Sponsors

FacebookTwitterGoogle Bookmarks

NEWS FRANCE Atéo Concepts prépare un bus pour A1200 La société Atéo Concept travaille sur un système de bus pour Amiga 600 et Amiga 1200 qui permettra de connecter différentes cartes d’extension: cartes graphiques, contrôleurs SCSI, multi entrées-sorties, etc. L’ensemble bus et carte graphique (avec une émulation Workbench) sera vendu pour environ 1500F. Les performances de la carte graphique seront légèrement supérieure à une carte Picasso II+. D’autre part, Atéo Concept propose un kit de connection de lecteur CD-ROM IDE pour la carte Apollo AT2000 (contrôleur IDE sur bus Zorro II). Ce kit, équivalent de l’Atapi.device pour Amiga 1200 et 4000. Est au prix de 150F. ¦ Traitement numérique des images Suite à un problème de santé, Barrou Diallo a dû arrêter sa série concernant le traitement numérique des images. Nous souhaitons à Barrou une guérison rapide. ¦ Amiga à la télé DEVANT les caméras (pour une fois) Le jeudi 9 janvier la chaine Arte a rediffusé une émission à propos d’Internet. Outre le fait que c’était une émission intelligente sur Internet, on a pu voir l’Amiga en action lors de «Démo- Parties» et Clary, une codeuse sur Amiga, a été interviewée. Clary a fait l’éloge du multitâche de l’Amiga, surtout en utilisation sur le Web. L’émission était aussi l’occasion pour poser des questions socio-philosophiques sur les bienfaits de l’Internet ou de ses côtés néfastes et de présenter ce système du futur sous toutes ses coutures. Pour ce qui est de l'Amiga, on se rend compte grâce à cette initiative de la chaîne que l'Amiga est encore fortement utilisée. Le fait que l’émission ait été diffusée en deux pays à la fois aura sûrement des répercussions tant en Allemagne qu’en France: il fallait voir l’agitation qu’il y avait sur amigafr ce soir là ;-) - Boulahia Mehdi ¦ FFD n’est plus autorisé à distribuer GoidED Dietmar Eilert, auteur de l’éditeur de texte GoidED, annonce qu’il n’autorise plus la société FFD à distribuer ou vendre ses produits en France. Les personnes qui ont acquis GoidED chez FFD sont invitées à contacter l'auteur pour une possible régularisation de leur situation. (Support: +49(0)24181665 FAX: +49(0)2418166522). ¦ AGENDA Février 8-9 AmigaBouffe à Bordeaux. Infos: tél 05 56 46 26 09. E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 19-21 Imagina. Monaco, infos chez www.ina.fr STAGES Carré Amelot Le 3ème Oeil organise à La Rochelle des stages de réalisation et montage vidéo sur matériel institutionnel et Amiga.

