Sponsors

FacebookTwitterGoogle Bookmarks

La plupart des jeux sont tout d’abord écrits pour l’IBM PC, les adaptations sur AMIGA viennent beaucoup plus tard, et n’ont pas toujours lieu. Pourquoi attendre la version AMIGA, alors que la version PC est déjà en boutique et en général à un prix moindre. La version A500 PLUS sera disponible courant Déc. 91 et permettra d'utiliser un total de 2MO de Chip RAM DISQUE DUR : La plupart des disques durs du marché sont supportés par la carte. N'hésitez cas à nous appeler afin de vérifier la présence de votre disque dans la liste. La KCS POWER PC BOARD ajoute 1Mo de mémoire à votre AMIGA et une horloge en temps réel. Prix d'une KCS POWER PC BOARD ? Frs. Prix d’une extension 1Mo + Horloge? Frs. Prix du MS DOS 4.0 + GW BASIC ? Frs. Transformation de votre AMIGA en PC pour simplement Frs. Pour un prix aussi bas, la KCS POWER PC BOARD transforme votre AMIGA en un vrai IBM PC et ajoute 1Mo de mémoire + une horloge. L’IBM PC le moins cher au monde ? A partir de maintenant vous pourrez utiliser toute la logithèque professionnelle de l’IBM PC avec votre AMIGA PC. VGA : La carte KCS PC POWER BOARD est compatible avec les cartes accélératrices 68030. Lorsque I on ut lise une carte accélératrice avec la carte KCS PC POWER BOARD. A v resse d aff.chage s'accroît de ’açon spectaculaire EGA : Le mode EGA (Enhanced Graphie Adaptator) est maintenant disponible donnant lieu à la totalité de la palette de couleurs. Les 2 modes. EGA et VGA fonctionnent sur une TV ou sur un moniteur standard, et dans la plupart des cas sans utiliser le mode interlace. Ces 2 modes fonctionnent sur tous les AMI- Gas quele que sot la version du CH 3 SET PRIX : KCS POWER PC BOARD avec MS-DOS 401 GW-Basic-Shell- Phoenix DOS-Help 1 MO de mémoire sur la carte et horloge Dans les deux modes. 2750 F. (A2000, A3000)

Click image to download PDF

AMIGA REVUE Numero 43 (03-1992)

Document sans nom INTERVIEW
VISITE A SATV
LE RENDU IMAGE SCULPT
BROSSE 2D
MARS 1992 N° 43
ISSN 1151-5155
A 2483 -43-30 00
Desormais, grâce à GVP...
T ;tous
POUVEZ m COURIR EN V 500ET EN 286 AVEC LA MÊME RECANE
Le HD 500 a définitivement changé les performances de votre bécane.
Un disque dur Quantum dernière génération et jusqu'à 8 mégas de RAM apportent suffisamment de ressources à votre 500 pour satisfaire toutes vos exigences.
Aujourd'hui, GVP vous ouvre un nouveau monde : AT500. Un émulateur PC AT 286 à 16 Mb assez puissant pour vous ouvrir les fenêtres de WINDOWS® et assez petit pour se cacher dans le boîtier de votre HD
500.
ENLEVEZ LE CARENAGE DE VOTRE HD5Q0
et enfichez l'AT500 dans le mini-slot: installation terminée: record battu. Sans invalider la garantie de votre Amiga 500 iii celle du disque
CIS
AUSSI EFFICACE QUE SIMPLE,
PAT500 de GVP supporte toutes les versions de MS-DOS (non fournil à partir de la V3.2. et donc des milliers d'applications PC. Le comportement logiciel est remarquable :
• émulation des modes graphiques Hercules®, CGA. EGA et VGA monochrome ainsi que T3100 sur les écrans standards Commodore.
• fonctionnement des applications Amiga et MS-DOS en multitâche.
• utilisation de tous les lecteurs de disquettes connectés à l'Amiga en mode MS Dos ou AmigaDOS indifféremment.
• utilisation de la mémoire Amiga pour supporter les applications les plus lourdes comme Windows 3 (non fourni).
• partage du disque dur et possibilité de formater en MS-Dos une unité SCSI entière ou des cartouches amovibles.
• émulation des ports parallèle, série et souris de PA500.
• fonctionne sous Workbench 1.3 et
2. 0.
EN RESUME,
le GVP HD 500 n'est pas seulement le disque dur pour Amiga 500 le plus rapide du marché, c'est surtout un véritable boîtier d'extensions pouvant recevoir jusqu'à 8 Mo de Ram et un PC286 là où vous n'auriez jamais espérer en trouver un !. De plus, seul
le HD500 de GVP peut évoluer vers les systèmes accélérateurs COMBO 68030.
Pensez y avant de choisir une autre marque!
HD500-52Q Oko :
4290 Frs TTC.
HD500-52Q Oko +
6990 Frs TTC.
Egalement disponible en 120 et 240 Mo. Option AT5001 :
3390 Frs TTC.
En vente auprès des revendeurs .Amiga et en FNAC.
L'AT500de GVP
OMMAIRE
anniversaire ! Et oui 4 ans déjà ! 4
votre magazine en kiosque, ou chez vous pour vous, fidèles A tous merci, merci d'être la de plus en plus nombreux, de ainsi l’engouement pour cet ordinateur que nous affectionnons Pour en revenir à notre chère machine, ça y est ! Com- l'upgrade 2.0 au prix public avoisinant les 800 F. On impatience, mais que tous les possesseurs de Work- , leurs machines ne resteront pas au bord de la plus que le mois prochain, une grande révélation vous attend du côté du constructeur. Ne manquez pas le prochain numéro i en kiosque le 3 avril, où vous découvrirez tout de cette à ce numéro, nous vous en souhaitons à tous une bonne lecture : informer pour comprendre ou pour réaliser tous vos projets sur l'Amiga.
NEW-AGE
P. A EU ___
REQUESTER El SHOPPING EEI
Abonnement, Pin's
Am-ga «evue est une oubltcffion de Ccnmodcre Revue SARI 5, me de la üdélîé, 75010 9aris DIRECTION 1 ) 42-4 .1216 Directeur de a puoitd'.'Ofi Jean-Vues P-iras. Secréta.re de dreciiort : Christine 5oaer.. PUBLICITE ' ) 42.47.12.16. Jear-yves >i- 1-.35 - TELECOPIE 1, 47.70-08-2' ACCUEIL STANDARD : Valérie Amtxosc REDACTION i, 42.46.92.90 Cootcm-ice de ta rédaction Arne Oliveli Sécréta re de •éofictor C'irstrte Robert. Che-oe mtnque ; Cmstian Roux Ont collaboré à ce numéro : asca- Amiaoie. Eric 3runet, Rcm-ain Carorge, lat e Einardy, François Feuret, François Gueugnon, Isaoe le Halini, -ocoet. ¦'éde'ic. Jacqi.et Kyesos, Marie Albénc lejeune, François Lionet, Otivie' vangcn. Antome Mjssard, G l es RastanG, Pascal R-rp- bault, Chrstélîé Romby. Couverte Fabrice Hourier FABRICATION : cornpogwvure Lettrafccîa, 75010 Paris IMPRESSION : Groupe.... DIFFUSION : JMPP. Dépôt lésai 2e trinestre 1990. Commission oanrare en cours ABONNEMENTS VPC : MCM, Al- fOTvjllê (' ) 43 73 92 10. Ce numéro a été tiré à 35 000 exemples Aniga est une marque déposée car C3M, Amiga Revue est ure pLC-icatior totalement indéoenoante ce la société Commodore Crance.
ACE
LISTE DES ANNONCEURS
Bab Micro
p ‘8 19 Genius p i3 Soap
31. 32
Bus Bus
p. 4. 15 irter Computing S7I-’
üCM
iuquv '"' P'»
La plupart des jeux sont tout d’abord écrits pour l’IBM PC, les adaptations sur AMIGA viennent beaucoup plus tard, et n’ont pas toujours lieu. Pourquoi attendre la version AMIGA, alors que la version PC est déjà en boutique et en général à un prix moindre.
La version A500 PLUS sera disponible courant Déc. 91 et permettra d'utiliser un total de 2MO de Chip RAM
DISQUE DUR : La plupart des disques durs du marché sont supportés par la carte. N'hésitez cas à nous appeler afin de vérifier la présence de votre disque dans la liste.
La KCS POWER PC BOARD ajoute 1Mo de mémoire à votre AMIGA et une horloge en temps réel.
Prix d'une KCS POWER PC BOARD ? Frs.
Prix d’une extension 1Mo + Horloge? Frs.
Prix du MS DOS 4.0 + GW BASIC ? Frs.
Transformation de votre AMIGA en PC pour simplement Frs.
Pour un prix aussi bas, la KCS POWER PC BOARD transforme votre AMIGA en un vrai IBM PC et ajoute 1Mo de mémoire + une horloge. L’IBM PC le moins cher au monde?
A partir de maintenant vous pourrez utiliser toute la logithèque professionnelle de l’IBM PC avec votre AMIGA PC.
VGA : La carte KCS PC POWER BOARD est compatible avec les cartes accélératrices 68030. Lorsque I on ut lise une carte accélératrice avec la carte KCS PC POWER BOARD. A v resse d aff.chage s'accroît de ’açon spectaculaire '
EGA : Le mode EGA (Enhanced Graphie Adaptator) est maintenant disponible donnant lieu à la totalité de la palette de couleurs. Les 2 modes. EGA et VGA fonctionnent sur une TV ou sur un moniteur standard, et dans la plupart des cas sans utiliser le mode interlace.
Ces 2 modes fonctionnent sur tous les AMI- Gas quele que sot la version du CH 3 SET PRIX : KCS POWER PC BOARD avec MS-DOS 401 GW-Basic-Shell- Phoenix DOS-Help 1 MO de mémoire sur la carte et horloge Dans les deux modes. 2750 F. (A2000, A3000)
TOUT CELA POUR
2200 F. (A 500)
2200 F. (A500 PLUS)
2450 F. (A2000. A3000) 1900 F. (A500)
Vous désirez seulement la carte : ....
Disponible chez votre revendeur (s'il ne l’a pas, demandez-lui pourquoi Ou bien directement chez BUS PLUS.
41, rue
Tél. : (1) 45 5
- ?(en vente par
1900 F. (A500 PLUS)
ne l’a pas en stock) ...
• FLICKER FIXER en mode interlace. Emulation par logiciel
• VITESSE DE L'HORLOGE : Vous pouvez passer de la vitesse normale (100%) à une allure de 16%. Si certains niveaux de (eu vous semblent trop dur à terminer, cette option vous sera la bienvenue.
• SOURIS Un nouveau driver de souris permet l'utilisation de la souris AMIGA.
• PAUSE . Une pause peut être effectuée pendant un jeu ou autre, afin de reprendre quand bon vous semblera.
Spécifications techniques :
• Compatibilité excellente.
• 704Ko de mémoire en mode MGA CGA.
• 640Ko de mémoire en mode EGA VGA.
• 200Ko de mémoire supplémentaire pour par exemple utiliser un RAMDISK.
• 1Mo de mémoire supplémentaire en mode AMIGA + une horloge en temps réel utilisable dans les deux modes.
• Tous les mises à jour se font par disquette.
• Vitesse d'horloge : 11 mhz.
Barrault 75013 PARIS
iO 05 66 • Fax : (t) 45 88 63 82
correspondance uniquement)
NEWS
114 MO, QUI DIT MIEUX ?
KVS liilbrmatiquo nous informe de la sortie de deux nouveaux produits pour Amiga 3000. La carte Mercury est une nouvelle carte 68040 développée par Progressive Periphorals.
Elle est cadencée par un quartz à 28 Mhz et 32 mégaoctets de mémoire 32 bits peuvent être installés directement sur celle-ci, L’autre périphérique, la carte Propram. Est une extension mémoire qui supporte 64 mégaoctets de mémoire 32 bits. Ces deux caries, à la fois indépendantes et complémentaires permettent donc d'avoir jusqu’à 114 mégaoctets de mémoire (18 sur la carte mère. 32 sur la carte Mercury et 64 sur la carte Propram)... une configuration fabuleuse pour les animations !
3M PREND DES COULEURS
3M joue la carte de la convivialité. Désormais, tout est disponible en couleurs : des disquettes 3”1 2 aux écrans cristaux liquides. Leur dernier produit, le 3M 4100 dispose d'une palette de 16 couleurs réelles qui couvrent celles utilisées le plus fréquemment dans les présentations d'affaires et les cours. Sa résolution est de 640 x 480.
CLAP 3
Kn effet 3ftn"' édition de l'“Amiga Public Domain" à Tournai. Youbliez pas d'inscrire dans vos agendas ce rendez-vous Amiga qui aura lieu le samedi 4 avril 1992. Bien entendu vous pourrez y compléter vos collections du domaine public, mais il y aura aussi de nombreux bénévoles dans diverses spécialités qui sauront répondre à vos questions. Cette année l'accent sera mis sur la démonstration de programmes et de périphériques. L'Amiga une console de jeux ? Dette journée du 4 avril vous prouvera le contraire...
Vous pourrez également rencontrer des représentants de l'école d'infographie de Tournai. Venez passer une agréable journée à partir de 10 h à la salle St-Brice de Tournai (restauration possible sur place. Pour vous rendre à Tournai, prenez l'autoroute du nord (Al), à Lille prenez l’autoroute de Bruxelles, passez la frontière, sortez à Lamain, ensuite direction Tournai et là le parcours sera fléché à partir de la gare sur les boulevards. Pour plus d’informations, contactez monsieur Jean-Pierre YanBostal au : int. 69.22.58.03
SOS COMMODORE
Pour tous les revendeurs confrontés à un appel d'offre rie taille difficile à gérer, Commodore France en la personne de Denis Coquet peut fournir une expertise et une aide de valeur.
AMIG A 2000
+écran couleurs +disque 52 Mo +2Mo 10950
PERIPHERIQUES
iecleurexteme3"l 2 ..
.....590
disque dur 20 Mo pour A2ÜOO ......
23(X)
disque dur 52 Mo pour A500 .
...3450
carte contrôleur SCSI A 2000 ...
.....950
compatibilité PC pourA500 .
....2200
D C T Y A VIDEO démonstration permanente
Gestionnaire de disque dur DIRECTX )R Y OPES 590
AMIGA 2000
+éeran couleurs
- Klisque 52Mo , +4Mo de ram
• REAL 3D turbo 15950
F
PI
OUS LE RODUIT
L
G. V.P
À
LOGICIELS
PIGIPATNT
DIGIVÏFVV DPI.UXF PAINT PRO PAGr RP..A1. ’D L VITKT G PAGE Shlïhk... nous consulter
SWIFT 324 ...
.. 2X90
24 aig. Couleurs
Deskjet 500 ..
..4450
Deskjet 500 coul
..6950
LaserPostcript ..
12950
Scanner A4 coul. 2 1900
DISQUE DUR 52 Mo Quantum
DKUVIEW
;OI.I> 41)
I II I RI.
ELECTRONIQUE
avec 2Mo
3990
PHASE
GALERIE "LE SQUARE
93. Avenue du Gl Leclerc 75014 PARIS 45 45 73 00 M" Alésia - I0h-I3h I4h30-I9h30 Lundi-Samedi
PERIPHERIQUES
genlock GSI GÜLD SP ...5400
CARTE68030 G VF ......NC
Syquest44Mo int. Avec cartouche 4250
AMIGA 2000
- t-écran couleurs
- Klisque dur 52 Mo +logicicl REAL 3D
11450
- VENTE PAR CORRESPONDANCE (COMMANDE SI R PAPIER LIBRE) - PRIX T.T.C.
- FACILITES DE P AIEMENT
- C RF.DI 1 - DETAXE
NEWS
l e 28 mars se déroule la 3”ne édition du Forum Club Mcgaland, soit 600 m2 réser- vés à l'informatique individuelle. Ça se passe au nouveau Forum des Halles, niveau -3, Porte du Jour.
Ach ! Du 3 au 5 Avril, “AmiExpo” àl'AMK de Berlin. Allemagne.
Le 4 avril aura lieu la 3''""' édition de l'Amiga Publie Domain à Tournav, salle St Brice. (16) 69.22.58.03.
My god ! Du 7 au 10 Avril, allez donc boire une pi rue au “Whieh Computer Show",National Exhibition Centre de Birmingham, Angleterre.
12-14 Avril : “Kuropean Computer Trade Show” au Business Design Centre de Londres. Angleterre.
17-20 Avril : “BitMovie 92” à Riccionc, Italie.
Un stage de formation sur Amiga près de Cahors (infographie. Digitalisation, PréAO...) '! C'est du 27 avril au 1W mai. 1.0 participants maximum, possibilité d'hébergement. Renseignements au :
(16) 65.37.00.71.
28-31 Vlai : “Spring Computer Stopper Show” à l'Olympia de Londres. Angleterre.
28-31 Mai : “Consumer Electronics Show" à Chicago, USA.
5™' édition des Rencontres domotiques de Niort les 21 et 22 octobre 1992. Le compte rendu de l'année dernière est disponible sur papier et disquette. Pour tout savoir, téléphonez au 49.32.58.97.
Sortie de Commodore Magazine, 4™e édition. Au sommaire vous trouverez : un reportage au Sénat (voir notre news “L’Amiga au Sénat"), la présentation de la malette de vente, la présentation du département Grands Comptes, des news, des témoignages, etc.
Le SATIS aura lieu du 17 au 20 mars, Porte de Versailles, à Paris.
BARS & PIPES
La version française de Bars & Pipes est désormais disponible à l’heure où vous lirez ces réjouissantes lignes. Son prix est d’environ 3 200 F TTC. La version 1.1 sera francisée courant mars ainsi que Sunrisc Soft 1.0. Distribué par Storm Production
MATHS CM
C'est le litre d'un nouveau logiciel qui inculquera aux chérubins les notions de mathématiques. Distribué par Micro C. Prix communiqué : environ 220 F.
JEU DE CARTES
PCMCIA (PC Memory Gard International Association) présente sa version 2.0 des cartes mémoires. Cette association regroupe actuellement 170 membres (dont Apple, DuPont, Fujitsu, llowlet Packard, IBM, Intel, Kodak, Milsubilshi. Motorola, Polaroid, Texas Instrument...). Mais jusqu'où iront-ils ? 10 Mo sur une carte pas plus grande qu’une carte de crédit et bientôt 20 Mo. Et plus. Idéal pour les notes books, portables, etc.
VIDEO FONT
Il s’agit d'un pack de 3 polices vectorielles compugraphics utilisable avec ProPage, édité par Gold Disk. Prix communiqué : 690 F TTC le pack accompagné du logiciel Vidéo Font Maker qui permet de convertir ces dites fontes vectorielles en fonte système bitmap utilisable dans n’importe quel logiciel Amiga. Cela vous permettra d’obtenir des tailles entre 8 et 512 points de façon continue, de régler la largeur, la graisse horizontale et verticale, ainsi que l’inclinaison de l’italique. Formidable, n'est-il pas ? Importé par C1S.
ENFIN !
Dernière minute : Tupgrade pour Amiga 500 permettant de passer au système 2.0 devrait être disponible avant, la fin mars chez votre revendeur habituel.
Prix public conseillé : 800 francs TTC.
FAX
NEWS
L’AMIGA FAIT VENDRE
I. a chaîne de magasins Thorn Emi en Norvège fait une utilisation extensive de F Amiga. Dans 27 de leurs succursales, 10 à 40 moniteurs reliés à des Amiga 2000 se chargent de la promotion des produits et le lancement de leurs offres spéciales. “Luc manière privilégiée d'assurer notre propre publicité et celle des produits Commodore" a souligné le porte parole de Thorn H mi Norvège.
CDTV ET AMIGA
Ces trois millions d'utilisateurs d'Amiga devraient bientôt pouvoir profiter de toutes les applications développées pour le CDTV. Commodore annoncera très prochainement un nouveau boîtier externe autorisant la lecture, sur Amiga 500, de toutes les applications CDTV. Ce périphérique viendra se connecter sur le port d’extension de l’ordinateur. Une nouveauté qui confirme la politique rie Commodore : assurer une synergie entre les différents produits de la gamme.
Naissance de Storm Production, agence française d'une SA suisse, qui distribue désormais les produits Rlue Ribbon en France.
Tel : 43.57.46. 57.
Electronic Arts signe un contrat d’exclusivité avec International Software Publishing pour la distribution de ses logiciels en Pologne. Intérêt non seulement commercial, mais également politique : avec la venue d'un grand de la production software dans ce pays, les réseaux pirates devraient y réduire leur activité.
Le parc mondial Amiga regroupe à ce jour 3 millions de machines. Bref récapitulatif de ce score, on en comptait 1 million en mars
89. Et c’est en novembre 90 que la barre des deux millions a été franchie (sources Commodore ),
Catherine Parisot laisse le soin à Svlvia Trende de reprendre le llambeau des relations presse chez Lankhor, et ce pour renouer avec les études.
ATACOM
Atacom est un club Amiga très dynamique. Outre leur projet d'expositions régionales, leur journal bimestriel est très professionnel. Plus de 30 pages réalisées sur Amiga 500 (avec 3 mégaoctets do RAM, Page Setter II et Dpaint IV) sont consacrées à la programmation, aux diverses applications et à la vie du Club. Pour tous vos encouragements : Atacom, BP15. 30130 Octcvillo.
STAGE VIDEO
les Films du Genièvre organisent du lundi 27 avril au vendredi 1er mal 1992. Près de Cahors. Un stage de formation à la vidéo sur Amiga et compatibles PC. I.es thèmes abordés concernent la création d’images de synthèse en 2D et 3D, l'animation, la réalisation de logos, de titrages et de génériques, la digitalisation... Cette formation, encadrée par des spécialistes, est ouverte à tous, même aux débutants en informatique. Les stagiaires. 10 au maximum, travailleront sur Amiga 300, 2000 ou
2500. équipés de matériel vidéo et tournant sous Volume 4D, Digivievv, Pro-Titler, Broadeasl Titler. Iilan Perfortner et Seala. Son coût est de 2 500 F. Pour les inscriptions, il vous faudra composer le : (16) 65.37.00.71.
Coml vient d'être nommé représentant de PCMCIA en France par le comité directeur de PCMCIA, suite à la conférence de presse du 6 février dernier.
I. e foyer rural de Maurin (34), association sans but lucratif, organise pour la deuxième Ibis le 4 avril 1992 une compétition de jeux vidéo. Cette compétition est destinée aux enfants de 8 à 14 ans, ils safironte- runs sur un ordinateur Amiga relié à un vidéoprojecteur qui retransmettra l'image sur un écran géant.
Nouvelle adresse pour COMMODORE FRANCE : Parc d'activités du Moulin de Massy. 10 12, rue du Saule trappu - BP. 216 - 91882 Massy codex. Tel : 60 13 76 76 - Fax : 60 13 76 00.
LE MARCHE
DU MULTIMEDIA
Le multimédia n'est pas un domaine d'application comme la PAO, mais un concept qui ouvre la voie à l'intégration harmonieuse des données textes, images et son. Sur les cinq prochaines aimées, il est prévu une progression du marché mondial des micro-ordinateurs d'environ 10% par an. 11 est reconnu que le marché traditionnel de la gestion d’entreprise devrait peu à peu atteindre une certaine saturation : l’accroissement des ventes se fera, par contre, à travers le développement de nouveaux types d'utilisation de la micro. Lu grand nombre de ces nouvelles applications utiliseront la technologie du multimédia.
Si les ventes mondiales dans le domaine du multimédia (produits et services) atteignent 6,4 milliards de dollars cette année, elles devraient atteindre 24 milliards de dollars, en 1994, d'après le "Information Yvorkstation Group of Alexandrin - Virginie” (USA). Cette très importante croissance se fera sur les principaux marchés suivants : la présentation assistée par ordinateur (Business Présentation), l'information sur le lieu de vente (Point of Sale
Commodore a présenté au PC Forum 1992 de nouveaux produits dans les gammes “informatique professionnelle" et “informatique personnelle", et de nouvelles applications, sur compatibles PC et sur Amiga. Le stand de Commodore était divisé en deux parties, les nouveautés et les solutions, présentées sur deux flots séparés, les partenaires de Commodore étant réunis sur un espace commun.
System), la formation assistée par ordinateur (en entreprise, dans l'enseignement, pour les particuliers).
De manière plus précise, il s'agira d'applications multimédia comme : bornes vidéo interactives, production de vidéo à coût compétitif (films d'entreprise ou programmes pour télévision câblée), vente et prise de commandes télématiques, réalisation de base de données
images (pour les médecins, les services publics, les agents immobiliers, les services de tourisme, etc..), l'archivage de données images et son, la simulation, la post-production vidéo...
L’AMIGA A!
Commodore a fait le pari de figurer parmi les constructeurs qui comptent sur ce nouveau marché de la communication interactive.
Côté professionnel, l'Amiga 3000 a toutes les capacités nécessaires pour s'imposer comme une référence ; côté “personnel", le CDTV ouvre les portes d'un nouveau mode de communication sur le petit écran, tant dans l'environnement familial que pour la formation continue, l'enseignement...
UNE STATION
MULTIMEDIA
PROFESSIONNELLE
Bâtie autour d'un Aniiga 3000 et de son système auteur AmigaVision, la station multimédia professionnelle de Commodore permet la gestion interactive d'éléments graphiques ou textuels, d'animations et aussi de séquences vidéo (grâce au pilotage interactif d’un lecteur de vidéodisque laser avec incrustation des séquences vidéo, ou le mixage entre des données informatiques et une source vidéo, caméra ou bande).
U FORUM PC
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DE L’AMIGA 3000 TOYVER
Processeur
68030 Motorola
Vitesse
25 Mhz
RAM
5 Mo
Extension maximum
18 Mo
Disquette
1 3"l 21880 Ko)
Disque dur
100 ou 200 M
Coprocesseur arithmétique
68882
interfaces intégrées
1 port série, 1 port SCSI, 1 port .
1 port Vidéo RGB, 1 VGA, 1 souris, 1 manette de jeux
Emplacement pour
5 x 32bits Zorro TU 2 x AT 1 x Vidéo
Système d’exploitation
Workbench 2.0
Logiciel standard
AmigaVision
Souris
en standard
Clavier
102 touches
Mimemation
220 . 2,5A
génération du son 4 voies on stéréo. L'Amiga 3000 possède on standard une sortie vidéo KVB à 15.75 KIIz pour un genlock PAL et un désentrelaceur vidéo, en plus, bien sûr, des traditionnels ports série, parallèle et souris.
Amigavision : le chef d'orchestre
Il s’agit du cœur du système. Ce système auteur permet de réaliser des applications professionnelles.
AmigaVision utilise la technique de la programmation par icônes et permet le contrôle de n’importe quel média (audio, vidéo, graphique, animation, titres et textes! ; de plus il intègre une base de données dont les fichiers sont au format dBase III ; signalons enfin que sa simplicité d’emploi le met à la portée des non-informaticiens.
LES NOUVELLES STATIONS MULTIMEDIA “PERSONNELLES”
Amiga 3000 : la plate-forme
Pour la première fois une station multimédia .Ymiga 3000 comprenant la carte graphique Avidéo 12 d'Archos et le logiciel TVTools développé par la société Ter,soft Image est présente au Forum PC.
La carte graphique Avidéo 12 permet d’améliorer les capacités graphiques de l’Amiga 3000 en affichant 4 096 couleurs simultanées avec une résolution de 640 X 512. TV Tools est un intégré de communication composé de plusieurs modules permettant la réalisation de journaux internes, de bornes interactives ou de chaînes d'informations câblées.
L'Amiga 3000 est construit autour d’un processeur 32 bits Motorola 68030 cadencé à 25 Mhz et d’un co-processeur arithmétique 68882.
Pour stocker les données, il dispose d’un disque dur SCSI rapide (9 ms de temps d’accès) de 50 Mo à 100 Mo selon les options. Son système d’exploitation original, Amiga DOS 2.0 fonctionne de manière multitâche. Il est ainsi possible de présenter à l’écran une animation complexe tout en pilotant un vidéodisque laser et en jouant de la musique, sans qu’aucune de ces tâches ne soit affectée. .Amiga DOS 2.0 offre à l’utilisateur une interface graphique conviviale, : multi-fe- nôtres, menus déroulants et souris.
Grâce à 2 co-processeurs et à des interfaces spécialisées, l’Amiga est en standard l’ordinateur le mieux armé pour la création graphique et la mise en œuvre des technologies multimédia.
Le processeur "graphique” offri» une haute résolution (1280 x 512 pixels) avec une palette de 4096 couleurs.
I. e processeur “sonore” prend en charge la
Sur Amiga 500 et CDTV :
Un boîtier CD-ROM pour transformer les Amiga 500 et 500 Plus en CDTV. Multimédia depuis l'origine, c'est en septembre 1987 que Commodore lance l’Amiga 500 (complété, fin 1991, par l’Amiga 500 Plus), destiné
«
au marché familial. Aujourd’hui, Commodore permet l'ouverture de cette station à la toute nouvelle technologie du CDTV, en présentant un nouveau boîtier CD-ROM, l’A690.
Ce boîtier CD-ROM se connecte sur l'Amiga 500 (avec 1 Mo de RAM) et sur l’Amiga 500 Plus.
Au démarrage de la machine, l’Amiga reconnaît le périphérique, avant le lecteur de disquettes. L’Amiga 500 se transforme alors en CDTV.
Le boîtier comporte également un connecteur qui permet une extension réseau local ou un adaptateur SCSI. Il se pilote avec un clavier ou une souris. Ce nouvel outil va permettre aux possesseurs d’Amiga de lire toutes les applications développées pour le CDTV. Par ailleurs, Commodore élargit ainsi
considérablement le marché aux développeurs d’applications sur support CD- ROM pour CDTV.
L’Amiga-CDTV, pour transformer le CDTV en Amiga :
Le CDTV de Commodore était lancé en France fin mai 1991, devançant ainsi de plusieurs mois les produits concurrents. Ce tout premier lecteur multimédia interactif est un nouveau concept qui transforme le poste de télévision en un outil personnalisé, d'éducation, d'information et de loisirs. De couleur noire, au design “High-Tech”, il se connecte au poste de télévision par la prise péritel tout comme un magnétoscope, et se pilote à l’aide, d’une télécommande à inlra-rouge. L'informatique qu’il referme (un moteur Amiga 500 Plus) est totalement transparent à l’utilisateur, L’Amiga-CDTV était présenté sur le stand Commodore avec le 10N-RC 260 de Canon (appareil photo magnétique permettant d’enregistrer 50 images sur mini-disquette).
DE NOUVEAUX TITRES POUR LE CDTV
Sur son stand au PC Forum, étaient présents des nouveaux titres développés dans les domaines de l’éducation et de la formation : "LTV English” et “Astérix and Son” pour apprendre l’anglais, ainsi que différents livres pour enfants illustrés interactifs, pour apprendre à lire d'une autre façon. A ce jour, plus de 50 titres sont disponibles en France, dont un vingtaine en français.
L’AMIGA 3000 TOWER
Commodore a également présente au PC Forum, l’Amiga 3000 en version Tower. Avec cette nouvelle machine, Commodore renforce sa gamme vers le haut, puissante station de travail ou serveur de réseau, l’Amiga 3000 Tower est également conçu pour développer des grosses applications de type CAO, DAO, ou pour travailler sous Unix : il est architecture autour d'un processeur
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
Amiga 3000
Processeur Motorola 68030 32 bits Co-processeur arithmétique 68882 à 25 Mhz
Mémoire vive 2 Mo (extensible à 18 Mo)
Disque dur 50 MoloulOO Mo)
1 Mo de mémoire chip RAM (vidéo), extensible à 2 Mo sur la carte mère Lecteur 3”l 2 (880 Ko)
Interface standard SCSI Système d’exploitation multitâche Processeur graphique spécifique Processeur sonore spécialisé 4 voies stéréo
AmigaVision
Système auteur multimédia pour des applications professionnelles Intègre tous les média : audio, vidéo, graphique etanimation, texte Programmation par icônes Compatible dBase
Motorola 68030, cadencé à 25 Mhz, et possède 5 Mo de RAM, extensibles à 18 Mo.
L’Amiga 3000 Tower présenté sous une configuration Unix Système V4 et ATT, Il dispose d'une carte graphique
c. 42410 ( 1024 x 102 en 256 couleurs) et fonctionne avec les logiciels X- Windovv et OpenLook. La machine est installée en réseau TCP IP avec toute la gamme de compatibles PC exposée. L'Amiga 3000 Tower peut également fonctionner en réseau hétérogène PC et .Amiga.
est depuis 2 ans et demi que je me consacre à la 3 D. A la suite d'un article consacré à l'A2000 et à DPÏil, j’ai été séduit par les possibilités grahiques de l’ordinateur. “A cœur vaillant, rien d’impossible”, fort de cette idée j’ai acheté ma première station graphique. Mais je me suis équipé moins d'un an après de Sculpt, plus sophistiqué et plus conforme à la réalité de mes pensées.
F. n 1990, je suis entré dans le groupe PECO comme réalisateur. J’ai eu la chance de rencontrer, on la personne d’Enrico Orlando (PDG), un interlocuteur attentif aux nouvelles technologies.
C1
DE
Il m'a accordé sa confiance et m’a permis d'avoir des moyens techniques importants, indispensables dans une logique de production. A cela il faut ajouter la souplesse qu’il me laisse en terme de création.
UN PEU DE TECHNIQUE
Je bénéficie aujourd’hui de plusieurs stations A3000 et A200G, et travaille sur Caligari, avec carte Vista, Tips, lecteurs optiques, cartes accélératrices, etc. Avec mon équipe, pour se prémunir des mauvaises surprises (surbrillance et anti-aliasing douteux), on a choisi d'office d’avoir une démarche liroad- cast.
Tous les reports d’images s’effectuent en Béla SP, et cela préserve notre quiétude.
L’image de synthèse relève plus de la sculpture que du dessin, et encore davantage de l'homme qui se trouve derrière la machine. Contrairement à la plupart des idéees reçues, l'ordinateur n’est pas un créateur d'images, il n’est qu'un outil voué à un rôle d’exécution. Utiliser des technologies avancées vous accorde plus de rapidité, de qualité dans la production d'images, mais en rien ne vous stimule l’esprit. C’est pourquoi, à tous ceux préoccupés de savoir quel matériel nous utilisons, j’ai envie de dire : préoccupez-vous du contenu plutôt que de la forme. L’ordinateur est un nouveau support graphique, il sert à raconter des histoires.
Telle est la devise des créateurs en 3D. L’image de synthèse, encore méconnue du grand public, se fraie un chemin dans le monde des arts graphiques depuis quelques années. L’auteur de la couv’ de ce mois-ci nous fait part de ses réflexions personnelles, et des ses sentiments à l’égard de la synthèse.
Il n'est pas une fin en soi, puisque la démarche de communication, de faire partager une sensibilité, n’est pas de son ressort mais de l’homme qui en use. De la même façon, est-il plus important pour le spectateur de savoir quelle toile et quel pinceau servent à l'artiste, ou de considérer son œuvre spontanément ! ? L’intérêt principal de l’ordinateur est d'être un laboratoire d’essais où vous pouvez donner libre cours à toutes vos curiosités.
L’important est de réaliser l’image qu’on a dans la tête, sans faire de compromis à l’ordinateur. Vous pouvez développer votre sens des astuces, de la débrouillardise, et multiplier les recherches afin de contourner les contingences techniques.
BON ANNIVERSAIRE !
Le personnage de la couv’ traduit pour moi une projection hyper-réaliste de l’imagination, que la synthèse 3D se charge d'exprimer virtuellement. Sans oublier le plaisir que j’ai à souhaiter bon anniversaire à .Amiga Revue ! La fusion du travail de création et d’imagination de l’homme et de la technicité de la machine autorise la création virtuelle de tout univers. Cette image n'en est qu'une illustration.
Deux jours ont été nécessaires à la réalisation de cette image sur Caligari. La pièce et l'ordinateur sont conçus sur Caligari, et le personnage sur Scuipt, bien qu'achevé sur Caligari.
Les différentes textures du mur au parquet, sont le fait de Tips. Il a fallu 4 h 30 de calcul à l'image pour naître dans une taille de 3 072 x 2 045. Pour finir, elle a été “shootée” en 4.5’. Aux considérations de ce type, j’avoue préférer l’aspect imaginatif et créatif.
On pourrait croire que la spécificité d'une commande institutionnelle soit I'm frein au plaisir éprouvé.
Pas du tout ! Tout en étant conscient de la nécessité d’atteindre les objectifs, vous pouvez toujours apporter votre gratno personnelle au projet !
Récemment, la réalisation d’un clip pour TAérospatiale “Sep Snecma" m'a été donné à faire.
Après 4 semaines de travail, teintées parfois de sueurs et d’angoisses, la modélisation et la post-production étaient achevées. Huit objets étaient à reproduire avec fidélité, dont la navette Hermès et ses moteurs, ou encore .Ariane...
Les contraintes se sont multipliées, mais les 2,40 mn du clip final, diffusé sur TF1 et FR3, vous mettent du baume au cœur.
Actuellement, une bande dessinée en synthèse 3D est en cours de réalisation, et des actions de partenariat sont menées pour- un court métrage. Parallèlement, je donne des cours à l’Ecole Nationale d'Art de Cergy Pontoise sur Caligari.
Nos outils, assez onéreux aujourd'hui, cherchent à se démocratiser, et leurs prix baissent peu à peu.
La banalisation est un bien, elle stimule l'imagination des usagers, elle est créatrice d’une émulation active.
Fabrice Hourlier
NEWS
FRANCS
ANCIENS NUMEROS DISPONIBLES
| AMIGA, L'image Vidéo:
Photo Paint. Wordperfect. Intercepter.
Dossier. Hardicap, pér-pteoques ce comrande et «gceis - Le Workbeoco
1. 4 - La reconnaissance de caractères - Numérisation : Je VIDIGRABBER
Dossier - Pnx Ou producteur au consommateur - Discopv : Le PC TOOLDS Ce l Amiga - Vidéo : Les formats et standards
Dossier Bureautique : Maxiplan plus, le tableur qu? Excel - Image : Imagelink le oont vers i'image orafessonneSe - Son : Midi un quart après l Amiga
Dossier : Anwavtston le créateur muttiméo-.a - Mixator : Le roi oe I incrustation Turbo silver : Mode d emploi - WR 2.0 : Commodibes excharge
Dossier : IFF. SCSI Garbage - Canes accélératrices lesquelles chosir Mac Info. Le complément d'A-Max
Dossier Amos. Fa-tes vos jeux - Masîer Track pro et Midi transport Texture suite : La 2D
Sorts en stock : 2D, cosor mage, intelligence artficie ©
PAC. Propage '.3F. fraciales, vsla - Hard Carc : serie II - A-Max II
VROOM !
La simulation automobile de Lankhor, vient de sortir sur Amiga. Son environnement graphique 3D, et sa jouabilitc exceptionnelle lui ont déjà valu le Tilt d’or de l’année. Pendant toute une saison de championnat vous affronterez Prosït et Modena (sic!) Sur les circuits du monde entier pour accéder au litre suprême de champion du monde de Formule 1. Un must pour les spécialistes et un détour conseillé pour les non initiés.
| Dossier :. Amiga er librairie - PPS : nouveautés Harc et Dîskmaster : Aztec C V5. OD SAS
I Dossier : Les réseaux, ça vous branche - image. DKB Trace, FlClO,
Elan Redonner-A la cane Le Fiicker frxer A 2320 Demos : Le plaisir Demo. Le choc
I Exercices pratques : Maxipian, Scu-ot Animate 4D, Protessional Page. Pubtishng Partner. Deluxe Paint, A-Max - Test ce poids ces Mo, le choc des photons, Persora; rinance Manager - A ia carte :
' S Trumpcaid Pro
I Dossier. Arexx sur mage, rendu et rafoer-ng - Utilitaires Domaine oublie, vomtvt 40 : cornière version
- Vidéo : VdeoMaster ! Le Maître ? A la carte : CD-Rom. Video “caster. X Power Ffo. Le voleur de couleurs
Itest ¦ Real 3D - Son : Amiga revue pratique : 1e card Plus - Educatif : My taylor is rich !
I Programmation : Les paysages frac taies - Tes: : Vsta Prc - Domaine pub&c :
Le générateur de fraciates - CD c est de|a demain - Demc Achetons français A la carte : Disque dur GVP pour A50O. Carte graphique Dgest.
I Dossier :CDTV
CD Rom Banque d'images - Action -epav 2
I Son : Bar and Pipes
Image Art dèpartmeot pro - Bureautique Worworth
ITEST : Graphisme 16 matons de couleurs avec Hame Vidéo : üve
IÔ8040 : ENFIN !
Salon : CES DE LONDRES
I DELUXE PAINT 4 : le magicien oe la codeur Evénement iedeveon
I Commodore France dit tout KOLOSSAL Ceigne A 800 Pius
e - A la carte : A500 carte Atonce. A20CÛ Fast
IUCuvee CiS 92
VD 2001 Construisez votre satSIite
I Reportage Tecsch : les ailleurs de Metz Tests - Son - Vidéo - Image - Bureautique
Remplissez le bon, expédiez-le avec votre chèque bancaire ou CCP à :
MCM AMIGA REVUE
16, quai Jean-Baptiste-Ciément, 94140 Alfortville Cochez les cases correspondant à votre choix. üN: 2 U N' 22 ? N‘ 29 J N 34 J N-' 40
ü N° 4 üN=24 ? Nc 30 ? N° 35 JN°41
? N=19 U Nc 25 ? N' 31 ? N'37 J Nc 42
J N° 20 ü N: 26 ? Nc 32 J N“ 38
J N" 21 J Nc 28 J N! 33 ? N‘ 39
Je commande .anciens numéros au prix de 25 F. _ _ _
ie numéro. Total F. + 8 F.de frais de port. I I
DOMTOM - Etranger + 5 F. de port I k ' I
Nom : ....
Adresse M9|H|

MAITRE D’HOTEL
Avec son logiciel NC Resthotel, créé en 1985, Nord Concept Diffusion propose une solution de gestion complète pour l’hôtellerie et la restauration. Aux modules classiques d’administration (comptabilité, statistiques, paies...) viennent s'ajouter, à la carte, des modules plus spécifiques aux différents métiers : prise de commandes, gestion de tables, de cave et du bar, etc. Distribué par Nord Concept Diffusion.
L’AMIGA AU SENAT
La société Sgcom vient de faire entrer l’Amiga au Sénat. Deux Amiga 3000 dotés de 4 mégaoctets de RAM, d’un disque dur de 50 mégaoctets, d’une carte haute définition A vidéo 24 sont reliés à environ 70 téléviseurs dans les couloirs du Palais du Luxembourg.
Ils permettent aux sénateurs ne se trouvant pas dans l'hétni- cycic de suivre le déroulement de débats.
RI«LE
Free Spirit Software récidive. Après Sex Vixens From Space, Vitepro annonce la sortie en France de leur dernier logiciel pour adultes : Sex Olympics (Free Spirit Software). Ln jeu probablement très chaud qui ne devrait pas laisser les amateurs insensibles... ni même, mais pour des raisons différentes, les mères de famille.
Qui pourrait leur assurer en effet que nos petites têtes blondes se verront refuser l'achat de ce logiciel dans leur grande surface préférée ?
COMMANDE
Sgn ÎUS A GENIUS FOUR ATARI AMIGA VISION!
SCANNER COULEUR
A plat Genius (pour Amiga et Atari), peut lire jusqu a 16 millions de couleurs (gray scale and noir et blanc). La rapidité du scanner en mode full couleur est de 90 secondes, pour une page A4, interface: SCSI
SCANNER A MAIN
Genius pour Amiga et Atari noir et blanc ... avec 256 vrai nuance de gris, vous n'avez pas besoin d'être professionnel pour travailler en haute qualité graphique.
SOURIS CENIUS
Compatible Amiga, Atari, Amstrad, PC 1640
350 DPI. Cette souris améliorera votre productivité en pao, et dans vos application graphique ect...
TABLETTE GRAPHIOUE CENIUS Pour Amiga, Atari format 9"x6' , 12”x12", 18 x12 Que vous soyez étudiant ou professionnel la tablette Genius vous sera très utile.
KYE SYSTEMS CORP.
4Fi„ no. 146, sung Ciiiang Road, Taipei, Taiwan, R.o.C. TEL: 886-2-5651394 FAX: 886-2-5619658
CHERCHONS OEM, AGENTE EXCLUSIVE!
NEWS
NOUVELLE EPSON
Hpson. Le spécialiste de l'imprimante matricielle, vient d ctollor sa gamme avec une nouvelle imprimante gnind.public. T.a LQ-100, élaborée après une enquête utilisateur très détaillée, répond à beaucoup de vos attentes : compacte (elle peut être installée horizontalement ou verticalement!, plus silencieuse, elle dispose de 5 polices de caractères en v ersion de base dont deux polices vectorielles. Prix public conseillé : 2 990 F HT.
COMMUNAUTE AMIGA
Les très sympathiques élèves de l'ESIGliLliC (Ecole Supérieure d’ingénieurs en Génie Electrique) nous informent du développement de leur association Amiga. Depuis quelques jours leur serveur 3616 MCOM (rubrique AUSERSl permet de télécharger des programmes DP testés et approuvés par leur commité. ES1GH1.KC, Club Amiga, 1 rue du Maréchal Juin. BP 14. 76131 Monl-Sainl-Aignan Cedex.
DPOC est une société française de distribution de logiciels du domaine public. Pour toute commande vous recevrez pendant quatre mois “La nouvelle du DP" un fanzine qui vous livrera trucs et. Astuces, news, tests de logiciels et bidouilles. A titre d’information, sachez que le premier numéro vous explique comment obtenir 1 mégaoctet de chip ram sur un .Amiga 500 rev 6a 7...
DPOC, Olivier Coquet, 10 rue du Gros Orme, 91290 La Xorviiie.
BORNE
La société G.O. Graphique n’en est pas à son coup d’essai. Elle vient de créer une nouvelle borne interactive pour la compagnie Primagaz. Renseignements chez : G.O. Graphique, 8 rue des Cigognes, 37550 Saint-Avertin
62, rue Gabriel Péri - 93200 Saint-Denis Tél: 42.43.22.78 - Fax: 42 43.92.70 Métro Saint-Denis Basilique Du mardi au samedi de 9h à 19h
DOMAINE PUBLIC
OCCASIONS
Appelez-nous pour obtenir nos derniers prix...
PROMOTION
Lecteurs externes complets 3"I 2 690,00 frs
Dans la limita des stocks disponibles
A2000 +CARTE GVP + 105Mo Quantum 12950,00FRS
Stations 16 et 25Mhz Stations Unix couleur I
DiamliutiiM
NU -fa kMt
rachète votre A500 pour 'achat d'un A2000 aux meilleures conditions...
UNITES CENTRALES
Amiga 500 SUPER
Amiqa 500 écran 1084S ...u.
Amiga 2000 f*,0?0
Amiga 2000 écran 1084S ln .0,.
Disquettes
49F les 10
Prix indicatifs, succeptibles d'êtres modifiés sans préavis - Les promotions ne sont pas cumulables - Dans les limites des stocks disponibles
o s s ; : *

sl oc
a.
LS15-
uj
S
p .1,
x"n
« III
5l>ü
|S|i
G. É I oSit
0«! F ’:¦ 10
*
• C 2
: c s :*•!
O âj W -= c
UJ *
ü ?
Z - ? t ç I t -ï Oc: £
s : « -g
* S
I x i5
R
* 1 Je °
- o **¦
m
: ; S
r
G=>
CM
- 1 si”
ül=|
a
«!!5 :
Q c3 3jr :-
7 3 .
H|ïl
j=
~ -§ “i ¦?
Πi
o
1 § 1:; g*
S'il i
Si lus
S illiU
Olïs
Ul j S
Wjli
u $ w
“||§g££gg
« 1S S.....
(0
3
§
(A £ ;
Kl
I
1
s
a n
w §
UJ
.S
“ = ,
W g S
& 5 ii. I ; jb*
! O (A
11: « 3 5l: g D-
SI
15
llis
2S
nS
$ i§
SEÜÉbïS s
qS î s ~ s *
* si?iifeh| üjIPîlltisi . S§“*||||s § s? 5 rçs «îM si I
Sseiitiii i
33 33|îvïIJI°

