Sponsors

FacebookTwitterGoogle Bookmarks

L’aboutissement de telles discussions est un produit mieux adapté au marché local, international et de bonne qualité (AmigaVision, son copain CanDo, le WorkBench 2.0). On remarque aussi les réelles compétences et le sérieux de Commodore avec l’option de maintenance sur site composé de 80 postes en France qui garantissent un déplacement sous 8 heures.(Sébastien + Kawasuri) PECHINEY: Cette multi-nationale a choisi l'Amiga 3000 et AmigaVision pour réaliser un "journal cyclique de communication interne", c'est à dire un canal vidéo interactif destiné à communiquer en interne l’actualité de l’entreprise, ses résultats économiques, la vie des filiales, etc. L'application était réalisée par Commodore en partenariat avec Sgcom, jeune société de conseil en communication interactive (Groupe JKLM). Les disks provenant d Angleterre vont être contaminés par des virus ! Et le coup de grâce, merci pour le support. Cela vaut le coup d'être français et de faire du freeware : On m’interdit la distribution en FRANCE (et mon tueur de virus : KILL'EM ALL ?) : Je n’en ai rien à +* * ?, cela fait 6 mois que je me suis débarrassé de mon Amiga, car son univers d'utilisateurs est trop nul (la preuve). Je crois que dans le combat AMIGA vs ST, c’est le ST qui a gagné, malgré son infériorité. Un seul regret, sur mon PC. Il y a plus de virus que sur AMIGA (environ 200 contre 100 sur AMIGA). AMIGALement Christophe ANDRE Reichshoffen (67) Ed: Et comme si les choses n’étaient pas assez compliquées, Xavier Leclercq nous signale l’existence d’une fausse disquette "BootShop" contenant un fichier README signé "Xavier Leclercq". Une version commerciale du Master Virus Killer de Xavier Leclercq reconnaissant 105 Virus boots et links est disponible en France, l’Autriche, la Suisse et l’Allemagne. En France c’est la société BAB Micro qui la distribue et en Allemagne. Suisse et Autriche la société Stefan Ossowski (rachat par Stefan Ossowski des droits d'auteur).

