14 juin 2024

Amigaland.com V7

Back for the future

Réponses AMIGA Juin 1988

5 min read

Questions / Réponses

Questions !

Q : Comment formater un disque à partir du Workbench sur un système à un seul lecteur ?

Q : Pourquoi certains de mes jeux de dossiers ne fonctionnent-ils pas lorsque j’ai installé de la mémoire supplémentaire ?

Q : Lorsque j’utilise Transformer, tel qu’il est fourni avec mon A500, je continue à recevoir des messages d’erreur de secteur de lecture et d’erreur d’écriture de secteur, pourquoi et comment y remédier ?

Q : Comment puis-je accélérer les commandes fréquemment utilisées lorsque je suis en CLI ?

Q : Comment répertorier un disque non bootable sur une machine avec un seul lecteur ?

Q : Que sont les bibliothèques et en quoi me sont-elles utiles ?

Q : Comment formater un disque à partir de Workbench sur un système à un seul lecteur ?

R : Booter sur le Workbench. Insérez le disque à formater et cliquez une fois sur son icône pour qu’elle deviennent noire. Déplacez le pointeur sur le menu déroulant Disque et sélectionnez Initialiser. Vous serez invité à insérer votre disque Workbench afin que les commandes nécessaires puissent être chargées dans la RAM. Ensuite, après un court instant, il vous sera demandé d’insérer le disque que vous souhaitez formater. À moins que vous ne vouliez détruire votre Workbench, vous devez le retirer maintenant et le remplacer par le disque à formater. Une fenêtre apparaîtra qui vous permettra de savoir sur quelle piste l’Amiga travaille.


Q : Pourquoi certains de mes jeux ne fonctionnent-ils pas lorsque j’ai installé de la mémoire supplémentaire ?

R : Certains premiers jeux ne fonctionneront pas avec un système sur lequel plus de 512k sont installés. Le moyen de surmonter ce problème est de sélectionner SlowMemLast et NoFastRam dans le tiroir système de votre disque Workbench avant de cliquer sur l’icône du jeu.
Si le jeu démarre automatiquement, vous devrez retirer la RAM supplémentaire. Notez que l’installation d’un deuxième disque utilise un tout petit peu de RAM, donc un très gros jeu, tel que Firepower, ne fonctionnera que sur une machine 512k si vous débranchez le deuxième disque.


Q : Lorsque j’utilise Transformer, tel qu’il est fourni avec mon A500, je continue de recevoir des messages d’erreur de lecture de secteur et d’erreur d’écriture de secteur, pourquoi et comment y remédier ?

R : Transformer est uniquement capable de lire et d’écrire des disques IBM de faible capacité au format 360k ou 720k. Les disques Amiga 880k standard ne peuvent pas être utilisés. Un deuxième problème de Transformer dont vous devez être conscient est qu’il est basé sur du texte, de sorte que les programmes nécessitant des graphiques, tels que News-Room Pro, ne peuvent pas être utilisés.


Q : Comment puis-je accélérer les commandes fréquemment utilisées lorsque je suis en CLI ?

R : L’AMIGA a un disque RAM. Si vous copiez les commandes dont vous avez besoin sur le disque RAM, elles s’exécuteront beaucoup plus rapidement. Cela est facile à faire dans le CLI taper :

MAKEDIR RAM:C
COPY SYS:C RAM:C
ASSIGN C: RAM:C

Cela prendra un peu de RAM, cela vaut donc la peine de supprimer les commandes dont vous n’avez pas besoin, comme Diskdoctor.


Q : Comment répertorier un disque non amorçable sur une machine avec un seul lecteur ?

R : Copiez la commande dir sur le lecteur RAM, comme ci-dessus, puis cd df0: avant de taper dir.


Q : Que sont les bibliothèques et en quoi me sont-elles utiles ?

R : Une bibliothèque est un ensemble de routines de code machine auxquelles Basic peut accéder pour améliorer les performances d’un programme. Ces routines sont à la base du système d’exploitation AMIGA et sont divisées en groupes communs appelés bibliothèques.
Par exemple, tout ce qui concerne le système de fichiers se trouvera dans la bibliothèque DOS (fichier de bas niveau ouvert). Tout ce qui concerne les graphiques (tracer des points, imprimer du texte) se trouve dans la bibliothèque graphique.
La plupart de ces bibliothèques résident en mémoire, l’exécution de la commande Library dans un programme Basic fera en sorte que Basic obtienne l’adresse où se trouve cette bibliothèque. Toutes les bibliothèques non résidentes de la RAM sont d’abord chargées. Basic devra également savoir quelles routines – par nom – peuvent être trouvées dans la bibliothèque, l’adresse de la routine et quels paramètres les routines prennent. Ces informations sont obtenues à partir du fichier .bmap associé aux bibliothèques.
Les fichiers .bmap sont créés à l’aide du programme ConvertFD dans le tiroir BasicDemos sur le disque Extras. Ce programme prend un fichier dans le tiroir FD1.2, le lit et le réécrit sous une forme plus utile à l’interprète de base.
Le fichier .bmap de la bibliothèque que vous souhaitez utiliser doit résider dans le répertoire courant lors de l’émission de la bibliothèque. Le problème est que le nom spécifié peut être un fichier ou un tiroir.
Pour obtenir plus d’informations, vous pouvez utiliser la routine Examine(), mais cela signifierait également allouer 260 octets pour le bloc d’informations du fichier. L’avantage d’utiliser Examine() est que vous pouvez accéder et consulter le champ de commentaire du fichier.
Avec Examine – et ExNext – vous pouvez lire tous les fichiers du chemin spécifié dans un tableau et permettre à l’utilisateur de choisir un fichier (sélecteur de fichier).

Voici un exemple pour montrer comment c’est fait :

DECLARE FUNCTION Lock&() LIBRARY
DECLARE FUNCTION UnLock() LIBRARY
ÇHDIR « Extras:BasicDemos »

LIBRARY « dos.Library »
INPUT « FileName : »,File$
File$=File$+chr$(0)
FilLock$ = Lock$($ADD(File$),-2)
if FilLock$ THEN CALL UnLock&(FilLock$)

PRINT
IF FilLock$ THEN
PRINT « File exists or Path is Legal »
ELSE
PRINT « No such file or Illegal path »
END IF

LIBRARY CLOSE

END

 

Source : AMIGA COMPUTING

Source des informations – AMIGA Computing de Juin 1988 – Téléchargement du magazine ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.