illustrant le texte au bon endroit, des astuces pour faciliter le travail ultérieur, des rappels sur les fonctions précédemment évoquées.
Ecran de Pagesetter "agrandissement maximum". Cette page a été créée sur Pagesetter et imprimée sur imprimante Postscript LaserWriter avec iMserscript. La page 22 était imprimée sur Amstrad DMP2000 (la note de Ed: page 24 est érronée). Les pages 23 et 24 (et toutes les autres pages, d’ailleurs) étaient créées sur Professional Page.
Font Times Postscript Chaque fonction est étudiée pas à pas. Bref si vous n’y comprenez rien, montrez-la à votre petit frère et demandez- lui de vous l’expliquer! Le seul vrai reproche qu’on puisse lui faire, c’est de ne pas contenir d’annexe pour les messages d’erreurs.
Heureusement, il sont assez clairs. De plus, elle laisse sous silence quelques programmes présents sur les disques (PageIFF, PagePrint).
En fait PagePrint est un utilitaire d’inpression très simplifié. Il est extrêment utile, car non seulement il vous évite d’avoir à charger PageSetter pour seulement imprimer mais en plus il permet d’imprimer des documents assez gourmands en mémoire sans problèmes.
I: i 1* ® ««y: : T i tsic' iComipaitÿjTqui: édité: ivëftdani m. :p£Ckige,::: flûWm THË ;PÜBLISHËR" ;ifc (acrtouj:: dÜ: MB:i(ïë:ïï:inÜûK ... .« .lia . Avec 1 Méga lorsque PageSetter charge les drivers, les fontes utilisées, le document (et lui-même bien sûr), il arrive que le programme en cours d’impression vous informe que le seuil mémoire est critique et vous conseille de sauver le document.
Malheureusement, c’est plus un ordre qu’un conseil : le programme bloque toutes les activités, même après une sauvegarde. Inutile de vous préciser que l’impression est terminée.
PageSetter est un programme de mise en page qui permet d’allier bien sûr graphique et texte. Bien que la doc le présente comme un produit permettant «de rédiger : .ffe: cqp•Ugugta. - a - 3 : ::3.t ni: rË MO t fe : :::»ui55E:Jiri:::fjiTj.- TVI-i) : ::aP- ::ïÏKfc::«:5L: fi ï :::Ctains2: ït ÎBïbfc: "rwlqipl 11 Intiùrii ï u i'àc. I nü eotvtti Z rïi'K Y. EiHiS
C. C.M. "Cash & Carry Micro" 37, rue des Mathurins 75008 PARIS SI
VOUS NE TROUVEZ PAS CI-DESSOUS TELEPHONEZ ® (1) 40 16 04 02
Tous nos produits sont compatibles A500 et A2000 Les
Périphériques de L’amiga 500 10021 Moniteur couleur HR 2550
10008 Extension 512K + Horloge 1090 10012 Disque dur 20 MEGS
4890 10007 Prise Péritel 200 10017 Extension Spirit 0K 1600
RAM POUR A590 (UNIQUEMENT Par Kit de 512K 690 FRS ttc code
R590 EXTENSION 512K POUR AMIGA 500 AVEC HORLOGE OPTEZ POUR LA
QUALITE 790 FRS Note AMIGA 500 AMIGA2000 A590 A2058 Sont des
marques déposées de Commodore Inc. Périphériques et
accessoires (500 2000) 10005 Lecteur 3 1 2 extra plat 950
10006 Lecteur Standart 1050 10007 Prise Péritel 150 10030
SCANNER A4 N&B 4590 10009 Imprimante 80 col 100 cps 1300 10010
Imprimante 80 col 120 cps 1480 10011 Imprimante couleur 9 aig.
1990 10031 FLICKER FIXER 4490 10013 Joystick QS 70 10014
DISQUETTES PAR BTS 10 64 10015 DISQUETTES PAR 100(10X10) 570
10016 ECE MIDI 505 10016 Tapis Souris 50 10032 Carte
Accélératrice + 2 Meg 12490 10036 Support écran orientable 215
10037 Bte Disquettes + clef (40 3.5) 69 10020 Boite Posso pour
150 3.5 120 «O- .0»0 mÇ- 20005 UTILITAIRES DIGIVIEW GOLD NC
20006 DELUXE PAINT III 690 20007
B. A.D. 315 20008 ANIMAGIC 700 20009 PROFESSIONAL DRAW 1300 20009
PHOTON PAINT 2 890 20010 3D DEMON 700 20011 GFA BASIC 650
20012 CLIMATS 250 20012 PROJECT I) 320 20013 KINDSWORDS 2 560
20034 DIGIPAINT 3 790 20015 AMAX (avec 128 k de rom) 2990
20016 Pixmate 1.1 415 20017 Fantavision 390 20018 THE DIRECTOR
485 20019 SCULPT3D XL 1210 20020 SCULPT ANI 4D JUNIOR 995
NOUVEAUTES DU MOIS DUPLIQUEZ VOS DISQUETTES FAITES UNE
SAUVEGARDE EN MOINS DE 30 SECONDES Deux lecteurs sont
nécessaires Plus besoin d’autre copieurs Il est indépendant du
System Amiga et il peut copier des formats IBM MAC etc... nom
495 Fi s. FAITES EXPLOSER LA STEREO DE VOTRE AMIGA AMPLI 2
fois 30 Watts EquaJizer 5 bandes livrés avec cables Couleur de
E Amiga N012 699 Fi s GONFLEZ VOTRE A2000 TENSION MEMOIRE 2
MEG AS 3890 FRS 4 MEGAS 5990 FRS 6 MEGAS 7990 FRS 8 MEGAS 9750
FRS PC X I OU AT POUR VOTRE A2000 Comprenant: Carte PC et
Lecteur 51 4 DOS 3.30 GWBASIC KIT PC XT AVEC 512K 2500 FRS KIT
AT AVEC ! MEGA 5500 FRS NOUVEAUTES JEUX NOUS CONSULTER DU
NOUVEAU TOUS LES JOURS DIGIVIEW GOLD ü Version 4.0 PAL (avec
Digipaint 1.0 offert) car 1290 FRS TTC SUPER SOURIS ENFIN UNE
SOLIDE!!!
AVEC TAPIS ET SUPPORT SOURIS 309 TTC VENTE DE MICROS PC Compatibles et autres NOUS CONSULTER NOUVEAU-; DISQUE DUR POUR A2Ü00 40 MEGAS 29 MS 7190 FRS TTC* 105 MEGAS 25 MS 9990 FRS TTC 200 MEGAS 15 MS 17000 FRS TTC No.s disques sont montés en File càrd et livres prêt a l'emntoi (format, etc.;) RAM POUR A2058 (80ns) OU EXTENSION MICROBOTICS 1190 Frs ttc le MEGA code e2000 TOUS NOS PRODUITS SONT GARANTIS ET DE MARQUES CONNUES NOUS NE CRIONS PAS QUE NOUS SOMMES LES MEILLEURS ( ou autres) MAIS Notre SAV retourne un Micro en moins _de 8 jours (Hors Port) COMMENT COMMANDER PAR COURRIER : Passez voire
commande avec code ei détail, ajoutez. 35 Frs de participation aux frais et joignez, votre adresse, téléphone et règlement. Chèque.
Visa ou CR. Pour un règlement par Visa ou CB indiquez le N‘ complet, le nom sur la carte et la date d'expiration.
PAR TELEPHONE: AU 40 16 04 02 CB VISA OU CR BIENVENUS. TOUS CREDITS NOUS CONSULTER.
Cette annonce n'est valable que pour Is mois de sa parution et remplace les précédentes, ( FEVRIER 90) des invitations, des brochures ou des affiches et bien plus encore», j’insisterai sur le « bien plus encore » car sa souplesse cF utilisation vous ouvre la porte sur de nombreuses autres applications. Tout comme la doc, il est très clair. Les icônes représentent clairement la fonction qu’ils activent et en plus, à chaque sélection, le pointeur correspond à la fonction. Il devient ainsi successivement, stylo, pinceau, main, crochet cF aggrandissement... CdeFonts NovaB 32 i j Dès le lancement,
vous vous trouvez devant un écran beige avec en bas à gauche une poubelle. Une petite analogie me tente car elle résumera parfaitement ce qu’on peut faire avec PageSetter. Imaginez- vous devant un bureau avec à votre disposition une planche de travail (l’écran) où vous pouvez aller coller avec une punaise vos documents pour qu’ils ne s’envolent pas (mais non, l’analogie ne dérape pas!), puis une ou plusieurs feuilles blanches de formats différents, avec ou non un quadrillage à la taille que vous voulez.
N’oubliez pas une machine à écrire, une planche à dessin, un peu de colle, une paire de ciseaux à tout faire, une loupe, votre bonne vieille poubelle et un coussin (ça c’est pour se mettre à la hauteur du bureau, mais là je crois que ça dérape...). Voici en quelques mots le résumé des principales fonctions de PageSetter: imaginez ce que vous pourriez faire avec ces outils, et vous le ferez 10 fois mieux avec PageSetter.
Toutefois, je crois qu’il serait plus honnête de ma part de vous en dire plus long sur certaines fonctions. En fait, la force de PageSetter, à mon avis, réside dans deux de ces principaux éléments ; les pages et les « boîtes ».
Au sujet des boites, on peut dîne que ce sont des monceau; de papien que vous allez dëcoupen et codden sun votne document fmac. Eddes peuvent conteniR. Des tnaphiques ou des textes faits ou changés à pantin de d'éditeun p?.aphique ou de d’éditeun de te :te. Pan e xmpde, si vous souhaite* mettne du texte en codonne ou 6ien coupen une codonne pan un jodi dessin, vous n’aune* pas 6esoin à chaque fois que vous chanÇene* da taidde des 6oîtes ou modifient* deun contenu, de nef aine de fonmattate du texte dans chacune (Font enerald 17) d'elles : il vous suffit d’enchaîner les bottes l'une derrière
l’autre et le texte se répartira dans chacune en fonction de leur taille, Cette fonction est si souple que vous pourrez connencer votre dociiHent en page 6, le continuer en page 4 puis nonter en 8 (je suis sûr que vous trouverez une application bien Moins débile que celle-ci!).
Vous pourrez très facileMent déplace r les boîtes dans la page et Mène au. Delà en les collant sur l'arrière de l’écran.
MaIheureusenent, plus la résolu t i on est faible, plus le scrolling est lent. Je vous conseillerai donc de placer d’abord les boites, puis d'y coller votre texte dedans.
L’ensenble des paranètres pour les pages (4 foPMats prédéfinis, Marges droites gauche haut et bas, noMbre de colonnes, nuttérotati on. . . ) et pour les boîtes peuvent â tout instant être Modifiés. Mais les boîtes ne s’en tiennent pas seulenent à contenir vos petits chef-d’oeuvre . +• (Font topaz 9) Elles peuvent fournir des effets très impressionnants avec une simplicité d’utilisation remarquable. Ainsi vous pourrez rendre une boîte transparente, vous permettant par exemple de superposer un graphique à sa légende sans toucher au dessin. Vous pouvez aussi choisir la couleur de fond de
votre boîte (parmi 16 niveau de gris), créer un effet d’ombre sous elle, choisir un encadré (droite et gauche, haut et bas, ou les 4 côtés) avec 6 choix de traits, fixer l’espacement entre les lignes et entre les caractères et enfin attribuer une police de caractère (1 seule par boîte).
La seule chose qui m’ait déçu est la "demi-multitâche". En fait, le Workbench n’est pas fermé (consommant ainsi de la mémoire) car l’écran de PageSetter n’est qu’une immense fenêtre de la taille de l'écran avec seulement une cellule de mise en avant arrière. Personnellement, je n’en vois pas l'utilité, car on ne peut pas accéder qu’aux fenêtres que vous n’avez pas fermé avant l’exécution et au menu principal, mais pas aux icônes disques.
L’Editeur de Texte En ce qui concerne le texte, vous pourrez le charger à partir de plusieurs formats de fichier (Kindwords, Scribble!, WordPerfect, TextCrafl...). A cet effet, PageSetter comprend un éditeur de texte accessible par le menu principal. Mais attention il ne faudra pas vous attendre à un traitement de texte. Pour celà, Kindwords est là. Quoiqu’il en soit, bien que celui-ci soit fourni avec le package et que je l’utilise quotidiennement, face à la lenteur de Kindwords au bout d’une page j’ai très vite opté pour l’éditeur pour écrire cet article.
Heureusement, il est assez rapide, très souple et surtout n'est pas buggé (j’ai surtout apprécié la rapidité de sélection avec la souris). Vous avez en gros toutes les fonc-' lions que l’on retrouve dans un éditeur du domaine publique avec en plus une fonction impression indépendante de PageSetter.
Son fonctionnement est quasiment indépendant du reste de PageSetter : vous pounez ainsi sauver du texte en format ASCff sans avoir défini de page ni de boîte.
Malheureusement, comme l’ensemble des fonctions de sauvegarde à tous les niveaux de PageSetter, le programme ne fait pas de backup du fichier sauvé. Il ajoute toutefois certaines particularités : il permet outre les caractères gras, italiques et soulignés, l’affichage avec ombre, en outlinc mais malheureusement pas en inversé comme le dit la doc fies fonctions pouvant être combinées). Bien sûr, vous ne pourrez observer le résultat que lorsque vous quitterez l’écran de l'éditeur texte pour celui de PageSetter. Le texte pourra alors être affiché dans la boîte choisie. Le texte est symbolisé
en traits fins pour simuler le contenu des boîtes (c’est justement le calcul de ces lignes qui ralentit le scrolling des boîtes) mais respecte très bien l'organisation des lignes de texte. Vous pourrez avoir un agrandissement à l’écran par l'intermédiaire d’une loupe (grossissement moyen et gros). Hélas, l'affichage au petit ou moyen agrandissement est parsemé de petits traits « parasites », qui peuvent donner une fausse idée du document enregistré en mémoire. Mais un simple contrôle au grossissement maxi vous rassurera.
L’Editeur Graphique J’attaque maintenant la partie la plus intéressante, pour ma part, car je crois qu’il en vaut le détour : l’éditeur graphique. J'ai eu l’impression que celui qui l'a programmé n’est pas celui qui a fait le reste de PageSetter!. Tout comme l’éditeur de texte, on ne doit pas s'attendre à Dpaint ni, mais alors là! Heureusement j’étais assis quand je l’ai testé! La doc parle d’un "puissant éditeur graphique", mais à mon avis le mot " puissant " est une coquille!. Jugez-en par vous même: d’abord une petit fenêtre contient 12 fonctions dont trait continu ou discontinu, ligne,
aérosol (sans CFC...), loupe, texte, rectangle, ellipse, peinture et 8 brosses différentes. Mais on ne peut pas changer la brosse utilisée pour l’aérosol, les cercles doivent être tracés avec la fonction ellipse, le changement de couleur (noir ou blanc) vous oblige à aller jusqu'à la fenêtre pour en changer, la loupe est d’une lenteur déconcertante et n’autorise que le tracé point par point sans pouvoir changer de brosse. L’éditeur travaillant en noir et blanc, celui-ci fait appel à une série de dégradés de gris. Malheureusement, lors de l'utilisation d'un de ces gris (qui est en fait une
trame), si vous pouvez revenir à l'ancien dessin par un UNDO, vous ne pourrez plus changer la couleur par la suite. En fait, les dégradés ne sont qu’un ensemble de points organisés différemment. Lorsque vous essayez de repeindre une surface, la fonction n’aura d'autre effet que de peindre les blancs entre les points de l'ancienne trame! De plus, lors de l’apparition de certains requesters, une «jolie bande noire» vient traverser votre écran, balayant à jamais votre dernier chef- d'œuvre (snif! Malheureusement, d’après mes derniers tests, il semble que le problème apparaisse aussi hors de
l'éditeur graphique, sans altérer le document, mais moins souvent). A priori, il semble que ce ne soit qu’un effet d’ «optique» : après quelques manipulations, on peut retrouver le dessin.
Bon ok, j'arrête les critiques. Vous pouvez charger n’importe quel dessin en résolution IFF 640 x 200 (format conseillé), en couleur ou non (l'ordinateur se charge de transformer les couleurs en gris) et profiter des 216 dessins de l’Artist's Choice, rassemblant toute une série de petits dessins qui agrémenteront vos créations. Il est vraiment dommage qu’un tel éditeur graphique vienne gâcher le reste du programme mais rien ne vous empêche de préparer sur votre logiciel de dessin préféré vos prochains chef d’œuvre avant de les confier à ce barbare.
L’Impression Espérant que je n’ai pas dégoûté les quelques lecteurs qui ont pu suivre jusque là, j’ai gardé pour la fin le meilleur : l’IMPRESSION. Aïe aïe. Je crois que le WYSIWYG (" what you sce is what you get " ou encore " ce que vous voyez est ce que vous obtenez ") a acquis avec ce programme faits avec PageSetter. Je n’ai pas pu en faire l'essai, ne possédant pas d’imprimante laser, mais à en juger les sorties sur mon EPSON LX-800, ce doit être renversant! (Ed: l'a essayé, c’est très bien, les sorties laser de la page 22 en témoignent).
Je finirai sur un mol qui en rassurera plus d’un : je n’y ai pas trouvé un .seul GOUROU. Alors ...si tu l’as, utilise le. Si tu ne l'as pas, achète-le... mais sinon bon sang, à quoi ça sert que Disc Company il se décarcasse... ses lettres de noblesse (je sens que j'exagère, mais on laissera au lecteur le soin d'en juger...). Les sorties sont impeccables, au pixel près. De plus, l’éditeur graphique (tiens, le revoilà), permet de corriger les déformations de l’impression. Elle est un peu plus rapide que celle de Kindwords.
Mais ce qui m'a vraiment déçu, c’est le requester pendant l’impression. En effet, si vous voulez arrêter l’impression, il vous faudra tout simplement éteindre l’imprimante et attendre que l’ordinateur vous avertisse d’un gentil "System requester"!
L’impression laser n’égalant aucune autre sortie, les concepteurs ont pensé à tout. Ceux qui me suivent depuis le début, ont dû se rendre compte que je n’avais pas parlé du disque LaserScript. Eh bien j'y viens. Je crois toutefois que son nom est assez bavard : il vous permettra d’utiliser le langage PostScript pour sortir sur n'importe quelle imprimante ou composeuse laser compatible avec ce langage les documents A propos de DISC COMPANY Du côté de la DISC COMPANY, on m’a assuré que l’on était en train de plancher dur sur une version débuguée. En effet, beaucoup des erreurs que je vous ai
confiées dans ces quelques lignes ont déjà été signalées ou repérées par des tcchnicieas sérieux (enfin.
Graphique de l'Artist’s Choice rendu par: imprimante laser (en haut) matricielle Epson (en bas) c'est pas trop tôt!). Je remercie au passage, Laurent Plu de la DISC COMPANY pour les renseignements qu’il m’a donné. 11 vous fait dire que si vous achetez un des programmes, vous devrez impérativement renvoyer la carte de garantie jointe pour bénéficier d’un support technique ultérieur, en particulier pour savoir si une nouvelle version débuguée est sortie. Quoiqu’il en soit, vos remarques ou suggestions seront toujours les bien venus chez Disc Company.
Marc Mendez Note sur l’installation A priori, d’après The Disc Company, il semblerait qu'une erreur ait été commise lors de la production (en tout cas dans mon package). Le problème vient du fait que le disque qui contient les 35 fontes, CaleFonts, a été mal nommé.
Dans ma version, il portait le nom de " HeadLineFont”. Or, la startup-sequence cherche l’unité logique "font:" sur un disque nommé "CF2", car il n'y a que 2 fontes disponibles sur le disque de PageSetter. Si vous supprimez la ligne de la startup ou si vous sélectionnez "Cancer au requester du système, vous ne pourez pas utiliser les 35 magnifiques fontes. En fait, CF2 n’est rien d’autre que CaleFonts. Mais le problème ne se résume pas seulement à un renommage de disque, car la ligne de la startup ne marchera pas quand même. Aussi, suivez-moi :
- D'abord, renommez le disque qui contient les fontes en "CF2"
(ça tout le monde devrait l’avoir compris)
- Ouvrez la startup-sequence et cherchez la ligne " Assign
FONT: CF2:CaleFontII" et remplacez-la par " Assign FONT:
CF2:fonts " et sauvez
- Rebootez votre disque PageSetter et tout marchera (j’espère...)
- Marc Les graphiques (sauf le logo) sont extraits de l’Artist’s
Choice L’impression des exemples de sortie matricielle a été
faite sur une!
Epson LX-800 (le rouleau commence à rendre l'âme, c'est pour cela que la sortie est en densité 2) Le prix public du package The ¦Publisher est de 950F Editeur: The Disk Company, 1 Rue du Dome 75116 Paris, tél 1-45-f 53-10-53.
L’Amiga, tout l’Amiga, rien que l’Amiga DISQUE DUR SCSI AUTOBOO SUR FFS AMIGA 500 & AMIGA 2000 ARTISTES DE LA MICRO EXPOSITION & DEMONSTRATION PERMANENTES PROMO PACKEDUCAMIGA A2000 AT A2000 +A1084 + KIT PC AT A2286 _15990,00FRA NCS_ TRANSFORMEZ VOTRE AMIGA 2000 A EN AMIGA 2000 B 1.3 RENSEIGNEMENTS PAR TELEPHONE A1010 3" 1 2 EXT A2010 3" 1 2 INTER.
A501 512 K A500 A2058 2MEGS A2000 KIT PC CARTE + 5"1 4 A590 Disque Dur +20 MEGS 1190 1590 1390 6790 NC 5290 CARTE OVERDRIVE CONTROL.
SCSI A2300 GENLOCK INTERNE CARTE AT 2286 CARTE A2620 68020 14Mhz + 2Mo CARTE FLICKER FIXER Extension 1 Mo pour A590 2550 2360 NC 14800 4950 1400 LECTEUR MDC30 3" 1 2 DF LECTEUR MDC 5-1 4 FILTRE DIGI-.
GOLD GENLOCK GST GOLD SP Y-C GENLOCK GST GOLD VP PERFECT SOUND FR.
1090 1690 2540 6990 5990 990 SCANNER A4 A PLAT 200 DPI PAINTJET HP JET ENCRE MPS 1230 9 AIGUIL.
N B DESKJET 300 DPI MONIT.
VGA.
A1432 EMULAT.
FLAM MITEL 4990 15990 1690 NC 5560 760 PERIPHERIQUES CONNECTABLES OU COMPATIBLES PROMOS AUTOUR DE L A500 A590 DISQUE DUR AUTOBOOT 20 MEGAS + 2MEGAS RAM INSTALLES 6990 Francs EXTENSION MEMOIRE 512 Ko + HORLOGE pour A500 1090 Francs PROMOTION EDUCATION NATIONALE PACK EDUCAMIGA A2000 + A1084 + KIT PC XT 11990 F GRAPHICS VIDEO SON MUSIQUE DPAINT III DVIDE0 3 PAL PHOTOLAB PHOTON PAINT I DIGI-PAINT III DESIGN 3D ANIMATE 4D INTERFONT 899 899 630 1290 NC 890 4410 950 DIGIVIEW GOLD 4.01995 FANTAVISION SCULPT 3D XL PROVIDEO ANIMAGIC THE DIRECTOR PRO. DRAW 509 1190 2700 759 679 1770 PAGEFLIPPER FX 1290
DELUXE MUSIC Dr.Ts (KCS) 700 1999 NC 590 1430 1169 AUDIO MASTER TRACK 24 BIG BAND STUDIO 24 LANGA. ET UTIL LATTICE 5.0 2439 BUSINESS PACK 4139 MANX C 1790 SUPER8ASE PRO 1490 OUARTERBACK 550 PRO. PAGE 3490 GFA BASIC 3.04 750 EXCELLENCE FR 2390 PROJECT D 375 DEVPAC II 690 DIVERTISSEMENT GREAT COURTS 275 IRON LORDS 260 CHESSMASTER 2000 199 KICK OFF 250 FLIGHT SIMULA.
399 RICK DANGEROUS 199 EXTRA TIME 120 ULTIMA IV 330 SPACE ACE 445 TWIN WORLDS 245 STRYX 175 MOT 275 BLOOD WYCH 275 SCRABBLE 290 PROMOS AUTOUR DE L’A2000 VVV VV'** EXTENSION MEMOIRE POUR AMIGA2000 autoconfig.
SOFTS DES NOUVEAUTES CHAQUE SEMAINE DIP 2 8 PEUPLEE 2 MEGAS 3990 F. DIP 2 8 PEUPLEE 4 MEGAS 6330 F. DIP 2 8 PEUPLEE 6 MEGAS 8670 F. DIP 2 8 PEUPLEE 8 MEGAS 10990 F. Distributeurs ! Contacter Philippe 48.78.11.65_ BON A RETOURNER NON : ...... ADRESSE : . ? Je désire commander l'une des promotions suivantes:
- -au prix de- Pour un total
de .Francs
A MAD (adresse ci-contre) ..PRENOM :..... _au
prix de.
Que je règle ? Par chèque ci-joint ? Carte bleue N' | | | | | | | | | | | | | | | | | - Date d'expiration : Signature: .Envoi express sous 48 heures pour tous produits en stock.
Page réalisée sur Amiga 2000(COMMODORE). Propage et le Scaner PRINTTECHNIK.Illustrations non contractuelles.
MAD 42, rue Lamartine 75009 PARIS Tél : 48 78 11 65 Métros : CADET NOTRE DAME DE LORETTE A-News ¦MU D D - Le diagramme représente les composants du Rom Kemel et leur inter-relations.