Click image to download PDF

Document sans nom A500-HD Plus SÉRIE La Nouvelle Génération... Les produits GVP sont distribués en France par CIS 571 cours de la Libération. 33400 TALENCE - Tel: (16) 56 374 378 - Fax: (16) 56 040 895 Sene II, Paaastom « GVP, CWPak. Amlja, «00 « A2000 sont des marçues rospKkwnert déj»»es pat Gr«al Va'Jay Prcouets, CIS. Comroxteo Amija.
Edito 3 News 4 COMDEX 9 Journaux Allemands 11 Tests Hardware Atonce - Emulateur AT 12 Imprimante MPS-1270 14 GVP A500-HD+ 16 Serge parle 17 La portée 18 Harmoni, MidiBox Bars et Pipes Frank Vroegop primé 20 Le PeNcHaNt De NoËl 22 Painter 3D Demo du Mois 24 Concours 3D 26 Carthage de Psygnosis 29 Jeux DP 30 Gravattack et Dragon Cave Dossier CLI 32 CSH - un shell style UNIX Cedric explique les Reseaux 38 Squonk 39 Lisez les disquettes PC Le Blitter de Roméo 42 Déplacer un Bob Le coin C 44 Les sprites Les jeux du KéKé 46 Light Corridor Domaine Grand Public 47 DP sur 3615 DEEP 51 Le courrier 52
Les P.A, les clubs 54 l’abonnement EDITO Bonne Année à tous depuis Toulouse, notre nouvelle ville d’adoption. L’Amiga a un long et honorable passé ici, et la ville rose a vu la naissance du fanzine Gourou Méditation (prédatant de peu un autre fanzine du même nom édité par des Gourous à Biarritz) lequel est plus tard devenu le premier "Amiga News".
Nous parlons là des bons vieux jours des premiers Amiga 1000 avec 256k RAM et un seul lecteur, une machine qui coûtait les yeux de la tête mais qui se montrait vite précieuse par F inévitable musculation du bras (changement de disquettes) et la sensation d’avancer vers l’inconnu... Notre déménagement a occasionné un petit retard pour cette première parution de 1991, et nous en avons profité pour prendre un peu d’avance (ça s’appelle du savoir vivre à Toulouse). Le numéro de Mars sera en vente autour du 20 février... PS Ceci n’a rien à voir, mais nous avons oublié de mentionner dans nos pages
de news que LES FILMS DE GENIEVRE organisent un stage de formation à l’infographie sur Amiga du 18 au 22 février à Cahors (10 stagiaires maximum organisés en deux groupes de travail: débutants et perfectionnement). Hébergement et repas possible sur place. Pour toutes informations contacter Mr Gérard Perrier, Belcastel par Lacave, 46200 Souillac, tél 65-37-00-71 AmigaNews est édité et publié par NewsEdition SARL de Presse au capital de 2000 F à 33 Rue Ste Lucie, 31300 TOULOUSE TEL : 61-42-65-75 FAX : 61-42-68-76 "Image gagnante de notre Concours 3D.
L’artiste, Eusebios Arias, gagne un DigiView Gold.
La couverture (y compris la séléction digital des couleurs) est entièrement faite sur Amiga (comme tout le journal, d’ailleurs), avec le logiciel Professions! Page v1.31 de Gold Disk.
Directeur de la Publication : Bruce LEPPER Ont participé à ce numéro Frédéric AUTECHAUD, Pierre ARDICHBVILI, Cédric BEUST, Stéphane BERTRAND, Eric BOISSON, Alain BOURGERY, Nicolas FOURNEL, Luc GIBERT, Laurent-Pierre GILLIARD, Xavier LECLERCQ, Philippe RULLEAU, Christian SAGER, Michel STEMPIN, et l’équipe d’HERMES Diffusion.
COPYRIGHT NEWSEDITION 1990 Reproduction interdite sans autorisation.
Amiga, AmigaDOS, WorkBench sont des marques déposées de Commodore Inc. Les articles n'engagent que leurs auteurs.
Notre couverture INDEX DES ANNONCEURS ASCii Nice : p.13 BAB MICRO :E1,E2, E3, E4 BUS+ : p.7 CIS : p.2 56 CLEMENT INFORMATIQUE : p.5 ESAT Software : p. 17 ESSONNE MAILING : p.21 INFOLOGS : p.33 MEGAVISION : p.9 SEREL : p.25 TRINOLOGY INFO :p.15 Bus Plus annonce la disponibilité prochaine du MicroBotics 8-STAR 500, une carte mémoire avec en option un "Cooldisk" pour Amiga 500.
Cooldisk?
C’est l'équivalent d’un disque dur, crce entièrement en mémoire (jusqu’à 24 Mo) et protégé par pile Nicad (deux jours d’autonomie) et ou par alimentation externe (sans limite).
Avec ce disque dur imaginaire vous bootez en un temps record, et vous travaillez dans un environnement haute vitesse.
Ce périphérique, en forme de boîtier externe, est d’abord une extension mémoire autoconfigurant classique et très flexible, acceptant les configurations de 512k à 8Mo, en pas de 512k (en utilisant quatre circuits 256x4) ou 2Mo (avec quatre circuits 1024x4). Un connecteur permet l’adjonction ultérieure d'autres options, interface SCSI pour (vrai) disque dur, par exemple.
La fonction Cooldisk est en option, et comprend une module pile secteur et logiciel. Prix non encore annoncé par Bus Plus.
H:] AH Il y a des chances que V A3500, en forme de Tower PC60, soit au rendez-vous au Cebit, la grande exposition allemande à Hanovre en mars.
Et il sera peut-être équipé avec "UNIX.CBM" et un processeur qui tourne plus vite que 25MHz La version
1. 1 de Atonce comporte pas mal d’amélorations (voir test de
Atonce, page 12).
1. Possibilité d’étendre le DOS-BASE à 704K (au lieu de 640K pour
un AT) à condition de posséder une carte extension interne de
lméga minimum, (style Minimax ou autres)
2. - Possibilité de créer des partitions MS-DOS en utilisant des
fichiers Amiga (comme un disk-simulator)! Fichiers de 5 mégas
au minimum, qui seront "formattés" par un utilitaire livré sur
la Vortex-Dos- utilities. Tous les disques durs sont mainte-
nant reconnus sans aucun problème (le Mountlist Amiga est
maintenant lu par Atonce)
3. Mode texte en mode Hercules 720*348 SANS entrelacé grâce à une
nouvelle police de caractères ultra-rapide. En mode
graphique évidemment l’écran scintillera toujours.
4. Mode CGA plus performant ("reverse" possible en 4 couleurs).
5. Driver EMM.SYS livré sur la Vortex utilities pour utiliser
l'expanded memory et compatibilité avec d'autres modes
mémoires possibles (10 modes mémoires sont sélectionnâmes
suivant votre configuration).
Xavier nous communique: Comme l’indiquait la doc, pour une motherboard révision 6 minimum il est possible de court-circuiter la résistance RI06 pour donner à Atonce une précision de fréquence plus grande.
Je donne encore une fois les tests de vitesse qui sont attribués à la carte par divers benchmarks: CPU: Boucle tournant sur un PC XT à
4. 77MHZ (8088) met 10 secondes sous Atonce met 3.35 secondes,
c’est à dire comme un XT à 14.23 MHZ (XT pas AT!!)
SPEED: Atonce est vu comme un PC AT tournant à 6MHZ c’est à dire 3,4 fois plus rapidement qu’un PC XT à
4. 77 MHZ PC_TOOLS: Atonce affiche 300% par rapport à un PC_XT
tournant à
4. 77MHZ (en Hercules car en wmtma CGA les performances (en
8,16 couleurs) sont plus faibles: 280% au lieu de 300%) Donc
globalement Atonce est assez médiocre comme AT mais très
rapide si on le compare à un XT. (3 fois plus rapide) Ses
qualités en font un must d’émulation hardware. Sans conteste
un rapport qualité prix maximum.
Je signale pour ceux qui l’utilisent et aux futurs utilisateurs qui trouvent trouveront que l’Amiga est assez lent lorsque l’Amiga et le PC travaillent en La nouvelle version de Saxon Publisher vient de sortir aux Etats Unis. En attendant qu’elle traverse l’Atlantique, voici un exemple d’une boîte (pour texte ou graphisme).
Les boîtes peuvent prendre toutes les formes imaginables, et peuvent comporter autant de cotés que vous desireriez.
Etonnant.
Même temps qu’il faut utiliser, taper la commande CL1 ChangeTaskPri 100 pour retrouver une vitesse de croisière convenable sur Miga SANS ralentissement du côté PC. ChangeTaskPri 100 signale simplement au Scheduler de l’AmigaDos de pratiquer le meilleur ShareTime possible.
Un dernier point qui découle de l’utilisation d’Atonce en tapant ce texte: j’ai voulu passer de mon éditeur de texte côté Miga à celui du PC pour bien vérifier que la vitesse n’avait pas diminué sur ce dernier en utilisant la commande Cli ChangeTaskPri. Or mon éditeur utilise un écran qui lui est propre et en me retrouvant dans le Workbench je ne pouvais plus que passer à l’écran suivant, c'est à dire celui d’Atonce avec les touches Commodore et NIM. Après d’inombrables tentatives je me suis enfin rendu à l’évidence: plus moyen de repasser à mon éditeur de texte... Dernière constatation:
le hard tourne moins vite sur une carte mère d’une version inférieure à 6A. Au lieu d’obtenir la performance de 6MHz (3.4 fois plus rapide qu'un PC T à 4.77MHz) la carte tourne à 5MHz! De plus, la carte mère d’une révision inférieure à 6A ne possède pas une résistance R106 qu’il faut court- circuiter pour permettre d’obtenir une fréquence d’horloge interne cohérente du côté PC. Sans cela la fréquence affichée est très variable... ...et la réponse de La version 2.0 de la carte KCS Power PC Board est disponible Chez BUS Plus Elle per met l’utilisation du disque dur A590 de Commodore, et
son prix baisse de 3700F à 3250F. KCS promet de futurs drivers pour d'autres disques durs.
Les possesseurs de la version précédente peuvent se procurer la version 2 gratuitement en envoyant leur disquette programme à Bus Plus.
Voici quelques autres améliorations apportées par cette version: ? Support des formatages non-MS- Dos (pour des logiciels protégés) ? Système de disque-cache, pour des disque-accès plus rapides ? Driver pour souris (Mouse Systems, Genius, Microsoft, etc) ? Meilleur émulation de la port série ? Soutien complet de Super Agnus et meilleur affichage Hercules en présence de ce circuit.
? Jusqu'à 16 couleurs en mode CGA (Dynamic) ? Fonction avec toutes les versions de Kickstart ? Affichage (optionnel) de pistes actives de tous les lecteurs ? Soutien des extensions mémoire externes Oui Mais En Grande Bretagne, un test comparatif dans le journal anglais Amiga Computing félicite le Atonce pour son fonctionnement en multi-tâche, mais donne préférence quand même au KCS, pour sa rapidité presque égale à F Atonce mais surtout pour sa stabilité.
La société GVP, représentée en France par CIS, a récemment changé de marque de disque dur amovible, laissant tomber Syquest en faveur de Ricoh. Nous avons profité de la présence de GVP à Kôln pour demander les raisons de ce changement. Voici les réponses.
Une raison commerciale: GVP a obtenu l’exclusivité pour l’adaptation des disques amovibles Ricoh sur Amiga, tandis que le mécanisme Syquest est disponible pour tous les fabricants de périphériques qui le demandent.
Des raisons techniques: Plus grande capacité (48 Mo contre 42 Mo), et, selon GVP, une meilleure fiabilité au niveau des cartouches, qui seraient mieux protégées contre la poussière et testées . Un ingénieur GVP nous assurait qu’il était possible de voir sur une cartouche Syquest des traces causées par la présence d’un gros fumeur dans un bureau. GVP s’attend à un taux de retour en atelier moins important que les 10% constatés avec les Syquest.
Ceux qui vendent des lecteurs Syquest Le nouveau disque amovible Ricoh de GVP (on en trouve par exemple chez Bus Plus et Trinology) répondent que ce mécanisme s’est imposé en véritable standard non seulement dans le monde Amiga mais aussi chez Macintosh et IBM et qu’il n’ y a pas de problème de fiabilité. Evidemment, il faut prendre les précautions habituelles en informatique: écarter les fumeurs, ne pas opérer en atmosphère poussiéreuse, ne pas laisser vos cartouches dans votre Amiga quand la machine ne tourne pas, et ne pas empiler vos cartouches (ni vos disquettes) sur le moniteur.
Le Syquest semble légèrement plus rapide que le Ricoh, et il est probable que ceux qui utilisent les cartouches en format Macintosh sous A-Max. L’émulateur Mac, trouveront plus facilement les flasheurs équipés en Syquest qu’en Ricoh.
Nouvelle Version ! Plus rapide ! Multitâches FAMILICOMPT POUR A500 et A2000 La gestion de votre budget sur rAMIGA.
Familicompt© vous propose de travailler sur plusieurs comptes différents (comptes communs et individuesl avec code sur chaque compte), et vous offre de multiples possibilités :
* travail en comptes multiples
* synthèse sur chaque compte
* enregistrement en temps réel
* recherche de fiches
* classements multiples
* sortie sur imprimante
* etc.. , .Tout ceci avec une simplicité d'utilisation hors du '
commun.
FAMILICOMPT© est distribué par CLEMENT INFORMATIQUE à LYON & 72.61.84.28 Grossiste pour la France : GUILLEMOT International.
Logiciel et documentation en français.
Disponible dans toutes les boutiques Commodore. 450 FF TTC Cher A-News, Je me permets de remettre les choses au point après l’information me concernant dans la rubrique NEWS, page 5 du numéro de Novembre. Ed: l'information prévenait de l’existence d’une disquette DP contenant une collection d'une vingtaine de virus).
Le deuxième paragraphe me fait marrer : C'est à croire que personne n’a, ou n’a eu, de virus.
C’est donc moi qui les ai tous programmés et qui maintenant les distribue.
Le troisième paragraphe est de plus en plus délirant, j'apprends que l’on m’a fait des mises en garde! Désolé, mais je n’étais pas au courant.
D’ailleurs, mon adresse est dans le programme, alors?
Quant à la distribution anglaise. AMIGANUTS a aimé ce programme (il suffit de lire l’article joint avec cette lettre, paru dans NEW COMPUTER EXPRESS du 11 Octobre
1990) , et a décidé de le distribuer: C'est un freeware!
Avant dernier paragraphe. Et on délire de plus en plus. Grâce, ou plutôt à cause de BOOTSHOP, tous Le premier paragraphe de l’article est très bon, car j'ai fait BOOTSHOP dans cette vue. Il est issu d’un rêve, c'est un programme qui réunit tous les utilitaires que l’on peut mettre sur un boot, sans avoir à parcourir 40 disks pour les retrouver, et dans un programme convivial. La partie virus est uniquement là pour connaître la ’tête’ des virus, et pour donner aux chasseurs, la possibilité de les posséder pour les étudier.
ASV et COMMODORE: Commodore se comporte en véritable professionnel vidéo et propose aux entreprises des démonstrations et des stages (payants). Les entreprises clientes sont mêlées à l'élaboration du produit par un échange total de remarques entre les techniciens de Commodore et ces professionnels. L’aboutissement de telles discussions est un produit mieux adapté au marché local, international et de bonne qualité (AmigaVision, son copain CanDo, le WorkBench 2.0). On remarque aussi les réelles compétences et le sérieux de Commodore avec l’option de maintenance sur site composé de 80
postes en France qui garantissent un déplacement sous 8 heures.(Sébastien + Kawasuri) PECHINEY: Cette multi-nationale a choisi l'Amiga 3000 et AmigaVision pour réaliser un "journal cyclique de communication interne", c'est à dire un canal vidéo interactif destiné à communiquer en interne l’actualité de l’entreprise, ses résultats économiques, la vie des filiales, etc. L'application était réalisée par Commodore en partenariat avec Sgcom, jeune société de conseil en communication interactive (Groupe JKLM).
Les disks provenant d Angleterre vont être contaminés par des virus!
Et le coup de grâce, merci pour le support. Cela vaut le coup d'être français et de faire du freeware : On m’interdit la distribution en FRANCE (et mon tueur de virus : KILL'EM ALL ?) : Je n’en ai rien à +* * ?, cela fait 6 mois que je me suis débarrassé de mon Amiga, car son univers d'utilisateurs est trop nul (la preuve). Je crois que dans le combat AMIGA vs ST, c’est le ST qui a gagné, malgré son infériorité. Un seul regret, sur mon PC. Il y a plus de virus que sur AMIGA (environ 200 contre 100 sur AMIGA).
AMIGALement Christophe ANDRE Reichshoffen (67) Ed: Et comme si les choses n’étaient pas assez compliquées, Xavier Leclercq nous signale l’existence d’une fausse disquette "BootShop" contenant un fichier README signé "Xavier Leclercq".
Une version commerciale du Master Virus Killer de Xavier Leclercq reconnaissant 105 Virus boots et links est disponible en France, l’Autriche, la Suisse et l’Allemagne. En France c’est la société BAB Micro qui la distribue et en Allemagne. Suisse et Autriche la société Stefan Ossowski (rachat par Stefan Ossowski des droits d'auteur).
Pour les autres pays (Belgique, USA, Angleterre etc...) ce sont des associations DP qui distribuent une version en Anglais exclusivement. Quelques adresses: MONTPELLIER: Atelier Sud Vidéo est une agence proposant des produits vidéo- informatiques "clef en main" adaptés à la demande du client (exemple: A2500 ou A3000 + vidéodisque + genlock + logiciels...) et accompagnés d'une formation conséquente. Ils réalisent également la mise en relation du client avec un graphiste professionnel.
L'Amiga joue deux rôles: l’un comme poste de création graphique, l'autre en tant que générateur de titres. Les deux solutions s’accompagnent respectivement des logiciels Dpaint 3, Sculpt Animale 4D, Digiview + Digipaint et Deluxe Vidéo 3 (pour le pilotage des magnétos): et Pro- liller avec les Font Set (et bientôt Broad- cast Titler II) pour les titres.
ASV a retenu pour sa gamme de produits deux genlocks: la carte Magni (15000F) pour les grosses bourses et le Scanlock plus abordable (9000F).
Interrogés sur la gamme GST de Satellite & Télévision (Ex: GST 2500 = 17000F), ASV disent lui trouver une bonne qualité en RVB mais un codage en PAL insuffisant. Ce qui est un réel défaut pour les amateurs n’ayant pas un bon modulateur RVB PAL à mettre en aval du genlock (et hélas, souvent BON modulateur rime avec CHER modulateur).
(BAB Micro 7 Rue de Coursic, 64100 Bayonne - documentation en français.
Suisse - Docs en Allemand - Stefan Ossowski. VeronikaStrasse 33, 4300 Essen 1 West Gennany, prix 49 DM. Belgique - docs en anglais - M.i.A Software BP 111, 2018 Anvers 14 Belgique. Canada - docs en anglais - PDSRcsource P.O. Box 7175 Loma Linda. CA 92354 U.S.A.) FRAUG: Les Comptes Le French Amiga User Group (FRAUG) a sorti un numéro spécial de son journal, titré "Vie Du Club", qui donne les informations détaillées sur les besoins financiers d’un club d’envergure nationale.
Côté cotisations on trouve un total de 70000F pour la première année de l’existence du club, ce qui correspond à 350 membres payants.
Norbert (rédaction) et Gérald (comptable), commentent les dépenses suivantes: Journal: 21000F. C’est le total des factures d'imprimerie pour 5 numéros du FRAUG-Joumal tirés en moyenne à 400 exemplaires. Un journal coûte environ 10F à imprimer.
Téléphone: 4500F. Divers contacts avec revendeurs, éditeurs de softs, Commodore France et accès au serveur DEEP.
PTT: 14000F. Timbres et enveloppes, y compris pour le service domaine public.
Matériel et Divers 32400F. Commentaire des auteurs: "Vous noterez que cette partie est aussi vaste que celle du journal, mais cela s’explique par le fait qu’elle correspond à la première année et englobe l’achat de matériels divers ainsi que de logiciels.
Pour le matériel il s’agit principalement de lecteurs externes pour le DP et d’une imprimante pour l'édition des étiquettes du journal. Côté soft, nous avons fait l'acquisition de ProWrite pour la rédaction des articles (850F) et de ProPage pour la création du journal (3700F).
"Il est à noter qu’au début de notre existance Commodore France nous avait 'prêté' du matériel (contre un gros chèque de caution) mais que cela n’a pas duré bien longtemps, puisque ces braves gens nous ont bien vite proposé le rachat du matériel, à prix bradé certes, mais hors des moyens de l'association. A partir de ce moment là.
RECHERCHEZ... EXPANSION T R U M P C A R D SYSTEMS CARTES CONTROLEUR ET DISQUES DUR 4 MO 2.990 F. 8 MO 4.990 F.
1. 550 F.
1. 950 F. 1990 F. ,5.250 F. . 5.450 F. . 6 990 F. . 7.490 F. 5
300 F. . 5650 F. . 7.390 F. . 7.890 F. NORDIC POWER La
cartouche d’action Amiga.
BUS STOP A500 .. 875 F. A200 .. 960 F. DISTRIBUTEURS PARIS ET REGION PARISIENNE • A.M.I.E. (11*) • ATELIER NUMERIQUE (11*) • RUN INFORMATIQUE (13*) • PHASE INFORMATIQUE (14*) • VIDEOSHOP (1*. 12* 14*) PROVINCE • (06) NICE ASCI INFORMATIQUE • (13) MARSEILLE A.M.I.E. INFOLOGS POINT IMAGE • (21) DIJON DIALOG INFORMA TIQUE • (26) MONTELIMAR Els VILLARD» (30) ALES MAISON ET LOISIRS • (31) TOULOUSE ULTiMA ei VOLUMM • (35) RENNES MICRO C • (37) TOURS LEADER INFORMATIQUE • (62) BILLY MONTIGNY MICROTECH • (64) BAYONNE B.A.B. MICRO •
(67) STRASBOURG MICRO CENTER • (68) COLMAR CONSER INFORMATIQUE •
(69) LYON EtS. GELAIN • (71) CHALONS S SAONE ESPACE
PROGICIEL • (78) RAMBOUILLET TURBOPROJECT TRUMPCARD
PROFESSIONAL (A2000-A500) La carie contrôleur SCSI La plus
rapide du monde (transfère les données plus vite 5ue son
ombre !
Usqu'à 1.9 Mega Octet par seconde sous Dperf2|.
Grâce à son procédé exclusif SCSI-SHARE il est possible de connecter plusieurs disques durs à plusieurs ordinateurs (jusqu’à 7 UQ Ei loujours la TRUMPCARD qui, elle aussi est rapide et confortable TRUMPCARD PROFESSIONAL A2000 . 2.250 F. TRUMPCARD PROFESSIONAL A500 (avec boîtier) .. .. 2.550 F A20O0 TRUMPCARD PRO HC40Q QUANTUM 40 Q (19 mS) . 5.500 F. TRUMPCARD PRO HC52Q QUANTUM LP525 (14 raS) . 5.750 F. TRUMPCARD PRO HC80Q QUANTUM 80 Q (19 raS) . 7.500 F. TRUMPCARD PRO HC105Q QUANTUM 105 Q (19 raS) . 7.950 F. A500 TRUMPCARD PRO 500400 QUANTUM 40 Q (19 mS) 5.900 F. TRUMPCARD PRO
500 52Q QUANTUM LP525 (14 mS) 6.150 F. TRUMPCARD PRO 500 80Q QUANTUM 80 Q (19 mS) 7.990 F. TRUMPCARD PRO 500 105Q QUANTUM 105 Q (19 mS) 8.490 F. TRUMPCARD A2000 ..... TRUMPCARD A500 (avec boîtier) ...... A2000 TRUMPCARD HC40Q QUANTUM 40 Q (49 mS) TRUMPCARD HC52Q QUANTUM LP525 (14 mS) .
TRUMPCARD HC60 SEAGATE 177N (28 mS) .
TRUMPCARD HC80Q QUANTUM 80 Q (19 mS) .
TRUMPCARD HC105Q QUANTUM 105 Q (19 mS) .
A500 TRUMPCARD 500(400 QUANTUM 40 0 (19 mS) TRUMPCARD S00TS2Q QUANTUM LP525 (14 mS) TRUMPCARD 500 80Q QUANTUM 80 Q (19 mS) TRUMPCARD 500 105Q QUANTUM 105 Q (19 mS| DONNEZ DF. L’ESPACE A VOTRE AMIGA A UN VRAI PRIX BUS PLUS A200° QQQft C CARTE DISQUE DUR SCSI 40 MO JIFjU T. (Carte contrôleur SCSI + disque dur SCSI 40 MO 28msl NOUVEAU EXTRA PROMO EXTRA NOUVEAU Boîtier externe A500 pour Trumpcard Professional et Trumpcard.
La carte BaseBoard vous donne la puissance de l’AMIGA 2000 au prix de l'AMIGA 500.
• Extension de la mémoire jusqu'à 4 Mo
• Carte fille de 2 Mo portant la mémoire à 6 Mo
• Se place dans le connecteur de TA501.
• Horl°3e awc P'ie .100% compatible avec les logiciels AMIGA
• 100% compatible avec Fat Agnus et Super Fat Agnus.
BASEBOARD peuplée OK ... 995 F 2MO ... 1.990 F. 4MO ... 2.950 F 6MO 4.950 F Cane fille XRAM BOARD peuplée 512K .. 1.250 F ¦m MOUSE MASTER PRACTICAL SOLUTIONS Ne vous cassez plus la tête.. et ne cassez pas non plus votre Amiga Il existe un moyen simple de passer de la souris au joystick. Une simple pression sur le commutateur suffit !
Prix 195F. EXTENSION MEMOIRE 512 K avec interrupteur et horloge.
A500 490 F. EXTENSIONS MEMOIRE 2 MO 1.790 F. 6 MO ... 3.990 F. 8-UP ! (DIP) 2 8 MO (A2000) MICROBOTICS PROFESSIONAL SCANNER AMIGA (A500, A2000, A3000)
• Scanner à plat, (ormat A4, avec * ampoule blanche • et
mécanisme de haute précision assurant 600 DPI . Vrais • en
direction verticale pour obtenir de meilleurs résultats.
• Capacités de scan de 75 à 600 DPI.
• Compatible avec toutes les résolutions Amiga
• Impression directe sur HP LaserJet
• Livré avec OCR Junior, logiciel de reconnaissance de caractères
de grande qualité.
• 3 MO de mémoire recommandés pour une bonne utilisation.
Prix : ..... 9 500 F. HANDY SCANNER .N.C. I AMIGA AUDIO DIGITIZER choisissez entre la version IMONO OU STEREO H Les deux digitaüseurs Isamplerel Amiga vous offrent le meilleur rapport qualité prix La fréquence ei la dimension de léchantiSon sont déterminées simplement par le logiciel que vous utiSsscz Fonctionne avec Audiomasler I & II. Ftrfed Sound. Fuiute Sound. ProSound. Dalelsamplcr et Sonlx.elc . Livré ovec câble de connection et. Sound Workshop », Disquette DP.
AUDiODIGITIZER MONO 345 F. AUDIODiGITIZER STEREO ..... 495 F. POWER PC BOARD (A500) La plus belle machine pour le graphisme, le son et les jeux devien! Un ordinateur PRO et vous permet d'utiliser la logique bureau tique PC. En plus, votre ordinateur passe à un total d'un MEGA OCTET ET DEMI Prix : ... 3.250 F. VOUS PROPOSE Se compose d'un amplificateur 4 Watt par canal, es équipé d’une commande de réglage de volume II est hvté complet avec câbles, alimentation ei deux enceintes format bibliothèque haute
quaiîlé, irois voies comprenant un tweeter. Un sqwaker et un woofer... MlniampsS vous offre la qualité ultime dans le domaine delà mini hi-fi. Peut aussi être uti&é avec séiéo personnelle, casselophorte. Claviers, etc. .. Prix . 695 F RRINT TECHNIK ISAMPLER M K 21 IMINIAMP 51 Le SAMPLER STEREO Amiga le PLUS RAPIDE (1 million d’échantrtlon par seconde) • Des SUPER résultats avec CD AUDIO. • Réglage du niveau d’entrée par BOUTON • Seul SAMPLER Amiga équ.pé d'une soit» parallèle (passthrough)
• Reste connecté même bore utilisation • Livré ovec câbles,
disquette • En option adaptaient automatique d'impression Prix
. 680 F Ensemble comprenant le Mmiamp 3 et deux haut parieurs
coniques de 114 mm Pnx ..ôjO F. IMINIAMP 41 ¦
MINIAMP 3l Lamptificateur compact stéréo 4 Wall par canal qui
équipe le système Miniamp
5. Il esî livré complet avec câbles et aimantation II fonctionne
avec vos propres haut parleurs d'impédance 4-32 Ohms ou la
plupail des écouteurs Prix 360 F
CONDITIONS GENERALES DE VENTE : Nos prix s'entendent TTC,
départ Paris, paiement comptant Base cours US$ . Livre sterling
au 01 01 90 • PORT métropole : Carte et Disques durs : 70 F
Autres pioduits : 30 F. INTERFACE MIDI 2 pour A2000 A500 et
A1000 Equipée d'une prise IN. D'une prise OUI ET D'UNE THROUGH
et en pius OUT de deux prises qui peuvent être validées soit
en OUT ou THROUGH par interrupteur La souplesse de votre
interface en est grandement augmentée.
|J HK ..510 F. tout ce qui a été fait par FRAUG l'a été sur du matériel personnel à chacun d'entre nous "N’oublions pas la réalisation des cartes d’adhérents, qui sont revenues au modique prix de 4091F. Dans le même style, il faut noter le gros Flop qu’ont fait les Tee-Shirt FRAUG pour lesquels nous avions déboursé 1900F. 11 nous en reste et nous les bradons à 70F ce qui correspond au prix coûtant de l’impression 2 couleurs et non au prix Tee-Shirt+impression.
"Dans cette rubrique doivent également figurer les frais de déplacement aux diverses manifestations informatique où des membres du bureau se sont rendus, à savoir le SICOB de printemps et d’automne de 1989 et le salon de la Micro.
Lors de ces déplacements, seuls les frais d’hébergement ont été réglés par la caisse du club. Les frais de transports ont été assumés par les personnes qui se sont déplacées..." Total: 71900F.
"Comme vous le voyez, si les cotisations étaient le seul revenu du Club, nous serions en déficit de 1960F pour la première année. Heureusement, il y a le service DP qui aide à redresser les finances. Ainsi, au cours de l’année 1989, nous avons comptabilisé pour 22300F de commandes diverses de disquettes DP pour lesquelles nous avons déboursé 18000F d’achat de disques."
Et en conclusion: "Bien entendu cette première année de la vie du Club a vu des dépenses assez conséquentes qui ne devraient pas être répétées dans les prochains exercices. Et cela pourrait donc se répercuter soit sur une diminution du prix de la cotisation, soit sur une diminution du tarif de certains services. Toutefois, si une exposition annuelle peut être envisagée, encore faut-il qu’il y ait quelques fonds en caise pour fournir les premiers francs, non? De même, faire un mailing aux revendeurs Commodore pour reproposer la reconnaissance de la carte FRAUG coûte près de 3000F au club.
"Pour avoir plus de moyens il faudrait que nous soyons plus nombreux, d’où l’importance du travail de promotion qui doit être fait... (FRAUG, BP 64, 64202 Biarritz Cedex, tel 59-24-67-14) Disquettes A-News No 2 Les deux disquettes A- News No2 (voir page 12 du mois dernier) sont disponibles chez Hermès Diffusion au prix de 20F la disquette (40F les deux).
Comme toutes les disquettes A-News (oui, toutes les trois), elles sont dans le domaine public et librement copiables... Après le HCD-20 de GVP (chez CIS), un disque dur 20Mo pour A2000 à (10F) moins de 3000F. Voici Bus Plus qui propose une "hard card” de 40 Mo à (10F) moins que 4000F! 11 s’agit du Data Flier de chez Memory Expansion, carte contrôleur SCSI avec disque dur d’un temps d’accès de 28ms (Bus Plus, tel 1-45-80-05-
66) .
Ze Dahu disait le mois dernier que PIXEL 3D d’Axiom Software était le plus fiable des softs qui vectorisent les fichiers bitmaps, les transformant en format Videoscape. Sculpt, Turbo Silver ou DXF (AutoCad). 11 a oublie de dire que ce soft est disponible au prix de 550FF (ou 3380FB) chez Pulsar Benelux France, KV Ovenneirelaan 20, 2100 Antwerp, Belgium, tél 33-26-01-44, FAX 33-26-01-
94. Pulsar cherche des revendeurs en France.
CIS, premier importateur et distributeur français de périphériques pour l'Amiga, a changé d’adresse pour mieux vivre son expansion. Nouvelle adresse: CIS à Europarc, 14 avenue G.Hertz, 33600 Pessac Bersol, c’est à dire toujours dans les banlieues bordelaises... Tél 56-36-34- 41, FAX 56-36-28-46.
La société SCAP Informatique annonce qu’elle importe en France les produits ICD (cartes disque dur, flicker-fixer Le "Flicker fixer" d’ICD interne pour A500 et A2000 | photo], accélératrice 68000 à 14MHz, etc). Voir notre reportage de Cologne du mois dernier. (SCAP. 62 nie Gabriel Péri, 93200 Si Denis, tél 42-43-22-78, FAX 42-43-92-
70) .
EVS Informatique nous annonce qu’il distribue certains produits de la société américaine Progressive Periph- erals & Software: 3D Professional, Fra- megrabber PAL, UltraDesign, Diskmaster, et QicTape. (EVS Informatique. 15 allée du gros chêne, 78480 Verneuil sur Seine, tél 1 -39-71-19-41, FAX 1-39-65-67-02).
Vous êtes programmeur et le CDTV de Commodore vous intéresse? Sachez que pour 15000FHT il est possible de faire faire un "Master" de disque CD. La première centaine de disks vous coûterait environ 22F le disque en France, ou bien environ 5F par "disk" aux Etats Unis. Que vous payiez 5F ou 22F, c’est une très bonne affaire pour quelqu'un qui voudrait partager quelques centaines de mégas de données, ou bien une aventure sans fin... Et n'oubliez pas que le tout reste... incopiable.
Les Niouzettes d’ailleurs Motorola a enfin commencé a livrer le processeur 68040 en quantités commerciales. Cela devrait se traduire prochainement par la disponibilité de cartes 68040 pour l'Amiga 2000 et 3000 (et 3500) chez Supra, GVP, Progressive Peripherals, etc. DKB Software annonce le MegAChip 2000, une carte permettant l’utilisation de 2Mo de chip RAM dans un Amiga 2000.
La carte double la mémoire accessible aux ''custom chips”, et permet un total de lOMo de RAM. Compatible avec le Système 2.0 et le nouveau Denise. Prix 299$ sans le circuit Agnus 2Mo.
Le MultiStart II pour A500 et A2000 permet l’installation des ROMS 1.3 et 2.0 et la commutation entre les deux via le clavier. Il y a place pour un troisième ROM (VI.2? Système 3.0?). Prix 99$ sans ROMS.
(DKB Software, 832 First St, Milford Ml 48381. USA. Tél313-685-2383) Les imprimantes couleur Mitsubishi et Shinko A&B sont utilisables sous Préférences grâce à des drivers proposés au prix de 133$ (ACDA Corp. 220 Belle Meade Av. Setauket. NY 11733. USA, tél 516-689-7722) Un lecteur Suisse, Bertrand Belot du Club Amiga Multitask Force à Genève, nous rappelle que nous avons omis de noter dans notre reportage sur Amiga 90 la disponibilité d’interfaces entre l’Amiga et des calculatrices électroniques Databank Casio SF7000 à 9500 et Sharp IQ 7000 à 7300, ZQ 100 à 5300. Le logiciel de transfert.
Transfile est en allemand mais très facile d'emploi. Le prix est de 179DM chez Ycllow Computing.
Postfach 1136, D-7107 Bad Friedrichshall.
Mr Belot se dit "très satisfait" de ce logiciel.
11 nous signale aussi que Minix 1.5 (voir article de Léon Guilbirds le mois dernier), est disponible pour 180$ (envoi compris) chez Prentice Hall, 66 Wood Lanc End.
Hemlel Hempstead, Herts HP2 4RG, Angleterre.
RDV Mars 15-17. Amiga World Expo (c’est le nouveau nom île AmiEXPO), New York Hilton and Towers à Rockefeller Center, 1335 Avenue of the Americas (entre 53ème Street et 54ème Street Avril 5-7, World of Amiga Expo. New York City. Pier 90. New York Passenger Ship Tenninal, New York, NY, oiganisé par The Hunter Group, tél 416 595-5906, FAX 416- 595-5093 Au Canada, Eschalon Development annonce Video Tools, un package d’utilitaires pour professionnels de la vidéo. On y trouve SUBTITLER (création de sous-titres). CREDITER (pour scroller votre texte à la vitesse voulue, vous tapez vos lignes avec le
font de votre choix et vous démarrez votre magnétoscope, c'est tout), PRO- MPTER (pour créer des téléprompts facilement). IMAGE PRESENTER (fondus etc, contrôlable par Arexx), ASCENSION (créez vos présentations multi-média, souris plus script), etc. Prix 299.95S. (Eschalon Development, 1102 Renaissance Square, New Westminster.
Canada H3T IA9. Tél 604-520-1543. FM 604-520-1545) QUEBEC La TPS frappe Pour recevoir AmigaNews chez vous presque aussi vite qu’en Europe: 12 numéros pour $ 74.00; anciens numéros 5.50$ (incluant la TPS). Paiement mandat poste, chèque visé ou carte visa à Probace, 1016 r Charles Gamier, Drummondville, Québec J2B 2H4.
Ceci est une mise à jour des prix qui se trouvent en dernière page.
Le Comdex 1990 de Las Vegas Las Vegas est une ville aux charmes excentriques et démesurés, surgissant de nulle part au milieu du magnifique désert du Nevada.
Outre le casino, les palaces et les "Girls à Gogo", le touriste moyen ne saurait passer à côté du fameux Comdex : le plus grand show informatique de la planète.
O surprise, le Comdex est beaucoup plus professionnel qu’un simple Sicob gaulois. Ici, pas de jeunes têtes blondes bruyantes s’agitant bêtement autour de quelques claviers débonnaires, mais une foule cravatée et gominée venue admirer les derniers sévices du géant bleu IBM. Heureusement. Commodore Electronics Ltd. était là pour attirer tout amigaïste vertueux.
Toutefois, la-dite firme a su s'adapter au climat hautement professionnel du show en déployant un stand très pro, à grand renfort d'Amiga 3000 et d’hôtesses tout aussi calées en informatique que l'est Alain Prost en matière de tuyau d’échappement.
Ainsi, le visiteur hagard tombe-t-il tout d’abord sur deux A 3000 UX arborant fièrement de multiples applications tournant sous Unix System V r4 (SVr4). Quelques écrans vidéos s’évertuaient à convaincre la foule des capacités du Miga, à grands renforts d'animations et de phrases chocs.
Autre application effrayante: le fameux Amigavision jouant ici le rôle sournois d'entremetteur entre un A3000 25 Mhz HD100 mégas (!) Et un lecteur CD Vidéo Pioneer. L’utilisation d'un écran tactile Future Touch (AMIGA Business Computer) était de très bon goût et permettait à quelques cadres nippons de toucher de doigt la concrète di-vinité. Plusieurs "démos" (au look beaucoup plus sérieux qu'une bonne démo Scoopex de base ...) pouvaient être lancées à partir d’un programme pilote sur des sujets aussi variés que le graphisme, la CAO, la gestion des ressources humaines ou les mïurs amoureuses du
Yeti après l’hiver ... Le résultat était brillant : son et image digitaux mixés avec de très belles anims 3D.
Un jeune Yuppy perdu au milieu d’un véritable studio audio-vidéo présentait la dernière production Gold Disk : "Showmaker", une 'Desktop Video Solution’.
Mais ce jeune profane avait du mal à retenir les spectateurs irrésistiblement attirés par la présence sur le stand d’une installation monstrueuse (A3000 + Camescope + deux grands écrans ) présentant les vertues médicinales de DCTV (Digital Création). Ce package, vendu ici pour la modique somme de $ 495, environ 2500F, permettait à un habile graphiste de récupérer des images via le port RGB et de les convertir en "full color composite video". Ainsi, la barrière fatidique des 4096 couleurs semble-t-elle dépassée, la propagande proclamant des millions de couleurs à l’écran.
Quoiqu'il en soit, le résultat est saisissant : images digitalisées rayonnantes pouvant être ensuite manipulées à l’aide de DCTV Paint, programme aux possibilités bouleversantes.
J’ai ainsi vu une digitalisation parfaite d’une californienne non moins parfaite se faire arranger par une image de péroquet utilisée comme brush. Le logiciel est aussi compatible avec quelques programmes populaires d’animation 3D permettant ainsi la création d'animation colorées en temps réel.
Mega Vision
B. P. 648 76059 LE HAVRE CEDEX passez vos commandes (24 24)
Catalogue complet sur Disquette 15F r »** Souris
Amiga ..269F Souris Anko 200PPP 280F Souris
Optique 490F Extension 512K Horloge «Interrupteur
485F Extension 2Mb A2ooo Extensible à 8Mb
...1950F Lecteur 3, 2 , 880K, Externe,
lnterrupteur«2éme Prise ...790F Lecteur Golden
Image ave affichage des pistes 990F Lecteur HD
1,75Mb ....2200F Scanner Golden Image 400DPI 64tons de
gris 1990F Handy Scanner Type 6 5390F Handy Scanner Type 10
2790F Midi Connector(ove cables) 525F Amos
(promo) .460 F Audio Master
3 584F Animation Studio 890F
Colorlmage ...439F
CompteChèque ..235F Deluxe Paint
3 ...750F Deluxe Vidéo
3 .890F Devpac
2 ...650F Digipaint
3 .....780F Excellence
Français ..._.1500F
FamiliCompt .430F Gfa Basic
3.0 .....590F Hisoft
Basic ....850F Photonpaint
2 ....850F Pro
24 2235 F TOUS NOS PRIX
SONT T.T.C. Sculpt Animate 4D ..,3536F Turbo Silver
3 ...1390F FRAIS DE PORT Tv
Show ...720F
TvText ..690F Track
24 480F ’MW, ¦ (D 35430738
35417926 Amateur, Agatron, Amicus, Amos DP, Apdc, Apdl, Faug,
Fred Fish, Hpb, Panorama,
SoftJ.Bag 18F
Uga ..24F Plus de
1000 disquettes en stock Pour 10 Disquettes achetées 1
GRATUITE Nous vous offrons l'envoi en recommandé et une
disquette du Domaine Public pour tout achat supérieur à
200 FF.
Catalogue sur disquette offert pour toute commande !
Nous recherchons des disquettes du domaine public, vous en possédez ?
(possibilité d'échange) Contactez nous !
'ItftfmtatùMà Revues [Amiga Computing, Amiga Format, etc...) Compilateur GFA Basic 450 F Argasm ....690 F ( oasèCesa, fa recherche, (jOKwteZKOuSi Enfin, était aussi présent sur le stand un A3000 sur lequel le programme DynaCadd de Ditek International pilotant un "plotter" grand format loline, une table traçante quôa. La bête est très rapide et peut supporter jusqu’à 20 stylets couleurs. Il m’a été impossible d’obtenir le prix de l'engin, ce qui m'a peut être évité une crise cardiaque.
Quittant à mon grand regret le stand Commodore, je tombe par hasard sur Newtek, attiré par une grande banderole "Toaster". Non, ce n’était pas un grille-pain mais bien le plus intrépide des video toasters, mis ici en valeur par une jeune fille au pair aux cheveux couleur feu.
Etait-ce les performances de ce produit, la beauté du stand ou simplement les rondeurs inavouables de la-dite hôtesse qui avait attiré ici une foule irsute de cadres époustouflés...(£t . Décidément, on la voit partout, Ms Kiki) Quoi qu'il en soit, c'était un beau coup de pub: trois écrans, deux caméras et un A2000 gonflé à bloc permettaient à la foule en délire d'admirer les manipulations amusantes, émouvantes, sugges tives et généralement épouslouflantes de cette princesse infligeant à son image cathodique toutes sortes de tortures, utilisant à fond les multiples possibilités du
logiciel.
Newtek montrait aussi une vidéo présentant les derniers délires d’un certain Allen Hastings, auteur des fameuses "Dento Reels”. Ces créations, entièrement réalisées sur A2000 à l’aide de Light Wave, étaient aussi époustouflantes que l’autre partie du stand, bien qu’attirant beaucoup moins de personnes, le cadre moyen s’attachant à des valeurs beaucoup plus terre-à-terre ... Olivier Caylus Les News de Xavier Leclercq Déjà l’auteur du "Livre du lecteur de disquette" de chez Micro-Application envisageait la possibilité toute probable qu’il pourrait exister un Virus se logeant dans le
DiskValidator. Je ne sais pas si cette réflexion a fait des émules mais à l’heure où j’écris je peux vous affirmer l’existence d’un virus se logeant dans les 1848 bytes du diskvalidator. Son nom?
"Retum Of The Lamer"...!
LE SEUL FAIT D’INSERER UNE DISQUETTE INFECTEE DANS UN DRIVE ACTIVERA LE VIRUS EN MEMOIRE!
Donc l’utilisateur ne lançant jamais des disquettes étrangères et utilisant toujours son disk dur pour "booter" N’EST PLUS à l’abri et peut désormais lui aussi redouter d’être infecté par un virus de cette troisième génération.
Un exemple concret: vous avez des copies de Fred fish à faire et vous utilisez un copieur qui respecte le multi-tasking.
C’est cuit! Si la Xxième disquette est insérée et contient le "Retum_Of.." celui ci se nichera automatiquement en mémoire en créant des "reads writes errors" sur les autres disquettes insérées pour la copie!... Le virus se place dans le directory L; sous le nom du disk-validator avec le taille du disk-validator c'est à dire 1848 bytes. Il est bien entendu codé (procédé alléatoire), dévie le Beginlo du trackdisk.device et intercepte les commandes de lecture (CMD_READ) et d’écriture (CMD_WR1TE) Le virus s’il est capable de s’installer sur le disque dur n’a pas été programmé dans ce but. Le
"trackdisk.device" est utilisé par les unités de disquettes et donc le disque dur n’a pas à craindre d’éventuelles Read Writes ni même un formattage.
(Ecl: article de fond sur ce virus le mois prochain)
* * * * A propos des "nouvelles du front" je signale
l’apparition, toute logique en période hivernale, de nouveaux
microbes: CCCP Virus (link+boot), DigitalEmotion.
Switch-Off, MorbidAngel... A suivre...
* * * * L’Amiga bientôt au hit-parade? Au top-50? Pourquoi pas...
En effet depuis peu sont disponibles deux Maxi-45 tours et un
compact disk laser (un CD quoi) à l’écoute duquel on peut se
délecter l’oreille avec des songs "made in Amiga" .Evidemment
c’est pas du violon ni de la musique classique... (traduction:
ça déménage!). Les auteurs Red Mike et David Roméo.qui sont des
pros de la musique sur Miga, ont utilisé le programme
Oktalizer et deux Migas en source pour totaliser des songs de
10 voies en sortie. (2*5 voies par Amiga) Bref, comme dirait
Pépin, un truc à ne pas rater!
* * * * Samedi 1er Décembre 1990 à Mou- scron se tenait une
"Fair" consacrée une fois de plus à l’Ainiga. Pas mal l’écran
géant, mais un peu trop fort la sono! L’organisateur (il
était seul) Mr. Robert Vin- quier pense réitérer cette
initiative l’année prochaine. Quant au prochain rende , vous de
ce type ce sera certainement le 21 avril à Tournai pour F Amiga
Domaines Publics 91 avec sans doute pleins d’idées nouvelles.
* * * * Un mot sur le "zone gris" . 11 me semble que dans le
débat "DP ou pas DP" pas mal de monde oublie certains détails
gros comme des maisons:
• Dans le cas de PCQ en français l’auteur DOIT être contacté pour
notifier son accord sur les modifications apportées.
Il faut que tout le monde sache que ce même auteur a refusé qu’une association DP située en Allemagne distribue son PCQ car il estimait que cette même association le proposait à un prix jugé trop élevé (et c’était largement en dessous de 35FF!) Je demande donc un peu de respect pour les auteurs du DP... Et je juge non recevable la demande de Serge s’il n’a pas eu de contact avec Fauteur (comme Fa bien souligné Ed:) De même, ce dit DP doit être distribuable par toutes les associations domaines publics et pas concentré en un point de "vente" (donc librement copiable).
• Dans le cas d’un DP à 130FF j’ai Image par Rimage (Association
d'infographistes militant pour la défense de l'Art Domestique
et la saue- garde des Images numériques) Rimage collabore avec
FR3 Picardie de façon quasi hebdomadaire depuis plus de trois
ans.
Michel Fages. Co-réalisateur. Nous annonce la naissance et la diffusion du premier dessin-animé parlant de l’association sur cette antenne.
"Il s’agit seulement de quelques secondes (mais quel boulot! Heureusement le monteur-pigiste de FR3 était bien rodé au doublage)."
La première diffusion en 3-D par la même canal date de plus d’un an.
Michel Fages pense que c’est la première animation post-synchonisée et conçu sur Amiga en diffusion hertzienne de Picardie... (Rimage. 1 rue de Calvaire. 80000 Amiens, tel 22-44-95-80. Rimage enverra une cassette VHS sonorisée de ses réalisations artistiques contre la somme de 150F.
L’association cherche des partneaires (ou sponsors) pour co-produire des clips) sursauté de plusieurs mètres lorsque j’ai lu la lettre de ChorizoKid! Ok pour zone grise (j’aime le terme) mais ne parlons plus DP! Le soft doit aussi être distribué par n’importe quelle association DP (sinon c’est du commerce) et ne doit pas être protégé. Exemple: Tetrix Metallica qui n’était évidemment pas prévu comme un DP mais bien comme un commercial en low budget software !
Dernier point: il arrive que les associations DP augmentent leur prix (frais de poste en augmentation) mais tout en sachant que les prix des disquettes 3" 1 2 ont diminué d’une façon spectaculaire (actuellement moins de 2,7FF par quantité ) pourquoi ne pas aussi suivre les prix par le bas? Evidemment il est absurde de vouloir faire du DP au prix de la disquette car ce que propose les associations DP est un service et donc il doit être payant. Dans le même ordre d’idée les mécontents peuvent toujours aller voir ailleurs: personne ne vous oblige à acheter... Xavier 1984 et tout ça... Après 90,
voilà 91 qui nous éloigne encore plus du temps où tout était encore simple, en informatique. C’est aussi le moment où je me sépare de mes publications préférées... J’ai décidé de vous faire part de mes dernières lectures.
Qui se souvient de la pub: "Pauvre concurrence. Avec l’arrivée de l’EL 100 (exel 100), si elle n’était pas déjà muette de naissance, elle en deviendrait muette d’étonnement.' L’étonnement serait pour nous, de voir le jeu de l’année: MINER
2049. Ah oui, j’ai oublié de vous dire que je vous parle de 1984
(vous avez dit Orwell?) Et que l’EAO (Enseignement Assisté
par Ordinateur) en est à ses balbutiements... à noter
qu’elle balbutie toujours! (qui parlait déjà du ZONE
GRIS?)... Adieu Tify qui racontait une puce! Le fondateur
de Commodore, nouveau Président Directeur Général