üê 5? C
ÉS S S
LU
1 IL’ u; I
I LU
Q 3 S 1 “ = u O 1
1
,= 1 O* lO 1 1 O TT 1 csi rj 1
m
i « t~.
W 1
1 o
Oië (La. E
O 1
Isa
ïi|g!
Fcsii E
io r LU UJ L
9 9 1
en 75 k
OU 1 C 5 00 1
1 o o
Jss
I UJ LU
il 9 9 1 ôô c 5 I o o I0O)
- 23 S El 1
Ul 1
1 5 53
°3 o Sf 1
LU LL 1 re nj 1
I 1U il
Q z 1
ro 1
1 o o 1
1 Î5 15 1 a o
1 O C I C O' I in o»
5 :* â
P
è ifs i
7, a. g
111
- .'S
:• x- - *
i lu §1 II
:
3 -
=?l
N?s
s =S
s
§ g
LU jcg
91IÏ
y g £ 3 S 3- OJ « "“.2 X'S-D
Lu gs-ë ca “S «
- > 3
03 S « i?
M «

m u.
ft
S. g. ¦ s. g.
i'IIS I
CO§
c >
Chaque pays a son "second marché”. Au Royaume-Uni. Il y a les produits "budget”, traduisez "les logiciels pour petit budget”. En France et en Allemagne, les distributeurs préfèrent les compilations, soit 4 ou 5 programmes pour le prix d’un seul. 11 y a près d’un an la règle était unique : les programmes “budget” étaient introuvables en Allemagne et les compilations inconnues en Angleterre. Aujourd'hui J'offre dans chaque pays a tendance à se diversifier (Europe oblige) : dernier exemple, la société allemande DMV qui se lance dans la distribution de produits “budget” sur le continent. Ainsi. “Beverly IliU's Cats”, “Yogi’s Great Fscape”. “Hong Kong Phooey” et "Ruff and Reddv in the space adventure”, sont disponibles aux environs de 20
DM.
AMIGA AROU
AMIGA DOS,
ALLEMAGNÉ
QUI EST LE GURU ?
Qui n'a jamais crié au complot lorsque, après plusieurs heures de programmation intensive sur son ordinateur, celui- ci se bloque sur un magnifique “Software Failure”? Le “plantage” est hélas le pain quotidien de tous les utilisateurs, indépendamment de leur expérience ou de la marque de leur machine. Dans ce domaine les machines ont leur façon d’agir.
Certaines affichent une petite fenêtre avec une bombe, d'autres s’arrêtent sur un écran irrémédiablement noir. Seul F Amiga affiche la vision apocalyptique d’un gourou qui médite sur un nombre hexadécimal de 8 chiffres. Sous cette apparence mystérieuse, F Amiga en dit pourtant beaucoup plus que les autres : le code donne indique la source précise de l’erreur.
Un seul problème subsiste : comment traduire le code en langage clair ? Maxon Computer fournit une solution simple grâce au programme OG2 qui transcrira chacun des messages. Résident en mémoire, il intervient au moment opportun pour vous signaler l'erreur.
AMIGA FORMAT, UK ELECTRIC DREAMS
l. a domotique est à la mode. Pour automatiser la baisse d’intensité de votre hallogène et le dépliage de votre canapé-lit. Switchsoft propose une interface venant se brancher sur votre Amiga. Celle-ci permet donc de contrôler tout objet électrique, mais également de recevoir des informations, par le biais de cellules photoélectriques ou audio. Toutes les fonctions sont accessibles par le biais de commandes Basic.
TOP BEST GAMES
1. Slarglider 2 (Mirror Image)
2. Knightmare (Mindscapo)
3. Another World (US Gold)
4. Oh no ! More Lemmings (Psygnosis)
5. Abandoned Places (Electronic Zoo)
6. Populous World Hditor (Electronic Arts)
7. Soccer Stars (Empire)
8. A320 Airbus (Thaiion)
9. Barbarian II (Psygnosis)
10. Bonan .a Bros (US GoldI
HIP HOP
La musique sur Amiga est une affaire de spécialistes. Pour les plus pointilleux, l’idéal est de réaliser un sample soi-même afin d’en optimiser la qualité et la taille. Seul inconvénient : un cor de chasse reste un cor de chasse et il est souvent difficile d'obtenir un tel instrument pour lui extirper la note parfaite pouvant être digitalisée.
Time and Space est une société gérée par des professionnels de la musique et proposant une solution à ce désagrément : une série de trois CD (un support qui garantit donc une sonorité parfaite) contenant près de 1 000 sons et bruits. Au programme du premier disque : 60 rythmes, 100 effets vocaux, instruments classiques, 120 types de percussions, instruments traditionnels, scrat- rhes, bruitages SE, etc.
MESSAGES
SUBLIMINAUX
Ces messages, que vous ne voyez ni n’entendez et qui pourtant agissent sur votre inconscient, seraient en passe d'envahir l'informatique. Dernier accusé : Gremlin Software pour son jeu "Lotus turbo challenge 2”. En débranchant la sortie audio gauche et en augmentant le volume, vous devriez entendre, difficilement il est vrai, “Do not copv this game” (ne pas copier ce jeul. Question : le message agit-il aussi sur les esprits francophones ?
TOP BEST DEMOS
Une fois n'est pas coutume, nous vous livrons le classement des démos et mé- gadémos du mois proposé par Amiga Format.
1. Ray of Hope Mega Demo 2
2. Guîf War Confiict
3. Guardian Dragon
4. Mangad
5. 1000 Wasted Dreatns
CHART & GRAPHS
Chart & Graphs est un logiciel permettant de créer des présentations professionnelles de chiffres. L’écran de travail est semblable à un tableur : un tableau do dimension réglable accueille vos données. 11 convient ensuite de choisir le type de représentation : l’atout principal de C&G est de produire des repro-
'lu THE WORLD
somations échelonnées à partir des brosses 1FF. Histogrammes, graphes linéaires, camemberts en 2D ou 3D sont accessibles en 16 couleurs.
La légende peut être imaginée en fontes différentes, de même le fond peut être une image IFF importée d'un logiciel de dessin. Le programme est livré avec deux disquettes d'accompagnement, comprenant exemples, brosses IFF et images de fond.
AMIGAWORLD, USA LICENCES
Avant même qu'un film n'ait eu le temps de sortir dans les salles, ses droits d'adaptation micro sont l’objet de luttes féroces entre les éditeurs. C'est Accolade qui remporte récemment la licence de deux films : “Maman, j'ai raté l'avion" et “The Taking of Beverly Hills”.
Centaur Software préfère une autre stratégie : obtenir la licence d’anciens classiques. Ainsi, 26 ans après la sortie du film en salle, voici l'adaptation du "Voyage Fantastique" sur vos moniteurs. Rappelons pour les plus jeunes d’entre vous, que ce classique de la SF sixtees met en scène un vaisseau spatial et son équipage réduit à la taille d'un globule rouge et injecté dans les veines d’un malade dont la mort n’est pas souhaitée. Un scénario en or pour une adaptation en jeu vidéo... espérons que la réalisation sera à la hauteur de nos attentes.
AMIGA COMPUTING, UK HIGH SPEED PASCAL
HiSoft, le spécialiste des langages sur Amiga (Basic et I.attice C.) se lance dans le monde du Pascal. Livré avec un éditeur convivial, le compilateur atteint la vitesse de 20 000 lignes par seconde sur un simple Amiga 500. HiSoft Pascal reste très proche du standard Turbo Pascal sur PC ce qui permet d'importer ou d'exporter des programmes. Un module de conversion est disponible pour assurer la compatibilité graphique.
LECTURE RAPIDE
C’est au tour d’,Amiga Computing de tester ce mois-ci les lecteurs externes. Champion toutes catégories : le Power PC880B de Power Computing.
C’est en outre le lecteur disposant du plus grand nombre de gadgets : un anti-virus intégré, un module hardware s’inspirant des techniques de duplication industrielles qui permet de tout copier. Autre recommandation : le Roclite RF382C rapide et particulièrement discret. Celui-ci est disponible en deux versions : blanc cassé pour marier à votre -Amiga, et noir pour s’intégrer à votre CDTV.
SUPERBOWL
La folie des jeux de gestion de club sportif semble persister. Dernier en date : .-American Football Coach, de Composer Software, L’Amiga vous donne 5 ans pour obtenir le titre suprême en football américain : le Superbowl.
A’ous visionnerez chacun des matchs de la saison afin de programmer l’entraînement de vos joueurs ainsi que leur sélection. Attention, vous vous opposerez aux autres coaches pour la négociation des joueurs et la régularité des rencontres... certains d’entre- eux sont carrément psychopathes et iront jusqu’à déposer une bombe dans vos locaux s’ils n'obtiennent pas satisfaction...
AMIGA 4000?
Rumeur ou fuite...? Le développement d’un nouvel Amiga semblerait avoir été confirmé à la presse anglaise. Pas de surprise sur le nom de la machine qui sera baptisée, vous l’auriez peut-être deviné, Amiga 4000 (mais où cela s’arrêtera-t-il ?).
L'ordinateur sera doté d’un processeur 68040, autorisant une vitesse cinq fois supérieure à FA3000.
Kn version de base, l’Amiga 4000 disposera d'une carte graphique 24 bits et d'une carte audio 16 bits.
En revanche, le CD-ROM qui avait été pres-
senti ne semble pas avoir été retenu pour le prototype. Les experts s'accordent à penser que la nouvelle machine sera équipée d’une interface SCSI II, permettant la circulation d’informations à plus de dix mégaoctets par seconde, et d'un DSP chuchote-t-on. La technologie de ce super Amiga porterait son prix aux alentours de 50 000 F. Aucune date officielle de sortie n'est prévue pour l’instant, et Commodore France n'a encore effectué aucune confirmation.
QUATRE MILLIONS
Le marché du CDTV se développe en .Angleterre : Commodore UK annonce 30 000 unités vendues pour la période de Noël 1991. Soucieux d’exploiter les potentialités de ce marché en pleine croissance, plusieurs sociétés se lancent dans le développement d'extensions pour le CDTV’.
Advanced Video propose ainsi une carte permettant d’afficher à l’écran 400 000 couleurs tirées d’une palette totale de 4 millions de couleurs.
"Les prix français ne sont communiqués qu'à titre indicatif, et sont susceptibles d’évoluer selon les fluctuations du marché Les prix en devises ne prennent pas en compte les frais de transport, de douane, les provisions pour devises, les frais de distribution, de traduction et la marge importateur".
HCD * 0 Ko HCD . 2 Mo
HCD * 120Q-2 6 190 F
HCD * 240Q-0 7 990 F
HCD * 2400-2 8 890 F
RICOH 5500 AMOV. 8 990 F PAPSTORE 150 INT. 7 690 F OPTO 650 SCSI 29 990 F AUTRES D.D. A20Q0
Xetec Mini-FastCard 990 F Vldéo-Backup Syslom 990 F
CBM 68030-25 4 Mo 7 990 F
Fusion Forthy 68040 19 900 F
PPS 040-4 Mo A2000 22 500 F
68030-24 >2Mo RAM 7 890 F 68030-24 68882 4Mo 8 890 F 68030-24 68882 8 Ma 11 590 F 68030-50 68882 4Mo 15 890 F 68030-50 68882 8Mo 17 890 F RAMPack 4 Mo 32 bits 2 450 F
MONITEURS
NEC 3FG NEC 4FG NEC 5FG
TRACK 24 MICX CONNECTOR REAL TIME SOUND P. INTERFACE MIDI 2 AUDIO DIGIT. STEREO
mSOUES DURS
MultisyncroSAMPO 19’ MultisyncroSAMPO 14'
SOUND TRAP III BIG BAND PRO 24 AMIGA
QUARTET SONIX 2.0 STUOIO 24 MUSIC MASTER BARS & PIPES PRO.
HANDSCAN 105 1 690
GOLDEN IMAGE 1 990
PRINT TECHNIK PRO 9 490
SHARP JX 100 7 950
ES300C EPSON 600 dpi 15 990
LIVRE IMPRIMANTES BIBLE AMIGA BIBLE AMIGA ¦» D? TRUCS ET ASTUCES 2 TRUCS. ASTUCE S . D7 VIDEO & MICRO Infor PACK VIDEO-SOUND
SPEEDKING 150 F
NAVIGATOR 160 F
MANTARAY 160 F
STINGRAY 180 F
PADDLE INFRAROUGE 249 F ARCADE POWERSTICK 399 F QU1CKJOY JETFIGHTER 150 F QUICKJOY SUPERBOARD190 F
ARCHOS 52Q+2 3 480 F
ARCHOS 105Q 3 590 F
ARCHOS 10SO.2 4 290 F
DD AMOVIBLES
A500 512 Ko 280 F
A500 512 Ko * horloge 350 F
A500 1,5 Mo 990 F
r . JEUX
370 F
290 F ’ 3D Construction Kit 990 F , 4D BOXING
TEL WORLD
TEL. ADVANTAGE TpNN» 650 F AGE 385 F BATTLE 1SLE 1 990 F BIRDS Of PREY
490 F AMOS 3D 199 F AMOS COMPILATEUR 125 F HISOFT DEVPAC 2.0 125 F HISOFT DEVPAC 3.0 HIGHSPEED PASCAL 550 F GFA BASIC 3.5
| GFA BASIC COMPIL.
1 LATTICE C S.1 SAS
SYQUEST SQ555 Ext. 4 590 F SYQUEST 88 Mo Int. 5 690 F SYQUEST 88 Mo Ext. 6 590 F CARTOUCHE SQ 400 650 F
CARTOUCHE SQ 800 960 F
DISQUES OURS GVP A500
I OOUBLE DRAGON 3 DEUTEROS 240 F Ey© Of The Beholder 390 F F15 STRIKE EAGLE 290 F Flfl STEALTH F1GHTER 440 F P.FlNAL F;G HT 580 F • FIRST SAMOURAÏ 430 F Flight Of The Intruder
68040 POWER
VIDEO
COMPTE CHEQUE DEMO MAKER DISCOSCOPIE 3 PRO. DOS TO DOS OPUS DIHECTORY PROFIL
HD500-52 - 52 Mo Q 4 290 F
HD5Û0-52 t 2 Mo 5 190 F
HD500-120 -120 Mo Q 5 290 F
HD500-120 ? 2 Mo 6 190 F
* MIX IMAGES SATV
V. IMX 10 SATV CP AMIGA SATV 4 VIDEO-DRIVER SATV
VIOEOPILOT V330 INTERFACE BTF
9 950 F. RASTERLINK 1 690 F QUATERBACK TOOLS
2 300 F “ REAL 3D PRO-TURBO 4 400 F DISK MASTER 2.0
I REAL 3D LIGHT 1.4 1 500 F. MAC TO DOS
_-1- ULTRA-OESIGN 1 990 F ' BAO DISK OPTIMIZER 4.0
VOLUMM 40 JUNIOR 450 F PROJECT D
2 900 F VOLUMM 4D PRO 2 350 F
? 900 f ',HA©m Smt 2» »'"•_; =-~ • ¦ -
650 F GODFATHER
350 F ¦ lElMDALl TEL. KNIGHTMARE 320 F KNIGHT OF THE SKY 370 F KILLERBALL
CHIPack 502 2Mo
Combo 68030-40 Mh? TEL.
AUTRES D. DURS A500
DK3I-TIGER 2 Filtre DG40 PAL YC Filtre DG Gold-Pro YC Fram© Grabber PPS
COMMODORE A590 2 990 F
CBM A590 * 2 Mo 3 980 F
ICD Interface AdIOE 990 F
T. A.D. PROFESSIONAL 1 390 F
T. A.D. PRO. V 2.00 1 990 F
TV PAINT HARLEQUIN 9 400 F TV PAINT AVIDEO 2 360 F TV DISPLAY 790 F
ARCHOS S2Q - 2 Mo 4 190 F- ARCHOS 1050 4 990 F '
ARCHOS 105Q +2 MO 5 590 F
CARTES ACCELERATRICES
Spece-Art VDAFB 2001 15 890 F HAM-E 3 190 F
HAM-E PLUS 4 690 F
A-VIDEO 12 BITS 2 390 F
L AMIGA 3000 MOINS CHER !
L'AMIGA 3000 TOWER DISPONIBLE !
L AMIGA 600 et L A600-HD ARRIVENT !
LE LECTEUR CD A690 DISPO FIN MARS ! 24 nouveautés CDTV en français disponibles
, TPI PX TELEX TELEX
1 890 F HARLEOUIN 2000
4 490 F' HARLEOUIN 3000
5 990 F HARLEQUIN 4000
2 450 F CBM VFE A2320
3 290F‘
FIRECRACKER 24 5 400 F MU LTIVISION A500
4 290 F MULTIVISION A2000
CARTES D EMULATluw rv | SATV GST 2500 17 8C0 F MOUSE JOYSTICK
SATV GST 2500 Alpha + TEL. ** SNAPPERBOX Commodore A2088 XT TEL i ' SOURIS OPTIQUE Gl
Commodore A2286 AT 4 890 F VidSOMaster + DGV 12 980 F SOURIS OPT.MEC Gl
KCS POWER-BOARD 3.0 2 190 F'*. NERIKI Image Master 19 990 F BOOT-OFODF1
AT-Onc©-8 A5Q0 1 280 Fvjl i BOOT-DfO DF2
GVP G-FORCE 040 A3000 22990 F PPS MERCURY A3000 16 500 F PPS 040 A2000 22 500 F FUSION FORTHY A2000 19 900 F
. MULTISTART II 190 F*
TEL GHAPH*
4 390 F i “
950 F 30 PRO 1.4 3D PRO 2.0 OELUXE PAINT IV OESIGN-WORKS OIGIPAINT III 7 690 F - OIGIV. MEDIA STATION 1 990 F 480 F IMAGINE VA 1 990 F!
TEL. Y IMAGINE VF 2 490 F
TELEX t TELEX f itLt* i
a NOUVEAUTES COMMODORE
CAN-D01.5 1150 F
ELAN PERFORMER 2 990 F
INTERACTIVE SHOW 1 490 F*
PRESENTATION MASTER TEL. SCALA 1.1 VF 2 950 F j
SCALA 500 990 F
A500Plus BaseBoard 24 1 590 F A500 Plus BaseBosrO 44 2 290 F A2000 GVP 2Mo 8 1 980 F
AT -Once-16-Plus A 2 CKOO 2 390 F-
COMMODORE A1011 ZYDEC MDC30 3"1 2
MULTIMEDIA
NERIKI DESKTOP 11 690 F NefittO DESKTOP YC TEL.
GVP 350C + HD 52 20 900 F
GVP 350C * HO 120 21 900 F
GVP 350C + HD 240 TEL.
COMMODORE A201Q COMMODORE A3010
QUESTION
Qui vous offre 16 millions de couleurs, un Frame-Ruffer 24 bits, un (ienlock Professionnel, un Framegrabber. Un Flicker- Eliminator. Un Module Picture-In-Picture, Deux Entrées Vidéo Simultanées, un logiciel de modélisation 3D professionnel, un soft de titrage très performant, un programme de retouche 24 bits et en prime une surprise BAB MICRO
pour 23.490F* TTC ?
Wwfcv&S H* uni|CTiauin.-»p .'im 7L D ->P *Z uoi A'ïMdcui -u«n i-| : asilüdojf
’orrqr DE LANCCMCKTVALABLE UMOOÊMKYT OU 'UA ?S AU 30 AVRIL '9S2
VIDEODISQUES i Amigav_ BROADCAST TITLER 2 2 950 F . . IMPRIMANTE j
1 BT2 FONTPACK 41 1 390 F-, Lelsure Suit Larry 5 349 F
SONY LDP 3300 D 13 420 F FARMER 1.0 4 600 F* CBM MPS 1270 1 890 F LEANDER 229 F
SONY LDP 1550 1 4 620 F 1 490 F J CÀNON BjlOe - 2 0 r 8 Lys rAtfépture 299 F
SONY LDP 1600 18 000 F VIDEO TOOLS ON TAP 1 490 F' CANON BjlOeX 2 990 F _ MAGIC POCKETS 249 F
__ecc | CITIZEN 224 D TEL. MOONSTONE 290 F
CAFTES DIVERSE BUREAUTIQUE | CITIZEN SWIFT 24 C 3 290 F MOKTAR LAGAF 249 F
i CBM MPS 1SO0 C 1 990 F . MEGALOMANIA 290 F
SUNRIZE ADV12 + Soft 3 850 F STAR LC 200 3 200 F Oh No More Lemmings 169 F
MULTI-SERIE A2232 1 790 F I PAGE SETTER 2.0 F 990 F» HP PAINTJET Couleur 8 900 F POPULOUS 2 290 F
DOUBLE TALK A2000 3 950 F* EXCELlEMCE 2 C 990 FBMP DESKJET SCO Cou». 6 990 F Ï Power Manger Data Dts* 109 F
DOUBLE TALK A500 4 200 F 4' FLOW 3.0 590 F- ¦ REALMS 299 F
Matracom 820 (RNIS) 12 900 F ' POWER WORKS 990 F . • LIVRES AMIGA | Rugby World Cup 229 F
DKB SECUREKEY 990 F MAXIPLAN PLUS 790 F - Rlse Of The Dragon 349 F
CWPFS | PRO-PAGE2.1 F 2 490 F f • HARDW.REF.MANUAL 195 F-r ROBOCOP 3 259 F
PIECES DETACRtcaj pp StrochJfed cilp-Art 390 F INCLUDES AU1000CS 249 F . SILENT SERVICE 2 290 F
* i Gold Disk Decorator fonts 390 F - LIBRAIRIES 4 DEVICES 279 F » rHE 3if.«PSON
r FAT AGNUS 8372A 690 F Gold Disk Designer fonts 390 F£ BIEN DE8 LANG. MACH. 129 F THUNOERHAWK 290 F
DENISE M B 8362 280 F,,, GoW Disk Pubhsher tonts 390 F - BIEN DEB. AMIGA 99 F . TIP OFF 249 F
, SUPER DENISE 8373 TEL 1 Gold Disk Vidéo tonts 390 F,- LIVRE AMIGA BASIC 249 F TORTUES NINJA 2 199 F
SPAULA CHIP 8364 390 FVI PROWRITE 3.2 F 990 Fw» LIVRE AM. BASIC * D7 349 F v TERMINATOR 2 229 F
CIA CHIP 8S20A 140 F»jh=P.RGE 2. > - PDR.AW2 2 990 f LIVRE DE LA MUSIOUE 199 F . ULTIMA 5 349 F
1. 3 ROM KICKSTART 270 F QUICK-WRITE 490 F V- LA VIDEO UTOPIA 290 F
m 2.0 ROM KICKSTAR7 270 F» PAGE STREAM LIGHT 1 790 F ' UVRE DE DPAINT III 145 F ROOM
¦ GARY CHIP 5719 1 80 F PAGE STREAM 2.1 3 490 F MEILLEURS DOMPUBS 145 F
ALIMENTATION A500 490 F'"' SUPERBASE 4 - MEILLEURS JEUX 126 F World Claas Rugby 229 F
BON DE COMMANDE A RETOURNER A : BAB MICRO-CENTER - 7, RUE DE COURSIC - 64100 BAYONNE - Tél. : 59.59.39.65
Désignation
Prix
Montant
Code Postal Ville
Carte bleue ou Carte Aurore (N ei date d'expiration)
Montant Total
TOTAL A PAYER
Signature
_MUSIQUE J
1449 - THE JEAN-MICHEL JARRE MUSIC-DISK 9 adaptat ons 9ur Amiga 1181 - RIPPED'T'SHRED Ensemble hyper-complet d utilitaires musicaux 1508 - FUTUR COMPOSER 1.8 Très belle reprise du concept SoundTracker 1246 - NOISE PLAYER 3.0 Super player développé par RSI. Avec exemples. 1409 - PSYGNOSIS MUSIC DEMO 2 Une dizaine des plus belles mélodies 1283 - MUSIC DREAM 1 Super compilation musicale, par Phônoména 1278 - CLASSIX 1 Cinq superbes musiques issues des oeuvres de J-S-Bach 1186 - STARTREKKER 1.2 Ni plus, ni moins, qu'un SoundTracker remanié .. 1255 - DEPECHE MODE DISK 6 musiques extraites de leurs meilleurs titres 1460 - KEYBOARDS LEGENDS 2 T-ois très très bonnes musiques remixées 0366 - MAHOMEY ET KAKTUS 2 Démo musicale incontournable .. Génial. 1376 - MORE THAN MUSIC Démonstration musicale du groupe Alcatraz.
1499 - VIRTUAL WORLD Une des pk 5 belles démos dé tous les temps 1400 - PORSCHE ANIM’ Super anim' ray-traang de Toftas Richter 1250 • PIXELED PLEASURE 1 4 h de dessins. AmrrVs, musique... 1408 • SIMPSONS DEMO Pub Coca, dômo de la famnle Simpsons 1289 - MONTYS ANIMATED DEMOS 2 très bel'es anim's 1 Mo) 1451 - SIX OF ONE SHOW Démo inspirée de la série "Le Prisonnier' 1367 • SUBLIMINAL VISION Très longue démo. Très nombreux effets visuels 1285 - HORROR SHOW 1 Une télé vous présente des scènes d'horreur... 1507 - AMY VS WALKER Très belle animation en 1 Mo, Amy et Walker.
1415 - CAPRICORN COMPUTER 0 1 Petits softs sous forme de gags.
1144 - TRON ANIMATION (DISK 1 2) Démo super be'le extraite du film
1145 - TRON ANIMATION (DISK 2*) Tron, nécessite 1 Mo. En 2 disks.
1382 - LOONEY TUNES Animations de Bugs Bunny, nécessite 1 Mo.
1192 - THE MAGICIAN V2.0 Animation en ray-tracmg. Superbe 11 Mo.
1146 - LUXO TEENAGER Animation en mage de synthèse . 1 Mo.
1257 - FRANKLIN FLY L histoire d une mouche en anim's. T'ôa beau.
0937 • BUDBRAIN MEGADEMO 2 Une des plus célébrés mégadémos,.
1489 - GLOBAL TRASH Gén«ale megadémo de Silents. A voir absolument ' 1352 - DEMOTEK 31 Une des plus belles compiPs de dérr.os, par Symbiosie 1432 - DYNIAX COMPIL' 22 Quatre démo totalement géniales et récentes 1271 - SILENCE FRANCE MEGADEMO Production française hyper soignée 1160 - PHENOMENA ENIGMA Une des plus belles mégadémos de Amiga I 1308 - LSD PACK DISK Devious Disaster. Coma First Démo et Animoflon 1519- MENUTANT PACK 1 Compilation de cinq très très beîes démos. 1457 - BASS MEGADEMO Extrêmement belle mégadémo (made m France) 1262 - SYSTEM VIOLATION Mégadémo très soignée produite par Anarchy... 1467 - HARDCORE Mégadémo musicale psychédélique par Total Eclipse
| SLIDE-SHOW I
1497 - MEGABALL Super jeu de casse-briques i un des meilleurs DP 1 1405 - AMIGA CHEAT DISK 5 Des centaines de trucs et astuces- .
1407 - GREAT GAMES 2 Trois jeux Air Race 2 Seo Lance et S-Ball.
1420 - MAD MAZE Giflant03que labyrinthe écrit en Amos
1462 - ZEUS THE GAME Adaptation d'un jeu do réflexion GameBoy.
1248 - GREAT GAMES VOLUME 1 Pas moins de 10 jeux sélectionnés... 1458 - RAID Shoot’em up (hélico) réalisé avec SEUCK (1 Moi 1077 - SEVEN TILES Le plus beau, à mi-chemin entre Kick-Ôff et Speedbali. 1472 - POPEYE Mml jeu LCD où Popeye doit récupérer des objets au vol... 1064 - PD GAMES COMPO 6 Compilation de trois bons jeux
1383 - SERENE GAME Jeu de '.ir assez difficile développé avoc SEUCK. 1273 - MEMO Jeu de cartes en français ’.eu faisan» intervenir la mémoire)... 1267 - PICK-UP A PUZZLE Jeu de puzzle amusant réalisé en Amos...
1070 - EXCALIBUR Shoot em-up horizontal de super qualité Très bon.
1102 • REVERSI Très beau jeu classique de Reversi programmé en Amos. 1104 - DYNAMITE DICK Jeu de labyrinthe évolué en Amos. Superbe !
1067 • TRAIN SET (1 Mo) Construisez un cirouit de trains miniature...
0784 • SUXXES GAME Une reprise géniale du cêlèb'e boulderDash.
1059 - MAYHEM Jeu de très bien réalisé et amusant, par Ensigma.
0803 - TREATS Un excellent ,eu de poursuite vous devez colorer des cases. 1111 - THE WOODEN BALL Jeu do foo: futuriste sjpe'bo réalisation 1 Mo. 1101 - ARCADIA Un des plus beaux casse-briques de l'Amiga. En Amos. 1165- SIMON SAY COLOURS Educatif pour les plus jeunes .. en Amos. 1157 - TALKING COLORING BOOK Educatif (colonages! Bien fait..
1068 - BATTLE FORCE Excellent Wargame, nécessite 1 Mo
0929 - EAT MINE Un autre suoer jeu de Boulderdash. . Un best
0930 - DRIP Un remake do SuperPipeline très très bien fait.
1058 - BIONIX Très beau shoot em-up Encore un excellent DP
1107 - CROSS FIRE Jeu or Amos pour les jeunes enfants 1 Mo.
1103 - PAIR IT Jeu éducatif de réflexion pour les «aunes enfants.
1108 - BALI.OONACY Jou de mongolf.er, nécessite 1 Mo de RAM,
ü nul AIRES I
1471 - IMAGES FANTASTIQUES Images 'fantastiques”, Irès très beau.. 1496 - WEIRD SCIENCE 60 Super images d'animaux en 4096 couleurs... 1354 - PIXEL PARTY Siide de dessins érotiques 'artistiques', superbe 1 1339 - DR SCULPT ART DISK 1 Images ray-tracées avec Imagine d'Impulse 1337 - GOLEM'S GATE SLIDE SHOW Chevaliers, monstres, sorciers..
1429 - EENZOSLIDE (DISK 1 2) Très très beau slide et effets graphiques
1430 - EENZOSLIDE (DISK 2 2) fort réussis, par le groupe Quartz (2 disks) 1495 - SNAG PICTURES Digits de grande qualité, bateaux, chromes, avions 1210 - HORROR NOVEL SHOW Images en HAM extraites de films d'horreur
1443 - SILENTS PICS (DISK 1,2) Sjperbe slide d'images "fanastiques", par
1444 - SILENTS PICS (DISK 2. 2) le groupe Silents. En deux disquettes.
1150 - HAM IMAGINATION Un ensemble de très très belles digitalisations. 1251 - BLACK’N'WHITE SLIDE Images de jeux de rôle, extrêmement beau !
1525 - VOYAGE Faites un voyage en 3D à l'intérieur de votre Amiga..
1526 - VÀNISH MUSIC DISK Sept morceaux et une excellente présentation.
1527 - POPULOUS II DEMO Démonstration jouable de ce jeu fantastique
1528 - SUPER KILLERS Compilation des derniers anti-virus, très complet.
1529 - ANOTHER WORLD DEMO Egalement une oémo d'un jeu fantastique.
1530 - WILD FIRE TEKKNO DEMO Mégadémo totalement psychédélique.
1531 - BAB MICRO COMPIL'2 - Sept superbes démos et intros.
1532 - DOUBLE DRAGON III DEMO Version de démonstration de ce jeu.
1533 - PARADISE MEGADEMO Très longue et superbe mégadémo.
1534 - ROBOCOP III DEMO Versic- démo ce ce jeu 3D de chez Océan
1535 - HEIMBALL DEMO Version de démonstration jouaPe de ce jet
1536 - OCATMED 1.01 Un émule de Soundtracker mais en hue voies 1
1537 - STAR TREK THE GAME (DISK 1 2) Une nouvelle repose èxceHente
1538 • STAR TREK THE GAME (DISK 2 2) ce ce jeu mtergalacfque..
1539 • LABYRINTHE MEGADEMO Démc graphique t*es r-ès complète.
1540 - COLORS DE VILS Une mégadémo magnifique par Devis Très beau
1541 - SANITY TURMOIL A nouveau une spend «Je mégadémo iMus>c disk)
1542 - OLYMPIC HAM DEMO DISK V - THE MOTORBIKE SlKJe de motos.
1543 - AGONY DEMO ver$ »on démo de ce super eu de chez Psygncsis
1544 - TEMPS X DISK 1 Compilation de six superbes démos
1545 - BAB Y JOE DEMO Démo amusante de ce je- de chez Lonciei
1546 • ORDIX Jeu de »èf ex.on en français excellente réal sation
1547 - STYXMO Pane pation ce SymCros* a la conférence Iris Suoerbe !
1548 - DEMOTEK 47 Compff de nmt demos selechonnées par Symo osrs
1549 - DEMOTEK 48 Une autre compi'ation de cmq démos choisies.
1550 - USUAIA THEME 2.0 Module nus cal a utiliser avec e soft Octalyzer
1551 - MAC ART 0 1 C*5Ari de dessins NB haute resoiubor importés du Mac
1552 - MAC ART 0 10 D’autres dessins a Jti'isar dans vos traitements de texte
1553 - SWISS IDEES Dessins d humour noir1 Le titre est un jeu de mots
1554 - BURGER HILL DEMO Démo by Corne bienvenue chez MacDo
1555 - EQUILOG 1 36 et MICE jeu ce reflex.on et uMffairo par Ecudog
1556 - INTERSPACE La oc'nere Megademo de Phéroména excepbonneCe
1557 - TOTAL CONFUSION Par The Final Fronts, une suoer Mégadémo
1558 - NO REALfTY Superbe démo consacrée aux fractaies
1559 - GLOBAL TRASH Une e et géniale Mégacemo par Silents 1560-THE NEW SUPERKILLERS Compl d an*..-vruS deî'j.t 122 virus...
1561 - SLIDE COMICS 15 Une nouve»e production ce Laurent Bumier
1562 - DEMOTEK 38 Compilation de quafe démos par Sympioas
1563 - COMICS STARS Ret'cuvez vos héros pré*érés. Par Bel er Production
1564 - DAY LIGHT ROBBERY Version dém0 du ;eu Cu même nom...
1565 - THRASUPACK 1 Un excellent et très bon mu$ ic- *sk avec 7 titres
1566 - SLAYER - NECROPHOBIC Diffamation Ha'd-Rock parTriple-S
1567 - DEMOTEK 37 Cina superbes dèmos choisies par Symbiose
1568 - DEMOTEK 36 Quatre mtros et dèmos recolees par Syrrbicsis
1569 - DEMOTEK 46 I Ou jours une qua>ffè ma» pour ces 7 morceaux
1570 - DEMOTEK 45 Cinq autres morceau* de choix, par Symaosis
1571 - SORCERIAN HELP DISK 08 A oes et pans pour jeux d aventure
1572 - SORCERIAN HELP DISK 09 Trucs et astuces en tous genres
1573 - JDR COMPIL Compilation de Jeux De Rôle par le team LYS
1574 - SCREEN PAINTER (DISK 1 2) Softs de coss n de 2 â 4096 couleurs
1575 • SCREEN PAINTER (DISK 2 2) avec des outils originaux et Puissants
1576 - PCQ 1.2 (DISK 1 3) La toute dernière version de ce comoilateur
1577 - PCQ 1.2 (DISK 2 3) Pasca Très complet avec cette fois a deux
1578 - PCQ 1.2 (DISK 3 3) disquettes contenant sources et exécutab es
1450 - MESSY SID II Hybride réussi et complet de Messy Dos et de SID 1390 - DYNAMITE FONTS 2 Pack de polices do ca-acteres de haute qualité.
1516 - C-LIGHT II logiciel de création d’images de synthèse et d'animal.ons 1388 - BLIT A COPY V2.00 Logiciel de copie avec schéma d u- -ardcop eur 1438 - WORKSTATtON Workbercn optimisé e: customsé. Nombreux DP
1401 - THE COMPLETE FONT EDITOR (1 2) Logiciel complet de création
1402 - THE COMPLETE FONT EDITOR (2 2) de polices ce caractères..
1237 - UTILITY DISK 5.0 175 programmes u- aires et 30 docs !
1395 - MULTIVISION VI .00 tnorme compilation d'utfctaires gr jhtaues. 1436 - VECTOR DESIGNER 1.1 Puissant ccmpémentau RSI DérroMaker
1517 - CALCULATRICE ATA V1.2 Cacu atnee sce-t'eue très complète
1242 - UTILITY DISK « 5 Une vingtaine de 'gros' „t» taires copieurs, etc.
1396 - WEST WIND TOOLDISK Dive-s utilitaires. Ciock-doctor tableur etc 1394 - ARGON UTILITY DISK 1 2C softs de compactage. 16 anti-virus... etc
1452 - AMIGA C-MANUAL V2.00 (1 4) La toute dernière version de ce
1453 - AMIGA C-MANUAL V2.00 (2 4) man_e du C. Exemples basés sur
1454 - AMIGA C-MANUAL V2.00 (3-4) sahor ou Larace C 5.t. Tous les
1455 - AMIGA C-MANUAL V2.00 (4 4) ften ers sont compactés .en 4 disks). 1399 - VIRUS INFO importante documentation s-r les wus Arnica. Atar.. PC
1182 - DIRECT ACTION V2.01 Veritaoîe éditeur d'animations grapheues
1514 - NORTH C 1.3 Env.'cncement de p'ograrrrrafon en C complet .
1183 - ELECTRO-CAD 1.3 Démo util sabie d'un soft de création de c 'Cuffs 1014 - KEV’S EMULATORS DISK Emulateurs ATARI ST Commodore 64.
1238 - ACIO FREAK Package complet (intromaker. Tracker. Nppers
1243 - AMIGA SOURCE EDITEUR 1.0 Edteur texte français très puissant
1515 - PCQ PASCAL COMPILER Con piatejr Pascal PCQ version t.1c. 1189 - BIORYTHMUS 3.0 Calculez et affic-ez vos cou mes de O'O'yîhmes.
1040 - BUSINESS CARD MAKER =abriquez vos cartes de vis te...
0864 - CRYPTIC UTILITIES 17 Pas moins de 60 super iitaires 1
1041 - QUICK BASE Logiciel de gestion de ficniers simple d empo .
0867 - PROUDLY INTROMAKER 1.0 Neuf utilitaires oour réaliser ces ntros. 0319 - RAY TRACING PROGRAM S Softs de ray-traci-g (en français'.
1003 - FLEXl-BASE .ogiciel de geston de données bien réalise . Un must.
1239 - ACCOUNT V1.0 Gestion de compte bancaire en anglais 1231 - A-GENE Reconstituez votre artre généalogique (en anglais 0869 - NBS SPEEDBENCH Jn workbench ooosté avec les meneurs DP 0743 - ATLANTIS UTILITIES 1 Une cinquantaine d utilitaires divers 0606 - FONTS SET 3 Disquette bourrée de 'ontes au format Amiga 1378 - ICON MAGIC Logiciel très pu ssant pour éditer vos icônes...
1000 - MASTER TOOLS Compila: ors «Jubilaires t'ès connus et de qualité 0627 - WORD TEXT PROCESSORS Différents traffen-e-ns de textes en DP 0836 - C COMMANDS De quoi enrichir copieusement votre tiroir C 0634 - GRAPHIC UTILITIES 1 Compilation d’utiltaires graohicues 0916 - THE STUDIO RIPPER COMPILATION Compit de rpoers son.
Si vous avez rate le train, et qu'en 1988, vous n’étiez pas là pour vous ruiner les yeux sur l’écran entrelacé de ProPage 1.0. voici ce que vous avez évité. Un programme révolutionnaire, capable de mixer graphiques (Bitmaps type Dpaint ou Vectoriels provenant du complément Professional Draw) et textes, de les sortir mis en page sur imprimante PostScript à 300 DPT, ou de séparer leurs couleurs dans le but de réaliser des films d’imprimerie professionnels (un exploit à l’époque !). Mais vous avez aussi échappé à un dinosaure proche du pachyderme ! I.ent dans son affichage, très gourmand en mémoire et calculs, limité dans l’utilisation d’imprimantes matricielles, pas très doué et précis pour les mises en page complexes... bref, tout était lourd. Je pouffe encore en pensant aux longues soirées que je passais en tête à tête avec ce programme pour mettre en page correctement 5 feuillets de documentation sur un Amiga 2000 3 Mo. L’éditeur de texte se révélait si lent qu’il était nécessaire de recourir à un traitement de texte extérieur pour entrer les écrits au kilomètre et les corriger sans perdre trop de temps. Sauvé sous ASCII, ceux-ci n’avaient plus qu’à venir se ranger sagement dans les boîtes de la maquette prévue à cet effet.
ProDraw 1.0, outil censé compléter ProPage et sertir l’illustrateur désirant travailler en utilisant la qualité du PostScript, n'était guère plus agréable. Limité, lent dans ses rafraîchissements d'écrans abusifs, le créateur se voyait vite blasé par le temps perdu à tenter d'entrer ses déliriums graphiques.
VI
Et pourtant, ProPage et ProWrite (car c'est lui. Le traitement de texte plus rapide que l’éclair !) Ne m'ont toujours pas quitté. A la différence prêt que j'en suis à ma cinquième mise à jour du programme de PAO référence sur notre belle machine.
LE TRAIN EN VITESSE DE CROISIERE
Chaque mise à jour est un délice, et l'on est impatient de découvrir les évolutions d’un programme qui se doit d'avoir un certain rendement (il n'est
Figure I : ProPage offre depuis sa version 2.0 un nuancier Panlnne. Ussurance d'une précision du contrôle des couleurs pour les sorties professionnelles.
Professional Page esl à P Amiga ce que la plume el l’enere sont à la main : un outil merveilleux pour réaliser des documents de qualité, l a PAO sur notre machine n'est pas aussi à la traîne que certaines mauvaises langues le pensent...
plus à prouver que ProPage est largement utilisé dans différents secteurs
PROPj
professionnels équipés d’Amiga). Le logiciel a signé une réelle évolution, nettement marquée dès la version 2.0. Voici donc ce que les utilisateurs ont à disposition depuis environ un an.
Un programme devenu plus performant sous de nombreux rapports. Les utilisateurs d'imprimantes matricielles se sont vus gratifiés de drivers performants (depuis la V.1.8 pour être précis), permettant de monter les sorties papier à plus de 300 DPI aussi bien sur une HP DeskJet que sur une Canon BJ- 10e (au prix d’une attente plus longue, certes : jusqu'à 7 min page sur la HP...). Les caractères, spécifiques au PostScript et donc inutilisables sur imprimantes matricielles, ont adopté un nouveau standard de reconnaissance : le mode CompuGraphic, permettant un affichage proportionnel de qualité à l’écran, et une compatibilité totale pour l'utilisation sur des périphériques Postscripts ou non.
L'éditeur texte est devenu complètement autonome, tournant dans sa propre fenêtre, autorisant l'édition d'un article à part, et le transfert de celui-ci au moment désiré dans la maquette en
AGE 2.1
Figure 2 : On peut créer absolument n'importe quel type de document sans problème : graphiques 24 bits et sectoriels, inclinaison de boîtes... I.'n gabarit n 'est plus un exploit fastidieux.
3 Mo de Ram (dont 1 Mo Chip), le soft peut être paramétré pour tourner plus rapidement en allégeant le nombre de détails et outils activés à l'écran, en vue d’une utilisation sur configuration réduite,
ProDraw, au passage, s’est fait faire un petit lifting pour ne plus faire rire lors de comparaisons avec lllustrator.
Nouvelles fonctions puissantes, palette de couleurs agrandie, dégradés, déformations de texte plus aisées, performances légèrement améliorées, utilitaire de conversion Bitmap vers Vectoriel inclus. Le programme a évolué, permettant un travail honnête dans les illustrations simples ou logos. Il conserve encore un aspect brut, et devrait subir quelques améliorations pour réellement convaincre les utilisateurs en mal d’images complexes et propres, donc vectorielles.
Cours (où croyez-vous que je suis en train d'entrer cet article ?). Il a été étoffé d'un dictionnaire, et d'une reconnaissance génération des codes spéciaux de formatage du texte de ProPage (type, corps, justification. ...). Los outils de mise en page sont devenus précis (qui no s’est pas plaint des surprenants décalages apparaissant sur le papier, alors qu’ils étaient invisibles sur l’écran des premières versions...!. Les rotations ont été admises sur les boîtes, qu’elles soient textuelles ou graphiques. Des accessoires tels que les formats de style ou de paragraphe sont devenus de véritables macrocommandes. Permettant de sauver et charger à volonté une série de paramètres à donner à vos blocs de texte.
Du côté des graphiques, les scans 24 bits peuvent à présent être admis directement dans la mise en page, sans intervention d’un quelconque convertisseur de formai
d’image.
L. es normes Pantones sont apparues au niveau dos couleurs, appuyant une volonté de sérieux de l'application. Grâce à ce standard. Finies les surprises observées entre une couleur que l’on croyait juste à l'écran et qui sort différente sur papier. Muni d’un nuancier, vous n'avez qu’à rentrer un numéro de référence pour obtenir une couleur étalonnée avec le plus grand soin. Toutefois, tout n’est pas rose et je vous rappelle que l'Amiga étant limité à 16 couleurs en haute résolution, les teintes obtenues ne sont que des estimations plus ou moins justes sur l'affichage écran.
Il est à noter que l’ensemble du logiciel a évolué en fonction du perfectionnement du matériel. Même s'il est aujourd’hui vivement conseillé d’utiliser ProPage sur un Amiga accéléré équipé d’un disque dur et d’au moins
CE QU’APPORTE
LA 2.1
Peu de nouveautés, mais "peu" ne veut pas dire manque d’intérêt ! Principale évolution, le système de pilotage des Fonts CompuGraphic a été amplement amélioré. L’affichage est quasiment 10 fois plus rapide qu'avec l’ancien modèle, et le programme suit correctement une saisie de texte directe dans la maquette.
11 faut dire que celui-ci n’utilise plus la même technique : avant, un cache de fonts était préparé cl régulièrement mis à jour sur disque dur. A présent, toutes ces opérations s'effectuent dans une table-cache en RAM. Ceci explique en partie cette accélération. Quelques bugs ont été supprimés paraît-il, mais je n'ai pas encore eu le temps de faire connaissance avec eux, et n’en ai point envie.
11 reste tout de même quelques problèmes lors de l'affichage, comme des caractères disparaissant de l'écran tout en restant bien présents dans le document.
La compatibilité ascendante avec les anciens documents ProPage est totale, bien qu’appa- raissent parfois de petites choses bizarres au niveau de l’interprétation des couleurs. Finalement, le morceau de plaisir pour la fin : C1S nous gratifie d’une documentation et d’un programme intégralement en français, traduction valable également pour le dictionnaire orthographique. Un atout de taille, qui devrait largement contribuer au succès de cette version 2.1.
Qui plus est, celle mise à jour n'est pas ruineuse : 90 F pour passer de la version 2.0 (américaine ou française) à la 2.1 française. Rien à redire.
MONDE DESCEND !
Voilà pour ProPage 2.1, mais n’allez pas croire que ceci est la dernière version ! D’un côté, le programme n’a pas encore fini d’évoluer car le matériel suit une ascension formidable. Ainsi, des bruits de couloirs font état d'une version 12 ou 24 bits de ProPage en projet, même si elle n'est pas pour tout de suite. Ce ne serait que l’évolution logique de ce programme, qui pêche par les limitations graphiques de Famiga en standard (l’affichage “Pantone” en est un triste exemple). De plus, l'importateur annonce l’apparition d'une typothèque de plus de 150 polices de caractères CompuGraphic pour le premier semestre 1992. Ln problème qui semblait interminable aux fans d’Amiga ayant l’habitude de se serrer la ceinture face aux 900 polices disponibles sur d’autres systèmes. ProPage reste LL programme de PAO sur Amiga, tout à fait opérationnel dans le domaine professionnel, même si ses concurrents savent s'attribuer des charmes non négligeables pour tenir la comparaison. Son prix de départ peut sembler lourd pour un particulier, mais est tout à fait ridicule quand on le compare au coût d’un programme similaire sur Mac ou Pc. Sa large diffusion et ses mises à jour régulières sont un gage de sérieux de la part de l'éditeur, assurant une pérennité certaine à cette série de produits. Il ne manque plus que quelques Amiga de plus, connectés directement sur Linotypeuse en atelier de flashagc...
.). Roudet
Mundeltour a été créé avec le Dev- Pae (pour les routines do calculs) et avec Ilisoft-Basic pour la structure par Charles Vassalo (chercheur physicien dans un grand laboratoire public). Certains pourront le connaître grâce à ses productions plus anciennes ("Fractales IFS” qui dessinait des formes naturelles et "l.irepic”, un petit programme pour visualiser les textes illustrés) ou par son ouvrage de 300 pages sur l’électromagnétisme (rédigé avec AmigaTox).
Vous l’aurez compris, Mandoltour est un générateur d’images fractales : Mendelbrot pur et incomplet ou Julia. Il en existe de nombreux mais celui-ci est le plus complet et le plus abouti sur Amiga. Mcndeltour est d'utilisation très très simple et dispose d'une interface utilisateur très claire, accessible par menu. Toute celte simplicité réside en trois menus accessibles à la souris :
LE MENU NAVIGATION
Dès le chargement effectué, Mandeltour affiche l’ensemble Mendelbrot de base, c’est alors une image prccalculcc. 11 en existe de nombreuses autres qui sont soit des sous-parties de cet ensemble, soit des images Julia conçues grâce à des points de l’image de départ.
11 permet aussi d’avoir toutes les données nécessaires sur l'image en cours (localisation, type de calculs, précision du calculs, nom de l’ensemble).
Enfin il permet de rafraîchir l’écran lorsque celui-ci est trop embrouillé (par exemple lorsque plusieurs débuts d’images sont présents sur l’écran) ou de réinitialiser Mandeltour.
LE MENU cal:
Sa première fonction permet de zootner sur une partie de l’ensemble représenté. Mais celle fois-ci en faisant les calculs nécessaires. Cette; méthode est accessible grâce à la souris qui permet de tracer les limites de la partie à agran-
S’il existe un domaine où l’Amiga excelle, c’est bien dans celui du graphisme. Amiga rime souvent avec image de synthèse ou Deluxe Paint (IV). Mais il existe une multitude de programmes permettant de créer des images incroyablement belles en utilisant seulement quelques connaissances mathématiques, Mandeltour fait partie de ceux-là.
Dir. Celte partie étant réglée de façon à ce qu’elle soit totalement dans un repère orthonormé (règle très importante pour obtenir une image non déformée). Il est possible d’interrompre le calcul, on a alors un requester proposant de rccolorier, de continuer à explorer, de rezoomer sur la partie calculée ou de sauvegarder l’image au format IFF.
La deuxième permet de choisir la résolution de calculs. Toutes les résolutions proposées ont l’avantage d’être en Full Overscan (moyennant un décalage du YvorkRench au début du programme), cela permet ainsi de pouvoir travailler en :
- 368*566 avec 32 couleurs
- 704*566 avec 16 couleurs
11 y a aussi d’autres résolutions hors normes (sauf certaines pour l’Amiga 3000 ) très agréables car les images créées dans ces modes sont aussi visualisables par scrolling (grâce à Dpaint IV ou Mostra) : cela permet ainsi d’avoir une précision d'image très grande.
La troisième permet d'accéder aux différents modes : le mode Julia, le mode Mendelbrot pur et le mode Mendelbrot incomplet. Ce dernier est une fantaisie du programmeur qui a modifié la routine Mendelbrot normale (Z-> 7.A2+c) en rajoutant un paramètre dans la suite. On obtient alors des courbes tronquées très surprenantes.
Hnfin ht dernière (et non la moindre) permet de faire de superbes animations en décomposant le calcul d’une image à l’autre par des images intermédiaires (on peut ainsi s’amuser à faire des zooms infinis très impressionnants avec les Julia). Ce programme calcule image par image l'animation (tout y est bien sûr paramétrable) et se charge de recalculer la palette à la fin du calcul (rendant alors l’animation parfaite). Cette partie ne nécessite pas une mémoire supérieure à 1 Mo pour créer l’animation, en effet, Mandeltour sauvegarde les images dès qu’elles sont calculées. Cependant pour visualiser ces animations, une extension de mémoire proportionnelle au nombre d'images intermédiaires est nécessaire, une carte accélératrice est aussi conseillée pour une réalisation plus rapide.
LE MENU
DIVERS
Ce menu permet de :
- Changer la palette manuellement avec toutes les fonctions classiques comme Spread, Copy, Paste... ou par effets de cyeling aléatoires basés sur des dégradés.
- Montrer les images préealeulées ; il y en a 12 couvrant tous ies modes par défaut.
- Enlever ou rajouter des images précalculées.
- Sortir de Mcndeltour (en redonnant la configuration initiale du WorkBench). Vous l’aurez compris Mendeltour est un outil très puissant. De plus il est livré avec une documentation très complète alliant textes et images et expliquant tout ce qu'il faut savoir sur ies fractales et sur le logiciel. L es programmeurs pourront même se régaler car les sources
(llisoft et Devpacl sont présents sur le deuxième disque. Le seul défaut que nous avons retenu est la lenteur de la routine de traçage qui aurait pu être; mieux optimisée .
Vous pourrez vous procurer la dernière version (janvier 1992) de Mandeltour en contactant :
Harnmouchc Serge
3. Bue Anatole France
13220 Chateauneuf Les Martigues
Antoine Mussard
lia, wma, h p i ma
MAD, 42. Rue Lamartine. 75009 PARIS. Tél.: 48 78 11 65 M : ND-LORETTE - CADET
7990
1995
9590
1620
5990
2500
7990
12990
- NC-
16500
3300
P. A
GST GOLD SPF (Y-C)
GST 25O0(RVB SYNC. + PAL Y-C t BETA) Broadcast GST GOLD AsecamF GST GOLD PRO (Y-C)
GST 40
OIG1GOLD PRO VIDEO PILOT V 330 A 2300
NERIKI DESKTOP Y-C CP 10 RVB PAL DG 40 Litre etecî TS24
DCTV
1490
790
2990
1790
1790
5990
- NC-
1090
2990
890
990
4400
2990
Les derniers-nés de Commodore
A500 PI.USOMéuu de mémoire vidéo. Workbeneh 2.0)
A 600 avec écran couleur
A600 -20 unité centrale et disque dur 20 Mo
A600 -20 + écran couleur
CDTV uvee téléeommandc, clavier, lecteur 3" 1 2
2 titres CDTV et starter kit
4990F
5690F
4990F
6990F
6990F
SCAN COULEUR JX 100 MEDIA STATION PAINTJET COULEUR DG 40
F. FlXSf * Multisync MONITEUR A 1084 GVPCOMBO 322 1Mo RAM GVP COMBO 340 4Mo RAM GVP A3001 50 Mhz 4 Mo MERCURY 040-300)
PRO RAM-3000
EXCELLENCE Fr PPAGE 2.1 Fr Pdraw 2.0 GOLDOiskTYPE
DPAINTIV DtGI-PAINT 3 Fr ANIMATE 4D 3D TOOLS 3 0 PROFESSORAL VISTA PRO ART DEPART PRO 2 REAL 3D TURBO 1.4 INTERCHANGE CGFONTS KARAFONTS .0.
990 CLIP ARTS
2990 PAGE SETTER II 590 VIDEO FONTS
5500
PROTITLER
r j
WIPE MASTER
18500
BROADCASTITLER 2 Fr
3490
FONT PACK
7600
FONT EHANCER
2290
FRAME GRABBER PPS
2950
VIDEO BLENDER PPS
9950
DELUXE VIDEO III
2590
SCALA
15200
DPAINT IV
1380
ELAN PERFORMER 2
1680
REAL 3 D TURBO
1380
CAILIGARI 2
AMIGA 3000 1 25 Mhz 50 Mo 1960 23690 F TTC AMIGA 3000 TOWER 25 Mhz 1100 Mo 28450 F TTC AMIGA2000 KICKSTART2.04 5790 F TTC CARTE 68040 POUR A2000 4 Mo Ram en démonstration 22500 F CARTE PASSERELLE A2386 SX-20 5325 F
Tous les jours de 9 h 30 à 19 h 00 ouvertes à la musique-midi, démo non-stop
EO MASTER IGOLDINSIDER Dl CONNECTOR BARS&PIPES Français BARS&PIPES Pro Modules BARS&PIPES Deluxe Music Cons. Set EXPANDER SAM XR MUSIC X
790 SOUND MASTER 990 X-OR Editeur Synthés)
1790
2650
2700
990
1210
470 MIDI SMPTE PHANTOM 1850 DSSGVP 3200 SUPERJAM 435 CARTES DE DIGITALISATION : 1090 SUNRIZE AD 10-12 Bits 4700
2190 XANADU ADC16 Bits NC
1290
Et toujours...
Extension 1 Mo Chip pour A500 plus
710
HCD + GVP QUANTUM LP52S
3690
A590 + 2 Megas
3890
Static Column Ram 4 Mo A3000
2890
KIT 2.0 COMMODORE
750
MULTISTART
590
BON DE COMMANDE
à retourner à MAD. 42 rue Lamartine 75009 PARIS
NOM... . ADRESSE
6990 F
DEVELOPPEMENT
SAS IATTICÉ 5.10
2439
AMOS 3D
375
LATTICEC+e
2790
AMOS (Fr)
525
DISCO SCOPIE
250
DOS - 2•DOS
390
AREXX
379
ROM DEVICES 2.0
450
QUATERBACK
490
AUTODOCS 2.0
490
QUATERBACK TOOLS
790
HARDWARE MANUAL 2.0
390
AZTECC
2430
DISKMASTER 2
420
AMOS COMPILER
325
ASSEMPRO
990
Je désire commander l'un des produits suivants :
.....au prix de : .....F
.....au prix de : ... F
Pour un total de .
que ie règle par ? Chèque ci-joint j carte bleue N I
Date d'expiration
Signature :
Envoi express sous 48 heures pour tout produit en stock
Mais avant d’étu- dier la bête, procédons à un petit rappel technique. L'Aniiga est une très bonne machine à tous les points de vue (personne ne dira le contraire), sauf sur un point, son affichage... En effet, tous ceux qui ont travaillé avec Deluxe Paint lou n'importe quel autre soft) en haute résolution savent de quoi je veux parler : le scintillement désagréable qui résulte de ce mode.
Et plus le contraste est élevé, plus le scintillement s’accentue.
MULTIV
A l'époque de la sortie de l'Amiga, un affichage haute résolution (640 x 512) en mode non entrelacé, et le moniteur qui allait avec auraient été trop chers pour ce type de machine. Alors les ingénieurs ont utilisé un système qui permettait la même résolution, mais qui pouvait passer sur un moniteur bas de gamme ou même sur une télévision : le mode entrelacé.
Hn pratique, en quoi consiste le mode entrelacé ?
C'est très simple : une fréquence d'affichage normale est généralement de 50 Hz en PAI. (60 Hz en YfSC). Toutes les lignes qui composent l'image de base sont affichées les unes à la suite des autres. Un affichage entrelacé utilise une fréquence de balavage 2 fois moins élevée, soit 25 Hz en PAL (30 Hz en NTSC).
Cette technique permet d'afficher toutes les lignes paires en premier, puis une fois fait, toutes les lignes impaires. C'est malheureusement cette diminution de fréquence d'affichage qui entraîne le scintillement que tout le monde connaît.
Fn effet, si à 50 Hz l'œil humain est incapable de détecter quoi que ce soit, à 25 Hz, ce n’est pas le cas.
Vous devez donc tous avoir compris le principe de fonctionnement d’un Flicker Fixer si vous avez suivi jusqu'ici. Le Flicker Fixer commence par prélever le signal vidéo, puis il le dcsentrelace (grâce à une mémoire internet. Et il peut enfin le ré-envoyer comme si rien ne s'était passé. Attention quand même à une chose, si en mode entrelacé un simple moniteur RYB suffisait (type 1083 ou 1084), pour pouvoir visualiser le nouveau signal désonlrelacé. Il faut un moniteur spécial. En Foccurence un moniteur VGA (15 broches), ou mieux, un moniteur
Propriétaires de 500, réjouissez-vous, le Flicker Fixer nouveau est arrivé, merci Vortex ! II se nomme MultiVision 500, et a été spécialement étudié et dessiné pour un Amiga
500. Le package se compose d’une carte, d’un boîtier, d’une documentation eu allemand heureusement que le montage est simple à comprendreet d’une disquette.
Multisynchrone pour les modes spéciaux (j’en parlerai plus tard). Voilà pour la théorie, passons maintenant à l’installation de la carte dans la machine.
COMPOSITION
La MultiVision 500 est un Flicker Fixer qui se compose d'une carte à incorporer à l'intérieur de l’Amiga (adieu la garantie de la machine, mie fois de plus), d'un boîtier à placer dans la sortie vidéo de l'Amiga et d'une disquette. La mise en place de l’ensemble dans la machine est des plus aisée, mais il faut quand même prendre un minimum de précautions.
Après avoir ouvert le boîtier, il faut débrancher le clavier (pensez à noter le sens de connexion pour le remontage, en général, le fil noir est celui situé le plus à gauche du connecteur). Ensuite, il faut enlever la plaque de protection en métal (attention à ne pas casser les pattes de fixation). Une fois terminé, on doit se retrouver avec la carte complète de l'Amiga sous les yeux.
Avant toute autre manipulation dans l'Amiga, signalons que le pire ennemi des circuits de l’Amiga est l’électricité statique, donc utilisez un bracelet antistatique ou bien plus simplement touchez votre radiateur pour décharger toute l’électricité statique que votre corps contient. Il faut maintenant retirer Denise de l’Amiga (c'est le circuit en haut à gauche noté 8362 ou 8373 avec deux gros condensateurs au-dessus de lui). On le replace ensuite sur la carte du Flicker (attention au sens !). Et on remet le tout (carte + Denise) à la place de Denise. Il reste encore à installer le boîtier sur le port vidéo de l’Amiga el à mettre en place le câble en nappe entre le boîtier et la carte. Voilà, c’est tout, le Flicker Fixer est installé. Il est à signaler que le port vidéo est toujours accessible sur le derrière du boîtier, ce qui veut dire que l’on peut travailler avec 2 moniteurs, le premier étant celui connecté à l'Amiga en temps normal, le second un VGA ou mullisync pour le signal désentrelacé. C’est aussi sur ce boîtier que se trouve le connecteur VGA 15 broches pour relier le moniteur VGA au Flicker Fixer.
L’installation étant terminée, je décide de ne pas tout remonter tout de suite, on ne sait jamais... Je remets donc le clavier, les moniteurs (1084 et VGA) et j’allume le tout. Amiga OK, 1084 OK. Mais rien sur le VGA. Ça commence mal. Je remarque en regardant plus attentivement la carte qu’il existe un potentiomètre et un condensateur à capacité variable, je conclus rapidement qu’il doit y avoir dos réglages à faire. Je reprends donc la documentation (toujours en allemand !) Et j’essaie de la traduire.
Je m’aperçois alors que ce condensateur et ce potentiomètre permettent de régler la carte pour le moniteur. A cet effet est fourni avec la carte un petit tournevis en plastique (pour éviter toute adjonction de capacité ou résistance en plus de celle de la carte pour ne pas fausser les réglages), j’ai d’ailleurs mis un moment à le trouver car il était caché dans du collant fixant la carte au reste.
Je prends donc ce tournevis, je tourne un peu le condensateur dans tous les sens, et l’image apparaît enfin sur le moniteur.
Au premier abord, rien de particulier pour cet affichage par rapport au 1084, mis à part le fait que l'image est plus nette et que les couleurs sont parfaitement restituées. Adieu les petites bandes noires entre deux lignes affichées comme sur le 1084. Pour vous en convaincre, regardez de près votre écran quand le fond de l’image est clair, et vous devez voir des petites lignes noires...
ISION 500
figure 1 : le programme SyncMaster
QUE SE PASSE-T-IL ?
Maintenant que tout marche bien, je boote sur la disquette fournie avec le Flicker Fixer et regarde, ce qu’il y a dessus. I.a première chose que l’on remarque, est que le Workbench passe en haute résolution, et l’on fait très vite la différence entre les deux affichages.
Avec le Flicker Fixer, c’est presque parfait. Presque, car il reste quelques lignes qui bavent sur l’écran.
Une première image apparaît à l'écran, en haute résolution elle aussi. Fille représente des carrés de différentes couleurs et permet un réglage plus fin de la carte. Les couleurs
Résolution
Lignes
Fréquence
MedRes PAI. Overscan
284
100 Hz
XTSC Overscan
400
70 Hz
HiRes Overscan
580
50 Hz
On constate tout de suite que si les fréquences utilisées sont celles qui sont données dans ce tableau, un simple moniteur VGA ne suffit plus, mais il faut impérativement un moniteur Multisync pour accepter 100 Hz, sinon, adieu le moniteur...
Passons maintenant à l’utilisation courante, il faut bien avouer que la netteté de l'image affichée est remarquable, on se croirait devant une autre machine (Mac, Ncxt...), c’est extraordinaire.
Dans la pratique, un Flicker Fixer est très utile pour tous ceux qui utilisent très souvent des traitements de textes, des bases de données, ou qui travaillent souvent sur des softs de dessin en haute résolution : imaginez un peu Sculpt 4D, Real 3D ou bien un soft de PAO en haute résolution sans scintillement, on redécouvre entièrement la manière de travailler sur l’Amiga.
Pour terminer, quelques renseignements supplémentaires sur la carte : elle est équipée de 384 Ko (+ 4 Ko) de mémoire pour le désentrelaçage du signal. .Ainsi, elle ne touche pas à lamémoire del’Amiga (c'est logique).
Elle inclut aussi dans le boîtier de connexion un petit amplificateur sonore de 2 x 1 Watt
sous 8 ohm. Pour restituer le son. Il existe deux prises Jack de 2,5 mm ainsi qu’un bouton de volume. Toujours d’après la documentation, il existerait une version spécifique Amiga 2000 qui se brancherait (je pense) dans le connecteur vidéo libre avant l'alimentation.
Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bonne lecture, et à vous retrouver le mois prochain pour de nouveau tests sur le grill...
ne uavem pius mauuenani. Un eue, ci une deuxième image apparaît encore. Cette fois, elle représente une palette de couleurs en RVB, et permet encore d’affiner le réglage de la carte et du moniteur.
Cette fois, l’image est parfaite : nette, couleurs fines et surtout plus de scintillement, le pied quoi...
Je me retrouve donc sous Workbench avec deux affichages, un qui scintille sur le 1084 et un deuxième net sur le VGA. C’est amusant.
Mais je remarque tout de suite une autre chose, il existe un programme nommé SyncMaster.
Je le lance et ô surprise, un superbe reques- ter me saute à la figure : "You need a Big Agnus” (figure 1).
Je reprends donc la documentation et j'essaie de savoir à quoi peut servir ce programme qui demande un Big Agnus. Ce programme utilise les nouveaux modes de programmation du Big-Agnus (1 Mo de CHIP RAM), et modifie en conséquence la fréquence de travail de la carte...
Voici donc le tableau de fréquence lié à ce programme.
!J’ai aimé
- L’aspect très pro de l’ensemble, il n’y a rien à redire là dessus.
- L'installation relativement simple de l'ensemble, tout le monde peut y arriver avec un minimum d’efforts et d’attention.
- La possibilité de pouvoir rebrancher son moniteur normal derrière le boîtier en plus du moniteur VGA. Comme ça, le jour où vous avez des problèmes avec le moniteur VGA, vous n’êtes pas obligé de redémonter la carte pour rebrancher le
1084.
- Les deux images de la disquette qui permettent d’affiner le réglage de la carte pour un affichage optimal dès le départ.
Je n'ai pas aimé
; La documentation en allemand. Je pense que la traduction ne devrait pas tarder à arriver, ou du moins, je l'espère fortement.
- La perte de garantie de l’Amiga pendant l’installation de cette carte. Imaginez une personne qui vient d’acheter un superbe A500 + et qui veut monter cette carte dans sa machine... C’est soit la garantie, soit la carte... à moins qu’un centre agréé Commodore ne veuille bien l’installer, dans ce cas, rien à craindre.
ATONCEA
Ju2T
Cependant, subsistaient certaines (et sérieuses) limitations à cette petite révolution. La carte Atonce prenant la place du 68000, il n’était plus pos
sible d’avoir une carte mémoire Spiril (très répandue à l'époque). En eiï'et, l’ensemble Atonce + carte Spirit était trop élevé, ce qui faisait toucher cette dernière (la carte Spirit) contre la grille de protection en métal. Il fallait donc faire un choix : le monde PC ou de la mémoire. A l’époque, j’ai dû choisir pour la carte Atonce et revendre ma Spirit...
Mais cette perte de mémoire n’était pas la seule limitation, bien au contraire. Une deuxième contrainte, et de taille, existait. La carte Atonce utilisait la mémoire de l’Amiga pour sa propre mémoire, ce qui voulait dire que sur un Amiga 500 de base, il ne pouvait y avoir que 128 Ko côté PC, et sur un Amiga avec 1 Mo, il ne pouvait pas y avoir plus de 640 Ko côté PC. Et il restait environ 100 Ko côté Amiga. C’était bien peu pour travailler en multitâche.
D’un autre côté, on pouvait gérer des disques durs Amiga, plus précisément des partitions Amiga, comme des disques durs PC. Il était ainsi possible de travailler et de booler sur un disque dur. C’était super. Niveau vidéo, les différents modes PC étaient gérés avec ou sans entrelacement. On disposait ainsi du mode Hercules au mode VGA (mono) en passant par le CGA et l'EGA. Dans la pratique, seul le mode Hercules était utilisable pour une bonne vitesse d’exécution. F.nfîn. la souris était émulée et on disposait d’un indice Norton de 6.1 (ce qui était très bien pour une carte PC montée sur un .Amiga).
Voilà pour les caractéristiques et les défauts de jeunesse de l’ancienne carte Atonce. Maintenant, tout cela n’est plus qu’un mauvais souvenir. Mais avant de vous décrire toutes les nouveautés de cette nouvelle carte, un petit passage du côté de l’installation.
INSTALLATION
Première constatation, cette nouvelle carte est plus grande, et n'est plus disposée de la même manière. Ainsi, sur l’ancienne carte, le 68000 était intégré à Atonce, donc une fois la carte mon
Tout le inonde connaît la célèbre carte de chez Vortex, l’émulateur PC Atonce. Sortie en février 1991, cette carte permettait à l’époque d’avoir un AT sur son Amiga 500, ie tout travaillant en multitâche. Elle était alors équipée d'un Intel 286 à 8 Mhz. Et d’un circuit spécifique Vortex. Le succès fut immédiat, imaginez, toute la logithèque PC était disponible sur son petit Amiga pour la modique somme d’environ 2 000 F...
tée, il restait l'ancien 68000 de 1’,Amiga. Plus maintenant. De même, il fallait insérer entre Gary et la carte mère de Tamiga un support contenant une résistance jumpée entre deux pattes pour une meilleure gestion de la vitesse de l’ensemble. Plus maintenant.
Ainsi, pour installer Atonce. Il faut commencer par ouvrir l’Amiga (une fois de plus, adieu la garantie). L ne fois fait, il faut enlever le davier ainsi que la protection métallique de Tamiga. Par la suite, il faut enlever le 68000 de la carte mère de l'Amiga, insérer à la place un support fourni avec Atonce (support permettant de surélever la carte pour que celle-ci ne touche pas les autres circuits do l’Amiga). Il suffit alors de réinsérer le 68000 sur la carte Atonce et de replacer l’ensemble sur le support mis à la place du 68000 d’origine. L'installation est alors terminée, il ne reste plus qu'à remonter l’Amiga,
Il va sans dire que même si l’installation est des plus faciles, il faut tout de même prendre certaines précautions, surtout vis à vis de l'électricité statique, ainsi que pendant ie démontage et le remontage du 68000. Une seule patte cassée, et vous êtes bon pour en acheter un autre. Dans le même ordre d’idée, il faut savoir qu'une personne qui marche pieds nus sur de la moquette peut accumuler sur elle un potentiel allant jusqu’à 25 000 volts. Vous imaginez la tête de l'Amiga et de l'ATonce si vous avez le malheur de toucher un circuit intégré avec vos petits doigts. Pour remédier à cela, il suffit simplement de se munir d'un bracelet antistatique, ou plus simplement de toucher une canalisation pour décharger son corps de toute cette électricité statique. Un minimum d'attention, ainsi qu'une grande précaution, permettent à n’importe qui d’installer Atonce dans son Amiga. De toutes façons, la documentation (en anglais pour le moment, mais une francisation est déjà en cours de travail), très bien faite, permet une installation sûre, il faut seulement penser à respecter le sens de montage du 68000. Au besoin, les photos sont là pour guider l'utilisateur...
Voilà pour l’installation, passons maintenant aux choses sérieuses : je rallume l'Amiga et je mets dans le lecteur DFO: la disquette de Vortex. Il est possible de recopier tous les fichiers utiles dans un répertoire sur disque dur en utilisant le programme ’Tldinstall". Une fois fait, il reste simplement à cliquer sur l’icône “At-Emulator”. Le système reboote et si tout se passe bien, un nouvel écran apparaît au bout de quelques secondes, c’est bien entendu l’écran du PC (le chargement du système d’exploitation côté Amiga continue lui aussi, les deux systèmes étant bien entendu multitâche). Il vous demande d'insérer une disquette système PC, ce que je fais, un écran de présentation apparaît alors regroupant toute la configuration de base (mémoire conventionnelle, étendue ou paginée, 80287 présent ou pas. Souris, port série parallèle, type de vidéo et version du BIOS). Le PC est maintenant opérationnel, il n’attend plus que vos ordres.
LES JOIES DU
MO
Comme tout bon utilisateur, je décide de créer une partition PC sur mon disque dur Amiga (GVP Série II). Atonce supporte les disques Commodore A590 ou bien les GVP Séries IL En fait, elle semble supporter tous les disques compatibles A590. Pour ce faire, il y a deux possibilités : soit l'on crée une partition PC dans un fichier qui se trouvera sur une partition .Amiga, soit on utilise directement une partition Amiga. Dans ce dernier cas, toutes les données de la partition Amiga
mémoire haute. Ainsi, il est possible d'avoir environ 631 000 octets de libre sous DOS (au lieu de 580 000 avant). De même, une grande caractéristique du DR-DOS 6 tient dans le fait qu’il est capable de doubler la capacité des disques durs, ce qui peut être utile dans le cas de l'utilisation d’une petite partition Amiga...
Voilà pour les principales caractéristiques. En utilisation quotidienne, ce nouvel AT est bien plus plaisant à utiliser que l'ancien. Il est plus rapide (bien sûr), mais aussi et surtout il est plus souple à utiliser.
Maintenant, le terme multitâche est une réalité. On peut enfin utiliser un Amiga ET un PC avec un Amiga de base, cela devrait réjouir la grande majorité des utilisateurs en France. En conclusion, si l’ancienne carte autorisait une passerelle vers le monde PC en souffrant de certains défauts de jeunesse et de certaines limitations tout de même, cette nouvelle carte Atonce autorise maintenant un véritable AT 286 à 16 Mbz dans un .Amiga sans les limitations de l’ancienne carte. Osons dire pour terminer que cette nouvelle version de Atonce est une réussite totale, elle offre enfin une réelle possibilité de travail sur PC tout en gardant la puissance de l’Amiga : le multitâche.
A bientôt pour de nouvelles aventures.
User Manual uu Atonce-Plus
seront perdues, la partition devenant PC et étant reconnus NON-DOS par i’Amiga (ce qui est relativement logique). L’avantage du fichier existant sur une partition Amiga réside dans le fait qu’il n’y a aucune perte de données. En contrepartie, les accès au disque dur côté PC sont beaucoup plus lents : on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre ! Notez qu’une lois le disque dur PC inilialisé (Fdisk, format + installation d'un système d'exploitation), il est tout à fait possible de booter dessus.
En ce qui concerne les différents modes vidéo, pas ou peu de modifications par rapport à l'ancienne carte. Une bonne nouvelle vient du fait que maintenant les cartes Fiicker Fixer sont supportées. Ainsi, il est possible d'utiliser des modes émulés en entrelacé sans pour autant subir une fatigue oculaire importante. Les autres modes restent les mêmes, à savoir Hercules, CGA, EGA et VGA (mono).
Les lecteurs de disquettes ne sont pas oubliés eux non plus. .Ainsi, “DFO:” devient “A:" coté PC. Et "DF1:" devient “IL” ("€:” étant le disque dur).
Atonce est capable de lire et d'écrire des disquettes aux formats 720 Ko et 360 Ko aussi bien en 3 1 2 qu’en 5 1 4.
Une autre bonne nouvelle vient du fait que cette carte est maintenant capable de travailler avec le DOS 5 et le DR-DOS 6. 11 faut savoir (sans entrer dans les détails) que le DOS 5 est capable de libérer la mémoire de base des divers drivers pour les placer en
PETIT RÉSUMÉ DES NOUVEAUTÉS ET DES MODIFICATIONS QUI FACILITENT TANT LE TRAVAIL QUOTIDIEN
J’ai aimé :
- l'utilisation d’un 286 à 16 Mhz, au lieu d'un 286 à 8 Mhz pour l’ancienne carte. L'indice Norton s’envole maintenant, passant de 6 à 16 ;
- l'intégration de 512 Ko de mémoire directement sur la carte Atonce. .Ainsi, un A5ÜÜ de base peut directement exploiter 640 Ko sous DOS, au lieu de 128 pour l’ancienne carte. Cela permet ainsi de garder un peu de CHIP RAM côté Amiga ;
- la gestion transparente de la mémoire, entièrement gérée par la carte, et le soft des extensions mémoire .Amiga. Sur l'ancienne carte, il fallait indiquer au soft de quel type de mémoire on disposait, ainsi que la taille que l’on voulait allouer côte PC. Les possesseurs des anciennes cartes voient ce que je veux dire ;
- la gestion complète du mode protégé du 286. Celte possibilité permet une utilisation de Windows 3 en mode standard au lieu du mode réel sur un XT classique. Cependant, une utilisation de Windows demande quand môme un minimum de 2 Mo de mémoire pour une utilisation correcte, sous peine de subir les affres des fichiers d’échanges sur disque dur ;
- la mise en place d’un support pour un processeur arithmétique 287. .Ainsi, 0 est possible de décupler la puissance de la carte en traitement arithmétique pur.
I. ‘utilisation de soft tels qu'AutoCAD est ainsi possible, ce que ne permettait pas l’ancienne carte ;
- le support total des nouveaux svstèmes d’exploitations sous DOS, à savoir le DOS 5 et le DR-DOS 6 ;
- l’émulation des sons côté PC ainsi que le support des cartes Fiicker Fixer de F Amiga.
Je n’ai pas aimé :
- l’absence d’un système d'exploitation (MS-DOS ou DR-DOS) avec la carte. C’est à l’utilisateur de se le procurer ;
- la perte de garantie qu'engendre l’installation de la carte dans la machine. Mais tous ces types de cartes posent le même problème.
Ani-Back Backup Configuration
RBïërr
Floppy Pi>i«e(5) | | KF8: | Dfi: PF2:
01
Conplete )
Inor by Date )
Incr by Archive Bit )
Selectiue (~ Ihxôo _)
Include
Exclude
::Ÿ «
Yes C~ Mo _J
Yes
Mo
Use |
Save
figure 1. écran de configuration de la sauvegarde.
On comprend aisément l'importance pour une entreprise que peut avoir tel ou tel fichier de clients. Parallèlement à l’avènement de l'ère de l'information (nous sommes en plein dedans) se sont opérées plusieurs révolutions technologiques qui ont abouti à la réduction de la taille nécessaire au stockage des données. Il y a une vingtaine d’années, on pouvait sauver des fichiers sur bandes perforées. Le risque de voir pervertir les informations ne pouvait être lié qu’à la destruction du papier (volontaire ou non). De nos jours, les mémoires de stockage les plus courantes sont représentées par les disques magnétiques. Tout d’abord, les disquettes stockent peu d'informations, mais leur bas prix permet d’en avoir un grand nombre, ce qui, nous le verrons plus loin, est très important dans l’application des méthodes de protection des données. D’un autre côté, le disque dur fait office de périphérique de travail à la fois rapide et spacieux. Il s’est rapidement imposé auprès des professionnels. Nous nous retrouvons donc dans la situation classique où l'utilisateur travaille avec des données contenues par son disque dur. Pour calculer le risque que les informations soient perverties, il faut cumuler toutes les probabilités des faits suivants : disfonction mécanique du dur, panne de courant, bug dans le logiciel, erreur volontaire (virus), ou encore effet direct du principe d'entropie au système disque dur utilisateur. Mais tous ces risques s’effacent devant l’erreur humaine qui se caractérise le plus souvent par l'effa-
Avec l'accroissement de la compacité des mémoires de masse, le problème de la Habilité du stockage des données s’est rapidement posé.
IH* nos jours, une grande variété d'informations peut être traitée par l'ordinateur ; il en résulte qu'à un moment donné, transitent par la mémoire (dynamique ou non) de la machine, des données qui peuvent selon leur type présenter pour l'utilisateur une valeur artistique, sentimentale, intellectuelle ou même financière.
Cernent intempestif d’un fichier ou encore par le reformatage complet du dur sur un coup de folie. Comment lutter contre le péril qu'est la perte d’informations ? La solution est évidente : il faut recopier ailleurs les données et si possible sur un objet que l’on utilise peu car il est logique que le risque de destruction d’une donnée croisse avec la fréquence des consultations. La copie du fichier est donc le seul remède (préventif). Son application dépend à la fois du périphérique élu pour faire des bae- kups (copie de sauvegarde) et du temps que l’on souhaite lui allouer. Ami-Bark a justement été écrit de façon à simplifier au maximum les opérations de sauvegarde.
