Sponsors

FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Londres: rassemblement et réconciliation autour de l’Amiga Les déclarations de Gateway et Amiga International à Londres le 16 mai étaient très réservées, au point de décevoir beaucoup. Pas de promesses, sauf pour la vente des licences, le support développeur, et une nouvelle version de l'OS pour novembre (voir encadré). Mais les premiers effets bénéfiques du rachat de l'Amiga par Gateway 2000 étaient déjà visibles à l'expo qui suivait : presque tous les acteurs principaux de la scène Amiga étaient là, et ils se parlaient ! Depuis les temps durs de l’avant-faillite d’Escom, et puis pendant la "période Vis- corp", le monde de rAmiga à son plus haut niveau a été secoué par des malentendus, des rivalités, et même quelquefois des sentiments de haine. Nous avons vu différents groupes se former autour de différents projets, souvent à la suite d’un désaccord sur la meilleure façon d’assurer la survie de la machine. On peut dire sans exagérer que l’expo World of Amiga au Novotel à Hammersmith semble signaler le début de la fin de cet interlude, et que nous allons vers une coopération plus AMIGAle entre les différents acteurs. L’ouverture d’esprit de Gateway y est sûrement pour beaucoup. Les directeurs de Phase5, de PIOS, et d’autres sociétés travaillant sur des projets hardware autour de l’Amiga ont discuté avec Petro Tyschtschenko, directeur de Amiga International, et avec les représentants de Gateway 2000, nouveau propriétaire de l’Amiga. Une co-operation Amiga Phase 5 probable Petro T, qui a clairement exprimé son désir de rassemblement, semble aller tout droit vers une co-opération avec Phase 5 et son travail avec les processeurs PowerPC. Mais rien n’exclut d’autres accords avec PIOS, qui sortira bientôt sa machine TransAM sous BeOS (pour manque de disponibilité d’AmigaOS par le passé) et peut-être même avec ProDAD, éditeur de pOS, système compact pour multiples plates-formes qui ressemblent fortement à l’AmigaOS. Les projets ne manquent pas. Une société britannique. Index Information, a même montré à l’équipe Amiga Gateway le prototype d’un Amiga sur carte PCMCIA, pour installation sur la carte mère d’un PC-compatible. Index Information a autres projets en cours, y compris un nouveau Risc-based Amiga, le "Inside-Out" (ce qui veut dire en anglais "à l’envers"). Quand PIOS défend Gateway Un bel exemple de l’esprit qui régnait à l’expo était donné par Peter Kittel, l’un des fondateurs du project PIOS, pendant une "conférence développeurs" (organisée par un club Amiga londonien) le samedi soir. Petro T et des représentants de Gateway étaient présents pour la première partie de la conférence, assis au fond de la salle, mais ils n’ont pas participé aux débats. Plusieurs personnes ont rondement attaqué Gateway pour son manque de précision concernant l’avenir de l’Amiga. Mais Dr Kittel a répondu que, ayant vécu une situation similaire après le rachat de l’Amiga par Escom, il trouvait tout à fait normal que Gateway ne sache pas à ce point, exactement ce qu’ils vont faire avec l’Amiga.

