Sponsors

FacebookTwitterGoogle Bookmarks

Ça tombe bien que tu évoques la question, car il y a une polémique qui sévit à ce sujet dans le milieu. D’un côté, certains optimistes parlent d’un 386 SX25, équipé de 4 Mo de RAM. d'une carte S3 VGA et d'une Gravis Ultrasound. D’autres assurent que le jeu ne s’installera pas sur un PC tournant au dessous du leraFfertz et qu’il faudra 512 Go de RAM et une GeForce 8 pour le faire tourner. Peut-être faut-il faire une moyenne des deux pour avoir une estimation valable ? Peut-être faut-il diviser les chiffres obtenus par le nombre de pages moyen d’un Gen4 ? Je te laisse donc à tes calculs, il y a d’autres questions stupides... Martine joue aux jeux vidéo Mon Teignardounet, Contrairement à la plupart des lecteurs, je ne t’écris pas pour te poser une question, mais pour crier haut et fort mon amour d’un jeu dont on a trop peu parlé : The Longuest Journey. Je suis tombée dessus par hasard dans une brocante, et franchement, je n’en suis pas revenue ! Outre la beauté des graphismes et la poésie de l’univers, c’est la première fois que je vois une héroïne aussi crédible et réaliste sur le plan psychologique. On est très loin du stéréotype siliconé de Lara Croft. Et rien que ça, ça fait un bien fou ! Sinon, tant que j’y suis, je vais quand même te poser deux petites questions. Est-ce qu’une suite est prévue ? Est-ce que tu aurais d’autres jeux à me conseiller dans le même esprit ? Je t’embrasse.

Click image to download PDF

Generation 4 159 (2002-10) Cover



.....

•    W?.lJii 10 0

îy.'t-VUl^ï' iil:. f:'    ff

EDITD

COMPUTEC-MEDIA France

46. rue TROYON

92310 SEVRES

Toi : 01.46.90.20.16

Fax : 01.46.90.20.50

Sito Internet : www.gen4pc.com

DIRECTION

Président Directeur Général

Sébastien SAUVAGEOT Directrice des Rédactions Florence LAGARDF Secrétaire Général Mahamadou CAMARA Direction comptable Brigitte RAMtY

REDACTION

Rédacteur en chef adjoint

Bruno CARDOT, dit Cooli Chefs de rubrique Xavier ALLARD (Léo de Urlevan) Loïc CLAVLAU (Muad)

Rédacteur

Jérome FIRON (Hardware)

Ont participé à ce numéro :

Arnaud CULFF, Olivier LEHMANN,

Khéridine MABROUK

Premier secrétaire de rédaction

Sébastien HAT TON

Correctrice

Sophie LAMOTTE

Webmaster

Stéphane MOREAU

MAQUETTE

Conception graphique et direction artistique

Christophe GOUJU pour MCE

Maquettiste

François POISSON

INFOGRAPHISTE

Ana GALVAO PUBLICITÉ

Directeur de la publicité

Claude BENOUAICH (2278)

Chef de publicité Nicolas DUBOIS (2283) Assistante commerciale

Aurélie MORERE (2233)

FABRICATION

Jean-Louis TOULOUSE

Quelle année !

W on, la rentrée ne sera pas, comme la formule consacrée, studieuse :

Après une avalanche de sorties cet été, voici que des gros blockbusters comme Unreal Tournament 2003, Mafia et Hitman 2, pour ne citer qu’eux, pointent le bout de leur nez. Vous verrez dans ces pages beaucoup de bonnes notes. Mais comment faire ? C’est la rançon d’une année faste et nous préférons parler des jeux qui le mérite, quitte à passer sous silence les autres. Bien sûr, quelques grincheux vous diront que les jeux ont tendance à s’uniformiser, à n’être plus que des produits calibrés pour tel ou tel marché (par exemple, l’as

DIFFUSION ET ABONNEMENTS

Responsable diffusion, abonnements

Delphine BAROUH (2091)

Abonnements 11 numéros par an.

France métropolitaine : 40 €

DOM TOM et étranger : 70 €

Service abonnement et anciens numéros 46. rue Troyon - 92310 Sèvres

Gen4 PC est édité par Computec Media France, société anonyme au capital de 8 575 258 € Principaux actionnaires :

-    Communications professionnelles SA

-    Computec-Media AG

Siège : 46, rue Troyon 92300 Sèvres

Commission par taire 0606 K 80663

ISSN : 1624 1088 - Dépôt légal 1* trimestre 2002

Imprimé en Espagne par Tiempo Printed in Spain by Tiempo L'envoi de tout texte, photo ou document implique l'acceptation par l’auteur de leur libre publication dans le journal. Les documents ne sont pas retournés. La loi du 11 mars 1957 n'autonsant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l'article 41. d'une part, que "les copies ou reproductions stnctement réservées à l'usage pnvé du copiste et non destinées à une utilisation collective" et. d’autre part, que “les analyses et les courtes citations dans un but d'cxomple et d'illustration", toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, laites sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits ou ayants cause, est illicite (alinéa premier de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, •qpfji par quelque procédé que ce soit, constituent! rait donc une contrefaçon sanctionnée par 5®® les articles 425 et suivants de l'ancien Code TÇL ' (Minai. Crédits photo et © CopynghtDR : tU Tous droits réservés.

pect combat dans Warcraft 3 a été renforcé pour plaire aux Coréens, peu fans de gestion) et que les éditeurs investissent d’abord sur les licences. C’est vrai aussi. Mais il faut savoir que les développements sont aujourd’hui plus onéreux, et donc plus risqués. Pas question pour un éditeur de faire le moindre faux pas.

Mais si la quantité de nouveautés dans les rayons est un signe de santé : le marché du jeu PC va bien, merci.

Cooli. Rédacteur en chef adjoint.

PREVIEW SHOPPING BDLUCES    TEST REPORTAGE ACTUALITES

ül

y

b

j

<

h

y

<

î

CL

U

Œ

h

Ü1

y

h

y

y

ü

j

tn

z

CL

CL

1

ül

y

>

y

a

CL

Vietcang

EOOD MORNINE VIETNAM ! PR EN 1ER ES IMPRESSIONS SUR UN TITRE EXPLOSIF.

Mafia : The City of Lust Heaven

DEPUIS SA SORTIE. LE JEU VIDÉO EST DEVENU UNE FORME D ART. EOMME LES PLUS BRANDS FILMS OU EENRE...

lYlo □ne Lives Forever

LA JOUE EATE ET SES

EADEETS SERONT BIENTÔT DE RETOUR 5UR V05 ÉERANS

VN

e

6 Courrier

Le Teignard vous répond

EVENEMENT

10 Vietcong

La guerre du Viêt-nam comme si vous y étiez 14 Iron Storm La triste réalité devient une incroyable fiction 16 War & Peace Guerre OU Paix 20 Classe éco Pour une poignée d’euros

HORS JEUX

26 Minority Report

Rapport sur un film majeur !

28 DVD, BD...

L’actualité des sorties

REPORTAGE

32 Age Of Mythology

Mythique ? Il l’est déjà...

TEST

38 Unreal Tournament 2003

Huit pages exclusives sur un hit très attendu 46 Sudden Strike 2 “Back to front !”

50 Beach Life Revivez vos vacances !

52 Mafia Malgré l’omerta, on vous dit tout

58 Prisoner Of War

Entre La Grande Evasion et Papa Schultz 62 Celtic Kings La Gaule se déchaîne 64 The Thing L’effroi dans le dos 70 La Somme De Toutes Les Peurs

Et le grand spectacle devint nanar 70 Beam Breakers Chauffard du futur !

72 Hitman 2 Le retour de l’assassin silencieux fait du bruit 76 Cossacks:

Back To War On en redemande...

78 Conflict :

Desert Storm

Pour bien coller à l’actu

82 Empereur :

L’Empire du Milieu

Cette fois, c’est la Chine ! 84 Largo Winch Après la BD et la série, voici le jeu

86 Stronghold Crusader

A la croisée des genres 88 Arx Fatalis Fatalement, vous y viendrez

M U LTI

90 America’s Army

“We want you !”

LES TESTS, MODE D'EMPLOI

Age of MytJialogy

AVANT MÊME SA SORTIE ~

EE TITRE EST DÉJÀ MYTHIQUE. BRUCE SHELLEYDÉVOILE TOUT NOUVEAU SON CHEF-Ü ŒUVRE.

Unreal

Toumament

E003

LE JEU LE PLUS ATTENDU DU MOMENT EST DÉJÀ DANS EjENJ. ET HUIT PABE5 EN PLUS !

92 Dark Age Of Camelot

La version 1.49 est arrivée

SOLUCES

96 Actuces

L’actualité des astuces, c’est la rubrique Actuces

SHOPPING

102 Hardware

Votre PC rame à mort ? Vous voulez simplement le booster ? Alors, venez !

PREVI EW

104 No One Lives Forever 2

La jolie Cate Archer est de retour

108 Mistmare

Un nouveau genre de RPG 112 Highland Warriors Braveheart sur vos écrans 114 Combat Flight Simulator 3 Fais comme l’oiseau !

118 FAWOE Tant qu’il y aura des tanks

120 Powerpuff Girls : Gamesville

Un peu de finesse...

CARNET

DE

BORD

122 La Rédac’ en folie

Eh oui, on planche !

Courbe de motivation

Ces images sont saisies au fil de nos évolutions. Contents ou pas contents.

—    ................ i—— L’ambiancc du film est...

On peut apprécier un jeu dès le début sanglante ! ou au bout de quelques heures.

Cette courbe résume notre état de satisfaction dans la durée.

Rendu, réalisation

Pour les gros tests, nous comparons les jeux avec un minimum et un maximum do détails. Comme les configurations different, nous essayons de vous donner le meilleur rapport beauté/fluidité.

T] Techniquement impossible ■ Intolérable Acceptable EU Fluide

640 X 480

800 X G00

1.024 X 786

if)

TNT2 Ultra

■I !ï i □□□

■cnn n

I I JJCL

<

Gctorcc256

■C0BEB

[ □□□□□

H

•LU

Geforco2 MX

■ «!□□□

■ :□□□□

i ; :ii i n

Q

Kyro II

■ □□□□

■ nn i: ;

nneen

LU

o

Radeon 32 DDR

■ XJGL'iy

■ mnoB

□□□□□

Voodoo5

■ □□□□

■ "iSfCEÜM

wimphs

5

Geforce2 GTS

■ ni i i

■ □□□□

□□□□□□

5

Geforce2 Pro

■"□cnn

■ IHRUB

..□□□□□

2

Geforce2 Ultra

■“□cm

T n il r-j

5

Geforco3

■ JlfelMUH

■ □□□□

□BHHQB

_ ^ «D co co m

LD

ce co ^ m

CD

CO CO lD

co c ^ ci o

V $ 2 X Q CM O ^ co ô ^ •

O c c • ^

® C n S « n C S S S o w

qIÛCOQq-

O c c - _

® t: " â 8 ^88s§°

2 | si- §

12 e si’- 5

12 2 9 Z ^ 5

E Q Û ï Û. <

5! O O ÉT c. <

â Q Û i CL <

Nous avons aussi listé les cartes les plus populaires et, en fonction des processeurs, nous vous donnons les résultats de l’affichage avec les détails poussés à fond ou réduits au minimum.

Chaque jeu testé se voit remettre une note. C’est un peu plus complet que par le passé. Nous attribuons six nouvelles notes qui affineront votre choix avant l'achat d’un jeu en fonction de vos préférences. Pour être plus précis, nous détaillons aussi les points forts et les points faibles du jeu. Et puis, il y a le comparatif. Quelle place a le jeu par rapport aux titres du même genre ?

CLASSEMENT M

GRAPHISME

■■■■■ Sü

97S» E-

SON

■■■■■ .......;

61 S

PRISE EN MAIN

■■■■■

45% m

ATMOSPHERE

■■■■■ CCI

63% !

DESIGN

■■■■■__■ :

92% r_

MULTIJOUEURS

■■■■■ . _ " ■

84%

Les graphismes sont vraiment somptueux.

Le gameplay est excellent.

Les menus sont très mal pensés.

COMPARATIF :

1    - Grand Prix 4

2    - F1 2002

3    - Grand Prix 3

COURRIER

□ctDbre rouge

À L'AUTOMNE. LES FEUILLE5 MORTES 5E RAMASSENT À LA PELLE. ET LE TEIENARD REÇOIT LES LEETEUR5 À EOUP5 DE PELLE.

FAÎTES LA QUEUE ML Y EN AURA POUR TOUT LE MONOE...

Jeu cnn plaît:

Salut tout le monde !

Pourquoi j’écris ? Pour vous donner mon avis sur la « nouvelle nouvelle formule » que je trouve nettement mieux que la précédente : le mag est vraiment beaucoup plus beau, avec une « zolie » maquette et du « zoli » papier comme on n’en espérait plus. J’ai bien apprécié la nouvelle rubrique Classe Eco, vu que j'achète la plupart des jeux comme ça. La rubrique Hard, enfin Hardware, est très bien aussi... Mais passons sur vos qualités et venons en aux défauts ! Contrairement à l’intérieur du magazine, la couverture n’a pas vraiment évolué et je trouve ça plutôt dommage. Et même si je suis très content que vous soyez repassés à deux CD, j’aimerais bien aussi voir revenir le jeu complet... Sinon, ne touchez rien ! Vous êtes parfaits.

Mano Chahut

C'est aussi classique que sournois : après un cirage de bottes dans les règles de l’art, l’avorton vient relancer le débat du jeu complet dans Gen4. Ce que l’avorton ignore bien évidemment, c’est qu’offrir un jeu complet, fut-il vieux ou mauvais, coûte très cher. Ce dont il se doute peut être, c’est que le budget de Gen4 n'est pas

extensible. Ce qu’il déduira enfin, c’est que l'argent qu’on dépense pour un jeu complet, on l’économise sur les moyens mis à disposition de la rédaction et que la qualité générale du mag en pâtit. Le choix se pose donc dans ces termes : vaut-il mieux un mauvais magazine avec un jeu complet ou un bon magazine sans jeu ?

Comme les remarques de l’avorton laissent à penser qu’il est sensible à la qualité croissante du mag, il semble bien qu'il ait perdu une occasion de se taire. Quant à son opinion sur la “couv”, elle ne manque pas d’intérêt à l'heure où je milite pour des photos de lecteurs tuméfiés à la Une. Affaire à suivre....

MORCEAUX

CHOISIS

Siiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!

J'en parlerai à mon chevau...

Alors pourquoi m’écris-tu 7

Tu les places face à face et tu hurles : "mettez-vous en réseau !".

■ Si ça ne marche pas. c'est que tu ne cries pas assez fort...

THAT 80’S SHOW : LA SERIE CULTE

Par les producteurs de "COSBY SHOW”, “ROSEANNE" et “THAT 70’S SHOW" !

li au vendredi à

Cà partir du 1er octobre)

Plus d’infos : www.mcm.net, 3615 MCIN/T gu 08 36 68 22 66

MCM disponible sur RttVJ.f*.''! .nlH O 892 680 345 [0.337 euro/mn) www.canalsatellite.fr

r    11 MHU1UR OU NUMIXOtC    •

*© 0 800 114 114 (appel gratuit) www.noos.com - Autres réseaux câblés : 08 9 1 67 6 0 60 (0.225 curo/mn) www.solutioncable.org

active

0,337 euro/mn

PREVSEW SHOPPING SOLUCES    TEST REPORTAGE ACTUALITES

La Lettre du mois

Question idiote

Salut le vilain !

Je sais que sa sortie n’est pas prévue pour tout de suite, mais, en grand fan d'Elite, de Privateer et d’Independance War 2, je voulais savoir si on connaît déjà la config minimale nécessaire pour faire tourner Freelancer, le très prometteur jeu des frères Roberts ?

Trantor, the last Stormtrooper

Ça tombe bien que tu évoques la question, car il y a une polémique qui sévit à ce sujet dans le milieu. D’un côté, certains optimistes parlent

d’un 386 SX25, équipé de 4 Mo de RAM. d'une carte S3 VGA et d'une Gravis Ultrasound. D’autres assurent que le jeu ne s’installera pas sur un PC tournant au dessous du leraFfertz et qu’il faudra 512 Go de RAM et une GeForce 8 pour le faire tourner. Peut-être faut-il faire une moyenne des deux pour avoir une estimation valable ? Peut-être faut-il diviser les chiffres obtenus par le nombre de pages moyen d’un Gen4 ? Je te laisse donc à tes calculs, il y a d’autres questions stupides...

Martine joue aux jeux vidéo

Mon Teignardounet,

Contrairement à la plupart des lecteurs, je ne t’écris pas pour te poser une question, mais pour crier haut et fort mon amour d’un jeu dont on a trop peu parlé : The Longuest Journey. Je suis tombée dessus par hasard dans une brocante, et franchement, je n’en suis pas revenue ! Outre la beauté des graphismes et la poésie de l’univers, c’est la première fois que je vois une héroïne aussi crédible et réaliste sur le plan psychologique. On est très loin du stéréotype siliconé de Lara Croft. Et rien que ça, ça fait un bien fou !

Sinon, tant que j’y suis, je vais quand même te poser deux petites questions. Est-ce qu’une suite est prévue ?

Est-ce que tu aurais d’autres jeux à me conseiller dans le même esprit ? Je t’embrasse.

Magali

Tiens ? Gen4 attirerait-il autre chose que les mâles ?

Cela semble être le cas si l’on considère ce magnifique exemple de courrier femelle. Tout y est : l’apostrophe "petites fleurs" en début de lettre, l’intérêt pour la poésie vidcoludique et la psychologie des héros, l’inévitable pointe de féminisme anti-croftien, cette détestable façon de "poser deux petites questions” sans en avoir l’air...

J’aurais pu être clément s’il n’y avait pas eu les embrassades de fin de lettre. Mais bien qu’elles flattent mon légendaire sex-appeal, cos répugnantes familiarités m’exaspèrent. Pour toutes ces raisons, j’ai un réel plaisir à te décevoir, Magali. Avec Anarchy Online, Funcom a aujourd'hui d’autres chats à fouetter que de développer une suite aux aventures d’April Ryan. Quant à savoir s'il existe des jeux du même tonneau, si cela peut t’éviter de m’écrire pour un moment, tu peux aller voir du côté des Gabriel Knight ou des jeux réalisés par Benoît Sokal (l'Amerzone, Syberia). Je ne t’embrasse pas.

.?*•> ‘ .' -    •;' *    -•.;#T>il ■• -SL' .•    -    •    • :    "    '    •    •    •

Y^Wïïiû,

Virtual Skipper 2 est un véritable événement Jamais une simulation de voSe n'avait bénéficié d'une telle réalisation. Skippez les voiliers de compétition les plus prestigieux sur des plans d'eau mythiques. Prenez la balte du DEFI AREVA, des fctaes 24“, des Oftsho re racers et pour la première fois des multicoc|ues avec le trimaran Open 60, véritable Fl des mers.

Jouable en solo ou en multijoueurs (Internet et réseau), Vrtual Skipper 2 est be simulateur de régates 3D ultime.

; - '

k

C *m IL *

LJ

>

y

a,

Voyage au bout

VIETEDNE EST UN DE EE5 JEUX OUI DURE DES HEURES ET EDMPTE RENDU DE NOS PREMIÈRES IMPRESSIONS 5UR EE

n dépit des efforts de son déve-M    loppeur Ptedoron pour arriver

au même niveau de réalisme et d'intensité qu'un Medal Of Honor, Viet-cong a déjà subi bon nombre de critiques sur les forums de plusieurs sites Web américains. Luke Vornon, son chef de projet, s’en amuse : "Quand nous avons annoncé notre projet, les Améri

cains ont été choqués qu’on puisse faire un jeu sur un sujet aussi sensible que la guerre du Viêt-nam. Nous avons donc essayé d'être ouverts et sommes entrés en contact avec plusieurs associations de vétérans. Nous travaillons désormais avec un ancien membre des forces spéciales, devenu notre consultant pour le jargon, les dialogues et les armes. "

Le réalisme recherché va même jus qu'au type de feuillage. "L'équipe a travaillé avec un grand spécialiste de la végétation de l'Asie du Sud-Est. Elle s'est aussi rendue sur place pour prendre des photos et filmer. Le botaniste nous corrige sur des détails (arbre trop proche de l'eau et devant être reculé). Nous avons même ajouté des insectes

à.

Luke Verrion, Development chez Take <?

Vous expt les rivière

de l’enfer

□ Ù L’DN NE EAENE JAMAIS.

TITRE EXPLOSIF !

I Unité. Désormais, ce sont vos meilleurs amis. Comptez sur eux comme ils comptent sur vous ! S Forêt Ponts suspendus, végétation très dense, l’ambition des développeurs est de récréer un environnement plus que crédible. Mêmes les moustiques sont là ! 3 Camouflage. La tenue de votre coéquipier en témoigne : chaque détail visible est un handicap dans la jungle.

et des animaux, non seulement pour agrémenter l'ambiance, mais aussi pour localiser les ennemis. "

La première mission débute par un crash, celui de votre hélico, abattu en plein ciel. On peut alors contrôler jusqu’à six personnages, ayant chacun sa spécialité (communication, médecine, repérage...). L’équipe suit l’éclaireur qui ouvre

le voie et donne des ordres à l’aide de signes. “Les niveaux ne sont pas entièrement libres, ajoute Vernon. Cela dit, avec des miles et des miles de jungle, on peut facilement s'y perdre. Si je dis "Go", toute l'équipe suit automatiquement. Si je m'arrête, les autres aussi. " Après quelques minutes de crapahu-tage, l'éclaireur détecte un piège. Il s’a

git d’une fosse, remplie de pieux et recouverte de feuilles. Presque inoffensif, comparé aux mines des derniers niveaux. On peut les désamorcer à la grenade ou tirer dessus, mais il ne faut pas s’étonner après si la place est vite inspectée par des Vietcongs. Des ennemis que l'on entraperçoit par llashes dans la végétation : un bout d'uniforme

SIEMENT

VI ETC a/VE

qui passe, une lumière... L’ambiance est étonnamment bien rendue.

Avec la découverte d’un bunker ennemi, les ordres disponibles deviennent plus nombreux. Ils s’ajustent au contexte : attaquer, couvrir, suivre, tenir la position, battre en retraite ou passer en stealth. Pour l’instant, le médecin et l’ingénieur guérissent et se réapprovisionnent automatiquement en munitions... L’équipe travaille sur la fouille des corps ennemis. “Nous n’avons pas encore décidé si l'on récupère les clips un à un ou tous en

même temps, explique Vernon. On aimerait jouer sur le stress d’être sous le feu adverse en devant récupérer un max de munitions. ”

Après chaque mission, on retourne à la base. L’équipe réfléchit encore à la manière de rendre interactive les phases de debriefing avec l'officier. A ce stade, vous pouvez lire la dernière propagande de guerre, consulter les cartes, lire un journal, ou vous renseigner sur le conflit du Viêt-nam si l’Histoire est votre tasse oe thé. Il y a également une radio qui

joue des airs des années 60. En espérant que Pterodon obtiendra bien les licences dos hits de l’époque, comme ceux des Doors (“This is the end...”). Fin de ce premier voyage au bout de l’enfer, la démo s’arrêtant là. Tant mieux. Ça nous permettra de suivre le jeu tout au long de son développement.

ÉDITEUR : Gathering of Developers DÉVELOPPEUR : Pterodon GENRE : Action SORTIE : fin 2002

SITE INTERNET : www.pterodon.com

La route sera longue avant de pouvoir bâtir votre Empire...

01

Ld

h

J

<

h

ü

<

£L

I

01

y

>

üJ

a:

ü

•    •'/iC

35EJj

;£p

■ HNpWiv %

L« scénario compluw * vous obüg* il avancer. 7 pas à pas

&

J*

,    »• s#

«Vlotonoa. Le Jeu .

est violent, à limage de te boucherie que fut ta Première Guerre -

'UV, i) S“SF

7

WANADDO A PRÉSENTÉ IRDN 5TQRM, FRUIT 5ANBLANT □E SA RELATION AVEC 4X STUDIO. UN SHDQT QUI FERA PARLER DE LUI !

asé sur un scénario uchronique, Iran Storm J    est un mélange de Tactical, de Stealth et de

m    First Person Shooter (rPS). Uchronique ?

Kcsako ? Ch bien, c’est simple. L’Histoire contemporaine a suivi un cours différent du nôtre... Nous sommes en 1964. Depuis le début du siècle, le baron Ugenberg, obscur per- a sonnage à la tête d’un " empire russo-mongol, s'acharne à étendre ce der nier à toute l’Europe.

Cinquante ans de guerre sans merci ont ravagé le Vieux Continent tout entier, mais la technologie a continué d’évoluer (hélicos, électronique, armes très sophistiquées, voire futuristes...). Et c’est avec un plaisir non dissimulé qu’on incarnera le lieutenant James Anderson dans des tranchées comme celles des poilus de 14-18, survolées par des hélicos tout droit sortis de la guerre du Viêt-nam.

UN MÉLANGE DE TACTICAL. DE STEALTH ET DE F.P.S !

Le scénario est très ambitieux, comme vous pouvez le constater. Et pourtant, le résultat semble convaincant. Le mélange entre des éléments des deux guerres mondiales, et d’autres plus récentes, passe vraiment très bien à l’écran.

Pour arriver à ce résultat, de vastes travaux de recherches ont été menés, sur la vie même du % baron et sur le quotidien

des soldats. Pour ces derniers, les développeurs ont notamment décortiqué Croix de fer (NDLR : petit détail marrant, David Warner, le capitaine Kicsel de ce génial brulôt antimilitariste de Peckinpah, est la voix de Jon Irenicus dans Baldur's Gâte II en VO), et Il faut sauver le soldat Ryan, une œuvre réputée pour son réalisme sonore.

3 Visuel. Le design est un des plus originaux du moment 4 Hélicos. Le mix des guerres donne une ambiance étonnante. 5 Lieutenant Anderson. Le héros est inspiré du film Croix de Fer.

ET SI C'ÉTAIT VRAI ?

Le scénario a beau avoir l’air farfelu, ça se tient...