Click image to download PDF

Document sans nom Grâce au p-OS o Tests: _ 030033 ¦ wordworth 6 en français ¦ Scan quix 3.1
• TurboPrint Pro
• Print Studio Pro
• Power Titler ¦ Miro DC30 Février 1997 n°98 Suisse 12FS,
Belgique 250FB, Canada 8.50$ . SOMMAIRE News Internationales 3
News France 8 News Allemagne 6 Tests Hardware Scanner Artec 20
Tests Soft TurboPrint 5 14 ScanQuix 20 WordWorth 6 22 MakeCD 26
Fred (le cousin...) 50 Vidéo Numérique 39 Amiga,caméscope et
création 40 Power Titler 41 Test Miro DC30 42 Spécial Outil de
devloppement 18 Trucs et astuces 28 Internet pratique - IRC 32
Radioamateur 49 Série Rubrique BeBox 10 Périscope 12 Reflexion
- pOS 16 Musique par Rémi Moréda 38 Real 3D par Jac Pourtant 25
LightWave par Pascal Taffin 30 Imagine par Pascal Taffin 31
PageStream 3.1 34 Internet 35 CD-Rom Aminetl5 44 Aminetl6 45
Programmation Amiga E 58 Blitz Basic 52 ASM 55 Introduction à
EXEC 56 Courrier 59 Les petites annonces 62 Les clubs et
l'abonnement 64 Coordonnées des sociétés 65 Les DP du mois 46
Rubrique Associations 65 Démo 70 AmigaNews est édité et publié
par NewsEditlon, SARL au capital de 2000F 12 rue Barrière,
31200 TOULOUSE TEL : 05-61-47-25-67 FAX : 05-61-47-25-69 Email:
anews@club-internet.fr Directeur de la Publication: Bruce
Lepper Assistante de rédaction: Nicole Saunier Publicité et
comptabilité: Esmeralda Gimeno Ont participé à ce numéro:
Emmanuel Arnaud. Dominique Bonin. Alain Bourgery.
Mathieu Chènebit. Olivier Débats, Frédéric Delacroix. Gilles Dridi. Malika X. Brice Fromentin. Pierre Girard, Lucas Janin, Jean-Marie Lagarde. Thierry Lamblot, Eric Lapalu. John Leroux. Yann Malcuit. Rémi Moréda, Stéphane Nicole, F rédéric Pfisterer. Jac Pourtant. Yann-Erick Proy. Hervé Sonneville. Pascal Taffin, Georges Tarbouriech. Corinne Villemin Gàcon COPYRIGHT ©NewsEdition 1996 Reproduction interdite sans autorisation. Amiga. Amiga DOS. WorkBench sont des marques déposées de Amiga Technologies NewsEdition SARL est 100% indépendant de Amiga Technologies Associés: Rod Craig et Bruce Lepper
Flashage: Compo-Toulouse. Tél 61-57-44-66. Photogravure: TEC. 14 allée François Verdier. 31000 Toulouse, tél 61 63 95 05, fax 61 99 05 32.
Tirage: 23000 exemplaires. Ce journal mensuel est édité et mis en page sur Amiga avec le logiciel Professional Page v3.0 Imprimerie Marco - 13 rue des Arcs St Cypnen 31300 Toulouse Editorial Il n'y a presque pas besoin d’écrire l'édito ce mois-ci puisqu'un lecteur vient de deviner nos intentions. Voici son message: Chère Equipe AmigaNews, Comme à chaque fin de mois, je vais chez mon marchand de journaux pour acheter ma revue préférée! Bon c’est vrai, comme cadeau de Noël, vous auriez pu trouver autre chose : le prix augmente :aaaargh, 40 francs :( Mais bon, je comprends.
2ème cadeau, le nombre de pages va diminuer : re-aaargh Mais bon, j’accepte! Car c’est normal, après tout l'Amiga est au plus mal et en ce qui concerne l'ordinateur Amiga à proprement parler, je ne crois plus à un quelconque acheteur... Mais bon, les choses ne sont pas aussi mal embarquées!!! Ici et là on parle de beBOX, de AOS, de PIOS, de p-OS, de Be-OS. L'avenir semble très prometteur et les choses que je lis réveillent en moi cette petite flamme qui s’est éteinte lorsque j’ai baissé les bras et que je suis passé sur PC. Aujourd’hui, j’ai un Pentium 2(X) 64Mo Mystique3D 17" (pour raisons
professionnelles) (mais toujours mes fidèles A4000 040, A1200 et A2000, lequel travaille jour et nuit comme serveur BBS!!) Mais je n’attends qu’une chose : essayer une Be-box, une Aox et un (une?) Pios et me sentir submergé par le même sentiment que celui que j’ai eu lorsque j’ai vu un Al(XX) en 1989 pour la 1ère fois: la passion).
Alors, allez-y, continuez à parler de toutes ces fabuleuses machines et de tous ces sompteux OS, parlez-en plus et faites-nous un journal Amiga-Bebox-Aox-Pios pour notre plus grand plaisir!!! Je suis et reste avec vous ! ! !
Et pour aller dans le sens de F-X D’Hollander, je serai également très heureux de savoir ce que sont devenus ces mythes vivants!: Cupertino, El Yeti, Romeo, Chorizo Kid, Keke, Ze Dahu, Xavier Leclercq,... et ce qu'ils pensent de toutes ces nouvelles machines!
Amiga roulez!
Diego Fernandez Bravo Trois commentaires de notre part: nous essayons de garder encore le nombre de pages,
• nous voyons les choses comme vous, nous allons probablement
revenir à notre ancien titre de A-News, cette fois dans le sens
de Alternatif News, pour mieux s’accorder avec ces changements
(et pour mieux convaincre la Commission Paritaire que nous
sommes un journal et non pas un organe de publicité, bien
qu’ils ne nous ont rien demandé)
• notre numéro 100 contiendra des nouvelles et des pensées des
anciens collaborateurs que nous arriverons à contacter.
Merci pour votre lettre. Espérons que nous allons vivre ensemble l’aventure de l'héritage de l'Amiga.
INDEX DES ANNONCEURS | ADFI 51 DUCHET 17 AMIE 25 FDS 63 APPLIMATIC
36. 37 PHOENIX 61 ATEO CONCEPTS 28 SERELE 19 CD ROM 72 TURTLE BAY
DIRECT 13 DELTA GRAPH X 27, 29 VOTRE SPECIALISTE 11 Si vous
avez des difficultés pour trouver AmigaNews en kiosque,
téléphonez à notre agence de marketing presse, Distri Media
(Mr Denis Rozes) à Toulouse, pour connaître les points de
vente les plus proches (Tél: 61.40.74.74, Fax: 61.41.04.64)
email: 101675.202@compuserve.com NEWS INTERNATIONALES PI9I
OKI, tm nouvel ordinateur de Dave Hcnrnie, sera livré avant
rété avec pOS et java Les sociétés ProDAD et PIOS ont créé la
surprise en annonçant qu’ils vont travailler ensemble
dans la création du PIOS ONE, un nouvel ordinateur
personnel à base de processeur PowerPC avec système
d’exploitation pOS. Le but de cette alliance stratégique sera
de produire «une combinaison de matériel puissant mais bon
marché et un OS novateur et fait pour durer dans le temps».
Dave Haynie et Andy Finkel, deux anciens ingénieurs de l’équipe Amiga chez Commodore, et Holger Burkarth de ProDAD Software, vont travailler ensemble sur l’intégration du nouveau système pOS de ProDAD.
Son prix: environ 5000F Le matériel PIOS ONE reprend le concept modulaire de l'Amiga, en plaçant le processeur central sur une carte fille, mais améliore le procédé en y ajoutant des socles standards pour la RAM et aussi pour de le cache RAM.
La carte mère, au norme standard ATX, est équipée de:
• trois connecteurs PCI. Dont un occupé par carte graphique PC
• deux connecteurs ISA
• audio 16-bit intégré
• contrôleur EIDE pour disques durs et CD-ROM
• interface lecteur de disquette 1 44Mo
• interface parallèle bi-directionelle
• interface série pour modem, MIDI, etc. dules avec multiple
processeurs Power PC, pour «symétrie multi-processing».
• interface clavier au standard PC
• interface souris au standard PC
• port jeux style PC Carosserie et périphériques:
• boîtier au standard ATX (PC) avec alimentation
• souris série, standard PC
• clavier série, standard PC ou version Windows Les systèmes
d'exploitation
• BeOS, décrit par PIOS comme un OS moderne, extrêmement
rapide, efficace en utilisation de la mémoire et du disque dur,
et malgré tout très compact. Un OS facile pour l’utilisateur,
et facile à programmer pour les développeurs.
• provision pour Universal Serial Bus (USB) Le module CPU utilise
un processeur de la famille PPC
603. Actuellement cadencé de 133MHz à 200MHz. Le PPC et le
circuit contrôleur sont soudés sur le module. Une mise à
jour impose donc un changement de module. Des modules à
venir, fabriqués par PIOS ou éventuellement par d'autres
constructeurs, seront cadencés au delà de 200MHz suivant
l’évolution du processeur PPC. On y trouve:
• 2 socles DIMM pour la RAM système
• 1 socle DIMM pour cache RAM (optionelle)
• circuits de contrôle pour la RAM, bus PCI, et cache (ac
tuellement Motorola 105)
• l'interface avec la carte mère permettra l'utilisation de mo-
NEWS INTERNATIONALES
• pOS, système multitâche, multi-processeur, JAVA, RTG, STG,
compact et rapide. Les logiciels qui ont déjà été portés ou qui
sont en train de portage garantira «une large gamme de lo
giciels de diverses sortes» dès que le PIOS ONE deviendra dis
ponible. (Ed: voir les réflexions de Brice Fromentin à ce sujet
sur la page 16. La société Haage travaille actuellement sur les
versions PPC et pOS de Storm C et StormWIZARD. Une fois ce
travail terminé Haage portera ses produits ArtEffect et
EasyWri- ter sur pOS)
• Linux, un dérivé de Unix, sera également livré avec PIOS ONE
dans une version PPC native.
Le but est d’intégrer le nouvel ordinateur dans un monde existant de puissants logiciels, à travers pOS. En même temps, le marché Amiga peut revivre et croître, un avantage qui se multiplie chaque fois qu’un nouvel ordinateur adopte pOS. Mais il ne faut pas oublier, dit PIOS et ProDAD dans leur annonce, que les logiciels et les OS tournent beaucoup plus vite sur un PowerPC en code natif que sur des ordinateurs équipés de processeurs de la famille 68000 ou sur des émulations de tels ordinateurs. La sensation Amiga peut renaître.
Le PIOS ONE hardware sera terminé fin janvier (on se demande si Dave Haynie travaille toujours sur PIOS ONE dans un coin de sa maison dans le New Jersey, en dehors de ses heures de travail comme programmeur pour SCALA). Le système entier sera montré pour la première fois au CeBIT à Hanovre en mars 97, et sera disponible «probablement» à partir de mai juin.
La distribution sera gérée par des centres de distribution partout dans le monde, et aussi par des réseaux de revendeurs. ¦ L'offre aux développeurs Dès maintenant il est possible pour les développeurs de commander un PIOS ONE de la pré-séries qui sera produite prochainement. Pour accéder au statut de développeur chez PIOS if faut présenter des produits existants ou un certificat d’études de programmation.
La machine de base de cette pré-série est au prix de 840 dollars (environ 4200F), avec PPC à 133MHz, 8Mo RAM mais sans disque dur, lecteur de disquette, clavier et souris.
Un version avec PPC à 200MHz, 16Mo RAM et 256Ko cache RAM, disque dur de 2.5Go, lecteur de disquettes, clavier, et souris sera disponible aux développeurs au prix de 1626 dollars (environ 8200F).
Ces machines seront identiques aux premiers prototypes. Les machines de production seront sans doute différentes, et les développeurs seront évidemment les premiers à être informés des éventuels changements.
PIOS, qui est aussi distributeur de la BeBox et de clones Ma- contosh en Allemagne, prévoit environ 100 000 utilisateurs de BeOS à la fin de l’année, et autant d’utilisateurs de pOS.
PIOS cherche des revendeurs pour le PIOS ONE PIOS reste confiant car le lancement du PIOS ONE, avec toutes les fonctions multimédia et internet nécessaires, à un prix hautement concurrentiel (et profitable), générera une vague dans le marché, un mouvement vers le PowerPC.
«Le PPC offre plus de stabilité, plus de puissance, et moins de limites que le marché Wintel. Bien sûr, il serait intéressant d’établir une part du marché des 25 millions de Macintosh, mais nous apercevrons notre marché principal avec les clients qui achètent pour la première fois. Ils ont besoin de la confiance nécessaire pour acheter l’ordinateur qu’il leur faut chez le revendeur qu’il faut.» Les sociétés intéressées sont invitées à envoyer un email (sales@pios.de) ou un fax (49-5121-753375).
(PIOS Computer AG. Borsigstr. 5, D-31135 Hildesheim, Germany. Tél +49 5121 7533-0. Web: www.pios.de) Autour du malade Le calme avant l’orage ?
Un calme inquiétant règne en cette mi- janvier, comme si les différents candidats pour l’achat de l’Amiga conservaient leur forces pour une prochaine bataille.
Bataille contre qui? Pour quelle raison? Dans quel but? On ne sait pas.
Eagle Computer Cette société si pleine d’enthousiasme le mois dernier, semble plutôt déprimée en ce moment. Ses projets de Super-Siamois à la sauce DEC Alpha 433MHz et Windows NT ont pris un peu de retard, mais elle espère montrer ces monstres HerrKonjevic au CeBit en Mars.
QuiKPak Le nouveau prétendant américain, a fini par déclarer son jeu et a annoncé qu’il avait fait une offre à Herr Hembach, le liquidateur.
Celui-ci n’a pas dû trouver l’offre suffisante pour son appétit vorace.
En fait, si on peut croire Eagle Computer, Herr Hembach demande un prix faramineux pour les restes de l’Amiga, mais ne trouve personne pour partager son estimation de valeur.
Viscorp Il a enlevé de son site Web presque toutes les références à l’Amiga, et a même enlevé les noms de son président Bill Buck et de Raquel Velasco juste avant notre bouclage. D’après Jason Compton ces deux personnes ne font plus partie de Viscorp. La valeur des actions Viscorp demeurent au plus bas ($ 1.37 le 16 janvier), et des observateurs en Allemagne ont exprimé un certain pessimisme pour l’avenir de la société américaine. Et puis, dans les pages économiques du Figaro du 13 Janvier on lit: "La Compagnie des Signaux qui mise sur la chaîne numérique de l’image, devrait annoncer
prochainement un accord avec l'américain VISCORP. Elle envisage également une alliance avec Oracle."
La Cïe des Signaux Cette société n’étant pas tellement connue, voici quelques détails: pour le 1er semestre 1996. Son C.A. s’est élevé à 915 millions de Francs. Elle est présente dans le domaine de la défense, la sécurité, les télécommunications et l’électronique de la route. Elle vient de se renforcer dans deux domaines elle a racheté le 19 décembre dernier les activités réseaux d’entreprises (750 millions de CA en 1995) de PHILIPS, et a mis la main le 7 janvier sur le groupe allemand RITZENTHALER (230 millions de CA en 1996) spécialisé dans les équipements de sécurité. Le groupe, malgré ces
deux rachats, dispose d’une trésorerie de 600 millions de francs et est toujours à l’affût d’opportunités.
La Cie des Signaux, forte de son savoir-faire dans les transmissions et les réseaux de télécommunication, souhaite jouer un rôle clé sur le marché de la chaîne de l’image numérique, c’est-à-dire les équipements pour les chaînes de télévision et les opérateurs de télécommunications. Le groupe pourrait ainsi annoncer prochainement un accord dans ce domaine avec VISCORP.
NEWS INTERNATIONALES PC-Task 4.0 prend ses ailes La nouvelle version 4.0 de PC-Task, l’émulateur PC. Vient d'être annoncé par Quasar Distribution. Une version de démonstration est disponible sur Aminet : biz demo PC-TaskDemo40.lha (218K). Nous n’avons pas eu le temps de la tester, mais elle semble prometteuse.
En effet, les deux principales lacunes de la version précédente semblent avoir été en partie corrigées. PC-Task émule maintenant un processeur 80486, tandis que la version 3.1 se limitait au 80286.
PC-Task 4.0 se décline en deux programmes (68020 et Kickstart
2. 0 minimum) : "Dynamic Version" et "Interpretive Version".
Cette dernière est légèrement plus rapide que PC-Task 3.1 en
Mode Turbo.
Par contre, la "Dynamic Version", d'après les chiffres donnés par l’éditeur, est entre 3 et 8 fois plus rapide que PC-Task 3.1 en Mode Turbo.
Une liste des programmes compatibles est disponible (Doom II, FoxPro, Lotus 123, ...) sur le site de l'éditeur, qui a l’honnêteté d'indiquer que certains programmes qui fonctionnent ne sont pas réellement utilisables à cause de leur lenteur. Windows 95 ne fonctionne pas avec la version 4.0, mais Chris Hames, l’auteur, travaille pour corriger ceci. Enfin un émulateur PC utilisable ? -Gwénaël Ro- pert Duchet Computers nous informe que Quasar Distribution l’autorise à effectuer les mises à jour de PC Task 3 + originellement distribués par FFD. Ce dernier ayant annoncé qu'il est en train de
fermer boutique. Les prix et modalités sont encore à fixer. Mr Duchet ajoute que, contrairement aux promesses d’une publicité d’octobre, PC Task 4 ne fonctionne pas avec «tous les Amigas». Il faut un A1200 ou A4000 plus carte accélératrice et beaucoup de RAM pour bien exploiter PC Task 4.
Un port série haute vitesse pour votre 1200 HyperCOMI est un port série à haute vitesse qui se branche en interne sur un petit connecteur non-utilisé de la carte mère.
Cette carte miniature est livrée avec un son hypercom 1 .device et un port série externe qui s'installe à la place prévue pour un port ad- ditionel derrière la machine (souvent utilisée pour le connecteur externe SCSI). Des vitesses allant jusqu'à 460000 bps seraient possibles.
Prix: 99DM. (Harald Frank, tél +49-6205-392065, FAX:+49-6205- 392067, en Allemagne) Il existe également HyperCOM 3 (2 série et 1 parallèle pour 1200), et HyperCOM 4 (4 série, 1 parallèle, sur carte Zorro II).
En bref MTEC, fabricant allemand de cartes accélératrices, et partenaire de Power Computing (GB) pour le rachat de GVP, a déposé le bilan.
Imagine: Infologic annonce la sortie de la version CybergraphX du logiciel de 3D Imagine.
Convertisseur RAM pour A3000: Ami-Fast 3000 est une carte pour Amiga 3000 permettant d’installer mémoires SIMM 72-broches de 4Mo et 8Mo, à la place des Zips, chers et difficiles à trouver. (Keith Si- ders, 75507.3170@compuserve.com) Australie: Megatron, distributeur de l’Amiga, révèle qu’il détient une licence pour fabriquer des cartes mères en Australie. «Si l’impensable fini par arriver, nous allons fabriquer l’Amiga pour notre région» dit Bob Farrow de Megatron. Actuellement, il achète toujours chez Amiga Technologies. (Megatron Electronic Industries, tél (03) 9870 4844, e-mail
rfarrow@gui.com.au). DinosaursROM: Ce CD contient dix objets dinosaures de très grande qualité pour Imagine, LightWave et 3D StudioMax. Prix $ 149. (Db-Line srl, Italie, http: www.dbline.it mhtm DinosaursRom-e.htm) Asimware Innovations Inc. annonce AsimCDFS v3.7 . Cette version permet une utilisation plus de différents lecteurs de CD-ROM, la lecture des bits de protection Amiga et les commentaires de fichiers (voir page 26). Distribuée en France par FDS.
Silent Paw et QuikPak travaillent ensemble pour créer un Amiga 4000 portable, a révélé Shawn Randolph, de Silent Paw. Mais la machine ne sera pas mise en production sans la certitude d’une vente en quantité importante.
NEWS ALLEMAGNE Crise dans les magazines allemands INFOS D'ALLEMAGNE (01 97) de Jac Pourtant (pour le numéro de février 97) Ces informations n'ont absolument pas été vérifiées. Elles émanent des articles ou des publicités parues dans les revues d'AmigaMagazin. Amiga Spécial et AmigaPlus de janvier 97 et ni ma responsabilité ni celle du journal ne sauraient être engagées de quelque mamere que ce soit en cas d'erreur.
Vous aurez remarqué les difficultés qu’Amiga News traverse actuellement, contrecoup de la trajectoire vaseuse de l'Amiga.
Pourtant, Amiga News (soit dit sans chauvinisme) tient le coup au niveau de l’information.
Comment cela se passe t-il chez nos voisins allemands? Eux, avec le parc d'Amiga nettement plus conséquent qu'en France, n'ont pas le problème de la disparition des annonceurs. Le volume de publicité n’a pas baissé chez eux, ou tout du moins pas visiblement. Par contre, au niveau de l’information, on ne peut pas dire que ce soit la grande forme! De plus en plus d’articles sur les pages Internet n’ayant rien à voir avec l'Amiga, de plus en plus de workshops, de plus en plus de jeux ou de trucs de triche sur les jeux, de plus en plus de délayage pour parfois finir carrément dans
l’inconsistant.
Ce mois-ci dans Amiga-Magazine, pourtant le meilleurs, le plus grand, le plus beau, la seule information que j’ai pu tirer est le test de X-DVE, c’est dire à quel point on est arrivé! Aucune nouveauté, les seules informations sont deux articles sur toutes les firmes Amiga allemandes (un dans l’absolu, l’autre sur le salon de Cologne) qui se recoupent. Même le CD-ROM livré avec est d’une tristesse infinie. Amiga Plus nous livre un peu plus de tests, mais pas de nouveautés non plus. Amiga Spécial a deux pages de nouveautés pas vraiment révolutionnaires. Même sur les pages allemandes de
l’Internet, peu de nouvelles fraîches. On se remet de Noël et du Jour de l’An. On a tout déballé à Cologne et il va falloir attendre le mois prochain pour avoir des échos des merveilles qui se préparent.
CD-ROM FUN CLIPS 2 Suite du CD Fun Clips 1. Il s'agit d’un CD-ROM avec 300 clips de BD de qualité en couleurs, chacun aux formats IFF-24, IFF-8, IFF-4 et IFF-HAM-5.
DM 40. [Media Verlagsgesellschaft mbH] ADAPTATEUR SCSI POUR BLIZZARD SUR A1200 Pour les possesseurs d’une carte 12301V, 1240 ou 1260 Blizzard montée dans un Tower ou non, il est dorénavant possible d’utiliser des périphériques SCSI sur le contrôleur de la carte.
L’adaptateur est facile à monter et dispose d’une platine de connexion avec une prise SUB-D25 permettant l’usage d’unités externes. On peut même le monter seulement en externe ou seulement en interne.
DM 79. [HK Computer GmbH] LE PLUS PETIT AMIGA AU MONDE: : SX 32 PRO Cette carte pour CD 32 est équipée d'un 68030 et d’un 68882, tous deux cadencés à 50 Mhz avec de la place pour 64 Mo de RAM et pour un disque dur de deux pouces et demi, ainsi que des prises pour imprimante, modem, lecteur externe de disquettes. Moniteurs VGA et RVB. Etc... DM
699. [DCE Computer] MATERIELS UNE NOUVELLE TABLE DE MIXAGE VIDEO
Le "Vector Arizona DVM" est une table de mixage digitale
pilotable ou non par ordinateur. Pilotable par Amiga, le
logiciel est confortable.
La table permet de mixer deux entrées indépendantes qui peuvent être VHS, S-VHS, Hi8, ou RVB. Chaque signal correct se manifeste par l'allumage d’une LED, la surveillance étant permanente.
De nombreux effets peuvent être réalisés manuellement grâce aux touches digitosensibles ou aux curseurs, et les effets s’inscrivent sur un display de deux lignes à cristaux liquides, tandis qu'on peut les momtorer sur un écran ou un téléviseur. Un correcteur de Tïme- Base est intégré. La table est livrée avec une alimentation externe et un manuel. Très accessible aux débutants.
DM 1499. [HK Computer GmbH] LOGICIELS L'UNIVERS EMIGRE EN ALLEMAGNE Les produits de la compagnie Syzygy Research & Technologies Ltd ont été rachetés par la maison allemande Max Computersystem.
Entre autres, Digital Universe, un programme permettant de calculer les constellations entre 100.000 ans avant J-C jusqu’à
100. 000 ans après J-C. Les positions des planètes du système so
laire. Peut aussi calculer en fonction de la position
géographique le ciel local à une heure donnée. En outre, les
cartes stellaires peuvent se laisser imprimer avec une
grande précision. Une encyclopédie de 800 pages
d’aide-en-ligne est jointe avec plus de 250 illustrations.
Disponible en anglais seulement, cette merveille ne coûte
que 289 DM. [Max Computersystem] LES NOUVELLES AVENTURES DE
SIEGFRIED Deux nouvelles versions : Siegfried Copy
Professional et Siegfried Antivirus Professional.
La version 2.0 de Siegfried Copy gère dorénavant les modes Nibble Extended, ce qui permet de copier n’importe quelle disquette. Le "Siegfried.device", livré avec, permet l’accès a n’importe quelle "Archive DAT" comme à une disquette. La reconnaissance de virus est intégrée ainsi que de nouveaux formats graphiques et au- dios. DM 89. Mise à niveau DM 20.
La version 1.6 de Siegfried Antivirus permet d’effacer les virus de type link des données atteintes. Le compacteur "StoneCracker" permet de reconnaître les virus même dans les données compactées. DM 79. Mise à niveau DM 20. [Siegfried Soft] NEWS ALLEMAGNE Tests allemands TRISTAR Fax-Modem.
Test: Amiga Spécial 01 97.
Marque : TKR.
Prix: DM 298.
Positif: Aucune difficulté de connexion. Communications stables. Finition exceptionnelle. Bon environnement logiciel.
Négatif: Néant.
Verdict: Mention très bien.
ESSAISX-DVE Logiciel d'effets vidéo.
Test: Amiga Magazin 01 97.
Marque: ClassX.
Version: 2.5. Prix: DM 230.
Positif: Jusqu’à 100 objets ani- mables simultanément. Mode champ d'étoiles. Source lumineuse librement définissable.
DEUX 17 POUCES PAS TROP CHERS Il s'agit de deux moniteurs : le SW 78t à DM 1399 et le SW 76i à 1099 DM. Leur diagonale mesure exactement 43,1 cm. Ils ont tous deux les réglages à l'écran. Ils sont spécialement intéressants pour l'Amiga, car ils peuvent se brancher directement à la prise RVB. Ils n'assurent cependant pas de balayage à moins de 30 Khz, ce qui n'autorise pas les modes vidéo PAL et NTSC. Mais les supermodes sont acceptés. Ils sont tous deux aux normes MPR-II et disposent d'un gestionnaire d'alimentation ce qui les met en veilleuse après un certain temps d'inactivité à l'écran.
Seul le SW 78t dispose d’un mode 1600 x 1280 (d’ailleurs non-entrelacé). Ce sont bien des moniteurs couleurs (SW faisait craindre "schwartz und weiB" = noir et blanc, mais c'est pour "StudioWorks").
Voici quelques caractéristiques : Modèle SW 78t SW 76i Pas de masque
0. 26 mm 0,28mm Fréquence horizontale 30-85 kHz 30-65kHz Balayage
vertical 50-120 Hz 50-110 Hz Bande passante 135 Mhz 110 Mhz
Modes 32 23 Modes préréglés 8 7 Pri DM 1399 DM 1099 Négatif:
Temps de calcul parfois très long. Le champ d'étoiles n'est
pas utilisable sans limitations. Encore des petits manques
dans l'éditeur de texte.
Verdict: 83 %. Mention bien.
TURBOPRINT Logiciel d'aide à l'impression.
Test: Amiga Plus 01 97.
Marque: IrseeSoft.
Version: 5.0. Prix: DM 149.
Positif: Des nouveaux pilotes pour presque toutes les imprimantes. Système de correction des couleurs. Gestion de plusieurs images dans la page. Etonnante qualité.
Négatif: Toujours pas de pilote PostScript.
Verdict: 92 %. Rien que le "graphie publisher" vaut l’investissement. Si l’on compte en plus toutes les possibilités et la gestion optimale des imprimantes, ne reste qu'à le posséder.
PICTURE MANAGER PROFESSIONAL Logiciel de banque d’images.
Test: Amiga Plus 01 97.
Marque: IrseeSoft.
Version: 4.0. Prix: DM 129.
Positif: Gestion améliorée des vignettes. Pilote Scanquix 3 incorporé. Compatibilité lha et Izx. Reconnaissance des images vectorielles.
Négatif: Très lent sur des machines insuffisamment accélérées.
Verdict: 92 %. Ce logiciel établit un nouveau standard.
Pratiquement indispensable pour ceux qui s'occupent de graphisme.
FX-120 Lecteur de CD-ROM ATAPI x12.
Test: Amiga Plus 01 97.
Marque: Mitsumi.
Prix: DM 400.
Positif: Haute vitesse de transfert (jusqu’à 1810 ko s). Bon temps d'accès.
Négati: Ne tourne pas sans vibrer. Bruyant.
Verdict: 91 %. Le haut taux de transfert, l'accès rapide et le prix raisonnable en font un lecteur intéressant.
MIAMI Logiciel gestionnaire de pile TCP.
Test: Amiga Plus 01 97.
Auteur: Holger Kruse.
Version: 1.1b. Prix: DM 71.
Positif: Facilité de configuration exemplaire. Compatible AmiTCP. Numéroteur intégré.
Bon marché.
Négatif: Pas de gestion de réseaux. Peu d’instructions Arexx.
Verdict: 91 %. Il manque encore quelques utilitaires aux fanatiques de l'online. Pour les autres, le moyen le plus simple et le plus rapide d'accès à l'Internet.
IBROWSE Logiciel Browser de pages HTML.
Test: Amiga Plus 01 97.
MARQUE: Omniprésence.
Version: 1.02. Prix: DM 99.
Positif: Multiples fonctions.
Présentation graphique flexible. Emploi confortable. Hot- list bien hiérarchisée.
Négatif: Pas de gestion des frames. Parfois réellement lent. Des plantages.
Verdict: 87 %. Enfin, on peut ne pas regarder Netscape avec des yeux concupiscents. C’est le browser le plus complet pour l'Amiga. Il pourrait toutefois être plus rapide.
ZIP-DRIVE 100 SCSI Lecteur de cartouches de 100 Mo.
Tes: Amiga Spécial 01 97.
Marque: lOmega.
Prix: DM 349.
Positif: Très rapide. Grande sécurité pour les données grâce à une protection. Installation facile.
Négatif: Pas de logiciel pour l'Amiga.
Verdict: Bien.
BJC-620 Imprimante à jet d'encre.
Test: Amiga Spécial 01 97.
Marque: Canon.
Prix: DM 699.
Positif: Résultats de première classe sur différents papiers ou matériaux. Pratiquement deux fois plus vite que son prédécesseur. Qautre cartouches séparées.
Négatif : Néant.
Verdict : Mention très bien.
TURBOPRINT Logiciel gestionnaire d’impression.
Test: Amiga Spécial 01 97.
Marque: IrseeSoft.
Version: 5.0. Prix: DM 149.
Positif: Impression plus rapide et plus facile. Très bons résultats d'impression. Graphie Publisher pour la manipulation et la présentation d'images.
Négatif: Néant.
Verdict: Mention très bien.
NEWS FRANCE Atéo Concepts prépare un bus pour A1200 La société Atéo Concept travaille sur un système de bus pour Amiga 600 et Amiga 1200 qui permettra de connecter différentes cartes d’extension: cartes graphiques, contrôleurs SCSI, multi en- trées-sorties, etc. L’ensemble bus et carte graphique (avec une émulation Work- bench) sera vendu pour environ 1500F. Les performances de la carte graphique seront légèrement supérieure à une carte Picasso II+.
D’autre part, Atéo Concept propose un kit de connection de lecteur CD-ROM IDE pour la carte Apollo AT2000 (contrôleur IDE sur bus Zorro II). Ce kit, équivalent de l’Atapi.device pour Amiga 1200 et 4000. Est au prix de 150F. ¦ Traitement numérique des images Suite à un problème de santé, Barrou Diallo a dû arrêter sa série concernant le traitement numérique des images. Nous souhaitons à Barrou une guérison rapide. ¦ Amiga à la télé DEVANT les caméras (pour une fois) Le jeudi 9 janvier la chaine Arte a rediffusé une émission à propos d’Internet. Outre le fait que c’était une émission
intelligente sur Internet, on a pu voir l’Amiga en action lors de «Démo- Parties» et Clary, une codeuse sur Amiga, a été interviewée. Clary a fait l’éloge du multitâche de l’Amiga, surtout en utilisation sur le Web.
L’émission était aussi l’occasion pour poser des questions socio-philosophiques sur les bienfaits de l’Internet ou de ses côtés néfastes et de présenter ce système du futur sous toutes ses coutures. Pour ce qui est de l'Amiga, on se rend compte grâce à cette initiative de la chaîne que l'Amiga est encore fortement utilisée.
Le fait que l’émission ait été diffusée en deux pays à la fois aura sûrement des répercussions tant en Allemagne qu’en France: il fallait voir l’agitation qu’il y avait sur amigafr ce soir là ;-) - Boulahia Mehdi ¦ FFD n’est plus autorisé à distribuer GoidED Dietmar Eilert, auteur de l’éditeur de texte GoidED, annonce qu’il n’autorise plus la société FFD à distribuer ou vendre ses produits en France. Les personnes qui ont acquis GoidED chez FFD sont invitées à contacter l'auteur pour une possible régularisation de leur situation.
(Support: +49(0)24181665 FAX: +49(0)2418166522). ¦ AGENDA Février 8-9 AmigaBouffe à Bordeaux. Infos: tél 05 56 46 26 09. E-mail: ami- gabouffe @ bordeaux.cemagref.fr 19-21 Imagina. Monaco, infos chez www.ina.fr STAGES Carré Amelot Le 3ème Oeil organise à La Rochelle des stages de réalisation et montage vidéo sur matériel institutionnel et Amiga. Ces stages pratiques mettent les stagiaires en situation réelle de réalisation et de montage avec effets (maîtrise de la prise de vue et des sons, exercices sur le langage audiovisuel, choix d'un court sujet, tournage, montage images et sons).
Renseignements au 46 41 45 62. Egalement des stages en image fixe (TV Paint) et l'image ammee (Animator Studio sur PC).
Les Films du Genièvre Les Films du Genièvre, organisme agréé, propose des stages d'infographie et de multimédia à Cahors (Lot) du 10 au 14 février et du 7 au 11 avril. Sujets: montage virtuel vidéo, 3D. Création de CD-ROM, bornes interactives, et PAO. Les sessions sont encadrés par six formateurs spécialisés sur les derniers logiciels et interfaces PC. Mac et Amiga. Le travail est possible en soirée sans limite d'horaire. Hébergement et repas assurés. Les Films du Genièvre, Lacroix 46600 Cre- ysse. Tél 05 65 37 00 71.
MUI n’est plus distribué en France Etienne Schneider annonce qu’il ne peut plus distribuer MUI en France pour plusieurs raisons, y compris la panne de son Amiga.
Les chèques déjà reçus ne seront pas encaissés mais pour des raisons financières il ne peut plus se permettre de renvoyer tous ces chèques (les frais postaux étant à sa charge).
Il précise : «Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont fait confiance pendant ces 2 ans à SASG, malgré la volonté de l’auteur à ne pas vouloir que l’on traduise la doc et le logiciel». Ceux qui voudraient s’enregistrer doivent donc payer directement en Allemagne via le SASG (Standardised Amiga Shareware Group). Un logiciel pour automatiser la procédure d’enregistrement se trouve dans la version démo de MUI, disponible sur Aminet. ¦ DeltaCam64 Une caméra et digitaliseur bon marché La société DeltaGraph’X, en collaboration avec Tony Philipsson Amiga Products de Fort Lauderdale, USA, propose un
système d’acquisition vidéo en temps réel complet qui se branche sur le port parallèle d’un Amiga.
Le DeltaCam64 est livré avec une caméra Connectix QuickCam CCD à 64 nuances de gris (plus petite qu’une balle de tennis) et son pied de table, une interface digitaliseur externe avec câble, un logiciel Amiga et un logiciel Windows (qui vient d’office avec le QuickCam), et une notice en français.
D’après DeltaGraphX le tout est «plug and play» à 100% et opé- rationel en 30 secondes.
Caractéristiques:
- modes d’acquisition 80 par 60, 160 par 120, et 320 par 240
pixels
- réglage par logiciel de la luminosité et du contraste
- optique autofocus
- taux d’affichage de 2 à 20 images par seconde sur Amiga, selon
les résolutions et processeur (68030 ou mieux est recommandé
pour obtenir une vidéo fluide).
Le DeltaCam64 peut être utilisé comme appareil photo numérique, ou pour faire des vidéos numériques avec enregistrement direct et automatique en temps réel sur disque dur IDE ou SCSI, Zip, ou RAM (pic.0001, pic.0002, pic0003...) en format IFF sans compression.
Il peut servir pour la création d’animations vidéo avec Dpaint, Scala, AnimLab, Animage ou autres...(ANIM5, 8. 16, 32, ou GIF ANIM).
Autres applications possibles: présentations vidéo multimédia sous Scala, Helm, etc.., internet (email video), téléconférence, vi- déophone, domotique, surveillance, sécurité, karaoké, club de rencontres vidéo live, etc. Logiciels optionels: MainActorBroadcast, Clarissa ou Scala pour la synchronisation de l’image avec le son.
Prix: caméra, soft, digitaliseur, cable,1390F ¦ Twin Power Station: PC et Amiga ensemble Pour ceux qui ne peuvent pas se passer d’un PC, DeltaGraphX propose un vrai siamois comprenant un double-boîtier avec, à ma gauche, Mr PC, et à ma droite, Mr Amiga. Qui fait aussi figure de Mr Mac sous émulation.
Pour moins de 20 000F vous avez un PC avec processeur Cyrix 166, contrôleur SCSI Adaptec, lecteur CD, disques durs de 1.2Go IDE et 2.4Go Fast SCSI-2, carte vidéo S3 Trio64V, clavier, etc., et une carte mère Amiga 1200 avec '030 à 50MHz, contrôleur Fast SCSI-2, Siamese System, 12Mo RAM. Disque dur 1.3Go IDE, CrossDos V6, interface clavier, etc. Sur le même moniteur, avec le même clavier, la même souris, vous contrôlez les deux ordinateurs. C'est l'Amiga qui est «maître».
A partir de lui il est possible de lancer une tâche sur Windows95. Et profiter de sa carte son 16bits. La carte graphique du PC peut servir à visualiser des anims MPEG, CDI, AVI, etc. Le lecteur haute densité côté PC peut être utilisé par l'Amiga pour la lecture et l’écriture de fichiers PC. Le transfert de programmes et fichiers passe par le bus commun SCSI.
RUBRIQUE POTINS D’Herve Sonneville Synapse sur le web Jean-Luc Manchon, auteur de Synapse, nous informe que cet encyclopédie de l’Amiga est dorénavant accessible sur le Web à l’adresse ¦ www.mygale.org 07 synapse Avec le logiciel d'émulation Mac Shapeshifter on peut obtenir une plate-forme ««universelle» Amiga, PC, Mac sans multiplication de moniteurs. Claviers, et souris. D’après DeltagraphX, ce produit s’adresse à ceux qui veulent utiliser des logiciels PC sans quitter l’environnement Amiga et calculer les rendus 3D sur un Pentium, ou bien profiter des jeux sur PC. ¦ Pour débutants Un
nouvel ouvrage Débuter A.D.F.I., a pour objectif de permettre une prise en main plus rapide de Amiga A600, A1200 et A4000, pour tous ceux qui achètent un Amiga neuf ou d'occasion. Il amène une compréhension plus aisée de tous les points à peine esquissés dans le manuel de la machine. Le cours donne une réponse à toutes les questions régulièrement posées au support technique de l’éditeur.
L’ouvrage se compose d’un cours sur disquette, d'un fascicule et d’un manuel d'utilisation. Le cours hypertexte sur disquette décrit tout ce qui concerne le Workbench et ses nombreuses facilités, le Shell et ses avantages souvent méconnus, le format Amigaguide, une multitude de trucs et d’astuces indispensables, sans oublier certaines particularités de programmation propres aux systèmes 3.0 et suivant.
Configuration: ROM 2.0 ou mieux 3.1. Un disque dur et le son sont souhaitables mais non indispensables. Prix 190F, chez Editions
A. D.F.I. ¦ Accélération des cartes Combo Voici la fameuse
DERNIERE MINUTE qui n’est pas passée le mois dernier (voir
encadré noir, bas de page 38, du mois dernier). Pascal Janin
écrit: Je me suis acheté à prix d’or un 68030 certifié 50MHz,
mais malgré tous mes efforts, je n’ai pas réussi à faire
démarrer ma GVP Combo 325 à cette vitesse : jusqu’à 40MHz pas
de problème, au-delà tout bloque (SCSI se plante. GURU dès que
l’Amiga démarre etc..). Je cherche toujours la cause de ce
non-fonctionnement, mais je ne peux donc pas vous assurer
hélas que le passage d'une Combo 325 de 25MHz à 50MHz marche
sans douleur. Peut-être est-ce possible par contre sur une
Combo 340, qui est déjà à 40MHz d’origine?
Je n'ai pas eu l'occasion d’essayer. Par contre, de 25MHz à 40MHz ça tourne et depuis déjà 6 mois sans plantage! Mon FPU (certifié 50Mhz) turbine même à 66MHzü Bien entendu, je tiens Anews au jus.." ¦ En bref - En bref - En bref - En bref Editions ADFI reprendront votre ancien langage de programmation (Amos, Blitz, Cando, Dice, GFA, Hisoft Basic ou ASM, Lattice, Maxon, etc) pour 500F contre l’achat de Storm C ANSI C++ pour 2490F.
Les acquéreurs de l'Encyclopédie ADFI Tome 1 (Exec) sont invités à contacter ADFI concernant une mise à jour gratuite.
I C L | • C*( Iliî- CiC- kUMU-CT Nous voilà au coeur de l’hiver avec son cortège de neige et de verglas, alors c’est la période idéale pour s’occuper un peu de son Amiga bien au chaud au coin du feu!
Cinéma 40 Dans son numéro spécial Noël notre confrère anglais Amiga Format a proposé dans son cover disk le programme de ray- tracing de Maxxon, Cinéma 4D. Amiga format a donné la version 2.1 et Maxxon sort ces temps-ci la version 4.0. Cette version 4.0 sera disponible en anglais prochainement sur Mac, PC , SGI et Amiga. La version anglaise est distribuée par HiSoft.
Cinéma 4D est un programme peu connu en France mais qui jouit d’une très bonne réputation en Allemagne. Pour se convaincre de cela il suffit de voir ce que Mr Tobias Richter fait avec ce logiciel. On vas sûrement entendre beaucoup parler de ce soft dans l’avenir.
Ramses plug & play - Sous ce titre qui sonne "à la mode" se cache une disquette qui va bientôt faire son apparition et qui, grâce à un script d’installation, permettra à tous ceux qui veulent se connecter sur Ramses de pouvoir le faire très facilement en ayant déjà tous les programmes installés et prêts à l’emploi.
Dans le même genre, suite à des messages sur Amigatel, il semble que certaines personnes ont des problèmes en arrivant sur Ramses, car ils sont perdus dans les différents menus du BBS. Alors nous sommes en train de remédier à cela en remaniant les différents écrans d’accueil afin de faciliter la navigation sur Ramses. Une documentation sera écrite et placée sur Amigatel afin que le plus grand nombre d’utilisateurs puisse la récupérer.
Si vous avez eu des expériences malheureuses en vous connectant sur Ramses j’aimerais les connaître afin de pouvoir y remédier éventuellemnt si c’est possible. Vous pouvez me joindre à l’adresse email ci-dessous, ou bien par courrier à la rédaction.
BeBoxf pos On continue toujours à parler de la BeBox sur Ramses, et de plus, maintenant on reçoit la conférences Usenet fr.comp.sys.be qui est la conférence française parlant de la BeBox. Certains voient dans la cette machine une alternative à Pamiga si celui-ci ne renaît pas de ses cendres assez rapidement. Il y a aussi la société Allemande ProDAD qui promet de sortir son pOS sur Amiga très prochainement.
Rock 1.7 Rock est le programme servant à faire communiquer votre Amiga et le BBS dans le cas où vous êtes un point fidonet.
Une nouvelle version de Rock vient de sortir avec quelques fonctions supplémentaires, l’ajout d'un fichier de config avec des commentaires détaillés et deux configs pour Ramses (une V32bis et une V34). L’auteur de ce superbe programme est Jean-Marc Xiume (jmx@ramses.fdn.org) un membre de Ramses. Il est aussi l’auteur de GoodNews, un logiciel permettant de lire et d’écrire des messages pour différents types de réseaux comme Fidonet et Usenet. GoodNews utilise UMS (Universal Messages Système). Ces deux programmes se trouvent dans la base de fichiers disponibles sur Ramses.
Bon je m’arrête ici et je vous souhaite de bonnes vacances si vous en prenez, en vous rappelant que iAmiga n’aime pas trop la neige :-)) Herve Sonneville point n°100 sur Ramses e-mail : herve.sonneville@ramses.fdn.org RUBRIQUE BeOS par Lucas Janin ljanin@mygale.org Be Wave C’est déjà le numéro 2 !
En ce début d'année, beaucoup de choses se sont passées... Il y a eu le coup de théâtre d'Apple (rachat de NeXT) qui a fait couler beaucoup d'encre sur Internet, suivi du 7 au 10 janvier d San Francisco par le salon américain Macworld qui a été haut en annonces et présentations BeOs. En effet, on n'a jamais autant parlé de Be inc. depuis la démonstration de son OS sur un compatible Mac de PowerComputing. Le DR8.2 est maintenant disponible pour les développeurs sur un grand nombre de PowerMac et clones (PowerComputing, IBM, Motorola, Daystar, Umax, APS,...) Alors Apple n'a que bien se tenir!
Attention, la révolution ne fait que commencer!
Macworld-- e e e De nombreuses applications freewares et sha- rewares sont disponibles sur Beware, le serveur ftp de Be inc.: SharpScan (0.8), une application pour utiliser le scanner couleur Sharp JX, myBrowser (0.9.1), un gestionnaire de fichiers à l'image de DirectoryOpus, Puppet Editor
(1. 0), un éditeur de texte shareware, BeVGB
(1. 0) est le port de VGB de XI, un émulateur GameBoy déjà
disponible sur Windows, Mac et Amiga, QcamViewer2 (1.0)
nouvelle version modifiée du programme de visualisation de
la QuickCam qui permet d'ajuster la taille, nombre de
couleurs et la brillance de l'image, Aedit (1.0) un éditeur
audio..., et bien d'autres choses encore... BeWord. Un
traitement de texte est disponible depuis le 7 janvier en
version bétal. La version finale sharware est annoncée
disponible pour février. Une version commerciale : BeWord
Professional est prévue.
En mai juin de cette année au CeBIT, Pios présentera son PIOS ONE sous BeOS et pOS (voir les pages de news internationales). Il se positionnera dans l'entrée de gamme comme l'Amiga 1200 à son époque. Avec, à l'autre bout de l'échelle, le Daystar Quad604e à 225 Mhz, la gamme de machines qui pourra faire tourner le BeOs sera très étendue, , Be inc. a gagn" pour l'année 1996 l'Eddy Award. Décerné par MacUser pour la meilleure innovation technologique de l'année.
Contrairement à ce qui a été prétendu pas des articles sur Internet.
Apple n'a pas racheté Be, mais NeXT. Pour la modique somme de 400 millions de dollars !
Oui, rappelez-vous de l’ordinateur NeXT et son OS. Sorti il y a quelques années. NeXT n’a malheureusement pas percé sur le marché. Apple, qui avait tant de mal a faire son système 8 (Copland) va utiliser le système noyau NeXT et reprend Steve Jobs, un des fondateurs de la firme de la pomme. Enfin, nous voila rassurés sur les bruits qui couraient concernant le rachat de Be par Apple ¦ Toujours au sujet du Mac. Fredlabs annonce le développement de VirtualMac, un émulateur PowerMac Système 7.x sous BeOS a l’image de Shapeshifter sur Amiga. Il est présenté comme la solution pour un passage en
douceur du MacOS au BeOS. Durant l’exposition Macworld, des applications Mac ont été présentées. Comme Microsoft Word and Excel, ClarisWorks... La disponibilité est annoncée après le premier trimestre de cette année. Actuellement, une version de démonstration est disponible mais, pour le moment, il ne permet de faire fonctionner que des applications natives 680x0 et non natives PowerPC. ¦ Le BeOS sur clones PowerMac va beaucoup plus vite que l’émulateur Mac sur BeOS! (c’est normal, le premier est en natif tandis que le deuxième n’est qu’une émulation). Il était visible sur de
nombreux stands (Be, PowerComputing, Motorola et IBM). Bizarrement, pas chez Apple. ¦ De nouvelles machines compatibles PowerMac sont supportées par le BeOs : Le nouveau PowerComputing PowerTower Pro 250MP incorporant deux 604e à 250 Mhz, le PowerTower Pro 225MP. Avec deux 604e à 225 Mhz ainsi que la nouvelle machine équipée d’un 603e à 300 Mhz.
Les machines Daystar dual PowerPC à 180, 200 et 225 Mhz sont supportées. Quant aux Daystar, quatre processeurs seront supportés pour le premier trimestre 97. ¦ Sous son stand, la société ATI a fait la démonstration de sa carte graphique sous BeOs. Ces cartes sont disponibles sur Mac et PC. Elles sont rapides, extensibles à 4 Mo de VRAM, possèdent des fonctions accélération 3D et des possibilités vidéo (acquisition et restitution). Tout ceci à un prix très accessible (300$ ) ¦ Be s’est fait (encore) remarqué par une démonstration impressionnante mettant en oeuvre le temps réel 3D
(3DKit). Des images, de la vidéo et de l’acquisition vidéo. On pouvait tourner les pages d’un livre virtuel et y déposer (grâce au drag-and-drop) des images et des vidéos, des acquisitions vidéo en temps réel..., tout-ceci sans saccades et redimensionnable en temps réel... Vivement les premières applications utilisant cette technologie... ¦ Toujours au Macworld, de nombreuses applications ont été présentées: Reggae (de Lorienne Software) un traitement de texte avec une approche cadre (frame), LRDraw (de Lorienne Software) un outil de tracé vectoriel, Charlotte Web Server (de
Purity Software) un serveur web puissant et complet. Studio A (de Ada- mation) un programme de présentation multimédia (images, vidéos et sons), CueMaster & CueStation (de Level Control Systems), logiciel audio professionnel pouvant contrôler jusqu’à 128 entrés sorties, Lois (de MIPSYS) un browser web avec fonction ftp, AppSketcher (de Loriene Software) un créateur d’interface pour BeOS, et Perforce for BeOS (de Perforce Software), la préversion de Doom (portage officiel) et une QuickCam étaientt en démonstration sur une Bebox. ¦ A la fin du salon une conférence développeur a appris
que le DR9 annoncé pour janvier serait disponible le 31 mars mais il intégrera plus de fonctions. Il s'appellera le BeOs preview. ¦ BePotins - BePotins -BePotins Il y a des bruits d'un portage du BeOs sur plate-forme Intel (et compatibles), bien que Be inc. se dise acteur sur processeur PowerPC. Be aurait porté le noyau sur Intel pour évaluer la possibilité d’un portage. Intel serait intéressé par ce portage, mais l'on n'en sait pas plus à ce jour... Wait and See... Une rumeur du côté de MetalTools, l’éditeur des célèbre filtres Kai’s Power Tool pour Photoshop. Il paraîtrait qu’il
envisagerait de porter Kai's Power Goo et d’autres applications sur BeOs. Dans le même ordre, Stratavi- sion, éditeur du programme d’images de synthèse Strata Studio Pro envisagerait sérieusement cette nouvelle plate-forme.
A. 9 BcWord Um FrMKtwo Bel* 1 TV I** lit* tiki loai Mut» Mwio
F Mil: AfUl Ml sur U She«: *0 c Nom
* »M MdWotB ?BD Q mx ti on IHI IH1 Cnlcf ZZE dZ & Pour finir...
L’actualité BeOS-BeBox s'accélère, et de nombreuses choses nous
attendent encore pour la sortie publique de l’OS sur BeBox et
PowerMac.
Be inc. a de grandes chances de sortir son épingle du jeu avec son OS performant, en profitant du retard du nouvel OS d'Apple (annoncé en version finale, pas avant 98!).. Lucas Janin ljanin@mygale.org BeWord the tirst ofTice-applicatton for the BeOS BeWord San Francisco Beta 1 IH-WMd BM 1 isr*«f*1 Jos v«i Hl'OSmJ«i l» ish«d the fK* ver «on .« sund y 15 d«t«uti«r 11* and l* tpecul «mttwi fo» B« Inc. tw Ihe MAC I xpo m S«i I i«i(3sco. R |«KI«V 1» .
14* T nM O
• •Vord * Btword S»n l n tupponng » cl c1 Eaw Dr*v(e 3
hr*s,tirci«) M lift. ( OCITC SUPDCH Je remercie mes sources
d’informations (Pascal Lauly. Jean-Marc Ouvré et Internet :-).
Une adresse pour les surfers: fredlabs, inc http: www.fredlabs.com BeWord Votre spécialiste Amiga 13 06
P. I.C.S INFORMA TIQUE 13 Av. NOTRE DAME 06000 MCE Tel:
93.13.82.21 VAV VIDEO 165 rue Breteuil 13006 MARSEILLE Tél:
91-53-10-10 Fax:91-53-54-34 Distributeur agréé AMIGA MARQUES
DISTRIBUEES: PROS I)E LA VIDEO AMIGA ET PC VOIS ATTENDENT
FORMATION . I)EMO. STATION DE MONTAGE . HARI) . SOFT DES SI R
PHASE 5 - APOLLO - MICRONIC • DKB ELECTRONIC DESIGN • ALPHA
DATA EAGLE • GVP • M-TEC - PHOENIX DP VILLAGE TRONIC SAV AMIGA
INFONIX FRANCE Formation AMIGA à BREST VtDt!2 5 24 compares*
PC MtOaiATIUf CENTK AGMt DISTBIftUTtUB Montage Virtuel -
Multimédia Infographie 2D et 3D - PAO Stages agréés chaque
mois sur Amiga - PC - Mac hébergement et repas Les films du
Genièvre Lacroix 46600 CREYSSE Tel: 05 65.37.00 71 Fax 05 65
32 76 47 formation » M®rt*r ance 'èqonc* lommoooto Apple HP
SÎAG SHO'A ROOM „Krer VIDEO PRO CENTER AMIGA ( sur RDV I Tel:
61 41 26 IW Eux: 61 40 76 43 PRAXIS Diffusion DISQUE DUR 420
Mo = 1000F DISQUE DUR 13 Go =1450F CD-ROM X4 Ide-atapi = 550F
CD-ROM X6 Ide-atapi = 670F (Autres produits nous consulter) 29
ter rue Lakanal - 34000 Montpelier Tel: 67 02 28 50 - Fax 67
02 11 50 VIDEO PRO CENTER V*n'« Formonon aeaiaatKy Ptooj-ts
vo*o m„ir,m* *a 2 Ew Route a ÎHOOTOuiOUSf TEL: 61 41 26 09
Prot particulier SAV: 61 40 75 45 Vent© par correspondance
Soutien technique Déplacement à domicile Tél: 02.98 46 51.56
Fax: 02.98 33.11.08 SOFTONE COMPAGNIE SPECIALISTE VIDEO AMIGA
Ai t Coin Video ACM PRODUCTIONS tr 8,rue des Vergers • S7890
PORCELETTE TEL. FAX: 03 87 93 53 61 Spécialiste AMIGA VIDEO
‘Solution de gravure de CD* S 1
* Réalisation de vos nuages île synthèse
* Calcul A Shoot de vos scènes ou images sur Relu SI’. Rvl! SI’.
I! Muni IhS. Et, .
* Italique de textures lises ou ANIMKI-S " DKM M I . L a Régie"
au 20.74.00.27 Electronic Design. GTI. GVP, JVC. Mtec, Macro
System, Mtcromk. Phase5. ProDAD. TEAC 394,. Rue de Lille 624(K)
BETHUNE I A ( ' V. 107 Rue l'nn, esse MMIXII ll l l. TEL:
21.6X.99.99 FAX 21.6X.99.9X LA RUBRIQUE DU PERISCOPE de Jac
Pourtant CD_ROM SAGA Ça y est : à l’aube du DVD, la vitesse des
lecteurs CD-ROM "traditionnels" augmente encore. Les premiers
lecteurs 16x arrivent sur le marché.
DEJA DEPASSE Alors que les premiers disques de vidéo digitale arrivent avec 8,5 Go par face, Toshiba annonce une nouvelle technique laser qui pourrait porter la capacité à 15 Go sur la même base.
4 GIGAHERTZ C'est chez Sun que ça se trame. Ces processeurs devraient pouvoir enfin être assez rapides (jusqu’à quand) pour pouvoir traiter le langage Java sur l’Internet. Vingt fois plus rapides qu'un Pentium 200 !
LE FUTUR SERAIT DEJA LA ?
Je dois avouer que j’ai refusé de le croire au début, pensant que c’était un canular, mais l’info est reprise dans des journaux dignes de confiance. Alors, même si j’ai encore des doutes, je vous la livre quand même. L’avenir dira si on s'est faits avoir ou non.
Une maison californienne "The other 90%" (référence aux 10% que nous utiliserions de notre cerveau) serait sur le point de distribuer des interfaces hommes-machines. Ce "MindDrive" serait un capteur à enfiler sur le doigt qui mesurerait la température, l’électricité, l’acidité, etc... de la peau et pourraient ainsi communiquer des instructions sommaires à un ordinateur. Surtout pour l’instant orienté vers les jeux, cette espèce de détecteur de mensonges pourrait distinguer jusqu’à six instructions différentes. Quoi-t'est-ce que vous en opinez?
JAMAIS 4 SANS 5 A peine sortie la version 4.0, les esprits avides de nouveauté parlent déjà de la version 5.0 de Windows NT. Elle ne serait plus compatible Windows 3.1 et l’architecture serait totalement transformée et adaptée au passage facile à partir de Windows 95.
DEJA LE GIGABIT Attention, j’ai dit gigabit, pas gigabyte. Une DRAM de 128 Mo a été présentée en temps que prototype par Samsung.
QUELLE TAILLE A AUJOURD’HUI L’INTERNET Quelle unité peut-on utiliser pour cette mesure ? Parlons en octets : A la fin de 1996, on pouvait estimer le volume des données à 10 téraoctets, c’est à dire 10.000 gigaoctets, soit encore dix millions de Mo. Aujourd’hui, je n’ai pas fait le compte, mon compteur est en panne. Remarquez en passant que j’écris toujours "l’Internet". C’est grâce à mon professeur de grammaire qui m’a fait remarquer que puisqu’il ne s’agit pas d’une marque, on doit utiliser l'article, c’est "LE réseau des réseaux", ce n’est pas "réseau des réseaux".
NOUS SOMMES SURVOLTES La consommation électrique des ordinateurs personnels est dix fois trop élevée. (C’est bien ce que je pensais quand je vivais sur mon île et que mes panneaux solaires ne m’autorisaient qu’une heure par jour sur mon 500 tout neuf). Texas Instruments a des projets en ce sens pour fin 97.
LE MONDE DU NON-A ELLE EXISTE, JE L’AI VUE Depuis le temps que je vous dis de surveiller la sortie de l’imprimante Stylus 1500, eh bien il semble qu’elle soit depuis un certain moment sur le marché, mais que personne n’en parle. On peut l’admirer chez Surcouf à Paris. Elle est belle et grande, elle peut imprimer en A4, A3, A3+, A2, B5 et B4 et en continu avec des rouleaux de de 36 cm de large. La surface imprimable maximale est de 345 x 576 sur une feuille A2. Elle imprime jusqu’en 720ppp et possède 256 ko de mémoire propre. De nombreuses possibilités alléchantes dépassant le cadre du
périscope. Il ne lui manque plus qu’un pilote Amiga (je l’ai déjà demandé à IrseeSoft- Turboprint, mais je suis le seul. Aïe, aïe, aïe!)
FACILE ET CHER Rien du plus facile: on met un CD-ROM à copier dans la grosse boîte, deux, trois ou quatre CD-ROM vierges dans d’autres fentes, on appuyé sur le bouton et ça copie en vitesse quadruple. On arrive sur la base de 4, à copier 16 CD-ROM pai heure. Ça coûte cher et ça marche sur PC et Mac.
TALISMAN Une prochaine nouveauté signée Microsoft. Ce sera une carte accélératrice graphique qui réduira tellement la grosseur des images qu’on pourra animer en 1024 x 768 à 75 ima ges seconde sur 32 bits. Une des nombreuse techniques utili sées sont le multicouche où on copie un objet par "layer". Ne se rafraîchit que le layer correspondant à un objet mobile. Une autre astuce est de transformer les mouvements 3D er morphing 2D. Ce serait compatible aux instructions DirectX e ça sortirait à la fin de l’année.
(http: www.microsoft.com hwdev talisman.htm) PCI, C’EST FINI Le PCI a déjà atteint sa limite. Le remplaçant est l’AGP, Accele rated Graphie Port d’Intel qui permet d’atteindre 530 Mo s. Le PCI ne servirait plus qu’à envoyer les instructions, les deu) bus se trouvant alors en enfilade sur la carte mère. La Rah sera utilisée directement pour le stockage des images au liei de la mémoire vidéo de la carte graphique. C’est la même ten dance que pour le A BOX. C’est pour l’été.
(http: www.agpforum.org) L’ECRAN PLAT, C’EST POUR TRES BIENTOT L’écran à plasma de 42 pouces de chez Fujitsu coûte 25000 f actuellement. Il devrait être a moitié prix à la fin de l’année.
T t t t t t t £ XI Lu Lu Lu U» u 3h u. U Jh u •C c 1 .
'w •t 0 i i 1 3 u. f. 3 3 L .
3: u» 3 3v 1 ri c CN r-.
C Q' 1 3 0 r -r 5
* “• r« ai u. n r _u 3 ?
. 4 ¦ o x. •J U ’sj ex f+i -1 N N N N t
* -* N m4
• -M • ce ce c NJ N
* • N ? * '7 •w ? i**
• L y' L * X. ?H X, J fS ” u O C 3 o ?* ?*- E c 3 3
• X.
• t ¦Xi T3
* -u
• Xi c d .
• X.
3 3 c 3 E z' if.
«x*.
Ri i -r *y c ¦ -r 3 Vû C 2 ~C 3 M »7i C o » X X 1 » 2 *r z sC S0 ea ¦a * n
• * o 'j 5 5 X JC O r y va fS
* *¦ X se 3 'r C IX, 3 •r 3 iXl =3 v£
• , _ c
• 7, © 3 3 3 O O ..
• • M 3 *t ¦n -T t ¦*¦ Ut ¦y.
J. 3 c 3 r 3 rr C c C 3 c 3 * C a rj r* »r t n 'w M -2 ") r*, *T
-r X “C* M r»j ¦3 Cl _ W-*
• i ai u «•« r~' o
• .
• 2 y*.
X X x -1 T* X -e X X *- c X eu w • 0 C 0 0 O X U u; Ui o h* H H H 2 C5 x - X -1 c i i
* ¦
• • w F* c v Q 1 2 3
- »• X ¦X X X X ¦ «V, .
33 H H y, y. -d û.
U. u. LjJ U* u L j U tttt *3 3 ¦ -J 2 3 c 2 I c È ?
C v, o
• t» ¦v 3 i* a *s 3j u K ».
To Cû X « œ CÛ x U 3 3 u. U, U. Lu Lu LU LU Lu Lu Lu u «-»
• -u Lu IX, 3 3 3 O 3.
T" C ?4 r“ 3 *
• X.
"T 3 1 00 3 ri
• X, E
• X.
-H • ri ri ri n i
* « Ci.
U 3 S _2 3 3
c. n 'O
• n u X 3 u v 3 '5 i n =r r 1 c r. .
Rj * Q. *1 3 eX 2 CL !
û! •£ ", « LU « § I ï i X r ?“H 3 3 XJ- , + ÛH ç O Q o *¦ X X o -r n es û •3 j= o 0f.
£ C. U- x-.
C 3 * • "n £ 3 3
• E o X. -t L. yi
• »¦• u 3 3 n u t 3 X ex H C 1 X Lu Lu X Lu 3 Lu 3 1 3 ¦X,
ri 1I o d C 3 r- w ï §, î» y I 0 £ dj H £ .5 1 ?•* 3 ï sc
.3 o
a. * _y W Lu -3 ü 23 es 23 23 23 X ce t C C e t t e £ Lu Lu Lu
lu Lu Lu Un îu r IX, fZ IX, 3 . 3 3
• X, 3 ¦ 1 i «
• e.
A ri er, ri Uà ri t i
• • • c 1 M ’•* ~ "3 A C 3 •- n 01 u il 0 r H C 35 0 X Û.
0 LU 73 01 C 3 c • .
P ? X X i x »- t IX, ri z o U • X X
• X, IX, -t e", • a •3 n « = z'.
X v«« X X U c Ui C ,L = o UJ £ S' a. O t IX, IX; c ri x ri C 0 X 0 X i • X. X 0
• M U I? Ce iX 1 T, r i X n X • ri e « x "o 00
• “ -if r v
2. 5
• 'i G .
A e -2, ¦x.
,r; es 3 ri n 2. Oi i. 3 3 5 S Z Z B n « ?J S J ü U K
• x Lu Lu O .7,1 M LU O h- (N if) z o -J (I LU o: or U u y s
D
o x. , O (0
V) £•£¦ LU t i U 0) J a §¦ §i n n
• 1 U u 3 3
• r* »* y J2 s ü C A n Cl 3 3 3 3 S C m c3
- iï H H O. i I 2 E x x a: x tttt
u. u. u. u. lu lu I § I g § •(» JO f , * • *+% 1 r-* X X X X
e C t e
• iH Lu Lu Lu Lu u r, ”0 c .. eo •ô -r n i?, n u O O
O) Ü en en CN ro X J* UJ O 1 O z u x. o 0* 3 Cl 3 Cl H c. p w
3 M. i T r UJ 3 à: y. c t O -C “ C J= UJ X ¦: 3 I X
c. a r: 2 3 3 O • 1 X n r 0 * y, •J UJ 3 •* X O O X 3 fO ri
x. X C0 3 C'
• -h
• i u ri T3 i ¦7, à' c a h- a: X X rj .3 x X X o
• H
d) *- c + O »- r-v ¦*¦ o "i O O U u ( ) ( ) LU LU y. y. y y,
y. iâ *-
• • JZ »- w le lë N X*) 1) O ( ) TEST LOGICIEL PAR JAC
POURTANTjac@avignon.pacwan.net
http: monoweb.pacwan.net monoweb jac ¦ la Une progression
exemplaire _ ? I flutoMat Ik UCR Wert Schwarz Ge I b Hagent a C
van Irflt TURBOPRINT 5
• Nhtkorr J 3054 J 5 9V.
I 1 154 Rot Gr un B t au J 1 8054 J 1 0054 J 1 0054 J 1 0054 Ge » b £ Hagenta C van S chwari Nous ne louerons jamais assez les gens de Irsee Soft. Quels soient leurs produits, ils sont excellents, bien documentés, bien adaptés au marché et attachés à l'Amiga, à un prix raisonnable pour cette qualité.
Le nouveau parfum "N°5 de chez Irsee" est la conséquence des N°4 et 4.1, l'aboutissement "actuel" du meilleur pilote d'imprimantes sur Amiga et on sait déjà que la version suivante qui arrivera pour le prochain salon sera encore plus riche et plus performante. Bon, assez d'éloges, détaillons, disséquons ces nouveautés. Car c'est sur les nouveautés que je vais m'appesantir, ayant déjà il n'y a pas si longtemps testé en détail la version 4.1 dans le numéro 88 de mars 96 dans l'article : "Des pilotes pour votre Stylus Color". Je vous invite à vous y reporter page 28.
Les nouveautés de la version 6 Le "Print Manager" s'est sublimé en "Graphie Publisher".
On peut placer un nombre illimité d’images sur la page à imprimer.
Chacune de ces images possède ses propres réglages de luminosité, de couleurs et de cadrage.
Chacune de ces images peut être sauvegardée avec ses préférences (corrections, cadrage, rotation, dimensions), c'est-à-dire que des fonctions d’édition graphique sont à disposition.
On peut constituer des documents de plusieurs pages.
Vos documents d’impression peuvent être également sauvegardés.
Le mode "poster" fonctionne de nouveau correctement.
Les bords ainsi que les rapports de profondeurs entre les images sont éditables.
Le système de correction chromatique "TrueMatch" gère dorénavant le système "UCR". Les avantages en sont des couleurs moins lourdes et un tramage plus fin.
De nouveaux pilotes se sont ajoutés à la liste.
Beaucoup d'améliorations internes.
Signalons-en une qui m'est chère.
Dans la version 4. Il était impossible de dépasser 20,3 en largeur de page A4 : plus de limite.
Le détail L'installation est toujours aussi simple. La mise-à-jour n'existe pas, le programme se réinstalle complètement, en tenant compte toutefois de vos réglages préférés, qu’il faudra tout de même vérifier à cause des nouveautés. On ne peut déplorer qu’une chose, mais qui est facilement Hlttelwer t | He t 1 i gke it | J flbbruch | OK TrueMatch UCR ou de fenêtres, les fonctions d'impression de poster, la gestion de la qualité du papier, les différents tramages, l'excellente gestion des contours de caractères en mode texte ou bien le lancement de TurboPrefs au démarrage de
l’ordinateur.
Le graphie publisher C'est un grand confort qui nous est proposé avec cette nouveauté. C’est la première marche vers la PAO puisqu'on peut composer sa et même ses pages avec des réglages séparés pour chaque image. Non seulement c’est idéal pour de petites affiches, mais encore pour trouver les réglages idéaux, on peut tester la même image plusieurs fois dans la même page avec des réglages individuels. C’est plus simple que de le faire en plusieurs fois. Il ne manque dorénavant que la rotation libre des images et la gestion des textes, mais on ne s’en fait pas. ça viendra sûrement
bientôt. Le fait qu’il n’y ait pratiquement aucun changement dans le programme TurboPrefs montre qu’il est presque parfait.
Donc, pour en revenir au Graphie Publisher, le "menu rapide" "à la PAO" reprend les items les plus utilisés du menu traditionnel. Si on l’utilise souvent, c’est pratique, sinon, on ne sait pas ce que veulent dire certaines icônes.
Les formats reconnus sont IFF. JPEG, BMP. GIF, PCX, PhotoCD, etc... de 1 à 24 bits en passant par le HAM et le HAM8. La technique du Drag'n'Drop est utilisable si on ouvre le Graphie Publisher sur le WorkBench.
Le chargement d'images place la nouvelle venue au milieu de la page et on peut la faire glisser, la positionner, la re- dimensionner à l'aide de la souris. On peut également ouvrir trois fenêtres différentes d'édition des préférences inhérentes à chaque image :
1) Position Les gadgets numériques permettent de positionner
l’image, de la redimen- sionner, de la centrer, de l’étirer
sur toute la largeur de la page, tout cela au dixième de
millimètre près. On peut également la tourner d'angles
multiples de 90 . Un gadget permet en outre d'inhiber la
proportion largeur-hauteur de l'image.
2) Préférences individuelles Les corrections sont groupées en
deux groupes de curseurs échelonnés résolue, c'est qu’après
avoir demandé quels pilotes vous voulez. L'installateur vous
colle tout de même TOUS les pilotes dans le répertoire.
C’est une tradition chez IrseeSoft... TrueMatch a été
entièrement réécrit afin d'y intégrer le système UCR (Under
Cover Removal) qui n'est pas fait pour démasquer les espions,
mais une spécialité dans les techniques d’impression
permettant de remplacer les mélanges de jaune, magenta et cyan
par du noir - moins cher- dans les gris. Les avantages en sont
un meilleur contraste, de vrais tons de gris, l’économie déjà
citée et la rapidité d’impression (voir l’image : la partie
supérieure correspond à 0% UCR.
La partie inférieure à 100 %). TurboPrint 4 imprimait toujours du noir au lieu d’un mélange des trois couleurs primaires, ce qui correspondait à un UCR de 100%.
Une impression où aucun point d’encre noire n’est utilisé correspond à un UCR de 0%. La nouveauté de TurboPrint 5 est un réglage de l’UCR par curseur de 0 à 100%, ce qui permet d'affiner vraiment l’impression pour des travaux spécifiques.
La version 4 n'était pas particulièrement orientée graphique pour la prévisualisation des images sur l'écran. On peut même dire que le tramage était tellement grossier qu’il avait quelques années de retard. Ceci est réparé. La visualisation est excellente sur le Work- Bench dans n'importe quelle définition et profondeur. En outre, la gestion de Cy- bergraphX a été intégrée au programme, ce qui fait qu'on peut travailler sur un écran de 24 bits.
La gestion de la mémoire n'a pas été oubliée, et c’est normal pour un logiciel qui gère des quantités monstrueuses d'octets. Une mémoire virtuelle "maison", c'est-à-dire sans besoin de MMU, économise la RAM en sauvegardant temporairement sur disque dur toutes les données qui ne sont pas indispensables au moment donné. Ceci est absolument transparent pour l’utilisateur, excepté le chemin de la partition.utilisée pour ce cache ainsi que la grandeur maximale de celui-ci qui sont changeables dans le menu.
Les Climaniaques ne sont pas en reste. Une ribambelle d’arguments permettent de travailler d’un Shell ou d’un CLI, ou bien encore dans un batch.
Les autres spécialités sympathiques de la version 4 sont restées, comme toutes les excellentes fonctions de grab d’écran TURBOPRINT 5 ol TurboPrint rri « 7 7 r P*OloWOnOf ka de 10 à 190 (moyenne = 100 par défaut). Le premier groupe de cinq (tous en pas de 10 sauf le premier en pas de 1) influe sur la luminosité, le contraste, la correction gamma, la couleur et la netteté. Ce dernier évolue d'un flou artistique à une netteté exacerbée (genre blur et sharpen). Le second groupe de trois curseurs (en pas de 1) influence le rouge, le vert et le bleu. Deux boutons complètent cette
fenêtre (qui reprend également la position simplifiée de l’image) : Un de prévisualisation, ce qui nous fait du "Wysiwyg", et un de remise à zéro de tous les curseurs.
3) Le cadrage de l’image Voilà qui est génial, on ne doit plus
éditer ses images avant de les importer dans le logiciel, on
peut déjà régler les couleurs, avec cette fenêtre, on peut les
recadrer à sa guise. Une fenêtre s’ouvre qui reprend l'image
sélectionnée en plus grand. Il suffit de faire glisser les
bords à l’aide de la souris, la mise à jour s'effectue en
temps réel sur la page principale, ce qui fait qu'on voit les
nouvelles marges sur l'ensemble de l’image dans cette fenêtre
d’édition et le résultat sur la page. Bravo !
Une grande qualité, une bienfaisante simplicité d'utilisation, une reconnaissance d'innombrables imprimantes, des résultats d’impression d’une qualité remarquable, une qualité Wysiwyg depuis que Cyber- graphX est géré par le programme.
Les quelques petits défauts sont insignifiants en comparaison des qualités. On souhaiterait avoir tous ces avantages dans nombre de logiciels. On peut regretter l’absence d’ARexx, mais ce n’est pas absolument indispensable pour ce genre de programme d’autant qu’on peut y accéder par des arguments en CLI.
TurboPrint est distribué en France pour 450F par DeltaGraph'X.
Les différentes versions Km irseeSoft **"¦* .24 aiguilles HP_ColorLaserJet5 .9 aiguilles HP DeskJet Laser HP DeskJet1200 Tinte-EPSON HP DeskJet500 .Tinte-HP HP DeskJet500C Brother_24 aiguilles HP_DeskJet520 Brother_9 aiguilles HP DeskJet540C Canon_BJ HP_DeskJet550C Canon_BJC210 HP_DeskJet560C Canon_BJC4000 HP DeskJet600C Canon, BJC4100 HP DeskJet660C Canon_BJC4200 HP DeskJet690C Canon, BJC600 HP DeskJet850C Canon_BJC600e HP_DeskJet870C Canon,BJC610 HP LaserJetll Canon,BJC620 HP LaserJetlII Canon_BJC70 HP LaserJetIV Canon_BJC800 HP LaserJetIVI Canon_LBP HP,LaserJetV Canon,PJ1080A HP
PaintJet.PaintJetXL Citizen_120D+ HP_PaintJet300XL Citizen_120D Lexmark._ExecJetllc Citizen, PRINTiva600C MannesmannTally_7400-3Col Citizen_Swift24.240 MannesmannTally_7400-4Col Citizen_Swift9 Nec Pinwriter Epson_EX.FX.LX Okimate20IBM Epson_LQ.SQ-xx00 Okimate20Std Epson_LQ.SQ Oki__ML-38x Epson_Stylus Oki_ML-39x Epson_Stylus820+lls Panasonic_KX-P1124 Epson_StylusColor Panasonic_KX-P1540 Epson. _StylusColor500 Seikosha_24 aiguilles Epson._StylusColorll Seikosha_9 aiguilles Epson_StylusColorlls Seikosha_SL-80AI Epson_StylusPro(XL) Seikosha_SL-80IP Facit B3450 Star 9 aiguilles Fargo,FotoFun
Star_LC.XB-24 Fargo Primera Star_LC-10 Fargo. PrimeraPro Star_SJ144 Fujitsu, DL-1100 PILOTES TURBOPRINT 5.0 SUJET DE REFLEXION par Brice Fromentin p-OS, qu’est-ce ?
Plus qu’un projet, p-OS semble bien une réalité. Il se pourrait même que ce soit enfin la seule chose valable depuis trois ans que l’on nous fait des promesses. En effet, proDAD, pour donner du poids à son bébé, commence à accumuler un certain nombre d'alliances qui risquent de peser au moment du dénouement de la crise Amiga. POS sur le papier recèle des avantages indéniables vis à vis de l'AmigaOS :
• Orienté Objet, grâce à l'étendu de BOOPSI aux domaines non
"Intuition". Normalement, ceci permettra aux programmeurs de
créer des tâches plus facilement, et pourquoi pas un
fonctionnement en multithreading, terme très à la mode ces
derniers temps. Le problème est qu’actuellement, on ne sait pas
trop comment pOS marche, mais pour le mois prochain je leur
tirerai les vers du nez!
• Plus grande utilisation des sémaphores. Ceci donne encore une
bonne option pour le multithreading. Ainsi que pour syn
chroniser les tâches (enfin facilement ?).
• Un concept de tâches rapides qui reste à détailler.
• Un vrai DOS qui oublie enfin définitivement le BCPL ! !
• RTG, donc normalement plus de problèmes inommables pour la
gestion des cartes graphiques.
• Une vrai gestion de réseaux.
• Et tout une floppée d’améliorations graphiques qui rendrait
grâce à l’Amiga en le rendant plus rapide. Enfin, du moins
c’est ce qu’ils disent... ses inconvénients au niveau de la
compatibilité. Je ne connais pas beaucoup d’applications qui ne
nécessitent pas de fichiers, et sur AMIGA on est en BCPL,
pour notre grand malheur. Or, une compatibilité API
nécessiterait que le BCPL soit quelque part dans pOS.
Ou alors, comme il peut tourner avec AmigaOS... Voilà qui serait une solution peu élégante pour une autre plate-forme que l’Amiga que nous connaissons.
