Sponsors

FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Comme autre traduction Serge propose la dernière version 2.12 de DKB Trace (La totalité des 400 Ko de la documentation a été traduite). Cette version est automatisée pour débutant: un appui sur les touches de fonction et le calcul des images s’effectue (70 FF les deux disquettes). Le catalogue de toutes les traductions est disponible contre un timbre de 4 FF. (Serge Hammouche 3 Rue Anatole France 13220 Chateau- neuf-Les-Martigues) Féd La Fédération de Clubs Amiga n’est plus. L'idée était née il y a environ un an chez Atacom, mais n'a jamais vraiment décollé. En revanche, suite au succès de la "conférence Amiga", Atacom espère voir des expos Amiga un peu partout en France, par exemple dans sa propre région de Caen. à Cannes avec le club AmigAzur, à Bordeaux avec Buggs, et puis, pourquoi pas, à Paris... (Atacom. BP 15, 50130 Octeville) Course Soft-Logik annonce Publishing Partner Master 2.2 avec une amélioration en vitesse d'affichage de texte de jusqu'à cinq fois, d'après l’éditeur. Gold Disk réplique avec des pubs dans la presse américaine pour un futur Professional Page 3.0 ... ROMs et deux supports de ROM. La carte ProRam, également disponible, est une extension mémoire pour Amiga 3000 qui supporte 64 Mo 32 bits. Son prix: environ 3700FTTC en 0k. La Mercury et la ProRam sont indépendantes, compatibles et complémentaires. Il est possible de monter un Amiga 3000 à 114 Mo de mémoire en peuplant la carte mère (18 Mo), la Mercury (32 Mo) et la ProRam (64k). Très pratique pour les animations! (EVS (1)39-71-19-41) 4D sur PC V0I.UMM4D-PC. ça vous dit quelque chose, non ? Eh bien vous avez raison: En fuit, la version PC' de ce logiciel est quasiment la même que celle que nous connaissons sur Amigu. Et les habitués de la version Amiga pourront travailler sur le PC sans aucun temps d'adaptation. Vous modélise en 640*480 16 couleurs (VGA) mais vous ne pourrez calculer vos animations qu'en 320*200 256 couleurs. Ceci est dû à la limitation du standard VGA qui ne peut afficher 256 couleurs qu'en 320*200 (MCGA). Vos images peuvent être calculées en mode LO. C'est à dire 320*200 256 couleurs. Ou en mode Hl .320 200. Calculées eu 24 bits puis converties en 256 couleurs. Nous avons essayé VOLUVIM4D- l’C sur un AT386 25 Mhz avec coprocesseur arithmétique: la vitesse est excellente, aussi bien en modélisation qu'en calcul pur. à peine moins grande qu'avec un Amiga 3000.

