Sponsors

FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Le KCS Power PC Board pour l’Amiga 500 à subi le test classique de compatibilité PC qui est Flight Simulator, et cela tourne sans problème. La disponibilité de cette carte qui transforme votre A500 en IBM PC turbo est toujours prévue pour ce mois d’avril chez Bus Plus. Deux autres produits attendus chez Bus Plus, le Flick-otî et l’Infinity Machine de chez 1VS, ne seront pas là avant Juin. Un autre retardataire est l’AmigaTosh Plus, lecteur compatible Mac qui comporte des connecteurs pour les Roms A-Max. Mais l’AmigaTosh, lecteur compatible Mac qui se branche sur le module Amax, est disponible. Au moment de boucler le journal nous n'avons pas pu avoir chez Commodore la liste des exposants qui seront présents sur le stand Commodore au SICOB (23-28 avril à Paris Villepinte). Beaucoup d’activité chez CIS, seule société français à se payer un stand dédié Amiga au SICOB. Vous y venez une présentation de LIVE!, digitaliseur vidéo temps réel enfin en version PAL et avec générateur d'effets spéciaux Invision Plus d'Elan Design qui permet, lui aussi, de travailler en temps réel. Les deux seront vendus ensemble au prix de 9990F TTC. LIVE! N'a pas besoin d'un gcnlock, mais pour permettre encore d'autres effets spéciaux il sera aussi en liaison avec le nou veau genlock VES-one de Videocomp (voir la Trame du YETi dans ce numéro). AmigaNet, le réseau compalible-Ethcmet importé par CIS, sera présenté, avec le module pour Amiga 500. La démo qui attirera sûrement le plus de monde sera celle de la carte expérimentale GVP 68030 à 40MHz dont il n’existe que trois exemplaires au monde et dont nous espérons vous donner un mini-test le mois prochain.