Pour la recompilation, nous pouvons craindre le pire (enfin , ceux qui, et ils sont nombreux, ne respectent pas les recommandations d’Amiga Technologies). Eh oui, on ne peut plus accéder à beaucoup de structures maintenant, car elles sont privées! Condition nécessaire pour garantir une bonne évolutivité d'un OS, mais je souhaite bonne chance aux programmeurs qui doivent "recompiler". Remarquez, je n’aborde pas les programmeurs en Assembleur qui vont juste devoir passer quelques nuits blanches ... Peut-on réellement espérer que les programmeurs feront cet effort? Personellement, je le
ferai, mais combien seront tentés ( pour manger : ) d'aller là où est l’argent? Encore une fois, l’avenir sera dans le DP, une condition bien précaire, mais proDAD met le maximum de chances de son côté en offrant le support technique aux développeurs de logiciels du domaine public.
Le multi-plateforme... pOS sera multi-plateforme. Très bien, sommes nous tentés de dire, mais alors comment fonctionneront les programmes? Il semble, d’après les environnements de développement pour pOS, que les applications seront compilées pour un type spécifique de processeur. Jusque-là, rien de grave, car pOS devant tourner aussi sur les plates-formes qui n'alignent pas les Mips comme seul argument, il faut bien gagner de la vitesse sur certains points comme le chargement. Mais, parce que je ne suis jamais content, une recompilation sera obligatoire avec les problèmes possibles que
cela peut engendrer. De fait, comme les façons de stocker les données peuvent varier d'un processeur à un autre (Intel & Motorola), une jolie expression en C, aussi ANSI qu’il soit, n'arrive pas à résoudre les problèmes de "WORD" et "LONG" sur des processeurs 680xx ou 80x86. Du coup, qui va encore devoir y aller de son courage?
Le programmeur.
Allez courage les gars, s’il faut y passer par là... Cependant, l’avantage d’un OS multi-plateforme est surtout pour les développeurs en mal de clients une aubaine, car il permet d’étendre considérablement le marché d’un produit. Si par chance un produit ne nécessite pas de trop grosses modifications pour la "recompilation" alors nous pourrons assister à un engouement des programmeurs. Qui sait, les miracles existent peut-être?
ProDAD réaliste ?
Voilà une bonne question, au demeurant. En effet, à l’heure où Windows95 envahit le monde, où WindowsCE envisage d’être porté sur tous les processeurs et où DirectX petit à petit fait son nid (et n'oublions pas non plus la Be qui ratisse large pour nous séduire), nous sommes les pauvres naufragés d’une informatique sans pitié. Un nouvel OS a le défaut de ne pas avoir d’applications qui lui sont propres. Pour parer ceci pOS serait compatible-Amiga à 70%, et sinon, pour les programmeurs C C++, une recompilation s'impose.
Mais qu’est-ce que cela implique, une recompilation ? Parfois pas grand-chose, une broutille, et des fois, souvent même, une catastrophe. Les avantages de pOS sont à la mesure de pOS, notre sauveur ?
Force est de constater, tout de même, que ce produit peut sauver l’Amiga, car il a les moyens de promouvoir efficacement le système Amiga. Cependant, il ne faut pas oublier que tout OS doit avoir une machine sur laquelle il pourra tourner, et là, malgré le concours des annonces toutes plus délirantes les unes que les autres, rien de neuf chez nous. Alors Messieurs, soyez réalistes et ne nous proposez pas des solutions miracles avec un PC caché dedans pour nous faire croire que l’Amiga est plus fort. Vous avez un OS, faites-nous une machine pour l’avantager, comme l’Amiga a su mettre en
avant son atout auquel nous devons sa survie: un OS et non un programme système! ¦ DUCHET COMPUTERS 5 I Saint-George Road - CHEPSTOW - NP6 5LA - Angleterre Tél: 00 44 1291 625 780 (8h à 1 9 h lundi - samedi) Fax: 00 44 1291 627 046 (24h 24) Ligne téléphonique directe en français MINITEL 36 I 6 AZERTY rubrique DUC Fournissez-vous directement en Angleterre!
NOUS NE PROPOSONS JAMAIS DES ARTICLES QUI N'EXISTENT PAS OU QUE NOUS N'AVONS PAS EN INVENTAIRE DU MATERIEL AMIGA DISPONIBLE (Prix en Francs Français, T.T.C. port compris) Interface PCMCIA SCSI2 Hisoft SQUIRREL (A600 AI200) 395 F Câble Péritel (2m) AMIGA: 95 F - 2 pour 150 F Adaptateur pour brancher les manettes analogues PC sur AMIGA: 45F - les 2: 80 F QUADRUPLEIJR de MANETTES: 50 F - 4 pour 150 I TECHNO SOUND TURBO 2 stéréo (F) Compatible AMIPHONE TCP 285 F KIT de transfert de fichiers AMIGA = PC (doc. F) 120 F SOURIS CD 32 ou AMIGA (précisez SVP) 125 F - 2 pour 220 F JOYPAD Compétition
Pro CD32 Amiga I 75 F - 2 pour 300 F HOUSSE AMIGA 500 600 1 200 (PRECISEZ SVP) 25 F - 3 pour 50 F Câble NULL MODEM multistandard 5m: 145 F - 10m: 165 F Lecteur EXTERNE (Méc. SONY port d'extension) pour TOUS Amigas 425 F SMD-100 SCSI VIDEOCD MPEG DECODER 1650 F Carte MAGNUM extension RAM A 1200 8 Mo maximum - Fournie Oko 375 F Carte AURA I2bit I6bit PCMCIA (A600 AI200) 595 F COPIEUR "HARD ": XCOPY PRO + Interface CYCLONE (doc en français) 250 F ors PIÈCES DÉTACHÉES PIÉCIS Dl RI CHANCE AHIGA disponibles (Prix en Francs Français, T.T.C. port compris) Circuit CIA 8520 PLCC 39 1078 0 I pour A
1200 145 F Circuit Super AGNUS 8375 (3 I 8069-16) A500 2000 55 F - 2 pour 95 F Circuit GARY 5719 (3 18072-01) 55 F - 2 pour 95 F LECTEUR interne Amiga 600 285 F - 2 pour 500 F CPU 68000 8MHZ 45 F - 2 pour 80 F PAULA 8364(252 127-02) Amiga500 2000 5 5 F - 2 pour 95 F LECTEUR INTERNE Amiga 500 285 F - 2 pour 500 F Lecteur interne Amiga 1200 285 F - 2 pour 500 F BLITZ BASIC 2.1 (Version originale complété) 175 FF Commande groupée: 2 x BLITZ BASIC 2.1: 320 FF BLITZ user magazines (BUM) BUM 9A 9B -2 disks- = 40 F BUM 10A 10B -2 disks- = 40 F j les 4 disks BUM 9A 9B 10A 10B = 65 F les 4 BUM 5 6
7 8 = 40 F les 4 ' BLITZ BASIC SUPPORT SUITE: 110 F (3 disks). Avec: SuperTED2 5. REDDebugger 2 5, REDMapEditor 2 5, j REDBlitzLibs, avec documentations, exemples, etc... Indispensable à tout programmeur Blitz sérieux.
Los BUMs el Blitz Basic Support Suite sont disponibles à tous, qu’ils se soient procuré leur Blitz Basic chez nous ou “ailleurs" PROGICIELS AMIGA DISPONIBLES (Prix en Francs Français, T.T.C. port compris): DISKSALV 4 245 F DIRECTORY OPUS 5.5 375 F CINEMA 4 D 1250 F AmiFile SAIT PRO 2.4+ (F) 365 F DIGE C Compiler 3.2 (avec manuels sur disk) 325 F PHOTON PAINT 2.01 95 F AmiFile SAFE USER 2.4+ (F) 175 F
G. F.A. BASIC 3.5 1 (avec manuel technique de 420 pages) 95 F PC
TASK 3.1 375 F HISOFT BASIC 2 475 F DFVPAC 3.14 (dernière
version officielle de Hisoft) 475 F PC TASK 4 (68020+) 625 F
HISOFT DISK MAGIC 245 F NET fti WEB (Contient IBROWSE version
complète) 245 F INTOS 95 F TERMITE 245 F PRO VECTOR 3 STYLUS
TRACER PSIMPORT REXXREQ 995 F GP FAX (dernière version) 325 F
TERMITE TCP 365 F IBROWSE -dernière version complète- contient
MUI 3.5 + 195 F AMIGA F.NVOY 195 F UNE PETITE SELECTION DE NOS
JEUX AMIGA DISPONIBLES (Prix T.T.C. port comprit): ALIEN BRILD
302 Kllllng Groundt 2 1 S F FANTASY MANAGER (ANCO) 45 F NORTH
N SOUTH (F) A 500- 45 F SUPER LEAGUE MANAGER 75F APPROACH
TRAINER v 1.60 125 F FEARS -A I 200- 95 F ODYSSEY 95 F SUPER
LEAGUE MANAGER Ai?00 75 F BLITZKREIG (WARGAME) 15 F FIELDS OF
GLORY (WB 2 + ) 95 F PLAYER MANAGER 2 (ANCO) 95 F SUPER TENNIS
CHAMPION 5 F BUBBA'N'S 1 YX (F) 30 F FIELDS OF GLORY A I 200
95 F POWER DRIVE (F) 35 F TACTICAL MANAGER 2 55 F BUBBI.E H
SQUEAK A 1200- 65 F GLOOM 2 DELUXE A I 200 75 F ROADKILL A I
200- 65 F TOWER OF SOULS A I 200 75 F COLONIZATION (F) I 15 F
GUARDIAN A 1200- 65 F RUFFIAN -- NOUVEAU I - 125 F TURBO TRAX
- A I200 65 F CIVILIZATION (F) 95 F HEIMDALL (F) -WB 2 40 F
SENSIBLE GOLF (F) 95 F TURNING POINTS A 500 55 F CLOCKWISER A
1200 (Casse ttte) 45 F HEIMDALL 2 (F) A500 600 75 F SENSIBLE
SOCCER 96 97 (F) 195 F
U. F.O. (A 600) I 15 F COALA A 600 95 F IMPOSSIBLE MISSION
(Microprose) 85 F SKELETON KREW (F) - A I 200 75 F
U. F.O. (A 1200) I 15 F COALA AGA 95 F JAMES POND 2 (F) -A I 200-
35 F SKIDMARKS + DATA AGA 60 F VIRTUAL KARTING A I 200 (F) 95
F 0 GENERATION (F) 45 F LEGENDS AGA- Al200 4000 (F) 95 F SPACE
QUEST 4 (Doc F.) 75 F WATCH TOWER (F) A I200 95 F DOGFIGHT
(Microprose) 85 F MARVIN MARVELLOUS AGA 60 F SPECIAL FORCES
(Microprose) 85 F WHITE DEATH (WARGAME) 45 F ELITE 2 I 25 F
NAPOLEONICS -A 500- 65 F STARLORD (Microprose) 85 F WORMS I 15
F EMBRYÛ (5 dises) 65 F NASCAR CHALLENGE A 500- 45 F STRIP POT
A I 200- (Erotique) 45 F XTREME RACING A I 200 75 F EXILE A
1200 95 F NICK FALDO GOLF 35 F SUPER SKIDMARKS 95 F Xcreme
Raclng AGA: 2 DATA DISKS 55 F SELECTION AMIGA CD 32 (Prix
T.T.C. port comprit): AKIRA 50 F EMERALD MINES (F) 75 F LAST
NIN)A 3 35 F SKELETON KREW (F) 75 F ALFRED CHICKEN (F) 35 F
EXILE 75 F LEGENDS (F) 95 F STRIP POT (Erotique) 50 F BATTLE
CHESS (F) 75 F FEARS 85 F LIBERATION CAPTIVE 2 70 F SUPER
LEAGUE MANAGER 75 F BUBBLE H SQUEAK 75 F FIRE N ICE (F) 75 F
LOST VIKINGS (F) 75 F SUPER SKIDMARKS 75 F CASTLES 2 75 F
GLOOM 85 F MARVIN MARVELLOUS 45 F TOTAL CARNAGE (F) 65 F CHAOS
ENGINE (F) 60 F GUARDIAN 75 F PINEAU. ILLUSIONS 65 F VITAL
LIGHT (F) 45 F CLOCKWISER 60 F GUINESS BOOK OF RECORDS 2 75 F
PREMIERE (F) 65 F American Ht RM au Encyckwdia 45 F
DRAGONSTONE 60 F HEIMDALL 2 (F) 95 F ROAD KILL 65 F WEMBLEY
INT. SOCCER 50 F Pour un envol immédiat d articles ci-dessus
(règlement par carte internationale VISA EUR0CARD):
teléphonex-nous (pas de panique, notre personnel est
FRANÇAIS), ou faxez votre commande signée avec détails de
votre carte bancaire. Par Minitel: 3616 AZERTY puis DUC. Ou
rédigez (EN FRANÇAIS SVP) sur papier libre et joignez votro
règlement Nous acceptons les chèques ordinaires français, les
chèques La Poste Français, les cartes Internationales VISA et
EUROCARD, mandats internationaux (ou Eurochèque en sterling si
vous n’avez pas de chéquier Français). Notre catalogue complet
vous est envoyé -gratuitement- avec votre première commande.
Si vous desiroz recevoir un catalogue COMPLET afin de faire votre choix, écrivez-vous en FRANÇAIS SVP et joignez 6 timbres à 5 F F ou 4 C.R.I.; précisez votre configuration exacte, ou nous ne pourrons pas donner suite a votre demande._transaction minimum loof f Nous envoyons aussi par avion -et sans aucun supplément de frais de port- les produits ci-dessus vers la SUISSE, les DOM TOM et aux francophones du MONDE ENTIER.
FÉVRIER 199 - Stock et prix valables pour la durée de publication du magazine - Toute commande est considérée comme ferme DEVELOPPEMENT par Georges Tarbouriech Un Amiga pour créer ses propres outils... OutilsGadToolBox, Triton, MUI..., Si la micro-informatique est toujours plus présente dans l'entreprise, c'est surtout le résultat de l'évolution du logiciel.
Quel que soit le domaine concerné, il existe presque toujours une application susceptible de vous faciliter le travail. Toutefois, une entreprise a souvent besoin d'un type d'application bien spécifique. C'est pourquoi les sociétés de services se sont multipliées; elles ont pu pendant longtemps pratiquer des tarifs prohibitifs et par conséquent s'enrichir et se développer. Il est évident qu'un produit destiné à être vendu à 10 exemplaires ne peut pas avoir le même prix qu'un autre pour lequel les ventes se chiffrent en milliers. Entre temps, les besoins en applicatifs se sont accrus et des
outils permettant de faciliter le travail du développeur sont apparus. Les SGBD (Systèmes de gestion de bases de données) ont ouvert la brèche puisqu'ils offraient des possibilités de programmation, rapidement étoffées par des outils de génération d'interface. La suite logique a été de concevoir des outils encore plus performants, surtout après l'avènement des interfaces graphiques dans les systèmes d'exploitation. Parmi les nombreux outils présents aujourd'hui sur le marché, toutes plate formes confondues, il en est un qui a servi de modèle, "Interface Builder" sur NextStep .
Interface Builder Ce qui était révolutionnaire dans ce concept, c’était la facilité de création de toutes les fenêtres et objets graphiques nécessaires à la construction d’une application. Il n’est pas rare aujourd’hui de trouver au minimum cinquante fenêtres dans une application élaborée. Avez-vous déjà tapé le code d’une fenêtre en Basic, en C ou autre pour des systèmes tels que Windows, MAC OS ou Amiga OS ? Le moins qu’on puisse dire, c’est que ça représente un certain travail !
L’énorme apport d’IB c’est celui-là: la faculté de partir d’une fenêtre vide, de mettre dedans ce que vous voulez (boutons, champs, gadgets...) de relier les différents objets et à la sortie. Vous avez un code généré automatiquement ! Si les objets n’existent pas, vous pouvez les créer.
Rassurez-vous, la bibliothèque est très fournie; vous avez par exemple des objets "bases de données" ! Bien sûr, il reste beaucoup à faire pour que l’applicatif fonctionne, mais votre travail est réduit d’au moins 50%. Rien que pour cet outil, les stations Next auraient dû se vendre comme des petits pains; malheureusement, il fallait l’équivalent de la production du boulanger pour acheter une de ces petites choses !
RAD Le monde PC a suivi et nous avons assisté à l’apparition d’une terminologie qui me fait sourire, mais que voulez-vous ça en impose ! Nous travaillons donc avec des "AGL" (ateliers de génie logiciel) pour générer des "IHM" (interfaces homme-machine) tout en bénéficiant du "RAD" (Rapid Application Development)!
Avouez que ce n’est pas rien : on se sent tout de suite plus intelligent ! Bon. J’arrête de me moquer. Ces outils, donc, fleurissent dans le monde "Wintel" et à mon avis, celui qui se rapproche le plus du concept d’interface Builder, c’est "WINDEV". Le fonctionnement est très proche de celui d’IB. Sinon que Windev génère un code dans un langage qui lui est propre (au choix procédural ou objet ), alors qu’IB génère de l’Objective C. Avec Windev, vous disposez de nombreux outils annexes, aussi bien pour faciliter l’installation sur différents postes, que pour convertir des formats de
fichiers ou maintenir l’applicatif. Enfin, vous n’êtes pas obligé d’utiliser le langage de Windev; vous pouvez utiliser le langage de votre choix. (Très bien pour le portage si votre application existe déjà !) Votre application peut être compilée pour des systèmes 16 ou 32 bits et elle peut être monoposte ou réseau.
Je m’arrêterai là, je ne vais pas vous ressortir la plaquette publicitaire du produit !
Amiga Enfin, nous y voilà ! Encore et toujours le DP ! Les développeurs géniaux de l’Amiga ont encore frappé. Le nombre de générateurs d’interfaces sur l’Amiga est impressionnant: Gad- TooIsBox, Triton, MUI... La liste est longue, mais j’avoue que ma préférence va à MUI; si en plus vous lui ajoutez MUIBuilder vous obtenez quelque chose qui n’est vraiment pas très loin d’interface Builder. Avec ces deux produits, DP je le rappelle, vous pouvez travailler exactement comme avec ceux cités plus haut. Alors, Messieurs Stuntz et Totel. à quand un produit commercial qui fasse mieux que les autres
? Il ne manque pas grand chose pour que vous dépassiez ce qui existe aujourd'hui, mais avec un nouvel OS, bien sûr. Le gros avantage des systèmes 32 bits est l’amélioration de la qualité graphique et des performances; c'est relativement logique compte tenu de la puissance des processeurs et de la quantité de mémoire nécessaires au fonctionnement. Mais encore faut-il que les applications soient natives 32 bits, ce qui est encore loin d'être le cas. Lorsqu’on voit ce que peut faire aujourd’hui un Amiga (avec un OS qui n’est plus tout jeune), il est facile d’imaginer ce que ça donnerait
avec un OS 32 bits et une architecture RISC. En plus d'améliorer l'ergonomie et l’aspect de l’interface graphique, les "objets" pourraient se multiplier et permettre la conception d’applications complexes et attrayantes. La notion de "Style guide" me semble une très bonne chose, mais il faut reconnaître que les interfaces graphiques des applications de l'Amiga aujourd'hui sont plutôt désuettes, même avec MUI. Il est paradoxal de remarquer que les interfaces réussies sont celles qui ne respectent pas la notion citée plus haut : voir SCALA ! L’intérêt d’un outil de développement
perfectionné sur une plate-forme, c'est la possibilité pour ses utilisateurs de se lancer dans la création d'applications. Ces applications peuvent être limitées à un usage personnel ou local, mais rien n'empêche de les diffuser à plus ou moins grande échelle. Cette évolution pourrait être génératrice d'un formidable parc logiciel pour un Amiga Nouveau!
Le potentiel existe. Encore une fois, il suffit de voir la richesse du DP; mais avec une machine beaucoup plus performante, les produits pourraient atteindre une telle qualité qu'il serait naturel de les commercialiser. Ce générateur d’applications se devrait d’être puissant et convivial.
Puissant, par le nombre et le type d'objets en bibliothèque, la possibilité de liaison de ces objets entre eux, mais aussi envers le monde extérieur (d'autres logiciels ou pourquoi pas, d'autres plate-formes ?); par le langage choisi pour générer le code ou pour le créer.
Convivial, par sa facilité d'utilisation, la qualité de son interface, le support d’"assistants". Il devrait permettre de réaliser des applications dans leur intégralité, c'est-à-dire :
• autoriser la compilation de l’exécutable directement;
• permettre de générer l’aide en ligne (et par conséquent, le
manuel d’utilisation);
• gérer l’installation en monoposte ou en réseau; - fournir des
outils de maintenance et d’intégrité des données;
• offrir des possibilités de communication avec le monde ex
térieur... Bref, ce que font les outils cités plus haut, mais
en mieux !
L’atout majeur serait la réduction du temps de développement. Le but recherché serait de se concentrer plus sur la conception que sur la réalisation du produit. Aujourd'hui, lorsqu’on conçoit une application, il est rare de ne pas avoir l’esprit occupé par la manière dont on va la construire. C’est un moyen d’essayer de contourner certaines difficultés ou certaines limitations de la machine ou du support utilisé.
L'autre point important, dans le développement aujourd'hui, c’est l’amélioration des échanges. L’idée de départ de Next, c’était le travail de groupe, mais de groupe universel. Elle a fait son chemin depuis et la démocratisation de l’Internet a contribué à son développement. Lotus en a fait son cheval de bataille avec "Notes" et l’Intranet devient incontournable chez les concepteurs d’OS réseaux. La communauté Amiga étant ce qu’elle est, ces multiples possibilités de communications permettraient à plusieurs développeurs de travailler en commun sur un projet. Le suivi de leurs travaux serait
aussi simple que s’ils étaient dans des bureaux voisins. Ces possibilités sont l’une des bonnes choses qui soit arrivée à l’informatique depuis longtemps. Bien sûr, il y a un revers, la saturation des lignes. Il y a une dizaine d'années, les lignes n'étaient pas saturées, mais les adresses E-mail ne courraient pas les rues ! Je suis conscient que tout ne changera pas du jour au lendemain (les habitudes existent !), mais c'est certainement le début d'une façon de travailler plus intelligente et plus efficace. Ceci n'est pas une digression par rapport au point de départ; je crois que
ça forme un tout. Si l'Amiga "survit" ce sera peut-être grâce à cet ensemble.
Suite et pas fin... Lorsqu'on analyse la "vie" de l'Amiga depuis ses débuts, on se rend compte que les évolutions les plus marquantes sont souvent issues du Domaine Public. En dehors des personnes déjà citées, il est difficile d'oublier la contribution de
S. Hawes (Arexx), M.Dillon (DICE, Cshell),F.Fish qu'on ne
présente pas et tant d'autres (il est impossible de les nom
mer, ils sont bien trop nombreux). Je persiste dans l’idée que
l’Amiga doive sortir de sa "niche"; qui peut le plus peut le
moins ! Pourquoi se limiter aux applications graphiques ou
vidéo ? Le fait d'avoir des capacités dans un domaine
n'empêche pas d’exceller dans d'autres ! Un outil performant
permettrait de développer n'importe quel type de logiciel.
C'est peut-être sur ce point qu’il faudrait beaucoup tra
vailler. Là aussi, je crois en la supériorité de l'Amiga :
quand je vois que des produits tels que MUI sont "shareware",
je me dis que tous ces créateurs ne verraient aucun inconvé
nient à commercialiser leur "oeuvre" à des tarifs plus bas que
la concurrence. Imaginez la logithèque, si par exemple 20% du
site Aminet étaient améliorés et commercialisés !
Le rôle majeur d'un outil de développement de qualité, c'est de créer des vocations, surtout si le résultat du travail est réussi et que ce travail s'effectue dix fois plus vite qu'avec des outils plus traditionnels. C'est le début de la spirale : si une machine possède des qualités techniques appuyées par des logiciels de qualité, elle va se vendre (si la partie commerciale est digne de ce nom); si elle se vend, les utilisateurs voudront de plus en plus d'applications; si l'outil pour développer est performant, beaucoup se lanceront dans la conception ; comme le parc sera important, la
commercialisation sera rentable; les applications seront de plus en plus sophistiquées et les développeurs se regrouperont pour mettre en commun leurs capacités de façon à progresser encore; les produits se vendant à grande échelle, ils seront moins chers; la machine se vendra alors de plus en plus et son prix baissera aussi... Comme quoi, Marx et Capital... On peut rêver, non ?
Même si le fait de s’enthousiasmer pour une machine semble de peu d’intérêt dans l’absolu, lorsque cette machine est un instrument de travail fréquenté quotidiennement, il me semble naturel de souhaiter la voir progresser . Le travail "plaisir" est une chose rare ! (comme le travail tout court, d’ailleurs; tout au moins on essaie de nous le faire croire !) Une machine, ça peut être comme une cause : elle peut relier les individus, a fortiori si elle semble perdue ! Ça n’empêche pas d’adhérer à d’autres (causes) a priori beaucoup plus sérieuses !
Allez, courage ! La société AboxPiosDad.corp rachète Microsoft dans cinq ans et elle garde Bill Gates comme espion industriel ! Quant au site de la "banlieue" de Seattle il est transformé en Musée de la contrefaçon!
G. I.U Tarbouriech (IU pour Incurable Utopiste) L’article que
vous venez de lire est bon à jeter à la poubelle !
Il a été écrit voici deux mois (quand vous lirez ces lignes); hier (9 1 97), Ed: m’a asséné la nouvelle qui tue: Apple rachète Next et Steve Jobs retourne chez Apple!
Encore sous le choc, je ne sais trop si je dois être content ou inquiet. Un Mac avec un OS NextStep, c’est un peu l’Amiga dont je rêvais! Perdu!
Ou'est-ce que ça va changer 7 NextStep sur un Mac, c’est la fin de toutes les tares du Mac:
• plus de problèmes de rafraîchissement d’écran, et c’était
vraiment une plaie! Avec Display Postscript cette tare est à
mettre aux oubliettes! Sur Next quand on déplace une fenêtre on
déplace aussi son contenu !
• plus de problèmes de gestion de mémoire: fini la "gour
mandise" et les logiciels qui ne peuvent pas s’ouvrir parce que
la mémoire disponible est trop fragmentée .
• le Mac passe de 0 Shell à 4: sh, csh, rsh (shell restreint),
jsh.
• le Mac devient multi-tâches!
• la vitesse d’impression devient excessivement rapide: le
postscript n’a plus à être interprété; c’est déjà du post
script!
• le Mac devient LA machine multimédia!
• Au plan du son, Next est inégalé: qualité CD garantie !
• Couleur 32 bits dont 8 de transparence: si vous superposez
deux images et que celle du premier plan a des vitres, vous
voyez la deuxième à travers les vitres!
Quant aux animations et à la vidéo, je peux vous dire que ce n’est pas mal non plus! Tout ça en même temps, alors!
• Le coup de grâce: Metrowerks est déjà en train de travailler
sur le portage d’Objective C pour le transfert de la logithèque
Mac!
En clair, les logiciels Mac tourneront bientôt sous NextStep! Cela veut dire TOUTES les plate-formes susceptibles de faire tourner NextStep!.
Pour finir, le Mac disposera DU logiciel de développement de la décennie: Interface Builder agrémenté de Java!
Internet et Intranet deviennent la "spécialité" MAC!
Ce qui me ravit
• Microsoft va-t-il enfin avoir un concurrent sérieux?
• L’avantage "logiciel" de Windows NT sur Unix devient caduc!
Ce qui m'inquiète e II va falloir un Amiga exceptionnel pour se battre contre "ça"!
• Et avec quel OS? Cette fois-ci je partagerais bien l’idée
première de D.Haynie!
Commercialement Voici quelques mois, Sun était prêt à racheter Apple!
Apple vient de "mettre" 400 millions de dollars dans l’achat de Next! Sun travaille main dans la main avec Next depuis le début! Sun est le concepteur de Java! Les travaux de Next sur Java sont les plus avancés actuellement (WebObjects)! Vous ne trouvez pas que ça fait beaucoup de coïncidences?
Les trois ensemble, ça pourrait faire très mal, si l’on considère la qualité de leurs réseaux commerciaux et le poids de chacun dans son domaine !
Vait and see!
On en saura peut-être un peu plus après le Mac- World de ce mois-ci. Quand je vous disais qu’on vivait une époque formidable !
G. Tarbouriech TEST PERIPHERIQUE par Jac Pourtant
jac@avignon.pacwan.net - http: monweb.pacwan.net monoweb jac
Scanner Artec et pilote ScanQuix Artec 6000 C Plus et ScanQuix
3.1 Un scanner, c'est indispensable à la panoplie d'un
graphiste. Mais un scanner, c'est cher si on veut la qualité.
Si on est professionnel, un bon scanner peut coûter plus de
100.000F. Si on n'est pas pro de pro, il y a à présent des
scanners à des prix très démocratiques. Mais le scanner n'est
pas tout, il faut un logiciel adapté, et sur Amiga, la chose
n'est pas si simple. C'est pour toutes ces raisons que mon
choix s'est porté sur le scanner View Station 6000 C PLUS de
chez Artec et au réputé meilleur logiciel de scan, ScanQuix.
J'ai payé 700DM pour le tout, soit environ 2400F. En route
pour le test !
Le scanner D’abord et avant tout, précisons qu’il s’agit d’un modèle 24 bits, une passe.
Contrairement à la plupart des modèles, la charnière du capot se trouve dans sa plus grande longueur, ce qui peut être un avantage comme un inconvénient selon la place qu’il occupe. Pour moi c’est un avantage, car le capot peut se lever complètement dans la niche que j’ai dévolue au scanner. Puisqu’on parle de charnières, elles sont intelligentes, c'est- à-dire qu’elles sont télescopiques en cas de document épais à scanner (jusqu’à 2
cm) . Sur le capot, un cache noir sert de corbeilles à documents
en attente, pratique.
Un affichage à cristaux liquides délivre des informations sur l'état ou les problèmes du scanner.
Sur le côté, l’interrupteur. Derrière deux prises SCSI, le sélecteur d'unité SCSI, une prise pour extension de lecture de transparents diapositives et la prise d’alimentation.
L’installation est on ne peut plus facile, il faut désarrimer la partie mobile au moyen d’une vis et brancher le scanner. Le tour est joué. Est-il vraiment joué? En fait, non, et il est regrettable que ce ne soit pas marqué dans la documentation du scanner, il faut impérativement avoir une terminaison externe dans la deuxième prise SCSI, et elle n’est pas livrée avec. La documentation est très belle, très informative (à part la terminaison), tout est axé sur Windows, il faut dire qu'une carte de connexion pour PC est livrée avec, le reste du monde est ignoré, Mac aussi, bien qu’on
puisse aussi l’utiliser en SCSI avec un Mac. Il est en outre accompagné d'un logiciel OCR (reconnaissance du texte) pour Windows.
Le scanner est prêt à être utilisé, ne reste plus qu’à installer le logiciel.
ScanQuix C’est la version 3.10 qui gère le 6000 C+, la version 3.0 ne s’occupe que du 6000 C (qui est 3 passes). Elle est composée d’une disquette d’installation et d’une brochure. Le programme utilise les catalogues, il est donc possible de le franciser. Il est livré avec deux pilotes seulement, le 6000 C et le 6000 C+. Tout se laisse facilement aménager avec Pinstaller" Amiga.
Quatre programmes principaux le composent :
• ScanQuix proprement dit,
• Scanner Prefs,
• ScanToDisk,
• PhotoCopy.
1) ScanQuix : Le programme ouvre une fenêtre sur le Workbench
avec trois entrées (choix du scanner, scan, ouverture d’un
fichier image), trois sorties (sauvegarde, impression,
visualisation), un gadget-liste équipé de trois boutons
(effacer, copier, prévisualiser). Il est ainsi très pratique
d’utiliser le logiciel non seulement pour scanner mais aussi
pour imprimer, prévisualiser (sur le Workbench) ou
visualiser (sur écran au choix, donc possiblement en 24 bits)
des images.
L’option "Scan" ouvre une fenêtre de paramétrage où l’on trouve :
• La zone de scan proprement dite, avec la largeur et la hauteur
en pixels (figeages), la largeur et la hauteur en cm (ou en
pouces) (figeables) et les offsets de la zone en cm.
• Viennent ensuite le mode (cinq possibilités : Texte lignes,
Demi-teintes, 16 niveaux de gris, 256 niveaux de gris, 16
millions de couleurs) et la résolution qui est réglable
linéairement (C’est-à-dire de 1 en 1) de 12 x 12 jusqu’à 600 x
600 ppp. Ces réglages interagissent avec la largeur et la
hauteur en pixels et en cm selon que l’on a figé ces données ou
non. Le maximum est de 21.6 x 35.6 cm.
Ou bien pour 600 x 600, de 5100 x 8400 pixels.
• Puis on a les réglages de couleurs qui consistent en deux
curseurs allant de
- 127 à +127 pour la luminosité et le contraste, un bouton qui
ouvre un fenes- tron de réglage de la courbe gamma à l’aide de
5 ascenseurs et de deux curseurs de luminosité et de
contraste aussi mais réduits de -9 à +9.
• Enfin viennent un bouton commandant l’ouverture de la
prévisualisation de scan, un indicateur de mémoire nécessaire
au projet (le maximum en 600 x 600 et en 24 bits nécessite
122,6 Mo), un bouton commandant le scan véritable et un bouton
d’annulation. La prévisualisation permet de choisir une zone
dans la page. Elle effectue donc un scan grossier (pas si
grossier que çà : 25, 50 ou 75 ppp) de toute la surface de la
vitre du scanner. On choisit ensuite une zone à l’aide d’un
cadre étirable par les côtés, les angles et le milieu. On peut
zoomer à son aise dans la fenêtre de prévisualisation afin
d'ajuster précisément la zone à scanner. On peut d’ailleurs
rescanner cette zone toujours en prévisualisation pour obtenir
plus de précision. Le scan de prévisualisation nécessite 871 ko
en 50 ppp. La sauvegarde se fait en IFF (1, 2, 3, 4, 5, 6, 7,
8, 24 bits ou TrueCo- lor) ou en JPEG.
L'impression se fait soit par les préférences du Workbench, soit sous contrôle de Turbo Print (à partir de la version 3.0) ou de Studio II, si un de ces programmes est actif.
2) Scanner Prefs : Ceci permet de sélectionner le pilote de
scanner (si on en a plusieurs), de définir le nom du device
SCSI et le numéro d’unité SCSI (4 par défaut), ou d'éditer la
liste des pilotes.
3) ScanToDisk : C’est un tout petit programme pour scanner une
image et la sauver directement, sans autres corrections, en
fichier IFF. Il consiste en quatre gadgets : I Un gadget
cyclique pour définir la profondeur de scan (elle est plus
complète ici puisque le choix se fait entre 1, 2, 3, 4, 5, 6,
7, 8, 24 bits ou TrueColor).
• Un gadget de choix de nom pour le fichier à sauver.
• Un gadget Scan ouvrant sur le programme ScanQuix.
• Un gadget d'annulation.
4) PhotoCopy : Comme on peut s’en douter, il s’agit d’un
programme de photocopie. Il suffit d'allumer son imprimante,
de démarrer le programme. Une fenêtre s'ouvre avec pour choix
:
• Le format : A4- A4, A5- A4 et A6- A4.
• La luminosité de -5 à +5.
• Le nombre de copies.
• Le mode : photo ou texte.
• Le bouton de lancement.
Rien d'autre à faire, la photocopie sort toute seule de l'imprimante.
L’accès à partir d’autres programmes Des modules sont livrés pour accéder à ScanQuix à partir d'autres logiciels et c'est bien pratique.
AD Pro 2.5, PageStream 3.0i, D Paint
5. 0, Xi-Paint 4.0, ArtEffect 1.0, Photo- genics 1.2b, ImageFX
7.5 et Ppaint sont ainsi équipés soit d’un module, soit d'une
commande Arexx pour pouvoir scanner de l'intérieur du
programme.
D'autres modules existent sur Aminet et sont téléchargeables.
L’utilisation Avant toute chose, il est prudent de vérifier que la version est la bonne, car la version 3.10 a oublié une chose qui était présente dans la version 3.0 : la calibration. Et c'est important, sinon, le résultat n'est pas du tout ce qu'on espérait et il faut jouer avec les réglages gamma, luminosité et contraste en exagérant vraiment pour obtenir une image utilisable mais qui vraisemblablement demande encore du travail dans un logiciel de retouche. Sinon, il suffit de se procurer le patch ArtecPlus31to32.lha sur Aminet. Là. Une fois installé, le scanner bute rageusement
plusieurs fois avant de se lancer, et se calibre.
On est sûr d'avoir une bonne luminosité. à condition toutefois de le laisser chauffer un peu. Il ne donne des résultats optimaux qu'environ 5 minutes après avoir été allumé.
Il faut bien entendu que le display à cristaux liquides indique "Ready to scan", ce qu'il fait systématiquement après quelques secondes. On n'est bien sûr pas obligé de brancher le scanner avant d'allumer son ordinateur, la reconnaissance SCSI se fait n'importe quand.
Il est un peu bruyant, surtout si la définition est haute, car il scanne par bandes et on dirait un peu un âne qui brait.
Voici quelques temps de scan pour une page A4.
Temps de scan mémoire nécessaire Temps de scan ppp 12x12 Texte lignes 10s Demi-teintes 10s 16 niveaux de gris 10 s 256 niveaux de gris 10 s 16 millions de couleurs 15s ppp 200 x 200 Texte lignes 35 s Demi-teintes 35 s 16 niveaux de gris 35 s 256 niveaux de gris 1 mn 20 s 16 millions de couleurs 3 mn 45 s ppp 600 x 600 Texte lignes 1 mn 30 s Demi-teintes 1 mn 30 s 16 niveaux de gris 3 mn 256 niveaux de gris 6 mn 16 millions de couleurs 17 mn Mémoire nécessaire Format en pixels 99 x 140 1 ko 1 ko 6 ko 13 ko 40 ko 1653 x2338 470 ko 470 ko
I. 9 Mo
3. 7 Mo
II. 1 Mo 4960 x 7015
4. 2 Mo
4. 2 Mo On voit que les temps sont relativement importants
lorsqu'on veut de la haute définition. On voit également que
la chose est gourmande en mémoire. La notice dit qu'il vaut
mieux avoir 6 Mo de RAM. L'OS 3.0 est un minimum.
16. 8 Mo
33. 4 Mo
100. 0 Mo Je manque personnellement de points de comparaison pour
pouvoir classer ce scanner par rapport aux autres de son
genre.
Je sais simplement que par rapport au JX-100 Sharp que j’utilisais jusqu’alors, et qui ne scannait qu’en A5 et en 18 bits par le port- série, le résultat est suffisant pour la qualité que je recherche.
La vitesse est honnête, les différences de nuances dans les sombres sont acceptables, la compatibilité avec tous les logiciels que j’utilise est excellente, bref je n’ai pas de raisons de me plaindre.
J'estime que pour le prix, la solution est idéale pour le monde Amiga.
ScanQuix est distribué en France et en version française par Deltagraph'X, pour 820 FF pour les scanners Epson, Hewlett-Packard et Paragon.
Chaque version de ScanQuix est spécifique pour chaque scanner.
TEST SOFT par Dominique Bonin ? Shannon Book | ?IjUpt | Hfô~ | « n ri foçf ncgr nnnn “1 le V ?
ü o o c ô ?
Fi ?
ABLSi lOte'n»' |0.00 cm Oigia-OeskDr(ver4C CpsonX Genenc
* »_peskJet HP_Pew.JeiW0C Sommet Base |Ô T |2J0 cm JÈ Ccntnu
Feuee 6F« Boc d'AMheriialicr: Norme* Potees de nmprmonte
Po *Scr®t J ÙanUtè (X ArmJer | EICc knpnmer Erermère Ligne
|0,00 cm ÜK Annuler Un traitement de texte en français?
Ca faisait bien longtemps... Les derniers parus dataient de 1993 : il s'agissait de Pro Write 3.3.2 et de Final Copy II. Il y a bien eu la version
3. 0a de Wordworth en 1994, quelques semaines avant le dépôt de
bilan de MAD (regrettée société importatrice française à qui
nous devions également l'inoubliable excellence!), mais seuls
quelques utilisateurs français ont eu droit à une mise à
jour... Wordworth 6, de la société britannique Digita
International, francisé par les soins de FDS, comble un bien
grand vide dans la bureautique al Police iEDICQ | Caractère ?
11 Srorvon Boc*. | laie »||36pt | _| tJortna _| tloÉcue | Gro»
_| âocAgne Souignement H S*np*e | Eositton ?! Normal | Lcrgeur
Ot**je ?||10* _| Petites itouscuies _| Met une Ligne Tette ?!
Rock fond »| Aucun AaBbCcDdl App*auer | Amtier | Crénage ?!
Aucun | nteüettroge |0 pt « J ; | Paragraphe ie3HB A*ant ?UOpt
tjauteur de Ligne: ? ||Auto Aprèt ?IjOpt friter lignage ?)
Smple Gauche |0,00 cm Droite |0,00 cm Justification ?; Centree
| Garder les Lignes Ensemble VI Autorise Cès e WORDWORTH 6.0
VF
o | Begioges de ilmprimonte Annuler | Appèguer | (i Douche Clone
¦I ?
A la hauteur de Microsoft Word?
Fciom |Traval0tvers Dictéeww5 | Sélectionner, J | Le Fichier Inclut l’Enregistrernent d'En-tète Format [îx Wordworth et Datastore Digita Mailshot Plus Chc Superbase (CSV) Séparateur Data Interchange Format (Dtf}
- Personnel Téléchargement oes Poices ? J ? | Publipostage
toefScrot- Contenu Sept disquettes sont livrées dans le pac
kage: quatre pour l’installation du programme et de ses
modules, trois qui mettent à votre disposition 50 polices
Agfa In- tellifont Compugraphic (polices vectorielles)...
Faut-il préciser que l’installation se fait grâce à
l’utilitaire "Installer" de feu Commodore? A noter qu’il vous
est demandé entre autres si vous désirez utiliser les polices
de votre répertoire Fonts:. Une option conseillée si votre
répertoire contient des polices vectorielles.
De gros besoins ?
Wordworth 6 n’est théoriquement pas très gourmand en ressource: seulement un minimum de 3 Mo de mémoire et un disque dur. En cas d'absence de disque dur, il est possible de travailler avec un deuxième lecteur de disquette. Mais de nos jours, travailler sans disque dur. C'est vraiment la galère... Le microprocesseur 68000, présent en standard dans les Amiga 2000. 500, 500+ et 600. Est théoriquement suffisant pour oeuvrer avec Wordworth 6. Mais le minimum recommandé est le 68020 (A1200 de base). Quelques chiffres pour vous convaincre? Le programme se charge en 26 secondes sur un 68000.
15 secondes sur un 68020, 3 secondes sur un 68060. Le document exemple "Michelangelo" apparaît complètement à l'écran en 22 secondes avec un 68000, 12 secondes avec un 68020 et 3 secondes avec un 68060.
Par contre, possesseurs d'un OS inférieur à 2.04, passez votre chemin ou changez de système d'exploitation (ce qui est préférable de nos jours).
Que voit-on à l’écran ?
Depuis la version 3, l'interface n'a pas vraiment changé. L’inspiration d'Ami Pro 3 de Lotus -devenu depuis Word Pro 96- est toujours aussi claire. Sous la barre des menus. Le ruban propose le réglage de la police. Sa taille et son style, l’alignement, l'interlignage et les tabulations. Digita a cependant ajouté des icônes pour des nouvelles fonctions apparues à la version 5 : Petite majuscule, Pipette magique, Puces, Indentation. Retrait gauche et droite... Les règles horizontales et verticales auraient gagné à être revues pour une meilleure lisibilité de la graduation, à
l’image de Word 6 ou Word 95. La barre d'icônes est toujours paramétrable à loisirs et se place au choix à gauche, à droite, en haut, en bas ou sous forme de palette flottante. Rien à envier de ce côté à Word 6.
Un bandeau en bas de la fenêtre vous indique les coordonnées du curseur, le numéro de colonne et de page courantes, l'activation ou non du pavé numérique et du mode "insertion" (le texte que vous tapez remplace progressivement les caractères qui se trouvent à sa droite au lieu de s'intercaler). Enfin, tout en bas, à la gauche de l'ascenseur, des gadgets permettent de choisir la valeur du zoom et de naviguer dans les différentes pages. Une petite bogue malheureusement pour le gadget zoom: en choisissant "caler à la page" ou "caler à la largeur", vous obtenez un affichage de 25% -très
petit-. Mieux vaut utiliser le menu "vue zoom" : les commandes citées affichent la bonne valeur. Cette bogue est malheureusement présente depuis la version 3 et n'a toujours pas été supprimée.
En France, les utilisateurs possèdent généralement soit la version française de Wordworth 2 AGA -achetée séparément ou par l'intermédiaire du pack "Dynamite Desktop" - soit Wordworth 4 SE en anglais livré avec le pack "Amiga Magic". Un historique des améliorations apportées au fil des versions s'impose pour comprendre l’évolution de Wordworth jusqu'à sa dernière mouture.
De Wordworth 2 AGA à Wordworth 4 SE La première étape est la version 3. Le changement le plus visible est la nouvelle interface qui s'inspire, comme nous l'avons souligné plus haut, de Lotus Ami Pro 3. Le programme prend ainsi une indéniable dimension professionnelle. C'est du tout bon.
Le logiciel supporte désormais les polices Adobe type 1 et les polices TrueType - répandues sur les PC et les Mac-, mais uniquement si vous possédez un 68020 au minimum. Tout en conservant l'utilisation des polices bitmaps Amiga (à fuir néanmoins), les polices internes des imprimantes (inégalables pour une vitesse d'impression ultra- rapide. Surtout si vous avez une petite configuration Amiga + imprimante) et bien sûr les polices Agfa Intellifont Compugra- phics. La gestion de toutes ces polices est grandement améliorée, avec un choix de crénage (espace entre certaines paires de lettres)
et de valeur d'interlettrage précise (espace entre chaque lettre).
Les possibilités d'insertion (symboles, date, heures, numéro de page, compteur de page) sont augmentées, avec notamment l'insertion de notes de fins de documents et de signets, luxe qu'était seul à se permettre excellence!. A noter que le choix de la date et de l’heure peut se faire parmi plusieurs formats dont le format français (oui. Oui. Oui, Ed:). Les modèles de documents (templa- tes en jargon Wordworth, mais que vous connaissez peut être ailleurs sous les termes de gabarits, de documents-types ou de maquettes) font leur apparition, tout comme l’insertion de phrases-types (fonction "Bi
bliothèque"). La correction automatique corrige ...automatiquement (!!) Les fautes de frappe que vous avez mémorisées (transformer "ters" en "très", par exemple). La nouvelle fonction "glisser deplacer" (vous sélectionnez du texte et vous le déplacez dans votre feuille à la souris) est une alternative intéressante au classique cou- per copier coller.
Laide en ligne est désormais au format Amigaguide et apparaît en appuyant sur "Help". L Amigaguide, c'est bien, mais il lui manque tout de même les possibilités de recherche à partir d'un mot. Comme sur l aide disponible sous Windows... L'impression est impeccable bien sûr grâce aux polices vectorielles Agfa Intellifont et aux nombreux drivers que propose WordWorth.
Les quatre fonctions les plus importantes sont bien sûr l'intégration d'outils de dessin vectoriel (droites, carrés, cercles, ellipses), le cadre texte qui crée des pavés de textes avec cadres et filets, le module "effets texte" qui propose un choix d'effets préréglés (rotation, ombres, spirales, dégradés...) et le module tableau qui pour la première fois permet la construction de tableaux dans un traitement de texte Amiga (enfin, première fois, ce n'est pas tout à fait l M* t S* 1| » ... J| 0vx mr* ***** amrr*
- , t:- r (»iw •» - J . *7**- I **- »
* 8 , I I 1 ,._ AaKbCcDdEi _ja j Cr«r JB_J jeu-J $ sa exact car
KindWords 2 le permettait grâce à sa police symbole, mais
c’était peu intuitif).
La version 4SE n’apporte pas de changements significatifs, mais améliore la qualité du travail. La vitesse de traitement est ainsi grandement révisée, l’impression au format paysage est maintenant opérationnelle. Les images vectorielles EPS sont supportées. Arrex arrive également. A noter qu’en raison de son aspect SE (édition spéciale, c’est à dire allégée, donc limitée). Cette version ne gère pas les notes de fin de document, les index et les tables de matières, se contente d’importer de r ASCII et de TIFF... La mise à niveau en version plus complète -la 4- est alors uniquement
disponible auprès de Digita International.
Et Wordworth 5?
La version 5 sort en début d’année 96.
Elle conforte les lignes directrices prises par Digita International, et ajoute également quelques nouveautés bien agréables. La version française, quant à elle, voit le jour à la fin de l’année 1996 grâce aux efforts de FDS. Cette version est marquée du signe de nombreuses améliorations dont profite bien sûr Wordworth 6.
La réglé connaît les changements énoncés plus haut, avec l’apparition des nouvelles icônes. La gestion des polices est nettement plus précise : il est possible de paramétrer la chasse de la police -largeur- entre 25% et 400 %. Le degré d’inclinaison des lettres est à choisir entre -45 à +45’. L’arrivée de la fonction "petite capitale" est à saluer, ainsi que le paramétrage plus précis de la taille des indices et des exposants.
Les feuilles de style font leur entrée Ce concept développé à l’origine par Microsoft Word, est un élément incontournable dans un traitement de texte moderne.
Avec Wordworth. Leur création est très aisée et complète : vous attribuez un nom, vous entrez tous vos réglages concernant la police, le formatage de vos paragraphes et la pose d’éventuelles tabulations, vous enregistrez et votre style est créé.
L’application des styles a partir de la palette "style" est simple : vous double- cliquez sur le nom du style dans la palette et hop. Le paragraphe sélectionné est formaté selon les réglages enregistrés. Les habitués de Word 6. Word 95 ou de programmes de PAO sur PC ou Mac risquent d être surpris. En effet, on clique généralement une seule fois sur le nom du style pour que celui-ci soit appliqué. Avec Wordworth. Il faut bien penser à cliquer deux fois. Intuitivement, il est vrai, on a tendance à ne cliquer qu’une fois... Pour un formatage rapide des paragraphes, la pipette magique est
irremplaçable : vous activez l’icône, vous cliquez quelque part dans un paragraphe pour sélectionner sa mise en page et ensuite vous cliquez dans le paragraphe choisi pour appliquer le formatage enregistré.
Les commandes classiques et incontournables couper copier coller supportent maintenant le clipboard (presse- papier) Amiga. Tiens, puisqu'on parle de copier et de coller, on aurait bien aimé un pique-notes genre Word, même si ce n'est qu’une fonction mineure... L’insertion de points puce est également bienvenue. Vous savez, ce petit caractère genre ', *, • en début de paragraphe. Un clic sur l'icône approprié dans le ruban au dessus de la règle, et vos paragraphes sont décalés sur la droite avec un point puce en début de paragraphe. Simple, mais très utile. Les notes peuvent désormais
apparaître au choix en bas de la page (enfin) ou à la fin du document.
Si la gestion des tableaux n'est pas modifiée -et c'est dommage-, par contre, il est possible d'importer des feuilles de calcul de TurboCalc 3.5 et de les transformer en tableaux Wordworth.
Les magiciens arrivent... Ce sont des scripts à base de macrocommandes Arrex qui vous permettent d'automatiser certaines tâches, comme la réalisation d'une facture, d'une télécopie.
Le libellé est par contre resté en anglais dans la version 5 (mais pas pour Wordworth 6. Merci FDS). Vous pouvez bien sûr créer vos propres scripts : à cet effet, de nouvelles commandes Arrex sont im- plémentées. L’impression bénéficie de quelques améliorations notables, telles que le téléchargement des polices pour les imprimantes laser HP LASERJET 4 ou 5 et l'impression en tâche de fond.
Cette option ne manquera pas de vous plaire puisque, grâce à elle, vous continuez l'édition ou la modification de votre document pendant que vous imprimez.
Attention tout de même : un minimum de 6 Mo est recommandé.
Limiter ia vitesse ?
Sur routes, peut être. Sur microordinateur. Elle est très prisée et les responsables de Digita l'ont compris. Wordworth 5 est plus rapide dans le traitement du texte. A vous aussi d'augmenter les performances à l’aide d'une carte accélératrice.
I. Ei g»
o | Document IoMe ?
A4 Largeur |2 01 cm bouteur |29.7S cm Pdyîoge Pages lace a face | Oo Jte Poges Par'ogées Notfis- | Douche |Ï27 cm Sommet |0,61 cm Droite |l27cm Baie |2.00 cm | Marges Reflétées sur les Pages de Gauche Momcre [l | «niervoie |0.63 cm | Portons | Arruicr | Options du Document _[Ble - Commencer 6 |l | Style ? 12 3 | ¦S I UtAser En-Tètes et Bas-de-Pages | Montrer sur Première Page Marge dtn-tête |p.5l cm fr|3l -tartvier 9% ? 14 30 Format de lo Dote Eormat de l'Heure Marge de Bos-de-Poge |3,30 cm TcMe e.Qosant |?0% | Taie o*ce |8Q% émuler | Les filtres d’importation de texte ont un petit nouveau :
un filtre Final Copy Final Writer... Histoire de récupérer les documents réalisés par l’éternel concurrent.
Sont toujours présents les filtres WordPerfect (version MS-DOS). Wordstar (version MS-DOS également), Word 5 (version MS-DOS), Microsoft Works (version Windows) et RTF. Ces filtres sont opérationnels et vous permettent d'importer exporter facilement sur des plates-formes PC sans perte importante du formatage.
Un regret Aucun filtre n'est prévu pour ouvrir des documents réalisés avec d'anciens traitements de texte (ProWrite. KindWords. Excellence!). Ces logiciels sont peut-être dépassés -quoique, excellence! Est... excellent dans l'édition précise de texte, même s'il est nul en fonctions graphiques- mais certains anciens amigaïstes ont parfois besoin de relire d'anciens documents... Les filtres d’importation d’image sont variés IFF, TIF, GIF. PCX. BMP. Pas de JPEG.
Une petite remarque sur le filtre TIF : il a refusé d'importer des images TIF sauvegardées sur PC et MAC... Wordworth 6 : le bilan Soyons clairs : il n'y a pas de révolution avec cette nouvelle version. Un simple changement en version 5.5 aurait amplement suffi.
La vitesse d'abord a été optimisée. Ce n’est pas flagrant avec un 68000. ça le devient avec un 68060. Les magiciens sont enfin en français et leur nombre a été augmenté (20). Il ne faut pas oublier de les charger en activant l’option "charger" de la boîte de dialogue "magiciens".
Nom InflHW »!-: :.T I Feuilles de Style Sans Style Normal Notes Tableau Texte Modifier; ?! Potee âurvant H Normal I Pofcce Shannon Book Upt Gauche 0,00 cm Droite 0,00 cm Première Ligne 0,00 cm.
Justification Gauche, Hauteur de Ligne Auto, Espacement: S*np4e Appfcpuer Importer | Annuler ?K |E|g] ? | Auto-Correction I
P) ~ ©
- «S» di - Digita International Limited fds - Free Distribution
Software hté - thé inlcure - inclure Ise - les recevior -
recevoir ==i .A -V
|!l$ ii;!|l|l!il!l!!ilî!8i!i!iill!iill!Si|i!!lillll!iiliili
fcjouveau | lUlWSHHfüWil Auto-Correction Qurant la Saisie
Capitaliser les Jours et les Mois Annuler | »_I Qu'attendre
d'une nouvelle version de worworth ?
D'abord, il serait bon de créer deux versions de ce traitement de texte : Wordworth 6 (et plus tard 7) pour les petites configurations. Wordworth Pro (97 pour être au goût du jour) pour les configurations plus musclées (disque dur + processeur supérieur ou égal au 68030 + mémoire supérieure ou égale à 8 Mo).
Bref, une version qui pourrait proposer un maximum de fonctions complexes sans se préoccuper de pouvoir fonctionner sur des configuratons plus modestes. Dans la liste des caractéristiques souhaitées, on pourrait citer :
• la refonte du module "tableau"
• le support d'un plus grand nombre de formats d'importation
• une fonction d'encadrement liée au paragraphe (filets et
trames)
• un correcteur grammatical
• une création automatique d'étiquettes et d'enveloppes
• une fonction lettrine automatisée
• un module "effets de texte" plus complet offrant un grand choix
de combinaisons
• des assistants pour simplifer le travail.
En attendant une future version, bouder cette mouture serait une erreur.
Wordworth 6 en français et à 490 F est incontestablement une réussite qu'il ne faut surtout pas laisser passer. OBLIGATOIRE. Nous ne pouvons que féliciter FDS pour la rapidité de la francisation et sa qualité. C'est vous ensuite, par vos souhaits et vos remarques, qui pourrez faire de la prochaine version de Wordworth un traitement de texte plus puissant et qui répondra mieux à vos attentes. ¦ De nouvelles commandes Arrex arrivent qui correspondent notamment aux nouvelles caractéristiques.
Vous pouvez protéger votre document par mot de passe. Si vous n'entrez pas le mot de passe à l'ouverture du document, l'accès vous en est refusé. Gadget inutile ou fonction importante, tout dépend de vous... Le dictionnaire orthographique présent est toujours le même depuis la version I
2. 0. mais est toujours moins efficace que le Proximity Hachette
Linguibase disponible à l'époque avec Final Copy II. La césure
n'est pas très performante et laisse parfois la dernière
syllabe muette d'un mot en début de ligne (ex: artifi-ce).
L'algorithme est- il adapté à la langue française ?
Le filtre RTF est plus complet et vous garantit un haut niveau de transfert entre différentes applications. Dommage que les filtres pour les anciens traitements de texte Amiga ne soient toujours pas présents, ainsi que pour des logiciels actuels sur d'autres plates-formes (Word 95, WordPro
96. Etc...). Cependant, le filtre RTF est une solution pour
contourner le problème. Par contre, vous allez apprécier
l'apparition de nouveaux outils de dessin: polygone, poly
gone régulier, courbe de Bézier et tracé à mains libres. De
quoi mettre un peu de couleurs dans vos documents (voir exem
ples). La nouveauté la plus importante est peut être bien
l’option "filigraner". Jusqu’à la version 5, il était
impossible de superposer un objet dessiné (cercle,
carré...) et de le mettre en arrière plan sur du texte tapé
dans la zone d’édition du texte. Le dessin recouvrait
toujours le texte. La seule solution était de superposer
votre forme géométrique à du texte entré dans un cadre
texte, puis de lancer la commande "déplacer en arrière". La
commande "filigraner" permet tout simplement de mettre des
formes géométriques en arrière plan. Efficace et pratique.
Certaines bogues ont été corrigées: quelques effets texte qui plantaient la machine jusqu'à la version 5 sont désormais totalement opérationnels. Pas de correction par contre pour la bogue du zoom (voir début de l'article) et le filtre TIF est toujours aussi inefficace. Un regret également : le module "tableaux". Certes, cette fonction est pratique pour construire les tableaux, mais elle manque de souplesse pour paramétrer le nombre de colonnes, de rangées, les dimensions du tableau et les options graphiques (filets, remplissage). Word 6 et Word 95 restent dans ce domaine inégalées
et Digita devrait sérieusement s'en inspirer.
Nous ne repréciserons pas les fonctions présentes depuis les versions 1 ou 2 du programme : le chercher remplacer avec un grand choix d'options, la réalisation d'index et de tables des matières, la sauvegarde automatique, le publipostage avec un choix important de formats, le travail multi-documents. Le dictionnaire des synonymes (en français), les statistiques sur le document, la synthèse vocale (si vous avez installé les éléments nécessaires) mais toujours avec l'accent british. Etc... Wordworth 6 : le prix Là, c'est la grande bonne nouvelle!
FDS a fixé le prix de vente de Wordworth 6 à 490 F. avec le manuel français imprimé de la version 5 en cadeau. Cadeau? Et oui.
Car Digita. En Grande-Bretagne a succombé à cette grande mode qui sévit actuellement dans le milieu informatique et sur toutes les plates-formes et qui consiste à ne plus distribuer de manuels papier! Regrettable. Regrettable, cette tendance. Il faut dire que les grandes maisons d'édition (Microsoft en tête) ont créé leur département "édition" : il faut bien vendre les bouquins qu’elles sortent... et faire un peu plus de profit (n'est-ce pas. M. Bill Gates ?).
Deuxième cadeau que vous offre FDS : 290 F le logiciel si vous faîtes une mise à jour à partir d'une ancienne version de Wordworth ou même d'un tout autre traitement de texte Amiga. Contactez FDS pour les modalités de la mise à jour.
Alors. Wordworth 6 supporte t-il la comparaison avec Microsoft Word? Oui et non. Si vous recherchez du 100 % Word, ce n’est pas encore ça. Et la sortie de Word 97 va encore creuser l’écart.
Et pourtant, la majorité des fonctions importantes de ces traitement de texte est présente. Certes, chez Microsoft, la gestion des tableaux est un modèle de convivialité et de précision réunis, le module "WordArt" propose un nombre d’effets de texte supérieur, le module d’édition d'équation est apprécié pour la composition de textes scientifiques, la réalisation de lettrines est simplifiée, l’annulation et le rétablissement des commandes est plus souple, les possibilités de formatage de paragraphe sont plus grandes (filets et trames directement liés au paragraphe)... Mais on arrive
au même résultat avec les outils de Wordworth 6, et un peu d’astuce.
Sur le prix, les produits Microsoft sont battus à plate couture (Word Pro 96 de Lotus fait un effort avec une mise à jour concurrentielle à 990 F HT). Chaque possesseur d’Amiga se doit -ne serait-ce que par soutien à Digita et à FDS- d’acquérir ce traitement de texte français. Le logiciel est stable et puissant.
Un nombre important de ventes en France garantirait la sortie de la prochaine version en français, et ferait même réfléchir les éditeurs qui délaissent les utilisateurs francophones (Soft- Wood, Nova Design...). Un autre point sur lequel Wordworth 6 n’a pas à rougir : sa vitesse.
Quelques chiffres pour comparer :
• Chargement de Word 6 :
- 35 s (486 DX 66 MHZ, 8 MO ram)
- 10 s (Pentium 75, 8 Mo ram)
- 8 s (Pentium 100, 16 Mo ram)
• Ouverture du document "Michelangelo"
- 22 s (486 DX 66 MHZ. 8 MO ram)
- 4 s (Pentium 75, 8 Mo ram)
- 3 s (Pentium 100, 16 Mo ram) Wordworth s’en tire honorablement
avec un 68020, et encore mieux avec un 68060. Même ses
prestations avec un 68000 à 7 Mhz sont corrects face au tandem
Word 6 PC 486 66 Mhz.
Wordworth 6 VF Distributeur: fds Prix: 490F Digita Wordworth 45E Digita organiser 1 I Personnel point 6 4 Turbo Cale 3.5 Digito print monoger I 2 SE Digita Datastore 1.1 Photogemes 1 2 SE .Pinboîl Marna Whizz SCALA VT 100 199’ SCALA MM 21 1 790’ SCALA MM 400 1490' IMAGE VISION 749’ CINEMORPH 290’ MUSIC X.2.0 349’ AUDIO SCULPTURE 250’ OCTAMED 6.0 VF 690' DIVERS PC TASK 3.15 VF 990' DEVPACK 3.5 VF 990' BLITZ BASIC 2.1 480’ GP FAX 2.346 VF 750’ HISOFT BASIC 2 5 VF 1190’ MODEM TUTORIAL VF 250’ MUI 3.3 VF 400’ POWER COPY 3 VF 349’ 1 1 Bd Voltaire 7501 1 PARIS © 01 43 57 48 20 Fax : 01 43 57 10 01
Ouverture : 1 Oh à 1 9h Photo non contractuelle H001 A 1200 + Pack Magic 3190’ H002 A 1 200 + DD 170 Mo + Scalla 3990’ H003 A 1200 + DD 1,20 Go + Pack 4490* PERIPHERIQUES AMIGA TOWER Processeu' 68040 25 Mhz mémoire RAM 2 Mo mémoire FAST 4 Mo ext. 16 Mo lecteur 3" 21,76 Mo.
Contrôleur DD IDE + SCSI Disque Dur 1 Go SCSI i i LECTEURS 1,7 'Mo A005 Int. A1200 590’ AOOfi Int A2000 590’ A(X 7 Int A4000 590’ Aoce Ext. Fout Amiga 890’ A 0C1 Int A500 290’ A0C2 Int A600 1 200 300’ AQ03 In». A2000 350’ a 004 Ext. Tout Amiga 320’ CD-ROM IDE 300' CD 8X seul 640’ B002 CD 8X + Kit Randy 990’ 3003 CD 10X seul 7600’ 3004 CD 10X ? Kit Randy 1100’ S005 Kit Randy 490’ CD-ROM SCSI 300!
CD 6X seul 1690’ 3002 CD 6X + Squirel 2040’ 3003 CD 8X seul 3090’ 8004 CD 8X + Squirel 3440’ 3005 Squirel 490’ Pro vidéo club 299’ Amiaa CD 3 99’ Workbench Enhancer 219' Hotttest 6 199' Anime Babes 249' 3D GFX 249’ Scene Storm 199* World of Clipart Plus 199’ Gateway 2 99' Tools unlimited 149' Light Room 3 399' LSD 3 149' NOUVEAUTES Aminet 1 3 99’ Aminet set 3 199' Magic Publisher 299' Xi-Paint 4.0 349' Mods Anthology 219' Amiga Tools 4 199' Workbench Design 219’ Magic WB Enhancer 219' Scene Storm 79’ IOMEGA C001 ZIP SCSI Ext 1190’ COCa JAZ SCSI Ext 3690’ SYQUEST C003 EZ 135 890’ C0C4 EZ 235 NC
EXT. MEMOIRE 000!
A 500 512Ko 200' D002 A 500 1 Mo 300' D003 A 600 1 Mo 300’ EXT. MEM. Al200 D004 A 1200 Omo 590’ D005 A 1200 4Mo 760’ DOOô A 1200 8Mo 920’ CLASSICS iFresh Fonts 2 |Giga PD 3 149’ 249’ Aminet 9 10 1 1 99’ Animations CD 249’ Assassins 1 119’ Giga Graphics 199’ Amos CD 2 189’ Deutsch ed 2 99’ Audio Plus 149’ World of clipart 199’ Textures 249’ Imagine CD 349’ The Epie Coll.
199’ AMIGA Tools 3 199' Meeting Pearls 3 99’ UPD Gold 219' Magic illusions 99' GFX Sensations 249’ Euroscene 2 99' Pro Back 2 129’ CARTE ACCELERATRICE 68030 28 MHZ EOO!
MTECK 28 Omo 690’ E002 MTECK 28 4Mo 890’ E003 MTECK 28 8Mo 1040’ E004 KIT SCSI 700’ CARTE ACCELERATRICE 68040 50 MHZ EOO* Blizard 1230 Omo 1190’ EOGô Blizord 1230 4Mo 1390’ EOO’ Blizord 1230 8Mo 1540’ EOOS Blizard 1230 I6M0 1790’ CARTE ACCELERATRICE 68040 EOO* Blizord 1240 Omo 2390' EO10 Bltzard 1230 4Mo 2590' EOH Blizard 1240 8Mo 2740’ C J 1 L Blizord 1240 16Mo 2990’ E013 Copro 50 Mhz 520' CARTE ACCELERATRICE 68060 tu i *• Blizard 1260 Omo 4490’ E015 Blizard 1260 4Mo 4690’ Eolô Blizard 1260 8Mo 4840’ EO 17 Blizord 1260 16Mo 5090’ E0I8 KIT SCSI 700’ BOITIERS-TIROIR-INTERFACE F008 Boi Ext IDE
590’ F009 Boi Ext SCSI Î$ S, 690’ F010 Boi Ext * o.
890’ FOU Tiroir Int IDE 140’ FOI 2 Tiroir Int SCSI 170’ FOI 3 Inter face Squiol SCSI 490’ FOI 4 Interfoce PCMCIA IDE 590’ TRACK SUIT MANAGER 2 FIGHTING SPIRIT SLAM TILT THE SPERIS LEGACY STAR CRUSADER BLACK VIPER NEMAC IV EXILE LEGEND (AGA) HUMANS 3 VALHAILA 3 Tous nos prix sont TTC et modifiables sans préavis Offres valables dons la limite des stocks disponibles Photos non contractuelles JEUX 249F DISQUES DURS fOOl 170 Mo 2 ; IDE 1290' P002 540 Mo 2 2 "IdT 1790’ F003 630 Mo 3 2 "IdT 1090’ f004 1,2 Go 3 2 IDE 1290’ F005 1,6 Go 3 2 IDE 1590’ F006 540 Mo 3 2 SCSI 1390' F007 1 Go 3 2 SCSI 1890'
DOMAINE PUBLIC SERVICE REPARATION MONITEURS GOO' Mult S nc 14" M 1438 2290’ G002.
Mult S nc 15’ M 1538 2990’ G003.
Mult S nc 17’M 1738 7290’ GX4.
SVGA 14" 1490’ G V. ?
SVGA 15" 1990’ g:-:c SVGA 17" 3590’ IMPRIMANTES 300" Canon B 130 990’ COCê Canon BJC 240 1490’ v :* Canon BJC 4100 1890’ G010 HP 400 1590’ G011 HP 6900 2390’ GO î 2 HP 870 3390’ Réparation garantie 3 mois.
RACHAT COMPTANT DISQUETTES Certifiées 100% sans erreurs 3" 1 2 DF DD M 2,40’ m 2,30- M 2,10’ | j 1,90’ 3" 1 2 DF HD g 2,90’ 2,80’ BE 2'60’ P J 2,40’ Désignation ou ref~ ôté. I Prix Montant I J 1 • • 1 1 j i * i ¦ S Boitier mini-tower + leds. 2
* Sm:' baies 3" 2 + 1 baie 4"14.
* Bl Alimentation 200W modi- n i), •• fiée AMIGA Interface do-
5 vier PC + clavier PC.
Options : bus Zorro II et III Photo non contractuelle 1001 Boîtier Tower Infinitiv 1690’ 1002 Interface Clavier PC 490’ 1003 Interface PCMCIA 290’ L004 Carte Zorro II 1890' VIDEO GRAPHIQUE MOC ¦!
VIDI 24 RT 1390’ N001 Scanner 69t Gris 590’ M002 VIDI 24 RT PRO 1990’ N002 Scanner 256t Gris 990’ M003) Genlock Mintgen 790’ N003| Scanner Couleur 2190’ V 4 Genlock Composite 1790’ N004I Tablette ARTPAD A6 1290' M005 Genlock Y C 2790’ N005I Tablette ARTPAD A5 2490’ SON MODEM + P00I | Interface MIDI 190’ ROOI OLITEC 14400b 990’ 8002 j Mégalo Sound 390’ 8002 OLITEC 28800b 1190’ P003 AURA 890’ 8003 US Robottc 33600 1290’ DIVERS CABLES $ 001 Souris standard 99’ tooi Peritel 90’ S002 Souris 300 dpi 120’ T002 Midi 70’ $ 003 Souris 400 dpi.
160' T003 Nul modem 90’ S004 Souris optique 220’ T004 Minitel 90' $ 005 Crayon souris 300’ T0O5 Disque dur 2 2 ' 2 60’ $ 006 Trackball 350’ T006 Disque dur 2 :3 1 2 70’ $ 007 Multistandard 500 200' T007 Prolongation joystisk 60’ S006 Multistandard 600 260' T008 Imprimante 90’ $ 00® Commut. Joy souris 200’ T009 Adaptateur multisync.
150’ $ 010 Alim 500 600 1200 390' T010 Adaptateur peritel 1083 150’ PRIMAI RAGE CHAOS ENGINE 2 SENSIBLE WORLD 0F S0CCER 95-96 ALIEN BREED 3D 2 WORLD GOLF TIN TOY ADVENTURE TOURING CAR CHALLENGE TILE MOVE FLIGHT OF THE AMAZONE OUEEN GRAND CHOIX DE DISK ET CD JEUX • DEMOS • UTILITAIRES • EROTIQUES Nous réparons tous les ordinateurs et moniteurs... Délais maximum 10 jours. Devis gratuit ou forfait.
Nous reprenons comptant vos ordinateurs, vos périphériques, vos logiciels, vos livres... A retourner à 7m7e"7 i“id"7507 n“rît "i iNom I |Adresse | |Code Postal ....Ville | |Tel Mon ordinateur | Pm TTC prcrvttcm ner. Evruiobi»! 'irai d mt» pci» Vf irpnipcrtmt I Vf por coln'C * 'Of en sut.
I I I | J Chèque J CCP J Carte bleue date d expiration N Carte club AMIE Dote Signature DELUXE PAINT 5 VF 590’ PERSONNAL PAINT 6 4 VF 490’ PHOTOGENICS VF 590’ SCENARY ANIMATOR 590’ LIGHT WAVE 3 .5 1990' POV RAY 2.2 VF 300’ PAINTER 3D 290’ PERSONNAL PAINT 6 4 VF 490' BUREAUTIQUE FINAL COPY II 390’ TURBO CALC 3.5 490’ D OPUS 5.12 VF 690’ WORDWORTH 5 690’ TURBO PRINT 4.0 560’ DIRWORK 2.1 VF 690’ DIAVOLO BACKUP 3.2 VF 580’ ASIM CDFS 490’ GRAPHIQUESlVIDEO & SON LOGICIELS AMIGA 1200 TOWER OCCASIONS 001 Amiga 500 650’ 006 Moniteur 10835 700’ 002 Amiga 500+ 800’ 007 Moniteur 10855 700’ 003
Amiga 600 800’ 008 Moniteur 10845 900’ KQ0& Amiga 1 200 1700’ 009 Moniteur SVGA 800' 005 Amiga 2000 1500’ 010 Lecteur Ext 250' J001 A 4000 2 Mo + 4 Mo + Scalla 18900’ J002 A 4000 2 Mo + 18 Mo + Scalla 19500’ J003 A 1200 2 Mo + 1 8 Mo + Scalla 19990’ PRESENTATION SOFT par ED La nouvelle star du gravage sur Amiga MakeCD Le journal britannique Amiga Format a nommé le logiciel shareware MakeCD, le meilleur soft de gravure de CD-R actuellement disponible.
L’équipe d'Amiga Format est bien placée pour juger les logiciels de gravage. Car chaque mois, ils créent un CD-ROM qui est vendu avec le journal. Le CD de janvier, par exemple, était créé sur des Amiga équipés de cartes accélératrices Cyberstorm et GVP 060 et le graveur HP 4020i. On y trouve la version commerciale d'OctaMED 6. Et un entretien de 18Mo avec Jason Compton, en format QuickTime (qui ne fonctionne malheureusement pas avec QT sur Amiga.
Peut-être sur Mac avec Shapeshifter?).
En fait. Amiga Format réclame le titre de premier journal Amiga avec DEUX CD- ROMs en couverture, puisque on trouve aussi un CD commercial, AGA Expérience, contenant des démos pour ceux qui ont des machines AGA (A1200, A4000), musiques, et un tiroir pour programmeurs du chipset AGA.
Nous avons déjà testé le premier logiciel de gravage sur Amiga. Master ISO v 1.18, dans notre numéro 85 de décembre 1995.
Depuis, plusieurs autres programmes sont apparus, y compris MakeCD et Burnlt (voir encadré).
Le prix des graveurs de CD-ROM est en baisse continu, et plusieurs modèles sont disponibles aux alentours de 3000FHT.
Avec le prix d'un disque vierge CD-R d'environ 50F. Ce support est devenu très intéressant pour le stockage permanent de data.
MakeCD propose le «Rock Ridge Amiga»
* wi % » yi «si ¦ v' 1 Rotk R(dqe I a Y 1 yor ld Rccess 1
group Rccess 1 lnclude Rntga file aj.tr Ibutes ISO Level: [?|
ISO 9668 Level 2 | |. Info ,J Convert .info suffix to louercase
Qdd | Renoue _1 Convert ISO nanes to uppercase S-v | Use |
Çancel | MakeCD est le premier logiciel de gravage qui permet
de laisser intact les commentaires attachés aux fichiers (file
comments) et les bits de protection archive, pure, script et
hidden (les autres.
Read, write, edit et delete, sont déjà utilisables sous la norme ISO9660). Ceci est devenu possible grâce à l’utilisation du standard Rock Ridge. Qui est une extension du standard ISO, développée principalement pour utilisation sur Macintosh. Plusieurs développeurs Amiga et l'auteur principal du Rock Ridge Interchange Protocol ont créé un standard pour enregistrer les attributs Amiga dans les champs compatibles Rock Ridge. AmiCDFS supporte déjà ce système, et CacheCDFS et AsimCDFS ont annoncé que leurs prochaines versions feront de même.
Une autre caractéristique intéressante de MakeCD est la possibilité de renommer automatiquement les fichiers ".info" en minuscules, pour résoudre des conflits sous WB1.3. MakeCD permet même d'écrire un CD-R en temps réel, sans avoir créé préalablement une image «miroir». C'est bien pour ceux qui n'ont pas l'espace disque disponible pour le fichier provisoire, mais si le système n'est pas suffisamment rapide, des délais peuvent survenir et le CD-R sera défectueux. Il y a un mode test pour permettre le réglage des buffers et de la vitesse d'écriture pour mieux affronter ce mode
«asynchrone».
Le prix de MakeCD pour une utilisation non-commerciale est de 50DM, commerciale 300DM. La version non-enregistrée est limitée à l'écriture d'un maximum de dix pistes sur un CD-R. Et le nom du CD-ROM et le nom de l'éditeur ne peuvent pas être changés. Cette version est disponible pour 5DM + frais de timbre chez Katrin Schmidt.
Finkenweg 26, 89233 NeuUlm, Germany, ou en téléchargement sur le web http: www.uni-karlsruhe.de --un60 MakeCD.html. MakeCD est utilisable avec les périphériques suivants
• Philips CDD 2000 (et Plasmon CDR4220. HP SureStore 4020i,
Grundig CDR1001PW)
• Yamaha CDR 100 102 (et Smart & Friendly CDR1004)
• Philips CDD 521 (pas encore complètement teste)
• Philips CDD 2600 (beta: écriture seulement)
• Toshiba CD-ROM (avec lecture audio - CDDA)
• Sony CD-ROM (avec lecture CDDA)
• NEC CD-ROM (avec lecture CDDA)
• Pioneer CD-ROM (Sony compatible)
• Plextor CD-ROM (Sony compatible)
• tout autre lecteur de CD-ROM (sans lecture CDDA) MakeCD a été
testé avec
• DRACO 060. OS 3.1, Yamaha CDR 100
• A2000, OS 3.1. GVP-Hostadapter, GuruROM, Philips CDD2000
• A2000. OS 3.1. Oktagon, Philips CDD2000
• Blizzard 2060, 2060scsi.device v8.1. Phillips CDD2000
• A4000 WarpEngme, CDD2000 Tests de graveurs sur PC Dans un test
sur PC de neuf graveurs, le journal Décision Micro & Réseaux du
16 décembre a choisi comme meilleurs le Pin- nacle RCD4x4
(pour réalisation de petites séries) et le Sony Spressa 940S
(pour la production de CD multimédias). Les logiciels inclus
(qui ne sont pas utiles pour un Amigaïste. Sauf sous une
éventuelle émulation Mac) comptaient pour beaucoup dans ces
tests. En dernière place, se trouvait le HP4020 (logiciel en
anglais, impossible de créer des CD Extra, ni- des disques
multi- session données et audio).
Le journal SVM (numéro de janvier), pour sa part, choisit le Philips CD2600 pour son rapport qualité-prix et le petit nombre d'erreurs produites en cours de gravure. En deuxième place se trouve le HP 4020. Avec le plus petit nombre d'erreurs du comparatif de dix graveurs. Comme quoi... Un point intéressant: certains graveurs sont prêts pour l'Universal Disk Format (UDF), qui permettra de graver par simple glisser-déposer des fichiers.