Ami-Back est livré sur une disquette contenant deux programmes : .Ami- Back (logique) et Ami-Shed. Un manuel assez complet (en anglais! Permet de comprendre les nombreuses options offertes. Ami-Back se démarre simplement en cliquant sur son icône ou par appel direct par le CLI. Il apparaît sous la forme d’un écran proposant diverses options de configuration et d’exécution de backups (figure 1). Toute la puissance de ce logiciel tient dans la puissance du paramétrage qu’il permet. Nous allons donc détailler plus précisément les options. Tout d’abord, on définit le devi- ce source (une ou plusieurs partitions de disque dur par exemple), puis on spécifie le device destination. Ami-Back se singularise par la diversité des de- vices de sauvegarde qu’il peut gérer :
- disques 3 pouces 1 2 et 5 pouces 1 4 gérés piste par piste (non compatible DOS) de façon à gagner du temps et de
fichiers AmigaDOS ;
- disques haute densité ;
- disques durs ;
- bandes magnétiques.
Ensuite, on choisit le type du backup que l’on désire effectuer : complet (tous les fichiers sont sauvés), par date (seuls les fichiers récents sont pris), par lecture de l’archive-bit (seuls les fichiers modifiés) ou par sélection manuelle (figure 3). Ami-Back peut aussi faire un backup d’une partition non-AmigaDOS (dans ce cas. Il ne cherche pas à connaître le contenu du device et le copie octet par octet). On peut bien sûr demander au programme de sauver les
Yes T Mo _J
Cancei I
la place ;
- fichie
i cai
BACK
f isiu ation
LTIL-ÜI
«-*1
unjwon Tu
hu| Fr i| S4>
MaylJun JuifAug|
S*i»|Oot Nowl&ee
j Mou»'s Pei*
8
i
2
J
4
S
6
?
6
9
ia
11
12
13
14
15
14
17
|i*
IV
29
21
22
23
Save j
&
1 nu tes Pei* Ho
Cane cl |
figure 2 : configuration d’Ami-Shed.
HH
CgntinucJ
~ti IL«U
Sélective B tckup
Fi leCsl :
Tly t*> s) :
Oisk(s):
Oi Mark
to Ine i uU» |
Mark Al 1
Cl 831' Allj
Pau-en t. |
Çancel |
rr
a
3
4
5
6
7
flf
»
10
11
12
13
14
16
17
18
13
28
21
23
33
34
35
36
37
38
39
30
31
Oi Confim ratton i Q-} Inactiue | |** HO COHF FG NAME **
Défaut t Se11i n& s [
tant)... Sauvegarde et restauration se déroulent automatiquement (plus ou moins selon les options).
Un grand nombre d'indicateurs sont sans cesse remis à jour de façon à bien informer l'utilisateur de l’avancement du processus (figure 41.
On a entre autres, une estimation du temps restant et une liste des erreurs détectées. Ami-Shed est le second programme livré sur la disquette.
Celui-ci est fortement lié à Ami-Back lui- même puisqu'il est conçu de façon à appeler celui-ci à intervalle de temps régulier, fin effet, Ami-Shed tourne en permanence en multitâche et guette la coïncidence de la date actuelle avec l’une de celles définies dans le panneau de configuration (figure 2). On peut grâce à des sélecteurs de mois, jours, heures, minutes démarrer un processus do sauvegarde bien précis à un moment déterminé.
Ce système mis en œuvre dans nombre de grosses entreprises permet à l’utilisateur de ne plus avoir à penser à faire des copies de ses données. Ami-Back est donc un bon logiciel, positionné sur un marché déjà occupé par des stars telles que QuaterBack. Il se singularise par sa souplesse d’utilisation.
Figure .'I : sauvegarde- sélective.
Lric Brunei et François Fleuret
sous-diroctorios composant l’arborescence de votre système, et de mettre mettre à 1 l’ar- chive-bit de chaque ficliier. Le programme dispose d'un gestionnaire de filtre d’exclusion qui peut enregistrer jusqu'à 100 entrées. Ce système permet de ne pas sauver certains types de fichiers en se basant sur leur nom. Cette forme inavouée de racisme se révèle indispensable dès lors que l’on veut éviter l’encombrement de la mémoire de stockage par les fichiers ''.Info" et “.Bak". Pour ce qui est de la restauration des fichiers, un panneau de configuration similaire est fourni et propose quelques options supplémentaires, telles que la restauration des bits de protection de fichiers, la gestion de collision entre fichiers de noms identiques (quand un fichier restauré remplace un fichier exis
Machines : AmigaDos 1.3 ou 2.0 requis. Auteurs : Gary Iloliand, Michacl Mounier et Hap Aziz. Editeur: Moonlighter Software Development, Inc. (Floride).
Importateur : Avancée.
Prix communiqué : 690 fi.
Cuirai
Analyzeil Totals
Source ! Destination : Type
File(ü)! Bpte(s):
D i sk s) ;
Backup
Destination
a y. Complété
Actual: Remain i ns:
N A Fui 1
Ahî -Baok Baokw Inforeation
figure 4 : Ami-Back prêt, à commencer.
Backup Error List
JO
Lscisur ËUBBü
Cartes Accélératrices:
68030 en 22 Mhz et coprocesseur 68882 1 Mo de Ram installées ou (4 Mo) pour la version 33 Mhz. Extensible j’usqu'a 13 Mo (22 Mhz) ou 16 Mo (33 Mhz) grâce a des simms. Livrée avec deux interfaces SCSI.
22 Mhz 6490 Frs
33 Mhz 14090 Frs
HD 52 Mo 2590 Frs
HD 105 Mo 3990 Frs
Simm 32 Bits nous consulter
Carte Disque dur Extension Mémoire Carte seule 0 Ko 2090 Frs
+52 Mo 3790 Frs
+105 11 Ms 5490 Frs
TUUE3BOJRE3
Souris Optique Golden Image 310 Frs
Souris Power mécanique 130 Frs
Anti click 95 Frs
Couvercle Protection A500 90 Frs
Lecteur Interne A500 490 Frs
Lecteur Interne A2000 510 Frs
ELITE TURBO
Copie rapide de vos disquettes (45 sec)
Copie du lecteur interne vers le(s) lecteur(s) externe(s)
Copie différents autres formats(IBM,MAC,ATARI)
Contient un interrupteur anti virus
Contient un anticlick pour les lecteurs externes
230 Frs
BLITZ version standart 170 Frs
Sachez que la copie de softs protégées est un acte illégal.
Circuit Spécial éliminant le bruit du lecteur au repos
Port E S pour brancher d'autre lecteur 880 Ko formattés. Garantie 12 Mois
499 Frs
Nouveau :
Double lecteur 31 2 externe avec alimentation 220v anticlick Blitz incorporé 1290 Frs
Extensions de Mémoire Pour A500:
512 Ko sans horloge 249 Frs
512 Ko avec horloge 299 Frs
1,5 Mo avec horloge 890 Frs
Accède a 1 Mo de Mem chip avec Big Fat Agnus. (Kikstart 1.3 obligatoire)
1 Mo Pour A500+ 499 Frs
(Cette extension fonctionne sur A500+ exclusivement)
AionoB
1099 Frs
Atonce (286 a 8 Mhz) Classic
Nouveau:
Atonce Plus 286 a 16 mhz + 512 ko de fast rams
emplacement 80287
2390 Frs
Accélérateur de la Marque ICD Fonctionne sur A500,A1000 et A2000 Installation sans soudures Sélection de 7,16 Mhz a 14.3 Mhz
1790 Frs
Ce disque dur extra-plat de type AT est fourni avec une interface ICD qui s'adapte sans soudures sur le 68000.
5SPOTQM
3LJML]>]F
Les utilitaires ICD sont livrés en standart.Silencieux
En 52 Mo Quantum 3690 Frs En 105 Mo Quantum 4590 Frs
SVP A'JÜÜ
En 52 Mo Quantum 4500 Frs En 105 Mo Quantum 6990 Frs Livrés en 2 Mo
J CL» A2 ü ü 0
Carte Oko seule +52 Mo Quantum +105 Mo Quantum Simm 1 Mo Carte sans Rams
1890 Frs 2590 Frs 4590 Frs N C 1390 Frs
FLKjXFfi VJDIQ
Pour A500,A1000 et A2000 Promotion 2390 Frs
ADFlAm 545)
Extension ICD de 0 a 4 Mo pour A500. Avec horloge.
En 1 Mo 1390 Frs
En 2 Mo 1790 Frs
En 4Mo 2390 Frs
Lecteur 880 Ko Intégrant:
* Anti click
* Blitz Turbo
* Anti virus(switchable)
710 Frs
Disquettes
3" 1 2
Power Computing est fier de présenter sa gamme pour les machines Commodores.
Pour Tout Renseignements:
Service Technique:
(SAV sur la gamme AMIGA)
Du Mardi au Samedi de 10h a 13h
Renseignements Techniques:
Du mardi au Vendredi de 15h a 18h
(1) 43 38 04 35 Service Revendeurs:
Tel: (1)43 57 41 40
Pour commander; il vous suffit de remplir ce bon; et de l'éxpedier, accompagné de votre règlement; ou de nous appeler au:
Power Computing France 15, Bld Voltaire 75011 Paris
(1) 43 57 01 69 Fax:(1) 43 38 00 28
Bon de Commande:
Nom: ...
Prénom: .
Adresse:
Code Postal:
Ville:
Système:......
Je Commande:
400 DPI 64 Tons de gris
3,50 Frs
1290 Frs
PfiDMüllüMi
Les Mémoires:
44256 55 Frs Denise N.C. Paula N.C.
8372A N.C.
N. C.
511000 55 Frs Gary N.C. Kikstart1.3
Ram Zip A3000 370 Frs
PC880+512 Ko sans Horloge: 760 Frs PC880+512 Ko avec Horloge: 830 Frs
Ci joint un chèque ou numéro CB: .....Frs
CB . . Val:..... .....
Signature:
FRAIS DE PORT EN SUS
1,2,3,... BRANCHEZ!!!
T
r
Virus, disquette endommagée, lecteurs bruyant,error dise... Y a t'il une fin au cauchemar de l'utilisateur Amiga?
Chez POWER; nous voulons vous dire quoi brancher et avec quoi utiliser vos disquettes sans peur ni crainte des "bad sectors".En fait nous vous présentons le premier lecteur intelligent.Le PC880B.Insérez une disquette et commencez!!
Maintenant vous pouvez copier a toute vitesse, en utilisant le blitz intégré, (que la disquette soit ATARI ou PC).Si un virus est résident sur la disquette source le PC880B protégera le boot block de votre disquette destination et vous permettra de sauver vos fichiers.
Port de sortie - A Anti-Click
Bouton Marche Arret- jéT > Blitz Turbo intégré
Excellent mechanisme-y Anti virus intégré
Si ces améliorations ne vous sont pas utiles; déconnectez les et utiliser le PC880B en lecteur silencieux , simple a utiliser.
Le PC880B est le seul lecteur intégrant toutes ces possibilitées.Son prix est une deuxième preuve de notre volonté de vous comprendre et de vous fournir le meilleur a chaque fois!! Alors n'hesitez pas a dire aux autres personnes de le BRANCHEZ!!!
710 Frs
PüWifi SbMiFMJTJfUâ FaAM-Si
0° 15,Bld Voltaire 75011 PARIS
Tél: 43 57 01 69 Fax: 43 38 00 28
SATV: UNE PHILOSOPHIE D’ENTREPRISE, UNE CULTURE VIDEO
SATV
Satellite et Télévision SA au capital de 500 000 F Rue de l’artisanat 14500 Vire Tel : (16)31.67.12.62.
Fax: (16) 31.68.96.97.
Date de création : janvier 1987 CA : 8 millions de francs 50 % du CA réalisé à l'exportation Bénéfice net : 10 % du CA Cash flow : 2 millions de francs (la redistribution des bénéfices restés dans l’entreprise inclus)
Secteur d’activité : vidéo
Activité : étude, développement, production d’interfaces vidéo spécifiques
Nombre de références : 40 produits développés, commercialisés par SATV
Capacité de production : 300 à 500 produits par mois
Nombre de personnes : 12 Etude et développement technique : 4 personnes Administration, achat, comptabilité : 2 personnes Production : 6 personnes
Cantine : très bon restaurant traditionnel “L’hôtel des voyageurs”
SATV : UNE PHILOSOPHIE D'ENTREPRISE, UNE CULTURE VIDEO
La Normandie nous permet de découvrir, dans notre série de visites des intervenants du marché Amiga, un frabricant d'interfaces vidéo spécifiques : SATV. Ces amoureux de l'Amiga qui ont su reconnaître ses qualités bien adaptées à la vidéo (rapidité, bitmap,...) sont également des entrepreneurs très innovateurs (voir encadré p.37).
INTERVIEW
Amiga Revue : Monsieur Hulin, pourriez-vous nous présenter votre parcours ?
Gilber Hulin : Après des années en tant qu’ingénieur électronique chez GTE (General Telephon Electrics), je suis revenu à ma Normandie natale pour étudier des interfaces vidéo spécifiques.
AU: Que fait SATV?
GH : SATV est une structure économique qui, d'une part, étudie des projets par forcément produits par SATV, et d'autre, part étudie, développe et produit des interfaces vidéo transcodeur et autre genlock.
Aujourd'hui nous possédons un catalogue de plus de 40 références de produits SATV.
AR : Lorsque vous parlez de production, de quoi parlez-vous ? GH : Seules les cartes des circuits et les composants sont
ICÂMÜi
D0RJ?91
él %a A r. b
S . v- %
Récompense du monde vidéo.
Achetés à l’extérieur, l'assemblage, le montage, la soudure, l'emballage, tout est traité ici par nous. Nous avons une capacité de production de 300 à 500 produits par mois.
AR : Quelle différence faites-vous entre la vidéo et la micro ?
GI1 : La vidéo est un savoir faire pas forcément une science exacte comme la micro.
AR : Comment vous retrouve-t-on dans l'informatique ?
GH : La micro est venue s’intégrer dans le paysage vidéo mais en tant qu’outil, tout du moins c’est ma conviction, il faut dès la conception de nos produits rendre l'informatique accessible à des novices pour en faire un outil évident et simple d’emploi, que ce soit un PC, Mac, Amiga ou Atari.
.Nos produits fonctionnent sur Atari par exemple nous sommes le seul fabricant de genlocks fonctionnant sur tous les standards PAL, SECAM, XTSC, nous rentrons souvent sur un marché étranger par ce biais de quasi-monopole sur Atari, puis vendons de T Amiga ensuite.
AR : Comment traitez-vous le problème des différents standards en vidéo ?
GH : La plupart des fabricants vidéo proposent des produits divers, variés, le consommateur se trouve noyé par une tech-
FAUTE
L’ORDINATEUR
Gll : Nous développons une stratégie à long et moyen terme, nous rachetons à bon prix tous nos anciens produits pour l'acquisition d’un nouveau modèle (50 % du prix d'achat pour un produit de 2 ans). Il n'est pas soutenable commercialement de dire aux consommateurs “vous avez acheté votre produit il y a 6 mois, maintenant jetez-le, voici un nouveau modèle”. Nous ne permettons pas de vendre un produit pour les 10 prochaines années dans un marché où l’évolution est très rapide. Nous avons été au bout de ce raisonnement et. Proposons ce système de reprise des anciens modèles SATV.
AR ; Quelle est la place de l'Amiga dans la vidéo ?
GH : I.'Amiga a des qualités essentielles : rapidité, bitmap, animation, bien adaptées a la vidéo. L’inconvénient, sa qualité d'image de base est insuffisante, d'où les cartes 12 ou 24 bits, alors là F Amiga gère 3 plans RVB en 16 millions de couleurs, c’est encore cher pour le grand public, il faudra rendre cette qualité accessible au plus grand nombre : l’image Amiga en 16 millions de couleurs en conservant sa rapidité à un prix avoisinant les 10 000 F. En environnement de régie vidéo pro. On utilise un ou plusieurs ordinateurs pour mixer, trans-
l. a maxime de l'entreprise.
Nologie différente non compatible, il a besoin d'éclaircir sa réflexion, il cherche des conseils. Pour une vidéo familiale un matériel SECAM ou PAL d’entrée de gamme suffira, au niveau institutionnel avec de petit budget vidéo, on veut une fois le projet finalisé, le mettre en diffusion sur le marché, les besoins d'apprendre à réaliser de la vidéo avec du matériel fiable, performant et évolutif permettant de faire de la vidéo à usage commercial pour moins de 100 000 F de matériel. Notre produit GST permet pour moins de 5 000 F de monter, titrer, incruster des effets. En ce qui concerne les différents standards SATV a fait des choix : exemple le banc de montage à moins de 2 400 F pour Panasonic, car c'est le seul fabricant qui équipe tout son matériel pro ou grand public d'une petite prise 5 broches qui communique à 40 000 Bauds. Ça permet entre autres de gérer des montages précis sans time code. 11 y a d'autres fabricants qui proposent même du matériel non compatible entre eux comme Sony quoique après le SAT1S une gamme SATV dédiée Sony verra le jour.
Ali : Vers quel axe de développement vous orientez-vous ?
GH : En pro on se dirige tout droit vers le tout numérique. Actuellement on utilise des interfaces (convertisseur AD DA) non des entrées sorties, mais le cœur est déjà en tout numérique, c’est clair. Pour le marché grand public, tous les futurs logiciels doivent fonctionner pour manipuler de la vidéo. A moyen terme, les genlocks utilisant le chip SATV, feront du 16 millions de couleurs sans carte ordinateur.
AR : Comment distribuez-vous vos produits ?
GH : Nous vendons directement au réseau sans grossiste, moitié moitié entre miero-shop et vidéo, 50 % part à l’export par des importateurs étrangers, il n’y a pas d’exclusivité, mais les prix revendeurs sont identiques dans la CEE.
AR : Quelle est votre politique commerciale ?
SATV : UNE PHILOSOPHIE D’ENTREPRISE,
UNE CULTURE VIDEO i
TERMINOLOGIE VIDEO
Genlock : interface permettant d’asservir un ordinateur, une caméra, un magnétoscope, sur une référence externe.
TBC : (Time Base Corrector), interface vidéo se composant : d’un convertisseur vidéo analogique, vidéo numérique, de plusieurs mémoires numériques avec traitement des signaux et d’un convertisseur digital analogique de sortie. Cette interface a pour but premier de corriger tous les défauts pouvant intervenir lors de la lecture d’une bande vidéo par un magnétoscope.
Poser, etc. De plus en plus on ne parle plus de genlock, c’est une carte dans l’ordinateur, on ne mélange plus informatique et vidéo.
Pour des raisons de performance vidéo, l’ordinateur a une sortie standard et l’interface vidéo est externe, on peut être persuade que dans les régies pro, on utilisera de plus en plus d'unités centrales pour gérer les interfaces vidéo numériques (codage numérique sous 10 bits).
AR : Avez-vous un statut développeur chez Commodore ?
GH : Non, pas de statut de développeur... Nous avons des informations par les rapports humains que nous entretenons avec certaines personnes.
AR : Quels rapports commerciaux avez-vous avec Commodore ?
INTERVIEW
GH : Négocier avec un grand groupe quand on est une petite entreprise c’est dangereux, mais si Commodore nous passe une commande pour nous acheter x matériel, nous honorerons cette commande.
Par contre, travailler sur un package vidéo avec Commodore lorsqu’on dit à la petite entreprise : “travaillez, développez et comptez sur notre puissance commerciale pour gagner votre vie”, là nous ne sommes pas d’accord.
Nous avons été sollicités d’ailleurs par Commodore USA pour un genlock intégré, notre réponse a été négative.
AR : Où peut-on vous retrouver prochainement ?
Gll : Nous serons présents au SAT1S, qui aura lieu du 17 au 20 mars Porte de Versailles, à Paris.
PARTICIPATION
Qui soupçonnait qu'une expérience socio-économique se déroulait invivo non seulement blottie dans la verte Normandie mais aussi dans l’environnement vidéo de notre machine.
Les deux créateurs de la société, l'intendante Monique Angot et le technicien Gilbert llulin, ont choisi de créer un nouveau concept de l'entreprise : plus de salariés, de hiérarchie, tout le monde est associé avec une redistribution jusqu'à 50 % des bénéfices réalisés au prorata du nombre d'heures effectuées. Celle participation entraîne un nouvel état d’esprit, l’ambiance n’a plus rien à voir avec la fameuse lutte des classes. Chacun se responsabilise, la qualité de production tend au 0 défaut, plus de “turn-over" des salariés, etc, Le groupe se soude autour d’un objectif clairement exprimé et motivant : le bénéfice à réaliser en fin d'année. Cette osmose n'est pas évidente à atteindre, les atavismes de classe restent présents pendant plusieurs années. Malgré ries salaires décents, la participation au bénéfice (prime annuelle réinvestie dans l'entreprise pendant 5 ans) n'est pas clairement perçue comme un avantage salarial. Puis d’année en année cette somme devient plus conséquente : c’est l’accession à la propriété possible, une nouvelle voiture, etc. Ht là vous créez cette ambiance de participation collective et de responsabilisation individuelle, avec une acceptation commune de l’objectif qui devient le moteur d’une entreprise, somme toute comme une autre, à but lucratif.
NOUVEAUTES SATIS
- Une gamme complète de TBC entre 12 et 35 000 F permettant les corrections vidéo (gestion de poses, de ralentis, d'accélérés...), les corrections vidéo et les transferts de standards exemple (NTSC, PAL. PAI SFCAM. Par ailleurs tous les TBC de la gamme autorisent la connexion directe d’un ordinateur (Amiga) pour io titrage et la gestion d'effets spéciaux.
Ces TBC sont modulaires et suivant le choix des cartes internes (sur slol) le TBC assure les fonctions de scan converter, de convertisseur de normes et autorise la manipulation par l’Amiga des plans vidéo (effets ADO type Video Toaster).
- Une gamme complète d’interfaces vidéo de la série Profcssional ModularSystem "MSP" dont la version Alpha + gère le key numérique et le key analogique. Un key analogique Alpha Channel (gestion de la transparence entre un plan et 16 millions de couleurs et un plan vidéo).
Le MSP Alpha + fonctionne dans tous les standards vidéo : PAL. YC, RVB, BETA.
- Une carte genlock avec flicker-fixer vidéo, cette carte genlock se plaçant sur le slol vidéo de F Amiga asservit l’ordinateur sur une référence externe et offre une sortie RVB 15 Khz sans flickcr quelque soit la résolution de Tamiga. L’avantage de ce système par rapport au Commodore est qu’il est actif en vidéo et qu'il ne nécessite pas de moniteur multisynehro.
Ainsi, ce domaine où se côtoient la rigueur mathématique et l’imagination la plus folle, reste ouvert.
Cette fois je vous propose de jeter un œil sur ce qu'on appelle le “hardware”, c'est-à-dire les aspects technologiques et les principes d’architecture des machines.
S Ifi lia
La synthèse d’image est probablement née en 1963 avec le premier logiciel graphique Sketchpad, développé par
1. Sutherland.
Depuis lors les progrès se sont perpétués tant au niveau matériel qu’au niveau logiciel.
L'amélioration des performances et la baisse du coût, du matériel sont les deux objectifs principaux observés par les constructeurs.
L'imago informatique avait besoin d’un système capable de la restituer visuellement dans son intégrité et sans distorsions : elle est donc indissociable de l'affichage électronique, inventé en 1956, le mot ordinateur provient du mot anglais “computer" qui signifie compter, calculer. L’ordinateur à l’origine est une “calculatrice électronique capable de résoudre des problèmes arithmétiques et logiques complexes grâce à l'exploitation automatique de programmes enregistrés”. On va passer de la machine à calculer à roues dentées de Pascal (XVIFmp siècle) aux tubes électriques 11946) ; ensuite aux transistors (1959). Puis aux circuits intégrés (1965), et aux micro-processeurs (1968). Ces évolutions technologiques permettent de passer à la miniinformatique et à la micro-informatique que l’on connaît aujourd'hui.
CONFIGURATIONS
Le poste de travail image est un espace de travail centré autour d’un ordinateur qui comprend :
- une console graphique de définition variable selon le poste, avec clavier et accessoires particuliers (stylo électronique, manche à balai, souris...) ;
- une tablette à numériser ou de saisie sur laquelle on trace des figures et ou on réserve des zones de commandes pour des menus que l’on désigne afin d’exécuter des fonctions ;
Par l’image de synthèse, l’abstrait peut prendre une forme tangible : on peut transcrire en image des formules mathématiques, et même donner une représentation à des objets jusqu’alors impossibles à représenter, comme les objets qui appartiennent à la 4ème dimension, ou ceux aussi qui, comme la bouteille de Klein, présentent une ambiguité spatiale.
- une ou plusieurs unités de disquettes ou de cartouches magnétiques ;
- un moniteur de contrôle pour afficher des données textuelles égarées de l'affichage graphique : commandes, noms de fichiers, paramètres des opérations effectuées sur les images...
A ce dispositif on peut ajouter différents types de périphériques d'entrée ou sortie tels qu’une imprimante, un système de saisie par caméra vidéo, un synthétiseur ou une régie son, un magnétoscope, un lecteur vidéo-disque avec transfert possible des images sur la console graphique.
Le poste image se présente généralement comme un assemblage qui peut évoluer en fonction des besoins.
La console graphique est le dispositif qui permet d’établir le dialogue entre l'utilisateur et l’ordinateur.
Il regroupe tous les outils qui permettent la communication entre utilisateur et ordinateur (écran, tablette, souris, davier...), et les circuits électroniques et les logiciels nécessaires à la gestion de ces outils de communication, à l'affichage de l’image et à l’interface avec l’ordinateur.
La baisse du coût des composants électroniques a fait évoluer les consoles graphiques qui tendent de plus en plus à intégrer matériellement les fonctions graphiques les plus standards, jusqu’à pouvoir constituer un poste de travail doté d’une certaine autonomie.
ECRANS
Le premier programme de synthèse interactive d’image (Sketchpad, créé en 1962 au MIT) construisait des images par segments sur des écrans à balayage cavalier. Ce n’est qu’en 1970 qu’appa- raissent les premières consoles utilisant des écrans vidéo (mode tramé) sur lesquels l’image s’affiche sous forme de points (pixels). Les écrans à balayage cavalier (ou écran vectoriel) conviennent bien pour des travaux de CAO car ils permettent une grande précision et requièrent une capacité de mémoire moindre pour stocker les images. Aujourd'hui on trouve des écrans mixtes. L’écran vidéo à tube cathodique est actuellement le plus utilisé mais il existe d’autres types d’écrans graphiques : écran à cristaux liquides, écran à plasma...
Le faisceau d’électrons qui va dessiner votre image sur l’écran ne se promène pas de la même façon suivant que votre écran est en mode vectoriel ou tramé. 11 se déplacera de façon continue en modo vectoriel de manière à tracer des suites de segments. Sur ce type d’écran un segment (ou vecteur) est dessiné à l’aide de deux points.
Ainsi, un dessin complexe ne nécessite pas pour être affiché de mémoire importante puisque les pixels du segment sont tracés par le mouvement du faisceau. Généralement la définition do ce type d’écran est une trame de 4096 par 4096, soit 16 millions de points. L’avantage de cette méthode est que les volumes peuvent être rendus de façon très précise. Mais sa faiblesse est qu'elle donne une représentation très sommaire de ces volumes et du rendu de leurs surfaces.
Dans le mode vidéo (balayage tramé), le faisceau balaye l’écran ligne par ligne de gauche à droite comme dans les télévisions. L’entrelacement du signe (la norme CCI 11, par exemple, décrit une image de 625 lignes tous les 1 25ème de seconde) donne un meilleur confort de vision, et diminue les effets de papillote- ment. Ce type d'écran, bien que nécessitant plus de mémoire, a une qualité de définition inférieure à celle des écrans vectoriels, mais qui tend à s'améliorer aujourd’hui. Le standard qui s’impose est do l'ordre de 1 000 000 de pixels, soit une trame de 1 024 par 1 024. Ce dispositif requiert plus de capacité de stockage car il faut conserver en mémoire l'état de tous les pixels. Nous al-
Lecteur à cartouche 44 MB: 3890 F
Disque dur Quantum 52 MB: 3090 F
Lecteurs à cartouches
2 ans de garantie
SyQuest pour Amiga 500, externes, SCSI, 20 ms, Cartouche incluse
44 Mo: 6198 F 88 Mo: 8198 F
SyQuest pour Amiga 2000, internes, SCSI, 20 ms, Cartouche incluse
44 Mo: 3890 F 88 Mo: 5190 F
Cartouche 44 Mo: 550 F
88 Mo: 890 F
Disques durs, Quantum
Amiga 3000, SCSI, externe,
17 ms, alimentation incluse 52 MB 2690 F 105 MB 3690 F 210 MB 6190 F 425 MB 11490 F
Lecteurs de disquettes
AMIGA
5" 1 4, 880 Ko, avec switch 40 80 pistes 690 F
3 "1 2, 880 Ko 590 F
nouveau!
3. 5"
1. 56 Mo: 990 F
Disquettes
(par pack de 10)
3,5 " 29 F 5.25" 19 F
Disques durs, Quantum
Amiga 500, SCSI, 17 ms, 850 Ko s, tooitier connectable, prolongation du bus Amiga et SCSI, Kickstart place pour branchement pour carte turbo et extension de mémoire, 2 ans de garantie BOIL 3
52 Mo: 3090 F 105 Mo: 3990 F
Amiga 2000, SCSI, 17ms, 850 Ko s, silencieux, autoboot 52 Mo: 2690 F 105 Mo: 3690 F 210 Mo: 6190 F 425 Mo: 11490 F
Extensions mémoire
pour Amiga 500:
512 Ko 260 F
512 Ko extensible à 2 Mo 610 F
pour Amiga 2000:
2 Mo extensible à 8 Mo 1190 F 4 Mo extensible à 8 Mo 1990 F
rinology
s. f,.r.l. nformatique
TARIFS T.T.C.
Tarifs applicables à compter du 01.03.1992
Trinology Informatique S.A.R.L. • Téléphone.: 87 88.40.44, Télécopie: 87.85.14 91 • 23, rue Nationale, 57600 Forbach, Règlement contre-remboursement par les P.T.T. • Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h
nterface
l'ordinateur
ligure Iécran dont chaque point est adressable séparément en mémoire fie 'ordinateur. Hien souvent ce sont des groupes de S points qui sont adressables dans le tampon mémoire image de l’ordinateur.
Ions voir pourquoi. Noire image nous la voyons parce que la couche de phosphore qui la supporte émet de la lumière lorsque le faisceau d'électron la heurte a près de 300 000 km h. Mais la durée d'émission de cette lmnière est très brève et l’image doit être redessinée 25 fois par seconde si on veut que sa présence >;i l’écran n’apparaisse pas comme intermittente. Cette durée est définie en fonction de la persistance rétinienne. Pour cela on stocke une représentation de l’image dans une mémoire appelée mémoire de rafraîchissement. Los circuits électroniques doivent agir avec une grande célérité car dans un temps très bref, le circuit vidéo doit lire l’information concernant le pixel dans la mémoire d’écran et la transformer en signal vidéo.
MEMOIRE D’IMAGE
Un écran en mode graphique se compose d'une suite de points rangés en lignes et en colonnes. En mode texte on parlera d'un ordinateur affichant 24 lignes de 80 colonnes, alors qu’en graphisme on qualifiera plutôt la définition par le nombre de pixels affichables. Si on parle d’une définition de 342 x 512 pixels cela signifie que la résolution de l’écran permettra l'affichage de 342 lignes contenant 512 points ou pixels. Cet écran graphique correspond à une portion de la mémoire de votre machine. L’état des pixels apparaissant sur l’écran est contenu dans une suite d'adresses rangées dans cette mémoire. Pour chaque pixel de l'écran un ou
plusieurs bits sont nécessaires pour stocker les valeurs d’intensité ou de couleur. Dans un système monochrome un seul bit suffit à représenter un pixel. Si le statut du bit est 1, le pixel est allumé, si c’est 0, il est éteint. Dans le cas de la couleur, le nombre de bits nécessaires au stockage d'un pixel dépend du nombre de couleurs que pourra prendre ce point. Avec 2 bits nous pouvons obtenir 4 couleurs codées ainsi : 00, 01, 10. 11. On comprend maintenant pourquoi les gammes de couleurs proposées sur ordinateur sont de 4, 8. 16 ou 32 !
Prenons l'exemple particuüer de la mémoire d'image dite "Bil-Map”. Le nombre de colonnes et de lignes du tableau qui constituent cette mémoire permet de préciser la définition de l’image. La quantité d’informations que l'on peut ranger dans chaque case du tableau permet de préciser la richesse colorimétrique de l'image. Pour les consoles vidéo, la technique récente du bil-map a transformé cet espace de travail nouveau que constitue l’écran. Le principe du bit-map est de faire correspondre il chaque pixel de la mémoire d’image, un pixel de l’écran. Le bit-map est en fait un grand tableau dans lequel sont rangées des valeurs numériques. Chaque case du tableau correspond à un point de l’écran. La valeur numérique contenue dans une case représente une couleur spécifique. Pour chaque point, les informations numériques sont converties par un système électronique en signaux vidéo utilisables par le moniteur. L’espace de travail acquiert ici un statut analogue à la planche à dessin. Car l'identification entre le système physique de l’écran et le système logique de la mémoire permet de travailler en espace réel sur l'image. Toutes les opérations effectuées sur l’image affichée sont prises en compte exactement dans la mémoire sans autre forme de transfert. Cette simplification dans le procédé permet de déplacer des documents, de les superposer avec ou sans transparence, d’en découper et coller des fragments, de créer des menus qui se déroulent à la demande, bref, de donner à l’utilisateur les moyens les plus naturels de dessiner. Tout se passe comme-ci les divers graphismes étaient positionnés les uns sur les autres, comme une pile.
LA COULEUR
Une couleur de synthèse est déterminée par l’intensité de chacune de ses 3 composantes rouge, verte et bleue qui s’ad- ditionnent (d’où le nom de synthèse ad- ditive). Fn se limitant au RVB les techniques infographiques ne donnent en fait qu'une approximation des couleurs que l’on perçoit dans la réalité car elles ne couvrent pas l'ensemble du spectre de longueurs d'ondes visibles. Le plus souvent on affecte une couleur à un objet en précisant les valeurs RVB codées entre 0 et 1 ; ce qui correspond aux coordonnées d’une teinte dans le cube des couleurs (figure 2).
Ce système n'est pas évident et on préfère souvent utiliser un autre système de repérage connu sous le nom de TSL (Teinte, Saturation, Luminosité). La saturation d’une teinte correspond au pourcentage de blanc contenu dans cette teinte. Par exemple, le bleu primaire (0,0,1) en coordonnées RVB est pleinement saturé. Légèrement désaturé, il est bleu ciel, et lorsqu’elles sont totalement désaturées, toutes les teintes sont blanches. La luminosité d'une couleur correspond au pourcentage de noir contenu dans cette couleur. Plus il y a de noir moins la couleur est lumineuse. Souvent, sur les palettes, le choix des
dans le bit-map. Chaque fois qu’il appelle un document l’utilisateur soulève en quelque sorte cette pile à l’endroit choisi (figure 1). Vous savez maintenant de quoi est faite physiquement votre image. Mais la couleur, comment est- elle fabriquée et ajustée pour chacun de tous les pixels d’une image ?
Teintes et saturations est simplifié en se faisant de façon visuelle sur un cercle chromatique : plus on se rapproche du centre, plus la teinte est désaturée, puis on ajuste la luminosité. Losqu’une image numérique est réalisée avec ses formes, sa couleur, sa texture..., on peut encore jouer sur l’affectation des couleurs sans avoir à la recalculer dans sa totalité. Pour cela on utilise un dispositif placé entre le calculateur et l’écran, au niveau du convertisseur numérique analogique (CNA) : la table de couleurs (figure 3). Elle permet d’améliorer la qualité des couleurs obtenues lorsque le nombre de plans mémoire pour les couleurs est restreint. Cette table permet d’établir des correspondances entre les couleurs disponibles sur la console graphique et des codes numériques. Ces codes indiquent les valeurs en clarté, calculées pour chaque pixel. On peut ainsi faire varier les couleurs des éléments d’une image sans avoir à la recalculer. 11 suffit de faire permuter les codes de couleurs de la table (figure 4 A et B|. Pour peu que l’image soit un peu structurée au niveau de la distribution des couleurs, on peut obtenir ainsi de nombreux effets d’animation ou d’interactivité chromatique par un simple jeu d’écriture sur la table. Ce qu’on appelle la “fausse couleur” est un procédé qui consiste à utiliser la coloration d’une image d’une manière fonctionnelle ; une couleur arbitraire est affectée aux différents niveaux d’intensité de l’image, ainsi chaque couleur devient une source d’informations techniques. .Ainsi dans la représentation technique de phénomènes météorologiques, géographiques ou thermiques on peut recourir à de fausses couleurs pour caractériser des vitesses, des températures, des densités de matière, etc. La colorimétrie peut donc aussi être un moyen de lecture. Numérisée, électronisée, la couleur devient un modèle sur lequel on travaille avec d’autant plus de facilité que sa mise en oeuvre est aisée. Inséparable de la matière dans l’usage courant, elle est devenue dans les nouvelles techniques une qualité entièrement disponible. Les images produites sur ordinateur, parce qu’elles mettent en jeu des notions techniques multiples trouvent des applications dans les domaines les plus divers. Une esthétique a jailli de cette méthode originale. Nouvelle solution technologique au problème de création, on ne peut pourtant pas parler de progrès. La photographie, en son temps, n'a pas mis lin à la peinture, ni le cinéma au théâtre. L’image informatique engendre de profondes mutations des modes de perception et de représentation, tout en élargissant le champ créatif de notre époque. A suivre...
LE RENDU IMAG
OBJET
’Lampel
Location
LES TEXTURES
Hntendons-nous bien sur le terme "texture" : les textures se composent de trois éléments : la couleur, le “smoo- thing”, et le mode "texture", les trois sont intimement liés, un exemple : si votre objet est en texture “métal”, selon qu'il soit en "smoothing" "on” ou “ofT, il reflétera plus ou moins les objets et le "world” (ciel et sol) qui l’entoure, mais nous allons voir tout cela dans le détail. Pour mémoire, tous les paramètres “texture", "smoothing" et “couleur" sont accessibles par la fonction “edil modijy faces". Pour vous simplifier la démarche, nous allons à travers plusieurs images voir les résultats obtenus avec différents modes et les commenter.
Nous avons réalisé la même scène avec les mêmes éléments, les mêmes couleurs, les mêmes lampes à la même position dans les 14 images suivantes, seules les textures changent. La sphère de gauche a un “smoothing” en “on”, celle de droite en "otï". Les images de 1 à 7 ont été réalisées en mode “photo”, 16 millions de couleurs, les images de 8 à 14 ont été réalisées en mode photo et I1AM (4096 couleurs). Ces images vous permettront plusieurs choses :
1) comprendre le fonctionnement du “smoothing” en 4096 et 16 millions de couleurs ;
2) voir la différence obtenue entre une image HAM Amiga et une image 16 mil-
Pas do modélisation ce mois-ci. Tomes les personnes qui travaillent sur Sculpt ont dos problèmes de rendu image, même celles qui réalisent des images superbes. Nous allons donc faire uni; pause dans nos exercices pratiques sur Sculpt pour consacrer deux articles complets à la façon de placer nos lampes, l'utilisation de l’illumination, où et comment positionner la "location" et la "target” et à tous ces petits détails qui font de belles images.
Où placer mes lampes ? Où doit-être la “location” ? Comment obtenir un effet “chrome” ? Comment avoir une sphère lisse ? Comment gérer le “dilhering” ... Bref autant de questions réclamant des réponses.
VUE DE DESSUS (DOWN UP)
«¦,Lampe2
f X
-
s*
rtion
I
Target
OBJET
’Lampe!
Lions de couleurs, et ainsi de prévoir le résultat d’une texture sur un “flasha- ge”, si vous ne possédez pas do carte 24 BitPlanes ;
3) constater la différence de couleur obtenue selon les textures : les sphères sont toutes de la même couleur :
un jaune pur. Réalisé avec un rouge et un vert au maximum ;
4) conserver cet article à portée de la main, afin d'avoir en permanence un résultat visuel des textures sous Sculpt. A litre d'information, les images 24 BP ont été visionnées à l'aide d'une carte 16 millions Colorburst (MAS.T.).
LE DITHERING
Le dithering est ce granulé horrible qui parsème vos images IfAM en leur donnant cet air pâteux. Le dithering est surtout visible sur les textures mates (voir images 8 à 14). Une fonction de
VUE DE PROFIL (NORTH SOUTH)
* Lampe3
Location-j »c
? LampeZ "
FIG N°1
Target
SOUS SCULPT 1
HING
OFF
Image 9
Sculpt vous permet do limiter les dégâts : “obsener anti-aliasing dithering”,
avec cette fonction apparaît un “requester". 100 est la valeur par défaut, une valeur 0 vous donne une absence totale de "dithe- ring”, mais n’offre pas de dégradé lissé. Une valeur de 300 augmente le “dithering” et vous granule la totalité de votre image. La solution pour éviter ce granulé : bien placer vos lampes afin d'obtenir une image bien éclairée ou éviter le IIAM en sortant vos images en 24 BP et éventuellement les retravailler à l'aide de Adpro de the Art Department en adoptant un “dithering” du type “Floyd et Steinberg”, beaucoup plus ordonné que le “dithering" Sculpl, qui est du type “random”.
LES LAMPES
C’est elles qui posent le plus de problèmes, comment les placer avec précision ? La méthode de positionnement des lampes sous Sculpl se rapproche de la méthode de travail d'un photographe. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, une seule lampe ne suffit pas il l’illumination d’une scène, un mini-
Image 10
mum de deux est impératif, le chiffre idéal restant trois, avec l’avance prise sur le logiciel, on ne peut plus ignorer que la lampe unique placée derrière la “location” ne fait plus d'effet !
I. a position idéale est celle-ci : une première lampe placée au-dessus de l'objet, à une égale distance de l'objet que la location du même objet, puis une lampe de chaque côte de la location et à la même hauteur que celle-ci, l’éclairage sera ainsi égal sur toutes les surfaces de l’objet (figure 11. Kn mode 1FF (“sketch, painting et scanline painting”) une seule lampe peut suffire, en revanche le mode HAM “scanline snapshot” et “snap- shot’’ demande un éclairage supérieur. I.e mode “photo” impose l'apport de lumière ambianie, pour cela augmentez le dernier “slider" de la fonction “u'orld illumina- fion "jusqu'à la moitié maximum.
CAS PARTICULIERS
1) Si l’objet que vous désirez éclairer se trouve enfermé dans un autre objet, par exemple : un objet dans un tunnel.
Il vous faudra alors beaucoup de patience
Image 11
pour obtenir un résultat intéressant, seule l’illumination vous permettra de corriger l'effet des lampes.
2) Si vous avez l’obligation de placer une lampe devant ou dans le champ de vision de votre “location”, vous devez placer obligatoirement des lampes derrière celle-ci, et augmenter l’“illumination'' de façon importante, sinon vous serez ébloui. IMPORTANT : Sculpt vous offre la possibilité de paramétrer l’intensité et la couleur des lampes : pour la couleur cela reste un choix personnel, et surtout réservé aux effets spéciaux, pour l’intensité : ne comptez pas trop dessus, son paramétrage est plus qu’aléatoire, voire insignifiant !
3) Votre scène comporte plusieurs objets éparpillés sur plusieurs plans de vue : placez une lampe au-dessus de chaque objet, en prenant soin de ne pas entrer dans le champ de vision de la “location".
ET ENFIN
La taille de votre objet est un point très important dans la création d’une scène, les “coordinates" vous apporte les données sur
les dimensions de votre objet. Un objet de grande taille ne sera pas éclairé de la même manière qu’un petit objet,
veillez donc à ne pas créer des objets surdimensionnés, un exemple : les informations sur la position des lampes citées précédemment sont valables si votre objet ne dépasse pas 10 000 à 90 000 (“coordinates” sans virgule), au- delà, bon courage !
Les disquettes ComRev de ce mois-ci contiennent toutes les images de cet article en mode HA , et les images en 24 BP converties par T.A.D. Pro avec un “dithering” “Floyd and Steinberg”.
Le mois prochain nous verrons les effets spéciaux réalisables avec Sculpt, cela va des reflets “chrome” aux astuces de simili-mapping.
Pascal Rimbault
Image n° 1. “Métal ", 24 Bitplanes :
24 BP, pas de “dithering’ sphère lisse. A noter les et des objets environnants, ces style miroir ne sont possibles qu'en mode "snapshot" et "photo“.
Image n° 2. “Dull24 BP : c'est sur les aspects mats que les effets du "smoothing" sont les plus visibles, le 24 BP ne procure pas de “dithering", le mode HAM est bien différent tvoir n°9).
Image n~ 3. “Shiny". 24 BP : souvent peu utilisé, le "shiny " est un intermédiaire entre “dull" et “métal", ce mode apporte des reflets de lumière, mais pas de réflexion style miroir.
Image n 4, “Mirror", 24 BP : le résultat en 24 BP est spectaculaire avec le “mirror", à noter l'effet boule à facettes du "smoothing" “off. La couleur verte provient du mélange de la sphère jaune et du ciel bleu.
Image n'- 5. “Luminous", 24 BP : d’un usage limité, le “luminous" n'est pas affecté par le “smoothing ".
Image n° 6. “Glass". 24 BP : ce mode est sans surprise, à noter toutefois la différence obtenue entre les deux “smoothing".
Image n” 7, “Glass2~, 24 BP . Uniquement disponible sur les dernières versions 2.09 de Sculpt Animale, ce mode est un mélange, entre “mirror" et "glass".
Image n S, “Métal", HAM : le dithering fait son apparition, mais le résultat est toujours aussi beau. Ce mode correspond à l'affichage obtenu par Sculpt.
Image n° 9. “Dull", HAM : c'est dans ce mode que le "dithering" fait le plus de dégâts.
Image n" 10, "Shiny". HAM moins spectaculaire qu’en 24 BP. Ce mode reste malgré tout trop méconnu.
Image ri 11, “Mirror", HAM : le résultat est de qualité quasiment égale au 24 BP, malheureusement ce mode est gourmand en temps de calcul.
Image n" 12, "Luminous”, HAM : aussi peu de surprise qu 'en 24 BP.
Image n° 13, "glass". HAM : résultat similaire au 24 BP. Si ce n 'est le "dithering".
Image n° 14. “glass2". HAM : toujours aussi spectaculaire, sa manipulation reste un casse-tête.
STATION AMIGA 3000 _
A3000 25 Mhz, Wb 2.0, DD 52 Mo, 2 Mo ram, multisync ... 21900 F
TEL : (1)60 13 99 18 18 rue du Dr Roux 91160 LONGJUMEAU du lundi au vendredi Vente par correspondance uniquement
AMIGA 3000 UNIX
25 Mhz. Wb 2.0, Unix 5.4,5 Mo ram, DD 105 Mo, 1960S .... 25900 F 25 Mhz. Wb 2.0, Unix 5.4,5 Mo ram, DD 210 Mo, 1960S .... 30900 F
DISQUES DURS SCSI ARCHOS AVEC EXTENS. MEMOIRE 0-4 MO
Les contrôleurs ADO d'Archos grâce à leur haute Intégration dans un monochip en technologie CMOS à 1.2 pm affichent les meilleures performances du marché (tests DiskSpeed et DiskPerf). 100% français, Robustes ei éprouvés : 4 ans d expérience sur des bornes interactives fonctionnant nuit et jour. Supportent les tondions SCSI Direct de Commodore et sont gérés avec l'outil standard du 2.0. ' HdToolBox '. Extension mémoire de 0 à 4 Mo, 7 périphériques SCSI. Autoboot 1.3 et 2.0 en FFS. ADD500 s’intégre parfaitement dans la ligne de l’Amiga. Technologie à très faible consommation sans alimentation externe.
POUR AMIGA 2000 : ADD 2000
CONTROLEUR SEUL .1290 F
QUANTUM 52 Mo, 11-17ms, 0 Ko .....2990 F
QUANTUM 105 Mo. 11-17 ms, 0 Ko ..4190 F
QUANTUM 210 Mo, 11-17 ms, 0 Ko ..6290 F
MEMOIRES POUR ADD
KIT 512 Ko 250 F KIT 2 Mo . 900 F
KIT 1 Mo 500 F KIT 4 Mo...... 1700 F
Classé "le plus complet et le meilleur compromis" dans la comparaison des disques durs pour Amiga 500 Iamiga etvs sept 91).
PROMOTION STATION A2000
EXTENSION MEMOIRE A2000
AMIGA
A2000 .... 5190 F
A2000 + moniteur ...6890 F
A2000 + moniteur* DD SCSI 20 Mo + ext, mémoire 0 à 4 Mo ...8690 F
A2000 + moniteur* DD SCSI 52 Mo + ext, mémoire 0 à 4 Mo ...9490 F
A2000 + moniteur* DD SCS1105 Mo + ext, mémoire 0 à 4 Mo 10690 F
compacte, 2 Mo extensible à 8 par palier de 2 Mo :
2 Mo .1190 F 6 Mo .2790 F
4 Mo .1990 F 8 Mo .3590 F
STATION A500 +
S SYQUEST
A500 +, 1 Mo chip ram . 2990 F A500 *, Multistart 1.3 ... 3590 F
A500 *, DD SCSI 52 Mo, 0-4 Mo ram, 2 Mo chip ram 6890 F
SQ555,20 ms, cartouche 44 Mo comprise interne 3390 F externe 4390 F
SQ5110,20ms. Cartouche 88 Mo comprise interne 5390 F externe 6390 F
NOUVEAU : CARTE AVIDEÜ12 ETAVIDEQ24
TV PAINT
Painter 24 bits professionnel. Palette graphique pour créer ou retoucher des images 24 bits: travail sur 2 écrans à la fois, effets de colorisation, de lissage, d’ombre, de densité, cyclage, dégradé et mélange de couleurs
TVPAINT AVIDEO 2390 F
AVIDEO tTVPAINT 6290 F
Une merveille d'intégration pour 4096 et 16 millions de couleurs en HIRES OVERSCAN (768 ' 580) dans un mode d'affichage standard (rien à voir avec du HAM étendu ou un bricolage du signal vidéo composite). Compatibles avec tous les flickers fixers et genlocks internes et externes : trois niveaux d inscrustation possibles. S'installe à la place de Denise. Workbench en transparence. 100 % français. Accepte tous les formats de l'Amiga plus les formats IFF ILBM en 12,15,18.21 et 24 bits. Interlaces AmlgaDOS et AREXX. Logiciel de dessin AVPaint fourni en standard avec le logiciel d'animation OPERA. Possibilité de ‘double buffering' 2 x 12 bits sur AVIdeo 24 pour animation jusqu'à 17,5 images sec. Contrôleur de disque spécial d’ARCHOS pour des animations "direct to disk' jusqu'à 2 Mo sec. Sortie simultanée sur deux écrans pour Avideo24: un écran vidéo 24 bits et l'écran Amiga avec flicker fixer en 12 bits. De nombreux logiciels de la PAO au 3D compatibles Avideo.
AVIDEO 12 2490 F AVIDEO 24 ...4490 F
LA VEDETTE DES CARTES ACCELERA TRICES ALLEMANDES
AMIGA 500
A500 ......2790 F A500 + moniteur 4790 F
CADEAU : EXTENSION MEMOIRE 512 Ko !
PROFESSION AL TURBO-SYSTEM POUR A500 ET A2000 Installation interne aisée à la place du MC68000. Compatible 1.3 et 2.0. Extension ram 32 bits 1 Mo ou 4 Mo. MMU avec boot sur le Kickstart 32 bits. Mémoire-cache accédant à tout l’espace mémoire Amiga.
Professional-030, MC68030,24 Mhz, MC68882,1 Mo ram 32 bits ...5690 F
Professional-030, MC68030,24 Mhz, MC68882,4 Mo ram 32 bits ...7690 F
Professional-3000, MC68030,40 Mhz, MC68882,4 Mo 60ns 13990 F
TESTS DE LA PRESSE ALLEMANDE : Amiga Spezial 03 91 : TRES BON Amiga Kickstart 09 91 : TRES BON, AMIGA-UVE MiT09 91 ; BON
EXTENS. MEMOIRE A500
sans horloge 240 F avec horloge ....280 F
Extension mémoire 1,5 Mo ..950 F
PERIPHERIQUES
DD (seul| SCSI Seagate 20 Mo .1490 F
DD (seuil SCSI Quantum 52 Mo ..2090 F
DD (seul| SCSI Quantum 105 Mo 3190 F
DD (seul) SCSI Quantum 210 Mo 5490 F
A2286 : Carte AT, 1 Mo ram, Iect5 "1 4, DOS 4.01.... 4890 F
KCS Power PC board, version A500 et A500+ ..2190 F.
KCS version A2000 et A3000 .... 2740 F
LECTEURS 3*172
interne (A500) 530 F interne (A2000J 650 F
externe .... 590 F tblitz, anticlic, antivirus 700 F
MEMOIRES COMPOSANTS
Boîtiers DIP ou ZIP, (256 Kb’4 ou 1 Mb*4), le Mo 500 F
Agnus1Mo....520 F Rom1.3 ...199 F 8520... 120 F
Tous nos prix sont TTC. Offres valables dans la limite des stocks disponibles. Matériel garantil an Frais de port 60 F sauf machines (ne)
BON DE COMMANDE A RETOURNER A FBI, 18 RUE DU DR ROUX. 91160 LONGJUMEAU TEL : (1)60 13 99 1E
ADRESSE DESIGNATION
VILLE
NOM _
CODE POSTAL
Règlement à la commande ou en contre-remdoursemem
par carte bleue N'i I I I J __l_l_l_! L_
Date de validité I I II I
frais de port TOTAL
Les nombres réels que nous utilisons couramment souffrent d'un gros défaut : ils ne permettent pas de résoudre toutes les équations polynomiales ; par exemple, l'équation
XA2+1=0 n’admet pas de solution, puisque tout nombre réel élevé au carré est positif. Une manière “intuitive" (et historique) de contourner ce problème consiste à introduire un nombre (que l’on appelle généralement i) qui est tel que iA2=-l. Tant que l’on se limite h des multiplications et à des additions, on peut l’utiiiscr comme n’importe quelle variable inconnue. On peut effectuer un calcul tel que x=(5+i*3)A2+2*i sans aucun problème :
x=(5A2+2*5*i*3 + li*3)A2i+2*i=25+30*i- 9+2*i=16+32*i
On a simplement, opéré le calcul en remplaçant iA2 par -1 lorsque cela est possible. Ainsi, toute suite d'additions et de multiplications que l’on fait sur des “nombres" de la forme a+i*h donne un résultat de cette même forme. On appelle ces “nombres” les “nombres complexes”, ils sont donc constitués d'une “partie réelle”, et d’une “partie imaginaire” (dans le cas de a+i*b. A est la partie réelle, et b la partie imaginaire). Un nombre complexe qui peut être mis sous la forme i*x où x est réel est dit “imaginaire pur”. Mais cette description, si elle contente l’intuition et. Permet d’expliquer rapidement à quoi ressemblent les nombres complexes, n'a aucune valeur mathématique : les nombres complexes n’ont ici qu’une existence “syntaxique".
LE SAVIEZ-VOUS ?
Tous les ensembles de nombres que l'on manipule tous les jours, tels que N (ensemble des entiers ; ü. 1, 2...I, Z (ensemble des “entiers relatifs", c’est-à-dire les nombre entiers positifs ou négatifs : 0,1. -1, 2, -2....I. Q (ensemble des “fractions" de nombres entiers : 1 2, 1 3. 5 6,...) ou H (ensemble de 'Tous" les nombres au sens courant du terme, la notion est évidente bien qu’elle ne soit pas simple à préciser d'un point de vue mathématique...), peuvent être “construits". Cela veut dire que l'on peut, en partant d'un tout petit groupe d'axiomes (qui constituent une “théorie des ensembles"), décrire en to
“L’Esprit divin s’est manifesté de façon sublime dans cette merveille de l’analyse, ce prodige d’un monde idéal, cet intermédiaire entre l’être et le non-être que nous appelons la racine imaginaire de l’unité négative”. Gottfried Leibniz.
Talité la “structure" (c'est-à-dire les lois qui agissent sur ces nombres : additions et multiplications la plupart du temps) et les propriétés caractéristiques de chacun d'entre eux. L'ensemble des nombres complexes (noté Cl ne fait pas exception. Pour “construire” cet ensemble C de manière rigoureuse, on part des nombres réels : il suffit alors de considérer les couples de réels, et deux opérations : une addition : (xl.yl) + (x2,y2J = (xl+x2,vT+x2), et une multiplication: (xl.yl) * (x2'v2) = (xl*x2 - yl*y2. Xl*y2 + y1 *x2). On a simplement mis en forme rigoureusement les idées vues plus haut en remplaçant la notation “x+i*y" par le couple
(x. y) : et effectivement, on retrouve exactement les mêmes résultats que ceux que nous trouvions à l'aide de i : la+i*b)*(c+i*dl = (a*c+i*b*c+i*a*d-b’'dl = (a*c-b*d)+i*(b*i+a*d| et, avec les règles de calculs que nous venons de voir : (a,b)*(c,d) = (a*c-b*d.b*c+a*d) Il est rassurant, de remarquer que l’on peut "identifier" l’ensemble des couples (x.O) munis des deux opérations vues ci-dessus avec les nombres réels munis de leurs opérations habituelles (heureusement me direz-
vous ! On retombe bien sur les propriétés de la construction “intuitive" du début). En fait, on pourrait donner un sens rigoureux aux notations du type x+i*y, et on utilise constamment cette manière de représenter les nombres complexes, aussi bien pour faire les calculs que pour noter des résultats. Même si tout ce qui précède ne vous interpelle pas quelque pari, vous ne pourrez rester insensibles aux fantastiques possibilités que nous offrent ces nombres complexes. Comme nous l’avons vu plus haut, un nombre complexe est constitué de deux parties : une partie réelle, et une partie imaginaire. Une manière de représenter ces nombres consiste à leur associer un point, dans un plan géométrique. Par exemple, au complexe z=x+i*y, on associe le point M du plan de coordonnées (x.v). On dit alors que j. est l’affixe de M et que M est l’image de z (l’image des nombres réels est donc la droite d’équation y=0 et l’image des imaginaires purs est donc la droite x=0).
ELEMENTAIRE, IV
LAIDES
Une fois que cela est fait, les lois d'addition et de multiplication deviennent de fantastiques outils géométriques. Par exemple, pour faire subir à un point M une translation de vecteur (a.b), i! Suffit de passer dans l’ensemble des nombres complexes, c’est-à-dire d’associer à M son affixe z. d'ajouter a+i*b à z, et de revenir dans le plan géométrique en
ION CHER WATSON
cherchant l'image de z+a+i*b ! De même, pour faire une rotation de centre 0 et d’angle d au point
M. il suffit de multiplier l’affixe de M par le complexe ros(d)+i*sin(d). Si on reprend l’expression de la multiplication que l’on a vu, on retrouve bien les formules habituelles de rotations. Donc, d’après ce que l'on vient de voir, si l’on veut calcuriser (pour ne faire qu’une multiplication et une addition) : m'=m*(cos(d)+i*sin(d)) + a*(l-cos(d)- i*sin(d)) Ce que l'on peut mettre sous la forme m'=r*m +1
Avec r=(cos(d)+i*sin(d)) et t=a*(1 -cos(d)-i*sin(d)) Pour finir avec les transformations élémentaires, il reste l’homotetie. Qui permet de "dilater” une image. Il suffit pour faire une homotétie de rapport k et de centre 0 de multiplier par k (k est alors rccl). Kn combinant homotétie de rapport k et une rotation d’angle d, on obtient un nouvel objet, "une similitude’’, qui s’opère sur les al'lixes en multipliant simplement par le nombre complexe k*(cos(d)+i*sin(dJ). Les images qui illustrent cet article ont été obtenues en faisant subir à une grille othonormale des transformations complexes. Cette méthode de représentation des fonctions complexes est une dos seules que nous avons à notre disposition, car comme un nombre com
ler les coordonnées d’un point M' (d’afïïxe m’) image d’un point M (d'affixe ml par une rotation de centre A Id’afftxe a) et d'angle d, il sulllt de translater pour que la rotation se fasse en 0, de faire la rotation, et de rc-translater pour tout remettre en ordre. On aura donc : m'=(m-
a) *(cos d)+i*sm(d))+a
où (m-a) est donc l’affixe de M “par rapport à A" (c’est-à-dire dans le repère ayant. A pour originel, le (cos(d)+i*sin(d)) représente la rotation d'angle d, et le +a refait un changement d’origine. Remarquez qu’effectivement, si M=A, il ne bouge pas par cette transformation. On peut donc facto
plexe se note à l’aide de deux coordonnées réelles, un couple de complexes demande quatre réels, et ne peut donc être positionné que dans une espace à quatre dimensions réelles ; une “courbe” complexe étant la réunion de couples de complexes, il faudrait donc un tel espace pour la représenter. La seule difficulté qui peut se présenter sous vos doigts si vous essayez de tracer ces images réside dans la division ; car si les additions et les multiplications se font assez simplement, il en est tout autrement pour le calcul des inverses.
Soit a+i*b un nombre complexe, cherchons donc
c+i*d tel que (a+i*b)*(c+i*d)=l;
cela revient à chercher c et d réels tels que l'on ait
a*c-b*d=l (Il
a*d+b*e=0 (2)
de (2) on obtient a*d=-b*c (3). Multiplions (1) par
b. cela nous donne : a*b*c-bA2*d=b (4)
remplaçons b*c dans (4) par l’expression donnée par (3). On obtient donc
- aA2*d-bA2*d=b ou encore
d=-b (aA2i-bA2) de même en multipliant (2) par a et en substituant a*d par -b*e on obtient c=a (aA2+bA2). On a donc (a+i*b)*|(a- i*b) (a’ 2+bA2)]=i (ce qui est évident lorsque l’on connaît le résultat, puisque l'on avait immédiatement. (a+i*b)*(a-i*b)=aA2+bA2 !).
Remarquez bien que c et d n’existent, que si aA2+bA2 >0, ce qui est équivalent à (a,b) >(0,0) : comme pour les nombres réels, le 0 des nombres complexes n’admet pas d'inverse. Pour conclure ce passionnant article, il est intéressant de signaler que l'existence de la multiplication et de l'addi-
t. ion des complexes, toutes deux oommntatives, permet de redéfinir sur C. toutes les fonctions qui admettent un développement en séries entières (c’est-à-dire qui peuvent être exprimées comme un “polynome de degré infini” - si l’on peut dire ...
- ). Par exemple, on définit aujourd’hui l’exponentielle comme la somme, pour n variant de 0 à l’infini, du terme xAn n ! Cette définition s’étend sans aucun problème aux nombres complexes, et ainsi est défini une “exponentielle complexe" (qui peut évidemment choquer les esprits, cxp(x) étant souvent assimilée à “e multiplié x fois par lui même”, cette vision des choses posait d'ailleurs déjà des problèmes pour les x non-entiers ou négatifs exponentielle qui vérifie la plupart des propriétés de sa “restriction à R’’, (exp(a+b)=exp(a)*exp(b) par exemple), bien qu’elle ne soit plus ni bijective, ni strictement positive... (si cela vous intéresse, pour alpha réel, exp(i*alphal= cos(alpha) + i*sin(alpha), on peut d’ailleurs reconstruire le sinus et le cosinus à partie de l’exponentielle, voir les formules d’Eulerl.
ous verrons dans notre prochain article comment utiliser ces nombres complexes afin de faire de superbes figures fractales (le très (trop ?) Fameux espace de Mandelbrot par exemple !). Bon travail !
L’idée de cette confession m’est venue en jetant un oeil amusé sur le passé de l’infographie, une application de l’informatique qui est devenue une entité à part entière. Amusés, car l’incroyable évolution qu’a connu le graphisme sur ordinateur nous laisse encore la chance de faire partie des pionniers des 20 premières années de cette nouvelle technique de dessin. Quitte à contredire un grand maître, nous sommes sur une hyperbole créatrice et non pas une parabole, n’est-ce pas monsieur Dali...
voyaient dotés de tablettes graphiques, onéreuses à l’époque pour des performances médiocres. Mais là encore, l’œil
L’EVOLUTION POUR
REVENIR EN ARRIERE
Qui n'a pas connu la joyeuse époque où les zolis dessins à sa mémère n'étaient autres que des pavés colorés sur un écran, réalisés à grands coups de “Line(X.Y),2" ou “Boxfl20,60),4.0”. par un petit génie beaucoup plus préoccupé par la logique de son programme que l'aspect pratique de celui-ci. Un système de coordonnées primitif allègrement remplacé par uni; évolution miraculeuse : le curseur.
Je verse encore une larme quand je pense au beau programme de dessin que je concevais sur Q.X-10 à l’école au lieu d'appliquer mes calculs de perte de charge. Un programme où, comble de l’ergonomie, on dessinait en faisant bouger un curseur avec les flèches du clavier et validait les points d'encrage avec la touche retour (100 % Basic en plus !.). Je n'eus pas le temps d'élendre mon application en lui adjoignant une extension stylo optique, faute de passion avec mes études... Ah, si j'avais su ce que les laboratoires Xerox nous préparaient !
I. e stylo optique, généralisé dans le public grâce à la massive diffusion du T0- “planche-à-repasser”-7, était censé redonner aux graphistes en herbe les sensations d’un tracé manuel. Catastrophe ! On se retrouvait systématiquement avec des crampes au poignet au bout de 10 minutes, en ayant fait un beau mouton aux couleurs flashanies pour être sûr que le système du crayon ne s'égare pas ! Il fallait trouver une solution, un appareil qui permette de dessiner correctement et avec confort.
Déjà les systèmes importants se
Mémo s'il osl pris d’inspiration frénétique et exubérante. Le graphiste moderne, qui comme tout le monde le sait, bronze aux pilotons de son tube cathodique favori, reste l’éternel oublié de la genèse homme-machine. Le chef-d’œuvre que dame Nature lui a offert, celle main terminée de cinq doigts si agiles et d'une maniabilité exemplaire, se voit remplacée par toutes sortes d'artifices autrement moins malléables.
Critique du graphiste se retrouvait gêné : certes, les sensations de tracer comme avec un stylo revenaient, mais avez-vous déjà dessiné d’un trait tristement régulier la caricature de votre belle-mère ? Non. La force d’un trait, fait largement le style d'un dessinateur, et si tout le monde dessine de la même manière, il n'y a plus qu'à abandonner tout espoir de sortir quelque merveilleuse création digitale élevée au titre d'art.
“Because 1984 will not be like 1984. Apple". La petite pomme fait fort en cette année maudite en démocratisant l’informatique (malgré les rires des fans de PC. Aujourd'hui désabusés), et. Donnant ses lettres de noblesse à un appareil issu des Xerox Laboratories mais peu répandu : la souris, ce petit boîtier que l'on tient au creux de la main et que l'on fait glisser pour déplacer un curseur à l’écran. Révolutionnaire ! Après une courte période d’apprentissage, même les personnes aux Q.I. le plus faible contrôlent parfaitement les mouvements du rongeur, i.e graphiste trouve là un outil pratique tant pour ses compositions que l'utilisation d’un programme graphique. Un système de tra-
Construction classique, dans le plus pur style du "Tout-à-laSouris”...
Avis
Dans le cadre de sa démocratisation incessante de l’image informatique
L’ATELIER NUMERIQUE
A LE PLAISIR DE VOUS OFFRIR VOTRE
"PREMIER CALIGARI
• _ Dès le milieu des années 80, l’Atelier Nu-
mérique avait eu le flair de devenir distri-
• buteur exclusif de Caligari et d’y ajouter, mois après mois, toutes les fonctions qui en font aujourd’hui la station professionelle cohérente et complète. Capable de rivaliser avec les plus grosses machines du marché mais aussi abordable aux particuliers qu’aux entreprises. Eh bien figurez vous que Caligari avait un petit frère caché ! Et c’est encore une fois à l’Atelier Numérique que le mérite revient de l’avoir découvert et de le mettre à la disposition de tous les graphistes qui désirent s’équiper merveilleusement sans investir des sommes folles.
L’Atelier Numérique sait en effet fort bien que vous êtes nombreux à "travailler" sans but professionnel immédiat ni commande formelle. C’est donc à vous que s’adresse cette proposition : l’Atelier Numérique a décidé de commercialiser Caligari (le logiciel) pour 2.990 francs au lieu de 120.000 francs Caligari (la station). Pourtant c’est le même produit, les mêmes caractéristiques techniques, les mêmes 16 millions de couleurs et le même travail en temps réel. Seule est absente la qualité broadcast. Alors, offrez-vous Caligari (le logiciel), et entrainez-vous, formez-vous, devenez professionnel. Le jour où vous vous sentirez fin prêts à vendre vos images à une chaine de télé et que vous devrez passer à du matériel pro qualité broadcast, l’Atelier Numérique vous rembourse intégralement votre "Premier Caligari" en cas d’achat de Caligari (la station). Votre formation sur ce matériel de pointe vous aura alors juste coûté quelques mois d’immobilisation de votre argent. Un dernier conseil : quand on met les choses à la portée de chacun, il n’y en a pas forcément pour tous.
&
Mon "Premier Caligari " intégralement remboursé par l’Atelier Numérique le jour où j’investis dans du matériel pro !
VOUS POUVEZ AUSSI DEMANDER LA BROCHURE DE L’ATELIER NUMERIQUE - 10 AVENUE PAR M ENTIER 75 011 PARIS METRO VOLTAIRE - SUR COUR - FAX 40.24.27.78 - TEL 40.24.17.51
tique retrouve toute sa puissance ! Elle a intégré un document personnel du créateur, son style, son essence. Encore mieux : à l’écran, les traits sont directement anli-aliasés selon le nombre de
Le Scanner:
Toutes les nuances des traits sont retrouvées, et renforcées par un anti- aliasing sur 4 tons de gris. Le logiciel de dessin prend ensuite toute sa puissance dans la retouche et mise en couleurs de limage.
Tablette Graphique ;
Les joies du trait libre et stylte' la tristesse du trait...
vail où l'on manipule réellement les fonctions au travers cle l’écran grâce au système d’icônes et fenêtres qui accompagne le rongeur électronique. Puis la révolution passe... Aujourd’hui, la souris n’est plus assez performante pour satisfaire les besoins des créateurs. Elle glisse, s'encrasse, patine... les courbes deviennent difficiles à contrôler, il faut parcourir 50 cm pour traverser l'écran. On perfectionne l’engin qui devient souris, oui. Mais optique. Plus de glissements. Entretien minime, mais les problèmes persistent. On ne peut pas retrouver le tracé d'un crayon car elle ne tient pas de la même manière dans la main, et le trait reste uniforme.
Une quête sans fin pour remplacer la main, trouver l’appendice digital idéal ? Je ne crois pas. Même si les tablettes graphiques semblent avoir repris le dessus par l'introduction, dans leurs versions les plus chères (Wacom. PaintBox System I. de la sensibilité à la pression du stylet imitant, de façon très réaliste, le tracé naturel, les graphistes professionnels semblent avoir optes pour une vision tout à fait différente de ia chose. Les dessins, du moins leurs croquis ou roughs sont faits à la main, avec un simple stylo ou crayon. Kn général. Ils contiennent uniquement les traits vitaux de la construction,
quelques rares effets de volume ou d’ombrage, et sont ensuite passés dans un scanner, tout bêtement.
Quel intérêt ? C'est là que l’informa
nuances choisies. Et l’on a enfin droit à l'erreur ! Pas la bonne couleur ? Iiop. Je re-remplis avec une autre ! Pas au bon endroit ? Re-hop, je déplace. Je me trompe ? Undo ! Ee traitement de
l'image par ordinateur permet de donner à une esquisse toute sa valeur en la transformant en une création finale de grande qualité très rapidement et sans risque d'erreur irréparable en cours de route.
¦m
Ça, c’était pour les personnes qui déprimaient face à l'impossibilité d'utiliser une souris pour de la création graphique pure. Tout est possible aujourd'hui, et sans se ruiner pour autant. Voici donc ce qu’il est possible d'acquérir pour un investissement minimum et un résultat optimum autour d’un Amiga 500 200(V3000 équipé d'au moins 2 Mo de RAM :
- scanner noir et blanc (4 à 16 tons de gris sont conseillés pour l’anti-aliasing des documents)
- DeluxePaint III ouIV'
- PixMAte
- options : souris optique Digi-Painl 3
Ht c’est tout ! La Ram est à présent à un prix aisément abordable, votre scanner vous coûtera de 2 000 à 10 000 F pour ceux qui ont un goût de luxe. Dpaint oscille autour de 800 F, PixMatc dans les 500 F. Une souris optique vaut environ 400 F et Digi-Paint 3 tourne dans les 700 F. .Mors pourquoi se priver ?
Kyesos
Delacroix.
BROSSE, QUANE
ou pinceaux ctetinis. Nous savons presque tous comment en construire une mais pas toujours pour quel emploi et dans quelle circonstance. Ce mois-ci nous allons essayer d’en faire le tour. La brosse ou le pinceau défini, c'est la possibilité qu’offrent la plupart des logiciels de dessin de découper et de conserver une partie de l’image affichée.
On peut comparer cette fonction à celles utilisées dans les traitements de textes : “couper copier coller" sauf que dans le dessin tout est fait automatiquement. A partir du moment où vous découpez à un endroit, le morceau découpé est automatiquement copié et affiché à la place de votre curseur. Il ne vous reste plus qu’à le positionner et le coller à l’emplacement désiré.
Que ce soit pour la création d’une image ou d'une animation ou d’une série de dessins destinés à la bande dessinée, l’emploi des brosses simplifie le travail du graphiste.
La première utilisation qui peut venir à l'esprit : la duplication. En effet, c’est le meilleur moyen pour doubler un objet dessiné.
Vous pouvez aussi faire de ce double l'ombre du premier : en appliquant une première fois votre brosse dans la couleur du fond sélectionné et une seconde
L'une des premières fonctions indispensables à connaître pour l’utilisation d’un programme de dessin restent les éternelles brosses définis. Nous
AMUSA
rr fm m
Figure 1
Que relui qui n’a pas eu besoin un jour de brosses dans un programme de dessin 2D nous jette la première pierre. Les brosses, dont la création remonte à l'antique Dpaint II sur Amiga, sont cependant toujours incontournables pour le travail du graphiste amateur ou professionnel.
Fois en normal (figure 1). On peut également avoir un effet tromboscopique en tramant la brosse d’un coin à l’autre de l’écran.
Plus votre brosse sera colorée et plus l’effet sera plaisant (figure 2). Vous avez aussi la possibilité de faire un effet masque : vous détourez ou appliquez votre brosse inversion fond avant. En dehors de ces petits effets spéciaux, la meilleure raison d’utiliser cet outil est sans doute l’assemblage de formes et
|BROSSES ANIMEES
BROSSE OISEAU
BROSSE POISSON HERISSON
m-
*
t