Click image to download PDF

Document sans nom • ORDINATEUR CREATIF ISSN 0989-5450 AMIGA NEWS M I G A
- news OFFICIEL... L’AMIGA 300C SERA AU SIC CeBIT ’90: CF
DECOUVREl DISQUE DUR INTERNE PO AMIGA 500 HYPER MEDIA :
Ultracard, Cando, Thinker et ... Creativa AVRIL 1990 N°24
Suisse: 7.80 FS Belgique; 185 FB Canada: 5.75 $ BUSINESS
NETWORK COMPUTERS 165 RUE JEANNE D’ARC 75013 PARIS . METRO
CAMPO FORMIO TELEPHONE : 43 36 96 97 . FAX : 43 36 06 46 LE
ROYAUME DE L’AMIGA 200 M2 DE MATERIEL EN EXPOSITION SUR 3
NIVEAUX CONFIGURATION I.C.A.0 AMIGA 3001 CARTE ACCELERATRICE
68030 . 28 Mhz 8 Mo RAM 32 BITS DISQUE DUR 80 Mo 11 Ms SCANNER
SHARP JX-300 16 millions de couleurs IMPRIMANTE COULEUR CANON
FP-510 CARTE FLICKER FIXER MONITEUR GEANT MITSUBISHI
CONFIGURATION P.A.O AMIGA 2500 CARTE ACCELERATRICE 68020.14 Mhz
2 Mo RAM 32 BITS DISQUE DUR 40 Mo SCANNER N&B 200 DPI PRINT
TECHNIK IMPRIMANTE LASER POSTSCRIPT NEC 890 CARTE FLICKER FIXER
MONITEUR MULTISYNCHRO CONFIGURATION M.A.0 AMIGA 2000 8 Mo RAM
16 BITS DISQUE DUR CARTOUCHES 44 Mo KORG Ml ROLAND D-50 ROLAND
R8 MUSIC X DEMONSTRATIONS UNIQUEMENT SUR RENDEZ-VOUS CARTE
EXTENSION MEMOIRE COMMODORE A2058 ETENDUE A 8 Mo CHIPS 100 NS
8424. 00 Frs HT
9990. 00 Frs TTC LECTEUR DE CARTOUCHES GYP IMPACT HC- SQ44K 42 Mo
AUTOBOOT. 25 ms CARTE CONTROLEUR
8424. 00 Frs HT
9990. 00 Frs TTC AMIGA 2500 68020.14 Mhz DISQUE DUR 40 Mo 3 Mo
RAM 21914.00 Frs HT 25990.00 Frs TTC BUSINESS NETWORK
COMPUTERS 165 RUE JEANNE D’ARC 75013 PARIS . METRO CAMPO
FORMIO TELEPHONE : 43 36 96 97 . FAX : 43 36 06 46 YEDiTO
Il faut rarement plus de 9 minutes pour faire un oeuf dur
mais il aura fallu attendre près de 2 ans pour fêter le
deuxième anniversaire d’ANIOUZ. Maintenant que les deux
semaines de carnaval célébrant cet événement ont pris fin
et que des familles entières de brasseurs pleurent leurs
enfants engloutis dans le bataillon, l’heure des bilans et
des bonnes résolutions approche.
Aniouz a plus de pages, une couleur en plus du noir, un papier qui glisse bien comme un vrai journal sérieux et professionnel et des articles dont le contenu masque à peine la beauté formelle.
Lant qu’on y est, immolons une jeune vierge et un litre de "carré de vigne" à la gloire de Commodore Amiga Inc. pour qu’ils nous bidouillent encore longtemps des amalgames électroniques à fort potentiel folklorique.
SOMMAIRE NEWS NEWS NEWS ...5 DEUX DISQUES DURS POUR A500 ...8-10 LA TRAME DU YETI ...11 HYPER MEDIA 14 TRACK 24 STUDIO 24 BIG BAND ..16 EDITEUR AZ ..22 DO YOU SPEAK ENGLISH? ...23 CLAAS ABRAHAM VIRUS ..24 DRACO ..26 LES CABLES VIDEO ...29 TRANSFERT BASIC C64
- AMIGA 30 L'ECHELLE DES SHELLS: WSHELL ....32 RAPIDO ASSEMBLEUR 37 LE COIN C ......39 BASIC: ANIMATION SON ...42 DOMAINE GRAND PUBLIC .....44 SPY HOUND OF SH ADOW ...47 100 TRUCS ......48 COURRIER ......51 DP SUR DEEP ..44 PETITES ANNONCES ABONNEMENTS 45 Ed: Nous regrettons les délais de
distribution résultant de la grève postale.
Notre Couverture: dessin Professional Draw par Fredic Copyright NewsEdi- tion, 1988. Reproduction interdite sans autorisation. Amiga, Amigados. Workbench sont des marques déposées de Commodore Inc. Les articles n'engagent que leurs auteurs Ce numéro a été mis en page sur Amiga 2000avcc 4 mégas RAM (carte A3001 de GVP), disque dur Quan tum 40 mégas (carte GVP), carte Flicker Fixer, moni teur monochrome NEC multisync GS, les logiciels Professional Page, Deluxe Paint III, Prowrite2, QED Dmouse, Butcher, Quarterback et l'imprimante LaserWriter A-News est édité et publié par NewsEdition SARL de
Presse à ZA Blis, 24500 Eymet_ Tél 53-23-76-16 53-58-71-46 FAX53-23-75-35.
Directeur de la Publication.
Bruce Lcpper AMIGA NEWS Commodore France a diffusé le communiqué de presse suivant: "Lors du prochain SICOB, et plus précisémment le 24 Avril 1990, Commodore créera l’événement en annonçant en 1ère mondiale le lancement d’un nouveau micro- ordinateur de la gamme Amiga: l’Amiga 3000. Avec ce nouveau micro-ordinateur pro- fessional Commodore s’impose comme un challenger de taille sur le marché du multi-média".
¦û New Horizons annonce Pro- v rite version 3.0 (disponibilité mi-avril) avec multi-colonnage; thésaurus de plus de 300,000 références croisées; interface avec Arexx; et possibilité de faire des macros mais seulement avec Arexx (avec le DOS 1.4 tout le monde aura Arexx).
Voici le Giga F'tx GT20, premier disque dur interne pour l’Amiga 500. Autoboot, 20 Mo, 23 ms temps d’accès, c'est un pro- duit Gigatron. Voir le reportage sur CeBIT par Christian.
L’implémentation de multi-colonnes est peu usuel, permettant la création de colonnes de texte serpentins, et pas seulement parallèles. Selon New Horizons ceci améliore encore les performances de Pro- writc en matière de création de "storyboard" (résumés de séquences en production vidéo).
Autre amélioration: les sorties sur imprimante, avec de nouveaux réglages de densité de point, proportion aspect, et format papier (enfin!). Pour la première fois sur Amiga les fonts résidents de l'imprimante (Pica, Elite, Condenscd et Widc) peuvent être imprimés en NLQ avec graphismes sur une même page en un seul passage.
Prix 175S, avec garantie "exempt de bogues"! Mais il faut 1 méga de mémoire.
(New Horizons, 206 Wild Basin Rd, Suite 109, A us lin TX 78746, USA, tél 512-328-
6650. ) (Ed: Pour quand une version française de ce très
sympathique traitement de texte?).
• Ct -ù -Ci Un digitaliseur son stéréo capable d'échantillonner
plus d'un million de fois par seconde est annoncé par Bus Plus.
Le fabricant. Trilogie de Bradford, Angleterre, prétend que ce
"samplcr" est le plus rapide actuellement disponible et que les
résultats sont superbes, surtout avec un signal de compact
disque ou autre son digital.
L’échantilloneur comporte: sur le dessus, un réglage de niveau du signal d’entrée pour faciliter la connection à divers périphériques de niveau fixe en sortie, tel les lecteurs de disques optiques; et aussi un connecteur permettant le branchement d’une imprimante via Y Automatic Primer Adaplor de Trilogie. Avec ce dispositif il est possible de laisser brancher l’échantilloneur et l’imprimante en permanence. Dès que l'imprimante est mise "On Line” l'échantilloncur est automatiquement déconnecté. Prix de l'échantilloncur, 560F. Bus Plus, tél 1-45- 80-05-66) i2r * à- Le KCS Power PC Board
pour l’Amiga 500 à subi le test classique de compatibilité PC qui est Flight Simulator, et cela tourne sans problème. La disponibilité de cette carte qui transforme votre A500 en IBM PC turbo est toujours prévue pour ce mois d’avril chez Bus Plus.
Deux autres produits attendus chez Bus Plus, le Flick-otî et l’Infinity Machine de chez 1VS, ne seront pas là avant Juin. Un autre retardataire est l’AmigaTosh Plus, lecteur compatible Mac qui comporte des connecteurs pour les Roms A-Max. Mais l’AmigaTosh, lecteur compatible Mac qui se branche sur le module Amax, est disponible.
Au moment de boucler le journal nous n'avons pas pu avoir chez Commodore la liste des exposants qui seront présents sur le stand Commodore au SICOB (23-28 avril à Paris Villepinte).
Beaucoup d’activité chez CIS, seule société français à se payer un stand dédié Amiga au SICOB.
Vous y venez une présentation de LIVE!, digitaliseur vidéo temps réel enfin en version PAL et avec générateur d'effets spéciaux Invision Plus d'Elan Design qui permet, lui aussi, de travailler en temps réel. Les deux seront vendus ensemble au prix de 9990F TTC. LIVE! N'a pas besoin d'un gcnlock, mais pour permettre encore d'autres effets spéciaux il sera aussi en liaison avec le nou veau genlock VES-one de Videocomp (voir la Trame du YETi dans ce numéro).
AmigaNet, le réseau compalible-Ethcmet importé par CIS, sera présenté, avec le module pour Amiga 500.
La démo qui attirera sûrement le plus de monde sera celle de la carte expérimentale GVP 68030 à 40MHz dont il n’existe que trois exemplaires au monde et dont nous espérons vous donner un mini-test le mois prochain.
L’expérimentation est achevée pour la carte accélératrice GVP à 33MHz, qui est maintenant en vente au prix de 31000F TTC avec 4 Mo de RAM 32-bits (36100F avec disque dur Quantum 40 Mo). Le RAM sur cette carte est de 70ns au lieu de 80ns sur la carte à 25MHz (et seulement 60ns sur la future carte à 40MHz). Quatre Mo de RAM supplémentaires coûtent 9500F.
Pour ceux qui ont déjà acheté une carte à 25MHz, CIS proposera (après le SICOB) une remise à niveau à 28MHz gratuitement.
Il sera aussi proposé bientôt une mise à niveau payante pour passer à 33MHz (prix non encore fixé).
CIS montrera une version béta de son premier logiciel 100% "fait maison", le Music Management Unit. C'est un logiciel de digitalisation et trackcrisaiion compatible SoundFX et SoundTracker.
S|jl AMIGA NEWS ALLEMAGNE: Du 21 au 28 Mars 1990 a eu lieu le CeBIT 90 à Hanovre, Allemagne Fédérale. Pour vous donner une idée sur celle exposition de 1‘informatique et de la télécommunication, je vous donne quelques chiffres: plus de 4000 exposants pour une surface de 267 000 m2. Ce qu’il faut retenir en substance c'est qu'après Cologne le CeBIT, pour un Amigaïste, n'a plus beaucoup d'intérêt.
Intérêt? Si quand même et malgré tout!
L'inauguration par le Président des Etats Unis.,. La Toyota Jackson, coup médiatique de Epson... l’hélicoptère de l'aéroport à l’expo pour 320 Fr... le taxi pour 87 Fr... les nombreux resto sur place... Irving Gould le Grand Chef de Commodore International... l’Amiga
3000. .. le laptop (tm Amiga portable)... J’ai pas vu ! Tout ça
je l’ai loupé. Comme toujours beaucoup de promesses de
cons- tructeurs n'ont pas été satisfaites. Voici un type de
conversation à un stand : MOI : le Chnurlop qui était prévu
pour le CeBIT1 il est où ?
EXPOSANT : Et bien, nous avons fait des modifications car nous n'avions pas le bon matériel, maintenant ça va.
MOI : C'est pour quand et à quel prix?
EXPOSANT : Bientôt... nous pensons que le produit pourrait se trouver sur le marché fin avril. A une condition, c’est que les modifications fonctionnent et que les tests soient positifs... MOI :... Le stand Commodore montrait un Amiga traasputer mais qui est toujours un prototype. Ah! J'occulte volontairement le côté PC de Commodore.
Dans la série "continue tout seul, moi j'en peux plus" un beau C64 montrait scs capacités face à des PC et Gold Disk Moviesetter, Comicsetter et Pagesetter II (prix 685 Fr). Du côté plus pro, une démonstration de ImageMaster 2000 de Micro-Bio-Tcc-Brand qui est un analyseur d’images digitalisées utilisable pour des contrôles de qualité, surtout dans le domaine biologique et médical. Il y avait aussi Newio 3.0 dont la nouveauté consiste en un zoom et un éditeur d'éléments électroniques. C'est Alphatron qui présente deux versions de ce programme.
La première en standard à 2400 Fr pour un format de platine de 160 x 100 mm. La version développeur pour 5200 Fr multiplie le format par quatre.
Promenons nous dans les hall... A la recherche des produits pour Amiga.
Kawai a présenté un système pour musique. A côté d’un Amiga 500, un clavier 16-bit avec 61 touches normales, une interface MIDI avec un IN et deux OUT avec des softs de Steinberg.
Panasensor exhibait des maquettes de type guerre des étoiles avec une caméra de haute précision pilotée par l'Amiga, ceci dans le but de réaliser des effets spéciaux.
Ils ont confectionné une liaison RS 232 avec une RS 422. Cela permet de brancher une table de mixage vidéo de Sony, Panasonic ou JVC.
6 A-News Gold Disk a présenté Professional Page en version 3.0 et une version de Professional Draw. Prix de Ppage 5100 Fr, et de Pdraw plus de 1700 Fr. Cette nouvelle version de Ppage ne sortirait qu'en été. Vous savez que Pagesetter II se pose comme concurrent de PageS tream.
Vidéol.oft a présenté Megaiape-A cl Infra. Pour 540 Fr le premier permet d'utili- scr une cassette vidéo en mémoire de masse, ce qui est excellent pour un Backup. En liaison avec Infra, au même prix, l’Amiga envoie des signaux infra rouge pour piloter un magnétoscope.
Vortex a présenté son nouveau disque dur Vortex Allilct pour un 2000 en auloboot et auioconfigure à partir du Kickstan 1.2. Ce disque dur est livré avec un contrôleur IBM PC AT avec temps d’accès de 25 ms. Le plus petit modèle fait 40 Mbytes puis 90, 130 et 170. On peut rajouter deux ou quatre Mbytes de RAM reconnues automatiquement et sans Wait -States.
Kupke Computertechnik a présenté un lecteur supcr-slimline qui n'a que 19 mm de hauteur, de même qu’un disque dur SCSI en 16 bits de bus sans accès DMA pour une vitesse de transfert de 800 Kbytes par seconde et une capacité de 40 à 300 Mbytes. 11 est évident que ce produit reconnaît le microprocesseur qui se cache sous le capot de voue Amiga.
Gigatron m’a agréablement surpris avec son disque dur interne de 20 Mbytes .pour l’Amiga 500. Ce qui est surprenant c’est qu’il a_la taille d’un paquet de cigarettes.
Son installation est toute simple : on ouvre le capot, on retire le 68000, on fixe une petite platine sur ce support et on remet le 68000. Puis on passe le câble plat que l’on branche sur ce disque dur fixé sur la tôle de protection. Tout ça pour l'équivalent de 3500 Fr (Ed: mais n'oublie? Pat que les prix en allemagne sont toujours inférieures au prix en France...) Je me suis laissé dire qu’un autre de 40 puis de 60 Mbytes serait en fabrication. Quant au laptop, c'est en cours.
Combitec Computer avait une carte équipé d’un procésscur 68000 à 14 Mhz avec un minimum de 256 Kbytes de RAM statique. Sur ce stand on m'a dit que les OMÎT 5520 et 5528 sont refabriqués pour 590 Fr et 620 Fr, livrables avec une carte autoboot de 440 à 450 Fr selon l’Amiga.
J’ai vu l'émulateur ST pour Amiga tourner sur un 2000 avec le TOS 1.0 (les autres versions sont utilisables). L'exposant m'a dit qu’il voulait que l’émulateur serve exclusivement à utiliser les programmes pro comme Calamus qui n'existe que sur ST. Les jeux ne l'intéresse pas. Son prix: 2000 Fr.
Quand les bruits courent... J'ai entendu que le premier clone Amiga serait en stade final. D s’agirait d’une entreprise... Taiwanaise (étonnant non !) Qui a pensé faire l'inverse de Corn inodore : prendre un AT avec un Bridgeboard Amiga et une vitesse de Turbo.
Moi je n'étais pas au DEVCON à Paris, Bruce et Rapido y étaient et ne peuvent rien dire (A-News n 23, page 8, ligne
10) . Je vais vous dire ce que j’ai appris sur Tamiga 3000 en
lisant le journal allemand Amiga Welt. Selon ce journal le
3000 aura le système 1.4, le nouveau Chip Set (ECS), deux
Mbytes de Chip-RAM avec possibilité de plus, deux modes
supplémentaires (SupcrHires et Productivity-Mode), ça je le
savais déjà.
Pour mémoire, le SuperHires atteint 1280 points horizontaux avec quatre couleurs parmi 64. Le Productivity-Mode double la vitesse d'affichage et permet 400 lignes non entrelacées. En mixant les deux modes, on obtient une image 640 x 400 avec 4 couleurs parmi 64 non entrelacées.
En clair, un écran Workbench en haute résolution sans scintillement. C’est maintenant que cela devient intéressant. Ce nouvel Amiga aura un look approchant du
1000.
Le fait d'avoir révélé quelques informations sur le 3000 va poser des problèmes à la rédaction de Amiga Welt. (Ed: Nous ne faisons strictement aucune commentaire sur ces "révélations" d'Amiga Welt que nous publions pour votre divertissement: mais vous saurez tout dans un mois...) Ainsi se termine mon escapade au CeBIT 90 de Hanovre et peut-être à celui de 91.
Christian Sager Und jetzt ein Wort an die Deutsche Presse fiir Amiga die mich gut cmpfangcn liatie auf der CeBIT 90, ins besonders Petra Gottschalk (Amiga Welt) und Andréas Krümcr (Kickstart) die tiotz mein schwierigen Ausdruck viel Geduld hatten und, ach ja, Martin Schlôter Ctoolbox für Amiga Dos) auch. Bci Markt & Technik, Chip. C't, konnte ich kein Amigaïst ireffen... der Heimweg !
(Bitte fehler entschuldigen... mit mehr Zeil und viel Ubung...) Auf wiedersehen... bisbald... Enfin, la nouvelle version de l'Impact 500 de GVP (jusqu’à 4 Mo de RAM) et la carte mémoire Octabyte de Spirit Techno- logy (pour A2000, configurable en 2, 4, 6, ou 8 Mo) seraient présentés.
AMIGA NEWS 4 ü ù Vous avez le VirusX version 4.4? C’est un faux, vous pouvez le jeter et le remplacer sur votre Workbcnch par la version 4.0. C’est Steve Tibbet lui-même qui a averti tout le monde sur les messageries électroniques américaines. La version 4.4 est en fait le vrai v4.0 légèrement modifié par un amateur, il n'a pas l’air méchant mais on'ne sait jamais... Au sujet de la fiabilité des Virus Killers Xavier Leclercq note que le BGS9 Virus (coquille) est parfaitement traité par VirusX4.0. "Par contre, il ajoute, je ne peux pas en dire autant d’un Public Domain qui se veut Virus
Killcr, le Zéro Virus, qui voulait détruire un de mes fichiers le prenant pour un "Virus coquille" alors qu’il n’en était rien!"
Steve Tibbet signale que le Mighty Byte Warrior (DASA) ne fonctionne pas avec les ROMS 1.3. Ajoutons au DASA le (c)Rack Right by DiskDoctors qui sous 1.3 refuse de se placer en mémoire. Le seul moyen de relancer la machine est alors de l'éteindre puis la rallumer. Vous avez dit Virus?
I* * û Vu dans Amazing Computing: Compu- graphic annonce qu'il a signé un accord avec Commodore pour l’incorporation de son système "Intellifont" dans le Workbench. C’est à dire que l’Amiga aura un jour l’equivalent du "Display Postscript" sur l’ordinateur Next.
Adobe Systems annonce la publication d"'Adobe Type 1 Font Format", et le "Postscript Language Reference Manual".
L’ensemble des spécifités du langage Postscript sont désormais disponibles et font de ce langage un standard ouvert.
* * Dans le FRAUG-joumal No 6 (Jan-Fév
1990) on trouve (en plus d’un article très intéressant sur le
Postscript par YinYang) les formulaires d'une pétition
destinée à “montrer qu’un utilisateur Amiga sait taper du
poing... même en France".
Les revendications sont au nombre de trois: "• Pour une traduction en français de tous les logiciels sur le marché;
• Pour une baisse des prix des logiciels et périphériques;
• Pour des revendeurs compétents cl un service commercial digne
de ce nom."
FRAUG propose pour que "tout cela change, pour ne plus servir de 'pigeon', de signez et faire signez cette pétition: parlez en autour de vous, déposez la chez votre revendeur, dans votre club, faites en des photocopies... "D faut que cela soit un grand mouvement d’utilisateurs mécontents car celte pétition sera adressée aux fournisseurs de logiciels et de matériels, tant en France qu’à l'étranger".
Dans ce numéro, FRAUG révèle enfin sas TRUMPCARD «grandes» en performances Nouveau : tous les produits TRUMPCARD autobootent directement sous FFS et sont compatibles avec les disques durs amovibles SyQuest LES PRODUITS SONT DISPONIBLES CHEZ LES VRAIS SPECIALISTES AMIGA.
I. y.S. est importé et distribué en France par BUS PLUS 41, rue
Barrault - 75013 PARIS - Tél. : (1) 45 80 05 66 - Téléfax :
(1) 45 88 63 82
• Les systèmes carte disque dur SCSI Trl'MPCARD 500 sont
assembles, lestés, et formattés sous WB 1.3 par IVS ou Bl’S
PLUS.
TRUMPCARD 500 ?a A-News AMIGA NEWS (ou presque, puisque le chiffre a du mal à se prononcer) le nombre de ses adhérents: "à peu près entre 450 et 500 bienheureux batraciens adeptes de l’Amiga".
(FRench Amiga User Group, BP 64, 64202 Biarritz cedex, tél 59-41-17-91).
Ir ¦& ic HX68, un assembleur 68030, est annoncé par Lake Forest Logic Inc au prix de 120$ . Parmi ses caractéristiques: Metacomco compatible single pass 680x0 macro assembleur incorporant plus que 20 optimisatioas pour code 680x0; soutien pour tous les instructions et registres 68010 68020 68030, 68851 6803(5 MMU, 68881 68882 FPU; assemble vers exécutable ou standard Amiga object module; lin- ker Blink compatible; runtime FPU émulateur, port Arexx...Les possesseurs de
C. A.P.E. 68k peuvent envoyer la disquette d'origine et 45$ pour
recevoir un système développeur HX68 (jusqu’au 4 juillet).
(Lake Forest Logic, 28101 Ballard Rd, Unit E, Lake Forest IL 60045, USA, tél 708-816-6666) ¦Ce -Ct -£t PARIS: Atelier Numérique est une société d’ingéniéric de l'image numérique rassemblant des graphistes, des informaticiens et des praticiens de l’entreprise. Elle propose des stations graphiques de sa conception, entre autre à partir de l'Amiga 2000.
Atelier Numérique propose ICAO, logiciel professionnel pilotant l’imprimante Canon FP-510 à partir de l'Amiga 2000 ou
500. Selon la doc, son ergonomie et sa facilité de réglage des
couleurs permettent une mise en page simple.
Parmi ses caractéristiques: images IFF jusqu'à 16 millions de couleurs; affichage des images en couleurs, ou en niveaux de gris pour les images de plus de 32 couleurs; résolution de l'image limitée uniquement par la mémoire de l’ordinateur, affichage simultané de la palette; réglages par potentiomètres, saisie clavier ou à la souris; coupe du papier gérée par logiciel; réglage de la position de l'image horizontalement et verticalement, pixel par pixel, ou en mode millimétrique; répétitions de l’image; aggrandissements par multiplication entière des pixels (hauteur-largeur indépendantes);
aggrandissements millimétriques, avec ou sans algorithme gérant les couleurs des pixels périphériques, pour assurer un meilleur "lissage" lors des aggrandissements; découpe précise d’une zone de l’image; impression de l'image en 256 couleurs parmi 16 millions; sauvegarde de l’image aggrandie ou de la zone sélectionnée; modification des couleurs en Rouge Vcrt Bleu, Cyan Magenta Jaune, et Hauteur Saturation Valcur.
WASIUNGION DC A L’AmiEXPO à Washington le mois dernier la société ICD a montré cette nouvelle carte interne d’extension mémoire pour Amiga 500, l’Ad RAM 520.
Comme le Minimax de Gigatron, AdRAM permet d’ajouter jusqu’à 1.8 Mo de RAM avec l'Agnus standard et jusqu’à 2.5 Mo (en total) avec le Super Fat Agnus.
(ICD Inc, 1220 Rock St, Rockford II 61101.)
Le temps d'impression sur Canon FP- 510 est d’environ 30 secondes pour une image 320 x 256. La résolution de 160 dpi peut sembler peu, mais ceci est largement compensé par les 256 couleurs simultanées d’une palette de plus de 260 000 couleurs imprimables. Les résultats sont superbes.
(Atelier Numérique, 10 av Parmcnticr, 75011 Paris, tél 1-40-24-17-51, FAX 1-40- 24-27-78).
DIJON: I.D.V.O. est une équipe de jeunes réalisateurs et infographistes dijonnais qui propose une série de services pour des utilisateurs professioncls de l’Amiga:
- Création graphique et animation (soft ou assembleur) 2D et 3D;
- Digitalisation
- Shooting diapos Montages vidéo (8mm Umatic SP Beta SP)
- Présentations
- Business graphies
- Masterisation de vos créations en BETA SP composantes
(excellente qualité d’image).
Parmi les productions d’IDVO on trouve un reportage "Chalon dans la Rue" pour la mairie de Chalon sur Saonc, une bande annonce "Recherche Père Noël désésperement" pour la compagnie Patchi (Oct 88), et une création vidéo "1789 Vu Par..." (Mai ’89).
(lDVO Ch;Dezert, 9 Petite rue du Suzon, 21000 Dijon, tél 80-55-52-36 80-43-03-98) i à A Suite des News page 50 Ce mois-ci, une fois passées les réjouissances de l’aniversaire (deux ans déjà...), je me suis lancé dans les tests de deux disques durs pour Amiga 500: le Vortex et la Trump- card 500. Ces deux systèmes proposent des avantages bien différentes: à vous de choisir laquelle s’accord le mieux avec vos besoins.
La différence majeure, outre le standard adopté (SCSI pour le Trumpcard, ST506 pour le Vortex), est que le Vortex est un système "fermé" alors que la Trumpcard est un système "ouvert" qui permet l’utilisation, de 7 périphériques SCSI dont en particulier les disques durs amovibles SYQUEST.
Le Vortex, de son côté, s’adapte facilement sur plusieurs ordinateurs (Amstrad PCW, IBM...), possède un passthru" du bus Amiga, et propose la possibilité d’autoboot sur un Amiga équipé des ROMs 1.2!
Le Vortex Version 1 que nous avons testé ne permet pas d’ajouter de la RAM suppléméntaire mais Guillemot annonce la disponibilité imminente d’une version qui permettra l’addition de 2 à 4 Mo (en paliers de 2 Mo) incorporé dans la "Personality Module".
Pour la Trumpcard vous pouvez loger dans le boîtier, en supplément, la carte Meta 4 qui rajoute de 0 à 4 Mo de RAM.
Cette carte est compatible avec les connecteurs dans l’Amiga 2000, et si vous décidez un jour d’échanger votre A500 contre un 2000 vous pouvez utiliser votre mémoire dans la nouvelle machine. Ceci est vrai aussi pour la carte interface SCSI Trumpcard lui-même et l’unité de disque dur, à partir de laquelle, moyennant l’achat d’un kit chez Bus Plus (prix 270F), vous pouvez vous créér un "hardcard" pour A2000.
Quel bonheur intense m'a envahi quand mon WorkBench a affiché près de 5 Million d’octets! (3 Mo en interne et 2 Mo sur la Meta 4). Par défaut la Trumpcard est livrée sans alimentation externe, ce qui peut convenir pour un Amiga avec 1 seul lecteur et pas- trop de Ram supplémentaire. Dans le cas d'une config plus "gonflée" (2 drives + Ram) je recommande l’achat de l'alimentation externe qui évitera de faire surchauffer celle de votre 500 (prix 900F).
Le Trumpcard est équipé (sur la carte) d'un connecteur SCSI suppléméntaire, et un câble est disponible pour deuxième lecteur, etc. Mais le Trumpcard n’a pas de connecteur de continuation du bus de l’Amiga (passthru).
DEUX DISQUES DURS POUR AMIGA 500 Le Vortex présente l’intérêt d’être adaptable sur d’autres machines moyennant l’achat d’une interface ("Personality Module") pour un prix (environ 2000F) largement inférieur à celui du système complet. Les modules actuellement disponibles sont pour Amstrad PPC512 PPC640, PC 1512 PC 1640; Amstrad PCW8256 85- 12 9512; PS 2 model 30, PC-compatibles; Schneider Euro PC; et Amiga 500 et 1000.
Dans le cas de l'Amiga cet argument me semble peu convaincant, pour deux raisons: Tout d'abord parce que ceux qui ont un Amiga le garde (enfin en général) (Ed: Alors mon ami Marcel n'est pas typique. Il en est à son troisième PC, LA VIDEOCASSETTE 60 mn d'images en Délire réalisées sur micro-ordinateur AMIGA®, musiques originales assistées par ordinateur.
Une mine d'idées pour tous les fous de création en nouvelles technologies de l'image.
Dessins animés, clips-vidéo, animatiques, images virtuelles, langages, 2D, 3D, digits vous font découvrir la technique au service de l'imagination et de la créativité de 20 auteurs infographistes.
Les Éditions du SYLLOGISME 14 rue FERMAT 75014 PARIS
V. H . S Sécam 60 mn 170 Frs (+20Frsport) it'-'-J) J ? OUI, Je
desire reçevoir PIXEL PARTY Ci-Joint mon règlement de 1190 Frs
TTC par ; [OChéque Omandaî à l’ordre de Les Éditions du
SYLLOGISME 14 rue Fermât 75014 PARIS Nom :
.. Adresse :
.. Code Postal :
.. Ville
: ..... Date Signature
n'ayant jamais pu s'adapter à son deuxième Amiga... Il est
fort probable qu'après son premier Mac il reviendra à l'Amiga,
mais en tous cas (sauf Mac) le Vortex aurait très bien fait
son affaire).
Deuxièmement, les vrais concurrents de l'Amiga dans les mondes graphiques et professionnels sont le MAC et le PC. Le Mac et beaucoup de PC AT acceptent le standard SCSI et donc le disque dur de la Trumpcard (comme celui des autres interfaces SCSI sur Amiga) peut aussi être récupéré pour être utilisé sur un PC équipé en SCSI ou un MAC.
De plus, vu les possibilités de compatibilité avec A-MAX de la Trumpcard (la carte contrôleur utilise la même puce que le MAC) on peut brancher directement un disque dur SCSI formaté avec la Trumpcard en émulation MAC sur un MAC, et ce dernier doit le reconnaître et même être capable d’aller relire les données qui sont dessus (seulement ceux de la partition MAC, bien sûr).
Une légère critique: le Vortex possède une prise au standard teuton qui ne rentre pas dans nos bonnes vieilles prises fran- chouillardes normalisées NF, il faudra vous trouver un adaptateur chez le quincaillier du coin, ce qui ne devrait pas être insurmontable.
Pour compenser ce léger handicap, le VORTEX est capable d'autobooter même si vous ne disposez que du KickStart 1.2. En plus, il s'adapte saas problème sur l’Amiga 1000. Le "personality module" dispose de deux connecteurs identiques, un devant et l’autre à l'arrière, pour faciliter le raccordement avec l'unite centrale, que ce soit un A500 ou un A1000. (Ed: J'ai lu dans "Transactor" qu'il est possible d’enficher un disque dur A590 de Commodore sur le bus de l'AIOOO, à condition de l'équiper d'un petit miroir pour voir le témoin d'activité disque... le Trumpcard 500 aussi...?) Le disque dur
Vortex est installé dans un boîtier très design et est refroidi par un ventilateur qui est pour le moins discret, en tous cas par rapport à celui d’un 2000 Des tests effectués, il ressort que ces deux modèles sont à peu près équivalents du point de vue des performances, qui sont d’ailleurs plus que raisonnables. Le Vortex est livré avec un disque dur plus rapide que celui que nous avons testé sur la Trumpcard, mais comme le contrôleur SCSI est plus rapide, les choses s'équilibrent avec un léger avantage sur les transferts de gros fichiers pour la Trumpcard.
Bien sûr le système IVS peut être utilisé avec un drive QUANTUM ce qui en augmentera considérablement les performances, de même que le prix de revient.
En ce qui concerne les documentations, les deux modèles sont fournis avec des fascicules en français qui expliquent, (bien que les disques durs soient livrés utilisables directement), les opérations à effectuer pour installer, formater et partitionner votre disque dur. La seule différence est que chez IVS tout est intégré au Tcutil alors que chez VORTEX nous avons droit à des utilitaires séparés.
Les deux types de softs sont aussi efficaces et faciles à utiliser l’un que l’autre et sont à la portée de tous pourvu qu’On se donne la peine de comprendre comment fonctionne le partitionnement d’un disque dur. Le disque dur Vortex n'est pas autoparc; un logiciel de parquage est fourni pour stabiliser la tête en cas de transport.
- Roméo Rapido RESULTATS TESTS Trumpcard500 FABRICANT: IVS (USA)
DISQUE DUR: Seagate ST157N 48 Mo Temps d’acces 40 ms
CONTROLEUR: SCSI AUTOBOOT: oui en 1.3 PRIX EN FF AU 1-12-1989:
Carte + boîtier 2700F, configuration testé 8400F DISTRIBUE EN
FRANCE PAR: BUS+, 41 rue Barrault, 75013 Paris, tél
1-45-80-05-66, FAX 45-88-63-82 RESULTATS DE DISKPERF: CREATION
DE FICHIERS SEC: 11 SUPPRESSION DE FICHIERS SEC: 15 RECHERCHE
DE REPERTOIRE SEC: 91 DEPLACEMENT SEC: 63 TAUX DE TRANSFERT:
512: L 27306 E 25700 4096: L 119156 E 93622 8192: L 154202 E
93622 32768: L 174762 E 124830 CHARGEMENT DE: ProPage: 28
Prowrite: 20 Sculpt-Animate 4D: 8 Abasic: 4 Vortex System 2000
FABRICANT: VORTEX DISQUE DUR: Western Digital 20 Mo Temps
d’acces moyen 30 ms CONTROLEUR: ST506 AUTOBOOT: oui en 1.3 ET
1.2 PRIX EN FF AU 1-12-1989:4990F DISTRIBUE EN FRANCE PAR:
Guillemot International, BP2, 56200 La Gacilly, tél
99-08-90-88, FAX 99-08-94- 17 RESULTATS DE DISKPERF: CREATION
DE FICHIERS SEC: 7 SUPPRESSION DE FICHIERS SEC: 25 RECHERCHE DE
REPERTOIRE SEC: 94 DEPLACEMENT SEC: 75 TAUX DE TRANSFERT: 512:
L 54613 E 22995 4096: L 74898 E 54613 8192: L 93622 E 60963
32768: L 109226 E 63937 CHARGEMENT DE: ProPage: 28 Prowrite: 20
Sculpt-Animate 4D: 10 Abasic: 5 Le problème avec les plats
exotiques, c'est qu’il y a toujours quelqu’un qui n’aime pas
ceci, cela, la confiture de queues de crevettes,
l’after-shave de sa voisine.
Pourtant, lorsque d’un avis quasi général, l’équipe d’ANIOUZ m’a demandé de faire la tambouille d’anniversaire, ils devaient bien se douter que je n’allais pas me laisser tenter par la simplicité d’une boîte de cassoulet. Je m’étais fendu d’un plat traditionnel, reflet de mes acquis culturels profonds.
A-News le SH1H TZU TAN H KSE CHO (pial typique de chez moi) Pour 10 personnes et un faux vietnamien, il faut :
- un SHIH TZU de 4 à 6 ans non désossé
- 500 grammes de riz collant (si vous n’avez que du uncle ben’s,
ajoutez y quelques gouttes de néoprène)
- une bombe d’insecticide "RAID" ou toute autre marque mais à la
citronnelle.
- une marmite à pression SEB marron claire d'après 1978.
Munissez vous également de quelques légumes dé saison pour vos convives conformistes ou végétariens, d’épices capiteuses aux saveurs enivrantes, d'une bouteille de FANTA pour accélérer l’oxydation des gazs rares et éloignez tous les objets ayant une quelconque valeur sentimentale, supposée ou constatée par un expert... Let's go et millault C’est peut être la première fois que vous préparez un SHIH TZU; je commencerai donc par un peu de technique. Le SHIH TZU est le chien sacré du Tibet. On en consomme exclusivement le samedi car une cure de 24 heures au bicarbonate suffit à peine pour
permettre de se présenter sur ses deux jambes au bureau le lundi matin. Les vieilles charcutières séniles l'apprécient à cause de sa ressemblance avec une pantoufle MONOPRIX. Les enfants l’apprécient à cause des petits cris désespérés qu’il pousse quand on lui arrache les panes avec une paire de tenailles.
DISTRIBUTEURS PARIS ET REGION PARISIENNE • A.M.I.E. (11*) • B.N.C. (13*) • RUNINFORMATIQUE (13*) • PHASE INFORMATIQUE (14'| • VIOEOSHOP (V. 121. 14') • A.4.S. SARCELLES |95) PROVINCE • (131 MARSEILLE A.M.I.E. INFOLOGS POINT IMAGE • 12» DIJON DIALOG INFORMATIQUE • (3S| RENNES MICRO C • (38) ECHIROLLES STSMIC INFORMATIQUE • (64) BAYCNNE B.A.B. MICRO • (69) LYON EtS. GELAIN • |71) CHAL0NS S SAONE ESPACE PROGICia Commencez par enfumer le SHIH TZU avec l’insecticide.
Ceci, outre le fait de calmer les piaillements du pénible animal, donnera un léger goût acidulé que l’on ne retrouve pas dans la potée aux choux. Le SHIH TZU sera délicatement introduit dans l’autocuiseur préalablement rempli au quart d'eau salée où baignent les légumes. Utiliser la bombe d'insecticide pour caler le SHIH TZU debout dans la cocotte car ce sont les os, riches en sels minéraux et en oligo éléments, qui constitueront la structure de ce
• plat garanti pour résister à tout événement sismique ou à une
invasion extra-tenrestre format standard. Une fois la bestiole
calée, assommez-la avec des boulettes de riz collant en visant
les narines. Parachevez la mise en place de quelques coups de
couvercle bien ajustés en évitant d’abîmer le joint ou le
sifflet.
Finissez la préparation comme pour un flan ALSA et laissez mijoter à feu plein pot pendant 4 à 6 heures.
CONDITIONS GENERAI FS DF VENTE : Nos prix sentendent TTC dtfpari Pan», paiemeni cornçMnt • Base rnnrsUSS t ivu* sterling au 0'. 01.-90* PORT métropole Carte et Disques dur* TUF Attires ptoduîlsj i) F BON DE COMMANDE BUS PLUS J‘ ‘ "* ™ ""nde u A ENVOYEZ AVEC VOTRE REGLEMENT AMIGA DIIQ Dl IIC 41'tueBarrault -750)3 PARIS DUS rLUw Te! II. J5 80 05 66 ¦ Fai 45 88 63 8?
Si la cocotte ne s’est pas mise à fondre, on dit que c’est réussi.
Servir avec un cocktail VODKA-SYNTHOL.
Pc.pl ’»' OK
p. .plée âlZK peuple» IMG peuple» 2MÛ peufût 4 MO A SOO Z,
• S.» F 2 IMF 1 990 * ?50)ï MAST MIMMEGS IVS META4 SOO wwtfeOK
?i9C* oeutliv Sl?f. ? 95C * wu|liV 1M0 3690 F ’MO 5 250 F
Wujlêe -MO & 291 F TRI LOGIC (•vv.i SAM i'.2K Sirkj*
«Hcurulatoi W-plw512K(A) 3 23) peuple* iMO (Al peuple* 2M0 (A)
3 50) F 4 4 X’F
• 976 F Kn «, ¦ Equipé» de I IVS SMAHIB001 Fttmer IA.trr.bcwl i
fnncî Ci ries le? Disqtes d ut. • Σg*C«hde formatage en
chccklnt Trans U eonliguMhnn REVF T R II M PC A R D A2000I
C'ait» nmitoleui disqu» dut SCSI 1850 F loue» le. IHDMI'CARLS
-a.i.l Uré», .»«» I» ROM» Amotoos «• lut-Atane J» configuration
K' UTILS 13) SYSTEMES CARIES DISQUE DUR SCSI IKIMPCAKD CAKTF
CONTBOIFUR TSUMPCARI» SCSI IT DISQUE UJJK SCSI PKF.fORMArF
W. WffiOHCK J1MQ NFAC.ATT tT*V*N **nH 59501 raLVjH'ASUMttflO V.0
yUANT! V. PKODRill 7950 F rat,wiAfl! Hiw btMO -r -v.Aîi »rtxo
t ÎÎW.VK-XDHL’HI e(l3W MAÎiAi! «t:"N «MF TR'.MPCARi' HIVQ rll
MÛ QUAMUM PftODKlVl I-tO 11 «0 F ïftMPCQRD HclfOj I» MD
COSNER17 11*, üim.i Î30C0 F DISQUES DURS AMOVIBLES EXTERNES
SYQUEST 1NF1MT40S kv avec l canouches 14 490 F DISQUES DURS
AMOVIBLES INTERNE 1NUNIT40 . I.vê avec 2 »«i.iuch.'. '3 410 F
ÜNHMT4H DISK PACK Iratl.t jrh» 41) MO amuv*k‘l 1390 F
mhTBUMPCARD---- Cai1r tunirdlrui disque dut SCSI. «v« boJlkl
2700 F Tuile» .-s 1KOMPCARDS -mr kr.Vs avec ks ROM» Al -TOROOT
cl luMitdire de conjuration ÎCUTILS 1 3 TRIMPCAHD W 30 » Ml
SEAGATE SlükN «k. 5£0 F rwwcARD5«’4:c k:m: qûiantvm prodiwf h.
ssôo f rampcAarswt t.'Mri seagaie r:::s s™ -osof THI WPCARtl
Ï4 ÜTQ « Mil QUANT!'M Fri'IiRIVf Nnui 119*5 F TRIMPCASO ÿX
IriX) ICO MB CONSFR PHO'* .?Vni '3250 F VOUS UTILISEZ A MAX
AiaA'Cl»5 VVA2»DMA5T | W--«t»»4MM 200 F ümreé.ku-.
vAï•)l1A! :0.•' l'TfWV l monreir Mittv,™
• l'JVOUS OFFRE LE CHOIX rœ-ESfsET LA FIABILITE DES :t~
===fe=GRANDES MARQUES lQK
• mm AMIGA AUDIO DIGITIZER CHOISISSEZ ENTRE LA VERSION ¦¦HONO
OU STEUOH lesdotix digUlivur» tvn-piet«i Amqa ,ojs nMrenl I»-
meilkur top jon qualité pnx I u lièquenc» »i U d;nn i.mOii de
leihanlillon »o«l déterminées sim pttnenr par f Egoe. Que vous
ubkvz Iwtinnr.- ,*.»* AudiontaK.*» IX- II Ivriect Sound Fu’ur»
Sotnvl Pinlÿ.i.iv Dal.-I vttrplct il Sont, eir I.Mê .tv« i AbU-
.1» «yt’.-ition »•:. Sound Worfuhcp .
Pisqui-tte DP AuldOPICill 12; R M M) 345 F Al IdlOUlGlTIZCIi STEREO 495 - mmmmmmmmm M I N I A M P Sa Se rompov d’un ampliWateur 4 Aatt jta. CunzJ e« «‘qutpk d un»’ commande le réqkie de eolu'tw F e l k-ré on»piet a-.. - cible* ibnienUDoi et deux enronle* lornwt Nbbolhèqij* haute quaüé rn s toi.** fomprettan! Un t»eetei un «waker et un woolei Mtmompsb tous oflrc la qualilé ulhnte dan. Le domaine -Je la mini II i. peut a jtti être utilisé awc stêiêc pt-rymnefie casselophto.- La ÎC ‘ ' 555 F ¦HMNIKIAMP 3 1 lamplikateo compocl s’étéo 4 Watt jstr canal qui équipe k' r slême M tnamp 5 II est
livré tonipVl avec câble* et almentat-m il lune
o propres haul patk'tn d imjvdd'K»’ 4 32 Onrn* ou U plupari des
écouleutt Pm 290 F ¦ MOUSE MASTER (PRACTICAL SOLUTIONS) m w
plus la têtr | P*‘ ror P1" P* itci.vn tinplc ' • fpb' r-e.-tn
i-.t.É»ir *ulia ' 290 F Pris ¦ SOI RIS INFRA ROUGE (PIACTICAL
SOLUTIONS) ¦ la souri» sa * cibk* A vous la libellé Vous pius*
v-»us dmgner de votre Atnga d IravaBet S l a.se La souris la
plus recherchée de France et d'ailltuis Pn. 895 F HBCHANGE
KICKSTARTBHI ! Rilm il vous est pde passer ou Kn'sStari î ? Au
Kukeart 1 3 »n uhkanl un commutateur, perm»- d avoir Ws
K kstarl I 7 et 13 installée dan* votre ordinateur ?n» KO F
(sans ROM) ¦HMAIITO FIREHMM la denucl.-vn en mais» de» altens
demandé 6i passeï soi fetnp* a appuyer s*1 k' bouton de nies.'
A leu Avec ITOHRfc ces! Ter miné, cel accessoire intelligent
vous permet de passer en autodire Vitesse de tir réglable Lntê
avec 2 km» de • *hoothc inup • qraïuit» »n» 235 F ihhh BRAKE
«FREIN, pour l Aaigi ammam Cniams f u ne vous sunbknl ils hop
rapid.» ' Vous a mi*!* k's ravtsar 7 Ce magrtque »tt
pemphenque le fan jxmr .ou* Livre avec commutateur Réglable
Luellem pour k-. Piogiaiiirn-urv Lnrê avec ! I 'u« de •
»hooiherr.ii? • qtalinls Pn» 250 F AS&AiCCClbendf sut A2Q0C Une
super •nte’i'r' 6803) peu A5«’ r A1CTO lebWÎO -autre t 10
a2S.y%»Mic Ccnsuflw-BOtfi ?a A-News VES-ONE un genlock teuton
de l’ouest.
Ce mois-ci. J'ai brutalement manipulé les divers boutons du genlock VES-ONE de VIDEOCOMP en y injectant du PAL et du Y C pour voir la couleur que ça prendrait.
Je vous avais parlé de ce genlock dès mon retour de l'AMIGA 89 à Cologne où il était omniprésent sur les stands. D est désormais importé en France par la division vidéo de la branche audio-visuel de la belle société CIS qui, si elle n'a pas été déplacée par le glissement imprévisible d'une plaque tectonique, se situe au 571 du Cours de la Libération à Talence près de Bordeaux (Tel 56-374-378).