On est étonné par son / réalisme. Des scènes I sont inspirées de faits i réels. On retrouve des M éléments de M-1B \ (tranchées, barbelés, mines...], de 39-45 [radar, pénicilline, chars...], du Viêt-nam [hélicos, électronique]. Ajoutez à ça une tonne de détails [uniformes, chiens, effets sonores...] et vous vous surprendrez à rêver d'uchronicité !

L’immersion devrait être la force

d’Iron Storm. Et comme le souligne son producteur, vous ne pourrez pas vous en sortir en appliquant les techniques éculées de Coun-' ter-Strike. Bien que ressemblant à un FPS (première ou troisième personne), on a surtout affaire à Tactical mâtiné de Stealîh.

Le gameplay est classique. Vous devrez sortir d’une forteresse sans arme, jouer les espions pour enrayer la production ennemie, visiter le train du baron, faire un tour au Reichstag... Six mondes distincts vous attendent avec leur propre arsenal. ' Si les missions peuvent d’abord sembler linéaires, ça se corse par la suite et, au final, l'immersion est totale. D’autant que les graphismes sont déjà à la hauteur. Sans parler de l’ambiance, gore à souhait.

Jérôme Firon •

ÉDITEUR : Wanadoo

DÉVELOPPEUR : 4X Studio GENRE : FPS/Tactical SORTIE : novembre 2002 SITE : www.stormgames.com

y

>

LJ

AVANT DE TRAVAILLER EUR WAR AND PEAGE, SES AUTEURS DNT D’ABORD RÉFLÉCHI À LA MANIÈRE DE SE DI5TINEUER DES MASTODONTES DU EENRE

ff"f7 ar and Peace ne sera pas un A * A*/ énième clone d’Age of Empi res. La réalisation de ce titre est déjà en soi un véritable jeu de gestion. A l'heure actuelle, développer un STR avec une équipe réduite tient du prodige. Comment, en etfet, lutter contre des équipes de développement de 80 personnes, comme c’est le cas pour Age of Mythology par exemple ? Il suffit de proposer un menu différent mais tout aussi croustillant.

L’action de War and Peace se déroule au tout début du XIX0 siècle, dans le monde entier. L'idée est d’asseoir votre supréma- — tie militaire 1 dans un certain nombre de pays. En début de partie, vous choisissez votre nation principale (France. Angleterre, Russie, Prusse, Autriche-Hongrie, Empire Ottoman). En

□BJECTIF : ASSEOIR SA SUPRÉMATIE MILITAIRE...

fonction de l’année de la mission, le contexte politique n'est pas du tout le même. Certaines nations seront vos ennemies, alors que d'autres deviendront vos alliées. i Avant chaque

mission, un résumé vous donnera des indices sur le contexte, ainsi que sur les nations amies et les autres.

1    Embouteillage.

Déjà à l’époque, la périphérie de Paris connaissait une heure pointe.

2    Au feu !

Paris brûle-t-il ? Eh bien oui ! On peut même dire que ça crame sévère...

3    Bord de mer. Les villes portuaires doivent être mieux défendues que les autres.

4    Lacune.

Sans fantassins, ils n’iront pas bien loin.

5    Que la montagne est belle !

Le relief a évidemment son importance dans la progression des armées.

E “Canonisé” ! On “reconnaît” les grandes villes et leurs célèbres monuments, comme Paris et Notre-Dame.

PjiI»

Fans de jeux de plateau, les auteurs nous ont confié qu’ils voulaient réaliser un jeu simple. Simple, mais pas simpliste. Force est de constater que vous interviendrez à de nombreux niveaux : politique, bien sûr, mais aussi économique, scientifique et stratégique. En choisissant tel ou tel pays, vous aurez un certain nombre de villes de plus ou moins grande importance. De par sa superficie, vous pourrez bâtir divers bâtiments qui boosteront les recherches d’unités plus performantes, la construction de nouvelles casernes, d’un centre de formation des espions... Vous verrez bien vite que les emplace

ments se font rares et qu'il vous en faut de nouveaux. Des invasions s’imposent donc. Vous pourrez alors vous emparer de nations neutres. Mais faites bien attention à vos relations diplomatiques ! Imaginons que l’Angleterre ait des vues sur l’Espagne et le Portugal et qu'au même moment, vous décidiez de vous emparer de la péninsule ibérique... Les relations entre vos deux pays vireront au rouge ! L’obtention de nations dites neutres se solde très souvent par des bonus (comme des armées supplémentaires, par exemple) qui peuvent sérieusement modifier le cours d'une partie, et donc de l’Histoire.

Les combats seront inévitables. Et

vous disposerez alors de trois types d'unités : les fantassins, les cavaliers et l’artillerie. Sur la carte du monde (c’est tout simplement le terrain de jeu, ne l'oublions pas), des milliers d’unités pourront s’affronter. Les décisions stratégiques sont réalistes, et influeront sur la suite des évènements. Les combats, eux, s’avèrent sans merci, alors que les formations se révèlent beaucoup plus importantes que dans un Age of Empire quelconque.

Bref, on attend avec impatience ce

jeu qui promet d’être original.

Léo de Urlevan •

fl l''Cf*fc «UE

pi rpr m _

f-itct fl cofivjcnnfj ’DÜl

en

h

J

<

h

ü

<

y

CL

œ

ui

y

h

m

ü

J

D

ül

Pour une

poignée

d’euros

LES JEUX À PRIX RÉDUITS. C’EST LA DEUXIÈME LAME DU RASDIR. LES 5DRTIE5 EN EXCLU EDUPENT TOUT NDTRE CAPITAL TEMPS LIBRE ET LA VAEUE BUDEET ARRACHE LE PDIL DE TEMPS DE 50MMEIL AVANT QU’IL NE SE RÉTRACTE.

BON. DK. C’EST EDPYRIEHTÉ "MÉTAPHDRE-À-LA-CON". MAIS FAITES-MOI SIENE SI VDUS AVEZ LE TEMPS DE VDUS RASER CE MOIS-CI.

il ^ w as de nouvelle gamme ce mois ci ! Mais oue M    d’annonces... Take 2 est toujours l'éditeur le

plus agressif du marché - il suffit de voir les prix de leurs premières exclusivités pour comprendre. Au rayon des rachats de catalogue, une bonne nouvelle : Ubi Soft va s'occuper des "vieux" titres de Microsoft. Dos titres qui tiennent encore bien la route, comme en témoigne la rubrique. Et ça risque bien de continuer le mois prochain avec, parait-il, du Starlancer, Crimson Skies... Allez, au mois prochain pour redécouvrir ces merveilleux titres.

Saul Reavar S

PAS SAOULANT POUR DEUX SOUS

Soûl Reaver, c’est une grosse épée à double tranchant, comme ce titre.

Le scénario est génial. I es possibilités de combat sont :mpressionnantes. Très oli, le jeu alterne des phases de combats et d'exploration. On reprend le rôle de Razicl. un immortel condamné à la souffrance éternelle par le seigneur des ténèbres.

Editeur: EIDOS

Date de sortie: disponible

MaiÈnema B

Moins cher mais

TOUJOURS AVEC DEUX ROUES

L’éclate totale ! C’est le mariage

parfait entre la simu et l’arcade. Plusieurs modes sont disponibles courses d’enduro, carrière et, surtout, les figures. Toutes sont réalistes, sauf une (il faut la voir !).

Le gameplay est ce qui se fait de mieux : conduite précise, réglages parfaits.

Editeur:UBI SOFT Date de sortie: 3 octobre

Rally Champlanahlp BROS

Un petit prix

QUI DÉRAPE BEAUCOUP

Ce n’est pas le meilleur jeu du monde, mais

il procure beaucoup de plaisir. Destiné à tous

Tn-~ v _ J^tii I les publics, ce

titre no compte qu’un défaut : son manque de sensations fortes. Par

rapport a ce qui se fait sur PC, c’est le meilleur de sa catégorie, si on mot de côté Colin McRae.

Editeur: UBI SOFT Date de sortie: 3 octobre

MÎOTOIàIN

A' ' • * .    . ; ^ f,"

Mcllteijr Prix

Editeur: UBI SOFT Date de sortie: 3 octobre

Star wars du PAUVRE

Homeworld n’a eu qu'un seul et unique “clone". Il s’appelle Starmageddon. Malheureusement, celui-ci souffre de petits défauts c'mterface plutôt gênants ("mais où ai-je rangé mes unités ?”). Mais le genre restant encore original, ça vaut vraiment le coup de s’y intéresser de plus près.

Vengeance

À DEUX BALLES

Longtemps l’Arlésienne des jeux vidéo, voilà que Max Payne sort deux fois la même année. Ce hit n'a même pas    pw*'**^

eu le temps de vieillir.

Vous êtes un flic dont la famille a

été assassinée.    J

Vengeance ! Si le Éb . scénario ne vole pas plus haut qu’un film

avec Bronson ou Seagal, la réalisation est splendide. Sans oublier le Bullet Time (Matrix).

Editeur: TAKE 2

Date de sortie: disponible

Editeur: TAKE 2

Date de sortie: disponible

• i

• ié? -

Ça décolle

MAIS ÇA BAISSE Comme il manquait à FS un viseur et des ennemis, une partie de l’équipe a créé Combat Flight Simulator. Tout aussi beau que son homologue civil, ce titre est aussi une simu solide avec des modèles comportementaux réalistes. Huit avions, des dizaines de missions historiques, du multi, une passerelle FS-CFS, tout est au rendez-vous pour une durée de vie exceptionnelle.

Editeur: UBI SOFT Date de sortie: 3 octobre

Unkm Clamalca

Capttallame S

Avoir attendu, c’est

ETRE BON GESTIONNAIRE

Cette simulation économique est

beaucoup plus poussée que le premier volet. Plus complexe aussi... Fort heureusement, le tutorial est là.

A réserver aux fans du genre !

Editeur: UBI SOFT Date de sortie: 3 octobre

Deatroyer Commander

Tiger woods

PEUT ENFIN L’ACHETER

Le grand classique

des jeux de golf, dans une version bien moins impressionnante que sa dernière mouture.

Mais bon, les parcours sont là, les petits oiseaux aussi et ça reste très sympathique à jouer.

Editeur: UBI SOFT Date de sortie: 3 octobre

UN PRIX QU\ FAIT GLOU GLOU

Très poussée et complexe,

cette simulation de navires de la Seconde Guerre mondiale est réservée aux passionnés. Mais à ce prix, ça vaut le coup de découvrir le genre.

Editeur: UBI SOFT Date de sortie: 3 octobre

Coup

Toujours aussi agressifs ! Les Take 2 nous ponderr simultanément un Stronghold Crusader à 30 euros et Stronghold, premier du nom, à 15 euros. Au lieu de g sur le prix des jeux qui justifie votre piratage, n’achete des Take 2 ! Stronghold est un jeu de stratégie médié où il faut rendre un peuple heureux (pas d’impôts, de à volonté...) mais aussi construire de magnifiques chr avec des fortifications dignes de Vauban. Abolumenl indispensable !

Editeur: TAKE 2 Date de sortie: dispon

SERIEUX S’ABSTENIR !

Dans ia famille K PS

bourrin, je demande le mauvais garçon !

J’ai. Son nom, c’est Serious Sam.

Avant d’être un jeu, ce fut une démo technologique. Le résultat est plus que convaincant et on retrouve les joies des I PS où on tire sans jamais se poser la moindre question.

Editeur: TAKE 2

Date de sortie: disponible

j Pont af Radiance

Les Çlfes

BRADES

Voilà un bon angle d’attaque pour les jeux de rôle : plus de scénario que dans Diablo, plus d’action que dans Baldur’s Gâte... Ce jeu est un mix parfait des deux types de RPG. Vraiment très sympathique !

Editeur: UBI SOFT Date de sortie: 3 octobre

ueuler z que

ja\

la bouffe teaux,

Les indispensables

de A à Z

Parmi l'actualité, nous avons nets chouchous C'est aussi le cas pour la Classe Eco. Voici le tableau récapitulatif dos jeux à posséder...

ACTION PACK (1)

Compilation

Microsoft

38 €

ALICE CLASSICS

Action FPS

Electronic Arts

15 €

ARCANUM

Rôle

Vivendi

15 €

BALDUR'S GATE 2 (EDITION DVD)

Rôle

Virgin

15 €

BLIZZARD: LA LÉGENDE (2)

Stratégie

Vivendi

30 €

CIVILIZATION: CALL TO POWER

Gestion

Activision

15 €

COMMANDOS: L'INTÉGRALE (3)

Stratégie

Eidos

49 €

DESPERADOS

Stratégie

Infogrames

15 €

EMPEREUR: LA BATAILLE POUR DUNE

Stratégie

Electronic Arts

15 €

GANGSTERS 2

Gestion

Eidos

15 €

GRAND PRIX 3

Simulation

Infogrames

15 €

GROUND CONTROL

Stratégie

Vivendi

15 €

HALF LIFE GENERATIONS (4)

Action FPS

Vivendi

30 €

HITMAN

Action

Eidos

15 €

HOMEWORLD

Stratégie

Vivendi

15 €

ICEWIND DALE + HEART OF WINTER

Rôle

Virgin

15 €

LUCASARTS

EDITION COLLECTOR (5)

Compilation

Ubi Soft

60 €

MAX PAYNE

Action

Take ?

15 €

MOTOCROSS « MADNESS 2

Sport

Ubi Soft

15 €

NO ONE LIVES FOREVER GOLD

Action FPS

Vivendi

15 €

ODDWORD: L'EXODE D'ABE

Aventure

Infogrames

8 €

PLANESCAPE TORMENT

Rôle

Virgin

8 €

PROJECT IGI

Action FRS

Eidos

15 €

RIVEN

Aventure

Ubi Soft

15 €

SETTLERS IV

Gestion

Ubi Soft

15 €

SIM CITY 3000

Gestion

Electronic Arts

15 €

STARTOPIA

Gestion

Eidos

15 €

STR0NGH0LD

Gestion

Take 2

15 €

THRONE OF DARKNESS

Action

• Vivendi

15 €

TONY HAWK'S PRO SKATER 2

Sport

Activision

15 €

TOTAL ANNIHILATION

Stratégie

Infogrames

8 €

TOTALLY UNREAL(G)

Compil. FPS

Infogrames

20 €

ZEUS

Gestion

Vivendi

15 €

PR X MOvEN CONSTATÉ.

ILS PEUVENT VARIER D’UN MAGASIN À UN AUTRE.    _

(1)    Crimson Sxies, Métal Gear Solid et Starlancer.

(2)    Diablo. Starcraft, Broodwar, Warcraft II : B.net Edition.

(3)    Commandos. Le Sens du devoir, Commandos II.

(4)    Half Life, Opposing Force, Counter-Strike et Blue Shift.

(5)    Rogue Squadron, Jedi Knight, X Wing VS Tie Fighter,

Curse of the Monkey Island, Grim Fandango et Day cf the Tentacle.

(6)    Unreal, Unreal Tournament et Unreal : Mission Pack.

PREVEÎW I SHOPPING I SOLUCES    TEST REPORTAGE ACTUALITES

t£j

IL FALLAIT BIEN UN TRIO D'HOMMES AU TALENT EXCEPTIONNEL PBUR ABBUTIR À UN TEL NIVEAU OE QUALITÉ. INTELLIEENT. SPECTACULAIRE. CAPTIVANT. MINORITY REPORT POURRAIT MÊME FORT BIEN REPRÉSENTER UN FUTUR PA5 51 ÉLOIENÉ...

Equilibre.

Difficile de s’échapper d’automobiles se déplaçant à plusieurs kilomètres d’altitude.

MIIXIOMTY REPO

L'heure du crïm

1 Enquête. Grâce à des gants optiques, John Anderton (Tom Cruise) visualise les images des futurs crimes. B Suspicion. Anderton est mis en doute par Witwer (Colin Farrell) du ministère de la Justice. 3 Poursuite en jet-pack. Certainement une des séquences les plus spectaculaires du film !

pielberg. Dick et Cruise : trois noms synonymes de succès, mais aussi généralement d’intérêt et de qualité. A l'origine donc de ce projet, il y avait la nouvelle The Minority Report, écrite par Philip Kin-dred Dick en 1956 et publiée dans le magazine Fantastic Universe. Inutile de présenter ce maître de la science fiction à qui l’on doit notamment le roman Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?, dont Rid-ley Scott a fait un film intitulé... Blade Runner, ainsi que les nouvelles We Can Remember It For You Wholesale, inspiratrice de Total Recall, et Second Variety, devenue Planète hurlante à l’écran.

C’est sur le tournage du film Eyes Wide Shut, ultime oeuvre de Kubrick, que Tom Cruise met la main sur une adaptation de The Minority Report, puis l’envoie à son ami Ste-ven Spielberg qui décide de s’approprier le projet. Mais leur emploi du temps étant surchargé (Mission Impossible 2 pour l'un, Intelligence Artificielle pour l'autre), le tournage ne débute que deux ans plus tard, le 22 mars 2001 à Los Angeles.

Si Steven Spielberg n’en est pas à son coup d’essai dans le domaine de la science fiction (Rencontres du troisième type, E.T. et Intelligence Artificielle sont là pour le prouver), c’est en revanche une première pour Tom

RT

e

4 Course contre la montre.

Cette scène résume le film à elle seule ! 5 Intimité. Anderton partage de troublants secrets avec la Pré-Cog Agatha (Samantha Morton). E Identification. Des araignées robotiques sont chargées de scanner les yeux des humains.

Cruise. Avec conviction et talent, il incarne John Anderton, chef de la Précrime, une organisation spécialisée dans l’anticipation des délits.

Grâce aux Pré-Cogs, trois extralucides capables de prédi re les homicides, ses hommes et lui ont pour mission d’arrê ter le coupable... avant même qu'il ne commette son acte. Jusqu'au jour où l'ordinateur révèle à Anderton que l’assassin qui commettra un meurtre dans 36 heures, c'est lui ! Commence alors une longue course poursuite haletante pour découvrir la vérité...

Ce qui frappe avant tout dans Minority Report, c’est l’authenticité du monde représenté. L’action se déroule en 2054. Pourtant, ce futur paraît tout à fait plausible. Rien de plus normal dans la mesure où, à la demande de Spielberg, un comité regroupant les meilleurs spécialistes en technologie, environnement, médecine, santé, transports et informatique a été créé afin de rendre l’univers du film particulièrement réaliste.

Résultat logique, surtout par rapport aux problèmes de notre société contemporaine : tout ce qui a trait à la sécurité semble donc avoir été amélioré (système de contrôle c’iden-tité, moyens de transport policiers...). Mais parallèlement, il existe toujours des quartiers très pauvres avec des gens vivant dans des conditions misérables. Bien évidemment, le film affiche de nombreux thèmes chers à la SF, tels que la technologie répressive, la disparition de la vie privée, le tota litarisme sur les êtres humains, la manipulation de l image, le trafic d’organes...

Comble de bonheur, il regorge aussi d'excellentes idées ! On retiendra surtout l’imposant décor du Couloir de la Rétention où sont stockés dans des éprouvettes des milliers de criminels en devenir. Ou encore deux étonnantes poursuites, l’une fulgurante en jet-pack à travers les ruelles de la ville et l'autre à pied et formidablement millimétrée, du fait de la présence aux côtés de Cruise d'une Pré-Cog devinant les faits et gestes des adversaires. Sans oublier quelques personnages surréalistes, dont un couple de médecins crado et excentrique qui pimente le film d’un petit côté cyberpunk bienvenu. Au final, s’il ne possède ni l’ironie mordante d’un Robocop ni

le souffle créatif et poétique d’un Blade Runncr (le dernier quart du film s’égare dans des explications superflues), Minority Report reste tout de même un incroyable spectacle formidablement interprété et mis en scène qui fera à coup sûr date dans les annales de la science fiction.

Olivier Lehmann B

RÉALISATEUR : Steven Spielberg DISTRIBUTEUR : UFD SORTIE : 2 octobre 2002

ACTEURS : Tom Cruise, Max Von Sydow, Colin Farrell...

La chute du Faucon noir

Pas moins de trois éditions DVD pour cet excellent film d'action signé Ridley Scott, relatant la catastrophique opération militaire américaine ayant eu lieu à Mogadiscio, le 4 octobre 1993. C'est bien entendu la version limitée 3 DVD qui demeure la plus intéressante. Ainsi, outre le film el de multiples commentaires audio sur le premier disque, la seconde galette propose surtout un excellent reportage chapitré do 2 h 30 analysant à grand renfort d'interviews et d'images inédites les faits réels, les lieux de tournage, la musique, les effets visuels... Enfin, le troisième DVD réunit deux documentaires exclusifs sur cette tragédie.

EDITEUR : GCTHV

PRIX : environ 30 euros (2 DVD), 35 euros (3 DVD)

SORTIE : 9 octobre

SON : anglais et français en DD 5.1

^^^mmç^Distribution

non 2Y euros

IËN STILLER

muiaisetfrançais en DTS et DD 5.1

’DROUCT

TOTALEMENT

«REVERENCIEUX!

2 garçons, 1 fille, 3 possibilités

Comédie sympathique que ce petit film sans prétention, non seulement très bien interprété (mentions spéciales a I ara Flynn Boyle, la vilaine de MIB 2, et à Stephen Baldwin, en bon bœuf bien burné), mais également au sujet plutôt épineux. Ainsi, Stuart en pince pour Alex qui en pince pour Fddy qui en pince pour Stuart (NB : Alex est la seule fille de ce trio prêt à tout pour se dévergonder !). En dépit d'un médiocre commentaire audio sous-titré du réalisateur (révélant que les scènes sont inspirées de sa vie universitaire) et d'une autre -kNfin sans intérêt, ce DVD laisse neanmoins jjJrçKjfciSgvs'ŒN une excellente impression !

Zoolander

Quel bonheur que cette parodie de l'univers de la mode où les fashinn victims sont des cornichons avec rien dans la caboche et les couturiers des pseudo artistes mercantiles. Les performances de Ben Stiller (incarnant le mannequin Derek Zoo'ander) et Owen Wilson valent leur pesant de cacanuètes, à travers notamment cette scène où ils s’affrontent lors d'un défilé supervise par David Bowie en personne. Le DVD donne lui aussi dans le rigolard. A coup sûr, l'éclat de rire du mois

EDITEUR : Paramount PRIX : environ 25 euros SORTIE : disponible SON : anglais et français en DD 5.1 surround

environ i euros

anglais et français

c3**en Dolby Surround

Everemarm (J. Hartnett) est pris au piège ' avec ses

Roland. Uoffô, térifipignagetboul eyaiscint qüi. décritri

wMSÈèXMSMSI^

LES PLUS GRANDES BATAILLES DE LA STRATÉGIE TEMPS RÉEL

1

, •**' î ^A-i"

;    *ît-i :

LO MM

Album très étrange que ce LOMM (contraction de "petit de l’homme") ! Dans un style graphique particulier, il présente plusieurs races de monstres hideux, prêts à tout pour se mettre en pièces et dominer leurs voisins.

Dans ce monde do violence et de mort, la plus basse des especes, l'Homme, est une proie facile. Personne ne se mélange, jusqu’au jour où une créature volante met au monde un bébé humain ! Cruelle, sérieuse et sans concession, cette fable devient vite captivante. Seul problème : ça se lit beaucoup trop vite !

EDITEUR : Les Humanoïdes Associés

PRIX : environ 12 euros SORTIE : disponible AUTEUR : Ploy et Damour

Peter Gabriel “UP”

Au programme, onze titres plutôt soft mais envoûtants, principalement axés sur les percussions et les cordes, dont certains évoquent d’ailleurs le fabuleux album OVO. Coups de cœur persos : Growing Up et l’excellent More Than This. A noter les participations de Katche, Rhodes, Green, Lanois...

DISTRIBUTEUR : Vivendi PRIX : environ 16 euros SORTIE : 24 septembre 2002

Rallerball

2035 :

Le silence de la Terre (TlJ

Dartie intégrante de la fresque très ambitieuse appelée Transgénèse (comprenant l 'Ancêtre Programmé, Fides et Le Dieu Païen), ce premier volume dj Silence de la Terre frappe par ses qualités plastiques et ses partis pris scénarstiques :

OGM, êtres mutagènes, Green Peace... S'il peut sembler confus, le récit prend heureusement toute sa dimension sur la longueur. De la belle ouvrage !

Triste constat à la vision de ce remake du film ce Norman Jewison : le brûlot politico-social a fait place a un film d'action de pacotille desservi par une mise en scène mollassonne. A part le cabotinage de Jean Reno en organisateur russe, il ne reste rien à sauver. Quant au DVD, c'est le minimum syndical.

A la casse !

EDITEUR : GCTHV PRIX : environ 27 euros SORTIE : disponible SON : anglais et français en DD 5.1

Signes    ^

Après Sixième Sens et Incassable,    "

voici le nouveau chef-d’œuvre de M. Night Shyamalan. Encore une . . fois, la mécanique du scénario s'avère l.l A parfaitement huilée et la mise en scène Ljî £ admirablement pensee. Sans trop • f « déflorer le scénario, on peut dire qu'il s'agit d’une version intimiste j i d’/D4, dans laquelle un fermier,

^1# ’fs entouœ de ses deux enfants et ;.Lw& (21 de son frère, est confronté à une ■    manifestation extra-terrestre.

JD3 Au fimal : suspens haletant,

'"P-    •    castmg remarquable, quelques

um    *    scènes chocs qui vous feront

• i ^-3 faire des cauchemars. Bref, rm ' Tiil un film a voir de toute

t

EDITEUR : Vent d'Ouest PRIX : environ 12 euros SORTIE : disponible AUTEUR : TBC et Hubert

La mémoire dans la peau

Excellente surprise que ce thriller fort bien mis en scène par Doug Liman (voir son déjanté Go). Matt Darron y joue à merveille un personnage amnésique en quête de sa véritable identité. Il se découvre ainsi des talents au corps à corps ou pour les armes à feu, et surtout, un étonnant sang froid. Filmée pour une bonne partie à Paris, cette aventure rondement menée contient son lot de séquences d’action très efficaces.

Et le tout force vraiment le respect !

urgence

L’enfant.

C’est une figure récurrente des films de M. Night Shyamalan.