d’Atari, vise deux objectifs: rendre Atari bénéficiaire en
éliminant Commodore, son concurrent. Sa méthode:
déstabiliser le marché en sortant de nouveaux micros. A
noter que Jack Tra- miel a mis vingt ans à construire
Commodore Computers. En 84, lors de son passage à
Paris, il affirmait: "je suis parti parce que je
n'appréciais pas le style de gestion des uns et des
autres". Il voulait réitérer la méthode employée avec
succès par lui sous Commodore contre Atari et Texas
Instruments. Son mot d’ordre, vendre aux masses pas aux
classes. "Les affaires, c’est la guerre" rappelle Tramiel.
Entre Atari et Commodore, les affaires ne sont pas terminées! Atari poursuit la Société Amiga pour "non respect d’une coopération" décidée entre les deux firmes: Amiga avait proposé à Commodore le produit de recherches commandées par Atari.
Commodore vient de racheter Amiga. On comprend pourquoi et comment un produit original se trouve entre les mains de gens... qui ne le sont pas. Hum, si l’Amiga était un produit Atari... (cher gentil directeur, ces propos n’engagent que moua et j’ai même pas sorti mes autres réflexions encore plus assassines!).
AU MENU DE CETTE NOUVELLE ANNEE: Les magazines allemands que j’ai, comme toujours, lu pour vous: Amiga Magazine - Amiga Joker - Chip - Computer Live - Kick Start - Amiga Dos - c’t - ASM - Power Play - Toolbox - Amiga Spécial et pour une fois SOFT & MICRO (en français) qui sait maintenant que PC.
Apple et Atari ne sont plus seuls et qu’Amiga existe. Ils ont même fait un article "La station multimédia de Commodore ". J’en profite pour déplorer la subjectivité des magazines français... Et comme toujours, n’oubliez pas de multiplier le mark par 3,5 pour avoir environ l’équivalent en francs.
SOFT Gold Vision propose une centaine de graphiques qui peuvent être utilisés pour illustrer des publications. Les graphiques sont en format vectorisé qui, avec l’aide du programme "ClipToo!" Contenu sur la disquette, se transforme au format Aegis, Encapsulated postscript et IFF-ILBM.
The Art Département (TAD) V2.0 vous permet de lire, retravailler et sauvegarder des images au formai IFF ILBM, Sculpt-Animate, Turbo Silver, GIF, TIFF, Rendition (Caligari), Deluxe Paint II E et Targa format 1.2 et 10 ainsi que HAM-E, Framegrabber, (Ed. Ben oui, cet excellent programme a été francisé et est vendu en France par Atelier Numérique Paris (tél 40-24-17-51, Le Yéti s’en sert tellement qu'il n'a pas eu le temps de faire le test).
Enfin, une nouveauté: Blitz Basic.
C’est un nouveau compilateur Basic de
M. A.S.T. La disquette de démo me paraissait très intéressante.
Il y a un programme style Defender qui peut rivaliser avec
des softs du commerce. Sur un écran coupé en deux, vous pouvez
jouer à... deux! A la compilation le Runtime est inclus (en 20
et 25 Kbytes). Vous n’avez plus besoin de rien. C’est un
programme stand-alone et vous pouvez le mettre dans un
bootblock!
Vous programmez directement le Hard AMIGA 1000’S DEFENDERS BULLETIN BOARD VIE DU CLUB : Depuis sa création en juillet 1990, le club se porte bien. Les adhésions ont augmenté suivant un rythme régulier, venant de toute la France et même de l’Etranger. Ce qui est frappant, c’est la passion véritable qui lie les "millistes" à leur machine. Nous nous en réjouissons car nous permettons à des propriétaires d’A 1000 de se regrouper et surtout de pouvoir équiper les chers micros de périphériques introuvables en France.
C'est ainsi qu’en accord avec Robmller Gmbh nous avons lancé une opération "groupement d’achats" d'extensions mémoire A8MB1000; cette extension est livrée en configuration 2MO extensible à 8MO. Elle permet aux millistes d’avoir accès aux applications gourmandes en mémoire. La demande de l’Amiga de manière simple. Par exemple:
- DMA valeur
- RGB Numcouleur
- transformer la souris avec deux commandes en sprite
- charger un graphique avec "Pload Image" Le seul inconvénient,
il n’est pas compatible avec I’AmigaBasic mais est-ce un
inconvénient (Ed: Evidemment, et puis n'as-tu pas honte CRS?)
Dans la série des nouvelles versions et nouveaux softs mentionnés: Modula II 3.32 (c) - Deluxe Video III
- ProWrite 3.01 - Maxiplan Plus - Board- master - Quarterback 4.0
- Newio 3.1 - Perfect Sound V2.0 Des USA nous arrive une
solution Postscript "Postdriver" qui s’installe sous
Preferences. Et le nouveau concurrent pour Sculpt 4D et Turbo
Silver: 3D Profcssional.
Master Tracks Pro de PASSPORT en Californie travaillait plutôt pour le Mac. Ils viennent de sortir ce programme sur Amiga (aussi sur PC où il se nomme Track. Il y a une liste (fournie) de gens connus qui sont sensés l’utiliser ... Elton, OMD, Alan Parsons, KISS... Ce programme charge des musics et les retravaille. Petite explication rapide: la plupart des séquenceurs travaillent avec des tracks, ou en français des pistes. Stein- berg était en tête avec ses 24 pistes, Master Tracks Pro vous en propose... 64! C’est la globalité de ces pistes qui font la musique.
Chaque piste est modifiable. Par le SUITE PAGE 25 est forte mais nous pouvons encore être rejoints par d’éventuels acheteurs: qu’ils n’hésitent pas à nous contacter.
LES NEWS DE ROBMOLLER : Cette firme ingénieuse et prolifique ne baisse pas la garde autour de grand-papa
1000. Non contente de distribuer et de vendre l’A8 MB 1000 la
voici qui lance une carte accélératrice dénommée "TORN-
ADO", cette dernière double la vitesse d’horloge du 1000 et
de plus elle est disponible avec le 68881 en option
(Tomado simple: 498 DM, +68881: 749 DM) Il faut aussi
souligner l’existence de l’Emulateur ST "Médusa" qui permet
à votre Amiga d’émuler totalement l’Atari ST STF STE (ouf).
Son prix est intéressant : 498 DM. A noter qu’une carte
PC-XT est disponible, TURBO XT : 199 DM, avec 768 K de Ram
: 299DM. Bien sûr Robmol- ler continue de développer de
nouveaux produits et nous vous tiendrons au courant... J'en
profite pour dire que si, vous, millistes qui me lisez,
avez mis au point un produit compatible 1000 ou si vous
pensez pouvoir le faire, alors n’hésitez pas à contacter le
Club. (Amiga 1000’s Defenders, 47 av Gabriel Péri, 92500
Rueil-Malmaison).
ATONCE: UN ?
EMULATEUR AT POUR AMIGA 500 ET 2000 Testé par Xavier Leclercq Il était une fois Atonce... Atonce, l’émulateur AT-286 de la société Vortex, était en démonstration à l’Amiga’90 de Cologne.
Ce jour là j’ai craqué: je l'ai acheté.
Dans un premier temps je ne pouvais qu’admirer le hard, car le soft n’étant pas encore terminé j’ai dû attendre qu’il arrive par la poste.
Le jour J venu, mon premier contact avec Atonce fut fumant: j’ai installé la carte à la place du 68000 mis l’Amiga sous tension et... boum...mon Misa était mort!
1. Installation délicate:
- Tout d'abord,et contrairement aux premières photos
publicitaires, le 68000 n’est pas replacé sur la carte mais le
68000 d’Atonce remplacera purement et simplement celui
d’origine. Ceci est plutôt avantageux tout en sachant que le
prix de la carte n'en a pas été augmenté. Mais l’installation
de la dite carte peut se trouver perturbée par au moins quatre
problèmes.
Le premier et non ie moindre est l’utilisateur.qui comme pour ma part, ne peut se passer d'une Kickstart-platine pour passer d'une ROM 1.2 à une ROMVI.3. En effet impossible d'installer la Vortex avec la Kickstart-Platine tout simplement parce que comme je l’ai expliqué plus haut en contradiction avec ce qui était prévu d'origine le 68000 de la carte est directement placé sur la carte mère de la Miga et donc Atonce (même si elle ne prend pas beaucoup de place) passe juste au-dessus de la ROM d’origine... Pour ce premier problème il faut donc "bricoler" pour déplacer soit la carte vers la
gauche vers le port cartouche (mais la marge de manoeuvre est quasi inexistante) soit déplacer la Kickstart platine vers la droite. Le deuxième point d’interrogation est le fait qu’il est demandé de placer un petit montage (une résistance en travers d'un support) sur Gary. Je m'interroge sur la compatibilité et l'encombrement en hauteur que cela risque de prendre aux utilisateurs ayant une extension mémoire "compatible" A501 (style MiniMax) d'une capacité plus grande qu’l inéga et donc qui ont déjà surélevé Gary... Voilà des détails "encombrants" complètement ignorés dans la docu
mentation. Par contre vous trouverez sur une des pages du petit livre de cette fameuse documentation le fait que cette carte n’est pas garantie avec toutes les extensions mémoires du marché. Seules les extensions Vortex et Commodore sont 100% fiables. Ce qui signifie que si vous utilisez une autre carte d’extension vous risquez d'avoir à la retirer car votre Miga refusera tout net de démarrer. (C'est en effet ce qui m'est arrivé avec deux types d'extension dont je ne citerai pas la marque!). C’était donc le troisième problème.
Le quatrième problème est la raison pour laquelle mon Miga a rendu l'âme: Atonce une fois installé "touche" la plaque métallique de protection. Il faut donc absolument utiliser un isolant entre la carte et celte plaque . Mon dernier sujet de préoccupation est de constater réchauffement de la carte sur un Miga dont la carte mère est une révision 5 (révisons 5 et 6 pas de problèmes). Cela signifie que la consommation en courant de Atonce n'est pas pour rien. Si vous avez des drives externes autant peut-être les brancher sur une alimentation extérieure cela ne fera de mal à personne sauf
à votre portefeuille qui semblera avoir fait régime.)
2. Sensibilité du hardware: Mon Aniiga étant sans vie (problème
de carte mère car tous les chips étaient bons) j’ai décidé
d'en acheter un autre tout neuf révision 6A avec le 8372 (Big
Agnus) en prime. Et le clavier ne me plaisant pas (car pas
assez rigide) j’ai pratiqué l’échange avec mon ancien clavier.
La carte une nouvelle fois installée (j’ai agité mon mouchoir
pour dire aurevoir à ma garantie ) l'Amiga semblait
fonctionner à merveille. Oui mais.. Atonce bloquait à chaque
démarrage. Raison: il n’apréciait pas mon ancien clavier! En
fait (et c’est encore une fois dans le petit livre de la
documentation dont je vous rappelle que vous ne pouvez le lire
qu’après l’achat de la carte) Atonce est très sensible au
hard.
Amigados est beaucoup plus tolérant.
Autre exemple: les rams. Si pour Amiga- Dos les Rams sont correctes Atonce peut très bien affirmer le contraire... J'ai rencontré de nombreux problèmes avec les 2 mégas d’extension de l’A590 (pourtant produit Commodore), il est indiqué dans le doc qu’il faut vérifier la bonne installation des chips...
3. Compatibilité : Atonce peut fonctionner avec tous les types de
disque dur. (Je vois Roméo qui n’est pas d’accord mais un peu
de patience Roméo tu vas comprendre) En fait d'origine c'est
tout à fait impossible car Vortex qui a line politique très
protectionniste ne permet le contrôle que de disques durs type
Vortex ou Commodore ; MAIS, car il y a un énorme MAIS, en
bricolant un peu le soft rien n'est plus facile que d'accepter
n’importe quel type de disque dur (ou autre) à Atonce. Il
suffit d'aller modifier le ATONCE.CFG (fichier configuration)
à l'aide d'un éditeur hexadécimal et de changer le
Vortex.device en Alf.device ou autre.
C'est bêle mais il fallait y penser. (Je vous parle du soft Atonce version 1.01 en English mais je pense que ce truc doit être valable pour toutes versions futures). C'est évidemment le scénario dans le pire des cas car en théorie le menu d’installation reconnaît le disque dur et ira chercher automatiquement le device pour le placer dans le Config. Peut-être qu’une prochaine version améliorera les quelques bugs d’auto-reconnaissance des périphériques.
A propos des périphériques pour lire un disk 360K PC il n’est pas nécessaire de sélectionner dans le menu d'installation 40 tracks au lieu de 80 ni de sélectionner votre drive 5" 1 4 880K en drive 40 pistes 360K. Atonce reconnaît le format et lit sans problème du 360 ou 720k automatiquement! Avantage? C’est très simple à comprendre un disk 720K 3" 1 2 peut être recopié sur une 5" 1 4 et lu comme une 31 2 720K par Atonce... Si vous essayez de lancer un programme VGA tout plantera, (mais sur un vrai pc sans carte VGA aussi). Dans le même sujet je ne comprends pas très bien le qualificatif CGA 16
couleurs... Le CGA c'est du 4 couleurs, l'EGA du 16 couleurs, le VGA du 256 couleurs par 320*200 pixels. L'émulation en 16 couleurs est donc bien du EGA et pas du CGA.
4. Rapidité: Le test de rapidité du programme PC CPU.EXE donne
une vitesse de la clock de 13 MHZ pour un test de rapidité
trois fois plus rapide qu'un PC.XT à 4.77 MHZ ( 10 secondes
pour le XT et 3,3 secondes pour Atonce).
Mais ce test voudrait-il dire que la vitesse est proportionnelle à la clock? En fait ceci n’est pas tout à fait exact: il faut comparer ce qui est comparable et comme le AT est un 32 16 bits il est normal qu'il aille deux fois plus vite qu'un XT 16 8bits. Donc un petit calcul rectificatif donne: 3.3 Ibis plus rapide 2 * 4.77 = un peu plus de 7MHZ comme vitesse réelle. C’est pas mal du tout: c'est même très très bon.
Mais tout n'est pas rose. Dans la pratique la rapidité est liée au mode d’affichage. Par exemple, en mode CGA 16 couleurs c'est lent très très lent (il faut lancer à ce moment là le programme de la disquette DOS d'Atonce: VH GH.EXE ), en mode CGA 4 couleurs (lancez VLOW.EXE !) C’est utilisable mais dans de nombreux programmes on ne voit plus rien.
Le seul mode rapide est le mode Hercules, (mais le scintillement de l’ccran provoqué par l'interlace est-il supportable à long terme?) Atonce prend donc vraiment sa place en mode Hercules et avec un programme qui tient compte du 286. (Turbo-Pascal) Le test de vitesse au pc-tools est par contre totalement aléatoire, (suivant le mode d'affichage de 60% à 295% d’un PC classique à
4. 77 MHZ !) Un point très positif : la vitesse excellente de ma
partition disque dur affectée à Atonce (aucun ralentissement
par rapport au mode Amiga) 11 reste un petit détail (petit,
moyen, grand c’est très relatif) qui est la place mémoire. En
effet pour peu que vous désiriez utiliser en multi-tasks
Atonce et PamigaDos un minimum de 2 mégas est franchement
obligatoire. Le programme PC Windows demande à lui seul a peu
près 1.5 mégas pour tourner convenablement... Mais Atonce peut
tourner avec 1 méga ce qui peut donner 640K libre pour l'AT.
Moins d'I méga n'est pas réaliste dans un environnement
multi-task ou sous Windows.
5. Uéchange de données: Un moyen assez simple consiste à employer
MessvDos (AniigaLihDisk 327) pour "mounter" la partition DOS
en mode Amiga et donc d'utiliser cette partition en Amiga et
PC en même temps! Même remarque pour les unités de disquettes
: il est alors possible de modifier un fichier IFF texte ou
autre provenant du PC avec un utilitaire Amiga. Sous CL1 ou
SHELL rien n'est plus simple que de voyager dans les
répertoires PC. Il suffit d'utiliser les ordres dos
classiques. C’est très puissant et cela fonctionne à mer
veille (c’est en fait un CrossDos mais en dp). Messy_Dos notre
sauveur... Sont disponibles tous les produits CIS, BUS + ...
ETC ... Conclusion: Tous les inconvénients cités au début de
mon propos n'enlèvent rien à l'intérêt que je porte à cet
émulateur hardware. En effet une fois monté cela marche
magnifiquement bien, si bien que Mr. Gourou oublie même de
nous méditer une visite de courtoisie dont il a le secret...
(Côté PC pas de Gourous, tout reste bloqué). Reste la question
de l'utilité de mettre un AT-286 sous la boîte de votre Miga.
La réponse pour le programmeur est de pouvoir enfin disposer
du Turbo-Pascal ou du Cobol ou de FADA (pas besoin d’une carte
VGA pour "coder” un programme comptable).
A retenir: C’est le must hardware de l'année. (Ed: pour le prix et dernières nouvelles de Atom e voir pages News) CAO PAO DAO DEMONSTRATION PERMANENTE ET SUR RENDEZ VOUS INSTALLATION RAPIDE FORMATION EFFICACE MAINTENANCE ASSUREE 10 rue de Lépante 06000 NICE ASCII : t 93 i 3 08 66
- o* 93 ' 3 90 95 Serveur minitel direct 93 13 90 96 JANVIER 1991
No. 32 TEST IMPRIMANTE Alain se laisse charmer par un bijou aux
yeux d’encre s'éjectera bien de page en page (à première vue,
l'autre format n'existe pas sur cette imprimante, mais je dois
avouer que je n'en ai pas vu depuis longtemps chez les
détaillants de mon village). L'entraîneur à picots est un
modèle amélioré de ceux présents sur les autres imprimantes :
il est excentrique par rapport au rouleau de frappe, et le
papier n'est donc pas arraché par les picots du côté de la tête
d'impression.
Le système de guidage en feuille à feuille n'est pas génial (loin de là), mais une fois la feuille bien mise, elle continue correctement (la tête ne PEUT pas se prendre dans le papier comme sur les matricielles). A propos de la tête, j’ai eu assez de mal à comprendre que c’était aussi la cartouche d'encre (ne la cherchez pas dans l’imprimante au déballage du colis...). Hé oui, j’ai testé pour vous le petit choc de chez Commodore : l'imprimante à jet d’encre à moins de 2000 F (je sais, pas beaucoup moins, mais un prix psychologique est un prix quand même...) : la MPS 1270.
Ma première impression (...) a été la surprise : je m'attendais à un colis gigantesque, je reçois un paquet plus petit que le carton de mon A500... Une fois la surprise déballée, j'ai pu constater que Commodore avait avant tout pensé à l'esthétique de l’imprimante dans ses moments d'inactivité : nous nous retrouvons alors avec un monolithe (36x23x8cm) de la couleur de l’A500 et dont le profane ne pourrait deviner la fonction sans ce câble sortant à gauche (il ne s'emmêle pas dans le listing) et rejoignant le port parallèle de notre animal favori.
Commodore a aussi réalisé une économie de place dans l'imprimante en expulsant l’alimentation : je n’aime pas trop le fait de la laisser en permanence connectée au réseau, mais la mienne est depuis plus de 50 jours en service et ne chauffe pas.
Après une rapide visite dans le manuel de l’imprimante (le mien est en anglais, mais on nous promet une version française assez rapidement), on constate qu’il y a trois modes d’introduction du papier : listing tracté ou feuille en friction par l’arrière, et feuille en friction par l'avant (grâce à une petite trappe).
En mode listing, pas de problème : si vous avez du papier de format A4, il La feuille de test est l’occasion d’être surpris une fois de plus : dans un silence religieux, et après s'être essuyée sur son tampon de nettoyage, la tête propulse l'encre en direction de la feuille à une vitesse qui n'a rien à envier à celles de la plupart des matricielles (28 cps en courrier. 160 cps en brouillon, prévoir un ralentissement en cas d'accents circonflexes ou de trémas).
La qualité est telle qu'on l'attendait : à mi-chemin entre celle d'une matricielle et d'une laser. Les caractères sont bien, mais les graphismes sont quand même lignés (à moins qu’il faille ne chercher là qu'un défaut du driver que j'ai utilisé, à savoir celui de l'Epson_X (à quand un driver spécifique ?)). Regardez les exemples... Le seul mystère qui persiste toujours plus de deux mois après la sortie de cette imprimante est celui concernant le prix de la cartouche d’encre : les magasins locaux (ceux de ma brousse natale) ne peu- vent obtenir le détail de la part de Commodore ou de leurs
fournisseurs en accessoires. J’espère que Bruce pourra vous fournir celui-ci lors de l’impression de cet article (la doc dit que la cartouche peut imprimer environ 200 feuilles format A4...). Alain Bourgery (jttsl muni éd..) (Ed: Le prix de lu cartouche est de 95FHT, et elle est disponible dans le réseau Commodore sous la référence CE1270. Si vous trouve: ça un peu cher, vous pouvez toujours aller chercher une cartouche "Kodak-Diconix" chez la concurrence, c'est la même chose et ce sera peut-être moins cher.. OFFRE SPÉCIALE !
Amiga 17 ¦¦750 Ko sec.auto-boot S Amiga 500 1000 Disques cH Quantum, 750Ko sec® 9ms, silencieux, 42 Mo 4790 F auto-boot. 84 Mo 6290 F Amiga 2000, SCSI, Disques Durs, Quantum, 17 ms, 770 Ko sec, silencieux, auto-boot 52 Mo 105 Mo 3690 F 6490 F Lecteur amovible SyQuest, 44 Mo, scsi, 20 ms, 470 Ko sec médium inclus 5990 F Médium 799 F 210 Mo 9990 F Lecteurs externes complets,5" 1 4avec 40 80 commutation 5"1 4 659 F 3*1 2 599 F Hé oui, j’ai testé pour vous l'imprimante à jet d’encre à moins mais un prix psychologique est un pi Ma première impression . ) a colis gigantesque. Je reçois
un A500... Une fois la surprise déballé avait avant tout pensé à l’esth Moayy xx.ttjœxxxxx xxxxrr.xxxxxCTxxxrxxxxxsxxxrxiO’.xxxxiooroxsoK :xxxxixxxxxo:.'ara» ja)œoçç S roÿcççm7MxxxxmMxmxx»n
• y-,VVy.....-y.,..r.;,,y •...¦y;...-, yf,; | ' V mm BMHlitmMB
r*rmxro:x:o;mxm :i sooantmmxmm ixstxnwmgo E&oaxxsaxxs
iKnx*nnxi çixiacxxxKxxi :.xy.xxx :nnBra txnxzxxBQCâuEC
Dammmxra: «•.x*:aaXa:.ââ:aa, acmctsirt» ramxa râXXSm» .s • à:::
Téléphone: 87.88.40,44, Télécopie: 87.85.14.91 Rue Paul Henri
Spaak. 57350 Stiring Wendel.
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h.
Règlement contre-remboursement par les P.T.T, ology TAR,FS TTC nformatique mzxxr xxxxx i5»yc«sj TEST DISQUE DUR : Ce qui surprend au premier abord, c’est le look infernal de la bête. Franchement, s’il n’y avait pas écrit GVP sur le dessus, on pourrait tout à fait croire qu’il s’agit du nouveau modèle d’A590. En effet le boîtier reprend exactement les formes du 500 pour une intégration harmonieuse sur le coté de votre ordinateur.
GVP JOUE L’ELEGANCE NOUVEAU SERIE IIA500-HD+ Contrairement à FA590, le A500-HD fait la même hauteur que le 500 grâce à l'utilisation des nouveaux modèles de disque 3.5 Low Profile. Vraiment, c’est le prolongement parfait de l’Amiga 500.
Côté performances, pas de surprises, ce sont les mêmes que celles des grands frères contrôleurs SCSI pour 2000 puisque soft et électronique sont identiques à ceux des HardCard série II, seule la carte qui supporte les composants est différente.
Ces performances, en particulier quand FA500-HD est équipé avec un disque QUANTUM LP52, en font le disque dur pour 500 le plus rapide que nous ayons eu entre les mains à ce jour.
Rassurez-vous, même si vous choisissez un disque "ordinaire" pour des raisons de budget, les performances sont quand même largement au-dessus de la moyenne puisqu’il n’y a que la nouvelle TrumpCard Pro dans son boîtier 500 qui puisse atteindre semble t-il de telles performances. L’A500-HD permet de rajouter jusqu’à 8 Mo de mémoire à votre Amiga par simple adjonction de barrettes SIMMs et possède bien sûr un connecteur 25 A £ . broches externes pour la connection à d’autres périphériques SCSI (autre disque dur ou streamer etc ...). Le A500-HD ne possède pas de pass-thru du bus Amiga 500,
mais il comporte un "mini slot" prévu pour des futurs modules d’extension. La documentation ne parle que très brièvement de ce connecteur, mais il semble comporter tous les signaux nécessaires pour ajouter n’importe quelle périphérique. Il n’est pas bien difficile de deviner ce que pourrait être un de ces périphériques quand on connaît un peu ce que GVP sait faire... Mais malgré nos questions les plus pointues, rien n’a été annoncé à propos de l’avenir de ce mini slot.
En plus de son allure élégante, le boîtier est muni d’un ventilateur qui sait se faire discret. Le tout est alimenté par une alimentation externe et vous ne risquez donc pas de "griller" l’alim de votre 500.
Côté installation, le soft est le même que celui des HardCard et rend l’étape du formatage du HD ridiculement simple puisque là aussi on clique et hop !!! Dernier détail, le A500-HD possède sur le dessus un "Game Switch" qui permet de déconnecter le disque dur pour les jeux qui ne le supportent pas, ou tout simplement pour éviter les virus.
Voici les résultats obtenus avec DiskPerf.
A500-HD avec disque QUANTUM LP52 Création de fichiers s 14 Suppression de fichiers s 39 recherche de répertoire s 92 déplacement de la tête s 120 transfert en Ko s avec buffer de 512 45 25 4 Ko 288 156 8 Ko 401 178 32 Ko 498 292 64 Ko 625 339 256 Ko 649 375 Temps de chargement de : ProPage 13 ProWrite 11 Roméo Postscript - Sculpt A utoscript est un logiciel permettant l’importation direct de fichiers de dessin Postscript dans Sculpt4D et Turbo Silver.
Avec ce programme vous pouvez utiliser des logiciels de dessin performants tel Professional Draw 2.0 et bientôt ProVector (ou des logiciels sur Mac tel Adobe Illustrator 88. Aldus Freehand ou LetraStudio) pour créér des dessins complexes, et précisés au point près, y compris des courbes de Bezier, au lieu de les faire avec les outils de dessin inferièurs dans les logiciels d’animation.
Il est possible de reprendre directement les fichiers Macintosh ou Amiga de votre client sans les redessiner laborieusement dans Sculpt.
En plus. Autoscript vous permet d’écrire les fichiers Postscript sur disque en format Digi-Works 3D. Donnant accès aux remplissages polygones les plus rapides actuellement.
(AutoScript, prix $ 130, éditeur Computerall Services, 3 North Walnut Av. New H amp ton, lowa 50659. USA; tél 515-394-3778) Serge: 24HI24 Toute l’année !
Suite au débat concernant la zone grise nous avons demandé à Serge Hammouche de nous envoyer quelques lignes. Les voici: Cher Anews, Tout d’abord Bonne Nouvelle Année à tous et very big remerciements à tous ceux qui m'ont soutenu Fidèlement jusqu’à même se dévouer pour écrire au journal!
Certes mes tarifs sont un peu plus élevés que d’ordinaire mais cela est justifié par plusieurs raisons: 1 ) La rapidité: cela ne me dérange pas en effet de passer des nuits entières pour répondre au plus vite aux commandes et questions. Je trouve en effet inacceptable de devoir attendre plus d’un mois pour recevoir quelque chose! Le premier des respects envers le client est de ne pas le faire attendre et d’être toujours à sa disposition 24H 24 pendant TOUTE l’année!
2) Toutes mes disquettes ont un fonctionnement automatique cela
permet vraiment à tout néophyte de les utiliser sans aucun
effort ni problème car il n’y a absolument rien à écrire dans
le shell. En particulier pour les compilateurs.
L’édition, la compilation et le lancement des programmmes s’effectuent automatiquement simplement en pressant sur les touches de fonctions. C’est un procédé que j’ai mis au point moi-même et qui se révèle très pratique non pas seulement pour les débutants mais pour tout le monde! De plus mes disquettes respectent l’Amiga avec son WorkBench, son Shell et le caractère multi-taches multi-écrans du système.
3) Mes tarifs un peu plus elevés me permettent aussi de trouver
les fonds nécessaires pour payer des traducteurs afin de
proposer de plus en plus de traductions complètes. (N'ayant
bien sûr plus le temps de TOUT faire moi même!). Evidement
même les très bas prix qu’ont gracieusement acceptés de me
faire ces traducteurs et vu l’extrème longueur des docs dans
le DP Amiga. Cela me coûte malgrès tout à chaque fois une
petite fortune!
C’est ainsi que le mois dernier le premier volume du célèbre Manuel C a été traduit en Français sur un disque actuellement disponible contre 40 Frs. Le mois d’avant c’était au tour de l’éditeur correcteur générateur de driver d’être entièrement traduit en Français car je me suis rendu compte que beaucoup de personnes avaient des problèmes d’imprimantes. Avec ce générateur de driver, on peut non seulement corriger mais aussi rajouter des tas de fonctions en plus et c’est donc une bonne chose. 11 est livré prêt à fonctionner sur un disque avec des tas de pages en Français imprimées sur
feuilles, le tout contre 50 Frs.
Ce mois-ci comme nouveauté il y a le très puissant compilateur DRACO qui vient d’être traduit avec une très longue Doc de plus de 70 Ko. Il est livré sur 2 disques contre 80 Fr avec bien sûr une installation et un fonctionnement automatique qui facilitera son utilisation à tout le monde. Enfin, je tiens également à la disposition des débutants le Kit Assembleur du DP en fonctionnement automatique sur 1 disque contre 35 Frs. Il est idéal pour assembler les listings de Anews! Voilà, même si vous connaissez l’Anglais, soyez nombreux pour encourager de tels services car de jours en jours je
me rends compte que l’Amiga en France en a vraiment besoin.
Serge Hammouche, 3 Rue Anatole France, 13220 Chateuneuf les Martigues.
Bon de Commande j Nom: Prénom: | Adresse: I Code Postal: ville: !
I Règlement par Chèque - Carte Bleue - Mandat à l'ordre de !
ESAT SOFTWARE I Pour AMIGA 500 et 2000 COMPTE CHEQUE Quelques possibilités:
- Gestion de 1000 opérations par fichiers
- Mot de passe et cryptage des données
- Aide accessible en permanence
- Gestion de 19 imputations paramétrables
- Gestion de 9 types de transactions
- Recherche multi-critères
- Edition des journaux et des balances
- Gestion statistiques
- Edition des bilans
- Gestion graphique (histogramme, camenbert)
- Impression paramétrable
- Sauvegarde des tableaux au format IFF Prix public conseillé:
250 Francs LA PORTEE D’AMIGANEWS par NICOLAS FOURNEL HARMONI,
MIDIBOX et quelques autres friandises MIDIMIX mais ils font le
maximum Du soft, du hard, et des news, tel est le programme de
la première portée de Vannée, avec Harmoni, Vexpandeur MidiBox,
et quelques autres friandises, sans oublier le petit tour
habituel du côté de Bars & Pipes.
Harmoni Issu des ’Creativity Sériés' de Disk Company, nous avons reçu le séquenceur Harmoni.
Les plus perspicaces d'entre vous n'auront pas manqué de remarquer qu’il s’agit du logiciel qui était initialement prévu pour figurer dans le pack Amiga Music 1 de Commodore avant d’être écarté au profit de Tiger Cnb de Dr T’s.
On ne peut d'ailleurs qu’en féliciter Commodore: Tiger Cub est. Et de loin, supérieur à Harmoni mais il est vrai aussi que ces deux logiciels ne concourent pas dans la même gamme de prix. Tiger Cub vaut environ 1800 F alors que Harmoni vient concurrencer Track 24 dans la catégorie des séquenceurs à prix plancher, à 499 F très précisément.
Harmoni est un séquenceur 24 pistes, avec une résolution annoncée au l 768ième (de ronde... (ils sont joueurs hein...)), qui est particulièrement complet pour son faible prix (fichiers SYSEX, synchronisation SMPTE, filtre MIDI et de nombreuses fonctions d’édition).
Son principal défaut est son ergonomie, qui aura vite fait de vous propulser par le biais d’une faille spatio- temporelle (rassurez vous, c’est moins dangereux que le célèbre zone gris) au temps des dinosaures de la séquence, du style KCS version 1.00 si vous voyez ce que je veux dire... En effet, le seul éditeur disponible est un éditeur d’événements midi non graphique c’est à dire que vous vous retrouvez nez à nez avec une liste de codes à gérer et, par exemple, aucune possibilité de redessiner à la souris la courbe d’un contrôleur MIDI.
Malgré son ergonomie qui date, Harmoni s’impose à mon avis face à Track
24. Il dispose pour le même prix de fonctions plus complètes,
adopte le format de fichier MIDIfile (il faudrait être fou
pour ne pas le faire, mais bon, Track 24...) et surtout rend
moins souvent visite au Gourou. Quand à l’éditeur de Track
24, sous forme de portée, je vous le rapelle, eh bien on ne
peut pas dire non plus que ce soit un modèle de convivialité.
Harmoni arrive accompagné d'une documentation conséquente (230 pages) et plutôt bien réalisée (mais malheureusement en anglais) et tourne sur n’importe quel Amiga (donc aussi le 1000) disposant de 512 Ko. Inutile de dire que c’est vraiment un minimum... tout juste de quoi se faire une version MIDI d’au clair de la lune... Inutile de vous présenter l'équipe MIDIMIX, célèbre pour sa collection de séquences MIDI. Celles-ci sont désormais disponibles au format Amiga, et.
Même directement téléchargeables sur le 36 15 code MIDIMIX, ce qui vous fait la séquence à... pas cher du tout (cela dépend bien évidemment de la taille de la séquence en question).
L’intérêt d’une séquence MIDI -même de bonne qualité- étant nettement limité si on a pas le séquenceur qui va bien avec, nos joyeux drilles se sont également mis à distribuer des logiciels. Premier de la liste: Midimixer, qui sera bientôt suivi par les produits développés par la société Rythm’n Soft, à savoir le séquenceur 24 pistes Midnight, le lecteur de séquences MIDI Juke Box (voilà qui devrait faire plaisir aux collectionneurs de séquences MIDIMIX et autres adeptes du piano-bar), et JAM, un logiciel permettant de créer des pattems rythmiques démoniaques en 2 coups de souris. Le
développement des versions Amiga suit celui des versions ST et il vous faudra donc vous armer d'un peu (un peu seulement, espérons) de patience avant de voir arriver ces programmes sur notre machine.
Armé de séquences de qualité et du séquenceur adéquat, il ne nous manquait plus qu’un expander à connecter au bout.
C’est désormais chose faite avec la MIDIBOX MDX 1000, première du nom.
C’est une boîte de 143,5*190,5*45 pour 420g (précis hein?) Au look typiquement 'informatique musicale’, qui dispose en face avant d’une lcd d’activité MIDI, d'une prise pour casque et d’un commutateur pour passer en mode PC. Car la MIDIBOX peut se connecter directement sur un AMIGA ou un PC. Via la prise RS232, ce qui, en plus de son prix ridiculement bas de 1990 Francs vous économise les 400 F d’une prise Midi! Le connecteur série se trouve sur la face arrière du boitier, avec les sorties audio, les prises MIDI (çà peut tout de même servir!)
Et la prise d'alimentation. Celle-ci (l’alimentation) se fait par l’intermédiaire d'un petit transformateur 220-9 volts made in Taiwan. On regrettera l'absence d’un véritable interrupteur qui éviterait de débrancher directement le dit transfo dès que l’on veut mettre l’expandeur hors- tension.
Musicalement parlant, la MIDIBOX est multitimbrale sur 8 canaux (1 à 8 par défaut mais un cavalier interne vous permet de commuter sur les canaux 9 à 16) et dispose d’une polyphonie de 16 voix. Elle comporte 96 sons d’usine très divers (en FM 4 opérateurs) et un set de batterie composé de 11 échantillons de bonne qualité, samplés à partir d’un Korg Ml.
Quatre sons supplémentaires sont téléchargeables par MIDI. Quant au rapport qualité-prix, il m'a paru tout à fait convenable. II est évident que l’on ne peut espérer obtenir une qualité CD sur un solo de violon mais, utilisée en polyphonie, la Midi Box viendra agréablement vous titiller l’oreille comme le démontrent les trois brillantes démos de Francis Lopez qui Figurent sur la disquette d'accompagnement. Le manuel est lui aussi très intéressant: après les présentations Bars & Pipes : Le tour du propriétaire Episode 2 - Les Outils d’usage, une large partie est consacrée à l’étude des
systèmes exclusifs à grand renforts de codes hexadécimaux et de tableaux, qui ne pourront que forcer l’admiration béate du profane et la reconnaissance étemelle du bidouilleur averti (pour une fois qu'on ne l’oublie pas, pensez donc).
La MidiBox vient compléter de façon fort agréable le plan 'Informatique Musicale pour tous’ établi par l'équipe Midimix. Son GROS défaut est l'absence - pour l’instant- d’un éditeur sur Amiga, d'autant plus que c’est là la seule manière de trafiquer la FM 4 opérateurs de l’expandeur puisque aucun bouton ne Figure sur le boîtier. Pour ceux qui craqueraient vraiment pour la ’boîte à musique’, signalons enfin qu’il est possible, en jouant sur des cavaliers internes, d’en connecter jusqu’à quatre d’affilée pour atteindre une polyphonie de 64 voix sur 16 canaux. On s’arrête là?
Les brèves Entre autres sucreries, la société Blue Ribbon Bakery propose le module Rules for Tools pour Bars & Pipes, qui permet au programmeur en C de créer de toutes pièces ses propres outils et accessoires. Il se compose d’une disquette d’exemples et d’un manuel d’une centaine de pages.
Celui-ci décrit les différentes fonctions de la bibliothèque auxquelles le programmeur L’une des particularités les plus intéressantes de BARS & PIPES est sans aucun doute sa boîte à outils. Rappelons brièvement le rôle d’un outil: il manipule en temps réel un flot de données MIDI.
Un outil placé à gauche du Pipeline influera sur les données enregistrées par le séquenceur alors qu’un outil place à droite du Pipeline modifiera seulement le pourra faire appel. Deux exemples au hasard: la fonction PopUpChord qui affiche le requester d’accords utilisé dans le programme et la fonction DupList qui crée le double d’une liste d’événements.
La société anglaise Gagits, qui est à l’origine du ’Sequcncer One’ -plus connu Outre-Manche- s’oriente désormais vers le développement sur Amiga. Une gamme d’éditeurs devrait prochainement voir le jour.
Nous avons reçu une version de Sound2Midi, le convertisseur Pitch-to- MIDI dont je vous parlais dans la précédente portée. Immense déception (comme avec la plupart des systèmes de ce type d’ailleurs) cela ressemble singulièrement à un générateur de notes aléatoires. De plus, la documentation est inexistante, et l’interface gagnerait à l’être aussi.
On a trouvé !! Eh oui, on a trouvé comment quitter le logiciel d’échantillonnage Master Sound de Microdeal. Il n’y avait aucune indication dans la documentation, aucune icône dans le programme, la touche escape restait inactive, et bien il fallait tout simplement faire un bon vieux Ctrl-C... Ne vous attendez tout de même pas à voir apparaître le listing en basic du programme ... vous aurez droit tout au plus à une fenêtre de confirmation avant de vous retrouver sous AmigaDos.
Flot de données en sortie du séquenceur, sans rien altérer de la partie enregistrée. Un bon exemple est l’utilisation de la quantification a l’aide de l’outil Quantize: si vous le placez à gauche, votre séquence sera quantifiée puis enregistrée alors qu’en le plaçant à droite, elle sera enregistrée telle quelle puis quantifiée lors de la restitution. Ceci vous permet de changer les paramètres de quantification, si le résultat ne vous convient pas.
Comme les outils placés à droite du Pipeline ne modifient pas les données enregistrées dans le séquenceur, il est possible de tester les combinaisons d’outils les plus folles sans craindre d’endommager définitivement ses donées.
Lorsqu'on lance Bars & Pipes, un certain nombre d’outils sont chargés automatiquement en mémoire: le programme gère en fait une liste à laquelle on peut enlever ou ajouter (en les chargeant ou en les créant) des outils, durant l’utilisation du programme. Lorsqu'on quitte ce-dernier, la nouvelle liste est sauvegardée et sera chargée à la prochaine utilisation. Ceci à l’avantage d'économiser de précieux Ko en ne chargeant que les outils dont on a réellement besoin.
En plus des outils 'standards' (une entrée, une sortie et au milieu on traite les événements Midi), il existe 5 types d'outils un peu spéciaux: les outils d'entrée et de sortie, les outils de branchement et de fusion, et enfin les macros- outils.
Les outils d’entrée L'outil d’entrée d’une piste est le premier outil à gauche du Pipeline de cette piste. Il conditionne le moyen d'entrer des informations dans le séquenceur. Voici quelques exemples d’outils d'entrée: cela peut être un outil MIDI IN (fourni d'origine) transmettant des codes MIDI en provenance de matériel répondant à cette norme, un outil SPARt KEYS (Internai Sound Kit) utilisant le clavier et la souris comme générateurs de codes MIDI, ou bien un outil Arexx In (Musicbox A) exécutant un script Arexx créateur d’événements MIDI. Très pratique, l’outil FEEDBACK IN (fourni
d’origine) permet, utilisé conjointement à FEEDBACK OUT, d’obtenir en entrée d’une piste la sortie d’une autre, et, plus original, ACCOMPANY B (fourni d'origine) crée de toutes pièces un accompagnement rythmique d'aprés vos ’Songs parameters’. Il y en a d’autres, comme par exemple des MIDI IN spéciaux gérant la carte Serial Solution de Checkpoint Technology.
FRANK VROEGOP RACONTE... Les outils de sortie Comme vous vous en doutez sûrement, il n’y a qu'un outil de sortie par piste, situé à l'extrême droite du Pipeline, et conditionnant la façon dont vont être traduits les codes MIDI en sortie.
On peut citer bien sûr MIDI OUT et FEEDBACK OUT dont le sens n’échappe à personne, mais aussi AMIGAPHONE (Internai Sound Kit), qui permet de sortir une piste sur un canal audio de l’Amiga, en lui affectant un échantillon.
Les outils de branchement Les outils de branchement permettent de rediriger des événements du flot MIDI d’une piste vers une autre, après les avoir manipulés ou pas. Elbow (fourni d’origine) est un tuyau en forme de coude: le pipeline d’une piste est dirigé vers une autre piste.
Branch Out (fourni d'origine) est un tuyau en forme de T: le flot MIDI est redirigé vers une autre piste mais continue également son trajet sur cette piste. La plupart des outils de branchement sont en forme de T: iis disposent donc d’une entrée pour le flot MIDI et de deux sorties.
La façon dont sont traités puis redirigés les événements MIDI dépend de l’outil. Voici quelques exemples d’outils de branchement assez différents, tous fournis d’origine. Counterpoint analyse le flot MIDI en entrée, le renvoie en sortie sur la même piste et renvoie une mélodie en contrechant vers une autre piste. Delay peut quant à lui être utilisé de deux façons: connecté a une autre piste il redirige sur elle le flot MIDI retardé tandis qu’il fait suivre le flot MIDI original sur sa piste. Non connecté, il retarde le flot MIDI de sa piste.
Enfin, le Keyboard Splitter permet de créer un point de Split en laissant passer les notes supérieures à ce point et en redirigeant les autres vers une autre piste.
Les outils de fusion Ou peut-être devrait-on dire l'outil de fusion puisqu'il n’y en a en fait qu’un: Merge IN, un tuyau en forme de T inversé qui permet à une piste de réceptionner les événements MIDI envoyés par une autre piste via un outil de branchement.
Les Macros-outils Ce sont des outils complexes que l'utilisateur peut construire à partir d’outils existant déjà.
Cela peut-être des outils normaux ou de branchement et on peut même leur dessiner une icône. Quelques outils fournis d’origine sont déjà des macros- outils, comme Harmony Generator ou bien Triad.
Voici enfin, à titre d'exemple, comment faire un petit arpégiateur avec un macro-outil si vous n’avez pas le module Musicbox B et son outil Arpeggi-8.
Nicolas Amiga Bat Quantel !
Merci Frank En septembre 90, Frank VROEGOP réalise sur Amiga le clip "Brother Rap" pour le chanteur K-MEL.
En octobre, il est primé au DIGIGRAPH de Bruxelles (European Computer Graphie Contest) organisé en collaboration avec VIN A (Institut National de V Audiovisuel) et IMAGINA.
Fin novembre, FrEDchef, subissant Vin- fluence télépathique du YETi, lui pose des questions pertinentes par le biais du téléphone.
FRC : Salut Frank. Dis donc, ça mène à tout d'avoir écrit dans A-NEWS. Il parait que tu t’es distingué 7 VRG : Oui, mon Amiga et moi venons de remporter le premier prix de la catégorie "animation 2D 3D" devant Anus Pixel et une animation sur Andy WARHOL entièrement réalisée sur le système QUANTEL (Harry + PaintBox). Nous sommes très fiers d’avoir battu un système 100 fois plus cher qu’un Amiga surgonflé, d'avoir gagné la coupe d’Europe et d’être sélectionnés pour la coupe du monde (salon IMAGINA, Monte Carlo, Janvier 91) bien que ça risque d’être plus dur.
FRC : Comment as-tu réalisé cette bête à concours ?
VRG J’ai commencé par filmer le chanteur et les guitaristes en train de faire les imbéciles. Ca a pris pas loin d’une journée de plateau chez Video de Poche (tournage en BETA SP avec une caméra tritube). En utilisant la pause (parfaite) du magnétoscope BETA SP.
J’ai digitalisé les bonnes séquences image après image (environ 10 images par seconde de rush) avec le digitaliseur DIGIVIEW de NEWTEK. Si quelqu'un pratique une méthode moins artisanale, qu'il n’hésite pas à écrire au journal.
Ensuite, muni de 25 mégas de digits. Je suis rentré chez moi et j’ai passé mon mois d’août à détourer, recolorer et trafiquer mes images en les habituant au format ANIM. Certaines séquences du clip comportent jusqu’à quatre couches successives d’animations. J’ai réalisé tout ceci avec l'incontournable Deluxe Paint III, un Amiga 2500 (68020, disque dur 40 Mo et 5 Mo de RAM) prêté par COMMODORE France, un disque dur amovible SYQUEST et..., beaucoup de patience.
Francis POULAIN de Commodore France et l'équipe de C1S ont quant à eux contribué à l'installation et au bon fonctionnement du système en plein mois d'août! Bravo et merci!
FRC : comment as-tu réussi à synchroniser l’animation avec la musique?
VRG : Grâce à une "bidouille maison" qui consiste à récupérer le signal provenant de la sortie vidéo noir-et-blanc-qui-ne-sert-jamais du 2000 pour lui faire déclencher un trigger MIDI (un trigger est un On Off électrique qui correspond à une note MIDI). Le principe est simple : au début de chaque animation, j'insère une dizaine d'images noires (le signal vidéo est aux environs de 0.3 volts) puis une image blanche (le signal vidéo fait une crête à 1 volt). Je règle le seuil de déclenchement de mon trigger au niveau de celui de l’image blanche.
SUITE PAGE 41 Chaque fois qu’une image blanche LES PRODUITS Applied Engineering DISPONIBLES EN FRANCE UN MODEM 4800 bauds GARANTI 5 ANS POUR VOTRE AMIGA® avec option FAX DataLink® 2000 carte modem pour A2000 et A3000 DataLink® Express le boîtier modem pour TOUS les Amiga® ? 0-300, 1200, 2400 et 4800 bauds (MNP-5) ? Protocoles CCITT V22bis, V22, V21 ? Jeu d’instruction Hayes AT ? Auto-installation via son Eprom ? Possèdent sa propre mémoire ? Logiciel de télécommunication inclus Option Send-Fax® ? Envoi direct ou programmé de tout texte ou graphique à tout télécopieur, à tout moment de la
journée.
? Répertoire téléphonique avec auto-numérotation.
? Journal des envois avec accusé de réception.