H est étonnant de noter à quel point un teuton peut concevoir un genlock différe- ment d’un cow boy recyclé. Le VES est intégralement externe à la miga - c'est une solution peu esthétique mais plus raisonna ble - et se présente sous la forme d’un gros boîtier pupitre entièrement réalisé dans un métal que lui envient beaucoup de fourgons blindés. Il permet de synchroniser la miga sur un signal composite PA1 ou du composantes Y C et peut sortir le mélange final Amiga-Vidco dans ces deux standards totalement indépendamment du standard de référence. Cela permet, par exemple, de prendre un
camescope Hi8 comme source et d’enregistrer le résultat incrusté, hué et colorié en VHS Pal. C'est le seul genlock équipé d’un système de correction de signal tant pour la référence que pour la miga. Des réglages de lumière, couleur et gain directement accessibles par une série de potentiomètres permettent de faire correspondre les deux images que l’on incruste. C’est également le seul genlock à disposer d’origine, en plus du fondu, de volets analogiques en sapin véritable (vertical, horizontal, rond). Ces volets sont superposables et permettent de produire des enchaînements fignolés sans
recourir aux possibilités d’autres matériels. Les fondus et les volets peuvent être réalisés manuellement (deux potentiomètres linéaires) ou automatiquement par une touche "take” qui réalise l'effet sélectionné dans un temps variant de 1 à 3 secondes (réglable via un potentiomètre). Enfin, le VES est équipé d’un module D1G1-V1EW GOLD 4.0 et d'un système de filtrage RVB automatique de la source (qu'elle soit PAL ou Y C).
Le VES n’est pas une réussite esthétique mais il a oublié d’être bête.
A l’usage, j’ai apprécié les possibilités de correction qui permettent de tomber les couleurs de l’AMIGA quand on incruste sur des images sous-exposées. Les potentiomètres sont un peu légers mais remplissent correctement leur fonction. Le fait de disposer directement de fondus et de volets sur le genlock donne tendance à abuser' de ces effets d'enchainements mais s'avère vraiment pratique, même en complément d'autres appareils de trucage.
L’automatisation des fondus est également une fonction pratique; je regreue seulement que la durée d'enchaînement maximum soit de 3 secondes. Le digi-view intégré permet de réaliser des digits superbes sans avoir à se faire une séance déconnexion- reconnexion qui, si elle fait bien rire la première fois, finit toujours par lasser et limiter l'ardeur digitalisante de l’opérateur.
D’après ce que j’ai pu voir rapidement, le signal composite en sortie est parfaitement en phase et le niveau du burst est aux normes. Pas de problème côté Y C malgré une perte logique de résolution sur l'image de référence. L'ensemble du travail, tant incrustation, effets, que le signal, est plus que conrect ce qui est quand même relativement normal pour un genlock dont le prix public est de 16500 francs.
VHS SECAM 60 minutes Les Editions du Syllogisme vous offrent l’occasion de vous payer une overdose de délires audio visuels gesticulants à teneur garantie en Amiga véritable grâce à une cassette VHS SECAM d’un beau noir profond contenant une bande magnétique enroulée sur une bobine. Cet objet s’appelle PIXEL PARTY et il est signé par les startistamigas les plus connues de ce côté du pécos : Charles ANCE, Marine ARGUILLIERE, Jean-Rcné BADER, Frédéric BOULLIER, Christian DEZERT, Lairy FLASH, Hervé GODREUIL, Vero GOYO, Serge GUELLEC, Serge HAMMOUCHE, JF-JAFFEUX, Jean-Jirou NAJOU, KK (?!??),
Jérôme LEFDUP, Olivier MAILLARD, Raymond QUAI, Ed SYLLO et Michel WELTERLIN. La subtile variété des images, les concepts les plus débrides, les musiques trépidantes combleront vos terminaisons nerveuses et agrémenteront votre intérieur. Au lieu de dépenser 170 francs dans des câblages risqués, des liaisons dangereuses, des jeux minables ou des disquettes vierges, mettez les dans une tirelire et envoyez-la au syllogisme.
Tant qu’on en est à sc parler cassettes, je remercie les jeunes de La Rochelle et leur Maison qui m'ont expédié, avant cette sympaüiiquc grève des postes, une cassette contenant les élucubrations du déjà nommé Hervé GODREUIL et de Bruce KREBS, un autre crobardcur conceptuel. C'est beau mais je ne peux pas vous le montrer car votre numéro ù%A-News ne lit pas le VHS.
UN GUIDE pas marabout J’ai eu entre les pattes ce que je pense être le premier bouquin- exclusivement consacré à la miga et la vidéo : AMIGA DESKTOP VIDEO GUIDE de Guy WRIGHT chez ABACUS. Les plus perspicaces d'entre vous auront remarqué que le litre de cet ouvrage est en anglais. Ce qui est navrant, c’est que TOUT ce livre est en anglais. L’auteur, lui, est américain mais maîtrise néanmoins l’anglais ce qui peut expliquer qu’il utilise cette langue pour écrire. Ce bouquin fait 250 pages, index compris, et il n'y a pas beaucoup d'images.
Le premier tiers du livre est consacré à une explication théorique des bases de la vidéo : standards, formats, connectique, technique d’enregistrement. Le deuxième tiers passe en revue les possibilités de la miga en vidéo et présente les solutions techniques actuellement disponibles (en NTSC, bien sûr). Le troisième tiers présente des configurations standard alors que le quatrième tiers raconte toutes les jolies choses que l’on pourra faire lorsqu'on se sera ruiné.
Ce bouquin est une espèce de guide de l'acheteur de matériel vidéo pour la miga.
Je l’ai trouvé un peu trop vaporeux sur certains problèmes concrets (problèmes de perte de qualité en générations, nécessité de capacités RAM et Disque Dur de la miga en vidéo) et carTément pas engagé sur la qualité des matériels disponibles.
L'important est que vous sachiez que cela existe mais, si la soif de comprendre la vidéo vous ronge, je vous conseille de lire VIDEO CAMERA, chez votre libraire chaque mois, qui a l’avantage d’être plus concret question matos et plus français question lecture.
Bien qu'une horde de journalistes grassement payés essaient de nous faire croire que la guerre et l’horreur sont loin, il faut être conscient de l’invasion irréversible que subit notre chère patrie : le surgelé pseudo-rital est à nos portes !. En 5 minutes, c’est Naple, Rome ou Venise dans votre maxi-ondes MOULISEB; en 10 minutes, c’est Pompeï. Marco BELL1N1 nous fait le coup de la pizza du grand canal et qui c’est qui lui a donné la recette des beignets de calamars?? J’aimerais bien savoir qui lui a donné cette recette??? Pcr sonne ne parle???? Très bien, tout le monde me copiera cent fois
"je ne dois pas divulguer la recette des beignets de calamars à un inconnu".
Reviens Léon, j’ai des ravioletinni di yoplait prêts en cinq minutes à la maison.... EL YETi cuisine bestialement 12 A-News IMAGINEZ ÀÉÊÈm H» 1 avec voiefe W Séeiaux + filtre électronique LA COMPETENCE AU SERVICE DE L’AMIGA ET DE VOS PASSIONS A sd»i aés, J tableaux,... DE VERITABLES DEMONSTRATIONS SUR LES PRODUITS HAUT DE GAMME ÀMIGATe x loge i •: de composition typographique pour formulaires C’EST UN ATELIER DE PRODUCTION VIDEO CENTRE SUR L’AMIGA L'ESPAC AMIG leï nouveau défi d'ESSONNE MAILING ISO m2 de passion REPRISE DE VOTRE A500 (en bon état) AU PRIX ACTUEL (3690 F TTC) POUR
L’ACHAT D’UN A2000 + 68030 s CALIGAlu LE produit pour l’Image de synthèse 3Den temps réel à Pécran 10 fois -f rapide y A ( que t**AD y : , DES REFERENCES PRESTIGIEUSES AIR FRANCE FRANCE TELECOM GROUPE HACHETTE AGENCE SŸGMA.
GENTRE TECHNIQUE AGREE COMMODORE HOT LINE 24 H SUR 24 CONTROLEUR IMAGE par IMAGE I avec lime coding , l Modèle adapté V à Scuipt 4D et f Caligar! Y COUPON-REPONSE A RENVOYER A: ESSONNE MAILING 8-10, rue du Bois Sauvage 91024 EVRY Cedex (Tél: 64.97.96.54 - Fax: 69.91.19.25) ? DEMANDE DE CATALOGUE ? INFO SUR CALIGARI ? INFO SUR AMIGATgX ? INFO SUR VES One ? INFO SUR BCD 5000 ? INFO SUR L’ESPACE AMIGA ? INFO STAGES GRAPHIQUES ? INFO SUR LE CERCLE AMIGA (pas de droit d’entrée) ? DISQUETTE DEMO CALIGARI (100 F) ? DISQUETTE DEMO AMIGATEX (50 F) ? PROGRAMME DE NOS JOURNEES PORTES OUVERTES
DES 21 et 22 AVRIL 90 NOM PRENOM (ou société) ......- .....- .....- .. ADRESSE ...type de machine: . A-News ' I 4* j Fichiers Nitw àmi* BROWSER Boti'tonj nepalfeny trel aniHl poîtiitte] tint En effet, notre volonté est de contribuer au développement de 1’ Amiga dans les domaines "EDUCATIF" et "HANDICAP", où ces outils sont primordiaux et recherchés, et nous souhaitons que les informations en notre possession soient le plus rapidement
et simplement mises à la disposition de tous.
Tout d’abord, quelques notions préliminaires: Imaginons que vous cherchez la définition d’un terme scientifique philosophique ou géographique dans votre encyclopédie en 12 volumes.
Pour commencer, il vous faudra trouver le bon volume, puis la bonne page, puis le bon mot. A cet endroit, pour plus d'informations, on vous renverra encore vers d’autres termes, voire à l'index, ou à l'atlas. Donc, vous voilà reparti pour "le grand tour". Résultat? Beaucoup de temps et, quelquefois une lassitude qui vous empêchera d'aller plus loin.
Ce n'est qu’un exemple parmi tant d’autres (emploi du temps, gestion des informations, exercices pédagogiques, etc...) La réponse à cela est peut-être l’hyper- texte qui permet une organisation non séquentielle de l'information, et dont la gestion s'appuie sur une pensée naturelle associative et non linéaire.
Le terme d'hypermédia signifie le contrôle interactif des différents périphériques (CD ROM, vidéo, VidéoDisque InterActif, etc...) regroupés sous le terme "multimédia". Les applications hypermédia reposent sur la même approche que l’hypertexte.
- Hypertexte, hypermedia, systèmes auteurs: Qu'en est-il de ces
outils sur Amiga? Quelles sont leurs caractéristiques?
Parce que ces outils sont pour nous indispensables à notre approche du domaine "éducatif et handicap", nous avons pu tester certains de ces produits et vous proposons d’en faire le point dans les pages d’A-News.
"L AMIGA est le meilleur support actuel aux applications multimédia" entendons-nous dire bien souvent dans des revues françaises ou étrangères.
Si le "hardware" est bien présent, quels sont les logiciels spécialisés dans ces applications? Alors que le MAC a retrouvé sa vitalité au titre d’ordinateur convivial grâce à HyperCard, suivi de SuperCard et Plus , que le PC entre dans le monde de l'hypertexte avec des logiciels comme Hyperdoc , Guide , Hyperexe , Hyperimage , Hyperinfo , qu'en est-il des logiciels de ce type sur Amiga?
C’est ce que les associations DELTA 7 et AVANTAGE réunies dans le programme DELTA 7 - AVANTAGE* ont décidé de vous faire découvrir.
De telles applications sont riches en graphisme, son, animation, et présentent des interfaces utilisateurs très conviviales.
L’ Amiga est très bien placé pour ce type d’applications. Mieux ! Il pourrait bien emporter la partie ... Caractéristiques de ce type de logiciel Trois particularités y sont attachées :
• Etre simple d'utilisation pour le concepteur, que l’on nommera
l’Auteur; l'idéal étant une gestion du Système Auteur sur une
base graphique puissante et conviviale. Certains programmes
présentent un langage de programmation complet : UltraCard ;
d’autres pas : Créativa ; d’autres, un mélange des 2 systèmes :
CanDo.
• Etre convivial pour l’utilisateur, c'est à dire lui permettre
de naviguer dans l’information de façon interactive, grâce à
une architecture interne simple et une interface graphique
soignée et de compréhension immédiate.
• Etre rapide en exécution, surtout si la masse d’informations
est importante, voire encyclopédique ! De tels logiciels sont
écrits en C, voire en assembleur comme CanDo.
Vous trouverez des écrans de deux de ces logiciels sur la page 54 LES LOGICIELS ,_____d’intuitive Technologies, En ce qui concerne sa version 1.5, il semble débogué. C’est le digne cousin de SuperCard sur MAC. Son sous-titre est"Multimédia Construction Set".
D propose en effet les applications hypertexte et hypermédia . Sa structure repose, comme HyperCard, sur les notions de "Piles", "Cartes" et "Objets".
Vous créez des "boutons" (gadgets) sur des "champs" qui prennent place sur des "fonds".
UltraCard Plus 1.5 Comme HyperCard, ces gadgets possèdent des propriétés que vous programmez grâce au langage UltraTalk. H gère tous les formats d’écran, les fichiers IFF, ANIM, SMUS. Plusieurs applications peuvent tourner en même temps. Dans la dernière version, il est possible de créer ses propres commandes à l’aide du jeu de construction fourni par UltraTalk.
UltraCard permet de créer ses propres menus, boîtes de requêtes, écran, etc ... Son langage UltraTalk est très puissant.
Son interface ne déborde pas de convivialité, mais est suffisante et efficace pour l’utilisateur. UltraCard, comme HyperCard sur MAC d’ailleurs, s’adresse à ceux qui ne sont pas effrayés par un lan gage de programmation.
UltraCard offre une interface AREXX et un module UC Browser permettant de créer des applications autonomes.
Son prix : environ 700 Frs.
Importateur : GUILLEMOT ? ? * ? [WWM d’Inovatronics Inovatronics avait déjà donné à l’Amiga de puissants outils, comme PowerWindow (dernière version 2.5) ou Innovatools.
PowerWindow permettait de générer du code en C , ASM , Basic , Modula 2 pour créer des menus, fénetres et gadgets en tous genres à partir de la souris.
CanDo , quant à lui, est un système auteur générateur d’applications multimédia présentant à la fois une interface d’édition graphique puissante et un langage de 200 commandes.
Leur slogan? I Can Do ... You Can Do!
CanDo permet la création de fenêtres, menus, gadgets, éditeurs de texte avec une facilité déconcertante. Sa structure est modulaire, ses applications sont autonomes. Je ne saurais trop vous recommander la disquette "CanDoDemo 1": un petit régal !... Que peut-on réaliser avec CanDo?
J’abuserai peut-être en disant TOUT. Mais c’est presque vrai !
CanDo est écrit 100% en assembleur, le langage qui tire plus vite que son ombre !
Il gère tous les standarts IFF (ILBM , 8SVX ...), les ANIMBRUSH et AREEX , bien sûr !
Sa structure est différente d’UltraCard.
Il n’en reprend que la notion de "cartes" et de "boutons", pas de "champs".
Personnellement, je le préfère à UltraCard.
Son prix : environ 850 Frs Importateur : A suivre... Attention : exiger la version PAL FULGURO 51 46 03 64 Rue René Coty LA ROCHE S Y0N
(85) VENDEE COMMUNICATION Ouvert du Lundi au Vendredi de 9hà 18h
15 et le Samedi de9hà 12 h w AMIGA LES MACHINES w- Solution
PAO Amiga 3001
* - Scanner couleur, Live!
»- Multisync, Genlock, Digiview...
* - Réseau Amiga, gamme GVP
* - Archy A3000,
* - Et tout pour le 500 bien sûr !
LES SERVICES Scannage et sélections quadri Calculs SA4D »¦ Numérisation son et image w Laser, flashage lino ProPage
* - Titrage, effets spéciaux Animations, création graphique
Post-production son L'ASSISTANCE Chez nous, pas de *
pousse-carton ». La Hot-line fonctionne en permanence pour vous
aider à résoudre vos problèmes hards ou softs. Un client est
plus qu’un client, c’est déjà presque un ami.
Les l cTgTTTTTs Parce que le graphisme est notre premier métier, nous savons de quoi nous partons, et nous vous expliquerons les logiciels qui font de l’Amiga et de l’Archimédes des stations graphiques géniales !!!
13 H ! « g* I s 3 g II § æ « ??
LE S . A . V . H A R D Promis, juré ! Notre service SAV fera le maximum pour que vous soyez dépanné en nos ateliers dans les plus courts délais (en aénéral moins de 6 jours ouvrés).
Cochon qui s’en dédie ! I £ ?flSæZESa de Very Vivid "Interactive Graphics Présentation System" Comme les deux précédents, il supporte tous les formats et l'édition de textes.
L’interface qui se veut rapide est basée sur des"fiches"(FileFolder). Trois fiches principales sont présentées en bas de l’écran du Workbench :
• Chargement (de scènes, images, sons, brosses)
• Scènes (ou stacks)
• Acteurs Pas de menu ni fenêtre.
Toute l'édition se fait à la souris, en passant hiérarchiquement entre les fiches.
InterActor permet la détection de collisions, et est composé d’un langage d'une trentaine de commandes.
Sa structure est modulaire, et des modules comme "AREXX" ."MIDI", "DisqueLaser", "Vidéo”, ou "ANIMBRUSH" sont disponibles pour un montant de 30 dollars environ.
InterActor est fourni avec 2 disquettes et O Joie , O Délectation ... un Dongle !
Heureusement Very Vivid vous propose un service Compilation pour que vos applications soient librement distribuâmes.
C’est un bon système de présentation interactive, un peu déroutant au début.
Son prix : environ 800 Frs Importateur : A suivre Thinker ?
Ware de Poor Person Soft- II permet la création aisée d'applications hypertexte.
Prenez un texte édité sous Excellence !
Ou Prowrite; Thinker vous permettra d’y rajouter certains codes; créant des liens, qui, en cliquant sur des mots clés que vous aurez définis, appelleront un autre texte, un schéma, des programmes ou fichiers du Workbench, ou des applications contrôlées sous AREEX. C'est la réponse simple et efficace à notre problème encyclopédique du dépan.
Son prix : environ 600 Frs Importateur : A suivre ? * * de Microed "Computer Lesson Aulhoring System" Ce n'est pas à proprement parlé un système auteur comme les précédents, son domaine étant plus spécialisé.
C'est un générateur d'applications éducatives, de type QCM, exercice à trous, etc ... D gère peu la souris au niveau de l’application elle-même.
D supporte les formats ILBM et 8SBX.
C'est un générateur efficace et utile dans le milieu éducatif.
Microed a développé pour Amiga une quinzaine de logiciels éducatifs.
Son prix : environ 700 Frs Importateur : A suivre un système "made in France" D a été créé dans sa première version, il y a environ un an par le Docteur Hervé Proudhon de l’Institut d’informatique de Marseille.
C’est un système auteur éducatif. Bien que non terminé actuellement, c’est mon préféré.
Créativa est géré uniquement par la souris. Il n’y a aucune notion de script.
Il présente 2 modes :
• Graphique : "l’objet" est une représentation graphique de type
"brosse".
• Textuel.
Créativa permet l'édition d’associations entre des objets et leurs cibles sur une même planche, ou de liens entre un objet et une autre planche pouvant contenir elle- même des associations.
A chaque action sur un objet ou sur une cible, des commentaires de différents types sont proposés : ILBM, 8SVX , texte.
Dans sa version finale, Creativa pourrait supporter AREXX , les ANIMBRUSH , le Narrator Device (en français?), et CD ROM.
Sur chaque tableau, un score peut être affiché. Ces notions de score peuvent conditionner les associations et les liens.
Créativa a retenu toute notre attention et nous souhaitons, en aidant à sa promotion, en faire un produit réellement accessible.
Nous cherchons actuellement un éditeur international avec l'aide de Commodore France et le soutien de Gail Wellington, Directrice Spécial Projects de Commodore International à qui nous avons pu présenter Créativa au cours de la conférence Européenne des développeurs sur Amiga à Paris en février.. Son prix futur ; environ 500 Frs Date de sortie prévue : mai 1990 CONCLUSION Les utilisateurs du Mac ont su trouver dans HyperCard un réel outil de créativité, ce sont eux qui en ont assuré le succès en s'échangeant les applications (piles) et en créant des revues dédiées à ce type de logiciels.
L’ Amiga est maintenant doté d'outils aussi performants: à vous de ne pas manquer ce virage important et... avis aux importateurs! Les manuels doivent être traduits en français! Ces systèmes, s'ils sont puissants et conviv iaux, n'en demandent pas moins une littérature compréhensible, notamment pour les systèmes possédant un langage, ainsi que pour la compréhension globale de l'architecture des systèmes ou des exemples.
Un importateur qui ne fournit pas ce travail élémentaire, ce qui est un devoir minimum pour ce type d'application, se moque des utilisateurs!
Remercions au passage, les Sociétés MAD et CIS pour leur politesse à l'égard du client final que nous sommes et pour la qualité de leurs traductions.
A suivre... : signifie qu’actuellement ces produits ne sont pas officiellement importés en France comme tant d'autres logiciels de qualité, faute d’importateurs. Le seul moyen pour acquérir ces logiciels est de se fournir sur place!
En attendant un système auteur de Commodore International, système entièrement basé sur un concept visuel, ces différents logiciels fournissent à 1’ Amiga de puissants outils interactifs.
J'espère vous avoir donné l'envie d’en savoir plus, voire même d'acquérir l’un d'entre eux, pour laisser libre cours à vos développements.
Philippe Ducalet Chargé de mission DELTA 7 -AVANTAGE 24 , Rue Marc Seguin 75018 PARIS Tél : 42.02.42.22 Adresses: INOVATRONïCS lnc.,8499 Greenville Avenue, Suite 209 B. DALLAS , TEXAS 75231 , USA, Tél 214-340-4991 VERY VIVID Inc., P.O. Box 127 . Station B, TORONTO, ONTARIO, CANADA tél 416- 537-7222 MICROED Inc., P.O. Box 24750. EDINA . MN 55424 , USA. Tél 612-929-2242 POOR PERSON SOFTWARE, Dept 10, 3721 Stan King Circle, PALO ALTO , CA 94306, USA, tél 415-493-7234 L’Amiga, tout l’Amiga, rien que l’Amiga HARD SCANER A4 200 DPI 4990 SCANER A4 600 DPI 15000 DIGIVIEW 4.0 Fr 1995 PAINTJET COULEUR
15990 DESKJET NB NC NEC SILENT WRITER NC DIGIGOLD- RVB 2540 FLICKER FIXER 4950 MONITEUR VGA 5560 MONITEUR A1084 2500 CARTE 68020 2MEGS 14800 68030 4MEGS 28 MhZ 25900 TABLETTE CRP A4 4600 TABLETTE CRP A3 8000 LES LOGICIELS DPAINT 3 DIGI-PAINT 3 MIXATOR ANIMATE 4D TURBO SILVER INTERCHANGE CGFONTS KARAFONTS CALLIGRAPHER
P. A.O. EXCELLENCE FR CLIP ARTS PRO DRAW PROFESSIONAL PAGE 899
850 4750 4410 1479 NC 2180 610 809 1790 595 2300 4139 HARD
GENLOCK GSTGOLD SP(FILTRE RVB ETY-C) 6190 VpfVIDEO PROCESSEUR)
6990 GST 2000 (COMPOSANTES + PAL + FADER) 17685 EXISTE EN BETA
ET Y-C GST GOLD PRO 7120 GST2500 NC DIGIGOLD PRO 2850 FB10
6035 A2300 2590 MAGNI NC MT 8-PAL SECAM PAL 1980 PANASONIC
MX10 NC LES LOGICIELS V GENERIC MASTER 890 PROVIDEO PLUS 2950
PV PLUS FONTS 1069 FANTAVISION 535 ANIMAGIC 759 DELUXE
VIDEOIII 1090 DELUXE PRODUCTIONS NC THE DIRECTOR PAGE FLIPER
FX TV SHOW LCA DPMI 679 1290 NC NC 899 NC NC TV TEXTPRO ELAN
PERFORMER Une Solution Packlnfo: A2500 + A1084 + DeLuxePaint3
+ Tablette CRP A4 35000Frs TTC Une Solution Pack Video: A500 +
A1084 + A501 + DeLuxePaint3 + GST GOLD SP + DIGIVIEW 4.0
14500Frs TTC le-- I «üj Prix Fous PROMOS AUTOUR DE L’A500® V V
V V' V V V V A590 DISQUE DUR AUTOBOOT 20 MEGAS + 2MEGAS RAM
INSTALLES: 6990 Francs EXTENSION MEMOIRE 512 Ko + HORLOGE pour
A500 890 Francs Tous les samedis de 9h30 à 12h 30 PORTES
OUVERTES A LA MUSIQUE-MIDI DEMO NON-STOP PERFECT SOUND 740,00
AUDIOMASTERII 710,00 AMAS 1190,00 TRACK 24 590,00 ECCE MIDI
619,00 STUDIO 24 1169,00 MASTER SOUND 390,00 BIG BAND 1430,00
Dr T'S (KCS) 1999,00 MUSIC X NC EXTENSION 2MEGAS A2000
4390,00Frs EXTENSION 8MEGAS A2000 9990,00Frs HDFRAME + QUANTUM
80MEGS 9590,00Frs PRIX INSTALLATION ET TEST COMPRIS PROMOTION
EDUCATION NATIONALE PACK EDUCAMIGA ®A2000 + A1084 + KIT PC XT
11990 F Une Solution PackMidi: A500 + A1084 + A501 + Ece Midi
+ Track24 7790Frs TTC c ers LATTICE C 5.0 2439,00 AZTEC C
1790,00 GFA BASIC 3.04 750,00 DEVPAC 2 690,00 AREXX 379,00
DOS-2-OOS 459,00 QUATERBACK 550,00 CLI-MATE 379,00 CENTRE DE
COMPETENCE MAD ECSOFT 18, RUE DU PONT DES MORTS 57000 METZ BON
A RETOURNER A MAD (adresse ci-contre) NON
: ..PRENOM : .
ADRESSE : ..... J Je désire commander l'une des promotions suivantes:
- au prix de- .au prix de.
Pour un total de .Francs que je règle ? Par chèque ci-joint ? Carie bleue N' | | | | | | | | | | | | | | | | | - Date d'expiration : Signature: .Envoi express sous 48 heures pour tous produits en stock.
Page réalisée sur Amiga 2ÛOO(COMMODORE). Propage et le Scaner PRINTTECHNIK.Illustrations non contractuelles.
MAD 42, rue Lamartine 75009 PARIS 48 78 11 65 Métros : CADET NOTRE DAME DE LORETTE ?a A-News Quelques généralités La gamme des logiciels Digigram distribuée par Musilog (Cornus France) comprend 3 titres: Track 24, Big Band et Studio 24, dont les prix conseillés sont respectivement 495F, 1490F et 1690F. Ils se présentent de la même façon, dans une boîte style cassette vidéo, qui contient la disquette, cinq fiches de prise en main permettant le travail sur l’exemple de démonstration, et la documentation, claire, complète, et bien rédigée. Le tout est francisé (programme et
documentation), une bonne chose.
La programmation, l’ergonomie, le look des logiciels sont identiques: en provenance directe de la planète Atari, ils sont assez moches, esthétiquement parlant, avec les couleurs du TOS, les trames etc... De plus, les auteurs ont apparemment adapté le programme sur Amiga sans trop s'embêter à changer les routines graphiques et à utiliser Intuition, ce qui donne un aspect assez inhabituel sur notre machine et des gadgets qui se montrent parfois réticents à se laisser sélectionner (numéros de pistes dans les fonctions d'édition par exemple).
Dans le même style, j’ai la très forte impression que l'on ne retrouve pas le système tel quel à la sortie, le gourou rendant assez souvent une petite visite de courtoisie quelques temps après avoir quitté le logiciel (en particulier Studio 24).
LA PORTEE DE A-NFWS PAR NIP.DI AS F mmmm La gamme Musilog: Track 24 - Studio 24 - Big Band L’Amiga a pris un retard considérable dans le domaine de la musique MIDI par rapport à des ordinateurs comme le Macintosh d'Apple ou l’Atari ST. Le développement de logiciels très puissants et spécifiques à notre machine (comme MusicX) changera beaucoup de choses, mais peut-être pas autant que l’arrivée des 'produits de consommation courante’ des autres machines qui attireraient d'abord les musiciens à l’Amiga. Parmi les premiers imports figure la trilogie Musilog... Cependant, ces programmes sont d'une
prise en main très rapide, d'une approche très simple, et beaucoup plus faciles à appréhender que Music X par exemple. H est dommage qu’il n'en soit pas plus souvent ainsi: les programmes de musique sur Atari ou Mac ont généralement une ergonomie qui laisse loin derrière celle des programmes Amiga. Le système de visualisation de l’ensemble des pistes est bien étudié et là aussi commun aux 3 logiciels. Vous disposez de 24 pistes dont 22 pistes à 8 voies et 2 pistes spéciales, l'une pour la mélodie, l’autre pour les accords en notation anglo-saxone.
Insérer lod hauteur lod. Durée Effacer Lier Enfin, mais vous vous en doutiez, il y a une totale compatibilité entre les 3 logiciels.
Track 24 : pour bien commencer avec un séquenceur Track 24 est l'outil idéal pour se lancer dans le monde de la séquence Midi, très simple à comprendre, il permet donc de travailler sur 24 pistes. Les mesures de 2 2 à 15 8 sont disponibles, le tempo s'échelonne de 48 à 252 noires par minutes et la résolution maximum est le triolet de quintuple croche, la capacité du séquenceur étant quant à elle d'environ 30 000 notes avec 512 Ko et de 150 000 avec 1 Mo. Voilà pour les chiffres.
Il dispose bien sûr de toutes les options de ce type de programme: couper coller de pistes, transpositions, mixage démixage de pistes, édition de la hauteur, de la durée et de la vélocité des notes sur la portée ainsi que des ’program change' et autres gâteries MIDI. Malheureusement, aucun vrai couper coller graphique à même la portée n’est disponible: pour manipuler des mesures entières de données on est obligé d'avoir recours à une page spéciale de 'manipulation de blocs', ce qui est assez fastidieux et n'est pas sans rappeler les séquenceurs hardware, les vrais, les durs. Une édition de
piste entièrement à la souris du style Sonix aurait été la bienvenue. Par contre, aucune édition de blocs sur une voie quelconque d'une piste n’est possible, ce qui s’avère tout de même assez gênant dans certains cas mais on peut s’arranger en travaillant sur des pistes différentes et en les mixant ensuite.
Côté enregistrement, les options classiques sont disponibles: enregistrement depuis le début d'une piste ou à partir de n’importe quel point, immédiatement, après un décompte de deux mesures ou bien encore dès qu'une note est jouée.
Deux quantifications sont utilisables séparément: l'une sur le début des notes, l’autre sur leur durée. Il est possible d'enregistrer sur plusieurs canaux MIDI à la fois. Lors de l’enregistrement sur la piste accord, les noms des accords joués sont automatiquement reconnus (jusqu’à 4 notes simultanées par accord).
Si Track 24 est le séquenceur de base typique, il lui manque tout de même quelques options souvent bien utiles. Par exemple, Track 24 ne permet pas l’impression de votre partition. D sauvegarde dans son propre format, compatible bien sûr avec Studio 24 et Big Band mais oublie malheureusement le MIDIfile format, format standard créé pour la norme MIDI, qui aurait permis un pont vers d’autres séquenceurs (on notera au passage le mode MIDI Dump de Track 24 qui permet la sauvegarde et le chargement des programmations de sons). Le choix de la synchronisation, MIDI ou interne, est restreint,
bien que suffisant de toute façon pour le débutant à qui s'adresse Track 24.
De plus, sur Amiga, une option pour le format SMUS ou l'utilisation des 4 canaux internes aurait été la bienvenue.
Studio 24: Aniouz Rock'n Roll.s24 PLAŸ Synchro Mesure Interne Boucle ZERO PEAK; Studio 24: pour bien continuer avec un séquenceur Studio 24 est le grand frère de Track 24 et dispose d'entrée de jeu de toutes les options de ce dernier, rigoureusement semblables. Par contre, Studio 24 apporte la touche professionnelle qui manquait à son cadet.
L’impression sous forme de partition est désormais possible et il y a pour cela deux possibilités. La première est d’imprimer une partition type dépôt SACEM. Il vous faut avoir la mélodie et les accords la soutenant sur les deux pistes spéciales. Le résultat est dans ce cas une mélodie en clef de sol accompagnée d’une ligne polyphonique d’harmonie en clef de sol calculée par le logiciel et d’une ligne de basse en clef de Fa également calculée par le programme, sans oublier les accords, imprimés au dessus de la mélodie en notation anglo-saxonne. La deuxième possibilité est l’impression
d’une voie d’une piste. L’utilsateur choisira le titre, la clef utilisée (Sol ou Fa), le type d’impression (en continu ou feuille à feuille) et la tonalité. Studio 24 dans son immense générosité calcule d’ailleurs automatiquement la tonalité qui donnera lieu au minimum d’altérations, mais vous pouvez aussi la choisir vous-même.
Un autre apport est la présence d’une nouvelle fonction: Harmonisation. Il s’agit en fait d’un arrangeur sur 3 pistes.
Il suffit de donner à Studio 24 une mélodie et la suite d’accords qui la soutient pour qu’il vous calcule aussitôt 3 autres voies 'piles dans le ton'. Deux algorithmes sont proposés selon que les notes que vous lui fournissez sont 'enfermées' dans un octave (Harmonisation fermée) ou vagabondent joyeusement sur les lignes de la portée et vont se perdre on ne sait où (Harmonisation ouverte).
Une particularité particulièrement intéressante de Studio 24 est de pouvoir jouer le chef d’orchestre entre les diffé rents produits Musilog. En effet, comme il existe des pistes .T24 ou des songs .S24, il y a aussi des modules .X24 à charger comme fonctions dans Sudio 24: prenez le menu 'Fonctions’, en bas se trouve de la place pour 3 'extensions', descendez jusqu’à Ex tension 1, un requester apparaît. Si vous possédez Big Band, chargez le fichier Big Band.X24 et le tour est joué: Big Band apparaît dans le menu, vous pouvez appeler son algorithme de composition comme n'importe qu’elle autre
fonction de Studio 24. Le principe est bien sympathique, dommage que la seule extension disponible soit justement Big Band.
Subsistent deux défauts majeurs de Track 24 mais qui sont plus grave à mon avis pour un programme de cette catégorie: le format MIDIfile, encore et toujours ignoré, et la pauvreté des modes de synchronisation disponibles.
Big Band: pour bien compléter un séquenceur BIG BAND: Mandacou by Night.... s24 BIG BAND VI.e Genre!
Calculer: lœrnM lock ~n ?
Ynk yt ?
»isco i h 1 Slow-Rock ii yri 1 Bal Ud Ï2 Ü 1 Ballade ‘ A Vais « faru o Kttfl mtm S win ,fL m Re ae :*« ¦ Bossa-Nova tTLM Sanba tfitm Blues 4 4 Big Band est un 'logiciel musical d'orchestration et d’aide à la composition MIDI’ dit la documentation. Ils sont trois sur Amiga à faire ce qu'on peut aussi appeler de la composition algorithmique: TuneSmith de Dr T’s (je ne sais pas s’il est commercialisé actuellement), M d’Intelligent Music (lui c'est sûr, il est commercialisé mais il faut le trouver), et donc Big Band de Musilog (que vous devriez en revanche trouver très facilement au hasard de
vos pérégrinations dans les magasins d'informatique).
Loin de moi l'idée de polémiquer sur l'utilité de ce genre de programme pour conclure quelques lignes plus bas que rien ne dépassera jamais la petite touche de génie humain etc... Ce que je peux vous dire tout de même c’est que pour obtenir quelque chose d'intéressant, il vaut mieux utiliser ce logiciel avec discrétion. Le calcul d’orchestration complète à partir seulement d’une ligne mélodique mène à des résultats beaucoup trop typés. Par contre, le calcul d’un riff ou d’un contrechant à un certain endroit est très appréciable.
Voici les types de musiques sur lesquels travaille Big Band: Rock, Funk, Disco, Slow-Rock, Ballade 4 4, Ballade 12 8, Paso, Valse, Tango, Swing, Reggae, Bossa-Nova, Samba et Blues. Le logiciel peut calculer les rythmiques, les riffs, les contrechants, les solos, les grilles d'accords, les mélodies et, pourquoi pas.
Une orchestration complète. Il y a bien sûr différences d'un style de musique à l’autre: par exemple lors d’un calcul de rythmique, pour un rock Big Band calculera une piste de batterie, une piste de basse et une piste d’accompagnement alors que pour une Bossa Nova, il rajoutera à cela une seconde piste de batterie. Autres exemples; le calcul de contrechants ne peut se faire que pour un slow-rock ou une ballade et celui de solos uniquement pour le Rock et le Blues. Une fois le choix du style de musique et de la partie d’orchestration à calculer effectué, une nouvelle page apparaît à l'écran,
pour déterminer la tessiture des contrechants, le mode majeur ou mineur des accords, etc... Il est possible de choisir le nombre de versions différentes à calculer, de façon à obtenir par exemple une palette complète de riffs pour la même mélodie et garder ensuite celui qui convient le mieux.
Une fois Big Band chargé comme 'extension' dans Studio 24 , le package ainsi formé présente tout ce qui est nécessaire pour composer le tube de l’été. Je m’enregistre ma petite mélodie et quelques accords dans Sutudio 24, je fais calculer la rythmique et les contrechants par l’extension Big Band et j'imprime au format dépôt SACEM: le tour est joué. Sympa non?
Un point important, Big Band importe et exporte des fichiers au format Track 24 et Studio 24 mais aussi au format MIDI file. C’est donc pour l’instant sur Amiga la seule possibilité de communication entre la gamme Musilog et le reste du monde.
En bref... Résumons nous, si vous débutez en MIDI, Track 24 est LE séquenceur à adopter car il possède la plupart des fonctionnalités de ce genre de programme pour un prix extrêmement attractif et une prise en main très rapide. En ce qui concerne Studio 24, la lutte est déjà plus âpre: il a de nombreux concurrents, Music X, Master Tracks, etc... bien qu’il soit d'un prix un peu plus abordable. A vous de les comparer et de choisir en fonction des options qui vous seront utiles. Big Band, quant à lui, est pour l’instant le seul logiciel d’orchestration véritablement opérationnel que j'aie pu
tester sur Amiga: si vous avez déjà Studio 24 c’est le complément idéal, sinon... il n’est pas mal non plus, mais je vous conseille de le tester chez votre revendeur favori.
Et l’avenir? Malheureusement, aucun développement sur Amiga n’est à prévoir pour l'instant. Musilog a sorti Proscore sur Atari ST: un logiciel d’impression de partition de qualité professionelle mais il ne sera pas adapté sur Amiga, en tout cas pas dans un avenir proche. Par contre, il serait vraiment très gentil de la part de Musilog de livrer avec Track24 et Studio24 le petit programme de transfert du format .S24 au format MIDIfile (et réciproquement) que j'ai cru voir sur la disquette de Proscore Atari.
Sinon, une prise Midi tout ce qu’il y a de classique est aussi disponible pour la modique somme de 460F.
Voilà pour la gamme Musilog, au suivant! -Nicolas Si» SOURIS, . SSSSjsl E DRO.
AMIGA 500 + PACK CADEAU N° 1 ou 50 DISQUETTES 3" 1 2 3 390 F AMIGA 500 + EXTENSION 512 K 3 790 F cadeau
u. nç VOIRE ACHA1 ï&ent™* l 6,40 f 1 COMMANDEZ
43. 57.48.20 90 F 90 F 90 F 00 F 90 F F 90 F COMMODORE MRS 1230
1.590 F MPS 1500 COUL. 2.300 F r VILLE_ CODE POSTAL I L ATARI
SCOR - AN 4.90 - RC 86 B 2526 AMIGA Ht PC 19, bd Voltaire
75011 Paris SERVICE TECHNIQUE 13, passage du Jeu-de-Boule
75011 PARIS OCCASION MARSEILLE LOISIRS ?
MARSEILLE PC , cours -u VIDÉO PcSdeau 1 DIGIVIEW GOLD GENLOCK GST 30XP
1. 790 F
3. 990 F GENLOCK GST GOLD
5. 290 F HOME VIDÉO KIT
4. 490 F . .inll’vwnt J j MINI GEN
1. 390 F SCANNERS LECTEURS PRINT TECHNICK A4
4. 990 F 3‘ 1 2 Externe 890 F HANDY SCANNER 6’ 1 4 Externe 1 590
F TYPE 10
2. 990 F EXTENSION MÉMOIRE 512 Ko 890 F TABLETTES GRAPHIOUES 512
Ko + Horloge 1.190 F CRPA4
4. 990 F DISQUES DURS CRP A3
7. 990 F A 590 20 Mo 4.990 F + 1 Mo Mémoire 1.190 F SOURIS
MONITEURS CONTRIVER 350 F 1084 Sléréo 2.590 F CORD LESS 890 F
PHILIPS 8832 2.290 F TRACK BALL
N. C. MULTISYNCHRO 4.990 F SON DIVERS INTERFACE MIDI BUS 500 F
MOUSE MASTER 270 F PERFECT SOUND 890 F MINI AMP 3 280 F AMAS
1.190 F MINI AMP 5 870 F LOGICIELS AFTER THE WAR 190 F BOMBER
280 F DRAKKHEN 280 F DRAGONS BREATH 250 F EAGLES RIDER
N. C. F 29
N. C. FINAL COMMAND 240 F FRED 240 F HARRICANA 220 F HOLE IN ONE
290 F HOUND OF SHADOW 230 F LES VOYAGEURS DU TEMPS 290 F
OPERATION THUNDERBOLT 270 F PARIS DAKAR 230 F SPACE ACE 410 F
STUNT CAR RACER 240 F SUPER CARS 180 F TENNIS CUP 230 F THE
LOST DUTCH MAN MINE 240 F TV SPORTS BASKET8ALL 280 F X-OUT 190
F PERIPHERIQUES AMIGA 500 + MONIT. COUL. 1084 + EXTENSION 512
K 6 590 F flîUflS AMIGA 500 + MONIT. COUL. 1084 S + PACK
CADEAU N° 2 ou 100 DISQUETTES 3" 1 2 5 790 F AMIGA 500
- GARANTIE 2 ans
• ESCOMPTE 2 % pour paiement comptant
• CRÉDIT 4 mensualités sans intérêt*
• REPRISE Votre vieil ordinateur repris à 50 % de sa valeur**
• REMISES aux collectivités et comités d’entreprise.
Après acceptation du ilossior ‘ Pour tout achat d une unité centrale de plus de 5000 F avril f C. HiOÜ awiiE s“Sso!spo» LES Lias d’aMIE
43. 57.96.89
43. 57.96.18
43. 38.18.09
43. 57.82.05
43. 38.46.40
(16) 91.42.50.42
(16) 91.47,74.11 AMIGA 2000 I la-Haa AMIGA 2000 + PACK CADEAU N°
3 8 200 F AMIGA 2000 + MONIT. COUL. 1084 + PACK CADEAU N° 3
10 200 F fSjJffll 1 AMIGA 2000 + MONIT. COUL.
+ ÉMULATEUR XT + PACK CADEAU N° 3 11990 F AMIGA 2000 + MONIT, COUL.
+ ÉMULATEUR AT + PACK CADEAU N° 3 15 990 F (Tous nos pris sont TTC. Les promotions ne sont pas cumoloPles) DESIGNATION QUANT PRIX MONTANT FRAIS D'ENVOI* POSlf 30 F TRANSPORIEUR 90 F C.B. 60 F I0TAL ? CHEOUE ? CCP ? CARTE BLEUE ? CARTE CLUB AMIE
L. I.I. I I DATE D'EXPIRATION I I I I I I I I I I I I I I I
LECTEUR INTERNE 3’ 1 2 1.100 F EXTENSION 2 Mo 3.890 F DISQUE
DUR 20 Mo 3.850 F DISOUE DUR 45 Mo 7.690 F CARTE FLICKER FIXEN
4.490 F CARTE PASSERELLE XT 2.490 F CARTE PASSERELLE AT
CITIZEN 120 D SWIFT 24 STAR LC 10 LC 10 COULEUR LC 2410 EPSON
IX 800-400 LQ 500-400 -X VOLTAIRE 75011 PARIS DATE___SIGNATURE
PERIPHERIQUES IMPRIMANTES MON ORDINATEUR .
J I TEL.
5. 490 F DISQUETTES 3” 1 2 DF DD par 100 : 5,50 F lunilé par 50 :
5,90 F l'unité - par 10 ; 6,40 F l'unité BOITES DE RANGEMENT