Click image to download PDF

Document sans nom L 9427 -102 - 40,00 F & Video Numérique AMIGA-A BOX-BeOS PIOS-DRACO-pOS Londres: Gateway espere un avemr « merveilleux » World of Amigalca repart !
Nouvelles cartésMhëzjPhase
- une carte PowerPcy06( 200
- une carte PowerPC 2000
• Cybervision ppc ' 3093§ Cinéma 4D v4.0 Surf Squirre!
Graffiti ¦ ¦ interface clavier ATEO PC Task 4.1 | Jaz (bis) Caméscope JVC GR DVM1 Internet Comment se connecter avec des softs DP Test du CD-ROM NetConnect a
• REBOL(Lava): Difficile gestation Allez, quelques tests de jeux
- Des jeux dans Anews ?
- Euh, oui... Juin 1997 n°102 Suisse 12FS, Belgique 250FB, Canada
8.50$ F* * * * * * * * * * * +- * Détendez-vous... vous êtes
chez DeltaGraph X J53 nouveaux produits 66 produits en baisses
d e 1 ta graph Cartes Turbo Blizzard 1230 S4 ""...2120 Fr
blizzard 1240 T ERC 3g40 pr
• Blizzard .. 2700 Fr Blizzard
2040 ... 4490 Fr Blizzard 2060...... 640 Fr
Blizzard 4030 sans 6803Ua12()0 ? .
ÇjBlizzard 603e 175 A12Q0 4259 Fr .
T B!izzard 603e 20 mz 7230 Fr Blizzard 603e 680 Mhz 5180 Fr Blizzard 603e ||U Mhz .. 4860 F SSIS 6038666030 50 Mhz .. 3920 Fr 'Cy'berstorm MK2 68040 .. 27°° cyberstorm MK2 68°6 546q Fr .
¦VCyberstorm 604e 1 au 6680 Fr .
TCybWW" 22? 200 MhZ-7895 Fr .
Vcyberstorm 604e * Cvberstorm . Fi«060 50... 8442 Fr £ 604e 150 Mhz + OBUOu 7300 Fr £ 604e 180 Mhz + 680 ?600Fr £ 604e 180 Mhz + ®® 60 50 .... 966O Fr £ 604? 200 Mhz + 68040 25.... 8440 Fr tj, 604? 200 Mhz + 68060 50 - 10880 Fr Cvberstorm Uoarade 5350 Fr b, 604e 150 Mhz 6440 Fr • £ 604e 180 Mhz . ,.,.7350Fr. rp 604e 200 Mhz - ¦..... 66o Fr ses?'sc Er0-sFF'r ¦~fg& Casablanca + 9 g? 26590 Fr .1390 Fr g5Ë «s ":ïS£ FrameMaçhine ...-......2020 Fr Gemini Video selector .....4g60 Fr ¦t Neptun Genlock ,2865 Fr Pluto
Genlock ..- .750 Fr 7Prism24 ... 35OO Fr Peggy Plus - .6990 Fr
S. rius 2 Genlock,- ...2022 Fr SMD100 Video MPE« -
....6500 Fr Time Base c°r °tor Uqht......4960 Fr r Time Base
Correcior l. « .....1800 Fr ç,Vlab
interne .... 3820 Fr Vlab Motion 390 Fr Vidéo
Backup System ...
- 4,24F' Aminet set 1 .....150 Fr Aminet
set 2 ... 230 Fr Aminet set
3 .. 230 Fr Bercer CD IgV, Lechner
Collection ..... 36O Fr t Liahtrom .. 274
Fr MagicWorkbench Enhancer . 6 Frf Oc rrted'sound
"studio*.270 Fr ç,Scala Plug . 2660 Fr Amiga
Tech. ......5450 Fr t7Amiga Tech. Ml 764b...... i770Fr
Bélméa ADI SVGA 14 ....••••••• • 228o Fr Bèlinea ADI SVGA 1b
4260 Fr pSinéa ADI SVGA tj 7920F, Belinea ADI SVGA 20 ......
2490 Fr Fuji 2-5“ 1 Go IDE ....; ....1580 Fr Fu i 3.5" 1
-3 GO IDE l730pr Fu i 3.5” 1.7 Go IDE ....-.....1990 Fr
Fuii 3 5“ 2.1 Go DE ... .....2110 Fr Fuii 3.5" 2.5 Go
IDE •••••••.....27oo Fr ï?Futi3.5"3.5G0 DE- ......338Q
Fr Ç Fu|. 3.5 4.3 Go IDE ......3866 Fr C Fuji 3.5 6-2 Go
IDE •• 4640 pr Fuii 3.5" 2.4 Go FSCSU ... ?175 Fr Fu i 3.5"
4.35 Go reCSI ; 10974 Fr 58! Iî 4 S Ssl*.-- 12323 Fr
sîSft.M|fss:aæ?
D7 HD int.. A2000y . .. ...530 Fr 7D7 HD int. A4000(T ) 7 Fr D7 Haute densité EX .y175 Fr r?DAT HP 6 16 Go SCS 3320 Fr t7jazz 1 Go|c|| ext + 1 D7.....139° Fr Zlp Iomega SC| +1D7......U90 Fr Zip Iomega Sebi ¦ •- Scanner Tablette DeltaGraph’X 4 rue des Iris 91180 St. Germain les Arpajon Tel Fax +33 01 60 84 16 14 dgx@deltagraphx.grolier.fr http: www.grolier.fr deltagraphx Adorage VF •••“ .. 250 Fr Adorage Premium FX 640 Fr Animage Compose •••• ..500 Fr ASIMCDFSV3.7 1120 Fr Clarissa .... ..750 F r Cocktel Software
....350 Fr 640 Fr CrossMac .... 846 Fr r Burnlt 690 Fr Diavolo Backup ...... 465 pr Deluxe Music .. 699 Fr tTFinal Writer ... 390 F r .320 Fr Ibrowse ..... 2200 Fr Image FX . 8f9 V. SmagmeDocen 'français .2|55 L.ghtwave V4 ...... 7140 Fr ...4800 Fr Mon. Designer creatwe se ...4Q0 f Movieshop effect disk ....350 Fr OCR Reconn. Caractère •• ..24gQ Fr %ereonal Paint V6.4 Cdrom ;.;..376 Fr
ŒBa kTools Deluxe £** Real 3DV3.3...» ...r"„1350 Fr Scala MM400 VF . .780 Fr Scanquix 3.5 VF.. -- .- ..19q Fr Scanquix mise a jour -| 690 Fr Siamese System ..- .475 Fr tTTurbocalc. .420 Fr fTïurboprint V5 VF -......465 pr tTTraptax ..., v ViF" ....1540 Fr TVPaint Cybergraphx VF 480 Fr tTWordworth VF V6 260 F r Paint CD . Adaptateur PCMCIA... ....110pr riavier Windows95 230 Fr S«UaeDeC*%f à rnon,0!::T47OFr feSS®*** Extension Zorro3
Mÿ'onic ..... ?
Extension Zorro2 PCI Eagie.. Fr Extension Zorro2 Shuttle - 1695 Fr Intinitiv Tower ......3090 Fr Intinitiv Tower + Zorro2 4 .3520 Fr Intinitiv Tower + Zorro2 U ..... ?
Intinitiv ToPCa?®p'c Amiqa 515 V Interlace clavier PC Amig ..3g? Fr interface ctawterAmga .....1829 Fr ÏSSS-' .. Adapt. MoniteurG GM nvw130 Fr eSchon'SCS» achl avec LED ;.;-2 j Câble alim 5.25 2x3. Fr râble Centronics m t 36 tus R teSSSS&Ts Kf3S«KrA%e0 51 g ss;s|:: ’îss pWB KicX 3.1 A2000.
Ta de Qari non) vous seri fflP [Nous traitons] commandes é [accompagnées d'un ou mandat. Par resp client nous n'encai votre chèque qu'apr livraison. Nous acce pas les cartes bancair exception de la carte Au Aurore Delta Desl Multimedia Prêt à Booter uai Cette pub' a été réalise avec PageStream. Tvpaint, PersonatPaint 7.0. Vlab DraCo et ImageFX Prix et spécifications non contractuels. [ Nouveau Produit 'T Produit en baisse 1875 Fr Ariadne ....•• • •• ..... 555 Fr Catweasel 1200....._• . .....1635 Fr Cybervision 3D 4Mo . • 13?0 Fr Cybervision MPEG . 660 Fr Vcybervision
Scandoubler ?g5 Fr Dataflyer A2000 SCSU-.- .1310 Fr OKB Rapid F're F ‘ " ...780 Fr ïïSïS ~ 8!èS DracoWheel Jog ...2520 Fr GVP 4008 SCSJ A4000 .?030 Fr IO Extender GVP 370 Fr Liana Reseau port serie ... ......45Q Fr ...... 890 Fr 2160 Fr Picasso II plus .... Fr Siamese System ... 653 Fr Squirrel ¦¦¦¦¦¦¦¦ ..933 Fr Squirrel Suri 2475 Fr WB 3.1 _ L6 Blizzard T26O.
16 Mo de mémoire Interface + Clavier PC Ampli Stereo + HP Souris Valeur neuf : 12_000 r Prix Promo : 7900 rr P Modèle de Dém°nfat,.on Garantie 1 an A1200 Magic Pac _ _ 4i00Fr A1200 dd 170 Mo Magic P 1Q140 Fr A4000T dd 1 Go 2_4 Mo - 11135 Fr A4000T Eagle TE „ cpü ...7990 Fr ç,A4000T Carte mere san ggooFf Draco 68060.. -; 44900 Fr r Draco Video Station6436Q Fr
* 9 DracoVidéoStation 16818 Fr Pios Keenya 200
19500 Fr gpios Keenya 200 Pro . 2Q780 f Çpios
Keenya 2001 Pro 8gg0 ?
TwinPowerTov-e. 40001 - 9990 Fr TwinPowerTbwe 4030j 0 1199Q Fr issassES*-1"’0" Tw i n P ow e rTower 4000T Sans CPU ... 8990 Fr 4030T 68030 50 Mhz... 9990 Fr 4040T 68040 40 Mhz... 11990 Fr 4060T 68060 50 Mhz.. 13990 Fr Enfin un Amiga4000 Z0jT0jM l2LAFast SCS12, Version standard : 0isc,ue,S Video Processeur Ram’ , RR060 Moniteur 15“ rFr QEEEBi Draco Vidéo Station SleCADpi0 XiPalnl, Samp' r BESB «sas?»®» iïSS-«.««• déconcertante.
Version Pro: moniteur Version standarar + faliHfïogstwe.TVpaint. nrihtWave Monument designer. 7iW«TFr WB (avec disquettes), Souris, interface + clavier PU Lecteur de I disquette HD 3 . 1 Forfait de Port Comprenant l'assurance eti les frais administratifs Forfait de port : 120 Fr TTCM (0 à 8 kg max.) Towers.H moniteurs. Ordinateurs.
Scanners: 200 Fr TTC (8 kg M et plus) par transporteur privé Extand sous 24 48 Mf heures partout en France (et H| Corse), Allemagne, Belgique et Grande-Bretagne Vous cherch un produit 'V'Conta nous! Nous sonmfflBj disposition potir tod produits Amiga, Demi un dévis configuration r adaptée à voH +techniquement IfegHE Devis détaillé: 3«ym remboursé si ¦WM» Besoin d'une s formation? Nd!
Proposons une adaptée à vosl (logiciels et materi TTC heure Cons interventions TTC heure.
Commandé Paiement Crédit Achetez aujourd'hui B3 remboursez dans 3 moisR une fois sans intérêts o crédit sur 10 mois a CETELEM A partir 3000 fr d'achats acceptation du dossi Frais du dossier 100 Fr Pour nous, relot matériel djj réparer, BfflU télécopier ofnadrçf facture en iWoIMctB un numéro dl de poster forfait de 1!
Prise en ch| matériel (sou Service 0 Delta arl Dntp™ tester soué Q réalistd|i§8fi 1H) avlfflffl pour unmp'rfa l'unité, récept commariBSi fonction reproduo rembours] que vos f voiis potiyl service llç via ¦¦ dgx’. I NotrS se t'OUVè'Çl w v:w i
S. A.V. onstr rende de ret Hotline
• Joue sor
• st à votre iu sar Bon de commande • Bon de Je commande: ? CD 95
? CD 96 Onze journaux pleins d’infos et astuces Amiga,
accessibles depuis votre Workbench par simple recherche sur le
sujet désiré.
Après le succès du CD AmigaNews’95, le deuxième CD-ROM d’archives AmigaNews sera disponible début Mai 97.
Il contiendra: Le contenu entier des AmigaNews de 1996 avec textes, images, matériel inédit, et un système d’index (par ordre alphabétique, par rubrique et par mot-clé) permettant de retrouver facilement les sujets qui vous intéressent.
La suite de la collection DPAT (Domaine Public Amiga Toulouse), contenant tous les programmes francophones envoyés par nos lecteurs en 1996 (Dpat 110 à 133).
Une galerie de photos inédites de personnalités du monde Amiga (y compris des photos de nos correspondants).
Une trentaine d’AmigaFans ont répondu présents pour vous faire profiter de leurs dernières créations dont certaines en exclusivité et en première mondiale ? Les deux Vous pouvez commander votre CD en découpant ce bon, ou par simple lettre, ou par téléphone à AmigaNews CD, 12 rue Barrière, 31200 Toulouse, tél 05 61 47 25 67.
?
?
?
_ . _ .. ,, Votre adresse complète:.
Prix France: 150F ttc Port compris _____ Hors France: 1 80F ttc (uniquement par mandat ou CB).
Port compris CBN Signature: Date d'expiration i I i I Quelle est votre Machine ? Quel OS utilisez-vous ?
SOMMAIRE RACHAT GATEWAY 6 World of Amiga 10 News Allemagne 14 Tests Hardware Surf Squirrel 19 Carte Graffiti 22 Interface pour clavier PC 23 Jaz(bis) 42 Tour Infinitiv 35 Tests Soft PC-Task: mise au point 24 Cinéma 4D v4.0 68 Vidéo Numérique Test JVC CR DVM1 44 Camécope et création 46 Satellite et télévision 47 Spécial Internet mode d'emploi 26 Test du CD-Rom: NetConnect 29 De POV à 3D Studio 48 Série Real 3D par Jac Pourtant 38 LightWave 41 Imagine 40 Musique 50 Internet 34 Programmation Blitz 55 Assembleur 56 Amiga E 57 Gestion de ressources (1ère partie) 58 Commentaire sur Lava 61 Les
petites annonces 64 Les clubs et l'abonnement 66 Coordonnées des sociétés 67 Les DP du mois 52 Rubrique Associations 67 Editorial Nous sommes allés à la conférence de presse de Gateway avec un grand besoin de réassurance, et la déception, dans un premier temps, a été grande.
Gateway n’a rien promis pour 1*Amiga, à part un travail de rassemblement, de soutien, et d’exploration.
Cependant, paradoxalement, le premier choc passé, l’équipe de Gateway a fini par convaincre par son sérieux, sa façon de travailler, et même par sa façon de ne pas faire de promesses. Quel plaisir d’avoir à faire à une équipe qui cherchait, sans le moindre doute, les avantages réels de l’ordinateur Amiga, ses utilisations possibles, et comment en tirer le meilleur profit. Le terrible nom "set-top box" n’a pas été beaucoup entendu, et seulement dans le contexte d’une possible application de la technologie Amiga, pas l’inverse!
Ce mois-ci, il y a beaucoup moins de petites annonces que le mois dernier. Il est amusant de voir qu’il suffit de trouver un propriétaire pour l’Amiga pour que les choses évoluent très vite!
Merci à tous ceux qui ont répondu à notre appel du mois dernier pour être collaborateurs et traducteurs bénévoles. Ca donne du courage!
Et merci à Stéphane Nicole pour son long et efficace travail pour la rubrique domaine public.
Stéphane ne quitte pas l’Amiga, mais, comme tant d’autres, son travail l’oblige à passer ses soirées sur... vous avez deviné.
AmigaNews est édité et publié par NewsEdition, SARL au capital de 2000F 12 rue Barrière. 31200 TOULOUSE TEL : 05-61-47-25-67 FAX : 05-61-47-25-69 Email: anews@club-internet.fr Directeur de la Publication: Bruce Lepper Assistante de rédaction: Nicole Saunier Publicité et comptabilité: Esmeralda Gimeno Ont participé à ce numéro: Serge Brackman, Alain Bourgery, Mathieu Chènebit, Pascal Chiozzi, Olivier Débats, Frédéric Delacroix, Gilles Dridi, Malika X, Brice Fromentin, Pierre Girard, Johan Girard-Chenon, François Gutherz, Thierry Lamblot, Rémi Moreda, Stéphane Nicole, Jac Pourtant, Gwénaël
Ropert, Hervé Sonneville, Pascal Taffin, Corinne Villemin Gaçon, Benjamin Yoris, Julien Wilk INDEX DES ANNONCEURS ADFI 72 PHOENIX 49 AMIE 25 PRAXIS 27 APPLIMATIC 36, 37 SERELE 17 ATEO CONCEPTS 51 TRACO 65 DELTA GRAPH’X 2;3 TURTLE BAY DIRECT 13 DUCHET 21 VOTRE SPECIALISTE 53 FDS 23 COPYRIGHT ©NewsEdition 1996 Reproduction interdite sans autorisation. Amiga, AmigaDOS, WorkBench sont des marques déposées de Amiga Technologies NewsEdition SARL est 100% indépendant de Amiga Technologies Associés: Rod Craig et Bruce Lepper Flashage: Compo-Toulouse, tél 61-57-44-66. Photogravure: TEC, 14 allée
François Verdier, 31000 Toulouse, tél 61 63 95 05, fax 61 99 05 32. O ua . „ • Tirage: 23000 exemplaires. Ce journal mensuel est édité et mis en paqe Z, difficultés pour trouver AmigaNews en kiosque, téléphonez à notre agence de sur Amiga avec le logiciel Professional Page v3.o marKetmg presse, Distri Media (Mr Denis Rozes) à Toulouse, pour connaître les points de vente Imprimerie Marco -13 rue des Arcs St Cyprien 31300 Toulouse les plus proches (Tel: 61.40.74.74, Fax: 61.41.04.64) email: 101675.202@compusen e.com .Il UN 1QQ7 N° 109 NEWS INTERNATIONALES Londres: rassemblement et
réconciliation autour de l’Amiga Les déclarations de Gateway et Amiga International à Londres le 16 mai étaient très réservées, au point de décevoir beaucoup. Pas de promesses, sauf pour la vente des licences, le support développeur, et une nouvelle version de l'OS pour novembre (voir encadré). Mais les premiers effets bénéfiques du rachat de l'Amiga par Gateway 2000 étaient déjà visibles à l'expo qui suivait : presque tous les acteurs principaux de la scène Amiga étaient là, et ils se parlaient !
Depuis les temps durs de l’avant-faillite d’Escom, et puis pendant la "période Vis- corp", le monde de rAmiga à son plus haut niveau a été secoué par des malentendus, des rivalités, et même quelquefois des sentiments de haine. Nous avons vu différents groupes se former autour de différents projets, souvent à la suite d’un désaccord sur la meilleure façon d’assurer la survie de la machine.
On peut dire sans exagérer que l’expo World of Amiga au Novotel à Hammersmith semble signaler le début de la fin de cet interlude, et que nous allons vers une coopération plus AMIGAle entre les différents acteurs. L’ouverture d’esprit de Gateway y est sûrement pour beaucoup.
Les directeurs de Phase5, de PIOS, et d’autres sociétés travaillant sur des projets hardware autour de l’Amiga ont discuté avec Petro Tyschtschenko, directeur de Amiga International, et avec les représentants de Gateway 2000, nouveau propriétaire de l’Amiga.
Une co-operation Amiga Phase 5 probable Petro T, qui a clairement exprimé son désir de rassemblement, semble aller tout droit vers une co-opération avec Phase 5 et son travail avec les processeurs PowerPC. Mais rien n’exclut d’autres accords avec PIOS, qui sortira bientôt sa machine TransAM sous BeOS (pour manque de disponibilité d’AmigaOS par le passé) et peut-être même avec ProDAD, éditeur de pOS, système compact pour multiples plates-formes qui ressemblent fortement à l’AmigaOS.
Les projets ne manquent pas. Une société britannique. Index Information, a même montré à l’équipe Amiga Gateway le prototype d’un Amiga sur carte PCMCIA, pour installation sur la carte mère d’un PC-compatible.
Index Information a autres projets en cours, y compris un nouveau Risc-based Amiga, le "Inside-Out" (ce qui veut dire en anglais "à l’envers").
Quand PIOS défend Gateway Un bel exemple de l’esprit qui régnait à l’expo était donné par Peter Kittel, l’un des fondateurs du project PIOS, pendant une "conférence développeurs" (organisée par un club Amiga londonien) le samedi soir. Petro T et des représentants de Gateway étaient présents pour la première partie de la conférence, assis au fond de la salle, mais ils n’ont pas participé aux débats.
Plusieurs personnes ont rondement attaqué Gateway pour son manque de précision concernant l’avenir de l’Amiga. Mais Dr Kittel a répondu que, ayant vécu une situation similaire après le rachat de l’Amiga par Es- com, il trouvait tout à fait normal que Gateway ne sache pas à ce point, exactement ce qu’ils vont faire avec l’Amiga.
"C’est la seule réponse honnête qu’ils peuvent donner en ce moment" disait il. "S’ils déclaraient qu’ils allaient faire X,Y, et Z avec l’Amiga ce seraient des menteurs. Il faut leur laisser le temps d’explorer la situation. Nous savons tous comme la situation de l’Amiga est complexe.
Kermit Woodall de Nova Design, éditeur du logiciel ImageFX, a également défendu les nouveaux propriétaires de l’Amiga. "Si, par exemple, j’achetais Sun Microsystems, je n’aurais aucune idée des caractéristiques de leurs utilisateurs, il faudrait beaucoup de temps pour se faire une idée valable."
L’équipe de Gateway Le principal représentant de Gateway 2000 à Londres était Jim Taylor, Senior Vice Président of Global Marketing et l’un des lieutenants proches de Ted Waitt (fondateur et Chief Executive Officer) et Richard Snyder (Président et Chief Operating officer). Il était accompagné de Steve Johns, Director of Corporate Development, et Keith Braddock.
Nous avons demandé l’avis de plusieurs des développeurs les plus importants sur les contacts qu’ils avaient déjà eu avec Gateway. D’un commun avis, l’équipe de North Sioux City était jugée compétante et très ouverte, et les contacts seront poursuivis ultérieurement, avec des discussions plus détaillées sur les différents projets et les possibilités de licences et de co-opération.. ¦ 6 AmigaNews Juin 1997 N° 102 NEWS INTERNATIONALES « Une opportunité merveilleuse pour Gateway » Même si on ne sait pas trop pourquoi James Taylor a commencé en criant: " Hello Amiga People!" Ceci a
suscité pas mal de réponses dans l'audience, des "hello", des "bonjours", etc. Mais pour Mr Taylor, ce n'était pas tout à fait ce qu’il fallait.
"Dans mon pays, quand je dis hello, on répond "Hi, Jim", dit-il fermement.
Ah, ces américains!
Alors l’assemblée, d'une seule voix, a répondu "Hi Jim", et tout de suite, on a eu l’impression d’être là pour notre première leçon, ce qui, en quelque sorte était bien le cas.
"Je suis très content d’être là aujourd’hui. Comme vous le savez, Gateway 2000 a achevé son opération d’acquisition de l’Amiga, et c’est une opportunité merveilleuse pour Gateway. Nous espérons que pour le monde de l’Amiga, cette acquisition s'avérera aussi merveilleuse.
"Hier, les actions de Gateway ont vu leur valeur augmenter de sept dollars à la suite de rumeurs au sujet de cette conférence de presse (rires dans la salle, c’est de l’ironie pas trop bien placée vu la situation, mais ça en amuse quelques uns quand même). Jim n’est apparemment pas très à l'aise... Ou bien il ne se rend pas compte que la majorité des, environ 200, personnes assemblées devant lui ne sont pas spécialement d'humeur a plaisanter.
Gateway selon Jim Puis, changeant de ton brusquement pour devenir à la fois sérieux et dynamique, Jim annonce qu’il va passer quelques minutes à nous expliquer qui est Gateway: "Je pense que nous allons tous devenir des amis en avançant, et il est important de comprendre qui nous sommes en tant que société et, espérons-le, acquérir confiance dans la forme d’organisation à laquelle Petro et les gens d’Amiga ont choisi de s’associer.
"D'une certaine façon nous sommes aussi profondément impliqués dans la culture de l’ordinateur qu’était l’Amiga et ses prédécesseurs chez Commodore, jusqu’aux années 70. Quand ces idées étaient en cours de construction.
"Gateway a été fondée par Ted Waitt et son frère en 1985 à Sious City, lowa, une ville d’environ 100 000 personnes qui à ce moment là était le dernier vestige de la grande industrie américaine de bétail. Ted a emprunté 15000 dollars de sa grand-mère pour pouvoir emprunter 10 000 dollars d’une banque et a établi une société qui distribuait des Pcs de Texas Instruments. Quand Tl a arrêté ses Pcs, Ted a commencé à assembler ses propre Pcs. Ted, Mike, et sa soeur assemblaient les PC à la main (Ed: ah, ça me rappelle 1988, quand on agrafait les premiers A-News à la main... nous pourrions
bientôt recommencer, d’ailleurs).
Ces PC étaient vendus à travers un organisme de vente directe, et le reste de l’histoire, on connaît. Avec Dell, Gateway est devenu un géant de la vente directe de PC. La raison? D’après Jim, c’est parce que Ted a fait une chose révolutionnaire dans l’industrie PC: "il a construit les produits à partir des rentrées client plutôt que les sorties technologiques."
Ted a des ambitions mondiales "Dès le départ nous nous étions fondés sur l’idée que nous voulions devenir le premier fournisseur mondial de produits d'ordinateurs personnels.Vous ne pouvez pas imaginer la situation dans cette petite ville délabrée. Ted avait 23 ans, il portait une queue de cheval, et il disait: "Je vais devenir le premier fabricant de produits informatiques du monde". C’est comme si je disais que j'allais partir à Hollywood pour devenir star. Il y avait peu de probabilités que cela se passe comme prévu, mais nous croyons que c’est en train de se faire.
"Ca se réalise à cause de ce que nous pensons de nous-mêmes, de notre façon de conduire des affaires. Nous sommes peut-être la corporation la plus plate du monde. Il y a environ 10 000 employés aujourd’hui, Il y a le chairman, Ted, le président, Rick Snyder, il y a sept senior vice-présidents, il y a une douzaine de vice-présidents, et puis il y a tous les autres. Nous nous organisons de façon à ce que tout le monde partage les mêmes valeurs concernant les relations que nous avons avec les clients et entre nous-mêmes.
Ceci enlève le besoin d’un grand nombre de superviseurs, ces gens qui passent leur temps à dire aux autres ce qu'il faut faire.
Par conséquent, notre organsation reste très "plate" relatif à la taille de notre marché.
"Nous sommes donc très rentables, et nous pouvons bouger vite en termes de technologie. Quand le Pentium II était lancé mardi dernier, avant qu’lntel ait fini son annonce, nous avions vendu 1300 systèmes. Nous sommes capables de répondre très vite aux attentes émergentes du marché, et aux opportunités émergentes comme l'opportunité présentée par le, le, euh, le le le, euh, l’opportunité Amiga."
Personne n'a ri quand Jim a momentanément oublié le nom de son acquisition. Jim doit relater souvent l’histoire de sa société devant des audiences variées, et on comprend que c’est bien la première fois qu’il doit y inclure le nom de, du, de le, euh, l’Amiga.
VVM, le système de valeurs de Gateway VVM n'est pas un nouveau logiciel de mémoire virtuelle, mais une liste de valeurs primées par l’entreprise Gateway. Les voici: respect, bienveillance, travail d’équipe, bon sens, aggressivité, honnêteté, efficacité... et amusement ("fun" en américain). Cette liste, formalisée l’année dernière, est utilisée concrètement dans les domaines tels que le recrutement et les relations-clientèle. Il est assez banal qu’une société utilise une phrase comme sigle (pour Gateway c’est "You have a friend in the business" (vous avez un ami dans l’informatique), mais
l’élaboration d'un code de conduite explicite et en quelque sorte obligatoire est plus original.
A propos de VVM, Jim a remarqué que "au moins sur ce dernier point, nous partageons quelque chose avec le monde Amiga.
C'est une technologie qui n'est pas seulement conçue pour travailler avec l’ordinateur, mais également pour s'amuser avec l’ordinateur, permettant à l’ordinateur de changer la vie des gens.
"Ce qui nous intéresse c’est de rendre la technologie davantage accessible pour les besoins ordinaires des gens ordinaires. J'aime dire que notre boulot c'est de prendre des technologies extraordinaires pour créer des choses ordinaires, pour permettre aux gens de faire de plus en plus de meilleures choses avec leurs vies.
"Notre travail à la compagnie est de faire croître notre business plus rapidement que nos concurrents en ayant une meilleure compréhension des désirs de nos clients, et par le marketing de produits de grande valeur, en vendant directement à nos clients.
Et il n’y a pas une société dans le monde qui remplit ce mission mieux que Amiga. Et très franchement il n’y a pas une société dans le monde dont nous serions plus heureux de devenaire partenaire, et de nous rapprocher, qu’Amiga.
Croissance et innovation NEWS INTERNATIONALES Nous sommes devenus une société mondiale. Nous fabriquons à Sioux City et Virginia, nous avons un centre de marketing à Kansas City, nous avons un très grande usine en Irlande, nous fabriquons également en Malaisie, et nous avons une opération importante à Tokyo. Gateway a connu le démarrage le plus rapide dans l'histoire du Japon, avec une croissance de 389% la première année. La semaine dernière, au lancement des machines équipées du processeur Pentium II, notre équipe au Japon était en extase, car les ventes au Japon ont dépassé les ventes
dans toute l'europe. Nous sommes maintenant aux USA en première place pour fidélité à la marque, nous venons de dépasser Apple.
Nous sommes également des novateurs. Nous avons inventé et lancé le PCTV l’année dernière. C'est un produit qui incorpore un tuner TV sur la carte mère et transforme un grand moniteur VGA en téléviseur tout en restant un ordinateur à part entière.
Nous avons actuellement 8% du marché des ordinateurs compatibles personnels aux USA, avec un chiffre d’affaires de 5 milliards de dollars l’année dernière et ventes de 1.9 millions d'unités l’année dernière, ce qui signifie une augmentation de 43% sur l'année précédente. Je viens de voir les chiffres pour le premier trimestre 1997, et nous avons crû dans le marché domestique de 55% et dans le marché entreprise de 26%. Nos bénéfices l'année dernière étaient de 250 millions de dollars, et nous avons 500 millions de dollars à la banque.
L’Amiga, l’enthousiaste, et Gateway "Il ne nous était pas difficile de décider de parler avec Amiga Technologies, parce que l’un des fondements des relations entre Gateway et ses clients a toujours été de se rapprocher des gens qui sont les utilisateurs les plus enthousiastes du monde.
"Dans n’importe quel pays, nous commençons par vendre aux enthousiastes, les gens qui utilisent des ordinateurs tous les jours. Ce sont des gens pour qui, être actifs dans le monde de l'informatique fait partie de leur "self esteem", l’idée de leur propre valeur. Pour eux, l’ordinateur est devenu partie "naturelle" de la vie d'aujourd'hui.
"Une fois que nous nous sommes établis en répondant aux besoins d'un pays dans cette catégorie-là, nous commençons à regarder les opportunités dans la marche générale des consommateurs, des entreprises, des institutions, etc. Mais la pierre angulaire de Gateway a toujours été, et restera, les relations avec l'enthousiaste.
"Nous avons reçu des milliers de lettres, des milliers et milliers de lettres, des enthousiastes Amiga, qui expriment un grand éventail de réactions, de "Oh boy, nous sommes très contents que ce soit vous, les gars" à "Oh boy, si vous foirez ce coup, je vous tuerai" (rires dans l’audience).
L’achat est finalisé Nous avons terminé l’achat avec le tribunal de faillite en Allemagne et le conseil de régulation a donné son aval. Nous n’allons pas révélé les termes de cette transaction. Le nom de la société parent devient Amiga International, qui existera comme filiale 100% propriété de Gateway et continuera d’opérer comme société autonome, fournisseur de services, produits et développements pour la communauté Amiga.
Nous avons acquis tous les biens de l’Amiga, y compris le stock, les marques déposées, l’OS, les conceptions hardware et la propriété intellectuelle... Mais ce que nous avons vraiement acquis, ce que nous avons découvert que nous avons acquis, et je pense ce que nous ayons été surpris d’acquérir, c’est le monde Amiga.
Merci aux Amigaïstes Il est clair que sans vous nous n’aurions rien eu à acquérir.
Alors, le premier devoir de Gateway 2000 est de dire merci.
C’est la communauté Amiga qui a maintenu en vie ce nom, et ce système d’exploitation, et ce concept, sans un soutien financier important, sans publicité, sans beaucoup de choses! C’est la croyance en l’OS, et la croyance en la valeur de ces produits dans le monde de l’informatique qui ont permis à ce produit de rester en vie. Alors Gateway 2000 voudrait dire "Thanks you guys (merci les gars)", car sans vous l’Amiga ne serait plus là. ¦ Les questions de la presse (et les autres) Q: Pouvez-vous nous dire comment Gateway a acheté l’Amiga et pourquoi?
Steve Johns, Director of Corporate Development chez Gatway: Nous avons été au courant de l’opportunité et de pourquoi il représentait une très grande valeur.
Jim Taylor: Nous voyons cette acquisition comme une extension naturelle du rêve Gateway.
(Ed: nous avons appris par la suite que Gateway a reçu par des réseaux normaux, des propositions pour la vente de matériaux PC en provenance de la faillite d'Escom, et a remarqué avec intérêt la partie Amiga. Jim Taylor a signalé dans une autre réponse que, il y a bon nombre d'Amigaïstes parmi des employés de Gateway, et d'après Petro Tyschtschenko, le fondateur de Gateway, Ted Waitts, connaît bien l'Amiga) O: le monde de l’Amiga semble bien différent de votre monde à vous, à part peut-être votre produit PCTV... Jim Taylor: Il faut comprendre comment Gateway se conçoit lui-même.
D’un point de vu marketing, je vois ceci comme faisant partie de notre recherche des meilleurs composants pour permettre à un maximum de gens d'utiliser un maximum d’ordinateurs.
De ce point de vue là, il n’y a pas de manque de logique, et c'est comme cela que nous le voyons.
O: Que sont devenus des projets de set- top box?
Petro: Nous sommes en discussion avec des entreprises qui ont développés des technologies avant la faillite d'Escom, et pendant la faillite. Nous annoncerons les résultats de ces discussions dès que possible.
Q: Combien d’argent allez-vous donner à Petro? (rires dans la salle) Jim Taylor: Il a fallu deux sociétés et dix ans pour vraiment bousiller l’Amiga.
Cela fait 20 minutes que nous en sommes propriétaires. Je crois que nous méritons une chance de regarder les questions importantes, les taux de croissance, mais je crois que vous regardez un homme qui a un visage souriant... O: Seriez-vous intéressé par l’idée de lancer une nouvelle gamme d’ordinateurs Amiga?
Petro: Oui, pourquoi pas? Il exite déjà des plate-formes qui semblent très intéressantes, donc nous sommes ouverts pour ceci.
Jim Taylor: Oui, il est certain que nous n’avons pas acquis l’Amiga pour le rendre plus petit. On ne peut pas être plus petit que zéro (rires dans la salle).
(Ed: la réponse à cette question est rassurante. Si Gateway n 'avait aucune intention de re-démarrer l'ordinateur Amiga, mais avait d'autres projets (brevets, set-top box, etc.), Jim Taylor n'aurait pas trouvé cette question ridicule. A la même question un an auparavant, Bill Buck de Viscorp avait répondu très sagement: "Nous ne pouvons rien dire avant le 24 Avril, date de notre prochaine conférence de presse" (qui n'a pas eu lieu).
Q: Vous dites que vous allez aider au développement de nouveaux produits.
Doit-on en conclure que vous ne développerez pas vos propres produits?
Petro: Nous sommes à la recherche d’un chef de recherche et développement qui développera ce département.
Nous sommes actuellement en train de discuter avec tous les groupes technologiques existants sur Amiga.
Q: Vous allez éviter que la technologie se divise?
Petro: Oui, il faut aller dans une seule direction, et ceci sera notre point fort.
Si le marché se divise, je ne crois pas que la réussite sera possible. Donc, mon but sera de garder un seul système sur le marché, ainsi tout le monde y trouvera son compte. Toutes les compétences existantes doivent se NEWS INTERNATIONALES Petro Tvschtschenko: J’Amiga a un avenir brillant devant lui !
Voici le texte de l'intervention de Petro Tyschtschenko à la conférence de presse.
"Il y a beaucoup de personnes que je connais lorsque je regarde la salle: des personnes qui ont une longue expérience de nos produits Amiga et des personnes qui soutiennent l'Amiga. C’est bon de voir que la plate-forme Amiga possède une telle communauté de personnes compétentes.
"Ces forces sont d’une importance capitale dans la réussite des plans d'Amiga International que je vous expliquerai un peu plus tard. Bref, je suis heureux de vous voir et je voudrais vous souhaiter la bienvenue à cette conférence de presse. Je suis persuadé que Amiga International, Inc. a un avenir brillant.
Je vais d’abord vous donner quelques détails importants afin que vous ayez une meilleure compréhension de ce que l’Amiga a vécu depuis l’époque de Commodore.
ESCOM AG a racheté l’Amiga en avril 1995. Depuis, des efforts ont été faits pour revitaliser le marché Amiga. Mais Escom a connu des difficultés financières et a fait faillite le 15 juillet 1996. Depuis, des efforts ont été faits pour développer des produits, mais à cause de problèmes financiers, il n’y a pas eu un nombre significatif de nouveaux produits créés par Amiga pendant ces dernières années. Depuis la faillite, nous avons essayé de garder le marché vivant, au moyen d'inventaires de ventes faits par l’administrateur.
’C’est la communauté qui a gardé l’Amiga en vie’ Malgré tout cela, c'est bien la communauté Amiga qui a gardé l’Amiga en vie grâce au développement de produits basés sur des technologies récentes et sur le développement de logiciels.
Maintenant que l’Amiga appartient à une société prospère comme Gateway 2000, son avenir est brillant.
Gateway 2000 est une société solide et bien établie dans l’industrie informatique. Gateway 2000 a été constamment récompensée par des prix pour ses produits et ses services. Gateway 2000 est le partenaire qu'il faut pour offrir une nouvelle vie à l’Amiga et lui donner de l’énergie pour le futur.
Amiga International est une société établie aux U.S.A., créée en Mars 1997 pour acquérir les actifs de Amiga Technologies GmbH.
C'est une filiale appartenant entièrement à Gateway 2000.
Pendant ces derniers mois, nous avons été très occupés par la finalisation du rachat, faisant ce qu’il fallait avec toute l’application nécessaire, par la mise en place d’opérations en Allemagne et le dialogue avec la communauté Amiga. Nous avons un nouveau bureau à Langen, près de l’aéroport de Francfort, et je suis heureux de vous annoncer que nous sommes de nouveau opérationnels. A Langen, trois personnes s'occuperont de la vente, du marketing et de la gestion administrative. Ils seront prêts à démarrer début Juin.
Depuis début Avril, quatre personnes s’occupent à Braunsch- weig de la logistique et du stockage, de la saisie de commandes et du support clientèle, du support Internet, ainsi que du support technique. Enfin, nous recherchons une personne pour s’occuper du développement de nouveaux produits et du département R&D (Recherche et Développement).
Quelles sont nos priorités ?
Mettre en place notre stratégie.
1. Soutenir la communauté Amiga existante.
2. Soulever la technologie Amiga existante grâce à une large dif
fusion de licences.
Rejoindre pour aller dans un sens unique.
Q: Quel est le meilleur scénario possible?
Petro: Il faut un minimum de 12 mois pour développer un nouveau produit, donc ce n’est pas la peine d’attendre des miracles. Nous allons mettre tout en route, nous utiliserons la plateforme existant, et puis... peut-être aurons-nous une surprise!
Q: Comment voyez-vous la direction des développements futurs?
Jim Taylor: Du point de vue de Gateway, l'Amiga sera libre de poursuivre son propre destin technologique, et je soupçonne que ceux qui sont dans cette salle seront impliqués dans ce destin. Amiga International est une filiale à 100% de Gateway, mais Petro en est le responsable. ¦ NEWS INTERNATIONALES
3. Aider au développement de nouveaux produits basés sur des
standards ouverts et destinés à l'informatique grand-public et
le marché graphique et vidéo.
Comment allons-nous soutenir la communauté qui a gardé rAmiga vivant ?
• Grâce à des congrès, des conférences de presse, Internet, des
salons et toutes les initiatives intéressantes venant de la
communauté Amiga. Je suis déjà allé à des réunions en
Allemagne et en Suède et analyserai toute suggestion.
• En continuant à vendre au réseau de distributeurs Amiga.
• En travaillant avec des développeurs grâce à des concepts comme
I* ’Open Amiga Initiative" (Initiative Amiga Ouverte) qui a été
créée avec le soutien de nombreux grands noms de la communauté
Amiga.
La base du succès de ce projet est le travail en commun et la définition d'une vole de développement commune. Le marché de l'Amiga ne peut se permettre de se diviser. Nous devons tous aller dans une seule direction.
‘Une large diffusion de licences’ Afin de garder le marché en vie, nous pensons qu'il est nécessaire d aider un grand nombre de sociétés dans la fabrication de produits grâce à une large diffusion de licences.
Notre politique de licence sera très ouverte, vaste et se concentrera sur la diffusion de licences et d'un OS standard, de chipsets et des marques déposées. De plus, la politique de licence permettra à l'Amiga de se propager, grâce à des solutions Intégrées différentes, dans des domaines tels que: des solutions médicales, des applications de simulation, des équipements de fltness, des systèmes d'Irrigation et des terminaux "kiosque". Bien entendu, nous sommes à la recherche de nouveaux partenaires.
Grâce aux licences et au département R&D ciblé, gérés par Amiga International, nous envisageons de soutenir le marché en développant de nouveaux produits pour l'Amiga. Nous sommes en train d'analyser un grand nombre de nouveaux produits qui nous ont ôté suggérés comme, par exemple, une nouvelle version de l'OS et de nouvelles machines. Nous voulons que la procédure reste aussi simple que possible, simple comme mol. Nous devons parler avec les sociétés du marché de l'Amlga qui possèdent la technologie et échanger notre savoir-faire, il est également important de chercher une plate-forme
Amiga ouverte, qui utilise des composants standards afin de la rendre moins chère à produire, plus rapide à construire et plus facile à faire évoluer. Tout cela doit se faire rapidement, tout en restant gérable. Avec cette stratégie, le soutien combiné de la communauté Amiga et de Gateway 2000, nous sommes persuadés que l'Amlga est promu à un avenir brillant. ¦ WORLD OF AMIGA Wolf Dietrich: Phase 5 aimerait utiliser AmigaOS comme système pour l’A Box Wolf Dietrich et d'autres dirigeants de Phase 5 étaient à Londres pour la conférence de presse de Gateway et à l'expo World of Amiga.
Les discussions entre Phase 5 et Gateway sur une possible coopération ont déjà démarré, et Wolf Dietrich nous a confirmé qu'il aimerait beaucoup pouvoir utiliser un futur AmigaOS sur son futur ordinateur A Box.
Il estime que l'OS pourrait être porté sur PowerPC dans l'espace d'un an.
Nouvelles cartes PowerPC pour Amiga 2000 et Amiga 1200 Quelques jours avant l'expo, Phase 5 a annoncé l'aggrandissement de sa famille de produits PowerUp pour Amiga.
En plus des deux produits annoncés auparavant, la CyberstormPPC et la Blizzard 603e Power Board, vient se greffer un modèle supplémentaire pour 1200, la Blizzard 603e+ Power Board, qui combine un processeur PPC avec un 68040 ou 60, de même qu’un modèle pour Amiga 2000, la Blizzard 2604 Power Board. Encore mieux, il a été décidé que toutes les cartes PowerUp seraient équipées en standard, d'un contrôleur SCSI.
De plus, Phase 5 sortira une carte graphique rapide comme add-on aux cartes PowerUp pour Desktop et Tower, i.e la CyberstormPPC et la Blizzard 2604.
La ligne de produits PowerUp comprend: CYBERSTORM PPC
• PowerUp haut de gamme pour Amiga 3000 4000(T) ou avec slot CPU
compatible.
• RISC PowerPC 604e à différentes vitesses d'horloge.
• Support pour 68040 ou 68060.
© Emplacement mémoire ultra-rapide 64 bits jusqu'à 128 Mo.
• Contrôleur Ultra Wide SCSI en standard.
• Port d'extension hautes performances pour cartes propriétaires
(comme la Cy- bervision PPC - voir ci-dessous)
• PowerUp Upgrade pour les Cyberstorm existantes.
BLIZZARD 603e POWER BOARD
• PowerUp milieu de gamme pour Amiga 1200
• RISC PowerPC 603e à 175 Mhz
• Support pour 68030 à 50 Mhz.
• Emplacement mémoire jusqu'à 64 Mo.
• Contrôleur Fast-SCSI II en standard.
• PowerUp Upgrade pour les Blizzard 1230-11, III et IV.
BLIZZARD 603e+ POWER BOARD
• PowerUp haut de gamme pour Amiga 1200
• RISC PowerPC 603e a 200 Mhz
• Support pour 68040 ou 68060.
• Emplacement mémoire jusqu'à 64 Mo.
• Contrôleur Fast-SCSI II en standard.
• PowerUp Upgrade pour les Blizzard 1240T ERC et 1260.
BLIZZARD 2604e POWER BOARD
• PowerUp haut de gamme pour Amiga 2000 (1500 en Angleterre).
• RISC PowerPC 604e à différentes vitesses d’horloge.
• Support pour 68040 ou 68060.
• Emplacement mémoire ultra-rapide 64 bits jusqu'à 128 Mo.
• Contrôleur Ultra Wide SCSI en standard.
• Port d’extension hautes performances pour cartes propriétaires
(comme la Cybervision PPC - voir ci-dessous) 9 PowerUp Upgrade
pour les Blizzard 2040 et 2060.
Et la CyberVision PPC, une nouvelle carte graphique La CyberVisionPPC est une carte graphique hautes performances qui peut NEWS INTERNATIONALES être installée dans le port d'extension des cartes PowerUp basées sur le 604.
Elle est prévue pour Août, et deviendra disponible en même temps que la Blizzard 2604. L'utilisation de la CyberVi- sionPPC est chaudement recommandée pour la Blizzard 2604, à la vue de la lenteur de l'accès à la ChipRAMde l’ECS ou aux cartes Zorro-ll dans le 2000, qui pourraient limiter les performances du système pour les applications gourmandes graphiquement; mais les perfs de la CyberStormPPC bénéficieront elles aussi de taux de transfert jusqu'à 100 Mo s (du CPU à la ChipRAM) dans des applications exigeantes comme la visualisation 3D rapide ou équivalent.
Contenu (version CD-ROM):
• pOS Workbench, avec gestionnaire de tâches, barre des tâches,
et technologie tirer-làcher (drag'n'drop).
• Puissant Shell pOS, avec de nombreuses commandes et options
supplémentaires pour contrôler le DOS
• pOS filer, puissant et confortable logiciel pour organiser
vos fichiers avec glis- ser-lâcher vers d’autres tâches comme
le shell ou logiciels d'affichage d'images.
• pOS-DOS, un système DOS rapide compatible avec AmigaDOS
• démos de fractales, plusieurs jeux Workbench, création
d’animations avec effets, afficheurs IFF.JPG, GIF,PNG, etc.,
PhotoDirectory, afficheur de textes, afficheur de guide
compatible AmigaGuide, , lecteur HTML, émulation UNIX complète
avec de nombreuses démos.
Magellan: la nouvelle Opus !
Greg Perry de GPSoftware était à Londres avec la dernière version de son logiciel Directory Opus, qui peut remplacer le Workbench en ajoutant de nombreuses fonctions.
Durant cette époque d'incertitude pour la plate-forme, GPSoftware a été soutenu par les messages des utilisateurs d'Opus, des encouragements, commentaires et suggestions sur la direction à prendre dans les versions futures. La nouvelle Magellan Directory Opus 5, est en large partie le résultat de ces contacts.
Magellan est le produit de 12 mois de travail intensif sur de nombreux composants du système d'Opus 5 et des tests des béta testers. Cette version apporte de nouvelles fonctions ainsi qu'une meilleure accessibilité, spécialement dans le Workbench Replacement Mode avec un plus grand contrôle des icônes, des actions sur et associées à ces icônes, La CyberVisionPPC est équipée de la puissante puce graphique Permédia, qui délivre jusqu’à 42 millions de pixels 3D textures par seconde, avec des fonctions de rendu 3D câblées comme le z- buffering, gouraud-shading, fogging, blending et
anti-crènelage. D’après ' Phase 5, la conception du hardware Per- media convient parfaitement à OpenGL, et ses possibilités 3D peuvent supporter 1 les fonctions CyberGL de CyberGraphX , V3 native, qui sont fournies avec les cartes PowerUp. En combinaison avec la puissance du PPC604e au niveau des flottants, une percée formidable dans le , domaine des applications 3D profession- I nelles peut être faite par cette configuration. De plus, le processeur Permédia supporte des fonctions comme "color 1 space conversion", le chroma key et XY- scaling qui sont utilisés par les routines de décodage
logiciel du MPEG par CyberGraphX V3 native.
La CyberVisionPPC utilise de la SGRAM 64 bits avec des taux de transferts pouvant aller jusqu'à 660 Mo s, ce qui permet, en coopération avec la RAM- DAC rapide, des résolutions jusqu'à 1280x1024 en true color et un taux de rafraîchissement d’au moins 70 Hz. La carte est livrée avec 4 Mo de RAM vidéo en standard.
Les prix en Angleterre
• 219.00 livres pour la CyberVisionPPC.
• 189.00 livres pour l'upgrade PowerUp.
(traduit par Alexandre Le Pape) pOS sur CD Stefan Ossowski était là pour annoncer la prochaine sortie sur CD-ROM et disquette d'une version “Pre-release" (version provisoire de présentation) du nouveau système d'exploitation pOS de Pro- DAD.
Le but du pOS PreRelease est de permettre les Amigaïstes de voir de plus près les possibilités de cet OS, qui sera "bientôt” disponible sur Amiga et d'autres plates-formes (PIOS PowerPC, par exemple). Pour 49DM (environ 175F) on reçoit une version presque complète de pOS, avec possibilité de faire la mise à jour vers la version finale pour la différence en prix.
On trouve également des démos et outils, et un tuteur en ligne qui fournit une introduction facile (en anglais) à pOS.
Ainsi que de nombreuses nouvelles fonctions tels que les Menus Démarrer [Start Menus], de nouveaux menus furtifs [po- pup menus] et de nouveaux motifs pour le Workbench, pour n'en citer que quelques unes.
Il y a aussi une meilleure compatibilité entre le Workbench et d'autres programmes Amiga, avec un support intégré du système d’icônes Newlcons, un meilleur support pour CybergraphX. La conception d'icônes et les routines d'affichage sont plus rapides, etc... Un module OpusFTP entièrement réécrit complète ces changements, donnant un accès 5 fois plus rapide à Internet et aussi un carnet d'adresse et des paramètres opérationnels GUI (Graphie User Interface).
Le nouveau système de positionnement des icônes: configure les endroits où les icônes apparaîtront et leur priorité. C'est à dire qu'il sera enfin possible de forcer les icônes des disquettes à paraître dans un coin du Workbench Opus réservé à cet effet Le support intégré de Newlcons, non seulement pour les icônes mais aussi pour tous les motifs et images du système et tous les boutons de l’interface graphique. Compatibilité améliorée avec MUI, les DataTypes, MCP et un certain nombre d’autres programmes. De nou- AmigaShow en Belgique... ...quelques photos!
BeOS boote en deux secondes !
...en direct de Santa-Clara, California à la conférence développeur BeOS.
L’AmigaShow en Belgique a malheureusement fait concurrence à un week-end de pont et à un temps magnifique. Mais ceux qui ont résisté aux tentations des plages ont pu faire des affaires intéressantes à Rhodes St Génese. Il y avait même un très rare Amiga 3500, (un 3000T à base de 68040), dont seulement quelques exemples ont été construits, sur le stand d'Amiga City.
Le CD est marqué Advanced Access et la pochette est blanche, c’est DR9 ! La version tant attendue est entre nos mains.
Be l’a annoncé, ce n’est pas la version finale de DR9 mais la version dans l’état. Il manque des choses: email... et il y a des choses qui manquent, mais ça marche.
En voici le test :
• - temps de boot sur un PPC 604 225MHz = 2 s, même après un
plantage de la machine et un reset hard, de quoi faire envie à
un Pciste. Pendant la conférence, les ingénieurs de Be ont fait
la même chose avec une machine sous Nextstep et... il y a une
différence, quelque soit la taille du disque et le nombre de
fichiers.
Les principales caractéristiques de DR9
• File System: il a été entièrement changé, il est sur 64 bits,
la base de données a été enlevée. Il utilise le système de
journaling qui permet de suivre en permanence les modifications
dans tous les disques. Il y a l’adjonction d’attributs pour
tous les fichiers. Il n’y a plus de type de fichier mais une
utilisation du système MIME. Le système de fichiers est
prêt pour l'utilisation avec plusieurs utilisateurs et
groupes d’utilisateurs. Cette caractéristique sera intro
duite dans la prochaine version, c'est à dire DR10. Il y a
l'introduction des "soft- links", c'est le même système que les
alias de MacOS. On crée un raccourci du fichier et on le place
ou on veut (bureau, dossier...) On peut monter des disques
(ou partitions) non Be, c'est-à-dire HFS (MacOS), Dos, Linux,
NFS. Cette architecture est entièrement modulaire et on peut
rajouter d’autres systèmes.
• Support graphique: les fonts sont maintenant lissées et il est
possible de régler la taille du cache. La gestion du mode 24
bits sur les PowerMac est maintenant gérée avec l'ajout de
nouvelles cartes graphiques. En 3D, OpenGL a été rajouté dans
le système (il y a une démo de théière qui est superbe!) Pour
le 3D Kit, nombre de nouvelles fonctions et des nouveaux
objets.
• Hardware: gestion des nouvelles machines Apple et autres
(multiprocesseurs), des nouveaux disques IDE et PCI Card.
• Réseau: ajout de Java et du Java kit dans CodeWarrior. Il est
donc maintenant possible de créer ses applets sur BeOS. Le
système est entièrement modulaire pour permettre de rajouter
de nouveaux protocoles. Le protocole Ap- pleTalk a été ajouté
pour gérer l'impression. La connection PPP a été modifiée et
contient un système de configuration pour tous les modems, avec
auto-reconnection, login manuel et un système de script.
• Multi-linguisme: Unicode (UTF-8) a été intégré dans le système
et permet d'écrire avec des caractères non-latins : par exemple
Kanji. La police contient aussi les caractères non-latins.
• la GUI: exit Browser, bonjour Trac- ker. Une superbe palette
flottante apparaît sur le bureau où il est maintenant
possible de déposer dossiers, fichiers, softlinks... Cette
palette contient la liste des applis lancées.
• La nouveauté: le replicant. On prend un élément d'une
application (un bouton par exemple), on le drag and drop sur le
bureau et on peut agir sur le bouton directement sur le bu
reau. Un autre exemple est, comme fond d'écran, une page web ou
une vidéo !
La conférence en elle-même Il y avait plusieurs invités :
• Mark Andreessen, Senior VP Technology chez Netscape Communi
cations, Inc a annoncé le portage du serveur FastTrack sur BeOS
et ses stratégies pour BeOS
• Greg Galanos, Chief Technology Officer chez Metrowerks, Inc est
venu pour présenter et parler de CodeWarrior sur BeOS et de
la suite.
• Plusieurs sociétés étaient présentes sur la conférence :
O’Reilly Pu- blishing (qui va éditer le BeBook), Néologie,
Adamation, Beatware, Wolfram Research. Ces sociétés
présentaient différents produits tournant sur plateforme
BeOS: serveur Web, constructeur d'application, traitement de
texte, base de données... Un prix pour le PowerTower Un
laboratoire a permis de tester BeOS DR8 pour ceux qui ne
connaissaient pas et DR9 pour tout le monde.
Certains sont restés jusqu’à 3h30 pour porter les applications. Un autre a même passé une nuit blanche !
Des prix ont été décernés aux produits les plus méritants sur BeOS : au total, 19 prix décernés : 11 awards et 8 mentions honorables.
Pour les awards : PowerComputing PowerTower 2x225 Mhz. Pour les mentions honorables : lecteur Jaz. A noter, sur les 19 gagnants, 12 européens (dont 4 français) ¦ 33 1 III § 0 G 5 5 NEWS ALLEMAGNE INFOS D'ALLEMAGNE (05 97) de Jac Pourtant (pour le numéro de juin 97) Ces informations n'ont absolument pas ôté vérifiées. Elles émanent premièrement de mes recherches sur l'Internet et ensuite des articles ou des publicités parues dans les revues AmigaMagazin et AmigaPlus de mai 97 et ni ma responsabilité ni celle du journal ne sauraient être engagées de quelque manière que ce soit en cas d'erreur.
IGNORÉS PASSE ENCORE, MAIS DEFUNTS ! ALORS QU'ON VA BIENTOT DANSER LA JAVA !
Je suis abonné à l’excellente revue Pixel, qui est un reflet intelligent du graphisme sur ordinateur, et je suis bien sûr, comme vous tous, habitué à voir l’Amiga ignoré. Or, ce mois-ci, je me suis senti bondir en lisant un article sur Imagine par un certain Monsieur Hubert Thorin, qui nous déclare froidos qu’imagine n’est pas un concurrent de PhotoShop (Image'ln), mais un logiciel qui vient du "défunt" Amiga.
Moi, un enregistré d’Imagine 0.9, qui apprend ce mois-ci avec bonheur que la version 6 sortira bien sur Amiga, même si je suis devenu tiède sur ce logiciel, vous pensez bien que ma plume n’a fait qu’un tour (et donc n’a pas tourné sept fois dans son plumier) et je les ai bien vite détrompés. Mais là n’est pas la question. La question est: pourquoi, en France, ignore t-on l’Amiga avec tant d’ostentation. Est-ce un mépris pour cette petite chose qui n’en finit pas d’agoniser, qu’il vaudrait mieux achever d’ailleurs. Disons-la défunte, comme ça, ceux qui auraient encore un doute seront ras
surés, elle ne souffre plus. Même l’Atari paraît plus vivant que l’Amiga.
Les journaux allemands non-Amiga, peut-être aussi parce que le parc allemand est bien plus important que le français, n’ont pas ce racisme et s’ils laissent faire leur travail aux magazines spécialisés, ils se font tout de même écho des nouvelles importantes Amiga.
Pourtant, quand je rencontre des professionnels sur les salons, beaucoup de programmeurs, de graphistes et de démonstrateurs sont passés par l’Amiga et ont une pensée bienveillante et émue pour cette plateforme. C’est la presse qui ignore délibérément l’Amiga, sans doute parce qu’elle est trop liée aux annonceurs et qu’elle ne fait pas son travail de recherche d’informations. Elle attend qu’on lui amène ses infos toutes cuites, et qui le fait sinon les annonceurs ?
Enfin bref, c’est en s’entendant manger des octets par la racine, qu’on se démène pour montrer qu’on vit encore.
Et elle se démène, la communauté Amiga, tant du côté commercial que du côté domaine public. Haage & Partner accaparent l’attention outre-Rhin, comme proDAD. Ces deux maisons ont vraiment décollé et assurent une bonne partie des nouveautés logicielles de l’Amiga.
Bientôt un quatrième browser et trois implémentations de Java : Coffie, Moca et Merapi. Spécialement, ce dernier projet devrait apporter beaucoup à l’Amiga, non seulement pour les applets contenus dans les pages HTML, mais encore pour des applications non- spécifiques d’une plateforme, écrites en Java. C’est une universalisation bénéfique pour l’Amiga qui devrait bien se marier aux spécificités de notre OS. Pour Coffie et Moca, on n’en sait pas beaucoup, mais je crois que ce sont des applications basées sur Unix, donc bien moins intéressantes si ce que je crois s'avère exact. ¦ MATERIELS
PICASSO 4 : LA PANOPLIE La panoplie s'étoffe régulièrement comme je vous l’avais annoncé à l’issue du salon de Cologne.
D’abord, pour les possesseurs de 2000 qui voudraient commander une Picasso IV, il faut bien préciser votre modèle, car la carte doit être sciée. Les premiers zutilisateurs ont été zurpris ! Maintenant, à condition bien sûr de le préciser à la commande, le bûcheron du Village Tronique s Rame sort sa tronçonneuse et le fait lui-même.
Le désentrelaceur "FlickerFixer" pallie au pâlissement observé sur le Display Enhancer des 3000 et 4000. Le contraste en Double PAL est de belle qualité et les possibilités sont énormes puisqu'on peut programmer le balayage vertical entre 50 et 160 Hz.
Pablo-ll, le module vidéo offre une sortie pour les téléviseurs et magnétoscopes en FBAS ou S-VHS, PAL ou NTSC, ou bien encore les modes Picasso 50 Hz-31kHz. Le scintillement peut-être réduit grâce à une interpolation horizontale.
Le module "AV" est un tuner TV hyperband avec une entrée S-VHS
- FBAS et un décodeur stéréo 2 canaux. Il permet de voir la télé
vision en plein écran ou dans une fenêtre avec même le vidéo-
texte. Il est bien entendu également possible de brancher un
magnétoscope ou une caméra-vidéo, et une fonction existe pour
geler une image et la sauvegarder sur votre disque dur. Encore
plus fort : vous pouvez également digitaliser des séquences de
films (mais le taux n’est pas précisé et je doute que ce soit
plein écran ET 50 images sec, l’un ou l’autre doit pâtir...)
Pour les programmeurs qui voudraient intégrer les possibilités
de cette carte et de ses satellites dans leur créations,
Village Tronic est prêt à fournir une carte et la documentation
nécessaire. Il suffit d’envoyer votre projet détaillé à Frank
Otto (Marketing technique) par lettre ou par fax.
http: www.VillageTronic.com [Village Tronic] ¦ LOGICIELS
NETCONNECT Une nouveauté chez Haage & Partner. Pour DM 169, ac
cès à la totalité des logiciels suivants consacrés à
l’Internet : Tout est préconfiguré dans ces programmes, et l’on
n'a plus qu’à entrer ses données personnelles. Le coeur du
paquet est Voya- gerNG qui offre les tableaux, les trames, les
animations GIF, les fonds d’écran, le décodage graphique
interne, le transfert FTP, HTML 2.0 complet et une bonne partie
d'HTML 3.2, les Image- Maps, etc... Tous les programmes sont
disponibles dans leur version intégrale.
- AmiTCP, la version 4.5 professionnelle.
- Microdot II, le tout nouveau serveur client E-Mail et News.
- AmFTP, le puissant programme FTP.
- AmIRC, Le programme Chat (conversation) pour Amiga.
- AmTelnet, Contrôle total sur les ordinateurs distants.
- AmFinger, le nouveau Finger-Client.
- AmTerm, le petit et pratique programme terminal.
- Netlnfo D’autres utilitaires : Ping, Traceroute, etc.
- NC Controller, la caisse à outils pour contrôle complet sur
tous les éléments NetConnect.
Ce programme est prévu pour la mi-juin. [Haage & Partner] ¦ (Ed: voir le test de NetConnect par Johann Girard-Cheron dans ce numéro) MAKECD 2.2 Le logiciel qui monte, conçu par une des rares représentantes du beau sexe parmi les développeurs, Angela Schmidt, est bien sûr MakeCD pour graver vos souvenirs sur plastique... Voici la liste complète des graveurs compatibles :
• DynaTek Automation Systems CDM400 et CDM240.
NEWS ALLEMAGNE YàU , Vour NlaUe Easicr.
rhô«»
• Grundig CDR1001PW.
• HP SureStore 4020i et 6020i.
• Kodak PCD225.
• Microboards of America PlayWrite 2000 et 4000.
• MicroNet Technology MasterCD Pro.
• Mitsumi CDR 2401.
• Optima DisKovery 650 CD-R.
• Philips CDD 2000, CDD 2600 et et CDD522.
• Plasmon CDR4220 et CDR-4400.
• Plextor PX-R24CS(i)
• Procom Technology PCDR-4x.
• Ricoh RO-1420C et RS-1420C.
• Smart & Friendly CDR1002, CDR 1004, CDR2004. CDR2006 et
CDR4000.
• Sony CDU920S, CDU924S, CDU926S et CDU940S, Spressa 9211, 9411
et 9611.
• Traxdata CDR 2600.
• Turtle Beeach 2040R.
• Yamaha CDE 100, CDE 102, CDR 100 et CDR 102.
Une version un peu bridée est téléchargeable du site http: makecd.core.deA On peut également adresser du courrier à Angela et à Patrick Ohly à Angela.Schmidt@stud.uni-karlsruhe.de ou Patrick.Ohly@stud.uni-karlsruhe.de GoldED: LA ROLLS EN OR DES EDITEURS GoldED est depuis longtemps le meilleur éditeur de texte et de programmation pour Amiga. La version 4.6.2 surpasse tout ce qui a été fait auparavant. La couleur, l’indentation, les macros, les nombreux menus (avec localisation française), tout concourt à un confort maximal. Je crois que le programme détient la palme de la
configurabilité sur Amiga (et même peut-être dans l’absolu). On peut tout éditer, des menus aux raccourcis-claviers en passant par les actions de la souris, conjuguées aux touches du clavier.
Le texte se colorise automatiquement (selon vos souhaits, s’entend) pour les langages C, C++, Basic, Assembleur, Pascal et HTML.
D'ailleurs, pour les ceusses qui font des pages Web, le plug-in HTML (envWWW24.lha), téléchargeable sur http: www.cieariight.com --dietmar est une des manières les plus pratiques et visuelles d'accélérer votre mise en page. L'installeur vous permet d’intégrer la prévisualisation instantanée de votre texte HTML dans un browser de votre choix parmi A-Web, Ibrowse et Voyager-NG. Superbe !
N’allez pas croire qu’on ne trouve que ça sur le site.
On a le choix entre :
• envGDE12.lha - Confection d’AmigaGuide.
• envCPP22.lha - Environnement C C++ 2.0.
• envWRD43.lha - Correction orthographique pour langages de pro
grammation 4.3.
• envSTM22.lha - Environnement pour StormC 2.0.
• envMDT21 ,lha - Environnement MicroDot 2.1.
• envBAT 10.lha - Editeur de fichiers batch 1.0.
• envASMl1,lha - Environnement assembleur 1.1. Logiciels écrits
pour GoldED 4 par des utilisateurs de GoldED 4:
• GED_AsciiReg.lha - Utilitaire de manipulation ASCII.
• ged4indent.lha - Indenteur de code-source C dans GoldEd4.
• MWBGoldED - Icônes MagicWB et dock-anims pour GoldED.
• GED4_TeX.lha GoldED4 - LaTeX + Texinfo syntax parser scanner.
• PGP_GED.Iha - Utiliser PGP avec GoldED 4.
• AmigaE-Syntax.lha - AmigaE-Syntax-Parser pour GoldED,
• ged_e-s2.lha - AmigaE syntax parser V1.9 pour GoldED 4.x.
• reqimdb.lha - Script GoldED 4 pour charger des diffs MovieData-
base.
• GED4_2_Guide.lha - Crée un guide complet.
• GED4_2_Readme.lha - Crée un "read.me" pour Aminet.
Tout ceci est pour la version 4 de GoldED qui coûte environ $ 30 d’enregistrement. Mais pour GoldED 3, qui est dorénavant gratuit, voici encore quelques sucreries :
• Mirror15.lha - API client: Ajoute la colorisation du texte
entre crochets ou parenthèses.
AHI : DEJA 4 Martin "Leviticus" Blom ne chôme pas. Une version majeure par mois.
Nous en sommes à la version 4. Ce nouveau standard audio s'impose de plus en plus et son "package" est vraiment étoffé à présent tant dans sa distribution utilisateur que dans l'ensemble développeur. Les archives actuelles (début mai, car peut-être que dans un mois nous en serons à la version 5...) sont :
• AHI.lha
• AHIUser.lha
• AHIDev.lha
• AHITool.lha
• AHINotePlayer.lha
• AHISoundDT.Iha Cette dernière archive est un "dirty patch"
(Martin déclare qu’il ne fait que des dirty patches, mais ils
fontionnent très bien) du sound.datatype permettant de
rediriger le son sur une carte audio à la place des canaux
audio Amiga (bref, l’essence même d'AHI) un cadeau pour les
Dra- Coïstes !
Toutes ces archives se trouvent sur son site http: www.lysator.liu.se ~lcs ahi.html ou bien sur Aminet.
UN QUATRIEME BROWSER La compagnie Finale Development, qui a déjà ClassAct à son actif, développe dorénavant un nouveau browser: Finale Web Cruiser. Ce sont eux également qui sont derrière une des trois implémentations prochaines de Java sur Amiga : Moca.
Il sera disponible pour Amiga OS et pOS. Il donnera accès à 4 clients In- OBERON Oberon est un excellent langage évolué orienté objet, un peu à Modula- 2 (ou 3) ce qu’est C++ à C. C’est le dernier langage crée par le professeur Niklaus Wirth, le père de Modula et de bien d’autres langages. Il est dommage que C ait accaparé la quasi-totalité du développement sur Amiga, car Modula ou Oberon sont beaucoup plus parlants pour des résultats similaires. C’est une minorité dans la minorité Amiga (j’aime bien l’esprit des minorités). Enfin, c’est mon humble avis 100% subjectif.
En tous cas, "Oberon System V4" de Stefan Ludwig est disponible (version Amiga 04A) tant en langage qu’en système opérationnel, ce qui assure une compatibilité totale avec les plateformes sur lesquelles Obéron est implémenté (Mac, PowerMac, Windows NT, Linux, NeXt, stations Hewlett-Packard, etc...) Freeware mais pas DP.
Pour en savoir plus, info générales : http: sun1.rrzn.uni-hannover.de ~nhbidegn oa-e.html . La version Amiga peut se télécharger sur ftp: ftp.inf.ethz.ch pub Oberon Amiga V1.4
• NextStep16.lha - API client: Ajoute une barre d'icônes-outils.
• Reversed15.lha - API client: Ajoute le mode d’entrée de droite
à ' gauche.
Logiciels écrits pour GoldED 3 par des utilisateurs de GoldED 3 :
• GED_Syntaxers.lha - AmigaE syntax parser.
• Macro28.lha - Collection de Macros.
• SASC_GoldED_11 .lha - Intègre GoldED dans l’environnement
SAS C(++).
Pour tout contact, dietmar@tomate.tng.oche.de . UN AVANT-GOUT DE YAM 2.0 NEWS ALLEMAGNE ternet : Mail, News, FTP et Gopher. FTP et Gopher sont internes au browser, ils procurent une interface HTML facile d'utilisation.
Mail et News seront indépendants mais disponibles d'un simple clic.
Principales caractéristiques :
• HTML 3.2 complet.
• Compatibilité avec les principales extensions Netscape
Navigator HTML et Internet Explorer, y compris frames.
• Rendu rapide.
• Décodeurs graphiques intégrés.
• Révélation progressive des images.
• Gestion des datatypes.
• Interface Arexx puissante.
• Reconnaissance des applets Java possible dès que Moca sera
disponible.
• Le puissant lecteur de news "NewYork" sera intégré.
• Pour le courrier, une version light de "Voodoo".
• et beaucoup plus... Vos questions peuvent être adressées à -
Finale @ Finale-Dev.com GVP RESCUE Une possibilité d’acquérir
des produits GVP ou de réparer des chipsets AGA. On y trouve
des cartes accélératrices, des accessoires vidéo, des
périphériques et tout un bazar.
Les produits suivants sont disponibles avec disquettes d’installation et manuels (si existants) : Accélérateurs pour A 2000 :
• 40 33 G-Force Card $ 495 avec 4 Mo de RAM.
• 030 50 G-Force Card $ 350 avec 4 Mo de RAM.
Accélérateurs pour A 1200 :
• 1230 030 50 $ 250.
Accessoires Video :
• Carte IV 24 $ 450.
• TBC Plus $ 425.
Autres produits GVP.
Téléphones $ 150.
Extensions I O $ 95.
HC+8 Cartes SCSI $ 95.
530 Accélérateur Turbo pour A 500 $ 25.
500 HD $ 125.
Tél 00 (1) 910-790-3465 or E-Mail 73143.231 @compuserve.com AMIGA tr A L'OMBRE DES SHADOWS Si vous voulez monter un serveur WWW (Internet-Intranet), une solution plus évoluée que AWS est dorénavant disponible sur Aminet, Apache, basée sur Unix. La configuration est réservée à des utilisateurs chevronnés du TCP IP. Pour plus d'informations http: www.apache.org . LA VIE AVEC DRACO LECTEUR FAST DV Voici un communiqué de FAST & SONY daté du 4 avril 97 : Fast Electronic a signé un agrément OEM avec Sony Corp. Japon pour leur lecteur DV montable en baie d'ordinateur. Le lecteur DV est un
lecteur interne haute vitesse pour cassettes mini-DV.
Il peut être utilisé pour fournir de la vidéo DV à des sytèmes de montage sur ordinateur comme Fast DV Master (ou Mo- vieShop, NdT) ou pour enregistrer sur bande la vidéo une fois éditée.
En tant que partenaire international OEM (sauf pour le Japon), Fast vendra son lecteur DV seul ou accompagné du logiciel professionnel de montage DV Master (non-Amiga, NdT). La compagnie commencera à distribuer ce produit en juin.
Hiroshi Yoshioka, directeur général du département audio et vidéo Sony a déclaré : "Nous croyons que la technologie DV est parfaite pour le montage non-linéaire.
Avec le lecteur DV, une grande qualité et un coût réduit, des systèmes de montage non-linéaire vont bientôt être disponibles."