Les voici: Philips CD2600, JVC XR- W2010, Teac CDR50S, Sony CDU-924S, et Plasmon CDR4240.
Tous les graveurs sur le marché exigent un contrôleur SCSI.
Quelques caractéristiques de Burnlt Encore un logiciel allemand, Burnlt propose ces fonctions:
• aide en ligne,
• multi-session,
• copie de CD a CD (attention, si vous utilisez cette fonction,
la moindre hic dans la transmission des données peut se
traduire en la perte du CD-R qui est en cours d'écriture. Il
faut être très sùr de son système).
• lecture de ISO-Data, XA-Data. Audi-Data (même dans la version
démo), et écriture de ces trois normes.
• conversion audio (LSB MSB AIFF WAVE)
• fonctions de récupération de CDRs qui ont été mal écrits
• support ISO9660 Niveaul, Niveau2. Roc- kRidge Burnlt fonctionne
avec les graveurs suivants: Philips 521 Philips CDD2000
Hightech CDR 2000 Kodak PCD225 Kodak PCD600 HP SureStore 4020i
Plasmon RF4100 Plasmon CDR4220 Grundig CDR100IPW Ricoh RS1420C
Yamaha CDR 100 Yamaha CDR 102 Sony CDU920S Smart&Friendly CDR
1002 Il a été testé avec ces configurations: Ordinateur : Amiga
2000 30. Amiga 2000 60.
Amiga 3000, Amiga 4000 30. Amiga 4000 40 Contrôleur: Oktagon 2008. Blizzard 2060 CDRom: Toshiba XM4101B. XM3501B.
XM5201B, XM5301B. XM5401B and XM3701B. Sony 76S CDR: Yamaha CDR100, CDR102. Philips CDD2000 Il n'est pas possible de lire CDDA avec les lecteurs suivants: Sanyo, Mitsumi FX001D, FX001E, FX300 and FX400.
Prix DM199. La version démo ne peut pas écrire un CD-R ni écrire une image ISO. Elle est disponible sur aminet dans biz demo.
Amiga et PC La souplesse et la puissance DeltaGraph’X SARL 4 rue des Iris 91180 St. Germain les Arpajon Tel Fax 0160841614 dgx@deltagraphx.grolier.fr www.grolier.fr deltagraphx Enfin réunies et réconciliées Des solutions à partir de 15500 à 35000 Fr TTC 3 mois de crédit gratuit ou par 5 à 10 mensualités souris, 1 seul moniteur, 1 seule imprimante: Siamese system intégré et partage vice). Le système est multitâche multiprocesseur, mais chaque processeur en simultané. Vous bénéficiez de tous les avantages de chaque système.
Fast SCSI2 _ TwinPowerStation M1 à 19950 Fr TTC chipset Intel 430VX 75-200 Mhz 512 Ko intégré 3 slots PCI 4 slots ISA, Ram 16 Mo EDO 32 bits disque dur 1.2 Go IDE + 2.4 Go FSCSI2, carte vidéo S3 Trio64V 2Mo, lecteur cdrom 8x, carte son 16 bits compatible soundblaster clavier 105 touches Win95, souris 400dpi, lecteur d7 1.44Mo Windows95 sur cd, processeur Cyrix 166, contrôleur SCSI Adaptec 2940, écran SVGA 14” carte mère Amiga1200, Motorola 68030 50Mhz, Interface FSCSI2, Siamese System, RAM 12 Mo, lecteur D7 disque dur 1.3 Go IDE, CrossDos V6, chipset AGA, compatible vidéo PAL (genlockable) et
SVGA, AmigaDos3.1, interface clavier win95, logiciels et documentation fournis.
Autres configurations: Cyrix 150-200 Mhz, Pentium 133-200 Mhz, Motorola 68030 40 60, A4000T Zorro3 cartes graphiques mpeg, logiciels PC Scala, Lightwave, TV-Paint, Xpress. Tout pour la vidéo et la 3D... NO WAY par Frédéric Pfisterer (e6228@iut-orsay.fr) ELa Préférences ModePro - Touche d'appel = fcommand p Nouvelle rubrique : Astuces système Eromotion : D | Mode écran Choisir mode écran.
Picasso- 8&t 800 x 600 Surdm. : Dl Taie texte Largeur: 1800 hauteur : 1600 _1 Couleurs: II © l _| Palette ÉÜËi£Üt»r,. , 1 _J Défi, auto _J Entremêlé Centrage: Dl Aucun | _J Forcer planaire Pofce : D| Proyamme | té police.. ¦ • : | |Q| Rendre puüc Nom i Correction dlaspect Utüser | L Dl Noms des écrans i mm A chaque problème sa solution Depuis la création de l'Amiga, sont apparus avec lui, ses problèmes, si minces soient-ils. Cette nouvelle rubrique se justifie donc par les solutions qui existent face à ces diverses situations. Envoyer moi vos contributions et suggestions!
LlWlayout 800 x 600 Q Raccourci écrao Raccoura Effacer Ajouter Choisir Sauver | Annuler ModePro mode forcé puisqu'il ne possède pas le même nom que le layout. On retrouve ainsi toutes les caractéristiques de Lightwave et un écran de travail confortable.
• Changer l’icône du Ram Disk Commençons par un bref rappel des
choses : lorsque le workbench s’initialise. Il cherche dans
chaque partition du système, un "Disk.info" qui lui permettra
d’afficher l'icône dédiée. Dans le cas où aucun "Disk.info"
n'es trouvé, il affiche l'icône par défaut, qui n'est pas très
jolie. Le problème du Ram Disk, ce qui est aussi son avan
tage, est qu’il perd tout son contenu à la suite d’un reset et
donc son "Disk.info". Comment faut-il donc faire pour changer
son icône une fois pour toute. Les inconditionnels de Magic
WB ont la solution toute prête. Il s'agit d'utiliser SnapShot
Icon qui permet figer le ram disk dans l’état ou il est.
Oui, mais comment ça marche?
C’est très simple, il vous suffit dens un premier temps de figer l’icône comme vous le voulez. Les informations seront enregistrées dans le Disk.info du RAM Disk. Sur ce. Vous copiez le disk.info du RAM Disk dans un tiroir de votre choix (exemple : S ) sous un nom évocateur de préférence (exemple: RAM.info). Ceci étant fait, il ne vous reste plus qu’à ajouter, une commande dans votre user-startup. Commande qui permet de copier le RAM.info en Disk.info dans le RAM Disk, copy NIL: s:RAM.info ram:Disk.info On utilise NIL: pour rediriger la commande copy en dehors du Shell
• Optimiser les écrans Lightwave sous Picasso II Lightwave. Comme
son confrère Imagine. Est compatible avec une seule carte
graphique, à savoir la Picasso II.
Combien d’entre vous eurent la bonne idée de forcer l’ouverture dans des modes spécifiques, et quelle déception de s’apercevoir que les efforts furent vain. En effet, deux problèmes majeurs en découlaient: l’un est la perte du rendu Status, c’est à dire savoir où on en est pendant un calcul, le deuxième est dû aux chipset AGA qui permettent un 'Play preview'. Ce dernier disparaît lorsque le mode n'est plus sous AGA.
Que faire ?
Je ne prétends pas apporter une révolution, mais il est possible de récupérer son ’Play preview’ préféré. En effet, lorsque l’on force un mode avec ModePro (ou d’autres, voire Aminet ...), il est possible d’indiquer le nom complet de l’écran à forcer.
Comme le montre l’écran de ModePro, il suffit de capturer le nom d’écran dans la résolution de travail (ici 800x600) dans la rubrique "noms des écrans". Ainsi, l’écran forcé est seulement celui qui possède la-dite résolution. Donc, lorsque l’écran de Lightwave se retrouve en 800x600, il est forcé dans le mode spécifique de la carte graphique.
Cependant, en retournant en 640x480. On retourne dans un mode non forcé, AGA. Dans ce cas le "play preview" est de nouveau accessible: la te chnique est la même pour le "status render" qui ne sera pas dans un Du lundi au vendredi (samedi sur R.V ) de lOh à I9h Tél 02.40.85.30.85 Fax: 02.40.38.33.21 Le Plessis 4422( Couëy n Picasso l infin dispo.
Atéo Concepts ( Fabriquant et distributeur) Payement par chèque mandat on Cfl Frais de jx rl logiciels 40 Frs matériel 75 Prs Contre Remboursement a mutez GO Frs Périphériques Les Cables Disque Dur 850 Mo IDE 1090 Frs Disque Dur 1.6 Go IDE 1790 Frs Disque Dur 1.2 Go SCSI 2 ... 1850 Frs Lecteur ZIP 100 Mo SCSI 2 .. 1190 Frs DotoFlyer 230 Mo SCSI 2 N.C. Surf Squirel (sur PCMCIA) 790 Frs CD-ROM 4x interne SCSI 790 Frs CD-ROM 8x interne IDE 725 Frs Rallonge 3.5" vers 2 x 3.5".... 120 Frs Cable 2.5" vers 3.5" ...59 Frs Cable 2.5" vers 2.5" et 3.5’.....79 Frs Switch
d'écrans . 449 Frs Plein d'autres modèles disponibles ainsi que des cables sur mesure Produits Atéo Branchez 4 périphériques IDE (cables * nappes ? Docs * boite) Atéo IDE mux pour A1200 .... 249 Frs Atéo IDE mux pour A4000 ....199 Frs Interface pour Clavier PC Pour A1200 en tower 349 Frs Pour A2 3 4000 ...399 Frs Mise à jour ROM (Ver. 1.5).....50 Frs Boîtiers Atéo TOWER Boîtier Tower A1200 (+ interface clavier PC + clavier ) ...899 Frs Boîtier Big Tower A2 3000 .1090 Frs Kit upgrade Zorro II 1890 Frs Lecteur disquette DD int 210 Frs Mémoires 4 Mo
à 60 ns (EDO) .270 Frs 8 Mo à 60 ns (EDO) .280 Frs 16 Mo à 60 ns (EDO) 580 Frs 1 Mo ZIP A3000 (Occas.) 300 Frs RAM GVP 4 Mo à 60 ns 790 Frs RAM GVP 16 Mo à 70 ns..... 1090 Frs RAM GVP 16 Mo à 60 ns .... 1390 Frs Voilà, j'espère que cette nouvelle rubrique vous sera utile surtout pour tous les nouveaux venus dans le monde AMIGA auxquels je souhaite la bienvenue !
Si vous avez des suggestions ou des questions à me soumettre, n’hésitez pas à me contacter par e-mail, pour les plus chanceux d’entre-vous, où à la rédaction qui me transmettra vos idées .
Cartes accélératrices Blizzard 2040 40Mhz 3090 Frs Blizzard 1240 40 Mhz 2350 Frs GVP 68060 50 Mhz A2000 N.C. Module SCSI GVP A1230II N.C. Cartes d'extensions Divers... Carte SCSI 4008 (DMA) 1290 Frs I O GVP ( 1 Par + 2 Ser ).....1090 Frs Carte Picasso 11+ ... 2600 Frs Carte Ethernet Zorro II ..1550 Frs ProGRAB 24RT Plus 1295 Frs Tout CD-ROM pour Amiga N.C. liste disponible sur demande Pttt moaiftabtes son» piéova SARl ou capital oe 50 000 Fn RCS Si Na o»e B 403 546 443 _ Kitsou's Workbench 4 194 304 RAM Février 1997 ue 16 249 940 autre RAM graphie] Cette
pub' a ete réalisé avec Paqeslream, Vlab et ImaqeFX Achetez aujourd’hui et remboursez dans 3 mois en une fois sans intérêts ou à crédit sur 10 mois Détendez vous Vous êtes chez DeltaGraph'X D opli’ A partir de 1000 fr d’achats et acceptation du dossier. Frais du dossier 100 Fr DeitaGraph'X 4 rue des Iris 91180 St. Germain les Arpajon Tel Fax +33 0160841614 dgx@deltagraphx.grolier.fr http: www.grolier.fr deltagraphx Towers pour A1200 Lecteurs graveurs 1180 Fr 2360 Fr 4030 Fr 3033 Fr 4825 Fr 640 Fr 3215 Fr 5200 Fr 912 Fr 760 Fr 460 Fr 5376 Fr 7605 Fr 6660 Fr 6750 Fr 3290 Fr 4100 Fr 19140 Fr
11710 Fr 1370 Fr 19900 Fr 27960 Fr 19950 Fr DeltaCam64 2460 Fr 3130 Fr 6600 Fr 1950 Fr 2800 Fr 4800 Fr 9300 Fr 1220 Fr 1210 Fr 3230 Fr 5900 Fr Cartes et Hardware Ariadne 1875 Fr Cybervision 3D 4Mo 2066 Fr Catweasel 1200 620 Fr Dataflyer 2000S DeltaCam64 795 Fr 1390 Fr DKB Rapid Fire FSCSI2 1198 Fr DKB Spitfire FSCSI2 780 Fr DKB 3128 A4A3000 2010 Fr DracoMotion 12765 Fr FrameMachine 2100 Fr GVP 4008 SCSI A400 1180 Fr Graffiti 520 Fr Hydra Ethernet 2963 Fr IO Extender GVP 1030 Fr Liana Reso port série 465 Fr Megalosound 450 Fr Pablo PAL pour Picasso 840 Fr Picasso II plus 2160 Fr Prism24 1750 Fr
Scandoubler VGAMI A1200 1074 Fr Squirrel Surf 800 Fr Toccata Son 16 bit 2637 Fr VlabMotion 4100 Fr Movieshop effect diskl 380 Fr Movieshop effect disk2 440 Fr Movieshop effect disk3 600 Fr Movieshop effect disk 4 400 Fr Movieshop effect disk 5 360 Fr Petit matériel Souris Wizard 560 dpi 80 Fr 2040 Fr 2180 Fr 1497 Fr 1660 Fr 1978 Fr 2263 Fr 2110 Fr 4315 Fr 6970 Fr 12765 Fr 2862 Fr 5614 Fr Nouveau...une exclusivité de DeltaGraph’X Avec DeltaCam vous pouvez digitaliser directement sur disque dur IDE, SCSI ou Zip des images ou de la vidéo en 64 nuances de gris en 25 images sec (selon votre
processeur). Livré avec caméra Quickcam, pied de table, digitaliseur, connectique et logiciel: le DeltaCam est opérationel en 30 secondes: du100% plug&play. Il suffit de connecter le DeltaCam au port parallel. Compatible Scala. Indispensable pour vos présentations, internet, vidéophone, télésurveillance, publicité, vidéo-mail etc... Demandez notre video-clip sur disquette. C’est génial!
4900 Fr 970 Fr 2020 Fr 5166 Fr 2900 Fr 6500 Fr 7500 Fr 410 Fr 2022 Fr Nappe 2.5" 3.5" Nappes SCSI à la demande Nappe flexible clavier A1200 Adapt. Moniteur SVGA RVB Adapt. M1438 VGA Coude PCMCIA Câble Centronics m f 36 lignes Câble Parnet et logiciel Câble SCSI Sub D25M Centr.
Câble alim 5.25" 2x3.5" Câble SCSI 50 broches m m Tiroir disque dur SCSI Tiroir disque dur IDE Prix et spécifications non contractuels. Forfait de port 120 Fr TTC (0 à 8 Towers, moniteurs, ordinateurs, scanners: 200 Fr TTC (8 kg et plus) par transporteur privé EXAPACK sous 24 48 heures partout en France sauf Coi Cartes Turbo Blizzard 1230 S4 Blizzard 1240 ERC Blizzard 1260 Blizzard 2040 Blizzard 2060 Blizzard 4030 Cyberstorm MK2 68040 Cyberstorm MK2 68060 Cyberstorm Fast SCSI Module FSCSI 1230 40 60 Copro 50 Mhz TekMagic 040 40 A2000 TekMagic 060 50 A2000 QuickPak 060 50 A4000
QuickPac060 50 A4000T Ordinateurs A1200 Magic Pack Lecteurs D7 Haute densite int A1200 585 Fr D7 Haute densité int A1200T 585 Fr D7 Haute densité int A2000 585 Fr D7 Haute densité int A4000 585 Fr D7 Haute densité int A4000T 585 Fr Spécifiez si Commodore ou Atechn.
Par défaut envoi version Commodore Scanner Tablette Scanner à mains Zydek 450 Fr Paragon 600SP Scanquix 3 2990 Fr Paragon 800SP Scanquix 3 3520 Fr Wacom ArtPad A6 1395 Fr Wacom UltraPad A4 4513 Fr Disques durs Fuji 2.5" 800 Mo IDE Fuji 2.5" 1 Go IDE Fuji 3.5" 1.3 Go IDE Fuji 3.5" 1.7 Go IDE Fuji 3.5 " 2.1 Go IDE Fuji 3.5" 2.5 Go IDE Fuji 3.5” 1 Go FSCSI Fuji 3.5" 2.4 Go FSCSI Fuji 3.5" 4.35 Go FSCSI Fuji 3.5" 9 Go FSCSI IBM 3.5“ 2 Go FSCSI IBM 3.5" 4 Go FSCSI Cavin Computer Editing Enceintes ampli triphoniques Gemini Vidéo selector Neptun Genlock Pluto Genlock Sirius 2 Genlock Time Base
Corrector Vidéo Backup System SMD100 Vidéo MPEG Moniteurs Amiga Tech. M1438S Amiga Tech. M1538S Amiga Tech. M1764S ADI SVGA 14" ADI SVGA 15' ADI SVGA 17" Unika SVGA 20" A4000T dd 1Go 2+4 Mo A4000T Eagle TE Siamese System Draco 68040 Draco 68060 TwinPowerStation M1 Zip Iomega SCSI ex t. Zip Iomega SCSI int.
Jazz 1 Go SCSI int.
DAT HP 4 8 Go SCSI Vidéo z Logiciels Monument Designer 1250 Fr Monument Designer Draco 1444 Fr Mon.Designer Creative set 340 Fr Adorage 845 Fr Adorage Premium FX 215 Fr Animage Composer 850 Fr Clarissa 1520 Fr Cocktel Software 866 Fr Mainactor Broadcast 1250 Fr ASIMCDFS 500 Fr Cyberaraphx 249 Fr CrossDos 510 Fr CrossMac 740 Fr MaxDos 740 Fr Diavolo Backup Pro 547 Fr Deluxe Music 2 465 Fr Final Writer V5 900 Fr Helm 675 Fr Image FX 1150 Fr Imagine 4 670 Fr Imagine 5 4430 Fr Imagine Doc en française 200 Fr Lightwave V4 VF 3900 Fr Lightwave V5 VF 7999 Fr Lightwave mise à jour 4- 5 n.c. OCR
Reconn. Caractères 325 Fr Pagestream 2490 Fr Photogenics V2 CD 760 Fr Personal Paint V6.4 140 Fr Scala MM400 VF 1490 Fr Scanquix 3.5 VF 820 Fr Scanquix mise à jour 190 Fr Studio Print Pro 499 Fr Turbocalc 490 Fr Turboprint 450 Fr Trapfax 495 Fr TV Paint Cybergraphx VF 1590 Fr Xi Paint CD 310 Fr IdeMux 4x1 DE sans nappes 90 Fr Nappe 3.5" avec 3 connecteurs 75 Fr 100Fr xx Fr Connecteurs IDE et SCSI male femelle 75 Fr 120 Fr 120 Fr Bouchon SCSI actif avec LED 210 Fr 275 Fr 51 Fr 288 Fr 370 Fr 23 Fr 130 Fr 135 Fr 135 Fr DeltaTower Mini prêt à bricoler 496 Fr DeltaTower Mini prêt à monter 851 Fr
DeltaTower Maxi prêt à bricoler 753 Fr DeltaTower Maxi prêt à monter 1150 Fr DeltaDeskTop prêt à bricoler 880 Fr DeltaDeskTop prêt à monter 1422 Fr Interface clavier PC Windows 450 Fr Interface clavier Amiga 450 Fr Clavier Windows95 120 Fr Clavier Microsoft Natural Keyb. 490 Fr Coque clavier Amiga 240 Fr Extension Zorro2RBM 1630 Fr Extension Zorro2 Mikronic 2115 Fr Extension Zorro3 Mikronic 3825 Fr Adaptateur PCMCIA 275 Fr Infinitiv Tower 1695 Fr Infinitiv Tower + Zorro2 Z1 3090 Fr Infinitiv Tower + Zorro2 Z2 3520 Fr Infinitiv TopCase 295 Fr Towerhawk RBM A1200 1820 Fr Towerhawk RBM 1200Zorro2
3757 Fr Towerhawk RBM A4000 2930 Fr Siamese System 1370 Fr Vous cherchez... un produit qui ne se trouve pas sur cette liste? Contactez nous! Nous sommes à votre disposition pour tous les produits Amiga. Demandez nous un dévis gratuit pour une configuration informatique adaptée à vos besoins et techniquement cohérante. Consultez nous également pour tous les financements possibles.
Nous traitons vos commandes écrites accompagnées d'un chèque ou mandat.
Par respect du client nous n'encaissons votre chèque qu'après la livraison.
1390 Fr caméra digitaliseur câbles logiciel notice en français Hotline *41 Notre service téléphonique est à votre service du Lundi au Vendredi de 13H00 à 17H00. Visites et démonstrations: uniquement sur rendez-vous.
Pour nous retourner du matériel deféctueux ou à réparer, veuillez nous télécopier ou adresser votre facture en nous demandant un numéro de retour AVANT de poster votre colis. Un forfait de 150 fr TTC pour prise en charge de votre materièl (sous ou non) vous sera facturé.
CDROMS Aminet 12 13 14 15 16 88 Fr Aminet set 1 150 Fr Aminet set 2 150 Fr Aminet set 3 230 Fr Aminet set 4 230 Fr Amiga Développer Environment 113 Fr Artworx 95 Fr Compugraohic Phase3 216 Fr Light Rom 3 391 Fr Magic Workbench Enhancer 175 Fr Mods Anthology 250 Fr Octamed Sound Studio 290 Fr Lecteur CDROM IDE 8x 780 Fr Lecteur CDROM SCSI 4x 675 Fr Lecteur CDROM SCSI 8x ext 1560 Fr Lecteur CDROM SCSI 10x ext 1788 Fr Graveur JVC 4x2x 4672 Fr Graveur Philips 4x2x 3960 Fr Graveur Yamaha 4x4x 6960 Fr SERIE LIGHTWAVE par Pascal Taffin Fonctions bouléennes Séparer, découper, réunir les objets Pour
notre exemple, nous allons commencer par créer un cube ou un rectangle cela à peu d'importance à l'aide de la fonction Box. Faites le manuellement ou numériquement. A vous de voir.
Comme promis le mois dernier, nous allons continuer à étudier les fonctions du modeleur. Après une approche des fonctions drill et S-drill, nous allons nous intéresser à leur grande soeur: les bouléennes.
Ces fonctions permettent de réunir, de séparer, de découper, ou de joindre, des objets 2D ou 3D entre-eux. Pour que celles-ci fonctionnent correctement, vous avez besoin de deux objets minimums que vous placerez respectivement dans deux banques différentes.
L'objet à travailler doit se trouver dans le calque d'avant plan, et l’objet servant d'outil doit être placé dans le calque d'arrière plan. Le principe est identique aux fonctions Drill et S-drill que nous avons vues le mois dernier.
Bien, ce sera tout pour ce mois-ci, le prochain cours nous utiliserons ces fonctions (drill, s-drill. Booléenne) dans des exemples concrets, mais rien ne vous empêche de vous entraîner pendant ce temps là. J'espère que Serge nous reviendra tout bronzé avec la tête remplie de nouvelles idées.
A bientôt, et bon courage
- Pascal 1- Sélectionnez une autre banque qui nous servira à
placer vos outils. Pour ceux-ci. J'ai utilisé des sphères
tout simplement. Il est impératif que celles- ci chevauchent
partiellement ou totalement l’objet cube préalablement créé
(voir figurel).
2- Repassez la banque 1 (cube) et faites apparaître la banque 2 en transparence (sphères).
3- Faites appel dans le menu Tools aux Booléennes. Un re- quester apparaît " Booléennes CSG". Quatre opérations nous sont proposées.
4- Sélectionnez l'opération Union et validez. Lightwave accapare votre CPU pendant un certain temps (voir un temps certain!!). Puis vous affiche le résultat.
Je vous conseille d'effectuer un UNDO après chaque fonction appelée, pour vous éviter de recréer vos objets à chaque fois.
Explications des fonctions: 1- UNION (voir figure 2) Celle-ci permet de fusionner deux objets en un seul, tout en gardant leurs attributs respectifs 2- INTERSECT (voir figure 3) Celle-ci ne conserve que les parties communes aux deux objets. Résultat de leur chevauchement. C'est cette partie que la fonction union fait disparaître.
3- SUBTRACT (voir figure 4) Celle-ci permet de trouer l’objet d'avant plan (cube) par l'objet d'arrière plan (sphères), très utile pour creuser, trouer, ta- roder.etc. Pour ma part j'utilise énormément cette fonction. Utilisée correctement. Elle permet de réaliser pratiquement n'importe quelle forme complexe ou non (usage abusif conseillé!!).
4- ADD (voir figure5) Celle-ci permet d'ajouter l'objet d'arrière plan à l'objet d'avant plan, tout en créant une intersection entre nos deux formes.
En règle générale, une fois l'opération booléenne réalisée, il est indispensable de merger les points (Tools Points Merge), cela permet de lier tous les polygones du nouvel objet créé, et donc de supprimer les doubles points, afin de ne pas occasionner de problèmes lors d'opérations booléennes successives. Et. En cas de calcul en Raytracing. Afin d'éviter l'apparition de petits points sur l'image finale, (on dit merci pour le tuyau!)
Les opérations Union. Inter- sect. Subtract, ne s'utilisent qu'avec des objets 3D. Seul Add accepte les 3D et 2D.
Si vos objets ont des attributs différents, ceux-ci seront gardés lors d'une opération, très pratique pour texturer des formes creuses et complexes.
Cela évite des manipulations intempestives et donc un gain de temps non négligeable.
Pour vous faire gagner du temps lors d'une opération, n'hésitez pas à sélectionner dans votre calque d'avant plan les polygones qui seront traités par celle-ci. Je peux vous assurez que le gain de temps est loin d'être négligeable.
Figure 4 mm Figure 5 SERIE IMAGINE par Pascal Taffin Les fonds sous marins Première partie: modélisation En faisant un petit détour dans les clubs de la région, j’ai aperçu la version démo d'Imagine 5.0 version PC. Celle-ci à était totalement refondue, et. N'a plus grand chose à voir au niveau de son interface avec la version 4.0. En la voyant, beaucoup de regrets me sont venus à l'esprit. Cette restructuration aurait dû avoir lieu sur Amiga depuis bien longtemps. Plus le temps passe et moins j'y crois (snif! Une petite larme).
L'image PC vous présente le nouvel écran du stage éditeur accompagné de celui de l'action éditeur (intégré). Une grande révolution!, qui fait tellement défaut à la version 5 de l'Amiga (Ed: nous n'avons pas pu mettre l'image ici, faute de place. Un petit test bientôt !)
N'ayez aucune crainte, les images Amiga sont aussi belles que les images PC, MAC. SILICON. L'habit ne fait pas le créateur... Au boulot.
OK
50. 000
10. 000
10. 000 Use Cance1 Figure 6 Figure 7 Figure 2 Le cours de ce
mois-ci est dédié à la création dun fond marin, si facile à
faire sous Lightwave 3D et beaucoup moins évident sous
Imagine (n'ayez pas peur, je suis là!).
Pour cette première partie, nous modé- liserons le fond.
1- Lancez Imagine et créez un projet, menu projet new et appelez le ABYSSE 2- Créez un sous projet de rendu, appelez le RENDU.
3- Passez dans le détail éditeur.
4- Nous allons commencer par créer un plan, à l'aide de la fonction ADD PRIMITIVE PLANE pour les paramètres voir figurel.
5- Après l'avoir sélectionné (RC- F1) faites le touner de -90 suivant l'axe des X. Pour cela, utilisez la fonction TRANSFORMATION (RC- AT).
6- Il s'agit maintenant de lui donner du volume. Pour effectuer cette manipulation, nous allons utiliser les fonctions DRAG POINT et MAGNETISME combinées.
7- Passez en mode DRAG POINT (RC- A0), et dans le même menu appelez la fonction magnétisme (RC- AM).
Cette dernière a besoin d'un petit réglage, pour être utilisée correctement dans notre exercice. Appelez le SETUP (réglages) de magnétisme, il se trouve en dessous de la commande magnétisme. Entrez y les paramètres suivants (voir figure 2).
Explications du requester: Magné- tism parameters.
Radius of influence: Taille de l'attraction.
Minimum radius: Taille minimun de l'attraction en cas d'une utilisation aléatoire.
Percent at radius: Réglage de l'Attraction.
Radius of Influence Hinimun Radius Randon mode) Percent at Radius 0 ... ÎOO) Hagnetlsm Type Cone ~ Done Be I 1 Randon Radlus Magnetisn Parant* ter s Cance1 Plane Pararneters
1000. 0000 Uidth
1000. 0000 Height 50 Horizontal Sections 50 Uertical Sections
Figure 1 si la valeur se rapproche de 0 nous obtenons une
pente douce, et inversement si nous passons la valeur 50.
Magnetism type: le type de magnétisme, en Cône (figure3).en Dôme (figure 4). En Cloche (figure 5).
Random radius: à chaque nouvelle sélection d'un point avec la fonction magnétisme. Son attraction est modifiée aléatoirement.
Méthode pour donner du volume à votre plan (à suivre pas à pas).
1- Dans la vue du dessus (top) tout en appuyant continuellement sur la touche SHIFT. Sélectionnez des points (-20) aléatoirement. Une fois fait, relâchez la souris et la touche.
2- Passez en vue de face (Front) ou de côté (Right). Appuyez sur SHIFT continuellement et placez votre curseur de souris en dehors de l'objet pour éviter de ressélectionner des points. Appuyez sur le bouton de la souris continuellement et relâchez la touche SHIFT.
Oh miracle ça bouge! Voir figure 6.
3- Déformez votre objet comme vous le désirez. Ne tirez pas trop sur vos points pour éviter les problèmes de lissage ultérieurs, ou augmentez le nombre de divisions lors de la création du plan de départ. Renouvelez l'opération autant de fois que vous le souhaitez , faites moi un fond marin pas le Mont blanc. Mon résultat: voir figure 7.
Voilà la première partie de cet exercice est terminée, le mois prochain nous passerons au texturage de notre fond, ainsi qu'à son intégration dans le stage éditeur.
A bientôt.
INTERNET PRATIQUE par Yann-Érick Proy (yeproy@imaginet.fr) Comment bavarder avec son Amiga Pratique de l'IRC Ça y est ! Vous avez enfin connecté votre Amiga à Internet ! Après bien des déboires pour trouver un fournisseur d'accès adéquat, pour paramétrer votre matériel et vos logiciels, vous êtes donc «en ligne». Mais votre boîte aux lettres électronique est hélas désespérément vide (vous venez seulement d'écrire à deux ou trois copains que vous saviez connectés), vous vous êtes farci la tête d'informations en quelques dizaines de minutes de navigation sur le Web, et les échanges sur le
forum fr.comp.sys. amiga ne vous paraissent être qu'amertume, rotomontades et bêtise, voire vulgarité. Bref, vous restez sur votre faim, vous trouvez qu'lnternet manque de convivialité et d'interactivité... Pourquoi ne pas essayer IRC ?
If ÿëT Pseudo s : |pye_
- pye- Mo» réel: [Vam-Erick Proy Mo» de l'utilIkateur: lyeproy
Choisir w serveur IRC sur lequel se connecter: Plsa Italy
Tel-fXnv UniversIty Israel UIDE Project Tokyo NOC Japan Monash
University Austral a Ecole Polytechnique Bruxet les Belgium
flalborg University le Polytechnique France_ Joindre tiûtt Port
Oûi
• ArrugaFr i rc cc i i un i p i 11 6667 No
• AmlRC I ro t au. Ac. 11 6667 No
• AmlRC ire tokyo.wide ad jp 6667 No HP»IRC yoyo.ee monash edu au
6667 No
• A»IRC othetlo.ulb ac be 6667 No
• AmlRC alk iesd auc dk 6667 No
• amigafr sil polytechnique fr 6667 No ZkJ VI Info EfNet EfNel
EfMet EfNet EfNet EfNet Port |666?--- Joindre auto.: |*a»igafr
No» du serveur: )s« I polytechnique.fr Commentaire: |EfNet
Ecole Polytechnique France Connecter en chaîne Connecter Mai a
MM 1 1 . l C. ......t. k aruéMAi» k F»-son Par défaut F u' 1
• »ICr 'é'Puil'Or, lOf»»-ré •-¦oui é-pu 1 »•* ' MO • »ur •
cana' t du KICK V» prpndr* l'pir d»u. »«c«nd»t Sor*.* |* I»
procfcP'n» ' Noikppu S*ru*ur iCotopx ior K pprupur
MmltllIlMtlai SppPOrç»*» du l ll*» Par défaut pifit ht 11 nfrf
éc» btio1» ' fVfrr auto |J« auta sur «m au ira écran B*p+z-*o*
ai b*ao*n » | Oé'a« |I3 | •»* Patour d Wpf Ol * * '
p*47ltc OK | Mmulpr 1 Figure 2 La genèse IRC est l’abréviation
d’Internet Relay Chat, en français «relais de conversation sur
Internet». C’est un protocole inventé en 1988 par Jarkko
Oikarinen, lors d’un stage d’été à l’université d’Oulu (Fin
lande). IRC a déjà été évoqué dans ce magazine par Corinne
Villemin Gacon (numéro 77, page 50).
Comme beaucoup de protocoles d’Internet, IRC fonctionne selon le modèle «client-serveur»: il met en oeuvre un serveur, le programme qui distribue de l’information, et un client, le programme qui vous permet d’accéder à cette information. Une fois connecté à un serveur, votre client IRC vous permettra de joindre un ou plusieurs des canaux relayé par celui-ci. Un canal est une sorte de forum. Où chacun des intervenants est identifié par un pseudonyme («nick») et où l’unité de communication est la ligne (par opposition aux forums de nouvelles, les «news», où c’est le message).
Cette granularité plus fine permet des échanges plus rapides, plus vivants, mais aussi plus légers et moins réfléchis... On ne recherche pas le même type d’information sur IRC que sur les forums d’Usenet ou sur le Web. On n’y emploie pas le même langage, non plus: les exigences de l’interactivité font que l’on écrit au plus court, en oubliant grammaire, orthographe, etc. On y demande plus volontiers «c koi?» que «Qu'est-ce donc ?», et les trombines («smileys», les signes exprimant une humeur ou un sentiment) y sont légion.
Trêve de bavardage L’Amiga dispose de l’un des meilleurs clients IRC qui soit. AmlRC, écrit par Oliver Wagner, l’auteur de Voyager, AmFTP, etc (sous le label Vapor). Certains grincheux objecteront qu’AmIRC a l’énorme défaut de nécessiter le système d’interface MUI.
I -.IFMILi] ] FrŸ* RmIRC Utiliser IdentD? | Passer le MDJ?
AMIGA® il Mot de passe: [ Effacer cette entrée [louveI le entrée
- il Figure 1 considéré comme gourmand en temps processeur, en
mémoire et en espace disque. Si vous êtes plus sensible à ces
arguments qu’à la fonctionnalité et la configurabilité de vos
logiciels, vous pouvez vous rabattre sur Grapevine. D'assez
bonne facture.
L’un comme l'autre sont disponibles sur Aminet. AmlRC existe en deux exemplaires: la version 1.1 est une vieille version qui sert de démonstration, tandis que les versions plus récentes ne sont utilisables que par les utilisateurs enregistrés. Notez qu’il est possible de s’enregistrer à AmlRC. Comme aux autres produits de Vapor, directement en France, grâce au BUGGS. Il en coûte 125 FF pour recevoir la clé par e-mail, et 150 par la poste.
Une fois installé. AmlRC peut être utilisé quasiment aussitôt: le temps de saisir quelques pseudonymes (dans l'ordre de préférence, au cas ou votre pseudo serait déjà utilisé), de préciser votre identité (politesse élémentaire sur Internet) et vous voilà prêt à vous connecter à un serveur et joindre votre premier canal (figure 1) ! AmilRC dispose de nombreuses options de configuration, mais vous aurez tout le temps de vous en occuper plus tard (figure 2). Attention, on ne peut pas les régler en étant déconnecté d'Internet, car il refuse de se lancer si une pile TCP IP n’est pas
active.
Les salons où l’on cause Choisissez votre serveur parmi ceux proposés dans la liste: AmilRC en propose par défaut un nombre déjà respectable, et vous pouvez en ajouter à loisir. À l’évidence, il vaut mieux choisir un serveur proche de votre fournisseur d'accès. En se connectant au serveur choisi, AmlRC va également joindre un canal par défaut, normalement AmlRC. Vous lui préférerez sans doute un canal français. Il en existe au moins 3 relatifs à l'Amiga:
• AmigaFr: Le premier historiquement, il est très fréquenté,
aussi bien en journée que le soir. Vous pourrez y retrouver un
certain nombre de personnages célèbres dans le microcosme
français de l'Amiga.
Ainsi que quelques signatures de votre magazine préféré...
• ÆArtBas: Formé lors de la réunion Amiga de cet été à ArtBas, ce
canal est le lieu privilégié où rencontrer la délirante équipe
du magazine RAM. Le canal ne prend vie que le soir vers 22 h.
• MmigaRulezFr: Jadis AmigaLyon, ce canal se veut moins
structuré, plus libre que AmigaFr. Il ne connaît de véritable
fréquentation que le soir, lui aussi.
Il y a bien sûr bien d’autres canaux à visiter (près de 4000 au total), plus ou moins thématiques. Citons France et France2. Dont la seule exigence est d'échanger en français. Les majuscules ou les minuscules n’ont pas d'importance dans le nom d’un canal.
Savoir vivre Une fois arrivé sur un canal, il est de bon ton de saluer brièvement l’assemblée puis d’observer les discussions en cours pendant un temps avant de se lancer à l’eau. La zone de saisie au bas de la fenêtre d'AmIRC sert à saisir vos phrases, qui seront envoyées sur le canal après l'appui sur la touche Retour (figure 3).
Vous serez peut-être déconcertés par l’impression de cacophonie si vous faites vos premiers pas sur un canal avec une forte fréquentation. En effet, plusieurs conversations peuvent fort bien se mener en parallèle sur un même canal. Avec un peu d’entraînement, vous vous habituerez vite à ne porter votre attention que sur certains pseudonymes, ceux participant à la même discussion que vous: l'auteur d’une phrase est rappelé dans la colonne de gauche de la fenêtre principale. De plus, l’usage veut que l'on fasse précéder sa réponse du pseudonyme de l’interlocuteur auquel on répond principa
lement, suivi de deux points. En scrutant donc le début de chaque répartie, vous saurez rapidement si l’on s’adresse à vous ou non.
Tout à droite de la fenêtre d'AmIRC, se trouve une liste déroulante, contenant les pseudonymes des intervenants. Ceux d'entre eux qui sont précédés d'un point sont les «opérateurs» du canal. Ils ont des facultés supplémentaires sur le canal, leur permettant notamment d'en exclure tel ou mao 13 Util», 3 Op* _Rai*ttln
* PhB Thrawn Rgt _VoOkft_ jéaalgafr |- lt»t»arv»*ali»-»c fr mb
bouffa pranoa nôüT'p~[N SjJJPjkl PhB ] _VoOkfl_ _VoOkfl_
«Arrivée» PHB _»«¦_ «Action» py* Nafartar1 flaigaFr Ping Ping
Query Sand Chat Sand Ulnfo Var Var DaOP DaOP OP ¦À AJ ya Klok
Ban Ban Hhol* Host Uhol»
• PY* Ignora Artba» Arlba»
- n BH _ ni m ÆB& fèaangafr lai 1 1is»*erv**all»-»c frl»ub bouffa
preno» no« fF[M S|I PIM PhB lu ECL ' lu* ECL
o PhB. Roi du »od*«. Peux-»u «a dira coeaenl ul II tsar «on
Sf or**t»r 33 kb *ur «on A 3800 an repondeur vocal 7 PhB ECL:
nar, ja sais pa», «'enfin »ur»*ant avac au» «Arrivée» Thrawn
Movry*dragcn bordaaux c**»»grai fr a jotn* 1 ca cana' ' ECL
Bonjour char prasidan* du bug»» J Thrawn pya ? C'a»* *o« ?
PV* C» d4par d qui c'a»t. "aol" 7 Thrawn pya laissa loabar. Lu fai» pa» da ausiqua ?
3 ECL ah ah
• py»| - 1 10 Util». 4 dp» O AntgaFr oNafarlari Djlhundar ECL
_Fat»«Iin Query Chat Ulnfo OP Kick Ho» 1 Ignora : )» _Vct kA_
*ona*o0Gatakaapar.grollar fr a joint ca cana .
Un daeo d'irc sans kick oa vau* rian : vive PC alor* 7 Thrawn a*t MALHEUREUX aucun ircian na vlan* a L'AaigaBouf fa Vodka Ma ta fatigua pa» o'asl pas tXt diraot, ja coupa au aontaga phb t'a» «echan* I «euh non phb il ast pa» «echant phb *hx very auch VI« DBEfVI Ml VIVE DREflH M _ : tel intervenant, instantanément («kick») ou de manière plus durable («ban»).
Bien utilisée, cette faculté permet de protéger le canal des personnes mal intentionnées ou maladroites. Mais elle peut aussi conduire à des abus de pouvoir et des comportements tyranniques.
C’est une question de dosage. Vous pourrez admirer à cet effet le tour de main de «PhB» sur AmigaFr (figure
4) ... Il ne lui manque que la parole Quand une conversation
prend un tour privé entre deux interlocteurs, il est
préférable pour tous quelle devienne véritablement privée. On
peut pour cela faire précéder ses phrases de la commande « msg
pseudo » ou ouvrir une fenêtre de conversation privée avec
« query pseudo ». Le plus simple, avec AmIRC. Est de
sélectionner le pseudonyme désiré dans la liste, puis de
cliquer sur le bouton «Query». Tout ce qui apparaît dans la
nouvelle fenêtre n’est alors connu que des deux interlo
cuteurs. Si une fenêtre AmIRC surgit brutalement de nulle part
quand vous êtes sur un canal, c’est très probablement qu’un
interlocuteur vient de réaliser cette opération et désire
engager avec vous une conversation privée.
Cette fenêtre permet également d’envoyer immédiatement et à vitesse convenable des fichiers à votre interlocuteur. Ceci s’appelle un transfert DCC et est initié par le bouton «Envois DCC».
Vous pouvez joindre un nouveau canal à tout moment en tapant la commande « join canal ». Si le canal en question n’existe pas encore, il est créé et vous en devenez l'opérateur et le seul interlocuteur, pour l’instant. Vous aurez alors la faculté de choisir tel ou tel paramètre du canal (sujet, mode privé, etc), d’exclure qui bon vous semble, voire de partager vos privilèges d’opérateur avec un autre utilisateur.
Lorsque le dernier utilisateur quitte le canal, celui-ci disparaît avec lui.
Ce mécanisme est d’ailleurs une source de problème: une personne mal intentionnée peut en profiter pour prendre le contrôle du canal et y rendre la vie impossible lors du retour des habitués. Pour éviter ce désagrément, beaucoup de canaux sont hantés par des intervenants très particuliers: les robots ou «bots». Quand ils ne sont pas utilisés pour nuire à un canal ou un in- Figure 4 Figure 3 tervenant, les robots sont employés justement pour maintenir la «permanence du commandement» sur un canal, voire apporter quelques services supplémentaires (messagerie, identification d’un
interlocuteur, exclusion des indésirables, etc).
AmigaFr est depuis longtemps protégé par deux à trois robots opérateurs à cet effet (AmigaFr, Nefertari et Taita). On peut généralement obtenir d’un robot qu’il donne son mode d’emploi par une commande « msg ro- bot help»: c’est donc une conversation privée avec le robot... (figure 5).
_ Machina No» Ine erlariOcoloebo. Tal is-sc ir Pari l :| non positionné’ Idenlité Dialogua DCC|Enool» DCC| »» halp ?
»» help emall Al V!
- JJ Figure 5 Internet ne saurait être réduit au seul Web, très
médiatique. Il recèle au contraire une grande variété de moyens
d’expression. Parmi ceux-ci, IRC en est un qui est très
convivial, grâce à son caractère instantané. Il mérite donc
d’être essayé, ne serait-ce qu’une fois. IRC convient bien au
dépannage de situations autrement inextricables: celui qui
recherche de l’aide peut demander de nouvelles explications à
loisir quand il ne comprend pas et ceux qui l’aident peuvent
lui demander autant de précisions qu’il leur est nécessaire.
Attention cependant: comme tout vecteur de communication, IRC est régi par des codes, des règles bien précises. Ignorer ces règles risque fort de conduire à une méprise sur les bénéfices que l’on paut retirer d’IRC. Une erreur très courante est ainsi celle de croire que l’on a le «droit» de joindre tel ou tel canal, au titre par exemple de la sacro-sainte liberté d’expression. Il n’en est rien. Vous avez la liberté de créer les canaux que vous voulez pour y exprimer ce que vous voulez, mais les canaux déjà formés appartiennent à ceux qui y sont déjà, et s’ils ne veulent pas de vous c’est
leur droit. Un canal est un groupe de personnes en discussion sur une place publique: joignez le groupe si la conversation vous intéresse et si l’on vous y fait une place, sinon essayez de créer un nouveau groupe... FAQ à propos d’IRC: ftp: ftp.ibp.fr pub doc faqs irc-faq.gz AmIRC sur le Web: http: www.vapor.com amirc Sur Aminet: comm tcp AmIRC.Iha (version 1.1, sur CD: Aminet 15) comm net grapevine.lha (version 1.182, sur CD: Aminet 14) comm tcp irchat24.lha (sous Emacs !)
Enregistrement à AmIRC: BUGSS 25b, rue du prof Lande 33380 BIGANOS France E-mail: Reg-FR@vapor.com Trombinoscope (minimum):
- ) :) :A) rire, plaisanterie, contentement
- D :-))) rire appuyé
- ))))))) rire exagéré
- ))))))))))))))) rire «Melkor» ou «Emmett»
- ) clin d'oeil, connivence
- ( tristesse, mécontentement
- doute, déception SERIE PAGESTREAM 3.1 par John Leroux | a|a?|
H|H |a| D| X | ga | T | * | » «( 1= PageStream Quelques
principes d’un peu plus près Tout n'est pas dit!
Comme promis, nous allons entamer quelques sujets sur les fonctions de PageStream 3.2 et sur les industries graphiques.
Le Package Vous recevrez votre logiciel dans une boîte bleue foncée sur laquelle est dessiné le logo du logiciel.
A l’intérieur de la boîte, vous trouverez 5 disquettes et 2 cartes d’enregistrement (une pour SoftLogik et l’autre pour les Editions ADFI). Bizarrement, il n'y a plus de manuel! Il paraît qu'une nouvelle édition est en cours de fabrication ... De toute façon, les versions françaises seront livrées avec le manuel en français.
N [À Q La mise en ordre des centaines, voire des milliers d’informât ions, de commentaires, de titras, d'encadrés, d’illustrations, -qui composent un numéro de la publication llbus ces éléments vont être classés par paçes. Puis par rubriques, à l'intérieur ¦desquelles ils seront placés 'dans un certain ordre Cette mise en ordre est d’autant plus importante que le lecteur aime évoluer 'dans paysage connu, et retrouver à sa place, ¦dans paçe, l’information qu’il recherche La mise en -.aleur, ou hiérarchisation 'des informations En fonction d; critères qui Sont propres à la publication, on peut
estimer que telle information est plus ou moins importante, 'qu’elle mente la première paçe, ou la place de choix 'dans une paçe intérieure. Ou seulement 'deux colonnes en milieu'de pai?e, ou seulement un filet -de quelques lignes sur une colonne au tas 'de pa e La présentation graphique qui a pour tut 'de séduire à l’oealdu lecteur, de rendre la publication harmonieuse, agréable à regarder, et par là même, d inciter a la le et ure Toutefois, autant ce soozi 'de la présentation est important, autant U serait reçretable que tout lui soit sutordonne , c’est toujours l'information qui doit primer
Ni théori* infai libl*. Ni recette-mi racle_ L’installation Pour installer PageStream, il vous faudra au moins 11 Mo d'espace libre sur votre partition et 4 Mo de RAM sont nécessaires à son fonctionnement.
?
O O A Réinitialisez la machine puis lancez PageStream. Une fois le programme chargé, le navigateur apparaît. Grâce à lui, vous allez pouvoir "naviguer" dans le logiciel, admirer ses performances et apprendre ses défauts pour mieux les maîtriser.
Créez un nouveau document puis amusez-vous avec ses fonctions, c’est un bon moyen d'apercevoir les possibilités de PageStream. Je l’ai déjà dit. Il est très intuitif, bien qu'il soit toujours en anglais ... La P.A.O. Dans les industries graphiques, il y a plusieurs étapes pour produire un document écrit.
La première de ces étapes est la conception. Saisie des textes, travail des images ou des dessins. Tout d'abord, il faut définir ses objectifs, les organiser et les budgétiser. Choisissez le format et la disposition de vos pages pour obtenir un aspect qui soit conforme à l'attente de vos lecteurs. Pensez par exemple à des formats standards (21 x 29.7 cm ; 14.8 x 21 cm) qui vous coûteront moins chers.
Puis, il faudra créer une maquette sur papier avec un crayon et une gomme !
L'ordinateur viendra plus tard. C'est la phase, à mon sens, la plus importante de la conception, car c'est là que vous définissez et choisissez la mise en page de l'ensemble de vos éléments. Ayez de l'imagination, mais composez en fonction des possibilités ou plutôt des non- possibilités de vos logiciels de mise-en- page. De dessin ou de retouche. Mais en général, vous pouvez tout faire, seule la méthode change. Placez les différents éléments de la maquette sur votre page en dessinant les illustrations, en écrivant le ou les textes et en collant d'éventuels graphiques ou photos.
Ensuite, prenez PageStream et créez un document de taille A5 (14.8 x 21 cm) avec des marges de 1 cm à gauche, à droite, en haut et en bas avec 1 colonne.
Maintenant, vous allez placer les éléments textes et des illustrations (voyez l'écran PageStream dans le numéro 96 page 28 & 29 ou l’écran ci-dessus).
Pour cela, il y a deux méthodes : en créant ou non des boîtes.
Les logos (qui ont été numérisés puis retouchés) sont directement placés dans la page. Utilisez le menu projet puis "Placer graphique" ou l'icône de la barre d'outils (depuis la version 3.2. celle-ci est complètement paramétrable et vous pouvez choisir les fonctions à icônifier dans cette barre).
Insérez votre logo, puis positionnez-le sur la page. Pour cela, entrez les valeurs X & Y dans la palette d'édition.
Cela donne : X = 5.5, Y = 2. Le logo de Page Stream que j'ai inséré est trop grand (12 sur 10 cm), il faut donc le réduire avec la souris ou en modifiant les valeurs des cellules longueur et largeur.
Avec la souris, pointez la poignée en bas à droite de l’image puis diminuez.
L’avantage de cette méthode, c’est que l'échelle est correctement respectée. Sinon, changez les valeurs en indiquant celles que vous voulez (échelle x & y = 25 %).
Sélectionnez l’outil texte et cliquez sur la page, tapez le titre : "Quelques principes". Choisissez la police de caractères (en général un caractère droit, sans empâtement. Par exemple de l’Helvética ou du Triumvirate) et son corps. Puis, avec la souris, sélectionnez l'objet et déplacez- le intuitivement sur votre document pour arriver à la position X = 4.422 et Y = 1 cm.
Maintenant ouvrez "Page Liner" et tapez votre texte. Une fois l'opération terminée. Créez dans PageStream une colonne de texte et insérez celui que vous venez de saisir (une prochaine fois, je vous parlerai typographie...). Positionnez-la sur la page : x = 1, y = 2.5 ; w =
12. 8 et h = 17.5 cm.
Petite difficulté : le logo est sur la colonne de texte, nous allons donc l'habiller. Dans le menu Objects, sélectionnez "Text Wrap". Dans la boîte de dialogue, choisissez l’image où les traits sont tout autour du carré. Entrez 0.15 cm pour les valeurs horizontale et verticale.
Cliquez sur OK et le tour est joué.
Voici quelques principes de base nécessaires au lancement d’un logiciel de mise en page. Pensez qu’il ne s’agit pas d’un logiciel de traitement de texte. PageStream vous permet de mettre en forme des textes et des images dans le but de créer un support de communication qui soit beau et harmonieux. De plus, il faudra toujours penser que vos réalisations sont tributaires de différents paramètres comme les volontés du client (à vous de le convaincre sur le choix de vos idées !) Ou le support d’impression mais toujours l’imprimeur. En effet, il y a des différences entre les couleurs
informatiques et les encres utilisées par l'imprimeur... J’attends vos remarques et suggestions. Le mois prochain, je vous parlerai de typographie et des limitations de PageStream.... PagesStream v3.2 est disponible: Distributeur: Editions ADFI Prix: 2490F RUBRIQUE INTERNET par Corinne Villemin Gacon La publicité sur Internet Culture Pub La publicité sur Internet, via e-mail ou le réseau Usenet, a un statut particulier: elle n'est pas implicitement admise ou tolérée (1). Les babas-cools réactionnaires n'y sont pour rien, la nature même du réseau est à l'origine de cette caractéristique.
Tout destinataire sur le Net paye, à la quantité, tout information qu'il reçoit. Ceux qui- mettent gracieusement leurs matériels et leurs ressources informatiques à la disposition de la communauté Internet ne tiennent pas non plus à supporter le coût d'une diffusion d'informations anarchiques à des fins d'enrichissement commercial. La publicité sauvage sur Internet représente donc un abus financier supporté par les "victimes" et un abus de ressource du réseau. Faire payer sa propre publicité est donc très mal vu et plutôt mauvais pour son image de marque.
Origine de la publicité sauvage La publicité abusive, c'est à dire celle qui n'est pas explicitement demandée par le destinataire, est de plus en plus fréquente.
Sa croissance accompagne celle du nombre d'utilisateurs qui rejoignent le Net. L'ignorance du statut de la publicité vient parfois d'une mauvais connaissance des caractéristiques du réseau, d'un réflexe Eldorado pour se précipiter dans l'action, sans chercher à mesurer auparavant les conséquences ou la légitimité de son acte. Certains prennent le risque que leur publicité soit tolérée (message court à une population très ciblée) et espèrent qu’elle soit interprétée comme une information avec de la valeur ajoutée.
D'autres se moquent complètement des nuisances qu'ils commettent en cherchant à atteindre simplement le plus grand nombre d'individus: leur activité financière ne souffre pas d'une mauvaise image de marque (ex : messageries roses). Certaines publicités sont illégales (ex : les pyramides). Le fait qu'elles soient diffusées online ne les légitime pas pour autant. Un français qui utilise une connexion en France pour diffuser de la publicité en France est soumis à la réglementation française de la publicité et ne peut, sous peine de poursuites judiciaires, s'y soustraire.
Vous pouvez être victime de publicité abusive de deux façons: d'une part, via e-mail en recevant un courrier non sollicité à caractère publicitaire. Et vous pouvez même être abonné d'office à une liste de diffusion! D'autre part, vous pouvez lire ces mêmes messages dans des forums de discussions Usenet qui ne les tolèrent pas explicitement.
Aux armes citoyens!
Une partie de la communauté Internet et plus particulièrement Usenet se mobilise pour lutter contre la publicité abusive sur le réseau. Si dans la vie de tous les jours, vous ne pouvez que difficilement vous protéger (ex : liste orange), le rapport de force est totalement différent sur Internet. Vous avez le même potentiel de réception et d'émission d'informations à un faible coût (pour ce dernier) que n'importe qui d'autre, Votre potentiel sera d'autant plus élevé que vous avez appris à connaître les meilleurs façons d'informer et de s'informer.
Il existe plusieurs façons de se préserver: outils de filtrage pour e-mail avec mot clés (2) (sur les adresses, sur le titre du sujet, sur l'auteur du message, etc.), le fichier kill-file pour Usenet (présent sur tous les bons logiciels de news, ce fichier détruit sur votre disque dur. Tout message en provenance d'une liste d'adresse à enrichir).
Les actions ne sont pas simplement défensives. Dans le cas d'une publicité reçue via e-mail, vous pouvez répondre à l'auteur du message en question mais attention, les adresses de retour ne sont pas souvent valides (ex : spam ©domaine.pays) ou encore c'est un robot qui vous répond ! Le plus efficace est encore de faire un courrier de protestation polie à l'administrateur (postmas- ter@domaine.pays). Les plus nerveux d'entre vous, vont jusqu'à mailbomber (3) le mal élevé pour lui apprendre à vivre ou encore abonner celui-ci avec d'autres " nuisibles " pour qu'ils échangent leur courrier. Ces
réactions ne sont pas recommandées parce que gourmandes en ressource réseau, vos attaques vont pénaliser ceux qui ne sont pour rien dans ces abus. Mais il est vrai que personne n'est à l'abri d'un coup de sang.
Sur Usenet, la stratégie est différente : vous pouvez signaler, si cela n'est pas déjà fait, un abus dans un forum comme news.admin.net-abuse.mise
(4) ou bientôt fr.usenet.abus.rapports (5) dédié aux abus des
ressources du réseau Usenet (la publicité sauvage en est un
parmi d'autres), tout en postant un message de protestation
ferme mais courtois. Cette méthode a prouvé son efficacité
puisque de nombreux fournisseurs d'accès (les postmasters
du domaine) voient d'un mauvais oeil les abus de certains de
leurs clients et peuvent aller jusqu'à supprimer leur compte
d'accès. Lorsqu'il est clair que des articles publicitaires
sont abusifs (crossposter, multiposter (6) dans des forums
qui ne les tolèrent pas. Poster des binaires dans la hiérar
chie fr.* (7) ). Ceux-ci sont supprimés par un cancel (8)
effectué, soit par un robot, soit à la main par une âme
charitable. Le cancel consiste à envoyer un message de
contrôle propagé sur tous les serveurs de news leur demandant
de ne pas rendre visible un article dont vous avez spécifié
son numéro d'identification. Il est alors annulé. Attention,
le cancel est un acte peu banal . Tout le monde peut annuler
ses propres articles. En revanche, annuler un article qui
n'est pas le sien est un acte interdit (9) sauf exception
comme l'annulation de publicité abusive très clairement iden
tifiée. Bref, si vous n'êtes ni un familier de Usenet , ni de
votre logiciel de news, ni de la notion de cancel et plus
particulièrement des forums contre les utilisations abusives
du réseau, contentez- vous de signaler les abus. Certains
internautes n'hésitent pas à constituer des listes d'adresse
e-mail des publicitaires sauvages dans le but de faire un
boycott de leurs produits ou de créer des filtres d'adresse.
Bienvenue dans un monde sans pub?
La publicité sur Internet n'est pas interdite, simplement elle ne se fait pas n'importe comment. Si vous désirez faire connaître votre page ou votre serveur Web, vous référencerez celui-ci dans les différents moteurs de recherche les plus populaires (10) comme ceux francophones (11) Vous pouvez proposer un abonnement volontaire à une liste de diffusion. Il existe aussi des forums Usenet comme fr.biz.produits ou fr.biz.publicité. dédiés aux annonces commerciales, ou encore fr.comp.infosystemes.www.annonces et fr.comp.infosystemes.pages-perso (12) pour votre serveur Web n'ayant pas de
vocation commerciale. La publicité n'est pas forcément un message de marketing direct. Si vous en avez les moyens, vous pouvez acheter un emplacement publicitaire sur un serveur Web très fréquenté.
Corinne Villemin Gacon
c. villemin@freenet.fr
(1) FAQ Non à la publicité sur Usenet. Pierre Beyssac -
http: www.freenix.fr liste-pub
(2) Fight Spam on the Internet! - http: www.vix.com spam
(3) mailbomber signifie bombarder la boîte aux lettres d'une per
sonne en lui envoyant des fichiers de plusieurs centaines de
kilo octets. Certains usurpent l'identité d'une personne en
espérant que celle-ci se fasse mailbomber.
(4) Excellente FAQ sur les abus du réseau -
http: www.cybernothing.orgTaqs net-abuse-faq.html
(5) si la création de ce forum est votée :)
(6) Cross-poster : poster un seul article qui sera visible dans
différents forums.
Multiposter : poster le même article en autant d'exemplaires que le nombre de forums où il va apparaître.
(7) Les binaires, gourmands en ressource, sont exclus de la
hiérarchie fr.* au profit de la hiérarchie alt.binaries.*
et permettent à de nombreux serveurs de news de faire le
choix de les transporter ou non.
(8) Cancel FAQ -
http: www.math.uiuc.edu ~tskirvin home cancel.html
(9) les foudres de la communauté Usenet risquent de vous tomber
sur la tête comme il est difficile de se l'imaginer.
(10) www.submit-it.com.altavista.digital.com, www.yahoo.com,
ww.metacrawler.com, etc.
(11) www.yahoo.fr,ecila.ceic.com. www.urec.fr.lokace.iplus.fr.
www.index.qc.cq. etc.
(12) N'oubliez pas de lire les chartes de ces forums dans le
forum fr.usenet.réponses ou bien à
http: www.eerie.fr ~news fr- chartes index.html AMIGA - MAC
- PC février 1997 1 j üj'MïiiUjuy TVA suisse incluse, frais
de port à rajouter demandez-nous une offre personnelle SVP
AMIGA technologies AMIGA 1200 68020, 16 MHZ disque dur 170
Mb pac de logiciels avec Scala, turbocalc etc.. 880 FS 3800
FF ? AMIGA 1200 SL R FER, disque dur 260 Mb. Logiciels et
modem 14400 990 FS 4260 FF ? AMIGA 1200, Blizzard 1230 50
MHZ, 10 Mb RAM, disque dur 170 Mb version Applimatic 1240
FS 5390 FF isques durs amovibles SYQUEST EZFlyer 230 externe
complet avec câbles SCSI et cartouche 100% compatible EZ 135
490 FS 1950 FF GRAVEUR de CD YAMAHA CDR 4 vitesses lecteur 2
vitesses écriture version SCSI externe 1090 FS 4750 FF ?
Disque CDR vide pour graveur de CD ROM capacité 670 Mb
datas 74 Min musique, vitesse d'enregistrement jusqu'à 6x
12. 50 FS 50 FF dès 10 pièces ïïTTTTTT} 11 FS 45 FF COMMANDES:
APPLIMATIC SA - CH-1618 Châtel-St-Denis - Route de Montreux
49 - Email:news( Téléphone: France: 0041-21-9314031 FAX
0041-21-9314035 Suisse: (021) 9314031 - FAX Offre spéciale !
AMIGA 4000 TOWER 68040, 25 MHZ 18 Mb RAM Contrôleur SCSI2 disque dur 1.2 gigas CD ROM 8-vitesses pac complet de logiciels... 3800 FS 16500 FF ? AMIGA Q-Drive 1241, CD-ROM 4x, A1200 349 FS 1490FF sp NOMAI 540 Mb SCSI externe lit et écrit les cartouches 135, 270 et 540 Mb avec câbles et driver 490 FS 2000 FF Iomega jaz Disque dur amovible capacité: 1 giga version externe avec câbles et 1 cartouche 790 FS 3390 FF cartouche 1 giga 159 FS 690 FF Cartouches Wt SyQuest « 29 Fr 125 FF 85 Fr 390 FF 65 Fr 280 FF 65 Fr 280 FF 130 Mb 270 Mb 105 Mb 88 ou 44 Mb $ ¦' mm nm BLIZZARD 1230 68030 à 50 MHZ,
extensible à 128 Mb SCSI optionnel 340 FS 1190 FF BLIZZARD 1240 ERC BLIZZARD 1260 68060 à 50 MHZ, extensible à 128 Mb SCSI optionnel 590 FS 2400 FF 1190 FS 4490 FF Disques durs ? 1.2 Gigas SCSI2 Quantum
3. 5" HH rapide 450 FS 1850 FF ? 2.2 Gigas QUANTUM SCSI2 3.5" HH
590 FS 2950 FF ? 1.1 Gigas complet avec contrôleur et formaté
pour A500 ou 2000 490 FS 1950 FF ? 2.6 Gigas pour AMIGA 4000
10 ms 490 FS 2100 FF ? 4.3 Gigas Quantum SCSI2
3. 5" 10 ms 1390 FS 5900 FF ? 350 Mb 2.5 pouces pour A1200 240
FS 990 FF ? 540 Mb 2.5 pouces pour A1200 340 FS 1360 FF ? 1.3
gigas 2.5 pouces pour 3 A1200 650 FS 2590 FF « | ? 2.2 gigas
2.5 pouces pour
* A1200 850 FS 3490 FF pour AMIGA .1000 T) et 4000 (T) H m B
kXJHl | pour AMIGA 1200 CYBERSTORM MK2 040 CYBERSTORM MK2 060
68060 à 50 MHZ, extensible à 128 Mb SCSI2 optionnel 740 FS 3160
FF 1350 FS 5800 FF BLIZZARD 2040 ERC BLIZZARD 2060 68060 à 50
MHZ, extensible à 128 Mb SCSI2 compris 720 FS 3100 FF 1390
FS 5900 FF SCSI Kit Blizzard 1230 1240 1260 Cyberstorm MK2 200
FS 860 FF PowerUP ? Demandez-nous déjà maintenant pour les
nouvelles cartes power PC 604, 200 MHZ et mise à jour de vos
anciennes cartes ? Carte accélératrice POWERPC 604E 160 MHZ
combinée avec 68040 40 MHZ prix environ 1390 FS 5600 FF
Kickstart ? ROM Switch 1.3-2.0 ou 2.0
- 3.1 A500. 2000 49 FS 190 FF ? ROM 3.1 pour A500, 1200,
2000. 3000.4000 120 FS 480 FF ? ROM 3.1 avec manuels en français
dès 190 FS 790 FF UPGRADE SETPATCH ? FASTFIIESYSTEM (HD *4
gigas) demandez-nous svp !
M m CD-ROM ? CD ROM PANASONIC SCSI2 quadruple vitesse externe avec câbles 340 FS 1360 FF ? CD ROM TOSHIBA SCSI2 4x, interne 260 FS 990 FF ? CD ROM 8x A4000 1200 interne avec driver 185FS 790 FF ? CD ROM double vitesse externe pour A1200 av. Câbles, driver+500 jeux 290 FS 1240 FF ? AMIGA Q-Drive 1241, CD-ROM 4x, A1200 349 FS 1490FF ? CD ROM ATAPI 10x, interne pour A4000.1200 220 FS 890 FF ? Changeur à 7 CD-ROM externe SCSI, avec câbles (changement par logiciel) 290 FS 1290 FF ? Changeur à 4 CD-ROM interne demi-hauteur rapide 390 FS 1600 FF ? GRAVEUR CD SCSI interne 6R 2W av. 1CD 890 Fr 3790 FF
? Logiciel pour gravor 249 Fr 990 FF ¦ Contrôleurs HD ? Contrôleur SCSI2 pour Blizzard 1230 1260 200 FS 820 FF ? GURU ROM pour Contrôleur accélérateur GVP 99 FS 400 FF ? Contrôleur SCSI2+ATbus +RAM A2000 290 FS 1200 FF ? Contrôleur PCMCIA pour Amiga 1200 169 FS 690 FF ? Contrôleur SCSI2 DKB Rapidfire ext. RAM jusqu'à 8 Mb A2000-3000-4000 290 FS 2190 FF Extensions mémoire ? 4 Mb A4000 60 FS 260 FF 4 Mb A3000 130FS 570 FF ? 8 Mb 60 ns 90 FS 360 FF ? 16 Mb 60 ns pour Warp Cyberstorm 149 FS 600 FF ? 32 Mb 60 ns pour Warp Cyberstorm 290 FS 1190 FF ? 2Mb A500 190 FS 800 FF 95 FS 400 FF ? 1Mb A500
? 512K A500 ? Carte 2-8 2000 av. 2 Mb ? DKB Cobra RAM 32 bits AMIGA 1200 69 FS 290 FF Mb pour Amiga 240 FS 1000 FF 33 MHZ av. 4 Mb , horloge, pour 350 FS 1500 FF ? DKB Wildfire, contrôleur SCSI2 pour A2000 avec 4 Mb RAM 330 FS 1320 FF ? 2Mb CHIP RAM pour A500 2000, platine av. Agnus 8375 et RAM 300 FS 1300 FF ? 2Mb CHIP RAM pour A3000 TOWER 100 FS 400FF ? 4 Mb GVP SIM RAM 60ns très rare 250 FS 1000FF ? 2Mb pour contrôleur GVP série II 80 FS 380 FF ? 2Mb pour contrôleur A2091 Commodore 120FS 480FF DraCo ? DRACO 68060 50 MHZ, ? AMINET set2 4 cc s59 FS 250 FF ? AMINET set3 4 cds59 FS 250 FF ?
AMINET set4 4 cc s59 FS 250 FF © SCSI3. Carte graphique Altais 4 Mb, CD ROM quadraspeed, 4 Mb RAM extensible 128 Mb.on board. Avec AD-Pro, Morph plus, scanner driver, xipaint... dès 5250 FS 21500 FF 29 FS 99 FF 4c h59 FS 250 FF ? DRACOMOTION Image et son, effets spéciaux 4x plus rapide 2600 FS 10000 FF ? Module YUV pour DRACO 760 FS 3300 FF ? Carte i o digitale pour DRACO demandez svp Cartes Graphiques ? Cybervision 64 3D, accélérateur graphique 3d, 2 ou 4 Mb, pour AI200T, A2000, A3000 ou A4000 version 4 Mb prix spécial 490 FS 2090 FF CTOERVtettiMcftO Modul MPEG 250 FS 1000 FF ? Scandoubler
A4000 pour brancher n’importe quel Moniteur SVGA sur votre Amiga 4000 FS 365 FF1590 ? PICASSO 4, 4 Mb, Flikker- fixer, Genlock, MPEG Player, digitaliseur demandez svp Scanner Digitaliseurs, video ? V-Lab Y C+comp. Digitaliseur en temps réel 24 bits externe pour tout AMIGA 590 FS 2390 FF ? V-Lab Motion, enregistrez des séquences video en temps réel sur votre disque dur, effets spéciaux, etc., à partir de 1290 FS 5800 FF ? Scala VT 100 titrage version française par CIS 99 FS 390 FF ? Scala MM 400 titrage version CIS FR 390 FS 1490 FF ? Genlock Neptune Sirius SVHS composite dès 1290 FS 5600 FF ?
Genlock Composite et SVHS externe pour tout AMIGA 590FS 2490 FF ? Videodirektor pour montage video 320FS 1390 FF ? IV 24 GVP. Digitaliseur en temps réel, flikker-fixer et Genlock pour A2000-3000-4000 demandez ? AMINET 7 à 17 ? Mods Antology ? Fresh fonts 20 FS 80 FF ? AMIGA TOOLS 4 39FS 160 FF ? Turbocalc V2.1 25 FS 99 FF ? AMIGA developerCD 12 FS 49 FF ? Net News offline 22FS 95FF ? Megahits Bundle comprenant:
3. 4,5 et 6 = 4 cds 59 FS 250 FF ? Meeting Péris 3 20 FS 80 FF ?
Texture Gallery pour imagine ou Lightwave 89 FS 380 FF ? AUDIO
Ressource Library- plus de 10000 fichiers 39FS 160FF ? Terra
Sound Library 29 FS 125 FF ? Cliptomania , plus de 18000
images et fonts avec catalogue imprimé, pour PAO 89 FS 380 FF
? Autres cds demandez SVP Logiciels ? Manuels Scala en
français (traduction CIS) pour logiciel scala livré avec
Magic-pac (AT) 79 FS 330 FF ? SCALA MM 400 version CIS
complète 390 FS 1690 FF ? Upgrade SCALA MM400 version CIS
(pour les possesseur de scala MM300 (AT) 220 FS 950 FF ?
Pagestream 3.0 français
P. A.O. 490 FS 2100 FF ? Finalcopy II en français, traitement de
texte avec dictionnaire 119 FS 500 FF ? Turboprint PRO 4.1
ou 5.0, utilitaire d’impression+driver imprimante 129FS 560 FF
? IBROWSE pour surfer sur INTERNET 79 FS 320 FF Moniteurs ?
MONITEUR 1538 multisync 1024x768 15-38 KHZ pour tout AMIGA 640
FS 2600 FF ? MONITEUR 1764 multisync 17 pouces 1024x768 -
15-82 KHZ, 120 HZ. The best... 1390 FS 5560 FF ? MONITEUR
Targa 17 “ 1024x768, 64 KHZ.menu on-screen pour tout Amiga
avec flikker-fixer ou carte graphique 790 FS 3200 FF ?
MONITEUR CTX 20”, 2 entrées commutables, 31-84 KHZ 1600x1200
2000 FS 8690 FF Emulateurs ? EMPLANT PRO mise à jour pour anc.
Cartes 99 FS 400 FF Logiciels sur CD ? EMPLANT 1200 émulation
MAC pour n’importe quel Amiga 1200 150 FS 600 FF Divers ?
Souris AMIGA39 FS 165 FF ? Joystick pour Amiga divers modèles
dès 35 FS 149 FF ? Adaptateur Moniteur 15 23 ou 23 15 35
FS 149 FF ? Clavier pour A2000!
3000 4000 135 FS 590 FF ? Adaptateur clavier PC A1200 2-3-4000 89 FS 380 FF ? Alimentation 200 W très puissante, pour A500 1200 3 connecteurs 120FS 490FF ? Alimentation éch. A2000 3000 4000 190 FS 820 FF ? Wacom Artpad2 Tablette graphique A6 avec stylo à pression variable pour tout Amiga 280 FS 1190 FF ? Siamese Systems Interface pour raccorder l’Amiga avec un PC et partager disques durs, Clavier, Moniteur, imprimante .. 340 FS 1360 FF ? RAMSEY 07 100 FS 400 FF ? IC 8520 CIA 45 FS 185 FF ? IC 8520 PLCC 45 FS 185 FF ? IC 8375 Agnus 1 Mb Chip RAM A500 2000 80 FS 330 FF ? Kit Adaptateur HD CD
3. 5 2.5” av. Câbles et pour 600 1200 (4x) 69 FS 290 FF ? Modem
externe 28800 Bds fax avec soft+câbles Amiga 290 FS 1250 FF ?
Modem FAX externe 14400 Bds 129 FS 560 FF ? COMMUNICATOR-III
connecte CD32 sur Amiga 1200 129 FS 590 FF ? Copro 68882 50
MHZ PGA pour Blizzard 1230, Cobra ou GVP 1230 135 FS 540 FF
Imprimantes ? Epson STYLUS color 200 720 DPI 348 FS 1490 FF ?
Epson STYLUS color 500 720 DPI, nouveau modèle env.
2x plus rapide 590 FS 2100 FF ? Epson STYLUS COLOR 1500 A2 1690 FS 7360 FF ? Texas instruments micro- laser pro 8 Pages Minute postscript, 2 bacs de papier 65 polices 1490 FS 6490 FF NOUVEAU ! Venez visiter notre site INTERNET: http: www.applimatic.com NOUVEAU !
Téléphone: France: 0041-21-9314031 FAX 0041-21-9314035 Suisse: (021) 9314031 - FAX (021) 9314035 Envol Quilles images 12 Son (Ko) ¦f vent BOOM j Son (type) r • I MIDI Intorfaco 1 r I lo Ho«o f Ir oc h Mono Q OP»rlth»
• cnpo (Dpn f~ Hov Slmaluro JJ 1ml rir.nl Mono J~ r ornot £L.
Prenons un exemple (image): l’animation est le suivi d une boule de bowling depuis le lancement jusqu'au contact avec les quilles.
Le premier travail consiste à prendre les côtes de l'animation. Pour cela, utilisez Deluxe Paint par exemple, qui vous permet de regarder image par image l'animation. On voit ainsi que l'animation fait 120 images, que la boule vole de l'image 0 à la 24, roule ensuite de la 25 à la 104. Percute les quilles à la 105.
Et les fait tomber jusqu'à la 120. Une fois le repérage effectué, il vous faut fixer la vitesse de l'animation et la fréquence de l'échantillon. Prenons une vitesse de 15 images par seconde et une fréquence de 22000 Hz. La fréquence représente le nombre d'octets par seconde, c'est à dire qu'à cette fréquence 22 Ko d'échantillons seront lus par seconde.
Comme on a choisi une vitesse de 15 images s. L'animation prendra: nombre total d'images vitesse de l'animation = 120 15 = 8 secondes. Nous réaliserons par conséquent un échantillon de : durée de l'anim x fréquence du son = 8x22 =176 Ko.
Déterminons grâce aux côtes de l'anim les côtes de l'échantillon : 1 - La boule vole pendant 24 images soit en octets de sons : (nb images vitesse) x fréquence = (24 15) x 22 = 35200 octets.
L'Amiga, multimédia avant tous, nous permet grâce à des logiciels tels que SCALA, de sonoriser facilement des animations. Rien de tel qu'une séquence animée pour mettre en valeur une oeuvre musicale, et rien de tel qu'une séquence sonore synchronisée pour donner de l'ampleur à une animation. Certains d'entre vous ont peut être déjà essayé avec un module. La technique que je vous propose aujourd'hui, et qui est utilisée dans les jeux actuellement, est celle d'un échantillon sonore synchro. Cette technique fait appel à votre calculette et à vos capacités de bruiteurs !
Réussir une synchronisation Séquences sonores SERIE MUSIQUE par REMI MOREDA Préparation de la synchro La boule roule
- ¥¦ Jûl a»" lèMIDI yjtll» IHIPI Intorfaco _| HindouJ Inro«
D«*t matIon MIDI Option | Mo» Brun de boule qui roule I!
Don t l»now | Musique MIDI MAESTRO «1.0 fcy W.chol., *ll«n 2 - La boule roule de l'image 25 à 104 soit pendant 104-25 = 79 images, soit en octet son : (nb images vitesse) x fréquence = (79 15) x 22 = 115866 octets.
3 ¦ Les quilles sont renversées pendant les 16 dernières images soit (nb images vitesse) x fréquence = (16 15) x 22 = 23466 octets.
On a ainsi un total 1 + 2 + 3 de 176 Ko environ, ce qui est bien la taille totale de l'échantillon estimée.
Voilà la partie calcul est terminée, vient à présent le choix de la sonorisation. Chacun signera la sienne selon sa personnalité. Pour ma part, je choisis que l'envol soit marqué par le souffle du vent. Pour la partie où la boule roule j’imite le son en grattant une planche en bois avec mes ongles, pour la dernière partie un gros bruit d'explosion.
Pour donner plus de dynamisme, je réalise une petite musique qui débute en même temps que la partie 2. Il faut préparer chaque son séparément. On connaît la fréquence qu'il doivent avoir (22 Khz) et leur tailles respectives. Lorsque vous disposez d'un son intéressant mais qui n'est pas à la bonne fréquence, par exemple du vent à 8KHz, il faut utiliser l'option "Re- pith" ou "Resample" des logiciels de traitement du son. Ces fonctions permettent d'augmenter ou de diminuer la taille d'un échantillon afin qu’il ait un rendu normal à la fréquence choisie.
J’utilise le logiciel AudioMaster
IV. Car il affiche la position sur l'échantillon en octets
(Mégalo- Sound le fait aussi). Grâce à la fonction "Add
Workspace", je crée un échantillon vierge de 176 Ko (le
master). Je charge en buffer l'échantillon de 35 Ko cor
respondant au vent, je me place au début du master et je
mixe.
Je charge ensuite en buffer l'échantillon de 116 Ko correspondant à la course de la boule et je place grâce au compteur en octet le curseur au point 35200 (+ ou - 100 soit 4 millisecondes), je mixe. De même pour l'explosion, je place mon curseur à (35+116) 151 Ko et je mixe. Mon échantillon pourrait être utilisé ainsi, mais je rajoute la musique que j'ai réalisée et digitalisée grâce au logiciel PS3M à 22 Khz. Je le mixe à partir du point 35 Ko. J'enregistre le master, je charge SCALA. Je charge l'anim et je règle à 15 images par seconde, je charge le son IFF, SCALA le joue à la
fréquence d'origine, et j'admire... On peut encore meubler, rajouter l’impact de la boule sur la piste, le bruit des quilles qui se percutent... Peu importe la finalité est que vous vous représentiez les différentes étapes à suivre. Si par la suite la vitesse de la séquence animée est changé votre échantillon sera décalé. Il vous faut alors réaliser un changement de la fréquence. Il va modifier le rendu du son (son plus grave ou plus aigu) mais resynchronisera le tout. Pour le calcul, utilisez la taille finale de votre échantillon, ici. Si l'on change la vitesse à 18 images seconde la
fréquence de l'échantillon deviendra : Fréquence finale = Taille du master (Nbre d'images vitesse finale) = = Taille du master durée animation = 174 (120 18) = 26100 Khz La fréquence finale est plus élevée que la fréquence initiale puisque l'animation est de plus courte durée. Le son sera un peu plus aigu qu'à l'origine.
Test logiciel MidiMaestro v 1.0 Voici un logiciel qui sait converti un son audio en note midi, autrement dit, analyser les fréquences d’un son et fournir les notes correspondantes sous forme d’un fichier Texte, Midi ou en message Midi directement sur un synthé. Il est capable de réaliser cette opération à partir d'un échantillon mais aussi en temps réel via un digitaliseur... Grandiose en théorie, mais la réalité de la manipulation pose quelques contraintes.
Plusieurs versions du logiciel sont disponibles: 68020, 68020+FPU, et de même pour 68030 et 68040, le tout accompagné d’un logiciel d’installation et d’un Guide hypertexte et HTML.
Deux possibilités : conversion d’échantillons au format IFF ou traitement direct du son issu du digitaliseur :
• J'ai testé l’option temps réel avec mon DSS8+ et microphone,
68030 à 50 Mhz et ma guitare acoustique, le tout envoyé sur un
synthé. Les notes sont traduites au bout d'une seconde environ,
avec une parfaite reconnaissance des cordes à vide. Quant à
une mélodie, il faut bien dissocier chaque note, le logiciel