(avec clés) 50 DISKS 50 F-90 DISKS 90 F - POSSO 139 F A
RETOURNER A : AMIE VPC 11.
ADRESSE Un éditeur de texte bien français.... Poui' nos anis prograHMPUPs qui paniquent avec leurs O, leurs C] et leurs O, AZ va là aussi Être utile. AZ vérifie si le nonbre d'ouvrantes correspond.au nonbre de fernantes, se positionne autonatiquenent sur 1 C a qui il nanque l' 3 et lycée de Versailles! Si vous placez le curseur sur une C ou sur une )l , AZ vous trouve la )1 ou la (T associée ! ENCOF AZ fait encore EN
- AZ est ENTl
- la dociiMenl
- AZ ut i1ise (petite ne*
- insertion
- recherches
- couper, cop
- fonctiQn Un
- inversion
- insertion _
- char çnent
- Iconificati
- Le code ASC__ __ ____ 1 a barre de ncnu fornât v. . Oxim ,
- And nany nore features for the sane prioe "Free"!
L'appel lé dans uent tout de avenir d'AZ Une question à 100 roupies de Mr. E.Y. de Katmandou, Népal:
- Il est GRATUIT, multi- fenêtres, multi-tâches, il a un code
réentrant et partagé et fait ce que vous désirez de A à Z. Koi
Cé Ti?
Bing...Bing...Bing...BingBong "Facile! C'est un éditeur de texte français "freeware" qui répond au doux nom d’AZ et le gentil monsieur qui nous a concocté cette petite merveille s'appelle Jean-Michel Forgeas.
Mais voyons un peu ce que cachent ces deux petites lettres.
AZ est un éditeur de textes parmi tant d'autres, mais certaines de ses qualités en font à mon avis un MUST des éditeurs, et je vais vous expliquer pourquoi.
Tout d’abord vous pouvez admirer une subtile architecture réentrante, miracle de la programmation moderne; en effet, une fois chargé en mémoire toute nouvelle fenêtre utilisera le même segment de code que toutes les autres, même si celles-ci sont actuellement en plein travail car voyez- vous AZ est aussi multi-tâches!
J’entends déjà votre question: Quel intérêt peut avoir un éditeur multitâche?
C’est une bonne question et je vous remercie de me l’avoir posée. Prenons un exemple: ? LARTlCI.r - AZ Je viens d'écrire un très zouli programme en : -C
- Assembleur
- Basic
- Cobol ????
- Fortran
- Pascal
- Modula 2
- Autres: (précisez) (rayez les mentions inutiles (et surtout
cobol) :-) et ce programme le serait encore plus sur le bô
"papiélisting" de mon imprimante. No problem! La souris en main
droite, je vais chercher le menu "Edite" et je choisis "Sélecte
Tout" puis un peu plus bas je choisis "Imprime Sélect." Et le
tour est joué ! D ne me reste plus qu’à travailler dans une
autre fenêtre sur un autre programme génial.
Encore plus fort, le téléphone sonne et Ed: (le vrai, pas l'éditeur de texte d'IBM!) Me demande quels articles contient la disquette que je dois lui envoyer et comme ma mémoire est digne d’un ZX80 il faut regarder. Mais AZ est là, je met la disquette dans mon lecteur, dans une fenêtre AZ je tape : DIR DFO: , je sélectionne la ligne, la souris grimpe au menu "Outils" et lance un "Exécuté Bloc" de derrière les fagots et la directory de ma disquette s’affiche dans ma fenêtre AZ! Comme un miracle n’arrive jamais seul, il ne me reste plus qu'à tout sélectionner et "Envoi Sélection" transmettra le
tout à Ed: via modem! GENIAL, J’EN VEUX UN! (Ed: si vous avez un Minitel vous en avez un) Attendez, c'est pas fini!
Pour nos amis programmeurs qui paniquent avec leurs 0. Leurs [) et leurs (), AZ va là aussi être utile.
AZ vérifie si le nombre d’ouvrantes correspond au nombre de fermantes, se positionne automatiquement sur l’([ a qui il manque 1’)]} et lycée de Versailles! Si vous placez le curseur sur une ([( ou sur une )]}, AZ vous trouve la )]) ou la ([ associée !
îaïoi ENCORE, ENCORE, ENCORE !!
AZ fait encore ENORMEMENT de choses, parmi lesquelles on peut noter :
• AZ est ENTIEREMENT en français logiciel et documentation
• la documentation est KOLOSSALLE (Merci Alain DIDEERJEAN !)
• AZ utilise le SUPER MEGA HYPER GENIAL File Requester
d’Isup.Library (petite merveille de Gauthier Groult dont je
vous reparlerai bientôt)
• insertion de caractères nom imprimables par ex. ASCII 32,
• recherches et remplacements avec sensibilité aux majuscules
désactivable,
• couper, copier et coller (original!),
• fonction UnDo ("Remet Bloc") pour les étourdis (merci
Jean-Michel!),
• inversion majuscule minuscule,
• insertion d’un texte à la position actuelle du curseur,
• chargement de fichier binaire "sans plantage",
• Iconification des fenêtres de travail,
• Le code ASCII du caractère situé sous le curseur est rappcllé
dans la barre de menu (format C : OxNN),
• And many more features for the same price "Free"!
En conclusion, que dire d’autre si ce n’est qu’AZ fait vraiment tout de A à Z et qu’il est réellement devenu l’éditeur de mes rêves. L’avenir d’AZ dépend essentiellement de vous. Si vous pensez qu’AZ est encore incomplet, n’hésitez pas à me le faire savoir et je transmettrai à Jean-Michel qui, si l’idée est intéressante, s'empressera de l’intégrer. Si vous trouvez des bugs faites le savoir et le mal sera conjuré ! Pour finir, un petit secret: "la future version d'AZ aura un port AREXX.” Si vous n'avez pas encore AZ V1.50 vous pouvez l’obtenir GRATUITEMENT soit :
- en envoyant voire adresse, une disquette, el une enveloppe
suffisament affranchie à : Alain DIDIERJEAN, 69 rue Dunois,
75646 Paris cedex 13
• en téléchargeant AZ VI.50 sur SGT FLAM (SysOp François Rouaix)
: 33 (I) 39 55 84 59 (V23 Vidéotex)
- ou en copiant TOUT le "Drawer" AZ sur la disquette d'un copain
! - ou dans les super disquettes de Fred Fish.
(Ed: AZ se trouve aussi sur la disquette de l’émulateur Minitel Flammilel 2, vendu au prix de 450F avec câble Minitel (et 400F sans câble) par Delta7-Advantage, 24 rue Marc Seguin, 75018 Paris)
- TOUTE PERSONNE (apart Delta?
Evidémment) VOUS VENDANT AZ PLUS CHER QUE LE PRIX D’UN DISK SERAIT COUPABLE DE VOL ET DEFINITIVEMENT PRIVEE DE DESSERT !
With Red Jack you Smack... ACTE I Après la Software Distilery (USA) et la Software Brewery (RFA)... Ladies 'n Gentlemen here is... THE SOFTWARE WINERY !
Comme les trois mousquetaires, la "Winery" se compose de quatre Amigaphi- les de haut vol. Les quatres premiers articles seront donc consacrés à ces Zorros du langage C, puis suivront d'autres articles sur d'autres apôtres de la programmation.
Si vous vous sentez l'âme d'un apôtre n'hésitez pas à prendre contact avec moi, un petit coup de pouce ne peut pas faire de mal.
Scene 1 La scène se passe dans la banlieue nord de Paris. La pièce est baignée par la lumière Françaises, français, suisses, Suissesses, belges, belges, luxembourgeois, luxembourgeoises et aussi les autres et les autresses (de l’air!), cette série d'articles s'adresse à vous. Ce fut par une nuit d’hiver triste et humide typique de la conurb parisienne, que je fis sa rencontre sur la matrice. Je m’étais câblé sur ma Maas-Néotek dernier cri, sans but précis, lorsqu’une brusque distortion du cyberspace faillit me provoquer un trait plat. Je m’étais laissé piéger par une IA., certainement un gros
coup! Le message fut clair: "Toi qui rêve d’un monde meilleur où tous les amis gars du monde se tiendraient par la RS232 pour communier en une débauche électrique de bits et d’octets, ne reste pas sans rien faire, agis pour ta communauté. Dévoile à mes fidèles de langue française ceux qui me servent avec dévotion, tous ces développeurs qui oeuvrent pour ma gloire universelle. Si tu ne fais rien, la source serA TARIe!"
Il me fallait donc agir et celà très rapidement Ainsi n’acquit DO YOU SPEAK FRENCH ?
Pâle que dispense deux Amigas. Le ventilateur du 2000 émet un doux ronronnement.
Une cigarette se consume dans un cendrier à moitié plein. Près du cendrier, un verre.
Vide. Le verre s’emplit d'un breuvage ambré originaire d’un pays où les loch naissent (Eliot aussi)!
Voilà pour le décor, maintenant les acteurs! Face à votre serviteur, Jean- Michel Forgeas se prépare à subir l’assaut verbal qui va suivre... Silence on tourne !
A-News : Comment as-tu connu l'Amiga?
Jean-Michel Forgeas : Tout d'abord il y a eu cet article de SVM un an avant que l'Amiga n’arrive en France, puis une démo dans une boutique parisienne qui m’a fait comprendre que c’était LA machine qu’il me fallait. L’Amiga coûtait 19.000 Frs à l’époque et un ordinateur comme ça, à ce prix là c’était vraiment donné. J’ai craqué!
A-News : Avant l'Amiga as tu eu d'autres machines?
J-M.F : Oui, plein! J'ai eu un Sinclair QL, avant j’avais un DAI, encore avant un ZX81 un Sharp pci211 et une TI57.
A-News : Qu'est ce qui t'as donné envie de programmer sur Amiga?
J-M.F : Après un mois de programmes en basic, comme j'avais envie d'apprendre le C et que j'avais enfin une machine qui me le permetait, je m'y suis mis sérieusement.
Je me suis rapidement apperçu que programmer cette machine c’était vraiment génial alors voilà... A-News : Quel fût le premier programme important que tu ai développé?
J-M.F : C’était le serveur FLAM que j’ai fait conjointement avec Alexander Livshits.
A-News : Ce qui t'a le plus tenu à coeur?
J-M.F : D'abord le passage du serveur FLAM d’une configuration monovoie vers le multivoie et ensuite vient AZ.
A-News : Pourrais-tu nous faire une rapide présentation d'AZ?
J-M.F : J’ai commencé en Juin 88 car les quelques éditeurs qui éxistaient soit dans le domaine publique, soit à la vente ne répondaient pas vraiment à mes besoins alors j'ai décidé de faire un éditeur qui ferait tout ce que je voudrais de A juqu'à Z! De là est venu AZ et au bout d’un mois et demi j’ai commencé à pouvoir éditer les sources d’AZ avec AZ lui même. Ca ma permis de m'amuser avec Intuition, la souris, Exec, Nouvelle série: DO YOU SPEAK FRENCH?
Toutes les choses qui font l’attrait de l’Amiga. L’une des notions fondamentales que j’ai utilisées tout au long de l’évolution d'AZ est le bloc. En effet la majeure partie des fonctions sont basées sur ce concept (Cf article AZ). Nombreuses options viennent de demandes des utilisateurs ou de nouveaux besoins qui me viennent lorsque je ne peux pas faire quelque chose. Une des dernières améliorations a été l’utilisation de Isup.Library de Gauthier Groult, qui gère entre autre le File Requestcr d’AZ. Un point important est aussi le fait que la documentation d’AZ soit maintenant et son
auteur... =4 =» =* rédigée entièrement par Alain Didierjcan que ce soit pour la version anglaise ou française.
A-News : Comment expliques-tu ton refus de voir Az sur des serveurs en 3615?
J-M.F : Tout simplement car en 3615, 3616 ou 3617, le serveur gagne de l’argent sur la communication, et il est absolument anormal que quelqu'un d’autre que moi gagne de l'argent avec mon travail si moi je n’y gagne rien.
A-News : Donc AZ en 3614 ou numéros PTT uniquement !
J-M.F : Tout à fait, je tiens particulièrement à trois choses : Qu’AZ reste absolument gratuit, qu’il soit toujours distribué dans son intégralité, c’est à dire avec tous les fichiers qui le compose et que les gens me donnent leur avis.
A-News : Des projets d'avenir?
J-M.F : Continuer à travailler sur Amiga, d’abord pour manger car j'ai abandonné mon emploi il y a un an pour me consacrer à l'Amiga. J’ai réalisé quelques logiciels intéressants comme un logiciel de transmission de données par voie Hertziennes que j’ai fait avec Alex (Livshits) et en ce moment je prépare un jeu 3D, mais CHUT!
A-News : Tes souhaits pour l'avenir?
J-M.F : Tout d’abord que les entreprises se sentent enfin concernée par l'Amiga qui est la machine la plus performante du marché dans sa gamme de prix. Et si il manque des outils, en les faisant développer (beaucoup en ont les moyens) elles participeraient à l’avance technologique. J'aimerais que l’Amiga continue à se maintenir au Ce Virus ne se dévoilera pas (rien à voir avec le voile islamique) d'une manière visuelle (rien à voir avec l'ABRA le seul virus en mode HAM?). Le seul moyen de le repérer serait de s’étonner d’une READ WRITE error qui peut survenir sans aucune raison logique.
L’Amiga n’échappe pas au fanatisme religieux: Claas Abraham Virus Je vais vous en expliquer la cause. Je tiens d'abord à signaler que ce Virus fonctionne parfaitement avec la ROM VI.2, la VI .3 et fonctionnera sans doute également sous une future ROM VI .4.. Ce n'est pas le cas de tout les Virus dont certains éffectuent des appels en ROM pour une version spécifique (IRQ TEAM, GX.TEAM, DASA, etc...) Les points communs de T Abraham" avec le "Lamer Exterminator" (pour les trois premières versions) sont troublants.
Suite de la page 23 premier rang de la micro informatique et que le futur système intègre certaines des fonctionalités de l'Isup.Library en particulier le file requester. J’aimerais bien que l'Amiga réponde a tout ça en continuant de nous faire rêver par ses innovations.
Et voilà ainsi se termine une agréable soirée dans le nord de Paris avec des passionnés d'Amiga qui y croient très fort et qui j'espère continueront à faire de belles choses sur celle que nous aimons tous, notre Amiga chérie.
Red Jack | Photo de Jean-Michel | , Forgeas à découper et à j I ranger avec votre | photo du Yeti Le codage esl réalisé d'une manière identique. La clé de codage provient de la position du faisceau d' électrons balayant votre écran cathodique (move.b SdffO- 06,(Clé)). De ce fait un nombre est généré au hasard et servira de clé de codage à chaque reproduction du virus. L'aspect de ce dernier change donc à chaque nouvelle génération.
Si un Virus Killer ne lient pas compte du codage, il n’y a pas moyen de repérer une nouvelle génération. De plus un repérage visuel (Ascii Dump) devient pratiquement impossible. Sauver le BootBlock pour le sauvegarder dans une librairie ne sert à rien, car il y aura dans ce cas autant de versions différentes du Virus que de mutants... C’est parce que le message signalant leur identité nuisible est codé que des noms étranges sont attribués à certains microbes. On appelle "DASA" le "Mighty byte warrior", "DASA" étant le seul mot lisible par un débutant qui tente de visualiser le BootBlock en
Ascii.
Pour une raison inconnue d’autres nomment l’Abraham le MCA Virus.
L’autre point commun avec le "Lamer Exterminator" est que comme ce dernier l’Abraham formatera une piste de votre disquette. Cette piste est la 40ème et le formatage est déclenché par un compteur de reproduction. Le compteur dépassant $ f est remis à zéro et sera le signal de l'écriture sur cette 40èmc piste qui n’est rien d’autre que le block contenant le directory racine (root).
Diskdoctor pourra recalculer les CheckSums (sommes de CTRL) et reconstruire le directory mais un fichier occupant un ou plusieurs secteurs de la piste 40 risque bien de ne pas s'en remettre. En d’autres mots, il sera perdu!
Encore heureux que Diskdoctor puisse reconstruire le directory facilement. Sur d’autres bécanes comme le PC il aurait fallu jouer avec les Disk moniteurs. L'Amiga avec son système plus lent conserve quelques avantages... c'était l'occasion d'en mettre un en relief.
Ce qui différencie l'Abraham des autres Virus de sa génération c’est l’utilisation d’un serveur d’interruption pour à intervalles régulier (à chaque interruption) réinitialiser les vecteurs stratégiques qui permeuent de le maintenir en vie lors d'un reset- Cela signifie que si l’on ne tient pas compte de cette interruption il est impossible de se débarrasser du Virus! Certains virus protec- tors restent donc impuissants face à ce genre de protection. En effet ils peuvent détecter que des vecteurs comme CoolCap- turej)olo,...sont déviés et croient qu’il suffit de remettre les offsets d'appels
de la ROM pour éliminer le microbe. Erreur! L’interruption est toujours "virussée" et dans la micro-seconde qui suit elle remeitera les vecteurs en place. Vraiment une microseconde? Non car il ne s'agit pas d’une interruption régulière comme l’interruption IRQ cadencée à une fréquence fixe. Cette classe d’interruption est de Niveau Deux. D s’agit de la classe d’interruptions du premier
C. I.A. qui dirige aussi la gérance des unités de disqueues.
Une démonstration : c’est ultra simple.
Main: move.l aO.-(sp) move.l $ 68,01dlnterrupt lea NewInterrupt(pc),aO ;On dévie move.l a0,$ 68 Wait: btst 10,$ df!Dl6 ;Souris Droite?
Bne.s Wait ;Non on Wait move.l 01dInterrupt,S68 ;On replace move.l (sp)+,a0 rts Ncwlnterrupt: behg 1 .SbfeOOl ;LED ON OFF - retirez une disquette d'un drive!
CodeJMP: dc.w S4ef9 Oldlntcrrupt: dc.l 0 Si "Newlnterrupt" modifie les registres (ce qui n’est pas le cas ici) vous ne devez pas oublier de sauver les registres sur la pile afin de récupérer les valeurs en fin de routine (comme le virus). Conclusion: L'interruption ne se manifeste que lors d'un "access" au disque... Le danger est comme je l’ai expliqué de ne pas en tenir compte (si l’on se veut Virus Protector) dans le Boot; car une fois que la main est rendue à la routine ROM cette dernière va générer une interrupt de niveau deux et donc l'Abraham ressuscitera (sans jeu de mots) sans y
avoir été invité!
Ne soyez pas timides! Envoyez moi vos dernières découvertes microbiennes. Merci à S.Vast et P.Cretal pour m'avoir procuré un échantillon du Claas Abraham.
Xavier Leclercq Vieux Chemin d’AthN’12 7502 Warchin Belgium "Cash & Carry Micro" 37, rue des Mathurins 75008 PARIS (?©mmmmauindSes TéUéipDflomqiunss (1)40 16 04 02 SI VOUS NE TROUVEZ PAS CI-DESSOUS TELEPHONEZ Tous nos produits sont compatibles A500 et A2000 Les Périphériques de L’amiga 500 10021 Moniteur couleur HR 2390 10008 Disque 20 mo + 2 nio ram 6790 10012 Disque dur 20 MECS 4890 10007 Prise Péritel 150 RAM POUR A590 (UNIQUEMENT Par Kit de 512K 615 FRS ttc code R590 EXTENSION 512K POUR AMIGA 500 AVEC HORLOGE OPTEZ POUR LA QUALITE 790 FRS Note AMIGA 500 AMIGA2000 A590 A2058 Sont des
marques déposées de Commodore Inc. Périphériques et accessoires (500 2000) 10005 Lecteur 3 1 2 extra plat 910 10006 Lecteur Standart 990 10072 Lecteur 5" 1 4 1435 10030 SCANNER A4 N&B 4590 10009 Imprimante 80 col 100 eps 1300 10010 Imprimante 80 col 120 eps 1480 10011 Imprimante couleur 9 aig. 1990 10031 Joystick INFRA ROUGE 395 10013 Jovstick QS 70 10014 DISQUETTESMarque les 10 110 10015 DISQUETTES Marque les 50 500 10016 ECE MIDI 505 10016 Tapis Souris 50 10032 Carte Accélératrice + 2 Meg 12490 10036 Support écran orientable 215 10037 Bte Disquettes + clef (40 3.5) 69 10020 Boite Posso pour
150 3.5 129 20005 UTILITAIRES DIGIVIEW GOLD NC 20006 DfjLUXE PAINT III 790 20007
B. A.D. 315 20008 ANIMAGIC 700 20009 PROFESSION AI. DRAW 1300
20009 PHOTON PAINT 2 890 20010
31) DEMON 700 20011 GFA BASIC 650 20012 CLIMATE 250 20012 PROJECT
D NC 20013 KINDSWORDS 2 560 20034 DIGIPAINT 3 790 20015
A. V1AX (avec 128 k de rom) NC 20016 Pixmate 1.1 415 20017
Fantavision 390 20018 THE DIRECTOR 485 20019 SCU1.PT 3D XI.
1210 20020 SCULPT ANI 4D JUNIOR 995 NOUVEAUTES DU MOIS NOUVEAU POUR A500 A2000 A1000 MAOTEE §OüM3) DIGITALISEUR DE SON Les tests faits sur le hard et le soft de ce digitaliseur donnent des résultas dignes des grands du marché.
350. 00 Frs MSIOII ENFIN!!!
EXCELLENCE FRANÇAIS Le meilleur traitement de texte sur AMIGA.
Logiciel et Doc en Français (i * 1790 FRS EX1010 OGGG GONFLEZ VOTRE A2000 EXTENSION MEMOIRE 2 MEGAS 4390 FRS 4 MEGAS 6210 FRS 6 MEGAS 7210 FRS 8 MEGAS 9990 FRS PC XT OU AT POUR VOTRE A2000 Comprenant: Carte PC et Lecteur 5 1 4 DOS 3.30 GWBASIC KIT PC XT AVEC 512K 2500 FRS KIT AT AVEC 1 MEGA 5500 FRS NOUVEAUTES JEUX NOUS CONSULTER DU NOUVEAU TOUS LES JOURS DISQUETTES 3" 1 2 Double Face 135TPI AVEC ETIQUETTES PAR 50 310 Frs US» PAR 100 560 FRS BD011 SUPER SOURIS ENFIN UNE SOLIDE!!!
AVEC TAPIS ET SUPPORT SOURIS 309 TTC VENTE DE MICROS PC Compatibles et autres NOUS CONSULTER NOUVEAU DISQUE DUR POUR A2000 40 MEGAS 29 MS 7190 FRS TTC 105 MEGAS 25 MS 9990 FRS TTC 200 MEGAS 15 MS 17000 FRS TTC No,s disques sont montés en File card et livrés pret Çe gloiJformat. Etc..) RAM POUR A2058 (80ns 100ns) OU EXTENSION MICROBOTICS 1290Frs ttc le MEGA codec2000 TOUS NOS PRODUITS SONT GARANTIS ET DE MARQUES CONNUES NOUS NE CRIONS PAS QUE NOUS SOMMES LES MEILLEURS ( ou autres) MAIS Notre SAV retourne un Micro en moins de 8 jours (Hors Port) COMMENT COMMANDER PAR COURR1F.R : Passez votre
commande avec code et détail, ajoutez. 35 Frs de participation aux frais cl joignez votre adresse, téléphone et règlement. Chèque, Visa ou CR. Pour un règlement par Visa ou CB indiquez le N’ complet, le nom sur la carte et la date d'expiration.
PAR TELEPHONE: AU 40 16 04 02 CB VISA OU CR BIENVENUS. TOUS CREDITS NOUS CONSULTER.
Cette annonce n'est valable que pour Is mois de sa parution et remplace les précédentes. ( Mars 931 Cédric découvre Une curiosité: Le Langage DRACO Disons-le tout net: l’étude du langage Draco a balayé chez moi toutes les idées, pourtant bien ancrées, relatives au C et à sa supériorité sur tous les autres langages en matière d'efficacité. Draco le bat sur presque tous les points. Le compilateur Draco est rapide, produit des exécutables petits, un code très bon et qui plus est, est Shareware, donc accessible à tous. Quatre bonnes raisons pour passer ce langage à la loupe.
Draco a été inventé en 1983 par un Canadien, Chris Gray.
Celui-ci, constatant chez Pascal et C un certain nombre de lacunes, décida de ne garder que les meilleurs aspects de chacun d'eux en y ajoutant un brin d'Algol 68. Le compilateur, jusqu'à l’année dernière, n’existait que sous CP M. 11 est désormais implémenté sur notre Amiga, et d'une manière remarquable comme je vais tâcher de vous en convaincre.
Commençons par résumer les reproches faits par Chris Gray à C et Pascal: Pascal:
- Pas de compilation séparée ni conditionnelle
- Manipulation de pointeurs et de chaînes peu souples
- Pas de manipulation de bits, ni de variables signées non
signées
- Limitations sur les fonctions et les types de leurs arguments
£i
- Trop de )!
- Syntaxe de déclaration horrible
- Peut devenir très illisible
- Peu ou pas de vérification de types
- Editeurs de liens stupides ajoutant du code quon n’a pas écrit
- Pas d'E S intégrées, ce qui produit de gros codes, même pour
des programmes courts Tous ces problèmes ont été résolus en
Draco.
La syntaxe de Draco
* Déclarations Celles-ci se font de manière inverse par rapport
aux langages usuels. Elles commencent par une dimension
éventuelle, suivie par le type et enfin la variable: uint
MAX_LENGTH = 1000; *c’est une constante* char BEL = ’(7)’;
‘char AUTHOR = "Chris Gray"; [100] int a; * Un tableau de 100
entiers * D est également possible de se définir des types, de
la même façon qu'en Pascal. Signalons parmi les types
prédéfinis la présence des énumérés, des pointeurs (leur
sémantique est identique à celle de Pascal, mais c’est le
symbole de C ’*’ qui est utilisé), des structures et unions,
des procédures et enfin des opérateurs (celui- ci est une
particularité du langage Draco).
* Procédures Une procédure est encadrée par les deux mots-clés
’proc' et ’corp'. Elle peut retourner une valeur d'un certain
type. Les instructions à l'intérieur y sont séparées par un
Le retour de résultat se fait simplement en donnant
l'expression avant la fm de la procédure, non suivie d'un ’;’
(la présence d’un ’;’ indique que l’unité précédente est une
instruction, et non une expression) proc max(int a,b) int: if a
b then a else b fi; corp; Cette méthode permet de simuler
l’expression conditionnelie avec ’?' Et de C. D'autre part, les
arguments peuvent être des tableaux dont la taille n'est pas
connue, celle-ci pouvant être récupérée à l’intérieur de la
procédure par la fonction dim. Une taille inconnue se signale
par l'utilisation de ’*’ entre les crochets.
11 semblerait cependant y avoir un problème à ce niveau dans le compilateur.
* Instructions Celles-ci sont séparées par un ’;’ (qui est, je le
rappelle, un séparateur et pas un terminateur). Draco respecte
les conventions chères à Pascal et C dans ce domaine. En vrac,
on trouvera
• des affectations (utilisation de :=)
• des appels de procédures (vérification du type et du nombre
d'arguments). Comme en C, les paren.'hèses doivent être
présentes, même si la procédure appelée n'a pas de paramètres
• des instructions conditionnelles if a then b elif c then d else
g fi;
• le while de draco se rapproche davantage du for de C que de son
homologue Pascal. Il permet en effet d’inclure des instruc
tions avant l’expression à lester.
While c := getchar(); a := val(c); a -= 10 do od Ceci permet une plus grande souplesse mais ne remplace pas le repeat-until, étonnamment absent de Draco.
Les boucles for permettent juste de préciser le pas et acceptent comme index des variables numériques (signée ou non), une valeur d'énumération ou un pointeur for ch from ’a’ by 2 upto ’z’ do od Le compilateur apporte un soin particulier pour la production de code des boucles for, qui sont toujours très présentes dans les programmes. Je vais y revenir plus bas.
Instructions d’aiguillages: case case ch incase ’a’: writeln ("C’est un a"); incase ’b’.. ’z’: writeln ("C’est autre chose"); default: erreurO esac Pas grand-chose à ajouter sur case, si ce n’est que le compilateur produira du code différent en fonction du nombre et des intervalles des alternatives.
• les Entrées Sorties sont incluses dans le langage, et utilisent
notamment write et writeln, fidèles compagnons des program
meurs Pascal. Elles autorisent également une sortie formatée,
et leur utilisation peut s’étendre à la gestion des fichiers,
et plus généralement à des ’channels’, qui sont une autre
particularité de Draco par rapport aux autres langages.
• les instructions new et free peuvent être utilisées, ou
remplacées par Malloc et Mfree, qui font partie d’une
bibliothèque à part.
• la coercition ('coercion' ou ’to force' en anglais) est
également disponible, en la présence de prétend. Elle permet
d'effectuer une conversion de type sur un résultat. Elle ne
sera considérée comme instruction que dans le cas où cette
coercition produit comme résultat un void (dans le cas
contraire, un résultat est rendu et il s'agit d’une expression)
prétend (Write(Output(), "Test", 4), void); c := prétend
(max(a,b), uint); Le premier prétend est une instruction alors
que le deuxième, en tant qu’expression, ne peut être utilisé
tel quel.
• l’instruction error permet de d’afficher un message d'erreur
lors de la compilation. C’est un autre aspect du compilateur
qui met cette instruction en valeur. En effet, toute valeur
constante est calculée lors de la compilation, et si un if agit
sur une expression booléenne qui est connue dès la compilation
et se révèle comme fausse, le code du then n’est pas produit.
Ceci permet de faire de la compilation conditionnelle if DEBUG
then writeln("a= ”,a) fi; Si DEBUG est déclaré comme constante
et initialisé à false, le code du writeln ne sera jamais
produit. Ces deux aspects sont présents pour simplifier les
problèmes éventuels de portabilité et, plus généralement, afin
de s’assurer de la cohérence d’un code.
Aspects spécifiques Deux constructions ont été ajoutées dans le langage afin de permettre une programmation plus spécifique à l’Amiga. La première est l’instruction code qui permet, lors de la compilation, d'insérer un code machine spécifié dans les arguments. Par exemple, sachant que le code du RTS en 68000 est 0x4e75, on le produirait avec code (0x4e750000). La deuxième est le @ qui permet d’imposer une adresse absolue à un pointeur ou à une procédure. L’avantage est double: d'abord de pouvoir faire coexister deux variables au même emplacement mémoire (exercice très dangereux) et d’autre
part de pouvoir déclarer des procédures à des endroits absolus en mémoire, ce qui permet d’appeler des routines systèmes en Draco.
‘char p @ q; proc() void reset @ OxfSOOOO; reset(); Utilisation sous AmigaDos Le compilateur est réparti en deux disquettes, l’une contenant toutes les docs et quelques sources, l’autre les includes et les binaires (avec un éditeur de source et deux jeux écrits en Draco dont l’un. Empire, fait beaucoup parler de lui). Les sources Draco se terminent par .d, les includes par .g et les objets par .r (drôle d’idée, probablement héritée de l'implémentation CP M). Le compilateur s’appelle draco et l’éditeur de liens utilisé est le classique blink. D existe plusieurs bibliothèques (les .lib) et
trois modules de démarrages (équivalents aux c.o de C): l'un dédié aux réels (drstartfir), l’autre au démarrage standard (drstarLr) et le dernier aux programmes sans start-up (drstartO.r). Ce dernier ne consiste qu'en deux instructions: la sauvegarde des paramètres de la ligne de commande, puis la main vous est rendue. Ceci permet une constatation immédiate: il est très possible de produire des programmes très petits!
Proc mainO void: register int i; for i from 1 upto 10000 do od; corp; Ce programme produit un exécutable de 108 octets!!!
Autrement dit, il est possible virtuellement d'écrire de l’assembleur dans un langage structuré. Et vous n’êtes pas au bout de vos surprises: le code produit est optimal! Autrement dit, je n'aurais pas (ou presque) fait plus court si je l’avais écrit à la main. En comparaison, le code produit par le Lattice est beaucoup plus lourd. Sans compter les innombrables modules qu’il ajoute sans vous prévenir. Du point de vue vitesse de compilation, sur tous les programmes où j'ai fait la comparaison, draco allait toujours plus vite que le (v5.04. Je serais curieux de connaître le résultat de la
comparaison avec l'Aztcc. Quelqu’un a-t-il déjà fait les tests?).
Sans toutefois généraliser ces comparaisons (faites sur des programmes courts), il est indéniable que les deux compilateurs sont sur un pied d’égalité.
Bien évidemment, draco est fait pour pouvoir entièrement utiliser l’Amiga. Rien de plus facile que d’appeler les fonctions des bibliothèques comme la dos.library (ce qui aura pour effet de diminuer encore la taille des exécutables qui font des E S), graphics.library, etc... Toutefois, la technique utilisée pour ouvrir ces bibliothèques diffère de celles utilisées jusqu’à présent 11 suffit d’appeler des fonctions spécifiques (par exemple OpenDosLibrary(version)) et de tester si le résultat est non nul.
Ceci ne restreint en rien l’utilisation qu’on peut en faire par la suite, les prototypes des fonctions étant déclarés dans les includes correspondants.
Pour finir, un include spécial util.g contient les prototypes de fonctions utiles pour analyser les arguments de la ligne de commande, gérer les fichiers, faire des manipulations sur les chaînes, sur les recopies de mémoire, etc... Je passe sous silence de nombreux autres aspects intéressants de Draco (notamment le type opérateur et l'utilisation des ’channels’, qui généralisent la notion d'E S en les rattachant indifféremment à des fichiers ou encore des chaînes de caractères). Il est malheureusement impossible de décrire le langage dans son ensemble.
Chris Gray reconnaît fort honnêtement que la version actuelle du compilateur (1.2) présente encore certaines lacunes, qu'il énumère dans sa documentation. Une nouvelle version est en cours de test et devrait voir le jour d'ici trois ou quatre mois. Le compilateur sur Amiga est malgré tout un petit bijou et commence à être beaucoup utilisé dans le domaine public. Il pourrait fort bien devenir dans les mois à venir un concurrent très sérieux pour le C car il surpasse les compilateurs existants dans bien des domaines.
Cédric Beust Le compilateur Draco est Shareware, et peut être trouvé sur les Fish 77 (documentations) et 201 (compilateur, vl.2, update de la Fish 76 qui était la version précédente).
Le câble audio acheté en blister bon marché est à proscrire formellement. Le blindage est important. D existe des câbles au mètre avec des repères pour le + et le -.
En général on met en rouge le canal gauche et en blanc le canal droit. Un conseil: mettre un même numéro ou une lettre au bout de chaque extrémité d'un câble, cela aide à se repérer.
Les câbles vidéo Jérôme Morin Vidéo-Amateur Les Câbles A l'attention des lecteurs d'A-News j'ai mis sur le papier des réflexions ou des conseils qui pourraient leur servir.
D'abord: Les câbles. Que de pannes seraient évitées, que de temps perdu serait mieux utilisé à "peaufiner" une digitalisation. Le câble est mal traité, mal aimé ....et pourtant c'est grâce à lui si les communications se réalisent.
Dans un prochain numéro : Conseils pratiques pour la vidéo avec l'Amiga Après encore: Des idées pour faire un montage, pour faire des digitalisations.. etc. Je ne peux pas passer sous silence la "câblerie" dont le bureau de l’Amigaphile est agrémenté. Le 2000 offre déjà une belle pelotte. Mais le 500 offre des images de câblerie remarquable!
Pour que l'Amiga, ou la vidéo soit agréable il faut être bien installé. Trop de travaux sont refaits pour un câble mal branché. Et de plus il manque toujours un câble!
Le câble : en résumé car il faudrait une revue complète sur ce chapitre.
Vous avez besoin dans le cas de figure qui correspond à une installation d’un Amiga 2000, imprimante, digitaliseur vidéo (Digiview), digitaliseur son, 2 magnétoscopes, un camcscope, une table de montage, une table de mixage, une chaîne HiFi.
Des câbles audio: Blindés, les plus courts possibles.
Des câbles vidéo: Blindés et différents des câbles audio.
Rallonge du câble de la souris.
Câble RS232C. Imprimante Câble Centronics. Digiview, Perfecl Sound par exemple Câble péritel, complet, (pins to pins) Magnétoscopes Câble Remote. Camcscope Câble électrique. Alimentation.
En règle générale un câble branché et débranché trop souvent donne rapidement des signes de malaise. Des interférences peuvent se produire et l'Amiga est souvent maudit à cause des "sautes” d’écran par exemple. Les câbles sont souvent les vrais fautifs. Les câbles enroulés sur eux-même provoquent des interférences.
Les câbles audio de préjerence Ctncn.
Tous les câbles audio d'une installation peuvent être connectés en permanence pour l'IN et l'OUT des appareils. Avoir une table de mixage à demeure est une solution agréable. J'ai pour ma part un système classique avec 2 entrées vidéo, une entrée CD, une entrée magnétophone, une entrée micro.
Un conseil si vous avez l’intention d'en acheter une : prendre l'option "tack over" pour abaisser les sons quand vous passez en micro. Le fondu est plus agréable, et vous n’avez pas de hauts et bas sonores déplaisants. Et aussi détail important : cela se fait avec une touche au lieu de deux curseurs. Dans un montage vidéo chaque geste compte !!!!
De préférence B.N.C. (un raccord Cinch existe) Le câble vidéo doit être encore plus sérieusement installé que le câble audio. A éviter à tout prix: le câble laissé en pelote.
A"* Le câble doit être déplié sur une longueur maximum. Le mieux est de faire ses câbles soi-même, aux bonnes dimensions.
Le câble coaxial est une solution efficace, les fiches B.N.C doivent être serties ou soudées. Le vissage est à déconseiller.
Certains magnétoscopes n’aiment pas que la fiche Vidéo IN et vidéo OUT soient branchées en même temps. Un inverseur est la solution stable.
Comme pour les câbles audio, les câbles vidéo seront repérés aux extrémités.
Le câble-rallonge pour la souris (l'Amiga est peut-être éloigné) J’ai fait cette rallonge avec un fil blindé.
J’ai trouvé ce fil chez un constructeur d’ordinateur. Il faut faire tout simplement un pins à pins avec des prises à 9 broches, (mâle femelle) Ces prises sont en vente chez les marchands de micro-ordinateurs. Le fil en nappe est à déconseiller, (schéma dans le livre A2000 commodore, spécifications techniques A-10) A-News Les câbles RS232C (série) Ils servent pour les imprimantes par exemple. Ces câbles normalisés, le sont avec le mot "RS232C". Cela veut sûrement dire qu’il y a 232 manières d’effectuer la connexion! Si votre imprimante ne marche pas il y a 99 % de chance que ce soit le câble.
Surtout pas d’improvisation: utiliser le câble fourni avec l’imprimante.
EXIGEZ-LE, à moins que vous soyez un expert du fer à souder et un devin sur les intentions du constructeur. (Schéma du câble série dans le livre A2000 Commodore, spécifications techniques A-7) D vaut mieux connecter une imprimante en RS232C (ou série) qu’en CENTRONICS ou parrallèlle. Les câbles peuvent être plus longs et il vaut mieux réserver les sorties parrallèlles aux digitalisations.
Si l’on a besoin de plusieurs sorties RS232C, il existe maintenant des cartes avec plusieurs sotties, ou bien des boitiers- switches.
A proscrire: brancher et débrancher sans cesse ces câbles. Ayez pitié du connecteur, surtout que bien souvent son accès est malaisé, et qu'il est 2 heures du matin et que l’on a les doigts plein de confitures!!!!!
Le câble CENTRONICS ou parallèle (schéma Commodore A2000 A-8) C 3 6 F Si on peut se hasarder à faire un câble RS232, le câble Centronics est une affaire de spécialiste. Il doit être livré avec les périphériques. Perfect Sound ou Digiview nécessite un câble de qualité. Si vous avez les deux, un data-switch est nécessaire. A propos de ces boîtiers data-switches il en existe à tous les prix sur le marché. Et il n’y a que rarement une concordance entre le prix et la qualité. Pour ma part je n’achète pas de tels accessoires par correspondance.
En règle générale un câble Centronics digne de ce nom est très bien blindé, court, un peu rigide et gros. Il faudra en tenir compte pour l'implantation de la périphérie.
Les câbles PERITEL Un vrai festival! Et au nom de la "prise PERITEL" que de solutions ont été "bricolées".
Attention: Il y a des câbles "PERITEL" et des prises "PERITEL" il y a aussi la connexion entre la prise et le câble. Ce n'est pas pareequ’un câble possède les prises que les connexions sont faites à l’intérieur. Certains câbles n'ont que la connexion audiovidéo OUT de connectée. C’est suffisant pour celui qui branche un magnétoscope sur sa télé, mais c’est peu pour un vidéaste. Le prix du câble n’étant pas forcement en rapport avec ces connexions.
Si l'on veut se servir d’un moniteur au lieu de sa télé il faut que le câble et bien sûr le magnétoscope soient alimentés sur les connexions RGB (si l'on veut exploiter le moniteur au mieux de scs capacités). Si vous voulez avoir un bon résultat avec les nouvelles normes S-VHS ou Hi8 avec les prise Y C, vous avez un convertisseur qui transforme le signal Y C en RGB, encore faut-il que le câble soit complet. Et il faut que le téléviseur dispose de la connexion RGB à sa prise Péritel. Souvent seuls les moniteurs ont cette possibilité. Le vendeur n’est généralement pas au courant de ces
détails.
Si vous avez deux magnétoscopes et un camescope, je pense que vous avez les moyens de vous offrir un boitier de sélection pour vos connexions Péritel. (J'ai un modèle de chez RS80 modèle BC402) un bouton suffit pour sélectionner le bon magnétoscope et copier sur un autre. De plus cela vous permer de regarder la TV en même temps que vous copiez une cassette.
Puisque l’on parle de boitiers spéciaux j'ai également un transcodeur SECAM PAL PAL SECAM équipé en péritel.
En pratique: Ayez toujours sous la main en plusieurs exemplaires: Les références ou les normes citées sont celles qu'utilise l'Amiga. Un magnétoscope, une chaîne Hifi ..ETC... Des rallonges électriques, c’est évident Cordon Vidéo BNC ou Cinch Câbles audio Cinch Un "T" BNC Raccord Cinch BNC mâle et femelle RaccortJ Cinch BND mâle et femelle Prise péritel avec sonie en câbles séparés Vidéo-audio IN et OUT Raccord Cinch Femelle femelle pour raccorder plusieurs fils entre eux et ainsi faire une rallonge Raccord cinch en "y" pour mettre 2 sorties sur un même OUT (impossible en 1N, les
synchronisations imposent le gcnlock).
Raccord "Jack" de toutes les dimensions mâles et femelles, cela vous permettra de copier un jour de l'audio sur une source imprévue, ou de vous servir d'un micro n'ayant pas la bonne prise.