AmigaBOS ¦ Système de fichier hiérarchique ¦ I O octets disques ¦ Opérations multi- disques, multi-buffers Texte ¦ Fontes multiples .Largeur fixe ou proportionnelle .Styles algorithmiques Graphiques .Création d'affichage .Gestion du Copper ¦ Tracé de lignes .Remplissage de surfa- . Contréle du Blitter Gels graphics elements) .Sprites simples et virtuels .Bobs blitter object) .Animation d'objets Intuition . Représentation, graphique de F environnement multitâches .I O simplifiées .Interface conviviale à plusieurs mécanismes Exec . Multitâche .Gestion mémoire ¦ Interruptions . Exceptions
.Gestion des listes HardMare L&ncQ 8-x€c...u xm : La grande force de l’Amiga réside dans sa modularité et dans 1 interconnection entre les différents composants du système: duraille et molaille... euh je veux dire hardware et software: ces deux éléments se combinent de plusieurs manière de façon à donner le maximum de performance. Par exemple, la machine possède un coprocesseur spécial: le Copper, qui est capable de se synchroniser de lui-même sur la position du spot d’affichage sans avoir besoin d’accéder au bus ou au processeur principal: le 68000. Le Copper peut donc transférer des données
d’un ou plusieurs registres ou encore causer une interruption au 68000 que traitera Exec, le coeur multitâche de la Miga. Ceci fait du Copper un outil puissant, qui de plus n’interfère pas sur le processeur principal. D est utilisé par la bibliothèque de routines graphiques (Graphics, library) pour des changements d’affichage (voir les ’Copper Lists’ de ceux qui vous apprennent l’assembleur) et également par les périphériques audio pour la manipulation des canaux audios en temps réel. On peut utiliser le Copper pour les opérations en temps réel ou très rapides du fait qu’il est calé sur
l’affichage qui est garanti à 50hz: le processeur d’affichage démarre du haut de l’écran 50 fois par seconde.
La manière dont l’Amiga gère les communications avec ses périphériques est un autre bon exemple de l’union hard-soft. Les signaux qui passent entre l’Amiga et les périphériques sont gérés par des interruptions. De plus, les
- Nous commencerons tout de suite avec la... ilÆîice
jint uxiiictlon : On va donc essayer de voir ensemble
l’architecture interne de l’Amiga: le Rom Kcmel qui comprend
les bibliothèques de routines, la gestion des coprocesseurs
spécialisés. Autrement dit, accrochez-vous à vos bretelles, on
va décoller !
Périphériques ne dérangent pas le système ou n’apparaissent pas tant que l’information véhiculée n’a pas à être communiquée.
Exec travaille avec un système complet de communication gérées par interruptions qui lui permettent de diriger un système de "processes" commode, avec des priorités, des attentes.... Le noyau multitâche d’Exec forme le centre du système: c’est un ensemble de routines qui est à la base du reste du logiciel qu’on trouve dans la Rom . Les développeurs ont essayé d’optimiser Exec au niveau place, performance, facilité d’usage ainsi qu’au niveau création et gestion des listes qui sont les composants de base d’Exec. Toutes les autres parties de la bibliothèque Exec sont basées sur les listes et
par conséquent, permettent de bonnes performances sans faire d’accès au système situé en amont.
Exec est le point de départ de tous les autres composants de la Rom, principalement parce qu’elle contrôle les tâches et les interruptions . Chaque composant de la Rom a été conçu de manière à rester indépendant le plus possible ; les programmeurs peuvent choisir quelles bibliothèques utiliser, mais en même temps, ces composants doivent le plus possible partager des ressources et une interface commune. Au niveau du programmeur le système doit être considéré comme un tout.
Contenu de la ROM Tout d’abord, on en a déjà parlé, il y a Exec.
Exec est destiné à gérer l'environnement et les ressources de l'Amiga pour les différentes tâches qui peuvent résider simultanément en mémoire, avec chaque tâche libre d’envoyer des requêtes au système à n’importe quel moment. Exec fournit également une interface commune entre les applications et différents mécanismes de la Rom. Pratiquement tout le code qui est exécuté dans la machine est au plus bas niveau du système une tâche. Chaque tâche a son propre environnement; en d'autre termes, chaque tâche parait contrôler toute la machine sauf pour la mémoire. En effet Exec n'autorise pas les
allocations mémoires directes. Par contre elle gère le mémoire disponible et fournit des routines qui vont permettre à une application de s’alloucr un bloc de mémoire et de le gérer de l’intérieur comme bon lui semble . Enfin Exec fournit toutes les routines qui permettent un accès uniforme à toutes les bibliothèques et périphériques de l’Amiga.
Un périphérique est un système d’entrées sorties qui utilise des tâches pour avoir accès à certaines parties du matériel.
Par exemple, en utilisant le Tuner Device, on peut recevoir une interruption ou bien être réveillé d’un état d’attente (wait state) après une certaine période que l'on spécifie. En utilisant le périphérique console, qui est décrit plus loin, une application peut recevoir des entrées et écrire du texte en sortie de la manière la plus simple comme si elle était connectée sur un simple terminal d'ordinateur.
Une bibliothèque est un ensemble de routines qui résident en Rom, ou qui sont chargées d'après un disque. Ces routines n’ont pas d’adresses fixes, et sont appelées de façon indirecte.
Les applications, par conséquent, n’ont pas besoin de connaître l’adresse absolue d’une routine en bibliothèque quand on compile un programme. Plus fort encore: à part pour l'adresse qui contient le pointeur vers la base de données d’Exec, il n’y a pas besoin de connaître aucune adresse absolue dans tout le système.
La bibliothèque graphique (Graphics Support Library), un autre composant important de la Rom, fournit une interface entre le programmeur et les composants graphique hardware de l'Amiga. Le hardware graphique est extrêmement complexe, mais les routines graphiques éliminent la plus grande partie de cette complexité en transformant des requêtes de rendu des images en écriture systématique dans les registres des composants graphiques. Ces routines servent aussi à la programmation des coprocesseurs spécialisés de l'Amiga. Les programmes peuvent utiliser simplement la bibliothèque graphique pour
tracer des lignes et remplir des surfaces ou bien pour exécuter des actions plus complexes telles que accroitre l’accès systématique aux composants hardware comme les coprocesseurs et le Copper. Un programme reconnaît les routines graphiques comme des offsets dans une table et doit accéder à la bibliothèque pour pouvoir lire la table.
Séquence devèneinents par ouwr tre tâche ;
- Initialiser un bloc de contrôle de tâche .allouer une pile à la
tâche .initialiser les variables de pile (SPUpper, SPLower et
SPResister).Attention aux 'Stack overflou' .initialiser la
priorité (optionnel) .donner un non à la tâche
(optionnel,suggéré)
- Créer un port (optionnel) avec CreatPortO
- Ajouter la tâche au spstène avec AddTaskO Chaque unité
d'exécution (excepté le programme utilisé par le coprocesseur)
reçoit son propre environnement; en fait, tout se passe comme
si cet environnement était une machine complète. La tâche
reçoit ses propres accès aux registres, ses propres piles, ses
propres caractéristiques de process (priorité, status...) et
peut également accéder aux systèmes d’entrées sorties de la
machine comme l'affichage graphique et les unités disques,
sans avoir à s’occuper des aunes tâches qui peuvent avoir
besoin d’accéder aux mêmes ressources du système au même
moment.
Les tâches sont très simples. Ce sont les composants élémentaires exécutables sous Exec. Tout est construit autour des tâches, des programmes les plus simples aux processes systèmes de l’AmigaDOS.
S’ils le désirent, les programmeurs peuvent ignorer la plupart des capacités multitâches de l’Amiga. Si on écrit un programme simple, on n’a pas besoin de s’occuper des autres programmes qui peuvent se partager la mémoire et les ressources matériel. La seule contrainte pour qu’un programme soit parfaitement compatible avec l’environnement multitâche est la suivante: il faut toujours penser à abandonner le contrôle du processeur et des ressources le plus tôt possible, afin que les autres tâches puissent y accéder. Par exemple, quand on attend un événement utilisateur comme la frappe d’une
touche, il est conseillé d’utiliser la fonction WailO qui fournit un moyen commode de rester en attente tout en laissant les autres programmes tourner jusqu'à ce que l'événement souhaité soit réalisé.
Parce que l’Amiga n'a qu’un microprocesseur (Ze 68000), et que les tâches se partagent le temps CPU, il n'y a qu’une seule tâche qui puise être active à la fois. Chaque tâche a un numéro de priorité, qui est un indicateur de son importance. Ces numéros vont de -128 à 127 ; la plupart des tâches tournent avec une priorité moyenne de 0. La tâche qui a la plus haute priorité prend la main à chaque fois qu’elle le peut, même si ça doit entraîner une intemiption du travail de la tâche de plus bas niveau: elle n’aura pas d’état d’attente. Si deux tâches ont la même priorité, et sont prêtes à tourner
au même moment, elles se partagent le microprocesseur (c’est le time-slicing) par tranche de temps de 64 millisecondes. Quand une tâche a terminé son travail et entre en hibernation temporaire, elle abandonne le contrôle de système et appelle la fonction Exec WaitO Vue plus haut.
L'appel à la fonction inclut des instructions décrivant l'événement qui devra réveiller la tâche.
Intuition est un autre exemple de bibliothèque. C’est un ensemble de routines qui supportent et fournissent un accès plus convivial aux fonctionnalités multitâches d’Exec, et permettent une interaction plus facile avec les programmes.
Intuition utilise la bibliothèque graphique pour créer des environnements graphiques dans lesquels plusieurs applications peuvent coexister.
Ceci est un exemple de séquence d’événements nécessaires à l’ouverture et au démarrage d’une tâche. Normalement, l’appel à la fonction est généré par un événement extérieur, annoncé par l’arrivée d’un message ou d’un signal. Quand une tâche 'attend’, la prochaine tâche d'égale priorité commence à tourner. Quand toutes les tâches de plus haute priorité sont en attente, les tâches de plus basse priorité sont autorisées à prendre la main. Cette mise en hibernation et réveil des tâches est appelé ’task switching’ et est géré par Exec.
Si£ Li£nce commAinlcu ÀxmA. .
( ïxi&Mmj££4_£1 Ampi-aiia, *) : ?a if&|Ai€Tice iJXoec ti n, jQtie metruMAe ) : Les îâc ze communiquent entre elles grâce à des messages et des signaux. Le signal, la plus simple forme de communication interne, est représenté physiquement par 1 bit dans un mot de 32 bits (appelé le 'signal-bits word' ).
Chaque lâche reçoit 32 bits de signaux (donc codables sur un seul mot). Quelques bits de poids faible sont réservés par le système. L'argument de la fonction Wait() est un longword de 32 bits avec un codage des bits correspondant aux signaux que la tâche peut recevoir. Quand une tâche appelle Wait(), cela signifie pour Exec que la tâche attend l’apparition d'un ou de plusieurs des événements qu’elle est susceptible de recevoir. Quand la tâche 'se réveille’, la fonction WaitO renvoie un argument. Cet argument est un longword avec les bits de signaux qui ont été envoyés à la tâche pour la
réveiller.
Avec la fonction AllocSignalO, la lâche oblige scs bits de signaux à identifier les types d'informations qui sont transmis. La tâche peut également attâcher un signal à un message qu’elle envoie au système de façon à identifier la réponse de façon claire quand elle arrivera. De plus, les tâches peuvent rendre leurs signaux accessibles aux autres tâches, comme variable globale d'un programme gérant plusieurs tâches ou bien comme information dans un message transitant dans la structure de communication de l'Amiga.
Les tâches peuvent communiquer avec une autre en utilisant les signaux, ou la fonction Exec SignalO- Les tâches peuvent aussi utiliser des messages à travers des ports de communication. Chaque tâche connait les canaux des autres tâches grâce à une variable globale prédéelarée ou grâce à des noms de ports prédéfinis. Il y a plusieurs routines Exec permettant la gestion des ports. Une tâche crée un port en appelant la routine CreatePort() et peut également assigner un nom au port créé. A ce moment, les autres tâches peuvent retrouver le canal à l'aide de la fonction FindPort().
La fonction CreatePori() alloue et initialise de la mémoire ainsi qu’un bit de signal pour le canal nouvellement créé. L'appel à AddPortO va alors installer le nouveau port dans le système.
PutMsg() envoie,un message vers une tâche via son port de communication. Une fois que le message est envoyé, on peut choisir entre une réponse immédiate (synchronous I O) ou différée (asynchronous I O)
- Une tâche reçoit des messages en utilisant GetMsgO qui ren
voie l'adresse du message ou 0 si aucun message n’a été envoyé.
"Fumeur" de Georges Cucciaro de Paris Troisième prix dans notre Concours 3D (voir A-News N‘18 d’octobre 1989) Plusieurs routines d'Exec et d’intuition servent à la gestion de la mémoire RAM (allocation et déallocation).
Les fonctions de base sont les routines Exec AllocMemO et FrceMemO- On utilise AllocMemO pour savoir quel type de mémoire on veut et en quelle quantité (adresse de poids fort ou faible, initialisation à zéro ou non ...). FreeMemO restaure la portion d'espace mémoire à son état original.
D'autres routines d'Exec servant à l'allocation permettent de contrôler soi-même la mémoire. D’abord, on s'alloue de la mémoire avec AllocMemO, puis on peut gérer l’intérieur de ce bloc comme on le souhaite à l’aide des routines AllocateO et DeallocateO- Les tâches peuvent utiliser les capacités de gestion de listes d’Exec pour allouer de la mémoire de façon telle que la mémoire soit automatiquement libérée dès la fin de l'exécution de la tâche.
Pour faire cela, on peut allouer un bloc mémoire avec un appel à la routine AllocEntryO. Puis attacher le bloc de mémoire retourné par AllocEntryO à la zone MemList dans les données du bloc de contrôle de la tâche.
Intuition fournit deux routines de gestion de la mémoire: AllocRemembcrO et FrccRcmember(). Chaque appel à AllocRemembcr ajoute de la mémoire à une liste existante de la lâche appelante. Un appel simple à FrccRemember() libère toute la mémoire allouée par des appels à Al!ocRemember().
Le mois prochain: Sequence admiration: La bibliothèque graphique (Graphics Support Library) ?a A-News lan A Amè£a t sur Group COLOR BY DELUXE Nous avons proposé à FRAUG de nous envoyé un compte rendu de la première année de la FRENCH AMIGA USER GROUP.
Voici le récit de Philippe: Cela fait maintenant un an que 7R.A.U.G. a ouvert ses portes. Il nous est possible à présent d'établir un bilan et de penser aux futurs développements de ce User Group national. Mais auparavant, il convient de décrire FR.A.U.G. pour les personnes n'étant pas au courant.
FR.A.U.G., pour les non-initiés est LE User Group Français. Animé par des fanatiques de la première heure, du temps des premiers Amiga 1000 (NTSC et UOV!), FR.A.U.G. est le seul group d'envergure nationale.
LES ROF, LES REDUCTIONS, LE JOURNAL, LES DP En effet, nous avons mis sur pied un réseau de représentants régionaux, appelés R.O.F (Représentant Officiel FR.A.U.G.) qui permet aux adhérents d'avoir un contact près de chez eux.
Actuellement, nous avons un représentant dans chaque région dotée d'un haut potentiel d'Amiga.
De même, chaque membre reçoit une carte d'adhésion lui donnant droit à des réductions dans les magasins reconnaissant la carte FR.A.U.G. Pour avoir un contact ponctuel avec ses adhérents, tous les deux mois, chaque abonné reçoit un journal rempli de tests de logiciels, de conseils pratiques, de montages hards, de news, de compte rendu d'expositions... La parole est donnée aux adhérents qui ne manquent pas de nous faire part de leurs différentes expériences et de leurs suggestions. Par contre, ne cherchez pas de lests de jeux, le côté console de l'Amiga y est complètement négligé. Seul le
potentiel professionnel de la machine est développé.
Pour répondre à la demande des adhérents, FR.A.U.G. a monté un service
D. P. dont les prix sont les plus intéressants du "marché" (15F
sur disquette DF DD, port compris ou de 12F l'unité pour une
commande de 10 disquettes minimum). Ce service est
régulièrement approvisionné, et actuellement, nous en sommes à
la Fish 282 à la date du 29 12 89.
ET CE N’EST PAS TOUT... FR.A.U.G. à monté deux autres services: la digitalisation d’images et le service PostScript, utilisant du matériel professionnel.
Pour la digitalisation, il est fait appel à une caméra Sony V200 8mm de 490.000 pixels de résolution, le tout couplé au Filtre électronique DG88 de Satellite et Télévision, d'un encodeur PAL et d'un genlock GST30.
Les résultats sont vraiment superbes, et ceci à partir de n'importe quel support. Le tarif de 60 Fr pour 5 digits comprend le prix de la disquette ainsi que les frais de retour des documents d'origine.
Le service PostScript, quant à lui, permet d'obtenir une sortie très "pro" des documents de votre choix, pour peu que vous fassiez parvenir ces Fichiers en PostScript, au format ASCII. Le tarif comprend le retour de vos disquettes ainsi que l'expédition des sorties réalisées sous emballage protecteur.
CE N’EST PAS FINI... Une Hot-Line permet de contacter la "base" de FR.A.U.G. et de venir au secours des questions les plus pointues.
De même, un service semblable sur minitel 3615 code DEEP est assuré en soirée. Celui-ci est complété par une nibrique contenant toutes les dernières informations sur FR.A.U.G.. Cette rubrique est remise à jour quotidiennement. Une
B. A.L. (Boîte Aux Lettres) est aussi disponible.
LE BILAN Quel bilan nous est-il possible de tirer à la Fin de celle première année de "démarrage" ?
Et bien, celui-ci est somme toute positif.
FR.A.U.G., de par ses différents services et sa structure très flexible, correspond à ce que les Amigas Users attendaient.
Pour conFirmer cela, tous les services proposés sont sollicités chaque jour.
Positif aussi, le fait que certains programmeurs se servent de FR.A.U.G. comme moyen de diffusion pour leurs travaux et produits. Ainsi, Eric Besançon a créé un programme de conversion de Fichiers issu de Modeleur 3D et permettant d’utiliser les scènes ainsi créées avec DBW-Render (version modiFiée Pal), un programme de raytracing Domaine Public très puissant, mais jusqu'à présent, dépourvu de toute interface utilisateur.
Les réalisations hard sont toutes aussi intéressantes et ont motivées un grand nombre de personnes. Elles sont même reprises puis commercialisées par le magasin Gelain de Lyon.
Différentes initiatives ont été menées par des membres, tel que : des interviews dans des émissions radio, l’organisation d’expositions. Plus récemment, une levée de boucliers a été provoquée par un article paru dans FR.A.U.G. ayant trait aux futurs développements de l'Amiga, des fonctionnalités d’un workbcnch utilisant au mieux les possibilités de la machine et n'étant pas qu’un simple assemblage de programmes du domaine public. L'abondant courrier que nous avons reçu à ce sujet nous permettra de fournir à Commodore France les souhaits des utilisateurs Amiga, ce qui est en somme le
véritable but d'un User Group digne de ce nom.
DANS LE FUTUR... L'avenir de FR.A.U.G. est, bien entendu, entre les mains de ses membres. Si l'accroissement des adhésions se maintient de nouveaux services pourront être envisagés tels que : un service carte accélératrice, abonnement à différents journaux internationaux à prix préférentiels, etc... Et surtout, FR.A.U.G. prendra encore plus de poids auprès de Commodore France et de diverses sociétés. La voix des utilisateurs Amiga n’en sera que mieux écoutée.
With FR.A.U.G. you can!
Sans doute un nouveau volet de l'histoire des "microbes" sur l’Amiga vient d’être ouvert.
Au début de celte histoire tout était simple, il y avait le virus by S.C.A qui se fixait sur le boot. Les clones de celui-ci ont alors débarqué en masse :BSI, LSD, AEK... pour ne citer qu’eux et dont seul le texte révélant leur présence en mémoire a été modifié (et les ChcckSums respectifs).
Puis cette lignée de microbes (ne voyez là aucun titre de noblesse) en a inspiré bien d’autres toujours un peu moins détectables et plus dangereux: Virus by the Byte Les Virus Combattus par VirusX 4.0 A la lecture du source de VirusX 4.0, voici la liste exhaustive des virus combattus par celui-ci (vingt-huit au total!): IRQ, WarHawk SCA NorthStar Pentagon Circle Phantasmumble Byte Bandit Graffiti HCS Byte Warrior Obelisk UltraFox Lamer Extermin.
Old NorthStar Vkill.
BGS, Xeno, Microsystems, HCS II Opapa Pentagon Circle Gadaffi 16 Bit Crew BackFIash DiskDoktors Lamer il Revenge Australian Parasite Deux remarques: Il est étonnant de constater que la documentation fournie par les auteurs (et celle-ci a dû leur donner du travail) ne mentionne pas tous les virus sus-cités.
D'autre part, tel qu'il est distribué.
VirusX 4.0 ne peut pas être recompilé car il manque un module gérant les requesters (Steve Tibbett, qui en est l’auteur, le précise d'ailleurs dans la doc). C'est assez étonnant de sa part car sa politique a toujours été de ne rien cacher à ses utilisateurs, seul moyen de les persuader de l'innocuité de son produit. Mais je crois qu'on peut lui faire confiance et que VirusX 4.0 se doit de figurer quelque pan dans votre Workbench.
Cédric Beust Bandit, Gadaffi, The Lamer Exterminatçr, .