analysant le son entre deux blancs. Tout son parasite (autre
corde éffleurée...), provoque une erreur d’interprétation. Le
tout est quand même impressionnant. C’est pratique pour passer
une composition sous forme de fichier Midi, il faut quand même
prendre son temps...
• Je me suis ensuite enregistré en train de chanter une chanson
en dissociant bien chaque syllabe, puis en sifflant un air en
dissociant également chaque note. Après traitement avec
MidiMaestro, qui dure d’ailleurs un certain temps, je me suis
rendu compte que je chantais et sifflais faux... Après quelques
efforts, j'ai pu convertir en partition les notes sifflées de
"No Woman No Cry". Le résultat est brut, c’est à dire les notes
sans les temps, mais qui d’entre vous n’est pas intéressé ?
Le fichier résultant est soit au format Midi, soit Rmidi. Plusieurs paramètres peuvent être sélectionnés tels que le canal, l’instrument, ou encore la clef, le tempo... Pour le temps réel un delay est possible, bien que la puissance de la machine le crée tout naturellement... Ce logiciel peut s’avérer très utile, et vous occuper quelques temps. Si vous ne lui en demandez pas trop, il devrait vous satisfaire.
Un grand merci à Nicholas Allen pour l’avoir développé et distribué gratuitement. Vous le trouverez sur Ami- net http: ftp.uni-paderborn.de Aminet. N’oubliez pas la St Valentin si vous n’êtes pas célibataires !
Rémi Moréda.
Moreda@mygale.org et http: www.mygale.org 06 moreda. Ly, V ( « u Rubrique dirigée par Eric Lapalu Au sommaire: Camescope et création Olivier Débats Power Titler Jean-Marie Lagarde Test Miro DC30 Olivier Débats EDITORIAL Ah les bruits de couloir!
Selon certaines rumeurs, il paraîtrait qu'en coulisses certains Ami- gaïstes purs et durs auraient décidé de boycotter la rubrique vidéo numérique (que ceux qui se reconnaissent lèvent leur souris), la présence de pages dédiées au PC leur donneraient semble t'-il, des boutons (façon Microsoft). Aussi, et parce que toute critique mérite considération, j'aimerais vous donner l'occasion d'exprimer votre avis concernant cette rubrique et sur l'évolution que vous souhaiteriez lui voir prendre.
Concernant les informaticiens purs et durs de tout bord, et quitte à leur déplaire, ils doivent aussi accepter que pour le vi- déaste, l'outil informatique reste un moyen pour sa création vidéo et non pas une finalité. Alors, si le fait de trouver dans un journal Amiga des articles ayant rapport à d'autres plates-formes doit les choquer (avis que je respecte) il leur est toujours possible d'ignorer cette rubrique. Cela s'appelle la liberté d'expression (connotation qui, je crois, jusqu'à ce jour était justement une des particularités de la "mouvance" Amiga).
Pour les orientations futures de la rubrique vidéo numérique, vous devriez voir apparaître, dès les prochains numéros des tests de matériels vidéo numérique mais aussi d'appareils photos numérique. A bon entendeur salut et sans rancune.
BIS REPETITAS Nous réitérons notre appel à témoignage concernant les vidéas- tes amateurs ou professionnels (particuliers. Associations ou structures professionnelles) qui utilisent un ordinateur pour leurs réalisations vidéos (titrage, montage offline ou on line), les heureux "élus" recevront un abonnement d'un an à A-News.
News Multimédia CIS " solde d’hiver".
La société Cis nous informe qu'elle effectue actuellement de nombreuses "soldes" sur des périphériques vidéo AMIGA (dans la limite des stocks disponibles); à titre d'exemple, une carte IV24 s'est vendue récemment à moins de 5000F. (pour tout renseignement tél: 05 57 891 140). ¦ Miro DC10 L'entre deux: en remplacement de la carte de montage vidéo DC1, la société Miro vient de sortir la DC10. Cette carte dispose des fonctions "plug and play" et gère le bus mastering PCI. Le taux de transfert annoncé serait de 3 Mo sec avec une compression allant jusqu'à 7:1. Les résolutions de
numérisation vont jusqu'à 384*576 en 24 bits et comme sa grande soeur la DC30, la DC10 dispose News vidéo Hitachi Un prototype de camescope entièrement numérique a été présenté par hitachi au Comdex: Ce camescope qui préfigure peut-être un des nombreuses possibilités de stockage vidéo pour l'avenir, intègre un disque dur au format PCMCIA et peut enregistrer jusqu'à vingt minutes de vidéo au format MPEG dans une résolution de 352 *240 points. Il peut aussi être utilisé pour le stockage d'images fixes (3000 images). Ces images sont ensuite réutilisables sur un ordinateur. ¦ JVC
Annonce de la disponibilité de l'interface JLIP.
Cette interface permet le montage entre le camescope numérique GR-DV1 et un magnétoscope de montage, et offre la possibilité de mémoriser jusqu'à 99 séquences, avec une précision de l'ordre de l'image (dépendant tout de même du magnétoscope). Pour fonctionner, il nécessite un PC équipé de Windows 3.1 ou 95. Le package proposé par JVC comprend avec le boîtier, le logiciel (version PC), un adaptateur secteur, un cordon jack stéréo et un cordon de connexion au boîtier JLIP Prix annoncé: aux alentours de 1000 F. ¦ de sorties YC composite. Et Pal SECAM et gère l'overlay software sous
Windows 95 (via Directdraw). La compatibilité avec les cartes graphiques devrait autoriser des résolutions pouvant aller jusqu'à 1600*1200 (si la carte graphique le permet). La carte nécessite bien entendu un Pentium. 16 Mo RAM (32 recommandés) et de préférence un disque dur SCSI. Pour le montage, le logiciel Média Studio 2.5 ve est fourni dans le package (Première n'est donc plus fournie comme avec la DC1).
Prix annoncée: 2990 Fr. T.T.C ¦ (voir article DC30 p42) AVMASTER module DVC "bientôt dispo" Aperçu au Comdex fall, cette carte conçue sur une technologie SONY, dispose d'entrée sortie DV et de sortie vidéo analogique (la version définitive disposerait peut être de sortie YUV). Si l'on reste en DV. Le signal vidéo transite directement et ne nécessite aucun encodage MPEG augmentant ainsi la souplesse du montage vidéo. ¦ SONY Un appareil de photo numérique: il est compact et pourtant il intègre un maximum de technologie, le DSC-F1 dispose d'un écran de contrôle à cristaux liquides couleur,
d'un flash intégré de 4 Mo de mémoire et il permet de stocker jusqu'à une centaine d'images dans une résolution de 640*480. Pour ce qui est de la sauvegarde, elle s'effectue sur un PC ou un Macintosh via une interface infrarouge ¦ AGFA Le célèbre fabricant de pellicules photos entre aussi dans la danse du numérique et a donc décidé de sortir son appareil de photo numérique. Le Photo 307! Est en fait des plus classiques puisque cet appareil dispose d'un flash et d'une définition de 640*480. La capacité, elle, est variable selon la définition choisie (36 à 72 images).
Le prix annoncé se situe aux environs de 4000 FTTC ¦ Vidéo Numérique Amiga, caméscope et création Apprivoiser la vitesse Une étape supplémentaire La technique du cadrage s'acquiert sans trop de dommages pour les vidéastes désireux de bien faire, plus difficile en revanche, est la maîtrise des mouvements rapides, même si les obturateurs des caméscopes d'aujourdh'hui affichent des vitesses montant allègrement jusqu'au 1 10 OOOème de seconde... ce qui peut parfois donner des résultats pour le moins surprenants, voire même contraires à ceux auxquels on s'attendait... Et le caméscope
fut... Les premiers caméscopes arrivés sur le marché affichaient fièrement un obturateur au 1 25ème de seconde. Cette vitesse unique se traduisait par un flou ou une trainée systématique à chaque mouvement un peu brusque, tel un panoramique un peu trop rapide, ce qui obligeait tout le monde à "poser" ses prises de vue, et ce n'était pas si mal après tout... Puis est arrivé le Canon VME 2, vers les années 87. Version hybride, qui sans être une caméra de poing, a commencé à faire évoluer le concept d'épaule même si la prise en main n’était pas des plus réussies... En revanche, la vitese
d'obturation avait doublé, ce qui apportait un confort supplémentaire à la prise de vue. Les illustrations d'une course de stock car ont été faites il y a quelques années au moyen d'une Sony CCD V100 au 1 25ème... Même si les images ne sont pas très nettes, le "bougé" inhérent à la vitesse réelle des bolides accentue l’intensité du choc. En revanche, un arrêt sur image de ce type n'est pas de toute première qualité... Et pourtant, à l'époque... Puis ce fut bientôt la "course à l'armement" avec les vitesses que l'on connaît.
Progrès technique pour les uns, gadget pour les autres Personnellement, j’avoue trouver beaucoup plus d'inconvénients que d'avantages au vu des résultats traduits sur le moniteur. Filmer ne serait-ce qu'au 1 250ème de seconde demande de bien respecter certaines contraintes, la première étant la luminance soumise à rude épreuve... Si vous n’êtes pas dans des conditions de lumière satisfaisantes, vous ne gagnerez au change qu’un assombrissement de vos images doublées bien évidemment d'une augmentation du bruit vidéo traduit par un fourmillement désagréable, qui deviendra vite intempestif si
la vitesse d'obturation augmente. Ce n’est pas fini !
On filme d’habitude à haute vitesse afin de geler le mouvement, ne serait-ce que pour des compétitions sportives, telles que des courses de motos, off shore,. Volley, etc... En fait, vous vous apercevrez bien vite que les images manquent de naturel au niveau de la fluidité, c’est à dire que plus l’action sera rapide. Plus il y aura une sorte de saccade, tout comme un mouvement de stroboscope, le flux des images étant quelque peu haché. Le seul avantage sera tout de même conséquent non pas à la lecture, mais bel et bien pour des arrêts sur image qui pourront être ensuite digitalisés d’une
manière parfaite.
Hormis ce cas spécifique, vous serez bien inspiré de choisir une vitesse d'obturation au 1 500ème maximum si vous vous retrouvez dans des cas où la lumière peut aller jusqu'à l’éblouissement. Comme une journée ensoleillée à la neige ou sur la plage en plein été (gare à la réverbération).
Le genre d'arguments bidon... Un vendeur qui commence par indiquer un zoom numérique par 100 et une vitesse au 1 10 OOOème n’a pas tout compris au problème. Car ces deux exemples vous donnent un aperçu des fonctions totalement secondaires que vous devrez exiger sur un caméscope qui tienne la route. Hormis des cas bien spécifiques démontrés dans ce feuillet, la vitesse d'obturation adéquate pour des résultats naturels à la relecture, oscille entre le 1 50 ème de seconde et le 1 120 ème grand maximum. Si vous désirez garder une image naturelle, filmer au delà de ces valeurs ne vous
apporterait pas grand chose de plus.
N'arrivez pas en touriste !
Filmer le mouvement, comme un sport en particulier, implique que vous connaissiez les règles de la partie qui va se jouer devant votre objectif et vous vous placiez de façon à avoir un angle de prise de vue le plus ouvert possible susceptible d'englober la majeure partie des situations. Une course de kart voudra des images en ouverture de courbes, au raz du bitume afin de rendre les bolides encore plus impressionnants, voire même en bout de ligne droite, zoom à l’affût, prêt à enregistrer un éventuel tête à queue que vous saurez replacer, je n'en doute pas. Sans oublier bien évi
demment les immanquables plans de coupe si utiles pour raccorder vos différentes séquences.
(Un dossier spécial "Comment filmer le sport" très prochainement).
Conclusion Quand bien même l'obturateur gèle la séquence, c’est vous qui tenez la caméra et rien ne sert de courir, il faut se placer à point.
Anticiper le mouvement, sentir venir l’action, c’est rajouter une bonne part d’intuition à votre manière de filmer afin de rapporter des images exploitables pour un montage futur. Pour le mois prochain, grand coup de balai dans les toiles d’araignée, ressortez vos vieilles photos, époussetez vos souvenirs, votre Amiga et un bon digitaliseur vont se charger de leur orchestrer une deuxième vie!
Olivier Débats Power Titler Vidéo Numérique Ü5iû Un nouveau titreur, fluide et simple Modulaire! Pourquoi?
Bingo! Encore un... Après Broadcast... Pro... Monument... et autre Scala... et j'en passe, voici Power Titler, superbe et généreux! Proposé par VITEPRO.
Power Titler c'est trois modules séparés. Et pourquoi est-ce qu'ils sont séparés les modules? Pour tourner sur les petites configs, voilà pourquoi. Mais alors c'est un petit titreur?
NON, puisqu’il est interfacé direct avec la carte IV24 et avec le genlock Glock.
Et que fait-il?
Il titre fluide, il scrolle. Il crawle, il rebondit, il utilise des effets de transitions... et même, il crawle en color fonts, et si on n'en a pas assez avec celles fournies, il peut en générer à partir des fonts Amiga ou CGFonts en y plaquant vos textures et autres brosses à reluire.
Il fait tout ça Power Titler, et pour 550F.
Un peu de sérieux!
Le paquet contient 2 disquettes, une brochure en cours de francisation (c'est à dire en anglais) et un petit bout de plastique à placer sur le port joystick (un dongle). L'installation consiste à recopier les fichiers dans le tiroir de votre choix et à cliquer sur l'icône "Cfont- install" et basta. IV24 ou Glock sont reconnus instantanément, mais l'utilisation avec d'autres genlocks ne pose pas de problème.
FM POWerCrawl: Il permet de faire défiler à l'horizontale, quelques lignes de texte en Cfonts (fonts colorées et mappées. Bien connues des amigaïstes). On peut utiliser au choix: une police en 16 couleurs ou deux en 8 couleurs. On règle la vitesse, les pauses à l'affichage, la hauteur de défilement. On peut même charger une brosse IFF. Régler les marges d'apparition et de disparition du défilement... ça marche, ou plutôt ça crawle.
M éd Æ -J Workbench POWerFont: là c'est un petit peu plus hard. Le principe est simple: on charge une police Amiga, puis une brosse en 320 200 et 16 ou 8 couleurs, on mélange le tout et on devrait obtenir une ColorFont du plus bel effet.
Le plus bel effet demandera quand même quelques essais, mais en insistant un peu. J'ai obtenu quelques résultats (parfois surprenants): non content de plaquer une brosse pour texturer vos zoulies lettres, on peut appliquer trois effets dont les résultats sont su bordonnés à la palette utilisée: détourage an- tialiasing et relief.
POWerPage: C'est le titreur classique: il permet d'importer du texte saisi au kilomètre. De lui affubler la police de votre choix, de lui appliquer des effets (détourage. 3D, ombre, embossage). La mise en page est simple. Elle utilise une interface se rappelant celle de l'éditeur de Scala. On peut bien sûr importer des brosses, mais le nombre de couleurs est limité à 16.
Conclusion Fluide et simple: voilà ce qui est demandé à tout titreur qui se respecte. Il tournera sur toutes les configurations et sous toutes les versions du Workbench (du 1.3 au 3.1) mais tout ça au prix du monotâche; c 'est pour cela qu'il pilote les genlocks internes (IV24 ou Glock) avec des raccourcis qui lui sont propres.
Le marché Amiga est un peu déprimé, c'est ce que j'ai entendu dire; vous aussi? Et pourtant, on voit ça et là naître des softs pas chers et qui font ce qu'on leur demande. C'est vrai que, question vidéo, Amiga se débrouille très bien pour son âge, et sans prendre une ride question ergonomie.
JML Test MIRO DC30 Mu Numérique Carte de montage virtuel pour PC Le parc actuel des cartes pour le montage virtuel en mode overscan vidéo double trame (en deçà des 10 000 francs) tourne essentiellement autour du Vlab Motion pour Amiga, de l'AV Master pour les PC et compatibles enfin, respectivement de la DC 20 pour Mac et Pc. La petite dernière de chez Miro se nomme la DC 30. La technologie évoluant vite, il était intéressant de voir si cette carte d'acquisition-restitution allait combler les petites lacunes de sa soeur ainée tèstée dans le numéro 90... La configuration pour le test
Celui-ci s'est effectué au moyen d'un Pentium 133 avec 32Mo de RAM. Un disque dur d'un giga et demi pour stocker les applications (Windows 95, Première, etc...), ainsi qu'un Quantum Atlas (D2) d'une capacité de 2 gigas en ultra wide SCSI, sans oublier une carte contrôleur Adaptec 2940 PW ultra wide.
Au niveau de la mémoire vive, 16Mo de RAM sont la base pour faire tourner Windows 95.
Mais comme le logiciel de montage Première est relativement gourmand, comptez 32Mo pour garder une petite sécurité. Enfin, pour visionner confortablement le tout, un moniteur 17 pouces et un téléviseur Sony, sans oublier le logiciel de montage Adobe Première version light livré avec la carte.
Quelles différences notables entre la DC30 et la oc 20?
La 20 avait entr'autres besoin d’être épaulée par une carte du type Sound Blaster pour la partie sonore, ce qui est de l'histoire ancienne aujourd'hui puisque tout est intégré, comme sur l'AV Master. Ceci autorise une synchronisation parfaite entre les deux modes. Vidéo et audio. De plus, tous les standards sont maintenant acceptés, la restitution de vos montages en Sécam est possible si vous le désirez. Enfin, l'utilisation du bus Master PCI permet de faire directement transiter les données de la DC 30 vers le disque dur, d'où un taux de transfert qui est maintenant passé de 3.1
Mo à 6Mo seconde. En clair, la compression des images a diminué, le taux est passé de 6.5 à une donne de 3.5 pour 1 pour la DC 30.
Sachez enfin qu'une carte supplémentaire, bientôt rajoutée sur bus PCI, apportera une entrée et sortie en mode DV, digital vidéo, norme adoptée par les plus grands constructeurs, en plus d'avoir des entrées et sorties en composite ou bien en Y C.
Configurer la carte avant le processus d'acquisition Via le logiciel de configuration de la carte, on sait tout de suite si on pourra compter sur le "direct overlay", fonction bien pratique qui vous permet de vous passer d'un deuxième écran (style moniteur vidéo) pour visionner les images qui seront lues sur notre 17 pouces. Attention, pour que l’overlay via le bus PCI soit totalement fluide, il nécessite une carte graphique compatible DirectDraw.
Puis il faut lancer l'application "Miro Expert" dont la fonction oh combien importante est de tester le disque dur. De façon à lui faire restituer la meilleure qualité qui soit en fonction de ce qu'il pourra "encaisser"!
Résultat Le Qantum ultra wide est donné pour un taux de compression de 3.6 pour 1 en 768 par 576 sans le son, 3.9 pour 1 avec un son échantillonné à 44.1 khz. Soit la qualité laser, avec un taux de transfert de 6 méga en taux constant. Une fois les paramétrages effectués, on sauve et on ferme. Puis, il faut lancer le programme "capture". Au niveau des possibilités, on peut soit rester "par défaut", ce qui mettra le système en concordance avec les choix sauvegardés auparavant, soit choisir un cadrage spécifique, en 720 par 576. En pixels carrés, en 4 3 ou même en 16 9ème. En monotrame, double
trame, etc... Sachez simplement que comme à l'acoutumée. Les tests se sont faits en 768 par 576 en full overscan vidéo double trame.
Tests d'acquisition Afin de pousser les tests, j'avais demandé une acquisition depuis un magnétoscope Béta pour pouvoir me faire une idée quant à la qualité de l'image restituée. La première expérience a porté sur une séquence de 3 minutes avec un total exact de 4521 images au ratio de 240 ko par image et 30 mo en mode audio. Aucune image n'a été ignorée.
Martin Brand. Responsable technique chez Miro. Préconise l'emploi de Vidéo for Window pour la relecture des fichiers bruts, car Première ne donne pas de bons résultats. A la relecture, l'image restituée est de très bonne qualité.
Mais pourtant, quelques sautes d'images apparaissent çà et là. C'est là qu’intervient un système cache un peu similaire à l'AV Master. Sorte de mémoire-tampon où transitent les données, cache réglé à 25 images, soit une seconde de battement.
Test Miro DC30 (A noter que ce système cache existe depuis la version 1.4 des drivers).
Résultat La relecture ne laissera plus apparaitre qu'un seul drop.
Nous connaissons les problèmes engendrés par les tailles de fichiers et de partitions sous Windows 95 (expliqué en détail dans le test de l'AV Master du numéro 92), mais il était bon de tester cette carte sur une durée d'une quinzaine de minutes de vidéo continue...Des images ont été de nouveau numérisées, cette fois-ci à un taux de 8.6 pour 1 en capture et un son à 44.1 khz.. Manque de bol. La taille de fichier a dépassé ce que peut accepter W95, et il a été impossible de relire cette séquence.
Nous avons réitéré la chose en relançant la capture sur ces mêmes bases, simplement, l'acquisition a été stoppée avant que ne se reproduise le même problème. La relecture donnait une image de type très bon VHS frôlant le Hi8, même si çà et là on pouvait noter tout logiquement quelques artefacts correspondant au taux de compression assez élevé. Le taux de transfert était de 2.5 mo seconde, et sur les 16212 images, seules 2 ont été ignorées. Pourtant, malgré le système cache activé, il y a eu quatre ou cinq drops pendant la relecture.
(PS : Miro compte sur un driver NT pour la fin du premier trimestre 1997).
Première est le logiciel de montage choisi par Miro Je ne reviendrai pas en détail sur ce logiciel de très bonne facture, dont la dernière mouture (4.2 ) est passée maintenant en 32 bits, ce qui donne un affichage plus rapide au niveau des rendus et des calculs. On retrouve sans surprise la time line avec les pistes A et B. le reste étant composé de pistes d'incrustation sur lesquelles on pourra placer les multiples effets d'un simple click de souris. Mais attention, certaines transitions subissent encore des effets d'escalier malgré les possibilités d'antialiasing. Par contre, un
des avantages de ce logiciel est que l’on peut se promener via le curseur qui borde la fenêtre dans toute la séquence sans plus attendre le réaffichage des vignettes qui constituent les images enregistrées formant vos différentes séquences.
R 169 Fiame sae 384 x 288 Au niveau de la rapidité, un test a été effectué sur une seconde vidéo (25 images) sur laquelle on a placé une transition "effet d'entonnoir": le temps de calcul est d’environ 25 secondes. Un "fondu" demande 17 secondes. Ce qui implique que si vous avez monté un clip vidéo de 3 minutes à raison de pas mal d'effets, vous aurez encore bien le temps de prendre un café durant la compilation du programme, voire même le pousse café qui va avec!
Comme toutes les cartes grand public.un test de la fonction ralenti à hauteur de 75 pour cent donne une image lue en saccade et ne rend pas vraiment l’effet escompté.
Miro Vidéo - Vidéo Format Ciopping QuaWy adjustments Compression:
3. 0:1 AJ .L) Data rate Jj _hJ Data late: Statistics (25tps)
Fiame see 72KB hame Capture file size: 108MB minute Pour
conclure Cette toute nouvelle carte est sortie sur le marché à
un prix agressif de 6900F, comparé aux 9000F qu’il vous faudra
débourser si vous voulez investir dans l’AV Master de chez
Fast. Avec la DC30, Miro a rattrapé son retard au niveau des
taux de transfert et de compression vis-a vis de la
concurrence, et s offre le luxe de proposer maintenant un
système de mémoire-tampon vidéo équivalent au Média cache de
l’AV Master. Malgré ceci, tout serait pour le mieux dans le
meilleur des mondes s 'il ne restait ces quelques "drops”
aléatoires en lecture, sautes d’images qui pourraient bien
refroidir les personnes pointilleuses à ce sujet, ce qui peut
être bien légitime.
En comparaison, au vu des tests, l'AV Master, même si elle est plus chère, me parait bien plus stable, même si, je le rappelle, ce problème soulevé reste aléatoire et dépendant de la configuration sur laquelle chaque produit a été testé.
Olivier Débats Video compression (at ca.
6 MB s) Rnotudoa tôt Fidor ImsM quitity PAIÆFCAM square-ihaped pixels '68 x 5 G 50 25 up !o 3 5 1 lull S Vidai quaHy G8 « 2«J 50 25 I uptu21 Uui-I VUS tu S Vhî-m qua itv
384. 5 G 50 25 iip tu 7 1 goal VUS tu S Vntto qu K 384 » 7Pfl
sa?5 ll|i tu 1 1 QOMiVMS !pllU MISC *qu»r« tfilpml plitll
G4Q m G0.J0 up to 3 51 MIS Vmcu i|JJ4Y 640 » ?40 60 30 ilp
tu i (• t qo«I VMS tu S Vxteo qi:d,Jt 170 «fiO GO JO up
tu 1 G 1 good VMS lu S V*t*o quality .170 » 740 00 30 up tu
t 1 gxxt VHS qu il ty KAI StCAM.
, CCIH Mil ?C » 5 G 50 25 up tu 3 5 1 MISVWcoqjaM» 70 788 50 25 up tu 1 B 1 qmul VMS lu S V«V quafty ÎGO» 5 G 50 25 up tu 1 B 1 goal VMS lu S VxStu qua ity lGfi « ?Hfl MJ 25 up tu 1 1 goal VMS ipiiMy N1SC.CC IH 601 ?0 » 1W) GftW Up 5) 3 5 1 MIS Vxhuiiutitv 70. 740 00 30 up tu 1 B 1 qoul VMS lu S Vx o qiwlity IGO. 4R0 GO JO up tu 1 B I qowI NUS lu S Meo jiMXty JGP. ?4D GO JO up 'u 1 1 qr»i| VMS quiMy Test de deux CD-ROM Aminet par Stéphane Nicole snicole@elan.fr inet 15 Répartition par catégories En gros, 470 Mo de nouveautés par rapport à Aminet 14, agrémentés de 250 Mo d’animations au
format MPEG et 70 Mo des meilleurs DP composent ce CDRom.
R~ | Bserver 1 . 7 fié lai Changér Lun inosité Uo lune flléato ire le dernier CD Aminet de l’année ’96. La croissance d’Aminet est extraordinaire! A première vu une large part a été faite aux animations. D’abord quelques écrans... 3DStarF ie Id fin iga flrkanoid Rstero ids Balls Bubble Bobble 16 Mo Business 48 Mo Communications 124 Mo Démos 28 Mo Programmation 5 Mo Disques 30 Mo Docs 43 Mo Jeux 18 Mo Graphisme 1 Mo Hardware 12 Mo Divers 79 Mo Modules de musique 14 Mo Utilitaires de musique 495 Mo Images & Animations 9 Mo Traitement de textes 28 Mo Utilitaires
divers
- ? .-.a fonî*i refs
- P£.VJ?J. _Ü_ T: ClassSct la* Is fiaI lUarr .
Bserver If vau USE It plrasr Rrgtster.
The Registration Is FRCC: Just use CH.Regtster De l'aventure : Les programmeurs vont pouvoir découvrir le basic ACE 2.4 ou encore Perl 5, décortiquer des sources en C. E, Asm et Amos. Le pack MUI 3.6 pour les adeptes y est aussi gravé.
De l'humanitaire : Si votre système manque de tonus, installez-lui SysPic 4.0 et Startup-Selector
1. 05 pour le boot, Bserver 1.17 pour les pauses, dopez le avec
MCP 1.21 ou MCX
2. 57. donnez-lui bonne mine avec Newlcon
3. 0 et MagicColors 1.0. ou encore MUI3.6. Après cette cure,
vérifiez sa santé avec SysSpeed 1.5. ZD=) Pfy"t| Z i Prefs I
Rbout | Quit ClassAction Mal Xtrjct V 1.18 Du fun: La
misérable poignée de jeux ne vaut pas la peine de gâcher le
précieux papier de votre A-News.
Du visuel : Rien de révolutionnaire du côté graphisme. Rien que du déjà vu : player MPEG.
QT. AVI (pour CyberGfx), PhotoAlbum 2.1, exception faite de Xtrace un utilitaire de vectorisation d'images bitmap.
Copyright S 1W4 - 1196 bv (ondor's, Int. Lfipzig Rll rights roservod.
Titnop- and voctorgraphic Processing software for the RHI6fts.
Xtrace Où et comment ?
PowerGuide permet de parcourir ce CD thème par thème ou encore d'effectuer des recherches par mot-clés. La décompression des archives est automatique comme pour les modules, les images et les animations.
Un soin particulier a été apporté au classement des animations qui représentent plus de la moitié du volume. Une liste classée par thème ou par résolution, accompagnée d'une brève description de l'animation, permet de naviguer facilement parmi les 229 fichiers. Bien entendu, un player d'animation est pré-installé afin de rendre encore plus simple leur visualisation.
Encore un beau voyage Du sérieux : L'organiseur Every Day Organizer 2.1 et le système d'aide à la décision Istar 1.03. Ce CD Rom est en vente chez la plupart des revendeurs Amiga... composent l’essentiel de la catégorie.
Les utilisateurs de PageStream y trouveront les patches pour passer en version
3. 2 bêta 8. Les matheux vont se jeter sur Laplace 0.7 et MathX
0.6. Des rencontres : Si vous avez toujours rêvé de monter une
BBS. DayDreamBBS 1.25 est fait pour vous. Pour communiquer au
sens large du terme, on trouve aussi l’excellent Thor 2.3.
Pour l’Internet, les best-sellers sont là : Yam
1. 32 (mail), Gm 2.1 (news), mNewsl.Ob (news), AmFTP 1.53 (ftp),
AmIRC 1.1 (ire), Miami 1.1a (tep ip). Voyager 1.0 (web). Aweb
1. 2 (web) et WebDesign 1.3 (html).
Du rêve : Pour planer devant l'écran, de superbes démos issues de la Summer Party 96 ou encore l’incontournable Severed de l'Abduction 96 et les super-productions de l’Assembly 96 se trouvent sur le CD.
De la musique : mNews En vrac, Symphonie 2.4 pour traiter vos samples, ProTracker 3.61 pour composer, une banque d'échantillons à la norme General Midi, Delitracker 2.27 pour vos oreilles.
De l'exotisme : La version démo de PC-Task 3.1, Sha- peShifter 3.5 pour vous prendre pour une pomme et les émulateurs Oric. Amstrad et C64 vont émuler pour vous.
Pour cette parution (désormais mensuelle M. Animet !??), pas de cadeau bonus. On est décidément trop bien habitué. Il vous restera néanmoins 188 modules à écouter en regardant les animations.
Le format des animations impose une machine dotée d’un processeur puissant pour une visualisation digne d’un Amiga. Visualiser un fichier MPEG sur un A1200 de base, sans FAST, est illusoire. Bien sûr. Il n’y a pas que les animations... Offrez-vous ce CD pour vous faire plaisir !
Aminet 16 L’icône d’Aminet seizième du nom vient d’apparaître sur mon Workbench. Seulement un mois s’est écoulé depuis la sortie du n°15. Que nous réserve la dernière compilation de Stefan Ossowski ?
Répartition par catégories Depuis Aminet 15, pas moins de 600 Mo de nouveautés ont fait leur apparition sur Aminet. Vous les retrouvez sur ce CDRom qui affiche près d’1Go décompressé de données.
1 Mo Hardware 9 Mo Divers 21 Mo Business 43 Mo Communications 37 Mo Démos 34 Mo Programmation 1 Mo Disques 21 Mo Docs 46 Mo Jeux 18 Mo Graphisme 367 Mo Modules de musique 7 Mo Utilitaires de musique 279 Mo Images & Animations 9 Mo Traitement de textes 23 Mo Utilitaires divers Tradition oblige PowerGuide a été définitivement adopté pour lire les index et accéder au contenu du CD depuis le Workbench. Il permet la recherche par mot clé des utilitaires dont vous avez besoin. La décompression des archives est automatiquement dirigée dans RAM: et il ne reste plus qu'à
installer le logiciel avant de consommer.
Un index général est présent ainsi qu'un accès direct aux modules, images, modules de musique et démos. Les nouveautés sont accessibles par un index spécial trié par âge. Catégorie ou nom.
Travailler avec son Amiga Dans le répertoire business, on trouve le tableur StarAm Plan qui propose toutes les fonctions classiques d'un tableur et même les graphiques. Côté base de données on trouve EasyVideo, MusicManlII, PhoneBase. Soit tout pour la maison et sa gestion avec MUIBanque 1.0. Ne restez pas seuls Du côté des communication, il y a de quoi faire : AmiTCP4.0 et Miami 1.1a (TCP IP pour Internet). AmFTP1.65 (pour télécharger), YAM1.32 (courrier électronique), mNewsl.Ob (news) Thor2.3 (bonne à tout faire), MWM2.0 (pour créer vos pages HTML), Citadel et DayDream (BBS).
Il ne manque qu'un Browser et vous aurez le kit d'accès Internet complet.
Mettez vos week-ends à profit Les programmeurs trouveront certainement leur bonheur parmi les DP suivants : MUI3.6 pour développeurs, le compilateur C C++ GCC 2.7, MESA1.5 la library de fonctions 3D basée sur OpenGL et comme d’habitude tout un tas de sources dans plein de langages divers et variés.
Faites tourner Pour vos disques en tout genre Ce CD Rom est en vente chez la plupart des revendeurs Amiga
M. Ossowski a réuni pour vous Dis- kSalv11.32 (réparation et
récupération de fichiers effacés), AmiCDFS2.37 (pilote de
CDRom), ZipMount et ZipTools (gestion des lecteurs Zip lOmega
et Jaz) et Opty- Player16 (pour jouez des CD audio).
Pour les gosses Vous n'avez pas craqué pour une Play- Saturn3D à Noël ? Tant mieux car le répertoire des jeux contient quelques perles : la pré-version de SlipStream un clône de WipeOut tout en 3D. Amoeba un space invaders archaïque à souhait, un Tétris à 6 joueurs, des adaptations de Tron, SheepShooter un jeu de tir aux .. moutons (!) Et divers autres petits jeux.
Animation et Graphisme Jouez vos animations mpeg avec Xa- mm8, aMiPeg0.6 ou encore mpeg_play.
Pour les cartes graphiques on retiendra CyberAnim, CyberShow7.6 et Cybe- rAV11.1. AGA_Morph plaira aux fans de Terminator, et AmiFig2.3 aux architectes.
Les catalogueurs Collector2.0, PhotoAI- bum2.3 et PicView2 vous permettront de classer vos dernières photos de vacances au ski fraîchement sorties du scanner. D'ailleurs la version 2.6 du pilote de scanner Microtek Mustek fait partie du lot.
Les voisins ShapeShifter3.6 comblera les amateurs de pommes, AmigaVGB vous permettra de jouer aux jeux de la GameBoy, et Qdos émulera le vieux QL de Sinclair.
Musique 9 Le player de module HippoPlayer, le joueur de son universel Play16 1.6. les compositeurs DigiBooster1.61 et Protrac- ker3.61 représentent l’essentiel du chapitre utilitaires musicaux.
Le meilleur pour la fin Certains des utilitaires de ce CDRom pourraient justifier à eux seuls la douloureuse dépense. Voyez vous même : le superbe MUI3.6. StartMenu2.0 (barre de tâches), MCP1.21 (méga-commodity), MagicMenu1.29 (améliore les menus déroulants), SystemPrefs 3.7 (pour régler votre CPU) pour les best-sellers. Pour l'archivage de vos données : LZX1.21, UnZip5.12, BinHex3.72 et GNUTarl .3. Les patches systèmes comme Fastl- Prefs40.28 (remplace Iprefs), CopperDe- mon (dégradé de couleurs sur le Workbench), SerialPrefs (remplace les préférences d'origine), VMM3.3 (mémoire vir
tuelle) et les datatypes ZXSpectrum, Pic- ture43. Zgif39.18. PNG43.2. SVG43.1 et Targa43 complètent le lot.
Des dizaines de commodities et d'autre utilitaires (antivirus, éditeurs, blankers et horloges ...) achèvent de remplir un tiroir utilitaire honnête avec le client.
Son et lumière Comme toujours, un CD Aminet contient des démos, des modules, des animations et des images à foison : on y trouve par exemple la démo Traffic de la la Assembly96 party. Les modules occupent une place de choix sur ce CDRom : 1800 modules sur 350 Mo ! Des heures d'écoute et de tri en perspective. L'écoute des modules est simplifiée par la présence de Delitracker. Il vous suffit de clic- ker sur le module pour l'entendre. Une liste des modules avec des notes permet de trouver rapidement les meilleurs morceaux de chaque catégorie. Il reste une cinquantaine d'animations et
approximativement 200 images à admirer.
Il n'y a toujours pas de cadeau bonus sur ce CDRom malgré tout fort bien achalandé. Espérons que le rythme d'un CDRom par mois pourra être soutenu encore de longues années.
Les amateurs de modules sauteront sur l’occasion pour accroître leur collection. Les autres ne risquent pas grand chose à acheter ce CD peu coûteux, mais juste dans la moyenne de la série Aminet.
Brrr.... De quoi vous réchauffer UN EDITEUR MULTI-FORMAT ... RAFFINE !
Domaine Public par Stéphane Nicole smcole@elan.fr Ca y est l'hiver est bien là, on regretterait presque de ne pas avoir de Pentioum sous le bureau pour nous réchauffer les doigts de pieds! Voici les dernières merveilles du DP Amiga, bientôt disponibles sur CDRom comme d'habitude.
MagicMenu le DP du mois Nouvelles versions du mois Andréas Kleiner nous gratifie de nouvelles versions 43.8 de ses trois DataTypes JPEG, GIF et PNG, qui feront bien plaisir aux surfers de Web et à leur browser. Des améliorations, des bugs en moins et des programmes de préférences s'ajoutent aux packages.
L'AppISizer de Gérard Cornu est disponible en version 0.77. dvttron" Tht» fil» I» cr,it,d uith RM IS.
MagicWebMaker testé dans notre rubrique DP de Septembre s'améliore avec la version
2. 10. Ijogyar New file FI
- il heu file ' * ?l Open flie____ I Open file |« Close file_
Close file yj Lood file_ Mj *Î2J Load f i le_ Save flle ï S l
-aH Save file • C?3l Save As S 7Î3 Save Ils_ s
- **i| Revert s Revert » Iü»il Clear - 1 Hlde rtowe HP nove
doun I Load Io ttnd... flrntntynLe h»«l r I1DV Le très grand
ShapeShifter corrige ses bugs audio de la version 3.6 et permet
dorénavant l'utilisation des lecteurs Catweasel dans sa toute
nouvelle version 3.7. Marcel Beck n'a pas pris de vacances
cette année ... Yam 1.3.4 est sorti et propose la gestion des
textes en couleurs et quelques bugs gênantes en moins.
Le benchmark SysSpeed version 2.0 permet un nombre illimité de programmes de test externes. Plus compact et plus optimisé, il est aussi localisé.
Hv courcis clavier. Une fenêtre d’Undo mon tre toutes les modifications qui ont été fai tes sur le texte et permet de revenir en ar rière. La gestion des macros est très biei réalisée et permet l’enregistrement direc et l’appel à 70 commandes (qui sont auss des commandes Arexx).
Amis peut servir d’environnemnt de pre grammation car il est possible de regrou per plusieurs fichiers ensemble dans li cadre d’un projet. De plus, un menu di compilation, debug et exécution est para métrable pour utiliser votre compilateur fa vori.
+ Aspect pratique. Macros et programmation.
- Pas de WYSIWYG pour le HTML.
Auteur: Willem Mestrom Shareware: 25 DM Configuration requise: OS3.0+ Où: text edit Amis.lha Amis 1.0 Amis, pour Amiga Integrated System, est un éditeur multi-formats capable d’éditer des fichiers textes, ANSI, Amigaguide, HTML, PageStream et sources C. Pouvant être utilisé comme simple éditeur de texte. Amis possède aussi une multitude de petits raffinements qui le rendent très pratique.
Quatre barres d’outils sont disponibles : la Toolbar qui propose les raccourcis classiques de chargement, sauvegarde, fermeture de fichier (configurable à souhait), la Viewbar dans laquelle on trouve les fonctions spécifiques à l’éditeur activé (les boutons hypertextes pour un fichier AmigaGuide par exemple), la Statusbar qui montre la position du curseur et différents indicateurs et la Codebar qui affiche la ligne en cours d édition et ses caractéristiques non visibles dans le texte (commandes AmigaGuide ou code ASCII par exemple).
Toutes les fonctions de copier, coller, recherche sont accessibles par menu et racComment se procurer ces DP ?
• Internet. Joignez le sunsite.cnam.fr ou le ftp.grolier.fr en
France pour un accès rapide à Aminet.
• CD-ROM. Tous les programmes testés dans cette rubrique seront
inclus dans le prochain CD Aminet.
Le CDRom Aminet 16 est déjà disponible pour moins de 90F!
• BBS. Si vous possédez un modem vous trouverez, dès la sortie
du journal, tous les logiciels testés sur le BBS parisien GFX
BBS, téléphone 01 48 26 75 89. On y trouve également l’index
Anews avec recherche par mot clef ou par thème.
Imorse 1.41 Voici un programme original destiné à traduire un texte en bon vieux morse. Vous lui donnez un texte saisi au clavier ou provenant d’un fichier texte et Imorse vous restitue la conversion en . Et en -, ou bien vous le joue live dans les oreilles!
Un réglage du nombre de caractères joué par minute est disponible pour parfaire votre entraînement.
+ Option sonore amusante.
- Pas de fonction d’apprentissage.
Auteur : Frederik Soderberg Freeware : .-...--.-.-. .
Configuration requise : OS2.04+ Où : util wb IMorse.lha Rattrapage Vous utilisez un DP qui nous a échappé ? Vous avez découvert une petite merveille de Shareware dont vous voulez faire profiter les copains? Envoyez-moi le nom du DP, le moyen de le trouver et une brève description. Vos commentaires sur la rubrique DP sont aussi les bienvenus. Vous pouvez me contacter par Email à l'adresse suivante : snicole@elan.fr r | Imorse IFIG String |ANews !
1 f 1 Qutput 1 1 f 1 Encod ing iVPe 01 J Progress! 0* Speed, tPn (60 n e | r¦ | Imorse IFHHL . -J LE DP DU MOIS JKJ1 Retsur feuilleter l Ht'" *01 «en * uBar the I tad by Mario 'padrino* Catt ir... Pfftrenw *dltor îtrol_ Ulr ftuttwi 1 oredit» Raolatratlon_
- i -l_i MagicMenu 2.15 MagicMenu fait partie de la famille des
patches qui améliorent notablement le Workbench. Ici, c'est la
gestion des menus qui est entièrement revue pour notre plus
grand confort.
Au choix, vous pourrez paramétrer MagicMenu pour rendre vos menus persistants une fois déroulés, les ouvrir à l'endroit où se trouve la souris et pas seulement sur la barre de titre de l'écran. Les couleurs, l'aspect 3D et les images des gadgets sont également relookés. Il vous sera maintenant possible de dérouler et de vous promener dans les menus au clavier, avec les touches de déplacement du curseur.
Une fois sur le bon menu, il vous suffit d'appuyer sur Entrée pour valider votre choix ou sur Esc pour fermer les menus.
MagicMenu sait aussi faire profiter tous les écrans de ces nouvelles caractéristiques et pas seulement le Workbench. Toutefois, si un des vieux programmes que vous utilisez encore ne cohabite pas bien avec MagicMenu, il vous suffit d'appuyer sur CTRL ou ALT avant de dérouler les menus pour l’éclipser le temps d'une sélection.
+ Commodity. Pratique et très beau.
- Manque de stabilité avec certains programmes.
Auteur: Martin Kordorfer et Olaf Bartel Shareware: donnez ce que vous voulez Configuration requise: OS2.04+ Où: util wb MagicMenu2_15.lha M»glcM»nu 2.13 A ut « Iity to enhonce the Intuition pull-down mou lyitw f enfrt re Réglages Mis J m Edition frcmmr al ri A FOND LES LECTEURS ZIP... SORTEZ VOS MOUCHOIRS Amoric 1.5 A l’heure des ordinateurs, occupés 90% du temps à lire des CD-ROMs d'animations précalculées, il est bon de revenir aux choses simples mais attachantes. Si comme moi votre premier ordinateur fut un Oric Atmos, préparez vos mouchoirs pour les larmes nostalgiques qui vont
couler de vos petits yeux attendris.
Amoric est écrit en Assembleur et permet l’émulation du célèbre processeur 6502, coeur des Oric 1 et Atmos. L'émulation graphique permet l'utilisation des modes texte et haute résolution (haute à l'époque) et l’émulation hardware autorise les joysticks et le clavier. Les petits plus sont la sauvegarde des programmes sur disque dur (fini les cassettes interminables) et les snapshots d'écrans. L’émulation du son n’est pas encore au point mais fonctionne.
L'import de programmes depuis vos vieilles cassettes pourra se faire par numérisation audio de l'horrible crépitement issu du magnétophone. Pas de panique, la plupart des jeux de l'Oric ont été récupérés et sont disponibles sur Internet.
Il vous faudra une bonne machine et de la FAST Ram pour une émulation rapide. Le réglage des préférences permet d’adapter le programme aux performances de votre processeur et de votre système d’affichage : vitesse et type de rafraîchissement de l'affichage, mode d'écran Amiga.
La touche Help permet à tout instant de faire apparaître un menu d'où vous pourrez reconfigurer l’émulateur, charger un jeu. Couper le son etc... Les ROM sont fournies ainsi que 5 jeux dont Hopper, un chouette clone de Frogger. Snif... + Nostalgie quand tu nous tiens. Ca marche.
- Pas de lecture directe des disquettes Oric.
Auteur: Jean François Fabre GiftWare: envoyez ce que vous voulez.
Configuration requise: OS2.0 + Où: misc emu AmoricV1 5.lha ZJTools 1.0 Le succès des unités de stockage lOmega Zip et Jaz ne vous aura sans doute pas échappé si vous fréquentez les magasins d'informatique grand public et les grandes surfaces. Pour un prix raisonnable (environ 1000 Fr), vous disposez d’un lecteur de cartouches d'une capacité de 100 Mo transportable et plug 'n play (sur Amiga bien sûr ...). En tant que périphérique SCSI, pas besoin de driver sauf pour profiter des caractéristiques particulières de cette unité.
ZJTools vous permet au travers d'une interface MUI, ou par commandes CLI.
D'exploiter au mieux votre lecteur. Le package contient une Applcon d’éjection des cartouches, un requester automatique pour entrer le mot de passe lors de l'insertion d'une cartouche protégée, des commandes de protection déprotection, de formattage bas niveau et le réglage du délai de mise en veille automatique.
Ri ÆHToftMw_i
• estes
• Mité A 3ÉJ Ctat: llnpossible de trouver un fichier préférences
wwuitAjmWÊÊÊmtËuamtm tenture _ _ ______ttMCt.
_ttfÿtrrgvUArr_ ______wrtw Li l*r.. uatataiagMi- S Llaagr.AUü»g_ Réglages principaux Planer 3 Fichier ROM ronf i les Htnoi.ROM Cassette g*nes RR 1 Choisir... Répertoire progs ganes Modes Hybrides Fast Inages sec K de vitesse Cho is ir... 18M JoyType jP.R.S.E ftuitter Son VI Modif. ROM Disque... | Confirne sortie _ | Motifs actifs 1 Redéf. SPC -1 I Linlt Speed _| j ÛJTVP* Video JJJ ] „d é ™
- j Hod. écran 1 1 Ounps |saves Rafratch.
Go + Reproduit les commandes offertes aux possesseurs de PC et Mac avec le lecteur.
- RAS.
Auteur: Oliver Hitz Freeware: plus d'excuse pour ne pas faire de backup.
Configuration requise: OS2.04 +, lOmega Zip ou Jaz SCSI, MUI.
Où: disk misc ZJTooMO.Iha DES ECRANS DANS DES FENETRES !
Screenln Window 2.0 GERER LE GIF GIF-ToolKit 1.4.1 Cette boîte à outils permet la visualisation et la création de fichiers images et animation au format GIF 89a, devenu le format le plus répandu sur Internet. L’interface MUI permet de choisir entre le mode image simple et le mode animation.
Après chargement d’une image IFF (ou tout autre format dont le datatype est présent), plusieurs caractéristiques du format GIF peuvent être réglées avant la sauvegarde : commentaires, couleur transparente, entrelacement et couleur du fond.
Pour une animation, il faudra d’abord charger une animation IFF qui sera décomposée automatiquement en séquence d’images. Il est à ce stade possible d’ajouter, de copier ou d’enlever des images de la liste. Ensuite, les paramètres de l’animation GIF à générer doivent être saisis: taille, optimisation mémoire, transparence, entrelacement, durée d’apparition des images. Il est bien entendu possible de faire jouer l’animation.
Cet utilitaire sera vite indispensable à tout créateur de pages Web. La version non enregistrée ne permet pas de sauver le résultat de votre travail.
Hallucinant ! Ce DP (SIW) permet d’ouvrir une fenêtre sur l’écran de votre choix dans laquelle vous pourrez faire apparaître n’importe quel écran public ouvert. Il permet ainsi de contrôler et de piloter un logiciel depuis l’écran d’un autre. Par exemple, l’illustration vous montre l’écran de Directo- ryOpus dans lequel SIW reproduit celui d’ADPro.
SIW ne se contente pas de reproduire un écran dans une fenêtre mais donne le contrôle sur celui-ci via une émulation qui s’étend aux gadgets et au clavier.
Un exemple d’utilisation pourait être le suivant : vous êtes en train de lire votre courrier électronique et vous souhaitez contrôler l’écran de téléchargement sans changer d’écran. Ouvrez juste une fenêtre SIW dans OK Horkbench ont * »t orage un coin et le tour est joué !
La fenêtre SIW est redimensionnable et perme de scroller sur tout l’écran de manière très sim pie avec les sliders ou bien en cliquant directe ment sur la reproduction de l’écran. Le contrôli à distance permet de cliquer sur les gadgets e même d’utiliser les zones de saisie. Il ne man que plus que la gestion des menus déroulant: et l’émulation sera complète.
+ Très beau scrolling.
- Pas (encore) de contrôle à distance des menus.
Auteur: Thomas Igraki Shareware: 15 $ ou 20 DM.
Configuration requise: NC Où: util misc SIW2.lha lirrcm'imai ipboard ïcreenlnM i isk. Tnfo 4081 --- + Routines dédiées CyberGraphX. Interface conviviale.
- Pas de sauvegardes IFF. Pas de traitement des couleurs.
Auteur : Stefan Schupfer Shareware : 35 DM Configuration requise : MUI 3.6 Où : gfx edit GIFToolkit141.lha hcars r-| ScreenlnHindou v2 by Thomas Igracki i~ l RPPro : Mot Xey = alt shift a FrflMESTORE w GIF Horizontal Flip HOME p,: Intensity Range ICO p* Interlace ICON Ki l Itemp IFF R® Line Rrt IV24 r*" Médian F iIter JPEG Mosa i c MRCPRINT Negat ive PUR PEG Pattern PCX Polar Mosaic POINTER , Rec tangle QRT Rectangle Visual Rem Iso l ated Pxls SCULPT Rendered To Rau TEMP Roi l VLBB I ! Rotate YtIVN ..V Saturat ion _VT_Grab i Scale AFFICHER VOS LECTEURS TrackDisplay 1.4 Voici encore un
petit gadget rigolo qui n’aura d’intérêt que pour votre curiosité. TrackDisplay ouvre une petite fenêtre dans laquelle on peut lire en temps réel le numéro de la piste en cours de lecture écriture sur les unités de disquette. On peut aussi faire clignoter un indicateur de lecture écriture pour les devices de votre choix.
CHIP:1137K FHST:26887K TOTAL :27224K CPU: 41: BMP fBYl SaveSuapBuff.adpro SralpflNIM.ariorn -A V V ; ...
- =c
- -----BmmmmœammmmmBmmmmœmimimimaams • B R 2=- Horkbench: S R
|Ram Disk: Libs; Deys: C: S: Run Exécuté Mpe.y G Pro toc i Bi.g
Anin Add Icon Icon Info Optlcon FAITES DORMIR VOS DISQUES DURS
TrackD isplay FLOPPf DP.I7EX dfu: Dfi; br'z: df'j:
o Q
o o ÜTrlEPLtP.r Ej ;jedd: l whjtë: + Affichage de type LCD.
- Ne gère pas les CDRom.
Auteur : Piotr Pawlow Freeware : ... Configuration requise : NC Où : disk miscATrackDisp.lha HDSIeep 1.4 rI HDSIeep u1.4 Vous trouvez votre Amiga bruyant ? Pas de problème avec HDSIeep, qui va stopper le moteur de votre disque dur après un délai d’inactivité que vous lui indiquerez, ou immédiatement si vous le souhaitez.
HDSIeep est une commodity dont vous pouvez régler la séquence de touches de déclenchement ainsi que les paramètres suivants : délai avant extinction du disque maître en secondes, délai avant extinction du disque esclave, apparition d’une fenêtre de confirmation avant extinction et création d’une trace dans un fichier.
Vous allez pouvoir ainsi laisser votre Amiga travailler toute la nuit et dormir à côté.
- Tine To Go Master: 360 Slaue: 0 flbort £leep auit + Sources en
C fournies.
- Problème avec les partitions AFS et PFS. Ne fonctionne pas sur
A600.
Auteur : Tomasz Muszynski Freeware : que d’économies.
Configuration requise : NC Où : disk misc HDSIeep.lha RADIOAMATEURISME - par Yann Malcuit Qu’est-ce que le packet radio?
Omigaïste au rapport Amigaïstes et Omigaïstes de tous poils, bonjour. Il faut un volontaire et bien me voici, je prends la plume aujourd'hui pour vous parler d'Amiga et de radioamateurisme qui, contrairement à ce que certains pourraient penser, se marient très bien. Vu qu'il est impossible de traiter de toutes les applications radioamateurs sur Amiga en un seul article, c'est de packet-radio dont je vais vous parler.
Pour les novices On pourrait définir le packet-radio comme une sorte de réseau internet mais à petite échelle, non pas par son ampleur puisque c’est un réseau mondial mais par la taille des fichiers qui y circulent. En effet, le transfert ne se fait qu’à une vitesse de 300, 1200 ou 9600 baups donc rien à voir avec les 14,4 ou 28,8 Kilo baups pour Internet.
Ce réseau est utilisé par les radioamateurs pour communiquer entre eux. Cela permet de s’échanger des messages (fichier texte) ou des fichiers binaires. On peut également se connecter à des BBS pour charger ce qui nous intéresse.
Pour simplifier les choses, disons que la transmission des données se fait un peu comme sur un port série, les bits circulent les uns derrière les autres et les niveaux logiques 0 et 1 sont convertis en tonalités:1200 Hertzs pour le 0 et 2200 Hertzs pour le 1. La station réceptrice quant à elle effectue l’opération inverse et convertit les tonalités en signaux logiques. Ces conversions sont réalisées à l’aide de modems (modulateur - démodulateur) qui sont beaucoup moins rapides que ceux que l’on trouve dans le commerce pour se connecter sur internet.
L’existence de ce mode de trafic est certainement l’une des principales explications au fait qu’il n’y a quasiment pas d’articles concernant la radio dans les revues Amiga car il est utilisé par beaucoup de radioamateurs Amigaïstes, mais de là à dire qu’aucun radioamateur n’utilise l’Amiga, il y a un grand pas.
Comme sur internet, chaque radioamateur possède une adresse où l’on peut lui laisser des messages, par exemple la mienne est: F5BTX @ F6KVE.FCAL.FRA.EU Elle se décompose de la manière suivante: F5BTX est mon indicatif, F6KVE est l’indicatif de mon BBS habituel, FCAL signifie que le BBS se trouve dans la région Champagne-Alsace-Lorraine, FRA indique qu’il se trouve en France et EU signifie qu’il se trouve en Europe.
Et l’Amiga dans tout ça?
Pour pratiquer la packet-radio avec un Amiga, le logiciel de référence est certainement Amicom. Ce logiciel est freeware et nous vient d’un radioamateur allemand dont l’indicatif est DL3MGQ. La dernière version est la 2.2 et elle est disponible dans les CD Aminet. La configuration minimum requise par Amicom est un Kicks- tart version 1.2, un WorkBench version
1. 3, 512Ko de RAM et un lecteur de disquettes, mais 1Mo de RAM
et un disque dur sont recommandés pour une utilisation
optimale.
Amicom Ce logiciel gère jusqu’à 6 voies, c’est à dire que vous pouvez connecter simultanément 6 stations différentes. Il fonctionne avec un modem de type Baycom ou un TNC avec une EPROM HOST ou KISS. La différence entre un modem et un TNC (Terminal Node Contrôler) se situe dans le fait qu’un modem n’effectue que la conversion des signaux. Le protocole de transfert (protocole AX25 pour le packet-radio) est alors géré par l’ordinateur alors que le TNC, lui, est quasiment autonome puisqu’il contient un micro-processeur, une EPROM contenant le programme de fonctionnement et de la RAM.
Dans ce cas, l’ordinateur est utilisé comme terminal (écran et clavier) ce qui ne prend que peu de temps machine.
Amicom est un logiciel assez convivial, qui offre la possibilité de transférer des fichiers texte, binaire ou 7plus. Le 7plus est un principe qui permet de convertir un fichier binaire en plusieurs fichiers texte (qui n’ont aucun sens bien sûr) car certains BBS ne permettent pas d’échanger directement des fichiers binaires. Ainsi, la station réceptrice n’a plus qu’à faire l’opération inverse, c’est à dire reconstituer le fichier binaire de départ à partir des fichiers texte. Amicom se charge de sauvegarder automatiquement les fichiers 7plus par la reconnaissance de la ligne de départ
et de la ligne de fin.
L’écran d’Amicom se décompose en trois parties: sur la partie supérieure se trouve la fenêtre d’entrée dans laquelle s’inscrivent toutes les lignes que vous tapez au clavier. Au centre, la fenêtre de sortie dans laquelle s’affichent les lignes qui vous sont destinées, et, en bas, se trouve le moniteur où défilent toutes les trames qui passent sur l’air et où est indiqué l’indicatif des stations entendues.
Le programme génère automatiquement un carnet de trafic sous forme de fichier texte dans lequel sont inscrits la date et l’heure de début et de fin de la connexion, la voie utilisée et l’indicatif de la station connectée. Alors, n’oubliez-pas de remettre les pendules à l’heure si vous ne possédez pas d’horloge (merci Commodore).
J’espère que cet article vous aura donné envie de pratiquer le packet- radio si ce n’est pas encore fait. En ce qui concerne l’utilisation des fréquences radioamateurs et l’obtention d’une licence je vous renvoie à l’article écrit par François-Xavier Peyrin paru dans le numéro 82 de septembre 1995 à la page 34. ¦ flnîCon 5T2-M7.-H 46:231 a |1 :F6KVE-8 3 :d Iscon iscon T arniga I tous I aniga 78-200 I BBS TWÊ 2RB 3k tpansf suns î t e B8 NB Recent F6KVE-8 ÜZH5TT La 3 1 B T7T 2 2 Fo _ to sunslte Drucken !
Loads to sunslte.auc.dk peîcherplatze frei ?!
33 1 0:46 00 : 26 WT 09 13 1 3 1 3 14 1 5 W 93 94 95 96 97 98 99 00 01 02 03 04 05 06 07 08 auc auc dk up loads FILES.PRN 96 96 96 96 96 96 96 96 96 96 96 96 96 96 96 96 OZ1DTI DL9RQ OZ1DTI DL3HX 2E1BVX DC3KM DC3KM DC3KM DC3KM DC3KM DC3KM DC3KM DC3KM DC3KM OZ1DTI DL3MGQ 07 20 1 0 21 21 21 22 22 22 22 22 1 6 1 1 25 03 52 55 28 23 27 30 38 Info 1 1 1 1 1 1 1 1 to sunslte Info-FI le P02 1 P03 1 P04 1 P05 1 P06 1 P07 1 RC23REV1?INF nd Quit fllter 22:43 15:21 19:15 Erase Check de F6KVE auc.dk Dlr Read He l p RMIGR F5BTX MH:F6KVE £493 1 011 9 895 1 3209 393 328 553 9925 9855 9855 9855 9855
9855 9855 9855 1 0044 1 543 REPly Se Sot 1ère 83 uploads Recent pc :v Recent u R4000 - sof tuare SCSIBench.Izx SCSIBenc.p81 1 SCSIBenc * SCSIBenc SCSIBenc SCSIBenc SCSIBenc SCSIBenc SCSIBenc „ 08 1 Recent uploads TRAITEMENT EN SERIE AVEC ADPRO par Thierry Lamblot FRED, le mal aimé... Un cousin par alliance Si l'on devait citer un des logiciels phare sur Amiga, je pense que la palme reviendrait sans conteste à ADPro, tant ce programme a marqué son époque dans notre communauté. Certes, celui-ci semble irrémédiablement bloqué à la version 2,5 qui nous a tous enchantés, mais il était livré
avec un package de qualité dont on n'a pas toujours su tiré profit. Je voudrais aujourd'hui vous parler de son neveu Fred, souvent mal compris et par trop sous estimé... Les présentations d’usage Certes, au lancement, on ne peut pas dire que l’interface de Fred soit tellement engageante et on a plutôt envie de quitter le programme dès son lancement.
L’écran est vide ; seule la mention FRED apparaît en haut à gauche. A l’usage, vous vous rendrez rapidement compte que ce logiciel peut bien vite devenir le compagnon de route idéal de logiciels de traitement d’images ou de 3D. Grâce à Arexx, celui-ci permet une multitude d’opérations sur vos images préférées. Il n’est nul besoin de maîtriser ce langage de programmation mais il ne fait aucun doute que les experts d’Arexx décupleront la puissance de Fred en créant leurs propres scripts.
Quelques recommandations Fred utilisant ADPro pour effectuer ses opérations, il est évident qu’il est né- cesssaire de disposer d’un minimum de 12 MO de RAM pour le bon fonctionnement de l’ensemble et d’une machine accélérée. Je voudrais vous faire éviter quelques erreurs effectuées à mes débuts et qui m’ont fait perdre pas mal de temps. Il est indispensable de régler l’écran d’ADPro de la façon suivante: choisir soit "Window on Fred" ou "Win- dow on Workbench". Les autres modes d’écrans ne vous permettront pas une parfaite utilisation de Fred, principalement quand vous voudrez réaliser
des "stamps" ou timbres de vos images. Ne vous encombrez pas l’esprit dans l’immédiat avec ceci, nous y reviendrons un peu plus tard. Il est par contre une chose qu’il faut garder à l’esprit, c’est que ce programme travaille toujours avec des séquences de une ou plusieurs images ; une notion très importante comme vous allez le constater dès à présent.
Fred en pratique Dans un premier temps, vous devez lancer Fred puis ADPro.
Aujourd’hui, nous allons créer deux séquences à partir de deux images et allons demander à nos duettistes de créer une transition entre ces deux séquences afin d’obtenir une troisième séquence.
Nous allons créer ce que l’on appelle en vidéo un fondu à l’ouverture, en partant d’une image totalement noire et une autre de votre choix de la même dimension. Personnellement, pour cet exercice, j’ai utilisé deux images 24 bits. Mais je vous laisse le choix des armes.
Dans Fred, nous allons créer une première séquence : "Project New”.
Une fenêtre apparaît nommée : "UntitledO.seq. Ensuite insérons notre image noire : "Edit inser lmage".
Nous allons donner une représentation graphique à notre séquence en créant une petite icône de notre image.
Vous devez la sélectionner en cliquant dessus puis effectuer "Animation Make Stamp" (ou touche Amiga de droite plus M).
A ce stade, rien de bien impressionnant: noir c’est noir.
Nous allons la sauver afin également de lui donner un nom: "Project Save as" en séquencel.seq dans le répertoire séquence d’ADPro. Ne pas oublier l’extension ".seq", sans quoi Fred n’y retrouverait pas ses petits.
Ensuite, nous créons une deuxième séquence en pratiquant exactement de la même façon (New, puis Edit inser lmage...) Si vous avez suivi scrupuleusement ces conseils, vous devez avoir maintenant deux séquences ( l.seq et 2.seq par exemple) et leur représentation graphique (une icône pour chacune des deux images).
Nous allons à présent créer une troisième séquence qui intégrera les images intermédiaires.
Nous allons faire appel à un autre programme de Fred afin de réaliser cette opération... Pour ce faire, vous devez cliquer sur l’écran de Fred en dehors des fenêtres occupées par vos deux séquences. Avec l’aide de la souris, vous choisissez "Animops Compositor".
Une nouvelle fenêtre apparaît nommée "ADPro Sequence Compositor".
Vous allez créer un nouveau projet en effectuant "Project New"; Une nouvelle fenêtre apparaît où vous allez devoir indiquer exactement ce que vous souhaitez réaliser. Nous sommes partis d’un écran vierge et comme vous le constatez, celui ci commence à se cai m l a Nam e fondu.00084 Time Out : 00:00:03 Frane In! 100000004 U J J [ 3 g i 2- seq MO AMIGA NEWS ïee:ee:efl| ?I HDPro Sequence Compositor (RNeus) l'a Sequence. . . ||BDP FRED:Sequences 2.seq J ln Frame: H 1 HIPha... || | üurat ion : 125 | rce Load Hook... | | J ilnderf low : G-1 Repeat f Pûst Load Hook... | | _J Skip: 10 1 Loader...
||UNIVERSRL Oxfset : 1® 1 Loader Options: | | Start X: 10 IX: 10 I Trans Color R: |-1 | G: 10 1 b: |0 | tnd k: |8 | v_: |8 | tlix F rom: fB | T o: 1108 | Sequence 2 of 2 g i l 3 essa i.seg m i » AMIGA NEWS AMIGA NEWS AMIGA NEWS AmiGA.
NEWS AMIGA NEWS AMIGA NEWS AMIGA NEWS AMIGA NEWS TB0 :00: 0B| T08:00:01| TB0 : 00:82|f T00 : 88 :04| T00:80: 85| l T88 : 80 : 84| T88 : 00 : 85( T88 : 88 : 86| T88 : 88 : 87( T88 : 88 : 88| T88 : 88 : 89| 1 T98 : 08 :1 7| Tee 00 : 1 8| T88:08:19| T08:ee:2B| T88:88:21| T88 : 88 : 22| TB8: 88:23| T80: 80:241 J J J remplir. Vous avez tout intérêt à mettre un peu d’ordre sur votre écran sous peine de perdre pied.
Dans le requester séquence, vous allez rentrer le nom de la séquence à réaliser (3.seq pour être original).
Vous laissez les paramètres par défaut et modifiez le requester de "dura- tion" qui, comme son nom l’indique, donne le nombre d’images qui seront calculées par ADPro et Fred. (Ce sera la durée de votre séquence numéro 3; dans notre exemple entrons la valeur
25) .
Vous constaterez que sur la partie inférieure de la fenêtre active, figure la mention "Sequence 1 of 1". En effet nous sommes actuellement en train de régler les paramètres de la séquence numéro 1.
Nous allons à présent paramétrer la seconde en sélectionnant : "Edit Add sequence" dans la barre de menu. Grâce au requester sequence, vous allez sélectionner votre deuxième séquence (2.seq). Comme tout à l’heure, vous modifiez la valeur duration en entrant 25 comme valeur.
Puis, comme nous souhaitons effectuer un "fondu enchaîné" entre la séquence 1 et la 2, nous entrons 100 dans "Mix" "To". Cela signifie que notre transition s’effectuera en 25 images et que nos images passeront de la valeur 100 à 0 pour la première image et de 0 à 100 pour la seconde.
Nous allons maintenant définir les paramètres de notre 3ème séquence en sélectionnant: "Mode Define results" dans la barre de menu.
Dans "Output sequence", vous indiquez le nom de la troisième séquence que nous allons générer dans quelques instants.
Puis, vous entrez le nom que va générer le programme dans " Image Root Name".
Cette façon d’opérer est commune à tous les logiciels qui génèrent des séquences (Lightwave par exemple). Toutes les images créés porteront le même nom racine avec une extension chiffrée (exemple es- sai001, essai002.etc..). G=-.
Ed i es Il ne vous reste plus qu’à entrer 25 en "Total trames" et "Pro- cess trame".
Vous lancez ensuite les calculs grâce à "Project Accept" dans la barre de menu.
Si vous avez bien suivi mes conseils, vous devez constater que le tandem Fred ADPro se met aussitôt au travail afin de créer notre troisième séquence qui comprendra nos 25 images intermédiaires.
Après un temps de calcul plus ou moins long selon la machine dont vous disposez, votre troisième séquence apparaît avec ses 25 images noires. De la même façon que vous l’avez effectué tout à l’heure, vous donnerez à votre séquence une représentation graphique en sélectionnant l’ensembre des icônes, soit par la barre du menu (Edit Select Ail), soit par le raccourci clavier correspondant. A chaque fois que vous effectuez une opération, soit une séquence, soit sur image, vous ne devez pas oublier de sélectionner l’objet à traiter (séquence ou images) en le rendant actif d’un clic de
souris.
Vous pouvez rejouer votre séquence grâce au preview ( Animation Playback).
Comment Fred travaille t-il?
Fred est interfacé avec ADPro et Arexx et vous permet de réaliser une quantité importante de traitements "batch".
Vous pouvez par exemple éditer une séquence d’images calculées par votre programme de 3D préféré, copier des images très facilement et même sauver l’ensemble sous forme d’animations. A chaque fois que vous souhaiterez donner une représentation graphique à votre séquence, vous demanderez à Fred de vous créer des timbres. Celui-ci vous créera une petite îcone, réplique parfaite de votre image (un peu comme Image Finder, Image Dex sur Amiga ou Adobe Première sur PC). Grâce à la fonction de preview de Fred, vous pourrez assez facilement vous donner une idée assez précise de l’animation que
vous êtes en train de réaliser.
Au premier contact, Fred peut paraître rebutant et en a découragé plus d’un. La documentation livrée avec ADPro n’est pas un modèle du genre pour la partie Fred. Mais si on cherche un peu, on se rend rapidement compte que Fred peut devenir un outil très agréable et très puissant à utiliser. C’est l’objectif de cet article que de vous montrer que nous possédons des outils de qualité que nous n’avons pas toujours exploités à fond. Donnez moi vos impressions sur ce type d’article (bonnes ou mauvaises). Nous n’avons vu aujourd’hui que la partie visible de l’iceberg, car Fred peut beaucoup
plus.... ASDG, éditeur de Art Department Pro, ne travail plus sur Amiga. Son produit équivalent sur PC est Elastic Reality.
PageStream3.2.a ...2490 F TypeSmith' ....790 F Gabarits A.D.F.1 ......240 F Scripts A.D.F.l. .240 F Extension TextFx2 ...450 F Effet de Gary .290 F Moteur True Type
....290 F Textures A.D.F.l 240 F Festivités A.D.F.l .....240 F Drapeaux 3D du monde ..340 F Filtre JPEG ....230 F Filtre WordWorth .....230 F Fontes
Studio .340 F IMPRESSION Spouleur ADFI ..240 F Pilotes A.D.F.l. Canon & Stylus ......I90 F Émulateur TurboPrint (Hewlett Packard) ...450 F Stylus 500 .....1890 F DESSIN 24 BITS ArtEffect DEBUTER SUR AMIGA Débuter A.D.F.l .190 F
PROGRAMMATION Jennifer Amos A.D.F.l ....200 F Annabella CFA A.D.F.l ..320 F HiSoft Devpac 3.50 .795 F StormC ANSI C++ 2490 F Slorm Wizard 490 F DOCUMENTATION Exec (Encyclopédie A.D.F.l. tome I ) ....320 F Matériel (Encyclopédie
A.D.F.l. tome 2) ..320 F ÉDUCATIF Décollages A.D.F.l. .290 F Thème L'espace A.D.F.l .I25 F Thème L'alphabet A.D.F.l. .I20 F Thème La mer A.D.F.l ....140 F Thème Coloreliage A.D.F.l. ......I40 F DISQUETTES EN NORME HAUTE FIDÉLITÉ ET EN 880 KO Lecteur HD I760 KO interne (précisez
le modèle de l'Amiga).565 F Disquette MF2DD Sony x II) 45 F Disquette MF2DD Sony x 30 .....I20 F Disquette MF2DD Sony x 50 .....I90 F DISQUES DURS Un Amiga A600 ou Al200 n'est pas prévu pour contenir un disque dur de 3T 2: cela y détruit le châssis, nécessite un surcroît d'énergie et une nappe spécifique : l’utilisation d’un 2'l 2 y est conseillé. Un disque dur SCSI nécessite de posséder une extension SCSI.
L'installation s'entend sur des produits acquis auprès des Éditions
A. D.F.l. : pour d'autres produits, multipliez le prix indiqué
par 2.
A. B.F,. le réparateur de référence ...... 570
F IBM 540 MO 2.5" IDE 4000
R mn ....I590 F IBM I CiO
2.5" IDE 4000
R mn ......2I90 F IBM
1.4 GO 2.5" IDE 4000
R mn ...2390 F IBM
2.1 GO 2.5" IDE 4900
R mn ...3590 F IBM
l.7 GO 3.5" IDE 4500
R mn ...I690 F IBM
2.I GO 3.5" IDE 5400
R mn ...I990 F IBM
3.2 GO 3.5" IDE 4500
R mn ...2490 F IBM I
GO SCSI 5400
R mn .....I590
F IBM 2 GO SCSI 5400
R mn .....2690
F IBM 2 GO SCSI 7200
R mn .....4290
F IBM 4.5 GO SCSI 7200
R mn ..5990 F
IBM 9 GO SCSI 7200
R mn ...I2990
F Préparation du disque
dur ISO
F Installation de
logiciel ...
60 F MODEMS Nos modems sont livrés avec le nécessaire logiciel
Amiga pour vous connecter sur les autres modems, les bulletins
d'information électronique (B.B.S.). le Minitel, ramses.
Amigatel... USRobotics Sportster
56000 ..Il90 F
US Robotics Courier
56000 I990
F MÉMOIRES Blizzard 1230 68030 50
Mhz ...I070 F
Blizzard I240 68040 40
Mhz ...23IO F
L'ensemble Je ces logiciels sont des créations ou des
exclusivités des Éditions
A. D.F.l. Ils doivent être livrés avec un carton d'enregistrement
à nous retourner.
Éditions A.D.F.l. La force d'un créateur en action.
Résidence les Cottages 83 rue André Theuriet F63000 Clermont Ferrand.
Téléphone : 33+ 04.73.93.77.31. Port 48h 40 FF. Assurance +30 FF.
Matériel + 30 FF. Etranger + 15 FF.
Traitement prioritaire :
• Appelez et attende: notre opérateur.
• Paiement uniquement par carte bancaire.
• Nous vous rapellerons dès la validation de votre commande.
Blitz Basic Programme de traitement d'images 1ère partie Ca y est ! J'ai enfin trouvé le programme qui va nous occuper durant plusieurs numéros. Je suppose qu'en lisant attentivement Amiga News, vous avez remarqué la rubrique de Barrou Diallo sur le traitement numérique des images. Et bien, figurez-vous que nous allons mettre ses cours en pratique afin d'obtenir notre propre soft de traitement d'images (genre GFX LAB par exemple). Attention, cet article va être un peu théorique du fait qu'il faut jeter les bases de notre programme sur papier.
Cahier des charges C’est la première chose à faire avant de se lancer dans l’écriture d’un programme. Celui-ci peut se faire dans votre tête, ou bien sur papier, suivant l’envergure du projet. Il est de toutes manières préférable d’en faire un pour éviter de réécrire plusieurs fois les mêmes routines. Dans notre cas, il nous faut plusieurs choses: un programme multi-images (comme Photogenics), multi-effets, gérant de 2 à 256 couleurs (Amiga AGA seulement), possédant un Undo, localisé, disposant d’une aide en ligne et bien entendu système. Les deux premiers points vont impliquer une
grande modularité de manière à ce que nous n’ayons pratiquement rien à modifier en rajoutant des effets ou en utilisant plusieurs images. Nous n’allons malheureusement pas tout traiter dans cet article, faute de place, mais ne vous inquiétez pas, vous en découvrirez un peu plus le mois prochain.