Click image to download PDF

Document sans nom NOUVEAUTES: AüGA- CD TV, ÂM1GÂ 30COT LECTEUR CD-ROM COKlIilODOBE ADOPTE L’AVIDEO ET LE DCTV PiHBH A3000 TOWER TESTS: PROFESSIONAL PAGE 2.1 F TURBO PRINT PRO.
RACE TRACE MAXIPLAN PLUS 2.7 PRO STUDIO KIT CARTE MULTI-STÂRT II y y MARS 100*2 Mo. '14 Æ r Suisso 0.40 FS, Rolfjiqufî 2I9F3, - ™ .
4500 PlUS avec A690 DOSSIER': CONNECTEZ UN MULTISYNC A VOTRE ÂMIGA f- . A Digitalise, affiche et permet de dessiner en 16 millions de couleurs f avec un Amiga standard.
? Saisit une image en TO secondes directement d'une caméra vidéo Pal ou d'un magnétoscope en arrêt sur image.
Toutes lés images composant cette sont des pnotos d écran DCTV.
A Affiche les fichiers IFF 24 bits, haute résolution. MwPTJJff A Permet de créer et de jouer des animations JKMjJil en 16 millions de couleurs, directement enregistrables, en Pal, sans contrôleur m image par image.
A Convertit tous (es formats IFF M (y compris Ham et 24 bits) au standard JE JB DCTV et réciproquement.
I ' ’ ’ A Livré avec les utilitaires - M k de conversion, de digitalisation ¦ et DCTV Paint : un logiciel de dessinai .
¦ complet et ...sans lenteur.
Existant en NTSC depuis 2 ans, le DCTV, en Pal, va aussi révolutionner les écrans européens. Utilisant la mémoire Chip de l'Amiga comme sa propre mémoire d'image, le DCTV crée un signal qui restitue les véritables couleurs et résolution de la vidéo. Ce procédé exclusif de compressionldécompression permet de dessiner ou de digitaliser en 16 millions de couleurs même sur un Amiga non accéléré. CIS a sélectionné le DCTV pour satisfaire les amateurs de 3D et de belles images.
DIGITAL Technique DCTV et les produits DIGITAL CREATIONS sont distribués en France en exclusivité par ICIS 14, Avenue HERTZ EUROPARC 33600 PESSAC Tel : (16) 56 363 441 • Fax : (16) 56 362 846.
DCTV. Amiga soni des marques déposées de. Respectivement. Digital Créations et Commodore Busme» Machines SOMMAIRE News 4 News Musicales Storm 12 ProStudio Kit 16 Test Hardware Multistart II Test Soft Race Trace 18 Professional Page 2.1 F 20 Turbo Print Professional 28 Maxiplan Plus 2.7 40 Wordworth 1.1 46 Dossier Moniteurs & connecteurs 52 Saga de l’Amiga 34 Domaine public kd_freq.library 32 GadTooIsBox 33 ToolManager 56 Domaine Grand Public 68 Programation Arexx 58 Série G FA AMOS 60 Cando 66 La Concoura 65 Courrier 70 Les petites Annonces 73 Les clubs et l’abonnement 74 AmigaNews est édité
et publié par NewsEdition, SARL au capital de 2000 F à 33 Rue Ste Lucie, 31300 TOULOUSE TEL : 61-42-65-75 FAX : 61-42-68-76 Directeur de la Publication: Bruce Lepper Assistants de rédaction: Michel Castel, Nicole Saunier Secrétaire de direction: Esmeralda Gimeno Ont participé à ce numéro: Guy Beteille, Gilles Bihan, Cédric Beust, Emanuel Buu, Dominique Bonin, Marcel Duruflé, Jean-Luc Faubert, Nicolas Foumel, FFP, Eric Laffont, Pierre Philippe Launa, Mango, Malika, Fabrice Neyret, Jérôme Pages, Roméo Rapido et l'équipe d'Hermès Diffusion, Editorial En un an, les ventes mondiales d’Amiga ont
augmenté de 50%, portant le total des unités vendues à trois millions en décembre 1991. La gamme Amiga représente pour Commodore un peu plus de 50% de son chiffre d'affaires.
Pour l’année fiscale juillet 1990-juin 1991 Commodore a réalisé un milliard de dollars de chiffre d’affaires, soit une augmentation de 18% par rapport à l’exercice précédent. Le bénéfice net est passé de 1.5 à 57 millions de dollars, dans une période où beaucoup de firmes informatiques ont eu la vie dure. Et les résultats pour les six mois juin-décembre 1991 montrent que la fête continue!
En France, Commodore annonce une croissance du chiffre d’affaires bien moindre, environ la moitié de la moyenne mondiale (mais de 25% quand même!), sur l'année fiscale juillet 90-juin 91. La répartition des ventes, en valeur, est de 50% Amiga, 50% PC compatibles. Le nombre de machines vendues est de 55000 Amiga et 30000 compatibles. L'année précédente Commodore avait annoncé des ventes de 40000 Amiga et 20000 compatibles. D’après Commodore France il y a 250000 Amiga en France.
On voit bien que la traditionnelle résistance française à F Amiga continue, avec une croissance des ventes en France bien moins marquée qu'ailleurs dans le monde. Qui oserait encore dire que les français sont des moutons?
NOTRE COUVERTURE_| _J ¦ Tout simplement, un montage de trois diapositives présentant les nouveautés exposées au "PC FORUM" à Paris.
Photogravées et assemblées par la société T.E.C à Toulouse sur un fond préparé avec ProPage 2.1 INDEX DES ANNONCEURS | _J ATILLA 67 INTER COMPUTING 27 APPLIMATIC SA 63 INFOLOGS 59 BUS PLUS 9 JESSICO 35 CCM 43 MEGAVISION 41 CIS 2-76 PHOENIX 33 DISTRIBUTION ELECTRO.
8 SATELLITE 75 DUCHET 37 SEREL 23 ESAT 29 S2P 19 FBI 13 VOTRE SPECIALISTE 49 FREE DISTRIBUTION 11 TRINOLOGY 45 FUTURO 39 VOXEL 7 COPYRIGHT NewsEdition 1992 Reproduction interdite sans autorisation. Amiga. Amiga DOS, WbrkBmeh sont des marques déposées de CommodorèAmiga La Carte Passerelle 386SX de Commodore Un malentendu entre Commodore Allemagne et ses revendeurs nous permet de dévoiler l’arrivée imminente d’une nouvelle carte passerelle de Commodore pour Vamiga.
Cette carte à base de processeur Intel 386SX sera cadencée à 16 ou 20MHz et coûtera moins cher que ses prédécesseurs à leur sortie. En Allemagne, alors que la carte n'est pas encore disponible, les publicités des revendeurs dans la presse Amiga proposent depuis déjà un mois la "Commodore A2386". Avec 386SX et lecteur haute densité au prix de 1200DM (environ 4000FTTC ).
Commodore Allemagne aurait demandé aux revendeurs une discrétion concernant le prix, mais plusieurs d'entre eux n'ont pas prêté attention à cette demande. Cependant, vu l'actuel écroulement des prix dans le monde des compatibles et le danger que cela représente pour les ventes d‘Amiga. Il est possible que Commodore ne soit pas du tout gêné par des "fuites" de cette nature.
En France, si les choses sc passent comme d'habitude, on peut supposer que le prix de cette carte sera d'environ 5500F1TC. Elle serait une carte "simple"' pour A2000 et A3000 avec emplacements pour un co-processeur et jusqu'à 8 Mo de RAM, c'est à dire une plateforme adéquate pour une utilisation confortable de Windows sur Amiga.
Commodore change d'adresse A partir du 2 Mars Commodore regroupe l'ensemble des activités commerciales, marketing, technique, admi- nis tration. Logistique et après-vente dans son nouveau siège social à Massy.
L’adresse exacte est Commodore France. BP 216. Parc d‘Activité du Moulin-de-Massy, 10-12 rue du Saulc- Trappu. 91882 Massy codex. Tel 60-13-76-76. FAX 60-13-76-00.
A690 - un boîtier CD-ROM L'A690, un boîtier CD-ROM qui transforme les Amiga 500 et 500 Plus en CDTX' était la seule véritable nouveauté annoncée par Commodore France au PC Forum à Paris.
Malheureusement, ce boîtier n'est toujours pas au catalog. Et le modèle présenté (qui figure sur notre couverture) n'est toujours pas un modèle de production mais un prototype.
Ce petit imprévu n’enlève rien à l’intérêt de ce boîtier, qui sera sans doute rapidement mis sur le marché.
Il se connecte sur un Amiga 500 avec 1 Mo de RAM ou sur un Amiga 500 Plus.
Au démarrage, l’Amiga reconnaît FA690 avant le lecteur de disquettes, et se transforme en CDTV. D'après l’annonce de Commodore, le boîtier comporte un connecteur qui permet de mettre "une extension réseau local ou un adaptateur SCSI"’.
On peut donc supposer que Commodore prévoit de mettre sur le marché ces deux produits, qui seront d’un intérêt évident pour les possesseurs de A500.
Le dossier de Commodore France sur le CDTV lui-même comporte d'autres informations intéressantes sur les périphériques en préparation:
• Une Carte DCTV "permettra d’afficher 100 000 couleurs (sous les
définitions standards de F Amiga ) avec les images animées".
Rappelons que la carte DCTV’ de Digital Créations, distribuée
en France par C1S, est un bôitier externe pour tous les modèles
d’Amiga. Il permet le dessin, digitalisation et animation avec
une palette très large (Ed: CIS n'étant pas tout à fait
d’accord avec l’analyse de Eric Laf- font à ce propos voir
test CDTV du mois dernier) restons très vague en attendant de
recevoir leurs commentaires...).
- •Une carte d’incrustation permettra de superpositionner les
images informatiques sur les images vidéo.
• Une carte haute définition enfichable dans l’emplacement prévu
à l’arrière du CDTV. Cette carte permettra de visualiser les
CD-Pholo que Kodak sortira cette année. Les deux systèmes
(CDTV CD-Photo) seront compatibles: par exemple, vous pourrez
avoir vos photos ou diapos sur CD-ROM et les visualiser sans
perte de qualité. Cette carte haute définition, conçue par
Commodore, sera également utile pour des applications
nécessitant un traitement graphique de qualité (photothèques,
archivage de documents presse, etc).
• Une souris infra-rouge sera bientôt disponible.
Uamiga-CDTV: Transformer le CDTV en Amiga Les Nouveautés du PC Forum Nous sommes bien loin des premiers jours de lancement du CDTV. Quand il ne fallait surtout pas dire qu’à l’intérieur de cette mystérieuse boîte noire se cachait un Amiga 500 tout entier. Avec le temps on peut dire l’interdit, et, pourquoi pas, en faire un avantage.
Citons le communiqué de Commodore France au PC Forum: "Ce tout premier lecteur multimédia interactif est un nouveau concept qui transforme le poste de télévision en un outil personnalisé, d'éducation, d’information et de loisirs... L'informatique qu’il renferme (un moteur Amiga 500 Plus) est totalement transparente à l utilisateur.
"Contrairement à ses concurrents, le CDT ' est parfaitement capable de se transformer, en plus de ses fonctions premières. En un ordinateur, et ce, grâce à quelques accessoires. Commodore propose une nouveauté: Tamiga-CDTV. Il s’agit d’un package constitué du lecteur CDTV avec la télécommande, et d’une série d'accessoires (un clavier de 102 touches, une souris et un lecteur de disquettes, le tout sans augmentation de prix: 6690FTTC) permettant de transformer la télévision en un ordinateur Amiga."
Et voilà, non content de simplement révéler le petit malin cache dans le CDTV, Commodore va jusqu’à transformer votre télé en Amiga!
Bibliothèque CDTV: Le nombre de titres disponibles en France pour le CDTV connaît une croissance lente mais apparemment sûre. D'après Commodore il y a actuellement environ cent titres disponibles aux USA.
TITRES DISPONIBLES EN FRANÇAIS: (précédés par le nom du fournisseur) Commodore - Paper Bag Princess (290F), Taies of Peter Rabbit (290F), Mud Puddle (290F). Mooving... Stomach Ache (290F). Cindcrella (290F), Battlestorm (290F), Music Maker (290F), LTV English (nouveau, 290F). Astérix and Son 1 et 2 (nouveau, pour apprendre l'anglais. 580F).
Sim City (290F), Classic Board Games (290F).
Bus Plus - Xénon II (290F), Lemminss (290F).
Coktel Vision - ESS Mega (290F) Innelec - Préhistorik (290F) TITRES A VENIR EN FRANÇAIS: Commodore - Animated Coloring Book (290F), North Polar Expédition (290F), Indiana Jones (290F), Pinball (290F), Sherlock Holmes (290F), Thomas Snow suite (290F).
Bus Plus - Loom. Secret of Monkey Island, Trivial Poursuit.
MultiMedia: Commodore propose Avideo et TVTools Commodore a présenté pour la première fois une station multimédia Amiga 3000 comprenant la carte graphique Avideo 12 d’Archos et le logiciel TVTools développé par Tecsoft Image.
L'AVideo 12 est une carte tille qui s'installe sur le connecteur du circuit Denise et permet d’améliorer les capacités graphiques de l’Amiga 3000 en affichant 4096 couleurs simultanées avec une résolution de 768x580. La présentation par Commodore France d'une configuration comprenant cette carte est un pas important pour Archos, qui annonce un logiciel d'animation pour Avideo 24 (voir plus loin).
TVTools est un intégré de communication composé de plusieurs modules permettant la réalisation de journaux internes, de bornes interactives ou de chaines d’informations câblées. 11 permet de réaliser des "pages’1 d'informations (images et textes associés). Le module "Emission” permet d’enchaîner une série de pages et d'exécuter des commandes telles que "jouer une séquence vidéo". Un script organise les émissions entre elles: ordre et horaires.
TVTools comprend également un module de télétransmission (par RTC, X25 Transpae, RNIS Numéris et satellite).
Le poste de réception doit alors comporter un moduleTVCom-esclave. Enfin, un module de composition de bornes interactives autorise la diffusion des informations en fonction du choix fait par l'utilisateur.
(Prix 20000FHT), Amiga 3000 Tower Disponible aux USA et en Allemagne depuis l'année dernière, le 3000T est presque identique à un 3000 d'un point de vue de spécifications techniques, mais est plus apte pour les configurations lourdes.
Il comporte une alimentation de 280 Watts, cinq connecteurs Zorro III. Quatre connecteurs PC, un connecteur processeur (pour 68040, par exemple), et un connecteur vidéo.
Il est livré avec un disque dur et un lecteur 3.5" (sans doute un lecteur haute densité à l'heure qu’il est, mais on ne sait jamais), et surtout la place pour:
- accessible depuis l’extérieur un lecteur 3.5", un lecteur
5.25“ demi-hauteur horizontale, deux lecteurs 5.25" demi-
hauteur verticales
- non-accessible depuis l’extérieur deux lecteurs pleine hauteur
ou quatre lecteurs demi-hauteur.
Le Tower était également présenté sur le stand Commodore sous une configuration Unix Système V4. équipée d'une carte graphique A2410 avec un affichage de 1024x1024 en 256 couleurs et les logiciels X-Windows et OpenLook. Commodore France n'a pas encore annoncé le prix ni la date de disponibilité de cette carte, qui est d'ores et déjà livrée avec les configurations UNIX vendues aux Etats Unis. Au PC Forum un Â3000T UX était installé en réseau TCP 1P avec toute la gamme de compatibles PC exposée.
Les prix A partir du 1er Mars, (Amiga 3000 voit son prix allégé de 3000F, ce qui ne lui fera sûrement pas de mal (nouveau prix 16990FHT avec disque dur de 52 Mo, et 20990FHT avec disque dur de 100 Mo, sans moniteur; tiens, cela fait un peu cher les 50Mo de disque dur supplémentaires...). Le 3000 U(NI)X-1 (5 Mo de RAM, disque dur 100 Mo, moniteur) augmente de prix. Il est maintenant à 30990FHT. Ce changement arrêtera net les petits malins qui s’achetaient, avec raison, un 3000 UX pour avoir une configuration 3000 plus puissante sans débourser de (argent. Mais il réintroduit une certaine
logique dans la gamme des prix.
Le 3000 UX-2 avec 9 Mo de RAM, disque dur de 200 Mo et le moniteur est à 34990FHT, Le 3000 Tower avec disque dur de 100 TV-Paint
VI. 6 Tecsoft annonce la disponibilité d'une nouvelle version de
TV-Paint pour Pavideo24 avec une accélération du traitement
et de la manipulation des outils d’environ 40% Nous
publierons un test le mois prochain. En attendant. Eric
Laffont nous signale qu'avec cette nouvelle version.
TAVideo 24 semble avoir trouvé un logiciel de dessin pouvant exploiter ses capacités. TV-Paint travaille sur l'AVideo en mode 12 bits ou 6 bits lors de l’utilisation de tous ses outils et un affichage en 24 bits une fois l’action terminée. Rappelons que TV Paint exige un processeur 68030.
Parmi les autres nouveautés 1.6 on trouve l’emploi intelligent de AREXX et davantage de formats de fichiers y compris le format de compression JPEG qui réduit par exemple une image 1FF 24 bits de 973 Mo commence sa vie en France avec une étiquette de 23990FHT avec disque dur de 100 Mo, ou 27990FHT avec disque dur de 200 Mo. C'est à dire que vous payez 3000F de plus pour le plaisir d'avoir une machine verticale comportant deux ventilateurs et de la place pour mettre vos deuxième et troisième disques durs, vos Syquest, etc .. Il ne manque que des roulettes. Le prix avec disque dur 200 Mo est
de 27990FHT, toujours sans moniteur.
En configuration UNIX-1 (voir ci-dessus), le 3000 Tower est à 33990FHT, et en UNIX-2 à 37990FHT, Le CDTV baisse, lui aussi de prix. Ou plutôt, pour le même prix vous avez un package constituant un véritable ordinateur- CDTV, c'est à dire le CDTV et sa télécommande, plus un clavier de 102 touches, une souris et un lecteur de disquettes
3. 5". Le prix de (A690. Futur lecteur CD-ROM pour Amiga 500 et
500 Plus, n'a pas été annoncé.
Ko à 228 Ko avec un réglage à 100 (minimum de perte de qualité).
Le prix de l’AVideo 24 est désormais de 4490F et le logiciel TV-Paint 1.6 est à 2390F.
Enfin, selon un journal britannique, Image Professional de Black Belt Systems serait en cours d'adaptation pour la carte Avideo.
AVAnim Archos annonce AVAnim, un logiciel d animation pour cartes graphiques Avideo 24, au prix de 350F.
Les animations sont dans un format IFF ANIM propriétaire, deux fois plus rapide que le format ANIM5.
La mémoire image intégrée de 3Mo de la carte Avideo24 autorise des animations en 8 et 12 bits pixel haute résolution, permettant des animations haute résolution dans des cadences synchrones de 8,5,17,5, 17 et 25 images seconde. La sortie s’effectue sur tous types de moniteurs à partir du port Avideo et reste compatible avec les désentrelaceurs et genlocks internes et externes.
D’après Archos, il est possible de superposer une animation AVAnim à une source vidéo externe. Cette disposition vient s’ajouter aux possibilités d’incrustation sur trois plans images déjà existantes (plan image Amiga, plan image Avideo 24 bits, et plan image vidéo externe.
Le logiciel de conversion de formats d'images AVRemap a été adapté pour la compilation de ces animations à partir d'images ILBM standards de 12 à 24 bits pixel ou à partir d’ANIMS de 12 à 24 bits pixel.
Archos annonce également une baisse de prix sur ses disques durs. La "hardcard" ADD2000-52Mo Quantum est à 3090F TTC, et la ADD500-52Mo Quantum est à 3390FTTC. Supplément pour RAM: 2Mo 900F, 4Mo 1700F.
(Archos, lé! (I) 60-13-90-49, FAX 60- 13-99-18) Abita Vision Le premier système de négociation immobilière intégrant l’image (Ed: je lis dans un communiqué Commodore - difficile de croire que ceci n'existe pas déjà sur Mac ou autreI, AbitaVision a été conçu autour de l'Amiga 3000 par la société Guy Lefèbre Informatique.
Le programme aide le négociateur immobilier dans toutes scs activités: pour présenter et sélectionner une maison, imprimer une proposition de vente, suivre de près les dossiers, afficher une animation en vitrine ou salle d’attente... Couplé à une imprimante couleur et à un appareil photo magnétique ION de Canon. (Contact Florence Cillier Communication, tel (1) 46-67-99-19) Réseau Net-Profit Kimatek importe le réseau Net-Profit (présenté en avant première sur le stand Commodore) de la société israélienne Disk In. Ce réseau, d’une installation très facile, utilise le port parallèle et peut
gérer jusqu’à 32 postes. (Ed: Nous en avions parlé il y a deux ans après une conférence pour développeurs à Paris où nous avions été très impressionnés par ce système) Net-Profit est un réseau en étoile constitué d’un boitier serveur avec disque dur et de répartiteurs de quatre ou huit voies.
L’installation de dernière minute avec seulement deux Amiga n'a pas permis un test complet. Nous l'attendons à la rédaction pour vous en parler plus longuement.
Prix: Configuration huit postes avec disque dur 52Mo 26.700FHT, sans le disque dur
21. 652FHT. répartiteur 8 postes additionnels
8. 200FHT (Kimatek, Tours. Tel 47-61 -25-52).
Re Serge Serge Hammouche annonce la traduction de la dernière version du compilateur Pascal PCQ (1.2b). Elle comporte davantage de possibili EVS annonce la disponibilité de la carte Mercury 68040 pour Amiga 3000 de chez Progressive Peripherals & Software au prix de 18000FTTC avec ()k RAM.
Cette carte est cadencée à 28MHz.
Elle peut être équipée de 32 Mo de mémoire 32 bits bon marché (SIM 4 Mo x 8) au prix d’environ 1600FTTC pour 4 Mo. Elle nécessite la présence de Kickstart en ROM sur la carte mère de FA3000, et EVS fournit les deux tés au niveau de la programmation graphique de Tamiga: Les fichiers includes sont désormais livrés au complet et Fauteur a inclus ses propres routines pour créer des menus aussi simplement qu'en AmigaBasic. (Trois disquettes, 100FF).
Une version spéciale compatible système
2. 0 (pour Amiga 3000 ou Amiga 500+) est également disponible au
même prix. 11 y a très peu de différence dans l’installation
pour WB1.3 ou WB2.0 et la majeure partie des logiciels du
Domaine Public fonctionnent normalement sous 2.0. Pour le
Kit C (décrit en détail dans AmigaNews de Janvier, page 9) une
version pour système 2.0 est également disponible.
Comme autre traduction Serge propose la dernière version 2.12 de DKB Trace (La totalité des 400 Ko de la documentation a été traduite). Cette version est automatisée pour débutant: un appui sur les touches de fonction et le calcul des images s’effectue (70 FF les deux disquettes). Le catalogue de toutes les traductions est disponible contre un timbre de 4 FF. (Serge Hammouche 3 Rue Anatole France 13220 Chateau- neuf-Les-Martigues) Féd La Fédération de Clubs Amiga n’est plus. L'idée était née il y a environ un an chez Atacom, mais n'a jamais vraiment décollé. En revanche, suite au succès de
la "conférence Amiga", Atacom espère voir des expos Amiga un peu partout en France, par exemple dans sa propre région de Caen. à Cannes avec le club AmigAzur, à Bordeaux avec Buggs, et puis, pourquoi pas, à Paris... (Atacom. BP 15, 50130 Octeville) Course Soft-Logik annonce Publishing Partner Master 2.2 avec une amélioration en vitesse d'affichage de texte de jusqu'à cinq fois, d'après l’éditeur.
Gold Disk réplique avec des pubs dans la presse américaine pour un futur Professional Page 3.0 ... ROMs et deux supports de ROM.
La carte ProRam, également disponible, est une extension mémoire pour Amiga 3000 qui supporte 64 Mo 32 bits.
Son prix: environ 3700FTTC en 0k. La Mercury et la ProRam sont indépendantes, compatibles et complémentaires.
Il est possible de monter un Amiga 3000 à 114 Mo de mémoire en peuplant la carte mère (18 Mo), la Mercury (32 Mo) et la ProRam (64k). Très pratique pour les animations! (EVS (1)39-71-19-41) 4D sur PC V0I.UMM4D-PC. ça vous dit quelque chose, non ? Eh bien vous avez raison: En fuit, la version PC' de ce logiciel est quasiment la même que celle que nous connaissons sur Amigu. Et les habitués de la version Amiga pourront travailler sur le PC sans aucun temps d'adaptation. Vous modélise en 640*480 16 couleurs (VGA) mais vous ne pourrez calculer vos animations qu'en 320*200 256 couleurs. Ceci
est dû à la limitation du standard VGA qui ne peut afficher 256 couleurs qu'en 320*200 (MCGA).
Vos images peuvent être calculées en mode LO. C'est à dire 320*200 256 couleurs. Ou en mode Hl .320 200. Calculées eu 24 bits puis converties en 256 couleurs. Nous avons essayé VOLUVIM4D- l’C sur un AT386 25 Mhz avec coprocesseur arithmétique: la vitesse est excellente, aussi bien en modélisation qu'en calcul pur. à peine moins grande qu'avec un Amiga 3000.
L es images sont au formai IFF DPAINT ce qui vous permettra de les transférer d'une machine à l'autre sans aucun problème. I.e prix? 1600 KlTC. A ce prix là. Sur PC. Il n'y a pas de concurrent. Il faut débourser environ 20000 F pour un logiciel convenable de 3D sur PC. (Iolnmm. Té! 61 5.1-36-09) Londres: 16-Bit Computer Show Notre correspondant a remarqué:
• le LightPen de Tyojan. Pour dessiner sur l’écran il émule la
souris et peut être utilisé en même temps (dans le port 2 pour
manette);
• le HiQ Tower de CheckMate Digital, un tour style PC contenant
la carte mère d'un A500 Plus et permettant Aprf V4.32 Denis
Gounelle, auteur de Aprf (essayé dans notre numéro de
janvier), nous annonce la sortie de Aprf V4.32 qui a reçu de
nombreuses améliorations, dont une interface AREXX, 11 a
également sorti une nouvelle version de ADOC, un utilitaire
Aroff, formateur de textes, similaire à nroff d'Unix, et un
petit utilitaire pour faire automatiquement des tableaux avec
de beaux cadres en utilisant le jeu de caractères graphiques de
votre imprimante. Tout cela marche parfaitement aussi bien
sous 1.3 que sous 2.0. Disponible chez Serge Hammouche et
prochainement sur Fish.
L’utilisation de trois cartes pour Amiga
2000. Une accélératrice, et un désentrela- ceur;
• la version II de l’échantilloneur AMAS avec des effets spéciaux
en temps réel, en stéréo et multitâche;
• Le Miracle music System. 3000F pour un clavier midi et un
logiciel d’apprentissage:
• De plus en plus de titres pour le CDTV, en particulier chez
ONLine Entertainment: six titres dont deux nouveaux: Animais
in Motion et Town With No Name, un western interactif en 3D (il
a une option "français”);
• Le nouveau Take2 sur le stand de ROMBO, un logiciel comparable
à Deluxe Video et interfacé avec le digitaliscur
VIDI.
QUOI DE NOUVEAU EN AUVERGNE CE MOIS-CI?
CALIGARI V2.0 complet, Affichage 24 Bits sur DCTV ou HAM-E 2990 Moniteur PROTAR VISTO, 14" couleur, 640x285, Stéréo, cable 2290 Imprimante H-P DESKJET 500 Couleur, A4,300 dpi 9200 TOUS LES PRODUITS GVP HCD+S2.52 Mo Quantum 15ms 3690 HD500+, 105 Mo Q, 2Mo - A500 6990 COMBO 322. ’030 22MHz, 1 Mb 7990 COMBO 333. '030 33MHz, 4Mb 14990 A3001-S2, 50MHz, 4Mo 16990 G-FORCE '040, 28MHz - A3000 N.C. Cartes pour HD500+
- AT 286, 16MHz DISPO !
- Mini ’030,40MHz N.C. MATERIELS AMIGA 500+, WB V2.0,1 Mb ChipRam
3290 idem + moniteur A1083S ou VISTO 5290 AMIGA 500 PSG, 2
jeux+Tshirt+ballon 3190 AMIGA 500 V1.3 2890 idem + moniteur
A1083S ou VISTO 4890 AMIGA 2000 V1.3 5490 ET TOUS LES AUTRES
idem + moniteur A1083S ou VISTO 7490 AMIGA 3000 25MHz, 5Mo, HD
100MO, 512K + horloge pour A500 450 SYQUEST 44Mo 20ms interne.
3790 cartouche 850 SYQUEST 88Mo 20ms interne. 6990 cartouche s
990 Modif. A500 v1.3 rév.6 1 Mb Chip 550 XETEC CD-ROM + CD
Fish, interne 5890 DIGITIGER 2, Digitaliseur + Filtre 2950
etc .... N.C.
Unix 5.4, écran Multisynch, (QWERTY) 25990 CDTV avec 5 Titres
6590 PERIPHERIQUES Scanners SHARP 16 Millions, A4 A3 N.C. HP
PAINTJET A4 jet d’encre couleur N.C. Disques Durs SCSI de 52Mo
à 1,6Go N.C. Carte AT A2286 Commodore 4990 PROGRESSIVE ’040,
28MHz. 4Mb, 22500 SERVICES 'PLUS" DOUBLETALK 2000 (réseau
Appletalk) 3950 Flashage PAO AMIGA - MAC - PC films & bromures
sur Linotronic 330, séparations Quadrichromie, Chromalins ...
Sorties couleurs A4 16 Mio sur Imprimante à Sublimation
(Qualité Photo !) : 300F TTC Calculs Images & Anims 3D (la
nuit), Scans... Contactez-nous I Moniteurs Couleur N&B, 14 à
21” (PAO) N.C. VISIONA 24 bits, 2 Mo V-RAM 29050 COLORBURST 24
bits + paint 7990 HAM-E PLUS 384x560, 24 bits 4750 A-VIDEO 12
bits, + 3 Softs, A500 2000 2490 A-VIDEO 24 bits, 704x580,
A500 2000 4490 Prix TTC révisables sans préavis S X. VOXEL
DIGITAL SYSTEMS, Distributeur Agréé COMMODORE-AMJGA 3000.
Revendeur GVP. SHARP. Règlement par chèque à la commande, Carte
Adresse Service VPC, Services PLUS : Boite Postale 38,63540
ROMAGNAT - Tél. : 73.35.12.65 - Fax : 73J4.85.70 Bleue N.C., en
C.R. 50% ALC envoi en port du.
Wshell 2.0 : Enfin!
William Hawes, le créateur d'Arexx, a enfin terminé son travail sur Wshell 2,0.
Celui-ci est disponible depuis quelques semaines déjà et voici une liste non exhaustive des nouveautés apportées: ? Plus besoin d'entrées dans la mount- list. Wshell 2.0 est livré avec un programme, DHOpts, qu'il suffit de lancer dans la startup-sequence (ou la user- startupi pour que Wshell prenne la place de CON:. Etc... ? Wshell peut devenir le Shell système. Ainsi, que vous utilisiez NewCLI.
NewShell ou encore NcwWSH, vous obtiendrez Wshell.
? Wshell peut "s'emparer" d'une fenêtre existante. A l’aide d’un nouveau mot-clé, INPLACE, Wshell peut remplacer le Shell existant déjà dans une fenêtre, et évite ainsi d'avoir à en réouvrir une... ? Wshell offre un DispIayHandler. II peut donc rajouter un ascenseur à votre fenêtre CLI de façon à vous permettre de relire du texte qui aurait disparu de l'écran.
La taille est réglable jusqu'à 32000 octets.
? Support transparent des listes de commandes résidentes du Dos. En plus de la liste privée des commandes résidentes de Wshell (commande rcsi), vous pouvez accéder à n'importe quel fichier dans la liste résidente de Famigados.
? Fonctionne à la fois avec 1.3 et 2.0 et profite des caractéristiques du 2.0 chaque fois que c'est possible.
? Implémente l’extension des variables avec l’accent grave (‘) et le dollar (S) exactement comme le 2.0 J Chaque commande dans l'historique possède maintenant un numéro, et vous pouvez donc la rappeler à l’aide de ce numéro sans avoir à rechercher une partie de cette commande.
? Wshell est plus malin sur les lignes "quotées" (entre guillemets). La façon normale de lancer une commande Arexx en Wshell était de commencer la ligne avec des guiUements ("). Cela présentait l’inconvénient d'interférer avec les noms de fichiers entre guillemets eux aussi. Désormais, les chaînes Arexx doivent inclure un point-virgule (:) ou ne pas inclure le guillemet fermant de façon à pouvoir être envoyé à Arexx.
? L'historique (taille de 32K maximum) peut utiliser un fichier qui enregistre ce qui sort.
ü Vous pouvez couper coller entre le clipboard et la ligne de commande.
- I L'interface AppWindow vous permet de spécifier des actions
automatiques pour certains types de fichiers, de telle sorte
que déposer une image dans une fenêtre Wshell lancera
automatiquement votre visualisateur préféré par exemple... U
L'instruction ’jump' vous permet de naviguer à partir de votre
Shell à travers tous les écrans publics! Tapez ’JUMP NEXT
POPUP' et hop! Vous vous retrouvez sur l'écran de TurboTextü !
- J Vous pouvez coller tout le contenu de la session vers le
clipboard pour pouvoir continuer à l’éditer.
? Fcomp et PathMan sont encore encore meilleurs et plus rapides qu'avant.
? Vous pouvez attacher des menus à chaque Shell qui peuvent activer n'importe quoi (même des scripts Arexx).
J Expansion des jokers et cd implicite, comme la version précédente.
William Hawes peut être contacté à
P. O. Box 30B. May nard. MA 01754 USA.
Conférence Disks Les démos, les musiques, les graphismes et les utilitaires primés au New Year Conférence d’Atacom et d’iris ont été réunis sur 4 disquettes et sont disponibles auprès de ces deux groupes et de Phoenix DP et d'Orion Diffusion (adresses sur la page 74).
Rectificatif Dans l'article sur Math Vision le mois dentier il y a eu une erreur d'identification d’image. La figure 8 sur la page 23 représente en fait un miroir de Cantor.
Un Club à Genève Communiqué : "A vous, lecteurs d'AmigaNews cherchant un club sur Genève: rejoignez-nous. Nous sommes ÎT.C.C.G. "International Commodore Club Genève".
"Club de loisirs avant tout, accessible de 7 à 77 ans. Le club met à disposition plusieurs Amiga, des imprimantes, etc. En utilisant ce matériel nous discutons à bâtons rompus des problèmes de chacun, ce qui ne nous empêche pas de donner des cours d'initiation à divers logiciels. Il nous arrive même d'organiser des concours.
"Nous nous réunissons tous les mercredis à partir de 19 heures dans notre local au I er sous-sol du 3 Rue des Minoteries, 1205 Genève. (Tram 12 arrêt "Augustins") une affiche indique l’entrée pendant les heures d’ouverture." Pour en savoir plus, contactez Michel MATTHEY Iprésident) tel: 0221734.65.75 ou André WILLY secrétaire) tel: 022 42.46.32 LE NUMERO 1 EN SUISSE COMMODORE AMIGA Payé par mois : AMIGA 500 dès : Frs 18.
AMIGA 2000 dès: Frs 38.
AMIGA 3000 dès: Frs 92.
LOCATION-VENTE Du composant au micro ordinateur Amiga c'est notre affaire ! ! !
( Software-Hardware, payés par mois ) Demandez notre catalogue !
GENEVE : 62, rue des Vollandes 022 786.S9.30 LAUSANNE : 24, av. De Cour 021 617.01.01 AGENDA 3-5 avril : Amiga Berlin ’92, amk Berlin Haiien 1 und 2 9h-18h (journée professionnelle 2 avril 10h-18h) Rumeur: Commodore Allemagne aurait annulé sa participation à (AmiExpo à Berlin en Avril. On parle d’un prochain "World of Commodore" qui sera organisé à Frankfurt entre les 26 et 29 novembre.
4 avril : 3ème Amiga Public Domaine à Tournai, Belgique à partir de 10h à la Salle St Brice de Tournai. Domaine public, plus démonstrations de programmes et périphériques. A Lille prendre l'autoroute de Bruxelles, passer la frontière, quitter à la 1ère sortie (Lamain), ensuite direction Tournai puis parcours fléché Amiga à partir de la gare sur les bvds. Pour plus d’informations: Jean-Pierre VanBostal, tél int + 69 22.58.03 13-15 avril : 5ème Semaine Informatique de Briançon (05), Centre Culturel, organisé par la Lycée de Briançon, Collège Vauban, et Collège des Garcins. Cette manifestation
commence à prendre une importance considérable dans la vie Amigaïste en France grâce au dynamisme de l'organisateur pour la partie Amiga. Mr Van Rechem. De nombreux participants commerciaux el culturels seront présents, y compris Commodore France, plusieurs revendeurs et distributeurs, et le Secrétariat d'état chargé de l’enseignement technique. Contact: Mr Van Rechem, tél 92-20-39-32.
A-News VIDEO EXPRESS par Jean Luc Faubert Un mois agité et un virus grippal, qui malgré une bonne dose de VirusX a du mal à quitter mon U(nique) C(erveau), ne m'ont pas permis de tester ce mois-ci de nouveaux produits. J’ai quand même pris le temps de faire une visite éclair au Forum Pc ou Commodore présentait quelques Amiga (voir couverture), mais pas d'annonce fracassante.
Genlock YC 24Bits Kimatek commercialise un nouveau genlock incrustateur interne pour A2000 et A3000. Le A2300 YC 24Bits. La base de cette nouvelle cane est le genlock A2300 de Commodore que les développeurs de Kimatek ont considérablement amélioré: compatibilité avec la cane Avidéo24 d’Archos permettant l'incrustation d’images 24Bits et donc le mixage de trois couches d’images avec en 1er plan l’image Amiga. En 2cme l’image 16 Millions et en 3ème l’entrée vidéo Pal ou YC (SVHS, Hi8) sélectionnable par commutateur. Sorties simultanées quelle que soit l’entrée sélectionnée en YC Compositc Pal
et RVBlpour le moniteur). Filtre RVB électronique automatique ou semi automatique compatible avec DigiView 4.0 pennettant la digitalisation en 16Millions de couleurs, fade programmable pilotable au clavier... Commodore Allemagne s'intéresse au produit et d’autres améliorations sont en cours de développement (sortie en composante RVB. Pilotage de la carte au clavier...) Test complet prochainement.
Prix: A2300 YC 3990F. Avec carte Archos 8.490F, avec carte Archos et TvPaint de Tecsoft 10.850F. SpaceTrak Avancée a déménagé au 93 95 Avenue du Général Leclerc, Paris 14cme (tél 45-45-00-50) et annonce des nouveaux produits : la Carte SpaceTrak, complément indispensable de la carte 24bits Spa- ceArt VD2001 permettant l'animation en 16 millions de couleurs en temps réel.
Elle stocke dans sa propre ram (30 à 100 Méga!) En temps réel les images vidéo que la VD2001 numérise; elle permet le stockage d’une centaine d'images avec surimposition des séquences vidéo numérisées et séquences d'images 24bits provenant de Real 3d ou TvPaint par exemple.
Elle permet d’autre part de rejouer la séquence dans n’importe quel ordre et à la vitesse que l’on veut. L'enregistrement en vidéo d’une animation 24bits se fait en une seule fois et non plus image par image, permettant un gain de temps considérable: une dizaine de secondes seulement pour une séquence de 100 images.
La carte 68040 Fusion Forty est maintenant proposée en version 28 et 33MHZ.
Et gère les cartes contrôleurs non SCSI.
Une nouvelle version de RasterLink. La
3. 0. ne saurait tarder ainsi que les nouveaux logiciels de
dessin VDPaint et PaintMaster pour la VD2001, dont la
définition va passer de 512*580 à 765*580. . Prix: VDPaint
3500F. PaintMaster 5000F, RaceTracc 990F.
Agenda Vidéo
* Les films du Genièvre organisent un nouveau stage de formation
"Applications des ordinateurs Amiga et compatibles Pc à la
vidéo" qui se déroulera du 27 avril au 1er mai 1992 prés de
Cahors dans le Lot. Les films du Genievre Bel- Castel 46200
Souillac. Lél 65.37.00.711
* RMD revendeur de solutions professionnelles adaptées à la
vidéo , nous signale la naissance d'un magazine vidéo A-MAG sur
i'Amiga professionnel. Fonctionnant sur le principe
d'abonnement pour 10 numéros, ce magazine vidéo se veut un
complément visuel des magazines papiers.
Sortie officielle du 1er numéro en Mars avec au sommaire tests de LIVEI, genlock Magni. GST pro YC, tablette Kurta. Avant goût du VidéoToaster etc. (RMD rue de Madagascar 83150 Baudot, tél 94-32-21- 21 .FAX 94-32-50-30) MultiStart II Une constatation bien ennuyeuse s’est imposée quand j'ai installé la ROM 2.0 dans mon Amiga: environ 85% de mes jeux ne tournaient plus.
Se passer des améliorations du WorkBench 2.0 serait dommage, alors j’ai essayé une solution... la carte Multistart II, qui vous permet de choisir entre plusieurs ROMs à tout instant.
Il existe deux familles de cartes multi- KickStart:
- les cartes avec un interrupteur, dont le désavantage est de
vous obliger à éteindre la machine lors du changement de
KickStart.
- les cartes automatiques, dont Multi- Start II de DKB Software,
USA. Ici, pour faire basculer la platine d’un système à
l’autre, il suffit de maintenir les touches Ctrl-A-A enfoncées
pendant environ 6 secondes et votre Amiga redémarre avec une
autre version du KickStart.
Installation C’est le plus difficile, et le plus angoissant... Il faut bien sûr enlever le KickStart d’origine et l’installer sur la carte, ainsi que la seconde version de ROM que vous désirez (éventuellement la troisième, car il y a la place pour trois). E Puis il faut enfoncer la carte dans le socle; et c’est là que ça se corse. Il faut vraiment appuyer très très fort, et pour le non-électronicien, qui enlève les vis du capot avec une anxiété palpable à 10 mètres, il faut du courage pour oser appuyer assez fort et mettre bien en place la platine. Le choix de ce type de rallonge de socle
rigide et rond n'est pas adapté au socle en place sur la carte mère et je vous déconseille de procéder à l’installation vous-même. Laissez faire votre revendeur.
(Ed: InterComputing, distributeur de la MultiStart 11 en France, nous annonce que la carte a été redessinée et se place n'importe où dans FA500 ou A2000 grâce à une nappe de 50cm et un petit carré autocollant. Ceci évite d'éventuels problèmes de place, surtout dans I'Amiga 500 Plus, et doit également simplifier l’installation) Ensuite, si vous avez réussi, il faudra encore placer un fil à la patte de votre circuit PAULA ou GARY suivant que vous ayez un A500 ou un A20Ü0 et si l'on sait compter (pour repérer la patte du circuit), c’est la partie la plus facile de l’opération.
Voilà, testons!
Compatibilité D'après le constructeur, cette carte est compatible avec tout A2000 et A500 de la Révision 5 à la plus récente. Je n’ai remarqué aucune incompatibilité sur mon Amiga 2000 Révision 6 et tout fonctionne à merveille. Le choix du système par défaut se fait par le choix de l'emplacement de celui-ci sur la carte, et cela s’avère très pratique. Un produit fiable, dont l’installation est à la limite du bricolage.
Patrick Conconi (Distributeur en France: InterComputing. 34 Avenue des Champs Ely- sées. 75008 Paris. Tél 40-52-27-11).
36. 15 - FDS V_ Des milliers de logiciels du Domaine Public à
télécharger pour AMIGA, PC XT AT, ATARI ST TT et MACINTOSH.
Et bientôt, la boutique, les petites annonces, les bals binaires.... Pour commander le Kit ct ou la disquette protocole seule, reportez vous au Bon de Commande ci-dessous.
DOMAINE PUBLIC DOMAINE COMMERCIAL Lsaaues soulignés sont compatibteftiSQ- Nct'ecatalogje FDS News co-'rtterl Désu'mai? S détail ues disqt-fcltas cnTtpal'blef. Ou non ave? Iamiga 500* JEUX ~1 FDS.ko AMIgAJ[Am "IFDS593 TREATS 1FDS525 THE COMPUTER CONFLICT TFDS642 STAR TREK GAME ,3 dises) ~1 FDS645 CIQNE THINKAHEAD*-
* 1 FDSS64 AMIGAIDS UTILITAIRES MUSICAUX ~l ECS5.37 SCX - MEGA
SOUNOCRACKER "I FOS533 THE SCRATCHER V 00
- I FDS55S JAMCRAKER PBO V1 0 TFDS577 PROTRACKER VI 1 ~1 FDS579
MED V3.; 0 G FDS601 NOISETRACKER V1 1 PLUS
- lFDSaa IMTUITRACKERV1.1 n FDS99C RtPP IT UP VOL 1 1FDS9S! RiPP
!T UP VOL.2 1 FDS992 RIPP IT UP VOL.3 1 FDS993 RIPP IT UP VOLA
- IFDS994 RIPP IT UP VOL.5 MODULES 1FDS674 SUICIDE 13
- 1FDS675 SUICIDE 14 “1 FDS67S SUICIDE 15 "1FDS677 SUICÎOE16
Nombreux frtslruments & moo„ es disponibles sur les disquettes
de la collection AMOS-DP MEGADEMOS Pas 3H irmas mscours F es
son; EXCELLENTES 0 FDS934A EOUINOX SOWHAT 1 FDS934B EOUINOX -
SO WHAT 1FDS935 UNIVERSAL INTENSiTY 1 FDS348 DEVILS - LABYRiNTH
~l FDS964 POSSESSED - ANESTHESIA ¦t EGS378 MAJIC 12 - RAY QF
KOPF ?
“1FDS1027 GNU ORMENDERKROB O FDS1028 GOLDFIRE - OBLIOUE INFINITY 1FDS1034 Dreamdealers Taies Ot Dream "1FDS1035A Crionics Siienis - Hardwirad Imo "t FDS1Û35B Crionics Siienis Hardwired t Mo nfdsÎojIRA êii vwAGi Ms MUSIC DISKS Lbï meiJfcu's urtouemem 1 OFDS928 CINEFEX - THE ORCHESTRA TFPSMI SH1NING 8 - TECHNOMANIA g 1FDS932 WILDFIRE TEKKNO 1FDS959 SECT-THE MEGA CONCERT “I FDS1018 CAESAR PAL • AURUMN NIGHT 1 FDS1J81AZ&B - JUST FOR YOUR EARS t FDS1Q21B Z&B JUST FOR YOUR EARS 1 FDS I03t Celljc‘90 - Sound Révolution 6 T FDS1037 VEGA MUSIC DISK 2 ~l £ 221(8.43 SANITY - WORLD OF TECHNO G FDS1052
ARCANE i-APS DOG __t 21 Fis oat Oi&quelig.
TSH342 BOURSE VI.4 Gastion dt.-r pnrefe.i le c actions 1 âtMZlA&B - SP disK 1 S 2,Nelte version .
Des utilitaires ou- pe'metiert de desvrur et aHtche- des mages cans otes-eips modes “l SH505 BOOT MASTER V1 2 trouve le version. Rtm-ei de gerer les oools ~»SH64i OiSKLABEL V1.1 Poli -nofinH- »aciier-en* des eî-quettes TSH803 TiSUTILS - EDITEXT V1.01 Eoi:e_i oe textes - catalogue de vos
- JSH804 TISUTILS-ETIKV1.Î C-oatton ei imprdss'on d étiquettes de
disquettes o: ae cassettes v oeo ~l SH1QQQ GESTCPTV1.2 Gestion
de votre rompre bancaire : 1 Mo +1 lor ogei.
- 1SH1001 ABSYS - D!GIT MASTER 1 1SH1015 ABSYS-DiGIT MASTER 2
nSHiç-6 ABSYS - DIGIT MASTERJ.
Ces 3 disquettes contiennent de* mjsqjes 3e qua tte protesshinreiie il Mo nécessaire - Les la-tsdeJ.M Jar'e doivent accutrn a 3 !
- 1SH1Q64 AMIGA SOURCE EDITEUR V1.2 £xee em éditeur ne textes
pour les programmeurs COLLECTIONS DISPONIBLES FRED FISH 1 à 600
CAM 1 à 480 AMOS-DP. AMICUS. TBAG. AMATEUR RADIO. SOURCES
SEKA... JEUX UTILITAIRES “1 3D CONSTRUCTION KIT 369 F TA
MI.A.S. 990 F 1 AGE 269 F 1 AMIGA TOOLBOX 195 F H AliEN BREED
269 F 71 AMOS Français 455 F 1 BARBARIAN II (Psy) 229 F "1 AMOS
3D 345 F 71 BAT 2 340 F H AMOS COMPILER 295 F 1 BATTLE ISLE 285
F “1 AUDiOMASTER IV 790 F “1 BiRDS OF PREY 299 F H BIG BANG
1490 F 1 BLACK CRYPT 289 F “1 BLITZ TURBO 230 F “1 BOMBERMAN
249 F 0 COMPTE-CHEQUE 235 F nCELTIC LEGENO 285 F “I DELUXE
PAINT 4 790 F
* 1 CISCO HEAT 240 F 1 DEMO MAKER (1 Mo) 380 F 1 DEVIOUS DESIGN
255 F n DEVPACK2 655 F “1 DOUBLE DRAGON 3 242 F 71 DISCOPIE PRO
3 385 F h ELViRA - Toe Arcade Game 269 F 1 EXCELLENCE 2 0 1495
F H EpiC 239 F 1 FAMILICOMPT 325 F H FASCINATION 265 F 1 GFA
BASIC 485 F “1 FANTASTIC VOYAGE 269 F n GFA BASIC COMPILATEUR
390 F 1 FiRST SAMOURAÏ 239 F "1 HARMONI 425 F H FOOTBALL CRAZY
COMP1L.
273 F n INFOFIIE 495 F “1 FUN RADIO COMPILATION 289 F 71 KINDWORDS 2.0 495 F 1FUZZBALL 239 F n MASTER SOUND 450 F 1GAUNTLET3 249 F “1 MAXIPLAN PLUS FR.
595 F 1 HARE RAISING HAVOCK 339 F T MUSIC MASTER 390 F “IHEARTOF CHINA 349 F “1 POWERWORKS 845 F 71 HEIMDALL : 1 Mo i 329 F 1 PRO 24 2690 F H HOME ALONE 219F “1 PRO WRITE 3.1 1395 F “1 HUDSON HAWK 239 F
- I STUDIO 24 1490 F TKILLERBALL 259 F 71TRACK 24 495 F “1KNIGHTS
OF THE SKY 325 F “1 LEANDER 269 F NOS EXCLUSIVITES :
- 1 MAX COMPILATION 270 F 1 MASTER VIRUS KILLER 2.2 150 F “1
MICROPROSE - GOLF 319 F “1 DISKLOCK V1 0b A500 V2.0 A500 99 F 1
MEGA LO MANIA “1MONKEY ISLAND 1!
285 F 339 F PERIPHERIQUES 1 MOONSTON 3C9 F n Extension 512 Ko - horloge A5ÛÛ 390 F 1 OH NO1 MORE LEMMINGS 219F 1 Extension 512 Ko A500 et A500+ 360 F “1 POPULOUS 2 239 F “I Extension 1 Mo A500 et A500* 790 F 7IREALMS 289 F “l Lecteur externe 880 Ko 3-5 570 F R ROBOCOD 245 F “i Double iecteur externe 880 Ko 3.5 1200 F 1ROBOCOP 3D 249 F "1 Lecteur externe 880 Ko 3 5 t n ROLLING RONNY 235 F Anticlick * B'itz (copieur) * Antivirus 710 F "1 SIMPSONS 235 F 1 “1 Lecteur interne A500 540 F n STORM MASTER 279 F 7» Lecteur nie me A2Û0Û 590 F “1TERMINATOR2 240 F “I Scanner 400DPI 64 tons de gris 1690 F
“1 THE GODFATHER (LE PARRAIN!
289 F 0 Souris mécanique (Amiga. Atari) 199 F "ITIP OFF 242 F “1 Souris optiaue Gl “l Carte AT286 8 Mhz ATONCE A500 380 F n TORTUES NINJA 2 239 F 1700 F “1 VROOM 239 F “l Adaptateur ATONCE pour A2000 570 F "1WOLF CHILD 279 F n Carte AT2S6 16 Mhz ATONCE A50Û 24ÔÛ F "1ADSPEED accélérateur 7.16- 14.3 Mhz D'autres titres soni disponibles au catalogue. J A500. A10C0. A2000 (sans soudure) 1790 F BON DE COMMANDE EXPRESS A RETOURNER A : FDS-FREE DISTRIBUTION SOFTWARE SARL, Boîte Postale 134, 59453 LYS LEZ LANNOY CEDEX DOMAINE PUBLIC : indiquez ci-dessous ies numéros de référence complets de votre
choix (Exemple FDS569 pour Tennis ou FF580 pour Fred FISH 580:.
DOMAINE COMMERCIAL Indiquez le titre du logiciel ou la désignation de i article choisi.
Attention - Les commandes ne concernant QUE le Domaine Public ne peuvent être inférieures à 6 disquettes. Par contre, Domaine Public Commercial pas de minimum Les commandes de oisouettes du Domaine Public sont traitées et envoyées sous 24 48 heures 16 |Ours 7). Il en est de même pour le domaine commercial, dans la limite des stocKs La duplication des logiciels au Domaine Public est effectuée sur des disquettes de marque Nombre de disquettes DP : ..X 15 Frs . Frs.
. Frs.
. Frs.
. Frs.
. Frs.
. Frs.
Nombre de disquettes DP : ..X 21 Frs (col. SH) Logiciels commerciaux & autres articles TOTAL Kit de téléchargement (Câble * Logiciel) t 75 Frs “ Frais de port par ( ) voie normale : 15 Frs ( ) rapide : 25 Frs Forfait recommandation (fortement conseillé) : 12 Frs MONTANT TOTAL à régler par ) Chèque ou ( ) Mandat joint = ..Frs. "t Je desire recevoir la disquette catalogue FDS-News qui contient également un logiciel en cadeau (joindre 7.50 Frs en timbres . Gratuite avec une commande) m J ai déjà un câble et je souhaite simplement recevoir la disquette gratuite
contenant le protocole de téléchargement pour ( ) Amiga. ( ) Macintosh. ( ) Atari.
( )PC 5'14. ( ) PC 3'1 '2, (Joindre 5 Frs en timbres).
..Prénom : . NOM : .. Adresse : ..... Code Posta! : VILLE .... Date et Signature ' Préc sez t- ïyptr de voire 'nachine 5’ s :yc6 oe câble .3 c-j 25 tHOCbas: Por gratuit si cotir-ande- Ou Kit seu Ar-tgaNewS 03‘92. • Les iMHpMsu»™- droc-p r «il.* propriétaire re»«CW
miga. Storm, l'âge, ¦aise d’une SA.
Hérite de la fàflfoiïhtion, pou ki .... distribu des produtk èÂ*Mitm _ _ américain Blue Ribbon ~ Bars & Pipes Professïonal.
Dessin "Clipper "de l'américain Kick l’arks 320x400 entrelacé halfbrite). Ce dessin et d'autres de Rick l’arks se trouvent sur Fish Disk 426.
Celui-ci sera disponible début Mars en version Voyons les autres nouveautés Blue Ribbon SoundWorks: Jam, rebaptisé en Superjam. étale ses icônes dans la presse américaine depuis quelques mois dcjà et est désormais disponible au prix de 1210F TTC. Rappelons qu'il s'agit d'un logiciel d'aide à la composition musicale qui jouera aussi bien le rôle d’arrangeur que d’accompagnateur (à cet effet, une grille d'édition en temps réel est présente dans le logiciel). Comme vous pouvez le constater sur l’écran (volontairement surchargé), les utilisateurs de BEUBPiCI pp rr E3P®H33|PP CTBEjWCIBE n misai
pp iaspi!n»wpp i mu mi mmmÊÊÊÊfeM vm i ¦ -i - 1S te ?2 Superjam "•Il française, ainsi qu’en version 1.1 (la dernière version doit être la l.Od si je ne m'abuse). Cette nouvelle version marquera davantage la consolidation du logiciel que V apparition de nouvelles fonctions.
Super JAM? I Keÿboardl Sonal Stylesl Choi'dsl Aeeessoriesl SMPTEI Prefsl P I ni
l. -r.l ¦lr Jlil l -ÿâixtrâ l s,-( i -g TjjJ OjPTnM u mmmmm
mmwmsimmnwmmn MA, .
A Aoadeus 4 4 f1»,..»... A A H Bars & Pipes ne seront pas dépaysé. On retrouve toute l'interface très intuitive du séquenceur. De plus, des outils sont fournis pour pouvoir recharger les séquences créées avec SuperJam dans Bars & Pipes.
Enfin. Superjam utilise le procédé Turbo- Sound mis au point par Blue Ribbon SoundWorks permettant de jouer plus de 4 échantillons simultanément sans perle notable de qualité. (Test complet prochainement.)
Les gens décidément très en forme de Blue Ribbon SoundWorks devraient ensuite nous proposer PatchMeister, un bibliothécaire universel (et seulement un bibliothécaire, c’est à dire qu’il vous permettra de gérer et d'organiser vos banques de sons mais pas d'en éditer les paramètres tels l’enveloppe, le LFO etc...). PatchMeister permettra de classer les sons par ordre alphabétique, par machine etc... et contiendra un générateur automatique de 'driver' pour vos synthés favoris au cas où ils ne figureraient pas déjà parmi ceux fournis d’origine. Et bien sûr, devinez quoi. PatchMeister
pourra être chargé comme accessoire dans Bars & Pipes. Si ce n'est pas ce que l’on appelle une WorkStation... (Patchmcistcr est annoncé aux USA à S150.)
Enfin, le boîtier Triple Play Plus permettra d'utiliser 3 poils MIDI, soit un total de 48 canaux, ce qui permet déjà de faire quelques petites choses sympathiques! Les boîtiers Triple Play Plus seront gérés à par- STATION AMIGA 3000 A3000 25 Mhz. Wb 2.0. DP 52 Mo. 2 Mo ram, multisync ... 21900 F AMIGA 3000 UNIX 25 Mhz, Wb 2,0, Uni* 5.4,5 Mo ram, DP 105 Mo, 1960S 25900 F 25 Mhz, Wb 2.0, Unix 5.4, 5 Mo ram, PP 210 Mo, 1960S .... 30900 F TEL: (1)60 13 99 18 18 rue du Dr Roux 91160 LONGJUMEAU du lundi au vendredi Vente par correspondance uniquement DISQUES DURS SCSI ARCHOS A VEC EXTENS, MEMOIRE
0-4 MO les contrôleurs ADD d'Archos grâce è leur haute intégration dans un monochip en technologie CMOS à 1.2 tim affichent tes meilleures performances du marché (tests DiskSpwd et OiskPert). 100% français. Robustes et éprouvés : 4 ans d experlence sur des bornes interactives fonctionnant nuit et jour. Supportent les (onctions SCSI Oirect de Commodore et sont gérés avec l'outil standard du 2.0. 'HdToolBox'. Extension mémoire de 0 à 4 Mo. 7 périphériques SCSI. Auioboot 1.3 et 2,0 en FFS. ADD500 s'intégre parfaitement dans la ligne de l'Amiga. Technologie à très faible consommation sans
alimentation externe.
POUR AMIGA 500 : ADD 500 QUANTUM 52 Mo, 11-17 ms, 0 Ko ....3290 F QUANTUM 105 Mo. 11-17 ms. 0 Ko ...4490 F POUR AMIGA 2000 : ADD 2000 CONTROLEUR SEUL .1290 F QUANTUM 52 Mo, 11-17ms. 0 Ko ..... 2990 F QUANTUM 105 Mo, 11-17 ms, 0 Ko ..4190 F QUANTUM 210 Mo, 11-17 ms, 0 Ko ..6290 F CADEAU : 10 MO DE FREEWARE !
Nos disques durs sont livres formatés avec 10 Mo des meilleurs logiciels du domaine public (utilitaires, démos. Musique, [eux, slide-shows....) MEMOIRES POUR ADD KIT 512 Ko 250 F KIT 2 Mo .900 F KIT 1 Mo ...500 F KIT 4 Mo......1700 F Classé "le plus complet et le meilleur compromis" dans la comparaison des disques durs pour Amiga 500 (Amiga News sept 911.
AMIGA 2000 A2000 ....5190 F A2000 + moniteur ...6890 F PROMOTION STATION A2000 A2000 + moniteur+ DD SCSI 20 Mo + ext. Mémoire 0 à 4 Mo ...8690 F A2000 + moniteur* DP SCSI 52 Mo + ext. Mémoire 0 à 4 Mo ...9490 F A2000 + moniteur* PP SCS1105 Mo + ext. Mémoire 0 à 4 Mo 10690 F EXTENSION MEMOIRE A2000 compacte, 2 Mo extensible à 8 par palier de 2 Mo : 2 Mo .1190 F 6 Mo .2790 F 4 Mo .1990 F 8 Mo .3590 F 1 STATION A500 + DISOIES AMOVIBLES SYOUEST A500 +, DD SCSI 52 Mo, 04 Mo ram.
2 Mo chip ram 6890 F SQ555,20 ms, cartouche 44 Mo comprise SQ5110, 20ms, cartouche 88 Mo comprise interne . 3390 F externe .. 4390 F interne .5390 F externe 6390 F AMIGA 500 + A500 +, 1 Mo chip ram . 2990 F A500+, Multistart 1.3... 3590 F NOUVEAU : CARTE AVIDEO12 ETAVIDE024 Painter 24 bits professionnel.
Palette graphique pour créer ou retoucher des images 24 bits: travail sur 2 écrans à la fois, effets de colorisation, de lissage, d'ombre, de densité, cyclage, dégradé et mélange de couleurs TVPAINT AVIDEO ......2390 F AVIDEO+ TVPAINT 6290 F Une merveille d'intégration pour 4096 et 16 millions de couleurs en HIRES OVERSCAN (768 • 580) dans un mode d'affichage standard (rien à voir avec du HAM étendu ou un bricolage du signal vidéo composite). Compatibles avec tous les tlickers fixera et genlocks internes et externes : trois niveaux d inscrustation possibles. S'installe è la place de
Denise. Workbencb en transparence. 100 % français. Accepte tous les formats de l'Amiga plus les formats IFF ILBM en 12,15,18.21 et 24 bits. Interfaces AmigaDOS et AREXX.
Logiciel de dessin AVPaint fourni en standard avec le logiciel d'animation OPERA. Possibilité de double buffering 2 x 12 bits sur Avideo 24 pour animation jusqu'à 17,5 images sec. Contrôleur de disque spécial d'ARCHOS pour des animations direct to disk" jusqu à 2 Mo sec. Sonie simultanée sur deux écrans pour Avideo24: un écran vidéo 24 bits et I écran Amiga avec ftlcker fixer en 12 bits.
De nombreux logiciels de la PAO au 3D compatibles Avideo.
_AVIDEO 12 2490 F AVIDEO 24 ...4490 F LA VEDETTE DES CARTES ACCELERATRICES ALLEMANDES AM LECTEURS 3" 1 2 interne (A500) 530 F interne (A2000)......650 F externe.... 590 F tblitz, anticlic, antivirus.....700 F r
(1) 60 1399 18 frais de port TOTAL | PROFESSIONAL TURBO-SYSTEM
POUR A500 ET A2000 Installation interne aisée à la place du
MC68000. Compatible 1.3 et 2.0. Extension ram 32 bits 1 Mo ou
4 Mo. MMU avec boot sur le Kickstart 32 bits. Mémoire-cache
accédant à tout l'espace mémoire Amiga.
Professional-030, MC68030,24 Mhz, MC68882,1 Mo ram 32 bits ...5690 F Professionai-030, MC68030,24 Mhz, MC68882,4 Mo ram 32 bits ...7690 F Professional-3000. MC68030,40 Mhz, MC68882,4 Mo 60ns 13990 F TESTS DE LA PRESSE ALLEMANDE : Amiga Spécial 03 91 : TRES BON, Amiga Kickstart 09 91 : TRES BON, AMIGA-LIVE MiT09 91 : BON BON DE COMMANDE A RETOURNER A FBI, 18 RUE DU DR ROUX, 91160 LONGJUMEAU TEL ADRESSE _ DESIGNATION VILLE Tous nos prix sont TTC. Offres valables dans la limite des stocks disponibles. Matériel garantil an Frais de port 60 F sauf
machines (ne) Règlement a la commande ou en contre-remboursement par carte bleue N'l_l I I I I I I I I I l 1 I I |_| Date de validité I I 11 I. I DATE Boîtiers DIP ou ZIP, (256 Kb*4 ou 1 Mb’4), le Mo 500 F Agnus1Mo..,.520F Rom1.3...199F 8520 ...120 F MEMOIRES COMPOSANTS CODE POSTAL 00 (seul' SCSI Seagate 20 Me 1490 ' DO fseuli SCSI ûuartur 52 Mo 209C F DO (seul) SCSI Quantum -05 Me 319C F DO iseui) SCSI Ûuartum 210 Me 549C c A2286 Cane AT. T Me ram ec!5 1 4. DOS 4 01 4890 F KCS Power PC board. Vcreion A500 et A50C* .2 ' 90 F KCS version A2000 et A3000
.... 2740 F sans horloge 240 F avec horloge ,...280 F Extension mémoire 1,5 Mo ..950 F A500 2790 F A500 + moniteur 4790 F CADEAU : EXTENSION MEMOIRE 512 Ko !
EXTENS. MEMOIRE A500 JIM Hastei'Preferences Hix eliÿlov ist penlist riff BTEÿeneretor FTEnenitep Il ne nsport EL Output ][ JeJEJIL ?88 il ?86dl ÜMl ?eetl
- OOdl
r. '.l r. -': - I ±| êtunne! 81 | il Channei Studio 16 ? 1991
SunRize Industries BETA 8,76 El_ »v. WÎΑ ¦ *, ¦ Editl Bupll
Reno! Saue
• 6 door„knod f6 dsor_kmck
* 6 UeeBitSneU ?6 doop.beli
- ---- SunRize Image I tir de Bars & Pipes. A noter: la société
américaine Checkpoint Technologies ayant cessé ses activités,
les cartes Serial Solutions, qui permettaient également
d'étendre le nombre de ports MIDI, ne sont plus disponibles.
Honnis les produits Blue Ribbon SoundWorks, Storm propose deux produits français, à savoir l'cditeur Proteus et un nouveau logiciel, nommé Samptel.ink. qui est un logiciel de conversion pour les échantillons.
(Ed: Ces deux produits, nous l'apprenons, sont l'oeuvre d'un certain Nicolas Fournel, qui a lui-même déjà testé l'un d'entre eux. Proteus dans le numéro 38 d’AmigaNews. Les logiciels de Nicolas seront assujettis à un contre-test dès que nous aurons pris contact avec un spécialiste musical indépendant. Alors, si vous êtes un tel animal, contactez-nous!)
SampleLink est capable de lire ou d'ccrire des échantillons au format IFF Amiga (8SVX), SAMP (format de Midi Sample Wrench, Synlhia Pro), NeXT, et Audio IFF (plus communément appelé AIFF. Ce dernier format est beaucoup utilisé sur Mac ou Atari mais aussi par la nouvelle carte d'échantillonnage 12 bits de chez SunRize (voir plus bas)). SampleLink permet de retravailler de façon classique l’échantillon (coupcr-coller à la souris. Génération d'une enveloppe, positionnement des points de boucle etc...) et de dialoguer avec tout échantillonneur comprenant le Sample Dump Standard (Akai
S1000, Emax II. Roland S770 etc...). Les applications de ce type de logiciel sont donc très nombreuses: dum- per un son par MIDI depuis un échantillonneur pro (sans conversion analogique et donc sans perte) pour le convertir en 8 bits pour la musique d’un jeu ou d’une démo, transférer les sons d'un échantillonneur pour les éditer de façon plus conviviale sur F Amiga puis les rctransférer.
Etc... Le prix de SampleLink se situe entre 400 et 500 francs.
Pour tous renseignements sur ces produits: Storm Production, 83 rue du Chemin Vert, 75011 Paris. Tel (1) 43 57 46 57.
Cartes Sonores SunRize Les cartes d’échantillonnage de SunRize Industries (concepteurs du boîtier Perfect Sound) montrent le bout de leur nez (ou plutôt de leur convertisseur). J’ai eu l’occasion d’approcher la version Beta
0. 7 de la carte AD1012 (les cartes SunRize sont déjà en vente,
la version Beta concerne uniquement le software qui est bien
sûr remis à jour gratuitement), cette dernière est très
prometteuse. D’une part, la qualité sonore de la carte est
excellente pour du 12 bits, d’autre part les programmeurs de
chez SunRize semblent avoir fait de gros efforts pour doter
leur logiciel d'une interface très ergonomique, comme vous
pouvez le constater sur les images accompagnant ce texte.
Le logiciel de gestion de la carte est entièrement modulaire. 11 n’y a pas de menus mais une fenêtre (la fenêtre 'Instance’ sur l’image 1) avec une liste de modules que l’on peut appeler lorsqu’on en a besoin. Parmi ces modules, citons un gestionnaire de CueListe. Un générateur de code SMPTE, des vu-mètres analogiques et digitaux en temps réel, une mini table de mixage elle aussi en temps réel, un panneau d'elîet etc... Chaque échantillon de la CueListe peut être édité sous forme de graphe. Rien de réellement révolutionnaire ici, mais toutes les fonctions classiques telles que le
couper-coller, le silence etc... répondent à l’appel (voir image 2). Il est possible de SunRize Image 2 visualiser la longueur des échantillons sous forme d’octets ou de secondes.
Notons au passage que les sons échantillonnés sont stockés au format AIFF, ce qui est une bonne chose puisque c’est un standard déjà très utilisé sur Atari et Mac et qu’il offre de nombreux avantages: résolution de 1 à 32 bits, multiples points de boucles etc... L’image 3 vous montre le processeur d'effet (tel qu'il se présente dans cette version Beta 0.7 mais il va sûrement évoluer). Ce dernier est en temps réel.
Des outils permettant de piloter la carte SunRize à partir de Bars & Pipes sont en cours de développement. Car tel est bien le principal intérêt d'une carte 12 bits: pouvoir mélanger à l'intérieur d'un séquenceur, des pistes MIDI pour les syn- thés et des pistes de direci-to-disc pour la voix, un solo de sax etc... Tout cela pour 3900FHT. Ce qui reste accessible pour cette qualité et permettra à certains de prendre deux cartes, puisque le logiciel le permet... D'autre part, les utilisateurs de cartes AD1012 pourront vraisemblablement les troquer contre des cartes AD 1016 lorsque ces
dernières seront disponibles (moyennant finance tout de même!), alors attention à la ruée!
Dans le domaine des cartes sonores, rappelons également que la société française Xanadu achève actuellement une carte 16 bits de haute qualité. Par contre, nous n'avons plus de nouvelles de la carte AudioLink, de Beta Unlimitcd. Pourtant très prometteuse.
Nicolas Fournel Le Festival de Clermont-Ferrand consiste en un rassemblement important de professionnels et d’amateurs du cinéma international en matière de courts-métrages (moins de 60 mn). En effet, on y trouve aussi bien Canal+, la Sept et Antenne 2, que des productions inconnues et indépendantes dont le seul film aura eu la chance d’être sélectionné.
***%££* rvieï a °[' v ï, çertaivd e pxae» foU9 de ciï'éIïVa par equVse Cela représente donc l'endroit rêvé pour présenter un projet amateur et pour le développer avec des professionnels. C'est pourquoi Picture Gang, petit groupe de production vidéo parisien, y est venu présenter un nouveau projet de film dessin- animé en partie développé sur Amiga.
Voici quelques commentaires communiqués par Antoine Prévost de Picture Gang: "Il y a deux types d’images, deux "arts" différents: le cinéma et lanimation vidéo-informatique. En effet, d'un côté nous avons le cinéma qui offre tout un champ sémantique.
Des codes, des valeurs dont la vidéo s'inspire tout en ajoutant sa haute technologie. De l'autre côté nous avons l'animation sur ordinateur, laquelle tient plus du dessin animé ou de la démonstration gratuite que du véritable film.