? Manuel en français UN LECTEUR HAUTE DENSITE POUR VOTRE AMIGA® AEHD® 1,52 Mo (externe) ? Lit et stocke 1,52 Mo de données ? Lit et stocke aussi 880 Ko ? éjection électrique (impossible pendant le fonctionnement) ? Connectable en chaîne avec tout lecteur externe ? Manuel en français UNE CARTE MEMOIRE GARANTIE 5 ANS POUR VOTRE AMIGA® RamWorks® 2000 ? Auto-configurable sans jumper ni switch ? Diagnostic graphique à l'écran en français ? Extensible par pas de 512 Ko RamWorks® 500 (avec horloge) ? 100% compatible (y compris modèles d’avant 1989) ? Diagnostic graphique à l'écran en français un
ABONNEMENT d’1 AN à Amiga News® pour tout achat de DataLink, RamWorks® 2000, ou lecteur AEHD® BON DE COMMANDE ? DataLink 2000 1 890 F ? DataLink 2000 + Send Fax 2 280 F ? DataLink Express 2 390 F ? DataLink Express + Send Fax 2 790 F ? RamWorks 2000 avec 2 Mo 1 950 F ? RamWorks 2000 avec 4 Mo 2 950 F ? RamWorks 2000 avec 6 Mo 3 950 F ? RamWorks 2000 avec 8 Mo 4 950 F ? RamWorks 500 (512 Ko) 595 F ? Lecteur AEHD 1,52 Mo 2 190F ? Lecteur externe 880 Ko 890 F ? Catalogue sur disquette (10 timbres à 2,30 F) ? Catalogue papier (5 timbres à 2,30 F) ? Démo AmigaTeX (10 timbres à 2,30 F) ? Démo
Caligari (préciser 68000 ou 68020) 100 F ? Démo 3D Professional (5 timbres à 2,30 F) FRAIS DE PORT: 30 F (CEE: 50 F) sauf démos NOM :_ Adresse :_ Code Postal - Ville:_ Notre catalogue complet comprend plus de 600 références dans tous les domaines Les produits Applied Engineering® sont importés en France par Essonne Mailing® 8-10, rue du Bois Sauvage 91024 EVRY Cedex Tél: 64.97.96.54 Fax: 69.91.19.25 REVENDEURS CONTACTEZ-NOUS LA PEINTURE EN RELIEF ¦ DBS K + VJ LV & & G Ô: Lt ? ?
V ? ?
J [FTWT| A *k V ? ?
M + ** xLjy 4 & 0 n S ni O lia ? T13 GD s w m REDC 11 ïïkj; H 50 mm HRCIC TUUI5T HUNE DBS f 50 50 k4 ? O° ? Êq Dz ? ?
D ? ?
o ~n- ? O* ;9; r i ?
L J j acrifiant à la tradition, je formule pour vous, fidèles lecteurs.
Mes voeux de voir aboutir vos projets 3D les plus inclinés.
Si. Comme je l’espère, mes amis Père Noël (TM) et Saint Nicolas © ont truffe la dinde de marrons et vos chaussures orthopédiques d’extensions mémoire, cartes accélératrices et disques dur de tout poils nous allons passer une année très riche pour le monde virtuel que j’affectionne.
L’arrivée tant attendue des cartes graphiques 24 bit planes va redonner à notre machine la suprématie qui était la sienne dans le domaine pictural. Faites donc fructifier vos étrennes si vous ne voulez pas que 1991 soit la fin de votre carrière d’infographiste. Comme promis Ze DaHu met son nez dans PAINTER 3D d’ADEPT DEVELOPMENT et vous parle de CALIGARI dernière mouture.
Introduisons De bon matin, un charmant coursier venu à vélo de chez nos amis Helvètes porte à ma grotte un mystérieux colis. Après lui avoir donné trois roupies bien méritées, je me jette rageusement sur le conditionnement qui ne met pas longtemps à rejoindre ma trashcan. C'est alors que mes sens en éveil franchissent la barre psychologique des 6 francs : Une très belle boite format emballage cassette vidéo s’ouvre sur un contenu de présentation tout aussi soignée avec un méga auto-collant chromé d'ADEPT DEVELOPMENT qui rejoint derechef mon cartable. Sur le manuel on peut lire PAIN- TER
3D; C'est un des rares mots qui n’est pas en français car programme et doc sont nés dans votre langue usuelle. Avant de rentrer dans le vif du sujet un petit coup de béret au dessinateur qui accompagne la progression dans les chapitres avec un personnage façon Rodolpho dans La Bohème (La Bohème est une marque déposée par Puccinini).
Chargeons Dans la boite se trouvent une démo. Un data disk et le programme. C'est ce dernier que j’introduis dans mon lecteur interne ayant du faire piquer l’autre devenu enragé il y a peu. Je cherche alors en vain une version 680X0 mais enfin tout le monde n’a pas la chance de dépasser les maigres 7. 2 Mhz. Le manuel d’une main, la souris d’une autre et un bol de lait de gnou de la dernière je découvre sans attendre l’interface utilisateur qui présente à droite ou à gauche au choix pléthore d’icônes qui défilent vers le haut ou le bas selon le mouvement du pointeur. Je clique sur
l'une d'elle et voila-ti-pas (nouvelle orthographe) qu'une nouvelle série apparaît. Comme je les trouve jolies je vous les montre toutes d’un coup Fig. 1.
Figure 1 chacun des axes et même la rare et précieuse fonction undo-redo restée en british.
Tout ceci se commande à la souris si on a le compas dans l’oeil ou bien grâce à des boites de paramètres si on veut être précis.
Il est également possible de déplacer dans la maquette un plan de coupe particulièrement bien venu dans la visualisation de constructions architecturales. Conscient de l’existence de l’excellent SCULPT. Les auteurs ont ajouté un programme qui effectue la convertion Paris-Province et Province- Paris entre . Scene et . Maquette . La gestion de l’éclairage se fait de manière globale, par sources directionnelles et par spots dont la multiplication ralenti comme toujours le calcul final. Grâce au multife- netrage on peut avoir simultanément une idée du résultat définitif, le mode filaire qui
respecte les couleurs du sujet et les Dessinons De retour dans le manuel on apprend à s’orienter dans ces menus ordonnés de façon logique : Les icônes sont groupées par blocs d’actions sur les contours, les objets, l'observateur etc. . . La doc très didactique vous guide pas à pas dans la construction des maquettes, un très puissant système de hiérarchie permet la fabrication d’objets complexes en utilisant des "sous-objets" que l’on peut répéter autant de fois que l'on veut. Le modeleur point par point est très complet; fabrication de contours en 2D composé de segments, arcs de cercles et
splines. Extrusion, ojets de révolution totale ou partielle, ajout de sphères, de pyramides tronquées ou non. De polygones réguliers, effet miroir, zoom, rotation sur y o $ su ! ?
¦ © l N ______ : : : : i i i + X X r I i K i ~k X y- X xd xt % o 4* ï o si $ iffii + & 0 59 y OBJ MRP.H 50 CHIP ¦mn 5PBT puUH | MRRK ¦julUB MRRK HHPy Les résolutions disponibles vont de 10x10 à 592x768; Le nombre de couleurs est de 16 ou 32 selon la résolution biensûr. Pas d'ombres portées mais le dithering est bien géré surtout dans le mode 16 niveaux de gris haute résolution comme le montre l’oeuvre Fig. 3 issue du DATA-DISK et l’effigie de votre serviteur. Si vous observez mon gros oeuil vous verrez non seulement qu’il est toujours torve mais aussi anguleux ce qui n’est
pas l’apanage des globes oculaires. Par absence de smoothing (lissage couleur) il faudra mutiplier les facettes des ojets arrondis. La jaquette nous indique l’arrivée d’un programme d’animation qui devrait se révéler intéressant du fait de Fichiers en 16 ou 32 couleurs rapides et peu volumineux.
Visualisons ponible prochainement partout en France.
Résumons Enquêtons Pour ceux qui sautent directement à ce paragraphe j’ai bien aimé ce programme en icônes et en français, il semble particulièrement bien adapté au travaux d’architecture où peu de couleurs suffisent à de très belles réalisations et où les formes répétitives genre marches d’un escalier peuvent être gérées grâce à la hiérarchie. Je regrette l’absence de version 680X0. La limitation des couleurs et des résolutions disponibles.
Je regrette aussi que certains lecteurs sautent directement à ce paragraphe. Le programme devrait, en toute logique être disAu cours d’un cocktail organisé pour la présentation de CALIGARI version 1. 4 j’ai serré la louche de Monsieur Roman Ormandy Président d’OCTREE SOFTWARE venu pour présenter son bébé qui a franchi depuis longtemps l’adolescence.
La démonstration magistrale eut lieu en présence du dessus du panier des professionnels de l’infographie, de l'informatique. De la vidéo, de la presse bien entendu et de tout à la fois pour faire bonne mesure. Durant l'après-midi nous avons Figure 2 Pain tei' 3D ADEPT !.. I iyi O & il ti§ ¦ & e BS l N UPDRTï tf3 UPDHTÏ fq:m UPDRTÏ u KL Si ini OBJj TirpH 50 GRID 5PDTJ MARK MRRH mrrH ii DBS K découvert les nouvelles possibilités qui viennent compléter ce programme surdoué. Le mode d’édition permet maintenant les opérations par point ( ce qui faisait le plus cruellement défaut ). Par
segment, par plan qui peut servir de plan de découpe et par objet tout en respectant la logique générale de l’interface utilisateur. L’édition des axes permet les fonctions de rotation, miroir, scale et offset. Le plus impressionnant concerne l’animation puisque la gestion se fait en time code et points clefs accompagnée de la simulation filaire tempos réalistik. Le temps ayant passé very fast, l’heure de l’apéritif a sonné sur de nombreux zakous- kys (orthographe traditionnelle) arrosés de champagne et de distillât de malte qui ont définitivement accroché le sourire à la face des
conférenciers. Comme l’organisateur de la manif était l’ATELIER NUMERIQUE j’en profite pour prendre des news de FARMER le séquenceur d’animations dont je vous ai décrit les prouesses lors d'un épisode précédent : Il est disponible au prix de 3. 900-Frs UHT stérilisés.
Concluons Vous remerciant de votre fidélité et de votre assiduité dont les témoignages arrivent plus nombreux chaque seconde je brûle déjà d’impatience de vous retrouver le mois prochain pour de nouvelles aventures.
He ZeUh* (*Ze DaHu en V. O. ) Fiche-Cuisine : Après avoir malaxé le confit d’oie les Thibétaines enduisent les vergetures de confit.
Aniouziennes, Aniouziens, terminons cette année en beauté avec la présentation de quelques ’musicdisks’ (une fois n'est pas coutume!) Que j’ai moult apprécié et qu’y ont sucité en moi, un bourdonnement d’oreilles assez significatif, m’enfui Tarions, tartons...(Oups!) Partons, partons au royaume de la musique informatique... Avant tout, je tiens à préciser que je n'ai pas fais de sélection en ce qui concerne l'ancienneté ou non des productions à venir dans l’article mais j’ai tout simplement cité celles qui m'ont marqué.
LE DEMO DU MOIS par Eric Boisson Voici donc, pour commencer, une des meilleures créations dans le genre, celle de MAHONEY & KAKTUS (anciennement de NORTHSTAR et auteurs du non moins célèbre NOISETRACKER), le SOUND OF GNOME II: Il comporte une cinquantaine de ziques (la plupart originale) utilisant principalement des sons qui leurs sont propres. Mais ce n’est pas tout, le musicdisk est aggrémenté de très nombreuses (quand je dis nombreuses, c’est pas une ou deux mais ça veut dire beaucoup!) Animations (scrollings, bobs, sprites, analyseurs de fréquence, etc...). De plus, les ziques sont
accompagnées d’options telles que pause, volume...Enfin quoi, c'est un disk à posséder impérativement (si ce n'est déjà fait!?). Sachez qu’il représente 6 mois de travail!!! (c’est à dire bien plus que je n'en fournirais dans toute mon existence!).
Continuons notre visite avec le CRYPTOBURNERS MUSIC PARI Y 90 (groupe inexistant aujourd’hui suite à des troubles avec la police...). Vous y trouverez pas moins de 7 musiques toutes d'excellente qualité (avec des compositeurs comme Watchman, Blaekstar...). Par contre, en ce qui concerne l’aspect, disons esthétique, du musicdisk, il apparait très simple via un scrolling (zoomanl), un logo, et un menu (sans compter les effets coppers!). A n’en retenir que les ziques... Bon, par qui continuer?...Euh...Ah oui, une oldie mais goldie...La DOCTOR MABUSE ORGASM CRACKING (qui aujourd’hui s'est
investi dans le coding de jeux!) 3D-Net démo, qui, outre son animation vectorielle (paramétrable), son logo sympa, et son scrolly (un peu trop allemand à mon gôut!), les 5 musiques qui l’accompagnent sont toutes superbes surtout pour l’époque (oui. Je dis l’époque, car sur'miga, les améliorations niveau zique sont importantes!). A noter, qu'une des compositions est française, (moi nombriliste!??) ’Dear Rob’ de Frédéric Hahn. Vi, encore un disk à conserver, car
D. O.C resta longtemps un groupe de qualité sur’miga,
bienqu’ils aient peu produit!
Tiens, un disk me tombe sous la main, c'est: THF. ACCOUSTIC REVOLTION IV ! Ce groupe à la particularité de composer sous Oktalyser (Soft musical 8 voix), et de faire des musiedisks de qualité (je n'en connais que deux!). Tout comme le précédent, le TAR 4, comporte une animation fort sympathique au départ, avec malheureusement une présentation du groupe un peu longue, m’enfin. Soyez patients! Puisqu'ensuite, vous aurez la chance d'apprécier 4 (oui seulement 4!)
Ziques (hey! Ma préférée c’est la 3!na!).
Les TAR productions sont à posséder impérativement!
Toujours en ce qui concerne les étrangers, retenez tout de même, d'autres noms tels que. DR. AWSOME des CRUSADERS, A. BRIMBI.E, D. WHITTACKER, A. STARR... Laissons un peu de côté les lointains ’foreigners’ et rapprochons nous quelque peu de nos frontières avec la sortie dernièrement de ROCKY V ! Mais qu’est-ce qui tnc prend à moi? Je voulais dire, la sortie de PASSION musicdisk (groupe belge qui monte!). Cette production comporte une animation graphique d'un p'tit homme sur un jukebox. Chaque musique est accompagnée d’un scrolly en forme de bulle de BD. Bien évidemment, vous trouverez
toutes les rubriques habituelles: Grectings, Memberlist etc...Pour ce qui est de la qualité musicale, il y a encore du travail à fournir! Cependant PASSION musicdisk reste à voir et à écouter... Et si nous rendions visite à nos chers petits groupes français avec, pour débuter, the IMPACT MUSICDISK I. Tout commence par un logo (assez joli!) Avec en fond une zique difficile à classer (à mi- chemin entre le classique et le ...?!) Mais par la suite, tout va changer, vous aurez le choix entre plusieurs ziques de MOBY (oui, celui-là même qui composa les ziques de la DRAGONS mégadémo!) Et plusieurs
ziques de MOBY, ben oui. C’est ça en fait, elles sont toutes de MOBY! Certaines bonnes, d’autres moins, mais l'ensemble reste satisfaisant! La présentation se limite à une panthère à gauche et une panthère à droite, avec un scrolly (fonts genre Psygnosys). A écouter au moins une fois... Continuons notre parcours avec the DRIFTERS MUSICAL ENCOUNTF.R. Et bien, là, ma surprise fut grande puisque je l’avoue, je ne connaissais ce groupe que de nom mais lorsque le musicdisk m’est parvenu, j’ai vite compris que DRIFTERS était plein d'avenir: les musiques (cinq!)
Sont très appréciables (si!si! Je trouve moi!), certes la présentation n’est pas des meilleures mais..J’attends impatiemment leur next product (peut-être une mégadémo???)...Quant à vous, sachez qu’il vous faut ce musicdisk!... Et bien passons à DMACON TUNEDISK 2 (DMACON ne va pas tarder à sortir un mégatunedisk !) Qui comprends des ziques d’assez bonne qualité mais qui ne bénéficie pas d’une présentation (à mon gôut!) Extraordinaire sauf quelques petites choses fort sympathiques telles qu'un indicateur des instntments utilisés...M’enfin, il parait que leur prochaine production sera
remarquable, tant au niveau musical que graphique! Ceci dit, procurez-vous cette ancienne production car elle mérite tout de même votre attention!... Pourquoi ne pas continuer avec le MYSTICS TUNEDISK I? (MYSTICS s'apprête à distribuer une mégadémo et un tunedisk 2!). Cette première production est assez sympathique même si les ziques (cinq!) Ne sont pas toujours exceptionnelles! Par contre la présentation, elle, est remarquable: Une animation graphique superbe selon moi (souette boulot
c. cox!), et plein d’autres petites choses qui font que ce
musicdisk est agréable à vos yeux (à vos oreilles aussi!). A
vous procurer, demomaniaks!... Et je vais achever ces quelques
présentations avec le DEMONS LIVE IV. Quelques dix
musiques à écouter (bienque les sons utilisés ne soient pas
des plus récents!), le tout accompagné d’une présentation
sous la forme d’un lecteur CD et de deux enceintes (joli
travail de cédric!)
Et d’une veclo (moyenne la vecto!).
(DEMONS nous réserve d’agréables surprises avec un futur CLIPD1SK). Il apparaît que ce numéro 4 est bien meilleur que les précédents (à quand le 5?). A voir et à entendre... Et bien ce petit tour dans le monde merveilleux de la musique Amiga se termine ainsi...Je tiens cependant à féliciter tous les programmeurs Français (ALLAN IMPACT, ANTIR1AD DEMONS. GRY- ZOR DMACON. MARAUDER MYSTICS...et tous les autres) qui font qu'aujourd’hui, je suis beaucoup plus optimiste en ce qui concerne l'avenir de la 'scène amiga' qui nous promet encore de folles soirées devant nos écrans! De plus, je
voudrais saluer tous les ziciens ayant participé à ces productions (je ne peux tous les citer car ils sont beaucoup trop nombreux...). Certains noms resteront longtemps dans ma mémoire comme
F. HAHN, MOBY, AWESOME.
WATCHMAN. UNCLE TOM et bein d’autres...CHAPEAU MESSIEURS!
Je relance mon appel: ENVOYEZ- MOI VOS CREATIONS! (les users français seraient-ils principalement des pirates?!?).
ERIC BOISSON, BP 2565, 69002 LYON INFOS- BRAINWAVE a sorti une démo sympa (orchestra! Démo) et originale. DRAGONS n'existe plus, ils sont maintenant chez ANGELS. DIGIWIZ (alias TLANDSPURG à l'origine des fameux Vectorhalls, Dream pack, Trip to Mars...) ne programme plus de démo sur Amiga ! Snif!... Merci : FIFI, ARRAKIS. BlLLY .et à ED (de ne plus me couper mes articles! Arf!)
JANVIER 1991 No. 32 24 A-News LES JOURNAUX ALLEMANDS - SUITE DE LA PAGE 11 clavier, il est possible de modifier la hauteur du son et la longueur est fixée par la souris, mais Passport fait mieux: vous pouvez modifier une seule touche de votre clavier. Vous pouvez aussi programmer certaines touches de votre clavier avec des commandes de Master Tracks Pro. Plus de déplacement entre clavier Amiga et clavier Midi (g).
A-Max II Plus (Ed: c’est la version en forme de carte pour A2000, pas encore disponible nous signale Guillemot International, l’importateur pour la France) supporte les cartes accélératrices, doit être compatible avec Apple Talk; les lecteurs Amiga peuvent lire et écrire des disquettes MAC, émuler les ports séries...
(h) .
HARD Comme je viens de faire vendeur micro (pour PC hahaha) des Amigaïstes me demandaient par téléphone comment brancher un moniteur multisync... Réponse: il faut se faire le câble. Les Sony, Eizo, Samsung ont besoin d'un transistor BC549 (ou un autre NPN) et des capaciteurs afin de ne pas surcharger le signal H-syncro de l’Amiga. Sans ces éléments, certains moniteurs conduisent directement vers une longue méditation ou empêchent de booter.
En vrac, nouvelle extension de BCS qui contient de la RAM et un contrôleur AT (b), le GVP Streamer 150 MB. Amiga Action Replay version 2 (189 DM 500 1000 - 219 DM 2000). Lecteurs 3"l 2 pas cher, tout y est, bus passant ON OFF avec même un disque de programmes de DP et cela pour un prix de 175 DM 3 1 2 et 235 DM 5"1 4 (f).
Pour votre 500 ou 2000, je vous propose la platine KOLIBRI. Pour accélérer votre Amiga, vous aviez des cartes avec un 668020 voire un 68030. Mais malgré la chute des prix, les 3000 5000 Frs ça fait lourd! La seule solution pas cher, c’est d’y mettre un 68010 mais il n'apporte qu’un facteur de 1,05 en vitesse. On peut trouver des cartes à base de 68000 avec une fréquence d’horloge de 14 Mhz dont le prix est de l’ordre de 1500 Frs. Kickstart vous propose la KOLIBRI qui vous permet de choisir du 7 ou du 14 Mhz. Elle augmente en réalité d’un facteur de 1,25 ou 179 % par rapport à un Amiga
normal (200 DM
(i) ). N’oubliez pas que vous pouvez échanger les données de
votre Casio SF- 7000 7500 8000 9000 9500 ou Sharp IQ
7000 7100 7300, ZQ-5100 5300 avec votre Amiga. Le prix du kit
interface complet est de 179 DM (j).
Amiga Magazine (01 91) a testé 11 imprimantes matricielles. Dans les low- cost 24 aiguilles, les trois les mieux notées (sur un maximun possible de 12) étaient le Star LC24-200 (10,6), le Fujitsu DL1100
(11. 2) et le Panasonic KX-PU23 (11.2). En dernière place,
l’Epson LQ-400 (7,8).
En 9 aiguilles c’est encore Epson qui termine en dernière place (Epson LX-400 5,8), tandis que les autres sont assez rapprochées: Citizen Swift 9 (9,6), Sei- kosha SP-2000 (9,8), Panasonic KX-P1180
(10. 2) et Star LC-20 (10,8).
Mais qu’est-ce qu’elles ont, ces Epsons? Elles n’offrent que deux fonts en qualité courrier (au lieu de quatre), elles n’acceptent pas une feuille de taille A4 en position paysage, elles ont un système d’alimentation uniquement en tirant, et pas poussant-tirant, elles sont relativement lentes, et elles manquent de définition (360x180 points chez le LQ-400 contre 360x360 chez les autres).
Si vous aimez les tests comparatifs vous serez gâté par ce numéro d'Amiga Magazine, où se trouvent aussi des tests de RAM. Toutes les cartes (sauf une) testées pour A500 et A2000 se comporte assez bien, étant toutes notées à plus de 9 sur 12.
L'exception est le A8MB 2000 2MB 8MB de RoBmôller qui est évalué à 8.0. Pourquoi? Elle est configurable seulement en 2MB ou 8MB et si vous voulez passer de 2 à 8 vous êtes obligé d’enlever les 2 (qui sont les 511000) et de peupler la carte entièrement avec les 514000, qui sont chers et difficiles à trouver. Les premières 2MB ne servent plus à rien.
Pour terminer cet article, je citerai un pionnier de l'informatique Konrad Zusc: "L’ordinateur plus intelligent que l’homme? Les gens sont même trop bêtes pour conduire leur voiture!".
Petite Annonce.. Qui serait en possession des plans et schémas éléctronique du SIDECAR? Le V20 est trop lent... Cherche à changer de carte mère... Pourquoi pas un 386SX à 16 Mhz? Ecrire au journal qui transmettra.
Merci. - Christian Sager
(a) Vortex Computer Système GmbH - Falterst. 51-53 - 7101 FLEIN
tél. 07131 5088-0
(b) bsc Büroautomation AG - Ler- chenstrasse 5 - 8000 Munchen 50
tél.
089 3084152
(c) A + L AG - Daderiz 61 - 2540 Grenchen
(d) Compustore GmbH - Fritz - Renter - Str. 6 - 6000 Frankfurt 1
tél.
069 567399
(e) Commodore Büromaschiven GmbH - Lyoner Strasse 38 - 6000
Frankfurt 71
(f) SPACE SOFT - Alterviekring 39
- 3300 Braunschweig tél. 0531-74051
(g) Passport - 625 Miramontes Street - Half Moon Bay Californie -
USA 94019
(h) Ready Soft Inc. - 30 Wertheim Court Unit 2 - Richmond Hill,
Ontario, Canada L4B 1B9
(i) Maxon Computer GmbH - Industriestr. 26 - 6236 Eschborn Tél.
06196-481811
(j) Yellow computing, Pf. 1136 41, D-7107 Bad Friedrichshall,
Tél. 0 71 36 40 97, Fax: 071 36 71 36 COMMODORE VENTE - S.A.V
- DEPANNAGE MAINTENANCE - COMPOSANTS CONSEIL 173, rue Léon
Jouhaux 78000 SARTROUVILLE Tel : 39 15 03 72 Telex : 697 369
Fax : 39 15 14 40 Minitel: 39 13 64 96 RESULTATS CONCOURS 3-D
Vous avez été 47 a participer à notre concours d'images 3D.
Il y a eu du très bon, du bonf du moins bon et du pas bon du
tout qui n’a pas été présélectionné.
VOUS LES ATTENDIEZ, VOICI... Mais dans l’ensemble, les images (animées ou non) ont surpris par leurs qualités artistiques et techniques.
Nous avons noté sur 20 pointSy et comme nous étions 6, cela fait un maximum de 120 points pour une image ou une animation.
Les Images tout d’abord Le gagnant, Eusebios Arias, a présenté une cour dans laquelle une table et quatre chaises au design Lecorbusier sont disposées.
La qualité de la mise en scène et le choix des couleurs ainsi que les différentes recherches d’éclairage ont fait que cette image de très bonne qualité a été choisie, malgré une modélisation que je qualifierais de peu complexe.
Le second. François Rimasson, a lui présenté une image assez mystique dont la qualité de l’éclairage a joué un rôle prépondérant. Une modélisation un peu plus fouillée au niveau des colonnes pour un aspect très réussi.
Le troisième, Eric Janin, qui lui ne gagne qu’à être connu, a présenté trois images d’une qualité égale (ce qui n’est pas vrai pour tout le monde), dont les principales qualités sont une modélisation très difficile, une recherche dans le choix des couleurs et un dosage au LUX près de l’éclairage. Si le résultat avait été mon choix personnel, il aurait gagné.
POS POINTS NOM 26 30 25 34 24 39 23 42 22 45 21 50 20 59 18 60 18 60 17 63 16 67 15 69 14 70 13 72 12 74 10 79 10 79 9 80 8 88 7 90 6 93 5 95 4 96 3 101 2 102 RIMENSBERGER 25 34 JEAN RAPHAËL 24 39 JEAN-LUC GRANPIERRE 23 42 STEPHANE MATHIEU 22 45 CEDRIC DUMAS 21 50 PATRICE OGE 20 59 MICHEL MICHEL 18 60 YANN MAURIN 18 60 DOMINIQUE PERETI 17 63 REGIS RIGAL 16 67 NORBERT LEFEVRE 15 69 PASCAL MAILLARD 14 70 ROBIN CHYTIL 13 72 DENIS DUPLAN 12 74 CLAUDIO GALLEGO 10 79 STEPHANE PIGEON 79 SOPHIE DOLD 80 FRANÇOIS CASTALDO PASCAL ANQUETIL 90 BENEDICTE BOMPY 93 ERIC MARTINEZ 95 MICHEL KERGONNA 96 YVES
KIRSCHMANN ERIC JANIN FRANÇOIS RIMASSON Qui gagne la collection A -News 1-31 et un abonnement d'un an 1 108 EUSEBIOS ARIAS Qui gagne un DIGIVIEW GOLD
4. 0 V. Fr. Offert par AmigaNews Les Animations L’animation
gagnante est, (tenez vous bien) une anim en mode PAINTING de
Bruno Cimbalnik. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est le
mode de rendu le plus simple en faces cachées de SculptAnimate
4D. Ce qui a séduit le jury c’est l’humour, le scénario et la
qualité de la syn- cronisation sonore. Il est dommage que
Bruno ait choisi une musique connue, car le respect des droits
d’auteur, empêchera de présenter cette animation en public. Il
possède comme matériel, un Amiga 1000 et 2Mg de mémoire!
Comme quoi la course au matériel sophistiqué n’est pas
forcément nécessaire pour les créations de qualité.
Encore un mot, ses deux animations ont reçu lé plus de points, mais comme le gagnant ne peut recevoir qu’un prix, le second est en fait troisième.
Justement, le second est Carré Amelot, organisme de formation à La Rochelle qui a présenté deux animations dont la qualité technique est irréprochable. C’est sans rougir que ces deux animations pourraient être présentées comme générique d’une émission TV. Le troisième (Angel Vilaseca) a été plébiscité pour la qualité des mouvements de son personnage qui marche avec une démarche proche de celle d'un être humain.
POS 12 46 11 65 10 69 9 70 8 78 7 82 6 85 5 87 4 89 3 93 POS POINTS NOM FABIAN LAMBERT FRANÇOIS RIFAUX REGIS RIGAL NICOLAS DEBOT VAN DERVEKEN& ROMEO GEORGES CUCCHIARO TEMPLIER & PEREUIL THIERRY SPETH CLAUDIO GALLEGO ANGEL VILASECA
• •SUITE P29 Extraits de L'ANIM GAGNANTE de Bruno Cimhalnik ¦ k
CHIP PACK® CHIP PACK 1000 :590 F 512 Ko pour IN-1000 CHIP PACK
255 : 350 F 512 Ko pour IN-500 S2 CHIP PACK 590 : 990 F 2 Mo
pour A590 CHIP PACK 2000 :1290 F 2 Mo pour A2058 - Supra2000
CHIP PACK2001 :1290 F 2 Mo HCD Plus CHIP PACK 3000 :1590 F 1 Mo
pour A3000 A2620 CHIP PACK3000+ : 7990 F 4 Mo pour A3000 CHIP
PACK3001 :6990 F 4 Mo pour A3001 SHARP JX 100 SHARP JX IOO WIO
I TIC I IVKI. AVIX: INTKRI-AC IAMIGA rrr i.i. i.rtaciKi.sovNi
ah ioo • Scanner couleur A5 aux caractéristiques
impressionnantes :
- 200 DPI en 24-bit color
- Livré avec Scanlab 100
- Livré avec interface Amiga LASER DISK VIDEO Compatibles
AmigaVision® SONY LDP 3300D 13 420.00 SONY LDP 1550 14 620.00
SONY LDP 1600 18 000.00 EXTENSIONS RAM A500 SUPRA RAM 512 Ko
490. 00 SPIRIT IN 500-S2 1 650.00 SPIRIT IN 500-S2-512 1 950.00
SPIRIT IN 500-S2-1 2 250.00 SPIRIT IN 500-S2-2 2 750.00 SON
i MUSIQUE REAL TIME SOUND PROC
690. 00 PERFECT SOUND 3.0 F
790. 00 ADAPT PF 3 POUR A1000
200. 00 INTERFACE MIDI 1
445. 00 INTERFACE MIDI 2
510. 00 MIDI MICRODEAL
250. 00 MIDI MICRODEAL GOLD
590. 00 AUDIO DIGITIZER MONO
345. 00 AUDIO DIGITIZER STEREO
495. 00 SAMPLER STEREO MK2
560. 00 MINIAMP 3
360. 00 MINIAMP 4
530. 00 MINIAMP 5
895. 00 AMAS SOUND DIGITIZER
990. 00 MIDI STAR PRO 1 690.00 SPIRIT SOUND TRAP III
490. 00 SCANNERS GOLDEN IMAGE 400 DPI 1 990.00 HANDY SCANNER 6C 5
890.00 HANDY SCANNER 10 2 990.00 PERSONAL A4 6 990.00 PRINT
TECHNIK A4 4 990.00 PRINT TECHNIK PRO 9 950.00 SHARP JX 300
C 54 990.00 SHARP JX 100 C 9 990.00 CANON X12F PROSCAN 16
300.00 TABLETTES GRAPHIQUES CRP A4 3 590.00 CRP A3 6 290.00
SKETCH 961 A5 5 450.00 SKETCH 1201 A4 6 950.00 EASYL A 500 3
990.00 EASYL A 1000 3 990.00 EASYL A 2000 4 590.00 Great
Valley Products Nouvelle génération de contrôleurs.
DISQUES DURS GVP A200( DISQUES DURS A500 GVP A3001 -33-4 8 Mo 16
900. 00 Série 2 FAAASTROM® GVP A3001-33-4 8 40Q 20
900. 00 COMMODORE A 590 2
990. 00 GVP A3001-33-4 8 800 23
900. 00 COMMODORE A 590 2 3
850. 00 GVP A3001-33-4 8 200 28
900. 00 Remise à niveau FAASTROM® 380.00 HCD 20 2 990.00 GVP
A500-HD Plus Série II GVP A3001-50-4 8 Mo 26
900. 00 HCD 42 4 490.00 Avec FAAASTROM® GVP A3001-50-4 8 400 30
900. 00 HCD 520 5 290.00 Extension RAM 8 Mo peuplée 2 Mo GVP
A3001-50-4 8 80Q 33
900. 00 HCD 80 5 990.00 GVP A3001-50-4 8 200 38
900. 00 HCD 105 O 7 990.00 A500-HD Plus 2 MO 5
990. 00 HCD 200 12 990.00 A500-HD Rus 4 Mo 7
980. 00 EXTENSIONS RAM A2000 A500-HD Rus 6 Mo 9
970. 00 Série 2 FAAASTROMMS eve c A500-HD Rus 8 Mo 11
960. 00 COMMODORE A2058-2 1
990. 00 txiension ram e Mo peuplée 2 Mo SCSI 135 Mo * RAM 2Mo
DISQUE DURS A1000 SUPRARAM 2000-2 8 1
790. 00 Contrôleur HCD Plus 0 Ko HCD 42 PLUS HCD 52 Q 2 690.00 6
480.00 7 280.00 9
990. 00 SUPRARAM 2000-4 8 SUPRARAM 2000-6 8 SUPRARAM 2000-8 8 3 5
7
580. 00
370. 00
160. 00 HCD 80 7 980.00 SUPRA SCSI 40 Mo S
990. 00 MONITEURS HCD 105 Q 9 980.00 SUPRA SCSI 105 Mo 8
990. 00 HCD 200 14 980.00 ECRAN TACTILE 14- 15
900. 00 DISQUES DURS AMOVIBLES EXTERNES TABLES TRAÇANTES (HPGL)
ECRAN TACTILE 14‘ MS 19
890. 00 PANASONIC VP 6803P A3 11
990. 00 CBM A 1083 S 1
990. 00 McoADHIVc 50 Sérié II 19 Ms ROLAND DXY1100 10 490 00 CBM
A 2024 HR B W 4
490. 00 Cap. 50 Mo. Modèle interne 5 490.00 ROLAND DXY 1200 14
990. 00 PHILIPS 8832 2
290. 00 Cap. 50 Mo. Modèle externe 6 490.00 ROLAND DXY 1300 19
990. 00 PHILIPS 8801 1 990[00 Interface Amiga Cartouche 50 Mo
Syquest 2 690.00
790. 00 CARTES ACCELERATRICES SONY KVM 14 B SONY KVM 16 B 3 4
690. 00
690. 00 DISQUES OPTIQUES NUMERIQUES COMMODORE A2620-2 3
990. 00 SONY KVM 19 B SONY KVM 2130 B 4 5
990. 00
990. 00 OPTIDISK II R EXT OPTIDISK II S EXT OPTIDISK II DOUBLE
EXT COMMODORE A2630-2 7
990. 00 SONY KX 14 CP1 7
090. 00 27 000.00 27 000.00 55 000.00 COMMODORE A2630 4 GVP
A3001-28-4 8 Mo 9 12
990. 00
900. 00 MONITERM VIKING 19"
M. S. MITSUBISHI
M. S. HITACH114" 24 5 800X0
490. 00 TEL.
OPTIDISK III EXT 65 000.00 GVP A3001-28-4 8 40O 16
900. 00 HI-SCAN 20 HITACHI 28
990. 00 INTERFACE DON AMIGA 2 690.00 GVP A3001-28-4 8 80Q 19
900. 00 DY-SCAN 21 HITACHI 34 990 00 CARTOUCHE OPTIDISK 2 680.00
GVP A3001-28-4 8 200 24
900. 00 SILVER SCAN 21 HITACHI 13
990. 00 SOLUTIONS RESEAUX LOCAUX CARTE ETHERNET A2065 1
990. 00 CARTE ARCNET A2060 1
990. 00 LOGICIEL NOVELL AS220 1
990. 00 LOGICIEL TCP IP AS225 1
990. 00 GVP AMIGANET A500 4
490. 00 GVP AMIGANET A 2000 4
990. 00 EXTENSIONS DIVERSES A500 POWER BOARD PC 3
590. 00 CARTE A 2088 XT 2
890. 00 CARTE A 2286 AT 4
890. 00 FLICKER FIXER 2
990. 00 CARTE VDE FF CBM 1
990. 00 VDE -r MULTISYNC.
5
890. 00 CARTE VGA - TV RGB TEL.
HAUT PARLEURS A10
290. 00 STATIF DIGIVIEW
850. 00 DIGIDROID
690. 00 HARDCIARD CVF* Série II GOLDEN IMAGE LECTEUR Le lecteur
du pro!
Modèle AMIGA en 3’ Vfi : 990 F ttc 22 900.00 9 900.00
850. 00
650. 00
990. 00
990. 00
990. 00
950. 00
950. 00 2 190 00 1 080.00 1 290.00 1 990.00 2 490.00 Great Valley
Product®
39. 00
490. 00
390. 00
895. 00
790. 00
55. 00
249. 00
150. 00
490. 00
90. 00
140. 00
150. 00
190. 00
190. 00
59. 00
79. 00
139. 00
150. 00
150. 00
195. 00
125. 00
125. 00
220. 00
290. 00
250. 00
250. 00
100. 00 JUSQU’AU 31-12 90
180. 00
490. 00
790. 00
790. 00
790. 00
990. 00
690. 00
990. 00 DISQUE DUR GVP IMPACT A500+ AVEC 2 5 890.00 7 790.00 11
490.00 9 990.00 12 990.00 14 990.00 17 990.00 20 990.00
EXTENSIONS RAM A1000 SPIRIT IN 1000-0 TEL.
SPIRIT IN 1000-1.5 2
990. 00 DIVERS IVS SOURCER
920. 00 IVS PRINTERFACE CARTE MULTISERIE A2232 1
050. 00 Rajoute 7 sorties RS232C COLOR COMPIL CC2 1
990. 00 3
240. 00 SUPERCARD II ENVIRONNEMENT VIDEO TEL TRANSCODEURS
MODULATEUR A 520
190. 00 CARTE A 2032
890. 00 CP 10 1
380. 00 CXP GOLD 7
120. 00 GEN 100 3
030. 00 MIX - IMAGES 3
860. 00 TS 20 PAL SECAM 1
130. 00 TS 20 Y-C 1
380. 00 TS 30 SECAM PAL 1
130. 00 TS 40 PAUSECAM 1
400. 00 MT 8 Multitranscodeur 1
980. 00 DIGITALISATION DIGI-GOLD 2
285. 00 DIGIGOLD PRO Y-C 2
650. 00 FRAME BUFFER SATV 5
450. 00 FRAME GRABBER® TEL.
LIVE 5
990. 00 IN-VISION Plus 9
990. 00 SUPER PIC TEL.
GENLOCKS CBM A 2300 1
990. 00 MINIGEN 1
790. 00 GST40 A 2
300. 00 GST GOLD SP 5
390. 00 GST GOLD VP 6
490. 00 MX GOLD 2
490. 00 GST GOLD PRO 6
590. 00 GST GOLD PRO Y-C 6
850. 00 GST 2500 16
750. 00 HOME VIDEO KIT 4
490. 00 HOME VIDEO KIT + DGV 5
990. 00 MAGNIPRO 17
500. 00 MAGNI PRO (REGIE L.) NERIKI DESKTOP 18
000. 00 11
690. 00 NERIKI IMAGE MASTER 19
990. 00 SCANLOCK VSL1P 8
990. 00 SCANLOCK VIDEOMASTER TEL.
SCANALIM 1
500. 00 CAMESCOPES MAGNETOSCOPES Enfin, une tdee gemale... Le
lecteur GOLDEN IMAGE vous dit tout !
Un design exceptionnel une qualité de fabrication très supérieure à la moyenne' et son display indiquant en temps réel la piste sur laquelle vous travaillez' SONY CCD V5000 HI8 16 900.00 SONY EVS1000 11 900.00 MONTAGE REGIE PANASONIC WJ MX 10 13 900.00 Duree de v* supérieure a 10 003 heures d'utilisation PANASONIC WJMX 12 VIDEO PILOT LECTEURS DISQUETTES A 1011 COMMODORE MDC30 ROBTEC 3' 1 2 GOLDEN IMAGE LED 3"1 2 CUMANA 3" 1 2 ROBTEC 5'1 4 COMMODORE A2010 GVP INTERNE 3- 1 2 AE HIGHD DENSITY 3-1 2 A3010 COMMODORE A3015 COMMODORE AMIGATOSH (M.A.S.T.) AMIGATOSH PLUS ACCESSOIRES D7DF DD3"1 2par
10 latte SOURIS OPTIQUE G.I. WITTY MOUSE SOURIS INFRA-ROUGE SOURIS INFRA ROUGE BMC TURBO PAD MOUSE STAGE FILTRE ECRAN 14" FILTRE ECRAN 14’ en verre polarisé HOUSSE A500 HOUSSE A500 + ECRAN HOUSSE A2000 + ECRAN SUPPORT MONITEUR SUPPORT IMPRIMANTE BOITE RGT 40 DISK BOITE RGT B0 DISK MEDIA BOX POSSO JOYSTICK NAVIGATOR JOYSTICK SPEEDKING MOUSE MASTER BOOT SELECT DF0 DF1 BOOT SELECT DF0 DF2 MONITOR SHARER CHANGE KICKSTART BRAKE "FREIN" JOYST PROPORTIONAL CABLE PERITEL UNITES CENTRALES AMIGA 500 AMIGA 500 1 MEGA A500 STARTER KIT A500 HOME OFFICE KIT A500 SCHOOL PACK A500 ALTER AUDIO A500 MUSIC PACK
1 A500 MUSIC PACK 2 AMIGA 2000 A 2000 M(1083 S) A 2000 M business pack A 2000 Educamiga XT A 2000 Educamiga AT A 2000 Educ. XT40 Mo A 2000 Educ. AT 40 Mo AMIGA 2500 68030-25 A 2500 M (1083S) 22 880.00 AMIGA 3000'16-40 AMIGA 3000 16-40 MS AMIGA 3000 25-40 AMIGA 3000 25-40 MS AMIGA 3000 25-100 AMIGA 3000 25-100 MS (MS - Multi-Synchro 14’).
25 990.00 29 990.00 29 990.00 34 990.00 35 990.00 40 990.00 SOLUTIONS PROFESSIONNELLES STATION PAO 1
- AMIGA 2500 20 3 Mo
- HD 40 Mo
- Carte désentrelaçage
- Ecran Multisynch
- HP PaintJet couleur
- Sotts de PAO 34 990.00 STATION PAO 2
- AMIGA 2500 30 3Mo
- HD 40 Mo
- Carte désentrelaçage
- Ecran multisynch
- Imprimante Laser Postscrip
- Sotts de PAO 58 990.00 STATION MULTIMEDIA 1 46 990.00
- AMIGA 3000 16
- Disque dur de 40 Mo
- Ecran 21" Pionneer
- Lecteur Vidéodisque Pionneer
- Logiciel AmigaVision
- Incrustateur A2300 STATION MULTIMEDIA DIS
- AMIGA 2500 68020 3Mo
- Disque dur GVP 80 Mo
- Ecran tactile 14"
- Laser Disc SONY Genlock A2300
- AmigaVision 2 46 990.00 IMAGE DE SYNTHESE
- AMIGA 3000 25
- Disque dur 40 Mo
- * 4 Mo de RAM
- Ecran mullisynch 16“
- Volumm 4D 46 990.00 PROMOTIONS ETUDIANTS EDUCAMIGA 2000 XT
EDUCAMIGA 2000 AT EDUCAMIGA 2000 XT 40 Me EDUCAMIGA 2000 AT 40
Me 9 990.00 12 990.00 14 990.00 17 990 00 SUP'AMIGA AMIGA
3000 16-40 Multisync h 24 900.00 LOGICIELS DE GRAPHISM E 3D
PROFESSIONAL PAL 3
600. 00 AEGIS ANIMATOR
670. 00 AEGIS ANIMAGIC 74500 AEGIS DRAW
595. 00 AEGIS IMPACT
720. 00 AEGIS VIDEO TITLER
990. 00 3D TEXT ANIMATOR
340. 00 ARCHITECTURAL DESIGN
260. 00 BROADCAST TITLER 2.0 PAL 2
200. 00 BUTCHER 2.0
295. 00 CALLIGRAPHER (THE)
795. 00 CAO 3D (F) DELUXE PAINT 3
99. 00
790. 00 DELUXE PHOTOLAB
625. 00 DELUXE VIDEO 3.0
850. 00 DESIGN 3D
770. 00 DIGIMATE III
319. 00 DIGIPAINT 3.0 F
590. 00 DIGIVIEW 4.0 (F) OIGIWORKS 3D 1
495. 00
920. 00 DISNEY ANIMATION PAL 1
100. 00 ELAN PERFORMER 2.0 F
990. 00 FANTAVISION
490. 00 FUTURE DESIGN DISK
260. 00 HUMAN DESIGN DISK
260. 00 IMAGELINK 2.0 1
690. 00 INTERACTIVE SHOW SYST.
1
490. 00 INTERCHANGE
370. 00 MIXATOR F 3
650. 00 MO VIE SETTER
745. 00 PAGE FLIPPER PLUS FX 1
190. 00 PAINTER 3D TEL.
PALETTE PRINTER TEL.
PHOTON PAINT 2.0
990. 00 PIXEL 3D TEL.
PIXMATE 1.2
560. 00 PROFESSIONAL DRAW 2.0 1
150. 00 PROVIDEO GOLD 2
450. 00 PRO TITLER 1
490. 00 RESEP
690. 00 SCULPT 3D XL 1
295. 00 SCULPT ANIMATE 4D 4
290. 00 THE ART DEPARTMENT 1
150. 00 THE DIRECTOR
560. 00 TV SHOW
790. 00 TV TEXT PROFESSIONAL 1
290. 00 VIDEO GENERIC MASTER
550. 00 VIDEOSCAPE 3D 1
250. 00 VIDEO SCROLL
890. 00 VIDEO WIPE MASTER
850. 00 VOLUMM 4D 1
590. 00 BUREAUTIQUE CYGNUS ED PRO
660. 00 EXCELLENCE F 1
490. 00 HOME OFFICE KIT F
990. 00 KINDWORDS 2.0 F
580. 00 MAXIPLAN 500 1
190. 00 MAXIPLAN PLUS 1
590. 00 PAGE SETTER 2 F
990. 00 POWER WORKS
990. 00 (PACK COMPRENANT : INFOFILE, KINDWORDS 2.0 ET MAXIPLAN
Plus).
PROFESSIONAL PAGE F 1
890. 00 PROFESSIONAL PAGE 2.0 TEL.
PROWRITE 3.0
990. 00 SAXXON PUBLISHER TEL.
BAB MICRO CENTER Service VPC 7, rue de Coursic - 64100 BAYONNE -
59. 59.39.65 Service AMIGA PRO
7. Rue de Coursic - 64100 BAYONNE
59. 59.71 .63 Service Technique SAV 16, av. Maréchal Soult -
64100 BAYONNE
59. 63.1 6.88 EXT. RAM ExtetmsiiQiims Mémoire...... A50Q 5112 te
:: 4100 F A2000 ; 2 MO :: 11700 F A1000 : 11 ..5 Ml© ::
299)0! F GOLDEN IMAGE SUPERBASE PRO F 1 290.00 DIVERS A-MAX
II 1 330.00 MAC ROM CHIP 128 1 290.00 AMIGA TOOL BOX
195. 00 AMOS (PROMO)
490. 00 AREXX
390. 00
B. A.D.
450. 00 BARS AND PIPES 2 290.00 CAN DO 1 160.00 CLI-MATE 1.2
310. 00 DEVPAC V2
750. 00 DISCOSCOPIE
490. 00 DOS 2 DOS
440. 00 FAMILI COMPTE (F)
420. 00 GFA BASIC 3.0
650. 00 GFA BASIC COMPILATEUR
395. 00 GFA BASIC PACK
490. 00 HI-SOFT BASIC
920. 00 K-SEKA
640. 00 LATTICE C 5.0 2 370.00 MAC 2 DOS
960. 00 MASTER SOUND
450. 00 MCC PASCAL II 1 020.00 MIDI RECORDING STUDIO
595. 00 MUSIC X 1 100.00 NORDIC POWER
870. 00 PRO 24 AMIGA TEL.
QUATERBACK
580. 00 QUARTET
590. 00 SUPERBACK
470. 00 SONIX 2.0
620. 00 STUDIO 24
915. 00 ULTRA CARD Plus
415. 00 LIVRES HARDWARE REF MANUAL
195. 00 INCLUDES S AUTODOCS
249. 00 LIBRARIES a DEVICES
279. 00 LE GD LIVRE AMIGABASIC
249. 00 GD LIVRE AMIGABASIC D7
349. 00 BIEN DEBUTER EN C
149. 00 BIEN DEBUTER A500
149. 00 BIEN DEB. LANG.MACH.
129. 00 CLEFS POUR AMIGA
199. 00 CPDRE EXPL. SON AMIGA
249. 00 BIBLE AMIGA
299. 00 BIBLE AMIGA + DISK
399. 00 LIVRE DU GFA BASIC
149. 00 LIVRE LECTEUR D7
299. 00 LIVRE DE DELUXE PAINT
145. 00 LIVRE DE L'AMIGADOS
199. 00 LIVRE DE LA MUSIQUE
199. 00 LIVRE DE SUPERBASE
169. 00 LIVRE GFA BASIC AMIGA
149. 00 LIVRE GFA BASIC AM. D7
249. 00 LIVRE LANG MACHINE
199. 00 LIVRE IMPRIMANTES AM.
299. 00 SOS AMIGADOS BASIC
149. 00 LIVRE DU LECTEUR D7
299. 00 TRUCS ET ASTUCES 2
129. 00 TRUCS ASTUCES 2 D7
229. 00 MEILLEURS DOMPUB AMIGA 125.00 IMPRIMANTES EPSON : LX 800
2 150.00 LX 850 2 690.00 LQ 500 3 695.00 LQ 550 3 990.00 FX
850 4 990.00 IX 800 5 750.00 FX 1050 7 690.00 LQ 850 6
590.00 LQ 1050 7 690.00 LQ 860 8 290.00 LQ 1060 9 490.00 SQ
850 6 990.00 LQ 2550 11 600.00 SQ 2550 10 990.00 DFX 5000 19
390.00 GOLDEN IMAGE SOURIS OPTIQUE Une souris pas comme les
autres !
La souris optique GOLDEN IMAGE ne comporte aucune partie mécanique mobile, ni boule, m contacta , pour éviter les pannes! 01e ne quasiment pas, ne s'encrasse pas, vous offre une précision extraor- dmaire!
En effet, nen n'est plus précis et fiable qu'un faisceau optique Modèle AMIGA (250 dpi) GQ 5000 LASER 14
990. 00 KXP 1180 2
490. 00 TSQ 4800 14
290. 00 KXP 1124 3
990. 00 TLQ 4800 18
290. 00 KXP 1592 4
950. 00 GX 800 13
990. 00 KXP 1540 KXP 1624 7 5
500. 00
980. 00 CITIZEN : KXP 1695 KXP 4420 Laser 5 15
990. 00
500. 00 120 D Plus 1
590. 00 KXP 4450 I Laser 21
900. 00 HQP 40 2
990. 00 MSP 15E 2
690. 00 HITACHI COULEUR : SWIFT 24 3
490. 00 Imprimantes à sublimation thermique Kit couleur Swift 24
590. 00 VY 25 E 19
990. 00 MSP 40 4
490. 00 VY 200 E 29
990. 00 HP Q 45 4
990. 00 MSP 50 5
490. 00 Nouveautés Imprimantes COMMODORE MPS 1270 : MSP 55 6
490. 00 STAR : A JET D'ENCRE CANON BJ 10e 1 2
990. 00
990. 00 LC 10 1
890. 00 CANON BJ 300e TEL.
LC 10 couleur 2
490. 00 CANON COULEUR FP510 TEL.
LC 24-10 2
990. 00 LC 15 3
990. 00 TEXAS NSTRUMENTS : LC 24-15 4
990. 00 LASER POSTSCRIPT Tl 17
790. 00 FR 10 4
990. 00 FR 15 6
190. 00 LASER HP MCC 10
990. 00 XB 24-10 6
690. 00 LASER POSTSCRIPT MCC 17
790. 00 XB 24-15 7
900. 00 Laser Printer LP 8 19
990. 00 NOUVELLE NEC COLORMATE POSTSCRIPT COULEUR TEL.
PANASONIC : NOUVELLE HP DESKJET 500 KXP 1081 2
290. 00 JET D'ENCRE 5
990. 00 BON DE COMMANDE NOM PRENOM SCANNER A MAIN ADRESSE Enfin
un scanner pour tous!
PRIX QTE Montant Le scanner à main GOLDEN IMAGE permet de digitaliser n'importe quel document (photo ou texte), de le remanier a l'aide du formidable logiciel TOUCH-UP et d imprimer votre document personnalisé Précision 400 dpi.
64 tons de gris, largeur de 105 mm.
Exp.
Frais de port 35 F (forfait) TOTAL A PAYER Chèque Mandat C. B. N‘ Signature : MONTANT TOTAL DESIGNATION VILLE CODE POSTAL M L L . T 1 m[e C I A 7, rue de Coursic 64100 BAYONNE TEL. : 59.59.39.65 - FAX : 59.59.71.63 Lm ’Amiga, riche de logiciels puissants dédiés au traitement graphique, du son de haut niveau, de Vidéo Assistée par Ordinateur, à l’animation... etc, dispose aujourd’hui de puissants outils de restitution de tous ces éléments... La parfaite homogénéité des fichiers générés permet leur intégration dans un logiciel multi-média de façon particulièrement aisée et efficace... Côté
matériel l’Amiga pourra prendre en charge le pilotage et l’utilisation des matériels suivants : Caméra, magnétoscope, digitaliser vidéo et audio, imprimante laser ou couleur, scanner, instruments MIDI, enregistreur audio, Disques Optiques Numériques, Vidéodisques Laser, Projecteurs de diapos, rétroprojecteurs, et mêmes d’autres Amiga en réseau... UjiliJUJUlJUiUUktfLUA Outil idéal pour la réalisation de bornes intéractives, la présentation de shows évolués, la formation assistée par ordinateur + vidéo, la création de catalogues vivants... etc. L Amiga devient l’arme absolue de tous les
professionnels de la communication.
Contactez-nous dès aujourd’hui, nous mettrons notre savoir-faire au service de l’efficacité de votre communication... NOS GAGNANTS "CONCOURS 3D" ¦?SUITE DE LA PAGE 26 2 110 CARRE AMELOT Qui gagne A-News 1-32 et un abonnement d’un an.
1 113 BRUNO CIMBALNIK Qui gagne une carte accélératrice HURRICANE 68020 offerte par: DANIEL INSTRUMENT Trollstrasse 33 CH-8400 Winterthur & DYNAMIC COMPUTER 5, rue Gutenberg CH-1201 Genève Les gagnants recevront leur prix chez eux par courrier (si ce n’est déjà fait). Je souhaite pouvoir organiser un concours l’année prochaine avec cette fois des prix encore plus attrayants. (Si COMMODORE FRANCE nous lit, qu’il n’hésite pas à nous offrir un A3000 pour le prochain concours...) Patrick CONCONI "Qualité technique irréprochable" selon Patrick Conconi C'est une image de l'animation gagnant le
deuxième prix dans sa catégorie, par Carré Amelot.
Ci-dessous, Jade Temple de François Rimasson (2ème prix 'image') FIREBALL DANS LE DESERT 11 PSYGNOSIS est, sans aucun doute, un des meilleurs créateurs de jeux d’aventure!arcade. Mais il ne s était pas encore attaqué au problème des Wargame s: c est à présent chose faite.
Et là.....f en redemande!
Mais pourquoi ne s est-il pas mis plus tôt à la réalisation de Wargame s?
Carthage est non seulement très bien réalisé, mais développe aussi une excellente nouvelle idée.
La doc. écrite en Français, ne pose pas de problème de compréhension, même si elle pourrait être parfois plus explicite.
La présentation est fidèle à tous les derniers Psy: très soignée et prometteuse pour la suite du jeu.
La suite est loin de décevoir!!!
Le jeu est composé de deux parties importantes: la gestion des armées et des combats et la gestion de l’économie des villes de votre pays.
La tâche de défendre Carthage est loin d’être aisée puisque historiquement elle a perdu la guerre...à vous de faire mieux.
La première partie de votre rôle consiste à créer les armées dont vous avez besoin en achetant dans chacune des villes des soldats, archers, cavaliers, les catapultes et les éléphants étant en quantité très limitée.Evidemment il vaut mieux pour vous ne pas ruiner la ville en dépensant inconsidérément. Afin d’effectuer ces achats vous devrez aller de ville en ville aux rênes de votre char (à cette époque, vous le verrez, les routes sont non seulement mal entretenues mais surtout très très mal fréquentées... mais que fait la police???).
La deuxième partie est plus conventionnelle car il s’agit de la gestion des armées, leur organisation, leurs déplacements et leur stratégie de combat.
Graphiquement ce jeu est par-fait. De plus, les développeurs ont eu une idée absolument géniale: ne pas jouer sur une carte "dessinée" mais sur une carte 3D en fractales. C’est superbe et ça donne au paysage un réalisme jamais vu en Wargames.
Un Zoom vous permettra de passer de la vue d’ensemble du territoire à la vue rapprochée des bataillons composant une de vos armées ( grossissement 32).
La scène arcade est très bien réalisée, si ce n’est que la vitesse du char me parait être un peu élevée pour l’époque... mais aucune saccade dans l’animation arrière 3D de votre char.
Le son? Une seule musique mais qui colle parfaitement à ce type de soft et qui à aucun moment de mes longues parties ne m'a exaspéré, bravo!
L’ergonomie est très bien étudiée.
La partie stratégie se joue entièrement à la souris. Les icônes sont clairs, faciles d’accès et bien gérés.
En ce qui concerne les armées, leur manipulation est aisée avec, tout de même, un peu d’expérience.
La partie arcade se joue au joy. Le char se conduit sans aucun problème dans toutes les situations, même lors de combats avec le char d’un assassin Romain (qui, notons-le, après un bref combat contre moi, n’a réussi qu’à se retrouver avec une roue à l’état de copeaux... héhéhé...). A première vue le processus de calcul des combats a l’air très réaliste si l’on en Cédric s’amuse avec Gravattack et On n est jamais au bout de ses surprises quand on se met à explorer les innombrables domaines publics qui circulent dans le monde Amiga. C’est tout à fait par hasard que je suis tombé sur les deux
jeux dont je vais vous parler ce mois-ci. Et il eût été dommage de passer à côté!