..La ruse était poussée à l’extrème lorsque certains virus se faisaient passer pour des Virus protectors HCS 4220, Nighty Byte Warrior (DASA), The Pentagon Circle Virus Slayer, The Band Virus Slayer... Les choses se compliquèrent alors lorsque les premiers "Virus coquilles" apparurent .IRQ TEAM, BGS9,. .. Ces virus s'inspirent de certains virus sur P.C. En effet ils ne s’attaquent qu’aux fichiers éxécutables et ont pas mal de défauts (défauts de jeunesse?), le principal étant le manque de discrétion lors de l'installation dans la startup-sequence. Ces microbes étant particulièrement
dangereux pour les utilisateurs possédant un disque dur.
Enfin voilà le troisième grand type de microbe: le Cheval de Troie. Au départ il semble tout à fait inoffensif. En effet ce n'est pas un virus qui s'installe sur le boot, ni un virus s’infiltrant dans les fichiers, il n'est pas résident en mémoire et il ne résiste donc pas au reset. Que lui reste t-il donc pour nous faire peur? Suivez bien le guide.
Le principe d’un cheval de Troie est de s'infiltrer dans une entité sans que l’on se doute un seul instant de sa nature destructive puis comme une bombe à retardement détruire un maximum de l’intérieur. .. Analysons un moment comment celte chose est possible. Vous venez de recevoir une disquette dont les origines sont douteuses. Cette disquette contient une super doc et vous vous jetez dessus pour la lire (c’est déjà le mauvais réflexe). Le disk est impérativement de type "DOS" et a une startup-sequence dont le premier fichier appelé est "virustest" d’une taille de 936 octets. Ce fichier c’est
notre cheval de Troie: The Time Bomber. (A ne pas confondre avec le Time Bomb Virus). Il est accompagné d'un fichier de 1 octet qui se nomme VIRUSTEST.DATA et dont le rôle dans l’histoire est un compteur qui au départ est inilialisé à 5.
Le fichier "VirusTcst" étant appelé par la startup-sequence il vous demandera de déprotéger la disquette en écriture. Et le petit message "USER REQUEST :PLEASE REMOVE WRITE PROTECTION AND PRESS LEFT MOUSE BUTTON TO CONTINUE..." s’inscrit dans la fenêtre CLI.
Il n’y alors plus moyen'de continuer à moins de déprotéger la disquette. Une fois cette opération effectuée un deuxième message apparaît dans la fenêtre CLI : "RAM CHEC- KED - NO VIRUS FOUND". Le Time Bomber se fait donc passer pour un anti-virus. La disquette étant déprotégée il aura alors pris le soin de décrémenter de 1 le fichier compteur VIRUSTEST.DATA puis la star- tup continuera en séquence et vous pourrez parcourir votre doc.
L'opération étant répétée cinq fois (le fichier compteur se trouvant décrémenté de cinq), d’un coup, sans vous prévenir, le cheval de Troie se réveillera pour FORMAT- TER votre disquette et se faisant se détruira lui-même sans laisser de traces. Le format- tage est éffcctué grâce à la fonction Dolo (- 456(A6)), sans bruit anormal, comme si le déroulement de la startup continuait normalement. Au bout d’un moment un message d’erreur apparaît tel que "KEY 880 CHECKSUM ERROR" du fait qu’il n’y a plus rien sur le disk. (Les sommes de contrôles ou CHECKSUM sont tous faussés).
Premier "Cheval de Troie" sur Amiga le Time Bomber Après voir cliqué sur CANCEL, s’inscrit sur l’écran le message suivant: "SORRY, LOOSER, THAT’S ALL YOU CONNA GETI". (Le mot ’loscr' en anglais signifie 'perdant'). Et vous, vous n’avez plus que vos yeux pour pleurer la disparition de votre super doc... Point important: le cheval de Troie ne se reproduit pas et est donc greffé à l’origine sur votre disquette.
A ce stade de l'exposé je me dois de préciser des points extrêmement importants:
• Le Time Bomber est indétectable par VirusX 3.2,(Ed: et
apparamment par VirusX v4.0 - voir notes de Cédric) les seuls
repères étant la taille du fichier (936) du VirusTest et la
demande répétée pour déprotéger la disquette cl le message "RAM
CHECKED
• Ce microbe n’est pas codé et il me paraît aisé même pour un
débutant de changer le nom VIRUSTEST.DATA et la syntaxe des
différents messages. Ces points de repères sont donc peu
fiables...
• Si un utilisateur décide d’enlever les deux fichiers du disk il
lui faudra impérativement rectifier la startup-sequence pour
éviter le message "Unknown command". Et enfin la dernière
remarque la plus importante : CE CHEVAL DE TROIE NE SE
REPRODUISANT PAS DE LUI- MEME IL NE PEUT SE TROUVER QUE SUR DES
SOFTS PIRATES!!! Donc l’utilisateur honnête que vous êtes ne
pourra jamais faire la connaissance de ce cheval de Troie.
(Reste le Dom.Pub. dont certains disks pourrait éventuellement
en contenir).
De plus, pour installer ce microbe existe un programme du nom de Time Bomber (origine du nom) de Wizards Inc qui ne peut lui aussi provenir que du monde des pirates.
Merci à Bruno de nous avoir envoyer un examplaire du Time Bomber. Vous pouvez toujours m'envoyer vos dernières découvertes microbiennes : Xavier Lee 1ercq Vieux Chemin d'Ath n'12 7502 Warchin Belgique.
«Pierre Ardichvili» »Domaine Public
U. G.A. et 17-bit Software Ce mois-ci, j’ai reçu à examiner deux
disquettes très différentes l'une de l'autre et de ce que j’ai
pu vous présenter jusqu’à présent.
La première est la disquette Utilities n’ 10 de U.G.A (United Graphie Artists), un groupe hollandais. La série U.G.A. fait suite à l’ancienne série A.N.C. Les productions U.G.A. sont intéressantes, suivez-les avec attention, mais vous ne les aimerez que si : mniHDtU KEWSFUftSH 5 ÏC i%ITAJ6A information e hblp section LOU BUDGET SOFTWARE Some information about ..... DEALERS wanted worldwide!!!!
PrnQramming and hp1p mpnu PROGRAMS A ENTERTAINMENT Software Hardware reviews Music Ganes Art Util's PUBLIC DOUA t H INFORMATION CH Tools Newsfiash issue 5 17 Bit Software section About noving programs___ Ugft PD Software section BACKGROUND OPTIONS COMMERCIAL S EUROPE Chung Kuo - Music By Mark Uilson.
Advertisenents hard software Colour Set 2 (Lt.Broun) Colour Set 3 (Lt.Green) wdi 9 b» His» Frweit PLEASE SELECT
• Vous avez l’esprit international et quelques éléments
d’allemand, de néerlandais et bien sûr d'anglais. On trouve
en effet ces trois langues dans les documentations ou dans les
écrans des programmes eux-mêmes.
• Vous n’avez pas peur d’avoir à vous casser la tête pour trouver
comment marchent certains de ces programmes ou même ce qu’ils
font, vu que certains n’ont pas de doc ou tout au plus quelques
lignes accessibles par un menu du programme lui- même; de plus
les utilitaires employés pour la présentation des docs ne sont
pas toujours les mêmes; dans le même ordre d’idées, copier
ces programmes sur votre disque dur ou sur une autre disquette
vous demandera de temps en temps un peu d’astuce car le nom
du fichier qui apparaît en faisant DIR sous CLI est parfois
différent de celui du programme tel qu’il apparaît dans les
tableaux de présentation, et on ne sait pas toujours clairement
quels sont les fichiers auxiliaires dont le programme a besoin.
En cela les disques U.G.A ont néanmoins fait des progrès par
rapport aux disquettes A.N.C, sur lesquelles les noms des
programmes et de leurs fichiers annexes étaient codés, ce qui
ne facilitait pas le transfert d’un fichier sur votre disque de
destination.
• Vous n’avez pas peur d’user les touches CTRL-Amiga-Amiga de
votre machine, car le lancement des programmes ou de leurs
démonstrations n’est pas toujours accompagné des indications
nécessaires à leur arrêt, et il ne reste qu’à rebooter, ce qui
est d’ailleurs très rapide vu la conception de la disquette.
Moyennant quoi vous aurez accès à des utilitaires dont la plupart sont de bonne qualité et de bon niveau. Il y a même un antivirus dont l’auteur déclare dans la documentation qu’il est capable de neutraliser tous les virus passés, présents et futurs!
Après lecture de l’article de Xavier Leclercq, je me demande tout de même comment il traitera BGS9.
A part cela, je citerai entre autres et en vrac PowerPacker, déjà connu, et le lectcur- décompacteur de fichiers associé PPMore deux utilitaires de recherche et d’affichage de fichiers graphiques, PicFind et PicView, un VectorChecker bien utile, et un intéressant utilitaire qui crée un boot-block permettant, au démarrage, de mettre en ou hors service la fast ram (c’est donc un NoFaslMem optionnel), tous les drives externes, le filtre passe-bas de l’Amiga, et de vider complètement la chip ram, le tout au moyen des touches FI à F4.
La deuxième disquette est le NewsFlash n°5 publié conjointement avec le club anglais 17-bit Software. U.G.A. et 17-bit sont deux associations dynamiques (17-bit annonce la sortie de son 417c disque); il y a en Europe quantité d'excellents programmeurs et développeurs, dont les oeuvres ne se trouvent pas nécessairement sur les disquettes Fish par exemple.
Pour ceux qui ne sont pas familiers avec un magazine sur disquette, voici une description de la manière dont se présente celle-
ci. Après un logo d’introduction, suit un texte d’accueil.
Lorsqu’apparaîi le menu principal, vous pouver mettre en
route une musique de fond, et changer les couleurs de
l’écran; pas désagréable du tout.
A propos de musique, faites-vous donc offrir pour votre prochain anniversaire une paire de petites enceintes SONY ou autres avec ampli incorporé, et branchez-les aux sorties de votre Amiga; pour moi, bien que je ne connaisse rien en musique synthétique, étant plutôt amateur de musique classique, la qualité de la musique fournie par l'Amiga mérite ce petit investissement, et je me suis délecté à l’écoute des morceaux présents sur cette disquette.
En cliquant dans chaque section du menu, vous ouvrez un menu secondaire. Pas question de vous décrire en détail toutes les sections, il y a vraiment de tout, depuis les inévitables mais utiles informations nécessaires à la commande des disquettes 17-bit U.G.A. jusqu’à une paire d’utilitaires de bon niveau (je vous laisse sur voire faim) en passant par de bons morceaux de musique synthétisée ou échantillonnée, de la correspondance, des articles éditoriaux ou humoristiques d'une longueur extrême et d’un intérêt douteux pour qui ne vit pas en Grande Bretagne, et même deux articles de tonalité
française: un compte-rendu vraiment concis (c’est même un euphémisme) du salon de la Micro 89, et un article sur l’utilisation du synthé Korg Ml avec l'Amiga. Il y a aussi un assez important catalogue de disquettes U.G.A. et 17-bit.
Ces derniers comportent surtout des démos, des slideshows et de la musique. D y a aussi en gestation de nouvelles séries de disquettes d'utilitaires (une dizaine) dans chacun des deux clubs. Cette disquette NewsFlash est, soit dit en passant, un superbe exemple de ce qu’on peut faire avec PowerPacker et l'utilitaire PPMore cité plus haut La quantité d’information présente sur la disquette est impressionnante, et comme les fichiers de texte ne sont jamais très gros, le décompactage est rapide et pas gênant du touL La lecture de ce Newsfiash vous ouvre sur un autre monde ; c'est très
différent de nos revues nationales. C’est assez long à consulter et il faut s’accrocher un peu pour trouver certaines choses intéressantes perdues parmi d’autres; pour le même ordre de grandeur de prix, une revue papier est plus facile à consulter; un magazine sur disquette prend moins de place et on peut réutiliser la disquette... Par ailleurs il n’y a pas beaucoup d’illustrations (il y en a tout de même une).
La copie de ces disquettes est libre à condition de ne pas vendre les copies sauf autorisation écrite. Ceci m’amène à proposer aux cinq premiers qui m’enverront une disquette avec enveloppe affranchie, de leur faire une copie de ce NewsFlash pour qu’ils voient ce que c'est et me fassent part de leurs commentairesJe suis assez curieux de connaître vos réactions. Mon adresse: Pierre Ardichvili, 106, chemin de l'Eglise, 38330 BIVIERS A toutes fins utiles, les adresses de 17- bit et U.G.A. :U.GA. Software, Crosestein 3314, 3704 NM ZEIST, Hollande, et 17-bit Software, P.O. Box 97, WAKEFIELD
WF1XX, Angleterre.
Ed: Nous esperons que les disquettes UGA seront distribuées par Hernies Diffusion dans un proche avenir Tout le monde ne Initiation aux bases de données cornait pas toujours très bien les différents termes tels que champs, fichiers, enregistrements, record, file, index, fichier séquentiel, fichier indexé, tri, etc. Pour tout vous avouer, j’aurais certainement dû commencer par cet article. Enfin .... L’ABC: Pour simplifier le travail, nous allons prendre un exemple très simple: inscrire dans l’ordinateur tous vos amis, vos parents, vos voisins, vos clients...etc. Fichier:
1) Le premier travail consiste à créer le fichier dont le nom
peut être "Agenda". (Un fichier correspond à un classeur dans
le monde non-informatique).
Champs:
2) L'étape suivante consiste à déterminer les champs ou les
enregistrements que l'on veut obtenir. (Pour comparaison
un champ correspond à une ligne de la feuille dans le
classeur).
Code : xxxxxxx (je vous expliquerai cette ligne plus loin) Titre : Monsieur, Madame, Entreprise.
Chère, etc... Nom Adresse : Npost : Localité : Pays : Téléphone: Sexe : Age : Montant : Enregistement:
3) Tous ces champs (11 au total) forment un enregistrement.
(L’enregistrement est l’equivalent d’une feuille dans le
classeur, ou si vous voulez d’une carte dans une collection de
cartes en vrai carton) Index:
4) Un index est un champ qui permet de retrouver rapidement un
enregistement déterminé. De cette manière, la base de don
nées retrouvera rapidement votre information sans que l’on
doive rechercher sa sélection'dans tout le fichier. Selon la
performance de la base de données, on peux mettre plusieurs
index.
Dans Superbase Pro, 99 (nonante-neuf comme on dit chez nous) index par fichier, mais on utilise rarement plus de 10 dans un même fichier. Grâce à un index, l’information recherchée est obtenue en moins d'une seconde. Sans être indexé et selon la taille du fichier, la recherche peut durer plusieurs dizaines de minutes. (L’index correspond au numéro de page de chaque feuille du classeur).
Remarque: Le choix de l’index et le système de codage sont la partie la plus délicate à élaborer lorsque l'on crée une base de données. Réfléchissez bien avant de commencer (même une heure ou deux 11).
Vous gagnerez au total des centaines d’heures lors de l’utilisation. Une dernière chose : moins il y a d'index dans le fichier et plus rapide sera votre base de données! Donc inutile de mettre un index sur les champs ADRESSE ou TITRE de notre exemple. Evitez aussi un index codé dans le genre CODE iBlStfpfrrbasg: aefatgur-s Indexé sûr NoHbre.'l litre: Prénow: Non: Rue: Ville: Code postal: Pays:; Sonne perçue :i Solde dû: ZOL8001 Dir Hans Zollinger 8 Kaftensg StocKlioln S-lli 68 Suède FF6, FF0,é Superbase: acheteurs Indexé sur Noi ?? CD GD GD CU E
- 0008275, car en cas d’oubli de celui-ci vous perdrez trop de
temps pour le retrouver, sauf pour le CODE numéro 007 de Mr
J.Bond. Par exemple pour le code Mengis Raoul de Suisse le CODE
serait le suivant : CODE = MengRaS En bref: Dans notre exemple,
nous avons 11 champs par enregistrement dans le fichier
(classeur) Agenda qui, lui, contient plusieurs milliers
d'enregistrements (feuilles ou cartes). Dans une base de
données nous trouvons en général plusieurs fichiers du type :
fichier des clients, fichier articles, fichier pièces, fichier
facturation, fichier fournisseur etc...(la base de données cor
respond à l'étagère où il y’a plusieurs dizaines de classeurs.
Base de données relationnelles: Que signifie exactement ce terme "base de données relationelle"!
Une base de données est relationellc lorsque l’on peut lier plusieurs fichiers les uns avec les autres. Mais le plus simple est de faire un exemple.
Prenons toujours le même fichier Agenda. Nous voulons savoir en détail la date et le lieu de rendez-vous avec chaque personne. Dans le passé et au futur. Pour cela nous devons créer un nouveau fichier que l’on nommerait Rencontre avec les champs suivants: Code : xxxxxxx (exactement comme dans le fichier Agenda)
- on peut mettre un nom différent ex: Nom, codage, etc
- une seule restriction : il faut que ce soit l’index.
Date : la date du rendez-vous (mettre aussi un index) Heure : l’heure du rendez-vous Remarque : un commentaire .... Lors de la saisie dans le fichier Rencontre avec une base de données relationnelle voici ce qui se passe:
1) En introduisant le Code dans le fichier Rencontre l’ordinateur
doit vérifier automatiquement si il existe bien dans le
fichier Agenda.
2) Après avoir introduit le code du fichier Rencontre
l’ordinateur doit afficher l'adresse complète de cette
personne qui est dans le fichier Agenda, ce qui permet de
s'assurer de la bonne personne que l'on voulait obtenir.
Dans Superbase tout cela se fait sans une seule ligne de programmation.
A partir de cette base de données, vous pouvez connaître tous les rendez-vous que vous désirez : passé et avenir. Il suffit pour celà d’indiquer le code de la personne et votre base de données fait le reste en vous inscrivant toutes les informations que vous désirez.
Mengis Raoul Ecole informatique Rte de gravelone 2 1950 S ion SWISS Courrier:
- Jack Chavaillaz de Genève:
1) Etant forgeron, devenu invalide, initié à l'informatique par
moi-même et possédant SB.PRO. j'ai essayé de créer un
fichier de mes dépenses de vacances. Il comporte 3 champs,
FOURNISSEUR, MONTANT, TOTAL en FF.
De la doc, je n'arrive pas à comprendre pourquoi il m'est impossible d'addi- tioner le montant total de TOTAL ?
2) Pourriez-vous aussi m'indiquer, comment stocker plusieurs
programmes sur une disquette, qui soit bootables par touches
de fonctions?
- Raoul: Pour mettre les choses bien au clair le champ
- FOURNISSEUR contient le renseignement sur la dépense.
- MONTANT je présume le montant en Francs Suisse.
- TOTAL est le montant en Francs Français.
NB: Deux champs aurait suffit.
1) Le meilleur système et le plus simple consiste à faire avec
le menu traitement exploitation de SuperBase et éditer.
- entrez dans la rubrique « Rupture » et clickez sur ENSEMBLE
SOMME et le champ désiré qui est TOTAL. Ce qui donne REPORT SUM
TOTAL. Et voilà le travail. Facile non?
2) En ce qui concerne la deuxième question il s’agit tout
simplement après avoir créé les programmes d’utiliser le menu
selectionJtouches de fonction et éditer:
- sélectionnez la touche puis tapez RUN Nomduprogramme et pressez
la louche de retour à la ligne. C'est vraie- ment du gâteau.
11 y’a aussi la possibilité, de faire un petit programme qui se nomme Start qui contient la fonction de charger en mémoire les touches de fonctions. Lors du démarrage du SuperBase Pro, le programme Start sera automatiquement chargé puis avec les touches de fonctions vous pourrez charger d'autres programmes.
- Patrick Ferrenq, Ste Lizaigne, France ...En effet j'aimerais ne
laisser sur mon disque dur que le logiciel Superbase Pro, mais
sauvegarder les fichiers uniquement sur disquette... Raoul:
Avant tout autre chose, le mieux c’est de mettre vos fichiers
sur le disque dur et aussi sur disquette.
La meilleure solution consisterai à travailler avec le RAM: disque, pour la rapidité de travail et aussi pour sécurité (Rcad Write error sur disquette).
La première étape consiste à copier tous les fichiers dans le RAM: disque puis, une fois votre travail terminer, sauvegarder tout sur la disquette.
H existe une instruction très simple dans Superbase Pro (menu Système Répertoire Modifier). Il suffit d'écrire le nom du lecteur (par exemple dfO; ou dfl:) puis, dans le menu Projet Ouvrir Fichier inscrire dans la boîte-requête le nom RAM: suivi par le nom de votre fichier. Exemple RAM:nomdefichier.
C’est tout; simple mais efficace.
Infofile Voici un écran d’Infofile. Un gestionnaire de fichiers qui fait partie du package "Home Office" édité par The Disk Company.
Avec Infofïle vous trouverez dans votre boîte "Home Office" plusieurs logiciels testés ailleurs dans ce numéro de A-News, c’est à dire PageSetter, CaleFonts, Artist's Choice, Laserscript, et aussi Kindwords 2.
Comme dans le package "Publisher’s Choice", le documentation de ces logiciels est entièrement traduit en français.
Infofïle est une nouvelle version du Softwood File", capable de gerer du texte et des nombres mais aussi des graphiques et des sons (fichiers IFF).
Raoul nous donnera son avis sur Infofïle ultérieurement.
A-News 33 ?a A-News_ SS REALISATION DU BOOT SUR UN DRIVE EXTERNE Cette seconde réalisation permet de faire démarrer directement un programme sur drive externe. Vu le prix actuel des disquettes 3 Pouces 7 2, il est préférable d’utiliser le système avec les lecteurs externes 5 pouces 114.
Ar Fabrice Boussard et Serqe Lempereur SCHEMA DE PRINCIPE N'1 SUPPORT DE L'ACIA A MODIFIER IL faut intervertir de liffne du port B du 8528.
40 21 La 1iffne PB4: SEL 1 La 1igne PB3: SEL 0 ? X 13 14 20 REALISATION MATERIEL S upp or t A 3 SUPPORT CI 40 PINS Support B r ‘ ‘ S upp or t C f .
I I I I I II II I I I I II I I I I I INVERSEUR SOUDER 4 FILS: PIN 13 Support A PIN 14 Support A PIN 13 Support C PIN 14 Support C REMARQUE : Le fait de changer uniquement les lignes de sélection SELO et SEL1 ne résoud pas entièrement le problème car lorsque l’on "BOOT" sur le drive externe on déconnecte le drive interne. Pour palier à cet inconvénient on rajoute un circuit électronique pour signaler à l’AMIGA la présence de son drive 3 Pouces 1 2.
EXPLICATIONS: THEORIE: Le but de cette modification est d'intervertir les lignes de sélection des drives interne et externe c'est à dire les lignes de f îiDCAnb et EL1-„?fll®f?11 d.'intervertir ces 2 lignes ne permet plus d’utiliser le lecteur interne.ll faudra donc recréer le signai HtAUY pour que r AMIGA puisse reconnaitre la présence du lecteur 3 Pouces 1 2.