"Le cinéma, pour sa pan. A tendance à dédaigner l'image de synthèse comme étant trop froide, peu souple, même si elle demeure intéressante pour son réalisme et ses possibilités d'illusions. A l'inverse, l'animation sur ordinateur a tendance à négliger la richesse de mouvement et de couleur dont elle dispose, notamment avec l'Amiga et surtout, elle semble ignorer ' importance des codes sémantiques du cinéma.
"C’est pour ces différentes raisons que Picture Gang tient à réaliser son court métrage qui associera les de ta procédés, faisant ainsi une innovation et une leçon.
Ceci n’est pas sans intérêt aux yeux des producteurs. Si Canal + et la Sept restent sur leur réserve quant à la jeunesse du groupe, Rio Maranon Développement et Prospective Image ont demandé à en savoir plus. En effet, si le procédé informatique ne coûte quasiment rien, le développement vidéo du tournage demeure onéreux et suppose l’intervention d'un producteur qui seul pourra réunir les moyens nécessaires au développement final du projet.
"Ainsi, avec Picture Gang, un nouveau type de dessin animé est peut-être en train de naître, si toutefois l'aventure de la production pro- fessionelte ne s'avère pas trop diffiçite."
Voilà cinq ans que Piciure Gang réalise des petits films et se fait remarquer dans le milieu professionel:
• 1988: Festival Fantastique de Paris, prix des effets spéciaux
pour "Karl"
• 1989: Festival Fantastique de Paris, prix du costume pour Zak
• 1991 : Festival de Clcrmont-Ferrand.
Présentation d’un court métrage 16mm Reflet Noir, "rappelé” par le festival lui- même pour février 1992, et dont la musique à etc composée sur Amiga, et enregistrée avec; réalisation du clip de King of Rasta avec des effets spéciaux gérés par Amiga; sélection du Film Les Engrennages au Festival Vidéo de Paris; sélection du film Les Engrenages par la Maison de la Culture de Saint-Quentin en Yvelines pour une exposition sur le cinéma avec l’Institut International de l’Image et du Son (I.I.I.S.); réalisation de Se Tirer à Chalain. Film de commande pour la Fédération Française de Tir à l’Arc.
[Picture Gang, Antoine Prévost, 60 rue Violet. 750 5 Paris. Tél (1)45-75-30-70) Avant toute chose, notons qu’avec ces deux modules sont fournis les updates de certains outils de base comme Transpose.
Delay, Midi Out ou Branch, qu’il convient de copier dans son répertoire 'Tools'.
Rappelons également que les outils rentrant dans la composition d’un macro-outil doivent être chargés avant cc dernier dans la boîte à outils (ToolBox) sinon Bars & Pipes ne les trouvera pas et le macro-outil ne sera pas complet. Ceci étant dit. Passons sans plus attendre à la description des différents outils du Pro Studio Kit. Que j’ai regroupés en 4 catégories: Pro St«»~ St Si l'on considère qu’un logiciel à vocation 'artistique' se doit pour être complet d'être à la fois créatif (en apportant de nouvelles voies d’investigation) et productif (en permettant de concrétiser rapidement ses
idées et obtenir un résultat exploitable), Bars & Pipes Professional remplit parfaitement sa mission. Il y a quelques temps sont sortis deux nouveaux modules: le Pro Studio Kit et le Creativity Kit. Qui confortent encore sa position.
Le premier contient avant tout des outils permettant d'être efficace en toutes circonstances: c’est celui dont nous allons parler ce mois-ci, le second, quant à lui, contient tout ce qu'il faut pour générer des codes MIDI de façon originale et créative: arpégiateurs, générateurs aléatoires etc.... Nous en parlerons le mois prochain.
Manipulation des notes (Figure 1) Le Pro Studio Kit contient un certain nombre d'outils permettant d’agir directement sur un paramètre précis d'une note: hauteur, vélocité, ou durée.
Scale: ... ¦ _______ 150 Shift:
• Le Note Converter est on ne peut plus simple: il transforme
comme son nom l'indique une note en une autre. A vous d’v
trouver une application...
• Dans la même lignée, le Note Map- per est un Note Converter en
puissance: il permet en effet de créer une table de cor
respondance pour chaque note du clavier: Cl sera converti en
A5, D1 en C 3 etc... Déjà plus intéressant, il pourra servir
par exemple pour convertir une configuration de batterie en une
autre...
• L’outil Note Filter du Pro Studio Kit constitue une update de
l’outil Note Filter fourni d'origine avec Bars & Pipes
Professional: il est désormais possible d’envoyer les notes
rejetées par le filtre vers une autre piste pour les traiter.
• Le macro-outil Note Rctlif, bâti autour de l’outil Note Filter
inverse l'effet de ce dernier: il garde les notes rejetées
normalement par le Note Filter et ignore les autres (Retlif =
Filter à l’envers).
• L'outil Velocity Controller permet de contrôler la vélocité des
notes par n'importe quel contrôleur continu dont on aura
préalablement entré le numéro. C’est bien la vélocité des
notes, c'est à dire une information contenue dans un message
Notc_On qui est modifiée et non le volume de l’instrument
(contrôleurcontinu numéro 7).
• Enfin, l'outil Articulation Modifier permet de modifier la
longueur des notes, sans aller dans la fenêtre d'édition, et de
façon plus précise qu’avec la baguette magique. Deux options
sont proposées: multiplier la durée de la note par un pour
centage de 0% à 200% (moins de 100% la note est ’rctrécie'.
100% la note reste identique, 200% sa longueur est doublée
etc...), ou lui ajouter un temps compris entre
- 1.00.000 et +1.00.000 (soustraire une mesure et ajouter une
mesure). Il est possible de combiner ces deux modifications,
qui seront toutefois toujours effectuées dans l'ordre
multiplication-ajout.
Les contrôles continus (Figure 2)
• Les outils DeFlam et DeGlitch sont peut-être destinés à ceux
qui n'ont pas une maîtrise parfaite de la technique pianisti-
que. En effet, le premier supprime toute note identique à sa
précédente et trop proche de celle-ci. Le second, quant à
lui.
Supprime les notes de trop courtes durées (le seuil est réglable), issues par exemple d'un dérapage -non contrôlé- du doigt, d'une touche du clavier sur une autre... Mais c’est associés avec des contrôleurs continus que ces deux outils devraient se révéler très intéressants, afin de gommer les petites notes de trop émises par des contrôleurs spéciaux pour les guitares, les micros MIDI et autres curiosités du même accabit.
! JMUïch. . III Hin Lensftlt1, ..... A w m TPÏ7 Celay:006.08.96 i Eoent Snootîwr r J i m | Minimw Step : M Figure 2
• Un autre outil qui devrait s'avérer très utile associé à des
contrôleurs MIDI est F Event Smoother, qui adoucit la courbe
d’évolution des messages continus tel Vaftertouch polyphonique
ou mono- phonique. Le Pitch Bend et les Conirol Change, en
remplissant les vides trop importants entre deux messages
consécutifs par interpolation. Le ’must absolu' serait un
Event Smoother permettant de choisir entre plusieurs types
d'interpolation mais la version proposée est largement
suffisante.
¦ Le Pitch Bender est très intéressant: il s’agit d'un énorme gadget proportionnel, tout en hauteur, à manipuler en temps réel à la souris et qui délivre des messages Pich Bend. Le plus intéressant est sans doute de pouvoir accéder à ce gros curseur très simple d’emploi et. Par exemple, de convertir les messages Piich Bend en messages Contrai Change, en connectant un outil Event Converter à la sonie du Pitch Bender. Que diriez-vous, par exemple, de changer en temps réel et à la souris le sus- tain des notes de votre piste?
• L'outil On Hold est quant à lui d'une simplicité enfantine:
placé sur un pipeline, il maintient les notes tant que la
pédale est appuyée, sinon il ne fait rien.
L'outil On Hold supprime ainsi le besoin d’utiliser des messages Control Change numéro 64 (Hold Pedal).
MT-32. Il est bien dommage que l'on ne puisse pas sauvegarder son propre kit de batterie (ou ses kits de batterie, selon l’expandeur utilisé).
• Super Setup est une version grandement améliorée de l’outil
Quick Patch.
Placé sur un pipeline. Super Setup vous permet en effet de spécifier le numéro du patch utilisé pour cette piste, le panoramique et le volume de départ ainsi que les valeurs initiales de deux autres contrôleurs continus dont on pourra choisir le numéro. Il est également possible d'inscrire ces informations de façon permanente sur la piste.
Un dernier raffinement permet de se créer une liste (pouvant être sauvegardée) de nom de patches, avec leur numéro associé, de façon à appeler la ’Slap-Bass- qui-tue' plutôt que le patch numéro 63.
Personnellement, j'ai adopté cet outil et il y a maintenant un Super Setup au début de chacun de mes pipelines.
• Enfin, il vous sera possible avec le macro-outil Remote Patch,
de changer des patchcs tout en jouant, sans quitter le cla
vier, Cet astucieux macro-outil est en effet constitue d'un
outil Note Filter qui permet de ne prendre en compte que
certaines notes, qui seront converties ensuite en messages
Program Change par un outil Event Converter: simple et redouta
blement efficace.
Le travail sur une piste Figure 4 Deux des outils du Pro Studio Kit se rapportent au travail sur une piste.
• L'outil Sttrrreeeetttcch, tout d’abord. Est l'équivalent de
cette fameuse fonction des échantillonneurs sur une piste: il
est possible de multiplier une piste ou une portion de piste
(l'outil fonctionne avec les drapeaux d'édition) par un ratio
quelconque, de façon a en augmenter ou en raccourcir la durée.
Cet outil est uniquement accessible via la fonction Toolize’
et ne peut pas être placé sur un pipeline. Il sera, comme son
homologue pour les échantillons, d'une très grande utilité pour
les gens travaillant par rapport à l’image.
• Jump Start, quant à lui, manquait véritablement à Bars & Pipes
Professio- nal. En effet, jusque là. Il était impossible de
démarrer l'enregistrement d'une piste à la première note jouée,
comme dans la plupart des séquenceurs software et hardware.
Bien sûr. On pouvait mser. Par exemple en utilisant le Remote Control: 1 en associant la commande 'plav' à une note ne faisant pas partie de la partition, 2 en se plaçant en mode d'enregistrement et à la position désirée, 3 en jouant simultanément la note associée à la commande ‘plav’ et la première note de la partition. L'outil Jump Start apporte heureusement une solution plus élégante: il suffit de spécifier le point de départ de l’enregistrement et d’activer l'outil... Nicolas Fournel 1 1 Sttrrreeeetttcch ! Il Final Range: 15 Initial Range: 30 L’organisation o v-, 5 Figure 3 Quoi
de plus nonnal que de trouver dans un kit orienté studio le nécessaire pour organiser ses percussions ou ses patches?
• L'outil Feels Good permet non seulement de définir un kit de
batterie de 16 notes instruments (le Mid Tom sur C3, la
BassDrum sur D3 etc...) mais intègre une sorte de fonction
Humanité ou Feeling comme celles que l'on trouve sur certaines
boîtes à rythmes assez récentes. 11 est ainsi possible de
décaler et ou modifier aléatoirement la position de chaque
note instrument dans le temps, ainsi que sa vélocité (mieux
qu’un long discours, un coup d'oeil sur l’image 3 devrait vous
convaincre de l'utilité de la chose).
Y ¦p ’C r3 ù £- c ~D _ç rX J 7,
• ' r- S û» 1 r*** •5 s «n c .3 sC E 3 ’Sî o o JS U r"- r m Q_ 3
T3 O O p 3.
’Sl _: X. 5 en oc H ’ÜI 0- Feels Good est paramétré par défaut avec le kit de batterie de l’illustre Roland RACE TRACE Avec Race trace, RGB Software nous propose le plus complet des logiciels de vectorisation disponibles sur Amiga. A part quelques utilitaires de conversion du domaine public ou l’utilitaire Trace contenu dans Professional Draw, aucun ne proposait vraiment le contrôle de la vectorisation. RaceTrace tente de combler ce vide. C’est là une très bonne alternative qui ne manquera pas d’intéresser toute personne utilisant la PAO ou adepte de l’image de synthèse.
Et les "escalier" restent visibles dans le produit fini. 11 y a la possibilité de retravailler les points à l'intérieur de Race- Trace. Mais cela est long et fastidieux.
Enfin, comme nous le signale la documentation, les versions ultérieures du logiciel permettront de charger les images en haute résolution ou en HAM.
Pour le moment il n'en demeure pas moins que RaceTrace reste le seul à proposer une réelle conversion des couleurs en vectorisation.
Le Logiciel Tout d’abord notons que ce logiciel est disponible sur tous les micro-ordinateurs: Amiga, Mac, PC et ST. C’est un point intéressant si ce logiciel devient un standard ou si son format spécifique de sauvegarde fait école. Le logiciel côté Amiga se compose d’une disquette et d’une documentation fort bien présentée, le tout en Anglais.
Nous chargeons donc une image standard du genre Deluxe Paint et le logiciel commence son travail. Les 6 bits plans de l'image (32 couleurs), sont effectivement conservées, c'est une heureuse surprise.
L’autre bonne surprise c'est que le logiciel nous propose maintenant des outils de travail pour modifier et améliorer notre image désormais vectorisée.
Un écran d'information nous indique tout ce que nous devons savoir sur nos composantes de l’écran. Le logiciel ne servirait à rien si la sauvegarde n’était pas à la hauteur de ce que nous venons de voir jusque là. Ici aussi on est gâté. Le requester de sauvegarde propose pratiquement tous Le premier menu rencontré nous propose deux choix: soit de charger un fichier au format RaceTrace. Soit une image IFF au format 320x256 en 32 couleurs. C’est ici le seul point noir du programme. La résolution de 320x256 est un peu limite pour une vectorisation vraiment précise des contours d'un
caractère par exemple.
Save f ile Professional Clip REAL3D ktdpt RaceTrace IFF-image mi PostScript (Lines) Works-30 Current polygon ¦ Ailpolygons
• Extra* SUBI: iMSliva Palmes Sauter af Paint!
Latin Paint; iaaetin Paint!
1 l t §§ 1 PaiuçnB «jeter Iwter et Paiats active Paisis Inactive Paint!
I" Bip Mmra Pas! MMTÏ tatal noms .aa» tapai-!9ht ÎSB-183* Eria UstiteaiPiUïS SatUare.
III rights marvel làrsiBii Ï,S Elite a muteteUan te «alinéa.
TfK les types de sauvegarde possible sur Amiga. Outre la sauvegarde pour les logiciels de 3D du moment: Sculpi, Real et Imagine, on peut aussi sauver notre travail en tant que Clip pour Professionnal Page.
Donc la PAO. On peut aussi créer un fichier Postscript et HPGI. (langage des traceurs HP) sans oublier une sauvegarde IFF et même Digiworks.
C'est donc un logiciel complet qui nous rendra des services aussi bien dans la PAO que pour la 3D.
Conclusion L'intérêt du vectoriel réside dans l’amélioration considérable de la qualité des images pour l’impression en PAO.
L’utilisation d’un tel logiciel est surtout lié à la taille des fichiers traités.
Pour exemple, une image IFF digitalisée moyennement complexe, en 16 gris, de 41K. Produit un fichier Clip pour Pro- Page de 1.7 Mo, ce qui est assez énorme, pour une amélioration pas si évidente que cela si l'image n'est pas agrandie. Par contre pour tout travail sur texte, ou des dessins, l'emploi du logiciel devient presque indispensable.
En ce qui concerne la 3D, c’est autre chose. Imagine propose en standard ce type de service (vectorisation d’un fichier IFF) mais en deux couleurs seulement et sans face pleine. Pour Sculpi. RealJü, et donc Imagine, RaceTrace est d’un grand secours, surtout pour du texte, même coloré et en faces pleines.
C’est donc un logiciel qui mérite de figurer dans la logithèque de tout Ami- gaiste faisant de la PAO ou utilisant les logiciels de 3D déjà citées.
Signalons que RaceTrace est diffusé en France par Avancée au prix de 990 F. Eric Laffont w TEL.: (16) 20 74 50 60 ftUtfe*Kfo LES MEILLEURS LES MEILLEURS SYSTEMES PÉRIPHÉRIQUES SIMULATION BUREAUTIQUE DESSIN PAGESETTER II 990 Frs DeluxePaint IV 790 Frs CG OUTLINE FONTS 1390 Frs DIGI PAINT 3 690 Frs PROWRITE3.2 990 Frs DIGIVIEW GOLD 4 1300 Frs SUPERBASE IV 2990 Frs 3 D Const. Kit 399 Frs PROFIL 345 Frs Volumn 4D Junior 420 Frs EXCELLENCE 2.0 990 Frs Volumn 4d Pro 2390 Frs KINDWORDS 2.0 420 Frs INFOFILE 450 Frs UP GRADE D Paint IV : Tél.
LANGAGES COMPILATIONS AMOS VF 490 Frs BUREAUTIQUE S2P 1390 Frs AMOS COMPILER 295 Frs (Kindwords 2.0, Infofile, Maxiplan Plus) AMOS 3d 375 Frs AIR COMBAT ACES 269 Frs DEVPAC V2 810 Frs Aventures Extraordinaires 299 Frs G FA BASIC 3.0 675 Frs PLANETE AVENTURE 289 Frs G FA COMPILER 395 Frs
• •
• « Extension mémoire A 500 Plus
- 7 ' 1 Mo ; 690 Frs ¦ Lecteur externe 3'A" : 570 Frs ¦ Joystick
Manta-ray (6 micro switchs) : 129 Frs ¦ Multistart 1.3 ou 2.0 :
590 Frs ¦ ROM 2.0 ! 270 Frs ¦ Reprise de toute carte contrôleur
pour l'achat d'une carte COMBO 322:2000 Frs et COMBO 333 ; 3000
Frs maximum.
FLAMES OF FREEDOM 340 Frs RAILROAD TYCOON 340 Frs LEMMINGS 240 Frs LEMMINGS Const. Kit 240 Frs GODS 290 Frs MUSIQUE AMIGA 2000 A 2000 ra 5190 Frs A 2000 + moniteur 1083 S + Disque Dur 52 Mo9990 F fS Disque Dur GVP HCD+ 52Q2M. 4390 Frs Multistart 500 et 2000 1.3 ou 2.0 590 Frs CARTES ACCELERATRICES GVP A 3001 S2-50 Mhz ¦ 4 M 16990 Frs COMB0 322 - 22Mhz-1Mo 7990 Frs COMBO 333 - 33 Mhz ¦ 4Mo 12990 Frs COMBO 322-52 Mo-1 Mo 9990 Frs 4Mo RAM 32 bits pour COMBO 2890 Frs 25 Mhz 50 Mo;2Mo 2690 Frs 2100 Frs 2300 Frs 1990 Frs 1990 Frs 2190 Frs 695 Frs 5490 Frs 6990 Frs 5320 Frs Consultez nous A 2000
AMIGA Advantage A 500 Plus + Infofile + Fusion Paint + Shangaï + Spindizzy, Cadaver + Kick Off II et Bomber 3.590 Frs NOUVEAt FORMULE FINANCEMENT AMIGA 3000 (25 mhz, 50 Mo 2 Mo)
• IkœtaiïtWFrs MtsiasvmxUHtnptisim !S.a». tomCiïUCMfnrÿmiliiim
Jepîniliw AMIGA 2000 W 2.0 + 1 HCD GVP 52 Mo + 2 Mo RAM +1
Ecran 1083 S * 1 Cgrte COMBO 322 (22 mhz 1 Mo)
• UmoaM m frs mois lassuraniïV.lM eh plus) TEC 19A0%, ûarerve
CETELEM en vigueur s',3 date do parution S2P Lille 61, Rue de
la Monnaie Tél : (16) 20 55 99 80 Heures d'ouverture : de 9
heures à 19 heures ( piaa C’Z'P 300 9» LES MEILLEURS
SOFTWARES SOFTWARES AVENTURE A 500 ioffre limitée) 2490 Frs A
500 Plus 2990 Frs A 600 Nouveau 3690 Frs Extension mémoire avec
horloge 512 k 390 Frs Lecteur externe 3T 2 570 Frs Lecteur
externe anti-virus 3'1 2 710 Frs Disques Durs ARCHOS (10 Mo de
domaine public) ADD 500 + HD Quantum 52 Mo 3490 Frs Extension
mémoire ADD 500 1 Mo 500 Frs - 2 Mo 950 Frs ¦ 4 Mo 1900 Frs
Disques Durs GVP Nous consulter Disques Durs PROTAR AD500 HD50
52 Mo 17ms alimentation comprise) 3.890 Frs Extension mémoire
1Mo 490 Frs 1 AMIGA 2000 W 2.0 + 1 HCD GVP 52 Mo + 2 Mo RAM + 1
écran 1083 S + 1 GENLOCK GST GOLD 40a tdfTSCTFrs TTC 16.330
Frs TTC F -117A 340 Frs GUNSHIP 2000 340 Frs MICROPROSE GOLF
340 Frs GRAND PRIX 340 Frs SILENT SERVICE II 340 Frs F19
STEALTH FIGHTER 280 Frs M1 TANK PLATOON 280 Frs TURBO CHALLENGE
II 199 Frs BATTLE ISLE 240 Frs KNIGHTS OF THE SKY 340 Frs F 15
II 340 Frs CONFIGURATION VIDEO PRO DIGITAL SOUND STUDIO 990 Frs
PERFECT SOUND 3.0 740 Frs MASTER SOUND 410 Frs Carte Vortex
Atoncet 16 Mhz Moniteur Couleur 1083 S Moniteur Couleur 1084 S
Carte GENLOCK A 2300 Kit GENLOCK PAL DIGITALIZER + Filtre
électronique Action Replay MK lil - A 500 595 Frs DCTV CDTV + 5
dises CARTE AT 80386 (20 mhz) IMPRIMANTES amiga 3000 18350 Frs
Carte Archos AVIdéo 12 bits + AVPaint + Opéra 2390 Frs
PERIPHERIQUES A 3000 Mise en route Ppage se présente sous la
forme de trois disquettes de couleur bleue à étiquettes
noires: une pour le programme, une pour les fonts, et enfin une
dernière pour l’éditeur de texte et son dictionnaire fran
çais. Rien de très impressionnant à côté des six disquettes de
PPM avec ses fonts, ou des huit disquettes de PageMaker 4.0 sur
PC sans fonts. Il est vrai que le contenu des disquettes ne
nous agresse pas. Par une masse informe de fichiers sans réelle
signification. Ici tout est monacal. Le deuxième contact avec
Ppage se fait avec le manuel de 260 pages reliées par une
spirale. La spirale a son intérêt, car il est plus facile de
travailler avec ce type de reliure qu'avec un brochage
thermique qui a tendance à faire perdre la page quand on n'a
pas le doigt sur celle-ci, et c’est moins encombrant qu'un
classeur. Manuel qui est d’une clarté exemplaire, et est
traduit en bon français du début jusqu’à la fin.
Installation Je commence alors à installer le programme sur disque dur. En effet, travailler en P.A.O. implique nécessairement un disque dur, même si Ppage accepte de travailler uniquement avec des lecteurs de disquettes. L'utilisation de ces derniers ralentit considérablement les traitements, notamment en ce qui concerne les fonts et l’édition des articles. Le programme d’installation est fait sous forme d’un script ASCII, qu’il convient de lancer de préférence sous shell par une commande ’ exécute’ en précisant la partition qui reçoit le programme.
Le reste se fait au tomaiiquement, en vous donnant à chaque étape de l'installation la possibilité ou non de copier une partie spécifique du programme. Cela est bien utile, et évite d'aller enlever des fichiers inutiles et gourmands en espace.
Eviter de copier les exemples, que vous ne visionnerez qu'une seule fois.
Fwantuarae (CG)ITCBookMan CCG)ITCZapfChancery (CG)IICZapfDinsbats (CG)Microstyletxt (CG)Palacio Annuler Après une longue visite au sein de PPM 2.1 dans un précédent numéro d’A-News, me voilà de retour, cette fois-ci, avec Professional Page 2. If alias PPAGE. Le duel d'artillerie que se livrent les deux géants de la P.A.O. sur Amiga n’a pas fini de faire couler de l'encre, encre qui ne risque pas de sécher avec la renaissance d'un outsider de choix: PageSetter IL C'est donc dans ce contexte diplomatique tendu que nous allons essayer d'appréhender les contours de la nouveauté, en restant le plus
possible un observateur objectif.
Les fonts De même je conseille, de ne pas copier les fonts bitmap. En effet ces dernières ne présentent pour ainsi dire aucun intérêt.
C'est dur de dire cela, mais constituées d’une matrice de points elles ne sont bonnes que pour l’affichage (et encore, elles supportent mal les déformations en taille).
A moins d'avoir une laser postscript ayant un équivalent de ces fonts, le résultat de leur impression est catastrophique. Les escaliers qui en résultent en sont la tare la plus visible, surtout si l'impression graphique se fait avec le maximum de DPI ou PPP. Malgré la présence sur les disquettes de PPAGE d'un utilitaire permettant de les rendre métriques, les fonts bitmap n'ont plus leur place dans un environnement de mise en page. A côté de PPM qui propose plus de vingt fonts vcctorisées. Ppage pêche par cette vieille pratique qui tend à croire que les fonts bitmap sont la meilleure
solution pour répondre au besoin d’un choix maximum de fonts. A l'heure actuelle la seule solution envisageable est la fonte vectorisée. Car le vecteur à la différence du bitmap tient mieux compte de la densité maximale de l’imprimante. Heureusement Ppage reconnaît les fonts Agfa Compugraphics (comme PPM), et offre donc une solution plus idéale. Seulement deux de ces fonts sont proposées d’origine avec Ppage: une sérif (Times) et une sans- sérif (Triumvirat ou Helvetica). Si le nombre de fonts paraît faible, le choix de Gold Disk reste quand même presque parfait, car elles sont en fait
les fonts les plus utilisées, et d'ailleurs les seules réellement utilisables dans une mise en page. Les autres apparaissent souvent comme une fantaisie, qu’une bonne mise en page doit exclure, sauf peut-être pour la création d'une pub'.
Cependant, on aurait dû au moins inclure deux autres fonts vcctorisées qui rendent bien des services: la Symbol et la Ding- bats. Celles-ci sont très particulières, et ne possèdent aucun équivalent. Leur absence n'est pas mortelle, car celles-ci doivent pouvoir se trouver dans la grande collection des Compugraphics, moyennant finance évidemment.
Le Lancement L'installation se fait alors sans douleur, à part les quelques 1.3 méga qu’il faudra sacrifier au minimum sur votre disque dur.
Maintenant on se retrouve avec la possibilité de lancer trois programmes: Ppage, Article Editor et TransSpell. Comme beaucoup de logiciels sur Amiga. Ppage se sert de son icône pour sauvegarder ses préférences. Pour les changer il faut dans Work- bench demander l’Info sur le programme.
Dans le Tool Types vous pouvez alors modifier le nombre de couleurs, la résolution, le format de page par défaut, l'unité de mesure, etc... On peut également lancer le programme par le Shell en lui donnant les options de paramétrages. En tout cas ne cherchez pas une option de sauvegarde des préférences dans Ppage.
Un enzyme octophage Une fois Ppage lancé, les possesseurs d'Amiga avec 512Ko de chip vont avoir une mauvaise surprise. Même avec 3 méga de fast, Ppage vous avertit qu'il n'a plus assez de mémoire, et vous interdit l’utilisation de la plupart des menus.
Effectivement, le mode interlace 16 couleurs prend (640 8)*512*4, c'est-à-dire 163810 octets rien que pour afficher l'écran.
Intuition et Amigados s'emparent quand à eux de 150 à 300 Ko de chip. Si vous faites le compte de tout cela, on arrive à une mémoire chip approchant les Oko. Dans cette configuration seuls les modes non interlacés couleur, ou interlacés noir et blanc fonctionnent. Pour les possesseurs de 1 méga ou plus de chip, pas de problème. Cette petite aventure permet de mettre sur la table le problème de la configuration mémoire.
La question a pu déjà être soulevée dans ces colonnes. Une confusion entre PPM et Ppage a été faite sur ce point. PPM n’a besoin que de 512Ko de mémoire vidéo, ainsi qu’un minimum de 512ko de mémoire fast. Ppage quand à lui doit impérativement avoir 1 méga chip, sous peine de voir apparaître certaines difficultés. Dans les deux cas. Il est conseillé d'avoir le maximum de mémoire fast, étant donné que la P.A.O. a de gros besoins en octets. Donc PPM posera moins de problème avec la mémoire vidéo sur des Amiga de première génération (notamment
500) , équipés de 512Ko de chip. Par contre dans le cas de Ppage.
Une faible mémoire chip fera qu'il sera quasiment impossible
de faire tourner en même temps Dpaint.
Même si Ppage est réglé au minimum de consommation mémoire. Cela est renforcé par le fait que Ppage est très gourmand en mémoire, trop pourrait-on même dire, et par rapport à PPM pour un travail équivalent, il faudra compter 200 ko de plus.
Ppage New Look Ce petit problème réglé, vous avez la chance d’admirer la nouvelle interface de Ppage. Recarrossée dans le pur style Next- Windows-Workbench2.0. Les icônes et gadgets prennent du volume par l'insertion habile d'ombrages. Les couleurs de base gris-noir-blanc ont été judicieusement réparties.
Le confort visuel est total, La finesse en mode interlacé, malgré une légère vibration, est superbe. Le plan de travail en ¦Bral ? ?
BU P X JU II ¦i i isrj Ira 11 Iv Am _ ?
O n 1 7 Version 2.1 blanc se distingue très bien du panneau d'outils. Le relief donné au delà d'être agréable à l'oeil permet de bien distinguer les différentes composantes de l'environnement de travail du logiciel.
Ppage respecte les contraintes d’intuition. Tout en aménageant fort bien par des artifices graphiques l'ancienneté de l'interface. L'ouverture de requesters. Comme par exemple pour régler l’impression, donne lieu à un régal pour les yeux. C'est sans nulle doute l'une des interfaces graphiques les plus réussies, dans la lignée de celle retenue pour SuperBase Pro IV. Respectant une sorte de standard en matière de représentation des gadgets. Utilisez un utilitaire comme OPEN LOOK 3D et le plaisir est total.
Méthode de travail Chaque logiciel de P.A.O. propose une façon de travailler. Habitué à PPM. Si les grands principes sont acquis, il reste encore à acquérir l'approche fournie par Ppage. Celle-ci est différente, car le principe établi reste plus près de celui inauguré par PageMaker. L’écran prend alors la forme du banc de montage du maquettiste modèle 1949 rectifié 56, Par principe on distingue la page, où l'on place les différents éléments à un endroit donné, et la table de montage qui sert à préparer ou à stocker temporairement les éléments. Que se soit un texte, une image ou une forme
vectorisée, l'élément de base est toujours une boîte. A la différence de PPM. Qui n'inclut pas dans une boîte les formes sectorisées (traits ou fonts par exemple), Ppage les enferme, ce qui a pour inconvénient qu’un trait une fois dessiné ne pourra plus être modifié par le simple étirement de la boîte. La forme est figée dans la boîte. On ne pourra alors qu’effectuer une rotation au degré près, ou une variation de l’échelle. La boîte peut alors se définir comme une sorte d’ouverture dans la page permettant de ne faire apparaître que la partie de la forme comprise dans le périmètre
circonscrit par elle. La méthode retenue présente des avantages incontestables, mais aussi beaucoup d'inconvénients. L’avantage principal résulte principalement de la facilité qu'il y a à cadrer les formes dans les boîtes grâce à la souris ou à un requester. On peut aussi masquer une partie de la forme. La faculté est offerte de créer des marges applicables au contenu, ce qui permet de créer une zone neutre autour de la forme. Par contre, cette grande flexibilité de cadrage et de masquage, rend très difficile une mise en page précise. Une fois la forme placée dans une boîte, seule cette
dernière peut être déplacée. La forme ne pourra alors subir qu’une rotation par rotation de la boîte, et un étirement contraction par la modification de l’indice d’échelle du contenu de la boîte. PPM prend chaque forme séparément. Par exemple, je veux faire une ligne d’exactement 10 cm de long. Avec PPM je crée un trait vertical.
Avec le requester "coordonnée" je n’ai qu’à mettre 10 dans la case de longueur, et ma ligne fait la mesure désirée. Avec Ppage je vais devoir me servir de la règle, ce qui ne va pas m’offrir une très grande précision, ne me permettant que de choisir une longueur comprise entre 9.9935 cm et
10. 0104 cm. Ce qui fait que ma longueur sera plus ou moins juste
à 0.0169 cm.
Essayez donc après de rectifier cela en modifiant le facteur d'échelle. Je sens déjà les cerveaux bouillir. Vous me direz, que c'est quand même précis. Oui, mais PPM admet des valeurs nettes, et non une approximation. Cela n'est pas grave, mais il faudra quand même faire attention au moment de la création des formes, et déterminer avec précision les mensurations.
L'art de la ligne Les outils de formes vectorisées sont aux nombre de six. Toutes les formes standards et classiques sont réunies, allant de la ligne brisée à la courbe de Bézier. Ppage offre des facilités pour chaque forme, comme par exemple tracer une ligne en ne permettant une inclinaison que par pas angulaire de x degrés, ou encore la création de carrés à partir de la fonction rectangle. Le manuel donne une information complète sur toutes les possibilités offertes en la matière. Cependant. Ppage n'intègre pas d'éditeur vectoriel, et il n'est nulle- mem envisageable de créer des
formes complexes autre que des encadrements.
Les formes peuvent être remplies par un motif et une couleur. Si le choix de la couleur est multiple, les modèles de remplissage sont restreints, car on ne peut attribuer à une forme que 9 motifs, et il n'est pas prévu de les modifier.
Le même problème se pose pour les motifs de traits. Seule l'épaisseur peut être faite à discrétion.
Définir nouveau forHat de style Nom fornât a SI Approche H H Para léfaut la s Dépi. Base mu H Couleur loir |a a Crénage Hpolice (CG)Iines |a aCésure H Corps m Halignenent H Interligne!
|) Gauche S Gras O Absolu f.æjgpts. 0 Droite S Italiques ®Relatif MM 0 Centré S Eclairés Qespace fMMpts.
0 Justifié a Soulignés OK |Ajouter Annuler| Formailstyle modifie La couleur Ppage reconnaît les célèbres réglages Pantone, et offre la possibilité de modifier les couleurs soit en valeur RGB soit en valeur YMCK. Cette dernière valeur permet un réglage fin des couleurs par pourcentage, réglage qui est retenu dans le cadre d'une séparation des couleurs sur papier ou film. Les couleurs Pantone vont se référer sur ces valeurs. Le Pantone est sans nul doute l'intérêt le plus important de Ppage. En effet il s'agit d’un système de référence normalisé, utilisé par tout bon imprimeur, pour
reproduire mécaniquement les couleurs. On dit de ces couleurs qu'elles sont mécaniques. Cela ne veut pas dire grand chose, mais c’est la norme.
Dans Ppage on peut définir jusqu’à 65000 définitions de couleur dans une liste sauvegardablc. Le logiciel, très intelligemment, met en oeuvre un système de dispersion pour obtenir la couleur la plus proche à l'écran. Cette dispersion permet de visualiser plus que les 16 couleurs normalement affichables (il y a approximativement 1000 nuances).
Cette limite est dépassée grâce à un procédé de tramage des couleurs. L’effet rendu fait bien illusion. Sur ce point Ppage adopte un système plus cohérent que PPM.
Qui lui ne s'en tient qu’à ses couleurs de base (16 maximum), n'offrant même pas une appro ximation. Si PPM permet les mêmes régla ges dans les mêmes conditions. Et admet a priori une utilisation de la référence Pantone. L'absence de licence Sélection couleur I Gris 33X Gris 47K Gris 60K .. is TV.
Gris 8? Jaune Hagenta 1 Couleur renplissage: A-NEHS C0L0UR Qspécifique ? Sans UCR QCR wiw y mtmz m MKMz C Kxmx k iii 89 98 16 1 0K j Sauve | Charge | Ajoute j| PANIQUE j [Annuler j d'utilisation de cette dernière dans le logiciel, rend inutilisable PPM pour cela, car même à copier les valeurs dans un programme comprenant les réglages (PPage par exemple), cela revient à utiliser une copie pirate, cc qui dans un environnement professionnel ne fait pas très sérieux.
Et le texte dans tout cela Les possibilités en matière de texte sont plus qu'honorables et complètes. Ici on ne cherche pas à faire dans le fantasque, mais dans l'utile. On retient toujours le système de boîte.
En effet en double cliquant sur la boîte ou en invoquant 'modifier active’ dans le menu 'Boîte' un requester permet la fixation des attributs de la boîte et de son texte.
Une série de cinq icônes permet d'affecter des conditions: bloquer toute modification par la souris (cela va permettre d’éviter les malheureuses erreurs de déplacement), rendre transparent ou opaque, permettre un habillage ou non, simuler le contenu, et affecter des attributs de traits et de fonds à la boîte. Cette dernière option permet en outre de créer facilement un cadre grisé autour du texte. On peut ensuite rentrer sous forme de chiffre un angle de rotation par pas de un degré, appliquer une réserve pour établir la distance d’habillage, des marges pour séparer le cadre du texte, et
positionner exactement la boîte dans la page. Un bouton permet d’accéder à un sous-menu pour régler les tabulations de la boîte. Seize tabulations peuvent être établies par entrée de leur valeur. Si vous les rentrez anarchiquement, une icône permet de les remettre en ordre. C'est mieux que ce que propose PPM, qui se contente d'une entrée à la souris directement sur la barre de tabulation. Ppage offre une plus grande souplesse pour la création de tableau.
Edition A côté de cela trois menus sont affectés à la manipulation de texte.
D'abord on trouve un menu pour créer, modifier, sauver, et charger des feuilles de style et des feuilles de paragraphe.
Grand classique du genre, la feuille de style est parfaitement gérée dans Ppage.
Un requester autorise l'attribution de toutes les manipulations qu'offre le logiciel en matière de texte, et l'application dans les boîtes se fera par un appel du nom de la feuille dans une liste. Pour les feuilles de paragraphe le processus est le même. Le menu 'Style' quand à lui regroupe toutes les commandes traditionnelles pour mettre en forme le texte. Cela va du choix conventionnel de la fonte et de son corps, du crénage à la césure, de l'interligne à l’alignement, de la ligne de base à l’approche.
Plus intéressant pour le texte est semble-t- il le troisième menu.
Nonobstant les commandes habituelles de sélection de texte, de couper coller, Ppage offre la possibilité d'utiliser un éditeur de texte. C'est le plus lumineux. En effet, rentrer du texte directement dans une page, relève souvent de la gageure. La lenteur d'affichage, de correction, de frappe, et la difficulté de bien appréhender le contenu du texte oblige le maquettiste à jouer de l'import massif de textes en provenance de logiciels étrangers, ce qui pose bien souvent des problèmes de récupération. Ppage offre un interfaçage complet avec un éditeur extérieur. Par une simple touche on
se retrouve dans l’éditeur. Le contenu de la boîte que l'on travaille s'affiche après un processus de transmission entre les deux programmes.
Article Editor Cet éditeur. Article Editor, est fabuleux. D'abord parce qu'il est comme un véritable traitement de texte, permettant l'entrée de certains attributs de texte, mais aussi parce qu’il est rapide, fiable, facile à utiliser, et paramétrable. Un dictionnaire orthographique (en français) est inclus, et permet une correction en temps réel ou a posteriori. Cc dictionnaire, TransSpell, est également un programme indépendant, qui peut être utilisé pour la correction de tout texte, sans ouvrir ni Ppage. Ni Article Editor. Il n’est pas très complet, mais permet d'éviter certaines
erreurs regrettables.
L'éditeur quand à lui recouvre un look à la Workbcnch 2.0. Un article entier pourrait lui être réservé. Tenons nous à deux particularités. D’abord l'import export de texte WordPerfect. Bien loin de discuter les qualités de WordPerfect, il faut dire que c'est un choix malheureux, du moins pour notre marché européen, et surtout français.
CrtttiM i Clip» « 0: • S «a Cealnr iixu 3 tu!» 01 0: n («l» 01
* 1 - («lu* Ubl 0:« a oiiffM* CrfH fc stïtf 0i AoUÏ NntNfkt rr
_ «J_ En effet WordPerfect est un produit qui a beaucoup de
succès outre-atlantique, mais qui chez nous est totalement
passe inaperçu. Des produits comme Prowrile ou Excellence sont
bien mieux implantés.
Je n'ai pu essayer une importation, n'ayant rien qui ressemble au format WordPerfect.
J’ai par contre, grâce à la carte AT-Once (à l'essai) importé un texte en WordPecfect PC. Mais le résultat n'a pas été celui escompté. D'abord parce que j'ai dû passer directement par Ppage, avant de le visualiser dans l'éditeur. Ensuite parce que ce texte a été obtenu par une conversion d’un texte tapé sous Word Windows. Les formatages d'alignement étaient inversés, et les caractères étendus de l'Amiga non convertis.
Article Editor Ihpht 1 ¦ 17 Ittlrn 31142 i5i 744 mti 624S S : ¦¦i itt « 1 ¦ 541 ptoisti 374 1 i 424 S ; 425 271 Il 1 ¦H 214 11 i!
11 H IS*i wm 154 ¦ Î!
44 a 15 m a.i MB fisti 14.7 Cela est peut être dû à la traduction sous Windows et à son utilisation du jeu de caractère ANSI, mais en tout le cas le résultat escompté n’a pas été atteint. La deuxième particularité tient au langage de pré-formatage qui peut être attaché à un texte. Là, c'est superbement mis en oeuvre. On peut placer, grâce à des caractères spéciaux affectés à un texte ou à une partie de texte, une fonte, son corps, un style, un interligne, une couleur, et même un alignement. A noter que cette éventualité peut être mise en oeuvre également à partir de n'importe quel éditeur
ou traitement de texte. Cela consiste par exemple à insérer avant le texte une séquence comme suit pour avoir le mol 'Professional' en fonte Times 24 points gras: 'Professional Page'.
Ce formatage restera totalement transparent sous Ppage, et l'éditeur offre le choix entre le cacher ou non.
L'affichage Un autre aspect de la fonction texte de Ppage est la rapidité d’affichage des fonts vectorisées. Tare généralement constatée dans le passé, la nouvelle version inclut un accélérateur d’affichage assez efficace.
E*f«wwt «i** I 4 Cependant, pour obtenir un meilleur rendu à l'écran il est conseillé d’utiliser le mode interlace. En effet le mode 640X256 est assez grossier, et Ppage a tendance à donner à partir de certains plans zoom une simulation du texte, malgré la possibilité de fixer manuellement celle-ci. Un autre aspect à surveiller est la rotation des boîtes contenant du texte. Le calcul se fait assez rapidement. Le résultat avec des fonts Compugraphics est parfait. Les fonts bitmaps peuvent également subir une rotation. Mais là, les inconvénients de leur matrice de point ressortent encore
plus. En effet dans leur cas, il va s’agir d’une transformation de points, alors que pour les fonts Compugraphics, c’est les vecteurs qui vont être modifiés. Toutes la différence est là. Et vous comprenez alors pourquoi j'émets un doute quand à leur utilisation (les fonts bitmap évidemment). En tout cas le Wysiwyg est mieux respecté pour les rotations par Ppage que par PPM. Qui a une fâcheuse manie à mettre les fonts 173, RUE LEON JOUHAUX ZI DU PRUNAY 78S00 SARTROL VILLE TEL (16-1) 39 13 64 96 FAX (16-1) 39 1S 14 40 AMIGA SEREL PRODUITS ADDITIONNELS GVP ARCHOS BUS+ PROTAR DISQUE DUR A500, à
partir de .. 2800 F CONTROLEUR HD POUR A500, avec boitier 1490 F MONITEUR COULEUR STEREO, à partir de 2100 F MONITEUR VOA 640*480 .. 3490 F MONITEUR MULTISYNCH. Tous standards ... 4990 F GENLOCK PAL Y-C GST GOLD .. 5490 F COMBO 322, équipée de 1MO de ram .. 7990 F MODULE DE RAMS SIMM, barrette de 1MECA *8 ... 500 F DISQUE DUR A2000 105 MEGAS SCSI .... 5990 F EXT. RAM 500. 500PLUS, 1000. 2000, à partir de . 290 F
Lecteur interne A500 ... 580 F En faisant installer vos extensions par SEREL, vous conservez la garantie constructeur SERVICE APRES-VENTE AGREE SOUS GARANTIE HORS GARANTIE AMIGA 500 PLUS
1. 5 MEG de CHIPRAM DOUBLE KICKSTART 3690 F OPERATION COMBO
Faites le ménage dans votre 2000 SEREL reprend vos cartes pour
l’achat d’une COMBO.
Consultez nous pour connaitre le montant exact de la reprise, quelle que soit la marque de vos extensions actuelles.
OFFRE RESERVEE AUX r.F.rrF.URS AMIGA NEWS : ir préseEiaiimt du bon figurant en bas a droite i DCTV LA REVOLUTION VISUELLE COMPOSANTS SEREL DISTRIBUTEUR OFFICIEL DE PIECES DETACHEES D’ORIGINE
- CIA 8520 69,38 F A
-M '6? 9* I i kNî. k 142.*: i Üf n;Sî P v 249 :* l pa. :a
;.srnf t ) AXï vî I kkkm k: : • '4Mt
- KICKSTART 2.0 NC
- Toutes les RAMS de F AMIGA
- LECTEUR A500 CHINON .... 818.34 F
- SOURIS 1352, (AMIGA PCI ..207.55 F
- Tous les diques dur d'origine
- Tous les schémas techniques
- Tous les cables vidéo KIT 2.04 AS214 COFFRET COMPRENANT ROM,
DISQUETTES MANUEL DE REFERENCE EN FRANÇAIS 790 FRS OCCASIONS
PERMANENTES Matériel révisé, garantie 3 mois.
A500 . 2000 FRS A2000 REV 4.4 ..3500 FRS Etc..... r j n'importe comment à l'écran, même si le résultat est excellent à l'impression.
La loi des mélanges Pour continuer avec le texte, et faire le lien avec le graphisme, il me faut disserter sur le module d'importation de Ppage.
L'importation de texte n’est pas à mon sens la priorité qui a été donné par Gold Disk. A regarder PPM. Qui offre une plateforme d'import assez extraordinaire, car non content de reprendre les textes des logiciels les plus courant sur .Amiga, il admet F import de textes d’autres machines telle que l’Atari. Cette même optique est conservée pour le graphisme, car aussi bien des images Atari, Mac, Pc et Amiga sont utilisables. PPM s’entend alors plus comme un logiciel capable d'unifier un travail fait sur plusieurs machines. Ppage est plus réservé. Si on peut importer huit formats, leur choix
n’emporte pas l'enthousiasme. Les formats sont trop vieux et assez peu usités (tels Scribble, TcxtCraft + et -, et WordPerfect).
L’absence d’un import de texte avec Excellence est préjudiciable. Dommage, car cette rubrique aurait pu être étoffée, et cela aurait gagne en efficacité. 11 n'en reste pas moins, que le choix est toujours offert d'importer des textes au format 'Trans- Write', c’est-à-dire le formatage de texte retenu dans Article Editor.
Un autre inconvénient est qu’il faut toujours connaître le type de format que l'on veut importer. Aucune détection automatique n'est prévue. 11 faut choisir dans le menu préférence le type de format avant d’importer. Le deuxième défaut tient à ce qu'une fois la commande import appelée, on doit absolument effectuer un coller dans la boîte où le texte doit être placé. La création automatique d'une boîte ne se fait que dans le cas où des marques de colonnes sont présentes. Là c’est pratique, mais là uniquement.
Dans les autres cas. Cela astreint à trop de manipulations, qui font perdre un temps précieux. Côté graphisme, l'importation est également orthodoxe. Le seul format graphique retenu est TIFF. C'est bien, mais toujours par rapport à PPM. Trop peu (il reconnaît en outre les formats Mac, Gem.
Tiff, Neo. Degas, etc...). Côté fonne vecto- risée c’est complet, puisqu'il comprend les dessins au format Aegis Draw, les fichiers EPS, et les clips Professional Draw.
Un regret pour les fichiers Eneapsu- lated PostScript, qui une fois encore ici ne sont pas visibles à l'écran, mais simplement représentés par un cadre. Seule une imprimante postscript pourra sortir leur contenu. Aucune interprétation sur l'écran ou sur une imprimante matricielle n'est possible. On travaille un peu en aveugle.
Ce même défaut a pu également être constaté sur PPM.
Pourquoi, cela ne se passe-t-il pas comme sur beaucoup de logiciels PC et MAC. Mystère !
Les graphiques Sur la manipulation des graphiques, les mêmes remarques faites au sujet des formes sont valables. Leur cadrage est une des fonctions la plus remarquable. PPAGE permet également d'alléger leur affichage en permettant une apparition stylisée. De même, comme pour les boîtes de texte on peut à loisir cacher le contenu des graphiques. La représentation à l'écran est la plus fidèle possible, et le Wysiwyg est très bien respecté. Une boîte texte vide doit d’abord être ouverte, avant de lancer le processus d'importation. Dommage qu'il ne soit pas possible d’ouvrir cette boîte à la
suite de l'importation, permettant de placer à la taille voulue dès le départ. Dommage également que l'image ne puisse être importée dans une page graphique afin de n'opérer des couper coller que sur une partie donnée de l'image. Ppage offre sur ces deux points moins de possibilités que PPM. Ce dernier étant plus complet pour retravailler les graphiques. La même remarque doit être faite pour les dessins veetorisés. Car PPM permet de retravailler chaque vecteur de ces derniers, directement dans le mise en page, et de corriger certains défauts, modifier une épaisseur d'un vecteur, ou la
couleur d'un fond. Là tout doit avoir été correctement fait sur le logiciel d’origine.
Souplesse de la mise en page Globalement l'approche de la mise en page fournie par Ppage est pondérée et de bonne facture. Bien des différences le séparent ici de PPM. Qui aspire à aller plus loin, plus haut, mais aussi pour un non- initié à la P.A.O.. n'importe où. Avec lui les excès ne sont pas de mise.
Ppage retient le principe de pages maîtres ou maquettes qui permettent de définir un masque standard pour les pages de gauche et de droite. On définit dans celle-ci les éléments qui devront se retrouver dans toutes les pages, comme un titre en haut de page, un dessin, ou tout simplement un numéro de page. On peut alors au moment de la création d'une nouvelle page décider que celle-ci prendra en compte la maquette ou non. On pourra opérer à discrétion un choix entre les pages de gauche et de droite, entre la possibilité d’y faire appel, ou non. Et de modifier pour chaque page les éléments
placés par la maquette. Le système est très flexible et efficace.
Pour la création de document long c'est idéal. On peut à tout moment modifier les attributs d’une page, et rectifier sans accroc l'ordre des numéros de page, interrompre leur décompte, ou inverser celui-ci. La gestion de liens entre page et colonne est également très souple. Celle-ci peut être gérée par page, ou par colonne grâce à des icônes. Une page peut être sauvée indépendamment, de même qu'insérée à tout moment. Les maquettes peuvent aussi être séparées du document, afin d'être récupérées dans d'autres mises en page. Il n’y a pas de doute Ppage affiche une insolente et déconcertante
agilité à gérer la mise en forme globale de ces documents. 11 s'avère être un outil d'une redoutable efficacité. 11 n’a rien à envier à d'autres logiciels sur PC et MAC.
Dou You Speak PostScript ?
L'un des principaux efforts portés dans Ppage est la gestion de l'impression PostScript, Cette gestion est faite évidemment pour une utilisation professionnelle, ayant en outre accès aux procédés de flashage, permettant de fournir des documents parfaits. Ce PostScript on le retrouve partout.
D'abord dans la création des pages, où d'ex,: H ?H’SF ? Négatif Qrapide ? Alin. Manuelle ?Miroir Qepreuv ? Rouleau Lara, MJWTil PAR! | | disq. ! Finale ?Bitmaps 8 bits ? Ignorer spéc. Partie, De la p»m a Qpg courante Sortie: "ser: ? Inclure fontes téléchargeables Séparation!
Densité: Angle: ? Traiter noir ttMÆllw» EmilÆÏ ? Traiter jaune ÜIPP EL? U_: H Traiter magenta lpp iüLi
• v- H Traiter cyan HiHIlpp l OK l Traitement: Qnoir et blanc
Qlrichro, ® Quadri.
UCR GCR QpostScript couleur Annuler j chacune d’elles peut souffrir une spécification PostScript particulière. On peut donc en théorie effectuer dans un même fichier la sonie de page en forme et format différents. Ensuite tous les éléments essentiels à une sortie de ce type sont réunis. Que se soit le paramétrage des lignes de coupe, ou l’échelle d'impression, rien ne manque. Il est possible également d'effectuer une rotation de la page par rapport au support papier.
Enfin la partie impression sous Ppage est également fortement empreinte du PostScript. Un effort particulier a été fait pour cela. On distinguera la possibilité d'imprimer le document tel quel, ou de sortir un chemin de fer. Sur ce dernier point, la sortie globale du document peut être faite rapidement, par l'impression de toutes les pages en petits formats afin de se faire une idée globale du résultat avant d’effectuer une impression définitive.
Cette pré-impression peut être plus ou moins accélérée, grâce à la possibilité de sortir ou non les graphiques, ou d’utiliser les fonts de l'imprimante. Le requester d'impression proprement dit est aussi très complet. C’est à partir de là que l'on va pouvoir choisir une décomposition des couleurs quadrichromique, trichromiquc, ou bicolore. C'est encore ici que l’on va pouvoir faire tous les réglages spécifiques à une sortie PostScript. Tout cela n'est pas une mince affaire, le manuel étant assez chiche à donner un enseignement sur la pratique du PostScript, il est très difficile pour un
profane de s’y retrouver. Disons pour être généraliste que tout y est. Bien ficelé et présenté. On peut délirer sur toutes les variantes de la sortie PostScript.
Dommage d'ailleurs que je n’ai pas pu brancher l’Amiga sur une grosse AGFA PS à R.I.P. surgonflé, ça doit promettre. Les seuls essais qu'il m’ait été possible de faire, l'ont été avec le programme Post (cf.
A-News n04O) du domaine publique. Difficile d'apprécier réellement.
Variation sur le thème de ’impression A côté d’une impression spécifique PostScript, la sortie matricielle paraît marginalisée. Pourquoi? Si l'on regarde encore vers PPM, on s'aperçoit que ce dernier ne fait aucune distinction entre matricielle et PostScript. Pour lui c’est du pareil au même, tout en restant très puissant pour gérer les sorties vectorisées. Imaginez que ce diable accepte de faire une sortie quadri sur une 120D. Ajoutez à cela le fait que la grande force de PPM est d’avoir ses propres drivers d’imprimante (choix d’ailleurs plus important que celui fournit sur la dis
quette Extra).
Ppage lui n'a pas suivi cette piste idyllique. Et retient la méthode d'impression standard du système d'exploitation. Bien qu’elle soit parfaitement gérée du point de la mise en route, elle n'apporte pas toute satisfaction. Ceux qui on pesté contre les lignes blanches laissées par une matricielle vont être gâtés. Les défauts des drivers ressortent. Et le réglage est toujours une affaire d'état. La DeskJet par exemple refuse obstinément de sortir les quatre derniers centimètres d’une feuille A4.
L’impression en matriciel est d'une lenteur exaspérante. Heureusement encore qu’il y a les fonts Compugraphics qui sont d'une qualité irréprochable. Evitez une fois encore les fonts Bitmap, cela ne fait vraiment pas sérieux. Les dessins sortent a peu près correctement ... avec un bon réglage des préférences. Comble de désagrément l’impression se fait par bande.
Ppage divise en bande la page qu’il calcule à la suite. PPM est plus malin, car il s’alloue la mémoire nécessaire pour calculer d’un seul coup la bande la plus large possible, ce qui fait que dans la plupart des cas il arrive à sortir en une seule fois la page (avec la mémoire qu'il faut dans le ventre de I’Amiga. évidement). Là on a le droit à une séance calcule impression des plus stressantes.
Si vous rajoutez une image plus ou moins colorée le résultat en temps de calcul est catastrophique. C'est là le reproche essentiel que l'on peut faire à Ppage: ne pas avoir compris que le système d'impression de Workbench n’est pas adapté à une sortie P.A.O. (ni d'ailleurs à toute autre sortie sérieuse). Un gestionnaire d'impression spécifique aurait du être retenu. Tout le monde s'en plaint, et moi le premier. J'ai abandonné depuis longtemps déjà les sorties traitement de texte sous Amiga. Sauts de page intempestifs, décalage, tramage trop accentué, etc... L’exemple de PPM, qui en ce
domaine était parfait, aurait largement dû être suivi.
Par la force des choses (car rien n’est prévu pour cela dans le WorkBench), Ppage a dû mettre en oeuvre un excellent Impression PostScript.
Là PS & Document gestionnaire d’impression PostScript. Seulement le chemin a été à moitié parcouru, et les autres imprimantes, matricielles ou jet d'encre, sont complètement mises de côté, et doivent encore subir les outrages et les vicissitudes de l'impression sous Work- Bench. Mais travaille-t-on professionnellement en P.A.O. en émulation Epson FX ?
Ergo, erga, ergonomie A part ce petit problème d’imprimante, l’ergonomie générale est excellente.
D’abord parce que toutes les commandes de Ppage sont doublées au clavier (la liste fait près de 10 pages dans le manuel).
C’est un atout, car pour qu’il y ait rapidité et efficacité, il faut utiliser le moins possible la souris, bien agréable pour les cool- raoul-pépéres, mais contraignante dans la recherche des commandes. Il suffit pour se déplacer d'une page à une autre d’appuyer sur ’ ’ ou ’ ’, au lieu d’entrer le chiffre de la page voulu. Toutes les combinaisons de touche ont été imaginées, des plus simples au plus inattendues. Sur ce point il est appréciable que le manuel donne les équivalents claviers pour obtenir certains caractères du jeu étendue.
La représentation de la page de travail peut se faire à plusieurs échelles. C'est ici la possibilité de zoomer l’écran. Cinq choix sont possibles de 200% à 25%. C’est bien, mais quand on sait que PPM admet un zoom variable, c'est-à-dire à discrétion, on s'aperçoit vite que l'on a du mal à cerner très précisément les détails dans Ppage. Vous me direz en mode 200% c’est déjà très petit, ouais, mais moi j’aime bien faire des zooms à 500 voir 700%. En tout cas seuls les trois plus forts modes de zoom sont praticables. Les autres ne sont là que parce qu’ils permettent le fonctionnement de deux
fonctions d’affichage de Ppage: la page de regard, où deux pages peuvent être affichées en même temps sur l'écran; le chemin de fer. Qui affiche toutes les pages à la suite, donnant une vue globale. Dans ce dernier cas on retrouve la possibilité offerte d’imprimer un chemin de fer. Sauf qu'ici c’est à l’écran. Ces deux modes ne permettent pas de travailler, tout juste de voir et de sélectionner une page.
Une autre notion a été bien élaborée; le déplacement dans la page en zoom 200 et 100%. Trois manières sont à votre disposition. D'abord par une commande de la boite à outil, qui permet de se déplacer dans la page avec la souris. Ensuite, il y a le gadget de position de page, très utile pour un déplacement rapide. Il s'agit d'un rectangle clair représentant la partie visible de la page pouvant être déplacée dans un rectangle noir représentant la page en entier. Enfin, on dispose d’un puissant jeu de combinaison de déplacement avec les touches curseur. Toutes ces possibilités rendent alors
très aisée la progression entre les différentes parties de la page. On ne retrouve pas les inévitables ascenseurs, et c’est tant mieux, surtout quand ils ont une fâcheuse tendance à jouer les élastiques, NDLR: Pour ceux qui ont un System
2. 0, il y a aussi la possibilité d'ouvrir Ppage sur un écran
virtuel de 1300 par 1X00. Cela permet d'avoir une page A4
complété en 200%. Un de nos A2000 tourne dans ce mode depuis 4
mois. PPM accept aussi ce mode.
La fonction 'outils de mise en page' rend possible l'établissement de certaines facilités. C'est d'abord le choix entre trois unités de mesures (Pouce, Pica, cm).
D'autres connaissent des mesures plus exotiques, mais celles-ci sont largement suffisantes. Le didot semble un peu abstrait sur une page d'Amiga. Il est possible de définir une grille sur la page, et d'y attacher tous les objets. Les colonnes et contours peuvent être affichés ou non.
C'est ici que le pas angulaire restreignant la rotation à des angles donnés est réglable.
La règle enfin peut avoir une unité de mesure différente de celle retenue pour le reste de la mise en page. C'est utile, notamment pour faire des équivalences entre par exemple la position donnée en
cm. Et la distance en point. L’affichage des couleurs peut être
modifié en fonction de la configuration mise en place. Ppage
peut tenir compte dans la façon d’afficher les tramages si
l’écran est en interlace ou non.
Un réglage est même possible dans le cas d'un Amiga avec Flicker Fixer. Les différents effets rendus sont assez convaincants.
Enfin dans le désordre, et sans combinaison gagnante, l'archivage sur document qui est constitué d’information propre au document, tels que la date de création, les différentes révisions, l’auteur, ou un commentaire. Inspiré de ce que l’on voit en plus développé sur un logiciel comme Word PC. Le système permet de bien sc retrouver dans les différents fichiers faits avec Ppage. La taille maximum d’une page dans Ppage est de 55 cm par 55 cm.
C'est déjà pas mal. Mais PPM, encore lui décidément, ne semble pas s’arrêter à une page de 1 m par I m, le tout imprimable par bande. A part un publicitaire fou décidé à faire une 4 par 3 sur Amiga. Personne ne va mettre en page au delà de 55cm par 55cm. Pour les images, Ppage utilise la méthode de Tenchaînement, qui consiste à rendre indépendant le fichier Ppage de ses fichiers graphiques. Résultat, il faut faire très attention à ne pas supprimer les images IFF de la disquette et du path où elles ont été prises.
75% Le manuel, enfin, d’une clarté exemplaire, comprend une très bonne section d’apprentissage et d'initiation aux grands principes de la P.A.O. Le tout, manuel, et logiciel sont en français. Une petite remarque cependant: 'ramplissage' s’écrit remplissage.
100% Un petit mot pour la route... Ppage est un produit bien fini, héritier d'une expérience de plusieurs années de mise en page sur Amiga.
Il évite les errements de beaucoup de ses contemporains qui sont de planter intempestivement et à tout bout de champ.
Un seul guru constaté pendant mes longues cessions. Rapide, bénéficiant de fonctions bien pensées, il s'avère être sans nulle doute un outil de mise en page professionnel. Mais du fait de l'absence de fonction très poussée, à l'image de PPM. Il est recommandable pour la création de document long, genre livre, notice, ou même journal (Par exemple le journal que vous lisez en ce moment).
Pour un maquettage de publicité, le manque de précision, l'absence réelle de modification de formes vectorielles, ou la duplication paramétrable inconnue, rendent plus difficile une telle oeuvre. Il est parfait pour les possesseurs d’imprimantes PostScript. Pour ceux qui ont une imprimante matricielle ou jet d’encre. Ppage n'est pas la solution idéale en sortie papier.
Pour les petits budgets rabattez-vous sur l’excellent PageSetter 11. également en Français, et qui remplira à peu près les mêmes fonctions pour une impression à aiguilles. Pour les autres, PPM est plus indiqué, car il gcrc magnifiquement les divers drivers. Dans tous les cas un problème de choix risque de se poser entre Publishing Partner et Professional Page.
En achetant l'un de ces deux produits il faut savoir ce que l’on veut en faire exactement. Et comment. Le produit d’Upgrade est plus puissant, mais aussi un peu plus frondeur. Gold Disk offre une solution paisible et fiable.
Je préfère mettre en page avec PPM, qui est plus adaptée à ma manière de travailler. Question de goût. L’ergonomie et l’approche sont différentes. Les prix, dans les versions de luxe, sont équivalents à 300 francs près. L’atout décisif de Ppage est d'offrir la licence d’exploitation du Pan- tone. C’est donc un garant important pour ceux qui ont dans l'idée de flasher. PPM par contre propose dix fois plus de fonts vectorisécs. Dont les deux Compugraphics de Ppage. Pour avoir le même choix de fonts sur ce dernier il faudra rajouter quelques milliers de francs à votre achat.
Article Editor vaut largement quand à lui un achat séparé. Il ne lui manque que l’impression (et la parole peut être aussi).