Figura 7
Prendre une brosse et la coller par endroit ne suffit pas en général à obtenir ce qu’on désire.
On a donc recours à toute une série de commandes agissant sur la brosse : définir une nouvelle taille de la brosse, l’étirer pour en faire une banderole ou un simili tube, l’incliner suivant un angle précis ou l’inverser complètement, ou la déformer à plaisir en combinant les commandes. Le seul point noir de ces manipulations reste la perte de la netteté du tracé initial : il faut dans bien des cas reprendre soi-même à la main les pixels éparpillés.
D’objets : vous pouvez ainsi préparer un fond que vous fixez et ensuite en travaillant sur une page de brouillon dessiner vos formes et les rapporter aux endroits choisis sur votre fond. La commande “undo” ou “fond fixe” évite les erreurs de jugements.
LES OUTILS
TU NOUS TIENS !
Sur la figure n 3 nous avons représenté cor- tains cas de déformations réalisés sur Dpainl
111. 1.a facilité do ces manipulations et les effets obtenus font do ces commandes des outils indispensables à la création.
Ce n’est pas tout.. Vous avez aussi la possibilité de “mapper" votre brosse sur une forme précise : dans Dpaint vous devez cliquer avec le bouton gauche de la souris sur l'icône de la pipette.
Un requester “type de remplissage" apparaît et plusieurs choix s’offrent à vous. Kntre autres choississez “brosses".
Cette fonction va vous permettre d’appliquer votre brosse sur n'importe quelle forme pleine : rond, rectangle, ellipse ou polygone Ifigure 41. Là encore le problème principal sera la retouche de votre motif après sa déformation.
On peut retrouver celle fonction de façon plus évoluée sur DigiPainl 3. Hn effet alors que sur Dpaint on “mappe” un peu au hasard de la forme du polygone, sur Digipaint vous pouvez paramétrer une courbure à votre “mapping” ainsi qu'une certaine perspective grâce à l’utilisation des dégradés. Pour cela, il vous faut copier votre brosse dans une mémoire tampon et enclencher le mode "Tx Map ”,
De plus Digipaint 111 gère de façon spectaculaire les divisions de brosses : vous paramétrez le nombre de répétitions de votre brosse à effectuer sur l’objet à mapper aussi bien en hauteur qu’en largeur (figure 5). Hnfin les efm* mrnmmm m mm
Figure 3
ï’ lu- Vv 11 -!K -
mm m mrnwwm M
IM&, Wuil m jfjk
l'TjsYtPL _T‘ lD
lût A
- :'7
1 C]M V 17®