Le tout n’est pas encombrant et peut être contenu dans une boite à disquettes. Ces accessoires ne sont pas très onéreux, ils vous donneront l'agrément d’une liaison bien faite. Us éviteront la "neige" dans vos réalisations et des parasites bien désagréables.
Jérôme Morin Vers les années 1978 régnait le PET de Commodore, un micro-ordinateur de 7Ko de RAM visant essentiellement l’usage professionnel.
Ensuite est apparu, début
1980. Le VIC 20 à usage plutôt familial (avec ses 3Ko de RAM de
base). Puis est arrivé le C64, machine universelle dont le
succès a fait le tour du monde. Plus récemment la famille
s’est aggrandie avec le C128, véritable machine multimodes.
Tous ces micros de la "première époque" étaient livrés avec un Basic Commodore dont les concepteurs avaient conservé la même logique ascendante de la version 2.0 à la 7.0. Un programme écrit sous une version fonctionnait sous une version postérieure (à la condition d’adapter le programme à la spécificité de la machine : mémoire écran, nombre de colonnes...) Et puis l’AMIGA est arrivé, avec une refonte complète par Commodore du système et des logiciels Comment transférer ses programmes Basic sur la nouvelle machine? Michel Lenclud s'est posé la question.
Le procédé de stockage des programmes sur disquettes pre-Amiga conservait la même logique ascendante.
Il était possible de transférer sans difficulté dos programmes écrits sur PET, stockés sur un lecteur 2032, sur un C128 avec son lecteur 1571. Ceci a permis à de nombreux Commodoristes d'écrire des programmes sur leur machine et d'attendre la venue d’une machine plus performante pour améliorer leurs programmes en profitant des progrès apparus.
De plus, les améliorations d’anciens programmes sur un nouveau micro était une phase d'intense et riche activité.
Cela permettait de prendre en main rapidement le nouveau micro et de se familiariser avec ses propres améliorations (musique sur C64, graphisme sur Cl 28...etc). Une nouvelle époque Et puis l’AMIGA est arrivé... Une nouvelle époque a commencé avec comme particularité :
• le basic fourni avec Pamiga n'est pas le même que celui livré
avec les rnicros antérieurs
• les méthodes de stockage et le support ont complètement changé.
Il se pose alors pour les possesseurs d'une volumineuse bibliothèque de programmes le problème du transfert de ces programmes sur Amiga. La solution qui vient à l'esprit est de tout reprendre et de récrire les programmes.
L'avantage de cette méthode radicale est une réflexion sur les dits programmes et une réécriture tenant compte de toutes les spécifités de l'Amiga (graphisme, menus déroulants, son, multitache..etc).Au bout du compte ce n’est peut-être pas une solution à rejeter à priori. A méditer!
Pour les impatients comme moi, conscients que tout retaper devenait un travail de bénédictin et en remarquant que les anciens programmes basics pouvaient être tepris moyennant quelques remises à jour il devenait intéressant de récupérer les programmes basics du C128 ou C64 pour les trans'érer sur Amiga.
Quelles sont les solutions ?
TRANSFERT DE PROGRAMMES BASICS COMMODORE (V2.0 à V7.0) SUR AMIGA
1) Solutions logiciel les: Il existe des logiciels du commerce
permettant de récupérer des fichiers de données de C64 sur
disquette 5 1 4 et de les transférer sur un lecteur externe 5
1 4 connecté à l'Amiga.
Il faut faire l’acquisition:
- du logiciel
- du lecteur de disquette 5 1 4 pour Amiga De plus cette
opération de transfert n’est pas assurée. Il est recommandé de
travailler sur plusieurs copies. Mes tentatives sur du matériel
prêté se sont soldées par un échec.... mais il fallait essayer.
Je n’ai pas dit que cela ne fonctionnait pas mais que je
n'étais pas arriver à faire fonctionner correctement cette
solution.
2) Solution liaison série
2. 1) Partie Hard Le C64 (ou C128) possède un port série
utilisateur (presque) à la norme RS 232. L'Amiga possède une
entrée sortie à la norme RS 232.
L'idée consiste donc à relier les ports séries des 2 machines et de faire transiter les informations par cette liaison série.
Le petit problème est le ...presque... norme RS 232.
La liaison série du C64 est à un niveau logique de 5 Volts alors que la norme RS 232 prévoit un niveau de l'ordre de 10 Volts.
Mais il faut se rappeler que les Minitels ont eux aussi une sortie (presque) RS 232 à un niveau de 5 Volts.
La liaison entre minitel et C64 pour ceux qui l'ont tentée n'est constituée que par un simple câble de 3 conducteurs (un conducteur pour l’émission de données, un pour la réception et un de masse). Il convient alors de se procurer les connecteurs pour réaliser ce câble (voir schéma) si toutefois vous ne détenez pas un tel câble.
Pour l'Amiga la solution est plus simple. De nombreuses maisons proposent un câble (120 à 150 fr) permettant de relier l'Arniga à un Minitel. (Dans la prise Canon à 25 broches de ce câble se trouve un petit montage à 2 transistors permettant d’élever le signal issu du Minitel au niveau de celui de l'Amiga). Il ne reste plus qu'à relier convenablement ces deux câbles entre eux (liaison directe sur la prise à 5 broches).
2. 2) Partie Soft: Emission des programmes à partir du C64 Le
principe sur le C64 consiste à envoyer les fichiers programmes
sur la liaison série. Pour cela il faut évidemment chaiger
le programme à transférer en mémoire centrale du C64.
LOAD "Prog", 8 Lorsque l’Amiga sera prêt à recevoir le fichier (voir plus loin),il faut taper sur le clavier du C64 en modo direct: OPEN 2,2,2, CHR$ (8+32) + CHR$ (32+64) Cette opération ouvre le canal n'2 sur le port série pour un transfert à 1200 bauds sur 7 bits, avec 1 bit de parité paire (EVEN).
CMD 2 : le canal 2 est déclaré comme unité de sortie LIST : le programme complet est alors listé sur le port série.
PRINT 2 CLOSE 2 : le buffer est vidé et le canal fermé.
Héception des fichiers sur Amiga: La solution proposée est peut-être peu glorieuse pour un programmeur mais elle a le mérite d’exister et de bien fonctionner. Cette solution fait appel aux logiciels de communication du domaine public.
J'ai utilisé COM 1.34 de Fred Fish disque 71 ou 74. (D’auires logiciels du domaine public peuvent également faire l'affaire).
Une fois le logiciel chargé sur l'Amiga il convient de choisir les options proposées dans les menus définissant le protocole de communication : vitesse de transmission a 1200 bauds sur 7 bits avec 1 bit de parité et une parité paire (EVEN).
Ensuite il faut fixer les caractéristiques d’affichage (prise en compte des CR et LF) puis le mode de capture (ASCII) et enfin préciser où l'on veut stocker le fichier (DFO: ,DH0: ou RAM).
A ce moment votre Amiga est prêt à recevoir les fichiers. En bas de l'écran vous avez l'affichage ON. Il ne reste plus qu'à taper les quelques lignes de basic sur votre C64. Vous apercevez comme par enchantement votre programme s'afficher ligne par ligne sur l'écran de l'Amiga. Enfin le lecteur de disquette de l'Amiga se met en route si c'est l'unité de stockage choisie. Comme malheureusement tout n'est pas parfait tout le listing du programme est stocké en une seule ligne de programme qu'il n'est pas possible de charger directement en Amigabasic (ligne de 256 caractères maxi). Il faut alors
reprendre le texte par un éditeur ou un traitement de texte pour mettre les fins de lignes (CR) au bon endroit (la numérotation des lignes du basic C64 facilite grandement cette opération). Il faut aussi signaler que :
- certaines instructions valables en C64 ne sont pas admises en
Amigabasic ex PRINTI est à transformer en PRINT I ou
IFX 0THEN en IF X 0 THEN etc
- certaines fonctions en C64 ou C128 ne sont pas reconnues par
Amigabasic ex FAST, BEND, BOX, DRAW, COLOR etc
- les POKE du C64 ne sont pas valables sur Amiga (évident).
Pour ma part j'ai repris les fichiers avec le traitement de texte Kindwords et je conseille vivement de placer les CR de fin de ligne en commençant par la fin du programme et en remontant vers le début . C'est beaucoup plus rapide que l'inverse (en partant du début).
Ceci réalisé il ne reste plus qu'à sauvegarder votre programme en mode ASCII puis enfin à le reprendre en Amigabasic et à enlever les quelques erreurs éventuelles, à placer des labels, à mettre la double précision sur les calculs, à documenter votre programme, à indenter les boucles etc. Signalons qu'il existe en domaine public un programme qui effectue une bonne partie de cette tâche: le BasicStrip (disquette Fred Fish rt'121).
Conclusion Tout ceci fonctionne bien même s'il faut passer par plusieurs étapes. Un programme de l'ordre do 40 Ko nécessite une bonne heure de travail. Je n'ai pas essayé le transfert de fichiers de données. Dans ce cas il conviendrait de modifier les lignes de basic C64 de façon à tire un caractère à la fois ef de l’envoyer sur Amiga.
Enfin qu'il me so;t permis de remercier flan et Dom de Janal LYON pour l'aide et les conseils éclairés fournis lors de la réalisation de ce travail Michel Lenclud 69540 IRIGNY Note: Comma toujours, l'auteur et ta revue déclinent toute responsabilité en cas d’avarie résultant d'une mauvaise connection lors de la lia- son entre les deux machines.
L’Echelle des Shells (3) par Zorglub Wshell v1.2 Cette fois nous allons examiner un produit commercial, le seul de cette série d’ailleurs; il s’agit de la version 1.2 de Wshellde William Hawes. C'est la dernière sortie, elle comporte des différences sensibles par rapport aux versions précédentes. Ce programme avec sa documentation vous coûtera $ 40 plus les frais d'envoi si vous le commandez directement chez l'auteur; il accepte le paiement par carte de crédit.
Franchement, je pense qu'à partir du moment où on va utiliser Wshell cl AREXX, un disque dur est bienvenu; néanmoins, on peut travailler faire avec un seul lecteur de disquettes. Si on manque de place, on peut charger séparément en mémoire des bibliothèques encombrantes à partir d’une autre disquette par la commande LOADLIB fournie.
Incidemment, W.Hawes développe sur un Amiga 1000 avec 512k , deux lecteurs 3" 1 2 et sans disque dur. Il estime que l'extension de mémoire et le disque dur donnent des habitudes laxistes; François Rouaix qui a regardé en détail la manière dont sont écrites les bibliothèques de Wshell déclare avoir rarement vu des choses aussi astucieusement et aussi proprement écrites.
Il ne reste qu’à booter sur la disquette pour voir si tout marche bien. Le résultat cause un petit choc, on a l’impression d’être entré dans l'appartement de quelqu'un d’autre:
- Voici ses coordonnées: Wiliiam.S.Hawes
P. O. Box 308 May nard, MA 01754
U. S.A. Mais vous pouvez tout aussi bien le commander chez un
distributeur comme BRIWALL ou Go-AMIGA, qui le vendent aux
alentours de S32.
HshelL 2 it 0x86255158 12667928 Free] » MGA2:Grab$ toi’e Wshell, comme ASH, reste le plus proche possible de l'AmigaShell, tout en y apportant des améliorations dont certaines sont uniques en leur genre (pour n’en citer qu'une: la reconnaissance au même titre qu'une ligne de commande, d'une série d’instructions du langage AREXX) et dont le nombre et la puissance sont impressionnants.
1. Documentation et installation Wshcll vous arrive sous la forme
d’une disquette et d'un manuel imprimé de 60 pages. Sur la
disquette, il y a encore un fichier README et un fichier
UPDATE.DOC (13 pages en tout en impression condensée) dont la
lecture est indispensable car ils contiennent pres- qu'autant
d'information que la doc imprimée. Heureusement, ou
malheureusement, il y a des redondances entres le contenu de
ces fichiers et celui du manuel, mais il y a aussi des choses
à ne pas ignorer. Pour en terminer avec la doc, il y a
quelques erreurs dans l'index alphabétique .
Parlant de la disquette, on y trouve encore le programme de base Wshcll, deux scripts d'installation, et une série de répertoires portant les noms C , ConMan, Extras, Filters, PalhMan, rexx, libs, s et sources. Cet ensemble va se révéler être une mine de choses intéressantes.
Le fichier Readmc contient par ailleurs une liste de tous les fichiers présents sur la disquette, avec un mol sur leur contenu.
1!_ «Shell VI.2 task 2
h) pron t ’x3R(kr); ZlMl) * L’installation ne demandera pas une
longue description, elle est bien documentée, facilitée par
des fichiers de commandes ad hoc; nous n'aurons donc pas à
nous y attarder. Les séquences de démarrage sont fournies.
Il serait dommage de ne pas utiliser les commandes ARP. La dernière version de Wshcll ne comporte plus la fourniture des commandes ARP, il faut se les procurer séparément.
Grâce à l'économie de place obtenue en adoptant les commandes ARP, et en éliminant de la disquette tout ce qui est propre à l'AmigaShell (commandes, handlers) ainsi que les répertoires Utilities et Fonts (il y a toujours le Topaz en ROM), on peut caser sur la disquette système tout ce qui est fourni sur la disquette Wshcll, sauf bien sûr les fichiers de doc. Il reste alors une petite centaine de blocs.
- ta oarre supérieure ae la tenetre porte une ligne de ce genre:
New Wshcll 2 al 0x002149AO [2947888 free] » Workbench 1.3 et
l'invite est R(0); 7:25 PM 3001 "WShcllWindow" Rassurez-vous,
rien ne sera plus facile que de retapisser l’appartement avec
le dessin à fleurs dont vous avez l’habitude.
Nous reviendrons bien sûr en détail sur cette présentation.
2. Compatibilité avec l’AmigaShell Wshcll remplace purement et
simplement l'AmigaShell. On peut garder les commandes
Commodore. Par contre , nous avons de bonnes raisons d'y
substituer les commandes ARP , et nous savons qu’elles ?a
A-News sont conçues pour ne pas dépayser l'utilisateur
habitué à l’AmigaShell. L'auteur s'est efforcé de réaliser la
plus grande compatibilité; il met simplement en garde contre
le fait que certains programmes du type MAKE utilisé avec des
compilateurs peuvent poser un problème s’ils sont invoqués
directement, auquel cas ils marchent généralement avec la
syntaxe RUN MAKE
3. Les commandes
3. 1. Les commandes encapsulées D y a 22 commandes encapsulées
dans Wshell; tout d’abord les commandes classiques: CD, ECHO,
IF, ELSE, ENDIF, ENDCLI, FAILAT, LAB, PROMPT, QUIT, SKIP,
STACK , mais on trouve aussi, qui n’étaient disponibles ni
dans AmigaShell, ni dans ARP: GOTO, PAUSE, MOUNTED, POPCD,
PUSHCD, SWAPCD et REXX.
Wshell maintient une pile dans lequel il stocke des noms de répertoires: PUSHCD suivi du nom d’un répertoire introduit le nom de ce répertoire (chemin complet) dans le bas de la pile; en l’absence d'argument c’est le nom du répertoire courant qui est stocké POPCD retire de la pile le nom le plus bas, c.-à-d le dernier entré, et ce répertoire devient le répertoire courant SWAPCD échange le répertoire courant avec celui qui est en haut de la pile . Si vous avez l'habitude d’une calculatrice à notation polonaise inversée, vous n'aurez aucun problème à utiliser ce dispositif.
GOTO label remplace SKIP et SKIP BACK. C’est un peu plus commode mais il n'y a pas encore de quoi pavoiser, car on ne peut pas faire de boucles de type FOR...NEXT ou WHILE... WEND.
Par contre, on peut invoquer directement un programme AREXX qui pourra comporter des boucles du style DO...END, ou tout simplement écrire dans une fenêtre Wshell, sous forme de lignes de commandes, des macros AREXX comportant des boucles.
La commande REXX de Wshell se différencie par plusieurs aspects de la commande rx d'AREXX, l'un d’eux étant que la commande REXX ne permet pas l’exécution d’un programme ou d’un macro AREXX récursif; on aura recours pour celà à la commande rx. (La documentation indique d’utiliser dans ce cas la commande encapsulée rexx en minuscules, mais je n’ai pu mettre en évidence aucune différence par rapport à la commande en majuscules; par contre la commande rx permet la récursivité). Cette disposition est destinée à éviter des récursions accidentelles.
R(8);4:27PH) type carre * prosramie recursif * pai'se m a a = a *2 say a if a 10080008 then exit carre a R(8);4;27PH rexx carre 5 25 CARRE 25 Unable to load CARRE 6 - carre a; +++ Connantl returned 20 R(8);4:28PM rx carre 5 25 625 398625
1. 52587891E11 R(81;4:28PM | De plus si le serveur AREXX est
activé, et qu’un programme AREXX se trouve dans un des chemins
de recherche de Wshell, l'invocation du nom du programme est
équivalente au lancement de ce programme par AREXX.
La commande MOUNTED vérifie si un "device" a été activé; dans la négative elle retourne un code 5 (wam).
D y a encore une commande interactive PAUSE, sans équivalent dans les commandes Amigados; elle arrête l’exécution du script, affiche le message qu’on lui a donné comme argument, et attend la réponse sous forme d'une commande AmigaDos ou d’un équivalent; exemple: MOUNTED Extras: IFWARN PAUSE "Insérez la disquette Extras dans un lecteur" ENDIF COPY Extras:devs printers HP_Laserjet devs:printers dans le cas de figure, la réponse au message de PAUSE consiste à introduire le volume Extras dans un lecteur , ce qui équivaut au demeurant à une commande MOUNT Extras:
3. 2. Les autres commandes Outre les commandes encapsulées, il
est fourni dans le répertoire c: de la disquette les commandes
suivantes: CONMAN, HISTORY, LOADLIB, NEWWSH, PATCHWB, RUNWSH,
SETCMAN, SETEXECUTE, SWAPHISTORY Il y a aussi un répertoire
"Filters" dans lequel on trouve entre autres une commande
ExecIO qui fonctionne comme une copie ligne par ligne entre
les flux d'entrée et de sortie du process Wshell en cours; si
on '• l’invoque depuis un macro AREXX, elle permet de
transférer de l’information directement dans une variable de
ce programme. Un exemple d'application serait de fragmenter un
long fichier, sans passer par un éditeur, ou sans être gêné
par la taille limite du fichier qu’un éditeur peut charger.
Excclo comporte de nombreuses options; signalons la
possibilité de loger les lignes extraites du fichier dans des
variables, de n'extraire que les lignes qui contiennent ou au
contraire qui ne contiennent pas une chaîne donnée, de
contenir le traitement d'une ligne entre deux colonnes
données. Cette commande est extrêmenent puissante, il y a sur
la disquette un programme lOTesl qui donne des exemples
d'utilisation.
Enfin, il y a dans Wshell une commande invisible! C'est le CD implicite.
Il suffit de taper le nom d’un répertoire pour qu’il devienne le répertoire courant.
Ceci peut être gênant lorsque le nom d’un répertoire est le même que celui d'une commande que l’on veut exécuter.
Exemple: si, étant dans le répertoire racine d'une disquette FIS H où il y a entre autres un répertoire LS, je fais LS pour voir le contenu du répertoire racine, ceci sera interprété par Wshell comme un CD LS implicite et le répenoire LS deviendra le répertoire courant, ce qui n’était pas l'effet recherché. Pour celà, le CD implicite est désactivé dès qu'il y une redirection dans la commande; il suffira donc de faire LS * et tout rentrera dans l'ordre. Ceci est un exemple de la rançon à payer pour un degré donné de sophistication. Certains jugeront peut-être que dans le cas présent, la
sophistication est inutilement élevée et je ne leur donnerai pas tort.
Il y aurait encore bien des choses à signaler dans ce chapitre, mais ce n’est pas un commentaire exhaustif de toute la documentation!
Wshell 1 AMIGA2:Gi'abStore Chip 946 Fast 1714 R 0 :2.*55PH resi Résident Module deîete execute assign History NeuUSH list nakedip ExecIO RunWSH E status ¦rotect «8 ;2:55PM | Us In-Use 0 8 P 3 2 2 1 i 1 0 8 Loaded?
ï y y Y Y Y Y N N N J3 liste des commandes résidentes, par ordre décroissant du nombre d'invocations de la commande depuis le début de la session; la syntaxe RESI -LIST xyz... limite la liste aux commandes dont le nom commence par les caractères xyz...(voir image îj En ce qui concerne les ALIAS, on peut définir des ALIAS globaux et des ALIAS locaux; nous y reviendrons.
ALIAS est classique dans son fonctionnement, à une intéressante différence près, qui est la possibilité de définir des abréviations multiples pour une commande en jouant sur les majuscules et les minuscules. Les règles sont aussi simples mais aussi difficiles à appliquer que celles du jeu de go; voici simplement un exemple: ALIAS MakeDir makedir permet d’utiliser pour MAKEDIR les abréviations: ma, mak, maked, makedi mais pas m ni make ALIAS Mkdir makedir permet d’utiliser les abréviations: mk, mkd, mkdi et mkdir.
Devinez les trois règles. Ceci est néanmoins très pratique quand on doit travailler toute la journée sur un système qui a des abréviations données et le soir sur son Amiga. Pour éviter toute confusion, lorsqu’un alias est tapé, la commande complète qu'il représente est affichée.
(Voir image 4-j
5. Les possibilités offertes au niveau de la modification des
commandes et de leur historique L’édition des lignes de
commande Ce sont d'une manière générale celles de ConMan;
elles sont connues, je rappellerai simplement qu’il y a 33
fonctions d’édition des lignes de commande et de recherche
dans l'historique, définies par des pressions de touche.
4. Différences de syntaxe, caractères génériques, alias Peu de
chose à dire ici, comme on utilise les commandes ARP, voir
l'article précédent.
Les choses intéressantes sont au niveau des commandes résidentes et des alias, et de NEWWSH.
La commande RESI remplit la même fonction que RESIDENT, mais bien sûr avec de nombreuses possibilités supplémentaires. Comme dans ASH (le gestionnaire de ARP), Wshell teste l'intégrité du code des commandes résidentes à chaque invocation et donne un message d'erreur en cas d'altération.
Tout d’abord, on peut mettre jusqu’à dix commandes résidentes au moyen d'une seule commande RESI; l’option AUTO a pour résultat le chargement de la commande en mémoire à sa première invocation, comme dans ASH; la commande RESI sans argument donne la ? HSIiell i MGA2:Gi abStore Chip 946 Fast 1727: R i ;2:40PH) alias îirHd dir 1 R(8);2:48PH) d
- - dir dh0! Ovt a ranldirdhB R(0);2:41PM dM
- - dir dh0: opt a ) ranldirdhB R(8);2:41PM dir AliasExp
R(B);2:4iPM | opt a ) raii:dirdli0 HSHellHindou ü
InterComputing 34, Avenue des Champs Elysées 75008 PARIS © (1)
42 82 16 03 Notre experience, nos tests et nos clients nous ont
permis de vous proposer une sélection de produits haut de gamme
et FIABLES TOUS NOS PRIX SONT TTC. NOUS ASSURONS NOUS MEME LE
SAV.
SPECIAL OFFER FOR FRANCE EXCLUSIVEMENT EN AVRIL 1990 MOIS D’OUVERTURE VOTRE DISQUE DUR QUANTUM 40 MEGAS AVEC CONTROLEUR SCSI AUTO BOOT
5500. 00 FRS TTC NOUS AVONS 5 ANS D’experience sur AMIGA® Nous
sommes la plus ancienne société de VPC distribuant Softs et
périphériques AUX USA Pour nous Un client passe avant tout,
et nous désirons en faire un Ami.
Nous espérons avoir beaucoup d’amis FRANCOPHONES CARTES ACCELERATRICES PACKAGE GVP® COMPLET Comprenant : 28MHz 33MHz Carte 6830 + 4 Megs 32Bits 23290 29690 Carte 6830 + 4 megs 32 bits + HD 80MB 29690 35960 PRIX TTC EXTENSIONS MEMOIRES** M501 (Extension 512K Microbotics pour A500® avec Horloge) 790 2 MB (Extension Microbotics 2 Megs extensible 8 pour a2000) 4190 4 MB (Extension Microbotics 2 Megs extensible 8 pour a2000) 5690 6 MB (Extension Microbotics 2 Megs extensible 8 pour a2000) 7190 8 MB (Carte livrée complète) 8690 RAM (Pour Carte ci-dessus ou Commodore A2058® ) PAR 2Mo 1790 RAM (Pour
Commodore A590® uniquement) PAR 512K g90 DISQUES DURS A2000 105 MEGS QUANTUM SCSI avec Contrôleur 80 MEGS QUANTUM SCSI avec Contrôleur
9990. 00
8590. 00 40 MEGS QUANTUM VOIR OFFRE A500 SUPRA DRIVE® 30 MEGS
5990.00 SUPRA DRIVE® 40 MEGAS 7690.00 LECTEURS ET
DISQUETTES Lecteur Interne 3 F2 A2000 995.00 Lecteur
Exteme31| 2 Plat 995.00 Lecteur Externe 51 4 1550.00
DISQUETTES 135TPI DOUBLE FACE ETIQUETTES
360. 00 FRS PAR 50
590. 00 FRS PAR 100 ïfTîfc ~ -- ¦ La remontée rapide et sauvage
du prix des RAMS. Lors de la conception de cette annonce,
nous oblige à vous informer que les pri: des mémoires
risquent de varier. MAIS NOUS FERONS NOTRE POSSIBLE POUR
MAINTENIR LES PRIX ANNONCES.
Commandes Par courrier . Joindre règlement +40 Frs. De frais de port Micros ordinateurs livrés en port du Commandes par Téléphone. CB. Visa ou Contre Remboursement.
Tous Crédits disponibles Nous consulter.
Prix soumis aux variations du marché Exemple: en frappant les premières lettres d'une ligne de commande prédemment exécutée, puis F6 (ou F5), cette commande est recherchée en amont (ou en aval) dans l’historique et affichée.
La recherche de fichiers par leurs initiales (FComp) BUShell 1USH: Chip 946 Fast 1784: R(8);2;52PH) fcoup Fcoiip active R(8);2;52PH) ls s!
1 DPAT Shell-Startup startup-ushell CLKtartup Mach.confijf SPA! Stai'tiip2 config-fcoro Hounthd star tir sequence startupii Confij-Ml PCD StartiHeqwnce'J R(8);2:52PH jCÎioices! SistaibÊ s'Shëll-StartuP slstartupiisfiell sîstartup ii slstartup-sèpnce s:SPAT slstai'tup-Sequénce JI _E Il y a dans la version 1.2 de Wshell une nouveauté intéressante qui est la fonction " Compléter le nom d’un fichier " que l’on trouve dans les shells Unix. Il est fourni pour cela, dans un répertoire Fcomp, une commande Fcomp à mettre dans C: et un fichier de configuration Config-FComp à mettre dans S:. L’idée de
base est simple: après avoir lancé la commande Fcomp, le mode "Compléter" est activé; il suffit alors de frapper les premières lettres d’un fichier, puis ESC, pour que le nom complet du fichier s'affiche s’il est dans le répertoire courant, ou dans l'un des chemins courants.
On peut s’en servir comme ceci sans autre considération, mais bien entendu l’auteur a muni cet utilitaire de possibilités nombreuses et puissantes.
Fcomp: On a tapé s:s suivi de ESC et de 1 du pavé numérique Tout d’abord, la commande Fcomp accepte elle-même une série d’arguments qui vont lui donner des caractéristiques modifiables à tout instant, mais on peut définir un certain nombre d’autres caractéristiques dans le fichier de configuration. Celui-ci peut être le fichier par défaut s:Config-FComp, mais aussi n'importe quel fichier de configuration défini par l’utilisateur, et appelé par la syntaxe Fcomp FROM Fichierdeconfig Voyons d'abord ce qu’il y a dans ce fichier de configuration:
• des définitions de touches. Lorsqu’on a tapé les premières
lettres du fichier à trouver, puis ESC, on peut agir sur le
mode de présentation du résultat en frappant une touche pour
laquelle on a donné une définition dans ce fichier de
configuration. On trouve par exemple dans le fichier de
configuration fourni: KEY 62 FMT " %f%0%l" AUTO Ceci fera
exécuter la commande complétée, en tapant 8 sur le bloc
numérique du clavier (à condition qu’il n’y ait qu'une commande
qui satisfasse au critère de recherche).
Note: les formats d’affichage sont définis par des paramètres %f (première partie de la ligne de commande) %] (dernière partie de la ligne de commande) %0 à %9 (les noms des Fichiers à compléter) etc. les paramètres %0 à %9 peuvent être complétés par des paramètres %e extension %h "tête (head)” chemin sans le nom du fichier %r nom complet avec le chemin %t "queue (tail)" nom du fichier sans le chemin Autre exemple: KEY 29 FMT " ; Choices: %0 %1 %2 %3 %4 %S %6 %7 %8 %9 " Ceci fera afficher les 10 premières commandes ou fichiers qui satisfont au critère de recherche.
• des définitions de commandes. Sur ces lignes, on définit pour
l'argument d’une commande déterminée, les paramètres de
définition des chemins de recherche, les caractères concordants
et les caractères génériqups (pattem), le format de la ligne de
commande (position des arguments, etc), l’exécution d’office
(ajout automatique d'un RETOUR). D y a deux usages possibles de
ceci. Le plus évident est l’exécution d’une commande, en
donnant les initiales de l’argument. Par exemple, pour la
commande EXECUTE, on spécifierait pour l'option PATH le chemin
S:, ce qui limiterait la recherche au répertoire S: et au
répertoire courant.
Le cas plus subtil d’utilisation de cette possibilité est celui d'un programme ou d’un fichier de commande, qui demande à un instant donné une réponse à l’utilisateur. Ce dernier ne sait pas nécessairement quelle est la commande à laquelle il doit passer un argument; si cette commande a été définie dans le fichier de configuration de Fcomp, Fcomp l’a reconnue, sait qu'elle attend des paramètres, effectuera la recherche de fichier et donnera à la ligne de commande le format adéquat. Çà devient de la haute voltige, et, si je trouve le temps de comprendre ce truc avant la date à laquelle je
dois remettre cet article, je l’essaierai!
Nous pouvons à présent revenir sur les paramètres de la commande Fcomp elle- même.
PATH, NOPATH ne demandent pas de commentaire, sinon que par défaut Fcomp ne fera pas de recherche dans C: à cause du grand nombre de commandes qui s'y trouvent habituellement; on pourra forcer l'extension de la recherche à C: en utilisant l’option PATH.
Si Fcomp a été lancé avec les options SORT et GROUP, et qu'on a frappé une clé qui affiche un choix (voir plus haut), les noms des fichiers trouvés seront classés en "devices", répertoires et fichiers, et triés par ordre alphabétique dans chaque catégorie.
Il y a aussi 3 options destinées à la gestion de la mémoire-tampon de Fcomp, MEMINIT, MEMCHECK et MEMMAX, leurs noms sont assez explicites.
Fcomp est un outil très puissant mais il faut un peu d'habifude pour travailler avec; en particulier, tant qu’il n’a pas trouvé ce qu’il voulait, l'écran flashe avec un beep à toute pression d'une touche du pavé numérique, ce qui est normal vu leur redéfinition par le fichier Config-FComp.
Zorglub Ed: La deuxième partie de "WShell" sera publiée prochainement "Installeur" de Boot Block par Crystal Chip Une fois de plus, je me suis fait griller par plus rapide que moi. Le mois dernier je vous avais promis un utilitaire permettant d’implanter un programme en bootblock. Crystal Chip, qui doit lire dans mes pensées, nous a envoyé ce listing avant la sortie du dernier numéro. Comme il est très bien, et comme il est ridicule de refaire ce qui existe déjà, voici donc sa version de InstallBoot.
C’est un petit programme (1500 Octets) qui met à notre disposition les 1024 Octets du BootBlock. Le code susceptible d êlre installé doit être relatif par rapport au PC (Program Counter) et avoir été sauvegardé en absolu (option wi pour le seka Assembleur (Roméo: j'ai essayé avec wo et apparemment cela fonctionne aussi.)) et non sous forme d’un fichier exécutable. Il suffit alors de préciser le nom du fichier à installer et le numéro du lecteur sur lequel doit se faire l'installation. Comme ça on va pouvoir se faire une collection d’utilitaires sur BootBlock !
Crystal Chip ExecBase = 4 OldOpenLib = -408 CloseLib = -414 Output = -60 Write = -48 Open = -30 Close = -36 Read = -42 FindTask = -294 AddPort = -354 RemPort = -360 OpenDev = -444 CloseDev = -450 Dolo = -456 AllocMem = -198 FreeMem = -210 Main: movem.1 D1-D7 A0-A6,-(SP) ; Sauvegarde des registres subq.w 1,D0 beq BadSyntax ; Erreur : paramètres inexistants NoSpace: cmpi.b 32,(A0)+ ; Suppression des espaces bne.s Paraml dbf D0,NoSpace bra BadSyntax ; Erreur : paramètres insuffisants Paraml: lea File, Al subq.l 1,A0 Found: movc.b (A0)+,(A1)+ ; Récupération nom du fichier source cmpi.b 32,(A0)
beq.s NoSpace2 dbf D0,Found bra BadSyntax ; Erreur : paramètres insuffisants . NoSpacc2: cmpi.b 32,(A0)+ ; Suppression des espaces bne.s Param2 dbf D0,NoSpace2 bra BadSyntax ; Erreur : paramètres insuffisants Param2: movc.b -l(A0),Lecteur ; Récupération du n‘ du lecteur cmpi.b 32,(A0) beq.s Suite cmpi.b 10,(A0) bne BadSyntax ; Erreur : paramètres invalides Suite: cmpi.b '0',Lecteur bmi BadSyntax cmpi.b ’4’,Lecteur bpl BadSyntax subi.b ’0’, Lecteur bsr Init move.l 1005.D2 ; Old Mode move.l File,Dl ; Fichier à ouvrir jsr Open(A6) move.l DO.FileHandle beq NoFilc ; Erreur : Fichier
Inexistant Lecture: bsr Prep ; Préparation de la zone Tampon move.l DosBase,A6 move.l FileHandle.Dl move.l Tampon,D2 addi.l 12,D2 ; Adresse du tampon de lecture move.l 1014,D3 ; Nb d’octets à lire jsr Read(A6) cmpi.w 1014,D0 bpl TooBig ; Fichier trop gros move.l FileHandle.Dl jsr Close(A6) ; Fermeture du fichier lea Mes,A0 bsr Affiche Wait: btst 6.$ BFE001 ; Test du bouton gauche de la souris bne.s Wait ; Toujours rien, alors on attend bsr Inserted ; Test de la présence d'un disk tst.l Flag bne DiskOut bsr WriteProtect ; Test de la protection en écriture tst.l Flag bne Protection move.l
Tampon, A0 ; Calcul de la somme de contrôle move.l (AO),DO ; du bootblock move.w 253,D1 addq.l 8,A0 move.w 4,CCR ; X = 0 . Z = 1 ChkSum: move.l (A0)+,D2 ¦ addx.l D2.D0 dbf Dl, ChkSum not.l D0 move.l Tampon.AO move.l D0,4(A0) ; Mise à jour du CheckSum bsr Ecriture move.l lea jsr Sortie2: move.l lea jsr Sortie 1: move.l move.l DosBase.Al jsr CloseLib(Aô) ; Ecriture du bootblock move.l Tampon.Al move.l 1026.D0 jsr FrecMem(A6) ; On libère la zone Tampon Sortie3: ExecBase.Aô Disklo.Al CioseDev(A6) ExecBase,A6 Readreply.Al RemPort(A6) ExccBase,A6 movem.1 (SP)+,D1-D7 A0-A6 ; Réinitialisation des
registres clr.l DO ; Annulation du drapeau d’erreur ; Retour au système rts BadSyntax: bsr lea bsr bra. S NoFile: ; Affichage de la syntaxe Init Syntaxe.AO Affiche Sortie 1 ; Affichage du message d’erreur ; de fichier non trouvé lea NotFound.AO bsr Affiche bra.s Sortie 1 TooBig: ; Affichage du message d'erreur ; d'un fichier source trop long pour être ; installé sur le bootblock move.l FileHandle.Dl jsr Close(A6) lea TooLong,A0 bsr Affiche bra.s Sortiel DiskOut: ; Affichage du message d’erreur de ; disquette inexistante lea NoDisk,A0 bsr Affiche bra.s Sortie3 Protection: ; Affichage du message
d’erreur de ; disquette protégée lea Protect,A0 bsr Affiche bra Sortie3 Init: ; Initialisation de la sortie standard pour ; édition des messages d’erreur move.l ExecBase,A6 lea DosLib,Al moveq 0,D0 jsr 01dOpenLib(A6) move.l DO.DosBase move.l D0.A6 jsr Output(A6) move.l DO.StdOut rts Inserted: ; Test de la présence d’une disquette dans ; le lecteur move.l ExecBase,A6 sub.l A1.A1 jsr FindTask(A6) move.l D0,Readreply+16 lea Readreply.Al jsr AddPort(A6) lea Disklo.Al move.l Readreply, 14 ( A1 ) moveq 0,D0 move.b Lecteur, D0 moveq 0,D1 lea TrackDev.AO jsr OpenDev(A6) tsLl D0 bne Sortie2 move.w
14,28(A1) jsr DoIo(A6) move.l DiskIo+32,Flag rts WriteProtect: ; Test de la protection en écriture de la ; disquette move.l ExecBase,A6 lea Disklo.Al move.w 15,28(A1) jsr DoIo(A6) move.l DiskIo+32,Flag rts Ecriture: move.l ExecBase,A6 lea Diskio.Al move.w 3,28(A1) ; Commande WRITE move. 1 T ampon,4 0( A1 ) move.l 2*512,36(A1) ; Deux blocs à partir du bloc 0 move.l 0,44(A1) jsr DoIo(A6) move.w 4,28(A1) ; Commande UPDATE jsr DoIo(A6) move.w 9,28(A1) move.l 0,36(A1) ; Arrêter le moteur jsr DoIo(A6) rts Affiche: move.l A0,D2 moveq 0,D3 NextCar: addq.b 1,D3 ; Calcul du nombre de
caractères de la ; chaine à afficher tst.b (A0)+ bne.s NextCar subq.b 1,D3 move.l StdOut.Dl move.l DosBase,A6 jsr Write(A6) ; (file, buffer, length) (Dl, D2, D3) rts Prep: move.l ExecBase,A6 move.l 1026,DO ; Demande d’allocation de 1026 Octets moveq 2,D1 ; Chip-RAM sollicitée jsr AllocMem(A6) move.l DO,Tampon ; Adresse de début de mémoire allouée beq Sortiel ; Erreur d’allocation, on arrête move.l D0.A0 move.l 252,D1 move.l $ 444F5300,(A0)+ ; Message 'DOS move.l $ 00000000,(AO)+ ; CheckSum move.l $ 00000370,(AO)+ ; Numéro du bloc racine Boucle: move.l $ 00000000,(A0)+ dbf D13oucle rts
Disklo: bUc.l 20,0 Readreply: blk.l 8,0 DosBase:
dc. l 0 StdOut:
dc. l 0 DosLib:
dc. b 'dos.library’,0 TrackDev:
dc. b ’trackdisk-device'.O even File: blk.b 80,0 FileHandle:
dc. l 0 Lecteur:
dc. w 0 Flag:
dc. l 0 Tampon:
dc. l 0 Syntaxe:
dc. b 10.’ USAGE: INSTALL File_Name Dest. Drive
(0-3) ’,10,10,0 even NotFound:
dc. b 10,’ File NotFound !’, 10,10,0 even NoDisk:
dc. b ’ No Disk in Drive !’,10,10,0 even TooLong:
dc. b 10,’ Source File Too Long for BootBlock !’,10,10,0 even
Protect:
dc. b ’ Disk Is Write Protected !’,10,10,0 even Mes:
dc. b 10,' Inscrt Destination Disk and Press Left Mouse Button.’
dc. b 10,10,0 Pour utiliser ce programme avec le boot du mois
dernier, il faut apporter quelques modifications au programme
: il suffit de supprimer les 3 lignes
dc. b "DOS",0
dc. l 0
dc. l $ 00000370 et bien sur le rts qui sert aux tests.
Enlevez également le BLK 1024,0 Il ne vous reste plus qu’à tester en tapant: InstallBoot nom_du_boot 0 pour installer le boot sur le disque dfO:.
Voila vous allez pouvoir enfin vous constituer une bibliothèque de Boots tous plus délirants les uns que les autres. L'avantage du Boot Block est qu’il permet de faire plein de choses avant le démarrage de la slartup- séquence, mais en contrepartie tout doit tenir sur 1024 octets. Bon, si vous avez des idées géniales, vous savez ce qu'il vous reste à faire.
Amigalement et à bientôt, Roméo Rapido LES OPERATEURS A-News ?a Nous approchons de la fin de notre tour d’horizon du langage C avec les opérateurs. Comment ça, déjà? Le C est un langage assez concis; il y a peu de choses dedans mais elles sont très puissantes: c’est à partir des notions que nous avons déjà vues et des opérateurs que sont construites les innombrables fonctions des librairies de l’Amiga ou du compilateur, et qui ne font pas, à proprement parler, partie du langage C. L’opérateur d’affectation = D ressemble à tous les = des autres langages: a = b; signifie que a reçoit la valeur
de b. Mais il y a plus fort: a = b = c = d = e = f; signifie que a.b.c.d et e prennent la valeur de f. Attention aussi à ne pas utiliser dans un test: if (a = b) instruction; Ce piège est mortel pour les débutants... Cela signifie: a reçoit la valeur de b; si cette valeur est vrai, alors exécuter instruction.
Cette ligne représente une affectation et un test!
Les opérateurs mathématiques Ce sont les classiques et % .
% est le symbole du modulo, c’est-à- dire, le reste de la division entière: 15 % 4 = 3.
Bien entendu, ces opérateurs sont utilisables avec tous les types de variables numériques et les règles de priorités qui s’appliquent sont celles communément admises en math: de gauche à droite, avec priorité aux parenthèses, puis aux multiplications et divisions.
Les opérateurs d’incrémentation et de décrémentation 11 est courant dans un programme que l’on doive ajouter ou retrancher 1 à une variable. Or, les microprocesseurs disposent d'une instruction d'incrémentation décrémentation bien plus rapide que le chargement de 1 dans un registre suivi d’une addition.
Dans certaines parties où la vitesse est primordiale, la différence entre les deux opérations pour arriver au même résultat peut être sensible (H s’agit généralement des indices de boucle).
Plutôt que d’écrire: i = i + 1; il est plus judicieux d’écrire: i++; Remarquez qu’il possible d'écrire i++ et ++i, qui représentent respectivement la post-incrémentation et la préincrémentation. Ceci signifie que l'opération est effectuée après ou avant l’évaluation de l'ensemble de l'expression.
Exemple pour fixer les idées: a = ++b * c-;
1) b est incrémenté
2) a reçoit le produit de b et de c
3) c est décrémenté Ces opérateurs marchent sur tous les types
entiers (short, int, long, signés ou pas) ou char, mais pas
sur les réels. Et je vous demande: Pourquoi? Hmmm?
Voyez dans A-News n'15 la structure d'un nombre réel: un certain nombre de bits est réservé à l’exposant, le reste à la mantisse. Par conséquent, ajouter 1 à un réel ne se fait pas par incrémentation d'un registre et n’est donc pas une opération aussi simple que dans le cas d’un entier.
Les opérateurs de comparaison Le test d’égalité se fait avec == . Par exemple: if (a == b) printf("a et b sont égaux"); Attention à ne pas écrire (a = b), je rapelle que c’est une affectation.
Le test d’inégalité s'écrit != .