Ce programme est une fois de plus la preuve, qu'il est possible de faire une plate-forme P.A.O. professionnelle sur Amiga, largement aussi puissante que les concurrents, bien répandue sur le marché.
Surtout vu le prix de Ppage, 2900 francs TTC. Contre les quelques 8000 francs HT de Pagemaker 4,0.
Gilles BIHAN (Merci à Hervé pour l’effet de catharsis sur le texte).
ÎÏ40 52 27 11 (Sur Paris 16 puis N°) INTER COMPUTING TELEPHONEZ NOUS POUR: Connaître nos dernieres nouveautés.
LE DISTRIBUTEUR LE PLUS PROCHE DE VOTRE DOMICILE.
(DESOLE PAS DE VENTE DIRECTE) 34 Avenue des Champs Elysees 75008 PARIS 1 MO POUR VOTRE A500+ Carte 1MO de Ram se met dans la trappe de votre Amiga,Peuplee 1MO ce qui porte le A500+ à 2MO PRIX 750Frs ART DEPARTMENT PRO V2.0 LE SYSTEME COMPLET DU TRAITEMENT DE L’IMAGE.
COMPTATIBLE AREXX.
VOUS PERMET DE VOIR VOS IMAGES 24 BITS.
LIT ET ECRIT DANS PRATIQUEMENT TOUS LES FORMATS COMPRESSE EN JPEG.
Permet à votre imprimante d'imprimet les images 24 bits PRIX TTC 1990 Frs SOUND MASTER UN STUDIO SON COMPLET
1) Le digitaliseur: Stéréo - Micro Incorporé - Manette de
réglage du volume et des effets - Effets spéciaux (echo
déformation etc... en temps réel - Diverses entrees son.
Etc..
2) Le logiciel: AUDIO MASTER IV: Manipulation des sons
- visualisation graphiques du son etc... PRIX 1790 FRS BESOIN DE
2MO DE CHIP MEMORY (Mémoire vidéo) MegAChip 2000 500® Offre à
votre 500 ou 2000 2MO de Ram Video.
Parfaitement compatible avec les cartes accélératrices y compris les 68040, et la majorité des Genlocks et extensions mémoires.
Ii s’installe sans soudure ni connais--- sances en électronique.
Auto configurable (pas de logiciel ou commande spéciale). Comprend le MO de mémoire nécessaire pour passer à 2MO.
AMI BACK La première Sauvegarde programmable sur AMIGA Rapide. Convivial il sauvegarde vos HD sur n'importe quel support (disquettes, HD, Syquest etc) PRIX LANCEMENT AMIBACK PRIX DE LANCEMENT Découvrez la sauvegarde programmée PRTX MARS 550 Frs; A la demande de Clients PROMO Excellence! Prolongée 990 Frs.
PRIX Sans Sfat Agnus 2190 FrS SECURE KEY® Condanne l'accès de votre A2000 ou A3000 Vous seul par un code à six caractères minimum pouvez y avoir accès.
Vous pouvez changer le code à tout Moment.
Protection parfaite, car avant d'avoir accès au _ System Seeure Key vous demande le code.
Carte livrée avec Mode d'emploi en Français. Installation rapide sans soudure ni connaissances informatiques.
3D TOOLS TRANSFORMEZ. EXPLOSEZ VOS IMAGES 3 D. Vous faites de lTmage de Synthèse. 3D TOOLS vous la vie. UTILISATION SIMPLE.
PRIX TTC 690 Frs PRIX 990 Frs MULTI-START II® Pour A500 ci A.200O La seule carte vous permettant de changer de kick-start sans interrupteur donc parfaitement sans danger pour votre Amiga. Vous permet de passer de 1.3 a 2.0 ou vice versa (vous pouvez disposer également de 1.2 ce qui vous tait les 3 Kick-start.s) avec "Ctrl Amiga Amiga . Ei cela automatiquement Installation sans soudures ni connaissances informatiques.
ENFIN TOUS LES LOGICIEI.KCHENT AVEC LES AM1GAS EN 2.0 PRIX 590 Frs sans Kick Start.
Prix 790 Frs avec Kick start 1.3 COLORIMAGE Le logiciel de dessins pour Enfants. Loué par la Presse Prix 290Frs 3D FONTS 14 Polices Vectorielles pour Sculpt, 3d Pro etc... Prix 290Frs par disquette de 2 Polices LES PRODUITS IC cherche?
Lcr ou fai- Nous disposons de la majorité des produits Pros sur AMIGA. Vous eh un produit spécifique? Demandez à votre distributeur de nous contacter tes le vous même en nous signalant chez quel dsitributeur vous voulez l quel dsitributeur vous voulez trouver voire logiciel ou périphérique une fois celui-ci arrivé.
Nous sommes à I*écoule de vos commentaires sur les produits. Nos services lan! En France qu’à Petranger les testent mais nous ne sont pas infaillibles.
LISTE DE QUELQUES DISTRIBUTEURS 06 NICE. ASCII Tel 93 13 08 06 - 10 TROYF.S: MICROPOLIS tel 25 73 28 49 - 13 MARSEILLE: A.M.l.E. tel 91 42 50 42 - INFOL0GS tel 91 47 01 79 - POINT IMAGE tel 91 77 95 60 - 14 CAEN: L'INFORMATIQUE tel 31 85 18 77 - 19 BREVE: LOGITHEQUE tel 55 23 06 36 - 30 NIMES: A3 JNFOS OCCAS tel 66 76 18 81
- 31 TOULOUSE: VOI-l.MM tel 61 53 36 09 ¦ 35 St MALO: P.E.I. tel
99 40 15 00 - 37 TOURS: KIMATEK tel 47 61 25 52 - 44 St
HERBEAIN: MICROMANIE tel 40 63 07 22 - 74 THONON LES BAINS:
GHISMO INFORMATIQUE tel 50 71 88 00 - A.NEMASSE: GHISMO
INFORMATIQUE tel 50 95 67 82 75 PARIS: A.M.I.E.43 57 48 20 - 76
ROUEN: L'INFORMATIQUE tel 35 70 53 43 - LE HAVRE: MEGAVISION
tel 35 43 07 38 - 84 AVIGNON: AITKI. Tel 90 27 00 09 SUISSE:
1004 LAUSANNE: MIX IMAGE tel 21 626 16 25 - 1009 PULLY: BARON!
ELECTRONIQUE tel 21 29 40 78
- 1207 GENEVE: DISTRIBUTION ELECTRONIQUE tel 22 786 89 34 Lorsqu
arrive la nouvelle année, la coutume veut qu'on envoie ses
meilleurs voeux aux personnes qui vous sont chères. Parfois, la
morosité ambiante est telle qu'on n'ose plus envoyer ses voeux,
de peur que ce ne soit qu’un pieux mensonge de plus, ou pire,
que cela déclenche une calamité de plus. En ce début d’année,
je crois que la meilleure façon de vous envoyer mes voeux est
de vous annoncer que TurboPrint Professional dont nous vous
avions parlé dans un article précédent (AmigaNews n 75), vient
de sortir avec le manuel en français et de bonnes améliorations
au niveau des algorithmes qui le rendent encore plus
indispensable. Mais chut!!... Les trois coups viennent d'être
frappés et le test va commencer.
Lorsque j’ai reçu TurboPrint. Outre le plaisir d'avoir entre les mains un manuel entièrement en français, j’ai voulu voir quelles étaient les innovations apportées.
Comme je le disais plus haut, la documentation qui pour la version 1.1 était entièrement en allemand, les menus du logiciel y compris, le rendaient pour nous franzôschischer très difficile d’accès. Le moins que l'on pouvait dire que chacun pédalait joyeusement dans la semoule, et c’était un peu dommage. IrseeSoft a très bien compris le problème puisqu’une version avec manuel français vient de paraître ainsi qu’une version en anglais. Le seul point qui me chagrine un peu c’est que les messages d'erreurs et les menus sont en anglais (très clairs d’ailleurs).
Mais j’aurais préféré que tout dans la version française soit en français, un peu comme Professional Page 2.1 qui a aussi bien les menus que le manuel en français.
C'est le seul reproche que je leur ferai.
Espérons que le message sera entendu.
11 y a toujours la protection contre la copie. Vous devez envoyer 10 DM à IrseeSoft pour qu’ils vous donnent le numéro de déprotection du logiciel, ce qui permet de l’installer sur disque dur, avec vos nom et adresse.
Les paramètres de réglage des couleurs. Tout à fait remarquables, ainsi que le facteur gamma sont restes les mêmes.
Parmi les améliorations
• TurboPrint 1.2 est compatible avec DpaintIV. Car à ma surprise,
quand en septembre est sorti DpaintIV, la version de turbo
que j’avais ne marchait plus avec.
A chaque fois, Dpaint affichait "Impossible de communiquer avec t'imprimante". 11 fallait passer soit par ProPage soit par DigiPaim. Pas rigolo du tout.
Par contre avec TurboPrint 1.2. tout est redevenu comme avant.
• La liste des drivers fournis est plus grande pour les Canons
(PJ-1080. LBP-4, BJ-130). Par contre, pour les Sheikosha.
Les drivers OP-105.SL-92.SP-2000 ont été enlevés. Ils étaient sur la version précédente.
• Le nec-plus-ultra des modes d'impression "Demi-Lignes" a été
amélioré. Je rappelle au passage que ce mode "Demi- lignes"
dans Print type, permet d'éviter les traits plus foncés qu’on
voit entre chaque bande imprimée par la tête de lecture, en
n’utilisant que la moitié des aiguilles de la matricielle. Bien
sûr c’est plus long, mais le résultat est superbe. Dans la
version précédente l'impression se faisait par bandes avec un
délai d’attente.
Cette fois-ci, l'attente semble se faire tout au début. Ensuite, l’impression se fait comme en mode normal, les demi-bandes se mettant les unes sous les autres, sans pression excessive de la tête sur le papier, sans délai d’attente. La qualité d’impression est encore plus "nec-plus-ultra" (ca fait déjà pas beaucoup).
1enu _La A Û ¦ Poster Spécial Mirror | Top Offset Fornat LF ?
Restore Load Save Load,.
Save,, Menory iFasteten Hast Settings Save Picture as: + EXïT 1-2 ¦ Copies of [I | separated by H lfT B Y Rardcopy [Menu Iresident TP Menory Range fiôttôrT Turboprtnt Modules Avec Professional Page 2.1 Comme je suis quelqu'un de sérieux (du moins je l’espère), je me suis dit que le meilleur moyen de savoir ce qu’avait dans le ventre TurboPrint, était encore de l’essayer, et de l’essayer dans des conditions très exigeantes, du style ça tient ou ça casse, et de comparer l’impression faite avec celle faite sous un Workbcncb normal en utilisant les modes graphiques proposés par Commodore.
Pour cela, j’ai pris 2 images de RickPark dans Fish n 426: "Lion" et "Norman". Je les ai prises d’une part parce qu’elles sont superbes, d'autre part parce qu’elles ont des couleurs fortes pour la première et des tons pastellisés un peu Shade Menu 6ray Color Négative Vert ica Picture Fornat Values Restore Load Save load,.
Save., Cft Bounded Rbsolute Scaling Pixels Integer Multiplÿ Printer Port AR2 USER Settings Width: Inch Inch OK mieux sur l'essai avec Turboprint, et que l'effet de bandes dû à la tête de la matricielle y est beaucoup plus atténué. Je dois dire que pour arriver à présenter le Lion sans turboprint. Il m’a fallu une vingtaine d’impressions, et ré-ajuster les préférences. Avec des crises du style "qu’est-ce qui m'a ... cette bécane zgrunch-zgrunch.
.rrr", ce qui m'a pris plus d’une heure alors qu’avec Turboprint. J'ai fait 2 réglages en tout et pour tout. En dix minutes à peine, l'opération était finie.
Pâles dans la seconde. Ce sont des conditions "raides", car il faut traduire des couleurs dont les RGB se tiennent. Dans les tons pastels, ce sont des couleurs voisines des gris (par ex 555. En rgb, donne un gris, tout 888). Avec une tolérance de -2 +2, on obtient pour les rgb entre 12 et 15, des tons pastellisés, avec des rgb entre 8 et 0, des tons bruns, verdâtres.
Sur les images jointes, vous voyez l'essai avec TurboPrinl et . Sans. Vous remarquerez que le l.ion ressort beaucoup Turboprint |Æ| BH Left Offset a a ri |*. | ¦ B H Threshold 07 I ¦ 1 Snoothing i ifî iim Tractor jlhde ( 1 Heightl 8.B Settings of TURBQprint Professional 1.2 (c)1998 IrseeSoft Avec PageSetter, Turboprint fonctionne bien. Par contre, Puhlishing Master ne marche pas avec TurboPrinl. Peut-être n'ai-jc pas fait ce qu'il fallait?
Essai avec DpaintIV Il n’y a rien de spécial à mentionner, sauf la qualité d’opération est la même qu'avec Propage, et que la vitesse d'impression y est supérieure. La qualité des images n'est pas tout à fait la même que dans l'essai précédent. C’est assez étonnant. Mais si on met une image dans Propage et qu'on l'imprime, les contrastes sont plus soutenus, les noirs plus intenses, en un mot plus beaux. Si vous désirez une belle présentation de vos images à l'impression, passer par ProPage. Par contre, si vous désirez une simple copie d'écran, en imprimant directement de DpaintIV.
Vous obtiendrez des résultats satisfaisants, (plus rapidement aussi, car Propage est plus lent à l’impression), mais sans plus.
C'est en testant Turboprint. Que je me suis aperçu de cette différence d'impression.
Quelque soit l’image choisie ou avec et sans TurhoPrint, il y a une différence d’impression qui vient du logiciel lui- même (Dpaint ou Propage) et non de Tur- boPrint. Du moins c'est ce que de nombreux essais répétés m’ont indiqué.
ESAT SOFTWARE Editions SPACK... vers le Multi Média fin de proposer un logiciel hors du commun, nous avons préféré retardé de quelques semaines sa date de commercialisation.
Nous savons que vous apprécierez les améliorations techniques apportées à ce logiciel de création de démos, qui transcende sa finalité première, pour proposer de vastes possibilités qui n’auront pour seules limites que votre imagination.
Pour vous aider à partager notre désir de toujours proposer plus de techniques et plus d’innovations, voici quelques caractéristiques nouvelles implémentées dans le logiciel.
L’inscrustation vidéo est désormais possible.
SPACK se synchronise automatiquement sur la source GenLock.
L’ouverture vers de nouveaux formats de musiques, car SPACK permet de charger en Externe de nouveaux types de Players musicaux.
Une création sans limite grâce à la possibilté d’inclure dans SPACK vos propres routines d’animations.
Des routines Externes seront livrées avec la version PROFESSION AL de SPACK.
Ces routines permettent d’étendre les capacités intrinsèques du logiciel Des Editeurs pour vous permettre de créer vos objets 3D, vos VectorBalls, vos parcours de Bobs, vos trajectoires de scrolling, vos courbes de rasters verticaux.
Des quantités de fontes couleurs pour les scrollings et les logos. Des exemples de bobs, de sprites, sans oublier les musiques... Extrêmement facile d’utilisation, car entièrement géré à la souris (icônes), SPACK utilise le format IFF pour toutes ses données graphiques.
Si vous ne pouvez plus patienter, vous pouvez commander à notre adresse, le logiciel en version limitée (sans sauvegarde possible) contre la somme de 50 francs... ESAT SOFTWARE Editions 56-57 rue du Tondu 33000 Bordeaux 1,2 Ce)199B IrseeSoft Black Print ?e W Correction z' I ¦! 32 Menu M PS pr jgj 32 Col. Séparation HHH cÿT Restore Load Save Load.. Save.. Color Correction ?ffgBHHHŒE Monitor Colors Printer Colors Red Green Blue Cyan Magenta Yellow I I I II II II 99B0B0 089900 008899 889999 998899 999988 Settings OK T EXIT largeur et 8 en hauteur) que vous collez ensuite. Si votre imprimante est
en 80 colonnes, cela vous donne un maxi de 20 cm en largeur par bande, donc un poster maxi de 8 x 20cm = 1.60m en largeur et en hauteur 29cm x 8= 2.32m de haut! Je me suis retrouvé avec une Joconde de 1 m x
1. 20m, sans problème. Vous pouvez définir le nombre de copies,
l’intervalle entre chaque copie, le mode d’impression, la
trame choisie (12) avec la densité de votre imprimante (80 x
80dpi à 360 x 360dpi), et vous avez la possibilité d’inverser
de 90 degrés l’inclinaison des trames, ce qui vous donne un
choix impressionnant! Si je peux vous donner un conseil,
faites des essais. Vous pouvez faire des copies d’écran
(Ctrl+Alt+S) ou de parties d’écran (les images sont
automatiquement numérotées et sauvées dans le répertoire
indiqué au début). Je m'en sers souvent à la place de Snap,
car je n'ai pas besoin de nommer l’image sauvée à chaque fois.
C’est pratique, si vous avez des rafales d’écrans à sauver.
Les drivers A titre informatif voici la liste des drivers fournis: Brother Canon Facit Epson m Pattern Menu . . pr us !*• ¦ !
Printers turboprint:printers DF8 : BRI: Restore Load Save Load.. Save.. prives jP Parent Print Type r Line Gap Corr, t8 I + I - Settings T1EXIT (24 et 9 aiguilles), (BJ-130, LBP-4, PJ-1080), (B3450. B3350), (LQxxOO, LqxxSO, EX FX LX, GQ35ÜO), HP (Deskjet, LaserJetlT), Nec (Pinwriter), Oki (ML264, ML38x, ML39x.
0kimate_20), Panasonic (KX-P1124. P1540. P445Ü).
Seikosha (MP-1300AI, SL- OAI. SL-801P), Siemens (HighPrint. PT88. PT89. 90), Star (LaserPrinter, LC-1Û, LC XB-24, NB24).
Comme vous pouvez le voir la liste des drivers est pas mal, mais je présume que votre imprimante n'est pas dans le lot.
Qu’à cela ne tienne! 11 y a un fichier README, qui vous indique pour votre imprimante le driver compatible, comme par exemple si vous avez une laser compatible HP, il vous suffit de choisir le driver LaserJetlI. Pour la Fuji24 DL-II00 ou la Swifi-24, prenez le driver Epson LqxxOO.
Je ne vais pas énumérer toute la liste, mais cela vous donne une idée. Si malgré tout votre imprimante n’a aucun driver compatible, vous pouvez utiliser le driver que vous avez sous le WorkBench, (WorkBench
1. 2 minimum).
De ceci, vous pouvez en déduire à juste titre que TurboPrint fonctionne bien avec les imprimantes à jet d’encre, matricielles, thermiques (comme Okimaie 20) et les lasers. Il se peut que votre imprimante n’ait pas de driver. Dans ce cas, contacter lrseeSoft, ils prêtent une oreille (peut être les deux?) Très attentive à ce genre de choses et devraient vous dépanner.
Possibilités Comme avant, vous pouvez imprimer des posters énormes sous forme d’un puzzle de bandes rectangulaires (maxi 8 en Comme je n'ai pas d’imprimante couleur, je n'ai pas pu (et je le regrette) tester TurboPrint en couleur, mais d'après ce qui m'a été donné de voir, la différence de qualité est toujours la même, à l’avantage de TurboPrint (na klar. Turbo ist sehr gut) (euh., bien sûr, Turbo est très bon).
A qui s’adresse TurboPrint Bien sûr à tous ceux qui ont une imprimante. A noter que le Postscript n'est pas supporté. Imprimantes matricielles, jet d'encre, bulle d'encre, couleur ou noir et blanc vont bien ainsi que les lasers. A tous ceux qui se servent de Propage, et qui désirent une qualité de reproduction des images digne de ce logiciel. A ceux qui désirent avoir une reproduction convenable de l’écran sous DpaintIV.
Ce que j’ai aimé:
• la documentation en français
• le facteur gamma très complet mis en place
• le paramétrage des couleurs
• la qualité d’impression
• son faible prix Ce que j'ai regretté:
• les menus et messages, le package ainsi que le fichier README
en anglais
• le choix des trames qui devrait être plus conséquent. 11 est
déjà impressionnant mais dans les grosses tailles, il y a de
singulières lacunes et on est limité dans certains effets.
Pour ceux qui ont déjà TurboPrint, l’upgrade en français est de 20DM plus les frais de port à lrseeSoft.
Bonne impression et bonne année Marcel Duruflé lii '¦É H-T m m 9pin !Uî s m F-S I r-s lu ?
TURBOprtnt Professtonal 1,2 (c)1998 lrseeSoft Hidth Height « Printer Driver L’image ci-dessus a été imprimée en utilisant le driver standard de Preferences Workbench 2.0. L’image du bas a été imprimée avec TurboPrint Pro sur la même imprimante avec Cédric Deux petits programmes très pratiques ce mois-ci. L'un est destiné aux utilisateurs réguliers de Vamiga et l'autre est réservé aux programmeurs désireux de se lancer dans la découverte du Système 2.0. Un nouveau File Requester Décidément, c'est un sujet qui inspire énormément les programmeurs... On ne compte plus les diverses bibliothèques
qui fournissent des File Requesiers (FR) encore plus performants que leur prédécesseur. On aurait pu penser que l'arrivée du
2. 0 et de son asl.library aurait une bonne fois pour toutes clos
le débat car les programmeurs du 2.0 disposent enfin d'un FR
standard et relativement performant.
C’etait compter sans l’habileté de Kha- lid Aida seri. Dont le nom doit sembler familier à certains d’entre vous, qui nous a programmé une petite merveille: la kd_freq.librar La raison d’être d’un FR est de proposer à l’utilisateur une liste de fichiers et de l’autoriser à en sélectionner un, après s’être éventuellement positionné dans le répertoire de son choix. Pour ce faire, l'utilisateur a deux choix: soit cliquer sur l'une des six icônes sur le côté représentant les volumes physiques présents (les six premiers plus exactement), soit d'appuyer sur le boulon droit dans la fenêtre
principale.
Il y a trois modes disponibles, et le bouton droit permet de passer de l'un à l'autre:
• affichage normal des fichiers dans le répertoire courant
• affichage des volumes montés
• affichage des assignations 11 est de toutes façons possible de
scroller les six icônes sur le côté afin de passer aux six
suivants, au cas où il y en aurait d’autres.
N'avez-vous jamais pesté de devoir activer un gadget de chaîne avec la souris avant d'avoir le droit de taper le nom désiré au clavier? Eh bien sachez que vous pourrez manipuler cc FR entièrement au clavier. D’abord, la simple frappe d’une touche active automatiquement le gadget de saisie et vous pouvez continuer à taper sans avoir à quitter le clavier. D'autre part, vous pouvez vous déplacer à travers la liste et faire votre sélection uniquement avec les flèches et la touche RETL'RS.
Une marque se déplace alors de fichier en fichier afin de vous montrer celui qui est actuellement sélectionné. Vous pouvez quitter le FR à tout moment en appuyant sur ESC.
L'autre façon de se déplacer dans la liste est naturellement d'utiliser la souris et la barre de déplacement et ses flèches, mais celles-ci s'utilisent d'une façon inédite. Le sens des flèches ne détermine pas le sens du scrolling, c'est le bouton que vous appuyez qui le fait.
Sur la flèche vers le haut, cliquer avec le bouton gauche fera remonter la liste et le bouton droit descendra la liste. Sur la flèche du bas, c’est l’inverse qui se produit (de cette façon, cliquer sur le bouton gauche a toujours l'effet attendu sur une flèche). De plus, ces deux gadgets ne font pas scroller la liste à la même vitesse... Celui du haut est lent et celui du bas permet de se déplacer très rapidement en continu. Si ces explications vous semblent confuses, rassurez-vous : deux minutes d'utilisation vous auront vite convaincu... Autre caractéristique inhabituelle dans un FR.
La possibilité de rechercher une chaîne dans un fichier. Pour l'utiliser, vous tapez la chaîne dans le gadget et validez par Amiga gauche-RETURN. A la fin de l’opération, tous les fichiers contenant cette chaîne seront indiqués par le marqueur.
Il est également possible de faire une sélection multiple. A la souris, il suffit de shift-ciiquer sur les fichiers désirés.
L’autre méthode consiste à utiliser un motif (par exemple "*.doc* et de valider avec CTRL-RETVRN.
Je citerai en vrac pour finir:
• gestion automatique des éjections (le FR lit automatiquement le
répertoire de la nouvelle disquette) VASL.LIBRARY à portée de
tous Le nouveau Système 2.0 vous emballe? Vous aimeriez bien
programmer de superbes applications graphiques utilisant au
mieux ses possibilités? Mais la documentation l'ait
cruellement défaut et. Les débuts sout toujours un peu durs,
n'est-ce pas ? Dans cc cas. Je crois que vous porterez un
intérêt tout particulier à GadToots- Box.
Il s’agit d'un logiciel destiné à assister le programmeur en le déchargeant des fastidieuses lâches de déclarations. Les pro- i grammeurs le savent, L Amiga est une machine extraordinairement souple mais le prix à payer est que le code de déclaration prend rapidement des proportions énormes.
GadTooIsBav vous permet de dessiner avec la souris une maquette graphique de votre future application en y déposant des gadgets et en les paramétrant.
Ensuite, vous pouvez générer du C ou de L Assembleur et il ne vous reste plus qu'à ajouter à la main les aspects spécifiques de votre application.
Plus précisément. GacflooI.sBax recouvre l’intégralité de l'asl.library. Je vais donc en profiter pour décrire succinctement cette nouvelle bibliothèque. Elle représente en quelque sorte une surcouchc d'intuilion.library dans la mesure où elle
• positionnement directement sur la racine du répertoire en
cliquant avec le bouton droit sur le gadgets "Parent"
• le FR peut être redimensionné soit avec l'un des trois gadgets
de tailles prédéfinies en bas à droite, soit avec le curseur
de retaillage invisible mais bien présent dans le coin
inférieur droit (il est également possible d’utiliser le
clavier)
• "file completion" disponible avec la touche ALT-RETURN (i.e.
vous tapez le début du nom du fichier et l'appui sur cette
touche complète le fichier pour vous)
• vous pouvez utiliser les wiidcards pour filtrer ou exclure
certains fichiers
• création et effacement de fichiers
• impression du répertoire
• gestion de cinq buffers, cc qui permet de passer rapidement
d'un répertoire à un autre sans avoir à le relire
• affichage des fichiers triés par ordre alphabétique, par taille
ou par date
• aide disponible : contextuelle (positionnez le curseur sur
l'endroit qui vous intrigue et appuyez sur FI) soit exhaustive
avec un écran qui vous rappelle toutes les fonctions à votre
disposition Et comme Khalid Aldoseri ne fait pas les choses à
moitié, il fournit également un petit programme qui détourne
les FR les plus répandus (à savoir arp, req et asl) et fait
apparaître le sien à la place. Dans de telles conditions,
pourquoi s'en priver?
Met à la disposition du programmeur un lot d’objets graphiques plus complexes, composés des briques de base offertes par Intuition.
On retrouve ainsi les types suivants : DOMAINE PUBLIC
• SCKOLLER: une scrollbar avec deux flèches
• SLIDER: encore plus simple : une simple scrollbar
• Bl'TTON: le classique boulon
• CHECKBOX: une petite boîte que l’on peut cocher
• INTEGF.K: saisie d’un entier
• STKING: saisie d'une chaîne
• CYCLE: une petite boîte destinée à faire cyclcr plusieurs noms
• PALETTE: réglage de la palette de couleurs
• LISTVYEW: le plus complexe pour afficher une liste de noms et
en sélectionner un. La gestion des gadgets de déplacement
est entièrement prise en compte par l'asl.library. Le programme
vous donne naturellement toute latitude pour régler plus pré
cisément vos gadgets une lois que vous les avez positionnés.
Vous pouvez ainsi modifier les flags gadgets et système de votre fenêtre ainsi que ses tags (c'est une nouveauté du 2.0. J'en ai parlé brièvement dans le n 43).
En ce qui concerne les gadgets, vous pouvez les déplacer, éditer leurs caractéristiques. Les effacer, les unir, etc... Vous pouvez également manipuler toutes les données relatives à Técran tpalette, "pens".
Tags. Police de caractères). Les menus ne sont pas en reste puisque vous pouvez également en ajouter item par item.
Contrairement à l'un de scs prédécesseurs (Power» indovs pour ne pas le citer).
GadiooisHttx ne fait pas que produire du code déclaratif. H vous offre également deux fonctions - InitStuffO et ClearSltiffO
- qui, si vous les appelez telles quelles à partir du maint ) de
votre programme, produiront l'écran tel que vous l'avez com
posé. Mais ne rêvez pas: il vous faudra tôt ou tard plonger à
votre tour dans le code: Gadioolsüo.v n'écrira pas
l'application à votre place 1 Gad'I'oolsliox offre un intérêt
double: pédagogique tout d'abord, car l’examen du code produit
permet de donner les bases nécessaires à la programmation du
Système
2. 0. et pour le programmeur ensuite, qui peut ainsi se
concentrer sur le coeur de son application sans avoir à passer
des heures à comprendre pourquoi quand il fait scroller sa
fenêtre, il lui manque une ligne en bas de l’ccran (je parle
d'cxpcrience... :-)).
Et c'est une occasion de plus pour s'extasier devant notre nouveau système d'exploitation. 11 en vaut la peine... Cédric Beust (iadl'oolslio.x. par Jun van den Bttard.
Disponible sur la h'ish 570 aie.
I 'I8CTHH SB68UU H Listvnv _l loieçer II l - Zl LES MEILLEURS DP AU MEILLEUR PRIX !!!!
EXTRAIT DE NOTRE CATALOGUE COURS ASSEMBLEUR SPECIAL DEMOS N"1 AFFICHAGE TOUTES RESOLUTIONS 3 DISKS N°2 SCROLUNG ET SOUN0TRACKER 4 DISKS N«3 ANIMATIONS BOBS ET SPRITES 4 DISKS N”4 SNADOW OF THE BEAST IM 4 DISKS N°S SPECIAL EFFETS SPECIAUX 4 DISKS N°G REALISATION D UNE MEGADEMO 4 DISKS N°7 ANIMATIONS 3 D 4 DISKS N°B EFFETS SPECIAUX I ... LE RETOUR 4 DISKS N"8 EFFETS SPECIAUX lli_. LA REVANCHE 4 DISKS L'ASSEMBLEUR FACILE AVEC SOURCES ET EXEMPLES COMMENTES 150 Frs par numéro GRACE AUX COURS D'ASSEMBLEUR SPECIAL DEMOS REALISEZ VOTRE PROPRE DEMO EN PUR ASSEMBLEUR EN UN TOUR DE MAIN. VOTRE AMIGA
N'AURA PLUS DE SECRETS POUR VOUS DEJA 9 NUMEROS PARUS.
UTILITAIRES 1727 Broadcast TUIer font (3 disks) 1724 FILEMASTER V 2.0 1723 NEWZAP V 3.3 1722 Swrmi INSTALL V 1.3 1721 Reai Time Anlm Player V L0 1720 VEKTEX3D V1.17B 1718 THE NEW SUHiRKILLERS 1651 SHELL V 5.18 1847 Ti IRBO IMFLODER V 4.0 1838 ADM'S FILEMASTER V L12 1838 US1NG ARF.XX 1845 MAGNETl’lCS PAGES V 1.0 1820 MODULE MASTER V 2.5 1835 FOWERVISOK (2 disks) 1848 VIRUSX V 4.40 184» BOOTX V 4.10 1818 MED V 3.20 1619 COMPOSER V 20 18a FACE THE ML S1C (S disks) M USIC DISK DU MOIS 173ty31 32«4 MAMC RAVES H par Logic System* (4 disks) DEMOS et MEGADEMOS 1718 COLOR8 Devils 1726 Never Again
Panoramtc 171807 HARDWIRED (2 disks) par Crionics S lient* 187tywy81 MEGADEMO II par Seoopex ( 3 disks ) 1878 EVOLUTION par Angola 1675 ZOOM par Phenomena 1674 Public Attack par The Cuit 1684 L’nknow Terrilory par Axis EXCLUSIF ENFIN LA COLLECTION AMOS PUBLIC DOMAIN DISPONIBLE EN FRANCE DANS SON INTEG HA LITE APDL 1 à 360 JEUX et PREVIE WS 1606 MEGATWINS 1806 TIPOFF 1804 ROBOCOP 3 1586 OHK 1566 AGONY 1586 VIDEO KtDS 1564 AQUA VENTURA 1583 SPACE ACE 2 1682 LETHALXCESS COLLECTION FRED FtSH 400 -590 NOUVEAU* TARIFS de 1 à 9 disks : 20 frs de 10 à 49 disks : 14 frs 50 disks et plus: 10 frs
option envoi colissimo + 20 Pn option recommandé + 20 Frs contre remboursement t 50 Fr* CATALOGUE COMPLET SUR DISQUETTE CONTRE 10 FRS REMBOURSABLE DES LE PREMIER ACHAT ADRESSEZ VOTRE COMMANDE ACCOMPAGNEE DE VOTRE REGLEMENT PAR CHEQUE OU MANDAT POUR TOUS RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES N'HESITEZ PAS A NOUS CONTACTER VENTE PAR CORRESPONDANCE UNIQUEMENT PHOENIX - DP 90 Rue Dragon 13006 MARSEILLE Tel: 91 53 19 72 L'INTERFACE GRAPHIQUE Quatrième épisode INTUITION L’interface graphique fait le lien entre, l'utilisateur, les ressources du hardware graphique et le système d’exploitation.
Elle comprend plusieurs aspects qu'il faut bien distinguer: L'interface graphique proprement dite, Intuition, est responsable de la gestion des écrans, des fenêtres, des menus, des gadgets, et de leur mise à disposition pour les applications.
Pour ta clarté du propos, rappelons que l'Amiga permet de créer plusieurs écrans indépendants les uns des autres, partiellement superposés et librement déplaçables. De résolution indépendante).
Pour faire son travail, elle s’appuie suides bibliothèques spécialisées, notamment la graphies.library. pour les manipulations graphiques elles-mêmes, et Yinput.device pour toutes les entrées (souris, clavier...). Elle exploite aussi abondamment le noyau Exec (voir AmigaNews de février) pour communiquer avec ses applications "clientes".
La graphies.library s'appuie elle-même sur les ressources ... matérielles (voir AmigaNews de janvier).
Le WorkBench (atelier) permet à Y utilisateur de piloter AmigaDOS de façon intuitive au moyen d’icônes représentant les disques, les fichiers et les directories. De fenêtres regroupant le contenu de ces directories et de menus pour les opérations plus complexes... On peut schématiser l'ensemble du système par des "couches" logicielles offrant des services à bas, moyen puis haut niveaux.
Workbench Autres Applications intuition.Iibrary layers input device Graphics différents devices (keyboard, timer...) Matériel blitter, copper, mémoire graphique, audio, timers, clavier, souris, disques, port série et , imprimante,... Le Système Explorons systématiquement ce schéma de bas en haut:
• Le matériel a déjà été décrit en détail dans le chapitre sur
les circuits graphiques (AmigaNews de janvier).
• Le noyau du système. Excc. Discret mais omniprésent, assure la
coexistence des tâches et l’inter-communication. Il a également
été abordé (AmigaNews de février).
Graphics, library
• Elle est chargée d'interfacer les circuits graphiques et le
système.
• Elle prend en charge les opérations de bas niveau à savoir les
primitives de base pour le dessin, la gestion du texte et des
polices, la résolution graphique et la gestion des couleurs.
• Elle gère aussi les Bobs (Blitter Objects) Sprites et Vsprites
(Virtual Sprites).
• On dispose également d'une prise en charge d’objets graphi
ques animés que le système gère au delà du simple affichage
(contrôle de la vitesse, de l’accélcration, modification de
forme, collisions...). 3615 JESSICO SUPER QUIZZ I CONSOLES
MEGADRIVE A GAGNER Bumpy + Skweek + Turbocug +Crazy shot +
Space racer TITUS ACTION ...299 Off
shore wamort WM Street + Fire and forge? 2 -Gaiacbc conqueror
PLANETE AVENTURE .292 ir»ci |ones avem.+Man.ac
mansior Explora 2+Porles do temps
MEGAMIX 275 Turncan + Chase
ha Shadow warriors + Aiered beast NRJ 2
295 Mys'iCBl - Light
corndor-Shjffls. Ca*e Crazy cars 2-rPinbaU magic + STARS D
HOLLYWOOD .....245 Batman «indiana »ones*Robocop
• Ghostbusters 2 SUPER SIM PACK ....272 Italy 90
* Snowstnke +Heavy métal
• Turbo oui run ACTION PACK -, .265 Quand
tes prix sont si SIMULATION TOP ....295 Panza
K. * Pr nce de P« rse •Ta rghan
O. l 1992 ..295 Ouadrei t Time
race + Booly TNT
2 .245 Hydra «Skull 8
crossbones *Bad«and Hard dnvin 2+ Stunrunner SUCCES STORY 2
...265 Skeek +Plnbail +Shorman .Disk EXTRA
BALL .....295
Burrpy+Tennis+SI-ders-Piroall Mag-: MOVIES
STARS .299 Die* Tracv - MocnwalKer *
ind ana Jon es 5 INTELLIGENT GAMES .....292
BackGan'fnor. EChecs. Bridge* Üames+Go SOCCER STARS
......292
E. Hughes-ntern soccoi «G9?7a2 +K:ck off 2 - Mlcroo-oSé socccr LA
COMPIL INTEGRALE ...299 Lotus Turbo -ToyotaCshca+Combo
racer + Team Su zuk.
SUPERSTARS ARCADE .....292 QotdenAxe+Narc.+Midnghl résislanc6 + Super OffRoad Racer OELTA FORCE ..299 Fire forget 2 - Barbanan 2 +Knlght force * Dark century LES CQLLECTORS .295 Lotus 1 * Venus* J pond*Gr,ûulsn’gnost STARS SIX ..299 Fire forget 2+Myslica -Dur* century »S«vao *C'a2.y ca'92*Off anore warrior FOOTBALL CRAZY ..259 Kickoff 2*P'6ye'manager+Fina wbistle LES MAITRES DE L AVENTURE 292 Maupdi iftland » Opération steslth + Voyageurs du temps SUPER STARS SPORT 295 Beac- vol-ey
-Rugby simulator «Kicko”
- Great court 3D SUPER STARS ...295 F29 * Hard
dnvin * Stunt car * Batlie command NRJ 3
292 Fi6* Doublearagor
2-lia y90
* We.ltr s+Turt)0out ’ur SUPER ACTION PACK 295
Supercars -Impossamcle * SwitchDlade ‘Ga'ylineker i Toyota
celica SIMS PACK ...362 Intercepter •
irvJy 50Q i-SuDmarine attack SUPER HEROES
......299 Spy vrho loved me +Last ni nia 2
Robocop -I.Jones last crusede SWORD AND MAGIC
...242 Targhan* Barbara 2*Crysta! Arborea TOP 3
.... 285 Tennis * Phball •
Moonbiaster LES STARS .285
Skweok + Buildertand t Bumpy
* Superskweek LES JUSTICIERS 3 ..292 Batman
-Robocop 2+ShaOOW warnor OCEAN
ARCADE ......295 Golden axe + Narc + Off roaa
racer Midntgh-, résistance OCEAN 3D
..292 Manchester unned. * Pro
tennis tour Beach voMev • Off ro ad racer LES
COSTOS .....292 Fiimbo's qüos1.
-Twnrord «Monsters Rick ûanoerous 2 AVENTURES
EXTRAORDIN.....292 Zac mac cracken « Iron lord * Rocket ranger
+ Manoir de morteville AIR'COMBAT ACES .329
Faicon * Gunship «-Bomber LES BATTANTS
2 ....292 Rick dangerous 182 * Satan «-Double
dragon 2* Licence to kHl IOMEGA HITS
3 349 Stunt car * Last ninja 2+3
Sloooes
• Foot man 2 tHighway 2 +Teths
- Defender «-Triviai 2 +Ranx +ApB AIR SEA SUPREMACY
292 Silent service +Gunstvp +P4? Thund
* Carrier command+Fto StriksEagSe KARATE
ACES ..292 Double dragon 1&2 - Last
ninja 2 Oriental cames OUEST OF GLORY ...299
Cadaver +Midwinter+Bat+Bloodwyctl 10 GREATS
GAMES .342 Ferrari F1 +Rick dangerous +Tintln
+Picn pi'e +Night hunier +Superski
- Carrier comman +Chigago 90 +Pro tennis tour - Xénon 2 TOP
LEAGUE ....299 Speedball 2 - Rick 2
+Falcon +MidwiMôf + TV sport football FUN
RADIO .299 Tortues ninja - Back
to the future 2 Day of lhunder + Gremlins 2 TOP
ACTION ......225 Hard drivin + Strixe
force harrier Pick'n pile - Licence to kil-: SUPER SEGA VOL 1
275 Shinobi * Supe: moraco GP +E-swat Golden
axe + Crackdown CAPCOM COLLECTION ......272 Stnder t&2+Un
squadron +Dmasty Forgotten world -Ghouls n ghOStS
- Lad storm + Duel COMPILATION FALCON .....352 Falcon -
Mission 1 -Mission 2 LE TEMPS DES HEROS ......285 Prince
ol persta +Nortb 8 South Moonbiaster LES
STARS .285 Skweek + Butderland
-Bumpy SuperskweeK NOUS LIVRONS TOUJOURS LES DERNIERES VERSIONS
BON DE COMMANDE ëXPPÆSS GAGNEZ DU TEMPS ! Commandez par TITRES
(garantie échange immédiat) Qîe POPULUS
2 .... PSY8ÛRG
RACE DRIVIN ....
RÊACH FOR THE SKIES . REALMS
RED BARON : 1 MEG l .
ROBOCOD ..... ROSOCOP 3
ROCKETEER ROOLAND .....
RUGBY-THE WORLD CUP .
SHADOW SORCERER 'MEG SHUTTLE .. SILENT SERVICE 2 ...... SIM CITY + POPULUS ... SPACE ACE 2 SPACE CRUSADE . SPACE GUN ..... SPEEDBALL 2 ... SPOT STARUSH . STEVE MAC ÛUEEN . STRATEGO dansent A FIER BURNER ARKANOID 2.. AUSTERLITZ BATTLESHIPS BARBARIAN fPAL.I BARBARIAN (PSY.) . BATMAN ICRLSADEI ...... BEACH VOLLEY .... BLOODWYCH BU9BLE BOBBLE ..
CAÜFORNIA GAMES CONFLICT EUROPE...... CRAZY CARS ...... DEFENDER OF TRE CROWN DOUBLÉ DRAGON ...... DRAGON SPIRIT .. Fi6 COMBAT PILOT .... GAUNTLET 2 ... IRON LORD KARTING GRAND PRIX ...... LAST NINJA 2 ... LOMBARD RAC RALIY ...... MOONWALKER ..... NORTH AND SOUTH OPERATION NEPTUNE .
OPERATION WOLF ...... PLATOON . PPEDATOR .. DIGITALISEUR VIDI N 1 EN EUROPE!
- DIGITALISE AU f .'50s TOUTE IMAGE DE SOURCE ViDEO - 32 K
MEMOIRE.COMPATIBLE NEO ' DEGA • RESOLUTION 320 x 200 4 BITS
f*AR PIXEL- CONTROLE DU CONTRASTE ET LUMINOSITE PACK VIDI NEW
AMIGA 1290 F (ce pack comprend le digitaliser VIDI + VidiChrome
+ PhotonPalnt) V _ VIDI RGB COLORIAGE ELECTRONIQUE 799 F rican
1+2+Kickoft+X- 30 CONSTRUCTION KIT 4D BOXING .
AIRBUS A320 . ADS «• SHERMAN M4 AIGLE
D'OR LE RETOUR AGONY ..... AIR SUPPORT
.. ALCATRAZ ALIENBREED IMEG ......
AMNIOS ... ATAC
AVENTURES DE MOKTAR AVANTAGE TENNIS ...... BABY
JO BARBARIAN
2 . BAT 2 .... BATTLE
ISLE . BATTLE OF BRITAIN ..... BlG
RuN .. BIRDS PRÈY 1 Meg ......
BLACK CRYPT . BOMBER MAN
... BONANZA BROS ... BOSTON
BÛMB CLUB ..... CASTLES CELTIC
LE G ENDS ...... CHAOS ENGINE ..... CONAN
CRIME CITY .
CROISIERE P. UN CADAVRE ... DESTINATION DANGER
DAEMONGASTE
DEUTEROS ... DEViOUS DESIGNS
...... DIPLOMACY .... DOUBLE
DRAGON 3 ...... DUCK TALES ...
ELVIRA 2 ( 1 MEG | EPIC
... EYE OF BEHOLDER 2
... F15 STRlKE EAGLE 2 ....
FACE-OFF ....
FATE ..... FINAL FIGHT
. FIGHTER COMMAND FLOOR 13 ....
FORT APACHE ..... FUZZBALL ... FUTURE
DREAMS ..... G LOC R360 SEGA .... GAUNTLET 3
. GOBUIINS ..... GUARDIANS
.. HARPOON t 21 • SCEN 2 ......
HARLEQUIN .. HEIMDALL I Meg .....
HEROQUEST . DATADISK HOOK ..
INDY HE AT ..... JOHN MADENN FOOTBALL
KAWASAKI ... KILLERBALL
.. KNIGHTMARE ...
KICK OFF 2 + SCENARIO ... .
KO 2 FINAL WHISTLE ..... KO 2 GIANT OF EUROP ..... KO 2 RETURN TO EUROP ... KO 2 WINNING TACTIC KlD GLOVES 2 .. LEANDER ...... LOTUS TURBO CHALLENGE 2 LORD OF THE RINGS M1 TANK PLATOON ..... MAGIC ROCKETS . MEGA FORTRESS MERCENARV 3 .... MICROPROSE GOLF MtCROPROSE GRAND-PRIX ... MIG 29 SUPER FULCRUM ...... MIGHT AND MAGC ...... MONKEY ISLAND 2 1 MEG) ... MONSTER PACK 2 MOONSTONE MYTH .. .. NASKAR .. NO
BUDIE'S LAND . ORK ..... OUTRUN EUROPA . PANZA KICK BOXING ..... PAPERBOY 2 ... PARAGUDING ... PARASOL STAR PEGASUS . PIT FIGHTER 2 .. PLAYROOM . COPIEUR SYNCHRO EXPRESS 3
- Copie de disquettes en moins de 30 secondes
- SYNCHRO EXPRESS nécessite un 2ème lecteur
- Sélection par menu des débuts et fins de pistes (jusqu à 85
pistes), une ou deux faces, autoséfect-Duplicattion d'autres
formats tel IBM. MAC. Etc PROBABLEMENT LE MEILLEUR COPIEUR
SYNCHRO EXPRESS AMIGA ....395 F SYNCHRO
EXPRESS AMIGA 2000 ..450 F STORMBALL SUPAPLEX
SUPER SKI 2 .. TENNIS CUP 2 TENTACLE
TERMINATOR 2 ... THE ADAMS FAMILY THE GODFATHER -
ACTION THE SIMPSONS ..... THUNDERHAWK AH-73M
TILT .. TIPOFF ...... Top BANANA TORTUES NINJA
2 TURBO CHARGE ... ULTIMAVi UTOPIA
... VIDEOKtD ..... VROOM
.. WARZONE .
WIZKID WOLF CHILD ..
WOLF PACK WORLD CLASS CRICKET ... WORLD
CLASS RUGBY ... WRECKERS . W W F .
RAMBO 3 .. REDHEÂT ..... ROADBLASTER BIEN DESUTER AMIGA
500 99 Bl DEBUT. LANGAGE MACHINE 129 LA BIBLE DE L AMIGA
...... 340 LA BIBLE DE L AMIGA - dise ...390 GRAND LIVRE
AMIGABASIC . 249 GRANDLVRE AMIGABASIC+D.sc349 LIVRE DE L AMIG
ADOS '49 LE LIVRE DELUXE PAINT lll '45 LE LIVRE DE
LA VIDEO AmiGA ... 195 LIVRE DE LA MUSIQUE + Disc .199 LIVRE
LECTEUR DISQUET +D SC 299 LIVRE DE SUPERBASE PRO .169 TRUCS S
ASTUCES V.2 - dise 229 qq EXTENSION 512K+HORLOGE 390 M
EXTENSION 1.5 Mo-HORLOGE 999 SWITCH SOURIS-JÛYSTlCK .....199 99
ADAPT 4 JOYSTICKS ...... 75 99 LECTEUR INTERNE A500
540 99 LECTEUR INTERNE A2000 590 oa LECTEUR
EXTERNE 3.50' .695 QO EXT.MEMOIRE 1MO A500 + .....499 r?
EXT.MEMOIRE 512K A500 + ... 399 99 INTERFACE MIDI 3-1 l+cablea)
242 99 ETIQUETTES 3-50'LES 100 .....32 99 Imprimante STAR LC200
coul, .2390 99 Impnmante STAR LC 20 2090 ROBOCOP
. RUN THE GAUNTLET SHERMAN M 4 SHINOBI ...
SHUFFLEPUCK CAFE SILKWORM . SPEEDBALL
STARGLIDER 2 ... SUPER HANG ON Utilisez tous vos
anciens logiciels sur le nouveau A500 Plus grâce à l'adaptateur
Kickstart 1.3 2.04. Adaptateur KICKSTART 1.3 2.04 .... 299
Frs KICKSTART ROM 1.3 .....349 Frs CARTE 1 Mo fîe RAM pour A500
+ .599 Frs TARGHAN
..... TENNIS CUP ... TV SPORTS
FOOTBALL .
VIGILANTE WATERLOO .. W1NGS OF FURY ... WIZZBALL ..... WORLD CLASS LBOARD 30 TOOLS AMOS =mr 675 459 299 349 . 715 .625 .. 445 1499 . 250 .849 ..395 ART DEPARTEMENT ...... AUDIOMASTER lll AUDIO SCULPTURE . BlG BANG ...... COMPTE CHEQUE DELUXE PAINT IV ...... DEMO MAKER 1M6 ...... DEVPAC2 .... DtGl-PAlNT lll .. DlSCOSCOP'.E PRO 3.0 . EXPRESS PAINT . FAMILICOMPTE ... GFA BASIC* INTERPRETEUR COMPILATEUR GFA BASIC ...
HARMONY ... INFOFILE KINDWORDS 2.0 . MAXIPLAN PLUS FR MUSC BOX A ... MUSC BOX B ...... MUSC MAKER MUSIC WARE ... PACK VIDEO AND SOUND .. PERFECT SOUND 50G .... PHOTOLAB ......
- 'iKMA’t W(V)Rt «Vjf « SON!*
41. JÎO S : RC* AW, i ; V-'f -?•f LIS y-.iA *-k:- cTION REPLÀY
Mklir COMPETITION PRO PRO
5000 .... QUCKJOY JUNIOR ....
QuiCKJOY TURBO ... QUCKJOY 2 ...
QUICKJOY 3 SUPERcharger QUICKJOY 5 SUPERBOARD QUICKJOY VI
JETFIGHTER QUICKJOY TOPSTAR . QUICKJOY NI-5
Nintendo QUICKJOY SEGA FIGHTER QUICKJOY Turbo
Peoaie..... QUICKJOY Megastar Jun-or.
QUICKJOY MEGASTAP ...... QUICKJOY SUPERSTAR ..... QUICKJOY TOPSTAR PC ... CARTE JOYSTICK- PC ... KONIX SPEEDKING KONIX SPEEDKING Autofirc .
KONIX THE NAVIGATOR .... 3TING-RAY ..... MANTA-RAY ...... QUICKSHOT MAVERlCK 1 .... QmCKSHOT PYTHON 1 ..... WICO ERGOSTICK ... fous les rubans NB par 3 CITIZEN 1200 +SWIFT 9;24 EPSON LX BOO-LQ 800 ..... STAR NL 10 STAR LC 10-LC 20 .. STAR LC 10 COULEUR ...... avec serrure-tdé BOITIER DD SOL 50)0.25’ BOITIER DD 10QL 100x5 25’ BOITIER DS 40LB . 40x3.50' BOITIER JSY 80 80x3.50' JAMAIS UNE CARTOUCHE NE VOUS AURA AUTANT DONNE !
- VIRUS KILLER
- VIES INFINIES AUTOMATIQUES.(AUCUNE CONNAISANCE NECESSAIRE]
- GELER PUIS REPRENDRE UN JEU SANS LA CARTOUCHE.
- RIPPER IMAGES PLUS SONS. + EDITEUR
- AUTOFIRE + MUSIC SOUND TRACKER . DISKCODER
- CODAGE + DECODAGE PROGRAMMES
- RALENTISSEUR AVEC REGLAGE
- COMMANDES DOS : DIR.FORMAT.COPY....
- DISK COPY DISPONIBLE A TOUT MOMENT
- BOOT SELECTION ? DISK MONITOR
- SAUVEGARDE MEMOIRE VERS DISK AMIGA 500 1000
.... 595 p",u pa Disquettes
3" 1 2 OFDD 69 F 130 F 300 F M 5“ 1« DFDD 56 F 1105 F j 250 F
3.50" DFDD chsquettcs certifiées 100%. Garantiei vie LIVRÉES
AVEC ENVELOPPES t ÉTIQUETTES NEUTRES ! VERRA TIM) BOITIEH
PLASTIQUE 3.50" 32 F LES DIX AMIGA 2000 DISQUETTE NETTOYAGE
3.50" : 59 F BP693- 06012 NICE CEDEX 1 à retourner à PAR
MINITEL 3615 CODE JESSICO • OUVERT T 7 ? Je joins un chèque
ou mandat lettre 14-03 jje paie à réception au facteur + 25 F
Jüe paie par carte bleue et je complète les 2 lignes ci-dessous
Montant NOM N' ET VILLE FAX : PORT :LOGICIEL JEUX 20F
IMPRIMANTES . CONSOLES 60F _ UTILITAIRES * ACCESSOIRES 25 F DOM
TOM * ETRANGER * 60F PAIEMENT ETRANGER EXCLUSIVEMENT PAR MANDAT
INTERNATIONAL GARANTIE 1 AN SUR LES LOGICIELS¦ précisez voir
CODE POSTAL SIGNATURE OBLIGATOIRE BOUTIQUE A NICE HOLLYWOOD
STAR S BD JOSEPH GARNIER J DISC | K7 |B Voire N Client Il n’est
pas question de développer ici toutes les opérations graphiques
disponibles. Un peu comme sous X-Windows, on dispose de
contextes graphiques (couleurs, motifs, plans de bits visés,
point courant, fonte, styles d'écriture,...) et d’une certaine
redondance dans les fonctions pour mieux s'adapter aux besoins
(remplissage par inondation ou polygones pleins, vecteurs à
l’unité ou en série....). Par contre il y a du hardware
sous-jacent: le blitter est largement mis à contribution, la
mise en place et la modification des écrans et fenêtres passent
par la programmation du copper par la graphics.library. Cela
confère de la vitesse: un objet simple en fil de fer ou en
faces pleines demande le même temps CPU (tant qu’on ne sature
pas les chips). On peut accumuler les scrollings, les
animations d’objets sont possibles, les écrans se meuvent en
temps réel.
Layers.library
• Elle gère des entités appelées "layers" (zone d’affichage, liée
à chaque fenêtre), composées de régions, listes de rectangles
dans lesquelles les sorties graphiques sont "clippées" (on ne
dessine pas en dehors).
• La bibliothèque prend en charge le rafraîchissement (restau
ration) de ces rectangles en cas d’écrasement, et reconnaît la
notion de profondeur (un rectangle est. Devant ou derrière un
autre).
Ces layers sont automatiquement associés aux fenêtres par Intuition, de façon à désigner les portions de fenêtres visibles et celles qui sont masquées et qu’il faudra remettre en place si elles doivent revenir à l’avant-plan (en général, les fenêtres d’un même écran partagent la même mémoire graphique. Le contenu est donc bien perdu en cas de superposition, et c’est le travail du système de faire en sorte que l’affichage se comporte conformément à l’intuition, et que les parties masquées réapparaissent...). Pour plus de souplesse, quatre modes de rafraîchissement sont disponibles au
programmeur :
• Simple refresh: aucun rafraîchissement n’est effectué par le
système. Soit le contenu est réellement perdu, soit le
programme souhaite être simplement averti de l'écrasement pour
procéder par ses propres moyens au retraçage de la zone perdue.
• Other refresh: on indique au système la routine de retraçage à
appeler en cas de dé-recouvrement.
• Smart refresh: une liste des rectangles écrasés est maintenue,
et ces rectangles sont automatiquement rafraîchis lorsqu'ils
réapparaissent sans que le programme n’ait rien remarqué.
• Super refresh'. La fenêtre dispose de sa propre zone de mé
moire (éventuellement plus grande que la partie affichée), à
partir de laquelle le système retrouve les informations à
afficher.
La layers.library utilise les fonctions de manipulation du blitter fournies par la graphics.library-, ce qui lui permet de remettre en place les fenêtres quasi instantanément. Elle possède un mécanisme de synchronisation pour assurer des accès aux layers sans collisions dans le contexte multitâche.
La bibliothèque n'est pas pour autant systématiquement au dessus de la graphics.library: le tracé des dessins se fait en coopération. Cela se traduit au niveau des structures de données par un graphe compliqué de pointeurs liant les deux entités (voir plus bas).
Input.device Bien qu’il soit représenté par une petite case sur le schéma, c’est l'une des plus belles partie de l’AmigaDOS et il y joue lui aussi un rôle capital: c’est lui qui collecte et redistribue les événements matériels (clics et mouvements de souris, touches du clavier. Horloge, insertion d’une disquette! Avec une particulière souplesse. 11 supervise ainsi lui-même les différents devices attachés chacun à un aspect donné du matériel.
Mais il gère également les événements logiciels (déplacement ou recouvrement de fenêtre, activation d’une icône ou d’un gadget. Choix d'un item de menu...): si l’on peut "recevoir" les événements, on peut également en "poster" et comme l’attestent les exemples donnés ici, Intuition ne s’en prive pas.
La programmation par événements est maintenant à la base de la plupart des interfaces graphiques plus connues (X-Windows, Windows. MacOS): Un programme s’articule désormais autour d'une boucle interactive, où il attend que le système l’avertisse d’un événement le concernant. Puis il appelle la fonctionnalité a- déquate. A un certain niveau, cette boucle peut même être implicite, et c’est le système qui activera de lui-même la fonction attachée à un événement, en lui fournissant les paramètres appropries.
En ce qui concerne l’Amiga, l'input-device sc charge également d’appeler la graphies et la layers.library pour afficher les objets intuitions, affichage qui est donc indépendant de la tâche appelante. Sa présence simplifie d’autant la structure logicielle d'intuition, library.
Intuition, library Intuition,library est l’interface logicielle qui crée un environnement cohérent à partir des diverses ressources logieielles et matérielles: elle gère des objets synthétiques et intuitifs (écrans, fenêtres, menus, gadgets) qui s’appuient sur les objets de base du système (viewport, layers, événements matériels).
Trois structures arborescentes organisant l'affichage sont donc mêlées:
• Celle du View (ce qui est affiché), regroupant plusieurs
ViewPorts (zones indépendantes en résolution, position, nombre
de couleurs), qui contiennent eux-même une ColorMap (palette)
et une bitmap (plans de mémoire graphique).
Notons que plusieurs Views peuvent êtres présents en mémoire même si un seul est affiché. Cela permet notamment de réaliser l'entrelacement vidéo en affectant deux Views différents aux trames paires et impaires, que l’on désigne alternativement comme étant "le" View.
Comme nous l'avons vu dans le chapitre sur les circuits graphiques (AmigaNews de janvier), à un View est associé une Cop- perList, programme du Copper lui permettant de piloter le hardware pour afficher le View correspondant.
• Celle des layers. Qui regroupent les zones d'affichages cor
respondant d'une part aux morceaux visibles des diverses
fenêtres afin d’y limiter les dessins sans crayonner sur le
voisin, et d’autre part aux morceaux cachés afin de pouvoir les
restaurer en temps utile.
• Celle des écrans, qui contiennent plusieurs fenêtres, celles-ci
étant elles-mêmes associés à des listes de gadgets, de menus,
de requesters, et à un contexte graphique (modes de tracés
courant, position, fontes...). Dans cette structure prennent
également place diverses autres allocations, dont la liste des
Graphics Elements (Bobs, Sprites).
La dernière structure, celle d’intuition, comporte de nombreux branchements sur les deux précédentes (appartenant à la graphies et la layer.library). afin de rendre les fenêtres utilisables par la graphics.library'. Faites vos achats informatiques en ANGLETERRE sans sortir de chez vous... 24 HEURES SUR 24 ET 7 JOURS SUR 7 AVEC VOTRE MINITEL .16 AZERTY îlllilllll D UC H ET | Des milliers de logiciels ludiques, wargames, jeux de réflexion, utilitaires, digitaliseurs de son ou d'images, extensions, câbles, amplis stéréo, pièces détachées, interfaces pour copier, programmer et bidouiller,
extensions mémoire, dernières nouveautés Anglaises.
POUr AMIGA - ATARI STE - PC et COMPATIBLES - AMSTRAD CPC - SPECTRUM - COMMODORE 64 Consultez notre serveur et effectuez vos achats tout simplement : 3616 AZERTY rubrique DUCHET Notre serveur étant constamment remis à jour, vous saurez immédiatement ce qui est disponible et... pas de panique : c'est affiché en Français !
DES PROMOS...DES OFFRES SPECIALES... 3616 AZERTY rubrique DUCHET Si vous ne possédez pas de Minitel ( ou s'il est cassé ! ), Téléphonez en Français au ( +44 ) 291 625 780 du lundi au samedi de 8 h à 19 h, ou écrivez-nous EN FRANÇAIS pour recevoir un catalogue GRATUIT.
AMIGA OU ATARI STE OU PC OU SPECTRUM OU COMMODORE 64.
N'oubliez pas de préciser le modèle exact de votre ordinateur.
( SVP, un seul catalogue gratuit par demande et par personne ) AMSTRAD CPC : énorme catalogue contre 20 FF en timbres poste.
DUCHET COMPUTERS 51 Saint-George Road - chepstow - npô 5la - Angleterre.
Téléphone : international + 44 291 625 780 Minitel 3616 AZERTY rubrique DUCHET Expéditions immédiates PAR AVION dans le MONDE ENTIER ( DOM TOM bienvenus ! ) Nous acceptons les règlements par : Chèques personnels bancaires Français, Chèques La Poste, Mandats Internationaux et Cartes de crédit internationales VISA, EU ROCARD, MASTERCARD.
Nous acceptons les commandes téléphonées par cartes de crédit internationales.
Les Viewports correspondent aux parties visibles des écrans: Intuition en limite l’usage à des tranches horizontales, ce qui garantie que la résolution ne change pas sur une ligne (si l'on passe par Intuition). Les divers écrans peuvent donc glisser verticalement les uns par rapport aux autres quand on en saisit un à la souris, et glisser sur eux-même horizontalement tant que cela ne fait pas apparaître l’arrière plan sur les côtés.
Intuition fait reconstruire les CopperLists par la graphics.lib- rary à chaque modification de la disposition de l’affichage, en fusionnant des CopperLists partielles par écran viewport (cela permet au programmeur désirant sortir localement du cadre strict de se raccrocher partiellement au système. Comme les diverses couches iogieielles sont toutes accessibles, cela permet à loisir de personnaliser certains aspects sans perdre la cohérence du tout).
Les fenêtres sont essentiellement des layers un peu habillés et munis d’un port de message (voir A-News de février) au travers duquel l’application recevra les événements qui la concerne, auquel le programme souscrit: Lorsqu'on ouvre une fenêtre sous Intuition, outre ses caractéristiques classiques (dimension, position, écran ...) il faut spécifier ses propriétés et les événements auxquels on désire qu’elle soit sensible, au moyen d’un masque.
Les propriétés permettent à Intuition de définir l'aspect (gadgets standards) et de gérer à notre place les actions courantes (redi- mensionnement, rafraîchissement, clipping). Voici la liste des propriétés. Que nous n'avons pas la place de détailler ici mais qui dans l’ensemble parle d’elle-mcme: WindowSizing, WindowDrag, WindowDepth, WindowClose, Si .eBright, SizeBottom, RefreshBits, Smart Refresh, SimpleRefresh, OtherRefresh, Super- Bit map, BacDrop.ReportMouse, GimmeZeroZero, Bor derLess, Activate, WindowActive, InRe quest, MenuState, RmbTrap, NoCareRefresh, WindowRe- fresh,
WbenchWindow, WindowTicked, (Super Unu- sed).
(Drags est le déplacement de la fenêtre., GZZ installe une zone de clipping laissant une marge pour Intuition aux bords. BaekDrop désigne une fenêtre de "fond de panier" derrière toutes les autres).
Les événements que l'on déclare seront signalés par envoi de messages de la part d'intuition via le port de communication de la fenêtre, le masque fourni à l’ouverture regroupant des flags appelés 1DCMP pour Intuition Direct Communication Message Port. En voici la liste: SizeVerify, NewSize. RefreshWindow. MouseButtons, MouseMove, GadgetUp, GadgetDown, RcqSet. MenuPick.
CloseVVindou, RawKey, ReqVerifv, ReqClear, MenuVerify, NewPrefs, Disklnserted, DiskRemovcd, VVBench Message, ActivateWîndow, InactiveWindow, DeltaMove, VanillaKey, IntuiTicks, LonclvMessage, MenuHot, VlenuCancel, MenuVVaiting, OkOk, OkAbort, OkCancel. WbenchOpcn, WbenehClose.
(Les Ok se réfèrent aux requesters, les IntuiTicks peuvent tenir lieu d'horloge. Notez la possibilité d'être prévenu d'un changement dans les Préférences du WorkBench).
Tout ceci concerne la version 1.3 du système, de nombreuses extensions et améliorations ayant été apportées avec la version 2.0 (voir plus bas ).
Les fenêtres peuvent être munies de "gadgets" systèmes, motifs graphiques manipulables avec la souris qui correspondent à des propriétés fondamentales :
• redimensionnement. Déplacement, fermeture et mise en
avant arrière-plan.
Le programmeur peut ajouter ses propres gadgets qui seront alors pris en charge par Intuition et donneront lieu comme les autres à des événements.
Ils servent généralement soit à habiller les bords de la fenêtre d'outils supplémentaires (scroll, icônification), soit à constituer des pages de saisie avec boîtes de dialogue.
Jusqu’au système 1.3, les différents types de gadgets étaient:
• gadget booléen (bouton pression ou interrupteur)
• gadget proportionnel (ascenseur, curseur, pouvant avoir 1 ou 2
degrés de liberté)
• gadget de chaîne (numérique ou alphanumérique).
Chaque gadget peut être muni de propriétés et de motifs graphiques qui permettent de lui donner un aspect et un comportement personnalisés.
Les menus sont constitués de façon arborescente par des Menultems, et sont disponibles quand la fenêtre est active.
On peut y attacher des raccourcis clavier, y mettre un label ou une image, spécifier la disposition, associer un bouton on off, dont on peut décrire les incompatibilités entre Items, etc... Les gadgets et les menus sont contenus dans deux listes attachées à la fenêtre. Si leurs aspects, leur comportements et leurs structures diffèrent, dans le principe, les deux entités sont très similaires.
Intuition prend en charge la gestion, et envoie au programme "abonné" le résultat des manipulations par le biais d’un message.
Le WorkBench C’est une application à part entière (et non une composante du système), que l’on peut à la rigueur supprimer ou remplacer.
Au démarrage elle ouvre le premier écran et s’installe dans une fenêtre back-drop qui en couvre le fond (en 1.3). Elle y place un certain nombre d’icônes représentant devices, directories. Applications, fichiers, qui peuvent êtres sélectionnés d'un clic ou activés d’un double-clic. Selon leur type, l'activation conduit à ouvrir un directory (ouverture d’une fenêtre et affichage des icônes du contenu), exécuter une application ou appeler un outil par défaut lié à un fichier de donnée.
Les icônes sont donc des gadgets booléens, munis d’une structure permettant leur paramétrage (type, taille de pile, outil à utiliser, arguments).
La majeure partie reposant sur Intuition, le principal travail du WorkBench consiste à déplacer les icônes lorsqu'ils doivent suivre la souris, et rafraîchir les fenêtres d'icônes.
Extensions La grande commodité d'intuition fait qu’un bon nombre d’outils d'extension ont été programmés et placés dans le Domaine Public:
• ajout d’items dans les menus du WorkBench. Menus en PopUp ou
attachés à la barre de titre de chaque fenêtre, icônifica-
tion, WorkBench plus grand que l’écran (avec scrolling quand la
souris butte contre le bord), souris à déplacements non
linéaires, copier-coller par caractères ou graphique, autres
looks de fenêtres, sur-couches pour programmer l’interface
graphique... La liste des logiciels en domaine public est
impressionnante (cf notamment la collection Fred Fisht. Et
comporte nombre de réalisations de qualité, ei nombre
d'exemples de programmation.
Beaucoup de ces outils ont été intégrés dans la version 2.0, dont la nouveauté explique nos connaissances encore restreintes en la matière, et par conséquent la référence majoritaire au 1.3 dans ce propos.
Les améliorations concernent notamment: 0 le matériel, avec de nouveaux modes graphiques (jusqu’à 1280x512) et la chip RAM portée à 2 Mo;
• le système d’exploitation, qui gère la notification (pour pré
venir de la modification d’un fichier les applications qui le
souhaitent). Les locks sur des parties de fichiers, les
liens, les assignations logiques regroupant plusieurs
directories, et intègre Arexx et IFF,... ;
• la graphies.library. avec l’ajout de nouvelles fonctions, la
gestion des nouveaux modes et le support direct de différents
moniteurs (l’examen des structures laisse à penser que le
support de cartes graphiques est possible au moins à ce
niveau), le support de polices vectorielles,... ;
• Intuition, avec une extention considérable des possibilités
concernant les gadgets (il est possible de définir totalement
un gadget et son comportement), de nombreux hooks dans les
structures générales (indireetions qui permettent d’aiguiller
vers d’autres comportements dans certaines circonstances),
mécanisme de passage des paramètres par tags (on ne définit
que les paramètres jugés nécessaires, ce qui assouplit
grandement l’utilisation des objets d’intuition en évitant
d’avoir à remplir d'interminables structures, et il existe des
valeurs par défaut), liberté accrue de mouvement des écrans,
etc... ; Le WorkBench, avec de nouveaux outils et une
paramétri- sation systématique (décors de fond de fenêtres,
fontes, résolution et dimensions de l’écran (qui peut être plus
grand que le moniteur), séparation des diverses préférences,
fichier regroupant tous les messages), sélection par lasso,
copier-coller depuis le shell, texte des fenêtres shell
sauvegardé, choix de présentation des contenus de dircctory,
l’interaction avec les applications est accrue (introduction
des AppWindows, fenêtres possédant une zone active sur laquelle
on peut déposer un icône, les AppMenus permettent d’ajouter des
items, les écrans publics acceptent la visite de fenêtres
étrangères) ... Il resterait encore à incorporer une
intégration réseau (voir X- Windows et MacOS-7) permettant
d’accéder aux ressources d’autres machines (certain DP comme
ParNet le font à une échelle modeste), et à supporter (par
graphics.library et Intuition) les cartes vidéos et
processeurs graphiques externes... Emmanuel Buu et Fabrice
Neyret Rappelons que la Saga de l'Amiga est une réalisation du
club Amiga - Télécom Paris (club Amiga, Maison des élèves de
Télécom Paris. 212 rue de Tolbiac. 75013 Paris).
Les principaux auteurs en sont Fabrice Neyret et Emmanuel Buu.
L'actuel président du club est Laurent Itti.
N'hésitez pas à nous contacter pour toute précision complémentaire! (avec son autorisation, nous répondrons via AmigaNews si la demande le justifie.)