DISTRIBUTEUR : GBVt SORTIE: 16 octobre 2002

DISTRIBUTEUR : UIP

SORTIE : 25 septembre 2002

et DTS»VersionMntonais8 nom d'origine » Veraon aimnmimml tge remesteriséè (if^c«nptBâble^3) 'm. Un documentain inédit mrla caméra de Jetji : dü Tai-Chi e Bande-annonce d'origine• Galerie Jeniheto^f

PREVIEW I SHOPPING SOLUCES    TEST REPORTAGE ACTUALITES

CM

CO

Découverte. Champollion ne s'en doutait pas : les villles égyptiennes étaient remplies d’hommes scorpions et de scarabées géants.

Zeus

Frère d’Hadès et de Poséidon, d’un simple coup d'éclair, il peut tuer une unité ennemie.

C’est déjà mythique

BRUCE SHELLEY. PÈRE DE LA SÉRIE AEE GF EMPIRES. EST VENU NGU5 RENDRE VISITE À PARIS. UNE BELLE □CEASIGN POUR NOUS DE JDUER À SON DERNIER EHEF-D OEUVRE :

AEE DF MYTHDLDEY

La

au

pouvoir

Isis

La belle est synonyme de prospérité.

Les trois races d’AOM en détails...

Les Egyptiens

Bâtiments : pierre

Faveur : en construisant des monuments. Unités mythiques : scarabée, anubite, homme scorpion...

Unités spéciales : un pharaon puissant au combat contre les unités mythiques, et pouvant donner de la puissance aux bâtiments pour améliorer leur production.

Les Grecs

Bâtiments : pierre Faveur : avec les prières des villageois.

Unités mythiques :

Minotaure, Méduse, Cyclope, Colosse-Unités spéciales :

Odysseus, Thesée, Chiron et Bellerophon sont toutes de puissantes unités, mais une seule est autorisée.

Les Nordiques

Bâtiments : bois Faveur : en attaquant les autres.

Unités mythiques : valkyrie, troll, géant du froid... Unités spéciales : les nains peuvent extraire de l’or plus rapidement que les villageois et de puissantes unités baptisées “hersirs”.

eau, riche et intéressant. Par ces quelques mots, Bruce Shelley, senior game designer à Ensemble Studios, nous a invités à découvrir le monde d'Age Of Mythology. Depuis le début du développement, il y a cinq ans déjà, Ensemble s’est fixé pour ambition de créer un monde détaillé et immersif. Cet objectif passe par un moteur 3D développé spécifiquement en interne. "Il aura fallu quatre ans pour qu’il soit achevé", affirme Bruce. Et c’est une incontestable réussite, les écrans de jeux en témoignent. D’ailleurs, lors de la présentation, le Texan ne se privait pas d’abuser du zoom pour nous montrer le niveau de détail atteint. Des vagues venant mourir sur le rivage aux multiples nuées d’oiseaux survolant les cartes, ces multiples effets, superficiels, confèrent à ce jeu une splendeur visuelle inégalée.

En comparaison, ses deux aînés semblent bien plats. Et plus encore que ce régal visuel, la vraie réussite de ce moteur est de nous offrir des combats de dimension épique dans un environnement tout en 3D. Ils sont souvent chaotiques mais toujours spectaculaires. Notamment cette scène où des archers remplissent les airs de leurs tlèches pendant que la cavalerie contourne le terrain accidenté. Un régal pour les yeux et un réalisme qui fait vraiment chaud au cœur !

Seul regret : la 3D n’a pas d’incidences sur la portée des armes (“line of sight”), comme dans Warcraft 3. Bruce Shel-ley l’avoue lui même : “ce n'était pas le but". Ceux qui aiment les combats ultra-réalistes de Warrior Kings seront peut-être déçus, mais Ensemble ne s’en cache pas. Bruce a toujours voulu que la série des Age Of Empires soit accessible au plus grand nombre, en évitant les règles ou les paramètres trop complexes qui l'o-ienteraient vers les fans purs et durs de Wargarnes.

Age Of Mythology est plus une extension de la série des Ages qu’un départ radical dans une nouvelle direction. En ce sens, l’environnement 3D est uniquement un outil destiné à rendre le gameplay plus vivant. AOM se joue donc comme les deux premiers volets. Après avoir effectué les premières missions, on se rend vite compte que les mécanismes de jeu sont tout droit sortis de ceux d’Age Of Empires 2, avec un gameplay qui se focalise autant sur un développement économique et technologique rapide que sur les combats et la conquête de terrain.

Comme dans AOE2, le début de chaque mission se caractérise par le besoin de collecter du bois et de l’or, la

t

recherche de nourriture par le biais des fermes ou de la chasse. En commençant avec quelques unités et une liste de bâtisses réduite, le challenge consistera toujours à acquérir des ressources, construire des bâtiments, “racoler" au plus vite des villageois, et former des soldats pour évoluer parmi quatre “Ages" : Archaïque, Classique,

I    léroïque et Mythique. Chaque Age s’accompagnant de scs nouvelles technologies, bâtiments et unités, tout ceci est susceptible de vous assurer la supériorité sur le champ de bataille. Pas besoin donc d’être un joueur expérimenté pour trouver ses marques rapidement.

II    existe pourtant un changement dans ce volet, puisque l’on no représentera plus une race comme avant, mais un dieu. Les trois races du jeu - Egyptiens, Grecs et Nordiques - sont représentées par trois dieux. Chaque dieu possède son pouvoir divin, sa

technologie mythique et offre des bonus qui lui sont propres. Le coût réduit de la cavalerie avec Poséidon facilitera la création d’une armée montée pendant que ceux qui ont sélectionné Seth mèneront plus rapidement à bon port leurs archers sur des chariots.

Les différents bonus disponibles selon la déité font, mine de rien, de Mythology un jeu beaucoup plus intéressant et plus tactique qu’AOE2. Surtout qu’il n’y a pas qu’un seul dieu ! En passant de l'Archaïque au Classique, il faudra faire son choix parmi deux divinités mineures. Un “process" qui se répète à chaque changement d’Age. Il se répétera donc au passage vers l’Héroïque et, une toute dernière fois, en arrivant à l’Age Mythique.

RRHHF SHELLEY SPEflKING !

i Avenger

Cette unité mythique s’obtient en sélectionnant Horus au dernier Age. Elle est capable d'attaquer plusieurs unités en même temps.

b Géant

Njord, Dieu de la mer et des tempêtes, offre l’accès aux Géants des montagnes chez les Nordiques.

3 Colosse

Le Colosse grec, disponible à l’Age Mythique, peut se guérir lui-même en consommant quelques ressources.

^ Thor

Thor a beaucoup d’amis chez les banquiers, puisque son pouvoir divin de permet de créer une mine d’or n'importe où sur la carte.

LA BONNE PAROLE DU MAÎTRE

Le boss. Bruce Shelley himself.

Morceaux choisis de notre discussion avec Bruce Shelley sur les points clés du jeu.

Bruce interrogé sur...

LE JEU

"Nous sommes partis sur ce qui a marché dans nos précédents jeux, comme un game play familier, l’avancement dans les Ages, l'amélioration des unités, le fait de construire son économie, et le combat pour la suprématie. Puis, nous avons saupoudré le tout d’une couche de mythologie, avec des pouvoirs divins et des unités mythiques pour rafraîchir l’ensemble. C’est différent et innovant mais, en même temps, immédiatement reconnaissable. Avec un peu de chance, notre '    ' V public s'élargira encore, et nous

attirerons des gens qui n’ont W q 7,\ encore jamais joué à nos i i H (, \ jeux. Nous voulions que ^ cela plaise aussi bien aux hardeore gamers qu'aux novices. ”

grand chose de nouveau, mais c'est vraiment bien fait”. La question était de savoir si nous pouvions réussir un troisième jeu dans le même style. En partie pour cette raison, nous sentions que nous devions innover, parce que nous faisons le même style de jeu depuis 1995. Nous voulions explorer d'autres idées, et la mythologie nous semblait propice. Au-delà de l’aspect historique, je dirais que nos jeux sont basés sur l'expérience humaine, sur ce que les hommes ont fait, pourraient faire ou feront. Et la mythologie s'adapte parfaitement à ce concept, dans la mesure, où elle correspond à des croyances (pii ont façonné nos sociétés. Cela colle avec cette idée de l'expérience humaine.

Tout autant qu'avec notre objectif d'élaborer en interne un projet différent, fun et innovant...”

llruce interrogé sur...

LES SPECS MINI MALES

"Nous avons commencé à planifier le moteur en 1997, dès qu’Age Of Empire I a été terminé. Nous devions donc projeter ce qui existerait pour faire tourner le jeu.

On a défini les spécifications minimales autour d’un P450 avec 12S Mo Ram, une carte 3D 16 Mo mais avec un support pour certaines cartes S Mo. Nous supportons les mêmes caries 3D S Mo que Wurcraft 3. Les specs minimales sont quasi identiques.

Si les joueurs arrivent à le faire tourner, Mythology fonctionnera chez eux. Seule véritable contrainte de ce titre : 1,5 Gigas d'espace disque. ”

Bruce interrogé sur...

VAMBIANCE MYTHOLOGIQUE

“Nous avons eu le sentiment que les testeurs ont été gentils avec AOE2. Ils ont juste dit : "Il n'y pas

Bruce interrogé sur...

LES UNITES MYTHIQUES

"En plus de donner à votre race des bonus militaires et économiques, chaque divinité apporte au moins une unité mythique (i votre inventaire de combattants. Ces unités exceptionnelles au combat, comme le Colosse ou la Méduse, sont bien plus puissantes que n’importe quelle autre unité. Elles dominent les champs'de bataille de la mythologie, un peu comme des tours fortifiées qui bougent. Ajoutées à une armée de cavaliers et de fantassins, elles peuvent faire la différence entre victoire ou défaite. Mais elles ont un prix : chaque unité mythique occupe plusieurs espaces de population, et, avec une population désormais strictement limitée, des décisions devront être prises pour équilibrer vos troupes. ”

Pégase

Que serait un jeu mythologique sans un cheval ailé ?

Chaque dieu mineur ajoute une unité mythique à vos

troupes, ainsi qu’un pouvoir divin. Vous l’aurez compris : avec neuf divinités de départ et un choix entre deux déités mineures à chaque Age, pas besoin d'être doué en maths pour comprendre le nombre de combinaisons phénoménal que cela permet. Une diversité jamais vue dans aucun des précédents opus de la série ! L’énorme panel de bonus et d’unités uniques nous assure autant de façons de jouer, de techniques... La détermination d’Ensemble de nous offrir une plus grande variété de styles de jeux se retrouve dans l’introduction des “faveurs” comme ressource.

Comme le bois ou l’or, les faveurs divines sont nécessaires à la production de certains bâtiments ou même d’unités. On les obtient évidemment en rendant hommage aux dieux. Cependant, la méthode change selon la race. Alors que les Grecs doivent se contenter d'envoyer des villageois prier devant les temples, les Nordiques, eux, les gagnent en attaquant les autres. L’influence sur le gamcplay est immédiate, les Nordiques étant condamnés à l’offensive.

Grecs et Egyptiens peuvent jouer la défensive. La décision à prendre pour le choix du dieu (et donc de la race qui en découle) force à adopter dès le départ des tac-

AOM EST DAN5 LA COURSE AU TITRE DE RT5 DE L ANNÉE

tiques différentes. Mais si les bonus sur l'économie sont appréciables, ce sont surtout leur pouvoir divin qui valent le coup d’œil. D'un clic, ils “boostent” une civilisation en or, dévastent des villes adverses, téléportent des unités ennemies à travers la carte, font jaillir des serpents du sol...

Les retournements de situation dus aux pouvoirs divins sont vraiment incroyables, et font basculer une issue dés- * A espérée vers la victoire. Mais attention, tout est une . € F question de timing car ceux-ci ne sont utilisables

<V

4

qu’une fois par mission ! Faut-il les utiliser au plus vite ou les garder en réserve au cas où les choses tourneraient mal ? Une chose est sûre, leur apparition rond une progression rapide parmi les Ages plus cruciale que sur AOE2. Vous n'imaginez pas le carnage que peut faire une pluie de météores ! Pas de doute, la richesse évoquée par Bruce saute aux yeux. Contrairement à AOE2, qui possède une campagne pour chaque race, Mythology offre une seule campagne regroupant les trois races. Incarnant d’abord un héros grec, Arkantos, l’aventure se poursuit avec les Egyptiens et, enfin, les Nordiques. Tout au long de la campagne, on se familiarise avec les technologies et les dieux propres à chaque “caste", jusqu’à découvrir graduellement toutes les possibilités du jeu, les cartes et les personnages.

Chaque fois qu’une mission est accomplie, nous sommes récompensés par une cinématique de toute beauté - bien qu’elle soit in-game, comprenez générée par le moteur du jeu lui-même - qui illustre la quête d’Arkantos vers les quatre morceaux qui invoqueront le dieu capable de le débarrasser de ses ennemis une fois pour toutes.

Bien que le jeu solo soit resté une priorité, Ensemble ne pouvait ignorer le succès colossal d’AOE2 en multi. Le système pour trouver une partie a été totalement revu. De plus, Mythology offre également un nouveau “Lighting Mode", un mode "Parties Rapides" dans lequel les villageois produisent cinq fois plus de ressources que dans le mode Normal. Ajoutons à ça des versions améliorées de Wonder Race, King Of The Hill et Regicide, et on peut déjà affirmer que Mythology est parti pour durer autant qu'AOE2. Si vous ne l’avez pas encore compris, Age Of Mythology est bien dans la course au titre de jeu de strategie de l’année face à Warcraft 3. Vivement novembre !

i.    JC T-,:*

FjmiToel

a Editeur.

Un outil puissant si l’on en juge par le nombre d’options composant le menu. b Civilisations.

'k Au moment de choisir & son dieu, les divinités

mineures sélectionnâmes pr», pour chaque Age apparaissent.

•./ ^ c Relief. aVflk L’avenir de ces Grecs qui se retrouvent encerclées dans un énorme cratère semble

* %

Anubis

Même s’il est un dieu mineur sous l’égide de Seth, Anubis peut invoquer des serpents pour combattre l’ennemi.

compromis !

I Gore.

Admirez l’effet de l’attaque d’une hydre à cinq têtes sur un éléphant.

S Cité.

Les environnements fourmillent de détails.

3    Dragon.

Les jets de flammes du monstre volant ne laissent aucun villageois indifférent.

4    Opaque.

Avec la pluie

et peu de luminosité, on a l’impression d’être devant un jeu différent.

5    Apocalypse. Assurément ce qui marque dans AOM ! Les scènes de combats sont fascinantes à regarder. Un air

de Little Computer People guerrier. Admirez la transition entre les paysages nordiques et le désert égyptien...

O.ivilization Sélection

ME

**’ •>*»***

B

r 1

i ™ fn‘ l-j&lL*!

[2

£

01

<*L

s*

ACTION

U IM REAL TOU R NAMEI\I T

X-

V

:m

*W'

t

Y

>v

J Ji

r>A:-

, 3

*•• . ^

»• *.•

• ■ ~ % *■ ^

.

k>r

«\»

■ ■ '

■'" Xv. J"*    .- >>

■    *§

; ■- •■ î    '

* -Â

•-•¥• V-i.

T /

,-/•**>* * «xTr •'

. ,-je

•n. 'J$r&K*a

S

r-'&'yi.

♦>*    7*^ -%T< 't*

KCSef j#* »;c,. -v1

■ V?' .

Mi

^yd

V

*j£\c

^•<v- ~-

3r i

- ■<&

’** *T^

"Vl.

\

divers choix s'offrent à vous en guise de récompense : une jolie somme sera versée sur votre compte, un nouveau personnage sera libéré, vous recevrez un des douze “mutators" ou une augmentation du statut de vos coéquipiers. Evidemment, plus vous pointerez haut dans la ligue, plus l’IA des bots adverses s'améliorera. A la fin, ils parviennent à effectuer des manœuvres acrobatiques et sont capables de dégommer une mouche à un kilomètre ! Angoissant...

Autant être franc, Unreal Tournament 2003

n’est pas réservé aux joueurs du dimanche. L’intelligence artificielle a énormément évolué par rapport à son ancêtre. Pour les hardcore du genre, c’est un régal. Les autres risquent de jeter leur souris de rage, à moins de passer en mode ultra facile. Mais cette

WV*',

» modèle a plus de

□N

lo, vous pouvez ipcev en guise de récompense, influence des éléments du jeu et divise en trois catégories : en re avec l’équipe (régénérer le grou compter plus de vie.;.), avec la (diminuer la gravité...), ou avec tout (des trucs idiots pour d matches, comme faire I* cadavres...). ;

méthode réduit considérablement l’intérêt d’un jeu et les sensations qu’il orocure...

Le mode solo et ses aspects stratégiques

sont super jouissifs. Pourtant, le cœur de l'action reste dans le mode multijoueurs. Ce dernier est constitué de six variantes online et d’un système de ligue coopératif. On retrouve d’abord les modes de base : Death Match, Team Death Match et Capture The Flag. Notons également le retour de Double Domination et Survivai. Plus un petit nouveau : Bombing Run. Double Domination a un principe similaire au premier Domination. Au lieu qu’il y ait jusqu’à quatre checkpomts, il faut

désormais que deux points gardent la couleur de votre équipe pendant dix secondes au moins. Pas de changement pour le Survivai : tout le monde contre tout le monde, le dernier sur ses jambes a gagné.

Le plus innovant est le mode Bombing Run. Là, il faut attraper une bombe et foncer vers la base ennemie, avec

tous les adversaires à ses trousses. Une fois là-bas, il suffit de mettre l’engin explosif dans un but pour marquer un point. Côté modèles, UT 2003 propose des persos pour tout les goûts. En fait, six races (Aliens, Juggernauts, Egyptiens, Black Ops, Robots et Nightmares), avec huit persos chacune. Chaque race possède des armes différentes et' des capacités spéciales. Les Juggernauts ont des équipements lourds grâce à leur force tandis que les Aliens se déplacent rapido. Les Egyptiens visent le mieux. Si ça influe en mode solo, en multi, pas d’extras. Normal, tous les joueurs doivent s’affronter sur un pied d’égalité !

Notre version test comptait 35 cartes. D’après Mark Rein, il est néanmoins possible que la version finale ne comporte pas l’arène CTF Lava Giant 2, mais que celle-ci apparaisse dans un bonus pack. Qu’importe ! On y retrouve d’autres cartes déjà bien connues : Morbias, Pho-^ bos, Morpheus, Curse... Les environnements sont | composés de six types de terrain : glaciers, dunes, bases spatiales, forêts idylliques, zones volcaniques et aires de sécurité. Les cartes sont harmonieuses, souvent originales et conçues pour accueillir jusqu’à 32 joueurs. A noter que les combats sont rythmés par un fond musical techno.

1 ^

LS

a

üi

L

[fl

L

Ul\lREAL TMJRIMAMEIMT B003y

?

L

>

U

L

KH

Dans votre arsenal, il y en aura vraiment pour tous les goûts : du neuf, du vieux... Certaines armes que l’on peut considérées comme "traditionnelles" ont été totalement relookées et leur caractéristiques plus ou moins améliorées. Le shock rifle (ou ASMD) s’est "émoussé”. Le temps de chargement est beaucoup plus long pour réaliser son fameux combo : envoyer des boules d’énergie avec le tir secondaire puis, avec le rayon du tir primaire, shooter les noyaux pour provoquer une explosion.

Au lieu d’une super arme, il y en a désormais deux : le redeemer et le ion cannon. Ce dernier permet de marquer une position précise avec un laser et d’envoyer tout le monde ad patres dans un puissant tremblement. Unreal Tournament 2003 est aussi livré avec un éditeur très accessible qui laisse augurer de pas mal d’extras. On y trouve par exemple un véhicule baptisé Karma qui n’est utilisé nulle part dans le jeu. Les amateurs de mods vont s’en donner à coeur joie en laissant leur imagination décider du contexte dans lequel il va être employé.

Le jeu devrait subir encore quelques ajustements d’ici sa sortie, les

gars d’Lpic, perfectionnistes jusqu’au bout des doigts, ayant avoué qu’ils travaillaient encore sur leur copie. Histoire d’épater un peu plus la galerie ! Pourtant, cette version test a déjà un effet "Whaooooo !”. Grâce à ses diverses améliorations, Unreal Tournament 2003 est sans conteste le Quake-like de l’année. Foncez !

Notre avis

2003 ‘Tce que Epie a*ràussi avec ce shoot spectaculaire, on ne peut l’admirer que les yeux écaïqUilléS. % Le graphisme des cartes et des protagonistes est bombesque, la ■ partie soliste est palpitante, et te mult) vous fait oublier les heures. Pour ce qui est des modifications des armes, je suis surpris. Lèshock rifle a été émoussé, le flafr à peine modifié... Mais pourquoi a-t-on besoin de deux super armes ?

Pour qu'un débutant puisse ' T *    -

commettre un génocide ? Malgré ces petites broutilles, UT 2003 ' ? est pour les fans ce que Woodstock est aux hippies L '......

fm, •

'•*: 'fi-y

[D Techniquement impossible B Intolérable I_I Acceptable Cl Fluide

102<t X 786

GRAPHISME ■■■ SON    ■■■

PRISE EN MAIN ■■■ ATMOSPHÈRE ■■■ DESIGN    ■■■

MULTIJOUEURS ■■■

640 X 480

TNT2 Ultra Geforce256 Geforce2 MX Kyro II

Radeon 32 DDR Voodoo5 Geforce2 GTS Geforce2 Pro Geforce2 Ultra Gcforce3

BBDDDD BB JDDD □□□□□□ BBDDDD BB1DDI BBDDDB BBJBHB

DEVELOPPEUR

B EDITEUR

Une réalisation hors norme La variété et la qualité des modèles Le Bombing Run et Double Domination

LANGUE

DISPONIBILITE

SITE

■ Quelques modifications d’armes

TNT2 Ultra Geforce256

Gelorce2 MX BBDDDD Kyro II

Radeon 32 DDR BBZODD Voodoo5    □□□□□□

Gelorce2 GTS BBDDDD Geforce2 Pro Geforce2 Ultra B B Geforce3

BBBBUÜ

BBBUDD

□□□□□□

BBDDDD

BBDDDD

BBGDDB

BBDDDB

COMPARATIF :

1    - Unreal Toumament 2003

2    - Return to Castle Wolfenstein

3    - Quake III

Epie Games

Infog rames

800 X 600

BBDDDD BBDDDD BBDDDD BBDDBB l. ;; IDDDD BBDDDD BB DDHB BBDDDE1 BBDBQB

œ Ççj cj jo co ^ îi C C    i

O O Q- 2 |

BBDDDD BB JDDD BBDDDD BBDDDD □DDDDD IDDDD IDDDD IDDLDB

PREVIEW SHOPPING I SOLUCE5 | TEST | REPORTAGE | ACTUALITES

Un retour en premiè

UN AN APRÈS LA SORTIE DE 5U00EN 5TRIKE. PREMIER OU LOIN D’ÊTRE BÂELÉE. EETTE SUITE 5E RÉVÈLE ÊTRE UN HIT

vec sa marque de fabrique unique, son gameplay Mr [ S, son action trépidante et ses centaines d’unités impliquées dans des batailles monstrueuses, Sud-donStrike et Sudden Strike Forever (l’add-on) ont été des succès dès leur sortie. Dans ce second opus, on retrouve cette ambiance de petits soldats de plomb, même s’il n’y a pas grand chose d'enfantin dans ce jeu. Au contraire, les fans de stratégie auront de quoi s'arracher les cheveux de plaisir. Sudden Strike II vous place aux premières loges. En tant que commandant suprême des forces alliées ou de l'Axe, votre devoir est de diriger vos troupes dans des zones de combats jonchées de morts, tout en obéissant aux ordres. Pour mener à bien vos missions, vous devrez être beaucoup plus proche tactiquement d’un Bernard Montgomery que d’un Montgomery Burns.

Avec un système de contrôle “drag and click" semblable à celui des jeux Command and Conquer, jouer à SS2 ne pour rait être plus facile. Attaquer l'ennemi est aussi simple que de

cliquer sur une cible, et de nouvelles options d’ordre font leur apparition, rendant possible l’avancement d’unités à la même vitesse, le placage au sol de vos hommes pour une meilleure couverture... Ces commandes sont intégrées dans l’interface originale, déjà très bien conçue. Ça permet aux débutants et aux expérimentés de se lancer à l’assaut d’emblée.

Si contrôler le jeu s’avère très simple, le maîtriser est une autre paire de manches. Le succès découle en général de la connaissance de deux facteurs : quelles sont les capacités de vos troupes, et comment et quand en tirer le meilleur parti ? Pour vraiment briller, vous devrez exactement connaître de quoi chaque unité est capable, quelle est sa force et quelles sont ses faiblesses.

Les soldats du Génie, par exemple, avec leurs mines antitanks s'avèrent très utiles contre les blindés, mais ils sont quasiment nuis dans les fusillades. Savoir à quel moment et contre qui il convient d’envoyer vos troupes au front est ce qui permet vraiment d’avancer dans le jeu.

poeittons ennemies.

jLe bordel. Tbutyeat. £j

L’incroyable liberté s vous bénéficiez pou àblen vosmissibns qualité-indéniable d<

lans iee-yllles et lesiorôts

les atteindre

->C»»

W

ijtf*

U-

re ligne

NOM. FIREBLDW REMET EA AU BESIEN INERBYABLE !

Alors que les campagnes allemandes et japonaises ne

présentent pas du tout les mêmes difficultés, on trouve au milieu des deux les scénarios anglais, américains et russes. De ces trois-là, la campagne américaine (assauts via les rivières, parachutistes, batailles de tanks...) est sans conteste la plus intéressante, avec, pour conclure, une scène finale qui vous fera frémir...

Avec une des maps les plus étendues du jeu (deux fois plus grande que n’importe quelle autre de SS1), cette mission retranscrit au mieux le chaos et la panique de la guerre. Vous luttez pour garder le contrôle de votre gigantesque armée sur un front qui ne paraît pas avoir de limites. Avec des tirs inces^ sants, le champ de bataille so transforme lentement on enfer. Une preuve indéniable du design parfait du jeu, quelle que soit la campagne !

La perfection se ressent également dans la balance des unités qui vous sont allouées pour chaque mission. Quand on commence avec un minimum de troupes et de véhicules, on

|k, îS

: ot

i W1

f.§

teciexp ..... ___ ____    _

tactiques sont claTrêrifflBr^^r^èbcondee.J&a-fmstmlton est encouragées. Petite mjs,tfrjl^8fpendant atténuée par la en garde toutefois? vous***"____... satisfaCtlorTde la victoire.