If (a != b) printff'a et b sont différents"); Les autres tests de comparaison sont les habituels , =, et =.
Les opérateurs logiques Ce sont les classiques et, ou et non, respectivement représentés ici par &&, || et !.
Fis sont utilisés pour combiner plusieurs tests: if (a == b && c != d)... if (!(a == b)) qui revient à écrire (a != b) Je vous rappelle qu’il n’y a pas en C de booléens à proprement parler mais que cette notion est simulée par des entiers. 0 représente la valeur faux, toutes les autres valeurs signifiant vrai.
On peut ainsi tester un entier utilisé comme un booléen: if (a) printf("a vaut vrai"); if (la) printf("a vaut faux"); Opérateurs sur les bits Lorsque vous désirez travailler sur des formules binaires, comme c’est souvent le cas en assembleur, vous pouvez utiliser ces opérateurs. Le C vous propose le complément (~), le et (&), le ou (I), le ou exclusif
(A) et les décalages sur lesquels nous allons revenir.
E ne faut pas confondre ces opérateurs sur les bits avec les opérateurs logiques: !
N'a rien à voir avec -, & avec && et I avec
II.
Par exemple, a = b && c; signifie que a vaudra vrai si b et c valent vrai. Par contre, a = b & c; signifie que a reçoit le résultat de l’opération et entre les bits de b et ceux de c. Le complément (~) consiste à inverser l'état des bits de la variable considérée: ceux qui étaient à 0 passent à 1 et vice- versa.
Enfin, les décalages sont une astuce souvent utilisée en assembleur, on les retrouve aussi en C. Us s’écrivent sous ces deux formes: expressionl « expression2 expressionl » expression2 Expressionl représente la valeur d’une variable ou le résultat d’un calcul, qui va être décalé d’un certain nombre de zéros, donné par expression2. Il faut noter qu’expression2 n'est pas forcément une constante. Les deux expressions doivent obligatoirement être d’un type entier ou caractère; les flottants et doubles sont exclus.
Je vous vois venir, vous allez me dire: "Mais il y a les décalages logiques et les décalages arithmétiques". Pouf pouf. Je ne disais rien, histoire de voir si vous suiviez.
Les décalages arithmétiques s’appliquent aux variables signées; les décalages logiques aux variables non signées. Ceci parce que, pour les variables signées, le premier bit représente le signe. U doit être conservé par le décalage, d’où une technique différente du décalage logique où on ne s'occupe pas du bit de signe.
Entre les deux types de décalage, Que Choisir? Vous n’avez pas le choix: le compilateur connaît le type de vos variables (signées ou pas) et il sait donc quel décalage appliquer.
Petite astuce bien connue: les décalages sont souvent utilisés pour réaliser des multiplications ou divisions par deux ou des puissances de deux. Car l'instruction de décalage du langage machine est bien plus rapide que celle de multiplication (quand elle existe, ce qui est heureusement le cas pour la famille des 680X0).
Par exemple: a = b « 1; (a reçoit b*2) a = b » 3; (a reçoit b 8 (2A3=8)) Les affectations combinées Lorsque, dans un calcul, la variable recevant le résultat est la même que la variable utilisée pour le calcul, il y a la possibilité, pour le compilateur, de générer un code optimisé. En généralisant, on peut dire que chaque fois que l’on trouve a = a op b; on a plutôt intérêt à écrire a op= b; ce qui est strictement équivalent.
Exemples: i = i + S; sera avantageusement remplacé par i += 5; x = x 10; parx = 10; Les opérateurs combinés sont donc les suivants: +=, -=, *=, = , %=, «=, »=, &=, l=. *=.
Le fait que le compilateur puisse générer un code optimisé peut permettre un gain de temps d’exécution et de taille du programme, modeste certes, mais il ne faut pas cracher dans la soupe.
D’un autre coté, il s'agit plus sur noue machine, d'un style de programmation que d’une réelle nécessité. En effet, vous pouvez avoir intérêt à le faire en vue du portage de votre programme sur un autre ordinateur. Mais sur Amiga, j’ose espérer que les compilateurs C (au moins le Manx et le Lattice) sont suffisament malins pour détecter tout seuls ce genre d'optimisation.
L’expression conditionnelle Cette possibilité du C est assez peu utilisée car on n’y pense généralement pas: il n’y a rien d’équivalent dans les autres langages classiques. Elle réunit un test et deux valeurs, dont une sera sélectionnée suivant le résultat du test. Si la condition est vraie, la valeur choisie sera la première; dans le cas contraire, ce sera la seconde. La forme générale est la suivante: condition ? Expressionl : expression2 Exemple: valeur_absolue = (x =0) ? X: -x; Ceci signifie que valeur_absolue va prendre lâ valeur de x si x est positif, ou la valeur de -x dans le cas
contraire. Dans cette affectation, le test est effectué en premier; suivant le résultat, une des deux valeurs est sélectionnée pour réaliser l’affectation. C’est sioux, non?
Cette possibilité est d'autant plus intéressante qu’elle ne marche pas que pour les affectations: chaque fois qu'une expression doit être évaluée, elle peut être utilisée.
Voici une suggestion d’utilisation pour illustrer mes propos quelque peu abscons, dussé-je avouer: (j'adore m’exprimer j'yiûi’en reste qu’un, surtout pas lui!'
Clinl Eastwooc pompeusement) il arrive que l’on veuille afficher le nom d'un objet et la quantité correspondante. Par exemple, "Actions Paribas: 6". Mais voila, si ayant besoin d'argent pour acheter un disque dur ou de Vanessa Paradis, vous avez vendu 5 Paribas (En plus, c’est idiot car elles ont monté depuis), vous afficherez "Actions Paribas: 1”. Et là, vous vous couvrez de ridicule devant la première personne à qui vous montrez le programme: "Eh, gros nase, si t’en as qu’une, faut pas de s à actions, cong". (C’est certainement un Toulousain) Je n'ajouterai qu’une chose: la solutioa printf("
Action%c Paribas: %d",(no- mbre==l)?’s’:’ nombre); Le %c représente un caractère à afficher, la valeur de ce caractère étant donnée par le premier paramètre qui suit le format: (nombre l)?’s’:’ ’ Lorsque cet argument de la fonction printf devra être évalué, le programme comparera le nombre à 1. Suivant le résultat de ce test, le caractère à afficher sera un s ou un blanc.
Il faut penser à utiliser cette tournure car elle peut servir très souvent. Vous pouvez même emboîter ainsi deux expressions, voire plus1, dans le style: x = (a==b)?((c==d)?c:d):((e==f)?e:f); Ceci signifie que:
- si a = b et c = d alors x reçoit c
- si a = b et c != d alors x reçoit d
- si a != b et e = f alors x reçoit e
- si a != b et e != f alors x reçoit f Vous trouverez un petit
d’exemple d’application dans le premier programme du Coin C
d’Anews n'15, page 31. Modifié par le décret d’erTatum dans
Anews n‘18, page 32. (Ca fait un peu chasse au trésor, tout
ça...) H faut retenir que cette construction permet d'éviter
des if else dans tous les sens; ça peut être vaaachement
pratique, si vous me permettez ces écarts de langage que la
morale réprouve.
Bon, je sens qu'il est temps que je ni arrête. Le mois prochain, nous parlerons de conversions de type et d'autres billevesées néanmoins fort intéressantes. Tout ceci bien sûr, si j'arrive à échapper aux hommes en blanc qui me poursuivent.
Batchmar Pour commencer correctement et mettre en application immédiatement vos nouvelles connaissances, je vous conseille d’apprendre à connaître l'éditeur d'objet ObjEdit. Les explications vous les trouverez dans le chapitre 7 de votre livre de l’AmigaBasic où son utilisation est bien expliquée. Je vous livre néanmoins une courte explication pour mémoire.
Après l’appel de l'éditeur vous devez choisir entre l'édition de sprites ou de bobs et vous choisissez la taille de l’objet. Si vous ne connaissez pas encore la différence entre bobs et sprites relisez la section correspondante dans votre livre de l’AmigaBasic (qu'un livre serve enfin à autre chose qu'à la garniture!).
INTRODUCTION: entrez de 1 E G BASIC : Animation Son lignes, des motifs et réaliser des déplacements des parties d’écran Arrivons enfin à quelque chose de pratique. Sur votre disque il y a un tiroir nommé BasicDemos. Vous y trouverez un fichier du nom de Bail. Le programme suivant: OPEN "ExtrasD:BasicDe- mos BaU" FOR INPUT AS 1 OBJECT.SHAPE 1.INPU- T$ (LOF(l),l) va vous permettre de l’ouvrir sous le numéro 1. Bien évidemment vous pouvez donner une chaîne OBJECT.SHAPE Numéro, Chaîne pour définir votre objet.
Avant de l'afficher à l’écran il faut encore définir sa position avec les commandes: OBJECEx NuméroJ’osition-X OBJECT.y NuméroJPosition-Y vous placez ainsi l'objet à partir du coin haut gauche vers la droite puis vers le bas. Avec OBJECT.ON Numéro votre objet va apparaître à l’écran. Mais l’intérêt va augmenter grâce à l'animation en utilisant: OBJECT,VX Numéro, Numéro, Vitesse-X OBJECT.VY Vitesse-Y vous déterminez ainsi la vitesse de déplacement par seconde. Une valeur positive pour Vitessc-X déplace l’objet de gauche à droite, la valeur négative à l’inversé. Une valeur négative pour
Vitesse-Y déplace de haut en bas et inversement Pour donner le mouvement vous devez ajouter: OBJECT.START Numéro qui peut être arrêté par OBJECT.STOP Numéro Pour connaitre la position vous utilisez OBJECT.X (Numéro) OBJECT.Y (Numéro) ainsi que pour la vitesse: OBJECT.VX (Numéro) OBJECT.VY (Numéro) Votre objet a sa vie propre et s’il cogne contre un bord de l'écran il reste comme collé.
Vous ne lui avez pas dit ce qu'il doit faire. En basic vous utilisez ON COLLISION GOSUB Fait ou Fait représente un saut à un sous programme qui dit ce qui se passe en cas de collision.
Au préalable vous devez activer cette possibilité par COLLISION ON Dans mon cas, l’objet ne peut que réagir contre les bords de l’écran mais avec COLLISION(0) vous repérez l’objet qui a touché ou était touché en dernier. Vous reprenez cette Il faut avouer que programmer des jeux de simulation en basic n’est pas l’idéal. Toutefois il ne faut pas désespérer. Avec un peu de fantaisie vous pourrez réussir à mettre en pratique vos idées. Pour ce faire, je vais introduire les commandes de son et d’animation.
Dans la précédente partie je vous avais parlé de commandes graphiques. Cette fois-ci je parle d’animation c’est à dire, le déplacement d’objets graphiques sur votre écran. Comme le mouvement s’accompagne généralement de bruit, je vous parlerai aussi des commandes du son.
PARTIE 2 (Animation son): Déplacement d'objets à l'écran ; utilisation du son PARTIE 3 ( La Programmation 8tnjcturée): Apprendre à utiliser les boudes, IF... THEN... ELSE, WHILE... WEND, et aspect visuel de vos programmes 1 PARTIE 4 (Les interruptions): | Interception des erreurs de pro- | grammation ; interruption par | menu, timer ou souris | PARTIE 5 (Sous-programmes | et librairies): La technique des sous-programmes ; insertion de programmes en langage machine et des librairies.
Listing 1 WINDOW 4," Animation'',(310,95)-(580,170),15 ON COLLISION GOSUB Testl COLLISION ON OPEN "ExtrasD:BasicDemos Ball" FOR INPUT AS 1 OBJECT.SHAPE 1, INPUT$ (LOF(l),l) CLOSE 1 OBJECT.X 1,240 OBJECT.Y 1,50 OBJECT.VX 1,30 OBJECT.VY 1,30 OBJECT.ON OBJECT.START WHILE 1: SLEEP: WEND Testl:'' touche=WIND O W( 1 ) WINDOW 4 i=COLLISION(0) ¦ IF i=0 THEN RETURN j=COLLISION(i) if j=-2 THEN OBJECT.VX i,ABS(object.VX(i)) ‘ if j=-4 THEN OBJECT.VX i,-ABS(object.VX(i)) if j=-l THEN OBJECT.VY i,ABS(object.VY(i)) if j=-3 THEN OBJECT.VY i,-ABS(object.VY(i)) OBJECT.START WINDOW touche RETURN ' Avec ce
programme vous chargez le fichier "Bail" de votre disque.
Fonction en plaçant le numéro donné précédement et vous obtiendrez le numéro de celui qui a effectué la collision. Si cette valeur était négative il s'agit du bord haut (-1), gauche (-2). Bas (-3), droite (-4) de votre fenêtre. Le listing (1) vous donne une version améliorée du programme que vous avez dans votre livre sous OBJECT.SHAPE qui de plus est buggé. L’erreur du programme? Vous pouvez la trouver facilement. Recopiez le et laissez le tourner pendant un certain temps... la balle quittera votre fenêtre à un certain moment! La différence réside dans le fait que je teste toutes les
possibilités de collision et que je remets la balle sur le bon chemin avec la fonction ABS.
La raison de cette erreur se situe peut-être dans l’interpréteur lui-même. Qui peut me le dire? En fait, si nous activons le programme initial du livre et si la balle tape dans le coin à gauche, cela oblige à un double test pour le programme et une perte de temps car la balle touche le bord pour sa troisième collision. Il y a réaction et hop la balle continue et sort de l'écran! Je viens de répondre à ma question. C’est la lenteur de l’interpréteur qui en est la cause. Et cette erreur pour un seul objet! Pendant que vous gérez un objet les autres entrent en collision. Résultat, les 16
collisions permises sont vite dépassées et l’Amiga ne pouvant les gérer, ils disparaissent de l’écran. La petite astuce est Listing 2 nombre=6 SCREEN 2,640,255,2,2 WINDOW 4,"Animation"„15,2 ON COLLISION GOSUB Test2 COLLISION ON OPEN "ExtrasD:BasicDemos Ball" FOR INPUT AS 1 style$ =INPUT$ (LOF(l),l) CLOSE 1 FOR a=l to nombre OBJECT.SHAPE UtylesS OBJECT.X a,300*RND+100 OBJECT.Y a,80*RND+50 OBJECT. VX a,200*RND-100 OBJECT.VY a,200*RND-100 NEXTa OBJECT.ON OBJECT.START WhtLE 1: SLEEP: WEND Test2: i=COLLISION(0) IF i=0 THEN RETURN FOR i=l TO nombre j=COLLISION(i) if j=-2 THEN OBJECT.VX
i,ABS(object.VX(i)) if j=-4 THEN OBJECT.VX i,-ABS(object.VX(i)) if j=-l THEN OBJECT.VY i,ABS(objecLVY(i)) if j=-3 THEN OBJECT.VY i,-ABS(object.VY(i)) if j 0 then BEEP NEXTi OBJECT.START RETURN Meilleur manière pour tester les collisions donnée dans le listing (2). En même temps que le test de collision sur l’objet je teste les autres collisions. En incluant la boucle FOR... NEXT et en mettant un beep, vous pouvez contrôler l'effet. Après un court moment, le beep se transforme en son continu et vous indique que l’AmigaBasic a perdu les pédales! Il ne peut plus gérer les collisions!
La prochaine fois je vous ajouterai le son. Alors à pluche... Nota: Je vous donne la modification de M. AUTRET François (que je remercie de s’être donné la peine d’écrire) quant à ma question sur mon programme de son dans A- News de décembre listing 3. D faut ajouter après SOUND i%*4,5,100,3 les lignes suivantes: SOUND 0,1,0,0 SOUND 0,1,0,1 SOUND 0,1,0,2 SOUND 0,1,0,3 et il conseille encore la ligne ERASE coucou% après les lignes du graphisme.
Explication: on éteint tout. La fréquence, le volume sont mis a 0, la durée à 1 et ceci pour les différents canaux ou voix. Je constate donc qu'il y en a au moins... que je ne dise pas de bétise... au moins 1 qui a lu le listing 3!
à + CRS Avis aux annonceurs Ce numéro d'A-News marque la fin de notre deuxième année.Il marque aussi l’augmentation de notre tirage de 17000 à 23000 exemplaires mensuels, le passage sur papier brillant, un nombre de pages plus important, et toujours plus de lecteurs avertis qui voudraient faire davantage avec leur Amiga que simplement jouer.
Avis aux lecteurs Nos annonceurs respectent notre indépendance. Soutenez-les* (*Depuis deux ans il est arrivé une fois seulement qu'un annonceur exige de voir nos reportages sur ses produits avant leur publication. Demande refusée de votre part...) A-News UNIVERSAL VIRUS KILLER, TOUJOURS PLUS!
Non, il ne s’agit pas d’une nouvelle poudre à laver le linge sale (en famille) mais bel et bien de la version finale d’un logiciel qui permet de débarrasser vos disquettes des petites bestioles que certains in- fogénéticiens sans scrupules s’évertuent à créer.
Une fois la disquette introduite dans le lecteur, on clique sur l'icône UVK et l'on se retrouve face à une fenêtre de sélection (sur fond étoilé) qui permet soit de lancer le programme soit de consulter la documentation.
Fidèle à mon instinct, je laisse de coté la documentation pour lancer directement UVK.
Le programme démarre et m’indique qu'il n’y a aucun virus en mémoire. 11 est à noter qu’il reconnait également la présence d'un deuxième lecteur (DF1: ou DF2:) et qu'il fonctionne parfaitement sous kickstart
1. 2 ou 1.3 et ce avec ou sans extension mémoire.
Une fois ce test effectué le menu principal apparait. On retrouve bien entendu les fonctions classiques d’un antivirus (afficher un bootblock, tester la présence d'un virus sur une disquette...).UVK reconnait une douzaine de types de virus (avec les sous- types associés), ainsi qu’une trentaine de bootblocks spéciaux parmi les plus connus.
La troisième fonction (Install bootblock) permet d'installer sur une disquette certains bootblocks spéciaux (IRQ Protec- tor, déconnexion du lecteur externe ou de l’extension mémoire, etc).
La fonction COPY permet de copier un bootblock d'une disquette source vers une disquette destination.
Enfin la fonction MOVE, la plus intéressante à mon avis permet de transformer un bootblock en fichier ou l’inverse.
Comme on peut le voir, il s’agit d’un logiciel très complet qui contient une ou deux fonctions inédites fort utiles.
La documentation est également bien faite puisqu’en plus du descriptif de fonctionnement on trouve bon nombre d’informations sur les virus.
En conclusion, je dirai qu’il s’agit là d’une réalisation de qualité (Bravo AMIGUY), qui méritait bien entendu de figurer dans la collection Hermès FRANCE sous la référence Hermes FRANCE N'12.
Alors n’hésitez plus il en vaut la peine (et en plus il est garanti sans phosphate).
Herr Doktor Von GlutenStimmellmDorf est sain de corps si ce n'est d'esprit.
EDITO Chers lecteurs et lectrices, bonjour. Encore un excellent mois pour le domaine public puisque, non content de retrouver vos rubriques habituelles, vous découvrirez UVK (Universal Virus Killer), un antivirus qui a été développé par notre ami AMIGUY.
Qui a dit "Encore un antivirus" ?
Certes c’en est un, mais contrairement à d’autres programmes de ce type il ne fait pas que cela et je vous engage sans plus attendre à vous reporter à sa description dans nos colonnes.
Excellente lecture.
Herr Doktor Von GlutenStimmellmDorf est garanti sans additif.
NOUVEAUTES... NOUVEAUTES.... A la suite des tempêtes hivernales, nous arrivent portées par un furieux vent de changement, les disquettes de Mr FRED FISH. Nous avons bien du mal à décrire tout ce qui sort dans cette collection... excusez donc le léger retard à l'allumage pour ces n‘265 à 282. Trêve de bavardages, on plonge!.
- VA UX-Killer: Super animation qui fût classée seconde au BADGE
Killer Demo Contest 1989. Attention, elle demande plus de
deux méga et demi et au moins deux lecteurs.
- Diglib: Une librairie de fonctions graphiques en FORTRAN. Les
sources sont incluses. Cette librairie est utilisée par Matlab.
- Mackie vl.3: Un utilitaire de type POPCLI, permettant
l’utilisation de touches avec Macro. Sa particularité est le
"blanker" écran incorporé et très original. Sources incluses.
- Matlab: Un package FORTRAN mathématique.
Absolument sensationnel: les calculs ten- soriels, les triangularisations, les déterminants et bien d’autres choses sont disponibles. Sources incluses.
- Doctor_A: Une animation Sculpt4D réalisée pour le "BADGE
contest 1989".
- Klide: Une démo originale qui illustre les possibilités du
blitter. Elle a été classée quatrième au "BADGE contest
1989".
- OnlyAmiga: Une démo du théorème "Only Amiga Makes il Possible".
Classée à la neuvième place au "BADGE contest 1989".
- Calendar: Dix formats possibles pour vos calendriers grâce à
cet utilitaire très soigné.
- ChessTutor: Un utilitaire destiné à inculquer les rudiments
des échecs aux débutants. Programmé en AmigaBasic.
- PropGadget: Un exemple de programme d’utilisation des gadgets
proportionnels. Sources en C et assembleur. Notez que cet
utilitaire peut être appelé par vos propres programmes C.
- RadBoogie: Encore une démo du "BADGE contest 1989”. Celle-ci
gagna la septième place.
- ShowDisk: Un utilitaire qui donne une image colorée
représentant le sommaire des disquettes. Agréable. Sources en
assembleur incluses.
- SpinPointer: Un petit programme qui change votre pointeur de
souris et lui fait indiquer les moments où l’amiga est
occupé. Très jolie réalisation.
- ColumnSet: ColumnSet permet une mise en tableau de données en
provenance d’un fichier. Ca marche sur l'écran et sur
l'imprimante.
Sources en Modula-2 fournies.
- MRBackup v33d: Un utilitaire permettant le backup d’un disque
dur sur disquettes. Attention celte version contient un bug
redoutable... il est toutefois corrigé dans la version 3.3e
disponible sur la Fish 279.
- TooMuch3D: Une démo d'animation présentée lors du "BADGE
contest 1989”.
- CPUStandoff: Beaucoup de gags dans cette démo retenue pour le
"BADGE contes! 1989".
- LaserBoing: Une belle animation ray-tracing sur le thème du
célèbre "Boïng".
- AmigaPunt: Un utilitaire qui se veut pouvoir prédire les
performances de chevaux durant les courses. On compte sur nos
amis turfistes pour les test...
- Balloon: A la fin de chaque année a lieu aux
U. S.A. le fameux "BADGE Killer Demo Contest", ceci explique
cette profusion çle démos dans les Fish décrites.
- Spigot: Je vous dis ce que c’est?... Personne n’a deviné?... Eh
oui!, encore une démo du formidable "BADGE Killer Demo Contest
1989".
- BattleForce v3.61: Un jeu de combat futuriste entre des
machines de guerre robotisées. C’est bien réalisé et on a tant
besoin de tendresse...
- PennyWise: Superbe interface utilisateur pour ce programme de
gestion financière simplifiée. Beaucoup de possibilités et un
emploi agréable.
- HP 11: Emulateur de calculette HP11C qui permet même le mode
programmation. Sans doute une toute bonne calculette sur Amiga.
- KeyBiz: Ce petit programme pourra vous laisser croire que des
souris se planquent derrière votre machine. Amusant. Sources
incuses.
- LookFor: Une commande intéressante pour retrouver un fichier
dans le labyrinthe des chemins et directoires de vos supports
magnétiques. Sources fournies.
- SlideMaster vO.l: Un programme compact pour organiser des
Slide-Show. Il peut manier tous les types de formats graphiques
et possède une interface Arexx.
- Snap vl3: Un utilitaire de clipping écran, afin de récupérer
une partie d’une fenêtre avec graphiques ou texte. Les sources
sont comprises.
- Xoper vl.0: Un utilitaire d’accès facile et qui permet d’avoir
une image système, mais aussi d’agir sur ce dernier. Presque
tout est géré par ce génial petit programme qui constitue une
tâche de fond dont on ne peut se passer après essai. Cette
Update de la version Fish 228 apporte beaucoup. Les sources en
assembleur sont fournies.
- VHOO v2.9: Un émulateur de console VT100, totalement remanié
depuis la version 2.8 de la Fish 138. Tout est excellent dans
cet utilitaire, il y a même la compatibilité Arexx ajoutée en
prime. Sources incluses.
- Blit: Une animation du "BADGE contest 1989". Elle a
l’originalité de présenter sur un même écran une partie en
Lo-Res et une autre en Hi-Res.
- ClickDos vl.l: Un programme de type CLI-Male, qui a le bon goût
d’être iconifiable et de prendre peu de mémoire. Très optimisé.
- DateRequester: Un utilitaire qui effectue une demande
"date-heure", utile pour ceux qui ne possèdent pas d’horloge
interne. Comme beaucoup depuis quelque temps, il possède une
compatibilité Arexx. Les sources sont incluses.
- ARTM v0.9: "Amiga Real Time Monitor" permet de visionner et de
contrôler les activités système telles que tâches, fenêtres,
programmes résidents, etc...
- Icoit v7.5: Voici un utilitaire original, un langage de
programmation en fait. Il est orienté vers le traitement des
listes et des chaînes. Beaucoup d'innovations dans la
philosophie du maniement des chaînes. Bref c'est très
intéressant mais difficile à décrire en quelques lignes. A voir
donc!
- LabelPrint v3.0: Un programme destiné à la réalisation et à
l’impression d’étiquettes pour vos disquettes. Update de la
version de la Fish 238.
- LPE vl.l: Editeur graphique pour système LaTex.
Cette update de la version Fish 243 possède des fonctionnalités supérieures ainsi qu'une meilleure interface utilisateur.
- WBAssigit vl.2: Un petit utilitaire sympathique qui vous permet
d’assigner vos chemins d'accès à partir du Workbench. Quelques
options très bien pensées.
- WBRes vl.2b: Petit utilitaire permettant de rendre des
programmes résidents sans sortir du Workbench. Très utile
lorsque l'on travaille sous environnement Wbl.3.
- AmigaTrek: Trois petites histoires parodiant la série Star
Trek... et dans une tournure très Amiga.
- Aspice vS.l: Un programme d’analyse de circuit électronique
inspiré d’un grand frère en activité sur VAX Station. Un
méga-octet est requis pour l'utilisation en plein "confort".
Cette version profite de l’avantage d’un coprocesseur
arithmétique lorsque celui-ci est disponible. Documentation
touffue...
- Frag: Deux utilitaires à lancer sous CLI ou Shell et qui
permettent de voir la fragmentation de vos fichiers sur
disquettes. Sources incluses.
- Ash vl.0: Un shell de type "Ksh" (sous Unix). Il a toutes les
caractéristiques d'un tout bon et possède une excellente
documentatioa Tout ceux qui cherchent encore leur shell idéal
devrait essayer celui-ci.
- MouseClock vl.2: Un petit "code" qui attache à votre pointeur
deux gadgets donnant l'occupation mémoire et l’heure. Sources
incluses.
- MRBackup v3.3e: Cette version d'un programme de back- up de
disque dur corrige un sérieux bug de la précédente mouline
(Fish 270).
- MRPrint v3.4: Un utilitaire de mise en page de fichier texte
avant sortie écran ou imprimante. Il permet la définition de
marges, d'en-tête et de n'iignes. Les sources sont fournies.
- Berseker v3.0: Un anti-virus qui permet la détection de
nombreux méchants microbes. Semble toutefois posséder quelques
lacunes.
Sources en assembleur incluses.
- CM vl.0: Permet de concevoir une mécanique céleste à base de
corps astraux. Ensuite vous pouvez lancer votre bébé et
observer le déroulement des événements, avec de la chance à
vous les collisions planètes - météores et autres... Le
programme est doté d'une bonne interface Intuition et d'une op
tion de sauvegarde pour vos meilleures créations. C'est super
de jouer à Dieu...
- Graph vl.0: Un très chouette utilitaire de tracé de courbes
planaires. Grande facilité d'utilisation (sous Intuition) et
joli "design".
- Diffvl.10: Un utilitaire de comparaison de fichiers qui ne se
limite pas aux fichiers ASCII et qui permet quelques options
judicieuses.
Cet utilitaire fait partie du "package RCS" de la Fish 282. Sources incluses.
- DiffDir vl.l: Compare deux répertoires et leur contenu.
Sources incluses.
- FarPrint vI3: Un deboggueur qui ne fonctionne que sur les
programmes sans liens avec l'environnement. Sources et
documentation incluses.
- 1Audi mage vl.9: Un afficheur d'image 1FF qui accepte tous les
formats. Il possède des options aussi futées que l'impression
d’une partie de l’image, la gestion de cycling couleurs pro
grammés ou le scrolling pour des images plus grandes que
l’écran physique. Sources incluses.
- MRARPFile: Un package pour la bibliothèque ARP, qui lui ajoute
quelques fonctions supplémentaires. Sources incluses.
- MRMan vl.O: Une commande du type "man" (sous Unix) qui permet
la lecture de Fichiers textes sur le système avec une grande
flexibilité. Des fichiers "aide" en anglais et les sources
sont inclus.
- PrintHandler vl.l: Un driver imprimante général qui permet la
gestion simple du feuille à feuille et un "data spooling"
limité mais efficace.
Sources incluses.
- RCS vl.l: "Révision Control System" est un "package" destiné
aux traitements sur fichiers souvent remaniés. Très utile
pour les sources programmes, les lettres, les documentations,
les dessins etc... Cette version inclut la plupart des
sources des programmes utilisés.
Joe le Maxi AVIS A LA POPULATION MVK 15 est mort, vive M 'K 1.6 !
Comme l’auront sans doute remarqué ceux d'entre vous qui l’ont commandé, le Master Virus Killer de Xavier Leclercq est désormais distribué sous la version 1.6. La version 1.5 n’aura pas vécu longtemps, victime d’une soudaine recrudescence de virus que notre ami Xavier s’est empressé de disséquer afin d’allonger la déjà longue liste de microbes que combat son virus killer.
Ces nouvelles vilaines bêtes n’ont qu’a bien se tenir. Qu'on se le dise !
Ed l’Epicier REUNION DP... Une réunion Domaine Public se déroulera le Samedi 21 Avril 1990 à Toumaien Belgique. Vous pourrez compléter vos collections pour le prix de la disquette. Un droit d’entrée de 20 FRF (120 FB) est demandé pour les frais d’organisation. Pour ceux d'entre vous prêts à faire le déplacement, voici l’itinéraire (simple) conseillé pour arriver à bon port:
- Prendre l’autoroute Al (autoroute du Nord Lille-Paris).
- Arrivé à Lille, prendre direction Bruxelles.
- Continuer jusqu’à la frontière. Entrer en Belgique.
- Prendre la sortie LAMIN, puis direction Tournai.
- D ne vous restera alors qu'à suivre le parcours fléché Amiga
que les organisateurs mettront en place.
Outre la possibilité d’accroître votre collection, cette réunion vous permettra de rencontrer d’autres passionnés et d’échanger vos idées et vos propres réalisations. A voir donc.
Ed l’Epicier BON DE COMMANDE A re tourner Si : En Fr-Ancr : Il II N c: Cnuitéro de Client} : Nom: P i' é n o m : Adresse : HERMES Diffusion BP 304,59220 Denain En Brlsiquc: MiA Sof twar» BP 111 2018 Anvers 14 I-1 2UT 12SFB Fred Fish Disks 1 282 Ani eus 1-26 ¦ I . ¦ i , I Ville:_ Les RJPD 17, 84,86,101.106,10V,123,126,129, 14 3, 14 6 151,155,163 et FAUG 61 coi-ipor tant 2 Disks 40 FF TBAG 1-25 1-75 PaMorAnA 1 98 RPD 1-164 3«FF 19aFB HERMES Prestige 1-4, HERMES Frânce 1-12, Bordello Beauties à réserver aux adultes) 1-19 * 20-26 (Art Disks) 35FF 22HFB H . I . A D i sks 1 Si 4 368 FF
(France uiiiiuwnunt) Digitaliseur nonorhonigue HERMES Diffusion en KIT Collecti on Disquet t es Total ' Frais de por t Envoi en reconnandé (facultatif): -«-10 FRF , SUISSE: -e-2 0 FRF Règlenents par chèques bancaires ou postaux libellés 1 l'ordre d'HERMES Diffusion 1 OT AL.
ou MIA Software pour 1a Belgique).
1 0 FRF Bon de cowwiid» ualatlle Jusqu'au prochain nimér o d'A-NEWS 4-90 SPY: JEU CULTE| AAAAAArg! Spy Vs Spy I, le seul, l’unique, est sorti sur Amiga. Le KeKe RoZen, de retour de la vieille ville de Londres, m'appelle et me dit froidement : "Allô".
Puis il enchaîne : "Je te ramène Spy de Londres".
Joie intense remplie de larmes d’émotion.
Deux jours plus tard le KéKé m’OFFRAIT Spy Vs Spy I. .
Ce jeu culte sorti sur Commodore 64 il y à déjà 5 ans, réalisé par First Star Software, est édité sur Amiga par Wicked Software. Dans ce jeu, mêlant action et stratégie, vous dirigez un corbeau espion blanc ou noir, tout droit sorti de la BD MAD. Vous êtes dans une ambassade, constituée de pièces meublées, séparées par des portes et des escaliers. Votre but, comme celui de l’adversaire (ordinateur ou humain), est de récupérer dans l’ambassade les quatre parties, cachées dans les meubles, d’un dossier ultra secret. Là où cela devient sport, c’est que tous les meubles ou toutes les portes
peuvent être piégés (vous exploserez en fouillant un meuble piégé par exemple). Il y a quatre types de pièges. Plus fort encore, à chaque piège, correspond un antipiège capables de désamorcer les endroit piégés. Vous saisissez la suite. Chacun des deux joueurs va donc tenter de récupérer les plaas secrets, tout en préparant sa fuite ou pire, sa propre mort par les pièges adverses, en piégeant lui-même les endroits stratégiques. Et en plus il faudra vous souvenir des positions de vos pièges pour ne pas tomber dedans. Et l’autre fait pareil. Géant. C’était à mon avis, le meilleur jeu à
deux sur C64.
Sur Amiga, on retrouve vraiment une adaptation du C64.
Même musique, même présentation. Je dois reconnailrc que la qualité des dessins m’a fortement déçu. C’est moins bon que sur 64. Mais en fait, Spy fait partie de ces quelques rares jeux où musiques et dessins n’ont aucune importance. Le but du jeu est tellement prenant que l’on oublie tout le reste. Et l’intérêt reste entier sur la version Amiga.
Enfin il faut souligner que ce jeu est vendu pour environ 50F en Angleterre. Quelques bogues, mais on en redemande.
Chorizo Spyd HOUND OF SHADOW jeu de rôle pour les surdoués en anglais!
Un conseil: avec l’achat de la jolie boîte, prévoyez la location d'un prof d'anglais en même temps.
Ce soft d’Electronic Arts est un jeu de rôle de type textuel.
La boite contient 2 disquettes auxquelles vous devrez ajouter une troisième formatée pour vos sauvegardes et personnages.
La doc se divise en 3 fascicules: L’explication de la création de personnages, le manuel d’utilisation général et un petit lexique.
Le premier livret, en anglais facilement abordable, est très clair.
Le deuxième, traduit, vous donne le mode d’emploi de l’insertion des disquettes (!) Et également des aides de jeu (pratique). Le troisième est un "dico" de 4 pages traduit en 4 langues pour les termes très très peu usités (du genre "puanteur de chaire pourrie : reek of rotten flesh"), c’est une exellente idée.
Analysons à présent le soft lui même. La présentation jolie mettant déjà dans l’ambiance 1920 avec des images de type vieillot (couleurs jaunies). Le (vôtre) personnage est détaillé et là: Clap Clap Clap! (foule en délire). J’ai eu l’impression de me retrouver avec une feuille de l’appel de Cthulhu devant moi. Elle est jolie, complète, ce serait trop long à décrire alors en 1 mot comme en 100: EXCELLENT!!!
En ce qui concerne le graphisme... aï aï aï... c’est du textuel...mais alors du textuel textuel quoi! Heureusement la partie sera parsemée de quelques immages représentant certains lieux dans lesquelles vous vous trouverez. Image du même style que la présentation, conservant l’ambiance.
Musique? Totalement inexistante, mais alors RIEN! Pas un bruit, pas un son, seul votre lecteur vous rassurera sur la qualité de vos tympans... Ergonomie? Je vous ai dit que c’était du textuel! "Mais si la doc est en anglais alors le jeu...." "Mais oui mon petit, le jeu est aussi à 100% en anglais!" La doc no problem, mais le jeu....costaud! J’avoue avoir été mis KO! Pourtant j’aime bien les langues. Je ne tente même plus de comprendre tout! L’avantage c’est que tout est précisément décrit, pas d’erreur d’imagination possible.
Finissons par le scénario. Et là je laisse à nouveau la parole au publique en délire: "Prima, Great, Extra..."; une introduction en béton. Quant à la suite elle est encore plus formidable. Ca c’est du scénarü! J’allais oublier: l’univers fabuleux de ce jeu est celui créé par l’inégalable, le Maître: Howard Philip LOVECRAFT et son célèbre Mythe de Cthulhu fia Yog-Sothoth).
Ma conclusion sera double: Premièrement je garde la même opinion qu’auparavant au sujet des jeux de rôle aventure textuels: ils laissent une fausse liberté aux joueurs.
On a l’impression d’être libre de ses actions grâce à l’explosion du carcan des icônes mais à la limite on est même plus restreint du fait de la difficulté d’expression dans certains cas.
Deuxièmement ce programme n’est pas un soft à importer en France s’il est censé être destiné à tous, la barrière de la langue étant ici, nettement trop haute.
C’est furieusement dommage car en dehors de cela c’est un jeu de rôle fantastique d’intérêt.
Flreball The new Randolf Carter 100 TRUCS Cadeau d’anniversaire aux lecteurs de la part de Kéké Pour ce numéro anniversaire d'A-News je vous propose un récapitulatif des trucs et astuces pour la plupart des jeux déjà sortis avec en prime quelques nouveautés.
N’oubliez pas que certains trucs sont à taper comme si vous aviez un clavier QWERTY. On commence tout de suite avec la lettre A. Afterbumcr: mettre la pause et taper 1HUNDERBLADE. Avec la touche G obtention d'un extra-missile, vous fait passer au tableau suivant, au tableau précédent et N donne une vie supplémentaire.
Archipelagos: tapez 8421 au moment de choisir votre archipelago et vous pourrez choisir n’importe quel terrain de I à 9999.
Barbarian (Psygnosis); sur l'ccran de jeu tapez 04-08- 59 pour avoir des vies infinies Batman the Movie: tapez MAJJJJ pour avoir des vies infinies.
Battlc Valley: tapez ROGER MELLIE THE MAN ON l'HE TE LE pour un nombre infini de tanks.
Bcach Volley: lapez DADDYBRACEY pendant le jeu et FI vous feia passer au niveau suivant.
Beverly Hills Cops: sélectionner l’ccran de high score sur l'écran de choix de difficultés.
Tapez MF.I.LIE et vous aurez accès à tous les jeux.
Bio-Challenge: mettre la pause avec F.SC. La touche G vous avancera au niveau du gardien du niveau.
Carrier Commnnd: pendant le jeu, actionner la pause et tapez GROW OLD ALONG VV1T11 ME. Les louches + et vous donneront l'immunité. Essayez aussi THE BEST 1S YKTTOBE.
Chas* HQ: à n'importe quel moment pressez le bouton gauche de la souris tout en pressant le bouton ftre du joystick et tapez GROW- LER (si vous n'avez pas assez de doigts faites vous aider par votre petite soeur). La touche T vous remettra votre compteur de temps à 60 secondes.
Chubby Gristle: sur l'écran titre tapez BUUURRP pour obtenir des vies infinies.
Cybernoid: tapez RAISTLIN sur i écran de titre pour des vies infinies.
Defender of the Crown: maintenir la tou che K enfoncée pendant le chargement de la deuxième disquette et voue armée s'en trouvera nettement renforcée.
Denaris: quand on vous demande d’insérer le data disk, le mettre et maintenir la touche Z enfoncée pendant le chargement. Alors mettre la souris dans le port joystick (2), commencer le jeu et maintenez le bouton droit de la souris pendant le chargement Dogs of War: tapez TIMBO avant de commencer. F5 vous donnera des vies infinies.
Double Dragon: sur l’écran titre tapez R U CALL1NG MY P1NT A POFF7 suivi de retum (attention aux espaces). Pendant le jeu la touche delete éliminera votre adversaire.
Dragon’s Lair: appuyez simultanément sur ESC.R7.L.N et 7 si vous voulez voir la fin.
Elite: au moment de la première entrée du code de protection lapez SARA puis lapez le code correct à la seconde demande. A n'importe quel moment du jeu • vous fait rentrer dans la cheat bank. 18-FF vous donne du cash, 24-01 le système ECM, 2F-01 une bombe d'cncrgic, 38- 01 un laser militaire. Esc vous fait revenir dans le jeu.
Empire Strikes Back: sur l'écran titre maintenez la touche Help enfoncée et tapez XIFARGROTCEV (veclor grafix à l'envers).
Tapez L, C et D pour I.uke, C3PO et Darth Vader.
Eyes of Horus: tapez SPAM pour des vies infinies cl aucun besoin des clés.
Falcon: en vol appuyez simultanément sur X, Shift et Ctrl pour faire le plein d’armes.
Fernandez Must Die: pendant le jeu actionner la pause et tapez SPIN YNORMAN.
Forgotten Worlds: tapez ARC sur l'écran litre et pressez Help. Pendant le jeu S vous amène au magasin et N vous téléporte.
Ghouls’n’Ghosts: tapez KARRN BROAD- HURST pour des vies infinies.
Goldrunner: pendant le jeu 1 vous fait passer au tableau bonus et O au niveau suivant Gravity Force: quand on vous demande le password tapez WARP suivi du numéro du niveau où vous désirez aller (ex WARTO5 pour le niveau 5).
Hard Drivin’: choisissez le mode manuel pour la boite de vitesses et accélérez à fond. Une fois la vitesse maximale atieitue repassez au point mon et vous devez être insensible aux collisions.
Hybris: tapez COMMANDER sur le tableau des high-scorc. F10 vous donne l'immortalité, F9 vous change de niveau, F2-F8 vous améliore l’équipement du vaisseau.
Ikari Warriors: lapez FREER1DE sur la table de liigli-seorc poui une foule d'effets intéressants.
Karaté Kid II: la touche P fait passer au niveau suivant Leathtrncck: pendant le jeu lapez CUTI1BERTNECK. F3 vous immunisera contre les attaques.
Lcd Storin: lapez DAVID BROADHURST WANTS TO CHEAT (attention U y a 2 blancs entre le deuxième et le troisième mol).