TOUT L'UNIVERS DE L AMI6A 8 bis, rue du 93e R.l. 85000 LA ROCHE SUR YON © 51 46 03 64 - fax 51 62 37 43 ¦ MATERIEL EXPO ' PERMANENTE TOUTE LA GAMME GVP : CARTE 68030, CARTE VISION24, RESEAU, DISQUES DURS, ... SCANNER COULEUR SHARP JX 300 + PROSCANLAB 2.0 + AD Pro 2.0 IMPRIMANTES BULLE D'ENCRE CANON BJ 10ex, 300, 330, FP510 APP. PHOTO HI8 "ION" de CANON GENLOCK VIDEOMASTER SATV, etc LOGICIELS DEMOS SUR R. D. V.
P. A.O. Pro. Page 2.1, ProDraw 2.0, Publishing Partner 2.1 DESSIN
- 3D - RAY TRACING Deluxe Paint IV, Digipaint III.
Spectracolor, ProScanLab II. Art Department Pro 2.0. Design
Works Sculpt 4D, 3D Pro, Imagine 1.1, Volumm 4D 2.1, Caligari,
Pixel 3D 2.0. 3D Tools. Modeler 3D PRË.A.O. - TITRAGE Scala ,
.. - Broadcast Titler II - Vidéo Titler - ... mm NOUVEAU!!]
ENFIN 1 DISPONIBLE!
Dessinez, digitalisez et affichez en 24bits sur n'importe quel Amiga !
Digitalise en 10 secondes à partir de n'importe quelle source vidéo : affiche _ et capture des images en haute résolution 24bits ; échange vers depuis n'importe quel fichier IFF (y compris HAM et IFF-24bits) ; 3 logiciels de dessin, capture et conversion sont inclus ; DCTV fonctionne avec les programmes de dessin classiques (Ouahhh les anims Imagine lancées par Dpaint ou Scala en 24bits I) - 1 méga nécessaire dctv pal 5390F ¦= CALIGARI 2.0 =.
La couleur, l'aspect, le goût, ...de Caligari Broadcast ! Evidemment puisqu'il s’agit de Caligari Broadcast. Avec seulement Tinterfaçage cartes graphiques en moins. Mais tout le reste y est : 24 bits, édition par points, animations, etc... La nouvelle référence 3D à prix Amigaphile ! AWU Prix TTC valables jusqu'au 31.03.92 - Franco port + 2500F Le tableur Maxiplan Plus, le tableur de Maxisoft et Intuitive Technologies, est très célèbre à plus d'un titre.
Célèbre en raison de ses caractéristiques et de ses macro-commandes, mais également en raison des déboires qu'ont connu certains de ses utilisateurs lors de son utilisation. The Disc Company distribue actuellement une nouvelle version francisée de ce tableur: la 2.7. Saura-t-elle pallier aux quelques défauts rencontrés précédemment?
Le tableur occupe une place privilégiée dans l'histoire de la micro-informatique: il est en effet surprenant de remarquer qu’il n’y a guère eu de succès pour une machine sans ce programme-phare.
VisiCalc, Lotus 1-2-3. Multiplan et Excel sont intimement liés à la popularité de l’Apple II. Du Commodore 64, de T IBM -Compatible-PC et du Macintosh. Le tableur est l'outil par excellence du col blanc qui pourra ainsi calculer, comparer, analyser plus facilement. Mais qu'est-ce au juste qu’un tableur?
Le tableur tire son nom du grand livre de comptes en comptabilité qui organisait les calculs en colonnes et lignes, avec des totaux en fin de chaque colonne et ligne. Avec l'avènement de l'informatique, les pages du vieux livre ont été remplacées par des feuilles de calcul électronique, le crayon et la gomme par le clavier, et la machine à calculer a tout simplement été supprimée.
Cette feuille de calcul automatisée se contentait au début de calculer et de recalculer (ce n’était déjà pas si mal ), avec le grand avantage de pouvoir changer facilement une ou plusieurs données du tableau sans refaire tous les calculs et faire ainsi des simulations économiques.
Par la suite, de nouvelles possibilités ont été imaginées et développées: utilisation de fonctions (formules) intégrées, élaboration de graphiques à partir de données, amélioration de la mise en page des tableaux. Et ce n'est pas fini, puisqu'on voit apparaître désormais tout doucement le concept de solver (on pourrait traduire ce terme par "résolveur"): vous confiez à votre ordinateur les données de votre problème et celui-ci se charge de vous proposer la (ou les) solution(s) la (les) plus optimale(s)!
Si le travail de base d’un tableur est de rentrer des données, effectuer des calculs et produire les résultats, un tableur moderne se doit actuellement d'utiliser des fonctions intégrées, proposer des représentations graphiques de données, présenter agréablement les pages de travail ainsi que simplifier et automatiser au maximum les commandes.
Quelques exemples Contrairement à ce que l'on pourrait croire. L’Amiga a connu un grand nombre de tableurs dans son histoire, mais la plupart n’ont pas vraiment laissé une trace mémorable (surtout en France): Advantage (Gold Disk). AmigaCalc (Commodore). Analyze! (Micro System Software). Calmota (Micro-Applications), DC Cale (Digita International). Haicalc (Hai), KspreadII (Kuma), Logitix (Grafox), l.ucid 3D (Dac Easy), Maxiplan (500 et Plus), Superplan (Précision Software), Unirait: (Latticc) et Vip Professional (VIP Technologie).
Restent actuellement en course Analyze! (MAD travaillait sur une traduction, mais celle-ci est -momentanément?- interrompue).
Vip Professional. DG Cale (ses éditeurs sont plus célèbres actuellement pour leur traitement de texte Wordworth), Superplan (moins connu en France que son frcrc Superbase) et Maxiplan Plus.
Enfin C.l.S nous annonce la prochaine francisation de Profes- sional Cale un nouveau tableur de Gold Disk qui remplace le tableur Advantage du même éditeur. Professional Cale est déjà disponible en anglais au prix de 1990 F TTC. Il y aura bientôt un test.
Itinéraire et packaging Maxiplan a été successivement distribué dans notre pays par Vaugeois Electronique. Kimatek et Guillemot International et a souffert de ce fait d’un manque de suivi sérieux et régulier, élément véritablement important pour un logiciel de bureautique. La version 500, réservée aux Amigas tournant avec 512 k de mémoire, a été abandonnée. Les droits de Maxiplan Plus ont été repris en 1990 par The Disc Company qui le vend seul ou dans le pack Power Works avec Infofile et KindWords 2.0. The Disc Company a été le distributeur de la version 1.9 et 2.0, mais la
commercialisation de cette dernière a été interrompue en raison d'un grand nombre de bogues. La société a repris la distribution du programme avec la version 2.1 et actuellement la version 2.7. Le logiciel se compose de deux disquettes: une disquette de données et la disquette programme. Cette nouvelle version a été retravaillée pour pouvoir tourner sur les modèles 3000 et 500 Plus.
L'aspect graphique des tiroirs est désormais semblable à celui des tiroirs de l’Atelier 2.0. Par contre, la présentation du programme lui-même n’a absolument pas été remaniée et n'est vraiment plus au goût du jour: comparée à des standards sur Macintosh ou PC (Excel 3.0, Wingz...), la feuille de calcul semble tristounette, plate et ne fait vraiment pas professionnelle. C’est simple, elle n’a jamais été modifiée depuis les premières versions du programme (1985). Ce n’est pas un tel aspect graphique qui va attirer les utilisateurs de tableurs habitués à une interface graphique de meilleur goût
(effets 3D et reliefs, couleurs attrayantes mais sobres, véritables lignes horizontales et verticales pour la grille... ).
Un mot à propos du manuel: composé de plus de 300 pages, il est cependant émaillé de nombreuses erreurs de traduction et d’explications pas toujours très claires. Il ne faut cependant pas trop incriminer The Disc Company qui s'est contenté d'imprimer le manuel rédigé pour les versions précédentes (1,8...) dont il n’était, pas le distributeur et n’a donc pas, contrairement à ce que beaucoup croient, traduit la documentation (ni le logiciel d’ailleurs). Par contre, le choix pour la reliure d’un dos carré n'est pas des plus pratiques pour les consultations du manuel (fréquentes lorsqu’il s'agit
d'un tableur): une reliure à spirale ou mieux un classeur qui permet de changer des feuillets lors de la sortie d’une "update" aurait été plus judicieux. Dans le chapitre des doléances, ii est vraiment dommage qu’un index n’ait, pas été rajouté à la fin du manuel, vous évitant ainsi de rechercher dans tout votre manuel un point précis.
Le logiciel a été entièrement francisé: même l’indication de la date se fait en français (vendredi 3 janvier 1992), mais curieusement, l’heure s'affiche toujours au format anglo-saxon (3.30 PM au lieu de 15.30). 11 faut noter également que les fautes de traduction ou de français des versions précédentes ("dégragé" au lieu de "dégradé"...) n’ont absolument pas été corrigées.
“ZïatHattte “PeMec Amateur, Agafron, Amicus, Amos DP, Apck, Apdl, Aus, Cam, Faug, 1390F Fred Fish, Hpb, Panorama, Soft,
T. Bag .....15F
Uga . 20F feèlSOOc&quetteetistak
Utilisation La cellule est la case qui se trouve à
l’intersection d’une ligne et d’une colonne. Elle est la base
de votre travail puisqu’elle contiendra toutes les données.
Elle porte le nom de son adresse de cellule composée de la
lettre de sa colonne et du nombre de sa rangée (la cellule B5
se trouve à l'intersection de la colonne B et de la 5ème
rangée).
La feuille de calcul affiche en standard à l’écran 7 colonnes (A à G) et 25 rangées numérotées de 1 à 25 (57 si vous utilisez le mode entrelacé). Mais rassurez-vous, il ne s’agit pas là de la taille maximale d'une feuille de calcul puisque celle-ci peut contenir jusqu’à 512 colonnes sur 65 530 rangées. En mode zoom, vous pourrez voir 64 colonnes sur 60 lignes, mais le contenu des cellules n’est pas affiché; cependant, elles sont codées par couleur pour une visualisation plus rapide de la présentation de la page de travail. Ne prêtez pas attention au manuel qui vous signale que le programme
affiche à l'écran 19 lignes en mode normal et 40 en mode zoom: les traducteurs ont oublié que le standard vidéo Souris Opto-meconique+tapis 215F OFFICIEL UGA EN FRANCE Mega Vision (Ç) 35 43 07 38
B. P. 648 r-ri 76059 LE HAVRE CEDEX - 35 41 79 26 passez vos
commandes Catalogue complet sur Ê 3542 7208 Disquette (2
Timbres à 4,00F) Souris Optique+tapis Extension 512K
Horloge.Interrupteur Extension 512K Extension l,5MO Extension
1MO Extensible à 4MO 450F 350F 290F 1090F (AUTRES MODELES NOUS
CONSULTER) Modules RAM 512K (41256 44 256) Pour extension
2mb A2000 249F Lecteur 3' , 880K, Externe,Exira-pjat
Interrupteurtîéme Prise 690F LeCteUr 3V2, 880K,
Externe,Ultra-plat lnterrupteur*2éme Prise 720F MultiStort 2
550F Vidéobackup Sauvegarde sur magnétoscope 990F GVP 552
externe A500 avec extension de 2M0 extensible à 8M0 4990F* GVP
HCD 20interne A2000 2290F* GVP HCD 30interne AÎ000 2690F*
HCD+52 Mo avee ext. Mem. G_r f r Autoboot. Interne A2000 3690F
Accélératrice COMBO 322 2 Mo, extensible à 13 Mo 7990F (AUTRES
MODELES NOUS CONSULTER) Interface Midi 490F Avidéo 12 2390F
Avidéo 24 4490F Thmzûte (fatuftencial Amos 1.3 Français Amos
3D Français Assempro Caiigari 2.1 Compilateur AMOS
CompteChèque Français Deluxe Paint 4 version CIS DemoMaker
Français 460 F 390F 790F 2990F 340F 235F 990F 380F 790F 790F
1495F 990F 590F 1049F 490F Devpac3 Djgjpaint 3 Français
Digiview Gold Français Excellence 2 Français GFA BASIC 3.5
Français Hisoft Basic * exfend Homanager Français Stéréo
Master 390F 480F 990F 450F Interface + logiciel Profil
Français Vista Pro Volumm 4D JR Français Catalogue sur
disquette offert pour toute commande !
à, üudyet Musical Enlightenment 21 OF (Manuel en franco» et fichiers sons disponibles) PowerPacker 4.0 165F PowerFonts 1&2 ....49F PowerTools 1&2 ..49F Nouvelles disquettes newsflash et UGA disponibles... Nous consulter Nous vous offrons l'envoi en recommandé et une disquette du Domaine Public pour tout achat supérieur à 200 FF.
Nous recherchons des disquettes du domaine public, vous en possédez ?
Contactez nous !
TOUS NOS PRIX SONT tlC RAS DE PORT mMPDKIII En fonction des stocks disponibles européen PAL permettait d'afficher plus de lignes que le standard américain NTSC. C'est l'une des (trop) nombreuses erreurs que contient le manuel (hélas!). Aussi ne soyez pas troublés lorsque vous vous apercevrez que les termes, noms de fichiers et données du manuel entre autres ne correspondent pas à ceux que vous avez à l’écran. Maxiplan Plus peut afficher au maximum 3 feuilles de calcul (appelées aussi pages de travail), mais vous pouvez relier plusieurs pages de travail entre elles sans aucune limitation.
Une cellule contient une donnée (texte ou nombre). Vous pouvez formater vos données de différentes façons, c’est à dire préciser sa nature qui peut être par exemple un nombre fixe, un pourcentage, un entier, un nombre décimal (vous déterminez le nombre de chiffres après la virgule), une monnaie (vous choisissez à votre guise le préfixe ou le suffixe de la monnaie), mais aussi indiquer le style (normal, gras, italique ou souligné) et la couleur de l’affichage de votre donnée. La donnée de la cellule peut être également une formule qui effectuera une opération mathématique ou logique.
Les formules sont rentrées dans les cellules comme toute autre donnée, à la différence qu’elle commenceront obligatoirement par le signe =. La formule utilise des constantes et des variables (adresse d’une cellule ou d’une zone de cellules, autre formule...). Par exemple, si vous entrez 200 dans la cellule Al et 400 dans la cellule A2, en tapant la formule =A 1 + A2 dans la cellule A3, vous obtiendrez le résultat, c’est-à-dire 600 dans ce cas.
L’avantage de la formule est que vous pouvez facilement changer les données des cellules A I et A2. Le tableur se chargera de calculer automatiquement le résultat tout seul comme un grand.
Les commandes Les commandes s'effectuent avec les menus déroulants (normal, nous sommes sur un Amiga). Mais de très nombreux raccour- cis-clavier existent pour vous simplifier la tâche: parmi eux, il faut souligner l'utilisation heureuse (enfin!) Des touches de fonctions (FI pour calculer maintenant. F2 pour couper, F6 pour effacer).
Il est vraiment dommage que Maxiplan Plus n’utilise pas les conventions pour certaines opérations (Majuscule + FI pour sauver au lieu de l’habituel Amiga droite + S). Vous pouvez accéder à une cellule et ainsi la sélectionner avec les touches retum ou tabulation, avec les curseurs ou tout simplement en cliquant avec la souris. Cette demicre méthode est plus pratique si vous voulez accéder à une cellule très éloignée de votre cellule active du moment.
Il faut noter que vous pouvez laisser autant de cellules inutilisées dans votre page et construire ainsi un grand tableau vide, mais clair, à la place d'un petit tableau bien rempli, mais trop chargé et confus, sans vous soucier d’éventuels problèmes de mémoire. Maxiplan Plus gère sa mémoire de manière optimale et ne prend en compte que les cellules "occupées": un grand tableau peu rempli ne prend donc guère plus de place.
Certaines opérations sont souvent utilisées et sont devenues des "standards" pour les tableurs. Plutôt que d'écrire vous-même la formule vous permettant d’effectuer l'opération, vous pouvez utiliser une fonction intégrée et un tableur digne de ce nom est en mesure de vous proposer un grand nombre de fonctions recouvrant les opérations les plus usuelles. Par exemple, pour calculer une somme, le plus pratique est d’utiliser la fonction intégrée SUM et rentrer ses paramètres. Par exemple, pour calculer la somme des cellules Al à A20, il suffit d’utiliser la formule suivante: =SUM (A1:A20).
Fonctions intégrées Maxiplan Plus vous propose plus de 70 fonctions intégrées parmi lesquelles des fonctions statistiques (calcul d’une moyenne, recheche de la valeur la plus petite ou de la plus grande...), financières (calcul du remboursement d'un prêt, calcul de la valeur d'un placement...), mathématiques (calcul de la valeur absolue...), logiques, scientifiques et même des fonctions particulières (afficher le résultat en style et couleur particuliers scion le résultat obtenu...). Malheureusement, il s'est avéré pour les versions précédentes de Maxiplan Plus que le résultat obtenu avec
certaines fonctions n’était pas des plus exacts, notamment avec certaines fonctions financières. Qu’en est-il exactement?
Test Pour le savoir, nous avons, entre autres, testé la fonction PMT (calcul du montant des mensualités d'un emprunt). Le document "lisez-moi" de la disquette MaxiPlan 2.7 indique que "le taux d'intérêt utilisé par les fonctions financières est un taux d'intérct mensuel (taux d'intérêt annuel divisé par 12)". L'exemple du manuel PMT (10000,0.10,12) est faux puisqu'il faut rentrer les paramètres suivants PMT (somme du prêt, taux mensuel, nombre de mensualités). Pour calculer les mensualités d'un prêt de 10000 F sur 12 mois au taux annuel de 10%, il faut procéder ainsi:
• cellule Al: 10000 F
• cellule A2: 10%
• cellule A3: =A2 12 (calcul du taux mensuel) on obtient 0.83%
• cellule A4: 12 (nombre de mensualités)
• cellule A5: =PMT (Al ,A3.A4) le tableur affiche dans ce cas
879.16 F et non plus 1467.63F comme auparavant. Ne vous
réjouissez pas encore! Le résultat exact est 878.32 F!
En prenant l’exemple de 10000F empruntés avec un taux d'intérêt annuel de 9.80% sur 6 mois, la fonction PMT ( 10000,0.82,6) indique 1714.63 F, alors que le résultat exact est de 1714,52 F. Maxiplan Plus a tendance à se mélanger les pinceaux dans les décimales.
Vous aviez peut-être remarqué qu’un lecteur, M. Georges Ramond. Trouvait comme résultat avec sa calculette 1748.33 F (cf Amiga News n‘36 p.64), ce qui n’est pas un résultat exact. Pour calculer la mensualité, il a divisé 10000 F par 6 (nombre de mensualités), il a donc obtenu 1666.67 F qu’il a multiplié par 4.90%
(9. 80% 2) pour calculer les intérêts à rajouter à la
mensualité.
Mais 4.90% est le taux d’intérêt sur 6 mois et non pas le taux mensuel qui est lui de 0.82%. Pour calculer les intérêts réels, il faut effectuer les opérations suivantes: 10000 F 6 = 1666.67 F (mensualité de base)
1666. 67 F x 0.82% = 13.67 F (intérêts mensuels) Le total des
intérêts mensuels est de (13.67*6 )+( 13.67*5 ) +(13.67*4
)+( 13.67*3 )+(13.67*2 )+( 13.67*1 )=287.07. En fait, en ce
qui concerne les calculs, le tableur fait quelques erreurs
dans les décimales. Il en est de même pour la calculatrice
fournie avec le programme (elle apparait en cliquant sur le
tiroir "Accessoires"): 445+25+69+4789+2569=7897 alors que
la calculatrice affiche
7897. 0003! Même Excellence! Ne commet pas cette erreur!
Il y a plus grave! Le programme se plante si vous changez plus de 4 fois les données de vos paramètres de la fonction PMT, ou même les données d'un simple tableau. Apparemment, Maxiplan Plus n'aime pas recalculer les opérations plus de 4 fois. 11 est donc- impossible d’utiliser sérieusement ce tableur pour faire des simulations.
Un petit détail en passant: pour taper un pourcentage, il ne faut pas le taper sous sa forme de pourcentage, mais sous sa forme décimale: pour 10%, il faut taper 0.10 (n’oubliez pas de formater la cellule en pourcentages).
C. C.M. CASH &CAKKY MICRO 37,Rue des Mathurins 75008 PARIS ÏT
40.16.04.02 Vente par correspondance uniquement » il» il» I»
4» 4» I» I» !» il» l» » » » J» I» I» » MARS LE MOIS DE LA
MEMOIRE
* *********** M502 1MO pour A500+ 550 Frs
• “Static Colum pour A3000 4MO = 1990 Frs DIP2 MICROBOTICS
(A2000) Peuplée 2MO = 1590 Frs BARETTES Pour HCD+® 750 Frs „ „
«T MEMOIRES A2058 * DIP2 * LES 2MO = 690 Frs LES 4MO =1200 Frs
(Toute commande passée en Mars sera honorée à ce prix)
* *********** A savoir Parmi les autres fonctions du tableur, il
faut noter la possibilité d’importer et d’exporter des données
vers le célébrissime Lotus I- 2-3 et d’utiliser le synthétiseur
vocal de l'Amiga. Malheureusement. à chaque tentative, le
programme s’est planté. Après de nombreuses investigations,
l'explication de ce phénomène a été découvert: dans la version
2.7 distribuée par The Disc Company, la translator.library n'a
pas été recopiée. Bon, ce n’est pas très grave et vous pouvez
la recopier à partir de votre Workbench (en faisant au
préalable de la place sur votre disquette), mais enfin, tout
cela n'est pas très sérieux!
Dans le même esprit, l’ouverture d'une note de cellule provoque également l'apparition d’un gourou. L’explication a vite été trouvée: par défaut, la note de cellule est affichée et lue! Pour éviter un plantage, il faut activer l’option "texte seul".
Selon The Disc Company, les nouvelles versions 2.7 actuellement distribuées n’ont plus ce problème.
Impression Au niveau de l’impression, un défaut a été remarqué: si vous utilisez plusieurs couleurs pour votre texte et votre tableau, les couleurs obtenues à l’impression ne seront pas celles de l’écran.
Décidemment, tout cela n’est pas très professionnel. En fait, vous pouvez remédier à ce problème en changeant la palette de façon suivante: Couleur 0: gris Couleur 1: orange Couleur 2: vert Couleur 3: jaune Couleur 4: violet Couleur 5: rouge Couleur 6: hleu Couleur 7: noir.
L’écran par contre sera un peu plus moche, mais il faut choisir entre couleurs équivalentes et écran agréable (sic!).
A500+ COMPATIBLE A500 A500+ WB2.0 et 1.3 et 2MO RAM ( Tous les softs Amiga Marchent avec ce System) PRIX CCM 3990 FRS SOFTS EN PROMO DELUXE PAINT IV . 690.00 LATTICE 5.0 ..... 1990.00 BARS & PIPES PRO 2500.00 KINDWORDS2 .. 490.00 EXCELLENCE ... 950.00 ART DEPARTMENT PRO2.0... 1690.00 MULTISTARTII Vous permet de Booter directement suri.3 ou 2.0 et cela sans interrupteur, ictri Amiga Amiga» PRIX CCM 510 FRS SANS ROM t.3 PRIX CCM 650 Frs AVEC ROM 1.3 VOTRE 500 OU 500+ COMME UN 2000 Boitier vous
permettant de disposer de votre A50Ü ou A500+ corame un 2000: Encastrement de l’UC, connecteurs sur le coté pour un branchment aisé de la souris jovstick etc.. VOTRE MONITEUR SUR LE DESSUS. Livré avec les cables, UN TAPIS SOURIS. UNE HOUSSE ET SUPPORT SOURIS.
PRIX CCM 890 FRS EN DEVENANT CLIENT CCM DECOUVREZ LES AVANTAGES RESERVES A NOS SEULS CLIENTS DETAILS AVEC VOTRE PREMIERE COMMANDE LE CREDIT CCM Vos achats à partir de 250 Frs et à votre rythme Nous consulter pour acceptation du dossier et conditions CONDITIONS DE VENTE Reniement par chèque. Carte Isa ou contre remboursement. AJOt TKZ 40 FRS de participation aux frais d'expédition.
Les Ordinateurs sont expédiés en Port du. Toui retour ou échange de marchandise est soumis il un Accord de CCM.
Remboursement sans échange soumis a 30*$ dii prix 111 pour frais de rcslokagi.
Les pilotes d'imprimante du Workbench n’ont pas été inclus sur la disquette Maxiplan Plus 2.7. Vous devrez donc au préalable installer votre driver depuis votre disquette Extras 1.3 avec l’utilitaire "Instaliprinter".
Pour l’impression, un "spooler" d’impression se charge de l’impression, et vous pouvez donc continuer à travailler sur vos applications. Par contre, si vous décidez d’imprimer plusieurs fois le même document, le programme plantera pour la cinquième impression (le 5 lui est décidément fatal).
Maxiplan Plus autorise la conversion à l’écran des données en divers graphiques: ligne, barre, barre 3D, barre empilée, aire, fromage, fromage 3D. Escalier. X-Y et G-P(Grand-Petit). Vous pouvez modifier l’apparence de votre graphique en agissant sur l’échelle, les couleurs, la légende, etc... Le programme ne peut superposer plusieurs graphiques et n’admet pas la création de plus de 4 graphiques de même type: dans ce dernier cas. Il vous offrira un voyage chez votre gourou préféré! Impossible également de faire effectuer à votre graphique en 3D une rotation avec la souris comme indique dans
le manuel. Quant aux légendes, elles sont parfois escamotées si l’intitulé est trop long.
Données Maxiplan Plus offre aussi l’organisation de vos données en bases de données. Il est possible d’avoir jusqu’à 63 bases de données par page de travail et ainsi trier, rechercher, extraire ou effacer vos différentes données. Malheureusement, si vous n’avez jamais manipulé de bases de données, ne comptez pas sur le manuel pour vous guider: le chapitre se rapportant à ce sujet est on ne peut plus confus et les exemples fournis sur la disquette de données ne fonctionnent jamais.
Puisqu'on parle de la disquette de données, il est amusant (enfin. Si on veut) de signaler que celle-ci n’a apparemment pas été modifiée depuis les premières versions: les mêmes erreurs, fautes de traduction et noms de fichiers ou commandes erronnés! Si vous êtes curieux, vous pourrez même découvrir que la page "support technique" vous conseille de téléphoner au support technique en cas de problème, mais que le numéro de téléphone est celui du premier distributeur français. Vaugeois Electronique!
Des commandes automatisées Un tableur moderne autorise l’automatisation de plusieurs fonctions. Cette automatisation peut sc faire à l’aide d’un langage de programmation (Wingz), ou en "enregistrant" les différentes commandes successives pour pouvoir mener à bien la (ou les) fonction(s) souhaitée(s): c’est le cas d’Excel 3.0 ou de Maxiplan Plus. Vous pouvez par exemple créer une macro-commande qui permettra d’additionner tous les nombres d’une colonne et de trouver la plus grande valeur de la colonne. Cette macro-commande sera donc un programme composé avec des fonctions pré-définies
appelées macro-fonctions. Mais les macro-commandes ne se limitent pas à effectuer automatiquement plusieurs commandes.
Elles servent aussi à analyser les données et à décider de l’exécution d'une opération si certaines conditions sont remplies!
Comme on le voit, les applications avec les macro-commandes sont variées et nombreuses. Voici donc une caractéristique vraiment "pro" pour cc tableur. Malheureusement, avec Maxiplan Plus, rien n'est aussi simple!
La section traitant des macro-commandes n'est pas toujours limpide (elle est tout de même plus claire que le chapitre sur les bases de données, chef-d’oeuvre d’incohérences), mais surtout, les exemples de macro-pages sur la disquette de données contiennent un nombre d’erreurs impardonnables (les instructions sc trouvent sur une page de travail au lieu d’être sur une macro-page, le caractère remplace la fonction "Analyzc", le manuel n'emploie pas les mêmes termes que ceux utilisés avec le programme...). Cela gâche un peu ce qui est une des meilleures caractéristiques de Maxiplan Plus.
Inconvénient L'un des gros points faibles du programme est la mise en page de vos feuilles de calcul. On est ici bien loin des capacités d’Excel
3. 0, de Wingz ou même de Lotus 1-2-3 (grâce à son "add-in"
Impress). Il est impossible de mêler sur une même page,
graphiques, tableaux et textes. Il est impossible d’utiliser
d’autres polices que Topaz. Ni même d'utiliser cette police en
différentes tailles. Il est impossible enfin d'obtenir à
l'impression (et même à l'écran) un tableau digne de cc nom.
Avec de belles lignes droites horizontales et verticales. Même
l'utilisation des couleurs est à l’origine des plus
fantaisistes! Il y a indubitablement un effort à faire sur la
mise en page, dont les possibilités n’ont hélas pas évoluées
depuis la création du programme (1985).
Conclusion La version 2.7 de Maxiplan Plus n’apporte vraiment pas de changements par rapport à la précédente, tout comme la 2.0 n’avait rien apporté de plus à la 1.9. Certes, les fonctions financières sont désormais correctes, mais les imprécisions de calcul au niveau des décimales, impardonnables pour un tableur, empêchent toute utilisation "professionnelle" du programme, malgré de (très) bons points comme la gestion dynamique de la mémoire, la rapidité de calcul et les macro-commandes. De plus, on a du mal à pardonner les plantages fréquents du programme auxquels les auteurs auraient dû
remédier depuis longtemps avec le nombre de nouvelles versions commercialisées (1.8, 1.9, 2.0, 2.1. 2.7). Selon The Disc Company, les plantages seraient nettement moins fréquents sur un Amiga 3000. En tout cas. Ce n’est pas avec un tel programme que l’Amiga bénéficiera d'une bonne image auprès des cadres dynamiques.
En fait, en regardant l’histoire de cc tableur, on constate que ce programme n’a pratiquement pas évolué depuis sa création. S’il pouvait se targuer à l'cpoque de caractéristiques qui faisaient vraiment la différence, il semble maintenant vraiment dépassé et n’a pas su exploiter et approfondir les points positifs qu’il proposait.
Les différentes versions successives, quant à elles, n’ont été que des replâtrages plus ou moins heureux qui n’apportaient jamais de "plus" à Maxiplan.
Il semblerait que les auteurs l’aient compris pour la nouvelle version sur laquelle ils planchent actuellement, puisqu’ils ont décidé de ne plus se fonder sur le programme de base, mais de réécrire entièrement le programme.
En attendant l’Amiga attend toujours son tableur vedette.
Dominique Bonin MAXIPLAN PLUS 2.7 est distribué par DISC COMPANY 9 rue deVanves, 92100 Boulogne, tel: (16) 1 49.10.99.95 - fax: (16) 1 47.61.17..46 Prix: 499 fres Pour pouvoir être LE tableur pour l’Amiga, la nouvelle version devra intégrer les caractéristiques suivantes:
• présentation du programme retravaillée (look 2.0 et effets 3D):
• fiabilité des calculs;
• stabilité du programme;
• possibilité de créer de véritables encadrements (traits
horizontaux et verticaux en continu et non en pointillés);
• intégration d’outils de dessin vectoriels (ligne, rectangle,
cercle, courbes...)
• intégration d’un outil "création de texte":
• choix de polices multiples (Times, Avant-garde. Helve lica,
Courier...) en différentes tailles;
• possibilités de mise en page évoluées;
• et, pourquoi pas, intégration d'un "solver" (on peut toujours
rêver!).
Lecteur à cartouche 44 MB: 3890 F Disque dur Quantum 52 MB: 3090 F 2 ans de garantie Lecteurs à cartouches SyQuest pour Amiga 500, externes, SCSI, 20 ms, Cartouche incluse 44 Mo: 6198 F 88 Mo: 8198 F SyQuest pour Amiga 2000, internes, SCSI, 20 ms, Cartouche incluse 44 MO: 3890 F 88 Mo: 5190 F Cartouche 44 Mo: 550 F 88 Mo: 890 F Disques durs, Quantum Amiga 3000, SCSI, externe, 17 ms, alimentation incluse 52 MB 2690 F 105 MB 3690 F 210 MB 6190 F 425 MB 11490 F Lecteurs de disquettes AMIGA 5" 1 4, 880 Ko, avec switch 40 80 pistes 690 F 3 "1 2, 880 Ko 590 F nouveau!
3. 5"
1. 56 Mo: 990 F Disquettes (par pack de
10) 3,5 ¦ 29 F
5. 25’ 19 F Disques durs, Quantum Amiga 500, SCSI, 17 ms, 850
Ko s, boitier connectable, prolongation du bus Amiga et SCSI,
Kickstart place pour branchement pour carte turbo et extension
de mémoire, 2 ans de garantie BOIL 3 52 Mo: 3090 F 105 Mo:
3990 F Amiga 2000, SCSI, 17ms, 850 Ko s, silencieux, autoboot
52 Mo: 2690 F 105 Mo: 3690 F 210 Mo: 6190 F 425 Mo: 11490 F
Extensions mémoire pour Amiga 500: 512 Ko 260 F 512 Ko
extensible à 2 Mo 610 F pour Amiga 2000: 2 Mo extensible à 8
Mo 1190 F 4 Mo extensible à 8 Mo 1990 F Fj
S. A.R.L. TARIFS T.T.C. Tarifs applicables à compter üu
01.03.1992 rinology nformatique Trinology Informatique
S.A.R.L. ¦ Téléphone.. 87.88.40.44. Télécopie: 87,85.14.91 ¦
23, rue Nationale, 57600 Forbach, Règlement
contre-remboursement par les P.T.T. • Ouvert du lundi au
vendredi de 9h à 18h W ordworth Wordworth 1.1, quoi de neuf?
Ce traitement de texte ayant déjà fait l'objet d'un essai détaille il y a quelques mois, nous n'allons pas le présenter à nouveau dans ses moindres détails, mais simplement passer en revue les modifications apportées. Les nouveaux lecteurs (bienvenue!) Et les distraits se référeront au lest publié dans le numéro 40 d’Amiga News (pages 42 à 44).
Le traitement de texte Wordworth n'a pas encore un an d'âge, et pourtant, ses éditeurs nous proposent déjà une nouvelle version. Au menu: pas de changements radicaux, mais de petites améliorations bien agréables, notamment au niveau de l’impression.
:Wordwortli Installer, By Ian Potts.
L’impression Brother M-2824 M-2524 Calcotw ColorHaster ColorView-5912 Canon BJ18e Canon BJ130 Canon BJ308 BJ338 Canon LBP-4 LBP-8III LBP-8IIIR LBP-8IIIT Canon PJ1088A Canon PM1888A Centronics PagePrinter 8_ Printer! Citizen Swift 24 24X La grande nouveauté de cette nouvelle version concerne l'impression. En effet, l'une des grandes lacunes de Wordworth était l'absence du PostScript, limitant ainsi toute utilisation plus "professionnelle" du traitement de texte. Les éditeurs nous avaient annoncé l’intégration du langage PostScript pour la nouvelle version et ont donc respecté leur engagement.
Driver: jExtras 1,3:devs printers Epson T Printer Fonts: CitizenSwift Font Destination: Le programme est désormais composé de quatre disquettes au lieu de trois précédemment. La nouvelle disquette contenant toute une série de fontes réservée à un usage bien particulier... L'impression en mode courrier a été entièrement revue et optimisée, vous permettant d'obtenir ainsi les meilleurs résultats à partir de votre imprimante. Jusqu'à présent, les traitements de texte Amiga géraient très médiocrement ce mode.
Contrairement aux grands standards tournant sous MS-DOS (le système d'exploitation des PC) tels que Word ou WordPerfect. Nos programmes sont incapables d’utiliser toutes les polices internes LQ (Letter quality. C’est-à-dire qualité courrier) ou NLQ (Ncar letter quality ou quasi- courrier) des imprimantes, et encore moins de les imprimer en mode proportionnel. En fait. WordPerfect est le seul traitement de texte Amiga à être en mesure d'exploiter entièrement n’importe quelle imprimante, à l'image de sa version MS-DOS, mais n’offre pas la possibilité d'effectuer des sorties en mode
graphique et son interface particulière calquée sur sa version PC en fait un outil peu convivial, déroutant les utilisateurs habituels de L Amiga.
Travail de style Désormais, vous pouvez à partir de votre logiciel non seulement accéder aux différentes polices de votre imprimante, mais aussi sélectionner la valeur d'espacement des caractères (Pica. Elite, semi- condensé, condensé, proportionne!...), à condition d'avoir correctement paramétre votre programme et dans la limite des possibilités de votre modèle bien sûr. En effet, lors de la phase d'installation du programme. Le logiciel vous demande de choisir votre imprimante parmi 435 références proposées (sans compter les modèles PostScript). Avec sa liste des 253 modèles
supportes (c’était plutôt très fort à l’époque), WordPerfect fait pâle figure. Il est impossible que vous ne trouviez pas votre imprimante, puisque la liste contient autant de marques connues (Epson. Star.
IBM, Apple, Panasonic. Citizen. Commodore, Brother...) qu'inconnues (Dyneer, Access, Kyocera, Sperry, Hyundai. Intrai et bien d'autres encore...). Cette gestion personnalisée des imprimantes comble enfin une lacune importante (pour ne pas dire LA lacune) des traitements de texte Amiga et va notamment faire le bonheur des possesseurs de modèles réputés incontrôlables par I’Amiga, comme la Star LC 24-10 ou la Cation BJ-IOe.
Dorénavant, il vous est donc possible de jouer avec tous les attributs de style disponibles sur votre Imprimante et de les varier dans un même document. Attention, toutefois: vous n’obtiendrez pas un écran 100% Wysiwyg (what you see is what you get. Autrement dit. Tel écran, tel document), comme pour le mode graphique. En utilisant les polices spéciales correspondantes aux polices NLQ ou LQ de votre imprimante (leur nom apparait en noir dans le requester "Typeface" pour bien les différencier des autres fontes), l’écran est en quelque sorte géré en mode caractères, c’est-à-dire que les
caractères affichés seront toujours les mêmes quelque soit la police choisie; seuls les différents styles (gras, italique, souligné, exposant et indice) et les différentes valeurs d'espacement seront respectes. Une représentation graphique exacte de toutes les polices des imprimantes du marché aurait demandé un trop grand travail d’écriture et surtout aurait nécessité plus d’une disquette. Mais cela vaut la peine de sacrifier quelque peu (si peu) le Wysiwyg pour obtenir un contrôle TOTAL de votre imprimante.
L'essentiel est que les caractéristiques concernant les espacements, les styles et les couleurs (la sortie courrier est maintenant en mesure de s’effectuer en couleurs) soient respectées, Tccran s'approchant alors de votre document final.
Rien ne vous empêche également de combiner l'impression en mode courrier avec une impression graphique pour un même document. Par exemple, vous choisissez différentes polices du Workbeneh pour les titres et les sous-titres, et des polices internes de votre imprimante pour le corps de votre texte. Celle-ci effectuera son travail en deux passages (mode LQ d'abord, puis ensuite mode graphique).
Entre les deux passages, la feuille est désonnais éjectée (si vous avez adopté l’option "feuilles à feuilles"), prête à être réintroduite pour l’impression graphique: cette solution est préférable à un repositionnement de la tête d'impression en début de feuille, comme le faisait la version précédente de Wordworth, et qui occasionnait souvent un froissement du papier.
N’aurait-il cependant pas été possible de réaliser cette impression mixte en une seule fois, comme le fait KindWords 2.0 en mêlant ses fontes graphiques (Symboles) aux fontes propres à l'imprimante pour pouvoir obtenir des caractères particuliers (signes mathématiques ou traces de cadre) avec une police courrier?
Le Postscript Les utilisateurs d'imprimantes laser PostScript seront également comblés, puisque Wordworth gère désormais le PostScript, ce langage de description de page créé par Adobe.
Le logiciel vous propose 12 fontes PostScript: outre les incontournables Times, Heh'etica et Courier, vous disposez des polices Zapf Chancery, Avant Garde. New Century. Bookman.
Palatino, Helvetica Narrow, New Century Schnolbook, Zapf Dingsbat et Symbol, en différentes tailles comme il se doit. Le choix est plus important que celui à’Excellence'.. Une petite restriction: l'installation du driver et des polices PostScript ne tient pas sur la disquette programme et nécessite donc un disque dur. Pour respecter au maximum le Wysiwyg et obtenir les meilleurs résultats, il est vivement recommandé de régler dans le requester "Préférences" (menu "Wordworth") la résolution écran à 72 dpi (dots per inch. E'est-à-dire points par pouce), au lieu de 80. Ce conseil est
également valable pour une utilisation en mode "courrier". La réalisation d’une sortie PostScript est ici plus pratique qu'avec Excellence!, puisque vous voyez la page dans toute sa largeur dans le cas d’un format A4, au lieu de n’en voir que les deux tiers avec Excellence! .
Nouvelles fonctions Une fonction de prévisualisation a été crccc dans le menu "Project". Elle permet de visualiser l'ensemble de votre page, sous trois formats différents et signale les marges, les en-têtes et les bas de page.
L'apparition à l'écran d'une feuille A4 est assez rapide, en tout cas plus rapide qu'avec Excellence! Si vous utilisez plusieurs fontes.
De nouveaux raccourcis-clavicrs ont été ajoutés: ils utilisent les touches de fonction de votre clavier (leur existence est souvent oubliée par les programmeurs).
Ainsi, la louche F5 permet d'obtenir une sortie sur imprimante, F4 de sauvegarder votre travail... Ces nouveaux raccourcis ne remplacent pas les raccourcis traditionnels, comme "touche Amiga + S" pour sauvegarder. Mais sont néanmoins plus confortables dans leur utilisation puisqu'ils ne requièrent pas de gymnastique avec les doigts de vos deux mains.
Le multitâche a été grandement optimisé et est présent entre documents. Vous pouvez par exemple imprimer un premier document tout en travaillant sur un second sans recharger le programme (essayez donc d'éditer plusieurs documents en multitâche avec Excellence!). Le travail à l’écran s’en trouve malheureusement légèrement ralenti. Les éditeurs ont tenté de remédier à cet inconvénient en incluant une commande "Quick sereen" dans le menu "Wordworth": les fontes standards Amiga ne sont pas affectées. Seul l'affichage des polices internes de votre imprimante et des polices PostScript est
accéléré.
WordPerfect sort une version Windows (interface graphique plus souple et très gourmande pour PC) de son traitement de texte. Tout en conservant la puissance et la rapidité de sa version MS-DOS. WordPerfect pour Windows intègre une présentation très conviviale, dotée d'une barre d'outils (icônes) permettant l'accès aux principales fonctions. Quel est donc l'intérêt pour nous.
Aitligaïsles? Enorme, puisque WordPerfect USA a finalement décidé de ne pas abandonner, comme précédemment, la version Amiga (4.1 ) et pourquoi pas de travailler sur une version 5. Cette version pourrait intégrer, à l'image de WordPerfect pour Windows, une interface plus conviviale ainsi qu 'un mode graphique performant, tout en bénéficiant de la rapidité et de la puissance de l’ancienne version. La montée en puissance de l'Amiga actuellement pourrait peut- être inciter les éditeurs à sortir une nouvelle version et qui sait, vu la croissance du parc francophone, à reconsidérer sé
rieusement F opportunité d'une version française.
ED. Dernière inimité. WoliOPER- IT.CT aurait décidé de ne pas porter une version 5 sur Amiga.
Toujours dans le chapitre des nouveautés, il faut noter la numérotation automatique des pages selon le format demandé, ainsi qu'une meilleure visualisation des tabulations: lorsque vous déplacez un taquet de tabulation, un filet vertical apparait dans votre document et se déplace également, vous permettant de mieux visualiser où positionner votre tabulation.
Toutes les caractéristiques originales des versions précédentes ont bien sûr été conservées: l’aide contextuelle en ligne qui apparait par simple pression sur la touche "Help" (cela semble logique, et pourtant...), la reconnaissance de plusieurs formats de fichier, le synthétiseur vocal, la sauvegarde automatique programmable, la lecture de toutes les fontes standard Amiga. L'interface graphique soignée... Un moins 11 n’est plus possible maintenant de franciser soi-même le logiciel, puisque les menus, les requesters et les messages d'aide ne sont plus, contrairement à la version
précédente, sous forme de fichiers ASCII.
11 faudra donc attendre qu'un distributeur décide de prendre en charge la distribution de ce logiciel et de le traduire dans notre langue; il serait dommage de se priver d'un tel traitement de texte offrant des capacités uniques.
On aurait aimé trouver la présence du multicolonnage. Mais les améliorations apportées au programme sont tellement importantes qu'on est prêt à patienter jusqu'à la prochaine version.
Le logiciel est toujours aussi gourmand en mémoire graphique, et pour les possesseurs d'Amigas 500 "moins", il convient de ne pas utiliser un écran haute-résolution avec plus de 8 couleurs. Pour les amateurs de programmes de productivité, il est souhaitable. Pour ne pas dire indispensable, de passer au plus tôt au système 2.0. car les nouveaux produits tiendront de plus en plus compte des nouvelles possibilités d’Agnus (2 Mo de mémoire chip) et ne s’en priveront pas: après tout, ce n'est que justice si nous voulons de splendides interfaces graphiques qui ne nuisent pas à la convivialité.
Conclusion Nous vous l’avions bien dit, il y a quelques mois, que Wordworth était un traitement de texte de grande qualité, ergonomique et séduisant qui possédait un fort potentiel. Les innovations de cette nouvelle version sont nombreuses et conséquentes. L'adoption du PostScript autorise ce traitement de texte à jouer dans la cour des grands et à chatouiller les utilisateurs professionnels: du reste, à moins que le multicolonnage ne soit un facteur important. Les propriétaires d’imprimantes dotées du langage d'Adobe ont intérêt à oublier Excellence! Qui n'offre que quatre polices
PostScript, au lieu de douze pour Wordworth. Les autres ne sont pas à plaindre pour autant, puisque Wordworth gère désormais pratiquement toutes les imprimantes en utilisant leurs propres polices internes, même en mode proportionnel, ce qui mérite une nouvelle fois d'être souligné. Aucun autre traitement de texte ne le fait, à part WordPerfect, nettement moins souple et plus austère qui ne dispose pas de mode graphique. On ne peut que féliciter l'équipe de Digita international pour cette performance et pour avoir pris en considération les remarques des premiers utilisateurs.
Certains éditeurs devraient en faire autant... On souhaite pour la prochaine version l’intégration du multicolonnage. Mais aussi une fonction d’encadrement automatique, inexistante hélas sur la plupart des traitements de texte Amiga, et pourquoi pas une impression graphique améliorée ainsi qu'une fonction de création automatique de tableaux ou la disposition d'outils de dessin vectoriel (lignes droites et cercles).
Plus puissant et plus convivial qu Excellence!. Mais malheureusement en anglais (provisoirement, nous l'espérons). Wordworth est un concurrent sérieux au titre du meilleur traitement de texte pour F Amiga.
Il faut cependant attendre la sortie de Pro- Write 3.2 pour donner un verdict final.
Dominique Bonin Wordworth est édité par DIGITA INTERNATIONAL LTD Black Horsc Housc Exmouth. Devon EX8 l JL ENGLAND Tél. : 19.44. 0395.270273 Fax. : 19,44. 0395.268893 Prix: £ 129.99 VOTRE SPECIALISTE VOUS ETES UN VRAI SPECIALISTE DE L'AMIGA !
FAITES LE SAVOIR AUTOUR DE VOUS, AVEC UNE ANNONCE DANS CETTE NOUVELLE RUBRIQUE d AmigaNews. 270F HT PAR MOIS MINIMUM DE SIX PARUTIONS PAIEMENT A LA COMMANDE: 1620FHT PRIX SPECIAL POUR 12 PARUTIONS: 2500F HT ( ECONOMISEZ 740F) VOUS RECEVREZ GRATUITEMENT AmigaNews PENDANT LA PERIODE DE VOTRE CONTRAT.
DERNIER DELAI DE RECEPTION POUR CETTE RUBRIQUE LE 15 DU MOIS.
AU SERVICE DE 1 AMIGA CENTRE DE MAINTENANCE COMMODORE 12 & 14 RUE RECLUS ANE 31300- TOULOUSE Telîôl.59.17.76 FAX:62.21.14.67 Toute ta gamme AMIGA Vidéo - infographie Distributeur pour la Suisse Satellite et Télévision av. De France 60-1004 Lausanne Tél. 021 626 1 6 25 SOFTONE COMPAGNIE 1I SPECIALISTE SI I AMIGA A I DISTRIBUTEUR DES ACTION REPLAY 3 429, rue de Lille 62400 BETHUNF.
TEL: 21.68.99.99 FAX 21.68.99.98 CLEMENT INFORMATIQUE Revendeur Agrée COMMODORE-AMIGA Démonstration permanente Vidéo sur AMIGA 2 Adresses:
• 46 rue Paul Bert
• 216 rue de Créqui 69003 LYON TEL: 72.61.84.28 CENTRE NORMANDIE
AmigaNews 33 r. Ste. LUCIE 31300 Toulouse Tel:
61. 42.65.75 Fax:
61. 42.68.76 Ici votre encart publicitaire!
AmigaNews 3616 MCOM Téléchargement AMIGA Les meilleurs freeware: sont sur MCOM.
Bon pour une disquette de téléchargement GRATUITE, à renvoyer à : Médiatel 25 Rue du vieuxpalais 76000 Rouen tel: 35.71.98.84 MICROLOFT Tout Commodore mais... surtout l'AMIGA 23 Rue du Rempart 58000 Nevers
86. 57.37.77 AmigaNews I «t « Digitalisation d'un sujet en
mouvement avec DIGIVIEW
4. 0 MONTAGE D’UN MODEM Troisième partie Trcinsformations
temporelles : (Ou comment tricher avec les données séries, ou
parallèles); Notre série sur le MODEM continue avec l'UART...?
C'est la partie du montage qui symétrise les données de 75
Bauds 1200 Bauds ou F inverse au besoin!
D0 a D?
• fmm Broche 01 Broche 02 Broche 03 Broche 04 Broche 05 Broche 06
Broche 07 Broche 08 Broche 09 Broche 10 Broche 11 Broche 12
Broche 13 Broche 14 Broche 15 Broche 16 Broche 17 Broche 18
Broche 19 Broche 20 Broche 21 Broche 22 Broche 23 Broche 24
Broche 25 Broche 26 Broche 27 Broche 28 Broche 29 Broche 30
Broche 31 Broche 32 Broche 33 Broche 34 Broche 35 Broche 36
Broche 37 Broche 38 Broche 39 Broche 40 entpee ¦rie H AY-3 1015
On commence par le plus rébarbatif: savoir à qui l'on a
affaire.
Au circuit AY-3-1015. Pourquoi ce circuit plutôt qu’un autre plus récent? Il est très largement employé par l'industrie et on le trouve dans presque toutes les bonnes épiceries! C’est ce qui a motivé son choix plutôt qu’un autTe.
L'UART Un UART est un circuit qui permet de transformer les données séries en données parallèles et inversement, ce qui permet quand, les commandes externes sont prévues pour cela, de transformer également les vitesses de transmissions série série?
Comment? J’y viens (mon horloge interne, n’a pas d’UART avec mes doigts! Bien que?) On envoie à l’entrée de l’UART des données séries (voir figure 3), avec une horloge appropriée a leur vitesse. On récupère une sortie parallèles sur 8 bytes. Que l’on introduit dans le tampon d’entrée parallèle qui le transmet au registre à décalage géré par une horloge différente, et on obtient une sortie série à une vitesse différente de celle d’entrée, sans avoir modifié les données. Le AY-3-1015 comprend, comme expliqué plus haut, trois sections avec des fonctions différentes:
• Une partie (émission), qui transforme les données série en
données (parallèles);
• Une partie (réception), qui fait l’inverse de la première;
• Une partie de contrôle et d’indicateurs, qui permet de gérer la
totalité des deux autres parties ensemble ou séparément.
+ regi s tre regi s tre sortie - a a se«'ie ; d e ca1 as e deca1 âge 4 Horloge :-H transMissi on con t« o 1 » d e recepti on Vous ave trois figures qui représentent: 1 - le circuit intégré tel qu’il est présenté sur les documents des constructeurs; 2 - la façon dont on va s’en servir; 3 - les principaux signaux en fonctionnement.
D 0 a D?
Nmm- Tawpon T*mp o n d en tree de s ort i e n Les deux parties émission et réception fonctionnant de la même manière mais en inverse, on ne va s'intéresser qu’à l’une des deux: l’émission.
L'AY-3-1015 Brochage et signaux
- Alimentation positive + 5V;
• Non connecté;
• Alimentation de référence OV.(masse);
- RDE:Validation des données reçues:
- bit 7 de sortie ;
- bit 6 de sortie ; ¦ bit 5 de sortie ; ¦ bit 4 de sortie ;
- bit 3 de sortie ;
• bit 2 de sortie II: ¦ bit 1 de sortie ;
• bit 0 de sortie ; ¦ PE:erreur de parité; ¦ FE:erreur de bit
d’arrêt;
• OR débordement,(deux bits quasi-simultanés);
- SWE:validalion du mot d'état; ¦ RC’P:horiogc de réception des
données:
- RDAVriigne de remise a zéro;
- DAV:données disponibles;
- Shentrée série:
• XR:RAZ de tous les registres; ¦ IBMT:tampon de transmission
vide;
• DS:signal de prise de données:
• EOC:une donnée est complète.(fin de caractère);
- SO:sortie série; bit 0 d'entrée ;
- bit 1 d’entrée ;
- bit 2 d’entrée ;
- bit 3 d’entrée ;
• bit 4 d’entrée ;
- bit 5 d’entrée :
- bit 6 d’entrée ;
• bit 7 d'entrée ;
• CS dits de commande;
• NP:bit de parité ou pas; ¦ TSB:nombre de bits d'arrêt (1 ou 2):
¦ NB2:choix du nombre de bits par donnée (de 5 à 8);
• NB1 :choix du nombre de bits par donnée (de 5 à 8); ¦ EPS:choix
de la parité (paire ou impaire); ¦ TCPrentrée d’horloge.
FlilJlTLrüUin } } Entrée ]_]“[_[ ]_J ]_J~ SSSiïTTon RJMIMU1JW1 Sortie j J J L L Comment cela fonctionne t-il Les données 7 ou 8 bits entrent dans le registre à décalage.
Une fois plein, celui-ci les envoie dans le tampon de sortie. Pour cela, il se sert de l'horloge externe et des signaux de commande qui déterminent le format d'entrée des données. Voilà pour la partie émission des données, (je suis sûr que cela vous a déjà donné d'autres idées. On y reviendra une autre fois).
Côté réception de données on fait l'inverse à partir d'un mot 7 ou 8 bits en , (là aussi encore une idée de plus, à suivre...), avec une autre horloge qui détermine la seconde vitesse.
Pourquoi une telle conversion Cela est dû au mode V23 qui travaille sur deux canaux:
• Le canal principal, (broches TD et RD sur le 7910), qui est à
1200 Bds. Là pas de problèmes pour dialoguer avec l'Amiga:
• Et le canal de retour, (broches BTD et BRI), ainsi que BCD sur
le 7910), qui lui est à 75 Bds. C'est ce canal de retour qui a
besoin d'être converti soit de 1200 Bds 75 Bds en émission ou
en réception sur ce canal.
Mais alors il va falloir deux circuits identiques? Non pas d'accord! On ne fait qu’une chose à la fois, même si c’est très rapide. Donc on va commuter suivant le besoin cc circuit de conversion d'un besoin à un autre. Pour cela on peut dire que le circuit se présente, vu du reste du montage, de la manière suivante: une entrée série, une sonie série, une horloge d'entrée, une horloge de sortie. Il va donc falloir commuter ces 4 points suivant un signal, ce signal sera délivré par la broche BCD du 7910 (détection du canal auxilliaire), qui détermine le besoin d'une réception à 75 Bds sur ce
canal. Voila le schéma global du fonctionnement du convertisseur de vitesse de transmission.
Pour commuter ces signaux on va se servir de 4066, circuit très répandu et bon marché. Comme les fréquences d'horloges de réception et d'émission doivent être 16 fois supérieures à la vitesse requise, on va partir de l'oscillateur à quartz du 7910. Et arriver aux fréquences voulues par division, à l'aide d'un circuit 4040.
Une porte inverseuse 4069. Servira tout simplement à générer la commande inverse pour les commandes des commutateurs des
4066. Qui ne doivent pas étTe dans le même état que les autres.
Pour adapter les signaux en tention entre la RS 232 et le MODEM, on va se servir de circuits 1488 et 1489. Qui eux aussi, se trouvent à bon prix dans toutes les bonnes épiceries.
Les horloges: Pour obtenir les horloges nécessaires au bon fonctionnement du circuit symétriseur, on va partir de l'horloge interne du 7910. Qui est déterminée par le quartz de 2.4576 Mhz.
Comme les entrées d'horloges (RCP et TCP), doivent être 16 fois plus rapides que les vitesses d'échanges, on trouve:
• Pour 75 Bds 75*16 =1200 Hz soit 2.4576 Mhz = 2 457600
Hz 2048=1200;
• Pour 1200 Bds 1200* 16 =19200 Hz soit 2.4576 Mhz = 2 457600
Hz 128= 19200: On reliera donc la broche XTAL1 du 7910. à la
broche clock du 4040.et on disposera de 19200 Hz sur la broche
4 (Q7), du
4040. Et 1200 Hz sur la broche 15 (Ql I ). Il ne restera plus
qu'à commuter ces horloges soit sur SI ou SO de l’ilART.
Suivant le besoin.
Pour les commutations on va considérer que L'Amiga a la priorité pour envoyer du 75 Bds sur le canal de retour. On va donc attendre que l'indicateur BCD indique une réception sur le canal de retour, pour commuter l’UART en mode MODEM Amiga.
On se servira de 4066 pour commuter tout cela, le 4066 comporte 4 interrupteurs commandes par des signaux logiques individuels. Il suffit de les prendre par 2 pour fabriquer des inverseurs en intercalant entre les deux commandes une inversion logique qui sera tout bêtement une porte NON d'un 4069 (voir figure ci-dessous).
Le mois prochain, on va s'intéresser aux connections téléphoniques. RS232. Et aussi décrochage automatique de ligne, et indicateurs divers de fonctionnement.
Voilà pour ce qui est de cette partie du MODEM. Si vous avez des questions précises, ou des demandes autres, contactez moi sur: 3615 AMITIE24*DPH. Vous trouverez ma Boite à Lettres, si je ne suis pas en Dialogue direct, et aussi des rubriques diverses sur le DPH, et l'Amiga. Vous trouverez aussi quelques adresses sélectionnées et éprouvées, donc sans surprise.
SB Recherche expert avec Arexx et Bar & Pipes, pour échanges d’idées aboutissant à la création d'une interface Slam- periMIDl 16 bits qualité CD?
MANGO Mango sapin roi des forêts... Amigalement vôtre.
Avec Varrivée des nouvelles machines chez Commodore Amiga, de nouveaux types d’écrans sont désormais accessibles, et même indispensables pour certaines applications. Le nouveau Chip Set (jeux de circuits) permet l’emploi de moniteurs plus stables, Multisynchro et VGA.
Nous allons voir pourquoi et comment employer ces moniteurs sur Vamiga, tout en expliquant leur fonctionnement et les câbles à réaliser.
Les moniteurs entrée vidéo Composite au normes PAL.
• 1084: Vint ensuite le modèle 1084 avec le même type de tube que
le 1081 "nouveau modèle" et l'entrée RGB TTL en moins.
• 2080; En Mai 1988 un moniteur de type moyenne rémanence fit son
apparition, le 2080. Cet écran était capable, grâce à la
persistance du balayage (rémanence), d'atténuer le phénomène de
tremblement de l’image entrelacée.
L'inconvénient était une traînée persistante sur l'écran lors du déplacement d'un objet.
• 1084 S et :1 8 : Le 2080 ne dura pas longtemps et fut suivi par
les nouveaux 1084S et 1083S (S=Siéreo) qui eux. Se Avant de se
lancer dans la bataille, faisons le point des moniteurs pour
Amiga depuis son lancement.
• 1081: Avec la sortie de 1‘Amiga
1000. Le moniteur utilisé en Europe était le 1081 qui offrait un
tube noir et une qualité d'image qui n'a pas été égalée
depuis chez Commodore.
• 1081 "nouveau modèle": Ensuite le 2000 s'est vu attribuer un
1081 nouveau modèle muni d'un nouveau tube de moindre qualité
(moins coûteux évidemment), mais conservant les possibilités de
connections multiples du premier: entrée Péritel RGB
Analogique, entrée DIN RGB TTL et Moniteur VGA Analog TTL TTL
31. 468 Khz 50 à 70 Hz
0. 31 mm NON 800x480 Stable Entrée Vidéo H-Sync V-Sync Balayage
-H Balayage -V Taille Pixel 14" Entrée Son Résolution
Connecteur Type DB Moniteur Multisync Analog, TTL Analog, TTL
Analog, TTL Analog, TTL
15. 5 Khz 50 à 60 Hz
0. 41 mm OUI 800x600 Entrelacé Analog, TTL 15,5 à 38.5KHz 45 à 80
Hz
0. 31 ou 0.28 mm NON 800x600 Stable 15 Broches 9 Broches 23
Broches Sauf le moniteur Multisynero Commodore A 1960 qui est
en 15 broches.
Sont révélés encore plus dépouillés que le
1084. Pour certains d'entre eux, seule l'entrée RGB Analogique
(Péritel ou Din) est conservée. Pour d'autres, on trouve
aussi une entrée vidéo Composite Pal. La qualité
d'affichage est suffisante, sans plus.
La caractéristique commune de tous ces moniteurs est de travailler à la même fréquence de balayage (15.5 Khz), c'est à dire aux normes Composite, soit l'équivalent de la sortie vidéo de votre magnétoscope de salon. L'avantage réside en la compatibilité avec ce genre de matériel.
L’inconvénient provient du phénomène d’entrelaçage lors de l’affichage de la haute résolution. Phénomène inacceptable pour la PAO ou le dessin ou toute manipulation précise utilisant la mode haute résolution entrelacée.
Et comment faisait la concurrence?
Sur compatibles les premiers modes d'affichage CGA et EGA utilisaient des moniteurs de type 15.5KHz (1084) et pour certaines applications entrelaçaient le signal (EGA). Rapidement, les moniteurs plus stables adaptés aux nouvelles fréquences des cartes de type EGA. Hercule et maintenant VGA ont fait leur apparition.
De plus avec le foisonnement de résolutions et de cartes dans l'environnement des compatibles, il est devenu plus logique de proposer un moniteur supportant tous ces différents balayages, donc de résolution, proposés par les adaptateurs graphiques: le moniteur Multisync. Le nom provient de la capacité de Multi-Syn- chronisation, le moniteur s'adaptant aux différents signaux d'entrée. Bien évidemment I’Amiga a su se modifier au multi- sync pour bénéficier au maximum de ses performances. Cela est désormais le cas sur les A500 plus et les A3000, sans oublier tous les A2000 munis d’une carte
"déscntrelaceur". Et sans oublier, aussi, que un 2000 ou 500 équipé de la ROM 2.0 et le nouveau Denise seront capables, eux aussi, d'afficher le mode haute résolution non-entrelacé qui s’appcle "Productivity", Commodore commercialise ses propres moniteurs multiSync et VGA sous la dénomination 1950 et 1960.
Quelle différence existe t-il entre un moniteur VGA et MultiSync ?
Pin Analogique TTL 4BITS DIGITAL Séparé Composé SyncVert 64 Coul 16 Coul 8 Coul 1 Rouge Rouge Rouge Terre Terre Terre 2 Vert Vert Vert+Sync Rouge sec Terre Terre i Bleu Bleu Bleu Rouge Rouge Rouge 4 H-Sync H V-Sync Vert Vert Vert 5 V-Sync Low Mode Bleu Bleu Bleu 6 Terre Terre Terre Vert sec Intensité _________ 7 Terre Terre Terre Bleu sec ___ 8 Terre Terre Terre H-Sync H-Sync H-Sync 9 Terre Terre Terre V-Sync V-Sync V-Sync On nous l’a souvent demandé. La réponse est en fait assez logique: Un moniteur VGA ne supportera qu’un seul type de balayage de type fourni par des adaptateurs VGA sur
PC, c'est à dire un balayage horizontal fixé à 31.468KH , un balayage vertical variant de 50 à 70 Hz et une synchronisation TTL. Un moniteur multisync. Lui, proposera la possibilité de s'adapter au signal reçu et donc d'accepter des signaux ayant un balayage horizontal compris entre 15.5KHz et 38.5KHz (certains 7()Khz) et un balayage vertical compris entre 45.5Hz et 80Hz, le tout avec une synchronisation TTL ou analogique (voir tableau). Pour résumer, le VGA n’acceptera qu'un seul type de signal et le multisync pratiquement tout.
Faut-il choisir un Multisync ou un VGA?
C'est selon l'emploi que l'on compte faire du moniteur. Un écran de type VGA couleur sera entre 1500F et 2000F moins cher qu'un multisync couleur. Cependant sur un A500 Plus par exemple, il ne visualisera que le mode Productivity (640 x 480) et décrochera sur tout autre signal.
Ceci obligera à posséder un autre moniteur de type 1084 pour visualiser les modes Amiga standards, donc deux écrans. Un moniteur multisync remplacera aussi le
1084. Et un seul moniteur sera suffisant pour tous les modes
Amiga standards et le mode Productivity.
Sur Amiga 3000 c'est différent. La sortie DB 15 broches permet de visualiser tous les modes Amiga sur un moniteur de type VGA et ne nécessite donc pas l'achat obligatoire d'un Multisync.
Sorties Vidéo des Différents modèles d'AMIGA € . |5 • • • • H !«••• 6 !• î- Sortie Vidéo Rouge 2- Sortie Vidéo Verte Sortie 3- Sortie Vidéo B leue AMIGA 4- Identificateur du Moniteur Bit2 3000 5- Terre Circuit 6- Terre signal Rouge - Terre signal Vert 8 Terre signal Bîeu trNon Connectée iaTerre signal Synchro it Identificateur du Moniteur BitO 12- Identificateur du Moniteur B itl 13 Sortie Synchro Horizontale 14- Sortie Synchro Verticale 14- Non Connectée Satie Viéeo Anigi 1000 - 500 - ÎOOü Pri«e DB 33 M 1 ciste Signa Horlcgt Extern 13 Retors »;gr»i broche 2 2- Vuliàtion Horloge Emenre