4
4«r
1 NORMAL
2 PLIER H0RI20NTAL
I
3 PLIER VERTICAL
4 INCLINER SUIVANT ANGLE
5 INVERSER
6 RENVERSER ? ETIRER
8 DIMENSION
mrnm "*' §
S
i
fets de transparence qui ont fait la réputation de ce logiciel peuvent être également utilisés sur les brosses. Des résultats les plus divers sont obtenus avec un minimum de prise de main du programme. Mais Dpaint III et surtout Dpaint IV ne sont pas pour autant en reste.
Vous avez certainement eu besoin à un moment donné de réaliser un fond mappe en totalité d’un motif répété comme un papier peint. Là peu de difficulté : vous prenez votre motif en brosse et actionnez la commande “motif de la brosse" dans le requester “type do remplissage’’; une petite fenêtre située à côté vous permettra do visualiser l’effet obtenu, il ne vous restera plus qu’à l’appliquer sur votre fond ou la surface choisie avec l’outil “pipette” (figure h).
LES BROSS ANIMEES
L’emploi des transparences est à Digipaint, ce qu’est celui des brosses animées sur
Dpaint III et IV. L'utilisation des brosses est bien sûr primordiale pour l’animation. La meilleure technique restant toujours : la création d'un fond de hase et le travail d’une multitude de brosses simulant le mouvement de l'objet. Pour certaines animations, ces programmes disposent de commandes prédéfinies comme des trajectoires très simplifiées auxquelles vous attachez votre brosse. Mais pour du vrai “cartoon” le passage obligatoire reste l’image par image et donc ce fabuleux travail de précision qu’est la décomposition du mouvement.
Alors pourquoi utiliser les brosses animées ? Pour une raison toute simple : si vous n'avez qu’un seul objet à faire bouger et qu’une seule fois, le travail normal des brosses est suffisant, par contre si vous avez plus d'un objet, ou que le mouvement est répétitif à certains moments de votre animation : le plus simple moyen de réussir c'est l’emploi de la brosse animée.
Mais qu’est-ce qu'une brosse animée me direz-vous ? C’est en fait une mini-animation se rapportant à un seul objet et ie tout pris en brosse avec l'avantage primordial de pouvoir déplacer et doubler autant de fois dési-
- - m
il iv ? S tf...
iܣ % h
iyurr4
de “Thalassa” qui modifiait une ancre en crabe et un coquillage en boussole. L'effet métamorphose offert par la dernière version de Dpaint agit un peu de la même manière : vous déterminez une brosse de départ, et une de fin, un nombre d'images de décomposition et le tour est joué : un cube peut se transformer en boule et vice versa.
I. e tout est. évidemment une brosse animée... (figure 8).
A vos souris et carloonez de plaisir, nous nous retrouverons le mois prochain pour un tour d’horizon des programmes d’assemblage d’animation et de son.
Isabelle llalimi
» » ,» » » » » a»
i* »¦ » »
J*. I* ..¦•**1 * ] » », ;» m » » » m~
te 4
te Aftij|£ A A A Afe
. Je, ** * *1*1 » »• s»'
* 1 zffrv. ». », » » » .« *., » m. n, '
ri'süs l'ensemble complot. Dans les disques fournis avec lo programme vous avez de très bons exemples de brossés animées : une mouette qui vole ou des poissons hérissons... (figure 7). Pour les créer. Electronics Arts a comme toujours simplifié au maximum : vous créez votre brosse dans un mode animation image par imago en décomposant soigneusement votre mouvement, vous le vérifiez avec la commande “play" et enfin vous la prenez en brosse avec la fonction “saisie" dans le menu “anim brosse anim". Dpaint va se charger de compresser chaque image et en former une brosse animée. 11 ne vous reste plus qu'à la sauver par sécurité et de l’adapter sur votre fond lors de votre animation finale. Comme pour l'animation, la taille do votre brosse animée et son utilisation dépendra essentiellement de la capacité de mémoire vive de votre machine préférée.
L a dernière nouveauté dans le domaine
des brosses fait encore de Dpaint un phisme : la métamorphose des brosses,
précurseur dans le domaine du gra- Rappeiez-votis le fantastique générique
LA DERNIERE
IAUTE
EFFET PAPIER PEINT
l igure 6
m
auotcasiuni ......na
Bumpy + Skweek + Tjrhocup -CraTy shot ¦ Space race'
TITUS ACTION ...299
Off shore warrior- Wild Street * Pire and forge: 2 +Galactic conaueror
PLANEtE AVENTURE .292
Indi. Jones avent.-Maniac mansion Explora 2 « Portes du temps
MEGAMIX 275
Turrican - Chase hq Snadoxv warrors * Altered beast
NRJ 2 295
Mystical •* Lêght corridor Fshuffe.cafe Crazy cars 2-tPinball magrc *
STARS D’HOLLYWOOD' .....245
Batman * indiana jones- Roboccp
- GhosUJusiers 2
SUPER SIM PACK ....272
llaiy SKJ + Snowstnke -Heavy mêlai +TurbO oui run
ACTION PACK ...265
• . 1-2-Kick ofi-X-ou:
"Quand tes prix
sont si bas,
1 >* souris
nza K.-Pr nceoe Peree-Targhan
1992 ..295
Quadrel + Time race + Booly
TNT 2 .245
Hydra -Skuil & crossbones (Badtand Hard dnvin 2+ Sljnrunner
SUCCES STORY 2 ...265
Skeex +Pinball .Sherman -.Disk EXTRA BALL .....295
! STARS .299
DIGITALISEUR VIDI N I EN EUROPE!
BackG=nmor-Ecnecs+Bridç&fDar'©5+GC
SOCCER STARS ......292
F Hughes mtern.soccer+Gszza 2 i Kckoff2- Microo'osesoccer
LA COMPIL INTEGRALE ...299
Lotus Turbo -ToyotaCel ca+Combo racer • TeamSuïuki
SUPERSTARS ARCADE .....292
Golder Axe -Natc. • Mldnigm résistance + Super oiiRoari Racer
DELTA FORCE ..299
Fire forget 2 - Barbarlan 2 +Knight force + X>ark ccntury
LES COLLECTORS ..295
Lotus 1 -Venus+J porid+GhO ul$ ivghosl
STARS SIX ..299
=i re fo-get 2+Myslîca - D*rk cenlury tSwao-fC'3zvca's2-0«snore warricr
FOOTBALL CRAZY ..259
Kick o‘‘ 2- P1 aye r manager+Fino1 whistle LES MAITRES DE L'AVENTURE 292 Maupiti slano+Opération stealfh + Vcyageu'Sdn temps
SUPER STARS SPORT 295
Bfi aoh volt ey - R ugoy s tm jlator +K ick off . Great court
3D SUPER STARS ...295
F29 + Hard drivin -r Stunl car +
Battis command
NRJ 3 292
M6- Dou b la cragor 2 - Itai y 90
- Weittris -Turboout run
SUPER ACTION PACK 295
Supercars -Impossamoie -Sivitcholade .Gary Ineker+ Toyota ce ica
SIMS PACK 362
nterceptor+lrdy 500+Submarire attack
SUPER HEROES ......299
Spy who loved me +Last ninja 2 Roaocop -I.Jones iast crusade
SWORD AND MAGIC ...242
Tarnhan+Barbana 2+Crysta: arborea
P 3 285
Tennis + Pinball -MoonWâSler
LES STARS .285
Skweek + Buildertend +Bumoy
- Superskweek
LES JUSTICIERS 3 ..292
Batman -Robncop 2+Shadow warrior
OCEAN ARCADE ......295
Golden axe + Narc - O* rond racer Midnight résistance
OCEÀN 3D ..292
Manchester umted. + Pro lenn.s» lour Beacn volley + OU rond racer
LES COSTOS .....292
Fl.mfio’s que»! +Twinlord +Monsters Rick dantwouh 2
AVENTURES EXTRAOROIN 292
Zac mac cracker - iron tord +Roc*e! Ranger • Manow ne monevrae
AIR COMBAT ACES ..... 329
Faicon • GursNc -Bombe»
LES BATTANTS 2 . 292
R*k danger ou* 1&2 +Satar -Douoe dragon 2* licence to k*
IOMEGA HITS 3 . 349
Stunt car • tasr ntnja 2-3 Stooges
• Foot man 2 +Htghvray 2 «Teins
• Oelander -T-tv.'ï 2 -Ranx -APS
AIR SEA SUPREMACY .... 292
S-'ient -Gunsno -P-7 Thund
- Camer com arc-Fi5 StrkeEagse
KARATE ACES .... 292
Doobe dragon 1 S? - last nota 2 Oncruai games
OUEST OF GLORY ...299
Cadave' -Mktw-rte'+Bat-B.oodw.Ycn 10 GREATS GAMES ......342
Ferrari Fi -R-ck oangerojs +Tri!r
- Pk o pSc -Nigb! Hunier -Supers*'
- Carner comman «Ch.gago 90
- Pro tennis tour * Xénon 2
TOP LEAGUE ..... 299
Soeedbat 2 - Rx* 2 -Fatoor
• MWM'er - TV sport footbal
FUN RADIO_______________ 299
Tortues rinja - Back to the future 2 Day cf t'ij'Yier * Gremins 2
TOP ACTION ------- 225
Hard dman + Strike force hamer PickT. Püe • Licence to ktf
SUPER SEGA VOL 1 ...... 275
ShmoP • Sope» monaco Gp *E-swat GokJer axe • Crackdown
CAPCOM COLLECTION ......272
Stnde' l*2«Un :
Fc'gctter wodd
- Loi store * Duel
COMPILATION FALCON 352
Faicor - Mts&on i -Mission 2
LE TEMPS DES Heroes ..... 285
Pnrce of persia -Nodh S south Moonblastcr
LES STARS 285
Skweek + Bueocdaro -Bompy SuoersKwccK
30 CONSTRUCTION KIT
4D BOXING ....
AIRBUS A320 ....
ADS * SHERMAN M4 .
AIGLE D'OR LE RETOUR .
AGONY ..
AIR SUPPORT .....
ALCATRAZ
ALIEN BREED 1MEG ..
amnios .. : ...
ATAC .....
AVENTURES DE MOKTAR
AVANTAGE TENNIS ..
BABY JO ...
RARBARIAN ? ......
BAT 2 .....
EATTLE ISLE .
BATTL6 OF BRITAiN .
BIG RUN
BIRDS PREY Imeg .
BLACK CRYPT .
BOMBER MAN .....
BONAN2A BROS ...
BOSTON BÛMB CLUB ......
CAS! LES ..
CELTIC LEGENDS ..
CHAOS ENGINE .....
CONAN ..
CRIME CITY .....
CROISIERE P. UN CADAVRE .
DESTINATION DANGER ......
DAEMONGASTE ..
DEUTEROS ,.....
DEVIOUS DESIGNS .
DIPLOMACY ....
DolJBt E DRAGON 3 ......
DUCK TALES ......
El.VIRA 2 ( 1 MEG ) ...
EPIC ..
EYE OF BEHOLDER 2 ......
FIT. STRIKE EAGLE 2 .....
FACE-OFF .....
PAIE ....
FINAL FIGHT ....
FIGHTER COMMAND
FLOOH 13 ......
FORT APACHE
FüZZBALL
FUTURE DPEAMS G LOC FQ6C SEGA GAU NTL ET 3 ....
GOBLHINS .
GUARDIANS ......
HAF=OON 1.21- SCEN 2 H ARLEQUIN .
375 252 292 28? 28? 252 25? 242 2 52 252 342 292 ,?4? .262 252 .342 329
COPIEUR SYNCHRO EXPRESS 3
Copie de disquettes en moins de 30 secondes
- SYNCHRO EXPRESS nécessite un 2èmo lecteur
• Sélecnon par menu des débuts et fins de pistes
Jusqu'à 85 pistes), une ou deux faces, autosbloct-Duplication 'autres formatstei'BM. MAC, etc
PROBABLEMENT LE MEILLEUR COPIEUR !
SYNCHRO EXPRESS AMIGA ....395 F
SYNCHRO EXPRESS AMIGA 2000 ..450 F
Souris gcnius . 24g
EXTENSION 512K+mORLOGC 390 EXTENS'ON 1.s Mo.HORLOGE 999 SwlTCH SOURIS-JOYSTICK ... 199
ADAPT 4 JOYSTICKS ...... 75
LECTEUR INTERNE A500 . 540 LECTEUR INTERNE A2000 ... 590
LECTEUR ExrLRNL 3 50' 695
EXT.MEMO.RE iMO A500 • ... .499 EXT.MEMOlRE 512K A500 * 399
INTERFACE MIDI 3.1 • :«¦ • 2a
ETIQUETTES 3.50* LES 100 32
imprimante STAR LC200 coui 2390 Imprir-ame STAR LÇ 20__209C
BIEN DEBUTER AMIGA 50C 99
Bl. DEBUT LANGAGE MACHINF 129 I A BIBLE DE L’AMIGA 340
LA BIBLE DE L'AMIGA i t>sc 390
GRAND I IVRF AMIGABASC ?40
GRANDLIVRE AmiGABASlC-O-v 349 LIVRE OE L AmlGADOS u?
LE L'VRE DELUXE PAINT III 14*
cE LIVRE DE LA VIDEO AMIGA i9S
- IVRE DE lA MUS'OUE • Dsc 199
VRF I FCTF’JR DISOUFT .0.*- 290
- IVRE DE SUPERBASE PRO '69
TRUCS & ASTUCES V 2 . Dise 229
292
252
292
292
272
292
292
292
252
195
.252
252
.342
252
.292
.342
.252
325
.252
.292
292
292
192
262
252
242
292
262
342
262
292
242
252
252
342
262
295
252
2*2
Utilisez tous vos anciens logiciels sur le nouveau AS0( grâce à ! Adaptateur Kickstart 1.3 2.04. Adaptateur KICKSTART 1.3 2.04 .... 299 Frs
KICKSTART ROM 1.3 .....349 Frs
CARTE ' Mo de RAM pour A500 * ... 599 Frs
action REPLAY Mkiii
HOOK ...
INDY HEAT ....
JOHN MADENN FOOTBALL
KAWASAKI ...
KiLLERBALL ...... .
KnlGHÎMARE ......
KiCK OFF 2 - SCENAR O KO 2 FINAL WhlSTLE KO 2 GlANÎ ÛF ELROP KO 2 RETURN TO EUROP KO 2 WINNING TACTlC KID GLOVES 2
LEANDER .....
LOTUS TUP80 CHAL-ENGE 2 LORD OF THE RINGS Ml TANK PLATOON MAGIC POCKETS ....
MEGA FOR7RESS .....
MERCENARY 3......
MICROPROSE GOLF.. MICROPROSE GRAND-PRIX MH3 29 SUPER FULCRlJM MK3HT AND MAGC MONKEV (SLAND ? MONSTFR PACK 2 MOONS'ONE MYTH
NASKAP ....
NOBUDIFSI AND ORK
OUTRUN EUROPA PANZA K CK BCXING
PAPERBCY 2......
PARAGHDING PARASOL STAR PEGASUS prr FiGHTER 2
PLAYROOM......
POPULUS 2 ....
JAMAIS UNE CARTOUCHE NE VOUS AURA AUTANT DONNE !
- VIRUS KILLER
• VIES INFINIES AUTOMATIQUES (AUCUNE CONNAISANCE NECESSAIRE I
• GELER PUIS REPRENDRE UN JEU SANS LA CARTOUCHE
- RIPPER IMAGES PLUS SONS . EDITEUR
• AUTOFIRE . MUSIC SOUND TRACKFR ? DISKCODER CODAGE . OECODAGE PROGRAMMES
• RALENTISSEUR AVEC REGLAGE COMMANDES DOS DIR.FORMAT.COPY....
• DISK COPY DISPONIBLE A TOUT MOMENT
• 0OOT SELECTION + DISK MONITOR SAUVEGARDE MEMOIRE VERS DISK
AMIGA 500 1000 .. 595
AMIGA 2000 ..... 695
' MEG)
REF
- 1 2 DFOD
par 10 69 F
P*r 20
130 F
Disquettes
S1 4DFDD 56 F 105 F 250 F 3.50" DFDD
Dt$ Ôü£TïËS ùÈftfiFi£ïï5Too%. Garantie a vie LIVREES AVEC ENVELOPPES » ETIQUETTES NEUTRES I VERBATIM)
DISQUETTE NETTOYAGE 3.50" : 59 F
: sern re
BoiTiFR DO SOL $ 0*5 25' M9
BOITIER DO tOOl 100*5 25* 149
BoiTlFR DS 401 B 40*3 50* 99
BOITIER Jsv 90 90*3 S0* 109
4HE2HiBE33i
A FIER 3URNER .....
...99
ARKANOIO 2 ....
...99
AUSTFRLITZ ...
.. 99
BATTLESHIPS
.99
BAPBARiAN (PAL.) .....
.99
BAPBARIAN (PSY.) ...
99
BATMAN (CRUSADE)
..99
BËACH VOLLEY.....
99
BIÛODWYCH ..
.99
BUBBLE BOBBLË ......
.39
CALIFORNIA GAMES .
...99
CONFLICT EUROPE......
... 9S
CRAZY CARS .
...99
DEFENDER OF THE CROWN
.99
DOUBLE DRAGON
... 99
DRAGON SPIRIT ...
...99
F16 COMBAT PILOT ..
. 99
GAUNTLET 2 ...
... 99
IRON LORD ... ...
... 59
KARTING GRAND PRIX .....
99
LAST NINJA 2 .....
...99
LOMBARD RAC RALLY .
.99
MOONWALKER ...
.99
NORTH AND SOUTH ....
99
OPERATION NEPTUNE
.99
OPERATION Wol F ......
99
PLATOON ......
99
PREDATOR ...
99
RAM803 .....
99
3ED HEAT ..
99
ROAD8LASTFR ...
. 99
ROBOCOP .. ...
99
RUN THE GAUNTLET ..
99
SHERMAN M 4 .
99
SHINOBI
99
SHUFFLEPUCK CAFE ...
99
SILKWORM ...
99
SPEEDBALL ...
.. 99
SPELLBOUND .
.. 99
STARGLIDER 2 ....
...99
SUPER HANG ON .
...99
TARGHAN ..
99
TENNIS CUP ..
99
TV SPORTS FOOTBALL .....
VIGILANTE .
99
WATERLOO ......
99
WINGSOFRJPY .
99
WIZZBAl 1 ...
99
WORLD Cl ASS L BOARD .. .
COMPETITION PRO .
PRO 5000
. 149
QUCKJOY JUNIOR
59
OUICKJOY TURBO
99
QUICKJOY 2
B9
OUICKJOY 3 SUPERcnargo-
109
QUICKJOY 5 SUPEPBOARO
199
OUICKJOY VI JETFIGHTER
149
OUICKJOY TOPSTAR
295
OUICKJOY NI-5 r*nrafyjo
159
OUICKJOY SEGA FIGHTER
169
OUICKJOY T„rtx- P WK-
279
OUICKJOY M gawar Jurwox OUICKJOY MFGASTAR
199
329
OUICKJOY SUPFRSTAR
179
OUICKJOY TOPSTAR PC
299
CARTE JOYSTICK •> PC
159
KONIX SPEEDKINC.
109
KONIX SPEEDKING Auioh-®
129
KONIX Th£ NAVIGATOR
149
STINGRAY
149
MANTA-RAY
129
OuCKShOT MAVE RICK •
169
OulCKSHOT PYTHON 1
119
WICO ERGOSliCK
Tout lot rvbtns NB psr 3.....
144
CITIZEN 1200 .SWIFT 9 24
59
EPSON LX 80OLQ 800
59
STAR NL 10
59
STAR LC 10-LC 20
STAR lC 10 COULEUR
99
PACK VIDI NEW AMIGA 1290 F
(ce pack comprend le digitaliser VIDI * VidIChrome • PholonPaini) __VIDI RGB COLORIAGE ELECTRONIQUE 799 F___
r
I • DIGITALISE AU V50s TOUTE IMAGE DE SOURCF VIDFO •
u
par 50
300 F
NOUS LIVRONS TOUJOURS LES DERNIERES VERSIONS . . CCC OH DDCHO Mire rcnCY 1
BON DE COMMANDE Frj>*ISS .A ?}?"™?! J„ JESSICO- BP693 -06012 NICE CEDEX 1
GAGNEZ DU TEMPS ! Commandez par LA 93,51.61.30 * 93.97.22,00
Q t e pTÎx ] Montant J Je joins un chèque ou mandat lettre
TITRES (garantie échange immédiat)
jje paie à réception au facteur + 25 F jJe pale par carte bleue et je complète les 2 lignes
NOM
N' ET RUE VILLE
fax 93.97.07.00
S TOTAL
PORT
TOTAL
BOUTIQUE A NICE HOLLYWOOD STAR 8 BD JOSEPH QARNIER
DISC _J K7 |B votre N Cl en
PORT tLOGICIEL JEUX
IMPRIMANTES • CONSOLES UTILITAIRES + ACCESSOIRES DOM TOM . ETRANGER +
PAIEMENT ETRANGER EXCLUSIVEMENT PAR MANDAT INTERNATIONAL
GARANTIE 1 AN SUR LES LOGICIELS» oree sez votre ordinateur
CODE POSTAL
SIGNATURE OBLIGATOIRE
PRENOM
EX - L BR
On peut trouver plusieurs explications à colle brusque floraison. La principale,à mon avis, lient au fait que la video légère, toute
- -jeune discipline,
est en passe d’atteindre l'âge
adulte.Ces dernières années ont connu l'explosion du marché des camescopes. L'usage de ceux-ci étant généralement réservé au strict enregistrement des grands moments de la vie familiale : vacances, mariages, naissances... Mais, une fois la frénésie de tournage calmée se pose la question de l'avenir de ces prises de vues et il faut bien se résoudre à pratiquer celle pénible opération
qu’on avait réussi jusque-là. à repousser aux calendes grecques : la post-production. Cette rude tâche ne peut s'opérer qu’à l'aide d'un traitement numérique de l’image, avec un microordinateur ou une régie spécialisée.
LES DEUX LIVRES
Deux livres donc. Le premier, “Vidéo et micro-informatique", fait le point sur le sujet, de manière aussi complète que possible.
I. e second, "Bien débuter en vidéo-informatique". Se rapproche plutôt de la brochure. Ldilé par le ministère de l’Fducation Nationale, il se destine avant tout aux enseignants et aux formateurs. On comprend que les deux titres n’aient pas été conçus dans la môme optique. Pour seul exemple le chapitre “vidéo : quels formats, quels standards” s’étend dans “Vidéo et micro-informatique” sur quelques trente pages.
Le même sujet, traité dans le second, tiendra sur trois. La stratégie' de ce dernier est en effet essentiellement pédagogique, on ne pouvait en attendre moins !
Les aspects techniques et les caractéristiques du matériel sont réduits au strict minimum. Dès les premières pages, il abat ses caries. Il préconise un système centré sur l'Amiga, qui restera la référence tout au long de l'ouvrage. Il ne reviendra sur l’Atari et le PC qu’en appendice. N’oublions pas que cet opuscule s'adresse essentiellement aux écoles cl instituts de formation. Pas question de s’équiper en Mac ou PC
Deux livres qui paraissent coup sur coup sur la connexion vidéo-informatique, c’est Byzance ! II y a peu, une telle problématique ne dépassait pas un cercle confidentiel d’incurables mordus.
Pour des établissements qui viennent de renoncer aux Thomson 107...
A l'opposé, “Vidéo et micro-informatique” bien qu’insistant sur les produits Commodore, conserve l’ambition de couv rir l'intégralité du sujet. Il s'agit essentiellement. D'un guide adressé à un éventuel acheteur.
Il expose dans les dernières pages, de manière très complète, l’ensemble des configurations possibles, du bas de gamme au “top niveau". S’adressant aux particuliers, les auteurs ne négligent pas le cas fréquent où celui-ci. Disposant déjà d'un matériel pré-existant, informatique ou vidéo, souhaite étendre scs capacités sans pour autant perdre les avantages acquis. Dans le domaine de la compatibilité, on notera la présence d'une rubrique (enfin I) sur un douloureux sujet, rarement traité jusqu’ici : l’infernale connoclique.
Les aspects plus complexes ne sont pas négligés, et les premiers chapitres sont consacrés à une description assez complète des deux technologies, informatique et vidéo, indépendamment de leur éventuel interlaçagc.
DUR DUR
Certaines explications, malgré un louable effort de vulgarisation peuvent
d'ailleurs paraître difficiles à suivre au débutant. I.e point fort de “Bien débuter en vidéo-informatique", réside dans une approche pratique, un peu scolaire certes (théorie, puis exercice). Plusieurs travaux sont ainsi présentés, dans le domaine du titrage et des effets d'enchaînement par exemple. Divers conseils d’ordre esthétique évitent au débutant de créer des horreurs, et donc de se décourager trop rapidement. Ce livre très éducatif se contente de traiter des méthodes élémentaires d’habillage du Hlm : essentiellement le générique et les raccords.
Peut-on lui reprocher de ne pas aborder le problème du son ? Certes, nous sortons là de l'image vidéo pure et dure, niais n’est-ce pas un peu triste de renoncer aux vertus du séquenceur ou du sampling pour créer facilement un fond musical ? Bien non plus sur l'image de synthèse. Dommage lorsqu’on connaît la fascination qu’elle exerce sur l'esprit des adolescents. D'autant que les logiciels de ce type emploient généralement une approche spécifiquement vidéo (positionnement des caméras, des lumières,..) et possèdent par conséquent une valeur didactique incontestable.
Enfin, et bien que les techniques de digitalisation soient traitées, on peut s’étonner que le multimédia nc soit pas du tout abordé, que ce soit le CD-ROM, le CDTV ou la création de documents interactifs, à l'aide d'images vidéo fixes digitalisées par exemple, et d’un logiciel quelconque d’hypermédia. Faut-il y voir une faiblesse de l'Hducation Nationale, prête à favoriser toutes sortes d'initiatives dans le domaine des nouvelles technologies, sans pour autant comprendre le rôle déterminant qu'elles peuvent jouer dans l'enseignement des matières générales ? Mais le livre de Philippe Vepierrc reste indispensable si on le prend pour ce qu’il est : une initiation pas à pas au titrage sur Amiga.
Quant à la présentation, peut-être un peu sèche, elle a le mérite de la clarté. Les avantages et limites de chaque matériel ou logiciel y sont très précisément exposés.
Les auteurs de “Vidéo et micro” quant à eux, n’oublient aucun logiciel, aucun sujet. Le multimédia y fait l’objet d’un long chapitre. Le débutant peut risquer de sc sentir perdu devant un étalage aussi riche de produits aux capacités et fonctionnalités diverses, un peu comme un enfant devant une vitrine de Noël. Il
s
“Bien débuter en vidéo-informatique”
Auteur
Philippe Vepierre
Editeur
C. D.D.P de la Seine-Maritime
Prix
60 Francs
Tel
(16) 35 42 13 53
“Vidéo et Micro-informatique”
Auteurs
Didier Freidman, Gilles Secaz, Thierry Teisseire
Editeur
Editions Radio Dunod
Prix
175 Francs
Tel
40 92 65 83
y voit traités, par exemple, différents équipements n’ayant rien à voir avec les micros-ordinateurs, mais recourant à des signaux numériques, comme les tables de montage. Mais pourquoi, si l’on adopte une telle optique, négliger alors les régies d’effets spéciaux ?
Pourtant, dans certains cas celles-ci entrent en concurrence directe avec certains périphériques spécifiquement informatiques ; les digitaliseurs temps réel, par exemple.
SYNTHESE
En conclusion, “Bien débuter en micro-informatique” s’adresse aux tout débutants, plutôt vidéastes. Tandis que “Vidéo et micro” intéressera avant tout un public amateur mais plus averti.
Surtout, il se révélera précieux pour les acheteurs éventuels, en proposant un panorama très complet des différents produits existants et en esquissant les tendances de l’avenir.
MARS LE MOIS DE LA MEMOIRE
* ***********
«r M502 1MO pour A500+ 550 Frs «rStatic Colum pour A3000 4MO = 1990 Frs
(«r DIP2 MICROBOTICS (A2000)
Peuplée 2MO = 1590 Frs
AT BARETTES Pour HCD+®
750 Frs ~
mr MEMOIRES A2058 DIP2 LES 2MO = 690 Frs LES 4MO =1200 Frs
(Toute commande passée en Mars sera honorée à ce prix)
* ***********
A500+ COMPATIBLE A500 A500+ WB2.0 et 1.3 et 2MO RAM
(Tous les sol'És Amiga Mare lie ni avec ce svsteml
PRIX CCM 3990 FRS
SOFTS EN PROMO
DELUXE PAINT IV . 690.00
LATTICE 5.0 ..... 1990.00
BARS & PIPES PRO 2500.00
KINDWORDS2 .. 490.00
EXCELLENCE .. 950.00
ART DEPARTMENT PRO2.0... 1690.00
MULTIST ARTII
Vous permet de Booter directement surl.3 ou 2.0 et cela sans interrupteur, ictri Amiga Amigai PRIX CCM 510 FRS SANS ROM 1.3 PRIX CCM 650 Frs AVEC ROM 1.3
VOTRE 500 OU 500+ COMME UN 2000
Gilles Rastand
Boitier vous permettant de disposer de votre A500 ou A500+ comme un 2000: Encastrement de l'UC, connecteurs sur le coté pour un branchment aisé de la souris jovstick etc.. VOTRE MONITEUR SUR LE DESSUS. Livré avec les cables. UN TAPIS SOURIS. UNE HOUSSE ET SUPPORT SOURIS.
PRIX CCM 890 FRS
EN DEVENANT CLIENT CCM DECOUVREZ LES AVANTAGES RESERVES A NOS SEULS CLIENTS DETAILS AVEC VOTRE PREMIERE COMMANDE
LE CREDIT CCM
Vos achats à partir de 250 Frs et à votre rythme Nous consulter pour acceptation du dossier et conditions CONDITIONS DE VENTE
Règlement par chèque. Carte Isa ou contre remboursement. AJOU TEZ 40 ERS de participation aux frais d'expédition. Les Ordinateurs soni expédiés en Port du. Tout retour ou échange de marchandise es! Soumis à un Accord de CCM. Remboursement sans échange soumis a 3001 du prix HT pour frais de restokage.
Vous
DÉSORMAIS RÉALISER TOUT CE QUE
¦ Le nouvel Amiga 500 PLUS
mérite bien son nom : plus de
- mémoire (1 Mo extensible à
, -.'7 _ ~ 2 Mo) plus de capacités
graphiques et vidéo, plus de souplesse d’utilisation (nouveau système d’exploitation Workbench 2.0). Il vous permet vraiment d’exprimer toute votre créativité.
Une fois de plus avec ce nouveau modèle, COMMODORE crée l’événement : l’Amiga 500 PLUS n’a pas fini de vous surprendre et de vous passionner!
AMIGA 500 PLUS,
POURREZ VOUS AVEZ EN TÊTE.
J'AI UN DANS L'INFORMATIQUE
ft Commodore j
1 J
2'"" CONSTRUCTEUR MONDIAL DE MICRO-ORDINATEURS
LISTE DES DISTRIBUTEURS « DEMANDE DE DOCUMENTATION S6l4aMt( OMMODORE et
A ADP 62 : Arcadia, par Ronnie Simpson.
Rcadia est un mur de briques évolué, dans le genre
- d’Arkanoïd.
Côte scénario, le jeu ne propose rien de bien nouveau. Les briques se trouvent en haut de l’écran, la raquette en bas, la balle va de l’un à l’autre. Des ennemis se baladent, et n’ont rien de mieux à l'aire que de vous embêter.
Les jeux de ce type sont par contre tous différents au niveau des effets de certaines briques.
Dans .Arcadia, seul un effet est validé à un moment donné. Pour le garder en état de marche, il vous faudra éviter les nouveaux bonus qui tombent, comme :
- la bombinette. Qui libère l'écran des ennemis encombrants,
- la balle en béton, qui détruit tout sur son passage,
- le ralentissement, la balle aimantée, l'allongeur de raquette,
- 1’extra-balle et le saut au prochain niveau.
La qualité de l’animation est excellente, même lorsque plusieurs ennemis se baladent sur l’écran.
En revanche, il ne faut pas espérer jouer sur une machine rapide tant le jeu est lui-même rapide.
Les bruitages ne sont pas du reste, entièrement réalisés en échantillons sonores.
Le jeu est livré avec 50 niveaux. Vous pourrez créer vos propres phases de jeu. à l'aide de l’éditeur de terrain, sé- lectionnable lors de la page de titre.
Les programmes ne sont pas protégés, vous pourrez ici encore, récupérer les sources.
En résumé, Arcadia est un petit programme bien agréable, qui peut vous servir de base de programmation pour tout jeu de balle et do raquette.
Amis du Domaine Public Amos, bonjour. Encore deux programmes à vous mettre dans le lecteur, un jeu et un utilitaire.
.ADP 215 : Fractal WorkShop par B.J. Hills
Cette disquette est entièrement consacrée aux fractales, Mandelbrot et Julia, et propose une véritable visite guidée dans le monde des fractales.
Deux brèves documentations (en an-
glais) expliquent le principe de création des images, et le fonctionnement des programmes de création. Un slideshow présente une série de fractales de Mandelbrot créées à l’aide du programme contenu sur la disquette. Je vous conseille de choisir cette option en premier, vous serez surpris par la beauté des images. Un autre slideshow est consacré aux fractales de Julia, moins variées dans leurs formes et ramifica-
tions. Deux programmes de création de fractales (Mandelbrot et Julia) fonctionnent de manière similaire. Quelques unes des options principales :
ADP NEWS
- choix de la taille d’écran, petit, moyen et grand. Un conseil, choisissez un petit écran pour faire vos essais ;
- choix du nombre d’itérations, de 50 à
500. Ce nombre définit la profondeur des calculs, dont dépendent la finesse du dessin et la rapidité de calcul ;
- option très agréable, “zoom" permet d’agrandir par calcul une portion de l’image. Exemple, vous générez votre première fractale, vous tracez avec l’option “zoom” un petit carré autour d’une zone intéressante.
En relançant le calcul vous obtenez une vue de plus prêt, avec autant de détails. Vous pourrez même re-zoomer une image déjà zoomée, sans perdre en finesse ;
- l’image terminée, vous pourrez la sauver sur disquette, ou faire tourner la palette de couleurs.
La rapidité de calcul n’est pas le principal avantage de ce programme, mais l’option “petit écran” permet de gagner du temps.
Les sources ne sont pas protégés, donc compilables.
“Fractal Workshop" est un véritable must pour les amateurs de fractales.
B. J. Hills, fais-nous encore de belles disquettes comme celles-ci !
PROMOTIONS NON CUMULABLES
7990 F 14990 F 3490 F 3495 F
SCO -A R 03-92-RC 86 B 2526 , REMISE NON CUMULABLES DANS LA LIMITFDfS STOCKS WSPOIfBLES OFFRES VALABLES JUSQU'AU 31 Mars T99?
PERIPHERIQUES AMIGA
DISQUES DURS
20MoZW
2. 790 F
40 Mo 3-65DT
3. 490 F
DISQUES DURS EXTERSIORS MEMOIRE
EMULATEUR PC
AT ONCE PLUS Zmf
2. 590 F POWER PC L9WF
1. 790 F
MONTANT
bd voltaire 750’ 1 Par.
CtmTOELKIBM 69frf 590 F
POUR BIEN DEMARRER EH IHFORMATIQUE !
* DISQUETTES 31 2 DF-DD
Pat 100 : 3 F l'unité. Par 50 3,50 F l'unité.
Par 10 4 F r unité
* EXTENSION MEMOIRE 512 Ko
Atari 250 F
Amiga Sans hortoge 290 F. Avec horloge 340 F
* LECTEUR EXTERNE
Amiga ou Atari 3‘1 2 550 F. 5-1 4 990 F
* TRACK BALL
Amiga ou Atari : 390 F
Plus rapue. Précis et pratique que la souns '
* LOGICIEL DUPLIQUEUR
Logiciel AMIGA X COPYPRO * CYCLONE 340 F
* LECTEUR HAUTE DENSITE
AMIGA 1.56 Mo 990 F. ATARI 1,44 Mo 79fl F
LECTEUR 3" 1 2 + XC0PY _.MIT 720 F
EXTENSION 512 Ko +100 DISQUETTES S9tfF 540 F _
PROMO MONITEUR
Pour tout achat d'un ordJ eur Moniteur couleur : 2wJ-9trr
1. 890 F
AMIGA 600
W sans moniteur AMIGA 600
+ disque dur 40 Mo
VPC
ATARI ~
AMIGA
PC 19
SERVICE
TECHNIQUE
OCCASION
MARSEILLE '
LOISIRS
MARSEILLE PC 59
SirsMwM
2. 990 F
3. 590 F
SaisRjinw
5. 290 F
6. 690 F
OUATERBACK X
QUATERBACK TOOLS
DOS 2 DOS
TRAITEMENTS DE TEXTES
sssy ® ».
Kindworks «JF v
QUICK WRITE
UTILITAIRES
PROTITLER BROAOCASTITLER SPECTRACOLOR ART DEPARTEMENT DESIGN WORKS IATTICE C 5.10 INFOFILE
MAXIPLAN 2.0 „
HISORT BASIC PRO
ASSEMPRO
DEU PAC 3
DISKMASTER 2 0
AUDIOMASTER IV
AUDIOSCULPTURE
HOMANAGER
COMPTE CHEQUE
AMPLI ? HP ZYDEC___
MK II 59TF
STEREOMASTER MOT
SOUNOMASTER VttTF
OSS âôfrf
SECURY KEY jm-F
MEGACHIP 2000 3A%fTf
? SUPER FATAGNUS 3WTF
ALIMENTATION A 500 «WT
LECTEUR INTERNE A 500 -B9TF
CONTROLEUR DISQUE DUR ImtTF
DIGIVIEW ? FILTRE PAL DIGIVIEW + FILTRE YC 45OTT
GENLOCK PAL Y C + FILTRE àWfrf + LOGICIEL TITRAGE JwtTF
CARTES ACCELERATRICES
DIGITALISEURS VIDEO
COMBO 322 COMBO 333 PC AT (HD 500) VXL 30
logiciels
AIS D ENVOL
' charofi Î-. Porsche
ioad “Exrrss : Scri-.-? 300 : : '¦ l'or?~h=. Abk"
: r'.isY
Sctioe Pi-ec.o
C t r ?
' FilIlü oljIo Uo icjuven’env For ' -j 300
Eob i,X,iCO, 1 Next
' Atter-i i.r.e couche Via if.
Waovv ! Amos est tellement rapide que l'on ne voit rien, la voiture aterrit directement sur la droite de l’écran.
Et bien, au risque de vous décevoir, ce n’est pas vrai : le programme ci-dessus ne reflète rien du tout !
3. 2. Bouger les Bobs
3. 2.1. Comment faire ?
Comme dirait mon prof de maths, c’est trivial. Pour bouger un Bob, il suffit de modifier sa position dans l’écran, avec l'instruction "Bob”. Une simple boucle suffit, exemple tout bête (à ne pas laporl :
For X=0 To 320 : Bob l.X,100,1 : Xext
Un mouvement horizontal s'obtient en modifiant la coordonnée en X, un mouvement vertical en modifiant la coordonnée en Y. Les mouvements plus complexes en changeant les deux à la fois.
Amos offre un autre moyen pour faire bouger un personnage à l’écran. Amal. Le langage d’animations sous interruptions. Nous n'en parlerons pas ici, ce serait totalement hors sujet.
3. 2.2.1. Walt Vbl
Voici venir l’instruction miracle, celle que nous avons vue de nombreuses fois dans les exemples, sans connaître réellement sa fonction. Dans le petit exemple, insérez la ligne suivante, immédiatement avant le "Xext” :
Wait Vbl
Le résultat est immédiat. La fonction de Wait Vbl est simplement d’attendre le prochain retour de balayage. Ainsi, chaque fois que le Bob est bougé, on attend 1 00''""' de seconde que l’affichage écran se produise. Wait Vbl est une instruction primordiale, dont la fonction est de stabiliser la vitesse des boucles d’animation. Vous devez l’utiliser dans tout jeu. Wait Vbl rend de plus, le programme totalement indépendant de la machine sur laquelle il fonctionne. Par exemple, un jeu avec une boucle dont la vitesse n'est pas stabilisée (qui tourne “à fond”) peut être jouable sur un Amiga 500, mais beaucoup trop rapide sur un Amiga 3000 !
PRQGRAMI
Pour comprendre pourquoi l’exemple précédent n'indique en rien la vitesse d’affichage, il faut expliquer la méthode utilisée par Amos pour bouger les Bobs.
Chaque fois que le programme envoie une instruction “Bob” à l'interpréteur, celui-ci stocke les modifications dans une table interne. Mais, et c’est primordial de comprendre cela, il n’agit aucunement sur l'affichage à ce moment ! Le Bob n’est effectivement bougé sur l’écran que lors du retour de balayage suivant (voir encadré). Il peut donc se passer l 50ème de seconde entre le moment où l’instruction "Bob” est exécutée, et où le Bob est bougé sur la télévision.
Dans notre petit programme, la boucle “For-Nexf tourne très rapidement, et. Modifie continuellement la coordonnée en X du Bob. Mais tant qu’un retour de balayage n’apparaît pas. Les modifications ne sont faites que dans la table de l’Amos, et pas à l’écran. 11 en résulte que le Bob n’est effectivement affiché qu’une ou deux fois, au lieu de 300 !
Amis des Bobs, bonsoir. Nous savons maintenant parfaitement afficher un Bob, avec ou sans masque. Nous connaissons les différences entre simple et double buffer écran. Il est temps que cela bouge, du mouvement que diable !
Une prochaine série d’articles y sera consacrée plus tard. Un petit exemple, à taper sous l’éditeur :
3. 2.2. La vitesse d'affichage 3,2.2.1, Le retour de balayage
I. H B.A..B.A DU B.O.B 5
MAMOS 12
3. 2.2.2. Vraiment la vraie vitesse ?
L. o programme est maintenant bien ralenti. Même un peu trop : on passe la plupart du temps dans le Wait Vbl, à attendre le retour du balayage. Amos peut afficher un Bob plus vite que cela !
"Update oIT et “Update” vont nous permettre de connaître la vitesse réelle.
Update off inhibe l'affichage automatique des Bobs lors du retour de balayage. Insérez la ligne suivante dans le programme exemple, immédiatement après “Get Sprite Palette" :
Update Off.
Faites fonctionner le programme. Rien n'est plus visible à l’écran, le Bob est uniquement bougé dans les tables, l'affichage écran n’a pas lieu.
Update seul, affiche le contenu de la table cachée. Dans l’exemple, remplacez "Wait Vbl'' par “Update”. A chaque boucle, l’affichage sera effectué, sans aucune attente. La vraie vitesse d’affichage d'Amos vous est enfin connue. Remarquez que le Bob clignote beaucoup. Il n'est plus affiché pendant la période du retour de balayage. Update on restaure le processus normal d'affichage.
3. 2.2.3. Variations de vitesse
La vitesse d'affichage des Bobs dépend principalement de la quantité de mémoire à manipuler par le blitter, et donc :
- du nombre de Bobs ;
- de la surface des Bobs. C'est pourquoi il faut essayer de réduire au maximum la taille de vos Bobs, et à tout prix éviter les bandes non utilisées sur les bords ;
- du nombre de couleurs dans l'image. Un Bob en deux couleurs ira six fois plus vite à afficher qu'un Bob 64 couleurs comme nous l'avons vu deux mois plus tôt ;
- du mode d’affichage utilisé. Intervient ici l’instruction "Set Bob” du mois dernier. Le programme d'exemple (listing 11 montre d'une manière flagrante les variations de vitesse. C'est tout pour aujourd’hui. Le mois prochain nous ferons bouger nos Bobs sur des décors eux- mêmes en mouvement. Ça va gigoter !
François Lionet
LE RETOUR DE RALAYAGE
LISTING 1 :
Un peu de technique : nous allons tout d'abord voir comment un téléviseur s'v prend pour afficher une image.
Si vous aviez 1a vision bio-ionique de "L'homme qui valait trois milliards”, regarder “Tournez manège" serait pour vous un véritable calvaire.
F. n effet, au lieu de voir nos charmantes speakerines présenter le fleuron de l'intelligentsia française, vous ne verriez qu’un petit point se déplaçant extrêmement rapidement, et décrivant méthodiquement tout l’écran.
Le tube cathodique ne peut pas dessiner une image en un seul bloc, pas plus que vous ne pouvez lire une page de livre d'un seul coup. Comme vous, il commence en haut et à gauche de l'image (figure 1-1).
11 explore une ligne de la gauche vers la droite (1-2), revient à la ligne suivante, et continue ainsi de suite, jusqu'en bas de l'écran (1-3), après avoir tracé 312 lignes.
Bien sûr. Toute cette exploration se passe extrêmement rapidement : une image est décrite cinquante fois par seconde.
F. n une seconde, le faisceau du tube cathodique aura fait 312 x 50. Soit 15 600 retours à la ligne !
Une des conséquences de tout ce travail est le sifflement de la télévision. Ce bruit presque inaudible, très aigü qu'émettent les téléviseurs.
Il correspond à une fréquence do 15 600 Hertz, soit la vitesse du balayage des lignes.
Revenons il notre balayage. Lorsqu’il atteint le bas de l’écran, il doit retourner en haut, nous y voici, c’est le retour de balayage (1-4). Ce moment est privilégié pour modifier l'image : le faisceau ne dessine plus rien. .Amos peu en toute impunité bouger les Bobs sans risquer de créer des parasites.
' Dêmonu trader d'influence du mode ’ d affichage sur la rapidité des Bobs
H LA BOITE AI
Nous possédons tous des quantités de fontes récupérées au cours du temps, et stockées pêle-mêle au fond d’un tiroir sobrement nommé “Fonts”. Leur allure, leur taille, les caractères qui les composent sont autant d’inconnues qui ne sont sûrement pas indiquées par leur intitulé ! C’est aussi toute une aventure pour trouver le logiciel qui voudra bien les présenter.
De 50 à 55, obtention du disque et des fontes par requester. De 56 à 77, tri et assemblages des fontes.
Les lignes 79. 80. 91, 92, 111, et 112 sont une forme simplifiée de lecture d’un message de la fenêtre ; ici il n'y en a qu’un prévu : celui de fermeture.
De 78 à 121. Lecture et installation de la fonte, présentation à l'écran et calculs divers.
De 124 à 135, sous-programme de sortie et remise à jour des couleurs du WorkBench. Remarquez la double entrée de ce sous-programme lignes 124 et 128. La sortie s'effectue visuellement différemment si elle est naturelle ou si elle est commandée. La ligne 125 est importante : il faut toujours répondre à un message.
De 137 à 164, liste des divers textes à présenter. On peut modifier les lignes minuscules et chiffres à volonté.
De 166 à 171, sous-programme de dessin des traits divers.
L a chose devient facile avec le programme suivant qui permet de présenter à l’écran chaque fonte, majuscules, minuscules, chiffres et certains caractères spéciaux dans la limite de la largeur d'une ligne. Pour rester dans les limites décentes, mais exigiies, de cet article nous nous sommes limités aux fontes orthodoxes, c'est-à-dire celles qui correspondent au standard Amiga et qui sont placées dans le répertoire “Fonts".
L es ColorFonls sont présentées sans leurs couleurs naturelles et les fontes vectorielles (metrie). Pas du tout.
Lri minimum de sécurité est introduit dans ce programme. Les fontes qui ne sont pas composées des deux éléments standards : XXX(dir) et XXX.font sont ignorées. Pour des raisons inconnues certaines fontes refusent obstinément de s’afficher à l’écran, pour ce genre de défaut une issue, propre à Aliexx, permet de revenir au YvorkBoneh le plus élégamment possible (gracefully selon les conseils Commodore!. Par ailleurs la fonte utilisée pour les servitudes de présentation est la Topaz.font taille 11, supposée se trouver en DUO. Si cela ntt correspond pas à votre configuration il faudra alors modifier les Lignes 17 et 18. Enfin pour sortir des sentiers battus nous avons utilisé un écran 640 x 256 à 16 couleurs dont seulement quelques unes (8 9) sont utilisées et par là-même critiquables.
MODE D’EMPLOI
Le programme ci-dessous est lancé par Rx nom et pas par RUIX rx nom. Un requester vous demande le nom du disque où se trouvent les fontes à visualiser. On peut y répondre avec ou sans les Pour arrêter en cours de présentation, cliquez ie gadget de fenêtre habituel. En fin de lecture il y a une attente de quelques secondes avant de revenir au WorkBench.
I. es lignes 3 et 4 permettent de fermer écrans et fenêtres en cas d'erreur ramenant au WorkBench.
Les lignes 6 à 13 s’assurent de la présence des librairies indispensables.
De 19 à 30, ouverture des écrans, fenêtres et ports pour la présentation.
De 31 à 33, sauvegarde des couleurs actuelles pour les remettre en fin de programme.
De 34 à 48, installation des couleurs et de l’apparence visuelle.
F. Gueugnon
PROGRAMME
?U3H
. . . MOI IIS 'i oxxoapport. Librarv' . ' :
ïl - i; : ’ ' ', ' ¦‘ewiSuppci i Lrury' ..uti,
i - - - - là t 'r-::::'- :d : - -- . 1 ; brai
tesz-Ki: : Si ' ...... . Iibrary', 3,-31. 3)
io ‘La fonte utilisés est supposée s- trouver en
LU'i!) : f o l to t : p o : . î " s - , c -s r i' 1 ' - ,
1“ fonte-' L.-tO : f .-nr.s r.-pët. •
i? L --.o : S- oiuieurs à
* C Cè.LS ôposeu 10,4,____ës,_ibe__e, écran)
21 A-ÔRESS AhsXX ItcaloHos 1 Io jr 11, _it, tcrr.i
: oASTmïï ù?.i limt 24 indLcs-'w:i:iok:::;z'
’r -"essaie?-' ~“TIr.CV'Ï'
Ope.tWmOCv. i i,2J,639,_i - , l es t-l tes, mil':?,
’ ~ r esentatVit i e s f c t i « s
m ue sur ie :r Signe de -’ére-etoe : ' )
28 tVLS Se.; .jtLeïî.nu'jw(écrit)
2= SAL- r-t“ -si' - -
31 r : -8 3
.32 mu' e- '-. -.Sc' ee' Solorlécm:.,
'• 3 ,-:m
34 lié 2et.-tG34 (écrit, j, 2, ï, ci
3c :a: S 2etRG?.4 (éo ’i-.t,
37
CALL SetRGB4(écrit,3,14,12,0) 'orange*
126
CALL Text(écrit,1 ')
38
CAIL SetRGB4(écrit,4,8,13,15) 'cyan*
1C7
CALL SetAper. (écrit, 5)
39
CAL! SetRGE4(écrit, 5,15, 0, 0) 'rouge*
108
CALL Text(écrit,total)
40
CALL SetRGB4(écrit, 6, 0,15, 0) 'vert clair*
129
DO 2=1 TO 10
41
CALL SetRGB4(écrit,7,0,8,15) *bleu*
110
CALL DELAY(15)
4.
CALL Se-RGB4(écrit, 8,15,15, 8) 'jaune*
111
p=getpktilit)
43
CAI.L SetKGB4 (écrit ,9,13,7,9) 'lilas*
112
IF p~==null() THEN CALL sortie
44
113
END
43
CALL SetApen(écrit,0j
114
CALL SetApeni écrit,0)
4 6
CALL Move(écrit,10,20)
115
CALL RectFill(éc rit,0, 60, 640,250)
47
CAL-, Rect Fi 11 ( éc r i t, 0, 60, 64 0,2 5 0 )
116
END
48
CALL Dessine 3 0 59 636 59
il
END
49
113
CALL SetFor.t (écrit, fonte, hauteur)
50
résultat-Request(200,100,'Lecteur ?','DFO:','OK',,
119
CALL Marque 7 240 150 12
é o r a n )
12 2
CALL DELAY(150)
51
disque-'JPPER (STRIP (résultat) )
121
CALL Sortiel
52
53
IF PÔS(':',disque!=0 THEN disque-disque CALL Marque 3 242 7 13
122 ; 2 3
EXIT
54
CALL Dessine 8 528 4 623 4
124
Sortie :
55
liste-ShowDir(disque 1 'fonts'F''
125
X=REPLY(p,0)
5 0
j=0;a=l;total-0
12 6
CALL Dessine 5 0 0 640 223
57
DO i=l 3Y 1
12
CALL Dessine 5 0 222 640 3
53
position-POS(';',liste,1)
123
Sortiel:
59
IF position»! THEN BREAK
129
CALL Delay(lOO)
«0
a=SUBSTR(liste,l,pcsition-1i
1 ? 2
DC i=0 TO 3
61
liste=DELSTP. Il i Ste, 1 , LENGTK (a) +1)
131
PARSE VAR couleur.i a b c
62
x=PCS('.’,a)
132
CALL SetRGB4(écrit,i,a,b,c)
S 3
y=UPPER (S’JBS 1P. (a,x*l ) )
133
END
64
IF y='FONT' THEN DO
134
65
dtr-SUBSTR(a,i,x-1)
135
EXIT
66
haut=ShowDir(disquei1'fonts 'iidir,'F')
136
67
TF haut-'' THEN BREAK
,37
Marque :
63
j-j + 1
138
69
fonte.j=a haut
139
ARG pinceau posx posy textes
70
END
140
'1
END
141
minuscules»
72
forte .2 = i
’OaàâbcdleéèêfgPhiîïjklmno7ôpqrstuù8üvwxyz'
73
CALL SetFont (écrit, for.te, hauteur i
142
ma juscules-UPPER(minuscules)
74
CALL Marque 4 12 20 1
143
chiffres='123456789S AU!) *S£n%+ .?> A23«l 41 23 4
75
CALL Marque 4 10 35 2
] t '
76
CALL Marque 4 10 50 5
144
SELECT
77
tctai-0
145
WHEN textes=i THEN textes»'Nom de la fonte: ’
78
DO i=l 70 fente.0
146
WHEN textes=2 THEN textes='Tailles disponibles: ’
7 9
p=getpkt(lit)
147
WHEN textes-3 THEN ,
80
IF p~==njil ( ) THEN CALL sortie
148
textes-'Tai.le présentée; Nombre de
81
PARSE VAR fonte.i nom tailles
fontes tailles lues: ’
82
nom=STSIP (nom) ;r.ailles-STKiF (tailles)
149
WHEN textes=4 THEN textes='
83
r. ombretailles=WQRDS (taillesi
150
WHEN textes»5 THEN textes»' 'nom'
84
CALL SetFont(écrit,fonte,hauteur)
151
WHEN textes=6 TKEN textes=texte
85
CALL Marque 8 155 22 5
122
WHEN textes-? TKEN textes»' 'présente' '
86
1 igr.e='
153
WHEN textes=8 THEN textes=majuscules
87
t e x t e-C VERLAY(tailles,ligne,3)
154
WHEN textes=9 THEN textes=mir.uscules
88
CALL Marque 5 170 35 6
153
WHEN textes»!0 THEN textes»chiffres
89
156
SHEN textes=ll THEN textes»' 'i
90
DO t=i te nombretaiiles
WHEN textes=12 THEN textes-'Analyse terminée !'
91
p=gstpkt(lit)
158
WHEN textes=13 THEN textes-' ’ disqueM' ’
92
IF p~==null ( ) THF.N CALL sortie
15 9
OTHERWISE RETURN
93
presente-WORD(tailles,t)
160
END
94
CALL Marque o 154 ?
161
CALL SetApen(écrit,pinceau)
95
CALL SetFont (écrit,ci squell’font s 'nom,présente ;
4 62
CALL Move(écr it,pos x,posy)
96
CALL Marque 6 1 113 S
163
CALL Text(écrit,textes)
97
CALL Dessine 8 0 113 640 113
164
RETURN
98
CALL Marque 9 1 169 9
165
99
CALL Dessine 8 0 169 640 169
166
Dessine :
100
CALL Marqua 4 1 223 10
167
ARG crayon initx inity finx finy
101
CALL Dessine 8 0 225 640 225
168
CALL SetApen(écrit,crayon)
102
CALL SetFont(écrit,fonte,hauteur)
169
CALL Move(écrit,initx,inity)
103
tctai=totai-t-l
170
CALL Draw(écrit,finx,finy)
104
CALL Marque 8 540 50 11
171
RETURN
105
CALL SetApen(écrit,4)
DESSNE M
Bien loin de gérer noire propre photogravure, les logiciels de dessin nous permettent de concevoir des illustrations dans des champs d’application variés (gros titres, logos, formulaires, invitations, cartes de vœux, dessins techniques, transparents...), par un ensemble de fonctions (vectorisation automatique d’image bitmap, dégradé de forme, écriture calligraphique, trames personnalisées, effet d'utilisation du nuancier “Pantone”, perspective...). Mais avant d'analyser ces nouvelles technologies, étudions la couleur.
LES COMPOSANTES LA COULEUR
DE
Trois facteurs contribuent à notre vision colorée du monde :
- les sources de lumière blanche comme le soleil,
- les matières qui réfléchissent certaines radiations de la lumière blanche, et en absorbent d’autres,
CLASSEMENT ET ASSOCIATION DES COULEURS
Couleur de
couleur de
texte
de fond
noir
jaune
vert
blanc
rouge
blanc
bleu
blanc
blanc
bleu
VISIBILITE
jaune
noir
blanc
rouge
blanc
vert
blanc
noir
rouge
jaune
vert
rouge
LES PLI S FATIGANTES POUR L’ŒIL (ordre décroissant)
violet
violet
orange
jaune
vert
rouge
vert-bleu
bleu
Les logiciels de PAO (Publication Assisté par Ordinateur) nous ont ouvert les portes d’un monde jusque-là infranchissable : celui de la production et l’impression d'images couleur. En fait, il faudrait plutôt parler de “couleur numérisée”.
- la capacité de l'œil humain à répondre à certaines radiations sous forme d’impressions colorées.
Les couleurs peuvent résulter de l’addition ou de la soustraction de différentes radiations de la lumière. Décomposée
au travers d'un prisme, la lumière blanche est un mélange de radiations de différentes couleurs : le bleu, le vert et le rouge. Toutes ces couleurs peuvent être synthétisées par un mélange en proportions variées ; la superposition des trois primaires redonne la lumière blanche (synthèse additive des couleurs). C’est la méthode qu'utilisent nos moniteurs couleurs.
BUREAUTIQUE
A l'opposé de la première synthèse, la synthèse sousiractive donne le noir. En effet, trois filtres de couleur complémentaires. Vus devant tme source de lumière blanche, soustraient chacun une certaine quantité de lumière primaire. Lorsqu’on superpose deux filtres, il ne reste qu’une couleur primaire.
Les trois filtres superposés donnent le noir (figure 1).
Le photograveur analyse les teintes en fonction de ces quatres couleurs précises : le bleu primaire (cvan), le jaune primaire, le rouge primaire (magenta) et le noir, il définit pour chaque teinte le pourcentage de jaune, cvan, magenta et noir nécessaire à la reconstitution imprimée de la teinte analysée. L’imprimeur réalise sur le papier la synthèse optique fournie par le photograveur en imprimant les quatres couleurs.
La lisibilité d’un texte imprimé en couleurs sur un fond coloré dépend de l'écart de contraste et surtout de l’effet spatial de la couleur.
Parallèlement, la visibilité d’un objet graphique est sa faculté d’être facilement repéré par notre système de vision (voir tableau).
PRO 5000 ZIP STICK SPEED KING NAVIGATOR STING RAY MANTARAY
8ASEB0ARD 0 Mo BASEBOARD 2 Mo BASEBOARD 4 Mo
990 F
1. 890 F
2. 890 F
DISQUES DURS A 500
i
ACCESSOIRES
+ EXTENSION MEMOIRE
BoiTES DE RANGEMENT
GVP HCD 500 520+OKo 4.990 F GVP HCD 500 52Q+2MO 8.690 F
DISQUES DURS A 2000 + EXTENSION MEMOIRE
40 disquettes. 3*1 2 40 F
80 disquettes. 3"1;2 80 F
POSSO 3"1 2 130 F
HOUSSE CLAVIER 70 F
HOUSSE MONITEUR COUL 80 F
90F
40F
45 F 90F
170 F 420 F 390 F 540 F 980 F
l'unité
l'unité
l'unité
Par 50 Par 100 Par 500
I Liste des logiciels disponibles sur demande, accompagnée
BON DE COMMANDE A RETOURNER A : ACE MARKET.41, RUE PELLEPORT-75020 PARIS
NOM .. .. ..
PRODUIT
QUANTITE
PRIX
ADRESSE ...
CP VILLE ..
TEL .....
AR. 03 92 RC B383 808656
FRAIS DE PORT r POSTE 60 F. Pour 1 logiciel 25 F. TOTAL
TRANSPORTEUR 100 F par colis. CONTRE REMB. 80 F. Règlement par ? CHEQUE ? CCP ? CARTE BLEUE
N: d© carte ..Date d'expiration ..
DATE .... SIGNATURE ....
TOUS NOS PWX SONT J. T. C '' ' de 2 ,imB,es à 2 50 F
GESTION DE LA COULEUR SUR LOGICIELS
Si vous avez à choisir entre différents logiciels, vous pouvez en prendre un à affichage 256 couleurs, affichage à l'écran de ce que vous obtiendrez à l’impression (WYSIWYG), grille de repères de lignes affichées, palette affichable, barre de statut complète, visualisation de bibliothèque de symboles, édition de contours de caractères, effet relief voire effet 3D, trame, création de masque sur les objets et sur les textes, édition précise des points d’une courbe (coupure, soudure, alignement...), création de formes (rectangles, carrés...), impression et visualisation des images biimap couleur, manipulation de texte avec paragraphes et mullicolonnage...
Tout cet étalage de technique est certes magnifique, mais que faire à partir d’une maquette couleur ?
A partir de rough papier, vous pouvez dessiner les contours du dessin au feutre fin, dessin qui sera ensuite digitalisé en noir et blanc. La façon dont les couleurs seront reproduites sera différente d’un logiciel à l'autre. Certains utilisent la méthode du Benday (tramé de couleurs) ; il existe une charte plus standard et mondialement utilisée, que l’on retrouve par exemple dans Professional Page (Gold Disk) : le système Pantone, composé de 700 nuances obtenues par le mélange des couleurs primaires. Une fois l’image disponible sur l’écran graphique, on peut la retravailler à l’aide des nombreux outils proposés. I.e travail de l’image ne nécessite pas autant de manipulations que du travail d’art, mais exige malgré tout du doigté et un bon bagage technique. On peut ainsi sélectionner des couleurs, réaliser des effets spéciaux, détourer, faire des incrustations, des modifications en luminescence ou chrominance, poser des filets, générer des dégradés, accéder à différentes polices de caractères...
Une fois le travail terminé et enregistré, il faut maintenant réaliser une sortie de papier comme preuve de contrôle sur imprimante laser. Certains logiciels, comme Publishing Partner Master (Soft Logik) ou ProPage, sont équipés d’un séparateur des quatres films quadri, et sont donc utilisables pour la photogravure.
Tout au long de ce descriptif de la chaîne de fabrication d’une image, nous n’avons pas abordé les opérations de photogravure (montage de films, contretypes, masquages...), afin de ne pas trop nous écarter du sujet qui nous concerne.
Les logiciels de mise en page fonctionnent en mode vectoriel, et vous permettent la réalisation de travaux courants. Une seule ombre au tableau : la taille mémoire. Pour bénéficier d’un rafraîchissement écran rapide, manipuler des images, réaliser un grand nombre de pages, bref, pour travailler confortablement, les mégas s’avèrent très vite indispensables.
Pour la PAO professionnelle, avec toutes ses contraintes (débit important, délais très courts, qualité maximum, etc.), traiter convenablement des photos en quadrichromie signifie utiliser de grosses machines, d’un coût très élevé. Sans atteindre cette prétention, on trouve quand même sur Amiga des outils performants, qui ne remettent pas la photogravure en cause, mais donnent l’accès au "dessine moi,..”.
Marie-Albéryc Lejeune
III
• GARANTIE
ACE MARKET garantit les Ordinateurs 2 ans, les Périphériques 1 an, les logiciels 3 mois
LOGICIELS UTILITAIRES
AMIGA
AMOS FR
455
AMOS COMPILER
295
AMOS 3D
345
COMPTE CHEQUE
220
DELUXE VIDEO lit
670
DEVPAC 2
695
DIGI-PAINT III
695
DISCOSCOP1E
250
DISKMASTER 1.4
255
DOS 2 DOS
395
DR DOS 5.0
870
DELUXE PAINT IV
960
ELAN PERFORMER
870
EXCELLENCE
1600
HOME MANAGER
450
KINDWORDS 2.0
410
MASTER SOUND
395
MAXIPLAN PLUS
695
POWER WORKS
845
PROFIL
345
STUDIO ANIMATION DISNEY 970
STUDIO 24
1145
SUPERBASE PRO
1485
VIDEO EFFECTS
695
VISTA PRO
920
NOUVEAU
COMMUTATEUR AUTOMATIQUE KICKSTART 1.2.1.3. 3.0
NOS POINTS FORTS:
• PRIX
ACE MARKET vous fait bénéficier des mailieurs prix ...et sans vous déplacer!
• SERVICE RAPIDE
ACE MARKET traite votre commande le jour même de sa réception,., pas de perte de temps, vous êtes livré dans les plus bref délais!
DISQUETTES
3"1 2 DF DD Certifiées 100% - Garanties. Par 10 3,90 F l'unité
3,50 F 3,00 F 2,80 F
ALIMENTATION
AMIGA 500 450 f
550 F
EXTENSION MEMOIRE
1Mo pour A 500 PLUS 650 f
ACTION REPLAY
CARTOUCHE MK3 550 F
GVP HCD 2000 52Q*0Ko 3.690 F GVP HCD 2000 520-2MO 4.590 F
CARTE ACCELERATRICE
MICROBOTIC VXL30 3.495 F VIOEO
GENLOCK ROCTECK 1.390 F OIGITAUSEUR DIGIVIEW GOLD 4.0 1.490 F
MONITEUR 1083S 2.290 F
MONITEUR 1084S 2.490 F
SON
OIGITAUSEUR STEREO 480 F DIGITAUSEUR MK II 560 F INTERFACE MIDI 420 F MINI AMPLIFICATEUR STEREO 4 Watt sans HP 360 F
MINI AMPLIFICATEUR STEREO 4 Watt avec HP 530 F
Offre valable jusqu 'au 31 Mars 199!
Dans la limite des stocks disponibles
DISQUES DURS A 500 PRO 30 3.690 F
PRO 50 3.890 F
PRO 105 6.390 F
DISQUES DURS A 2000 DATAFLYER 45 Mo 2.950 F DATAFLYER 52 MoQ 3.290 F DATAFLYER 105 MoQ 4.590 F EXTENSIONS MEMOIRE A 2000 DATAFLYER RAM 0 Mo 950 F DATAFLYER RAM 2 Mo1.800 F DATAFLYER RAM 4 Mo2.690 F
EXTENSIONS MEMOIRE A 500
512 Ko Ext. Sans horloge 250 F 512 Ko Ext. Avec horloge 320 F
PERIPHERIQUES AMIGA
+ 1.600 F
+ Extension à 2Mo
6. 890 •=
+ Moniteur couleur
5. 290 F
CABLE PERITEL CABLE MIDI CABLE IMPRIMANTE CENTRONIX CABLE MINITEL CABLE RALLONGE JOYS. 35 F CABLE NULL MODEM 150 F DOUBLEUR JOYSTICK 60 F
IMPRIMANTES
STAR LC 20 1.690 F
STAR LC 200C 2.190 FI
STAR LC 24 200 2.990 FI
STAR LC 24 200C 3.290 FI
AMIGA 500 PLUS
+ 30 jeux + Manette
SOURIS
SOURIS OPTIQUE TRACK BALL LECTEUR EXT. 3M 2 LECTEUR EXT. 5*1 4
LECTEUR 3"1 2 EXTENSION 512 Ko 720 F
LECTEUR 3" 1 2 + 100 DISQUETTES 800 F
LECTEUR 3"1 2 + DISCO COPY 720 F
+ 600 F
2. 990 F
SCANNER 400 DPI 1.790 F
LES PERIPHERIQUES
MANETTES DE JEUX
145 F 150 F 110F 140 F 140 F 160 F
+ Moniteur couleur
+ Extension à 2Mo
4. 800 F
MUSIC STC
es l’apparition do l’Amiga, divers développeurs furent d’emblée enthousiasmés par les possibilités sonores de la machine. C’est
- ainsi qu'apparurent vers 1987 Sonix et Deluxe Music Construction Set. Le DMCS (pour les intimes !) N’était autre qu’une adaptation issue d’une préhistorique version Apple II, disposant donc de toutes ses perfections, éditeur rigoureux mais ayant l’avantage d’afficher réellement une portée à l’écran, gestion de canaux MIDI, et divers accessoires. Mais on trouvait également tous les ingrédients d'un soft prévôt comme effet spécial dans une série de science-fiction série Z : l’introduction d’une partition à la souris se révélait être un véritable enfer, et l’interface tenait plus du delirium post baba-cool que du système ergonomique. Et donc, malgré des charmes “étonnifîants” pour l’époque, le DMCS connut une carrière tristement courte. Sonix faisait figure de leader en comparaison. Disposant d'un système de composition similaire, on pouvait, par son utilisation aisée et une intelligente gestion des écrans de contrôle, utiliser parfaitement les ressources de l’Amiga. Portée affichée à l’écran, paramétrage d'instruments internes, MIDI, assez d'outils pour satisfaire tous les instincts créatifs débordants. La composition se faisait très naturellement, en choisissant une durée et en la posant sur portée pour définir une note. Un système très simple, mais lassant à la longue : pour faire un morceau d’une trentaine de mesures, la souris parcourait facilement 4 km sur son tapis à force de piocher dans les notes pour les coller sur la portée. Bref, Sonix était un régal pour le fan de solfège, mais un cauchemar pour toute personne désirant être productive.
ET MAINTENANT ALORS ?
Il est arrivé, il a tout changé ! Nous sommes en 1988 lorsqu’apparaît un petit programme étrange sur les écrans. Une espèce de tableau de bord où les notes sont des codes, les voies des colonnes, un véritable tableur sonore ! Mais à l’écoute, les compositions se ré
Si je vous échange voire simple baril de SoundTracker contre 2 barils de Traekers d’une autre marque, que me répondez-vous chère madame ?...
Non, non, et non ! On ne passe pas des heures à maîtriser ses couper coller d’un soft à un autre pour le plaisir, et aujourd'hui, force est de constater que bon nombre dWmiga-fans ont tendance à préférer se jeter par la fenêtre plutôt que de définir l’utilitaire idéal qui comblera leurs nuits de mélodies électroniques.
Vèlent merveilleuses par leurs mélodies et leurs aspects dynamiques. Paradoxe, ces musiques peuvent être produites en une dizaine de minutes, et sans connaissance préalable du solfège ! Le SoundTracker était né. Le soft, qui utilise le clavier de l’Amiga principalement, s’avère fortement pratique et pas aussi désagréable qu’il peut le paraître. On définit une banque d’instruments (Preset-list) qui se chargent de gérer l’intégralité de vos samples répartis sur un maximum de 99 disquettes. Sous l’éditeur, il n’y a qu’à sélectionner un instrument pour que le tracker retrouve à quel endroit il est stocké. Ensuite, la création n’est plus qu’une affaire d’imagination, Les colonnes voies se remplissent par le clavier qui émule celui d’un piano, en pas à pas ou en direct. On crée une mesure (pattern), puis une seconde, etc, finalement, il ne reste plus qu'à indiquer au programme dans quel ordre jouer ces patterns, et l’affaire est dans le sac ! Un système ridiculement simple et directement inspiré des séquenceurs de studio, mais rudement efficace. Des effets peuvent être ajoutés sur chaque note, tel que les glissandos, portamento, et j’en passe... Les morceaux peuvent être ensuite sauvés sous plusieurs formes. Soit une chanson, n’étant autre qu’un fichier contenant partition et liste d’instruments utilisés, soit sous forme de module, fichier compact comprenant partition et instruments. Force est de rendre hommage au père originel d’un programme événement sur Amiga : Karsten Obarski. I.e SoundTracker a une histoire tout à fait originale. Conçu à l’origine pour faciliter la création de musiques de jeux, il avait été développé en vue de commercialisation. Divers problèmes, dont la distribution, firent qu’il ne vit jamais le jour sur les étalages de nos boutiques, même si une version officielle, et bug- géc d’ailleurs (plantage sur les extensions mémoires !), fut importée momentanément avant d’être retirée définitivement de la vente. Les Hackers reprirent les bases du programme, et l’améliorèrent pour compenser des mises à jour abandonnées. C’est ainsi qu’aujourd’hui nous disposons d’une vingtaine de versions, dérivés plus ou moins proche de l’original. La dernière connue est la version 2.6, customisée par le gang de Mnemotron. Depuis sa première apparition, le soundtracker s'est adjoint une ribambelle d’accessoires tous plus pratiques les uns que les autres : éditeur interne de Preset- List, File Requester plus performant, compactage automatique des données... Si les diverses versions ont toujours apporté un plus au programme, il est certain qu’elles n’ont pas toutes été programmées avec le même soin, et de nouveaux clones sont apparus pour clarifier certains codes buggés, refusant même de tourner correctement sous certaines conditions.
LA FAMILLE S’AGRANDIT,
¦
Malgré une tentative par Linel pour relancer la commercialisation d’un Tracker (Sound-FX, cousin assez pratique, ne survécu pas aux nombreuses évolutions du Sound Tracker original, et ne fut finalement jamais commercialisé), les programmeurs “amateurs" restèrent fidèles et dévoués à leur programme fétiche. Depuis, quelques dérivés percent dans le lot :
- Noise Tracker : modifié par Mahoney & Kaktus, il s'est vu adjoindre principalement un samplcr et une gestion de voies MIDI.
- MED : différent par son interface, il reste fidèle au principe du tracker. Ayant eut la chance d'être diffusé dans sa première version sur le réseau Fish, puis en version 8 voies dans “Amiga
36. 15 code FDS
Des milliers de logiciels du Domaine Public à télécharger pour AMIGA. PC XT AT, ATARI ST TT et MACINTOSH.
RY
Et bientôt, la boutique, les petites annonces, les bals binaires....
Format", le programme face au succès en est arrivé au stade final : une version commerciale. Il se différencie des autres par son interface disposant de nombreux panneaux de contrôle et une quantité impressionnante de paramètres qu’il peut gérer (de l’échantillonnage au MIDI, en passant par de nombreux formats de fichiers).
BON DE COMMANDE EXPRESS
à renvoyer avec votre règlement à FDS-FREE DISTRIBUTION SOFTWARE SARL,
B. P. 134, 59453 LYS LEZ LANNOY CEDEX
- Oktalyser : un hybride qui a le mérite d’avoir introduit un mode 8 voies mais aussi une interface laide et peu pratique. Reste une curiosité par rapport à ses concurrents...
- Star ïrckker : mon chouchou ! Pourquoi ? En étant à sa version 1.3. il offre une présentation claire et les mêmes accessoires que scs voisins, plus une gestion des accords, d’un générateur de sons A.V1 FM, et de macros ! Trois modes de gestion des canaux sont possibles : 4 voies classiques, 4 voies Amiga plus 4 voies MIDI, ou 8 voies Amiga. Et pour finir, il tourne correctement sous quasiment toutes les configurations possibles, détail négligé par beaucoup de programmeurs fantaisistes.
- Pro Tracker : celui-ci fait l’unanimité du public depuis quelques temps. 11 dispose de toutes les options classiques, plus une ribambelle d'effets à rendre jaloux les studios II.M. “Fine tune" des échantillons, Tempo redéfinissable au battement près. File Requester performant, accords, sampler puissant, et une série de paramètres internes redéfinissables à volonté. S’il semble atteindre le top en matière d’accessoires, il n'empêche pas que le soft ne tourne pas sous toutes les configurations, défaut majeur.
CASSER LA VOIX...
Au milieu des grandes nouveautés des trackers. Le mode 8 voies est une performance assez spectaculaire. En effet, F Amiga est limité à 4 voies mono (soit 2 stéréo contrairement à ce que disent certains charmeurs de serpents), et pourtant, vous pourrez mixer un total de 8 voies sur les 4 canaux de la bête. Derrière cet étrange phénomème, n’est autre qu’une prouesse de programmeur qui couple les voies par deux au prix de certains sacrifices. D’abord dans l'environnement : la machine est entièrement occupée par les calculs extrêmement rapides qu’elle doit faire. Donc, adieu multitâche, et plus généralement entrée en Livc de la partition ! En second lieu, le fait de coupler 2 fréquences nécessite de diviser la fréquence des instruments à assembler par deux, ce qui nous donne celte perte de qualité frappante à l’écoute, et une diminution du volume sonore de chaque voie. I.e 8 voies n’est donc qu’un jouet, et le restera jusqu'à ce que le problème ait été surmonté par une solution matérielle (les rumeurs les plus folles ne courraient-elles pas sur un circuit son 16 voies pour l’Amiga ?).
Poui commander cochez les disquettes eu articles de votre choix isu, papier iip,e avec tes rêf ch s fievja Lss commandes son! Envoyées sous 24 48 heures (commercial dans la mue ries stocks) ei nous fournissons des disquettes Ce marque ceriiiiees pour la duplication des logiciels du Domaine Pubiic. Commande DP seule : minimum 6 disquettes. Dans les auîres cas pas de minimum
