14 juin 2024

Amigaland.com V7

Back for the future

Bataille des géants allemands

3 min read
Pixel Germany Flag

Pixel Germany Flag

Pixel Germany Flag
Pixel Germany Flag

Gregor Neumann rapporte directement de l’Allemagne de l’Ouest, le principal champ de bataille européen pour la guerre entre l’Amiga et l’Atari ST

Il n’est guère surprenant, étant donné l’importance pour Commodore du marché ouest-allemand (deuxième après les États-Unis), que la société surveille ses chiffres de vente ici avec un œil d’aigle, et sans aucun doute une contraction nerveuse.
Le principal concurrent de Commodore 68000 est bien sûr l’Atari, et la bataille entre les deux sociétés sur le front Amiga / Atari ST, qui frémit de manière inquiétante depuis environ 12 mois, est maintenant en train de s’intensifier.

Regardez les statistiques. En mai 1987, seulement 27 000 Amiga avaient été vendus en Allemagne. Ce chiffre est maintenant passé à 160 000, la plus grosse part du gâteau allant à l’Amiga 500. dont 100 000 unités ont été vendues.
Sur l’ensemble de la gamme de machines, l’Amiga est toujours à 100 000 unités derrière l’Atari. Plus de 150 000 Atari ST ont été vendues au cours des 12 derniers mois, soit un total d’un quart de million d’unités.

Mais Commodore rattrape rapidement son retard, et je pense que nous pouvons bientôt nous attendre à voir un équilibre entre les deux machines. Après cela, peut-être même avant, ce ne sera plus interdit.
La percée est venue avec la chute rapide du prix de la version Amiga 500. L’Amiga 1000, trop cher, a longtemps été considéré par beaucoup comme une machine de rêve que personne ne pouvait vraiment se permettre. Et le prix de détail de l’an dernier pour le 500 – 1 300 DM (environ 430 £), sans moniteur ni deuxième lecteur de disque était tout simplement trop élevé pour ébranler la concurrence.
Cependant, le 500 est désormais disponible dans certains points de vente au détail pour 975 DM (320 £).

Ce n’est pas seulement un prix incroyablement bas pour une superbe machine professionnelle, mais cela signifie également que la barrière psychologique de 1000 DM a été franchie, une considération importante en Allemagne,
Bien sûr, dans l’arène 8 bits, Commodore règne toujours en maître. Le C64 est de loin l’ordinateur domestique le plus vendu en Allemagne, il y a un nombre impressionnant de 1,6 million de machines ici, l’Amstrad CPC affichant une mauvaise seconde place avec «seulement» un demi-million.

Maintenant, selon une source fiable, plus de 80% des propriétaires de C64 sont prêts à passer à une machine 68000, et la fidélité à la marque va certainement jouer un rôle important dans leur choix.
Comment Atari va contre-attaquer reste à voir, mais comme de nombreux autres observateurs ici, j’ai hâte de regarder la coupe et la poussée qui vont maintenant s’ensuivre.

Il est peu probable, cependant, que nous constations des avancées majeures sur les fronts marketing et commercial d’Amiga ou d’Atari avant l’automne. Seuls les monstres allemands dévoués envisageraient d’acheter une nouvelle machine contre de dépenser son argent pour le ski ou le farniente sur une plage ensoleillée.

Et pendant qu’il le fait, les lignes de bataille sont en cours de préparation pour son retour.

 

Source : AMIGA COMPUTING

Source des informations – AMIGA Computing de Juin 1988 – Téléchargement du magazine ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.