Le lecteur Fast DV existe en formats standard pour une intégration facile dans les configurations PC existentes.
Il s’installe comme n’importe quel lecteur de CD-ROM avec la différence qu’aucun pilote ou logiciel d’émulation n’est nécessaire. Un câble standard DV est fourni pour pouvoir connecter la sortie du lecteur à la carte de montage.
A l’aide de ce câble, la vidéo DV, l’audio et les données de contrôle sont transmis grâce aux interfaces incluses IEEE 1394 (FireWire).
Il sera disponible en versions PAL et NTSC.
Les utilisateurs peuvent enregistrer de la vidéo haute-qualité sur des caméscopes DV (comme les DCR-VX 1000, 9000 ou DCR-PC 7) et insérer directement leurs cassettes dans le lecteur DV.
Il existe des options enregistreur ou player externe DV. Le lecteur DV permet en outre de moins user le caméscope dans des manoeuvres intensives d’édition.
Le logiciel de Fast "DV Master" est capable de piloter le lecteur.
L’utilisateur peut transférer la vidéo originale sur disque dur en temps réel pour du montage vidéo non-linéaire, de l’audio ou de la post-production.
Une fois le montage terminé, le film DV achevé peut être retransféré sur la bande
DV.
SAMPLE WRENCH La nouvelle version promise (voir plus haut) ne fera pas appel aux audio channels si on ne le souhaite pas. Et justement, il se trouve qu’on ne le souhaite pas sur DraCo.
AHIAHIAHI ESTA La version AHI 4 (voir plus haut) est là, précieuse pour nous Dracoïstes. Cette version corrige, au moyen d’un "dirty patch" de la toccata.library les inconvénients que je vous ai cités le mois dernier avec le fichier AHIToccataNoTask. Par contre, j’ai des doutes sérieux (bien qu’imprécis) sur la stabilité en conjonction avec ShapeS- hifter. Celui-ci plante plus quand AHI est sélectionné, bien que le son Mac soit bien rendu. Jusqu’à présent, mon impression est que la version 2 de AHI était la plus stable avec ShapeShifter sur DraCo.
AUDIOLAB 16 Le logiciel de trituration des sons AudioLab de Maurizio Ciccione a quelques ennuis à jouer les sons dans le bon ordre sur DraCo. Nous essayons d’y remédier, Maurizio et moi (plus Maurizio que moi d’ailleurs...) mais le logiciel semble stable sur DraCo.
VISUAL INSPIRATIONS Consultez le site Visual Inspirations (Voir rubrique "Net").
X-DVE ClassX Development est fier d’annoncer la sortie imminente de X-DVE 3.00 pour DraCo. Les utilisateurs enregistrés de la version 2.00 ou plus peuvent acheter la mise-à-niveau à un prix spécial (non- communiqué). Ceci est une annonce de Michèle Puccini - ClassX Development (Italie) qui demande aux intéressés de rester à l’écoute.
IN TWO WEEKS A la question que j’avais posée à tout le monde sur la liste Vidéotec :"Est-ce que quelqu'un a déjà reçu la version 4.2 de MovieShop avec le manuel anglais en Europe ?", la réponse d'Ibrahim Tertemiz (Ibi pour les intimes de la liste) a été claire: "No".
NET - NET • NET - NET GRATISWARE SERELE MICRO INFORMATIQUE CENTRE TECHNIQUE FRANCE AMIGA TECHNOLOGIES TEL : 01 30 42 77 77 22, ROUTE NA T10NALE 190 FAX : 01 30 42 77 33 78440 ISSOU EMAIL SERELE@wanadoo.fr SERVICE APRES VENTE DEPANNAGE DE TOUT AMIGA INTERVENTION RAPIDE SUR RENDEZ-VOUS, OU EXPEDIER LE MATERIEL. DEVIS GRATUITS.
Un site où tout est gratuit. Je n'ai pas essayé. Faites-le vous-même. Il est tenu par Up2Day Telekommunikation GmbH, à Duisburg. http: www.kostenlos.de COMPOSANTS SPECIFIQUES VISUAL INSPIRATIONS COMPOSANTS et ACCESSOIRES A 1200 4000
- CIA 8520 PLCC . 290 F
- DENISE 8373 PLCC . 250 F
- SUPER BUSTER -11 250 F
- FAT GARY -02 ... 250 F
- RAMSEY -07 (épuisé) 250 F
- CARTE CPU 040 25Mhz 1800 F
- GAYLE AA, A1200 ... 250 F
- ALICE 8374 .. 250 F
- LECTEUR 1.7 MO A4000 590 F
- CLAVIER A4000 ..... 500 F
- ALIM 200 W genre PC ... 490 F
- TOWER 1200 1290 F
- CLAVIER A1200 ..... 250 F
- CARTE MERE A1200 ..... 2000 F KITS
- MANUEL Workbench 3.1 250 F
- KIT DISQUETTES 2.05 .... . 150 F
- KIT DISQUETTES 3.0...... .290 F
- KIT DISQUETTES 3.1 ...... .290 F
- OS 3.1 A500 A2000 ... 990 F avec Super Denise ECS
- OS 3.1 A1200 3000 4000 990 F TOURS AMIGA 4000 KIT COMPRENANT Un
site particulièrement riche et varié : un magazine online pour
tous les aficionados de UghtWave, des échantillons sonores et
Visual FX. Un ensemble de Macros pour communiquer entre
ImageFX et MovieShop (spécialement étudié pour utiliser tous
les effets d'ImageFX dans les transitions de MovieShop) et bien
d'autres choses encore... http: www.violine.com A500 A2000
- CHAQUE COMPOSANT 190 F
- SUPER DENISE ECS 250 F
- ALIMENTATION externe 350 F
- DRIVE INTERNE 880 K 350 F
- SOURIS AMIGA 250 F ROMS ET KICKSTARTS KICKSTART
1.3 ... 150 F KICKSTART 2.04 37.175 ... 190 F
KICKSTART 2.05 37.350 ... 250 F KICK 37.175 A3000 ....
390 F KICKSTART 3.0 A1200 ......290 F KICKSTART 3.1 A1200 .....
350 F En bref - En bref Encore un nouvelle carte audio "Melody"
de chez Kato Development. Prions, mes bien chères soeurs, mes
bien chers frères, pour en savoir plus prochainement.
Baker Beans Heinz Wrobel, un des pères du Walker, met la dernière main à la version 3.0 de Envoy.
Datatype HTML Un nouveau datatype HTML : HTDS http: home.pages.de ~Ruppert amiga HTDS.htmb . ADPRO Lisez la rubrique Real 3D, un script pour faire des textures sans joints peut se télécharger.
PhotoAlbum et CyberShow Les deux programmes cousins sont vendus dorénavant ensemble, dans leurs versions respectives 2.5 et 8.1 pour DM 50. Entretemps les versions actuelles sont 3.0 (qui permet de sauvegarder les préférences) et 8.2a. Les démos se trouvent sur Aminet (gfx misc photoalbum30.lha et gfx board cybershow82a.lha). Ezpager Des améliorations dans cette version 1.8 par rapport à la version 1.4 de ce logiciel pour radio-amateurs sont surtout à trouver dans la plus grande tolérance vis-à-vis des erreurs, toutes les stations sont joignables de l’étranger, les textes sont en allemand
et en anglais, Les routines d’exportation travaillent dans un esprit index-orienté. D’ici que vous lisiez ces lignes, le développement de Cityruf et Omniport auront passé la phase bêta. DM 49, la mise-à-niveau DM 15. [Flake & Bierei GbR] Voyager NG Une nouvelle version vient de sortir, la 2.70. Il s'agit d’une version bêta en attendant la 3. Bien des balises HTML 3.2 sont reconnues à présent. Mes pages montrent enfin les couleurs de mes textes. Les images PNG sont décodées en interne (il est pourtant malheureusement difficile de les utiliser puisqu’elles ne sont pas reconnues par
Netscape). Des bogues ont été résolues. Malheureusement, d'autres ont été ajoutées. Ainsi, les images GIF servant de lien qui ne sont pas traitées avec une couleur transparente sont toutes noires. Je regrette personnellement la gestion désastreuse du cache, extrêmement lent, avec ces noms de fichiers débiles. La gestion du cache de Ibrowse est parfaite, rapide et permet même de naviguer hors connexion.
Pourtant, comme dirait Jac, c’est Voyager qui respecte le mieux le HTML, et son interface est très souple, grâce à MUI.
Cinéma 4d Finalement disponible en anglais. DM 1302. [Maxon] Personal Paint Toujours des nouveautés intéressantes chez notre ami Michèle Batti- lana. En conjugaison avec la version 40.100 de CyberGraphX, un nouveau module "CPU Blitting" permet de ne pas se servir de la
- CABLE PERITEL AMIGA 70 F
- CABLE DIN DB23 ..... 100 F
- CABLE DB9 DB23 .... 100 F
- CABLE PERITEL CD 32 .. 190 F
- CABLE PARNET (c) . 100 F
- NAPPE 2.572.5" 90 F
- NAPPE 2.572.573.5” 190 F
- Adaptateur SC 1438 VGA 100 F
- Adaptateur AMIGA VGA 170 F
- TTL 74FCT240 ... 50 F
- VENTILATEUR miniature 90 F
- VENTILATEUR standard 100 F
- OSC. à QUARTZ 50 60 64 90 F
- SUPPORT 44 PINS PLCC 40 F
- SUPPORT 84 PINS PLCC 50 F
- CARTE RESEAU A500 .... 200 F
- PLAQUE TOWER 1200 .. 220 F
- THT de moniteur 1083 84 290 F
- Interface A1200 clavier PC 490 F
- Interf. A1200 Clav. 2 3000 290 F
- Souris ATECH avec tapis 190 F
- DISQUE DUR 3.5 1 GIGA 1390 F
- DISQUE DUR 3.5 2 GIGA 1790 F NOUVEAUTE RACK 19 POUCES 3U
spécial A1200 pour viaeo professionnelle nu 1390 F toutes
options .... NC ACCESSOIRES POUR TOURS Alimentation PC 200 IV
270 F Adaptateur alim PC-A1200 170 F Lecteur PC 190 F
Adaptateur lecteur PC 880 K 150 F Clavier PC 105T 150 F
Adaptateur A 1200 Clavier PC 490 F LECTEUR CD quad int.
460 F LECTEUR CD oct. int.
690 F MED-TOWER, sans alimentation 250 F PL QUE arrière A 600 1200 220 F ( réalisée en Durai et pré-découpée ) pour tous modèdes de medium PC BOITIER BIG TOWER CARTE 7 SLOTS, dont 2 VIDEO NOTICE, en Français (disquette) 2990 FRANCS TOURS AMIGA 1200 KIT COMPRENANT BOITIER MEDIUM TOWER INTERFACE CLAVIER PC CLAVIER 102 TOUCHES PCAT 1490 FRANCS MONTAGE par nos soins 250 F INFOS INFOS INFOS AFIN DE POUVOIR CONTINUER A VOUS SERVIR.
SERELE SE DECENTRALISE PROCHAINEMENT EN PROVINCE Les services resteront inchangés La région choisie est la Bourgogne, compromis géographique entre le Nord et le Sud.
Merci de votre fidélité et de votre compréhension PROMO VACANCES AMIGA 1200 MAGIC VENTE SUR PLACE DU LUNDI AU VENDREDI, de 9H00 à 12H30 et de 14H30 à 18H30 VENTE PAR CORRESPONDANCE COMMANDE SUR PAPIER LIBRE, joindre le règlement par chèque ou par mandat Forfait expédition : ajouter 85 F. ou contre-remboursement et appareils, ajouter 125 F NEWS ALLEMAGNE Chip-RAM pour l’image en cours de travail. L’image peut-être ainsi stockée en Fast-RAM ce qui accélère les opérations et ne limite plus la taille des images aux couloirs étriqués de la Chip. [Cloanto] Sample Wrench Un vieux programme sous
interface OS 1.3 pour gérer les échantillons audio. Oui, mais une nouvelle version arrive et une démo peut être téléchargée sur http: www.dissidents.com . X-Trace Un nouveau produit d’un genre souvent délaissé sur Amiga: un convertisseur bitmap-vecteur. Il s’agit d’X-Trace.
http: www.imn.th-leipzig.de ~rschuet XTrace.html Metaview Un convertisseur DXF, WMF et AMF vers DR2D. On le trouve sur Aminet, mais les utilisateurs enregistrés Draw Studio peuvent obtenir une version spéciale en mentionnant "MetaView Request" et son numéro d'enregistrement sur ftp: ftp.haage-partner.com DrawStudio . On y trouve également un convertisseur de clips ProDraw vers DR2D. [Haage & Partner] Cloante parmi les siens Devant l'abondance d’envois pour les produits Cloanto et plus particulièrement Personal Paint, un répertoire spécial lui est dorénavant consacré sur Aminet :
"biz cloan". On y trouve le PBIit68K évoqué plus haut.
HA HA Frank Dodd, un Realer britannique écrit : "J’ai joué récemment avec UAE (Usable Amiga Emulator) sur mon PC. Ce qui m’a le plus impressionné, c’était de pouvoir me servir de mon vieux DevPac Assembleur ! Je vais pouvoir reprogrammer pour Amiga".
MYST Le gros succès PC de ce jeu d’aventure et l’expérience Amiga de ses concepteurs (Capital Punishment) les a conduits à sortir Myst sur Amiga (pour l’été).
Préludé Voici la première photo de la carte audio Préludé prédite le mois dernier dans ces mêmes pages.
Tests allemands PC-TASK Logiciel d’émulation MS-DOS.
Test: Amiga Magazin 05 97.
Marque: Quasar Distribution.
Version: 4.1. Prix: DM 160.
Positif: Emulation 486 complète.
Pas trop lent. Manuel bien fait.
Windows 3.11 fonctionne.
Négatif: Programme de présentation un peu vieux. Peu d’émulateurs.
Verdict: 7 %. Mention bien.
Pcx Logiciel d’émulation MS-DOS.
Test: Amiga Magazin 05 97.
Marque: BlitterSoft.
Version: 1.1. Prix: DM 150.
Positif: Bonne émulation Hard.
Emulateurs ASPI. Installation facile.
Négatif: Lent. Manuel rudimentaire. Pas de réelle émulation Pentium.
Verdict: 71 %. Mention bien.
MIAMI Logiciel de pile TCP IP.
Test: Amiga Magazin 05 97.
Marque: Nordic Global Inc. Version: 2.0g. Prix: DM 30.
Positif: Fonction d’apprentissage des caractéristiques Internet et modem. Gestion des cartes réseau. Très AMIGAl pour les débutants.
Négatif: néant.
Verdict: 92 %. Mention très bien.
Draw Studio Logiciel de dessin vectoriel et d’impression.
Test: Amiga Magazin 05 97.
Marque: Haage & Partner.
Version: 1.1. Prix: DM 229. M-à-j DM 49.
Positif: Version allemenade et version anglaise. Beaucoup de cliparts et de fontes. Livré avec Texture Studio et Image Studio.
Négatif: Texture Studio ne travaille qu’avec un coprocesseur mathématique.
Verdict: 86 %. Mention très bien.
HyperCOM 4 Carte d’extension de 4 ports- série.
Test: Amiga Magazin 05 97.
Marque: VMC Harald Frank.
Prix: DM 189.
Positif: Taux de transfert extrêmes (460 kbits s). Charge faible sur le processeur. Possibilité de monter jusqu’à 5 cartes dans la même machine. Extensible jusqu’à 2 ports-série et un parallèle.
Négatif: Les ports ne sont pas mentionnés sur la platine. Notice un peu précaire.
Verdict: 87 %. Mention très bien, AIR MAIL Logiciel d’e-mail.
Test: Amiga Plus 05 97.
Auteur: Danny Y.Wong. Version: 4.1. Prix: DM 69.
Positif: Emploi facile. Fonction de filtre pour les news.
Négatif: Nécessite une programme externe pour décoder les fichiers attachés. Notice en anglais.
Verdict: 86 %. Confortable et puissant malgré le non- décodage intégré.
ISDN-BLASTER-Z2 Carte Numéris pour Zorro-ll.
Test: Amiga Plus 05 97.
Marque: RBM.
Prix: DM 370.
Positif: Gestion des différents protocoles. Occupation réduite du processeur. Concept logiciel bien vu. Jusqu’à deux connexions distinctes par carte.
Négatif: Prix élevé. Certains détails pourraient encore être améliorés. Documentation insuffisante.
Verdict: 92 %. Il n’y a à ce jour que peu d’alternatives à ce produit.
CYBERVISION 64 3D Carte graphique.
Test: Amiga Plus 05 97.
Marque: phase 5.
Prix: DM Positif: 1280 x 1024 en 16 bits 85 kHz. Reconnaissance automatique du bus.
Négatif: Le commutateur de moniteur manque en version standard.
Verdict: 89 %. Mention très bien.
IBROWSE Logiciel browser pour l’Internet.
Test: Amiga Plus 05 97.
Marque: Omniprésence.
Version: 1.1. Prix: DM 99.
Positif: Beaucoup de fonctions.
Manipulation facile. Gestion des tableaux. Hotlist bien hiérarchisée.
Négatif: Parfois très lent.
Verdict: 89 %. Ibrowse étonne par sa richesse de fonctions et son interface graphique très bien organisée. Mais le programme devrait être un peu plus rapide.
MIAMI Logiciel de pile TCP IP.
Test: Amiga Plus 05 97.
Marque: Nordic Global Inc. Version: 2.0i. Prix: DM 70.
Positif: Configuration simple et exemplaire. Compatible AmiTCP.
Négatif: Gros besoin mémoire.
Verdict: 93 %. La plus rapide et plus confortable connexion à l’Internet.
STYLUS COLOR 600 Imprimante à jet d’encre piézo.
Test: Amiga Plus 05 97.
Marque: Epson.
Prix: DM 699.
Positif: 1440 ppp. Qualité étonnante en couleurs. Vitesse éle- veée. Prix intéressant.
Négatif: Néant.
Verdict: 95 %. Nouvelle référence au point de vue relation qualité- prix. A recommander absolument.
PC TASK logiciel d’émulation MS-DOS.
Test: Amiga Plus 05 97.
Marque: Quasar Distribution.
Version: 4.0. Prix: DM 148.
Positif: Installation facile.
Echange direct entre l’émulation PC et Amiga. Manuel bien fait.
Nettement plus rapide que la version précédente.
Négatif: Peu stable. Problèmes avec cartes graphiques. Très lent sous Windows.
Verdict: 75 %. Suffisant pour de courtes incursions dans des applications faciles.
DIGIPEN 604, 606, 906 Tablettes graphiques Test: Amiga Plus 05 97.
Marque: Micronik.
Prix: DM 159, 189, 229.
Positif: Installation facile. Très bonne définition et haute précision. Zone de travail définissable.
Négatif: Pseudo-boutons peu pratiques à configurer.
Verdict: 92 %. Bonne alternative pour les graphistes amateurs, malgré les pseudo-boutons.
TEST DU SURF SQUIRREL par Mathieu Chènebitel Le package Interface SCSI et série pour votre 1200 Deuxième mouture... Légèrement plus large que le Squirrel Classic (le premier), le tout nouveau Surf Squirrel se présente exactement de la même manière : une petite carte noire qui vient s'enticher tout naturellement dans le port PCMCIA de votre Amiga 1200. Pour les (nombreux) possesseurs d'Amiga 1200 montés en tour, pas de panique, il existe désormais des solutions pour bénéficier de la prise PCMCIA.
Il se compose quant à lui de quelques publicités des produits HiSoft, de la carte d'enregistrement, de trois disquettes et du manuel. Ce dernier est un petit livret avec une reliure en spirales (très pratique) au format A5, malheureusement dans la langue de Shakespeare. Il est très bien fait et très agréable à lire pour quiconque maîtrise un peu l'anglais. Il comporte en effet quelques chapitres didactiques (SCSI I contre SCSI II, ou encore quelques informations sur le port série), il explique, pas à pas comment installer le Surf Squirrel, comment installer des unités SCSI, comment
partitionner un disque dur SCSI avec l'utilitaire livré, SuirrelHDToolBox ou encore la manière d’utiliser des jeux CD32. Passons maintenant aux disquettes d'installation.
Elles sont au nombre de trois: une disquette d’installation des programmes du Surf Squirrel proprement dit, et deux disquettes de programmes provenant d'Aminet. Bien que ceux-ci ne soient pas de toute première fraîcheur, ce sont ce que l'on peut appeler des "valeurs sûres" (DiskSalv, Reorg, YACDP pour sampler depuis les lecteurs CD ...). Procédons donc à l’installation des programmes du Surf Squirrel.
La procédure d’installation On insère la disquette dénommée Master Disk dans le lecteur de disquettes, on clique sur l’icône Surf-lnstall et .. ça ne marche pas. Une erreur a du se glisser dans la programmation du script, celui-ci utilise la police par défaut du WorkBench (topaz.font), ce qui fait que les messages sont complètement en dehors de la fenêtre avec la police que j’utilise (XEN.font). La solution consiste à abandonner l’installation, à recharger la police par défaut, et à recommencer.
Voilà, c’est déjà nettement mieux. De nombreux choix s’offrent alors à vous : installer les logiciels du SurfSquirrel et les émulateurs CDTV CD32 sur disque dur, faire un disquette boot avec l’émulateur CDTV CD32, faire des disquettes boot pour des disques durs externes ... Je décide de tout installer sur mon disque dur. Le script va alors créer plusieurs répertoires (SquirreISCSI, CD32 et NonVolatile). C’est bon, on peut rebooter pour vérifier si tout s’est bien passé.
Au boot, si vous avez choisi cette option lors de l’installation, le Surf Squirrel va d’abord monter toutes les unités SCSI connectées. Les tests ont été effectués sur des disques durs, lecteurs de CDROM, scanner A4, graveur de CD-R, lecteur Zip le tout sans aucun problème, sauf pour le Zip où l’inconvénient était qu’il fallait rebooter à chaque changement de cartouche. Il existe maintenant de nombreux utilitaires sur Aminet qui peuvent vous éviter ces quelques désagréments. L’interface SCSI me semble de très bonne qualité (je n’ai en effet pas pu tester d’autre interface SCSI pour
A1200 afin de vous fournir un comparatif), et je le répète encore une fois: tout s’est passé sans le moindre souci. Mais les possesseurs du Squirrel Classic se disent qu’il n’y a finalement rien de nouveau. Eh bien, si: comme annoncé en titre, le Surf Squirrel est doté d’un nouveau port série à grande vitesse. Il convient en effet de savoir que notre Amiga fétiche est doté d’un port série antédiluvien qui ralentie toutes vos con nections. Et maintenant que les modems rapides (33.600 bps) sont très largement démocratisés, il était déplorable que les transferts soient ralenties à cause du
goulot d’étranglement que constitue notre port série. Lors de l’installation, un nouveau device a été copié dans le répertoire Devs, il s'agit du squirrelseriel.device. Il suffit juste de remplacer le nom serial.device par celui- ci dans votre dialer (Miami ou Term par exemple) et d’augmenter la vitesse du port série, toujours dans le dialer (pour ma part, j'ai réglé la vitesse à 115200 bps).
Notez bien qu'HiSoft a fait le choix judicieux d'un prise 9 broches alors que le port série initial de l’Amiga est un port 25 broches: les modems externes étant conçus pour PC sont pour tous livrés avec un câble 9 broches ; le Surf Squirrel vous fera donc faire une économie substancielle d’environ 100 FF.
Je dois bien avouer que j'avais des doutes avant d’essayer ce nouveau port série: eh bien j’ai été très agréablement surpris. La vitesse des connexions est réellement augmentée dans un facteur non négligeable.
Un exemple concret : lorsque je faisais du FTP sur le site Grolier, j’atteignais avant difficilement les 2000 cps en pleine journée. Maintenant, je dépasse allègrement les 2700 cps voire les 2800 cps (avec un modem
33. 600 bien entendu). La deuxième économie que vous fera
réaliser le Surf Squirrel se verra donc sur vos facture té
léphoniques qui seront allégées, au grand dam de France
Telecom.
Je dirais que HiSoft, avec le Surf Squirrel, nous a concocté une interface très pratique pour notre A1200.
Celui-ci peut enfin jouer dans la cour des grands et profiter des nombreux périphériques SCSI: scanner, Zip, Jazz, lecteurs de CDRom, graveurs ... Le port série haute vitesse est très utile pour les connectés, mais je ne sais pas si le prix sera vite rentabilisé. Cela dépend du nombre d'heures que vous passez à ... surfer!
Configuration du test : A1200 avec Blizzard IV 16 Mo et disque dur 635 Mo. Le modem utilisé avec le port série haute vitesse est un Cardinal
33. 600 bps.
Un grand merci à Pierre pour le lecteur CDRom, à Seb pour le disque dur et le graveur, et enfin à Bô pour le Zip.
REVUE LITTERAIRE par Thiérry Lamblot LightWave par la main (2) Expo à Trêves Les derniers irréductibles, non pas gaulois mais germains, se sont réunis, les 19 et 20 Avril, sur invitation du club Amigal dans les locaux de l’Université de Trêves. Nous avons eu la joie, durant ces deux jours, de retrouver, dans une ambiance très chaleureuse, tous les participants de la première édition, et même plus.
Non loin de l’entrée, le stand de l’ingénieur büro Raach.
Concepteur du Topolino (petit adaptateur permettant de brancher une souris PC sur Amiga), nous avez amené un nouveau boîtier multiswitch très intéressant qui permet de partager la souris, le clavier et le moniteur entre un Amiga et un PC, ou deux Amiga.
Juste à côté, Stefan Ruppert, étudiant en informatique, faisait une démonstration de son HyperText-DataType-System (HTDS).
C’est une série de datatypes révolutionnaires pour Multiview dont toutes les possibilités seraient trop longues à expliquer.
L'intégration d’images (dont vous avez les datatypes), de macro commandes dans les guides, est maintenant possible. La barre de boutons dans Multiview est configurable pour chacun des datatypes du package. Un datatype HTML est disponible dans la dernière version, sur Aminet depuis début Avril. Il permet même d'utiliser Multiview comme un navigateur web. Shareware: 40DM ProDAD présentait son tant attendu pOS. Qui tournait sur un 4000 60. Une version démo pour Amiga devrait être disponible courant Mai sur Aminet, et la commercialisation est prévue pour le mois d'Août. Prix annoncé: 99DM
(env.350F) Haage & Partner tentait de nous démontrer qu'avec ArtEffect2.0 assisté par PageStream et DrawStudio, l’Amiga n’avait plus grand chose à envier aux Pcs ou aux MACs dans le domaine de la P.A.O. Mikronik nous a dévoilé un "Amigal 500". Tour Infintiv avec son tout nouvel adaptateur Zorro III. Fourré avec une carte mère de A1200 + une Blizzard PPC603e à 120 Mhz, le tout accommodé à la sauce CyberVision 64 3D. Je dois avouer que c’est un mélange assez détonant même s'il on n'a vu, pour l'instant, que quelques démos livrées par Phase5. Donc toute une équipe s’était déplacée pour
l’occasion.
Final Development avait fait le voyage pour essayer de nous présenter une version bêta de leur tout nouveau navigateur Web- Cruiser. Le Dr Kittel. Sous l’emblème de PIOS, tenait des conférences pour les développeurs.
Même Mr Petro Tyschtschenko s’était déplacé, mais il s’est refusé à toutes déclarations précises sur les intentions de Gateway
2000.
RBM computer, Eagle computer, Titan computer (Artstudio, Burnlt), Albrecht Computer Technik (carte son Préludé), Kato Development (carte son Melody), Angela Schmitt (MakeCD), Stefan Kost (SoundFX), Heinz Wrobel (Envoy3.0), Ignatio Sou- vatzis (NetBSD), Jochen Schleider (Présentations Multimedia), le APC&TCP computerclub (Flyin’High) ont eu la gentillesse de répondre, aussi, à l’appel de Peter Bilstein (président du club Amigal) pour animer et répondre aux questions des visiteurs durant ces deux jours.
J’espère n’avoir oublié personne. Ah si! Village Tronic, dont nous n'avons vu personne :( Ils n'ont peut-être pas trouvé l’Université de Trêves ?
Merci encore à Peter Bilstein pour son accueil.
Sur ce, encore une "Longue vie à l’Amiga” et, à l’année prochaine.
Pascal Chiozzi Pour tous ceux qui désirent plus d'informations: "vAvwgms. Lu -amiga 1 mtt97 index. Html" «Exploring LightWave 3D» et «Power FX» J'espère que cette nouvelle série consacrée à LightWave vous a plu. Nous continuerons ce mois-ci avec deux nouveaux volumes toujours rédigés en anglais: «Exploring LightWave 3D» et «Power FX».
Exploring LightWave 3D Ce livre écrit par Todd Patne est en fait une réédition et propose une approche de LightWave version 4 (dommage) en 17 chapitres et 450 pages. Une disquette contenant les objets et scènes des exercices abordés accompagnent ce livre.
Ce volume n’a pas la prétention de vous initier aux techniques les plus pointues de la 3D avec Lightwave mais constitue plutôt un complément de la documentation du programme. Lors de la découverte de ce volume, je dois avouer que je me suis posé la question de savoir quelle pouvait en être sa vocation. Puis, en le feuilletant, j’ai bien vite découvert son originalité. Il reprend à peu près tous les aspects abordés par la documentation, mais d’une façon beaucoup plus didactique avec, à chaque fois, des exercices bien construits. Les croquis et les captures d’écrans y sont nombreux et il y a
fort à parier que ces exercices ont été répétés par une main innocente tant l’auteur a eu le souci du détail pour ne pas perdre son lecteur en cours de route. Une des originalités de ce livre: les chapitres 14, 15, et 16, où sont abordés des aspects souvent ignorés de la plupart des publications: la préproduction, la production et la post-production. Les meilleurs images ne donnent pas toujours les meilleures réalisations et il est important de déterminer ce que l’on veut montrer. Ici est expliqué l’importance de réaliser un storyboard. L’auteur communique un exemple très détaillé de
storyboard accompagné de quelques croquis.
YÏÏIïïR :F.1 Power FX (addendum v5) Vous l’aurez deviné, ce livre écrit par Alan Chan concerne Lightwave 5 et aborde les nouveautés par rapport à la version 4. Cent soixante quinze pages agrémentées de nombreuses captures d’écran en deux chapitres: un pour le layout et un pour le modeleur, le tout bien complété par des captures d’écrans. On ne pouvait pas faire plus simple. Ce livre devrait intéresser en priorité les utilisateurs PC puisque certains aspects abordés ne concernent actuellement que les utilisateurs de ces machines: réalisation de textures avec Photoshop, Open GL.. La partie
assurément la plus intéressante et la plus importante de cet ouvrage est celle consacrée à la fonction "Metaform" et à l’utilisation des "Meta- Nurbs". Vous apprendrez d’ailleurs à créer un scorpion plus vrai que nature en faisant appel à ces fonctions.
Conclusion Exploring Lightwave intéressera les débutants qui souhaitent aborder Lightwave d’une façon pratique en effectuant des exercices.
L’utilisateur confirmé optera pour Power FX en complément de FX Kit. Je vous retrouve le mois prochain pour une nouvelle littérature consacrée à Lightwave.
En vente chez AGMO (Paris) en VPC Exploring Lightwave : 460 F Power Fx : 250 F DUCHET COMPUTERS 5 I Saint-George Road - CHEPSTOW - NP6 5LA - Angleterre Tél: 00 44 1291 625 780 (8 h à 19 h lundi samedi) Fax: 00 44 1291 627 046 (24h 24) Ligne téléphonique directe en français MINITEL 3616 AZERTY rubrique DUC Fournissez-vous directement en Angleterre!
NOUS NE PROPOSONS JAMAIS DES ARTICLES QUI N'EXISTENT PAS OU QUE NOUS N'AVONS PAS EN INVENTAIRE DU MATERIEL AMIGA DISPONIBLE (Prix «n Francs Français, T.T.C. port compris) Interface PCMCIA SCSI2 Hlsoft SURF SQUIRREL (Al200) 645 F TECHNO SOUND TURBO 2 stéréo (F) Compatible AMIPHONE TCP 285 F Adaptateur pour brancher les manettes analogues PC sur AMIGAA5F - les 2: 80 F HOUSSE AMIGA 500 600 1200 (PRECISEZ SVP) 25 F - 3 pour 50 F Lecteur EXTERNE (Méc. SONY port d'extension) pour TOUS Amigas 425 F Carte MAGNUM extension RAM A1200 - 8 Mo maximum - Fournie Oko 375 F Circuit CIA 8520 PLCC 391078-G1
pour A1200 145 F PAULA 8364(252127-02) Amiga500 2000 55 F - 2 pour 95 F LECTEUR INTERNE AMIGA 500 285 F - 2 POUR 500 F LECTEUR INTERNE AMIGA 1200 285 F ACTION PAD (JOYPAD) - Amiga seul. 125 F - 2 pour 220 F KIT de transfert de fichiers AMIGA » PC (doc. F) 120 F SOURIS CD 32 ou AMIGA (précisez SVP) 125 F - 2 pour 220 F Câble NULL MODEM multistandard 5m: 145 F - QUADRUPLEUR de MANETTES: 50 F - Carte AURA 12bit 16bit PCMCIA (A600 A1200) 10m: 165 F 4 pour 150 F 595 F
- 2 pour 95 F
- 2 pour 95 F 285 F 225 F Circuit 8375 (318069-16) A500 2000
Circuit GARY 5719 1318072-01) LECTEUR INTERNE AMIGA 600
ALIMENTATION 220 240V POUR CD 32 55 F 55 F COPIEUR “HARD":
XCOPY PRO + Interface CYCLONE (doc en français) 250 F PC TASK
4.1: 625 F TTC Port compris Version complète multilingue sur
écran: FRANÇAIS Anglais Allemand disquettes commerciales
originales + manuel original complet (Processeur 68020 -ou
mieux- requis) Mise à jour PC TASK 4.1 (avec manuel original
complet) Si VOUS possédez déjà PC TASK 3 OU 3.1 (ou tout n°
fantaisiste supérieur) 275 F TTC port compris
S. V.P. envoyez-nous vos disquettes originales 3, 3.1 etc...
comme preuve d'achat elles vous seront retournées (intactes!)
Avec votre mise à jour PC: TASK 4.1 PROGICIELS AMIGA
DISPONIBLES (Prix en Francs Français, T.T.C. port compris) A
ml File SAFE PRO 2.4+ (F) 366 F DICE C Compiler 3.2 (avec
manuels sur disk) 326 F DIRECTORY OPUS 6.6 376 F AmiFile SAFE
USER 2.4+ (F) 176 F
G. F.A. BASIC 3.61 (avec manuel technique de 420 pages) 96 F PC
TASK 3.1 376 F GP FAX (dernière version) 326 F DEVPAC 3.14
(dernière version officielle de Hlsoft) 396 F BLITZ BASIC 2.1
176 F TERMITE TCP 296 F HISOFT BASIC 2 (dernière version
officielle de Hlsoft) 396 F
B. U.M. 9A 9B 10A 10B (4 disks) 66 F DISKSALV 4 246 F NET & WEB
(Contient IBROWSE 1.10+ complet + MUI) 276 F
B. U.M. 6 16 17 18 (4 disks) 40 F HISPEED PASCAL ««m*.
626 F IBROWSE version 1.10 + complète- contient MUI 3.8 + 226 F Blitz support suite (3 disks!
110 F DE NOMBREUX )EUX AMIGA REVIENNENTEN STOCK ! (Prix T.T.C. port compris): AIRBUS II . BANSHEE (VF) - A 1200 . B 17 FLYING FORTRESS -500 600 BLACK CRYPT . BlITZKREIG (WARGAME) BLOODNET (F) - A1200 .. BLOODNET (F) -A500 + A600 . . .
BRUTAL PAWS OF FURY (VF)____ BUBBLE & SÛUEAK -A 1200 ____ BUBBLE & SQUEAK -A 600 ...... CHAOS ENGINE AGA -A 1200 ____ CHAOS ENGINE 2 (F) A500 600 . .
CHAOS ENGINE 2 (F) - A 1200 , . .
CIVILIZATION .. COALA A 1200 ...... COLONIZATION (F) ..... DESERT STRIKE DOGFIGHT (Microptose) . ORAGONSTONE (VF) .... DUNE 2 .. DUNQEON MASTER 2 (VF) A 1200 . . .
ELITE 2 (Anglais) 135 F 60 F 115 F 110 F . 45 F 110 F 110 F . 46 F 66 F 66 F . 66 F 196 F 196 F 96 F 96 F 116 F 86 F 86 F 66 F 96 F 96 F 96 F ELITE 2 (Version Française) ......126 F Euroleague manager (2mo ram) ... 126 F Evolution HUMANS 3 (F) A1200 ... 95 F EXILE - A 1200 . 96 F EXILE - A 600 ... 96 F F-16 II (Microprose) .....115F F-1 9 STEALTH FIQHTER -A600 2000 . 116 F FIELDS OF OLORY (WB 2 +) 95 F FIELDS OF GLORY -A 1200 96 F HEIMDALL (F) -WB 2 .....40 F HEIMDALL 2 (F) A600 B00 76 F HEIMDALL 2 (VF) - A 1200 75 F
Impossible Mission 2026 (vf) a 1200 . 86 F Impossible Mission 2026 (vf) A0OO .. 85 F JAMES POND 2 (F) -A 1200 ...... 36 F KING MAKER (VF) ......110 F The LOST VIKINGS (VF) ..95 F MICROPROSE GRAND PRIX F1 ... 116 F MINSKIES the Abduction-A 1200 .126 F NAPOLEONICS -A 600 ... 65 F NICK FALOO GOLF ......36 F NIGHTHAWK F-117 A 2.0 -v 3.01 . 86 F ODYSSEY ..96 F PGA GOLF EURO TOUR -A 1200 ... 46 F PINBALL FANTASIES AGA -A 1200 . 66 F PLAYER MANAGER 2 (ANCO).....96 F POPULOUS + DATA .....96 F POPULOUS 2 ..115F POWER DRIVE
(F) 36 F POWERMONOER + DATA -A600 600- . . 96 F RAILROAD TYCOON ....116 F ROAD RASH 86 F SHAQ FU -A 1200- ...... 60 F SILENT SERVICE 2 .....116F SKELETON KREW (F) - A 1200 ..... 76 F SLAM TILT (F) - A 1200 . 146 F SPACE OUEST 4 (Doc F.) ..76 F SPACE HULK ...96 F SPECIAL FORCES (Microprose).....86 F STARLORD (Microprose) ..85 F STRIP POT -A 1200- (Erotique).....46 F SUPER SKIDMARKS .....95 F SUPER LEAGUE MANAGER 76 F SUPER LEAGUE MANAGER AI200 ... 76 F SUP ST. FIGHTER 2 TURBO(F) A 1200 SUPER TENNIS
CHAMPION...... SYNDICATE ... THEME PARK A 1200 .. THEME PARK A 600 ... TOTAL FOOTBALL (Domark) ..... TURNING POINTS A 500-
U. F.O. (A 600) .
U. F.O. (A 1200) UNIVERSE (VF) .
VIRTUAL KARTING A1200 (F) WATCH TOWER (F) A 1200 ..... WHITE
DEATH (WARGAME) ..... WING COMMANDER .... WORMS
.. WORMS OIRECTORS CUT - AGA XTREME RACING
-A 1200-...... Xtreme Raclng AGA: 2 DATA DISKS COMPILATION (1)
A 1200: GUARDIAN + SKIDMARKS + GLOOM COMPILATION (2) A 1200:
FEARS + ROADKILL + LEGENDS (F) .
. 95 F . 75 F . 70 F 116 F 115 F 96 F . 65 F 115 F 115 F . 76 F . 85 F . 95 F 45 F 86 F 115 F 175 F 75 F 66 F 145 F 145 F SELECTION AMIGA CD 32 (Prix T.T.C. port compris): AKIRA ....60 F ALFRED CHICKEN (F) ....36 F BRUTAL PAWS OF FURY (VF) 60 F BUBBA N STYX (F) ......46 F BUBBLE a SQUEAK ......76 F CASTLES 2 .65 F CHAOS ENGINE (F) 60 F ORAGONSTONE . EVOLUTION HUMANS 3 (F) EXILE .. FEARS . GLOOM GUARDIAN ..... HUMANS 1 + HUMANS 2 60 F LEGENDS (FI ..... STAR CRUSADER lAmiga + CDROMI
96 F 96 F LIBERATION CAPTIVE 2 ... .
.....70 F SUPER LEAGUE MANAGER . 76 F 50 F LOST VIKINGS (F) .. .....75 F SUPER SKIDMARKS 76 F 86 F MARVIN MARVELLOUS . . .
.....46 F Super STRtrr Fichier 2 Turbo (F) .
96 F 86 F PINBALL ILLUSIONS .....65 F VITAL LIGHT (F) 46 F 76 F PREMIERE (F) ..... American Héritage Encyciopedia .
46 F 46 F ROAD KILL WORMS (F) ... 125 F Pour un envoi immédiat d'articles ci-dessus (règlement par carte Internationale VISA EUROCARD): téléphonez nous (pas de panique, notre personnel est FRANÇAIS) ou faxez votre commande signée avec détails de votre carte bancaire. Par Minitel: S«1« AZERTY pute DUC. Ou rédigez (EN FRANÇAIS SVP) sur papier libre et Joignez votre règlement. Nous acceptons les chèques ordinaires français, les chèques La Poste Français, les cartes internationales VISA et EUROCARD, mandats Internationaux (ou Eurocheque en sterling si vous n'avez pas de
chéquier Français). Notre catalogue complet vous est envoyé -gratuitement- avec votre première commande SI vous désirez recevoir un catalogua COMPLET afin de faire votre choix, écrivez-vous en FRANÇAIS SVP et Joignez 6 timbres à3FFou4CRl - précisez votre configuration exacte, ou nous ne pourrons pas donner suite à votre demande. TRANSACTION MINIMUM 100 FF juin 1M7 - stock et prix valables pour la durée de publication du magazine - Toute commande est considérée comme ferme.
TEST HARDWARE par Benjamin Yoris Du chunky pour notre AGA!
La carte Graffiti La plupart des Amigaïstes que nous sommes savons bien ce qu'il manque à notre bon vieil AGA: un mode chunky, pour faciliter l'affichage d'objets et permettre des jeux et logiciels 3D plus rapides sur nos machines travaillant en planar. Ce mode qui nous fait cruellement défaut, voilà qu'un constructeur allemand nous le propose sous la forme d'une "carte graphique", joliment nommée Graffiti.
Présentation du matériel Proposée pour tous les Amiga (comprenez OCS, ECS et AGA), ce petit boîtier noir assez lourd se branche directement sur la prise RGB de votre machine. Disposant d’un pass-through (extension de port), il vous suffit ensuite de brancher votre câble péritel ou autre sur la sortie de la Graffiti.
Deux jumpers pour configurer AGA ou OCS, on allume et l’installation est faite.
Bien qu’une disquette soit fournie (contenant un viewer et des pilotes pour Shapes- hifter), aucune installation software n’est requise, ce qui ravira tous ceux qui frissonnent au son des mots "library" et "handler".
Sur Internet, c’est la page Web de Blitter- soft qui vante les mérites de la chose: l'argument principal avancé par le revendeur britannique est que cette carte permet un "mode chunky rapide", et qu'elle rend "plus facile l'adaptation de jeux comme Doom ou Dark Forces en provenance du Mac". L'accélération graphique d'émulateurs comme Shapeshifter ferait aussi partie des prouesses de la Graffiti. Vous connaissez la curiosité qui anime un ami- gaiste dès que l'on prononce les mots "chunky" et "Doom", aussi ai-je couru le risque d'acquérir la bête et de prendre au pied de la lettre les
arguments de vente de Blit- tersoft... Au final, vous allez voir qu’on est pas prêt d'avoir un vrai mode chunky sur Amiga 1200... La Graffiti et ShapeShifter. La Graffiti et ma télé Il a fallu du temps pour réunir tous les éléments, mais grâce à Aminet, tout s'est bien passé. Après avoir donc récupéré la version non enregistrée de SS 3.6, une version Freeware du Système 7 du Mac et l’empcd.device pour lire les CR-Rom, j'eus la joie de découvrir chez le buraliste du coin pour 50F environ, 3 CD Mac comportant 63 démos de jeux. Parmi les meilleurs: Dark Forces. Marathon (LE Doom du Mac) et
Wolfenstein 3D. Le tout fut donc essayé avec la Graffiti, sur un A1200 avec 68040 40 Mhz. Bam!
Le Mac explique gentiment qu'il n’aime pas le mode de l’écran... Alors, nouvel essai, en PAL Haute Res Entrelacée 640x480, ça passe.
Je lance DarkForces (au passage, il faut 16 Mo pour tout faire tourner correctement, 8 Mo c’est trop juste, le Mac aurait-il chopé la Windowsmania?). Incroyable, le jeu tourne. Incroyable, le son passe nickel.
Mais... zut c'est incroyablement lent et saccadé, il faut baisser la taille de la fenêtre au maximum pour trouver une VBL acceptable... Idem pour Marathon: encore plus lent et saccadé... Et pour Wolf3D, ça devient acceptable mais en quart d’écran seulement, et n’oublions pas que ce n'est qu’un Wolf. Il faut quand même mettre la relative lenteur des jeux sur le compte de l'émulation.
Et puis les Doom-like ont une légère tendance à être mal codés en C... Toutefois, en essayant Sam et Max. un jeu d'aventures de LucasFilm, le problème est le même. Seuls les personnages bougent et le driver Graffiti grâce à un buffer MMU ne retrace que les pixels qui ont changé de couleur. Le jeu tourne, musique parfaite, dialogues etc... Mais dès que l'on a le malheur de se déplacer, le scrolling est immonde, le tout ralentit à fond. Inutile également de parler de logiciels comme Photoshop qui, s'ils tournent correctement, sont d’une lenteur effroyable. Shapeshifter n’est PAS mis en
cause, le tout devrait très bien fonctionner avec une "vraie" carte comme la Picasso ou la Cybergraphx, mais les Amiga 1200 ne peuvent malheureusement pas en profiter. Premier argument en l’air.
La Graffiti et les jeux spécifiques Amiga Deuxième argument, la Graffiti permet plus facilement de coder des Doom-like sur Amiga. Deux jeux du genre offrent un mode Graffiti sur Amiga: Nemac IV et Trapped.
Chouette: la démo jouable de chacun se trouve dans Aminet game demos.
Allez, test.
Hélas rien ! Aucun changement par rapport à l’AGA. Trapped permet de passer en mode Graffiti par l'appui d'une touche, donc facile de voir la différence. Oui mais justement, il n'y en a aucune... Idem avec Voxel 087, un voxel à la Comanche où l'on peut passer en mode Graffiti en appuyant sur F10: aucune différence perceptible au premier coup d’oeil. Au deuxième, il y a bien un petit quelque chose lorsque l'on pivote sur soi-mème, mais rien de bien transcendant.
La démo The Gâte d'Artwork prévue également pour Graffiti ne va pas plus vite non plus. Deuxième argument, exit... J’avais oublié... La première fois que j'ai connecté la Graffiti à mon 1200 et que j’ai branché le tout sur ma télé, rien ne s'est produit. La télé continuait comme si de rien n'était. Il aura fallu l’intervention d'un ami en IUP pour remédier à ce problème. Pour les bricolos sachez que le canal 23 de la Graffiti n'est pas connecté. Or le canal 23 c'est celui de sélection TV AV, par lequel passe l’image de l’Amiga. Sur un écran moniteur, pas de problème mais sur une
télé... Il a donc fallu souder un fil reliant le signal 23 de l’entrée de la carte au signal 23 de sortie. Pour cela, il a fallu dessouder la Graffiti et l’ouvrir. Tout le monde n'aura peut-être pas envie d’en faire autant, et on le comprendra. J’ai envoyé un mail à ce sujet au constructeur de la carte, aucune réponse ne m'est parvenue à ce jour... La Graffiti et mon porte-feuille Je crois que c’est le seul qui a senti la différence. Cing cents francs pour un boîtier noir branché sur le RGB c'est cher et inesthétique. Il fallait bien le tenter, le chant des sirènes était alléchant. Mais
de mode chunky, nenni. D’autant qu'un autre ami a compris comment marchait la carte. En désassemblant le driver vidéo Graffiti pour Shapeshifter, il a découvert que bien que l’on n’ait plus à convertir les pixels de Chunky en Planar, il faut néanmoins les "préparer" et les écrire en Chip Ram.
Vous l'aurez compris, le mal est fait : préparation des pixels + écriture en Chip = conversion Chunky To Planar... A noter également que depuis, j'ai lancé Shapeshifter avec un driver AGA appelé TurboEVD (c'est à ce jour le plus rapide et il est Freeware) et je n'ai noté aucune différence, à l’utilisation avec la Graffiti.
Dernière minute: comme vous avez pu le lire dans les potins de Ramses, il y a quelques temps dans Anews. L'idée d’une Graffiti.library pour la compatibilité CyberGra- phix a été abandonnée par les constructeurs de la carte. Toutefois, il existe un mode Graffiti dans Picasso 96 dernière version, le pilote des Picasso IV. Donc, en théorie et sans avoir vu tourner l’ensemble, les applications tournant sous Picasso "devraient" bénéficier de nouveaux modes d'écran, grâce à la Graffiti. Mais ceci reste théorique et un peu douteux, vu les performances générales de cette carte (d'ailleurs
vendue sous le nom bizarre "d'adaptateur graphique" ) La seule hypothèse qui puisse sauver cette "carte" serait que les codeurs ne l’aient pas encore bien utilisée. Mais j’en doute de plus en plus, seul une démo ou un jeu spécial Graffiti qui en mette plein la vue serait susceptible de faire changer d’avis. Reste que sur un Amiga OCS, il est possible de voir des images en 256 couleurs (un driver est fourni avec la carte). Il devient également possible de lancer les quelques jeux ou applications possédant une mode Graffiti.
Mais les possesseurs de 500 ou de 2000 feraient mieux de se tourner vers le 1200 ou d'attendre le prochain Amiga plutôt que de perdre 500 Frs. Car hélas, cette "carte" n’est pas le miracle auquel on aurait pu s’attendre... Chez les revendeurs Amiga, prix autour de 500F TEST HARDWARE par Julien Wilk Interface ATEO pour clavier PC Free Distribution Software 82 rue de Sailly, BP 134, 59453 Lys lez Lannov Cedex Tel : 03.20.02.06.63 - Fax : 03.20.82.17.99 Ouvert du Lundi au Vendredi de 9h à 18 h Vente par correspondance uniquement.
Avoir mis son 1200 dans une tour (plus spacieuse, mieux alimentée, bourrée de baies vides ;-) est une bonne chose mais il faut ensuite résoudre l’épineux problème du clavier... Commodore, dans ses choix économiques, ne nous a pas franchement gâté avec cette nappe verte et fragile qui relie nos doigts à la carte mère. Après avoir envisagé plusieurs solutions possibles (y compris un hack français trouvé sur Aminet mais qui n’a jamais fonctionné), j’ai opté pour celle proposée par Atéo Concepts (c’est toujours un hack français mais commercial cette fois-ci - et qui fonctionne !).
Après des premières relations un peu houleuses avec Atéo (mais c’est maintenant réglé, enfin je croix), j’ai finalement reçu ma petite interface par la poste. Le colis contenait aussi un petit manuel d’installation et une disquette contenant une keymap spécifique à ce clavier. En effet, il faut savoir qu’un clavier Amiga et un clavier PC ne parlent pas DU TOUT le même langage et que chaque signal de l’un doit être converti dans la langue de l’autre et réciproquement, par un microcontrôleur présent sur la carte et contenant un programme chargé d’effectuer les correspondances (Version 1.4
pour moi).
Pour rentrer dans les détails L’interface est alimentée par le câble qui servait auparavant à alimenter le DF0:, la prise PC se visse dans l’emplacement prévu pour ça à l’arrière de la tour (deux trous à percer), les signaux allant à l’Amiga sont injectés directement sur le composant qui les reçoit habituellement (socle plastique à fixer sur ce dernier) et, puisque une patte RESET traîne là, Atéo n’a pas oublié de câbler tout ce qu’il faut pour pouvoir relier le bouton RESET de la façade de la tour à l’interface. Cette dernière option est très pratique car, si jamais l’interface décroche
(ce qui est rare, heureusement), le RESET en façade est toujours effectif, quelques soient les conditions. Et puis, quitte à acheter une tour, autant profiter du RESET en façade comme tout le monde !
Tout ce que je peux dire, c’est que j’en suis maintenant très content ! Le type de clavier supporté (Mitsumi 105T standard, avec les touches Windaube remappées sur les touches Amiga, autorisant le reset habituel) est très pratique, pas cher (75 F en cherchant bien) et on peut se permettre de le customiser à loisir, à ce prix-là !
Le remapping des autres touches spécifiques à l’Amiga est lui aussi bien fait : "" devient "Inser", "HELP" devient "Arrêt défil", "DEL" devient "Suppr", le "Caps Lock" est géré convenablement. Après un petit temps d’acclimatation, je ne peux plus me passer de mon clavier (Il faut dire que je n’aimais absolument pas le feeling du clavier du 1200) !
Un choix séduisant Je le sais pour l'avoir vécu personnellement, sauter le pas et mettre son Amiga dans une tour peut être quelque chose de traumatisant quand on cherche la meilleure solution... Heureusement, l'heure des tâtonnements à l'aveuglette est loin derrière nous et l'on peut mettre facilement la main, pour peu que l'on sache manier la scie sauteuse et le tournevis, sur des solutions à un prix correct.
L’interface a été testée par moi sous AmigaOS (bien sûr !) Et NetBSD et fonctionne très bien (NetBSD posait quelques problèmes). A l’usage, tout se passe très bien et on finit par oublier que l’Amiga n’a jamais eu autre chose qu’un clavier séparé (très pratique pour regarder la télé en posant son clavier sur ses genoux ;-).
Pour conclure rapidement, je n’ai pas eu l’occasion de voir fonctionner longtemps d’autres montages (clavier de 2 3 4000 bricolés, rallonge pour le clavier normal, etc.) mais le fait d’utiliser un consommable du monde PC (ce qui implique pas cher et trouvable partout) me semble suffisamment séduisant pour arrêter son choix définitivement.
C'était GiZmO en direct de son clavier PC. A vous Anews.
Interface pour clavier PC Distributeur: Atéo Concept Prix: pour A1200 en Tower 349 F A2000 3000 4000 399F Mise à jour ROM V1.6 80 F Wordworth 6 Le plus populaire des traitements de textes Amiga. Version Française Intégrale !
540 Frs Mise à jour ancienne version de Wordworth : 315 F (envoyez les disquettes originales + n‘ de licence) Reprise concurrentielle : Tél.
Configuration requise WB 2.04+. 3 Mo, 2 leclcurs de disquette ou I disque dur Périphériques - Amiga CD 1200 Controller - Contrôleur ATAPI pour 1200 CD 1200 Controller + Lecteur CD-ROM I2X Lecteur CD-ROM ATAPI 12 X (seul) 690 F
1. 480 F 790 F 490 F 690 F
1. 490 F
1. 290 F 149 F 129 F 590 F Squirrel SCSI - Contrôleur SCSI-2 pour
A1200 Surf Squirrel - Idem mais plus rapide + Port série
Lecteur CD-ROM 8X SCSI Externe + I CD Modem USRobotics 33.600
+ Adaptateur + A-Net Souris 3 boutons 400 DPI - Alpha Data
Souris 2 boutons 400 DPI - Alpha Data Lecteur de disquettes
Interne HD ( Précisez A12(XIAMXX) Escotn ou Commodore - Monté
en Tour ou pas i Lecteur de disquettes Externe HD 840 F
Moniteur MI438S 2.290 F Mémoires SIMM SIMM - 4 Mo - 60ns SIMM
- 8 Mo - 60ns SIMM - 16 Mo ou 32 Mo - 60ns Tél.
Tél.
Tel Cartes Accélératrices A 1200 Blizzard 1230-1V (68030 à 50 Mhz) 1.100 F Blizzard 1240T ERC (68040 ù 40 Mhz - Tower) 1.990 F Blizzard 1260 (68060 à 50 Mhz) 3.990 F Contrôleur Fast-SCSI-2 (Pour Blizzard) 750 F Coprocesseur 50 Mhz pour Blizzard 1230-1V 460 F DIVERS SMD-100 de Hi-Soft : Décodeur MPEG Autonome. Pour films VideoCD. Nécessite seulement un lecteur CD-ROM SCSI-II - Promotion : 1.490 F au lieu de 1.690 F Logiciels Organiser V2 Version Française Intégrale 349 F AsimCDFS v3.8 - VF - 490 F Master ISO V1,25b (Gestionnaire de graveur de CD) 990 F PCX (Emulateur PC - 68020 minimum) 469 F
Personal Paint v6.4 - VF - 99 F Personal Paint v7 CD 259 F Personal Paint v7 CD + v 6.4 Disk - VF - 299 F PhotoCD Manager CD 199 F Pilotes ADFI - VF - 190 F Spouleur ADFI - VF - 240 F Studio II Pro -VF- 390 F Turbo Cale v4.0 CD - VF - 490 F Turbo Print v5 - VF - 460 F CD-ROM AMIGA Aminet 19 - Juin 97 (dispo vers le 10) - 79 F Aminet 13. 14. 15. 16. 18 79 F Aminet Set 1 ou 2 150 F Aminei Set 3 ou 4 199 F French Storm - Libre Essai Français 69 F ADE - Geek & Gadgets 2 (Kit dév. POS !!!) 110 F Assassins CD 3 169 F Amiga CD Développer v1.1 99 F Amiga Desktop Y ideo CD 2 139 F Amiga System Booster
99 F Amiga Tools 6 139 F Dem-Rom 149 F Fun Clips 2 139 F In To The Net (Outils pour Internet) 149 F Imagine PD V3.0 149 F TheTvara Collection 299 F
I. ight Rom 4 199 F Light Rom Gold 149 F Magic Publisher 279 F
Meeting Pearls 4 59 F Personal Suite 169 F Scala Plug In 239 F
Vvomen of the Web 239 F Des dizaines d’autres CD sont
disponibles. Notre catalogue est gratuit ! Sauf indication
contraire, les Cds sont en anglais Commande sur papier libre.
Règlement joint par chèque, mandat. Carte Bancaire par
téléphone.
Frais de port CD-ROM & Logiciels : 35 Frs Périphériques : 8(1 Frs - Poste ou messagerie.
PC-Tnsk W 1992-97 Chrir. II Fin or.
Droits Mondiaux rfsorvés Dynanic Butter Adaptateur Graphique J3± Version 4.10 Edité par Quasar Distribution
N. o de série: 72692 L""C*",ntJ 5j HIPTBT Disque Dur B IBFTÏ- C
(pc_part i- D | Une des lacunes des versions précédentes
était l'émulation qui s’arrêtait au processeur 80286. PC-Task
émule maintenant un processeur 486. Son concurrent, Pcx,
va plus loin en émulant un Pentium.
PC-Task se décline en deux programmes (68020 et Kickstart 2.0 minimum) : "Interpretive version" et "Dynamic version". Cette dernière peut s'apparenter à la version Turbo de PC-Task 3.1. Elle est plus rapide (sauf pour le chargement où elle est plus lente) et permet la mémoire paginée avec EMM386, ce que ne permet pas la version Interpretive. Mais cette version requiert beaucoup plus de mémoire.
Cependant, il est possible de choisir la taille du buffer qui va être allouée pour la mémoire. Ce choix se fait à partir de l’écran de configuration en sélectionnant une des cinq tailles proposées (de Tiny à Huge). C’est d’ailleurs la seule nouveauté de l'écran de configuration. Avec 10 Mo de mémoire et en chargeant directement PC-Task et le buffer minimum, Tiny, je n’ai pas réussi à obtenir le moindre octet de mémoire étendue.
La documentation tient compte des quelques modifications mais n’a pas évolué: une cinquantaine de pages au format A5. Si la version française ne sort pas, les anglophobes possédant la version 3.1 de France Festival Distribution ne seront pas dépaysés. Ce dernier proposait, avec la version 3.1, un fichier texte de plus de 50Ko de conseils pour une meilleure utilisation de PC-Task, il aurait été intéressant de trouver ce type de conseils sur papier ou dans un fichier. En effet, il n'y a qu’une page de conseils dans la documentation. (Ed: FFD n'a plus le droit de vendre PCTask) Prix
Version 4.1 : 625F Prix de la mise à jour : 275F Landmark 2.0 Norton Sysinfo PC-Task 3.1 Non Turbo 4,52 1,9 PC-Task 3.1 Turbo 5,93
2. 8 PC-Task 4.1 Interpretive 4,60
1. 7 PC-Task 4.1 Dynamic IBM AT 80286 16 Mhz 40,45 15,7 4,4
Compaq 80386 33 Mhz 80486-DX2 66 Mhz 34,7 223 144,1 VGH
Options Vidéo Evoluées | | Port Série • |Son Sour is Port
Parallèle 5J 5 J ü -1 il 784 _2J J1408 J J64 Priorité si
sélectionné Priorité si non sélectionné rténoil-e
Conventionnelle Néno Ire Etendue Hininun i Laisser Disponible
Utiliser Valeurs par Défaut I Sauver la configuration I
Quitter Ecran PC-Task A partir des tests qui ont été
effectués, on remarque que la version Dynamic est entre 3 et 7
fois plus rapide, selon les différents tests, que la version
Turbo du 3.0. Elle est aussi bien plus rapide que la version
Interpretive.
Les tests ont été réalisés sur un Amiga 1200, Blizzard III 68030-50Mhz avec 10 Mo. C'est loin d'être le top des Amiga question vitesse, mais il est quand même bien plus rapide qu’un pauvre 68020 (le minimum). Pourtant à l’utilisation cela reste encore lent, voire très lent.
PC-Task n’émule toujours que l’horrible bip des PC, contrairement à Pcx qui, lui, propose l'émulation de la SoundBlaster.
Pcx propose aussi l’émulation d’un coprocesseur arithmétique, ce que PC-Task ne fait toujours pas. Alors, si vous avez besoin de simuler un Pentium ou une SoundBlaster, tournez vous vers Pcx, sinon pour la "vitesse" je pense que PC- Task est un meilleur choix, à condition d'avoir beaucoup de mémoire pour utiliser la version Dynamic.
Cette version 4 apporte surtout l'émulation du 486 et un peu plus de vitesse. Mais depuis, la puissance des PC a beaucoup évolué, le tableau n’inclut pas les chiffres d’un Pentium 200 pour ne pas paraître ridicule. Mais il faudrait se trouver à armes égales. Vivement que des Amiga bien plus puissants sortent pour enfin arriver à un émulateur convivial.
Gwénaël Ropert Nous remercions DUCHET COMPUTERS (Grande Bretagne) pour le logiciel de test.
Les potins d’Amigatel PC-Task v4.1 Quelques précisions Peu de temps après la sortie du nouvel émulateur logiciel PC : Pcx de Jim Drew (voir AmigaNews de Janvier 97), Quasar sortait sa nouvelle mouture de PC-Task, la version 4.0 (voir AmigaNews de Février 97, la version 3.1 était testée dans le numéro 80). La version 4.1 est déjà disponible Elle corrige quelques bugs et améliore un peu la vitesse. Le patch pour la mise à jour de la version 4.0 à 4.1 est disponible.
TEST LOGICIEL Amigatel constitue un véritable bouillon de culture Amiga et les utilisateurs viennent toujours aussi nombreux pour partager ou faire partager leur passion.
Afin de répondre aux attentes de ses utilisateurs, Amigatel évolue sans cesse. Ainsi II est possible depuis plusieurs semaines de télécharger les dernières moutures Aminet (environ 1,2 à 1,3 GO). Les utilisateurs dépourvus de lecteur de CD Rom ou n’ayant pas d’accès sur Internet trouveront là un moyen sympa d’upgrader leur système ou de trouver le DP qui leur fait défaut.
Amigatel a pas mal investi afin de favoriser l’organisation de forums conviviaux sur des sujets divers mais touchant bien sûr à l'Amiga. Ces forums utilisent un système proche de l'IRC (voir Amiga News de février) et permettent des échanges entre un maximum de 32 utilisateurs simultanément, ce qui est déjà pas mal. Dernièrement un forum consacré au montage virtuel a été réalisé et d'autres opérations de ce type devraient se réaliser sur d'autres thèmes.
Amigatel est maintenant accessible via le web. Voilà qui devrait faire plaisir aux utilisateurs du Bénélux qui déploraient de ne pouvoir accéder à Amigatel. Pour se connecter (pour l'instant sur PC), Il est nécessaire de récupérer le plug-in VTX PLVG sur le site http: www.mctel.fr Une FAQ est également disponible sur ce site.
Une version Amiga élaborée par le sysop d'Amigatel et le programmeur d'Amitel est pratiquement terminé. Elle se compose d'un kit de connexion ne nécessitant pas une configuration délicate à réaliser et sur la base de deux shareware Amitel et Telser.
L'utilisateur qui se connectera à Amigatel par le Net n'aura pas de supplément à régler , Amigatel prenant en charge les frais de connexions. Le kit sera disponible en download directement sur Internet au moment où vous lirez ces lignes. Quelques infos techniques : l'adresse de connexion est www.mctel.fr et le port utilisé est le 516.
Les utilisateurs d'Amigatel avaient commencé à s'imaginer qu'Amiga ne serait jamais racheté. Puis, le 27 mars, la nouvelle est tombée: Gateway 2000 serait bien placé pour le rachat. Les plus optimistes ont salué la nouvelle comme il se doit. Ca faisait tellement longtemps vous pensez. Les plus sages attendent de voir... Il est vrai qu'après Escom et Viscorp, on a appris à se méfier. Alors quelques semaines d'attente supplémentaires ne nous impressionnent pas outre mesure. Mais tous attendent avec impatience la conférence du 16 mai qui doit se tenir à Londres.
Je vous retrouve le mois prochain avec je l'espère de très bonnes nouvelles.
Thierry Lamblot LOGICIELS AMIGA 1200 + PACK MAGIC graphiquesI DELUXE PAINT 5 VF 590' PERSONNAL PAINT 6.4 VF 490’ PHOTOGENICS VF 590' SCENARY ANIMATOR 590' LIGHT WAVE 3.5 1990’ POV RAY 2.2 VF 300' PAINTER 3D 290’ PERSONNAL PAINT 6.4 VF 490’ Digito Wordworth 45E Digito organiser 1.1 PersonnoT point 6.4 Turbo Cale 3.5 Diglta print manager 1.2 SE Digito Datastore 1.1 Photoaenies 1.2 SE Pinbalf Mania Photo non contractuelle 3990 4490 AMIGA 4000 TOWER FINAL COPY Processeur 68040 25 Mhz, mémoire RAM 2 Mo.
Mémoire FAST 4 Mo ext. 16 Mo , lecteur 3’ ln 1,76 Mo.
Contrôleur DD IDE + SCSI Disque Dur 1 Go SCSI TURBO CALC 3.5
D. OPUS 5.12 VF LECTEURS 88OK0 WORDWORTH 5 Int. A500 TURBO PRINT
4.0 Int. A600 1200 DIRWORK 2.1 VF Int. A2000 DIAVOLO BACKUP
3.2 VF ASIM CDFS Photo non contractuelle CD-ROM IDE 1 1 Bd
Voltaire 7501 1 PARIS (D 01 43 57 48 20 Fax : 01 43 57 10 01
Ouverture : 10H à 19h PERIPHERIQUES LECTEURS 1,7Mo Int. A2000
Int. A4000 CD-ROM SCSI 390’ 490’ 690’ 690’ 560’ 690’ 580’ 490’
SCALA VT 100 199’ SCALA MM 211 790' SCALA MM 400 1490’ IMAGE
VISION 749’ CINEMORPH 290' MUSIC X.2.0 349’ AUDIO SCULPTURE
250’ OCTAMED 6.0 VF 690' DIVERS PC TASK 3.15 VF 990’ DEVPACK
3.5 VF 990’ BLITZ BASIC 2.1 480' GP FAX 2.346 VF 750’ HISOFT
BASIC 2.5 VF 1190’ MODEM TUTORIAL VF 250’ MUI 3.3 VF 400’
POWER COPY 3 VF 349’ 18900 1290 19500 19990 2090 OCCASIONS
Moniteur 10835 Moniteur 10855 SYQUEST Moniteur 10845 Moniteur
SVGA Lecteur Ext.
JEUX DISCOUNT DISK 99F DENNIS LA MALICE CHRISTMAS LEMMINGS BLUES BROTHERS PUTTY BATTLE CHESS 2 JUMP SMASH TV KILLING CLOUD LETHAL WEAPON OVER THE NET WIZKID ZOMBI FATMAN BOB'S BAD DAY JURASSIK PARK TOTAL CARNAGE HUDSON HAWK ONE STEP BEYOND NIGHT SHIFF TITUS THE FOX AMIGA 1200 TOWER CARTE ACCELERATRICE 68030 50 MHZ Blizard 1230 4Mo 1290 Photo non contractuelle CARTE ACCELERATRICE 68030 28 MHZ EXT. MEMOIRE MTECK 28 Omo MTECK 28 8Mo MTECK 28 4Mo A 500 512Ko IOMEGA Boitier mini-tower + leds, 2 baies 3" 'n + 1 baie 4’ Alimentation 200W modifiée AMIGA. Interface clavier PC + clavier PC.
Options : bus Zorro II et III NOUVEAUTES Aminet 13 14 15 16 17 79’ Aminet 1 8 79’ Aminet 17 99’ Aminet Set 1 159’ Aminet Set 2 159’ Aminet Set 3 199’ Aminet Set 4 199’ French Storm 79’ Assassins CD 3 169’ Amiga Desktop vidéo 139’ Amiga Tools 6 139’ Light ROM 4 199’ Magic Publisher 279’ Personaz suite 169’ Scala Plug in 239’ @ Net 89’ Aga lool it 97 139’ Airman 4.1 310’ Amiga Golden 20 139’ Amiga Joker 99’ Kara collection 349’ Boitier Tower Infinitiv 1690 CARTE ACCELERATRICE 68040 CARTE ACCELERATRICE 68060 Interface Clavier PC E009 Blizard 1240 Omo 3190 Interface PCMCIA Tous nos prix son! TTC
et modifiables sons préavis Offres valables dans la limite des stocks disponibles Photos non contractuelles.
Blizard 1260 4Mo 2090 3390’ JEUX 249F Blizard 1260 8Mo 3590 CHAOS ENGINE 2 ALIEN BREED 3D 2 WORLD GOLF TIN TOY ADVENTURE TOURING CAR CHALLENGE TILE MOVE FIGHTING SPIRIT SLAM TILT STAR CRUSADER VIDEO GRAPHIQUE 3790 Scanner 69t Gris Scanner 256t Gris 1990 BOITIERS-TIROIR-INTERFACE Genlock Minigen Scanner Couleur 2190 Genlock Composite Tablette ARTPAD A6 Genlock Y C Tablette ARTPAD A5 2790 2490 MODEM + JEUX OLITEC 14400b SERVICE REPARATION Inter face Squial SCSI OLITEC 28800b Nous réparons tous les ordinateurs et moniteurs... Délais maximum 10 jours. Devis gratuit ou forfait.
Interface PCMCIA IDE Réparation garantie 3 mois.
IMPRIMANTES G007 Canon B 240 1290’ G0C6 Canon BJC 4200 1690’ G009- Canon BJC 620 2490’ G010 HP 690 1990’ G011 HP 820 2490' G012 HP 870 3490’ RACHAT COMPTANT Nous reprenons comptant vos ordinateurs, vos périphériques, vos logiciels, vos livres... Ôté. Prix Montant l l J DISQUETTES Certifiées 100% sans erreurs 3" 1 2 DF DD M 2,40- 2,30’ m 2,10’ | m 1,90’ 3"1 2 DF HD Q 2,90’ Q 2,80’ 2,60’ Q J 2,40’ GOOI Mult. S nc 14' M 1438 2290’ G002 Mult. S nc 15'M 1538 2990’ G003 Mult. S nc 17’ M 1738 7290’ G004 SVGA 14" 1490' G005 SVGA 15" 1990' ôôôj SVGA 17" 3590’ MONITEURS 1390 DISQUES DURS E010 Blizard
1240 4Mo US Robotic 33600 AURA 1290 DIVERS 1 CABLES SOOI Souris standard 99’ T00I Peritel 90’ S002 Souris 300 dpi.
120’ T002 Midi 70’ S003 Souris 400 dpi.
160’ T003 Nul modem 90’ SOOé Souris optique 220’ T004 Minitel 90’ S005 Crayon souris 300’ T005 Disque dur 2' 1 3 60’ S006 Trackball 350’ T006 Disque dur 2 l 33 1 1 ] 70’ S007 Multistandard 500 200’ T007 Prolongation joystisk 60’ $ 008 Multistandard 600 260’ T008 Imprimante 90’ S00« Commut. Joy souris 200’ 1000 Adaptateur multisync.
150’ soto Alirr. 500 600 1200 390’ T0I0 Adaptateur peritel 1083 150’ [” “ ““nTr à" ”mÎe~PC,T l””VoItTirT 7501 f"PArIs iNom ..I |Adresse ... | |Code Postal ......Ville . | |Tel Mon ordinateur ... | Pm TTC proiiidiom non cumutafeles 'Frou d'envoi po* Sof Hor.tponej- ISQF por cotis.'C 7QF w Désignotion ou ret.
I I i!
| J Chèque J CCP ? Carte bleue date d'expiration N° |J Corte club AMIE Date : Signature SENSIBLE WORLD OF SORCCRA 96 97 BLACK VIPER CAPITAL PUNISMMENT TUNY TRCXDPS XP8 JET PILOT NEMAC IV EXILE LEGEND (AGA) HUMANS 3 VALHALLA 3 DOMAINE PUBLIC Mégalo Sound Interface MIDI GRAND CHOIX DE DISK ET CD
• DEMOS • UTILITAIRES • EROTIQUES COMMS POUR DEBUTANTS (3) par
Johann Girard-Cheron courrier électronique Sammy@hol.fr Mode
d’emploi en images pour se connecter sur Internet en DP...
Interneticus facilus MIAMI Mise en route Une fois l’archive
décompressée et le programme installé à l’endroit qui vous
paraît idéal, la mise en route se fait en deux étapes:
utilisation du programme appelé Miamilnit qui est fourni dans
l’archive de Miami et transformation des données ainsi
recueillies, en paramètres par défaut pour Miami.
L'objectif de cet article est de vous montrer la marche à suivre pour se connecter sur le net dans la très grande majorité des cas. Nous parlerons de ce qu'il vous faudra rassembler, comment on se connecte, la configuration de certains logiciels et quelques mots sur que faire une fois que vous êtes connecté.
Cet article se veut être une mise en route. En aucun cas il ne se substituera à la lecture des documentations pour utiliser complètement ces logiciels. Rassurez-vous, la connexion est vraiment à la portée de tous, un bon guide et c'est dans la poche... Justement le guide, vous êtes en train de le lire. Ah oui... encore une chose... N'hésitez pas à consulter les épisodes précédents si un terme vous paraît barbare.
This prograrn attempts to connect you to the Internet as easily a3 possible, and saves the configuration for later use vith Miami.
Continue ace* Parmi tous les logiciels dédiés au Net, j’ai choisi les plus simples : pour se connecter. Miami v2.1 pour gérer son courrier électronique, Yam v1.3.4 ; et pour surfer sur la toile, Voyager- NG. Ils sont tous disponibles en version démo gratuit, sur les CD Aminet, par exemple.
Armé de votre modem et de ces 3 logiciels, le Net n’est plus bien loin.. La première étape consiste à s’abonner à l’entreprise qui vous prêtera un bout de tuyau: le fournisseur (provider en anglais).
Nous parlerons de l’efficacité des fournisseurs le mois prochain, avec les résultats de l’appel passé dans le numéro précédent.
Quand vous souscrirez l’abonnement, faites vous préciser, si besoin, tous les numéros et adresses de la checklist ci-contre.
Certains éléments de cette liste seront "devinés" par Miami, mais vous seront demandés pendant la configuration d’autres logiciels. Donc, autant avoir tout sous la main.
Pour chaque élément de la liste j’indique entre parenthèses le "format" le plus courant (mais non obligatoire) en supposant que votre fournisseur s'appelle : "provider" Pour la connexion :
• Le numéro de téléphone que devra composer votre modem.
• le protocole de connexion utilisé : PPP, SLIP..
• Votre Login et mot de passe pour vous identifier ainsi que
l’utilisation ou non des protocoles d'authentification PAP,
CHAP... Pour une fois connecté :
• Votre adresse email ?
(par exemple: votre- nom@provider.fr)
• Le nom de domaine (pro- vider.fr) qui sera aussi le votre.
Puisque cela correspond à la partie droite de votre adresse
email (cf ci- dessus)
• Les adresses IP suivantes du provider:
• le serveur POP, pour la réception des courriers électroniques
(par exemple pop.provider.fr)
• le serveur SMTP pour l'envoi des emails (souvent
mail.provider.fr )
• le serveur de news, s'il en a un, pour lire les newsgroups
(news.provider.fr)
• le DNS (serveur de nom). En fait, il y a toujours deux
adresses: une dite primaire et l'autre dite secondaire (qui
ne sert qu’en cas de "panne" du DNS primaire) Avec tout ceci
vous êtes fin prêt pour votre première connexion sur Internet.
Première étape donc: lancer Miamilnit. Vous devez obtenir la même chose qu'en Fig1.
C’est pas compliqué il faut juste s’accrocher à la branche!
CHECKLIST- O- Please enter the name and unit number of your serial device driver in the gadgets below.
Device name serial.device init 3tring AT &F &DO r dial prefix ATDT Aceex 2814 Active 288UF Archtek AVT 1414 dial auffix r Back Continue Cliquez sur le bouton Continue, pour passer à l'étape suivante. On se retrouve Fig2. Là, vous laissez tel quel si vous avez branché votre modem sur le port série standard, ensuite Continue. Vous choisissez votre modem. S’il ne figure pas dans la liste proposée, choisissez "generic" et mettez ATDT dans la case Dial Prefix comme indiqué Fig3.
Q_,iiHiawitnit.. i s-rrnniHii ~ ’~1' Please enter the phone number(s) of your Internet provider in the gadget below.
Phone numbers 0233242230 £ack Continue Toujours "Continue" pour passer à l'étape suivante.
Fig 4 et 5 on complète en fonction des données de votre provider: le numéro de téléphone que vous avez noté pour la check- list.
| Miami Init vas successful in configuring your Internet lection. Your modem ha3 intentionally hung up, i.e. no r or ha3 occured.
Please enter some information about your Internet provider: IP àddresa Beal name Ü3er Qame El îtatic Slirp TIA login oame login nassword password 3ammy SaveConfig |PROGDIR:MiamiInit.config |[Q (SPPP “ _)SLip caiP Use login dialog [ 71 Save Information sheet | y | PRQGDIR:Miamilnit.log |[~Q Erint Information sheet [ 71 fPRTT Continue Back ES CL Continue Back MiamiInit is nov ready to dial up your Internet connection After reading these instructions please cBck on 'Dial' to start dialing.