Menacer tapez XR3iTURBONUTTERBAS- TARD.
Ncbulus: tapez HELLOIAMJMP sur l'écran de présentation et FI à F10 pour passer les niveaux.
New Zeeland Story: Pressez DEL puis M et tapez MOTHERFUCKENKIWIBASTARD ou FLUFFY KIWIS pour être en vie infinies.
Ninja Warriors: pendant le 'jeu pressez Caps Lock, tapez le code puis Caps I.ock à nouveau. Ires codes sont MONTY PYTHON.
SKIPPY, A SMALL STEP FOR A MAN, TUE TERMINATOR et STEVEN AUSTIN.
Opération Thundcrbolt: il vous faut tout d’abord réaliser un score de 50000 pour accéder à la table de high-score. Tapez alors WIGAN NINJA pour des vies infinies.
Out Run: pendant le jeu tapez RED BAR- CHETTA puis Tpour du temps supplémentaire ou G pour passer au tableau suivant Pacland: pour des vies infinies tapez AVA-
I. ON sur l'écran de presentatioa Platoon: sur l'écran de
présentation tapez HAMBURGER II1LL. Essayer ensuite F2, F3, F4
et surtout F5 qui vous rend invincible.
Retum or the Jedi: tapez DARTH VADER comme nom dans la table des high-scorcs. F2 vous permet de passer au niveau suivant Ride Dangerous: dans 1a table des scores tapez POOKY et regardez ce qui vous arrive.
Roadblasters: pendant le jeu tapez LAV1LLASIRANGIATO. Us touches 1 à 4 permettent de choisir les différentes armes, S fait passer au tableau suivant et F fait le plein de fuel.
K-Type: tapez SUM1TA dans la table des scores pour des vies infinies.
Shndow of the Bcast: attendez que le dernier écran de présentation apparaisse, puis maintenez enfoncé le bouton ftre et le bouton gauche de la souris jusqu’au changement de disque. Vous êtes alors invincible.
Silkworm: maintenez Help enfoncé puis pressez le bouton feu pour commencer. Si ça ne marche pas tapez SCRAP 28 sur l'écran de contrôle des options.
Slai glider II: mettre la pause et tapez WE'RE ON A MISSION FROM GOD. Si ça ne marche pas essayez sans 1 aspotjophc.
Starray: sur l'écran de choix d'options tapez AL YANKOVIC. Pressez F5, X, C, T ou Space pour les différents effets.
Street Fighter: tapez STREET CHEAT pendant le jeu et regardez ce qui sc passe.
Stridcr: commencer le jeu puis l’arrêter avec F9. Appuyer sur Help. Shift gauche et 1 en même temps. Enlever la pause et essayer 1, 2, 3, 4, 5 pour changer de niveau et Fl, F2, F3, F4 pour avancer dans le niveau coutanL Stryx: à certains endroits pressez Help. M et F. pour de l'énergie infinie Si de plus vous pressez P vous aurez les passes et avec F10 en plus vous verrez la fin du jeu.
Super Cars: quand on vous demande votre nom tapez ODIE pour le deuxième niveau et BIGC pour le troisième. Topez RICH pour commencer avec 500000 de crédit.
Super Hang On: tapez 750J dans la table de scores puis pressez CtrI+Alt-rZ+T pour atteindre l'écran suivant Switchblade: tapez POOKY dans la table de scores et maintenez enfoncée la touche 1, 2.
3, 4 ou 5. Cliquez alors sur End pour sortir de la table et pressez le bouton lire pour -passer les différents écrans de présentation sans relâcher la touche de 1 à 5. Cela vous permettra d'entrer plus ou moins loin dans le jeu.
Sword of Sodan: tapez NANCY dans la table des scores pour des vies infinies. La touche Enter permet alors de changer de niveau.
Thundcrblade: tapez CRASH sur l'écran de présentation. La touche Help fait changer de niveau.
Untouchables: sur l'écran de présentation tapez SOUTHAMPTONGAZETTE et le bas de l’écran flashera. F10 fait passer au niveau suivant. Au niveau 2, 3 et 6 pressez Help pour vous retrouver au milieu du niveau.
Virus: appuyez sur Enter (pavé numérique) et sans lâcher pressez P. Sans lâcher Enter pressez niaintemam O. La louche C sert pour allumer éteindre les bruitages, L pour ajouter un missile, F pour faire le plein, D pour une démo et N pour enlever ou remettre les cheat Wizball: tapez RAINBOW pendant le jeu.
Mettre la pause et pressez la touche C, la touche S pour finir le niveau ou la louche T pour finir le jeu.
Xybols: tapez ALF dans la table de scores pour de l'énergie infinie.
Je tiens à préciser que tous ces trucs ont été récoltés dans divers journaux anglais et que je n'ai fait que les rassembler afin de vous faire profiter de certains inédits. Kéké 48 A-News ?a Dizzy Treasure Island Pour changer je ne vais pas faire dans la super-production. Ce mois ci mon jeu préféré est Dizzy Treasure Island. Les graphismes sont assez pauvres bien que d'un style BD qui ne me déplait pas.
Quant aux sons on se croirait revenu au bon vieux temps du 64.
Mais malgré tout ça ce soft m'a accroché dès la première fois où je l'ai chargé.
Comme quoi ce qui fait l’intérêt d'un logiciel n’est pas toujours dans son environnement sonore et visuel. Passons au scénario: ceux d’entre vous qui s’étaient régalé avec Terra- mex ne pourront que dire que c’est génial. Le soft reprend en effet l’idée de Terramcx. Vous êtes représenté par un oeuf et vous devez trouver un moyen d’échapper d’une île.
Au cours de votre exploration vous allez trouver des pièces d’or (il y en a 30 en tout et certaines sont très très bien cachées) et des objets qui vous aideront à un moment ou à un autre de l'aventure. Par exemple vous trouverez dans les arbres un masque et un tuba qui vous serviront à explorer les fonds sous-marins.
Ce jeu est bourré d’astuces et à chaque partie nouvelle vous allez toujours un peu plus loin et vous découvrez de nouvelles fonctionnalités aux objets que vous avez précédemment trouvés. Ce soft bien que modeste au niveau du graphisme et des sons vous permettra de passer de bonnes heures devant votre écran sans dépenser une fortune car il est édité par Code Masters, le spécialiste des petits budgets. 11 n’est pas indispensable d’investir des fortunes pour avoir des softs de qualité.
Kéké ON DEEP Salut les civils. Rubrique brève ce mois ci. Je suis dans les tranchées. Devant nous, l'ennemi sanguinaire. Derrière nous, un paysage apocalyptique post nucléaire. Mon pote Mac a pu construire un générateur de poche avec le zinc de nos gamelles, le cuivre de sa ceinture, la paie dentifrice servant d'isolant. Un jour ce mec deviendra célèbre. Comme ça, on peut faire chauffer, nos moukraines, notre télé de poche, et mon Amiga kaki camouflé.
Et ce mois-ci vos DP sont tirés des disquettes TITUS 1 et 2. La plupart des DP de ces disquettes sont déjà sur DEEP. En voici quelques uns qui manquaient.
Handylcon : c’ia va vous permettre de lancer vos programmes depuis la barre de menu du WorkBench. C’est l’utilitaire utile par excellence. Vous mettez le nom des programmes ou des commandes que vous utilisez le plus souvent dans un fichier géré par Handy, et vous pourrez ainsi les lancer avec la souris, Handylcon vous ajoutant un menu déroulant supplémentaire à ceux existant dans le Workbench. Très pratique pour tout ce qui est éditeur ou utilitaires courants.
Warp : comprime vos disquettes en tassant tout, en optimisant la place restante sur les blocs. Attention, Warp n’est pas un compacteur, c'est à dire qu'un fichier donné prendra toujours la même place après un Warp. Ceux sont les 'trous' laissés suite aux créations effacements successifs de fichiers qui seront 'bouchés'. Pratique pour l’envoi du contenu d’une disquette entière par modem.
Iconize : premier programme d'une série de trois pour créer des jolis zikones.
Iconize permet de réduire une image IFF au format voulu pour créer un icône. Evidemment vous vous doutez bien que la qualité de l'image de départ en prend un sérieux coup dans les pixels. Mais si votre dessin de départ est fait grossièrement avec une brosse large par exemple, l'arrivé sera tout à fait acceptable.
Recolor : deuxième programme d’une série de trois pour créer des jolis zikones.
Recolor réduit le nombre de couleur de votre image pour créer une icône. Là, la dégradation de la qualité de votre image icône est moindre, d’autant moins que vous ayez choisi des couleurs judicieuses.
Brushlcon : troisième programme d’une série de trois pour créer des jolis zikones. Brushlcon transforme une brosse IFF en icône. Et ce, dans le format que vous désirez, donc c'est cool, parce qu’en plus ça marche.
Cliplt : quatrième programme d'une série de trois pour créer des jolis zikones.
Vous sélectionnez une portion d’écran avec la souris, et vous récupérez une image IFF.
Cliplt étant lancé en background, vous pouvez l’activer à tout moment (à condition que le programme le permette (par exemple ce ne sera pas toujours évident avec les jeux)), et prendre votre 'photo d’écran’.
C'est également très pratique pour retraiter des documents graphiques sous traitement de texte.
Cale : la calculatrice qui tue. Elle fait tout. Calcul scientifique, mode programmation, mode traceur, lbit, 2bits, lôbits, 32bits, tous les modes de bits possibles... Elle s’utilise avec la souris, et correspond largement aux bonne calculatrice Charpe ou HashPet assurant les mêmes fonctions, mais certes plus faciles à ranger dans la poche.
Quelques nouvelles du serveur DEEP et des services DP: Vous avez pu le constater, le service téléchargement sur DEEP continue à fonctionner normalement, hélas, à certains moments, DEEP est planté. François qui gère DEEP, n’est pas là en semaine (DEEP n’est évidemment pas son activité principale) fait tout son possible pour relancer le serveur au plus tôt en cas d’arrêt.
La plupart du temps c’est très rapide, mais soyez assez indulgent avec lui comme avec nous, snif, merci, resnif, je vous aime (suis- je lâche tout de même). En cas de problèmes, n’hésitez pas à me laisser un message dans ma BAL ChorizoKid.
L’équipe d’Hermès marche bien, vous pouvez le constater. Si vous faites parti d’un club ou d'une association qui se charge de la diffusion de DP, écrivez moi au journal, en narrant votre vie, votre oeuvre, ce que vous proposez. On pourra ainsi essayer de faire un tour de France des Dpistcs. N'hésitez pas à envoyer vos disquettes si vous diffusez des 'collections’ particulières ou inédites.
Autant en parler.
Je vous rapelle l’adresse : "Des DP pour Chorizo, ANEWS, 24500 EYMET."
Chorizo Spyd if if ie Selon Laura Longfellow de Nioutech, le Vidéo Toaster sera enfin "shipping" (en livraison) au moment où vous lisez ces lignes. En NTSC, of course. La dernière estimation de prix que nous avoas vue était de 1595S.
AMIGA NEWS Suite de la page 8 Xavier Leclercq écrit: J’ai cru comprendre à la lecture du deuxième article à propos du "BOOTER" pour drive externe (A- News n’22) qu'il était reproché au premier montage paru dans A-News Novembre 89 (n‘ 19) de déconnecter le drive interne.
On m’a d'ailleurs énormément questionné à ce sujet. La solution est la suivante:
1. Attendre la main du Workbench sur la position DFO: (aucune
disquette dans le drive)
2. Effectuer DEUX resets consécutifs en attendant à chaque fois
la main du Work- Bcnch ET le cliquetis bien connu du drive
interne à la recherche d'une disquette à booter.
3. Seulement à ce moment là passer sur la position DRIVE EXTERNE.
Les septiques doivent essayer. Vu la simpliciter du montage le jeu en vaut la chandelle. Si cela ne marche pas , les fers à souder n'auront plus qu’à chauffer pour le montage de février (A-News n'22)... En Belgique: Micro Text 1990 it * Le prix des circuits RAM a remonté brusquement depuis quelques semaines.
Certaines sources parlent d'une hausse de 30 à 40% pendant cette période. Va-t-on subir une deuxième pénurie de cette précieuse matière, juste quand on commence àpouvoir s'en acheter?
If if if En Angleterre Michtron aurait annoncé un FAX externe pour Amiga 2000 et 500 au prix d'environ 600£. (Michtron, tél 0726-68-020. Pas mal comme numéro!)
Ir if if Cette manifestation consacrée aux minis et micros (réseaux, desktop périphériques, logiciels, télécopieurs) se tenait comme chaque année au centre Rogier à Bruxelles du 27-02 au 3-03-90 (attention, l’année prochaine elle déménage). Evidemment on y trouvait moins d'Amiga qu'à l'AmiExpo 89... Au stand UNIT (Computer Accesories) j’ai pu admirer quelques nouveautés. Un "slow motion" c’est à dire une interface qui se place sur le port cartouche pour ralentir à volonté votre Amiga (idéal pour le highscore des jeux!).
Une interface "Shugart" était également disponible. Celle-ci permet, en s’intercalant entre un drive PC classique et le bus DB-23 de votre Amiga, de transformer le drive en un drive compatible 100% Amiga. Etait disponible également une carte composée de 8 relais pour piloter à partir de l’Amiga huit appareils électriques. UNIT ne vend que par l’intermédiaire de dealers.
Commodore avait réservé pour ce salon la plus grande surface d’exposition. On pouvait jeter un regard sur beaucoup de Pcs et admirer des Amiga 2500. Première déception: pas d’ Amiga 3000... Deuxième déception: pas tellement d’innovations. Commodore offrait la possiblilé d’échanger un Amiga 2000A contre un B. Et une offre spéciale était lancée pour qu’un utilisateur de 500 (ou de 1000) puisse faire l’aquisition d’un 2000 B (équipé d’un disque dur 20 Mo).
Une animation pour démontrer les possibilités de la machine était assurée en desktop publishing et audio-visuel, et je me suis surtout attardé à la démonstration de l’Amiga en réseau. De quoi s’agit-il? Pour une part un Sun SparcStation, machine très puissante qui était équipée d’un disque dur de 400 Mo, et d’autre part un Amiga 2000B avec un HardFrame de 80 MB (disque dur très rapide), une carte accélératrice A2620 (2Mo 32bits) et le lien entre les deux: une carte éthemet (version beta).
La carte selon un processus de protocol TCP IP échange des paquets d’informations par câble. Il s’agit donc de pouvoir bénéficier en réseau de cette méga puissance. Méga car les résultats avec DiskSpeed 2.0 sont étonnants: le taux de transfert approche les 10 Mo s ! Les softs sont Xwindows et Internet (le tout en multitâches: écran Workbench, PC, Unix, AmigaShell... Super non?). Informations supplémentaires: Click! Microcomputer Applications, Frurihoflaan 105 B42 9è B-2600 Berchem.
Situé à quelques pas de là un 2000 déroulait un SlideShow à l’éloge de la machine (slideShow réalisé par Commodore Belgique avec le super logiciel Projector).
Il y avait aussi la CAD: étalage sur un gros moniteur des schémas électroniques d’une extension mémoire pour A1000.
(Le tout tournait sur un 2500. C'est quoi dit monsieur un A1000 ?)
J’oublie certainement plein de trucs (l’animation audio-visuel par exemple) mais comme la journée était déjà pas mal entamée je me suis dirigé vers le 2èmc stand (Hc oui deux stands, 203 et 306).
Comme le premier était plein de PC et d’Amiga 2500 le deuxième était plein de ...500! Et évidemment, comme le 500 n’est pas considéré comme professionnel, les jeux étaient les rois.
Commodore n’aime sans doute pas mélanger petits pois et grosses légumes.
Quoi qu’il en soit les jeux émerveillaient les gamins qui bavaient (beurk) devant la démo d'Interceptor (THE BEST) et des jeux comme Batman The Movie. La morale de cette fable racontée par Commodore est: les égouts et les couleuvres ne se discutent pas, mais comme toujours l’Amiga contente tout le mondc.(Comme Tintin: tous les jeunes de 7 à 77 ans) Xavier Leclercq RECTIFICATIF Courrier Roméo Rapido: Une erreur s'est glissée dans le courrier du mois dernier. En effet, et contrairement à ce que j'ai affirmé, la capacité maximum pour ’ extension interne MiniMax est de 1.8 Mo (et non
pas 1.5 Mo) même avec la version 1.2 du Kick- Start. J’espère que vous me pardonnerez celte erreur qui n'enlève rien aux performances de ce produit.
En ce qui concerne la modification des 500 pour utiliser le nouvel Agnus, il se révèle que cela ne fonctionne pas toujours.
Aussi avant de modifier votre 500 de manière irrémédiable, je vous conseille de remplacer le Fat Agnus par son grand frère Super Fat Agnus et de lever la patte 32 de Gary avant de le remettre sur son support et de tenter toute modification directe sur le circuit imprimé.
Si tout fonctionne correctement en NTSC, alors passez a l'étape suivante et isolez la patte 41 de Super Fat. Si vous voulez avoir un Amiga programmable en PAL ou NTSC, il ne vous reste qu’à relier cette patte d'Agnus à la masse avec un petit fil et un coupe-circuit (inler ou jumper).
Lorsque la patte sera reliée à la masse vous serez en NTSC 200 lignes et dans le cas contraire vous serez en PAL.
Une des applications immédiates est pour les pros de Tetris: en effet ce jeu est synchronisé sur le balayage vidéo, et comme on balaye plus vite l'écran en NTSC que en PAL, le jeu va plus vite, un nouveau challenge pour notre spécialiste maison de Tetris, alias Kéké.
Cher A-News, le possède la merveilleuse machine qu'est l'Amiga 500. Ayant acheté 2 drives 3'5, je m'aperçus que les disquettes 3’5 étaient 2 à 3 fois plus chères que les 5'1 4.
Je courus donc acheter un drive 5’1 4. O désespoir, impossible de tout faire marcher simultanément!!! Paraît-il que c’est un problème d'alimentation !
Binet Guillaume, Paris (75) philEd:Qualre drives cela fait en effet beaucoup pour un 500. La solution est effectivement d'alimenter un, ou plusieurs, des drives directement.
Le seul problème est qu'il faut une alimentation bi-tension 12 et 5 V qui soit en plus régulée et filtrée. Bref une bonne vieille alim PC à 350F fera parfaitement l’affaire mais sera inesthétique au possible.
Une autre solution est peut être de revendre un des 3'5 !
Madame, Monsieur, Auparavant je possédais un Amstrad CPC 464 et j’ai fabriqué un rack d’extensions d'entrées-sorties de chez Micro Application. J'aimerais savoir s'il est possible d’adapter, avec un minimum de modifications, ces interfaces sur le port d'extension de l’Amiga.
Eric Racineux, Nantes (44) philEd: Si Tropic était à coté de moi il dirait "Tout est possible, ou presque, pourvu qu'on y consacre suffisamment de temps et d argent". Ceci dit, cela ne prouve pas que dans ce cas précis l'inlerfaçage soilT réalisable. On connecte bien des disques durs PC sur l'Amiga, alors pourquoi pas des caries entrées-sorties conçues pour l'Amstrad mais j'avoue n'avoir aucune idée sur la manière d'arriver à ce résultat.
Cher A-News, Pour commencer pourrais-tu m'expliquer en quoi consiste le FFS, Commodore projette de le rendre opérationnel sur les disquettes, quel gain de rapidité est-on en droit d'attendre. L’Amiga possède 512 Ko (ou 1 Mo) de mémoire vidéo, qu’est-ce qui l'empêche d’afficher 256 couleurs simultanément alors qu'un tel écran occuperait 80 Ko?
Régis Dumoulin, Lodève (34) philEd: Le FFS pour les disquettes viendra avec le 1.4 et il accélère considérablement les accès disque, mais sans pour autant les rendre comparables à ceux d'un PC. Ce qui empêche l'Amiga d'afficher plus de 32 vraies couleurs simultanément, ce sont ces circuits vidéo qui ne sont pas prévus pour. Le problème est le même avec les PC, il leur faut une carte graphique pour avoir ce nombre de couleurs et en plus un moniteur multisyn- chro bien sur.
Cher A-News, Possédant depuis peu un Amiga 2000B + carte AT, je voudrait savoir s’il est possible de rajouter 512 Ko de RAM sur ce modèle d'Amiga ? Voulant aussi acquérir un disque dur 80 Mo autoboot avec 2 Mo de mémoire sur la même carte pouvez vous m’indiquer les meilleures marques offrant cette possibilité, Lebic Sébastien, Rennes (35) philEd: L'ajout direct de 512 Ko n'est possible que sur les 2000A, pour le 2000B, il faut acheter une carte mémoire. Pour le disque dur, il n'y a actuellement que chez GVP que ion trouve des modèles semblables. Pour les prix relis les pages News des
numéros précédents ou consulte un revendeur des produits GVP qui sont distribués en France par CIS.
Très (trop) cher A-News, Je suis actuellement en math-sup a Lille à l’ISEN. Dans cette école d’ingénieurs existe un club d’informatique (PC et ATARI), les dirigeants ne sont pas contre l’arrivée de l’Amiga mais refusent d'acheter cet ordinateur sous prétexte qu’il est trop cher (philEd: alors là c’est un argument fallacieux inventé par les jaloux qui possèdent seulement un PC ou un ATARI,). Commodore peut il fournir du matériel gratuit ou à prix réduit, sachant que l’arrivée d'un Amiga entraînerait le développement de logiciel et de hard ? Le prix de A-News à augmente de 10 francs
depuis un an je trouve cela un peu beaucoup. La publicité c’est pas un problème, il suffit de ne pas la lire, de plus si une page de pub permet d’obtenir une page intéressante c'est très rentable.
Bruno Thiebot,Tourlaville (50) philEd: Pour ce qui est de Commodore nous ne pouvons pas répondre à leur place, le mieux est de les contacter directement.
Pour ce qui est de la pub nous sommes tous d’accord et nous voudrions bien en avoir autant que SVM ce qui nous permettrait de faire un journal en couleur et avec plus de pages. Mais nous ne sommes pas SVM. Et puis je vous confie celle réflexion de Ed: "Que préféreriez vous, 36 pages à 15 FF ou 56 et bientôt 60 à 25 FF ?"
Monsieur, Je viens de réaliser un programme de gestion de compte bancaire tournant sur Amiga 500. Devant les performances et la simplicité d’utilisation de ce programme l'idée m'est venue de le diffuser. Je vous serais donc reconnaissant de bien vouloir m'indiquer les formalités à accomplir en vue de sa commercialisation ainsi que les personnes et les sociétés à contaclcr.
PhilEd: L'édition d'un programme, croyez en mon expérience, est un vrai parcours du combattant. Je ne citerai pas de société d'édition particulière pour ne favoriser personne, de toute façon on trouve leurs noms et leurs adresses dans pas mal de revues (SVM, TILT etc...). Un premier contact par téléphone devrait vous permettre de déterminer si la société contactée est susceptible ou non d'être intéressée par votre produit. Mais de toute façon il vous faudra aller le présenter en personne un jour ou l'autre; en conséquence si vous n'habitez pas trop loin des bureaux d'un éditeur, ri
hésitez pas à demander un ren- dezvous. Dans tous les cas évitez de laisser traîner des copies de votre programme car si les éditeurs sont en général des gens honnêtes, il rien est pas toujours de même pour certaines personnes qui fréquentent leurs locaux.
Courrier Ed: voudrait demander pardon à Charles Vassallo pour le retard de deux mois en la publication de sa réponse au courrier de Pierre Philippe Launay au sujet de GFA Basic qui était publié dans A- News N"21. Voici donc la réponse de Charles: La lettre de Pierre Philippe m'a contraint à ressortir GFA de l'oubliette où je l'avais laissé tomber. Et me voici à nouveau couvert de boutons, face à cet icône GFA indélébile qui ne partira qu’au reboutage... Les temps d’exécution annoncés par Pierre Philippe sont corrects à part celui de Sieve, qu’il faut porter à 8 secondes (son
adaptation - non publiée - était erronée); je dois également dire que son PrintString ne correspond pas au mien. A ceci prés, ces temps GFA rectifiés demeurent sensiblement meilleurs que ceux que j’avais donnés dans mes benchmarks comparatifs (A-News 18).
Je plaiderai non coupable! Je travaillais sur une revue de HiSoft-Basic quand A- News m’a envoyé un GFA dans l’espoir inavoué que je pourrais faire quelques comparaisons moi-même. Et j’ai bravement tenté l’aventure des benchmarks. Qu’on se mette à ma place ; j’ai le listing de Byte, il tourne sur AmigaBasic, il tourne sur HiSoft, pas sur GFA. Je le triture un peu, il passe sur GFA, je suis content et j’ai des chiffres à comparer. Je suis même d’autant plus content que les chiffres que j’avais recueillis à droite cl à gauche dans d’autres revues étaient sensiblement les mêmes. Et je
reporte ces chiffres dans mon article.
Comment aurais-je pu connaitre les idiotismes du GFA et savoir, par exemple, que si GFA accepte une instruction comme "x=u+v", il préfère qu’on écrive "x=ADD(u,v)" ? Transcrire les programmes AmigaBasic en programmes GFA me paraît être un job à plein temps. En plus-, la documentation GFA dont je dispose n’est pas très agréable à consulter. Ne serait-il pas possible de traduire "Le livre du GFA Basic 3.0" de Micro- Applications en français ?
Cela dit, j’ai découvert une erreur de taille dans mon papier sur HiSoft-Basic : les temps concernant le test Sieve pour le HiSoft doivent être divisés par 10!!! Apparemment, j’ai reporté les temps globaux pour 10 tours et non pour un seul. Le dernier mot (du moment) est que Sieve(8190) est exécutable en 1.2 secondes par HiSoft-Basic et en 8 secondes par GFA.
Mais il y a une dernière farce ; ce programme "Sieve” (que je n’ai pas inventé) ne recherche pas correctement les nombres premiers comme il le devrait. Apparemment, un jour, dans quelque revue, quelqu’un a apporté une "amélioration" que les suivants (moi compris) ont servilement reprise sans vérifier si le programme était toujours une implantation correcte du cribble d’Eralosihenes... Le retour aux sources ne change pas beaucoup les résultats: 1.4 secondes pour HiSoft, et 9 secondes pour GFA.
Charles Vassallo Stef, Je voudrais répondre à ton article suite à la lettre de Nicolas Phclps dans le numéro 22 de février 90.
11 y est dit que le drive Scnator en 3.5 pouces ne fonctionne pas sur la carte PC de la même manière que le A1010 de Commodore.
Par "chance", je lis cet article un jour avant d’aller acheter un drive 3.5 pour mon Amiga et pour ma carte PC par la même occasion. Je n’avais pas tellement envie de dépenser près de 300FF de plus pour ce lecteur en l’achetant chez Monsieur Commodore.
Je vais donc à Paris me mettre à la recherche de mon futur drive, et chez AMIE, qui ne vend plus que le Senator à la place de l’AlOlO, m’affirme qu’il marche aussi sur la carte PC comme celui de Commodore. Je me décide, après prise de garantie, à acheter le Senator.
Arrivé chez moi, je constate en effet après de multiples et pénibles essais que le Senator FONCTIONNE sur la carte PC A2088D. Il ne faut pas oublier par contre de rajouter dans le fichier Config.sys de votre MS-DÔS la ligne suivante: dcvice=systemdriver.sys d:01 Cette ligne permettra d’exploiter un drive 3.5 pouces externe avec le device C: aussi bien en 360 Ko qu’en 720 Ko.
Si ton Senator n’a pas marché, il doit y avoir un problème étranger au drive.
Je te prierais donc de publier cette information qui sera certainement de la plus grande importance pourles futurs acheteurs de A2088D et ou drive 3.5 pouces externes.
Je remercie au passage le très aimable vendeur (lui, pas l’autre) de citez AMIE pour ces renseignements et pour sa compétence (lui, pas l’autre).
Vvild Cagou, Fosses (95) Cher A-News, Suite à notre annonce parue dans votre magazine, nous sommes débordés par le nombre de gens désirant adhérer à notre club...Je vous serais reconnaissant de nous enlever de votre rubrique clubs, car nous ne pouvons plus accepter de nouveaux membres.. Xavier Rame, Club Amiga Aix-en- Provence Ed: Quelqu'un se proposera-t-il comme organisateur d'un deuxième club Amiga aux environs d'Aix-en-Provence?
Brave et cher A-News, Ils ont de la chance tous les Amigaîstcs qui vous écrivent! Au moins, eux, ils ont des problèmes avec leur Amiga! Moi, j’ai pas de problème avec le mien. J’en ai pas! Cependant je l’ai commandé en Novembre 1989.
Et il a été payé le 31 décembre de cette année là!
Je résume: je suis instituteur. Dans mon établissement scolaire j’ai prévu d’installer un studio Télé. L’Amiga, c’est l’idéal pour les graphismes, leè génériques et j’en passe... Alors, avec l’argent que m’a généreusement donné le ministère, j’ai commandé un 2000 XTEducation Nationale avec genlock, Dpaint III, Animagic, magnétoscope, caméra et même l’armoire. Alors, j’ai tout... sauf l’Amiga!
Alors, si dans un couloir, un bistrot ou autre vous croisez un gars de chez Commodore France, vous pouvez pas lui dire que Gégéne a commandé un... depuis..., qu’il l’a payé, mais qu’il l’a pas reçu? Vous seriez sympas! Vous pouvez même lui dire que je ne veux pas une autre marque, c’est celui là ou rien.
Si d’autres Amigaîstes sont dans mon cas. On pourra peut-être fonder un club!Ah!
J’oubliais! J’ai même déjà commandé des disquettes chez Hermès. Mais celles-là je les ai reçues. Alors à quoi ça sert qu’Hcnnôs se décarcasse... Promis je vous enverrai le premier film que je ferai avec mes élèves!
Gégéne Wattrelos (59) Ed: A-News est lu soigneusement par chacun qui est quelq'un chez Commodore- France et nous pouvons esperer que votre lettre va chatouiller les coeurs là-bas. Enfin les Amiga s'infiltrent l'Education Nationale (ou presque!)... Il était temps. Bientôt l'explosion, nous en sommes convaincus.
Oui, envoyez le film, et aussi le récit de vos premiers pas; cela intéressera de nombreux lecteurs...et donnera l'exemple aux autres institueurs.
A-News CONTACTS ET LOGICIELS VENDS jeux originaux pour Amiga 500: Rockel Rangers (110F), Lombard Rally (90F), Crazy Cars II (80F), Dragon’s lair (200F), Super Scramble (100F), Intemalional Soccer (80F). Ecrire à Vierz’Octet Club, 75 Rue Anatole France, 18100 Vierzon.
Particuliers diffusent + de 400 démos slides lanims, Fish Amicus et autres 15F disk! Envoyez 3,80F en timbres pour catalogue. A bientôt! Saunier Davy, SS Galerie des Baladins, 38100 Grenoble.
Cherche original Maxiplan Plus 1.6 en français. Faire offre tél 79-22-30-76 de 7h à 15h lun-ven, ou 79-38-20-55 après 16h.
MATERIEL VENDS Amiga 2000, Nov 89, Rév 6.0,
W. B. 1.3 avec 2 lecteurs 3" 1 2 8500F; Ecran 1084 1600F;
Extension mémoire 2 Mo pour A 2000 3000F. Livraison sur dépls
13,30,84,34.
Tel: Jacques, 90-42-07-70, le soir.
VENDS A500 + Extension 512k A501 3500F à débattre. Tél: 43-73-64-16 (Pans) VENDS pour Amiga 500: Extension 512K (micromeg): 800F, Imprimante Star LC 10 1500F, le tout en excellent état. Contacter David au 48-94-57-67.
A VENDRE Genlock GST 30 plus Encodeur EPAL tris bon état, et nombreux logiciels. Tél: Patrice, 43-70-12-76.
VENDS Tablette Easyl A1000, bon état 3500F. Tél: 93-36-52-56, après 2011. Grasse
(06) .
VENDS Disque dur A590 20 Mo, peuplé 2 Mo de Fast RAM. Tél: (50)26-13-77, après
2011. Valeur neuf 6990F, vendu 5000F.
VENDS cause départ Amiga 2000, Disque dur, logiciel Deluxe Paint II. Tél: 40-21-05-22 (le soir).
VENDS Moniteur Couleur prise péri tel neuf 1500F. Je donne avec, un Exelvision.
Monsieur Bartolo 45-00-03-58.
VENDS pour Amiga 2000: Ext Mcm.
A2090 3500F. Tél: 69-30-66-32 avant 21 H. VENDS A1000 2 Mégas, Carte Spirit avec horloge. Prix: 6000F. Demander Pierre au 91- 88-04-38 VENDS Amiga 500 + Extension 512K sous garantie + Drive 3" 1 2 AF 880 sous garantie + Imprimante Epson FX-80 avec feuille + 3 Joystick + 200 Logiciels de toutes sortes, Jeux aventure, action, stratégie, simulation. Utilitaire, Graphique, Vidéo, Tableur, Base de données avec boîte + Revue, Doc., Cordons télé, imprimante, alimentation + Disquettes vierges 100 + tapis souris + souris + facture du matériel 7000F. A débattre valeur 10000F. Tél: 46-31-32-10.
VENDS Carte accélératrice Hurricane- Ronin 68020-68882 201 Iz équipée de 4 Mo 32 hits avec Docs + Duk Config. 16000F.
VENDS Portfolio Atari neuf Déc 89 garanti 2490F. VENDS Disk dur Quantum 31 é Bus AT 80 Mo neuf 5500F. Tél: (16)1-45-67-45- 71 (répondeur) Man.
VENDS Amiga 2000A avec 1,5 Mo de mémoire, un Disque dur de 20 Mo 10000F, Disque dur PC 30 Mo 2000F, Disque dur PC 20 Mo 1500F, Logiciels vidéotex! Mini 16 Original avec câble 4000F (à débattre). Tél: 32-52-18-70 (Province).
VENDS pour Amiga 1000 Extension de mémoire externe de 2 Mo avec continuation du port CPU 3000F, Digiview 3.0 et 4.0 PAL à 1000F, Digitaliseur Audio, avec sortie imprimante 700F, Boot Selector Amiga 500 1000 2000 à 80F, Genlock incrustatcur Amiga A500 à A2000 GST 30 XP 3000F, Programmeur d’Eprom pour A500, A1000 à 600F, magnétoscope Grundig VS 385 HI-FI Stéréo PAL SECRAM compatible C+ très peu servi 3900F. Tél: 84-22-49-45 Heures repas.
EMPLOI Société spécialiste des applications interactives multi-média recherche un responsable de la maintenance, qui effectuera en liaison avec le responsable technique et les chefs de projets l'installation et la maintenance des applications de la société (Amiga et PC).
Rémunération 7500F brut par mois sur 12 mois. 1 an d'expérience en entreprise. Formation niveau BTS. Contacter Pierre Saulay ou Jean-Philippc RAPP 1MEDIA Int. CAP
107. 67, Rue Robespierre, 93558 Montreuil Cedex. Tél: (1)48-57-59
59. Connaissance de l'anglais indispensable.
A-News en BELGIQUE
M. i.A. Software assure la diffu son A'A-News en Belgique et des
Pays-Bas.
Pour tout renseignement : MiA Software, BP 111 2018 ANVERS 14, Belgique OFFRE SPECIALE Les 12 anciens numéros d’A-News de votre choix 175F port (surface) compris.
Economisez 70F CLUBS (rubrique gratuite) FRANCE Adresse.
Bon à découper et à adresser avec votre règlement au nom d’A-News à : A-News Diffusion, 24500 Eymet Les abonnés sont priés de noter que le numéro du dernier journal qui leur sera envoyé est imprimé sur l’etiquette d’envoi, et de renouveler leur abonnement en temps voulu.
18 Club Informatique, BP413,18C07 Bore rca Cedex Tél 48-24-66-24 37 TOURS MICRO CLUB BP 16» 37001 Toun Cedex. Tél 47-51-12 11 38 CLUB APOGEE - BP 6 38620 MONTFERRAT. TéL 76 32 38 41 Stéphane PARENTON.
38 Vienne In ormatiquE 38780 Ponl-Eveque. Tél 74-57-20-78 44 Power Club Commodore, Hédi TRIXJ. 2 av de la jeuneue 44700 Orvauli(Nantea)Tél «M0-98-91 49 CLUB AMIGA ANGERS: Pour loul renseignement: Alligand Demi, 65 rue du Ben Rcpoi. 49000 Angera. Tél 41-44-21- 57 ALICE club infonaatiue. Maison dos Jeune», r Qdméocceu, 57360 Amneville lél 87-71-08-03 57 ALPHA CLUB INTOUdATlQŒSARRaGUEMNIiS Riyer Qilmel.3 ne J-Boh. 57203 SAKRrGLTMNKTfi 879525 03.
64 FRAUG. Prench Amiga Uier Group, BP64, 64202 3iamtz Cedex. Tél 59-41-17-91.
64 MICRONPORMATIQUECLUB D’ANGlJHTéL5952-314)3.
73 GubAmga 13 av Jean Jaurèj 73000 Chambery 93 CMOS BP157 93163 Noisy-leGrand Cedex, lél 16402-1545 BELGIQUE 7500 CLUB PA.CT. BP94, 7500 Tournai Imprimé par NEWS PRINT, 24500 Eymet HYPER-LOGICIELS - DEUX EXEMPLES (Voir l’article de Philippe Ducalet, jAlbanie jAllenagne Est jAllenagne Féd Andorre Autriche Belgique flHI A-New® !
S5 s;-:':--:-- Bulgarie p Danenarh || L Espagne §§ 55,680,908 |i Français Créativa fflÊÈMmmâ Chatîps J Sons|InagesDessinj Fichiers Textes SousRou t i ne s Are: iamwcMïi,. I (««nn i sa -i i ' Bouton[ tienu [fenetre 1 aninl routine} jiner BROWSER CanDo Il était une fois... GVP La RAM, les Disques Durs, les Sauvegardes... TOUTES LES MEMOIRES.
Le nouveau GVP SR 8 représente le meilleur moyen de posséder un AMIGA® 2000 avec 3 Mo ou plus de RAM et un Disque Dur. J L ¦' bFîëlsifé : Intégrant le célèbre contrôleur de Disque Dur AUTOBOOT de GVP et 2,4 ou 8 Mo de RAM, la carte SR 8 n’utilise qu'un seul Slot de votre AMIGA® 2000, Performances : Des Disques Durs de grandes marques et la technologie éprouvée de GVP (déjà plus de 10000 contrôleurs installés) garantissent les meilleures performances.
Contrôleur de Disques Durs SCSI haute performance.
Extension mémoire 8 Mo Autoconfig.
Prix : Comparée à une simple extension mémoire, la carte SR 8 vous offre le contrôleur SCSI. Avec un disque Dur, sans la RAM, elle vous permet d'envisager sereinement l'achat de toute la mémoire que vous voudrez.
Complète, c’est l'intégration des ' coûts les plus bas et des jfj performances les plus hautes. AjSî* Qualité : C’est un produit GVP garanti 1 an par CIS. Æ&L :- W enez voir GVP V sur le stand CIS au GRAND SICOB du 23 au 28 Avril 90 ALLEE GVP HC+ meilleur rapport qualité-prix pour 3 Mo de RAM et un Disque Dur SCSI AUTOBOOT en standard sur partition FFS.
Transfert DMA 16 bits via un buffer de 16 Ko sur la carte offrant de hautes performances sans interaction avec la DMA de l'AMIGA®.
Connecteur SCSI externe compatible Macintosh-, Supporte jusqu'à 7 unités SCSI : Disques Durs de 20 à 100 Mo, Disques Amovibles SYQUEST, STREAMER 150 Mo.
0,2,4 ou 8 Mo de Fast RAM entièrement AUTOCONFIG et sans état d'attente.
GVP SR 8 Carte multifonctions.
Connecteur SCSI externe.
Disque Dur 30 à 100 Mo.
Extension mémoire 2 Mo Autoconfig Boîtier externe alimenté pour SQ44 et WT150 GVP SQ44 Disque Dur amovible de WmoavecUEPROM sélectif ou
5. 3 est un* marcje ceposee do Conwodor* AtnMüic: jtelraosn es!
Une marque déposée de APPLE Computers uï? Es! Une mannn
déposée de Great Valley Products InS mctos et caractéristiques
non contractuelles Les produits GVP sont distribués en France
par : CIS. 571, Cours de là Libération 33400 TALENCE - FRANCE
Tel : (33) 56-374-378 Fax : (33) 56-040-895 "Et pour 2097152
oc GVP HC+ ; Disque Dur SCSI et ex te sur la même car i '.i |
En enfichant une seule carte d’extension dans MIGA 2000, vous
pouvez maintenant bénéficier Ce 2 Mo de RAM supplémentaire et
d'un disque dur SCSI Autoboot de 30 à 80 Mo. Outre l'extrême
simplicité d’installation, vous conservez l’usage des
emplaceru,,, internes des lecteurs de disquettes et vous
économisez
- n port d’extension.
La HC+ intègre un contrôleur identique ijà installés dans le monde. S'ils n'étaient pas performants et fiables, cela se saurait !!. Un simple rappel suffit : autoboot sur partition FFS - système unique de DMA via un buffer de 16 Ko sur la carte - supporte jusqu’à 7 unités SCSI - temps d'accès de 28 à 11 ms (disques durs QUANTUM en 40 et 80 Mo). L’extension mémoire est entièrement Autoconfig et sans états d’attente.
GVP SQ 44 Lecteur de disques amovibles 42 Mo temps d’accès 25 ms La HC+ peut recevoir des ROMs additionelles pour contrôler, en plus des disques durs, le système de disque dur amovible SYQUEST SQ 44 et la sauvegarde sur cartouches de 150 Mo WT150 (photo ci-contre).
Le coût d'une HC+est dans tous les cas inférieur à celui d'une extension mémoire de 2 Mo et d'un disque dur SCSI de capacité égale (même bas de gamme). Si vous souhaitez acheter un disque dur, renseignez-vous, la HC+ vous permet d'acquérir 2 Mo de RAM à un prix défiant toute concurrence !!. Si vous pensez utiliser plus de 3 Mo de mémoire, la solution est aussi de GVP... elle s'appelle SR 8 et nous vous la présentons dans ce même numéro.
QUALITE c'est un produit GVP GVP WT 150 „ ï sur cartouches magnétiques (streamer) La sauvegarde et l'archiv de données est un point essentiel dans toute application professionellè; Le streamer WT 150 offre i capacité maximale de 150 f formaté propre à la sauvegarde des disques durs couramment employés sur AMIGA. La cartouche magnétique offre la meilleure fiabilité et les coûts les plus bas. Le GVP WT 150 est livré avec le logiciel de sauvegarde TapeStore® qui permet de recopier un disque soit dans son intégralité, soit fichier par fichier à l'aide de filtres.
GVP SQ 44 Système de stockage de données alliant les performances d’un disque dur SCSI à une capacité infinie. Chaque disque, d'une capacité de 42 Mo formaté, peut être interchangé en cours d’application grâce aux Eproms spécifiques de GVP.
Le WT 150 et le SQ 44 se connectent sur tous les contrôleurs SCSI GVP et sont aussi disponibles en boîtier externe alimenté.
AMIGA es! Une mæque déposée de Commodore Amiga Inc. GVP et TapeSlore sonl des marques déposées de Gréa! Valley Products Inc. è ' !*!•¥. CIS. 571, Photos el caractéristiques non-coolractueiles.
Les produits GVP sont distribués en France par : 'ours de la Libération 33400 TALENCE - FRANCE Tel : (33) 56-374-378 Fax : (33) 56-040-895 Venez voir GVP sur le stand CIS au GRAND SICOB du 23 au 28 Avril 90 ALLEE 1 IrVur de diqut'e VAL | tov. Pou' W'trmcop è lAtiqeet Atalet *s ROMS Apple dam I AMI | (UTOSMPSLS
• WGATDSH FûUS 2636 F Lï Wut o" dfçp'iip ti eteac?'
H UTILISEZ UN DISQUE Dl)R avec A MAX I ¦¦ IVS A MAX l K)tc«f 1 tic coil quiobonl Intn t»v tuD. Divqi.e dut « u» partttcn MAC AMGAÜOS et PC 40cs AMKiA CX)Si Rer »ur il .-xr lflUt lu «ne couleur THUMP CAKD ' •• •!. (*4|r ' vrv D»l Jia-rf-V IVS A-MAX T») F H VOUS DIGITALISEZ. VOUS IMPRIMEZ ? H IVS vu» oHre la wlü*n PHIMF.HFACF .- t ,.n wund pnrl par*lkMe id. Vire uniquemeni) PR INTERFACE 1053 F