Nombre de disquettes DP : .x 15 Frs
Nombre de disquettes DP ...x 21 Frs (collection SH) =
Logiciels commerciaux & autres articles TOTAL Kit de téléchargement (Câble k Logiciel) : 75 Frs *
Frais de port par ( ) voie normale : 15 Frs ( i rapide : 25 Frs =
Forfait recommandation (très conseillé) : 12 Frs
MONTANT TOTAL à régler par ( ) Chèque ou ( ) Mandat joint =.....
3 Je désire recevoir la disquette catalogue FDS-News qui contient également un logiciel en cadeau. (Joindre 7.50 Frs en timbres . Gratuite avec une commande).
3 J ai déjà un câole et je souha te simplement recevoir la disquette gratuite contenant le protocole de téléchargement pour ( ) Amiga. ( i Maclrtosh. ( ) Atari. ( )PC 5'1 4.
( ! PC 3 12. (Joindre 5 Frs en timbres)
DEMAIN
Peut-être que ce sera vous qui. Derrière votre moniteur, programmerez un dérivé génial du Tracker. Et grossirez les rangs d’une équipe qui a largement fait évoluer l’Amiga dans le milieu sonore. Si l’on observe les récentes sorties commerciales, on ne peut que constater la suprématie de ce soft et son importante influence. Et bien souvent, ils ont été écrits par les mêmes personnes qui auparavant se terraient dans leur tanière des nuits entières pour faire avancer le schmilblik...
Jérôme Roudet
NOM : ......
Adresse : ...
Code Postal : .Ville :.
DOMAINE PUBLIC
s nvHs: scj qdcs sc'fi compatibles er.a H-neni avec e 500* 4otre rala gûu& FDS e’.vs coot rr deso'-ndiS la I Ste des msqueiitts cor' paT&cs ou eor
“1 FDS537 3£X - MEGA
BlÀCK MONKS THE SCRA > CHER JAMCRACKER PRO WO [éditeur; MED V3 13 (éditeur;
iNTUiTRAC K E R V1.10 ï play en
~l FDS990 a 99* R1PP lt UP Vol.l a Vol.4 Instruments , 1 v I 6
Modules
MEGADEMQS
Pas du longs discours Elles son EXCELLEN i ES T FDS 102“ GNU ORMEN DEB KR08 3FDS1028 GOLDFIBE OBLIOUE INFINITY n F OS 1034 Dreamdealers - Taies of Dream “1 FDS1035ACrion.es. Süenîs - Hardwired 1 Me "l FDS1035BCrionics Silema - Hardwired :1 Mo “1 FDS-038 SYNTEX - RAZOR EPGE i- Mol 1 FDS!048 RAZOR-911 - VOYAGE
SHAREWARE COMPENSE
(Logiciels Français) : 21 Frs par disquette
SH342 BOURSE V1 A Gestion d ur. Portefeuille d actons.
SH471A&B SP Disk 1 & 2 i Nouvelle version)
Des jînrairsMs qui permettes ce dess t> d 'ic-ter ces irages dans plusieurs moce.t.
H SH5Û5 BOOT MASTER VI Al
l NO JVC1 0 ve'S en de oerer les OOOtS
1 SH64-. D1SKLABEL VI .1
uot-r •nprTPC' tar.iemeT ces etquettes.
TSH803 TISUTlLS - EDITEX V*.01 Ld'îeur ae textes - catalogue oe vus disquettes 1SH804 TISUTlLS - ETIK V1.0
Cruarian a et-qjettes ce d sou-t-es ei d* K. video “1 ShiOOO GESTCPT Vi 2 n Mo - Horloge,
fîHPiior de votre compte barcairp ISH'COi ABSYS - DIGIT MASTER 1
n SH‘0’5 ABSYS DIGIT MASTER 2
1 SHICi 6 ABSYS - DIGIT MASTE R 3
3 a sGiiCttes contenant nus musiques oe qualité o'otes=ior- relie i’ Moriacsssâ'ei.
“ISH1064 AMIGA SOURCE EDITEUR VI .2
- ne-iert sdneL, os ic.ics pou' e; p'og'xin3M,r,.
Sont disponibles les collections :
Fred FI S H 1 à 600 CAM 1 à 480
AMOS-DP AMICUS. TBAG. CACTUS AMATEUR RADIO S SOURCES SEKA.
. Frs Frs.
. Frs. . Frs. Frs. . Frs
.Frs.
. Prénom : .
DOMAINE COMMERCIAL
JEUX
n AL'EN BREED 269 F
“I BARBARIAN I! (PSY) 229 F
I BAT 2 340 F
“IBATTLE IsuE 285 F
1 BIRDS OF PREY 299 F
3CELTIC LEGEND 285 F
“1 CISCO WEAT 240 F
n DOUBLE DRAGON 3 242 F
n ELVIRA - THE ARCADE GAME 269 F
3 FANTASTIC VOYAGE 269 F
- 1 FASCINATION 265 F
"I FIRST SAMOURAÏ 239 F
"1 FOOTBALL CRAZY COMPILATION 273 F “1 FUN RADIO COMPILATION 289 F
“1 FUZZBALL 239 F
“1GAUNTLET 3 249 F
“IHARE RalSiNG HAVOCK 339 F
“1HEARTOF CHINA 349 F
3 HEIMDALL 1 Mo) 329 F
”1 HOME ALONE 219 F
"1 HUDSON HAWK 239 F
n KNIGHTS OF THE SKY 325 F
"i LEANDER 269 F
“1 MAX COMPILATION 270 F
3MEGA-L0-MANIA 285 F
“I MiCROPROSE - GOLF 319 F
“1MONKEY ISLAND II 339 F
- IOH NO1 MORE LEMMINGS 219 F
“I POPULOUS 2 239 F
“1 ROBOCOD 245 F
T RC8CCOP 30 249 F
“I ROLLING RONNY 235 F
“ISIMPSONS 235 F
“1 SUPER SKI II 238 F
“1TERMINATOH2 240 F
"I THE GODFATHER l'LE PARRAIN; 289 F 3 T F OFF 242 F
“1 TORTUES NINJA 2 239 F
3WOLFCHILD 279 F
UTILITAIRES
3 AMOS Français 455 F
3 AMOS 30 345 F
3 AMOS COMPILER 295 F
3 DELUXE PAINT 4 790 F
3 DEMO MAKER d Moi 380 F
3 DISKLOCK V1 .Ob (V2.0 pour A500+) 99 F
3 MASTER VIRUS KILLER V2.2 150 F
Autres litres Jeux & Utilitaires demander la lisle.
3 Exiensio-t 5 ! 2 Ko - horloge ASOC 390 F
3 Extension 5i 2 Ko (sans horloge) pour A500A500 - 360 F
3 Lecteur externe 880 Ko 3 5 570 F
3 Lecteur externe 880 Ko 3.5 - Articück * Biitz (copieur) + Antivirus 7t 0 F
3 Lecteur interne 880 Ko 3.5 Amiga 2000 590 F 3 Souris mécanique (Amiga'Atari) 199 F
’ Kil de lelecharçement seul Fort Gratuit. Indiquer le type de machine
Date et Signature :
Cn-nRpv 23 92. -fri varîufr:- 'icar. *nr depoaewi ièj> •è'ppf '
Nous avons vu le mois dernier la différence entre la fonction LIST et la commande DHL Ces deux programmes relativement
- similaires offrent
PRENDREZ-V
deux niveaux de précision dans l'analyse des directories.
Nous reviendrons, comme promis, plus en détail sur l’utilisation des paramètres peu connus de LIST dans un prochain article mais pour le moment nous allons étudier un peu plus en profondeur la syntaxe des noms de fichiers.
Les noms de ilehiers sont, nous en avons déjà parlé dans un précédent article. Des chaînes de caractères qui permettent de localiser des données stockées sur une mémoire de masse. Mais en pratique courante les noms contiennent des informations un peu plus précises qui permettent à l'utilisateur de connaître le type d'informations contenues dans le fichier (image, texte, son ou autre).
En effet, il est fondamental en informatique de connaître à tout moment le type d’informations avec lequel on travaille. Il faut donc trouver un moyen de faire apparaître de façon compréhensible cette information sans être obligé de lire le contenu du fichier ce qui ralentirait fortement le travail. Une solution simple a été mise en oeuvre sur MS-DOS : il s’agit des extensions. Un fichier est alors toujours composé d’un nom de 10 lettres suivit d’une extension de trois lettres. Par exemple “HECTOR. IMG” ou encore "CASTOR-
SON”. Dans ce cas, tout le monde sait que IMG désigne une image d'un format connu des certains programmes et SON un son que peut jouer tel autre utilitaire. Ce système élémentaire est assez rigide et les programmeurs de l’Amiga ont donné un peu plus de liberté aux utilisateurs en rendant possible l’utilisation d’extensions multiples : on peut mettre plusieurs séparateurs (les points ou autres) dans un nom de fichier. Par exemple on peut imaginer des noms de fichiers tels que “ilLCTOR- ADRKSSF.DOC” indiquant, qu’il s’agit d’un fichier document contenant une adresse se rapportant à Hector. Cette utilisation est, en général, peu courante et on se contente de la norme PC. II est cependant utile de connaître les principales extensions de façon à ne pas les
utiliser pour ses propres types de don-
Notre grande série d’articles d’initiation au Workbench et au CLI arrive déjà à son septième épisode et
nous en sommes au
point où il devient urgent de parler d’un des aspects les plus cohérents (car partagé par de nombreuses commandes) de la syntaxe CLI : les Jokers.
Nées (voir tableau). La simple vue de cet échantillon d'extensions parmi les plus courantes montre à quel point il peut être utile de bien les choisir. Non seulement un mauvais choix se répercutera sur de nombreux fichiers mais il entraînera de nombreuses confusions de la part des autres utilisateurs. De plus, on comprend mieux l’intérêt à mettre une extension à un fichier de façon à éviter les “collisions" de noms que peuvent engendrer l'utilisation de plusieurs utilitaires lors d'un travail sur un thème unique. Par exemple, imaginons que nous travaillons sur le castor, sympathique animal qui mériterait plus d’articles dans .Amiga Revue. L’utilisation d’extensions permet de faire coexister dans le même directorv des fichiers aussi différents que des images, des textes et des sons :
GXSTOIL IMAGE CASTOR.SON CASTOR.TEXTE
Mais cette façon d’organiser les données a un autre avantage : elle permet d'utiliser au maximum de leurs possibilités les Jokers que sont capables de traiter toutes les fonctions CL! Dignes de ce nom.
En effet, nos commandes peuvent, si on leur demande de façon correcte (par l’intermédiaire d’une syntaxe bien définie) s’appliquer à plusieurs fichiers successivement. Ces techniques ont l’avantage de faire gagner un temps précieux mais doivent être parfaitement maîtrisées car elles peuvent se révéler dangereuses lors de l'utlisation do fonctions de délétion (DFI.FTE) ou de copie (COPY).
ETUDIONS
Les jokers sont basés sur deux symboles : ? Et . Nous allons tout d’abord étudier le plus simple d’entre eux : le point d’interrogation. Pour cela nous allons imaginer une directory caricaturale qui va nous servir de laboratoire. Nous allons faire agir dessus les commandes que nous connaissons déjà : LIST ou DIR (mais libre à vous d’essayer DELETE ou une autre commande plus dangereuse).
Voici notre directory :
Ly on. H abi t an ts Lv on. PI a n
Lyon.Plan.bak Paris.Habitants
Paris. Habitants.bak Paris.Plan Nice.Habitants Nice.Plan
Lille. Habitants Lille.Plan
Le point d’interrogation est un caractère qui remplace n’importe quelle lettre (point y compris).
Tapons la commande :
DIR ????.Plan et nous obtenons :
Lyon.Plan Nice.Plan
Ce qui paraît logique puisqu'aueun des autres noms de fichiers ne pouvait être superposé à “????.Plan”, l e dièse permet de remplacer plusieurs caractères identiques. Il doit donc être suivi de la lettre qui peut être répétée plusieurs fois. Tapons :
DIR Li le.Plan
on obtient le résultat suivant :
Lille.Plan
Notons tout rie suite que s’il avait existé on aurait aussi vu apparaître un fichier nommé “Lilllllllc”. Plan ce qui montre bien que le dièse est le symbole de la répétition. De plus, plusieurs de ces jokers peuvent être combinés dans un même nom de fichier ce qui rend encore plus puissante leur utilisation. En effet, on peut associer le dièse et le point d'interrogation de façon à faire un “super-joker" remplaçant un nombre indéterminé do caractères inconnus. Par exemple si l’on tape :
DIR l.yonJ.
on obtient immédiatement
Lyon.l labilanl Lvon.Plan
Lvon.Plan.Bak
IUS UN JOKER ?
On peut tout aussi bien utiliser la commande dans l'autre sens et chercher tous les fichiers plans :
1) 111 ?.Plan
Lille.Plan l.yon.Plan
Nice.Plan Paris.Plan
Pour trouver les fichiers bak il suffit de la même manière de taper DTR ?.bak . Tout cela est d’une logique implacable et en combinant. Les jokers entre eux on peut affiner encore plus nos recherches. On peut par exemple chercher tous les fichiers de sauvegarde de plan qui sont appelés évidemment plan.bak . On tapera alors :
D1R ?.Plan.Bak
mais si l'on veut en plus les fichiers “.Plan" on est obligé de faire DIR ?.PIan ?
De cette façon on indique que le nom avant l’extension n'a aucune importance ainsi que la présence éventuelle d'une deuxième extension.
En pratique courante, on ne sert pas de commandes aussi compliquées et l'on si' contente de formules stéréotypées que l’on finit par connaître par œur. Il arrive souvent que l’on veuille connaître tous les fichiers ".info” ou “.Bak” d’un directory (pour les effacer ou les consulter) ce qui est très facile à faire avec “DIB ?.info“ ou "DELETE ?.bak".
On peut aussi copier tous les fichiers possédant une certaine lettre (mettons un A) dans son nom :
COPY ?A ? Ram:
Nous venons de faire le tour de ces quelques fonctions pouvant se révéler fort utiles mais il ne faut jamais oublier qu’il faut un bon entraînement pour les utiliser correctement. Une mauvaise compréhension de leur fonctionnement entraîne immanquablement des erreurs soit par excès (lors d’un "delele” trop de fichiers peuvent être effacés) soit par défaut (lors d’un “copy” des fichiers peuvent être oubliés).
Il faut donc s’entraîner et lors d’opérations délicates ne pas hésiter à contrôler les résultats avec DIR ou mieux encore si des fichiers d'une grande importance sont manipulés, prendre son temps et faire les copies à la main ou avec un utilitaire du type DiskMasler ou Opus.
Eric Brunet
LES EXTENSIONS LES PLUS COURAMMENT UTILISEES
.Dût
Textes
PRG
Programmes
.INFO
Icônes
.BAK
Fichier de sauvegarde
.BACKUP
Idem
.FONT
Description de font
.METRIC
Idem
.MOD
Source Modula II
MOD.
Préfixe pour les musiques
.xxxO
Ficliier de sauvegarde
.INC
|
Include
J. IBRARY
Librairie Amiga
.TXT
Texte
.ASM
Assembleur
.S
Source assembleur
.1.
Idem
,c
Source en C
.MB
Librairie
.CONFIG
Fichiers de configuration
.H
.OBJ
Fichier compilé Modula II
.SYM
Fichier de symbole Modula II
.REF
Fichier de référence Modula II
.FI)
.CFA
Source GFA-Basic
.BIN
Données binaires
.ESO
Interventions en rub. ESOTE-
RISME sur RTEL
.IFF
Fichier au format IFF
.MAX
Documentation
.PIC
Pieture
.IMG
Image
.BMP
Bitmap
,SH
Script Shell
.XREF
Références extérieures en C
,FNF
.DATA
Donnée
.DAT
.G.ADS
Fichier interne
.KEYS
Idem
.BMAP
Bitmap
.S CM
.STREAM
.ASC
Fichier Ascii
.AMOS
Source AMOS
.P Source
Prolog
A VOS
BOBBY
La première chose que l’on remarque, c’est que l’interface de travail rappelle beaucoup celle de Dpaini III (surtout au niveau des boutons et de l’ergonomie). Elle permet bien entendu toutes les fonctions d’édition classiques, à savoir : rotations, miroirs, undo, rectangles, lignes, ellipses et grab (principe de fonctionnement identique à DPAinl III). Les couleurs ne sont pas en reste avec une palette paramétrable à volonté (réglages RVB). Enfin, vous pouvez disposer d’une grille d’aide au dessin, très pratique pendant la création d’une animation.
Le plus simple est le format IFF, récupérable par la plupart des logiciels, mais je pense que les programmeurs apprécieront tous ceux qui vont venir. Imaginez que vous êtes en train de créer le jeu de l'année, vous dessinez vos Bobs ou vos animations, et vous voulez les réincorporer dans votre fichier source (en fait vos fichiers sources, si vous programmez bien... : rien de plus facile.
Vous avez la possibilité d’obtenir le fichier source (format assembleur ou dump) de votre ou de vos Bobs. Ce fichier contiendra la définition du Bob dans sa taille réelle (ainsi que le nombre exact de bitplanes utilisés), ou dans la taille prédéfinie (64 x 64 x a bit- planesl.
Je ne vais pas m’étendre plus longtemps sur l'éditeur, qui est somme toute classique lui aussi, pour passer au module de sauvegarde, beaucoup plus intéressant. Module ??? Oui. Car le programme est capable de gérer plusieurs formats.
L’interface étant intuitive, on dessine très vite. Il faut cependant savoir que la taille maximum gérée est de 64 x 64 pixels. Ca peut paraître petit, mais c'est largement suffisant pour un usage dit "normal”.
Anim-brush compatibles avec celles de Dpaini, le tout étant bien entendu réim- porlable dans Demomaker.
Bodv:dc.wSOOOO.SOOOO,SOOOO.SOOOO.$ ()()()(),$ 0000,$ 0000
dc. wSOOOO,$ 0000.50000, $ 0000, $ 0000.
Soooo.soooo
dc. vv$ 03FF.SF’8()0.S0000.S02()(),$ 0000,
S0000.S02FF
dc. wSFOOO,$ 0000,$ 02D7.$ F00().$ 0000 .SO2C7.SF000
dc. wSOOOO,$ ()2D7,$ FO()O.SOOOO,S02FF
,SF000.S0Û0Û
dc. w$ 0200,S000()
dc. wSOOOO, S0000.S0000.S0000, $ 0000. SOOOO.SOOOO
De même, vous pouvez demander que les bitplanes soient enregistrés selon le format IFF, ou bien bitplane par bitpla- ne. Vous pouvez également enregistrer la palette de couleurs, et prendre en compte un masque pour le blitter (utile pour les déplacements horizontaux). Pour tous ceux qui n’auraient pas suivi ces explications, voici un court exemple de fichier source généré par Bobby, tout va devenir très clair :
Voici la suite de la visite guidée des nouveaux modules Demomaker.
Au menu, un éditeur de Bobs, et un éditeur de Fontes.
A vos claviers...
Voilà pour les fonctions de sauvegarde (trp.ç utiles nnnr Ioq o-A«»«.vwvw,„pei
Width:de.w37
Height:dc.w31
Depth.dc.wS
ShifiBytes:dc.wO
Bplano.Modus:dc.vv()
Terminons par le module d'animation. Pour créer une animation, il suffit d’indiquer le nombre de frarnos la composant. Vous avez bien évidemment la possibilité de modifier cette valeur à tout instant. De même, un simple clic sur une flèche permet de passer d’une frame à la suivante ou la précédente par rapport à celle en cours d’édition. Lorsque votre animation est terminée, vous pouvez la visualiser en utilisant la fonction "Play”.
La visualisation peut bien entendu se faire en mode “Loop” ou en mode normal.
Au cours de la création d’une animation, toutes les fonctions de l’éditeur sont accessibles.
Enfin, et pour terminer, il faut préciser que Bobby est capable de gérer des animations au format de Dpaint (Anim Brusli), et au format Demomaker. Pour ce dernier, Bobby peut créer des “Object-Sprite”. Des “Bob-Etoile” et des effets de Bobs (Bob-Eflect-Gfx). Pour plus de renseignements sur ces formats, reportez-vous à la documentation de Demomaker. Sachez simplement que ce sont des formats qui permettent de gérer une partie des effets de Demomaker.
L'éditeur de fontes peut en fait se diviser en 3 parties distinctes.
Hn effet, il est possible de créer 3 sortes de fontes différentes : des fontes pour Demomaker (32 x 32, 16 x 16, 16 x 16 SP, et 8 x 8. On Mode A), des fontes pour F Amiga (entrelacées, proportionnelles, etc, en Mode B). Et enfin des fontes vectorielles (Mode C).
Ht comme si cela ne suffisait pas, Tau-
Pour les fontes bitmap, on peut utiliser Dpaint III. Mais pour les fontes vectorielles, ceinture, on ne peut utiliser que celles fournies avec le soft.
Ht pour ce qui est des objets, ça se complique encore plus, car il faut utiliser un assembleur (SKKA), coder ses propres données et assembler le tout !!!
Fous ceux qui ont tenté l’expérience savent ce que je veux dire, parce que pour ce qui est de coder des coordonnées d'objets 3D en valeurs utilisables par Demomaker, amis de l'aspirine à haute dose, vous allez être servis...
FONT EDITOR
LAVIERS
leur fournit avec son sofi 2 handlers ainsi que les sources (C et AmigaBasic) de programmes d'exemples pour utiliser des fontes vectorielles dans vos propres applications : c'est carrément fantastique. Imaginez un peu un traitement de textes qui travaille entièrement en vectoriel et non plus en bitmap, je n’ose même pas imaginer... Mais revenons sur Terre. Une fois le programme chargé, l'interface de travail apparaît.
Kilo se compose d'un panneau de contrôle dans la partie supérieure de l'écran, de la palette de couleurs à droite tandis que la partie centrale est utilisée pour la création. Celle-ci est d'ailleurs grandement facilitée par des fonctions de Copier Coller, de tracé de rectangles, de cercles, d'ellipses et autres droites... sans oublier le zoom réglable à volonté. Les effets de miroir, les rotations ou la possibilité de mapper une brosse sur la lettre en cours d'édition...
Un édition en mode A (fontes importables dans Demomaker), l'utilisateur choisit en premier le type de fontes qu’il veut éditer, puis il clique sur le bouton "Cet Char” pour déterminer le caractère à éditer parmi ceux disponibles dans ce mode. Il ne lui reste plus alors qu'à dessiner la fonte entière, puis à la sauvegarder.
Kn édition en mode B (fontes utilisables par le système ou par des applications, ou fontes Amiga), on détermine d'abord le mode de travail (I.ores, Hires et ou Lace), puis la largeur et la hauteur de la fonte. Et pour les pointilleux, il est aussi possible de paramétrer la position de la ligne de base des lettres. Une fois la fonte créée, on sauvegarde. Et apparaît alors un requester vous demandant quels attributs doivent être affectés à la fonte. Vous pouvez alors choisir entre 4 styles : souligné, gras, italique et encadré. Enfin, sachez que dans ce mode vous pouvez déterminer si la fonte doit être proportionnelle ou pas (dans le cas d’une fonte proportionnelle, ia distance entre un "i” et un “z” sera la même, tandis que pour une fonte non proportionnelle, c’est la largeur des caractères qui sera la même).
Nous allons maintenant voir le troisième et dernier mode de travail : le mode C (à mon avis le plus intéressant). Comme on l'a indiqué au début, ce mode permet de créer des fontes vectorielles, que vous pouvez bien entendu utiliser avec Demomaker, mais aussi et surtout dans vos propres applications. Attention, ce dernier module est quelque peu différent dans sa manière de travailler par rapport aux deux autres. Ainsi, il est possible de charger une fonte bitmap en arrière plan pour un travail plus précis. Vous pouvez aussi choisir entre un affichage type fil de fer (dans ce cas. On ne voit que l'ossature de la fonte), ou un affichage en lignes fermées (les lignes fermées sont remplies avec un motif).
Enfin, il n'y a que 2 couleurs pour travailler (logique en vectoriel). Mais les principales différences ne sont pas là, elles proviennent des outils qui sont maintenant étudiés pour un travail vectoriel, à savoir des lignes droites ou des courbes, et c’est tout. Adieux cercles, rectangles, ellipses, etc..
Passons maintenant à une dernière possibilité très intéressante de ce soft, à savoir l'exportation des fontes d'un mode à un autre. Je m'explique : vous avez créé une fonte en mode A et vous voulez maintenant la récupérer en mode B. Chargez-la en mode A, cliquez sur le bouton Mode B. et répondez “oui” à la question vous demandant si vous voulez convertir la fonte. C'est aussi simple que ça, mais surtout vous gagnez des heures de travail.
Pour terminer, on peut dire que c’est un excellent éditeur de fontes, mais surtout c’est le seul qui permette un travail vectoriel directement intégrable dans des applications personnelles.
Petit message personnel : si vous en connaissez un autre, faites-le moi savoir..., merci d'avance.
Prochain et dernier rendez-vous dans le numéro 44, avec le Vector object Editor, histoire de finir en beauté.
Frédéric Jacquet
MODE
A
i_
mods;
n
Il T*
MODE
C
l h h 11
i on r
! Il )
' IX 1 1 1
’sSTxæ4 VïTx 1 C:3 Vxe 3 |lTïïx i c;1
B-*S
~X-3L.
SNÂJ?
COPY
V3ÏUI 1
- r ,jtj zir r-j
VV i Ji '.hlV-j I ¦*3» ''s y
G ET CHAR
UNIX)
CLR
Figure 2 : le menu principal de Font Editor.
Nous vous parlions le mois dernier d'un meeting; français ; au même moment se déroulait une "partv” semblable au Danemark. Tous les grands groupes étrangers (Silents. Phenomeua, Alcalraz, Criouics. Seoopex, Ked Sector...) présentaient leurs démonstrations d'un excellent niveau. La tendance artistique des démos est à la hausse : ou privilégie désormais les animations graphiques et on développe les scénarios ! Le juste milieu étant le mixage avec de nombreuses innovations techniques. Les deux premières démonstrations primées de ce meeting le prouve.
Moins 3 fois pour en apprécier toutes ses qualités. Merci d’ailleurs à Phœnix- DP pour l’avoir fournie rapidement.
Le code est de Hornet, les graphismes de Pgcs, la musique de Grog et les effets musicaux de Zoltar.
Programmation : 19 20 Graphismes : 20 20 Musique effets : 19 20
19. 5 20
19 20
18 20
Cette démo est la plus grande superproduction jamais produite par un groupe sur Amiga.
Elle ne comporte pas moins de 5 disquettes savamment remplies. 11 s'agit en fait d’un véritable film de science fiction. Son temps de réalisation : un an et demi, les Alctraziens ont même sorti une préversion. Cette super-production relate l'histoire de Zork, à la recherche d’un super canon dans la galaxie
1389. 1127 pour détruire une planète ennemie. Au niveau technique il y a de la 3D sphérique mélangée à des bitmaps (explosions), et de nombreux effets vidéo comme dans les films !
11 faut visionner la démonstration au
LES NEWS A
POSSEDER
ALÇATRAZ : ODYSSEY
Crionics : Hardwired.
Encore une super-production en deux disquettes. On trouve deux grandes parties : une classique du style des in- tros de Psygnosis (géante donc), l'autre présentant de nouveaux effets spéciaux.
Et en plus ils sont tous inédits et superbes ! 11 y a des “Faday Bobs”, qui sont des Bobs affichés simultanément en cyclant les couleurs, des Glenz- Vectors à 48 faces, des Elastic-Vectors, un “Twist-scroller”, qui, comme son nom l'indique, est un scrolling qui tourne sur lui-même, 14 400 points évoluant à l'écran sur des courbes de lissa- jou, effritement d'un cube. 3D ombre portée avec source lumineuse, et enfin un effet superbe de transformation entre deux objets 3D fil de fer en point par point ! Le code est de The Spv et Deftronic, les GFX de Michael Bail et Sionic, la zik de Jesper Kid.
DEMO
Une démo française pour changer, enfin c'est plutôt un sound-disk. Le code n'a donc pas besoin d’être extraordinaire, il faut que les musiques assurent.
Et bien c’est le cas ici, elles ont même été testées en boîte de nuit à .Angers ! Mais cette démo est réservée aux adeptes de Techno, et il y en a beaucoup. .Ainsi on trouve trois modules res-
CRIONICS : HARDWIRED
Programmation
Graphisme Desig
Musique
CORNER
semblant aux Digital-Concerl de Flash- Production Isans cependant les égaler). Un seul regret : le groupe n'aurait pas du rippor
les instruments. Le code est de Spectre, la musique de Wooper et les graphismes de AU Of Famé et Furio.
Programmation : 12 20
Graphism : 8 20
Musiques : 16 20
PIXXIS : MEGADEMO
Présentée à la iris', cette démo est originale par l'incrustation de jeux, et classique par ses démos. I.e niveau des démos n'est pas extraordinaire, mais les jeux sont assez sym- pas et justifient son acquisition. L’ajout de fonctions cachées et de choix entre la langue française et la langue anglaise en font une démo originale. On regrettera cependant le rip des musiques (notamment celle de Mushies de Fizzle), qui est toujours néfaste pour la réputation d'un groupe ! Le code est de Prolox et les gfx de Bettie Juice.
Programmation : 14 20
Graphismes : 16 20
Musiques : 17 20
FREDERIC BOULIER : SPHERICAL.ANIM
Triant récemment toutes mes démos, j’ai remarqué que les animations en images de synthèse prenaient beaucoup de place, j’ai donc choisi de vous parler de la plus réussie. Klle a été réalisée avec Turbo Suver, Deluxe Paint et le mythique Scuipt 4D. Les effets sur les transparences et sur les réflexions ont été très poussés et le rendu est digne d’un très gros système. De plus, il est visible sur tout Amiga disposant d’1 Mo de mémoire. Comme vous l'aurez compris, l’animation est de Frédéric Boulier.
Graphismes 18 20
Animations 17 20
Si vous désirez que vos démonstrations soient testées, n'hésitez pas à me contacter par courrier au journal.
.Antoine Mussard
P>
%>
D X
’D
Commodore c'est le pied.
If
X
m
'Q
Le Pin's Musicien.
D
Le Pin's Arts Graphiques.
X Les 4 PIN'S d | collector dans leur écrin. |
p
-M
a
Quatre PIN'S émaillés tirés à 2000 exemplaires d'après quatre dessins originaux sont livrés dans un écrin bleu marine style bijouterie.
BON DE COMMANDE PAGE 98
Le Pin's Joueur.
Donc, pou ou pas de dépaysement pour les personnes habitués à l'utiliser, à deux différences près, elle est maintenant en anglais et elle intègre trois modules de travail (l’éditeur, le module de rotation et le dernier pour les transformations).
Donc, une fois l'éditeur activé, on peut voir l’interface de travail dans la partie supérieure de l'écran, un objet prédéfini au milieu (sorte de billard auquel il manquerait le tapis) ainsi qu'une boîte à outils sur le côté droit (type Dpaintl. Mon mil de lynx remarque tout de suite le bouton “Clear" dans la boîte à outils, un clic et l'écran est vide, prêt à recevoir toutes mes créations les plus folles. Du côté de la création, les principaux outils de travail nécessaires sont présents : rectangles, polygones, cercles, rotations, duplications d’objets, copies d'objets, palette de couleurs, etc. Un petit exemple pour vous montrer à quel point il est facile de créer un objet, ici en l’occurence un cube.
Vous dessinez un carré (logique à la base), tous faites une copie que vous décalez par rapport à un axe et vous fusionnez la copie à l'original : vous obtenez alors un superbe cube. Ce n'est pas plus compliqué.
Pour l’édition en 3D. Il faut savoir que ce n’est pas le système style Sculpt qui a été choisi (vue nord, est, et de dessus!, mais un système de visualisation d’objet sous 6 angles différents (vue de dessus, de dessous, de devant, de derrière, de droite ou de gauche 1) avec une seule vue simultanée. C'est à mon avis une simple question d'habitude à prendre. De toute façon, il est possible de positionner les points dans l’espace formant les objets grâce à une règle magnétique (raster) de précision variable (zoom). Sachez enfin que vous pouvez travailler en fil de fer ou bien en faces pleines (simple question de goût). Maintenant, imaginez que vous venez de terminer votre super avion dernier cri. Vous vous dites que vous aimeriez bien le visualiser sous tous les angles : rien de bien compliqué, il suffit de cliquer sur "Test. Object”, de maintenir le boulon droit de la souris enfoncé et de déplacer cette dernière pour voir votre avion faire la même chose à l’écran. Après avoir bien regardé votre avion, il ne vous reste plus qu’à le sauvegarder. Une fois encore, vous pouvez choisir
Cet éditeur, comme son nom l'indique, permet de créer des objets vectoriels 3D faces pleines directement réutilisables sous Demomaker. La première surprise de ce soft se situe au niveau de l'interface de travail qui rappelle étrangement celle de Demomaker : et pour cause, ce sont les mêmes auteurs.
Entre plusieurs formats, à savoir un format Demomaker. Un format éditeur, deux formats source SHKA et un format spécial pour les objets complexes. I.es formats sources permettant d’obtenir un source de la définition de l’objet pour le réutiliser dans vos propres programmes.
Sachez enfin pour terminer la description de cet éditeur que si vous avez (dans votre jeunesse) travaillé sous Vidéosonpe, tous vos objets pourront être importés (surfaces normales ou complexes).
LES MODULES
Voyons maintenant les modules d'animations et de rotations, fin effet, il est possible d’aulo-aninier des objets. Pour expliquer le principe des animations, imaginez un peu un avion avec une architecture à géométrie variable (type Tomcat).
Les ailes sont déployées au maximum pendant le décollage et pour voler avec le maximum de portance, tandis qu’elles sont repliées au maximum pendant les combats pour une meilleure maniabilité. Imaginez maintenant que vous vouliez représenter cela avec un simple objet vectoriel. C’est tout simple, il suffit de dessiner dans l’éditeur un premier avion les ailes déployées, puis le même les ailes repliées et vous sauvegardez ensuite les deux objets. Vous activ ez dans l’écran principal le module “Transform” et vous indiquez vos deux objets.
Un petit clic et le programme a généré toutes les déformations vectorielles intermédiaires aux deux objets, I'm peu comme Dpaint IV avec les brosses, sauf que là. C’est du vectoriel...
Une fois fait, vous pouvez comme toujours visualiser votre création en temps réel et en fil de 1er, modifier la vitesse ou installer des points d'arrêt dans la restitution de la transformation.
Mais attention, cette technique a quand même des limitations, il faut que les objets aient le même zoom et bien entendu le même nombre de points et ou de faces. Mais avouez quand même qu'il y a de quoi représenter les choses les plus folles.
Pour terminer, je vais vous montrer les possibilités du module de rotation (“Rotate”). Comme un exemple vaut mieux qu'un grand discours, imaginez un peu un moulin : à part le fait qu’on en trouve beaucoup en Hollande, ses ailes tournent, et oui... Donc, vous créez un moulin dans l’éditeur avec bien entendu des ailes, vous le sauvegardez et vous activez le module de rotation. Une lois fait, il ne reste plus qu'à préciser les faces (en utilisant les numéros des points formant les faces) qui vont devoir subir une rotation. Vous donnez donc cette indication au programme ainsi que les axes concernés par la rotation ei la vitesse de rotation. Dans notre exemple, il suffit de donner les points utilisés par les ailes et de demander une rotation le bon axe (je vous laisse réfléchir à la question : un Malabar à gagner). Une fois fait, il ne vous reste plus qu'à cliquer sur “ Test Object” et regarder tourner ies ailes de votre beau moulin ... Bien entendu, comme pour les autres modules, la visualisation se fait en 3D faces pleines.
Et voilà, il ne reste plus qu’à sauvegarder le tout pour le réutiliser sous Demomaker,
Pour conclure, un soft à posséder par tous les utilisateurs de Demomaker pour la facilité de création et l'interface très intuitive.
Frédéric Jacquet
Qui n'a jamais utilisé un compresseur de données ou n’en a entendu parler ? Rien qu’en sauvegardant une image sous Deluxe Paint
- vous utilise un algorithme do compression qui, même s'il reste simple, permet d’excellents résultats, La curiosité doit alors motiver notre fièvre de savoir et laisser ainsi quelques questions titiller notre esprit. Comment peut-on appliquer à une série d’octets l’exemple du paquet de pain de mie ? Vous savez, celui que l’on comprime entre ses mains puissantes et viriles et qui, après relâchement, retrouve son précédent volume. Ces algorithmes gri- gnoteurs d’octets, jouant les gros bras, peuvent nous rendre de grands services, et dans bien plus de domaines que vous ne pouvez l’imaginer. Faisons un petit tour dits applications touchées par ce procédé avant de passer en revue les différents algorithmes de compression.
UTILISATION
Dans le domaine des télécommunications, le canal de transmission, qu’il s’agisse d’une ligne téléphonique, d’un faisceau hertzien ou autre, est un facteur important de limitation de la vitesse d’émission. Les utilisateurs téléchargeant par minitel ou même par modem le savent bien, et leurs factures de téléphone sont là pour ie prouver. Kn effet, les performances des ordinateurs s’ac- croient bien plus rapidement que les techniques de transmissions, et les données à traiter sont de plus en plus importantes. Le transfert de celles-ci devient ainsi de plus en plus laborieux et coûteux. Pour relativiser ce problème, il est alors intéressant de transformer un ensemble important d’informations en une autre représentation plus réduite, et donc plus rapide à émettre, à partir de laquelle il est possible de retrouver les données initiales. C'est exactement ce que réalise la compression de données. Ln fonction du ratio de compression, égal au rapport entre la taille des données originales et celle des données compressées, l’on détermine la performance de compactage. Un fichier réduit de moitié (ce qui arrive fréquemment) possède un ratio de 2. Sa vitesse de transmission est alors multipliée par
L’augmentation de la puissance des ordinateurs et l’arrivée du numérique jusque dans nos chaumières riment rarement avec économie de mémoire de masse. Malgré ia mise au point de nouveaux supports, tel que le disque compact à grande capacité de stockage.
Il apparaît, et nous le montrerons par la suite, que la compression de données propose à l'utilisateur un confort très appréciable (surtout pour le porte monnaie!, lors du stockage ou de la transmission de données.
Deux... et le coût réduit de moitié. Un pou d'originalité : dans un futur proche, les omissions de radio diffuseront leur programme en numérique. Cela demanderait, si la transmission se faisait ainsi, un débit considérable de la part des émetteurs. C'est pourquoi les informations se propageront compressées, ce qui, de plus, limitera les pertes et les altérations lors du rendu final.
Le stockage des informations est souvent la cause de nombreux problèmes en informatique. Kn premier lieu, ce sont les capacités des supports magnétiques qui limitent la quantité de données à traiter et à sauvegarder. Ln disque dur se remplit très rapidement si l’on n’y fait pas attention. Avec un bon algorithme de compression, il est alors possible d’augmenter la capacité apparente d’environ 60% : un disque dur de 100 Mo pourra stocker environ 160 Mo. Mais ce procédé demande une grande vitesse de traitement lors du décompactage. Avec un simple 68000 le temps d’attente passe rapidement l'envie de compresser systématiquement. Par contre, avec un 68030. La décompression semble pratiquement transparente et arrive, pour des fichiers possédant un bon ratio, à accélérer la vitesse de chargement. Les disquettes n’échappent pas à la règle. Hn plus du temps de lecture réduit, le compactage permet à de très nombreux éditeurs de logiciels d'éviter qu’un de leur produit ne soit trop gourmand en disquettes, Le coût matériel, le temps de duplication et l’utilisation “grille-pain” du lecteur se trouvent alors réduit.
Les nouveaux supports, ayant de grandes capacités de stockage, comme ie disque compact, possèdent l’avantage d'emmagasiner, sur une surface réduite, l’équivalent d’environ 800 disquettes. I.a compression de données peut sembler alors totalement inutile, mais il n'en est rien. Les possibilités de tels supports permettent de rêver à un simulateur de vol se déroulant au-dessus de paysages digitalisés ou bien simplement à un petit film réalisé en images de synthèse... Prenons l’exemple extrême d’une telle animation avec des images de haute qualité (1024 x 1024 en 16 millions de couleurs) : chaque écran pèse alors 3 Mo. Sur un disque compact d'une capacité de 600 Mo, l’animation, en 2â images par seconde, sera alors de seulement 8 secondes. L’intérêt, de la compression apparaît d’autant plus intéressante lors du transfert mémoire de masse en RAM. Le temps de transfert d’un fichier de taille importante en mémoire est beaucoup plus lent que lorsqu’il est chargé compacté et décompacté en mémoire (avec un processeur 32 bits).
A titre d’exemple, la carte NeXT dimension du NeXT intègre un processeur graphique de type RISC qui permet de compresser et de décompresser en temps réel, via un disque dur, des images de 4 Mo.
La compression de données s'évertue à repousser les limites matérielles de transmission et de stockage, elle nous est d’ailleurs de plus en plus indispensable. C’est pourquoi l’on trouve de plus en plus de compacteurs sur nos ordinateurs. Leurs puissances permet même à quelques uns de fonctionner en transparent, c’est-à-dire de compresser ou décompresser automatiquement lors d'une sauvegarde ou d’un chargement de fichier, et cela sans aucune intervention de l’utilisateur. D’ici à ce que ce système soit directement intégré en ROM. Il n’y a qu’un pas.
LES ALGORITHMES DE
COMPRESSION
La compression a connu dos débuts difficiles. Les ordinateurs avaient bien moins de données à traiter et les vi-
Amiga News-Tech
"le magazine des programmeurs sur Amiga"
tesses de traitement étaient trop limitées. Un des premiers à voir le jour fut la compression par topologie. File consiste à différencier dans un tableau de bits l'octet le plus courant du fichier (en général Oi de tous les autres octets, puis d’éliminer dans tout le fichier cet octet. Certainement le plus rapide des algorithmes, mais le résultat, assez moyen, s'encombre d’une table de décompression.
I a compression par demi-octet n'est, elle, valable que pour les données possédant une suite logique. Une série de .N octets dont les 4 bits de poids forts sont identiques sera compactée. Il suffit de garder en argument N et les 4 bits en commun puis stocker, à la suite, les 4 bits de poids faible des octets compactés. Cet algorithme prend tout son intérêt lorsqu'il est couplé à d'autres, il faut tout de même l'appliquer à des données de taille plus élevée (compression par demi-mot ou demi-long mot), car il a été inventé avant l'apparition des processeurs 16-32 bits.
Plus connu, le Run-I.enght-Fncoding, ou suppression des répétitions, permet, comme son non l’indique, de remplacer chaque suite d’octets identiques par la longueur de celle-ci et l'octet. L'algorithme est excellent pour compresser des images, et se retrouve d'ailleurs dans le format IFF.
Une méthode mathématique, du nom de son inventeur, Huffman, se base sur une analyse statistique dns données à compresser. Les caractères les plus fréquents sont codés avec le plus petit nombre de bits. Le fichier ainsi compacté doit traîner une table de conversion entre anciens et nouveaux codes, d'où une certaine lourdeur.
Cet algorithme est surtout utilisé dans les traitements de textes, où la table est déjà prédéfinie. Il obtient d'excellents résultats, et cela sur n’importe quel type de données : entre 20 et 30% de gain sur un fichier déjà compacté avec du LZVV.
LZVV, pour Lcmpel, Ziv et Yvelch. Les trois inventeurs de l'algorithme. La méthode consiste à essayer de placer dans une table les chaînes de caractères déjà rencontrées et de n’émettre que les codes de ces chaînes.
La table nécessaire au compactage est inexistante dans les données compressées. Lors de transmissions, cette méthode permet de coder et décoder les données au fur et à mesure et obtient en général, pour une vitesse de traitement correcte, d'excellents résultats.
L'algorithme de Teuhola et Raita ressemble un peu à I.ZYV puisqu’il se base sur les chaînes déjà rencontrées. L'utilisation de la prévision et d’une table de hachage lui confère l’avantage de la vitesse pour un bon taux de compression.
Le petit dernier est la compression d’images par fractales (toujours au stade expérimental).
Les algorithmes utilisés par les logiciels de compression comme PowerPacker ou Turbolmploder sont en général du LZVV modifié à la façon Teuhola et Raita. Pour les archiveurs du type LlIArc. Huffman et I.ZYV l'ont bon ménage.
Comme vous le voyez, il existe de nombreux algorithmes aussi différents les uns que les autres. Si vous voulez vous y intéresser plus précisément, vous trouverez dans l’Amiga News Tech des explications détaillées et des exemples sur les principaux algorithmes.
II est tout de même à regretter le manque de documentation en français correct sur la compression de données, car l’importance de ces méthodes est toujours grandissante, et pas seulement dans le milieu de l'informatique.
4 MIGA
l A N E W rj-TF C H
UNIQUEMENT PAR ABONNEMENT
EN V E N
LANGAGE
Arexx : la voie royale III. Par F G. (p.2>
Amos connail la musique, par F L. (p.4)
EXECBASE
ExecBascI : du C à l'assembleur par D.J
(p-6)
ExecBasc II : le 68000 de A a Z fin par L.F
(P-241
TOOLBOX
ToolBox reqlibet parnel. Par S.S. ip.1r
SUB.way
SUB way I : fa communication mte«-lâches par m p.'5»
SUB way 11 les mon sous intuition, pa- HDV... (p.26)
DEMO-MAKERS
La 30 faces cachées, par J.E. p.10)
CONCOURS
De mal en Pl. Par A.C. et F M. (p.t3)
HARDWARE
Los disques chouettes, par L.F (p.91
UTILITAIRE
Sauveur d'écrans I par M. (p.20}
REQUESTER CATS 3?
¦ ni 45 F. Bflsquette comprenant les sources et les exécutables
11 NUMEROS SEULS : 350 F.
11 NUMEROS + LA DISQUETTE : 600 F.
Remplissez le bon îissiblëment et expédiez-le accompagné de votre règlement par chèque bancaire ou CCP à : AWIIGA VPC - 16, quai Jean- Baptiste Clément, 94140 ALFORTVILLE.
NOM :
ADRESSE:
CodePostal:
PRENOM
VILLE:
Je m'abonne à l'ANT pour une durée d'un an. Soit :
11 numéros seul : 350F 11 numéros plus 11 disquettes : 600F Frais de port Etranger & Dom Tom paiement par mandat : +85F
E. Ilocdel
Veuillez trouver ci-joint un règlement par chèque bancaire ou CCP d’une valeur de :
ww
4D
Il s’agit de deux programmes permettant de visualiser des objets en 4 dimensions. Ue programme dénommé Tesseract visualise la projection en 3T) d'un hyporcube, d’un hyper octaèdre et d'un hypertétraèdre. Ces projections peuvent être manipulées en 3D ou 41). Ue programme Navigator quant à lui vous permet de vous déplacer en 3D dans une sphère à 4 dimensions. Version : 1.01
Fichiers : exécutable, documentation Auteur : Jerry D. llcdden.
GIFMachinc
Ce programme est utilisé pour convertir des images de serveurs au format GIF en fichier [FF SHAM ou 1LBM 24 bits, compréhensibles pour F Amiga. Il offre de plus quelques options intéressantes telles les renversements horizontaux et verticaux, l’extraction des bordures ou la création de flous. Cette version nécessite le Kiekstart 2.0 pour fonctionner.
Version : 2,137 update de la 2.116 présente sur la Fish 458 Fichier : exécutable, documentation et sources
Auteur : Christopher Wichiira. Llamatron
Un jeu d’arcade très rapide où vous devez descendre sans cesse des hordes de monstres de l’espace. Crampes aux doigts garanties.
Fichiers : exécutable, documentation (shareware)
Auteur : ieff Minter.
MineClearer
Version Amiga d’un programme existant déjà sur PC sous environnement Windows 3.0. Vous êtes le capitaine d’un navire et vous devez débarrasser la mer de toutes les mines présentes. Version : 1.0c
Fichiers : exécutable, documentation
Auteur : Kopotzky Theodorich.
Steal
Un programme vous permettant de capturer des structures de la zone d’af-
Pour commencer ce mois de mars en beauté, je vous propose quelques nouvelles disquettes de ia collection Fred Fish, à compter du numéro 541. Nous étudierons aussi un logiciel de conversion d’images GIF en images IFF susceptibles d’être digérées par votre Amiga chéri. L’actualité étant primordiale commençons sans plus attendre par la marée du jour.
Fichage. Il peut ainsi capturer les structures associées à des gadgets, menus ou écrans Intuition.
Version : 1.1
Fichiers : exécutable, documentation, sources
Auteur : Rick van Rein.
Thinkamania
Version de démonstration d'un jeu de mémorisation de cartes comportant des motifs allant par paires. Les graphismes en haute résolution sont superbes. Ainsi que les efléts sonores. Version : 2.1
Fichiers : exécutable, documentation Auteur : Th.Schwoeppe D.Respondek of Z.U.T..U. Softvvorx.
FRFD FISH Y 542 BootX
Un nouveau tueur de virus. I.es fonctionnalités offertes sont : la vérification du bootblock, vérification do la mémoire pour les virus résidents et la recherche des “link virus” sur les fichiers d’une disquette. Il possède de plus une bibliothèque de BootBlock qu'il peut installer sur les disquettes. Il possède un répertoire des virus que vous pouvez remettre à jour. Il supporte complètement le système 2.0.
Version : 3.80d update de la 3.40 présente sur la Fish 420 Fichiers : exécutable, documentation Auteur : Peter Stuer
ChcmniMa'Ie
Un programme vous permettant de réaliser des animations de réactions chimiques avec comme idée de base de pouvoir les stocker sur bandes magnétoscope. 11 s’agit d'un langage de programmation contenant des expressions conditionnelles, des boucles imbriquées, etc. Il peut manipuler dos molécules contenant jusqu’à 64 atomes et liens inter-atomiques.
Version : 0.8
Fichiers : exécutable, documentation, exemples et sources en C Auteur : Klaas van Gond.
Powersnap
Un utilitaire vous permettant d’utiliser la souris pour sélectionner des caractères, n’importe où sur l'écran, ei les recopier ailleurs (dans une fenêtre Cl.l par exemple), il reconnaît toutes les polices do caractères non proportionnelles jusqu’à une taille de 24 points. Il fonctionne sous environnement 2.0. Version : 1.1 update do la 1.0 présente sur la Fish 467
Fichiers : exécutable, documentation Auteur : Nico François.
PP
Un patch pour la DOS.library qui permet à cette dernière de considérer les fichiers compactés avec PovverPacker comme des fichiers AmigaDos standards. Une des utilisations possibles de PP consiste à compacter les fichiers ".info” qui garderont leurs fonctionnalités tant que PP est actif. C’est, très efficace pour récupérer de la place disque. Version : 1.3 update de la version 1.0 présente sur la Fish 515 Fichiers : exécutable, documentation et sources (shareware)
Auteur : Michacl Berg.
PPAnini
Un programme pour jouer des animations au format IFF AN1M ou IFF AMM opt 5 (l)Paint III). Ues fichiers peuvent être ‘'normaux” ou compactés avec PovverPacker. I.es fonctionnalités incluent le changement de palette durant l'animation, le support du mode overs-
BUREAUTIQUE
DESSIN
SIMULATION
F -117A 340 Frs
GUNSHIP 2000 340 Frs
MICROPROSE GOLF 340 Frs
GRAND PRIX 340 Frs
SILENT SERVICE II 340 Frs
F19 STEALTH FIGHTER 280 Frs
M1 TANK PLATOON 280 Frs
TURBO CHALLENGE II 199 Frs
BATTLE ISLE 240 Frs
KNIGHTSOFTHESKY 340 Frs
F 15 II 340 Frs
AVENTURE
FLAMES OF FREEDOM
340 Frs
RAILROAD TYCOON
340 Frs
LEMMINGS
240 Frs
LEMMINGS Const. Kit
240 Frs
GODS
290 Frs
MUSIQUE
DIGITAL SOUND STUDIO
990 Frs
PERFECT SOUND 3.0
740 Frs
MASTER SOUND
410 Frs
CONFIGURATION VIDEO PRO
1 AMIGA 2000 W 2.0 + 1 HCD GVP 52 Mo + 2 Mo RAM + 1 écran 1083 S + 1 GENLOCK GST GOLD 40a
19. 760 Frs TTC 16.330 Frs TTC
PAGESETTER II
990 Frs
DeluxePaint IV
790 Frs
CG OUTLINE FONTS
1390 Frs
DIGI PAINT 3
690 Frs
PROWRITE 3.2
990 Frs
DIGIVIEW GOLD 4
1300 Frs
SUPERBASE IV
2990 Frs
3 D Const. Kit
399 Frs
PROFIL
345 Frs
Volumn 4D Junior
420 Frs
EXCELLENCE 2.0
990 Frs
Volumn 4d Pro
2390 Frs
KINDWORDS 2.0
420 Frs
INFOFILE
450 Frs
UP GRADE Dpaint IV
: Tél.
LANGAGES
COMPILATIONS
AMOS VF
490 Frs
BUREAUTIQUE S2P
1390 Frs
AMOS COMPILER
295 Frs
(Kindwords 2.0, Infofile, Maxiplan Plus)
AMOS 3d
375 Frs
AIR COMBAT ACES
269 Frs
DEVPACV2
810 Frs
Aventures Extraordinaires
299 Frs
G FA BASIC 3.0
675 Frs
PLANETE AVENTURE
289 Frs
G FA COMPILER
395 Frs
Extension mémoire A 500 Plus 1 Mo : 690 Frs - Lecteur externe 3’ »“ : 570 Frs - Joystick Manta-ray (6 micro switchs) : 129 Frs - Multistart 1.3 ou 2.0 590 Frs - ROM 2.0 : 270 Frs - Reprise de toute carte contrôleur pour l'achat d'une carte COMBO 322 : 2000 Frs et COMBO 333 : 3000 Frs maximum.
Frs A 3000
2690 Frs 2100 Frs 2300 Frs 1990 Frs 1990 Frs 2190 Frs 695 Frs 5490 Frs 6990 Frs 5320 Frs Consultez nous
A 2000
Publicités et photos non contractuelles Les prix s enti
Nom _______________________________________________________________________
Acresse :--------------------- ..------------------------------------------
Vite -_______~_____ Code PosîaJ .
Téléphone
650'- Carte accélératrice
GVP 40 mhz. 4M
' tonswie 650 Frs ro.s issu’arct VJM. En piisl TEG 19.90% torirt CTEÜM 9T rçunr a a œt X «utor
Libellé
Ote
Prix
Montant
, , . . . _
SOUS TOTAL
F TTC
Livraison express
PORT
25 F TTC
J par COLIS5IMO
TOTAL
F TTC
A*2P, 61 rue rte la Monnaie • 59 800 LILLE
99801*91*01 HhOOj_
A 500 (OFFRE LIMITÉE) 2490 Frs
A 500 Plus 2990 Frs
A 600 3690 Frs
Extension mémoire avec horloge 512 k 390 Frs
Lecteur externe 3'1 2 570 Frs
Lecteur externe anti-virus 3'1 2 710 Frs
Disques Durs ARCHOS (10 Mo de domaine public) ADD 500 + HD Quantum 52 Mo 3490 Frs
Extension mémoire ADD 500 1 Mo 500 Frs - 2 Mo 950 Frs - 4 Mo 1900 Frs Disques Durs GVP Nous consulter
Disques Durs PROTAR AD500 HD50 52 Mo 17ms (alimentation comprise) 3.890 Frs
Extension mémoire 1Mo 490 Frs
A 2000 A 2000 _
+ moniteur 1083 S + Disque Dur 52 Mo999O F rS Disque Dur GVP HCD + 52Q 2M. 4390 Frs
Multistart 500 et 2000 1.3 ou 2.0 590 Frs
CARTES ACCELERATRICES GVP A 3001 S2-50 Mhz - 4 M 16990 Frs
COMBO 322-22 Mhz-1Mo 7990 Frs
COMBO 333 - 33 Mhz • 4Mo 12990 Frs
COMBO 322 - 52 Mo-1 Mo 9990 Frs
4Mo RAM 32 bits pour COMBO 2890 Frs
AMIGA Advantage A 500 Plus + Infofile + Fusion Paint + Shangaï + Spindizzy, Cadaver +
Kick Off II et Bomber 3.590 Frs
Carte Vortex Atonce+16 Mhz Moniteur Couleur 1083 S Moniteur Couleur 1084 S Carte GENLOCK A 2300 Kit GENLOCK PAL DIGITALIZER ? Filtre électronique Action Replay MKIII- A 500 595 Frs DCTV
CDTV + 5 dises
CARTE AT 80386 (20 mhz) IMPRIMANTES
PERIPHERIQUES
Carte Archos Avidéo 12 bits * AVPaint + Opéra 2390 Frs
can ainsi qu'un éditeur de commandes. Compatible 2.0.
Version : 1.0a update de la 1.0 présente sur la Fish 414 Fichier : exécutable, documentation Auteur : Nico François.
PPLoadSeg
11 s’agit d’un patch pour la routine LoadSeg pour qu’elle reconnaisse automatiquement les fichiers compactés par PowerPacker comme des fichiers Amigados normaux. Vous pouvez ainsi compacter des fichiers librairies, de- vices et fonts.
Version : 1.0
Fichiers : exécutable, documentation Auteur : Nico François.
PPMore
Un utilitaire remplaçant la commande "more” et permettant la visualisation de fichiers textes normaux ou compactés avec PowerPacker. I.e décompactage est automatique à la lecture du fichier. Il simule le look 2.0 sur système
1. 3 et supporte les requesters Asl du
2. 0.
Version : 1.8 update de la version 1.7 sur la disquette 371 Fichiers : exécutable, documentation Auteur : Nico François.
PPShow
Un programme de visualisation d’images au format IFFILBM compacté avec PowerPacker. Le décompactage est effectué automatiquement lors de la lecture du fichier.
Version : 1.2a update de la 1.2 présente sur la Fish 371 Fichiers : exécutable, documentation Auteur : Nico François.
PPType
Un programme vous permettant d’imprimer aussi bien des fichiers textes standards que des fichiers compactés
avec PowerPacker. 11 comporte une interface très conviviale vous permettant d'insérer les numéros de pages, la date, les infos associées au fichier ou encore d’ajuster les tabulations.
Version : 1.1a update de la 1.1 présente sur la Fish 371 Fichiers : exécutable, documentation Auteur : Nico François
Remaplnfo
Un programme pour modifier la palette des icônes. Tl inverse les couleurs noire et blanche. Il fonctionne aussi bien sous
1. 3 que 2.0 avec le support en plus des “Applcons” sous cette version. La multi- sélection d’icônes est également supportée.
Version : 1.0
Fichiers : exécutable, documentation Auteur : Nico François
Selector
Un programme qui vous aide à installer un système de menus avec gadgets sur le boot d'une disquette pour pouvoir exécuter les programmes qui sont dessus.
Version : 3.0 update de la 2.3 disponible sur la Fish 302 Fichiers : exécutable, documentation Auteur : Nico François.
TheGuru
Pour les nostalgiques, ce programme fait réapparaître le guru sous système
2. 0. Il supporte les écrans publics et virtuels et possède une interface complète à base de gadgets. Il nécessite bien entendu le système 2.0 pour fonctionner. Version : 2.0 update de la 1.0 présente sur la Fish 378
C= AMIGA REVUE N' 43
82
VA
Figure 5
Fichiers : exécutable, documentation Auteur : Nico François.
VCLI
VCI. I est l'abréviation de Voice Command Line Interface. Il s'agit d'un programme de reconnaissance de la parole. Vous pouvez associer à chaque mot une ou plusieurs commandes CL1.11 nécessite bien entendu la présence d’un digitaliseur audio de type PerfectSound 3 pour fonctionner.
Version : 2.0
Fichiers : exécutable, documentation Auteur : Richard Ilorne
FRFD FISH N° 543 XaudioScope
Audioscope est un analyseur de spectres en temps réel pour l’Amiga. Il permet d'analyser le spectre en fréquence de n’importe quel signal audio en provenance d’un digitaliseur audio de type PerfectSound 3.
Compte tenu de la quantité de calculs effectués. Un Amiga accéléré est fortement recommandé.
Fichiers : exécutable, documentation Auteur : Richard Home.
Badger
Il s’agit d'un aide mémoire qui vous rappelle les choses importantes à effectuer. Il fait apparaître pour cela une petite fenêtre dans laquelle il affiche l’événement dont il faut se souvenir.
Version : 2.05a update de la 2.01e présente sur la Fish 432
Fichiers : exécutable, documentation (shareware)
Auteur : George Kerber.
Lin utilitaire qui vous permet de capturer la palette de couleur associée à un écran et de la sauvegarder sous la forme d’un fichier exécutable qui la chargera dès son exécution.
Version : 2.0 update de la 1.0 présente sur la Fish 396
Fichiers : exécutable, documentation et sources en assembleur Auteur : Preben Nielsen.
Day2Day
Un petit programme pour calculer le nombre de jours entre deux dates.
C’est très utile si vous vous voulez savoir depuis combien de jours vous êtes en vie. Version : 1.0
Fichiers : exécutable, documentation et sources en assembleur Auteur : Preben Nielsen.
MouseXY
Un petit utilitaire qui vous donne en permanence la position en X et Y du pointeur de la souris ainsi que la couleur du pixel sur lequel il se trouve.
Il permet également de calculer les coordonnées relatives d'un déplacement lors du changement de taille d’une fenêtre par exemple.
Version : 1.1 update de la 1.0 présente sur la Fish 483
Fichiers : exécutable, documentation Auteur : Preben Nielsen.
PietSaver
Ce programme vous permet de sauvegarder des écrans ou des portions d’écran sélectionnées à la souris sous forme de fichier IFF-
II. BM.
Version 2.0 update du programme
PicSaver V 1.0 de i Fish 494
Fichiers : exécutable, documentation et
sources en assembleur
Auteur : Preben Nielsen.
Plieader
Un afficheur multifonction qui vous permet de visualiser aussi bien du texte que des images ou des animations.
Il permet également l’audition de sons digitalisés. A noter la possibilité de décoder des animations sonores.
Version : 5.1
Fichiers : exécutable, documentation Auteur : Chas A. Wyndham.
Spectogram
Il s’agit d'un analyseur de fréquence 8 bits. Il lit n’importe quel fichier de données sur Amiga et affiche un spectogramme couleur du signal. Ce spectogramme est bien entendu en temps réel ce qui vous autorise certains effets graphiques en fonction du signal d’entrée.
Version : 6.3
Fichiers : exécutable, documentation Auteur : Richard Home.
TD
Un petit programme du type de “TackDisplay” qui visualise en permanence la piste en cours de lecture ou d’écriture sur chaque lecteur de disquette connecté à votre ¦Amiga.
Version : 2.0 update de la 1.0 disponible sur la Fish 483
Fichiers : exécutable, documentation et sources en assembleur Auteur : Preben Nielsen
YVBPIane
Deux petits outils vous permettant de changer la profondeur de votre Yvorkbench. AddWBPlane ajoute un bitplane. SubWBPlane enlève un bitplane. Ils fonctionnent aussi du YvorkBench que du CLI. Version : 1.0
Fichiers : exécutable, documentation et sources en assembleur Auteur : Preben Nielsen.
FRED FISH N' 544 AYVP
Ce programme anime le pointeur dans son état d’attente en remplacement du “zzz” tra-
'J
ditionnel. Il est écrit 100 % en assembleur et ne consomme que très peu de CPU. II ne fonctionne que sous 2.0. Version : 1.0
Fichiers : exécutable, documentation Auteur : Damian Cox,
EraseDisk
Un programme vous permettant d'effacer tout le contenu d'une disquette en positionnant tous les bits de données à zéro.
I
Version : 0.69
Fichiers : exécutable, documentation et sources en assembleur Auteur : Otto Bernhart.
I. anderGame
Lander 3D.X reprend l'idée du célèbre jeu où il est demandé de faire alunir un vaisseau sur un relief tourmenté, mais il a été prévu pour être utilisé avec des lunettes 3D, Le résultat doit être spectaculaire.
Fichiers : exécutable, documentation Auteur : Richard Horne.
RaiderGame
Autre jeu utilisant la technique des lunettes 3D. Il s’agit cette fois d'un jeu de stratégie dans l’espace où vous devez rechercher des adversaires et les détruire à coups de torpilles énergétiques. Fichiers : exécutable, documentation Auteur : Richard Horne.
TurboGIF
Une version de démonstration d’un programme d’afïîchage d’images au format GIF. Ce programme est particulièrement rapide (de 3 à 15 fois plus que les autres programmes du même type) mais il n'affiche les images qu’en niveau de gris.
Version ' : 1.0
Fichiers : exécutable, documentation (shareware)
Auteur : Steve Borden.
Zscroll
Un petit programme qui vous permet de visualiser un fichier ASCII. Ce fichier est visualisé dans une petite fenêtre du WorkBench.
Version : 1.0 anglaise et allemande Fichiers : exécutable, documentation et source
Auteur : Mark Zeindlingcr.
HAMLAB,
CONVËRTISSEÜRDI FORMATS D'IMAGE!
Le programme du mois permet de lire des fichiers images dans des formats non standards sur Amiga. De les afficher et de les sauvegarder au format HAM et S-IIAM. De plus, un certain nombre de traitements peuvent être appliqués à ces images.
HamLab supporte les formats de fichiers suivant : GIF, TIFF, Spectrum 512, MTV, QRT, DKBTracc, PBMPLUS et Sun Rasters.
Il peut travailler sur des images jusqu'à 1 500 pixels de large sur n’importe quelle hauteur. Attention toutefois, les images de grande taille nécessiteront la présence et le support d’1 Mo de chip RAM.
Pour fonctionner, HamLab nécessite une version du système égale ou supérieure à 1.3, ainsi que la “arp.library". La présence d’1 Mo de mémoire est également fortement recommandée. HamLab fonctionne très bien sur des systèmes à base de 68020 ou 68030.
L'image originale est tout d'abord chargée et décodée, puis sauvegardée dans un fichier temporaire (en ram dans le device T:), au format RBG 24 bits.
Puis elle est retaillée pour correspondre à un fichier au format vidéo de l’Amiga. La couleur de chaque pixel est alors recalculée en fonction de sa couleur originale, de la valeur des différentes courbes de conversion (utilisées pour l'ajustement du contraste ou de la luminosité de l'image), et des éventuels effets de lissage appliqués.
La palette de couleur ainsi créée étant encore une palette 24 bits, il est nécessaire de la convertir en une palette 4096, puis de l'ajuster en fonction des contraintes du mode Hold And Modify. A ce stade, l’image est affichée à l’écran, et peut être sauvegardée au format IFF HAM.
L’interface du programme est une fenêtre Intuition et toutes les commandes sont actionnées par des gadgets. La documentation est en anglais (15 ko). Bien que très succinte. Elle permet d’avoir une bonne idée du fonctionnement du logiciel.
UTILISATION
Nous allons utiliser un petit exemple pour appréhender le fonctionnement de HamLab.
L’image que nous allons convertir est au format GIF 512 x 400, il s’agit du superbe chat de la figure 1. La première chose que nous allons faire, c’est de convertir simplement cette image au format HAM,
On sélectionne donc le gadget “Open”, un requester apparaît. On sélectionne alors le fichier à charger, et “Ok" pour confirmer.
On choisit ensuite le mode de sortie (interlacé.), et on divise les coordonnées en X avec le ratio de 50% pour la conversion en 320 x 400. On clique sur le gadget “.Analyse”, et après quelques secondes de calcul, on peut visualiser l'image grâce à “Display”, et la sauvegarder en appuyant sur le gadget “Save”. Le résultat de cette conversion est visible sur la figure 2. Vous voyez, c’est extrêmement simple.
Les figures 3, 4 et 5 sont quant à elles le résultat de certains traitements d’images.
La figure 3 est obtenue par extraction de la composante rouge de l’image originale, la 4 en prenant le négatif de l’image, et la 5 par application d’un correcteur Gamma.
Nous vous indiquons que ce programme est disponible sur la disquette Fish N° 466, et vous laissons le soin d’en explorer toutes les possibilités.
Rendez-vous dans un mois pour la suite des nouveautés dans la collection Fish, et la découverte d’un programme du Domaine Public.
Herr Doklor Von GlutenStimmelImDorf
INTER COMPUTING
34 Avenue des Champs Elysees 75008 PARIS
D ALL AS - P ARIS - ALLEMAGNE
®40 52 2711
TELEPHONEZ NOUS POUR:
(Sur Paris 16 puis N’)
Connaître nos dernieres nouveautés.
LE DISTRIBUTEUR LE PLUS PROCHE DE VOTRE DOMICILE.
(DESOLE PAS DL VENTE DTRCCTCi