Cancel (fi) Online (f2) Hang up (f3) Dial (f4) Dial next (f5) Send Login id (f6) | | Send Password (f7) Send Break (f8) On arrive Fig 6, l’objectif est alors d’apprendre à Miami comment il devra se connecter à votre provider. Le principe est très simple : il faut composer le numéro de téléphone en appuyant sur F4 et attendre que les modems se soient connectés (vous verrez "CONNECT " dans le cadre en bas). Vous attendez alors quelques secondes que l’ordinateur du provider vous demande de vous identifier. Le plus souvent vous verrez le mot "Login:" apparaître dans cette même fenêtre. Pour
répondre par votre login, cliquez sur F6. L’ordinateur distant vous demandera votre mot de passe "Password:" donc vous cliquez sur F7. Si cette étape ne se déroule pas tel qu’indiqué, vérifiez que vous avez bien mis ATDT comme Prefix Fig3 et ou essayez de changer la chaîne d’Init par ATZr ou AT&F&DOr Vous pouvez modifier les valeurs "delay" en fonction des besoins.
N’ayez pas peur d’experimenter.
Petite parenthèse, pour ceux qui utilisent le kiosque micro: avant de voir le "Login:" vous devrez répondre à la question "Ser?" Envoyée par les modems de France Telecom, pour savoir vers quel provider ils devront rediriger l’appel. La réponse à cette invite vous est donnée par votre provider, par exemple celle du Club-Internet est "clubint". Ensuite vous reprenez les étapes évoquées ci- dessus, identiques, qui correspondent à un provider local.
La dernière étape, cf Fig 8, consiste à rentrer votre VRAI nom dans la case Real name, dans l’ordre prénom, nom.
Désactivez la case Print si vous ne voulez pas de trace papier de tous les paramètres de connexion et une derniere fois cliquez sur Continue.
Vous avez fait le plus gros, le reste est très simple : lancez Miami, sélectionnez dans le menu Settings l’option Import from Miamilnit, choisissez le fichier Miamilnit.config et sauvegardez le tout comme paramètres par défaut (Menu Set- tings Save as default).
Pour ceux qui auront choisi de passer par le kiosque, il reste encore à cliquer sur Dialer dans la fenêtre de Miami et ça modifier le Dialscript pour qu’il ressemble à celui indique ci-dessous : ABORT "NO DIAL TONE" DIAL NEXT "BUSY", "NO CARRIER" WAIT "CONNECT" ABORT DELAY 8 SEND "reponseàSer?"
DELAY5 SENDUSERID DELAY 3 SENDPASSWORD DELAY 1 WAITPPP PRAXIS 1, rue Duperré, 29200 BREST VENTE PAR CORRESPONDANCE TOWER “De luxe" Ù60 990 F. Miami Init is now ready to dial up your Internet connection. After reading these instructions please click on 'Dial' to 3tart dialing.
- BLIZZARD 1230 IV 1080 F. Il .09in: sanny ssuord: Si vos
réponses sont correctes (Fig7), vous appuyez sur F2 et Miami se
chargera de trouver tout seul tous les paramètres techniques.
- BLIZZARD 603e 120 Mhz (A1200)
- Cyberstorm 604e 120 à 200 Mhz (A4000.3000 ?
à partir de Tél. : 02.98.46.98.24 t.. or»»,..» COMMS POUR DEBUTANTS (3) Utilisation La mise en route est faite une bonne fois pour toute, l'utilisation de Miami est on ne peut plus simple. On clique sur le programme, puis une fois celui-ci lancé, sur le bouton Online. Une première fenêtre apparaît pour montrer le déroulement de la connexion modem-modem et l’authentification, puis disparaît.
Une autre s’ouvre alors montrant l’intégration au réseau: une adresse IP pour votre Amiga, la connexion au DNS etc... Quand cette dernière fenêtre est fermée, vous pouvez utiliser tous les programmes clients des ressources Internet (Yam, Voyager, etc.). Coupures intempestives Une coupure de téléphone, c'est ennuyeux. Une coupure d'eau, c'est plus grave. Et une coupure d'Internet? Je peux vous en parler, car je viens de subir ma première.
YAM Mise en route Comme pour Miami, vous décompressez l’archive, l’installez sur le disque dur et vous lancez le programme. Dans le menu, vous sélectionnez Option configuration. Vous complétez avec vos données.
Vous cliquez sur Recevoir et Envoyer pour compléter. Vous sauvez et l’affaire est faite...:)) Utilisation Question utilisation, Yam est enfantin :
- Pour récupérer ces messages, vous attendez que Miami ait fini
de se connecter et vous appuyez sur Messages dans la fenêtre
principale.
- Pour écrire un mail vous appuyez sur écrire, vous écrivez, sur
la fenêtre qui apparaît, l'adresse du destinataire, le sujet
de votre mail, votre texte, et vous appuyez sur envoyer.
- Pour répondre on appuie sur ...répondre. Etonnant, non ? ;-) Un
petit conseil en passant, l’usage des majuscules dans un cour
rier électronique veut dire que vous "criez" ces mots. Donc,
évitez les messages totalement en majuscules, cela fait mal aux
oreilles... VOYACER-NC Mise en route Vous connaissez la
musique: décompression, installation. Si vous voulez vraiment
configurer quelque chose, indiquez vos coordonnées
électroniques en sélectionnant le menu Settings settings.
Utilisation C’est aussi extrêmement simple: il suffit d'entrer l’adresse du site que vous voulez visiter ou l'adresse d’un moteur de recherche pour le voir s'afficher quelques secondes ou minutes après, en fonction de l’heure à laquelle vous vous connecterez.
En effet, en fonction de la rapidité de votre modem, et du nombre de personnes avec qui vous partagez les tuyaux d’Internet, vous obtiendrez les informations plus ou moins rapidement. Par exemple, le soir après 22h30, il y a plus, de connectés en France puisque le tarif de France telecom baisse, donc le réseau apparaît plus lent.. i Configuration minimale : WB 2.04 - MUI 3.3 -1 Mo de Ram pour Miami et Yam 1 2 Mo de Ram - 5 Mo HD - 68000 - ECS chipset !
- MUI 3.6 pour Voyager , Au mieux : 4 Mo de Ram -10 Mo HD - 68020
- WB 3.0 - MUI 3.8 1
- AGA Chipset 1 Et bien voilà, c’était pas si compliqué !! Vous
devriez pouvoir faire vos premières armes facilement avec ces
trois logiciels.
Encore une chose avant d’attaquer le morceau: malgré l’impression d’ouverture et de "liberté" sur l’Internet, celui-ci est, pour l’instant :-), régi par une auto-discipline des connectés.
Essayer d’apprendre les coutumes des autochtones est très enrichissant, vous verrez... Vo 'J AmigaNews s’est abonné chez le fournisseur Club-internet début 1996, après un abonnement précédent, très court et très coûteux, dans un centre universitaire toulousain.
C’était le début de la vague populaire des abonnements à Internet, et nous avons choisi Club- internet pour deux raisons:
• la présence chez eux d’Amigaïstes connus et sérieux (Olivier
Martinerie, responsable du développement chez Grolier
Interactive...)
• la promesse que Club-Internet serait disponible très
rapidement en appel local depuis Toulouse.
En attendant l’ouverture de l’antenne de Toulouse, Club-internet nous a fourni l’abonnement gratuitement. Puis, avec l’ouverture d’un nouveau numéro spécial en service "kiosque", au prix d’un appel local, début mars 1997, nous avons enfin pu nous connecter pour le prix d’un appel local. On attendait donc l’inévitable demande de paiement de l’abonnement, 77F par mois.
Un beau matin de Mai, je démarre Miami et YAM pour aller chercher le courrier électronique d’AmigaNews. A plusieurs reprises, Miami n’arrive pas à faire le lien avec Club-internet, mais ce n’est pas très inquiétant, cela arrivait environ un jour sur cinq (actuellement c’est tous les jours avec le service kiosque de Club-internet). Il suffisait d’attendre quelques minutes ou quelques heures et de réessayer, sans doute dû à l’encombrement des lignes.
L’après midi je ré-essaie, mais toujours sans succès. Je compose donc (avec Miami), le numéro parisien de Club-internet, qui marche presque toujours sans faille mais qui me coûte beaucoup plus cher en connexion. Pas de chance, toujours impossibilité de faire le lien avec Club-Internet, et TEST LOGICIEL par Johann Girand-Cheron NetConnect chez Club-Internet... Üne véritable suite internet sur CD toujours pour la même raison: mon mot de passe n’est pas reconnu!
Bon, encore un cafouillage des réseaux sans doute. Je décide de remettre ça au lendemain. Une bonne nuit de sommeil est souvent efficace comme solution aux difficultés de connexion Internet, autant chez le client que chez le fournisseur!
Le lendemain, toujours rien.
Je décide d'appeler Le service clientèle de Club- Internet. Et là, je découvre à mon horreur que mon abonnement a été coupé, sans aucun préavis. On me donne le numéro de téléphone du gentil employé qui m’a coupé. Il est évidemment en ligne chaque fois que j’appelle (trois fois). Mais enfin j'arrive à l'avoir, et il présente tout de suite ses excuses, en admettant que sa démarche n’est "pas normale". Il promet de rétablir l’abonnement pendant un mois et de m’envoyer des formulaires de réabonnement par courrier.
Malheureusement, quand je suis enfin reconnecté, aucun courrier éléctronique ne m'attend. Là, j'ai tout de suite compris que les correspondants qui m’avaient envoyé des messages pendant les trois jours de coupure auraient reçu la notification "destinataire inconnu", ou, pire, "permanent fatal error".
Très, très gênant.
Evidemment, j'ai tout de suite envoyé un message général à mes correspondants les plus réguliers pour demander qu'ils me renvoient leurs messages des derniers trois jours. Mais rien ne prouve que je n'ai pas perdu un message important au cours de cet incident.
Des accidents, cela peut arriver, et je suis de nature pas (trop) difficile, alors j’aurais pu ne plus rien faire à propos de cette affaire. Puis, à l’Amiga Show en Belgique début mai, Hervé Sonneville m'a raconté un incident semblable qui lui est arrivé, toujours chez Club-internet.
Pour une histoire de confusion de dates de naissance et dates d’abonnement, Club-internet à coupé l'abonnement de Hervé sans le prévenir.
Sympathique.
Il est à espérer que les responsables de Club- Internet se rendront compte qu’une société fournisseur de services Internet ne peut pas interrompre ses services sans préavis. Le courrier par Internet est en train de devenir, très rapidement, bien plus important que le courrier des PTT, et la régularité et sérieux du service sera sans doute le facteur principal chez le client, quand il lui faura choisir son fournisseur.
Personnellement, j'ai été rapidement dépanné par téléphone plusieurs fois par les services de Club- Internet, et j’étais plutôt satisfait des prestations de la société à cet égard (mais pas du tout au niveau connection kiosque).
Quel dommage, alors, de transformer un client satisfait en client inquiet avec une telle bêtise !
Bruce Lepper L'Amiga dispose depuis quelques temps de nombreux logiciels, de plus en plus conviviaux, pour exploiter l’Internet. A l'inverse de ce qui se fait sur d’autres plate-formes, il n’existe pas de réelle suite Internet. Cela imposait de récupérer à droite ou à gauche tous ces logiciels, et de s’enregistrer auprès de chaque auteur. Ce vide vient d’être comblé grâce à la société ACTIVE Software, qui nous a concocté une suite Internet Made on Amiga vendu au prix de E59.95. Active Software (http: amigaworld.com netconnect) Pari réussi?
Saluons tout d'abord la démarche, car tous ceux qui se sont frottés à la création de kits de connexion y ont passé des jours entiers avec plus ou moins de réussite à l’arrivée. Les 10 mois passes a la réalisation n'ont pas dû être de trop... L’emballage Le CD NetConnect est livré avec une carte d’enregistrement à retourner à Active Software, contenant le numéro d’enregistrement et une feuille double au format A4, donnant une rapide description de chaque logiciel et de la configuration d'AmiTCP: le "INTERNET INFORMER".
Sur le CD on trouve :
• AmiTCP v4.5 Dialup ( Pile TCP IP )
• Voyager-NG v2.11 ( Navigateur WWW )
• Microdot-ll vO.156 ( E Mail et News )
• AmFTP v1.74 ( Client FTP )
• AmIRC v1.40 ( Client IRC )
• AmTELNET v0.76 ( Client Telnet )
• AmFINGER v1.0 ( Client Finger )
• AmTERM vO.11 ( Emulateur de terminal )
• NetConnect v1.02 ( Dock Internet ) L'ensemble de ces logiciels
déjà utilisés par la plupart des Ami- ganautes sont proposés
ici en version complète enregistrée et vous permettront
d'exploiter l’ensemble des ressources du Net.
Les logiciels ont tous été modifiés pour fonctionner uniquement avec la pile TCP IP d’AmiTCP (les inconditionnels de Miami peuvent passer leur chemin). :( Pour les versions des logiciels qui sont sorties depuis le pressage du CD. Vous n'aurez qu'à surfer jusqu’au site Web de NetConnect (un site à voir absolument pour les dessins d'Eric Schwartz) ou vous pourrez télécharger les dernières versions dédiées NetConnect.
MUI est utilisé par quasiment tous les programmes du CD ROM. C'est le seul shareware proposé en version de démonstration (v3.8) Mais comme vous êtes déjà tous enregistrés avec MUI, vous ne paierez pas deux fois son enregistrement. Si - par erreur ? ;) - vous ne l’êtes pas déjà, vous bénéficierez quand même, d’une réduction de 20 % sur le prix demandé par l'auteur de MUI.
Enfin pour clore cette première description, signalons que pour les personnes ne disposant pas de lecteur de CDRom, il est possible d'acheter cette suite logicielle sur disquette.
L’installation Nous voici donc au pied du mur! Le CD se vante de proposer _ une installation complète des logiciels Internet. Pour se mettre KtjT0 dans la situation d’un débutant, nous avons créé une partition système dénuée de MUI et de tous logiciels Internet.
Cela tait, on insère le CD. Première surprise, il ne fait que 9,5Mo, on trouve juste les logiciels préinstallés avec leurs documentations, au demeurant très détaillées et complètement refaites au format HTML, mais nous y reviendrons un peu plus loin.
On lance alors l’installation. L’installer de Commodore s'occupe de tout.
Apres nous avoir demandé quels logiciels on voulait installer, on nous demande de choisir notre pays: une trentaine de possibilités, qui sont d'emblée toutes validées. Prévoir de nombreux clics de souris pour ne garder que la France.Renseignements pris, Active Software corrigera ceci pour la version 2 du CDROM) ainsi que la liste des fournisseurs pour la France, bien maigre puisque seul Club Internet est déjà configuré.
Jusque là, tous se présente assez bien. L'installer nous demande ensuite si on veut configurer AmiTCP. Apparaît alors une GUI très bien pensée pour le configurer. Il devient ainsi presque aussi simple que Miami! Une fois la configuration enregistrée, le script d’installation nous demande de redémarrer l'Amiga.
Apparaît alors le Dock d'icônes de NetConnect (voir la page précédente). Un clic sur AmiTCP lance la connection. A noter que la seule information que l'on ait sur le moment et où la connexion soit bien établie, se fait grâce au changement de forme du bouton d'AmiTCP sur le dock internet: la "prise de courant" apparaît alors branchée.
On lance alors Voyager. AmFTP. AmIRC. ... Tous marchent à merveille.
La connection se termine par un simple appui sur le bouton d’AmiTCP.
Continuant notre test d'installation, on a essayé d'installer NetConnect sur une partition disposant déjà de MUI et de tous les logiciels Internet déjà installés, donc sans le MUI fourni.
L’installation a parfaitement fonctionné sans même perturber les logiciels existant.
Mais avant de goûter aux joies d’Internet, une barrière même si elle a été grandement réduite, reste à franchir: c'est la configuration d’AmiTCP pour votre provider.
En effet, tous ceux qui ont configuré AmiTCP savent que ce n’est vraiment pas du gâteau et que l’on se promet de bonnes heures de lecture de la doc avant d’entrevoir une solution aux multiples problèmes de configuration. Heureusement, la GUI de Netconnect s'occupe de tout, plus besoin d’éditeur ascii!
Buée automatiquement à chaque connection . Les autres informations sont facultatives, vous pouvez tout de même entrer le serveur de proxy.
• Dossier Interface
• Dossier Service: Ces données sont aussi à récupérer auprès de
votre provider.
Elles sont en général toujours définies de la même façon. "SERVEUR.Domaine", par exemple pour le Mail, c’est mail.hol.fr, mail.- club-internet.fr... Bakmi Hall ï«rv*r : naii.hal.fr If « EOPJ Sarvar : roa.hol.fr .... Hava Sarvar : nava.hoi.fr 1 HUU Sarvar : ITT Sarvar : f Ilna Sarvar : 1 »C Sarvar : r ; Porl : | lava 1 Usa 1 Canoal 1
• Dossier LoginScript C’est lui qui va définir comment doit
procéder AmiTCP pour établir la connection avec votre
fournisseur. Pour les personnes disposant d’un accès direct
(pas par le kiosque) il n’y a pas de problème. Mais, parmi les
commandes acceptées par le script, il n’y a pas de possibi
lité de programmer une attente, donc l’utilisation avec le
kiosque est impossible. Nous avons signalé le problème à Active
Software mais il vous faudra attendre la version 2 de
Netconnect ou récupérer l’update qui paraitra sur le site web.
User B=lJ| Il Uaar Infomal | Uaar StarlNati «a slorHal ) 7 Nodcn | Loatn Nan. : (rdurond 1 £H*U Ad*»»» : rdupondahoi.fr | Bal Nih. ! | Patrick WJPOMD ] 1 Organisation : [ | Us* | £anc«l j -1
• Dossier Information: Cette fenêtre doit être impérativement
remplie.
Elle contient toutes les informations vous concernant. Elles vous sont données par votre fournisseur d’accès. Le login est généralement constitué de la première lettre du prénom, suivie du nom complet. Le mot de passe est défini par le provider. Enfin, l’adresse E-Mail est composé par votre login suivi par @ Domaine.
AmiTCP La configuration d’AmiTCP est proposée lors de l’installation. Si vous n’êtes pas familier des connexions Internet, ça risque de poser quelques problèmes.
Pour y remédier, deux solutions :
• vous êtes bon en anglais, auquel cas jetez un coup d’oeil à la
documentation.
• vous êtes bon en français, auquel cas, vous vous accrochez à la
branche pour lire ce qui suit : ouvrez grand vos yeux !
Fournisseur (Provider)
• Dossier Provider: Cette fenêtre permet de rentrer le numéro de
téléphone de votre provider. Comme seul Club-Internet à Paris
est configuré, sélectionnez France, CIE et entrez
manuellement le numéro de votre Provide.
• Dossier Configuration: Il permet de configurer les paramètres
TCP IP de votre provider.
Ces informations sont à récupérer auprès de votre fournisseur d’accès. Les indispensables sont le nom de domaine (hol.fr, club- internet.fr,...), l’adresse IP (Par exemple :
194. 149.160.1) et votre adresse IP.
Choisissez Dynamic, elle sera ainsi attriModem VJ "f" 1 Modaaa talltnaa 1 tari il Santa» m ? Providar
- O Uaar | Hodar Typa : lOanarto ¥1 | (Mal Praf IX : j ATDT 1*1 |
Mode.. Jnll : |ATâféD2 |.
“ . J 1 Bedial Aliénais : | A3J 1 | 1 Radial Dalav : | a 1 1 Caooal
• Dossier Modem: Il suffit de choisir votre modem dans la liste
proposée. S’il n’est pas indiqué, choisir Generic.
• Dossier Série.
Il vous permet de définir les paramètres de votre port Série.
Le "device", dépend du port série que vous utilisez. Le port de base est serial.device unité 0. Dans le cas d’une carte I O annexe, utilisez le pilote fournie avec elle. Le niveau du taux de transfert (Baud Rate) dépend de votre modem. Pour un 28800. Il est conseillé 38400. Pour un 33600, on conseille plutôt 57600.
Voilà, avec l’aide de votre Provider, vous devriez obtenir les informations nécessaires à la configuration d’AmiTCP Mais, pour l’instant, attardons nous sur les logiciels Internet fournis. La majorité des logiciels ayant été déjà testés dans Anews, nous vous renvoyons aux numéros précédents, pour des tests plus exhaustifs.
VOYAGER-NG Voyager est un browser Web (un "butineur de toile" en fran- chouillard :-) Au fil des versions, les butineurs Amiga deviennent très complets et n’auront bientôt plus grand chose à envier à certaines usines à gaz. En tous cas, question facilité d’utilisation c’est tout bon. Depuis la version NG testée dans le numéro précédent Voyager en est à sa version 2.70 qui introduit sur Amiga les protocoles de sécurisation des transactions sur Amiga.
MICRODOT-II Microdot est un des derniers logiciels sorti de l'écurie Vaporware.
C’est un très bon logiciel qui du fait de sa philosophie tout en un (mail & news) simplifie la vie de l’amiganaute, qui doit déjà jongler avec 2 ou 3 écrans et autant de fenêtres s’il veut utiliser toutes les ressources du net en même temps (Essayez de faire ça sous Vaindauze....:) En plus, des fonctions de base du mail (recevoir, éditer, envoyer), Microdot permet, entre autres, la gestion des Mailing-listes.
Un petit défaut constaté sur toutes les versions essayées jusqu’à présent, est que Microdot n’aime pas partager la pile TCP IP: dès qu’un autre paquet se présente pour autre chose que les ports mail et news, il se met en pause indéfiniment. Il suffit alors d'arrêter le téléchargement et lui redemander de télécharger et ça repart très bien et très vite... Ce n’est pas très gênant vu que télécharger son mail et ses news ne dure jamais très longtemps. Nous avons également noté quelques plantages, dont on ne peut attribuer à 100 % de certitude la paternité à Microdot.
Microdot se présente comme un sérieux concurrent pour Thor.
Plus simple à configurer que son aîné, mais il ne bénéficie pas - encore ?- de tout le soutien des utilisateurs qui existe pour Thor et ses innombrables scripts Arexx. Bref, là encore, un très bon logiciel mais qui ne gère pas les parties de morpion ou d’échec en email...:-)) AMTERM Très proche d'AmTelnet, AmTerm est un émulateur de terminal exactement comme TERM mais au look MUI. Configuration également à la MUI-Vaporware (tout au mulot ;) , il gère autant de BBS que l’on veut. Tous les protocoles de téléchargements imaginables sont présents. L’émulation se fait au choix parmi les terminaux
suivants : VT100, TTY, ANSI 16 couleurs ou X3.64. Autant dire que vous pourrez déjà "voir pas mal de pays..." AmTerm supporte le partage du port série avec un autre logiciel (Fax...), grâce à la owndevunit.library, également fournie sur le CDROM. Cerise sur le gâteau, une petite animation feu d'artifice, quand on lui demande ses caractéristiques choix "About" dans le premier menu. On a donc affaire à un bon émulateur de terminal, c'est un concurrent sérieux pour TERM.
Localisation Après installation, AmFTP est le seul programme qui apparaît en français, pour les autres programmes et les puristes de la langue française, il faut aller chercher le catalogue sur le Net.
Documentation Quel plaisir de voir enfin une documentation aussi bien faite.
Elle est en HTML, donc visible avec un browser (Voyager-NG par exemple). Tout, absolument tout, est détaillé pas à pas avec un nombre incalculable de captures d'écran. En prime, vous avez beaucoup d'explications: comment utiliser les ressources du net, la netiquette, les headers... Bref, c'est un modèle du genre, dont le seul défaut vu de France, est d'être dans la langue de nos ennemis héréditaires, les anglais...:) Concurrence Au chapitre des kits commerciaux de connexion pour Amiga, aucun n’est aussi complet que NetConnect. @NET reste moins cher mais n’a pas la GUI pour AmiTCP, et "date"
un peu : il vous faudra récupérer des versions beaucoup plus récentes, et vous enregistrer à postériori.
AMFTP Rien à dire sur le client le plus doué pour le téléchargement de fichiers sur le Net.
AMIRC Toujours aussi bon et s’améliore également au fur et à mesure des versions... AMTELNET Enfin un client Telnet qui ne ressemble pas à un shell! A vous les BBS, les jeux, les connexions à distance, etc... Avec ce logiciel, se connecter a un BBS sur le net avec une interface graphique digne de ce nom, devient un vrai plaisir. Configuration des URL que vous visitez le plus souvent à la MUI- VaporWare, donc extrêmement simple. Sauvegarde des préférences, tout y est. Ce n’est pas drôle de tester ce genre de logiciels où il n’y a rien à redire...;-) AMFINGER Un client Finger qui a déjà
évolué en un programme plus complet disponible sur le site WWW de Netconnect : Netlnfo. Finger est une ressource qui permet d’obtenir des renseignements très techniques sur votre provider et éventuellement certains utilisateurs. Pour les utilisateurs chevronnés du net: Netinfo permet en appuyant sur un bouton de Pinger, de faire des requêtes ping, traceroute, whois, finger, lookup et services d’une URL. Netinfo dispose d'un port Arexx et peut donc être contrôlé à partir d’une autre application.
Conclusion Malgré un échec à notre première tentative d’installation, qui devait être du à une mauvaise configuration du lecteur de CD-ROM, cette suite s’est très bien installée chez les personnes qui ont accepté de faire le test. Nous remercions ActiveSoftware, qui s’est empressé de répondre à nos question. Cette suite semble être un très bon compromis pour qui veut accéder facilement à Internet sur Amiga ou qui veut s'enregistrer d’un coup à ces logiciels.
L’ensemble de la suite est de bonne facture, même si Microdot présente encore quelques faiblesses de jeunesse. Il pourra être avantageusement remplacé par Yam, ou tout autre logiciel de Mail et un newsreader de votre choix.
L’installation ne pose pas de problème particulier. Les deux ombres provisoires au tableau, seraient certainement l’impossibilité d’utiliser les logiciels avec Miami et l’éditeur de script de connexion incompatible avec le kiosque micro.
Positif
• Facilité de configuration.
• Les logiciels sont supportés par les auteurs. Support par Email
d'Active Software très rapide (en anglais) 20 % réduction sur
l’enregistrement MUI. L’ensemble des logiciels composant
Netconnect est également disponible sur disquettes.
Négatif
• Incompatibilité des logiciels avec Miami
• AmiTCP IP est en léger "retard" par rapport à Miami
• Microdot-ll un peu jeune encore.
• Connexion impossible avec un provider sur le kiosque micro
RACER Course auto en 3D Tiny Troops
• Wargame jusqu’à deux joueurs en simultané Les Wargames
proposent en général des scénarios sérieux, qu'ils soient
futuristes ou retraçant les plus sanguinolants combats de
l'histoire. On vous place habituellement dans la peau d'un
commandant ambitieux, avide de victoires, ne reculant devant
rien pour gagner la moindre once de territoire, fut-ce une
misérable motte de terre, face a l'ennemi.
Codeur: Sébastien d'Heeger Les simulations de courses automobiles en 3D ne sont pas légion sur notre machine. Il est vrai que les limites de l'AGA ne permettent pas grand chose dans ce domaine.
Cela n’a pourtant pas découragé Sébastien d’HEEGER, un jeune codeur français à tenter l’expérience. Ainsi RACER vous propose plusieurs circuits, ce, dans différentes conditions: ville, désert, nuit et neige. Vous dirigez votre voiture rouge contre 9 autres adversaires en bleu (être le seul rouge au milieu de plein de bleus, ça rassure!). Première impression, la musique est entraînante.
IO.f ¦ z? F. - ¦ ¦ ¦ 1 1 ¦III1,
- ? • . • Tiny Troops On choisit la boîte de vitesse ( manuelle
ou automatique ) puis le mode de jeu (course contre le temps ou
contre les adversaires) et on peut commencer.
L’affichage de la route est linéaire et il est donc impossible de faire demi-tour.
Des objets 3D comme des murs, des tunnels ou falaises bordent la route et côtoient des sprites (arbres et voitures adverses) qui zooment pour donner l'impression de profondeur. A noter également les plots et ballots de paille qu’il est possible d'envoyer voltiger dans le décor.
On trouve également des tremplins pour sauter par dessus des rivières ou des barricades.
Malheureusement le tout n’est guère convaincant. Malgré les 200 et quelques km h affichés par le compteur, l’impression de vitesse n'y est pas du tout. Le clipping est très proche, la route donnant l’impression de surgir de nulle part. Le jeu est proposé en deux versions : en 2 par 2 pour 68020 et 030 et 1 par 1 pour 040 et
060. Le problème ne vient pas de la vitesse d’affichage qui est
plus que correcte (16 images s sur une 020 à 28 Mhz), mais
plutôt de l’impression générale qui se dégage du jeu.
Il faut toutefois remarquer que Sébastien était seul sur ce coup là. Les voitures ont été modélisées avec Imagine 3.0 et l’intro est en HAM 8. De plus, un jeu 3D, ça ne se fait pas en un jour. Jetez donc un coup d’oeil sur la démo (Aminet game misc) et, pourquoi pas, n’hésitez pas à encourager l’auteur si Racer vous plaît (la version complète de 6 niveaux coûte 100 frs seulement ). C’est tout de même le premier essai dans le genre a parvenir sur nos machines et qui plus est réalisé par un français (Cocorico I). A voir en attendant Flyin'High et Alien Formula One dont on reparle le mois
prochain, promis, juré, craché.
Sploooort... Racer : Amiga AGA + 4 Mo de Fast.
68020 28 Mhz minimum.
D'HEEGER Sébastien, 137 rue du Général Catroux, 59495 LEFFRINCKOUCKE Et bien, dans Tiny Troops, vous pouvez oublier tout ça! Le scénario est complètement délirant ! Jugez-en vous même: cela fait maintenant 500 ans que la guerre fait rage sur Agaris
IV. Les Klutes et les Furfurians ne savent plus trop pourquoi ils
se battent, mais enfin ils continuent, n’ayant que ça à
faire... Néanmoins, leurs scientifiques respectifs commencent
à s’inquiéter: les combats incessants ont en effet fini par
endommager leur planète. Ainsi, les deux camps au lieu
d’arrêter les conflits, décident-ils de venir se battre
sur... la terre! Comme si des guerres, il nous en manquait à
nous... Heureusement, les Klutes et les Furfurians sont
minuscules! De vraies fourmis! Les terrains de bataille sont
donc ridicules: le jardin d’une villa, un bord de plage, la
cuisine, etc... Le scénario que je viens de vous compter est
présenté par une superbe intro en dessin animé, chose qui
se fait de plus en plus rare hélas.
Concrètement, il vous est demandé de choisir entre l’un ou l’autre des 2 camps, et d’aller vous battre "à la Dune II" contre l’adversaire.
Ce test ne pourra être malheureusement que celui de la démo du jeu.
Le jeu complet a bien été envoyé par Vulcan, mais chacune des 5 disquettes comportait au moins deux ou trois erreurs d’écriture! Donc, je n’ai pu tester que la démo qui ne contient que les trois premiers niveaux.
Il est possible de choisir le nombre d’unités avant chaque combat et le carnage peut commencer. La fenêtre de jeu est grande, les options pour donner les ordres aux troupes apparaissant en bas de l’écran. Première impression, le scrolling n’est pas fluide. D’ailleurs, de mémoire sur Amiga, je n’ai jamais vu un wargame avec un scroll fluide. En revanche, les soldats se déplacent sans problème et sans à-coup. Vous pouvez les déplacer, les envoyer attaquer des soldats ennemis, ou bien carrément la base adverse. A noter également la possibilité de rassembler tous vos soldats autour
de l’un d’eux, bien pratique en cas de contre-attaque, ou de retraite anticipée... Pour sélectionner les soldats, il suffit de les entourer à la souris, comme sous Workbench.
Les graphismes sans être magnifiques sont suffisamment clairs et diversifiés pour ne pas engendrer la monotonie: pour de l’OCS, c’est quand même pas mal coloré. La notice indique qu’il y a des améliorations AGA, mais je les cherche encore... Les bruitages ne sont pas l’élément le plus réussi, mais ils ont au moins l’avantage de ne pas refiler la migraine.
Il est vrai que dans le genre, Tiny Troops se dégage des autres productions, notamment par son scénario et son style cartoon. Le plaisir de jeu est bien présent, surtout à deux joueurs simultanés. L’écran se divise alors en deux, selon un axe vertical, le tout restant à la même vitesse, et il est possible de s'affronter avec deux souris ou joysticks, ou le mix des deux. Dommage de ne pas avoir pu tester les autres niveaux, d’autant que la notice promet des unités supplémentaires comme des chars et engins volants, mais bon, faudrait voir à tester les disquettes aussi... En attendant
d'autres Wargames plus sérieux, et surtout aux graphismes AGA plus aboutis, vous passerez néanmoins un bon moment en compagnie des Tiny Troops. N Tout Amiga Minimum : 1 Meg Dispo chez Vulcan : www.vulcan.co.uk Du warcraft pour mon Amiga... La guerre des Warcraft et autres Command & Conquer faisant rage sur les autres machines, il est étonnant de voir que sur Amiga aucun titre de ce genre n'est venu combler le vide Paul burkey depuis Dune II. De plus, quand on sait que l'affichage Planar des Amiga est parfait pour ce style de jeux, on comprend d'autant moins cette lacune. Heureusement,
dans le DP, des auteurs indépendants se lancent dans l'affaire et tentent d'innover là où les géants du Pc ont deserté.
C'est notamment le cas de Paul Burkey, un jeune auteur anglais, qui conconcte tranquillement le Warcraft de i'Amiga. En exclu pour Amiga News, Paul a eu la gentillesse de répondre à nos questions.
Anews: Peux-tu expliquer quelle sorte de jeu sera Foundation ?
Paul Burkey: J’espère toucher un public de joueurs sérieux. Le jeu aura un système de gestion des ressources complexe, mais aussi des aspects de combat poussés. On peut dire que c’est un mix de Settlers, Warcraft, Command & Conquer, Populous, Mega-Lo-Mania et Sim City. C’est tout simplement les meilleures idées de chacun réunies dans un seul jeu. Au début, je voulais écrire ma propre version de Settlers 2 qui n’apparaîtra malheureusement pas sur Amiga. Après avoir joué à des jeux comme C&C et Warcraft, j’ai réalisé combien Settlers était limité au niveau combat. Foundation vous donnera un
entier contrôle sur tous les personnages.
ANEWS: L’inspiration de Warcraft est-elle la plus forte, ou est-ce plus qu’un simple clone ?
PB: Cette semaine, j’ai emprunté un Pc pour jouer à Warcraft 2 et Settlers 2. Je dois dire que j’ai été très impressionné par les deux bien que là où Warcraft donne un grand contrôle sur les batailles, il n’en donne aucun sur la gestion des ressources. Pour Settlers 2, c’est l’inverse. Foundation vous donnera le meilleur des 2 mondes... ANEWS: Quelle sera la configuration minimum? Laquelle recommandes-tu?
PB: Le jeu sera disponible uniquement en version CD Rom. Il tournera sur toutes les machines équipées de 2 Mo avec 1 Mo entier de Chip. De la mémoire supplémentaire est fortement recommandée, et, une carte accélératrice est aussi un gros plus. Pour le moment le jeu est seulement AGA, la version CyberGFX est prévue et je créerai aussi une version ECS.
ANEWS: Que! Est ton jeu préféré sur Amiga ?
PB: C’est Settlers, bien que j’avoue avoir été très impressionné par Warcraft II sur Pc et Mac. Ainsi, j’espère créer un vrai clone de Warcraft II en tant que prochain projet. Je sais qu’il existe d’autres versions de Warcraft en développement, mais je sais que je peux en faire une excellente version.
ANEWS: Que penses-tu des autres essais de Warcraft-clones sur Amiga comme Scions ou Battlecraft ?
PB: J’ai été impressionné par Scions quand je l’ai vu la première fois, mais je n’ai pas vu d’amélioration depuis longtemps. Il semblerait que le jeu soit bientôt publié par Vulcan, je leur souhaite ainsi bonne chance pour leur travail. Je connais celui qui code Battlecraft, et ça a l’air prometteur. Je sais aussi qu’il a reçu l’autorisation de Blizzard d’utiliser les samples, les graphismes et les idées de Warcraft, tant qu’il n’en fait pas une version commerciale. Je souhaite voir de plus en plus de jeux du style Settlers et Warcraft. L’Amiga est parfait pour de tels jeux de stratégie.
ANEWS: Que penses-tu du développement de jeux sur Amiga ?
PB: J’espère que le mouvement d’amélioration des spécifications de I’Amiga va continuer dans les prochaines années, et que l’année prochaine de plus en plus de monde aura des Amiga puissants. Comme ça je pourrais écrire des jeux vraiment impressionnants pour eux. Je pense qu’une carte graphique et une bonne carte accélératrice sont un grand pas en avant et j’attends avec impatience l’arrivée des cartes PowerPC cette année.
ANEWS: Un commentaire sur la situation de I’Amiga ?
PB: Je suis assez content de la tournure que prennent les choses, et j’attends avec impatience les progrès de l’année à venir. J’espère que I’Amiga saura trouver un passage vers I’Amiga OS PPC. Je pense que Gateway 2000 peut y aider beaucoup, même si jusqu’à présent nous n’avons pas entendu grand chose de leur part (NDR: Nous sommes AVANT la conférence de Londres).
ANEWS: Quelque chose à dire aux Amigaïstes qui veulent passer sur PC?
PB: Le PC est une machine sans espoir et sans futur. La plate forme est contaminée par des problèmes existant depuis sa création. Si le jour vient où nous sommes obligés d’aller sur une autre machine, alors elle devra avoir un design complètement nouveau. L'A Box est un bon exemple de pas en avant.
Une machine qui en jette et impressionne tout le monde comme I’Amiga l’a fait dans les années 80 serait une bonne raison de quitter le navire. Le seul point remarquable sur PC est la vitesse des processeurs Pentium et la masse des cartes et périphériques bon marché. Tant qu’il n’y a pas de machine qui puisse utiliser cette puissance brute de manière efficace, I'Amiga reste le seul choix pour moi. Il va y avoir de nombreux changements dans le monde de l’informatique dans les 2 ans à venir et je ne pense pas que le PC devienne une alternative intéressante au fil du temps.
ANEWS: Un dernier mot ?
PB: Seulement pour dire que Foundation devrait être disponible en Septembre. Au fur et à mesures de mes idées, la date de sortie recule! Soyez patients, ce sera un jeu dont on se souviendra.B RUBRIQUE INTERNET par Corinne Villemin Gacon L'information sur Internet Scoop ou canular ?
Sur Internet, nous le savons tous, existe une multitude de services destinés essentiellement à accéder à de l'information (pour les retardataires, lire les anciens Anews). Cette information vous est vendue ou promise comme abondante, variée et accessible à un coût relativement faible, si vous possédez déjà le matériel de base pour vous connecter. Par nature, une information est destinée à vous apporter un élément qui, soit vous conforte dans une idée ou un processus, soit, au contraire, va modifier votre perception d'un environnement, d'une idée, et sera le déclencheur d'une action. Parce
qu'elle influence les individus, celle-ci peut être l'objet de manipulations plus ou moins flagrantes et ceci dans des proportions très variables.
Entre paranoïa et lucidité Internet est un média. A ce titre, il permet de véhiculer de l'information et donc de la désinformation. Ce qui est, naturellement, pas étonnant, mérite tout de même une certaine attention et ceci pour plusieurs raisons. Etant accessible publiquement depuis peu, la perception et l'analyse de ce qui y circule sont des exercices nouveaux et très loin d’être familiers. Certaines questions conscientes ou inconscientes qui se posaient plus ou moins naturellement rejaillissent : Qui est l'auteur de l’information dont vous avez connaissance? Y a t-il usurpation
d’identité ou de notoriété (1) ? Cette information a t-elle été détournée, modifié pendant son processus de propagation? Pouvez vous en toute confiance vous y fier ?
Toutes ces questions ne sont pas issues d’un esprit ébranlé par la théorie du complot mondial mais reflètent une saine paranoïa. En effet, si Internet est un support puissant (pour sa vitesse, son étendue, son coût) il est réducteur (les échanges sont dématérialisés) et l'utilisation d’un ordinateur comme support d’informations permet d’envisager des falsifications ou des créations de faux plus facilement que le support papier.
Il ne faudrait pas tomber dans l’excès inverse et finir le reste de sa vie chez le psychiatre pour cause de troubles mentaux chroniques: certains aspects du réseau doivent restésr présents dans votre esprit, ni plus, ni moins.
Apprendre à comprendre La presse, la radio et la télévision sont les principales sources d’information de nos sociétés actuelles. J’espère que vous êtes capables de connaître la fiabilité des informations qu’elles véhiculent. Internet n’est pas seulement un média de plus sur lequel il suffirait de transposer quelques schémas de pensées : il existe trop de différences qui aboutiraient à une erreur de jugement.
La population qui génèrent et propage de l’information est très hétérogène. Elle n'est pas contractuellement (2) soumise à certaines règles déontologiques comme les journalistes, les pigistes, les chroniqueurs, les animateurs, etc. Cette population ne connaît pas forcément les réglementations des services de communication publiques ou la réglementation des contenus.
Les services de communication sur Internet ou les modes de propagation de l'information sont aussi très mal connus. Pourtant n’est-il pas pertinent de savoir si une information circule dans un coffre fort plutôt que par le bouche à oreille ? L'intégration de ces nouveaux changements dans le jugement de l'information n'est pas immédiate: c’est l’acquisition de la culture de la communication électronique.
Désinformation classique Peut-être avez-vous sans le savoir contribué à la propagation des mythes et des légendes qui circulent sur Internet. L’annonce de virus informatiques dont certains se propagent via email décroche le palmarès de la désinformation massive la plus importante sur Internet. Via email ou les forums de discussion, vous apprenez l’existence d’un virus X très contaminant pouvant mettre en péril des milliers d'ordinateurs et il est demandé dans l’intérêt de tous, de propager largement cette information. Le virus, c'est l’information elle-même: elle se propage et consomme
de la bande passante chaque fois qu’une personne la propage. Plus grave encore, elle contribue non seulement à une désinformation mais en plus complique la circulation des informations concernant les véritables alertes informatiques qui risquent d’être considérées comme des canulars (3).
Les informations sont par nature un jour caduques. Le temps sur Internet semble parfois suspendre son vol : En 1996, a eu lieu une propagande massive contre le vote d’un forum rec.music.white-power (sic).
Le vote a bien eu lieu et sa création fût rejeté; 33033 voix contre et 592 pour, le 03 juin 96. Il existe encore actuellement des personnes qui propagent des appels à voter contre la création de ce forum (4) Une attitude raisonnable consiste à ne jamais propager à grande échelle une information dont vous n'êtes pas l’auteur et ou dont vous ne pouvez pas contrôler par un moyen fiable la véracité du contenu.
Si l’information vous paraît de nature grave et ou importante, adressez-vous à une personne ou à un groupe de personnes susceptibles de faire le point avec vous.
Le droit de la parole Si la liberté d’expression est un droit fondamental inscrit dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (5), il existe cependant des limitations de ce droit en France. Celles-ci étant indépendantes du support utilisé, les enfreindre sur internet ne protégera pas l'auteur. Les textes de loi sont relatifs soit à la protection de l’intégrité et de la dignité humaine, soit à la protection de la nation, soit à la justice. L’apologie de certains crimes, l'appel à la haine raciale et le négationnisme, les fausses nouvelles et de fausses informations sont, par
exemple, des délits passibles d’amende et ou de prison.
Censure ou liberté d’expression Faire circuler une fausse information sur l’âge réel de maman n’est pas très grave. En revanche, il est légitime de se demander comment lutter contre, par exemple, la négation de l’holocauste. Certains pays comme la Chine et le Vietnam font partie des pays qui contrôlent de façon très strict l’accès à Internet : une façon de lutter contre la circulation de l'information ou la désinformation sans toutefois empêcher les échanges économiques (sic !). Dans les pays " démocratiques ", de nombreuses réflexions ont actuellement cours pour savoir s’il faut et comment
mettre en place un système de lutte contre les informations délictueuses. Certains sont pour une liberté d'expression totale avec simplement les appareils judiciaires actuels pour lutter contre les délits, d’autres sont pour la mise en place de conseils ou encore d’organismes de surveillance qui pourraient ordonner des coupures d’accès à des informations. L'amendement Fillon (6) qui fut rejeté par le Conseil d’Etat a été une tentative de mise en place d'un système de contrôle de la conformité du contenu circulant sur Internet. S’il est certain que l’avenir (qui peut se préparer avec vous !)
Réserve une façon de gérer l’information circulant sur Internet, espérons que celle-ci respecte les principes fondamentaux de notre démocratie et de notre république : Liberté - Egalité - Fraternité.
Corinne Villemin Gacon
c. villemin@freenet.fr
(1) Si je vous dis que le concombre masqué est un gourou
d'Internet comment pouvez-vous le croire?
(2) Ce n’est pas parce qu’un contrat ou votre profession ne vous
obligent pas à vous soucier de ce que vous diffusez que
forcément vous êtes à l’abri de tout délit volontaire ou
involontaire - Nul n’est sensé ignorer la loi 0
(3) Computer Virus Myths URL :http: www.kumite.com myths
(4) Resuit : rec.music.white-power fails 592 :33033 URL :http
: research.umbc.edu ~damon rmwp-vote.htm!
(5) Déclaration Universelle des Droits de l’Homme -
http: web.cnam.fr ABU abu_server.html7pub ABU anteABU decla110.txt
(6) Dossier d'analyse de l’amendement Fillon -
http: www.freenet.fr villemin FreeNet Fillon.html Serveur du
Centre Culturel Régional de Charleroi sur la liberté
d’expression rassemblant de nombreuses affaires ayant fait
l’objet de censures dans une partie du monde
http: www.ccrcharleroi.org censure index.htm Rapport du
Comité Canadien du ministère de l’industrie du gouvernement
fédéral sur "Le contenu illégal et offensant sur l’autoroute
de l’information"
http: www.ic.gc.ca ic-data info-highway general offensive offens_f.html
Débat public français sur l’auto régulation d’Internet
http: www.miage.dauphine.fr debat-charte TEST HARDWARE par
Brice Fromentin Brice. Fromentin @ netlinker.com Une bien
belle tour!
Tour Infinitiv 1200 Après une chute de mon A1200, je décidais au lieu de contempler l'étendu des dégâts, de passer enfin mon 'miga chéri vers une forme plus pratique pour moi: une tour! Malgré mes envies masochistes de me tailler les doigts sur les solutions à GRS, je me tournais vers la proposition de l'allemand Micronik, avec sa version Infinitiv 1200. Il est vrai que sur le papier, elle avait tout pour plaire ... Tour Infinitiv Tour en plastique... Au déballage de la bête, ce qui choque le plus, c’est la matière dans laquelle a été conçue cette tour. Elle est entièrement en plastique. A
priori, on pourrait penser à une certaine fragilité de l’ensemble mais je rassure les apeurés, elle est solide bien que pesant un poids non négligeable... L’avantage de cette matière, que Micronik a bien compris, est la plus grande modularité que l’on peut apporter à ce montage. En effet, l’ensemble des éléments de l’Infinitiv s’emboîtent. Ainsi, grâce à des modules de tailles différentes, on peut facilement rajouter des emplacements 3"1 2 à l’intérieur, ou mieux étendre sa tour vers le haut, avec des modules 5"1 4. Ce concept, fort agréable, offre donc tout un panel de possibilités qui
permet vraiment de faire son bébé à soi. Notez que vous pouvez aussi à loisir laisser votre tour ouverte en retirant le ou les côtés que vous souhaitez en déboîtant la ou les parties concernées le plus simplement possible.
Donc, un concept bien ficelé de la part de Micronik qui nous propose une solution efficace et modulaire. Seul problème, une documentation avec trois photos et surtout en allemand. Il faudra donc improviser.
Le montage... La configuration testée est ici :
• Une tour Infinitiv 1200.
• Alimentation Interne.
• Clavier du 1200 gardé.
• 1 lecteur de disquettes.
• 1 disque dur 3"1 2.
Avant de tout passer dans Nnfinitiv, il s’agit évidemment de démonter l’A1200.
Cette opération un peu rébarbative est relativement simple. Cependant, attention aux doigts lors du démontage de la cage métallique. Veillez aussi à vous décharger de l’électricité statique en respectant les règles de conduite à cet égard. Prenez garde aussi à la nappe de votre clavier A1200 car elle va servir encore (n'est-ce pas CJ). Ensuite, il faut placer la carte dans son nouveau réceptacle, il faut forcer un peu mais tout rentre dans l’ordre aisément. A noter un problème ici, j’ai été incapable de remettre la totalité des vis des prises d’extension, un décalage de quelques
millimètres m’ayant contraint à abandonner. De plus, conservez la visse- rie du 1200 car elle vous servira tout au long du montage. Il faut ensuite mettre la nappe du réceptacle dans le connecteur du clavier sur la carte mère. Ainsi, on a la possibilité de brancher soit un clavier d’A4000 ou la solution clavier A1200. Dans le cas présent, c’est cette dernière qui a été choisie, il s’agit donc d’une carcasse de clavier vide avec toute la connectique nécessaire pour transformer votre clavier en pseuco clavier A4000.
L’enveloppe fournie respecte évidemment le look général avec une inscription Infinitiv sur le clavier. Le montage, à priori simple, est en fait complexe, il s’agit de faire glisser la nappe vers son nouveau connecteur beaucoup moins pratique que celui de l’A1200. Je conseillerai donc de démonter le connecteur afin de pouvoir manipuler avec une plus grande liberté. Une fois cette manipulation périlleuse terminée, ne refermez pas tout, car il va falloir tout de même tester votre clavier. Ayant eu des problèmes à ce sujet, je recommande une grande prudence pour économiser ses nerfs :).
Retournons maintenant vers la tour en elle-même. Il s'agit de mettre en place le peu qui reste... Ne possédant qu’un seul lecteur de disquettes, je choisis donc de mettre mon disque dur dans l’emplacement prévu pour le second lecteur. Et c'est maintenant que les problèmes commencent ... Tout d'abord impossible de trouver les vis adéquates pour fixer correctement mon disque dur. Il reste une inconnue de taille pour les possesseurs de disques durs 2"1 2. En effet, rien n’a été prévu pour eux, déjà qu'il faut des vis longues pour fixer un 3"1 2, alors un 2"1 2 nécessitera sûrement encore
des choses supplémentaires Ensuite, vient la question du lecteur de disquettes. Là, tout paraît simple, on glisse le lecteur du 1200, on visse et c'est fini. Cependant, au premier essai, le lecteur ne fait pas son clic habituel après introduction d’une disquette. Il est donc impossible d'exploiter ce lecteur car soit il est trop près et la disquette ne s’insère pas correctement, soit il est trop loin et le bouton de la façade ne fait plus son office ... Enfin, un petit fax à Micronik qui me répond en m’expliquant la manoeuvre à suivre: il suffit de couper le bouton de la façade afin qu’il
soit totalement libre. Ce qui est totalement vérifié, le lecteur fonc- La qualité de la finition de l’ensemble est excellente, le concept modulaire est très réussi. Par contre, il se fait ressentir pendant tout le montage un manque de vis suffisamment longues pour fixer correctement les lecteurs de disquettes et les disques durs 3"1 2. Il faut prévoir une nappe suffisamment longue pour le disque dur, mais celle du lecteur de disquettes est fournie. La documentation en allemand est inutilisable pour les néophytes comme moi, le manque de photos ou de schémas en empêche donc
l’utilisation. Cependant, Micronik répond aux fax et possède un personnel parlant français.
Pour déplacer la tour sur de longues distances, je conseillerai de garder le carton. Remerciements à QUARTZ Informatique tionne donc à merveille. Il me reste donc maintenant le montage de l’alimentation interne. Pour ceux qui veulent monter une alimentation PC, je les préviens de suite, je n'en ai pas trouvé possédant le connecteur requis pour se brancher sur la carte mère. Alors petite commande à Micronik pour avoir l’alimentation. Une fois encore, le montage est simple, il suffira de couper les caches des prises et d’enlever la face avant pour fixer l'interrupteur.
Ceci fait, il ne vous reste plus qu’à brancher le tout et allumer la bête méchament relookée !
Tour Infinitiv Fabricant: Micronik Prix: variable selon options AMIGA - MAC-PC 1997 TVA suisse incluse, frais de port à rajouter demandez-nous une offre personnelle SVP AMIGA technologies D R A C O AMIGA 1200 68020, 16 MHZ disque dur 170 Mb pac de logiciels avec Scala, turbocalc etc.. 880 FS 3800 FF ? AMIGA 1200 INTERNET, disque dur 170 Mb, logiciels et modem 33600 1100 FS 4400 FF ? AMIGA 4000 TOWER, 68040, 18 Mb RAM, CD ROM 12x, disque dur 2.2 gigas, pac de logiciels 3690 FS 14790 FF isques durs amovibles Syjet 1.5 gigas externe complet avec câbles SCSI et cartouche 860 FS 3440 FF ï GRAVEUR
de CD Philipps CDR 6 lecture 4 écriture avec logiciel AMIGA version SCSI externe 960 FS 3840 FF ? Disque CDR vide pour graveur de CD ROM capacité 670 Mb datas 74 Min musique, vitesse d'enregistrement jusqu’à 6x
12. 50 FS 50 FF dès 10 pièces 11 FS 45 FF COMMANDES: APPLIMATIC
SA - CH-1618 Châtel-St-Denis - Route de Montreux 49 - Email
:news@applimatic.com Téléphone: France: 0041-21-9314031 FAX
0041-21-9314035 Suisse: (021) 9314031 - FAX (021) 9314035
Or*C -- Offre spéciale !
Montage VIDEO DRACO CUBE 68060 16 Mb RAM 4 Mb RAM graphique Contrôleur SCSI3 disque dur 2.2 gigas CD ROM 8-vitesses Adpro, scanner-driver 6200 FS 24800 FF ? AMIGA Q-Drive 1241, CD-ROM 4x, A1200 349 FS 1490FF NOMAI 540 Mb SCSI externe t et écrit les cartouches 135, 270 et 540 Mb avec câbles et driver 540 FS 2200 FF Iomega jaz Disque dur amovible capacité: 1 giga version externe avec câbles et 1 cartouche 790 FS 3390 FF cartouche 1 giga 159 FS 690 FF Cartouches Wt SyQuest 130 Mb 270 Mb 88,44,105 Mb
1. 5 gigas 29 Fr 125 FF 85 Fr 390 FF 65 Fr 280 FF 159 Fr 620 FF
BLIZZARD 1230 68030 à 50 MHZ, extensible à 128 Mb SCSI
optionnel 290 FS 1090 FF BLIZZARD 1240 ERC BLIZZARD 1260 68060
à 50 MHZ, extensible à 128 Mb SCSI optionnel 540 FS 2160 FF
990 FS 3990 FF Disques durs ? 1.2 Gigas SCSI2 Quantum
3. 5" HH rapide 450 FS 1850 FF ? 2.2 Gigas QUANTUM SCSI2 3.5" HH
590 FS 2950 FF ? 1.1 Gigas complet avec contrôleur et formaté
pour A500 ou 2000 490 FS 1950 FF ? 2.6 Gigas pour AMIGA 4000
10 ms 490 FS 2100 FF ? 4.3 Gigas IBM SCSI2 3.5" 9ms cert. AV
1190 FS 4900 FF ? 350 Mb 2.5 pouces pour A1200 240 FS 990 FF ?
540 Mb 2.5 pouces pour A1200 340 FS 1360 FF ? 1.3 gigas 2.5
pouces pour SA1200 650 FS 2590 FF g ? 2.2 gigas 2.5 pouces
pour A1200 850 FS 3490 FF pour AMIGA 3000 (T) et 4000 (T)
CYBERSTORM MK2 040 CYBERSTORM MK2 060 68060 à 50 MHZ,
extensible à 128 Mb SCSI2 optionnel 740 FS 3160 FF 1250
FS 4990 FF pour AMIGA 2000 BLIZZARD 2040 ERC BLIZZARD 2060
68060 à 50 MHZ, extensible à 128 Mb SCSI2 compris 740 FS 3050
FF 1290 FS 4790 FF SCSI Kit Blizzard 1230 1240 1260 Cyberstorm
MK2 200 FS 780 FF PowerUP ? Demandez-nous déjà maintenant
pour les nouvelles cartes power PC 604, 200 MHZ et mise à jour
de vos anciennes cartes ? Carte accélératrice POWERPC 604E 160
MHZ combinée avec 68040 40 MHZ prix environ 1390 FS 5600 FF
Kickstart ? ROM Switch 1.3-2.0 ou 2.0
- 3.1 A500, 2000 49 FS 190 FF ? ROM 3.1 pour A500, 1200,
2000,3000,4000 120 FS 480 FF ? ROM 3.1 avec manuels en français
dès 190FS 790 FF UPGRADE SETPATCH ? FASTFILESYSTEM (HD ?4
gigas) demandez-nous svp I CD-ROM ? CD ROM PANASONIC SCSI2
quadruple vitesse externe avec câbles 340 FS 1360 FF ? CD ROM
TOSHIBA SCSI2 4x.
Interne 230 FS 920 FF ? CD ROM 8x A4000 1200 interne avec driver 185 FS 790 FF ? CD ROM double vitesse externe pour A1200 av. Câbles, driver+500 jeux 290 FS 1240 FF ? AMIGA Q-Drive 1241, CD-ROM 4x, A1200 349 FS 1490FF ? CD ROM ATAPI 16x, interne pour A4000.1200 220 FS 890 FF ? Changeur à 7 CD-ROM externe SCSI, avec câbles (changement par logiciel) 290 FS 1290 FF ? Changeur à 4 CD-ROM interne demi-hauteur rap e 390 FS 1600 FF ? GRAVEUR CD SCSI interne 6R 2W av soft Amiga 790 Fr 3190 FF ? Logiciel pour graver 249 Fr 990 FF Contrôleurs HD ? Contrôleur SCSI2 pour Blizzard 1230 1260 200 FS 800 FF ?
GURU ROM pour Contrôleur accélérateur GVP 99 FS 400 FF ? Contrôleur SCSI2+ATbus +RAM A2000 290 FS 1200 FF ? Contrôleur PCMCIA pour Amiga 1200 169 FS 690 FF ? Contrôleur SCSI2 DKB Rapidfire ext. RAM jusqu'à 8 Mb A2000-3000-4000 290 FS 2190 FF Extensions mémoire 60 FS 260 FF 130FS 570 FF 90 FS 360 FF a 4 Mb A4000 4 Mb A3000 ? 8 Mb 60 ns I
* * !
ï • »» r - î * I ; s s ? 16 Mb 60 ns pour Warp Cyberstorm 169 FS 690 FF ? 32 Mb 60 ns pour Warp Cyberstorm 329 FS 1290 FF ? 2Mb A500 190 FS 800 FF ? 1Mb A500 95 FS 400 FF ? 512KA500 69 FS 290 FF ? Carte 2-8 Mb pour Amiga 2000 av. 2 Mb 240 FS 1000 FF ? DKB Cobra 33 MHZ av. 8 Mb RAM 32 bits, horloge, pour AMIGA 1200 350 FS 1500 FF ? DKB Rapidfire, contrôleur SCSI2 pour A2000 avec 4 Mb RAM 320 FS 1280 FF ? 2Mb CHIP RAM pour A500 2000, platine av. Agnus 8375 et RAM 300 FS 1300 FF ? 2Mb CHIP RAM pour A3000 TOWER 100 FS 400FF ? 4 Mb GVP SIM RAM 60ns très rare HGVP.
250 FS 1000FF ? 2Mb pour contrôleur GVP série II 80 FS 320 FF ? 2Mb pour contrôleur A2091 Commodore 120FS 480FF DraCo ? DRACO 68060 50 MHZ, Logiciels sur CD | Emulateurs 227 SCSI3, carte graphique Altais 4 Mb, CD ROM quadraspeed, 4 Mb RAM extensible 128 Mb,on board, avec AD-Pro, Morph plus, scanner driver, xipaint... dès 5250 FS 21500 FF ? DR A COMO TION Image et son, effets spéciaux 4x plus rapide 2600 FS 10000 FF ? Module YUV pour DRACO 760 FS 3300 FF ? Carte i o digitale pour DRACO demandez svp Cartes Graphiques ? Cybervision 64 3D, accélérateur graphique 3d, 2 ou 4 Mb, pour AI200T,
A2000, A3000 ou A4000 version 4 Mb prix spécial 490 FS 2090 FF CnBMMNM 30 Scan-doubler 190 FS 790 FF Modul MPEG 250 FS 1000 FF ? Scandoubler A4000 pour brancher n'importe quel Moniteur SVGA sur votre Amiga 4000 290 FS 1190FF ? PICASSO 4, 4 Mb, Flikker- fixer, Genlock, MPEG Player, digitaliseur 790 FS 2360 FF ? GRAFFITI pour A500 2000 1200, Adaptateur graphique pour RGB 130 FS 520 FF Scanner ? Scanner à plat Epson GT 5000 600 DPI, A4, technologie 3-pass SCSI av. Câbles 750 FS 3260 FF Digitaliseurs, video ? V-Lab Y C+comp. Digitaliseur en temps réel 24 bits externe pour tout AMIGA 590 FS 2390
FF ? V-Lab Motion, enregistrez des séquences video en temps réel sur votre disque dur, effets spéciaux, etc., à partir de 1290 FS 5800 FF ? Genlock Neptune Sirius SVHS composite dès 1290 FS 5600 FF ? Genlock Composite et SVHS externe pour tout AMIGA 590FS 2490 FF ? Videodirektor pour montage video 320FS 1390 FF ? IV 24 GVP, digitaliseur en temps réel, flikker-fixer et Genlock pour A2000-3000-4000 1390 FS 5490 FF ? AMINET set2 4 cds59 FS 250 FF ? AMINET set3 4 cds59 FS 250 FF ? AMINET set4 4 cds59 FS 250 FF ? AMINET 7 à 18 29 FS 99 FF ? Mods Antology *«i.59 FS 250 FF ? Fresh fonts 20 FS 80 FF ?
AMIGA TOOLS 4 39FS 160 FF ? Turbocalc V2.1 25 FS 99 FF ? AMIGA developerCD 19 FS 79 FF ? Net News offline 22FS 95FF ? Megahits Bundle comprenant:
3. 4,5 et 6 = 4 cds 59 FS 250 FF ? Meeting Péris 3 20 FS 80 FF ?
Texture Gallery pour imagine ou Lightwave 89 FS 380 FF ? STORM
collection de logiciels en français 19 FS 79 FF ? Terra Sound
Library 29 FS 125 FF ? Cliptomania , plus de 18000 images et
fonts avec catalogue imprimé, pour PAO 89 FS 380 FF ? Autres
cds demandez SVP Logiciels ? Manuels Scala en français
(traduction CIS) pour logiciel scala livré avec Magic-pac (AT)
79 FS 330 FF ? SCALA MM 400 version CIS complète 390 FS 1690
FF ? Upgrade SCALA MM400 version CIS (pour les possesseur de
scala MM300 (AT) 220 FS 950 FF ? Pagestream 3.0 français
P. A.O. 490 FS 2100 FF ? WORDWORTH 6.0, texte complet français
avec manuels 139 FS 560 FF ? Turboprint PRO 4.1 ou 5.0,
utilitaire d’impression+driver imprimante 129 FS 560 FF ?
IBROWSE pour surfer sur INTERNET 79 FS 320 FF Moniteurs ?
MONITEUR 1438 multisync 1024x768 15-38 KHZ pour tout AMIGA 540
FS 2160 FF ? MONITEUR 1538 multisync 1024x768 15-38 KHZ pour
tout AMIGA 640 FS 2600 FF ? MONITEUR 1764 multisync 17 pouces
1024x768 - 15-82 KHZ, 120 HZ, thebest ... 1390 FS 5560 FF ?
MONITEUR Targa 17 “ 1024x768, 64 KHZ,menu on-screen pour tout
Amiga avec flikker-fixer ou carte graphique 790 FS 3200 FF ?
MONITEUR CTX 20”, 2 entrées commutables, 31-84 KHZ 1600x1200
2000 FS 8690 FF ? EMPLANT PRO mise à jour pour anc. Cartes 99
FS 400 FF ? EMPLANT 1200 émulation MAC pour n'importe quel
Amiga 1200 150 FS 600 FF Divers ? Souris AMIGA39 FS 165 FF ?
Joystick pour Amiga divers modèles dès 35 FS 149 FF ?
Adaptateur Moniteur 15 23 ou 23 15 35 FS 149 FF ? Clavier pour
A2000 3000 4000 135 FS 590 FF ? Adaptateur clavier PC
Al200 2-3-4000 89 FS 380 FF ? Alimentation 200 W très
puissante, pour A500 1200 3 connecteurs 120 FS 490 FF ?
Alimentation éch. A2000 3000 4000 190 FS 820 FF ? Wacom
Artpad2 Tablette graphique A6 avec stylo à pression variable
pour tout Amiga 285 FS 1190 FF ? Siamese Systems Interface
pour raccorder l’Amiga avec un PC et partager disques durs,
Clavier, Moniteur, imprimante .. 340 FS 1360 FF ? RAMSEY 07
100 FS 400 FF ? IC 8520 CIA 45 FS 185 FF ? IC 8520 PLCC 45
FS 185 FF ? IC 8375 Agnus 1 Mb Chip RAM A500 2000 80 FS 330 FF
? Kit Adaptateur HD CD
3. 5 2.5” av. Câbles et pour 600 1200 (4x) 69 FS 290 FF ? Modem
externe 33600 Bds fax avec soft INTERNET Amiga 300 FS 1250 FF
? Hauts-parleurs + Ampli stéréo 180 Watts 99 FS 399 FF ?
COMMUNICATOR-III connecte CD32 sur Amiga 1200 129 FS 590 FF ?
Copro 68882 50 MHZ PGA pour Blizzard 1230, Cobra ou GVP 1230
135 FS 540 FF Imprimantes ? Epson STYLUS color 200 720 DPI 348
FS 1490 FF Bhit' '•gpv ' AD-bhCok* ? Epson STYLUS color 400
1440 DPI, nouveau modèle env.
2x plus rapide 550 FS 2200 FF ? Epson STYLUS COLOR 600, 1440 dpi 690 FS 2790 FF ? HP Officejet pro 1150C Imprimante couleur, scanner et photocopieur 3 8 Pages Minute demandez-nous 1490 FS 5990 FF NOUVEAU! Venez visiter notre site INTERNET: http: www.applimatic.com NOUVEAU !
Téléphone: France: 0041-21-9314031 FAX 0041-21-9314035 Suisse: (021) 9314031 - FAX (021) 9314035 Quelques lignes de Awex par igor kos programmation... SÉRIE REAL 3D (12ème rebondissement) par Jac Pourtant jac@avignon.pacwan.net fi Real 3D c'est aussi ça!
Ce mois-ci, j'aimerais vous faire partager un certain nombre de trucs qui ont été dévoilés sur la mailing-list de Real.
Auto-exposure Ca se trouve dans la fenêtre "Settings" des fenêtres "View" et ça sert à pondérer la surluminosité résultant de l'emploi de nombreuses sources lumineuses. Cette grande aide permet de ne pas se préoccuper de l’intensité de ses lumières mais peut avoir des effets néfastes.
Il est prudent de ne l'utiliser que dans les images fixes, car dans une animation, la correction peut s'avérer désastreuse selon les variations de puissance d'une ou plusieurs sources ou selon la position de la caméra.
Il est très souvent préférable de désactiver cette option, surtout pour plus d'une source. Pourtant, dans ce cas, il convient de réduire la couleur des sources et le curseur "Brightness".
Connaître la méthode utilisée par le programme pour cette autoexposition peut aider à comprendre certains effets parfois peu évidents. C’est sur le point origine (0,0,0) que la pondération se fait, par conséquent, gare aux éloignements ou rapprochements de ce point !
En règle générale, essayez de dimensionner vos objets comme dans le monde réel. Désactivez "auto-exposure" si vous avez plus d'une source. Essayez de ne pas utiliser des lumières grises pures (coefficients égaux r,v,b), essayez des gris teintés comme 90,84.78. Jouez avec "infinity", "local fade", "no fade" dans les préférences lumineuses.
Caméra suiveuse Pour suivre un objet qui se déplace avec la caméra elle-même en mouvement, placez le point-cible de la caméra "aiming point" dans le même niveau hiérarchique que l’objet et un lien "link" à la place de l'aiming point dans la hiérarchie de la caméra.
Un bon truc est de placer un "offset" dans le niveau hiérarchique de l'objet et une méthode "RADIAL FORCE" dans la caméra de la façon suivante : ROOT CAMERA viewpoint LEVEL aimpoint RADIAL FORCE link to offset PROCESSOR FRICTION Pour éviter des tangages de la caméra, rotation de la caméra sur l’axe de son objectif, plusieurs méthodes, c’est le cas de le dire.
Evitez les méthodes PATH ou DIRECTION. Utilisez de préférence une méthode CONTROL CURVES avec les deux courbes de contrôle égales et superposées.
Mais le plus facile reste encore d'annihiler le tag DDIR du point cible "AimPoint".
Générateur aléatoire Pas de fonction de génération d'un nombre aléatoire avec une semence (Donnée d’initialisation de la fontion). Résultat : Du mal à reproduire la même séquence "aléatoire" deux fois de suite ou sur deux machines distinctes.
Voici deux microprogrammes RPL à se confectionner.
( Seedable random number generator ( R.E: (MSDN (Alternatives for Generating Random Numbers}} ( Constant définitions----------- ( Global variables------------ ( Seed parameter sirnply STORE this value to set the seed 0 to 16777216 VARIABLE mdVal ( Word définitions------------ (----------- ( But: Calculer la valeur absolue d'un nombre en virgule flottante, (fonction servant ensuite : Fabs ( Si la valeur de la tête de la pile est négative DUP 0 F IF (Lui appliquer une négation
- l .0 F* ENDIF (------------ ( But: Calculer un nombre aléatoire
en utilisant la méthode congruolinéaire ( Enregistre la valeur
aléatoire de la semence et la duplique sur la pile ( : Irnd (
mdVal = mdVal * a + c } MOD 2A24 mdVal FETCH 214013 * 2531011
+ 16777216 MOD DUP mdVal STORE (------------ ( But: Calculer un
nombre aléatoire en utilisant la méthode congruolinéaire (
Enregistre la valeur aléatoire de la semence et la duplique en
virgule flottante ( entre les bornes 0.0 et 1.0 sur la pile.
( : Frnd ( mdVal = mdVal * a + c ) MOD 2A24 mdVal FETCH 214013 * 2531011 + 16777216 MOD DUP md Val STORE ( Stack Abs md 2A24 } 16777216 F FAbs ( End----------- Réalignement d’un objet Pour réaligner un objet selon les axes orthonormés (comme il a probablement été créé) : voici un script en RPL W sauvegardé dans le répertoire Macros et à utiliser comme tel.
(macro pour créer un coordsys dans le premier objet sélectionné.
: ShowLocaIXYZ VARIABLE aObject I VVARIABLE vCOG VVAR1ABLE vXdir Quelques exemples de textures livrées sur le
CD. ROM de la V3.5 ¦ VVARIABLE vYdir VVARIABLE vZdir 0_GETSEL DUP
0 = NOT IF aObject STORE DROP ( larguer le terminateur de
liste de o_getsel aObject FETCH iOP_COG 0_PR0P vCOG VSTORE
aObject FETCH iOP_DIR 0_PR0P vXdir VSTORE vYdir VSTORE vZdir
VSTORE ( construire le coordsys vCOG VFETCH vYdir VFETCH
vXdir VFETCH vZdir VFETCH 0000 "Local Space" 0 "CEND"
C_COORDSYS ENDIF REFRESH ShowLocalXYZ Champs stellaires Pour
un champ sphérique. Créer un spline-sphère. Créer des
squelettes de particules bien aléatoires (même hasardeux, à
moins que vous ne vouliez reproduire des constellations
connues...). Détruisez la sphère.
Pour des plans stellaires, il y a quelques manières différentes:
• Créer un volume de particules à l’intérieur d’une sphère. C'est
une mauvaise manière, il faudrait trop de particules pour
produire l’effet.
• Définir la scène et comment la caméra se meut. Créer ensuite un
mur-mesh, créer un squelette de particules, détruire le mesh.