Dragon Cave Gravattack: tout simplement "beau " C’est la pensée qui m’est venue quand j’ai joué à ce jeu pour la première fois. Les couleurs sont superbement agencées et très agréables à contempler durant tout le temps que vous serez sur ce jeu. Et les choses ne font que s’améliorer à mesure que vous progressez dans les différents niveaux.
Le principe est des plus simples, et il a probablement inspiré les tout premiers jeux qui sont sortis sur un ordinateur (j’exagère à peine!). Jugez vous-même: vous dirigez un vaisseau qui subit les (cernées par des murs, protégées par des batteries) et il vous faudra être très précis sur la manette des réacteurs si vous ne voulez pas vous écraser sur un mur où recevoir un projectile fatal.
Afin de ne pas rendre le jeu trop uniforme, la gravité change à chaque niveau. Dans certains, la plus petite impulsion vous précipitera vers le mur voisin, alors que dans d’autres, vous devrez constamment agir sur la manette des gaz afin de vous maintenir. Et passer dans des corridors étroits sur ce genre de monde n’est vraiment pas aisé, car il faut en plus basculer l’appareil afin de le faire avancer.
Bien entendu, le carburant est limité et il ne faut pas trop en abuser de peur de voir votre vaisseau finir à l’état de crêpe sur un niveau un peu trop attractif... Fort heureusement, vous en récupérez un peu à chaque fin de tableau, ainsi qu’un vaisseau supplémentaire. Mais c'est parfois largement insuffisant, aussi pourrez-vous CARTHAGE - SUITE croit la doc. Après plusieurs essais, cela me semble effectivement bien calculé, mais c’est difficilement vérifiable. En tous les cas de nombreux facteurs de situation sont pris en compte: Endurance des bataillons, expérience, position dominante du
terrain,... Deux défauts pourtant: le premier est la vitesse d’affichage (calcul) de la carte.
C’est loin d'être lent, mais ça l'est suffisamment pour dissuader le joueur de jeter de temps en temps des coups d’oeil rapides dans les autres coins du territoire lorsqu’il est en train de "travailler" sur un zoom.
Ceci le conduit parfois à arriver trop tard sur le lieu d'un autre combat... Le deuxième défaut est qu’il n’y a aucune échelle donnée pour se représenter les distances sur le terrain.
Un conseil: il faut faire tout très vite, et surtout ne pas perdre de temps à attendre ce qu'il va se passer avant d’agir. C’est vous qui devez agir en premier et le plus vite possible.
Voila enfin un Wargame avec lequel, en plus du plaisir de se mettre dans la peau d’un grand stratège, on a le plaisir des yeux. La partie arcade n’était pas indispensable mais permet de faire un break tout en ne quittant pas l’ambiance du jeu.
En bref, et pour ceux qui n’auraient pas encore compris: si vous aimez les Wargames, achetez-le!
Fireball "ils sont fous ces Romains" effets de la gravité à l’aide de quatre commandes. L’une permet d’imprimer une poussée au réacteur afin de ralentir votre chute, l’autre sert à tirer sur les différentes batteries destinées à vous empêcher d’arriver à votre fin, et les deux autres vous permettent d’incliner votre fusée dans les deux sens afin de la diriger où bon vous semble.
Votre mission consiste à ramener les six clés dispersées dans le niveau afin d'accéder au suivant. Dans un premier temps, celles-ci rebondiront bien gentiment aux sommets de montagnes où les récupérer ne posera pas beaucoup de problèmes.
Mais dès que vous commencez à progresser, vous les trouverez dans des endroits apparemment inaccessibles décider de vous mettre à la recherche des bonus secrets.
Ils sont ainsi appelés parce que vous devez les découvrir par vous-même. Ils sont répartis en deux catégories. Les 'universels’, qui fonctionnent quel que soit le tableau où vous vous trouvez, et les 'locaux’, qui changent à chaque tableau et dépendent donc de la nature de celui-ci.
Par exemple, vous pourrez avoir un bonus si vous finissez tel niveau sans détruire une seule batterie adverse... Un jeu sans aucun doute intéressant par son esthétisme et son implémentation.
Auteur: Scott Peterson Dragon Cave: un clone de Dungeon Master?
C’est ce que l’on pourrait penser à regarder la page de présentation et les images du jeu lui-même. En fait, les auteurs n’ont fait que capturer les graphismes de Dungeon Master et s’en sont servis pour implémenter leur jeu d’une façon un peu moins triste (je pense que c’est légal étant donné qu’ils ont placé Dragon Cave dans le domaine public, mais ce serait à vérifier...). Enfin bref, laissons là le côté légal pour nous concentrer sur le jeu lui- même.
En fait, Dragon Cave implémente un jeu lui aussi vieux comme le monde, probablement plus connu sous le nom de Sokoban. Vous êtes accueilli par le dragon propriétaire des lieux. Celui-ci se plaint que son donjon soit envahi par les caisses de trésors. Il vous demande donc de ranger soigneusement chaque niveau. Pour cela, toutes les caisses doivent être rangées aux endroits qu’il a marqués (les dalles de Dungeon Master). Comme les caisses sont lourdes et encombrantes, vous ne pouvez les déplacer qu’en les poussant. Cela impose donc des règles bien précises sur les déplacements.
Ainsi, vous ne pouvez pousser une caisse que si la case sur laquelle elle est censée aller est libre (pas d'autre caisse ni de mur). Quand tous les coffres ont été placés où il faut, la grille vers l’étage suivant s’ouvre. Il vous faudra bien réfléchir avant de vous attaquer à un niveau car à certains, une seule combinaison de déplacements est possible pour en venir à bout. Mais comme un mauvais mouvement est vite arrivé, il vous est possible de défaire les derniers déplacements que vous avez effectués, mais cela comptera comme un coup, ainsi que chaque déplacement de votre personnage. Votre
but est naturellement d’en faire le moins possible.
Pendant les premières parties, les vent être édités afin de créer d’autres niveaux à votre convenance. L’éditeur est très simple à manipuler et permet de mettre en place très rapidement des niveaux encore plus difficiles à négocier... Le manuel proposé à l’entrée du donjon (vous savez? Cette grande porte qui s’ouvre à la pression d'un bouton avec un bruit de pont-levis...) est un petit chef- d’œuvre d’humour qui explique soigneusement tout ce qu’il y a à savoir, et rend compte au passage de la passion de ses auteurs pour Dungeon Maste.
Erreurs sont innombrables et on apprend très rapidement à éviter certaines configurations mortelles, telles quatre caisses formant un carré ou encore deux caisses adjacentes le long d’un mur. Ensuite, aidé de ces principes élémentaires, la façon d’analyser le niveau s’affine. On apprend ainsi à surveiller également l’ordre dans lequel on positionne les coffres sur leur case finale, car il arrive de se trouver à deux pas de finir mais de ne plus pouvoir déplacer la dernière caisse sur sa dalle!
11 existe deux façons de jouer le jeu: l’une en deux dimensions, l’autre en trois dimensions. Cette dernière reprend naturellement les dessins de corridors de Dungeon Master ainsi que tous les accessoires qui ont accompagné les explorateurs durant leurs longues nuits blanches... Fort heureusement se trouve sur le coin droit de l’écran une vue du dessus du niveau afin de pouvoir s’y retrouver. Dans la version à deux dimensions, les graphismes sont beaucoup plus personnifiés et ont été créés par les auteurs du jeu. Les déplacements se font plus rapidement et à l'usage, c’est probable
ment pour celle-ci que vous opterez.
Aucun doute, ce jeu aurait pu tenir en trente K maximum à la place des sept cent quarante qu'il occupe dans cette version (sept cents étant occupés par les données, en fait)... Mais ne dit-on pas que c’est parfois l’inutile qui est indispensable? Ici, il procure un petit "plus" qui ne retire rien à l’intérêt du Sokoban.
Auteur: BERNSTE1N ZIRKEL sot- works c o Michael Berling Imbacher Weg 89 D-5090 Leverkusen 3 West-Germany Il existe au total cent niveaux à nettoyer, et certains vous conduiront assurément à un mal de tête persistant... Sur ces cent, les cinquante derniers peu- Cédric Un coup de pouce pour ULTIMA V Il serait dommage de publier dès maintenant une solution complète de ce jeu, certains commençant seulement à s’y intéresser. Je vous offre donc une carte complète du monde souterrain.
Vous noterez que je n’y ai pas mis la position des trois morceaux de cristal... A vous de les trouver!
Bon courage!
Cédric URONG lEUMShell 5 Chip 787 Fast 1583 Wshel1 VI.2 task 5 R(83 ;SVST: shell L’Echelle des Shells (5) par Zorglub Seychelles SVST: hein ???
Oh, pardon . . .
CSH SVST: Après quelques mois de repos, nous sommes prêts à reprendre notre étude des Shells. Comme prévu, nous examinerons dans les deux derniers articles de cette série CSH et SKSH. Malgré Vapparition de l'Amigados 2.0, les shells du Domaine Public conservent tout leur intérêt, VamigaShell du 2.0 et ses commandes n'ayant subi que des améliorations nominales. J'attire une nouvelle fois l'attention sur le fait que, contrairement à une opinion largement répandue, le 2.0 n'incorpore pas les ”vraiesn commandes ARP. Beaucoup de commandes du 2.0 sont internes, toutes ont été réécrites et
l'ensemble est nettement moins encombrant, mais elles ne possèdent en aucune façon la souplesse ni la puissance des commandes ARP, ni d'ailleurs celles des commandes internes des shells que nous étudions, tout en gardant dans certains cas précis des caractéristiques uniques.
CSH est en fait le bon vieux Shell de Matt Dillon, amélioré par Carlo Borreo et Cesare Dieni; il s’agit de la version
4. 01 qui se trouve sur Fish 331; c’est la dernière version
disponible au moment de la rédaction de cet article. Pour ceux
qui disposeraient d’une version précédente, plusieurs bugs ont
été corrigés, entre autre le redirection de la commande RPN et
le dysfonctionnement de la commande rxsend (bye).
Matt Dillon a sorti son Shell il y a très longtemps, lorsqu’il n’y avait sur l’Amiga que le CLI, interface utilisateur rudimentaire s’il en fut; le temps passe vite: lorsque j’ai touché mon Amiga 2000A en juillet 87, il était livré avec l’Atelier 1.2 et le CLI; VamigaShell de Commodore n’est apparu qu’avec la sortie de l’Atelier 1.3. en 88. Le Shell de Matt Dillon fut donc très apprécié à sa sortie.
Sur les systèmes Unix, on trouve en général les shells suivants: le Shell Bourne, le plus élémentaire, le C shell plus puissant, et le Korn Shell un cocktail des deux premiers.
CSH est un shell qui tend à se rapprocher du C shell d’Unix.
Nous suivrons notre plan habituel, que je rappelle vu le temps écoulé depuis les articles précédents (Ed: le dernier, au sujet du Wshel! Vl.2, était publié dans A-News 26 de Juin 1990):
1. Documentation et installation
2. Compatibilité avec l'AmigaShell
3. Les commandes
4. Les différences de syntaxe, les alias, les caractères
génériques (jokers)
5. Les possibilités d’édition de la ligne de commande,
l’historique
6. Les améliorations de l’environnement de travail
7. Les scripts
8. L’interface avec les programmes
9. L’encombrement en mémoire et sur disque.
L’idée générale étant toujours de voir comment l’adoption d’un shell peut améliorer l'environnement de travail sur l’Amiga.
CSH : un shell style UNIX
1. Documentation et installation On ne peut pas dire que la
documentation soit maigre, elle fait huit pages de 80 lignes.
Néanmoins, elle est d’une concision extrême et il s’agit
davantage d’un document de référence que d’un outil
didactique. Le vocabulaire est typique d’Unix; EXECUTE
s’appelle SOURCE et un script est un SOURCE FILE. L’effort de
conversion à faire n’est pas très grand; toutefois il ne
faudrait pas croire que CSH ne s’adresse qu’à des adeptes
d’Unix, c’est comme on le verra un shell très intéressant à
plus d’un titre.
Contrairement à ce qui se passait pour tous les shells précédents, il n’y a pas d’installation, il suffit de recopier dans le répertoire LIBS: la bibliothèque ARP 1.3, et dans le répertoire C: le fichier Shell, qui pèse gentiment 46.524 octets. Nous verrons au chapitre "encombrement" ce qu’il y a lieu d’en penser.
Contrairement aussi à ce qui se passait pour les autres shells, la commande Shell de CSH n’ouvre pas une fenêtre. On la tape dans une fenêtre déjà ouverte (sous n’importe quel autre shell d’ailleurs, ou même sous CLI), l’invite change et une partie de la gestion de la console est alors prise en charge par CSH. Pour ouvrir une nouvelle fenêtre avec CSH activé, il faut inclure une commande "SHELL" dans le fichier S:Shell-Startup.
Cette conception est due aux idées de Matt Dillon qui considérait que ce n’est pas le boulot d’un shell que de gérer la console; c’est pourquoi il n'y a pas, associé à CSH, un gestionnaire de console qui jouerait le rôle de CON:, NEWCON:, ASH et CNC: dans les cas respectifs de
CLI. AMIGASHELL, Ashell et ConMan Wshell. L’utilisation de CSH
demande donc la présence d’un gestionnaire de console
actif.
En bref, pour ceux qui voudraient voir la chose exprimée plus simplement, prenez votre système 1.3 standard, avec la bibiothèque ARP 1.3 dans LIBS: et Shell dans C:, et vous pourrez travailler sous CSH dans chaque fenêtre que vous aurez ouverte, en tapant simplement "Shell".
2. Compatibilité avec l’AmigaShell Dans les articles précédents,
nous avions traité dans ce chapitre de la possibilité
d’utiliser sous le shell étudié les commandes Commodore.
Dans le cas présent, il n’y a pas moins de 75 commandes internes (ce terme vaut mieux que le tenue d’ "encapsulées" que j’utilisais précédemment). Elles ne remplacent pas toutes les commandes Commodore; il y a 32 commandes Commodore qui n’ont pas d'équivalent dans CSH, comme par exemple B1NDDRIVERS. Ce qui est logique. Vous aurez donc à votre disposition, dans une fenêtre AmigaShcll avec CSH activé, plus de 100 commandes, et encore un peu plus si d’aventure vous aviez déjà installé les commandes ARP.
Cette débauche de commandes a ses avantages et ses inconvénients.
Ces derniers ont principalement trait aux différences de syntaxe, que nous examinerons au chapitre suivant. Le bon côté des choses est que l’ensemble des commandes disponibles constitue un véritable langage de commandes, offrant des possibilités très étendues, au point qu’une comparaison entre CSH et Wshell donnerait sans doute un résultat dépendant largement des préférences subjectives de l'utilisateur.
3. Les commandes Vu le nombre des commandes offertes, il n’est
évidemment pas question de les passer toutes en revue.
Examinons les grandes catégories dans lesquelles on peut classer les commandes internes de CSH.
3. 1. Les commandes de navigation dans les répertoires et de
manipulation des fichiers.
Ces commandes remplissent les mêmes fonctions que leurs homologues de l’AmigaShell. Un certain nombre d’entre elles ont des abréviations, comme CP pour COPY. Ou des sortes d’alias à deux lettres, comme LS pour DIR. Ou MV (move) pour RENAME. Beaucoup de ces abréviations ne sont pas documentées, donc expérimentez.
Toutes les commandes ont des possibilités étendues au niveau de l’utilisation des jokers.
Il n’y a pas de commande LIST, ses fonctions sont normalement remplies par des options de la commande LS. Conservez toutefois votre commande LIST si vous souhaitez réaliser des scripts traitant des séries de fichiers en utilisant l’option FORMAT de LIST Je critique souvent indirectement les commandes de Commodore en montrant les avantages d’autres jeux de commandes; certaines d’entre elles ont néanmoins leur attrait en offrant des possibilités uniques, comme celle que je viens de citer pour LIST. Un des intérêts de l’Amiga est la commodité avec laquelle on se constitue dans le répertoire
C: le jeu de commandes que l’on préfère, à partir de diverses origines.
Il y a par contre des commandes puissantes comme OPEN, qui permet d’ouvrir jusqu'à 10 fichiers et de les désigner comme source ou destination pour l’indirection de n'importe quelle commande.
Par exemple: OPEN ram:toto w 2 VOUS AVEZ CHOISI COMMODORE. NOUS AUSSI !.. Centre technique agré
S. A.V. surjîlace ON NE GAGNE PAS LA Gl V Home Vidéo Kit 4490 il
Carte 2 8Mo 1990 GVP HCD II 20Mo 2995 1 1 Dur 80 Mo + 2Mo 7490
68020 6881 14 Mhz 1 + 2 Mo ram 32 bits 3990 J 68030 6882 25
Mhz + 2 Mo ram 32 bits 9400 J Flicker+ Multisync 5990
Digi-view 4.0 1495 Interface MIDI 510 Souris optique 660 EN
FAISANT DES SENTIMENTS | Promotion EDUCATION nationale PC
A2000 A3000 les kits AMIGA une idée cadeau Paiement à la
commande Remise 2% Commande téléphonique envoi en C.R. Frais
de port : poste 30F transporteur 100F
C. Remb. : poste 60F transporteur 150F -I Nous acceptons les bons
grands comptes
* La Garantie MATERIEL TESTE * Offre promotionelle dans la limite
des stocks disponibles Document réalisé sur Amiga 3000 et
Professional Page ouvrez le fichier ram:toto en écriture, avec
l’identification 2 ECHO bonjour .2 écrivez dans le fichier
ouvert en 11° 2 la chaîne "bonjour" CLOSE 2 TYPE ranrtoto (ou
CAT ram:toto) affiche bonjour.
C’est simple comme... bonjour, à part que l’exemple donné dans la doc ne marche pas, même dans la dernière version (voyez plus loin le texte sur la commande RPN). CSH ne se livre pas comme çà sans détour, il se mérite. Par contre l'effort vaut la peine. En effet: la commande OPEN avec le paramètre r va permettre d’aller lire un fichier ligne par ligne, comme avec la classique routine "getline" que l’on écrit à titre d’exercice en
C. Voici un exemple: Soit un fichier rarmtutu composé comme suit:
echo "bonjour" echo "erreur Si" la séquence OPEN ram:tutu r 2
set slt .2 set errmsg .2 CLOSE 2 va donner aux variables
"slt" et "errmsg" respectivement les valeurs "bonjour" et
"erreur Si". Ceci couplé aux nombreuses commandes de
traitement des variables et de chaînes, et au fait que beau
coup de commandes acceptent comme paramètres des variables de
substitution, ouvre des possibilités énormes. L'exemple
ci-dessus suggère la possibilité de récupérer des messages
d’erreurs redirigés vers un fichier en cours d'exécution d’un
script, et de les traiter.
L'accès aux fichiers par OPEN. Tant en écriture qu'en lecture, se fait par lignes et de manière séquentielle non indexée.
Il y a aussi FLTLOWER et FLTUP- PER pour mettre tout un fichier en majuscules ou en minuscules, ou TOUCH pour mettre à jour les informations de date et d'heure relatives à un fichier.
3. 2. Les commandes de branchement dans les scripts.
A côté des classiques IF, ENDIF, LABEL etc, on trouve un GOTO, commande bien décriée, mais qui rend des services dans des cas précis, mais aussi FOREACH, FOREVER, FORLINE, FORNUM.
Nous y reviendrons dans le chapitre consacré aux variables.
3. 3. Les commandes relatives aux variables.
Comme Ashell, CSH traite ses variables propres, avec les possibilités de substitution dont nous parlerons également dans le chapitre traitant des variables locales.
On y trouve: ASET, compatible avec la commande fort malencontreusement nommée SET dans l'AZTEC, SET qui permet d’attribuer une valeur à une variable, INPUT qui permet d’attribuer une valeur à une variable à partir du STDIN (la console par exemple) ou d’une indirection.
INC qui permet de l’incrémenter (étonnant, non?), STRHEAD, STRLEFT, STRLEN, STRMID, STRRIGHT, STRTAIL qui placent dans des variables diverses parties de chaînes de caractères, UNSET pour supprimer une ou plusieurs variables.
Voici Festival 3: Un Cocktail de 6 Nouvelles Images Fractales Quadratiques et Cubiques. Toujours en PAL Overscan complet. Mais cette fois-ci certaines images sont en mode HAM 4096 couleurs avec des effets de Mapping que j’ai pu réaliser grâce au logiciel Planet du Domaine Public Amiga. Bien sur afin de rester dans ce mode Pal-Overscan j'ai du modifier et adapter ce logiciel Planet a ce format (367 566 et 4096 couleurs) Les effets de nappage sont ainsi infiniment plus fin et réaliste. Si vous desirez acquérir cette version grandement améliorée de "Planet" je serais très heureux de vous
l’envoyer avec une notice très detaillee que j’ai moi meme rédigée en Français contre 30 Frs, frais d'envoi rapide inclus. (Hammouche Serge, 3 Rue Anatole France, 13220 Chateauneuf-les-Martigues.)
3. 4. Les commandes... diverses.
Parmi elles, HISTORY pour afficher l’historique des commandes, PS pour connaître le status des processus DOS en cours, RPN pour faire des calculs en notation polonaise inversée, (dans la doc est donné un exemple d'utilisation d’indirection dur RPN pour écrire directement le résultat d’un calcul dans un fichier; la notation .CR censée ajouter un saut de ligne n’est absolument pas reconnue par la commande.)
SEARCH, très puissante comme celle d’ARP, INFO qui par contre est moins bonne que la commande d’origine, PATH qui permet d’afficher les chemins de recherche de l’Amigados, mais pas de les modifier (!) ; il faudra donc garder dans C: la commande PATH Commodore ou ARP, et l’appeler spécifiquement (quelle idée de mettre en interne une commande moins puissante que celle d'origine !), WINDOW pour déterminer ou connaître les caractéristiques d’une fenêtre.
Enfin, pour la bonne bouche, il y a deux commandes RXREC et RXSEND, pour créer dans un process Shell un port compatible AREXX. Et ceci même si AREXX n’est pas présent dans le système!!
Ouvrez deux CLI , et dans chacun d’eux, lancez un Shell.
Dans le premier, tapez RXREC suivi d’un nom quelconque, par exemple rexx_csh (c’est au demeurant le nom par défaut). Vous perdez la main, ce qui est normal, car ce Shell attend maintenant un message.
Dans le second, tapez RXSEND rexx_csh "dirdfO:" et vous voyez la commande s’effectuer dans le premier Shell.
Tapez ensuite RXSEND rexx_csh bye et tout rentre effectivement dans l’ordre.
En conclusion de ce chapitre sur les commandes, on peut dire que CSH est nettement plus puissant que Ashell et à fortiori qu’AmigaShell, et que l’on dispose d'un véritable langage de commandes.
Ceci offre une possibilité similaire à celle qu'offre AREXX, qui est de pouvoir écrire de petits programmes en disposant d'une commodité équivalente à celle d’un interpréteur, puisque le résultat de la plupart des commandes peut être vérifié immédiatement à l’écran. Par ailleurs il y a des manques et des défauts légers sans doute mais surprenants.
4. Les différences de syntaxe, les alias, les jokers Le fait de
disposer du jeu de commandes Commodore dans votre répertoire
C et du jeu des commandes internes de CSH présente quelques
inconvénients, du fait des différences parfois notables des
syntaxes.
CSH va chercher la commande à exécuter d’abord dans ses commandes internes, puis dans les commandes résidentes, puis dans le répertoire courant, puis dans les chemins propres à votre fenêtre AmigaShell, puis danc C:, et enfin dans le chemin du Shell; en dernière analyse, les fichiers scripts en "automatic sourcing" (voir au chapitre des scripts) .
Par exemple, si vous voulez afficher le contenu de votre répertoire courant, vous tapez DIR. Çà marche, mais la présentation n’est pas la même que celle de la commande classique. Pas grave. Par contre, imaginez que vous souhaitiez copier le contenu de votre tiroir FONTS:, avec tous ses sous-répertoires, dans RAM:.
La syntaxe COPY FONTS: RAM: ail vous gratifiera d’un message: "destination not a directory" la syntaxe CSH est COPY -r FONTS: RAM: .
De même, les jokers nétant pas reconnu, il faut utiliser"*" au lieu de ?.
A ce propos, un lecteur m’a fait remarquer que le système de jokers de Commodore est plus puissant que le système "*" ou car signifie "n’importe quel nombre de fois le caractère qui suit", ce qui n’a pas d’équivalent dans les systèmes de jokers basés sur Rendons à Commodore ce qui est à Commodore et merci à Alexandre Amor- tila pour cette précision et pour l’indication que " ” peut s’obtenir par shift-pavé num 8, ce qui ne demande que l’activation de deux touches et pas trois.
Le système des jokers est celui d’UNIX, c.-à-d.
* remplace n’importe quel caractère ou suite de caractères ?
Remplace un caractère ... * déclenche une recherche "récursive"
dans les sous répertoires ~ et ! Sont un préfixe de négation []
définit une classe pour un caractère & placé au début d’une
chaîne déclenche la demande d’une confirmation d’exécution de
la commande à chaque occurrence La commande SEARCH dispose de
deux jokers supplémentaires: similaire à celui de Commodore;
exemple: k a trouvera ka, kaa, kaaa etc., (|) qui donne une
fonction "ou" ; exemple : hel(lolp) trouvera hello et help Côté
alias, une chose intéressante: un alias peut s’appliquer à une
série de commandes, par exemple: ALIAS cstart "cd dhO:aztec s;
execute startup-sequence; cd dhO:aztec exercices" ceci peut
remplacer un petit fichier script.
Bien sûr on peut passer un argument à ALIAS, la syntaxe est d’une beauté sophistiquée et glacée syntaxe: ALIAS name "%var [command string]" exemple: ALIAS slt "%nom echo Salut $ nom yau de poêle" slt FredChef donne comme résultat: Salut FredChef yau de poêle.
Lequel résultat est par conséquent insolite et grandiose.
5. L’édition de la ligne de commandes et l’historique Le Shell
original de Matt Dillon n’offrait rien en matière d’édition
de lignes ni d'historique des commandes, Matt recommandait
l'utilisation de ConMan.
Les auteurs de CSH ont incorporé un certain nombre de fonctions dans ce but, ce qui ne les empêche pas de mentionner une précaution à prendre lors de l’utilisation de ConMan (utilisation du paramètre -a en lançant le Shell, pour désactiver les fonctions d’édition de ligne propres à CSH).
L’édition des commandes est classique au moyen des touches de curseur et d’une série de commandes de type CTRL-lettre; exemple: CTRL-a fait passer du mode insertion de caractères au mode écrasement CTRL-D fait sortir du Shell CTRL-R réaffiche la ligne courante CTRL-X ou CTRL-U (pour undo) efface la ligne courante Comme on le voit, il y a un mélange de choix arbitraires de caractères de commande soit mnémoniques, soit classiques, soit quelconques.
En ce qui concerne l’historique des commandes, on peut y naviguer grâce aux touches de curseur en combinaison avec la touche majuscules, et afficher cet historique. Mais dans ce domaine ConMan se révèle très supérieur en offrant par exemple le choix entre deux modes d’historique (historique strict, ou historique ne stockant pas deux fois la même commande) et la possibilité de sauver des historiques dans des fichiers.
6. Les améliorations de l’environnement de travail Un Shell est
là entre autres pour apporter certaines commodités qui rendent
la vie plus facile.
L’une d’elle est la possibilité d’utiliser des PIPES. Les PIPES de CSH sont d’utilisation simple, exemple: LIST I SORT I MORE marche de la même manière que dans Ashell.
On pourrait parler ici de l’existence de variables locales, mais je préfère traiter ce sujet au chapitre des scripts. Toutefois, CSH possède un certain nombre de variables propres, qui pour la plupart affectent directement l’environnement de travail, aussi allons-nous les passer en revue ici; on leur donne une valeur par la commande SET. On les remet à zéro par UNSET.
_prompt dans cette variable se trouve une chaîne de caractères qui définit l’invite; elle peut conytenir des séquences d’échappement pour modifier l’aspect du texte, et en y incluant la variable %p on obtient l’affichage du chemin courant nombre de lignes de l'his- _history torique _debug mode debug (commentaire de la doc : si vous osez) _verbose affiche les commandes d'un script au fil de leur exécution _niaxerr contient la valeur la plus haute des codes de sévérité d'erreur rencontrés _lasterr contient le niveau de sévérité la dernière erreur exemple: commande TOTO; message d’erreur
"object not found ; _lasterr contient la valeur 20 _cwd contient le chemin du répertoire courant; utile pour le retrouver car un programme peut changer le répertoire courant et CSH peut ne rien en savoir; la commande PWD resteure le contenu de _cwd à la valeur en cours _path contient les chemins que suivra CSH pour trouver une commande externe _insert définit le mode de frappe (insertion ou écrasement) ; CSH revient à ce mode à chaque frappe de la touche "à la ligne" _titlebar contenu de la barre de titre de la fenêtre _clinumber contient le numéro eu CLI (ou AmigaShell) courant Les valeurs en
cours peuvent ête lues en tapant la commande SET sans arguments.
Cet ensemble de variables permettent toutes les personnalisations désirables.
Enfin, victoire ! CSH permet de définir à la volée les touches de fonction fl à flO et shift-Fl à shift-FlO . De la manière la plus simple qui soit, par la commande SET, exemple: set f4 sys:utilities xoper Malheureusement cette possibilité disparaît en cas d’utilisation de ConMan.
7. Les scripts Les fichiers scripts, en langage CSH "source
files", constituent en fait de petits programmes composés
d'instructions, principalement des commandes du shell.
Un fichier "source" s’exécute par la commande SOURCE, qui est l’équivalent d’EXECUTE. Toutefois SOURCE permet de passer des arguments à un script via la variable _passed, sous la forme d'une chaîne que l’on pourra décortiquer à son aise au moyen des commandes STRxxx que nous avons citées précédemment. Pour exécuter un fichier "source"à la seule invocation de son nom, il suffit de lui donner le suffixe ".sh" qui joue alors le rôle du bit "s" de l’AmigaShell.
Mais un langage de programmation voit son utilité réduite si l’on ne dispose pas de la possibilité d’utiliser des variables; c’est une des faiblesses de l’AmigaShell, et de Wshell lorsque l’on ne lui accole pas AREXX (selon la règle qui dit que lé sucre est un produit qui donne un mauvais goût au café quand on n'en met pas dedans).
Comme ASH, CSH permet l’utilisation de variables "locales" (par rapport aux variables d’environnement, comme celles décrites au chapitre précédent).
Ces variables sont définies par l’instruction SET, on peut leur donner comme valeur un nombre ou une chaîne de caractères.
Une variable peut aussi être définie par son utilisation comme argument d’une commande.
L’accès à la valeur d’une variable se fera en précédant son nom du signe "$ ".
Un exemple: syntaxe de la commande FOREACH: FOREACH [-v] varname (strings) command exemple: FOREACH i (a b c d) "ECHO -n Si ; ECHO "ha"" résultat: a ha b ha c ha d ha Aspirine svp.
Explications: [-v] est un argument optionnel; s’il est présent, la commande effectuée est affichée à chaque boucle i on a ici une définition implicite d'une variable arbitraire nommée "i" par un extraordinaire souci d’originalité; elle prendra successivement la valeur de chacune des chaînes écrites entre les parenthèses (a b c d) ces quatre chaînes n’ont chacune dans l’exemple qu'un seul caractère "ECHO etc" la commande à effectuer à chaque boucle est à mettre, avec ses arguments, entre guillemets; vous remarquez que CSH a une notion élargie de la commande, puisqu’on peut toujours en
mettre plusieurs à la suite, en les séparant par des points-virgules ECHO -n $ i affiche le contenu de i, sans retour à la ligne ECHO "ha" le caractère d’échappement permet d’éviter la confusion entre les guillemets qui encadrent les deux commandes et ceux qui encadrent l’argument de la deuxième commande echo. Ces derniers sont nécessaires pour que soit pris en compte l’espace qui précède le texte "ha".
Visiblement, l'intérêt principal de la commande ECHO est son utilité pour donner des exemples dans les documentations sans trop se fouler.
Avec tout çà, on peut écrire des scripts, ou "source files" particulièrement puissants.
8. Interface avec les programmes A priori, vu la présence du port
compatible AREXX, et moyennant la possession d’un éditeur
adéquat, il y a tout ce qu’il faut pour écrire des scripts
permettant de lancer une compilation à partir de l’éditeur,
traiter les messages d’erreur et revenir automatiquement dans
l’éditeur au point voulu.
9. Encombrement disque et mémoire Rien qu'en remplaçant les
commandes du 1.3 par les commandes ARP. On gagne au moins 60
k, en tenant compte des 17k occupés par la arp.library. 11 y a
largement de quoi loger les 47 k de CSH sans supprimer quoi
que ce soit de la disquette système.
Ayant "booté" sur un WB 1.3 standard, sur lequel se trouvent la arp.library et Shell, après ouverture d’une fenêtre Ami- gaShell par l’icône , et lancement de CSH par la commande SHELL, la commande AVA1L donne pour la mémoire utilisée: chip 103 fast 198 total 302 On retrouve un accroissement de l’utilisation mémoire correspondant à peu de chose près à la taille des fichiers Shell et arp.library. On doit bien constater que CSH est gourmand en mémoire, par rapport aux précédents. Pour rappel, avec l’AmigaShell, le chiffre correspondant était de 227K, avec Ash de 184 k, avec Wshell seul 192 k
et avec Wshell + AREXX 245 k. Comme on le voit, le luxe est toujours coûteux en mémoire, et le prochain essai de SKSH ne montrera pas le contraire. Et c’est lorsqu’on aura UNIX sur Amiga qu’il restera à prier pour que le prix des exen- sions de mémoire baisse... (Ed: Il n' y a pas besoin de prier, les baisses ne pouvaient pas aller plus vite que leur vitesse vertigineuse actuelle...) CONCLUSION Si vous utilisez toujours le Shell de Matt Dillon, réveillez- vous; installez CSH, ce sera toujours çà de fait et vous ne serez pas dépaysé. Mais j’espère que vous n’avez pas attendu cet article
pour le faire!
CSH n’est ni aussi "léché" et bien documenté que Wshell, ni aussi, simple d’utilisation pour un habitué de FamigaDos non familier d’Unix, qu’AShell.
Toutefois, si vous cherchez quelque chose de très performant, pour les quelques francs d’une disquette DP, CSH fera votre affaire; à moins que ma vue n’ait réellement baissé, les auteurs de CSH ne demandent aucune contribution. C’est vraiment un très bon outil.
La prochaine fois, nous terminerons notre marche vers la sophistication en examinant SKSH.
- Zorglub _ _ USENET, LES RESEAUX ET LA SUITE DU RESTE*... uand
Cédric explique les réseaux à la foule ébahie, le silence se
fait et on en redemande .
Des noms imprononçables, des adresses plus larges que les colonnes d'A-News, des transferts nocturnes, des informations qui circulent de mémoire en mémoire et cette 'angoisse persistante :pourquoi tant de haine ?
Constituez votre propre réseau !
Cela peut aussi se produire dans le cas où vous décidez avec un groupe d’amis de constituer un réseau local (c’est ainsi que tout a démarré). Votre Amiga se transformera alors un véritable répondeur, les personnes vous appelant ayant la possibilité de laisser des messages en votre absence que vous consulterez à votre retour. Il est très préférable dans ce cas de demander une deuxième ligne de téléphone (petit truc: l’installation d’une ligne qui ne peut qu'être appelée est gratuite, et convient 38 Anews JANVIER 1991 No. 32 parfaitement à cet usage. De plus, clic évitera à vos relations
non averties de votre extrême sophistication de parler à une porteuse (vous savez, le "twouiiiiiiii" du minitel) en votre absence, ce dont ils vous sauront certainement gré).
Comme vous l’aurez peut-être compris, le fail de lier votre Amiga par uucp à une machine lui procure une adresse électronique. Dans ce cas, le format change quelque peu. Tout le réseau uucp (baptisé uunet) est géré par une machine un peu spéciale appelée uunet.uu.net (encore une exception). Celle-ci possède une liste des machines qu'elle reconnaîi.
Une adresse uucp contient obligatoirement en début de chemin une de ces machines.
Ensuite, il suffit d’indiquer les noms des machines intermédiaires pour vous joindre, séparés par des !.
Prenons l’exemple de Chris Gray, pour changer (l'auteur de Draco). Celui-ci a appelé son Amiga "ami-cg" sur lequel il s’est appelé "cg", et est relié par uucp à une machine prénommée "myrias". Son adresse uucp est donc: "uunet!myrias!ami-cg!cg". Commet uunet connaît la machine myrias. Elle se contentera d’envoyer tout message destiné à Chris à Myrias et ne fera rien de plus. A son tour. Myrias regardera dans ses tables uucp si elle connaît une machine prénommée "ami-cg", et dans l'affirmative, y acheminera le courrier.
Si quelqu'un demandait à Chris Gray de se connecter à lui par uucp (n’importe quelle machine uucp peut devenir parente à son tour) et baptisait sa machine "agami", son adresse serait tout simplement "uunet!myrias!ami-cg!agami!son_nom".
Comme vous le voyez, il suffit qu’une personne ait une entrée uucp sur une machine principale pour pouvoir en faire bénéficier tout son entourage.
Là encore, une grande majorité des personnes possédant une entrée complète sur une machine utilisent également une adresse uucp (poue ne pas mélanger le travail et le loisir, par exemple). 11 en va ainsi de Chris Gray. Matt Dillon, William Hawes (Arexx), et en fait de la quasi-totalité des grands gourous de l’Amiga.
Inutile de dire que le fait de pouvoir communiquer avec de telles personnes par courrier électronique pour des questions techniques fait gagner un temps inappréciable. Le décalage horaire fait que le destinataire ne prend connaissance de votre message que quand vous dormez, mais en général, vous avez une réponse dans les 24h qui suivent votre messsage.
Et Usenet ?
J’y viens, j’y viens. Mais là encore, je me vois forcé de rappeler brièvement comment Usenet est constitué. Ce sera plus facile ici car nous autres Français avons la grande chance de posséder le minitel.
Celui-ci vous a insensiblement familiarisé avec les techniques utilisées sur Usenet.
Si vous regardez sur Deep par exemple (ceci se généralise à beaucoup d’autres serveurs), il se trouve un menu "Rubriques". Dans celui-ci, un autre choix vous est proposé parmi les sujets: programmation, musique, jeux, etc... Et enfin, vous accédez au coeur du sujet: une longue suite de messages, écrits par des personnes pour poser des questions ou y répondre, que tout le monde peut lire.
Usenet : un minitel mondial... Imaginez un tel système au niveau international et vous avez Usenet. Bien sûr, il faut multiplier les proportions par... euh... beaucoup! Les rubriques sont appelées Newsgroups, et sont réparties dans une arboresecence la plus logique possible. Pour les ordinateurs, on utilise le chemin comp. Ensuite, si vous vous intéressez aux aspects systèmes d’un ordinateur, on descend dans sys (si ce sont des sources qui vous intéressent, c’est le répertoire source qu'il faut consulter, les exécutables: binaries). Enfin, il reste à préciser le nom de la machine concernée:
amiga (pas un micro-ordinateur n’est absent). Pour le moment, nous sommes dans le newsgroup prénommé comp.sys.amiga. En fait, celui-ci contient tout ce que les autres dédiés à l’Amiga ne contiennent pas, car l’arborescence continue.
C’est ainsi que nous avons comp.sys.amiga.tecli (aspects techniques),
c. s.a.hardware (matériel), c.s.a.games (jeux) et beaucoup plus
récemment, des newsgroups dédiés aux annonces, aux mul-
timédias et encore d’autres dont j’ai oublié le nom. Notez
tout de même qu’avec déjà six newsgroups (n'oubliez pas source
et binaries). L’Amiga caracolait en tête devant tous les
autres. La création de ces nouveaux n’a fait que lui donner
une avance supplémentaire que peu d’ordinateurs pourront
rattraper. Le groupe csa arrive d’ailleurs en troisième
position du point de vue du débit derrière deux groupes
dédiés à l'Unix. Cela signifie-t-il que l’Amiga se porte bien?
Peut-être. En tous les cas, il déclenche les passions et ne
laisse personne indifférent.
J'espère ne pas vous avoir rebutés avec ces descriptions quelque peu abstraites et peut-être un peu trop éloignées de l’Amiga à votre goût. Mais rassurez-vous, le mois prochain je vous expliquerai comment recevoir Usenet sur votre Amiga, alors restez à l'écoute!
Cédric Beust
* titre très largement inspiré du titre très largement inspiré
de l'oeuvre de Douglas Adams, "le Guide du Routard
Galactique" de la première partie de cet article Se nourrir de
disks PC.
Allo, la receptzion, fous afez MSH pour moiT ur D, Spuis quelques temps déjà, les possesseurs de PC ont découvert avec une joie non dissimulée les disquettes 3" 1 2. Imaginez le bonheur du PC- maniaque confronté au plastique cosmétique dur aux couleurs chatoyantes et néanmoins très résistant, au glissement feutré de l’obturateur métalique en acier brossé inoxydable, au petit ressort joueur qui s’obstine à protéger la surface fragile recouverte de fines particules magnétiques... ans l'esprit d'un AMIGAs pragmatique, loin de ces considérations purement esthétiques, deux pensées se bousculent
alors :
- cela va faire baisser le prix des disquettes (mon côté
avare),
- on va pouvoir mettre ces disquettes dans nos lecteurs et
récupérer ce qui se trouve dessus par inadvertance (mon côté
bidouilleur).
Et là, à ce moment précis, vous avez dû faire face aux mêmes désillusions que moi : l’informatique est un monde ingrat et vraiment trop injuste. En effet, malgré le côté faussement simpliste de la chose, il apparaît un certain nombre de problèmes sordides, qui sont malheureusement le lot quotidien des ces informatiticicns-fous-qui-aiment-donner- de-grosses-baffes. Car vous expliqueront certains, le formattage bas niveau diffère au niveau des préambules de secteur et le système de fichier qui est dynamique sur ... Bof... finalement, nous sommes peu de chose, voyez-vous, etc. Y’a des fois où je
regrette le côté un peu maâgique de mon premier "print" sur Goupil 2... Bon, si j'ai réussi à faire lire le Yéti jus- qu'içi (- .) Sans qu’il lacère la page à grands coups de griffes, j'ai une chance pour que la plupart des lecteurs n'aient pas encore posé leur tartine de confiture sur mon article. Je ressent donc une profonde fierté quant à l'effort scholastique intense que je suis en train de fournir.
Bon, enfin, rien n’est perdu car n’oubliez jamais ce vieux proverbe tibétain :
- "Only Amiga makes it possible !!!"
- heureusement.
La grande force de l’Amiga, c’est le (la ?)
DP. Cherchons-y donc la solution. Bingo !
A côté du zone franchement pas flou où l’on n’hésite pas à vous vendre un prix exorbitant un logiciel de transfert d’une ergonomie pré-néanderthalienne ou autres simili programme qui font la même chose dans le zone flou (la lecture dans le DP, le reste passez à la caisse), il subsiste encore des gens désintéressés et néanmoins intelligents. Il circule dans les milieux autorisés un programme qui permet le transfert dans les deux sens sans rechigner : MSH. Ce merveilleux programme se trouve probablement sur une disquette de Fred Fish. Sans pour autant que je sois capable de vous dire
laquelle.
Comment fonctionne donc ce programme ? Eh, bien comme devraient l'être tous les programmes de transfert, il est pratiquement transparent pour l’utilisateur. Oui, oui. Vous insérez une disquette MSDOS dans un lecteur de l’Amiga et c'est tout.
Bon. Il faut quand même faire un : mount MSH: avant et préciser que vous écrivez sur le volume "MSH:". Mais vous pouvez continuer à utiliser la commande "copy" ou "dir" de l’Amigados, ou bien votre éditeur favoris pour lire ou écrire un fichier sur cette disquette. Impossible ! Mais si, toujours grâce a l'Amiga. En fait, comme vous l’avez sûrement déjà remarqué, l’Amiga est une machine entièrement configurable, l’imprimante, les diques durs, etc. tout est paramétrable. Vous êtes- vous posés déjà la question de savoir comment faisait votre bécane pour exécuter une commande du type : copy
toto dfl): (Attention, les paragraphes qui suivent sont d’une rare intensité et pourraient se révéler fatal pour les êtres sensibles non avertis) Le CLI (c'est aussi valable pour le WorkBench) commence par analyser votre commande, qui est reconnue à l'aide de mots clé ou par rapport à la position de l’incône sur l’écran, commande qui est traduite en un message DOS indépendant du périphérique sur lequel vous travaillez. Il peut s’agir à ce niveau d une fenêtre CON:, de l’inprimante PRT:. D'un modem sur SER:. D’un disque dur DHO:... Le message DOS est transmis à une tâche appelée "File System"
qui elle dépend du type de périphérique. Sur des supports de stockage de masse comme un disque ou une disquette, c'est cette couche qui est chargée de gérer l’organisation du support en fichiers, répertoires, etc. Si on continue à explorer le fonctionnement, on s'apperçoit que la commande envoyée plus haut est transformée en une série de messages d’entrée- sortie (lORequests) qui sont des ordres de commandes à exécuter. Ces requêtes d’assez bas niveau ("écrire le buffer fourni de l'adresse 300000 à 310000 du périphérique") sont alors prises en compte par un gestionnaire de périphérique
(driver) qui va enfin aller "titiller" les bits sur le disque.
En fait, il peut encore y avoir une autre couche dite de "ressource" qui est encore une autre tâche chargée de régler les contentieux d’accès à des resources matérielles unique (le CIA A par exemple). En résumé il y a :
- l'AmigaDOS (CLI ou WorkBench) qui analyse la commande.
- le File System qui gère l'organisation en fichiers,
- le Device qui gère un groupe de périphériques donné,
- la Resource qui empêche l’accès simultané au même registre
hardware.
Ce qui est remarquable, c’est que le passage d'une couche à l'autre est réalisé par des messages et rend donc les divers éléments complètement indépendants l’un de l’autre (pas d’appel direct comme sur les bons vieux PC). Ensuite, on s’apperçoit que le choix des divers éléments (FilsSystem et Device) est fixé par l'utilisateur à l’aide de la fameuse "Mountlist" !
Après cette explication, je peux dire que MSH est en fait un ensemble de programmes comprenant :
- un FileSystem ("MessyFileSystem") qui émule MSDOS,
- un device ("messydisk.device") qui écrit des secteurs au format
IBM,
- divers utilitaires qui facilitent la vie (commande de
formattage "messyfmt", d'inhibition des erreurs de contrôle
"ignore”, d’assassinat de MSH "die"),
- d'une entrée de Mountlist à installer chez vous.