PRATIQUE: Pour la réalisation pratique de l’inversion des lignes de sélection,on utilisera 3 supports de circuit intéqré pour éviter d avoir à souder directement sur l’ACIA (8520). Il sera possible de faire fondre les pattes 13 et 14 du support B (voir fiqure) pour pouvoir souder facilement les fils à relier à l’inverseur.
ELECTRONIQUE: Pour que l'AMIGA puisse reconnaître tous ses drives.il envoie une sélection à chacun de ses lecteurs,et ceux-ci doivent lui renvoyer un ordre de READY pour signaler leur présence (réalisé par la bascule D pour les drives 5 Pouces 1 4 voir A-NEWS N'2) . Donc pour ’BOOTER" sur un drive externe il suffit d’intervertir les lignes SELO (du lecteur interne) et SELl(du lecteur externe). On réalisera cette opération au niveau du support du circuit intégré.
Pendant l'étape d'initialisation du système il faudra boucler la sélection du drive interne (SEL1) avec la ligne READY. Pour simuler la présence du drive. On réalisera cette opération grâce à un verrou qui permettera de créer une impulsion unique sur la ligne READY lors de l'initialisation du drive interne.
CHRONOGRAMMES: SCHEMA ELECTRIQUE: RESEI READY î t i J-U-L j A t- T»LH i
- -j.
H-u- IPLH lut au circuit 4144 IPLH réalisé TYPON: NOMENCLATURE: Circuits intégrés: 74LS33 ou équivalent (4 portes NOR à collecteur ouvert) 4044 (4 verrou RS)
* Résistances de rappel pour collecteur ouvert : 3 x 1 K ohms 5%
1 4 Watt
* 3 portes circuits intégrés 40 broches (normal ou tulipe)
* 1 inverseur bipolaire 4044 7433 TABLE DU 7433 î Port»* Col
l«o tours Ouvort* TABLE DU 4844 entrées 0.
E S, R. » X X 2 111 1 1 X 1 a 1 1 1 r' REMARQUES: Nous tenons à faire remarquer que dans l'article concernant le BOOT sur drive externe de A-News N’19, si l'on attend la main du WORKBENCH et si l'on fait démarrer la disquette seulement après, c'est le drive DF2: qui est déconnecté. Donc lorsque l'on possède au moins 3 drives de branchés sur l'AMIGA il est nécessaire de réaliser le circuit imprimé pour ne pas avoir de problèmes.
Autre remarque: Le circuit imprimé pour créer le signal READY fonctionne si le lecteur 3 Pouces 1 2 est configuré en interne ou en externe donc pas de modifications supplémentaire à réaliser.
Le fichier original était réalisé sur VIZAWRITE. Tous les dessins ont été réalisés sur "DELUXE PAINT III". Nous nous dégagons de toute responsabilité en cas de détérioration de matériel.
Nsi A-News BASIC : LES GRAPHIQUES (2) En réalité, il n'y aurait que huit couleurs si l’on ne pouvait pas faire varier l’intensité de chaque couleur en seize paliers.
On a donc la possibilité de représenter 16x16x16=4096 couleurs. La valeur des intensités est expliquée dans le livre du Basic sous la commande PALETTE. La syntaxe de la commande ne devrait plus poser de problème.
PALETTE Numéro de couleur, Intensité Rouge, Intensité Vert, Intensité Bleu Avec la commande COLOR Avant plan, Arrière plan on peut décider quelle couleur, définie précédemment avec PALETTE, serait utilisée comme arrière plan ou avant plan. La couleur de base pour l’avant plan sert normalement au texte.
La commande graphique la plus simple offre beaucoup plus qu'il n’y paraît, car la commande LINE dessine non seulement une ligne mais aussi des quadrilatères et les remplit avec une couleur. En utilisant la commande : LINE (coordonnées de début)-(coordonnées de fin), couleur l'ordinateur trace un trait entre ces deux valeurs, dans la couleur désirée. Sans donner de paramètre pour la couleur, la valeur par défaut est celle de la couleur actuelle de l'avant plan.
Si on n'indique pas de coordonnées de début, la ligne démarre à partir du dernier point tracé. Je dois encore vous indiquer qu'en mettant une virgule après la couleur, on peut ajouter un autre paramètre comme un B (pour Box) ou BF (pour Box Filled). Dans ce cas, les coordonnées, de début seront interprétées comme coin en haut gauche, et de fin comme coin en bas droite d'un quadrilatère. En ajoutant un B , il n'y aura qu'un cadre de tracé, avec BF on le remplit en plus par la coulcur indiquée.
? ÏD)9@Il! p§®§ ©nu ©©rates Le dessin des cercles est déjà un peu plus compliqué. On peut s'en rendre compte rien qu'en lisant la syntaxe : Début: INPUT "Fonction ";foS foS="500 DEF Fnxy(x)="+fo$ +":GOTC Lire1' OPEN "0", 2,"RAM:Kchier" PRINT 2,fo$ CLOSE 2 CHAINE MERGE "RAM:Fichier",500.All GOTO 500 Lire: INPUT "x"ot PRINT "F("x'')=";FNxy(x) DELETE 500 GOTO Début CIRCLE point central, rayon, couleur, début, fin, résolution.
* Avant de vous parler des finesses, apprenez la signification
des paramètres.
Début et fin représentent les angles (en radian) pris dans un arc (360 degrés = 2xPI, sens contraire des aiguilles d’une montre). De cette manière on INTRODUCTION: entrez de plein pied dans l'univers du basic de votre Amiga, sans filet et sans complexes. * Le choix des couleurs est possible avec la commande PALETTE. Les couleurs ont des identificateurs de 0 jusqu'à maximum 31 (limitations : en 640x400 il n'y a que 16 couleurs de possible).
Les couleurs à l'écran sont fixées, en principe, de la même manière que pour un vulgaire téléviseur : des trois couleurs de base RVB (rouge, vert, bleu) ou aussi RGB selon la langue adoptié (Rot, Grün, Blau). Par leur mélange on peut avoir de nombreuses couleurs.
PARTIE 1 (Graphiques): Tracer des points, des lignes, des motifs et réaliser des déplacements des parties d'écran PARTIE 2 (Animation son): Déplacement d'objets à l'écran ; utilisation du son PARTIE 3 ( La Programmation structurée): Apprendre à utiliser les boudes, IF... THEN... ELSE, WHILE... WEND, et aspect visuel de vos programmes PARTIE 4 (Les interruptions): Interception des erreurs de programmation ; interruption par menu, timer ou souris PARTIE 5 (Sous-programmes et librairies): La technique des sous-programmes : insertion de programmes en langage machine et des librairies.
Peut tracer des éléments de cercle. Cela me semble encore simple. Je vais donc aborder les difficultés. Pour avoir des cercles ronds, il faut utiliser la résolution 640x200. Le point de l'Amiga n’est pas carré mais c'est un triangle dont les côtés ont un rapport de 2.25:1 . Donc dans une autre résolution, les cercles sont des ellipses. Cela paraît intéressant de changer de résolution pour avoir des ellipses, mais peut aussi être gênant. La constante PI n'existe pas sur l’Amiga, pourtant les fonctions CIRCLE ou SIN en ont besoin.
Pour remédier à ce manque, il vous suffit de définir au début de votre programme : PI = 4 x ATN(l) avec ca vous allez pouvoir dessiner des cercles avec exactitude. Exemple :CIRCLE (150,50), 100,1,PI, 0,.5 C’est un demi cercle et ATN c'est la fonction arc tangente.
S-, inverse de tangente. La valeur de la tangente de l'angle PI 4 | représente 450 et est égale à 1.
I Comme je suis dans les maths, I je vous donne aussi la constante e qui est donnée par s e=EXP(l) et voici la toute dernière fonction (pour aujourd’hui) : zlog(x)=log(x) log( 10).
Si vous voulez écrire un programme pour tracer des fonctions, il serait vraiment intéressant de pouvoir changer de fonction pendant que le programme poursuit son exécution. C'est donc un petit programme qui lit la fonction comme une chaîne de caractères et l’insère dans le programme qu'il faudrait.
Soyez sans crainte, j’ai déjà ce qu'il vous faut ! Je me demande si je dois vous l’écrire car pour le basic de l’Amiga, c'est facile. Allez, je vous le donne, mais avant le programme proprement dit, vous allez suivre le cheminement de la conception d’un programme (je ne ferais pas l’organigramme !).
Que doit faire ce programme?
- lire la fonction avec INPUT
- Ouvrir un fichier séquentiel
- Transformer la fonction en fichier ASCII
- Nouer ce fichier avec le programme principal avec MERGE Avouez
que jusqu'ici c’est plus que simple ? Et voici sa transposition
en basic : Un conseil : étudiez soigneusement ce petit
programme. Le nouveau fichier est au mieux dans le RAM-Disk,
cela évite évidemment les accès au disque. Mais attention, le
programme basic vous annoncera : CURRENT PROGRAMM IS NOT SAVED.
DO YOU WANT TO SAVE rr BEFORE PROCESSING. Vous répondrez
allègrement NO.
Mon programme RGB (listing 2) essaye d'intercepter cet effet, afin de ne pas dépendre du mode de l'écran.
La deuxième partie de RGB, vous offre une autre démonstration des capacités graphiques de l'Amiga: le scrolling. Par scrolling, on entend le stockage de partie d'icran : SCROLL (coin haut gauche)- (coin bas droit), delta x, delta y déplace dans la quadrilatère spici- fié les points de delta x points à droite et de delta y points vers le bas.
Avec une programmation adéquate on peut déplacer un graphique sur l'écran : FOR 1=0 TO 100 SCROLL (50+I)-(150+I),l,0 NEXTI L’inconvénient de cette technique, c'est que la partie qui se déplace efface le fond en passant dessus. Si l'on ne recherche pas cet effet, il faut utiliser la combinaison de PUT et de GET. D’ailleurs n'oubliez pas que ces deux commandes sont les plus exceptionnelles que vous ayez pour vos graphiques sur l'Amiga.
Pour utiliser ces commandes, il est nécessaire d’avoir une variable qui puisse supporter toutes les informations de la partie à déplacer.
On comprend que l’on ne peut pas stocker tout un écran ou au moins que cela serait mal approprié. Pour trouver la taille nécessaire de cette variable, il faut utiliser la formule suivante : Taille = Hauteur x INT ((Largeur+16) 16) x (Nbrc de bitplanes) + 3 Après avoir déterminé la taille, vous pouvez avec GET (coin supérieur gauche)-(coin inférieur droit), variable % stocker l’image de la partie d’écran qui se trouvera donc dans la variable et on pourra la relire par PUT (coin supérieur gauche), Listing 2. Simulation pour RVB Cl.EAR .20000& ON BREAK GOSUB Finir BREAK ON Larg=320 ’50 laig 640
Haut=200 ’50 haiu 400 effacex%=(Larg321)+l ' les cercles ne s'effacent pas effaccy%=(Haut201)*2 entier de la division mode%=effacex%+Effacey% scmx=cffaccx%*320 scmy=effacey%*100+200 'dùruisions decorrmandï SCREEN vh = 4 IF mode% = 1 THEN vh = 2 IF mode% = 2 T1LEN vh = 1 IF mode% = 4 THEN vh = 2 vh = vh 2.25 ’ rapport entre largeur hauteur oui = 1 ! : non = 0 phi = 4*ATN(1 !) 3 ’ angle 60 degrés rad = Larg LF Larg vh Haut THEN rad=Haut vh rad = rad 4!
H = SQR(3 !) 2! * rad IF Larg vh Haut THEN h = h*vh xl = Larg * 71 24! : x2 = xl + rad vh yl = Haut * 71 12!
IF Larg vh Haut THEN x2 = xl + rad y2=yl : x3=(xl+x2) 2 : y3=y2-h SCREEN 2,scmx,scmy,3,modc% WINDOW 2,"RVB"„0,2 : W1NDOW OUTPUT 2 PALETTE 0,non,non,non:PALETTE l.non.non.oui PALETTE 2.non,oui,non:PALETTE 3,non,oui,oui PALETTE 4,oui,non,non:PALETTE 5,oui,non,oui PALETTE 6,oui,oui,non:PALETTE 7,oui,oui,oui f=l:x=xl-10:y=yl+10 sl=2:s2=5:s3=3:s4=4:s5=3:s6=4:GOSUB segment f=2:x=x2+10:y=yl+10 s 1 =5:s2=0:s3=4:s4=l :s5=5:s6=0:GOSUB segment f=4:x=x3:y=y3-10 sl=l:s2=2:s3=l :s4=2:s5=0:s6=3:GOSUB segment f=5:x=xl:y=y3 s 1=1 :s2=2:s3=2:s4=3:s5=3:s6=4:GOSUB segment f=3:x=x3:y=yl+h 2 s 1 =5:s2=0:s3=3
:s4=4:s5=4:s6=5:GOS UB segment f=6:x=x2:y=y3 si =0:s2=l:s3=l:s4=2:s5=5:s6=0:GOSUB segment f=7:x=x3:y=yl s 1 =0:s2= 1 :s3 =2:s4=3:s5=4:s6=5:GOSUB segment FOR i=l TO 15000:NEXT i ' boucle d'attente bord = 1 IF Larg Haut THEN SWAP bord.vh xl% = xl - rad vh - 5 yl% = y3 - rad * bord - 5 ' déplacé graphe xr% = x2 +rad vh+ 5 yr% = yl + rad * bord + 5 ' avec SCROLL LINE (xl%,yl%)-(xr%,yr%),7,b 1F Haut 200 GOTO saut index = (yr%-yl%+l)‘3*INT((Xr%-xl%+16) 16)+3 dim a%(index) GET (xl%,yl%)-(xr%,yr%),a% PUT (xl%,yl%),a% PUT (xl%+50,yl%),a%,PSET saut : IF Larg O 320 GOTO attente FOR i=l TO Larg STEP
5 SCROLL (l,yl%)-(Larg-100,yr%), 5,0 NEXTi attente : GOTO attente fin : END segment : CIRCLE (x 1 ,y 1 ),rad,f,sl *phi,s2*phi,vh CIRCLE (x2,y2),rad,f,s3*phi,s4*phi,vh CIRCLE (x3,y3),rad,f,s5*phi,s6*phi,vh PAINT (x,y).f RerURN Finir : WINDOW CLOSE 2 : SCREEN CLOSE 2 RETURN fin variable % afin de placer la découpe à l'endroit de votre choix. Replacer la découpe sur l'image et celle-ci disparaît immédiatement.
Cela provient d’un autre paramètre qui s’ajoute à la commande PUT et qui indique de quelle manière la découpe est liée avec l’écran. D’office, le type d’action c’est XOR (ou exclusif) qui fait que tous les points de l'image qui sont présents dans la découpe et dans la fenêtre seront effacés. Les autres possibilitées sont AND et OR et aussi PSET et PRESET.
Ces deux dernières placent la découpe sur l'écran sans s’occuper de ce qu’il y a à l'écran, PSET en normal et PRESET en inversion. Rien de plus facile que de sauvegarder sur disquette : OPEN NomDuProgramme FOR OUTPUT AS Numéro FOR i=0 TO (taille variable) PRJNT «Numéro, MKIS (variable% (i)); NEXTi CLOSE Numéro Comme Numéro, utilisez une valeur entière comprise entre 1 et
255. Après avoir excuté ces cinq lignes, vous aurez sauvegardé
votre graphique sur votre disquette. Un mol encore sur la
fonction MKI$ .
Elle transforme votre argument en une chaîne de 2 bytes (CHRS étant une commande analogue mais que sur 1 byte). L’avantage de cette commande, c’est le gain de place (exemple : 30718 nécessitent 5 bytes, MKIS (30718) que 2 bytes) et l’intérêt de ce gain de place c’est la vitesse de chargement. Il est évident qu'à un moment ou un autre vous voulez reprendre un graphique que vous avez chargé. Utilisez mon programme suivant : OPEN NomDuProgramme FOR INPUT AS Numéro FOR 1-0 TO LOF (numéro) 2-1 Variable%(i) = CVI (INPUTS( 2,Numéro)) NEXTI CLOSE Numéro La fonction LOF() possède la taille du
fichier en Byte, CVI (Convert lo Intcgcr) produit l’effet inverse de la commande MKIS et INPUTS (2,Numéro) lit 2 bytes du fichier ouvert. Je vous dis à +
C. K.S. Lettres, fontes, polices et autres caractères... Comme
vous savez maintenant faire des scrollings de texte (ou de
bitmap) il ne vous reste plus qu’à utiliser des fontes
différentes de topaz 8 et c'est ce que je vous propose ce mois
ci.
Pour cela nous allons reprendre la routine du mois dernier et la modifier pour qu’elle affiche le même message mais avec une fonte plus grosse, en l’occurrence helvetica 24 qui se trouve dans le répertoire fonts de tout WorkBench qui se respecte.
Première étape rajouter les offsets des fonctions supplémentaires en début du programme.
OpenDiskFont equ -30 CloseFont equ -78 SetFont equ -66 Deuxième étape rajouter les deux fonctions suivantes, par exemple a la fin du code, mais avant les variables tout de même.
OpenMyFont: move.l ExecBase,a6 move.l DiskfontName,al move.l 0,d0 jsr OpenLibrary(aô) ; ouverture de la bibliothèque move.l dO,DiskfontBase ; sauvegarde du pointeur beq.s 1$ ; sortie si erreur move.l TextAttr,aO move.l DiskfontBase.aô jsr OpenDiskFont(a6) ; ouverture et chargement de la ; fonte décrite dans la structure TextAttr move.l dOfont beq.s 1$ ; sortie si erreur move.l GfxBase,a6 move.l RastPort.al ; récupérer le ptr sur le RastPort move.l Font.aO jsr SetFont(a6) ; assigner la fonte au RastPort 1$ rts ; retour CloseMyFont: cmp.l 0,Font beq.s 1$ ; si pas de font aller en 1$ move.l
GfxBase,a6 move.l Font,al jsr CloseFont(a6) ; refermer la font 1$ cmp.l 0,DiskfontBase beq.s 2$ ; si pas de bibliothèque sortir move.l ExecBase,a6 move.l DiskfontBase.al jsr CloseLibrary(a6) ; refermer la bibliothèque 2$ rts ; retour Enfin rajouter les variables suivantes, par exemple après celle existant déjà.
N’oubliez pas le "even" qui permet d’aligner les variables sur un mot pair ou gare au GOUROU.
Even TextAttr:
dc. l FontName ; nom de la font
dc. w 24 ; sa taille
dc. b 0,0 Font:
dc. l 0 DiskfontBase:
dc. l 0 DiskfontName:
dc. b "diskfonLlibrary",0 FontName:
dc. b ''helvetica.fonf'.O WindowTitle:
dc. b "Fenetre de test pour Scrolling et Fontes”,0 end 11 ne vous
reste plus qu’a écrire l’appel aux deux fonctions précédentes
de la manière suivante, voici d’ailleurs la partie du listing
concernée.
Move.l 500,dO move.l 225,dl ; mettre ces deux valeurs sinon le ; texte dépassera de la fenêtre jsr Move(a6) jsr OpenMyFont move.l GfxBase.aô move.l RastPort,al move.l Message,aO move.l EndMessage-Message,dO jsr Text(a6) jsr CloseMyFont Et pour que l’effet soit un peu plus amusant remplacez l’ancienne définition de la fenêtre par celle ci.
NewWindow:
dc. w 0,0,640,256
dc. b 0,1
dc. l 0311004,0,0 WindowTîtle.0,0 ;
dc. w 0,0,0,0,1 Voila, à un dernier détail, n’oubliez pas de
créer un répertoire fonts sur votre disquette de travail et
d’y recopier le répertoire helvetica et le fichier helvetica.
Font. De même il faut que vous ayez, dans le répertoire libs,
la diskfont-library qui est une bibliothèque sur disque et
non en ROM comme Intuition.
Sans cela n’espérez pas obtenir autre chose que topaz 8. Sur ce amusez vous bien et comme d’habitude pour toute questions ou suggestions n’hésitez pas à nous écrire ou tapez 3615 DEEP, bal ROMEORAPID.
Roméo utilise la font DesNeiges pour écrire au YETi.
Comme vous avez été très sages depuis quelques mois voici une petite gâterie de notre ami AmiPhil, je lui cède la place, il va lui même vous expliquer de quoi il s’agit.
MM ( pour My Mémory ) V 1.2. C'est un programme qui affiche en permanence la mémoire disponible dans une petite fenêtre que l’on peut déplacer à volonté et fermer lorsque on a plus besoin. Il est aussi possible de connaître la position la plus basse atteinte par la mémoire disponible en appuyant sur le gadget de fermeture de la fenêtre sans relâcher le bouton sur celui-ci (ce qui aurait pour conséquence la fermeture de la fenêtre et la fin du programme). Vous avez alors 2 secondes pour lire le minimum atteint par la mémoire depuis la dernière lecture du minimum, car le mini est réinitialisé
aussitôt après. Puis encore 2 secondes pour lire la différence MemActuelle-MemMINL Le type de mémoire, peut être sélectionné au clavier touches : T(otal) ,F(ast) ou C(hip). Après avoir activé la fenêtre toutes les valeurs affichées concernent uniquement le mode affiché: soit T , F ou C, aussi bien pour les minis que pour les différences entre le mini et la mem courante. Cela vous permettra de savoir si vous n'avez pas, par exemple frisé la catastrophe lors d’une compilation avec peu de mémoire ou bien savoir quelle quantité de mémoire utilise tel ou tel programme. Les valeurs sont remises à
jour tous les 20 ticks (NORMDEL). La fonction utilisée pour convertir le Long retourné par AvailMemO en une chaîne ASCII est maintenant RawDoFmt, j’ai enfin pigé comment marche ce truc-là. C’est une fonction que j’ai rarement vue utilisée et qui permet le formatage de donnés, comme le printf du C a partir de l’assembleur, donc assez intéressante. Et vivement que j’ai 2 Mégas !
INCLUDE "INCLUDErlNTUITION INTUmON.I" INCLUDE "INCLUDE:GRAPHICS RASTPORT.I" INCLUDE ' INCLUDE:EXEC MEMORY.I" XTRN MACRO XREF _LV01 ENDM CALL MACRO jsr_LV01(a6) ENDM XTRN OpenLibrary XTRN GetMsg XTRN ReplyMsg XTRN AvailMem XTRN Delay XTRN OpenWindow XTRN ÇloseWindow XTRN CloseLibrary XTRN PrintlText XTRN RawDoFmt XREF _AbsExecBase NULL EQU 0 WIDTH EQU 104 MAXIMUM EQU SFFFFFFF MINIDEL EQU 100 NORMDEL EQU 20 main: move.l _AbsExecBase,a6
• .ouvrir le dos pour utiliser DelayO clr.l dO lea DosNamefpc) ,a
1 CALL OpenLibrary move.l dO.DosBase clr.l dO ;ouvrir intuition
lea IntuiN amefpc) ,a 1 ; pour gestion fenetre texte et
messages CALL OpenLibrary move.l dO.IntuitionBase move.l d0,a6
lea MyNewWindow(pc),aO ; ouvrir une fenetre définie + bas CALL
OpenWindow move.l dO,MyWindow move.l MAXIMUM,d4 ; mise au
maximum du minimum :-) move.l MEMFJPUBLIC,d6 loop: ;boucle
principale move.l NORMDEL,d5 ; 1 2 seconde pour le DelayO
move.l AbsExecBase.aô ; appel de la fonction avail move.l dô.dl
CALL AvailMem ; qui retourne la taille mémoire dans dO move.l
dO.Current cmp.l d0,d4 -.comparer avec le minimum atteint
jusqu'à présent bit. S go move.l d0,d4 ; si inférieur
réactualiser le mini (d4) go: cmp.l MAXIMUM,dO beq loop bsr
convert ; Convertir dO en une string ASCII ; et affichage test:
move.l _AbsExecBase,a6 ; ExecBase dans a6 move.l
MyWindow(pc),aO move.l wd_UserPort(aO),aO ; UserPort de la
window dans aO CALL GetMsg ;appel GetMsg tst.1 dO ;Y a t’il un
message ?
Beq loop ;non ! Alors on continue move.l d0,d3 ; oui ! Alors sauvons le message dans d3 move.l dO.al CALL ReplyMsg ; et renvoyons l'accusé réception move.l d3,a0 move.l im_Class(aO),dO cmp.l CLOSEWINDOW,dO ; puis vérifions si c’sest ÇLOSEWINDOW beq closeall ;et fermons tout cmp.l VANILLAKEY,dO ; est-ce une touche clavier ?
Bne DispMini move.w im_Code(a0),d0 and.b $ df,d0 ;To UppcrCase TestC: cmp.b ’C',dO bne TeslF move.l MEMF_CHIP,d6 bra Tend TestF: cmp.b ’F',dO bne TestT move.l MEMF_FAST,d6 bra Tend TestT: cmp.b ’T’,dO bne loop move.l MEMF_PUBLIC,d6 Tend: move.b dO.StringText move.l MAXIMUM,d4 bra loop DispMini: move.l d4,d0 move.l MINIDEL,d5 ; delay d’affichage 2 secondes bsr convcrt move.l Current(pc),dO sub.l d4,d0 move.l MAXIMUM,d4 ; réinitialisation du mini bra go ;et on boucle closeall: move.l IntuitionBase(pc),a6 ; fermer fenetre move.l MyWindow(pc),aO CALL ÇloseWindow move. 1_ AbsExecBase, a6
move.l IntuitionBase(pc),al ; fermer intuition CALL CloseLibrary move.l DosBase(pc),al ; fermer dos CALL CloseLibrary rts CNOP 0,4 convert: ;le nombre a afficher est dans dO move.l dO.ToDisplay move.l _AbsExecBase,a6 lea OutStr(pc),aO ; ptr sur chaine de formatage lea ToDisplay(pc),al ; ptr sur valeur à formater lea PutChar(pc),a2 ; ptr sur fonction de transfert datas lea MemBuffer(pc),a3 ; ptr sur buffer pour la chaine ASCII CALL RawDoFmt ; Ah enfin j'ai réussi a faire marcher ca !!