Répéter l'opération trois ou quatre fois en modifiant la distribution aléatoire ou pivoter les meshes différemment. Les espacer en couches. Si on n’a qu'un angle de caméra, il est préférable de laisser la caméra fixe et de déplacer les couches à la même vitesse. Le premier plan paraîtra se déplacer plus vite. Plus on utilise de plans, meilleur est l'effet mais plus larges doivent être les plans pour compenser la distance de la caméra.
Si on fait un vol en avant sans autre déplacement désaxé, on peut créer des meshes cylindriques concentriques et se déplacer au milieu (ou les déplacer sur l'axe de l'objectif. Pour des mouvements plus complexes, il reste les sphères concentriques.
Transparence ou turbidité N’oubliez pas de placer l’objet transparent et ou trouble en dernier dans la liste d'objets placés sur le même niveau hiérarchique, sinon la transparence ne se remarquera pas vis-à-vis des objets suivants, surtout si certains sont contenus dans l’objet transparent.
Le mois prochain RealNews - RealNews Pâte à modeler 4000 Voilà, après plusieurs mois de cogitations et un vote apportant plus de 400 suggestions, ce que RealSoft a trouvé comme nom à la version 4.0 de Real 3D. RealSoft veut démarquer son produit logiciel de la sous-marque de Lockheed Martin. Je trouve ce nom, en anglais "PlayDough- 4000" (prononcez pleïdo), vraiment navrant, et je ne suis pas le seul. Les gens de RealSoft sont aussi excellents en programmation qu'ils sont nuls en marketting (opinion personnelle qui n'engage que la majorité de la mailing-list).
Macro adpro Un script ADPro à télécharger pour faire des textures répétitives sans joint visible (bien qu'on ait plus de chances de faire dans le répétitif après un joint).
ftp: www.win.net winnet real3d textures SEAMLESS.ADP . L'auteur est Scott Cross.
IRC Le "Chat" (pas le cat!) De la Mailing List continue fidèlement chaque dimanche à partir de 20h00, heure française d'été, toujours organisé par Lee Evans (levans@cio.net) http: www.cio.net home levans . Hope to see you on the R3D IRC channel Sunday 6pm GMT, lOam PST, lpm EST irc.dal.net port 6667 or 7000 real3d Tooled up ’Tooled Up" est une application PC pour Real (qui viendra je l'espère sur Amiga) permettant (d'après ce que j'ai compris, ne pouvant l'essayer) de connecter ou déconnecter instantanément les plug-ins de l'interface de Real.
A télécharger sur le site ftp.
L'auteur est Frank Dodd (frank.dodd@ukonline.co.uk) http: web.ukonline.co.uk frank.dodd contents.html PowerFonts Beaucoup d'AmigaRealeurs râlent (ou d'AmigaRâleurs rea- lent) d'une part qu'il y ait plus d'utilitaires pour PC que pour Amiga, d'autre part parce qu'il n'y a pas de possibilité de charger des fontes pour faire des logos.
L'application PowerFonts, téléchargeable sur Aminet, permet de charger les fontes Compugraphic, de les redimen- sionner, de les italiser, de les chanfreiner, de les colorier, etc... Spécialement conçu pour Real, la démo ne permet cependant pas d'expérimenter puisque la sauvegarde est bridée.
Rextohow Un tutorial pour animer un Tyranosaurus rex, téléchargeable sur le site ftp dans le répertoire Tutorials. Le projet, avec toutes les textures et même un second projet avec des keyframes prêts à être rendus en animation. Une très belle occasion de voir comment on peut construire un squelette animé, comment on modélise des formes complexes avec des meshes et comment on les joint entre eux, et comment on arrive à appliquer plusieurs textures à des endroits précis. Un très gros et très beau travail de Robert Dollase.
MyMPEG_GUI Un ensemble pour confectionner des animations MPEG. On trouve çà dans MyMPEG_gui.lha dans le répertoire Tutorials de Winnet.
PROCHAIN CONCOURS Date limite : 30 juin 97. Sujet : la préhistoire. Envoyer vos créations à : ftp: ftp.mindspring.com users makely incoming . Pour plus de renseignements ou règles exactes du concours : http: www.mindspring.com ~makely contest ou bien sur le N°98 p 69. L'e-mail d'andy Jones est ma- kely@mindspring.com . ¦ SERIE IMAGINE par Pascal Taffin L’heure du métal liquide Animation d'un ensemble de Metaballs... Chers lecteurs, pour ceux qui ne l'aurait pas déjà vu, je ne peux que leurs conseiller d'aller voir au cinéma le dernier film de LUC BESSON: Le Cinquième élément.
Celui-ci comblera les fervents amateurs d'effets spéciaux et donc d'image de synthèse, mais aussi tous ceux qui aiment passer un très grand moment de "CINOCHE".
Créativité et drôlerie sont au rendez-vous, un grand clin d'oeil européen aux supers-mégas productions américaines. Merci Luc!
Figure 1 Figure 2 Animât ion Contro1lor Stop Stop Play Bock Slow .
. Fast Fr Rewind Qult Maintenant, au boulot.
J’espère que le cours du mois dernier a permis d’éclairer vos lanternes sur la modélisation par méta- balls et que cette technique vous est devenue familière. Le cours d’aujourd’hui vous servira à maîtriser l’animation d’un ensemble de metaballs pour parvenir par exemple à simuler du métal liquide.
Lancez Imagine et ouvrez à l’aide de la fonction open, le projet Metaballs que nous avons créé dans le cours précédent.
Lancez le modeleur (détails éditeur).
Nous allons pour cet exemple créer 3 sphères, que nous allons grouper.
Pour cela, passez en mode GROUP et à l’aide de la fonction Group, créez une hiérarchie:
• Le père (la première sphère sélectionnée).
• L’enfant 1 (la deuxième sphère sélectionnée).
• L’enfant 2 (la troisième sphère sélectionnée).
Transformez les en Metaballs.
N’hésitez pas à vous référer au cours précédent pour effectuer ces manipulations.
Nous allons maintenant utiliser la fonction State pour préparer notre objet (nos trois sphères) à l’animation Avant de créer un state, Il est nécessaire de sélectionner toutes les sphères. Pour cela, passez en mode groupe et sélectionnez le père.
Dans le menu States appelez la fonction STATES, puis la sous- fonction CREATE. Un requester apparaît. Nommez celle-ci position 1 (voir figure 1 ).
Amusez vous à déplacer les sphères et à créer de nouveaux States, et nommez les, position 2 (voir figure 2), position 3 (voir figure
3) , etc... Si vous voulez voir ce que donne la métamorphose des
States entre- eux, utilisez la fonction STATE AN- IM MAKE,
choisissez le state de départ, le ou les States
intermédiaires (donnez la durée en nombre d’image) et le state
final, puis validez.
Imagine génère l’animation devant vous dans l’ordre et le nombre d’images que vous lui avez indiqué (voir figure 4). Il vous est possible ensuite de visionner celle-ci soit une fois: STATE AN IM PLAY ONCE, soit à volonté: STATE ANIM PLAY LOOP.
Dès que le résultat vous satisfait, sauvegardez votre objet, nommez le ANIM. N’oubliez pas, avant de sauvegarder, vos trois sphères doivent être sélectionnées en mode group.
L’objet sera sauvegardé avec tout ses States (position 1, position 2,...). Passez dans l’ACTION EDITEUR.
Pour mon exemple je n’ai fait que deux déplacements, et je ne travaille que sur 30 images, mais rien ne vous empêche de faire comme bon vous semble.
Sélectionnez la fonction New et chargez 3 fois votre objet Anim dans le même layer.
Le premier que vous chargerez ira de l’image 1 à 10. Indiquez le nom du state que vous voulez lui assigner dans le requester objet, L’ordre de sélection des States dépend de vous.
Le deuxième que vous chargerez ira de l’image 11 à 20, et ainsi de suite (voir figure 5).
Votre animation se déroulera de la manière suivante de l’image 1 à 10 l’objet sera en state position 1, de l’image 11 à 20 l’objet se transformera en state position 2, et de l’image 21 à 30 l’objet se transformera en state position 3. Tout dépend bien sur de l’ordre d’entrée de vos States.
Ajoutez une lumière, positionnez- la de l’image 1 à 30.
Sauvegarder vos modications.
Passez dans le stage éditeur, positionnez votre caméra, et à l’aide de la fonction STATE ANIM MAKE vérifiez que tout est bien paramétré.
Sauvegardez, et passez dans le projet éditeur, il ne vous reste plus qu’à lancer le calcul.
En résumé: La création d’une animation de métaballs nécéssite l’emploi de la fonction STATES, qui permet de sauvegarder par couches, des étapes de modifications, de transformations ou de mutations d’un objet, par exemple: position 1, position 2, position 3... Dans l’Action éditeur, assignez à ces étapes des durées de temps que vous déterminez, pour que les métamorphoses entre les States puissent s’effectuer.
Par exemple, position 1 (state) à position 3 en 2 secondes (50 images), position 3 à position 2 en 3 secondes, etc... Explications du requester STATES du modeleur: SET TO: Permet de se déplacer dans les States (couches).
TWEEN: Permet de voir le résultat entre deux States, réglable en pourcentage.
CREATE: Permet de créer des States, avec différentes options de réglages.
CIQNE: Permet de cloner un state.
IMPORT: Ne fonctionne pas avec les Metaballs.
UPDATE: Permet de remettre à jour un state, suite à des modifications.
DELETE: Efface un state.
INFO: Vous donne les informations sur le state sélectionné. ¦ SERIE LIGHTWAVE 3D par Serge Brackman artcom@nordnet.fr Le coup de foudre de la vache • .et autres nouvelles Suite au salon Amiga de Bruxelles où les occasions ne manquèrent pas, contrairement aux visiteurs, l’écho m’est venu de faire dans la série "LW en pratique", un exercice d’envergure portant sur plusieurs mois voire même une année entière! (Ils sont fous ces gaulois!).
M'étant laissé dire que vous êtes très nombreux à lire cette rubrique, il serait intéressant d'avoir le maximum d'avis sur la question. Aussi, je vous invite à exprimer le vôtre auprès d’A-News où par mon E.Mail. Un exercice de longue haleine demande bien sûr un minimum de préparation de ma part, et un suivi méthodique des articles de la votre. Afin de vous aider, quelqu'un m’a soufflé l’idée de mettre à votre disposition auprès du mensuel, une disquette contenant les objets, les surfaces, les textures, des différents éléments traités au fur et à mesure de l’avancement du projet!
Pourquoi pas?
Vous êtes seuls juges de la nécessité d’une telle Dk. On attend les réponses (ou les idées).
Figure 1 En attendant que tout ceci se décante et fasse des étincelles, nous allons faire un petit tour du côté des plug’ins. Il est délicat de vous faire travailler sur des plug’s externes à Lw, car certains le feront sur une version Amiga, d’autres sur Pc ou encore sur Mac... ¦¦ Aussi ai-je bien fait attention à ce que ce plug’s soit disponible sur toutes les plates formes (Amiga, Alpha, Pc). Désolé pour les Mac!
Vous pouvez trouver ce plugin’s "VLectric" en version DEMO sur le CD LightRom Gold, ou sur Internet à l’adresse suivante: http: bei.moscow.com, et si vous n’avez pas d'accès de chez vous, ni de chez un ami, il ne vous reste plus qu’à tester l’envoi des disquettes par A-News !
Une fois téléchargée, désarchivée, installée, cette version démo de vertilectric va vous permettre d’électiser, électrocuter, foudroyer, tout ce qui vous tombe sous la main.
Prenons par exemple... Au hasard une vache recevant un 'coup de foudre’.
Je ne sais pas pourquoi, mais les vaches m’inspirent en ce moment !
Exercice Alors, pour ce qui est de la vache et de son environnement, je vous laisse travailler, le ciel et l’herbe. La vache devrait se trouver au même endroit que la fois dernière !
Pour l'éclair:
• Dans le modeleur, enclenchez une mémoire vide et l’ombre de
votre vache,
• Créez deux points (cf fig 1)
• Lancez le plugin’s VertiLectric, remplissez en suivant la fig
2.
Attention à la distance entre vos points, réglez un sous-multiple comme valeur afin d’obtenir un éclair tortueux, (par exemple 5 mètres donnera 500 mm, 1 mètre: 100 mm ou 10 mm).
• Et voilà un éclair tout chaud, pratique non ?
• Exportez le dans votre scène, placez le correctement, deux lens
flare pour habiller le début et la fin de l’arc, et surtout
envoyez-moi un Glow dans le menu surface et dans le menu Ef
fet Image processing avec au moins 10 pixels de débord.
• Vous pouvez calculer en haute définition, si vous faite une
anim, faites clignoter votre éclair par le biais d’une
enveloppe sur le disolve, pour l’instant. Le mois prochain,
nous verrons comment animer nos éclairs et autres 'coup de
foudre’.
Cette version démo de vertilectric est limitée dans son utilisation à 5 branches au niveau de l’arc. La version complète peut en recevoir un nombre infini (seule limite, la mémoire), mais elle permet bien d'autres folies, comme l’écriture électrique par exemple, ou encore la fabrication des plantes (algues,...). Bon courage, et à bientôt.
Si vous avez des questions: artcom@nordnet.fr Serge Brackman VertïLectric - Free Démonstration Ughtning Effects Generator Copyright 1995 Blevins Enterprises Inc. Full feature version available soon Order Information and Availability: phone: (208) 885-3805 FAX: (208) 885-3803 email: dblevins@moscow.com WWW- http bei moscow corn Info Segment Length Branches (0-5) 100 mmj rama u 5 L | Reset ) : T ' - Figure 2 Lightwave par le Net Tous les mois, vous retrouverez cette nouvelle rubrique consacrée à Lightwave. Elle est le fruit de mes investigations dans les newsgroups dédiées à ce fabuleux
logiciel d'images de synthèse . Il s'agit de comp.graphics.apps.lightwave et ait.binaries.3d.lightwave. La première regroupe des informations émises par les utilisateurs de Lightwave toutes plates-formes confondues. On y apprend les réserves émises par NewTek concernant le développement d'une nouvelle version pour Amiga et il semble qu'elle soit un peu suspendue aux intentions de Gateway 2000. Face à ces incertitudes, les utilisateurs Amiga ont réagi en saluant comme il se doit l'annonce de l'arrivée de Tornado 3D. NewTek semble travailler sur une version 6 qui dans un premier temps faisait
penser qu'il y aurait une fusion du modeleur et du layout en un seul programme. Démenti formel de Chuck Baker de NewTek qui précise que cette version sera bien dotée d'outils de modélisation à l'intérieur du layout mais qu'il n'y aurait pas de fusion du layout et du modeleur.
Affaire à suivre donc.
Le second newsgroup est uniquement consacré aux images réalisées sur Ligtwave et chacun peut y poster ces images. Je tenterai tous les mois d'en publier une qui sera mon choix du mois avec l'accord de l'auteur bien entendu. Si les auteurs se montrent compréhensifs et si mon anglais se montre à la hauteur, je communiquerai des informations concernant son auteur et les techniques utilisées pour la réalisation de l'image du mois.
Je vous retrouve le mois prochain et vous remercie d'avance de me faire part de votre intérêt pour cette nouvelle rubrique. ¦ Thierry Lamblot Suite pour JAZ avec quelques bémols à la cle£ La suite des événements 1 TEST HARDWARE d6 JâC Pourtânt “ jac@avignon.pacwan.net Depuis notre article groupé (Alessandro Di Napoli et moi Jac du Ventoux) du numéro 99, j'aimerais mettre quelques déclarations au point. En effet, il est passé de l'eau sous les ponts et des craquements dans le lecteur depuis le mois de février.
Première classe La première cartouche que j’ai eue avec mon lecteur Jaz (la "Tools") a été consacrée à mes archives de quatre années de logiciels Amiga, bien classées, une richesse inévaluable !
Or, un jour que j'étais tranquillement en train de recopier une de ces archives, j'entendis nettement un bruit discret mais inhabituel du côté du lecteur et un plantage suivit.
Pas de panique, ça arrive de temps en temps. Mais là, plus d’accès à mes archives. Bizarre puisque j'étais en lecture.
Appelons les secours: DiskSalve, à moi! Disksalve ne put aller au-delà de 22 % du disque. Rien à faire.
Alerte générale! Grâce à l’Internet, j'appelle tous mes amis à la rescousse, et ils viennent tous avec des programmes aussi divers que prometteurs.
Que nenni! Rien n’y fait. Même les manoeuvres les plus osées restent sans effet.
Le repartitionnement sauvage ne me permet jamais de dépasser la zone maudite.
Aucun logiciel n'y parvient.
Lors, après quelques semaines, l’espoir de revoir ma Normandie et mes archives s'estompa. Il ne me restait plus qu'à reformater ma cartouche bas-niveau, au moins pour pouvoir la réutiliser.
Là aussi, le projet échoua lamentablement. La cartouche était donc physiquement endommagée.
Difficile de la faire changer en France, puisque je l'avais achetée en Allemagne. Je la renvoie donc à mon revendeur allemand qui me signale qu'il doit lui-même la renvoyer à son fournisseur (qui je suppose doit la renvoyer à lOmega). Mais pas de problème, les cartouches sont garanties à vie.
Clarifions les choses Un ami possesseur d’un lecteur vient avec pour faire des essais sur mon DraCon.
C’est là que je m'aperçois que son lecteur, dans la même configuration que le mien reconnaît les changements de cartouches.
Rappelez-vous, que dans mon article, je croyais le DraCon fautif lorsque j’étais obligé de l’éteindre pour pouvoir reconnaître une nouvelle cartouche. Le sien fonctionne donc comme il doit et c'est mon lecteur qui a un problème.
Un malheur arrive rarement seul Un autre bruit étrange et plus marqué un jour que j'introduis une cartouche, puis plus rien. Le lecteur semble malade, et, en effet, après plusieurs essais infructueux, je m’aperçois par la trappe qu’une des têtes de lecture est pliée.
J'appelle mon revendeur allemand à la rescousse et il me dit qu'en Allemagne je bénéficierai d’un changement instantané. Il me donne un numéro de téléphone de
S. A.V. allemand à Dublin chez lOmega. (Je vous le fournis bien
qu'il doive y avoir un numéro français : 353-18075130).
Je les appelle et comme il faut pas mal patienter avant de tomber sur le bon service, je leur demande leur e-mail pour pouvoir expliquer calmement les choses.
J'envoie. Deux jours sans réponse. Je renvoie. Deux jours sans réponse.
Je les rappelle au téléphone et là, une jeune personne fort charmante ne veut savoir aucun détail sur mes ennuis, elle me demande mon adresse, me donne un code et m'explique que je recevrai un nouveau lecteur dans les jours suivants, que j’aurai juste à mettre le défectueux dans le paquet et le renvoyer avec le code, tous frais de réexpédition payés. Un rêve, trop beau pour être vrai. Et pourtant (ça doit venir de mon pseudo) la chose s'est déroulée comme prévue, en Colissimo, s’il vous plait.
Un JAZ tout neuf... Donc un des derniers modèles. Le croirez-vous. Celui-ci ne marche ni comme mon ancien ni comme celui de mon ami.
Un troisième cas de figure donc: je n’ai pas besoin d’éteindre pour changer de cartouche, mais je dois tout de même rebooter.
Par contre, ayant mis mon système Mac sur Jaz, si j’enlève une autre cartouche et que je mets ma cartouche Mac, ShapeShif- ter qui connaît les adresses physiques de mes partitions les trouve bien. Et je peux remettre la première cartouche plus tard, car elle n'a pas été "dîtée". Bref, tout ceci est bien compliqué et bien étrange. Voilà quatre façons différentes (avec celle d’Alessandro) de fonctionner.
De toutes manières, en cas de problème, le recours à l'inégalable service d’IOmega permet d'envisager sereinement l’achat et l’utilisation de ce système qui par ailleurs me donne une très grande satisfaction.
En effet, depuis mes premiers essais négatifs et avant mes ennuis de lecteur, j'ai enfin réussi à formater les cartouches Jaz en AFS. Vous en saurez plus dans la suite prochaine et par vous plébiscitée, des aventures de Concon.
Informations fournies... Iomega reprend aujourd’hui tous les disques de 1 Mo pour lecteurs Jaz qui s’avéreraient défectueux.
La société reconnaît en effet en avoir distribué plus de 20 000 aux Etats-Unis et 55 000 dans le reste du monde comportant un défaut de fabrication susceptible d’endommager les données qui y sont enregistrées.
Ce défaut concerne précisément les disques fabriqués entre le 13 mars et le 20 avril 1997, lesquels portent au dos une date comprise dans cette période, suivie de la mention MS. Un officiel de la compagnie a déclaré : "lOmega respecte ses engagements sur la qualité. Nous prenons toutes les mesures pour remplacer les disques défectueux sans aucun frais pour nos clients".
Dernière Minute Juste avant le bouclage, je viens de trouver sur le site lOmega une page consacrée au montage d’un lecteur Bernoulli (Jaz ou Zip) dans un Amiga. C’est un cours complet sur la façon de monter des éléments d'une chaîne SCSI, et je vous en ferai grâce. Il y a par contre quelques éléments intéressants dont je voudrais vous faire profiter, c’est d'ailleurs parfois tellement étrange qu’on se demande si on doit rire ou s’offusquer: D'abord, il y a un terminateur sur le lecteur interne qui se connecte ou se déconnecte au moyen d’un cavalier (jumper). Ce jumper est marqué TC.
Attention à ne pas le confondre avec un autre libellé TP. Sur les lecteurs externes, un interrupteur sur la face arrière permet de connecter le terminateur (1 ou ON) ou de le déconnecter (0 ou OFF).
Ensuite. LOMega recommande de ne monter qu'une seule partition sur une cartouche. C'est dommage. De toutes façons, moi, j'en ai toujours au moins deux et ça marche. J'ai même pu une fois récupérer mes données sur une première partition parce que j’en avais une deuxième, sinon elles auraient été irrémédiablement perdues lors d’un reformatage bas- niveau, seule solution quand un disque n’est plus du tout reconnu (voir mon article sur les Haëfesses).
LOmega signale qu’en cas d’erreurs de lecture écriture, un formatage bas-niveau permet d’éliminer les blocs défectueux en les remplaçant par de nouveaux blocs. Une réserve importante de blocs existe sur chaque cartouche... Maintenant vient l'oscar des recommandations: il est conseillé de nommer toutes les cartouches qui vont dans un même lecteur du même nom, de façon que le lecteur n’ait aucun mal à les reconnaître! Il est bien évident que les cartouches doivent avoir la même configuration.
De qui se moque-t-on ici ? LOmega ne veut sûrement pas reconnaître que certains lecteurs n'arrivent pas à reconnaître une nouvelle cartouche. C’est le cas de mes deux lecteurs successifs (de deux manières déjà différentes) ce n’était pas le cas du lecteur de mon ami qui reconnaissait parfaitement les changements de cartouche. On peut d'ailleurs très bien lire entre les lignes puisque la phrase exacte dit: "If you must use disks with différent volume names you may need to reboot your computer after changing disks."
"Si vous devez utiliser des disques avec des noms différents, vous pouvez avoir besoin de rebooter votre ordinateur après un changement de disque." Tout est dans le "pouvez avoir besoin".
Pas très sérieux... Bien que les spécificités soient variables d'un lecteur à l'autre, et malgré mes déboires, le Jaz est et reste un périphérique merveilleux dont je ne saurais me passer.
J’aurais aimé dans le passé que des marques prestigieuses relatives à l’Amiga eussent eu la même politique pour des produits que j'ai payé jusqu'à dix fois plus cher (je ne vise personne...) Quant à mon disque défectueux retourné en Allemagne, après deux mois, il n'est toujours pas arrivé, mais je sais qu’il est en route. Si j’avais su, je l'aurais envoyé avec le lecteur.
Bonne adresse Au cas où vous auriez vous aussi des problèmes : IOMEGA Ireland, Fingal House.
Dublin Road Swords, DUBLIN 75001 ou bien leur correspondant en France : SEQUEL, Angle de la rue du Château et de la rue de la Garenne, 95310.St-Ouen l’Aumône - Tél :
01. 30.37.34.79 Au sommaire: JVC GR DVM1 Olivier Débats Amiga,
caméscope ... Olivier Débats Rencontre avec SATV Thierry
Lamblot ¦fi Où Ton aborde le problème de l'intégrisme "Amiaa"
Avec le rachat de I'Amiga par Gateway 2000, j'espère pouvoir
vous communiquer beaucoup d'informations relatives à notre
chère machine.
Qui sait si le constructeur américain n'encouragera pas des vocations... Ce mois-ci encore, vous trouverez dans nos pages, un article qui je le sais, fera encore grincer des dents. Je parle bien entendu de la présentation des configurations proposées par SATV. Certes, ce n'est pas de I'Amiga.
Mais doit-on se voiler la face pour autant? Beaucoup de vi- déastes décident de prendre un jour l'option montage virtuel et certains choisissent, soit pour des questions de prix, soit pour un phénomène de mode, une option autre que les choix Amiga.
Doit-on pour autant tourner le dos à ces vidéastes?
Notre passion pour l'image nous interdit de sombrer dans l'intégrisme pur et dur. Nos tests ont toujours eu pour seul but de vous guider dans vos choix sans parti pris en vous indiquant les avantages et les inconvénients de tel ou tel système. Nous savons que le dernier geste vous appartient, celui de l'achat. ¦ Calendrier Le SATIS se tiendra cette année à Paris du 14 au 17 octobre 1997 Photo numérique Ricoh se lance dans la bataille de la photo numérique avec un modèle dont la forme rappelle les formats 110: le Ricoh RDC-2. Un petit bijou équipé d’un connecteur PCMCIA permettant d’augmenter
la capacité de stockage, d’un écran LCD et d’un petit haut- parleur.
Il est ainsi possible d’enregistrer un petit message sonore de 10 secondes après chaque prise de vue. L’appareil est équipé d’un autofocus débrayable et autorise une prise de vue de 10 centimètres à l’infini. ¦ Montage virtuel Digital Broadcaster Elite Le portage de Digital Broadcaster Elite sous Windows NT est en cours. Même si le développement de la version Amiga ne fait plus figure de priorité, l’ensemble a tout de même Vidéo Satellite et Télévision SATV commercialise un module permettant de réhausser les signaux analogiques SVHS et HI8. Le DV-200 est muni d’une entrée YC, de réglages en
façade, d’une sortie YC et d’une sortie YUV (DB9). Cette dernière est directement exploitable sur les stations Mégavision 2000 Pro commercialisées par SATV. Tarif: 2300 F. Vu au catalogue de SATV: la carte ADPV 4000 est une carie sortie RGBS auxiliaire pour Amiga 4000 qui comblera les utilisateurs qui souhaitent disposer d’un second port vidéo externe. C’est le cas par exemple lors de l’utlisation d’une carte graphique qui récupère le signal Amiga par le port vidéo externe. Tarif: 550 F. ¦ Vidéo Broadcast Afin de renforcer sa position et dynamiser son activité broadcast. Panasonic vient de
créer une nouvelle structure. Panasonic Broadcast Europe évolué. Producer, le logiciel de montage dédié à ce système a été francisé et une documentation en français est maintenant livrée avec l’ensemble. Une nouvelle version plus rapide de Producer (2,41) est maintenant disponible. Autre nouveauté, un module d’a nimations qui permet de générer des transitions à partir d’une animation beaucoup plus vite qu’avec ADPro en externe.
Enfin une nouvelle carte son a été développée par Applied Magic : la SoundStage Pro. ¦ Fast Fast Technologies annonce une nouvelle version de sa carte AV Master compatible Windows NT. Cette carte sera commercialisée aux alentours de 7000 F et intégrera la version 5 de MediaStudio ainsi que le logiciel d’animation MediaMania. ¦ (PBE) sera chargée de l’assistance aux "broadcasters" et sera responsable de l’activité commerciale en Europe. ¦ Soft vidéo XDVE La version 2,7 de XDVE est maintenant disponible. Elle intègre la gestion du 060 autorise encore plus d’effets et jusqu’à 200 objets par page.
Sa documentation est en anglais et son tarif proche de 1300 F. ¦ Scala pour PC Scala MM200 pour Pc est disponible et fonctionnera soit sous Windows 95, soit sous NT 4. Un upgrade de la version MM 100 vers MM 200 est proposée jusqu'au 30 juin 1997 au tarif de 590 F hors TVA. Au delà de cette date, le raif public sera de 1490 F HT. La distribution sur le marché français ne sera plus assurée par
C. I.S mais par Isyo Tech. ¦ Vidéo Numérique JVC GR DVM1 Le
caméscope digital qui recadre vos images... APRES
enregistrement !
La finition est irréprochable. Des l'ouverture du carton, on peut voir que JVC n'a pas lésiné sur la connectique ainsi que sur les accessoires divers et variés dont certains vont m'être fort utiles... Je potasse le mode d'emploi, les fonctions multiples me font penser que le système est comparable à une usine à gaz!
L'appareil tout juste sorti de son enveloppe de protection se révèle être d’une parfaite finition dans une robe acier et noire. Proportionnellement. Le caméscope en longueur, est comparable à un appareil photo reflex.
Il est doté d’un ccd d’un tiers de pouce de 670 000 pixels pour un rapport de f 1,6 de 4,5 à 45, "descend" à au moins 3 lux et pèse 700 grammes.
Dès la prise en main, je m’aperçois que toutes les commandes simplifiées au maximum sont situées au dos de l’appareil et seront pilotées par le pouce qui va maintenir en même temps le caméscope..Ho la ! Ca fait beaucoup de choses! Heureusement, je trouve une poignée assortie d’une sangle dans les accessoires qui se trouvent au bas de l'appareil et qui se révélera être d’une importance capitale pour la bonne manipulation.
Pas de viseur : + ( Bizarrement, le viseur oculaire a disparu, remplacé par le haut parleur externe. Il va falloir donc se contenter de l’écran LCD annoncé à 180 000 pixels de définition. Les personnes qui sont comme moi habituées à une prise de vue classique vont tiquer, car, quoiqu’on dise, rien ne vaut l’oeil dans un viseur pour cadrer et bien faire le point... J'insère la pile au lithium dans la partie basse de l’appareil, puis une molette crantée venant naturellement se placer sous le pouce est mise en mode "rec". La mise sous tension est automatique dès lors que vous ouvrez le moniteur
à 45 degrés. La luminosité est réglable, mais comment va se comporter la chose en pleine lumière? Afin de ne pas partir en vadrouille et me retrouver handicapé, je préfère placer d’office un pare soleil. Un seul regret, celui ci est efficace mais empêche la fermeture du moniteur... dommage.
Bonne nouvelle, la poignée rajoutée s’escamote afin de laisser place à la mini cassette dv glissée dans la trappe ouverte pour l’occasion sur le côté latéral droit. Les réflexes acquis par des années de tournage vidéo se font sentir et il est au début difficile de se passer de viseur standard et de filmer en laissant l’autofocus oeuvrer pour la bonne cause, mais sur ce type d’appareils, il est difficile de faire autrement, ou alors il faut prendre le temps de passer par le "menu" et débrayer les automatismes.
Le menu peu intuitif... mais les furieux du gadget seront ravis!
En effet, la première des choses à retenir lorsque vous vous retrouvez sur le terrain et qu'il ne faut surtout pas être pressé quand vous manipulez cet arppareil, dès lors que vous voulez agrémenter vos images d’effets spécifiques, car le mode d’emploi manque de clarté dans les "fonctions élaborées", au niveau du réglage des mémorisations dans les changements et les associations d’effets différents, et il vous faudra un certain temps, pour ne pas dire un temps certain avant de vous targuer d’avoir la parfaite maîtrise de l'engin.
Au bout de quelques jours d’utilisation, gardez par sécurité le mode d’emploi en poche, et ne faites pas comme moi qui ai dû interrompre les tests en pleine nuit et revenir à mon domicile parce que je ne savais plus comment débrayer un mode "basse lumière". Le menu n’est pas très intuitif, certaines fonctions demandent une logique différente des autres, d’où il peut résulter souvent un cafouillage... Pas très pratique sur le terrain.
En tous cas, si je n'avais pas eu à pousser l'appareil dans ses derniers retranchements au niveau des prises de vues, souvent, par lassitude, j’aurais sûrement laissé très souvent les réglages en automatique... Pour vous donner un autre exemple, page 56, le mode d'emploi se contredit en affirmant que "le zoom ne peut pas être utilisé lors de la lecture au ralenti ou normale" alors qu’il dit juste avant le contraire en expliquant la façon de procéder... Il y avait mieux à faire en expliquant que le zoom SUR l’appareil permettait de zoomer sans passer par la télécommande... C’est écrit nulle
part (ou alors, c’est bien caché !!) Enfin bon. Les fous furieux du gadget seront ravis des diverses possibilités qui vont du fondu au blanc, au noir, aux transitions dont certaines rappellent ceux de Scala, en passant par le gel de la dernière image enchaînée avec la séquence suivante. Cette possibilité, par exemple, se voit malheureusement entachée par un à-coup important sur l’écran qui apparaît des que le dernier plan est gelé, ce, si le sujet est en mouvement.
En revanche, un des effets est réellement une bonne trouvaille, et je suis sûr qu’il va combler de joie celles et ceux qui s’adonnent à la digitalisation,(cf caméscope et création de ce mois). En effet, le traitement numérique de l’image permet d’une part de zoomer durant la lecture des rushes, mais mieux encore, un arrêt sur image permet par la petite télécommande de zoomer, puis cadrer, décadrer, recentrer cette image, ce qui est formidable quand bien même vous auriez un peu loupé votre prise de vue!
Mais c’est comme tout, plus vous agrandissez la portion d’image, plus les limites qualitatives de l’image se feront ressentir...C’est également la même chose pour le zoom numérique qui va jusqu’au X 100...Oublions très vite cette possibilité un peu grotesque.
La fonction"Snapshot", avec sortie en fondu enchaîné, laisse apparaître tout le manque et l'absence d’un viseur oculaire qui ne permet pas de recadrer une scène. On est obligé de le faire au petit bonheur la chance ... Le zoom limité à x10 permet de s’en tenir au zoom optique sans passer par le numérique. Vous aurez droit également aux modes 16 9ème, sépia, nb, echo vidéo etc etc...N’en jetez plus !
Un stabilisateur limité et quelques erreurs d'appréciation : + ( Par principe, un stabilisateur vraiment transparent "s'oublie" à l’usage, ce qui est loin d'ëtre le cas pour celui développé par JVC . C’est paradoxal, c’est au moment où vous avez le plus besoin de l'activer qu’il dévoile son principal défaut, surtout si vous avez le malheur d'être en Amiga caméscope et création zoom avant car, dès le moindre bougé de votre part, le cadre subit des à coups non naturels. Il vous sera impossible d’effectuer dans ces conditions un panoramique digne de ce nom, ou alors restez plutôt en posi
tion Wide ou semi wide.
En revanche, je n'ai pas noté vraiment de dégradation au niveau du piqué de l'image, ce qui veut dire tout de même que bien des progrès ont été réalisés depuis. Un autre point un peu litigieux est la disposition du bouton d'enregistrement placé tout près de celui du zoom (voir illustration) Votre main tient l'appareil, le pouce collé sur la fonction "Rec". Hors, le fait de vouloir zoomer durant l’enregistrement, oblige une gymnastique de votre pouce qui ne pourra pas faire les deux choses à la fois, d’où un bougé systématique. Il faudra vous mettre dans la tête que cet appareil se doit à
cause de ce problème d’être tenu A DEUX MAINS, pouce droit sur l'enregistrement et index gauche (par exemple) sur la fonction Zoom si vous voulez l’utiliser.
Le "Docking station", base multifonctions livrée avec le caméscope!
JVC fournit également un boîtier rectangulaire GV DS1, en fait une extension qui regroupe sur son flanc la connectique standard (alimentation, sortie vidéo composite, son, sortie Ushiden, ainsi qu’une prise pour imprimante) et sur le haut du socle, les habituelles touches d’un magnétoscope.
A l’heure qu’il est, je ne comprends toujours pas POURQUOI IL MANQUE LA SORTIE DV sur un caméscope digital?
Bref, restons zen et revenons à nos moutons. Il faut simplement placer le caméscope sur cette base de façon à pouvoir l’employer comme un lecteur pour du montage, ou afin de pouvoir soit digitaliser, soit imprimer (via une imprimante non fournie I), le tout par un logiciel pour PC - via la prise rs 232c - donné avec le package. N’ayant pas de PC mais aux dernières nouvelles un Amiga, je n’ai pas testé la qualité du logiciel donné ni les digitalisations par ce procédé, mais je garde toute mon entière confiance à mon VLAB y c qui remplira parfaitement son rôle pour les illustrations de mes
articles.
A noter que le caméscope se fait piloter par le logiciel donné. JVC établit un nouveau protocole de communication, JLIP (Joint Level Interface Protocol), la question est de savoir si la mayonnaise prendra... avec d’autres constructeurs. Système inhérent à la maison via un PC pour du montage (par assemblage) et de la capture d’images au format un peu bizarre 768 par 552 avec création de vignettes de 80 par 60. Le pilotage du recorder pour le montage s'effectuent par liaison infra rouge. Il est tout de même à noter que le système prend en compte le temps de latence entre le moment où la
pause de l’enregistreur est lâchée et celui où l’enregistrement effectif commence réellement.
La mémorisation des plans d’entrée et de sortie se fait via la télécommande, et vous pourrez üe le répète, pour ceux qui possèdent un PC) sauvegarder votre "edit list" sous forme de fichier.
Des résultats concrets De retour d’excursion, le caméscope peut soit se connecter directement à un téléviseur via une prise mini fiche composite vidéo ainsi q’une autre pour l’audio, sinon, placez le caméscope sur sa base, et reliez la prise y c au moniteur. J’ai choisi entr’autre de filmer dans un jardin d’enfants des tobbogans aux montants rouge vif, afin de voir comment se comporte la restitution à l’écran. Le format dv arrive maintenant à contourner ce genre de problème, les images sont franches et carrées avec une bonne luminosité, mais les noirs fourmillent au niveau du bruit vidéo
lorsque vous effectuez des panoramiques. Lorsque votre caméra est en mouvement.
Parmi les commandes du "Docking Station", il manque l’avance image par image, ce qui est fort regrettable pour la précision. Vous pouvez contourner ce défaut par le rallenti via la télécommande, et ensuite appuyer sur la pause. S’il n’y a quasiment rien à redire sur les images de jour, en basse lumière, un mode permet de descendre en fonction de la luminosité jusqu'au 1 25 ème de seconde.
Les "cibles en mouvement" seront de fait visualisées en "staccato" mais attention en général aux lumières un peu vives, du style réverbère, qui provoquent d'une part un effet de "smear" prononcé, (verticale parasite qui ressemble à un trait lumineux qui part de la solurce de lumière et peut entacher toute l’image). D’autre part, les sources lumineuses accentuées génèrent un halo blanc trop prononcé, et on a droit à un effet "fromage" bien connu des photographes...Tout cela fait que l’autofocus perd la boule!
Débrayez le tout et restez en manuel si vous voulez sauver vos séquences.
Un autre détail pouvant avoir son importance pour vos montages: attention au relâchement de la pause via le boîtier "docking station" qui laisse systématiquement apparaître une saute ou une pixellisation de l'image.
Conclusion Ce joli caméscope seconde génération du format DV, remplit parfaitement le rôle qui lui est demandé, à savoir faire de belles images et servir de bloc notes vidéo pour amateurs qui pourront agrémenter à discrétion leurs séquences (entr’autres) d'effets de transition à la "Scala". Seules véritables fausses notes, l’absence de viseur et SURTOUT de sortie digitale obligent malheureusement ces mêmes amoureux de l’image à investir dans un magnétoscope DV s’ils veulent conserver la qualité d’origine pour un montage ultérieur... ce qui pourrait somme toute peser lourd dans la balance...
Olivier Débats olivier.debats@hol.fr Vidéo Numérique feîi] Caméscope et création Nostalgie, quand tu nous tiens... Lors d'un remaniement ministériel de votre habitat - entendez par là un rangement drastique ! - vous mettez la main sur quelques vieux documents composés de photos et de quelques boîtes de diapositives diverses et variées... Une seule solution: Amiga aidant, les remettre dans la lumière et sous le feu des projecteurs... Question de dosage et d'équilibre Pour commencer, classez les diverses photos selon des thèmes bien précis. Comme pour un film vidéo, vous devez construire
l’ossature du futur montage, à la différence près que le support papier sera beaucoup plus facile à manipuler; la visualisation se fait tout simplement en disposant les photos les unes après les autres sur une grande table bien dégagée, à la manière d’un sto- ryboard (suite de dessins correspondant chacun à un plan et permettant, lors de la préparation d’un film, de visualiser le découpage).
Passés les premiers instants où vous allez peut-être revivre quelques séquences de votre vie, il faudra bien vous dire que ces mêmes moments d’émotion se devront de ressurgir durant les futures projections de votre montage, et pour cela, un deuxième tri s'impose. Vous allez forcément vous retrouver avec des photos fortes, et d’autres qui passeraient bien en second plan: c’est à vous de doser ce capital, en redisposant les images suivant la trame que vous aurez choisie, mais en plaçant au préalable les photos préférées qui vont à la manière d’une construction vous servir d’autant de
"piliers" sur lesquels vous ferez reposer le reste de votre assemblage.
Adaptateur diapos Sony HTV80 Des photos les unes à la suite des autres, c’est bien, mais c’est là qu’il faudrait peut-être penser à un morceau musical afin de réhausser le tout, puisque tout le monde sait que le son habille l’image. D’ABORD, enregistrez la musique en mode "assemblage" sur votre magnétoscope avant de faire quoique ce soit: en fonction du nombre de photos choisies, il faudra calibrer la durée de la plage musicale de façon à ce qu’elle ne soit pas trop succinte. A la rigueur, vous pourrez toujours ralentir le défilement du slide show si vous sentez qu’il vous reste encore une
bonne portion de musique devant vous. Pour éviter tout problème, vous répéterez "à blanc" en laissant tourner le morceau qui va vous servir et en lançant l’application autant de fois que nécessaire.
L'étape de la digitalisation Les meilleurs résultats se font toujours en sortie directe. Placez votre caméscope sur pied, puis reliez le câble y c de la sortie de votre digitaliseur vers l’entrée "ushiden" de votre caméscope. En fonction du logiciel d’acquisition, essayez d’être en mode overscan vidéo.
La première des choses sera d’immobiliser le caméscope sur un pied et de placer devant l’oeil de l’objectif une surface plane, très légèrement inclinée, à environ 1 mètre 50 de distance, contre laquelle vous placerez une photo à digitaliser.
Puis vous ferez le point en zoomant à fond, autofocus débrayé. Faites bien attention à ce que le cadre soit bien droit et que le caméscope soit scrupuleusement face au document, ni trop haut ni trop bas, sinon vous risquez de visionner les photos avec une légère perspective, ce qui faussera l’échelle du cadre.
Ici, libre à vous d’effectuer plusieurs digitalisations sur une même scène si vous voulez attirer l’attention sur une personne ou un événement en particulier, cette suite étant par la suite visualisée sous forme de fondus-enchaînés rapides.
Les diapositives sous leur meilleur angle... Il serait bien dommage de mettre les diapos de côté parce que vous n’avez pas le matériel adéquat, c’est là vous priver du meilleur support qui existe pour ce genre de choses. J’ai l’habitude de me servir d’un adaptateur H TV 80 Sony, sorte de tube qui vient se fileter tout contre l’objectif du caméscope une fois que vous l’avez débarrassé de son pare soleil. Plus besoin de faire attention à grand chose dès lors que vous aurez placé le périphérique vers une source de lumière, si possible naturelle, sinon un halogène fera l’affaire. Pensez à
bien régler la balance des blancs, sinon vous aurez droit (spécialement sur les caméscopes Sony) à une lourde dominante bleue. Glissez la diapo dans l’adaptateur plastique et ce dernier dans la fente du cylindre prévue à cet effet.
Grâce à cet accessoire vous avez la liberté absolue de cadrer, décadrer la diapo, englober une scène avec plusieurs personnes ou zoomer sur une seule partie de l’image, tout en ayant le contrôle total de ce que vous faites.
Si votre caméscope comporte quelques effets spéciaux, il en est un qui, pour une fois, servira à effectuer de bien belles transitions en fondu enchaîné, transitions qui seront forcément réussies puisque les images A et B sont naturellement fixes. Une fois cette étape passée, c’est au tour de l’Amiga de continuer à servir l’image, et comme Scala s’est imposé en tant que logiciel multimédia simple, efficace et intuitif, la logique voudrait que l’on s’en serve, tout d’abord par une représentation sous forme de vignettes que vous pourrez d’un simple clic de souris agencer ou réagencer à
votre convenance, avant de sauver le tout sous forme de script. Important, le fondu enchaîné sous Scala vous donnera les pires tourments si vous êtes en plus de 256 couleurs... La plupart des autres possibilités sont réalisables sous Ham8, mais attention à ne pas vouloir aller trop vite afin de ne pas saturer la mémoire chip de l’ordinateur.
Une fois que vous aurez répété plusieurs fois l’application en accord avec la musique, vous utiliserez le mode insertion du magnétoscope afin de coucher les photos grâce au genlock. Comme pour un clip, n’oubliez pas de faire correspondre les transitions entre chaque image avec les variations musicales, Conclusion Vos meilleures photos vont prendre vie grâce au transfert que permet le mariage de l’informatique et de la vidéo et l’exercice d’aujourd’hui, facilement réalisable et applicable pour tout support papier, donnera un deuxième souffle à vos souvenirs présents ou passés...A vous
de parfaire et de personnaliser cette réalisation !
Olivier Débats olivier.debats@hol.fr Les pixels à la sauce normande Rencontre avec Satellite et Télévision Satellite et Télévision ne constitue pas une inconnue au sein de la communauté Amiga puisque la société normande a longtemps été et demeure toujours un des fournisseurs privilégiés en périphériques des vidéastes sur Amiga. L'entreprise établie à Vire dans le Calvados a aujourd'hui plus d'une corde à son arc. En dix ans d'activité et grâce à son savoir faire, SATV est parvenu à faire sa place dans un secteur d'activités faisant appel à la vidéo numérique: applications médicales,
militaires et industrielles. Ces acquis permettent à cette entreprise de proposer des solutions complètes et intégrées de montage virtuel. En vacances en Normandie, j'ai souhaité rendre visite à Satellite et Télévision afin de mieux me rendre compte de ce qui s'y passait. Une entreprise française qui parvient à damer le pion aux ogres américains sur des marchés aussi pointus que la défense (simulation et contrôle de tir) et qui propose des solutions de montage virtuel intégrées vaut bien quelques kilomètres et quelques heures de sommeil en moins, même en période de vacances.
Partir de 26860F hors TVA. A ce prix, vous avez un Pentium 133 industriel avec ses 5,6 Go de disques durs (1,6 + 4), ses 64 Mo de Ram, une carte d’affichage 64 bits, 2 Mo, une carte son 16 bits, un lecteur de CD 8X, un écran 15 pouces, des hauts parleurs 100 Watts, la carte d’acquisition DX 1000 Pro et le pack logiciel (cf ci-dessus). Le Virtual Studio Broadcast est vendu dans sa version 6 Go à partir de 51020 F F HT (P200 + carte Matrox 4 Mo...) La station AVID Broadcast dans sa version 6 Go est commercialisée à partir de 81125 FHT. Bien entendu. Ces configurations sont tout à fait
modulables et upgradables.
C
i. * * m Une philosophie L’entreprise normande ne se contente pas
de vendre des machines, elle distribue un concept.
En effet, SATV prépare ses clients aux métiers de demain.
Son propos est simple mais efficace.
L’entreprise plaide pour un véritable savoir-faire dans le domaine de l’image et rappelle l’importance de l’écriture. La réalisation d’un clip ou d’un film vidéo passe obligatoirement par la conception d’un storyboard et l’écriture d’une histoire. Trop souvent le message a disparu. Le matériel ne doit pas être une fin en soi. En plus du "hard", la société communique les clefs de la réussite dans l’exercice des métiers consacrés à l’imagerie numérique et au multimédia (posters, créations de pages WEB, vidéos, catalogues sur CD...etc.). En quittant Vire avec sa machine, le nouveau client
repart avec des éléments lui permettant de rentabiliser son nouvel investissement (tarifs et ratios). C’est véritablement une nouvelle approche des métiers du multimédia que SATV propose à ses clients.
Le hard La société normande propose trois types de configurations, articulées autour de Pentium industriels, donc évolutifs. Selon ses besoins et son compte en banque, le client optera pour une configuration à algorithme bas débit du type Mégavision 2000 (recommandé maxi 3 Mo seconde) ou une configuration dite à haut débit (7,5 Mo seconde. AVR 75), Virtual Studio Broadcast ou Station AVID Broadcast. Les machines proposées sont "prêtes à brancher" c’est à dire de suite opérationnelles, car livrées avec écran (taille au choix), disques durs SCSI ex- tractibles, cartes d’acquisition (DX
1000, DX 1000 Pro, Targa 1000 Pro ou Targa 2000 Pro), cartes son, lecteur de CD, carte d’affichage et mémoire (mini 64 MO). La présence d’un graveur se justifiera dans bien des cas. L’ensemble est logé dans un boîtier bien refroidi par trois ventilateurs. Les configurations sont bien entendu tout à fait modulables et les demandes particulières peuvent évidemment être satisfaites. C’est là, à mon sens un des avantages des solutions proposées par SATV. A noter que exception faite de la DX 1000, toutes les cartes d’acquisition sont dotées d’entrées et sorties YUV en sus de l’habituelle
connectique composite et YC. Un atout supplémentaire.
Le pack logiciel Les configurations sont livrées avec Windows 95 installé (Mégavision 2000) ou Windows NT (Virtual Studio Broadcast et Station AVID Broadcast), les versions professionnelles d’Adobe Première 4.2 et Adobe Photoshop (Mégavision et Virtual Studio Broadcast) de 4.0 MCXPRESS (Station AVID Broadcastet) de logiciels "maison" comme On Air et AviSope. Ici, pas de versions allégées mais des programmes dans leur version complète, pré-installés sur les machines livrées.
Test J’avais apporté des images Bêta SP et me suis livré à un test assez rapide surtout destiné à me donner une idée de la qualité en sortie de la Mégavision 2000. La machine était équipée d’un Pentium 200 sous Windows 95, de 64 MO de mémoire, d’une carte DX 1000 Pro et d’un disque dur extractible IBM de 9 GO pour la vidéo. Nous avons réglé l’acquisition à un débit de 2,5 GO par seconde en 768 X 576 et débuté la phase d’acquisition à l’intérieur de Première.
Nous avons ensuite placé nos deux à trois minutes de séquences sur les pistes vidéo de Première (99 maximum) et sélectionné quelques effets parmi les 75 d’origine (fade et tourner de page dans notre cas). Après avoir calculé les différents effets (environ 20 secondes de calcul pour une seconde d’effet), voici le moment tant attendu de la relecture et du report en Bêta SP. Je dois avouer mon étonnement devant une telle qualité à un si faible débit (2,5 MO par seconde). Il faut vraiment chercher en faisant des ralentis ou des arrêts sur image pour trouver des signes de dégradation ou
de pixellisation dans l’image. Et encore, ils sont très minimes et vraiment localisés et situés sur des portions d’images particulières (ombre par exemple). Il n’y a qu’à ces très rares endroits, que l’on ne retrouve pas la qualité Bêta SP.
C’est tout à l’honneur de SATV qui ne garantit "qu’une" qualité Bêta pour sa station Mégavision et pourtant, on frôle le Bêta SP.
Les tarifs SATV commercialise sa station de montage Mégavision 2000 dans sa version 5,6 MO à Conclusion Certes, mes essais chez SATV ne peuvent faire figure de test car il aurait fallu réaliser un montage de 15 à 20 minutes pour être parfaitement objectif mais je voulais avoir une idée de la qualité en sortie carte et je dois dire qu’elle m’a enchanté. L’utilisation de Première est à la fois un inconvénient et un avantage : pensé par des informaticiens pour des vidéastes, ce programme n'est pas un modèle du genre question ergonomie. Mais l’utilisateur averti tirera profit de sa
puissance puisqu’il peut pratiquement tout faire. Il est ainsi très aisé d’exporter une séquence pour la rejouer sous Windows ou pour report sur CD.
SATV s’est affranchi des problèmes liés aux fichiers AVI supérieurs à 2 GO grâce au développement interne. Il est ainsi conseillé de réaliser des fichiers AVI inférieurs à 2 GO que Ton relira avec un logiciel maison On Air. Celui ci permet d’éditer une liste de fichiers AVI et de les rejouer dans Tordre déterminé de façon transparente. Je conseille fortement aux vidéastes qui voulaient tourner le dos aux solutions Amiga existantes (Draco, Casablanca ou Digital Broadcaster Elite) pour des configurations basées sur des cartes Miro ou Fast, de bien réfléchir avant leur achat et éventuellement,
de faire un petit tour du côté de Vire.
En effet, les solutions proposées par SATV sont commercialisées sous forme de bundle de suite opérationnels avec un pack logiciel impressionnant et une journée de formation gratuite garantissant un parfait fonctionnement; ce qui est loin d’être le cas des configurations acquises "en kit".
Thierry Lamblot REFLEXION par François Gutherz Les préceptes du graphiste ou.... De POV à 3D Studio Pourquoi P.O.V, ce soft hyper-lent et anti-ergonomique?
Pourquoi 3DStudio, ce produit PC, quel intérêt dans Amiga-News? J'ai choisi ces deux piliers de la 3D sur micro parce qu'ils représentent des approches de l'infographie totalements opposées. Nous allons nous en servir pour discuter des rapports entre l'outil et la créativité. Nous sommes sans nul doute à une époque charnière et les nouveaux outils qui voient le jour disposent de fonctions effrayantes. Quelle est alors, dans ces conditions, la place du graphiste ?
Sachons que...
P. O.V c’est le ray-tracer écrit tout en C par des passionnés
d’algorithmes infographiques. Il intègre généralement les der
nières avancées en la matière, telles les textures algo. Et
les ombres douces (comme Imagine), les nurbs, splines et
autres blobs, la radiosité... Par contre il est lourd, lent et
non-intuitif, défauts inhérents à sa conception. C’est
peut-être le logiciel idéal pour les amateurs qui peuvent se
permettre de modéliser sur papier millimétré et de passer
trois mois sur une scène en image fixe.
3D Studio c’est l’anti-ray-tracer, méga-optimisé pour cracher de l’image à la seconde dans un contexte aigu de productivité.
Il travaille en facette uniquement, avec peu ou prou de ray-trace et calcule des ombres immondes si on ne sait pas le manipuler.
Bref, il est "orienté bidouille", raison de son implantation quasi-universelle chez les éditeurs de jeux. Dans sa dernière évolution, "MAX", il offre des raccourcis fabuleux en terme de production (animation de pantins intelligents hyper-simplifiée mais non moins puissante ...). Entre les deux, il y a les softs qui sont la fierté de notre plateforme préférée. Imagine, LightWave3D, Real, Reflections ou Aladdin offrent tous, je pense, des prestations honorables. Certains sont vieux, d’autres sont mis à jour régulièrement. Peut-on alors créer des images sans avoir la dernière version, le
meilleur logiciel possible, la machine la plus rapide, etc... J’utilise LightWave 3.5 depuis deux ans, j’en ai presque fait le tour, mais s’il y a quelque chose à améliorer c’est ma démarche de créatif et non les potentialités du logiciel. Je suis un jour allé chez un ami, mon 1200 sous le bras, pour découvrir qu’il possédait une Silicon Graphics, chez lui. Peut-on dire que l’un de nous deux soit meilleur infographiste? Peut-on comparer la qualité des images lorsque les outils utilisés sont monstrueusement éloignés l’un de l’autre ?
Si l’outil s'efface complètement pour ne laisser place qu’à l'image, alors peu importe les questions de MIPS, de PhoNG temps-réel, de 3D câblée. Or les outils infographiques sont toujours plus puissants. Imaginez que pour leurs premiers films les gars de PIXAR (auteurs de Toy Story) n’avaient ni modeleurs, ni "MoTloN CAPTURE".
Ce qui leur prenait deux mois à réaliser il y à dix ans est au- jourdh’huis accompli en dix minutes sur n'importe quelle station.
Si de nos jours leurs vieilles anims tiennent encore la route, c’est parce qu'à l'époque, ils ont misé sur la qualité plastique et non sur la prouesse technique.
Ces quelques exemples vous auront aidés à comprendre que si la technique est le fondement de la création (demandez aux musiciens), c'est la façon d’utiliser les outils qu'il faut améliorer en priorité et non les outils eux-mêmes (rien ne sert d’avoir une super pédale d’effet si l’on est mauvais guitariste).
Quelques points... Enfin, pour clore cette intense réflexion, je vais vous livrer quelques préceptes, qu'il me semble intéressant de partager avec les graphistes 3D LightWave Amiga (ainsi qu’avec les autres...)
1. Soignez votre modélisation Certaines opérations booléennes
donnent des résultats bizarres si les objets sont mal
fichus. TOUT est important (l’orientation des normales, le
chaînage en mémoire, les intersections de facettes). De
même, au rendu, les facettes gauches ("non-planar") ainsi que
les facettes confondues qui se tournent le dos posent souvent
des problèmes. (S. Brackman a d’ailleurs fait un article
là-dessus). Méfiez-vous du "subdivide" à outrance qui crée de
multiples facettes alors que parfois une seule suffit.
Si votre objet doit être animé par des "Bones", veillez au contraire à le subdiviser intelligemment.
2. LightWave ne se suffit pas à lui même En entrée, Il vous faut
impérativement un Dpaint (ou Ppainf) pour créer des textures
simples (genre parquet de la figure 3), ainsi qu'un
Photogenics pour les textures riches en teintes (genre scans).
De même, en sortie, les fichiers anims générés par LW sont
immondes. Dpaint se débrouille très bien en HAM8 (mieux
qu'ADPro qui est pourtant déjà efficace).
3. Une texture se travaille autant qu’un objet.
Les textures algo sont bien, mais n’en abusez pas, on les repère à 3 km. Par contre, le gros défaut d’une texture scannée c'est qu’elle ne "boucle" pas; lorsqu'elle est répétée sur une surface importante, les bords ne se raccordent pas. N’hésitez pas à la retoucher avec Photogenics (la fonction "Roll" est très utile).
4. L’éclairage aussi est une personne.
Sans faire nécessairement appel aux ombres "ray-trace", étudiez la lumière.
Une scene de jour par temps pluvieux aura des ombres hyper-diluées ("SHADOW MAP") Le N°1 du CD ROM Amiga sur Internet http: www.phoenix-dp.com Golden Demos 100H Texture CD 139 F AirMail4.1 310 F PC Task4. 1 695 F Amiqa Format CD 14 49 F Amioa Format CD 13 49 F + Scene Storm Gratuit NET WEB 2 595 F (Termite TCP + Ibrowse 1.1 + MetaTools + Amiga Surfing) GEEK GADGETS 2 NET CONNECT MIAMI 2.X é NOUS CONSULTER lmp. Mission 2025 175 F Starkxd 175 F
U. FO 210 F Compila Acid Software 175 F (5 compila diftdranles)
CD ROM Amiga &NET 3D ARGUA AMIGA GOLDEN 20 AMIGA JOKER AMIGA
MAGAZINE CD AMINET 10 i 10 AM t T SET 1, 2, 3. A CAM CD (2
Cds) DEMOS ARE FOREVER GOLPENGAMES HERtfANNDER USER INTOTHENET
KARA COLLECTION IIGHT ROM 4 MAGIC PUBUSHER MEETING PEARLS 4
MODS ANTMOLOGY ONLINE LIBRARY SOUNDS TERRlflC 2 SPECCY CD 00
-s;»: SPECIAL EFFECTS T- TENONTENPACK VIDEO CREATOR VF XI
PAINT V4.0 CD 80 F 140 F 130 F 00 F 20F Jeux sur CD Rom 210 F
140 F 210 F 110 F 245 F .110 F 175 F 140 F 70 F 110F 140 F
Nemac IV Gtoom Wendetta 2175 Otdtimer Trapped MaglAGA
Grandalam Q. 6oW Evolution Cedrh Plnball Illusions Pack 8 Jeux
Cda ra,T JOYPAD HONEYBEE Compétition Pro CD32 A1200 199 F Nom:
Adresse: Code Postal: Articles: . Expirant le:_ et
"FUZZY SHADOW" à fond, voir figure 1). Par contre, des om
bres dures suggèrent assez bien un soleil de plomb (figure 2).
Parfois, si le contraste ombre lumière suffit à donner du volume, désactivez complètement les ombres portées (figure 3)
5. Soyons fous.
LightWave est un grand consommateur de paramètres, de pourcentages en particulier. Cependant cette approche très mathématique ne doit pas vous empêcher d'entrer des valeurs folles afin de réaliser des effets spéciaux. Un "BUMP" à 4000% ne le dérangera pas plus qu’un "DIFFUSE" à -30%. L’"INTENSITY FALLOFF" qui gère la perte de luminosité en fonction de la distance, accepte des valeurs négatives, ce qui tend à donner un éclairage d'une violence inouie.
6. Ne soyons pas chauvins La culture française a toujours eu une
place prépondérante dans la littérature mondiale. Cependant,
si vous achetez un ouvrage de réferences sur LightWave,
tournez-vous vers les éditions américaines en V.o. Au lieu
de paraphrases de la documentation originale, vous aurez de
vrais exemples concrets décrits par des pros qui utilisent
Lightwave au quotidien, dans la réalité de la production
broadcast. Dan Ablan est de ceux-là, son bouquin est à mon
avis un must !
Il est bien évident que ma vision peut différer de celle d'autres infographistes. J'espère cependant que mes quelques conseils pourront vous éclairer. Le problème de la puissance "illimitée" des outils n'est pas nouveau; plus un artiste est libre, plus il doit en profiter, mais une abondance de moyens techniques nuit souvent à l'expression de ses réelles émotions. ¦ Frais de port Colissimo + Recommandé: + 30 Frs TOTAL: ...... Règlement par: O Chèque O Mandat O Contre Remboursement + 30 F O Carte Bancaire N°: __ Extrait de notre catalogue Visitez notre site Web pour découvrir
tous les CD ROM Amiga, tous les descriptifs, toutes les photos de couverture et téléchargez le contenu détaillé des nouveautés.
AMINET 19 75 F (Sorte mi-juin 97) EURO CD 2 89 F MickDavis Clip 175 F Web Explosion 435 F AMINET 18 75 F BURNIT 695 F Assassins CD 3 206 F Fractal Library 139 F Scala Pluq In 242 F Termite TCP 340 F Ibrowse V 1.10 250 F Aga Toolkit97 139 F mMldA Tools 6 139 F EuroLoague Manager 173 F Ailen Breed 2 AGA 330 F KiHing Ground AGA 330 F Sensible Sotxer 06M7 21Q.F Minakiea 175 ’F.
75 F Chaos angine 2 AGA 310 P 100 F Burnou! F V 280 F) 133 F samba Partie AGA 210 F i sPsA:; Tiny Troôps 245 F 30 F-Worms 110Fl 180 F Capital Punishemenl 245 F 170 F Testament AGA 210 F MF JetPilol 312F Hugo . 280 F 270 F Slamlilt AGA 175 F 33 F Extrême Raclng AGA 110 F 210 F Gkxm Deluxe 140F 170 F Formula 1 Mastera 210 F 240 F B17 Flying Fortress 173 F 130 F cotonizaboo 210 F 200 F Dogftgh 175 F 243 F F1Q Stealth Fighter 175 F 130 F F1l7a Nighlhawk 175 F 300 F Fieids ot Glory -«Kl» 210 F DES CENTAINES DE CD ROM SONT DISPONIBLES A PARTIR DE 29 Frs DEMANDEZ NOTRE CATALOGUE GRATUIT BON DE
COMMANDE Prénom: Ville: Date et signature: Jmix Mur Cnaquatto» PHOENIX-DP BP 801 64008 PAU CEDEX Tel Fax: 05 59 82 95 00 Email: phoenix@club-internet.fr Site Web: http: www.phoenix-dp.com Série musique par Remi Moréda La musique est toujours au rendez-vous!
Les couleurs de I'Amiga vont encore changer, le noir & blanc des vaches et le vert des prairies... La musique quoiqu'il arrive est toujours au rendez-vous. De nouvelles versions de logiciels déjà performants fleurissent sur Aminet (à ma plus grande joie), je vais vous en présenter deux : MidiTracker 1.1, et Digibooster Pro.
MIDI TRACKER 1.1 MidiTracker v1.1 : il s’agit d’un séquen- ceur MIDI multi-pistes. Il se présente comme un tracker (Protrac- ker Octamed). Il est destiné à tous ceux qui préfèrent ce type d’interface pour composer à celle de Bars & Pipes ou DMCS. Si l’on compare MidiTracker à ce qui existe déjà, on note une différence : on ne peut pas utiliser de sons Amiga en plus du Midi (sauf pour le métronome).
Mais si vous utilisez le Midi comme seul outil, il n’y a aucun problème. Ce logiciel a de nombreux avantages. Lors de l’enregistrement d’un morceau, il tient compte de tous les effets utilisés par le synthé et les enregistre avec la note (pitch bend, modulate...). Malheureusement, il n’enregistre pas toujours parfaitement le jeu du musicien. Le résultat est quand même meilleur qu’avec Octa- med, en mode enregistrement de pat- tern ou song.
Au niveau entrées sorties :
• il est capable de lire et d’enregistrer des compositions au
format Midi-files de type I (SMF). Lors de la conversion ef
fectuée au chargement, il ne commet aucune erreur de temps, ce
qui est parfois le cas avec Octamed SoundStudio.
• Il permet de lire les fichiers Octamed MMD1, pour vous
permettre d’importer vos anciennes compositions.
• Il dispose d’une interface AREXX.
On peut également citer quelques outils et options du programme qui peuvent s'avérer utiles :
• un outil pour effectuer du Sample Dump, et un outil de
traitement de sons 16 bit ;
• un éditeur SysEx ;
• possibilité d’assigner une action à une note Midi (ex : A 6 =
record song).
• Présentation entièrement paramétrable.
Midi Tracker est un logiciel intéressant pour les personnes débutant en MIDI. Ils est très simple d'utilisation grâce à son interface ergonomique et dispose d'outils qui le rendent attrayants. Vous pouvez vous le procurer en version bridée sur Aminet (mus midi ). ¦ r: F «4 04 00 0© 00 ©O 00 F t*4 04 00 0© 00 00 00 F«4 04 F «4 04 fi 3 0 1 ©0 00 00 00 00 ©0 00 ©0 00 00 00 00 0O U-L_ _PûSi3_ F Us r;i*= klL JJ£L U3l_P0S 3PH : _L_z. TrrlCi'S •
• - i ;_ II PflTLEl 1 : _L_x HOL-E : Obi i* 0 TflTUO : Il 1 00 il
GUI .1 002 1 011 1 000 OU 1 004 OU J 005 1 LflUJ 000 .141! 1 00
000 00 000 ©0 000 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 00
000 00 000 00 000 00 00 0 00 000 00 000 00 00© 00 000 00 000 00
000 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 00 0O0 00 00© 00 000 00
000 00 000 00 000 0© 000 00 000 00 000 00 00© 00 000 00 000 00
000 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 r; F rn'j't
o 1S--- 016 fi-4 0 17--- 0 1 S--- 0 13--- 0EO 1=1-4 02 1---
022--- 023 --- 024 (=1-4 025 --- 026 --- 027 --- 023 fi 4 023
--- ©30--- 03 1--- 032 0-4 00 000 03 000 00 000 00 000 00 000
03 000 00 000 00 000 00 000 03 000 00 00© 00 000 00 000 03 00©
00 00© 00 0O0 00 000 02 00© 00 F«3 04 00 00 00 00 00 F «3 04 00
00 00 00 00 FW3 04 F«3 04 00 ©0 E-4 04 00 000 00 000 00 000 00
000 00 000 00 000 00 000 00 ©00 00 000 00 000 00 000 00 000 00
000 00 000 00 ©00 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 00
000 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 00
000 00 000 O0 00© 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 00
00© 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 00
000 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 00
000 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 00 ©00 00 00© 0O 000 00
000 00 000 00 000 00 000 00 000 00 000 000 000 000 000 000 000
000 I DigiBooster _ ? L AU right S Oc t =5 unnamed Song Len
[p tT r Reso l ut i on Edit Step 1 1 I mm* m üü I 1 ÉÜÜ J
64 l_ 6 ! 1 1 I 1 1 1 1 1 J l _i I I J ' y j| | J l
Record Q|Standard | Transpose PI Track J Oc t + Note + Oct- Mot
e- Edit off Singl e Pan ic fluto Reuind Met ronone t runent Vo
l une Tenpo smpte 100:90:00:00 | TfPÏÏi" fBPM" fPÏÏi" |ModN
|Track 1 |Track 2 Jtrack 3 | | | Loop Song | Tr ac k 4"
(Track 5~ |T r ac k 6 :zd
- ------1 -------1
- ------1
- ------1
- ------1 001 002 003 004 MidiTracker DP - DP - DP - DP - DP -
DP - DP MakeCDDA : ce petit logiciel permet de convertir un
projet Samplitude au format CDDA. Ce format permet le gravage