Comme précisé ci-dessus, il est possible de mélanger les couches purement Amiga et les divers programmes MSH: pour obtenir un système de fichier Amiga avec formattage MSDOS, une gestion MSDOS avec un formattage Amiga.
Voire une gestion MSDOS avec un formattage MSDOS... Pour installer MSH, il faut :
- copier "MessyFileSystem" dans votre répertoire "L",
- copier "messydisk.device" dans votre répertoire "Devs”
- copier les utilitaires "messyfmt", "ignore" et "die" dans votre
répertoire "C",
- recopier l'entrée "MSH:" (ou "MSI", ou autre) dans votre
"Mountlist",
- insérer "mount MSH:" dans votre "startup-sequence" si vous
désirez avoir MSH: en permanence.
Si vous disposez des fichiers exécutables, tout va bien. Si comme moi, vous disposez de deux versions, la 1.5 qui est complété Che beu bas entrer, ch’ai ouplié mon patch.
Avec les sources, les docs et les exécutables, et la version 1.6 où là je ne dispose que d’un fichier source qui indique les modifs à effectuer dans la version 1.5 pour obtenir la version 1.6 (format "RCS"), y’a du boulot !
Premier problème, la génération des sources 1.6. Comme ce n'est pas franchement rigolo de faire les "patches" à la main surtout quand on a un poil dedans, j’ai écrit un bout de code qui fait le maximum. Il suffit de l’appeler "patch" et de le nourrir avec : patch répertoire version 1.5 fichier de patch crépertoire 1,6 Deuxième problème, la compilation. Un fichier "makefile” pour Aztec 3.6 est fourni.
Question dans l'assistance : c’est quoa un "mecfile" ? Réponse de l’intervenant : il s’agit d’un fichier ASCII décrivant la manière de mettre a jour un fichier qui dépend d’autre fichiers. Typiquement, un programme, constitué de modules objets liés ensembles, provenant eux-même de fichiers source après compilation, les sources pouvant eux aussi dépendre de fichiers inclus (ouf !).
La méthode consiste à décrire les dépendances en donnant pour chaque fichier les fichiers qui, s’ils sont modifiés, doivent entraîner la régénération de ce fichier. Le procédé de reconstruction est décrit par la ligne suivante qui commence par un tab .
Ajouter de l’acastiliage comme les macros-variables. Salez. Poivrez. Servez chaud.
Attention toutefois au ficher "makefile" car il y a deux macro-variables qui sont utilisées sans être définies (DB et WACK). Il faut donc placer au début du "makefile" : DB = retum WACK = retum pour les déclarer au préalable.
Voilà donc un programme utile, d’autant plus que maintenant, même les Macintosh arrivent à lire les disquettes MSDOS... SQUONK salue Fred include stdio.h include ctype.h define MAXCHAR 256 FILE *sfd, *dfd, *pfd; char line[MAXCHAR]; * fonction de traitement des erreurs non récupérables * void panic(errmes) char *errmes; fprintf(stderr, errmes); if (sfd) fclose (sfd); if (dfd) fclose (dfd); if (pfd) fclose (pfd); * fonction de lecture d’une ligne 7 int readjine(fd) FILE *fd; line[0] = line[1] = '0'; if (!fgets(line, MAXCHAR, fd)) return(EOF); if (strlen(line) == MAXCHAR -1)
panicfLine too long !"); return((line[0] « 8) + line[1]); ‘fonction d’écriture d’une ligne * void writejine(fd) FILE *fd; if (fputs(line, fd)) panicfCannot write a line !"); fonction d’écriture d’une ligne de modification * void write_patch_line(fd) if (fputs(&line[2], fd)) panicfCannot write a modified line !"); ‘-fonction de recherche d’un nom de fichier à modifie-* char *search_source_name(fd) FILE *fd; long i; int error; do if ((error = readjine(fd)) == for(i = 4; !isspace(line[i]); i++) line[i) = ’0’; break; else if (error == EOF) return((char *)NULL); } while (Ifeof(fd)); return
(&line[4]j; * fonction de recherche des numéros de ligne à modifier * int search_lines(fd, start, end) FILE *fd; long ‘start, *end; int error; ‘start = ‘end = 0; do if ((error = readjine(fd)) == sscanf(&line[4], "%ld,%ld", start, end); if (‘start != 0 && *end != 0) break; else if (error == EOF) return(O); } while (Ifeof(fd)); return(1); I* fonction de recherche du champ modifié dans le fichier patch * int search_modified_field(fd) FILE ‘fd; while (readjine(fd) != ’--’) if (feof(fd)) return(O); return(1); } ‘-fonction d’ouverture de fichier avec chamin d’accès -* FILE
*open_file(dirname, filename, mode) char ‘dirname, ‘filename, ‘mode; char namefMAXCHAR]; FILE *fd; strncpy(name, dirname, MAXCHAR); strncat(name, filename, MAXCHAR); return(fopen(name, mode)); * fonction de modification d’1 ligne à partir de l’original patch * int modify_from_original(dfd, pfd) FILE *dfd, *pfd; switch(read_line(pfd)) ( case’ case '+ ’: case ’! ’: write_patch_line(dfd); break; case ’: break; case default: return (0); break; return(1); } *- fonction de modification d’1 ligne à partir du patch --* int modify_line(dfd, pfd, count, orig_pos) FILE ‘dfd, *pfd; long count,
orig_pos; switch(read_line(pfd)) case' ’: case ’+ ’: case ’- ’: case ’! ’: write_patch Jine(dfd) ; break; case default: if (Icount) if (fseek(pfd, orig_pos, 0)) panicfCannot seek back to original in patch file !"); do if (!modify_from_original(dfd, pfd)) break; } while (Ifeof(pfd)); return(O); break; } return(1); * programme principal * main(argc, argv) int argc; char argvQ; char destname[MAXCHAR], ‘narne; long start, end, line_num, orig_pos; long count = 0; * contrôle du nombre d'argument * if (argc != 4) fprintf(stderr,"Usage: %s sourcedir Sorry, couldn’t open "trop long".
Squonk is not an object module.
Destdir patchfile", argv[0]); exit(1); r ouverture du fichier patch 7 if ((pfd = fopen(argv[3jT"r")) == NULL) panic('Cannot open patch file !"); FRANK VROEGOP (SUITE DE LA PAGE 20) r boucle des fichiers 7 (i(name = search_source_name(pfd))) if (Ifeof(pfd)) panic( Cannot find a source name !"); else break; r ouvre le fichier source 7 if (!(sfd = open_file(argv[1], name, "r"))) panicf Cannot open source !"); T ouvre le fichier de destination 7 if (!(dfd = open_file(argv[2J, name, "w"))) panic(’ Cannot open Destination !"); r boucle des modifs 7 for (line_num = 1 ;;) * cherche les numéros
des lignes touchées par la modif 7 if (!search_lines(pfd, &start, &end)) break; T recopie les lignes avant la modif 7 for (; line_num start; line num++) if (readjine(sfd) == EOF) break; writejine(dfd); ifdef DEBUG fputs(TT, dfd); endif * ignore les lignes de source à modifier 7 for (; line_num = end; line num++) if (readjine(sfd) == EOF) break; r sauvegarde la position de l'original dans le fichier patch 7 if ((orig_pos = ftell(pfd)) == NULL) pamcfCannot locate original field in patch file !"); T chercher le champ modifié dans le fichier patch 7 if (!search_modifiea field(pfd))
panicfCannot find modified field in patch file !"); * boucle des lie for(count = 0;;)" if (!modifv_ break; nés modifiées 7 ine(dfd, pfd, count++, orig_pos)) ifdef DEBUG fputs(TT, dfd); endif if (line[0] =='*’&& line[3] ==”) break; } * recopie des lignes de fin du fichier source 7 f°r (;;). (read Jine(sfd) == EOF) break; writejine(dfd); } * ferme les fichiers 7 fclose(sfd); fclose(dfd); * ferme le fichier de patch 7 fclose(pfd); (le signal vidéo fait une crête à 1 volt). Je règle le seuil de déclenchement de mon trigger au niveau de celui de l’image blanche. Chaque fois qu’une image
blanche passe dans mon animation, le trigger se déclenche et envoie une information "note on" vers mon échantillonneur.
La difficulté de ma "bidouille" réside dans le réglage de ce seuil de déclenchement pour ne pas être envahi de "note on” dès que l’on envoie une animation en couleurs vives. Pour le moment, ça ne fonctionne bien qu’avec le sampler AKAI S900 et sa carte trigger interne mais je suis en train de faire un petit bricolage qui permettra d’expédier une "MIDI Note On" ou un "MIDI Start" sur n’importe quelle machine MIDI.
FRC : Concrètement, comment as-tu travaillé avec ce système?
VRG : Je commence par échantillonner une dizaine de secondes de musique puis je calcule le rapport entre la vitesse d’animation et le tempo musical. Une fois le tempo des images en accord avec la musique, il devient immédiat de caler une image sur un son précis.
Créer une animation directement sur la musique est réellement magique. Le seul inconvénient est qu’il faut toujours relancer l’animation depuis le début (heureusement, mes séquences ne dépassaient pas 15 secondes) et que l’arrêt de l’animation n'arrête pas le son (aucune information Note Off n’est transmise).
Si Deluxe Paint III permettait de gérer le port série interface MIDI en générant un Midi Clock calqué sur l’horloge de l’animation, tout ce bricolage n’aurait pas lieu d’exister. Si quelqu’un s’en ressent, ça m’intéresse.
FRC : Tu as des projets pour ton Amiga ?
VRG : Je viens de finir un film de 8 minutes entièrement fabriqué à l’Amiga pour PEUGEOT (ouf!) Et je prépare un clip et une vidéo de scène pour un groupe de rap. Je pense déclencher des images et des animations en temps réel sur scène avec le logiciel ELAN PERFORMER interfacé à un système de commande MIDI. J’ai aussi plusieurs pochettes de disques en chantier. Voilà pour le court terme. Je peux te poser une question ?
FRC : Ici, c'est moi qui pose les questions...envoie toujours !
VRG : La carte 16 millions de couleurs en composantes, le digitaliseur temps réel LIVE, le Vidéo TOASTER c’est pour quand ?
FRC : Arrête, tu vas encore faire chialer l’abominable YET’ exit(0); Roméo et son Blitter endiablé P ¦ omme promis le mois dernier,
* vous allez enfin pouvoir dépla- cer un abominable BOB grâce
à monsieur Blitter.
Nous utiliserons, pour déplacer la bestiole, le joystick et la routine de gestion di joystick d'il y a quelques mois. Vous remarquerez que si vous déplacez rapidement ce pseudo-lutin, vous ne verrez que 4 positions alors qu’il en est affiché environ 300 horizor talement et 230 verticalement. Ceci est dû ai fait que nous n’attendons pas le passage du spot et que Blitter a le temps de faire moult Blits en 1 balayage de l'écran.
Assez palabré, envoyez la purée.
Comme d'habitude, ce bout de code est a greffer sur les morceaux que je vous est fourni les mois précédents.
'¦'icA 3) l ' •'«*’ Comme je sais que vous n’êtes pas conservateur, vous pourrez retrouver tous les petits octets qui vous manquent sur les deux disquettes du DisKaNiouz numéro II.
Quelques définitions supplémentaires : ; Masques pour le décodage des données.
HAUT equ $ 100 BAS equ $ 001 GAUCHE equ $ 300 DROITEequ $ 003 INFDROIT equ $ 002 INFGAUCH equ $ 301 SUPDROIT equ $ 103 SUPGAUCHequ $ 200 H_BOB equ 16 V BOB equ 16 Il convient de modifier quelque peu l’appel de la fonction principale.
Move.l ExecBase,A4 jsr Forbid(a4) bsr DeplaceSprite premier affichage avant déplacement test: bsr MaFonction btst 6,CIAAPRA test souris bne test tant que pas de clic boucler move.l ExecBase,A4 jsr Permit(a4) Fonction qui permet de tester le bit BUSY du blitter pour savoir si il bosse ou pas.
Wblit: btst 14,DMACONR(a5) bne Wblit rts Attention c’est ici que les choses sérieuses commencent.
MaFonction: movem.l dO,-(sp) Joystick: move.w JOYIDAT.dO and.w $ 0303,dO cmp.w HAUT,dO beq.s haut cmp.w BAS,dO beq.s bas cmp.w GAUCHE,dO beq.s gauche cmp.w DROITE,dO beq.s droite cmp.w INFDROIT,dO beq.s infdroi cmp.w INFGAUCH,dO beq.s infgau cmp.w SUPDROIT,dO beq.s supdroi cmp.w SUPGAUCH,dO beq.s supgau bra.s retour haut: vérifier que l’on ne dépasse pas sur les cotés du BitPIane cmp.w 0,PosY beq.s retour sub.w 1,PosY bsr DeplaceSprite bra.s retour bas: cmp.w V_RES-V_BOB-2,PosY beq.s retour add.w 1,PosY bsr DeplaceSprite bra.s retour gauche: cmp.w 0,PosX beq.s retour sub.w 1
,PosX bsr DeplaceSprite bra.s retour droite: cmp.w H_RES-H_BOB-1 ,PosX beq.s retour add.w 1 ,PosX bsr DeplaceSprite bra.s retour infdroi: cmp.w V_RES-V_BOB-2,PosY beq.s 1$ add.w 1,PosY 1$ cmp.w H_RES-H_BOB-1 ,PosX beq.s 2$ add.w 1 ,PosX 2$ bsr DeplaceSprite bra.s retour infgau: cmp.w V_RES-V_BOB-2,PosY beq.s 1$ add.w 1,PosY 1$ cmp.w 0,PosX beq.s 2$ sub.w 1,PosX 2$ bsr DeplaceSprite bra.s retour supdroi: cmp.w 0,PosY beq.s 1$ sub.w 1,PosY 1$ cmp.w H_RES-H_BOB-1,PosX beq.s 2$ add.w 1,PosX 2$ bsr DeplaceSprite bra.s retour supgau: cmp.w 0,PosY beq.s 1$ sub.w 1,PosY 1$ cmp.w
0,PosX beq.s 2$ sub.w 1,PosX 2$ bsr DeplaceSprite retour: movem.l (sp)+,dO ris Routine de déplacement de l’objet proprement dite.
DeplaceSprite: movem.ld0-d2 a1-a2,-(sp) bsrWBlit ; netoyer les registre par securité moveq 0,d0 move.l dO.dl move.l d0,d2 ; adresse du BackSave (ce qu’il y avait sous le sprite avant son affichage ) move.l Back,a1 ; adresse du BitPIane move.l Plane,a2 ; regarder si on a bouge ?
Move.w backX,dO move.w backY,d1 move.w ; datas de l’image V BOB*64+(H BOB 16+1 ),BLTSIZE(a5) BobData: bsrWBlit ; BitPIane 0 add.l P SIZE,a1 add.l (H_BOB 8+2)*V_BOB,a2
dc. w $ 0444,$ 4EEC,$ 7FFC,$ 200E
dc. w $ 6AAF,$ EFEE,$ 600C,$ 7C7E bsrWBlit
dc. w $ F83F,$ 5C76,$ 200C,$ 638E dbra d2,StartBIitl
dc. w $ F7DC,$ 7FF8,$ 2DDC,$ 3CF8 ; BitPIane 1 ; Attention, sa se
Corse.
Dc.w $ 0000,$ 0000,$ 0000,$ 1FF0
dc. w $ 1 BB0,$ 1 FF0,$ 1 FF0,$ 0380 move.l BobData,a1
dc. w $ 07C0,$ 0380,$ 0000,$ 0000 move.l Plane,a2
dc. w $ 0000,$ 0000,$ 0440,$ 3C78 ; calcul de l’adresse de
destination move.w PosX.dO ; datas du masque move.w PosY,d1
Mask: move.w dû,backX
dc. w $ 0444,$ 4EEC,$ 7FFC,$ 200E move.w d1,backY
dc. w $ 6AAF,$ EFEE,$ 600C,$ 7C7E move.w d0,d2
dc. w $ F83F,$ 5C76,$ 200C,$ 638E Isr.w 3,d2
dc. w $ F7DC,$ 7FF8,$ 2DDC,$ 3CF8 mulu.w P_WIDTH,d1 add.w d2,d1 ;
mémoire pour le SaveBack add.l d1,a2 Back: ; Astuce sur le
modulu que je vous expliquerai
dc. w 0,0,0,0,0,0,0,0 plus loin
dc. w 0,0,0,0,0,0,0,0 move.w -2,BLTAMOD(a5)
dc. w 0,0,0,0,0,0,0,0 move.w -2,BLIBMOD(a5)
dc. w 0,0,0,0,0,0,0,0 move.w P_WIDTH-(H_BOB 8+2),BLTCMOD(a5)
dc. w 0,0,0,0,0,0,0,0 move.w
dc. w 0,0,0,0,0,0,0,0 P_WIDTH-(H_BOB 8+2),BLTDMOD(a5)
dc. w 0,0,0,0,0,0,0,0 and.w $ 000f,d0
dc. w 0,0,0,0,0,0,0,0 cmp.w -1,d0 vérifier si premier affichage
bne.s OK x différent ok cmp.w -l,d1 beq.s SaveBack x et y
égaux pas restaurer OK: cmp.w PosX.dO vérifier si on a bouge
bne.s OK1 cmp.w PosY.dl beq.s FinBlit si pas bouger, ne rien
faire OK1: ; calcul de l'adresse du Blit dans le BitPIane
move.w d0,d2 Isr.w 3,d2 mulu.w P_WIDTH,d1 add.w d2,d1 add.l
d1,a2 ; Blit bestial D = A move.w 0,BLTAMOD(a5) move.w
P_WIDTH-(H_BOB 8+2),BLTDMOD(a5) move.w $ ffff,BLTAFWM(a5)
move.w $ ffff,BLTALWM(a5) move.w 0,BLTCON1(a5) move.w
$ 09f0,BLTCON0(a5) move.w P_NUMBER-1,d2 StartBIit: move.l a1
,BLTAPTH(a5) move.l a2,BLTDPTH(a5) move.w
V_BOB‘64+(H_BOB 16+1 ),BLTSIZE(a5) bsr Wblit add.l
(H_BOB 8+2)*V_BOB,a1 add.l P_SIZE,a2 bsrWBlit dbra
d2,StartBIit SaveBack: ; sauvegarder le dessous move.l
Plane,a1 move.l Back,a2 move.w PosX.dO move.w PosY.dl move.w
d0,d2 Isr.w 3,d2 mulu.w P_WIDTH,d1 add.w d2,d1 add.l d1,a1
; re-Blit bestial D = A, mais dans l'autre sens et à une
adresse différente move.w P_WIDTH-(H_BOB 8+2),BLTAMOD(a5)
move.w 0,BLTDMOD(a5) move.w $ ffff,BLTALWM(a5) move.w
$ ffff,BLTAFWM(a5) move.w 0,BLTCON1(a5) move.w
$ 09f0,BLTCON0(a5) move.w P_NUMBER-1,d2 StartBIitl : move.l
a1 ,BLTAPTH(a5) move.l a2,BLTDPTH(a5) move.w
$ FFFF,BLTAFWM(a5) clr.w BLTALWM(a5) ror.w 4,d0 move.w
dO,BLTCON1(a5) or.w $ 0fCA,d0 move.w dO,BLTCONO(a5) move.w
P_NUMBER-1,d2 StartBlit2: move.l Mask,BLTAPTH(a5) move.l a1
,BLTBPTH(a5) move.l a2,BLTCPTH(a5) move.l a2,BLTDPTH(a5)
move.w V_BOB*64+(H_BOB 16+1 ),BLTSIZE(a5) bsrWBlit add.l
(H_BOB 8)*V_BOB,a1 add.l P_SIZE,a2 bsrWBlit dbra
d2,StartBlit2 FinBlit: movem.l (sp)+,d0-d2 a1-a2 rts dseg
variables de base *
* ************************* Cladr: dc.l 0 Plane:
dc. l 0 GfxBase: dc.l 10 graphics:dc.b "graphics.library”,0 PosX:
dc. w 125 PosY:
dc. w 125 backX:
dc. w -1 backY:
dc. w -1 Vous avez certainement remarqué que le SaveBack, comme
la restauration de celui ci, utilise un Blit de 2 mots de
large, alors que le BOB ne fait que 16 Bits de large. Cela
provient du fait que ce dernier peut être à cheval sur 2 mots
de 16 bits et donc, pour simplifier les opérations (calcul
d'adresses, de modulos etc), il est préférable de rallonger
toutes les lignes du buffer de sauvegarde de 1 mot. De même
le BOB est Blitté sur 2 mots alors qu’il n'en fait qu’un de
large. C’est là que le modulo -2 intervient. Comme il est
Blitté 2 mots par ligne, à chaque ligne le Blitter prend un
mot d'avance.
Il est donc nécessaire de le faire reculer de 1 mot pour que l’adresse de départ de la ligne suivante soit correcte. Les registres BLTAFWM et BLTALWM trouvent là une application fort intéressante, puisque il permettent de masquer les bits de début et de fin du Bob qui appartiennent à la ligne précédente et à la ligne suivante et qui ne doivent pas être transférés.
Voila, rien ne vaut l'expérimentation et quelques GouRous pour mieux comprendre le fonctionnement de notre machine.
Roméo ne parle que de blitt Les Sprites A l’aube de cette nouvelle année, je crois qu’il serait bon de prendre quelques bonnes résolutions: k Je ne ni exprimerai plus pompeusement; k Je ne me moquerai plus des militaires (pas facile): k Je verserai mon salaire de journaliste à l’Association pour la défense des pare-chocs, espèce régulièrement agréssée par les piétons et les deux-roues; k Je ne cacherai plus de virus dans les programmes d'exemple du Coin C; k Je me forcerai à lire les articles de Kéké Rosen; k Je ne crèverai plus les peuneus des voitures pour faire monter le cours des actions
Michelin.
Et maintenant. Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, un peu de scrieux s’il vous plaît.
Tous ceux d'entre vous qui ont eu la chance de posséder un de ces dinosaures qu’étaient les C64 ou Cl28 font partie, passez-moi l'expression, de la génération sprite. En effet, cette machine a innové par rapport à ses concurrents de l’époque, en matière d’animation et de graphisme grâce aux sprites. On peut regretter que l’Amiga n’ait pas énormément augmenté leurs possibilités, contrairement aux autres domaines. Mais c’est tout de même quelque chose d’intéressant et de facile à réaliser pour agrémenter vos programmes.
Qu’est-ce qu’un sprite?
En Anglais, cela signifie lutin ou farfadet (logique donc que l’on m’ait confié cet article). Il s’agit, au sens Amiga du terme, d’un objet graphique, déplaçable sur tout l’écran, indépendamment du fond. Pour fixer les idées, le pointeur de la souris est un sprite.
Quelles sont les contraintes techniques?
Il y en a plusieurs liées au fait qu’un sprite est géré directement par les circuits vidéo de l’Amiga. En fait, il s’agit, grosso modo, d’une image superposée à l’image du fond lors de la création du signal vidéo à destination du moniteur. Voici ces contraintes:
- Il n’y a que huit sprites (autant que sur le C64, dis-je d’un
ton amer). Dommage pour les jeux d’arcade mais nous verrons
dans le prochain article qu’ils ne manquent pas d’idées chez
Commodore...
- Chaque sprite ne peut excéder 16 pixels de large. Attention,
ces pixels sont de la taille de ceux d’un écran en basse
résolution (320 de large).
- Par contre, la hauteur n’est pas limitée.
- Chaque sprite est défini par deux bitplanes, soit quatre
couleurs, mais une représente la couleur de fond, donc est
invisible. Soit en définitive trois couleurs utiles.
- Les huit sprites ne peuvent avoir chacun des couleurs
différentes: ils sont groupés deux par deux pour leurs quatre
couleurs communes; le 0 et le 1 ensemble, les 2 et 3,4 et 5,6
et 7.
- Les registres de couleurs utilisés sont les registres 16 à 31
(seize registres soit quatre pour les quatre couples de
sprites).
Pour chaque couple de sprites, la couleur transparente est donnée par le premier registre de couleur du couple, soit respectivement les N" 16,20, 24 et 28.
- Ces seize registres de couleurs peuvent être utilisés dans le
cas d’un écran de cinq bitplanes, c’est-à-dire, si vous dessi
nez en 32 couleurs. Mais vos sprites devront donc utiliser
seize couleurs déjà présentes dans l’écran.
La position d’un sprite est quelconque: il peut se trouver n’importe où dans l’écran ou invisible en dehors.
- La fomie du sprite est définie par deux bitplanes. Comme la
largeur est de seize pixels, une ligne du sprite est donnée par
deux entiers courts, soit deux fois seize bits. La
juxtaposition des bits de même rang de ces deux entiers donne
sur deux bits (de 0 à 3) le numéro du registre de couleur de ce
sprite pour un pixel. Confus?
Non, relisez bien et n’oubliez pas: un Petit Gervais, ça compte autant qu’un steack.
Manipulation des sprites Elle se fait à l’aide de quelques fonctions de la graphies.library, que vous retrouverez dans le petit programme qui suit. Ces fonctions sont GetSprite, ChangeSprite, MoveSprite et FreeSprite, donc peu nombreuses et relativement simples à utiliser.
GetSprite Pour des raisons dont on parlera dans le prochain article, vous ne pouvez pas utiliser d’emblée n’importe quel sprite. Il faut le demander, s’il vous plaît, pour qu’il vous soit (peut-être) alloué.
Numérojxiloué = GetSprite(sprite.
Numéro demandé) ; La fonction prend comme paramètres un pointeur (sprite) sur une structure sprite, définie dans graphies!sprite.h et le numéro du sprite que l’on désire adopter.
Si ce numéro vaut -1, cela signifie que vous en demandez un quelconque. Si vous avez une préférence, passez un entier compris entre 0 et 7. GetSprite retourne un entier: -1 si aucun sprite n’a pu être alloué (ils sont tous déjà réservés), ou un nombre de 0 à 7 indiquant le numéro du sprite qui a été attribué.
ChangeSprite Cette fonction modifie la représentation d’un sprite à l’écran; en particulier, elle le fait apparaître s’il n’était pas encore activé.
ChangeSpri te( View Port, sprite.
Données image); ViewPort représente un pointeur sur le ViewPort dans lequel est affiché le sprite et dont il reprend les couleurs, sprite est toujours un pointeur sur la structure sprite.
Données image est un pointeur sur un tableau d’entiers courts contenant:
- Deux entiers courts initialisés à U;
- Les données de l'image, soit deux fois plus d’entiers courts
que le sprite a de lignes;
- Deux autres entiers courts aussi initialisés à 0.
Deux remarques importantes:
- La hauteur du sprite, définie dans la structure sprite, doit
avoir été établie avant l’appel de cette fonction.
- Le tableau contenant les données de l’image doit se trouver
dans la CHIP MEMORY, sous peine de voir s’afficher des tas de
grigris au lieu de votre beau sprite. Je rappelle que pour
placer ces variables dans la CHIP MEMORY, il y a plusieurs
méthodes, mais la plus simple consiste généralement à préciser
une option lors de l’édition de liens (CHIP pour le blink). La
dilatation artificielle du circuit Agnus avec un chalumeau
n’augmente pas sensiblement la quantité de chip memory, comme
l'a prouvé une récente expérience menée dans les laboratoires
de recherche avancée de Thomson.
MoveSprite Quoi de plus anodin que cette fonction? C’est portant elle qui permet de déplacer un sprite. Sur le modèle suivant: MoveSprite( ViewPort, sprite, x, y); ViewPort est toujours le ViewPort de l’écran où est affiché le sprite; sprite est indubitablement l’indéracinable pointeur sur l’inébranlable structure sprite. Quant au duo de choc x et y, ce sont à coup sûr les nouvelles coordonnées du sprite, qui peuvent sans aucun problème se trouver hors de l’écran. Dans ce cas, le sprite n’apparaîtra pas: aucun intérêt, mais ça ne fait pas planter la machine, alors ça mérite d’être signalé.
FreeSprite Nous en terminons avec cette fonction, alors que s’approche l’heure de ma piqûre.
Tel le barbouze moyen, elle liquide tout ce qui bouge en restituant le sprite alloué par GetSprite.
FreeSprite(numéro de sprite) ; numéro de sprite est le numéro du sprite à libérer, donc compris entre 0 et 7. Je souhaite, dans votre intérêt, qu’il s’agisse d’un sprite déjà alloué, sinon... Mode d’emploi du programme d’exemple Ultra simple, une fois le programme lancé, le sprite apparaît, gigote un peu pour montrer qu’il sait bouger. Quand il a surmonté sa décharge d’adrénaline, cliquez sur l’icône de fermeture de la fenêtre pour en finir définitivement avec lui (pour Patrick Sabatier, c’est un peu plus compliqué mais j’y travaille).
* AFFICHAGE ET MANIPULATIONS DE SPRITES "HARDWARE" * * ENCORE APPELES "SIMPLE SPRITES" * * COMPILE AVEC LATTICE C V4.0 * * ANEWS 1990 * include intuition intuition.h include exec types.h include graphics sprite.h struct NewScreen NouvelEcran = ( 0,0, * Coordonnées du nouvel écran * * * * * * * * * 640,256,4, * Largeur, hauteur et nombre de bit-planes 0,1, * Numéros des registres de couleurs des détails HIRES I SPRITES, * Modes : ici haute résolution et sprites CUSTOMSCREEN, * Type de l’écran NULL, * Police de caractère (éventuellement) "ECRAN SPRITES", * Titre
NULL. * Gadgets. Pas utilisé.
NULL * Custom BitMap. Pas utilisé * Données de l’image du sprite : 2 bit- planes soit quatre couleurs * * 16 pixels de large soit 2 * 16 bits pour une ligne * * Les deux bitplanes sont formés de 2 entiers courts consécutifs * UWORD sprite_data[90] = 0x0000,0x0000.
0x0000.0x0000, 0x0000,0x0000.
0x0FFF.0x7F0F, 0x0FFF,0x7E67, 0x0FFF,0x7E67, 0x0FFF,0x7CF3, 0x0FFF,0x7C03, 0x0FFF,0x79F9, 0x0FFF,0x79F9, 0x0000,0x7000.
0x0706,0x7000, 0x0786,0x7000.
0x06C6,0x7000, 0x0666,0x7000, 0x0636,0x7000, 0x061E,0x7000.
0x060E,0x7000, 0x0000,0x7000.
0x07FE,0x7000, 0x0306,0x7000.
0x0300,0x7000, 0x03F0,0x7000, 0x0300,0x7000, 0x0306,0x7000, 0x07FE,0x7000, 0x0000,0x7000.
0x0606,0x7000, 0x0606,0x7000, 0x0606,0x7000, 0x0666,0x7000, 0x06F6,0x7000, 0x079E,0x7000.
0x070E,0x7000, 0x0000,0x7000, 0x01F8,0x7000, 0x070E,0x7000, 0x0600,0x7000, 0x03FC,0x7000, 0x0006,0x7000, 0x070E,0x7000, 0x01F8,0x7000, 0x0000,0x0000, 0x0000,0x0000, 0x0000,0x0000 struct NewWindow NouvelleFenetre = 50,15, * Coordonn 400,200, * Largeur et hauteur * 0,1, * Numéros des registres de couleurs utilisés * CLOSEWINDOW, * Evénements attendus * WINDOWCLOSE, * Gadgets système de cette fenêtre * NULL, * Liste des gadgets de cette fenêtre * NULL, * Caractère de sélection pour les menus * "TEST SPRITES", * Titre * NULL, * Ecran auquel est rattachée la fenêtre * NULL, *
BitMap de la fenêtre * 0,0, * Largeur et hauteur maximales * 0,0, * Largeur et hauteur minimales * CUSTOMSCREEN * Type de l’écran de rattachement * struct Screen *Ecran; struct Window *Fenetre; struct IntuitionBase *IntuitionBase; struct GfxBase *GfxBase; struct IntuiMessage Message; struct SimpleSprite Sprite; int i, j, numero_sprite; void main() * Initialisations : ouverture des librairies, de l’écran et d'une fenêtre * IntuitionBase = (struct IntuitionBase *) OpenLibrary("intuition.library",0); if (üntuitionBase) exit(O); GfxBase = (struct GfxBase *)
OpenLibrary("graphics.library",0); if (IGfxBase) exit(O); Ecran = (struct Screen *) Open Scre- en(&NouvelEcran); NouvelleFenetre.Screen = Ecran; Fenetre = (struct Window *) OpenWind- ow(&NouvelleFenetre); * Définition des couleurs du sprite * SetRGB4(&Ecran- ViewPort, 21, 15,15,15); SetRGB4(&Ecran- ViewPort, 22, 13,13, 0); SetRGB4(&Ecran- ViewPort, 23, 13, 0, 0); * Réservation du sprite * numero_sprite = GetSprite(&Sprite, 2); printf("numéro de sprite sélectionné : %d”, numero_sprite); * Paramétrage du sprite * Sprite.x = 100; Sprite.y = 100; Sprite.height = 44; * Affichage du sprite *
ChangeSprite(&Ecran- ViewPort, &Sprite, sprite_data); * Déplacement du sprite * for (i = 0; i 5; i++) for (j = 0; j 600; j++) MoveSprite(&Ecran- ViewPort, &Sprite, j, 100); * Attente d’une action sur le gadget de fermeture de la fenêtre * Wait( 1 « Fenetre- UserPort- mp_SigBit); Message = (struct IntuiMessage *) GetMsg(Fenetre- UserPort); ReplyMsg(Message); * Libération du sprite * FreeSprite(numero_sprite); * Soldes monstres pour liquidation; tout doit disparaître * CloseWindow(Fenetre); CloseScreen(Ecran); CloseLibrary(GfxBase); CloseLibrary(IntuitionBase); Voila voila.
Amusez-vous bien avec vos petits sprites.
Le mois prochain, si j’ai réussi à m'échapper de mon asile, je vous parlerai de la Rolls des sprites, les sprites virtuels ou Vsprites.
Batchman vous remercie de votre attention The Light Corridor Editeur: Infogrames Partez pour un voyage à la vitesse de la lumière, dans un dédale de corridors à la recherche de rayons de couleurs. Tel est le programme proposé par The Light Corridor. Concrètement le jeu se compose d'un univers de couloirs vu en perspective. Le joueur contrôle une raquette translucide et doit faire progresser une sphère métallique dans les profondeurs des corridors. Tout cela paraît fort simpliste mais ne vous y trompez pas. Des pièges ont été installés afin de ralentir la progression. Il y a des murs fixes, des
murs mobiles sur lesquels la sphère viendra rebondir et si vous ne réussissez pas à la renvoyer votre voyage s'arrêtera bien vite. Des bonus sont disposés à des endroits spécifiques. Ils peuvent être bons pour vous comme ils peuvent être désastreux pour votre progression. On retrouve les bonus classiques aux casse-briques traditionnels: la balle reste collée à la raquette, la taille de la raquette se trouve diminuée de moitié, une vie supplémentaire est accordée, etc... La progression devra se faire avec prudence car la marche arrière n'a pas été prévue et si vous vous arrêtez trop près d'un
mur vous comprendrez vite votre douleur en voyant revenir la sphère à vitesse grand V. Toutes les quatre étapes, vous vous retrouvez confronté à un nouveau challenge qui en cas de réussite vous permettra de continuer. Le jeu comporte 50 niveaux qui ont chacun un code et les options permettent de choisir le tableau de départ en rentrant simplement son code, ce qui permet une progression rapide et efficace en évitant de repartir au début à chaque nouvelle partie.
En cas de succès aux 50 tableaux proposés par le programme un éditeur de tableau est intégré. Malheureusement un seul corridor peut-être sauvé sur la disquette de jeu et il n'est pas possible de sauvegarder sur une autre disquette ce qui limite définitivement les possibilités de création et place cet éditeur comme un gadget plus que comme une option réelle du jeu. Néammoins ce jeu conjuguant les effets de la 3D au casse brique traditionnel reste assez plaisant à jouer même si sa durée de vie semble assez limitée.
Kéké DOMAINE GRAND PUBLIC La nouvelle année commence en force avec un arrivage de trente Fred Fish. Je vous laisse faire votre choix, sachez simplement que les numéros 372 et 388 sont pour le moment indisponibles.
Rendez-vous en février.
FISH 371 Tfractals: Un générateur de fractales qui offre une multitude de fractales différentes basées sur une formule utilisant les complexes. Ce programme peut générer des fractales suivant les formules de Mandclbrot, de Julia et d'autres types moins usuelles telles que lambda*COS(Z) et Newton-R.
Version 2.1. sources incluses et quelques exemples. Auteur: Ron- nie Johansson.
LockDevicc: Un package comprenant des devices de protection de fichiers, protection contre le formatage accidentel. Peut être utilisé avec n'importe quel device de fichiers ou de système de fichier. Version
1. 0, sources incluses. Auteur: Olaf Barthel.
Port2: Exemple de programme, écrit en C, montrant comment contrôler une souris connectée sur le second port. L'exécutable crée un second pointeur de souris qui est contrôlé par une souris branchée sur le port
2. Version 1.0. source incluse.
Auteur: Olaf Barthel.
PPLib: Une librairie pour aider dans le développement de programmes qui ont besoin de decruncher les fichiers compactés avec PowerPacker. Version 34.1 (release
1. 1). code seulement.
Auteur: Nico François.
PPMore: Un programme remplaçant le MORE" bien connu de tous, la particularité de celui-ci est de pouvoir lire des fichiers textes ASCII et aussi les fichiers compactés avec PowerPacker. Version 1.7, update à la version de la FISH 334. Code uniquement. Auteur: Nico François PPShow: Pour visualiser des fichiers normaux aux formats IFF. ILBM ou ces mêmes fichiers compactés avec PowerPacker. Le décompactage est automatique lors de la lecture. Version 1.2. update à la version de la FISH 334, code uniquement. Auteur: Nico François PPType: Un programme d'impression de fichiers ASCII normaux ou de
fichiers compactés avec PowerPacker. Quelques agréments sont fournis: comme des page- headers. Numéros de pages, tailles de tables ajustables, et plus. Version 1,1, code uniquement. Auteur: Nico François.
FISH 373 Multiplet: Un programme offrant des entrées flexibles, une échelle automatique, un zoom et un slide avec coupure aux frontières.... Les printers du Workbench sont supportés via une utilisation transparente du PLT: device. C’est une version XLNc, une mise à jour du programme contenu dans la FISH
333. Sont incluses beaucoup de nouvelles options, une belle
interface utilisateur, et des options permettant aux
possesseurs de machines n’ayant que 512K d'utiliser ce
programme. Sources incluses. Auteurs: Alan Baxter, Tint
Mooney, Rich Champeaux.
Jim Miller.
FISH 374 IPDevice: Un "pipe" comme dans le DOS qui permet de passer des données immédiatement au lieu d'attendre que le buffer soit plein. Il permet aussi des écritures multiples dans un seul canal.des connections maintenues, des connections par tuyau au SHELL. Code binaire uniquement. Auteur: Pete Goodeve.
EDITO Un mois de Janvier placé sous le signe de Fred Fis h. Nous vous proposons trois dizaines de disquettes, arrivant ainsi au numéro 400. Une collection qui prend du volume, mais la qualité est toujours là.
Ed V Epicier Mat: Un utilitaire de recherche de chaînes de caractères à la fois dans des fichiers et des directories. Une ligne de commande très puissante permettant la construction de scripts de commandes, etc ... Des exemples de scripts Shell sont inclus. Code seulement (remise à jour du programme de la FISH
102) . Auteur: Pete Goodeve.
Cfe FRED FISH: * LES NOUVEAUTES... PopArt: Générateur d’images et d'animations basé sur Intuition. Source incluse. Auteur: Phlip.
SoftSpan: Programme de BBS. Intuitif, ligne commande basée sur un système de menus, uploads, downloads, système extensif. Etc... Version 1.1. Code uniquement.
Auteur: Mark Wolfskehl.
FISH 375 BI: Un convertisseur de brosse en code image. Version 1.3, update de la version 1.0 . Code uniquement.
Auteur: Terry Gintz.
CardMaker: Un aide aux programmeurs pour créer des images de cartes, pouvant être utilisées dans n'importe quel programme de jeu de 52 cartes. Version 2.1, update de la version 1.0 . Auteur: Terry Gintz.
ParM: Menu Paramétrable. ParM vous permet de construire des menus pour exécuter des programmes quelque soit l'environnement (CLI ou WorkBcnch ). ParM peut avoir sa propre fenêtre ou être attaché à la fenêtre CLI du lancement. Version 1.1. source incluse. Auteurs: Sylvain Rougier, Pierre Carrette.
TextPIus: Un traitement de texte pour F Amiga, versions allemande et américaine. TextPIus vous permet d écrire des lettres, des livres, des programmes etc... de façon comfortable. Version 2.2. Author: Martin Steppler.
FISH 376 AztecArp: Un package Arp fixé de façon à supporter la version 5.0 de l’Az- tec 'C'. Cette version corrige celle de Manx qui n’était pas complète et comprenait des erreurs. Source incluse. Auteur: Olaf Barthel.
Matrix: Résouds les systèmes d’équations linéaires. PAL et NTSC versions. Version 1.00, avec source. Auteur: Rudiger Dreier.
Plotter: Programme d’affichage des fonctions mathématiques à deux dimensions. PAL et NTSC versions. Version 3.71. avec source. Auteur: Rudiger Dreier.
ToolLibrary: Bibliothèque pour l’Amiga.
Contient des fonctions mathématiques (évaluation de chaînes de caractères) et Intuition (menus, requester). Version 2.06. avec source. Auteur: Rudiger Dreier.
FISH 377 AnsiRead2: Relie le gap entre un IBM et un Amiga, nonne ANS1, en affichant un texte IBM ANSI et des animations graphiques dans leur couleurs intégrales. Exemples inclus, code uniquement. Version
0. 2. Auteur; Glenn Kauffman.
Formatter: Un programme de formatage de disks avec un interface intuition qui supporte la vérification en écriture, l’installation de disks, le formatage rapide et un automatic start. Un 3"l 2 en 1:36 environ avec un environnement multitâche et le verify on. Version 2.4a. avec source. Auteur: Olaf Barthel: Icon2C: Un simple utilitaire qui transforme n’importe quel fichier icône du Workbench en un source ’C’, similaire au programme su même nom de Carolyn Scheppner sur la FISH 56. Cette version a une interface Arp et supporte les icônes du Kickstart 2.0. Version 1.2. avec source. Auteur: Olaf
Barthel.
IE: Un éditeur d’icônes qui peut créer et modifier des icônes d une taille maxi de 640x200 pixels .11 peut fixer la taille du stack , la position de l’icône (et aussi le free- floating), le default tool. 10 tool types ... Version 2.0. Auteur: Peter Kiem.
IntuitionF.d: Utilitaire basé sur Intuition qui crée un code C pour les screen, window. Border et text structures.
Le code peut ensuite être compilé avec Manx ou Lattice. Version 1.0. code uniquement, avec quelques exemples. Auteur: Niels Thorwirth.
PowerLOGO: Un langage de programmation expérimental basé sur le Lisp et le LOGO. Interactivité importante, organise les programmes comme une collection de procédures. Version 1.00. Auteur: Gary Teachout.
FISH 378 Adapt: Utilitaire du CLI qui convertit les caractères spéciaux allemands dans les fichiers importés du système MS-DOS ù un format correct pour l’Amiga. Peut être facilement modifié pour travailler avec d’autres langages. Version 2.2, avec source.
Auteur: Lars Eggert.
ANSIMaster: Editeur au fonnat ANS] qui apporte l'ensemble des capacités de l'IBM (fonts et couleurs). Très utile. VI.O; code uniquement.
Auteurs: James Davis et Joe Rattz Junior.
DevRen: Un renommeur de "deviccs", pour les possesseurs d’Amiga 2000, qui permet de renommer le drive externe en df I celui-ci étant toujours reconnu comme étant le df2:. Version 1.5 avec source.
Auteur : S. Rosewig.
Machlll: Un accélérateur de souris qui offre énormément d'options supplémentaires. A découvrir absolument. Version 3.0, code uniquement. Auteur: Brian Moats et Polyglot Software.
MuchMore: Autre programme du style de "more", "less". "pg" ... Celui-ci utilise sa propre fenêtre pour afficher le texte en utilisant un lent scrolling. Contient une commande d'aide, des commandes de recherche de texte et d'impression de celui-ci. Fonctionne en Pal et NSTC en mode normal ou overscan. Beaucoup d'autres fonctions vous y attendent. Version 2.7. source en Oberon et code assemblé. Auteur: F. Siebert.
MuchMorePoPa: Version étendue de la V2.7 de MuchMore. Affiche les textes compactés avec PowcrPacker. Version 2.7. Auteur: F. Siebert.
Observer: Exemple de programmes en Lattice. Ouvre une petite fenêtre et y affiche les noms de tous les disks insérés (de dfO: à df3:).
Auteur: Oliver Wagner.
TheGuru: Un programme pour tous ceux qui trouvent dommage la disparition du Guru sur le système 2.0. Avec TheGuru. Retrouvez les bonnes vieilles remarques Software Failure' d'antan. Blague à part, ce programme vous permet de faire apparaître de faux Gurus qui vous diront toute une foule de messages par l’intermédiaire du synthétiseur vocal. Version 1.0. Auteur: Nico François.
FISH 379 Appcnd: Utilitaire du CL1 qui permet de regrouper un ou plusieurs fichiers sans avoir besoin la méthode des "join" de l'AmigaDos. Version 1.0 avec source. Auteur: Oliver Enseling.
FïleEncrvpt: Un cryptèur de fichiers basé sur Intuition qui vous permetua de crypter vos plus précieuses sources de tout regard indiscret. Source incluse (non cryptée). Auteur: L. Wiest.
LLSort: Commande remplaçant le son de l'AmigaDos. Elle peut être résidente et vous propose aussi un COLSTART et un paramétrage de champs. Le tri peut eue ascendant ou descendant.
Code uniquement. Auteur Les Leist.
TheA64Package: Un ensemble qui permettra d'aider les utilisateurs de C64 de passer à l’Amiga et d'utiliser les programmes et périphériques du C64. L’auteur affirme que son produit équivaut ou surpasse même tous les produits commerciaux de cette nature. La plupart des utilitaires de cet ensemble nécessite une interface hard pour accéder aux périphériques du C64.
Xnum: Utilitaire très pratique de conversion sous CLI. Entrez un décimal, un binaire, un octal ou un hexadécimal et le programme vous affichera la conversion dans les quatre formats. Auteur: Oliver Enseling.
Yawn!: Un petit puzzle qui vous permettra de patienter pendant la compilation de vos programmes imponants. Auteur: Lorenz Wiest.
FISH 380 Oberon: Version démo du très puissant compilateur Oberon. Celui-ci est un langage moderne orienté objet, développé par Niklaus Witth d'ETH Zürich(Suisse), présenté comme le successeur de Modula-
2. Ce compilateur à un seul passage crée des fichiers standards
pour l'Amiga. Il utilise une large variété d’optimisation pour
créer un code rapide, il suppotte l'écriture de programmes
réentrants et vous permet de faire des appels du code à panir
d’autres langages comme le C, l'assembleur ... Le package
comprend le compilateur, un éditeur de liens, un programme
d’affichage des erreurs de compilation et quelques
programmes de démo. Version 1.6, code uniquement. Auteur: F.
Siebert.
FISH 381 Sksh: l-a nouvelle version du Shell de Steve Koren, outil très puissant maintenant bien connu. Les docs sont toujours aussi complètes et claires. Version 1.6, update de la Fish 370. Auteur: Steve Koren.
FISH 382 Crnssdos: Version d'essai de ce produit.
C'est un soft qui vous permet de lire et d'écrire sur des disks formatés sous MS DOS PC- DOS et Atari ST(version 2.0 ou plus) directement à partir de l'AmigaDos. Cette version n'est utilisable qu'en lecture. Version
4. 00 b. Auteur: Consultron. Léonard Poma.
MSH: Version "1.30”, elle vous permet d'utiliser des fichiers à partir de disks formatés sous MS-DOS de la même façon dont vous vous servez des fichiers sous AmigaDos. Entièrement fonctionnel, version read write qui supporte des disks de 8,9 ou 10 secteurs et 80 pistes. Supporte aussi les drives travaillant sur 40 pistes. Auteur: Olaf Siebert.
FISH 383 Lharc: Programme d'archivage du style de Arc, Zoo. Il utilise la compression LZHUF. Version
1. 21, code uniquement. Auteur: Paolo Zibetti.
LibraryKiller: Petit utilitaire qui vous permet d'enlever les librairies qui ne sont jamais utilisées. Version 1.10 avec source en assembleur.
Auteur: Roger Fishlin.
MandcIMountains: Un programme de création d'images en 3D suivant la méthode de Mandelbrot. Vous y trouverez inclus plusieurs exemples d’images. Version 2.1. cette version est deux ou trois fois plus rapide que les précédentes.
Code uniquement. Auteur: Mathias Ortmann.
Pcopy: Base sur Intuition ce copieur de disks sous format AmigaDos offre l’avantage d’une grande vitesse avec une option de vérification, de récupération de pistes endommagées et supporte le multitâche. Version 2.11, binaire seulement. Auteur: Dirk Reisig.
FISH 384 Contact: Version démo d'un programme de gestion de contacts personnels) nom. Adresse, numéro de téléphone ...). Version 1.0. Auteur: Craig Fisher.
Eléments: Beau petit programme qui affiche la table périodique des éléments. Il vous offre aussi la possibilité de tester vos connaissances en posant des questions sur les éléments contenus dans cette table. Version 2.3. Auteur: Paul Thomas Miller.
NorthC: Ensemble comprenant tous les programmes nécessaires pour développer en C. Très bien fait avec des exemples.
Version 1.2. FISH 385 MortCalc: Calculateur d’amortissement avec versements mensuels... Bien fait. Version 2.5 par Michel Laiiberté.
XlispStat: Un programme de statistiques basé sur le Xlisp de David Betz.
Il possède quelques uns des plus avances graphiques de statistique.
Inclue le brossage, le chaînage et les rotations en 3D. Les menus et requesters peuvent être créés dynamiquement avec de simples commandes Lisp et traités comme des objets Lisp. Très bien fait.
Version 2.1 a été transposée par James Lindsey. Ce programme nécessite la possession d'un coprocesseur arithmétique (M68881 M68882) et d’un processeur M68020 M68030. Les sources sont sur la FISH 386.
FISH 386 Statpack: Version démo d'un programme de manipulation et de statistiques de données. Version 3.2, exécutable seulement. Auteur: James Lindsay.
XlispStat: Un programme de statistiques basé sur le Xlisp de David Betz. Il permet aux utilisateurs de Xlisp d'avoir accès à une foule d’utilitaires statistiques, y compris les graphiques. De plus toutes les routines peuvent être reconnues comme objets par Xlisp, ce qui leur donne un emploi facile. Cette disquette contient toutes les sources. Les exécutables et les documentations sont sur la Fred Fish 385. Auteurs: David Betz.
Luke Tiemay et James Lindsay.
FISH 387 BlitterSand: Un programme d'automate cellulaire développé à partir d’un 'sandpile'. Pour connaisseurs, joli à regarder. Source en assembleur incluse. Auteur: Mike Creutz.
ExtFuncProp: Pour Extcmal Function Process. Permet l’exécution de n'importe quelle fonction d'une bibliothèque, même à partir d'une simple tâche. Pour programmeurs expérimentés seulement, pas de documentation, mais un exemple.
Ce programme est utilisé par GMC et tourne sous KickStart 2.0. Exécutable seulement. Auteur: Goetz Muellcr.
GMC: Version 9.2, update de la Fish
291. Gestionnaire de clavier avec ligne de commandes étendue,
touches de fonctions, aide-mémoire, historique des
commandes,... De nouvelle options disponibles comme un
buffer de sortie, une fonction script, une fonction undo,
chemin indiqué dans la barre de titre, ... Exécutable
seulement, utilisable par le KickStart 2.0. Auteur: Goetz
Mueller.
H2I: Traduit des fichiers include C en fichiers include assembleur.
Utile pour les programmeurs qui utilisent du code C et de l'assembleur dans leurs programmes. Version 1.1. Exécutable seulement.
Auteur Goetz Mueller, MandAnim: Un programme d'animation spécial Mandelbrot. Vous permet de générer facilement des dessins en lo-res et seize couleurs. Avec une interface souris clavier, un zoom, une iconisation, etc. Version
1. 1, exécutable seulement. Auteur: Ekke Verheul.