14 Srgmi do Bickütwut!
3- Sotti? Roiçe Artiogique 15 Sortie Horloge 3.58MHz 4- Sortie Ver. Analogique lé Terre 5 Sortie B le» Amlosiq* 1!
Tene 6- Sortie Intensité Numérique 18 Terre 7- Sortie Bien Niœrarqir 19 Terre 8- Sortie Vert Numenqit 20 Terre 9- Sonie Rouge Numérique 21
- S Volts 50 biA 19 Sortie Symlmc CqbçO' iK 22
* 12 Volts iOOnrA li Sortie Stwhj Horizontale 23
* 5 Vota 190 urA 12 Swtie Syrclro Vertraie Sur Amiga 3000 Lî
Brode 21 en
- 13 Volts 50 inA Le problème est maintenant de connecter ces
moniteurs sur notre Amiga. Ici nous allons essayer de prévoir
et résoudre d'eventuels problèmes de conneclique vidéo.
Les connecteurs Côté Amiga. Les connecteurs vidéo sont de plusieus sortes.
• Sur l’Amiga 1 1 . Il existe trois connecteurs vidéo: la sortie
RGB en 23 borches standard de tous les Amiga. Une sortie
composite couleur PAL en RCA Cinch et une prise DIN 8 broches
en composite PAL.
• Sur les ’i' H'ia sortie 23 broches est conservée telle qu'elle,
tandis que la sortie composite Cinch devient composite
monochrome seulement. La sortie Din est supprimée.
• Sur l’A; :. .la prise 23 broches est aussi la même avec
cependant une 1- Etitrée Vidéo Rouge 1- Non Connectée 2- Entrée
Vidéo Verte 2- Entrée Vidéo 3- Entrée Vidéo Bleue 3- Non
Connectée 4- Non Connectée 4- Non Connectée 5- Terre Circuit 5-
Self - Test 6- Terre signal Rouge 6- Non Connectée 7- Terre
signal Vert 7- Retour Vidéo 8- Terre signal Bleu 8- Non
Connectée 9- Non Connectée 9- Non Connectée 10- Terre signal
Synehro 10- Terre signal Synehro 11- Identificateur Moniteur
11- Non Connectée 12- Non Connectée 12- Terre signal Synehro
13- Entrée Synehro Horizontale 13- Entrée Synehro Horizontale
14- Entrée Synehro Verticale 14- Entrée Synehro Verticale 15-
Non Connectée 15- Non Connectée modification sur la broche
N"21: Sur
500. 1000 et 2000. La N’21 propose une sortie en -5 Volts en 50
mA: sur le 3000 elle devient une sonie en -12 Volts en 50
mA.
L’Amiga 3000 est le seul Amiga à posséder en standard un désentrelaceur sur sa cane mère. Ceci à pour effet de proposer une nouvelle sonie vidéo dite désentrela- cée. Elle se matérialise par une prise de type VGA 15 broches proposant donc une fréquence de balayage horizontal aux alentours de 31 Khz.
La prise 23 broches commune à tous les Amiga présente divers types de signaux et possède en outre trois sonies d’alimentation directement en liaison avec l'alimentation générale de l'Amiga.
De plus, certaines de ses broches sont en liaison directe avec des circuits spécialisés de l'Amiga (par exemple Agnus pour l’entrée Genlock et Denise pour les signaux RVB). Alors attention lors des manipulations. Evitez de mal orienter ou de tâtonner lors de l’insertion du connecteur vidéo surtout avec le moniteur allumé.
Toutes les manipulations doivent s’effectuer moniteur éteint et si possible l'Amiga aussi.
Les connections Après ces recommandations d’usage, entrons dans le vif du sujet.
La première réalisation consistera à connecter un Amiga 1000, 2000 ou 500 sur un moniteur de type multisync. La sortie du 1000. 2000 ou du 500 normal se fait avec un signal de 15.5 Khz. La connection de ce signal sur un multisync n’empêchera donc pas l’image de trembler en mode entrelacé. Ceux possédant un désentrelaceur dans leur 2000 ou 500 et un moniteur multisync pourront, avec ce câble, utiliser aussi leur moniteur sur la prise 23 broches.
Sur Amiga 500 plus et sur Amiga
3000. Ce câble connecté sur un moniteur Multisync permettra de
visualiser votre Amiga dans les nouveaux modes stables et
désentrelacés appelés PRODUCT1VITY et PRODUCTIVE Y
ENTRELACE.
Le mode Productivity permet d’afficher 640x480 pixels et le mode Pro- ductivity entrelacé 640x960 pixels en entrelaçant le signal sur le Multisync. En résumé si vous avez un 500 Plus et un Multisync, utilisez ce câble pour visualiser ce mode stable en 640x480 et 4 couleurs.
Câble pour multisync Nous allons donc acheter une prise DB 23 broches femelle et une prise DB 9 broches mâle. Notons que les prises 23 broches sont difficilement disponibles.
Une solution possible est de trouver une 25 broches et de scier avec une scie à métaux les deux broches en trop (voir schéma). Cette manipulation réclame pas mal de doigté. Faites donc attention.
On achètera aussi du câble avec 6 brins et si possible un blindage. Pour réaliser ce montage il suffit de réfléchir pour déterminer les signaux dont nous avons besoin.
Le rouge, le vert et le bleu sont indispensables, donc les broches 3,4.5 de la DB23.
Ensuite les synchronisations Horizontale et Verticale donc les broches 11 et 12 de la DB23 sans oublier une masse que nous prendrons sur la broche 20 par exemple.
Voici pour le côté Amiga. Côté multisync, nous voyons sur notre plan que les broches 1,2,3 correspondent aux entrées Rouge, vert et bleu.
Soudons les 3,4,5 respectivement sur les 1,2.3 de la prise DB 9 du multisync.
Les 11 et 12 de la DB 23 sur les 4 et 5 de la DB 9. Pour plus de sécurité, relions les broches 6.7,8,9 de la DB 9 ensemble et soudons-y le fil venant de la broche 20 de la DB23 (côté AMIGA).
Si le câble possède un blindage, il suffit de le souder sur la partie métallique de la pnse DB23 d'un côté et de la DB 9 de l’autre. N’oublions pas d'acheter les caches adéquats et remontons le tout.
C’est terminé. Comme vous voyez c’est simple. Le reste le sera aussi.
Câble pour VGA La réalisation de ce câble pour un moniteur VGA, donc avec un connecteur DB 15 broches et une fréquence unique de
31. 5 Khz ne doit pas non plus poser le moindre problème. Les
connections 3,4,5 de la DB 23 seront reliées aux 1,2,3 de la
DB 15, Les Syncho H et V soit le 11 et 12 DB 23 avec les
broches 13 et 14 de la DB 15 et la 20 DB 23 avec la 10 DB 15.
Vous avez compris le mécanisme, la RVB + Synchro + Masse sont les informations à envoyer dans un moniteur quel qu'il soit. L'adaptation des fréquences est transmise par ces synchro Horizontale et ou Verticale et elle est donc totalement indépendante du câble. Il existe cependant des câbles nécessitant l’emploi de certaines broches pour la reconnaissance du type de moniteur. Nous n'en parlerons pas car ce n’est pas le cas de Tamiga pour le moment.
Adaptateur DB9 - DB15 Ce très utile adaptateur va rendre un maximum de services. Livré avec certains moniteurs multisync ou souvent vendu, il reste la liaison entre l'univers DB15 broches et DB9 broches, ou un moniteur multisync non-Commodore et votre A3000.
Par exemple. Ici aussi tout dépend du câblage mais il ne faut pas se tromper, sinon bye-bye composant HY480 ou U478. Comme vous avez pu le remarquer la prise 31.5 Khz du 3000 est une DB 15 broches aux normes VGA. L'emploi d’un moniteur multisync avec une DB 9 broches nécessite donc un adaptateur ou un câble adéquat jamais livré avec le matériel. Si vous êtes dans ce cas, ce montage est fait pour vous. Pour que l'adaptateur fonctionne aussi bien en mode VGA TTL et Analogique, il faut pratiquement tout câbler sur les connecteurs. Nous allons utiliser une DB 9 broches femelle d’un côté et une
DB 15 broches mâle de l'autre. Les broches 1,2.3,6,7.8 de la DB 9 seront connectées aux 1.2,3,6,7,8 de la DB 15.
C'est simple et logique si l’on compare les signaux. La 4 et 5 de la DB 9 aux 13 et 14 de la DB 15 (synchro H & V). La broche 9 de la DB 9 sera, elle, connectée aux broches 10 et 11 delaDB 15.
Pourquoi une telle connectique?
Pour certains modes TTL une reconnaissance du moniteur ainsi que les synchro Verticales sont nécessaires, il faudra donc faire ainsi. Cet adaptateur fonctionne sur tout AMIGA 3000 ou désentre- laceur et toutes les cartes VGA compatibles PC.
Méfiance!
Vous savez, maintenant réaliser un câble pour votre Amiga et le rendre compatible avec la plupart des moniteurs existants. D’autres combinaisons restent possibles et doivent tenir compte du moniteur utilisé. Il faut cependant se méfier des moniteurs présentant des connecteurs non standards. Avant de s'attaquer à la création d’un câble pour ce type de moniteur, ayez bien la documentation complète des signaux de celui-ci. De plus certains moniteurs de terminaux possèdent une prise vidéo en DB 9 et pourtant ne sont pas compatibles avec les signaux couramment utilisés sur les DB 9 broches en
micro-informatique.
Tous les câbles décrits dans cet article ont été testés sur un moniteur multisync SAMSUNG CT4581 et un moniteur VGA de marque NCR. Le matériel Amiga: un A500 Plus, un 1000 et un 30(X).
Eric Laffont ToolManager Un utilitaire indispensable pour le WorkBench 2.
Son auteur Stefan Becker l'a placé en FreeWare (Fred Fish Disk 55F). Avant d'avoir lu la doc de ToolManager. Je ne pensais pas que je venais de me procurer l'utilitaire graphique le plus puissant et le plus utile sous WorkBench (2.0 minimun :-) pour exécuter ses programmes habituels, sans avoir à ouvrir en permanence des fenêtres partout dans l'écran, ce qui est devenu facile sous 2.0 grâce à l’option WINDOWiSHOW ALL FILES (mais ce n'est pas la façon la plus évidente de trouver ce que ' on cherche). ToolManager s'adresse surtout aux possesseurs de disque dur, car il demande pour être efficace
une bonne base installée en logiciels, en paths, et en assigns.
La barre d'icônes dans un cadre juste à côté de celle d’AmiDock est générée en option par ToolManager. Elle est un peu plus puissante que celle d'Ami Dock, mais moins belle, moins facile à paramétrer au début, et encore limitée à un maximum de X icônes verticales (on ne peut pas tout réussir! ). En bas à droite, vous pouvez voir un groupement de 3 icônes familières: l'icône nommée ToolManager permet d'accéder au menu principal.
Les 3 icônes sont des programmes que j'ai icônifié afin de rendre leur utilisation plus rapide. Vous allez tout comprendre par la suite... ToolManager met aussi à la disposition de l'utilisateur un menu supplémentaire (Tools) lui permettant de lancer ses propres programmes comme Handy Icons sous 1.3 (mais sans bug ni conflit). 11 permet enfin d'associer un raccourci clavier à un programme souvent utilisé comme le CLI ou votre éditeur de texte préféré (pour moi c'est Cygnus ED i.
• avec mille combinaisons possibles, ce qui permet de ne pas
entrer en conflit
• avec des outils se réservant déjà des "Hot Keys".
Description de l'outil Pour rajouter un programme dans ToolManager, vous pouvez l'éditer en utilisant la fenêtre de configuration et en précisant à chaque fois son chemin, son nom.
Ses attributs, sa nature (WB ou CLI). S'il apparaît dans le MENU, sous forme icôni- fiée. Dans la barre Dock, ou s'il possède un racourci pour l’appeler à partir du clavier.
La seconde solution, qui est la plus rapide, permet de prendre l'icône du programme directement dans sa fenêtre et de la lâcher sur la fenêtre de ToolManager ou sur l'icône du même nom. Pour l’ajouter à la liste des programmes déjà recensés. Le choix de l'ordre des programmes dans le Dock et le MENU est laisse à l’utilisateur qui peut voir la liste et agir dessus dans la fenêtre principale de ToolManager (Hot Key = Amiga HELP). La procédure de sauvegarde de l'emplacement des icônes est originale, mais on s'y habitue rapidement.
La barre DOCK Elle vous permettra de lancer des programmes en cliquant une lois sur l'icône équivalente de la barre (classique), mais a l'avantage, par rapport à AmiDock, de pouvoir:
* premièrement, exécuter les icônes "Project" comme par exemple
une image sauvée par Deluxe Paint.
• deuxièmement, pouvoir lancer graphiquement une application
pouvant accepter un argument, la fenêtre Dock étant une
Application Window.
Je reviens sur ce dernier point avec un petit exemple: je prends un fichier-texte représenté ou non par une icône sous 2.0. et je le déplace sur l’icône Dock représentant mon éditeur de texte, ce qui aura pour conséquence d'ouvrir Cygnus ED avec mon texte déjà chargé à l'écran. Je ferai la même manipulation avec une image à voir, un son à entendre, une animation à jouer.
Il en sera de même avec mes programmes icônifics qui formeront des Application lcons.
J'ai associé aux icônes bien connues du WorkBench 2.0 les excellents programmes MuchMore, Mostra. Et une petite routine en C de ma composition destinée à imprimer intelligemment du listing en mode feuilie-à-feuille. Le menu bénéficie aussi de ces derniers avantages, et prend moins de place à l’écran, bien que...(je n’ose pas montrer les colonnes de programmes que je peux lancer par le menu TOOLS car une fois déroulé, il occupe la moitié de l’écran S:-). Un programme no mmé DelcteTooi est livré avec ToolManager 1.5. Il est destiné à être icônifié sous la forme d'une poubelle afin de
pouvoir effa cer des fichiers en un coup de souris en déplaçant cc dernier dessus et en le lâchant comme si il devait tomber dedans... Il existe une option pour supprimer le message: "Wam- ing y ou caimot get back what you deiete" mais attention aux dégâts. 11 efface même les tiroirs ou les disques (durs). J'ai vérifié... E ifhdij “ f 4-à ü SI AV r |Lii j m t «Bal BACKUP et » * m o iq,j ?
VK o '&PRINT' fL ÜIB P- D H m P _j ntt A j Mm 5JS ' W I n§£ 0 o *?
M w g i0v J'jjjjr. | cbche [| ===.
A € mSm Anwlttk Intérêt de ToolManager
• Il est très facile à installer. ("ToolMa- nager.config” dans S:
& "ToolManager" dans WBStartup).
• Il est intuitif, conviviale et complet (Dock, Menu, Icon.
ShortCut) Il est 2.0
• Il vous permettra de nettoyer l’environnement du WorkBench
2.0 de toutes les: icônes mises en LEAVE OL T qui pouvaient
encombrer votre écran: FFP Tout à droite, sur l'écran de la
page
56. Se trouve une barre d'icônes affichée grâce à l'utilitaire
AmiDock vl.5. écrit par Gary Knighi. La version 1.2.4 est
disponible sur le Frcd Fish Disk 5IX. Mais vous pouvez
aussi obtenir la dernière version 1.5 (sans bugs) pour 50 5
en écrivant à: Gary Knighi. 3200 Puttcrson Place Dr 307.
St.Louis. Mo. 63129 USA Les icônes que j'ai dessinées pour
AmiDock sont maintenant distribuées par le BUGSS. Un
organisme de Domaine Public dont voici les coordonnées: BUGSS
(Olivier Berger). 4. Place de
r. Aubc.33170 GRAD1GNAN. FRANCE BUGSS nous signale que: La
disquette contenant AMIDOCK 1.4.3 SI PER DUPER 1.0 * VIRUS
CHECKER 5.37 (tous avec- leurs documentations francisées) est
disponible (support et frais de port compris) contre 20EF en
chèque à l'ordre du BUGSS. Et également que, vous pouvez vous
procurer le catalogue des logiciels traduits en français et
distribués par le BUGSS. En envoyant deux timbres à
2. 50f à l'adresse du BUGSS.
TROISIEME PARTIE Chose promise, chose due : ce mois-ci, nous entrons de plain-pied dans la symbiose Arexx-Amiga. Je vous ai présenté dans les deux précédents épisodes une approche quelque peu didactique d'Arexx afin de vous donner les bases nécessaires pour le langage. Le temps est venu d’examiner un peu plus en profondeur comment Arexx permet de piloter tous les aspects spécifiques à l’Amiga.
J’ai nommé : Intuition.
Un peu d’histoire A l'origine, Arexx n’était pas destiné à pouvoir utiliser les ressources graphiques de l’Amiga. Devant le succès quasi-immédiat que le langage a rencontré, des personnes se sont mobilisées pour étendre le langage afin d’élargir ses compétences. Ces travaux ont donné naissance à quelques extensions sous la forme de bibliothèques. L’une d'entre elles s'est rapidement imposée comme standard de fait : il s'agit de la rexxarplib.library. Cette bibliothèque a été mise au point au Stanford Linear Accelerator Center par Willy Langeveld. Cc nom semblera familier aux utilisateurs de
VLT, l’émulateur de terminaux bien connu, car Willy en est l’auteur et il s’est beaucoup appuyé sur sa rexxarplib pour en peaufiner l’interface Arexx. Le SLAC utilise intensivement l’Amiga en guise de terminaux alpha-numériques (émulation VT) et graphiques (émulation Tektronix) et c’est ce qui a donné naissance à VLT.
Initialement créée pour permettre à Arexx d’accéder à la arp.library (d'où son nom), la rexxarplib a rapidement évolué par la force des choses vers une fonctionnalité bien plus axée sur Intuition, qui est le nom générique regroupant tous les objets graphiques spécifiques à l’Amiga (fenêtres, écrans, gadgets, menus).
Et pourtant, un tel tour de force relevait initialement de la gageure car le pilotage d'intuition passe inévitablement par les couches basses d’Exec (création de ports, envois et réception de messages, etc...). Mais c'était compter sans l'ingéniosité de Willy Langeveld. Je vais m'efforcer de vous faire comprendre la philosophie de sa solution dans les lignes qui suivent mais les débutants pourront sans regret sauter cette description et se contenter de recopier le code d'initialisation sans le comprendre.
AREXX et EXEC Intuition utilise intensivement la structure des messages d’Excc pour communiquer avec les applications. Le principe est simple : une application ouvre une fenêtre et annonce à Exec quels sont les événements qui l’intéressent (click de souris, sélection d’un menu, insertion d'un disque, etc...). Ensuite, cette application se met à l’écoute de son message port. Quand un événement se passe dans la fenêtre, Intuition détermine si celui-ci intéresse l'application et si c’est le cas fait deux actions ; il lui notifie avec un signal qu’un message arrive et envoie effectivement ce mes
sage vers son message port, après l'avoir rempli avec toutes les informations nécessaires (coordonnées de la souris, temps écoulé, etc...). Quand un message arrive, l’application se réveille (car elle s'était endormie et n’occupait donc presque aucun temps CPU.
C’est ce qu’on appelle de l’attente passive) et en fonction du message reçu, prend les décisions nécessaires.
Une telle façon de procéder est impossible en Arexx parce que les fonctions de manipulation de messages sont très primitives.
L’astuce qu’utilise Willy Langeveld est en réalité très simple: il utilise une fonction de bibliothèque qui crée un ’host' chargé de gérer tout cet aspect bas niveau. Quand un message arrive, ce host transforme le message Intuition en un message Arexx et le fait suivre tel quel à l'application. Celle-ci peut alors utiliser la classique fonction ’getpkt' Arexx (de la rexxsupport.library) pour réceptionner et analyser le message (qui est donc devenu un paquet).
Un paquet Arexx comporte seize emplacement (’slots’). Le slot 0 contient l’identificateur de message et les quinze autres contiennent des arguments éventuels. On accède à ces différents slots par la fonction getarg. Pour plus de détails, consultez l’exemple en encadré.
Programmation de la REXXARPLIB Avant de pouvoir utiliser la rexxarplib, un minimum de pas d'initialisation doivent être exécutés. A la lumière de ce qui précède, vous pourrez très facilement en comprendre la signification.
La première étape est naturellement d'avoir dans votre répertoire libs: le fichier rexxarplib.library. Si vous ne la possédez pas, il vous faudra vous procurer le logiciel VLT (dans le DP), Soit à partir d’une Fish, soit à l’adresse indiquée en fin de page.
1 ) ouverture des bibliothèques nécessaires lib = addlib(Texxarplib.library’,0,-30,0) lib = addlib(’rexxsupport.!ibrary',0.-30,0)
2) création de l’hôte qui s’occupe des basses besognes address
AREXX "’x = createhost(EventsPort,EventsNotiy)’" Notez au
passage la syntaxe particulière d’utilisation de la fonction
createhost. Elle est due au fait que cette fonction ne rend f
'ÊSEJCC * fenetre.rexx * pas la main et que si vous la
lancez telle quelle dans votre programme, celui-ci va
bloquer sur cette instruction. 11 faut donc lancer cette
commande en la détachant du processus courant. Une façon de
laire est celle que j’ai employée (envoyer un message à l'hôte
Arcxx) mais il est également possible d'utilise runwsh et rx.
Le premier argument est le port principal. C’est lui qu’il faudra passer en argument lors de la création des divers objets graphiques. Le deuxième est le port IDCMP sur lequel nous allons attendre nos paquets et agir en conséquence.
3) ouvrir le port IDCMP call openport(EventsNotiy)
4) créer les objets graphiques désirés
5) scruter notre port de notification et agir en conséquence
L’EXEMPLE Afin d'illustrer tout ce qui a été dit. Je vous
livre un exemple d’application rapide qui ouvre une fenêtre et
attend que l’utilisateur la ferme en cliquant sur le gadget do
fermeture ou appuie sur une touche. Dans un prochain article,
je passerai en revue les diverses fonctions mises à notre
disposition pour plier Intuition à tous nos désirs... Et
maintenant, ne perdez plus une minute pour ajouter à vos
programmes Arexx une interface graphique digne de l’Amiga. La
rexxarplib vous en offre la possibilité!
Cédric Beust VLT et la rexxarplib.library sont disponibles sur la Fish 46H ou directement auprès de l’auteur : WillyLaageveJd StanfordLinearAcceleratorCerner
P. O. Hox 4349 Stanford. C,4 94.109 * Exemple d'utilisation de
la rexxarplib.library * * Ouvre une fenêtre et attend que
rutilisateur appuie sur une touche ' * ou la ferme avec le
gadget * * Cédric BF.UST, pour AmigaNews * * Avant tout,
ouverture des bibliothèques nécessaires * lib =
addlibt'rexxarplib.library 0.-30.U) lib =
addlib('rexxsupport.library'.Û,-30,0) * Création de l'hôte
chargé de gérer les messages d'Excc * if -show
list(P.EvemsPort l tlien * peut-être le port existe-t-il
déjà? * do address AREXX
’"x=createhost(hventsPon,EvcntsNotifv)’" end * Création de
notre port de notification * if-shovvlist(P.EventsNotify)
then * ... seulement s'il n'existe pas * eall
opcnport(EvemsNotify) * Prudence : on est dans un système
multi-tâehes et peut-être notre * * pon ne va-t-il pas
apparaître tout de suite. On l'attend dont... * do j=l to 10
while -showlist(P.EventsPort) call delaytlO) end * Ouverture
de notre fenêtre * call openwindowtEventsPort.. * le pon
principal *
50. 50,400, 100„ * les coordonnées * "CLOSEVtTNDOW+RAWKEY"., *
les événements qui nous intéressent *
'WtNDOWCLOSE+WTNDOWDRAGs-WLNDÔWDEPTH'.. * les gadgets *
"Exemple de fenêtre") * le titre * * Cette fonction
ésotérique permet de récupérer le code de la touche * f*
J'en reparlerai dans le prochain article “ call
ModifyHosKEventsPort, "RAWKF.Y". "%1%1%c") * Boude de
scrutation * do loop = 1 pkt = geipkt(EventsNotifv i if pki
~= 0000 0000 'x then do * on attend un paquet * * en voilà
un! * f* lecture de son nom (slot 0) * p = getarg(pkt.0)
call rcply(pkt) select * et sélection... * when p ==
‘CLOSEWIN'DOW then * fenneture de la fenêtre * do leave
loop end when p = RAWKEY'then * appui sur une touche * do
say p geuirgt pkt. 1 ) f* affichage du code de la touche *
leave loop end oiherwise f* ne devrait jamais se produire...
* do say 'Evénement inattendu:' p end end end call
waitpkt(EvenLsNotify) end * attente du paquet suivant * f*
Fin du programme, on ferme tout * call
closepori(EventsNotify) call ciosewindow(EventsPort) Document
réalise sur Amiga 3000 et Professinnal Page CREER UNE
APPLICATION EN BASIC Amos 1.3 et GFA 3.50 ' Une instruction
WorkBench est composée d'une commande et de plusieurs
paramètres optionnels, même chose pour Amos et GFA . Cela
sera le sujet de la troisième partie de cet article.
Nous continuerons cependant la suite de la grande saga sur le développement avant de nous intéresser à la programmation spécifique du A500 PLUS et du WB 2.0. Je tiens à féliciter tous les participants du concours IRIS ayant eu lieu fin décembre à Nesles la Vallée au nord-ouest parisien.
Les démonstrations ont tourné durant 24 heures, pour un public évalué au nombre de 400 personnes. Avec des codages AMOS de qualité assembleur, des codages GFA et Devpac de qualité professionnelle: vraiment du beau travail. Un seul regret: les 60 à 80 francs demandés par les organisateurs . Peut-être y-at-il des frais que nous ne connaissons pas ?
L'analyse de la solution informatique dans l'entreprise comprend tout d'abord l'étude des modèles conceptuels: recherche (AmigaNews 41) puis ébauche (AmigaNews 42) du modèle conceptuel de données. Il y a ensuite la définition des procédures.
La définition des procédures Le terme de procédure est pris ici au sens le plus général.
Cela explique pourquoi cette étape est tout à fait inutile pour la création d'un jeu ou d'une démo. Ou plus exactement, cette définition sera induite par la possession même du jeu ou de la démonstration. Tandis qu'en entreprise votre travail deviendra dérisoire sans cette étape. (Super OctctoPhage. Reviens ici. C'a sert aussi pour les jeux. Je plaisantais. Je ne vais tout de même pas détruire l’intérêt de ce chapitre dès l'introduction. Non mais !).
Notre Lotus Turbo du mois précédent nous a permis de définir les nouveaux principes de gestion. Il nous faut maintenant préciser comment les tâches informatiques vont s’articuler avec les tâches manuelles. Nous allons détailler les choix qui imposeront la mise au point des diverses procédures.
Les choix à effectuer Ils se font selon deux critères intimement liés: ceux dûs à l’organisation et ceux dûs à la technique.
Les conséquences de Vorganisation Un jeu ou un logiciel moins ludique va se définir selon le public auquel il est destiné. On distingue :
- le degré de centralisation. En entreprise, la notion est assez
évidente. Pour le jeu. On pourrait parler de la différence
entre le 3615 et une disquette grand public.
- le degré de spécialisation. Le chef de rayon sera-t- il chargé
de faire simultanément les commandes et la saisie des comman
des? S'agit-il d'un jeu à une ou plusieurs personnes? Tout cela
dépend à la fois de la qualification de l'utilisateur, de son
degré d'autonomie et d’apprentissage, de la sécurité interne de
chaque routine utilisée et bien sûr du progiciel retenu.
- le degré de mécanisation. C'est certainement ce qui demandera
le maximum de réflexion. Est-il utile ou souhaitable de créer
une procédure pour une action exceptionnelle ? Ne risque-t- on
pas de figer l'évolution ou le développement de l'entreprise à
laquelle on s’adresse. La Sécu avait fortement souffert de
cette standardisation synonyme de déshumanisation dans les
années 80.
La technique Le dernier hors série de Science et Vie Micro Mac PC recensait plus de 1000 marques différentes dans ses deux seules catégories. Sur Amiga. Le choix d’un professionnel devient plus raisonnable. Il reste ici à analyser l'éventuel type de réseau puis nous terminerons les choix techniques par l’étude des périphériques imposés : crayons optiques, code barres.... Le mois prochain, la mise au point des procédures.
Codage spécifique A500 pplus J'ai déjà parlé des nombreux tracas que nous a causé cette nouvelle race d’ordinateur. Pour résumer, je dirai que je n'ai pour l'instant pas découvert de véritables bugs tNDPPL : et pourtant je cherche). Par contre j'ai pu m’apercevoir que certaines fautes logicielles ne passent plus quelque soit le langage utilisé.
Petit avantage: AMOS utilise son propre système d'exploitation. Aussi, avec ce Basic, les erreurs n'apparaîtront le plus souvent qu'après la compilation car il est rare de lancer AMOS ou un programme source AMOS par un cliquetis direct sur son icône comme on le fait avec les autres langages.
Quelque soit le langage utilisé il faut garder à l'esprit que :
- Toute fenêtre ou écran préalablement ouvert doit être refermé
- Toute zone de mémoire réservée doit ctre libérée avant la
sortie du codage.
La mémoire gruyère Autre problème spécifique Ce bug est fréquent sur de nombreux langages mais seul Amos à le courage de le décrire. Je m'explique: chaque fois que vous chargez quelque chose en mémoire, cela se place dans les trous disponibles. Par exemple, si la mémoire est remplie comme suit : ABC'DEF... et que vous quittez le programme D. cela donnera la nouvelle configuration ABC.EF... Si vous rajoutez une image pql, dans la mémoire cela donnera en principe ABCpEFql. Peu de logiciels savent bien utiliser la mémoire fragmentée (les trous). Il leur faut de la mémoire contiguë, autrement dit
d'un seul bloc, et ainsi, si vous chargez et déchargez de nombreuses fois le même codage, celui-ci finira par ne plus fonctionner par manque de mémoire, alors que celle-ci existe pourtant mais pour son (notre) malheur, elle est morcelée. Petit avantage du GFA. Il regrouperait la mémoire morcelée en un seul paquet dès qu’il le peut et en général après qu'il ait rendu la main. Cela se passe souvent dans les 3 à 5 secondes qui suivent et c’est pour cette unique raison qu’il est conseillé d’attendre un peu après l’exécution d’un codage GFA pour que celui-ci remette tout en ordre. Sinon, vous
agissez à vos risques et périls.
Les erreurs de compilation Pour en terminer, je voudrais parler d’un problème particulier à la compilation. Dans la plupart des langages évolués, les paramètres des commandes devront impérativement être des farfadets LONG%. Paste Bob n en Amos risque fort par exemple de planter le système si n=2.3. Je dirais ici qu’il faut presque le faire exprès car Amos travaille par défaut avec des farfadets LONG%. Ce casse-tête devient encore plus spécifique avec les cartes accélératrices et se trouve exacerbé sur une A3000. On ne peut plus par exemple écrire en GFA MOUSE sourisx.sourisy.sourisk car les
farfadets par défauts sont des réels en GFA et que cette fonction MOUSE travaille avec des LONG%, notés ivar dans le manuel. Il faudra mettre ici MOUSE sourisx%, sourisy%, sou- risk%. J'ai passé plus de 7 heures pour trouver mon erreur sur A3000 jusqu’au moment où j’ai eu l'idée de visionner toutes mes variables avec DUMP. Comme il n’apparaissait pas de variables autres que celles que j'avais choisi, cela voulait dire que je n'avais pas mal orthographié l'un ou l'autre nom. J'en déduisais que soit le type de farfadet soit la logique du codage était défectueux. Je savais que la logique était
correcte puisqu'elle fonctionnait sur A500 et que de plus Super OctetoPhage était en vacance. Je me demandais alors si le compilateur devenait beaucoup plus chatouilleux quant on passait de la A500 à la A3000 ou A2500 ? Pas du tout. Le bug apparaît tout simplement plus vite. Il faut aussi préciser que c’était un miracle que le codage tienne 5 minutes sur une A500. En résumé, quand on compile avec le mauvais farfadet, le plantage est immédiat ou presque. Il n’y a donc ici rien de nouveau par rapport aux compilateurs C ou autres. Peut-ctre devrons- nous attendre la version 4.0 du GFA et 3.0
d’Amos ?
Sans provoquer ni la lassitude de Super OctetoPhage. Qui en a vu d'autre sur son pc avec son célèbre programme intitulé print "hello", ni l'erreur attendue car je code toujours une routine intitulée fin et chargée de tout remettre en ordre. Et si j'interromps ie programme, je m’empresse de lancer la routine fin en mode direct.
En résumé Les programmes réservant beaucoup de mémoire et qui fonctionnaient de façon limite en AMOS, C. DEVPAC ou CFA ne fonctionnent parfois plus sur A5G0 PLUS. C’est alors le code du fichier source qui est en cause. Le WorkBench 2.0 demande plus de mémoire que le WB 1.3.3F et en laisse donc moins pour le programme. Si vous n'aviez pas pris la peine de tester la mémoire disponible avant de la réserver, vous risquez le message "Manque de mémoire" dans le meilleur des cas, le Gourou s'il fait beau ou même le Gel complet du système si votre signe est malchanceux.
La spécificité duWB 2.0 Certaines commandes du répertoire C sont maintenant présentes en mémoire morte ROM comme vous le montrera un simple listage. Sous peine de sanction immédiate avec d'intenses méditations gouroutatives, nous ne devrons donc plus écrire dans le répertoire C l'ancienne version de ces nouvelles commandes même si leur nom est équivalent dans nos fichiers de script.
Mais encore?
Certains lecteurs me signalent que des codages ne fonctionnent plus sous A50Û PLUS au bout du 40ème ou 50ème essai lors de la session de codage. Ils sont toujours de longueur très importante et comportent un SOUND (96 octets) ou un FILESELECT (48 octets) ou un Info (Lock) quelconque qui n'est pas rendu au système. (96+48)*5Û=7200 octets. Cette erreur s'ajoute à une fenêtre non refermée ou à une zone mémoire non libérée. Personnellement j'ai essayé de nombreux programmes 100 fois chacun- Quelques prédications Pas de problème. Heureux lecteurs d’Amiganews. Super OctetoPhage me signale que
votre signe personnel entre dans une période de chance resplendissante. Tout vous réussira en février si vous respectez ce nouveau mode de vie :
• Un codage francophone s'écrit en français.
• Un programme est inachevé s’il n’est pas surchargé de remarques
car elles disparaissent à la compilation.
• Evitez les abréviations mais vos noms de variable ne devront
pas dépasser 7 lettres pour des raisons de compilation.
• Un bon informaticien utilise la programmation modulaire et
cherche à être le plus synthétique possible.
• GOTO est un reliquat des premiers Basics. Cette instruction est
à la base de l’illogisme et est la résultante de l’incompétence
et des esprits torturés. Utilisez plutôt DO LOOP ou SELECT CASE
ou WHILE W'END.
• Chaque NEXT doit être suivi du nom de la variable à laquelle
il se rapporte.
• Il ne doit y avoir qu'une seule instruction par ligne.
Voilà, on peut commencer le codage du mois.
Rencontre du troisième type Je vais orienter délibérément la série vers la technique par un amalgame de jeux d'arcade et de bureautique. Un codage GFA compilé tourne en effet souvent au moins 10% fois plus vite que sa version écrite en C. AMOS n’est pas aussi rapide mais c'est à l’heure actuelle le langage le plus simple pour les débutants.
Ce mois ci. Nous allons afficher un texte à la manière du copyright de Eyer of the Beholder ou des dialogues de lron Lord.
Holà ! Me souffle Super OctetoPhage, lire du texte Ascii est aussi ce que fait la commande TYPE du WorkBench. Oui, c'est vrai et il est temps de révéler qui est Super OctetoPhage. C’est un Octctoïde de type LO G% et se nourrissant essentiellement d’octets. Il nous vient du monde fabuleux des PC et il n’a pas encore bien assimile toute la philosophie de notre machine. Mais il essaye et ici il a raison.
TYPE permet de visionner les textes. Ainsi, si l'on voulait voir le contenu du fichier appelé startup-sequencc, 011 écrirait sous SHELL: TYPE dfO:s startup-sequence Le plan d'action de cette commande consiste à rechercher le nom du texte, à vérifier s'il existe bien puis à présenter ce texte à l'écran. LIT le fera plus rapidement, page par page, en d'autres couleurs et avec l’heure en prime. Sa syntaxe sera identique: LIT "nom_clu_fic:hier " ; commentaires éventuels Tout ce qui suit LIT depuis le " de nom jusqu'au s de éventuels est en effet contenu dans une variable spéciale nommée. Le
codage va la convertir en majuscule puis, partisan du moindre effort, testera ce qu'elle contient. On ne décryptera le nom dans tout ce fatras que s’il y a quelque chose à lire.
Examinons la variable. Ce farfadet est ici constitué d'un nom de fichier parfois encadré de guillemets puis de remarques débutant par un ;. On délimite tout d’abord ces remarques grâce à une recherche INSTR sur le premier ; du farfadet et on ne garde que la partie gauche LEFTS nous intéressant. On en profite pour élaguer les espaces superflus du début et de la fin du nom (TRIM) puis on termine en supprimant les éventuels guillemets. Dernier débroussaillement (TRIM) et on passe à la deuxième partie, la vérification de l’existence du texte (EXIST).
Et c’est déjà la troisième partie. Il faut noter que la commande AmigaDos FF permet d’accélérer encore la commande en GFA et pour l'activer, il suffit de cliqueter deux fois sur Shell et écrire FF
- 0. En résumé, chaque page aura 19 lignes, sera en crème sur
fond ( ' A prussien et le page par page se fera comme pour lron
Lord. On attendra 10 secondes ou le cliquetis de la souris.
Pour en savoir plus Passons aux détails: on ouvre un écran de 640x200 et non 640x256 car les écrans américains n'ont que 200 lignes. Il aura une épaisseur et sera en mode haute résolution. On ouvre alors une fenêtre activée sans avoir à cliqueter dedans. OPEN ouvre notre fichier de texte en lecture "i" et lui attribue le N'... 1. LOF donne la longueur totale du texte et INPIITS le saisit ainsi totalement pour le stocker dans un farfadet appelé... fichierS. Super OctetoPhage n’oublie pas de tout refermer (CLOSE) et on continue. Amiga étant internationale. Lit sélectionnera au hasard l'une des
trois langues dominantes. C'est faux, me dit Super OctetoPhage. Gasp, il a l’oeil, il a bien vu qu'il y a 2 chances sur 4 pour que le titre soit en français. Ecriture du titre puis présentation du texte.
Chaque ligne de texte se conclut par une touche RETL RN codée 10 en ascii. Il suffit de compter le nombre de rctum pour trouver le nombre de lignes. Et ça devient complexe. Super OctetoPhage commence même à paniquer. On va ralentir en suivant le codage pas à pas. Au premier tour de la boucle REPLAT LNTIL. Debut%. Cherche% et fin% auront la valeur 0. Puis fin% augmentera de 1 et cherche% prendra pour valeur la position du premier rctumS du farfadet fichierS. Par exemple 17. Le nombre de ligne ligne% passe à 1. Et c’est le deuxième tour. Fin% prendra la valeur 18 tandis que cherche% changera
pour la nouvelle valeur de position du return$ suivant. Et de 2 lignes. Bien.
Cela continue ainsi jusqu’à la ligne 19 de la page sauf si on atteint la fin du fichier (et dans cc cas il n’y aura pas toujours 19 lignes me précise Super OctetoPhage). Affichage de la première page.
Affichage de l'heure. Passage à la deuxième page et tout le reste... Ah ! J'oubliais. Il faut ôter la ligne " l)F0:s startup-scquence" rajoutée ici pour la démonstration.
Et il y a bien sûr encore et toujours les fameuses 3 erreurs. 2 de logique et 1 de syntaxe. La correction de Lit est présente sur Jennifer 1 et Annabella VT parmi de nombreux autres codages.
Amusez-vous bien et à bientôt.
Le palmarès des champions Je reçois beaucoup de programme AMOS ou GFA à corriger et certains sont si extraordinaires que je souhaiterais vous les citer.
Le meilleur codage du mois, est un exemple de rapidité par Jean- Pierre Rivière. Il est malheureusement écrit en C Dice. J'en ai réalisé la version GFA et j’ai été stupéfait. En C c'était déjà bien rapide. En GFA cela devenait trop rapide pour mes yeux d'humain et seul Super OctetoPhage arrivait à suivre. Il y a aussi Franck Jar- dillier pour son Slide Amos et Georges Hakem pour d'une part War GFA. La déblacle nazi de décembre 1941. Et d'autre pan Sig- mund GFA, l’étude de votre psychologie. Je dcceme enfin une mention spéciale à Marcel Prémy pour Bourse GFA. Un excellent programme de
gestion boursière qui a pour ambition la maîtrise totale de votre patrimoine boursier. Qui fera mieux le mois prochain ?
Les codages OPHELIE L'actualité du A500 PLUS déplace la parution du codage Ophélie mensuel pour le mois prochain. Ophélie a pour but de pousser la machine ou le langage dans ses derniers retranchements de façon à faire progresser le codage des jeux ou de la bureautique sur Amiga. Pour l’instant, il semble y avoir une nette prépondérance pour l'un des deux langages.
Pour être publié et donc rémunéré, envoyez moi sur disquette à Clermont-Ferrand un codage spectaculaire écrit au format ASCII sans PRINT ni GOTO et 20 lignes maximum. Chaque ligne ne doit comporter qu’une seule instruction suivie d'un maximum de remarques. N’oubliez pas l'adresse, le numéro téléphonique et la mention GFA ou AMOS. Je traduirai éventuellement en GFA les co dages C. Pour recevoir une réponse personnalisée, je vous demande d'ajouter 50 FF . C'est essentiellement grâce à cette aide financière que l'équipe d’Artiodactyl peut continuer à résoudre toutes les difficultés de
programmation. Les virus et les disquettes 5 pouces 1 4 sont éliminatoires car Super OctetoPhagc leur tire dessus et qu’après la disquette devient inutilisable à cause des trous. Amis francophones votre enveloppe doit bien sûr être antistatique à cause du passage magnétique en douane.
QUESTION DU MOIS Amos a été dédié à la charmante épouse de François. Karine.
Bravo Olivier Doumal et Christophe Senpas. Bien. Les rastports indiquent l'endroit de la mémoire où débutent les zones réservées à l'affichage des fenêtres, écrans et autres boîtes de dialogues.
Quelle est la commande GFA permettant de rediriger un rastport ?
Attention, il y a un piège. La première bonne réponse et une autre tirée arbitrairement dans mon courrier Clermontois recevront une disquette de programmes GFA.
Pierre Philippe ANN'ABELLA GFA, 30 FF par numéro + frais de gestion.
I : Elude préalable Menu WB II : Existant (1) Gestion de Fichiers III : Existant (2) Format MFM IV : Avant-Projet (1) - Tests conditionnels V : Avant-Projet (2) - Images I.F.F. REVENDEUR OFFICIEL COMMODORE Ruelle Thomas 252 CH-1618 Châtel-St-Denis Ls ++41 21 9487185 ++41 77 217485 Suisse FAX: ++4I 21 9480748 Luivriwic liurnEUlul€Tn€nl au SIOCK ;- Demandez notre catalogue Description Prix (FRSj m Pri* (FF) ¦Sors uucct AMIGA 3000. 25 Mhz. DD52 Mégas 3790 14990 AMIGA 3000T. 105 Mégas, 6 Mb RAM 5990 23990 HP DeskJet 500C Color + Driver Amiga 1590 6490 HP DeskJet 500 890 3590 Kickstart ROM 2.0
Upgradc Kit 229 890 RAM 4 Mégas pour A3000 (Static eoiumn) 620 2480 Genlock A2300 119 490 QUANTUM LPS 240 Mcgas 1490 5960 QUANTUM 425S 425 Mégas 2590 10360 SYQUEST interne 44 Mégas (avec 1 cart.i 890 3560 SYQUEST externe... 1290 5200 Disquettes 3.5" 2SDD qualité 100% (10)
9. 90 39 Carte graphique 24 bits GVP IV24 3990 15960 FileCard 105
Mégas pour A2000 990 3950 Modem SUPRA 2400 Bds (avec soft et
cibles) 229 890 FAXModem SUPRA V32bis (38400 Bds) 990 3960 RAM
2 Mégas extensible à 8 Mégas pour A2000 390 1560 VI :
Avant-Projet (3) - DMA COPPER VII : Avant-Projet (4) -
BLITTER-Modes Ecrans VIII : Projet (1) - Traitement de texte
JENMFER AMOS. 30 FF par numéro + frais de gestion.
I : DMA COPPER NSTALLATION de logiciel. Mise à jour Amos 1.32 français 30 FF par disquette + copie mode verify de l’original + facture d’achat.
CONSULTATION GFA-AMOS.
Disquette formatée et enveloppe timbrée pour 36 grammes + un chèque de soutien. (Pays francophones: disquette et enveloppe antistatique) FRAIS DE GESTION PAR ENVOI,
- 15FF par envoi (sans tenir compte du nombre de disquettes)
- ou une enveloppe timbrée pour 52 g et le nombre correct de
disquettes.
(Annabella Suisse!4 FS par mandat postal, le port est compris.)
Pierre Philippe Launay - Résidence Les Cottages
83. Rue André Theuriet - F63000 CLERMONT-FERRAND FRANCE AMOS Pour
la petite histoire, le Saut de ligne devrait logiquement être
le mieux géré par Amos (exacte traduction de Stos qui ne ren
contre pas ce problème) mais il se trouve que les traitements
de textes Amiga ne suivent pas la norme Ascii en ce qui
concerne le Retour de chariot + Saut de ligne. De plus, mon
ami François Lio- nct me dit que les commandes LTR1M. RTRIM
et TRIM devraient être bientôt intégrées au futur Amos 2.0.
Tournez la page pour les Listings du mois 11 ne :svi
REVENDEUR OFFICIEL COMMODORE Ruelle Thomas 252 ++41 21
9487185 CH-1618 Châtcl-St-Denis ++41 77 217485 Suisse FAX:
++41 21 9480748 Produits GVP du stock pour la Suisse
Demandez notre catalogue !
Description prix Disques Durs A500: HardCard II+8. 52 Mégas avec RAM 2 Mégas (cadeau Applimalic)... 1090 Frs A2000: HardCard II+8. 120 Mégas avec RAM 2 Mégas (cadeau Applimalic)... 1390 Frs Echange contrôleur SERIE II+8 ... 320 Frs Carte graphique 24 bits Impact Vision 24 avec splitter RGB + Caligari + SCALA-IV24 + MacroPaint 24 ... 3950 Frs Cartes Accélératrices A3000: G-FORCE 68040 + 2 Mcgas RAM 4um, 3950 Frs A2000: COMBO '030 - 25 Mhz, RAM I Mcga 02 bits, extensible à 13 Mégas + Disque Dur 52 Mégas... 1690 Frs A2000: COMBO '030 - 40 Mhz. RAM 4 Mégas (32 bits; extensible à 16 Mégas ... 2590
Frs A2000: COMBO '030 - 50 Mhz. RAM 4 Mégas ... 3190 Frs Mémoire (RAM) 4 Mégas pour cane COMBO ... 590 Frs
• 4*44*«44*4 ****** **4*********4444*4** CLOSE 1 ! Fermeture
• * RENCONTRE DU TROISIEME TYPE * hasard,:F=RND(3 ! Valeur 0 à 3
' * Création d'une commande GFA * SELECT hasard'* 1 Sélectionne
• 4 * CASE 0 î Cas où c" est 0
• * RECHERCHE Cathy Lard * TITLEW 4."ANNABELLA of ARTIODACTYT
is reading ' * CODAGE Pierre Philippe Launav CASE 1 ! Cas où c'
est 1 ‘ * Copyright © Novembre 1991 * TITLEW 4,"ANNABEI.LA von
ARTIODACTY L liest
• 44*4*44**444*4**444»5**4*4*4******** DEFAULT 1 Les autres cas
TITLEW 4."ANNABELLA d’ARTIODACTYI- déchiffre
nomS=yPPERS(_desCmdSt 1 My god ENDSELECT
nom$ ="dfO:s stariup-sequence : Exemple écrit dans
Startup-scqucncc" PRTNT nomS ! Affiche le nom IF nom$ o"” ! S’il
y a une option longnomfï =I.F.NTnomS - 1 Calcul de la longueur
du nom OPENS 3.0.0.640,2ÜÜ.&111 .&H8000 ! Ecran N 3 Hires PrFnT
STRLNGS(longnom%."~" ! Soulignage OPEXW
4.0.0,640.200,&HI.&H1000 ! Fenêtre N* 4 activée
retum8=CHRS(T0 SETCOLOR 0.&H378 1 bleuâtre REPEAT ! Oh la la
SETCOLOR 1.&HFF8 1 jaune debuttî chercheT
commentaire%=lNSTRinomS. :") 1 Gestion de remarques Egne‘ï=0 TF
commentaire ! S ' il y en a un REPEAT m mS=LEFT$ (
nomS,commentaire If-1 ) fin'iteSUCCtcherchcA i EN DU-
cherctwSMNSTRt fin'ï.ficlucrS.retumS. nom$ =TRTMSlnomS) ! Ote
les espaces INC ligne% guii$ =CHR$ i34) ! Guillemet
UNTTLOR(Kgne‘ir=l9,fm‘î'£ cherche i • guil 1 %=LN STRt
nom$ .guil$ l longueur%=sirB|MAXicherchc£r .finc-: i.debutA i
guil29r=rNSTR( guil 1 A +1 .nomS.guilSi
pageS=MlD$ (fichterS.debut‘5 .longueur i 1F guill % 1 Si un
guillemet PRTNT pageS ' 1F gui I2 *=0 OR LEN(nom$ ) 2
temps'L=TIMER ! Saisie du temps COLOR 3 ! Met couleur 3 COLOR
1,0 TEXT 10.20."Gasp 1 II faudrait deux +CHRS(34|+" bien
placés" REPEAT 1 Répète TEXT 10,30. "pour encadrer le nom du
fichier TEXT 570.7.TLMES 11.’heure TF.XT 10.40. C ' esi fuuiu."
UNTIL ELSE 1 Sinon c’est bon ANDfMOUSEK.S U B( TIMER.temps% ) MUL(200.100 Itmg9f=guil 2% -guil! %-1 UNTIL fin% cherchc£ r nofn$ =MID$ (nom$ .guil 1 %+1 ,long% 1 ENDIF ENDIF ENDTF ENDIF CLOSF.S 3 ! Ferme f écran V 3 nomS=TRTMS(nom$ ) ! Ole les espaces SYSTEME ! Mettre un ' dev ant 1F EX1ST(nomS) 1 Si v en a un SYSTEME OPEN "i". l,nomS 'Ouverture fichierS=TNPUTS(LOF( 1 i, l) 1 Lecture du contenu
• ************* **44**4*.4***4*44*4**4***4*4S!(i*********.******
End If ’* CREATION D' UNE COMMANDE AMOS utilisable sous Shell 4
If RightS(FTCHIER$ .TRIM =SpaceS(TRl.M 1 *4 * DESPACE=TRIM : Rem
RtrimSfFichicrS... '* CODAGE Pierre Philippe Launav * End If ¦*
SCENARIO Cathy Lardv * Next TRIM '*Copyright ©Novembre 199!
* FICHIER S=Right$ ( FTCHIERS.Lcnt FICHIERS i-GESPACE, * Rem TrimS
est le résultat des deux fonctions ¦ * ** * * * * * * * * * *
** * * **r- * ****$ * -t f T * +.* ** * ** * ****** * *********
* * * FTCHTERS=LeftS(FlCHlERS.LemElCHTF.RS -DESPACE AS=Command
LineS : Rem Oh yeah.
If Exist(FlCHIERS) : Rem Si le FICHIERS est présent F7CHIERS=UpperS( AS) : Rem Mise en majuscule Open In i .FICHIERS : Rem Ouvre en lecture FlCFHERS=''dfO:s sianup-sequence: Exemple écrit dans Startup-scqucnce" OKS=InputS( 1 .Loft 11) : Rem Lecture du tout ' Nommez ce code LIT-AMOS et écrire en startup-sequence Close 1 : Rem Fermeture du canal N 1 ' RAMOS LIT.AMOS votrc_textc ou après compilation A=Rnd(3j : Rem A rendra au hasard de 0 à 3 ' Lit votrejexte ' Tf A=0 Print "JENNIFER of ARTIODACTYI. Is reading if FICHIERSo"" : Rem Remarque Else Screen Opcn ü.640.200,2,Hires : Rem i plan de bits
11. 3=1 Curs Olï : Rem Sans curseur Print "JENNIFER von
ARTIODACTYI. Liest Colour 0.S378 : Rem Prusse Else Colour l
.SFF8 : Rem Crème Print "JENNIFER d’ARTIODACTYL déchiffre PI
=Instr(FICHIERS.ChrS(34l) End « P2=lnstri HCHIERS.ChrSt 341
,P l +11 End if IfPloO Print FICHIERS : Rem PRINT est 1res
très lente If P2=0 or Lent FICHIERS j 2 Print StringSi."--
,Len( FICHIER S)) : Rem Souligne Ink 3 Repeat ; Rem Change
par la séquence correcte Text 10,20,'TI manque 2"*ChrS(34)+
bien placés ' P4=Instr( OKS.ChrSl I0).P4+1 ) Tèxi 10,30."pour
encadrer le titre If P4 0 : Rem Si un Saut de ligne est
trouvé Texi 10,40."C ’ est touffu" OK S=Left$ (Oh.S.P4 i+ChrS(
131 Else
- rRightîlOKS.CLeniOKS i-P411 FICHlERS=MidS(FlCHIERS.Pl+l.P2-Pl-l
) End lf End If Until P4=0 : Rem Jusqu'à plus de saut de ligne
End If Print OKÏ : Rem A remplacer par P3=Intstr(FTCHIERS.~;'T
: Rem Gestion des remarques (après ;) TEMPS=Timer IfP3o0 Repeai
ITClilERS=Left$ FICHTERS.P3-t 1 Until Mou.se Cliek And
Timer-TEMPS«5Ü* 10 End If Rem Clic ou délais de 10 secondes For
TRJM=1 To Len(FICHIERS) 1 Rem Ote les espaces End If If LeftS
FICHIER $ ,TRTM )=Spaee$ ( TRIM1 End If GESPACE=TRIM : Rem
LtrimSl'FTCHTERS.O) Système : Rem La fin la plus certaine LA
CONCOURA CES DEUX PROGRAMMEURS GAGNENT UM ABONNEMENT D'UN AN A
AMIGANEWS Comme vous I avez sans cloute remarqué, il n'y a pas
eu de gagnant de la LoiSCOVRA le mois dernier suite à quelques
légers contretemps. Pour rattraper le temps perdu, voici deux
nouveaux élus.
Apres des mois d'attente, ma patience à enfin été récompensée puisque, ça y est. Voici les gagnants dans la catégorie C. Le premier est Oliver de Ternay qui nous a envoyé son "super sorter". C'est en fait un programme qui permet de stocker par ordre alphabétique le nom de vos disquettes (vous disposez de 23 caractères pour cela) et ceux dans 4 catégories: son. Vidéo, utilitaires et jeux, le tout disposant d'une interface sous intuition compréhensible par tous.
Pour le même prix, vous avez droit à un player SoundTracker qui vous bercera, ou vous cassera "les oreilles suivant les goûts. Rassurez-vous il y a une option music on off. 11 est également possible de sortir un listing complet dans la catégorie que vous avez décidé d'éditer et bien sûr d’ajouter, de supprimer ou de modifier vos catalogues. El. YETi à particulièrement apprécié la page de présentation, création originale d’un certain Shazam où “se mêlent dans de suaves exubérances chromatiques le facics buriné d'un valeureux marin, le regard glacé par les embruns étranges du même
valeureux marin et le ciel pour l’infini. Ah!, il a fière allure ce cap homier mâtiné de guitariste 7.7. TOP et comme sa prestance en dit long sur les rives magnifiques qu'il a effleurées du bout des voiles. Il est en haute résolution, ce flibustier magnifique, mais que nous importe puisque les eaux tumultueuses du globe garderont gravé en leur sein son nom terrible, roulant comme le tonnerre sur un pont en teck: Super Sorter.
Mais où ai-je rangé mes calmants au jus d'enclume?"
Le deuxième lauréat est Denis Baudier qui nous propose un exemple simple de ce que l’on peut faire en C. Son programme ouvre une fenêtre qui contient un certain nombre de gadgets correspondant chacun à une commande du shcll. Il vous est donc possible d’exécutcr cette dernière par un simple clic de souris. Comme pour une fois le listing n'est pas trop long, en voici le code. Dernier détail, il à été écrit avec le LA1TICE mais son adaptation à FAZTEC ne pose pas, à priori, de problèmes majeurs.
include exec iypes.h Sinclude dos.h inelude Inluition inniition.h üinclude Intuhion inmitionbase.h struct Intuition Base «IntuitionBasc: struct DosBase "DosBase: struct IntuiMcssage «Message: int Id: struet Window *Fen; "Coordonnées du bord du gadget" SHORT BorderVectors7|J = 0,0.71,0,71.11.0.11.0.01 : "Définition du gadget* struet Border Border? « (-l.-1.2.Ü.JAMtô,BorderVecuirs7., ULL|: "Texte du gadget" struct IntuiTextITcxtl = 1.0.JAM2.1(1,1,NULL,'Assign'.NULLI: "Définition du gadget* struet Gadget Gadget? | NULL.530.15.70,10„NULL.RE1.VF.R1FY+GADGIMMEDIATH.
BOOLGADGKT.(APTR)&Border7.NUI.l..&lTextl.NLTl..MJLL.7,Ni;i.l.l: struet IntuiText Itexi2 = ( 1.0.JAM2.14.1 .NULL,"Staek",NULL| : struet Gadget Gadgetfi » &Gadget7.450.15,70.1Ü.NULL.R FXVERIFY+GAIXilMMEDIATE BOOLGA DGFT.t APTR)& Border7,NULL,& Itext2,NTJLL,N (_. LL.6.NUU.} : struet IntuiText ItexLÎ I.Ü.JAM2.24.1 ,NLLL, Cd' .NLLLI; struet Gadget GadgetS = («Gadget6.365.15.70,10.NlJM..RELVERIFY+ÜADGIMMFDlATE. BOOI,GADGET) APTR)&Border7,NV. I ,l..&lText3.N L1 .L.NULL.5.N DLL | : Struct IntuiText !Tcxi4 = I 1,0,JAM2.14,1,NULL," Avair.NL'LL |; struct Gadget Gadget4 =
l&GadgcG,285,15.70,lO.Nl.'LL.RELVF.RIFY+GADGlM MEDIATE.
BOOI-GADGET.! AprR)&Bordcr7,MJLL.&ITexl4.MJLL.N'ULL.4. IJLL |; struct IntuiText ItexlS = 11.0.JAM2.2I. I .NULL. Info .NULL): struct Gadget Gadgcl.3 = (&Gadget4.205.15.70,10.NIJI.!..RELVERIFY+GADGIMMFD1ATE. BOOI .G ADGET,( APTR)&Border7,NUl .L.&lText5.N L LL.NULL.3.N L LL | : struct IntuiText Itcxtb = ( l,0JAM2.20.1.NULL."List „ ULL|: struct Gadget Gadget2 = &Gadget3.125.15.70,10.Ni:i.t.RELVERTFY+GADGIMMFDlATE. BOOI-GADGET.t.APTRI&Border7.NULL.&IText6.NULL.NULL.2. NULL I; slruct IntuiText ItcxlT = 11.0JAM2.23,I..N'LLL.''Dir''.NULL|: stract Gadget Gadget 1 = [&Gadgct2.45.15.70.l0.N ULL.RELY
HrlFY*GADGIMMEDI ATT.
BOOLG ADGET .(APTR)&Bordcr7.NULL,&lText7.NLLL.NULL.l.NULLl; ’ struct New Window NvlFett = (0,0.640.35.0.1 .GADGETDOWN+CLOSEWTNDOW VV1NDO VDRAG+W'INDOWDF:| TH+WINDOW'CLOSE+ACI1VATE+ NÜCAREREFRHSH.&Gadgell.NULL.”shell u[ilititires".M_'LL,NLLL.
5. 5,-1,-1 .WBENCHSCREEN i ; void Action 1(| ( Close
W'indow(Fen): Closel.ibrary(lnmitionBasc); Closel.i braty
(DosBase): ExitO: «On ferme la fenêtre* *On ferme
Intuition* •On ferme le Dos* void Action2(n inl n; !
«Commande choisie* état "Comf1 = i ’dir ',"list''. ’mfo'', "avail . "cd''.''stack''. assign''(: printf(' n n"): ‘«Plus dean» Hxecute(Comrnl,0,O): “Exécuter le commande C choisie* I main() 1 tntuitionBase = (struct ImuitionBase *) «Ouverture d'intuition* OpenEibraryl ''intuition. Librury".0); iff HntuitionBascl cxit(0); ‘Problème on son* •Ouverture de la Dos.iibrary* DosBase = Istruct DosBase *)OpenLihrary("dos.librar ".0); il'GDosBase) exil(0); ’ «Problème on son* Fen = (struct Window ») OpenW'indow(&NvlFen): *OuvertUre de la fenêtre* if(!Fen) exltfO); “Problème à l’ouvenure*
fort::) «Boucle principale" l'utilisation de l'instruction Wait permet d’attendre un message du port choisi sans boucler indéfiniment dans le fort ) cc qui évite d'exécuter le GelMsg qui est apparemment très coûteux qui évite ù exécuter le GelMsg qui t en CPU et ralenti considérablement le multitâche. Roméo. ' * W'aiti l«Fen- UserPoit- mp_SigBit ); Message • (struct InmiMessage *) Get.Msg(Fen- l,scrPon); «Capter les messages utilisateur* if (Message- Class == CLOSEWINDQW) ( «Message fermer la fenêtre* ReplyMsg(Message): *On retire le message* Action ! ()» *On sort du programme*
if(Message- Class == GADGETDOWN) | «Message Actionner uti Gadget* Id = ((struct Gadget *) Message- IAddress)- GadgetlD; *DequelGa;lgets’agit-il?* RepIy Msg(Message); *On retire le message» switch(ld) | *On oriente case 1: Action2(0); *Gadgctl actionné* break: case 2: Action2( 1 ); *Gadgei2 acLionné* break: case 3: Action2(2); *Gadget3 actionné* break; case 4: Aeiion2(3): *Gadget4 actionné* break; case 5: Action 2(4); *Gadget5 actionné* break: case 6: Aciion2(5); *Gadget6 actionné* break; case 7; Action 2(6); *Gadget7 actionné* break: Programmation avec CanDo (Partie 4) Pas
de réelle programmation pour cette suite de présentation mais un petit retour en arrière pour permettre aux débutants et à ceux qui n'ont pas encore utilisé CanDo de mieux comprendre les facilités qu'offre ce langage. Vous aurez la suite de cet article le mois prochain.
Il est vrai que les listings peuvent paraître difficiles à un débutant qui hésite à se lancer dans la réalisation d'une application complexe. Mais CanDo permet en fait d'écrire des applications sans avoir à saisir des lignes de programmes (ou très peu).
Reportez-vous éventuellement au premier article de cette série IamigaNews numéro 411.
Prenons le cas d'une application multimédia... une application gérant du texte, des images, des sons, des animations et ceci de manière interactive... Comment faire?
Créer des boutons à cliquer c'est facile... Concevoir qu'à chaque bouton va correspondre une action (par exemple l'affichage d'une image associée à un son avec en plus l'affichage d'un texte) demande à priori un minimum de connaissance en programmation... Que nenni! CanDo offre une alternative.
Les éditeurs spécifiques Deux de ces boutons saisissent directement des données. Il s'agit du bouton de saisie de coordonnées et de celui de saisie d'un nom de fichier. Leur emploi étant évident je ne les détaillerai donc pas.
Arexx i Select a Message port to liston te,.. Select i Message port to speai to ,.
Sent! An AP.exx Message... Cancel AREXX éditeur Arexx brosse aniné carte coordonnées m» lancer un progratme chanp de saisie chenin d’un fichier
A. I afficher un texte lil graphisme afficher une ittage jouer un
son jouer plusieurs sons Cet éditeur écrit vos scripts
contenant des instructions qui permettent par exemple un
dialogue entre deux applications. Ici il faut tout même
ajouter une programmation personnelle qui gère les différents
messages reçus.
Listenlo "ArexxPort"; port qui reçoit les messages SpeakTo " Dmouse" : port où envoyer les messages SendMessage "hello": envoyer un message Carte Insert the natte of tins card Insert a 'Goto' to thts tard 1 first Preu Next Last J Exit Card Nat* C«®ii A droite de l'éditeur de scripts se trouvent douze boutons (visibles quatre par quatre) qui permettent d'accéder à des éditeurs spécialisés. Ces éditeurs généralement utilisables à la souris vont vous permettre d'écrire une partie ou la totalité du script sans pour autant vous demander de connaître la programmation. CanDo va enregistrer vos
différentes actions et écrire les lignes de programme correspondantes. C'est pratique mais surtout très utile pour apprendre les premières bases de programmation.
De plus CanDo peut, si vous le désirez, ajouter des commentaires. Ces commentaires sont bien sûr en anglais. Je suppose tout de même que vous maîtrisez à peu près cette langue pour saisir le sens de ces commentaires car leur lecture est encore un bon moyen de comprendre le script généré par CanDo.
Pour bénéficier de ces commentaires il faut que le fichier CanDo.defaults contienne l'instruction: AutoComment = ON.
Dans les exemples de scripts qui suivent celui de l’éditeur.
Dos est en anglais afin de vous montrer ies commentaires tel que CanDo les insère. Ceux en français ont bien entendu été rajoutés.
Cet éditeur gcrc toutes les commandes relatives aux changements de cartes.
GotoCard ”Card 2" Dos Cet éditeur est un simple requester de fichier qui nous fait choisir le programme à lancer depuis l’application. Lançons par exemple le programme "X" qui se trouve dans le tiroir "C:".
Pour finir cliquez sur "CD & OK" afin d'utiliser l'option CD" (commande CD de Pamigados). CanDo va alors initialiser la variable DosVar et la passer à la commande Dos qui va faire exécuter le programme: Let DosVar = "CD ""C:""" || ChartlOi
l. et DosVar = DosVar || "Stack 4096" || ChardOl Let DosVar =
DosVar II "Run Nil: Nil: ""X""" CD to the dir Change Stack R
un the application Dos DosVar : feed it ail to AmigaDos SWÉ f
Il s'agit là d'indiquer le contenu d'un champ ou de le
récupérer dans une variable. Il existe deux types de champ,
texte ou numérique (entier).
Champ de saisie Sons Seuls ou liste de sons On suppose bien entendu que vous avez auparavant créé ces champs. L’avantage là encore c'est d’avoir la liste des champs existant et d’éviter une erreur de saisie.
SetText "Field l","Nom" ; placer le texte "Nom” dans "Field l" Let Variable = IntegerFrom("FieId 2") ; récupérer une valeur Dans cet exemple le script appelle une suite qui fait quelque chose avec Variable: Setlnteger "Heure".Variable * 24 ; on met à jour le champ "Heure" Texte Cet éditeur est utilisé pour afficher un texte en mode graphique sur la fenêtre de votre application. Il vous demande de choisir le texte, la couleur du crayon, le style d’écriture, la police de caractères et la position sur la fenêtre... Ce qui donne un script de ce style: SetPrintFont ”topaz",li ; police de
caractère SetPrintStyle ITALIC OUTLINE ,2.3 ; style SetPen 1,0 ; crayon SetDrawModeJAMl ; mode PrinlText "Texte à afficher",20,82 ; afficher le texte Images Il suffit juste de choisir le nom de l’image à l’aide d’un requester. En général ce genre de script devrait s'accompagner d’un changement de carte si on veut que l’image ne soit affichée que pour un instant.
Nop ; afficher une image ShowPicture "DHO:DATAS TITRE" Pour vos éventuelles questions: 3614 code CHEZ*EVOLUTION.
En réponse à un lecteur qui demande où trouver CanDo, sachez que le distributeur exclusif en France est la société Avancée 27 rue St Yves, 75014 Paris.
Pour exemple prenons l'éditeur d'une liste de sons. A vous d’entrer les sons de cette liste en cliquant sur Dir et de sélectionner s'il le faut un nouveau canal ou de modifier le volume. Le script va créer une liste de ces sons et les faire entendre ensuite un à un.
».
Les éditeurs "brosse animée" et "graphisme" seront détaillés le mois prochain car ils ont un fonctionnement plus complexe et permettent d’écrire des scripts plus volumineux.
Encore un mot pour faciliter votre apprentissage de CanDo.
Dans le menu "Edit" du tableau principal utilisez les fonctions COPÏ PASTE (copier coller) qui s’appliquent aussi bien à un objet qu'à une carte. D’une application à l’autre vous pouvez utiliser ainsi les mêmes objets ou cartes sans avoir à tout redéfinir.
Choisissez l’option "Copy", puis cliquez sur l’icône de l’objet à copier ou sur l’icône carte ce qui fait venir un requester énumérant cartes ou objets. Cliquez sur Copy.