Ü1

lii

U

I

J

<

h

ü

<

Li

Œ

D

EL

Lu

E

h

01

LJ

h

01

LjJ

ü

J

LO

Z

il

EL

0

I

01

ressent une réelle douleur dès lors qu'un scidat meurt ou qu’un tank explose. Vous prenez immédiatement conscience dos répercussions que cela va avoir. Dans la campagne allemande, par exemple, il faut conduire toute une escouade do blindés à l’autre bout de la carte. C'est très facile de foncer dans le tas et de s’en sodir avec seulement quelques véhicules indemnes... Mais dans la mission suivante, le manque de tanks va se faire alors cruellement sentir.

La qualité du design du jeu contribue de façon évidente à faire de cette séquelle une expérience iudique de premier ordre et la variété des scénarios ne fait que renforcer le tout. Un coup d’œil rapide à toutes les missions solos suffit à s’en rendre compte. Certaines vous proposent de commander des centaines d'unités pour tester vos capacités à gérer de grands groupes et votre rapidité de décision. D'autres défient votre intelligence pure en vous opposant à des ennemis plus nombreux et bien mieux armés que vous. L’une d’elle vous place aux commandes d’un char, un seul, et vous devez naviguer miraculeusement à travers les lignes allemandes et traverser l map entière...

Le seul point noir des missions solos, c'est... qu’il n'y en a pas assez ! f-ireglow a clairement privilégié la qua v_ lité à la quantité. Mais la quantité suivra grâce à l'éditeur de scénario fourni avec le jeu. Un peu de patience et d’entraînement sont nécessaires afin de maîtriser le puissant engin, mais sa popularité est déjà bien établie et gageons que le Web va bien tôt être infesté des délires guerriers des fans. Le plus incroyable, c’est que l’ensemble pèsera au final 100 Ko !

Bref, grâce aux fans et au Net, Sudden Striko 2 pourrait vite devenir une vraie référence dans ce genre où la concurrence est pourtant terrible.

Shane •

5

LJ

>

LJ

a

a.

Courbe de motivation

Attack of the clone

Le seul reproche que l’on puisse faire, c’est que ce jeu est trop similaire au premier. Graphiquement, l’apport d’une dimension tactique et de nouvelles unités apportent un peu de fraîcheur. Mais Fireglow s’en est sorti en restant proche de l'original et en proposant d’excellentes missions, ce qui vous tiendra éveillé plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Dès que vous serez dans l’ambiance, le piège se refermera et vous n'aurez plus que Sudden Strike 2 en tête. Des missions terribles, une IA béton, des batailles explosives... Un hit tout sauf facile !

1. Piquez les avions ennemis et convoyez vos troupes à l’œil.

2. La campagne allemande 3. Mettre la main sur diverses 4. La difficulté progressera . vous emmène dans    voies de communications à mesure que vous

les profondeurs du jeu. permet d’affaiblir l'ennemi. avancerez dans le jeu.

Los unités et les décors sont en 2D, c’est donc plus votre processeur * que votre carte graphique qui va mouliner. Pour toutefois optimiser l’ensemble, vérifiez bien que vous avez installé les derniers drivers. C’est aussi très important d'avoir un disque dur ad-hoc (une petite “défrag" ne fait jamais de mal). Si ça ralentit de temps en temps, tout rentrera dans l’ordre en baissant la résolution. Mais . partir de 600 MHz, ça roule !

Si vous avez joué à l’original, il y a de fortes chances que vous ayez déjà développé vos propres tactiques. La plupart sont adaptables sans problèmes à SS2. Mais la ruse est ici plus cruciale. S’approcher des zones ennemies pour bourriner est désormais sévèrement puni et vous apprendrez vite à choisir soigneusement votre chemin sur la carte. Pour cela, les officiers, les généraux et les snipers peuvent utiliser des jumelles pour percer le brouillard de guerre. Les snipers ont du coup plus d’importance, ainsi que l'artillerie. Et avec de la patience et de la perspicacité, on arrive assez facilement à faire tomber les fortifications ennemies sans mettre en danger un seul de ses soldats. Enfin, en théorie. Car l’IA du jeu, très naturelle et très réactive, assure aussi à chaque mission de ne jamais être jouée deux fois de la même façon.

Editeur. Super complet, il permettra au titre de perdurer grâce aux fans de stratégie.

/

Rendu, réalisation

O Techniquement impossible fl Intolérable ZD Acceptable H Fluide

640 X 480

800 X 600    1024 X 786

TNT2 Ultra Geforce256 Geforce2 MX Kyro II

Radeon 32 DDR Voodoo5 Geforce2 GTS Geforce2 Pro Geforce2 Ultra Gcforce3

TNT2 Ultra Geforce256 Geforce2 MX Kyro II

Radeon 32 DDR Voodoo5 Gcforce2 GTS Geforce2 Pro Geforce2 Ultra Geforce3

□flflflflfl

□flBüflfl

□BüiinHa

□HRHII

□BfiBflfl

□flfiflflfl

= 22 a ^ ^

ni

□KEBSB

mmmmm

□IKIJH

□■■HiNfl

□flflflflfl

□flflflflfl

□flflflflfl

□flflflflfl

□flflflflfl

□flflflflfl □■□EGA □flflgSflfl □■■■□■ □flflflflfl □ EIÜSËlfl

□flsrjon

□flflflflfl

™ ^ \ Ç'J CM ^

S § § ° O O

= ppHTc

LL ^ U r n —

Q Q Q- a <

□ flflflflfl

DflBIlflfl □■■■■■ □ci:: □□a nsififlafl

■■■■■■

□□□i r h i

□HiiSR

□■■□□s

□HHflflfl

□EQianB

□■□□flfl

Linosa

DflflBflfl

□flflflflfl

= 22 =

[ il . I H II I □ flflflflfl DIS BRI H H □flflHHW

rfliinfl

CSDOBS

□flflflflfl

□flflflflfl

□flflflflfl

GRAPHISME

■■■■■

76%

SON

■■■■■

76%

PRISE EN MAIN

■■■■■

3 81 %

ATMOSPHÈRE

■ ■■■■

' ■ 85%

DESIGN

■■■■■

S. 85%

MULTIJOUEURS

■ ■■■■

ÜJ’Ji 70%

Le design des maps L’ambiance

La variété des missions

Les niveaux de difficultés ne changent rien Pas de briefings sur les missions On se perd trop facilement dans les zones forestières

COMPARATIF :

1    - Sudden Strike 2

2    - Close Combat 5

3    - Warcommander

;

tu

y

ü

j

D

m

z

CL

il

1

in

LJ

>

LJ

H

0,

gTïT

1    Arrivée.

Prévoyez de quoi charmer vos hôtes dès leurs premiers pas sur la plage.

2    Zoom.

On ne peut qu’être déçu du décalage entre les bimbos de la jaquette et leurs artefacts dans le jeu.

3    Classique.

Comme dans tout bon jeu de simulation, à vous de bien placez vos hôtels et vos magasins.

_rrrrrr> o &&

Misez tout sur le string !

IMAGINEZ UNE 5IMU DE DÉBAUEHE MADE IN USA ET DE5 5PRINB BREAKS DÛ TBUT EST PERMIS...

LE JEU

Vous gérez une plage où tout est à faire : terrassements, attractions, hôtels... A vous de bien maîtriser les envies de vos vacanciers pour les satisfaire. Après tout, le client est roi.

ê de l’esprit de lan Livingstone, un boss d’Eidos, fl ^ I Beach Life est une simulation do station balnéaire.

Inspiré par les célèbres vacances universitaires américaines, les Spring Breaks, c’est au bout du compte un Tycoon à la plage. Une piscine privée ici, un stand de merguez là bas... Et hop ! Les jolies filles affluent et se lèchent les babines. Elles ne sont malheureusement pas aussi belles que celles des menus, mais le jeu garde une esthétique très sympa. Et grâce à une interface assez classique, la prise en main est très rapide.

Techniquement, le jeu est plus beau qu’un Tropico,

sans pour autant atteindre des sommets graphiques. Loin de là. Quand on zoome au maximum, bonjour les pixels ! De plus, le gamme de couleurs est assez restreinte. Mais bon, passons ! Les options, véritables points forts de ces jeux, sont assez poussées : le taux d’alcool dans les verres, l’entretien des baraquements... On peut cliquer partout et sur n’importe qui... Et la liste de renseignements qui en sort est impressionnante ! Les connaisseurs apprécieront. Même si la musique et les bruitages sont à oublier, contrairement au jeu auquel on se prend très vite.

Servir à boire à des bimbos près des cocotiers (même virtuellement), c’est vrai que c’est accrocheur comme concept. Le jeu a un design global plutôt sympa, mais il manque le côté "dieu omniscient, omnipotent et... interventionniste". Impossible de lancer une horde de requins aux trousses des beaux mâles dragueurs dont les abdos en forme de tablettes de chocolat font des envieux aux quatre coins de la plage. Dommage !

Classique, c’est le mot qui convient le mieux finalement à ce jeu. Un de plus dans le musée de la gestion. A croire que tout a été fait, vu et revu dans ce genre décliné à toutes les sauces, même les plus mauvaises. Mais ne boudons pas les plaisirs simples ! Avec deux tutoriaux bien ficelés et une difficulté croissante, les fans (et les autres) seront occupés quelques semaines, et les autres, pendant ce temps, iront à la plage. Comment ça, on est en octobre... Et alors ?

Jérôme Firon •

BEACH LIFE

DÉVELOPPEUR:    Deep Red

ÉDITEUR:    Eidos

LANGUE:    anglaise

DISPONIBILITÉ:    immédiate

SITE:    www.beachlife.eidos.co.uk

±45

COMPARATIF :

1 - Rollercoaster Tycoon ; 2 - Ski Park Manager ; 3 - Beach Life

L'idée de la plage, bien agréable L’ergonomie

GRAPHISME

■ ■■■■

znnc

70%

■ Aucune originalité

SON

■ ■■■■

; -ai:

65%

■ Les filles sont

PRISE EN MAIN

■■■■■

: mu

70%

moins jolies que

ATMOSPHERE

!■ ' i r

70%

sur la jaquette

DESIGN

il O V

72%

MULTIJOUEURS

n ; h î: r

OuSXi

I ^

Shuttle

DAVANGARDE

| technologie]

Style élégant et sobre, le mini boîtier de Shuttle vous nffr^ -    , r    ,

d'un PC traditionnel, en occupant moins de place et en^i ” * fonct,onna"teS

cc en taisant moins de bruit !

Technologie ICE

Nous avons mise au point le système ICE (Integrated Cooling Engine) qui permet une meilleure dissipation de chaleur du ( PI J tout en récuisant le niveau sonore.

OFFRES RÉSERVÉES AUX REVENDEURS

- FAX : Oi 47 94 34 70 - www.morextech.com

srtM -i '•»    * '

«WÏW J* J, %ir w^. ....

jV ; jv^i, ------ .^xr' -Ttv-rwy"^

«y

' . -.tav^r •%

■*-> »««>«• i.«s

■ ■ •"*<-•»«

■ • ' - W£C>

'•• mmSt

-T ■*■*■ "i-

^ •’*V 'S*W *• •••■. ..

«pj

-*l**>:

MAFIA : THE CITY OF

•.*. -A

***•*« r

'•■    ^ *>< ■

,gyfe.W«.4~.

>:«.}

%w. >

•. ;4f, v,V

■ ■■

"Twmy

. v /v • vv '^v v MB

r*Jf '

jt-' ? < ” « *• «u îjras

rw> \ Va-

Uv

TlTTOriTSLTj,

m '    *

WORKS QÜJ

ACTin

MAFIA

I    La carte.

II    est facile de se diriger ainsi, même si elle occupe trop l’écran.

B Protection. Protégez Sarah en démolissant la tronche de ces affreux.

3    Joe Pesci. L’art de la diplomatie.

4    Ehhh oui ! C’est vous qui avez fichu ce bazar !

5    Garage. Le Carcyclopédia est une base de données fabuleuse. Et jolie en plus ! G Objectif.

En étant

en tête au premier virage, on peut rouler peinard le reste de la course. Z Chauds, les marrons ! Il faut faire vite car le propriétaire ne va pas être très heureux.

Ça commence très fort ! Cette petite présentation nous a immédiatement permis de constater que le moteur permettait des choses exceptionnelles. En effet, toutes les cinématiques l’utilisent. Quant au jeu à proprement parler, il commence bien sûr par une cinématique. Un film, tout simplement. Les mouvements de caméra sont astucieux, le montage est dynamique sans que l’on assiste à un clip. Vous incarnez Tommy Angelo, un chauffeur de taxi qui travaille de nuit. Vous fumez tranquillement une cibiche quand éclatent dos coups de feu dans une ruelle voisine.

Deux types courent vers vous.

Ils se rapprochent et votre clope tombe au moment où ils vous mena cent d’une arme. Vous avez intérêt à les tirer d’affaire, ou alors... S’en suit une folle course-poursuite en tacot.

Tel est votre premier contact avec la mafia. Pour l'heure, vous n'êtes qu’un mec leur ayant filé un sacré coup de main un soir pas comme les autres. Le lendemain débute plus calmement. De retour au volant de votre taxi, vous avez quelques courses à accomplir. Malheureusement, à l’heure de votre pause cigarette, tout part en vrille.

Les films de 5corsese nous reviennent en pleine tranchel

Vos poursuivants de la veille vous passent à tabac. Pendant qu'ils ruinent votre taxi à coups de batte de base-bail, vous parvenez, tant bien que mal, à leur échapper en vous réfugiant dans le restaurant de Don Salieri, où vous avez déposé vos fameux clients la nuit dernière. L’heure de la vengeance a sonné. Accompagnés des sbires du maître des lieux, vous allez rendre une petite visite à vos agresseurs. Dans le parking des ennemis, ça se jouera non seulement à coups de batte (un clin d’œii) mais aussi à grand renfort de cocktails Molotov.

Vous entrez ainsi dans la famille et vous gagnerez petit à petit les sympathies de pontes de la pègre. Chaque miss.on est un rebondissement qui permet (J’en apprendre plus sur chacun des personnages. On a l’impression d’être au cinéma, à la différence qu’on tient le rôle principal. El ça continue ainsi tout au long des vingt missions qui composent le jeu. Pour ceux qui douteraient encore que les jeux vidéo puissent atteindre une dimension artistique, voilà qui devrait les rendre à l’évidence.

Tout n’est pas parfait, mais Mafia se sert du maximum de ressources technologiques possible. Regardez les tex-

lv<

i

tures des personnages. Les jointures entre les cheveux et les visages sont parfaites. Certes, on remarquera ici et là des oreilles assez anguleuses ou des ronds de fumée de cigarettes trop réguliers. Et sur certaines images, les collisions sont un peu bancales, surtout lorsqu’un personnage meurt. Dans ce cas, il se peut qu’il traverse une porte ou que la moitié de son corps s’enfonce dans le sol.

Mais tout ceci n’est que brou tilles...

Le jeu procure du bonheur à l'état pur, tant le gameplay est irrépro chable et le récit palpitant. Le reste, pour être franc, on s’en tamponne le coquillard. Car Mafia n’est qu’un simple GTA III propulsé dans les années 30.

Vous aviez aimé ce titre, déjà édité par lake 2 ? Eh bien, vous l’oublierez très, très vite. Sans exagérer. Les concepts des deux jeux sont similaires, puisque vous arpentez les villes en effectuant des missions, soit à pied, soit en voiture. Et lorsque vous êtes un simple piéton, vos objectifs sont de détruire, de tabasser, de protéger avec vos poings, des battes de base-bail, des colts, des Thompson... Tout l’attirail du parait gangster des années 30.

Les missions sont variées et elles ne sont pas gratuites comme peuvent l’être certaines de GTA. Toutes s’intégrent parfaitement au scénario. On est Al Pacino {“the world is yours"),

en

y

t

(MM

<

ü

<

D

il

LJ

œ

h

tn

LJ

h

üi

LJ

ü

J

LO

Z

E

CL

I

une forme d’art I Mafia le prouve.

ALjJkJN

MAFIA : THE CITY OF

Robert De Niro ("talkin1 to me ?")... Ça dépend des missions. Parfois, c’est la grande classe, parfois la sale besogne.

Au volant de sa voiture, ou de celle d’un autre puisqu’on peut en voler, on accompagne les collègues au travail (racket le plus souvent). Rares sont les missions qui ne se décomposent pas en plusieurs par ties, à pied et en caisse. Cela dit, rien ne vous empêche de tirer des coups de feu alors que vous êtes dans le tacot.

On retrouve alors le plaisir des vieux films noirs, même si ce n’est pas très facile à manier (vitesse de la voiture, direction, orientation de la caméra pour tirer, recharge éventuelle des pétoires et, pour la panade, un petit dérapage contrôlé). En fait, il nous manque juste une main pour une éclate totale.

Il y a soixante véhicules dans le jeu, tous dotés de leurs propres caractéristiques (puissance, poids, inertie...).

Et, comme dans GTA III, vous pourrez tous les conduire. Aussi bien dans le mode Mis sions que dans le mode Freeride. C’est une autre façon de jouer. L'idée est de se faire le plus d’argent possible en tuant d'autres gangsters ou des flics, en détruisant des voitures ou, plus légalement, en faisant le taxi. Les portes de la ville vous sont grandes ouvertes, mais il ne faut pas faire n’importe quoi car la brigade d’Elliot Ness veille. Commettez un délit devant eux et vous comprendrez que ce ne sont pas des tendres.

HE A VE IM

Sélection naturelle. C’était Jufou le héros. Et puis, c’était il y a longtemps... Et puis, il sentait pas bon...

Et puis, j’ai oublié...

Dernières petites cerises sur le gâteau : nous avons pu jouer à Mafia en VO et les voix originales sont sensationnelles. Mais les françaises devraient l’être également. Pour vous donner une idée, c'est le doubleur d'AI Pacino qui prête sa voix au héros. Et fidèle à sa politique de prix bas, Take 2 commercialise le jeu à 45 euros. Il ne vous reste plus qu’à foncer dessus mais vous n’êtes pas obligé d’employer les méthodes de la mafia pour vous le procurer.

Léo de Urlevan »

tn

5

y

>

y

æ

a.

MAFIA:

THE CITY OF

Courbe de motivation

La révolution est en marche

Avec l’arrivée de Mafia, on peut plus facilement imaginer ce que seront les jeux ces prochaines années. La qualité graphique des personnages prouve que l’on est plus très loin'du photo-réalisme. Disons que c’est envisageable. Et puis on tombe enfin sur un jeu moralement condamnable mais ô combien défendable. Les Affranchis bis, ni plus ni moins.

Art, ou pas art ? Telle est la question. Il faut absolument se le procurer : il est exempt de gros défauts et on assiste vraiment à une belle histoire.

1. Après une course folle,    2. Heureusement, après, on    3. l'histoire arrive a son    4. On amve assez vite à la

on doit jouer les chauffeurs    entre dans le clan Salieri    terme avec un braquage.    fin. Reste le mode Libre

de taxi. Inintéressant !    et l'histoire commence.    Mais le jeu n’est pas fini...    Circulation, passionant

Mafia rame, notamment quand il charge des parties de la ville non visitées. Même sur de grosses machines, de légères saccades se font ressentir avec un max de détails. Réduisez la distance visible et défragmentez votre disque dur. Les machines de plus de 1 Ghz supportent bien l’ensemble avec une GeForce 3. Mais pas avec une Voodoo.

VERSUS

L’interface.

Elle est beaucoup plus complète dans Mafia et on y trouve davantage d’infos. Elle change en fonction du fait que l’on soit à pied ou en voiture, elle tient compte du trafic civil (et pas seulement les policiers).

Actions à effectuer.

Tout est beaucoup plus classe dans Mafia mais les dénominateurs communs restent les mêmes... Ce dernier est tout de même plus soft. En tout cas, le premier tiers du jeu ne fait pas allusion à la prostitution ou à la drogue.

La police.

GTA III est à Scarface ce que Mafia est au Parrain. Le premier jeu nous propose un voyou en guise de héros.

Le second vous permet d’évoluer au sein d’une grande famille mafieuse.

Les cheat codes.

On trouve de nombreux codes utiles dans Mafia. D’autres sont purement fantaisistes. On peut bien sûr s’attendre à des codes savoureux mais pour l’instant, rien en vue. Le mois prochain, promis, on vous en donnera...

Rendu, réalisation

HD Techniquement impossible H Intolérable CD Acceptable H Fluide

640 X 480

800 X 600    1024 X 786

TNT2 Ultra Geforce256 Geforcc2 MX Kyro II

Radeon 32 DDR Voodoo5 Geforce2 GTS Goforce2 Pro Geforce2 Ultra Geforce3

TNT2 Ultra Ge(orce256 Goforce2 MX Kyro II

Radeon 32 DDR Voodoo5 Geforce2 GTS Geforce2 Pro Geforce2 Ultra Geforce3

■■■■■■

■■□□□□

■    ■□LL; J

hue nu ■■□beiü

□□□cm

■    ■' iKR J

■■ jooa ■■ mmm ■■□□□□

■■■■■■

■■□□□□ ■■□□□□ ■■□□□□ ■■□■■■ □□□□□□ ■■□■HH ■ ■

■■□■HM

■■□■■H

■■■■■■

■■□□□□

■■□□□□

■■□□□□

■■□□□□

□□□□□□

■■□□□□

■■□□□□

■■□□□□

■■■■■■

L. ^ LO CM \ \ ^ CNJ L:

l!l|s

sllasl i ! i 118

c c L 2 -

CO CO

CO CM OJ CM ^ ^ ^OO o O O O (O CO CO c c

O O ^ T— c

i; ^ = n o O û 1 1 |

= O O Z c

= 22 Û_ 3 □ O Q

■ ■■■■

■■■■■■

■■■

■ ■□□LJ* ■■□□□□ ■■□□□□ ■■□□□□ □□□□□□ ■■□□□□ ■■□□□□ ■■□□□□

5! ç; ô

O o °

— rt O

■■□□□□ ■■□□□□ ■■□□□□ ■■ nnn □□□□□□ ■■□□□□ !□□□□ □□□□

■■■□□□

■ ■■LO!

□□□□□□ mu. )□□□ ■■□□□□ ■■□nnn ■■□□□□

CLASSEMENT

GRAPHISME

■ ■■■■

92%

SON

■■■■■

93%

PRISE EN MAIN

■ ■■■■

88%

ATMOSPHÈRE

■■■■■

■ 93%

DESIGN

■ ■■■■

■ . 95 %

MULTIJOUEURS

■■■■■

*

Graphisme somptueux Missions variées et intéressantes

Background digne de Scorsese

Des petits détails (modélisation des mains, des oreilles, de la fumée)

COMPARATIF :

1    - Mafia

2    - GTA III

3    - Driver

:>'w'

Vous incarnez Lewis Stdné^ün pilote américain fait prisonnier dans dés camps allemands. Mais ses évasions sont de courte durées A chaque

fûfsv il se retrouyé! “Invité1

V*jni

■ 1

P 1

BaPI'

UNE NDUVELL

autfesq

&>«Sk;

|-^^^r i,‘ * y' PP iW

WBWWWSifflBi

^ .rpSi l ViA^r P^i?ln i îi>£înrtf

^’lI’K ^ 1 il

ib1ly-tS3 lü l'ifflSB

• ('■£- >T -.in -Jn «y

^•i'üTrBKl Pi ffsMBlÎMa^ll B^Pïïpffl - • "'■ v^~ - ** u MESS» ,^4-iv

3^fV=f°U' ^ ù

: iî ÿw]IÎA\^:?l? ” <fugKmi.^ag®

lai

m

! t—

R5!n/;

kl

y:

9 %

■*5

r

%

&

faire le moindre faux pas, on avance en aveugle. On est en droit do se demander si une vue à la première personne n'aurait pas ôté plus efficace dans ces mcments-là. Autre exemple, toujours’ tiré du site Web : "une IA exceptionnelle". Pourtant rien de pire n’a été fai: depuis SWA1 3. ft encore...

Le pathfinding des persos est calamiteux. D’ailleurs, il n’existe pas. Si vous êtes sur le chemin d'un prisonnier, il s’arrête. Quand aux Allemands... Pfff ! C’est bien simple, s'ils avaient été aussi intelligents à l'époque, ils se seraient cognés la tête sur la ligne Maginot et la guerre n’aurait pas duré aussi longtemps. Leur champ de vision ne dépasse pas quatre mètres (alors que vous portez tout de même un pantalon très clair), et, s'ils vous surprennent dans la lueur de votre torche, vous pouvez ouand mémo vous échapper. Mais il semblerait que ce système mononeuronal serve bien le gameplay : le suspense est au rendez-vous et on n’est pas obligé d’effectuer une mission

•4 Le deuxieme camp.

On y trouve beaucoup plus de détenus et l’éventail des actions est donc nettement plus large. S Cash. Dans les camps de prisonniers, on paye en alcool, en nourriture, en cigarettes...

S Informatif. Chaque rencontre avec un perso vous apprend quelque chose.

7 Sale temps. Parfois, il pleut, mais les effets sont sublimes.

James Daly.

Un peu obsédé par la tringle, le copilote.

Le mystérieux colonel Harding

Un des personnages les moins sympas n'est pas allemand, mais anglais. Le colonel Harding est membre du SOE (Spécial Operations Executive). Les agents de ce groupe, hommes et femmes, étaient chargés de missions extrêmement dangereuses : sabotage, propagande, infiltration, espionnage, terrorisme, élimination de traîtres, de hauts dignitaires allemands... Tout ce qui pouvait pourrir la vie de l’ennemi. Pour des questions de scénario, il y a une petite différence entre le jeu et la réalité. Le colonel est protégé par la convention de Genève. Ce n’était pas le cas il y a soixante ans. Pour mémoire, sachez que deux cents de ces agents furent arrêtés en France par les nazis. Trente en sortirent vivants.

totalement parfaite pour découvrir la suite des événements. Finalement, c'est plutôt positif. Même si, par conséquent, le jeu a un petit côté Papa Schultz.