Move.l IntuitionBase(pc),a6 ; IntuitionBase - a6 move.l MyWmdow(pc),a0 move.l wd_RPort(a0),a0 ; RastPort de la window dans aO lea MemText(pc),al ; structure IntuiText dans al move.l 30,d0 ; décalage horizontal dans dO move.l l,dl ; décalage vertical dans dl CALL PrintlText ; appel de Printltext move.l DosBase(pc),a6 ; Dosbase dans a6 move.l d5,dl ;d5 = 20 (normal)ou 100(affichagc du mini) CALL Delay ; on temporise avec delay rts PutChar: ; fonction définie par l'utilisateur ; pour utiliser RawDoFmt. Vu ca simplicité move.b d0,(a3)+ rts MyWindow: dc.l 0 ; Handle de la window IntuitionBase:
dc.l 0 ;place pour DosBase: dc.l 0 ;les librairies Current: dc.l 0 ;mem courrante ToDisplay: dc.l 0
• .chiffre à afficher IntuiName: dc.b 'intuition.library’,0
DosName: dc.b 'dos.library’,0 WindowTitle: dc.b ’AmiPhil90’,0
StringText dc.b ’T:’ ;Buffer ASCII pour le Type of Mem
MemBuffer: dc.b ’ ',0 ;buffer ASCII pour MemText OutStr: dc.b
’%71d',0 ;chaine de formatage pour RawDoFmt CNOP 0,2
MyNewWindow: ;definition fenetre
dc. w (587-WIDTH),0
dc. w WIDTH,10
dc. b 0,3
dc. l CLOS EWINDO W+ MOUSEBUTTONS+VANILLAKEY
dc. l WINDOWCLOSE+ WINDOWDRAG+SMART_REFRESH+ NOCAREREFRESH
dc. l NULL
dc. l NULL
dc. l WindowTitle
dc. l NULL
dc. l NULL
dc. w 0,0,0,0
dc. w WBENCHSCREEN CNOP 0,2 MemText: ; structure IntuiText pour
PrintlText
dc. b 1,0,RP_JAM2,0
dc. w 0,0
dc. l NULL
dc. l StringText
dc. l NULL END AmiPhil.
Suite de notre excursion dans les arcanes du compilateur C. Cette fois, on passe à des choses un peu plus complexes, accrochez vos ceintures!
Après vous avoir fait saliver avec le précédent article, il est temps de vous expliquer un peu comment nous allons procéder pour obtenir des routines puts et sprintfplus courtes. Nous allons écrire leur code en Assembleur (rassurez-vous, c’est très court) et les assembler pour produire un code objet (puts.o et sprintf.o). compilation et de l'édition de liens, le linker prend les fonctions dans l’ordre de leur apparition dans les bibliothèques mentionnées. Si nous appelons notre bibliothèque mylib.Iib, le simple fait de mettre ce nom avant lc.lib dans la ligne de commande de blink obligera
celui-ci à prendre nos fonctions et pas celles de lc.lib. Pour puts, cela ne posera aucun problème, les paramètres étant identiques. Il faudra quelque peu modifier les appels de sprintf pour les adapter à notre version, mais c'est trois fois rien.
Autrement dit, il suffira de remplacer blink lib:c.o,a.o to a lib libric.lib lib:amiga.Iib par blink lib:c.o,a.o to a lib libtmylib.Iib libtlc.lib Iibtamiga.lib pour voir baisser votre code de façon significative. En fait, vous pourrez même omettre c.o. Mais j'y reviendrai.
J'ai choisi de les appeler du même nom que celui de bibliothèque lc.lib car cela procure un avantage de taille. Lors de la listing de puts.s; _puts: _LVOOutput(a6) Trouve le fenêtre Oulput dO.dl 16(a7),d2 Adresse de la chaîne 16(a7),-(a7) _strlcn 4,a7 d0,d3 Sa longueur _LVOWritc(a6) Et appelle Write() (a7)+,dl-d3 Restitue les registres opt 1+ Produit un .o include "cbdncludeasm libraries dos_lib.i" idnt puts.o Nom du module pot xdef _puts Exporte _puls xref _DOSBase Importe _DOSBase xref _strlen et _strlen movem.1 move.l jsr move.l move.l move.l jsr addq move.l jsr movem!
Rts dl-d3,-(a7) Sauve les registres (12 octets) _DOSBase,a6 end Description de puts.o Il n'y a pas plus simple: il s'agit tout bêtement d’utiliser la fonction Write() de la dos.library. Celle-ci est supposée ouverte et DosBase doit se trouver à un emplacement appelé _DOSBasc. Cette fonction utilise _strlen de la bibliothèque lc.lib (cela oblige donc à lier également avec lc.lib). Rassurez-vous, _strlen est très petit (on ne peut pas faire plus petit) et si cela vous déplaît d'utiliser une autre bibliothèque, vous n’avez qu'à transférer son code dans mylib.Iib. Avant d'aller plus loin,
parlons un peu de la création de bibliothèques avec Lattice. Il existe une fonction qui s’occupe de tout ça: oml (Object Module Librarian).
Vous pouvez en avoir une description complète en faisant oml cnombidon. Par exemple, pour avoir la liste de toutes les fonctions dans lc.lib, tapez oml 1 lib:lc.lib Vous pouvez en extraire le .o que vous voulez en remplaçant le 1 par un x et en spécifiant son nom: ET ASSEMBLE» LA LUNE ©E MÏÏEÏÏ oml x libtlc.lib strlen Et pour désassembler le module ainsi extrait omd strlen Comme vous voyez, tout ceci est d’une extrême simplicité. La commande pour ajouter une fonction à une bibliothèque (et éventuellement créer cette bibliothèque) est a: oml lib:mylib.lib a puts.o Une contrainte à ce propos:
il faut nommer le module que vous ajoutez, ce qui est fait sour DevPac avec la directive IDNT (idem sous MctacomCo). Vous en savez maintenant suffisamment pour taper votre première fonction de bibliothèque. Voici donc le listing de puts.s (encadré à gauche).
Une petite remarque avant d'aller plus loin: en toute rigueur, il faudrait adresser _DOSBase relativement au pointeur de base (registre a4 sur Lattice). J'ai rencontré quelques problèmes quand j’ai voulu le faire.
Cela semble marcher comme ça mais méfiez-vous pour l’écriture d'autres fonctions de bibliothèque.
C'est bien beau tout ça, mais nous ne sommes pas affranchis pour autant de l’utilisation de printf pour faire des sorties formattées... Que nenni! Passons à la fonction suivante.
Description de sprintf.o La force de notre nouvelle fonction sprintf repose sur le fait qu’elle utilise une fonction en Rom qui fait le formattage: il s'agit de RawDoFmt. C’est une fonction très peu documentée et l’apprivoiser m’a causé bien des maux de tête causés par la visite fréquente de notre pote le gourou.
Mais je l'ai dressée et elle m’obéit désormais au doigt et à l’oeil. Voyons sa syntaxe RawDoFmtfformat, args, putchar, destination) aO al a2 a3 format: Chaîne de formattage conforme au printf de C args: Pointeur sur un tableau de longs représentant les arguments putchar: Fonction de Filtrage des caractères. En entrée, dO contient le caractère à Filtrer, et en sortie le caractère est mis dans (a3)+. Vous en faites ce que vous voulez entre temps, le plus simple étant de le recopier tel quel destination: Endroit où mettre la chaîne formattée L’analogie avec la syntaxe de sprintf est immédiate:
sprintf(destination, format, args) Il sufFit donc de réordonner les paramètres et d'ajouter la routine putcharQ- Voici le listing de sprintf.s: Listing de Sprintf.s:
* sprintf.s: formattage d’une chaîne opt 1+ Produire uniquement
un .o include "cb:includeasm exec exec_lib.i' xdef _sprintf Nom
exporté idnt sprintf.o Identification
* sprintf(char *buf, char *ctl, char *args) _sprintf: movem.l
al-a3,-(a7) move.l 16(a7),a3 ; buf move.l 20(a7),a0 ; ctl
move.l 24(a7),al ; args lea putchar,a2 CALLEXEC RawDoFmt
movem.l rts (a7)+,al-a3 putchar: move.b rts end d0,(a3)+ Pour
ceux qui s’obstineraient à ne pas utiliser d'Includes en
Assembleur (ils sont dans l’erreur la plus totale. Ce n'est pas
parce que Seka donne de mauvaises habitudes qu'il faut rester
dans l’erreur.
UTILISEZ les includes et vos listings seront beaucoup plus lisibles!), l'offset de RawDoFmt dans Exec est de -522.
Comme vous l'aurez peut-être remarqué, la nouvelle syntaxe est légèrement différente. Par exemple sprinlf(var,"%d %d’’,a,b) devra devenir long arg[2J; arg[0] = a; arg[l] = b; sprintf(var,"%d %d’’,arg) Le nouveau sprintf est légèrement plus restreint que l’ancien mais je suis incapable de dire jusqu’à quel point. Il faudrait pour le déterminer connaître exactement les limites de RawDoFmt. Jusqu’à maintenant, rien ne m’a jamais fait défaut dans cette nouvelle version.
Comment supprimer le startup c.o?
C’est a priori une chose difficile car c.o, lc.lib et amiga.lib sont très liés et le fait d’utiliser une fonction de l’un d'eux oblige presque à coup sûr à recourir aux deux autres. Mais nous avons fait un grand pas dans ce sens et je vais vous montrer que c'est maintenant devenu possible. Il n’y a plus grand-chose à faire étant donné que nos puts et sprintf sont devenus très indépendants et à part strlen, ils ne font appel à aucune routine extérieure. Nous pouvons donc dès à présent nous passer de c.o à une condition: il s’agit du fameux registre de base a4. Celui-ci n’est initialisé
qu’au début de _main. Or nous n’avons plus de telle fonction (ou plus exactement, nous ne sommes plus obligés d’en avoir une). Il faut donc obliger le compilateur à initialiser a4 dès l’entrée, ce qui ce fait avec l’option -y sur le. Ajoutons également l’option -v pour éviter de tester les dépassements de pile à chaque appel de fonction et nous pouvons affirmer que le code que nous obtenons commence à être compact... Et pour finir... Un exemple de programme C qui est tout tout tout petit... Batchman sera là le mois prochainl ; * delete nil: a.o le -j73 -v -y a blink a.o to a lib
lib:mylib.lib libdc.lib quit * Sinclude proto cxcc.h include stdio.h struct DosLibrary ‘DOSBase; void _start() ( char buf]30]; long arg[ 10]; int a = 124; if ((DOSBase = OpcnLibrary("do
s. library",0)) = NULL) retum; arg[0] = (long) "Chainc 1"; argl 1
] = G°ng) "Chaine 2”; arg[2] = (long) a; sprintf(buf,"%s %s
%081x",arg); puts(buf); CloseLibrary(DOS Base); ) Pour
compiler ce programme, il suffit de le lancer par execute a.c.
Remarquez l’utilisation de proto exec.h afin de préciser
comment trouver les registres utilisés lors de l'appel de
fonctions en Rom (nous n’avons plus de Amiga.lib,
rappelez-vous!) Et l’absence de fonction mainO- Le code obtenu
fait 432 octets. Pas mal, non? Combien aurait fait
l'équivalent avec printf, puts et sprintf?
El voilà pour mylib.lib. Elle ne contient pour le moment que deux fonctions mais je suis sûr que vous ne manquerez pas d'idées pour 'étoffer. N'hésitez pas à m'en faire part. Vous pouvez me joindre sur Deep, BAL ANEWS.
Cédric BEUST MANIAC MANSION Et revoilà nos sympathiques petits bonshommes tout droit sortis de i imagination débordante de LucasFilm Ltd. Maniac Mansion se trouve dans la droite lignée de Zak et Indy III et reprend donc le système de jeu qui a fait le succès de ces deux titres.
Le sujei: un professeur fou a enlevé Sandy, la petite amie du héros, et la séquestre dans son manoir afin d’exercer sur elle de mystérieuses expériences.
Celles-ci semblent être liées à l’arrivée d’un aérolithe dans les parages du manoir vingt ans auparavant. N'écoutant que son coeur et son courage, Dave choisit deux de ses amis et part à la rescousse de sa bien-aimée. La tâche sera ardue car les indices pour arriver au professeur sont maigres. Et parfois surprenants. Quel rapport entre une scie à moteur, du sang sur les murs et une tache de graisse sur la nappe de la salle à manger?
C’est ce qu’il vous faudra découvrir, en évitant précautionneusement les rencontres importunes avec le professeur, sa femme et parfois même des tentacules verts peu ragoûtants (cf. Photo). Vous ne serez pas trop de trois pour venir à bout de cette nouvelle énigme.
Une fois de plus, rien à redire à ce jeu d’aventure qui reprend des recettes éprouvées et retrouvera donc un parc de joueurs fidèles et acharnés, rompus aux tours de passe-passe étonnants mijotés par les auteurs de Zak. Maniac Mansion se rapproche d'ailleurs davantage de ce dernier plutôt que d’Indiana Jones, qui était trop dirigé par un scénario connu à l'avance par la majorité des joueurs. Ici, l’imagination est revenue au pouvoir et je dois reconnaître que je préfère ce style. La disponibilité au départ de trois personnages fixe une fois pour toutes les règles du jeu et il n’est pas
impossible que l’un d’eux réussisse là où les autres ont échoué (rassurez-vous, le choix initial ne détermine en rien la possibilité de finir le jeu ou non). Bien évidemment, certains passages cruciaux nécessiteront la présence des trois comparses, alors ne vous laissez pas enfermer au cachot. Allez, au boulot! Sandy s’impatiente. Cédric 48 Pour les simulations de courses automobiles il est en général inutile de lire le mode d’emploi. Avec ce nouveau soft d’OCEAN (de plus en plus forts), c'est un scénario différent de ce qu'on avait pu voir jusqu'à présent. On n'est plus en présence
d’une banale course entre bolides sur un circuit. Il s'agit d’une poursuite dans les rues de Los Angeles.
A-News ?a Vous êtes le boss de la SCI (Spécial Criminal Investi gation) et vous devez poursuivre des malfai- „IOH BCO|E ia9o SCORE ____ 6620 teurs qui sont équipés de voitures puissantes. Malheureusement pour eux, vous ôtes vous môme équipé d’une Porsche 928 Turbo, qui soit dit en passant, n’est pas ce qui se fait de plus moche en matière d’automobile.
Votre ordin ateur de bord vous fait une description du véhicule à rattraper et à arrêter et la poursuite commence.
Vous disposez de 60 secondes pour rattraper le véhicule et de 60 autre secondes pour le faire stopper. C'est là ou le jeu innove car pour l’arrêter vous devez lui rentrer dedans le plus de fois possible jusqu'à ce qu'il quitte la route.
Il y a trois turbos qui vous permettent de gagner de la puissance et donc de la vitesse pendant quelques instants mais je vous conseille de les utiliser dans la deuxième partie du jeu au moment des percutages.
La réalisation est excellente et ceux qui ont pratiqués un peu dans les salles ne seront pas déçus. L’impression de vitesse est très bien rendue, l’animation et les graphismes sont à la hauteur du soft et le joystick répond à la perfection.
De plus l’option Continue, qui semble se généraliser, vous permettra peut-être de voir les 5 niveaux en vous permettant de recommencer à partir de l'endroit où vous avez perdu.
A propos de courses automobiles, j'ai vu Drlvin Force de Digital Magic Software. Si vous avez un peu d'argent à mettre dans un soft, gardez le. La pub se vante de 50 images seconde, 6 musiques différentes, 30 circuits, 6 véhicules et j’en passe mais le résultat est plus que nul. Vous avez l'impression de rouler sur des troncs d’arbres et mis à part les écrans fixes pendant le chargement il n’y a strictement rien à voir.
Préférez Chase HQ, qui vous procurera plus de sensations et qui est en train de devenir un nouveau must d'Ocean en matière de conversion de jeux d'arcade. Kéké DISTftNCE SPEED Dès sa sortie, TETRIS s’était imposé comme un must dans les jeux de réflexion.
Deux ans après sa sortie, c’est un des rares softs que je pratique régulièrement (mon high score est -10535, les scores commençant à décroître et à passer en négatif dès qu’on dépasse 32767). De plus sa sortie en salle durant l'année dcmicrc n’avait fait que SEMVFLIÇtfT renforcer l'intérct que je portais à ce jeu (soulignons que c’est un des rares jeux à être sorti en salle après être sorti sur micro).
La sortie d’un Tetris en 3D suscita mon attention et ce n'est pas sans une certaine appréhension que j'insérais la disquette dans mon lecteur. Que nous avaient réservé les programmeurs avec Block-Out.
Ayant épuisé toutes les possibilités de Tétris, l'idée d'un nouveau challenge me plaisait bien. Même si l’idée originale a été conservée l'ergonomie est nouvelle. Les pièces, vues en fil de fer, se déplacent avec des touches du clavier et tombent dans un puits. Les pièces qui font l'épaisseur d’une case ne sont pas trop difficiles à gérer mais dès que vous prenez un niveau supérieur, les pièces qui tombent sont assez biscornues et le jeu dure relativement peu de temps. En effet la vue en 3D est assez déconcertante au début mais on s’y fait très vite. Chaque niveau est représenté par une
couleur différente ce qui permet une très bonne répresentation de la perspective et surtout cela permet de bien voir les trous à boucher.
Iæ jeu n'est pas accompagné de graphismes époustouflants ou de musiques abasourdissantes mais l'intérêt est présent.
Ce sont souvent les jeux simples qui sont les plus intéressants. Ceux qui ont apprécié Tetris ne pourront que se réjouir devant Block Out édité par California Dreams, les autres ne pourront pas comprendre le plaisir que peut donner ce genre de jeu.
A signaler l’existence de Tetrix Metallica que vous pourrez trouver sur une disqueue de DP distribuée par MIA, ou vous trouverez une démo jouable du Tétris de salles de jeux. Là le jeu prend toute son ampleur car la partie entre deux joueurs entraine des challenges et des courses au high score (demandez à Chorizo Kid ce qu'il en pense...). Vous serez tenu au courant dès la sortie de la version üna e.-Kéké Amateurs de simulation commerciale, réjouissez-vous ! Si vous avez aimé et fait 100% à Millenium 2.2 ce soft d'Electronic Arts ne pourra que vous plaire. Vous êtes désignés par Interstel
pour participer à l'opération Starflight.
1 COMING SOÔN L'organisation vous dote au départ d'un vaisseau avec un moteur de catégorie 1, un minimum de carburant et 12000 UM. C'est maintenant à vous d'utiliser cet argent à bon escient pour doter votre vaisseau des bonnes options et pour recruter un équipage destiné à vous accompagner. Les objectifs de la mission sont très simples: recueillir des informations et produire des revenus pour vous permettre de pousser au maximum vos investigations, li y aura plusieurs moyens de produire des revenus (vente de minéraux, d'enregistrements, de formes de vies...). Pour cela il faudra coloniser
des planètes pour en extraire les richesses qui sont susceptibles d'être achetées par Interstel.
En premier la constitution de votre équipage est un moment important. Il-y a le choix entre plusieurs races qui ont chacune des caractéristiques et des aptitudes différentes.
Vous pourrez aussi soumettre votre équipage à des séances de formation pour compléter son savoir mais tout ceci dépendra de votre compte en banque. Une fois votre vaisseau paré pour' l'aventure, vous gagnerez l'aire de décollage afin de découvrir de nouveaux horizons. C'est là que le jeu débute vraiment mais je vais vous laisser le soin de découvrir toutes les péripéties recommandations toutefois: avant de vous laisser décoller pensez à votre niveau de carburant dans le vaisseau, au niveau d’énergie dans les véhicules tout-terrains qui serviront à explorer les planètes, au manque d'argent.
Méfiez-vous de ne pas être tué lors de combats dans l’espace ou sur des planètes par des orages ou des formes de vie hostiles. Evitez surtout les planètes avec une force de gravité écrasante qui vous serait fatale lors des atterrisages.
Voilà c'est tout I II ne reste plus qu'à appuyer sur le bouton Lauch pour se mettre en orbite et partir gagner durement son pain dans un monde hostile.
Le Captain Kéké vous souhaite bon vol... Les mois qui arrivent nous réservent des nouveautés aussi intéressantes que celles qui sont arrivées en ce début d’année. Commençons par PSYGNOSIS qui nous prépare un maximum de nouveautés. Tout d’abord Infestation ou vous devrez venir en aide à la colonie de la station Alpha II qui a été envahie par des oeufs aliens qu’il faudra détruire. Le jeu se déroule en 3D formes pleines et la zone à désinfecter s’étend sur plusieurs niveaux comprenant des ascenseurs, des conduits de ventilation et des zones de radiation. Le jeu devrait être disponible au moment
où vous lirez ces lignes.
Quant à Killing Game Show il vous mettra dans la peau d’un candidat à un jeu TV dans une société futuriste. Dans ce jeu ultra-violent il faut grimper les pajois d’un cylindre avant que celui-ci ne se remplisse d'eau. Jusque là pas de problème mais des robots et des aliens vont employer tous les moyens possibles pour vous empêcher de grimper en haut. Enfin chez Psygnosis nous aurons droit, au cours du premier trimestre de cette année, à Matrix Marauders, un challenge entre plusieurs vaisseaux intergalactiques dont le but est de capturer le plus de secteurs possibles en éliminant les
autres joueurs. Chez US GOLD, on prépare une conversion du jeu d'arcade Crackdown, mélange de shoot’em up et de Gauntlet. Développé par les auteurs de Forgotten Worlds. D'autre part US GOLD a signé un accord avec le géant japonais de l’arcade CAPCOM pour des conversions de jeux d’arcade dont les premières devraient débarquer pour le 2ème trimestre 1990. Il y aura au départ Dynasty Wars et Un Squadron.
La sortie de Black Tiger, toujours chez Capcom est prévue pour ce mois-ci.
OCEAN continue dans l'adaptation de films réussis. Après l’excellent Batman ils nous préparent l'adaptation de Nightbreed, un film fantastique qui est sorti en janvier dans les salles de cinéma.
Il y aura trois parties différentes: un jeu de rôle, un jeu d’aventure et un jeu de stratégie graphique (du même style que Lost Patrol). Chez. HEWSON le retour de Pogo s'effectuera aux alentours du mois de mai avec Nébulus II. Il y aura toujours des tours à escalader et un hélico pour se déplacer. Pour sa part l’auteur de Nebulus, John Philipps, nous prépare Scavenger, le périple d'un homme propulsé dans le temps et l’infini... Sortie prévue en avril. GREMLIN nous concoctent de grands projets pour l’année qui vient. On commence avec Fédération Quest, un grand jeu intergalactique pour le mois
de mars et plus proche de nous Impossamole. Jeu basé sur des héros de bandes-dessinées prévu pour ce mois-ci.
NOUVEAUTES Pas vraiment une description des derniers DP ce mois, on se contentera de détailler à la demande de certains quelques disquettes de la collection PaNorAinA.
ESIBE3ST ClickUpFront: Installe un handler qui permet de mettre en arrière la fenêtre ou l’écran courant sur un simple double clic.
Sources C et assembleur incluses.
Gen : Se charge de regarder les "headcr file symbol”, le nom des structures de données, etc... Si vous oubliez quels sont les champs dans une structure ’NewWin- dow’, par exemple, vous pourrez retrouver cette information en quelques secondes.
GetOpt (vl.I); Code source en C pour automatiser la gestion des options de la ligne de commande.
SupUb: Codes sources en C et exécutables de quelques fonctions C standards.