de votre échantillon comme piste audio sur un CD.
Bon courage à tous ceux qui en cette fin d’année passent des épreuves scolaire. Préparez vos brassières et votre maillot de bain, l'été arrive !
T A Du lundi ou vendredi ( samedi sur rendez-vous ) de lOh à 19h Tét : 02.40.85.30.85 Fax : 02.40.38.33.21 E-Mail : arlequln@club-internet.fr Adresse : Le Plessis 44220 - Couëron ( proximité de Nantes ) Softs X-DVE ( ver. 2.7 ) - titrage .... 999 Frs Font Machine ( ver. 2.0 )..... 425 Frs Power Titler ( ver. 1.15 ) .499 Frs Ppaint 6.4 v.o ......100 Frs Produits Atéo Branchez 4 périphériques IDE (cab es * nappes * docs + boîte) Atéo IDE mux pour A1200 .... 249 Frs Atéo IDE mux pour A4000 199 Frs Interface pour Clavier PC Pour A1200 en tower 349 Frs Pour A2 3 4000
(externe).... 399 Frs Mise à jour ROM (Ver. 1.5).....80 Frs Boîtiers Atéo TOWER Boîtier Tower A1200 (+ Interface clavier PC + clavier ) ...949 Frs Lecteur Disquette DD int 210 Frs Bientôt : carte graphique + bus . N.C. Mémoires 4, 8. 16. 32 Mo à 60 ns (EDO).. N.C. RAM GVP 16 Mo à 70 ns ..... 1090 Frs RAM GVP 16 Mo â 60 ns 1290 Frs Mais Aussi.. DICIBOOSTER PRO 2.10 DigiBooster Pro v 2.10 : je vous ai déjà dans le passé présenté ce logiciel. A l'époque, il s'agissait d'un tracker 8 pistes 8 bits de grande qualité. Il est à présent nécessaire de vous parler de la dernière version
et des nouvelles caractéristiques de ce merveilleux logiciel. En effet, il ne s'agit plus de 8 pistes mais de 128 pistes. La routine de mixage fait du très bon boulot. A l'arrivée on obtient un son de puissance très diminué (faible db) mais de bonne qualité. J'irai même jusqu’à dire qu'il fait mieux que SoundStudio (SS) puisque je peux composer à présent sur plus de 12 voix alors que ma configuration ne me permettait que 10 voix audibles avec SS. Et le plus beau dans tout ça c'est qu’il utilise l'AHI. Par conséquent, c'est aussi un tracker 16 bits compatible avec les cartes Delfina,
Préludé, Toccata (et Draco Motion). L'AHI est également utilisé par DigiBooster sur une machine de base pour gérer les sons 8 bits et réaliser un rendu 14 bits. Il est par conséquent indispensable de l’installer (AHI sur aminet: dev misc AHI.Iha). Les formats reconnus sont nombreux :
• IFF, RIFFWAV, AIFF pour ce qui est des échantillons qu'ils
soient 8 ou 16 bits, mono ou stéréo.
• Pour les formats de fichiers : Octamed (MMDO, 1 et 3 donc
accepte les fichiers Octamed SoundStudio), Mod (modules Amiga),
Oktalyser (tracker 8 piste Amiga), S3M (ScreamTraker 3-PC), XM
(FastTracker 2-PC).
Du point de vue caratéristiques générales on peut citer :
• deux colonnes d'effets par pistes, ce qui permet de supper-
poser 2 effets.
• Utilisation de 7 octaves possible.
• Les échantillons ont une taille limitée à 16 Mo. Vive la RAM!
• 256 échantillons utilisables sur 1024 patterns et positions.
Pour conclure, je dirai qu'il s’agit d'un très bon logiciel. Sa prise en main est rapide car l’utilisation est proche de celle de Protracker. Il est ouvert puisqu’il accepte les formats les plus répandus. Et son prix est très raisonnable: environ 150 Frs (30$ ) pour un logiciel au Top niveau, qui vous permettra de composer en 8 ou 16 bits multipiste. Contactez l'auteur : To- masz & Waldemar Piasta, Poprzeczna 66 6, 51-167 Wroclaw, Poland. Vous trouverez une version bridée, qui permet de sauvegarder des modules 4 voix néanmoins, sur Aminet (mus edit ). ¦ Disque Dur 1.7 Go IDE 1590 Frs Disq.
Dur 2.1 Go IDE 5“l 4 .. 1790 Frs Disque Dur 350 Mo FSCSI 3 .. 850 Frs Disque Dur 1.2 Go FSCSI 3 ..1850 Frs Lecteur ZIP 100 Mo SCSI 2 .. 1290 Frs CD-ROM 8x12x int. SCSI 1290 Frs CD-ROM 8x interne IDE 725 Frs Graveur SONY CDU926S .... 2990 Frs Scanner 600x600, 24 bits .... 2690 Frs im il ¦!
Blizzard 1230 50 Mhz 1190 Frs Blizzard 1240 ERC 40 Mhz .. 2090 Frs Blizzard 1260 50 Mhz 3990 Frs Blizzard 2040 ERC 40 Mhz .. 2890 Frs Blizzard 2060 50 Mhz 4790 Frs Cyberstorm 40 40MHz .2990 Frs Cyberstorm 60 50 Mhz 4790 Frs Modules SCSI 12xx et Cyber... N.C. rs, n Souris 2 ou 3 boutons.... 129 139 Frs Digitaliser 24b.ts tps reel... 1290 FrS CabJes & pappes tout formats _ N C Liste des CD-Rom et ou Catalogue des produits disponible sur demande _Prix moqifioDiei sons preovts SARI ou capitol ae 50.000 Fn RCS St Nozane 8 403 546 443__ Atéo Concepts ( Fabrication, maintenance et
distribution ) Payement par chèque mandat ou CR Frais de i ort logiciel 40 Frs matériel 75 Frs toii'er 160 Fr Contre Remboursement a joutez 60 Frs Carte SCSI 4008 (DMA) 1290 Frs I O AlfaData (1 Par + 2 Ser). 690 Frs Picasso IV (4Mo) 2990 Frs CyberVision 64 3D (4Mo)... 1790 Frs Module Scandoubleur 690 Frs Module MPEG ... 1290 Frs Cartes d'extensions Périphériques y.
CNET.devïce : un driver Ethernet en DP !
SIMPLE, EFFICACE... LES CLIS NE FONT PAS UN PLI Domaine Public par Stéphane Nicole TaskManager 1.1 Outil évident pour un système multitâche, TaskManager est le gestionnaire de tâches CLI le plus simple qui soit. Il offre une interface graphique aux commandes Status et Break. Vous pourrez donc envoyer un Break, un CTRL-D ou changer la priorité des tâches CLI exécutées sur votre système.
Snicole@elan.fr S'il ne devait en rester qu'un ... ce ne serait pas ftp.sunsite.fr qui vient de fermer ces portes suite à un accord entre le CNAM et Sun. Ce miroir Aminet étant définitivement fermé, et les internautes devront peut-être changer leurs habitudes et faire leurs courses ailleurs.
Le mois qui vient de s'écouler nous aura apporté beaucoup de gadgets en tout genre et une grande première en matière de réseaux sur Amiga.
CONTROLEZ VOTRE ENVIRONNEMENT CYBERGRAPHICS 3 CNET.device est le DP du mois.
Les nouvelles versions du mois... Le gestionnaire d’écrans publics promoteur ModePro 4.24 est sorti. De nombreux bugs éliminés et une fonction Copy dans le menu Edit dans cette version.
Le gestionnaire de fichiers RO. Véritable Dopus MUI du domaine public, apprend le drag’n drop dans sa toute nouvelle version 1.26. Pour écouter vos CD Audio, MegaCDPlayer se met en 2.4 pour satisfaire vos oreilles. Base de données de vos CD, lecture en double vitesse et autres gadgets sont au rendez-vous.
L’éditeur des programmeurs GoldED fixe ses bugs avec cette nouvelle révision 4.6.2. La commodité ScreenTab prend du poids et s’allège en bugs. La version 3.2 propose un re- mapping optionnel des icônes pour les cartes graphiques.
Le WebDesign 1,4c nouveau est arrivé : préview via votre browser, aide en ligne, et moins de bugs.
STFax 1.3 apprend le dithering, améliore ses impressions et ne cogne plus sur Enforcer. Il parle mieux le Arexx, accède aux pages par leur numéro.
Notre bon vieux VirusZII est disponible en version 1.37 et ajoute quelques spécimens à sa collection de trophées.
+ Les sources sont fournies
- RAS Auteur : Frank Toepper Freeware : yo Configuration requise
: OS2.04 + Où : util wb lupe.lha
HTTP: www.user.fh-stralsund.de ~rwermke di html Comment se
procurer ces DP ?
Internet: joignez le ftp.grolier.fr en France pour un accès rapide et efficace à Aminet.
BBS: Si vous possédez un modem vous trouverez, dès la sortie du journal, tous les logiciels testés sur le BBS parisien GFX BBS au 01.48.26.75.89. On y trouve également l’index Anews avec une recherche par thème et mot clé.
Rattrapage... Vous utilisez un DP qui nous a échappé ? Vous avez découvert une petite merveille de Shareware dont vous voulez faire profiter les copains. Qu’à cela ne tienne, une petite séance de rattrapage peut être envisagée. Pour cela, envoyez moi le nom du DP, le moyen de le trouver et une brève description. Vos commentaires sur la rubrique DP sont aussi les bienvenus. Vous pouvez me contacter par Email à l’adresse suivante : sni- cole@elan.fr, à ++.
CD-ROM: Tous les programmes testés dans cette rubrique seront inclus dans le prochain CD Aminet. Les CDRoms Aminet 18 et Set 4 sont en vente partout.
CGXPrefs 1.0 Les utilisateurs de cartes graphiques et du système CyberGraphics 3 vont trouver dans ce petit DP une interface MUI leur permettant de gérer leurs variables d’environnement.
Ces variables régissent le comportement du CyberGFX : ALERTEMU (les alertes sont redirigées vers un écran CyberGFX), CPUP2C (Planar - Chunky via le processeur), HIDE15BIT (élimine les modes 15 bits), HIRESCRSR (Lores sprites - Hires), KEEPAMIGAVIDEO (la DMA vidéo Amiga s’arrête si un écran CyberGFX est au 1er plan), NOPASS- THROUGH (désactive le passthrough), UNE LOUPE AU BOUT DE VOS SOURIS Lupe 1.8 Dans la série des gadgets inutiles et amusants, voici Lupe. Lupe ouvre une fenêtre sur votre Workbench et y dessine une vue grossie de l’endroit que vous pointez avec la souris. La fenêtre
de Lupe est redimension- nable, le facteur d’agrandissement est réglable, ainsi, la vitesse de scrolling. Il peut passer d’un écran à l’autre, montrer les composantes de la couleur du pixel que vous pointez et même sauver une image IFF. Lupe se présente comme une commodité (ça devrait être obligatoire) et toutes les + Supporte Executive. Simple.
- Seules les tâches CLI apparaissent.
Auteur : Steve Clack Freeware : zou Configuration requise : NC Où : util wb TaskManager_11.lha PLANES2FAST (pas de bitmaps en Fast RAM), SAVEMEM (pour les modes 16 couleurs), SUPERLAYERS (accélération).
Voilà donc de quoi contrôler votre émulation graphique dans ses moindres octets.
+ Vive la transparence.
- Documentation légère.
Auteur : Thomas Igracki Freeware : hop Configuration requise : Carte graphique et CyberGFX3 Où: gfx board CGFPrefs.lha EN UN TOUR DE CLIC !
LE DP DU MOIS CNET.device Tous les utilisateurs d'Amiga1200 et 600 se sont un jour posé la question : "Est-ce-qu'une carte PCMCIA de PC fonctionnerait sur mon 'Miga ?". La réponse la plus courante à cette question restait "Non, par ce qu’il n’y a pas de driver pour Amiga, na !" (Ed: un produit Ethernet PCMCIA pour 1200 existe mais il est cher). La rumeur comme quoi le port PCMCIA de notre machine ne serait pas compatible avec celui des pécés a même été répandue. Horreur !
Heu, erreur ! S'écria Bruce Abbot. S'il ne s’agit que de driver, je suis le programmeur qu’il vous faut. De là naquit ce driver, encore expérimental, capable de piloter les cartes Ethernet peu onéreuses du type Cnet CN40BC.
Comment cela marche-t-il ? Il vous faut un A1200 (ou 600), la sus-mentionnée carte PCMCIA, AmiTCP et un réseau ethernet. Le cnet.device doit être à sa place (DEVS:networks ), indiquez à AmiTCP ce nouveau device (cnet dev = devs:networks cnet.device), l'adresse IP qui va avec et c'est parti.
L'auteur a testé son device avec A1200 30 40Mhz connecté par câble coaxial à un PC sous Fenêtres95. Le logiciel du côté Amiga était AmiTCP3.0b et du côté obscur TCP IP et SOSNT. De cette manière, l'Amiga avait accès aux drives du pécé sur le Workbench et le taux de transfert constaté était de l’ordre de 200Ko s.
Ce magnifique device n'est encore qu’un prototype mais il fonctionne. Toutes les fonctions SANA II ne sont pas encore implémentées et la gestion des erreurs peut mieux faire. Pour l’instant, il vaut mieux éviter de l'utiliser sur des réseaux chargés ou bruités. Quoiqu'il en soit, l'auteur est bien parti et nous promet une version full SANA II, le support d’autres cartes réseaux PCMCIA et le support de cartes Modem si vous faites l'effort de le contacter.
Le fruit du travail acharné de cet ingénieux personnage consiste en quelques kilos de sources assembleurs placés dans le domaine public, de manière à favoriser ce genre d’initiatives.
+ Idée grandiose. Sources DP.
- Un seul type de carte pour le moment.
Ejj Auteur: Bruce Abbot Freeware: Alléluia Configuration requise: A1200 600, carte PCMCIA, réseau Ethernet Où: hard drivr cnetdevice.lha Icon Replacement Tool 1.5 La Life Team est le nom d’un petit groupe de programmeurs français dont le but est de développer des programmes shareware et freeware en BlitzBasic. Cette fois, ils nous présentent un outil destiné à interchanger aisément vos icônes.
L’utilisation d’IRT est simplifiée par l’utilisation du Drag’n Drop qui vous permet de lâcher une icône source et une icône destination sur la fenêtre principale, et de procéder au remplacement en un click de souris. C’est tellement vite fait que si vous regrettez votre changement, un bouton Défaire à usage unique vous permet d’éviter la panique.
+ Localisation.
- Interface non font-sensitive Auteur: Mathieu Chènebit
Shareware: 50F Configuration requise: OS2.1 + Où:
util misc IRT.Iha
HTTP: www.spidernet.tm.fr ~matc999 FR index.html rl IRT 1.5
Icône Destination Icône Source Installer - Charger Source
Charger Dest ft Propos Quitter iChip.info Idog.info Défaire.
Votre spécialiste Amiga 06
P. I.C.S INFORMATIQUE 13 Av. NOTRE DAME 06000 NICE Tél:
93.13.82.21 DES PROS DE LA VIDEO SUR AMIGA ET PC VOUS
ATTENDENT FORMATION . DEMO . STATION DE MONTAGE . HARD . SOFT
3615 FRANCE MICR Formation PRAXIS Diffusion Vente par
correspondance Soutien technique Déplacement a domicile TU :
98.46.61.66 Fax : 98.33.11.08 ___I
8. Rue des Vergers • 57890 PORCELETTE Tél. I FAX 03 87 93 53 61
tCM PRODUCTIONS Spécialiste AMIGA PC Solutions de montage
vidéo pour le particulier et le professionnel sur AMIGA ou PC
Equipement pour TV LOCALE Démonstration sur R.D.V.
• • -f-N_ IL LANCERA UN LOGICIEL A UNE DATE DONNEE DayWatch 1.1.0
MayLand est mort ! Vive DayWatch ! Un petit problème de marque
déposée a obligé Allan Odgaard à rebaptiser son MayLand.
Celui-ci, devenant de plus en plus convivial et riche, mérite
que l'on s'attarde un peu plus.
Avant tout, DayWatch est un programme de gestion de votre précieux temps. Il sait vous BenchTrash 1.05 Ce DP affiche une icône Poubelle sur l'écran de votre Workbench. Toutes les icônes ou fichiers que vous jetterez dessus seront détruits ou déplacés vers un répertoire Trashcan créé à la racine du disque des fichiers.
Comme vous l’avez deviné, cette idée qui est honteusement pompée du système Mac ne serait pas entièrement satisfaisante si elle ne permettait pas l'éjection du disque en question.
A vous de configurer le comportement (destruction ou déplacement) et les disques éjectables. Les cerises sur le gateau sont la possibilité d'exécuter automatiquement un programme de JOUR APRES JOUR QuickSampler 1.0 Nouveau venu dans le monde de l’audio numérique, ce DP va vous permettre d’acquérir des données au format CDDA depuis votre lecteur de CDRom. Bien entendu, comme pour tous les programmes de ce style, il vous faudra utiliser un lecteur capable de transmettre ces données 16 bits (via le bus SCSI).
La sauvegarde des pistes audio pourra se faire en intégralité ou en partie, sur votre disque dur et aux formats CDR, RAW et 8SVX. L’interface utilisateur est très simple: TRACK pour choisir la piste à lire, FROM et TO pour définir présisément la portion du morceau en minutes secondes, FILE pour choisir le fichier de destination et just DO IT !
Rappeler une date précise (date, heure, minute) en affichant le message que vous aurez préalablement programmé, et vous prévenir un certain temps à l'avance qu'un événement va se produire. Il peut également lancer pour vous un programme de votre choix à une date donnée.
L'entréé des événements dans DayWatch est un jeu d'enfant. Le drag'n drop y est pour beaucoup : laisser choir un événement sur une date du calendrier et le tour est joué ! Les événements peuvent arriver à une date unique ou périodiquement. Vous pourrez également redemander l’affichage d'un message après qu’il ait été affiché à l’heure voulue.
DayWatch est aussi un calendrier perpétuel SUIVEZ LA PISTE...AUDIO MERCI LA POUBELLE + Convivial et pratique
- Pas de vue globale des événements à venir Auteur: Allan Odgaard
Shareware: 20$ ou 30DM ou 15£ Configuration requise: MUI Où :
util time Daywatch.lha HTTP: www.DIKU.DK students duff +
Ejection des CDROM et des ZIP
- RAS Auteur: Thomas Richter Freeware: Bingo Configuration
requise: OS 3.0+, lecteur de CDRom SCSI Où:
util wb BenchTrash.lha HTTP: www.math.tu
berlin.de ~thor thor index.html votre choix après l’action de
destruction déplacement, et la jolie jauge qui mesure le
nombre de fichiers à traiter.
Les réglages se font via les ToolTypes de l’icône.
Très puissant : il gère vos vacances et sait parler l’ARexx antique. L’interface est réalisée avec MUI et peut donc plaire ... ou ne pas plaire.
+ Sources fournies sur demande
- Peu de lecteurs reconnus Auteur: Mario Kubek Freeware: Haaa
Configuration requise: OS 3.0+, lecteur de CDRom SCSI Où:
util cdrom quicksampv10.lha Millenium III 2.2 Voici un petit
programme bien à la mode de son époque. Il affiche un compte à
rebours en nombre de jours, heures, minutes et secondes pour
arriver à l'an 2000.
Une surprise est promise pour le 1er janvier 2000 !
+ Positionnement réglable
- RAS Auteur: Roger Hagensen Freeware: waou Configuration
requise: une horloge interne sauvegardée Où: util wb lupe.lha
HTTP: www.sn.so ~msi index.htm PETIT, DISCRET, ET PROPRE
MiniArcanoid 2.7 Voici maintenant un petit jeu qui vous
permettra de patienter pendant le formatage d’un disque ou le
calcul d’une animation 3D. Il s'agit (encore!) D’un clone
d'arcanoid. Mais il s’ouvre dans une fenêtre du Work- Bench.
Ce petit jeu respecte parfaitement le multitâche et ne fait pas de saleté ailleurs que dans sa fenêtre. De plus il est totalement gratuit et on peut jouer à la souris ou au joystick.
+ Simple et multitâche, Compatible CyberGFX
- Peu de fonctions Auteur: Piotr Pawlow Freeware: Bip Bip
Configuration requise: OS 2.0+ Où: game wb arcanoid.lha
HTTP: www.cs.com.pl ~pp DES ANIMATIONS RAPIDES XingPlay Final
Voici sans doute le player d'animation MPEG dont vous rêviez.
Il est rapide, très rapide, supporte les modes AGA et le
système CyberGFX. Pour en arriver là, l'auteur a du faire
quelques sacrifices: pas d’analyse du fichier, donc plantage
sévère si l'animation est corrompue.
L’emploi du double-buffering contribue à la vitesse du tout mais en contrepartie l’animation est entièrement chargée en mémoire.
Les modes d'affichage possible sont : CyberGFX 16, 32 bits. AGA HAM8 (pixels 2x2), modes niveaux de gris, ECS 16 niveaux de gris. La vitesse du rendu est telle qu'avec un 68060 il faut recourir à une option de pause inter-frame pour avoir un affichage normal. Le revers de la médaille est qu’en dépit des bugs subsistants, l'auteur ne supportera plus les développements.
+ Raaaapide.
- Format 160x120 uniquement. Instabilité.
Auteur: Nils Corneliusen Freeware: Houra Configuration requise: OS 2.0+, CyberGFX recommandé Où: gfx show XingPlay.lha HTTP: www.rfi.uio.no ~carlaAriumph Blitz un lanceur d'applications Ce mois-ci, on passe à un nouveau genre de programme: un lanceur d'applications, tel loolManager ou M2I.
Evidemment, notre exemple sera beaucoup moins puissant, mais je vais essayer via cette série de vous amener à un programme fonctionnel. Comme à chaque nouveau projet, il convient de poser le cahier des charges: notre programme devra être une commodité, être localisé, posséder un programme externe de préférences pouvant charger et sauver, et être compact.
Ouf ! Que de travail en perspective, donc :) Nous allons tout d'abord travailler sur le moteur de notre programme, avant de le transformer en commodité. Celui-ci doit être capable de lire le fichier de préférences, et de l’interpréter. Du point de vue graphique nous allons ouvrir une fenêtre sans bords, et créer des gadgets Gadtools contenant le nom des programmes à lancer. Notre fichier de préférences sera quant à lui de la manière suivante (c’est un bête fichier ASCII éditable avec n’importe quel éditeur de texte, même Ed fera l’affaire) : les deux premières lignes contiennent la
position en x et en y du coin supérieur gauche de notre fenêtre, puis les autres sont celles qui correspondent à un programme.
Dans le Source, un programme sera exprimé sous forme d’une table d’un nouveau type appelé tout simplement .typ. Celui-ci contient deux champs : le nom, qui sera ce que vous pourrez voir sur le gadget, et la commande, qui correspond en réalité au chemin complet d’accès à votre programme. Lancez donc votre éditeur de texte favori (au passage, je vous recommande FrexxEd ...) et saisissez les quelques lignes suivantes : 20 20 Blitz 2 Blitz2:Blitz2 Shell CiNewCIi MultiView SYS:lltilities Multiview Ensuite sauvegardez-les sous : "S:Launcher.data" (ou sous un autre nom mais, dans ce cas, il
faudra que vous fassiez vous-même une petite modification dans le Source). Comme expliqué précédemment, notre fenêtre s’ouvrira aux coordonnées 20,20 et possédera trois gadgets: Blitz2, Shell et MultiView. Passons maintenant au code proprement dit: nous devons d’abord ouvrir notre fichier de préférences avec les commandes appropriées, puis nous saisissons les données relatives à chaque programme dans une boucle Repat ... Until Eof(0) comme nous avons déjà vu dans un précédent numéro. Un des premiers problèmes qui se pose est de déterminer la largeur maximale des gadget: il ne
faudrait pas que notre fenêtre soit trop grande ou pire, trop petite. Nous allons donc pour cela utiliser la commande système TextLength_. Cette dernière a besoin de trois paramètres : le Rastport de la fenêtre, la chaîne qui doit être mesurée, et le nombre de caractères de cette chaîne. Nous devons donc ouvrir d’abord une fenêtre, que nous redim- mensionnerons avec la commande Wsize.
Notez bien cette routine, elle vous resservira dans de nombreux programmes, pour ne pas dire dans tous vos programmes. Une fois notre fenêtre ouverte, nous pouvons nous attaquer à nos gadgets.
N'oubliez pas la ligne "GTGZZPosition On" qui ajustera les coordonnées des gadgets Gadtools au coin supérieur gauche de la fenêtre. Ensuite, le premier gadget sera le gadget pour quitter. Je l’ai placé là uniquement pour plus de commodité, mais libre à vous d'en faire un gadget de déplacement comme le fait ToolManager. Ensuite, nous ouvrons nos gadgets correspondants à chaque programme saisi dans la boucle Repeat ... Until grâce à une autre boucle For... Next en changeant les paramètres des gadgets à chaque passage.
Enfin, on arrive à notre routine principale de gestion des événements. Là, rien de bien compliqué: si le gadget 0 est sélectionné, alors on quitte le programme, sinon on lance le programme associé au gadget avec l’aide de la commande Execute_. Il ne faut pas oublier le "Run " dans la ligne d’arguments, sinon le déroulement de notre programme serait stoppé jusqu’à ce que le programme externe qui a été lancé soit quitté. Le mois prochain, je vous expliquerai comment faire de notre programme une commodité.
D’ici là, comme d’habitude, j’attends vos réaction à : matc999@spidemet.tm.fr ou au journal qui transmettra. Je ne peux en attendant que vous souhaiter une ... bonne programmation !
WBStartup:NoCli ; on commence comme d'habitude WbToScreen 0 ShowScreen 0 INCDIR "Blitz2:UserProgs Includes " INCLUDE "WBFont" ; retapez le programme d’include que nous avons vu il y a deux numéros de cela pour obtenir la police de caractère par défaut.
Sinon, chargez une police et assignez la variable FontHeight à la taille de la police.
NEWTYPE .typ ; le NewType contenant les champs de chaque programme Nom.s ; son nom Commande.s : et son chemin d'accès complet End NEWTYPE Dim Prog.typ (100) ; 100 me parait être largement suffisant :) If ReadFile(0,"S:Launcher.data”)=0 Then Forbid_:End ; si le fichier ne peut-être ouvert, alors on se casse Filelnput 0 ; toutes les entrées sont redirigées vers ce fichier Xori$ =Edit$ (3) ; les coordonnées d'ouverture de la fenêtre Yori$ =Edit$ (3) ; boucle de saisie des programmes n=0 Repeat Prog(n) Nom=Edit$ ( 100) ; le nom qui sera affiché dans le gadget Ttaille2=Len(Prog(n) Nom) ; ces deux lignes
comptent le nombre de caractères de chaque nom de programme pour trouver quel est le plus long, afin d'ajuster correctement la taille de notre fenêtre If Ttaille2 TTaille Then Ttaille=TTaille2:TTailleNum=n Prog(n) Commande=Edit$ (256) ; le chemin d'accès complet pour lancer le programme n+1 Until Eof(0) Dernier=n CloseFile 0 ; on n'oublie pas de refermer notre fichier Defaulllnput Window 0,Val(XOri$ ).Val(YOri$ ), 1,1 .$ 800."", 1,2 ; on ouvre maintenant une fenêtre de 1*1 Rport.l=RasiPort(0) ; on trouve son RastPort msg$ =Pmg(TTailleNum) Nom ; La plus grande chaîne du fichier de préférences
t=Len(msg$ ) ; sa longueur Largeur=TextLength_(RPort.msg$ .t) ; et enfin la largeur en pixels Wsize Largeur+30,(FontHeight+5)*Dernier+FontHeight ; on redimmen- sionne notre fenêtre en n'oubliant pas de laisser un peu de marge sur les côtés GTGZZPosition On ; très important !
GTButton 0,0.0.0.Largeur+30.FontHeight,"",0 ; le gadget pour quitter ; la boucle qui va ouvrir les gadgets correspondant aux programmes For n=0 To Dernier GTButton 0.n+l,0.(FontHeight+5)*n+FontHeight. Largeur+30. Fon tHeight+5.Prog( n) Nom.O Next AttachGTList 0.0 ; on rattache la GTList à la fenêtre Repeat ev.l=Event Vwait If ev=$ 40 gh=GadgetHit If gh=0 ; Gadget 1 = Quitter Quit=I Endlf If gh = 1 : Autre Gadget = Lancement d'un programme Execute_ "run "+Prog(gh-l ) Commande,0,0 ; on effectue la commande associée. Ne pas oublier le Run Endlf Endlf Until Quit=l ; on se casse .. Free Window 0
Forbid_:End Le régistre VBR Pour 68010 ou supérieur Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, nous allons moins nous intéresser au système qu’au coeur matériel de l’Amiga: le processeur, plus particulièrement le fameux registre VBR, ce qui devrait achever de convaincre les quelques irréductibles qu’il n'est pas bien de taper aveuglément aux adresses 0- $ 400.
Tout ce qui sera dit dans cet article ne concernera que les Amiga équipés d’un processeur 68010 ou supérieur. En effet, le simple 68000 ne dispose pas de VBR et sa table d’exception reste toujours à l'adresse 0.
Vous l’avez compris, il s’agit ici des exceptions du processeur.
Une telle exception est un événement "inattendu" qui dérange le processeur pendant l’exécution normale des instructions. Ce peut être une interruption, une instruction TRAP, une erreur du style adresse impaire ou autre.
Lorsqu’un tel événement se produit, sans entrer dans les détails, disons que le processeur empile son contexte (compteur de programme, registre d’état) et passe en mode superviseur. Il saute alors à l'adresse indiquée par le vecteur d’exception qui l’oriente vers la routine de traitement de l'interruption (sur l'Amiga, ce peut être le gourou). Une fois le traitement de l'exception terminé par l’instruction rte (Re- turn from exception), le contexte est dépilé et le cours normal des opérations reprend.
Le sujet d'intérêt est ici le vecteur d'exception: ils sont tous regroupés (un par type d'exception) dans une table, nommée la table d’exception. Cette table se situe en mémoire à l’adresse pointée par le registre VBR (Vector Base Register) du processeur.
Ce registre est toujours nul après un reset, mais il peut être modifié par la suite.
Revenons à l'Amiga. Le système ne touche absolument pas à ce vecteur, ce qui fait que la table d’exception se trouve à l’adresse 0, c'est-à-dire en CHIP RAM.
C’est un inconvénient car le processeur doit partager l'accès à cette mémoire avec les circuits spécialisés qui font des accès DMA. L'idée est donc de mettre à profit ce registre pour déplacer la table en FAST RAM, là où le processeur règne en maître.
L'avantage saute aux yeux: un gain de rapidité significatif (n’oubliez pas que le système se sert abondamment des exceptions, par exemple pour la commutation des tâches).
Le programme que je vous propose fait exactement cela: après avoir vérifié le type de processeur, il détermine le contenu du registre VBR pour voir s’il est déjà ou non en FAST RAM. Au passage, cela nécessite l’emploi de la fonction Su- pervisor() (sur laquelle je ne m’étendrai pas outre mesure), car on a besoin de MOVEC, qui est une instruction privilégiée, pour accéder au VBR. Puis 1Ko de mémoire FAST est alloué et la table d’exception y est recopiée. Enfin, le contenu du VBR est modifié pour signaler la nouvelle table.
Tout programme "propre" n’y verra que du feu. En revanche, certains jeux qui écrivent directement dans les adresses 0- $ 400 afin de placer leurs propres interruptions sans tenir compte du VBR en seront pour leurs frais, puisque la table ne sera plus à cet endroit. Au mieux, le jeu ne marchera pas, au pire le gourou viendra.
Pour l’assemblage du programme, Hi- Soft Devpac 3.50 est nécessaire.
N'oubliez pas la directive MACHINE pour signaler la génération de code 68010 (MOVEC n’existe pas sur 68000).
MACHINE MC68010 ; MoveVBR.s 1.0 ; déplace la table des exceptions en FAST RAM, grâce ; au registre VBR du 68010+.
Include HiSoft_Devpac:Macro exec.i IMPORT exec.exec IMPORT exec.execjib IMPORT exec.execbase IMPORT dos,dos IMPORT dos.dosjib Start move.l 4.w,a6 move.l a6,_ExecBase OPENLIB DOS,37 ; ouverture de la dos.library move.l dO,_DOSBase beq.s NoDOS bsr.s TestProc beq.s NoVBR bsr.s MoveVBR NoVBR move.l _DOSBase(pc),a1 CALL CloseUbrary,_ExecBase(pc) NoDOS moveq 40,dO rts ; La routine suivante teste si un 68010 ou supérieur est présent dans ; la machine, et si le VBR n'est pas déjà en Fast RAM. Si c'est le cas, ; on ne tait rien.
TestProc ; (Z=1)Abort=TestProc() PUSH dO-d1 aO-a1 a5-a6.TestProc move.l _ExecBase(pc),a6 btst 4AFB_68010, AttnFlags+1 (a6) beq.s ,No010 lea GetVBR(pc),a5 CALL Supervisor move.l a1,OldVBR CALL TypeOfMem and.l 4MEMF_FAST,d0 bne.s AlreadylnFast moveq 41 ,d0 ; met Z à 0: on peut y aller .Ret POP TestProc rts .AlreadylnFast move.l 4AlreadyFast.Fmt,d1 move.l 40ldVBR.d2 CALL Vprintf,_DOSBase(pc) moveq 40,dO ; met Z à 1 : annuler bra.s .Ret .No010 move.l 4Need010.Msg,d1 CALL PutStr,_DOSBase(pc) moveq 40,dO bra.s .Ret ; Routine appelée par Supervisor(), Une telle routine doit être très ; courte car
elle est exécutée en mode superviseur avec la pile superviseur.
GetVBR ; (A1)VBR=GetVBR() movec VBR,a1 : cette instruction nécessite le mode superviseur rte ; La routine suivante alloue de la mémoire fast ; et y recopie tous les vecteurs d'exception. Le VBR est alors dirigé ; à cet endroit.
MoveVBR PUSH d0-dl a0-a1 a5-a6,MoveVBR move.l 4$ 400,d0 ; taille de la zone (1 Ko) move.l 4MEMF_FAST!MEMF_PUBLIC,d1 CALL AllocMem move.l dO.NewVBR beq.s .NoFastMem CALL Disable move.l d0,a1 ; destination move.l OldVBR(pc),aO ; source move.l 4$ 400,d0 CALL CopyMemQuick move.l NewVBR(pc),aO lea SetVBR(pc),a5 CALL Supervisor CALL Enable move.l 4VBRMoved.Msg.d1 move.l 40ldVBR,d2 CALL Vprintf,_DOSBase(pc) .Ret POP MoveVBR rts .NoFastMem move.l 4NoFastMem.Msg,d1 move.l 40ldVBR,d2 CALL Vprintf,_DOSBase(pc) bra.s .Ret SetVBR movec aO.VBR rte _ExecBase dc.l 0 _DOSBase dc.l 0 OldVBR dc.l 0 NewVBR dc.l 0
DOSNAME AlreadyFast.Fmt
dc. b "The VBR is already in FAST RAM (address %08.lx).“,10,0
NeedOlO.Msg
dc. b "You need a 68010 or higher processor.",10,0 VBRMoved.Msg
dc. b "VBR successfully moved from %08.lx to %08.lx.",10,0
NoFastMem. Msg
dc. b "Could not allocate 1Kbyte of Fast RAM. VBR left In
%08.lx.",10,0 C’est une notion qui a déjà été abordée dans
AmigaNews dans la série d’articles d’Eric Totel sur le C en
1995.
La notification permet de relier un événement à un objet. L’interaction peut se réaliser entre plusieurs objets ou bien entre des objets et votre programme.
J’en vois déjà un qui bâille, alors je m’en vais prendre un exemple.
Vous voulez programmer un logiciel de dessin et inclure un bouton pour effacer l’écran? Facile! Il vous suffit de faire une notification sur le bouton en question en précisant que l’action à effectuer est un appel à votre propre routine d’effacement.
Autre exemple, il est possible de faire des notifications entre objets, pour faire correspondre une entrée d’un gadget cyclique à un élément d’une listiew, par exemple. Cette liste étant infinie, je ne m’attarderai pas plus sur le sujet. Pour résumer, grâce à la notification, il est possible de modifier les attributs d’un autre objet ou d'interagir avec votre programme (appel de fonction, ou renvoi d’un identificateur à l'objet application).
En pratique La notification s’effectue en appliquant une méthode sur l'objet origine de l’événement. Voilà comment ça se présente: doMethod( Objet d'origine, [MUIM_Notify, Attribut responsable de l’événement, Valeur_attribut, Objet_Destination, Nombre de Paramètres utilisés pour décrire l’action, Paramètre 1, paramètre2,...]). Il faut ici noter que le nombre de paramètres est le nombre total, c’est à dire que l’action elle-même est considérée comme un paramètre. L'action est effectuée quand l’attribut atteint la valeur spécifiée, ou tout le temps si on fixe sa valeur à
MUIV_EveryTime (pour tout changement de la valeur de l’attribut). Une autre constante intéressante à connaître est MUIV_TriggerValue qui permet de communiquer à l’objet-destination la position (ou valeur) de l’objet source. Voici un ou deux exemples classiques.
DoMethod( mywindow, [MULNotify, MUIA_Window_CloseRequest, MULTRUE, mywindow, 3, MUIM_Set, MUIA_Window_Open, FALSE]). Quand on clique sur le gadget de fermeture de la fenêtre, celle-ci se ferme. Notez l’usage de MULTRUE qui, en E, n’a pas la même valeur que TRUE.
L’exemple suivant montre comment renvoyer une valeur (définie par vos soins) à votre programme quand un certain événement se produit.
MUI et Amiga E MUI - suite : la notification Comme promis le mois dernier, nous continuons notre saga MUI. Comme j'ai l'impression que les objets MUI sont relativement faciles à appréhender (Autodocs et autres articles d'AmigaNews), j'ai décidé de vous présenter la notification.
DoMethod( Objet_Source, [MUIM_Notify, Attribut, Valeur, app, 3, MUIM_Application_RetumlD, id_Constantej).
Il reste à introduire la gestion de l’événement dans la boucle d'attente de votre programme puis l'action à effectuer suivant la valeur retournée (voir programme). La dernière possibilité est l’appel direct d’une fonction qui s’effectue grâce à MUIM_CallHook mais qu’il serait trop long ici de détailler (cf.
Autodocs). Je pense que l'on peut conclure en citant deux macros qui sont bien utiles, même si elles sortent un peu du cadre de la notification. Il s’agit de get() et set() qui permettent soit de trouver la valeur de tel attribut d'un objet, soit de fixer une valeur à un attribut.
Get(objet,attribut, variable}) set(objet,attribut,valeur) Conclusion Je pense que j'ai à peu près fait le tour du problème. Le mieux pour bien appréhender la notion de notification est d'examiner les exemples fournis avec le kit développeur de MUI avant d’expérimenter vous-même. Atchao.
R Exemple de notifications 7 OPT PREPROCESS MODULE tools domethod'.'libraries mui'.'muimaster' MODULE 'utilityAagitem’.’utility hooks'.'intuition classes' MODULE 'intuition classusr'.'libraries gadtools' ENUM ER_NON, ER_MUILIB. ER_APP - gestion des exceptions DEF app, window, computertist. Processorlist, cycle_processor, radio_computer, propa, propb PROC main() HANDLE DEF signal, running, resuit computerlist fAmiga 5007Amiga 1200','Amiga 4000',NIL] processortist:=['68000','68020',68040',NIL] IF (muimasterbase := Openübraryf MUIMASTER_NAME. MUIMASTER_VMIN))=NIL THEN Raise(ER_MUILIB) app :=
ApplicationObject.
MUIA_Application_Title, 'EXEMPLE', MUIA_Application_Version, $ VER: EXEMPLE 1.0', MUIA_Application_Copyright, 'AmigaNews', MUIA_Application_Author, 'AmigaNews', MUIA_Application_Description, 'exemple d' application MUI’, MUIA_Application_Base. REXX_EXEMPLE', SubWindow. Window:= WindowObject, MUIA_Window_Title, 'Fenetre de test MUI', MUIA_Wmdow_ID .'fenetreV, WindowContents, Vgroup, Child. Hgroup, Child. Radio_computer := Radio('Ordinateur: computerllst), Child, cycle_processor := KeyCycle(processor1ist, "c"). End, Child, Hgroup.
Child, propa := PropObject, PropFrame, MUIA_Prop_Horiz, MULTRUE, MUIA_FixHeight, 8, MUIA_Prop_Entries, 100.
MUIA_Prop_Visible. 5. End.
Child, propb := PropObject, PropFrame, MUIA_Prop_Horiz, FALSE, MUIA_FixWidth, 2, MUIA_FixHeight, 50, MUIA_Prop_Entries, 100, MUIA_Prop_Visible, 5, End, End.
End, - Vgroup End, - Window End - App IF app=NIL THEN Raise(ER_APP)
- méthode de notification sur les boutons radio
doMethod(radio_computer, [MUIMJMotify, MUIA_Radio_Active,
MUIVJEveryTime, cycle_processor, 3. MUIM_Set,
MUIA_Cycle_Active.
MUIV_TriggerValue])
- méthode de notification sur le bouton cycle
doMethod(cycle_processor, [MUIM_Notify, MUIA_Cycle_Active,
MUIV_EveryTime, radio_computer, 3. MUIM_Set, MUIA_Radio_Active.
MUIV_TriggerValue])
- méthode de notification pour les gadgets proportionnels
doMethod(propa, [MUIM_Notify. MUIA_Prop_First, MUIV_EveryTïme,
propb, 3, MUIM_Set, MUIA_Prop_First, MUIVJTYiggerValue])
doMethodfpropb, [MUIM_Not)fy, MUIA_Prop_First, MUIV_EveryTime,
propa, 3.
MUIM_Set. MUIA_Prop_First, MUIV_TriggerValue])
- Fermeture de la fenêtre = fin de l'application
doMethod(window, (MUIM_Notify, MUIA_Window_CloseRequest.
MULTRUE, app, 2, MUIM_Application_RetumlD,
MUIV_Application_ReturnlD_Quit])
- On ouvre la fenêtre principale et tout se fait tout seul
set(window.MUIA_Window_Open,MULTRUE) r Boucle d'attente 7
running := TRUE WHILE running resuit := doMethod(app,
[MUIM_Application Jnput, signal} ]) SELECT resuit CASE
MUIV_Application_RetumlD_Quit running := FALSE ENDSELECT IF
signal THEN Wait(slgnal) ENDWHILE
- on ferme tout EXCEPT DO IF app THEN MuLDisposeObject(app) IF
muimasterbase THEN CloseLibrary(muimasterbase) SELECT exception
CASE ER_MUILIB WriteFfFailed to open s. n’,MUIMASTER_NAME)
CleanUp(20) CASE ER_APP WriteF('Failed to croate
application. n’) CleanUp(20) ENDSELECT ENDPROC0 PROGRAMMATION
SYSTEME par Gilles Dridi - Gestion de ressources 1ère partie La
gestion de ressources par "moniteur" Le partage d'une fonction
non ré-entrante Après l'article d'introduction à Exec (noyau
exécutif du système d'exploitation de l'Amiga), nous allons
aborder des notions de gestion de ressources.
D'une part, nous réutilisons la classe Exception que nous avons définie avec le langage C ++ et qui regroupe les fonctions de gestion du signal d'exception. D'autre part, nous allons résoudre le partage d une fonction de la bibliothèque C, que l'on considérera comme non ré-entrante : printfO. Nous allons essayer de la partager entre le programme principal : la fonction main() et la fonction rou- tine() de la classe Exception.
Nous verrons les techniques de gestion de ressources : par masquage d'interruption, de moniteur, d'exclusion mutuelle et nous concluerons par le modèle client-serveur. Nous donnons, en plus, un exemple de conception logicielle orientée par les objets avec le langage C ++.
UNE ETUDE Avantage et inconvénient du signal d’exception L’avantage évident du signal d’exception tel que nous l’exploitons est d’avoir un mécanisme d’interruption locale à la tâche : le cours normal du programme est interrompu, les registres de travail sauvegardés et la routine de la classe Exception s’exécutent en mode utilisateur et pile du programme. Nous sommes donc dans un contexte d’interruption mais locale à la tâche : la commutation de tâches (le multi-tâche) est autorisée.
Le programme a pu être interrompu alors qu’il exécutait une fonction système ou autre. Nous ne devons pas réutiliser cette fonction dans la routine à moins qu’elle ne soit ré-entrante. Et pour cela, nous avons explicité la section qui n’est pas critique : nous avons encadré la boucle de la classe Contrôleur, par la paire active() desactive() afin de n’autoriser le signal d’exception que dans cette partie du programme.
Dans l’exemple de l’article d’introduction à Exec, nous fixons juste un booléen nommé "fin". Par conséquent, remarquez l’utilisation du mot clé volatile qui permet en principe de stipuler que la variable ne sera pas dans un registre. Nous verrons plus tard le pourquoi.
Comme nous pouvons redéfinir la fonction virtuelle routine() dans la classe Contrôleur, héritière de la classe Exception : Que se passe-t-il si nous voulons en plus faire un affichage à partir de cette routine, sur la console avec la fonction printf() ?
Le Gourou ?
Définition: En Inde, chef religieux d’un village.
Pratiquement, si on utilise la fonction printf() à la fois dans le main() et dans la routine() on obtient la méditation du gourou (voir définition ci-dessus).
On pourrait tout de suite se dire qu’il est impossible que deux processus puissent faire des affichages simultanément à l’écran et donc, se partager la console.
Ceci est faux (voir exercice ci-dessous). Il montre deux processus AmigaDOS, c’est à dire deux tâches avec leurs ports de communication. L’un et l’autre ont ouvert le périphérique logiciel console ou "console.device" et dialoguent par requêtes (passage de messages) avec celui-ci. Nous venons de donner une solution générale au problème de gestion de ressource. Toutefois, comme elle est construite à partir des connaissances des mécanismes de communication d’Exec, nous allons "l’oublier" et essayer de résoudre le problème autrement.
Exercice: lancez dans le même shell, les deux commandes suivantes (le même shell, c’est par analogie aux affichages du programme que l’on souhaite réaliser) run list : ail Iformat " Esc [7;39;39 0m%s%s Esc [0;39;39 0m" Ctrl-J list : ail Iformat "%s%s" On voit apparaître un mélange fait de textes en mode vidéo inversé et normal, respectivement de la première et la seconde commande "list".
Pour arrêter l’exécution, ouvrir un autre shell et taper la commande "status". Vous aurez la liste des processus et pour chacun, le nom de la commande lancée et un numéro. Tapez alors "break numéro C", où numéro est celui de la ligne où le nom de la commande "list" apparaît.
Quelques explications sur les séquences de contrôle d’une console ANSI Les significations des champs sont CSI style;couleur_caractère;couleur_cellule couleur_fondm Le ControlSequencelntroducer est de 2 caractères : Esc [ pour 0x1 B et 0x5B en valeurs hexadécimales, c’est le cas ici.
Plus rapide à transmettre, le CSI peut être d’un caractère 0x9B.
Les plus connues de ces séquences de contrôle ont un caractère. Par exemple, en fin d’une chaine "C" comme paramètre d’un printf(), on utilise souvent le LINEFEED ( n), CARRIAGE RETURN ( r), HORIZONTAL TAB ( t). D’autres séquences pour contrôler une console au standard ANSI sont introduites par le CSI (voir RKM à console.device ou IFF Spécification FTXT).
La séquence pour rétablir les valeurs par défaut, utilisée après "%s%s" dans la première commande "list", est introduite par Esc [ : Esc [0;39;39 0m Mais pour "réinitialiser" la console, ce n’est pas un CSI , la séquence est juste introduite par Esc : Esc c Le RKM nous explique qu’une sortie texte à l’écran utilise la ressource système "blitter". Clairement, c’est un problème d’interblocage, d’après lui. Nous ne nous attarderons pas sur le terme de ressource "blitter" puisque cela pourrait faire le sujet d’un article entier. Juste que le "BLock Image Transfert"ER ou "Bitmap Lump Image
TransferfER est vu par la "gra- phics.library" comme une ressource et que la bibliothèque graphique propose de le gérer soit par exclusion mutuelle soit par des files d’attente (FIFO).
Alors, sachant qu’il ne faut pas utiliser deux fois la même fonction, nous nous proposons d’utiliser la fonction printf() uniquement dans la routine. Même comme cela, nous n’avons pas un programme qui fonctionne correctement. Nous pensons que la fonction printf() provoque un appel à la fonction système WaitQ (et ou SetSignal()?) Et que nous utilisons aussi cette fonction système dans le main(). Wait() est-elle ré-entrante ?
Vis à vis des autres tâches, oui, puisque c’est une fonction d’Exec : système muti-tâche. On peut alors supposer que la fonction Wait() modifie une ou des variables du descripteur de tâche qui ne sont plus locales à la tâche mais partagées ou globales au regard des deux appels de Wait() ; par le Wait() du printf() dans la routine(), et par le Wait() dans le main(). Par conséquent, c’est l’utilisation, que nous en faisons, qui ne rend plus ré-entrante la fonction système WaitQ.
Nous considérerons, dans la suite de cet article, que la fonction printf() n’est pas ré-entrante.
Qu’est-ce qu’une fonction réentrante ?
Nous devrions utiliser les mots "code ou programme réentrant", puisque si l’on pense à réutiliser du code, une fonction sera par définition, ré-entrante. L’idée vient des sous-routines qui doivent permettre au programmeur de réutiliser du code.
Plaçons nous d’abord dans un système mono-tâche. Une fonction peut être vue par ses entrées et ses sorties mais aussi par les "données" qu’elle modifie. Or, on comprend qu’avec un langage machine ou assembleur, on soit obligé de faire attention à ne pas écraser certains registres de travail, qui pourraient constituer une partie du niveau extérieur à l’appel de la sous- routine (ou fonction). Lorsqu’on utilise un langage structuré, le compilateur devra se charger de sauvegarder ces registres et donc de préserver l’environnement avant l'appel de la fonction, et de restaurer celui-là après. On
peut donc dire que toute fonction écrite avec un compilateur est ré-entrante une fois, plusieurs fois mais dans un système mono-tâche.
Plaçons nous maintenant dans un système multi-tâche. Etant donné que nous n’empêchons pas notre fonction d’accéder et de modifier des variables globales (cf. Les "données" qu’elle modifie), il se peut que notre code soit interrompu (les registres de travail sont, tout de même, sauvegardés par le commutateur) et qu'un autre appel à notre fonction ait lieu, celle-ci peut écraser ces variables, dites alors globales, et la fonction n'est plus réentrante. Pour palier à ce problème, nous pouvons définir des fonctions auxquelles "on ajoute" un ou plusieurs paramètres supplémentaires qui seront
des variables locales, non plus globales. Cela signifie qu’il faudra réserver un environnement et cantonner la fonction dans celui-ci. Avec un langage structuré, on peut préalablement à l'appel de la fonction, réserver et passer comme paramètre l’adresse de cet espace mémoire (tas ou pile) contenant la ou les variables (c’est toutes les structures à allouer puis à passer comme paramètres aux fonctions des bibliothèques de l’Amiga).
Avec un système ou langage fonctionnel, nous sommes "contraints", par le style de programmation, à utiliser plutôt des variables locales. Alors, on dira que si on définit une fonction avec un langage ou système de la programmation fonctionnelle, utilisé comme tel, elle est ré-entrante y compris dans un système multi-tâche.
Attention, nous avons la possibilité qu’un langage puisse permettre à une fonction de s’appeler elle-même. Ceci est à différencier de la notion de ré-entrance même si on peut dire que cette fonction est "ré-entrante", elle l’est de son propre point de vue et pas de l'extérieur: elle s’appelle elle-même. Ainsi, comme nous venons de le voir, la fonction sera ré-entrante dans un système mono-tâche, mais cela n'implique pas qu’elle le soit dans un système multi-tâche.
Enfin, n'oublions pas que nous avions défini des "sous- routines", pas uniquement pour réduire la taille du code mais surtout pour réutiliser du code (cf. Début du paragraphe).
Attention, nous avons parlé du codage uniquement, pas de spécifications (invariants, pré post-conditions) et encore moins d’analyse (fonctionnelle, objet, événementielle).
Conclusion de l’étude Nous pouvons dire que nous avons deux fonctions, représentées par main() et Exception::routine() qui font appel à une même fonction printf() que l’on a considérée comme non- réentrante.
En particulier, remarquons que la routine ne peut être interrompue ; elle fait partie de la même tâche, du même descripteur de tâche. De plus, un autre signal d’exception ne peut pas non plus l'interrompre, ceci, grâce à la conception du signal d'exception d'Exec UNE CONCEPTION Partie commune aux solutions des programmes exa.cp, exb.cp et exbb.cp Rappel : le passage des paramètres en C se fait par la pile.
AsmEx2.a : cc asmEx2.a XREF _LinkerDB; @ du segment de donnée SAS Lattice C XREF Exception2_routineVerif XDEF _chgLed XDEF _asmRoutine CSECT asmExcp _asmRoutine: ; A1 = adresse de l’instance de classe (this) move.l D0,-(SP) lea _LinkerDB,A4 ; @ du segment de donnée (sécuri même ctxt) move.l D0,-(SP) ; masque move.l A1,-(SP) ; paramètre implicite (this) jsr _Exception2_routineVerif addq.l 8,SP move.l (SP)+,D0 ; continuer avec la prochaine exception rts END Rappelons nous que la classe exception a défini externe asm- Routine() et chgLed().
Ce qui change dans le code ci-dessus c’est Excep- tion_routineVerif() en Exception2_routineVerif(). Maintenant, nous allons réutiliser la classe Exception en la plaçant dans un fichier d’inclusion. Nous nous apercevons d'un défaut, qui empêche la réutilisabilité : la variable "n", précédemment dans une section privée.
Exception.h : rien ifndef EXCEPTIONS define EXCEPTIONS Ces signaux sont réservés par le système mais attachés aux touches CTRL_X Aaméliorer : réservation des signaux (15-31?) Par AllocSi- gnal() FreeSignal().
CTRL_C et CTRL_D sont utilisés: break prog. "C" et break d’un script Amiga define SIGBREAKB_CTRL_E 14 numéro du signal define SIGBREAKF_CTRL_E (1«SIGBREAKB_CTRL_E) masque construit define SIGBREAKB_CTRL_C 12 numéro du signal tfdefine SIGBREAKF_CTRL_C (1«SIGBREAKB_CTRL_C) include exec tasks.h extern void chgLed(); extern void asmRoutine(); class Exception gère un seul signal d'exception APTR RE, DE; protected: BYTE n; devenu protégé void routineVerif(unsigned long masque); appel une virtuelle public: Exception(BYTE numéro): n(numero) if (n 31)
printf("Exception(0..31) n"); exit(-1);} struct Task * T= (struct Task *)FindTask(0); RE= T- tc_ExceptCode; DE= T- tc_ExceptData; T- tc_ExceptCode= (APTR)&asmRoutine; T- tc_ExceptData= this; } void active() SetExcept(1«n, 1«n);} void desactive() SetExcept(0, 1«n);} Virtual void routine() chgLed(); } ~Exception() desactive(); struct Task * T= (struct Task *)FindTask(0); T- tc_ExceptCode= RE; T- tc_ExceptData= DE; } }; void Exception::routineVerif(unsigned long m) if (m & 1«n) routine();} endif GESTION DE RESSOURCES par Gilles Dridi Voici maintenant la classe Exception2 qui traite deux
si gnaux d’exception exception2.h : include "exception2.h" nécessite asmEx2.a (édition de liens avec asmEx2.o) ifndef EXCEPTION2_H define EXCEPTION2_H include "exception.h” "gère" deux signaux d’exception (n1, n2) qui appellent routine(), routine2() class Exception2: public Exception protected: BYTE n2; void routineVerif(unsigned long masque); public: Exception2(BYTE numerol, BYTE numero2): (nu merol), n2(numero2) if (n2 31) printf("Exception(0..31 ) n"); exit(-1); } void active() SetExcept(1«n 11«n2,1«n 11«n2);} void desactiveO SetExcept(0, 1«n I 1«n2); } Virtual void
routine2() chgLed(); } ~Exception2() desactive();} appel inverse des constructeurs }; void Exception2::routineVerif(unsigned long m) if (m & 1«n)routine(); if (m & 1«n2) routine2(); } Rendit Nous devons absolument notifier à l’utilisateur qu’il ne peut pas utiliser les deux classes en même temps. Soit il utilisera exception.h et asmEx.a (voir asmEx2.a), soit il utilisera excep- tion2.h et asmEx2.a. En effet, l’éditeur de liens lui signalera un doublon de asmRoutine() et il ne saura pas si c’est Excep- tion_routineVerif() ou Exception2_routineVerif() qui est appelée lors d’une
exception. Voir le XREF du code assembleur.
Attention, pour réduire le texte, nous avons défini la fin de chacun des programmes dans deux fichiers d’inclusion supplémentaires. Ils utilisent la classe Moniteur qui ne sera défi- nie que dans chacun des programmes. Parties communes : ex.h : Æinclude "ex.h" ifndef EX_H define EX_H ifdef LATTICE voir Erratum int CXBRK(void) return(O);} int chkabort(void) return(O);} endif class CtrIMon: public Moniteur int fin; volatile void routineQ fin= 1; } public: CtrlMon(char *te): (te, SIGBREAKB_CTRL_C), fin(O) 0 void boucle(); Virtual void calcul() } ; void CtrlMon::boucle()
active(); for(; !fin; ) calcul(); desac tive();} class CptMon: public CtrIMon long val; char chn[40]; public: CptMon(char *te): (te), val(O) } void calcul() afficheValeur(val); val++; } ; endif ex.cp : include "ex.cp" void main() printf("Ctrl_C pour arrêter la boucle n rCtrl_E pour déclencher une exceptions rAppuyez sur la touche ‘return’"); char c; Read(lnput(), &c, 1); ou getc(), pour éviter d'avoir à in dure "stdio.h" CptMon cpt(" ** exceptions"); cpt.boucle(); } Erratum ; ici nous utilisons non plus Ctrl_E pour arrêter la boucle mais Ctrl_C. L’implantation de la fonction
printf() pour ce compilateur gère aussi le Ctrl_C pour permettre d’arrêter le programme lorsqu’il fait un affichage, disons que la fonction printf() teste avant d’afficher, le Ctrl_C par SetSignal(). Ainsi, le programme fait un "goto" et appelle la fonction exitj) ; sans exécuter ce qui suit le printf(). L’appel automatique au destructeur de la classe Exception(2) n’est pas fait. Il aurait fallu pour cela l’enregistrer comme fonction à appeler avant de quitter par exit(), avec la fonction atexit() de la biliothèque C. Nous n’avons pas choisi cette solution et nous désactivons plutôt la
gestion du Ctrl_C de ce compilateur et rappelons que cela n’avait pas été fait pour sécuriser le programme d’exemple de l’article d’introduction à Exec. Si l’utilisateur tapait Ctrl_C avant d’arrêter la boucle par Ctrl_E, l’ancien vecteur d’exception n’était pas réinstallé et cela pouvait à terme provoquer un gourou.
Nous vous laissons avec une solution qui ne fonctionne pas, mais en vous disant qu’il faut entourer le printf() de afficheVa- leur() appelée par la fonction main(), par active() desactive().
ExO.cp : cc -dLATTICE -iinclude: compiler_headers - L+asmEx2.o exO.cp tfinclude "exception2.h" class Moniteur: public Exception2 char *txtEx; message pour l’exception public: Moniteur(char *te, BYTE num= SIGBREAKB_CTRL_E): par défaut le même signal (num, SIGBREAKB_CTRL_E), txtEx(te) } void afficheExcp() printf("%s", txtEx); } void afficheValeur(long v) printf("%04d n", v); } protected: void routine2() afficheExcp(); } }; include "ex.h" 0 .. , inciude "ex.cp" Suite le mois prochain REBOL, pourquoi faire?
Profitant de sa documentation, M. Sassenrath nous rappelle les champs d'actions de REBOL :
• Scripts Shell, connu de nous tous ...
• Petites Applications, comme les gestionnaires de fichiers,
présentation multimédia ...
• Configuration & Démarrage Système
• Mini Bases de données
• Préférences
• IPC & Messages
• Communication Réseau
• Interfaces de commandes personnalisées
• GUI
• Couper, Copier et Coller Ainsi que les objectifs choisis par
Cari Sassenrath pour REBOL :
• Productif
• Conséquent
• Compact
• Puissant
• Portable
• Ouvert
• Rapide Inutile de trop détailler, voyons plutôt les solutions
offertes.
Une multitude de type de données.
Le plus choquant dans REBOL est le nombre de type de données qu'il gère.
On trouve les types standards comme les ’integer’, 'décimal' et ’string’ mais aussi des plus exotiques comme les 'pair’, ’quad’, time, date, money, word, email, file, URL, block. Ce qui est important dans ces types, c'est qu’ils semblent tous indépendants de la machine sur laquelle REBOL sera hébergé, mais le type file va poser un problème. En effet, un type File est écrit ’%System:Prefs date’ par exemple, donc du coup, soit REBOL possède un système interne pour gérer les chemins et sur les systèmes Microsoft, on perdra alors le naturel auquel l’utilisateur est habitué sur son OS, ou
pire... Les programmes ne seront pas portables dès qu’il s'agira d’accéder aux fichiers de façon complexe, ie, comme l’exemple cité.
Pour expliquer le concept de simplicité de REBOL, M. Sassenrath explique que l’exécution du programme n’est qu’une suite d’évaluation de nouvelles valeurs.
S’il est vrai qu’expliquer comme cela, tout paraît simple, n'oublions pas aussi et surtout que la majorité des langages que nous connaissons peuvent s’exprimer ainsi dans leur grammaire. Rien à redire par contre sur la variété des types de données et leur expressivité qui est simple à souhait. Notons quand môme que les décimaux supportent le point ou la virgule, ce qui augmente le naturel pour nous par exemple ... Précisons tout de même que les 'word’ sont des représentants de valeur en quelque sorte, des noms de variables... et que la notion de ’block’ qui reste au demeurant très sim
ple permet une gestion avancée de données complexes. En effet, le block est considéré comme étant soit exécutable ou contenant des données. Ces dernières seront liées dans leur ordre d’apparition. Bien que REBOL s'en cache, derrière toutes les belles phrases descriptives, on voit se profiler des listes chaînées probablement indexées. Dissimuler aussi habilement ces mécanismes qui peuvent se révéler complexes à assimiler pour le débutant est une bonne chose. Cependant, n’oublions pas que le programmeur en herbe va vite grandir et que s'il échappe à ces concepts au départ, il se
pourrait que cela soit à ses dépends. Cette remarquable façon de faire accéder aux ’block’ de données est d’une simplicité extrême ce qui permettra facilement d'organiser les informations que vont traiter les futurs programmes REBOL ... Et si on voyait un exemple numbers: [1 12 123 1234 12345 ] until [ print first numbers numbers: next numbers (first numbers) 2000 ] Oue fait ce programme? Il affiche le nombre du block ’numbers’ actuel jusqu’à ce que le suivant soit supérieur à
2000. Il est vrai que ce programme est très expressif, à un
détail cependant ... La construction 'first numbers'
est-elle réellement naturelle? Effectivement, dans ce cas
précis, on se déplace à travers le block avec la ligne
’numbers: next numbers' mais est-il pour autant justifié
que l’on désigne par ’first' le premier élément à partir
de la position courante dans le block ... Enfin, on en
arrive vraiment au vrai problème que REBOL soulève:
peut-on tout simplifier afin que le programmeur, ici, perde
complètement de vue ou ne voit jamais certains fondements
importants qui ont mis des années à aboutir? D’ailleurs, à
ce niveau, la répartie de M. Sassenrath est sans équivo
que, REBOL est simple pour résoudre des problèmes simples.
Ainsi, REBOL ne répondra certainement pas à l’attente des
programmeurs 'experts' qui sont figés dans leur méthode de
travail. On peut aussi se demander pourquoi créer un lan
gage de programmation comme REBOL alors que l'excellent
’Click&Create’ a les mêmes objectifs, sans pour autant
taper des listings... BRICE FROMENTIN EXAMINE LE LANGAGE
REBOL REBOL, difficile gestation LAVA n'est pas JAVA mais
REBOL Anciennement appelé Lava et après une longue
discussion sur le nom. Cari Sassenrath, auteur de ce
nouveau langage, a rebaptisé sa création afin de mettre un
terme à la confusion possible avec Java. Après avoir résumé
sa motivation à créer ce langage de programmation (Cf
News du n*99), M. Sassenrath commence à nous détailler
les rouages de son bébé.
Et l’avenir dans tout ça?
Simplifier les complexes mécanismes de la programmation est une noble intention. Avec ce que REBOL nous laisse entrevoir, il est certainement sur la bonne voie ... Les problèmes que j’ai soulevés volontairement sont pour montrer que la notion d’expressivité est d'une grande subjectivité et qu’il ne faut pas penser que REBOL sera la solution idéale pour la meilleure raison du monde: la subjectivité. Ne soyons pas si pessimistes car pour tout langage il faut en apprendre les règles et REBOL n’y échappe pas évidemment, mais cela ne va certainement pas en faire un monstre de complexité
pour autant. A mon sens, REBOL, comme le préconise M.Sassenrath, serait le complément idéal d’un OS car ne nous leurrons pas, la concurrence est très rude pour ce qui est des solutions orientées vers l’utilisateur ou 'comment faire des zolies programmes le plus simplement du monde’. En effet, REBOL devra se doter d’un véritable environnement de développement qui pourrait même supprimer la notion de ’taper le programme’ grâce à une approche différente comme Click&Create ou grâce à des ’Wizard' comme dans le Storm C. Imaginez, par exemple, un OS qui grâce à REBOL nous offrirait des services
'portables’ ce qui permettrait de résoudre une multitude de problèmes dans la standardisation des protocoles utilisés dans l'établissement de certaines solutions. Il est clair que plus REBOL avance, plus on s’aperçoit que derrière sa candeur se cache une solution à beaucoup de problèmes, voire, dans sa version réseau, il pourra simplifier la maintenance de mécanisme complexe ... velles variables d’environnement permettent de personnaliser davantage les fonctionnalités d’Opus, et le visionneur de texte a été réécrit pour un accès plus rapide et un meilleur défilement de l’écran.
NEWS INTERNATIONALES Les utilisateurs enregistrés recevront par courrier une offre spéciale de mise à jour début Juin.
Access: un Amiga dans une baie
5. 25" Une société britannique, Index Information, a développé
un Amiga sur une carte de la largeur d’une baie de lecteur de
disquettes 5.25", pour utilisation en éducation ou multimédia.
Baptisé Access, c’est un ordinateur faible coût, incorporant une plateforme multimédia basée sur le système Amiga, aussi bien au niveau du hardware que de l’OS. En plus des spécifications standards de l’Amiga, l’Access aura des connecteurs pour des extensions, un lecteur de CDROM et un lecteur de disquettes Un prototype complet est en cours de test en laboratoire et la fabrication devrait débuter dans un mois. Une unité devrait être visible au World of Amiga show à Londres.
Le lecteur de disquettes est monté directement sur la carte mère, le tout pouvant s’insérer dans une baie 5" 1 4 de n’importe quel tour ou desktop PC Cette plate-forme est d’abord destinée à l’éducation interactive (CDROM et ETHERNET) aux consultations par le public (musée, attractions, etc...), avec accès grâce à un modem, et un disque dur intégré. L’intégration totale dans un PC est possible en utilisant le système Sia- mese Pour I instant, 7000 unités en préversion sont utilisées en Europe et en Amérique latine Les systèmes tounent 12 heures par jour, 7 jours par semaine, pour
un total d’environ 40 millions d’heures de travail constant sans le moindre problème. Le prix actuel avoisi- nerait les 500 dollars US (environ 2700F). Index Information donne une vitesse supérieure à un A1200 de 230% environ.
En bref - En bref
• Pioneer sortira en juin, un lecteur de CD 24x avec taux de
transfert variable entre 1800 et 3600Ko s. Prix: environ
900FHT en SCSI ou E-IDE
• Jaz: Suite à un défaut de fabrication, Iomega remplacera des
cartouches Jaz fabriquées entre le 13 mars et le 20 avril, dont
le code placé sous la date se termine par MS.
• Qualité photo: Epson annonce une nouvelle imprimante, la Stylus
Photo, qui donne des sorties 720x720 approchant la qualité
photo et qui sont résistantes à l’eau et à la lumière. Prix
3500FHT. Coût d’impression d’une page A4: environ Comment Index
a t-elle réussi à réduire les coûts hardware de l’Access?
C’est Mick Tmker, directeur commercial qui répond: «L’industrie du PC ne peut fournir une plate-forme multimédia que s’il y a un processeur très rapide et une très grande quantité de mémoire, en d’autres termes, la force brutale et chère Notre plate-forme offre un mutitâche pré- emptif dans seulement 2 Mo de RAM et I accélération graphique est entièrement basée sur les fréquences vidéo. Ceci permet d’utiliser le système PAL et NTSC sans modification matérielle. De plus, la conception du bus DMA et des interruptions permet un transfert très rapide avec un processeur de faible coût.»
Caractéristiques techniques Voici quelques spécifications techniques de la machine:
• carte mère de petite taille( 144 x 290mm)
• processeur Motorola 68EC020 à 14 Mhz
• 2 Mo de RAM chip et 2 Mb de RAM fast.
• port IDE pour disque dur et une interface pour CDROM
• driver de CDROM installé dans une flash ROM (pouvant être mise
à jour par j disquette)
• lecteur de disquettes type DF0:
• 1 bus d’extension pour slot ISA 8 bits | (drivers pour modem et
carte ethernet inclus dans le boot)
• échantillonner de son intégré avec micro
• connecteur d’entrée pour CD audio
• connecteur 15 broches RGB
• port parallèle 25 broches
• port souris 9 broches
• port clavier mini-din (ps2)
• port série 9 broches
• sortie signal vidéo composite avec son (pour branchement sur un
téléviseur)
• sortie son stéréo sur jack 3.5mm avec contrôle du volume en
face avant
• alimentation PC standard InsideOut, un nouvel RISC Amiga Mais
Index Information n’a pas l’intention de s'arrêter là car un
autre projet est en court. Son nom est InsideOut.
Il a pour but de founir une nouvelle gamme d’Amiga avec des performances exceptionnelles dans tous les domaines à bas prix et aux multiples possibilités d'extension. Le hardware de ce produit est terminé et Index travaille en ce mo- I ment sur le software dont il prévoit la fin dans deux ou trois mois.
Voici quelques spécifications techniques:
• compatible avec toutes les applica- i tions du Workbench
• processeur RISC
• carte vidéo accélérée 64 128 bits avec option 3D
• affichage max de 1280x1028 en 16 i millions de couleurs
• bus PCI
• drivers en ROM supportant la plupart des cartes PCI
• support réseau pour TCP IP, NetBIOS, j etc. Pour plus de
renseignements, vous pouvez ies appeler au 44-(0)1256- | 703426
ou par mai! à l’adresse: index@cix.co.uk ou aller voir leur
site WEB www.cix.co.uk ~index welcome.htm Le faux Power Amiga
Encore une annonce d’un nouvel Amiga!
Le "Power Amiga" de Direct Software en Grande Bretagne n'est autre qu’une carte mère de 1200 avec extension Zorro II, carte 060, et une carte Picasso IV, le tout en boîtier tower.
Ce genre d’annonce ne fait qu'aggraver la confusion qui commence à s'instaurer autour des différentes configurations de la machine.
Le «Power Amiga» a été annoncé avec des pubs pleine page dans la presse ! Amiga britannique, par son «inventeur», J Direct Software, un revendeur du Nottin- ghamshire qui est également éditeur de jeux sur Amiga. Son prix avec moniteur, 1 CD-ROM, disque dur de 1Go et 22Mo RAM est de £1500 (environ 14000F).
Haage&Partner prépare son Java Dans un communiqué de presse, l'éditeur allemand Haage&Partner donne des informations sur Merapi, le troisième projet de portage de Java pour l'Amiga (avec Moca de Finale-Development et Kaffe d’ADE): “Java est en train de gagner de plus en plus de popularité et l’industrie informatique se met à espérer un futur où les logiciels seront plus 'ouverts' et décentralisés que ce qu'ils nous ont montré ces dernières années. Les utilisateurs d’Amiga demandent de plus en plus à participer à ce futur, qui ne peut se faire qu’avec la réalisation d'une très bonne Machine
Virtuelle Java (JVM ou Java Virtual Machine) pour l'Amiga.
"Pour répondre à cette demande, Haage&Partner développent une Machine Virtuelle Java, nommée MERAPI. De notre point de vue, la technologie Java a des atouts très importants, surtout pour les Amigaistes:
• cela va amener des nouvelles applications. Des dizaines et des