Click image to download PDF

Merci pour votre aide à l'agrandissement d'Amigaland.com !


Thanks for you help to extend Amigaland.com !
frdanlenfideelhuitjanoplptroruessvtr

Connexion

Pub+

63.2% 
8.7% 
3% 
2.1% 
1.9% 
1.6% 
1.2% 
1.1% 
0.8% 
0.8% 

Today: 14
Yesterday: 94
This Week: 311
Last Week: 863
This Month: 2156
Last Month: 3511
Total: 84370

Information cookies

Cookies are short reports that are sent and stored on the hard drive of the user's computer through your browser when it connects to a web. Cookies can be used to collect and store user data while connected to provide you the requested services and sometimes tend not to keep. Cookies can be themselves or others.

There are several types of cookies:

  • Technical cookies that facilitate user navigation and use of the various options or services offered by the web as identify the session, allow access to certain areas, facilitate orders, purchases, filling out forms, registration, security, facilitating functionalities (videos, social networks, etc..).
  • Customization cookies that allow users to access services according to their preferences (language, browser, configuration, etc..).
  • Analytical cookies which allow anonymous analysis of the behavior of web users and allow to measure user activity and develop navigation profiles in order to improve the websites.

So when you access our website, in compliance with Article 22 of Law 34/2002 of the Information Society Services, in the analytical cookies treatment, we have requested your consent to their use. All of this is to improve our services. We use Google Analytics to collect anonymous statistical information such as the number of visitors to our site. Cookies added by Google Analytics are governed by the privacy policies of Google Analytics. If you want you can disable cookies from Google Analytics.

However, please note that you can enable or disable cookies by following the instructions of your browser.

Visitors

Visite depuis
03-10-2004
Visite depuis
23-02-2014