TWM (vl.I): Ces programmes, code source et fichiers textes sont à la fois une démo et une documentation complète de Tiny Window Manager, une méthode pour gérer de nombreuses fenêtres sur Amiga.
DME (vl.28): Un éditeur de texte créé par Malt Dillon et destiné aux programmeurs. De nombreuses options lui donnent une grande puissance. Le code source en C est inclus.
Make: Voici un très bon clône de la commande "Make" de Unix. Tous ceux qui programment en C, assembleur ou Modula- 2, doivent jeter un coup d’oeil là dessus.
Code exécutable seulement, mais documentation complète.
PSTransformer: Quelques ajouts pour l’émulateur IBM "Transformer". Ils résolvent quelques bugs et permettent l’utilisation sur Amiga 500. Il faut bien sûr posséder "Transformer" pour utiliser ces utilitaires.
Txt: Quelques fichiers textes sur des sujets aussi brûlants que l’utilisation du de- vice RAW:, des I O deviccs ou la définition de la taille de pile pour vos programmes.
Beeplt: Remplace le flash de l’écran par un bip sonore.
Dis: Un petit désassembleur écrit en assembleur. Sources et documentation incluses.
Fformat (vl.I): Un utilitaire permettant le formattage plus rapide de vos disquettes et de les installer si désiré. Attention, le gain de temps vient du fait que la passe de vérification n’est pas exécutée.
Fix68010: Remplacement du programme DEC1GEL qui permet maintenant une utilisation sur 68010. Sources en Modula-2 incluses.
FreeRarn: Un utilitaire donnant à l’écran l’occupation de la Ram.
ReBoot: Un utilitaire qui produit un re- scl machine.(532 octets) BDITO Le retour d’Herr Doktor Von ... Machin.
Chers lecteurs et lectrices (Rhaaa! Oui les lectrices...), coucou le revoilà l’édito du Docteur.
Quelle joie, après de nombreux mois d’absence, de laisser le casque et le fusil pour reprendre la plume et s’occuper du Domaine Public.
Donc pour ce menu de février, nous vous proposons du Grand Domaine Public avec les nouveautés de Joe le Maxi, notre journaliste de choc, et le rubriques traditionnelles tenues de plume de maître par le reste de l'équipe (Fiat sx, Ed l’Epicier et Gazelle ardente).
Bonne lecture !
Herr Doktor Von GiutenStimmellmDorf joue les RAMBOS (Meuh !) Dans les verts pâturages.
Résident: Montre la liste de tout ce qui est résident en mémoire.
Which: Petit utilitaire pour trouver à quel dircctory appartient une commande.
C’est aussi un bon exemple pour montrer le déplacement dans la "path list". Source en C, exécutable et documentation inclus.
UtilityGadgets: Permet la définition de votre propre environnement fenêtre afin de lancer vos programmes préférés par simple - clic dans le bon gadget. Totalement paramétrable par l’utilisateur.
Vcheck (vl.9): Un anti-virus, intéressant seulement du point de vue historique.
_ Cdecl: Qui n'a jamais souhaité reconnaître telle ou telle structure ésotérique du C?. Cdecl est un traducteur permettant de passer du C à l’anglais et inversement.
Sources en C et documentation incluses.
Dispatcher: Montre la bonne manière de manipuler les messages d’intuition en assembleur. Cette technique peut certainement simplifier et standardiser la gestion des Gadgets, Menus et Requesters.
DosDevice (vl.I): Une mise à jour de l'exemple de définition d’un RAM disk écrit en C par Matt Dillon. Très pédagogique.
Sources C et assembleur incluses.
JtimeClock: Un programme permettant d'utiliser le kit Hardware d’une horloge interne du même nom et qui figure sur la Fish
65.
Psi nie rp: Interpréteur de langage PostScript qui n'écrit cependant que vers l'écran. Sources assembleur et documentation.
VTProlog (vl.I): Un interpréteur Prolog simple. Fourni avec toutes les sources en C afin d'encourager le développement.
WEB: Un préprocesscur pour les programmes assembleur. D permet de convertir dans un assembleur compatible Metacomco les programmes écrits sur certains autres assembleurs.
Browser: Un "Workbench programmeur", certes moins joli mais beaucoup plus puissant, du moins pour les développeurs ou les utilisateurs confirmés.
Henry: Une démo d’animation cyclique.
UtiliMaster: Un utilitaire de gestion de directories, puissant et paramétrable.
YourMoney: Une alpha-version d’un programme de comptabilité. Ne permet que de garder les trace d’opérations financières, les outils dans les domaines de gestion de budgets et rapports de comptes n'étant pas encore disponibles.
Antivirus: Encore un ancien anti-virus, intéressant seulement du point de vue historique.
HELPKey: Un utilitaire installant un menu donnant accès à une aide en anglais concernant les commandes CLI. S'actionne par pression sur la touche Help.
MRBackUp (v2.0): Un programme de backup de disque dur qui semble assez bon mais qui demande au moins 1 méga de mémoire. Les sources en C sont incluses.
PushOver: Un petit jeu de réflexion- stratégie en AmigaBasic. Les instructions de jeu et les sources sont incluses. Attention, une installation du programme avec l'AmigaBasic est nécessaire.
PuzzlePro (vl.O): Programme en AmigaBasic permettant la création d’un puzzle à partir d’une image 1FF, puis sa reconstruction.
Zoo (vl.71): Une mise à jour déjà ancienne du programme d'archivage Zoo.
ArpFileRequest: Une variation sur la démo du C avec les bibliothèques Arp et sur le sujet des "File request". Nécessite la possession de la librairie Arp (version supérieure à 31).
AsmTools (vl.O): Une boîte à outil assembleur créée pour faciliter la gestion de l’interface entre les programmes assembleur et l’Amiga DOS.
CoComm (v4.14): Un programme de communication par modem. Il demande une pile de 20 Ko. Une documentation permettant son installation sur disquette est fournie.
CoPilot: Une démo de programmation de votre clavier avec des touches de macrofonctions CryEd: Un utilitaire pour créer vos propres tableau pour le casse-briques Crystal- Hammer.
Crypt: Un utilitaire de codage-décodage de fichiers. Les sources incluses sont pour Lattice C 4.0. FuzMath: Un programme permettant de comparer les performances des librairies mathématiques face à un coprocesseur arithmétique 68881. Sources en C et fichier "makefile" inclus.
IconPos (vl.OS): Utilitaire permettant soit de positionner où bon vous semble à l’écran vos icônes, soit de les trouver où qu’elles soient.
NGI (vl3): Version démo d'un programme permettant de lire, regarder et reformater des images ILBM. Permet aussi le traitement des brosses et des icônes.
SportsText (vl.OI): Permet d'afficher jusqu’à cent titres différents sur votre écran télé. Très utile pour identifier des joueurs durant une cassette vidéo d'un match.
VirusX: Un ancienne version du célébré anti-virus, intéressant seulement du point de vue historique.
AmiCron (v2.4): Cet utilitaire crée une table résidente et une tâche en arrière plan qui répartit la CPU équitablement entre les différentes applications activées. Sources en C incluses.
Idev (vl.O): Un programme qui vous permettra d'explorer les "Amiga Exec Devices". Vous pouvez envoyer et recevoir les messages délivrés par votre machine.
Sources C incluses.
Mach (vl.6): Un accélérateur de souris avec gestion de "HotKey". En option vous pouvez disposer d’une horloge et d'un bip.
Sources C incluses.
SetPri (v2.I): Un utilitaire permettant facilement d’ajuster les priorités des tâches.
SystemO: Permet d'exccuter des commandes CLI même quand le système est contre, sources en assembleur incluses.
Tag (vl.03): Un gestionnaire de télécommunication pour Amiga. Les sources en C et une documentation sont incluses.
TaskX (v2.0): Un éditeur interactif et en temps réel des tâches actives. Permet le changement des priorités. Auteur S. Tibbet.
Text: 8 articles sur des points très intéressants de la connaisance de l’Amiga En anglais... Tille (vl.O): Un utilitaire de Matt Dillon permettant de définir votre propre titre dans la fenêtre écran principale.
UnDeleU (vl.O): Quatre programmes pour essayer de récupérer des fichiers que vous avez détruits accidentellement.
UnDeleU: Même but que ci-dessus, mais cet utilitaire possède ses sources en C. Arp (vl.04): Quelques nouveaux programmes pour la version 1.04 de ARP, les commandes WAIT. LIST. SEARCH et SETDATE sont incluses. Elles sont pour l'essentiel identiques à celles du CLI, mais plus compactes et rapides.
BioRhythm (vl.l): Un programme qui vous permet de connaître les cycles théoriques qui affectent votre vie.
De Disk (vl.l): Définit une disquette ou un directory comme nouveau disque système. Ceci est fait en remettant à zéro les structures de la DOS librairie afin de venu- pointer le nouveau chemin d'accès.
Find (vl.O): Permet de rechercher des fichiers satisfaisant à une condition de type booléenne.
FirePowerEdit (v2.0): Editeur de cartes pour le jeu FirePower.
Hearts: Un jeu de carte contre l’ordinateur. Ca semble tout bon... Hunker: Utilitaire qui dispatchc immédiatement les programmes et données qui ne peuvent aller que vers la Chip Memory.
KSFixes: Evite certains bugs du kickstart
1. 2 sur Amiga 1000.
Pr (vl2): Imprime des fichiers suivant la même procédure que celle de l'instruction "PR" sous Unix.
SuperView: Tous les types d'images sont admis par cet utilitaire de visualisation de fichiers IFF. Seulement 6 Ko!.
VacBertch (vl.5): Pour vider votre écran Workbcnch en fermant toutes les fenêtres.
Super!.
Vlabel: Un utilitaire permettant de concevoir des étiquettes de disquettes de façon très artistiques. D imprime des étiquettes composées d’une image IFF et de texte.
Calcula (vl.O): Pour calculer une expression mathématique lorsque vous la frapper au clavier.
AntiVirusIl: Un vieil anti-virus, intéressant seulement du point de vue historique.
FileFix-Slice: Deux utilitaires pour le travail sur fichiers texte.
GeminilOX: Un driver pour imprimante GEMINI 10X.
Lcrypt: Un encodeur-décodeur de fichiers de données diabolique. Cette version est inspirée d'un algorithme EBM appelé Lucifer... Sources en C incluses.
Tabs: Deux utilitaires de travail sur fichier texte, afin de mettre ou d'enlever des tabulations. Sources en C incluses.
TextReader: Un très bon lecteur de- fichiers texte, plein écran et multi-fenêtres.
VT100 (v2.8): Un émulateur de console VT100 pour Amiga. Très bien réalisé et très accessible. Bravo aux auteurs.
WarriorCycles: Un jeu inspiré du film TRON (le combat sur les disques), il vous faut programmer la trajectoire d’un disque sans connaître avant le début de la partie la taille de l'endroit où vous vous retrouverez.
A68k (vl.10): Une mise à jour de l'assembleur compatible metacomco de Charlic Gibbs. Cette version est maintenant aussi compatible avec le Manx Aztec et l'Assempro. Les sources en C sont incluses.
AnimBalls: Vous créerez une collection de balles en 3D et les ferez tourner en temps réel. Le mode Ham utilisé ici permet un grand choix de couleurs. Sources en C incluses pour les curieux.
A-News 45 Arpl.l0_User: ARP est l'abrégé de Amigados Replacement Project (devenu maintenant Amigados Resource Project). Ce projet ambitieux vise à remplacer les commandes AmigaDos par d'autres plus compactes et moins limitées. Cette version est la première comportant toutes les commandes retravaillées du ADOS vl.2. Elle offre en plus quelques extras comme la résidence intégrée de CD. LIST. D1R et TYPE grâce à sa fonction "résident".
Autotest: Permet de comparer les performances de lecteurs de disquettes ou de disques durs. Sources C incluses.
Compress: Version du compacteur- decompacteur "compress" sous UNIX. Les sources en C et un fichier "makefile" sont inclus.
FontConv: Un utilitaire de conversion de polices de caractères de Mac sur Amiga.
Sources C incluses.
Hearts: Un jeu de carte contre trois ordinateurs évolution de la version de la PaNorAmA 76.
REZ (v03): Version Beta d’un programme et d’une librairie devant permettre à tout programme de devenir résident, et avec certaines conditions, de devenir partageable.
Arpl .10 _Programmers: Une grande partie de cette disquette est consacrée à fournir un support aux. Programmeurs voulant utiliser la librairie ARP vl.l. Les commandes ADOS ARP sont sur la PaNorAmA 78. Çetle disquette 79 contient des exemples de programmes, des fichiers "include" et une documentation sur le Lattice C. le Manx Aztec C et le Modula-2.
Diff: Pour comparer des fichiers ASCII et visualiser les lignes qui différent. Sources en C incluses.
Neeto!: Une petite fantaisie de Léo Schwab. Avoir!.
ReadMe_SubLogic: Texte (en anglais) décrivant la méthode' à suivre pour installer les jeux "Flight Simulator" et "Jet" sur disque dur.
Backgammon: Un bon jeu de Backgam- mon. Source En C incluse.
BattUShip: Une bonne version du bon vieux combat naval. Jouez contre votre Amiga. De bons graphismes et de jolis sons ajoutent beaucoup à l’intérêt du jeu. Source incluse.
Dcat: Un programme pour recenser vos disquettes. Il produit de plus un fichier compatible avec Superbase. Source incluse.
(Note: Définissez une pile de 10000 avant de le lancer).
DFC: Des commandes de remplacement pour "Format" et "Diskcopy". Sources incluses.
Info: Une nouvelle commande "Info" améliorée. A placer dans votre tiroir C. Planet: Un joli utilitaire pour transformer n’importe quelle image IFF en une forme sphérique ou un planète.
RamDigill: Une série d’utilitaires pour testes- les performances de vos lecteurs de disquettes et de votre mémoire.
Joe le maxi.
EN DIRECT DE CHEZ NOUS De nombreuses nouveautés dans la collection FRANCE ce mois-ci. Voici quelques-unes des dernières créations des auteurs francophones, dont vous apprécierez certainement la qualité.
FRANCE n°6: Escargot (1 Méga) Une remarquable réalisation d'un nouvel auteur français, Eric Besançon, qui nous livre ici une bien jolie animation ray- tracing d'un escargot. A voir absolument et à montrer à vos amis.
FRANCE n°7: Transformations (1 Méga)
E. Besançon récidive ! A peine remis du choc de la FRANCE n"7,
vous aurez cette fois bien du mal à vous arracher à la con
templation de cette autre animation ray- tracing. Cessons là,
tout autre commentaire serait inutile.
FRANCE n°8: Show 3D (512 Ko) Cette disquette comprend trois animations supplémentaires d'Eric Besançon Si vous êtes un fan des bonnes réalisations ray-tracing, vous ne serez pas déçu.
FRANCE n°9: Festival 2 Vous souvenez-vous de Festival 1 ? Eh bien voici la suite des pérégrinations de Serge Hammouche dans le monde des frac- taies. Notons pour notre culture que les noms qui reviennent le plus souvent dans ce domaine à savoir Mandelbrot et Julia, sont les noms respectifs d’un chercheur et d’un mathématicien, tous deux français. De superbes images aux couleurs mouvantes. Impressionnant.
FRANCE n°10: Jukebox n 1 Une réalisation de G.Prouvost et
X. Leclercq. Si vous avez apprécié les modules SoundTracker de
Jukebox n’1 (FRANCE n‘5), il en sera sans doute de même pour
ces six nouvelles compositions.
En images et en musique ! C’est avec les points forts de notre machine que se révélé cette nouvelle fournée de FRANCE. Et ce n'est pas fini... (à suivre).
Joe le Maxi et Ed l’Epicier.
LA QUINZAINE DU BLANC (Note de l'équipe: Avec un titre pareil, ceux d'entre vous qui doutaient encore de l'état mental pour le moins préoccupant de Fiat Six se sentiront rassurés).
Comme vous l’avez constaté, la Poste a augmenté ses tarifs (Ed l’Epicier: Pour la plus grande joie des petits et des grands) - Jugez vous-mêmes. 14% d’augmentation pour les paquets jusqu’à 100g, 15 % pour les paquets jusqu’à 500g... Nous devons donc à compter de ce jour répercuter cette augmentation sur nos tarifs.
Dorénavant, vous ajouterez 10 Frs de frais de port à votre commande (20 Frs pour nos amis Suisses), le recommandé (toujours facultatif lui) passant quand à lui à 10 Frs.
Vous "diluerez” ce frais fixe (hyperbolique) en commandant des millions et des millions de disquettes.
Fiat Six.
LE COIN DES SUISSES Je tiens tout d’abord à rendre hommage à nos clients helvètes, dont le nombre ne cesse de croître et dont les timbres font la joie de notre crustacé décapode, jovial et philatéliste.
Mais passons aux choses sérieuses.
- Dorénavant, compte tenu de l'augmentation des tarifs postaux,
le prix du recommandé suisse passe à 20 FRF, en sus des 10 FRF
de port, soit au total 30 FRF.
- Le montant des commandes par Eurochèque est majoré de 20 FRF,
montant correspondant à la retenue prélevée par la banque. Nous
vous conseillons le règlement par mandat international qui
n'engendre aucun supplément. En outre, n’omettez pas de joindre
une copie du mandat à votre commande.
Sur ce, nous attendons avec impatience vos courriers, dépecés de pince de maître par Homard Jovial qui pourra étrermer son nouvel album de timbres.
Fiat Six et Ed l’Epicier.
A l’ttournu- i ; En Fvancv : HERMES Diffusion BF 384,5522» Dvnain En Bclaiqiu: M1A Software BB XXX 20X8 Années X 4 t- a0FF(12SFB trei Fish Disks X-25B
A. ,1 i ous x-26 TBAG JL-23 Fa»a 1-75 PaNorAHA X 9 8 T,JPP _
X-164 3arrci9aFB 20-26 (Art Disks) HERME S Prvstu,» X-4,
HERMES Feance X-10, 3MT«2WB» Ut 1 *S (4 rtseri ur aux adultes)
X X9 * H . I . A Disks X 3. 4 3GB rr rk.nnc. uniw.M„t
Disitjliseur nonophonique HERMES Diffusion en KIT Collecti on
Disquettes T otal Fr»ai je de p or4 t Envoi en rcconnindé
f»cult»tif ) : +X0 FRF m SUISSE: -*¦ 2 a FRF ?î»ïI?ï’Z2tk
??** Sh* lü!?îs banclil'»' au postaux -l'm’ I 16* *L 1 o
*'HERMES Diffusion Cou Mi A * I AL X O FRF cl'A-NEWS 2-98 Une
erreur de typo (Nestlé) peut vous foutre une carrière en
l'air!
Regardez le mois dernier; l’article finissait par "Le mois prochain, il n'y aura plus de DP". L’horreur.
Vous avez dû vivre un mois d'angoisse et de fébrilité. Or il fallait lire cette phrase sans n, car ce mois-ci il y a plus de DP, et même que c'est que des DP des excellentes MI A Disks, que je ne suis pas le premier dont auquel qui glorifie ces disquettes, mais quand c'est bon, faut insister.
B Ces DP proviennent donc des quatre premières MIA Disks, et ne sont que des échantillons des nombreux jolis DP présents sur ces disquettes (vous en avez trois fois plus que sur les Fish, et que du bon).
Gloire à Mia Software, hopla. (Ed: les disques MiA sorti disponibles chez Hermes en France, voir page 46, ou bien sur chez MiA en Belgique, adresse en page 50).
Assistant de Rédaction A-News cherche un assistant de rédaction Enthousiast Amiga Bon en orthographe Programmeur (Basic ou autre langage) Plus ou moins capable de communiquer en anglais et ayant une très bonne connaissance de la machine Poste à Mandacou en Dordogne.
Si vous êtes intéressé écrivez un article au sujet d’un périphérique ou logiciel que vous connaissez bien et envoyez-le sur disquette en forme de fichier ASCII, si possible avec photos ou fichiers d’écran en IFF pour l'illustrer.
Envoyez aussi votre C.V. A-News, ZA Blis, 24500 Eymet Tetrix Metallica : On commence par les jeux. Et ici, on commence par LE JEU.
Tetrix pour les dernières tronches de pibales qui ne le sauraient pas encore, est une version de Tetris développée par Madame Mia Software, et qui sera vendue à peine plus cher qu’une dixaine de parties de Tetris Arcade, dont Tetrix reprend plein d’idée (tableaux, deux joueurs, qualité irréprochable ...). Ce DP est une démo du jeu, démo intéressante puisque vous pouvez jouer aux premiers tableaux. C’est très grand, et dès que c’est fini de développer je vous en reparle (dis M’dame Mia, tu penses à moi, merci).
Zerg : Vous connaissiez Ultima 1,2, 3,4 et 5. Je vous présente Ultima 0.5. Zerg est en effet un jeu de rôle très sympa dans le style Ultima, avec un royaume à parcourir, des chateaux, des villes, des monstres ... Bon, c’est du DP d’accord... Gold : Non vous n’allez pas pouvoir télécharger les derniers spasmes vinyliques du groupe préféré de Tropic. Vous avez dû passer des heures sur DAD, casse-tête infernal qui était en DP il y a quelques mois.
Gold c’est DAD en pire, en plus grand, en plus dur. Le pire c'est qu’il y en a qui y arrive. J’en connais un. Il a réussi en 528 déplacements, et ce fou, il cherche un algorithme de résolution de ces casse-têtes avec optimisation du nombre de coups.
Mouse Trap : Le dernier jeu de la série.
Loin d’être le meilleur, mais c’est ma séquence émotion à moi. C’était un des premiers jeux que j’avais récupérés sur mon C64, il y a presque 7 ans. Vous êtes dans un labyrinthe d’où vous devez sortir. La vue est en 3D depuis l’intérieur du labyrinthe et vous pouvez avoir un plan vu du dessus. Si vous avez aussi eu ce jeu sur 64 écrivez moi, on pourrait monter une association de ceux qui ont eu ce jeu sur 64.
Check Fit : Petipro Gram’ testant si un fichier à vous va rentrer sur une disquette à vous sur laquelle il ne reste presque plus de place.
Atree : Zutilitaire façon Xtree ou PCTools tournant sur PC. Les directoires sont affichées sur forme arborescente, et Atree vous permet les bidouilles habituelles.
PcPatchlI : On reste dans le PC.
PcPatch vous permet de préparer des disquettes pour qu’elles soient formatées et lues en format PC (pour vous permettre de récupérer des fichiers ASCII PC sur Amiga par exemple). Marche aussi en format Atari.
Chorizo Kid (Cherche personnes intéressées par guerre thermonucléaire totale, génocide, ou commando armé pour mettre en pratique ses connaissances théoriques.)
Cher A-News, Courrier Votre article récent sur la carte passerelle IBM PC XT, bien que très intéressant, manquait de précision: Je pense que le système décrit était celui d’un Amiga équipé de deux disques durs (un pour l’Amiga, l’autre pour le PC). J'ai moi-même un Amiga 2000 avec carte passerelle et disque dur PC Fîlecard 30M.
La carte PC partage gentiment la Fîlecard avec l'Amiga sous le nom de jhO.