Mise en pratique Pour ce qui est de l’interface graphique, nous allons ouvrir notre propre écran (c’est plus simple pour nous que de l’ouvrir sur l’écran du WorkBench) mais tout en laissant à l’utilisateur la possibilité de choisir quel mode d’écran il désire. Nous allons donc créer un re- quester de screenmode tout simple. Ensuite, il va falloir définir des menus. Nous aurons : Charger, Sauver, Sauver Sous, Voir (pour voir notre image en plein écran et non pas dans la seule fenêtre de prévisualisation), Infos (informations concernant l’image), Quitter. De plus, il va donc nous falloir trois
fenêtres : une pour les effets, une contenant la liste de nos images, et une fenêtre de prévisualisation affichant une partie de l’image active. Notez qu’on pourrait tout aussi bien associer une fenêtre à chaque image pour pouvoir en afficher plusieurs en même temps, mais cela ralentirait d’autant le programme et la consommation en RAM grimperait en flèche. On va donc se passer de cette option. Attachons-nous à la fenêtre des effets: pour que l’utilisateur puisse faire un choix le plus simplement du monde, nous allons avoir recours à un ListView (cf Amiga News antérieurs). Pour notre
fenêtre contenant les noms des images chargées, nous allons faire appel à des GTButton qu’on réinitialise à chaque chargement d’une image. On aurait pu aussi bien utiliser un ListView, mais autant vous faire voir un peu de tout ;-) Certains programmes affichent l’image réduite, mais j’ai trouvé cette possibilité beaucoup trop lente pour les petites configurations. Néanmoins, les grosses configurations pourront s’y essayer avec les commandes Redu- ceX2, Scale, GetAShape et enfin Wblit pour "coller" vos étiquettes.
La fenêtre de prévisualisation est quant à elle toute simple : nous nous contenterons d’y coller une partie des images (d’où le terme PreView) avec la commande BitmapToWindow. Maintenant, attardons-nous un petit peu sur le mode multi-images. Pour arriver à cela, il nous faudra créer une table d’un type nouveau (NEWTYPE) appelé tout simplement ... .picture ;-) Nous devons définir les champs de notre NewType: pour cela, il faut penser aux informations à stocker concernant notre image. Il nous faut son numéro, le numéro de sa palette (ce dernier est optionnel car c’est le même que le numéro
de l’image, néanmoins je l’utilise pour plus de clarté dans mes routines), le nombre de plans, le nombre de couleurs (lui aussi optionnel, il est obtenu à partir du nombre de plans), la hauteur de l’image, sa largeur, son ViewMode, son chemin d’accès et son nom.
Ouf, c’est fini! Comme vous pouvez donc le constater, c’est donc un NewType assez imposant que nous allons utiliser. Mais cette stature WBStartup:NoCli WbToScreen 0 ShowScreen 0 DEFTYPE .1 lfenlM,i(enFX,lfenPRE DEFTYPE .b valeur,FontHeight If lsReqTooisActiveo-1 ; on effectue ce petit test afin de s’assurer que la Reqîools.library est bien présente ReqNonActive=EasyRequest("Error l'Y’Cannot open Reqtools.lib"+Chr$ (10)+"Please check ît and retiVV'Okay") Forbid_:End Endlf TMP=11 ; numéro du bitmap temporaire pour l’effet de rotation ; constantes des différentes fenêtres SIW=0 ; fenêtre
ScreenMode IM=1 ; fenêtre image sélectionnée FX=2 ; fenêtre outils PRE=3 ; fenêtre preview VIEW=4 ; fenêtre visualisation pleine ; Numéros des différentes GTList dont nous allons avoir besoin GTTOOLS=0 ; fenêtre outils GTIMAGES=1 ; fenêtre sélection GTSCREENMODE=2 ; fenêtre ScreenMode If ReadFîle(0,"ENV:Sys font.prefs") ; c’est la même routinette que le mois dernier pour saisir la police de caractère par défaut Fields 0,valeur k=226 ; 62 pour les icônes - 226 par défaut - 390 pour l’écran g=k Repeat Get O.g Font$ =Font$ +Chr$ (valeur) g+1 Until valeur 33 Font$ =UnLeft$ (Font$ , 1 ) Get 0,k-3
FontHeight=valeur CioseFile 0 If Exists("Fonts:"+Font$ ) LoadFont O.Font$ ,FontHeight ; on charge cette police Endlf Endlf MaxLen SvCh$ =192 ; on définit la taile maximum pour les chaînes de chargement et de sauvegarde des images MaxLen SvNomS=192 MaxLen LdCh$ =192 MaxLen LdNom$ =192 WHYIM=216:WHFX=204 Slargeur=WBWidth Shauteur=WBHeight If WBWidth =350 Then tagecran=$ 8000 If WBWidth =800 Then tagecran=$ 8020 If WBHeight =320 Then tagecran+$ 4:WHYIM=472:WHFX=460 NEWTYPE .picture ; partie TRES importante : le type .picture Num.w ; numéro du bitmap NumPal ; numéro de la palette Plans ; nombre de plans
NBC ; nombre de couleurs Hauteur Largeur VM ; le ViewMode de l’image Acces.s ; son chemin d’accès Nom.s ; son nom seulement End NEWTYPE NEWTYPE Tools Tpos.w Tnom.s End NEWTYPE NEWTYPE .scr Epos.w Etext.s End NEWTYPE Dim image.picture (10) ; 10 images maxi, c’est largement suffisant. Si vous êtes maso chiste, mettez ce nombre à 99 ;-) Dim chaine.s (3) Dim mode$ (3) Dim ScrM.s (7) Dim List outils.tools (3) Dim List Ecran.scr (7) chaine(0)=‘Voulez-vous effectuer un degrade"+Chr$ (10)+"en niveaux de gris ?"
Chaine(1 )="Voulez-vous appliquer un effet de"+Chr$ (10)+"negativisation a votre image ?"
Chaine(2)="Voulez-vous appliquer un effet "+Chr$ ( 10)+"rotation a votre image ?"
Mode$ (0)="Degrade Gris" mode$ (1)="Négatif" mode$ (2)="Rotation" While Addltem(outils()) ; voici une méthode pour ranger une table List outils() pos=z,mode$ (z) z+1 Wend ok2=Addltem(Ecran()) ; et en voici une autre plus classique ;-) Ecran() Epos=0,"Basse Resolution" ok2=Addltem(Ecran()) ; cela revient exactement au même sauf que le premier cas est plus court Ecran() Epos-1 ."Basse Resolution Entrelacée" ok2=Addltem(Ecran()) Ecran() Epos=2,"Haute Resolution" ok2=Addltem(Ecran()) Ecran() Epos=3,"Haute Resolution Entrelacée" ok2=Addltem(Ecran()) Ecran() Epos=4,"Super Haute Resolution"
ok2=Addltem(Ecran()) Ecran() Epos=5,"Super Haute Resolution Entrelacée" ok2=Addltem(Ecran()) Ecran() Epos=6,"Identique au WorkBench” Goto ScreenMode ; on choisit notre écran -- Voir plus bas
• prg Screen 1,0,0,SLargeur,SHauteur,8,tagecran,"Studio FX",1,2 ;
on ouvre notre écran principal...
Window IM,0,WHYIM,SLargeur,40,$ 140E,"Images Disponibles", 1,2.1
; et les fenêtres qui lui sont associées nous permettra de
faire face à tous les problèmes éventuels et d’appliquer toutes
sortes d’effets à notre image.
Nos premiers effets !
SERELE MICRO INFORMATIQUE CENTRE TECHNIQUE FRANCE AMIGA TECHNOLOGIES TEL : 30 42 77 77 22, ROUTE NA II ON A LE 190 JA X : 30 42 77 33 78440 ISSOU EMAIL SERELE@wanadoo.fr SERVICE APRES VENTE DEPANNAGE DE TOUT AMIGA INTERVENTION RAPIDE SUR RENDEZ-VOUS. OU EXPEDIER LE MATERIEL. DEVIS GRATUITS.
Ils ne sont pas formidables ;-) Le premier est un effet de base : le dégradé en niveaux de gris.
Pour cela, nous allons utiliser une boucle fort simple. En partant de la couleur 0 jusqu’à la dernière couleur de notre palette, nous allons faire la moyenne des trois composantes pour chaque registre de couleurs et ensuite copier celle-ci à la place des trois composantes de notre registre couleur. Je sais, ça paraît compliqué, mais regardez ‘ l’exemple et vous vous apercevrez que c’est en réalité enfantin. Il ne reste plus qu’à faire un petit Use Palette et le tour est joué. Un autre effet est la rotation (Barrou en a donné les explications dans Amiga News numéro 96 page 58, je ne vais donc
pas y revenir) dont je me suis contenté de recopier l’algorithme ;-) Il est un peu plus complexe que le précédent dans le sens où il fait intervenir deux bitmaps : l’image originale plus un bitmap temporaire. Nous effectuons toutes nos transformations sur le bitmap temporaire que nous recopions lorsque l’effet est fini sur le bitmap original. Bon, allez, on va se rajouter un troisième effet pour la forme ! Il s’agit cette fois-ci d’un effet dit de "négatif". Il transforme la palette pour faire apparaître le négatif de l’image comme sur vos photographies. Il suffit de soustraire notre couleur
à la dernière couleur de la palette et comme précédemment de faire un Use Palette umPal.
COMPOSANTS SPECIFIQUES Le source Il est je pense suffisamment commenté pour qu’il soit à la portée de tous. Désolé pour ie peu d’explications techniques, mais la place me manque. De toutes manières, nous y reviendrons le mois prochain. S’il y a un quelconque problème d’ici là, n’hésitez pas à me contacter à ma nouvelle adresse Email (matc999@spidernet.tm.fr) ou au journal qui transmettra.
Le mois prochain donc, on continue ce programme tout en abordant de nouveaux sujets : localisation, Undo, aide en ligne... Window FX,0,11,100,WHFX,$ 140E,"Outils", 1,2 Window PRE,101,11 ,SLargeur-102,WHFX,$ 140E,"Preview",1,2 MenuTitie 0,0,"Projet" ; création du menu principal Menultem 0,0,0,0,"Charger" Menultem 0,0,0,1,"Sauver” Menultem 0,0,0,2,"Sauver Sous" Menultem 0,0,0,3,"Voir" Menultem Q,0,0,4,"lnfos" Menultem 0,0,0,5,"Quitter ","q" For m= IM To PRE Use Window m SetMenu 0 ; on rattache le menu et les appels des requesters sur chaque fenêtre CatchDosErrs Next GTüstView GTTOOLS,1
,-2,-11,105,WHFX-11 ,"",0,outils() AttachGTUst GTTOOLS, FX Repeat ; routine principale de gestion des événements ev.l=Event Vwait If ev=$ 200 Gosub Quit ; fermeture d’une fenêtre = quitter Endlf If ev=$ 100 If MenuHit=0 If ltemHit=0 ; chargement d'une image chemin$ =ASLFiieRequest$ "Choisissez une image",LdCh$ ,LdNom$ ) If chemin$ o"" If Exists(chemin$ ) Gosub Lock ; Voir plus bas (très pratique !)
Image(gen) Acces=chemin$ ; on initialise maintenant notre table en rentrant ses champs - ici le chemin tous d’accès ILBMInfo image(gen) Acces imaqe(qen) Num=gen,gen,ILBMDepth,2AILBMDepth,ILBMHeight, ILBMWidthjLBMViewMode ; et ici tout le reste USEPATH image(gen) Use Window PRE Wcis BitMap Num,Margeur, Hauteur,VPIans LoadBitMap Num, Acces, NumPa!
BitMaptoWindow Num, PRE Use Palette NumPal Nom=LdNom$ Gosub RefreshGTList ; voir plus bas commence=1 sel=gen gen+1 Gosub UnLock Endlf Endlf Endlf If ltemHit=1 ; routine simple de sauvegarde - on se contente de réécrire par dessus... If Exists(image(sel) Acces) Gosub Lock SaveBitmap image(sel) Num,image(se!) Acces,image(sel) NumPa!
A500 A2000 CHAQUE COMPOSANT 190 F SUPER DENISE ECS 250 F ALIMENTATION externe 350 F DRIVE INTERNE 880 K 350 F SOURIS COMMODORE 250 F ROMS ET KICKSTARTS KICKSTART 1.3 ... 150 F KICKSTART 2.04 37.175 ... 190 F KICKSTART 2.05 37.350 ... 250 F KICK 37.175 A3000 .... 390 F KICKSTART 3.0 A1200 ......290 F KICKSTART 3.1 A1200 ..... 350 F COMPOSANTS et ACCESSOIRES
- CABLE PERITEL AMIGA 70 F
- CABLE DIN DB23 ..... 100 F
- CABLE DB9 DB23 .... 100 F
- CABLE PERITEL CD 32 .. 190 F
- CABLE PARNET (c) . 100 F
- NAPPE 2.572.5" 90 F
- NAPPE 2.572.573.5" 190 F
- Adaptateur SC1438 VGA 100 F
- Adaptateur AMIGA VGA 100 F
- TTL 74FCT240 ... 50 F
- VENTILATEUR miniature 90 F
- VENTILATEUR standard 100 F
- OSC. à QUARTZ 50 60 64 90 F
- SUPPORT 44 PINS PLCC 40 F
- SUPPORT 84 PINS PLCC 50 F
- CARTE RESEAU A500 .... 200 F
- PLAQUE TOWER 1200 .. 190 F
- THT de moniteur 1083 84 290 F
- Interface A1200 clavier PC 490 F
- Interf. A1200 Clav. 2 3000 290 F
- Carte graphique A2410 990 F
- DISQUE DUR 3.5 850 MO1390 F
- DISQUE DUR 3.5 1 GIGA 1590 F NOUVEAUTE RACK19 POUCES 3U spécial
A1200 pour video professionnel nu 1290 F toutes options .... NC
PRODUITS SILENT PAW CUB écran portatif LCD couleur ci matrice
active, avec alim PAL - DBLPAL - productivity 11990 F ENFIN,
PAW 1200 le seul portable AMIGA KIT complet sans carte 1200
matrice active 10p4 AMIGA 1200 HD 120 MO PROMO 3590 F 15990 F A
1200 4000 CIA 8520 PLCC . 290 F DENISE 8373 PLCC
250 F SUPER BUSTER-11 250 F FAT GARY -02
... 250 F RAMSEY -07 .. 250 F
CARTE CPU 040 25Mhz 1800 F GAYLE AA, A1200 ... 250 F
ALICE 8374 .. 250 F LECTEUR 1.7 MO A4000 590
F CLAVIER A4000 ..... 500 F ALIM 200 W genre PC ... 490
F TOWER 1200 1290 F CLAVIER A1200
..... 250 F CARTE MERE A1200 ..... 2000 F KITS
- MANUEL Workbench 3.1 . 250 F
- KIT DISQUETTES 2.05 ...... 150 F
- KIT DISQUETTES 3.0 .290 F
- KIT DISQUETTES 3.1 .290 F
- OS 3.1 A500 A2000 .... 990 F avec Super Denise ECS
- OS 3.1 A1200 3000 4000 990 F TOURS AMIGA 4000 KIT COMPRENANT
- BOITIER BIG TOWER
- CARTE 7 SLOTS, dont 2 VIDEO
- NOTICE, en Français (disquette) 2990 FRANCS TOURS AMIGA 1200
KIT COMPRENANT
- BOITIER MEDIUM TOWER
- INTERFACE CLAVIER PC
- CLAVIER 102 TOUCHES PCAT 1290 FRANCS CARTE ZORRO II nouvelle
génération pour A1200 1890 F VESTE SLR PLACE DU LUNDI AU
VENDREDI, de 9H00 à 12H30 et de 14H30 à ISH30 VENTE PAR C OR R
ESPOSDA S CE COMMANDE SUR PAPIER LIBRE, joindre le règlement
par chèque ou par mandat Forfait expédition : ajouter X5 F, ou
contre-remboursement et appareils, ajouter 125 F Gosub UnLock
Endlf Endlf If ltemHit=2 ; routine de sauvegarde sous un autre
nom Gosub Lock ChSv$ =ASLRIeRequest$ ("Choisissez un
Chemin",SvCh$ ,SvNom$ ) ; Attention, ne mélangez pas les
différentes chaînes If ChSv$ o'"' If Exists(SvCh$ )
image(sel) Acces=ChSv$ image(sel) Nom=SvNom$ SaveBitmap
image(sel) Num,image(sel} Acces,image(sel) NumPal Endlf Endlf
Gosub UnLock Endlf If ltemHit=3 ; routine pour voir i’image en
plein écran Screen
2,0,0,image(sel) Largeur,image(sel) Hauteur,image(sei) Plans,image(sel) VM,'"',1,2
; on ouvre un nouvel écran Window
VIEW,0,0,image(sel) Largeur,image sei) Hauteur,$ 800,"",1,2 ;
et une nouvelle fenêtre BitMapto Window image(sel) Num, VIEW
Use Palette image(sel) NumPal Repeat ; on attend patiemment
ev2.l=WaitEvent Until ev2=$ 8 ; jusqu'à ce que le bouton de la
souris soit enfoncé Free Window ÆVIEW Free Screen 2 ShowScreen
1 Use Screen 1 Activate PRE Endlf If ltemHit=4 ; requester
d’informations if commence=1 USEPATH image(sel) text$ ="Nom :
"+ Nom+Chr$ (10) text$ +"Chemin : ”+ Acces+Chr$ (10) text$ +"Nombre
de Couleurs : ”+Str$ ( NBC)+Chr$ (10) text$ +"Largeur :
"+Str$ ( Largeur)+Chr$ (10) text$ +”Hauteur : ”+Str$ ( Hauteur) ;
Str$ () transforme des chiffres en lettres (magique !)
Dac=RTEZRequest("lnformations Image" ,text$ ,"Ok",2,0,4) Endlf Endlf If ltemHit=5 ; quitter Gosub Quît Endlf Endlf Endlf If ev=$ 40 If EventWindow= IM ; sélection de i’image courante - étape TRES importante, mais somme toute assez simple sel=GadgetHit Use Window PRE WCIs Use BitMap image(sel) Num BitMaptoWindow image(sei) Num, PRE Use Palette image(sel) NumPal Endlf If EventWindow= FX ; choix de notre effet If GadgetHit=1 If commencer e=EventCode succes=RTEZRequest("0perateurJI,chaine(e),”_0klCancer,2,1,4) If succes=1 If e=0 Then Gosub Dégradé If e=1 Then Gosub Négatif If e=2 Then Gosub
Rotation effet=1 Endlf Endlf Endlf Endlf Endlf Until quitterai For i=0 To gen-1 Free BitMap gen Free Palette gen Next For i=0 To 4 Free Window i Next For i=0 To 3 Free GTList i Next Free Screen 1 Free Screen 2 Forbid_ End .RefreshGTList ; pour rajouter des boutons lorqu’on charge une nouvelle image If commence=1 DetachGTList GTI MAGES Endlf x=-3 For g=0 To gen long=Len(image(g) Nom) GTButton GTIMAGES,g,x,-t2,long*FontHeight+-10,26,image(g) Nom,0 ; c'est compliqué mais ça marche x+long*FontHeight+10 Next AttachGTList GTIMAGES, IM Retum .Lock ; cette petite routine de rien du tout va vous
permettre de mettre le pointeur en position "occuppée" (c’est à dire le petit nuage à la place de la flèche) et ce sur chacune de vos fenêtres.
LfenlM=RTLockWindow( IM) lfenFX=RTLockWindow( FX) lfenPRE=RTLockWindow( PRE) Retum .UnLock ; et celle ci va simplement vous permettre de remettre le pointeur dans sa position initiale RTUnlockWindow IM,lfenlM RTUnlockWindow FX,lfenFX RTUnlockWindow PRE,lfenPRE Retum .Quit ; Requester de sortie okay=RTEZRequest("Question existencielle ..."."Voulez-vous vraiment quitter ?","Ouii_Non H",2,0,4) If okay=1 quftter=1 Endlf Retum .ScreenMode ; Notre requester d’écran qui va nous permettre en début de programme de choisir notre résolution (mais pas le nombre de couleurs que j'ai fixé arbitrairement
à 256) Ecran$ ="ldentique au WorkBench" ; chaîne par défaut Window SM,0,0,314,175,$ 140E,"ScreenMode Requester", 1,2 ; on ouvre une fenêtre GTListView GTSCREENMODE,1,-1,5,300,100,"Veuillez Choisir la Resolution d’ecran d’FX :",$ 4,Ecran() ; dans laquelle on copie quelques gadgets GTText GTSCREENMODE,2,-1,105,300,13,"",0,Ecran$ GTButton GTSCREENMODE,3,25,130,75,13,"Ok",$ 10 GTButton GTSCREENMODE,4,195,130,75,13,"Annuler",$ 10 AttachGTList GTSCREENMODE, SM Repeat ev3.l=WaitEvent If EventWindow=0 If ev3=$ 40 If GadgetHit=1 c=EventCode ; on capte quel élément de la Liste a été sélectionné et on
assigne les varia bles en conséquence GTSetString 2,2,Ecran(c) Etext If c=0Then tagecran=0:SLargeur=320:SHauteur=256:WHYIM=216:WHFX=204 ; Basse ré solution tf c=1 Then tagecran=$ 4:SLargeur=320:SHauteur=5l2:WHYIM=472:WHFX=460 ; idem entrelacée If c=2 Then tagecran=$ 8000:SLargeur=640:SHauteur=256:WHYIM=216:WHFX=204 ; et ainsi de suite... If c=3 Then tagecran=$ 8004:SLargeur=640:SHauteur=512:WHYIM=472:WHFX=460 ; Les variables començant par S sont pour l’écran If c=4Then tagecran=$ 8020:SLargeur=1280:SHauteur=256:WHYIM=216:WHFX=204 ; et celles par W pour les fenêtres If c=5 Then
tagecran=$ 8024:SLargeur=1280:SHauteur=512:WHYIM=472:WHFX=460 ; ta gecran sera pour l’ouverture de notre écran principal If c=6 ; identique au WB Slargeur-WBWidth Shauteur=WBHeight !f WBWidth =350 Then tagecran=$ 8000 If WBWidth =800 Then tagecran=$ 8020 If WBHeight =320 Then tagecran+$ 4:WHYIM=472:WHFX=460 Endlf Endlf If GadgetHit=3 ; on retourne au début pour commencer réellement le programme principal Free Window 0 DetachGTList GTSCREENMODE Goto prg Endlf If GadgetHit=4 ; si l’utilisateur appuie que le gadget "cancel", on termine le programme ev3-$ 200 Endlf Endlf CnHIf Until ev3=$ 200 Free
Window 0 Free GTList GTSCREENMODE Forbid_ End .Dégradé ; effet de dégradé en niveaux de gris Gosub Lock For cou!=0 To image(sei) NBC-1 pal=(AGARed(coul)+AGABIue(coul)+AGAGreen(coul)) 3 ; on fait la moyenne des 3 composantes AGAPaIRGB image(sel) NumPa!,coul,pal,pal,pal ; et on l’assigne à ces dernières Next Use Window PRE Use Palette image(sel) NumPal ; à ne pas oublier ;-) Gosub UnLock Retum .Négatif ; effet de ... négatif ;-) Gosub Lock For coul=0 To image(sei) NBC-1 AGAPaIRGB image(sel) NumPal,coul,255-AGARed(coul),255-AGAGreen(coul),255-AGABIue(coul) ; on soustrait notre couleur à ia
dernière Next Use Window PRE Use Palette image(sel) NumPal Gosub UnLock Retum .Rotation ; pour plus d’explications, référez-vous à l'article de Barrou Diallo anglerot.i=RTEZGetLongRange("Angle de rotation","Angle de rotation a appliquer 0,360,45) ; ce gadget permet à l’utilisateur de choisir une valeur dans un encadrement BitMap TMP,image(sel) Largeur,image(se!) Hauteur,image(sel) Plans ; on crée notre bitmap temporaire Gosub Lock c=Cos(anglerot 180*Pi) s=Sin(anglerot 180*Pi) centrex=(imagefsel) Largeur) 2 centrey=(image(sel) Hauteur) 2 For j=0 To (image(sel) Hauteur)-1
col21=(j-centrey)’'s col22=(j-centrey)*c For i=0 To (image(sel) Largeur)-1 x=lnt((i-centrex) *c-co!21 +centrex) y=int((i-centrex)*s+col22+centrey) If x (image(sel) Largeur) AND x 0 AND y 0 AND y (image(sel) Hauteur) Use BitMap image(sel) Num d=Point(x,y) .. Use BitMap TMP Plot i.j.d Else Use BitMap image(sel) Num d=Point(i,j) Use BitMap TMP Plot i,j,d Endlf Next Next Use Window PRE WCIs CopyBitMap TMP,image(sel) Num ; on le recopie sur le bitmap oriqinal Free BitMap TMP BitMaptoWindow image(sel) Num, PRE Use Palette image(sel) NumPal ; au cas où ... Gosub UnLock Retum RUBRIQUE ASSEMBLEUR
par Frédéric Delacroix - Fidonet 2:322 20.8 Interrogation des compresseurs Découverte de XPK Avant toute chose, je vous présente mes meilleurs voeux pour 97.
Ce mois-ci, nous poursuivons notre découverte d'XPK. Ce sera toutefois plus simple que les deux mois précédents, je vous présenterai une utilisation élémentaire de la fonction XpkQueryO.
La bibliothèque Comme cela a déjà été expliqué sommairement dans les articles sur la bibliothèque rexxxpk.library, le coeur du système XPK vu "de l’extérieur" est constitué de la bibliothèque [1 mxpkmaster.library[Om. On l’ouvre normalement, comme n’importe quelle autre bibliothèque, version n°2. Parmi les fonctions proposées, on trouve les fonctions de compression et décompression de données (par l’intermédiaire d’un fichier, de mémoire tampon, d’un gestionnaire (hook)...) [1mXpkPack()[0m et [1 mXpkUnpack()[Om (ces fonctions ont été utilisées dans l’article du mois dernier).
On trouve également les fonctions [1 mXpkOpen()[Om [1 mXpkClose()[Om, [1 mXpkRead()[Om et [1 mXpkWrite()[Om, destinées à gérer de manière transparente sur des fichiers compressés les opérations normalement effectuées par les fonctions correspondantes de la dos.library (vous suivez?).
Enfin, la fonction [1 mXpkExamine()[Om a pour rôle de donner des informations sur un fichier (en particulier le compresseur utilisé) et, pour le cas qui nous intéresse aujourd’hui, il y a la fonction [1 mXpkQuery()[Om (il existe également les fonctions non documentées XpkPackerlnfoO et XpkSeek(), à ne pas utiliser).
L’interrogation Cette fonction XpkQueryO, située à l’offset - 84, est entièrement contrôlée par une liste de tags, sur laquelle un pointeur doit être donné dans le registre AO. Trois tags sont spécifiques à cette fonction.
Le tag [1 mXPK_PackersQuery[Om (attention à l’orthographe!) Vous retourne, dans une structure [1 mXpkPackerList[Om (pointée par le champ ti_Data du tag) la liste de tous les compresseurs connus sur votre système. Cette structure est constituée d’un mot long indiquant le nombre de ces compresseurs (limité à 100) et d’un tableau de 100 structures de 6 octets destinées à contenir le nom de chaque compresseur (on peut regretter cet aspect rigide de la conception de XpkQueryO, mais il a l’avantage d’accélérer les choses).
Le tag [1 mXPK_PackerQuery[Om, quant à lui, indique que vous désirez des informations sur un compresseur particulier dont vous connaissez déjà le nom. Le champ ti_Data pointe alors sur une structure [1 mXpkPackerlnfo[Om qui est remplie par la fonction. Vous devez également utiliser le tag [1 mXPK_PackMethod[Om pour préciser le nom du compresseur sur lequel vous voulez des informations. La structure XpkPackerlnfo contient toutes les caractéristiques du compresseur indiqué, comme son nom, sa description, des drapeaux indiquant par exemple si la compression se fait à perte, si un
cryptage est possible, la taille des blocs utilisés... Enfin, le tag [1 mXPK_ModeQuery[Om donne des informations plus précises encore: lorsque ce tag est utilisé, la fonction stocke dans la structure [1 mXpkMode[0m pointée par le champ ti_Data du tag les caractéristiques du mode du compresseur indiqué: vitesse de compression, de décompression, taux de compression sur un fichier modèle, mémoire utilisée... Pour cette interrogation, l’efficacité (le mode) du compresseur (qui est un nombre entre 0 et 100, précisé par le tag [1 mXPK_PackMode[0m ou une extension au nom du compresseur)
est divisé en différentes tranches: par exemple de 0 à 10, 10 à 20, etc. En l’absence de XPK_PackMode, le mode par défaut du compresseur est examiné. Pour avoir la liste de tous les modes, on peut faire une boucle en partant du mode 0 et en continuant au mode (XpkMode.Upto+1) (cf.description de la structure XpkMode).
En retour, la fonction XpkQueryO nous gratifie d’un code d’erreur en D0, ou 0 si tout va bien. Je vous renvoie aux fichiers d’inclusion d’XPK pour plus d’informations, car il est temps de passer à un exemple.
Un exemple Très simple en vérité, cet exemple se contente d’afficher la liste des compresseurs capables de cryptage. Il utilise le tag XPK_PackerQuery et examine le champ xpi_Flags de la structure Packerlnfo résultante à la recherche du drapeau XPIF_ENCRYPTION.
Pour l’assemblage correct de ce programme, Hisoft Devpac 3.50 est nécessaire.
Frédéric Delacroix opt AMIGA IMPORT exec.exec IMPORT exec.execjib IMPORT utility,utility IMPORT Macro,exec include libraries xpk.i Start move.l 4.w,a6 OPENLIB XPK,2 move.t d0,_XPKBase beq.s NoXPK OPENLIB DOS,37 ; Kickstart 2.04 move.l d0,_DOSBase beq.s NoDOS lea Packers.Tags(pc),a0 CALL XpkQuery,_XPKBase(pc) tst.l dO bne.s Error lea PackerList(pc),a2 move.l (a2)+,d3; nombre de compresseurs bra.s .Begin .Loop lea Packerlnfo.Tags(pc),a0 move.l a2,12(a0) ; nom du compresseur CALL XpkQuery,_XPKBase(pc) tst.l dO bne.s Error and.l XPKIF_ENCRYPTION,Packerlnfo+xpi_Flags beq.s .NoEncrypt move.l
Printf.Data,d2 move.l a2,Printf.Data ; imprimer le nom de ce packer move.l Printf.Fmt,d1 CALL Vprintf,_DOSBase(pc) .NoEncrypt add.l 6,a2 ; compresseur suivant .Begindbra d3,.Loop Error move.l _DOSBase(pc),a1 CALL CloseLibrary,4.w NoDOS move.l _XPKBase(pc),a1 CALL CloseLibrary NoXPK moveq 0,d0 rts even Packers.Tags
dc. l XPK_PackersQuery,PackerList
dc. l TAG_DONE PackerList dcb.b xpl_SIZEOF,0 Packerlnfo.Tags
dc. l XPK„PackerQuery, Packerlnfo
dc. l XPK_PackMethod,0 ; complété plus tard
dc. l TAG_DONE Packerlnfo dcb.b xpi_SIZEOF,0 Printf.Data dc.l 0
_XPKBase dc.l 0 _DOSBase dc.l 0 _XPKName XPKNAME DOSNAME
Printf.Fmt dc.b"%s",10,0 L’AMIGA DE L’INTÉRIEUR par Gilles
Dridi Introduction à Exec 1 ère partie Je vous propose avec
cet article, d'explorer les mécanismes du noyau de l'Amiga :
Exec.
Nous commencerons par une introduction du matériel, bien que nous ne traiterons que des aspects matériels nécessaires à la compréhension du noyau, et nous terminerons par une revue des modes de communication offerts par le noyau.
Les informations exposées ici sont tirées : de livres sur le 68000, des Rom Kernel Manuals, de la Bible Amiga et surtout du document commenté des ROM 1.2 de Markus Wandel.
J'ai utilisé ce dernier pour essayer de vous expliquer et vous donner une vue d'ensemble du noyau.
Comprendre le noyau Le mécanisme d’interruption On peut parfois et même souvent, se demander comment fonctionne le noyau? C’est de ce vaste sujet, puisque nous sommes au coeur de l’Amiga, dont je vais traiter.
A l’origine est l’interruption. En effet, la majorité des Microprocesseurs 8 bits tel que le 6502 ne disposent que d’une entrée d’interruption (une patte du mP) par laquelle l’environnement extérieur au mP peut l’interrompre.
En fait, c’est le microprocesseur qui après chaque exécution du microprogramme d’une instruction (ce que doit faire l’instruction) teste un bit lui indiquant si une interruption est survenue. Si c’est le cas, le microprocesseur se déroute de l’exécution du programme en cours et saute à une routine de traitement de l’interruption. On se rend bien compte que sans ce mécanisme, nous serions obligés de tester en permanence un bit et donc d’insérer ce test régulièrement dans le séquencement du programme.
Or ce mécanisme existe en interne dans le microprocesseur et il nous suffit de savoir à quel endroit (adresse) la routine d’interruption s’exécute pour y ficher la nôtre.
Après l’exécution de cette routine, le cours normal du programme interrompu peut être repris. Pour cela, le microprocesseur, avant de sauter à la routine d’interruption, sauvegarde l’endroit où il devra reprendre son exécution ou PC et son registre d’état ou SR (mais pas tous les registres de travail du mP). Enfin, le mP dispose d’une instruction spécifique que l’on utilse pour terminer la routine d’interruption qui restaure PC et S R. Pour bloquer temporairement le mécanisme d’interruption, le mP dispose d’un bit supplémentaire utilisé pour "masquer l’interruption". L’opération logique
"et" est effectué entre ces deux bits dans le bit d’interruption testé.
Et rangée Avec le 68000, le principe d’interruption reste vrai avec quelques différences. En effet, le 680x0 à 7 niveaux d’interruption ou priorités. Si une interruption (à enco- der sur les 3 lignes d’entrée du 680x0) survient, puis une deuxième avec une priorité supérieure avant que la première se termine, la deuxième est traitée immédiatement suivie du retour à la première.
A chaque interruption, un masque est mis automatiquement correspondant au niveau d’interruption pour bloquer temporairement le mécanisme. Elle empêche ainsi d’entrer dans une routine d’interruption de niveau inférieur. A cause de cela, plus l’interruption est prioritaire, plus sa routine doit être courte et s’exécuter rapidement par rapport aux routines des niveaux inférieurs, à l’instar des poupées russes.
Autres particularités du 68000 et que l’on doit connaître: d’une part, lors d’une interruption, le 68000 passe automatiquement, toujours et avant, tout en mode superviseur (un bit est affirmé dans le mP); l’environnement extérieur peut savoir que le mP est dans cet état par des | pattes de sortie. Le mP démarre par un j RESET qui est une interruption et sera | d’abord en mode superviseur.
L’instruction spécifique qui permet de terminer la routine d’interruption est RTE.
Les autres instructions qui modifient le SR sont MOVE, AISIDI, EORI to SR.
D’autre part, on dira que le mode utilisateur est celui du programme quand il exécute des instructions de l’utilisateur, sinon le mode "normal" du 68000 est superviseur!
Enfin, étant donnés les 7 niveaux d’imbrication des routines d’interruption, on peut, suite à l’instruction de fin de routine d’interruption RTE, se trouver toujours en mode superviseur. On passera en mode utilisateur lorsque le premier niveau de priorité se terminera.
Dernière particularité, le 68000 sauvegarde et restaure (RTE) le PC et son SR par l’intermédiaire du registre A7 appelé pointeur de pile ou SP, qui est suivant le bit du mode Superviseur Utilisateur SSP ou USP; par conséquent A7 pourra pointer sur deux piles différentes.
Conséquence: lors d’une interruption, le programme qui s’exécute est arrêté et la routine de traitement d’interruption est exécutée avec une pile différente de celle du programme en cours: la pile superviseur et non celle de l’utilisateur.
Quant à l’Amiga, il centralise ses interruptions (écran, série, disque, audio ou périphériques supplémentaires) à l’aide d’un circuit nommé Paula qui _contient_ deux registres INTENAble et INTER- Equest. Ce circuit transmettra une demande d’interruption (Request) si elle est autorisée (ENAbie) au 680x0, en les en- codant sur ses 3 entrées IPLX.
Remarque 1: Exec utilise le masquage (déjà expliqué) au niveau du 68000 (MOVE $ 2X00,SR) uniquement pour différer des interruptions après des portions de codes internes (non directement liées aux appels systèmes offerts) et critiques. Exec utilise aussi Enable() Disable() qui active ou désactive toutes les interruptions grâce au registre INTENA de Paula.
En final, l’Exec de l’Amiga gère des priorités d’interruption supplémentaires d’une manière logicielle. Les routines d’interruption "fichées" par Exec, vont en premier voir si les interruptions sont autorisées "chez Paula", puis tester les bits de INTREQest. Pour chacun des 7 niveaux du 680x0, une routine d’interruption va grâce aux informations du registre INTREQuest et du rang d’examen (le séquencement des instructions), définir des priorités logiques. Par exemple, la routine d’interruption pour le niveau 1 va tester les bits, 0 puis 1 puis 2 de INTEREQ, et lorsqu’un bit est affirmé
sauter à une routine effective de traitement de l’interruption que l’on nommera "handler".
Notons qu’il faut un mécanisme matériel (ou logiciel ?) Pour relancer et traiter la ou les deux interruptions restant lorsque 2 ou 3 interruptions, de même niveau 680x0, sont simultanément présentes chez Paula. Enfin, ce "handler" peut ne pas être la routine effective de traitement et s’appelle alors un serveur. Celui- ci définit de nouveau des priorités de traitement par le parcours d’une liste ! Il appelle l’une après l’autre, les routines- clientes de traitement pour un niveau logique d’interruption, l’adresse de chacune d’elles étant stockée dans un élément de cette
liste. Chaque "client" se termine par une instruction RTS nous faisant revenir au code de l’itérateur de la liste du serveur.
Le mécanisme de la coroutine Cette gestion d’interruption présente un premier cas, où plusieurs "programmes" peuvent coexister. De la même façon que le microprocesseur gère les interruptions et nous évite de tester régulièrement l’arrivée d’événements, on voudrait écrire, parce qu’on se place dans un contexte de multi-programmation, des programmes qui _coexistent_ et se partagent la puissance du microprocesseur, sans être des routines d’interruption.
Pourquoi ?
D’une part, on a vu que le mécanisme des interruptions du 680x0 fonctionne à l’instar des poupées russes et que la plupart de nos programmes ne satisferont probablement pas ces contraintes.
D’autre part, comme on l’a vu, le mode superviseur est réservé à la gestion du système et nos programmes s’exécuteront "peinards" en mode utilisateur.
Dans le mécanisme d’interruption, nous avons vu que seuls PC SR sont empilés mais pas les registres de travail du 680x0. En effet, une interruption peut survenir entre deux instructions, par exemple entre CMP D0,D1 et BEQ label, le drapeau testé par l’instruction BEQ, en retour de la routine d’interruption est le "flag Z de SR" et ne doit pas être modifié.
Pour cela, on sauvegarde aussi le registre d’état SR car il est fort probable qu’il soit modifié par les instructions de la routine d’interruption. La commutation de tâches ou "task-switching" correspond essentiellement à sauvegarder les registres de travail du mP puisqu’utilisés par le programme en cours puis restaurer ceux d’un autre programme à exécuter. C’est le rôle respectif, de la paire de fonctions Switch() Dispatch() d’Exec (Commuter Mettre à l’ordre du jour ou Expédie).
Aparté Exec [- ] [Exec() (cons)] [vir. Switch() ] [vir. Dispatch()] [vir. AddTaskQ] [ - ] l Arbre d'héritage (voir «Aparté») -I .. I _ I_ _l_ Exec68000 Exec68020+FPU Exec68020+FPU+MMU [ ....[ ......] [ ..I [Exec() ] [Exec() ] [Exec() [vir. SDA. ] [vir. SDA ] [vir. SDA ] [ ] [ ] [ -] Celles-ci peuvent être considérées comme des fonctions virtuelles, comme on l’a vu dans l’article du mois de novembre 96 : "Les fonctions virtuelles avec C C++", une table virtuelle (des fonctions déclarées
virtuelles) est initiali- sée dans le constructeur et le principe en est une indirection. Ici, Exec construit d’abord une bibliothèque, l’équivalent de cette table. Selon le type du mP (tests des instructions disponibles) fixe les pointeurs de fonctions de la table avec les routines Switch(), DispatchQ, Add- TaskQ correspondant au type du mP. Le noyau utilise ensuite une fonction en appelant "son vecteur" dans la bibliothèque, comme pour les fonctions virtuelles de C C++. Ci-contre, l’arbre d’héritage que l’on aurait pu construire à partir de classes C++ : Exec (classe de base), Exec68000,
Exec68020, Exec68020+FPU et Exec68020+FPU+MMU.
Voir figure ci-contre) Pour une implantation évolutive qui nous amènera du mécanisme de corou- tine à celui de micro-noyau pour du pseudo-parallélisme, nous avons besoin d’une liste (ou table) des programmes à exécuter et d’un "pointeur sur le courant". Celui qui s’exécute sur le processeur. Chaque élément de cette liste sera appelé descripteur de tâche et devra référencer une pile utilisateur, celle du programme. On pourra au besoin sauvegarder restaurer les registres de travail du mP sur cette pile. Le choix d’utiliser un espace commun qui fonctionne comme une pile a été fait pour
le passage de paramètres et surtout l’appel de sous- programmes aussi bien en assembleur de la série 680x0, qu’en langages évolués comme Pascal ou C C++.
Avec ce passage de témoin, nous avons, pour l’instant, un noyau qui fonctionne de façon coopérative; il est nécessaire qu’un programme passe explicitement le proceseur à un autre programme. Cette implantation est un peu différente du mécanisme de coroutine, dans lequel c’est un sous-programme que l’on connaît et que l’on appelle explicitement par "son vecteur" contenant une adresse de retour préalablement sauvegardée.
Nous pouvons lui ajouter un mécanisme d’interruption périodique pour que la répartition du temps soit équitable envers chaque programme ou tâche. Ce mécanisme se charge de la commutation du contexte et nous permet de ne plus faire explicitement la sauvegarde restauration des registres du mP.
Toutefois cette commutation n’est pas, en pratique, aussi triviale : il nous faudra ajouter, dans le descripteur de tâche, un pointeur sur l’indice courant dans la pile, là où sont stockés PC, SR, les registres du mP. Ainsi que d’autres amusements avec les informations des piles SSP et USP... Un tel noyau pourra fonctionner de façon préemptive.
Quant à Exec, il a choisi, nous verrons après pourquoi, de gérer en plus d’un pointeur sur la tâche courante (son descripteur) et d’une liste des tâches prêtes (à exécuter), une liste de tâches en attente. Nous avons donc deux listes et un pointeur.
Premièrement, on trouvera dans la liste des tâches en attente celles qui ont appelé la fonction Wait (événements) : c’est un appel explicite pour passer son tour lorsque les événements attendus ne sont pas déjà présents.
Deuxièmement, la liste des tâches prêtes est en fait une suite ordonnée par priorité. Nous la nommons suite et utiliserons le mot file plutôt pour une liste, sans notion de priorité, où l’on enfile à un bout et l’on défile à l’autre, par opposition à une pile. A la tâche élue, celle précédemment en tête de suite, sera affectée un laps de temps. Une fois ce laps de temps écoulé, Exec continuera à l’exécuter avec un nouveau laps de temps si c’est la seule disponible ou si elle est toujours la plus prioritaire. Exec est un noyau préemptif avec priorité statique. Certaines tâches seront
prioritaires par rapport à d’autres, essentiellement celles du système où la priorité joue le rôle de régulateur, à l’instar d’un agent de police à un carrefour ou de véhicules prioritaires à un rond-point. Les tâches des utilisateurs seront au niveau de priorité 0. Etant donné que la priorité est statique (elle ne diminue pas au fur et à mesure que la tâche s’exécute), c’est toujours la tâche avec la priorité la plus élevée et prête à s’exécuter qui sera choisie par Exec, simplement en enlevant le descripteur en tête de la liste tâches prêtes.
Toutefois, la plupart des tâches sont en attentes d’événements et bloquées dans la fonction Wait (masque d’événements) après l’avoir appelée, si un des événement n’est pas déjà présent.
On devrait dire des tâches de cette liste qu’elles sont endormies contrairement à celles de la suite des tâches prêtes, en file "d’attente" d’exécution.
Exercice 1: Comment définir la priorité d’une tâche? Quelques faits i) seule une tâche qui n’effectue que du calcul ou "boucle", peut effondrer le système si nous augmentons assez sa priorité; au-dessus de celles des tâches du système ii) Exec est à priorité statique, rien ne sert de donner une priorité élevée à une tâche pour qu’elle s’exécute de façon exclusive quand elle est souvent dans la liste des tâches en attente; elle fait par exemple beaucoup de sorties à l’écran.
Dans ces cas, fixer la priorité du shell à 1 par "ChangeTaskPri 1" où s’exécute le programme est une solution simple et effective pour accélérer l’affichage, et indirectement définir une priorité dynamique de traitement pour les commandes lancées dans ce shell; sa tâche va se trouver plus souvent élue que celle lancée dans des shells en priorité 0.
Lancer la commande "dir : ail" dans deux shells et sur le même lecteur, vous voyez alors que dans le shell le plus prioritaire (ChangeTaskPri 1) les fichiers apparaissent plus vite. Vous vous apercevez que cette tâche passe parfois dans la liste des tâches en attente puisque, dans l’autre shell, quelques fichiers apparaissent aussi.
Enfin, si un groupe de tâches prêtes à même priorité, celles-ci se répartissent équitablement le mP. Ceci est dû à la fonction Enqueue() qui insérera une tâche prête dans la suite, après toutes celles qui ont la même priorité. Ainsi, Exec les élira tour à tour en choisissant une tâche différente en tête de suite. Pour des priorités identiques, la fonction En- queueQ s’applique bien à une file et correspond à enfiler "en queue" de liste, de file. On nommera l’opération défiler celle qui prend en tête de file.
Remarque 2: seules les communications sont explicites, et pourront à nouveau être déléguées à une couche logicielle supplémentaire à Exec: l’AmigaDOS.
Le même principe de délégation du mécanisme d’interruption au microprocesseur s’applique pour la délégation de la partie sauvegarde - restauration du contexte au noyau.
C’est Exec, le noyau préemptif du système d’exploitation qui s’en occupe.
PROGRAMMATION EN E par Pierre Girard (armand@emi.u-bordeaux.fr) Amiga E asl.library Ce mois-ci, j'ai choisi de ne pas vous brusquer en vous proposant un article sur les requesters et plus particulièrement sur l'asl.library. Comme je suis sûr que vous êtes encore dans le coma depuis les fêtes de fin d'année, on va faire simple.
Finalité D’abord, pourquoi choisir l’asl.library alors que le domaine public fournit des remplacements plus avantageux comme par exemple la fabuleuse reqtools.library?
Pourquoi? Je vais vous le dire. Tout simplement parce que:
- l’asl.library est facile à programmer.
- elle permet de créer des programmes qui tournent sur n’importe
quel Amiga ( =V36), qu’il possède ou non la reqtools.
- ceux qui préfèrent la reqtools peuvent tout à fait patcher
l’asl.library pour avoir la reqtools à la place (MCP, reqchange
etc...). Voilà pour l’intérêt de la chose. Maintenant, voyons
ce que nous propose cette bibliothèque qui ne possède que 6
fonctions dont 3 sont obsolètes. 3 types de requêtes sont
disponibles et sont définis par les types ASL_FileRequest,
ASL_FontRequest et ASL_ScreenModeRequest. Comme vous l’aurez
sans doute compris, ces 3 types correspondent respectivement
aux requesters de fichiers, de polices de caractères et
d’écrans. On peut y accéder grâce à trois fonctions:
AllocAslRequest(reqtype, taglist), AslRequest(requester, tags)
et FreeAslRequest(requester). Les deux premières fonctions ont
comme paramètres des tags qu’il sera ici trop long de dé
crire tellement ils sont nombreux (223 si j’ai bien compté).
Nous verrons donc les principaux d’entre eux.
Les programmes sont courts ce mois-ci, car ils ont uniquement pour but de vous montrer comment insérer des requesters dans des applications plus lourdes.
Le requester de fichier Il est très facile à mettre en oeuvre et s’inspire de celui que l’on peut trouver dans les exemples du RKRM. Passées les initialisations que tout le monde connaît maintenant, on vérifie la version du Kickstart et celle de l’asl.library. Puis on alloue (on définit une structure) un requester ASL grâce à la fonction, oh combien évocatrice, AllocAslRequest(). Il y a deux choses à préciser: le type (ici un requester de fichiers) et les Tags. C’est là que la bât blesse si l’on n’a pas les AU- TODOCS. Bon, tout le monde aurait pu trouver la syntaxe de la largeur etc...,
mais sans une bonne documentation, allez donc trouver comment changer le titre de la fenêtre (ASL_HAIL), Hé. Hé, hé .. Bon, le délire est passé. Continuons sur l’affichage du requester. Un petit appel à AslRequest() et hop, c’est magique.
Reste à dépouiller les résultats. Ici, il n’y a pas beaucoup de champs de la structure qui nous intéressent. Avec req.drawer et req.file, on a déjà tout ce que l’on demande, à savoir le chemin complet du fichier sélectionné.
Le requester de fontes La démarche générale reste la même.
Seuls les tags changent, mais je vous laisse le soin de les découvrir par vous- même. En ce qui concerne les polices de caractères, le principal élément à récupérer est le nom de la police, mais les attributs comme le style, la taille, la couleur etc... sont aussi importants. En effet, si l’on veut par la suite, charger la police telle que la désire l’utilisateur, c’est quand même relativement utile. Nous affichons donc via un WriteF() les attributs (Structure attr), c’est à dire le nom, la taille le style et les flags (préférences), puis les couleurs d’écriture et de fond ainsi que le
mode de dessin (complément..). Vue la place qu’il me reste sur la page, je pense qu’il est inutile de s’attarder sur le requester de mode d’écran qui est pourtant indispensable dans une application un tant soit peu sérieuse. Je ne peux que vous dire que si le fonctionnement général reste le même, il faudra vous reporter aux AUTODOCS pour connaître toutes les options disponibles.
Bon, il est tard... et comme mon stock de bières s’épuise (comme moi), je vais en terminer avec ce chapitre finalement facile à appréhender.
J’aurais aussi voulu vous parler de la fameuse colorwheel (vous savez, la palette en forme de roue) mais le A4, c’est un peu petit. Si je reçois du courrier à ce propos, je ferai peut-être un effort. En parlant de courrier, vous ne seriez pas un peu fainéant par hasard? Allez, bonne nuit!
* ASL-FileRequester* MODULE ’asi’, ’libraries asl’ ENUM ERR_N0NE, ERR_ASL, ERR_KICK, ERR.LIB PROC main() HANDLE DEF req:PTR T0 filerequester IF KickVersion(36)=NIL THEN Raise(ERR KICK) IF (aslbase:=OpenLibrary(asl.library',36))=0 THEN Raise(ERR LIB) IF (req:=AllocAslRequest(ASL_FILEREQUEST, [ASL_HAIL, Mon file requester’, ASL_HEIGHT, 400, ASL_WIDTH, 320, ASL_LEFTEDGE, 0, ASL_TOPEDGE, 0, ASL.OKTEXT, ’YEP’, ASL.CANCELTEXT, ANNULER', NIL]))=NIL THEN Raise(ERR ASL) IF AslRequest(req, NIL)oNIL WriteF('Le nom complet du fichier est req.drawer. req.file) ELSE WriteF('Vous avez cliqué sur CANCEL)
ENDIF EXCEPT DO IF req THEN FreeAslRequest(req) IF aslbase THEN CloseLibrary(aslbase) SELECT exception CASE ERR ASL WriteF('erreur:Allocation impossible du requester ASL ) CASE ERR_KICK WriteFfErreur: asl.library V36’) CASE ERR_LIB WriteF('Erreur: Impossible d "ouvrir asl.library’) ENDSELECT ENDPROC I* ASL-FontRequester * MODULE ’asP, Tibraries asl’,graphics text’ ENUM ERR NONE, ERR_ ASL, ERR KICK, ERR LIB PROC main() HANDLE DEF req:PTR TO fontrequester IF KickVersion(36)=NIL THEN Raise(ERR_KICK) IF (aslbase:=OpenLibrary(’asl.library’,36))=0 THEN Raise(ERR LIB) IF
(req:=AllocAslRequest(ASL_FONTREQUEST, [ASL.FONTNAME, ’topaz.font’, ASL_ FONTHEIGHT. 11, ASL_FONTSTYLES. FSF BOLD OR FSFJTALIC, ASL FRONTPEN, 0, ASL BACKPEN, 1, ASL MINHEIGHT, 8,- Taille min. ASL MAXHEIGHT. 14. - Taille max.
- On affiche tout sauf les fontes non proportionnelles
ASL_FUNCFLAGS. FONF FRONTCOLOR OR FONF BACKCOLOR OR
FONF_DRAWMODE OR FONF STYLES OR FONF FIXEDWIDTH.
NIL]))=NIL THEN Raise(ERR ASL) IF AslRequest(req. NIL)oNIL WriteF(’ s n TailleY = d Style = Swh Flags = S h n'+ Fpen = Swh Bpen = $ Wh DrawMode = SwhWn’, req.attr.name, req.attr.ysize, req.attr.style, req.attr.flags, req.frontpen, req.backpen, req.drawmode) ELSE WriteF('Vous avez cliqué sur CANCELWn’) JENDIF EXCEPT DO IF req THEN FreeAslRequest(req) IF aslbase THEN CloseLibrary(aslbase) SELECT exception CASE ERR_ASL WriteF(’Erreur: Allocation impossible du requester ASLWn ) CASE ERR KICK WriteF(’Erreur: asl.library V36Wn’) CASE ERR LIB WriteF( Erreur: Impossible d' ouvrir asI.libraryWn )
ENDSELECT ENDPROC Halte à la cen f* Rubrique courrier exploitée honteusement par: Alain Bourgery (MAIS la rédaction se réserve le droit de couper les lettres ET les commentaires de l'exploiteur) Le mois dernier, le rédacteur s’est permis de corriger un mot qui n’était pas poli... mais ma phrase en a perdu une grande part de son sens: remplacez ’idiots’ par ’c s’ et vous comprendrez ce que je voulais dire.
Enigme du mois D’après un de nos lecteurs, la vérité est : A tailleur de pierres?
B ailleurs ?
C fabricant de pipes ?
Est-ce croc ?
[...] Au salon de Cologne, 2 stands vendaient des disques durs à un prix très compétitif (210DM pour 1,1 Go). J’en ai acheté 4 pour 800DM. Je me suis entretenu en anglais avec un des vendeurs: il m’a bien précisé et j’ai bien compris que ces disques durs étaient hors garantie. Par contre, il ne s’est pas donné la peine de me traduire le papier qu’ils m’ont donné, disant que c’était du matériel hors d’état, défectueux ou incomplet. Résultat : un seul disque dur fonctionne, et avec des ’bad blocks’... Je vous donne leur adresse pour que vous puissiez avertir vos lecteurs français, belges et
autres (professionnels ou particuliers) de ne jamais faire affaire avec eux (si ce n’est pas une fausse adresse...) FIRMA, BORN-ESCHENSTRASSE 129, 47055 DUISBURG, Tél. : 0203 734 425.
Alexandre Thilmany (Saint Léger, Belgique) AB: Sans être aussi catégorique (il faut attendre pour voir s’ils vous répondront rembourseront), il est vrai qu’il faut toujours être prudent lors d’un achat dans un salon. De plus, la loi française qui protège assez bien les acheteurs (délai de rétractation, recours...) ne s’applique pas de la même façon dans tous les pays (Union Européenne, quand aligneras-tu tout le monde sur la loi la mieux faite?).
Disparu ?
Messieurs, Suite à une publicité (pages 3 et 4 d’Amiga News n°89, avril 96), j’ai passé commande d’un joystick Amiga à la société Planète, 4 rue Albert 1er, Beaumont, le 30 6 96. Celle-ci a encaissé mon chèque de 129F le 2 7 96 et ne m’a jamais envoyé mon colis. J’ai vainement essayé de la joindre par téléphone, fax, courrier, puis enfin par lettre recommandée avec AR le 16 8 96 qui m’a été retournée faute d’avoir été réclamée par le destinataire. Cette société a-t-elle déposé le bilan? Pourriez-vous m’aider, d’une part à récupérer mon argent, et d’autre part à trouver une adresse où je
pourrais commander un joystick pour un vieux Commodore 64? A l’avance, merci. Nicole Aldeguer (59 Dunker- que) AB: Je renouvelle mon conseil pour ce qui est des achats par correspondance, conseil qui ne met malheureusement pas à l’abri des menteurs mais uniquement des vendeurs mal approvisionnés: téléphonez à la société pour savoir s'ils ont le produit en stock avant d’envoyer de l’argent. Si malgré tout vous n’êtes pas livré, le seul recours après les appels téléphoniques (ruineux) et les courriers (parfois aussi ruineux) reste la Direction Départementale de la Concurrence et de la
Répression des Fraudes, et la Boîte Postale 5000 du chef-lieu du département concerné. La société Planète semble avoir disparu de l’annuaire, preuve de sa disparition probable de la liste des sociétés en activité... Pour acheter un joystick de Commodore 64 (semblable à ceux de Spectrum, d’Amstrad, de MSX, d'Amiga, d’Atari), adressez-vous (par téléphone, puis par courrier) à une société ancienne et réputée.
Heureux... Chers Amigaphiles. On peut souvent lire dans vos colonnes, des témoignages d’utilisateurs qui se plaignent du manque de logiciels de bureautique et de gestion. Il est vrai que sur notre machine, de tels logiciels ne sont pas légions, mais on peut très bien s’en sortir avec certains programmes qui ne sont pourtant pas de dernière actualité, et d’autres plus récents. Etant en commerce depuis une dizaine d’années, dans la vente de constructions en bois et métalliques, toute la gestion (clients, facturation, catalogues, tarifs, offres de prix et courriers divers) est réalisée sur Amiga.
En effet, j’utilise pour la gestion de fichiers clients, ainsi que pour la facturation, le programme SuperbasePro.
Rien à redire, tout est automatique, je dois juste entrer les renseignements dont j’ai besoin: noms, adresses, objets, prix de vente,... le reste, SuperbasePro s’en occupe, taux de tva, numérotation de factures, acomptes, paiements,... Avec le langage DML de ce programme, les possibilités sont inouïes, mais la programmation, ce n’est pas du tout mon truc. Pour traiter mon texte et faire mes offres de prix, j’utilise Finalcopy II. Rien à redire non plus, propre, simple et efficace. Dans le cadre de mes activités, je suis très souvent amené à inclure des plans de chalets dans mon courrier, plans
que je réalise tout simplement avec Dpaint, que je sauve en brosses et que j’importe dans FinalCopy II (merci le multitâche). Tous les plans et croquis (une trentaine au total) qui apparaissent sur mes catalogues sont réalisés avec Dpaint. Ce programme fait décidément des merveilles.
Pour ce qui est de la gestion de stock, il existe un logiciel Prostock créé et distribué par un dealer Amiga Bruxellois, j’ai cité "Génération Amiga", logiciel que je possède mais n’utilise pas car je n’ai pas de stock à gérer. Ce programme me semble très bien fait et a le mérite d’être en français. Il gère notamment: fournisseurs, clients, articles, commandes automatiques, un catalogue, livraisons, prévisions d’achats, livres de caisse, étiquettes, facturation, et bien d’autres choses encore à un prix plus que correct.
Lui aussi... Bonjour Jac, Juste un petit mot d’encouragement, en passant, à propos de la série d’articles sur Real 3D. Je pense qu’il est essentiel pour AmigaNews de conserver ces séries d’articles d’introduction et d’apprentissage aux grands logiciels. C’est une démarche quasi-unique dans la presse spécialisée française que de voir un sujet tenu ainsi, régulièrement, mois après mois, sur un logiciel d’abord aussi complexe que Real3D. C’est une des raisons pour lesquelles Anews est lu (je peux en témoigner) par de nombreux utilisateurs de PC qui ne trouvent pas, dans leurs propres revues,
des articles d’un niveau technique suffisant en matière de softs 3D. Félicitations, donc, pour les articles. Je suis aussi membre de la R3D Mailing-list, et je remarque deux traits de la communauté Réaliste : - ce sont des passionnés ou des professionnels. - ils sont très (trop) peu nombreux. On ne peut que le regretter, mais il faut bien reconnaître que Real3D est un programme INCONNU dans le monde PC (TVPaint rencontre le même problème).
Essayez seulement d’acheter l’un ou l’autre... c’est presque impossible tant ils se font remarquer par leur absence dans les listes de softs des distributeurs. Quant à la presse, elle s’accorde à reconnaître qu’il n’existe que 3 softs de 3D : 3DSMAX - Softlmage - LightWave. Sans compter qu’il faut bien admettre que Real n’est pas aidé par son aspect, plus proche de l’usine à gaz que du logiciel grand public. Bref, tout ceci pour exprimer ma crainte de la disparition (inévitable ?) D’un certain type de pratique de l’informatique. Je trouve que l’incompétence se développe de façon alarmante,
et tout spécialement dans le domaine de l’image de synthèse: qui comprend encore ce que les primitives CSG de Real ont d’infiniment plus élégant que les facettes (phon- gées) des autres softs ? Qui s’inquiète encore du fait que les softs qui s’imposent ne sont pas des raytracers, et que l’argument de vente, c’est aujourd’hui la vitesse de rendu plus que la qualité? Je vais arrêter là la rédaction de ce texte, car je sens que je redeviens amer... J’espère seulement que RealSoft ne sera pas tuée par son incompétence commerciale, et que la version 4.0 sera portée sur Amiga.
Bonne synthèse, et bon courage. Bye, bye. Michel Bach (mbach@sdv.fr, IRC : Axxter, Amiga 4060-66Mhz 32Mo CV64, 3D and raytracing on Real3D) AB: Ceci pour démontrer qu’il est des utilisateurs heureux de tourner sur Amiga même en 1997.
Appel d’Emmanuel Rey Je suis à la recherche pour un copain, du soft qui gère le contrôleur externe SCSI (un gros boîtier en tôle) pour A500 de marque "DATAFLYER". Il est malheureusement impossible de partitionner, de formater...le disque sans ce soft. Alors, d’ores et déjà un grand merci à celui qui pourrait en envoyer une copie à l’adresse suivante : Georges Bachmann 9 rue des Draizes CH 2016 Cortail- lod, ou l’attacher à un mail pour: Relec@com.mcnet.ch Une carte accélératrice au poil... Un petit mail pour vous signaler que la carte 1240 terc a 40MHz de phase5 fonctionne a merveille depuis 2
semaines dans mon 1200. Ma config est la suivante: 8Mo EDO 60ns, rom 3.1, HD 540Mo quantum maverick, cd rom IDE 8x HITACHI sur IDE MUX. J’ai dû repiquer l’alimentation du ventilateur sur celle du HD. La différence avec ma blizzard 1230 50 est impressionnante : Sysinfo me donne 30.60 mips et 7.5 mflops, nick’s comment :"numéro uno", par contre les données relatives à mon disque dur ont baissé, je suis passé de 2.2Mo s à 1.6Mo s ! En ce qui concerne les jeux et les démos: le jour et la nuit avec les démos, par contre alien breed 3d2 n’est pas parfaitement fluide en plein écran avec la résolution
maxi, c’est un comble, non ? A mon avis, cette carte DOIT se démocratiser rapidement. Recommandez-la vivement à tous vos lecteurs : le rapport prix performances est imbattable 1990 frs + 60 frs de port chez TURTLE BAY DIRECT qui me l’ont envoyé en 10 jours, à dater du jour de ma commande (à noter la sympathie de TURTLE BAY qui rappelle spontanément pour donner des nouvelles de la commande). Tout cela peut vous être utile, j’espère et longue vie à ANEWS.
Jérôme KLEINKLAUS (57 METZ) On m’a volé mes icônes !
Cher Anews. Suite à un problème d’incompatibilité entre ma carte MTEC et mon HD Overdrive PCMCIA, je voudrais brancher ce dernier en IDE. J’ai HDToolBox et les 5 disquettes du WB 3.0. Ai-je besoin du SCSI.device ou celui-ci est-il présent sur l’une des disquettes ? Ce device est-il présent en ROM ? (à titre d’info, et pour justifier mon ignorance, lorsque j’utilise le device Amiquest-device, celui-ci n’apparaît jamais dans le tiroir "devs": où est- il ?). Merci par avance, amitiés.
Eric ANRAS E-mail:Eanras@aol.com Nota : pour le web, voyagerl.O est excellent en rapidité (plus vite qu’un p100 avec 16Mo). Ah, l’Amiga !
AB: si un device n’apparaît pas dans le tiroir Devs, il peut être dans le tiroir Expansion ou dans un tiroir spécifique, mais il peut aussi effectivement être en Rom. Pour savoir s’il est sur le disque, il suffit de se servir d’un utilitaire de recherche tel FindltGUI ou autre (du Domaine Public) ou de faire un dir opt a sur toutes les racines des disques pour savoir ce qui s’y trouve. Le SCSI.Device, par exemple, est bien dans les Roms 2.05 et plus.
Réaction à la "lettre ouverte de DeltaGraph’X" 1 Je remercie DeltaGraph’X de continuer à soutenir l’Amiga surtout en ces temps difficiles pour notre machine bien aimée, mais surtout pour les revendeurs Amiga.
2 Le problème de la non mise à jour du système est à mon avis un problème de culture Amiga: "je peux faire avec mon tout petit Amiga aussi bien que toi avec ton gros PC gonflé aux stéroïdes" ou "pas besoin d’avoir de carte graphique comme dans ton PC pour pouvoir afficher une image en 24 bits - 262000 couleurs mais ça ne se voit pas à l’oeil nu, alors chut...". 3 Depuis un an, j’ai délaissé un peu mon cher A4000 040 18Mo 1,2Go CD6X pour des raisons professionnelles. Je n’avais plus le temps mais je me tenais au courant grâce à AmigaNews (:+). En juin, j’ai décidé de m’acheter un PC, un
gros (enfin pour l’époque...), un Pentium 133 16Mo CD8X Sb32PnP modem 28,8 Diamond stealth 3D 1,7Go pour un peu plus de $ 1500... Enfin, je pouvais rapporter du travail à la maison, à moi les derniers jeux 3D avec séquences vidéo, à moi tous les cédéroms vendus sur les couvertures de mags PC. Un mois plus tard je l’ai revendu pour un P166 CD8X 2Go 16Mo modem 33,6 ... et pour à peine plus cher ! J’ai revendu mon 2ème PC trois mois plus tard, après l’avoir utilisé en tout et pour tout environ un mois: il n’a jamais réussi à me faire oublier mon Amiga que j’allumais toujours après 2 ou 3 heures
d’énervement sur le PC. C’est vrai que je n’aurais jamais pensé à un tel investissement pour mon Amiga!
4 La population Amigaïste est variée et chaque individu a droit au type d’information qu’il recherche: le rôle d’un magazine est d’informer et les infos "ultra techniques pour super users" sont nécessaires, car finalement ce sont ces personnes là qui peuvent nous fournir des supers programmes DP, etc. Une partie "accueil des débutants" n’est pas à négliger, mais on trouve tout ça dans AmigaNews.
5 C’est vrai que l’Amiga donne des sensations qu’aucune autre machine ne peut donner et mon expérience avec les Pcs le prouve. Mes Amiga font partie de ma famille. Serait-il idiot aujourd’hui d’imaginer un nouvel Amiga avec des bus et ports standards (PCI USB) et compatible avec tous les périphériques actuellement disponibles sur PC? Tout le monde y trouverait son compte. Surtout, cela permettrait à la petite communauté Amiga de respirer un peu après ces années de vaches maigres avant d’entamer des projets plus ambitieux encore que le A Box. L’Amiga, j’y crois!
Heiaril TIXIER, Papeete - Tahiti "Moi j'aime pas le BeBox" dit le schtroumpf grincheux... Je supporte l’Amiga depuis de nombreuses années.
Depuis mon A500, j'ai acheté tous les Anews. Si je suis un AMIGA AMINET 17 AMINET SET 4 Sortie le 10 Février 1907 Aminet 16 X Ray CD 1 Scala Plug !n Rétro Gold EETING PEARLS 4 75 F Personal Paint7 137 F LghtRom4 242 F Termite TCP 172 F Ibrowse 53 F A Web II ©NET 3D ARENA -0 • 3DGFX j AMIGA AKTUÊLL 1 .f amiga aktüell 2 ; AMIGA DÊVELOPER CD AMIGA:DEVELOPER ENVIRONMENT AMIGA'FORMATCD AmiqÀ GOLDEN 20 J AmiqÀ JOKER ‘ là ' -I» , ;i;' AMIGA MAGAZINE CD m -il.’ AMIGA REPAIR KIT ;i: .«. i ¦ | AmlÇjÀ TOOLS 5 . J , . G AMIGA UTILITIES Vol.2 (2CDç|i: AMINET 10, 12, 13, 14, 15 i .
AMINET SET 1,2,3 H .. iKv-% AMÜC.2 6 3 (2 Ooaî 4 ANIMATIONS CD (2 Cds) £ -ù j? !
Apc & TCPV01.1 ; apc &tcpvoi.2 ; k w$ v y ARTSTU&I0 2 1 , V . . , • ¦ ARTWORX ‘ . T , . .
BlUE BOX PRO BACKGROUNDS cam co (2 CD»); TT'T ' 't .
De m r o m ' - DEMOMANIA I T- ’ DEMOS ARE FOREVER: i DO ITI 2 FRENCHSTORM lecteur assidu de votre magazine, c’est que j'y trouve beaucoup de choses intéressantes. Mais, les choses se gâtent.
En effet, même si je comprends parfaitement les raisons pour lesquelles la rubrique "Vidéo Numérique" est apparue, je ne comprends pas, mais alors pas du tout la venue de la rubrique BeBox. La vidéo fait partie intégrante de l’Amiga, et sans être intéressé par ce domaine, je suis pour son existence. La rubrique BeBox, quant à elle, ne nous concerne pas et ceci pour plusieurs raisons. Quand cette nouvelle machine nous fut présentée, la foule l’a d’une seule voix déclarée remplaçante de l’Amiga (un grand frère a-t-on dit). Pourtant, si on y regarde de plus près (je l’ai vue et "testée" à l’Amiga
Show 96), il ne s’agit que d’un PC amélioré. Je m’explique. D’un point de vue hardware, le concept BeBox est d’utiliser les périphériques PC existants, ce que la machine fait très bien. Quand l’Amiga est sorti, il s’agissait d’un ordinateur révolutionnaire. Les Mac en noir et blanc et les PC en EGA (16 couleurs) aux sons encore plus ridicules que sur les Atari 520 ST faisaient pâles figures. D’un point de vue software, le système d’exploitation est orienté multi-processeurs. Certes, c’est une nouveauté: enfin une machine qui exploite la puissance de deux processeurs RISC. Mais il me semble
qu'une machine de ce type, devrait être bien plus puissante (au bas mot, deux à trois fois plus rapide) qu’un PC. Pourtant un Pentium 200 fait aussi bien, si ce n’est mieux.
Essayez de faire un rendu avec Lightwave ou de lancer plusieurs animations en même temps dans plusieurs fenêtres et cela sous Win95 encore ! Si ma prochaine machine n’est pas un Amiga, en tous cas ce ne sera pas une BeBox. Plutôt acheter un PC ! Non, je rigole, mais moi, je suis exigeant et je veux un ordinateur intelligent et riche en possibilités. Je ne veux pas de machine qui n’ait rien d’autre à offrir qu’un système d’exploitation. Je veux un ordinateur vraiment fabuleux comme l’était mon A500 en 85 ! Une machine qu’on est fier de montrer ! NB: Vous allez encore parler des goûts différents
pour chacun ou quelque chose dans ce genre. Pourtant, je suis ici le porte-parole d’une vingtaine de personnes. Pourquoi ne faites-vous pas de sondage de vos lecteurs sur cette question ? Si cette rubrique devait persister, j’espère que ce ne sera pas aux dépens d’une autre (étant donné la réduction de pages).
Philippe ’Elwood’ FERRUCCI (69 Décines) malibu@asi.fr avec Subject: Elwood Amenez-moi ces esclaves!
Mis à part le jumper (je préfère le cavalier!) à modifier en position esclave sur le disque dur, quelles sont les opérations à réaliser pour initialiser à l’écran le les disque(s) dur(s) esclave(s)?
Jean-Claude Perrottet (54 Villerupt) AB : Premièrement, ne pas oublier de modifier AUSSI le(s) jumper(s) du disque maître pour lui signaler la présence du ou des esclave(s). Ensuite, booter sur la disquette INSTALL non-protégée en écriture et lancer HDTool- Box. S’il ne voit pas les disques présents, utiliser l’option 'Change Drive Type’ puis ’Define New...’ et enfin ’Read Configuration’. Ensuite, pour chaque nouveau disque, définir les partitions avec 'Partition Drive’ en pensant à renommer les partitions avec les noms de votre choix (HD1, D ou tout autre appellation). Une fois ceci
effectué, il faut sauver les changements sur LES disques (oui, y compris le maître) quitter HDToolBox puis rebooter. Les partitions doivent alors apparaître sur le WorkBench et vous serez alors libre de les formater avec le FileSystem que vous aurez défini lors du partitionnement (standard ou amélioré comme AmiFileSystem).
J’ai CéDé mais il n’est pas là !
Bonjour, [...] Le 7 septembre 96 me vient l’idée d’offrir un DES CENTAINES DE CD ROM SONT DISPONIBLES A PARTIR DE 29 Frs _DEMANDEZ NOTRE CATALOGUE GRATUIT_ BON DE COMMANDE Nom: Prénom: Adresse: Code Postal: Ville: Articles: Frais de port Colissimo + Recommandé: + 30 Frs TOTAL: . Règlement par: O Chèque O Mandat O Contre Remboursement O Carte Bancaire AT:_ Expirant le:_Date et signature: PHOENIX-DP BP 801 64008 PAU CEDEX Tel Fax: 05 59 82 95 00 Email: phoenix@club-internet.fr 89 F GOLDÊNGAM6S
2%, 69 F ; :149F ; HERMANN DER USER "T üi- 189 F
• •? ¦ 276 F ‘ IMAGINE PD3D ' ’’ ' 170F 100 F 'MNTOTHENET ' L 179
F 349 F : 100F
- KARA COLLECTION ;.î 99 F LECHNER COLLECTION 1 239 F 105,F,.
.v.UGHT ROM 4 '[¦ ' !?i: 312 F : 49 F" ’ LIGFftiROM GOLD 1-245 F jF 139 F magic publisher (4 cds) ¦ 'i, .
Z 1S79F 99 F MEETING PEARLS 4 J ¦ 7 .
. I,53 F 29 F MODS ANTHOLOGŸ 4CD«)
r. •: 219 F 279:É NETNEWS OFFUNEVOI.2 1-, «j. -H.
,r. ,'v V’ -70 F 1Ô9F OH ŸES... MORSWORMS il [&: k x , 1:19 F 1B9F ONLINE LIBRARV" : '• 170 F 75,F PHOTOGENICSCO2.0V.F. ;f %
* 800 F 199 F' PRINT STUDIO PRO & •• 219 F 249 F PRO VIDE0.Ç'LUB
2 j :? - i: 242 F 199 F SCENE STORM1 ...
• c- « A- ’Ÿ .% v .«199 F 'J: P70.F . SCLFISENSATION (2 Cda) i,
il:249 F , lii- 249 F 70 F : SÔUNDS TERRIFfC 2 |2 Cdj ¦ü- 349
F r speccy co 96 1 ¦ ;;?" : : V 139 F
i. ;: 119F 4 SPECIAL EFFECTS 1
- i;:' 299 F 279 F ;M: SYSTEM BOOSTER ' -•'L' 100 F i , 135F
• if TENONTEN PACK(10C0s) 245 F ; 170F .‘i, THE AGA EXPERIENCE
.r* 249 F , : 119F ¦y. THE AGA EXPERIENCE 2: ' 99 F ! .79 F
ULTIMEDIA 3 - 4 (2.€Ds) 239 F ... 279 F
• .i- UTILITIES EXPBRlËkcE 179 F 99 f; VIDEO CREATOR VF 159 F
notre catalogue lecteur de Cédérom à mon Amiga 500 déjà équipé
d’une interface IDE de chez M-Tec peuplée de 4Mo de mémoire et
d’un disque dur de 420Mo fonctionnant sous WB 2.1. [...] FindCD
me propose plusieurs devices dont l’Atapi.device et Mtec
A500.device, qu’il retient. Malheureusement, rien ne fonctionne
et Mtec ne répond pas aux demandes d’informations de mon
revendeur.
Quelqu’un a-t-il la solution à ce problème ?
Fit AB: J'ai bien une explication mais malheureusement, cela signifierait que vous ne pouvez pas utiliser ce lecteur. En effet, il est à la norme ATAPI, or la norme ATAPI est une modification de la norme IDE d’origine, et le contrôleur Mtec, vu son âge, doit être à cette norme et non pas à l’ATAPI... Il faut donc un autre contrôleur ou une mise à jour de celui que vous possédez, ce qui nous ramène au problème d’absence de réponse de la part de Mtec. Si quelqu’un a résolu ce problème, je lui saurai gré de bien vouloir nous en informer.
Communiqué sur IDDEI Je suis l’auteur du programme IDDEI, paru dans le cédérom French Storm volume I de FDS. Je rappelle qu’IDDEI est un logiciel multimédia de gestion de connaissances. A mon grand étonnement, et sans savoir pour quelle raison mystérieuse, tous les noms de fichiers de ce CD ont été transformés en caractères minuscules. Or IDDEI gère ses fichiers de données avec des extensions du type toto.Fic ou toto.lmg, et non pas toto.fic ou toto.img, ce qui lui permet de reconnaître le type de fichier utilisé. Ceci est une sécurité, pour ne pas faire avaler n’importe quoi au programme
et éviter les messages d’erreurs si par exemple on charge un texte pour une animation IFF. Exemple: En français dans le texte, si les 4 caractères du bout sont différents de ".Fie", va voir ailleurs. En basic dans le texte, if (right ent$ ,4)o".Fic" then return. Evidemment, si les 4 caractères du bout sont ".fie", le programme rejette la demande par FICHE INVALIDE. Donc dans l’état actuel des choses, certaines fonctions du logiciel ne fonctionnent pas avec le cédérom, tel que "scanner", "info fichier", palette de couleurs", la consultation des fiches présentes sur le cédérom si on utilise la
boîte de requête du gestionnaire de fichiers... Bien sûr, les fiches que vous créerez fonctionneront parfaitement puisqu’IDDEI les enregistrera sous le bon format. Pour résoudre le problème, deux solutions: 1 Si vous vous enregistrez, je vous enverrai une disquette de mise à jour avec de nouvelles options (Scrolling 1000*1000, nouvelle gestion des scripts de conversion IFF, etc) ainsi que les modifications pour détourner le problème cité ci-dessus.
2 Si vous ne voulez pas vous enregistrer, vilains petits canards, ou en attendant de le faire: Copiez le répertoire IDDEI sur un disque dur Renommez tous les fichiers : .fie en .Fie, .ani en .Ani, .img en .Img, .ass en .Ass, ... Renommez les répertoires : iddei.r en IDDEI.R, autoformation.s en AUTOFORMATION.S, ... Renommez le répertoire principal iddei en IDDEI Renommez les fichiers d’accès dans Chemins.Dir : iddei.acc en IDDEI.Acc, ... Configurez le lecteur de travail (le logiciel doit être installé) Dans le répertoire IDDEI_System Langues , renommez les .langue en .Langue Les petites
annonces doivent nous parvenir avant le 10 du mois pour parution dans le numéro suivant à l’adresse suivante: AmigaNews Petites Annonces, 12 rue Barrière, 31200 Toulouse accompagné de votre règlement par chèque à l’ordre de AmigaNews.
Tarif: 25F la PA de 50 mots maximum + 10F par ligne supplémentaire.