Il ne vous reste plus alors qu’à changer de carte ou d’application puis à sélectionner "Poste". Ainsi vous éviterez de bien fastidieux aller-retour d’un éditeur à l'autre!
SetVolume 64 ; volume SetChannel 0 ; canal PlaySound "DHO:DATAS Son Clique",WAIT, 363 ; premier son PlaySound "DHO:DATAS Son son2",QUEUEPREVIOUS, 363 ; deuxième son SetVolume SI ; changement de volume SetChannel 2 ; changement de canal PlaySound "DH0:DATAS Son son3", WAIT, 363 ; troisième son SetVolume 22 SetChannel 3 PlaySound "DH0:DATAS Son son4”, WAIT, 363 Audio On ; jouer les sons _ Guy Beteille AFFILA BP 192 63805 COURNON CEDEX Association Loi 1901.
Les gagnants au tirage au sort sont: BERTIN Richard, CARTON Bruno, DOMENECH Sylvain, AVARD Michel, GUNTZ Philippe, HENRYET Philippe, PERQUIN Pascal, PICO Patrick, ROLIER J.-Pierre (Figeac), SABY Pierre, SADOINE Jean, SCHNURR Lucien TERRAZZONI Jerome (qui recevront leurs lots dans les meilleurs délais).
Nous remercions toutes les personnes qui ont bien voulu prendre leur plume pendant le mois de Janvier pour participer.
Sinon toujour autant de collections qui se bousculent et des titres nouveaux qui viennent gonfler notre catalogue.
Les échanges sont possibles et bienvenus Nous consulter.
Traitement sous 48 heures (15 Francs le disk + 1 gratis par tranche de 10, frais de port compris !)
10 Francs le catalogue complet sur disk ou enveloppe timbrée a votre nom avec D7 vierge.
BON DE COMMANDE CATALOGUE NOM : PRENOM : ADRESSE : CP : VILLE : FISH 531 CalîgariDcmn: Version démo de Caligari 2,0 de chez Ociree Software. Nécessite un 68020 6803!) Et un 68881 68882. Exécutable seulement. Auteur: Octree Software.
DisDF: Un programme pour rendre inopérant les lecteurs de ddfO: jusqu'à df3: afin de ne plus entendre leur cliquetis. Peut être lance du CL1.
De la starup ou du Wb. Version 1.0. source incluse. Auteur: Patrick Misteli.
FileSearch: Un programme pour retrouver facilement et rapidement un fichier perdu dans l'immensité des répertoires de votre disque dur. Les wild- cards de l’AmigaDos ne sont pas supportées.
Possède une interface Intuition. Version 1.5. exécutable seulement. Wb 2.0 uniquement.
Auteur: Matt Crowd.
Graffiti: Version démo d'un programme de dessin, avec un peu moins d’options que Dpaint. Mai bien plus que sur la plupart des autres soft du même genre. Possède quelques options spécifiques comme convertir des écrans en d’autres résolutions, des scrollings rapides, ...etc. Version
1. 01, exécutable seulement. Auteur: Marcus Schiesser.
PopulousKeys: Les mots de code et les descriptions des options pour les 495 mondes de Populous. Toutes les inormations ont été recueillies par un usage excessif de Populous. Auteur: Kenncth Fuchs.
FISH 532 BootPic: Pour installer presque n'importe quelle image IFF pour remplacer la main du Wb après un reset à chaud. Version 1.1, sources en assembleur incluses. Possède maintenant une interface Intuition. Auteur: Andréas Ackermann.
DataPlot: Un programme qui trace toutes sortes de données et de fonctions en 2D. L'utilsateur n'a qu’à cliquer sur différents menus et sous-menus pour séléctionncr toute une ribambelle d’options au nombre desquelles on trouve différents types de marqueurs, des axes linéaires ou logarithmiques, le choix manuel ou automatique des échelles, des grilles,...etc. Un langage macro vous permet de vous affranchir des tracés répétitifs. Toutes les données peuvent être transformées par une fonction avant d’être tracées. Il trace dans toutes les résolutions, de 320*200 à 64(1*400. Les tracés peuvent
être sauvegardés en fichiers IFF ou cil macro. Imprime les tracés par défaut sur tout type d’Epson, ou sur toula autre imprimante à possibilité graphique. Version 2.1, qui n'a plus rien à voir avec celle de la Fish 121. Exécutable seulement. Auteur: Dale Holt.
SCSIMounter: Un monteur de partitions interactif spécialement conçu pour les disques durs extraclibles. Le programme scanne automatiquement la partie fixe du disque ei vous affiche un menu permet- lanl de sélectionner les partitions désirées.
Nécessite le Kickstart 2.0. Exécutable seulement. Auteur: Martin Blatter.
SCSIPrefs: Un éditeur de préférences pour les Amiga
3000. Ce programme vous permet de changer les bits qui contrôlent
quelques paramètres de l'adaptateur SCSI. Nécessite le
Kickstart 2.0. Exécutable seulement. Auteur: Martin
Blatter.
Trainer.Maker: Un progarmme qui vous permet de modifier le nombre de vies disponibles ou l’argent de vos personnages de certains jeux. Version 0.8. exécutable seulement. Auteur: Andréas Ackermann.
FISH 533 BootGen; Un programme pour créer un menu sur boot. Simple mais efficace. Vous entrez le nom de dix programmes cl lors du boni, un menu vous permei de sélectionner l'un d 'entre eux.
Version 3.4, exécutable seulement. Auteur: Frank Enderle.
Conquest: Un jeu de simulation stratégique très similaire au bien connu jeu de plateau RISK. Ici le théâtre d’opération sera la galaxie plutôt que notre planète, mais les ressorts sont les mêmes: conquêtes, batailles et gain du pouvoir. Ce jeu doit être pratiqué à deux joueurs... et vous vaudra sans doute d’épiques nuits blanches !!'Version 1.6. updaie de la version de la Fish 523.
Comprend maintenant une carte améliorée d ela galaxie, une option instant replay, un univers symétrique et plus. Exécutable seulement.
Auteur: Michael Bryant.
Convert: Convertit un fichier objet en une source C pouvant être insérée avec les include de vos programmes. Version 1.0, source incluse. Auteur: Frank Enderle.
Dos.Manager: Avec ce programme vous pouvez copier, détruire, bouger, voir des dessins, jouer des chansons, renommer. ...etc. Vous aurez deviné qu'il s'agit d'un programme de type Climate.
Version 1.0, exécutable seulement. Auteur: Jur- gen Stohr.
Icons: Des icônes 8 couleurs pour les systèmes sous AmigaDos 2.0. D'autres icônes 8 couleurs du même auteur sur la Fish 213. Auteur: Wolf- Peter Dehnick.
OctaMEDDemo: Un programme player et des musiques pour OclaMED, une version spéciale de MED pouvant jouer 8 pistes sur un Amiga standard sans ajouter de hardware, le son n'est pas aussi bon que sur 4 voies mais reste très écoutable. Exécutable seulement. Auteur: AmigaNuts United.
Vtest: Un simple exemple de comment tester si un virus réside en mémoire. D teste simplement quelques vecteurs de la structure Exec et certaines routines comme DoTO. Version 1.0. source incluse. Auteur: Frank Enderle FISH 534 Tcrm: Un programme de télécommunication très complet spécialement destiné à l'AmigaDos 2.x (Kickstart 37.74 et Wb 37.33 ou plus requis).
Quelques options parmi la foule disponible: totale configurabilité, contrôle total de ARExx, Xpr supporté, couper coller, buffer isualisable et scrollable à volonté, un puissant agenda téléphonique qui peut composer s os numéros, un support de toutes les resolutions, opérations asynchrones. ...etc. Version 1.8a. codes sources en C et assembleur incluses. Auteur: Olaf Bar- thel.
FISH 535 Accent: Un convertisseur de fichiers accentués de la plupart des pays d'Europe de l'Ouest: danois, finlandais, français, allemand, iialien. Islandais, norvégien, espagnol, suédois, etc. Fonctionne avec des fichiers Ascii ou Wordperfect. Mise à jour majeure de la version de la Fish 454 (programme Vortex). Maintenant sous Intuition.
Exécutable seulement. Auteur: Michel Laliberté.
ArcL: Un utilitaire qui liste vos archives Zoo. Arc et Lzh avec détection automatique du type. Version allemande incluse. Version 1.0. exécutable seulement. Auteur: Oliver Graf.
BizCalc: Encore un programme pour calculer vos intérêts par semaine ou par quinzaine. Généré aussi des tableaux d'amortissement. Version 1.2. update de la version de la Fish 493. Exécutable seulement. Auteur: Michel Laliberté.
Fiat: Un handler de fichiers qui gère des devices à la manière d’Unix. Il est par exemple possible de copier une disquette entière avec la simple commande copy. C'est un supllémént au programme Tar (Fish 445). Version 1.3. source en C incluse. Auteur: Olaf Barthcl.
Format: Une commande de remplacement pour 'format' mais sous le système 2.0. Permet en outre d’initialiser correctement de supports magnétiques (disquettes et disques durs) qui tournent sous 1.2 1.3 et 2.0. Version 1.1. sources en assembleur et en C incluses. AmigaDos 2.0 requis. Auteur: Olaf Barthel.
FraeBlank: Un blanker d'écran écril pour le système
2. 0. 11 efface l'écran et dessine à la place de jolies fractales
qui ressemblent à des toiles d'araignées. Amusant et utile...
pour les possesseurs de 2.0 bien sûr. Version 1.4, source en
C incluse. Auteur: Olaf Barthel.
Icon: Un bon utilitaire qui vous permet de posséder jusqu’à 45 types d’icônes différents pour remplacer les deux seuls icônes de 'Show ail Files': Tool et Project. Lorsqu’il est actif, il scanne tout répertoire pour trouver tous les fichiers ne possédant pas d’icône et essaie de délermier leur type. Lorsque c’est fait, il trompe le Dos en lui faisant croire qu’il existe bien des icônes pour tous ces fichiers. Sources en C et assembleur incluses. Auteur: Olaf Barthel.
Key Macro: Programme créant des macros qu'on peut lancer à partir du clavier, il est configurable via un fichier texte. Version 1.9. update de la 1.8 sur la FISH 436. Sources incluses. Auteur: Olaf '01- sen’ Barthel.
SetBatt: Un outil pour changer les informations de la configuration sauvegardées dans la ram non volatile de l'horloge de !’A3000. Vous permet d’ajuster les settings du système. Source en C et assembleur incluses. AmigaDos 2,0 requis.
Auteur: Olaf Barthel.
TermI.ite: Un tout petit programme de télécommunication écrit pour le Dos 2.0. conçu ici comme un simple interface pour le driver parallèle série. AmigaDos 2.0 requis. Version
1. 0, sources incluses. Auteur: Olaf Barthel.
FISH 536 Chemesthetics: C’est un programme qui dessine les molécules en utilisant la méthode des calottes, C'est-à-dire que les atomes sont représentés par des sphères. Même les molécules les plus dangereuses paraissent jolies vues de cette façon.
CE programme possède une interface réalisée entièrement sous intuition et les jolies molécules peuvent être sauvegardées au format 1FF. Version 2.06, source incluse. Auteur: Joerg Fenin MetalWorx.
IncRev: Un petit programme destiné aux fichiers makefile et lmkfile, pour mettre à jour vos numéros de révision après chaque compilation réussie. Beaucoup plus puissant que le programme de la Fish 161. Version 1.03, source en C incluse. Auteur: Joerg Fenin.
PBIanker: Une commande de remplacement du ’blan- ker’ du 2.0. Il peut effacer séparément le pointeur et ou l'écran. Kickstart 37.XX requis. Exécutable seulement. Auteur: Bemd Preusing.
Wfile: Un petit utilitaire pour échanger des fichiers ascii entre différents systèmes. 11 convertit les symboles étrangers et les codes divers. Peut aussi ctre utilisé pour transformer les tabulations en espaces ou vice-versa. Tout est déjà prévu pour réaliser des échanges entre Unix, MS-Dos et l'Amiga bien sûr. Version 1.11. source en C incluse. Auteur: Joerg Fenirt.
FISH 537 AntiBorder: Transforme votre fenêtre CLI en la plus grande fenêtre CLI sans bordure possible. Sur un Amiga pal standard, vous avez 32 lignes de 80 caractères. Version 1.0, source en assembleur incluse. Auteur: Paul Havter.
Bootgames: Deux petits jeux qui tiennent sur les boot- blocks de vos disquettes. BootOut est un casse- briques, et Squash est un jeu semblable aux vieux jeu de tennis video. Sources en assembleur incluses. Auteur: Paul Havter.
CHIPS: Un petit langage de programmation proche des langages des calculettes programmables qui permet néanmoins de créer des petits jeux tout simple. Version 1.1. source en assembleur incluse, ainsi que quelques exemples de jeux.
Auteur: Paul Havter.
Cross: Un programme pour créer des grilles de mots croisés. Il permet de plus de traduire facilement toutes les définitions dans n'importe quelle langue (l'anglais et l’allemand sont déjà supportés). Version 4.1, source en Modula-2 incluse. Auteur: Jurgen Weinelt.
FO: Fast Optimizer est un nouvel optimisateur de disquettes. Il peut réaliser cette opération en moins de deux minutes trente. Vous pouvez utiliser des disquettes non formattées comme destination. 1 méga requis. Version 1.0. sources en C incluse. Auteur: Fabien Campagne.
PaulCopv: Un copieur pour configuration à un seul lecteur avec 1 méga de ram. Copie la source complètement en mémoire en un seul passage.
Fonctionne aussi avec 512 Ko mais nécessite alors plusieurs changements de disquettes. Version 2. Source en assembleur incluse. Auteur: Paul Havter.
PBIanker: Un accélérateur de souris, blanker d'écran et de pointeur très très petit: 700 octets! Version
1. 3, source en assembleur incluse. Auteur: Paul Haytcr.
SMUSMIDI: Convertit les fichiers musique Smus générés par Deluxe Music Construction Set en fichiers Midi standard pouvant être lus par les softs de musique plus moderne. Version 1.0, quelques échantillons sont fournis ainsi que la source en C. Auteur: Thomas Janzcn.
Zshell: Un tout petit CI.T (13 Ko) réalisé sur une base Cshell, avec une quarantaine de commandes intégrées. Quelques options: édition des lignes, commandes bufferisées, alias, calcu- lette,...etc. Version 1.30, source en assembleur incluse. Auteur: Paul Havter.
FISH 538 BCBMusic: Un ensemble de trois musiques originales écrites et composées à l'aide de MED v2.10. Vous n’avez pas besoin du player, car celui-ci a été compilé avec les musiques. Compatible avec le système 2,0, exécutable seulement. Auteur: Brian C. Berg.
MatLabPatch; Deux patches pour les programmes MatLab et DigLib de la Fish 499. La version de DigLib compilée pour les machines équipées de 68000 a quelques modules improprement compilés (en fait, compilés pour le 68020) et le module Plot.sub compilé pour les machines 68000 dans Matlab, a été linké avec le mauvais Diglib ci- dessus. Avec ces patches. Tout rentrera dans l’ordre. Auteur: JimLocker.
NGTC: Encore une série de questions pour le jeu du type Trivial Pursuif avec pour thème ’Star Trck la nouvelle génération’. Vous devez, posséder les disquettes 404.405, 506 et 507. Réalisé avec 'The Director’ version 2. Exécutable seulement.
Auteur: Gregory Epley.
FISH 539 DT: Ln utilitaire de test pour disquettes, du style Norton sur PC. Version 1.12. source C incluse.
Auteur: Maurizio Lorcti.
PF: Un interface CLI Wb pour contrôler une imprimante IIP DeskJet 500. Permettant ainsi de sélectionner des polices internes ou d'imprimer un ou plusieurs fichiers, ou encore d'initialiser l'imprimante. Version 2.10. source C incluse.
Auteur: Maurizio Loreri.
RPN: Une émulation d'un pocket HP sur votre écran. Version 1.00. source C incluse. Auteur: Maurizio Lorcti.
Ledit: Un bel éditeur de texte qui possède un mode apprentissage, un langage de commande, de l'hypertexte. ... Version 2.6h. update de la FISH 471. Code uniquement. Auteur: Rick Sli- les.
VLTimer: Une fenêtre horlogc timer qui se colle sur votre écran VLT (ou sur votre écran Wb) pour vérifier les temps de connection. Version 1.02. source en C incluse. Auteur: Maurizio Loreti.
FISH 540 Browser: Un Wb pour programmeurs. 11 vous permet facilement de bouger, copier, renommer, détruire fichiers et directorics à partir d’un environnement CLI. Ti donne aussi une méLhode pour exécuter des programmes soit à partir du Wb, soit à partir du CLI. Version remaniée, update de la FISH 476, code uniquement.
Auteur: Peter da Silva.
CLIExe: Un programme du type Xlcon mais qui utilise la ParM.Lib. 11 vous permet de lancer un script à partir du Wb et est complètement ompatible avec le CLI. Source en C incluse.
Auteur: Sylvain Rougier.
ParM: Un menu paramétrable, il vous permet de construire des menus pour pouvoir lancer un programme quelconque que vous avez sur votre disque. C’est une alternative au MyMenu. A voir. Version 3.00. sources incluses. Auteurs: Sylvain Rougier et Pierre Carrelle.
PatchReq: Un patch pour les requesters système et les requeters Arp. 11 remplace le Arp requester par le requester de la Req.Lib. Version 1.4. source en C incluse. Auteurs: Sylvain Rougier et Pierre Carrelle.
Req: Une version améliorée de l’interface Req.lib pour l'Aztcc 5.0. Source en asm incluse.
Version 1.0. auteur: Pierre Carrette.
SANA: Deuxième releasc du device driver pour le 'Standard Amiga Network Architecture’.
Auteur: Raymond Brand.
SetColors: Peut sauver et charger des fichiers de couleurs (palette). Update de la version de la Fish
419. Sources incluses. Auteur: Pierre Carette.
WBRun: Un programme du type RunBack mais qui utilise la bibliothèque ParM. Source C incluse.
Auteur: Pierre Carrette.
L Rubrique dirigée par Jérôme Pagès Cher Amiga News, Quelle n’a été ma surprise en recevant une lettre de Pierre Philippe de Launay dont le contenu m’a laissé sans voix. La rubrique GFA AMOS est amenée à disparaître (comme le prouve le N“ 43) Sachez que la perte d’une telle rubrique serait désastreuse pour de nombreuses raisons.
D’une part, vu le nombre très réduit de magazines traitant de l'Amiga en France et la quasi indisponibilité d'articles consacrés à la programmation, cette rubrique était un rayon de soleil par sa perfection.
D’autre part, votre magazine (beaucoup trop tourné vers le hardware à mon goût) a perdu de sa valeur à mes yeux avec la disparition des articles traitant de l’assembleur, du C et d'autres bêtes de langage. Si ces changements sont le fait de vos différents questionnaires aux lecteurs, il faut savoir que les programmeurs n’ont pas l’habitude de s'extravertir et de donner leur avis.
Enfin, Pierre Philippe est l’une des personnes les plus réceptives, patientes et disponibles que je connaisse dans le monde Amiga français depuis Cupertino.
Pour toutes ces raisons, il faut conserver la rubrique GFA-AMOS à tout prix !
Mr Falcon Je n'ai pas l'intention de renouveler mon abonnement car la seule chose qui m'intéresse, le BASIC et en particulier le GFA, est depuis longtemps inexistant dans votre revue comme dans les autres.
Désolé pour moi et pour l’Amiga.
J. P Cazaux Chers Amis, Je vous écris pour vous dire que de la
table des matières, la rubrique que je préfère, c’est celle de
Pierre Philippe Launay.
Ami. J’aime beaucoup ton style.
Toutefois, je me permettrai de t’agresser une suggestion: saurais-tu, éminent rhétoricien. être un peu moins sibyllin dans tes propos?
En effet, je n’ai pas très bien saisi le chapitre III. Partie 5, grand C. petit d. article 25. Alinéa 4, paragraphe 24-b-tiret-6. Au sujet de l'analyse fonctionnelle de la formalisation structuraliste des prolégomènes aux anamnésiques dans l’élaboration des modèles conceptuels.
Mais à part ce détail, ta méthode pour créer une application en moins de dix ans est la meilleure du monde. Tu es génial! Si j'avais de l’humour, je dirais que la méthode de Launay prévaut!
(jeu de mots intraduisible, mais en français dans le texte).
Sur le plan programmation, j'ai suivi tes conseils, et j’ai même amélioré la démarche : je code le principal en GFA, affine les sons et animations avec AMOS (l’ignoble rival!), contrôle le multitâche et la mémoire avec LATTICE C, puis convertis au format PC, écris les routines mathématiques en FORTRAN, les algorithmes complexes en PASCAL, reconvertis au formai AMIGA, link, pardon, édite les liens avec BLINK. Optimise avec DEVPAC, conclus avec ASPRO C++, et achève avec TRENXENE. J’ai réussi à mettre au point un programme qui peut faire bouger n’importe quelle lettre de l’alphabet en TOPAZ 8
à l’écran, et ce en seulement un an! Dame: le programme "pèse" 235 kilo-octets! Malheureusement, il reste encore seulement une centaine de bogues, mais dans un an ou deux, ça devrait marcher impec.
J'apprécie beaucoup tes avis très nuancés sur le GFA, et je rigole avec toi, mon cher PPL. Quand je pense aux centaines de millions de programmeurs sur AMIGA qui continuent à s’empêtrer dans un C gluant et prouteux. Alors que GFA est des dizaines de milliers de fois plus rapide et plus mieux.
Quand on pense qu'il n’y a pas 1 pour mille des logiciels en GFA, je dis que c’est vraiment dommage. Je pense qu’AMIGA- NEWS devrait être ENTIEREMENT consacré à GFA, puisque c'est, selon toi, le meilleur des langages, et écrit par toi seul, car tu es plus que suffisant!
J’adore aussi ta méthode pédagogique, qui est la meilleure, et ce depuis toujours, jusque dans les siècles à venir ! Tes listings, truffés d'erreurs à la manière d’un clafoutis, me donnent envie d’adopter une démarche identique. Ainsi, fidèles lectrices, fidèles lecteurs, mon ami Super-Octédactyl me signale que la rédaction d’AMIGA-.NEWS. depuis une dizaine de numéros, laisse chaque mois passer une grave erreur dans ses colonnes: saurez-vous deviner laquelle?
Quoiqu’il en soit, très cher Pierre Philippe, je te souhaite de tout mon coeur de réussir ton succès. Longue carrière au gars Launay!
Pierre Louis Mangeard (97) Ed: L'article de Pierre Philippe est arrivé trop tard pour publication dans notre dernier numéro . Vous le trouverez à la page 60.
Cher Amiga News, La plupart de vos articles sont assez complets et travaillés mais, car il y a un mais, l'article de Thierry Ardouin du mois de Janvier 92 concernant la HP PaintJet ma profondément déçu. En voyant sur la couverture le mot PaintJet, je me suis dit "Ah! Enfin les informations qui me manquent...". Je dois dire que j'utilise depuis bientôt 9 mois une imprimante de ce type soit du côté PC soit du côté Amiga.
Comme premier reproche, il n'y a aucune indication concernant la position des dip-switches de configuration, dans le mode d’emploi (qui explique peu de choses d'ailleurs, malgré ses 200 pages). 11 m'a fallu trois jours pour trouver une configuration qui fonctionne bien. Chez moi les switches sont comme sur la figure.
POSITION DES SWTTCHES : Le deuxième reproche concerne le prix qui est donné. En Suisse, le prix a chuté dans les grandes surfaces à environ 1800 FS (A multiplier par 4 pour la France).
Le prix des consommables n’est pas un avantage pour cette imprimante, particulièrement en Suisse.
• cartouche 3 couleurs 65 FS
• cartouche noire 60 FS
• papier en continu 45 FS les 250 pages
• transparents 102 FS les 50 pages.
En ce qui concerne la DeskJet 500 couleur, la définition est meilleure. Mais la PaintJet a deux cartouches (couleur + noir), tandis qu’il n’y a qu'une cartouche à la fois dans la DeskJet (soit 3 couleurs, soit noir). Ce qui fait que dans les dessins, le noir est plutôt vert très foncé.
Claude Schmidli (Suisse) Jérôme: Vos reproches semblent plus concerner la légère documentation fournie par HP que l’article de Thierry Ardouin.
Ayant sous les yeux la doc concernant la DeskJet 500 (non la PaintJet), je ne peux qu’approuver vos remarques. La description de la position des switches existe mais sous forme réellement condensée. Ce qui manque le plus est une documentation détaillée des codes de contrôle de T imprimante. Les quelques milliers de francs de ce matériel donne droit à un bref tableau d'aide mémoire souffreteux contenant les séquences d'échappement à utiliser. Pas ou très peu d'exemples, pas le moindre détail explicatif sur le langage HP PCL, juste un léger renvoi de nouveau né à un très fantomatique manuel de
référence technique en option) que j’espère plus développé que ce méconium de documentation. Par contre l’annexe concernant la commande à envoyer à HP pour la multitude des accessoires disponibles en option est bien détaillée.
A teI point qu'il devient difficile de différencier les polices de caractères internes et celles en option. Cependant, le fonctionnement des entrées sorties sur le port parallèle et sur le port série a été clairement défini (1 bon point !).
En progrès, peut mieux faire !
Chère équipe d9Amiga News, La famille des Amigai’stes s’agrandit de jour en jour. Or, il semble que rien ne soit fait pour accueillir ces nouveaux venus dans une revue comme la vôtre. Etant moi-même utilisateur d’un Amiga 500 depuis moins d’un an, et lisant votre revue régulièrement depuis quelques mois, je ne me suis jamais senti intégré à ce que l’on pourrait appeler le club des lecteurs.
Tout d’abord, je pense qu’il serait utile de publier périodiquement un index par thèmes des différents articles déjà parus. Cela rendrait service aux nouveaux qui pourraient commander des anciens numéros, mais aussi aux anciens qui pourraient retrouver plus rapidement un article.
Un article de vulgarisation serait le bienvenu dans chaque numéro.
Des articles sur les meilleurs utilitaires du DP avec des conseils sur le mode d’emploi et des exemples seraient, n'en doutons pas. Très appréciés. Par exemple, j'ai voulu utiliser un utilitaire de fichiers qui m'a demandé si je voulais recalculer le check- sum : QUEZAQUO Au fait, que sont devenus Mr Mango et ses articles très prometteurs sur les DP-HARD ?
Laurent Aromatario
(38) Jérôme: L’achat d'un micro-ordinateur pour peu qu'il vous
passionne, peut vous propulser dans un nouveau monde. Un
nouveau langage vous permet de communiquer alors avec ses
habitants. Le problème en informatique est qu’il n'existe
pas de dictionnaire réellement adapté à ce langage et
suffisamment élaboré pour apprendre à évoluer rapidement.
Il est difficile, lorsqu'on écrit un article par exemple, de
tenir un "double langage" afin de pouvoir être accessible
par tous (sans barber les uns par de trop longues
explications, sans écœurer les autres qui se demandent sur
quelle planète ils ont échoué et combien de temps ils vont
encore tenir). Des articles destinés aux débutants ont
effectivement paru dans A-NEWS d'où la grande importance
d'un index tel que vous le décrivez. Celui-ci existe déjà
depuis quelques temps et, une fois complété, devrait être
disponible au même titre que la (ou les) disquette!s)
regroupant les descriptions en français des disquettes de DP
mentionnées dans la revue.
Quant aux logiciels de DP, on se permet de penser dans les milieux autorisés et selon des bruits de couloirs au sein même de la rédaction qui n’en possède qu’un (de couloir et pas de sein!)
Que nous sommes en train de remanier notre traitement des programmes de domaine public avec en perspective des changements qui devraient satisfaire aux demandes toujours plus pressantes de nos lecteurs.
Mango est toujours là (voir page 50). Il nous promet un article plus général sur le DPH pour le mois prochain.
Le checksum est une technique utilisée pour détecter des anomalies dans un ensemble d’informations.
Pour un groupe d’octets par exemple, cela consiste à effectuer une suite d’opérations (de calculs) à partir des valeurs des octets de ce groupe. Le résultat de cette succession d’opérations est une valeur appelée checksum.
Stockons maintenant toutes les valeurs de départ sur une disquette.
Le jour ou nous voulons récupérer ces valeurs du disque, il faut être sûr qu’ elles n’ont pas subi de dégradations.
Pour cela, on effectue sur ce nouveau groupe récupéré les mêmes opérations faites sur le groupe de départ. On obtient alors un nouveau checksum.
Si les valeurs des checksums coïncident, faux mêmes causes les mêmes effets) il y a de grandes chances pour que nos valeurs d’octets n’aient pas subi de modification.
Pour vérifier qu'il n’y a pas eu d'erreur sur le disque, le contrôleur de disque calcule des checksums au moment de l'écriture puis au moment de. La lecture. Si le checksum ne correspond pas. C’est qu’il y a nécessairement une erreur sur le disque.
Monsieur, Je vous écris cette lettre pour vous faire part d’un témoignage peut-être révélateur sur les raisons pour lesquelles un utilisateur (moi en l'occurrcncc) a acheté un Amiga.
Etudiant à la faculté de droit, je décidai en 1989 d’acheter un ordinateur pour pouvoir effectuer des travaux de bureautique. A cette époque, je n’avais aucune connaissance sur l'informatique en général et les micro-ordinateurs en particulier. Je savais pertinemment que la programmation ne m’intéressait pas et que je voulais une machine avec laquelle je pouvais jouer en dehors de mes activités. Il faut être franc avec soi-même et ne pas avoir de faux semblants ou prétextes pour éviter les déceptions futures.
La machine que je devais acquérir devait être simple d’utilisation, prête à l’emploi (c’est à dire qu'il ne fallait pas qu’elle soit utilisable après avoir passé des jours à assimiler son mode d’emploi), apte à répondre à mes besoins en bureautique (mais aussi ludiques) et surtout être abordable au niveau du prix (étudiant, mes moyens n’étaient pas illimités).
Je me mis en quête pendant plusieurs jours afin de dénicher l’oiseau rare. J'aboutis enfin à une liste proposant cinq choix possibles:
• un compatible PC. Recommandé par de très nombreux revendeurs en
raison de sa réputation professionnelle avec comme
configuration un XT à 4.7 Mhz. Lecteur 5, MS-DOS et écran
monochrome pour 8000 FF environ (nous sommes en 1989, ne
l’oubliez pas). Les écrans couleurs étaient en option,
nettement plus chers et cette machine n’était pas attirée par
les jeux.
• un MACINTOSH, monochrome qui m'était recommandé en raison de sa
facilité d’emploi, mais que j’éliminai rapidement à cause du
moniteur monochrome à l’époque (pas de jeux) et surtout en
prenant connaissance du prix qui était pour moi astronomique.
• un AMSTRAD PCW, malheureusement monochrome et trop enfermé dans
ses applications bureautiques.
• T ATARI ST. sur lequel j’ai un peu hésité, mais que je n’ai pas
choisi en raison entre autres des contraintes concernant le
moniteur haute résolution réclamé par les logiciels de
bureautique.
• l'AMIGA 500, qui offrait un système très convivial, très simple
d'emploi, ayant des jeux graphiquement magnifiques, un mode
multi-tâche ("vous pourrez jouer pendant que votre imprimante
imprime" m’affirmait le revendeur) et qui n’était pas cher
(3900 FF).
Mon choix se porta sur T Amiga. Surtout lorsque je vis la simplicité d’emploi du traitement de texte sur cette machine ("Kind- Words II") offrant un dictionnaire en mode vérification (c’était pour moi à l'époque le sommet de l’innovation) pour environ 700 FF. Les traitements de texte sur PC paraissaient en comparaison plus lourds à mettre en oeuvre, avec toutes leurs commandes compliquées à base de combinaisons de touches et surtout avec leur incapacité (à l'époque suer des XT) d'afficher un caractère gras en "gras" et un caractère italique en "italique". C’est donc ainsi que j'ai adopté
1"Amiga.
Trois ans après, quel bilan puis-je en tirer?
Je ne regrette pas du tout mon acquisition. Mon Amiga est un compagnon fidèle qui a correctement effectué - et effectue encore
- son travail en ce qui concerne les traitements de texte. Peu à
peu, j’ai découvert d’autres applications en bureautique que je
ne connaissais pas: les tableurs ("Maxiplan 500"), les bases de
données ("Infofile") mais j'ai également découvert un
traitement de texte plus pro que "kindwords 2", il s'agit
d'"Excellence''.
Mais le plus imponant, c’est que grâce à mon ordinateur, je me suis mis à certaines applications pour lesquelles je n'avais pas à l'origine d’atomes crochus: le graphisme ("DeluxePaint"), la PAO ("Pagesetter II"), la programmation en basic (je sais, il n’y a pas de quoi être fier de programmer avec ce langage démodé alors qu'il y a l’assembleur, le C ou Arrex... Jérôme: Certainement pas! Le basic est réellement au goût du jour, c'est un langage qui a su évoluer et s'adapter aux exigences des programmeurs. A.MOS est plus rapide et plus adapté à l'Amiga que le C dans beaucoup de domaines. Le
langage machine est le langage te plus démodé que je connaisse, ce qui ne l'empêche pas d'être le plus efficace...) J'ai l’intention d'étendre mes activités à la musique et à d'autres langages de programmation, mais j’y vais peu à peu. En définitive la véritable magic de l’informatique est peut-être là: arriver à vous intéresser à d’autres activités pour lesquelles vous sembliez auparavant réfractaire!
Si je vous ai raconté cette longue histoire, c’est parce que je me suis pose la question actuelle: si aujourd'hui en 1992. Une personne ayant exactement les mêmes préoccupations que moi à l'époque devait acquérir un ordinateur personnel, choisirait-elle un Amiga?
Vu l'état du marché actuel, je crois bien que le choix serait tout autre. Le Mac a vu son prix diminuer de beaucoup, et bien qu’il soit un concurrent sérieux, je crois que c'est le PC qui est le plus menaçant et qui serait choisi.
Le PC a su évoluer, contrairement à F Amiga. Alors que ses performances se sont accrues (meilleure résolution graphique avec le VGA généralisé, microprocesseur plus puissant), ses prix ont vraiment baissé: pour le prix d'un XT monochrome, de 1989, vous avez aujourd'hui un AT à 12 Mhz, VGA et disque dur. Le prix de FA 500 est passe en dessous de la barre des 3000FF il n’y a que peu de temps, alors que ces capacités n’ont pas changé.
Mais surtout, la montée en puissance des microprocesseurs du PC. Et la généralisation de la déferlante "WINDOWS", la simplicité d'usage est enfin présente, avec en plus des présentations superbes. Finis les caractères tristounets des logiciels PC en mode caractères. J'utilise à mon travail l'interface WINDOWS et je peux vous assurer que l’Amiga à côté parait désuet. Cette police Topaz ressemble trop à la police en mode caractères de PC. C'était certainement voulu à l’époque (1986).
Lors de l'élaboration d’intuition, le modèle à suivre alors était l’interface graphique du Macintosh. 11 suffit pour s’en rendre compte de remarquer les similitudes dans la présentation entre les traitements de textes Amiga KINDWORDS. EXCELLENCE et Macintosh FULL WRITE, WRITE NOW... Seule la police standard utilisée, Topaz. S'inspirait de celle utilisée par les PC en mode "texte".
Le vent a tourné et l’interface en vogue actuellement est bel et bien WINDOWS. Il semble que Commodore Fait compris puisque l’interface 2.0 (d’après les photos que j'ai vu dans la presse) utilise les mêmes effets attrayants, à savoir les couleurs sobres et l’utilisation d’une apparence 3d. Encore faudrait-il que la police standard retenue ne soit plus Topaz, mais s’apparente à celle de WINDOWS ou du Finder de MAC (police Gcneve). Cela vous semble peut-être relever du détail, mais l’effet esthétique n’est pas à négliger.
Autre point que je voudrais aborder: l’impression. Je ne parlerai pas du mode courrier qui, sans être aussi complet que sur PC, est correct, (une petite question: pourquoi ne peut-on imprimer en caractères proportionnels?) Le mode standard est le mode graphique. Et c’est vrai que les résultats sont un peu décevants.
L'intégration de 7 jeux de caractères complets enrichis par 3 autres dans le système 1.3 était une très bonne idée, mais les sorties imprimantes ne sont pas géniales. Disposant du système WINDOWS pour mon travail, j'ai pu donc faire une comparaison d'impression matricielle (imprimantes 24 aiguilles, gestionnaires "WORD pour WINDOWS"). Si on remarque qu’il s'agit bien d’une impression matricielle et non de typographie en raison notamment des courbes et des diagonales légèrement (très légèrement) en escaliers, les caractères dessinés n'ont pas cet aspect "pâteux" si caractéristique à
l’impression avec Amiga. J’ai également fait des essais en mode graphique sur un MACINTOSH avec le tableur "EXCEL",et les résultats obtenus avec l’option "qualité supérieure" sélectionnée sont très honorables : on obtient notamment une grille avec des traits horizontaux et verticaux en continu, et non pas des caractères comme MAXIPLAN 500 ”.
Il faudrait donc que Commodore retravaille ses jeux de caractères en les rendant plus fin et en mettant à la disposition des utilisateurs de véritables lignes droites : après tout, si d’autres systèmes le font, c'est bien qu’il est possible de la faire.
Par contre, en cc qui concerne la vitesse d’impression, les trois systèmes se valent en gros.
Merci encore et à bientôt Luc Vernier
(92) Jérôme: Le parc informatique a beaucoup évolué ces deux
dernières années. Le prix des PC est en baisse continuelle
depuis quelques mois suite à l’invasion sur le marché des
machines tcii- wanaise à faible coût (baisse de 5 à 10 % par
mois sur certains matériels déjà en place comme les PC AT
286). On peur trouver facilement des AT 286 12 Mhz avec 1 Mo
de mémoire, un disque dur de 40 Mo deux lecteurs 3 1.44 Mo
et 5 1.2 Mo avec écran VGA monochrome pour environ 4500FF.
Ces mac hines sont réellement bradées car leur puissance
est insuffisante pour supporter correctement le changement
de système d'exploitation MS-DOS • Windows 3.0 qui se
généralise déjà très rapidement Cet équipement convient pour
des petites exploitations (en mode texte) mais pour disposer
d’une configuration efficace l'achat de ces machines est
donc fortement déconseillé t trop lent).
Achetons donc des PC un peu plus puissants car ils ne sont de toute façon pas très chers.
Attention cependant, il faut savoir que T Amiga est le SEUL micro-ordinateur du monde à disposer d'un vrai TASK SCHE- ÜULER (gestionnaire de temps partagé). Sur PC. Un microprocesseur 386 ou 486 (équivalent au 680301 est indispensable pour pouvoir faire du multitâche. Leur système est extrêmement gourmand en place mémoire et en temps machine. Autrement dit.
Il faut une configuration sur-puissante pour égaler ce que peut faire l'Amiga en multitâche et en graphique. Ensemble GP.O- WORKS. Souffrant d'un manque d’applications spécifiques mais très bien réalisé est beaucoup plus efficace que Windows dans ce domaine. Le multitâche étant naturel sur Amiga. Ses utilisateurs ne se rendent pas toujours compte de là supériorité évidente sur les autres systèmes. Même le Mac n’est pas vraiment multitâche.
L'interface graphique du système 2.0 n'a rien à envier à Windows. Si la police de caractères utilisée ne vous plait pas vous pouvez en changer (forme et taille). Et pourquoi utiliser des fontes choisies par d'autres machines, il en existe suffisamment qui sont bien plus jolies.
Je suis surpris de lire que l’Amiga n'évolue pas. On est bien loin du 1000 équipé de 256 Ko de ram et du Kickstart 1.0 de 1985.
Cartes mémoires en baisse régulière, disques durs de plus en plus gros pour un coût moindre, carres accélératrices, et plus récemment cartes graphiques 16 Millions de couleurs. A500+ avec 2 Mo de CHIP mémoire... l’Amiga est en constante évolution.
En ce qui concerne l'impression, vous avez raison. Peu de logiciels proposent des tirages de bonne qualité. Cette tendance s’inverse peu à peu: elle est surtout le fait des logiciels et des drivers disponibles. Les imprimantes sont rarement exploitées correctement.
Des progrès restent bien sûr à faire mais l'Amiga est tout à fait à la hauteur en comparaison au PC haut de gamme. Le 68030 vendu par Motorola est encore beaucoup trop cher et rend difficile l’accès aux configurations hyper puissantes. La sortie du 68040 changera peut-être la situation. Seule la pratique de T un et de l’autre (PC et Amiga) fait la différence.
A propos d’impression, parmi les utilisateurs de la Canon BJ10, qui peut me décrire les réglages qu'il a effectué t Préférences et autres) pour avoir le meilleur rendu? Merci d'avance.
De plus, existe-t-il une version Amiga du logiciel allant avec l’interface FA100 pour agenda électronique CASIO? (Cela existe sur PC...) J&tïk PETITES ANNONCES Vds Amiga 500 TBE + A590 + 3Mo Ram + moniteur 1081 s + drive ext. 3 1,2 + logiciels: 5500FF.
Tel: 16-1-47-86-22-99 entre 19 e! 20 H. Vds Commodore 128 + drive ext. + lecteur k7 + Power-carbridge + imprimante Mps 1270 + joys + 11 livres + moniteur couleur. Prix: 2500FF. Tel: 69-09-19- 21 demander Sébastien Vds programme de fax et sstv pour émission et réception agence de presse photos, cartes météo, radio-amateurs, interface de décodage pour Amiga 500,1000, ou 2000 au prix de: 700FF. Idem pour Pc (mais sans sstv): vends également digitaiiseur vidéo.
4096 couleurs possibles pour Amigas: 700FF. Tel.
(hr)61-74-30-18.
A saisir.Vds Amiga 2000B 1Méga Chip RAM, moniteur 2080. Disque dur 60 Méga autoboot. Unité 3 1 2 ext.. documentation technique Addison-Wesley complète (4 vol.) + divers livres. Logiciels: Kind- Words2.0, Analyze!, Fortran Absott, Assembleur K- Seka, Lattice C * très nombreux utilitaires el études réalisées en C. En prime. Je vous donne un Amiga
1000. Prix: 8000FF. Tél. (1)60-66-47-63.
Cherche personne sérieuse intéressée pour Comptabilité Gestion sur Amiga pour évaluation et mise au point définitive de logiciels. Tel: A. Dunis 71- 08-66-36.
Vds carte Alonce cause double emploi. Servie 2 jours. Prix à débattre. Tel: 24-71-73-75 WE.
Vds Amiga 2000B rév 6 + nbrx logiciels: 4000FF.
Disque dur SCSI 40 Mo Commodore: 2000FF.
Extention last 4 Mo Commodore: 2000FF. Ou le tout pour 7000FF. Région parisienne, tel: 45-28-78-28 l'après-midi.
Vds logiciel de PAO en français Professional Page vl.2lf (1 Mo minimum) acheté 2500FF fin 1990, vendu: 1000FF: orgue synthé. Portable Yamaha PSS 480 (midi): 1000FF; extension mémoire 512 Ko avec horloge: 200FF. Tel: 43-81-91-35.
Vds Genlock incrustateur Ves-One pour amiga 500 à 2000. Divers volets. Digiview 4.0, filtre RVB, S- VHS et composite + soft de titrage. Carte passerelle PC XT avec drive 5 1 4 cédée 1200FF, Vds magnétoscope JVC HRD 530 ms hifi-stéréo mul.
Stand, alim. HS+ carte son vendu 15Û0FF pour réparation. Tel: 81 -95-37-63.
Vds pour amiga 500 disque dur ext. De 42Mo avec carte contrôleur et boîtier métallique type Dataflyer 500 42M, autoboot. Avec doc. Et disquette d'installation. Prix 2500FF (valeur neuf 3990FF), sous garantie, avec facture d'achat. Tel. 44-53-41-71 après I9h (dépt. 60) Demander Philippe.
Vds pour Amiga 500 lecteur ext. 350FF (valeur neuf 990FF), digitaiiseur Golden Image 1000FF (valeur neuf 1990FF) peu servi. Tel: 44-53-41-71 après 19 h (dépt. 60) Demander Philippe.
Vds carte accélératrice Commodore A2630 à 25Mhz avec 4Mo de RAM-07 90. 5000FF. Scanner A4 noir et blanc. Print 8 Technick 200DPI 16nv de gris. Appeler Frédéric au 78-39-50-85 (h.bur.). Vds tablette graphique Summa: 8000FF Etat neuf. Contacter Patrice au 88-62-46-35 entre 9 et 18h30.
Vds imprimante Citizen 120D + 1 ruban neuf: 680FF. Originaux: Power Windows 2.5: 300FF. Per- fect Sound: 400FF. échantillonneur Roland S 550 (-?moniteur): 8000FF. Tel: 48-70-16-63 le soir (même très tard).
Vds carte XT + lecteur 5 1 4 pour A2000, DOS.
Livres et autres disk, le tout: 10OOFF (cause achat PC) Tel: 24-54-21-59 après 19H.
Vds C.64 + 1541 + lect. K7 + interface midi, sans moni., + console jeux mattel + jeux + caméra
s. 8 + boîte à ryhthm-dru mulator. Prix à débattre.
Claude 42-41-34-04 + 43-70-91-26.
Vds Amiga 500 + 1084S + 1.5 Mo + 2nd lecteur 3'1 2 + imprimante Citizen 120 D + logiciels + digitaiiseur sonore. Prix: 4800FF. Tel: 46-60-75-01.
Vds A2000B (01 9111 Ecr 1084S + carte AT286 à 16Mhz du 12 91 + 2" lect. + joy t 100 log qlte (pc+amiga) val: 1,2F prix: 6900FF à déb. 77-61-78-
80.
Vds Amiga 500 (1,5 Mo extensible 2Mo), acheté 7 91. Partait état. Valeur: 3800FF. Vendu: 2000FF.
Demander Philippe au (1 ) 45-25-55-73.
Vds carte PC-AT 2286 pour Amiga 2000 ou 2500 comprenant: la carte + lecteur 5.25 HD (1.2Mo) + Dos 4.01 * GW Basic, 1 Mo de ram, + disquettes + livres + utilitaires...! 950FF. Tel: 68-92-05-52.
Vds Amiga 2500, carte accélératnce 68020 + coprocesseurs 68881 et 68851 (gestion mêmoire)- 3Mo de ram dont 2 en mémoire rapide 32 bits, + 2' lecteur (DF1) interne + Dur Quantum autoboot 105Mo très rapide ( + util. + livres et doc très variés + moniteur 1084S (nouveau look). Le tout: 13900FF ou sans le D.Dur: 9900FF. Tel: 68-92-05-52 (Perpignan).
Vds Amiga 2Û00B (WB 1.3) avec 2 lecteurs internes 3.5 + geniok incrustateur GST 30 XP + logiciels titres & effets spéciaux VGM 8 VWM originaux, le tout = 9200FF (ou séparés). Tel: (26) 52-88-
* ¦09 (répondeur).
Vds D.Dur 1 an A590 + 2 Mo Ram pour A500.
Possibilité logiciels urgent. Tel: 76-21-30-40.
Vds Genlock incrustateur mélangeur professionnel avec fondu ou standart PAL, SECAM. RVB avec logiciel de titrage et animation vidéo: 3000FF. Région Strasbourg. Tel: 88-87-66-75.
Vds CDTV- Commodore + 6 titres, avec lecteur externe 3T 2 + 3D construction kit, Master virus 2.2, Kmdwords 2,0. Infofile. Maxipian+ et nbrses autres disqs. + 3 livres. Le tout sous garantie. 6000FF. Tel: 68-31-62-94 après 18H. Jalabert Alain.
Vds pour A2000 cause double emploi: kit passerelle XT A2088D complet avec MS-DOS3.21 et 4.01. Janus2.0 e! Docs. Le tout 990FF. Contacter: Lionel Billiei au 76-87-89-01 (après 18H30).
Vds 1Mo RAM pour A3000: 500FF. Imprimante NEC P2200.24 aiguilles: 2000FF. Vds également PC 80386.T6SX sans moniteur - carte VGA, lecteur 1,44Mo. DD40Mo. RAM 8Mo - coprocesseur 80387SX 16, souris, logiciels. Contacter Daniel Pous- sard. Tel: 46-65-85-21 après 20H.
Auteur de |eux (Bargon Attack), et d'éducatifs (ADI) cherche contacts sur Paris en AMOS. Claude: 43-63-44-98.
Vds Amiga 500 avec manuels et une manette, prise péritel. Le tout datant du 29-1-91. Ensemble en partait état, vendu: 1500FF à débattre. Contacter Didier au 42-76-47-29 (H. B.). Amiware: 1ère liste de DP Hardware. Les circuits imprimés tournis avec tout les composants nécessaires à la réalisation des kits 30FF de port sont demandés. Les schémas sont égallement disponibles seuls au prix de 3QFF l'unité. Quelques kits: digit.mono 180FF, "The complet sound System" 750FF: IO Board (FF520) 650FF. IR Master (FF477) 400FF... Si vous réalisez des circuits pour l'Amiga, publiez-les en sharware.
Contactez: Laurent 59 rt de Gennes St Hilaire St Florent 49400 Saumur.
Vds barrettes mémoire "Simm" - RAM 16 bits barrette 4Mo: 1800FF. RAM 32 bits barrette 4Mo: 2100FF. Tel H.B.:(1) 42-31-36-18.
Je recherche un jeu de 2 PALs, à acheter ou à emprunter car j'ai accès à un dupliqueur de PAL, pour mon extention RAM Gigatron pour A2000 de 2 à 8 Mo. J'ai acheté cette carte à Chouette Informatique qui importait les produits Gigatron d'Allemagne, mais qui a coulé depuis. Ma carte est équipée des 2 PALs 2 4Mo et ayant les RAM pour la monter à 8Mo. Je cherche les 2 PALs nécessaires 6 8M0. Soit par un importateur des produits Gigatron, soit par un particulier qui me les vendrait ou serait assez sympa pour me les prêter. Si d'autres personnes sont dans le même cas que moi, elles peuvent me
contacter, je les préviendrai dès que j'aurai du nouveau. Delannay Bruno "Payat" 33460 Cussac Fort Medoc. Tel: 56-58- 94-57.
Vds logiciel Speciracolor version HAM-E
262. 144 couleurs, servi une fois. Licence à enregistrer. A
saisir: 5O0FF. Alain Doyen, 8 rue de l'Aigle 92250 La
Garenne-Colombes. Tel: 47-69-00-
12.
Vds Amiga 2000B + 1084S t kit PC XT + filecard 30Mo + Epson LX800 + logiciels. Faire offre à Pascal Ménagé au 43-92-45-81 (Sarthe).
Vds barrette simm 1MO: 350FF pièce, par deux: 680FF (2Mo pour hcd de gvp par ex). Tel: 43-81-79-
20. Demander Didier.
Gratuites pour les particuliers
J. H 24ans spécialiste Amiga. Hard et Soft, ayant expérience en
(V.A.O.. P.A.O., SGBD, infographie 2D 3D, Multimedia) cherche
emploi sur 38, 67, 75 ou tte région. Libre de suite. Olivier
Dupressoir. Tel: 86-51-03-91.
Vds synthé Casio MT-540 ei prise midi (1 in, 2out, 1 out thru) pour Amiga. Cables e! Modes d'emploi fournis. Prix: 1100FF. Contacter: Marek Wro- necki 9 allée Gaston Vincent 57100 Thionville. Tel: 82-34-03-82 le soir.
Urgent!! Vds Amiga 500 très bon état + ext.
Mémoire 512Ko. Prix: 2700FF, Vds aussi imprimante matricielle 24 aiguilles N 8 B, Epson LQ 500. Partait état: Pnx: 2500FF. Ou l'ensemble: 5000FF. Contacter Elie Winter au 42-05-30-52 (ou 42-41 -90-71 ).
Vds A500 + ext. 512 Ko avec horloge + moniteur couleur 1084S (achat sept.91) + divers logiciels: 4800FF. Genlock GST 30 pour Amiga: 1000FF. Tel: 65-65-59-03 (après 20H).
AV Amiga 500 + moniteur couleur + ext. Imo + joystick + souris Logitech neuve: 39Û0FF + carte PC KCS * MS DOS + doc (sous garantie): 1500FF +
D. D. gvp 45Mo + 2 Mo RAM (sous garantie): 4100FF.
Tel: 56-98-17-70.
Vds A2000 + mon. couleur 1084 + DD GVP 8OM0 2M0 RAM + clavier + souris + livres; très peu servis: 9500FF. Imprimante Deskjet plus: 3700FF. Tel: Jacqueline au 40-44-95-11 Vds tablette Graphiscop (genre tablette graphie) avec programme et manuel, prix: 500FF également PRG grand prix 500II: 120FF Tel: 77-20-75-91.
Vds PageSetter + doc en français, 150FF, le livre de DP III 50FF, le livres des imprimantes + disquettes 50FF; Amiga toolbox + disquette 70FF: le livre du domaine public sur Amiga, 50FF; une souris opto-mécanique neuve, 150FF; une souris mécanique pas neuve, 50FF; câble,vidéo mono son stéréo, pour branchement Amiga 2000 magnétoscope, 80FF. Ma proposition tient toujours, si quelqu'un dans ma région (Strasbourg) veut s’adonner aux joies de la traduction de logiciels DP et aux services y attenants mon adresse n'a pas changé: Sauer Daniel. 24 rue Kageneck. 67000 Strasbourg. Tel: 88-32-36-79.
Vds A2000B DD 20Mo carte AT logiciels et revues. Tel: 59-39-20-00. Gout Jean Claude. Prix: 13000FF à discuter.
Amiga 500 cherche DD SyQuest avec cartouche: 2600FF, cherche ext. (ayant déjà A501) et modem 1900 Bauds, carte At-once, prix raisonnables, étudies toutes propositions. Cherche contact avec possesseurs de modem: Faria David, 44 av. De Stalingrad 78260 Acheres. Tel: 39-11-66-22 (après 20H30).
Vds RAM 51000 (1MegX1) pour ext: mémoire Amiga ou PC 450FF pour 2 Meg. Cerche driver pour imprimante Canon BJ300. Tel:(1) 60-14-68-93, Vds A2000 + monit. Couleur 1084 + ext.
Mémoire 2 Mo + 1 drive ext. Cumana + Trackball: le tout pour: 5500FF. Vds lot de logiciels: Propage 2.1, Maxiplan + Excelence 2.0, Dos 2 Dos, Pagesetter
2. 0, Kindwords, Datamat, Budget famille, livres, magazines :
3500FF. Tel: 48-04-99-07.
Je recherche carte pasereile AT (Commodore A2286) complète avec un dnve 1,44Mo pour 2500FF.
Je cherche aussi DD Filecard (bus AT de pref.) D'une capacité min. de 40Mo pour 10Q0FF (selon capacité).
Faire propositions à Alexandre au (1) 64-99-86-09.
Pour Amiga recherche toutes informations sur la sauvegarde de données sur bande magnétique pour DD ou disq. 8 ach. Barettes Simms vierges.
Recherche renseignements divers sur les utilitaires.
Tel: 32-36-95-94 (20H).
Cause double emploi, vds détecteur de sonnerie téléphonique: 200FF vendu avec serveur monovoie RTC. Tel: (1)40-85-19-05.
Vds carte Microbotics VXL 30, 68030 cadencé 25 Mhz, possibilité ext. Mémoire VXLRAM 32 bits, possibilité coprocesseur arithmétique 68881 ou 68882, garantie 1 ans 2700FF. Demander Didier au 43-99-50-63, Vds Amiga 500 plus + 2 manettes de commandes, le tout neuf. Date d’achat: 02 01 92. Céder à 2500FF. Demander Marc au 34-19-42-77.
• PETITES ANNONCES •ABONNEMENTS • ANCIENS NUMEROS •CLUBS SUISSE
Si vous êtes en Suisse vous pouvez vous abonner à A -News pour
12 numéros pour la somme de 76FS.
Envoyez votre paiement uniquement par CCP libellé à A-News à : A-News, CCP o 12-25868-1 1203 Genève.
QUEBEC Pour recevoir AmigaNews chez vous presque aussi vite qu’en Europe: 12 numéros pour $ 74.00; anciens numéros 5.75$ (incluant la tps). Paiement mandat poste, chèque visé ou carte Visa à Probace, 5495 rue Aubert. Trois-Rivières Ouest, Québec G8Y5G8 BELGIQUE
M. Î.A. Software assure la diffusion d’A-Atews en Belgique MiA
Software, BP 111 2018 ANVERS 14, Belgique Tél 03-326.01.44 Les
anciens numéros sont disponibles chez: France 13 Infologs 205
Rue ST Pierre 13005 Marseille 31 Volumm 30 r Pharaon 31000
Toulouse 62 Micrutech 32B r Florent Evrard 62420 BillyMonlignv
62 Softone, 423 rue de Lille, 62400 Bethunê 64 Bab Micro, 7
rue de Coursie 64100 Bayonne 69 Gelain F.ls 22 Ave de Saxe.
Lyon 75 Phase. 93 av du Gai Lcelere 75014 Paris 91 Esmmiik
Mailing 8 rue du Bois Sauvage 91024 Eviy 31 Infonix, 12 &14
rue Rcclusane 31300 Toulouse Québec Maison du Logiciel.2466
J.Talon EsbMontrea] H2E1W2 Info Plus 1828 Rue Notre Dame.
Trois Rivières G9A4Y1 AmigaNews - abonnement Abonnement d’un
an (12 numéros) ....290F Pour l’étranger (tous
pays) ......345F (Avion 480F) Bulletin
d'abonnement ci-dessous, mais si vous ne voulez pas découper
votre AmigaNews envoyez-nous votre demande sur papier libre.
Les numéros précédents sont disponibles aux prix suivants
(variable selon quantité): 1-10 numéros, 15F par numéro; 11-20
numéros, 14F par numéro; 21-30 numéros, 13F par numéro; 31
numéros et plus 12F par numéro. (Ajouter frais de port de 10F,
quel que soit le nombre ou destination des journaux commandés)
Oui, je m’abonne pour 12 numéros à partir du numéro .
(délai d’enregistrement environ 3 semaines. Votre abonnement
peut commencer à partir de n’importe quel numéro.)
Nom Prénom .. Adresse Bon à découper el à adresser avec votre règlement au nom d’A-News à : A-News Diffusion, 33 Rue Ste Lucie, 31300 Toulouse Le numéro du dernier journal qui sera envoyé est imprimé sur l’étiquette d’envoi.
SOURCES DE DP Nouvelle Rubrique Gratuit Associations, envoyez vos adresses et prix (jusqu'à 50 mois) avec copie de vos statuts (Associations à but non lucratif seulement) ATTILA Graphismes, Musics. Simples, Utilitaires, Modules, Demos. Megademos, Radio-Amateurs. Fred-Fish : 15F la disquette frais de port compris + 1 gratis par tranche de 10 Catalogue sur disquette contre 10F.
ATTILA BP 192 63805 COURNON CEDEX LOAD’N'ENJOY. Musiques. Megadémos.
Cicmos de jeux, journaux sur disque. Prix: à partir de 10F disquelie comprise. Envoyer 4F pour ealaloque. BP 10, 08000 Villers-Semeuse.
©©©©©©fc®®®©®©©©®©©®®©© COMMODEXPLORF.R CORSAIRE PRODUCTION Diffuse et produit DP sur Amiga (Freeware & Shareware) 15 à 20FF la disquette. Recherche créateur vidéo ou animation pour projet Vidéographique. Envoyer 1 timbre à 4FF pour catalogue. Contactez-nous, réponse assurée. A6 La Rocade 91160 Longjumeau.
©$ ©©©©© © ® ©©©©©©©©©©©©© FREE WORLD DP distribue et produil des disquettes sur Amiga. Prix de 13F disquette.
Catalogue gratuit contre timbre à 4F.
Recherchons également de bonnes créations...N'hésitez pas. écrivez à FREE WORLD.
BP 201. 54202 TOUT CEDEX ®®®©©©©©©®©©©©©©©©©©©© ONLY WAV CLUB diffuse et produit des disquettes DP. Plus de 1700 disks (Fish. Amos, Seka. Ect . Prix à partir de 2 Frs 10 FF.
Demandez notre catalogue sur disk gratuit à: ONLY WAY. BP 78. 2822 Courroux, “SUISSE.
Visipro 991. Boui. Taibot Chicoutimi G7G 3W5 Belgique Media Lem. R François Dorzee 93. 7360 Boussu MiA Software (voir ci-dessus) Suisse 10 Distrib. Electronique 24 av de Cour 10(17 Lausanne 10 Mis Image. Av. De France 60 1004 Lausanne 12 Edu Soft 14-16 r des Gares 12011 Genève 2 12 Dynamie Computer r Gutenberg 5 Genève 12 Distrib. Electronique r Vollandes 62.1207 Genève 14 MJ.S. Informatique. PI Pestatozzi 9.1400 Yverdon 20 Octopus. R du Bassin 8, 2000 Neuchatel Pour tous les fanatiques de Domaine Public. ORION DIFFUSION vous propose des Slides. Des MégaDém • des Musics-disk, des previews, des
Fred Fish... .Ainsi que des superbes séries "ORION" ! De 13F, disk compris Demandez notre catalogue en nous envoyant un timbre a 5F. ORION DIFFUSION, BP 262. 59306 Valcnctennes Cedex.
CFP diffuse sa collection de DP sur AMIGA Plus de ' disqueues nu prix de 25FF + 2.50 port» Nombreux logiciels en Shareware Compensé à partir de 250.00FF. Catalogue contre 3.80FF à: CFP. 2 bis Avenue üalillée 92140 Clamart.Tél: 45 37 18 6'.
"DOMTLBS DIFFl SION ..üecic et diffuse Démo.
Utilitaires. Jeux pour 25 Frs par disquette pon compris » et Amiga Fish à 15 Frs. Catalogue contre timbre a
3. 80 Frs.
DONT PUB DIFFUSION. H' Rue du Vereero 38410 MOJRANS CLUBS (rubrique gratuite ) FRANCE 17 CLUB OLHRON INFORMATIQUE.
13 Bd DaMo 1748(1 Ch.v.eau d'Oleron 18 CLUB INFORM ATIQUE, BP413. 1800'Bouges 26 CLUB Iilf. Amiga, 4 Alice S Or. I;v 26200 Momciimar. Tel. "'-5 3 - 1 - - 3? BUGS-S user group Bordelaise Tél. 56-75-07-53. 56-36-14-45 37 TOURS MICRO CLUB BP IbS 3' «il Tours Tél. 47-51-12-11 38 CLUB APOGEE - BP6 3*620 Momferrat Tél. 76 32 38 41 S Parenron 38 V IENNE INFORMATIQUE 387SO Pom-E'eque.
Tél. 74-57-20-78 40 CTM 26 r Du!union. 40000 Mont de Marsan Tél. 58-06-25-24 44 POWER CLUB COMMODORE. Hédt TriKi.
2 av de la Jeunesse 44700 Orvault, Naines ¦ Tél. 40-40-98-91 50 ATACOM Section Amiga Bpi 5 50130 Octec die.
Tél 33-53-88-07 50 Si Lô 16 32 mieni, I-a Heuperie 50000 Si L6 Tél. 33-57-59-57 57 ALICE club informatique. Maison des Jeunes.
R Cléménvcau. 57360 .Amneville tel 8'-71-08-03 57 ALPHA CH B INFORMATIQUE SARRE GUE- MTNES Foyer Culunui. 3 me J-Roth. 57200 Sanesue- mines. Tél 87-95-25-03.
59 ASSOCIATION MICRO- I jOISIR. 22 ptae Vauban 59370 Mars en Bamcul. I ci: 2&OM049 64 FRAUG BP64. 64202 Biami Cedex.
Tél 59-24-33-07.
64 MICROINFORMATfQl K CLUB D ANGLET Tél .59-52-34-03. 66 CLUB INFORMATIQUE STEPilANOIS. Salle Bamole. 66240 Si Kslêve Tél 68-92-48-1 S, 68-92-05-52 67 CLUB MICRO-LOISIR 67300 Schiltigheim Tél 88-30-02-39 73 [NTERCEPTOR 13 av J Jaurès 73000 Chamberv 75 CLUB AMIGAFAN, Yan Schntirz.
42 r G. Cavaignac. 75011 Paris 75 CLUB AMIGA. Maison des Elèves de Telecom.
212 r de Tolbiac 75013 Pan.
77 MICROTEL CLUB. Ecole Pasteur 64 r du Gai de Gaulle. 77000 Melun. I ci 60-68-67-83 77 INFELEC Centre Socio-Culturel Le- Marsonns1 93, rue du Général Leclerc '7330 Ozôtr La Ferriere Tél 64-40-12-73 77 CMOS BP37 77860 Quincv-Vbisms 92 AMIGA 1000 DEFFNDERS 47 Av G Pc:.
92500 Rueil-Malmaison BELGIQI h 7500 CLUB P.A.C.T. BP94. 7500 Tournai GCCL-MICRO. Eluh Amiga dans la rezion du centre, Tél 064-33.79.46 ou 064-36.7'.i 9 QUEBEC Club Amiga Montréal (CAM CP 5195 Suce C, Montréal H2X3N2 susse 1000 Amiga Multitask Force. CP29 s. Bergtères.
1000 Lausanne 1000 Amiga First. Case Postale 234 CH-1000 Lausanne 22 1205 Interntionai Commodore Club Geneve. C U MichelMatthey 8 rue Hofrmun 1202 Geneve 1214 Club Informatique du Lignon Section nnea el PC. (122.797.44.64. 1214GENEVF 1223 GoniSoft CP 309 1223 Bcmcc. -crecur multilignes 022-757-6587 1870 Amiga Multitask Force Jdtcasale Albeno, Simplon I2B. 1870Monthe iVS.
2882 Amiga-Club Suisse Romande. CP 83. 2882 St-Ursanne Désormais, grâce à GVP... X TOUS POUVEZ W COURIR EN V 500ET EN 286 AVEC LA MÊME BECANE.
Le HD 500 a définitivement changé les performances de votre bécane.
Un disque dur Quantum dernière génération et jusqu'à 8 mégas de RAM apportent suffisamment de ressources à votre 500 pour satisfaire toutes vos exigences.
Aujourd'hui GVP vous ouvre un nouveau inonde : AT500. Un émulateur PC AT 286 à 16 Mhz assez puissant pour v ous ouvrir les fenêtres de WINDOWS® et assez petit pour se cacher dans le boîtier de votre HD
500.
ENLEVEZ LE CARENAGE DE VOTRE HD500 a a ù . Et enfichez 1’ AT500 dans le mini-slot: installation terminée; record battu. Sans invalider la garantie de votre OIS Amiga - 0 ni celle du disque
- ...... dur. Aucun autre émulateur hard ne le permet.
UN DERNIER COUP D'OEIL SUR... l'équipement standard de PAT500 :
• processeur 80286 cadencé à 16Mhz.
• lus de 15 fois la puissance d'un IBM PS
• 512 Ko de RAM sur la carte, avec accès à toute la mémoire
Amiga.
• Support pour co-processeur 80287. ..___ AUSSI EFFICACE QUE
SIMPLE, TAT500 de GVP supporte toutes les versions de MS-DOS
(non fourni) à partir de la V3.2. et donc des milliers
d'applications PC. Le comportement logiciel est remarquable ;
• émulation des modes graphiques Hercules®. CGA. LGA et VGA
monochrome ainsi que 13100 sur les écrans standards Commodore.
• fonctionnement des applications Amiga et MS-DOS en multitâche.
• utilisation de tous les lecteurs de disquettes connectés à
l’Amiga en mode MS Dos ou AmigaDOS indifféremment.
• utilisation de la mémoire Amiga pour suppoiter les applications
les plus lourdes comme Windows 3 (non Fourni).
• partage du disque dur et possibilité de formater en MS-Dos une
unité SCSI entière ou des cartouches amovibles.
• émulation des ports parallèle, série et souris de l'A500.
• fonctionne sous Workbench 1.3 et
2. 0. EN RESUME, le GVP HD 500 n’est pas seulement le disque dur
pour .Amiga 500 le plus rapide du marché, c'est surtout un
véritable boîtier d'extensions pouvant recevoir jusqu’à 8 Mo
de Ram et un PC286 là où vous n'auriez jamais espérer en
trouver un !. De plus, seul lacement le HD500 de GVP peut
évoluer vers les systèmes accélérateurs COMBO 68030.
Pensez y avant de choisir une autre marque!
HD500-52Q Oko : 4290 Frs TTC.
HD500-52Q Oko + AT500 : 6990 Frs TTC.
Egalement disponible en 120 et 240 Mo.
Option AT500* : 3390 Frs TTC.
En vente auprès des revendeurs .Amiga et en FNAC.
LAT500 de GVP 512Ko de RAM connecteur Mini Slot emolac 80287 GREAT VALLEY PRODUCTS INC. Distribution exclusive pour la France CIS 14, Ave HERTZ-EUROPARC 33600 PESSAC (F) Tel: +56 363 441 Fax:+56 362 846 AT500. HD50Û. GVP. Amiga, MS.'Dos, WINDOWS sont des marques déposées de, respectivement, CIS, Great Valley Products. Commodore-Amiga.Inc et Microsoft Inc. Photos et caratéristiques non contractuelles. ’ ne fonctionne que dans le Mini Slot HD500 Distribution exclusive pour la Suisse HHCROTRON ¦ Postfach 69 Bahnhostr. 2 CH-2542 PIETERLEN Tel : 032 872429 - Fax : 032 872482 SATELLITE ET TÉLÉVISION
A L'EPREUVE DU FUTUR Toutes ces fonctions dans un genlock: * TVTRAgE c 6 pou* LE GST GOLD SPF POUR AMIGA PRIX SPECIAL S.A.T.I.S. 92 : 5 500 F TTC SATELLITE ET TELEVISION SA - Z.l. EST - RUE DE L'ARTISANAT - 14500 VIRE Une gamme complète d'équipement vidéo informatique Envoi d'une documentation sur simple appel au 31.67.12.62