Cependant, bien que mon Amiga soit doté des nouvelles ROM 1.3, je ne parviens pas à booter dessus. Le meilleur moyen que j’ai trouvé à ce jour est d'insérer une disquette 3,5" qui passera ensuite la main au disque dur. Seulement la procédure prend une bonne minute, en particulier à cause de la présence obligatoire d’une pause de 40 secondes (nécessaire à l’instruction Binddrivers), pour éviter que le système ne plante. Voici la startup-sequcncc de la disquette Boot: Binddrivers Wait 40 DjMount JhO:c executejhO:s startup-sequence C'est un peu long, d'autant plus que le disque dur n’est pas
particulièrement rapide (peut-on utiliser le FFS?) Et qu’il faut tout recommencer à chaque fois que l'on Reset... Ace propos, j’ai entendu dire qu'ile existait sous le WB 1.3 un système de disque virtuel non affecté par le Resel. N’y aurait-il pas moyen de mettre le dsique dur dans celle mémoire virtuelle, pour le conserver, même après un Reset? D’autre part, comment utiliser le disque 5.25" sous Amiga, et les disques 3.5" sous PC?
Comment se procurer DBW Render maintenant que Mr Cupertino est parti?
Nicolas Phelps, Beynes (78).
Stef: La configuration exacte sur laquelle a été testée la carte 2088 se compose :
- d'un Amiga 2000 ( of course )
- d'une carte A2058 peuplée à 2 Mégas
- d'une carte passerelle A2088
- d'un contrôleur A2090A
- d'un disque A2094 de 40 Mégas.
Il y a un seul disque partagé entre les deux systèmes, la partition PC étant vue comme un fichier du côté Amiga, je vous renvoie à l'article pour la procédure d'installation. Le fait que se soit le disque Amiga et non le disque PC qui soit l'hôte est peu courant. La partition Amiga porte le nom de FH0: et le fichier contenant le disque PC peut se trouver à n'importe quel endroit dessus.
Le fait d'installer un contrôleur de disque PC désactive l'autoboot du disque Amiga comme on sert plus souvent de V Amiga que du PC, il était judicieux, à mon avis, de présenter cette solution mal connue.
Quand on a un disque du côté PC, on peut booter le côté PC si on a pris soin de formater le disque avec l'option Is. Je ne connais pas de solution pour booter directement la partition Amiga d’un disque PC, sans booter auparavant le PC.
Les 40 secondes peuvent paraître longues, mais malheureusement, c'est le temps que met la partition Amiga pour être montée et initialisée en JHO:. Cette partition peut être formattée en FFS sans problèmes.
Il suffit de mettre dans la mountlist la ligne FileSystem = LtFastFileSystem et de remplacer DJMount par DJMount FFS.
Le drive 5 du kit 2088 ne peut pas être utilisé sous AmigaDOS car il est connecté au contrôleur de disquettes du PC. Par contre on peut connecter un lecteur Commodore Al010 sur la sortie drive externe de la carte 2088. Attention, j'ai fait des essais avec des drives NEC et Senator, ça ne marche pas. Seuls les drives Commodore acceptent les formats AmigaDOS 880 k et PC 360 k et 720 k. Pour les disques virtuels, il en existe deux principaux: le RAD de Commodore qui a une taille fixe, et le VD0 du domaine public qui a une taille variable. Ces deux disques permettent de stocker des informations
qui ne seront pas perdues en cas de plantage ou de reset ( CTRL-Amiga-Amiga ). A mon avis le mieux lorsqu'on rie dispose pas d."énormément de mémoire est de monter un disque virtuel au démarrage puis d'y copier la startup-sequence ce qui accélère de beaucoup les redémarrages.
Pour DOW-render, on doit pouvoir se le procurer chez Hermès en en faisant la demande écrite. Sinon, le soft est disponible chez Fraug (pour les adhérents). Comme tout soft du domaine public qui se respecte on doit le trouver également sur un disquette Fred Fish, mais laquelle?
Messieurs, Pouvez-vous m’indiquer si un club Amiga s'est créé à Poitiers ou ses environs?
Serge Dcbnssel (86 Poitiers) Ed: Appel au lecteurs.
Réponse Générale philEd: Vous êtes nombreux à nous poser des questions à propos de l'ECSet du système 1.4. Voici, toutes lettres confondues, les points qui vous semblent obscurs et que je vais tacher d'éclaircir.
- Quels sont les avantages de ÎECS dans une utilisation courante
? '
- Comment sera reconnue l'extension A 501 avec l'ECS, et quelles
seront les améliorations que ce changement apportera sur les
A500 etA2000 ?
- L'ECS sera t'il disponible pour l'Amiga 1000 ?
- Quand sera t'il disponible ?
- Qui aura t-il dans le 1.4 ?
Tout d'abord l’ECS permet d'avoir 1 Mo de mémoire vidéo (Mémoire CHIP) au lieu lieu des 512 Ko disponible actuellement. De plus le nouvel Agnus est capable de traiter des BitPlanes d'une taille supérieure à 1024*1024 ce qui était jusque là impossible.
Le deuxième avantage est le nouveau mode producüvity qui fournira une résolution équivalente au mode entrelacé (640*512) en 4 couleurs parmi 64 ce qui est suffisant pour des applications professionnelles. L'extension mémoire A501 est automatiquement reconnue comme mémoire CHIP et son absence n'entraîne pas de problèmes de configuration. De plus on constate généralement une légère amélioration en utilisation avec Ppage, on peut donc en conclure que les nouveaux circuits sont plus rapides que leur prédécesseurs.
Ce nouveau Chip est programmable pour être utilisé en PAL ou NTSC, il suffit de relier, ou non, une de ces broches à la masse. Pour ce qui est des Amiga 1000 rien n'est prévu chez Commodore mais outre Atlantique et en Australie des solutions sont à l'étude. Il n'y a donc pas de raison de désespérer. Pour ce qui est de la disponibilité, Super Fat Agnus est disponible et peut être installé dans les A500 etA2000B. Pour ce qui est de Gary et Denise il nous faudra attendre encore un peu, de même que pour les Roms 1.4 qui devraient faire 1 Mo au lieu des 512 Ko actuels ce qui laisse présager
certains problèmes d'installation.
Quant à savoir ce qu'il y aura dans le
1. 4 (WorkBench compris), à moins de posséder les dons
extra-lucides de Madame Soleil pas moyen de savoir. Côté
Commodore on nous informe que plusieurs possibilités évoluent
en parallèle et que le
1. 4 sera un savant mélange de ces différents courants. Une chose
est sure, le WorkBench sera entièrement multitâche et tournera
dans une fenêtre. Sachez tout de même que pour installer un
Super Fat Agnus sur un A500 il est nécessaire de couper deux
pistes et de changer un jumper de position, il vaut donc mieux
confier la manip à un centre technique agréé Commodore.
Méga bonjours à toute l’équipe d’A-news, Est-ce qu'un virus peut s'infiltrer dans l’extension A501 ? Est-ce que cela vaut le coup de gonfler un 500 ? Quand une carte XT ou AT sortira pour le 500 ?
Courrier Lucien, un Amigamoureux.
PhilEd: Non, et je suis catégorique, un virus ne peut pas survivre dans la Ram de l'horloge de IA501 pour la simple et bonne raison qu'il n'y a que quelques octets alors qu' un virus fait en moyenne un peu moins d'un Ko (place disponible dans un Boot Block). Même si la place était suffisante pour contenir un virus celui ci ne serait pas réveillé lors de l'allumage du 500 et donc serait inoffensif.
Par contre il semble que certains virus peuvent planter l'horloge. Si un arrêt prolongé ne suffit pas à remettre les choses en ordre il peut être nécessaire d'utiliser un DP nommé ClockRepair qui répare tout ça. Remarquez que ce problème peut aussi être la conséquence d'un crash.
Oui cela vaut le coup de gonfler un 500 car les périphériques pour le 500 sont moins chers que ceux pour 2000 et il est possible avec les disques dur GVP et IVS d'avoir un disque dur bien sûr mais aussi une extension mémoire de 4 Mo ce qui fait 5 Mo avec l'ASOl. Quant à une carte XT ou AT il n'y a rien de prévu et il est fort probable qu'il n'y aura aucun produit de celte sorte chez Commodore pour A500.
M’sieurs-Dames, Pourquoi qu'y marchent pas, dis, les démos de l’intro au BASIC de CRS ?
Existe-t-il un catalogue de diskouettes de DP, comme par exemple les Fred Fish ou les Panorama ? Si oui, ou se le(s) procurer?
Christophe Olivier Toulouse (31) philEd: Tiens c'est curieux, comme pour tous ceux qui sont persuadés qu'il y a une erreur dans nos listings (ça peut arriver) je vous conseille de relire et de vérifier plusieurs fois. La plupart du temps il s'agit d'une erreur de recopie du programme. Pour ce qui est des catalogues, Fred Fish publie régulièrement des catalogues sur disquettes, le plus simple étant de s'adresser à un service de DP (Hermès Diffusion par exemple) qui doit être à même de les fournir.
Cher A-news, Je programme avec l'Aztcc v 4.32 et je me sers assez souvent des nombres flottants. Dans A-News n‘ 20, il y a un article expliquant la manipulation des flottants sur l'Amiga. Pour quelles obscures raisons vous servez vous du compilateur Lattice dont j'ai entendu dire (même dans A-News) qu’il ne valait pas celui de Manx?
Jean-Claude Moebs Strasbourg (67) Roméo Rapido: C'est très simple, comme Diego est élevé au Banania, et bien BatchMan a été nourri au Lattice.
Néanmoins il faut relativiser la supériorité du Manx par rapport au Lattice car la version 5.02 est approximativement équivalente. Les griefs que j'avais à l'époque venaient de la version 5.0 qui a été testée et qui contenait pas mal de bugs qui ont été fixés dans la version 5.02. De plus il est possible de compiler un programme pour Lattice avec le Manx en utilisant les options adéquates, faites donc l'effort de lire les docs (ou au moins de les survoler) même si elles sont en anglais.
Salut à tous, Que pensez vous de l’accélérateur de disquettes B AD ? A quand un essai de ce logiciel?
Régis Bultez Mont St Eloi (62) philEd: BAD est en fait un réorganisateur de disquettes ou disques durs. Cependant il nécessite pas mal de mémoire (plus d'un Mo pour un disque de 30 Mo) et une place suffisante sur le disque.
Il reclasse les fichiers de manière à ce qu'ils soient plus rapide à accéder. On obtient de bon résultats, surtout avec le WorkBench si l'on sélectionne l'option par icônes.
Ed: Sur les disquettes fourni avec le livre "Comprendre et Bien Exploiter Votre Amiga " édité par Titus on trouve "DiskOpti", un logiciel similaire mais du domaine public qui fonctionne très bien, (pour disquettes seulement).
Cher A-News, Je possède un A2000 dernier modèle que je voudrais compléter avec un disque dur et une extension mémoire de 2 Mo. Faut il acheter une carte spéciale pour cette Ram ou existe elle déjà dans la machine? Le disque dur GVP modèle 500 possède une place pour une extension mémoire, cela peut il convenir pour l'A2000? Y a t'il un inconvénient à délocaliser cette mémoire dans le boîtier du DD ?
Thomas Van de Velde Paris (75) philEd: Oui il faut acheter une carte supplémentaire sur laquelle on pourra installer de 2 à 8 Mo de Ram. Le GVP pour 500 ne peut pas être connecté sur un 2000 mais il y a un nouveau modèle de Hard Card pour 2000 dans la gamme GVP qui contient une extension 2 Mo (voir A-news N' 21 page 16). Quant à la délocalisation de la Ram de la carte mère dans un boîtier de disque dur ou sur une lard Card il n'y a pas de différence pour l'utilisateur (pour la machine non plus d'ailleurs), tout est entièrement "transparent".
Cher A-news, Quest-ce que le contrôleur DMA? Le moniteur 1084 de Commodore est-il un moniteur multisynchronc? Si non l’utilisation de FlickOff est-elle réellement impossible et combien coûte un tel moniteur ? J'ai été séduit par l'INFINITY MACHINE.
A combien estimez vous le prix d'un version 68030 cadencée a 50 Mhertz? Deux Mo de ram sont nécessaires pour une pleine utilisation, mais ces deux Mo sont ils inclus dans la carte ou doivent ils figurer en extension (par exemple une Minimax 1.5 Mo). L’INFINITY se connecte sur le Bus 68000, l'utilisation d'un disque dur serait elle condamnée? Quel est le prix approximatif d’un modem pour Amiga.
Quelle est la différence entre la CHIP et la FAST ram? Pouvez vous me dire à part A-News, quel est le meilleur ouvrage pour apprendre l'assembleur?
Stéphane Penaceque Colomiers (31) philEd: Le contrôleur DMA de l'Amiga permet aux co-processeurs (blitter, copper...) d'accéder directement à la mémoire sans passer par le 68000 mais cette mémoire doit être mémoire CHIP. En effet le contrôleur ne peux pas accéder a plus des 512 Ko (ou Imo pour le nouvel Agnus) de mémoire de base.
Le reste de la mémoire supplémentaire est appelé FAST car accessible seulement par le 68000.
Le moniteur 1084 n’est pas un écran multisync. Un tel moniteur doit coûter aux alentours de 1500 F pour une version monochrome et de 5000 F pour la version couleur mais sera indispensable pour utiliser FlickOff.
Il nous est impossible d'annoncer un prix pour f INFINITY MACHINE.
Il sera possible de brancher un disque dur directement sur la carte accélératrice et la Ram devra être sur celle-ci pour être câblée en ram 32 bits. En effet on parle beaucoup de ram 16 ou 32 bits, en fait c'est la même chose, ce qui change c'est la manière dont les circuits sont câblés sur la carte.
Une extension mémoire pour 500 ne sera jamais de la ram 32 bits et on ne tirera donc pas toutes les possibilités de la ram supplémentaire. Pour la vitesse il vaut mieux avoir 2 Mo de ram 32 bits sur une carte accélératrice que 4 Mo d'extension mémoire plus une carte accélératrice.
Les meilleurs ouvrages pour débuter en assembleur me semble être "Le livre du langage machine" et "La bible de l'Amiga" de chez Micro Application, mais en complément je recommande "Mise en oeuvre du 68000" de chez Sybex.
MATERIEL Vends CARTE MAGNI 15 000F, valeur 19 900 avec documentation. Servi quelques heures. Morin au 50-49-09-24 après 20h.
A2000B + 1084P, carte PC XT installée, disque dur partionné 10 méga côté PC, 10 méga côté Amiga, sous garantie 3 mois + logiciels + docs + revues A-News (depuis le lcr numéro) + imprimante couleur Commodore MPS 1500 + 2 rubans couleur + papier, vendu 20 000F & débattre. Arnaud BLANCHARD tél 43-81-03-92 (Le Mans).
VDS IMPRIMANTE COULEUR Star LC-10 sous garantie emballage d'origine, prix 2000F. Ge- rald au 46-27-65-56 en semaine de 16h à 19h.
VDS A500 + Péritcl + lecteur ex.plat + Digi- Vicw 3.0 + Sculpl 3D + Deluxe Paint II + Deluxe Print + Tcraft+ + Superbase + Space Harricr + Ou- trun + S Olympiad + R Rabbit + AmigaTap + Inter- ceptor + 700 disks + manette. Le tout bon état, docs en français cl originaux. 7500F 16-1-43-85-83-80 Francis (13h-18h) CDS KIT PC neuf emballé (carte XT + lecteur 5' + manuels + Dos 3.3): 2900F. Tél (1) 64-68-05-05 le soir (Nicolas).
VENDS EXTENSION 512ko pour A500 avec horloge et interrupteur, prix 800F. Tél 88-87-66-75.
VENDS A2000B + moniteur 1084S + disque dur 20Mo, année 1989, sous garantie, très bon état, 18000F à débattre Tél (1)43-00-16-52 demander Eddy + 19h.
A-News en . BELGIQUE Mû. A. Software assure la diffusion dM-News en Belgique et des Pays- Bas.
Pour tout renseignement : MiA Software, BP 111 2018 ANVERS 14, Belgique Tél 3-326-05-59 VDS carte XT neuve, prix 3000F. Tél 50-9605-
32.
Vends pour A2000 kit PC XT: lecteur 5” + carte A2088. Matériel non déballé, sous garantie. Prix très intéressant Alain au 81-95-17-78 après 18h.
ACHETE pour AMIGA 1000 ext mémoire int ou externe et Sidecar 1060. Faire offre. Merci.
Contacter Michel IEPIEU 33 35 rue Cartault, 92800 Puteaux.
VENDS pour Amiga 2000 DISQUE DUR 20 Mégas A2090 avec utilitaires, encore sous garantie, prix 4500F. Tél 75-51-26-35.
Recherche cartouche "Power Cartridge" pour Commodore 64. Faire offre. Tél 21-20-45-77 VENDS pour Amiga: EXTENSION MEMOIRE externe 2mo pour Amiga 500 1000, 4000F; DIGI- VIEW 3.0 PAL, 1000F; DIG1TALISEUR AUDIO avec sortie imprimante 700F, boot sclcclor Amiga 500 2000, 75F; PROGRAMMEUR D’EPROM allemand pour A500 A1000, 600F. Tél 84-22-49-45 heures repas.
VDS MONITEUR MONOCHROME muni d'une sortie son agréable pour utiliser un traitement de texte avec l'Amiga. Prix 650F. Tél 69-40-24-47.
Vends AMIGA 2000: unité centrale + lecteur 880ko + clavier + écran couleur + souris (09 87), RAM l.Smo (09 89), disque dur Seagate 41 Mo (11 88), environnement logiciel, DcluxcPaint et Vi- zaWrite (originaux+docs). Tél 67-40-22-84 (Montpellier).
A-News en SUISSE Si vous êtes en Suisse vous pouvez vous abonnez à A-News pour 12 numéros pour la somme de 76FS. Envoyez votre abonnez à A-News pour 12 numéros paiement à : A-News, 36Àv Lusema, 1203 Génève.
CCPNo 12-25868-1 Vous pouvez commencer votre abonnement à partir de n’importe quel numéro, le No 1 compris.
Vds HANDY SCANNER type 4 (s gar) 2600F, imprimante STAR LC10 (s gar) 1550F, DIGITALI- SEUR SON 400F. Contacter David Saadoun au 48-94-57-67.
CONTACTS ET LOGICIELS VENDS LOGICIELS originaux avec doc: SCULPT 3D 500F, ANIMATE 3D 700F, FANTAVI- SION 300F + EXTENSION MEMOIRE A501 800F.Tél HB (161) 42-31-3618. Dan (161) 47-07- 20-42.
Cherche PROGRAMMEUR en GFA-Basic, MUSICIENS, VENDS 23 originaux. Liste sur demande. Gwcnaël Ropert, 24 rue de Touraine, 56300 Pontivy.
Les collections FISH (1-260), AMICUS, TBAG et des MEGADEMOS, JEUX, SLIDES, MUSIQUES et UTILITAIRES (RAY TRACING) du domaine public sont disponibles. Recevez notre calagoue gratuit de +400 disks DP. Joindre une enveloppe timbrée à votre adresse. FD, BP18, 59115 Leers.
Recherche tout contact sur Amiga surtout assembleur et utilitaires, réponse assurée. Tél 42-43-68-30 ou écrire & Mr DEVULDER Jcan-Paul, 11 rue
E. Renan, 93200 Saint Denis.
Cherche contacts ayant AMIGA+VIDEO dans la région Nord Pas de Calais, tél 21-22-06-44 le samedi 13h ou laisser message.
Amigafans bonjour. Je recherche FAERY TALE désespérément. Je suis disposé i l'acheter ou à l'échanger. Recherche de même, fichier "INCLUDE" pour langage C amiga. J'attends vos réponses avec impatience. Chenard Philippe, E.RE.A. route de Lion s mer, Lébiscy, 14200 HerouvilleSt Clair.
EMPLOI Développeurs travaillant avec Infogrames et Ubi- Sofl recherche 1 graphiste sur Atari ou Amiga (en 320x200, 16 couleurs) au style réaliste et futuriste.
Emploi immédiat. Renseignements: Fabrice DELAURE, 19 rue du XI Novembre, 33150 Cenon.
Tél 56863691.
Recherche vendeurs et techniciens de maintenance. Matériels ATARI et ou AMIGA. Téléphona au (161) 43-57-48-20 06 ASCII 10 r Lépante 06000 Nice 13 Infologs 41 bd Baille 13006 Marseille 31 Volumm 30 r Pharaon 31000 Toulouse 33 CIS 571 571 ers de la Libération, Talence 62 Infograph 1 r du 11 novembre, Lens 64 Bab Micro, 7 rue de Coursic 64100 Bayonne 67 ZIOMM 1 r Déserte 67000 Strasbourg 69 Gelain Ets 22 Ave de Saxe, Lyon 75 BNC 165 r Jeanne d'Arc 75013 Paris 91 Essonne Mailin; Les anciens numéros sont disponibles au prix de 20F chez: 98 Gloria 7 r de ing 3 lmp Jules Dalou 91000 Evry Millo,
Monte-Carlo, Monaco Belgique Media Lem, r François Dorzce 93,7360 Boussu
• Suisse 12 Edu Soft 14-16 r des Gares 12011 Genève 2 12 IRCO 3
rue Jean Violette, 1211 Genève 4 14 New Distribution, r
Philosophes 4,1400 Yverdon 20 Octopus, r du Bassin 8,2000
Neuchatel OFFRE SPECIALE X Les 12 anciens numéros d'A-News de
votre choix 175F port (surface) compris.
Economisez 70F A-News - Premier journal français dédié à V Amiga9 Abonnement d’un an (12 numéros) ....240F Pour F étranger (tous pays) ......295F (Avion 430F) Bulletin d’abonnement ci-dessous, mais si vous ne voulez pas découper votre A-News envoyez-nous votre demande sur papier libre. Les numéros précédents sont disponibles au prix de 20F par numéro + 5F frais de port, étranger compris. (Le port coût 5F, quel que soit le nombre de journaux commandés) Les petites annonces sont gratuites pour les particuliers et les clubs Quije m'abonne pour 12 numéros à partir du
numéro (délai d enregistrement environ l mois. Votre «bonnement peut commencer à partir de n’imper importe quel numéro,) Nom ....Prénom ... Adresse . Bon à découper et à adresser avec votre règlement au nom d’A-News à : A-News Diffusion, 24500 Eymet Les abomiés sont priés de noter que le numéro du dernier journal qui leur sera envoyé est imprune sur l’etiquette d’envoi, et de renouveler leur abonnement en temps voulu.
CLUBS (rubrique gratuite) FRANCE 13 Club Amiga Aix-en ProvcDce, Xavier Rame, 13080 Luynes, lél 42-24-03-47 fle soir) 18 Qub Informatique, BP413.18007Bourges Cedex Tél 48-24-66-24 37 TOURS MICRO CLUB BP 168 37001 Toun Cedex. Tél 47-51-12-11 38 CLUB APOGEE - BP 6 38620 MONTFERRAT. T6L 76 32 38 41 Stéphane PARENTON.
38 Vienne Informatique 38780 Pom-Eveque, tél 74-57-20-78 44 Power Gub Commodore. Hédi TRI Kl, 2 «v de la jeune*** 44700 Orvauli (Nantes) Tél 40-40-96-91 49 CLUB AMIGA ANGERS: Pour tout renseignement: Auigand Déni*. 65 nie du Bon Renoa, 49000 Angers. Tél 41-44-21-51 57 ALICE club infonnauue. Maison de* Jeune*, r Qéménceau, 57360 A mue ville lél 87-71-08-03 57 ALPHA CLUB INFORMATIQUE SARRE GUE MINES Foyer Culturel, 3 me J.Roth, 57200 SARREGUEMINES. Tél 87-95-25-03.
64 FRAUG, French Amiga User Group, BP64 , 64202 Biiniiz Cbdex. Tél 59-41-17-91.
64 MICROINFORMATIQUE CLUB D'ANGLETTéL59-52-34-03.
73 Gub Amiga 13 sv Jean Jaurès 73000 Chambery 93 CMOS BP157 93163 Noisy-le-Grand Cedex. Tél 1-64-02-45-45 BELGIQUE 7500 CLUB P.A;GT. BPSM, 7500Toounun Imprimé par NEWS PRINT, 24500 Eymei CARTE ACCELERATRICE COMMODORE A2620 68020.14 Mhz 2 Mo RAM 32 BITS
8424. 00 Frs HT
9990. 00 Frs TTC DISQUE DUR COMMODORE A2094 A2090A 40 Mo AUTOBOOT
CARTE CONTROLEUR
6737. 00 Frs HT
7990. 00 Frs TTC AMIGA 2500 68020.14 Mhz DISQUE DUR 40 Mo 3 Mo
RAM 21914.00 Frs HT 25990.00 Frs TTC BUSINESS NETWORK
COMPUTERS I 165 RUE JEANNE D’ARC 75013 PARIS . METRO CAMPO
FORMIO | TELEPHONE : 43 36 96 97 . FAX : 43 36 06 46 L GVP
SCSI RAM CARTE MULTIFONCTIONS CIS.
DISQUE DUR AMOVIBLE 44 Mo.
Photos etca-acsrisSquc-s non coniraauetes AMIGA EST UNE MARQUE DEPOSEE DE COMMODORE AMIGA Inc MACINTOSH EST UNE MARQUE DEPOSEE D'APPLE Computas 571, Cours de la Liberation 33400 TALENCE - FRÀNCE- TEL : 56-374-378 FAX : 56-040-895