Malgré ces quelques défauts non négligeables, le jeu

reste exceptionnel. On s'aperçoit finalement, au bout de quelques heures de prise en main, que le "plan-de-la-lune" s’esquive facilement (avec un réglage plus énergique de la souris toutefois). L'envie de voir la suite prend le pas sur tout le reste. Le scénario est très documenté, et chaque mission peut se jouer de façon radicalement différente, comme un bourrin ou tout en finesse. Son concurrent direct s’appelle Hitman, dont le second volet est également en test dans ce numéro. A vrai dire, les deux se valent. A vous de choisir le background qui vous intéresse le plus, la Seconde Guerre mondiale ou l’univers d’un tueur pas comme les autres. Personnellement, j'ai une préférence pour Prisoner of War.

PRISONER OF WAR

DEVELOPPEUR : EDITEUR : LANGUE : DISPONIBILITÉ : SITE INTERNET :

Wide Gantes Limited Codemasters anglais (ST français) immédiate www.codemasters.com

COMPARATIF :

1 - Prisoner of War ; 2

3 - Hitman

Hitman 2

Des missions passionnantes Background très intéressant Les voix des persos sont exceptionnelles

GRAPHISME

■ ■■■■

88 S

■ La caméra

SON

■ ■■■■

L

91 S

est pénible,

PRISE EN MAIN

■ ■■■■

80 S

au début

ATMOSPHERE

■ ■■■■

k

92 S

■ IA très limitée

DESIGN

■ ■■■■

_1

92%

MULTIJOUEURS

-

Léo de Urlevan »

PREViEW SHOPPING SOLUCES    TEST REPORTAGE ACTUALITES

1    Prises de guerre. Contrairement aux RTS traditionnels, vous ne pourrez pas construire de bâtiments. Il vous faudra vous emparer de ceux déjà existants.

2    Tayaut ! Tayaut !

Plus vous avez d’hommes, plus il est simple de mettre vos adversaires à genoux.

3    Décisions.

Vos choix stratégiques influeront sur votre avenir.

La Gaule dans

_    w _    _

le: jeu

INTRIGUE. TRAHI5DN. GLOIRE ET... BEAUTÉ AU TEMP5 DES GAULOI5. TOUT UN PROGRAMME !

Vous êtes Larax, un guerrier gaulois, et vous en appelez à votre déesse afin qu'elle vous aide à venger la mort de vos proches. Et votre prière est entendue...

Ï^Fm c d’un concept assez original, Celtic Kings tente È W un audacieux mélange entre stratégie en temps réel, jeu de rôle et aventure. On retrouve ainsi des éléments de ces trois écoles. Et alors qu'on serait tenté de le qualifier de banal RTS, on s'aperçoit vite qu’il ne puise dans ce genre que le strict nécessaire pour lui donner une dimension stratégique.

Une grande partie de la gestion de ressources présente dans la plupart des RTS est ici réduite au minimum. Le joueur ne peut construire aucun bâtiment et seules deux ressources (nourriture et or) sont prises en compte. Le système s’appuie alors sur la capture de structures déjà existantes et sur le don d’unités fait à votre personnage par les clans que vous rencontrez au fil du jeu.

Le côté jeu de rôle est très succinct, lui aussi : il est possible de créer ses propres héros et de leur faire gagner de l’expérience. Vous pouvez aussi dégoter des objets magiques et attribuer à vos unités des compétences spéciales. Voilà tout ce qu’il emprunte au RPG traditionnel. Celtic Kings est en fait un jeu d’aventure dans lequel vous vous contentez de vivre les péripéties qui mèneront votre personnage loin de chez lui. De multiples missions vous seront proposées et do vos choix dépendront la suite de l’histoire. En effet, quatre factions (I es Teutons, les Romains, les Gaulois et les Druides) participent à une guerre qui risque de faire rage pondant de nombreuses années. Vous êtes intimement lié à ce conflit généralisé. Au fil de votre périple, vous allez devoir prendre des décisions qui altéreront votre prestige auprès des différents protago

nistes. Cette partie donne ses lettres de noblesse à Celtic Kings, bien qu'il cumule les erreurs de gameplay sur l’aspect stratégie. La minimap est gérée comme dans Baldur’s Gâte et non comme dans un RTS classique. Quant à la gestion des groupes, elle reste, à vrai dire, trop simpliste... Pourtant, on se laisse prendre au jeu et l’aspect aven ture prend vite le pas sur le reste. On passe un fort agréable moment en évoluant dans la campagne. Et c’est tout ce qui compte, n'est-ce pas ?

Loïc Claveau *

CELTIC KMIBS

±37*

DÉVELOPPEUR:    Haemimont Games

ÉDITEUR:    Wanadoo

LANGUE:    anglais

DISPONIBILITÉ:    immédiate

SITE: www.haemimont.com/celtickings

COMPARATIF :

—...............

■    Le côté Aventure est agréable

■    On n’a pas le temps

de s'ennuyer

1. Age of Empires ; 2 - Cossacks ; 3 - Celtic Kings

rr

ir

GRAPHISME ■■■ SON    ■■■

PRISE EN MAIN ■■■ ATMOSPHERE ■■■ DESIGN    ■■■

MULTIJOUEURS ■■■

80% f 50% T 60% ! 80% i 75%

,.:r 75%

■    Petites erreurs de gameplay que noteront les fans de RTS

■    L’aspect RPG est trop simplifié

GWjptfclPfloOMntW

* 'ifes'-v **..«*•?

[m »

f J i

/«ii * > i

yk7 » ■! j ] y - • i c S]

«4 ^ T

IO~gJ

-tJÉVJ

rE5TÉ. ON COMMENCE F :ILM ET Ù 5URPRI5E. Ç IEILLI.1 POURVU QUE LE LA HAUTEUR ! MAI5 Al

.-V i    >>'

.. ;

ions. Chili

Iles se trouve

lans la folie.

<Wf

W

;t de lever le moindre doute, non seule-sur vos compagnons d’infortune, mais ssi sur vous. Qui sait ? La “Chose" est peut-être en vous.

Accompagné d’autres soldats (rarement les mêmes) dont l’espérance de vie est relativement brève, vous arpentez les couloirs de la base et croisez quelques survivants. Qu’ont-ils vécu ? Nul ne sait... Mais ils n'ont plus confiance en personne. Et c’est parti pour une série d'analyses ! Vous montrez l’exemple. La méfiance est de mise. Les autres soldats vous imitent. Il y en a bien un qui va nous faire un coup de calcaire. Ça ne loupe pas. Ils

sont même deux à se métamorphoser. Dégainez, vite ! Malheureusement, les balles sont sans effet. Empoignez votre lance-flamme ! Après tout, on n’est pas là pour faire dans la dentelle.

Pour une immersion totale, mieux vaut jouer le soir,

dans l'obscurité, et monter à fond le volume de son caisson de basse. Car l’ambiance du jeu est digne des plus grands films d’horreur. Les cinématiques. utilisant le moteur du jeu, bénéficient d’une réalisation efficace... Quand on y pense, on peut dire que le synopsis ne se prête pas à un jeu vidéo d’une durée de vie de 20 eu 25 heures. Le scénario a donc été un peu étoffé et des éléments ont été empruntés à un autre classique du genre, Alien Résurrection. En fait, les militaires ont compris ce qui se passait là-bas et estiment qu’il serait peut-être bon d’exploiter la bestiole à des fins militaires. Mais ça part en sucette. Et c’est à vous de réparer les pots cassés.

Après avoir vu Mafia, les graphismes paraissent ternes.

Mais certaines créatures sont tout de même magnifiques... Euh, monstrueuses ! Quant aux décors, ressemblants en tout point à ceux du film, ils s’avèrent répétitifs'. On a la désagréable impression de visiter toujours la même pièce. Mais qu'importe ! Au fil de l’aventure, on ne se méfie plus en entrant dans une nouvelle salle. Et en général, c’est à ce moment-là que des créatures hideuses surgissent de nulle part et mettent votre trouillomètre à zéro. Le contrat est-il rempli pour autant ? Eh bien, pas tout à fait !

Le côté “puzzle” se résume à trouver une arme, à la donner à un ingénieur pour gagner sa confiance afin qu’il répare le boîtier de commandes de la porte. La difficulté ne vient pas de l'aventure, mais de l'action. On a beau être au cœur d’un désert de

U

y

M;.

& g

V/.-.VJ

y

i?y

U*

h

Ü1

L1

h

g O

ijj

u

-••n

MUS

•*)av<#

IB

LJ

MW

M*

ïL

0

T

îjXWA

MBS

rfssfflfcî

3§^*§«&<?S

v- •>' ^ r* *>/

&&s*

,vi    «■*?.

'SHF W'JÎN •“'

,: •fllfNtfr». ••■

4-'•■

s£ï

,V- 'WW'm ** >    -• -'••■ **•*»•«»**>    . ..-^^Sj

. \ ..-•# ■/.. . .. '

•. -- ••• — ......

•■■•*•■, ,\V    • ■ ^A.VKr«s '-Àp^'-’vX:/,; W^--

igg» •-    •■.....'••••• Y‘ ......-,••:•••'•

■<•'■ ‘ ■ ■■••• ■■*•'J|r'-''... '- ■ ••• •f**îïW;-.- •--■

K-.1    •    ■'••■•■;    - -s-—y-~ -. ■    -^'-Ty-Sg-

-s-v.<.4    - r. .-----.'.V»,‘    -    .............. -----    -    •

*C&[yÿy,tj!£,rfy;-    .y1.- •    ■*A'r• '^••.v-te-'iSâfc.-

•<$#*'•    ------- ’•• •

f*rj/ ./-*'.'■    •    •    ¥    îR? y--    VF#**-..

^v,x- «J^îy    •---*•• •'“ : •

”’    ■• '■!-f‘ ■ •■•••-•' - • ••*    ■•'    .v    %&• : ■'■.-a~-'~-/éky:.

*S *0**8S&&&$* -«<* \ :£■ T", •*».«:"• W?4i

>;•    ..y.>>-<y>.    ■-- .-.V --.V-.-. ••

•>- £ 4^4 •-’A^- <4>'-'^-'-^'-    r-    .<£

i>^ÿ:-y^^:^''•$&    ■• -r-*

;vv!v..V£ .ygb-i>^v- •

• •    • ; -•W->..-ï^k -■?•'

';üfc

. :r •    «=«« '■ ••-• --. .«• •-• • y,V'.-    .....--. .•?'•

vy'-N^:^.v-^^^>. y>.y-^,.Vy5>.r-V    ... ;v-4    ■■:*•q&Kffîf#,

: -:v;v • '^vc •vy    '•'•■•• '•;' ■; V    '

^4;*/,•-    •• AN '

•V,v.    v->.    V./--V//. ..'..^r’î-:>*V -1    >- -• ‘y*ytè$fy-‘‘'A '•    •    v

:A-. -'•    .'.y<-    •>%•    *,f"    -'    ''■'

mggsiBig aago

* «• - »R *sj:-mmiÆ

^$^O.v>^y^_..«.v;,;.. ,vaî.:

- w;v ••>ÿ^-;-&.-    ’^:v

S|->VV ’    ' <‘*V‘    ‘^'iV

.................. .... ...

-.-/,-o-‘.':r-~r-.r%^y

<Wt^- * -

** ^

Wt -i* r A' »    .

'■' ' •■•••    4'

..•>'•;;••■• ■ff^-:^--;:^>:.àl, >•-/- .i;-.-y.y. -AV^^

.vi;v.<{^p-- :a----^-àvV'    ' ?;.•¥.

fr'yA-.>«. '<^.s. *^,> / •v.y4:^.. .. ^yv^Cv^,.. ^,'c^v<.^. •vr'%-^.N->>xrA.-;' ^«.^•«'oi;-;-- -;':

Vxÿ^-' y^v>-'

w>ôv»-

:vÿyj*^^‘-rt ■■' -^.y.: •-».-.. .. r>- —>---r V-. •• •• *9 ■&■ ■    '•- ■•

c-^^^'iiyvy • ■•. .    ..    - ' ••••

i&ÉââË&Sv • ..; VA-    •>••«>>.

'^•'•.•Xy. ■ • • •.

m

y j

DEVELOPPEUR

EDITEUR

DISPONIBILITE

Vivendi

immédiate

THE THHME

■. . , •

': %• ".

■' ;

Courbe de motivation

Une des meilleures adaption d’un film sur PC

Le résultat est convaincant. C’est une des meilleures adaptations d’un film sur nos PC. Mais on la termine bien vite : les niveaux ne sont pas très grands et tout est assez prévisible. La première moitié du jeu est mieux réussie que la seconde. On progresse toujours de la même façon, un peu comme dans un Doom-like. Son achat n’est cependant pas une mauvaise affaire, le genre Résident Evil étant rare sur nos machines.

1 Maman, j’ai peur ! Une    2. Si on ne suit pas le    3. Rapidement, on se laisse

ambiance sinistre, des    scénario à la lettre, il ne    embarquer par une histoire

rencontres impromptues... se passe strictement rien, qui nous tient en haleine.

4. Bien que répétitifs, les nombreux rebondissements raviront tous les joueurs.

Ce truc

ne nécessite pas particulièrement une grosse configuration. Néanmoins, il est indispensable d’installer les derniers drivers. Mais si ça rame, baissez la résolution et réduisez la qualité des détails.

The Thing fonctionne sur tous les processeurs, mais pour un plus grand plaisir de jeu, mieux vaut 256 Mo de Ram...

glace, ça chauffe grave ! Les monstres vous attaquent en nombre, de front, par derrière... Serait-ce un banal shoot’em up ou jeu à l'ambiance stressante ? La première solution semble s'imposer. Sur grand écran, on se demandait qui allait être le prochain hôte ? Là, la question est plutôt “combien de bestioles vais-je me prendre sur la gueule en ouvrant cette porte ?”. Concernant vos coéquipiers, pas de soucis ! Le mécanisme est clairement énoncé. Les gens que l’on va rencontrer vont, tôt ou tard, se transformer. Si vous tuez les membres de votre groupe, game over ! Les transformations correspondant à des scripts, elles ont lieu lors des cinématiques, lorsque l’on donne un objet à quelqu’un. Il aurait été beaucoup plus intéressant, pour ne pas dire logique, de les déclencher au bout de tant de minutes de jeu.

En fait, le jeu est surtout destiné aux fans du film. L’ambiance y est parfaitement retranscrite, excepté bien sûr en ce qui concerne les scènes de shoot, rappelant plutôt Starship Troo-pers ! Mais quel plaisir de naviguer dans une reconstitution exacte du plus célèbre des camps norvégiens. Par ailleurs, les clins d’œil sont nombreux. Quand on lit la bande du magnétophone de McReady, on entend mot pour mot le message enregistré par Kurt Russel. Bref, on n'est pas trompé sur la marchandise. Il s’agit bel et bien du même univers. Mais la philosophie originelle du film s’est perdue dans le blizzard de l’Antarctique.

Léo de Urlevan •

Musée des horreurs

Rendu, réalisation

[J Techniquement impossible H Intolérable CH Acceptable H Fluide

640 X 480

800 X 600

1024 X 786

TNT2 Ultra

■□□□□□

■ □□□CCH

n

Geforce256

■ '■■■■

■ «■■■

f !■■■■■

Gcforce2 MX

:1"' II ! .

Kyro II

■ □ □□□

■~ECEB

□asea»

Radeon 32 DDR

■ DP EU

[ ;\m: ji

Voodoo5

■ 1

~wmm m

Ueforce2 GTS

■_□□□□

■□■eds

Geforce2 Pro

■ DDCJa

■ «OSI

■■■■■

Geforce2 Ultra

■1CEDT

■ ■■■■

□■■■■■

Getorce3

■ liKHd

□■■■■■

oooS°° c c 2 3 -

CC CO . ri rv rv O in

i 1 ! 1 î s

siiiii

§ 11 | O s

^ c c T:

pr 5 = rr O Q Q a °- 5

pr - t ^ o Q Q OL Q- ~

all^2l

TNT2 Ultra

■■■■■■

■■■■■■

■■■■■■

Geforce256

■03S31

■■■□□□

■■■■■■

Gcforce2 MX

■■■■■■

■□□□□□

■■■■■■

Kyro II

■■■■■■

■□□□□□

Radeon 32 DDR

■DiHia

■ □□□□

VoodooS

■■■■□■

■□□□□G

■ ■■■ ■

Gcforcc2 GTS

■BGiia

■□□□■■

■□□□□□

Geforce2 Pro

■□□□■■

■ [!□□□□

Geforce2 Ultra

■HQill

■□□□■■

Geforce3

■■■■■■

CLASSEMENT

GRAPHISME ■■■■■ SON    ■■■■■

PRISE EN MAIN ■■■■■ ATMOSPHERE ■■■■■ OESIGN    ■■■■■

MULTIJOUEURS

COMPARATIF :

1    - The Thing

2    - Half Life

3    - Résident Evil

in

y

r;

\

<

U

<

LU

0

ü

D

a.

Crazy Taxi. Vous participez à des courses et effectuez des missions de livraisons dans un futur embouteillé où ça cogne de partout

BEAM BREAKERS

DEVELOPPEUR:    Similis Software

ÉDITEUR:    Jowood

LANGUE:    anglais

DISPONIBILITÉ:    2 octobre 2002

SITE:    www.beambreakers-online.com

±30*

COMPARATIF :

1 - NY Race ; 2 - Crazy Taxi ; 3 - Beam Breakers

Bonne modélisation Grande variété de missions Un vrai bordel ambulant

GRAPHISME

■ ■■■■

70 %

■ Impression de

SON

■ ■■■■

05 %

vitesse absente

PRISE EN MAIN

■ ■■■■

05 %

■ Décors peu variés

ATMOSPHERE

■ ■■■■

70%

■ On se lasse vite

DESIGN

■ ■■■■

05%

MULTIJOUEURS

■ ■■■■

li II 05 %

h

U1

h

ÜJ

ü

D

J

Le 6e élément

UNE 5IMU FUTURISTE DE VÉHICULES VOLANTS. MAI5 5AN5 BRULE WILLI5 !

es références de ce jeu sont explicites. La première qui vient à l’esprit, c’est celle de la scène culte du Cinquième Elément et du jeu qu’il a inspiré, NY Race. Vous naviguez librement dans des villes surchargées de véhicules flottants comme le vôtre. L’environnement tout en 3D de ce Neo-York est bien réalisé, surtout

l’éclairage. Le moteur, très solide, peut afficher jusqu’à 500 véhicules. On dénombre 57 missions, en tenant compte de tous les gangs auxquels on peut appartenir. Faire le taxi, livrer des pizzas... Cinq modes pour un jeu varié, contrairement aux villes traversées qui ne changent pas trop. Un mode multijoueurs (jusqu'à six !) vient compléter le tout. Malheureusement, peut être à cause de la sensation de vitesse un peu absente ou de l’effet d'inertie tou;ours difficile à gérer, on a du mal à entrer dans le jeu. Il faut dire aussi qu’il est à la croisée de titres déjà anciens comme Crazy Taxi ou tout simplement NY Race. Dommage...

Jérôme Firon •

LO

Z

5

y

>

y

rr;

A l’image du film. Vous dirigez une escouade du FBI, mais les autres vous passent devant et font tout le travail.

LA SOMME DE TOUTES LES PEURS

DEVELOPPEUR:    Red Storm

ÉDITEUR:    Ubisoft

LANGUE:    français

DISPONIBILITÉ:    disponible

SITE:    http://sumofallfears.ubi.com

±38*

COMPARATIF :

1 - Ghost Recon ; 2 - Rainbow Six ; 3 - La Somme De Toutes Les Peurs

Prise en main aisée (trop ?)

Idéal pour s’initier au genre

Un nouveau Clancy, en attendant mieux

GRAPHISME

■ ■■■■ '

65%

■ Trop facile.

SON

■ ■■■■

60%

beaucoup trop...

PRISE EN MAIN

■ ■■■■

78%

■ N’apporte rien à

ATMOSPHERE

■ ■■■■

i 55%

la série Red Storm

DESIGN

■ ■■■■

55 %

■ Faible réalisation

MULTIJOUEURS

■ ■■■■

50%

technique

Tairtical bored !

□ U COMMENT FAIRE UN MAUVAIS JEU À PARTIR D'UN TITRE DE RÉFÉRENCE...

n nouveau Red Storm, impromptu, débarque sur J H I PC. Inspiré du film éponyme, tiré lui-même d'un livre du patron du Studio, Tom Clancy, on s’attend légitimement à un Ghost Recon Deluxe. Ch non ! C’est une version light... Pourtant les deux se ressemblent fortement : l'interface, le moteur... Mais rapidement, on se rend

compte que ce jeu n’est pas aussi beau que son aîné. Les textures sont fades, les personnages carrés et ça rame trop souvent. On s’aperçoit également que l’animation du héros est moins détaillée et que les bugs pullulent. Mais le plus choquant quand on a joué aux précédents jeux du père Tom, c’est qu’ici, on ne commande qu'une équipe... et qu'en fait, on ne la commande pas ! De plus, on n’a même plus à chercher les ennemis. Le détecteur cardiaque s'en charge. Pour finir, ayez à l’esprit qu’Ubisoft n’avait pas prévu d'envoyer ce jeu en test. No comment !

Jérôme Firon *

Beach Life : Jeu de plage pour grand garçon...

SEA, SEX & SUN

Vacances de folie, soirées torrides, rencontres inoubliables et soleil de plomb...

Secouez, c'est Beach Life !

•    Créez votre lieu de vacances de rêve et encouragez vos clients à dépenser leur argent

•    Extravagant, drôle et réaliste : observez vos clients se défouler, se bagarrer, tomber amoureux, danser sur les pistes et abuser de toutes les bonnes choses

•    Un mode « Voyeur » pour mieux contempler vos clients à l'aide des caméras et zooms

LECTEUR MP3 INCLUS

Avec les musiques de Kinobe, Alexkid, Laurent Garnier ef bien d'autres encore...

GIDOS

IMTCAftCTIVB

www.eidos.com

RSéS ■■ M

L

, . • .

*•«**••.**>»•

'1 '"*' Jt J &\.

:v»:y jfe # <»vi

: ÿv4;^:

W -j-tf ■ i

*r*X' V *>

y: ^ r ,

JHn

m iMiVT

»h Z M

u^T]

TwÜjS?

K?î?i?fr

I^2Tr

*EI3?9h

H ITMAI\I B i BÊLENT ASSASSIN

pour le compte d’une organisation secrète, l'Agency. Enfin, co n’est pas tout à fait exact puisque l'état d’esprit du tueur a évolué. S dans Hitman, 47 s’approchait plus d’un Terminator qu'autre chose, cette fois, il ressemble à un Léon : “ni femme, ni enfant”. Voilà qui explique l’apparition d’une nouvelle “arme", le chloroforme (en règle générale, mieux vaut éviter de tuer des “innocents”). A part ça, on retrouve toute la panoplie de fusils et autres souffleurs de vie, dont la fameuse corde à piano, utilisée pour étrangler ses victimes dans un silence absolu.

Si le but du jeu reste le même, son

deroulement, lui, a subi quelques modifications. Désormais, 47 dispose d’un quartier général (l’abbaye sicilienne dans laquelle il a trouvé refuge) où il entrepose son arsenal, et les missions qui s’ensuivent se déroulent à la manière de petites campagnes qui vous mènent dans différents pays. Ambassade, villa, entrepôt, base militaire... Vous allez devoir vous y infiltrer par tous les moyens, supprimer votre cible en douceur, et repartir ni vu ni connu. Pour ce faire, il est toujours possible - c’est même recommandé ! - de vous procurer des vêtements de soldat, chauffeur, serveur... Tout ce qui peut vous aider à passer incognito (oublions le code barre tatoué sur le crâne, voulez-vous...). Quoi qu’il en soit, soyez assuré qu’il existe toujours plusieurs façons d’arriver à ses fins.

''«'■•It-tu-

XrSssir

Wrî«Sf*r».<-

'VC.-o

*(fcççjP. • v

Ce qui est en partie dû aux améliorations de gameplay apportées à l'élément Information. Avant tout, la carte qui vous sert a planifier votre mission est désormais bien plus complète. Ensuite, un puissant système de •< Note » vous informe de l’état d’esprit et des actions de vos ennemis. Par exemple, si vous avez mal dissimulé le corps d'un soldat dont vous avez usurpé l'identité, et que celui-ci est découvert par quelqu'un, vous êtes immédiatement averti que les ennemis recherchent un suspect déguisé en soldat. A ce propos, petit défaut de l’IA : lorsque vous êtes déguisé, les ennemis peuvent avoir un peu de mal à vous démasquer, même quand votre tentative d'assassinat sur leur propre personne échoue ; il suffit alors de s’éloigner un peu et la jauge (Je danger se calme au bout de quelques secondes. A pari ça, l’IA est plutôt réussie et vous réserve quelques challenges.

Certes, cette suite bien réalisée aurait néanmoins pu évoluer davantage. Mais on prend toujours autant de plaisir à y jouer et à se montrer digne de la réputation de 47, l'assassin silencieux.

4 Faux semblant Pour neutraliser un innocent, mieux vaut se déguiser avant de se faufiler derrière lui. 5 Dodo. Le sommeil de votre cible dépend du temps que vous passez à appliquer le chloroforme.

HITMAN B : SILEIMT ASSASSIN

±49

DEVELOPPEUR:

ÉDITEUR:

LANGUE:

DISPONIBILITÉ:

SITE:

10 Interactive Eidos anglais octobre 2002 www.hitman2.com

COMPARATIF :

1 - Hitman 2 ; 2 - Hitman 1 3 - Thief : The Dark Project

L'ambiance Le côté stratégique Le système d’information

GRAPHISME

■■■■■

■ 85 %

■ LIA des ennemis

SON

■■■■■

80%

est parfois

PRISE EN MAIN

■■■■■

80%

mal réglée

ATMOSPHERE

■ ■■■■

S 92%

■ Certaines textures

DESIGN

MULTIJOUEURS

■■■■■

K 90%

-

sont simplistes ■ Facile en bourrin

Loïc Claveau B

PREVIEW SHOPPING SOLUCES    TEST REPORTAGE ACTUALITES

VJ

S l RAi bGlE

COSSACKS s BACK TO WAR

smL *

m ?

e A l'attaque. Voilà un bel exemple des différentes formations que le joueur peut utiliser pour combattre efficacement.