dizaines de sociétés travaillant pour le marché du PC ont déjà
promis de fournir des applications qui pourront tourner sur
toutes les machines utilisant Java, terminant définitivement
le problème d'incompatibilité entre plateformes.
Leurs nouveaux produits apporteront de la valeur à l'Amiga en même temps qu'aux autres plateformes courantes.
• le problème du manque de logiciels disparaissant, la
convivialité de l'Amiga et sa facilité de mise en oeuvre rede
viendront une raison de le choisir ou de le garder par rap
port à Windows ou MacOS.
O la similarité du design ainsi que la flexibilité de Java et de l'AmigaOS ont un grand potentiel de synergie. Une bonne implémentation de JVM pourrait montrer que Java et le système d'exploitation de l'Amiga étaient fait l'un pour l'autre depuis le début.
• Java complémente bien le système de l'Amiga. La protection
mémoire et le 'resource tracking', par exemple, sont parties
intégrantes de l’environnement Java. Ceci est une duplication
du travail sur les systèmes d’exploitation ayant déjà ces
fonctionnalités, mais sur l'Amiga, elle comble les manques que
certains utilisateurs trouvent dans l'AmigaOS.
Le projet Merapi se concentre pour amener ces avantages aux utilisateurs d’Amiga. A part le but évident d'avoir une compatibilité totale et une exécution rapide des codes Java (ce que toute JVM essaie d'atteindre), Merapi a quelques buts en plus:
• une très grande qualité pour que les utilisateurs et les dé
veloppeurs aient la meilleure stabilité, sécurité et longévité.
• utiliser le plus possible cejqu'offre l’AmigaOS. Plutôt que
d'essayer de porter un code UNIX ou d’imiter les produits PC
existant, Merapi est développé pour l’Amiga dès le départ
pour vous offrir la meilleure implémentation.
• la possibilité pour les logiciels non-Java, mais aussi aux
utilisateurs, d'utiliser le maximum des possibilités de Java.
Certains sous-ensembles de Java seront utilisables par des logiciels extérieurs à travers une interface universelle, évitant que Java ne soit limité à une fenêtre aans un browser WEB.
Le projet MERAPI est réalisé par Jeroen Vermeulen en coopération avec l’équipe de STORM. MERAPI sera intégré dans des browsers WEB comme Voyager NG, mais sera aussi un interpréteur indépendant avec un compilateur à la volée (en anglais JIT, Just In Time) pour permettre d'utiliser des applications JAVA comme la suite Corel Office'.
MERAPI sera aussi intégré au système de développement STORM pour permettre aux programmeurs d’écrire des applications JAVA sur l'Amiga. Un portage pour pOS et PowerUP sera aussi fait.
Le projet MERAPI est en cours de réalisation. Il a démarré à la fin de 1996 et devrait être disponible vers Juillet Août 97. Des informations plus précises (prix, ...) seront données vers les mois de Juin Juillet.
COURRIER Port et PS Bonjour, Je suis actuellement en train de réfléchir à l'achat de composants pour mon Amiga en parcourant les pages de votre magazine et je dois constater deux choses.
Premier pont: certains fournisseurs pourraient faire un petit effort pour présenter leurs produits. On se demande s’ils vous envoient leurs pages par fax ou une mauvaise photocopie. En tout cas, il est difficile de lire leurs lignes... Second point et le plus important : les frais de port. Je trouve honteusement exagérés les frais de port dépassant 50F et pourtant ce n'est pas rare de voir dans les pages des annonceurs des frais de port de 50F, 80F, et même 120F. Exemple : "DeltaGraph'X’ demande un forfait de 120F par commande. N'oublions pas que dans sa liste de produits, les prix
s'échelonnent de 20F à 12000F et plus. Vous achetez une bricole à 20, 50 ou même 100F et vous payez plus cher de frais de port: je le dis tout net, c'est de l'arnaque. Le jour où vous recevez le colis, regardez le prix du transport. Votre revendeur, lui, aura payé 10, 20 ou 30F suivant la taille du colis. Alors, messieurs les revendeurs, soyez raisonnables, 30F de forfait est largement suffisant pour la majorité des colis !
Je viens d'essayer le logiciel PageStream3.1... Cela fait 3 ans que j'utilise intensivement PageStream2.2, version que je trouve formidable, trop peu connue et mise en valeur. C'est avec un grand intérêt que j'ai tout d'abord essayé la version 3.0i. La version 3.0 était très décevante, lente, en bref, très incomplète. Le patch de passage à la version 3.1 améliore beaucoup de choses mais elle reste lourde et lente malgré un'68030 à 28MHz, 8Mo de fast et 2Mo de chip. Là où cela devient vraiment délirant, c'est pour impression. Deux titres en gros et dégradé de couleur... Je lance l’impression
600 points par pouce ( HP iaserjet5L) et... j'attends. 10%, 20%, 30%, ras-le-bol ça fait 10 minutes que je patiente devant mon écran. Je fais un RESET et c'est terminé. Je continuerai avec mon ancienne version qui, elle, n'aurait mis que quelques secondes pour l'impression... Bonne continuation... Marc Jakubowicz (pulnov) AB: 1 La qualité des pubs n'est pas uniquement due au support utilisé pour les transmettre : certains utilisent des Pcs pour les créer et n'osent pas envoyer les fichiers, d'autres créent bien sur Amiga, mais ils essaient surtout d'en mettre le plus possible sur le moins
de surface possible, d'où une lisibilité douteuse... On ne peut que leur conseiller d'investir dans plus de surface (nous sommes prêts à augmenter le nombre de pages pour y mettre des pubs...). 2 Il est vrai que 120F peuvent paraître excessifs pour des frais de port lors d'un achat de petits produits', mais si les produits sont envoyés par transporteur (autre que la Poste), on a vite fait d'arriver à de tels tarifs. De plus, lorsque vous voyez 30F sur le timbre d'un colis, il faut penser à lui ajouter le coût du colis lui- même, le salaire de l’employé qui a mis dix minutes à le confec
tionner... Il n'en reste pas moins qu'une option devrait être proposée par les revendeurs pour un envoi 'économique'.
3 Nous avons fait un test de PageStream3.1 dans le n'96, page
28. Il rejoint certaines de vos idées. De plus, dans le n 98
(page
34) et le n'99 (page 28) nous avons décrit PageStream3.2.
N’hésitez pas à vous reporter aux articles et à contacter
leurs auteurs.
Emploi: J'aurai probablement mon
B. T.S. en Informatique industrielle à la fin du mois de juin, si
quelqu'un connaît un travail dans la branche informatique et
dans la région nord-est (Ardennes de préférence), merci de
contacter la rédaction qui transmettra. ¦ Vends: Genlock
Sirius II pour Amiga, mélangeur vidéo-audio, fondus vidéo et
audio simultanés, mode bluebox, apha channel, compatibe au
"timecode vite" et compatible pc ms dos si pc doté d'une carte
pégasus, documentation en français, état neuf, jamais servi:
5000F. Tel: 05 59 31 82 91 (dept:64). ¦ Genlock gst gold sp
y c (avec filtre rvb): 2000FFf, coffret digi- view
(digitalisation, retouche, présentation): 1000F, genlock
g-lock y c: 1000F, vidéo director: 500F. Tel: 01 39 72 50 73
ou email: bigot@ipgp.jussieu.fr (dept:78) ¦ A4000 40, ram 1mo,
dd 1go, cd rom 4x, lecteur hd: 5500F.
Demandez Gérard aux heures de repas au tel: 02 7 53 72 42 (dept:37). ¦ Amiga 3000 uc + clavier + souris dd 100mo, ram 8mo, carte amax installée avec système mac os 7.0, sortie scsi Amiga et Mac, flicker fixer: 4000F. Francis au 01 48 47 12 60, emaill: fdes- haye@pratique.fr (dept:93). ¦ A1200 6mo + carte accélaratrice 28mhz + copro 33 + dd 540mo + lecteur 3 1 2 + logiciels + 300 disqs + boîte OC + 2 souris + 2 joysticks + revues + écran Microvitech multiscan mode productivité: 4500F à débattre ou séparément. Tel: 01 47 46 96 97 (dept:92). ¦ Amiga 1200 + 1083s + dd 860mo + divers. Le tout:
2700F. Tel: 03 21 42 93 81 , laissez message sur répondeur (dept:62). 9 Amiga 2000B, dd 1,2go scsi, 8mo mémoire, carte graphique Picasso II, lecteur 3 1 2n Amiga os v3.1, écran 1084s, embalage d'origine, plus logicies Scala mm400, final copy, vidéodirector, digipaint, digiview, avec tous les livres et docs en français. Le tout, prix ferme: 4000F. Tel: 05 46 91 34 87 ou 05 46 91 31 34 (dept:17). 9 A1200, 1 kf, blizzard 1240, scsi 8mo alim 200w: 2,2kf, montieur 1942:1,2kf et Al084p: 350F, hd ide 40mo: 200F, scsi 210mo: 350F, boîtier scsi: 200F, câble scsi centr subd25: 100F, cd rom scsi x2 ext:
350F, sampleur Ensoniq eps + 150 d7: 3500F, cherche A4000 nu + buster 11 + toccata. Contactez Fabien au 03 85 46 52 28 (dept:71 ). 9 Amiga 4000 40, 16mo ram, dd 1go, écran m 1483s, modem OC Des informations utiles et nécessaires Réponse pour Mr André Nicolas (86 Saint-Benoît) Monsieur, Je souhaite apporter mon aide à l'appel lancé par Mr Nicolas dans la revue du mois de Mai. Je possède la même configuration A500+ & GVP A530. Selon l'énoncé de ses problèmes et les réponses apportées par (AB) Mr Alain Bourgery, j'y apporte les compléments suivants: ® l'extension A530 de GVP est livrée avec 2
disquettes: La disquette FAAASTPREP contient FastPrep v1.98m de Mike Thomas, La diquette A530TURBO contient GVPFastPrep v2.0 de John J Karcher ainsi que GVPExpertPrep v2.0 de John J Karcher.
0= Si le disque dur est déjà formaté (c'est généralement le cas avec GVP), le réemploi du logiciel GVPFastPrep v2.0 peut laisser apparaître des erreurs dans le nombre des partitions qui ont été faites (je l'ai testé).
= Aussi je recommande d'utiliser FastPrep v1.98m ou GVPExpertPrep.
La démarche à suivre pour Mr Nicolas (auquel je souhaite la bienvenue dans le monde Amiga) doit être: 1* Utiliser un logiciel de sauvegarde (par exemple HDBackUp du répertoire Tools du Workbench 2.0) avant toute manipulation sur son disque dur.
2' Si des programmes ou des données ont été perdus par la fausse manoeuvre de l’étudiant qui a essayé de formater le disque dur,
- Utiliser DiskSalv v2.0 de Dave Haynie avec l'option
"Validate” pour essayer de récupérer chacunes des partitions
du disque dur qui n'est plus reconnu (si les dégâts ne sont pas
importants, cela marchera).
- Utiliser l'option "Undelete" pour essayer de récupérer les
programmes et données qui ont été perdus ou effacés par erreur.
- Utiliser l’option "Repair" pour réparer chacune des
partitions qui a été abimée.
3' Si DiskSalv v2.0 a réussi à vous restituer toutes les partitions et vos données perdues (les miracles existent!)
Vous ennuis s'arrêteront ici.
4' Si DiskSalv v2.0 a échoué, vous dégâts étaient trop importants, il vous faut dire adieu à tout ce qui a été perdu (monde cruel et sans pitié).
Un monde nouveau s'ouvre à vous, et votre disque dur va renaître.
1' Utiliser FastPrep v1.98m et formater votre disque dur en deux partitions (par exemple DhO: = 20 mo et Dh1 : = 100 mo) 2' Réinstaller le Workbench sur la partition DhO: 3' Installer tous vos programmes sur la partition Dh1: (Ouf ! C'est fini).
= Vous pouvez enfin utiliser votre Amiga avec tout le plaisir qu’il vous apportera "L"animal est parfois dur à dompter, mais son attachement est sans limite".
Merci Monsieur le Directeur de Publication de m'avoir lu jusqu'ici, je sais que sans votre revue le monde Amiga ne serait pas ce qu’il est, merci à toute l’équipe de passionnés qui vous entoure et longue vie à AmigaNews.
Mr Louis Grosso ( 06400 Cannes)
14. 4 bds + nbrx logiciels avec disquettes d'origine coomme
Infonchanne, scala mm400, Dopus 5.2 etc... 8000F, Amiga.
1200, dd 60mo, carte blizzard 1230 50 mhz + 4mo ram, llec- teur externe, disquettes hd...: 2000F. Tel: 03 81 64 22 34 ou 03 81 64 21 27 (dept:25). ¦ A1200 + blizzard 1230 IV 16mo + copro 50 mhz + disque dur 850mo ide + cd rom x4 epson ide + interface 4x ide + extras: 4800F, écran 1438 microvitec multisynchro: 1500F ou le tout. 5800F. Tel: 03 25 41 95 66 (dept:10). ¦ A4040 16mo, m 1438s neuf, asim cdfs 3.7, lightwave 5, pho- togenic 2, scala ic500...: 6500F.
Manu au 03 81 51 15 27 (dept:25). ¦ Carte gvp 25mhz 1mo + hd 52mo + guru rom: 900F, 1 x 4mo ram gvp: 600F, carte picasso II: 1000F, carte flicker A2320:600F. Contacter Chrito- phe au 03 20 13 95 62 après 20h (dept:59). ¦ Magnétoscope ony sv-767b vhs pal secam pip hifi montage contro s monitoring: 3100F, central téléphonique fax modem répondeur: 700F, fax Sharp f0276 termique tel fax répondeur: 3200F, revues svm n‘103 au n'149 pour 300F, terminal numérique absat sans abonnement, mutisatelite: 1700F.
Tel: 03 81 95 37 63 après 20h (dept:25). ¦ Amiga 1200: dd 850mo, cd rom 2x scsi, squirel, lecteur 5 1 4, glock svhs, moniteur 1084s, carte blizzard 1230 iV, cpn 50mhz (s.s. gar.), livres, programmes, jeux, ccfs... + matériel vidéo Faire offre au 00 32 56 34 84 32 (Belgique). ¦ A500+, 1mo ram: 500F, A1200: 950F, moniteur couleur stéréo 1083s: 400F. Tel: 01 45 23 15 81 (75). ¦ A1200 tower + blizzard 1230 (50mhz) + ram fast 16mo edo + copro 50mhz + clavier ext. Cdtv + hd 540mo + lect. Cd x4 + moniteur m 1438s multiscan + imprimante bj10ex + nbrx softs, cd, jeux. Prix: 7000FF. Manuel, tel: 02 35
70 77 88 (dept:76). ¦ A2000, 10mo + 1083s + carte 68030, + dd 120mo + genlock + modem 14400 + lightwave 3.5 + nbrx autres logiciels: 5000F. Tel: 01 69 44 32 38 le soir (dept:91). ¦ Blizzard 1230 IV à 50mhz + copro à 50 + 4mo ns: 1150F, Blizzard 1240 à 40mhz + 8mo à 60 ns (pas besoin de tower!!!): 1990f. Stéphane au 03 87 62 43 33 après 20h (dept:57). ¦ Carte picasso II 2mo, lecteur cd sony scsi 2 4x + cdrom. Faire offre au 02 97 42 64 46 après 19h (dept:56). ¦ A2000B kick 3.1,rev6.2, 1mo chip, blizzard 2060, 2mo simms 60 ns, divers logiciels, faire offre, digitaliser de son Perfect sound:
120F avec cd aminet n'10, lectuer cd-rom 4x ide interne nec cdr-272 pour A4000 ou A1200(T): 380F avec cd Aminet n'7 et 8, tablette graphique format A3, faire offre, tvpamt 2 0 pour Picasso: 450F Amiga 600: 600F, lot de 250 disq.
3,5"dd: 250F port compris + 2 jeux. Tel: 03 88 60 37 98, émail: 100721.157@compu- serve.com (dept:67). ¦ A600 + moniteur couleur 1084s + souris, joysticks, nombreux jeux (mk I et II, dune I et II, colonization,...) + utilitaires (Kindword III, xcopy pro,...): 2000F. Tel: 01 64 52 89 08 (dept:77). ¦ A vendre Citizen 120D - 150Fr; HP PaintJet jet d’encre avec cartouches neuves - 400Fr; Laser CompuPrint PageMaster411 (Compatible Laser Jet 2; 1,5 Mo cache) toner neuf + révisée OK état impecc.
1800Fr TEL 01 3497 8402- 78200 Mantes. ¦ 3 Rue Galléan 06000 NICE Tel Fax : 04.93.80.71.55 AMIGA 1200 Carte Mémoire Omo 390f Blizzard 1230 IV Omo 1100f Blizzard 1240T Omo 21 Oof Blizzard 1260 Omo 3790f Module SCSI-2 700f AMIGA 4000 Cyberstorm 40 40 Omo 2890f Cyberstorm 60 50 Omo 4690f Module Fast SCSI-2 850f Cybervision 64 3D 4Mo 1990f Picasso IV 4Mo 2990f DKB 3128 1690f AMIGA 2000 Blizzard 2060 Omo 4690f Blizzard 2040 ERC Omo 2690f ROM 3.1 Amiga 500 600 2000 499f Amiga 1200 3000 4000 599f PRIX NETS TTC MODIFIABLES SANS PREAVIS - CHEQUE A L’ORDRE DE TRACO-ANTINEA FRAIS DE PORT :
CD jeux Logiciel : 35f Carte HD Mem : 60f
* ANTINEA* Ecran : 14” 150f PROMO DU MOIS : Quaterback 5 vf 99f
* Les 5 CD-Rom 199f 17” 200f Tour: 10Of MEMOIRE COPROCESSEUR...
Coprocesseur PGA 50Mhz 450f SIMM 32 bits 4Mo 60ns 160f SIMM 32
bits 8Mo 60ns 330f SIMM 32 bits 16Mo 60ns 650f SIMM 32 bits
32Mo 60ns 1290f Disque Dur 1.6 Go IDE 1490f Disque Dur 2 Go IDE
1690f Disque Dur 2 GO SCSI 2490f Disque Dur 3.2 Go SCSI 2990f
CD Rom 10x IDE Interne 750f CD Rom 12x SCSI Interne 1390f
DIVERS Lecteur HD 1.76Mo interne 585f Souris Wizard 99f Tour
Micronik A1200 1290f Alim Micronik Tour A1200 449f Boitier
Clavier A1200 390f Carte Zorro II Micronik 1590f Carte Zorro
III Micronik 3190f Tour Micronik A4000 PCI 2690f Moniteur M1438
14” 2290f Moniteur IDEK 15” 2790f Moniteur IDEK 17” 4990f
Alimentation 20AA1200 449f Tablette Wacom Artpad 2 1290f
LOGICIELS Wordworth 6 (vf) 490f Image FX v2.6 (va) 1190f SCALA
MM400 (vf) 1390f Turbocalc 4 (vf) 490f TVPaint v3.59 (vf) 1290f
Turboprint 5 (vf) 449f I Browse (va) 249f Aminet
13,14,15,16,17,18 79f Aminet set 1, 2 150f Aminet set 3, 4 199f
Geeks Gadgets ADE 110f Amiga Developer CD 95f Mods Anthology
219f Colonisation (va) 199f Sens. World Soccer 96 97 199f Sens.
World Soccer Upgrade 129f Slamtilt AGA 149f Pinball Fantasies
AGA 149f Jet Pilot 220f Mega Typhoon 149f Capital Punishment
149f Chaos engine 2 249f Burnout 249f Tiny Troops 249f Alien
Breed 2 249f Trapped 199f Akira CD32 149f Nemac IV CD-Rom 180f
Legends CD-Rom 180f Pinball Illusions CD-Rom 149f Animatic
CD-Rom 49f Demos are Forever CD-Rom 49f Textures CD-Rom 49f
Super Autos CD-Rom 49f Net News Offline 1 CD-Rom 49f 06
Amigazur Ckib, 33 rue Joseph Fiory 0615020 rue CcntantCanne te
Bocca, tél 93 90 84 51, tél 94 53 7283 i ABONNEMENTS 1 CLUBS 1
ABONNEMENTS I CLUBS I ABONNEMENTS i ËÉ 08 Amiga Club Ardennats
30 chemin des Romains 08200 Sedan 03 24 27 03 42 10 Club
informatique F.S.E Lycée de Lomoards, 12 Av des Lomoards BP 766
10025 Troyes Cédex 25 82 5834 13 VAV Vtdeo 165 rue Breteuil
13006 Marseille Téf; 01 531010 13 Frontières Informatique 52
rue d'Italie 13006 Marseille tél 91 4283 07 17 Club Oleron
Informati que, 13 Bd Daste 17480 Cbateau rfOleron 17 le 4A • Mr
Georget Stéphane La Rivière 17210 Chepniers 18 KlUB Amoe France
jeudi a vendredi après-midi BP 133 18003 Bourges Cédex Té) 48
65 14 56.
Fax482483 75 22 microtel cfob. Comité d’Animàtion de Robien.
Place de Robien, 22000 St Brieuc 26 CLUB Inf. Amiga, 4 Allée S Garaix, 26200 Monte»- m®, tél 75 53 01 48 30 Association Mcro Ouest • Amiga de Nîmes. 20 Rue Anals, 30230 Rodilhan - Tel: 06 07 27 59 49 - Tei'RTC: 04 66 20 47 82- SUISSE Si vous êtes en Suisse vous pouvez vous abonner à A-News pour II numéros pour la somme de 100FS.
Envoyez votre paiement uniquement par CCP libellé à A-News à : A-News, CCP No 12-25868-1 1203 Genève.
AmigaNews - abonnements et anciens numéros Abonnement de 11 numéros 360 F Pour l'étranger (tous pays sauf Japon 33F de port par numéro) 365F (Avion 495F), paiement par mandat postal ou carte bancaire uniquement.
Bulletin d'abonnement ci-dessous, mais si vous ne voulez pas découper votre AmigaNews envoyez-nous votre demande sur papier libre ou photocopie. Les numéros précédents sont tous disponibles aux prix suivants (variable selon la quantité commandée): 1 à 10 numéros, 15F par numéro; 11 à 20 numéros, 14F par numéro; 21 à 30 numéros, 13F par numéro; 31 numéros et plus, 12F par numéro. (Ajouter participation timbre: 15F pour la France et 30F pour l’étranger quel que soit le nombre de journaux commandés).
Oui, je m’abonne pour 11 numéros à partir du numéro . (Délai d enregistrement environ trois semaines. Votre abonnement peut commencera partir de n’importe quel numéro. Délai de livraison environ 3 à 10 jours après les kiosques, sauf à l'étranger!)
Nom ....Prénom .. Adresse ..... Bon à découper ou à photocopier et à adresser avec votre règlement au nom d'A-News à : News Edition, 12 Rue Barrière, 31200 Toulouse Le numéro du dernier iournal oui sera envnvé est imDrimé sur l’étiuuette d’envoi.
PAR CARTE BANCAIRE En France ou à l'ctranger vous pouvez payer par carie bancaire (carie VISA ou autre carte portant les initiales CB) en inscrivant les détails de votre carie dans les cases ci-dessous. Vous pourrez aussi vous abonner avec votre carte bleue en téléphonant au 61.47.25.67 No: UL Date d’expiration Date.
Signature.. EmaS: Ciub.amig33a@hot.fr 31 Ciub Amiga St-Orens. Réunion tos les jeudi sdr à partir de 2Qh. Pour tous ccmpiément dinfcrrnafons contact par mmite! Où modem tél 61 3911 47- 7V7 - : 24h 24.
31 Aiiance Micros. Réunion tous les premier samedi du mois à I4h, Contacter Wes Labre, 2C rt» Charles Beaudelaire 31270 Cugnaux. Téi 61 92 30 70 33 BUGSS user group Bordelais 25b rue du prof.
Lande 33380 Biganos tél 56 82 70 01 fâx 56 46 38 49. Email: bugss@grolier.fr 33 Club CIFL (Club Informatique Familiale et de Loisir}, Pour tout renseignement: Mme Dubaqmer Marie-Suzetta 58 Av de ta Libération 33380 Mos Tét 56 26 42 75.
35 Rennes Amiga Club. BP 1832, 35018 Rennes Cedex 7. Tél 99 79 27 78.
Email rac@cybera.anet.fr 35 Qub AL! (association lécousse Informatique}, Ecole Montaubert, 14 rue de la Dussetière, 35133 LÔOUSSe. T« 99 99 52 81 37 Fixé Art4 avenue du Général de Gaulé 37000 Tours 38 Club Apogee BP 6 38620 Montferrat. Tél 78 32 38 41 S Par en ton 38 Espace Info MJC de Vienne 11 quai Riondet (2ième étage} 38200 Vienne. Rem. MJC de Vienne 74 53 21 97 38 International Amiganetwork Club cto AN DER BENDE Le quai Jacques M. 38160 ST. Antoine fAbbaye. Tél et fax: 04 76 36 44 28 Extention : 1024-3615 INFODEX code IANC 40 CiM 26 r Dulamon. 40000 Mont de Marsan tél 58 06 25 24 45 Club
AMIS 6 rue des Capucins 45650 ST Jean I ; ta Blanc. Tél 38 529739, Sammy@hoi.fr 54 Raoul TAM TAM 29 rue Charles Sadoul 54000 i,* MbhCy - - , -, -Æg., s& 57 ALICE club Informatique, Maison des Jeunes, r * Clemenceau. 57360 Amneville tét 87 71 08 03 57 Alpha Club Informatique Sarrgue mines Foyer Culturel. 3 rue J.Roth. 57200 Sarreguemlnes. T6I 87 95 25 03 59 Association Micro Loisir, 22 place Vauban 59370 Mars en Baroeui Té» 20 04 40 49 69 Ordüeers Club Informatique. 9 bts rue du Général de Gaulle 59115 Leers. Tél 20 82 95 36 (sam Mh-18h.
Dtm I0b-I2h) 60 Atacom Picardie 44 rué du 1er Septembre D-60290 Cauffry - France téf 44 69 28 97.
62 Club Amiga à Calais CAO} 81 rue Anatole France 62100 Calais 64 Mtero Informatique Club cfAngiet 59 52 34 03.
66 Club Informatique Stephanois. Saile Bar noie, 86240 St Estève téi 68 92 48 18.68 92 05 52 67 Club Nfero-Loistr 2 rue Kleber 67300 Schiltighelm tôt 03 88 62 90 43 67 Association AMIGrAff - Club informatique Amiga -17, rue Erckmam Chatrian 67400 tllkirch - Graffenstadeo.
Tel: 03.88.06.57.21 72 ATOL William Laurent, 8 rue du parterre, 72000 Le Mans,Tél 43.86.01,59 731016106011» 13 av J Jaurès 73000 Chambery 76 Esigetec, Club Amiga 1 rue du Maréchal Juin BP14 76131 Mont Saint Aignan CEDEX, bureau des élèves. Téi 35-52-80-37 76 Guru Amiga Club du Havre (Gach), 85 rue de la Signe a Fosse. 76620 le Havre. Téi 35 48 37 12.
76 C.V.I Club Vidéo fformatique 3 rue Michel Vvon - 76600 • Le Havre - Tél 35.22.86.94 77 Microtel Club, Ecole Pasteur 64 r du Gai de Gaulle.
77000 Mefun. Tél 60 68 67 83 77 Intelec Centre Socio-Cùituref “Les Margotfns* 93, rue du Générai Leclerc 77330 Ozolr La Ferriere téi 64-40- 12-73 77 CMOS BP37 77860 Quncy-Voisins 81 Microtel-Ciub d Albi 1 Av du générai Hoche 81013 Atoi CEDEX 92 Amiga 1000 Defenders 47 Av G Péri. 92500 Rueil Malmafscn 92 Smon Informatique. Cercle d'uttusation Â5000. Boite Postale n'it 92235 Genneviiber Cedex 93 Microtel Club Gagny, CMCL 21 av. Des Verveines.
93220 Gagny. Téf 43.88.08.30 93 Club France Mcro, BP 55 93390 Cighy S bo» Cédex BELGIQUE 1160 Club Européen Arrtgà, MJ.A -1979-1981 chausôe de wavre. B-116Q Bruxelles. Tél INFO ++(322)
6. 72.36.65 EXT 0256 - 36151NFODEX (code) CEA 7500 Club P.A.C.T,
BP94,7500 Tournai 7120 GCCL-MICRO, club Amiga en Hamault Siège
centrai et section de Vellereiiie 064-33.79.46, section de
Manage 064 46 83 18. Section de Mons 065 34 89 27 Amiga
Betgran Club (ABC) 067 33.11.1 (Soignies 4 sa région)
06 28.57.70 (Ath & sa région) QUEBEC Club Amiga Montréal (CAM)
3501, Côte Ste Catherine 212 Montréal, Québec H3T128 Club
Amiga du Quebec 15 , 2580 Robert-Grffard Seau- pat - QUEBEC
CANAOA. Ugnes de BBS : (514) 355-1280, (514) 421-0285, (514)
684-7500.
Httpy pages.infinit.neti'claq'. Réunion tout les seconds jeudi de chaque mois de 1 9h a 20h au centre communautaire de Monkiand.
CLAP - Club Amiga de Quebec 1 rue des Près, Beau- pat. Quebec, Canada, G l£ SJ8. Tél: (418) 668 5969 AMIX BBS: (418) 666 4146 SUISSE 1000 Amiga Muiûtask Force, Siège centrai et sections de Lausanne, Vevey, Werdon. CP 297 Bergières, 100C Lausanne 22. Section de Monthey. CP1185,1870
- Monthey 2 1000 Amiga First, Case Postale 234, CH-1000 Lausanne
22 1205 International Computer dub Genève - Michel Mat- they 8
rue Hoffman, 1202 Geneve 1219 Club tnfamatique du Ugnon
Amiga'Mac. 51, ne du Bots des frères, tél 022 970 02 66, BBS
022 970 02 61 1223 GodSoft CP 3091223 Bernex, serveur
multilignes 022-757-6587 2882 Amiga-CHto Suisse Romande, CP
83,2682 Si- Ursanne 4A L Amiga bouge dans le 171 Pourquoi pas
vous aussi’ Venez rejoindre nos rangs I 0u9 vous aillez un
4000 60 ou un simple 500 de base vous serez les bienvenus I
Noire bu!
Est de laire connaître r Amiga. Par tous les moyens possibles: shows, radio, presses. TV Une seule adresse: Stéphane Georget, 4A, La Rivière 17210 Chepniers Associations Rubrique gratuite - Associations (à but non lucratif), envoyez votre catalogue, votre texte (jusqu'à 50 mots) avec copie de vos statuts.
A. C.V. Art Cea Vidte La meilleure façon d aborder le Domaine
Public, c’est de composer vous même vœ dsqueltes Sur la
collection CAM et Fish. Séleclomez les programmes qui vous
ntéressenl.
(X Fish 319. Y Fish 1000 . Z CAM
877. Etc...). Si vous recherchez une texture, une CGFont ou une
Coloc lont. Etc. spéciale, contactez-nous.
Plus économique et rapide Comptez quatre programmes par disquette avec un ordre de préférence si dépassement des 880 K. 15F par disquette . 20F de port, par chèque â ART COM VIDEO. 107 rue princesse.
59800 Lille Tél 20.13.80 41 AFIV Pourquoi acheter des logiciels sans les var? Vous pouvez verir nous voir pour être conseillé sur les logiciels Catalogue papier (Domaine Public et Lxif des lotmalons) sur demande Renseignement Association Formaton tnformalqje Vidéo. 2 passage du Petit parc, 06000 Nice Tel 93.92 15 00 Fax 93 13 90 95 AFLE Enfin les versions françaises que vous attendiez Les auteurs des meilleurs freeware, shareware et shareware compensé du moment ont donné à l'Assoaaoon Française du Libre Essai leur accord et leur soutien pour vous proposer une documentation en français complète
el sagnée. Et même, une version amèrement francisée pour certains de leurs programmes préférés Disquette catalogue confre 10F - AFLE. BP505. 13091 Aix en Provence cédex 02 AmlCAMtt* «3 Son activité principale est dédié un fanzine axé sur l'Amiga Son but esl d apporter des informations, des astuces, irilalons et toute autre source dmterét envers r Amiga Son prix est de 15F et la dsquette correspondante est de 8Frs. Les frais de port sont compris Nous acceptons toute participation pour remplir nos pages Pour toutes correspondance E-mail: amigazetfe@tajlon pacwan nel htp. www neatréercomamigazene
ou alors AMIGAzetie 83, 9rue Sle Elisabeth 83200 Toulon ASOA Association cfacfrvités biographiques et de montage virtuels partr de staoons Amiga Désir d échange avec d aufres Amigaistes. ASOA 5 rue Général Vandenberg 06600 Antbes AIIM Amiga Support Le Mans propose â ses adhérents une multitude de services dont l inlanon aux logiaels.
éfode et réalisation de tout type d'appareillage électronique (digitaliser. Atower, ect...). aide à la configura ton maténel et logiciel de l’Amiga, ect.. Président Lepoittevin Bertrand au Mans 43 28 87 83 BUOM
- Site français denregstrement des produits VaporWare et Miami
- Réabsaton du lanzine BGSS (abo
10. 50 F numéro)
- Traduction de DP (membre ATO) Contact : Jacques Foury
(président du BUGSS) Appt2! 38bis rue roger cohé 33600Pessac
Tel 05 56 46 26 09 Fax 05 56 36 55 42 CORVETTE PRODUCTION
Lassociaton est composée de techniciens de I audiovisuel el
dinfogaphiste lAmiga'PC) Son but la conception, la rêalisaton
el la diffusion artistique â I ide de moyen techniques
audiovisuels Elle vous propose des stages d initiation ou de
perfectionnement dans les domaines de l’Infographie, la vidéo
et de la photographie Elle organise depuis deux ans en
collaboration avec l’association TRAVELLING la manifestalon
"Les Nuits Insolites du Film" Elle vient de créer un
département "KANSEL" dédié à la production de dessin animés et
musique Techno sur Amiga Contact 56 Av J B Clement 34130
Mauguio Tél: 67 120 581 Traveling: spéaaltsé dans la créaion.
La producton el le lormalon en audiovisuel Depuis 1985 réurit
des professionnel de I image el du son pour la réalisation de
documentaires et films institutionnels Contact Emmanuel 67 923
324 COMMODEXPLOREK CORSAIRE PRODUCTION La plus ancienne
association sur Amiga (08 1984). Spécialisée dans la technique
et la recherche en vidéo et informaïque. Filiale en Normandie.
Activités: rèalisaluon de station mulnmécla - développement élecTorxqiie et informaïque - télévision locale CORSAIRE Télévision C.TV. (CTV recherche des animations, hlm vidéo, musiques envoyez-nous vos oeuvres avec libre diffosion) Conlacl (joindre I Imbre SVP): siège social Corsaire Producton. C19 La Rocade, F-91160 longjum eau lél 01 69 09 55 04 CRAYON JS Crée et diffuse ses propres réalisations logiciels jeux et utilitaires commerciaux ou D P Mise en place prochainement d une antenne de développeurs pour la rêalisaton de produit de qualité sur Amiga (AGA) Avis aux jeunes talents Ecrivez en
envoyant vos réalisations à Crayon X, 46 rue d Arsonval t Esterel Bt B 69800 St Pnest Tél 72 28 01 86 DoftCPUBS DIFFUSION Collecte et diffuse Demos, Ufrlitaires.
Jeux et Amiga Fish Catalogue contre timbre à 4 Frs DOM PUB DIFFUSION, 10 rue du Vergeron.
38430 MOIRANS EOLE FILMS Réalise des documents vidéo de qualité professionnelle et assure le montage de vos propres images quel qu’en soit le format ( SVHS. Hi8, Umatic, Betaj Eole films propose également tirages, effets, commentaires, etc Une parte des travaux est effectuée sur banc informatsé Amiga Videopilot Tarifs associatifs Tél (1) 40 34.79.45 Exwlt Exode créa ton d une banque de données pour réunir el informer les Amigaistes Répertare de spécialistes Amiga revendeurs associations (leurs produits, leurs préstations), qui lait du DOMPUB. Qui à tel cablê. Etc. Bourse déchange (Pentes
annonces), boite à lettres, pour communiquer ente-vous. A consulter sur 3615 BABMICRO Tel 04 90 95 97 61 Frontlèrao Icfertnatlquce Propose les traditionnelles collectons de DP (CAM. Fish, 17bits (ainsi qu une nouvelle collection DP mllulee "Vie et L oisif Tarif unique 10F la disquette . Frais de port Nous faisons aussi: une initiation à l’informatique et des impressions sur Teeshirt. 52 rue d Italie 13006 Marseille lél 9142 83 07
I. D.V.O.
I. D.V.O est une associalon de réalisateurs vidéo et
dmtographistes Les prestalons proposées sont réahsaoon de
hlms. Arimaoon 2D el 3D, préao Par ailleurs. I D.V.O édile une
collection DP int niée D PIXELS, où chaque numéro aborde un
theme différent. I.D.V.O. BP 574 21000 Dijon Cedex IMPACT
MULTIMEDIA Actwite suspenoue cause service national INFOVI8ION
Carnet d'adresses L associaton est spécialisée dans le
traitemenl de Timage numénque grâce à la numérisation CD-photo
Celle-ci propose également un service de scanérisation 24 bits
par sublim aton thermique Pour plus dinformations, envoyer une
enveloppe imbrée à Infovision, 6 bd du 2e rgt de cfragons.
67500 Haguenau LITOTE • CRÉATION La Vidéo des Arts et Sciences, 4 Mo.tee de la Tour F-30400 Villeneuve lez Avignon tél 0490258184 fax 0490258361.
E-mail litote@wanadoo.fr MECA-DP DIFFUSION L’association MegaDP Diffusion produit et diffuse les collections freewares suivantes: MegaDP X-MegaSIide, MegaModules.
GIFCollection et ChpArts Catalogue complet sur disquette disponible contre 4 trrtres à 2F80, ou une disquette et une enveloppe auto-adressée timbrée à 4F40 à (adresse suivante Stéphane CARRE, 29 rue Saint Georges.
62600 BERCK-SUR-MER MICROLOGS 43 rue Carnot 69190 St-Fons tél 78 70 43 06, modem 78 67 80 29 Otw AGA Association Over AGA propose grand choix de module 200 mega de musiques demo AGA, digit, scanérisation. Contacts Pour tous renseignement Cver Aga Club informatque 2 rue du Tram 54230 Chavigny Tel 03 83 47 57 31 ou 03 83 47 63 19 demander Sebastien PIXEL ART Pixel Art vous aide a résoudre vos problèmes techniques, mais aussi apporte sa collaboration à vos pro|ets. Vous cherchez un fond d écran original, un son très spécial, ou bien digitaliser une photo, quelque soit le format (PCX, GIF, JPEG,
elle support disquette DD, HD. Syquest. Vidéo Hi8, S-VHS, etc ) Nous sommes là pour vous aideri Ecrivez nous à: Pixel Art, 14 nie des guettenes 37000 Tours WWWcreaweb fr pUei-an p «-ai1plxeinim ProMEDIA Elaboration de ProDIA, collecbçon HD (2 6Mo de DP Disk) Support BBS au (*33) 21 57 14 70 et nouveau élaboration de logiaels DP Siège soaal: ProMEDIA. 7 rue Voltaire F-62950 Noyelle-Godault Mat Ethernet caullier@ens Lift fr 1A.C R«bbm Amiga Club Nous diffusons du DP (Collections fish, CAM, 17 Bit Software, mais aussi Images, Modules. Demos...). L’adhésion au R A C est de 50F par mois et donne
accès à tous les DP Rennes et sa région uniquement (pour le moment). R A C 17 me Emle Bernard 35700 Rennes 99 6367.12 SIC anaclatiaa Réalisé toutes prestations et organise formation continue Amiga numénsation image et son, dessin 2d 3D, transfert fichier PC, Animation, incrustation, genlock, multimédia Vidéo prise de vue et son, montage, copie, transcodage, transfert de hlm 8 S8 16 mm en vidéo Possibilité de location Toulouse 61 99 66 27 Son Image Communication Tripla A Assooation de défense maximum de l’Amiga Aux adhérents sont proposés, entre autre choses, des avantages en ce qui concerne
des ventes autours de I Amiga (DP, T-Shirt Amiga ) et projet dun fanzine assoaatif Pour plus de renseignements: Lot les Aurores.
26800 Portes les Valence AU(«i|M Les numéros de téléphone eide fax sont, à partr oe la France à précéder tels quels de 00 49 Haage & Parfrier Computer GmbH, Mainzer Sfrafte 10a.
6119) Rosbach v.d.H. Tel (60 07) 93 00 50 Fax (60
07) 75 43 E-mail : 100654 3133@compus«rve corn Miaonik Computer
Service Brùckenstr. 2.51379 Leverkusen Tél (2171) 72450 Fax
(2171) 72 4590 New Une Computer KG, Alexandersfr. 272.26127
Odenburg Tél (441) 68 36 17 Fax (441) 961 89 43 Phase 5
digital products. In der Au. 27. 61440 Oberursel Tél (6171)
58 37 87 8 Fax (6171) 58 37 89 E-Mail support@phas*5 de
aprojec*§ phase5 de Internet htlp: AMWw phase5.de POINT
Computer GmbH, Pfâlzer-Wald-S» 70. 81539 Mùnchen Tél (89) 68
96 89 Fax (89) 50 72 71 proDAD. Feldestr. 24,78194
Immendingen. Tél (7462) 9 11 34 35 Fax (7462) 74 35 WWW
http: weiwprodad.de Titan Computer, Michael Garlich
Mahndorfer Heerstr 80
A. 28307 Bremen Tél el Fax (421) 48 16 20 TKR GmbH & CoKG.
Stadlparkweg 2.24106 Kiel Tel
(431) 33 78 81 Fax (431) 3 59 84 WWW http: www.lkr.de Vesalia,
IndustnestraOe 25, 46499 Hamminkefrv Tel (2852) 9140
10711 14 Fax (2852) 18 02 Village Tronic Marketing GmbH
Wellenweg 95.31157 Sarstedt Tél (5066) 70 13 0 Fax (5066)
70 1 3 49 Hotine (5066) 70 13 10 Mailbox (5066) 70 13 40
V06 Computersysteme GmbH Poslfach 100607.
Haumannslr 1 a. 44379 Dorfrnund Tél (231) 96 1 0 28 50 Fax (231) 96 10 28 88 AkéBMHHt Pour s abonner à Amiga-Magazin AMIGA AboService 74168 Neckarsulm Tèl(7132) 95 92 42 Fax (7132) 95 92 44 Numéro seul DM 7,80 Abonnement èfranger (donc peur la France) : DM 109.20. Nœ amis suisses peuvent s adresser directement a Aboverwaltungs AG, Sâgestr 14. CH-S600 Lenzburg Tél : 0 64*1 91 31 Abonnement FS 83.40 Pour s'abonner â Amiga-Plus : ICP Innovativ Computer Pi esse GmbH S Co KG Aboverwaltung Amiga Plus Innere-Cramer-Klett-Str 6,90403 Nûrnberg. Tél (Manuela Bauer) (911) 53 25179 Fax(911)53 25
197.
Numéro seul. DM 9,90 (une disquette induse).
Abonnement d Allemagne DM 99. D Europe DM 139.
Du reste du mende DM 159 Pour commander Amiga-Speaal : DM 6.90 (* port 7) Contacter I.A media Veriagsgesellschart bmH. Pour l’annee DM 75.90 Autrlck* Solaris Computer, Insbruck, Mariahiltpark 14)10 Tel el Fax (512) 272724 Balglqo* AllaData Bénélux. KV Overmeirelaan 20,2100 An M erp tel *32 3 326-0144. FAX 326-0194 Amiga Products 209 Route de Philippeville 6280 Gerpinnes Tel Fax 071 21 79 32 dbossis@arcadis be http. 195.7.0.2«9'amigaproductOefaultncik Amiga City. Tel *32 2 736 61.11. Fax:.322 772 24 01, Email amiga city ®pmg be AVM Technology, rue de Rofrieux 279, B4100 Seraing Tel 41 38 16 06
FAX 41 38 1 569 Dgéal Preaacn 330 Chauseee de Jette. 1081 Koekelbetg Bruxelles. Tel 02426.0604. FAX 02'420 38 75 Imedia 7 Carré Peeters. 1180 Bruxele6. Tel02 376 14 38 Audio-Visual MultMedia Technology, me de Rofrieux.
279, B4IOO Seraing Belgique Tl (0)41 38 1 606. Fax
(0) 41 381569 The BlackTiger - Rue du Nord 93 6180 Courcelles -
Tel 32-71-458244 Fax 32-71-461076 C«B»d4 Amifrix Development
5312 - 47 Street. Beaumont Alberta. T4X 1H9 tel ou FAX.1 403
929 8459. E-mail sales@amitnx corn WWW hltp networx
com amitix Grand* Brttigaa ADRESSE ANGLASE (IndKall 00 - 44)
Almatera, Southertcn house, Boundary Business Court 92-94
Church Road. Milcham, Surrey, CR4 3TD, En gland tel (0181 )
687 0040 Fax (0181) 687 0490 Bockmaik Publishing LU.. The CM
Schod. Greenteld.
8edfcvd MK45 5DE Tel 01525 713671, Fax 01525 713716 Digila Inlernatonal. Black Horse House. Exmoulh EX8 1JL England. Tél 0395 270273. Fax 0395 268893 Diskotech (Grande Bretagne), tel (1944) 1591-620242 Duchet Computer 51 St Georges Road CHEPSTOW NP6 SLA England Eyetech Group Ltd . Tel 01642 713185 RBF Software. 169 Dale Valley Road, Hdlybrook, Soufriamptcn S0166QX. England E-mail rbf50f«§)dx ccmpulink co.uk WWW http . Vwvw ccmpulink couk'-ocümed Fourfri Level Developmenls. 31 Ashley H*. Monlpelier.
Bristol BS6 5JA hHp Awew.ffevel CO.uk, email: sales@flevei co ukHi-O, tel 01525 211327 Hagars Elecfrcncs. 127 Hlgh St Sheemess Kent ME12 1UD, téiFax 01795 663336.
HiQ, uml I Cablr End. 2 fr» Square Hoodifte.
Bedforddwe LU7 9NB tel 01525 211327 fax 01525 211328 HiSolt, The Od School Greenheld. MK45 5DE Bedlocd Tel (1525) 71 81 81 Fax 71 3716 Hitachi Europe Lld. Whitebrook Park. Lcv er Coonham Road. Maidenhead, GB-Berkshire SL6 8YA Hydra Systems, Red Lane. Kemlwwlh CV8 1PB. Tel 1203-471111, Fax 1203 473333.
KRP 1944 141 762 2510 Bmtersoff. Tèl 1944 1908 261 466 Optonlca, 1 The Terrace Hight Steel Lutlerworfri Leics England LE17 49A. Tel *44 (0) 1455 558282. Fax -44
(0) 1455 559386 Seasoff Computng. GBUnit3. Martello Enterprise
Cenfre. Courtwick lane Uttebamplcn, West Sussex BN17 7PA Tél
( 1944) 1903 850378 RfrIBM IblltlNS Amiga Formai Somerlon.
Somerset TAU 68R (aboonemen! Europe 16339 95 pour 12 numéros)
Amiga Shopper. Future Publishing, Somerlon. Somerset TAU 6BR
(abonnement Europe 16340 pour 14 numéros) CU Amiga. Tower
PuWishmg. Tower House. Sovweign Park Lathkil St. Market
Harborcugh. Leics LE16 9EF (abonnement Europe 12 numéros
16366) Etats-Unis Ant Gravity Products, 456 Lincoln Blvd.
Santa Momca CA 90402 tel 310-393-6650 lax 310-576-6383
Ccnsultron 8989 Fsdge Rd Plymouth Ml 48170 tel
(313) 459-7271 Bverson Puzzle Company, PO BOX 258. Elverson
PA19520, FAX : *610 277 9006 Email:equack@bix ccm 19520,
FAX : +610 277 9006 Email:equack@txx.ccm Intelligent
Designs Inc, 2925 EasI Colonial Drive.
Oriando. Flonda 32803 USA Tel (407) 894-1031,
(407) 894-2384, FAX (407) 894-2110 Tech Suppcr.
(nouvelle adresse) (TapeWorm) MegaGem. 1903 Adria Santa Maria, CA93454-1011 805349 1104 tel fax CompuServe 70250.626 Newtech i 200 SW Executive Drive Topeka. KS 66615, tel 1 913 228 8000. Lax 1 913228 8099 Nova Design Inc, 1910 Byrd. Avenue Suite 214.
Ftchmond. VA 23230 USA Oregon Research. 16200 SW Paafrc Hwy. Suite 162, Tigard. OR 97224 Quackenbush. 524 Crocked Lane. Wng of Prussia PA 19406, Fax *610 277 9006 Si lent Paw Produclons PO Box 1825. Manassas. VA 22110 Tél 703-330-7290 (vo.ce FAX) Software HuL Fdcroft East Business Park 313 Hen- derson Dr Sharon Hill PA 19079 USA. Tél
19. 1.610 586 5704. Fax: 191.610 586 5706 Sofr-Logik. 315 Consort
Drive, St Louis. MO 63011 USA Tél 314-256-9595. FAX
314-256-7773 Tri State Computer. 650 6lh Avenue. Corner 20
fri St NY, NY 10011. USA HélItBd* Eurêka. Adsteeg 10. 6191 PX
Beek(g. Pays-Bas. Tel
(46) 37.08 00. Lax (46) 36.01 86 Franc* ACM, 8 rue Des Vergers.
57890 Porcéette. TelFax 87 93 53 61 ADFI, résidence Les
CoBages. 83 rue André Theunet 63000 Clermont Ferrand tel 04
73 34 34 34 lax 04 73 34 05 15 Usenet adfi@ramses Wn org
ADNET 3615 ADNET AFLE BP505 13091, Aix en Provence tél 56
0572 09, Fax 42 64 56 76 AGMO 114 rue Bis Michel-Ange 71016
Paris Tel: 01 45 27 04 53 AMIE. 11 Bd Voltaire 75011 Paris
16 1 43 57 48 20 Fax 16 1 43 57 10 01 Applimatic,
CH-1618Chàtel-St-Denis. Rte de Monfreux. Suisse. Tel (Irance
1941)21 9314031.
Fax 21 931 4035 Axiom Computer. 3 avenue Charles de Gaulle, 78800 Houilles Tel 39-68-39-25. FAX 3968-33-81 Atol SARL. 67 rue Nalonnale 72000 Le Mans Tél 43 23 43 57. Fax 43 43 90 39 Atéo Concepts, Le plessis 44220 Ccuércn Td'Fax 40 85 30 85 Delta Graph’X, 4 rue des Iris 9! 180 St Germain les Arpajon. Tél&lax (1) 60 84 16 14 email dgx@deltagraphx grolietfr.
Web iwwwgroherfr deltagraphx Lecde Fr. BP274. 16007 Angouleme Cedex Tel 07 67 1219 ECOUTE VOIR. Anne Rubie. Tel 41 06 90 90 fax 47 39 26 95 FDS, 82 me Sailly BP 134 59543 Lys Les Lannoy Cedex. Tél 20 02 06 63 Fax 20 82 17 99. Minitel 3615 FOS FFD, 3 rue A France 13220 Chaleauneul-Les Martigues. Tél 42 09 05 15. Fax 42 76 18 70 Futur I Média, rue de la Perruche. Cfoarlef Sextant.
Les Minimes, 17000. La Rochdle.Te* 46 45 16 16, Fax 46 45 14 00 FD-Micro9 me Parcheminerie 49000 Angers Tél 02 41 24 04 05 Innelec. Cenfre d’ActvItes de l’Cforcq. 45 rue Delizy, 93692 Pantn Cedex Tel (1) 48 10 55 55. FAX(1) 48 91 29 12 Infdogic - Seron Chrislan - Tel Fax: 33 4 66 75 55 94 France - email : intologic@mns Ir Web: hnp Wwvw mns.fr infologlc Infonix. 2 bis Rie d Espagne. 31100 Toulouse. Tel 61 40 75 45, Fax 61 40 76 43 MIG Info, 20 rue Consolât 13001 Marsedle. Tél 04 91 50 55 22, Fax 04 91 50 24 23. Port 06 09 55 77 1 3 e-mail anlh.mig@aixpacwan.net MSD. 20 rue du 11 novembre. 42100
Saint Elenne, él 77-41 -64-14. Fax 77-4161 -29. EmaiI froggy@intemaute.fr. web htlp Avww.intemaute.frAjsersWisdfrnsdweb hfrnl.
Onon Diffusion, BP299. 61008 Alencon Cedex. Tél 33 82 67 65. Fax 33 82 68 30 Phase Informaïque. 93 av du Général Lederc. 75014 Pans, tél 45 45 73 00 Fax 45 45 50 17 Phoerw DP, BP 801.64008 PAU Cedex. TééFax 59 82 95 00 Ptioton. 3 me de la Tuilene. Lee Granges Galands 8P129. 37550 Si Avmrtn Tet47 329020F«478050 99 Quartz Informaïque. 2bis avenue de Brogny, 74000 Annecy Tél FAX 50-52-83-31 RDM 18 Av Shakespeare 06000 Nice. Tél: (04) 93 37 69 38. Fax: (04) 93 37 69 39. Numéris (04) 93 37 69 37, portable (06) 07 55 1 3 88. Email SteRMD@Pratique.fr. Web www.pralque.fr ~stermd. Serele, 22 rte
Nalonnale 190. 78440 ISSOU. Tél 30 42 77 77. Fax 30 42 77 33 Schesppers Enfrepnse. 55 me Félix Faure (BatC).
95880 Enghien Les Bains. Tél 16 1 39 64 30 61 S L Diffusion Informaïque 6 rue d’Obernai - 67300 Schiltigheim Synfrié Diffosion. 9 rue Kennedy. 31100 Toulouse-France. 61 21 16 37.
Turle Bay, Les Chennevieres 03320 Le Veurdre, Téi 16 70 66 44 25, Fax 16 70 66 42 20 VAV, Video 165 rue B eteuit 13006 Marseéle tel 91 53 10 10 lax 91 81 12 73 Italie Db-Line srl. V.le Ffrmembranze. 26C, 2102 Biandronno VA Tel 39-332-768000. FAX 39-332-768066 BBS 39-332-767363 lulaa* Applimatic SA. Chàtei Si Denis. Route de Mcnfreux Tél 1941 21 931 4031. Fax 1941 21 931 4035 Reallme Software. Roeenfeldweg 4, CH-6048 Horw
- 1-Computer. PO BOX 2200,1950Sion2. Tél 19 41 27 222 000.
FAX Modem 19 41 27 22 1900 Quantum Penpheral Products (Europe)
S A. Champ6 Montants 16a. CH-2074 Mann tel (38) 35.70.00 Relec
Software i Hardware Amiga Village du Levant 28 CH 1530 Payerne
Suisse Tél .26 660 02 82 Fax *26 660 02 83 FWec com menet ch
UN TEST SOFT de Jac Pourtant jac@avignon.| Cinéma 4D 4.0
i. net Il était temps qu'on le teste... Où je me fais du cinéma,
en deux trois, quatre dimensions... Voilà longtemps que je
vous avais promis ce test. Ce n’est pas évident quand on est
satisfait d’un logiciel (en l’occurence Real 3D, vous vous en
doutez), de se mettre à en apprendre un autre simplement pour
écrire un article. Mais que ne ferais-je pour vous, chères
lectrices et chers lecteurs, je fais le lèche-bottes blues. Et
puis peut-être aussi, je m’en ferai une opinion moi- même. Le
logiciel vient d’être traduit en anglais, c’est le moment ou
jamais.
La présentation Cinéma vient dans sa version 4 sous forme de CD. Il n’existe plus qu’une seule variante, c’est la "Pro". Deux classeurs A5 sont fournis, le premier étant en fait celui de la version 2, le deuxième regroupe les mises à niveau de la version 3 et de la version 4. Ma- xon prétexte que c’est plus facile pour les anciens de ne pas relire le B-A-BA, c’est sûrement vrai, mais c’est délibérément compliquer la chose pour les débutants. Espérons que la nouvelle version anglaise a tout regroupé, puisqu'il ne devrait pas y avoir beaucoup d’anciens. C'est même plus compliqué, car le
premier classeur est celui de l’ancienne version non-pro, et les pages concernant certains sujets comme l’animation manquent. Il faut aller les chercher dans l'autre classeur et les insérer soi-même.
L’installation se passe sans histoires. Le programme est natif Cy- bergraphX, ce qui lui permet d’ouvrir en n’importe quelle résolution, même en 16 ou en 24 bits, sans aucune librairie ou émulation supplémentaire. Il n’empêche qu'il fonctionne sans CybergraphX, par exemple en 256 couleurs sur un 1200 avec palette partagée.
Non seulement le "rendereur" utilise tous les modes graphiques, mais le modeleur également. L’installation s’occupe déjà de ces réglages de façon que la première ouverture soit idéale. Signalons au passage que le programme est optimisé pour 68060.
Ouvrons donc l’interface et découvrons... La navigation intuitive Précisons avant tout que le logiciel permet la modélisation, le rendu en filaire, surfaces, scanline ou ray-tracing, en images fixes ou animées. Il se base sur des polygones qui peuvent être des triangles ou des rectangles. Tout se passe dans une interface unique et universelle. On peut même charger autant de projets que l’on veut (et que l’on peut), chacun dans sa fenêtre propre, ce qui est très pratique pour communiquer facilement entre plusieurs scènes.
Une interface à la Dpaint, donc avec sa fenêtre d’outils. On peut se mettre en vue XY (face), XZ (dessus) ou YZ côté par des boutons, ou bien encore, en vue de perspective comme ci-dessus, ou bien en vue quadri comme ci-dessous.
Une intelligente trouvaille est de différencier la vue "3D" dans laquelle on va travailler pour modeler de la vue "P" qui est la vue de la caméra. Elles sont pourtant toutes deux des vues semblables de perspective.
Ensuite, on remarque dans les Interface 0utils supérieurs un oeil (pour la vue d'ensemble), des points (pour les sommets des polygones), un cube (pour l'objet entier), un axe orthonormé (pour l’axe des objets). Les deux suivants sont pour la texture et pour les axes de la texture. En combinant une sélection de ces gadgets avec la sélection des suivants, on peut très facilement opérer toutes les opérations élémentaires de déplacement, de rotation ou de redimensionnement.
Les gadgets suivants sont donc trois petites flèches pour la cinématique inverse, une flèche giratoire pour la rotation, une longue flèche pour la translation et une petite flèche accompagnée d'une grande pour le redimensionnement. Ainsi, en combinant l'oeil et la rotation, on se déplace dans l'espace autour de l’origine à l’aide de la souris. Pour redimensionner un axe, on doit sélectionner l’axe et les flèches de redimensionnement, pour éditer un objet la flèche de translation et les points. Très simple, et au cas où on aurait des doutes, l’action sélectionnée affiche un texte explicatif
en haut dans une fenêtre-barre d'aide.
Puis trois gadgets marqués X, Y et Z permettent de limiter les mouvements aux axes x,y et z et ce, individuellement pour chaque configuration (objet, monde, points, etc...). Ensuite, un gadget cyclique nous offre trois options (monde, objet ou écran) pour choisir dans quel système de coordonnées nous voulons travailler.
Le gadget suivant (marqué 1,2,3) ouvre une fenêtre permettant de personnaliser la représentation des objets. De trop nombreux choix pour les évoquer tous, mais l’objet actif et les objets inactifs peuvent être visualisés complètement, réduits à certaines lignes, en box d'occupation, pas du tout, etc... très pratique dans les scènes chargées. Notons toutefois que la visualisation partielle d'un objet n’est pas très harmonieuse, vu que certains segments seulement (qui semblent pris au hasard) sont visibles. Cette option n’est utile que sur des machines lentes.
Vient alors la loupe qui a plusieurs fonctions, soit de rapprocher ou d’éloigner, soit de sélectionner l'objet actif pour le montrer en plein espace ou bien la scène entière. On peut aknveObjekte Q| v«n inaknveObjekte [?| Lticht reduaitrt _1 Objekte beschnften _1 Punk» beachriften V1 Animpfad tinblenden Eimkte 200 Ohjekte Aasicht 20 20 ri„., , Ptadanflbnmg 04 1 loi QK 1 Abhmh 1 Représentation également retrouver la visualisation originelle.
La plume n’est pas faite pour écrire un roman à l’ancienne, mais pour redessiner la scène au cas où elle n’aurait pas été réactualisée d’elle-même, chose qui ne m’est personnellement pas encore arrivé.
Le petit bout de pelloche symbolise le rendu. 6 options dont les quatre premières ne sont pôssibles que sur un écran 8-bits. En filaire (j’ai appris le mot récemment, je vous en fais donc profiter, ce n'est pas le ver de la filariose, maladie tropicale peu enviable, mais la visualisation que j’appelais jusqu’alors "fil-de-fer"), donc en filaire noir-et-blanc ou couleurs, en surfaces noir-et-blanc ou couleurs, en scanline ou en ray-tracing. Cette visualisation s’opère sur un écran séparé.
Les derniers gadgets ont été évoqués précédemment. Précisons que pour sélectionner un objet, il suffit de cliquer sur l’origine de son axe représenté par un axe de coordonnées en couleurs (x rouge, y vert et z bleu).
Pour moi, ce système est très intuitif, très simple et pratique, et je le préférerais à celui de Real 3D.
Les menus Projets Je laisse de côté le menu "Projets", très traditionnel sur Amiga, avec ses fonctions de chargement, sauvegarde, préférences, etc... Actions Le menu "Actions" offre une fonction "Undo", malheureusement à un seul pas. Viennent ensuite les options classiques de Clip- Board, couper, copier, coller, détruire. Puis "Choisir matériau", "Editer matériau", "Choisir objet”, "Editer objet". L’éditeur de matériaux est très complet, très simple à utiliser. Il offre les options suivantes: Couleurs, Luminosité, Transparence, Réflection, Environnement, Brouillard, Relief, Genlock, Eclat,
Couleur de l’Eclat, Ombre. Pour presque toutes ces options, Cinéma offre la possibilité de définir une couleur à l’aide de trois curseurs rouge-vert-bleu, d’un curseur d’intensité de l’effet, d’une texture bitmap à charger avec son curseur d’intensité et son interpolation (aucune, circulaire, rectangulaire, trois niveaux d’anti-crénelage [anti-aliasing]). De plus, une sphère de visualisation placée devant un fond strié montre en temps quasi-réel l’effet résultant de toutes ces options.
F«ibe Leuchten Trsr.tp ! Nurmnr08of |Q ...... III IKK lutupol (?| 1 Zeigso | VM
- sd Nebd i Relier Genloc Oleiu O-Fm Scheni Editeur de textures.
Deux options supplémentaires permettent de faciliter la sélection d’un ou plusieurs objets, même en les groupant, ou d’éditer la hiérarchie de ces objets dans la liste.
Sélection objet C’est là qu’on choisit les objets de départ pour la modélisation.
Les objets traditionnels sont: l’axe de coordonnées, le triangle, le plan (rectangle multiple), le cône, la sphère, la source lumineuse, la pyramide, le tore, le disque, le carré, le tétraèdre, le parallélépipède et le cylindre.
Viennent alors les contours : l’axe, la fleur, le cercle, la ligne, le polygone et l’étoile.
I i i o ?
?
- *c ? «il y Textures Puis, les objets polygones s’obtiennent à
l’aide des contours en choisissant une option licoïdés, ou
surfacé ou encore compo- sité.
Entre objet morphé (entre deux ou plusieurs contours, par exemple un polygone et une étoile, ou bien deux fleurs), ou extrudés, ou hé- Les objets spéciaux sont au nombre de cinq: la silhouette (corps anthropoïde simplifié), le relief fractal, le relief mappé (conversion d’une image bitmap en relief maillé), le soleil et le texte (système compliqué et pas standard).
On peut encore choisir un sol et un ciel standard, et enfin définir les paramètres d’environnement. Le soleil est intelligemment incorporé : la requête donne le choix de la lattitude, du portage des ombres, de l’heure et du jour de l’année. On peut définir la couleur ambiante, le brouillard avec sa couleur et sa concentration (formulée par une distance), une image de fond d’écran et une image de premier plan (la transparence s’obtenant avec la couleur 0 jusqu’à 8 bits, avec la couleur 0,0,0 au-delà).
Outils "Ordonner" regroupe par leurs axes sur un seul et même axe (celui du groupe) tous les objets d’un groupe. "Boole" offre les options A+B, A-B, A’B, A-(B). "Dupliquer" duplique, eh oui, mais autant de fois que l’on veut et tous les clones sont légèrement décalés pour pouvoir les différencier. "Froisser" irrégularise un objet, c’est-à-dire que tous ses sommets sont légèrement déplacés aléatoirement. Toutes ces fonctions ont leurs réglages bien entendu.
"Miroir" inverse l’objet ou ses axes sur le plan de son choix.
"Conformer" permet de similariser un objet à un autre dans ses dimensions, positions, direction, matériau, animation, etc... "Diviser" divise le maillage. "Déformer" permet d’appliquer des ondes de formes diverses sur certaines parties des objets (option très riche en diverses formules trigonométriques). "Envelopper" permet de déformer un objet en l'appliquant sur un autre. "Centrer" centre ou décentre un objet ou un groupe.
"Hasard" est une fonction aléatoire pour déplacer, disséminer les objets.
Extra "Textures" permet de choisir le mode d’application des textures entre "parallèle", "sphérique", "cylindrique" ou bien active l’option "damier" d’un objet, ou fait bénéficier les sous-objets de la texture ou encore aligne la texture sur un des axes de l’objet ou du monde. Ce n’est pas tout, on peut couvrir complètement ou partiellement un objet avec une texture, on peut l’orienter orthogonalement à l’axe de la caméra ou l’inverser horizontalement comme verticalement.
"Points" gère les sommets de polygone : "Quadriller" déplace les points sur les sommets les plus proches d’une grille de quadrillage. "Planifier" les projette tous dans un même plan. "Disjoindre" permet de séparer des points et les polygones s’y rattachant en un deuxième objet. "Aimanter" est une fonction très complète de déplacement "magnétique" des points. Un item (trop complexe pour l’évoquer ici) permet de sélectionner des points, les segments ou les surfaces par leur numéro d’ordre, leurs coordonnées ou leurs composantes (en ASCII) avec sauvegarde et chargement .
"Polygones" permet de belles opérations comme "arrondir", créer un arc de cercle, insérer un chemin hélicoïdal, insérer un polygone, inverser l’ordre des points d’un polygone, incrémenter ou décrémenter l’ordre des points.
"Structures" autorise l’élimination de déchets dans la construction de surface grâce à une optimisation, et d’autres opérations comme "joindre", "trianguler", "réparer", "tourbillonner", "orienter".
Tout ceci s’applique aux points, aux côtés et aux surfaces.
UN TEST SOFT de Jac Pourtant j "Caméra" influence les visions "3D" et"P" avec le point de position, la focale et la direction de visée. Diverses opérations de zoom complètent cet item.
C») ¦¦¦¦ à i CM Punkte Points "Lumière Polygone" agit sur la source lumineuse ou le polygone sélectionné (ce qui peut paraître un amalgame étrange). Pour les sources lumineuses, on peut influencer le parallélisme, l'ombrage, l'adoucissement des bords de faisceaux de la source qui peut être un spot, un faisceau parallèle, doux ou dur, etc... Images clef "Enregistrer" permet de mémoriser la position d’un objet à un temps donné et donc de créer une position-clé.
"Temps actuel" est pour lire ou modifier le temps actuel.
Les items "Détruire clé", "Détruire séquence", "Détruire séquences", "Modifier clé", "Modifier séquence", "Linéariser" parlent d’eux-mêmes.
Commande Temps "Choisir un intervalle", Retravailler un élément", "Déplacer un élément", "Redimensionner un élément", "Joindre des éléments", "Séparer des éléments", "Charger un élément", "Sauvegarder un élément", "Linéariser un élément" sont des options qui parlent d'elles- mêmes.
Contrôle-temps "Chemin-temps" scelle le chemin en fonction du temps. "Vitesse- temps" scelle la vitesse en fonction du temps. "Position" localise les keyframes sur la ligne-temps. "Dimension" contrôle le redimension- o| Zdt le 1 l l l«l»l ? 1 Position wjwl Aufashme || 01Û | i Unterobj _I OrdB* V1 Richtung Animateur Osek ? 1 1 1 1 ? 1 1 1 |1?l I I I 1 ScK 3i 111 ?i 11 i’?i Extrs || Kamcr» Position Licht A U5 Kngl | Aus vj Contrôle temps nement sur la ligne-temps. Ainsi fonctionne "Direction". "Intervalle" permet de choisir la grandeur de la portion visible dans la fenêtre de contrôle, tandis
que "Vue d’ensemble" fait le contraire. Enfin, les deux dernières options sont antinomiques, "Accélération" et "Liriéaii- sation".
Fenêtres "Ce dernier menu permet d’ouvrir ou de fermer les fenêtres qu’on a vues au cours de cette énumération. Notons que dans ces fenêtres, si on clique un symbole avec la touche droite de la souris, on obtient généralement une seconde fenêtre de paramétrage. Si on clique avec la touche gauche (sauf la première fois lors d’une session qui revient au même que la touche droite), l’action qu’on a paramétrée avec la touche droite (ou la première fois avec la touche gauche) se déroule toute seule. Très pratique.
Autre particularités On peut définir des lens-flares qui sont post-rendus. On peut choisir HSV à la place DE RGB dans toutes les fenêtres de choix de couleurs.
Pour tout ce qui est chemin, on a le choix entre plusieurs modes de calcul. "Linéaire" joint les points avec des segments rectilignes.
"Cubique" arrondit le chemin à travers les sommets. "Akima" fait la même chose mais plus directement, sans grandes courbes régulières. "B-Spline" calcule des enveloppes tangentes aux segments et ne passe donc pratiquement jamais par les points (sauf s’ils sont alignés). Enfin, "Sauts" ne trace pas de courbe, puisqu'on saute d'un point à un autre.
Les formats d’images reconnus par Cinéma sont: IFF, TIF (sans compression LZW), BMP, JPEG (attention, seulement trois qualités de compression en sauvegarde, minimale, moyenne, maximale) et TGA.
J'ai cherché vainement une compatibilité avec d’autres programmes au niveau des formats d'objets. Dans le manuel de la version
2. 0, on voit que le logiciel était livré avec "Castillian" qui
s'occupait de la conversion de nombreux formats (Cinéma 4D,
DXF, Fastray, Imagine, Lightwave, Pagerender, Reflections,
Sculpt, TurboSilver et Videoscape). Malheureusement,
Castillian n'est pas sur le CD- ROM de la version 4.0. On doit
pouvoir encore trouver Castillian (il me semble qu'il avait
changé de nom) ou d'autres utilitaires dans le DP. C'est
dommage car certains objets sont très faciles à modé- liser
sur Cinéma et il seiait intéressant de pouvoir les exporter.
Sur le CD-ROM, on tiouve des animations de démonstration, des images, des textures et des matériaux classés, les démos de tous les produits de la gamme Maxon, et quelques utilitaires comme CyberAnim, CybeiView, Viewtek. MainActor, MainView et CycleToMenu.
Notons un autre CD consacré à Cinéma 4D, "Cinéma Studio" de chez Gabiiele Lechrier (Nov 1995) (en allemand) avec des objets, des scènes, des textuies, des images, des animations et surtout une workshop complète.
Ce logiciel est un des plus intuitifs au niveau de la modélisation parmi ceux que je connais sur Amiga (Imagine, Real 3D, Lightwave, Reflections). Ses possibilités sont énormes et très faciles à apprendre. L'interface est unique pour toutes les fonctions. Beaucoup de trouvailles disséminées partout rendent la vie plus facile. Le manuel est très complet et bien indexé. Le rendu est relativement rapide. Hélas, les choses commencent à se compliquer lorsqu'on aborde l'animation. Bien des possibilités quant au contrôle du temps et des images-clés. Mais par rapport à Real 3D par exemple,
l’animation reste très rudimentaire. Ça ne veut pas dire que c'est un mauvais logiciel, on peut faire beaucoup de choses. Mais il manque des champs de force, des squelettes, des interactions entre les objets.
Le sentiment résultant est sûrement subjectivement réducteur. Malgré toutes ses qualités, l'impression qui me reste est que c’est un jouet perfectionné plus qu'un programme professionnel, malgré je le répète toutes ses options qui le placent au niveau d'un Imagine 2.0. Un très bon choix pour les débutants en 3D. Cependant relativement onéreux quand on voit le prix de la version 5 d’lmagine...En tous cas un très bon modeleur et un très intéressant système de textures. Il faudrait passer beaucoup plus de temps pour avoir un avis réellement objectif, sans doute quelques semaines. Je n’y ai
consacré que quelques jours (ce qui fait déjà pas mal, je vous assure).
Ff| A.D.F.I. Application fft I «i Ferre Ci éati ire en Adieu : CrnseiK, Cmililé et Vei viies Port 36 h sans matériel = 40 F Port 36 h avec matériel = 70 F Assurance 0 à 6000 F= +30 F Virement postal = +20 F Étranger (En Europe) = +15 F Eurochèque = +15 F Chèque étranger = +60 F Traitement prioritaire +201' I Ii li |'ln'iiiv .1 mis ( |ii i,iu ins 1 l iiIimv vniiv faite luiut'iuif.
I Aiifmlf uoiif rappel, I Ç'i vi l'ail.
Vullf fimiimimli- esi Miliili'v ÉDITIONS A.D.F.I., 47 avenue de la libération, F-63000 Clermont Ferrand.
Téléphone 04 73 34 34 34 PageStream 3.2.u VF .2490 F 169» F TypeSmith VF 99( F 590 F Word Won h VF ......349+ 530 F Gabarits A.D.F.I. VF .240 F Word Scripts A.D.F.I. VF ...240 F Effets de Gary VF .290 F Textures A.D.F.I ... 240 F Drapeaux du monde 3 D ..340 F Filtre WordWorth VF 230 F Extension Border (en 2 volumes) VF 600 F Extension TextFX 2
VF ...490 F Moteur TrueType VF 290 F Festivités A.D.F.I. VF ......240 F Filtre JPEG VF 230 F I otites Studio 48 fontes) VF ..v40 F Bien Débuter A.D.F.I. VF A600 19» F' Bien Débuter A.D.F.I. VF ai2o« A4wki..... 19» F Cours Jennifer Amos A.D.F.I. VF .....190 F Cours Annabella G FA A.D.F.I. VF ...320 F Cours Ophelie de iiisoti ixvpm 3.50 ...390 F Aide Hypertexte de Hisoit Dcvpoc 3.50 390 F Macros spécialisées
de hisoii Devpae 3.50 .490 F HlSoft Dcvpuc 3.50 VF" avec cmii-taidc+macro- 795 F* StormC ANSI C++ version I VF ....1490 F StormC ANSI C++ version 2 VF' 2490 F Storm Wizard ..490 F Encyclopédie A.D.F.I. Tome I : k«c.....32» F Encyclopédie A.D.F.I. Tome 2 : Matériel.. 32» F COFFRETS PAO Coffret PAO ......5760+519» F Tntil l it!cSlre;im Colïret Initié PAO ....6350 F 569» F Tout PiigeSlrcam + .TypeSmith Coffret Professionnel PAO .6880+619» F Toül PugcStreuni ? T pcSliutli ? WoiüWurlh NOUVEAU :
BORDER pour pagestream 5 nouveaux outils pour créer tic magnifiques “bordures ". 61)0 seulement les 2 volumes.
Décollages A.D.F.I. VF l'cducaUf de référence . 29» F Thème L'espace A.D.F.I. pour Décol luges I 25 F Thème La mer A.D.F.I. pourDcéaiiages 140 F Thème L'alphabet A.D.F.I. pour ix-c»iiages.... 120 F Thème Coloreliage A.D.F.I. pour ivcoiugcs.. 120 F Décollages cl les 4 thèmes ......K+-5-F 695 F Pilotes A.D.F.I. Stylusct ( anoii (l g ou KSC P’l.... 190 F Spouleur A.D.F.I .340+ 19» F Emulateur TurboPrint nécessite une rom 2.114+..450 F DRAWSTUDIO Version disquette 790 I ' Version CD-ROM 980 I- O ArtEffect 1.5 VF ..990+790 F ArtElfecl 2.0
VF .1290 F ImageFX en VO ..1190F Scanqtlix (Epson. IIP. Mustcl-Panrg on. Ou Anec)...... 69» F
A. ILE. (l.e réparateur de léléreiiee de** diMjiiCN dur*»..... 70
F ORDINATEURS AMIGA g| LECTEUR AMTRADE A1200 coffret pack
Magic® .....3090 F " A1200 H.D. 260 MO
coffret pack Magic®......3640 F «p? Interne pour
A500 .450 F A4040H.D. 1 GO
SCSI coffret pack Magic®... 16890 F J Interne pour A1200
Commodore ......450 F OS 3.1 ROM+disqucttes+manuei» a
parur de .490 i interne pour A1200 Commodore en tour .450 F
îulateur Emplant Mac-pcde luxcetsesi 3490 F d* interne pour
A1200 Escom .....500 F Moniteur multiscan
Amiga 14 pouces ...2190 F H interne pour A1200 Escom en
tour ...500 F Moniteur multiscan Amiga 15 pouces ...2890
F y Interne pour A2000 550 F Moniteur mulüscan Amiga 17 pouces
...7190 F 4g inteme pour
A4000 ...450 F Moniteur
Goldstar 14 pouces ...1690 F Moniteur Goldstar 15
pouces ...2290 F HS Lecteur H.D. externe ...600 F
Disque Disque Disque dur l.B.M. 2Vz IDE 2 GO .. Disque
Disque 990 F 349+ 99 F it nouveau numeio : ca 73 u « sa.
ZERO DEFALT c’est mie obligation légale et gratuite. Nus colts sont systématiquement vérifiés avant envoi.
SI |*l»ORT TECHNIQUE : vous bénéficié U un support technique gratuit d'un mois à dater de votre commande.
DKV |S SPKCIEIQ1 F. : 150 F rembourse en cas vie commuiUle dur l.B.M. 3% IDE 2,1 GO L dur l.B.M. 3 2 IDE 3,2 GO 1990 F | Disque dur Seagate ÿ i SCSI 540 MO... 1190 F Disque dur Quantum 3 2 SCSI 1 GO..... 1790 F | Disque dur l.B.M. 3$ )SCSI I GO.....,...1790 F Disque dur l.B.M. 3VtSCSI 2 GO ..4390 F Disque dur l.B.M. 2 i SCSI 4 GO ..4490 F Disque dur l.B.M. 3V4 SCSI 4.5 GO .,.,..5990 F Disque dur l.B.M. M SCSI 9 GO 12290 dur l.B.M. 2‘ 2 IDE 1 GO ... dur l.B.M. 2Vz IDE 1,4 GO .
A. l) I I en Suisse Reloc 26 ( M 02 81 Modem USRobotics
Spqrtster voice seooo . 1170 F )dem USRobotics Sportsterriash
33600.1440 F Modem USRobotics Courier voke56000.... 1890 F
lobolics Courier 1 numëris 3590 F 68030 50 Mil?
240 68040 40 Mhz pour 1200 Tower 1950 F 1 Blizzard 1260 68060 ..3870 F Cyberstorm mm) ......4670 F Contrôleur SCSI pour uiimni .....690 F Coprocesseur 50 Mhz pour Blizzard 1230 ..485 F Conlrôleur SCSI RapidFire pour « zorro 2.990 F Organiser VI- JeUX de 5 ans à 175 ans
A. D.F.I. en Belgique : Génération Atniga02 538 * | 35.
IIMPRIMANTE & GRAVEUR Stylus color 400 ..1690 F Stylus color 600 ..2190F Stylus color 800 ..3190 F Canon BJC 4200 .1690 F Hewlett Packard .....1940 Cable d'imprimante .45 F Graveur JVC 2x6X SCSI ......3420 F CDROM vierge .60 F Disquettes SONY DD x 10 45 F Disquettes SONY DD x 50 .....190 F
Carte réseau Ariadne 1590 F "c.3 Dcvpac 2.0 en 3.5H.i ....590 , StormC L! En 1.5 ...9» : Pagestream 3.0en 3.1..19» StorinC 1.x en 2.» .69» l' Pagestream 3.0 en 3.2 ..35» ArtElfecl I.» en 1.5 ..90 TypeSmith ....9(1 AnElïecl I.xcn2.0......690 Devpae 3.5»en 3.5»i ...29(1 Pilules A.D.F.I 120 Dcvpuc 3.14 en 3.50.L.490 Spouleur A.D.I 1 .....60 - ” Si _ « Éf I * 4 jf' 'iàEê? R 4 : la nouvelle version officielle de HiSoft Devpae est actuellement la 3.50.Î (visible dans le menu information). Nous attirons votre attention sur le fait
que certains logiciels HiSoft Devpae mis sur le marché ne sont que d'anciennes versions 3.14 en anglais. La version 3.14 ne fonctionne pas correctement (liste des bogues sur demande) sur Amiga A1200 et suivants. Elle vaut environ 26 livres (soit environ 200 francs) en Grande Bretagne. Elle est fournies sans les nombreuses fonctions nouvelles, ni les 20 chapitres du cours, ni les 30 chapitres d'aide hypertexte Amigaguide (accessible par la touche Help), ni les macro-commandes très spécialisées, ni les nouveaux fichiers d'inclusions adaptés, ni de nombreux autres ajouts... Les Éditions A.D.F.I.
sont co-créatcur et distributeur exclusif de ce logiciel en version 3 et suivantes dans les pays francophones.
AVERTISSEMENT