Les petites annonces sont gratuites pour les abonnés (dans la limite de 50 mots par annonce et de deux annonces par an).
N’oubliez pas d’indiquer un moyen de vous contacter dans le texte de votre annonce (tél ou adresse ou les deux). Dans votre commande, veuillez également inscrire vos coordonnées complètes (obligatoire).
Dans le répertoire IDDEI_System Palettes , renommez les .pal en .Pal J’espère que ces explications seront assez claires pour les personnes concernées. IDDEI, puisque le savoir est infini... PS: mon animation, Futurapolis.BigAnim dans IDDEI_Ext Futurapolis est également endommagée sur le CD et plante le système, quel gâchis... Dan Cherche: Cherche moniteur d'occasion 21 pouces multisync au moins 84 kHz.
Jac Pourtant. Transmettre au journal ou jac@avignon.pacwan.net Disk.install, pour broadeast titler
2. Guy Daunay, tel: 02 43 75 96 23 (dept:72).
1200 version 3.1, 1800F maximum, prix à débattre (dept:03) dans l’Ailier de préférence. Tel: 04 70 43 67 55, adresse: rue de Nevers, 03210 Souvigny.
Sur Paris ou proche banlieue quelqu’un d’expert et très expérimenté sur Scala, Dpaint et Photogénic pour conseils ponctuels.
Tel après 19h: 01 42 64 05 70 (dept:75).
Acheté ogicie jeux, éducatifs, bureauique, dessin etc pour Amiga
500. Faire offre à Mr Citron Michel, place de l’église, 22420
Plouaret, tel: 02 96 38 85 17.
Amiga 4030 de base avec clavier, sans disk-dur, sans cd-rom, dans Tours ou sa région. Faire offre, suivant configuration au 02 47 64 53 51 le soir de préférence (dept:37).
Moniteur d’occasion 21 pouces multisync au moins 84 khz, Jac Portant, transmettre au journal ou jac@avignon.pacwan.net vends: A vendre 15000F. A4000T 060, 50 ou 60mghz, HD 1 Giga, 300 MPEG, 240 Meg (tout SCSI), 32 Mo RAM sur carte 060 (2Simms 16 Meg 60ns), 16 Mo Simm 4 Mo 70 ns sur carte mère, clavier allemand. Carte Cybervision 64 4Mo, carte Emplant, Carte ISDN BSC, CD ROM Apple externe SCSI double vitesse. Contrôleur SCSI II sur carte mère A4000 et sur carte 060. Grande collection de logiciels professionels originaux (TVPaint, Scala, etc...). Tel: 01 45 34 19 57 - email:
gbo@internet.de Cause Draco vds gvp g-force 68040 2mhz A3000 4mo: 1500F, piccolo sd 64 4mo: 1500F, cyberstrom 060 50mhz ss gar.: 3500F, peggyplus mpeg: 1700F, cd 300 e+: 500F, detv avec rgb: 1000F, cd32 + sx1 + dd 60mo + clav.: 1000F, A3000 rom 3.1 + dd 500mo + 18mo: 3000F, Aladdin 4d v4.1: 800F tt en tbe. Demander Philippe.
Tel: 03 29 62 21 51 (le soir après 20h) ou 06 08 26 29 79 (dept:88).
Carte accélératrice A1200, microbotics 68030 50mhz avec copro 68882 50mhz Omo ram: 1000F. Tel: 03 29 30 64 63 ou 01 40 44 84 18 (dept:75).
Amiga 1200 + dd 120 + blizzard 1228 + copro + 4mo + cd rom 4x + moniteur couleur + joysick + nbrx logiciels + livres + (cadeaux Atari stf tbe): 4800F. Tel: 03 21 94 31 89 après 19h (dept:62).
Pour Amiga 500 dd gvp A530 turbo, 120mo + 8mo de ram + carte 68030 à 40mhz. Tel: 04 74 94 61 80 après 19h (dept: 38).
Amiga 2000 avec 2 lecteurs 3"1 2, moniteur couleur 1083s, utilitaires en tous genres, une centaine de jeux: 2000F à débattre. Appelez après 19h au 01 48 22 23 00, demandez William (dept:93).
A2000B ks 2.04 dd 21 Omo + 1084: 800F, A3001 68030 + 882 28mhz 4mo: 1200F, imprimane Citizen 220 + couleur: 500F, terminal ampex: 100F.
Tel: 05 61 12 33 26 (hr).
Hisoft Devpac 3.5: 500F, squirrel: 300F, kit home office (kindword, maxiplan, infofile): 300F + jeux originaux: Project x, f 17 challenge, stardust, superski 2, nicky boom, gp 500 II: 50F pièce, beneath Steel sky: 100F. Tel: 04 91 44 81 55 (dept: 13).
Affaire: Amiga 4040 fpu dd 250mo, 16+22mo ram, copro 32mhz, écran Commodore 1942, WB 3.0 + sol multimédia (scala 3d graphismes pao + jeux): 5000F le tout, imprimante canon bj 10sx: 500F. Soir et WE: Frédéric Jacquet: 01 39 91 10 84 (dept:95).
Compte-tour digital 50000 t mn: 1000F, thermomètre digital 120 + 1370, 2 secondes différentielles: 1000F, onduleur Imunelec 1200w: 2000F, cherche driver pc-Amiga pour cd sony edu 76s et pour sauvegarde Tandberg panther 250 se. Tel: 01 47 16 72 63 Marc (dept:92).
Amiga 1200, carte accélératrice gvp turbo, 200mo dd, 10mo ram, nbrx jeux, logiciels 2d, 3d, effets spéciaux originaux (real 3d, dpaint, ad pro etc...): 4500F. Tel: 02 97 21 00 98 hr (dept:56).
Lecteur magnéto optic sony smo 501 600mo externe scsi avec 9 carotuches 600mo: 2200F, emplan pro scsi: 1200F, retina zlll 4mo: 2000F, 500 disq. Dd hd (marques diverses): 300F, A4030 18mo dd 250 e 340mo + lecteur cd romx4 et écran m1438 tbe: 5000F, laser canon Ibpll (opiton ram 512k, polices, doc 700 pages, chargeur, câbles): 1200F. Tel le soir ou laisser message au 02 38 81 79 37 (dept:45).
Amiga 1200, disque dur 60mo, 4mo fast ram, 2 joysticks, commutateur lecteur 3 1 2 externe, imprimante, moniteur 1083s, jeux et utilitaires, 50 disq. Vierges: 3000F. Contactez Alexis, tel: 04 50 45 75 46 après 19h (dept:74).
Amiga 4040 12mo ram, 260mo disque dur, cd rom x5, imprimante hp 520: 6500F. Philippe au 01 43 43 90 39.
Genlock viditech Amiga 2000 s-vhs composite incrustation connexion, soft titrage: 1000F, video director montage video hardware Amiga: 800F, videodirector montage vidéo hardward France 31- 2 bis Rte d’Espagne 31100 Toulouse 75- », ' '-'.i :¦ ¦ • : 93 av du Gai Leclerc 75014 Paris Suisse 12- 14-16 rdes Gares 12011 Genève 2 pc 2.0: 700F, revues AmigaNews du n 9 au n=68 pour 300F, Caméra Vidéo du n°6 au n 66 pour 300F. Tel: 03 81 95 37 63 après 15h (dept:25).
Amiga 4000 40, rom 3,1 et super bus- ter 11, ram 18mo, disques durs ide de 200mo e 420mo. L’ensemble monté dans tour Micronik et carte slots Zorro 3, cédé à 7900F, carte contrôleur scsi dbk 4091: 1400F, Professional Page, professional draw, Superbase pro: 250F chaque, 2 genlock yc et composite à bas prix. Tel: 03 24 54 72 44 après 18h (dept:08).
Deux Amigas, 4040 et un 4030 + 1 cyberstorm 060 + 36mo + 2 moniteurs + 1 cybervision 64 bits 4mo + 1 vlab motion + 2 dd (1 go ide + 1 go scsi + 2 contrôleur scsi) + 1 lecteur Cdx4 externe + très nbrx logiciels + cd rom, etc... Le tout: 20000F, plus transport.
Contactez Christian au 04 66 75 55 94 (dept:30).
Amiga 4000 40 (buster rev.11), 18mo de ram, dd 540mo, lect. De cd rom x4 + cd, carte picasso II, lect. Disk hd interne, souris, tapis, disks, manuels et emballage d'origine. Faire offre au: 03 87 31 02 79 après 19h (dept:57).
Gvp hcd, série II, + 6mo: 1000F, carte accélératrice A2620 rev 3, 68020 avec 2mo: 700F, carte extennsion mémoire 2058 (2 8mo) + 4 mo: 800F, adaptateur pcmcia pour tower: 150F, genlock gst40 ayc + 2 câbles yc, état neuf: 1300F, rom 1 3 et 2 5 avec logiciels, carte contrôleur A2090, lecteur 5 1 4 (faire offre).
Tel: 04 68 31 00 62 (dept:11).
Matériel: carte 68040 Zeus + scsi pour A2000: 2200F, carte retina Zorro II: 900F, Amiga 2000 nu: 1200F, dctv: 400F, carte ethernet Commodore A2065: 900F, contrôleur scsi A2091: 400F, lecteur 880ko: 300F, genlock ves- one y c: 2000F, personal sfc (pilote les betacam en rs422): 650F; logiciels: real v 1.5 vf: 400F, real v2 va: 900F, alladin: 500F, imagine IV: 700F, pixel 3d pro: 200F, deluxe-paint IV 300F, disk expander: 120F, ad-pro: 1000F, pro convert pack pour ad-pro: 300F, montage 24: 400F, image fx 1.5: 300F, excellence: 300F. Dos to dos: 60F. Tel: 05 65 37 00 71, fax: 05 65 32 76 47 aux
heures de travail (dept:46).
Amiga 4000T eagle r11 neuf, 2 lecteur hd et dd, cd-rom x4, dd 1go scsi 2, 2 mo chip ram, 36mo fast ram, carte teckmagic 68060-50mhz, carte graphique cybervision 64 3d 2mo, moniteur m1538s microvitch 15", clavier + souris, logiciels sccala mm 400, clarissa: 27000F. Tel: 03 44 41 33 75 (dept:60).
A1200, A1200 tower, dd, moniteur 1085s et multi 5, carte, imp hp 41 lazer, lecteur ext, cd... Recherche tous matériels Amiga. Tel: 03 20 03 33 44 le soir (dept:59).
A500 + ext 512 + digit son 8 bits: 500F. 1083s: 500F, alim 1200: 200F, rom 3.0 + docs (pour 1200): 200F, 68030 25 mhz (avec mmu): 300F. Prix hors port. Demander Eric après 19h au 02 51 86 18 75 (dept:44).
A4000 030 + fpu, ram 10mo, hd 250mo, cd-rom 2x + moniteur microvitec 1942 + wordworth 3.1 + dpaint 4... + revues, état neuf: 6000F.
Eddy au 01 60 65 41 35 (dept:77).
M-tec 1230 28mhz: 350F, boîtier moyen tour customisé pour 1200 + alim 200w: 250F, lecteur de disk interne avec façade: 150F, clavier A500 encoqué pour tower: 150F, lot de 300 disq.: 1F pièce, tp à votre charge. Tel: 04 67 39 55 07 Julien, après 19h (dept:34).
Pour A3000 A4030, carte 040 A3640 rev. 3.1 à 30mhz + oscillateur sur support + ventillo + circuit fct 240p: 1500F, simms 4mo edo 60ns: 100F 70ns: 80F, rom 3.0 pour A4000: 100F, superbuster 9: 100F. Tel: 04 67 02 62 58 hb ou 04 67 40 45 61 soir et w.e. ou olvi@hol.fr -Olivier (dept:34).
Amiga 4000 040, 18mo ram, dd 320mo + logiciels caligari 24, pagestream 3, imagine 3, adpro 2.5, scala infachannel, madiapoint, pro page 4, final writer + 50 jeux et 200 disq. + 50 revues Anews, Arevue, Adream: 7000F à débattre. Tel: 01 34 86 98 99 ou 01 47 09 57 78 (le soir) ou 06 60 49 02 01 (portable) (dept:78).
A1200 68030 28mhz, copro 33mhz, mo ram, hd 1go: 4000F, option moniteur 1084: 500F, option progs hd (dpaint V, brilliance, imagine 4.0, lightwave, scala mm300, photogenics, scenery, vista, wordworth 5, pagestream, bs3, jeux, etc...): 1000F à débattre. Thierry, tel fax: 05 55 27 72 95 (dept:19).
Amiga 4000 40 10mo ram + hds 120 et 420mo + cd rom 4x + lecteur dd + imprimante swift 24 + nbrx softs sur cd et d7 (pctask et shapes- hifter installés), le tout: 5500F. Stéphane Gamondes au 01 48 84 24 15 ou gamondes@ga.ecoledoc.ibp.fr (dept:94).
Pour Amiga, tout type, ensemble compet de programmation en assembleur, devpac 3.5 vf + cours + sherock vf + sources 60 disks + tous les ant avec disks + 10 livres dont la bible avec disks + diverses revues, logiciels et matériel, prix sacrifié. Tel: 01 42 28 72 86 (dept:75).
Mtec 1242 avec 4mo: 1000F, vxl030 copro 25mhz 2mo rom 2.04 A500 A2000: 800F, cartte mémore A1200 4mo: 400F, contrôleur hdd scsi A500 120mo: 800F, Overdrive sans hdd A1200: 300F, barrettes mémoire 32 bits 4mo, 8mo. Tel Laurent: 01 64 58 60 82 (dept:91).
Carte picasso 2 avec 2mo de chip + tv paint junior + drivers et carton d'origine. Le tout pour 1000F ttc.
Contactez Fred au 01 60 86 92 29.
Amiga 4000 30, 688882 33mhz, hd ide 850mo, cd rom x2 atapi, 12+2mo ram, imprimante 24 aig., rea 3d v2.49, shapeshifter, mui, tool- maneger enregistrés,... Prix: 5000F.
Tel (demandez Willy): 04 94 34 22 15 (dept:83).
Uc 2000B: 900F, A2090 hd 20mo: 300F, gvp hcd hd 52mo: 400F, gvp hcd + 4mo: 400F, ext 2mo: 250F, lect ext dd: 250F, rom 2.05: 100F, rom 3.1: 250F, A2088: 150F, A2286: 250F, at once 286: 200F. Filecard pc 40mo: 250F, pablo: 660F. Tel: 04 78 30 17 28 (dept:69).
A500 1 mo + jeux + joystiks + souris: 700F, kickstart 3.1 pour A500 ou 2000 + carte accélératrice 68020 4mo: 700F, carte mémoire mteck 2mo + pendule: 450F, écran 1083 couleur stéréo: 650F ou le tout: 2000F. Tel: 01 47 77 04 51 de 16h à 21 h (dept:92).
A2000B rev 6.2 avec écran 1083s, carte avidéo12, dd scsi 52mo, strea- mer tandberg scsi (voir Anews 74) avec 6 bande 250mo et 2 de 150mo.
Tour pour 4 périphériques scsi avec alimentaion et nappe. Guru rom v6, imprimante hp laser jet lllp avec cartouche neuve, aminet set 3. Faire offre à Philippe au 05 53 80 44 75 (dept:24).
MKII neuve: 4300F (Cyberstorm 68060 à 50mhz pour A4000, A3000) emballage clos d'origine, preuve garantie par facture d’achat, vends occasion: carte A3640 rev.3.1 (68040 quatz 60mhz): 1500F, Amiga 500 avec écran Sony kv1615F plus jeux originaux, joystik: 1500F, contactez Yves au 04 94 49 43 29 (dept:83).
Cd rom scsi + squirrel: 800F, excellence, traitement de texte 3.0: 300F, cinemorph: 100F, livre A500+ 600: 60F, recherche accessoire pour circuit ter change voie. Tel: Pascal 20h au 01 46 27 84 59 (dept:75).
Free Distribution Software 82 rue de Sailly, BP 134, 59453 Lys lez Lannoy Cedex Tél : 03.20.02.06.63 - Fax : 03.20.82.17.99 Ouvert du Lundi au Vendredi de 9h à 18 h Vente par correspondance uniquement.
Wordworth 6 Nouvelle version du plus populaire des traitements de textes pour Amiga.
Version Française Intégrale !
490 Frs Nous consulter pour les mises à jour de Wordworth et les possibilités de reprises concurrentielles !
Configuration requise : WB 2.04+. 3 Mo, 2 lecieurs de disquette ou I disque dur.
Périphériques - Amiga CD 1200 Controller - Contrôleur ATAPI pour 1200 590 F CD 1200 Controller + Lecteur CD-ROM 12X 1.439 F Alimentation pour CD 1200 Controller (en option) 290 F Lecteur CD-ROM ATAPI I2X (seul) 849 F Squirrel SCSI - Contrôleur SCSI-2 pour Al200 490 F Surf Squirrel - Idem mais plus rapide + Port série 690 F Lecteur CD-ROM SX SCSI Externe + I CD 1.490 F Modem USRobotics 33.600 + Adaptateur + A-Net 1.290 F Souris 3 boutons 400 DPI - Alpha Data I49 F Lecteur de disquettes Interne HD 585 F (Précisez A1200 4000 Escom ou Commodore - Monté en Tour ou pas).
Moniteur Ml43SS 2.I90F Moniteur MI538S 2.990 F SIMM - 4 Mo - 60ns 139 F SIMM - 8 Mo - 60ns 229 F SIMM - 16 Mo - 60ns 499 F Blizzard 1230-IV (68030 à 50 Mhz) 1.100 F Blizzard 1240T ERC (68040 à 40 Mhz - Tower) 1.990 F Blizzard 1260 (68060 à 50 Mhz) 3.990 F Contrôleur Fasl-SCSI-2 (Pour Blizzard) 750 F Coprocesseur 50 Mhz pour Blizzard 1230-IV 530 F SMD-100 de Hi-Soft : Décodeur MPEG Autonome.
Nécessite un lecteur CD-ROM SCSI-II 1.690 F AsimCDFS v3.7 + Boîte + FishMarket. - VF - 490 F AsimCDFS 3.7 - OEM - VF - 290 F Blitz Basic V2.I -VF- 420 F Master ISO V 1.25 (Gestionnaire de graveur de CD) 990 F Personal Paint v6.4 - VF - 140 F Photogenics v2.0a - VF - 799 F Pilotes ADFI - VF- 190 F Spouleur ADFI - VF - 240 F Turbo Cale v4.0 CD - VF - 490 F Turbo Print v4.1 - VF- 450 F PhotoCD Manager CD 199 F AMINET 15 - Novembre 1996 79 F AMINET 16 - Décembre 1996 79 F AMINET 17 - Février 1997 79 F AMINET SET 4 199 F FRENCH STORM - Libre Essai Français 59 F AMINET SET 3 199 F ADE - GEEK &
GADGETS 110 F AMIGA CD DEVELOPERS 99 F AMIGA SYSTEM BOOSTER 99 F AMIGA TOOLS 5 139 F ART STUDIO 2 349 F DEM-ROM 169 F FUN CLIPS VOL. 2 159 F INTOTHENET 159 F IMAGINE PD3D 169 F KARA COLLECTION 299 F LIGHT ROM 4 249 F MEETING PEARL.S 4 59 F PERSONAL PAINT 7 259 F WOMEN OF THE WEB 199 F Des dizaines d'autres CD sont disponibles. Cnotre catalogue est gratuit ! Sauf indication contraire, les Cds sont en anglais.
Si vous trouvez un CD moins cher ailleurs. FDS s’aligne !!!
Commande sur papier libre. Règlement joint par chèque, mandat. Carte Bancaire par téléphone.
Frais de port CD-ROM & Logiciels : 34 Frs Périphériques : 80 Frs - Poste ou messagerie.
«ABONNEMENTS «CLUBS «ABONNEMENTS «CLUBS «ABONNEMENTS • CLULLS - CLULLS - CLUliS - ClliliS FRANCE - 06 Amigazur Club, 33 rue Joseph Flory 0615020 rue ContantCanne la Bocca, tél 93 90 84 51, tél 94 53 72 88 10 Club Informatique F.S.E Lycée de Lombards, 12 Av des Lombards BP 766 10025 Troyes Cédex 25 82 58 34 13 VAV Video 165 rue Breteuil 13006 Marseille Tél: 91 53 1010 13 Frontières Informatique 52 rue d’Italie 13006 Marseille tél 91 42 83 07 17 Club Oleron Informatique, 13 Bd Daste 17480 Chateau d’Oleron 18 KLUB Amos France jeudi et vendredi après-midi BP 133 18003 Bourges Cédex Tél 48 65 14
56, Fax 48 24 83 75 22 microtel club, Comité d’Animation de Robien, Place de Robien, 22000 St Brieuc 26 CLUB Inf. Amiga, 4 Allée S Garaix, 26200 Monteli- mar, tél 75 53 01 48 30 L’informatique Evolutive, 5 rue Cité Foule 30900 Nimes - Tél 66 21 74 89 - Fax 66 21 74 95 31 Club Amiga St-Orens, réunion tous les jeudi soir à partir de 20h. Pour tous complément d’informations contact par minitel où modem tél 61 39 11 47- 7j 7
- 24h 24.
31 Aliance Micros, réunion tous les premier samedi du SUISSE Si vous êtes en Suisse vous pouvez vous abonner à A'-News pour 11 numéros pour la somme de 100FS.
Envoyez votre paiement uniquement par CCP libellé à A-News à : A-News, CCP No 12-25868-1 1203 Genève.
AmigaNews - abonnements et anciens numéros Abonnement de 11 numéros 360 F Pour l'étranger (tous pays sauf Japon 33F de port par numéro) 365F (Avion 495F), paiement par mandat postal ou carte bancaire uniquement.
Bulletin d'abonnement ci-dessous, mais si vous ne voulez pas découper votre AmigaNews envoyez-nous votre demande sur papier libre ou photocopie. Les numéros précédents sont tous disponibles aux prix suivants (variable selon la quantité commandée): 1 à 10 numéros, 15F par numéro; 11 à 20 numéros, 14F par numéro; 21 à 30 numéros, 13F par numéro; 31 numéros et plus, 12F par numéro. (Ajouter participation timbre: 15F pour la France et 30F pour l'étranger quel que soit le nombre de journaux commandés).
Oui, je m'abonne pour 11 numéros à partir du numéro . (Délai d'enregistrement environ trois semaines. Votre abonnement peut commencer à partir de n'importe quel numéro. Délai de livraison environ 3 à 10 jours après les kiosques, sauf à l'étranger!)
Nom ....Prénom .. Adresse.
Bon à découper ou à photocopier et à adresser avec votre règlement au nom d'A-News à : News Edition, 12 Rue Barrière, 31200 Toulouse Le numéro du dernier iournal uni sera envové est imnrimé sur l’étiuuefte d’envoi.
PAR CARTE BANCAIRE En France ou à l'étranger vous pouvez payer par carte bancaire (carte VISA ou autre carte portant les initiales CB) en inscrivant les détails de votre carte dans les cases ci-dessous. Vous pourrez aussi vous abonner avec votre carte bleue en téléphonant au 61.47.25.67 No: Date d’expiration Date .... Signature.
Mois à 14h, Contacter Yves Labre, 2C rue Charles Beaudelaire 31270 Cugnaux, tél 61 92 30 70 33 BUGSS user group Bordelais 25b rue du prof.
Lande 33380 Biganos tél 56 82 70 01 fax 56 46 36 49, email: bugss@grolier.fr 33 Club CIFL (Club Informatique Familiale et de Loisir), Pour tout renseignement: Mme Dubaquier Marie-Suzette 58 Av de la Libération 33380 Mios Tél 56 26 42 75.
35 Rennes Amiga Club, BP 1832, 35018 Rennes Cedex 7. Tél 99 79 27 78, Email rac@cybera.anet.fr 35 Club ALI (association Lécousse Informatique).
Ecole Montaubert, 14 rue de la Dussetière, 35133 Léousse. Tél 99 99 52 81 37 Pixel Art 4 avenue du Général de Gaulle 37000 Tours 38 Club Apogee BP 6 38620 Montferrat. Tél 76 32 38 41 S Parenton 38 Espace Info MJC de Vienne 11 quai Riondet (2ième étage) 38200 Vienne. Rens. MJC de Vienne 74 53 21 97 38 International Amiganetwork Club c o AN DER BENDE Le quai Jacques M. 38160 ST. Antoine l’Abbaye. Tél et fax: 04 76 36 44 28 Extention 1024 - 3615 INFODEX code IANC 40 CIM 26 r Dulamon, 40000 Mont de Marsan tél 58 06 25 24 45 Club AMIS 6 rue des Capucins 45650 ST Jean le Blanc. Tél 38 52 97 39.
Sammy@micronet.fr 54 Raoul TAM TAM 29 rue Charles Sadoul 54000 Nancy 57 ALICE club informatique, Maison des Jeunes, r Clémenceau, 57360 Amneville tél 87 71 08 03 57 Alpha Club Informatique Sarrgue mines Foyer Culturel, 3 rue J.Roth, 57200 Sarreguemines.
Tél 87 95 25 03 59 Association Micro Loisir, 22 place Vauban 59370 Mars en Baroeul Tél 20 04 40 49 59 Ordileers Club Informatique, 9 bis rue du Général de Gaulle 59115 Leers. Tél 20 82 95 36 (sam 14h-18h, dim 10h-12h) 60 Atacom Picardie 44 rue du 1 er Septembre D- 60290 Cauffry - France tél 44 69 28 97.
62 Club Amiga à Calais (CAC) 81 rue Anatole France 62100 Calais 64 Micro Informatique Club d’Anglet 59 52 34 03.
66 Club Informatique Stephanois, Salle Barnole, 66240 St Estève tél 68 92 48 18, 68 92 05 52 67 Club Micro-Loisir 2 rue Kleber 67300 Schiltigheim tél 03 88 62 90 43 67 Association AMIGrAff - Club informatique Amiga - 17, rue Erckmann Chatrian 67400 lllkirch - Graf- fenstaden. Tel: 03.88.66.57.21 72 ATOL, William Laurent, 8 rue du parterre, 72000 Le Mans, Tel 43.86.01.59 73 Interceptor 13 av J Jaurès 73000 Chambery 75 Club amigafan, Yan Schmitz, 42 r G. Cavaignac 75011 Paris 76 Esigelec, Club Amiga 1 rue du Maréchal Juin BP14 76131 Mont Saint Aignan CEDEX, bureau des élèves. Tél 35-52-80-37 76
Guru Amiga Club du Havre (Gach), 85 rue de la Bigne a Fosse, 76620 le Havre. Tél 35 48 37 12.
76 C.V.I Club Vidéo Iformatique 3 rue Michel Yvon - 76600 - Le Havre - Tél 35.22.86.94 77 Microtel Club, Ecole Pasteur 64 r du Gai de Gaulle, 77000 Melun, tél 60 68 67 83 77 Infelec Centre Socio-Culturel "Les Margotins" 93, rue du Général Leclerc 77330 Ozoir La Ferriere tél 64-40-12-73 77 CMOS BP37 77860 Quincy-Voisins 81 Microtel-Club d’AIbi 1 Av du général Hoche 81013 Albi CEDEX 92 Amiga 1000 Defenders 47 Av G Péri, 92500 Rueil Malmaison 92 Simon Informatique. Cercle d’utilisation A5000.
Boite Postale n°11 92235 Gennevillier Cedex 93 Microtel Club Gagny, CMCL 21 av. Des Verveines, 93220 Gagny. Tél 43.88.08.30 93 Club France Micro, BP 55 93390 Clichy S bois Cédex BELGIQUE 1160 Club Européen Amiga, M.J.A - 1979-1981 chau- sée de wavre. B-1160 Bruxelles. Tél INFO ++(32.2) 6.72.36.65 EXT 0256 - 3615 INFODEX (code) CEA 7500 Club P.A.C.T. BP94, 7500 Tournai 7120 GCCL-MICRO, club Amiga en Hainault. Siège central et section de Vellereille 064-33.79.46, section de Manage 064 45 83 18, section de Mons 065 34 89 27 QUEBEC Club Amiga Montréal (CAM) 3501, Côte Ste Catherine 212
Montréal, Québec H3T 1Z8 Club Amiga du Quebec 15 , 4 ieme avenue sud Roxboro Montréal H8Y 2M1 QUEBEC CANADA.
Lignes de BBS : (514) 355-1280, (514) 421-0285,
(514) 684-7500. Réunion tout les seconds jeudi de chaque mois de
19h a 20h au centre communautaire de Monkland.
CLAP - Club Amiga de Quebec 1 rue des Près, Beau- port, Quebec, Canada, GIE 5J8. Tél: (418) 666 5969 AMIX BBS: (418) 666 4146 SUISSE 1000 Amiga Multitask Force, Siège central et sections de Lausanne, Vevey, Yverdon, CP 297 Bergières, 1000 Lausanne 22, Section de Monthey, CP 1185, 1870 Monthey 2 1000 Amiga First, Case Postale 234, CH-1000 Lausanne 22 1205 International Commodore Club Genève, c 0 Michel Matthey 8 rue Hoffman, 1202 Geneve 1219 Club Informatique du Lignon Amiga Mac. 51, rte du Bois des frères, tél 022 970 02 66, BBS 022 970 02 61 1223 GoniSoft CP 309 1223 Bernex, serveur
multilignes 022-757-6587 2882 Amiga-Club Suisse Romande, CP 83, 2882 St- Ursanne
A. C.V. Art Com Vidéo La meilleure façon d'aborder le Domaine
Public, c'est de composer vous même vos disquettes. Sur la
collection CAM et Fish, sélectionnez les programmes qui vous
intéressent, (X Fish 319 + Y Fish 1000 + Z CAM 877, etc...).
Si vous recherchez une texture, une CGFont ou une Color font.
Etc... spéciale, contactez-nous. Plus économique et rapide.
Comptez quatre programmes par disquette avec un ordre de
préférence si dépassement des 880 K. 15F par disquette + 20F
de port, par chèque à ART COM VIDEO, 107 rue princesse, 59800
Lille. Tél
20. 13.80.41 Associations Rubrique gretuite - Associations (à but
non lucratif), envoyez votre catalogue, votre texte (jusqu’à
50 mots) avec copie de vos statuts.
AEIC L'AEIC est une banque de données sonores et graphiques. Nous ne diffusons pas de Fish et Cam.
Uniquement les utilitaires incontournables du DP.
Envoyez-nous vos productions de qualité. Réponse garantie si enveloppe timbrée. Catalogue contre 10 FF en timbre ou chèque à: AEIC, 6 place de Béthune, 59800 LILLE. Tél 20.15.88.73 AFIV Pourquoi acheter des logiciels sans les voir? Vous pouvez venir nous voir pour être conseillé sur les logiciels. Catalogue papier (Domaine Public et tarif des formations) sur demande.
Renseignement: Association Formation Informatique Vidéo, 2 passage du Petit parc, 06000 Nice.
Tel 93.92.15.00 Fax 93.13.90.95 AFLE Enfin les versions françaises que vous attendiez. Les auteurs des meilleurs freeware, shareware et shareware compensé du moment ont donné à l'Association Française du Libre Essai leur accord et leur soutien pour vous proposer une documentation en français complète et soignée, et même, une version entièrement francisée pour certains de leurs programmes préférés.
Disquette catalogue contre 10F - AFLE. BP505, 13091 Aix en Provence cédex 02 AMIGAzette 83 Son activité principale est dèdité un fanzine axé sur l'Amiga. Son but est d’apporter des informations, des astuces, initiations et toute autre source d'intérêt envers l’Amiga. Son prix est de 15F et la disquette correspondante est de 8Frs. Les frais de port sont compris. Nous acceptons toute participation pour remplir nos pages. Pour toutes correspondance: E-mail: amigazet@strascom.fr - http: www.pratique.fr ~jchesnot ou alors AMIGAzette 83. 9rue Ste Elisabeth 83200 Toulon.
ASLM Amiga Support Le Mans propose à ses adhérents une multitude de services dont l'initiation aux logiciels, étude et réalisation de tout type d'appareillage électronique (digitaliseur. Atower. Ect...), aide à la configuration matériel et logiciel de l'Amiga. Ect... Président Lepoittevin Bertrand au Mans 43 28 87 83.
BUGSS Réalise des traductions de DP à la demande, propose une collection des meilleurs outils du DP, de la 3D avec les TsiWF. Les toutes dernières CAM (direct Canada) & Fish. Les dernières nouveautés, les bestiaires, optimdisk, megaDP, bref Le Club Amiga de la région Bordelaise. Pour contacter le BUGSS: c o Rudy Mathey. 44 rue Morion, 33800 Bordeaux, tél
56. 82 70.01 et fax: 56.46.36.49, email: nugss® grolier.fr
CORVETTE PRODUCTION L'association est composée de techniciens
de l'audiovisuel et d'infogmphiste (Amiga PC). Son but. La
conception, la réalisation et la diffusion artistique à l'ide
de moyen techniques audiovisuels. Elle vous propose des
stages d’initiation ou de perfectionnement dans les domaines
de l'infographie, la vidéo et de la photographie. Elle
organise depuis deux ans en collaboration avec l’association
TRAVELLING la manifestation "Les Nuits Insolites du Film".
Elle vient de créer un département "KANSEL" dédié à la
production de dessin animés et musique Techno sur Amiga.
Contact: 56 Av J.B. Clement 34130 Mauguio Tél: 67 120 581.
Traveling: spécialisé dans la création, la production et le
formation en audiovisuel. Depuis 1985 réunit des
professionnel de l'image et du son pour la réalisation de
documentaires et films institutionnels. Contact: Emmanuel 67
923 324 COMMODEXPLORER CORSAIRE PRODUCTION La plus ancienne
association sur Amiga (08 1984), spécialisée dans la
technique et la recherche en vidéo et informatique. Filiale
en Normandie.
Activités: réalisatiuon de station multimédia - développement électronique et informatique - télévision locale CORSAIRE Télévision C.T.V. (CTV recherche des animations, film vidéo, musiques... envoyez-nous vos oeuvres avec libre diffusion). Contact (joindre 1 timbre SVP): siège social Corsaire Production, C19 La Rocade, F-91160 Longjumeau, tél 01 69 09 55 04 CRAYON X Crée et diffuse ses propres réalisations logiciels jeux et utilitaires, commerciaux ou D.P. Mise en place prochainement d'une antenne de développeurs pour la réalisation de produit de qualité sur Amiga (AGA).
Avis aux jeunes talents. Ecrivez en envoyant vos réalisations à Crayon
X. 46 rue d'Arsonval l'Esterel Bt B 69800 St Priest. Tél 72 28 01
86 DOM’PUBS DIFFUSION Collecte et diffuse Démos. Utilitaires,
Jeux et Amiga Fish. Catalogue contre timbre à 4 Frs. DOM'PUB
DIFFUSION. 10 rue du Vergeron.
38430 MOIRANS EOLE FILMS Réalise des documents vidéo de qualité professionnelle et assure le montage de vos propres images quel qu'en soit le format (SVHS, Hi8.
Umatic, Beta). Eole films propose également titrages, effets, commentaires, etc... Une partie des travaux est effectuée sur banc informatisé Amiga Videopilot. Tarifs associatifs. Tél (1) 40.34.79.45 Exode Exode création d’une banque de données pour réunir et informer les Amigaïstes. Répertoire de spécialistes Amiga revendeurs, associations (leurs produits, leurs préstations), qui fait du DOMPUB. Qui à tel cable, etc... Bourse d'échange (Petites annonces), boîte à lettres, pour communiquer entre-vous. A consulter sur 3615 BABMICRO. Tel: 04 90 95 97 61 Frontières Informatiques Propose 'es
traditionnelles collections de DP (CAM, Fish. 17bits ..) ainsi qu'une nouvelle collection DP 1 intitulée Vie et Loisir". Tarif unique 10F la disquette + frais de port. Nous faisons aussi: une initiation à l'informat'oue et des impressions sur Teeshirt. 52 me d Italie 13006 Marseille, té 9142 83 07
I. D.V.O.
I. D.V.O. est une association de réalisateurs vidéo et
d'infographistes.
Les prestations proposées sont: réalisation de films, animation 2D et 3D, préao. Par aii'eurs, I.D.V.O. édite une col'ect'on DP mtitu'ée D.PIXELS, où chaque numéro aoorde un thème différent. I.D.V.O. 2b'S rue du généra!
Joubert. 21000 D'ion IMPACT MULTIMEDIA Carnet d'adresses Activité suspendue cause service national INFOVISION L'association est spécialisée dans le traitement de l’image numérique grâce à la numérisation CD-photo.
Celle-ci propose également un service de scanérisation 24 bits par sublimation thermique. Pour plus d'informations, envoyer une enveloppe timbrée à Infovision, 6 bd du 2e rgt de dragons, 67500 Haguenau INTERCEPTOR INTERCEPTOR diffuse une large collections de DP (Fish, CAM, DPAT, Aminet, 17 Bits collections, Assassins games, Amos dp, TSWIFS etc...) ainsi que le T-Shirt Amiga au prix de 35F. Dik à partir de 10Fr frais compris! Abonnement 50Fr. Cata contre enveloppe timbré. 4 bis, rue
J. B Clément 69100 Villeurbanne LITOTE - CRÉATION La Vidéo des
Arts et Sciences, 4 Mo.tée de la Tour F-30400 Villeneuve lez
Avignon, tél 0490258184 fax 0490258361.
E-mail: litote@wanadoo.fr MEGA-DP DIFFUSION L'association MegaDP Diffusion produit et diffuse les collections freewares suivantes: MegaDP, X-MegaSIide, MegaModules, GIFCollection et ClipArts.
Catalogue complet sur disquette disponible contre 4 timbres à 2F80, ou une disquette et une enveloppe auto-adressée timbrée à 4F40 à l'adresse suivante: Stéphane CARRE. 29 rue Saint Georges, 62600 BERCK-SUR-MER MICROLOGS 43 rue Carnot 69190 St-Fons tél 78 70 43 06, modem 78 67 80 29 Over AGA Association Over AGA propose grand choix de module: 200 mega de musiques, demo AGA. Digit, scanérisation, contacts. Pour tous renseignement: Over Aga Club informatique. 2 rue du Tram 54230 Chavigny. Tel 03 83 47 57 31 ou 03 83 47 63 19 demander Sebastien.
PIXEL ART Pixel Art vous aide à résoudre vos problèmes techniques, mais aussi apporte sa collaboration à vos projets. Vous cherchez un fond d'écran original, un son très spécial, ou bien digitaliser une photo, quelque soit le format (PCX, GIF, JPEG, et le support: disquette
DD. HD, syquest, vidéo Hi8, S-VHS. Etc...). Nous sommes là pour
vous aider! Ecrivez nous à: Pixel Art, 14 rue des guetteries
37000 Tours.
ProMEDIA Elaboration de ProDIA, collectiçon HD (2.6Mo de DP Disk). Support BBS au (+33) 21 57 14 70 et nouveau: élaboration de logiciels DP. . Siège social: ProMEDIA. 7 rue Voltaire F-62950 Noyelle-Godault.
Mail Ethernet: caullier@ens.Lifl.fr.
R. A.C Rennes Amiga Club Nous diffusons du DP (Collections Fish,
CAM, 17 Bit Software, mais aussi Images, Modules, Demos...).
L'adhésion au R.A.C est de 50F par mois et donne accès à tous
les DP.
Rennes et sa région uniquement (pour le moment). R.A.C 17 rue Emile Bernard 35700 Rennes
99. 63.67.12 SIC association Réalise toutes prestations et
organise formation continue.
Amiga: numérisation image et son, dessin 2d 3D. Transfert fichier PC, Animation, incrustation, genlock, multimédia. Vidéo: prise de vue et son, montage, copie, transcodage, transfert de film 8 S8 16 mm en vidéo. Possibilité de location.
Toulouse 61 99 66 27. Son Image Communication Allemagne Les numéros de téléphone et de fax sont, à partir de la France à précéder tels quels de 00 49.
DCE Computer Service GmbH. Kellenbergstr. 19a, 46145 Oberhausen. Tél (208) 63 31 51 Fax (208) 630496 HK Computer. Hônninger Weg 220,50969 Kôln. Tél (221 ) 36 90 62 Fax (221 ) 36 90 65 E-mail vector.comp @ t-online.de IrseeSoft IS, Meinrad-SpieB-Platz 2,87660 Irsee. Tél (8341 ) 7 43 27 Fax (8341 ) 1 20 42 Max Computersystem, Max Larsson, Sandweg 30, 64385 Reichelsheim. Tél (6164) 91 21 51 Media Verlagsgesellschaft mbH. Moosweg 18,88175 Scheidegg. Tél (8387) 92 22 22 Siegfried Soft, Reichenbergerstr. 12,34246 Vellmar.
Tél (581) 982 39 06 Fax (581) 57 31 79 TKR GmbH & Co KG, Stadtparkweg 2,24106 Kiel.
Tél (431 ) 33 78 81 Fax (431 ) 3 59 84 WWW http: www.tkr.de Abonnement Pour s'abonner à Amiga-Magazin : AMIGA AboService 74168 Neckarsulm. Tél (7132) 95 92 42 Fax (7132) 95 92 44.
Numéro seul : DM 7,80. Abonnement étranger (donc pour la France) : DM 109,20.
Nos amis suisses peuvent s’adresser directement à : Aboverwalîungs AG, Sàgestr. 14, CH-5600 Lenzburg. Tél : 064 51 91 31 Abonnement FS 83,40.
Pour s'abonner à Amiga-Plus : ICP Irtnovativ Computer Presse GmbH & Co.KG. Aboverwaltung Amiga Plus. Innere-Cramer-Klett-Str. 6,90403 Nümberg. Tél (Manuela Bauer) (911) 53 25179 Fax (911) 53 25 197.
Numéro seul : DM 9,90 (une disquette incluse).
Abonnement d’Allemagne DM 99, d'Europe DM 139, du reste du monde DM 159.
Pour commander Amiga-Special : DM 6,90 (+ port ?).
Contacter I.A. media Verlagsgesellschaft bmH. Pour l’année DM 75,90.
Autriche Solaris Computer, Insbruck, Mariahiifpark 1 010. Tél et Fax (512) 272 724 Belgique AlfaData Bénélux, KV Overmeirelaan 20,2100 Antwerp, tél +32 3 326-0144, FAX 326-0194 Amiga City, Tel +32 2 736.61.11, Fax:+32 2 772.24.01, Email: amiga.city@ping.be AVM Technology, rue de Rotheux 279, B4100 Seraing.
Tél 41 38 16.06 FAX 41 38.15.69. Digital Précision, 330 Chaussée de Jette, 1081 Koekelberg, Bruxelles, Tél 02 426.0504, FAX 02 420.38.75 Imedia, 7 Carré Peeters, 1180 Bruxelles, Tél02 376.14.38 Audio-Visual MultiMedia Technology, rue de Rotheux, 279, B4100 Seraing Belgique. Tl (0)41 3816 06, Fax
(0) 41 3815 69.
Canada Amitrix Development, 5312 - 47 Street, Beaumont, Alberta, T4X 1H9. Tél ou FAX:+1 403 929 8459, E-mailsales@amitrix.com WWW http: www.networx.com arnitrix Grande Bretagne Almatera, Southerton house, Boundary Business Court, 92-94 Church Road, Mitcham, Surrey, CR4 3TD, England tel (0181) 6870040 Fax (0181) 687 0490 Bookmark Publishing Ltd., The Old School, Greenfield, Bedford MK45 5DE. Tél 01525 713671, Fax 01525 713716.
Digita International, Black Horse House, Exmouth EX8 1JL Engiand, Tél. 0395 270273, Fax. 0395 268893 Diskotech (Grande Bretagne), tél (1944) 1591-620242.
Duchet Computer 51 St Georges Road CHEPSTOW NP6 5U England Eyetech Group Ltd., tél 01642 713185.
RBF Software, 169 Dale Valley Road, Hollybrook, Southampton S0166QX, England. E-mail rbfsoft@cix.compulink.co.uk WWW http: www.compulink.co.uk -octamed Fourth Level Developments, 31 Ashley Hill, Montpelier, Bristol BS6 5JA. Http: www;flevel.co.uk, email: sales @ f level.co.ukHi-Q, tél 01525 211327 Hagars Electronics, 127 High St, Sheemess, Kent ME12 1UD, tél Fax 01795 663336.
HiQ, unit 1, Cablr End, 2 the Square, Hockliffe, Bedfordshire LU7 9NB tél 01525 211327 fax 01525 211328 HiSoft, The Old School Greenfield, MK45 5DE Bedford. Tél (1525) 71 81 81 Fax 71 3716 Hydra Systems, Red Lane, Kenilworth CV81PB, tél 1203-471111, Fax 1203 473333.
KRP 1944.141.762.2510 Blittersoft, Tél 1944 1908 261 466 Optonica, 1 The Terrace Hight Street Lutterworth Leics England LE 17 4BA, tél +44 (0) 1455 558282, fax +44(0)1455 559386 Seasoft Computing, GBUnit3, Martello Enterprise Centre, Courtwick lane Uttlehampton, West Sussex BN17 7PA. Tél (1944) 1903 850378.
Revues anglaises Amiga Format, Somerton, Somerset TA11 6BR (abonnement Europe 16339.95 pour 12 numéros) Amiga Shopper, Future Publishing, Somerton, Somerset TA11 6BR (abonnement Europe 16340 pour 14 numéros) CU Amiga, Tower Publishing, Tower House, Sovereign Park, Lathkil St, Market Harborough, Leics LE16 9EF (abonnement Europe 12 numéros 16366) Etats-Unis Anti Gravity Products, 456 Lincoln Blvd, Santa Monica, CA 90402, tél 310-393-6650, fax 310-576-6383.
Consultron 8989 Ridge Rd Piymouth Ml 48170 tél.
(313) 459-7271 Elverson Puzzle Company, PO.BOX 258, Elverson,
PA19520, FAX:+610 277 9006 Emaii:equack@ bix.com
intelligent Designs Inc, 2925 East Colonial Drive, Orlando,
Florida 32803 USA. Tél (407) 894-1031,
(407) 894-2384, FAX (407) 894-2110 Tech Support (nouvelle
adresse) (TapeWorm) MegaGem, 1903 Adria Santa Maria, CA
93454-1011 8053491104 tel fax CompuServe 70250,626 Newtech
1200 SW Executive Drive Topeka, KS 66615, tél 1 913 228
8000, fax 1 913 228 8099 Nova Design Inc, 1910 Byrd, Avenue
Suite 214, Richmond, VA 23230 USA Oregon Research, 16200 SW
Pacific Hwy., Suite 162, Tigard, OR 97224 Quackenbush, 524
Crooked Lane, King of Prussia, PA 19406, Fax+610 277 9006
Silent Paw Productions PO Box 1825, Manassas, VA 22110. Tél
703-330-7290 (voice FAX) Software Hut, Folcroft Eaàt
Business Park, 313 Hender- son Dr Sharon Hill, PA 19079
USA, Tél:
19. 1.610.586.5704, Fax: 19.1.610.586.5706 Soft-Logik, 315
Consort Drive, StLouis, MO 63011 USA. Tél 314-256-9595, FAX
314-256-7773.
Tri State Computer, 650 6th Avenue, Corner 20 th St NY,NY 10011, USA Hollande Eurêka, Adsteeg 10,6191 PX Beek (L), Pays-Bas, tél
(46) 37.08.00, fax (46) 36.01.88 France ACM, 8 rue Des Vergers,
57890 Porcelette, Tél Fax 87 9353 61 ADR, résidence Les
Cottages, 83 rue André Theuriet 63000 Ciermont Ferrand tél
73 93 77 31 ADNET 3615ADNET AFLE, BP505,13091, Aix en
Provence tél 56 05 72 09, Fax 42 64 56 76 AMIE, 11 Bd
Voltaire 75011 Paris 16 1 43 57 48 20, Fax 16 1 43 571001
Applimatic, CH-1618 Châtel-St-Denis, Rte de Montreux,
Suisse, Tél (france 1941)21 9314031, Fax 21 931 4035 Axiom
Computer, 3 avenue Charles de Gaulle, 78800 Houilles. Tél
39-68-39-25, FAX 39-68-33-81 Atol SARL, 67 rue Nationnale
72000 Le Mans Tél 43 23 43 57, Fax 43 43 90 39 Atéo
Concepts, Le plessis, 44220 Couëron. Tél Fax 40 8530 85.
Delta Graph'X, 4 rue Gracchus Babeuf 91180 St Germain les Arpajon, tél&fax (1) 60 84 1614.
Email: dgx@deltagrafx.grolier.fr, Web: www.grolier.fr deltegrfx L’école Fr, BP274,16007 Angouleme Cedex Tél 07 67 1219 ECOUTE VOIR, Anne Rubie, tél 41 06 90 90 fax 47 39 26 95.
EDI, BP282,75625 Paris Cedex 13, Tél 16 1 45 89 32 00, Fax 161 4589 12 93 FDS, 82 me Sailly, BP 134,59543 Lys Les Lannoy Cedex, Tél 20 02 06 63, Fax 20 82 17 99, Minitel 3615 FDS FFD, 3 me A. France 13220 Chateauneuf-Lès Martigues, Tél 42 09 05 15, Fax 42 76 18 70 Futur I Média, me de la Perruche, Quartier Sextant, Les Minimes, 17000, La Rochelle, Tél 46 451616, Fax 46 4514 00 IFA11 rue des Ecoles, 59680 Colleret, tél 27 67 77 67, fax 27 67 71 36 Innelec, Centre cf Activités de f'Ourcq, 45 me Delizy, 93692 Pantin Cedex. Tél (1) 48 1055 55, FAX (1) 48 91 29 12.
Infologic - Seron Christian - Tel Fax: 33 4 66 75 55 94 France - email : infologic@mns.fr Web: http: www.mns.fr infologic Infonix, 2 bis Rte d'Espagne, 31100 Toutouse, Tél 61 40 75 45, Fax 61 40 76 43 MIG Info, 20 me Consolât, 13001 Marseille, Tél 91 50 22 55, Fax 91 50 24 23 MSD, 20 me du 11 novembre, 42100 Saint Etienne, él 77-41-64-14, fax 77-41-61-29, email froggy@intemaute.fr, web http: www.intemaute.fr users msd msdweb.html. Orion Diffusion, BP299,61008 Alencon Cedex, Tél 33 82 67 65, Fax 33 82 68 30 Phase Informatique, 93 av du Général Leclerc, 75014 Paris, tél 45 45 73 00 Fax 45 45
50 17 Phoenix DP, BP 801,64008 PAU Cedex, Tél Fax 59 82 95 00 Photon, 3 me de la Tuilerie, Les Granges Galands BP129,37550 St Avertin Tél 47 32 90 20 Fax 47 80 50 99 Quartz Informatique, 2bis avenue de Brogny, 74000 Annecy. Tét FAX 50-52-83-31 RDM, 18 Av Shakespeare 06000 Nice, Tél: (04) 93 37 69 38, fax: (04) 93 37 69 39, Numéris (04) 93 37 69 37, portable (06) 07 55 13 88, Email SteRMD@Pratique.fr, Web www.pratique.fr ~stermd. Serele, 22 rte Nationnale 190,78440ISSOU, Tél 30 42 77 77, Fax 30 42 77 33 Schesppers Entreprise, 55 me Félix Faure (Bat C), 95880 Enghien Les Bains, Tel 16 1 39 64 30
61 Synthé Diffusion, 9 me Kennedy, 31100 Touiouse-France, 61 21 16 37.
Turtle Bay, Les Chennevieres 03320 Le Veurdre, Tél 16 70 66 44 25, Fax 16 70 66 42 20 Thêta Scan, 17 avenue du Parc, 91380 Chilly Mazarin, tél (1) 69 7913 00, FAX (1) 69 79 1313 VAV, Vidéo 165 me Breleuil 13006 Marseille tel 91 53 1010 fax 91 81 12 73 Vitepro, 42 me Raymond Marcheron, 92170 Vanves, tél 46 38 1715, fax 45 25 71 78 Italie Db-Line srt, V.le Rimembranze, 26 C, 2102 Biandronno VA. Tél 39-332-768000, FAX 39-332-768066. BBS 39-332-767383.
Suisse Applimatic SA, Châtel St Denis, Route de Montreux, Tél 19 41 21 931 4031, fax 19 41 21 931 4035 Reattime Software, Rosenfekfweg 4, CH-6048 Horw
- 1- Computer, PO BOX 2200,1950 Sion 2, tél 19 41 27 222 000,
FAX Modem 19 41 27 22 1900 Quantum Peripheral Products (Europe)
S.A., Champs Montants 16a, CH-2074 Marin, tél (38) 35.70.00
Relec Software & Hardware Amiga Village du Levant 2B CH 1530
Payeme Suisse Tél +26 660 02 82 Fax +26 6600283 Relec@
com.mcnetch NDEX AmigaNews 1996 Numéros 86 à 96 Tous nos
anciens numéros sont disponibles (voir page 64 pour les prix)
SUJET Num Page Auteur 3D Graphisme Animation Effect 1.0 94
20 Jac Pourtant Cybershow : spectacle cybernétique 95 68 Jac
Pourtant Esthétique et image de synthèse 3 86 33 Antoine
Prévost Imagine 4.0 & 3.3 87 26 Lucas Janin Imagine 5.0 92 24
Philippe Llombart Imagine : Extrusion avant animation 94 32
Pascal Taffin Imagine : extrusion avant animation 95 33 Pascal
Taffin imagine : la première animation 92 38 Pascal Taffin
Imagine : le modeleur 88 34 Pascal Taffin Imagine : le modeleur
2 97 69 Pascal Taffin Imagine : les structures 90 69 Pascal
Taffin Imagine : manipulons 91 46 Pascal Taffin Imagine :
éditeurs 87 28 Pascal Taffin LightWave : Fiberfactory l’usine à
poils 92 21 Jean-Luc Faubert LightWave rubrique : Alpha channel
87 69 Serge Brackman LightWave rubrique : background forever...
89 69 Serge Brackman LightWave rubrique : bonne année 86 36
Serge Brackman LightWave rubrique : macros Arexx 89 42 Jean-Luc
Faubert LightWave rubrique : méthode metanurbs 96 48 Serge
Brackman LightWave rubrique : RailExtrude 95 32 Serge Brackman
LightWave rubrique : remplace et solide drill 97 68 Serge
Brackman LightWave rubrique : retour au lagon bleu 91 44
François Gutherz LightWave rubrique : tuyau à la cartoon 89 34
François Gutherz LightWave rubrique : un champ de météores 94
33 Taffin & Brackman Photogenics 2.0 93 18 Jac Pourtant POV ray
3.0 92 25 Maurice Gamanho Pro Vector 3.0 86 38 Patrick Conconi
Real 3D : la fenêtre tool 95 18 Jac Pourtant Real 3D : les
textures 93 48 Jac Pourtant Real 3D : les textures procédurales
94 34 Jac Pourtant Real 3D : outils et courbures 97 25 Jac
Pourtant Real 3D : une avalanche 96 46 Jac Pourtant Real 3D le
merveilleux 91 40 Jac Pourtant Real 3D le merveilleux 2 92 50
Jac Pourtant Reflections 3.0 88 44 Jac Pourtant Traitement
d'images numériques 1 93 54 Barrou Diallo Traitement d'images
numériques 2 94 54 Barrou Diallo Traitement d'images numériques
3 95 52 Barrou Diallo Traitement d'images numériques 4 96 58
Barrou Diallo Traitement d'images numériques 5 97 50 Barrou
Diallo TVPaint V3.59 8B 30
J. Pourtant E. Laffont Visual FX : effets ADO à la portée de LW
93 56 Jean-Luc Faubert Assembleur Devpac 3.5 89 57 Kamel
Biskri Ask renouvelé 92 56 Frédéric Delacroix Copie d'icônes
94 58 Frédéric Delacroix Input.device 86 58 Frédéric Delacroix
InputHandler 87 56 Frédéric Delacroix Les fichiers exécutables
1 89 58 Frédéric Delacroix Les fichiers exécutables 2 91 56
Frédéric Delacroix Une commande TOUCH 88 58 Frédéric Delacroix
XPK et Arexx 97 58 Frédéric Delacroix XPK et Arexx : concepts
et préliminaires 95 58 Frédéric Delacroix Basic Amos AMOS OS
DevKit 1.01 89 54 Gilles Bihan Blitz Basic 2.1 Français 91 30
Mathieu Chènebit Blitz Basic : gestionnaire d'adresses 95 60
Mathieu Chènebit Blitz Basic : trucs et astuces 97 52 Mathieu
Chènebit Blitz Basic : un player 92 57 Mathieu Chènebit Blitz
Basic : un player (suite) 93 58 Mathieu Chènebit
GadTools.library & Blitz Basic 94 60 Mathieu Chènebit
Bricolaae Accélération GVP Combo 97 32 Pascal Janin Adaptaion
d’une souris PC 91 53 Julien Wilk Amiga 1200 à 64MHz 92 18
Dtéphane Marrec Clavier externe pour votre A1200 89 52
Jean-Philippe Mistrot Deux façons d'habiller un A1200 89 48
E. Laffont E. Porcher Interface clavier 94 56 Sambo Rioual
Interface MIDI "maison" 92 58 Pascal Janin Mettez des SIMMs
sur votre carte Combo GVP 88 51 Pascal Janin Protégez votre
interface série 86 32 Georges-André Remion c C et C++ : Exec
et P.O.O. 95 54 Gilles Dridi C et C++ : Liste 97 54 Gilles
Dridi C et MUI : Custom Class 97 56 Jérôme Fleury Création
d’une classe BOOPSI 88 56 Eric Totel Objets et classes BOOPSI
86 60 EricTotel Storm C++ 86 26 Eric Laffont SUJET Num Page
Auteur E Amiga E : Amigaguide Amiga E : choisir un écran Amiga
E : création d’un module Amiga E : Datatypes Amiga E : E et
Assembleur Amiga E : le clipboard.device Amiga E : les listes
Amiga E : locale.library Amiga E : Tooltypes et arguments
Amiga E : Tooltypes et arguments 92 89 95 93 90 94 91 96 86 87
60 56 56 60 60 57 58 60 57 58 Pierre Girard Pierre Girard
Pierre Girard Pierre Girard Pierre Girard Pierre Girard Pierre
Girard Pierre Girard
Y. Armand P. Girard
Y. Armand P. Girard Comms lnternet 2 packs Internet pour Amiga 87
18 Eric Laffont al eihpargotpyrc rus tenretni 89 33 Corinne
Villemin Gacon Aarchie facile 87 21 Corinne Villemin Gacon
Aweb II 2.1 96 32 Yann-Erick Proy Sexe sur Internet 88 50
Corinne Villemin Gacon Des robots, des moteurs et des hommes
91 26 Corinne Villemin Gacon Foire Aux Questions sur les
réseaux 86 56 Corinne Villemin Gacon Gopher 92 28 Corinne
Villemin Gacon Termite TCP 97 16 Yann-Erick Proy Ibrowse 1.0
94 18 Yann-Erick Proy Infos et trucs Internet 97 12 Mathieu
Chènebit Internet : pédophilie 96 34 Corinne Villemin Gacon
Internet: vide juridique 94 38 Corinne Villemin Gacon Internet
et Amiga 90 30 Christopher Potter Internet, façon Mac 89 30
Eric Laffont L’Amiga en réseau local hétérogène 97 20 Georges
Tarbouriech La panoplie du cybergraphiste 96 68 Jac Pourtant
Cryptage pour la culture (grands principes) 91 34 Yann-Erick
Proy Cryptage pour la culture (PGP 2.6.3i) 92 26 Yann-Erick
Proy Cryptage pour la culture (PGP) 90 32 Yann-Erick Proy
Miami : connexion clé en main 94 16 Reury & Proy
Modems BBS RADIO Radio Amiga 2 : les connexions 86 24
François-Xavier Peyrin Rejoignez-nous sur Amigatel 95 25
Thierry Lamblot Un BBS par son créateur 95 24 Régis Levie
Divers BeWave 1 97 18 Lucas Janin Cherchez l'OS... 92 8
Yann-Erick Proy Imagina fait son cyber bang 90 26 Jac Pourtant
Index 74-85 86 74 Alain Bourgery Je vends mon 3000 j’achète un
Pentium !
89 24 Alain Piednoël PowerPC pour AT : un choix judicieux 2 86 18 Eric Laffont Réflexions sur le projet Aox 97 24 Brice Fromentin Synthetic Art : pyrotechnie et Amiga 78 22 Pascal Rullier Windows 95 86 40 Gilles Bihan Domaine Public (voir aussi CD Rom)
D. P.A.F. 6 (92
95)
D. P.A.T. 110 à 112
(86) 113 à 115
(89) 116 à 119
(90) 120 à 124
(92) 125
(93) 126 à 128
(94) 129 à 131
(95) 132 à 133
(96) Divers Domaine public 87 50 Stéphane Nicole Domaine public
90 54 Stéphane Nicole Domaine public 91 54 Stéphane Nicole
Domaine public 94 46 Stéphane Nicole Domaine public 95 46
Stéphane Nicole Domaine public 96 50 Stéphane Nicole Domaine
public 97 46 Stéphane Nicole DP du mois 88 46 Stéphane
Nicole DP du mois 89 44 Stéphane Nicole Mod anthology 93 69
Emmanuel Arnaud Démos Démos 86 77 Emmanuel Arnaud Démos 87
70 Emmanuel Arnaud Démos 88 70 Emmanuel Arnaud Démos 89 70
Emmanuel Arnaud Démos 90 70 Emmanuel Arnaud SUJET Num Page
Auteur Démos 91 69 Emmanuel Arnaud Démos 92 70 Emmanuel
Arnaud Démos 93 70 Emmanuel Arnaud Démos 94 70 Emmanuel
Arnaud Démos 95 70 Emmanuel Arnaud Démos 96 71 Emmanuel
Arnaud Démos 97 71 Emmanuel Arnaud Expo Amiga Expo 95 87 54
Eric Latfont Amiga Show 96 96 10 Festival scolaire de
création infographique 91 18 ElioNocera World ot Amiga '96
90 8 Eric Latfont Imprimantes Des pilotes pour votre
imprimante 88 26 Jac Pourtant Epson Stylus Color : 2 pilotes
92 32 Anne Weyens CD-ROM Freshfish n‘10 86 68 Alain Piednoèl
4 CD orientés musique 95 17 Rémi Moréda Aminet 13 95 50
Stéphane Nicole Aminet 14 96 54 Stéphane Nicole Asim CDFS3.5
91 47 Pascal Rielland CDRom Atapi 90 57 Mathieu Chènebit
Cloanto Personal Suite 87 16 Eric Latfont French Storm
volume 1 97 60 Stéphane Nicole GeekGadgets (programmer sur
Amiga) 97 70 Jérôme Fleury Golden games volume 1 95 16
Stéphane Nicole Mod anthology 93 69 Emmanuel Arnaud Module
SX32 pour CD32 91 20 Henry Kling NetNews Oftline volume II
96 55 Stéphane Nicole Obiets 3D anti-migraine 92 20 Jean-Luc
Faubert System booster 96 56 Stéphane Nicole Logiciels
utilitaires Directory Opus 5.5 96 22 Yann-Erick Proy
DiskSalv 4 88 18 Pascal Rieiliand FileQuest 90 52 Thierry
Challan Belva Imagedesk 2.1 88 46 Stéphane Nicole Magic User
Interface 3 0 86 28 Eric Totel MCP 1 10 89 44 Stéphane
Nicole UAE 0.61 (émulateur Unix) 93 28 Julien Wilk PAO
Pagestream 3 évolue 95 28 John Leroux PageStream 3 1 96 28
John Leroux Professional Page 4.1 94 28 Alain Piednoèl
Tableurs TurboCalc v3.5 88 24 Yann-Erick Proy TurboCalc v4 0
96 26 Yann-Erick Proy Traitement et éditeurs de textes LaTeX
2e 91 50 Julien Wilk WordWorth 5 89 16 Eric Latfont Musique
Midi Aurai Synthetica v1 0 89 18 Rémi Moréda Bars & Pipes
Pro 2 5 94 67 Rémi Moréda Bars & Pipes Pro 2 5b 96 38 Rémi
Moréda Maestro 2.0 89 23 Pascal Rieiliand Toccata 89 22 Eric
Latfont Créer un module avec Octamed 1 88 48 Rémi Moréda
Créer un module avec Octamed 2 89 20 Rémi Moréda DigiBooster
96 38 Rémi Moréda Digitalisation en 8 bits 97 44 Rémi Moréda
Le Midi, oui !
93 46 Rémi Mcréda Matériel et technique de la prise de son 95 27 Rémi Moréda Maîtriser les effets d'Octamed & P ctracker 90 46 Rémi Moréda Mod anthology 93 69 Em anue1 Arnaud Modifiez et créez vos sons Aurallllusion 2 0 91 49 Rom Moréda Musicalement vôtre !
95 38 Remi Moréda Musique et Amiga 87 46 Rémi Moréda Octamed SoundStudio 1 0 94 24 Rémi Moréda Qu'est-ce que le midi ?
92 29 Rémi Moréda Trackez la piste (Octamed 6 0) 90 50 Rémi Moréda Utiliser Octamed en mode MIDI 91 48 Rémi Moreda Périphériques Cartes accélératrices 68040 à 40MHz enfin abordable 96 18 CH
w. a ApollO 1240 40MHZ pour A1200 96 20 Benjamin Yoris Apollo
40-40 pour A4000 88 17 pasca' R'eü'and Blizzard 1260 88 16 Enc
Porcher Blizzard 2060 90 18 Yann-Enck Proy Cyberstorm '60 MKII
93 24 Philippe '.icmbart Cyberstorm : elle ne chauffe pas 97
23 Jean Baptiste Boicato DKB WildFire 68060 pour A2000 93 22
Vann Erick Proy M-Tec T-630 95 14 Miche1 Caste1 TekMagic 060
90 20 TaOnce Cthc x SUJET Num Page Auteur Cartes graphiques
Graffiti pour tout Amiga 95 15 Eric Degrange Picasso 2+ 93 38
Yann-Erick Proy Divers Kit Atapi IDEFix 90 58 Michel Castel
Syquest EZ 135 86 20 Eric Laffont Tablette graphique Artpad de
Wacom 87 22 Jean-Luc Faubert Terminaison SCSI 95 34 Pascal
Janm Interfaces Disque dur contrôleurs SCSI Apollo 2000 SCSI
II et IDE pour A2000 84 34 Pascal Rielland Contrôleur IDE sur
PCMCIA 97 22 Eric Degrange DKB RapidFire SCSI II pour
A2 3 4000 91 22 Yann-Erick Proy S C S I pour Blizzard IV 87 14
Eric Porcher Moniteurs Moniteur Couleur Stéréo 14" 86 22
Stéphane Nicole Moniteur M1764 d'AT 93 17 Yann-Erick Proy
Unité centrale A4000 T façon Amiga Technologies 90 22 Alain
Piednoèl Draco : la vie avec... 1 87 30 Jac Pourtant Draco :
la vie avec... 2 89 27 Jac Pourtant Draco : la vie avec. 3 90
24 Jac Pourtant Draco : la vie avec... 4 94 52 Jac Pourtant
J'ai un BeBox 93 32 Pascal Lauly Walker 89 5 Emulateurs et
Siamese Emplant Mac Emulation Pro v1 3 91 24 Adam Carrano
Emplant pro (suite) 92 34 Adam Carrano Link it!
88 20 Alain Bourgery Siamese System 92 35 Barthel & Fortunato Siamese System 94 14 Bernard Tokatlian Vidéo Amiga, caméscope et création 2 86 46 Olivier Débats Amiga, caméscope et création 3 87 38 Olivier Débats Amiga, caméscope et création 4 88 38 Olivier Débats Amiga, caméscope et création 5 89 38 Olivier Débats Amiga. Caméscope et création 6 90 38 Olivier Débats Amiga. Caméscope et création 7 91 38 Olivier Débats Amiga. Caméscope et création 8 92 42 Olivier Débats Amiga. Caméscope et création 9 94 44 Olivier Débats Amiga. Caméscope et création 10 95 42 Olivier Débats Amiga. Caméscope et
création 11 96 42 Olivier Débats AV Master 92 46 Olivier Débats Dessin animé (4) 86 50 Jean Walch Dessin animé (5) 89 37 Jean Walch Draco. V-Lab motion 90 37 Patrick Concom Draco-motion : premières impressions 93 11 Henri Kling Décodeur SMD (vidéoCD) 97 43 Bernard Tocatlian Imagevision 88 36 Bernard Tokatlian M M Expérience 87 24 Eric Laffont Ma vie en vidéo, expérience d'un A1200 89 41 Obido 0001 Main Actor Broadcast 86 45 Bernard Tokatlian Montage virtuel sur Amiga 93 40 Thierry Lamblot Movieshop : monument designer 2.0 96 44 Patrick Concom Satis 1996 96 40 Thierry Lamblot Scala PC 93 44
Bernard Tocatlian Scripit vidéo director 86 54 Jean-Marie Lagarde Toaster Flyer 87 44 Pascal Rullier Vidéo Converter Pro 97 42 Eric Lapalu Vidéo numérique 12 86 43 Eric Lapalu Vidéo numérique 13 87 35 Eric Lapalu Vidéo numérique 14 88 35 Eric Lapalu Vidéo numérique 15 89 35 Eric Lapalu Vidéo numérique 16 90 35 Eric Lapalu Vidéo numérique 17 91 35 Eric Lapalu Vidéo numérique 18 92 39 Eric Lapalu Vidéo numérique 19 93 39 Eric Lapalu Vidéo numérique 20 94 39 Eric Lapalu Vidéo numérique 21 95 39 Eric Lapalu Vidéo numérique 22 96 39 Eric Lapalu Video numérique 23 97 39 Eric Lapalu X-DVE 2 50 95 44
Thierry Lamblot X DVE le test 97 40 Thierry Lamblot Edit-Plug (table de montage sur Amiga) 95 40 Pierre Tiberi Genlock Amitek 88 40 Eric Lapalu Genlock Sirius 2 87 42 Pierre Tiberi Miro DC20. Le test 90 42 Olivier Débats Movie Machine II 94 42 Eric Lapalu Index par Alain Bourgery. Si vous trouvez des oublis, signalez-les à Ed: L'index du numéro 1 au numéro 73 a été imprimé dans AmigaNews numéro 74 L'index du numéro 74 au numéro 85 a été imprimé dans AmigaNews numéro 86 Real 3D Un moment de détente SERIE REAL 3D (8ème partie) par Jac Pourtant jac@avignon.pacwan.net
http: monoweb.pacwan.net monoweb jac Je vous souhaite une bonne année, pleine de petits processeurs ultrarapides, de petits meshes de derrière les fagots, d'anims délirantes, de modélisation exemplaire, etc... Comme cadeaux de nouvel an, j'offre à tous les internautes une visite à mon site flambant neuf et à tous, les résultats du premier concours de la mailing-list de RealSoft. En outre, ce mois-ci et le mois prochain, nous allons faire une petite récréation dans la théorie austère et nous concocter un petit projet à suivre.
Le petit poisson (quoi, pas frais ?)
C'est vrai qu'il n'est plus très frais mon poisson, c’est un de mes premiers projets, il a donc au moins 3 ans. Il a le mérite d'évoquer de multiples aspects de la modélisation et il s'applique à une animation simple mais spectaculaire.
Le but est de modéliser un poisson qui suivra une courbe trajectoire en ondulant selon cette trajectoire. Nous devons donc utiliser un "mesh".
1) La confection du "mesh".
Nous allons choisir la méthode "Build from Curves", la construction à partir des courbes. Choisissons la vue de côté, sélectionnons la grille et construisons un Bspline ovale [Create Controls B-Spline Ctrlp] d'au moins 16 points, en faisant bien attention que le point de départ de notre courbe (matérialisé par la flèche) soit soit en haut, soit en bas. Sur l'axe de symétrie (pour ne pas avoir de problème plus tard avec notre texture). Concentrons les points en haut et en bas selon la figure 1. Dans la vue de face, multiplions cette tranche de poisson par 13.
- k [View lnput Plane Horiz Lock (AmigaR-5)], sélectionner notre
tranche "line", [Projects Macro Record Macro (Shift-m)],
[Modify Structure Duplicate (Alt-d)], [Modify Linear Move (m)],
o pousser le nouveau spline de quelques carrés vers la
droite.
[Projects Macro Record Macro (Shift-m)], [Projects Macro RepeatMacro (y)], entrer 11.
Nous avons nos 13 splines bien alignés (figure 2).
Il faut se souvenir que le premier et le dernier ne comptent que pour l'orientation et sont invisibles en rendu. Il doivent donc dans cet exemple être réduits à des points. Il faut sélectionner les autres l'un après l'autre et les réduire en deux dimensions dans la vue de côté (poisson de face), de façon à obtenir une courbe ovoïde ressemblant à un poisson (figure
3) . A présent, il convient de réunir les deux derniers splines
car (le dernier ne comptant que pour l'orientation),
l'avant-dernier doit être fermé.
La chose est différente devant, car nous allons lui laisser la bouche ouverte. L'antépénultième (line. 10) doit être aplati pour faire la queue. Il convient d'aplatir également le précédent (line.9). mais légèrement, pour préparer la queue. Vu de dessus, notre ébauche doit ressembler à la figure 4. Vu de face à la figure 5.
Sélectionnons la line.5 et dans la vue de côté (poisson de face), étirons [Modify Freeform Move KnotPoint (AmigaR-k)] le point supérieur et le point inférieur pour ébaucher la nageoire dorsale et la première ventrale. Avec la line.7. puis la line.8. procédons de même mais seulement en bas. Peu pour la 7 mais plus accentué pour la
8. Ceci pour ébaucher la deuxième nageoire ventrale. De côté, la
chose doit ressembler à la figure 6 et de face à la figure 7.
Il ne nous reste plus qu'à lui "faire la peau". Sélectionnons tous les splines dans l'ordre de "line" à "line. 12" et transformons les en "mesh” [Create Freeform Build from Curves].
Nous pouvons dès lors supprimer tous nos splines de construction si nous sommes sûrs de nous (sinon, regroupons-les dans un niveau : tous sélectionnés [Create Boolean OR (Shift-b)] et rendons-les invisibles [Modify Properties Attributes (i)] et cochons la case WF-Invisible)..
2) L'édition du "mesh".
Notre forme est loin d'être parfaite. Nous avons dorénavant deux méthodes pour l'éditer. Soit au point par point avec [Modify Freeform Move KnotPoint (AmigaR-k)] par exemple pour étirer les nageoires, soit à l'aide de groupes en mul- tisélectionnant plusieurs points [Shift-Drag], en les groupant [Create Structure Group (g)] et en déplaçant ce groupe et en le modifiant à convenance (notamment avec Move) comme pour les points correspondant à nos deux derniers ex-splines. Avant tout, n'oublions pas de déselectionner le blocage horizontal [View lnput Plane Horiz Lock (AmigaR-5)].
A l'aide de la première méthode, tirons donc vers le haut et vers l'arrière le point culminant de la nageoire dorsale, vers le bas et un peu vers l'arrière les nageoires ventrales, vers l'arrière, vers le haut et vers le bas respectivement pour les deux extrémités de la nageoire caudale.
Avec la seconde méthode, ramenons les points terminaux (les ex- splines 11 et 12) en groupe vers l avant de façon qu'ils se trouvent plus en avant que les extrémités de la nageoire caudale. Tout ceci est une histoire de goût, d'art et... de genre de poisson! Disons que ça devrait ressembler en gros à la figure 8.
3) L'habillage.
Puisque nous avons pris soin de démarrer nos splines en haut ou en bas. Nous n'aurons pas de difficultés à faire un mapping spline à l'aide soit d une image quelconque, les essais peuvent donner des poissons très bariolés, soit d une image savamment dessinée. Là où la chose est difficile, c'est en ce qui concernela disparité d'étirement dans les différentes zones de notre poisson-fa. Pour vous aider à lui faire un costard sur mesure, je vous conseille de vous faire une mire quadrillée (voyez la mienne, figure 9) avec des repères bien évidents, afin d'examiner sur une image rendue où se
trouvent ces repères sur votre poiscaille. Voyez l'exemple sur la figure 10.
3 0 0 0 M !
9 3-jï~ ¦ i Figure 4 ) ) ) ) Figure 2 ° o °
* - 1 l ) 3 3 3 L 3 1 i î î i è !
I ?
) 9 3 0 3 i 3 i 9 ) ) ) ) i § 3 3 3 9 » 3 i ) ) ) 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 3 !
) 9 ¦ $ né il.
® S' 4 y. iffl Figure 5 Figure 6 Figure 3
4) Les accessoires.
Je ne vais pas vous faire l'injure de vous guider dans la confection des yeux, ni des nageoires antérieures. Faites des essais, remodelez votre poisson, peut-être avec plus ou moins de points par spline, plus ou moins de splines. Améliorez-le, faites du poisson frais. Envoyez-moi les résultats.
Le mois prochain Nous animerons notre poisson de manière réaliste. Ce que je ne voulais pas spécialement faire dans ce programme, je l'ai fait parce qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent jamais d'avis, et puis c’est une ré- cré instructive.
Je dois préciser à la suite d'appels de certains d'entre vous que les résultats comparatifs (suspects) sur différentes plateformes du numéro de décembre venaient d’un membre de la mailing-list, je n’ai rien vérifié moi-même, et il est vrai après réflexion qu'ils n'ont pas l'air très véridiques. Excusez-moi, je ne vous livrerai plus de tels résultats.
Allez, je vous souhaite une "pêche" d’enfer.
ReciiNews t?
Un léger retard dans la confection du CD a entraîné la non-distribution de la nouvelle version
3. 5 avant Noël. ¦ Alors en attendant, tous les mordus de la
liste expriment leurs souhaits délirants les plus exotiques
en matière d'innovation pour la future version
4. 0. Andy Jones, qui est dans le secret des dieux, sans rien
révéler, déclare que tous ces souhaits sont futiles et
complètement à côté de la plaque, tant la conception va tout
bouleverser, m LE CONCOURS Le premier sujet, les jouets, clos
le jour de la Saint- Sylvestre, a donné les résultats que vous
pouvez admirer sur la page suivante (les trois premiers) .
Fivos Kou- rendas, de Grèce, est le gagnant avec "Jet Hopper".
Viennent ensuite "Blue2" de Patrick Cantwell, "ToyMo- tion" de JEArud, "Fall" de Miles Finlay, "ToyGolf" de Boris Jahn et "OilElephant" de Martin Krois Le thème suivant à envoyer avant le 28 février est : La Chine. Regardez l’encadré pour les règles du concours (en anglais : "REAL CONTEST").
LES REGLES DU CONCOURS Le concours se passe sur une période de deux mois.
Le règlement est déposé sur le side d'Andy Makely (http: www.mindspring.com ~makely contest). Le premier prix reçoit 25 Dollars US (mazette !), deux accessits seront attribués sans autre prix que la gloire.
Le jury est composé d’Andy Makely et deux collègues de studio.
Toutes les images envoyées (pas de limite de nombre) doivent être éxécutées sur Real 3D par le concurrent lui-même.
Il est possible de retoucher l’image après rendu, mais déconseillé.
Les images doivent être libre de droits et de copyright et pourront être utilisées par RealSoft avec le consentement de l’artiste.
Le gagnant ne pourra pas l’être deux fois de suite.
Les résultats sont communiqués sur le site et le gagnant est prévenu par e-mail.
Les images primées sont visibles sur le site, puis archivées.
Pas d’animations ! Rien que des images dans un format classique (IFF, BMP, TGA, TIF, JPG. Etc) avec un suffixe de 3 lettres. Le format ne doit pas être exagérément grand. 800 x 600 est le maximum raisonnable. Une description ainsi que la méthode et les astuces éventuelles doivent accompagner l'envoi, avec votre nom, votre e-mail et un titre pour l’image.
L’envoi ne peut être compressé qu’avec ZIP et les noms de l’image et du texte doivent correspondre (ex : Truc.jpg et Truc.txt). L’envoi se fait par ftp en log anonyme à: "ftp.mindspring.com" au répertoire " users makely incoming" Vous devez aviser Andy par e-mail (makely@mindspring.com) de l’envoi avec le nom de l’envoi.
Si vous ne pouvez envoyer votre création vous-même et si vous ne connaissez pas d'internaute, faites-le sur une disquette, envoyez-la (en pensant à la rapidité foudroyante des postes) au journal avec la mention "CONCOURS REAL" en gros sur l'enveloppe et nous la ferons parvenir pour vous (sans responsabilité, c'est par amitié). ¦ DEMOS emmarnaud@avignon.pacwan.net SERIE REAL 3D (Sème partie) par Jac Pourtant GAGNANTS CONCOURS REAL3D Les français ont fait » exploser la Party 6 au Danemark, de nombreuses productions très variées vont combler de bonheur nos machines adorées.
Shaft7 BOMB Le célèbre groupe français créé par Gengis signe son grand retour à la party 6 au Danemark. Renforcé par des membres de la bande Melting Pot. Bomb a gagné la démo compétition. Programmé par Ben, avec des graphismes de Made. Titan & Axel, une musique de Volk & Legend, Shaft7 s'enchaîne remarquablement bien. Au programme, un être humain formé dans un espace étoilé survole différents lieux.
On a ainsi droit à de nombreux effets de 3D, avec environnement bump, de la 3D mappée avec en profondeur un super fond coloré, une base spatiale en 3D. Et. Pour finir, un sigle du groupe en 3D bump. Ils méritaient bien leur victoire avec cette démo de grande qualité.
Makaveli ESSENCE Et de deux pour la France, avec l’ancienne bande Skarla qui se place à la seconde place de la compétition démo de la P6. Codé par Jamie. Illustré par Norm. Des objets 3D de Horus. Et une musique bien rythmée de Marvin, Makaveli est une production propre avec beaucoup de 3D. Du Zbuffer, des déformations bitmaps, un tunnel, un tourbillon, un logo 3D Essence avec traîné. On notera surtout l'originalité de quelques objets comme un lapin ou la lune, mais le principal défaut c'est le manque de design. Les effets sont montrés les uns après les autres sans la moindre transition.
Mais dans l'ensemble, c'est une très belle démo.
Phongfree OXYRON Un ballade à la Doom dans laquelle on rencontre des objets 3D. Avec différentes sources lumineuses. Des flammes. C'est le seul effet de l'intro qui a gagné la compétition de la party6.
Bravo néammoins à TTS le codeur et ses amis NoXs pour la musique et à Mc680x0 pour les graphismes. Le niveau de la compétition est toutefois moins relevé que l'Assembly.
Eurochart 28 DEPTH Le célébré hitparade de la scène Amiga est de retour. Son design n’a pas changé, toujours aussi propre mais classique. A première vue. L'Eurochart est agréable comme à la belle époque. Mais, en profondeur, des articles d'un faible intérêt et quelques bugs viennent encombrer le mag. Du reste, Depth ne prévoit qu'une sortie trimestrielle. L'Eurochart n'est il pas dépassé par de nouveaux charts révolutionnaires? Suite au prochain numéro.
DreamScope CRUX "Blue2" de Patrick Cantwell Depuis de nombreux mois, le groupe de crackers le plus po- pulaire nous promettait de faire autre chose que du piratage. Voici leur première production, un mu- sic disk plutôt axé transe avec 10 modules de Dexter, Amusic et Acid Jésus, de très bonne qualité, des graphismes bien soignés de Newt, Odin. Clary & Tof. Et un code inexistant de Psychotron & Crisp. Il n'y a pas la moindre originalité dans le concept et aucune fonctions telle que l'avance rapide. La pause des divers modules. Le multitâche, n'est pas implé- mentée... Quel dommage!
Eléments PUZZLE Melomaniac est un musicien particulier puisqu’il est aussi le programmeur de ce music disk agrémenté de belles images en haute résolution dessinées par Tactica.
Un dizaine de musiques divisées en deux parties, la première propose des modules de style synthétiseur orchestral, la deuxième de style cinématographique. Eléments est ainsi l'une des meilleures musicales.
Virgill Dreams ESSENCE Après une superbe intro où l'on pourra apprécier la 3D du codeur allemand Touchs-* tone. Un écran de présentation splendide dessiné par Phase, le menu du même graphiste apparaît, offrant 6 morceaux musicaux composés par Virgill. C'est là le nouveau music disk d'Essence. Encore une fois, on peut déplorer le manque de fonction comme avance rapide, pause, mais on a droit au multitâche. Un magnifique design et d'agréables modules.
La Party 6 - La Party 6 - La Party 6 Du 27 au 29 Décembre à Aars (Danemark), quelques 3200 personnes se sont réunies pour la plus grande démoparty, comme chaque année.
Voici les principaux résultats des compétitions Amiga: Amiga demo 1 Shaft7 - BOMB 2 Makaveli - ESSENCE 3 Endolymfa - BALANCE 4 Twin Peaks - TRSI 5 ACCEPT Amiga intro 1 PhongFree - OXYRON 2 Zéro Gravity2 - SCOOPEX 3 SMOKE Graphisme 1 Mazor 2 Made-BOMB 3 Danny-TBL 4 Rendall-IMPULSE 5 Félix Musique 4 Voies 1 Mystical 2 Deelite-BALANCE 3 Poison-GOTO 10 4 Virgill-ESSENCE+ATW 5 Loonie MeatPuppies de NERO du groupe ArTWORK... pas d'infos... mais c'est joli Makaveli d'Essence. Si le design était aussi réussi que les graphismes, la musique et le code... Eléments, un chef d'oeuvre musical Allover de
LOUIE du groupe THE BLACK LOTUS, un graphiste suédois, qui travaille chez Team 17 et particulièrement sur le jeu Worms2.
Où se procurer toutes ces démos?
Sur Internet, rien de plus simple.
Soit sur les différents sites Aminet (avec certes un peu de retard).
Soit sur Papa (i41s20.ira.uka.de dans le répertoire incoming).
Smon, le mieux est de s'adresser aux différents distributeurs de DP. Pour plus d’infos, ou simplement m'informer sur vos réalisations, n'hésitez pas à me contacter (via le net ou par lettre à la rédaction).
? Du 21 au 24 février 97, le groupe Mentasm organise la Volcanic Party 3, une démoparty près de Clermont-Ferrand avec les habituelles compétitions Intros. Démos. Gfx, Musiques. Wild, Images de Synthèses... Pour plus d’informations, contacter Lionel au 04 73 44 92 15 ou par email mentasm @ucfgm2. Univ- bpclermont.fr
* Nitch, un codeur toulousain (voilà qui va faire plaisir à la
rédaction). Est passé du groupe Virtual Dreams au non moins
célébré Artwork.
- ROM AmigaNews Tout le contenu de Tannée 1995, y compris les
articles et les images originales Base de données hypertexte au
format AmigaGuide avec interrogation multicritère Retrouvez
facilement les sujets qui vous intéressent
• Index alphabétique
• Index par thème uyGtfelr îrOiefe |«slfe .
• Index par numéro
• Recherche par mot-clé sur tout le contenu de l'année ¦ ir, ¥ i
T tsà i k a ¦ i w Et en plus:
• Toute la collection DPAT
• Des photos inédites du monde Amiga français !
• Des photos de nos correspondants
• 15 tiroirs proposés par des associations et programmeurs
contenant logiciels, magazines sur disquettes, présentations
d'associations, etc. Compatible avec tous les Amiga votre CD en
découpant ce bon ou par simple lettre ou par téléphone à
AmigaNews CD. 12 rue Barrière, 31200 Toulouse, tél 61 47 25 67.
Port compris Bon de commande - Bon de commande - Bon de commande - Bon de commande Vous pouvez commander | I . R , cnr .. Votre adresse complète votr« CD on dôcounnnt I I Prix France: 150F ttc Hors France: 1 80F ttc (uniquement par mandat ou CB).
Signature: Date d'expiration ¦ I i Port compris I I CB N°