3 Architectures Les Hongrois et les Suisses débarquent avec leurs propres bâtiments.

1 Chasseur du désert.

Une nouvelle unité spéciale fait son apparition : le bédouin qui vient renforcer les rangs algériens et turcs.

Conflit

PLUS QU’UN ADD-DN. BACK TB WAR EST UN 5TANQ-ALBNE QUI BEVRAIT VQU5 RAVIR. EN 5QLQ QU EN MULTI

ous les fans de Cossacks devraient se réjouir car ËU    une fois de plus, l’équipe de GSC n’a pas fait les

choses à moitié. Voici donc venir, pour ceux qui préfèrent aux affrontements multijoueurs, l’immersion d’une bonne campagne "historique", plus de cent missions solo ! Ah, ça chôme pas en Ukraine... Et ce n’est pas tout, car

Le jeu

Vous êtes à la tête des armées de votre pays et devez envahir les terres de vos ennemis, ceux qui se font souvent appeler voisins !

sur le Net. Le second n’est autre qu’un système de championnat mondial organisé de façon automatique par le serveur. Quelle bonne idée ! Enfin, seuis les cent meilleurs joueurs auront la possibilité d’y participer. Pour les autres, il ne reste plus qu'à vous perfectionner... Allez, au boulot !

ce stand-alone introduit aussi deux nouvelles nations : la

Loïc Claveau »

Suisse et la Hongrie. Ce qui porte le nombre des pays impliqués dans ces guerres à dix huit. En fait, le jeu a pour but d'étoffer un univers déjà très riche en possibilités et n’innove donc pas énormément au niveau du gameplay, si ce n’est une petite amélioration de l’IA qui, désormais, s'adapte un peu plus facilement au niveau des joueurs. Les fans du multi ne sont pas en reste, puisqu'un soin tout particulier a été apporté pour rehausser la qualité des parties sur le Net. Voyez-vous, lorsque le jeu était supporté par les serveurs Gamespy, de nombreux cheaî codes couraient, gâchant le plaisir des véritables joueurs. GSC a donc pris les choses en main en créant ses propres serveurs (GSC-Game.net), dont l'interface d’accès est implémentée dans cette nouvelle version. En gros, cela permet de jouer sur un serveur surveillé en permanence et contrôlé directement par les développeurs. A cela s’ajoutent deux nouveaux outils, VI70R et SCA. Le premier est une option qui permet, à l’instar de la déjà célèbre fonction Replay de Warcraft 3, de revoir les parties que vous avez effectuées

COSSACKS : BACK TO WAR

DEVELOPPEUR:    GSC Gaine World    -

ÉDITEUR:    Focus Home Interactive

LANGUE :    française

DISPONIBILITÉ:    hiver 200?

SITE:    www.cossacksfrance.com

COMPARATIF :

Cossacks reste une valeur sûre du multi Les serveurs GSC Le système de championnat

-    Cossacks : Back To War ;

-    Médiéval Total War ; 3 - Cossacks

^g- "

GRAPHISME

■■■■■

80%

■ Pas de grands

SON

■■■■■

:J 85%

changements

PRISE EN MAIN

■■■■■

80%

côté gameplay

ATMOSPHERE

■ ■■■■

90%

■ Pas d’évolution

DESIGN

■■■■■

89%

graphique non plus

MULTIJOUEURS

Ü_L- 1 l:

95%

2

Finalement, c'est pas si mal d'être pété de thunes

INDUSTRYÜÜI

SC

V V

Simulation de développement de produits, d'industries et de transports au XXe siècle

Menu intuitif pour tout contrôler en un clic de souris

Plus de 150 matières premières (pétrole, acier.cuir,...) et produits finis (meubles, jouets, nourriture,...) différents vous permettant de gérer plusieurs produits et industries en même temps.

Process de fabrication ultra détaillé avec cycles de production dépendants des saisons pour un réalisme absolu.

Plus de 50 moyens de transports différents (camions, trains, avions, bateaux,...) ajoutent encore aux infinies possibilités pour développer son business

Graphismes fins développés à partir de modèles existants, à plusieurs niveaux de zooms et entièrement animés

Jouable à plusieurs en réseau ou sur internet

L'ultime simulation de pouvoir et d'argent www.industrygiant2.com

Votre empire disponible à partir de septembre

TJ)isi tibué par

PUBLICS

•2002 JoWooD Pfodacl'ori Saftvrane A

Tecrv'ologrcpar'* ia. 8786 Rottor nvif". A-jStrw

JoWooD

• , yi H .. r- » l A *1 «

in

u

b

j

<

h

ü

<

K

D

[1

LJ

CK

h

U)

IJ

h

U)

U

ü

J

tu

Z

CL

CL

1

LO

5

LJ

CONNOI

IVOTAL?BAME5 dÉBÜTË'UNk SÉRIE ACTf® E5ERT 5TGRM. VOUS PLONBE DANS L'EN

>

a

a.

est parti pour une balade dans le désert, tous /    frais payés par Pivotai Gamos, petite société

récente (ex-Pumpkin Studios, en fait) qui a décidé de se spécialiser dans ce genre de jeu. Conflict : Desert Storm est en effet un de ces mélanges entre tactique et action pure, tel un Ghost Recon mâtiné de FPS. Une balade, pas vraiment en fait. Vous incarnez une unité spéciale, américaine ou anglaise, Delta Force ou SAS au choix, et vous avez de quoi vous occuper dans le désert. Au programme : libérations d’otages, sabotages, destructions de sites et autres missions périlleuses. Un thème éclairé par l’actualité, même si le projet a démarré avant la résurgence des tensions internationales. “In God we trust !"

A la tête d’une équipe de quatre au maximum, vous devrez donc vous charger de l’organisation et des tactiques à adopter. Vous pouvez incarner comme bon vous semble chacun des membres ou rester avec le même en donnant des ordres aux autres. Sinon, ils opèrent automa

tiquement en fonction de leurs équipements et de leurs aptitudes. Chacun a sa petite spécialité. Pour Foley, c'est le snipe. Bradley, son truc, ce sont les armes automatiques. Jones se charge en. général des explosifs. Et Connors, roi des bourrins, s’occupe de tout ce qui est bazooka et armes lourdes. Chacun pouvant bien entendu se servir d'armes dans lesquelles il n’est pas spécialisé.

Le moteur graphique nous offre de belles limitations et camoufle son clipping par un brouillard épais. Gageons au moins qu'il est bactériologique, cela apportera une touche supplémentaire de crédibilité. Le framcrate est lui peu élevé, mais cela ne nuit en rien au jeu... Le réalisme est au rendez-vous dans le design des armes et des décors, un peu moins dans celui des personnages, trop anguleux. La bande sonore, avec musique et bruitages, se mêle parfaitement à la situation. Seule petite faute de goût : on peut ressusciter les personnages (on dispose cependant d'un temps limité). Cela permet une fois de plus à ce soft de se

ITULÉE CDNFLIET. LE PREMIER DPU5.

□ U BDLFE. EAMDUFLABE DE RIBUEUR !

Fine équipe.

Habits repassés, chaussettes impeccables... Propres et bien dans leur peau pour tuer.

1 Météo. Cet après-midi, les abords de Bagdad seront couverts d’un épais brouillard de couleur variable.

E? Jeep. Même au sein d’un véhicule, chacun a un rôle bien précis. Attention à leurs attributions.

ï Nocturne. Ce jeu est l’occasion de se souvenir que la guerre du Golfe avait vu l’avènement de la guerre technologique. Disons ses balbutiements.

10

T

COIMFUCT : DESERT STORM

*>    ^ «HJ•*

positionner dans le genre Action. Quant aux scenarii des missions, ils sont assez originaux pour une fois. Rapatriement de blessés, espionnage, sabotage, le desgn général est soigné et c’est le principal atout de ce titre. Même si on s’cn lasse du fait de la durée parfois très excessive des missions...

Pour le contrôle de ces mercenaires, on a tout d'abord le choix entre une vue à la première personne et une à la troisième. Interchangeables à volonté, on préférera tout de même la seconde, plus pratique pour se planquer lors des raids. Des véhicules sont également disponibles. Petit problème : quand on veut y placer les personnages, le premier prend la première place disponible et ainsi de suite. Il faut donc bien faire attention à qui prend le volant, qui est à la mitrailleuse, etc... Rien de bien méchant en tout cas puis-qu’au final, chacun se débrouille quand même avec les armes qu'on lui donne. Pour ces armes justement, le bouton droit permet le plus souvent d'accéder au zoom et sur

Un autre point intéressant du jeu, c’est son système de promotion.

Vous acquérez de l’expérience en fonction du déroulement de la mission. Des statistiques vous tiennent informé de vos points faibles et forts. Chaque personnage a huit niveaux d’expérience différents, ce qui

llfTÉ—Il

oblige le joueur à porter un soin tout particulier à son équipe, comportement habituellement observable dans les jeux d’aventure. Une bonne idée et un élément du gameplay à ne pas négliger, d’autant que l’intelligence artificielle de vos ennemis progresse elle aussi.

Une jouabilité bien pensée

Prévu également sur PS2, le jeu a été spécialement conçu pour être jouable avec une manette. On obtient donc un système de contrôle simplifié sans pour autant sacrifier l’essentiel. Toutes les actions de base sont réalisables et surtout facilement accessibles. Cela permet d’éviter les cafouillages lorsqu’on est surpris

par un quelconque rebondissement et qu’il faut se concentrer sur la stratégie à adopter. Un bon point pour une fois qui nous vient des consoles. Malheureusement, la linéarité de certaines missions et la simplicité qui en découle nous viennent aussi de cette parenté... historique.

certaines d’entre elles (et notamment le fusil à lunette, l’arme préférée de nombreux joueurs), les mouvements de votre corps sont perceptibles

Le réalisme est assez poussé au niveau du tir. La précision est de rigueur et le headshot (“Une balle dans la tête’’, comme dirait John Woo) toujours aussi jouissif. Le contrôle individuel est facilité par l’accès à chacun des joueurs via le pavé numérique et tous les ordres bénéficient de raccourcis claviers très simples. On peut les donner individuellement ou à l’ensemble du groupe. Aucun souci à se faire de ce côté, d’autant que l’ordinateur gère fort bien les trois autres gaillards quand on a tendance à les oublier. Reste le mutijoueurs. Ici, pas de gestion d’équipe ! On tombe sur un petit FRS reprenant les éléments du jeu. Pas de quoi fouetter un chat (aïe), d’autant que les modes offerts sont les classiques du genre. Le jeu est donc avant tout à jouer en solo.

Jérôme Firon 1

COMFUCT s DESERT STORM

DEVELOPPEUR:

ÉDITEUR:

LANGUE:

DISPONIBILITÉ:

SITE:

COMPARATIF:

1 - Ghost Recon ; 2 - Medal of Honor ; 3 - Conflict Desert Storm

GRAPHISME

SON

PRISE EN MAIN ATMOSPHÈRE DESIGN

MULTIJOUEURS

VBIfil

■nn

j ±50'

Pivotai Games SCI anglais immédiate www.conflict.com

L’ambiance La prise en main Les personnages bien différenciés et “upgradables”

65%

[□GlIXj 70% IIBIIfviuGGD 75 % ■■■■■L1LO.T178 % 1111175%

IE 50 %

Un peu limite graphiquement Certaines missions lassantes La gestion des véhicules

EESTin

—--

tn

h

J

<

«J

h

ü

<

LE JEU

Vous gérez la Chine à travers sept dynasties et construisez de prestigieux monuments tels que le tombeau do Qin, le Grand Canal ou la Grande Muraille pour des dizaines d'heures de gestion en perspective.

“Qui a joué à Zeusjouera à Empereur !”

CETTE FOI5. DIRECTION LA CHINE ! LE CONCEPT E5T VU ET REVU. IV1AI5 LA MAYONNAI5E PREND ENCORE

5

y

>

æ

a.

concept des City builders est sans doute la bran-cho dos jeux de gestion la plus intéressante. On y traverse les siècles en développant des villes et on construisant les monuments les plus illustres d’Egypte ou de Grèce... Mais Pharaon et Zeus s’avéraient assez répétitifs. Toujours le même type de bâtiments, plus ou ^ , moins cylindriques... A ce propos, Confucius écrivit d’ailleurs à Ramsès : “T'as un problème avec les sym boles phalliques, toi !".

Bâtir devient ainsi un réel bonheur. Effectivement, les constructions chinoises sont aussi variées que majestueuses. Et elles sont moins contraignantes à édifier que les pyramides, à cause desquelles ^ certaines parties duraient une dizaine d’heures. Mais là n’est pas le seul intérêt de ce genre de jeu. Depuis Zeus, on peut faire appel aux héros de la mythologie. Et si la culture et les

légendes chinoises vous sont étrangères, la doc, bien agencée et très instructive, vous sera très utile.

Les jeux d’impressions sont atypiques. On se concen-avant tout sur la qualité des quartiers. Les maisons évoluent non pas en fonction du prix que vous y mettez mais avec la diversité des services proposés. Tout d’abord, vos habitants ont besoin d’eau. Un minimum ! Puis, ils réclament de la nourriture, classique comme un bol de riz et spirituelle comme la religion. Viennent ensuite diverses options, plus ou moins indispensables (Tao a livré cette confidence dans un écrit ancien : “Qu'est-ce qu’ils K font avec toutes ces poteries ?").

De la simple cabane, on peut, grâce à une bonne gestion, édifier de luxueux appartements. Au final, les quartiers sont plus beaux que dans n’importe quel autre jeu. Seul gros problème : le pathfinding est dénué de toute

Le grand palais.

C’est un des objectifs de la mission. Pour le bâtir, des centaines d'ouvriers ont œuvré.

Les quartiers résidentiels. Lorsque le palais était en pleine construction, tout était beaucoup moins beau car le peuple ne s’occupait pas de son bien-être (nourriture, religion, arts...).

Une industrie de poterie. Quand on a ces productions

(admirez le champ de chanvre !), on peut envisager de bâtir une ville beaucoup plus belle.

Les demeures luxueuses. Réservées à une population plus fortunée ! Leurs occupants ne travaillent pas, mais ce seront les futurs soldats.

Un nouveau quartier.

Plus vous “upgradez" les maisons, plus vous avez besoin de petites mains. Il faut parfois créer un

nouveau quartier pour y loger un nombre de travailleurs suffisant

Les champs de la victoire.

Plus l’alimentation proposée à vos concitoyens est variée, plus les maisons évoluent et plus la santé des habitants s’améliore.

De petites pêcheries.

Comme les pavillons de chasse, elles sont très utiles car elles permettent une alimentation encore plus variée, et à moindre coût

intelligence artificielle {“Trois heures pour un bol de riz !", râlait très souvent Confucius).

Quand “vos citoyens ont besoin de religion” dans le quartier de droite, le prêtre va à gauche. Loi de Murphy oblige ! Il serait appréciable qu’on nous ponde, un jour, un titre où on pourrait programmer les trajets des persos. Empereur est le plus abouti des City builders. Le moteur est au point, les graphismes sont encore plus détaillés. La décomposition des campagnes par dynastie est aussi très intéressante. Mais à part le multi, rien de neuf ! Et il faut reconnaître que ce mode ne se prête pas au genre. On construit en solo pendant des heures, pour finalement se mettre sur la tronche cinq minutes. Lao Tseu disait : "Gestion et Stratégie sont les deux mamelles des STR, mais chiens et chats ne font pas une soupe de jeux de quilles”. Impressions aurait dû aussi s’en souvenir.

EMPEREUR s L'EMPIRE DU MILIEU

DÉVELOPPEUR :    Impressions Games

ÉDITEUR :    Vivendi

LANGUE :    français

DISPONIBILITÉ :    immédiate

SITE INTERNET :www.impressionsyanies.com

COMPARATIF :

1. Empereur ; 2 - Zeus ;

n n

Une civilisation très intéressante La très longue durée de vie De très grandes cartes

GRAPHISME

■■■■■

9 .

85%

p Trop similaire

SON

■■■■■

inr

70%

à Zeus

PRISE EN MAIN

■ ■■■■

' V

90 %

p Un mode multi

ATMOSPHERE

■■■■■

' JLL

70%

décevant

DESIGN

■ ■■■■

a

85%

p L’IA, toujours

MULTIJOUEURS

■ ■■■■

: "in""

60 %

à la traîne

IBETTTTT^

Léo de Urlevan »

01

u

U

J

<

h*

ü

<

y

a

EL

U

a

h

ai

LJ

h

LO

LJ

ü

D

J

10

:fi

:

1 Dix minutes.

Voilà le temps que met Largo, une fois le jeu lancé, pour se taper une de ses employées.

E Bagarreur.

Se battre en smoking contre un clochard... La grande classe !

3 Milliardaire.

Le trust W, dont vous êtes le boss, a des problèmes. A vous d'assurer la survie de l'entreprise familiale !

.fi"»*»*

champagne

LE JEU

LE CÉLÈBRE MILLIARDAIRE TRAQUE LES VILAINS ET CORRIGE LES VILAINES BANS UNE FIDÈLE ADAPTATION DE LA BD ET DE LA SÉRIE

Vous incarnez Largo Winch, dont les aventures sont ponctuées de rencontres avec divers personnages, souvent courts vêtus...

QL

DL

I

10

§

LJ

>

a

EL

EJ

^rT^Wlors que vous annoncez le succès d’une vaste m * W opération humanitaire, vous apprenez par une charmante collaboratrice d’Amérique du Sud que là bas, on fabrique des OGM dans vos usines et que deux personnes y ont été tuées. Ça fait désordre et vous, le défenseur en smoking de la veuve et de l’orphelin, vous n’aimez pas cela. Qu’à cela ne tienne. Dès que vous aurez réglé son compte à la collaboratrice, vous enfilerez votre jean délavé et partirez enquêter. Avec une autre de vos collaboratrices...

Trêve de plaisanterie, ce n’est pas à un Leisure Suit I arry que nous avons à faire, mais à un très bon jeu d’aventure ! Le moteur graphique (celui de Rayman 2) est solide, pas de bugs à l'horizon, la maniabilité est OK, et les voix sont excellentes (celle de Largo est en fait la même que colle de la série). Le scénario original ne faillit pas non plus, puisque “l’œuvre" est bien sûr sous contrôle des éditions Dupuis et approuvée par Van Hamme. On retrouve ainsi beaucoup de personnages secondaires connus.

Loin d’être un simple jeu de rôle rigide, ce titre contient des scènes de combat et des mini-jeux auxquels on peut rejouer après les avoir débloqués. Poker, hacking...Tout se qui fait le charme du héros quoi ! Très vite, l’histoire et son mystère s'épaississent et vous vous retrouverez en Euro-pc de l’Est, d'où le nom de ce soft. Sans trop dévoiler le scénario, vous pouvez vous attendre à beaucoup de rebondissements et à une bonne dose d'humour, même si

les énigmes ne sont pas des plus coriaces. Qu’à cela ne tienne, on est vite pris dans l'aventure dont on voudrait bien connaître le dénouement. Et c’est là sans doute que réside le grand point fort du jeu. Même si, bien sûr, cela ne vaut que pour les aficionados du beau mec à la mèche rebelle, bourré de fric, sapé comme un pape... Il y en a vraiment qui ont de la chance, non ?

Jérôme Firon 11

LARGO WINCH : ALLER SIMPLE POUR LES BALKANS

±50*

DEVELOPPEUR:    Ubisoft

ÉDITEUR:    Ubisoft

LANGUE:    français

DISPONIBILITÉ:    immédiate

SITE:    www.largowinch-lejeu.com

COMPARATIF :

1 - Prisoner ; 2 - Broken Sword 3 - Largo Winch

L'univers bien retranscrit Un scénario original L'humour et l’ambiance générale

GRAPHISME

■ ■■■■

70%

■ Un peu linéaire

SON

■ ■■■■

75%

■ Graphismes jolis,

PRISE EN MAIN

■ ■■■■

'CD 75%

mais sans plus

ATMOSPHERE

■ ■■■■

75%

■ Si on n'aime pas

DESIGN

MULTIJOUEURS

Cl h-.l i Ij

69%

[} -

la série...

n

n

I * I

1

V 1

K

. i

j \ j

r. i

1*1

1 \

[lXuI.l,.i

STRONGHOLD CRUSADER

UNE PETITE CRDI5ADE. ÇA VUUS DIT ? EDNVERTIR LE5 PAÏENS. ENVDYEZ VALSER LES EUROPÉENS...

ennemis utiliseront toutes les armes disponibles (trébuchets, tour...) pour vous assaillir. Les aspects religieux et économique ne sont pas à négliger.

Huit fanatiques peuvent s’affronter en LAN et un mode Escarmouche est également de la partie pour des combats rapides, le tout est bien sûr jouable sur le Net. Allez hop ! Evangélisez le Web !

Jérôme Firon »

e Verdure.

Oasis, c’est bon ! Grâce à l’eau, on peut se désaltérer^ s’enrichir en faisant du commerce... et même se défendre.

3 Architectures. Libre à vous de bâtir vos forteresses.

Petites ou grandes, certaines abritent une centaine de personnes.

1 En garde !

Au fil du jeu, % vous croiserez diverses civilations, pas forcément décidées à se laisser convertir, j

Le jeu

Vous plongez, entre Gestion et STR, dans les guerres de religions. A vous de choisir votre camp et de décider du déroulement de l'Histoire...

ans ce nouveau Stronghold, Firefly nous ramène M ^ M au XII" siècle. Mais cette fois, adieu l’Europe médiévale, bonjour le Moyen-Orient et ses terres païennes. L’action se situe entre la première et la troisième croisade. Deux modes de jeu sont disponibles, le mode Historique et le mode Croisade. Sous la forme de quatre campagnes bien distinctes, le premier vous propose de choisir votre camp, en incarnant de grandes figures telles que Saladin le Sultan de Syrie ou encore Richard Cœur de Lion, tentant vainement d’exporter le camembert au lait cru

A la croisé! des genres

sous l’implacable soleil du désert. Le troisième mode, Libre, est le plus intéressant : chacun y va de sa citadelle et de son organisation. Enfin, un mode Escarmouche vient compléter le tout.

L’univers est finement détaillé, beaucoup plus que dans le premier opus. Ça grouille de partout. Les fortifications sont belles et un éditeur permet de facilement construire la sienne. Côté son, c’est correct et la jouabilité est bonne. On s'y fait vite, grâce à une difficulté bien dosée, les premiers niveaux solo et le mode Escarmouche pouvant être vus comme de bons tutoriaux.

Ce mélange de RTS et de gestion possède des protagonistes bien différenciés. Cela se voit surtout à leurs constructions. Cernez leurs points faibles et un bon conseil, misez tout dès le départ sur les oasis ! Sinon, c’est la mort assurée. En effet, le feu est une arme redoutable. Assurez-vous d'avoir toujours de quoi éteindre l’éventuel embrasement de votre citadelle ! L'IA est en effet au niveau et vos

STRONGHOLD CRUSADER

DEVELOPPEUR:    * Firefly

ÉDITEUR:    Take 2

LANGUE:    française

DISPONIBILITÉ:    disponible

SITE : stronghold.games.com/crusader/

COMPARAÎT :

1 - Médiéval Total War ; 2 - Stronghold Crusader ; 3 - Stronghold

GRAPHISME

! K: : 86%

SON

■ ■■Il

’ 75%

n

PRISE EN MAIN

■ ■■■■

80%

ATMOSPHÈRE

■ ■■■■

“TIL 88%

DESIGN

& 86 %

i

MULTIJOUEURS

■ ■■■■

84%

;

MK! v’./.v.'iis

±30*

Les graphismes La cohérence médiévale avec le premier Avoir le choix entre les deux camps

Le mode solo pourrait être plus développé

P%P.et WOST (16/9 compati •réaantatlon par Tsni Mark Bandas-annoncea clnéaia • Filmographies

If]

ARX    FAT

Le jeu

Vous ne vous souvenez pas de votre nom mais qu'importe... Une fois sorti de cette prison, l’exploration d'un gigantesque monde souterrain vous attend.

v ■

Ultime

HYMNE A LA NOETALEIE. ARX FATALIS RENDUE AVEE EE QUI SE FAISAIT □ E MIEUX SUR PE.

À L'ÉPOQUE DÛ LE EAMEPLAY ÉTAIT BIEN PLUS IMPORTANT QUE LES ERAPHISME5.

rx Fatalis est un de ces jeux qui, malgré une su-■ AW perbe réalisation, réussissent à vous faire oublier que désormais, l’aspect visuel prend souvent le pas sur la qualité d’une aventure. C’est donc un véritable tour de force que nos petits (grands ?) Lyonnais ont réussi à faire avec ce RPG en vue subjective. Nous sommes propulsés des années en arrière, à l’époque où nous nous émerveillions devant un Ultima Underworld. Et maudit soit celui qui, aux vues des screenshots, pourrait s’imaginer qu'Arx Fatalis est un FPS où l’action est la clef maîtresse. Malheureux ! C’est loin d’être le cas.

Voici un RPG/Aventure dans la plus pure tradition. L’ambiance est à nulle autre pareille, et pas seulement en ce qui concerne la beauté des décors et la modélisation des personnages. Il s'agit plus de la gestion des lumières, des dialogues et de l’interaction avec les objets. Le sentiment d’oppression est constant et mieux vaut ne pas être claustrophobe. Côté gameplay, on trouve une interface très

simple d’utilisation qui s'appuie sur l'utilisation d'icônes : une épée et des pièces d'armures de différentes couleurs pour connaître l’état de votre équipement, une sacoche, un livre et des sorts pour la gestion de l’inventaire et de la magie. Il est rare d’avoir à ouvrir beaucoup de fenêtres pour s'en sortir, sauf quand vous utilisez la carte.

Autre point fort du jeu : le système de magie. Arkane Studios s’est inspiré du système Black and White, où le joueur dessine les runes sur son écran. Encore mieux, et parce que l'ordinateur a parfois du mal à reconnaître une séquence, il est possible de les stocker d’avance pour ensuite les déclencher d’un simple double clic, ce qui est bien utile lors, d’un combat. Mais attention, cela ne veut pas dire que vous êtes cantonné à utiliser la magie ou les armes de mêlée. Arx Fatalis a choisi la voie des compétences plutôt que celle des classes si chères à "Donjons & Dragons". Ceci permet une certaine flexibilité quant aux aptitudes du héros, devenant dès lors un touche-à-tout.