MandelBIitz: Un traceur Mandelbrot très rapide avec de nombreuses options comme le cycling des couleurs, un zoom, contrôle spécial de la palette, des requesters, et plus encore. Version 1.0, exécutable seulement. Auteur: Nico François.
Menu: Un système de menus à accès rapide, configurable à partir d'un fichier script. Version 2.0. exécutable seulement. Auteur: Stefan Mimhag.
NTSC-PAL: Deux programmes qui permettent aux possesseurs d’A500 - A2000 équipés avec l'ECS de bouter avec un environnement Pal ou NTSC au choix. Version 1.1, source en assembleur incluse.
Auteur: Nico François.
Wreq: Remplace les requesters classiques (pop-up) par des requesters linéaires, comme sous MS-DOS, manipulables facilement depuis le clavier. Source en assembleur incluse. Auteur: Tuomo Mickelsson.
FISII 389 Kick: Un gag pour les possesseurs d'A5(K) A2000. Je ne dévoilerai rien. A essayer. Auteurs: Tony Solomon, Paul Fortin.
Plot: Un programme de tracé de fonctions 3D. Version 5.1. update de la Fish 175. Exécutable seulement. Auteur: Tcrrv Gintz.
PolySys: Une version étendue du système OL décrit dans le livre La science des images fractales’ de Pietgen et Saupe. L'algorithme de base a été très perfectionné et on trouve désormais des commandes très semblables aux langages de type tortue (Logo, etc). Permet aussi de dessiner en 3D avec perspective. Version 1.0. exécutable seulement. Auteur: Terrv Gintz.
Rctab: Une commande bien utile pour convertir des espaces en tabulations et vicc-versa. Permet de protéger des zones encadrées par des guillemets. Des parenthèses, des crochets...etc). Version 1.03, exécutable seulement. Auteur: Paul Klink.
.Plot: Formules graphiques basées sur les nombres complexes.
Supporte les ensembles de Mandelbrot. De Julia et les courbes Phoenix. Avec 500 variations de mapping. Les fonctions mathématiques supportées sont cos, cosh. Sin. Sinh. Tan, tanh, log, In. Exp, sqrt. Version 1.3d. exécutable seulement. Auteur: Terry Gintz.
FISH 390 Flip: Vous permet de vous déplacer facilement et rapidement parmi des écrans différents. Peut trier les écrans de façon à ce que toutes les barres de titre soient visibles. Version 2.0, exécutable seulement.
Auteur: Lars Eggert.
ReadmeMaster: Une petite base de données pour retrouver des programmes que vous savez se trouver parmi les Fred Fish. Met à jour un index qui vous permet de chercher par numéro de disquette, par nom de programme, par nom d'auteur, ou tout autre mot-clé. Comprend h ce jour les Fish de I à 360. Exécutable seulement. Auteur: Harokl Morash.
SetClock: Un utilitaire pour écrire ou lire l'heure sur une cane d'extension mémoire Spirit. Fonctionne de la même manière que SetClock de Commodore. Source en PCQPas- cal incluse. Auteur: Willi Kusche.
GM: Petit utilitaire pour centrer l’affichage. Source C incluse.
Auteur: Anson Mah.
FISH 391 Curses: Une.librairie contenant la plupart des fonctions ’curses’. Destinée principalement à ceux qui désirent transposer des programmes Unix sur l'Amiga. Version
1. 10, exécutable seulement.
Auteur: Simon John Raybould.
Eco: Un remplacement pour 'echo’ qui permet de nombreuses séquences escape pour les couleurs, le style du texte, la position du curseur....etc. Le programme est pur et peut donc être résident. Version 3.4. source incluse. Auteur: Dario de Judicibus.
FractalLab: Encore un programme qui vous permet d’explorer le monde des fractales. Pour les mordus. Version 1.0. exécutable seulement.
Auteur: Terry Gintz.
ListPIot: Un programme de tracé 2D construit autour de la bibliothèque PLPLOT. Son principal avantage est qu'il supporte une grande variété de devices graphiques.
Avec quelques commandes, un graphique peut être envoyé vers n'importe quelle imprimante avec des possibilités graphiques, sauvegardé au format IFF. Sauvegardé au format HPGL (utile pour les possesseurs de LaserJet), au format Aegis Draw ou encore sous la forme EPSF (Enhanced PostScript File). Sources incluses. Auteurs: Frederick Bartrant et Anthony Richardson.
FISH 392 BTNTape: Pour ’Better Than Nothing' ('mieux que rien' en français). Un handler SCSI qui nécessite cependant un disque dur compatible ’SCSI-Direct'. Version 1.0, source incluse. Auteur: Robert Rethemeyer.
CPIot: Pour faire des graphes de fonctions linéaires en deux dimensions. Par exemple sin(xA2+yA2), chaque point sur l'écran est considéré comme un jeu de coordonnées de x et y. Version
1. 0, exécutable seulement. Auteur: Terry Gintz.
Pmode: Un utilitaire très simple mais très utile pour envoyer des séquences escape vers l’imprimante. Source incluse. Auteur: Dario de Judicibus.
SelNoClick: Programme pour mettre le drapeau NOCLICK d’un trackdisk unit. Ne fonctionne qu'avec les versions 36 et ultérieures du trackdisk.deviee. Source incluse.
Auteur: Marc Boucher.
Snades: Version Amiga de ce jeu de cartes très populaire. Vous jouez en solitaire, l’Amiga joue votre partenaire ainsi que vos deux adversaires. Version 1.1, sources incluses. Auteur: Grcg Stelmack.
FISH 393 FilelO: Update de la Fish 348. Version 1,9. Contient les nouveaux fichiers de la bibliothèque 'requester' de Dissidents Software. Exécutable seulement. Auteur: Jeff Glatt. Dissidents Software.
FontCunvert: Un programme de conversion de polices de caractères pour mettre des fonts Amiga sous une fomie utilisable par une imprimante supportant les polices définies par l’utilisateur. Version 1.0, source incluse. Auteur: Olaf Barthel.
ILBMLib: Une bibliothèque pour lire écrire des fichiers IFF. Update de la Fish 348. Auteur' Jeff Glati, Dissidents Software.
LibTool: Un programme qui vous permet de transformer rapidement en bibliothèque du code C ou assembleur. Génère de plus tous les fichiers support pour cette bibliothèque, y compris les fichiers Pragma (Manx et Lattice), les fichiers bmaps. Les fichiers include.
Peut être aussi utilisé pour faire un device. Auteur: Jeff Glatt. Dissidents Software.
PrintSpool: Une petite bibliothèque dédiée à l'impression pour imprimer du texte ou des graphiques ou encore 'dumper' tout ou partie de l'écran.
Version 0.1, exécutable seulement avec les sources des exemples.
Auteur: Jeff Glatt. Dissidents Software.
Kexxlntuition: Une bibliothèque de fonctions Arexx qui vous permet d’ouvrir des fenêtres et des écrans à partir d’un script Arexx. De créer des menus, des gadgets, des requesters.
De sauver charger des fichiers images IFF,...etc. bref d'interagir complètement avec l'utilisateur dans un environnement Intuition.
Cela ajoute à Arexx toutes les options caractéristiques à l'Amiga.
Auteur: Jeff Glati. Dissidents Software.
Rexxl.ib: Une bibliothèque qui peut être facilement utilisée par un programmeur pour ajouter une interface Arexx à son programme. Gère tous les détails y compris la création et la destruction des messages, et le traitement des erreurs. Auteur: Jeff Glatt, Dissidents Software.
FISH 394 Aniptrs: Encore une série de pointeurs animés. Les deux autres séries sont sur les Fish 332 et 364. Auteur: Bob McKain, programme d’animation par Tim Kemp, Liner: Utilitaire qui crée des soulignés de différentes longueurs et dans plusieurs formats. Update de la Fish 285 avec de nombreuses options supplémentaires dont un port Arexx. Version 2.0. source C incluse. Auteur: Dave Schreibcr.
Pics: Quelques images cartoones- ques dessinées par Bob McKain.
Print Image: Un programme qui vous permet d'imprimer facilement des images IFF. Version 1.0, source incluse. Auteur: Olaf Barthel.
FISH 395 DragonCave: Un très joli jeu du type Sokoban. Il s’agit de ranger les coffres dans les cent pièces du château d’un dragon. Un éditeur vous permet de changer les cinquante dernières pièces. Les graphismes sont identiques à ceux de Dungeon Master, ce qui ajoute beaucoup à l'attrait du jeu. Version 1.0. exécutable seulement. Auteurs: Hartmut Stein et Michael Berling.
FISH 396 ColorCatch: Un utilitaire qui vous permet de sauvegarder les couleurs d’un écran sous forme d'un exécutable.
Version 1.0, source en assembleur incluse. Auteur: Prcben Niclsen.
NewLook: Ce programme vous permet de modifier les gadgets de tous les écrans et de toutes les fenêtres. Version 1.0. source en assembleur incluse. Auteur: Prcben Niclsen.
Pbar: Un éditeur pour changer le motif des barres de titres des fenêtres sous forme d'un exécutable, avec une icône à l'image du motif. Version 1.0, source en assembleur incluse.
Auteur: Preben Niclsen.
Pcalender: Un petit programme calendrier qui vous permet de vous balader parmi les mois et les années. Version 1.0, source en assembleur incluse. Auteur: Preben Nielsen.
PCIock: Un petit programme horloge avec affichage de la CHIP et de la FAST. Version
1. 0. source en assembleur incluse. Auteur: Preben Nielsen.
Pfiler: Un très petit mais très bon requester à inclure dans vos programme. Version 1.0, source en assembleur incluse.
Auteur: Preben Nielsen.
JANVIER 1991 No. 32 A-News 49 Résident: Un module résident startup pour Aztec C. Version 1.0, source incluse. Auteur: Olaf Barthel.
RoadRoute: Un programme pour planifier vos voyages. Vous pouvez retravailler les fichiers villes et routes afin de les adapter à votre région. Très bien réalisé. Update de la Fish 358, version 1.6. Source incluse. Auteur: Jim Butterfield.
TurboTopaz: Deux programmes pour accélérer l’affichage du texte. Permet en outre de remplacer la police Topaz 8 depuis le CLI et le workbench, et un programme pour mesurer la vitesse des divers programmes de ce type. Version 1.0, source en assembleur incluse.
Auteur: Preben Niclsen.
FISH 397 DKBTrace: Un programme complet de ray-tracing avec sources en C incluses. Version 2.0. Auteur: David Buck.
FISH 398 DCIock: Un utilitaire qui affiche l'heure et la date dans la barre de titre du Workbench. Comprend un port Arexx. Version 1.29. update de la Fish 388. Source incluse.
Auteur: Olaf Barthel.
Formatter: Un programme pour formater vos disquettes. C’est aussi un bon exemple pour comprendre le formattage sous AmigaDos. 50 secondes pour formater sans verify. 100 sinon. Version 2.7, source incluse. Auteur: Olaf Barthel.
CMC: Version 9.6, update de la Fish
387. Gestionnaire de clavier avec ligne de commandes étendue,
touches de fonctions, aide-mémoire, historique des
commandes,... De nouvelle options disponibles comme un
buffer de sortie, une fonction script, une fonction undo,
chemin indiqué dans la barre de titre, ... Exécutable
seulement, utilisable par le KickStart 2.0. Auteur: Goetz
Mueller.
HunkFunk: Un programme pour désassembler n’importe quel fichier hunk AmigaDos. Source incluse.
Auteur: Olaf Barthel.
Keymacro: Permet la configuration du clavier par l’intermédiaire d'un fichier texte d’instructions. Version
1. 6, update de la Fish 354. Source en C incluse. Auteur: Olaf
Barthel.
FISH 399 AutoCLI: Un programme de type Pop- CLI qui fonctionne sous Workbench 2.0. Permet d’ouvrir une fenêtre CLI en Pal ou NTSC sans problème. Version 1.6, exécutable seulement. Auteur: Nie Wilson.
CCLib: Un développement de la bibliothèque C runtime avec quelques extras. Supporte un grand nombre de fonctions comme stream I O. Low level I O,...etc. Version 3.0. source et plusieurs petits utilitaires inclus. Auteur: Robert Albrecht.
PrettyWindows: Trois routines C pour ajouter des bords dans vos fenêtres.
Source et démo incluses. Auteur: Thom Robertson.
TrackDisplay: Un programme qui vous affiche en permanence les pistes lues de chacun de vos lecteurs de disquettes. Source incluse. Auteur: Olaf Barthel.
FISH 400 Drive Wars: Un shoot’em up réalisé avec SEUCK (Shoot’Em Up Construction Kit) dans lequel vous pilotez votre lecteur à la recherche des virus et des disquettes infectées.
Auteur: Joe Angell ParNet: Le Net File System de Software Distillery. Utilisant le code du port parallèle de Matt Dillon. En utilisant un câble DB25 spécial, on peut relier deux Amigas par le port parallèle. L’un des Amigas considère alors l’autre comme un device. Version 2.4, exécutable seulement. Auteurs: Doug Walker.
John Toebes, Matt Dillon.
ReqLib: Une bibliothèque pour programmeurs, afin de concevoir des requesters puissants et facile à utiliser. Sont compris un requester Coior. Un File requester, un requester d’affichage de message, et beaucoup d’autres fonctions pour créer des gadgets pour vos requesters. Exécutable seulement.
Auteurs: Colin Fox et Bruce Dawson.
SetCPU: Un programme permettant à l’utilisateur de détecter et modifier quelques paramètres relatifs aux 32 bits CPU. Version 1.6, update de la Fish 223, source incluse. Auteur: Dave Haynie.
SF2: Un utilitaire de recherche pour fichiers. Commence les recherches en partant du bloc racine et descend ensuite de répertoires en sous- répertoires. Ce programme est capable de chercher dans tous les fichiers, y compris les fichiers compressés avec zoo, arc, lharc, lhz. Zip. Nécessite la bibliothèque ARP 1.3 ou plus. Version 2.0, exécutable seulement. Auteur: Andréa Suatoni.
Ed l’Epicier et Homard Jovial.
BON DE COMMANDE I 1-400 1-26 1-45 1-75 1-98 1 -429 2BFT(125FB) Fred Fish Di Anieus TBAG Faus PaHorAtiA CAM A retoiu'nei' à : En France; HERMES Diffusion BP 384,59220 Denain En Belgique: MiA Sof tware BP 111 2018 Anvers JL4 C’ollecti on Disquet t es Total F r*a i s de port Envoi en reconnandé (facultatif): -+-10 FRF, SUISSE: +-20 FRF Rëglenents ï»ai' chèques bancaires ou postaux _____ libellés à 1 ' ordre d'HERMES Diffusion TOTAL (ou MIA Software pour la Belcriaue).
1 0 FRF Bon de connande valable Jusqu'au prochain nunéro d'A-NEWS 01-91 DP SUR DEEP pSi «Efc pj 199 Tel eCh ai'se ui'DEEP Bonjour. Dur Dur ce mois ci. Je suis interdis d’accents. La machine sur laquelle je tape ma prose refuse obstinemment d'afficher le moindre accent.
Donc, soit je continue l'article sans utiliser de mots avec accents, soit eaccentaigucris l’accent en toutes lettres mais laaccentgrave cceaccentaigudillea risque de vite devenir illisible, soit j’adopte la notation de notre maitre a tous, le grand El, et je ne mets aucuns accents.
Par respect et admiration pour cette boule de poil a la massue vigoureuse, c’est cette notation que je choisierai.
Youpi youpi les petits amis. Les forums de 36-15 DEEP ne sont plus en 36-15 mais en 36-14.
Je rappelle, pour ceux que le cout du 36-15 empêchait jusqu’alors de frequenter les forums, ce que sont les forums. Lorsque vous vous connectez sur DEEP vous tapez FOR et vous vous retrouvez devant la liste des six forums de DEEP avec pour chacun, le pseudo des personnes présentes dans le forum. Vous tapez le numéro d'un forum pour y entrer. Vous pouvez etre jus- qu’acinq par forum.
Une fois dans le forum vous taper vos états d’ame, questions ou insultes sur votre minitel, vous envoyez, et les quatre colocataires du forum sont alors au courant de vos propos. Comme tous les vieux requins de l’Amiga (rainent régulièrement sur ces forums, si vous avez un problème quelquonque. N’hcsitez plus, posez leur vos questions.
Pour accéder au 3614 DEEP, branchez vous sur le 3614. Puis entrez le code suivant : 135060334*DEEP Entrez ensuite les memes pseudo et mot de passe que vous aviez en 3615 et c’est bon.
Une demiere chose. Vous ne pourrez accéder au 3614 que si vous vous ctes connecte au moins une fois sur le 3615 DEEP. Donc pour les nouveaux venu, branchez vous sur 3615 DEEP; des que vous y etes sortez en; maintenant vous pourrez aller sur les forums en 3614 ou bien sur, sur le reste du serveur en 3615, sur le téléchargement en particulier... ...dont voici les nouveaux DP du mois.
FLIP: un joli (avec un accent circon- flex sur le o) programme qui epatera tous vos amis. Lancez Flip et votre écran sera affiche a l’envers (inversion de haut en bas). Renversez votre moniteur pour retrouver une position saine, et ainsi vous obtiendrez une configuration moniteur inédite et un si beau design... Flip est livre avec les sources, et ca c’est renversant!
SCM: Screen Color Modifier. Pour changer les couleurs de votre écran qui si ca se trouve est deja a l’envers, soit vous taggez a la bombe directement sur l’écran, mais trop c’est trop, soit vous utilisez SCM. Une fois la palette de couleurs modifiée, SCM vous cree un exécutable et un icône qui vous permettront de recharger vos couleurs rien qu’a vous.
INTUIFACE: Intuiface est un IIPUPADUC (interface intuition pour l’utilisation plus aisee des utilitaires compacteurs) qui vous facilite les manoeuvres de compactage de données avec Zoo. Arc. Lharc... SNAG POINTERS: Le reve américain sur votre écran grâce a A-News. Voici pour vous des beaux pointeurs de souris animes qui remplaceront votre vulgaire fieche. Et ces beaux pointeurs sont le résultat d’un concours organise par le South Nevada Amiga Group.
AniPtrsII: D’autres pointeurs animes, mais pour tous ceux qui n’aiment pas les utilisateurs d'Amiga du Nevada du sud.
ELEMENTS: Amis chimistes, je vous dis bonjour. Tous les elements chimiques répertoriés dans cette table de Mendcleev (pardon pour l’orthographe, j'ai pas de dico sous la main) informatique. Les noms, poids, volumes, âges, adresses de toutes vos molécules preferees, leurs formes, chaise, bateau, pédalo, tous y est.
TRICKY: Lie jeu DP teste dans le Anews de décembre, dont la presence sur DEEP semble normale.
VIEW80: un file viewerdans la lignee de more pour visionner tous vos fichiers.
Enfin une annonce que me demande d'annancer moustafa ben O’BP Electronix, du South Gironde Amiga Group, son club, le BUGSS, a récupéré GNUEmacs, et peu vous le dealer pour pas cher. L’adresse est dans la rubrique club en fin de journal.
Chorizo Kid PS: Notre lecteur fidele Laurent PAGLI m'écrit et se plaint : "Chorizo, je nais plus de rebord a mes epaulettes".
T'en fais pas fiston, console toi en dégustant la tourte aux cailles que je t’envois par retour du facteur.
COURRIER DES LECTEURS Chers Gurus, C’est un Amigaphilc expatrié au Québec qui vous appelle à l'aide! Je désire acheter un Amiga 2000 ici et je voudrais connaître les problèmes d’incompatibilité qui pourraient survenir lors de son utilisation en France (courant 110 V - 60 Hz o 220 V - 50 Hz. Norme vidéo NTSC o PAL) et s’il sont surmontables, comment procéder.
Je voudrais connaître l’ensemble des solutions qui existent pour rendre l’amiga 2000 compatible avec le standard IBM.
S'il est possible d’acheter un Amiga déjà équipé d’un 68030 (et éventuellement d'un 68882). Je trouve en effet inintéressant d’acheter une machine à base de 68000 pour y ajouter tout de suite une carte accélératrice.
D’autre part je voudrais connaître les modifications à apporter à un 2000 pour qu’il utilise le système 2.0 et si les 2000 sont ou seront vendus avec le système
2. 0. Romuald SIMONNEAU. Québec Roméo: Que de questions, commen
çons par le courant. Il faudra soit utiliser un transformateur
220-1 0 pour alimenter la bestiole, soit changer
l’alimentation, ce qui n’est pas compliqué (une dizaine de
vis à sortir et un connecteur) mais entraîne un sur-coût.
Pour la compatibilité PAL NTSC. Cela dépend du circuit AGNUS et de sa version. S'il s'agit de l'ancien AGNUS (512 Ko de CHIP mémory) il convient de le remplacer par un modèle PAL. Si il s'agit du nouvel AGNUS (I Mo de CHIP mémory) des 2000B révision 6 et plus, il suffit de lui mettre sa patte 41 "en l'air" pour le programmer en PAL.
Pour le moment, le système 2.0 n'est disponible que pour les développeurs sous forme de disquettes et n’est pas encore disponible sous forme de ROM, il n'est donc encore pas possible de dire quelles seront les modifications à faire pour l'installer dans un 2000 et COMMODORE reste très discret à ce sujet. Cependant, pour utiliser pleinement le 2.0 il faudra posséder un Super Agnus pour avoir le I Mo de CH P RAM, Ut nouvelle Super Denise pour pouvoir accéder aux nouveaux modes vidéo, un moniteur multisynchro pour utiliser le mode productivité' et bien sûr les ROMS
2. 0. Oui un Amiga avec 68030 cela existe et cela se nomme un
A3000, mais c'est plus cher. Sinon il est possible d'acheter
un A2000I30 qui est en fait un A2000 équipé de la nouvelle
carre 68030 de Commodore.
[COURRIER Bonjour à tous, Etudiant en gestion à la faculté de gestion d'Orléans (MSTCF). Je suis passionné par l'informatique en général et par l'Amiga en particulier. Mon propos ici n’est pas de critiquer l'Amiga mais plutôt de dresser, comme l’a fait Douglas Bamey dans son éditorial (AmigaWorld de septembre 90), un constat sur la situation de notre machine de rêve. Et même si celui-ci peut sembler amer par moments, c’est en fin de compte un message d’espoir, tout comme l'est celui de M. Bamey.
Quand j’ai acheté mon premier Amiga, il y a de cela 2 ans et demi, le choix de cette machine pour un domaine non artistique relevait plus de la folie pure que de l'erreur de jeunesse que l'on peut pardonner. En effet, pour ceux qui comme moi n'ont aucun talent particulier pour le dessin et la musique mais qui sont passionnés par les applications en bureautique (mais oui cette espèce existe, j’en suis la preuve) ou qui plus raisonnablement en ont besoin, le nom d’Amiga n’était vraiment pas synonyme de bon choix. Car, même si la situation a quelque peu évolué depuis deux ans, le choix et la
qualité des outils de bureautique qui sont proposés n’atteignent que difficilement le niveau de passable. Et encore, je me réfère à ce qui est proposé outrc-Atlantiquc, car en France, c'est la catastrophe.
Pour résumer quelque peu la situation de l'Amiga, on pourrait dire que "en dehors des applications vidéo, graphiques et musicales, point de salut". Cependant, tout n'est pas négatif dans le sens où il y a seulement 2 ans. L’Amiga n’était considéré que comme une belle console de jeux avec le superbe avantage que i'on pouvait se constituer une belle logithèque à moindre frais; je vous laisse deviner par quel procédé. Deux ans après l'Amiga et son marché ont évolué. L'Amiga est devenu une machine connue et reconnue par tous ou presque dans les domaines de la vidéo et du graphisme.
En fait, l’évolution du marché s’est faite en trois temps. De console de jeux, l'Amiga est devenue une machine pour hobbyste pour finalement atteindre le marché des pros de la vidéo et de l'image avec le A3000.11 n'est qu'à voir les boutiques spécialisées qui se sont créées dans ces domaines et les nombreux logiciels de très haute qualité qui sortent.
Le seul point négatif à cette évolution est que l'Amiga s’est en fait enfermé dans ces domaines au détriment des autres. Pour s'en rendre compte il suffit de lire la presse informatique française ou étrangère pour constater que lorsque l'on parle de l'Amiga dans les revues dites généralistes ce n’est que pour les applications citées précédemment. Même les revues consacrées à l'Amiga ne font étalage des capacités de cet ordinateur que dans ces domaines en lui consacrant une bonne part de leurs pages en rubriques spécialisées ou en informations. Mais quant à une quelconque rubrique consacrée
à la bureautique sur Amiga, la personne qui connaît une revue qui en a une réguilère est invitée à me le signaler.
52 A-News DECEMBRE 1990 No. 31 Maintenant. Amiga rime plus avec vidéo ou dessin qu'avec bureautique ou gestion même si on peut cependant relever un changement qui laisse présager une évolution vers le franchissement d'un nouveau pallier qui me comblera peut être. En effet, outre-atlantique, les éditeurs comme Gold Disk (Page Setter, Advantage,...) surtout ou New Horizon (ProWrite) sortent plusieurs logiciels de bureautique qui s’annoncent comme étant, si ce n’est au niveau (quoique) de leurs conifères sur PC ou Mac. Tout au moins d’un bon niveau. Pour se faire une idée de ce qui nous
attends, je ne citerais que Maxiplan 3 ( 161 S), Advantage (Gold Disk - 129S) qui sont des tableurs graphiques dignes de ce nom surtout pour ce dernier qu'il m'a été donné de voir et qui fait vraiment des graphiques superbes (camemberts éclatés 2D ou 3D et autres), ProWrite 3.0 (New Horizon - 100$ ) qui la plupart du temps vous évitera de vous servir d'un programme de PAO puisqu’il permet de faire du multicollonnage, d’intégrer des images, d'utiliser plusieurs fontes et d’obtenir une impression de qualité même avec une matricielle 9 aiguilles. Et encore, ces programmes ne sont que quelques
exemples de ce qui existe car d’autres sont déjà sortis ou vont sortir comme Excellence 2.0 ( 150$ ), Bgraphics (un grapheur - 126$ ) et Office de Gold Disk qui pour 295S se présente comme un intégré (PAO, tableur, grapheur. Traitement de textes et gestionnaire de base de données) de très bonne qualité et qui s’annonce comme indispensable dans tout bon disque dur. Je précise qu’il n'a rien à voir avec le déplorable Works de MSS que l'on ne peut considérer que comme un "essai" tant il n’expoite pas les qualités de notre Amiga.
Comme vous pouvez le voir, tout ne semble pas perdu car en plus ces programmes sont à des prix compétitifs dans leurs domaines puisque ProWrite 3.0 ne coûte qu'environ 550 F et Advantage 690 F. si vous les achetez aux Etats Unis. Et c’est justement là le problème car la traversée de l'atlantique fait se multiplier leurs prix par 2 ou même par 3. Prenons l’exemple de Pro Draw 2.0 qui est vendu 715 F (134$ ) aux Etats Unis et qui une fois arrivé en France, coûte 1800F. Le prix a été ici multiplié par 2,5 et ce n'est malheureusement pas un exemple unique, tous les autres sont dans le même cas
(ProWrite 3.0 est vendu 1000 FF). Et le pire c’est que bien souvent la documentation n'est même pas traduite et encore moins le programme lui-même alors que cela serait la seule raison à mon avis pour excuser une telle différence de prix, et encore. C'est à croire que ces logiciels traversent l’atlantique dans des écrins et en première classe sur Concorde.
Face à une telle situation :
- peu de logiciels de bureautique disponible en France.
- désintérêt pour ces programmes de la part des revendeurs,
- coût élevé pour des programmes qui sont vendus tels quel ; il
convient de s'interroger sur l’avenir quand on voit que l'Amiga
3000 qui est destiné au marché professionnel par Commodore ne
semble pas susciter beaucoup d'intérêt pour les éditeurs de
logiciels de bureautique. Par contre, pour ce qui est de la
vidéo et du graphisme, le manque de bons logiciels n’est pas à
craindre ; les concurrents de l’Amiga 3000 risque de sentir le
vent tourner dans ces domaines.
Pour conclure, je souhaite préciser que même si j’ai 2 fois failli céder à la tentation de passer sur PC, j’ai à chaque fois choisi de garder mon Amiga. Le constat de mon expérience, c’est que l’Amiga est réellement une machine formidable mais qui est malheureusement sous-exploitée dans de nombreux domaines et que d'ici à ce qu’elle devienne un ordinateur multi- compétences, le chemin sera encore long.
Mais, ne désespérons pas car comme le dit le slogan, "Only Amiga makes it possible" et je l’ai constaté plusieurs fois.
Tout ceci étant dit, passons aux questions :
- Comment, en Gfa, faire pour imprimer une portion d’image
graphique et si possible sans qu’il y ait la ligne blanche
provoquée par la 9e aiguille.
- Possesseur d'un A2000 depuis le 18 août acheté chez VidéoShop
(Paris 1 le), j’ai été assez surpris de constater que la carte
mère comporte en bas à gauche la mention : Amiga B2000 - CR
Haynic Fisher A W 312723 Rev 4.4 alors que nous en sommes à la
révision
6. 2. Cependant, j’ai bien lMo de Chip et Obèse Agnus mais ce
"Rev 4.4" m’intrigue. Est-ce une nouvelle version ou une
vieille qui a été modifiée ? Si cela peut vous aider, le
numéro de série est 089516.
Pascal Pigot, Orléans.
Ed: (!) Voir le lest de TurboPrim Pro- fessional du mois dernier
(2) )Hmmm. Mais je travaille avec un e version 4 modifiée et ça
marche très bien Chère équipe d’A-News, Je possède un Amiga
2000B et la carte AT A2286, et contrairement à la carte XT
A2088, celle-ci ne possède pas de sortie permettant de
connecter un lecteur externe
3. 5 (merci Monsieur COMMODORE !!!!)
Connaissez vous une solution Hard ou Soft permettant de pallier à ce gros problème ? Car j'aimerais enfin utiliser mon lecteur Al 010 comme un vrai lecteur 720Ko du coté PC et non comme un disque dur "fictif... Si la solution est logicielle, indiquez moi où me la procurer, et d’avance merci à vous.
Un Amigaiste coincé coté PC PhilEd: Désolé mais il n'existe pas de solution soft à ce problème. Il semble cependant qu'il existe une solution hardware aux States : Il s'agirait d'une carte spéciale qui permettrait d'utiliser indifféremment les drives pour la partie PC ou Amiga. Nous ne pouvons que déplorer que COMMODORE ait supprimé ce connecteur, pourtant fort utile, sur la carte AT.
Ed: La solution hardware s'appelle le Bridge Driver Commander Plus, elle s'interpose sur le connecteur du câble du lecteur interne de TA2000 et n'a pas besoin de logiciel ni de mémoire. Elle permet l'accès directe à touts les lecteurs Amiga.
Interne ou externe, à partir du côté PC. Et l'utilisation de lecteurs IBM (360k et 720k) à partir de l’AmigaDos. Prix $ 97.50 chez MJ Systems. 1222 Brookwood Rd Dept 10A. Madison Wl 53711. Etats Unis (le seul numéro de téléphone dont nous disposons est le numéro gratuit pour les USA. Le 1-800-448-4564, qui ne marche pas depuis la France).
Un courrier a propos des drivers pour Star LC-24 a fait replonger Vlarc Mendez dans l'univers impitoyable des STARS.
Il nous répond: "Il est vrai que lorsque j’ai eu la possibilité d'utiliser une STAR LC-24. Je me suis e..n..l..z..r à essayer de trouver un driver qui puisse remplir dignement le rôle auquel il est destiné .
Malheureusement (j'avoue ma piètre ignorance), je ne connais pas d’autres drivers que ceux présents sur le disque WB (EPSONLQ si je me le rappelle bien).
Avec grande réserve, il se pourrait qu’il y en ait dans le domaine public. Mille excuses pour ne pas être d’une plus grande aide... Alors, qui est le lecteur qui a trouvé le driver irréprochable pour Star LC- 24? (10 disquettes pour la meilleur réponse....) INKEY$ Monsieur, Ci-après une réponse détaillée concernant le courrier de Mr Phillippc AUBESSARD ayant des problèmes de décodage avec la fonction INKEYS du GFABAS1C (ANews N"17 page 41).
La fonction INKEYS du GFABasic retourne le code complet des touches du périphérique RAW: du système Amiga (comme A Basic de metacomco 1er basic livré sur Amiga). L’AmigaBasic de Microsoft filtre les codes retournés par certaines touches afin de faciliter la tâche de l’utilisateur (Sauf CTRLTAB qui retourne 2 codes).
Le périphérique RAW: retourne 1 code pour la plupart des touches usuelles, mais 2 à 4 codes pour les touches de fonctions.
Exemple: F1...F10 retourne 3 codes Help retourne 3 codes SHIFTF1..F10 retourne 4 codes Flèche haute retourne 2 codes Flèche droite retourne 2 codes SHIFT Flèche haute retourne 2 codes SH1FT Flèche droite retourne 3 codes Le premier de ces codes est le 155 (décimal) qui est l’indicateur d’une séquence de codes (control sequence introducer).
Ayant eu des problèmes de transcription de listing AmigaBasic en GFABasic j'ai écrit le petit programme suivant qui permet en GFABasic d’émuler exactement le fonctionnement de la fonction INKEYS de L’amigaBasic, if suffit de remplacer chaque appel INKEYS de TamigaBasic par la fonction @nkey$ écrite en GFABasic et de "merger" (adjoindre au programme courant) le listing de cette nouvelle fonction.
Bien entendu cette fonction retourne les mêmes codes que l'amigabasic avec les mêmes limitations, pas de distinction entre la touche FI ...F10 et SHIFT F1...F10. Vous pourrez facilement modifier ce listing en cas de besoin.
LISTING: AmigaBasic: Ce court programme retourne le code ASCII de la touche sur laquelle on appuie.
(NOTER SHIFT TAB retourne 2 codes 155 et 90). Pour toutes les autres touches il y a 1 seul code.
WHILE c$ CHR$ (27) c$ =INKEY$ IF cSo"" THEN PRINT ASC(c$ ) END IF WEND Le même en GFABasic: C’est un programme plus long mais qui se comporte comme TamigaBasic il suffit de changer le "I" de INKEYS de le remplacer par '(§)'' et de "merger" la fonction @nkey$ , les procédures dekode.initkey et de rajouter l’appel init- key (ou GOSUB initkey) en début de programme pour initialiser la fonction. De cette manière chaque pression de touche retourne Tunique et même code que TamigaBasic vous évitant de réécrire vos ETGFA routines de saisie. (La touche SHIFT TAB quant à elle retourne les codes 155 et
90 de la même manière que TamigaBasic.)
’ -Conversion Amigfa...LLSC vl .305 DEFFLT "a-z" initkey OPENW 1.0.0,640,200,0.15 WHILE cS CHR$ (27) c$ =@nkey$ IF c$ "" PRINT ’ASC(cS) ENDIF WEND END FUNCTION nkey$ IF tampon$ ="" cS=INKEYS ELSE c$ =LEFT$ (tampon$ ) tamponS=MID$ (tampon$ ,2) ENDIF IF LEN(cS) l THEN dekode(cS) ENDIF RETURN cS ENDFUNC y PROCEDURE dekode(VAR cS) LOCAL p&,k$ kS=RIGHTS(MKI$ (0)+cS,4) p&-INSTR(key$ ,k$ ) IF p& THEN c$ =MID$ (key$ ,p&-1,1) ELSE tampon$ =MID$ (c$ ,2) cS=LEFT$ (cS) ENDIF RETURN PROCEDURE initkey LOCAL nbkey&.i&.k$ .b& nbkey&=32 key$ =SPACES(nbkey&*5) RESTORE kevdat FOR i&=0 TÔ nbkey&-1 READ k$ ,b& k$ =CHRS(b&)+MKLS(V-
AL("&H9B"+k$ )) MID$ (key$ ,i&*5+1,5)=kS NEXT i& ) keydat: DATA 44.31, 41,28, 43,
30. 42.29 DATA 2041,31, 54,28,
2040. 30. 53, 29 DATA 307E.129, 317E.130, 327E.13I, 337E.132 DATA
347E.133, 357E.134, 367E, 135, 377E.136 DATA 387E.137,
397E.138, 31307E.I29, 31317E.130 DATA 31327E.131,
31337E.I32, 31347E.133, 3I357E.134 DATA 31367E.I35, 31377E,
136, 31387E, 137, 31397E, 138 DATA 3F7E, 139,000000,000.
000000,000, 000000.000 RETURN Voilà, salutations à tous... Serge Le Lay, Grigny (91) JANVIER 1991 No. 32 A-News 53
• PETITES Al mb-, MATERIEL Vends AMIGA 2000B moniteur couleur
1084 souris, revues et logiciels. Prix 9000F à débattre. Tél:
86 88 61 76 après 19 heures ou le week-end.
Vends GENLOCK Incrustateur Ves-One pour AMIGA 500 et 2000, divers volets, DIGIVIEW 4.0. filtre RVB, SVHS et composite + Soft de titrage pour 11000F; GENLOCK Incrustateur GST 30 XP Pal Secam + Soft de titrage 2900F; Transcodeur RS 80 VTHD Pal Secam SVHS 1400F; PROGRAMMER D'EPROM de la 2764 à 27512 carte intem A2000 900F; Divers programmes originaux PC valeur 800F cédés à 300F. Tél: 84 22 49 45 Hrepas.
Vends AMIGA 2000, 1.5 Mo RAM + 1 écran couleur stéréo Commodore 1084S + 1 Joystick pour 6000F; 1 lecteur externe 3" 1 2 prix 700F; 1 carte XT et son lecteur 5" 1 4 pour 1300F. Tél: Demander Malik 42 45 79 76 à Paris ou 39 90 32 72 à Paris le weekend.
Vends AMIGA 2000B (lMo de Chip RAM), extension mémoire de 2MO (fast ram), moniteur couleur péritel Grundig, lecteur 5" 1 4 (40 80 pistes et affichage numérique des pistes), câble péritel, souris, joystick, frcc-boot, nombreux logiciels (utilitaires, jeux. D, Démos), livres et documentations. Le tout sous emballage d'origine avec factures. Matériel en très bon état, acheté fin août 1990 (Amiga et extension). Prix 11000F. Livraison possible sur région Centre et Ile de France. Pour tous renseiBELGIQUE
M. i.A. Software assure la diffusion d’A-Ncws en Belgique MiA
Software, BP 111 2018 ANVERS 14, Belgique Tél 03-326.01.44 Les
anciens numéros 116 ASCII 10 r Lépante 06000 Nice 13 Infologs
41 bd Baille 13006 Marseille 31 Volumm 30 r Pharaon 31000
Toulouse 33 CIS 571 ers de la Libération. Talence 62 Infograph
1 r du 11 novembre, Lens 62 Microtech 32B r Florent Evrard
62420 BillyMomigny 64 Bab Micro. 7 rue de Coursic 64100
Bayonnc 67 ZlOMM 1 r Déserte 67000 Strasbourg 69 Gclain Ets 22
Ave de Saxe, Lyon 75 Phase. 93 av du Gai Leclerc 75014 Paris
91 Essonne Mailings rue du Bois Sauvage 91024 Evry 98 Gloria 7
r de Millo, Monte-Carlo, Monaco gnements contacter Pascal 54
76 09 34 après 20H ou le WE.
Vends (cause Amiga 2000) 1 COMMODORE C-128 + 1 lecteur de disquette 1571 + 1 lecteur de cassettes 1531 + 1 moniteur couleur CM36512VPIR + 2 joysticks Pro-compétition + très nombreux logiciels utilitaires avec notices et de jeux + 7 livres sur le C-128. Le tout en parfait état et emballage d'origine. Prix 3000F tél: 55 30 58 91.
Vends AMIGA 500 + extension mémomire 512 KO + moniteur couleur + nombreux logiciels (environ 100: musique, dessin. DP.
Jeux dont simulateurs de vol + Doc...). Prix 5500F tél: 16(1)60 72 04 07.
Vends SUBSYSTEM 500 pour AMIGA
500. Permet de connecter des cartes A2000 sur un A500, servi 3
heures, cause achat A2000. état neuf + emballage, ainsi que
KIT PC A2088 (08 1989) complet (carte +lecteur+dos3.3+doc)
état neuf, pour A2000 ou A500 équipé du Subsystem.
Possibilité de vente séparée. Tél: 67 71 49 22 (Hérault).
Vends ou Echange contre CARTE AT, CARTE XT A2088. Prix 1000F. Contacter Gérald (16) 35 88 04 60 après 17 heures.
Vends SCANLOCK VIDTECH VSL1P YC FADER pour Amiga, valeur neuf 9900F cédé 7500F. Tous renseignements tél: 76 21 30 40 URGENT!.
Vends Interface digitaliser vidéo 4096 couleurs pour AMIGA et pour DIGIVIEW, prix 700F plus port; Vends programme de fax, récéption agence de presse, météo, météosat.
SUISSE Si vous êtes en Suisse vous pouvez vous abonnez à A-News pour 12 numéros pour la somme de 76FS.
Envoyé votre paiement uniquement par CCP libellé à A-News à : A-News, CCP No I2-2S868-1 1203 Génève.
Nt disponibles chez: Belgique Media Lcm. R François Dorzcc 93, 7360 Boussu MiA Software (voir ci-dessus) Suisse 12 Edu Sofi 14-16 r des Gares 12011 Genève 2 12 Dynamie Computer r Gutenberg 5 Genève 12 IRCO 3 rue Jean Violette, 1211 Genève 4 12 Distrib. Electronique r Vollandes 62. 1207 Genève 14 M.J.S. Informatique. PI Pcstalozzi 9. 1400 Yvcrdon 2()Octopus, r du Bassin 8. 2000 Ncuchatel Qucbec Maison du logicicl.2466 J-Talon Est.Montn.-al H2EIW2 radio-amatcurs, émission également: les deux disquettes et l'interface FM en boite d'origine, prix 700F plus port. RECHERCHE Sidecar pour Amiga 1000.
Tél: fil 26 28 67 HB ou 61 74 30 18 HR demandez François.
CONTACTS ET LOGICIELS FREE DISTRIBUTION. Association loi
1901. Diffuse un grand nombre de logiciels du Domaine Public et
du Shareware pour Amiga.
(Mégadémos. Utilitaires Musicaux, Instruments et Modules pour SoundTracker et NoiseTracker ainsi que les collections FISH (jusqu'à 390) et TBAG. Les commandes sont traitées en 48 heures. Les adhérents bénéficient d’un tarif préférentiel. Catalogue Gratuit à: FREE DISTRIBUTION. BP 134, 59453 LYS LEZ LAN NO Y CEDEX.
Vends originaux de STARGLIDER 2 (150F) et M1DW1NTER (250F) avec doc et emballage d'origine, frais d'expédition en sus.
Tél: 46 64 05 26.
Cherche contacts sur Amiga. Ecrire: OBERTI Pascal. Brancuccio. 20169 BON1FACIO, France.
Diffuse le superbe compilateur DRACO du Domaine Public livré prêt à l'emploi sur 2 disques avec un fonctionnement entièrement automatisé et une gigantesque doc de 70 Ko entièrement en Français, Le DRACO est très puissant et permet même de calculer directement sur les nombres complexes! Le tout contre 80F (envoi rapide inclus). Egalement disponible le premier disque du célèbre Manuel C du DP entièrement traduit en Français contre 40F. Soyez, nombreux pour encourager de telles traductions! Ecrire: HAMMOUCHE Serge. 3 rue A. France 13220 CHATEAUNEUF LES MART1GUES.
Diffuse KIT Assembleur du Domaine Public Amiga au complet. Version entièrement automatisée et prête à l'emploi par simple pre- sion sur les touches de fonctions! Idéal pour assembler les listings de Anews. Le tout contre 35F envoi Hvper-Rapide inclus. Ecrire HAMMOUCHE Serge 3 rue A. France 13220 CHATEAUNEUF LES MARTIGUES.
QUEBEC Pour recevoir A-News chez vous presque aussi vite qu’en Europe: 12 numéros pour $ 69.00; anciens numéros 5.00$ . Paiement mandat poste, chèque visé ou carte visa à Probace, 1016 r Charles Garnier, Drummondville, Québec J2B 2H4 A-New s - Premier journal français dédié à Vamiga® Abonnement d’un an (12 numéros) 240F Pour l’étranger (tous pays) ......295F (Avion 430F) Bulletin d’abonnement ci-dessous, mais si vous ne voulez pas découper votre A-News envoyez-nous votre demande sur papier libre. Les numéros précédents sont disponibles au prix de 15F par numéro + 5F frais de
port , étranger compris, (port 5F, quel que soit le nombre de journaux commandés) Les petites annonces non-commerciales sont gratuites Oui, je m'abonne pour 12 numéros à partir du numéro . (délai d'enregistrement environ .3 semaines. Votre abonnement peut commencer à partir de n'importe quel numéro.)
Nom ....Prénom .. Adresse Bon à découper et à adresser avec votre règlement au nom d’A-News à : A-News Diffusion, 33 Rue Ste Lucie, 31300 Toulouse Les abonnés sont priés de noter que le numéro du dernier journal qui leur sera envoyé est imprimé sur l’etiquette d’envoi, et de renouveler leur abonnement en temps voulu.
CLUBS (rubrique gratuite) FRANCE 18 CLUB INFORMATIQUE. BP413. IS007 Bourpcxltl 48-24 6-24 26 CLUB64Infonrntioue. 4 Allée S Giriu.2621X1 Montelinur 33 BUGSS user tioup Bordelaise 56 75 07-53.56-36-14-45 37 TOURS MICRO CLUB BP 168 37001 Tour» 47-51-12-Il 38 CLUB APOGEE -* Bpt 38620 Montfcnat Tél. 76 3 2 38 41 S Parcnton.
38 VIENNE INFORMATIQUE 38780 Pont Escque. Tél 74-57 20 78 44 POWER CLUB COMMODORE. H6di TRIKI. 2 n de la jeune»* 44700 Orvault (Nantes) Té) 40-40-9K-91 30 VI ACOM SectiOQ Amiga BP15 50130OcteviHc. Tél 33-53-88417 57 ALICE club informatique. MatMin des Jeunes, r Oéménccau. 57360 Amncvillc *187-71-08-03 57 ALPHA CLUB INFORMATIQUE SARRE GUE.MIN US Foyer Oikurcl 3 me
J. Koch. 5721» Sanccucnunci Td 87-95 25-01 59 FREE DSTRIBlmONr88
r de **Uv W*»TuuBVn W FRAUG BP64. 64202 Biarritz Cedex. Tél
59-24-67-14.
6-’. MICROINFURMATIQL'E CLUB D’ANGLET 59 5 2 34 03.
67 CLUB MICRO-LOISIR 67300 Schiltiehctm ici 88-32-56-68 73 INTERCEPTOR 13 av J Jaurès 73000 Chambcry 77 MICROTEL CLUB. Ecole Pasteur 64 r du Gai de Gaulle. 77000 Melun, tél 60-68-67-83 83 CLUB AM1GA .UR, Verger des Arènes. Lot 69. 83600 Frejut 94-53-66-02 cl antenne Nice 93-27-92-28 92 AMIGA ICOO DEFF.NDERS 47 Av G Péri. 92500 Rueil-Miil.tuis.Mi 93 CMOS BP 157 93163 Notsy le Grand Cedex, tél I 64«2-)5-*5 BF.lXllQL'F. 7500 CLUB P.A.C.T. BP94.7500 Tournai GCCL-M1CRO. Club Amiga dans la région du centre, tél 0*4-«3.79.4© ou 064-3677.09 SUISSE 1000 Amiga Multitask Fincc. CP2978. Bergièics. 1000
Lausanne 1000 Amiga First. Case Postale 234. CH- 1U0O Lausanne 22 1870 Amiga Multiusk Force .Dkasalc Altcrto .Sitnploii 12B. 1870 Mcetlhey (VS 2882 Amiga-Club Suisse Romande, CP 83.2X82 St-Crsanne JANVIER 1991 No. 32 A-News TO THE PEOPLE 3990 Frs TTC 1390 Frs TTC Intelligent Memory GmbH • Adam Opel Str. 10 • 6000 Frankfurt60 • Tel: 1949 - 69-410071-73 • Fax: 1949 - 69-414068 Cherchons distributeurs en France !
STORMBRINGER H 530 Une nouveauté mondiale!
Transformez votre Amiga 500 en une station de travail 68030! Un design ASIC de plus modernes allié à une capacité mémoire pouvant atteindre 8 Mo et à un processeur 68030 68882, et le tout sur une carte mère.
Avec une processeur 68030 à 50 MHZ, le Stormbringer installé dans un Amiga 500 est deux fois plus rapide que l’Amiga 3000. Le processeur 68882 peut être cadencé jusqu’à 60 MHZ Ainsi équipé, l’Amiga est à l’heure actuelle, le micro-ordinateur le plus rapide du monde.
¦ Processeur 68030 68882 à 16, 28, 36 ou 50 MHZ ¦ Jusqu’à 8 Mo de RAM 32 bits ultra-rapide, sur la carte ¦ Burst Mode Design, auto-configurable ¦ Commutateur d’état pour ajuster la vitesse de la mémoire à partir de 7990 Frs TTC HURRICANE 500 H 500: Avec H 500 offrez 32 bits réels à votre A 500. Cette carte, conçue pour l'Amiga 500, est, bien entendu, entièrement compatible avec la carte mémoire WizRam de 2 Mo A500. De plus, la carte H 500 est maintenant disponible à un prix exceptionnel. Aucune autre solution ne peut rivaliser de près ou de loin avec les performances de la carte H 500.
¦ Processeur 68020 à 16 Mhz processeur 68882 à 16,28 ou 36 MHZ en option ¦ Jusqu’à 4 Mo de RAM 32 bits, sans état d’attente, sur la carte ¦ Jusqu’a 5 fois plus rapide qu’un Amiga standard ¦ Commutation entre modes 68000 et 68020 - HURRICANE 2800 H 2800: La carte H2800 a déjà fait cent fois ses preuves. Une nouvelle version plus perfectionnée est aujourd’hui disponible. H 2800 maîtrise parfaitement toutes vos tâches, et grâce à la nouvelle version 50 MHZ, votre Amiga 2000 devient 20 fois plus rapide qu’un Amiga 200 normal.
H 2800 est composé de: ¦ Un processeur 68030 68882 à 28, 36, ou 50 MHZ.
¦ 4 Mo de RAM 32 bits ultra-rapide ¦ Un contrôleur SCSI autoboot doté d’un nouveau logiciel ¦ Un accès direct aux cartes RAM de 16 bits Elle est vendue, dès à présent au prix de: Kit 28 M HZ: 13490 Frs TTC Kit 50 MHZ: 21490 Frs TTC Kit 68020-16 1 Mo: Processeur 68882-16 Graphiquement parlant, Différent 0 Www Brilliant Colors r«ow Crayolo CRAYONS 2 f. Crayolo y crayons J c’est évident !
C’est enfantin, plus il y a de couleurs, mieux c’est. Si il vous faut un programme de dessin, le choix est aussi simple que ça.
Digi-Paint 3 exploite parfaitement le mode Hold And Modify (HAM) de votre Amiga® qui vous permet de dessiner simultanément avec 4096 couleurs. Digi-Paint 3 est simple, ergonomique et TOUT EN FRANÇAIS.
Vous n’avez aucune raison de restreindre votre créativité à 32 couleurs.
Vous serez très vite étonné par la puissance et les possibilités de ce logiciel :
• 14 modes de peinture dont dégradés, texture mapping,
colorisation et transparences.
• Large choix d'outils et de fonctions graphiques tels que
rotation, couper - coller, loupe...
• Dessin direct jusqu'à 1024 x 1024.
• Supporte tous les modes et résolutions graphiques de l’Amiga®.
Respecte l’IFF.
• Fonctionne parfaitement, en version française, avec l’Amiga®
3000 et son WorkBench® 2.0. Prévu pour fonctionner en
multitâche avec DigiView 4.0, Digi-Paint 3 est l’outil idéal
pour retoucher vos images digitalisées.
Digi-Paint 3 est ditribué en version française par CIS ; il est désormais disponible pour 790 FF auprès de votre revendeur CIS habituel.
Si vous possédez Digi-Paint 3 en version anglaise, vous pouvez obtenir la version française et bénéficier de notre aCIStance technique à un prix préférentiel.
Pour tout renseignement, téléphonez au (16) 56-363-441 ou écrivez à : CIS, 14 Avenue Gustave HERTZ • Europarc • 33600 PESSAC N=wT=k INCORPORATED Digi-Paint 3 est une marque déposée de NewTek Inc. CRAYOLA est une marque déposée de Binney & Smith • Amiga et WorkBench sont des marques déposées de Commodore Amiga Inc.