Click image to download PDF

Merci pour votre aide à l'agrandissement d'Amigaland.com !


Thanks for you help to extend Amigaland.com !
frdanlenfideelhuitjanoplptroruessvtr

Connexion

Pub+

31% 
18.6% 
5.7% 
5.4% 
4.9% 
4.2% 
2.9% 
2.1% 
1.7% 
1.3% 

Today: 52
Yesterday: 75
This Week: 750
Last Week: 669
This Month: 2544
Last Month: 2931
Total: 63612

Information cookies

Cookies are short reports that are sent and stored on the hard drive of the user's computer through your browser when it connects to a web. Cookies can be used to collect and store user data while connected to provide you the requested services and sometimes tend not to keep. Cookies can be themselves or others.

There are several types of cookies:

  • Technical cookies that facilitate user navigation and use of the various options or services offered by the web as identify the session, allow access to certain areas, facilitate orders, purchases, filling out forms, registration, security, facilitating functionalities (videos, social networks, etc..).
  • Customization cookies that allow users to access services according to their preferences (language, browser, configuration, etc..).
  • Analytical cookies which allow anonymous analysis of the behavior of web users and allow to measure user activity and develop navigation profiles in order to improve the websites.

So when you access our website, in compliance with Article 22 of Law 34/2002 of the Information Society Services, in the analytical cookies treatment, we have requested your consent to their use. All of this is to improve our services. We use Google Analytics to collect anonymous statistical information such as the number of visitors to our site. Cookies added by Google Analytics are governed by the privacy policies of Google Analytics. If you want you can disable cookies from Google Analytics.

However, please note that you can enable or disable cookies by following the instructions of your browser.

Visitors

Visite depuis
03-10-2004
Visite depuis
23-02-2014