1    Gothique.

Le jeu d’ombres et de lumières, ainsi que les graphismes, donnent à Arx Fatalis son ambiance si particulière...

2    Taverne.

Un petit moment de calme. Avant la tempête.

3    Haleine. Certains monstres peuvent vous empoisonner.

4    Corps à corps. Au combat, plus la pression

sur le bouton “frappe” est longue, plus le coup fait mal.

5    Dessine-moi un mouton !

Vous avez

le choix entre mémoriser les sorts à l’avance ou les invoquer en direct...

On trouve des spécialités assez traditionnelles comme le combat à distance, au corps à corps, la défense, la magie et la furtivité, ainsi que d’autres un peu moins courantes : l’intuition, qui fait l’effet d'un sixième sens, la compétence manuelle, utilisée pour accomplir les petites tâches quotidiennes comme réparer son équipement, empoisonner ses lames, faire des potions et enfin le lien psychique qui sert à ne pas trop éveiller les soupçons sur vous. S’ensuivent de multiples quêtes et énigmes qui vous emmèneront au cœur de nombreux royaumes souterrains régentés par les différentes races du monde connu. Parce qu'au final, c’est quand môme ça, Arx Fatalis : un superbe jeu de rôle et d’aventure qui immerge son hôte dans un univers riche en intrigues. Un vrai bonheur.

ARX FATALIS

DÉVELOPPEUR:    Arkane Studios

ÉDITEUR:    Jowood

LANGUE :    français

DISPONIBILITÉ:    immédiate

SITE:    www.arkane-studios.com

±49*

COMPARATIF :

1 - Morrowind ; 2 - Arx Fatalis ; 3 - Ultima Underworld

GRAPHISME

■ ■■■■

J .1

90%

■ Difficile de toucher

SON

■ ■■■■

1 3

90%

un petit monstre

PRISE EN MAIN

■ ■■■■

l'a

85%

■ On ne peut pas

ATMOSPHERE

■ ■■■■

1 gs 95%

vraiment courir

DESIGN

■ ■■■■

:_i_ 3

90%

■ A déconseiller

MULTIJOUEURS

-

aux claustrophobes

L’ambiance est géniale I Les dialogues sont très travaillés i Le système de magie

u—    ——MUMMKmttï-.-.ut:

Loïc Claveau W

ts

r^^^Jomme promis, America’s Army est en télécharge ment sur le Net, et une simple adresse e-mail valide vous y donne accès. Pas de carte bancaire, pas de fiche d état civil, rien... Eh oui, le jeu est totalement gratuit et entend bien le rester ! "C’est sympa tout ça, mais est-ce que ça vaut le coup ?" Voilà la phrase typique de celui qui n’y a pas encore joué. Amateurs de Elashpoint, Ghost Recon et Countor Strike, c’est à ce jour une des meilleures simulations de combat. Si ce n'est la meilleure, tout simplement... Bien que son principe se rapproche d’un CS, puisqu’il ne se joue que sur Internet avec des objectifs de missions semblables, il s'apparente plus à un FP ou un GR avec une ambiance et une dimension stratégique propres à ces deux titres.

Niveau réalisme, AA se hisse en haut de l’échelle. Halluci nant ! Tout d’abord, la réalisation est superbe : les graphismes sont très jolis (il faut voir la qualité de la forêt de la carte POW - Entraînement Montagne) et utilisent une version modifiée du moteur de Unreal Tournament, l'animation des personnages est tout à fait réussie, le souci du détai s'avère impressionnant... Ainsi, on peut voir à l'écran si un joueur porte ses lunettes à vision nocturne ou pas, celles-ci se baissant sur son visage.

Le même soin a ete apporté aux armes, dont le design est criant de vérité, de même que leur maniement d’ailleurs. Ce qui nous ramène donc au réalisme, élément prédominant qui permet de différencier un jeu d'action 3D d'une simulation de combat. Dans ce domaine, AA repousse encore les limites établies par ses prédécesseurs. Et ce, aussi bien du point de vu du gameplay que sur le plan visuel ou sonore. Avant de pouvoir jouer, il vous faudra donc faire vos preuves lors de diverses sessions d’entraînements et, ainsi, gagner le droit d’intégrer l’armée américaine.

Quant à la gestion des dégâts et la préc sion des tirs, nous avons là une bonne représentation de ce que peut être l’ef-

AM ER ICA’S ARMY

IL rsTOUS'AVAlf ÉTDNNÉ5XDRS DE LE3. C’EST DÉ1 O’INTÉBRER L’US ARMY; AVEC LE TOUT NOUVEAU

fet d'une grenade explosive. Ça va vous changer de CS. Dans AA, la plupart du temps, lorsque vous en voyez une, il est déjà trop tard. En effet, celle-ci touche tout ce qui est dans les environs, y compris vous-même... Sauf si. bien sûr, vous êtes à l'abri, derrière un mur ou dans un tunnel. Mais il est encore plus impressionnant sur les plans graphique et sonore. Chaque douille éjectée est , visible en 3D, rebondit sur le sol dans un joli tintement métallique...

Il y a aussi les balles traçantes, que ^ vous voyez traverser toute la carte.

Mieux vaut ne pas se trouver sur sa trajectoire ! Et pour reprendre l’exemple de la grenade, si elle éclate près de vous, vos oreilles vont siffler et votre vue se brouiller quelques secondes. Je ne parle même pas de la flashbang qui vous aveugle totalement. Mais la vue n’est pas le seul sens qu’il vous faudra maintenir en éveil dans ce jeu. L’ouïe sera également une de vos armes.

Vous entendez le souffle de votre personnage lors d'un tir de précision, en mode zoom... Il inspire, le curseur bouge, puis il bloque sa respiration, et, juste avant l’expiration, le réticule se stabilise et vous permet d’accrocher la cible pour une

visée optimale. Voilà pourquoi vous faites rarement mouche dès le premier coup. Par contre, vous avez vite fait d’être repéré à cause de la fumée qui s’échappe du canon de votre arme. Ce qui signifie en général qu’une grenade ne tardera pas à tomber près de vous.

Si vous préférez la stratégie de groupe et le réalisme à l'aspect “Action" d'un Counter-Strike, America’s Armÿ s'avère donc être un ‘ excellent produit, d'autant plus que, grâce à la magie du Net, lui aussi est * en évolution permanente, l’US Army ayant prévu de rajouter, dans les prochaines semaines, des entraînements, des classes, des armes et des cartes... Et puis, il est entièrement gratuit, alors pourquoi se priver ?

Loïc Claveau »

ÉDITEUR : US Army DEVELOPPEUR : US Army GENRE : FPS/Stratégie SORTIE : disponible

SITE INTERNET : www.americasarmy.com

STRATÉGIE. RÉALISME... UN BON PRODUIT EN CONSTANTE ÉVOLUTION I

ÜJ

<

P

cl

ki

En

y

h

en

y

j

ui

DARK AGE OF CAMELOT

MULTI

15

Z

fl

CL

L’avènement

I

Ü1

y

>

y

a

CL

C E5T AVEC UN CERTAIN RETARD DUE LA VERSION 1.49 FAIT 5DN ENTRÉE SUR LES 5ERVEURS FRANÇAIS. QUOI DE NEUF. DADC ?

u départ, le but de la manœuvre était d’être en retard d'une semaine ou deux sur les Américains, le temps d’adapter chaque patch puis de les traduire pour les versions française et allemande. Tout le monde l’aura compris : c’est désormais une utopie, et râler ne fera pas avancer les choses. Mais pire « encore que l’énervement, c’est l’ennui qui était tombé sur les joueurs de haut niveau. Et quand celui-ci s’empare de vous, ce n’est jamais bon signe pour la durée de vie d'un jeu.

Heureusement pour tous, la version 1.49 est enfin arrivée avec son lot de changements, dont un majeur : l'implémentation du donjon RvR : Darkness Falls. Du nom d’un de leurs premiers jeux online, qui contribua au succès de Mythic Entertainment dons le domaine des univers persistants, Dark

ness Falls mélange deux principes que l’équipe américaine ne cesse d'améliorer. Il s’agit des espaces intérieurs et du "Royaume contre Royaume”.’

Pour la première fois, un donjon est commun aux trois

adversaires : Albion, Midgard et Hibernia. Ces royaumes vont donc pouvoir s’affronter dans des endroits confinés, organiser des L raids punitifs ou de simples ven-L detta. Ça risque aussi d’être le paradis des classes furtives qui vont se cacher en attendant que leurs proies soient mal en point (en plein milieu d’un combat ou juste après). Car voyez-vous, le fonctionnement du donjon est assez particulier. Chaque entité dispose de deux portails magiques qui servent de portes d’entrée. Mais tout se complique pour l'ouverture. C'est seulement lorsqu’un des royaumes possèdent la majorité des forts que ces portails s’activent et que le pas-

UNE SURVEILLANCE A 3GOc EST DE MISE. IL EN VA -DE VOTRE SURVIE /

I

I    Créatures volantes. Celles-ci composent la grande majorité

des habitants de DF...

B Ouverture. Par royaume, il existe deux portails magiques qui mènent aux abysses.

3    Big Boss.

II    faudra un grand nombre d’aventuriers pour venir

à bout de certaines créatures.

4    Vaste place. Les cavernes sont souvent

le repaire de monstres gigantesques tenant à peine dedans.

sage est ouvert. Il ne se referme qu’au moment où un protagoniste prend l’avantage, et non quand il annule celui du premier. Par contre, quand ça arrive, ceux qui sont encore à l’intérieur peuvent y rester... et peut être même y mourir.

Si le RvR en zone frontière n’était considéré que comme un passe-temps pour les amoureux du genre, le RvR dans Darkness Falls devient nécessaire. Et pourquoi ? Eh bien, tout simplement parce que c’est l’endroit où l’on trouve les meilleurs objets magiques ! Et si l'équipement ne fait pas tout, il contribue énormément au succès des raids contre les monstres ou contre d’autres joueurs.

DF introduit un nouveau système de “loot” (du verbe anglais to loot : piller) par le biais des sceaux amassés en tuant les monstres. De différentes sortes, ils permettent, lorsqu’ils sont additionnés, d’obtenir une large variété d’objets magiques, ce qui donne au personnage la possibilité de choisir, pour la première fois, la pièce d’équipement qu’il désire... Ceci contraste avec le système de distribution aléatoire de trésors, d'ailleurs, toujours en vigueur en dehors du donjon. Toutefois, les habitants de DF, et plus particulièrement les

Nommés, possèdent encore une table de loot qui permet de récompenser ceux qui ont participé à un raid. Et il faudra réunir un grand nombre de persos pour vaincre les plus gros monstres. D'ailleurs, attendez-vous à ce que ça arrive de partout. Le donjon étant immense, une surveillance à 360 3 est de mise. Il en va de votre survie !    '

Autre nouveauté : les dernières quêtes épiques font enfin leur apparition et, s’il faudra bien attendre la version 1.50 pour avoir les textures uniques des armures niveau 50, c’est déjà une très bonne chose qu’elles soient enfin dispos, même s'il n’est plus possible d'accomplir ces quêtes seul. Bref, amusez-vous ! Et il se peut que nous nous rencontrions dans Darkness Falls.

Loïc Claveau *

ÉDITEUR : Wanadoo/GOA DÉVELOPPEUR : Mythic Entertainment GENRE: MMORPG SORTIE : disponible

SITE INTERNET : www.camelot-europe.com

Unveal , Tourna!

UoQB

t. m Rom

ottertst

s m

s

Ol

U

m

B

NUMEROS | S CD 1

HORS

LE DVD

bEIGNEUR 1

.DES

\

REMPLISSEZ UVÏE CE COUPON y —J

-    ~ '    -    VJ.

/VBOHHEMEU

GEN4 PC 159

Merci de renvoyer ce coupoi d'abonnement complété à :

Service abonnement 46, rue Troyon 92310 SÈVRES Tel. : 01 46 90 20 00 Fax : 01 46 90 20 20

Olfre valable dus la Halle des stocka disponibles.

je m’abonne à GEN4 PC CD-ROM pour 11 numéros +1 hors-série au prix exceptto de 45 € (Prix étranger et DOW : 75 €)

"I Nouvel abonnement l Réabonnement

:' ' :V;-;

Adresse de réception du magazine

Nom :

Prénom ■,

Adresse :

Code Postal : i i i

i i ' Ville :

Pays :

Tèl*.

F-mail :

\_

Ci-joint mon règlement : (7 Chèque à l’ordre de Computec Media ïrance Date et signature (obligatoire) ;

Vous pouvez également vous opposer à leur cession ultérieure en nous le précisant par écrit ^conformément à ta toi informât^

MH

U]

va il

sg* : ;'

v •;.. • a -*'i    --■■

Sudden Strike B

Pendant une partie, appuyez sur Entrée et saisissez les codes suivants. Validez-les en appuyant de nouveau sur Entrée.

'omniscience*

Plus de brouillard de guerre

‘blitzkrieg*

Victoire

*koenigstiger*

Unités invincibles et tirs dévastateurs

Testé sur la version française - ^'**4 .j '

Star Wars Galactic BG : The Clone Campaigns

Pendant la partie, appuyez sur Entrée et saisissez un des codes suivants. Validez en appuyant de nouveau sur Entrée.

darkside X où X est un chiffre entre 1 et 8 Se débarrasser du joueur 1 à 8 forcebuild

Construction et recherche instantanées

forcecarbon

1000 carbones

forcefood

1000 nourritures

forceexplore

Toute la carte dévoilée

forcenova

1000 Nova

forceore

1000 ore

forcesight

Pas de brouillard de guerre

simonsays L’ewok tueur skywalker Victoire tarkin

Ennemis éliminés that's no moon Etoile de la mort tantive iv

Corvette corellienne Testé sur la version française

âl

4

\

U

-1

..J

J

The Thing

Comment sauvegarder à n’importe quel moment ! Allez dans Démarrer, puis dans Exécuter, saisissez Regedit. Trouvez “HKEY LOCAL_MACHINES/ Software/Computer Artworks/The Thing/1.0”

et ajoutez une valeur Chaîne. Son nom doit être “DoInGameLoadSave”. Avec le bouton droit de la souris, modifiez cette entrée en lui mettant une valeur de "1". Fermez la base et lancez le jeu. Miracle ! vous pouvez sauvegarder quand bon vous semble. Vous pouvez aussi saisir ces codes dans la base de registres. Mais ils ne seront valables que si vous commencez un nouveau riveau. Entrez ces valeurs Chaîne au même endroit et donnez-leur la valeur “1”.

Playerlnvulnerable Invulnérabilité pour vous

Invulnérable

Invulnérabilité pour les membres de l’équipe

FullWeaponEquip Toutes les armes

La Somme de toutes

Pendant la partie, appuyez sur la touche Entrée du pavé numérique, puis entrez le code désiré.

superman

Invincibilité

teamsuperman

Invincibilité pour l'équipe

shadow

Invisibilité

teamshadow

Invisibilité pour l'équipe

ammo

Munitions illimitées

refill

Le plein de munitions run

Plus rapide

Testé sur la version française

!

, A

nm_OY

v,    ;

Dlyter ÉXÎ

‘«Vs port H^n^.1ib^dü- mortàpe vid

DP 'è DP. q}1 rtnaar* nnnnor+on Hcg nArinKi

avec un cai

DiaiPIM 7-1 rselitui parfalttmMt In vHiw aur 3B0*. Eta plu», pour tous Isa fiohkrfi

y n—---'---*--!■■■■    B^anl nu b afin 114

numlriquM au laajauxn'utfliMnt pHhaon7i1, DIOIPIRB • 7.1 raaréa un aiurironnamant '•onara an 3D. La résultat Ht ■aialaaan^-da

(fl

Ld

<

p

LD

g

a

a

01 I

ld

(fl

U

ü

J

(fl

Z

fl

Cl

10

5

y

>

Li

a

Médiéval : Total War

Entrez en mode Stratégique et saisissez les codes suivants (sans oublier les points avant et après les codes à proprement parler) :

.mefoundsomeau.

Vos provinces sont pleines d’or

.mefoundsomeag.

Vos provinces sont pleines d’argent

.mefoundsomecu.

Vos provinces sont pleines de cuivre

.viagra.

; Vos provinces sont pleines de fer .matteosartori.

Carte révélée .deadringer.

. 1 million de florins .worksundays.

Constructions rapides .badgerbunny.

Unités et les bâtiments disponibles .conan.

Alien versus Predator B : Primai Hunt

Pendant la partie, appuyez sur Entrée et saisissez “<cheat> “ (avec l’espace après le symbole >). Tapez ensuite le code et validez-le avec Entrée :

mpsixthsense

Mode passe-murailles

mpicu

Vue à la troisième personne

mpcanthurtme

Invulnérabilité

mpschuckit

Armes et munitions

mpsmithy

Armures

mpkohler

Munitions

mpbeamme

Retour au début du niveau

Jouer les rebelles (impossible de revenir en arrière!)

Hitman B

Editez le fichier Hitman.ini. Ajoutez le paramètre “enableconsole 1” à la fin du fichier. Lancez le jeu et, pendant une partie, appuyez sur2. Il ne vous reste plus qu’à saisir les codes suivants et à les valider en appuyant sur Entrée.

infammo

Munitions infinies

invisible 1

Invisibilité (invisible 0 pour revenir à la normale) god 1

Invulnérabilité

giveall

Toutes les armes Testé sur la béta anglaise

Prisoner of War

Menu principal: allez dans la section Mots de passe et entrez ces codes. Vous devrez les retaper à chaque fois que vous relancerez le jeu.

ger1eng5

Tous les niveaux accessibles alltimes    .

Infos sur tous les événements de la journée

coretimes

Infos sur les événements importants

boston

Vue à la première personne dans les secrets

foxy

Vue du dessus dans les secrets dino

Marchandises illimitées dans les secrets muffin

Secrets: changer la taille des gardes

farleymydog.

Tous les secrets sont activables.

Testé sur la version française

bmishdp SL» * Hf FU*siEUr

inventel Covertec

h?JSL=SriXr&

TECSIMPIE

Les    mjnpen

B

witwave

TOSHIBA

ù

Tronic ^ SIEMENS

i r#nic

abaxidl HOLUX France

<

2

ü

<

lii

0

û

Œ

0

I

m

Duke IXIukem

Manhattan

Project

Pendant une partie, appuyez sur * pour ouvrir la console, entrez le code désiré et validez avec Entrée. Voici la liste des codes :

U

toggle g_p_god

CL

Invincibilité

ry

give al!

'Toutes les armes et objets

... ■

give ammo Toutes les munitions

|

give keys (Toutes les clés

— •• - . - •• --

Jwro î

m

give jetpack Jet Pack

..... v

U!

give forcefield Champ de force

■ • .-■■ *•!

give life

: Vie supplémentaire

; > 1

give nuke

10 nukes

.• ?

ül

give health

100 en santé

■ • Cf

LJ

U

give secret

"Marque les secrets trouvés

J

give bomb

Jl

ï Fait apparaître une fille

0

tn

pause pause Style Matrix

............

Kill

Suicide

rn ;

toggle g_map_înfo •Information sur la carte

. . ...3k

W ■

Z :

caméra caméra

Exploration du niveau à la caméra

a. :

caméra player

0. !

(Vue normale .

y**cvAcry -..„v^: • -...t

Empereur :

V Empire du Milieu

Pendant la partie, appuyez simultanément sur Ctrl, Alt et C et saisissez les codes suivants en respectant bien les majuscules :

Black Death Tuer tout le monde Shake Shake Tremblement de terre Glub Glub Raz de marée Gimme Goods

Obtenir des ressources (à choisir dans le menu)

Kill Enemy Units

Détruire les ennemis présents sur la carte Delian Treasury 5000 pièces de plus I win again

Victoire (il faut attendre quelques

Icewind Date B

Avant de commencer à jouer, lancez l'utilitaire de configuration et sélectionnez l’onglet Game (ou jeu).

Dans les paramètres du jeu, activez Enable Cheat Console (activez la console de triche), en cliquant dans la case. Pendant la partie, appuyez sur Ctrl et Tab simultanément et saisissez très exactement les codes suivants. A titre d’information, sachez que : s’obtient avec Shift + $, ( avec Shift + 9, ) avec Shift + 0 et les guillemets avec Shift et2 (sous la touche Esc).

ctr!altdelete:hans()

Téléporter l’équipe à l’endroit où se trouve le curseur *

ctrlaltdelete:midasO

500 pièces d’or

ctrlaltdelete:addgoldO

Ajouter X pièces d’or (placez le nombre désiré dans les ’ parenthèses)    *    .

ctr!attde!ete:exp!orearea()

Carte complète ctrlaltdelete:setcurrentxp(X)

Ajouter X xp aux membres sélectionnés - Remplacez X ’ ctr!altdelete:setchapter(Y)

Aller au chapitre Y (Y va de 0, prologue, à 6) ctr!altde!ete:movetoarea(‘'AR#")

Aller sur la carte #

(checkez les noms dans le répertoire data du disque 2f ctrla!tdelete:enablecheatkeys()

' Activer le Cheat mode (codes ci-dessous)

Codes possibles avec le cheat mode.

Ctrl + A    ~    -

Animation d’un personnage .

Ctrl + S

Animation suivante    ., gm

Ctrl + C

Introduction du chapitre Ctrl + J

Téléportation du groupe sous le pointeur Ctrl + Y

Tuer l’unité sélectionnée Ctrl K

Tuer le monstre sélectionné ou dégage un personnage " Odu groupe Ctrl + R

Soins de l’unité sélectionnée ou du personnage ^ Ctrl + U

De l’XP bien fraîche

Wiafasi’

^2BO!

IMyViVO

Wiitfasi’ ^239' va

MyViVO

WjnJflsr

m//tvô

PREVIEW SHOPPING SOLUGES TEST REPORTAGE

du bruit: !

C E5T QUOI LE 7.1 QUE NOUS SORT HERCULES ? REGARDEZ AU DDS \ DE VDS DERNIERS DVD.

FORTISSIIVIO

Alors que le 5.1 commençait tout juste à trouver sa place dans nos salons et autour de nos PC, Hercules nous dévoile la dernière évolution de sa carte phare, la Fortissimo. A bien la regarder, on ne voit guère de différences avec ses aînées, si ce n’est le design du petit satellite avec la prise MIDI/JOYSTICK située à l’arrière. C’est bien de penser aux musiciens. Une sortie 20 bits, Acid Express et une parfaite compatibilité avec les normes General MIDI et Yamaha XG. Normal. Et c’est bien aussi de permettre aux joueurs équipés d’une ancienne manette de pouvoir continuer à jouer. Mais pourquoi ne pas l'avoir mis à côté des autres connectiques ? Eh bien, voilà pourquoi... En plus d’une sortie optique (sympa vu le prix), un emplacement pour une paire d'enceintes supplémentaire est prévu. Révolution, ou "évolution naturelle" d'après les gens d’Hercules, cette carte est

parfaitement compatible 7.1. Et ce, quel que soit votre parti : EX si vous ôtes Dolby, ES si vous êtes DTS... Les logiciels fournis (PowerDVD) sont en version Dolby, mais vous pouvez vous procurer les versions DTS, cette carte PCI l’accepte grâce au chip sonore Crystal CS4624.

Gros plan sur le 7.1. C'est le moment d’entrer dans les détails. Le 5.1 est constitué d’un caisson de basse (le ".1”) et de cinq satellites de même puissance (le “5”). Le 2.1, c’est un caisson et deux satellites. Et le 7.1 ? Vous l’aurez devinez, c’est un équipement 5.1 avec deux autres satelli

tes à placer derrière vous. Le gros avantage, c’est que vous pouvez trouver un kit 5.1 désormais largement diffusé et lui coller votre vieille paire d’enceintes amplifiées ou inversement, passer du 5.1 au 7.1 à moindre coût. La différence est énorme puisque vous passez d'un son 180° à un vrai 360°. Le soft qui pilote la Fortissimo est à même do faire une émulation 7.1 pour vos DVD et vos jeux qui ne sont “que” 5.1. A 79,90 euros, Hercules s’impose comme le nouveau Titan des cartes son !

Récapitulatif

Modèle

Chip sonore

Logiciels fournis

disponibilité

Site

Prix

Fortissimo lll 7.1

Crystal CS4624    %

PowerDVD EX, Acid Express, MediaStatlon2

disponible

www.hercules.tr

79,90 €

Trust 5DOF SpyCGm Flash

TYPHOOIXi Cyber Knlgfit WF 3P

Design. D’acier et de plexiglas vêtu, ce Shuttle en jette vraiment !

Ma tour 1’

r

Ce barebone accepte les derniers P4 grâce à sa carie mère basée sur un NorthBridge SiS651 et un SouthBridge SiS962. Côté mémoire, vous pouvez caser deux barrettes de SDRAM PC2/00. Le Slot AGP est bien placé et peut accueillir toutes les cartes. Résultat : vous voilà avec un mini-PC qui a de la gueule et que vous pouvez trimbaler de LAN en LAN, histoire d’épater la galerie. D’après Loïc, de plus en plus de nomades ont opté pour cette solution.

buffle SS51G

Flash tan oeil

Ce petit objet rigolo est un de ces nouveaux hybrides entre webcam et appareil photo digital. N’espérez pas obtenir des photos de grande qualité, mais il reste un matériel d’appoint tout à fait convenable. L’objectif du 500F se caractérise par une fonction macro spéciale qui permet de fixer sur image les détails les plus infimes. Sa mémoire interne de 128 Mbits autorise le stockage de non moins de 160 photos, tandis que la mémoire flash assure la sauvegarde de vos imagos lorsque la pile est épuisée. Et la fonction de balance automatique des blancs garantit une luminosité adaptée. De plus, il est livré avec un support solide, un câble USB et de nombreux softs (PhotoExpress,

Cool 360, Netmeeting...). Tout ça pour 149 euros environ.

•'•Trust

Compromis. Pour ceux qui souhaitent acquérir une webcam et disposer en plus d’un appareil photo sans trop dépenser.

*Tru

'st

Allemands □nt perdu le fil !

Les Allemands de Typhoon

nous proposent un nouveau joystick. Son prix de 65 euros peut laisser perplexe. Quoi de neuf ?