Click image to download PDF

Merci pour votre aide à l'agrandissement d'Amigaland.com !


Thanks for you help to extend Amigaland.com !
frdanlenfideelhuitjanoplptroruessvtr

Connexion

Pub+

63% 
8.6% 
3.2% 
2% 
1.9% 
1.7% 
1.2% 
1% 
0.8% 
0.7% 

Today: 15
Yesterday: 110
This Week: 545
Last Week: 863
This Month: 2390
Last Month: 3511
Total: 84604

Information cookies

Cookies are short reports that are sent and stored on the hard drive of the user's computer through your browser when it connects to a web. Cookies can be used to collect and store user data while connected to provide you the requested services and sometimes tend not to keep. Cookies can be themselves or others.

There are several types of cookies:

  • Technical cookies that facilitate user navigation and use of the various options or services offered by the web as identify the session, allow access to certain areas, facilitate orders, purchases, filling out forms, registration, security, facilitating functionalities (videos, social networks, etc..).
  • Customization cookies that allow users to access services according to their preferences (language, browser, configuration, etc..).
  • Analytical cookies which allow anonymous analysis of the behavior of web users and allow to measure user activity and develop navigation profiles in order to improve the websites.

So when you access our website, in compliance with Article 22 of Law 34/2002 of the Information Society Services, in the analytical cookies treatment, we have requested your consent to their use. All of this is to improve our services. We use Google Analytics to collect anonymous statistical information such as the number of visitors to our site. Cookies added by Google Analytics are governed by the privacy policies of Google Analytics. If you want you can disable cookies from Google Analytics.

However, please note that you can enable or disable cookies by following the instructions of your browser.

Visitors

Visite depuis
03-10-2004
Visite depuis
23-02-2014