Click image to download PDF

Merci pour votre aide à l'agrandissement d'Amigaland.com !


Thanks for you help to extend Amigaland.com !
frdanlenfideelhuitjanoplptroruessvtr

Connexion

Pub+

67.6% 
7.6% 
2.4% 
2.4% 
1.4% 
1.4% 
1.3% 
1.1% 
1.1% 
0.7% 

Today: 13
Yesterday: 195
This Week: 13
Last Week: 1045
This Month: 1440
Last Month: 4209
Total: 91781

Information cookies

Cookies are short reports that are sent and stored on the hard drive of the user's computer through your browser when it connects to a web. Cookies can be used to collect and store user data while connected to provide you the requested services and sometimes tend not to keep. Cookies can be themselves or others.

There are several types of cookies:

  • Technical cookies that facilitate user navigation and use of the various options or services offered by the web as identify the session, allow access to certain areas, facilitate orders, purchases, filling out forms, registration, security, facilitating functionalities (videos, social networks, etc..).
  • Customization cookies that allow users to access services according to their preferences (language, browser, configuration, etc..).
  • Analytical cookies which allow anonymous analysis of the behavior of web users and allow to measure user activity and develop navigation profiles in order to improve the websites.

So when you access our website, in compliance with Article 22 of Law 34/2002 of the Information Society Services, in the analytical cookies treatment, we have requested your consent to their use. All of this is to improve our services. We use Google Analytics to collect anonymous statistical information such as the number of visitors to our site. Cookies added by Google Analytics are governed by the privacy policies of Google Analytics. If you want you can disable cookies from Google Analytics.

However, please note that you can enable or disable cookies by following the instructions of your browser.

Visitors

Visite depuis
03-10-2004
Visite depuis
23-02-2014