Click image to download PDF

Merci pour votre aide à l'agrandissement d'Amigaland.com !


Thanks for you help to extend Amigaland.com !
frdanlenfideelhuitjanoplptroruessvtr

Connexion

Pub+

52.6% 
11.7% 
4.2% 
3.4% 
3% 
2.2% 
2.1% 
1.7% 
1.1% 
0.9% 

Today: 5
Yesterday: 75
This Week: 449
Last Week: 602
This Month: 2226
Last Month: 2920
Total: 71836

Information cookies

Cookies are short reports that are sent and stored on the hard drive of the user's computer through your browser when it connects to a web. Cookies can be used to collect and store user data while connected to provide you the requested services and sometimes tend not to keep. Cookies can be themselves or others.

There are several types of cookies:

  • Technical cookies that facilitate user navigation and use of the various options or services offered by the web as identify the session, allow access to certain areas, facilitate orders, purchases, filling out forms, registration, security, facilitating functionalities (videos, social networks, etc..).
  • Customization cookies that allow users to access services according to their preferences (language, browser, configuration, etc..).
  • Analytical cookies which allow anonymous analysis of the behavior of web users and allow to measure user activity and develop navigation profiles in order to improve the websites.

So when you access our website, in compliance with Article 22 of Law 34/2002 of the Information Society Services, in the analytical cookies treatment, we have requested your consent to their use. All of this is to improve our services. We use Google Analytics to collect anonymous statistical information such as the number of visitors to our site. Cookies added by Google Analytics are governed by the privacy policies of Google Analytics. If you want you can disable cookies from Google Analytics.

However, please note that you can enable or disable cookies by following the instructions of your browser.

Visitors

Visite depuis
03-10-2004
Visite depuis
23-02-2014