ART DEPARTMENT PRO V2.0
LE SYSTEME COMPLET DU TRAITEMENT DE L'IMAGE. COMPTATIBLE ÀREXX.
VOUS PERMET DE VOIR VOS FMÀGES 24 BITS.
LIT ET ECRIT DANS PRATIQUEMENT TOUS LES FORMATS COMPRESSE EN JPEG.
Permet à votre imprimante d'imprimet les images 24 bits
PRIX TTC 1990 Frs
BESOIN DE 2MO DE CHIP MEMORY
(Mémoire vidéo)
MegAChip 2000 500®
Offre à votre 500 ou 2000 2MO de Ram Video. Parfaitement compatible avec les cartes accélératrices y compris les 68040. Et la majorité des Genlocks et extensions mémoires.
Il s'installe sans soudure ni connaissances en électronique.
AMIBACK
PRIX DE LANCEMENT Découvrez la sauvegarde programmée PRIX MARS
550 Frs;
A la demande de Clients PROMO Excellence! Prolongée
990 Frs.
Auto configurable (pas de logiciel ou commande spéciale). Comprend le MO de mémoire nécessaire pour passer à 2MO.
PRIX Sans Sfat Agnus 2190 Frs
SECURE KEY®
Condannc l'acccs de votre A2000 ou A3000 Vous seul par un code à six caractères minimum pouvez y avoir accès.
Vous pouvez changer le code à tout Moment.
Protection parfaite, car avant d'avoir accès au -
System Secure Key vous demande le code.
Carte livrée avec Mode d'emploi en Français. Installation rapide sans soudure ni connaissances informatiques.
PRIX 990 Frs
MULTI-START II*
Pour A500 ci A2000 La seule carte vous permettant de changer de kick-start sans interrupteur donc parfaitement sans danger pour votre Amiga.vous permet de passer de i j a 2.0ou vice: versa
t vous pouvez disposer également de 1.2 ce qui nous fait les 3 Kick-startsi avec "Ctrl Amiga Amiga . Et cela automatiquement.
Installation san> soudures ni connaissances informatiques.
ENFIN TOI S LES LOGICIELRCHENT AVEC LES AMIGA S EN 2.0
PRIX 590 Frs sans Kick Start. Prix 790 Frs avec Kick start 1.3
1 MO POUR VOTRE A500+
Carte 1MO de Ram se met dans la trappe de votre Amiga.Peuplee 1MO ce qui porte le A500+ à 2MO
PRIX 750Frs
SOUND MASTER
UN STUDIO SON COMPLET
1) Le digitaliseur: Stéréo - Micro Incorporé - Manette de réglage du volume et des effets - Effets spéciaux (echo déformation etc... en temps réel. - Diverses entrees son. Etc..
2) Le logiciel: AUDIO MASTER IV: Manipulation des sons
- visualisation graphiques du son etc...
PRIX 1790 FRS
AMI BACK
La première Sauvegarde programmable sur AMIGA Rapide. Convivial il sauvegarde vos HD sur n’importe quel support (disquettes. HD. Syquest etc) PRIX LANCEMENT
3D TOOLS
TRANSFORMEZ, EXPLOSEZ VOS IMAGES 3 D. Vous lailcs de l'Image de Svnlhèse. 3D TOOLS vous simplifie la vie UTILISATION SIMPLE.
PRIX TTC 690 Frs COLORIMAGE
Le logiciel de dessins pour Enfants. Loué par la Presse
Prix 290Frs 3D FONTS
14 Polices Vectorielles pour Sculpt. 3d Pro etc... Prix 290Frs par disquette de 2 Polices
LES PRODUITS IC
Nous disposons de la majorité des produits Pro s sur AMIGA. Vous cherche un produit spécifique? Demandez à votre distributeur de nous contacter ou far tes le vous même en nous signalant chez quel dsitributeur vous voulez trous cri votre logiciel ou périphérique une fois celui-ci arrivé.
Nous sommes à l'écoute de vos commentaires sur les produit'. Nos services) tanl en France qu‘à l'Klranger les testent mais nous ne sont pas infaillibles, t
LISTE DE QUELQUES DISTRIBUTEURS 06 MCE: ASCII Tel 93 13 08 06 - 10 TROYES: MICROPOUS tel 23 73 28 49 13 MARSEILLE: A.M.i.E. tel 91 42 50 42 - INFOI.OGS Ici 91 47 01 79 • POINT IMAGE ici 91 77 95 60 - 14 CAEN: I.’INFORMATIQUE tel 31 85 18 77 - 19 BRIVE: LOGITHEQUE ici 55 23 06 36 - 30 NIMES: A3 INFOS OCCAS te! 66 76 18 81
- 31 TOULOUSE: VOLUMM tel 61 53 36 09 - 35 Si MALO: PHI tel 99 40 15 00 - 37 TOI RS: KIMATEK tel 47 61 25 52 - 44 SI HERBI.AIN MICKOMANIE tel 40 63 07 22 - 74 THONON LES BAINS' C.HISMO INFORMATIQUE tel 50 71 88 00 - ANEMASSE: GIIISMO INFORMATIQUE tel 50 95 67 82 75 PARIS: A.M l.F.43 57 48 20 - 76 ROUEN: L’INFORMATIQUE tel 35 70 53 43 l-F HAVRE MEGAVISION tel 35 43 07 38 - 84 AVIGNON: AITEL tel 90 27 00 09 SUISSE: 1004 LAUSANNE MIX IMAGE tel 21 626 16 25 - 1009 PULLY: BARONI ELECTRONIQUE tel 21 29 40 78
- 1207 GENEV E: DISTRIBL I ION ELECTRONIQUE Ici 22 786 89 34
PROCHAINEMENT
Cette rubrique vous expose chaque mois l’essentiel de CODE l’actualité. La classification des logiciels s’effectue en
fonction de leurs différents types pour vous en offrir une approche la plus agréable possible. A noter que les dates de sorties annoncées ne sont que purement indicatives.
? En retard
y coup de cœur
Titre -.
ICE & FÏRF. Editeur :
Mirrorsol't y
J Titre : THE CHAOS ENGINE Editeur : Kenegade V Y
Titre : Olik Editeur : Psvguosis
y
Titre :
LIQUID KIDS Editeur :
Océan V
¦ Titre :
PARASOL STAR Editeur :
Océan y
Titre :
ALCATR.AZ
Editeur:
lnfogrames
Titre :
PROJET X Editeur :
Team 17 y
I Titre : CAPTAlfs MUTANT Editeur :
l. oriciel y
Titre :
ROCKETEER Editeur : lnfogrames
Titre :
1) 1 K HARD 2
Editeur:
Grandslam
i fif i b>Zyi
MARS 1992
Après un grand lifting, Alcatraz, débarque sur nos plages.
Le nouvel épisode de New Zealand Story ne devrait plus tarder à sortir.
Une nouvelle moulure d'Operation Wolf. De la violence, rien que de la violence !
Le chaos règne chez les Bitmap Brothers. Sortie une nouvelle fois retardée.
_ JANVIER 1992
_ JAM 1ER 1992
MARS 1992
ARCADE
Aucune information concernant ce titre classifié n’a réussi à passer la Manche.
Parasul Star est le troisième volet (lu célèbre Buhblc Bobble.
Initialement baptisé Infiltrator, Ork fera son entrée dans le courant du mois.
Avec le dépôt de bilan de la société Mirrorsol't, ce jeu devrait sortir sous un nouveau label.
_ MARS 1992
_ MARS 1992
_ MARS 1992
_ MARS 1992
. MARS 1992
Titre :
_ MARS 1992
TURBO CHARGE Turbo Charge doit normalement être disponible au Editeur : moment où nous rédigeons ces lignes.
Titre : GlYSPY Editeur : Ready Soft
System 3
_ COURANT 1992
. L itre : ÏOMATO (.AMES Editeur : Psygnosis
Titre :
HARI.KQLTN Editeur :
Cirent lin Graphics y
_ MARS 1992
Harlequin est enfin disponible. Ne passez pas à côté de ce superbe jeu de platcs-formc.
Ce jeu d’arcade aussi fou que l.emmings ne devrait pas arriver en France avant la lin de l’année.
SUR VOS ECRANS
. Titre : SPECIAL FORCES Editeur : Mkroprose
¦ Titre :
AVENGER Editeur : Psygnosis y
Titre :
EPIE Editeur : Océan H
'l itre :
CONQUISTADOR
Editeur
Spectrum
llolobvte
_MARS 1992
"Titre :
F15-111 Editeur : Microprose y
- litre: NOVEMBRE 1991 -
FI AG
Editeur Rites Mr Flag. Il faudrait peut-être laisser la place aux
„ j. w autres jeux?
Orenuii graphies ?
Les auteurs de ce somptueux logiciel soignent leur bébé.
STATEGIE
. Titre :
COY Eli GUÎL Editeur : Sales Curve
'JANVIER 1992
_ COURANT 1992 _
Après la série des Ealcon. La société se lance sur les pas de Pirates ! (Microprose).
Ce logiciel permet de diriger un commando de ram- bos. Une bonne dose de stratégie.
_ COURANT 1992 _
Sous ce titre non définitif. Psygnosis va signer sim premier grand simulateur de vol.
- MARS 1992
SIMULATIONS
AVENTURES
¦ litre :
ABANDONNEE) PLACES Editeur :
Electronic Zou ? Titre :
BLACK CRVP1 Editeur :
Electronic Arts y
. Titre : MARS 1992
AIRBUS A320 Editeur :
ThaKon Software
i Titre :
AIR SUPPORT Editeur : Psygnosis
Nous sommes toujours sans nouvelles à propos de ce projet. _
MARS 199?
MARS 1992
litre : EYE OF T11E BEHOE- DER 2
Editeur : SS! Y
le salive d'avance à l’idée de me replonger au beau milieu de cet univers féerique.
- ¦¦u ¦H
terrir sur la planète Antiga.
AND MAGIC III Editeur :
New World
- ! L itre : MONKFY1SIAND2 Editeur :
Lucas film y
i Titre : PAKAGL1D1NC Editeur : Luriciel *
. Titre : MARS 1992
SUPERS Kl 2 Editeur :
Microïds
i Titre : IlOOK Edile ur : Océan
Le simulateur de parapente présenté par Loriciel doit atterrir d'ici peu.
Ce logiciel est a réserver aux amateurs de véritables simulations de vol.
_MARS 1992
.MARS 1992
Titre : EYE OE THE STORM Editeur :
Empire
Ce nouveau clone de Dtmgcon Master arrive au grand galop.
I
- MARS 1992 _
La gigantesque production de Spieiberg descend sur Amiga grâce à la société Océan.
Reportée de nombreuses fois, la sortie de ce somptueux jeu de rôle ne devrait plus tarder.
L'Electronic Zoo aurail-il fermé ses portes pour inventaire ?
Certainement l'un des logiciels le plus attendu en ce début d'année.
- SEPTUMBRU 1991
_FEVRIER 1992
- MARS 1992
¦Titre : TEAM -MARS 1992 YANKEE 2 Editeur :
Tout comme F.ye Of The Storm, ta sortie do ce produit est imminente.
Empire
_ COURANT 1992
¦ Titre :
KCP
... Une grande fresque qui retrace l'histoire d'un empire Editeur : V.rgtn
liâmes ?
NEWS
Voici plein de nouveaux programmes disponibles sur le 3615 Comrev, les amateurs de rav- Iracing sont, gâtés. Neuro : un simulateur de réseaux neu- ronaux qui est capable d'apprendre des motifs (exemple, des lettres), et de les reconnaître. Le programme manipule les réseaux Hopfîeld et Backpropa- galion.
ÇQMREV UPUNK
Version 1.0.
Auteur : Berthold Ruf et Ulrich Wisser. Prism : un éditeur ANS1 permettant de faire des animations et de commander pleinement la couleur.
Version 1.4. sources inclus.
Auteur : Syd Bolton, Chris Timmerberg. Colin Vernon.
Diplomacy : un jeu de stratégie basé sur le thème de la Première Guerre Mondiale, pour 2 joueurs ou plus. L'ordinateur dirige le jeu. Représente les ordres et affiche graphiquement votre statut. Une option permet de créer de nouvelles cartes pour d’autres variantes.
Version 2.0, shareware.
Auteur : Steve Douthat.
VideoDat : une petite banque de données pour votre vidéothèque.
Version 1.2.
Auteur : Sascha Fengel.
FullVievv : un viewer de texte qui utilise des gadgets en bas de l’écran, permettant ainsi d'afficher des textes de 80 colonnes. Il ouvre une fenêtre aux dimensions de votre Workbench, et peut afficher des codes ANSI. Des fichiers compressés avec Powerpac-ker. Et des images IFF (même compressées). Version 3.04.
Auteur : Jonathan Potier.
SuperLoek : un programme dit de sécurité qui permet de bloquer un ou plu- sieur deviens présents sur votre ordinateur, y empêchant tout accès. 11 peut même bloquer la souris et le clavier. Version 1.01.
Auteur : Jonathan Potter.
F. nvPrint : ce programme est un outil pratique pour imprimer des addresses sur des enveloppes. Il vous suffit d'entrer l’adresse et EnvPrint s’occupe du reste.
Version 1.20. Shareware.
Auteur : Stefan Zeiger.
SpLi : un programme qui génère des figures sphériques de Lissajous.
Version 1.00, les sources en C inclus.
La vie d’un service, le 3615 COMREV, la fenêtre de votre journal, ses joies, ses peines, ses solutions à vos problèmes... Comme chaque mois, voici un petit aperçu de ce monde étrange lié au minitel...
Auteur : Carsten Raufu RavDance : version démo du Ray- traceur RayDanco. Celle-ci est complète. Exceptée qu'elle affiche un requester toutes les 15 minutes d’utilisation. Seule limitation à cette version, le nombre de polygones et de sphères :
1400.
Version 680X0 et coprocesseur 688XX, nécessite 1 Mo de Ram.
Auteur : Charles Comstock Contour4D : crée des objets colorés et ondules pour Sculpl 4D. Les objets sont optimisés afin que les zones importantes d'une seule couleur, deviennent un ensemble plus important de faces primaires. Il travaille avec des brosses aux formats habituels (HAM et Extra- llalfBrilel. Ce programme est entièrement pilotablc à la souris.
Version 1.5, shareware.
Auteur : Bruce Thomson.
OpusS : un programme de conversion des sons Macintosh 8 bits en sons Amiga 8SV.X. Indus les sources en PCQ Pascal.
Auteur : John A. Safranek.
Tree4D : Crée des arbres 31) pour Seuipi4l) avec les feuilles. Tous les aspects de l'arbre sont modifiables.
Le programme génère un fichier “Sculpt.scene". Interface Souris.
Version 1.5, shareware.
Auteur : Bruce Thomson.
Cryslals : Une simulation en 3 D de cristaux de Laitices qui permet d’observer des vues stéréoscopiques du 14 lattices
de Bravais avec une variété d'orientations. Les rotations et le positionnement se font en temps réel. Le nombre d'images par seconde est de 10 à. 30. Version 2.15. shareware.
Auteur : David McKinslry.
TRUCS ET ASTUCES
De nombreuses personnes dans la tribune posent la question suivante : “Comment exécuter ou utiliser les fichiers téléchargés ?” Comme nous avons vu précédemment, les fichiers téléchargés sont compactés. 11 faudra donc, une fois téléchargés, copier vos fichiers qui se trouvent en RAM (option RAM sur chanelSoft 2.0) sur une disquette. Pour cela, lapez sous CLI la commande suivante : “COPY RAM: ? To Dfx:" dix: représente le lecteur de destination (dfO: DF1 : df2: etc.). Prenez soin de vérifier qu'il vous reste assez d’espace disque avant de copier ces fichiers. Une fois fait, il faudra décompacter les fichiers téléchargés. Consultez le numéro de janvier pour savoir avec quels compacteurs les fichiers sont compactés. Prenons par exemple deux types de compacteurs LIIARC (suffixe ''.izh’T et i’KZIP (“.ZIP”). Pour décompacter ces fichiers, tapez, sous Cl.l : “LIIARC x nomfïchier", pour décompacter les Mzh”
'TNZ1P nomfichicr", pour décompacter les “.zip”
DEBAT ET FORUM
Deux espaces de liberté d’expression sont disponibles, si vous avez des idées de débats, soumettez-les dans la BAL COMREV ou en TRIBUNE. Nous pourrons ainsi débattre avec les utilisateurs de l’Amiga. Et parler de leurs problèmes.
QUIZZ
Le petit jeu qui vous permet de gagner des heures en 3614 ! Les meilleurs résultats du mois seront affichés ici. Nous nous retrouvons le mois prochain, n’hésitez pas à nous poser des question en BAL COMREV ou en Tribune, sur le 3615 COMREV.
Olivier Mangon
ADIBOU
Adibou est le cousin d’Adi, le petit extra-terrestre à l’origine d'un système d'accompagnement scolaire qui connaît d’ores et déjà un certain succès. Adibou a choisi quant à lui de s’adresser aux plus petits et a créé un environnement qui leur permet d’expérimenter divers jeux et apprentissages.
Spwr
A cet environnement, qui à lui seul est un magnifique logiciel d’éveil et de découverte, viendront se greffer diverses applications. La sortie d’une application lecture, pour les 4-5 ans et les 6-7 ans, d'une mathématique pour les mêmes catégories, et d'un programme d’histoire pour les 4-7 ans, est prévue pour la première quinzaine d’avril. Entrons sans plus tarder dans l’univers d’Adibou. La première image nous fait pénétrer dans un univers naïf, magique et coloré à souhait. Une tortue passe devant une jolie maisonnette ornée d’une horloge et coiffée d’un casque de walkman, qui elle-même côtoie une fusée posée derrière un petit jardinet. De nombreux autres éléments sont dispersés çà et là tels une poupée, une voiture, une boîte de laquelle surgit un diable, une raquette, etc.
Tous ces objets s’animent de façon visuelle et sonore lorsque vous les cliquez. Vous découvrez alors rapidement que chacun d’eux est en fait une porte qui vous emmène à la découverte d’une activité d’éveil ou d’apprentissage.
Le système disquette environnement + disquette application a le vent en poupe.
Coktel Vision nous présente aujourd'hui Adibou, le dernier-né du genre, une mouture spéciale bout d chou.
Deux activités d’éveil sont disponibles, l’horloge et le jardin :
- l’horloge introduit à la lecture de l’heure et à la notion de déroulement du temps. A l’aide d'une horloge traditionnelle l’enlant fait avancer le temps. Les aiguilles tournent et les heures sonnent, tandis qu’apparaissent des images montrant les activités de la journée correspondant à l’heure affichée ;
- le jardin met à la disposition de l’enfant des sacs de graines de différentes variétés de fleurs. Il n’a plus alors qu’à les planter dans le petit jardinet. Elles poussent ensuite à leur rythme, arrosées par un petit robot. En revenant à l’écran central, l’enfant peut voir à tout moment où elles en sont. Adibou propose également sept activités de découverte et d'apprentissage :
- le bloc-notes permet à l’enfant de se familiariser avec les fonctions les plus élémentaires d’un traitement de texte en tapant sur son clavier ou en cliquant sur le clavier proposé à l’écran ;
- la construction propose à l’enfant de réaliser un paysage imaginaire à l’aide d’un décor vide et d’un stock de divers éléments (personnages, animaux, arbres, maisons,...).
Chaque élément s’anime dès lors qu’il est placé dans le décor ;
- la palette graphique introduit l’enfant dans l'univers du dessin et de la couleur. 11 peut faire des courbes, des traits droits, des pointillés, des parallélogrammes vides ou colorés avec. 14 couleurs, gommer son dessin... ;
- le jeu des portraits permet de créer des visages plus irrésistibles les uns que les autres. Un curieux visage apparaît. Il suffit alors de cliquer sur chacun des éléments (nez, œü, cheveux, oreilles...) pour qu’ils soient transformés et que le visage se métamorphose ;
- le puzzle propose à l’enfant de reconstituer une image cohérente à partir de rectangles en désordre. Ceci fait, l’image s’anime ;
- le circuit permet d’effectuer des courses de voitures sur un circuit que l’on peut déformer à tout moment ;
- le casse-briques est un jeu de détente bien connu qui permet de mesurer ses réflexes. 11 s’agit de diriger une raquette sur laquelle vient rebondir une balle qui va détruire des briques en haut de l’écran.
Chaque activité (sauf celles d’éveil) dispose de trois niveaux de difficulté afin de s’adapter au mieux à l’éventail des capacités et intérêts des 4-7 ans. Imaginatif, coloré, animé et sonorisé à souhait, ce logiciel a été soigné dans les moindres détails, il devrait plaire aux enfants...
Coktel Vision nous annonce aussi la sortie d’Adi Bac à la mi-mars. Dépêchez- vous, il n’est jamais trop tard pour réviser...
Prix communiqué : environ 300 F
Laure Elhardv
MATTEL
* JS»
NOS AMIS
Pour la société Mattel, génitrice de la célèbre poupée Barbie, l'année 1992 passera par le jardin. Lancée en 1991, la ligne de jeux de plein air et d’initiation au sport baptisée Aviva voit un nouveau produit s’inscrire à son catalogue : un set de base-bail en mousse haute densité. Nos gentils bambins peuvent enfin s’adonner à la maîtrise de la batte en toute sécurité. Ce sel sera disponible courant avril pour un prix d’environ 150 F.
BANDAI
La société Bandai est l’instigatrice de l’effroyable phénomène des Tortues Ninja. Fn précisant que ces mômes personnes sont à l’origine des non moins célébrés Chevaliers du Zodiaque, nous serions presque tentés d’affirmer que tout ce que ces gens touchent se trans-
Ul
Du 29 janvier au 4 février dernier, afin de fêter ses 31 ans d’existence, le Salon International du Jouet a transformé le Parc des Expositions de Paris Nord-Villepinte en un fabuleux coffre à jouets.
Nous n’avons pas pu résister à la tentation de vous présenter quelques uns des futurs best- sellers de ces vendeurs de rêves.
Forma en or. La politique promotionnelle pour 1992 portera sur deux titres
&
Bandai super baloo en peluche
phares : Super Baloo et Little Dracula. Super Baloo, un brave nounours, est le héros des nouvelles aventures animées diffusées sur TF1 tout les mercredis et les dimanches matins dans l’émission Disney Club. Little Dracula, pour sa part, est une série qui dégoulinera bientôt de nos tubes cathodiques sous le titre de “Draculito, mon Saigneur”. Nous pourrons prochainement accueillir ces 2 héros dans nos demeures sous la forme de petits personnages et accessoires,
TOMY
Les responsables de Tomv ont eu la riche idée de concevoir un robot-tirelire qui ne se contente pas de stocker les pièces. Avec cette dernière, épargner devient un véritable plaisir. En effet, en disposant une pièce dans la main du robot, celui-ci va la porter à sa bouche, la mastiquer, l’engloutir et se lécher les babines. Avec un tel gardien, votre argent est de plus à l’abri des regards indiscrets.
MB
Fort du vif succès remporté par Hero Quest et Space Crusade, deux produits
LES BETES
gourdes : le monstre pousse son premier cri dans un soupir qui vous invite à le serrer encore plus fort. De nombreux Dino-Roarrrrs aux couleurs chatoyantes sont prêts à tout donner à leur futur ami pour moins de 150 F.
JEMINI
La société Jemini peut se targuer de posséder une collection de peluches à croquer ! Tout, en ces créatures duveteuses, inspire, la tendresse. Cette caresse visuelle, nous la retrouverons prochainement sur nos écrans de télévision avec en vedette la Cococinel. Dès le mois de septembre 1992, TPI diffusera une série de 52 aventures portant sur le thème : préservons la nature. De leur côté, les oursons volants planent (depuis le mois de février) sur FR3 tous les mercredis matins. Une partie des bénéfices à la vente des peluches représentant ces nounours ailés sera versée à l’association Artus qui favorise la réintroduction des ours bruns en France.
1
ludiques consacrés à l'initiation aux jeux de rôle, la société MB lance les Seigneurs de Guerre, La partie se dispute sur un plateau géant (1,53 m sur 1,37 m) et reprend de façon sommaire le principe du wargame avec de véritables figurines en matière plastique.
FISHER PRICE
Fisher Price nous convie cette année à rencontrer nos amis les Dino-Roarrrrs. Sous un minois attendrissant, ces charmantes créatures possèdent un cœur d’or. Serrez-les contre le vôtre et ouvrez grand vos es-
Les oursons volants Jeminy.
. AMIGA 2000
VDS AMIGA 2000 + MONITEUR 1084S + 2 LECTEURS ri 2 + LOGICIELS 5 000 F HB 43.38.92.72. POSTE 226 DEMANDER FRANÇOIS LOLI- CIION.
VDS AMIGA 2000B (WB 1.3) AVEC 2 LECTEURS INTERNES 3.5 + GENLOCK IN- CRUSTATEUR GST 30 XP + LOGICILES TITRES & EFFETS SPECLAUX VGM & VWM ORIGINAUX. LE TOUT = 9200 FF (OU SEPARES) TEL :
26. 52.88.09. (REPONDEUR).
VDS AMIGA 2000 3MO + FLI- KER FIXER + NEC MULTISYNC 2 + DD 20 MO t T.ABL. GR.APHIK + JOYSTICK + 5 LOG. GRAPHE 5 JFUX + MEUBLE : 10 000 F :
48. 05.97.55 (P.ARIS lie).
VDS AMIGA 2000 MONI 1083S, 1 MO, LECT 3,5, 2 JOYSTICKS, 1 SOURIS + DISKS JEUX ET TRAV : 4 500 F PXADEB TEL: 76.51.62.82. OU 76.51.89.10 APRES 19 II.
VDS A SAISIR AMIGA 2000 + 3 MO + MONITEUR 1083S DOUBLE LECTEUR LOGICIELS PAO PAO VIDEO ETC SCANMAN MATERIEL NEUF GARANTIE 9 MOIS
48. 51.57.75. : 6 000 F.
VDS AMIGA 2000B + 1084S + LECTEURS 3,5 + EXTENSION 4 MO EXTENSIBLE 8 MO + GFA 3.0 + DESIGN 3D + LOGICIELS DIVERS (PRIX 6 500 F) SOUS GARANTIE TEL :
47. 94.56.68.
VDS .AMIGA 2000 + MON.
COULEUR 10845 + DD GVP 80 MO 2 MO RAM + CLAVIER + SOURIS + NOMBRREUX LOGICIELS + LIVRES ; 1RES PEU SERVIS = 10 500 F. IMPRIMANTE DESKJET PLUS = 3 700 F. TEL JACQUELINE AU
40. 44.95.11.
VDS .AMIGA 2000 B REV 6 + NBRX LOGICIELS. : 4 000 F. DD 40 MO MICROBIOTICS 2000 F. EXT 4 M COMMODORE 2 000 F. OU LE TOUT 7 000 F. TEL: 45.28.78.28.
VDS AMIGA 2000 B (REV 6.2. YVBI.32.1 MO) 2 LECT INT. 3 400 F ET DISQUE GVP-IICD=, Q 52 MO (INSTALLE, 20 MO DP) EXT MEMOIRE 0 8 MO (9-
91) :2800 F LES DEUX 6 000 F. TEL: 40.44.44.84. (P.ARIS).
VDS A2000B (01 91) * ECR 1084S + CARTE AT286 A 16 MHZ DU 12 91 ? 2'T.F.CT + JOY + 100 LOG QLTE (PC + AMIGA) VAL : 1,2 F PX : 6 900 F A DEB. TRI. 77.61.78.80.
VDS .AMIGA B 2000 + DD 40 MO + GODS t LOTUS 2 + NBRX LOG + LECT 5"25 LE TOUT TBE 5 100 F. TEL HR
68. 54.64.39.
VDS A2000 + 1084 + EXT 2 MO t DRIVE + TRACKBALL = 5 500 FF (UNITE CENTRALE SOUS GARANTIE) TEL :
48. 04.99.07.
VDS .AMIGA 2000 + DD AMOVIBLE 44 MO * 2 CARTOUCHES t 6 MO RAM + FLICKE FIXER + MONITEUR VGA t CARTF, XT A DEBATTRE TEL 43.77.59.80. VDS AMIGA 2000+ DD 42 MO + 1083 + 3 JOYST + KIND- VVORDS + DP 4 + .AMOS ETC. +
JEUX S GARANTIE : 8 000 F. TEL : 94.34.62.44. .APRES 20 H.
VDS CAUSE ACHAT AMIGA 3000, AMIGA 2000B + MONITEUR 1081 + LECTEUR EXTERNE 3 POUCES 1 2 + 2EME LECTEUR INTERNE 3 1 2 + CARTE GVP HCD PLUS 119 MO AVEC 2 MO DE RAM + CARTE AT + CARTE PC SONORE AVEC HAUT-PARLEURS + CARTE AT SUPER VGA LE TOUT POUR 19 000 F (LAISSE LES SOFTS HD D'UNE VALEUR DE 37 000 F). POSSIB. VENDRE MATERIEL SEPAREMENT. TEL APRES 18H30
75. 68.40.37.
AMIGA 500
VDS AMIGA 500 EXT .4500 + MONITEUR COULEUR PHILIPS + 1 SOURIS + DISKS DE JEUIX LE TOUT TRES BON ETAT : 4 000 F. CONTACTER PHILIPPE AU 46.64.51.78. (APRES 19II).
VDS .AMIGA 500 2 MO + DD 52 M + LECT 3,5 EXT + ECRAN COULEUR 1083S + SOURIS + JOYS - 4 LOGICIELS JEUX- TEL : 39.58.63.47. (REPON- DEUR) PRIX : 6 600 F.
VDS AMIGA 300 PLUS + MONITEUR COUL 1083 S + SOURIS + JOYSTICKS PRISE + RALLONGE + MEUBLE MICRO LE TOUT 4 500 F ETAT NEUF PEU SERVI. TEL : 43.70.73.68.
VDS .4500 + A 1084 + EXT 1 MO + 2 LECTEUR + IMP STAR LC10 + DLP3 + KINDWORDS + JEUX : 6 000 F. PUBL PARTNER : 1 200 E. TEL :
39. 84.35.95.
VDS AMIGA 500 + MON. COUL. -r EXT 512 KO + ENVIRON 250 DISKS + 2 JOY t SOURIS + ENVIRON 50 REVUES + MANUELS -t- BOITE RANG. : 4 100 F (V,AL 8 740 F) PRIX PEUT ETRE DISCUTE. LIONEL : 46.04.38.88.
VDS AMIGA 500 + A501 + A 590 + 2 MO t MON. COULEUR PHILIPS CM8833 - II (HR) - TRACKBALL, JOY, + 10 JEUX ORIGINAUX + LIVRES ET UTILITAIRES 6 500 F TEL 060-
31. 31.10. BELGIQUE.
VDS AMIGA 500 + EXT 512 KO + MONITEUR COULEUR 1084S (ACHAT SEP 91) t DIVERS LOGICIELS 4 800 F + GENLOCK GST 30 1 000 F. TEL: 65.65.59.03. APRES 20II.
VDS AMIGA 500 + MONITEUR COULEUR + LECTEUR EXT t EXT 1 MO + JOYSTICK + SOURIS LOGITECH NEUVE + 100 DISKS 4 MANUELS (BIBLE...): 3 900 F + CARTE PC KCS + MS DOS + DOC (SOUS GARANTIE) : 1 500 F + DISQUE DUR GVP 45 MO + 2 M RAM (SOUS GARANTIE) : 4 100 F. TEL :
56. 98.17.70.
VDS .AMIGA 500 + EXT 512 K MONITEUR 1083S -r 2EME LECTEUR 3 1 2 + IMPRIMANTE AMSTRAD 2160 + NBX LOGICIELS * REVUES : 4 500 F TEL : 39.18.20.10.
VDS AMIGA 500 ROM 1.3 2 MO + AT ONCE + DRIVE EXT + NBX LOGICIELS + CONNECT. + HORLOGE, LE TOUT : 5 500 F. TEL :
64. 48.89.87.(1).
VDS AMIGA 500 + MON. 1084S + EXT 1,5 MO + D1GI-
ÏALISEUR SONORE i- CITIZEN 1200 t JOY t LOGICIELS r 2 MD LECTEUR 3"l 2 PRIX : 4 800F.TEL: 46.60.75.01.
VDS A300 LECT EXT + 300 DISKS (JX + UTILS) + DD TRUMPCARD 52 MO + EXT. 2 MO + ACT REP 3 + 2 JOYS + LIVRES : LE TOUT TBE POUR 11 000 F A DEB : ARNAUD TEL: 54.20.81.61.
VDS .AMIGA 500 + MONITEUR COULEUR ETENDU 1 MO t 600 PRG + EXT MIDI + JOYSTICK = SOURIS 4 000 F. TEL :
43. 04.06.26. ANTONY GOUIN 94350 VTLLTERS S MARNE.
VDS .4500 TBE + EXT 512 KO + I.ECT EXT + CABLE PERI MERCI CAUSE ACHAT A 2000 PRIX 2 000 F PATRICK L’HAY-LES-ROSES 94240 TEL: 46.61.54.31.
VDS .AMIGA 500 + EXTENSION 512 K + MONITEUR 1084S + ,4501 AVEC 2 MO RAM ETAT EXCELLENT + NBREUX LOGICIELS. TOTAL : 5 000 F. TEL 39.87.45.68 LE SOIR.
C 64
C 64 t LECTEUR DISQUETTES + 60 LOGICIELS t LECTEUR CASSETTES TRES PEU SERVI PRIX : 1 000 F. TEL : 43.39.90.79.
DIVIIÎS
VDS CARTE XT * LECT. 5'1 4 POUR A 2000, DOS, LIVRES + DISKS. LE TOUT : 1 000 F. TEL : 24.54.21.59. APRES 20 H.
POUR PASSER VOTRE PETITE XO CE
Gratuite pour les abonnés
30 F par annonce pour les non-abonnés chèque à l'ordre de : Commodore-Revue Commodore-Revue, 5, rue de la Fidélité, 75010 Paris
Parution le mois suivant si réception avant le 10.
VDS ? AC ? CH ? FXH ?
VDS PROPAGE 2.1 1 MOIS CAUSE PC DOS * AUDIO - 1 MOTS CAUSE PC. I.OGS NEUFS DOCS PP 2.1 : 2 000 F. TEL :
20. 39.11.52 DOS :800 F.
Cil INTERFACE RADIO FAX RTTY ET CVV ECHANGE PROGS ECHANGE PKOGS ECHANGE CARTE PC ATON- CE CONTRE DISQUE DUR TEL: PHILIPPE 31.34.S9.60.
VDS DISQUE DUR 1 .AN A 590 + 2 MO RAM POUR A500 POSSIBILITE LOGICIELS URGENT TEL : 76.21.30.40.
VDS AMSTRAD PC 1512, DISK DUR DOUBLE LECTEUR MONIT MONOCHROME REVUE LOGICIELS PRIX : 4 200 E A DEB. TEL : BÜR :
30. 21.79.79. DEMANDER lil- CARDO.
VDS IID30MEGAOCTETS (INTERRUPTEUR. MEM JUSQU'A S MO AITOBOOT 3 000 F EL;
7S.60.69.13. APRES 20H CLICK ! SOUS GARANTIE 9 MOIS CLICK !
VDS B.ARETTE RAM 32 BITS
60 NS SIMM 4 MEGA ; 2 000 F TEL HB : (1) 42.31.36.18.
F. CII AUDIOMASTER 4. DEMOMAKER (ORIGINAUX) CIL AMOS - DOC FRANÇAIS VDS ACTION REPLAY 2 ; 450 F ROUAULT P 38 RUE HENRI MARTIN 76100 ROUEN.
VDS IMPRIMANTE COMMODORE MPS 1500 COULEUR. TB ETAT, VENDUE 1 500 1 DEBATTRE, TEL
41. 66.80.04. (APRES 18 HI.
AUH SCANNER A MAIN 400 DRI 64 I ONS DE GRIS + D1G1- TMISE! R STEREO MK2 EN BON ETAT ET A BAS PRIX : FAIRE OFFRE TEL :
S5.4S.04.14. (APRES 19 H).
VDS JEUX ORIGINAUX AMIGA DE 60 A 150 FRANCS. DEMANDER LISTE A PASCAL Al 31.90.93.70. LE SOIR 01 WEEKEND.
VDS CARTE PC XT POUR AMIGA 2000 NEUVE JAMAIS SERVIE (DOUBLE EMPLOI! + LECTEUR * DOCS + LOGICIELS 1 900 F A DEB. TEL :
67. .47.59.14. LE SOIR.
VDS RAM 51000 (1MEG X 1) POUR EXT' MEMOIRE AMIGA OU PC 450 F POUR 2 MEG CHERCHE DRIVER POUR IMPRIMANTE CANON B1300
TEL: (1| 60.14.68.93.
V DS IMPRIMANTE COULEUR XEROX 4020 REVISEE OU F 91 TBD - ENCRES + PAPIER 4- TRANSPARENTS - DRIVER FF. TOUT : 5 000 F. TEL : 11)
42. 81.12.86. (RFPONDEUHI.
VDS H01 NEWS (JEUX. UTILITAIRES, DP ,.i A PRIX MODIQUE. ENVOYER ENV ELOPPE TIMBREE POUR LISTE. STEPILANDE CARRE 12. RIE DE COLMAR 59290 WASQI ’E- II NI..
VDS LOGICIELS SUR AMIGA GLR.LERM LOÏC 7 SENTIER DES ROOS VIRES 93380 P1ER- REEITTE OU TELEPHONER Al 48.23.20.65. LOÏC.
VDS DISQUE DUR 40 MEGA AVEC CARTE CONTROLEUR POUR AMIGA 2000 POUR 2500 F PORT COMPRIX TELEPHONEZ AU 43.50.87.43.
VUS ACTION REPLAY MKII POUR A200Ü CAR ACIIT CARTE ACCEL ET AT IMPEU. DOC FRANC. VALEUR 700 E. VENDU 400 EI). JANER 23 BD DES ECOLES 31370 RI H. MES.
VDS REVUES AMIGA NEWS TECH N:21 A 29 * 30 ET 31 A PARAITRE : 250 F. PAYE FRAIS DE PORT. CONTACT ER CHRISTOPHE AU 60.80.12.30. CAUSE VENDU MON A500.
VDS TUEUR DE VIRUS S.AD- DAM CCCP BGS9 30 F. TEL ;
40. 85.91.48.
VDS EXTENSION MEMOIRE MICROBOTTCS 4 8 MO : 2 000 F (AU I.IEü DE 2 700 TT SOUS GARANTIE DANIEL RAMOS AU 48.82.42.79. (VAI. DE MARNE 941.
VUS CARTE ACCELERATRICE POU R A2000 CARTE 68020 * 2 MO RAM EXT A 4 M : 3 600
F. TET. : 75.55.60.65. LE SOIR.
VDS ATARI PORTFOLIO + CARTE 128 KO + INTERFACE PARALLELE, ETAT NEUF. PRIX : 3 000 F A DEBATTRE. TET. : 66.78.60.80. DL 1811 A
2011.
VUS POUR A2000 EXTENSION MEMOIRE 2 MO EXTENSIBLE A 8 MO SOUS GARANTIE 1 000 F. TEL ;
48. 20.22.84. OU 34.21.56.13 APRES 20H. (FREDERIC).
VDS IIANT) SCANNER GOL
DEN IMAGE : 1 500 F ET 1 IMPRIMANTE STAR NB 124-10 + BAC E F : 1 500 1 LE TOIT EN PARFAIT ETAT. TEL :
47. 08.43.28.
VDS IMPRIMANTE DESKJET. AMIGATEX ET DRIVER IIP. LECTEUR EXTERNE. M. ASTER SOU ND. Scl'LPT 3D, DI- RECTOR. MOS. I.ATTICE C. PRIX ATTRACTIFS
67. 6:5.09.07. (19 H!.
VDS UNE TABLETTE CRA- PHISCOP + DOC ET PRG 500
T. GRAND PRIX 500 II 100 F TOUT CECI POUR AMIG A 500 OU 2000 TEL ; 77.20.75.91.
M. DE SOUP A MAURICE.
V DS HD A590 - 2 MEG AVEC DISC SCSI 20 MG GARANTIE- DKS ; 3 000 F. ST.YR LC10 COUL. + RUBAN N B NEUF - RAME PAPIER 100 FUS . 1 300 F + PORT TEL ; 90.74.09.27.
VDS CARTE COMMODORE PCX! (100% COMP.ATIBI.Ei AVEC SON LECTEUR 5 POUCES 1 4. SA LOGITHEQUE. ET DES LIVRES (GW, BASIC MS-DOS...). PRIX ; 2 000 F A DEBAT THE. T'EI. •
38. 31.04.8S. (LOIRETI. DEMANDEZ CEDRIC.
VDS PROG-FAX-SSTY POUR EM1S-RFCEP. PRESSE-AVLA- TEUS-METF.O-AVEC INTERFACE DECODAGE AMIGA ET FAX PC : 700 E. DIG1T-VIDEO- COULEURS : 700 F. TEL :
61. 74.30.18.
VDS POUR 2000 CARTE XT - EXT 640 KO + LECTEU R - 2 PORTS SERIE * I PARAI. - MODEM V23 0UTEC +CARTE EGA : 1 500 F. TEL : 16 (1!
46. 56.92.06. REPONDEUR.
ECH NORDIC POWER CONTRE LECTEUR DE DISQUETTES POUR A500, TEL ;
44. 40.25.36.
MIS IMPRIMANTE MPS 1230
- CABLE. I 200 F LOGICIEL SUPERBASE PERSO 200 F, DELL XK PAINT 2 ; 150 F. IMPERIUM 100 E. TEL ;
47. 74.97.28. DEMANDER JOËL (A PARTIR DE 18III.
ACH LECTEUR DF DIS- QL E UTES COMMODORE SUD 1001 5" 1 4 OU VITRE LECTEUR COMPATIBLE AVEC COMMODORE 4032-32 Y ACHETE BON PRIX I El
64. 47.22.63. M. BAS.
VDS ATONIE - lk.MIL PC
286) SG. 2 000 E. TEL :
47. 26.56.39. MARDI-VENDREDI ET DIMANCHE UNIQUEMENT.
VDS CARTE ACCELERATRICE 68030 CADENCE 25 MHZ. GARANTIE UN AN, POSSIBILITE 6S881 OU 68882. RAM 32 BITS. 2 700 F, DEMANDEZ DIDIER Al 43.99.50.63.
CONTACTS
CH LE NUMERO 1 DE COMMODORE REVIE. PATRICK DELIAS. 10 RUE DE LA PRELE. 45600 SULLY S LOIRE. TEL : 38.36.50.84. iHEURES REPAS).
CLUB SUISSE DIFFUSE PLUS DE 2000 DISKS DP (FISH, AMOS. ETC) JUSQU'A 2 10 FF
I. E DISK. CATALOGUE SUR DISK GRATUIT A ONT .Y M AY BP 78 2822 COURROU X.
DEUX SERVEURS MINITEL .AMIGA A VOTRE DISPOSITION POUR LES
CONFIRMES. MC2
34. 19.98.49. (12H-24II) POUR LES DEBITANTS. KENNEDY :
49. 81.74.98.(2011-23111.
JII 24 ANS SPECIALISTE AMIGA. IIARD ET SOFT. AYANT EXPERIENCE EN IV AO-PAO-SGB1). INFOGRAPHIE 21) 3D, MULTIMEDIA! CHERCHE EMPLOI SUR 38.
67. 75, OU TTE REGION. LIBRE DE SUITE. OLIVIER DUPRESSOIR. TEL ;
86. 51.03.91.
APPRENEZ A CODER EN .AMOS EN PLUS UNE. MESS AGERIE SUR DISQUETTE CODER EN .AMOS PAR LE GROUPE V1GM TTMMEH D 2 RUE DE SIMBAOl 57520 VI, SITNG.
ASSOCIATION DE FORMATION CHERCHE PERSONNES COMPETENTES EN ANIMATION (DPAINT. ETC) POUR PROJETS VIDF.O. TOUT AGE. REMUNERATION. TEL
48. 51.95.90.
HELP ! MA DISQUETTE N° 3 DE l’EKSONNAL N1GHTMARE
F. ST SCRATCHEE J'EN CHERCHE UNE COPIE CONTRE LOGICIELS DP 01. AUTRES. MERCI. TEL; (16-1-
39. 53.25.61.
CH PERSONNE SERIEUSE INTERESSEE PAR COMPTABILITE GESTION SUR .AMIGA
POUR EVALU ATION ET MISE AU POINT DEFINITIVE DE LOGICIELS. TEL : M. A. DENTS
71. 08.66.36.
VDS VFF VIRF A SAISIR LOGICIELS ORIGINAUX NEUFS (BOITE - DOCS) LISTE SUR DEMANDE M. IKHLEF 20 TER ALLEE DES MELEZES 88380 ARCHES. TEL ; 29.32.76.38.
AUTEURS DE IEUX ET EDUCATIFS (ADI. BARGOW AT- TACK) CHERCHENT
CONTACTS DE PROGRAMMEURS EN AMOS (QU'ON PRATIQU E EGALEMENT). CLAUDE VU 43.63.44.98.
CH IMAGES DE PLANTES SUR DISQl E l I ES : ARBRES.
FLEURS. ETC. VIDOE EVENTUEL AMI HT GA SI VOUS SAVEZ OU TROUVER G. CROSJEAN 42720 BRIEN- ON. TEL ; 77.69.96.22.
C1I POUR AMIGA TOUTES INFORMATIONS SLR LA SAUVEGARDE DE DONNEES SLR BANDE MAGNETIQUES POUR DISQUE DUR 01 DISQUETTE- ET VCII. BARRIT ES SIMMS VIERGES. RECHERCHE RENSEIGNEMENTS DIVERS SUR LES UTILITAIRES I TEI :
32. 36.95.94. (20H).
LA TOUTE NOUVELLE VERSION Y1.2B DE PCQ LE COMPILATEUR PASCAL DU DP VIENT D'ETRE TRADUITE EN FRANÇAIS. ENCORE * COMPLET ET PUISSANT. D1SPO. POUR 100 F LES 3 DISKS PRETS A L'EMPLOI. ENVOI R APIDE COMPRIS. LES 4 V OLUMES DE LV VERSION FRSF. Dl; C MANU Al TOUJOURS DISPO. POUR 40 F PAR DISK OU 150 F LES 4. Il I- Mol'CHE SERGE 3 RLE .ANATOLE FRANCE 13220 CHA- TEAUNEUF LES MARTIGUES.
LA VERSION FRSF DU HARDWARE REFERENCE MANU.AI.” POUR 100 E LES 2 DISKS I ENVOI RAPIDE INCLIJ. SOYEZ PLUS NOMBREUX POUR POU K-
SUIVRE LES TRADUCTIONS. ETES LES FISH JUSQU’AU 600 DISPO. POUR 25 F PAR DISK. IIAMMOUCIIE SERGE 3 RUE ANATOLE FRANCE i3220 CRATE.AIJNEUF-I.es- MARTIGUES.
Messieurs, possédant un Amiga 500 depuis les fêtes de fin d'année et un synthétiseur D5, un ami m'a conseillé le séquenceur MIDI Bars & Pipes. 1 près deux mois de travail, je n’ai pas trop progressé... Je souhaite donc acheter le guide permettant d’utiliser ce logiciel, sinon indiquez-moi comment je peux enregistrer plusieurs instruments différents.
Thierry Metge, Aix en Provence
lîars & Pipes est effectivement le meilleur sé- quenccur MIDI existant pour l’Amiga, et plus particulièrement dans sa version "Professional". Cela dit, à la lecture de votre lettre, il semblerait que vous ne possédiez pas une version “officielle" (ou bien le chien a-t-il mangé le mode d’emploi ?). Je vous rappelle qu'il s'agit là d’un logiciel du commerce, protégé par les lois sur le copyright, et dont la copie est illicite... Il n’existe pas de mode d’emploi vendu séparément. I.e seul moyen de vous le procurer consiste donc à acheter le logiciel original, ce que nous ne saurions trop vous conseiller de faire, le plus rapidement possible.
Lecteur de votre revue depuis sa naissance, je viens vous dire ma déception de vous voir abandonner la rubrique jeux. Bien sûr, j'utilise, pour la gestion de mon club de tennis, des logiciels de bureautique comme Excellence! Ou SuperBase, qui sont faciles d'accès et bien traduits, mais la plupart de vos articles me passent bien au- dessus de la tête, car je suis un débutant chronique. Mon allergie à la langue anglaise me rend bien incapable d'utiliser la multitude de DP, achetés souvent sur vos conseils. Aussi, il m’arrive fréquemment d’utiliser mon Amiga pour jouer seul avec mes enfants et petits-enfanls. E’est pourquoi je. Regrette beaucoup Commodore Revue, avec ses analyses de jeux par tableau. Bien sûr, il m’arrive d’acheter “Tilt” ou “Génération 4”, mais je trouve ces revues mulli-machines très dispersées et trop dépendantes de leurs annonceurs. Aussi, je rêve d'une revue Amiga ayant 1 3 de “hard” !pour suivre les évolutions de la machine , 1 3 pour les débutants (bravo pour les initiations !) Et 1 3 de jeux (beaucoup sont géniaux). Il me semble qu'une telle répartition serait une juste représentation des possibilités de la machine et de l’intérêt des lecteurs potentiels. J'espère que nous serons assez nombreux à vous écrire pour faire évoluer Amiga Revue en ce sens.
Jean-Pierre Jurdieu, Xogent-le-Boi
La disparition progressive de la rubrique jeux nous a déjà valu quelques courriers, certains enthousiastes, et d’autres plutôt critiques...
Il nous est en fait apparu que la modeste pagination d’Amiga Revue pouvait être employée à montrer les facettes et centres d’intérêt de l'Amiga que l’on ne retrouve pas ailleurs. Les jeux sont en effet traités beaucoup plus efficacement par les revues spécialisées. Dont celles que vous citez, malgré leur diversification mulli-machines. En ce qui nous concerne, les pages ainsi “récupérées" nous permettent de développer le côté moins ludique de l'Amiga : graphisme 2D et 3D. Musique, bureautique... 11 est difficile de contenter tout le monde, et nous sommes conscients du fait que ce choix peut décevoir quelques lecteurs. Nous espérons cependant que l'Amiga n’est pas pour eux une simple console de jeux... C'est en tout cas ce que nous essayons de leur démontrer.
Souhaitant acquérir un ordinateur d'ici peu, j’hésite entre un Atari 1040 STE et un Amiga 500 Plus. Pourriez-vous m’indiquer objectivement ce qui les différencie et les avantages de l’Amiga par rapport à l'Atari, du point de vue graphisme et son ?
Eric Bouillard, Condé sur Xoireau
Ah. L'éternel problème qui revient (quel ordinateur choisir ?). La réponse reste toujours la même : tout dépend de l’utilisation que vous souhaitez en faire. Car si dans le domaine du jeu, l’Atari 1040 S'I L et l'Amiga 500 Plus se valent, il n’en va pas de même dans d’autres domaines, comme la musique, le graphisme, la bureautique...
.Ainsi, l’Atari reste le maître incontesté, malgré la montée en flèche de l’Amiga, de la musique MIDI. Le son dit “interne" (c'est-à-dire utilisant directement la puce sonore) des deux machines se valent.
Côté graphisme cependant, c'est l’Amiga qui l’emporte, avec non seulement des modes graphiques plus puissants (écran PAL, mode entrelacé, 4096 couleurs utilisables simultanément,..) mais également des logiciels plus adaptés.
En bureautique, on remarque une logithèque plus développée pour l’Atari, mais qui présente l'inconvénient majeur de n'être réellement utilisable qu’avec un moniteur monochrome. Les mauvaises langues rétorqueront que pour l’Amiga, une carte Flicker- I-ixer et un moniteur multisync ne seront pas de trop non plus...
Sincèrement, notre avis est que les deux machines se valent globalement. Cependant, l'avantage évident de l'Amiga est sa “jeunesse” par rapport à l’Atari : alors que ce dernier arrive poussivement en fin de carrière. L'Amiga a encore de beaux jours devant lui.
Je suis en pleine détresse et cous demande donc quelques conseils, qui me seront fort utiles.
- Je possède un Amiga 500 étendu à 1 Mo et un digitaliseur sonore. Mon problème est le suivant : je n’arrive pas à digitaliser sur toute la mémoire disponible, seulement sur la moitié (par exemple, avec AudioMaster, j'ai 800 Ko libres, mais seulement 420 pour digitaliser). Je pense que cela provient de la différence entre la mémoire East et la mémoitre Chip, n 'est-ce pas ?
- J'ai aussi en ma possession un PC (PS 2 d’IBM) et je n’arrive pas à charger sur le PC avec Dpainl, des images 1FF de plus de 16 couleurs en provenance de l'Amiga. Que faire ?
- Enfin, j'ai une imprimante Canon BjlOe et mon Amiga ne veut plus imprimer (pour une image par exemple, il n’imprime que des caractères ASCII ne signifiant rien). Je pense que cela provient du port parallèle, car j’ai essayé plusieurs imprimantes et plusieurs drivers, mais sans résultat. D’autre part, il marche avec le digitaliseur. D’où cela peut-il donc provenir ? Voilà, je vous ai posé toutes mes questions, j'espère que vous y trouverez les réponses. En attentant, je souhaite une longue vie à Amiga Revue, qui s’améliore de mois en mois. Au fait, j'attends toujours (avec impatience) la disquette d’accompagnement du magazine, prévue dans Amiga Revue numéro 39 (décembre 91) pour le mois de Janvier...
Fabrice Clari, Carros
Vous avez vu juste : AudioMaster, ainsi que tout autre digitaliseur. Ne peut utiliser que la mémoire Chip pour enregistrer et travailler les sons. Rappelons que cette mémoire est la seule disponible pour les coprocesseurs spécialisés de l’Amiga, qui ne peuvent utiliser la. Mémoire Fast, réservée au micro-processeur central, en l’occurence. Le 68000.
Pour les images IFF, tout dépend de l’adap- teur graphique dont votre PS 2 dispose. S’il s'agit, d’un adapteur EGA, comme il semble que ce soit le cas, il est normal que vous ne puissiez afficher plus de 16 couleurs et vous devrez convertir vos images dans ce format avant de les charger.
Enfin, concernant l’imprimante Canon R I 10e : il est de notoriété publique que le driver officiel de Commodore pour cette imprimante est bogué. Il en existe par contre un “sain” dans le domaine public, dans la collection Fred Fish, si ma mémoire est bonne. J’écarterais la thèse du port parallèle grillé, du fait même que votre digitaliscur fonctionne correctement.
La disquette ? Nous l’avons surnommée "la disquette d’Abbovilie” : elle rame un peu, mais elle finira bien par arriver...
J'ai pu lire dans le précédent numéro d’Amiga Revue, les déboires d’un lecteur avec une unité SCSI. Sa peine aurait pu être atténuée s'il avait réalisé lui-même son cordon (50 F environ), le me permets donc de vous fournir les informations nécessaires à la réalisation d'un tel cordon. J'ai déjà adressé un courrier à Iamiga NewsTech, pour donner à votre journal des informations intéressantes sur le fonctionnement de l’Amiga. J'espère que vous saurez l’utiliser intelligemment dans votre revue.
Interface SCSI (Small Computer Systems Interface
Norme A.XSI X3T9.2
Brochage des signaux véhiculés sur le Bus SCSI ,V: Broche Désignation du signai
2
DR (O)
4
DR 11)
6
DB (2)
8
DB (3) Données
10
DB (4)
12
DB (5)
14
DB (6)
16
DB (7)
18
DP Parité timpaire)
20
GROV.XD
22
GROUND
24
GROUND
26
Tb'RPWR Fourniture courant pour cir-
cuit terminaison
28
GROUND
30
GROUND
32
AIN Attention
34
GROUND
36
BSY Bus occupé
38
ACK Accusé de réception
40
BST Ré-initialisation
42
MSG Message
44
SEL Sélection
46
C D Commande Donnée
48
RF.Q Demande
50 I O Entrées Sorties
Toutes les broches impaires sont reliées à la masse.
Définition des signaux :
BSY (Busy) : indique que le bus est occupé. SF.I. (Select) .- utilisé par un initiateur (ou une cible) pour sélectionner une cible (ou un initiateur).
C D (Control Data) : émis par la cible, qui indique la nature des données véhiculées sur le Bus (commande ou données).
I O (Input Output) ; émis par l'initiateur, qui désigne le sens de transfert des informations véhiculées sur le Rus. Ce signal est également utilisé pour différencier les phases de sélection ou de re-séleelion.
MSG (Message) : émis par un initiateur pendant la phase Message.
ACK (Acknowledge) : émis celte fois-ci par l’initiateur, il indique que celui-ci a bien reconnu la commande de transfert de données.
ATM Iattention) : émis par l’initiateur pour indiquer la condition Attention.
RST (Reset) : indique la condition Reset Iremise à l’état initial).
Cartes accélératrices STORMBRINGER - H
68030-24 + 2 Mo RAM 68030-24 + 68882-24 + 2 Mo RAM 68030-24 + 68882-24 + 4 Mo RAM 68030-24 + 68882-24 + 8 Mo RAM 68030-50 + 68882-60 + 4 Mo RAM 68030-50 + 68882-60 + 8 Mo RAM 4MoRAM
68030
530
7900 F 8900F 9600 F 11600F 15900 F 17900 F 2490 F
ne VF 1.1 39001
AMIGA 1000 AMIGA 2000 AMIGA 3000 2 8M01990F 2 8Mo 1290F i Mo 690F 8 8 Mo 4490F 4 8 Mo 1990F 4 Mo 2490F
DISQUES DURS-
AMIGA 500
Quantum 52 Mo externe Quantum 105 Mo externe Cartouche SyQuest
?
TEL: 56 58 14
COMPATIBLES : Pour A500, A500 + et A2000 (à enficher). ECONOMIQUES : Pas besoin d'acheter d'extension mémoire. La RAM 32 bits (jusqu'à 8 Mo sur la carte) est totalement compatible en mode 68000.
EVOLUTIVES : Mise à jour 24 à 50 Mhz par simple échange des processeurs non soudés.
IMAGINE U"MUST'en m elmmatitm de synthèse pnksskmeües. IMAGINE 1.1 - Version américaine 1790F - Version française 2690F IMAGINE 2.0 - ENFIN DISPO - Version américaine 2690F - française 3890F
Personnalisation totale de votre environnement. Brouillard, fumée, flammes, texture dans la texture, cohabitation de faces lissées et non lissées, conversion des fontes AmigaDOS en fontes 3 D. Environnement Mapping animé style Terminotor II. Effet table lumineuse (visu de l'image précédente par transparence) et beaucoup d'autres choses encore. Imagine 2.0 pilote directement le DCTV, la fireCracker (bientôt) et Bars and Pipes Professional (son).
MISE A JOUR (1.1 - 2.0) © Les versions françaises sont fournies avec un manuel vidéo VHS de 3 heures "IMAGINE - Visite guidée", 6 disquettes de textures et 6 disquettes d’objets. HOTLINE IMAGINE : tous les jeudis de 18 h 30 à 21 h (TéL 56 79 22 69).
NOUVEAU : stages de formation IMAGINE - Images numériques - Infographie 2D 3D. Niveau : initiation ou professionnel. Téléphonez au 56 58 14 00
Envoyez votre bon de commande sur papier libre accompagné de son règlement à : MICROPUNCH - Borbat - 33480 LISTkAC MEDOC. Indiquez votre nom, prénom et adresse complète, ainsi que la liste, la quantité et le prix des produits que vous désirez recevoir. Frais de port : 40 f. Disques durs et moniteurs : 150 F. Contre-remboursement : + 40 f.
Flicker MultiVision 500 1790 F Flicker MultiVision 500 ou 2000
Flicker MultiVision 2000 1690 F + Moniteur couleur Super VGA 4490 F
NOUVEAU : Carte Kickstart 280 F - Change Kickstart + ROM 1.3 550 F ROM Kickstart 2.0 ©
AMIGA 2000 3290F Quantum 52 Mo + contrôleur 2990F
4190F Quantum 105 Mo + contrôleur 3990F
590F Lecteur SyQuest interne 44 Mo 3990F
Extension 2 Mo extensible à 8 Mo pour AMIGA 500. Boîtier externe compoct à enficher simplement - 1890F
Monte Amiga (A500) 1390F
Atonce Amiga Plus 16 MHZ 2450F
FAX : 56 58 25 36
DEMO
DISQUETTE DEMO (4 timbres à 2,50 El
REQUESTER
DR 17-0, .P) : ces 9 signaux (huit de données et un de parité) constituent le Bus de données. La ligne 7 véhicule le bit de poids fort mais, pendant ta phase d’arbitrage, indique ta priorité la plus élevée. Inversement, le bit de poids faible est véhiculé par la ligne 0, ainsi que la priorité la plus faible, la ligne DB.P (optionnelle) indique une parité impaire. Cette ligne n 'est pas significative pendant la phase d’arbitrage.
RFQ Request) : émis par la cible pour signaler qu'une demande de transfert de données à été cjfectuée.
Gabriel Grange. La Verpilliére
Je no dirai qu'un mol : merci.
Je suis actuellement en possession d’un Amiga 500, doté d’une extension de mémoire 512 Ko et j’ai quelques questions :
- Comment puis-je transformer mon A500 en A2000 ou en A3000 ?
- Fsl-ee que Dpaint Ivfonctionne sur A500 avec 1 Mo ?
- Qu'est-ce qu’un "Amiga standard" : un A500 ou un A2000 tef. La pub DCTV, fin du numéro 42) ?
Merci d’avance.
Frédéric Schoenahl. Saint Genis Pouilly
On ne "transforme" pas un A500 en 2000 ou
3000. .. On peul simplement le “gonfler" (extension mémoire, disque dur, carte accélératrice...).
Deluxe Painl IV. Comme ses trois prédécesseurs, fonctionne parfaitement bien sur tout Amiga ayant au minimum 1 Mo de mémoire. Ceci inclut évidemment i'A500.
Un “Amiga standard" est tout simplement un Amiga tel qu’on le trouve dans le commerce, c’est-à-dire sans aucune extension, peut, importe son modèle. IJ va de soi que si l’Amiga en question possède une quelconque extension. Elle ne gênera absolument pas l’utilisation du DCTV. Bien au contraire !
Je vous écris pour vous demander des renseignements sur les cartes PC. J’ai un Amiga 500 équipé d’1 Mo et j’aimerais pourvoir utiliser dessus des logiciels semblables à ceux de mon lycée • D 0. CAO. PM. P l+... et des jeux. Je voudrais savoir si cela vaut le coup d’acheter une carte PC et si oui, laquelle ? J’ai peur également qu’en achetant une carie PC, je sois obiligé de dire au revoir à mon extension 512 Ko. J'aimerais aussi acheter à moindre prix :
- un lecteur externe 3 ”1 2 fie PC S80B) ;
- 100 disquettes 3 "1 2 à moins de 3 F pièce avec une boîte de rangement ;
- une souris infra-rouge à moins de 390 F (et de bonne qualité
Tout cela sans payer quatre fois les frais de port ! Si vous avez une solution à ce problème...
Kerloye
Les cartes PC pour Amiga 500 sont au nombre de deux : KCS PowerBoard et ATOnce (éventuellement version Plus). Piles remplacent toutes deux l’extension 512 Ko, dans la trappe sous l'appareil. Ces cartes sont faites pour une utilisation simple et occasionnelle d’un PC. Et ne peuvent prétendre égaler un clone IBM quoiqu'il soit. Notamment, l'émulation des différents modes graphiques du PC est plutôt “légère", eri tout cas insuffisante pour la DAÜ et les jeux. Ces cartes s’adaptent beaucoup mieux à des logiciels de bureautique, tels dBase d'Ashton 'l ato, ou Sprint de Borland.
Pour ne pas payer quatre ibis les frais de port, le plus simple est encore... de trouver une boutique qui vende tous les articles que vous désirez ! A vous de chercher.
Monsieur, étant professeur de sciences physiques, je suis, avec quelques collègues, à l’origine de l'intégration de l’Amiga dans mon établissement. Nous avons déposé un projet il y a deux ans, dans le but d'atteindre localement les objectifs du plan IPT tInformatique Pour Tous), mais en se passant des Thomson M05 et en misant sur du sérieux : des Amiga 2000. Nous disposons actuellement d'une salle “élèves" équipée de 13 Amiga 2000 AT et d’une salle “professeurs” contenant un A2000 AT et un 386SX. Xotre projet est en bonne voie : équipement presque complet, formation initiale du personnel (40 collègues), utilisation pédagogique des logiciels... Tout ceci pour dire que nous suivons de près l’actualité de l’Amiga.
Nous avons donc repéré courant décembre et dans votre revue, l’annonce de l’Amiga Xew Year Conférence à A’esle-la-Vallée. Cette annonce précisait qu’il y aurait la participation de plusieurs distributeurs importants du monde Amiga (Essonne Mailing. Avancée...). On pouvait donc s’attendre à des démonstrations de logiciels et à des informations récentes.
Xous avons été deux à faire le déplacement, séparément d’ailleurs, et avons été plus que déçusDans lu “grande salle" du foyer rural de Xesle-la-Vallée, de très nombreux "accros” de l’Amiga, ayant apporté leur machine, participaient à une grande messe non-stop dont le rituel nous a échappé. Dans la petite salle, nous trouvions quelques 2000 et 3000 (4 ou 5) et un CDT '. Les logiciels tournant sur les Amiga étaient surtout des logiciels de dessin et de PréAO (Seala, AmigaVision, 31), etc.). Xous souhaitions voir tourner des softs que nous envisageons d’acheter, comme PageSetter H, SuperBase IV, CanDo, etc. Quand j’ai demandé une démonstration de CanDo. Je me suis senti dans la peau du gêneur : j'ai eu droit à 3 ou 4 minutes de vifs déplacements de la souris pour pointer quelques boulons... Puis j’ai posé la question d'une éventuelle version française (indispensable en milieu éducatif), c'est tout juste si Ton ne m’a pas suggéré d'améliorer mon anglais !
Echaudé et constatant l’absence des logiciels qui m'intéressaient, je suis resté quelques instants de plus à regarder les démos de Seala et d’AmigaVision, puis ai regagné mes pénates. Une collègue qui s'y était également rendue, m'a déclaré avoir eu l'impression de déranger une secte d'initiés n'acceptant pas en son sein l’utilisateur profane.
Quand y aura-t-il en France un salon dédié à l’Amiga et à toutes ses applications : bureautique, éducatifs, graphisme, vidéo, musique, etc., digne de ce nom, et où l’accueil attentif du grand public sera une priorité ? Que j'ont Commodore France et ses distributeurs pour promouvoir efficacement l’Amiga en milieu éducatif, comme en Grande-Bretagne, par exemple ?
Xous croyons à 'Amiga et localement, en faisons sa promotion. Xotre voeu pour cette année 92 serait de constater de la part de Commodore France, les effets d’une politique considérablement plus volontariste dans de nombreux secteurs, et en particulier celui de l’éducation.
PS : Xous pouvons signaler, pour “mettre de l’eau à notre moulin”, les articles de Frédéric Potier sur l’école Brassart et de Tenoil sur le “World of Commodore Show" (Amiga Revue nJ41), et celui de Dominique Bodin (logiciels, rigueurs, rumeurs... dans Amiga Revue n"42) qui encouragent les utilisateurs d’Amiga à faire du “bouche à oreille", mais oublient de stimuler Commodore France...
Yves Martin, Sens
Sans commentaires...
Je voudrais vous faire part d’un problème que je remontre depuis quelque temps avec mon A500. Les symptômes sont les suivants ;
- le clavier se bloque ;
COMREV
NOUVEAUTES !
- la LED Caps Lock clignote ou reste allumée, mais ne répond plus ;
- encore pire, le clavier émet un Reset (c'est assez gênant quand on programme !).
Pourriez-vous m’aider et me dire ce qu'il faudrait changer ou tester dans le circuit clavier ? Je suppose que cela vient du clavier, les symptômes correspondant à ceux décrits dans “La Bible de l’Amiga ”,
Par ailleurs, la carte ATOnce 16 Mhz émule-t-elle le VGA couleur ? Est-ce que le logiciel de CAO électronique Orcad accepte de tourner ?
Thierry D. Les Pennes Mirabeau
I. a panne ne provient pas forcement du clavier en lui-même, mais peut-être du CIA 8520 (le fameux CiA-A). Seuls des tests poussés pourraient le confirmer.
La carte ATOnce Plus émule les modes EGA et VGA monochromes, sans avoir besoin d’un quelconque Flicker Fixer. Si celui-ci est toutefois présent, TATOnce Plus n’en sera évidemment que plus performante... Sans pouvoir confirmer qu’OrCad tourne sans problème, nous ne voyons pas ce qui pourrait l’en empêcher. Notez que l’ATOnce Plus possède un emplacement pour un coprocesseur mathématique de type 80C287-12, qui ne sera non plus pas de trop.
Ayant eu pour Noël un Amiga 500 Plus et le “Grand Livre de l AnügaBask”, et désirant apprendre le Basic sur Vamiga, je suis étonné de ne pas l’avoir trouvé avec mon Amiga 500 Plus ! J'ai lu dans le “Grand Livre de l'AmigaBasic" que je devrais avoir la disquette Extras 1.3, mais malheureusement, je n'ai que la disquette Extras 2.04, et VamigaBasic ne figure pas dessus.
J’ai demandé à mon revendeur, mais il ne peut pas l'avoir. J'aimerai savoir où je pourrais me procurer la disquette Extras 1.3 contenant l'AmigaBasic.
Franck Cauchon, Venou en Sologne
L'AmigaBasic a été abandonné par Commodore depuis la version 1.3.2 du Workbench. Sans vouloir remuer le couteau dans la plaie, il faut convenir que ce langage était loin d’être réellement performant... Pour vous le procurer, il vous faudra repérer. Parmi vos relations, quelqu’un possédant un “ancien” Amiga (version 1.3, donc) et copier sa disquettes Extras. Permettez-nous cependant de vous conseiller d'autres langages Basic pour .Amiga. autrement plus performants : le GfÀ-Basic (édité en France, et en français !, par Micro-Application) et le HiSoft Basic, pour ne citer que ces deux-là.
Voilà qui termine notre rubrique Requester, particulièrement fournie ce mois-ci. Nous ne nous quitterons pas sans vous rappeler l'adresse à laquelle nous écrire (par pitié, ne téléphonez pas !) :
Amiga Revue - Requester 5, rue de la Fidélité 75010 Paris France
COMREV 10 (Démos 11 - Traekers, Overdose, Coma. Treiracopv
COMREV 11 (Sond 21 - Protracker, Noisetracker, Soundtracker,
Slartracker, Multiripper, Tetracopy
COMREV' 12 (Sond 3) - 8 Modules de musiques digitalisées
pour la disquette Comrev 11
COMREV 13 (X) - Party Games interdit aux moins de 18 ans
COMREV 14 (Graph. 2) - Mandel Mountains t Julia.pa!
.Alice : Animation pfx (Imega min)
COMREV 15 Amiga - Images : montre. Croquis requester,
Revue N° 37 Scènes Sculpl et Turbo Silver
COMREV 16 Amiga - Images : Bateau, F40
Revue N° 3S Vol. 1 Scènes Sculpl el Turbot Silver
DropShadovv. Zoomvvindows
COMREV 17 Amiga - Superbase : application
Revue N“ 38 Vbl. 2 DeluxePaini 4 : Images konmaster
COMREV 18 Amiga - Images : Avion. Surprise 2d
Revue N° 39 Scènes Sculpl et Turbo Silver
COMREV 19 Amiga - Images : Clalet. Plus 2 supplémentaires
Revue N° 40 Scènes Sculpt et Turbo Silver
COMREV 20 Amiga - Images : Helico et satellite
Revue N° 41 Scènes Sculpt satellite - Scènes Turbo Silver : Satellite
COMREV 21 Amiga - Contient : Joyride
Revue Démos 2 Outland - Reno.
COMREV7 22 - Utilitaires Graphiques 1 - Mandel Adventure Kit
- Fractal 3D
COMREV 23 .Amiga - Images : - Hélicos : Ecureuil, Supercopter, - Joystick Revue 42 Scènes Sculpt : Joystick - Arcxx - Correcteur Arexx
Scène Turbo : Joystick
COMREV 24 - L tilitaires Graphiques 2 : - Cryoutils - T.A.P. Démo
- Abridge
COMREV 25 - Workbench Gadgets - Une foule de surprises !
COMREV 26 - Directory Images : 8 rendus d'images
- Scène Scuipt ; Scènes correspondant aux images
BON DE COMMANDE à adresser à : Commodore-Revue VPC, 16, quai J.-Baptiste Clément, 94140 Alfortville
Nom : ..
Prénom : .
Adresse : .
Code Postal : .Ville :
Je désire recevoir les titres suivants au prix unitaire dit 39 F * Frais de port = S F - Etranger. DOMTOM + 10 F
Numéro
Nombre
Numéro
Nombre
COMREV 1
COMREV 14
COMREV 2
COMREV 15
COMREV 3
COMREV 16
COMREV 4
COMREV 17
COMREV 5
COMREV 18
COMREV 6
COMREV 19
COMREV 7
COMREV 20
COMREV 8
COMREV 21
COMREV 9
COMREV 22
COMREV 10
COMREV 23
COMREV 11
COMREV 24
COMREV12
COMREV 25
COMREV 13
COMREV 26
Ci-joint un chèque de F (libellé à l'ordre de Commodore Revue)
BON DE COMMANDE - ABONNEMENT A REMPLIR (OU UNE PHOTOCOPIE) TRES LISIBLEMENT ET A ENVOYER ACCOMPAGNE DU REGLEMENT A : AMIGA REVUE. Service VPC 16, Quai J-B Clément 94140 ALFORTVILLE.
Prénom : ..Vous possédez : Amiga : 500 1000 2000
NOM : .... I Adresse :
Code Postal : ..Ville :
Vous réglez par : Chèque bancaire. Chèque postal. Mandat (obligatoire pour DOM TOM et étranger
PS : Pour de simples raisons d'imputation comptable nous vous serions reconnaissants, si cela vous est possible, d’établir un chèque par rubrique (Abonnement ou La boutique) chacun à l'ordre d'AMIGA REVUE.
BON D'ABONNEMENT.
“I.'abonneniement ne permet pas la réception du magazine avant | sa présence en Kiosque”
I Oui je m'abonne à AMIGA REVUE pour 1 an (11 nos) et je I bénéficierai d'une reliure gratuite et d'une petite annonce | gratuite.
Vous pouvez cumuler le montant de votre abonnement avec toute corn-1 | mande d'anciens numéros, disquettes Amiga Revue Pratique, Guide 1991, abonnement à Amiga News Tech, disquettes COMREV... proposés I dans le revue.
? France 300 FI
? DOM - TOM étranger ......390 F
? DOM - TOM étranger avion .... 450 F|
I DOM TOM et étanger : Paiement par mandat International uniquement.
CieTCT Hm câbte MmBI connecter au 3615 COMREV ou télécharger les programmes (Utf Kit compteî (cible * logicieÿÆBR
Réf.5500 ....
Logiciel seul. Réf.5510, ..
Câble seul. Réf.5520 ..
Une collection de 4 pin's êmaillés collecter : les matrices ont été détruites Tirage limité à 2000 exemplaires, les 4 pin's
présentés dans un écrin ..145 FTTC
Réf. 9010
protégez votre Am B !, * i
En simili cuir blanc7l!(| ie d B®eiie vous évite tes n :nn,,' 8p3®B5fc|£5* * poussières qui coûtent cn g WUPPI We
micro. P.i' vV
; Cia nietrÀ50O 2OOO.Réf. 9500 L Sfe F
- HàûèSB Thonît.Amiga,Réf.95Q0. J, 125 F
Clavier monit A500 2000.Rét.5&10. 175 F
:t housse souris
FILTRE ECRAN
stylos... coup de . Lorsque œ-souris
Ména La lui
yeux.
Sans
suppi
Wgronr vos dit
lUris. Réf.9450
- Tapis souris. RéL9 ,*H
- Housse souris. Réf. 9310..
- Housse * Tapis. Réf.9320
aitèi iilLJI.IlB.«OWHWfflWWf*»
itmé les reflets de toutes sortes d'autre
S INFORMATIQUES
kfotre AMIGÀ
Cs idt ciè n«tt c--. âgefflRBL
knlnijaspiraieur et ¦SvnZS FtBbs tiges, prodBs de Kwtef pour le Clâi B? L'écrai Lydprimante LLTLa,
iour les mailings mais aussi peur s dlsquettes, classeurj* invlta- 1 litrons 89x36 mm. Existent en
’.STOO... 15 F '.0418... 20 F '.942a.. 50 F '.0430... 60 F
le soleiLQ|BQu miH |PraTabri protitez-ei Tyfur les classer. Couvercle fumé, fermeture à clé, cinq intercalaires.
- Boite rang. (403"1 2).Réf.9920 .. 85 F
SUPPOi
Ecran et-document c01C graQdemeSt'.lâ saisie là pâper est orientable, à :
i- Fbc papeà. Fiér.91 OO ...J?
Oeuf bien voir votie >•
entre êtr? MM ££etraal voiroî Wl
contorsionner sur iour bien
voir. Avec ce support moniteur orienraBleSTT vertical et horizontal c'est le moniteur qui bougera et se positionnera de la meilleure façon.
Reliez J Consent d'Amiga ralnuréJ
- Reliurt
- Support moniteur. Réf.9600 ......220 F
Dans un halo de lumière synthétique, un Amiga, ordinateur domestique, s'avance, seul, face au public. Au cours de ses représentations passées, il n'avait pu proférer que des sons. Aujourd'hui, il a DSS de GVP, et le son devient musique. Mais, rassurez-vous, l'Amiga ne sait pas signer d'autographe, et la vedette ce sera vous !.
Un intégré musical pour réaliser facilement
DIGITAL S
vos jingles et bruitages, sonoriser vos présentations, jeux et programmes ou créer pour votre plaisir.
DSS module de digitalisation
? échantillonneur sonore 8 bits stéréo.
? Fréquence maximale d'échantillonnage : 51 kHz.
? Se connecte sur le port parallèle des Amiga 500, 2000,2500,3000.
? Connecteurs Cinch pour brancher la plupart des sources sonores : Walkman, lecteurs CD ou K7 etc.
1
512 Ko de RAM sur la carte, avec accès à toute la mémoire Amiga.
• Support pour co-processeur
nt-style:italic;">30... 60 F le soleiLQ|BQu miH |PraTabri protitez-ei Tyfur les classer. Couvercle fumé, fermeture à clé, cinq intercalaires.
- Boite rang. (403"1 2).Réf.9920 .. 85 F
SUPPOi
Ecran et-document c01C graQdemeSt'.lâ saisie là pâper est orientable, à :
i- Fbc papeà. Fiér.91 OO ...J?
Oeuf bien voir votie >•
entre êtr? MM ££etraal voiroî Wl
contorsionner sur iour bien
voir. Avec ce support moniteur orienraBleSTT vertical et horizontal c'est le moniteur qui bougera et se positionnera de la meilleure façon.
Reliez J Consent d'Amiga ralnuréJ
- Reliurt
- Support moniteur. Réf.9600 ......220 F
Dans un halo de lumière synthétique, un Amiga, ordinateur domestique, s'avance, seul, face au public. Au cours de ses représentations passées, il n'avait pu proférer que des sons. Aujourd'hui, il a DSS de GVP, et le son devient musique. Mais, rassurez-vous, l'Amiga ne sait pas signer d'autographe, et la vedette ce sera vous !.
Un intégré musical pour réaliser facilement
DIGITAL S
vos jingles et bruitages, sonoriser vos présentations, jeux et programmes ou créer pour votre plaisir.
DSS module de digitalisation
? échantillonneur sonore 8 bits stéréo.
? Fréquence maximale d'échantillonnage : 51 kHz.
? Se connecte sur le port parallèle des Amiga 500, 2000,2500,3000.
? Connecteurs Cinch pour brancher la plupart des sources sonores : Walkman, lecteurs CD ou K7 etc.
1
512 Ko de RAM sur la carte, avec accès à toute la mémoire Amiga.
• Support pour co-processeur