Eh bien, la liberté ! Ce Cyber Knight est pourvu d’une liaison RF qui assure un meilleur confort d’utilisation. Plus besoin de passer des heures à démêler le câble pour jouer. Vous le laissez dans un com et le reprenez quand vous en avez besoin. Et vous le reprendrez souvent, vu ses qualités tout à fait corrects. Un peu trop léger peut-être il a tendance à se lever quand on pousse le manche à fond. Les boutons (huit au total) font "plastoc". mais c’est leur placement autour du sticks qui pose problème. A conseiller toutefois à ceux qui ont

Le complément: idéal

Histoire de faire coup double, c'est le moment de se souvenir de ce kit 5.1 qui, même s’il a six mois, est la solution adéquate pour monter un ensemble 7.1 à moindres frais. D’autant que plusieurs sites le proposent désormais à moins de 100 euros. Le caisson en bois assure tranquillement ses 20 Watts de puissance efficace, alors que chaque satellite dispose lui de 8W pour vous étourdir. Excellente finition pour un ensemble 60W qui ne demande qu’à s’accoupler à une Fortissimo III pour vous emmener au nirvana, tranquillement affalé dans votre canapé.

Bois. Une excellente finition sur ce produit qui détient le meilleur rapport qualrté/prix.

des petites mains. Mais les grandes paluches s’en sortiront quand môme

PREVIEVA

ÇA MARDflP *sSnde s’appeler Michel Chevalet vous expliquer comment ça marche une simple souris, utiliser deeeppar

c’est simple comme un coup

ICOKPACT COOE BREAKER1

Féminité, sape et élégance pour les ninjas de Sa Majestéi

ÇA MARDffP

aesSTde s’appeler Michel Chevalet vous expliquer comment ça marche une simple souris, utiliser deeeppar

c’est simple comme un coup

Fïinfi TrfTTv

lydüipîlïuïs :>•>    -    •• "

I ililiTrrtf wr^iiii

av>

=~=

/ Bq ! Go ! Gadgets ! Comme James Bond, Carte Archer appréole tout particulièrement ces petites babioles qui peuvent vous sauver la vie. Ainsi, la jolie Cate Archer ne sort jamais sans son poudrier décodeur et son rouge à lèvres caméra.

Gros plan. Discret et passant inaperçu dans le sac d’une lady, ce rouge è lèvres dispose d’un gros zoom pour des photographies de qualité.

Chaoee I Dans les premiers niveaux, on vous demande d’assister à une réunion secrète et d’y prendre en photo cet homme qui ee fait appeler le Directeur.

parte de luMnême, B n’y a qu’à admirer les reflets

v -*■*    p,;    -j*

"■ ■ •    —'

■ * .-

■    ^ vi4r*' '**-    ■ V VT

*^>    * *    '    - :    f

", '

. , . *•

.. " •* . . ■•

A::--

ÉDITEDtH'Vi vend! Uni versa

ELOPPEdiRTTVionoTitli

GEMR'TTAc'tïon-^

SORTIE : automne 2W1,,    ___,

SITE INTERNET : httn://noïfÿ/siërVlTconV

U]

ÜÜ

In«

I

»w

J

■<

?

jsOM

ü

<

ÜJ

<1

EL

LU

ü

h

U1

Lu

|mui

LO

y

j

U)

Z

MM

1

1

I

U]

s

LJ

>

LJ

a.

OL

istmare est un jeu qui nous vient de République J kyi W tchèque. Les gros calibres de jeux vidéo viennent-ils forcément des USA et les jeux originaux de l’ancien bloc soviétique ? Cette question courrait bien faire l’objet d’une thèse. Mais après tout, peu importe la provenance ! Disons que Mistmare correspond tout simplement à un autre type de jeux de rôle.

Tout d’abord, on sort de l’univers de Tolkien. Nous sommes en 1996. A la vue de ces screenshots, cela ne semble pas flagrant, et pourtant... Le background est solide, contrairement à tous ces jeux de rôle où la finalité est de tuer le démon (note pour le mois prochain : trouvez un seul RPG dont le background n’est pas celui-là). Tout commence en

1313, année où des étudiants en théologie s'associent avec le clergé pour traduire un livre très ancien. Chose extraordinaire, ses formules magiques fonctionnent plutôt bien. Reste à vérifier si ce savoir est compatible avec le christianisme.

Eh bien non ! Les étudiants ayant travaillé sur la traduction se font liquider les uns après les autres et le clergé profite de l’ouvrage pour récupérer davantage de pouvoir. Les siècles passent, un nouveau courant religieux apparaît, mais l'Eglise est de plus en plus puissante. Dans le même temps, un brouillard épais se forme autour des grandes villes : Paris, Londres, Stockholm, Rome, Avignon, Athènes .. Quiconque y pénètre meurt. Et ceux qui l’ont approché y ont vu des monstres terrifiants. Toutes les villes sont coupées les unes

/Invocation.

A un certain niveau, on peut créer des êtres qui combattront à votre place. ^Sale gueule. On n’a pas tous la chance d’avoir six bras et une tronche de figue éclatée.

3    Rencontres. Se balader dans une ville permet de faire des rencontres et d’obtenir

de nouvelles quêtes.

4    Causette.

En allant voir certains PNJ,

on peut dénicher d’autres quêtes, se perfectionner dans certains domaines....

5    Ça pique ! Autre élément essentiel : l'électricité.

renouveau ?

QUAND DN PARLE RPE. DN PENSE À IEEWIND DALE [LE PAS BEAU]. MDRRDWIND [LE CLASSIQUE]. NEVERWINTER NIBHTS [IDEM]... MAIS L’EST DUBLIER LES AUTEURS DES PAYS DE L’EST !

RPG : le

mmiM9 PH^ts™, kjmétôkkpbi sUtndti ff^ deiagÊaératim mteetâl , -■ ftplaçez aa cmr de ïtem* rr.iijat <fe IÏM* fia**?' dans me aiectae nagMpanent scéaàbie et actes#* _ par les tètfes oBhMes de Donjons & Diagm 3“ êdÊaù. VM me expérience mtfte a sole et rimlatamate a-

- -    -t '

EN TÉLÉPHONANT AÙ

08 92 68 22 22”

P OU EN TAPANT 5

8615TLAYTEJg

w wnever winiertiights. co

MI5TMARE

JEU

1 Détaillé.

Les lieux sont très nombreux et bénéficient d’une finition très poussée.

Cerveau.

J^Une petite faim ? Voilà de quoi vous passer r A l’envie...

3 Anatomie.

| Si vous n’avez toujours pas I envie d’y jouer, alors là, l à je ne vous comprends pas ! 1    \ 4 Proportion.

\ \ Le bonhomme au sol \ paraît bien petit ou W \ l’engin est vraiment % gigantesque...

9k Au choix.

des autres depuis des siècles. Seul le clergé a un lien.

LE lien.

Le réseau des cathédrales de toutes ces villes permet une communication.

Vous, vous êtes un jeune moine du nom

d’Isador. Votre but sera de déjouer le complot du clergé en repoussant le brouillard. Vous visiterez toutes les villes citées plus haut, y accomplirez des quêtes, combattrez des monstres... Votre équipement vous sera d'un grand secours. Mais le but n’est pas de trouver l’épée ultime qui déchirera tout sur son passage. Il faudra faire preuve d'un peu plus de finesse. Difficile d'expliquer, même en résumant tout le mécanisme du jeu. Essayons, cependant. Accrochez-vous, ça sort de l’ordinaire. Il y a deux mondes, le matériel et le spirituel. Chacun d'eux est relié à trois sphères : terrestre, lunaire, solaire. Ainsi, la sphère terrestre matérielle correspond à votre force. La sphère solaire spirituelle, à votre concentration. Tous les objets du jeu sont affiliés à une des six sphères. Cela peut être une épée, un bâton ou des gemmes. Et on peut tout, absolument tout combiner. Les possibilités sont immenses. Pour faire une comparaison audacieuse, ça ressemble à la magie dans Morrowind.

Bon, ça, c’était un résumé. Pour vous donner une idée, j’ai un document sur les mécanismes du jeu qui fait dix-neuf pages. Certes, on peut craindre une prise en main difficile, mais en fait, il n'en est rien. On a pu y jouer à l’ECTS et s'il faut un peu de temps pour tout saisir, à moins de s’appeler Rain Man et de pouvoir compter les allumettes éparpillées sur le sol en quelques secondes, ça vaut vraiment le coup de se pencher sur cette aventure au back-ground des plus originaux.

.    Léo de Urlevan B

EDITEUR : Arxel TribeB DEVELOPPEUR : Arxel Tribe GENRE : Jeu de rôle SORTIE : 25 novembre 2002 SITE INTERNET : mistmare.<

KESSSB9BS3K3HBS9B

WÊÊÊÊIÊÊÊ

Ü1

LJ

t

<

.....

h

ü

<

H

01

U

h

Ü1

Ü

10

Z

£L

n

I

LO

LJ

>

LJ

ü

CL

A la conquête de l’A

RETOUR EUR UA GUERRE ENTRE UEEQ5SE ET UANGUETERRE UA EARTE STRATÉGIQUE TEMPS RÉEU EN S'APPUYANT SUR L

ien que les jeux de stratégie pullulent en ce mo-Ë    ment, il est toujours agréable de suivre les innova

tions que chacun tente d’apporter au genre. Ce cou[YCi, ce sont des Allemands qui s’attêlent à la tâche en choisissant, comme trame de fond, la période décri te dans l’excellent film Braveheart. Et si nos cousins germaniques ne sont peut-être pas les plus à même de nous conter cette histoire (sûrement moins que des Ecossais, en tout cas), ils ont toutefois mis le paquet pour que l'immersion soit totale. Et force est de constater qu’ils disposent de certains atouts.

Avant tout, le moteur 3D est performant. Le zoom s’avère si puissant qu’il est possible de faire un gros plan sur n’importe quelle unité tout en gardant une grande qualité graphique. Aucun pixel en vue, les armures brillent, les couleurs sont vives, les visages bien réussis...

Bref, aucun détail visuel n'a été oublié. Même les bâti ments disposent d’animations de construction et de des

truction progressives. Et quoi de mieux pour admirer tout cela qu’une caméra pouvant être positionnée où bon vous semble. Les conditions climatiques ne sont pas en reste... Les

aisons influent directement sur le gameplay. Lorsque la neige s'abat sur votre ville, vos fermiers ne peuvent plus cultiver les terres et pour passer l'hiver, vous ne devez plus compter que sur la chasse ou sur les réserves de nourritures stockées tout au long de l’année.

Quant au principe du jeu, c’est un mélange de War-craft 3 et de Total Annihilation. En effet, chaque clan (quatre au total) dispose d’un héros unique qui est l’élément clef de son armée. Ce sont des personnages historiques, comme William Wallace ou le roi Edward I, qui bénéficient de pouvoirs spéciaux, lesquels peuvent se révéler déterminants lors d’un affrontement direct avec l’ennemi. N’étant à l’évidence pas immortels, il sera toutefois possible de les ressusciter sur des autels sacrés spécialement prévus à cet effet.

1    L’environnement.

Le jeu étant tout en 3D, il est utile de s’emparer des collines pour pouvoir profiter du relief.

2    Protection.

Les joueurs peuvent construire des murs afin de protéger des structures vitales comme les casernes de soldats.

3    En position !

Vous avez la possibilité d’organiser vos hommes en de

multiples formations, plus ou moins efficaces selon l’ennemi.

4    Se développer.

HW est aussi un jeu dans lequel vous devrez gérer cinq ressources pour survivre...

5    Combat de masse.

Un grand nombre

de personnages sont tolérés à l’écran, apportant ainsi un aspect un peu plus réaliste aux affrontements.

nglBterre

HIBHLAND WARRIDR5 JDUE M PUISSANT MOTEUR 30...

Se joindront à eux de nombreuses unités militaires qui

s’avèrent être uniques pour chaque clan. Voilà un élément qui devrait avoir son intérêt puisque la façon de jouer différera selon les peuples. En gros, les Anglais comptent sur une cavalerie mortelle et sur l’espionnage, les Mystiques utilisent le pouvoir de la nature, les Guerriers s'en remettent à leur rage au combat et enfin les Marchands s’appuient sur l’économie pour faire pencher la balance en leur faveur.

Voici donc un jeu de STR que personne n’attendait et qui pourrait bien être, au final, un très bon jeu. Nous attendons donc la version définitive avec impatience afin d’être fixés lors du test.

Loïc Claveau •

ÉDITEUR : Data Becker DEVELOPPEUR : Data Becker GENRE : RTS 3D

SORTIE : hiver 2002

SITE INTERNET : www.highlandwarriors.com

NOUS REVOICI AUX MANETTES CE TITRE. CERTAINEMENT LE PLU5 ABOUTI. SE OISTINBUE □E TDU5 LES AUTRES CF5...

□ ES ZINEUE5 DE MICROSOFT !

rWa ous reprenez du service ! Cette fois-ci, retour aux 1T M sources : l’Europe. Le deuxième volet se déroulait en effet dans l’océan Pacifique. Tout le jeu est axé sur les bombardements. Mais attention, ce n’est pas une simula tion (Je B-17 ou autres forteresses volantes. On pourra piloter 34 appareils différents, dont certains prototypes assez originaux. Regardez donc le Gotha, le P55 et le Mo262 (premier avion à réaction)... Ça volait en 1943, ça ? Relativisons : quatre ans plus tard, un certain Chuck Yeagger franchissait le mur du son. Tous ces appareils en opposition permettent un jeu historique très différent des habituelles batailles aériennes de la Seconde Guerre mondiale.

Graphiquement, c’est parfait. Le jeu utilise le moteur de Flight Simulator 2002. Tous les détails au sol sont beaucoup plus fins que dans le précédent volet (de toute façon, c’était de l’eau à 80 %). Ça permet de bien repérer sa cible et de faire des jolis vols à vue. Mais l’intérieur des appareils n’esl pas hideux non plus, loin de là. On peut même zoomer sur les cockpits. Tous les cadrans sont d’époque, et c’est une fois do plus une grande claque.

B

1 Chauffe, Marcel !

Bon, il serait peut-être temps de penser à sortir de cet enfer.

B Finesse.

On distingue bien la trappe des roues.

3 Particules. Admirez la gestion des débris et de la fumée.

0.00 r 0/7

w

-.. 'A',.-

Un peu de technique

Les appareils intégrés dans Combat Fiight Simulator 3 reprennent toutes les données techniques des avions de l’époque.

De fait, les ressources concernant le Gotha correspondent exactement à sa représentation dans le jeu. Equipage : 1 Surface de l’aile : 53 m*

Envergure : 16,8 m Longueur : 7,46 m Hauteur : 2,81 m Masse à vide : 5067 kg Masse au décollage : 8999 kg Moteur : 2 Jumo 004 B-2 Poussée : 2X900 kgp Vitesse (niveau de la mer) : 949 km/h Vitesse max à 12000 m : 977 km/h Vitesse de croisière : 632 km/h Altitude de croisière : 15800 m Vitesse à l’atterrissage : 156 km/h Vitesse ascensionnelle : 1311 m/mn Durée de vol maximale : 4 h 30’

S’il avait volé à l’époque, la donne aurait été changée.

rtÉlT'lfl*' ft ’i L    TV.»*» Il' -n',-.    -.-J---

Un peu d’Histoire

La mission du 13 août 1944 est une des plus écrasantes victoires de Jug (surnom affectueux donné aux P47).

Une cinquantaine de Thunderbolt partent en mission. A leur retour, un millier de véhicules allemands, une cinquantaine de chars et douze locomotives étaient détruits. Un des pilotes, furieux d’être à court de munitions, a même balancé son réservoir de carburant auxiliaire...

Bingo : 12 camions détruits !

V

Cet avion fit des ravages parmi les Allemands.

____..vAJ

Tous les éléments du gameplay forment une symbiose parfaite. Comme dans le précédent ■ volet, la campagne est dynamique.

Vos résultats déterminent l'orientation de la guerre (sans bien sûr sortir du cadre historique), ainsi que tous les paramètres des missions suivantes. Au rayon des nouveautés : l'aspect jeu de rôle. A la fin de chaque mission, vous pourrez répartir des points d'expérience sur votre pilote : talents de bombardier, vision, santé...

Le niveau de difficulté changera selon les paramètres du jeu. Sachez cependant que tout a été poussé à l'extrême. Plonger dans un nuage vous rendra invisible aux yeux de votre ennemi (mais vous ne pourrez pas le voir non plus !). Comme dans la réalité, les Mosquitos se répèrent difficilement au radar car ils sont en bois.

AVEC UNE PARTIE JEU DE RÔLE I

Le mode multijoueurs, lui, permet à plusieurs gamers de piloter une forteresse volante, chacun devant occuper un poste bien particulier. Avec les possibilités qu’offrent tous i ces appareils, les stratégies à adopter risquent d'être vraiment beaucoup plus impressionnantes que dans les habituels jeux de ce genre. Les malades de simulation aérienne et de stratégie historique devraient être conquis...

Léo de Urlevan «

ÉDITEUR : Microsoft DEVELOPPEUR : Microsoft GENRE : français

SORTE : novémbrëv20021iM^M^^^W^®f^i

«te rrr -.....

Les numéros plus anciens sont également disponibles

>C CD-Rom'

BON

D E

COMMANDE

Références

Prix + F. Port

Total

...........+ 1.50

...........+ 1,50

= a

...........+ 1,50

= D

...........+ 1,50

= a

Total

Berd de renvoyer ce boa de coanundc coaiptéfp à i

Service Vente au Numéro 46, rue Troyon 92310 SÈVRES Tél. 01 46 90 20 00

Oltt tlliM-: Un 11 linlt Jts slKks tn»nlles.

Nom :    Prénom :

Adresse :

Code Postal :L_i_i_i_i_I Ville :

Pays :__Tél :

E-mail :

Ci-joint mon règlement : □ Chèque à l’ordre de Computec Media France Date et signature (obligatoire) :

Les données de ce btfMn étant traitées informatiquement, nus disposez d'un droit f accès et de rectification.

Vous pouvez egalement nas opposer à leur cession ultérieure en nous le précisant par ecnt (conformement à la loi Informatique et Libertés du 06/01/78).

GEN4 PC 159

*!*■

^7^' *$>—r~ '•

FROIMTLIIME ATT AC K : WA R O VER EUROPE

j

•**$

n*wu.v. ,;, * «»»• *+rm*n.

DlIfUR

IDEVLLQPPEUR :    :

mRE :T-‘-:.:- : ■ 'sÏÏRÏTe :    : • - :

ÿf&Vi.'i -viSITF INTFRrjET

neilleurs 8tp«ctt

à sa propre sauce, ime de jeu effréné une grande riches^ Iles, bâtiments, effet de stratégie !    '

Loïc Claveau W

quand an n’a rien

ous connaissez les Spice Girls ? Alors, oubliez-les y M au plus vite ! Elles appartiennent au passé et, pour être franc, on ne va pas s’en plaindre. Se souvenir d’elles est déjà un péché, mais en parler fait de vous un vieux fossile qui n'a pas su évoluer avec son temps.

Il faut désormais compter avec les Powerpuff Girls. Attention à la prononciation : dites "peuf", comme pour Puff Daddy, et non “pouffe", même si ça vous démange ! Et les moqueurs doivent à tout prix se mordre les lèvres, car, mine de rien, ces trois petites héroïnes sont aujourd'hui des stars... loin de chez nous. La France n'a pas encore saisi l’ampleur du phénomène. Imaginez qu'outre la série télévisée (par ailleurs excellente !), Belle, Bulle et Rebelle (Blossom, Bubbles et Buttercup en VO) ont

LE5 HÉROÏNES DE EARTOON NETWORK REVIENNENT BIENTÔT 5UR VOS ÉCRANS

Powerpuff Girls : Gamesville, qui sortira cet automne, est en

effet destiné aux plus jeunes. Le synopsis en atteste. Mais la jouabilité s’annonce déjà excellente. Il faut avouer que, contrairement aux RPG où pratiquement toutes les touches servent à quelque chose, seuls la souris et le clic gauche sont utilisés. Votre mission, si vous l’acceptez, sera de faire le bien. Vous devrez jeter des chèvres sur des arbres menaçants, empêcher un pont de s'effriter au passage d'un train, aider des gens amnésiques à retrouver le chemin au-bus, exterminer les araignées oul-lulant dans les canalisations, couper les cheveux de vos amis avant qu'ils ne s'emmêlent les pinceaux dans leur tignasse et

1 Une petite BA...

Vous devrez également aider vos amis, devenus amnésiques, à retrouver le chemin du bus.

2 ... et un petit shoot Le titre se compose de divers petits jeux, dont ce shoot’em up dans les canalisations.

Girls power !

Blossom (Belle). Leader des Powerpuff, > c’est la plus futée et la plus sage.

Buttercup (Rebelle). Garçon manqué, c’est la plus

Bubbles (Bulle). Sensible, elle aime les animaux, les fleurs... et le jardin d'enfants. >

aggressive des trois.

une ligne de vêtement à leur nom, plusieurs jeux à leur actif, un film qui vient de sortir en salle et même une radio sur le Net.

Si vous êtes fan de Doom, Counter-Strike et FIFA, c’est un miracle que vous soyez en train de lire ces lignes. A moins que vous ayez une petite sœur de six ans, rêvant de vous imiter en

finissent aspirés par un trou noir...

Les graphismes, quant à eux, n’épateront personne. Mais ils restent fidèles à la série originelle. Le design “super déformé” ravira les gamins. Ces derniers auront par ailleurs le bonheur de créer des planches BD avec Belle, Bulle et Rebelle en vedette. Un petit

passant des heures devant votre ordinateur et de sauver le

plus qui donnera peut-être des idées à un Stan Lee en herbe !

monde. Sans tirer le moindre coup de feu, contrairement à vous.

Socrates •

Du sucre, des épices et des tas de bonnes choses :

tels étaient théoriquement les ingrédients pour créer la petite fille parfaite. Mais l’ajout de l'agent chimique “x" a donné naissance à trois super nanas, dotées de super pouvoirs et prêtes à tout pour un monde meilleur.

tuiTcun : BAM! tntertamment DEVELOPPEUR : Intelligent Games

GENRE : Action

SORTIE : Automne 2002

, H

La vitrine des professionnels

DU VÉHICULE D'OCCASION

Simplifiez vous la vie, saisissez votre aniomce photo et retrouvez toutes les annonces du journal sur

www.officleldesai|Ml|Ci§g

vous Cherchez    / 1*2

une marque ou    "TlÉnr" x/y .    7    k Q

. *g8£. OIC ÇSSsI

INDEX page47    —Ir___" "    -•

l_g^2 6 SVI/

1 pnoto conveur par annonça

nom at coordonnées du vendenr

anergie

■■tïAr.'Z"*'*30* ,    “ “incm«a*s<S

marque et modeCe

_ caractéristiques

du véAicuCe

2€ en kiosque le 26 septembre 2002

Votre annonce dans le journal et sur le site

à partir de 15€

Inédit

2 types de classement

IOO /o PHOTOS COULEURS

jM3*

lu* V

<Ç>OAMP <SôT AoSS\ mauvais a CûUNf^ 5T*f?iV^ QüC -p^r^CoUA-to^, üm -'Pe.'PT ^ Coop-P6 Pèoc-fc o kj

•PAci'e A^ec le

'Tê:Niè.(2>ï:?^€> ÇA Se PG^-JS6 'PAô //.

voici "tA ^ ÇtsMÊURé'

^-rs u? Nielle

r .^a?

r MA'S CÊST A' GOP’ÊT^ » -Mène, c'GS-r ^PAS JÀ où <on* McstS V. i-ù-S/// u

MAî^'TéN^AMT fAur "PAytei^ i

VJcAvJ )

&r -Pe Pco i?evi^-T-le £?o\ vu '*rt<A<=r

>#!=>« f

présente

lit

ELLES SONT

TOUTES

ABIT AT 7

Pour processeurs AMD    \*-

Chipset VIA KT333 4 slots mémoire DDR PC2700 Son 5.1, LAN, 2 Firewire 4 ports USB 1.1 et 2 ports USB 2.0 Jusqu’à 12 disques durs !

... et bien plus !

Your Retable Partner

ABIT IT7

Pour processeurs INTEL P4 Chipset Intel 845E + ICH4 3 slots mémoire DDR PC2100 Son 5.1, LAN, 2 Firewire 6 ports USB 2,0 Jusqu’à 12 disques durs !

... et bien plus

Distribué par MOREX

Tel. : 01 41 47 67 67 www.morextech.com

$

' ■

ii

r -

t.j* r

1

f l jm

i ~ «

■j .

1

I 1

É

I 1

g

r"*?v

wÆ-//À

îg»L, ;i*T j

A9 -v -f ^ ’ ml

|R? , J&dk:

1 L

Click image to download PDF

Generation 4 159 (2002-10) Cover

Merci pour votre aide à l'agrandissement d'Amigaland.com !


Thanks for you help to extend Amigaland.com !
frdanlenfideelhuitjanoplptroruessvtr

Connexion

Pub+

53.1% 
11.3% 
4.4% 
3.5% 
3.1% 
2.2% 
2.1% 
1.7% 
1% 
1% 

Today: 20
Yesterday: 71
This Week: 611
Last Week: 602
This Month: 2388
Last Month: 2920
Total: 71998

Information cookies

Cookies are short reports that are sent and stored on the hard drive of the user's computer through your browser when it connects to a web. Cookies can be used to collect and store user data while connected to provide you the requested services and sometimes tend not to keep. Cookies can be themselves or others.

There are several types of cookies:

  • Technical cookies that facilitate user navigation and use of the various options or services offered by the web as identify the session, allow access to certain areas, facilitate orders, purchases, filling out forms, registration, security, facilitating functionalities (videos, social networks, etc..).
  • Customization cookies that allow users to access services according to their preferences (language, browser, configuration, etc..).
  • Analytical cookies which allow anonymous analysis of the behavior of web users and allow to measure user activity and develop navigation profiles in order to improve the websites.

So when you access our website, in compliance with Article 22 of Law 34/2002 of the Information Society Services, in the analytical cookies treatment, we have requested your consent to their use. All of this is to improve our services. We use Google Analytics to collect anonymous statistical information such as the number of visitors to our site. Cookies added by Google Analytics are governed by the privacy policies of Google Analytics. If you want you can disable cookies from Google Analytics.

However, please note that you can enable or disable cookies by following the instructions of your browser.

Visitors

Visite depuis
03-10-2004
Visite depuis
23-02-2014