Click image to download PDF

Merci pour votre aide à l'agrandissement d'Amigaland.com !


Thanks for you help to extend Amigaland.com !
frdanlenfideelhuitjanoplptroruessvtr

Connexion

Pub+

37.8% 
16.6% 
5.6% 
4.3% 
3.7% 
3.3% 
3.3% 
2.2% 
1.8% 
1.1% 

Today: 91
Yesterday: 119
This Week: 437
Last Week: 581
This Month: 2301
Last Month: 2550
Total: 68991

Information cookies

Cookies are short reports that are sent and stored on the hard drive of the user's computer through your browser when it connects to a web. Cookies can be used to collect and store user data while connected to provide you the requested services and sometimes tend not to keep. Cookies can be themselves or others.

There are several types of cookies:

  • Technical cookies that facilitate user navigation and use of the various options or services offered by the web as identify the session, allow access to certain areas, facilitate orders, purchases, filling out forms, registration, security, facilitating functionalities (videos, social networks, etc..).
  • Customization cookies that allow users to access services according to their preferences (language, browser, configuration, etc..).
  • Analytical cookies which allow anonymous analysis of the behavior of web users and allow to measure user activity and develop navigation profiles in order to improve the websites.

So when you access our website, in compliance with Article 22 of Law 34/2002 of the Information Society Services, in the analytical cookies treatment, we have requested your consent to their use. All of this is to improve our services. We use Google Analytics to collect anonymous statistical information such as the number of visitors to our site. Cookies added by Google Analytics are governed by the privacy policies of Google Analytics. If you want you can disable cookies from Google Analytics.

However, please note that you can enable or disable cookies by following the instructions of your browser.

Visitors

Visite depuis
03-10-2004
Visite depuis
23-02-2014