Click image to download PDF

AMIGA REVUE Numero 43 (03-1992)

Merci pour votre aide à l'agrandissement d'Amigaland.com !


Thanks for you help to extend Amigaland.com !
frdanlenfideelhuitjanoplptroruessvtr

Connexion

Pub+

55.6% 
9.4% 
3.9% 
3.1% 
3.1% 
2.7% 
2.3% 
1.2% 
1% 
0.9% 

Today: 52
Yesterday: 105
This Week: 450
Last Week: 645
This Month: 1644
Last Month: 2867
Total: 77032

Information cookies

Cookies are short reports that are sent and stored on the hard drive of the user's computer through your browser when it connects to a web. Cookies can be used to collect and store user data while connected to provide you the requested services and sometimes tend not to keep. Cookies can be themselves or others.

There are several types of cookies:

  • Technical cookies that facilitate user navigation and use of the various options or services offered by the web as identify the session, allow access to certain areas, facilitate orders, purchases, filling out forms, registration, security, facilitating functionalities (videos, social networks, etc..).
  • Customization cookies that allow users to access services according to their preferences (language, browser, configuration, etc..).
  • Analytical cookies which allow anonymous analysis of the behavior of web users and allow to measure user activity and develop navigation profiles in order to improve the websites.

So when you access our website, in compliance with Article 22 of Law 34/2002 of the Information Society Services, in the analytical cookies treatment, we have requested your consent to their use. All of this is to improve our services. We use Google Analytics to collect anonymous statistical information such as the number of visitors to our site. Cookies added by Google Analytics are governed by the privacy policies of Google Analytics. If you want you can disable cookies from Google Analytics.

However, please note that you can enable or disable cookies by following the instructions of your browser.

Visitors

Visite depuis
03-10-2004
Visite depuis
23-02-2014